Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
Un gentleman est un loup patient Bouton_off
AccueilDernières imagesFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Logo de la barre de navigation

Un gentleman est un loup patient Forum_1Un gentleman est un loup patient Forum_3
 

Un gentleman est un loup patient

 
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Sep 2022 - 11:15 Message

Président du CODE
Président du CODE
Réputation Civile
Membre du CODE34Masculin27/09/198809/09/20223417Leonardo DiCaprioPsychozeeRenan, Adrian, Mikhaïl et Hakon32 anscélibataireéditeur du Daily HeraldNiveau 4Niveau 0Aucune1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.aucun
RP : 1/2 (ouvert)
Réputation Héroïque
Membre du CODE34Masculin27/09/198809/09/20223417Leonardo DiCaprioPsychozeeRenan, Adrian, Mikhaïl et Hakon32 anscélibataireéditeur du Daily HeraldNiveau 4Niveau 0Aucune1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.aucun
RP : 1/2 (ouvert)
Identité
Membre du CODE34Masculin27/09/198809/09/20223417Leonardo DiCaprioPsychozeeRenan, Adrian, Mikhaïl et Hakon32 anscélibataireéditeur du Daily HeraldNiveau 4Niveau 0Aucune1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.aucun
RP : 1/2 (ouvert)

Jonas Cooper
Président du CODE

Personnage
Membre du CODE
ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 09/09/2022
ϟ Nombre de Messages : 34
ϟ Nombre de Messages RP : 17
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Psychozee
ϟ Doublons : Renan, Adrian, Mikhaïl et Hakon
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : éditeur du Daily Herald
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Aucune
ϟ Signes particuliers : 1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Joueur
Membre du CODE
ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 09/09/2022
ϟ Nombre de Messages : 34
ϟ Nombre de Messages RP : 17
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Psychozee
ϟ Doublons : Renan, Adrian, Mikhaïl et Hakon
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : éditeur du Daily Herald
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Aucune
ϟ Signes particuliers : 1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
S'il y avait bien une chose que Jonas avait apprise de son père, c'était qu'il fallait toujours être bien vu des individus influents. La populace pouvait vous détester, elle n'était pas capable de vous barrer la route si vous vous entouriez des bonnes personnes. Bien entendu, contrairement à son géniteur, le trentenaire avait aussi décidé de gagner des points auprès des personnes défavorisées, ou même des familles de la classe moyenne. Or, ce n'était pas en apparaissant dans des soirées de charité qu'il allait réussir à toucher la ménagère du coin ! Mais il y avait un moyen de coupler ses deux objectifs de manière assez simpliste : en honorant les « héros du quotidien » des citoyens de cette ville, et plus particulièrement leur chef, lequel ne manquerait pas d'être redevable au Daily Herald en cas de besoin.

Évidemment, les héros en question ne se promenaient pas en tenue moulante dans les rues de la ville ! Non, ils patrouillaient à bord de véhicules souvent dépassés, revêtaient des uniformes qui faisaient d'eux des cibles idéales, et rentraient chez eux avec une paie ridicule au vu des risques encourus. C'étaient eux les véritables héros, pas ces individus qui faisaient fi des lois pour se donner l'impression d'être importants. Jonas était intimement persuadé que sous chaque masque de héros sommeillait un manque d'estime flagrant. Le seul moyen que ces individus avaient de se sentir importants était tout simplement de jouer les héros, faisant croire qu'ils voulaient aider la veuve et l'orphelin. Oh, il y avait bien quelques individus sincères dans le tas, mais ils restaient très minoritaires.

C'était donc dans le but de féliciter et de remercier les policiers de la ville que Jonas avait entreprit d'organiser plusieurs petites fêtes dans des commissariats de divers quartiers de Star City. Les familles des policiers étaient évidemment conviées, mais pas seulement : il avait tenu à faire savoir aux habitants desdits quartiers qu'ils étaient les bienvenus. Après tout, il était bien plus difficile de faire feu sur un policier avec qui on avait vu un verre que sur un parfait inconnu ! Et, pour n'oublier personne, Jonas avait veillé à ce qu'une petite cérémonie soit donnée avant chaque fête, valorisant le commissaire chargé de superviser le quartier, et félicitant aussi les plus brillants policiers de l'année. Plusieurs médailles furent données, lesquelles avaient été commandées et fournies par le Daily Herald pour une somme assez conséquence, mais qui serait remboursée en faveurs et avantages. C'était un investissement, pas un cadeau.

Ce jour-là, la cérémonie se déroulait dans un quartier assez calme. Jonas avait tenu à y assister en personne – et le faisait à chaque fois, à moins d'avoir un gros empêchement – ce qui lui permit de parler avec une bonne partie des personnes présentes ce jour-là. Heather, sa sœur jumelle, l'accompagnait elle aussi. Son sourire et sa chaleur naturelle faisaient leur effet auprès des mères de famille, quant à sa beauté, elle touchait la plupart des policiers et des hommes présents ce jour-là. Jonas en profita pour s'éclipser afin de se mettre un peu en retrait, promenant son regard clair sur les environs afin d'essayer de glaner des informations intéressantes. Au lieu de dénicher un futur admirateur du Daily Herald, le trentenaire fut surpris de découvrir un visage vaguement familier. Il l'avait déjà croisé dans les locaux du journal, mais il n'était qu'un semble rentier venu rendre visite à son père à cette époque. La demoiselle était la fille d'un journaliste du Herald, et ils n'avaient échangé que quelques mots polis, sans vraiment pousser plus loin. S'il se souvenait aussi bien d'elle, c'était parce qu'il avait appris qu'elle avait quitté la police pour rejoindre l'UNISON. Un revirement assez ennuyeux qui avait demandé de réviser le poste de son père. L'éditeur tenait à ce que ses journalistes soient irréprochables et demandait à ce que de tels changements soient signalés à leurs supérieurs. Aussi, lorsque le père de la rouquine avait annoncé la nouvelle, Jonas avait décidé de le garder parmi eux – il leur donnait toute satisfaction – tout en lui bloquant l'accès aux articles traitant de l'UNISON. Un avis influencé se glissait trop rapidement dans un article. Le père de la nouvelle agente n'avait pas opposé de refus et tout était rentré dans l'ordre. Mais ça avait marqué l'esprit du trentenaire.

Songeant qu'elle avait sans doute été conviée par ses anciens collègues, Jonas décida d'aller à sa rencontre afin de voir comment se passait sa nouvelle vie. D'un pas souple et assuré, il se dirigea vers la rouquine, échangea quelques mots avec des policiers sur le chemin, puis s'arrêta à ses côtés en la saluant d'une voix amicale.

« Je ne m'attendais pas à vous voir là. Lorsque le regard de la jeune femme fut sur lui, il esquissa un sourire. Mademoiselle Desmoulin ? Je suis Jonas Cooper, l'éditeur du journal où travaille votre père. Nous nous sommes déjà rencontrés par le passé, mais vous avez peut-être oublié. »

Poli, il leva sa main et la tendit vers elle pour la saluer en bonne et due forme. Son ego et sa notoriété évidente poussaient Jonas à penser que cette fille se souvenait forcément de lui, mais il n'oubliait pas que certaines personnes vivaient sur une autre planète et ne retenaient pas des informations aussi vitales que l'identité d'un homme capable de détruire votre vie sur un simple caprice. C'était ce qui faisait la différence entre un homme passionné et un qui se laissait vivre.

@Mélisse Desmoulin
 
Revenir en haut Aller en bas


.

Jeu 15 Sep 2022 - 22:04 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur





Au début, tu ne voulais pas y aller, mais Steven a lourdement insisté. Le malotru a même eu l'audace de te promettre un karaoké ultérieurement et tu n'as pas pu refuser pareille offre. Tu n'apprécies pourtant guère ce genre de festivité beaucoup trop bruyante ou les gens boivent beaucoup et parlent encore plus fort qu'ils ne le font déjà. Toutefois, en y repensant, cela fait un moment que tu n'as pas vu Steven ni tes collègues de travail de l'époque. Bien qu'il y ait pu avoir quelques incompréhensions avec certains de tes collègues, globalement ton expérience dans la police c'est plutôt bien passée. Steven reste une belle rencontre et surtout ton coéquipier principal, que tu as réussi à convertir au karaoké alors qu'il n'aime pas chanter. Cela n'a pourtant pas été compliqué, le karaoké, c'est vite addictif.
Pour l'occasion, tu ne t'es franchement pas mis sur ton trente et un. Comme d'habitude, tu as pris les premiers vêtements que tu as trouvé dans ton armoire, sans te soucier s'ils s'accordaient les uns aux autres, avant de prendre la route vers le quartier. C'est un peu loin donc tu prends les transports en commun. Comme tu rêvasses, tu descends deux arrêts trop tôt et décides de faire le reste à pied. Bien que tu connaisses l'endroit, tu passes devant le commissariat sans le voir, perdue dans tes pensées et tu ne dois qu'aux réflexes de tes ex-collègues qui te reconnaissent, pour finir par rejoindre la fête. Ils semblent pour la plupart plutôt ravis de te voir et de constater que ton étourderie légendaire ne t'a pas quitté. Bientôt, la rumeur se propage que tu es arrivée et que l'on t'a attrapé au vol – alors que tu ne sais pas voler – et les rires fusent un peu partout.
En réalité, tu es plutôt ravie de revoir ces têtes connues que tu n'as pas vu depuis ton entrée à l'UNISON. Trop accaparée par ta formation puis par ton nouveau travail, tu n'as pas pris le temps de revenir ici. Finalement, tu as bien fait de venir.

Tu rejoins bientôt Steven avec qui tu converses de tout et de rien. Des fois, des mains fortes viennent te tapoter dans le dos et tu échanges plaisamment avec tes anciens collègues. Beaucoup veulent savoir ce que tu es devenue et si tu restes évasive sur beaucoup de questions, tu réponds volontiers à côté à d'autres ce qui provoque l'hilarité de tes interlocuteurs, surtout heureux de constater que tu n'as pas changé. Bientôt, l'hymne du commissariat est chanté à la cantonade et tu joins ta voix à la leur, incapable de louper une occasion de plus de chanter. La conversation devient bientôt confortable tandis que tu sirotes un virgin mojito. Tu as presque l'impression de retourner quelques années en arrière. Ce n'est pas de la nostalgie parce que tu n'as jamais été du genre à trop regarder le passé. Tu te souviens de tout ça avec une certaine bienveillance, une douceur réconfortante que tu gardes au fond de toi. Tu es dans tes pensées, presque au milieu de tout le monde, lorsqu'une voix amicale se fait entendre. Lentement, tu reprends contact avec la réalité pour te retrouver face à un homme qui te dit quelque chose sans trop remettre son visage quelque part. Jonas Cooper. Le nom, lui par contre, tu le connais très bien parce qu'il appartient au directeur du journal de ton père. Et s'il ne ressemble pas au directeur que tu connais, c'est parce que c'est clairement son fils. Déjà, il lui ressemble. Ensuite, ils ont le même nom. Et pour teminer, maintenant que tu as rassemblé toutes les pièces du puzzle, tu te rappelles l'avoir plusieurs fois croiser au journal et tu es presque sûre d'avoir échangé quelques mots avec lui. Tu sais aussi qu'il est le nouveau propriétaire du journal parce que ton père te l'a dit la dernière fois que tu es allée voir tes parents.

-Non je n'ai pas oublié, Jonas Cooper, réponds-tu pensivement. Mais ça fait longtemps oui.

S'il le dit, c'est que ça doit être vrai même si tu accordes peu d'importance au temps qui passe. En y repensant, la dernière fois que tu l'as vu ça devait être lorsque tu venais juste d'entrer dans la police. Tu es allée voir ton père pour lui apprendre la nouvelle. Depuis, le temps a changé bien des choses, notamment ta profession. Tu ne te souviens pas vraiment ce qu'il faisait à l'époque, mais il semble qu'il ait trouvé sa place lui aussi. En vérité, ce qui t'a le plus marqué chez Jonas Cooper, c'est qu'il parle français, comme ton père et toi.

-Comment va ton père ? demandes-tu avec une réelle sollicitude, mais toujours aussi peu soucieuse des convenances sociales.

Tu te rappelles de son père plus distinctement. Tu te souviens que ton père l'a toujours apprécié et toi aussi. Il n'a jamais rien dit lorsqu'il te voyait tournicoter dans les couloirs lorsque ton père te traînait au journal. Tu as été véritablement peinée d'apprendre ses soucis de santé.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Sep 2022 - 19:17 Message

Président du CODE
Président du CODE
Réputation Civile
Membre du CODE34Masculin27/09/198809/09/20223417Leonardo DiCaprioPsychozeeRenan, Adrian, Mikhaïl et Hakon32 anscélibataireéditeur du Daily HeraldNiveau 4Niveau 0Aucune1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.aucun
RP : 1/2 (ouvert)
Réputation Héroïque
Membre du CODE34Masculin27/09/198809/09/20223417Leonardo DiCaprioPsychozeeRenan, Adrian, Mikhaïl et Hakon32 anscélibataireéditeur du Daily HeraldNiveau 4Niveau 0Aucune1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.aucun
RP : 1/2 (ouvert)
Identité
Membre du CODE34Masculin27/09/198809/09/20223417Leonardo DiCaprioPsychozeeRenan, Adrian, Mikhaïl et Hakon32 anscélibataireéditeur du Daily HeraldNiveau 4Niveau 0Aucune1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.aucun
RP : 1/2 (ouvert)

Jonas Cooper
Président du CODE

Personnage
Membre du CODE
ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 09/09/2022
ϟ Nombre de Messages : 34
ϟ Nombre de Messages RP : 17
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Psychozee
ϟ Doublons : Renan, Adrian, Mikhaïl et Hakon
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : éditeur du Daily Herald
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Aucune
ϟ Signes particuliers : 1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Joueur
Membre du CODE
ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 09/09/2022
ϟ Nombre de Messages : 34
ϟ Nombre de Messages RP : 17
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Psychozee
ϟ Doublons : Renan, Adrian, Mikhaïl et Hakon
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : éditeur du Daily Herald
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Aucune
ϟ Signes particuliers : 1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Jonas se souvenait que la jeune femme était un peu étrange, un peu déconnectée de la réalité. Il avait beaucoup de mal à songer qu'une demoiselle avec une personnalité pareille puisse trouver sa place dans la police, et plus encore dans l'UNISON. Mais le trentenaire savait aussi que c'était un moyen couramment utilisé par les menteurs et les manipulateurs, histoire de tromper leur monde. Il restait donc sur ses gardes et était bien décidé à ne pas se laisser avoir par sa première impression.

Attendant qu'elle reprenne la parole, le trentenaire l'observa en silence et ne put retenir un sourire en l'entendant le tutoyer. Décidément, elle était facilement à l'aise ! Mais il ne se rebiffa pas, préférant jouer la carte de la détente alors qu'elle s'interrogeait sur la santé de son père. C'était de notoriété publique que Bruce Cooper avait eu des ennuis de santé et que c'était uniquement pour cette raison qu'il avait accepté de lâcher du lest et de laisser la place d'éditeur du journal à son fils. Jonas savait bien que son père s'était probablement imaginé rester à la tête du Daily Herald jusqu'à ce qu'il meurt, installé derrière son bureau à un âge plus que vénérable. Mais la vie en décidait parfois autrement, et même s'il estimait beaucoup le travail de son géniteur, il pensait avoir fait beaucoup de bien au quotidien en lui donnant un second souffle et en se rapprochant d'un autre genre de public.

Mais tout cela n'avait pas d'importance à cet instant précis, aussi le trentenaire décida-t-il de répondre d'un ton léger, et d'opter pour le tutoiement lui aussi.

« Il irait mieux s'il stressait moins et qu'il arrêtait de penser qu'il est invulnérable, mais je pense qu'on peut dire qu'il s'en sort plutôt bien. »

Ce n'était un secret pour personne que Bruce n'était pas un homme facile. En tant que malade, il était encore pire, Casey, sa sœur cadette, ainsi que sa mère en avaient parfaitement conscience. Elles vivaient avec lui au quotidien, et Jonas savait que ce n'était pas une sinécure. Mais c'était ainsi. Elles deux devaient composer avec Bruce, et lui avec les fans des super-héros et les autres détracteurs du Herald.

Quelques personnes passèrent devant eux et le saluèrent avant de se fondre dans la foule. Jonas laissa son regard se promener sur les environs avant d'en revenir à la jeune femme. Il n'allait pas déclencher de discussion trop polémique, mais cela ne l'empêcherait pas de tâter un peu le terrain.

« J'ai appris que tu avais quitté la police pour intégrer l'UNISON ? Je ne m'attendais pas à ce que tu viennes ici malgré tout. J'imagine que ce sont tes anciens collègues qui t'ont conviée. Tu as dû leur laisser une bonne impression. »

La plupart des policiers étaient incapables de lâcher l'affaire et devenaient des « papas », autrement dit, des retraités qui ne digéraient pas le fait de ne plus être « tous puissants » et qui jouaient les policiers en civil. Mais Mélisse était un peu trop jeune pour ça, il était fort probable qu'elle allait plutôt faire carrière dans l'UNISON. À son âge, elle n'avait dû qu'effleurer la surface au sein des forces de police. Qui plus est, le fait qu'elle soit une femme avait peut-être posé problème à certains de ses collègues. Le machisme était encore très présent dans ce genre de milieu. Ou c'était ce qu'on lui avait raconté, lui-même ne l'avait jamais expérimenté pour des raisons évidentes.

Le regard du trentenaire se promena sur les environs et il reprit la parole après quelques instants de silence.

« Ton père n'est pas là ? Pas officiellement, évidemment, mais peut-être l'avait-elle invitée. J'imagine que ça doit te faire étrange de revenir aussi rapidement dans le quartier. »

Ou pas. Il ne savait pas trop sur quel pied danser avec cette fille. Elle lui semblait trop... floue, pour qu'il réussisse vraiment à savoir ce qu'elle avait en tête. En fait, Jonas n'était même pas certain qu'elle-même savait ce qui passait dans son esprit.
 
Revenir en haut Aller en bas


.

Dim 18 Sep 2022 - 23:31 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur





Tu ne sais pas trop comment réagir devant cette déclaration. Tu fronces légèrement les sourcils, tentant de l'analyser de façon correcte, et non de céder aux premières pensées compulsives qui viennent parasiter ton esprit. Ainsi, tu retiens de demander d'où il compte sortir et pourquoi il se croit invulnérable pour y réfléchir plus convenablement. Au bout de quelques secondes, tu finis par te dire qu'il doit aller moins bien que ce qu'il pense et qu'il a sûrement besoin de repos. Tu hoches donc distraitement la tête, les yeux un peu perdus dans le vide. Tu essayes de te souvenir en même temps des discussions que tu as pu avoir avec ton interlocuteur, cependant lorsque tu te penches sur ce cas, tu te rends compte que vous n'avez jamais vraiment beaucoup conversé. Échanger quelques mots polis oui, une véritable conversation, non. Ou tu n'en gardes aucun souvenir mémorable. De ce que tu sais de Jonas Cooper, c'est que vous n'évoluez pas dans le même monde. Ou plutôt que vos esprits ne peuvent pas être plus différents l'un de l'autre. C'est sûrement pour cette raison que tu es étonnée de le voir poursuivre la conversation. Tu t'apprêtais presque à partir et voilà que tu te retrouves entraînée dans un échange verbal. Plutôt curieuse de voir ce que cela va donner, tu revois donc ta position.

-Moi non plus je ne m'y attendais pas, et pourtant je suis ici. C'est Steven qui a insisté. Je ne sais pas si j'ai laissé une bonne impression, mais finalement je suis contente de revoir tout le monde.

Tu ne t'es jamais souciée de savoir quelle impression tu laissais à tes collègues. L'impression est tellement subjective qu'elle ne peut pas être plus abstraite. Si l'on part du principe que chaque individu se fait sa propre impression, alors elles sont aussi nombreuses que la population sur terre. Et même dans l'univers. Cela fait vraiment beaucoup d'impressions. Même pour un petit commissariat de quartier.

-Non il n'est pas là, c'est vrai.

Tu ne vois d'ailleurs pas pourquoi il devrait l'être, il n'a jamais été policier.

-Le quartier n'a pas beaucoup changé, qu'il soit étrange ou non. Je ne sais pas ce qui serait étrange. Est-ce différent de d'habitude ? Si on sait qu'aucun jour ne se ressemble alors tout est différent, donc étrange ?

Tu n'es pas sûre, encore une fois, de bien comprendre. Il n'y a rien d'étrange à tes yeux parce que tout l'est de toute façon. Mais la plupart des gens semblent accorder beaucoup d'importance à la normalité, quoique cela veuille dire.

-Alors est-ce étrange que tu sois ici, Jonas Cooper ?

De ce que tu sais de lui, il n'a pas travaillé dans ce commissariat.

-Tu écris un article ? Ou tu fais un stage, peut-être ?

L'un comme l'autre ne te paraît pas aberrant. Après tout, il est bien libre de faire ce qu'il veut. Bien que, en y réfléchissant, il te paraît peu probable qu'il effectue un stage en vue d'une reconversion alors qu'il vient juste de reprendre le journal. Il est aussi possible qu'il connaisse quelqu'un ici qui l'ait aussi invité.

-C'est une très belle fête en tout cas, confies-tu d'un ton joyeux. J'espère que tu t'y amuses. Je ne voulais pas venir, mais finalement je suis plutôt contente.

Pourtant tu n'es pas du genre festive, essayant d'éviter ce genre de manifestations trop pleine de monde à tes yeux. Peut-être que le fait qu'elle ait lieu dans un endroit que tu connais avec tes anciens collègues change la donne également.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Sep 2022 - 10:43 Message

Président du CODE
Président du CODE
Réputation Civile
Membre du CODE34Masculin27/09/198809/09/20223417Leonardo DiCaprioPsychozeeRenan, Adrian, Mikhaïl et Hakon32 anscélibataireéditeur du Daily HeraldNiveau 4Niveau 0Aucune1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.aucun
RP : 1/2 (ouvert)
Réputation Héroïque
Membre du CODE34Masculin27/09/198809/09/20223417Leonardo DiCaprioPsychozeeRenan, Adrian, Mikhaïl et Hakon32 anscélibataireéditeur du Daily HeraldNiveau 4Niveau 0Aucune1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.aucun
RP : 1/2 (ouvert)
Identité
Membre du CODE34Masculin27/09/198809/09/20223417Leonardo DiCaprioPsychozeeRenan, Adrian, Mikhaïl et Hakon32 anscélibataireéditeur du Daily HeraldNiveau 4Niveau 0Aucune1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.aucun
RP : 1/2 (ouvert)

Jonas Cooper
Président du CODE

Personnage
Membre du CODE
ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 09/09/2022
ϟ Nombre de Messages : 34
ϟ Nombre de Messages RP : 17
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Psychozee
ϟ Doublons : Renan, Adrian, Mikhaïl et Hakon
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : éditeur du Daily Herald
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Aucune
ϟ Signes particuliers : 1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Joueur
Membre du CODE
ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 09/09/2022
ϟ Nombre de Messages : 34
ϟ Nombre de Messages RP : 17
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Psychozee
ϟ Doublons : Renan, Adrian, Mikhaïl et Hakon
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : éditeur du Daily Herald
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Aucune
ϟ Signes particuliers : 1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Même s'il s'en souvenait, Jonas était toujours surpris de constater à quel point cette jeune femme semblait marcher à côté de ses pompes, comme le disait l'expression. Une fois de plus, il se demanda comment une personne pareille avait réussi à intégrer la police, et plus encore, à réussir les tests d'entrée à l'UNISON. Peut-être qu'elle allait donner du grain à moudre au Daily Herald ? Si elle était autant à côté de la plaque lorsqu'elle travaillait, il n'en serait guère étonné. Cependant, l'éditeur décida de ne pas se faire de fausse idée sur le caractère de la rouquine qu'il ne connaissait que très peu au final. Peut-être qu'elle cachait bien son jeu, comme dit.

Quoi qu'il en soit, il ne put s'empêcher de se demander si ses réflexions et questionnements presque philosophiques n'étaient que le résultat d'un esprit un peu... original, ou si elle se donnait un style. Peut-être des deux, mais il penchait plutôt pour la première option. Mélisse était une originale, avec tous les bons et les mauvais côtés de cette appellation. Dans son esprit, ce n'était pas forcément positif. Les conservateurs aimaient ce qui entrait dans le moule, tous les gens qui en débordaient un peu étaient impitoyablement harcelés jusqu'à ce qu'ils s'y fondent parfaitement. Le ferait-il ? Aucunement. Jonas avait beau se présenter comme un conservateur pur et dur, il n'en pensait pas moins. Ça, c'était juste son côté public, le plus vendeur, mais dans le privé, ses idéaux étaient très éloignés de ce qu'il clamait publiquement.

Peu importait, au final. Le trentenaire ne comptait pas se lancer dans une discussion bizarre avec cette jeune femme étrange. De plus, il doutait que sa question appelait une réponse. Elle était rhétorique, et Mélisse semblait déjà avoir changé d'idée puisqu'elle le questionna sur sa présence ici. Un bref sourire parfaitement simulé ourla les lèvres du trentenaire qui haussa les épaules, la laissant finir de parler avant de répondre.

« Je suis content que la fête te plaise. C'est l'essentiel après tout. Comme quoi, ça peut faire du bien d'aller contre sa volonté. Parfois, on se surprend soi-même. Ou pas. C'était une phrase toute faite et parfaitement convenue. Pour répondre à tes autres questions : j'ai légèrement dépassé l'âge d'être un stagiaire, donc non. Je ne compte pas le devenir, ni dans le journalisme, ni dans la police. Je n'ai pas l'étoffe d'un policier, et je suis très mauvais pour rédiger quelque chose. »

Ce n'était pas forcément vrai. Jonas avait appris à manier les mots comme des armes, et à être aussi prudent que si ces lettres étaient chargées de balles meurtrières. Mais il n'écrivait pas souvent, c'est un fait. L'improvisation lui convenait mieux, sans doute suite aux années passées à faire du théâtre. Il n'avait jamais particulièrement aimé ça, mais il l'avait pratiqué sérieusement parce qu'il avait conscience que ça lui servait plus tard, et il ne regrettait pas ce choix, même aujourd'hui.

Glissant ses mains dans son dos, redressant légèrement sa colonne vertébrale, Jonas embrassa les environs du regard avant de reprendre la parole d'un ton apaisé.

« Je n'écris pas d'article, je ne suis pas journaliste, je suis éditeur. Lorsque je suis quelque part, c'est plutôt pour représenter le journal que pour écrire un article, expliqua-t-il avec patience. Les gens confondaient souvent les deux rôles, il en avait l'habitude, et expliquer ne le gênait pas. Je suis ici parce que c'est le Daily Herald qui a organisé ces petites fêtes. Il est donc assez logique que l'un de ses représentants soit sur place. »

Il avait dit cela avec neutralité, ne cherchant pas à s'attirer les remerciements ou les félicitations de la jeune femme. De toute manière, il doutait qu'elle soit du genre à le faire. Après quelques instants de silence, il posa son regard clair sur elle, puis reprit d'un ton posé.

« Vers quoi t'orientes-tu à l'UNISON ? J'imagine que tu as utilisé ton expérience dans la police, alors peut-être vers un poste d'enquêtrice ? »

La réflexion était logique, mais Jonas connaissait déjà la réponse pour avoir potassé les documents qui lui avaient été fournis par sa secrétaire. Il savait que Mélisse avait obtenu un poste d'enquêtrice, mais c'était une manière d'orienter la discussion sur le sujet qui l'intéressait. Il se demandait si la rouquine allait flairer ça.
 
Revenir en haut Aller en bas


.

Lun 3 Oct 2022 - 23:27 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur





Tu l'observes, rêveusement, pas vraiment sûre de ce qu'il veut te dire. Après tout, il n'est pas question d'agir contre ta volonté. Il est vrai que tu ne voulais pas venir au début et que ton collègue t'a fait changer d'avis. Par conséquent, c'est de ta volonté que tu es ici. Sinon tu serais restée chez toi. Tu es tentée de bien lui expliquer, toutefois, il a déjà changé de sujet, t'entraînant déjà vers autre chose sur laquelle tu n'es pas d'accord. Décidément, la discussion risque de s'avérer très passionnante. Enfin pour toi. Tu aimes beaucoup discuter quand tu n'es pas d'accord.

-Je ne savais pas qu'il y avait un âge précis pour être stagiaire, quelque part, rêvasses-tu doucement.

Dans ton idée, n'importe qui peut décider n'importe quand de changer de profession et, par conséquent, devenir stagiaire quelque part. Néanmoins, la suite de son explication finit par éclaircir un peu toute cette affaire et tu comprends mieux ce qu'il essaye de te dire. Il est donc éditeur. Tu sais très bien ce que c'est, ton père travaille dans un journal et tu connais plutôt bien ce monde. En revanche, tu ne comprends pas trop pour quelles raisons un journal organisent des fêtes dans des commissariats de police. C'est plut du ressort de l'Etat de faire quelque chose comme ça. Remarque, cela peut faire une bonne publicité pour le journal. C'est sûrement le but escompté. Les journaux cherchent toujours à fidéliser leurs lecteurs.

-Oui, enquêtrice, répètes-tu les yeux dans le vague.

C'est un peu ce que tu faisais ici, aussi. Ton rôle se rapprochait plus de celui du maintien de la paix, mais tu as commencé à te faire une petite réputation dans le quartier. Tes collègues venaient parfois te demander un coup de main pour retrouver la trace de petits délinquants ou d'ado en fuite. Même les civils te sollicitaient pour chercher objets ou animaux perdus. Cela occupait bien tes journées tout en te faisant visiter encore plus le coin. Si ton sens de l'orientation était plus important, tu pourrais devenir incollable. Tu t'es forgée une petite réputation ici, mais rien de bien sérieux non plus. Tu ne le cherchais pas vraiment non plus. Tu n'as jamais voulu cacher tes capacités, pour autant, tu vas rarement au-delà de tes fonctions. Si quelqu'un à besoin d'elles et te les demande, tu t'efforces d'aider. Dans le cas contraire, tu ne cherches pas à les valoriser. C'est justement pour toutes ces raisons que ton pouvoir ne s'est pas plus étendu dans la ville.
Des éclats de rire, un bras qui s'enroule autour de ton cou et vient se nicher sur tes épaules. Cela te ramène doucement à la réalité alors que l'un de tes collègues te serre vivement dans ses bras, te donnant des accolades digne d'un ours. Tu toussotes un peu, rendant maladroitement et plus doucement l'étreinte. Puis, les agitations devant tes yeux cachés par tes lunettes s'esquivent soudainement pour ne te montrer qu'un visage, celui de ton interlocuteur.

-J'ai fait une enquête avec lui une fois, avoues-tu rêveusement, désignant celui qui vient de te quitter. On a dû se rendre dans un club échangiste. C'était la première fois que j'en voyais un. C'est curieux comme endroit. Et il y a des tissus qui pendent du mur, comme des rideaux. Cela fait penser à des lianes. Je ne sais pas grimper aux lianes. Un jour peut-être ? Un peu comme Tarzan. Ce serait assez drôle.

Tu esquisses un léger sourire alors que tu t'imagines au beau milieu de la jungle à aller de lianes en lianes, vêtue de peaux de bêtes. Cette image t'arrache même un petit rire.

-Enfin, c'est une idée comme une autre, murmures-tu à voix haute. Cela te convient de reprendre le journal, alors ? Cela te rend heureux ?

Après tout, à tes yeux, c'est un peu le principal.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Oct 2022 - 21:32 Message

Président du CODE
Président du CODE
Réputation Civile
Membre du CODE34Masculin27/09/198809/09/20223417Leonardo DiCaprioPsychozeeRenan, Adrian, Mikhaïl et Hakon32 anscélibataireéditeur du Daily HeraldNiveau 4Niveau 0Aucune1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.aucun
RP : 1/2 (ouvert)
Réputation Héroïque
Membre du CODE34Masculin27/09/198809/09/20223417Leonardo DiCaprioPsychozeeRenan, Adrian, Mikhaïl et Hakon32 anscélibataireéditeur du Daily HeraldNiveau 4Niveau 0Aucune1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.aucun
RP : 1/2 (ouvert)
Identité
Membre du CODE34Masculin27/09/198809/09/20223417Leonardo DiCaprioPsychozeeRenan, Adrian, Mikhaïl et Hakon32 anscélibataireéditeur du Daily HeraldNiveau 4Niveau 0Aucune1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.aucun
RP : 1/2 (ouvert)

Jonas Cooper
Président du CODE

Personnage
Membre du CODE
ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 09/09/2022
ϟ Nombre de Messages : 34
ϟ Nombre de Messages RP : 17
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Psychozee
ϟ Doublons : Renan, Adrian, Mikhaïl et Hakon
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : éditeur du Daily Herald
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Aucune
ϟ Signes particuliers : 1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Joueur
Membre du CODE
ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 09/09/2022
ϟ Nombre de Messages : 34
ϟ Nombre de Messages RP : 17
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Psychozee
ϟ Doublons : Renan, Adrian, Mikhaïl et Hakon
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : éditeur du Daily Herald
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Aucune
ϟ Signes particuliers : 1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Jonas commençait vraiment à se demander si cette fille n'était pas totalement déconnectée de la réalité. Une fois de plus, il se demanda comment une personne à l'esprit aussi vaporeux avait réussi à intégrer la police, puis l'UNISON ! Il songea qu'il allait devoir enquêter un peu là-dessus et veiller à ce que les choses restent dans les règles. Si jamais la jeune femme commençait à commettre des erreurs à cause de son esprit un peu trop dissipé, le Daily Herald allait forcément en profiter pour pointer du doigt l'organisation de l'UNISON ! Mais il ne devait pas oublier que le père de la concernée travaillait pour eux, et même s'il ne touchait pas aux sujets ayant trait à l'organisme gouvernemental, Jonas préférait s'assurer qu'aucune saleté ne viendrait perturber le fonctionnement bien huilé du quotidien. Il refusait que la légitimité ou le sérieux du Herald soit remis en doute à cause d'une fille un peu trop bizarre.

Contrairement à son interlocutrice, Jonas pouvait laisser vagabonder son esprit tout en ayant l'air toujours concentré. Il fut tiré de ses pensées par le collègue de Mélisse qui jugea utile de venir l'enlacer comme s'ils étaient de grands amis – ce dont il doutait vraiment – mais arbora un masque parfaitement crédible d'amusement. Jonas le suivit du regard lorsqu'il s'éloigna pour rejoindre d'autres collègues, puis reporta son regard sur la rouquine au moment où elle reprenait la parole. Ce qu'elle lui déclara alors ne manqua pas de la surprendre, et il ne put s'empêcher de la regarde d'un air surpris. Un bref sourire passa sur ses lèvres quand elle se mit à rire, et ce fut à son tour d'en lâcher un, très léger, mais suffisant pour faire illusion.

« Ce serait un talent plutôt original à faire figurer sur ton C.V., mais ça peut probablement servir. Tu peux tenter la corde, ce sera probablement plus facile à trouver qu'une liane dans cette ville. »

Elle était tout de même sacrément originale ! Elle se rendait dans un club échangiste, et la première chose qu'elle voyait, c'était les tentures qui s'y trouvaient ? En temps normal, on prêtait plus attention au reste du décor, mais bon. Peut-être qu'elle était asexuelle et qu'elle s'en fichait de voir des gens qui se rendaient sur place pour partager leur amour, au sens propre du terme.

Quand elle reprit la parole pour lui parler de son bonheur, Jonas lui décrocha un regard neutre. Est-ce qu'elle se souciait vraiment de son bonheur, ou est-ce qu'elle cherchait seulement à le sonder, à voir s'il était satisfait de sa vie, ou s'il venait de se rendre compte que c'était un simple vide sans intérêt ? Évidemment, le trentenaire n'allait pas lui dire la vérité ! Il répondit sans aucune hésitation, tant le discours était rodé. Il l'avait sorti tant de fois que c'était forcément le cas, et ce n'était pas une vague connaissance qui parviendrait à le déstabiliser.

« Évidemment. Je ne me serais jamais lancé là-dedans si ça ne m'avait pas rendu heureux. Peu de personnes ont la chance de prendre la suite d'une affaire qui donne autant la possibilité de faire évoluer notre quotidien. J'ai hésité avec la politique, mais c'est un peu trop retors pour moi. Il haussa les épaules. Et toi, tu es plus heureuse à l'UNISON ? Je n'aurais jamais songé que tu te lancerais là-dedans, tu avais l'air un peu trop... désintéressée pour ça. »

Une manière polie de dire qu'elle était sans doute trop perchée pour avoir l'air d'être un agent de l'UNISON crédible. Mais il semblait être le seul à penser ainsi semble-t-il.
 
Revenir en haut Aller en bas


.

Sam 22 Oct 2022 - 22:19 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur





Même si tu as l'air assez distraite, tu perçois chacune de ses paroles, leur trouvant une note monotone qui te fait penser à un texte appris par cœur. Cependant, tu ne fais aucune remarque à ce sujet. Il doit avoir des raisons qui se passent d'explications. S'il veut véritablement partager quelque chose avec toi, il le ferait certainement.
Tu as quelques souvenirs de Jonas Cooper, pour l'avoir croisé parfois au journal. Vous avez même échangé quelques mots. Des phrases tellement banales que la conversation a vite tourné court. Même toi, tu peux sentir que vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde. Il est bien plus cartésien que toi, ce qui n'est pas bien compliqué.

- Désintéressée, répètes-tu, surprise. Ah bon ?

Tu plisses légèrement les yeux, étonnée par cette dernière réflexion. Est-ce donc l'image que tu renvoies ? Tout compte fait, en y réfléchissant un peu plus, cela te paraît probable qu'il pense ainsi. Vous n'êtes pas les meilleurs amis du monde et vous ne vous connaissez que de vue. Tu n'as jamais eu l'occasion de lui expliquer ta vision du monde. De plus, celle-ci est tellement entourée de mystère et d'utopies rêveuses qu'elle paraît souvent incompréhensible à bon nombre de personnes.

-L'Unison est un bon équilibre, expliques-tu. C'est très intéressant.

Tu es assez extatique de tout ce que tu as appris depuis le peu de temps que tu as passé là-bas. Tu as fait des rencontres incroyables, percé quelques mystères et vécu des aventures passionnantes. En même temps, tu rends service à la communauté. Un charmant mélange. Quelque chose qui manquait au commissariat. De plus, l'Unison regorge de personnes singulières avec lesquelles tu te sens en phase. Tu n'as pas besoin d'expliquer le fond de ta pensée, tes collègues te prennent telle que tu es et tu es reconnaissante de pouvoir ainsi épargner ta salive en vaine discussion. Ils ne prennent pas non plus ombrage de tes rêveries, de tes absences. Il n'y a que tes retards qui entraînent quelques remontrances de la part de ton supérieur. Là encore, ce n'est pas non plus très méchant. Au final, ton travail est fait, tes heures aussi. Bref, tu es plutôt satisfaite du choix que tu as fait.
La musique s'amplifie soudain pour passer une chanson que tu connais et tes yeux vairons s'éclairent soudainement, trouvant une vivacité passionnée qui les animent comme un feu ardent.

-J'adore cette chanson ! confies-tu joyeusement. C'est le bon moment pour chanter non ?

Tu l'observes allègrement, entamant les premières paroles de la chanson, persuadée qu'il va suivre ton rythme. Tu es bien loin de te demander s'il apprécie ou pas de chanter, comme s'il était évident qu'il adore ça. Ta voix s'élève de plus en plus, rejointe par d'autres, et bientôt voilà des notes discordantes qui s'éparpillent avec entrain dans la salle. Quand la chanson prend fin, tu applaudis frénétiquement avec les autres, un sourire extatique éclairant ton visage, le roux de tes cheveux flamboyants intensément.

-C'était bien hein ? lances-tu d'un ton badin, pas vraiment consciente de l'état d'esprit de ton interlocuteur. Et si vous lanciez des séances de karaoké au journal ? proposes-tu, ravie de cette idée. Cela libère les tensions, ouvre l'esprit et enrichie la plume !

L'idée te paraît génial, et tu as déjà hâte de la soumettre à ton père.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Oct 2022 - 13:53 Message

Président du CODE
Président du CODE
Réputation Civile
Membre du CODE34Masculin27/09/198809/09/20223417Leonardo DiCaprioPsychozeeRenan, Adrian, Mikhaïl et Hakon32 anscélibataireéditeur du Daily HeraldNiveau 4Niveau 0Aucune1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.aucun
RP : 1/2 (ouvert)
Réputation Héroïque
Membre du CODE34Masculin27/09/198809/09/20223417Leonardo DiCaprioPsychozeeRenan, Adrian, Mikhaïl et Hakon32 anscélibataireéditeur du Daily HeraldNiveau 4Niveau 0Aucune1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.aucun
RP : 1/2 (ouvert)
Identité
Membre du CODE34Masculin27/09/198809/09/20223417Leonardo DiCaprioPsychozeeRenan, Adrian, Mikhaïl et Hakon32 anscélibataireéditeur du Daily HeraldNiveau 4Niveau 0Aucune1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.aucun
RP : 1/2 (ouvert)

Jonas Cooper
Président du CODE

Personnage
Membre du CODE
ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 09/09/2022
ϟ Nombre de Messages : 34
ϟ Nombre de Messages RP : 17
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Psychozee
ϟ Doublons : Renan, Adrian, Mikhaïl et Hakon
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : éditeur du Daily Herald
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Aucune
ϟ Signes particuliers : 1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Joueur
Membre du CODE
ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 09/09/2022
ϟ Nombre de Messages : 34
ϟ Nombre de Messages RP : 17
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Psychozee
ϟ Doublons : Renan, Adrian, Mikhaïl et Hakon
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : éditeur du Daily Herald
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Aucune
ϟ Signes particuliers : 1m85, 80kg, corpulence normale. Yeux bleus, cheveux blonds, léger bouc. Vêtu de manière convenable, mais pas luxueuse.
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Jonas ne fut pas spécialement surpris pas le fait que Mélisse ne semblait pas se rendre compte de l'impression qu'elle dégageait. Il choisit toutefois de ne pas lui répondre, et haussa simplement les épaules, un sourire indescriptible collé sur les lèvres. C'était une manière facile de « répondre » à une interrogation sans se mouiller, et quelque chose lui disait que ce n'était pas la jeune femme qui allait l'interroger davantage.

Elle finit par répondre au sujet de l'UNISON, mais bien évidemment, sa réponse fut plus que survolée. Elle aurait aussi bien pu dire que c'était parce qu'elle en avait envie, il serait au moins aussi avancé. Mais le trentenaire n'allait pas se laisser entraîner dans un débat, surtout qu'il était convaincu que la jeune femme ne se rendait pas compte de la situation. Il hocha légèrement la tête avant de répondre sommairement, d'un ton poli.

« J'imagine si tu as fait ce choix. »

Il était assez rare qu'une personne décidât subitement de laisser tomber son métier pour se lancer dans un autre qui n'était pas intéressant pour elle. Toutefois, Jonas préférait éviter de souligner ce qui semblait évident pour lui, n'ayant que trop conscience du fait que cette fille ne vivait vraiment pas dans le même monde que lui.

Il était encore plongé dans ses pensées lorsque Mélisse s'excita soudain sans raison. Ou plutôt sans raison valable du point de vue du trentenaire qui n'avait guère d'affection pour ce genre de musique. En fait, il n'aimait pas la musique de manière générale, même si ça ne le gênait pas particulièrement lorsque sa sœur jumelle décidait de mettre un peu d'ambiance dans leur appartement. Disons qu'Heather n'écoutait pas le même genre de musique que celle qu'on passait à une fête de ce type. Bien entendu, il ne chanta guère lorsque la demoiselle se mit à entonner les premières paroles, mais il donna le change en esquissant un léger sourire qui ne laissait rien entrevoir de ce qu'il pensait de cette démonstration. Mélisse avait probablement une belle voix du point de vue du commun des mortels, mais aux yeux de Jonas, ce n'était pas franchement ce qu'il appréciait. La faute à la musique et non à la chanteuse.

Après quelques instants, et alors que Jonas restait toujours silencieux face à la démonstration de Mélisse, l'ambiance retomba un peu et les chanteurs improvisés s'auto-congratulèrent. Histoire de ne pas faire tache, Jonas se joignit aux applaudissements, pour retrouva sa neutralité lorsque Mélisse suggéra une idée pour le moins bizarre. Dans quel monde vivait-elle ? Il veilla tout de même à rester amical en exposant son refus.

« Je ne pense pas que ce serait une très bonne idée. Chacun a une vision différente de la musique, et il est impossible de satisfaire tout le monde. Qui plus est, certaines personnes ont besoin de calme, ou n'aiment pas chanter tout simplement. Mais rien n'empêche les journalistes de faire un petit karaoké pendant leur temps libre. »

Il lâcha un bref et léger rire avant de changer de sujet. Quelqu'un se joignit à eux, abordant divers sujets plutôt légers qui poussèrent le trio à échanger durant quelques instants. Puis Jonas s'excusa auprès de Mélisse et du nouvel arrivant, il argua qu'il devait aller saluer d'autres personnes présentes ce jour-là, puis leur souhaita une bonne fin de journée avant de leur fausser compagnie. Il avait fait sa bonne action du jour, et avait encore une certaine quantité de personnes à croiser avant la fin des réjouissances !
 
Revenir en haut Aller en bas


.

 
Un gentleman est un loup patient
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Un gentleman est un loup patient Forum_6Un gentleman est un loup patient Forum_8


Un gentleman est un loup patient Forum_1Un gentleman est un loup patient Forum_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un gentleman est un loup patient Forum_6Un gentleman est un loup patient Forum_8

Sauter vers:  
Prédéfinis


Scénarios


Postes à pourvoir


Préliens
Nos voisins
      
      
      
      
Le saviez-vous ?