Tag 2 sur Star City Heroes Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Tag 2 sur Star City Heroes Categorie_1Tag 2 sur Star City Heroes Categorie_3

385 résultats trouvés pour 2

AuteurMessage
Sujet : Ni Dieu Ni Monstre (ft Aria)
Aria Romanelli
Réponses : 25
Vues : 405

Rechercher dans : Kingston   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Ni Dieu Ni Monstre (ft Aria)    Hier à 19:12
Si ce groupe est jugé compétent par Axel, je n’ai rien à y redire. Je n’ai aucun problème à mêler des intervenants extérieurs à ce genre de mésaventures. Tant qu’au moment où ils arrivent, je suis sois déjà partie, soit sur le départ. Je ne joue en équipe qu’avec ceux que je connais. Les miens, donc. Rafael, occasionnellement et parce qu’il s’est avéré plutôt dégourdi, malgré son espèce.

« Je vois. S’ils peuvent s’occuper de ça, ce sera une bonne chose qu’ils viennent. »

Cette histoire ne me dit rien qui vaille. Il ne m’étonnerait qu’à demi qu’il s’agisse encore une fois d’une histoire d’intérêts divergents entre humains. Je ne vois pas de raisons qu’une espèce pareille vienne vivre ici. En milieu urbain, qui plus est. Enfin. Quelques instants plus tard, Axel trouve quelque chose de sensiblement plus intéressant que mes réflexions. Un passage dissimulé par une forme d’illusion qui n’est pas sans rappeler le glamour, sans en être tout à fait.

Je passe la première, avant de vérifier que je suis bien suivie. Je pose une question dont la réponse attire une moue amère sur mon visage. Ah, qu’il est désagréable d’avoir preuve après preuve de la bassesse que l’humanité s’auto-inflige. Il faut dire que leurs ennemis communs personnels ont d’ores et déjà été éliminés, à leur décharger. Par le Pacte ou par leur propre fureur.

« Hm. Comme vous dites. »

Si lumière il y a, l’occupant des lieux doit se trouver dans sa structure. Quelque part, cela me permettra de gagner du temps. Je n’ai rien d’une enquêtrice. Contrairement à Axel, semble-t-il. L’humain·e semble se débrouiller plus que correctement pour tirer des conclusions de ce qu’elle voit. Occupée à inspecter la pièce dans laquelle je me trouve, je ne réalise pas immédiatement que Axel a progressé, pour sa part. Oh, merveilleux, je soupire intérieurement en entendant une voix l’avertir de ne pas approcher plus. Je me rends jusqu’au bas de l’escalier, évalue le nombre de marches à franchir et la tranquille assurance dans la voix de notre interlocutrice.

« Redescendez. »

J’ai eu le ton doux, mais ferme quoi qu’il en soit. Je n’aime pas l’idée de lae laisser en première ligne de la sorte.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Axel a le temps de redescendre.
    Echec : Oupsie.

    Lancer de dés #2
    Réussite : la personne concernée, toute assurée soit elle, n’aura pas grand chose pour résister à Aria.
    Echec : Et bien en fait…


L'humain·e a le temps de redescendre quelques marches avant que quelqu'un ne fasse son apparition. Une femme, oui, mais dont on ne discerne pas les traits. Je fronce les sourcils en réalisant que ce n'est pas dû à un masque. Plus probablement un sort. Chaque fois que je crois voir un visage, mes yeux se détournent ou ma vision se trouble. Intéressant, j'imagine. Elle projette une sorte... De filin tandis que je me décale d'un pas, l'intercepte malgré la brûlure que cela inflige à mes mains, dans l'intention de la tirer au bas de son piédestal.

Malheureusement la sensation de douleur ne fait que remonter le long de mon bras. Lorsque j'ouvre les doigts, c'est pour que cette chose s'enroule autour de mon poignet. Je secoue légèrement la tête, confuse, finis par faire signe à Axel de reculer du passage un peu laborieusement. Quoi que ce soit, ce n'est probablement pas une excellente idée de laisser l'intéressé·e être touché·e. Cela me laisse la même sensation que le venin inoculé par les arachnides que j'ai connu dans mon monde, en moins agréable encore.
Sujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie
Noélie A. Inagawa
Réponses : 79
Vues : 1066

Rechercher dans : Les Docks   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie    Hier à 17:17
Ni Totsuka ni Zeta n’ont besoin d’un signe de ma part pour reprendre leur avancée devant la diversion de Callie. On rate difficilement une vague de cette ampleur en pleine rue, de toute façon. Je leur signale juste de ne me tuer personne. J’aimerais autant pouvoir identifier mes participants de façon individuelle, si possible. Evidemment, si ça se joue entre eux et leurs ennemis, ils ont toute latitude pour agir, mais mes Egides savent bien assez comment agir pour prendre les bonnes décisions au bon moment.

Les assaillants sont pour la plupart maîtrisés. A trois contre trois encore debout, de toute façon, c’est plutôt aisé de le faire. L’équipe que nous avons réunie nous-même est bien assez compétente pour reprendre le contrôle de la situation grâce à l’avantage conféré par Callie. Plutôt agréable à observer, notez bien.

    Lancer de dés #1
    Réussite : la situation est entièrement maîtrisée rapidement.
    Echec : la personne dans la voiture essaie de fuir.

    Lancer de dés #2
    Réussite : le Cavalier est bien dans le tas.
    Echec : Aloooors. Ça devient légèrement agaçant à force.


Il ne faut pas si longtemps pour que les trois combattants soient à terre et dûment immobilisés. Totsuka délaisse sa propre victime pour tirer celui qui reste dans la voiture d'un geste. Il est armé, mais Yami le déleste de son arme d'une balle parfaitement placé dans l'avant-bras de notre ennemi. J'adore voir mon groupe d'Egides fonctionner de façon aussi complémentaire. Et oui, j'ai le temps de penser à ça. Je me rapproche avec prudence, Shiru légèrement en avant, avant de lancer à voix haute :

« Siren ? Tout le monde va bien ? »

Ma voix est posée, sans inquiétude, sans rien que celui que Totsuka a fait mettre à genoux puisse utiliser comme arme contre moi. A nouveau. Je ne fais confiance à un ennemi que lorsqu'il est mort et enterré. Je croise les bras une fois face à lui, l'observant en silence.

« Embarque-le. Au point de chute, pas au QG. Je ne veux pas de lui dans mes installations. »

Une sous-fifre, passe encore. Le Cavalier lui-même, ou celui qui l'est probablement ? Très peu pour moi. Le logiciel de reconnaissance faciale d'Inori me donne une réponse à une question capitale : de qui s'agit-il, au juste ? Je hausse un sourcil un bref instant.

« Andreas Bronson. Vraiment ? Je n'aurais jamais cru que vous trempiez dans le vigilantisme. »

Le Cavalier ne dit pas un mot. Pas que ça me dérange. Je ne vois pas qui ça pourrait être d'autre. Il est à la tête d'une entreprise d'armement, qui ne produit pas nos prototypes mais peut y avoir accès. Sans compter ses moyens amplement suffisants pour justifier un tel déploiement de force. Reste à savoir pour quelle raison cet idiot a cru pouvoir s'attaquer à la César - ou à d'autres membres du Cartel, d'ailleurs - et quel est son motif, histoire de mettre bon ordre à d'éventuelles velléités de reprises du flambeau. Je rejoins Callie et lui décris la situation en quelques mots avant de lui proposer de retourner au restaurant où nous nous sommes réunies toute à l'heure sauf si elle préfère son club, éventuellement. J'attends sa décisions avant de donner un ordre définitif à mes Egides, tandis que Zeta fourre le dernier des trois hommes dans la voiture.
Sujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie
Noélie A. Inagawa
Réponses : 79
Vues : 1066

Rechercher dans : Les Docks   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie    Jeu 21 Jan 2021 - 22:47
Un léger sourire s’invite sur mes lèvres lorsqu’un 4x4 bouche toute retraite au véhicule que nous avons immobilisé. Enfin, une bonne nouvelle. Les Sirens ont un excellent sens du timing. Mes drones déclenchent leurs filtres, me permettant de repérer les quatre occupants de la voiture. Trois sont armés, le dernier est au volant. J’adorerais voir la tête qu’il fait, je songe avec un soupir.

« Ils vont tirer. »

J’ai parlé à voix haute, pour le bénéfice de mes Egides.

« Ils ont l’air aussi bien armés que les autres. »

Shiru me fait signe et je me glisse à l’extérieur de la voiture, utilisant l’abri de celle-ci autant que le bouclier de mon alliée pour me protéger. Je n’ai pas besoin d’être en première ligne, pas cette fois. Sans avoir besoin d’y être poussé, Totsuka envoie l’un de ses fumigènes dans l’allée. J’ai ce qu’il fait pour nous permettre de nous repérer et guider les tirs de Yami et Zeta.

    Lancer de dés #1
    Réussite : sur ce coup là, l’ennemi est moins bien équipé que l’équipe de Noélie. Ils sont aveuglés par les fumigènes, de ce côté.
    Echec : Ils ont des lunettes infra-rouges, ou autre chose, d’ailleurs, mais ça leur permet d’ajuster leurs tirs.

    Lancer de dés #2
    Réussite : Totsuka et Zeta arrivent à se rapprocher sans mal.
    Echec : Ils sont obligés de se mettre à couvert.

    Lancer de dés #3
    Réussite : Malgré tout, les Sirens et MindStorm parviennent à prendre l’ascendant petit à petit.
    Echec : Du renfort arrive.


Assez rapidement, ceci dit, je réalise que nos ennemis arrivent trop bien à ajuster leurs tirs. Il ne s'agit pas simplement d'une couverture, non. Ils savent où viser. Je finis donc par ordonner à Totsuka et Zeta de se mettre à couvert. Une balle mal placée, et je me retrouve avec une Egide en moins. Ce sont mes amis autant que mes alliés. Je ne compte pas les mettre en danger plus que nécessaire.

« Callie, tu crois que tu arriverais à faire diversion ? »

En attendant, je me déplace pour être assez proche de Yami pour qu'elle m'entende quand je lui donne ses instructions. Je la guide à l'aide des caméras de mes drones, auxquelles je peux lui donner accès. J'ai vraiment eu une excellente idée en l'y reliant. Quelques instants plus tard, nouveau coup de feu. Sauf que cette fois, ça fonctionne à la perfection. Nous voyons toutes les deux l'un des quatre corps, qui avait un peu trop dépassé la portière ouverte derrière laquelle il ou elle s'abritait, s'effondrer au sol.

« Il y en a un à terre. »

Il n'y a plus qu'à espérer que Callie fasse une diversion efficace, et nous n'aurons plus qu'à les cueillir. L'un d'eux est encore à l'intérieur de la voiture. Je suppose que c'est le fameux Cavalier.
Sujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono
Noélie A. Inagawa
Réponses : 47
Vues : 992

Rechercher dans : Les entreprises et laboratoires   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono    Jeu 21 Jan 2021 - 22:44
Dans le doute. Soit. Je trouve ça assez fascinant, parce que les trois quarts du temps, c’est mon interlocuteur qui est plus gêné que moi de me voir nue. Je vais finir par me vexer, je songe avec un petit rire intérieur, mais sans le dire à voix haute. Rafa serait capable de croire que je suis sérieuse et de s’excuser, ce qui n’est pas du tout le but initial de la chose.

Après ça, de retour sous ma forme vulpine, je n’ai pas vraiment le loisir de dire quoi que ce soit et je préfère ne pas envoyer de message juste pour discuter. Un peu de sérieux et de concentration ne feront pas de mal. Pas tant à cause de la situation - ça serait presque la routine, pour moi, à ce stade - que parce qu’il y a des choses que je dois me souvenir de ne pas faire. Du genre, téléporter mon costume sur moi, par exemple, ou me servir d’autres technologies.

Je me sens démunie, sans mon équipement et mes Egides. Je dois compter sur d’autres personnes pour me tenir en sécurité et c’est… J’aurais volontiers impliqué Shiru, qui est chef de mon équipe de sécurité en tant que chanteuse, mais je ne veux pas qu’on se demande pourquoi et comment je me permets de demander ça à une salariée. Ni attirer d’attention sur la dite salariée, d’ailleurs.

Je songe à tout ça en trottinant entre les allées. Je m’assois régulièrement le temps de parcourir les références, sagement installée. Quand je reçois le SMS de Rafa, qu’Inori affiche gentiment sur ma lentille, je suis presque revenue jusqu’à lui.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Nono a le temps de se cacher.
    Echec : Ah bah, non ?

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : Le gars aime bien les renards, apparemment. En tout cas, il a posé sa boîte sur un rayon tout proche pour s’approcher de Nono.
    Echec : il fait demi-tour. Presque en courant. Avec la boîte.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : Nono le rattrape.
    Echec : Bah non, toujours pas.


Vraiment, j'avais prévu d'aller me cacher. Mais je n'ai pas eu le temps de le faire que le type se retrouve derrière moi, avec sa boîte à la main. Je me retourne et on se fixe mutuellement pendant quelques petites secondes. Je le regarde, il me regarde, ça ferait presque cartoon, à ce stade. Puis il pose le carton sur la première étagère venue, tout, tout doucement.

« Bah alors, petit chat, susurre-t-il de cette voix que les gens prennent avec les bébés ou les animaux. Tu t'es perdu ? Qu'est ce que tu fais ici ? »

Oh. Je crois qu'il m'aime bien. Il s'approche de quelques pas et je recule, la queue basse, et la posture volontairement effrayée. Mon admirateur suit le mouvement, s'arrête en réalisant que j'ai reculé par frayeur et s'accroupit. En m'appelant. Moi, pendant ce temps, j'ai envoyé un message à Rafa en espérant qu'il transmette à Tessa. C'est l'occasion de récupérer la boîte.
Sujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour
Marisol Aguilar
Réponses : 23
Vues : 552

Rechercher dans : Hamelin   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour    Jeu 21 Jan 2021 - 12:20
Si Marisol avait fait mine de rien quand le talkie avait délivré son petit message, celui-ci ne tomba apparemment pas dans l’oreille d’un sourd. Au départ, elle crut que c’était son homme qui s’amusait avec une barre faite de métal, mais elle comprit vite que c’était son allié de circonstances qui s’y était mis. Très franchement, elle aurait adoré pouvoir se permettre de régler le problème d’une balle ou deux, parfois. Mais ce n’était pas l’une de ces occasions. D’où le fait qu’elle tentait de négocier une reddition pacifique avec son homme.

Cela n’eut franchement pas l’air de lui faire grand effet. Pas plus que la tentative d’intervention de Tesla. Ou du moins pas quelque chose qui arrange les affaires de Marisol. Même si l’espagnole restait sur le qui-vive, elle dut admettre être surprise lorsque son adversaire se libéra brutalement. Elle n’aurait probablement pas eu le temps de réagir si elle n’avait pas été… Tirée en arrière ?

Non, ce n’était pas cela. La sensation était éminemment désagréable, mais l’agent de l’UNISON était bien assez entraînée et expérimentée pour profiter de l’occasion plutôt que de s’en étonner. Utilisant l’élan de l’intrus, elle intercepta son poignet et le fit basculer au sol, accompagnant le mouvement sans la moindre hésitation.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Marisol a le temps de profiter de l’avantage conféré par Tesla.
    Echec : son adversaire se dégage avant qu’elle ne pousse plus avant.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Réussite : il ne peut pas plus s’en prendre à elle.
    Echec : visiblement, il est plus rapide que prévu également.

    Lancer de dés #3 (si réussite au #1)
    Réussite : sa contre-attaque fonctionne parfaitement.
    Echec : Raté. Encore.


    Lancer de dés #4
    Réussite : les autres agents s'en sortent de leur côté.
    Echec : l'intrus n°2 s'est échappé.


L'espagnole ne se reposait pas sur ses lauriers pour autant. Une fois son adversaire au sol, elle avait pivoté sur ses appuis, dans le but de l'y coincer d'un genou dans le dos. Elle aurait continué dans sa lancée pour l'étourdir, puisqu'il paraissait trop dangereux pour être laissé conscient pour le moment, s'il n'était pas parvenu à se dégager presque aussitôt. Non sans faire basculer Marisol au sol à son tour. Celle-ci pesta à mi-voix tout en remontant entre elle et son agresseur, histoire de l'empêcher de la plaquer entièrement.

Ceci étant, ce fut le lynx qui la tira de là en bondissant sur le dos de l'intrus. Même s'il ne pesait pas grand-chose, il était gelé. Et lorsqu'il commença à recouvrir l'équipement de sa proie de glace, celle-ci lâcha sa prise sur Marisol. Elle se dégagea rapidement, se redressa sur un genou, cherchant son arme du regard. Elle l'avait perdu dans le mouvement, mais la repéra rapidement. Une fois celle-ci en main, il ne lui fallut pas longtemps pour viser soigneusement - la jambe, elle ne comptait pas être létale - et faire feu, en espérant pouvoir le toucher.
Sujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour
Esprit du Hasard
Réponses : 23
Vues : 552

Rechercher dans : Hamelin   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour    Dim 17 Jan 2021 - 14:17
Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Echec
Sujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour
Renan Le Guerec
Réponses : 23
Vues : 552

Rechercher dans : Hamelin   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour    Dim 17 Jan 2021 - 14:17
Quelque chose disait à Renan que Marisol allait agir comme avec lui : en essayant de raisonner et de pousser l'autre type à se rendre. Parfois, il en venait à se demander comment elle pouvait travailler sur le terrain sans avoir davantage d'instinct de survie ! Oh, c'était probablement ses sentiments qui parlaient, chose inhabituelle pour lui d'ailleurs. La jeune femme savait se débrouiller seule, il en était convaincu, mais son penchant pour le contrôle avait tendance à le pousser à vouloir être plus... expéditif lorsqu'elle était en danger. Et c'était le cas. Tesla aurait apprécié qu'elle change de comportement et qu'elle descende ce type pour éviter qu'il ne le fasse avant elle, mais il savait qu'elle ne le ferait pas.

Pestant contre l'existence de ce détecteur de champs magnétiques, Renan surveilla l'affrontement de loin. S'il s'approchait, l'autre le verrait et ça semblerait forcément louche. Vu qu'il était peu probable que l'Espagnole le tue, il pourrait parler et dire que le Caporal Aguilar sympathisait avec un criminel. Autant dire qu'elle lui en voudrait et l'accuserait d'être responsable de tous ses maux, même si Renan n'y était pour rien.

Après que le talkie-walkie eut lâché son secret, le Français leva les yeux au ciel. Est-ce que les collègues à Marisol essayaient de lui compliquer la tâche en informant ses potentiels adversaires qu'elle serait seule durant un moment ? Heureusement qu'il ne lui voulait pas de mal ! Ce qui ne l'empêchait pas de pester intérieurement alors qu'il attendant de voir la réaction de l'autre type. Si la bestiole de la jeune femme ne pouvait pas l'approcher, c'était probablement parce qu'il avait d'autres atouts. Il fallait s'en méfier. Comme elle avait tenté de le neutraliser, Renan décida de le faire à sa place : il se concentra sur une barre métallique servant à maintenir un rideau, puis l'arracha aussi silencieusement que possible avant de la modeler et de s'en servir pour tenter d'entourer l'homme et de le saucissonner. Restait à voir s'il était aussi immunisé à ce genre de capacité !

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : l'homme n'est pas protégé.
    ÉCHEC : il l'est.

    Lancer de dés #2 :
    RÉUSSITE : l'homme ne peut rien faire.
    ÉCHEC : il peut s'enfuir.

    Lancer de dés #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : il s'enfuit simplement.
    ÉCHEC : Il attaque Marisol.


Visiblement, l'intrus n'était pas un débutant, ce qui n'étonnait pas spécialement Renan. On ne s'attaquait pas à l'UNISON sans avoir l'assurance de pouvoir s'en tirer ! Lorsqu'il sentit une résistance, le Français comprit que l'homme avait probablement un bouclier de défense autour de lui et qu'il était impossible de l'approcher. Était-ce simplement une protection contre les objets solides, ou contre tout ? Ils allaient avoir l'occasion de le découvrir sans aucun doute puisqu'au lieu de fuir, l'intrus décida de se jeter sur Marisol lorsqu'il parvint brusquement à se libérer. Renan ignorait comment fonctionnait la magie de la jeune femme, mais elle avait eu l'air sûre d'elle lorsqu'elle lui avait conseillé de se montrer coopératif ! Ce qui ne l'empêchait pas de bluffer me direz-vous.

« Ne gaspille pas ta salive grognasse. »

La voix était grave, le ton dédaigneux et même carrément hostile. Ce gars-là se ficherait pas mal de s'en prendre à la jeune femme, Renan en était convaincu. Il sentit la contrariété le submerger et même si la demoiselle allait pouvoir se débrouiller seule, il en était convaincu, le Breton décida d'y mettre son grain de sel. Alors que le poing du type s'approchait dangereusement de Marisol, Tesla utilisa son contrôle du fer contenu dans le sang pour tirer la jeune femme en arrière. Le choc dut être désagréable et elle allait probablement lui en vouloir, mais il s'en fichait pas mal. Cette petite pirouette étonna clairement l'adversaire de Marisol qui fut déstabilisé, ce qui laissa le temps à la jeune femme de riposter. Si elle était si douée que ça, elle ne se gênerait pas pour le leur prouver, non ?
Sujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie
Noélie A. Inagawa
Réponses : 79
Vues : 1066

Rechercher dans : Les Docks   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie    Dim 17 Jan 2021 - 12:29
Personnellement, y aller à l’avance me convient. Tant qu’on ne se fait pas repérer, ça nous donnera l’avantage de pouvoir examiner le terrain. Potentiellement mettre sur pied une stratégie correcte pour coincer le Cavalier, ce genre de choses. Ça, c’est la théorie, en tout cas. Problème étant qu’après avoir pris congé de Callie et ses troupes, et ressorti la voiture, l’itinéraire le plus rapide se retrouve coincé par un embouteillage conséquent. Je n’ai même pas vraiment le temps de prévenir la sirène, en prime. Notre voiture a évité le gros du problème, puisque je surveille toujours nos itinéraires grâce à Inori, mais ça ne règle le souci qu’à moitié. Déjà, la moitié de l’équipe est quand même coincée, mais surtout, ça force à un détour trop important pour être anodin. Lorsqu’on arrive finalement en vue du quartier où est supposée se dérouler la rencontre - un coup d’oeil rapide à l’heure affichée dans mon champ de vision m’apprend qu’elle est soit en cours, soit terminée s’ils étaient eux-même dans les temps.

Quelques instants plus tard, Callie nous fait parvenir la localisation d’une voiture suspecte. Je fais arrêter la voiture un instant, le temps de mettre mes drones en vol délicatement, histoire de pouvoir visualiser le véhicule.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Le Cavalier est à la bourre aussi, il arrive seulement sur les lieux.
    Echec : il s’en va.

    Lancer de dés #2
    Réussite : il est seul dans sa voiture.
    Echec : Nope.

    Lancer de dés #3
    Réussite : Une occasion de stopper la voiture se présente.
    Echec : Non.

    Lancer de dés #4
    Réussite : Noélie trouve rapidement les points faibles de la sécurité et peut leur ménager une voie d’entrée.
    Echec : La paranoïa, ce fléau.


Quelques minutes plus tard, je réalise qu'on a un léger problème. A savoir qu'avec le peu de retard que j'avais, le Cavalier a tout de même déjà fini de faire ce qu'il était venu faire ici, quoique ce soit. Je marmonne quelques mots peu polis avant de communiquer l'information avec Callie.

« Il faut qu'on arrête cette fichue voiture. »

J'ai lancé les mots à voix haute cette fois. Je guide Shiru pour qu'elle puisse se mettre sur sa trace, et commence à calculer les itinéraires qui nous permettraient de lui couper la route. Finalement, ma chance vient de ce bouchon, au final. Quand la voiture allait jusque là droit vers le centre de la ville, elle change de direction à proximité de l'engorgement. Sans doute pour remonter et prendre un autre itinéraire. Sauf qu'en alternative et dans ce sens, il n'y en a qu'un. Et je visualise très bien l'un des embranchements. Petite rue à sens unique, peu de passants... Heureusement que mon Egide est aussi une conductrice confirmée, parce qu'on arrive à prendre de vitesse notre cible, grâce à nos drones et à Inori.

Après ça, juste au moment où le Cavalier arrive, Shiru bloque l'issue de la rue, la voiture perpendiculaire à l'axe de celle-ci. La vitre arrière est baissée. Yami, avec sa précision habituelle, tire dans les pneus avant du véhicule pour l'immobiliser, tandis que Shiru, Totsuka et Zeta descendent, restant à couvert pour le moment.

Tout au long de notre petite entreprise, j'ai guidé Callie, pour qu'elle arrive avec ses alliées par l'autre côté de la rue. J'espère qu'elle arrivera à temps. Yami teste le pare-brise d'un tir précis avant de me signaler que les vitres sont renforcées.
Sujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour
Marisol Aguilar
Réponses : 23
Vues : 552

Rechercher dans : Hamelin   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour    Dim 17 Jan 2021 - 12:00
Tout en transmettant les informations nouvelles dont elle disposait, Marisol s’était mise en sécurité - sécurité relative, certes, mais c’était mieux que rien de son point de vue - au détour du couloir. Elle n’eut aucune réponse, ce qui l’inquiéta vaguement. Elle se demandait où était Tesla, sans douter toutefois de sa présence.

Neva, commença-t-elle en pensée.

Elle n’alla pas plus loin, ceci dit. Alors qu’elle s’apprêtait à demander au lynx de transformer le couloir en patinoire, histoire de lui gagner un peu de temps au passage, l’espagnole eut le très douteux plaisir de constater qu’il était un peu tard pour ça. Pendant qu’elle tergiversait, l’inconnu l’avait déjà rejointe, en posture d’attaque. Sauf que cette fois, le choc ne l’atteint jamais. Marisol ne s’arrêta pas sur la question et ne chercha pas à ralentir pour autant.

Habituée comme elle l’était à jongler entre les invocations, à défaut d’apprécier ça, la caporale avait déjà appelé le Roi de Bâton en renfort. Si sa zone de contrôle fonctionnait, ce serait plutôt un bon point pour eux. Si elle ne fonctionnait pas, ce serait au moins l’occasion de tester les défenses psychiques de son adversaire.

    Lancer de dés #1
    Réussite : La zone fonctionne. Au moins, l’ennemi est immobilisé.
    Echec : Et une résistance en plus, une.

    Lancer de dés #2
    Réussite : les renforts de Marisol arrivent.
    Echec : apparemment, leur voleur n’est pas venu seul, pour l’occasion, chic.

L'invocation du Roi vint juste au bon moment. L'homme s'élançait en avant, et Marisol n'avait pas envie de savoir pourquoi, quand la zone de contrôle de l'Arcane mineur apparut. Elle n'était matérialisée par rien de concret - et l'espagnole espérait que Tesla ne serait pas pris dedans, où qu'il soit, parce qu'elle ne savait pas trop s'il pouvait s'en dégager - mais l'intrus s'immobilisa brutalement. Ses yeux se tournèrent vers la caporale, qui s'était redressée légèrement, et une imprécation lui échappa.

Bon. Il ne pouvait pas bouger. Mais ça ne voulait pas forcément dire qu'il était entièrement impuissant, pour peu que certains de ses pouvoirs ne nécessitent aucun mouvement. Ceci étant, c'était un bon début. Marisol commençait même à se détendre quand son talkie walkie grésilla une seconde avant que la voix d'Oswald n'en sorte.

« Caporal, ils sont au moins deux. On ne peut pas vous rejoindre tout de suite. »

La trentenaire secoua légèrement la tête, agacée, mais ne se déconcentra pas.

« Reçu. »

Elle avait fait placer Alejandro derrière elle. Si c'était bien Tesla qui l'avait protégée, cela permettrait d'éviter que l'invocation ne soit détruite. Marisol s'approcha précautionneusement du bord de la zone et observa l'homme. Elle aurait dû en profiter pour le neutraliser, mais elle avait un mauvais pressentiment. Finalement, elle envoya donc Neva. Dans un cliquetis mélodieux de cristaux, le lynx de gel s'avança précautionneusement, mais alors qu'il n'était plus qu'à un mètre du prisonnier, il bondit en arrière. Le lynx réessaya d'approcher à plusieurs reprises, mais sans grand succès. Finalement, l'espagnole lança à voix haute, d'une voix ferme mais raisonnable, sans colère.

« Ecoutez, on peut jouer à ça un bon moment, j'ai tout mon temps, mais ce n'est pas comme si vous pouviez vous dégager de là. »

Et il n'avait pas besoin de savoir qu'en quinze minutes, le problème n'en serait plus un, puisque la zone au sol d'Alejandro ne durait pas éternellement.
Sujet : Tout est toujours possible en matière d'alliances
Adrian Pennington
Réponses : 39
Vues : 614

Rechercher dans : La Tour de la Paix   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Tout est toujours possible en matière d'alliances    Mer 13 Jan 2021 - 17:47
Comme Adrian ne connaissait que très peu de choses aux Grues, il la croyait sur parole lorsqu'elle disait que les boîtes ne s'ouvraient qu'avec des individus spécifiques. Ce serait assez logique en y réfléchissant, et très comparable aux systèmes terriens actuels qui scannaient les empreintes ou d'autres données génétiques pour accorder l'accès. Quant à l'hypothèse du Grue emprisonné, ils partageaient visiblement la même opinion. Il était peu probable que des gamins aussi aisément contrôlés par deux Légionnaires – dont un qui n'était plus vraiment familier des interventions de ce type – puissent garder prisonnier une pareille créature.

« Je les partage. »

Il hocha la tête pour lui-même, avant de balayer les environs du regard lorsque Star Knight reprit la parole pour parler de la disposition des lieux. Il n'allait probablement pas avoir de mal à maintenir son emprise, mais s'ils devaient en arriver à une bataille rangée en fouillant le reste du bâtiment, peut-être que la zone d'effet se réduirait. Ou peut-être pas. Ses pouvoirs s'étaient développés au fil des années et après plus de quatre-vingts ans dans ce rôle, il pourrait probablement gérer ça. Mais Adrian préférait ne pas le vérifier, il aimait être fiable et non improviser.

Comme sa collègue suggérait de laisser Nafasi chercher de son côté tandis qu'eux continueraient les interrogatoires, le mage en fut soulagé. Il n'avait vraiment aucune envie d'utiliser la magie pour adoucir l'agressivité de ces jeunes, mais il ne le montra pas, restant parfaitement neutre lorsqu'il répondit.

« Très bien, ça me semble être une bonne idée. » Il avait réussi à gommer le soulagement qu'il ressentait de ses mots.

Alors que la Légionnaire proposait de nouvelles solutions, Adrian esquissa un léger sourire comme elle semblait considérer que le plus gros du problème était sous contrôle. Puisse-t-elle avoir raison ! Il soupira légèrement, sachant parfaitement qu'une situation pouvait rapidement déraper, mais il s'abstint de le souligner. Star Knight n'était pas une débutante, elle savait probablement aussi bien que lui ce qui pouvait arriver.

« Je vais expliquer à Nafasi ce que nous attendons d'elle et nous ferons comme vous le suggérez. »

Adrian s'éloigna de quelques pas, s'approchant de la fée qui s'occupait avec tout ce qui tombait sous sa main. Lorsqu'elle leva ses yeux sombres vers son maître actuel, son expression se renfrogna, car elle avait d'ores et déjà compris qu'il allait lui demander quelque chose. Rapidement, Eldoth lui exposa les faits et lui demanda de dénicher autant d'objets magiques que possible, ce qu'elle daigna finalement accepter après lui avoir arraché la promesse de demander à Sallah – le fils d'Adrian – de lui cuisiner des pancakes débordant de graisse. Ses goûts culinaires ne se reflétaient pas dans sa ligne parfaite.

La fée s'envola bientôt, battant joyeusement des ailes en parvenant à éviter de se cogner contre le plafond plutôt haut. Adrian revint ensuite vers son binôme qui avait probablement eu le temps d'interroger son « prisonnier », mais au moment où il s'apprêtait à demander comment ça allait, son regard accrocha celui de l'une des jeunes femmes. Elle avait l'air soucieuse, pas forcément inquiète, mais plutôt hésitante. Voyant un éventuel filon se dessiner devant lui, Eldoth s'arrêta à sa hauteur et l'interrogea d'une voix calme :

« Est-ce que vous avez besoin d'aide ? »

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : elle parle.
    ÉCHEC : elle se tait.

    Lancer de dé #2 : (Si réussite au #1)
    RÉUSSITE : elle donne des informations.
    ÉCHEC : elle désigne simplement l'un des autres jeunes du regard.


La demoiselle sembla hésiter, puis détourna le regard afin de le poser sur un jeune situé un peu plus loin. Il contemplait ses pieds et semblait simplement s'ennuyer. Adrian regarda à nouveau la jeune femme qui haussa légèrement les sourcils avant de recommencer le même manège, semblant vouloir lui faire comprendre qu'il fallait s'intéresser de plus près à ce jeune. Il hocha simplement la tête en retour et elle sourit avant de retrouver son expression précédente, jetant un coup d’œil au plafond qui semblait tout à coup intéressant.

Tournant la tête vers Star Knight, Adrian vérifia si elle avait assisté à cette petite scène, puis se rapprocha finalement d'elle afin de se renseigner sur ses trouvailles.

« Est-ce que vous avez appris quelque chose ? »

Ils approchaient du but, lui aussi en était sûr, il ne restait plus qu'à fouiller un peu tout ce sac de nœuds pour comprendre ce qu'il cachait !
Sujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour
Esprit du Hasard
Réponses : 23
Vues : 552

Rechercher dans : Hamelin   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour    Mer 13 Jan 2021 - 17:18
Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Echec Tag 2 sur Star City Heroes Reussite
Sujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour
Renan Le Guerec
Réponses : 23
Vues : 552

Rechercher dans : Hamelin   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour    Mer 13 Jan 2021 - 17:18
Laissant Marisol partir devant, Renan prit soin de ne pas se dématérialiser. Il aurait préféré approcher son adversaire sous sa forme magnétique, mais nous désirait pas affoler les détecteurs ! Inutile d'attirer des ennuis à la jeune femme en alertant ses collègues sur une zone qu'elle venait juste de quitter, surtout que cela risquait d'attirer les autres agents de l'UNISON ici plutôt que chez l'autre intrus.

Quelques dizaines de secondes après que la jeune femme eut disparu, Renan se lança derrière elle. Brouillant les caméras par moments, il prit soin de dissimuler son avancée, allant même jusqu'à agir sur les systèmes de surveillance situés plus loin. Il n'était pas question d'attirer l'attention en dessinant un chemin à l'aide des caméras désactivées ! Lorsqu'il arriva à proximité de la zone où se trouvait l'agent, le Français s'interrompit et entendit des bruits suspects. Ou plutôt un échange à sens unique lorsqu'elle s'adressa à l'intrus qui ne réagit sans doute pas comme elle l'espérait. Était-ce étonnant ? Non. Il aurait agi de la même manière ! Est-ce que quelqu'un avait déjà obtempéré à cette demande ? Il en doutait franchement, mais si ça lui permettait de se sentir bien, ma foi....

Comme Marisol avait appelé des renforts, il était fort probable qu'ils arrivent rapidement, Renan attendit donc de voir comment les choses allaient évoluer. Peu désireux de se démasquer si jamais la situation ne l'exigeait pas, le Français jeta un coup d’œil au coin du mur afin d'essayer de voir si la jeune femme s'en sortait, ou si ses collègues arrivaient. Le contraire ne l'aurait pas spécialement étonné, mais comme la brune l'avait souligné, elle n'avait pas besoin de lui pour s'en sortir puisqu'elle n'était pas une débutante ! Ce qui ne l'empêchait pas de superviser tout ce beau bordel d'un œil attentif. Après tout, si elle mourait, il en subirait les conséquences, non ? C'était donc purement intéressé....

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : les collègues arrivent.
    ÉCHEC : personne ne vient.

    Lancer de dés #2 :
    RÉUSSITE : l'autre homme fugue.
    ÉCHEC : il attaque Marisol.

    Lancer de dés #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : Marisol peut bloquer / Renan peut bloquer.
    ÉCHEC : Marisol ne peut pas bloquer / Renan ne peut pas bloquer.


Évidemment, les collègues de Marisol n'arrivaient pas ! Renan réprima un soupir avant de se redresser en voyant l'autre individu se mettre en position d'attaque. La jeune femme était capable de beaucoup de choses, mais parviendrait-elle à bloquer l'assaut ? Comme le Breton ne connaissait rien des capacités de son adversaire, il décida d'intervenir. Bon, peut-être qu'ils allaient trouver ça louche que la jeune femme soit tout à coup protégée par quelque chose qu'elle ne pouvait pas contrôler, mais c'était un risque à prendre, non ? Marisol n'avait vraiment pas besoin d'une cicatrice supplémentaire, il était quasiment convaincu qu'elle en avait bien assez comme ça.

Générant un bouclier devant la jeune femme, Renan sentit aussitôt que quelque chose le percuta. Il ne pouvait pas voir de quoi il s'agissait là où il se trouvait, mais c'était suffisamment parlant pour qu'il comprenne que ce type n'était pas là pour plaisanter ! À tout hasard, et comme les collègues de Marisol semblaient prendre le café en cours de route, le Français se dématérialisa brièvement, juste assez longtemps pour alerter les détecteurs disposés dans le couloir. Avec un peu de chance, ça pousserait les autres agents à presser le pas ?
Sujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono
Noélie A. Inagawa
Réponses : 47
Vues : 992

Rechercher dans : Les entreprises et laboratoires   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono    Mar 12 Jan 2021 - 22:49
J’espère que Tessa réussira à rentrer sans danger. Ça m’agace de ne pas avoir un accès suffisant pour garantir une sécurité relative à tout le monde. Disons que je pourrais peut-être arriver à quelque chose avec du temps, mais on n’en a pas forcément, en toute honnêteté. Sans compter le fait que je suis beaucoup plus frileuse à l’idée de jouer les voleuses sous ce visage qu’avec mon masque sur la figure. Même si j’ai toujours le dispositif qui empêche les caméras et autres appareils photos d’avoir mon image nette autour du cou. Je l’ai activé au cas où au début de cette super expédition.

« Tu sais que tu n’es pas obligé de te retourner chaque fois que je me retrouve nue, je demande au passage à Rafa, en réalisant qu’il me tournait le dos tout au long de mon entreprise. Je m’en moque un peu. »

Bon, peut-être que lui, non, mais voilà. Qu’il ne s’embête pas pour rien, si jamais. Je redeviens un renard tout à fait charmant en remettant mon anneau. Après ça, je me laisse de nouveau trimballée à travers les murs. Au moins jusqu’à ce qu’on arrive devant l’entrepôt. Dans le mur de l’entrepôt. Enfin, ça. Un des endroits où il y a du stock, quoi. C’est un peu difficile de lire avec mes yeux de renard, mais les codes n’ont pas l’air très proches du type de référence qu’on recherche.

Je ne sais pas. Je n’ai rien trouvé avec la bonne référence dans les registres. Et ça n’a pas l’air d’y ressembler ? A part se séparer pour vérifier, je ne sais pas trop ? Normalement, les alarmes ne s’activent pas en journée, vu qu’il y a pas mal de passage.


Je me demande où est Tessa. J’espère vraiment qu’elle a pu rentrer sans souci.

Tu pourras vérifier où est Tessa, ou la contacter, ou un truc du genre ?

J’attends sagement que Rafa comprenne qu’il a un message. Enfin, deux. Comme je ne peux pas spécialement parler sous cette forme - pas les bonnes cordes vocales, et oui, j’ai longtemps essayé, mais j’ai fini par admettre que c’était un échec critique, cette histoire - je passe par mon I.A., qui fait un SMS pour le portable du mage, à chaque fois. Une fois que c’est chose faite, je saute de là.

    Lancer de dés
    Réussite : Nono finit par trouver la caisse au fin fond de l’entrepôt.
    Echec : Nope.

    Lancer de dés #2
    Réussite : toujours personne.
    Echec : ah, de la compagnie à prévoir. Chic.


Dès que je lâche Rafa, je me retrouve dans l’entrepôt, un peu déboussolée. Une petite pause. Je me secoue le poil, puis je repars en trottinant, le nez levé vers les caisses.

Je pars m'occuper du fond. On aura qu'à se retrouver à peu près au milieu. Sauf si tu bidouilles un truc magique entre temps. Tessa pourrait faire une vérification super-rapide, d'ailleurs ?

Les grandes questions du jour. Je m'occupe donc des étagères et rangements les plus éloignés. Ce n'est pas facile du tout de lire en étant un renard - disons que j'extrapole un peu, parfois - mais je ne tombe sur rien qui ressemble à notre référence. Plutôt pénible.
Sujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie
Noélie A. Inagawa
Réponses : 79
Vues : 1066

Rechercher dans : Les Docks   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie    Mar 12 Jan 2021 - 22:40
J’avoue que j’ai pris des pincettes pour présenter la chose à Callie. Principalement parce que je connais mes propres limites mais pas vraiment les siennes. Si elle n’avait pas été d’accord, j’aurais trouvé une autre solution. Ou je me serais occupée de ça toute seule. Je note sa résolution une seconde avant qu’elle l’exprime à voix haute. Un sourire attristé effleure mes lèvres, sous mon masque. Que j’en sois capable, ça ne veut pas dire que j’apprécie. J’acquiesce d’un signe de tête et pivote sur mes appuis, les bras croisés, observant la sirène alors qu’elle s’approche de la vigilante.

Celle-ci fait beaucoup moins la maligne lorsqu’elle commence à expérimenter une noyade simulée. Je ne bouge pas, ne vacille pas, pas plus que Shiru ou Totsuka, qui sont positionnés de part et d’autre de la porte. Si je le lui avais demandé, le second aurait probablement fait le travail lui-même. Ça lui est déjà arrivé. Pourtant, je sais que la leader de mes Egides désapprouve. Mais comme moi, elle sait que parfois, on doit s’abaisser à des choses qu’on n’aurait aimé ne jamais même considérer. Sinon, on ne survit pas, dans le milieu. Ou en tout cas, pas avec un groupe aussi petit que le nôtre. Et pas à notre échelle.

Bref. Ça fait longtemps que je ne me lance plus dans ce genre de débat éthique. A quoi bon ? Au moins, la vigilante a le bon goût de capituler rapidement. Je m’approche tandis que Totsuka fait de même et la redresse sur une chaise. J’en tire une et m’y installe tranquillement.

« Pourquoi tu as rejoint le Cavalier, au juste ? Est-ce que tu sais qui il est ? Ou elle est, d’ailleurs ? Où le trouver ? »

    Lancer de dés #1
    Réussite : la vigilante est plutôt bien placée et a toutes les informations que Noélie réclame.
    Echec : seulement une partie.

    Lancer de dés #2
    Réussite : elle sait où trouver le Cavalier.
    Echec : elle sait de qui il s’agit, où il a été vu la dernière fois, mais pas comment le retrouver.

    Lancer de dés #3
    Réussite : Nono trouve les infos manquantes.
    Echec : meh.


Je l'observe sans la moindre pitié quand elle fait mine, un très, très court instant, de s'enfermer dans le silence de nouveau, comme si elle s'était ravisée. Heureusement, ça ne dure pas. Avant peu, elle se montre aussi bavarde qu'on aurait pu le souhaiter. Surtout vu ce qu'elle nous apprend :

« C'est lui qui m'ait tombée dessus. Il voulait plomber un peu les affaires de l'autre connasse de César, foutre la merde dans les affaires de plusieurs criminels du Cartel, même, et moi, ça me convenait parfaitement. Il a pas eu à demander deux fois. Mais ça veut pas dire que je suis dans ces petits papiers, merde. Je sais juste... On sait jamais où on doit le rencontrer à l'avance, il est parano comme pas permis. J'aurais pas dû le savoir vu qu'on est pas dans le même groupe, mais un des... Y'a un gars que je connais bien qui a reçu un message pour retrouver le Cavalier ce soir vers 21h, sur les Promenades. »

Je jette un coup d'oeil à l'heure. On peut y être plutôt tranquillement. On aura peut-être même un peu de temps à tuer. Encore faut-il trouver où sur les Promenades. L'autre continue de parler, mais des informations sans grande importance. Je soupire légèrement. Je vais la faire garder quelques temps, mais à un moment ou un autre, il faudra que je m'occupe d'elle.

« On tente le coup ? C'est la meilleure piste qu'on est, de toute façon. »

Je me suis tournée vers Callie, de nouveau.
Sujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour
Marisol Aguilar
Réponses : 23
Vues : 552

Rechercher dans : Hamelin   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : La où règne une forte rivalité, il est difficile de palper le vrai amour    Mar 12 Jan 2021 - 22:21
L’espagnole s’était détendue sensiblement lorsque Tesla avait décidé d’accepter sa dernière offre en date. Bien entendu, elle resterait sur ses gardes. Elle le connaissait suffisamment, à présent, pour savoir qu’il essaierait de repartir avec ce qu’il était venu chercher quoi qu’il en soit. Il fallait juste qu’elle trouve une façon de préserver la salle et de protéger ses collègues tout à la fois. Ce ne serait pas si aisé que cela, mais c’était faisable. Sans doute.

« J’imagine bien », railla-t-elle.

Comme si elle était en train de faire ça pour lui rendre service. Enfin, parvenir à un compromis n’empêcherait pas Marisol de se méfier, raison pour laquelle elle invita le criminel à passer devant. Non sans lever les yeux au ciel face à la réponse de celui-ci.

« Mais bien entendu. »

Sitôt qu’elle eut de nouveau verrouillé la salle comme il se devait, ses invocations sur les talons, elle reporta son attention sur Tesla. Après avoir réfléchi un bref instant à sa proposition, elle acquiesça d’un signe de tête.

« Très bien, convint-elle, même si sa confiance en lui était modérée, avant de rallumer son communicateur et de continuer d’une voix ferme. J’ai scellé la réserve de nouveau. Je n’ai trouvé personne, mais garde un oeil dessus, ok ? Je rejoins Oswald.
Bien reçu. »

Marisol retint un soupir plein de lassitude et envoya le lynx en éclaireur, Teo sur les talons. D’une pensée, elle avait renvoyé la Lune au bercail. Utiliser son pouvoir face à Tesla était une chose, mais elle la savait trop imprévisible pour le reste. Le Soleil, lui, était carré et ne testait pas ses limites en permanence.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Marisol a le temps de rejoindre Oswald.
    Echec : Elle tombe sur le nouvel intrus.

    Lancer de dés #2
    Réussite : il ne devrait pas être si difficile que ça à maîtriser.
    Echec : Ah bah si.


L'espagnole avait beau avoir l'esprit alourdi par ses menus traumatismes, elle les mettait soigneusement de côté une fois en mission. Elle remarqua donc tout de suite qu'un truc clochait sévèrement. Pas de bruits suspects ou d'anomalies, plutôt l'inverse. Elle n'entendait rien. Même pas les sons cristallins qui accompagnaient discrètement la démarche du lynx de gel. Marisol interpella la créature, sans réponse, toutefois. Puis elle franchit un énième coude et comprit pourquoi.

Le son lui était revenu, et son animal était occupé à se lancer à l'assaut d'un homme masqué, vêtu intégralement de noir. Armé jusqu'aux dents. L'espagnole identifia plusieurs systèmes para-militaires, dont un, totalement illégal au demeurant, qui pouvait expliquer qu'elle n'ait rien entendu immédiatement. La trentenaire, qui avait son arme de service à la main, prit la parole d'une voix forte :

« Les mains bien en évidence et à genoux. Vous êtes en état d'arrestation. »

Parfois, les formules consacrées lui cassaient franchement les pieds. Généralement, ça donnait juste ce qu'il fallait de temps pour riposter. Par exemple en envoyant une onde de choc qui la fit valser au fond du couloir plutôt lourdement, lynx de gel compris, malgré le bouclier relevé de Teo. Marisol se releva aussitôt pour se mettre à couvert.

« Intrus localisé, couloir à l'angle du box de stockage 33B. Armé, agressif, doté de pouvoirs d'origine à définir. Oswald, en renfort. »

Spoiler:
 
Sujet : Alaska, nous voilà !
Esprit du Hasard
Réponses : 63
Vues : 746

Rechercher dans : Le reste du monde   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Alaska, nous voilà !    Lun 11 Jan 2021 - 20:23
Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'D100' : 41

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Reussite
Sujet : Alaska, nous voilà !
Renan Le Guerec
Réponses : 63
Vues : 746

Rechercher dans : Le reste du monde   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Alaska, nous voilà !    Lun 11 Jan 2021 - 20:23
S'il y avait bien une chose qui qualifiait Renan, c'était son côté paranoïaque. Lui aussi trouvait leur avancée plutôt suspecte. Le bunker était très bien sécurisé, qu'ils aient réussi à progresser aussi facilement pouvait donc signifier qu'on ne s'attendait pas à ce qu'ils parviennent à sortir. Pourquoi ? Comment ? Ils y réfléchiraient plus tard ! En attendant d'en être à ce stade, Renan avait décidé de se concentrer sur leur tâche. Une fois qu'ils auraient ce qu'ils étaient venus chercher, ils allaient pouvoir se pencher sur la question du retour à Star City.

Comme l'agent Carter et son binôme fouillaient de leur côté, Renan s'intéressa aux cellules qui semblaient désertes. Avaient-elles abrité les individus croisés un peu plus tôt ? Honnêtement, le Français ne tenait pas à le vérifier. Il espérait qu'ils allaient pouvoir quitter ce tombeau sans difficulté, mais ses espérances étaient rarement satisfaites, malheureusement. Il soupira pour lui-même avant de se diriger vers Tessa lorsque cette dernière l'informa de sa découverte. Renan n'était pas spécialement doué en informatique, mais il savait tout de même se débrouiller avec un ordinateur. Il contempla tout d'abord le message affiché sur l'écran, cherchant à déceler quelque chose d'anormal, puis secoua légèrement la tête.

« Ce n'est pas très logique. Il suffit de taper sur une touche pour valider la suppression, si ça n'a pas été fait, c'est probablement pour nous tendre un piège. » Son regard se promena sur le reste de la pièce. « Essayez de voir si vous repérez une autre sortie. Peut-être que quelqu'un s'est enfui en nous entendant arriver. »

Toutefois, le ton n'était pas convaincu. Il retira momentanément son gant, le temps de vérifier sur le siège situé devant l'écran était encore chaud. Si quelqu'un l'avait utilisé, cela devrait être le cas, mais pourtant l'assise était parfaitement fraîche, ce qui plaidait en faveur du piège. Sans toucher au clavier, le trentenaire reprit la parole à l'attention de la jeune femme à ses côtés.

« Vous avez raison, c'est particulièrement étrange que nous soyons arrivés ici aussi facilement. Peut-être qu'il s'agit d'un piège et peut-être que ces cellules n'attendent que de nouveau cobayes. On va éviter de toucher à l'ordinateur pour le moment, je ne voudrais pas voir disparaître nos preuves sous notre nez. » Il se redressa et balaya une nouvelle fois la pièce du regard. « Essayez de trouver quelque chose qui pourrait nous renseigner sur l'utilité de ces cellules. »

Il voulait savoir si on les avait menés ici pour qu'ils servent à la future fournée de créatures bizarres ou si c'était juste pour les coincer. La sortie allait probablement être compliquée, mais pas impossible. En tous les cas, Renan comptait bien traîner tous ses agents jusqu'à la sortie, quitte à devoir les dématérialiser un à un jusqu'à ce qu'ils soient tous à l'extérieur !

Le trentenaire commença à fouiller de son côté, essayant de dénicher quelque chose qui pourrait les informer sur ce qu'ils allaient devoir faire. Était-ce un piège ? Pouvaient-ils annuler la suppression des documents sans tout détruire ? Tant de questions ! L'Officier comptait bien y répondre avant de tenter quoi que ce soit.

    Lancer de dé #1
    Résultat de 1 à 5 : ils trouvent des informations sur tout ce qu'ils cherchent et c'est à leur avantage.
    Résultat de 6 à 40 : ils trouvent seulement des informations sur les documents à supprimer et c'est à leur avantage.
    Résultat de 41 à 60 : ils trouvent juste des informations sur les cellules.
    Résultat de 61 à 95 : ils ne trouvent rien.
    Résultat de 96 à 100 : ils ne trouvent rien et déclenchent la suppression des documents.

    Lancer de dé #2 (Si entre 41 et 100 au #1)
    RÉUSSITE : ce n'est pas un piège.
    ÉCHEC : c'est un piège.


En fouillant bien, Renan parvint à dénicher des dossiers faisant état des cellules. Apparemment, elles servaient bien à accueillir des cobayes et évidemment, ces derniers n'étaient pas toujours consentants ! Cette nouvelle n'étonna pas spécialement l'Officier qui était plus ou moins habitué à ce genre de procédé. Leurs alliées du Cartel Rouge faisaient souvent ce genre de choses et il ne s'en offusquait pas. Chacun sa méthode après tout !

Pour ce qui était des dossiers en attente de suppression, il ne trouva rien, mais ce qu'ils voyaient ne laissait pas penser à un quelconque piège. Peut-être qu'il s'agissait réellement d'un simple oubli ? Certes, le responsable risquait de finir écharpé, mais ce n'était pas leur problème ! Le trentenaire se tourna vers le reste de l'équipe pour informer ses collègues de ses découvertes.

« Apparemment, ces cellules sont bien destinées à accueillir les cobayes pour la transformation. En ce que nous avons rencontré avant. Le reste des informations doit sans doute être dans l'ordinateur. Est-ce que vous avez pu vérifier si ce n'est pas un piège ? Je crois que j'apprécierais moyennement que nous détruisions les données en voulant annuler leur suppression... »

D'un autre côté, qui apprécierait ça ? À moins d'être masochiste, on ne traversait pas plusieurs pays afin de s'enfoncer dans un bunker dangereux pour finir sur un échec !
Sujet : Sortie lacustre - Rafa & les veilleuses
Nerys Fitzgerald
Réponses : 31
Vues : 503

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Sortie lacustre - Rafa & les veilleuses    Dim 3 Jan 2021 - 20:39
Révoquer la bestiole, c’est pas trop dans mes cordes. Moi, je suis juste compétente en visée de bestiole avec mon arc. Quelle plaie. Alwin a filé le drap à Natalia et est aplati à côté, à l’affût d’une opportunité, comme mon cher lynx. Du coup, je me retrouve associée à Susan. Je regrette certaines de mes munitions les plus costauds, mais les flèches lumineuses sont efficaces.

La question de la mutante me fait lever la tête. Je m’écarte d’un bond pour éviter un tentacule - la vache, ce truc est plus rapide qu’il devrait, c’est carrément injuste - décoche un trait et fronce les sourcils. Ok. Susan a pas tort. Du tout. J’ai pas l’impression que toucher les tentacules serve à quelque chose.

« J’en sais foutrement rien mais ça a l’air… Genre infini. »

Je recule, vise soigneusement vers sa tête et patiente sagement. De temps en temps, son oeil remonte à la surface. Peut-être que si je touche là, ça le fera suffisamment chier pour qu’on prenne un avantage ? Je laisse Aleksia et Susan gérer, en essayant de garder mon calme. Inspirer, expirer. J’ai accompagné Scatach dans ses chasses, parfois. C’est le genre à passer des heures à attendre. Je peux attendre. Encore un peu. Le machin se redresse. Son oeil dépasse. J’ajuste ma visée et ouvre les doigts en retenant mon souffle.

    Lancer de dés #1
    Réussite : En plein dedans.
    Echec : le kraken s’est protégé.

    Lancer de dés #2 (si réussite au #1)
    Réussite : Bestiole aime pas du tout, ça donne un petit répit.
    Echec : il n’aime pas mais de là à dire qu’il est handicapé, bon.

    Lancer de dés #3 (si échec au #1)
    Réussite : ça va, il est contenu et tout le monde a le temps de faire ce qu’il faut.
    Echec : ah bah maintenant il est fâché. Oupsie.


Franchement, le tir est niquel. Je répète rapidement à deux reprises, jusqu'à ce que le machin disparaisse sous l'eau et le kraken ralentit momentanément. Je grimace. J'ai eu l'impression que s'il était pas complètement crevé, il était au moins percé. Le temps que le truc se vide, ceci dit, on a le temps. Dans ma tête, j'ai l'impression que la bestiole vient de crier. De douleur, mais aussi dans le genre "je vais tous vous bouffer". Agressif, quoi. Ça me fait le même effet que si quelqu'un avait fait racler ses ongles contre un tableau noir. Horrible.

« ... Il s'est calmé ? »

Je demande d'une toute petite voix. Une seconde. Deux. Trois. Le silence retombe, j'aperçois un tentacule sous l'eau. Quatre, cinq, six. La surface du lac est crevé par un de ses appendices immondes, là. Je réalise trop tard que le machin s'est rapproché de nous. Flûte. Flûte, c'est vraiment le dernier truc que je pense avant de me prendre une gifle made in calamar de l'obscur en plein dans le torse et de valser en arrière. J'atterris brutalement, les doigts toujours serrés sur mon arc, le souffle complètement coupé et les côtes en feu. Vache. J'ai l'impression qu'il vient d'essayer de m'enfoncer la cage thoracique. Je roule sur moi-même, essaie toujours désespérément d'inspirer, jusqu'à finalement faire passer une grande goulée d'air là dedans. J'ai l'impression qu'on me poignarde au passage, les larmes aux yeux. Je déteste me péter une côte, vraiment.

« Merde. »

Nerys ?

Scatach.

Quoi ?
Oh. J'aurais cru que t'étais morte, cette fois. Le poisson a tapé fort. Ça fait mal.

Sans rire, j'avais pas remarqué. Je me redresse maladroitement. Le truc a plus trop d'oeil viable, ok. Point positif. Le point négatif ? Bah visiblement ça l'empêche pas de viser.
Sujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono
Noélie A. Inagawa
Réponses : 47
Vues : 992

Rechercher dans : Les entreprises et laboratoires   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono    Dim 3 Jan 2021 - 14:49
J’acquiesce d’un léger signe de tête. Je suis assez d’accord avec Tessa, mais même si on peut seulement prouver que la boîte a été mise là par un complice, c’est un début. Pour une enquête éventuelle, et pour nous. Si on peut trouver des preuves ici, on pourra en trouver ailleurs. Ça veut dire qu’ils sont faillibles.

« Autant essayer. »

Je renchéris à la suite de sa conclusion. On n’a pas autre chose à se mettre sous la dent, pour l’instant, autant en profiter. Je me change rapidement en renard, après avoir confié mes affaires à Rafa. La réaction de Tessa lui vaut un jappement assorti à ma queue battante. C’est mignon. Je lui aurais bien dit que si elle veut, elle pouvait toujours caresser le renard que je suis devenue, tant que ça reste léger et pas trop long, mais bon, restons professionnelles. J’essaie de ne pas déranger l’espagnol quand il me soulève, et teste mon équilibre quand je suis positionnée sur ses épaules.

Au moins, sous cette forme, je suis un peu plus adroite que sous l’autre. J’adore être un renard. Je me sens libre, débarrassée d’un certain nombre de préoccupations, et tellement agile. Je n’avais pas imaginé à quel point ces petites bestioles étaient douées avant d’en devenir une.

Tout se passe comme prévu, cette fois. Youpi. Rafa traverse le premier mur, et nous fait continuer notre chemin jusqu’à ce que je saute d’un bond sur le sol en arrivant dans la salle des serveurs. Je reprends forme humaine dans l’angle mort de la seule caméra de la salle. Demande mon t-shirt à Rafa, et le jette sur l’objectif, avant de verrouiller la porte.

« Le temps qu’ils réalisent que la caméra a un souci, on a cinq petites minutes. Je peux avoir ma tablette ? »

Non, je ne me suis pas rhabillée, vu que je reprendrais sans doute ma forme de renard juste après. Un des serveurs est directement relié à un écran. De là, neutraliser les caméras est assez facile. Maintenant, le reste.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Nono a le code pour Tessa.
    Echec : Nope.

    Lancer de dés #2
    Réussite : elle peut contrôler les systèmes de sécurité et leur dégager la voie jusqu’au bon entrepôt.
    Echec: A part les caméras, c’est un peu compliqué.


Je travaille pendant une bonne minute avant de froncer les sourcils. Pour une entreprise qui a l'air relativement... Classique, le système de sécurité reste bien fichu.

« Je n'ai pas le code et on a un problème. Je pourrais prendre la main sur le système de sécurité, je dis en décrochant le vêtement de la caméra, maintenant que j'ai réglé ce problème, mais il faudrait que je reste ici tout du long. »

Je continue de tenter d'introduire un programme fiable là-dedans, mais même avec le relais d'Inori, je n'aurais pas accès aux portes et aux alarmes. Bon, ce n'est pas dramatique, en pleine journée, la plupart sont coupées mais bon.

« Il faudra qu'on utilise tes pouvoirs seulement pour passer les portes et les obstacles. Et je n'ai pas le code pour Tessa. Il va falloir qu'elle utilise ton dispositif. »

Je secoue légèrement la tête, demande à Rafa s'il peut transmettre à la jeune femme. Je rends la tablette à l'espagnol et de reprendre ma forme de renard. Je lui envoie juste un petit sms pour lui signaler que je peux toujours communiquer via Inori, et que je préfère rester animale pour être plus discrète et moins encombrante, accessoirement.
Sujet : Sortie lacustre - Rafa & les veilleuses
Natalia Greene
Réponses : 31
Vues : 503

Rechercher dans : Environs de Star City   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Sortie lacustre - Rafa & les veilleuses    Sam 2 Jan 2021 - 17:49
Natalia saisit la lance que l’homme lui tendait sans vraiment y réfléchir ; D’ordinaire, elle n’appréciait guère les armes qui pouvaient se montrer létales et, contrairement à son bâton de combat, celle-ci disposait d’un bout des plus pointus... Mais avait-elle vraiment le choix ? Convaincue qu’elle passerait une journée paisible, la druidesse ne s’était pas embarrassée de prendre son équipement avec elle, à l’exception du bouclier de Dayazell qui ne quittait jamais vraiment son poignet. Et elle le regrettait amèrement. Contrairement à ses autres comparses, la jeune femme n’était pas tout à fait dotée de capacités lui permettant d’affronter ce genre de menaces. En fait, c’était tout juste si elle pouvait aider ses compagnons en les protégeant. Mais elle ferait de son mieux pour être utile.

Tout s’accéléra très vite ; Un tentacule frappa l’homme de plein fouet, l’envoyant valser à plusieurs mètres de là avant de le saisir par la taille et de le secouer dans tous les sens. Natalia, qui s’était abritée derrière le tronc d’un arbre, étouffa un cri d’horreur. Si elle voulut courir vers lui pour essayer de lui prêter assistance, le tentacule qui vient s’abattre près d’elle en traçant un sillon profond dans le sable l’en dissuada complètement. Par chance, Ele’Thir n’avait guère besoin d’elle pour combattre et le gigantesque tréant repoussait les assauts tentaculaires avec assez d’efficacité pour soutenir efficacement ses alliés. Ce fut lui qui protégea le mage espagnol lorsque Susan fit exploser le tentacule qui le retenait, en empêchant notamment d’autres appendices de se saisir de lui.

Les explosions de Susan leur offrirent également un répit bienvenu ; Elles permirent à Natalia de sortir de son abri sans craindre d’être prise d’assaut et de se relancer au cœur du combat. Tout du moins à sa manière. Visiblement, il lui était échu de trouver un moyen de renvoyer le kraken d’où il venait, même si les invocations n’étaient guère sa spécialité et qu’elle s’y connaissait encore moins en magie ophidienne. Son dernier affrontement contre le Peuple Serpent remontait à son excursion en Arcadie avec Adrian et ils n’avaient pas été exactement opposés au même type d’adversaire. Par ailleurs, la machine de guerre ophidienne leur avait donné du fil à retordre et il y avait fort à parier qu’elle ne serait parvenue à rien dans la présence du mage à ses côtés.

La druidesse ramassa néanmoins le drap qu’Alwin lui avait ramené et elle gratifia le border d’un remerciement, l’enjoignant à s’abriter en attendant que les choses finissent par se calmer. Après quoi elle étendit le drap au sol et observa attentivement le cercle d’invocation, puisant dans ses connaissances pour essayer de comprendre quelque chose. N’importe quoi.

Lancer de dé #1
Réussite : Elle reconnaît certains symboles
Echec : Rien du tout

Lancer de dé #2
Réussite : La forêt lui communique certaines informations
Echec : Elle se tait

Lancer de dé #3
Réussite : Pour le moment, le kraken lui fiche la paix
Echec : Il aime pas trop qu'on fouille dans ses affaires


Son regard s’arrêta sur un autre glyphe, plus grand et plus élaboré. Il ornait le cercle comme une pièce centrale, sur laquelle était construite le reste du sortilège. Quelque chose lui disait que ce n’était pas simplement une métaphore et elle avisa rapidement qu’un emplacement vide avait été laissé au centre de la rune. Mais était-ce vraiment possible que l’hôte ait été si petit ? Vu ce que c’était devenu, ça lui semblait tout simplement invraisemblable. Elle fronça les sourcils, continua son analyse, essayant de décortiquer les détails du cercle. Après de longues minutes, la druidesse eut l’impression de toucher au but. Ou tout du moins d’avoir un début de piste pour le bannir.

Sauf que le kraken n’était pas de cet avis. Un tentacule s’abattit près d’elle, puis un second.

Elle esquiva le troisième sans trop de difficulté, mais le dernier, qu’elle n’avait pas vu, avait rampé jusqu’à elle silencieusement. Avec une détente élastique, il s’enroula autour de sa poitrine et serra, lui coupant aussitôt le souffle et l’empêchant d’appeler à l’aide. Et il serra fort. Instinctivement, Natalia se recouvrit d’une écorce épaisse qui la protégea momentanément de la force qu’exerçait le tentacule sur son corps. Mais elle savait que ça ne durerait pas : déjà elle pouvait sentir l’écorce craquer et se fissurer. Et elle ne donnait pas cher de sa peau si personne ne lui venait en aide. Mais pour ça, il fallait que quelqu’un la remarque.
Sujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie
Noélie A. Inagawa
Réponses : 79
Vues : 1066

Rechercher dans : Les Docks   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie    Mar 29 Déc 2020 - 23:56
Je ne rate pas le manège des deux alliées de Siren, même si ça ne me dérange pas. Je suis détendue parce que je contrôle virtuellement cet endroit. Je pourrais faire mettre au tapis n’importe qui ou presque en moins de deux. Il faut toujours que je trouve un moyen pour qu’il soit impossible d’ouvrir quelque portail que ce soit dans mon QG, mais à part ça… Je reviens à Callie avec une expression pensive.

« Mercenaires. Sans grand intérêt. J’ai déjà fait des recherches dessus. »

Aussitôt que ceci est dit, je reprends mes essais avec le téléphone. Les verrous sautent, oui, mais j’ai juste l’impression que d'autres apparaissent à leur place. On dirait presque mes propres systèmes de sécurité. Des systèmes évolutifs, dont la mission principale consiste à s’adapter à la menace au fur et à mesure qu'elle change. Je reviens à la réalité quand la vigilante reprend conscience. Malheureusement, les tentatives de Callie pour la faire parler ne sont pas très fructueuses.

    Lancer de dés #1
    Réussite : Nono a des infos utiles pour faire parler la madame.
    Echec : rien de rien.

    Lancer de dés #2 (si échec au #1)
    Réussite : l’autre se réveille et elle le fait parler.
    Echec : Niet.

    Lancer de dés #3 (si réussite au #1 ou au #2)
    Réussite : elle obtient l’adresse du QG ennemi.
    Echec : rien de super pertinent.


Elle se tourne vers moi. Je fais quelques recherches sur la vigilante. Qui s’avère être une solitaire. J’ai bien le nom de ses parents, celui d’une de ses soeurs, mais elle semble avoir coupé les ponts il y a quatre ans. Quelqu’un s’en était pris à eux, et elle n’a même pas réagi, accessoirement. En creusant un peu, je finis par trancher : je ne pense pas que ça donne grand-chose de ce côté là.

A part ça, pas de petit ami ou de petite amie, d’ailleurs, pas d’enfants, pas d’amis, ou trop bien dissimulé. Je finis par secouer légèrement la tête, les lèvres pincées, et faire signe à Callie. Nous nous éloignons de quelques pas.

« Rien sur elle, je commence en japonais. Rien d’exploitable, au moins. »

Je croise les bras.

« Maintenant… On peut lui faire peur différemment. »

La plupart des gens n’ont pas un seuil de résistance à la douleur aussi important qu’ils le pensent. Oui, j’ai conscience que c’est de la torture, et oui, je suis prête à le faire. Il y a aussi la solution d’en appeler à nos alliés. Lady Satan pourrait la faire parler, la César doit avoir des gens capables de se débrouiller aussi. Mais je n’aime pas l’idée d’admettre ne pas y être parvenue seule. Pour moi, ce ne serait pas trop préjudiciable, je pense. Pour Callie ? Les Sirens sont jeunes, elles ont besoin d’avoir l’air inatteignables.

« Je ne pense pas qu'elle soit fanatique ou loyale au point de résister si on la secoue. »

Si c'est le cas, ceci étant, ce sera une information en soi. Et peut-être que d'ici là, ça aura réveillé notre belle au bois dormant.
Sujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie
Noélie A. Inagawa
Réponses : 79
Vues : 1066

Rechercher dans : Les Docks   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie    Lun 28 Déc 2020 - 23:13
Le temps de rappeler Zeta pour qu’elle évacue les deux personnes un peu plus intéressantes que la moyenne, et de faire le tour, puis je redescends. Pour retrouver Callie. J’hésite un instant puis fais envoyer un message à la police signifiant la présence d’une bombe à Shiru, avec un de nos téléphones les plus sécurisés. J’aimerais autant éviter les dégâts collatéraux. Même si je ne suis pas une bonne samaritaine, je ne suis pas assoiffée de sang et pas totalement dépourvue de morale. Ce n’est pas parce que je ne verserais pas une larme sur le sort d’inconnus que je ne peux pas essayer de leur éviter une mort injuste, non ?

« On se retrouve là-bas ? »

Je file l’adresse à sa conductrice, lui indique où se garer et file rejoindre ma troupe. Le temps de rentrer au QG, puis je me retrouve à jouer les guides pour Callie et ses subordonnées. Je ne les amène pas jusqu’à mon bureau, préférant descendre au sous-sol pour viser plutôt l’une de mes deux salles de travail. J’y retrouve rapidement Angus. Un peu son fief, ici. Mind n’est probablement pas là, ou alors enfermé dans sa partie des installations. Ce n’est pas vraiment ma préoccupation première.

« Salut patronne. Ça y est, vous avez fini d’essayer de vous faire éclater ?
Mac..., je soupire en levant les yeux au ciel avant de faire signe aux trois femmes. Asseyez-vous où vous voulez. »

Les paillasses ont pour la plupart des tabourets en face d’elle. Zeta m’installer l’homme et la femme dans un coin, après leur avoir bandé les yeux au passage. Sait-on jamais. Shiru reste avec moi, mais les autres s’éclipsent discrètement.

    Lancer de dés #1
    Réussite : leurs prisonniers ont des infos.
    Echec : Nada. En même temps, ils ont dû être tapés un peu fort.

    Lancer de dés #2
    Réussite : Noélie peut enfin reprendre une petite longueur d’avance sur le Cavalier grâce au téléphone.
    Echec : Nope.


Je me tourne vers Callie.

« Pas de souci, tu peux t'occuper de lui. Mais bon, ça implique qu'il revienne parmi nous. »

Je me tourne vers les deux prisonniers. Vu qu'ils sont plutôt dans les vapes... C'est compliqué, déjà. Zeta essaie de les secouer mais aucune réaction. Il va falloir se montrer patient. Quelqu'un me ramène le portable que je connecte à un de mes serveurs les plus sécurisés pour commencer à essayer d'en tirer quelque chose tout en parlant.

« C'était un membre du Circus. Je l'ai pris la main dans le sac en train de voler sa patronne. Il s'est fait dégager après une punition en règle. Si j'ai bien compris, il s'en est tiré en vie parce qu'il a de la famille haut placée dans le groupe. La femme est une vigilante connue pour sa colère envers la Triade. Elle a reporté sur d'autres criminels du Cartel. Deux profils qui auraient toutes les raisons de rejoindre le Cavalier, si son but est de s'en prendre à des membres du Cartel ? »

Je grimace quand une nouvelle série de pare-feux se mettent sur mon chemin, avec le portable. Quelle plaie.
Sujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono
Noélie A. Inagawa
Réponses : 47
Vues : 992

Rechercher dans : Les entreprises et laboratoires   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : OMNI 3 : Organisation Maléfique Nocive & Immorale - Tessa & Nono    Lun 28 Déc 2020 - 23:11
On se retrouve finalement dans notre petit bâtiment bien vide, à l’abri des regards, ce qui a tendance à me faire plutôt plaisir. Pour quelqu’un qui a l’habitude d’agir en toute discrétion - toute une partie de ma réputation en tant que Miko tient aussi au fait qu’on ne m’a jamais vraiment prise la main dans le sac, même si j’ai déjà fait des apparitions soigneusement calculées pour entretenir mon image - cette histoire est un peu… Pénible.

Je pince les lèvres quand Tessa reçoit un nouveau message. Vraiment pénible, correction. Ces gens sont de vraies plaies, peu importe ce qui se cachent derrière tout ce bazar. Je cherche machinalement une façon de les prendre à leur propre jeu, mais sans pouvoir remonter la piste via le téléphone de la jeune femme, c’est un tout petit peu compliqué.

Mon regard revient à la boîte. J’aurais tendance à dire que oui, autant ouvrir la boîte, mais avant que qui que ce soit donne son avis à ce sujet, le couvercle se soulève de lui-même. Fantastique. Je me tends légèrement, mais ça ne dure pas quand un clown sort de là. Merveilleux. Des abrutis dotés d’un sens de l’humour très personnel. Avant qu’on ne bouge même un tout petit peu, je suis déjà occupée à chercher plus d’informations concernant Halley Industrie. Rapidement, et pendant que je cogite mes données avec un certain acharnement, on se remet en route.

Une route globalement assez silencieuse, du même coup. Rafa réfléchit et moi avec, même si ce ne sont sûrement pas les mêmes réflexions. Quand nous arrivons devant le bâtiment, j’ai réuni tout ce que je pouvais sur l’entreprise.

    Lancer de dés #1
    Double réussite : Nono a des plans précis et l’emplacement de la boîte.
    Une réussite : Nono a les plans précis.
    Double échec : Nada, les choses se compliquent.

    Lancer de dés #2
    Réussite : cette fois encore, elle peut contrôler les caméras.
    Echec : Pas cette fois.


Ce n'est déjà pas franchement joyeux, mais savoir que nous sommes en plus pistés par la boîte, c'est chouette.

« Puisqu'on est dans les bonnes nouvelles. J'ai les plans des bâtiments, je dis en leur tendant la tablette avec les images annotées, et la liste des systèmes de sécurité - du classique, caméras, portes à verrouillage magnétique, ce genre de choses - mais je ne peux pas accéder à tout ça d'ici. Il faudrait que je sois connectée directement sur leurs serveurs. C'est trop bête, parce que ce n'est vraiment rien de très complexe.»

J'ai la tête de quelqu'un d'un peu contrarié, du coup. Mais bon.

« Et ils ne disent pas si quelque chose est prévu pour les intrusions magiques. »

Je ne pense pas que ce soit le cas, mais d'un autre côté, dans le monde dans lequel on vit, il vaut mieux se méfier. Si quelqu'un a été assez prévoyant pour imaginer ces possibilités... Ça reste un minimum quand on veut éviter toute tentative de vol ou d'espionnage industriel, et je sais que plusieurs entreprises de Hamelin en sont dotées. Pour les avoir déjà investies. Ahem.

« Il y a une entrée qui donne directement sur l'entrepôt qui doit avoir un angle mort, mais à part ça... Je sais pas trop quoi proposer. Pas d'ici. Il faudrait que je rentre. »
Sujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie
Noélie A. Inagawa
Réponses : 79
Vues : 1066

Rechercher dans : Les Docks   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie    Dim 27 Déc 2020 - 14:54
Une fois le rez-de-chaussée sécurisé, je charge une partie de ma troupe de chercher s’ils trouvent quelque chose d’intéressant. N’importe quoi. Je m’occupe de sonder les environs, pour ma part, utilisant mes caméras, les plans, et l’oeil acéré d’Inori indifféremment tandis que je m’agite ici et là. Yami est redescendue de son perchoir avec Zeta, pour surveiller le camion, sur mon ordre. S’ils étaient occupés à déménager, peut-être que les choses les plus intéressantes seront dans le véhicule, après tout. Tout dépend du moment auquel nous sommes intervenues.

Je finis par monter à l’étage à mon tour, à pas légers, avant de retrouver Callie et ses deux alliées. En les suivant, je finis par tomber sur elles, dans une pièce sans fenêtre. Un genre de placard, j’imagine. J’incline légèrement la tête en distinguant la bombe derrière elles. Yipi. C’est d’un classique à pleurer.

    Lancer de dés #1
    Réussite : avec l’aide d’Angus et d’Inori, Noélie peut trouver comment désamorcer la bombe.
    Echec : Classique, mais pas trop.

    Lancer de dés #2
    Réussite : Noélie trouve quelque chose ou quelqu’un d’intéressant.
    Echec : Nada, peut-être dans le camion ?

    Lancer de dés #3 (si réussite au #1)
    Réussite : Quelque chose qui les mènera au Cavalier.
    Echec : Une personne d’intérêt.


Pas super sympathique pour autant, mais il va bien falloir faire avec. Histoire que nous ayons le temps d'inspecter correctement le bâtiment.

« Sortez. Je vais voir si je peux m'occuper de ça, et autant qu'une seule personne éclate si jamais. »

Je soupire en constatant que Shiru reste, mais ouvre une ligne directe avec un des membres du groupe, resté au QG aujourd'hui. Angus est excellent dans ce qu'il fait, mais il n'est pas forcément fait pour se retrouver pris entre deux feux. Ceci dit, grâce à mes caméras et Inori, je vais pouvoir le faire intervenir.

« On a un petit problème, je dis sans perdre de temps quand il décroche, avant d'ajouter avec un petit coup d'oeil. Et deux minutes pour le résoudre. Dis moi comment désamorcer ce truc. »

Evidemment, il commence par râler tout ce qu'il peut, mais je sais qu'il est déjà au travail. A sa demande, j'oriente les caméras d'une façon ou d'une autre, avant de soupirer de soulagement quand il affirme que ça peut se désamorcer sans que j'explose au passage. Le temps de couper quelques fils, de vérifier que le minuteur est enfin en pause, et je ressors de là en claquant la porte au passage.

« Bon. Problème réglé, je souffle avec un calme olympien. Où est-ce que j'en étais avec toute cette histoire, moi. »

Je tourne doucement sur moi-même. Pas de fausse cloison, d'espace mort, rien qui ne m'évoque un usage de la magie. Pièce par pièce, j'élimine les possibilités. Finalement, je m'intéresse plutôt aux visages des blessés et autres morts. J'en identifie certains, jusqu'à m'arrêter devant un duo évanoui. Un homme et une femme. Je hausse un sourcil.

« Ces deux-là, on les emmène. »

Je les désigne à Zeta qui en jette aussitôt un des deux sur l'épaule pour le descendre à la voiture.

« L'homme est un membre du Cartel Rouge. Enfin, était, j'imagine, et je suis peut-être en partie responsable de ça. La femme une vigilante. Assez connue dans le coin. Je crois que sa famille servait la César dans le temps. Rancunes personnelles, peut-être. En tout cas, ils en sauront peut-être un peu plus sur le Cavalier. Les autres sont des mercenaires pour la plupart. »

Je hausse les épaules.

« La bombe risque d'exploser quand même, à terme. On devrait retourner au QG, cette fois » je lâche à l'intention de Callie.
Sujet : Chat va faire mal - Marisol
Marisol Aguilar
Réponses : 23
Vues : 621

Rechercher dans : Parc du Front de Mer   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Chat va faire mal - Marisol    Jeu 24 Déc 2020 - 17:04
Lorsqu’elle était rentrée de sa soirée d’Halloween, Marisol avait fortement espéré avoir mis derrière elle toute cette nuit. Les souvenirs la travaillaient suffisamment pour ne pas avoir besoin de se prendre quelque réminiscence plus vive que ce soit dans la tête. Autant dire qu’alors qu’elle filait ventre à terre, sous cette forme de chat noir qui n’était pas la sienne, elle jurait ses grands dieux - dans sa tête, elle ne pouvait plus parler avec son téléphone coincé entre ses crocs - qu’elle allait retrouver l’Antéchrist elle-même et lui faire la peau.

En sachant pertinemment que, non, elle n’irait pas faire ce genre de choses, étant donné qu’elle tenait à sa vie, à son âme, et au reste, mais ça faisait du bien de prétendre pouvoir y faire quelque chose par elle-même.

L’espagnole finit par s’arrêter, essoufflée, pour se retourner vers le truc qui l’avait agressé. Il n’était pas à sa poursuite. La trentenaire posa le téléphone au sol, la queue battante, tapie tout près du sol. Le truc ne risquait pas de la suivre, vu que Rafa avait l’air de s’en occuper. Très honnêtement, ça fichait une trouille de tous les diables - hm, elle allait peut-être s’abstenir d’utiliser ce genre d’expressions - mais d’un autre côté, elle ne savait pas trop quoi faire. Marisol savait d’expérience que son sens de l’équilibre était bon en tant que petit félin de compagnie, et qu’elle se débrouillait bien, mais de là à aider dans ce cadre précis ?

    Lancer de dés #1
    Réussite : Rafa est efficace, le lancier ne peut pas récupérer sa lance.
    Echec : euuuh.

    Lancer de dés #2

    Réussite : Marisol a bien anticipé et est déjà partie avec.
    Echec : Bah, elle a anticipé, juste pas assez, sûrement ?


La trentenaire suivit le combat du regard un moment. Lorsqu'elle fut rassurée sur le fait que son ami s'en sortait, elle s'employa à tenter de sortir son portable de l'étui qui le contenait. Elle avait un raccourci clavier pour appeler l'UNISON et elle pouvait parler. Le tout, c'était de déverrouiller le téléphone sans son empreinte digitale. Elle avait un code qu'il fallait tracer sur l'écran d'accueil, mais la tâche serait singulièrement plus complexe avec des pattes en lieu et place de doigts. Ce dont Marisol se rendait actuellement compte. Elle finit par abandonner.

Ceci étant, elle se sentait du même coup profondément inutile. Ce n'était pas comme si elle pouvait intervenir, pour commencer, mais elle n'osait même pas demander à Rafa si elle pouvait l'aider de quelque façon que ce soit de peur de le déconcentrer. Surtout qu'il ne savait probablement pas qu'elle était un chat. Si bien que l'espagnole se trouvait à attendre comme une cruche en maudissant la responsable de tout ça, son groupe, sa propre stupidité, et tout ce qui lui venait à l'esprit et le méritait.
Sujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie
Noélie A. Inagawa
Réponses : 79
Vues : 1066

Rechercher dans : Les Docks   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Cavalier en H5, Echec! - Noélie    Jeu 24 Déc 2020 - 16:48
Evidemment, ça ne pouvait pas bien se passer. Même en planifiant méticuleusement mes projets, il m’arrive d’avoir de très vilaines surprises. Du coup, que cela arrive alors qu’on agit plus ou moins à l’aveuglette, ça ne m’étonne qu’à demi. Je préviens immédiatement Callie qu’elle va avoir de la compagnie, la suivant des yeux alors qu’elle cherche un endroit où se dissimuler.

Sauf que je lui souhaite bien du courage. Je ne vois rien à portée. Heureusement que la sirène a plus d’un tour dans son sac. Alors que j’étais plus ou moins prête à ordonner à notre petit monde de me nettoyer tout ça, histoire de pouvoir rejoindre Callie, celle-ci se débarrasse de nos ennemis en deux temps trois mouvements.

« Parfait. A tout de suite. »

Je signale à Yami qu’on avance. Je suppose que Callie a transmis l’information à ses alliées, parce que celles-ci se mettent finalement en chemin.

    Lancer de dés #1
    Réussite : tout se passe comme sur des roulettes.
    Echec : alors, ça allait bien. Au départ.

    Lancer de dés #2
    Réussite : Un des types en profite pour essayer de fuir.
    Echec : la résistance s’avère un peu plus costaud que prévu.


Ma tireuse nous fait le ménage aussi rapide qu'efficace des trois... Non, quatre hommes encore dehors. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, nous sommes donc à l'intérieur. Shiru a décroché son fusil de l'épaule et se tient prête. Pour ma part, j'ai avalé le contenu du flacon qui contient la Voix de la Sirène. Nous entrons avec rapidité. Je perds les deux alliées de Siren de vue, mais j'ai confiance en elles.

Totsuka prend les devants pour me dégager la voie. Entre ses fumigènes, ses explosifs, et sa furtivité, la plupart des types qui auraient pu s'en prendre à moi n'ont même pas le temps de réaliser le problème qu'ils sont déjà à terre. On finit par se retrouver au milieu de mercenaires - ou quoi qu'ils soient par ailleurs - plus ou moins mal en point, en face d'une Callie en pleine forme. Un léger sourire apparaît sur mes lèvres, sous le masque.

« Une bonne chose de faite, je dirais. On a un survivant assez vaillant pour répondre à quelques questions » j'ajoute d'une voix légère, le ton interrogateur.

Je suis presque... Déçue de constater que malgré leurs préparations et leurs armes, ils n'ont pas pu réagir. J'aurais envie de dire que ça cache un piège potentiel, sauf que vu le scan que j'ai fait subir au bâtiment, je ne vois pas quel serait le piège. Simplement, je n'ai pas l'impression que ça nous a rapproché du Cavalier, pour l'instant. Même s'il y a assez de vivants autour de nous pour qu'un d'eux puisse nous donner quelques réponses. Nous finirons bien par trouver le bon bout de toute cette histoire. Je n'en doute pas une seule seconde.
Sujet : Alaska, nous voilà !
Esprit du Hasard
Réponses : 63
Vues : 746

Rechercher dans : Le reste du monde   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Alaska, nous voilà !    Lun 14 Déc 2020 - 16:34
Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Reussite
Sujet : Alaska, nous voilà !
Renan Le Guerec
Réponses : 63
Vues : 746

Rechercher dans : Le reste du monde   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Alaska, nous voilà !    Lun 14 Déc 2020 - 16:34
Après cette discussion, la progression fut presque trop facile ! Renan garda son pouvoir actif afin de neutraliser les éventuelles caméras ou autres systèmes de surveillance, mais ils ne tombèrent sur personne qui tente de les arrêter. Le Français réfléchissait déjà à la suite, se demandant comment ils allaient s'y prendre si jamais le badge qu'ils possédaient ne fonctionnait pas. Il n'était pas impossible qu'ils aient déclenché des systèmes de défense en tentant de pénétrer dans d'autres pièces !

Il décida toutefois de ne pas trop présager de la suite et préféra se concentrer sur l'instant présent, assurant les arrières en laissant ses agents se charger d'ouvrir la marche. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, ils arrivèrent au cœur du bunker, face à la porte qui leur bloquait l'accès à la zone la plus intéressante de l'endroit. Inspirant profondément, Tesla observa l'huis, remarquant le lecteur de badges qui pourrait peut-être leur permettre de régler tout cela en deux ou trois coups de cuillère à pot ! C'était peu probable cela dit : même si les hommes qui les avaient accueillis à leur arrivée semblaient plus importants que les sbires de base, il doutait du fait qu'ils aient l'accès direct au cœur du bâtiment. Mais qui sait ? La chance allait peut-être décider de rester de leur côté ?

Son regard mordoré se posa finalement sur l'agent Carter lorsque cette dernière reprit la parole pour lui demander ce qu'ils allaient faire. Il resta tout d'abord silencieux, puis répondit d'un ton mesuré, détaillant à nouveau la porte imposante du regard.

« Je propose que nous commencions par tester les badges en notre possession. Avec un peu de chance, ils vont fonctionner. Si ce n'est pas le cas, je vais essayer de voir s'il y a un système à neutraliser et si je n'y arrive pas, je tenterai de passer de l'autre côté pour nous ouvrir le passage. Si ça échoue aussi... Nous aviserons à ce moment, mais ça voudrait dire qu'il faudra que je déniche un Irlandais pour l'intégrer à l'équipe et nous porter chance à l'avenir. »

Une boutade, mais l'idée pouvait fonctionner, non ? Sans perdre davantage de temps, l'Officier récupéra le badge dans sa poche et s'approcha du lecteur avant de la passer dedans. Ses collègues étaient probablement prêts à s'éloigner si jamais les choses tournaient mal... Mieux valait rester prudent vu ce ce que cet endroit avait l'air de dissimuler !

    Lancer de dé #1
    RÉUSSITE : la badge fonctionne, tout bêtement.
    ÉCHEC : il ne fonctionne pas.

    Lancer de dé #2 (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : il peut neutraliser le système.
    ÉCHEC : il ne peut pas.

    Lancer de dé #3 (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : il peut passer de l'autre côté.
    ÉCHEC : il ne peut pas.

    Lancer de dé #4 (Si réussite au #3)
    RÉUSSITE : il y a un système pour ouvrir la porte.
    ÉCHEC : il n'y en a pas.


Lorsqu'il passe le badge dans le lecteur, une lumière rouge s'activa et un bip facile à comprendre emplit un instant l'atmosphère. Il ne s'attendait pas trop à ce que ce soit aussi simple et ne fut donc pas déçu ! Malgré tout, Renan décida de garder la badge sur lui, considérant qu'il pouvait toujours servir plus loin. Après l'avoir rangé toujours aussi soigneusement, il s'écarta à nouveau de la porte et se concentra pour essayer de trouver la trace du système d'ouverture de la prote. Grâce au magnétisme dégagé par les appareils de ce type, le Français pouvait localiser le cœur du système et le neutraliser en coupant les connexions qui en assuraient le bon fonctionnement. Évidemment, c'était toujours risqué, car il pouvait provoquer une réaction en chaîne gravissime s'il coupait le mauvais système, mais c'était malheureusement tout ce qu'il pouvait faire. Le contrôle du magnétisme ne procurait pas le don de technopathie après tout !

Après quelques secondes de concentration, le Breton finit par repérer ce qui l'intéressait et, sans perdre davantage de temps, entreprit de s'occuper de son cas. Son pouvoir enveloppa les ondes magnétiques, les brisant, les séparant jusqu'à ce que tout ce beau bordel ne soit plus en mesure de fonctionner. Lorsqu'il fut certain que rien n'allait poser problème, Renan délaissa cette zone et se concentra sur les portes afin d'utiliser son pouvoir de la manière la plus brute qui soit : en utilisant leur magnétisme pour les déformer tout simplement. Ce n'était pas aussi propre qu'il l'aurait souhaité, mais malheureusement la neutralisation du système n'avait pas déclenché l'ouverture automatique de l'huis.

Lorsque la déformation fut suffisante pour qu'ils y passent tous, Renan s'arrêta puis s'approcha de l'ouverture désormais formée afin de jeter un coup d’œil de l'autre côté. Un couloir s'ouvrait devant eux et les noms collés à côté des portes les plus en avant étaient prometteurs : salle des archives et laboratoire n°1. Si avec ça ils ne trouvaient pas leur bonheur, ce serait un comble ! Reculant d'un pas, il tourna la tête vers ses hommes.

« Je vous avais dit qu'on y arriverait. Qui se porte volontaire pour vérifier que j'ai bien désactivé le système de sécurité ? »

Le ton était taquin : il était sûr de lui et n'enverrait personne en première ligne s'il y avait le moindre risque, mais c'était tout de même une bonne manière de vérifier si ses alliés avaient confiance en lui ou non !
Sujet : Tout est toujours possible en matière d'alliances
Esprit du Hasard
Réponses : 39
Vues : 614

Rechercher dans : La Tour de la Paix   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Tout est toujours possible en matière d'alliances    Lun 14 Déc 2020 - 15:03
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Reussite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Echec

--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Tag 2 sur Star City Heroes Reussite
Sujet : Tout est toujours possible en matière d'alliances
Adrian Pennington
Réponses : 39
Vues : 614

Rechercher dans : La Tour de la Paix   Tag 2 sur Star City Heroes Pas_nouveauxSujet : Tout est toujours possible en matière d'alliances    Lun 14 Déc 2020 - 15:03
Star Knight était encore en état de se battre et c'était plutôt rassurant. Elle avait beau être très résistante avec son armure, Adrian était bien placé pour savoir que la magie pouvait parfois se montrer étonnamment efficace contre des défenses technologiques ! Heureusement, ces jeunes n'avaient pas développé leur préparation jusqu'à pouvoir neutraliser définitivement le Chevalier Stellaire.

Comme la jeune femme était capable de se débrouiller seule, Adrian s'intéressa à sa fée qui était visiblement aux prises avec quelques-uns des gamins qui essayaient de récupérer leurs objets. Ils ne savaient pas à quoi ils s'attaquaient ! L'Aziza semblait prendre ça pour un jeu et les repoussait gentiment pour le moment, mais elle avait très mauvais caractère et risquait bien de perdre patience et de décider de se débarrasser d'eux d'une manière un peu moins pacifiste. Il allait devoir intervenir avant que ça ne déborde trop ! Mais, pour le moment, Eldoth préférait se concentrer sur le plus important. Star Knight avait réussi à neutraliser le gamin qui menait l'assaut, mais les autres continuaient à essayer de la neutraliser. S'il pouvait étendre son sortilège d'immobilisation aux nouveaux arrivants, il allait peut-être pouvoir offrir plus de tranquillité à son alliée.

Bien sûr, être sur tous les fronts était compliqué et Adrian ne vit pas immédiatement la jeune en train de tartiner le sol avec son sang. Il aurait aussitôt trouvé ça louche, du fait de son expérience, mais trop concentré sur sa tâche, il n'allait peut-être le remarquer que trop tard... Et dieu seul savait ce qu'elle était en train de préparer !

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : il peut les immobiliser.
    ÉCHEC : il ne peut pas.

    Lancer de dé #2 :
    RÉUSSITE : il repère la gamine à temps.
    ÉCHEC : il n'en a pas le temps.

    Lancer de dé #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : elle lance simplement un sortilège sur Adrian.
    ÉCHEC : elle invoque un gros machin.


    Lancer de dé #4 :
    RÉUSSITE : Adrian n'est pas attaqué.
    ÉCHEC : il l'est.


La magie pouvait être extrêmement capricieuse, mais la chance était du côté du centenaire qui sentit aussitôt que son sortilège était en train d'opérer. La magie se glissa autour des membres des jeunes gens qui se retrouvèrent bientôt pétrifiés à l'instar de leurs camarades qui attendaient sagement depuis le début de l'opération des deux Légionnaires. Star Knight allait avoir le champ libre pour s'occuper du jeune qui avait été épargné par le sortilège de l'Archimage – il ignorait si sa collègue voulait l'interroger ou simplement le neutraliser.

Nafasi avait donc réussi à récupérer les objets et revint auprès du centenaire en battant joyeusement des ailes. Adrian ne fit pas attention à elle, mais lorsqu'elle lui tapa sur l'épaule et désigna quelque chose d'un geste du menton, il lui offrit un regard interrogateur.

« C'est normal ça ? Vous êtes bizarres chez les humains... »
« Quoi donc ? »

Joignant le geste à la parole, Adrian regarda dans cette direction et comprit ce qu'elle voulait dire. Il distingua une adolescente, le bras ouvert, en train de maculer le sol de son sang. Elle traçait des symboles et même si Eldoth ne décryptait pas ce qu'elle préparait, il savait que ce n'était pas quelque chose de bon ! Levant la main pour orienter sa magie vers elle, le vieux mage étendit son sortilège encore actif à la demoiselle qui fut à son tour pétrifiée et incapable de terminer ses glyphes magiques.

« Tu veux bien aller effacer son sang s'il te plaît ? »

Il distingua clairement la contrariété dans le regard de la fée, mais elle ne protesta pas. Au lieu de cela, Nafasi ouvrit les bras et lâcha ce qu'elle tenait sur les mains, pratiquement sur les pieds de son maître, puis s'envola en quelques coups d'ailes pour se poser devant la gamine. Elle entreprit alors de « laver » le sol à sa manière et à grand renfort de protestations marmonnées dans sa barbe.

Détournant le regard de la jeune femme, Adrian s'approcha de Star Knight et observa le jeune qu'elle venait de neutraliser. Lorsqu'il fut aux côtés de sa collègue, il s'adressa à elle :

« Que suggérez-vous ? Que nous les laissions là pour essayer de trouver le fin mot de cette histoire, ou que nous réussissions à les faire parler ? »

La deuxième hypothèse lui semblait compliquée, mais il y avait toujours des solutions intéressantes, il suffisait simplement de les trouver.
Revenir en haut 
Page 1 sur 13Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
Tag 2 sur Star City Heroes Categorie_6Tag 2 sur Star City Heroes Categorie_8
Sauter vers: