Tag 3 sur Star City Heroes Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Tag 3 sur Star City Heroes Categorie_1Tag 3 sur Star City Heroes Categorie_3

385 résultats trouvés pour 3

AuteurMessage
Sujet : Une question de timing - Sio
Siobhan O'Reilly
Réponses : 33
Vues : 642

Rechercher dans : Les entreprises et laboratoires   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Une question de timing - Sio    Jeu 13 Mai 2021 - 13:51
Plus le temps passait, plus j’étais convaincue que les quelques désagréments qu’apportait avec elle ma nouvelle nature étaient ridicules en regard des avantages innombrables que j’y trouvais. Si je remarquais vaguement le changement d’atmosphère dans le camion lorsque je fis ma petite démonstration, je n’y prêtais pas bien attention. Je me redressais sans un regard supplémentaire pour l’homme que j’avais ramené et qui était à présent extrêmement occupé à trembler tout son saoul contre le sol, et préférais laisser les rênes à Callie.

C’était son boulot, après tout. Je n’avais aucune espèce d’implication émotionnelle dans tout ce foutoir. Mis à part peut-être l’amusement que la situation suscitait en moi, mais je n’étais pas entièrement certaine que le dit amusement soit pertinent dans la situation présente.

Une manipulation expérimentale du camion plus tard, et nous étions apparemment ailleurs. L’exclamation de la conductrice me conduisit à invoquer ma monture dans l’habitacle. Il passait. Un peu juste mais il passait.

« Contrôle toi, lâchais-je d’un ton amusé, en gaélique, lorsqu’une flammèche apparue sous son sabot, aussitôt maîtrisée par la créature, avant de repasser à l’anglais sans mal. C’est là que je descends. Je vais essayer de vous intercepter votre petite amie. »

Usant des capacités de l’étalon, je sortis de l’habitacle et me faufilais entre les voitures. Repérer le bon véhicule fut un peu délicat, mais j’y parvins finalement. Beck allait effectivement en direction de Hamelin, mais si ce n’était pas déjà fait, elle risquait de repérer rapidement le véhicule qui la suivait désormais. D’où l’intérêt de prendre les devants.

    Lancer de dés #1
    Double réussite : Sio peut intercepter Beck dans une zone relativement discrète.
    Une réussite : Elle est interceptée. Un peu au milieu de la rue, mais à cette heure-ci, ça ne devrait pas poser problème, si ?
    Double échec : Le conducteur ou la conductrice de leur proie est visiblement plutôt très bon.

    Lancer de dés #2
    Réussite : pas trop d’attention attirée pour l’instant.
    Echec : allo la police ?

    Lancer de dés #3
    (si réussite au #1)
    Réussite : elle réussit à l’isoler de ses complices.
    Echec : Nope.
Sujet : Les gourmandises de Mister Vanille et Lady Chocolat - Aria & Leyla
Aria Romanelli
Réponses : 17
Vues : 466

Rechercher dans : Lincoln   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Les gourmandises de Mister Vanille et Lady Chocolat - Aria & Leyla    Dim 9 Mai 2021 - 19:03
Une humaine en colère, même bien armée, ne représente pas un si grand danger pour moi, en soi. Le problème, c’est que dans l’espace réduit entre les stands, et en sachant que la voie des airs m’est inaccessible pour l’heure, je ne peux pas vraiment être parfaitement efficace. Bien au contraire. La jeune femme a un grand sourire plaqué sur ses lèvres, malgré la rancœur que renferme ses yeux. Elle ne tire pas, pourtant, et je finis par comprendre lorsqu’une enfant s’ajoute à la fête.

Mêmes vêtements colorés, même dégaine, et même genre d’armes. Je recule d’un bond sans attendre, observant le liquide qui a recouvert le stand contre lequel je me trouvais. Bien. Je déteste profondément m’en prendre aux enfants, mais je n’ai guère de pitié pour ceux qui tentent de m’attaquer. Nouveau tir de la plus grande des deux, amorti du bras, là où mes pièces d’armure sont épaissies pour protéger mon bras d’épée. J’entends du grabuge autour de moi, en plus des gémissements et autres soupirs des blessés et des mourants. Je suppose que quelqu’un a rencontré un autre membre de ce groupe étrange, mais je n’ai pour l’instant pas loisir de vérifier.

    Lancer de dés #1

    Réussite : Aria parvient à se libérer de cette situation délicate, à défaut de mieux.
    Echec : elle est coincée entre les deux demoiselles, pour le pire comme le meilleur.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Double réussite : elle neutralise les armes des deux dames.
    Une réussite : une sur deux, c’est déjà ça.
    Double échec : elles sont plus coriaces qu’elles n’y paraissent.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : Aria s’en sort sans trop de difficultés, à minima.
    Echec : ça fait bobo cette histoire.


Je déploie les Lames du Crépuscule autour de moi, les dirigeant vers l'arme de la plus âgée des deux femmes. Commencer par enrayer le problème. Dans le même mouvement, je décoche un coup de pied à la plus petite pour la dégager du passage. Je parviens ainsi à sortir de l'enclave dans laquelle je me trouve, attraper celle qui était là depuis le début, et donner un coup sec d'ailes pour nous mettre hors de portée. Quelques secondes plus tard, j'accompagne sa chute vers le sol et la débarrasse de son arme. Neutralisée quoi qu'il en soit.

L'assaillante est toujours relativement vaillante, mais les mains vides. Il me suffit de peu pour pouvoir pivoter et envoyer l'arme enrayée valser dans le décor, suffisamment loin pour que la récupérer implique forcément de passer devant ma garde. Je ne dois pas moins prendre garder à l'autre, qui en profite pour tenter de m'attaquer à son tour. Un bond en arrière plus tard, et j'observe celle qui est encore armée. Elle a l'air si sûre d'elle, plus concentrée que sa... Soeur ? Compagne ? Alliée, simplement ? Mais elle ne me semble pas être pour autant une véritable menace à long terme. Il me faut juste réussir à la débarrasser de son arme, j'imagine.
Sujet : Une question de timing - Sio
Siobhan O'Reilly
Réponses : 33
Vues : 642

Rechercher dans : Les entreprises et laboratoires   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Une question de timing - Sio    Jeu 22 Avr 2021 - 1:12
Je haussais les épaules. Si nous n’avions pas l’effet de surprise, il suffirait d’être plus efficaces dans notre progression. Evidemment, il y avait l’inconnue que constituait son alliée disparue. J’imaginais sans trop de mal que la sirène ne serait pas pour se montrer trop violente si sa subordonnée risquait de payer les pots cassés. Parfois, je me disais que recommencer à constituer un groupe autour de moi était une mauvaise idée précisément pour cela. J’étais formatée pour prendre soin de ceux qui m’obéissaient. La loyauté n’avait de sens que si les plus forts protégeaient les plus faibles.

« On se débrouillera. »

Le temps de rejoindre le premier étage appartenant à notre cible, et je pus constater qu’il y avait quelque chose d’anormal. J’inclinais légèrement la tête et comptais les sources de sang, une par une. Six. Sept, peut-être. Bien moins que ce que j’avais pu percevoir, bien moins que ce qu’il y aurait dû avoir selon les quelques informations que j’avais pu glaner. C’était à peu près la même chose à l’étage du dessus. Callie put préciser le tableau rapidement. J’oubliais parfois ce que cela faisait de ne pas travailler seule. Je joignis mes doigts pour les faire craquer doucement, par habitude plus que par nécessité, avant de retourner un sourire amusé à mon employeuse.

« Vous me posez vraiment la question ? Vous devriez savoir que je préfère y aller franco depuis le temps. »

Si c’était un piège, il n’y avait aucune raison qu’il soit prévu pour me faire face.

« J’y vais en premier. Je suis plus résistante que vous et je ne suis pas leur cible. Ils n’ont aucune raison de savoir que je suis là. Attendez un peu avant d’intervenir. »

Je dégageais la porte d’un coup de pied qui envoya valser le battant dans un des hommes présents à cet étage, souriante sous mon armure.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Siobhan peut faire passer Lola derrière elle rapidement.
    Echec : Elle n’a pas le champ dégagé et va devoir composer avec la présence de la Siren.

    Lancer de dés #2
    Réussite : leurs ennemis ne sont effectivement pas préparés à faire face à une Sio’ en mal de divertissement. Elle nettoie l’étage rapidement.
    Echec : Well, on va dire que ce n’est pas pire qu’avant.

    Lancer de dés #3 (si échec au #2)
    Réussite : Les gens de l’étage du dessus n’ont pas le temps d’intervenir.
    Echec : Coucou.


Un ruban de sang s'enroula autour de mon poignet et fusa vers la Siren. En l'espace de quelques secondes, le filin se ramifia pour sécuriser ma prise. Une traction ferme me permit de l'attirer jusqu'à moi, la remettre sur ses pieds, et la passe derrière moi. Je m'avançais en usant de ma vitesse vampirique pour me retrouver derrière le premier homme. Une seconde plus tard, je lui avais brisé la nuque. Je pivotais sur mes appuis, claquais des doigts, et une garde de sang m'engloba, moi et les hommes restants. Cinq. Un coup de pied me débarrassa de l'un d'entre eux. J'avais renforcé le mur du sang du sortilège qui le rendait mortel et il l'avait heurté à pleine vitesse. A ce stade, ils commencèrent à réagir. J'en immobilisais un à l'aide de chaînes invoquées d'une pensée, égorgeais l'un après avoir intercepté une attaque, puis attrapais le dernier pour le mordre à la carotide et boire quelques gorgées avant de le laisser choir. Achever celui que j'avais piégé fut une affaire d'une poignée de secondes.

J'abaissais mes sortilèges et laissais mon épée disparaître. J'avais été... Méchamment efficace, imaginais-je. J'essuyais distraitement un filet de sang au coin de ma bouche. Mes crocs étaient bien assez visibles, ma peau avait encore pâli et mes cheveux semblaient presque plus longs, tandis que mes yeux luisaient d'un éclat surnaturel. Je n'avais pas besoin de me voir dans un miroir pour pouvoir le décrire. La sensation était grisante.

« Votre alliée va bien ? »

La question, polie, avait été adressée à Callie.
Sujet : Les gourmandises de Mister Vanille et Lady Chocolat - Aria & Leyla
Aria Romanelli
Réponses : 17
Vues : 466

Rechercher dans : Lincoln   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Les gourmandises de Mister Vanille et Lady Chocolat - Aria & Leyla    Jeu 22 Avr 2021 - 1:01
J’avoue être surprise. Je suis si habituée à parlementer avec les humains que je croise, à devoir les prendre par la main pour les forcer à s’exécuter lorsque je donne un ordre, que la réaction presque immédiate de l’inconnue me cause un temps d’arrêt. Je hausse un sourcil, évite une nouvelle dose de crème - l’odeur du fluide est vaguement sucrée, lourde, même mêlée à celle du sang et des chairs brûlées - et l’observe s’enfuir sans lui lancer un mot de plus. Ma foi. Je ne me plaindrais pas de n’avoir personne dans mes jambes pour intervenir.

Je dévie ce qui ressemble à… Du chocolat à l’aide de ma lame, usant de mes réflexes pour éviter de la voir heurter mon armure. Bien. Malgré quelques gémissements ici et là, la plupart des gens qui m’entourent sont plus morts que vifs. Il n’y a plus que moi, et nos deux ennemis. Je passe à l’attaque en utilisant mes ailes pour me propulser un peu plus vite, vers l’homme. C’est le plus proche des deux. Celui qui me pose plus problème, aussi. Il est plus dangereux pour moi que l’autre, dont je parviens globalement à éviter les projectiles.

Reste à parvenir à désarmer l’homme et ses vêtements presque… Enfantins. Je me demande les raisons qui les poussent tous les deux à attaquer aveuglément, ainsi. Tout ce cirque semble tout de même relativement… Gratuit.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Attaque réussie, sans trop de mal en prime.
    Echec : Apparemment, l’arme de la Lady a suffisamment de puissance pour amocher Aria malgré son armure, ça n’aide pas spécialement.

    Lancer de dés #2
    Réussite : Elle peut neutraliser entièrement Mister Vanille.
    Echec : Il a plus d’un tour dans son sac.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : Aria peut se mettre aisément en sécurité pour autant.
    Echec : Elle est plus ou moins coincée, yes.


J'inverse ma prise sur mon épée, me glisse au contact d'un geste souple, et décoche un coup violent contre son poignet, suffisamment violent pour l'entendre craquer. Sa prise sur son arme s'en ressent suffisamment pour que je parvienne à le désarmer dans la foulée, avant de dégager le canon d'un coup de pied. Le tout s'est déroulé en relativement peu de temps. Je pivote sur mes appuis, utilisant mes ailes pour me stabiliser, dépliées à demi, et le fais tomber à terre en accompagnant sa chute. Une fois au sol, je le bloque du genou et décoche un coup de poing suffisant pour l'envoyer au pays des rêves.

Le seul problème reste que je me retrouve ce faisant vulnérable, ma garde ouverte pour son acolyte visiblement furieuse du tour pris par les évènements. Un de ses projectiles me touche et contre toute attente, parvient à le faire suffisamment fort pour que mon armure soit impactée. Je grimace et recule, abandonnant ma proie sur place. Malheureusement, je finis par me trouver dos à un stand, piégée devant la femme. Je lève les yeux vers les cieux. Il n'y a plus que par là que je pourrais m'envoler... S'il n'y avait pas un filet déployé au dessus de moi, entre deux stands. Hm. Je m'emploie aussitôt à réévaluer la situation. Rien de si grave.
Sujet : Les gourmandises de Mister Vanille et Lady Chocolat - Aria & Leyla
Aria Romanelli
Réponses : 17
Vues : 466

Rechercher dans : Lincoln   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Les gourmandises de Mister Vanille et Lady Chocolat - Aria & Leyla    Ven 16 Avr 2021 - 23:14
Je suis parvenue à m’approcher sans me faire repérer. Les deux intrus sont de dos, occupés à se trouver d’autres victimes. L’idée, une fois de plus, me répugne. La constance avec laquelle l’humanité est capable de s’entretuer est aussi fascinante qu’écoeurante. Cela ne me viendrait jamais à l’idée d’agir de la sorte avec l’un des miens. Mais enfin. Peu importe et là n’est pas la question. J’encoche patiemment une flèche, cherche un angle de tir correct… Et mes épaules s’affaissent quand je réalise qu’un humain… Non, une humaine, semble avoir décidé de prendre les choses en main. Avec une discrétion toute relative.

Une pensée, et mes Lames du Crépuscule se trouvent à léviter autour de moi, prêtes à l’action. Une autre et je les ai replacées de façon plus stratégique, de telle sorte que leur mouvement ne soit pas visible. Le temps que je m’y emploie, l’autre s’est faite repérée et a attiré l’attention d’un des deux agresseurs. Fantastique. Le coup qu’elle lui porte lui évite de fondre sous la… Crème qu’il semble utiliser comme arme. Pas de se protéger de l’autre. La femme a l’air plutôt agacée de l’intervention de cette inconnue. Sachant que son activité précédente consistait à blesser et tuer ce qui m’a tout l’air de ressembler à une foule d’innocents, j’imagine sans trop de mal qu’elle ne se contentera pas de taper sur les doigts de l’humaine.

Fantastique, disais-je donc.

    Lancer de dés #1
    réussite : Aria peut séparer les deux agresseurs, au moins.
    Echec : Bon. Ça commence déjà bien.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : elle arrive à enrayer momentanément l’arme de Mister Vanille.
    Echec : Raté.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : Elle attire assez d’attention pour calmer le jeu.
    Echec : apparemment, Lady Chocolat est quand même assez contrariée par Leyla.


Je tire l'épée, après avoir échangé l'arc pour la lame de lumière. J'interviens juste à temps pour éviter à l'humaine de finir trouée lamentablement par ce qui me semble être... Du chocolat ? Ou quelque chose qui prétend en être. Lux Aeterna a juste eu le temps de frapper son arme par en dessous, déviant brutalement son tir vers le haut, là où il ne fera de mal à personne. J'enchaîne avec un coup de pied porté sous le sternum de la femme, soigneusement mesuré pour ne pas risquer de lui faire trop de dégâts, mais pour la séparer de son comparse. Je me repositionne, et tente de me débarrasser de l'arme de l'homme, cette fois.

Sans grand succès. Il s'est mis en sécurité, et c'est moi qui suis forcée de bondir pour m'éviter un jet de cette chose brûlante qui semble avoir ébouillanté un certain nombre de personnes. Je me pose devant l'autre, celle qui a failli se faire tuer.

« Mettez vous en sécurité. »

Qu'elle ne reste pas là, surtout quand elle peut représenter un poids.
Sujet : Une question de timing - Sio
Siobhan O'Reilly
Réponses : 33
Vues : 642

Rechercher dans : Les entreprises et laboratoires   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Une question de timing - Sio    Ven 16 Avr 2021 - 22:46
J’observais Callie tandis qu’elle quittait son véhicule. J’avais les bras croisés, la posture aussi nonchalante qu’à mon habitude. Avoir nourri mes appétits les plus sanglants avant de me pointer m’aidait très certainement à ne pas avoir l’air particulièrement affamée. Même si cela avait aussi la fâcheuse tendance à faire ressortir certains signes indirects de ma nouvelle nature.

« Je vois. »

La sirène n’avait pas l’air d’être le genre à abandonner ses subordonnées. J’avais été comme elle. Je m’en souvenais plutôt bien. C’était ma loyauté envers les miens qui m’avait enchaînée à Raphaël, à la fin, quand le lien qu’il avait tissé de force entre nous avait été détruit par de la magie divine. J’étais revenue à la niche comme une brave petite chienne parce que Killian et Niamh se trouvaient toujours là-bas, que fuir aurait été les condamner. Quelle conne j’avais été. Ils étaient morts malgré tout et je n’y avais absolument rien gagner. Mais enfin, je ne considérais plus le passé comme un boulet aux pieds. J’avais su m’en sortir grandie d’une certaine façon.

« Vous payez assez bien pour que je n’ai pas envie de faire demi-tour. »

Je haussais les épaules.

« Sans compter que ces gens ne me font pas peur. Ils ne sont pas une menace sérieuse pour moi. »

Ce qui sonnerait très probablement comme de l’arrogance aux oreilles de Siren, mais peu m’importait. Je savais ce que je valais, et rien dans ce que j’avais pu apprendre de ses ennemis ne m’inquiétait particulièrement. Cela ne m’empêcherait pas d’observer un peu de prudence quoi qu’il en soit, mais je n’étais pas plus préoccupée que ça pour autant. Je lui emboîtais le pas en silence, attendant d’être à proximité du bâtiment pour laisser mon armure se déployer sans un bruit. En quelques secondes, l’espace d’un pas tout au plus, les pièces s’étaient ajustées contre ma peau, entièrement forgées dans mon sang. Un pas supplémentaire, et les enchantements qui la renforçaient et la rendaient si difficile à percer se dessinaient sur le plastron. J’entrais d’un pas assuré. Je ne comptais pas laisser de survivants quand nous serions au bon étage, mais une partie du bâtiment n’appartenait pas à Beck et sa société.

Les trois premiers étages, me semblait-il. J’utilisais les informations fournies par mon propre pion pour tourner à gauche sans une hésitation et rejoindre la cage d’escalier d’un pas souple.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Sio et Callie peuvent atteindre le bon étage sans croiser personne.
    Echec : elle croise quelqu’un.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Réussite : c’est un civil tout ce qu’il y a de plus normal.
    Echec : c’est un ennemi.

    Lancer de dés #3 (si échec au #2)
    Réussite : Sio peut l’ensorceler, histoire de ne pas laisser de traces.
    Echec : raté.


Un étage plus loin, et les ennuis commencent gentiment, une fois n'est pas coutume. Je ne sais pas qui est l'inconnu que nous croisons, quel est son rôle, mais je n'attends pas une seconde pour l'attraper au col et le plaquer contre le mur de la cage d'escalier. Le temps de l'asservir grâce à ma magie.

« Reprends tes occupations. Tu ne nous as jamais vues. Et en silence, merci beaucoup. »

Je le relâche aussitôt, vérifie qu'il obtempère, et reprend mon ascension sans mot dire, comme si de rien était.
Sujet : Les gourmandises de Mister Vanille et Lady Chocolat - Aria & Leyla
Aria Romanelli
Réponses : 17
Vues : 466

Rechercher dans : Lincoln   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Les gourmandises de Mister Vanille et Lady Chocolat - Aria & Leyla    Lun 12 Avr 2021 - 21:56
Je ne passe pas fréquemment au dessus de Lincoln au vu de la localisation de mon territoire habituel. Aujourd’hui, toutefois, j’ai pu apercevoir au loin un mouvement anormal, qui a soulevé assez de curiosité - et de méfiance, peut-être - de ma part pour que je dévie de ma route pour survoler ce qui ressemble à une… Foire ? Une fête ? Bah, une quelconque occasion humaine. Rien de bien fascinant ou qui ne nécessite mon intervention, pensais-je. Je n’ai donc pas levé mon glamour qui me dissimule aux regards humains et m’apprête à repartir vers l’extérieur de la ville, quand des cris m’alertent.

Sourcils froncés, je me trouve à baisser les yeux sur la place à nouveau, assez pour discerner… Plusieurs choses, à dire vrai. Mouvement de foule, pour ceux qui ne sont pas pris dans la nasse qui semble avoir enfermé plusieurs âmes. Une substance blanchâtre a recouvert une partie des êtres humains présents, fumant légèrement dans l’air encore frais. Je ne lève pas le sortilège de dissimulation pour autant. Je pourrais repartir sans qu’on ne sache que j’ai jamais été là. Mais c’est une occasion rêvée de travailler la réputation que je construis pas à pas depuis des mois. Je lève les yeux au ciel, agacée, mais mon armure se déploie malgré tout, recouvrant mes bras, le haut de mon corps ainsi que mes jambes, avant de terminer par la très fine place de métal qui vient de part et d’autre de mes artères alaires, protéger ce vaisseau qui pourrait me mener à une hémorragie mortelle bien rapidement.

Je ne peux pas me poser près des responsables, ou de ceux qui me semblent l’être. Avec ma vue, il m’a été aisé de les repérer, mais je risque simplement de me faire blesser bêtement si j’arrive trop proche d’eux. Je préfère donc choisir l’abri d’un manège et me poser toute en douceur, faisant disparaître le glamour qui me protègeait, cette fois. Une femme me rentre dedans, paniquée, et je lui fais signe de se calmer avant de lui désigner une des allées.

« Par ici. Il n’y a que ces deux là. »

Elle ne répond pas mais détale comme une petite souris affolée. Soit.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Aria n’a pas été repérée, l’un des manèges la dissimule suffisamment.
    Echec : Elle a été vue par l’un des deux charmants personnages.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : elle peut s’approcher en toute discrétion.
    Echec : il va falloir y aller frontalement, et autant dire que ça ne plaît pas du tout à l’Avarielle.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : Aria peut se protéger.
    Echec : elle doit aller au contact.


Je me glisse ensuite de stand en stand, jusqu'à me trouver dans le dos des deux énergumènes qui sont responsables de tout cela, semble-t-il. Je dois prendre garde au fait que de nombreuses personnes tentent plutôt de fuir, éviter les uns et les autres, mais au moins, ils ne regardent pas dans cette direction. Je récupère mon arc et encoche patiemment une flèche avant de chercher un point d'où je puisse avoir une ligne de tir dégagée.

Spoiler:
 
Sujet :  Barbe rose et mort sucrée - Hakon & Jasper
Hakon Bjǫrnson
Réponses : 13
Vues : 528

Rechercher dans : Kane Street   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Barbe rose et mort sucrée - Hakon & Jasper    Lun 5 Avr 2021 - 20:17
Je commence à me demander ce que je vais bien pouvoir faire pour essayer d'arranger la situation, mais une femme m'épargne le triturage de cerveau en débarquant de nulle part. Sur le coup, je suis un peu étonné de la voir tomber du ciel, mais j'oublie vite ma surprise en me souvenant que je suis à Star City, et que les choses bizarres c'est un peu la norme. J'ai à peine le temps de me demander si elle va réussir à faire quelque chose qu'elle se fait déjà tirer dessus. Bien. Le gus n'est pas vraiment patient, et puisque la négociation a échoué, je ne vois pas de raison de continuer dans cette voie-là.

L'attention de notre homme étant concentrée sur la jeune femme – j'aime bien celles qui n'y vont pas avec le dos de la cuillère, mais je ne suis pas là pour conter fleurette – je décide lui prêter main forte. J'ai bien vu qu'elle a l'air d'avoir été touchée, mais je ne peux pas faire grand-chose pour le moment, alors inutile de m'embarrasser de ce détail.

En quelques pas j'essaye de me rapprocher de lui suffisamment pour pouvoir lui coller un pain assez fort pour l'assommer. Bon, je doute que ce soit aussi facile, mais en général, je commence par les idées basiques et je réfléchis plus si ça ne fonctionne pas. Je ne suis pas un cérébral et je ne vois pas l'intérêt de préparer un plan compliqué si les choses les plus basiques peuvent porter leurs fruits !

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : Hakon le touche.
    ÉCHEC : non.

    Lancer de dé #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : il rate Hakon.
    ÉCHEC : il le touche.

    Lancer de dé #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : ses pouvoirs le protègent.
    ÉCHEC : non.


Je m'en sors plutôt bien puisque ma tentative est couronnée de succès. J'arrive à l'approcher sans qu'il ne le remarque, et lorsque je ferme mon poing pour lui expédier un coup dans les côtelettes, je réussis à le faire sans être interrompu ! Lorsque je le percute, je sens quelque chose d'un peu bizarre, comme si je suis en train de taper dans un truc assez mou, mais comme le gus recule sous le choc et se plie légèrement en avant, j'en déduis qu'il doit tout de même souffrir, comme n'importe quel humain !

Puisque ma tentative victorieuse nous laisse un peu de temps, je me tourne vers la nana. Elle manque un peu de viande autour de l'os – du moins selon mes critères – mais elle a une expression un peu rebelle qui me fait sourire malgré moi. C'est un joli brin de fille, et même si je ne suis pas là pour me rincer l’œil, ça fait toujours plaisir. Enfin bref, je hausse les sourcils avant de lui lancer quelques mots :

« Ça va ? T'avais un projet en lui tombant sur le coin de la gueule, ou faut improviser ? »

Ce serait ballot qu'on soit aussi peu doués l'un que l'autre pour les plans, mais ça ne m'étonnerait qu'à moitié. Le hasard a un drôle d'humour parfois.
Sujet : Petit petit petit petit.... - Nerys
Nerys Fitzgerald
Réponses : 84
Vues : 1778

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Petit petit petit petit.... - Nerys    Jeu 1 Avr 2021 - 14:54
Cette situation, ça devient du grand n’importe quoi, je songe, tout en luttant pour ne pas perdre ma prise sur le type sur qui je me suis réceptionnée. On a roulé à terre et j’ai les jambes serrées autour des siennes. J’ai réussi à immobiliser un de ses bras au passage, mais l’autre non, d’où la lutte un peu acharnée. Ça dure un bon moment, et je prends l’avantage seulement parce qu’un type arrive en roulant devant nous. Bien joué Rafa, j’imagine. Je profite de la surprise de ma proie pour le neutraliser une bonne fois pour toute, avant de me redresser sur mes deux pattes d’un bond.

Soit. J’essuie un peu de sang sur mon arcade sourcilière, vérifie que la plaie de la balle, sur mon bras, ne s’est pas décidé à s’ouvrir bien grand, puis décoche un coup de pied à la personne la plus proche, à l’arrière de ses genoux. Dommage, il ne fallait pas me tourner le dos. Moi, ça me va qu’ils se concentrent tous sur Rafa, hein.

    Lancer de dés #1
    Réussite : L’avantage, c’est que Nerys, Al’ et Phoibos s’y mettent ensemble pour faire le ménage et que ça marche vraiment bien.
    Echec : tous ? On est sûrs de ça ?

    Lancer de dés #2
    Réussite : Allisoké.
    Echec : Nerys se fait coincer par… Something ?

    Lancer de dés #3
    Réussite : Ok, mais on arrive à se dégager vite et bien, c’est juste que Rafa est tout seul pendant ce temps.
    Echec : ça fait bobo.


Alwin arrive dans la foulée et profite du déséquilibre de notre proie pour le faire chuter en lui sautant dessus. Pendant ce temps, Phoibos est descendu sur un des ennemis de Rafa pour l'aveugler, lui fichant momentanément ses ailes dans la figure. On a les techniques qu'on a. Un par un, à coups de ruses plus ou moins correctes, notre trio arrive à débroussailler le terrain pour que le mage puisse respirer un peu. Il a l'air un peu à plat. Honnêtement, je commence à être essoufflée aussi. Je bondis en arrière pour éviter un coup de fusil d'assaut (l'arme, littéralement, pas les balles supposées en sortir), décoche un coup de poing dans la machoire du gars après m'être glissée sous sa garde, et enchaîne avec une prise destinée à le forcer à lâcher son arme. Quand j'ai fini avec celui là. Je pivote sur mes appuis.

Bon. J'en compte encore trois avant que l'un d'eux, qui a enfin réalisé que Rafa était loin d'être le seul problème, se rue vers moi. Sans trop de succès. Je le maîtrise assez facilement, finalement. L'entraînement avec mon père porte bien ses fruits. Quand je m'arrête, j'ai le souffle court, mais ils ne sont plus que deux. Yipi. La victoire est toute proche, ce qui est plutôt agréable à considérer.
Sujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono
Noélie A. Inagawa
Réponses : 102
Vues : 2271

Rechercher dans : Les entreprises et laboratoires   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono    Jeu 1 Avr 2021 - 12:55
« Ne t’inquiète pas. Je jauge plutôt bien les gens et ce type n’a rien fait de mal. Je peux comprendre le côté parano, ceci dit. »

Je lui souris gentiment. Tessa a le nez fin, mais je ne vais pas expliquer que je n’ai plus notre morceau de bombe nucléaire qui se balade, parce que ça gâche le côté “se faire voler le truc en question”. Bien sûr, on a évoqué ce projet à haute voix, mais hors de portée de toutes paires d’oreilles indiscrètes, donc je ne m’inquiète pas de trop. Bon. Renarde, donc. Je réfléchis bien après m’être transformée au fait que si on vole, ça veut dire que je vais devoir supporter ma peur du vide. Et effectivement, après avoir demandé aux habitants du coin de se mettre à l’abri, Rafa décolle.

Super. Je finis la tête cachée dans mes propres vêtements, entre la terreur et les tentatives de raisonnement répétées. Heureusement que je suis tout à fait motivée à filer un coup de main à mon ami, parce que sinon, j’aurais tout simplement refusé ça. Quand on rejoint enfin le plancher des vaches, derrière une poubelle, je suis officiellement une renarde qui tremble tout ce qu’elle peut. Youpi.

Je me transforme rapidement et me change de nouveau avant de rejoindre Tessa et Rafa. Bon. Lionheart. Je fais quelques recherches rapides, sans trouver grand-chose de fulgurant à propos de qui que ce soit qui porterait son nom. Un petit oeil pour les travaux en cours sur la ligne. Ok, ça, c’est à noter. Potentiellement plutôt en notre faveur. Ou pas. Un peu de chance dans notre vie, ce serait franchement pas mal. Plutôt silencieuse pour une fois, j’emboîte le pas à la troupe, en même temps que j’essaie de réfléchir au problème en cours.

Donc, une équipe des télécoms, une maison des plus normales et… Je sursaute au son de verre brisé. Ok. Un gamin, la vingtaine, visiblement effrayé par l’arrivée de trois personnes dans son logis. Jusque-là, ça semble normal.

    Lancer de dés #1
    Réussite : le jeune a des informations utiles.
    Echec : bah, à part qu’il a la trouille et qu’il menace d’appeler la police, il est pas vraiment utile.

    Lancer de dés #2
    Réussite : En faisant le tour de la maison, Noélie remarque des anomalies.
    Echec : Rien de particulier.

    Lancer de dés #3
    Réussite : Ne soyons pas trop parano, le camion dans la rue est bien là pour faire son boulot et c’est tout.
    Echec : Oups.


Bon. Je fais mon plus beau sourire et me rapproche légèrement - posture ouverte, mais pas trop proche non plus pour qu'il ne se sente pas trop menacé. J'ai l'air parfaitement adorable quand je veux.

« Sortez... Sortez de chez moi maintenant, ou j'appelle les flics. Vous avez rien à foutre ici. »

Il tente de prendre l'air menaçant, mais ce n'est pas très réussi. De mon côté, c'est d'un ton parfaitement raisonnable que je tente de le calmer.

« On est vraiment désolés de t'avoir surpris. Je m'appelle Noélie. On a eu des problèmes avec des timbrés qu'on a suivi jusqu'ici, et comme la porte d'entrée était ouverte, on a eu peur qu'ils soient entrés de force. On aurait sûrement dû sonner mais on était vraiment inquiets. »

De l'art de mentir à moitié. Je déteste le faire devant Rafa - je n'ai franchement pas besoin qu'il sache avec quel aisance je peux travestir la vérité - mais bon. Le gamin me regarde avec des yeux inquiets. Il crève de trouille. Super.

« Ça va aller ? Est-ce que je peux juste faire le tour de la maison pour être sûr qu'il n'y ait rien de dangereux ? Mes amis veilleront sur toi. Tu connais peut-être Lux, non ? C'est un héros de la Légion. »

J'ai affiché un portrait de Rafa - je ne sais pas d'où sort la photo, mais bon - sur mon téléphone, avec le titre de journal qui va avec. Une histoire de chimères et de Normality, apparemment. Je tends le tout au gamin qui lève un regard un peu moins effrayé et un peu plus impressionné vers l'hispanique. Bingo.

« Oh ! Oh, je vous avais pas... Bien sûr, vous pouvez regarder ? Je devrais aller ailleurs, vous croyez ? »

Je laisse Rafa et Tessa en bonne compagnie, et inspecte soigneusement le rez-de-chaussée. Je ne suis peut-être pas la mieux placée pour me défendre, mais pour analyser une situation, je dirais que je m'en tire avec les honneurs. Et la maison apparaît entièrement normale. Une fois à l'étage, je jette un oeil par la fenêtre... Et réalise que les types du camion regardent dans notre direction. Et qu'ils n'ont pas l'air de faire de grandes réparations. Accessoirement, leur posture et leur façon d'être a bien changé depuis qu'on est entrés. Flûte. Je redescends les marches quatre à quatre - sans me vautrer, ce qui est un exploit en soi - en haussant la voix :

« Que quelqu'un sorte le gamin d'ici on a un problème. Enfin quatre problèmes. Les télécoms viennent par ici et ils n'ont pas vraiment l'air ravis. »

Je débouche dans le couloir. Je sens que je vais détester tout ça, vraiment.
Sujet : Petit petit petit petit.... - Nerys
Nerys Fitzgerald
Réponses : 84
Vues : 1778

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Petit petit petit petit.... - Nerys    Lun 29 Mar 2021 - 0:18
Le silence revient presque brusquement. Je me retrouve à regarder le bordel qui se joue sous mes yeux comme une abrutie, pendant une dizaine de secondes. Oh, mais quelle merde. J’aurais vraiment dû me démerder pour dire à Rafa que c’était dangereux et téméraire, de se jeter au milieu des loups. Même moi, je ne l’aurais pas fait, et les dieux savent que je peux réfléchir bien après avoir agi, quand je m’y mets.

Je grimace quand les hommes restants décident finalement que puisque leurs armes ne fonctionnent plus, autant aller au corps à corps. En plus, je suis obligée de détourner le regard quand Rafa se téléporte, parce que c’est un tout petit peu aveuglant quand même. Je siffle Al. J’aurais bien aimé avoir Scatach avec moi, mais peu importe. Tirer dans le tas est trop compliqué, donc on va la jouer autrement. Avec le Border, on contourne ce petit monde grâce aux caisses qui se trouvent ici et là sur les quais de chargement. Phoibos fait le guet pour nous en gros. Ça marche pas trop trop mal, je suppose.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Nerys arrive à se placer stratégiquement et intervient.
    Echec : Elle se fait repérer.

    Lancer de dés #2
    Réussite : Elle parvient à se débarrasser de la moitié des hommes restants. Plus ou moins.
    Echec : Un, c’est un début, non ?


    Lancer de dés #3
    Réussite : Eh ! Au moins, ça fait diversion pour le pauvre Rafa.
    Echec : Non, Nerys est juste dans la merde toute seule vu que y’en avait d’autres à l’intérieur.


Je me fige devant un espace vide que je vais être obligée de traverser. J'hésite brièvement. Puis Alwin passe d'abord. Et moi en second. Et je me retrouve immobilisée comme une conne quand j'entends un retentissant :

« Merde, y'en a une autre ! »

Bah heureusement que personne n'a plus de balles. Je me baisse pour éviter la crosse d'une arme à feu, pendant qu'Alwin croque violemment la cheville du type. Bon. Je me désengage aussitôt, arme mon arc avec une flèche normale - j'ai épuisé les autres, éparpillées un peu partout là-dedans - et la décoche dans la main d'un homme qui avait réussi à attraper le bras de mon allié. L'avantage, c'est que ça attire l'attention de deux autres sur moi. L'inconvénient, c'est que le premier a fini de brailler en cherchant mon border préféré et me décoche un coup qui manque de m'étaler comme il faut. Les oreilles sifflantes, je prends mon élan et saute sur une caisse, puis sur un montant en métal qui court au dessus de l'entrepôt. Une passerelle quelconque, je crois. Je m'en moque. Je la descends à toute vitesse jusqu'au combat de Rafa, calcule mon coup et me laisse tomber sur un de ses assaillants. Pas très classe, mais efficace, non ?
Sujet : Petit petit petit petit.... - Nerys
Nerys Fitzgerald
Réponses : 84
Vues : 1778

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Petit petit petit petit.... - Nerys    Ven 26 Mar 2021 - 12:53
Je regarde Rafa un instant. Puis je demande à Phoibos qui a une bien meilleure mémoire que moi de nous rappeler que le mage doit travailler là-dessus. Moi, ce genre de choses, j’aurais oublié dans dix minutes. Surtout en étant occupée ailleurs. Ce n’est pas que ça mobilise un petit peu ma cervelle, d’être sous tension et tout ça, mais presque.

« Ok. »

Voilà. On ne va pas entrer dans les détails par rapport à tout ça. Pas maintenant. C’est toujours pas le moment. Surtout que je ne veux pas le distraire alors que je le sollicite pour coordonner nos efforts. Bon. Pas avec grand succès, mais j’imagine qu’il réfléchit alors je reste sagement là où je suis, tranquillisée par les affirmations du corbeau selon lesquelles on a le temps.

On a le temps, mais pas trop quand même. Parce que c’est pas parce que l’armure de Rafa est revenue que je trouve que c’est une bonne idée d’aller se mettre devant des gens avec des trucs qui ressemblent extrêmement à des mitrailleuses. Quand le mage demande mon avis, je me prépare à protester, prends mon courage à deux mains et… Proteste au vide.

« Merde. Merde, merde, merde. »

Je me redresse et essaie de viser. Je parviens à en toucher un ou deux, mais je suis légèrement loin pour être efficace. En plus du fait que je ne sais pas où commencer. Au moins, c’est effectivement Rafa qui attire l’attention, mais je risque quand même de me prendre une balle perdue, chaque fois que je prends le temps de viser.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Bon, entre la corde lumineuse et Nerys, on arrive à quelque chose.
    Echec : Oupas.

    Lancer de dés #2
    Réussite : tout va bien pour tout le monde.
    Echec : on parlait balles perdues, lol.

    Lancer de dés #3
    Réussite : extraction de Rafa.
    Echec : Nope nope nope.


J’ai franchement l’impression qu’on arrive à rien. Disons que là, j’ai plutôt envie de sortir Rafa de là, je songe tout en décochant une flèche de plus. J’ai mal aux oreilles, avec tout ce bruit. Puis en prime c’est déprimant de constater que peu importe qui je mets par terre, j’ai l’impression d’avoir toujours autant de monde en face de moi. Je me décale, vise, dégomme un type qui essayait de contourner le mage et c’est là que je ramasse une balle. Bah tiens, chouette. Bon, pas de panique, à part me faire mal et me tire un cri à mi-chemin entre le juron et l’exclamation douloureuse, ça fait pas grand chose. Elle est juste passée sur le côté de mon bras. Trois fois rien, ma peau est entamée mais sans plus.

J’ai envie de gueuler à Rafa de sortir de là. Sauf que de toute façon, je vois pas trop comment il pourrait m’entendre. On est vraiment dans la merde, je crois. Vraiment, vraiment dans la merde.
Sujet :  Barbe rose et mort sucrée - Hakon & Jasper
Hakon Bjǫrnson
Réponses : 13
Vues : 528

Rechercher dans : Kane Street   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Barbe rose et mort sucrée - Hakon & Jasper    Lun 22 Mar 2021 - 19:41
Le type me regarde à peine. Je crois qu'il se fiche pas mal de mon existence et qu'il prévoie juste de faire ce pour quoi il est venu ici... Pour quoi d'ailleurs ? J'ai beau le trouver un peu bizarre avec ses couleurs flashy, je sais qu'il est probablement beaucoup plus dangereux qu'il ne le laisse paraître. Mieux vaut rester prudent, même si c'est assez compliqué avec des civils affolés autour de nous. J'ose tout de même espérer que je ne suis pas le seul à avoir l'habitude de ce genre de situation, et que quelqu'un va se joindre à moi pour essayer de régler la situation aussi pacifiquement que possible. Mais encore faut-il que mon interlocuteur daigne me regarder ! S'il s'obstine à m'ignorer, je vais devoir en arriver à une entrée en matière un peu plus mouvementée, même si je ne compte pas lui en mettre sur la tronche dès à présent. J'ai tout de même un peu de savoir-vivre, quoi qu'en disent certains ! Il y a juste d'autres manières de se faire remarquer que de parler, même sans en arriver aux pires extrémités.

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : Hakon attire son attention.
    ÉCHEC : il n'y arrive pas.

    Lancer de dé #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : cette fois-ci il y parvient.
    ÉCHEC : toujours pas.

    Lancer de dé #3 : (Si réussite au #1 ou #2)
    RÉUSSITE : il rigole sans répondre.
    ÉCHEC : il attaque.

    Lancer de dé #4 : (Si échec au #3)
    RÉUSSITE : Hakon peut esquiver.
    ÉCHEC : il ne peut pas.


Il faut un moment avant que le type ne daigne m'accorder un peu d'attention ! Et lorsqu'il le fait, c'est juste pour me jeter un regard passablement agacé, sans doute celui du gars qui n'est pas ravi de se faire déranger dans son délire. Je soupire, me demandant ce que je vais bien pouvoir faire pour faire avancer un peu les choses, mais je n'ai pas à chercher bien longtemps : après quelques secondes de quiétude, l'homme lève une sorte d'arme dans ma direction et fait feu. Je ne sais pas ce qui va en sortir, et je n'ai aucune envie de le découvrir ! Je me déporte donc instinctivement et je parviens à esquiver l'attaque qui va finir sa course dans le mur dressé un peu plus tôt, le tout sans toucher personne – un véritable miracle !

Mais ça ne nous sort pas de ce beau bordel. Je crois que ce gus me voit comme un moucheron turbulent qui l'empêche de faire ce qu'il veut ! Je n'ai pas de trompe et je n'ai pas pour habitude de sucer le sang des gens – ni autre chose d'ailleurs – je ne baisse donc pas les bras, mais je cherche d'éventuels renforts qui seraient plus habitués que moi à ce genre de négociation. Si je suis spécialiste des armes lourdes, ce n'est pas pour mon talent de négociateur après tout ! Tournant la tête pour observer autour de moi, j'en profite pour lancer quelques mots à la cantonade :

« Si jamais quelqu'un est doué pour discuter, c'est le moment de venir par là ! »

Je sais que ça ne va probablement pas attirer grand monde, mais je n'ai jamais été doué pour vendre les choses non plus.
Sujet :  Barbe rose et mort sucrée - Hakon & Jasper
Esprit du Hasard
Réponses : 13
Vues : 528

Rechercher dans : Kane Street   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Barbe rose et mort sucrée - Hakon & Jasper    Lun 22 Mar 2021 - 19:41
Le membre 'Hakon Bjǫrnson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite
Sujet : Petit petit petit petit.... - Nerys
Nerys Fitzgerald
Réponses : 84
Vues : 1778

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Petit petit petit petit.... - Nerys    Lun 22 Mar 2021 - 12:42
J’aperçois Taz du coin de l’oeil. Je ne sais pas ce qu’il va faire, mais je suppose que c’est quelque chose d’utile, sinon Rafa ne l’aurait pas envoyé avec moi. Le temps que j’atteigne les toits, le mage s’est téléporté. Ça ne veut pas dire que ça fonctionne très bien. Notez. Parce que les gens dans les voitures n’ont pas l’air plus gênées que ça. N’empêche que le fait de leur crever les pneus, ça, ça les arrête. Ou alors, c’est juste le fait qu’il y ait quelqu’un de planter sous leurs yeux ébahis et en plein milieu de la route. Allez savoir. Moi, ce qui m’importe, c’est que ça fonctionne.

Les portières s’ouvrent pendant que j’échange de nouveau mes flèches pour celles qui assomment. A chaque situation son arme, etc, etc. Je me redresse à demi, prête à me remettre à couvert si on capte d’où viennent les tirs, arme soigneusement mon arc, puis ouvre les doigts, neutralisant un des hommes qui vient de la deuxième voiture, bien décidé à tirer sur Rafa.

Tirer, prendre une flèche, me mettre en position, tirer de nouveau. C’est une routine plutôt tranquille, mais dès qu’on a une fenêtre suffisante, il va falloir s’occuper des cages. Le but, c’est d’incapaciter le moins de personnes possibles. A notre façon, on est plutôt pacifiste, dans la Légion.

Lancer de dés #1
Réussite : Rafa occupe tellement bien son petit monde que Nerys peut intervenir et sortir les cages avec Taz.
Echec : Well.

Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
Réussite : ils sortent tout le monde.
Echec : il en reste, mais c’est un bon début.


Lancer de dés #3 (si échec au #1)
Réussite : la position exacte de Nerys n’étant pas repérée, elle peut prendre une partie de ce petit monde à revers.
Echec : Elle a été repérée et a de la compagnie sur les toits.

J'enchaîne les flèches, marque une pause, désigne la bonne voiture à Taz.

« Les cages sont dans cette voiture là. »

Je ne sais pas trop comment il communique avec Rafael, mais bon. Ça vaut le coup de transmettre l'information. Un avertissement d'Alwin. On va avoir de la compagnie. Oh, flûte, je suppose que quelqu'un a capté que je suis planquée sur les toits. Je décoche un dernier trait - qui fait mouche, pour ne rien gâcher - puis pivote. Juste à temps pour voir un type grimper sur les tuiles. Chiottes. Non parce que, se battre au sommet d'un bâtiment, c'est bien beau, mais c'est risqué, quand on ne veut tuer personne. J'évalue l'espace dont je dispose... Et fais finalement demi-tour, appelant Taz, pour redescendre sur le plancher des vaches. Le tout avant que le gars n'ait eu le temps de poser le pied là-dessus. Je tombe nez-à-nez avec un autre type. Enfin. Disons plutôt que je lui tombe assez littéralement dessus mais c'est pas bien grave.

« Oups. Désolée. »

Il ne répond pas. Bah. Un problème de moins, et ce n'est pas avec mon poids qu'il risque grand-chose. Je récupère mon arc et me place à l'angle entre deux rues, pour pouvoir couvrir Rafa. Moins pratique, mais bon. On fait avec ce qu'on a, hein.
Sujet : Petit petit petit petit.... - Nerys
Nerys Fitzgerald
Réponses : 84
Vues : 1778

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Petit petit petit petit.... - Nerys    Jeu 18 Mar 2021 - 14:02
J’aurais peut-être pu écouter les protestations de Rafa, sauf que bon, on est un peu pressés sur ce coup, déjà, et qu’en plus, j’ai confiance en lui pour intervenir intelligemment. Et j’ai parfaitement raison. Une de mes flèches fait mouche, neutralisant un des deux types qui nous courent après. L’autre, non, mais le mage, lui, ne rate pas son coup. Bien au contraire. Je lui souris alors qu’il se retourne vers moi et hausse vigoureusement la tête.

« Parfaitement bien. Merci. »

Je ne doutais pas trop de sa capacité à intervenir. Rafa est vachement meilleur que moi, je dirais. En même temps, j’ai vingt ans, j’ai le temps de m’améliorer, même si je suis vraiment sûre de pouvoir atteindre son niveau à lui.

« Pourquoi je voudrais faire demi-tour ? Il faut juste localiser les petits, puis vérifier qu’on a pas d’autres bestioles piégées ici. Le reste, on verra après. »

Je hausse les épaules. Un pas à la fois. Le bruit d’alarmes nous vrille les oreilles à Al’ et moi. Je détourne légèrement la tête, vaguement mal à l’aise, avant d’aller récupérer mes flèches en quelques pas, pour les ranger soigneusement.

Phoibos. T’as vu quelque chose ? Des cages, des trappes, n’importe quoi ?

    Lancer de dés #1
    Réussite : Phoibos a repéré quelque chose.
    Echec : Rien du tout.

    Lancer de dés #2
    Réussite : qu’à cela ne tienne, le corbeau fait bon usage de ses menus talents d’oracle.
    Echec : ce n’est pas infaillible non plus.

    Lancer de dés #3 (si réussite au #1 ou au #2)
    Réussite : c’est dans un des véhicules, plus facile à intercepter que de s’infiltrer dans un bâtiment qui a l’air plutôt très bien gardé.
    Echec : C’est à l’intérieur.

    Lancer de dés #4 (si réussite au #3)
    Réussite : Rafa et Nerys peuvent arrêter le véhicule.
    Echec : nope.


Le corbeau répond rapidement. Via des images. Des genres de caisses de transport, empilés dans un grand van noir, qui se prépare à démarrer. Bon. Problème étant qu'il y a des véhicules d'escorte, et que tout le monde est un peu sur les nerfs, donc que s'approcher ne va pas être aussi facile que ça pourrait.

« Ils ont chargé des boîtes qui pourraient contenir les petits, ou d'autres animaux, dans une des voitures. Elle part à l'instant. On peut tenter le coup de les intercepter, mais y'a deux autres voitures avec des gens à l'intérieur. Comme je pense pas qu'ils soient là pour prendre le thé... »

Ce serait un peu trop beau. Je fais signe à Rafa de me suivre, parce que là, on va carrément rater notre créneau. Je repars en courant, suivie par Alwin. Pour le moment, la voiture roule prudemment, mais s'ils sortent de la ville, on est bons pour les regarder partir comme des abrutis. Guidée par Phoibos, je profite qu'on tourne dans un coin de ruelle pour lancer à Rafa :

« Flashe devant la première voiture, ok ? Je vais passer par au dessus, histoire d'avoir un peu l'effet de surprise. »

Je ne m'arrête pas, profitant de mon élan pour agripper le rebord d'une gouttière. En quelques secondes, je me suis hissée sur le toit. Je récupère mon arc, envoie Alwin de l'autre côté de la rue et prépare mes flèches. Les classiques, cette fois. Quand la première voiture se présente, je n'attends pas pour les planter dans les pneus qui sont de mon côté. Je fais de même pour la deuxième voiture, la troisième étant hors de portée, puis j'intervertis les flèches. Si Rafa arrive à les faire s'arrêter là, je pourrais normalement mettre pas mal de monde K.O. avant de devoir descendre de mon perchoir.
Sujet : Petit petit petit petit.... - Nerys
Nerys Fitzgerald
Réponses : 84
Vues : 1778

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Petit petit petit petit.... - Nerys    Lun 15 Mar 2021 - 18:54
Honnêtement, j’ai connu mieux. Mais tout aussi honnêtement, j’ai connu pire. Puis paniquer ne servirait à rien, alors je ne bouge pas d’un iota et j’attends. J’hésite à faire une petite prière à Artémis. Rapport qu’on va chasser de l’humain, en quelque sorte, et que c’est une Chasseresse. La Chasseresse, avec un grand C. Et une autre pour Apollon, pour qu’il préserve notre santé. Mais je n’ai pas trop le temps, puisqu’une poignée de secondes après avoir réalisé qu’on a deux gros problèmes armés derrière nous, je deviens aveugle. Alwin aussi, pour ce que ça importe.

Un poil plus tard et je me retrouve entraînée derrière un Rafa qui s’excuse de jesaispastropquoi. Je cligne des yeux. Yes, toujours aveugle. Mais au moins, j’ai compris de quoi il s’excuse.

« Tu sais que ça me gêne pas qu’on me touche, hein ? Enfin, faut être pratique, t’avais besoin de me sortir de là, donc si tu t’excuses à chaque fois, on est franchement pas rendus. »

Je tapote sa main. En courant derrière lui grâce à la vue de Phoibos qui nous guide, Al’ et moi, le temps qu’on recommence à avoir autre chose que de jolies étoiles dans les yeux.

« Mais non. On va les empêcher de s’enfuir. »

Je désigne un coin plus lointain, d’où on pourra surveiller l’arrivée des deux autres. Puis je commence à faire le tri dans mon carquois et en sors mes flèches assommantes. Ils n’ont pas d’armure. Les gens qui surveillent. Donc je peux les étaler pour le compte.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Nerys a un bon angle de tir, merci Phoibos.
    Echec : Elle est assez mal placée.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Double réussite : ok, elle tire au dernier moment, mais elle étale quand même les deux gus. Cheh.
    ]Une réussite : un sur deux, sans se mettre en danger, c’est pas mal.
    [color=firebrickDouble échec : On peut pas tout avoir, et y’en a quand même un au sol. C’est juste qu’on a aussi une Nerys en plein milieu de la rue, quoi.
    [/color]
    Lancer de dés #3
    Réussite : L’alarme générale ne donne pas lieu à un mouvement de fuite.
    Echec : Alors, ça a l’air de s’activer salement, là-bas.


Sauf que j'ai un angle de tir abominable. J'hésite. Passe d'un pied sur l'autre. Mon corbeau favori me dit que j'ai une seconde ou deux pour me décider. Je jette un regard désolé à Rafa... Et je m'expose en plein milieu de la rue, en armant mon arc. Les deux types déboulent. Ma première flèche file et se plante contre le poignet du premier qui fait quelques pas supplémentaires avant de s'écrouler. La seconde, qui vise son petit copain, elle, atterrit... Dans un mur ? Mince.

Bizarrement, ça me plaît vachement moins quand c'est moi qui risque de me retrouver avec un trou supplémentaire. Je lève les mains et mon arc bien haut... Au moment où notre guet m'annonce que dans le bâtiment, ça court dans tous les sens. Et qu'un véhicule vient de s'arrêter devant une des plus grandes portes. Ah, merde. Je ne peux même pas transmettre à Rafa, vu que je ne veux pas le faire repérer. Ni lui, ni Al', à qui j'ai ordonné de rester en arrière sur ce coup. Pas besoin que tout le monde s'expose. Je reste calme. J'ai aucune chance d'éviter une balle, donc le mieux c'est d'avoir l'air maîtrisée.
Sujet : Don't dead open inside - Aria
Aria Romanelli
Réponses : 72
Vues : 1528

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Don't dead open inside - Aria    Lun 15 Mar 2021 - 18:36
J’observe le griffon avec un air attentif. Reviens ensuite au mage et à ses soins.

« La loyauté est une belle qualité. Qui est Léo ? »

J’ai posé la question que je me remémore que la situation n’est sans doute pas appropriée pour s’informer. De toute façon, puisque Rafael semble insistant quant aux deux humains, je dois déjà m’occuper de cela. Je n’aime pas l’idée d’avoir une confiance aveugle en son jugement, surtout quand j’en connais les faiblesses - le mage est trop idéaliste, incapable de prendre les choix qui s’imposent s’ils dévient un tant soit peu de ses critères moraux, même lorsque les situations l’exigent. C’est une qualité jusqu’au moment où on se laisse gouverner par ses espoirs et non par la réalité des choses. Mais je n’ai guère le choix. Et deux poids en moins me feront cela de moins à surveiller. Je lui retire ma main, les met en sécurité, et me pose de nouveau dans l’entrepôt.

Si Rafael tente de me proposer son aide de nouveau, je l’ignore purement et simplement. Nous avons d’autres priorités, et j’arrive à bouger mes doigts suffisamment pour tirer à l’arc. De plus, il a l’air exténué et j’ai besoin d’un mage fonctionnel pour la suite. Nous sommes suivis par le griffon. Tant mieux. Une assistance supplémentaire ne sera guère de trop. Ce sont finalement des cadavres qui nous arrêtent. Je remarque l’abattement de Rafael du coin de l’oeil. Un léger soupir s’échappe entre mes lèvres.

« Ce n’est pas votre faute, alors cessez de vous flageller et cherchez quelque chose. »

Pas besoin d’être devin pour savoir à quoi il songe, lorsqu’on le connaît un peu. Cet homme serait capable de se rendre coupable d’un crime commis par un autre parce qu’il n’avait pas pu en sauver la victime. Et ce même s’il avait été privé de ses deux bras et de ses deux jambes et n’aurait donc pu intervenir quoi qu’il en soit.

Juste morts. Pas de magie, pas de nécromancie. J’emboîte silencieusement le pas au mage espagnol et à son allié léonin. Il finit par trouver quelque chose. Et quelque chose finit par nous trouver. Le mort qui marche n’a pas le temps de s’approcher de Rafa, interrompu par la morsure de mon épée lorsqu’elle lui décolle proprement la tête des épaules. Je pivote doucement après avoir posé un doigt sur mes lèvres. La tête inclinée, j’écoute presque religieusement le silence. Quelques raclements contre le sol. Je compte les pas. Enfin, s’il s’agit bien de pas.

    Lancer de dés #1
    Réussite : que des zombies, rien de bien méchant.
    Echec : Oki chouette.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Réussite : au moins, c’est la personne du rituel. Enfin… “Personne”.
    Echec : Alors, non, du tout, par contre ça a l’air de mordre.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : Le truc vise Aria.
    Echec : Désolée Rafa.

    Lancer de dés #4
    Réussite : Aria est plutôt efficace, sur ce coup : elle arrive à prendre l'ascendant rapidement.
    Echec : Nope, pas trop.


Cinq ou six qui ont cette démarche traînante que j'associe aux fiancés de la mort. Mais il y autre chose, un pas si léger qu'il est à peine audible. Je redresse légèrement mon épée. Cinq ou six. J'ai six Lames du Crépuscule. Elles se déploient en arc de cercle autour de moi, pointées dans les directions appropriées. Quand les cadavres apparaissent, ils sont cueillis par mes armes qui vont se ficher profondément dans ce qu'ils restent de leurs yeux. L'autre, celle aux pas légers, s'arrête et siffle quelque chose dans une langue désagréable, que je ne comprends pas mais qui me donnerait presque mal à la tête. Elle a dans les mains une épée qui n'est pas sans rappeler le couteau que Rafael conserve précieusement.

Je ne lui laisse pas le temps de se préparer, pas cette fois. Je bondis à l'assaut, pare un coup de son arme de ténèbres, que j'ai presque l'impression... D'entendre chantonner une litanie de mort. Je dévie une attaque supplémentaire, décoche un coup à l'arrière de ces genoux, suffisamment violents pour que j'entende des os craquer et que la créature chancelle. Je repasse au devant, la projette contre un mur d'un coup de pied appuyé au centre de sa poitrine, et repars à l'assaut d'un bond. Puis je fiche une de mes Lames dans son poignet, sectionnant quelques tendons au passage. La douleur ne fait généralement rien aux serviteurs de la Mort. Mais la mécanique pure et dure peut les débiliter.

Lux Aeterna s'arrête contre son coeur, tenue sans un tremblement. La scène a été rapide. Très rapide. Enfin quelque chose qui se déroule comme prévu. Je suppose que c'est la première fois que Rafael me voit réellement en action. Ne pas devoir se retenir est furieusement libérateur.

« Je ne crois pas qu'il y en ait d'autres. »

Spoiler:
 
Sujet : Petit petit petit petit.... - Nerys
Nerys Fitzgerald
Réponses : 84
Vues : 1778

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Petit petit petit petit.... - Nerys    Dim 14 Mar 2021 - 23:29
Ça, il devrait y avoir quelqu’un. Tout le monde ne travaillait pas au même moment, non ? Puis il devrait y avoir des enfants, des vieux, des chiens, des chats, quelque chose quoi. Là, c’est le calme plat, le genre de calme qui me donne envie de filer et d’attendre que l’orage passe. Enfin, qui me donnerait envie si je n’avais pas eu la bonne idée de devenir une Légionnaire. Je suis plus le genre à aller vers l’orage maintenant.

Comme lorsque je pars vers là où Phoibos a vu des gens. Je ne remarque pas de suite que j’ai légèrement oublié Rafa sur place, c’est Alwin qui me le dit. Du coup, je ralentis et jette un oeil en arrière, au moment où le dit Rafa débarque en courant. Enfin, en marchant plutôt vite. Avec des infos. Je hausse les épaules.

« Ce serait pas débile ? Je vais te croire sur parole, hein, parce que la magie, j’y connais pas grand-chose, moi. »

Je suis plus dans le corps à corps et la reconnaissance, avec mes propres petits talents, mais pas version magique. Version Fitzgerald bizarre.

Tu vois quelque chose d’intéressant, Phoibos ? A part les gens.


    Lancer de dés #1
    Réussite : Bah oui, de l’intéressant.
    Echec : Nope.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : il localise les bébés.
    Echec : il obtient des infos sur leurs ennemis potentiels.

    Lancer de dés #3
    Réussite : Rafa et Nerys ne sont pas repérés.
    Echec : Euh, comment dire.


Il y a un bâtiment qu'ils gardent, et une dizaine d'humains. Ils sont armés. Ça a l'air important. Je te montre ? Je te montre. Attends.

Le corbeau m'envoie une image mentale. Sur laquelle je nous distingue aussi, avec Rafa qui observe les environs.

« Il y en a dix... Non, onze, répartis autour de ce bâtiment, qui montent la garde. Ils ont l'air concentrés, pas plus inquiet que ça. Mais on ne voit pas dans la bâtisse. Je me demande ce qu'ils font là.
En fait, j'aimerais bien le savoir aussi. Ça, et comment vous avez obtenu ces renseignements.»

La voix qui a répondu me pose deux gros soucis : primo, je ne l'ai jamais entendue de ma vie. Deuxio, elle vient de derrière nous. Je fais volte-face et me retrouve presque nez-à-nez avec un flingue pointé sur ma tête. Le second, lui, vise Rafa.

« Euh... »

Alwin s'est tapi au sol avec un gémissement. Heureusement que Délia était hors de vue. Ça aurait été la cata, sinon.

Il y en a deux autres qui arrivent, me signale le corbeau à cet instant. Su-per. Comme si j'étais pas déjà suffisamment dans la merde.
Sujet : Ni Dieu Ni Monstre (ft Aria)
Aria Romanelli
Réponses : 50
Vues : 1276

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Ni Dieu Ni Monstre (ft Aria)    Jeu 11 Mar 2021 - 22:52
J’ai cette fâcheuse impression de devoir surveiller trop de choses à la fois. Je regrette mes compagnons d’armes, surentraînés et habitués à travailler en synergie avec moi. Au lieu de quoi, il y a juste Axel, que j’ai pourtant décidé de protéger. Qu’iel soit dégourdi·e ne veut pas dire qu’iel est capable de se débrouiller seul·e.

Sa voix retentit alors que je dégage une araignée de plus. Pour appeler son Légionnaire, je suppose, étant donné qu’iel se signale simplement. Nous signale. Je me déplace sur mes appuis et interrompt la Dame dans son assaut lorsque le restant de mes Lames du Crépuscule fondent sur son bras tendu… Et Axel appelle. Je crois. C’est un murmure que j’ai à peine perçu, pour être honnête. Je pivote quand l’odeur du sang monte à mes narines. Oh que non. Quelques secondes de plus et je me retrouve aveuglée par un éclat lumineux, brièvement. Quand je rouvre les yeux, Axel a disparu et l’araignée a perdu quelques pattes. Je me demanderais presque si je deviens folle à cause du venin, mais je n’ai guère le temps d’y songer plus.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Aria profite de la confusion et arrive à renverser la Dame au sol.
    Echec : Non mais elle ne se sent pas confuse, la Dame, elle.

    Lancer de dés #2
    Réussite : la plus grosse araignée est maîtrisée complètement.
    Echec : écoutez, un problème à la fois, non ?

    Lancer de dés #3 (si échec aux deux précédents)
    Réussite : Aria arrive à reprendre le contrôle suffisamment.
    Echec : Partir, ça semble plutôt sympa, comme plan, à l’heure actuelle.


Je dégaine mon épée pour la loger dans un lancer précis entre les multiples yeux de l'arachnide désorientée, avant de pivoter. Malgré le fait que je chancelle, toujours aussi désorientée, je parviens à déséquilibrer la dame étrangère d'une plume qui avait pour but de se loger entre les deux yeux. J'ouvre grand mes ailes, et la gauche vient la gifler - autant que l'une et l'autre s'abîment contre les parois du tunnel. L'ennemie finit contre le mur le plus proche. Sans la moindre grâce, je me rapproche d'elle.

Je suis peut-être à des lieues de mon efficacité habituelle, mais je reste suffisamment consciente pour saisir une occasion présentée. Je renverse mon assaillante, face contre terre, et utilise mes jambes pour verrouiller ses bras contre son corps, le souffle court. Un petit soupir franchit mes lèvres quand un nouveau vertige me saisit mais je concentre l'essentiel de mon énergie sur ma prisonnière, espérant que d'autres araignées ne se présentent pas à leur tour. Je serais bien en peine de réagir à cet instant. J'espère juste qu'Axel a disparu à cause de son légionnaire, pas d'une monstruosité ou une autre. L'autre pousse un cri strident, sous moi. Je l'attrape par les cheveux et lui cogne la tête suffisamment fort au sol pour qu'elle se taise. Pas assez pour la tuer quoi qu'il en soit.

Essoufflée mais en vie, je reste ainsi, les ailes basses et l'oreille tendue, même si cela ne servira probablement pas à grand-chose le cas échéant.
Sujet : Ni Dieu Ni Monstre (ft Aria)
Aria Romanelli
Réponses : 50
Vues : 1276

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Ni Dieu Ni Monstre (ft Aria)    Mar 2 Mar 2021 - 11:19
Comme si la situation ne peut nous faire l’honneur de se stabiliser, il faut en plus que la femme ait encore quelques araignées en réserve. Suffisamment pour que battre en retrait s’avère plus complexe que prévu. Je suis d’autant plus frustrée que sans l’espèce de… Quoi ? Venin ? Poison ? Qu’elle m’a inoculée, je n’aurais aucun mal à nous guider à l’extérieur, Axel et moi. A cause des vertiges et du reste, je suis à peine en mesure de nous garder en sécurité. C’est d’un ridicule terrible. Des siècles à combattre pour mourir sous terre.

Les avertissements de lae journaliste me font jeter un bref coup d’œil en arrière, le temps d’évaluer combien de petites se trouvent sur les parois de notre voie de sortie. La réponse est désagréable. Encore une fois. Cela en devient presque prédictible, à dire vrai. Il n’y a pas grand-chose qui ne se passe bien ces dix dernières minutes. Je reviens à notre adversaire. Elle a une véritable toile en train de se former dans les mains. Je grimace. Elle, pour sa part, a le sourire aux lèvres. Une expression contrariante.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Aria arrive à les tenir en sécurité jusqu’à la deuxième cave qu’elles ont visitées.
    Echec : Elle fait comme elle peut.

    Lancer de dés #2
    Double réussite : elle se débarrasse des araignées les plus dangereuses avec l’aide d’Axel.
    Une réussite : Bon,elle arrive au moins à stopper la progression de l’autre.
    Double échec : Sinon, Rafa, c’est quand tu veux (ça veut dire osekour).

    Lancer de dés #3
    Réussite : Bah tiens, c’est pas la voix de Rafa, ça ?
    Echec : Bon. Quelque chose peut bien se passer ?


Progresser devient délicat - ou plus délicat encore - lorsque nous arrivons à l'intersection entre notre tunnel, celui d'où nous venons, et celui que nous n'avons pas visité. La cave et ses corps n'est pas bien loin, et pourrait être plus aisé à défendre, mais je n'ai pas vraiment envie d'y diriger Axel. Essentiellement par la faute du spécimen qui nous en coupe la route. Une exclamation des plus mal polies m'échappe, quoiqu'elle ne jaillisse dans ma langue et ne soit donc compréhensible de personne à part moi.

Evaluer la situation n'est pas bien compliqué : d'un côté, une arachnide prête à faire d'un·e humain·e son repas du jour, de l'autre, ma propre adversaire. Pas d'issues. Ce qui veut dire qu'il va falloir trouver une solution à l'un et l'autre problème. Pour le moment, la tâche semblerait être de gagner du temps, mais je ne suis guère disposée à me reposer entièrement sur un ou une inconnue qui n'est pas encore là. J'attrape Axel par le col par réflexe et dégage une patte qui lae visait d'un coup de pied, certes moins adroit mais suffisamment correct pour faire son office. Puis j'attrape une de mes Lames du Crépuscule et la met dans les mains de l'intéressé·e.

« Pour vous défendre. »

Il faudra qu'elle enroule la base dans un tissu pour ne pas couper sa propre main - le métal qui la recouvre intégralement coupe dans n'importe quel sens. Je n'ai pas vraiment le temps de le lui expliquer, puisque la Dame des araignées ne semble pas disposée à me le laisser, mais l'humain·e me semble doté·e d'un cerveau fonctionnel jusque là. Iel comprendra bien seul·e.

J'écrase une des minuscules araignées sous le talon, chancelle, puis projette le restant de mes Lames sur l'assaillante la plus dangereuse de l'instant, à savoir l'araignée. Non sans devoir éviter les tentatives de l'autre pour me lancer cette... toile sur le corps.
Sujet : Don't dead open inside - Aria
Aria Romanelli
Réponses : 72
Vues : 1528

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Don't dead open inside - Aria    Mar 2 Mar 2021 - 11:18
La douleur pulse légèrement, sans que je n’y prête une grande intention. Je suis occupée ailleurs, plus concentrée sur le combat que je mène que sur la gêne que cela représente, quoique je prenne au moins quelques secondes pour tenter de bouger les doigts de ma main gauche. Il ne me faut pas longtemps pour réaliser que mes tendons sont trop endommagés pour me le permettre correctement. Je secoue légèrement la tête, en retrait encore un instant supplémentaire, avant de me saisir de mon épée.

Peu importe.

Pour le moment, il faut se débarrasser des loups, une tâche que Rafa semble parvenir à mener partiellement à bien. Il y en a moins, quoique le plus gros d’entre eux semble encore bien vivace… Et qu’il s’est trouvé d’autres alliés en la personne de morts qui marchent. Je pince les lèvres. Au moins, je n’ai pas spécialement à m’inquiéter d’être touchée de nouveau. Les conséquences n'en seront pas bien dramatiques.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Un loup en moins.
    Echec : Bon, ça devient ennuyant tout ça, non ?

    Lancer de dés #2
    Réussite : Aria arrive à se débrouiller avec l’arc de Rafa malgré ses doigts peu coopératifs.
    Echec : c’est mort, sans vouloir être pessimiste.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1 ou au #2)
    Réussite : l’avantage, c’est que tout le monde se concentre sur Aria et Rafa.
    Echec : Tiens, on s’est rendu compte qu’il y avait des casse-croûtes plus coopératifs, apparemment.


Je reste un peu plus en retrait, quoique je couve Rafael du regard, attentive aux mouvements des loups. Je cherche une occasion de frapper efficacement, simplement. Les cadavres sont dangereux, mais moins rapides et efficaces que leurs compagnons à quatre pattes. Je préfèrerais parvenir à éliminer cette menace-ci avant de m'intéresser à la seconde. Je parviens à porter un coup contre l'un des loups restants, qui lui tire un grondement, dans le bas de son échine, mais sans que celui-ci ne soit fatal.

Et un cri m'alerte rapidement sur le fait que les si les loups se concentrent apparemment sur nous, les cadavres en approche ont repéré les autres humains. Avec un sifflement de douleur, je passe Lux Aeterna dans son second fourreau, celui que je porte à la ceinture pour la dégainer plus vite au combat, et récupère l'arc de Rafael, jusque là jeté sur mon épaule. Je dégaine coup sur coup mes flèches, sans un mot malgré la douleur que cela implique de maintenir ma visée correctement, jusqu'à ce que les environs des deux humains soient débarrassés. Dos au mage, je lui laisse soin de défendre mes arrières. Je suppose que malgré nos désaccords, je suis suffisamment habituée à travailler avec lui pour avoir confiance de ce point de vue là.
Sujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono
Noélie A. Inagawa
Réponses : 102
Vues : 2271

Rechercher dans : Les entreprises et laboratoires   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono    Jeu 25 Fév 2021 - 14:32
La remarque de Tessa me fait pouffer de rire, malgré la situation. Bon, il faut dire que je n’ai jamais été du genre à me morfondre parce que tout n’allait pas bien comme il faut. Je passerais un certain temps à être malheureuse, vu ce qu’est devenue ma vie.

« Promis, je serais la discrétion incarnée » je m’amuse avec un sourire pour la jeune femme.

Je m’emploie ensuite à me rendre un peu plus utile que jusque là. Parce que franchement, je n’ai pas l’impression de l’être beaucoup. Je finis par remonter la piste jusqu’aux otages qu’on nous a montré en vidéo, otages qui n’habitent franchement pas loin d’ici, en prime. Puis je me doute bien que Rafa ne va pas les laisser là-bas. Je relève le nez quand Rafa demande à qui je pourrais donner la fameuse bombe.

Comment dire. A un certain dieu de ma connaissance. Qui aurait le mérite de pouvoir me la ranger quelque part où personne n’irait jouer avec. Bien sûr, il faudra que je paie ce service, mais on en échange régulièrement, alors…

« J’ai un ami qui pourrait la planquer. Fiable, assez téméraire pour accepter, et il pourrait l’emmener dans un endroit où même leurs traçages ne fonctionneraient pas. »

D’autant que je ne pense pas que ce soit franchement dangereux pour lui. J’aurais aussi pu la confier à Abby mais je ne tiens pas à expliquer à qui que ce soit que ma petite amie est plutôt très morte par moment et capable de voyager via les mondes des morts. En tout cas, Hermès trouverait probablement ça hilarant de savoir que j’en suis au stade où je fais mumuse avec du nucléaire. Adorable petit con qu’il est.

« Et où personne ne serait en danger, vous y compris. Accessoirement, ça évite de mettre les gens autour de nous en danger, et le risque que ces gens récupèrent ça. Si on peut dire honnêtement qu’on ne l’a pas. Et peut-être moins de risques de contrarier votre organisation que si on leur dit “écoutez, on a trouvé votre morceau de bombe, mais figurez vous qu’on l’a aussi donné à l’UNISON”. Pour ce que ça vaut, je peux même demander à mon ami de faire semblant de nous la voler. »

Je ne me compte pas dans le tas parce que je suis plus ou moins vaccinée. Une bombe nucléaire ? Et alors, c’est presque anecdotique dans ma superbe petite existence. Accessoirement, je ne pense peut-être pas comme une honnête citoyenne, sur ce coup-là, mais donner ça à l’UNISON avant que le danger ne soit écarté, sur Tessa, Rafa, et d’éventuels civils ? Je ne suis qu’à demie emballée. J’attends tout de même le verdict de mes compagnons avant d’appeler mon dieu préféré à l’aide, puisque s’ils préfèrent faire autrement, et bien soit.

« En tout cas, aller chez les otages pourrait peut-être me permettre de remonter un peu plus la piste. Trouver qui s’amuse avec vous, tout ça. »

Outre le fait qu’ils sont en danger et qu’il faut aller les aider. Nous avançons vers la maison visée en discutant de la façon d’approcher les otages. La suggestion du mage se tient. Puis au pire des cas, je peux toujours intervenir de là où je suis. Sans trop de problèmes.

« Essaie ça, je vais faire un petit tour dans leur réseau depuis la rue. »

Pendant que Rafa s’occupe de ça, je reste donc avec Tessa et m’emploie donc à pirater l’ordinateur familial, sans rien y retrouver au départ. Ce qui ne me décourage pas.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Bingo, Noélie trouve une adresse d’émission fiable.
    Echec : Raté.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Réussite : Via les ordis de la famille, peut-être pas, mais les caméras sont là et autant de portes ouvertes pour Noélie.
    Echec : ça deviendrait presque un peu frustrant, cette histoire, non ?

    Lancer de dés #3 (si échec au #1 et au #2)
    Réussite : Pas de souci pour autant, le trio a le temps de rebondir.
    Echec : tiens tiens, elle a pas fait un drôle de bruit, cette bombe - pas la nucléaire, l'autre, encore heureux.


Je travaille en silence, oublieuse d'à peu près tout le reste, ma tablette entre les mains même si je fais l'essentiel du boulot avec l'aide d'Inori et que c'est juste pour maintenir un peu les apparences que je prétends avoir besoin d'un outil. Je me redresse avec un sourire presque brutalement. Me tourne vers Tessa.

« J'ai l'adresse d'où viennent vos messages. La bonne, pas l'écran que ces abrutis avaient fichu devant. »

Et un point pour moi. Ce n'est pas la porte à côté, mais ça reste dans les environs de Star City. Donc accessible.
Sujet : Why me ? - Gabriel Colt
Marisol Aguilar
Réponses : 56
Vues : 1407

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Why me ? - Gabriel Colt    Dim 21 Fév 2021 - 23:17
Cachée derrière la muraille érigée par le lynx, Marisol soufflait un bon coup. Elle n’avait pas paniqué - et n’en était pas peu fière - mais intérieurement, elle n’en menait toujours pas large. Elle avait fait quelques pas en arrière et regardait les ombres mouvantes des illusions et du mage. L’animal fait de gel faisait les cent pas devant son mur, plus nerveux aujourd’hui qu’elle ne l’avait vu depuis l’époque où il s’était invité chez elle sans sa permission.

Dans ces circonstances, la réaction de Bishop, qui semblait particulièrement calme, était plutôt agréable pour elle. Concentrée sur ses Arcanes en présence et sur les boules de feu afin d’éviter qu’elles passent par dessus leur protection - savait-on jamais - l’espagnole ne pouvait pas vraiment faire plus.

Heureusement, ses coéquipiers avaient leurs propres atouts. Atouts qui permirent de neutraliser leur ennemi. Et de le ramener de leur côté de la glace. Marisol était restée immobile tout au long de l’opération, prête à réagir. Elle détestait faire usage de la pyrokinésie du Diable - déjà, parce que c’était le Diable, et qu’avec un nom pareil, c’était désagréable à utiliser pour une chrétienne, ensuite parce qu’elle n’excellait pas forcément dans cet art.

Autant dire qu’apprendre que les illusions étaient toujours présentes la chagrinait légèrement. Si elle avait été certaine à cent pour cent que ce n’était que cela, un banc d’illusions en colère, elle aurait juste demandé au lynx de tout geler. Mais il y avait toujours un doute raisonnable, après tout, et elle ne pouvait vraiment pas risquer de faire du mal à qui que ce soit.

    Lancer de dés #1
    Réussite : l’Impératrice est plus costaud que les Arcanes Mineurs et peut influencer le magicien.
    Echec : Nope.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : le mage fait disparaître les illusions.
    Echec : bah il y arrive pas. C’est pas intéressant ça ?

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : Sonner le mage marche très bien.
    Echec : Oui bah non.


L'espagnole finit par invoquer l'Impératrice en désespoir de cause. Les Arcanes Majeurs de son jeu étaient généralement plus puissants et performants que les Mineurs et Marisol avait espoir que cela suffise à forcer le mage à renvoyer ses illusions. Ce n'était pas très orthodoxe, mais de toute façon, malgré le ton ferme et le déploiement des dons tous particuliers d'Adelia, l'homme se contenta de lui rire au nez.

La caporale passa donc à la méthode suivante.

« Excusez-moi, Major, mais c'est un cas de force majeure. »

La trentenaire se rapprocha du mage et le frappa avec une précision tout à fait remarquable dans un point précis. Ce qui eut pour effet immédiat de le faire perdre connaissance. Sans grand effet. Marisol se tourna vers les illusions. Toujours présente.

« Putain, j'en ai vraiment ras le cul de ces merdes. Essayez de l'éloigner. Le mage. Soit c'est son pouvoir qui agit comme balise et si on l'emmène assez loin ça va suffire, soit il a un focus sur place. Un artefact, un complice, j'en sais rien. Si on reste là, on va finir par griller. Et le feu magique s'éteint très mal. »

Là. Involontairement, l'agent venait de prouver que si, elle écoutait quand Rafa lui parlait et lisait les livres qu'il lui disait de lire.
Sujet : Point de serrure qui ne s'ouvre, si le crochet est d'or - Adrian
Adrian Pennington
Réponses : 33
Vues : 795

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Point de serrure qui ne s'ouvre, si le crochet est d'or - Adrian    Dim 21 Fév 2021 - 11:53
Il aurait été difficile de ne pas remarquer la lueur qui engloba Rafael et Adrian trouva cela étrangement familier, mais sans réussir à savoir pourquoi. Il fallait avouer que le côté ingérable de la fée et de la malle n'aidait pas à ce qu'ils puissent se concentrer ! Le mage songea durant un instant à faire retourner Nafasi dans son bracelet, mais se doutait que ce serait problématique vu qu'elle avait l'air vexée. Mieux valait la laisser en paix et commencer par régler le souci de la malle rebelle !

Soupirant pour lui-même, le vieux mage se rapprocha légèrement de son binôme, n'osant même pas lui demander comme ça allait tellement il se sentait honteux du comportement de sa fée. Elle ne lui épargnerait jamais rien, c'était un fait ! Les yeux baissés vers la malle qui se promenait dans la pièce, Adrian approuva l'hypothèse de Rafael lorsqu'il suggéra un problème de puissance.

« Ça me semble probable. Ou peut-être qu'ils sont liés à des sortilèges posés sur la maison, comme un circuit à emprunter pour se mettre à l'abri ? »

Après tout, elle avait un rôle protecteur vis-à-vis des objets qu'elle contenait, il aurait été logique de penser que son objectif était donc de mettre ses affaires à l'abri en disparaissant de la vue de ses assaillants. Mais ce genre de procédé demandait généralement un double enchantement. Ça expliquerait notamment que la malle erre sans but véritable, comme si elle cherchait quelque chose sans trop savoir quoi.

Tandis qu'il pensait, Adrian observait son binôme qui semblait décidé à intercepter la fuyarde et à l'immobiliser. Ce serait effectivement préférable s'ils voulaient pouvoir l'étudier de plus près ! Voyant que Rafael était en difficulté, Adrian décida de se mêler à l'effort de guerre. Si son propre sort échouait, il tenterait de jouer l'appât ou de faire fuir la malle dans une direction qui permettait à l'autre mage de l'intercepter.

« Je vais essayer. Si je n'y arrive pas, j'essayerai de la diriger vers vous pour que vous puissiez l'attraper, alors tenez-vous prêt. »

Formulant rapidement son sortilège dans son esprit, Adrian lança un sortilège d'entrave. Des sortes de lianes colorées et translucides sortirent du sol et tentèrent de saisir la malle pour s'enrouler autour d'elle et l'immobiliser. Dans les faits, ça avait l'air relativement facile, mais en application, c'était souvent beaucoup plus compliqué...

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : la malle est maîtrisée.
    ÉCHEC : et bien non.

    Lancer de dé #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : cette fois-ci, si.
    ÉCHEC : toujours non...

    Lancer de dé #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : Nafasi les sauve.
    ÉCHEC : rien du tout.


Fort heureusement, cette fois-ci le sortilège fonctionna ! Les lianes réussirent à la bloquer complètement et même si elle tressauta encore un bref instant, en voyant qu'elle ne pouvait plus bouger, la malle finit par abandonner la lutte et s'immobilisa complètement. Adrian en fut soulagé : il n'avait pas envie que son comparse se demande avec quel guignol il était en train d'essayer de résoudre ce mystère ! Même sans être vaniteux et sans se considérer comme une pointure dans son domaine, le mage n'aimait que moyennement échouer à répétition devant ses pairs....

« Et bien ! »

Il lâcha un soupir rassuré, mais laissa le sortilège en place, au cas où la malle referait des siennes. Ce sort ne lui demandait pas trop d'énergie, alors mieux valait assurer leurs arrières... Comme le meuble était apaisée, Adrian s'approcha à nouveau d'elle et remonta une énième fois ses lunettes sur son nez avant de s'accroupir pour observer les runes. Il finit par relever les yeux vers Rafael.

« Est-ce que vous pensez que nous devrions tenter quelque chose de plus... Agressif ? »

Il ne parlait pas d'y mettre le feu ou de la menacer avec une hache, évidemment ! Mais tenter un sort qui pourrait détruire les runes était toujours une possibilité. Malheureusement, ça ne peut donnerait plus la possibilité de les analyser plus tard et ce n'était pas très « propre » comme technique, mais parfois, il fallait faire des choix qui ne nous convenaient pas parfaitement.
Sujet : Les dix plaies de Star City — Libre
Mikhaïl Lesovsky
Réponses : 15
Vues : 483

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Les dix plaies de Star City — Libre    Dim 21 Fév 2021 - 11:44
Comme la femme semblait d'accord avec son plan, Mikhaïl se montra obéissant et lui emboîta le pas lorsqu'elle entreprit de gravir une échelle qui les mena jusqu'au toit de l'immeuble qui donnait sur la courette qu'ils quittaient. Balayant rapidement les environs du regard, le trentenaire laissa l'inconnue prendre les devants, mais prit malgré tout soin d'assurer ses arrières. Vu la manière dont elle se comportait et dont elle donnait des ordres, il était assez logique de penser qu'elle devait faire partie de la police ou d'un autre organisme de ce genre, elle devait donc avoir l'habitude des missions de ce type et ne se tromperait sans doute pas. Mais comme le Russe n'était pas du genre à mettre tous ses œufs dans le même panier, il préférait vérifier la manière dont les choses se passaient. Au cas où. Si elle se plantait, le trentenaire ne voulait pas laisser ce taré attaquer les gens dans la ville où vivait sa famille.

Après être arrivé sur le toit, il suivit souplement et sans difficultés la demoiselle. Ce n'était pas une première pour lui, on pouvait même dire qu'il « s'entraînait » régulièrement sur les toits de Star City. Mais si cette femme était bien policière, il allait devoir s'arranger pour qu'elle n'en apprenne pas trop sur lui... Comme elle se penchait vers la ruelle, l'ancien militaire se rapprocha d'elle et l'imita brièvement avant de poser ses yeux sur elle lorsqu'elle lui donna un nouvel ordre. Et bien. Mikhaïl n'avait toutefois aucune raison de refuser de l'écouter puisque ça leur permettrait de le neutraliser. Enfin, sauf si l'homme était capable de résister à un choc pareil et que son assaillant se retrouvait en proie aux abeilles. Ce serait probablement une mort douloureuse, d'où le fait que l'inconnue l'envoie en premier !

Il garda toutefois ses remarques pour lui et lui emboîta une fois de plus le pas avant de se positionner près du bord du toit pour jeter un coup d’œil dans la ruelle tout en rangeant son arme dans son dos. La surprise l'étreignit un instant lorsqu'il vit des choses non identifiables dresser un mur à vitesse grand V. Sans doute avait-il affaire à une magicienne ou une méta-humaine. Ne cherchant pas plus loin des explications, le Slave grimpa sur le rebord du muret et essaya de calculer le meilleur angle d'attaque. La hauteur était assez importante, mais avec tous les dispositifs dont il bénéficiait, sa chute serait atténuée sans le moindre problème. Quand son binôme lui lança son signal, le trentenaire ne se fit pas prier, même s'il ne pouvait pas s'empêcher de se demander ce qui allait se passer si jamais son premier coup n'assommait pas l'homme et qu'il décidait de riposter en envoyant ses abeilles sur lui.

Mikhaïl avait visé le dos de l'homme et il le percuta sans le moindre problème. Ça aurait été un comble qu'il rate une cible aussi évidente vu son ancien métier... Le choc fit rouler les deux hommes sur le sol, mais le Slave avait l'avantage de la surprise et se redressa aussitôt afin de fermer son poing tout en se rapprochant de sa cible qui se remettait à peine sur ses pieds. Le Russe fut sur lui au moment où le criminel levait la tête et put accueillir un coup de poing en pleine mâchoire, ce qui le fit reculer une fois de plus avant de s'affaler totalement sur le sol légèrement humide. Mikhaïl ne voulait pas lui laisser le temps d'appeler ses abeilles à l'aide de ses pouvoirs – ou de quoi que ce soit d'autre – il glissa sa main jusqu'au couteau qu'il gardait toujours sur lui et l'extirpa afin de le coller contre la gorge du super-vilain et de lui lancer quelques mots.

« Je te conseille de ne pas appeler tes abeilles à l'aide, ou je te tue avant qu'elles n'aient eu le temps de me piquer à mort. »

La menace n'était pas légère et l'homme devait se douter que même si ses abeilles étaient les plus rapides du secteur, elles n'interviendraient jamais assez vite pour lui éviter de passer l'arme à gauche.

« Dissipe ton essaim, qu'on puisse parler. »

Une demande légitime, mais qu'il s'attendait presque à voir être refusée. Cet homme n'avait pas l'air spécialement désireux de discuter et il était typiquement du genre à vouloir tenter de se libérer sur un beau coup d'éclat, ce qui poussa le Russe à se montrer d'autant plus sur ses gardes.

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : l'homme obéit.
    ÉCHEC : il refuse.

    Lancer de dé #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : l'homme préfère fuir sans riposter.
    ÉCHEC : il ne se laissera pas faire et lance l'assaut !

    Lancer de dé #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : le bouclier protège Mikhaïl.
    ÉCHEC : il n'est pas suffisant.


Apparemment, l'homme ne se laissait pas impressionner aussi facilement ! Les yeux baissés vers le type, Mikhaïl remarqua une étrange lueur de son regard, mais avant qu'il ne puisse réagir, la première piqûre se fit ressentir. Une brûlure assez vive au niveau de son bras le fit sursauter et il tourna brièvement la tête, remarquant que l'abeille avait réussi à le piquer à travers son uniforme. Elle était en train de mourir, mais les suivantes n'attendaient que de poursuivre son œuvre et le trentenaire comprit qu'il n'allait pas tenir bien longtemps s'il restait ici. De toute manière, le super-vilain avait profité de l'inattention du Russe pour s'éloigner en rampant et les abeilles se réunissaient déjà devant lui pour le protéger. Préférant ne pas moisir ici, au risque de subir d'autres piqûres, le Russe recula brusquement et leva les yeux pour vérifier à quelle hauteur se trouvait le toit. Pas très loin. Le temps de lever son bras pour utiliser son gantelet grappin, Mikhaïl sentit de nouvelles piqûres le brûler à divers endroits. Lorsqu'il fut à nouveau en sécurité – relative – sur le toit, le Russe tourna la tête vers la femme.

« Il va falloir trouver un autre plan. »

Et, de préférence, un où il ne servirait pas de sac à venin pour ces abeilles !
Sujet : Les dix plaies de Star City — Libre
Mikhaïl Lesovsky
Réponses : 15
Vues : 483

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Les dix plaies de Star City — Libre    Sam 20 Fév 2021 - 11:26
Même s'il avait voulu aider, Mikhaïl ne voyait pas vraiment ce qu'il pouvait faire. Ses balles n'étaient clairement pas faites pour cibler des créatures aussi petites, et surtout, qui volaient de manière aussi nébuleuse ! Prévoir le vol d'une abeille était légèrement plus compliqué que de le faire avec un humain, même à courte distance. De toute manière, vu la taille des projectiles utilisés par le Russe et même si les abeilles semblaient dopées aux hormones, le trentenaire ne pensait pas être en mesure de faire quoi que ce soit. Le mieux restait donc de s'en prendre à la cible la plus évidente : ce type dans son costume ridicule. Bien évidemment, c'était aussi ce que sa collègue improvisée pensait faire, mais le résultat ne fut pas à la hauteur de leurs espérances, obligeant l'ancien militaire à réfléchir à une solution de secours.

Légèrement en retrait, Mikhaïl vit tout de même les insectes se précipiter dans leur direction. Il allait devoir réagir rapidement puisque son champ de force ne pouvait bloquer qu'un nombre très limité d'impacts de projectiles. Ce n'était prévu que pour des balles ou d'autres projectiles de basse vélocité, mais pas un essaim d'abeilles !

Glissant son bras dans son dos, le Russe saisit son arme et la plaça devant lui, ouvrant rapidement le chargeur pour changer les balles qui s'y trouvaient. S'il n'était pas possible de viser une seule abeille, il pouvait éventuellement espérer en toucher une partie en ciblant une zone où elles étaient nombreuses ! Le tireur d'élite possédait effectivement un panel assez large de munitions différentes et les explosives conviendraient à merveille à la situation de crise dans laquelle il se trouvait !

Tandis que la femme tirait de son côté, probablement pour essayer de neutraliser l'homme costumé, Mikhaïl prit le temps de se préparer avant de prendre position. Son fusil ne ratait jamais sa cible – et lui non plus d'ailleurs – mais il avait tout de même besoin d'un peu de temps pour viser correctement ! Quelques secondes plus tard, le trentenaire appuyait sur la gâchette après avoir visé les jambes de l'homme. Il se doutait que les abeilles allaient faire bouclier, mais avec la munition explosive qui allait les percuter, il était légitime d'espérer qu'il parvienne à toucher l'homme malgré tout ! Ne serait-ce que pour l'ébranler un peu.

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : Il réussit à toucher l'homme en même temps.
    ÉCHEC : Les abeilles sont trop nombreuses.

    Lancer de dé #2 : (Si réussite au #1)
    RÉUSSITE : l'homme préfère fuir sans riposter.
    ÉCHEC : il ne se laissera pas faire et lance l'assaut !

    Lancer de dé #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : le bouclier protège Mikhaïl.
    ÉCHEC : il n'est pas suffisant.


L'effet fut encore plus dévastateur que le trentenaire ne l'avait pensé ! L'explosion provoqua un grand bruit et des bouts d'insectes parsemèrent le sol autour du criminel qui lâcha un cri de douleur et de colère mêlées. Lorsqu'il se baissa pour toucher sa jambe sous le genou, Mikhaïl ressentit une pointe de satisfaction en comprenant que l'homme avait aussi été blessé. Mais au lieu de prendre peur, il sembla d'autant plus contrarié et lâcha un flot d'insultes dans la direction de ses adversaires, puis fit volte-face et prit ses jambes à son cou. Afin de masquer la direction qu'il empruntait, le criminel créa un mur d'abeille opaque qui le dissimula à la vue des deux tireurs, mais il n'attaqua pas ces derniers pour autant.

Comprenant qu'il n'allait pas être pris pour cible pour le moment, Mikhaïl se redressa et hésita brièvement. Aller à la rencontre de la femme l'obligerait à montrer son visage, du moins en partie vu qu'il possédait une sorte de masque qui remontait jusqu'à sous ses yeux et qu'il pouvait revêtir. Devait-il prendre ce risque ? Certes, il avait des yeux assez reconnaissables, mais il n'était clairement pas le seul habitant de Star City à avoir les yeux bleus ! Se décidant, le Russe glissa sa main jusqu'à son cou pour remonter le masque et le plaça soigneusement, masquant le bas de son visage, puis il se dirigea vers la femme avant de lui adresser la parole d'un ton calme, mais assez pressé.

« Nous ne devrions pas rester en bas, les abeilles peuvent facilement le protéger. Montons sur les toits, on pourra essayer de le prendre par surprise. S'il ne nous voit pas, les abeilles ne nous attaqueront pas. »

Après tout, elles n'étaient pas intelligentes au point de pouvoir décider seules de ce qu'elles allaient faire pour protéger leur « maître » ! Le Russe attendit la réponse de l'inconnue : si elle refusait et proposait quelque chose de mieux, il la suivrait sans doute, mais si son idée se limitait à courir après l'homme dans les ruelles de la ville il prendrait les devants en grimper sur le toit tout seul. Ce n'était pas qu'il craignait de finir empoisonné s'il était piqué par trop d'abeilles en même temps, mais un peu quand même ! La souffrance ne faisait pas partie de ses activités préférées.
Sujet : Les dix plaies de Star City — Libre
Esprit du Hasard
Réponses : 15
Vues : 483

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Les dix plaies de Star City — Libre    Sam 20 Fév 2021 - 11:26
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Tag 3 sur Star City Heroes Reussite
Sujet : Why me ? - Gabriel Colt
Marisol Aguilar
Réponses : 56
Vues : 1407

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Why me ? - Gabriel Colt    Ven 19 Fév 2021 - 0:05
Personne ne semblait parvenir à repérer le bon mage, au milieu de ces illusions. Il fallait dire qu’il y en avait un petit paquet, et qu’en prime, il était bon dans ce qu’il faisait. Enfin, mage. Marisol se rendit compte qu’elle n’espérait pas une seule seconde que ce n’en soit pas un. Ce qui voulait dire qu’il faudrait l’empêcher de lancer ses sorts pour espérer être tranquilles. Merveilleux.

Elle pesta à mi-voix alors qu’un partie des caisses présentes prenait feu. L’espagnole avait déjà assez à faire pour gérer les boules de feu du mage, elle ne pouvait pas être partout. Colt s’occupait de maîtriser les départs comme il pouvait, mais ça commençait à devenir délicat.

Esmeralda. Essaie de me trouver le bon. Et reste raisonnable.

La Reine d’Epée acquiesça d’un signe et partit au contact. Si Marisol n’avait pas eu l’Etoile sur les bras, elle aurait convié le roi d’Epée en prime. Les deux Arcanes Mineurs étaient redoutables lorsqu’on les lâchait ensembles, et avaient le mérite commun de ne jamais outrepasser ne serait-ce qu’un peu les ordres de leur invocatrice.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Esmeralda finit par dégotter un monsieur qu’elle ne traverse pas.
    Echec : beh elle se fait shooter avant ça.

    Lancer de dés #2
    Réussite : Marisol parvient à gérer la partie brûlante du problème.
    Echec : c’est pas qu’elle fatigue un chouïa mais presque.

    Lancer de dés #3 (si réussite au #1)
    Réussite : La zone de contrôle du roi de bâton fait effet.
    Echec : Nope.

    Lancer de dés #4 (si échec au #3)
    Réussite : le mage reste sur place. C’est une réussite, au moins, ils savent encore lequel est le bon.
    Echec : Il fuit. A grand renfort d’illusions version vénères. Chouette
    .


L'Arcane d'Epée était rapide. Un peu handicapée par la maîtrise qu'elle devait avoir de ses coups, pour s'assurer de ne pas blesser gravement qui que ce soit. Mais elle restait une experte dans son domaine et dotée d'une expérience solide, étalée sur des siècles, à ce que Marisol avait compris. Elle marquait dans l'esprit de son invocatrice ceux qu'elle identifiait comme faux, un par un, tandis que celle-ci continuait, bon gré mal gré, à éviter à ses collègues de finir en barbecue.

Dans l'absolu, le travail d'équipe permettait de conserver un équilibre dans la situation, mais de là à la faire progresser. Qui plus était, le mage dut se rendre compte à un moment ou à un autre de ce qui se tramait avec la Reine. Les agents de l'UNISON connurent alors un bref sursis, mais pour de mauvaises raisons : les illusions comme le responsable - sans doute - de tout cela décidèrent de se débarrasser de celle qui tentait de démasquer le seul homme réellement là. Problème étant qu'ils parvinrent rapidement, avec le nombre, à blesser suffisamment Esmeralda pour qu'elle disparaisse brutalement.

« Merde. »

Marisol chancela brièvement quand le lien lui claqua au visage. C'était toujours déstabilisant de les perdre comme ça. Comme si on lui plantait un couteau dans le ventre, même si la sensation ne persistait pas plus d'une dizaine de secondes. Le lynx de gel prit la place d'Esmeralda une seconde plus tard. La zone entre eux et le mage fut soudain pourvu d'un épais mur de glace. L'espagnole relâcha ses efforts un instant avec un soupir frustré.

« Quelqu'un a une idée de génie ? »
Sujet : Why me ? - Gabriel Colt
Marisol Aguilar
Réponses : 56
Vues : 1407

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 3 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Why me ? - Gabriel Colt    Lun 15 Fév 2021 - 23:56
Arrivés dans cette nouvelle salle, Marisol avait repris son fusil d’assaut en main et lâché l’épaule de Price. Elle gardait l’extérieur du périmètre et leurs arrières en joue, avançant prudemment même si elle avait toute confiance en ses camarades pour faire de même avec ce qui les attendait devant. Quoi que ce soit. En espérant que le mauvais pressentiment qui l’étouffait presque, à ce stade, s’avèrerait faux.

Malheureusement, plus les choses avançaient, plus elle s’inquiétait. Un peu comme lorsque le groupe dut cesser de progresser car un homme se tenait devant eux. Marisol vérifia tout de même qu’on ne les prenait pas à revers, puis revint à leur nouvel adversaire. Leurs adversaires ? Ce fut plus fort qu’elle, sur ce coup là. L’espagnole lança un regard proprement furieux à la nuque du Major. Evidemment. Il l’emmenait sur une mission, il fallait que ça pue la magie à douze kilomètres. Alors qu’elle voulait fuir tout ce qui ressemblait de près ou de loin à la dite magie. Fantastique.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Silvia arrive à identifier le bon.
    Echec : Next level des invocations, apparemment, ok.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : Le magicien ne remarque rien.
    Echec : il cible Silvia.


    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : ça fait plus peur, mais ça fait pas mal, en principe.
    Echec : et bien alors.


Elle demanda pourtant immédiatement à Silvia d'identifier le bon mage, partant du principe que si elle l'avait fait une fois, elle pourrait recommencer son petit tour d'identification olfactive. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. L'Ermite ne perdit pas de temps à le signifier à voix haute, se contentant d'un rapide message mental à son invocatrice, laquelle répercuta, l'information à Gabriel.

« Rien. Les odeurs sont iden... »

Les boules de feu partirent des mains des mages. Du mage. Des illusions. Peu importait. L'important, c'était que même si Teo avait levé un bouclier -qui n'aurait probablement servi à rien - et qu'ils avaient été déplacés en sécurité par l'un des agents, Marisol avait eu tout le temps de sentir l'onde de chaleur. Elle ne connaissait pas tant de mutants capables de créer des illusions aussi poussées. C'était possible mais dénotait d'une maîtrise exceptionnelle. Si le feu était réel, en revanche, créé par magie...

« Putain de magie de merde » râla-t-elle tout bas.

Noa disparut, remplacé par l'Etoile. Une seconde plus tard, et Marisol se voyait investie des talents de pyrokinésie du Diable. L'Arcane recula en sécurité, tandis que Teo, lui, fit place à deux Arcanes Mineurs. Le Roi de Bâton et la Reine d'Epée, en l'occurrence.

« A terre » lança l'espagnole d'un ton sec tandis qu'une nouvelle salve enflammée les visait.

Elle parvint à arrêter chacune des boules de feu. A en renvoyer une partie. Elle savait que le mage serait capable de maîtriser sa création mais espérait identifier quelques-unes des illusions ce faisant, histoire de mieux savoir sur quelle zone lancer le sort d'immobilisation du Roi de Bâton - en espérant qu'il marche.

Revenir en haut 
Page 1 sur 13Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
Tag 3 sur Star City Heroes Categorie_6Tag 3 sur Star City Heroes Categorie_8
Sauter vers: