Tag 2 sur Star City Heroes Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Tag 2 sur Star City Heroes Categorie_1Tag 2 sur Star City Heroes Categorie_3

385 résultats trouvés pour 2

AuteurMessage
Sujet : Les gourmandises de Mister Vanille et Lady Chocolat - Aria & Leyla
Aria Romanelli
Réponses : 10
Vues : 329

Rechercher dans : Lincoln   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Les gourmandises de Mister Vanille et Lady Chocolat - Aria & Leyla    Ven 16 Avr 2021 - 23:14
Je suis parvenue à m’approcher sans me faire repérer. Les deux intrus sont de dos, occupés à se trouver d’autres victimes. L’idée, une fois de plus, me répugne. La constance avec laquelle l’humanité est capable de s’entretuer est aussi fascinante qu’écoeurante. Cela ne me viendrait jamais à l’idée d’agir de la sorte avec l’un des miens. Mais enfin. Peu importe et là n’est pas la question. J’encoche patiemment une flèche, cherche un angle de tir correct… Et mes épaules s’affaissent quand je réalise qu’un humain… Non, une humaine, semble avoir décidé de prendre les choses en main. Avec une discrétion toute relative.

Une pensée, et mes Lames du Crépuscule se trouvent à léviter autour de moi, prêtes à l’action. Une autre et je les ai replacées de façon plus stratégique, de telle sorte que leur mouvement ne soit pas visible. Le temps que je m’y emploie, l’autre s’est faite repérée et a attiré l’attention d’un des deux agresseurs. Fantastique. Le coup qu’elle lui porte lui évite de fondre sous la… Crème qu’il semble utiliser comme arme. Pas de se protéger de l’autre. La femme a l’air plutôt agacée de l’intervention de cette inconnue. Sachant que son activité précédente consistait à blesser et tuer ce qui m’a tout l’air de ressembler à une foule d’innocents, j’imagine sans trop de mal qu’elle ne se contentera pas de taper sur les doigts de l’humaine.

Fantastique, disais-je donc.

    Lancer de dés #1
    réussite : Aria peut séparer les deux agresseurs, au moins.
    Echec : Bon. Ça commence déjà bien.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : elle arrive à enrayer momentanément l’arme de Mister Vanille.
    Echec : Raté.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : Elle attire assez d’attention pour calmer le jeu.
    Echec : apparemment, Lady Chocolat est quand même assez contrariée par Leyla.


Je tire l'épée, après avoir échangé l'arc pour la lame de lumière. J'interviens juste à temps pour éviter à l'humaine de finir trouée lamentablement par ce qui me semble être... Du chocolat ? Ou quelque chose qui prétend en être. Lux Aeterna a juste eu le temps de frapper son arme par en dessous, déviant brutalement son tir vers le haut, là où il ne fera de mal à personne. J'enchaîne avec un coup de pied porté sous le sternum de la femme, soigneusement mesuré pour ne pas risquer de lui faire trop de dégâts, mais pour la séparer de son comparse. Je me repositionne, et tente de me débarrasser de l'arme de l'homme, cette fois.

Sans grand succès. Il s'est mis en sécurité, et c'est moi qui suis forcée de bondir pour m'éviter un jet de cette chose brûlante qui semble avoir ébouillanté un certain nombre de personnes. Je me pose devant l'autre, celle qui a failli se faire tuer.

« Mettez vous en sécurité. »

Qu'elle ne reste pas là, surtout quand elle peut représenter un poids.
Sujet : Une question de timing - Sio
Siobhan O'Reilly
Réponses : 8
Vues : 266

Rechercher dans : Les entreprises et laboratoires   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Une question de timing - Sio    Ven 16 Avr 2021 - 22:46
J’observais Callie tandis qu’elle quittait son véhicule. J’avais les bras croisés, la posture aussi nonchalante qu’à mon habitude. Avoir nourri mes appétits les plus sanglants avant de me pointer m’aidait très certainement à ne pas avoir l’air particulièrement affamée. Même si cela avait aussi la fâcheuse tendance à faire ressortir certains signes indirects de ma nouvelle nature.

« Je vois. »

La sirène n’avait pas l’air d’être le genre à abandonner ses subordonnées. J’avais été comme elle. Je m’en souvenais plutôt bien. C’était ma loyauté envers les miens qui m’avait enchaînée à Raphaël, à la fin, quand le lien qu’il avait tissé de force entre nous avait été détruit par de la magie divine. J’étais revenue à la niche comme une brave petite chienne parce que Killian et Niamh se trouvaient toujours là-bas, que fuir aurait été les condamner. Quelle conne j’avais été. Ils étaient morts malgré tout et je n’y avais absolument rien gagner. Mais enfin, je ne considérais plus le passé comme un boulet aux pieds. J’avais su m’en sortir grandie d’une certaine façon.

« Vous payez assez bien pour que je n’ai pas envie de faire demi-tour. »

Je haussais les épaules.

« Sans compter que ces gens ne me font pas peur. Ils ne sont pas une menace sérieuse pour moi. »

Ce qui sonnerait très probablement comme de l’arrogance aux oreilles de Siren, mais peu m’importait. Je savais ce que je valais, et rien dans ce que j’avais pu apprendre de ses ennemis ne m’inquiétait particulièrement. Cela ne m’empêcherait pas d’observer un peu de prudence quoi qu’il en soit, mais je n’étais pas plus préoccupée que ça pour autant. Je lui emboîtais le pas en silence, attendant d’être à proximité du bâtiment pour laisser mon armure se déployer sans un bruit. En quelques secondes, l’espace d’un pas tout au plus, les pièces s’étaient ajustées contre ma peau, entièrement forgées dans mon sang. Un pas supplémentaire, et les enchantements qui la renforçaient et la rendaient si difficile à percer se dessinaient sur le plastron. J’entrais d’un pas assuré. Je ne comptais pas laisser de survivants quand nous serions au bon étage, mais une partie du bâtiment n’appartenait pas à Beck et sa société.

Les trois premiers étages, me semblait-il. J’utilisais les informations fournies par mon propre pion pour tourner à gauche sans une hésitation et rejoindre la cage d’escalier d’un pas souple.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Sio et Callie peuvent atteindre le bon étage sans croiser personne.
    Echec : elle croise quelqu’un.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Réussite : c’est un civil tout ce qu’il y a de plus normal.
    Echec : c’est un ennemi.

    Lancer de dés #3 (si échec au #2)
    Réussite : Sio peut l’ensorceler, histoire de ne pas laisser de traces.
    Echec : raté.


Un étage plus loin, et les ennuis commencent gentiment, une fois n'est pas coutume. Je ne sais pas qui est l'inconnu que nous croisons, quel est son rôle, mais je n'attends pas une seconde pour l'attraper au col et le plaquer contre le mur de la cage d'escalier. Le temps de l'asservir grâce à ma magie.

« Reprends tes occupations. Tu ne nous as jamais vues. Et en silence, merci beaucoup. »

Je le relâche aussitôt, vérifie qu'il obtempère, et reprend mon ascension sans mot dire, comme si de rien était.
Sujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono
Noélie A. Inagawa
Réponses : 96
Vues : 2138

Rechercher dans : Les entreprises et laboratoires   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono    Lun 12 Avr 2021 - 23:37
J’avoue, je suis un peu redescendue comme si j’avais le feu aux fesses, sur ce coup là. Mais en même temps, on est potentiellement dans les ennuis jusqu’au cou, alors je n’avais franchement pas envie de traîner en chemin. Mais alors pas du tout. Le temps que j’ai fini ma phrase, Tessa a déjà réagi en déguerpissant avec le gamin. Wow. Toujours aussi impressionnant.

Je sursaute quand les types frappent à la porte. Assez violemment, ce qui ne me ressemble pas. Mais je fais exprès de laisser mes nerfs s’exprimer un peu plus que d’habitude pour l’occasion. Rapport au fait qu’aux dernières nouvelles, je ne suis pas supposée avoir l’habitude de tout ça. En fait, pour être honnête, je suis vraiment mal à l’aise. Pour ne pas dire que j’ai un peu la trouille malgré tout. Je n’ai rien pour me défendre, mes Egides sont à des kilomètres, sans compter que je me souviens très bien ce que ça fait de se prendre une balle et que je ne veux pas renouveler l’expérience.

« Je… Rafa, fais attention à toi quand même. »

Je me décale pour ne plus être dans l’alignement de la porte d’entrée, mais en restant dans l’escalier plutôt qu’en m’isolant dans une autre pièce. Après une brève hésitation, je passe de nouveau l’anneau du Kitsune. Placé comme je suis, même sous ma forme vulpine, je peux avoir un visuel correct malgré tout. Ma main à couper que ces gens n’ont rien de normaux. Autant dire que quand Rafa répond d’un “non” plein d’aplomb, je me demande ce qui lui prend. De toute façon, nous n’avons plus ce qu’il cherche mais nous ne sommes pas supposés le savoir et je garde ça pour le cas où on aurait besoin de mes talents de comédienne.

    Lancer de dés #1
    Réussite : les types ne perdent pas patience même si Rafa a pas l’air coopératif.
    Echec : Bah en fait si.

    Lancer de dés #2
    Réussite : Nono arrive à faire diversion pour donner une ouverture à Tessa et/ou Rafa.
    Echec : Est-ce qu’il y a besoin de faire un dessin ? En tout cas, c’est un peu la merde.


Bon. Je me sens un peu coincée. Si je bouge de là, je vais être repérée dans la minute, et je ne sais pas exactement à quoi m'attendre de ces nouveaux antagonistes. Conclusion, j'hésite franchement sur ce qu'il faut faire.

« Non ? Au cas où vous n'auriez pas compris, non n'est pas une option pour vous. Sauf si vous voulez entraîner une famille innocente dans vos ennuis. »

Au moins, ils n'ont pas encore capté que leurs otages ne sont plus sur place. Ou alors, option numéro deux, ils ont une autre famille en otage, ce qui ne m'étonnerait qu'à moitié. Je reste en stand-by, au final, prête à réagir si une ouverture se présente. Quelle plaie.
Sujet : Les gourmandises de Mister Vanille et Lady Chocolat - Aria & Leyla
Aria Romanelli
Réponses : 10
Vues : 329

Rechercher dans : Lincoln   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Les gourmandises de Mister Vanille et Lady Chocolat - Aria & Leyla    Lun 12 Avr 2021 - 21:56
Je ne passe pas fréquemment au dessus de Lincoln au vu de la localisation de mon territoire habituel. Aujourd’hui, toutefois, j’ai pu apercevoir au loin un mouvement anormal, qui a soulevé assez de curiosité - et de méfiance, peut-être - de ma part pour que je dévie de ma route pour survoler ce qui ressemble à une… Foire ? Une fête ? Bah, une quelconque occasion humaine. Rien de bien fascinant ou qui ne nécessite mon intervention, pensais-je. Je n’ai donc pas levé mon glamour qui me dissimule aux regards humains et m’apprête à repartir vers l’extérieur de la ville, quand des cris m’alertent.

Sourcils froncés, je me trouve à baisser les yeux sur la place à nouveau, assez pour discerner… Plusieurs choses, à dire vrai. Mouvement de foule, pour ceux qui ne sont pas pris dans la nasse qui semble avoir enfermé plusieurs âmes. Une substance blanchâtre a recouvert une partie des êtres humains présents, fumant légèrement dans l’air encore frais. Je ne lève pas le sortilège de dissimulation pour autant. Je pourrais repartir sans qu’on ne sache que j’ai jamais été là. Mais c’est une occasion rêvée de travailler la réputation que je construis pas à pas depuis des mois. Je lève les yeux au ciel, agacée, mais mon armure se déploie malgré tout, recouvrant mes bras, le haut de mon corps ainsi que mes jambes, avant de terminer par la très fine place de métal qui vient de part et d’autre de mes artères alaires, protéger ce vaisseau qui pourrait me mener à une hémorragie mortelle bien rapidement.

Je ne peux pas me poser près des responsables, ou de ceux qui me semblent l’être. Avec ma vue, il m’a été aisé de les repérer, mais je risque simplement de me faire blesser bêtement si j’arrive trop proche d’eux. Je préfère donc choisir l’abri d’un manège et me poser toute en douceur, faisant disparaître le glamour qui me protègeait, cette fois. Une femme me rentre dedans, paniquée, et je lui fais signe de se calmer avant de lui désigner une des allées.

« Par ici. Il n’y a que ces deux là. »

Elle ne répond pas mais détale comme une petite souris affolée. Soit.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Aria n’a pas été repérée, l’un des manèges la dissimule suffisamment.
    Echec : Elle a été vue par l’un des deux charmants personnages.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : elle peut s’approcher en toute discrétion.
    Echec : il va falloir y aller frontalement, et autant dire que ça ne plaît pas du tout à l’Avarielle.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : Aria peut se protéger.
    Echec : elle doit aller au contact.


Je me glisse ensuite de stand en stand, jusqu'à me trouver dans le dos des deux énergumènes qui sont responsables de tout cela, semble-t-il. Je dois prendre garde au fait que de nombreuses personnes tentent plutôt de fuir, éviter les uns et les autres, mais au moins, ils ne regardent pas dans cette direction. Je récupère mon arc et encoche patiemment une flèche avant de chercher un point d'où je puisse avoir une ligne de tir dégagée.

Spoiler:
 
Sujet : Le bon marché revient très cher
Esprit du Hasard
Réponses : 27
Vues : 984

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Le bon marché revient très cher    Lun 5 Avr 2021 - 21:11
Le membre 'Miguel Reyes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Reussite
Sujet :  Barbe rose et mort sucrée - Hakon & Jasper
Hakon Bjǫrnson
Réponses : 8
Vues : 448

Rechercher dans : Kane Street   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Barbe rose et mort sucrée - Hakon & Jasper    Lun 5 Avr 2021 - 20:17
Je commence à me demander ce que je vais bien pouvoir faire pour essayer d'arranger la situation, mais une femme m'épargne le triturage de cerveau en débarquant de nulle part. Sur le coup, je suis un peu étonné de la voir tomber du ciel, mais j'oublie vite ma surprise en me souvenant que je suis à Star City, et que les choses bizarres c'est un peu la norme. J'ai à peine le temps de me demander si elle va réussir à faire quelque chose qu'elle se fait déjà tirer dessus. Bien. Le gus n'est pas vraiment patient, et puisque la négociation a échoué, je ne vois pas de raison de continuer dans cette voie-là.

L'attention de notre homme étant concentrée sur la jeune femme – j'aime bien celles qui n'y vont pas avec le dos de la cuillère, mais je ne suis pas là pour conter fleurette – je décide lui prêter main forte. J'ai bien vu qu'elle a l'air d'avoir été touchée, mais je ne peux pas faire grand-chose pour le moment, alors inutile de m'embarrasser de ce détail.

En quelques pas j'essaye de me rapprocher de lui suffisamment pour pouvoir lui coller un pain assez fort pour l'assommer. Bon, je doute que ce soit aussi facile, mais en général, je commence par les idées basiques et je réfléchis plus si ça ne fonctionne pas. Je ne suis pas un cérébral et je ne vois pas l'intérêt de préparer un plan compliqué si les choses les plus basiques peuvent porter leurs fruits !

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : Hakon le touche.
    ÉCHEC : non.

    Lancer de dé #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : il rate Hakon.
    ÉCHEC : il le touche.

    Lancer de dé #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : ses pouvoirs le protègent.
    ÉCHEC : non.


Je m'en sors plutôt bien puisque ma tentative est couronnée de succès. J'arrive à l'approcher sans qu'il ne le remarque, et lorsque je ferme mon poing pour lui expédier un coup dans les côtelettes, je réussis à le faire sans être interrompu ! Lorsque je le percute, je sens quelque chose d'un peu bizarre, comme si je suis en train de taper dans un truc assez mou, mais comme le gus recule sous le choc et se plie légèrement en avant, j'en déduis qu'il doit tout de même souffrir, comme n'importe quel humain !

Puisque ma tentative victorieuse nous laisse un peu de temps, je me tourne vers la nana. Elle manque un peu de viande autour de l'os – du moins selon mes critères – mais elle a une expression un peu rebelle qui me fait sourire malgré moi. C'est un joli brin de fille, et même si je ne suis pas là pour me rincer l’œil, ça fait toujours plaisir. Enfin bref, je hausse les sourcils avant de lui lancer quelques mots :

« Ça va ? T'avais un projet en lui tombant sur le coin de la gueule, ou faut improviser ? »

Ce serait ballot qu'on soit aussi peu doués l'un que l'autre pour les plans, mais ça ne m'étonnerait qu'à moitié. Le hasard a un drôle d'humour parfois.
Sujet : Petit petit petit petit.... - Nerys
Nerys Fitzgerald
Réponses : 84
Vues : 1725

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Petit petit petit petit.... - Nerys    Jeu 1 Avr 2021 - 14:54
Cette situation, ça devient du grand n’importe quoi, je songe, tout en luttant pour ne pas perdre ma prise sur le type sur qui je me suis réceptionnée. On a roulé à terre et j’ai les jambes serrées autour des siennes. J’ai réussi à immobiliser un de ses bras au passage, mais l’autre non, d’où la lutte un peu acharnée. Ça dure un bon moment, et je prends l’avantage seulement parce qu’un type arrive en roulant devant nous. Bien joué Rafa, j’imagine. Je profite de la surprise de ma proie pour le neutraliser une bonne fois pour toute, avant de me redresser sur mes deux pattes d’un bond.

Soit. J’essuie un peu de sang sur mon arcade sourcilière, vérifie que la plaie de la balle, sur mon bras, ne s’est pas décidé à s’ouvrir bien grand, puis décoche un coup de pied à la personne la plus proche, à l’arrière de ses genoux. Dommage, il ne fallait pas me tourner le dos. Moi, ça me va qu’ils se concentrent tous sur Rafa, hein.

    Lancer de dés #1
    Réussite : L’avantage, c’est que Nerys, Al’ et Phoibos s’y mettent ensemble pour faire le ménage et que ça marche vraiment bien.
    Echec : tous ? On est sûrs de ça ?

    Lancer de dés #2
    Réussite : Allisoké.
    Echec : Nerys se fait coincer par… Something ?

    Lancer de dés #3
    Réussite : Ok, mais on arrive à se dégager vite et bien, c’est juste que Rafa est tout seul pendant ce temps.
    Echec : ça fait bobo.


Alwin arrive dans la foulée et profite du déséquilibre de notre proie pour le faire chuter en lui sautant dessus. Pendant ce temps, Phoibos est descendu sur un des ennemis de Rafa pour l'aveugler, lui fichant momentanément ses ailes dans la figure. On a les techniques qu'on a. Un par un, à coups de ruses plus ou moins correctes, notre trio arrive à débroussailler le terrain pour que le mage puisse respirer un peu. Il a l'air un peu à plat. Honnêtement, je commence à être essoufflée aussi. Je bondis en arrière pour éviter un coup de fusil d'assaut (l'arme, littéralement, pas les balles supposées en sortir), décoche un coup de poing dans la machoire du gars après m'être glissée sous sa garde, et enchaîne avec une prise destinée à le forcer à lâcher son arme. Quand j'ai fini avec celui là. Je pivote sur mes appuis.

Bon. J'en compte encore trois avant que l'un d'eux, qui a enfin réalisé que Rafa était loin d'être le seul problème, se rue vers moi. Sans trop de succès. Je le maîtrise assez facilement, finalement. L'entraînement avec mon père porte bien ses fruits. Quand je m'arrête, j'ai le souffle court, mais ils ne sont plus que deux. Yipi. La victoire est toute proche, ce qui est plutôt agréable à considérer.
Sujet : Ladies of the Dead - Abigaïl Frankenstein
Cassandra Wormwood
Réponses : 29
Vues : 1403

Rechercher dans : Funérarium Frankenstein   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Ladies of the Dead - Abigaïl Frankenstein    Jeu 1 Avr 2021 - 14:04
Puisqu’Abigaïl laissait tomber le sujet, Cassandra fit de même. A partir du moment où la nécromancienne respectait sa façon de voir les choses, qu’elle la voit ou non d’un bon oeil, la demoiselle n’en avait plus grand-chose à faire. Peu importait le reste, elle était surtout là pour se rendre un peu utile pour la blonde.

« Je peux comprendre qu’il ait du mal à passer à autre chose. »

Le deuil était une chose difficile à gérer. Malgré sa relation conflictuelle avec ses parents, Cassie avait mis des mois à se remettre de leur mort. Et après ça, des années et de multiples tentatives de mettre fin à ses jours pour passer outre la destruction de Vladislas. Elle n’était pas encore tout à fait sortie de ses regrets, à ce sujet précis.

« Le sang, l’habitude, l’entraînement. »

La petite médium haussa les épaules. Elle vivait comme ça depuis très longtemps, et ne se souvenait pas nécessairement d’une autre manière de faire. Emboîtant le pas à sa compagne, la jeune femme retomba dans ses pensées un bref instant, avant de répondre d’un ton léger :

« On verra ? S’il n’y a pas besoin, tant mieux. Sinon, on échangera. »

Cassie n’était pas bien certaine de pouvoir voir quoi que ce soit depuis le plan astral, mais elle pouvait éviter d’échanger dix fois de place avec Abigaïl, elle s’estimerait heureuse. Aussi se contenta-t-elle de jouer les braves petits fantômes jusqu’à ce que la nécromancienne ne sonne à la porte de Darren. C’était étrange de ne pas discerner son aura, ou du moins pas comme elle l’aurait fait habituellement. Au contraire, celle qui occupait son corps avait l’air passablement perdu dans l’observation du halo coloré qui devait entourer l’homme.

    Lancer de dé #1
    Réussite : Cassie arrive à voir comme ça.
    Echec : Bon, bah non.

    Lancer de dés #2
    Réussite : Darren se sent coupable parce qu’il a trempé directement dans cette histoire.
    Echec : c’est à cause d’autre chose.


La bonne nouvelle, ce fut que le contact de sa peau contre celle de Darren, même par nécromancienne interposée, fut suffisante pour que Cassie puisse discerner les souvenirs les plus marquants du passé proche du jeune homme. Celui qui ressortait le plus, dégoulinant de regrets et de culpabilité, le mettait en scène avec Lily. C'était assez perturbant de voir quelqu'un de totalement différent avec le corps d'Abigaïl.

« Il a parlé avec elle un peu avant sa mort, et il l'avait trouvée inquiète. Il se sent coupable parce qu'il a eu beau l'interroger, elle n'a rien voulu dire. Il lui a demandé si c'était en rapport avec l'entretien qu'elle avait passé quelques jours plus tôt. Mais il ne dit pas où. »

La demoiselle inclina la tête, légèrement.

« Peut-être qu'elle avait été menacée et qu'elle n'osait pas en parler ? Elle ne t'a rien raconté du tout ? C'est étrange, non ? »
Sujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono
Noélie A. Inagawa
Réponses : 96
Vues : 2138

Rechercher dans : Les entreprises et laboratoires   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono    Jeu 1 Avr 2021 - 12:55
« Ne t’inquiète pas. Je jauge plutôt bien les gens et ce type n’a rien fait de mal. Je peux comprendre le côté parano, ceci dit. »

Je lui souris gentiment. Tessa a le nez fin, mais je ne vais pas expliquer que je n’ai plus notre morceau de bombe nucléaire qui se balade, parce que ça gâche le côté “se faire voler le truc en question”. Bien sûr, on a évoqué ce projet à haute voix, mais hors de portée de toutes paires d’oreilles indiscrètes, donc je ne m’inquiète pas de trop. Bon. Renarde, donc. Je réfléchis bien après m’être transformée au fait que si on vole, ça veut dire que je vais devoir supporter ma peur du vide. Et effectivement, après avoir demandé aux habitants du coin de se mettre à l’abri, Rafa décolle.

Super. Je finis la tête cachée dans mes propres vêtements, entre la terreur et les tentatives de raisonnement répétées. Heureusement que je suis tout à fait motivée à filer un coup de main à mon ami, parce que sinon, j’aurais tout simplement refusé ça. Quand on rejoint enfin le plancher des vaches, derrière une poubelle, je suis officiellement une renarde qui tremble tout ce qu’elle peut. Youpi.

Je me transforme rapidement et me change de nouveau avant de rejoindre Tessa et Rafa. Bon. Lionheart. Je fais quelques recherches rapides, sans trouver grand-chose de fulgurant à propos de qui que ce soit qui porterait son nom. Un petit oeil pour les travaux en cours sur la ligne. Ok, ça, c’est à noter. Potentiellement plutôt en notre faveur. Ou pas. Un peu de chance dans notre vie, ce serait franchement pas mal. Plutôt silencieuse pour une fois, j’emboîte le pas à la troupe, en même temps que j’essaie de réfléchir au problème en cours.

Donc, une équipe des télécoms, une maison des plus normales et… Je sursaute au son de verre brisé. Ok. Un gamin, la vingtaine, visiblement effrayé par l’arrivée de trois personnes dans son logis. Jusque-là, ça semble normal.

    Lancer de dés #1
    Réussite : le jeune a des informations utiles.
    Echec : bah, à part qu’il a la trouille et qu’il menace d’appeler la police, il est pas vraiment utile.

    Lancer de dés #2
    Réussite : En faisant le tour de la maison, Noélie remarque des anomalies.
    Echec : Rien de particulier.

    Lancer de dés #3
    Réussite : Ne soyons pas trop parano, le camion dans la rue est bien là pour faire son boulot et c’est tout.
    Echec : Oups.


Bon. Je fais mon plus beau sourire et me rapproche légèrement - posture ouverte, mais pas trop proche non plus pour qu'il ne se sente pas trop menacé. J'ai l'air parfaitement adorable quand je veux.

« Sortez... Sortez de chez moi maintenant, ou j'appelle les flics. Vous avez rien à foutre ici. »

Il tente de prendre l'air menaçant, mais ce n'est pas très réussi. De mon côté, c'est d'un ton parfaitement raisonnable que je tente de le calmer.

« On est vraiment désolés de t'avoir surpris. Je m'appelle Noélie. On a eu des problèmes avec des timbrés qu'on a suivi jusqu'ici, et comme la porte d'entrée était ouverte, on a eu peur qu'ils soient entrés de force. On aurait sûrement dû sonner mais on était vraiment inquiets. »

De l'art de mentir à moitié. Je déteste le faire devant Rafa - je n'ai franchement pas besoin qu'il sache avec quel aisance je peux travestir la vérité - mais bon. Le gamin me regarde avec des yeux inquiets. Il crève de trouille. Super.

« Ça va aller ? Est-ce que je peux juste faire le tour de la maison pour être sûr qu'il n'y ait rien de dangereux ? Mes amis veilleront sur toi. Tu connais peut-être Lux, non ? C'est un héros de la Légion. »

J'ai affiché un portrait de Rafa - je ne sais pas d'où sort la photo, mais bon - sur mon téléphone, avec le titre de journal qui va avec. Une histoire de chimères et de Normality, apparemment. Je tends le tout au gamin qui lève un regard un peu moins effrayé et un peu plus impressionné vers l'hispanique. Bingo.

« Oh ! Oh, je vous avais pas... Bien sûr, vous pouvez regarder ? Je devrais aller ailleurs, vous croyez ? »

Je laisse Rafa et Tessa en bonne compagnie, et inspecte soigneusement le rez-de-chaussée. Je ne suis peut-être pas la mieux placée pour me défendre, mais pour analyser une situation, je dirais que je m'en tire avec les honneurs. Et la maison apparaît entièrement normale. Une fois à l'étage, je jette un oeil par la fenêtre... Et réalise que les types du camion regardent dans notre direction. Et qu'ils n'ont pas l'air de faire de grandes réparations. Accessoirement, leur posture et leur façon d'être a bien changé depuis qu'on est entrés. Flûte. Je redescends les marches quatre à quatre - sans me vautrer, ce qui est un exploit en soi - en haussant la voix :

« Que quelqu'un sorte le gamin d'ici on a un problème. Enfin quatre problèmes. Les télécoms viennent par ici et ils n'ont pas vraiment l'air ravis. »

Je débouche dans le couloir. Je sens que je vais détester tout ça, vraiment.
Sujet : Petit petit petit petit.... - Nerys
Nerys Fitzgerald
Réponses : 84
Vues : 1725

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Petit petit petit petit.... - Nerys    Lun 29 Mar 2021 - 0:18
Le silence revient presque brusquement. Je me retrouve à regarder le bordel qui se joue sous mes yeux comme une abrutie, pendant une dizaine de secondes. Oh, mais quelle merde. J’aurais vraiment dû me démerder pour dire à Rafa que c’était dangereux et téméraire, de se jeter au milieu des loups. Même moi, je ne l’aurais pas fait, et les dieux savent que je peux réfléchir bien après avoir agi, quand je m’y mets.

Je grimace quand les hommes restants décident finalement que puisque leurs armes ne fonctionnent plus, autant aller au corps à corps. En plus, je suis obligée de détourner le regard quand Rafa se téléporte, parce que c’est un tout petit peu aveuglant quand même. Je siffle Al. J’aurais bien aimé avoir Scatach avec moi, mais peu importe. Tirer dans le tas est trop compliqué, donc on va la jouer autrement. Avec le Border, on contourne ce petit monde grâce aux caisses qui se trouvent ici et là sur les quais de chargement. Phoibos fait le guet pour nous en gros. Ça marche pas trop trop mal, je suppose.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Nerys arrive à se placer stratégiquement et intervient.
    Echec : Elle se fait repérer.

    Lancer de dés #2
    Réussite : Elle parvient à se débarrasser de la moitié des hommes restants. Plus ou moins.
    Echec : Un, c’est un début, non ?


    Lancer de dés #3
    Réussite : Eh ! Au moins, ça fait diversion pour le pauvre Rafa.
    Echec : Non, Nerys est juste dans la merde toute seule vu que y’en avait d’autres à l’intérieur.


Je me fige devant un espace vide que je vais être obligée de traverser. J'hésite brièvement. Puis Alwin passe d'abord. Et moi en second. Et je me retrouve immobilisée comme une conne quand j'entends un retentissant :

« Merde, y'en a une autre ! »

Bah heureusement que personne n'a plus de balles. Je me baisse pour éviter la crosse d'une arme à feu, pendant qu'Alwin croque violemment la cheville du type. Bon. Je me désengage aussitôt, arme mon arc avec une flèche normale - j'ai épuisé les autres, éparpillées un peu partout là-dedans - et la décoche dans la main d'un homme qui avait réussi à attraper le bras de mon allié. L'avantage, c'est que ça attire l'attention de deux autres sur moi. L'inconvénient, c'est que le premier a fini de brailler en cherchant mon border préféré et me décoche un coup qui manque de m'étaler comme il faut. Les oreilles sifflantes, je prends mon élan et saute sur une caisse, puis sur un montant en métal qui court au dessus de l'entrepôt. Une passerelle quelconque, je crois. Je m'en moque. Je la descends à toute vitesse jusqu'au combat de Rafa, calcule mon coup et me laisse tomber sur un de ses assaillants. Pas très classe, mais efficace, non ?
Sujet : Petit petit petit petit.... - Nerys
Nerys Fitzgerald
Réponses : 84
Vues : 1725

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Petit petit petit petit.... - Nerys    Ven 26 Mar 2021 - 12:53
Je regarde Rafa un instant. Puis je demande à Phoibos qui a une bien meilleure mémoire que moi de nous rappeler que le mage doit travailler là-dessus. Moi, ce genre de choses, j’aurais oublié dans dix minutes. Surtout en étant occupée ailleurs. Ce n’est pas que ça mobilise un petit peu ma cervelle, d’être sous tension et tout ça, mais presque.

« Ok. »

Voilà. On ne va pas entrer dans les détails par rapport à tout ça. Pas maintenant. C’est toujours pas le moment. Surtout que je ne veux pas le distraire alors que je le sollicite pour coordonner nos efforts. Bon. Pas avec grand succès, mais j’imagine qu’il réfléchit alors je reste sagement là où je suis, tranquillisée par les affirmations du corbeau selon lesquelles on a le temps.

On a le temps, mais pas trop quand même. Parce que c’est pas parce que l’armure de Rafa est revenue que je trouve que c’est une bonne idée d’aller se mettre devant des gens avec des trucs qui ressemblent extrêmement à des mitrailleuses. Quand le mage demande mon avis, je me prépare à protester, prends mon courage à deux mains et… Proteste au vide.

« Merde. Merde, merde, merde. »

Je me redresse et essaie de viser. Je parviens à en toucher un ou deux, mais je suis légèrement loin pour être efficace. En plus du fait que je ne sais pas où commencer. Au moins, c’est effectivement Rafa qui attire l’attention, mais je risque quand même de me prendre une balle perdue, chaque fois que je prends le temps de viser.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Bon, entre la corde lumineuse et Nerys, on arrive à quelque chose.
    Echec : Oupas.

    Lancer de dés #2
    Réussite : tout va bien pour tout le monde.
    Echec : on parlait balles perdues, lol.

    Lancer de dés #3
    Réussite : extraction de Rafa.
    Echec : Nope nope nope.


J’ai franchement l’impression qu’on arrive à rien. Disons que là, j’ai plutôt envie de sortir Rafa de là, je songe tout en décochant une flèche de plus. J’ai mal aux oreilles, avec tout ce bruit. Puis en prime c’est déprimant de constater que peu importe qui je mets par terre, j’ai l’impression d’avoir toujours autant de monde en face de moi. Je me décale, vise, dégomme un type qui essayait de contourner le mage et c’est là que je ramasse une balle. Bah tiens, chouette. Bon, pas de panique, à part me faire mal et me tire un cri à mi-chemin entre le juron et l’exclamation douloureuse, ça fait pas grand chose. Elle est juste passée sur le côté de mon bras. Trois fois rien, ma peau est entamée mais sans plus.

J’ai envie de gueuler à Rafa de sortir de là. Sauf que de toute façon, je vois pas trop comment il pourrait m’entendre. On est vraiment dans la merde, je crois. Vraiment, vraiment dans la merde.
Sujet : Witches in the city - Sio
Siobhan O'Reilly
Réponses : 28
Vues : 879

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Witches in the city - Sio    Mar 23 Mar 2021 - 18:04
« Ah. Donc vous savez bel et bien ce qu’il recherche. »

Je tournais un oeil amusé vers Ann. Je comprenais sa méfiance. Après tout, je prenais soin d’effacer toute trace de mon sang où que je sois, par pure précaution. Je n’aurais pas révélé à une inconnue la façon dont fonctionnait ma magie, il ne me semblait donc pas particulièrement aberrant qu’elle-même se protège également.

« Parce que je ne travaille pas par charité ? »

Je haussais les épaules d’un air désintéressé.

« Mes talents se paient. Si ça vous pose problème, allez demander à quelqu’un d’autre. »

Le ton n’était pas agressif pour autant. Je n’avais aucun intérêt à m’accrocher à d’éventuels commanditaires. Je trouvais aisément des clients, et au prix que je demandais, je n’avais pas besoin d’enchaîner les missions pour garder la tête hors de l’eau.

« Cinq cent de plus si vous voulez juste les infos sur ses habitudes. Deux mille si vous voulez que je vous aide à le piéger. Beaucoup plus si vous voulez que je vous accompagne jusqu’au bout. »

Je la jaugeais du regard. Je n’étais pas franchement certaine qu’elle avait besoin de moi. Ni envie que je l’accompagne. Mais je me contentais de proposer.

« D’ici une semaine, je dirais. Le temps de les contacter et d’arranger ça. »

Nous avions rejoint le rez-de-chaussée. Je redressais la tête un instant en avance, inclinais la tête. Quelqu’un arrivait. Deux personnes. Je levais les yeux au ciel et reculais tout en invoquant mon armure de sang. Pas tant parce que je craignais les nouveaux arrivants que parce que cela me permettait de dissimuler un peu mes traits. Outre cela, parfois, ma réputation suffisait à faire fuir mon monde. Concernant les flics, mon altercation avec Kincaid n’y était probablement pas pour rien. Je l’avais mis à l’hôpital deux fois coup sur coup, et ça avait laissé quelques traces de ma petite personne dans les registres.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Les flics ne voient ni Ann, ni Sio’ et continuent leur chemin.
    Echec : Les voilà repérées.

    Lancer de dés #2
    Réussite : Bizarrement, ils n’ont pas trop envie de se frotter à Siobhan.
    Echec : quand on est con, hein…


Je m'éloignais suffisamment pour être dissimulée, au moins au départ. Mais le mouvement fut suffisant pour attirer l'attention - à moins qu'un des deux n'ait remarqué la sorcière qui m'accompagne. Toujours était-il que quelques secondes plus tard, un des deux flics donnait l'alarme à son collègue. Je levais les yeux au ciel une fois de plus et sortis de mon abri. Je leur laissais un instant, des fois qu'ils soient assez intelligents pour prendre le large, mais tout ce que je gagnais, c'était un flingue braqué sur moi. Pas que cela aurait été particulièrement mortel, mais enfin. J'invoquais des chaînes sous leurs pieds qui vinrent se refermer autour de leurs poignets respectifs et les forcèrent à genoux, l'un et l'autre.

« Fermez là, ne bougez pas. »

Les sceaux qui étaient apparus dans leurs cous me permirent d'obtenir un divin silence. Ce qui ne règlait pas mon souci. Deux flics qui disparaissaient attiraient une attention malvenue.

« Vous avez un moyen efficace de leur effacer la mémoire ? »

On ne savait jamais.
Sujet :  Barbe rose et mort sucrée - Hakon & Jasper
Esprit du Hasard
Réponses : 8
Vues : 448

Rechercher dans : Kane Street   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Barbe rose et mort sucrée - Hakon & Jasper    Lun 22 Mar 2021 - 19:41
Le membre 'Hakon Bjǫrnson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Reussite
Sujet :  Barbe rose et mort sucrée - Hakon & Jasper
Hakon Bjǫrnson
Réponses : 8
Vues : 448

Rechercher dans : Kane Street   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Barbe rose et mort sucrée - Hakon & Jasper    Lun 22 Mar 2021 - 19:41
Le type me regarde à peine. Je crois qu'il se fiche pas mal de mon existence et qu'il prévoie juste de faire ce pour quoi il est venu ici... Pour quoi d'ailleurs ? J'ai beau le trouver un peu bizarre avec ses couleurs flashy, je sais qu'il est probablement beaucoup plus dangereux qu'il ne le laisse paraître. Mieux vaut rester prudent, même si c'est assez compliqué avec des civils affolés autour de nous. J'ose tout de même espérer que je ne suis pas le seul à avoir l'habitude de ce genre de situation, et que quelqu'un va se joindre à moi pour essayer de régler la situation aussi pacifiquement que possible. Mais encore faut-il que mon interlocuteur daigne me regarder ! S'il s'obstine à m'ignorer, je vais devoir en arriver à une entrée en matière un peu plus mouvementée, même si je ne compte pas lui en mettre sur la tronche dès à présent. J'ai tout de même un peu de savoir-vivre, quoi qu'en disent certains ! Il y a juste d'autres manières de se faire remarquer que de parler, même sans en arriver aux pires extrémités.

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : Hakon attire son attention.
    ÉCHEC : il n'y arrive pas.

    Lancer de dé #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : cette fois-ci il y parvient.
    ÉCHEC : toujours pas.

    Lancer de dé #3 : (Si réussite au #1 ou #2)
    RÉUSSITE : il rigole sans répondre.
    ÉCHEC : il attaque.

    Lancer de dé #4 : (Si échec au #3)
    RÉUSSITE : Hakon peut esquiver.
    ÉCHEC : il ne peut pas.


Il faut un moment avant que le type ne daigne m'accorder un peu d'attention ! Et lorsqu'il le fait, c'est juste pour me jeter un regard passablement agacé, sans doute celui du gars qui n'est pas ravi de se faire déranger dans son délire. Je soupire, me demandant ce que je vais bien pouvoir faire pour faire avancer un peu les choses, mais je n'ai pas à chercher bien longtemps : après quelques secondes de quiétude, l'homme lève une sorte d'arme dans ma direction et fait feu. Je ne sais pas ce qui va en sortir, et je n'ai aucune envie de le découvrir ! Je me déporte donc instinctivement et je parviens à esquiver l'attaque qui va finir sa course dans le mur dressé un peu plus tôt, le tout sans toucher personne – un véritable miracle !

Mais ça ne nous sort pas de ce beau bordel. Je crois que ce gus me voit comme un moucheron turbulent qui l'empêche de faire ce qu'il veut ! Je n'ai pas de trompe et je n'ai pas pour habitude de sucer le sang des gens – ni autre chose d'ailleurs – je ne baisse donc pas les bras, mais je cherche d'éventuels renforts qui seraient plus habitués que moi à ce genre de négociation. Si je suis spécialiste des armes lourdes, ce n'est pas pour mon talent de négociateur après tout ! Tournant la tête pour observer autour de moi, j'en profite pour lancer quelques mots à la cantonade :

« Si jamais quelqu'un est doué pour discuter, c'est le moment de venir par là ! »

Je sais que ça ne va probablement pas attirer grand monde, mais je n'ai jamais été doué pour vendre les choses non plus.
Sujet : Petit petit petit petit.... - Nerys
Nerys Fitzgerald
Réponses : 84
Vues : 1725

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Petit petit petit petit.... - Nerys    Lun 22 Mar 2021 - 12:42
J’aperçois Taz du coin de l’oeil. Je ne sais pas ce qu’il va faire, mais je suppose que c’est quelque chose d’utile, sinon Rafa ne l’aurait pas envoyé avec moi. Le temps que j’atteigne les toits, le mage s’est téléporté. Ça ne veut pas dire que ça fonctionne très bien. Notez. Parce que les gens dans les voitures n’ont pas l’air plus gênées que ça. N’empêche que le fait de leur crever les pneus, ça, ça les arrête. Ou alors, c’est juste le fait qu’il y ait quelqu’un de planter sous leurs yeux ébahis et en plein milieu de la route. Allez savoir. Moi, ce qui m’importe, c’est que ça fonctionne.

Les portières s’ouvrent pendant que j’échange de nouveau mes flèches pour celles qui assomment. A chaque situation son arme, etc, etc. Je me redresse à demi, prête à me remettre à couvert si on capte d’où viennent les tirs, arme soigneusement mon arc, puis ouvre les doigts, neutralisant un des hommes qui vient de la deuxième voiture, bien décidé à tirer sur Rafa.

Tirer, prendre une flèche, me mettre en position, tirer de nouveau. C’est une routine plutôt tranquille, mais dès qu’on a une fenêtre suffisante, il va falloir s’occuper des cages. Le but, c’est d’incapaciter le moins de personnes possibles. A notre façon, on est plutôt pacifiste, dans la Légion.

Lancer de dés #1
Réussite : Rafa occupe tellement bien son petit monde que Nerys peut intervenir et sortir les cages avec Taz.
Echec : Well.

Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
Réussite : ils sortent tout le monde.
Echec : il en reste, mais c’est un bon début.


Lancer de dés #3 (si échec au #1)
Réussite : la position exacte de Nerys n’étant pas repérée, elle peut prendre une partie de ce petit monde à revers.
Echec : Elle a été repérée et a de la compagnie sur les toits.

J'enchaîne les flèches, marque une pause, désigne la bonne voiture à Taz.

« Les cages sont dans cette voiture là. »

Je ne sais pas trop comment il communique avec Rafael, mais bon. Ça vaut le coup de transmettre l'information. Un avertissement d'Alwin. On va avoir de la compagnie. Oh, flûte, je suppose que quelqu'un a capté que je suis planquée sur les toits. Je décoche un dernier trait - qui fait mouche, pour ne rien gâcher - puis pivote. Juste à temps pour voir un type grimper sur les tuiles. Chiottes. Non parce que, se battre au sommet d'un bâtiment, c'est bien beau, mais c'est risqué, quand on ne veut tuer personne. J'évalue l'espace dont je dispose... Et fais finalement demi-tour, appelant Taz, pour redescendre sur le plancher des vaches. Le tout avant que le gars n'ait eu le temps de poser le pied là-dessus. Je tombe nez-à-nez avec un autre type. Enfin. Disons plutôt que je lui tombe assez littéralement dessus mais c'est pas bien grave.

« Oups. Désolée. »

Il ne répond pas. Bah. Un problème de moins, et ce n'est pas avec mon poids qu'il risque grand-chose. Je récupère mon arc et me place à l'angle entre deux rues, pour pouvoir couvrir Rafa. Moins pratique, mais bon. On fait avec ce qu'on a, hein.
Sujet : Petit petit petit petit.... - Nerys
Nerys Fitzgerald
Réponses : 84
Vues : 1725

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Petit petit petit petit.... - Nerys    Jeu 18 Mar 2021 - 14:02
J’aurais peut-être pu écouter les protestations de Rafa, sauf que bon, on est un peu pressés sur ce coup, déjà, et qu’en plus, j’ai confiance en lui pour intervenir intelligemment. Et j’ai parfaitement raison. Une de mes flèches fait mouche, neutralisant un des deux types qui nous courent après. L’autre, non, mais le mage, lui, ne rate pas son coup. Bien au contraire. Je lui souris alors qu’il se retourne vers moi et hausse vigoureusement la tête.

« Parfaitement bien. Merci. »

Je ne doutais pas trop de sa capacité à intervenir. Rafa est vachement meilleur que moi, je dirais. En même temps, j’ai vingt ans, j’ai le temps de m’améliorer, même si je suis vraiment sûre de pouvoir atteindre son niveau à lui.

« Pourquoi je voudrais faire demi-tour ? Il faut juste localiser les petits, puis vérifier qu’on a pas d’autres bestioles piégées ici. Le reste, on verra après. »

Je hausse les épaules. Un pas à la fois. Le bruit d’alarmes nous vrille les oreilles à Al’ et moi. Je détourne légèrement la tête, vaguement mal à l’aise, avant d’aller récupérer mes flèches en quelques pas, pour les ranger soigneusement.

Phoibos. T’as vu quelque chose ? Des cages, des trappes, n’importe quoi ?

    Lancer de dés #1
    Réussite : Phoibos a repéré quelque chose.
    Echec : Rien du tout.

    Lancer de dés #2
    Réussite : qu’à cela ne tienne, le corbeau fait bon usage de ses menus talents d’oracle.
    Echec : ce n’est pas infaillible non plus.

    Lancer de dés #3 (si réussite au #1 ou au #2)
    Réussite : c’est dans un des véhicules, plus facile à intercepter que de s’infiltrer dans un bâtiment qui a l’air plutôt très bien gardé.
    Echec : C’est à l’intérieur.

    Lancer de dés #4 (si réussite au #3)
    Réussite : Rafa et Nerys peuvent arrêter le véhicule.
    Echec : nope.


Le corbeau répond rapidement. Via des images. Des genres de caisses de transport, empilés dans un grand van noir, qui se prépare à démarrer. Bon. Problème étant qu'il y a des véhicules d'escorte, et que tout le monde est un peu sur les nerfs, donc que s'approcher ne va pas être aussi facile que ça pourrait.

« Ils ont chargé des boîtes qui pourraient contenir les petits, ou d'autres animaux, dans une des voitures. Elle part à l'instant. On peut tenter le coup de les intercepter, mais y'a deux autres voitures avec des gens à l'intérieur. Comme je pense pas qu'ils soient là pour prendre le thé... »

Ce serait un peu trop beau. Je fais signe à Rafa de me suivre, parce que là, on va carrément rater notre créneau. Je repars en courant, suivie par Alwin. Pour le moment, la voiture roule prudemment, mais s'ils sortent de la ville, on est bons pour les regarder partir comme des abrutis. Guidée par Phoibos, je profite qu'on tourne dans un coin de ruelle pour lancer à Rafa :

« Flashe devant la première voiture, ok ? Je vais passer par au dessus, histoire d'avoir un peu l'effet de surprise. »

Je ne m'arrête pas, profitant de mon élan pour agripper le rebord d'une gouttière. En quelques secondes, je me suis hissée sur le toit. Je récupère mon arc, envoie Alwin de l'autre côté de la rue et prépare mes flèches. Les classiques, cette fois. Quand la première voiture se présente, je n'attends pas pour les planter dans les pneus qui sont de mon côté. Je fais de même pour la deuxième voiture, la troisième étant hors de portée, puis j'intervertis les flèches. Si Rafa arrive à les faire s'arrêter là, je pourrais normalement mettre pas mal de monde K.O. avant de devoir descendre de mon perchoir.
Sujet : Petit petit petit petit.... - Nerys
Nerys Fitzgerald
Réponses : 84
Vues : 1725

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Petit petit petit petit.... - Nerys    Lun 15 Mar 2021 - 18:54
Honnêtement, j’ai connu mieux. Mais tout aussi honnêtement, j’ai connu pire. Puis paniquer ne servirait à rien, alors je ne bouge pas d’un iota et j’attends. J’hésite à faire une petite prière à Artémis. Rapport qu’on va chasser de l’humain, en quelque sorte, et que c’est une Chasseresse. La Chasseresse, avec un grand C. Et une autre pour Apollon, pour qu’il préserve notre santé. Mais je n’ai pas trop le temps, puisqu’une poignée de secondes après avoir réalisé qu’on a deux gros problèmes armés derrière nous, je deviens aveugle. Alwin aussi, pour ce que ça importe.

Un poil plus tard et je me retrouve entraînée derrière un Rafa qui s’excuse de jesaispastropquoi. Je cligne des yeux. Yes, toujours aveugle. Mais au moins, j’ai compris de quoi il s’excuse.

« Tu sais que ça me gêne pas qu’on me touche, hein ? Enfin, faut être pratique, t’avais besoin de me sortir de là, donc si tu t’excuses à chaque fois, on est franchement pas rendus. »

Je tapote sa main. En courant derrière lui grâce à la vue de Phoibos qui nous guide, Al’ et moi, le temps qu’on recommence à avoir autre chose que de jolies étoiles dans les yeux.

« Mais non. On va les empêcher de s’enfuir. »

Je désigne un coin plus lointain, d’où on pourra surveiller l’arrivée des deux autres. Puis je commence à faire le tri dans mon carquois et en sors mes flèches assommantes. Ils n’ont pas d’armure. Les gens qui surveillent. Donc je peux les étaler pour le compte.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Nerys a un bon angle de tir, merci Phoibos.
    Echec : Elle est assez mal placée.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Double réussite : ok, elle tire au dernier moment, mais elle étale quand même les deux gus. Cheh.
    ]Une réussite : un sur deux, sans se mettre en danger, c’est pas mal.
    [color=firebrickDouble échec : On peut pas tout avoir, et y’en a quand même un au sol. C’est juste qu’on a aussi une Nerys en plein milieu de la rue, quoi.
    [/color]
    Lancer de dés #3
    Réussite : L’alarme générale ne donne pas lieu à un mouvement de fuite.
    Echec : Alors, ça a l’air de s’activer salement, là-bas.


Sauf que j'ai un angle de tir abominable. J'hésite. Passe d'un pied sur l'autre. Mon corbeau favori me dit que j'ai une seconde ou deux pour me décider. Je jette un regard désolé à Rafa... Et je m'expose en plein milieu de la rue, en armant mon arc. Les deux types déboulent. Ma première flèche file et se plante contre le poignet du premier qui fait quelques pas supplémentaires avant de s'écrouler. La seconde, qui vise son petit copain, elle, atterrit... Dans un mur ? Mince.

Bizarrement, ça me plaît vachement moins quand c'est moi qui risque de me retrouver avec un trou supplémentaire. Je lève les mains et mon arc bien haut... Au moment où notre guet m'annonce que dans le bâtiment, ça court dans tous les sens. Et qu'un véhicule vient de s'arrêter devant une des plus grandes portes. Ah, merde. Je ne peux même pas transmettre à Rafa, vu que je ne veux pas le faire repérer. Ni lui, ni Al', à qui j'ai ordonné de rester en arrière sur ce coup. Pas besoin que tout le monde s'expose. Je reste calme. J'ai aucune chance d'éviter une balle, donc le mieux c'est d'avoir l'air maîtrisée.
Sujet : Don't dead open inside - Aria
Aria Romanelli
Réponses : 72
Vues : 1497

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Don't dead open inside - Aria    Lun 15 Mar 2021 - 18:36
J’observe le griffon avec un air attentif. Reviens ensuite au mage et à ses soins.

« La loyauté est une belle qualité. Qui est Léo ? »

J’ai posé la question que je me remémore que la situation n’est sans doute pas appropriée pour s’informer. De toute façon, puisque Rafael semble insistant quant aux deux humains, je dois déjà m’occuper de cela. Je n’aime pas l’idée d’avoir une confiance aveugle en son jugement, surtout quand j’en connais les faiblesses - le mage est trop idéaliste, incapable de prendre les choix qui s’imposent s’ils dévient un tant soit peu de ses critères moraux, même lorsque les situations l’exigent. C’est une qualité jusqu’au moment où on se laisse gouverner par ses espoirs et non par la réalité des choses. Mais je n’ai guère le choix. Et deux poids en moins me feront cela de moins à surveiller. Je lui retire ma main, les met en sécurité, et me pose de nouveau dans l’entrepôt.

Si Rafael tente de me proposer son aide de nouveau, je l’ignore purement et simplement. Nous avons d’autres priorités, et j’arrive à bouger mes doigts suffisamment pour tirer à l’arc. De plus, il a l’air exténué et j’ai besoin d’un mage fonctionnel pour la suite. Nous sommes suivis par le griffon. Tant mieux. Une assistance supplémentaire ne sera guère de trop. Ce sont finalement des cadavres qui nous arrêtent. Je remarque l’abattement de Rafael du coin de l’oeil. Un léger soupir s’échappe entre mes lèvres.

« Ce n’est pas votre faute, alors cessez de vous flageller et cherchez quelque chose. »

Pas besoin d’être devin pour savoir à quoi il songe, lorsqu’on le connaît un peu. Cet homme serait capable de se rendre coupable d’un crime commis par un autre parce qu’il n’avait pas pu en sauver la victime. Et ce même s’il avait été privé de ses deux bras et de ses deux jambes et n’aurait donc pu intervenir quoi qu’il en soit.

Juste morts. Pas de magie, pas de nécromancie. J’emboîte silencieusement le pas au mage espagnol et à son allié léonin. Il finit par trouver quelque chose. Et quelque chose finit par nous trouver. Le mort qui marche n’a pas le temps de s’approcher de Rafa, interrompu par la morsure de mon épée lorsqu’elle lui décolle proprement la tête des épaules. Je pivote doucement après avoir posé un doigt sur mes lèvres. La tête inclinée, j’écoute presque religieusement le silence. Quelques raclements contre le sol. Je compte les pas. Enfin, s’il s’agit bien de pas.

    Lancer de dés #1
    Réussite : que des zombies, rien de bien méchant.
    Echec : Oki chouette.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Réussite : au moins, c’est la personne du rituel. Enfin… “Personne”.
    Echec : Alors, non, du tout, par contre ça a l’air de mordre.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : Le truc vise Aria.
    Echec : Désolée Rafa.

    Lancer de dés #4
    Réussite : Aria est plutôt efficace, sur ce coup : elle arrive à prendre l'ascendant rapidement.
    Echec : Nope, pas trop.


Cinq ou six qui ont cette démarche traînante que j'associe aux fiancés de la mort. Mais il y autre chose, un pas si léger qu'il est à peine audible. Je redresse légèrement mon épée. Cinq ou six. J'ai six Lames du Crépuscule. Elles se déploient en arc de cercle autour de moi, pointées dans les directions appropriées. Quand les cadavres apparaissent, ils sont cueillis par mes armes qui vont se ficher profondément dans ce qu'ils restent de leurs yeux. L'autre, celle aux pas légers, s'arrête et siffle quelque chose dans une langue désagréable, que je ne comprends pas mais qui me donnerait presque mal à la tête. Elle a dans les mains une épée qui n'est pas sans rappeler le couteau que Rafael conserve précieusement.

Je ne lui laisse pas le temps de se préparer, pas cette fois. Je bondis à l'assaut, pare un coup de son arme de ténèbres, que j'ai presque l'impression... D'entendre chantonner une litanie de mort. Je dévie une attaque supplémentaire, décoche un coup à l'arrière de ces genoux, suffisamment violents pour que j'entende des os craquer et que la créature chancelle. Je repasse au devant, la projette contre un mur d'un coup de pied appuyé au centre de sa poitrine, et repars à l'assaut d'un bond. Puis je fiche une de mes Lames dans son poignet, sectionnant quelques tendons au passage. La douleur ne fait généralement rien aux serviteurs de la Mort. Mais la mécanique pure et dure peut les débiliter.

Lux Aeterna s'arrête contre son coeur, tenue sans un tremblement. La scène a été rapide. Très rapide. Enfin quelque chose qui se déroule comme prévu. Je suppose que c'est la première fois que Rafael me voit réellement en action. Ne pas devoir se retenir est furieusement libérateur.

« Je ne crois pas qu'il y en ait d'autres. »

Spoiler:
 
Sujet : Petit petit petit petit.... - Nerys
Nerys Fitzgerald
Réponses : 84
Vues : 1725

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Petit petit petit petit.... - Nerys    Dim 14 Mar 2021 - 23:29
Ça, il devrait y avoir quelqu’un. Tout le monde ne travaillait pas au même moment, non ? Puis il devrait y avoir des enfants, des vieux, des chiens, des chats, quelque chose quoi. Là, c’est le calme plat, le genre de calme qui me donne envie de filer et d’attendre que l’orage passe. Enfin, qui me donnerait envie si je n’avais pas eu la bonne idée de devenir une Légionnaire. Je suis plus le genre à aller vers l’orage maintenant.

Comme lorsque je pars vers là où Phoibos a vu des gens. Je ne remarque pas de suite que j’ai légèrement oublié Rafa sur place, c’est Alwin qui me le dit. Du coup, je ralentis et jette un oeil en arrière, au moment où le dit Rafa débarque en courant. Enfin, en marchant plutôt vite. Avec des infos. Je hausse les épaules.

« Ce serait pas débile ? Je vais te croire sur parole, hein, parce que la magie, j’y connais pas grand-chose, moi. »

Je suis plus dans le corps à corps et la reconnaissance, avec mes propres petits talents, mais pas version magique. Version Fitzgerald bizarre.

Tu vois quelque chose d’intéressant, Phoibos ? A part les gens.


    Lancer de dés #1
    Réussite : Bah oui, de l’intéressant.
    Echec : Nope.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : il localise les bébés.
    Echec : il obtient des infos sur leurs ennemis potentiels.

    Lancer de dés #3
    Réussite : Rafa et Nerys ne sont pas repérés.
    Echec : Euh, comment dire.


Il y a un bâtiment qu'ils gardent, et une dizaine d'humains. Ils sont armés. Ça a l'air important. Je te montre ? Je te montre. Attends.

Le corbeau m'envoie une image mentale. Sur laquelle je nous distingue aussi, avec Rafa qui observe les environs.

« Il y en a dix... Non, onze, répartis autour de ce bâtiment, qui montent la garde. Ils ont l'air concentrés, pas plus inquiet que ça. Mais on ne voit pas dans la bâtisse. Je me demande ce qu'ils font là.
En fait, j'aimerais bien le savoir aussi. Ça, et comment vous avez obtenu ces renseignements.»

La voix qui a répondu me pose deux gros soucis : primo, je ne l'ai jamais entendue de ma vie. Deuxio, elle vient de derrière nous. Je fais volte-face et me retrouve presque nez-à-nez avec un flingue pointé sur ma tête. Le second, lui, vise Rafa.

« Euh... »

Alwin s'est tapi au sol avec un gémissement. Heureusement que Délia était hors de vue. Ça aurait été la cata, sinon.

Il y en a deux autres qui arrivent, me signale le corbeau à cet instant. Su-per. Comme si j'étais pas déjà suffisamment dans la merde.
Sujet : Ni Dieu Ni Monstre (ft Aria)
Aria Romanelli
Réponses : 50
Vues : 1240

Rechercher dans : Kingston   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Ni Dieu Ni Monstre (ft Aria)    Jeu 11 Mar 2021 - 22:52
J’ai cette fâcheuse impression de devoir surveiller trop de choses à la fois. Je regrette mes compagnons d’armes, surentraînés et habitués à travailler en synergie avec moi. Au lieu de quoi, il y a juste Axel, que j’ai pourtant décidé de protéger. Qu’iel soit dégourdi·e ne veut pas dire qu’iel est capable de se débrouiller seul·e.

Sa voix retentit alors que je dégage une araignée de plus. Pour appeler son Légionnaire, je suppose, étant donné qu’iel se signale simplement. Nous signale. Je me déplace sur mes appuis et interrompt la Dame dans son assaut lorsque le restant de mes Lames du Crépuscule fondent sur son bras tendu… Et Axel appelle. Je crois. C’est un murmure que j’ai à peine perçu, pour être honnête. Je pivote quand l’odeur du sang monte à mes narines. Oh que non. Quelques secondes de plus et je me retrouve aveuglée par un éclat lumineux, brièvement. Quand je rouvre les yeux, Axel a disparu et l’araignée a perdu quelques pattes. Je me demanderais presque si je deviens folle à cause du venin, mais je n’ai guère le temps d’y songer plus.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Aria profite de la confusion et arrive à renverser la Dame au sol.
    Echec : Non mais elle ne se sent pas confuse, la Dame, elle.

    Lancer de dés #2
    Réussite : la plus grosse araignée est maîtrisée complètement.
    Echec : écoutez, un problème à la fois, non ?

    Lancer de dés #3 (si échec aux deux précédents)
    Réussite : Aria arrive à reprendre le contrôle suffisamment.
    Echec : Partir, ça semble plutôt sympa, comme plan, à l’heure actuelle.


Je dégaine mon épée pour la loger dans un lancer précis entre les multiples yeux de l'arachnide désorientée, avant de pivoter. Malgré le fait que je chancelle, toujours aussi désorientée, je parviens à déséquilibrer la dame étrangère d'une plume qui avait pour but de se loger entre les deux yeux. J'ouvre grand mes ailes, et la gauche vient la gifler - autant que l'une et l'autre s'abîment contre les parois du tunnel. L'ennemie finit contre le mur le plus proche. Sans la moindre grâce, je me rapproche d'elle.

Je suis peut-être à des lieues de mon efficacité habituelle, mais je reste suffisamment consciente pour saisir une occasion présentée. Je renverse mon assaillante, face contre terre, et utilise mes jambes pour verrouiller ses bras contre son corps, le souffle court. Un petit soupir franchit mes lèvres quand un nouveau vertige me saisit mais je concentre l'essentiel de mon énergie sur ma prisonnière, espérant que d'autres araignées ne se présentent pas à leur tour. Je serais bien en peine de réagir à cet instant. J'espère juste qu'Axel a disparu à cause de son légionnaire, pas d'une monstruosité ou une autre. L'autre pousse un cri strident, sous moi. Je l'attrape par les cheveux et lui cogne la tête suffisamment fort au sol pour qu'elle se taise. Pas assez pour la tuer quoi qu'il en soit.

Essoufflée mais en vie, je reste ainsi, les ailes basses et l'oreille tendue, même si cela ne servira probablement pas à grand-chose le cas échéant.
Sujet : Petit petit petit petit.... - Nerys
Nerys Fitzgerald
Réponses : 84
Vues : 1725

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Petit petit petit petit.... - Nerys    Jeu 11 Mar 2021 - 22:36
« Chelou comme elle n’arrête pas de pointer sur des trucs différents, mais genre, tout le temps ? »

Puis bon, les choses cheloues ne s’arrêtent pas là, mais ça, c’est Phoibos qui le dit et ça implique de dessiner un peu pour pouvoir tout expliquer à Rafa. Parfois j’aimerais pouvoir communiquer avec les Veilleurs de la même façon que je communique avec la Meute. Ça gagne un temps assez incroyable. Maintenant le reste des Veilleurs a probablement pas envie d’être dans ma tête avec toute la troupe. Le mage s’arrête, et je lui tends mon schéma. Ça a pas spécialement l’air de le renseigner, notez.

Taz, lui, part la truffe au sol, suivi par Alwin avec un temps de retard. Puis par nous, vu qu’on va pas rester là à attendre que le temps se passe. Le serval est resté caché avec Délia à l’extérieur de la ville, parce que j’ai un mauvais pressentiment sur ce bazar, et que je ne veux pas qu’ils leur arrivent quelque chose. J’aurais presque préféré garder Al’ dehors aussi, mais bon, allez convaincre un border collie de se séparer de sa compagne humaine, je vous souhaite beaucoup de courage. Je m’arrête un instant et tourne la tête vers Rafa, parce que son bracelet a dit quelque chose qui est… Perturbant ?

« Euh… Comment on peut être dans une ville qu’existe pas ? »

Surtout que bon, ça existe assez pour avoir une odeur puis être visible par le corbeau aussi, donc c’est pas trop logique ?

    Lancer de dés #1

    Réussite : allisoké, le duo peut tranquillement mener l’enquête.
    Echec : crap, allisnotoké.

    Lancer de dés #2
    Réussite : bah, c’est juste que la ville est dissimulée ?
    Echec : non mais elle n’existait littéralement pas la semaine dernière, ça devient perturbant là.


Je hume l'air. Les choses qui nous entourent ont l'air d'être vraiment vraiment là. Pas d'être un genre d'illusions très poussé. Ni d'avoir poussé d'on ne sait où. Ça ne sent pas le tout neuf, si vous voyez ce que je veux dire ? Pour moi, ça a du sens en tous cas.

« C'est quand même bizarre, il y a l'air de n'y avoir personne ? Phoibos vient juste de me dire qu'il y avait du mouvement par là-bas, à deux... Non, trois rues d'ici. »

Je hausse les épaules. Je ne sais pas trop ce que je fais sur ce coup-là.

« Puis elle est bien là, cette ville, elle n'est pas sortie de nulle part, et en prime, elle n'a pas l'air toute neuve. On sent des vieux matériaux avec Al'. »

Et plein d'autres choses qui donnent... Comment dire ? Un tissu olfactif plus complexe que celui d'une ville jeune. Bref, ce truc était déjà là, alors son bracelet dit n'importe quoi, non ? Mais je ne veux pas dire ça à voix haute. Tout en parlant, j'ai avancé machinalement vers les rues désignées par le corbeau, histoire de ne pas perdre de temps. Cette histoire de bébés me tracasse.
Sujet : Petit petit petit petit.... - Nerys
Nerys Fitzgerald
Réponses : 84
Vues : 1725

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Petit petit petit petit.... - Nerys    Mar 2 Mar 2021 - 15:31
Bon. Voiture ce sera. Je jette un oeil à Phoibos, qui a parfaitement entendu et répond que oui, il peut faire un repérage, mais que Rafa peut même lui demander directement. Ce à quoi je rétorque que c’est normal qu’il n’ose pas, rapport au fait que le commun des mortels se sent un peu con à parler à un corbeau, déjà, puis que beaucoup de personnes ne veulent pas s’adresser directement à ma meute de peur de… Quoi ? Me froisser ?

« Il y va. »

Que je lance assez inutilement vu que mon corbeau s’est envolé entre temps. Donc je crois que c’est assez clair. Mais bon, au cas où. Je suis Rafa avec Alwin, Délia et son serval embarqué marchant derrière nous. Puis je remonte en voiture. Pour me retrouver avec une boussole magique dans les mains. Je la renifle discrètement, dans l’espoir de sentir l’odeur de la magie, mais ce n’est pas spécialement perceptible. Bon. Mon border préféré met sa tête sur une de mes jambes avec curiosité.

« Ok ? »

J’acquiesce avant de baisser les yeux sur la boussole, histoire de voir ce que ça donne. En espérant qu’on retrouve les petits rapidement quoi.

    Lancer de dés #1
    Réussite : la boussole a une piste bien précise en approchant de la ville.
    Echec : Nope.

    Lancer de dés #2
    Réussite : Ils arrivent à s’orienter partiellement, c’est un début.
    Echec : c’est compliqué et un peu bizarre.


Au départ, il ne se passe pas grand-chose, puis comme je suis aussi concentrée sur Délia, pour vérifier qu'elle suit et qu'elle ne perd pas son précieux fardeau, ainsi que Phoibos, je ne parle pas beaucoup. La boussole continue à agiter son aiguille dans tous les sens un bon moment. Puis on arrive près de la ville... Et elle continue. Ou non, c'est plutôt qu'elle choisit une direction, la pointe une bonne vingtaine de secondes, puis change, et rebelote. Ça peut hésiter, une boussole magique ? Et c'est quoi cette ville d'ailleurs. Je cherche un panneau du regard sans rien trouver.

« Ta boussole fait un truc chelou, Rafa. »

Autant partager pour le principal concerné, quoi. Vu que c'est lui qui pourra potentiellement réglé le problème. Je fronce les sourcils.

« Et Phoibos dit que la ville a un tracé de rues vachement... Précis. Attends. »

Je farfouille dans mon sac, sors mon téléphone, puis finis par dessiner le tracé des rues. Ça ressemble un peu à un espèce de dessin de runes, mais avec plusieurs symboles reliés les uns aux autres. C'est vrai que c'est bizarre. Et vu du sol, ça ne se voit pas du tout.

« Comme ça » je dis en tendant le portable vers Rafa. Qu'il regarde quand il peut, rapport au fait qu'il conduit, là.

Une pause.

« Y'a pas grand monde dans les rues et aucun bâtiment bizarre, apparemment. »
Sujet : Ni Dieu Ni Monstre (ft Aria)
Aria Romanelli
Réponses : 50
Vues : 1240

Rechercher dans : Kingston   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Ni Dieu Ni Monstre (ft Aria)    Mar 2 Mar 2021 - 11:19
Comme si la situation ne peut nous faire l’honneur de se stabiliser, il faut en plus que la femme ait encore quelques araignées en réserve. Suffisamment pour que battre en retrait s’avère plus complexe que prévu. Je suis d’autant plus frustrée que sans l’espèce de… Quoi ? Venin ? Poison ? Qu’elle m’a inoculée, je n’aurais aucun mal à nous guider à l’extérieur, Axel et moi. A cause des vertiges et du reste, je suis à peine en mesure de nous garder en sécurité. C’est d’un ridicule terrible. Des siècles à combattre pour mourir sous terre.

Les avertissements de lae journaliste me font jeter un bref coup d’œil en arrière, le temps d’évaluer combien de petites se trouvent sur les parois de notre voie de sortie. La réponse est désagréable. Encore une fois. Cela en devient presque prédictible, à dire vrai. Il n’y a pas grand-chose qui ne se passe bien ces dix dernières minutes. Je reviens à notre adversaire. Elle a une véritable toile en train de se former dans les mains. Je grimace. Elle, pour sa part, a le sourire aux lèvres. Une expression contrariante.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Aria arrive à les tenir en sécurité jusqu’à la deuxième cave qu’elles ont visitées.
    Echec : Elle fait comme elle peut.

    Lancer de dés #2
    Double réussite : elle se débarrasse des araignées les plus dangereuses avec l’aide d’Axel.
    Une réussite : Bon,elle arrive au moins à stopper la progression de l’autre.
    Double échec : Sinon, Rafa, c’est quand tu veux (ça veut dire osekour).

    Lancer de dés #3
    Réussite : Bah tiens, c’est pas la voix de Rafa, ça ?
    Echec : Bon. Quelque chose peut bien se passer ?


Progresser devient délicat - ou plus délicat encore - lorsque nous arrivons à l'intersection entre notre tunnel, celui d'où nous venons, et celui que nous n'avons pas visité. La cave et ses corps n'est pas bien loin, et pourrait être plus aisé à défendre, mais je n'ai pas vraiment envie d'y diriger Axel. Essentiellement par la faute du spécimen qui nous en coupe la route. Une exclamation des plus mal polies m'échappe, quoiqu'elle ne jaillisse dans ma langue et ne soit donc compréhensible de personne à part moi.

Evaluer la situation n'est pas bien compliqué : d'un côté, une arachnide prête à faire d'un·e humain·e son repas du jour, de l'autre, ma propre adversaire. Pas d'issues. Ce qui veut dire qu'il va falloir trouver une solution à l'un et l'autre problème. Pour le moment, la tâche semblerait être de gagner du temps, mais je ne suis guère disposée à me reposer entièrement sur un ou une inconnue qui n'est pas encore là. J'attrape Axel par le col par réflexe et dégage une patte qui lae visait d'un coup de pied, certes moins adroit mais suffisamment correct pour faire son office. Puis j'attrape une de mes Lames du Crépuscule et la met dans les mains de l'intéressé·e.

« Pour vous défendre. »

Il faudra qu'elle enroule la base dans un tissu pour ne pas couper sa propre main - le métal qui la recouvre intégralement coupe dans n'importe quel sens. Je n'ai pas vraiment le temps de le lui expliquer, puisque la Dame des araignées ne semble pas disposée à me le laisser, mais l'humain·e me semble doté·e d'un cerveau fonctionnel jusque là. Iel comprendra bien seul·e.

J'écrase une des minuscules araignées sous le talon, chancelle, puis projette le restant de mes Lames sur l'assaillante la plus dangereuse de l'instant, à savoir l'araignée. Non sans devoir éviter les tentatives de l'autre pour me lancer cette... toile sur le corps.
Sujet : Don't dead open inside - Aria
Aria Romanelli
Réponses : 72
Vues : 1497

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Don't dead open inside - Aria    Mar 2 Mar 2021 - 11:18
La douleur pulse légèrement, sans que je n’y prête une grande intention. Je suis occupée ailleurs, plus concentrée sur le combat que je mène que sur la gêne que cela représente, quoique je prenne au moins quelques secondes pour tenter de bouger les doigts de ma main gauche. Il ne me faut pas longtemps pour réaliser que mes tendons sont trop endommagés pour me le permettre correctement. Je secoue légèrement la tête, en retrait encore un instant supplémentaire, avant de me saisir de mon épée.

Peu importe.

Pour le moment, il faut se débarrasser des loups, une tâche que Rafa semble parvenir à mener partiellement à bien. Il y en a moins, quoique le plus gros d’entre eux semble encore bien vivace… Et qu’il s’est trouvé d’autres alliés en la personne de morts qui marchent. Je pince les lèvres. Au moins, je n’ai pas spécialement à m’inquiéter d’être touchée de nouveau. Les conséquences n'en seront pas bien dramatiques.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Un loup en moins.
    Echec : Bon, ça devient ennuyant tout ça, non ?

    Lancer de dés #2
    Réussite : Aria arrive à se débrouiller avec l’arc de Rafa malgré ses doigts peu coopératifs.
    Echec : c’est mort, sans vouloir être pessimiste.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1 ou au #2)
    Réussite : l’avantage, c’est que tout le monde se concentre sur Aria et Rafa.
    Echec : Tiens, on s’est rendu compte qu’il y avait des casse-croûtes plus coopératifs, apparemment.


Je reste un peu plus en retrait, quoique je couve Rafael du regard, attentive aux mouvements des loups. Je cherche une occasion de frapper efficacement, simplement. Les cadavres sont dangereux, mais moins rapides et efficaces que leurs compagnons à quatre pattes. Je préfèrerais parvenir à éliminer cette menace-ci avant de m'intéresser à la seconde. Je parviens à porter un coup contre l'un des loups restants, qui lui tire un grondement, dans le bas de son échine, mais sans que celui-ci ne soit fatal.

Et un cri m'alerte rapidement sur le fait que les si les loups se concentrent apparemment sur nous, les cadavres en approche ont repéré les autres humains. Avec un sifflement de douleur, je passe Lux Aeterna dans son second fourreau, celui que je porte à la ceinture pour la dégainer plus vite au combat, et récupère l'arc de Rafael, jusque là jeté sur mon épaule. Je dégaine coup sur coup mes flèches, sans un mot malgré la douleur que cela implique de maintenir ma visée correctement, jusqu'à ce que les environs des deux humains soient débarrassés. Dos au mage, je lui laisse soin de défendre mes arrières. Je suppose que malgré nos désaccords, je suis suffisamment habituée à travailler avec lui pour avoir confiance de ce point de vue là.
Sujet : Don't dead open inside - Aria
Aria Romanelli
Réponses : 72
Vues : 1497

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Don't dead open inside - Aria    Jeu 25 Fév 2021 - 14:58
J’aperçois du coin de l’oeil Rafael pousser les humains rescapés en dehors du chemin. Une idée respectable en soit, surtout qu’ils ne seront guère utiles au combat. Le nombre d’entre eux incapables de se défendre seuls me sidèrera toujours. Même le plus timoré de nos érudits serait en mesure de vendre chèrement sa peau. Par la déesse, je connais des enfants qui se battent mieux que les trois quarts de leur population adulte. Ils ont oublié qu’il y a d’autres prédateurs qu’eux dans ce monde. Des prédateurs capables de les dévorer.

Comme les loups. Ou apparentés. Ce ne sont pas entièrement des loups. Ils laissent sur ma langue le goût âcre de la nécromancie, sans que je ne sache si c’est effectivement le cas ou si c’est une pure supposition de ma part. J’ai encoché deux flèches sur l’arc, que je tiens patiemment, tandis que Rafa tire de ces rayons de lumière… Sans succès. Avec une rapidité aussi effarante qu’elle s’avère dangereuse, la petite meute se disperse, évitant sans mal tout dommage.

Je décoche mes traits, positivement certaine de manquer ma cible - le premier des loups à être apparu ici - et en profite pour évaluer sa vitesse. Plus rapide que moi. Mais pas tant que cela. Nous avons peut-être une chance raisonnable de nous en sortir honorablement.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Aria arrive à rivaliser suffisamment en termes de rapidité pour contrer les loups.
    Echec : il lui manque un petit chouïa d’efficacité.

    Lancer de dés #2
    Double réussite : et deux en moins, yes.
    Une réussite : seulement un.
    Echec : tiens tiens, mais c’est que ça fait mal ces petites choses là.


Je me place en retrait, au départ. Laisse Rafa les tenir à l'écart et essaie d'anticiper les mouvements des créatures visant à éviter les rayons du mage. Je parviens à toucher une fois. Un membre antérieur, mais le loup passe aussitôt en retrait, sans même manifester de douleur. Pourtant le trait lumineux ronge la chair dans laquelle il est fiché. Ceci dit, nos morts qui marchent ne sentaient pas la douleur. Plus de système nerveux digne de ce nom. En désespoir de cause, je m'écarte d'un pas le temps de changer d'arme.

A distance, je ne parviens à rien, mais Lux Aeterna pourra peut-être augmenter mes chances, elle. Je comprends que j'ai encore sous estimé nos ennemis lorsque l'un d'eux profite de l'espace que j'ai laissé pour tenter de bondir dans le dos de Rafael. Je n'ai pas le temps de réfléchir. Et les mains vides. Je bondis, ancre mes appuis, et attrape les poils qui passent à ma portée, dans l'encolure de la bête. Un pivot et je la fais chuter, mais je me retrouve prise dans mes propres mouvements lorsqu'elle tente de s'enfuir. Avant d'avoir la seconde nécessaire à un coup de pied visant à dégager la bête, je sens sa mâchoire se refermer sur mon poignet gauche. Ses crocs crissent contre mes os renforcés sans parvenir à les broyer mais la douleur qui explose en réponse n'est pas de bonne augure.

Je finis pourtant mon attaque et le loup vole en arrière. Mon coeur sombre un peu en avisant le tracé noirâtre de mes veines autour de la blessure. Je n'errerais pas sur cette terre comme une morte vivante. Hors de question. Mais une chose à la fois. Il sera toujours temps d'arranger cela quand nous serons sains et saufs. Ou que Rafa et les humains le seront, au moins.
Sujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono
Noélie A. Inagawa
Réponses : 96
Vues : 2138

Rechercher dans : Les entreprises et laboratoires   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono    Jeu 25 Fév 2021 - 14:32
La remarque de Tessa me fait pouffer de rire, malgré la situation. Bon, il faut dire que je n’ai jamais été du genre à me morfondre parce que tout n’allait pas bien comme il faut. Je passerais un certain temps à être malheureuse, vu ce qu’est devenue ma vie.

« Promis, je serais la discrétion incarnée » je m’amuse avec un sourire pour la jeune femme.

Je m’emploie ensuite à me rendre un peu plus utile que jusque là. Parce que franchement, je n’ai pas l’impression de l’être beaucoup. Je finis par remonter la piste jusqu’aux otages qu’on nous a montré en vidéo, otages qui n’habitent franchement pas loin d’ici, en prime. Puis je me doute bien que Rafa ne va pas les laisser là-bas. Je relève le nez quand Rafa demande à qui je pourrais donner la fameuse bombe.

Comment dire. A un certain dieu de ma connaissance. Qui aurait le mérite de pouvoir me la ranger quelque part où personne n’irait jouer avec. Bien sûr, il faudra que je paie ce service, mais on en échange régulièrement, alors…

« J’ai un ami qui pourrait la planquer. Fiable, assez téméraire pour accepter, et il pourrait l’emmener dans un endroit où même leurs traçages ne fonctionneraient pas. »

D’autant que je ne pense pas que ce soit franchement dangereux pour lui. J’aurais aussi pu la confier à Abby mais je ne tiens pas à expliquer à qui que ce soit que ma petite amie est plutôt très morte par moment et capable de voyager via les mondes des morts. En tout cas, Hermès trouverait probablement ça hilarant de savoir que j’en suis au stade où je fais mumuse avec du nucléaire. Adorable petit con qu’il est.

« Et où personne ne serait en danger, vous y compris. Accessoirement, ça évite de mettre les gens autour de nous en danger, et le risque que ces gens récupèrent ça. Si on peut dire honnêtement qu’on ne l’a pas. Et peut-être moins de risques de contrarier votre organisation que si on leur dit “écoutez, on a trouvé votre morceau de bombe, mais figurez vous qu’on l’a aussi donné à l’UNISON”. Pour ce que ça vaut, je peux même demander à mon ami de faire semblant de nous la voler. »

Je ne me compte pas dans le tas parce que je suis plus ou moins vaccinée. Une bombe nucléaire ? Et alors, c’est presque anecdotique dans ma superbe petite existence. Accessoirement, je ne pense peut-être pas comme une honnête citoyenne, sur ce coup-là, mais donner ça à l’UNISON avant que le danger ne soit écarté, sur Tessa, Rafa, et d’éventuels civils ? Je ne suis qu’à demie emballée. J’attends tout de même le verdict de mes compagnons avant d’appeler mon dieu préféré à l’aide, puisque s’ils préfèrent faire autrement, et bien soit.

« En tout cas, aller chez les otages pourrait peut-être me permettre de remonter un peu plus la piste. Trouver qui s’amuse avec vous, tout ça. »

Outre le fait qu’ils sont en danger et qu’il faut aller les aider. Nous avançons vers la maison visée en discutant de la façon d’approcher les otages. La suggestion du mage se tient. Puis au pire des cas, je peux toujours intervenir de là où je suis. Sans trop de problèmes.

« Essaie ça, je vais faire un petit tour dans leur réseau depuis la rue. »

Pendant que Rafa s’occupe de ça, je reste donc avec Tessa et m’emploie donc à pirater l’ordinateur familial, sans rien y retrouver au départ. Ce qui ne me décourage pas.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Bingo, Noélie trouve une adresse d’émission fiable.
    Echec : Raté.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Réussite : Via les ordis de la famille, peut-être pas, mais les caméras sont là et autant de portes ouvertes pour Noélie.
    Echec : ça deviendrait presque un peu frustrant, cette histoire, non ?

    Lancer de dés #3 (si échec au #1 et au #2)
    Réussite : Pas de souci pour autant, le trio a le temps de rebondir.
    Echec : tiens tiens, elle a pas fait un drôle de bruit, cette bombe - pas la nucléaire, l'autre, encore heureux.


Je travaille en silence, oublieuse d'à peu près tout le reste, ma tablette entre les mains même si je fais l'essentiel du boulot avec l'aide d'Inori et que c'est juste pour maintenir un peu les apparences que je prétends avoir besoin d'un outil. Je me redresse avec un sourire presque brutalement. Me tourne vers Tessa.

« J'ai l'adresse d'où viennent vos messages. La bonne, pas l'écran que ces abrutis avaient fichu devant. »

Et un point pour moi. Ce n'est pas la porte à côté, mais ça reste dans les environs de Star City. Donc accessible.
Sujet : Les dix plaies de Star City — Libre
Esprit du Hasard
Réponses : 15
Vues : 463

Rechercher dans : Les lieux publics   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Les dix plaies de Star City — Libre    Mar 23 Fév 2021 - 20:20
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Reussite
Sujet : Les dix plaies de Star City — Libre
Mikhaïl Lesovsky
Réponses : 15
Vues : 463

Rechercher dans : Les lieux publics   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Les dix plaies de Star City — Libre    Mar 23 Fév 2021 - 20:20
La réponse de la femme donna à Mikhaïl l'envie de l'attraper par le bras pour l'expédier dans la ruelle, histoire de voir comment elle se débrouillerait de son côté. Il ne la connaissait pas, mais sa remarque fit naître chez lui un sentiment immédiat d'aversion et il dut lutter pour ne pas la planter là et la laisser se débrouiller seule avec ce type. Il y avait malheureusement des gens désagréables partout et il était apparemment tombé sur l'un d'entre eux. En tous les cas, le Russe avait désormais l'assurance de se trouver face à quelqu'un qui devait être habitué à prendre les gens de haut et à donner des ordres sans faire grand-chose. Il était peu probable qu'elle soit sur le terrain si elle était bien policière, mais il pouvait se tromper du tout au tout. Au fond, ça n'avait guère d'importance : il n'était pas ici pour devenir ami avec cette femme – et heureusement d'ailleurs.

Il choisit d'ailleurs de ne pas répondre lorsqu'elle reprit la parole, suggérant des idées qu'il jugeait assez... Risquées, voire stupides. Il n'avait aucune envie de rameuter tous les flics de la ville pour avoir fait flamber un homme dans une ruelle. Surtout si elle en était une ! Vu son attitude, il la pensait capable de se dédouaner en l'accusant de tous les maux de la victime.

Lorsque les abeilles foncèrent dans leur direction, Mikhaïl resta debout et ne bougea pas. Cette fois-ci, son bouclier allait servir puisqu'il était justement prévu pour résister à ce genre d'assaut, ce qui lui permit dans le même temps de voir comment se comportaient les abeilles. Elles obéissaient au doigt et à l’œil à l'homme, c'était donc lui la cible principale. Même sans être écologiste, le Russe n'avait pas envie de détruire autant d'abeilles innocentes et, de toute manière, il ignorait totalement si ce serait suffisant pour calmer l'homme. Mieux valait donc s'en prendre directement à lui.

Une fois que les abeilles furent assommées contre son bouclier, le trentenaire glissa sa main libre jusqu'au bracelet qu'il portait à son poignet et qui servait à déployer l'armure Phantom récemment acquise. D'origine russe, elle le protégeait de pratiquement tous les projectiles, et même si elle ne recouvrait pas son visage, il n'aurait pas à subir d'éventuelles attaques des abeilles s'il fonçait dans le tas. Et comme le couteau n'avait pas eu l'effet escompté lors de sa précédente tentative, le trentenaire décida d'y aller au corps-à-corps. Il savait comment maîtriser et neutraliser un homme et il ne lui faudrait pas bien longtemps pour y arriver. Enfin, si aucune autre surprise ne se produisait entre-temps, bien évidemment !

Son plan en tête, le Slave s'élança juste après avoir situé la position de l'homme qui se trouvait non loin de lui et espéra que rien n'allait venir perturber son plan bien huilé – bien que simpliste au possible.

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : il réussit à le toucher.
    ÉCHEC : il n'y arrive pas.

    Lancer de dé #2 :
    RÉUSSITE : l'armure résiste bien aux attaques.
    ÉCHEC : elle ne tient pas.


Il était probable que l'homme ne devait pas s'attendre à une attaque de front, car il fut pris de court en voyant une silhouette se rapprocher de lui en courant. Le temps qu'il envisage de réagir, le Russe était déjà sur lui et lui avait expédié un coup au niveau du plexus solaire qui le fit se pencher en avant. Mikhaïl en profita pour se glisser derrière lui, tout en passant son bras autour de son cou afin de le redresser et de serrer brusquement. Le criminel en eut le souffle coupé et au cas où il se servirait de sa vue pour contrôler les abeilles, le Slave utilisa son autre main pour lui recouvrir les yeux.

Évidemment, le super-vilain tenta de se libérer de l'emprise de son adversaire, mais Mikhaïl était suffisamment entraîné pour résister face à de telles tentatives. Il conserva donc sa prise et la resserra même un peu afin de diminuer encore l'afflux d'oxygène. Ce n'était que l'histoire de quelques dizaines de secondes avant que l'homme ne s'évanouisse, libérant peut-être les abeilles par la même occasion ?
Sujet : Les dix plaies de Star City — Libre
Charlotte Boudreau
Réponses : 15
Vues : 463

Rechercher dans : Les lieux publics   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Les dix plaies de Star City — Libre    Lun 22 Fév 2021 - 23:30


« Non ? Sans rire ? Vous voulez dire que vous n’avez pas réussi à le calmer ? »


Le ton était volontairement sarcastique et malgré toute sa bonne volonté, Charlotte ne pouvait qu’être frustrée par l’incapacité de son allié de circonstance à appréhender un dompteur d’abeilles. Maintenant, ils étaient tous les deux dans le pétrin … ou plutôt, dans l’essaim.


Essaim qui ne tarda pas à arriver d’ailleurs. L’homme-abeille appelait sa meute via ses phéromones avec une maîtrise qui ne seyait pas du tout à un homme habillé dans un costume si ridicule. L’homme était certes coincé dans la ruelle, sans possibilité de s’échapper, mais il disposait d’un bouclier insectoïde prêt à se sacrifier pour lui sans broncher. Même avec toute la bonne volonté du monde et une bonne flambée de munitions explosives, il n’y avait aucune chance pour que les deux comparses puissent traverser sa protection.


Les abeilles se massèrent autour de Man Bee, créant dans un bourdonnement assourdissant une marée d’insectes dans la nuit venant l’envelopper et le protéger. Charlotte estima qu’une bonne couche d’abeilles furieuses protégeait le super-vilain de toute attaque. Et au vu de l’étrangeté du « bouclier » difficile de savoir si la moindre munition pourrait passer au travers.


« Environ cinquante centimètres d’épaisseur tout en bourdonnement et en carapace chitineuse. Vous avez de quoi traverser ça ? A ce stade, toute idée est bonne à prendre : napalm, explosifs, … »


Mais Charlotte fut bien sotte de croire que le bouclier chitineux et vibrant ne servait qu’à défendre. Ce fut au moment où elle entendit le rire désarticulé de Man Bee au travers de la gangue d’abeilles qu’elle comprit que ce n’était pas qu’une simple protection … mais aussi un moyen de locomotion. La sphère d’abeilles dans laquelle il s’était enveloppé commença à s’élever dans les airs. Avec autant d’abeilles sous son contrôle, il était capable de se soulever dans les airs, le sale petit enfoiré !


La sphère d’abeilles contenant l’homme abeille fila instantanément vers la toiture et éclata en des milliers d’abeilles, libérant le super-vilain à vitesse grand V sur la toiture-terrasse où Charlotte et l’inconnu se trouvaient. L’onde de choc fut brutale et les abeilles filèrent telles des fléchettes empoisonnées dans toutes les directions tandis que le super-vilain se ruait sur le duo, bien décidé à en finir ici-même !


    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : Charlotte parvient éviter l’onde de choc en se projetant au sol.
    ÉCHEC : Charlotte est projetée en arrière par l’onde de choc.


    Lancer de dé #2 : (Si réussite au #1)
    RÉUSSITE : Charlotte utilise ses nanorobots pour se créer une protection physique temporaire avec les moyens du bord [nano-réplicateurs]
    ÉCHEC : Charlotte rate son coup et est ensevelie sous une nuée d’abeilles venant la piquer


Ce fut un coup de chance incroyable. Dans un réflexe quasi-instinctif, Charlotte se projeta au sol, évitant du même coup l'onde de choc créée par l'éclatement de la sphère bourdonnante. Elle sentit les insectes frôler son bonnet tandis qu'elle se jetait le plus loin possible du point d'impact. Parvenant à gagner in-extremis un abri derrière une souche de cheminée bien placée, elle activa avec empressement les nanites. Ces dernières bruissèrent et les longs filins argentés dessinèrent dans l'espace la trame d'un mur de briques convexe à partir des matériaux de la cheminée.


En un éclair, la pauvre cheminée fut déconstruite et transformée en un mur bâti à la va-vite, sur lequel les abeilles vinrent s'écraser. L'empilement mal dessiné de matériaux restait cependant extrèmement fragile et au vu de l'empressement avec lequel Charlotte l'avait fabriqué, il suffisait d'un bon coup de pied pour qu'il vole en éclat. Mais pour arrêter des abeilles projetées à pleine vitesse, cela suffirait.


Rapidement, Charlotte évalua ses options. Le seul moyen qu'elle avait à sa disposition était d'utiliser du feu pour repousser les abeilles ou du moins les faire mourir par paquets ... mais comment fabriquer de la matière inflammable sur un toit de Star-City ?

Sujet : Why me ? - Gabriel Colt
Marisol Aguilar
Réponses : 56
Vues : 1380

Rechercher dans : Archives des Rencontres   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Why me ? - Gabriel Colt    Dim 21 Fév 2021 - 23:17
Cachée derrière la muraille érigée par le lynx, Marisol soufflait un bon coup. Elle n’avait pas paniqué - et n’en était pas peu fière - mais intérieurement, elle n’en menait toujours pas large. Elle avait fait quelques pas en arrière et regardait les ombres mouvantes des illusions et du mage. L’animal fait de gel faisait les cent pas devant son mur, plus nerveux aujourd’hui qu’elle ne l’avait vu depuis l’époque où il s’était invité chez elle sans sa permission.

Dans ces circonstances, la réaction de Bishop, qui semblait particulièrement calme, était plutôt agréable pour elle. Concentrée sur ses Arcanes en présence et sur les boules de feu afin d’éviter qu’elles passent par dessus leur protection - savait-on jamais - l’espagnole ne pouvait pas vraiment faire plus.

Heureusement, ses coéquipiers avaient leurs propres atouts. Atouts qui permirent de neutraliser leur ennemi. Et de le ramener de leur côté de la glace. Marisol était restée immobile tout au long de l’opération, prête à réagir. Elle détestait faire usage de la pyrokinésie du Diable - déjà, parce que c’était le Diable, et qu’avec un nom pareil, c’était désagréable à utiliser pour une chrétienne, ensuite parce qu’elle n’excellait pas forcément dans cet art.

Autant dire qu’apprendre que les illusions étaient toujours présentes la chagrinait légèrement. Si elle avait été certaine à cent pour cent que ce n’était que cela, un banc d’illusions en colère, elle aurait juste demandé au lynx de tout geler. Mais il y avait toujours un doute raisonnable, après tout, et elle ne pouvait vraiment pas risquer de faire du mal à qui que ce soit.

    Lancer de dés #1
    Réussite : l’Impératrice est plus costaud que les Arcanes Mineurs et peut influencer le magicien.
    Echec : Nope.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : le mage fait disparaître les illusions.
    Echec : bah il y arrive pas. C’est pas intéressant ça ?

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : Sonner le mage marche très bien.
    Echec : Oui bah non.


L'espagnole finit par invoquer l'Impératrice en désespoir de cause. Les Arcanes Majeurs de son jeu étaient généralement plus puissants et performants que les Mineurs et Marisol avait espoir que cela suffise à forcer le mage à renvoyer ses illusions. Ce n'était pas très orthodoxe, mais de toute façon, malgré le ton ferme et le déploiement des dons tous particuliers d'Adelia, l'homme se contenta de lui rire au nez.

La caporale passa donc à la méthode suivante.

« Excusez-moi, Major, mais c'est un cas de force majeure. »

La trentenaire se rapprocha du mage et le frappa avec une précision tout à fait remarquable dans un point précis. Ce qui eut pour effet immédiat de le faire perdre connaissance. Sans grand effet. Marisol se tourna vers les illusions. Toujours présente.

« Putain, j'en ai vraiment ras le cul de ces merdes. Essayez de l'éloigner. Le mage. Soit c'est son pouvoir qui agit comme balise et si on l'emmène assez loin ça va suffire, soit il a un focus sur place. Un artefact, un complice, j'en sais rien. Si on reste là, on va finir par griller. Et le feu magique s'éteint très mal. »

Là. Involontairement, l'agent venait de prouver que si, elle écoutait quand Rafa lui parlait et lisait les livres qu'il lui disait de lire.
Revenir en haut 
Page 1 sur 13Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
Tag 2 sur Star City Heroes Categorie_6Tag 2 sur Star City Heroes Categorie_8
Sauter vers: