Tag 3 sur Star City Heroes Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Tag 3 sur Star City Heroes Categorie_1Tag 3 sur Star City Heroes Categorie_2_bisTag 3 sur Star City Heroes Categorie_3

385 résultats trouvés pour 3

AuteurMessage
Sujet : Chaque fleur attire sa mouche (Natalia)
Natalia Greene
Réponses : 10
Vues : 110

Rechercher dans : Forêt de Watson   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_petitSujet : Chaque fleur attire sa mouche (Natalia)    Dim 18 Oct 2020 - 17:09
Les lèvres pincées, Natalia avait songé que, quitte à choisir, elle aurait préféré que leur enquête ne tourne pas au vinaigre. Parce que ça aurait signifié qu’elles se seraient trouvées dans une si mauvaise passe qu’elles auraient été obligées d’entraîner avec elles d’autres de leurs compagnons – et la druidesse ne préférait pas y penser. Optimiste dans l’âme, elle songeait même que, avec un peu de chance, ceux qui s’étaient penchés sur travaux de l’Apiculteur avaient fini par s’en désintéresser et qu’elles ne trouveraient sur place que des débris de l’invasion Terminus, des abeilles mutantes et des installations abandonnées. La part le plus rationnelle de son esprit lui soufflait que ça ne serait pas aussi simple... Pour la simple et bonne raison que ça ne l’était jamais.

Après que Susan ait pris place sur la sonomoto, Natalia s’y installa à son tour. Elle passa le casque que son amie lui tendait et glissa ses bras autour d’elle pour assurer sa prise. Après quoi elle lui signala qu’elles pouvaient partir et le duo d’héroïnes se mit en mouvement, direction la forêt de Watson. Ce n’était pas le moyen de transport qu’elle préférait, loin de là, mais rapidement les paysages urbains laissèrent place à des bordées d’arbres qui eurent tôt fait d’engloutir la vision des gratte-ciels qui s’élançaient au loin. Au bout d’un moment, elles finirent par quitter les chaussées goudronnées pour s’enfoncer sur des routes de campagnes boueuses et criblées de trous d’eau. Une poignée de minutes plus tard elle, étaient arrivées à destination.

La forêt semblait calme, mais Natalia savait qu’il n’en était rien ; Comme les frémissements subtils à la surface d’un lac, la druidesse pouvait sentir l’inquiétude de la faune et de la flore poindre aux alentours. C’était indiscernable, comme un murmure qui allait et venait au rythme de la brise qui balayait les cimes, mais c’était bien là. Restait à savoir ce qui en était la cause. Susan, elle percevait d’autres choses par-delà les arbres ; Des crissements métalliques, un moteur... Des sons étouffés en tout cas. Elle fronça les sourcils, essayant d’associer les éléments qu’elles avaient disposition.

« Le laboratoire de l’Apiculteur existait avant l’invasion Terminus. Mais les images satellites ne montrent que les débris de l’invasion, pas de bâtiments... Elle fronça les sourcils. C’est peut-être un complexe souterrain ? Ça expliquerait pourquoi les bruits sont atténués. »

Pas ce qu’il y avait dedans, cela dit. Mais quelque chose lui disait qu’elles n’en sauraient rien à moins d’étudier la question en profondeur. Susan affirmait en tout cas qu’il n’y avait pas d’abeilles mutantes et Natalia considéra que c’était déjà ça de pris.

« Allons-y, décréta finalement Natalia, en passant sa capuche. On va essayer de se rapprocher au maximum. Après un instant, elle ajouta. Et j’irai en reconnaissance, d’accord ? »

Elle avait offert un sourire rassurant à sa meilleure amie, consciente qu’elle ne risquait rien – ou presque – à s’éloigner. Après tout, rien ne ressemblait plus à un animal qu’un autre animal. Les deux jeunes femmes marchèrent en silence, prêtant attention aux bruits de la forêt. Là où Susan portait son ouïe vers leur objectif, rectifiant leur trajectoire lorsque c’était nécessaire, Natalia se concentrait plus sur les sensations qui émanaient des bois alentours. Au bout d’une vingtaine de minutes il apparut clairement qu’elles approchaient de leur objectif : le bruit s’intensifiait, ainsi que le sentiment de malaise croissant qui l’étreignait. Elles trouvèrent abri derrière un large tronc.

« Je te rejoins ici. »

En un clin d’œil, la druidesse laissa place à un rapace de grande taille qui, quelques battements d’ailes plus tard, retrouvait le couvert de la canopée des arbres. À la faveur d’une percée dans les ramures, Natalia put observer les restes de l’invasion Terminus qui marquaient l’emplacement du lieu qui les intéressait. Elle entama une descente pour venir se poser sur une branche basse et observer ce qui se trouvait en contrebas.

Lancer de dé #1
Réussite : il y a bel et bien un bâtiment.
Echec : c’est un complexe entièrement souterrain.

Lancer de dé #2 (si échec au lancer #1)
Réussite : elle arrive à trouver une entrée.
Echec : elle n’y arrive pas.


Lancer de dé #3
Double réussite : ce n’est pas surveillé.
Un échec : il y a des caméras.
Double échec : il y a des caméras et des gardes.


Derrière un bosquet sombre et dense, Natalia discerna le coin d’un édifice de béton brut. Sautillant de branche en branche, la druidesse s’approcha discrètement, s’assurant de toujours se trouver sous le couvert des arbres pour ne pas risque de se faire repérer. Le bâtiment – ou ce qui s’en approchait tout du moins – était en tout et pour tout composé d’un gros bloc grisâtre sans fenêtre apparente et fermé d’une porte en acier rouillée. Sans qu’elle sache vraiment pourquoi, l’allure de la bâtisse lui évoquait un souvenir... Mais elle était bien incapable de mettre le doigt dessus. Elle prit le temps de l’observation et s’envola de nouveau.

Après en avoir fait le tour plusieurs fois, et s’être assurée qu’il n’y avait ni caméras de sécurité, ni gardes, Natalia s’empressa de retourner auprès de Susan.

« J’ai trouvé quelque chose, fit-elle après avoir retrouvé forme humaine. Il y a un bâtiment. Pas enterré mais en béton, peut-être armé. Ça y ressemble en tout cas. Elle leva les yeux vers Susan. Pas de caméras, pas de gardes. J’ai vérifié. Elle marqua une pause. Quelqu’un essaie de faire croire que c’est abandonné. En tout cas, j’en ai l’impression. »

Mais elle savait qu’il n’en était rien, sans quoi son amie n’entendrait pas des bruits en émaner. Pourquoi prendre la peine de faire croire le contraire ?

« On fait quoi du coup ? » Demanda-t-elle finalement.
Sujet : Don't Jinx it - Nerys
Nerys Fitzgerald
Réponses : 34
Vues : 181

Rechercher dans : Le quartier du Front de Mer   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_petitSujet : Don't Jinx it - Nerys    Dim 18 Oct 2020 - 1:12
« J’en sais rien. Peut-être qu’il a pas trouvé comme remonter. Ou qu’il était coincé ailleurs et qu’on a pas de chance ? Ou… J’en sais rien ? »

Je sursaute quand un coup plus fort que les autres ébranle la porte. La vache, ce truc ne plaisante pas du tout. Quelques temps plus tard, je me retrouve à attendre près de la porte que Rafa est occupé à marquer avec… Un sort, mais je n’y comprend rien, à ce genre de choses, moi. Je lève brutalement les yeux. Tout vient de s’éteindre. Mince alors. Ça, j’admets, ça craint. J’acquiesce d’un signe de tête et trottine derrière Aleksia, Al’ à ma suite.

Quelques secondes plus tard, la situation… Bah, dégénère ? La porte cède dans un bruit assez assourdissant pour nos oreilles, au border et moi. Et le magicien se fait agresser. Je pose tout mon bordel près de la porte de secours, le coeur au bord des lèvres. Bon, qu’est ce que c’est que ça ? Un truc qui… Qui disparaît et réapparaît ? Non. Enfin je ne sais pas trop, mais je jure que ça pue le Terminus bien comme il faut. J’arme mon arc et tire une flèche qui lui passe à travers. Merde alors.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Nerys fait libérer Rafa.
    Echec : disons qu’il a pu brièvement respirer ?

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : Elle arrive à tenir au moins la bestiole en respect, même si ce n’est pas franchement facile.
    Echec : nope. Osekour help me please.

    Lancer de dés #3
    Réussite : la porte du bureau est toujours active malgré la panne de courant, and that’s good news.
    Echec : again, that’s a no.


Sans perdre mon calme - encore une fois, avoir peur ne veut pas dire céder à la panique, attention - je me replace et arme soigneusement l'arc. Cette fois, je charge Alwin de faire office de distraction. Même si je déteste cela, il n'est pas du genre à rester en retrait quand on a à faire à ce genre de trucs. Je me concentre, et quand je suis à peu près sûre qu'il est cent pour cent présent, j'ouvre les doigts dans une expiration maîtrisée. Le temps que ma flèche se fiche dans ce qui lui tient lieu de main, sous les lueurs rouges, et il lâche Rafa. Sifflement modulé. Autant pour ramener l'attention néfaste de la créature sur moi que pour indiquer à Al' de ramener l'espagnol vers nous.

Le monstre se dirige à toute vitesse vers moi. Avec tout le sang-froid que je suis capable de déployer, je parviens à le tenir presque à distance. Presque, parce que malgré tout, ce truc se rapproche de plus en plus. Rapport au fait qu'il évite une flèche sur deux et que l'autre le fait simplement freiner une seconde, généralement.

« On peut refermer la porte de l'autre pièce ?! »

J'ai parlé par dessus mon épaule, parce que je n'ose pas détourner les yeux, pas avec la lumière plus que chiche et le fait que je ne vais pas tarder à faire une rencontre rapprochée avec ce truc. Je crois qu'il ne reste plus que trois bons mètres entre nous, à ce stade. Et je n'ai pas une réserve inépuisable de flèches, moi, hein.
Sujet : Will-o'-the-woops - Aria
Aria Romanelli
Réponses : 25
Vues : 132

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_petitSujet : Will-o'-the-woops - Aria    Dim 18 Oct 2020 - 1:01
Tant que je la poignarde. Un acte à peine plus facile à décrire qu’à exécuter, mais je ne me plains pas outre mesure. Je n’ai pas pour habitude de tirer sur le messager, comme le dit l’expression humaine. Quelque part, n’est-il pas plus agréable de ne pas avoir à cibler une partie particulière de la monstruosité à laquelle nous faisons face, je songe en me préparant à son retour. Je l’ai momentanément éloignée de notre bout de terre, mais elle reviendra à la charge. Et effectivement, elle ne tarde pas à le faire.

Je reprends le combat en guettant l’ouverture, ignorant soigneusement les éclats de lumière que causent les attaques de Rafael. Comme je lui tourne le dos la plupart du temps, ils ne me gênent que très modérément et ce n’est pas là chose difficile. J’ai combattu dans des conditions bien plus délicates au cours de ma vie. J’écarte une main griffue du plat de la lance, en profite pour frapper du pied le ventre de la créature en blanc, retourne l’arme et m’apprête à viser. Pourtant, c’est elle-même qui recule cette fois, sans que je ne comprenne pourquoi. Je me redresse légèrement, jette un regard en arrière et réalise que le magicien humain est parvenu à se débarrasser de l’essentiel des corps en marche.

Malheureusement, cela lui a valu les attentions malveillantes de mon ennemi. Celle-ci hurle, si fort cette fois que je vacille et que mon sens de l’équilibre est perturbé. Assez pour que lorsque je tente de l’intercepter, la créature parvienne à m’éviter et à se jeter sur mon allié pour le renvoyer dans l’eau saumâtre qu’il avait à peine quitté, ce me semble.

    Lancer de dés #1
    Double réussite : Aria arrive à atteindre sévèrement la Fae et en profite pour repêcher Rafa.
    Une réussite : elle arrive simplement à la faire lâcher et à sortir son ami de l’eau.
    Double échec : Aria met tout le monde au sec de force, mais bon.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : Elle peut l’achever.
    Echec : Non.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : petit à petit, Aria reprend le dessus.
    Echec : et un oiseau mouillé, un.


Avec un soupir de dépit, j'inverse ma prise sur la lance d'un rebond agile, glisse jusqu'au bord de l'eau et repêche Rafael une fois de plus. Tout en glissant de force un bras autour de sa taille, soutenant son poids et celui de la dame sans mal, je frappe avec violence, visant le cou. La créature lâche un nouveau cri qui me fait chanceler mais je ne cède pas. C'est elle qui lâche prise en premier et je recule en soutenant à moitié le mage humain. Je ne le lâche qu'au milieu de notre îlot.

« Accroupissez-vous, ne bougez plus. »

J'appuie sur son épaule pour le forcer à genoux tout en surveillant attentivement les environs, utilisant ma vue à défaut de mon ouïe malmenée. Je me tiens avec vigilance au dessus de mon allié, ce faisant. C'est finalement du coin de l'oeil que j'avise un mouvement brutal. Je pivote d'un quart de tour sur la gauche sans même toucher Rafael. La créature vient presque s'embrocher d'elle-même sur sa lance. Son cri semble être un cri d'agonie. Elle attrape de ses mains griffues l'arme et sa pointe de fer, tente de le déloger. J'accède à ses désirs, profitant de ce que l'élan l'entraîne jusqu'à pour viser l'emplacement de son coeur, avec toute ma force. La chose cesse de hurler. Je suis à moitié sourde, mais j'aurais tendance à dire que cette monstruosité est vaincue. Je recule à demi, sans lâcher la hampe de mon arme.

« Rafa ? Vous allez bien ? »

Immobile, je réalise qu'il va falloir que je le regarde pour espérer comprendre sa réponse - si seulement il m'a entendu.
Sujet : Here, let me help you die — Callie
Siobhan O'Reilly
Réponses : 28
Vues : 149

Rechercher dans : L'Aegia   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_petitSujet : Here, let me help you die — Callie    Dim 18 Oct 2020 - 0:49
    Lancer de dés #1
    Réussite : Sio s’est montrée plutôt efficace, et son petit problème d’ennemis est réglé.
    Echec : nope.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Réussite : elle a évité malgré tout et parvient à achever son ennemi facilement.
    Echec : not again ? :(

    Lancer de dés #3 (si réussite au #1 ou au #2)
    Réussite : rien d’autre au programme.
    Echec : Vorobiev avait un petit atout dans la manche en cas de décès.


Par je ne savais quel miracle, Vorobiev parvint à se libérer de mon charmant petit piège. Je reculais d'un bond lorsque le mur de flammes vint à ma rencontre, devant moi, probablement pour rejouer ma première mort. J'avais déjà été un tas de cendres et d'os, et je ne comptais toutefois pas recommencer. Il me fallut quelques instants pour reprendre la main, et je m'en tirais avec quelques brûlures supplémentaires le long de mon dos, mais finalement, je me retrouvais au dessus du mage de feu.

Un sourire mauvais aux lèvres, je lui décochais un violent coup de poing en plein abdomen - mon armure s'étant hérissée de pointes au dessus de chacune de mes phalanges - savourant l'expression de sa douleur sans m'en dissimuler. Il tomba à genoux, et je lui logeais le mien dans le menton. J'eus presque envie de rire quand il s'effondra. Oh, j'aurais adoré faire durer ce moment encore et encore. J'aurais adoré jouir de ma victoire comme je l'entendais, mais cet homme avait peut-être bien réussi à me tuer une fois. Ses petits pièges et ses jeux de pouvoir avaient mis à mal notre expédition commune aujourd'hui. Je n'allais pas lui laisser l'occasion de recommencer.

« Chacun son tour, Vorobiev, je murmurais en invoquant mon épée et en la pointant sur sa gorge à nu. J'espère que tu ne m'en voudras pas trop. »

En vérité, je n'en avais pas grand-chose à faire, mais qui s'en souciait. Avec une lenteur calculée, j'enfonçais la pointe de l'arme dans ses chairs, transperçant la trachée avec une précision presque chirurgicale. Puis je pris le temps de le regarder s'étouffer.

Tout à fait, Siren. Je crois que mon petit problème vient de se régler. Méfiez-vous tout de même que certains sorts ne se réactivent pas à sa mort. Ne bougez pas, si c'est possible.


Lorsqu'il rendit l'âme, je révoquais mon épée et pivotais sur mes appuis sans un oeil supplémentaire pour ce qui n'était plus qu'un cadavre. Callie semblait avoir mené ses propres combats à bien. Je haussais les épaules et croisais les bras, ignorant l'élancement douloureux qui m'en récompensa.

Tout va bien ? Il me semble que l'endroit est sûr, plus ou moins. Je ne sens plus l'influence des mages, en tous cas.

Je préférais tout de même vérifier que mon alliée n'était pas trop touchée, après tout. Rien ne semblait vouloir prendre feu - ou s'effondrer, ou quoi que ce soit de délétère - ce qui m'était tout à fait appréciable. Sans être lasse, je considérais cette histoire comme réglée et n'avais pas envie d'y perdre trop de temps. En fait, j'aurais apprécié un verre.
Sujet : Here, let me help you die — Callie
Siobhan O'Reilly
Réponses : 28
Vues : 149

Rechercher dans : L'Aegia   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_petitSujet : Here, let me help you die — Callie    Lun 12 Oct 2020 - 22:48
Je ne perdis pas mon calme, pas plus que Callie, quand notre entrée comme notre sortie se virent barrées par un mur de flammes. Je savais d’expérience que la morsure d’un feu magique était éminemment désagréable, en plus de ne pas être toujours facile à stopper. Néanmoins, je n’avais aucune raison de paniquer. Si Vorobiev nous avait coincées ici toutes les deux, c’est qu’il comptait pointer le bout de son nez. Je me doutais, en venant, qu’il ne résisterait pas à l’envie de m’envoyer de me faire passer de vie à trépas personnellement. Tandis que la sirène levait le nez pour inspecter, je révoquais donc mon épée et croisais les bras, ignorant la douleur qui montait de mon poignet et de mon dos.

Il ne fallut pas bien longtemps à la sirène pour tenter d’éteindre les flammes qui nous avaient enfermées ici, sans grand succès cette fois encore. Je finis par repérer l’intéressé. Il était assis sur une caisse avec nonchalance et me fixais, un air mauvais sur le visage. Ma foi. C’était parfait. Mon armure dévoila mes traits, et, surtout mes lèvres retroussées en un sourire qui n’avait d’aimable que l’apparence. D’expérience, la colère faisait faire bien des idioties. Vorobiev n’échappa pas à la règle puisqu’il se redressa aussitôt. Il était seul. Nous n’avions aucune raison de ne pas en faire qu’une bouchée. Pourtant, je restais prudente. Mes dernières péripéties s’étaient souvent soldées par de biens mauvais moments, même si le sort semblait au départ en notre faveur.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Le mage de feu galère très rapidement face à Sio et Callie.
    Echec : il tient la route.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Réussite : Sio repère très aisément les zones à risque.
    Echec : il avait vraiment bien préparé le terrain : n’importe quel pas de travers, et c’est un risque de carbonisation instantanée. Ça rend le meurtre difficile.


    Lancer de dés #3 (si réussite au #1)
    Réussite : il n’avait pas d’autres renforts.
    Echec : d’autres membres de son clan sont dans la bâtisse.


De fait, il mordit à l'hameçon. Ma suffisance avait de quoi mettre n'importe qui en rogne. C'était presque une constante agréable, songeais-je quand il sauta à bas de sa caisse. Droit sur le sigil que j'avais préparé, droit dans des chaînes qui vinrent entourer ses bras, le coupant de sa magie. Il pourrait toujours déclencher des sorts qui étaient déjà pré-activés, mais rien d'autre. J'aurais pu m'amuser, mais je ne fis pas dans la dentelle. Je me lançais en avant avec l'intention avouée de lui trancher la gorge. Je n'avais pas de temps à perdre. Une seconde avant d'y parvenir, toutefois, un mur de feu nous sépara brièvement de lui. Je grinçais presque des dents.

« Il y a deux derniers vivants qui arrivent. Retenez-les un instant. »

Je n'hésitais pas pour ma part. Je fis apparaître un pique juste derrière la gorge de Vorobiev, et le rappelait à moi. Se faire transpercer par cela ne lui ferait aucun bien. Je n'avais pas besoin d'être proche, pour tuer.
Sujet : Will-o'-the-woops - Aria
Aria Romanelli
Réponses : 25
Vues : 132

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_petitSujet : Will-o'-the-woops - Aria    Lun 12 Oct 2020 - 22:30
Je n’ai pas le temps de prendre des nouvelles de Rafael. Il est resté un moment dans l’eau, je crois, mais j’ai des préoccupations plus urgentes. Je me contente donc de demander brièvement quels sont les points faibles de la créature qui nous fait face, si du moins il les connaît. Du fer, répond-il. J’expire entre mes dents, agacée. Mon épée n’est pas en fer. Nous ne l’utilisons plus dans nos alliages depuis bien longtemps, et Lux Aeterna, quoi qu’il en soit, est particulière. Elle a été forgée dans le même métal que mon armure. Je recule d’un bond quand la dame en blanc griffe ma joue, profitant de l’occasion pour frapper son menton du poing et la faire battre en retraite un bref instant.

Un très bref instant. Une poignée de secondes plus tard, je me retourne quand elle passe comme une furie à côté de moi. Les lasers du mage ont illuminé le marais un bref instant, et elle en a semble-t-il pris ombrage. Je suis toutefois quelque peu occupée à me débarrasser d’un cadavre qui tente de m’entraîner sous l’eau à mon tour. Un nouveau cri me fait chanceler. Mes tympans commencent à souffrir de mes moments de combat avec Rafael. L’avantage reste qu’elle a été touchée. Le mage me met son arme entre les mains.

J’observe la lance un instant et rengaine sans une hésitation mon épée. Je maîtrise bien mieux l’épée ou l’arc que la lance, mais je me suis entraînée avec toutes sortes d’armes en sept cent ans. Certains de mes subordonnés adoraient celles-ci. Je l’empoigne, recule d’un bond pour éviter un corps, tout en testant brièvement l’équilibre de l’objet. Seulement alors, je repasse à l’attaque.

    Lancer de dés #1
    Double réussite : Firiel réussit à blesser sérieusement la Fae, qui bat en retraite.
    Une réussite : Elle la blesse un peu, mais cette saleté est rapide.
    Double échec : Hm, c’est plutôt Firiel qui ramasse, pour changer un peu.

    Lancer de dés #2 (si double réussite au #1)
    Réussite : les cadavres battent en retraite avec elle.
    Echec : ils restent.


    Lancer de dés #3 (si un échec au #1)
    Réussite : plouf, un zéro pour la dame ailée.
    Echec : plouf, un zéro pour la dame en blanc, c’est con.


Je réussis à peine à la tenir en respect, au moins au départ. Avec une arme qui n'est pas la mienne, dans des circonstances qui me sont défavorables, je peine à prendre l'ascendant. Pour autant, je ne me décourage pas. Même sans le sort qui bloquait autrefois mes émotions, la peur n'a pas sa place dans mon esprit. Je refuse d'avoir peur, comme une proie faiblarde. Cela fonctionne aussi bien que n'importe quelle malédiction, n'en déplaise à Lady Satan.

Je recule devant la créature en blanc, cela dit, tout en essayant de ménager de l'espace à Rafael. Elle réussit à me toucher au visage une fois de plus, puis entre deux pièces d'armure, sur l'un de mes bras. Sur cette passe, toutefois, j'en profite pour me servir de la lance pour la blesser - je l'effleure à peine, mais c'est suffisant pour la rendre matérielle. Un coup de genou l'éloigne de moi, avant que je n'use du fer pour blesser encore, assorti d'un violent coup de pied dans ce qui devrait être son plexus solaire. La créature valse en arrière, se volatilisant avant de toucher l'eau. Ses corps sont toujours autour de nous, ou sortent de nouveau de l'eau, à tout le moins. Elle va revenir bientôt.

« Le fer peut la tuer ? Pour de bon ? Un endroit à viser ? »

Je ne demande pas comment il se porte. Il y a un temps pour tout, et, déjà la créature revient à l'assaut dans un cri qui me ferait presque voir flou tant il est agressif.
Sujet : Blackmail - Ft. Thalia
Thalia Cristobal
Réponses : 82
Vues : 673

Rechercher dans : Base de Mannheim   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_petitSujet : Blackmail - Ft. Thalia    Lun 12 Oct 2020 - 15:59
Ma tasse dans les mains, installée confortablement, j’ignore entièrement la cihuateotl qui nous observe toujours. Izahuia ne bougera sans doute pas jusqu’au départ de Tessa. Cela ne me dérange pas. Dans les Treize Cieux, c’était loin d’être la seule de son espèce à vivre dans mon domaine. Je suis habituée à les avoir autour de moi, peu importe la forme qu’elles prennent pour cela, et plus habituée encore à les ignorer lorsqu’elles rôdent autour d’humains inconscients de leur présence. Je me contente donc d’observer une jeune femme qui elle, observe le monde par les fenêtres. Lorsque je reprends la parole, c’est pour choisir, une fois n’est pas coutume, la voie de la patience.

Oh, ce n’est pas la première fois. Il m’est arrivé de m’incarner sur Terre pour mettre en branle des évènements qui ne connaîtraient leur dénouement que des dizaines d’années plus tard. Le temps a une signification bien différente lorsqu’il est infini. J’ai toutefois tendance à apprécier de voir rapidement mes projets porter leurs fruits, lorsque je le peux. Cette fois, pourtant, ce serait manquer de prudence. Puisque ma compagne semble être de la même opinion que moi, je mets donc cela de côté.

« Gardez cette possibilité à l’esprit. Laissez-lui le temps d’angoisser un peu, et si cela ne suffit pas à plonger… Dites-lui que vous vous sentez coupable vis à vis de Mathilde. Que vous ne voulez pas lui mentir, qu’il faut lui avouer votre vilain petit secret. Laissez-lui le temps de le faire lui-même. L’appréhension peut faire parfois plus de merveilles encore que l’heure des révélations en soi. »

Nous discutons encore quelques temps afin de nous mettre d’accord sur la suite des évènements, pour que finalement, Tessa prenne congé. Je me redresse et la raccompagne à pas légers.

« Ne me remerciez pas. »

Un léger sourire vient relever la commissure de mes lèvres. Il y a tant de créatures pour qui un remerciement vaut pour l’acceptation d’une dette, et je me suis servie de ce genre d’erreur oratoire plus souvent qu’à mon tour, mais ce n’est pas pour cela que je l’enjoins de ne pas le faire. Juste parce que je n’ai rien fait qui demande remerciements. J’apprécie l’humaine. Ce n’est pas vraiment sa faute si comme tant d’autres, elle a été embrigadée dans quelque chose qui la dépasse. Je la salue et referme la porte derrière elle, abandonnant dans un soupir l’illusion d’humanité que je maintiens sans cesse. Izahuia a repris une forme physique. Je détaille son visage squelettique, monstrueux, en silence.

« Elle est jolie.
Et hors limite, mon cœur. Ne la touche pas.
»

Je la renvoie d’un geste et passe dans la chambre en réfléchissant à la suite des évènements. D’abord, me rendre à Mannheim afin de demander plus d’informations au sujet de Spencer. Il s’avère rapidement que celui-ci n’a pas de comptes qu’il utilise réellement. Il semble privilégier l’argent liquide chaque fois qu’il met le nez dehors, ce qui le rend d’autant plus difficile à suivre. Pourquoi, toutefois ? Simple paranoïa ou réel besoin de rester en dehors des radars ? Je ne saurais le dire. Je charge finalement Cetl de le suivre discrètement. Peut-être trouvera-t-elle… Quelque chose ?

Les jours passent et malgré les menaces supplémentaires, Hanson semble tenir bon sous la menace. Ce serait digne d’éloges si ça n’était pas aussi terriblement pénible. Je songe un instant à le maudire, le forcer à revivre ses péchés soir après soir, mais si quelqu’un sent la trace du sortilège sur lui … ? Cela risque juste de le conforter dans ses choix.

    Lancer de dés #1
    Réussite : C’est bel et bien Hanson qui file du liquide à Spencer, mais pourquoi.
    Echec : toujours plus de nouveaux intervenants, ça commence à se disperser tout ça.

    Lancer de dés #2
    Réussite : Spencer et Hanson doivent collaborer depuis un moment, il semble être intervenu sur certaines affaires, de façon officieuse.
    Echec : SHADOW ne trouve rien de plus.


    Lancer de dés #3
    Réussite : les fameux nouveaux intervenants s’avèrent être des sympathisants du CODE et de Normality.
    Echec : Well nope.


Il s'avère finalement que Spencer reçoit son argent de la part de deux autres personnes. Un homme et une femme, qui sont identifiés après quelques jours de recherches comme des sympathisants de Normality. Je ne sais pas quoi faire de cette information de prime abord, jusqu'à réaliser que l'affaire que Hanson a trafiqué a fait emprisonner un super. De là, je demande à SHADOW deux choses : tenter de lier Spencer à d'éventuels attentats du groupe qui auraient eu lieu depuis l'achat de la maison, mais aussi et surtout de trouver si d'autres affaires de l'agent du FBI semblent avoir été falsifiées avec pour résultat un malencontreux dénouement pour des supers ou des mutants. S'il est possible de prouver quelque chose de ce genre, la carrière de Hanson sera finie. Et nous serons débarrassées d'une épine dans le pied. Je transmets ces nouvelles informations à Tessa de vive voix, après l'avoir invitée à passer prendre un thé une fois de plus dans mon appartement, puis reprend le cours de mes propres recherches.

Spoiler:
 
Sujet : Will-o'-the-woops - Aria
Aria Romanelli
Réponses : 25
Vues : 132

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_petitSujet : Will-o'-the-woops - Aria    Lun 12 Oct 2020 - 11:33
J’aurais voulu pouvoir me débarrasser rapidement de cette créature, mais je n’ai pu, finalement, agir que sur la défensive. Pour éviter à Rafa de devoir frapper trop vite, mais surtout pour qu’il puisse nous dire à quoi nous avons à faire. Je ne connais pas assez les créatures de ce monde pour pouvoir les identifier, mais lui m’a semblé plutôt expert. Et lorsque l’on combat, il est bon de savoir contre quoi pour se montrer efficace. Pour le moment, toutefois, je ne peux pas lui poser la moindre question. La femme, ou l’esprit, quoi qu’il soit, ne cesse de s’en prendre à moi, ou de tenter de passer derrière moi pour atteindre le mage humain.

Pour ma part, je ne parviens pas à lui porter une seule attaque, puisqu’elle devient immatérielle lorsque je lui rends la monnaie de sa pièce. Je bloque l’un de ses coups grâce à l’armure qui recouvre mon bras, recule à demi, après avoir replié mes lèvres pour être certaine de ne pas gifler mon allié par erreur. Ce fut toutefois pour mieux me raidir lorsqu’un cri strident retentit. Je secouais la tête, désorientée un instant.

Mais lorsque je me retourne brièvement pour demander à Rafael s’il sait à quoi nous avons à faire, c’est pour réaliser qu’il n’est plus là. Au vu de l’agitation de la surface de l’eau, j’ai une assez bonne idée d’où le retrouver, mais encore faut-il que j’y parvienne.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Aria arrive à tirer Rafa hors de l’eau.
    Echec : Alors, soit elle le laissait se débrouiller, soit elle finissait à la flotte aussi, et on rappelle qu’une Avarielle coule.

    Lancer de dés #2
    Réussite : C’est au moins positif, il n’y a pas tant de ses cadavres à proximité.
    Echec : oh, mais c’est une vraie petite armée, on va tous finir noyés.

    Lancer de dés #3 (si échec au #2)
    Réussite : Aria est plus forte que les cadavres ambulants.
    Echec : c’est à peu près équivalent.


Utilisant les Lames du Crépuscule pour forcer la créature à rester intangible et donc incapable de m'attaquer, je m'agenouille au bord de l'eau et plonge le bras autant que je le peux. Je referme la main sur quelque chose, qui me semble être Rafael. J'espère en tout cas, puisque je m'ancre solidement avant de tirer le corps hors du marais.

« Qu'est-ce que... ? »

Je m'interromps brusquement lorsque je réalise que j'ai la réponse à la question que j'allais poser sous les yeux. D'ici et là surgissent des silhouettes humaines, déformées par un séjour trop prolongé sous l'eau. Des cadavres. Un frisson secoue mon échine. L'appréhension. Cela n'est pas sans me rappeler le Fléau, encore que les créatures animées par nécromancie qui nous ont mis à mal sur Pangée étaient bien plus déformées que celles-ci.

« Ses points faibles ? »

J'ai lancé ces quelques mots par dessus mon épaule, au moment où l'un de ces corps tente de me déséquilibrer. Je tire sèchement sur ma cheville et coupe le bras qui a voulu me piéger sans hésiter, avant de renvoyer un autre cadavre dans l'eau d'un coup de pied. Malheureusement, à diviser ainsi mon attention, je ne peux pas continuer à tenir la créature blanchâtre occupée, si bien qu'elle se jette sur nous en poussant un autre de ces cris à tomber par terre.
Sujet : Here, let me help you die — Callie
Siobhan O'Reilly
Réponses : 28
Vues : 149

Rechercher dans : L'Aegia   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_petitSujet : Here, let me help you die — Callie    Lun 12 Oct 2020 - 11:13
Je me tenais prête après avoir interpellé Callie, si bien que lorsqu’elle me somma de reculer, ce fut l’affaire de quelques secondes pour me mettre en sécurité, entre deux sortilèges. Je devais admettre que la sirène était impressionnante. Plus que cela même. Elle souleva une vague plus que conséquente pour tenter de noyer l’élémentaire de feu. Je pensais honnêtement que cela suffirait, mais même si la créature ne semblait pas avoir très bien profité de son bain, elle n’avait pas disparu pour autant.

Je baissais les yeux sur celui qu’elle me désignait, une moue agacée aux lèvres. S’il n’était pas encore tout à fait mort, il devait au moins être en mauvaise forme. Je fis un vague geste de la main, et une dague faite de sang lui transperça proprement la gorge. Si cela ne suffisait pas, c’était que l’élémentaire était lié à quelqu’un d’autre. Peut-être Vorobiev lui-même, allez savoir ? Il faudrait en tout cas que nous avancions malgré tout.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Le serpent disparaît finalement.
    Echec : Et bien non.

    Lancer de dés #2
    Réussite : il est peut-être un peu sonné par l’attaque de Callie quand même, parce qu’il ne les poursuit pas directement, c’est déjà ça.
    Echec : ou pas.


    Lancer de dés #3
    Réussite : Callie et Sio avancent rapidement, sans trop de difficultés.
    Echec : La malédiction de Sio aura encore frappé.

Moins d'une minute plus tard, l'élémentaire sembla perdre en vigueur, avant de disparaître tout à fait. J'avais le regard fixé sur lui, prête à intervenir en cas de besoin, mais ce ne fut pas nécessaire. Je redressais le menton et poussais la dernière victime de Callie du bout du pied. Plus que mort.

« Allons-y. »

Je la remercierais plus tard pour sa réactivité et son efficacité. Pour le moment, mieux valait ne pas traîner. Notre ennemi savait déjà que nous étions là vu notre arrivée fracassante, et je n'avais de toute façon pas de raison de m'attarder ou que ce soit. Je n'accordais pas d'attention à la brûlure sur mon poignet. Je n'allais pas pouvoir la soigner tout de suite. Sur les premiers mètres, l'hésitation n'eut pas lieu d'être : il n'y avait qu'un couloir qui devait mener vers d'autres parties de l'entrepôt. Après une marche qui me parut interminable car elle était sans cesse interrompue par les différents sorts de garde que Vorobiev avait ajouté à la structure - que j'étais donc obligée de détruire systématique - nous atteignîmes une nouvelle salle plus vaste.

Il était impossible d'en détailler l'agencement, ceci dit, car la vue était obstruée par des caisses et même un rideau usé qui pendait plus loin.

« Je ne sais pas vous, mais cette histoire pue le piège à plein nez, soupirais-je à l'intention de Callie. Tenez, qu'est ce que je vous disais. »

Alors que je parlais, le couloir derrière nous venait d'être scellé par un mur de flammes. De même que la sortie. Je levais les yeux au ciel et croisais les bras. Si Vorobiev nous rejoignait ici, cela me convenait. Sinon, je pouvais toujours rappeler ma monture le temps de passer à travers un mur ou un autre.

« Attendons ici un instant. Vorobiev est bien capable de venir à nous. Ça nous évitera de devoir le chercher partout. »

Vu comme il me détestait, il allait vouloir en profiter.
Sujet : Here, let me help you die — Callie
Siobhan O'Reilly
Réponses : 28
Vues : 149

Rechercher dans : L'Aegia   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_petitSujet : Here, let me help you die — Callie    Sam 10 Oct 2020 - 23:11
Je me décalais de quelques pas vers la gauche, puis bloquais la créature derrière un mur de sang sur laquelle elle s’écrasa l’espace d’un instant, avant de le faire fondre également. Mon poignet me lançait terriblement, et j’avais été obligée de changer mon épée de main. J’avais tendance à préférer la main droite, même si je m’étais entraînée pour être aussi efficace que possible de la gauche.

Je trouvais finalement le cercle d’invocation de l’élémentaire, en même temps que je virevoltais dans l’espace qui était disponible pour éviter ses attaques. Il était d’une vivacité incroyable, assez pour que cela me donne envie de pester à haute voix, et surtout pour que l’éviter soit complexe en soi. J’espérais que rompre le sortilège le renverrait, ou au moins le rendrait vulnérable. Pour peu que le sorcier qui l’avait invoqué soit indisponible, cela pouvait fonctionner.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Sio arrive à casser le sort.
    Echec : MEH.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : l’élémentaire disparaît.
    Echec : il est toujours là, mais il va finir par s’épuiser. Non ?

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : il est concentré sur Sio, donc peut-être que Callie peut faire quelque chose ?
    Echec : il sait très bien diviser son attention, et il n’est pas content que son papa soit dans un filet.


Je manœuvrais rapidement pour me retrouver à l'aplomb du cercle. Il me fallut encore une bonne minute pour apprécier le schéma et les symboles qui, une fois rompus, cesseraient d'alimenter l'invocation. Finalement, je les détruisis à l'aide de mes armes faites de sang, petit à petit, en même temps que je tentais de survivre à l'élémentaire. Ce ne fut qu'en parvenant à l'emprisonner momentanément dans une garde de sang que je pus terminer ma tâche. Une fois cela fait, essoufflée, je relevais les yeux pour chercher la sirène du regard. Elle n'avait pas chômé de son côté et avait emprisonné le dernier sorcier dans son filet.

Je m'apprêtais à me détendre quand je réalisais grâce à une poussée vigoureuse contre mon sort que élémentaire n'avait absolument pas disparu. A dire vrai, il semblait encore tout à fait en forme, assez pour que sa prison s'effondre soudainement et que je doive reculer précipitamment une fois de plus. Normalement, il était supposé finir par disparaître, mais combien de temps cela prendrait ?

« Callie. Trempez-le. »

J'avais appelé sans détourner le regard, tout en attirant la bête de l'autre côté, pour qu'elle ne s'intéresse ni à mon alliée, ni à celui qu'elle avait sous sa coupe. Il n'aurait plus manqué que l'élémentaire s'en prenne directement à elle, alors qu'il ne lui prêtait jusque là aucune attention. J'espérais que l'aquakinésiste pourrait intervenir, et surtout que son intervention serait couronnée de succès.
Sujet : Here, let me help you die — Callie
Siobhan O'Reilly
Réponses : 28
Vues : 149

Rechercher dans : L'Aegia   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_petitSujet : Here, let me help you die — Callie    Ven 9 Oct 2020 - 20:38
Je devais admettre que j’aurais pu m’habituer à travailler avec Callie, même si ce n’était pas dans mes méthodes habituelles de compter sur qui que ce soit d’autre que moi-même. La sirène était efficace et réactive. Preuve en était le fait qu’elle ne s’était pas faite carbonisée par le jet de flammes. A dire vrai, avant que j’ai le temps de faire grand-chose, elle avait déjà entrepris de noyer nos ennemis. Pour ma part, je visais le dernier homme avec une arme faite de mon sang, décidée à m’en débarrasser rapidement et proprement.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Sio se débarrasse rapidement du dernier.
    Echec : ma foi, il a l’air un peu plus résistant que les deux autres, et il a activé certains des sorts, merveilleux.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : Siobhan arrive à guider Callie en évitant les pièges éventuels.
    Echec : Ça risque d’être compliqué vu la façon dont les sortilèges ont été apposés.


    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : Siobhan s’en sort tout de même sans mal.
    Echec : Nope, ça brûle cette histoire.


La lance alla rencontrer un mur de flammes qui avait jailli devant l'homme, en lieu et place de ma cible. Evidemment, même avec ma magie pour renforcer l'arme, celle-ci se liquéfia aussitôt. Je haussais un sourcil et invoquais directement derrière lui, ou essayais, du moins. Toutefois, il avait dû activer d'autres sortilèges, car mes sollicitations restèrent lettre morte. Je retins un juron peu gracieux et entrepris de reculer jusqu'à Callie.

« Celui-ci va être un peu plus délicat. »

Comme l'était Vorobiev. Je ne comprenais pas d'où sortait celui-ci, toutefois. Il n'y avait pas d'autres élémentaires aussi puissants, dans la famille. Pas la dernière fois que j'avais vérifié. Qui ne remontait qu'à quelques mois, quand j'avais commencé à soupçonner qu'il était de nouveau après moi. Une fois encore, ce furent mes réflexes qui me sauvèrent la mise, quand un des cercles peints sur le sol s'embrasa légèrement, pour laisser passer un véritable élémentaire de feu. Les créatures tendaient à prendre des formes aussi diverses que variées et se révélaient souvent imprévisibles. En plus de dévorer leurs cibles dans un feu magique complexe à maîtriser.

Je m'éloignais rapidement de mon alliée, suivie du regard par ce qui avait pris l'apparence d'un serpent colossal. Lorsqu'il fit mine de cracher, ce fut un jet de flammes qui jaillit de son semblant de gueule. Je n'étais même pas sûre que si Callie le trempait, cela suffirait. Et je n'eus pas le temps de me poser la question. Alors que je le contournais le temps de lever une garde pour le piéger, l'élémentaire se propulsa vers moi avec une rapidité exemplaire, refermant ses crocs dans mon poignet. Je jurais et ne me dégageais que difficilement, le sang de mon armure grésillant au contact de ma peau, l'intérieur de mes chairs brûlées bien comme il fallait. Anton allait encore râler.
Sujet : Here, let me help you die — Callie
Siobhan O'Reilly
Réponses : 28
Vues : 149

Rechercher dans : L'Aegia   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_petitSujet : Here, let me help you die — Callie    Mer 7 Oct 2020 - 19:29
Peut-être cela passerait-il pour étrange, mais j’appréciais l’attention de Callie consistant à s’enquérir de mes intentions concernant Vorobiev. Cela lui valut un sourire à peine moins mensonger que les autres tandis que je haussais les épaules.

« Si je peux porter le coup de grâce, ce serait appréciable, mais si vous avez l’occasion de le tuer, faites-le. Je préfère ça plutôt qu’il ne s’échappe. Ce trou du cul est une nuisance dans ma vie depuis trop longtemps. »

Je n’avais aucune envie de le laisser gambader ici et là. J’hésitais un instant quand elle me tendit l’un de ses communicateurs. Je n’avais vraiment plus l’habitude de travailler avec qui que ce soit, mais si nous étions séparées, ce ne serait pas superflu. Je m’en emparais donc finalement avant de l’installer derrière mon oreille, résorbant une portion de l’armure pour ce faire. Je mis pied à terre et révoquais ma monture.

Même si je souhaitais bien du courage à un élémentaire pour contrôler le feu spectral répandu par la créature, je préférais ne pas tenter le diable. Je vérifiais que mon athamé était aisément accessible et mon armure parfaitement en place, avant d’incliner la tête vers la sirène, amusée par ses remarques.

« Très bien. »

Je n’étais pas une reine de délicatesse, de fait, et je ne protestais donc pas même un peu, m’écartant suffisamment pour ne pas être impactée par ce qu’elle préparait, les bras croisés. Il s’avéra que ma compagne avait pour intention de noyer le hangar. Ma foi. Je haussais un sourcil surpris mais ne fis pas une remarque. Je ne me fatiguais pas à essayer de sentir où se trouvait Vorobiev ou ses éventuels amis - j’avais déjà sondé le bâtiment, et il était gardé. Les sortilèges m’empêchaient d’utiliser ma magie pour percevoir quoi que ce soit. Au lieu de quoi, je m’avançais donc d’un pas souple, activant les deux enchantements guerriers dans mon dos d’une poussée délicate de pouvoir, avant d’envoyer valser la porte de service d’un bon coup de pied.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Callie et Sio entrent sans aucun mal.
    Echec : le comité d’accueil attend juste derrière.

    Lancer de dés #2

    Réussite : il s’agit simplement de sortilèges de Vorobiev, et certains sont assez endommagés par le coup de Callie pour dysfonctionner.
    Echec : et bien, peut-être qu’il n’était pas tout seul, finalement.

    Lancer de dés #3
    Réussite : Siobhan et Callie peuvent progresser dans le bâtiment, et une fois à l’intérieur, Sio sent la présence des vivants sans mal.
    Echec : des sorts tout partout, yes.


Je ne dus qu'à mes réflexes de me baisser suffisamment vite pour éviter le jet de flammes qui s'en suivit. Ma foi, ça avait le mérite d'être un accueil plutôt clair, à mon sens. J'entrais en invoquant quelques pointes autour de moi, mais je peinais à sentir quoi que ce soit d'autres que le fait que l'endroit était saturé de sortilèges en tous genres.

Je laissais mes yeux s'égarer ici et là, reconnus deux cercles d'invocation, aperçus les silhouettes d'au moins trois mages - l'un d'eux se tenait en retrait, et aucun n'était mon ennemi. Je retins une imprécation tout en évitant d'un bond leste un sortilège qui se déclenchait au contact et en matérialisant une lance qui fila à toute vitesse vers celui qui avait dû émettre le jet de flammes.
Sujet : Blackmail - Ft. Thalia
Thalia Cristobal
Réponses : 82
Vues : 673

Rechercher dans : Base de Mannheim   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_petitSujet : Blackmail - Ft. Thalia    Jeu 1 Oct 2020 - 18:42
Puisque Tessa souhaite que nous frappions plus fort, ma foi… Je balaie mes hésitations et monte un nouveau plan pour effaroucher un peu notre ami Hanson. Il faut qu’il doute de tout et de tout le monde, dans l’idéal, pour se discréditer tranquillement et sagement tout seul. En attendant, j’imagine que ma compagne le gardera occupé. Cela me donne le temps d’essayer de démêler le vrai du faux concernant Ian Spencer. Encore faudrait-il pour cela avoir quelques informations à démêler, mais ceci est une autre histoire, je suppose.

Notre individu se montre relativement fuyant, à vivre en ermite dans sa maison du lac - ou, en l’occurrence, la maison du lac de Hanson - et malgré les efforts de l’organisation, il semble être sans histoire autre que sa mystérieuse disparition. Je délaisse à demi le problème, en partie parce que je ne peux pas me montrer plus efficace que SHADOW sur les recherches concernant sa vie. Egalement car je compte bien me servir de la relation de Tessa et de l’agent pour lui faire un peu peur. Ce dont la rousse n’est absolument pas au courant, de façon parfaitement volontaire.

Nos petits projets sont momentanément aidés par une dispute entre Hanson et sa charmante épouse. Je suis chez moi, installée dans mon canapé avec un verre de vin blanc, lorsque je l’apprends. Je souris légèrement et me laisse aller dans l’assise, réfléchissant à ce que nous allons pouvoir faire de tout cela. Pour le moment, je dois fournir un peu de temps à Tessa, pour qu’elle puisse aller faire un tour de repérage autour du lac.

    Lancer de dés #1
    1 à 5 : Jackpot. SHADOW arrive à trouver quelle est l’implication de Spencer dans toute cette histoire. De plus, il s’avère que c’est lui qui détient les pistes potentielles concernant l’estimée Maire de Star City, dans la fameuse maison.
    6 à 40 : SHADOW arrive à trouver quelle est l’implication de Spencer dans toute cette histoire.
    41 à 60 : SHADOW obtient des informations supplémentaires précieuses, néanmoins Hanson a soit eu des soupçons, soit une attaque de paranoïa temporaire. Il change son allié de planque.
    61 à 95 : l’enquête concernant Spencer est au point mort.
    96 à 100 : L’enquête concernant Spencer est au point mort, et en prime, celui-ci a repéré quelqu’un en train de rôder autour de son domicile et en avertit Hanson, lequel déménage son allié vers une planque inconnue.

    Lancer de dés #2
    Réussite : Hanson panique complètement lorsqu’on adresse de nouvelles menaces à Tessa, cette fois.
    Echec : il garde son sang-froid en apparence, faisant preuve d’une remarquable maîtrise, même si intérieurement il n’est pas à la fête.

    Lancer de dés #3 (si > 96)
    Réussite : maintenant qu’elle est vide, il y a un minuscule intervalle durant lequel la maison n’aura pas été vidée et peut être fouillée.
    Echec : Tout est vidé dans les heures qui suivent le départ de Spencer, impossible d’en découvrir plus.



Je prépare avec soin ma seconde attaque, qui sera délivrée par Izahuia. Rien de plus facile, puisqu'elle n'est pas réellement présente. Je profite d'une absence de deux jours de Mathilde, repartie avec son fils pour s'aérer un peu l'esprit, après la dispute parentale. L'esprit est capable de se matérialiser sous une forme qui a l'air parfaitement humaine, surtout pour un homme qui ne pratique pas la magie. Nous nous employons à dissimuler avec soin un courrier ainsi qu'une tenue de livreuse standard dans l'immeuble où vit Tessa.

Je charge ensuite la créature de guetter la prochaine visite de Hanson à notre adorable tentatrice, histoire de synchroniser les choses. Lorsque cela se produit, Izahuia n'a plus qu'à sonner et annoncer avoir un courrier à remettre en main propre à madame Carter. L'enveloppe, anonyme, ne porte que l nom et l'adresse de celle-ci, et a le même aspect que celle que Mathilde a reçu une dizaine de jours auparavant. Il fait nuit depuis belle lurette lorsque la Cihuateotl vient me faire son rapport, visiblement grandement amusée par le tour qu'ont pris les évènements. Elle a repris son apparence réelle, celle d'une chose décharnée et macabre qui hante les cauchemars des aztèques depuis des siècles. Loin de la superbe jeune femme qu'elle semble être lorsque le soleil est haut dans le ciel.

« Dame de la Nuit, salue-t-elle avec un rire froid. Vous devriez me confier des tâches aussi divertissantes plus souvent. Votre homme, Hanson, est devenu blanc comme un linge lorsqu'il a vu l'enveloppe. Il l'a presque arrachée des mains de votre délicieuse amie avant de me chasser, non sans m'avoir sommée de dire d'où venait le courrier. Je lui ai dit que je n'avais aucune information sur l'envoyeur, et il m'a mise à la porte. Quand je suis partie, il demandait à la Carter si elle avait parlé à quelqu'un de leur liaison et si elle avait déjà reçu ce genre de courriers. Charmant. »

Je pouffe de rire à mon tour en imaginant notre homme se décomposer ainsi. J'attends le lendemain, toutefois, pour appeler Tessa et m'excuser de ce mauvais tour. Egalement pour savoir ce qui s'est passé chez elle après le départ de ma diligente livreuse.

« Tessa, je salue au téléphone. Vous pouvez me retrouver chez moi d'ici deux heures ? Que nous puissions faire un petit point ? »

Et parler en toute tranquillité. Même avec nos lignes - dûment sécurisées, à priori - je ne tiens pas à entrer dans quelques détails que ce soit au téléphone.
Sujet : Sweet revenge - Eve
Noélie A. Inagawa
Réponses : 72
Vues : 531

Rechercher dans : QG de MindStorm   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_petitSujet : Sweet revenge - Eve    Mar 29 Sep 2020 - 19:05
Le regard que je reçois de la part de Lady Satan en réponse à mes petits constats me donne envie d’aller me laver de la tête aux pieds. Un peu trop suggestif à mon goût, vraiment. De toute façon, les rousses, ce n’est pas mon truc. Je préfère les blondes à demie-mortes, désolée. C’est encore mieux si on ne parle pas d’un petit morceau de Sa Majesté Satan en train de traîner ses guêtres sur la Terre Prime. Mais bon, ce n’est probablement pas le moment de penser à ça. Pourquoi je pense à ça, hein ? Quelle idiote.

Pendant que la sorcière fait mumuse avec son ennemie personnelle, je me retrouve encerclée avant d’avoir eu le temps de suivre Kitsune. Ce n’est pas pour autant que je n’ai pas suivi sa trajectoire - Inori me la garde colorée, avec ma lentille, donc j’aurais une piste rapide et efficace. Si, du moins, Bruja arrive à me débarrasser de mon groupe de fans, apparemment décidés à m’étrangler au pire des cas, à m’enlever à mes protecteurs dans le meilleur. Ou peut-être l’inverse. Fondamentalement, s’ils m’étranglent, j’ai un joker nommé Abby à domicile. S’ils m’enlèvent, je vais juste devoir recommencer à essayer de survivre en terres inconnues. Mauvais plan.

Heureusement pour moi, la sorcière et son compagnon dénué de charme s’en sortent terriblement bien. Assez vite, Shiru n’a même plus besoin de maintenir son bouclier - ce qui n’est pas plus mal vu qu’elle semble à peine y parvenir, comme si les armes de nos ennemis avaient grillé l’énergie de plusieurs heures de travail en une poignée de secondes. Je suppose que je peux commencer à considérer que je suis à poil côté défenses. Totsuka a débarrassé Lady Satan de ses propres ennemis, et se tient plus haut, en attente. Le sourire de triomphe de Bruja me fait hausser les épaules. Et la féliciter via le communicateur, vu que je ne vais pas être ingrate. Sans hésiter une seconde, je me remets en route, esquivant les dangers sans mal jusqu’à atteindre le portail. J’avoue y marquer une pause, curieuse, à observer les sigils autant que les circuits électroniques qui en garnissent les bords. La structure est vraiment étrange. Je l’effleure à peine, du bout des doigts, et frissonne. Même fermé à demi, l’impression qui en ressort est… Au bas mot, désagréable.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Noélie met la main sur Kitsune sans aucun mal.
    Echec : et elle est partie où, cette petite garce ?

    Lancer de dés #2
    Réussite : Les troupes de Eve ont pris largement le dessus, finalement.
    Echec : malgré la disparition d’une bonne partie des troupes, le restant résiste encore.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : Nono peut la pister aisément, elle est toujours dans le complexe.
    Echec : où qu’elle soit, elle sait bien se dissimuler. Un truc avec ses nanorobots ?

    Lancer de dés #4 (si échec au #3)
    Réussite : Kitsune est trop occupée à sauver sa peau pour s’occuper du portail.
    Echec : et non.


Je remonte la piste indiquée par Inori jusqu'à dépasser le portail. Personne ne se trouve plus là, mais Kitsune, dans sa fuite, a laissé une porte grande ouverte. Je marque une halte, Shiru sur mes talons m'encourage à la prudence. Un regard en arrière m'apprend cependant que même si Lady Satan a bel et bien maté son double, ses troupes sont un peu occupées à autre chose qu'à m'aider à débusquer une toute petite Noélie isolée. Franchement, coupée de mes gardiens, je suis vulnérable. Elle a l'air de l'être autant, sinon elle ne se serait pas sauvée comme ça.

Pour info, tout va bien. Je me lance sur la piste de Kitsune.

Un petit message pour Lady Satan avant de m'engouffrer dans l'embrasure de la porte. Dans sa précipitation, mon double a laissé des traces de son passage. Au départ, des empreintes poisseuses, à cause du sang qui imbibait les sols dans la salle que je viens de quitter. Puis d'autres signes, plus subtils. A certaines intersections, et grâce au plan que j'ai créé de la salle, je me contente de déduire où elle est allée. Finalement, je finis par l'apercevoir au bout du couloir dans lequel nous nous engageons. Comme je ne suis franchement pas la meilleure coureuse qui soit, je lance Bruja et son compagnon sur sa trace. Ce n'est plus qu'une question de temps avant que je l'attrape. Et que je lui passe l'envie de courir. On finit par y parvenir près de l'entrée d'un tunnel vide. Mon double finit écrasée au sol. Plus qu'à l'attraper. En espérant qu'aucune catastrophe n'a eu lieu derrière moi.
Sujet : Blackmail - Ft. Thalia
Thalia Cristobal
Réponses : 82
Vues : 673

Rechercher dans : Base de Mannheim   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_petitSujet : Blackmail - Ft. Thalia    Lun 28 Sep 2020 - 22:42
Pendant que je menais ma petite enquête, Tessa n’a pas été inactive, bien au contraire. Je suis relativement surprise de savoir qu’elle a été jusque là pour SHADOW. Même si les échanges charnels sont une arme pour moi depuis quelques millénaires, les humains et humaines y accordent souvent une étrange importance, comme si c’était bien plus que ça ne mérite. J’ai déjà pris dans mon lit des hommes et des femmes que je méprisais, pour être honnête, parce que cela servait un but précis. Parfois pour user de cela contre eux, aussi. Mais je sais que je ne considère pas les choses de la même façon. Et je peux comprendre qu’on y attache de l’importance, puisque cela tient du domaine de l’intime. Je n’étais pas certaine que la détermination et la dévotion de la jeune femme soient suffisantes pour qu’elle saute à pieds joints dans ce stratagème.

Et pourtant, c’est ce qu’elle a fait, et avec succès. J’aurais bien aimé la voir séduire Hanson. Mais passons. L’important, c’est que nous avons quelque chose de plus à faire valoir. Je souris lorsque je constate qu’elle propose son aide concernant la maison du lac. Je décline sa proposition dans un premier temps - par volonté d’éviter de risquer sa couverture un peu bêtement, pour être honnête.

La maison est un peu isolée, mais il y en a d’autres dans le coin. Ceci dit, il faudra quand même justifier de la façon dont je parviendrais à entrer en contact avec cette nouvelle cible. Je ne peux pas frapper chez lui au hasard, et il ne sort pas énormément. Je prends un peu de temps pour réfléchir à la question. Je préfère ne pas le rencontrer chez lui. Pas au risque de lui faire peur, ou à Hanson, d’ailleurs.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Tlazolteotl réussit à croiser l’homme lors d’une de ses sorties et à engager la conversation
    Echec : impossible de lui mettre la main dessus.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : elle parvient à en apprendre plus sur lui petit à petit et à identifier la raison probable de sa présence.
    Echec : well no.


    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Réussite : elle parvient à trouver un stratagème pour faire connaissance directement chez lui.
    Echec : encore raté.

    Lancer de dés #3
    Réussite : Tlatla monte son petit coup pour faire flipper la femme de Hanson à son retour, et ça fonctionne fort bien.
    Echec : Hanson ne semble pas plus troublé, il gère le problème sans craquer.


Malheureusement, mes efforts s'avèrent... Plutôt vains ? Disons qu'en dehors de sa maison, il m'est impossible de réussir à le coincer, ne serait-ce que cinq minutes, pour engager la conversation. Notre cible est d'une rare paranoïa. Ce qui se vérifie lorsque je viens tenter de sonner chez lui, invoquant un prétexte aussi mensonger que cohérent. Il se débrouille pour me renvoyer chez moi tout en douceur. Je fais donc part à Tessa que je pourrais avoir besoin de son aide - il va falloir fouiller la maison pour obtenir des informations sur l'homme, je crois bien - mais que le retour de la femme de Hanson approchant, je vais plutôt m'occuper de Mathilde avant tout.

Dans les faits, la petite surprise que lui concocte SHADOW, sur base de messages sibyllins accusant ouvertement son époux d'une mystérieuse faute, en affirmant savoir ce dont il est coupable, effraie la femme. Assez pour qu'elle s'en ouvre auprès de son mari, après vérification à l'aide de mes insectes préférés. Celui-ci, ceci étant, ne se démonte pas pour autant, affirmant à sa femme qu'il va gérer ça et trouver le ou les responsables, sans avoir l'air plus choqué que cela. Pourtant, je ressens quelques jours après, en le croisant à son club de tennis, qu'il a été ébranlé. Il ne le montre simplement pas le moins du monde. J'imagine qu'il va falloir jouer un peu plus méchamment. Une nouvelle chose que je transmets à Tessa. J'hésiterais presque à la viser elle, parce que cela implique deux choses : que l'on sait qu'il a trompé sa femme - même si cela représente un risque - mais aussi d'informer une presque étrangère du fait que Hanson a des choses à se reprocher. Cela pourrait le remuer plus.
Revenir en haut 
Page 1 sur 26Aller à la page : 1, 2, 3 ... 13 ... 26  Suivant
Tag 3 sur Star City Heroes Categorie_6Tag 3 sur Star City Heroes Categorie_8
Sauter vers: