Tag 3 sur Star City Heroes Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Tag 3 sur Star City Heroes Categorie_1Tag 3 sur Star City Heroes Categorie_3

385 résultats trouvés pour 3

AuteurMessage
Sujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie
Noélie A. Inagawa
Réponses : 75
Vues : 971

Rechercher dans : Les Docks   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie    Hier à 22:47
Un léger sourire s’invite sur mes lèvres lorsqu’un 4x4 bouche toute retraite au véhicule que nous avons immobilisé. Enfin, une bonne nouvelle. Les Sirens ont un excellent sens du timing. Mes drones déclenchent leurs filtres, me permettant de repérer les quatre occupants de la voiture. Trois sont armés, le dernier est au volant. J’adorerais voir la tête qu’il fait, je songe avec un soupir.

« Ils vont tirer. »

J’ai parlé à voix haute, pour le bénéfice de mes Egides.

« Ils ont l’air aussi bien armés que les autres. »

Shiru me fait signe et je me glisse à l’extérieur de la voiture, utilisant l’abri de celle-ci autant que le bouclier de mon alliée pour me protéger. Je n’ai pas besoin d’être en première ligne, pas cette fois. Sans avoir besoin d’y être poussé, Totsuka envoie l’un de ses fumigènes dans l’allée. J’ai ce qu’il fait pour nous permettre de nous repérer et guider les tirs de Yami et Zeta.

    Lancer de dés #1
    Réussite : sur ce coup là, l’ennemi est moins bien équipé que l’équipe de Noélie. Ils sont aveuglés par les fumigènes, de ce côté.
    Echec : Ils ont des lunettes infra-rouges, ou autre chose, d’ailleurs, mais ça leur permet d’ajuster leurs tirs.

    Lancer de dés #2
    Réussite : Totsuka et Zeta arrivent à se rapprocher sans mal.
    Echec : Ils sont obligés de se mettre à couvert.

    Lancer de dés #3
    Réussite : Malgré tout, les Sirens et MindStorm parviennent à prendre l’ascendant petit à petit.
    Echec : Du renfort arrive.


Assez rapidement, ceci dit, je réalise que nos ennemis arrivent trop bien à ajuster leurs tirs. Il ne s'agit pas simplement d'une couverture, non. Ils savent où viser. Je finis donc par ordonner à Totsuka et Zeta de se mettre à couvert. Une balle mal placée, et je me retrouve avec une Egide en moins. Ce sont mes amis autant que mes alliés. Je ne compte pas les mettre en danger plus que nécessaire.

« Callie, tu crois que tu arriverais à faire diversion ? »

En attendant, je me déplace pour être assez proche de Yami pour qu'elle m'entende quand je lui donne ses instructions. Je la guide à l'aide des caméras de mes drones, auxquelles je peux lui donner accès. J'ai vraiment eu une excellente idée en l'y reliant. Quelques instants plus tard, nouveau coup de feu. Sauf que cette fois, ça fonctionne à la perfection. Nous voyons toutes les deux l'un des quatre corps, qui avait un peu trop dépassé la portière ouverte derrière laquelle il ou elle s'abritait, s'effondrer au sol.

« Il y en a un à terre. »

Il n'y a plus qu'à espérer que Callie fasse une diversion efficace, et nous n'aurons plus qu'à les cueillir. L'un d'eux est encore à l'intérieur de la voiture. Je suppose que c'est le fameux Cavalier.
Sujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono
Noélie A. Inagawa
Réponses : 47
Vues : 943

Rechercher dans : Les entreprises et laboratoires   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono    Hier à 22:44
Dans le doute. Soit. Je trouve ça assez fascinant, parce que les trois quarts du temps, c’est mon interlocuteur qui est plus gêné que moi de me voir nue. Je vais finir par me vexer, je songe avec un petit rire intérieur, mais sans le dire à voix haute. Rafa serait capable de croire que je suis sérieuse et de s’excuser, ce qui n’est pas du tout le but initial de la chose.

Après ça, de retour sous ma forme vulpine, je n’ai pas vraiment le loisir de dire quoi que ce soit et je préfère ne pas envoyer de message juste pour discuter. Un peu de sérieux et de concentration ne feront pas de mal. Pas tant à cause de la situation - ça serait presque la routine, pour moi, à ce stade - que parce qu’il y a des choses que je dois me souvenir de ne pas faire. Du genre, téléporter mon costume sur moi, par exemple, ou me servir d’autres technologies.

Je me sens démunie, sans mon équipement et mes Egides. Je dois compter sur d’autres personnes pour me tenir en sécurité et c’est… J’aurais volontiers impliqué Shiru, qui est chef de mon équipe de sécurité en tant que chanteuse, mais je ne veux pas qu’on se demande pourquoi et comment je me permets de demander ça à une salariée. Ni attirer d’attention sur la dite salariée, d’ailleurs.

Je songe à tout ça en trottinant entre les allées. Je m’assois régulièrement le temps de parcourir les références, sagement installée. Quand je reçois le SMS de Rafa, qu’Inori affiche gentiment sur ma lentille, je suis presque revenue jusqu’à lui.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Nono a le temps de se cacher.
    Echec : Ah bah, non ?

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : Le gars aime bien les renards, apparemment. En tout cas, il a posé sa boîte sur un rayon tout proche pour s’approcher de Nono.
    Echec : il fait demi-tour. Presque en courant. Avec la boîte.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : Nono le rattrape.
    Echec : Bah non, toujours pas.


Vraiment, j'avais prévu d'aller me cacher. Mais je n'ai pas eu le temps de le faire que le type se retrouve derrière moi, avec sa boîte à la main. Je me retourne et on se fixe mutuellement pendant quelques petites secondes. Je le regarde, il me regarde, ça ferait presque cartoon, à ce stade. Puis il pose le carton sur la première étagère venue, tout, tout doucement.

« Bah alors, petit chat, susurre-t-il de cette voix que les gens prennent avec les bébés ou les animaux. Tu t'es perdu ? Qu'est ce que tu fais ici ? »

Oh. Je crois qu'il m'aime bien. Il s'approche de quelques pas et je recule, la queue basse, et la posture volontairement effrayée. Mon admirateur suit le mouvement, s'arrête en réalisant que j'ai reculé par frayeur et s'accroupit. En m'appelant. Moi, pendant ce temps, j'ai envoyé un message à Rafa en espérant qu'il transmette à Tessa. C'est l'occasion de récupérer la boîte.
Sujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour
Marisol Aguilar
Réponses : 23
Vues : 546

Rechercher dans : Hamelin   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour    Hier à 12:20
Si Marisol avait fait mine de rien quand le talkie avait délivré son petit message, celui-ci ne tomba apparemment pas dans l’oreille d’un sourd. Au départ, elle crut que c’était son homme qui s’amusait avec une barre faite de métal, mais elle comprit vite que c’était son allié de circonstances qui s’y était mis. Très franchement, elle aurait adoré pouvoir se permettre de régler le problème d’une balle ou deux, parfois. Mais ce n’était pas l’une de ces occasions. D’où le fait qu’elle tentait de négocier une reddition pacifique avec son homme.

Cela n’eut franchement pas l’air de lui faire grand effet. Pas plus que la tentative d’intervention de Tesla. Ou du moins pas quelque chose qui arrange les affaires de Marisol. Même si l’espagnole restait sur le qui-vive, elle dut admettre être surprise lorsque son adversaire se libéra brutalement. Elle n’aurait probablement pas eu le temps de réagir si elle n’avait pas été… Tirée en arrière ?

Non, ce n’était pas cela. La sensation était éminemment désagréable, mais l’agent de l’UNISON était bien assez entraînée et expérimentée pour profiter de l’occasion plutôt que de s’en étonner. Utilisant l’élan de l’intrus, elle intercepta son poignet et le fit basculer au sol, accompagnant le mouvement sans la moindre hésitation.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Marisol a le temps de profiter de l’avantage conféré par Tesla.
    Echec : son adversaire se dégage avant qu’elle ne pousse plus avant.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Réussite : il ne peut pas plus s’en prendre à elle.
    Echec : visiblement, il est plus rapide que prévu également.

    Lancer de dés #3 (si réussite au #1)
    Réussite : sa contre-attaque fonctionne parfaitement.
    Echec : Raté. Encore.


    Lancer de dés #4
    Réussite : les autres agents s'en sortent de leur côté.
    Echec : l'intrus n°2 s'est échappé.


L'espagnole ne se reposait pas sur ses lauriers pour autant. Une fois son adversaire au sol, elle avait pivoté sur ses appuis, dans le but de l'y coincer d'un genou dans le dos. Elle aurait continué dans sa lancée pour l'étourdir, puisqu'il paraissait trop dangereux pour être laissé conscient pour le moment, s'il n'était pas parvenu à se dégager presque aussitôt. Non sans faire basculer Marisol au sol à son tour. Celle-ci pesta à mi-voix tout en remontant entre elle et son agresseur, histoire de l'empêcher de la plaquer entièrement.

Ceci étant, ce fut le lynx qui la tira de là en bondissant sur le dos de l'intrus. Même s'il ne pesait pas grand-chose, il était gelé. Et lorsqu'il commença à recouvrir l'équipement de sa proie de glace, celle-ci lâcha sa prise sur Marisol. Elle se dégagea rapidement, se redressa sur un genou, cherchant son arme du regard. Elle l'avait perdu dans le mouvement, mais la repéra rapidement. Une fois celle-ci en main, il ne lui fallut pas longtemps pour viser soigneusement - la jambe, elle ne comptait pas être létale - et faire feu, en espérant pouvoir le toucher.
Sujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour
Esprit du Hasard
Réponses : 23
Vues : 546

Rechercher dans : Hamelin   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour    Dim 17 Jan 2021 - 14:17
Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec
Sujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour
Renan Le Guerec
Réponses : 23
Vues : 546

Rechercher dans : Hamelin   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour    Dim 17 Jan 2021 - 14:17
Quelque chose disait à Renan que Marisol allait agir comme avec lui : en essayant de raisonner et de pousser l'autre type à se rendre. Parfois, il en venait à se demander comment elle pouvait travailler sur le terrain sans avoir davantage d'instinct de survie ! Oh, c'était probablement ses sentiments qui parlaient, chose inhabituelle pour lui d'ailleurs. La jeune femme savait se débrouiller seule, il en était convaincu, mais son penchant pour le contrôle avait tendance à le pousser à vouloir être plus... expéditif lorsqu'elle était en danger. Et c'était le cas. Tesla aurait apprécié qu'elle change de comportement et qu'elle descende ce type pour éviter qu'il ne le fasse avant elle, mais il savait qu'elle ne le ferait pas.

Pestant contre l'existence de ce détecteur de champs magnétiques, Renan surveilla l'affrontement de loin. S'il s'approchait, l'autre le verrait et ça semblerait forcément louche. Vu qu'il était peu probable que l'Espagnole le tue, il pourrait parler et dire que le Caporal Aguilar sympathisait avec un criminel. Autant dire qu'elle lui en voudrait et l'accuserait d'être responsable de tous ses maux, même si Renan n'y était pour rien.

Après que le talkie-walkie eut lâché son secret, le Français leva les yeux au ciel. Est-ce que les collègues à Marisol essayaient de lui compliquer la tâche en informant ses potentiels adversaires qu'elle serait seule durant un moment ? Heureusement qu'il ne lui voulait pas de mal ! Ce qui ne l'empêchait pas de pester intérieurement alors qu'il attendant de voir la réaction de l'autre type. Si la bestiole de la jeune femme ne pouvait pas l'approcher, c'était probablement parce qu'il avait d'autres atouts. Il fallait s'en méfier. Comme elle avait tenté de le neutraliser, Renan décida de le faire à sa place : il se concentra sur une barre métallique servant à maintenir un rideau, puis l'arracha aussi silencieusement que possible avant de la modeler et de s'en servir pour tenter d'entourer l'homme et de le saucissonner. Restait à voir s'il était aussi immunisé à ce genre de capacité !

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : l'homme n'est pas protégé.
    ÉCHEC : il l'est.

    Lancer de dés #2 :
    RÉUSSITE : l'homme ne peut rien faire.
    ÉCHEC : il peut s'enfuir.

    Lancer de dés #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : il s'enfuit simplement.
    ÉCHEC : Il attaque Marisol.


Visiblement, l'intrus n'était pas un débutant, ce qui n'étonnait pas spécialement Renan. On ne s'attaquait pas à l'UNISON sans avoir l'assurance de pouvoir s'en tirer ! Lorsqu'il sentit une résistance, le Français comprit que l'homme avait probablement un bouclier de défense autour de lui et qu'il était impossible de l'approcher. Était-ce simplement une protection contre les objets solides, ou contre tout ? Ils allaient avoir l'occasion de le découvrir sans aucun doute puisqu'au lieu de fuir, l'intrus décida de se jeter sur Marisol lorsqu'il parvint brusquement à se libérer. Renan ignorait comment fonctionnait la magie de la jeune femme, mais elle avait eu l'air sûre d'elle lorsqu'elle lui avait conseillé de se montrer coopératif ! Ce qui ne l'empêchait pas de bluffer me direz-vous.

« Ne gaspille pas ta salive grognasse. »

La voix était grave, le ton dédaigneux et même carrément hostile. Ce gars-là se ficherait pas mal de s'en prendre à la jeune femme, Renan en était convaincu. Il sentit la contrariété le submerger et même si la demoiselle allait pouvoir se débrouiller seule, il en était convaincu, le Breton décida d'y mettre son grain de sel. Alors que le poing du type s'approchait dangereusement de Marisol, Tesla utilisa son contrôle du fer contenu dans le sang pour tirer la jeune femme en arrière. Le choc dut être désagréable et elle allait probablement lui en vouloir, mais il s'en fichait pas mal. Cette petite pirouette étonna clairement l'adversaire de Marisol qui fut déstabilisé, ce qui laissa le temps à la jeune femme de riposter. Si elle était si douée que ça, elle ne se gênerait pas pour le leur prouver, non ?
Sujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie
Noélie A. Inagawa
Réponses : 75
Vues : 971

Rechercher dans : Les Docks   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie    Dim 17 Jan 2021 - 12:29
Personnellement, y aller à l’avance me convient. Tant qu’on ne se fait pas repérer, ça nous donnera l’avantage de pouvoir examiner le terrain. Potentiellement mettre sur pied une stratégie correcte pour coincer le Cavalier, ce genre de choses. Ça, c’est la théorie, en tout cas. Problème étant qu’après avoir pris congé de Callie et ses troupes, et ressorti la voiture, l’itinéraire le plus rapide se retrouve coincé par un embouteillage conséquent. Je n’ai même pas vraiment le temps de prévenir la sirène, en prime. Notre voiture a évité le gros du problème, puisque je surveille toujours nos itinéraires grâce à Inori, mais ça ne règle le souci qu’à moitié. Déjà, la moitié de l’équipe est quand même coincée, mais surtout, ça force à un détour trop important pour être anodin. Lorsqu’on arrive finalement en vue du quartier où est supposée se dérouler la rencontre - un coup d’oeil rapide à l’heure affichée dans mon champ de vision m’apprend qu’elle est soit en cours, soit terminée s’ils étaient eux-même dans les temps.

Quelques instants plus tard, Callie nous fait parvenir la localisation d’une voiture suspecte. Je fais arrêter la voiture un instant, le temps de mettre mes drones en vol délicatement, histoire de pouvoir visualiser le véhicule.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Le Cavalier est à la bourre aussi, il arrive seulement sur les lieux.
    Echec : il s’en va.

    Lancer de dés #2
    Réussite : il est seul dans sa voiture.
    Echec : Nope.

    Lancer de dés #3
    Réussite : Une occasion de stopper la voiture se présente.
    Echec : Non.

    Lancer de dés #4
    Réussite : Noélie trouve rapidement les points faibles de la sécurité et peut leur ménager une voie d’entrée.
    Echec : La paranoïa, ce fléau.


Quelques minutes plus tard, je réalise qu'on a un léger problème. A savoir qu'avec le peu de retard que j'avais, le Cavalier a tout de même déjà fini de faire ce qu'il était venu faire ici, quoique ce soit. Je marmonne quelques mots peu polis avant de communiquer l'information avec Callie.

« Il faut qu'on arrête cette fichue voiture. »

J'ai lancé les mots à voix haute cette fois. Je guide Shiru pour qu'elle puisse se mettre sur sa trace, et commence à calculer les itinéraires qui nous permettraient de lui couper la route. Finalement, ma chance vient de ce bouchon, au final. Quand la voiture allait jusque là droit vers le centre de la ville, elle change de direction à proximité de l'engorgement. Sans doute pour remonter et prendre un autre itinéraire. Sauf qu'en alternative et dans ce sens, il n'y en a qu'un. Et je visualise très bien l'un des embranchements. Petite rue à sens unique, peu de passants... Heureusement que mon Egide est aussi une conductrice confirmée, parce qu'on arrive à prendre de vitesse notre cible, grâce à nos drones et à Inori.

Après ça, juste au moment où le Cavalier arrive, Shiru bloque l'issue de la rue, la voiture perpendiculaire à l'axe de celle-ci. La vitre arrière est baissée. Yami, avec sa précision habituelle, tire dans les pneus avant du véhicule pour l'immobiliser, tandis que Shiru, Totsuka et Zeta descendent, restant à couvert pour le moment.

Tout au long de notre petite entreprise, j'ai guidé Callie, pour qu'elle arrive avec ses alliées par l'autre côté de la rue. J'espère qu'elle arrivera à temps. Yami teste le pare-brise d'un tir précis avant de me signaler que les vitres sont renforcées.
Sujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour
Renan Le Guerec
Réponses : 23
Vues : 546

Rechercher dans : Hamelin   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour    Mer 13 Jan 2021 - 17:18
Laissant Marisol partir devant, Renan prit soin de ne pas se dématérialiser. Il aurait préféré approcher son adversaire sous sa forme magnétique, mais nous désirait pas affoler les détecteurs ! Inutile d'attirer des ennuis à la jeune femme en alertant ses collègues sur une zone qu'elle venait juste de quitter, surtout que cela risquait d'attirer les autres agents de l'UNISON ici plutôt que chez l'autre intrus.

Quelques dizaines de secondes après que la jeune femme eut disparu, Renan se lança derrière elle. Brouillant les caméras par moments, il prit soin de dissimuler son avancée, allant même jusqu'à agir sur les systèmes de surveillance situés plus loin. Il n'était pas question d'attirer l'attention en dessinant un chemin à l'aide des caméras désactivées ! Lorsqu'il arriva à proximité de la zone où se trouvait l'agent, le Français s'interrompit et entendit des bruits suspects. Ou plutôt un échange à sens unique lorsqu'elle s'adressa à l'intrus qui ne réagit sans doute pas comme elle l'espérait. Était-ce étonnant ? Non. Il aurait agi de la même manière ! Est-ce que quelqu'un avait déjà obtempéré à cette demande ? Il en doutait franchement, mais si ça lui permettait de se sentir bien, ma foi....

Comme Marisol avait appelé des renforts, il était fort probable qu'ils arrivent rapidement, Renan attendit donc de voir comment les choses allaient évoluer. Peu désireux de se démasquer si jamais la situation ne l'exigeait pas, le Français jeta un coup d’œil au coin du mur afin d'essayer de voir si la jeune femme s'en sortait, ou si ses collègues arrivaient. Le contraire ne l'aurait pas spécialement étonné, mais comme la brune l'avait souligné, elle n'avait pas besoin de lui pour s'en sortir puisqu'elle n'était pas une débutante ! Ce qui ne l'empêchait pas de superviser tout ce beau bordel d'un œil attentif. Après tout, si elle mourait, il en subirait les conséquences, non ? C'était donc purement intéressé....

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : les collègues arrivent.
    ÉCHEC : personne ne vient.

    Lancer de dés #2 :
    RÉUSSITE : l'autre homme fugue.
    ÉCHEC : il attaque Marisol.

    Lancer de dés #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : Marisol peut bloquer / Renan peut bloquer.
    ÉCHEC : Marisol ne peut pas bloquer / Renan ne peut pas bloquer.


Évidemment, les collègues de Marisol n'arrivaient pas ! Renan réprima un soupir avant de se redresser en voyant l'autre individu se mettre en position d'attaque. La jeune femme était capable de beaucoup de choses, mais parviendrait-elle à bloquer l'assaut ? Comme le Breton ne connaissait rien des capacités de son adversaire, il décida d'intervenir. Bon, peut-être qu'ils allaient trouver ça louche que la jeune femme soit tout à coup protégée par quelque chose qu'elle ne pouvait pas contrôler, mais c'était un risque à prendre, non ? Marisol n'avait vraiment pas besoin d'une cicatrice supplémentaire, il était quasiment convaincu qu'elle en avait bien assez comme ça.

Générant un bouclier devant la jeune femme, Renan sentit aussitôt que quelque chose le percuta. Il ne pouvait pas voir de quoi il s'agissait là où il se trouvait, mais c'était suffisamment parlant pour qu'il comprenne que ce type n'était pas là pour plaisanter ! À tout hasard, et comme les collègues de Marisol semblaient prendre le café en cours de route, le Français se dématérialisa brièvement, juste assez longtemps pour alerter les détecteurs disposés dans le couloir. Avec un peu de chance, ça pousserait les autres agents à presser le pas ?
Sujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour
Esprit du Hasard
Réponses : 23
Vues : 546

Rechercher dans : Hamelin   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour    Mer 13 Jan 2021 - 17:18
Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec Tag 3 sur Star City Heroes Reussite
Sujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie
Noélie A. Inagawa
Réponses : 75
Vues : 971

Rechercher dans : Les Docks   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie    Mar 12 Jan 2021 - 22:40
J’avoue que j’ai pris des pincettes pour présenter la chose à Callie. Principalement parce que je connais mes propres limites mais pas vraiment les siennes. Si elle n’avait pas été d’accord, j’aurais trouvé une autre solution. Ou je me serais occupée de ça toute seule. Je note sa résolution une seconde avant qu’elle l’exprime à voix haute. Un sourire attristé effleure mes lèvres, sous mon masque. Que j’en sois capable, ça ne veut pas dire que j’apprécie. J’acquiesce d’un signe de tête et pivote sur mes appuis, les bras croisés, observant la sirène alors qu’elle s’approche de la vigilante.

Celle-ci fait beaucoup moins la maligne lorsqu’elle commence à expérimenter une noyade simulée. Je ne bouge pas, ne vacille pas, pas plus que Shiru ou Totsuka, qui sont positionnés de part et d’autre de la porte. Si je le lui avais demandé, le second aurait probablement fait le travail lui-même. Ça lui est déjà arrivé. Pourtant, je sais que la leader de mes Egides désapprouve. Mais comme moi, elle sait que parfois, on doit s’abaisser à des choses qu’on n’aurait aimé ne jamais même considérer. Sinon, on ne survit pas, dans le milieu. Ou en tout cas, pas avec un groupe aussi petit que le nôtre. Et pas à notre échelle.

Bref. Ça fait longtemps que je ne me lance plus dans ce genre de débat éthique. A quoi bon ? Au moins, la vigilante a le bon goût de capituler rapidement. Je m’approche tandis que Totsuka fait de même et la redresse sur une chaise. J’en tire une et m’y installe tranquillement.

« Pourquoi tu as rejoint le Cavalier, au juste ? Est-ce que tu sais qui il est ? Ou elle est, d’ailleurs ? Où le trouver ? »

    Lancer de dés #1
    Réussite : la vigilante est plutôt bien placée et a toutes les informations que Noélie réclame.
    Echec : seulement une partie.

    Lancer de dés #2
    Réussite : elle sait où trouver le Cavalier.
    Echec : elle sait de qui il s’agit, où il a été vu la dernière fois, mais pas comment le retrouver.

    Lancer de dés #3
    Réussite : Nono trouve les infos manquantes.
    Echec : meh.


Je l'observe sans la moindre pitié quand elle fait mine, un très, très court instant, de s'enfermer dans le silence de nouveau, comme si elle s'était ravisée. Heureusement, ça ne dure pas. Avant peu, elle se montre aussi bavarde qu'on aurait pu le souhaiter. Surtout vu ce qu'elle nous apprend :

« C'est lui qui m'ait tombée dessus. Il voulait plomber un peu les affaires de l'autre connasse de César, foutre la merde dans les affaires de plusieurs criminels du Cartel, même, et moi, ça me convenait parfaitement. Il a pas eu à demander deux fois. Mais ça veut pas dire que je suis dans ces petits papiers, merde. Je sais juste... On sait jamais où on doit le rencontrer à l'avance, il est parano comme pas permis. J'aurais pas dû le savoir vu qu'on est pas dans le même groupe, mais un des... Y'a un gars que je connais bien qui a reçu un message pour retrouver le Cavalier ce soir vers 21h, sur les Promenades. »

Je jette un coup d'oeil à l'heure. On peut y être plutôt tranquillement. On aura peut-être même un peu de temps à tuer. Encore faut-il trouver où sur les Promenades. L'autre continue de parler, mais des informations sans grande importance. Je soupire légèrement. Je vais la faire garder quelques temps, mais à un moment ou un autre, il faudra que je m'occupe d'elle.

« On tente le coup ? C'est la meilleure piste qu'on est, de toute façon. »

Je me suis tournée vers Callie, de nouveau.
Sujet : Sortie lacustre - Rafa & les veilleuses
Nerys Fitzgerald
Réponses : 31
Vues : 498

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Sortie lacustre - Rafa & les veilleuses    Dim 3 Jan 2021 - 20:39
Révoquer la bestiole, c’est pas trop dans mes cordes. Moi, je suis juste compétente en visée de bestiole avec mon arc. Quelle plaie. Alwin a filé le drap à Natalia et est aplati à côté, à l’affût d’une opportunité, comme mon cher lynx. Du coup, je me retrouve associée à Susan. Je regrette certaines de mes munitions les plus costauds, mais les flèches lumineuses sont efficaces.

La question de la mutante me fait lever la tête. Je m’écarte d’un bond pour éviter un tentacule - la vache, ce truc est plus rapide qu’il devrait, c’est carrément injuste - décoche un trait et fronce les sourcils. Ok. Susan a pas tort. Du tout. J’ai pas l’impression que toucher les tentacules serve à quelque chose.

« J’en sais foutrement rien mais ça a l’air… Genre infini. »

Je recule, vise soigneusement vers sa tête et patiente sagement. De temps en temps, son oeil remonte à la surface. Peut-être que si je touche là, ça le fera suffisamment chier pour qu’on prenne un avantage ? Je laisse Aleksia et Susan gérer, en essayant de garder mon calme. Inspirer, expirer. J’ai accompagné Scatach dans ses chasses, parfois. C’est le genre à passer des heures à attendre. Je peux attendre. Encore un peu. Le machin se redresse. Son oeil dépasse. J’ajuste ma visée et ouvre les doigts en retenant mon souffle.

    Lancer de dés #1
    Réussite : En plein dedans.
    Echec : le kraken s’est protégé.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : Bestiole aime pas du tout, ça donne un petit répit.
    Echec : il n’aime pas mais de là à dire qu’il est handicapé, bon.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : ça va, il est contenu et tout le monde a le temps de faire ce qu’il faut.
    Echec : ah bah maintenant il est fâché. Oupsie.


Franchement, le tir est niquel. Je répète rapidement à deux reprises, jusqu'à ce que le machin disparaisse sous l'eau et le kraken ralentit momentanément. Je grimace. J'ai eu l'impression que s'il était pas complètement crevé, il était au moins percé. Le temps que le truc se vide, ceci dit, on a le temps. Dans ma tête, j'ai l'impression que la bestiole vient de crier. De douleur, mais aussi dans le genre "je vais tous vous bouffer". Agressif, quoi. Ça me fait le même effet que si quelqu'un avait fait racler ses ongles contre un tableau noir. Horrible.

« ... Il s'est calmé ? »

Je demande d'une toute petite voix. Une seconde. Deux. Trois. Le silence retombe, j'aperçois un tentacule sous l'eau. Quatre, cinq, six. La surface du lac est crevé par un de ses appendices immondes, là. Je réalise trop tard que le machin s'est rapproché de nous. Flûte. Flûte, c'est vraiment le dernier truc que je pense avant de me prendre une gifle made in calamar de l'obscur en plein dans le torse et de valser en arrière. J'atterris brutalement, les doigts toujours serrés sur mon arc, le souffle complètement coupé et les côtes en feu. Vache. J'ai l'impression qu'il vient d'essayer de m'enfoncer la cage thoracique. Je roule sur moi-même, essaie toujours désespérément d'inspirer, jusqu'à finalement faire passer une grande goulée d'air là dedans. J'ai l'impression qu'on me poignarde au passage, les larmes aux yeux. Je déteste me péter une côte, vraiment.

« Merde. »

Nerys ?

Scatach.

Quoi ?
Oh. J'aurais cru que t'étais morte, cette fois. Le poisson a tapé fort. Ça fait mal.

Sans rire, j'avais pas remarqué. Je me redresse maladroitement. Le truc a plus trop d'oeil viable, ok. Point positif. Le point négatif ? Bah visiblement ça l'empêche pas de viser.
Sujet : Sortie lacustre - Rafa & les veilleuses
Natalia Greene
Réponses : 31
Vues : 498

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Sortie lacustre - Rafa & les veilleuses    Sam 2 Jan 2021 - 17:49
Natalia saisit la lance que l’homme lui tendait sans vraiment y réfléchir ; D’ordinaire, elle n’appréciait guère les armes qui pouvaient se montrer létales et, contrairement à son bâton de combat, celle-ci disposait d’un bout des plus pointus... Mais avait-elle vraiment le choix ? Convaincue qu’elle passerait une journée paisible, la druidesse ne s’était pas embarrassée de prendre son équipement avec elle, à l’exception du bouclier de Dayazell qui ne quittait jamais vraiment son poignet. Et elle le regrettait amèrement. Contrairement à ses autres comparses, la jeune femme n’était pas tout à fait dotée de capacités lui permettant d’affronter ce genre de menaces. En fait, c’était tout juste si elle pouvait aider ses compagnons en les protégeant. Mais elle ferait de son mieux pour être utile.

Tout s’accéléra très vite ; Un tentacule frappa l’homme de plein fouet, l’envoyant valser à plusieurs mètres de là avant de le saisir par la taille et de le secouer dans tous les sens. Natalia, qui s’était abritée derrière le tronc d’un arbre, étouffa un cri d’horreur. Si elle voulut courir vers lui pour essayer de lui prêter assistance, le tentacule qui vient s’abattre près d’elle en traçant un sillon profond dans le sable l’en dissuada complètement. Par chance, Ele’Thir n’avait guère besoin d’elle pour combattre et le gigantesque tréant repoussait les assauts tentaculaires avec assez d’efficacité pour soutenir efficacement ses alliés. Ce fut lui qui protégea le mage espagnol lorsque Susan fit exploser le tentacule qui le retenait, en empêchant notamment d’autres appendices de se saisir de lui.

Les explosions de Susan leur offrirent également un répit bienvenu ; Elles permirent à Natalia de sortir de son abri sans craindre d’être prise d’assaut et de se relancer au cœur du combat. Tout du moins à sa manière. Visiblement, il lui était échu de trouver un moyen de renvoyer le kraken d’où il venait, même si les invocations n’étaient guère sa spécialité et qu’elle s’y connaissait encore moins en magie ophidienne. Son dernier affrontement contre le Peuple Serpent remontait à son excursion en Arcadie avec Adrian et ils n’avaient pas été exactement opposés au même type d’adversaire. Par ailleurs, la machine de guerre ophidienne leur avait donné du fil à retordre et il y avait fort à parier qu’elle ne serait parvenue à rien dans la présence du mage à ses côtés.

La druidesse ramassa néanmoins le drap qu’Alwin lui avait ramené et elle gratifia le border d’un remerciement, l’enjoignant à s’abriter en attendant que les choses finissent par se calmer. Après quoi elle étendit le drap au sol et observa attentivement le cercle d’invocation, puisant dans ses connaissances pour essayer de comprendre quelque chose. N’importe quoi.

Lancer de dé #1
Réussite : Elle reconnaît certains symboles
Echec : Rien du tout

Lancer de dé #2
Réussite : La forêt lui communique certaines informations
Echec : Elle se tait

Lancer de dé #3
Réussite : Pour le moment, le kraken lui fiche la paix
Echec : Il aime pas trop qu'on fouille dans ses affaires


Son regard s’arrêta sur un autre glyphe, plus grand et plus élaboré. Il ornait le cercle comme une pièce centrale, sur laquelle était construite le reste du sortilège. Quelque chose lui disait que ce n’était pas simplement une métaphore et elle avisa rapidement qu’un emplacement vide avait été laissé au centre de la rune. Mais était-ce vraiment possible que l’hôte ait été si petit ? Vu ce que c’était devenu, ça lui semblait tout simplement invraisemblable. Elle fronça les sourcils, continua son analyse, essayant de décortiquer les détails du cercle. Après de longues minutes, la druidesse eut l’impression de toucher au but. Ou tout du moins d’avoir un début de piste pour le bannir.

Sauf que le kraken n’était pas de cet avis. Un tentacule s’abattit près d’elle, puis un second.

Elle esquiva le troisième sans trop de difficulté, mais le dernier, qu’elle n’avait pas vu, avait rampé jusqu’à elle silencieusement. Avec une détente élastique, il s’enroula autour de sa poitrine et serra, lui coupant aussitôt le souffle et l’empêchant d’appeler à l’aide. Et il serra fort. Instinctivement, Natalia se recouvrit d’une écorce épaisse qui la protégea momentanément de la force qu’exerçait le tentacule sur son corps. Mais elle savait que ça ne durerait pas : déjà elle pouvait sentir l’écorce craquer et se fissurer. Et elle ne donnait pas cher de sa peau si personne ne lui venait en aide. Mais pour ça, il fallait que quelqu’un la remarque.
Sujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie
Noélie A. Inagawa
Réponses : 75
Vues : 971

Rechercher dans : Les Docks   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie    Mar 29 Déc 2020 - 23:56
Je ne rate pas le manège des deux alliées de Siren, même si ça ne me dérange pas. Je suis détendue parce que je contrôle virtuellement cet endroit. Je pourrais faire mettre au tapis n’importe qui ou presque en moins de deux. Il faut toujours que je trouve un moyen pour qu’il soit impossible d’ouvrir quelque portail que ce soit dans mon QG, mais à part ça… Je reviens à Callie avec une expression pensive.

« Mercenaires. Sans grand intérêt. J’ai déjà fait des recherches dessus. »

Aussitôt que ceci est dit, je reprends mes essais avec le téléphone. Les verrous sautent, oui, mais j’ai juste l’impression que d'autres apparaissent à leur place. On dirait presque mes propres systèmes de sécurité. Des systèmes évolutifs, dont la mission principale consiste à s’adapter à la menace au fur et à mesure qu'elle change. Je reviens à la réalité quand la vigilante reprend conscience. Malheureusement, les tentatives de Callie pour la faire parler ne sont pas très fructueuses.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Nono a des infos utiles pour faire parler la madame.
    Echec : rien de rien.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Réussite : l’autre se réveille et elle le fait parler.
    Echec : Niet.

    Lancer de dés #3 (si réussite au #1 ou au #2)
    Réussite : elle obtient l’adresse du QG ennemi.
    Echec : rien de super pertinent.


Elle se tourne vers moi. Je fais quelques recherches sur la vigilante. Qui s’avère être une solitaire. J’ai bien le nom de ses parents, celui d’une de ses soeurs, mais elle semble avoir coupé les ponts il y a quatre ans. Quelqu’un s’en était pris à eux, et elle n’a même pas réagi, accessoirement. En creusant un peu, je finis par trancher : je ne pense pas que ça donne grand-chose de ce côté là.

A part ça, pas de petit ami ou de petite amie, d’ailleurs, pas d’enfants, pas d’amis, ou trop bien dissimulé. Je finis par secouer légèrement la tête, les lèvres pincées, et faire signe à Callie. Nous nous éloignons de quelques pas.

« Rien sur elle, je commence en japonais. Rien d’exploitable, au moins. »

Je croise les bras.

« Maintenant… On peut lui faire peur différemment. »

La plupart des gens n’ont pas un seuil de résistance à la douleur aussi important qu’ils le pensent. Oui, j’ai conscience que c’est de la torture, et oui, je suis prête à le faire. Il y a aussi la solution d’en appeler à nos alliés. Lady Satan pourrait la faire parler, la César doit avoir des gens capables de se débrouiller aussi. Mais je n’aime pas l’idée d’admettre ne pas y être parvenue seule. Pour moi, ce ne serait pas trop préjudiciable, je pense. Pour Callie ? Les Sirens sont jeunes, elles ont besoin d’avoir l’air inatteignables.

« Je ne pense pas qu'elle soit fanatique ou loyale au point de résister si on la secoue. »

Si c'est le cas, ceci étant, ce sera une information en soi. Et peut-être que d'ici là, ça aura réveillé notre belle au bois dormant.
Sujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie
Noélie A. Inagawa
Réponses : 75
Vues : 971

Rechercher dans : Les Docks   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie    Dim 27 Déc 2020 - 14:54
Une fois le rez-de-chaussée sécurisé, je charge une partie de ma troupe de chercher s’ils trouvent quelque chose d’intéressant. N’importe quoi. Je m’occupe de sonder les environs, pour ma part, utilisant mes caméras, les plans, et l’oeil acéré d’Inori indifféremment tandis que je m’agite ici et là. Yami est redescendue de son perchoir avec Zeta, pour surveiller le camion, sur mon ordre. S’ils étaient occupés à déménager, peut-être que les choses les plus intéressantes seront dans le véhicule, après tout. Tout dépend du moment auquel nous sommes intervenues.

Je finis par monter à l’étage à mon tour, à pas légers, avant de retrouver Callie et ses deux alliées. En les suivant, je finis par tomber sur elles, dans une pièce sans fenêtre. Un genre de placard, j’imagine. J’incline légèrement la tête en distinguant la bombe derrière elles. Yipi. C’est d’un classique à pleurer.

    Lancer de dés #1
    Réussite : avec l’aide d’Angus et d’Inori, Noélie peut trouver comment désamorcer la bombe.
    Echec : Classique, mais pas trop.

    Lancer de dés #2
    Réussite : Noélie trouve quelque chose ou quelqu’un d’intéressant.
    Echec : Nada, peut-être dans le camion ?

    Lancer de dés #3 (si réussite au #1)
    Réussite : Quelque chose qui les mènera au Cavalier.
    Echec : Une personne d’intérêt.


Pas super sympathique pour autant, mais il va bien falloir faire avec. Histoire que nous ayons le temps d'inspecter correctement le bâtiment.

« Sortez. Je vais voir si je peux m'occuper de ça, et autant qu'une seule personne éclate si jamais. »

Je soupire en constatant que Shiru reste, mais ouvre une ligne directe avec un des membres du groupe, resté au QG aujourd'hui. Angus est excellent dans ce qu'il fait, mais il n'est pas forcément fait pour se retrouver pris entre deux feux. Ceci dit, grâce à mes caméras et Inori, je vais pouvoir le faire intervenir.

« On a un petit problème, je dis sans perdre de temps quand il décroche, avant d'ajouter avec un petit coup d'oeil. Et deux minutes pour le résoudre. Dis moi comment désamorcer ce truc. »

Evidemment, il commence par râler tout ce qu'il peut, mais je sais qu'il est déjà au travail. A sa demande, j'oriente les caméras d'une façon ou d'une autre, avant de soupirer de soulagement quand il affirme que ça peut se désamorcer sans que j'explose au passage. Le temps de couper quelques fils, de vérifier que le minuteur est enfin en pause, et je ressors de là en claquant la porte au passage.

« Bon. Problème réglé, je souffle avec un calme olympien. Où est-ce que j'en étais avec toute cette histoire, moi. »

Je tourne doucement sur moi-même. Pas de fausse cloison, d'espace mort, rien qui ne m'évoque un usage de la magie. Pièce par pièce, j'élimine les possibilités. Finalement, je m'intéresse plutôt aux visages des blessés et autres morts. J'en identifie certains, jusqu'à m'arrêter devant un duo évanoui. Un homme et une femme. Je hausse un sourcil.

« Ces deux-là, on les emmène. »

Je les désigne à Zeta qui en jette aussitôt un des deux sur l'épaule pour le descendre à la voiture.

« L'homme est un membre du Cartel Rouge. Enfin, était, j'imagine, et je suis peut-être en partie responsable de ça. La femme une vigilante. Assez connue dans le coin. Je crois que sa famille servait la César dans le temps. Rancunes personnelles, peut-être. En tout cas, ils en sauront peut-être un peu plus sur le Cavalier. Les autres sont des mercenaires pour la plupart. »

Je hausse les épaules.

« La bombe risque d'exploser quand même, à terme. On devrait retourner au QG, cette fois » je lâche à l'intention de Callie.
Sujet : Alaska, nous voilà !
Renan Le Guerec
Réponses : 63
Vues : 742

Rechercher dans : Le reste du monde   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Alaska, nous voilà !    Lun 14 Déc 2020 - 16:34
Après cette discussion, la progression fut presque trop facile ! Renan garda son pouvoir actif afin de neutraliser les éventuelles caméras ou autres systèmes de surveillance, mais ils ne tombèrent sur personne qui tente de les arrêter. Le Français réfléchissait déjà à la suite, se demandant comment ils allaient s'y prendre si jamais le badge qu'ils possédaient ne fonctionnait pas. Il n'était pas impossible qu'ils aient déclenché des systèmes de défense en tentant de pénétrer dans d'autres pièces !

Il décida toutefois de ne pas trop présager de la suite et préféra se concentrer sur l'instant présent, assurant les arrières en laissant ses agents se charger d'ouvrir la marche. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, ils arrivèrent au cœur du bunker, face à la porte qui leur bloquait l'accès à la zone la plus intéressante de l'endroit. Inspirant profondément, Tesla observa l'huis, remarquant le lecteur de badges qui pourrait peut-être leur permettre de régler tout cela en deux ou trois coups de cuillère à pot ! C'était peu probable cela dit : même si les hommes qui les avaient accueillis à leur arrivée semblaient plus importants que les sbires de base, il doutait du fait qu'ils aient l'accès direct au cœur du bâtiment. Mais qui sait ? La chance allait peut-être décider de rester de leur côté ?

Son regard mordoré se posa finalement sur l'agent Carter lorsque cette dernière reprit la parole pour lui demander ce qu'ils allaient faire. Il resta tout d'abord silencieux, puis répondit d'un ton mesuré, détaillant à nouveau la porte imposante du regard.

« Je propose que nous commencions par tester les badges en notre possession. Avec un peu de chance, ils vont fonctionner. Si ce n'est pas le cas, je vais essayer de voir s'il y a un système à neutraliser et si je n'y arrive pas, je tenterai de passer de l'autre côté pour nous ouvrir le passage. Si ça échoue aussi... Nous aviserons à ce moment, mais ça voudrait dire qu'il faudra que je déniche un Irlandais pour l'intégrer à l'équipe et nous porter chance à l'avenir. »

Une boutade, mais l'idée pouvait fonctionner, non ? Sans perdre davantage de temps, l'Officier récupéra le badge dans sa poche et s'approcha du lecteur avant de la passer dedans. Ses collègues étaient probablement prêts à s'éloigner si jamais les choses tournaient mal... Mieux valait rester prudent vu ce ce que cet endroit avait l'air de dissimuler !

    Lancer de dé #1
    RÉUSSITE : la badge fonctionne, tout bêtement.
    ÉCHEC : il ne fonctionne pas.

    Lancer de dé #2 (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : il peut neutraliser le système.
    ÉCHEC : il ne peut pas.

    Lancer de dé #3 (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : il peut passer de l'autre côté.
    ÉCHEC : il ne peut pas.

    Lancer de dé #4 (Si réussite au #3)
    RÉUSSITE : il y a un système pour ouvrir la porte.
    ÉCHEC : il n'y en a pas.


Lorsqu'il passe le badge dans le lecteur, une lumière rouge s'activa et un bip facile à comprendre emplit un instant l'atmosphère. Il ne s'attendait pas trop à ce que ce soit aussi simple et ne fut donc pas déçu ! Malgré tout, Renan décida de garder la badge sur lui, considérant qu'il pouvait toujours servir plus loin. Après l'avoir rangé toujours aussi soigneusement, il s'écarta à nouveau de la porte et se concentra pour essayer de trouver la trace du système d'ouverture de la prote. Grâce au magnétisme dégagé par les appareils de ce type, le Français pouvait localiser le cœur du système et le neutraliser en coupant les connexions qui en assuraient le bon fonctionnement. Évidemment, c'était toujours risqué, car il pouvait provoquer une réaction en chaîne gravissime s'il coupait le mauvais système, mais c'était malheureusement tout ce qu'il pouvait faire. Le contrôle du magnétisme ne procurait pas le don de technopathie après tout !

Après quelques secondes de concentration, le Breton finit par repérer ce qui l'intéressait et, sans perdre davantage de temps, entreprit de s'occuper de son cas. Son pouvoir enveloppa les ondes magnétiques, les brisant, les séparant jusqu'à ce que tout ce beau bordel ne soit plus en mesure de fonctionner. Lorsqu'il fut certain que rien n'allait poser problème, Renan délaissa cette zone et se concentra sur les portes afin d'utiliser son pouvoir de la manière la plus brute qui soit : en utilisant leur magnétisme pour les déformer tout simplement. Ce n'était pas aussi propre qu'il l'aurait souhaité, mais malheureusement la neutralisation du système n'avait pas déclenché l'ouverture automatique de l'huis.

Lorsque la déformation fut suffisante pour qu'ils y passent tous, Renan s'arrêta puis s'approcha de l'ouverture désormais formée afin de jeter un coup d’œil de l'autre côté. Un couloir s'ouvrait devant eux et les noms collés à côté des portes les plus en avant étaient prometteurs : salle des archives et laboratoire n°1. Si avec ça ils ne trouvaient pas leur bonheur, ce serait un comble ! Reculant d'un pas, il tourna la tête vers ses hommes.

« Je vous avais dit qu'on y arriverait. Qui se porte volontaire pour vérifier que j'ai bien désactivé le système de sécurité ? »

Le ton était taquin : il était sûr de lui et n'enverrait personne en première ligne s'il y avait le moindre risque, mais c'était tout de même une bonne manière de vérifier si ses alliés avaient confiance en lui ou non !
Sujet : Alaska, nous voilà !
Esprit du Hasard
Réponses : 63
Vues : 742

Rechercher dans : Le reste du monde   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Alaska, nous voilà !    Lun 14 Déc 2020 - 16:34
Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite
Sujet : Tout est toujours possible en matière d'alliances
Esprit du Hasard
Réponses : 39
Vues : 605

Rechercher dans : La Tour de la Paix   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Tout est toujours possible en matière d'alliances    Lun 14 Déc 2020 - 15:03
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite
Sujet : Tout est toujours possible en matière d'alliances
Adrian Pennington
Réponses : 39
Vues : 605

Rechercher dans : La Tour de la Paix   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Tout est toujours possible en matière d'alliances    Lun 14 Déc 2020 - 15:03
Star Knight était encore en état de se battre et c'était plutôt rassurant. Elle avait beau être très résistante avec son armure, Adrian était bien placé pour savoir que la magie pouvait parfois se montrer étonnamment efficace contre des défenses technologiques ! Heureusement, ces jeunes n'avaient pas développé leur préparation jusqu'à pouvoir neutraliser définitivement le Chevalier Stellaire.

Comme la jeune femme était capable de se débrouiller seule, Adrian s'intéressa à sa fée qui était visiblement aux prises avec quelques-uns des gamins qui essayaient de récupérer leurs objets. Ils ne savaient pas à quoi ils s'attaquaient ! L'Aziza semblait prendre ça pour un jeu et les repoussait gentiment pour le moment, mais elle avait très mauvais caractère et risquait bien de perdre patience et de décider de se débarrasser d'eux d'une manière un peu moins pacifiste. Il allait devoir intervenir avant que ça ne déborde trop ! Mais, pour le moment, Eldoth préférait se concentrer sur le plus important. Star Knight avait réussi à neutraliser le gamin qui menait l'assaut, mais les autres continuaient à essayer de la neutraliser. S'il pouvait étendre son sortilège d'immobilisation aux nouveaux arrivants, il allait peut-être pouvoir offrir plus de tranquillité à son alliée.

Bien sûr, être sur tous les fronts était compliqué et Adrian ne vit pas immédiatement la jeune en train de tartiner le sol avec son sang. Il aurait aussitôt trouvé ça louche, du fait de son expérience, mais trop concentré sur sa tâche, il n'allait peut-être le remarquer que trop tard... Et dieu seul savait ce qu'elle était en train de préparer !

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : il peut les immobiliser.
    ÉCHEC : il ne peut pas.

    Lancer de dé #2 :
    RÉUSSITE : il repère la gamine à temps.
    ÉCHEC : il n'en a pas le temps.

    Lancer de dé #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : elle lance simplement un sortilège sur Adrian.
    ÉCHEC : elle invoque un gros machin.


    Lancer de dé #4 :
    RÉUSSITE : Adrian n'est pas attaqué.
    ÉCHEC : il l'est.


La magie pouvait être extrêmement capricieuse, mais la chance était du côté du centenaire qui sentit aussitôt que son sortilège était en train d'opérer. La magie se glissa autour des membres des jeunes gens qui se retrouvèrent bientôt pétrifiés à l'instar de leurs camarades qui attendaient sagement depuis le début de l'opération des deux Légionnaires. Star Knight allait avoir le champ libre pour s'occuper du jeune qui avait été épargné par le sortilège de l'Archimage – il ignorait si sa collègue voulait l'interroger ou simplement le neutraliser.

Nafasi avait donc réussi à récupérer les objets et revint auprès du centenaire en battant joyeusement des ailes. Adrian ne fit pas attention à elle, mais lorsqu'elle lui tapa sur l'épaule et désigna quelque chose d'un geste du menton, il lui offrit un regard interrogateur.

« C'est normal ça ? Vous êtes bizarres chez les humains... »
« Quoi donc ? »

Joignant le geste à la parole, Adrian regarda dans cette direction et comprit ce qu'elle voulait dire. Il distingua une adolescente, le bras ouvert, en train de maculer le sol de son sang. Elle traçait des symboles et même si Eldoth ne décryptait pas ce qu'elle préparait, il savait que ce n'était pas quelque chose de bon ! Levant la main pour orienter sa magie vers elle, le vieux mage étendit son sortilège encore actif à la demoiselle qui fut à son tour pétrifiée et incapable de terminer ses glyphes magiques.

« Tu veux bien aller effacer son sang s'il te plaît ? »

Il distingua clairement la contrariété dans le regard de la fée, mais elle ne protesta pas. Au lieu de cela, Nafasi ouvrit les bras et lâcha ce qu'elle tenait sur les mains, pratiquement sur les pieds de son maître, puis s'envola en quelques coups d'ailes pour se poser devant la gamine. Elle entreprit alors de « laver » le sol à sa manière et à grand renfort de protestations marmonnées dans sa barbe.

Détournant le regard de la jeune femme, Adrian s'approcha de Star Knight et observa le jeune qu'elle venait de neutraliser. Lorsqu'il fut aux côtés de sa collègue, il s'adressa à elle :

« Que suggérez-vous ? Que nous les laissions là pour essayer de trouver le fin mot de cette histoire, ou que nous réussissions à les faire parler ? »

La deuxième hypothèse lui semblait compliquée, mais il y avait toujours des solutions intéressantes, il suffisait simplement de les trouver.
Sujet : Aide-toi, le ciel t'aidera
Aria Romanelli
Réponses : 33
Vues : 422

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Aide-toi, le ciel t'aidera    Dim 13 Déc 2020 - 12:02
J’ai perdu de vue momentanément les deux fuyards. Je suis un peu occupée par mes propres assaillants. Si je pouvais me permettre de combattre comme je le fais normalement, ils seraient déjà morts, mais lorsque l’on cherche à éliminer une menace sans effusions de sang inutiles, tout devient vite plus complexe. D’autant que je n’ai jamais été Avarielle à faire preuve de miséricorde à l’égard de nos agresseurs.

Du mouvement. Je redresse le nez en apercevant du coin de l’oeil la fuite de l’inconnu et son enfant. Grimace quand les hommes décident de faire feu. Encore. Que faire, à présent ? Je désarme un de mes deux assaillants en lui brisant le poignet, enfin. Une bête erreur d’inattention de sa part que j’ai tourné aussitôt à mon avantage.

    Lancer de dés #1
    Réussite : le hall est assez large et haut pour qu’Aria puisse manoeuvrer en vol.
    Echec : Nope.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : elle arrive à éloigner suffisamment Mikhaïl et son bébé.
    Echec : vraiment, servir de cible n’est pas très agréable.


    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Double réussite : Aria parvient à neutraliser les hommes restants.
    Réussite : au moins, les forces de l’ordre ont été prévenues et arrivent sur place.
    Double échec : Apparemment pas.


Le hall a beau être plus haut de plafond que les magasins, je n'arriverais jamais à manoeuvrer correctement. S'il y avait eu suffisamment de place, j'aurais pu espérer sortir l'homme de cette situation délicate. En l'occurrence, je me trouve coincée. J'inspire et expire le plus régulièrement possible tout en étendant mon second assaillant pour le compte. Je ne peux pas me dédoubler, je suis bien obligée de traiter la menace immédiate avant d'espérer me porter au secours de qui que ce soit.

Je finis par pouvoir enserrer le cou du deuxième dans une clé de bras impitoyable. J'attends patiemment que ses mouvements s'espacent puis se meurent, vérifie qu'il est réellement évanoui, puis le lâche. Ensuite seulement, je repars au pas de course vers le reste des hommes. Il suffit de suivre les tirs, même s'ils se sont éloignés depuis. L'ardeur qu'ils mettent à poursuivre un civil est sidérante. Ecoeurante, aussi. La logique aurait voulu qu'ils laissent fuir un otage solitaire. Comme s'ils risquaient grand-chose.

J'essaie d'ignorer la pulsation sourde qui émane de mes plaies. Je crois qu'une balle est encore logée dans l'une d'elle, mais d'après mon expérience, cela aura moins le mérite d'empêcher en partie le saignement. Alors que je m'approche de la zone que je vise, le communicateur que j'ai dérobé dans le premier magasin à l'un d'entre eux annonce l'arrivée des forces de l'ordre humaines. Parfait. Au moins une nouvelle correcte, si du moins les personnes dépêchées sur place sont compétentes. Je ne sais pas où est le père. Mais j'arrive sur un des tireurs et me jette aussitôt sur lui. Cette histoire commence à me fatiguer. Ma patience n'a rien de bien exceptionnel.

« Les forces de l'ordre arrivent, je lâche d'une voix claire alors que je fais pivoter le corps inerte de mon adversaire et le retient contre moi, pour éviter que ses complices ne me visent de nouveau. Vous voulez vraiment tuer un civil au point de rester ici là où ils pourront vous cueillir sans mal ? »

Plus que pour eux, cette information a vocation à laisser savoir à l'humain qu'il sera bientôt en sécurité. Il suffit de tenir un peu plus longtemps. Ceci dit, les assaillants s'immobilisent un instant quoi qu'il en soit. Il n'y en a plus que deux, debout. Autant dire qu'ils sont cuits, comme les humains disent.
Sujet : Aide-toi, le ciel t'aidera
Mikhaïl Lesovsky
Réponses : 33
Vues : 422

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Aide-toi, le ciel t'aidera    Jeu 10 Déc 2020 - 17:00
Des bruits résonnaient derrière le Russe qui ne perdit pas de temps à se tourner pour vérifier qui avait décidé de le suivre. Il avait mal, mais la douleur était diffuse et il ne pouvait pas dire à quel endroit les balles l'avaient touché. Évidemment, il n'avait pas son extrait de corne de licorne qui lui aurait réglé le problème en deux coups de cuillère à pot ! D'un autre côté, pourquoi l'aurait-il prise alors qu'il était censé acheter un nouveau doudou à son fils et non se battre contre des inconnus ? Pestant sur la poisse qui semblait perpétuellement le poursuivre, le trentenaire s'arrêta finalement après avoir parcouru une vingtaine de mètres pour s'éloigner des escaliers. L'étage où ils se trouvaient était principalement composé d'un vaste hall avec des murets et des bancs un peu partout. On y trouvait bien quelques magasins, mais ils étaient plus éloignés et Mikhaïl allait devoir se mettre à découvert s'il voulait les atteindre, car les bruits qu'il percevait indiquait clairement que les hommes étaient arrivés au même étage que lui.

Après s'être glissé derrière un muret en s'accroupissant et avoir appuyé son dos contre, le Slave vérifia que son fils se portait toujours bien et que la casquette restait plantée sur son crâne. C'était bien le cas, même si les larmes menaçaient dangereusement de revenir. S'efforçant de tenter de les atténuer, le Slave finit par jeter un coup d’œil derrière le mur, pour essayer de voir ce qui se passait. La femme se trouvait non loin de là et était visiblement aux prises avec deux des types. Bon. Le temps qu'elle les occupe, peut-être allait-il pouvoir fuir ? Possible. Il décida de tenter sa chance, mais pour éviter de tracer un chemin jusqu'à lui, Mikhaïl vérifia qu'il ne saignait pas trop et qu'aucune tache de sang ne viendrait alerter ses éventuels poursuivants.

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : la blessure est légère et ne saigne pas beaucoup.
    ÉCHEC : c'est assez grave et ça saigne.

    Lancer de dé #2 :
    RÉUSSITE : Mikhaïl peut partir sans que les hommes ne le remarquent.
    ÉCHEC : ils le voient.

    Lancer de dé #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : ils ne tirent pas.
    ÉCHEC : ils tirent.


Évidemment, espérer que la blessure soit légère aurait été naïf ! Elle saignait pas mal et Mikhaïl savait que sans un pansement – ce qu'il n'avait pas sur lui – il serait utopique de penser pouvoir se cacher sans laisser des traces de son ADN partout. D'ailleurs, il avait probablement dû en coller sur le muret contre lequel il était appuyé. Super ! Pestant intérieurement, tout en rassurant son fils et en veillant à ne pas le salir avec son sang, le Russe finit par décider de tenter le tout pour le tout. Rester ici et compter sur cette femme ne lui plaisait pas. Il choisit donc de se redresser brusquement, ce qui lui provoqua d'ailleurs une brusque douleur au niveau de sa blessure toute récente, puis tenta de fuir. Mais c'était sans compter sur les hommes qui n'avaient pas compris qu'un civil avec un bébé dans les bras ne faisait pas une bonne cible d'entraînement au tir ! Sans même lui ordonner de s'arrêter, les hommes tournèrent à nouveau leurs armes vers la silhouette du trentenaire et firent feu. Quand ça ne voulait pas, ça ne voulait pas !
Sujet : Aide-toi, le ciel t'aidera
Esprit du Hasard
Réponses : 33
Vues : 422

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Aide-toi, le ciel t'aidera    Jeu 10 Déc 2020 - 17:00
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec
Sujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono
Noélie A. Inagawa
Réponses : 47
Vues : 943

Rechercher dans : Les entreprises et laboratoires   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono    Jeu 10 Déc 2020 - 13:52
Forcément, garder leur lien avec ces agresseurs mystères s’impose. Pour le moment. J’observe Tessa d’un air curieux. C’est assez fascinant de constater que, si elle n’est pas entièrement rassurée, elle prend tout de même les choses avec un certain… Calme. Pour ma part, je ne fais pas semblant de m’inquiéter. Je ne vais pas dire que je suis ravie de la situation, mais Rafa sait assez de choses sur moi pour se souvenir que mon instinct de survie est en fuite depuis belle lurette.

« Oh, il peut y avoir une seule personne qui tire les ficelles, mais il y a plusieurs têtes impliquées, ça… C’est plutôt certain. »

Trop de facteurs, une opération un peu trop large, l’alliance de la magie et de la technologie… Ouep, plusieurs facteurs. Quoique. Peut-être qu’un jour, à force de me former, je serais capable - théoriquement, vu que je me suis promis de ne jamais dépasser ce stade - de mettre ce genre de choses sur pied ? Mais ça implique des petites mains.

« Maintenant, si tu veux mon aide pour un truc comme ça, je te préviens, c’est non. »

Je pouffe de rire - je sais très bien que ce n’est pas le genre de Rafa. Décroche mon téléphone tout en les écoutant d’une oreille. Le temps de demander à Abby si elle aurait un peu de temps à me consacrer et de lui dire que j’essaie de lui donner une adresse rapidement. On verra bien si ma petite amie s’avère nécessaire.

« Faudra bien prévenir l’UNISON un jour, je pense. Mais enfin, commençons par le commencement ? »

Je hausse les épaules et farfouille dans mon sac, le temps d’en tirer une de mes tablettes. Honnêtement, je n’en ai pas besoin, pour les caméras, normalement, mais ça ne mange pas de pain de faire un peu semblant. Je ne suis pas vraiment censée trimballer un ordinateur minuscule sous ma peau, voyez-vous ?

« Ok. Je m’en occupe. Et je cherche, pour la caisse, mais je te garantis rien. ‘Fin, j’ai eu ma période expérimentation et hacking, mais je t’avoue que ça fait un bon moment que je ne m’amuse plus à ça, et j’aimerais autant éviter de finir en prison à cause de ça. »

Ce qui ne m’empêche pas d’ajouter un sourire, à l’intention de Rafa. Genre “oui, bon, c’est illégal, mais pour toi, pas de soucis”.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Nono arrive à s’occuper des caméras plutôt tranquillement.
    Echec : Il va lui falloir un accès. Du coup, elle se trouve un accès. Noélie, quoi.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Réussite : elle passe entièrement inaperçue.
    Echec : peut-être bien que quelqu’un se demande qui elle est.


    Lancer de dés #3
    Réussite : Quelqu’un demandait donc l’emplacement de la caisse ?
    Echec : impossible d’y avoir accès.


Après quelques minutes pendant lesquels je trouve un accès à leur réseau, m'y infiltre, puis prend sur moi de faire bloquer les caméras sur une boucle dès qu'on passera sous leurs faisceaux - c'est un peu plus technique que de les couper simplement, mais ça évitera qu'on se fasse avoir bêtement, je tente de chercher un inventaire. Malheureusement, rien de bien convaincant, pour le coup.

« J'ai désactivé les caméras, je dis plutôt que d'expliquer que je suis allée plus loin que ça, pour simplifier. Par contre, impossible de trouver la caisse. Il y a trois salles qui servent à entreposer leurs marchandises, et ça pourrait être n'importe laquelle des trois. »

Je fronce les sourcils.

« C'est super bizarre qu'ils n'aient pas un inventaire, d'ailleurs. »

Bizarre louche, si vous voulez mon avis.

« La première salle est accessible par ce mur-ci, j'ajoute en désignant l'un des côtés du bâtiment d'un geste. »
Sujet : Karma Hospital [Rafa]
Abel R. Khan
Réponses : 6
Vues : 62

Rechercher dans : Hôpital central de Star City   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Karma Hospital [Rafa]    Mar 8 Déc 2020 - 10:56
Citation :
lancer #1:
réussite: un pc sécurité au même étage
échec: il est au rdc

(lancer #2 si réussite au 1:
réussite: il n’y a que deux assaillants visibles
échec: au moins 6 personnes identifiées par les caméras)


(lancer #3 si échec au 1:
réussite: il atteint le pc sécurité du rdc sans problème
échec: il croise la route d’un preneur d’otages

lancer #4 si réussite au 3:
réussite: nombre de terroristes: 2
échec: nombre de terroristes: 6


Très bien… je, d’accord.” lança le docteur Reyes en essayant de reprendre contenance. “Malheureusement notre salle de sécurité est au rez-de-chaussée, couloir B porte 3.” dit-elle ensuite en se mordant la lèvres inférieure. Il faudrait qu’au prochain conseil d’administration, ils envisagent le fait d’avoir un pc sécurité sur différents étages. Ce n’était pas négligeable comme option à bien y penser. La tête lui tournait mais elle devait rester concentrée.

D’accord. Je vais y aller. L’étage à l’air calme. Si vous vous en sentez la force, essayez de rassembler un maximum de personnes et d’attendre qu’on vienne vous chercher pour vous évacuer. Si votre équipe de sécurité parvient à neutraliser les individus, ils devraient appliquer vos protocoles d’évacuation.” Enfin, il espérait que tout ça soit à jour. Parce qu’on voyait bien trop souvent des institutions ou des organismes qui mettaient de côté ces aspects là en pensant que ce type d’évènement ne pouvait pas arriver.

Le karma avait une fâcheuse tendance à prouver le contraire. Combien d’incendies s’étaient déclarés à cause de protections obsolètes ? Il en allait de même pour toute agression ou tentative. On ne le répétait jamais assez: sécurité et prévention allaient de paire. Mais il restait optimiste. Il y avait toujours un service de sécurité. Même si ce personnel n’était peut-être pas formé à la prise d’otages, ils l’étaient au niveau de l’évacuation des personnes. On était dans un hôpital.

Bon de toute façon, il fallait d’abord déterminer le nombre d’assaillants ainsi que leur revendication. Ce qui ne devrait pas tarder. Ces gens-là aimaient bien faire des annonces à la terre entière. Ils ne tarderaient pas à prendre le micro. Le jeune garde du corps avait poussé la porte après avoir écouté une dernière fois le silence de l’étage. Il avança dans le couloir. A priori personne n’était sorti malgré l’alarme. Ce n’était pas une mauvaise chose. D’autres, pouvaient ne pas y croire tout simplement. D’un pas alerte et vif, reprenant des heures d’entraînement, Abel traversa le hall en faisant attention à chaque intersection. Il poussa la porte des escaliers et dévala rapidement les marches.

Sur sa route il ne croisa personne. Mais derrière certaines portes, plus il approchait le rez-de-chaussée, plus il entendait du bruit. Le mieux était encore de ne rien tenter tant qu’on avait pas les orientations des assaillants. Abel posa la main sur la porte, puis l’oreille. Elle absorba une partie du matériau et il put entendre plus facilement les bruits. Pas de cris. Il avisa un plan qui était près de ladite porte et repéra le bureau 3. Puis, il tira discrètement la porte et se faufila dans le large couloir. L’hôpital était grand et quelques personnes couraient. Le métis atteignit le bureau sans problème qui était en effervescence. Un membre de la sécurité l’arrêta.

Ne bougez pas !
Doucement, je suis de votre côté. J’étais en rendez-vous avec le docteur Reyes. Je suis garde du corps je peux vous aider.” lança t-il d’un ton calme mais assuré. L’autre, le toisa quelques instants et avisa le badge qu’on lui avait donné plus tôt. Puis il hocha la tête.

Nous avons identifié deux personnes armées pour le moment. Ils sont au niveau du hall et retiennent le personnel de l’accueil. Nous n’avons pas réussi à établir le contact avec eux. Votre avis?” demanda l’homme visiblement tendu. Abel prit le temps de la réflexion.

Le mieux, c'est d’attendre d’avoir leur revendication. Pendant ce temps, essayez de déterminer les issues de secours appropriées et les référents de zone pour l’évacuation.” expliqua t-il d’un ton professionnel. Il observa les écrans dans la pièce et son oeil se posa sur ceux de l’accueil. Effectivement un des hommes veillait à l'entrée, l'autre était près du comptoir. C’est lui qui attira le plus l’attention du jeune homme. C’était un homme à la carrure bien balèze. Il portait une sorte de combinaison qui avait des allures militaires. Elle était sombre et une tête de mort occupait le plastron. Et sur une des épaulières un large smiley jaune au sourire diabolique. Il était visiblement armé. Même à travers l’écran il pouvait sentir une aura maléfique. Un homme à ne pas prendre à la légère.

Je dois les atteindre.” dit-il un ton plus bas et il sortit. Il avait en tête le plan du rdc. Derrière l'accueil, il y avait un mur qui donnait dans une salle d’attente. Il devait atteindre cet endroit.
Sujet : Aide-toi, le ciel t'aidera
Esprit du Hasard
Réponses : 33
Vues : 422

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Aide-toi, le ciel t'aidera    Lun 7 Déc 2020 - 21:10
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite Tag 3 sur Star City Heroes Echec
Sujet : Aide-toi, le ciel t'aidera
Mikhaïl Lesovsky
Réponses : 33
Vues : 422

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Aide-toi, le ciel t'aidera    Lun 7 Déc 2020 - 21:10
Mikhaïl s'était imaginé que la femme avait dû partir et qu'il se débrouillerait seul, mais elle refit son apparition en jouant les héroïnes et en neutralisant l'un des hommes. Son attention fut toutefois attirée par l'homme qui lui avait adressé la parole et en le voyant lever son arme pour la pointer vers lui, il eut l'instinct parfaitement naturel et pivoter sur lui-même pour présenter son dos et éviter qu'Alexeï ne soit sur la ligne de tir. C'était stupide : son fils était protégé par la casquette qu'il portait et cela même s'il s'escrimait à essayer de la retirer, mais cela n'empêchait pas le Russe d'éprouver un sentiment de crainte. En temps normal, il aurait accordé toute sa confiance à ce dispositif, mais maintenant que la survie de son fils en dépendait, il n'était plus aussi sûr de lui.

Alors qu'il s'attendait à sentir la douleur des balles, le Russe fut étonné de ne percevoir qu'une série de bruits étranges ainsi qu'un déplacement d'air assez important. Comprenant que quelque chose d'imprévu venait de se produire, il tourna la tête en direction de l'homme et se retrouva pratiquement nez à nez avec l'une des ailes de la femme qui décida alors d'adopter pour une technique plus pacifiste. Très franchement, Mikhaïl doutait que cela fonctionne, mais il n'avait pas franchement d'autre choix que d'attendre. Sans Alexeï, il pourrait se défendre et quitter cet endroit sans trop de mal, mais là... Il était contraint d'attendre, voilà tout. Surtout que cette femme l'avait totalement oublié et qu'il ne tenait pas forcément à se rappeler à son bon souvenir vu la manière dont leur dernière rencontre s'était soldée.

Tandis que les hommes avaient l'air de se laisser amadouer, Mikhaïl mit à profit cet instant de tranquillité pour essayer de repérer un passage qui lui permettrait de filer sans plus tarder. Il pouvait potentiellement tenter de passer par-dessus la barrière de l'escalier pour atterrir à l'étage inférieur. La hauteur n'était pas extrêmement importante, il avait largement eu l'occasion d'observer la disposition des lieux en grimpant les marches. Bien sûr, s'il y avait encore du monde en bas, c'était une autre histoire ! Alexeï resterait protégé par le dispositif, mais ce n'était pas ça qui empêcherait les hommes de l'achever une fois que lui-même serait mort. Le mieux était de rester à proximité de la femme qui pourrait récupérer l'enfant en cas de besoin, mais elle avait l'air de vouloir se concentrer sur les hommes, alors...

Sa décision encore en équilibre dans la balance, il tourna à nouveau la tête vers les hommes pour voir s'ils avaient été ou non persuadés par les paroles de la femme.

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : ils sont convaincus.
    ÉCHEC : ils ne le sont pas et s'énervent.

    Lancer de dé #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : ils ne tirent pas.
    ÉCHEC : ils tirent.

    Lancer de dé #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : ils ne tirent pas vers Aria / ils ne tirent pas vers Mikhaïl.
    ÉCHEC : ils tirent vers Aria / ils tirent vers Mikhaïl.


Peut-être était-ce sa poisse légendaire qui avait fait échouer la tentative de la jeune femme, ou peut-être qu'elle avait simplement été moins performante qu'elle ne l'espérait. Toujours est-il que les hommes ne se laissèrent pas convaincre par ses paroles et qu'ils se contentèrent de lever à nouveau leurs armes dans leur direction. Ou plutôt dans la sienne.

Sans doute était-ce par pur esprit de contradiction qu'ils décidèrent de le prendre pour cible tout en délaissant leur adversaire principal, toujours est-il qu'ils firent feu dans la direction du père de famille et de son fils. Une fois de plus, le trentenaire se tourna pour éviter qu'Alexeï ne soit touché par quelque chose et cette fois-là, il ressentit bien la douleur inhérente à une blessure par balle. Toutefois, il n'avait pas spécialement le temps de s'attarder sur la question et peut-être est-ce là ce qui lui sauva la vie : dès qu'il avait compris qu'ils allaient faire feu, le trentenaire s'était mis en mouvement afin de s'approcher de l'escalier et avait tenté de passer par-dessus la rambarde. Malheureusement, les premiers projectiles l'avaient déjà atteint et son saut fut quelque peu altéré par le choc des projectiles. Il parvint tout de même à passer au-dessus de la barrière vitrée et se rattrapa tant bien que mal à l'étage inférieur. Il avait fermement tenu son fils afin que ce dernier ne soit pas secoué, mais l'enfant pleurait toujours, sans doute effrayé par tous ces bruits. Mikhaïl allait essayer de le rassurer, mais pas dans l'immédiat. Sa survie était un peu trop comprise à l'heure actuelle, il allait devoir se trouver un endroit plus tranquille avant de tenter quoi que ce soit !
Sujet : Aide-toi, le ciel t'aidera
Aria Romanelli
Réponses : 33
Vues : 422

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Aide-toi, le ciel t'aidera    Lun 7 Déc 2020 - 17:53
Dissimulée sous le glamour, j’observe avec un certain intérêt l’homme appréhender son environnement, réaliser qu’il n’a nulle part où se cacher, et se résigner finalement, tandis que son enfant se met à pleurer. Il réagit avec un calme qui me force à réviser l’opinion que j’ai de lui. Peut-être sait-il finalement se servir de l’arme que je lui ai confiée. Je m’éloigne doucement, prenant garde à ne pas mouvoir mes ailes - le moindre geste de leur part tend à soulever un courant d’air qui pourrait les alerter sur ma présence. L’illusion continue de masquer ma présence avec efficacité, mais ça ne durera pas.

    Lancer de dés #1
    Réussite : personne ne la repère.
    Echec : un des hommes au moins est équipé d’un filtre à infra-rouges, c’est con.

    Lancer de dés #2
    (si échec au #1)
    Réussite : Aria prend la situation en main et réussit à éloigner l’attention de ces hommes de Misha et Alexeï.
    Echec : raté, l’un d’eux décide de tirer sur le russe, yes.

    Lancer de dés #3
    (si réussite au #1)
    Double réussite : elle parvient à maîtriser la moitié du groupe.
    Une réussite : Elle neutralise l’homme le plus proche de Mikhaïl et éloigne les autres.
    Double échec : mieux préparés, plus rapides, plus efficaces. Ça s’annonce mal.


A vrai dire, cela dure même moins encore que je ne l'aurais supposé lorsque l'un d'eux passe le coude de l'escalier à son tour. Ses yeux sont équipés de lunettes qui, je le sais, peuvent me poser quelque problème.

« On a un intrus. »

Il relève son arme pour tirer, mais le temps qu'il le fasse effectivement, j'ai déjà réduit l'espace entre nous à rien. Le tranchant de ma main s'abat avec violence sur son poignet, le force à ouvrir les doigts. J'envoie valser son arme à l'étage du dessous, pivote sur mes appuis, puis le fais passer par dessus mon épaule à son tour. Un de moins, je suppose.

Tout aurait probablement pu très bien se passer si celui qui s'est amusé de la présence du père ici n'avait pas décidé de se tourner vers lui. Je serre les dents. Je n'aurais pas le temps de l'atteindre lui. En revanche, j'ai probablement suffisamment de secondes devant moi pour m'interposer. Une imprécation franchit mes lèvres, inintelligible pour les humains présents, car elle a été prononcée dans ma langue natale. Je bondis devant l'enfant et son protecteur. Les balles qui leur étaient destinées heurtent le dos de mon armure. L'une d'elle érafle une aile, une enfonce la pièce de métal, me tirant un grondement furieux.

Je n'ai pas le temps de m'y attarder, toutefois. A nouveau, je fais demi-tour. Mes plumes les plus aiguisées se déploient. Si je dois blesser plus sévèrement, tant pis. Il va falloir que j'agisse d'une façon ou d'une autre. Je jette un oeil distrait à la fenêtre. Si j'arrive à la faire détruire, je pourrais mettre deux des âmes piégées ici en sécurité, même si le père risque de se débattre. Ah, quel ennui. Je lève les mains, toujours entre les victimes potentielles et les assaillants.

« Vous n'avez pas à tirer sur lui. Il a juste été pris entre deux feux. »

J'incline légèrement la tête.

« Je ne causerais pas de difficultés. Laissez simplement partir les civils. Au moins une partie. Au moins les enfants. Vous n'avez pas besoin de tant d'otages. »

Pieux mensonge, mais enfin. Ma voix est douce. Posée. Terriblement raisonnable. Je m'appuie amplement sur le charisme surnaturel qui est le mien. Les armes se baissent légèrement tandis que les uns et les autres se concertent du regard.
Sujet : Aide-toi, le ciel t'aidera
Esprit du Hasard
Réponses : 33
Vues : 422

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Aide-toi, le ciel t'aidera    Mar 1 Déc 2020 - 16:43
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite
Sujet : Aide-toi, le ciel t'aidera
Mikhaïl Lesovsky
Réponses : 33
Vues : 422

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Aide-toi, le ciel t'aidera    Mar 1 Déc 2020 - 16:43
Mikhaïl ne suivait pas ce qui se passait plus loin. Il se moquait bien de ce qui pouvait arriver, et si cette femme voulait se faire mousser en prétendant être un ange, tant mieux pour elle. En tous les cas, lui ne comptait pas laisser l'occasion de s'enfuir lui filer entre les doigts. Il resta immobile durant un bref moment, attendant de voir si quelqu'un allait subitement débarquer dans l'entrée du magasin, mais rien ne semblait plaider en faveur de cette hypothèse. Estimant avoir suffisamment patienté, le Russe se redressa à demi, veillant toujours à ne pas laisser sa tête déborder des rayonnages. Il ne tenait pas à attirer l'attention sur lui alors qu'il était à deux doigts de s'en sortir !

Le Russe s'élança finalement, toujours en discrétion, glissant une main rassurante dans le dos de son fils qui ne se rendait évidemment pas compte de ce qui se passait autour de lui. Les yeux du Slave ne cessaient de balayer les environs tandis qu'il vérifiait que la voie était toujours libre, puis il se hissa à la hauteur de la porte, prêt à la passer pour débarquer dans le couloir qui lui donnerait accès aux escaliers menant à l'étage inférieur. Il savait bien que tout ne serait pas gagné, même s'il en arrivait jusque là, mais ce serait toujours mieux que de se retrouver au même étage que des types armés jusqu'aux dents !

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : il entend l'homme arriver.
    ÉCHEC : il ne l'entend pas.

    Lancer de dé #2 : (Si réussite au #1)
    RÉUSSITE : il a le temps de se cacher.
    ÉCHEC : il n'a pas le temps.

    Lancer de dé #3 :
    RÉUSSITE : personne en vue.
    ÉCHEC : une cliente qui n'est au courant de rien débarque tout à coup et attire l'attention sur eux.


Puisque la vie de son fils était potentiellement en danger, Mikhaïl était aux abois, il entendit donc arriver l'homme qui se dirigeait vers le dernier étage. Quel était le problème ? En s'étant glissé hors du magasin, il avait dû aller en terrain découvert et n'avait clairement pas le temps de se cacher à nouveau avant que l'homme n'arrive au bas de l'escalier qui débouchait juste devant l'entrée du magasin. Il fallait réagir vite, Mikhaïl fit donc ce qui lui semblait être le moins dangereux pour son fils et ôta sa casquette afin de la coiffer sur la tête de l'enfant. Elle était évidemment bien trop grande pour lui et Alexeï tenta aussitôt de s'en défaire à l'instar de son bonnet à chaque fois que l'un de ses parents lui mettait sur la tête, mais c'était mieux que rien. En retirant sa main du couvre-chef, le Slave en profita pour activer le dispositif qui servait de protection contre les balles. Cassandra l'avait déjà expérimenté par le passé et ça lui avait plutôt bien servi, il n'y avait donc plus qu'à espérer que ce serait pareil cette fois-ci. Enfin non. Que son fils n'en aurait pas besoin en vérité.

Le temps qu'il fasse ça, l'homme armé avait débarqué. Il se trouvait en bas de l'escalier, mais bénéficiait d'une vue parfaite sur le Slave et son fils. En les voyant, il leva aussitôt son arme pour la diriger vers eux et lâcha un ordre d'une voix sèche et autoritaire.

« Lève les mains, tout de suite. Le Russe garda son calme.
Je ne peux pas, ou il va tomber. »

L'homme sembla hésiter un instant, sans doute n'avait-il pas prévu de se retrouver dans cette situation. D'un côté, ce serait stupide puisqu'ils étaient dans un magasin dédié aux enfants, mais il ne fallait probablement pas trop en demander à ces hommes. Celui qui se trouvait en bas de marche entreprit de les gravir, son armée pointée sur la tête du Slave et le gardant à l’œil. Il se retrouva rapidement aux côtés du trentenaire et lui désigna la porte du magasin d'un geste.

« Retourne là-dedans. »

Puisqu'il n'avait pas vraiment le choix, Mikhaïl pivota sur lui-même et rebroussa chemin afin de retourner dans le magasin. Comme Alexeï s'obstinait à vouloir retirer la casquette qui glissait sur son crâne et manquait de tomber, son père lui remit soigneusement en place, espérant simplement que personne n'allait avoir l'idée de lui enlever en voyant qu'il tentait de s'en défaire.
Sujet : Aide-toi, le ciel t'aidera
Aria Romanelli
Réponses : 33
Vues : 422

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Aide-toi, le ciel t'aidera    Lun 30 Nov 2020 - 23:41
C’est en étant invisible à autrui que j’observe avec un certain intérêt un des otages parvenir à échapper à la situation. Je ne l’avais pas remarqué, plus tôt, lorsqu’il s’est éloigné. Mais alors qu’il contourne les rayons, j’esquisse un sourire. Puis je l’ignore de nouveau, revenant aux preneurs d’otage avec toute la concentration du monde. Il peut tenter sa chance seul, s’il le souhaite, mais il reste un parmi tant d’autres.

Je note soigneusement les positions de tous les hommes armés et m’emploie à me positionner de façon à pouvoir aussi bien protéger les otages que neutraliser les différentes sources de danger. Deux d’entre eux ont les mains découvertes. Je positionne les plumes que je manipule psychiquement à l’aplomb de celles-ci, avant de les y figer, et de me déplacer de façon à avoir les autres en joue. Une fois que j’aurais commencé à attaquer, je risque de devoir agir plus que vite. Attirer les soldats - ou quoi qu’ils soient par ailleurs - peut être une solution, mais le mieux serait encore de réussir à les mettre à terre.

    Lancer de dés #1
    Réussite : tout se passe comme prévu.
    Echec : ou pas.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : all is oké pour Misha.
    Echec : Il tombe presque nez à nez avec un guetteur.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : les assaillants se concentrent sur Aria et laissent les otages tranquilles.
    Echec : osekour.


Je respire profondément et arme mon arc. Je décoche une première flèche qui se fiche en travers du bras d'un des tireurs. Il lâche son fusil au moment où les quatre plumes acérées se fichent dans deux poignets différents. Deux hommes de plus désarmés. Je me suis éloignée, déjà, de la zone où je me trouvais. Ils tirent dans le vide. Je vérifie d'un oeil qu'ils ne risquent de toucher personne. Ils n'ont pas vu d'où était parti la flèche, ne savent donc pas où je suis.

Je me place entre les deux derniers, décoche un violent coup de pied à l'arrière des genoux du premier, mon glamour lâchant l'affaire à cet instant. Sans me retourner, je fiche mon coude droit dans le menton du second, avant même qu'il n'ait le temps de réagir. L'affaire s'est déroulé en une poignée de minutes. Je me redresse, neutralise ceux qui n'avaient été que désarmés, et pose un doigt sur mes lèvres pour les otages, au milieu des sanglots et des gémissements inquiets.

Bien. Je fouille l'un des hommes à terre, équipe ses écouteurs, et fronce les sourcils en entendant l'un d'eux signaler qu'il a entendu du bruit à l'étage et va vérifier ce qu'il en est. Un guetteur ? Quelqu'un d'autre répond, mais je suis déjà partie. Je file car je ne sais plus où est l'homme solitaire et son enfant, s'il ne risque pas de tomber nez à nez avec celui qui vient. Et qui est probablement armé également.
Sujet : Alaska, nous voilà !
Renan Le Guerec
Réponses : 63
Vues : 742

Rechercher dans : Le reste du monde   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Alaska, nous voilà !    Lun 30 Nov 2020 - 20:55
Tandis que les agents s'activaient à essayer de trouver des raisons de l'existence de cette installations, le Français entreprit d'essayer de dénicher un plan plus détaillé et plus récent que ce qu'ils avaient pu voir jusqu'à présent. Il interrompit toutefois ses fouilles lorsque l'agent Carter revint vers lui, une série de feuilles à la main. Il les attrapa pour les consulter rapidement, mais n'apprit pas grand-chose pour être honnête. Renan n'était pas stupide, il n'aurait jamais été à ce poste si c'était le cas, mais il n'avait pas fait de longues études et ne comprenait pas forcément grand-chose aux histoires de science. Ce n'était pas pour rien qu'il n'avait jamais eu d'affinités particulières avec les scientifiques de la base ! Ces documents serviraient probablement aux personnes qualifiées à Mannheim, mais en attendant, ils pouvaient émettre quelques hypothèses qui seraient confirmés ou remises en question par leurs découvertes futures. En tous les cas, l'idée de Miles semblait plutôt crédible et Renan s'apprêtait à rebondir là-dessus lorsqu'un bruit désagréablement familier attira l'attention du groupe.

L'agent Carter fut la première à réagir. La manière dont elle envoya voler la grenade avait de quoi faire sourire et s'ils n'avaient pas été pris dans le feu de l'action, le Français se serait probablement autorisé un petit rire. Au lieu de cela, il se déplaça rapidement sur le côté lorsque les premiers tirs retentirent. Ils n'étaient pas orientés dans leur direction, mais Renan ne voulait pas qu'une balle perdue parvienne à toucher l'un de ses hommes, il se chargea donc de dresser un mur magnétique invisible devant eux, lequel stopperait sans mal les projectiles qui pourraient se faufiler jusqu'à eux.

Concentré, l'Officier de la Pénombre délaissa quelques instants son naturel plaisantin et réfléchit rapidement à la suite du programme. Ils étaient coincés ici, il n'y avait qu'une issue. Ou du moins c'était ce qu'il avait cru constater. Ils allaient devoir forcer le passage en neutralisant les opposants qui les attendaient de l'autre côté. Le Breton allait se charger de passer devant puisqu'il pouvait faire bouclier contre les balles, mais il avait une autre idée pour ses agents. Tournant la tête vers Miles, il lança quelques ordres.

« Essayez de vérifier qu'il n'y a pas d'autre issue que nous pourrions emprunter. » Ses prunelles passèrent à Carter. « Je vais passer devant pour bloquer les balles, vous venez avec moi et vous essayez de leur retirer leurs armes comme nous avons procédé dehors. Si vous n'y arrivez pas, revenez derrière moi pour être à l'abri des balles. Je ne veux pas qu'on joue les héros pour m'impressionner. »

Certaines recrues avaient déjà fait cette erreur en pensant que se montrer extrêmement héroïque allait les rendre indispensables aux yeux de leur supérieur. Ce n'était pas le cas. Renan voulait d'individus qui complétaient bien l'équipe et qui ne la jouaient pas solo, voilà tout. Il attendit que Carter se décide, elle pouvait aider Miles si elle ne sentait pas cette tentative, puis se dirigea vers la porte close. Attendant une brève accalmie dans les tirs, Renan utilisa ses pouvoirs afin de l'ouvrir et bloqua aussitôt les éventuels tirs afin d'ouvrir la voie à sa collègue.

    Lancer de dé #1
    RÉUSSITE : ils neutralisent les hommes.
    ÉCHEC : il y a un imprévu.

    Lancer de dé #2
    RÉUSSITE : il y a une autre issue.
    ÉCHEC : il n'y a rien.

    Lancer de dé #3 (Si réussite au #2)
    RÉUSSITE : elle débouche dans une pièce secrète avec des tas d'informations.
    ÉCHEC : c'est juste un passage qui mène au couloir.


L'agent Carter montra une fois de plus son expertise en parvenant à coupler ses compétences à celles de son chef. À eux deux, ils parvinrent à neutraliser les hommes – sans les tuer – et Renan se chargea de les immobiliser en utilisant sa nouvelle capacité assez récente. En utilisant le fer présent dans le sang et en le couplant au magnétisme présent dans le corps humain, il pouvait immobiliser n'importe quel humain normalement constitué et en faire son pantin. Cela allait probablement leur être utile puisque Miles revint vers eux pour leur annoncer qu'ils n'avaient malheureusement trouvé aucune autre issue. Bon, le passage étant dégagé, ils allaient pouvoir poursuivre leur route ici, mais comme ils avaient désormais des otages, autant en profiter pour essayer d'en apprendre plus sur ce qui se passait ici, non ? Tournant la tête vers Carter, Renan reprit la parole.

« Vous savez mener un interrogatoire ? Nous n'avons pas besoin de tous les garder en vie si jamais. Mais je pense qu'ils peuvent présenter une source d'informations non négligeable. »

Il la laissait mener la danse si elle le souhaitait, mais si elle ne se sentait pas à l'aise avec ça, il s'en chargerait sans problème. C'était aussi à ça que servait leur mission : à savoir quelles étaient les limites de chacun.
Sujet : Alaska, nous voilà !
Esprit du Hasard
Réponses : 63
Vues : 742

Rechercher dans : Le reste du monde   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Alaska, nous voilà !    Lun 30 Nov 2020 - 20:55
Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite
Revenir en haut 
Page 1 sur 13Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
Tag 3 sur Star City Heroes Categorie_6Tag 3 sur Star City Heroes Categorie_8
Sauter vers: