Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
Black is the colour [Arslan] - Page 5 Bouton_off
AccueilDernières imagesFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Logo de la barre de navigation

3 participants
Black is the colour [Arslan] - Page 5 Categorie_1Black is the colour [Arslan] - Page 5 Categorie_2_bisBlack is the colour [Arslan] - Page 5 Categorie_3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 

Black is the colour [Arslan]

 
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Nov 2022 - 2:20 Message

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
Réputation Civile
Black is the colour [Arslan] - Page 5 Img_ma1030Féminin27/08/199228/06/20211309580Ben BarnesInaAleck Lockwood38 ansCélibataireMédecin et psychiatre Hôpital psychiatrique de la Providence (responsable métahumain et enfance)Niveau 2Niveau 2Secrète 1m90, silhouette musclé (entretenu), yeux noir profond, brun, porte une barbe taillée et nette courte. (cf avatar).
Accent anglais - voix de ténor
Possède un bracelet d'opale (cadeau d'Elena) - téléportation chez lui
-une chevalière avec un symbole de sa famille une sorte de lion et des triangles
-Une montre de luxe avec un pouvoir de glace dedans
Pour en savoir plus

Toujours habillé très classe dans un costume, ou avec sa blouse de médecin.
Des cicatrices sur les côtes
Tatouage sur le bras droit représentant de la fumée et écrit dans sa langue l’Abgal le nom de l’esprit entremêlé du sien, cela donnerait si on traduit : “Ailaslan”.
Allergique au lactose
Phobique des sauterelles et yeux de chèvres/moutons
Vie avec Abigaël Prescott qui se fait passé pour sa cousine
Mage des ombres (Ebenomagicien) / influence de l’esprit
Pour en savoir plus
L'identité de l'ombre
Un lien des ténébres
TEL
Journal des ombres
Exploits du chaos
Consultations (RP)
Les ombres en collections
Réputation Héroïque
Black is the colour [Arslan] - Page 5 Img_ma1030Féminin27/08/199228/06/20211309580Ben BarnesInaAleck Lockwood38 ansCélibataireMédecin et psychiatre Hôpital psychiatrique de la Providence (responsable métahumain et enfance)Niveau 2Niveau 2Secrète 1m90, silhouette musclé (entretenu), yeux noir profond, brun, porte une barbe taillée et nette courte. (cf avatar).
Accent anglais - voix de ténor
Possède un bracelet d'opale (cadeau d'Elena) - téléportation chez lui
-une chevalière avec un symbole de sa famille une sorte de lion et des triangles
-Une montre de luxe avec un pouvoir de glace dedans
Pour en savoir plus

Toujours habillé très classe dans un costume, ou avec sa blouse de médecin.
Des cicatrices sur les côtes
Tatouage sur le bras droit représentant de la fumée et écrit dans sa langue l’Abgal le nom de l’esprit entremêlé du sien, cela donnerait si on traduit : “Ailaslan”.
Allergique au lactose
Phobique des sauterelles et yeux de chèvres/moutons
Vie avec Abigaël Prescott qui se fait passé pour sa cousine
Mage des ombres (Ebenomagicien) / influence de l’esprit
Pour en savoir plus
L'identité de l'ombre
Un lien des ténébres
TEL
Journal des ombres
Exploits du chaos
Consultations (RP)
Les ombres en collections
Identité
Black is the colour [Arslan] - Page 5 Img_ma1030Féminin27/08/199228/06/20211309580Ben BarnesInaAleck Lockwood38 ansCélibataireMédecin et psychiatre Hôpital psychiatrique de la Providence (responsable métahumain et enfance)Niveau 2Niveau 2Secrète 1m90, silhouette musclé (entretenu), yeux noir profond, brun, porte une barbe taillée et nette courte. (cf avatar).
Accent anglais - voix de ténor
Possède un bracelet d'opale (cadeau d'Elena) - téléportation chez lui
-une chevalière avec un symbole de sa famille une sorte de lion et des triangles
-Une montre de luxe avec un pouvoir de glace dedans
Pour en savoir plus

Toujours habillé très classe dans un costume, ou avec sa blouse de médecin.
Des cicatrices sur les côtes
Tatouage sur le bras droit représentant de la fumée et écrit dans sa langue l’Abgal le nom de l’esprit entremêlé du sien, cela donnerait si on traduit : “Ailaslan”.
Allergique au lactose
Phobique des sauterelles et yeux de chèvres/moutons
Vie avec Abigaël Prescott qui se fait passé pour sa cousine
Mage des ombres (Ebenomagicien) / influence de l’esprit
Pour en savoir plus
L'identité de l'ombre
Un lien des ténébres
TEL
Journal des ombres
Exploits du chaos
Consultations (RP)
Les ombres en collections

Arslan Ainsworth
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Black is the colour [Arslan] - Page 5 Img_ma10
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 27/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 28/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 1309
ϟ Nombre de Messages RP : 580
ϟ Célébrité : Ben Barnes
ϟ Crédits : Ina
ϟ Doublons : Aleck Lockwood
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Médecin et psychiatre Hôpital psychiatrique de la Providence (responsable métahumain et enfance)
ϟ Réputation Civile : Niveau 2 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 2 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m90, silhouette musclé (entretenu), yeux noir profond, brun, porte une barbe taillée et nette courte. (cf avatar).
Accent anglais - voix de ténor
Possède un bracelet d'opale (cadeau d'Elena) - téléportation chez lui
-une chevalière avec un symbole de sa famille une sorte de lion et des triangles
-Une montre de luxe avec un pouvoir de glace dedans
Pour en savoir plus

Toujours habillé très classe dans un costume, ou avec sa blouse de médecin.
Des cicatrices sur les côtes
Tatouage sur le bras droit représentant de la fumée et écrit dans sa langue l’Abgal le nom de l’esprit entremêlé du sien, cela donnerait si on traduit : “Ailaslan”.
Allergique au lactose
Phobique des sauterelles et yeux de chèvres/moutons
Vie avec Abigaël Prescott qui se fait passé pour sa cousine
ϟ Pouvoirs : Mage des ombres (Ebenomagicien) / influence de l’esprit
Pour en savoir plus

ϟ Liens Rapides : L'identité de l'ombre
Un lien des ténébres
TEL
Journal des ombres
Exploits du chaos
Consultations (RP)
Les ombres en collections
Joueur
Black is the colour [Arslan] - Page 5 Img_ma10
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 27/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 28/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 1309
ϟ Nombre de Messages RP : 580
ϟ Célébrité : Ben Barnes
ϟ Crédits : Ina
ϟ Doublons : Aleck Lockwood
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Médecin et psychiatre Hôpital psychiatrique de la Providence (responsable métahumain et enfance)
ϟ Réputation Civile : Niveau 2 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 2 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m90, silhouette musclé (entretenu), yeux noir profond, brun, porte une barbe taillée et nette courte. (cf avatar).
Accent anglais - voix de ténor
Possède un bracelet d'opale (cadeau d'Elena) - téléportation chez lui
-une chevalière avec un symbole de sa famille une sorte de lion et des triangles
-Une montre de luxe avec un pouvoir de glace dedans
Pour en savoir plus

Toujours habillé très classe dans un costume, ou avec sa blouse de médecin.
Des cicatrices sur les côtes
Tatouage sur le bras droit représentant de la fumée et écrit dans sa langue l’Abgal le nom de l’esprit entremêlé du sien, cela donnerait si on traduit : “Ailaslan”.
Allergique au lactose
Phobique des sauterelles et yeux de chèvres/moutons
Vie avec Abigaël Prescott qui se fait passé pour sa cousine
ϟ Pouvoirs : Mage des ombres (Ebenomagicien) / influence de l’esprit
Pour en savoir plus

ϟ Liens Rapides : L'identité de l'ombre
Un lien des ténébres
TEL
Journal des ombres
Exploits du chaos
Consultations (RP)
Les ombres en collections

BLACK IS THE COLOUR
Faelan & Arslan ▬ 01 mai 2022 - Irlande du Nord, Dungiven - Mainéar préachán


Ne pas bouger et elle se croit être qui la petite druidesse couleur capucine ? Le mage dû trouver une ressource incroyable pour ne pas lui clouer son bec et lui apprendre la politesse… bon, il était énervé et tendu de voir Faelan dans une posture de plus en plus malsaine sans parler de cette magie sournoise qui colorait ses mains.

* Tu n’as jamais vu un dieu ? * souffla Ailavéna mais l’anglais, s’était déjà avancé sans même répondre à la femme rousse… a quoi bon ? Il était ainsi, quand il avait trop de source et son corps réagissait point ! Et il apprit à voler sans ailes…et il put remercier d’être un bon mage et d’avoir les pouvoirs suffisants pour ne pas finir avec une colonne en moins.

* Tu remarques à quel point, ils sont intéressés par ta mort ? On devrait les réduire en miettes et laisser l’amatrice végan de légume se faire emporter par la mauvaise source ! *

En toute franchise ? Qu’en avait-t-il à faire de l’avis des deux autres ? Il n’avait d'intérêt que pour Faelan et il ne demandait pas à ses amis, de lui porter une quelconque sollicitude ! Non, il ne voulait pas qu’on l’aide, sa fierté était malmenée et il était en colère !
Mais il se ravisa voyant que tout s’apaisait et que l’épreuve de sa belle était terminée…il avait encore beaucoup d’ombre à ce tableau et il se précipita vers elle, quand la danse se termina dans l’effondrement de Faelan. Est-ce ce visage enfin libre de quelque chose l’entravant, cette danse sublime, le fait qu’elle ait vaincue qui la rendait plus belle et désirable ? Un mélange de tout et il devait bien reconnaître qu’il avait toujours aimé les personnalités fortes et ce soir, elle était une guerrière ayant combattue dans la psyché et il en éprouvait encore plus de satisfaction de pouvoir partager son intimité et il eu envie de l’embrasser… de fierté, d’honneur et de soulagement ! Mais avant ça, il la complimenta avec sincérité et prit donc son état… allait-elle pouvoir continuer la cérémonie ?

Elle poussa quelques mots dans un état de quiétude rassurant et il eut un rictus agréable à son encontre.

« Anśīdāra » souffla t’il à ses quelques mots en irlandais d’âme ami… ayant touché une zone qui fit gronder Ailavéna jalouse comme un poux mal rasé ! Il la redressa sur ses pieds, alors qu’elle semblait lui certifier qu’elle se portait bien …
« Oui dans le confort d’une belle salle de musique, ou je donnerai quelques notes pour sublimer vos pas mylady. »
continua t’il charmeur avant qu’une tempête rousse ordonna qu’il se pousse, mais elle pouvait se faire voir les fesses par un ours apprenti proctologue en colère celle-là ! Il se contenta de se mettre dans le dos de la sorcière en soutien car l’autre furie lui sautait dessus !

* Bah voilà la princesse à tout le monde avec elle, son prince charmant, son animal de compagnie à plume et la petite sœur encombrante qui regarde dans les trous de serrure ! *

Enfin qu’elle regarde ou non, il s’en fichait bien…il se recula, laissant ses mains dans le dos de la femme, pour qu’elle ne s’écroule pas sous l’amour de la mioche du manoir. Enfin, il était encore en colère contre la rouquine et il lui fallait un peu de sang-froid… combattre l’envie de sang d’Ailavéna était un combat de chaque jour.

Des soucis techniques ? Oui il avait eu la démission de toute l’équipe cinématographique ! Bordel ! Il soupira avant qu'enfin, la rousse fut virée et qu’il put relâcher la pression. Le reste de la conversation, Arslan la passa à observer tout le monde et poser quelques questions avant que le bâillement de la maîtresse de maison, donne le maître mot à tout le monde de rentrer ceux les deux « adultes ». Il fut soulagé de ne plus avoir les deux autres personnes, et d‘être en tête à tête avec elle, avec tout un lot de questions. Acceptant sa main, il la porta a sa bouche, l’embrassant avec un peu trop de tendresse.

Au travers des arbres nocturnes où lui voyait dans les ténèbres, il retira ses chaussures pour s'ancrer un peu plus avec la nature et aux traditions de sa belle, qui commençait quelques confidence… ainsi la lasagne était là, pas besoin de le nommer le « lui » était évocateur…. Même si après elle le faisait… lui avouant même qu’il continuait à la hanter et donc qu’elle lui avait « menti » sur la présence de cette saleté, est-ce lui qui l’avait poussé à vouloir déménager le fauteuil de sa chambre ? De ses insomnies ? de son mauvais état (en plus de son essai magique avorté ?), de la perturbation de sa source… oui, cette saleté avait dû faire quelque chose au club ce soir-là. il pivota en même temps, qu’elle pressant son corps contre elle, quand elle déposa sa tête contre son épaule… il était contrarié de cette influence sournoise.

Elle avait été séduite ? Et elle avait envie de succomber ? Un frisson lui parcourt involontairement l’échine. Il savait se que s’était… il luttait chaque jour contre ça, même si son entité ne voulait pas l’aspirer et le détruire selon elle, mais il ne lui faisait pas confiance… et puis, il ne fallait pas se leurrer ils leur arrivent de fusionner parfois et aussi grisant que cela pouvait être il en était terrifié, de perdre sa personnalité, de ne plus exister à propre parlé. Et de ne plus exister comme il était… ses pensées faisaient écho aux paroles de la sorcière avec ce goût amer du déjà-vu. L’homme tourna sa tête vers la chevelure couleur de ténébreux. Non, il ne la coupa pas dans ses révélations… il l’écoutait attentivement serra un peu plus sa main dans la sienne. S’il l’avait vu comme une guerrière, elle était encore plus que ça, pour avoir dit non à ce genre de douces paroles, il comprenait bien l’effort et l’envie de succomber…

* Elle est encore trop faible, pour avoir besoin des autres pour résister. * gronda Ailavéna.
Mais elle avait tort, ce n’est pas faiblesse que de s’ouvrir et se raccrocher à ses proches cela voulait tout bonnement dire qu’elle n’était pas égoïste, qu’elle pensait à eux, qu’ils étaient importants pour son équilibre, qu’elle n’est pas seule dans sa lutte. Et il se trouva étonné d’être si fortement touché au point qu’un rictus sincère se fit sur ses lèvres et il lui déposa un baiser sur le crâne. Oui, les mots après sa transe de danseuse avait tout son sens Anam Cara oui … tellement plus de sens. Quant à la danse, oui ce fut sa réponse, elle avait fait ça car tout était naturel de le faire… et il reconnut qu’il avait envie de danser avec elle, néanmoins, il garda le silence, la laissant s’exprimer.
Il poussa un rire amusé, oui tu m’étonnes qu’il n’ait pas aimé se prendre le revers d’une main dans le museau ce sale bourrin !

« Il aurait mérité bien plus que ta main. » un semi-remorque et une bombe dans un endroit intime et interdit ! « Je pense aussi, qu’il a fait ça, il était penché sur toi semblant suggérer de bien mauvaises choses… je suis pas arrivé assez vite pour l’empêcher d’apposer ce sort de tourment » regretta t’il même si au fond, il avait fait au plus vite et n’aura pas changé son approche pour autant. il aurait juste dû tenter de le tuer.
Il lâcha sa main, la laissant se tourner face à lui et remonté ses mains le long de son corps, lui l’entoura des siennes et inspira son odeur avec cette pointe un peu piquante de sueur et de braise.

« Tu es libre autant de cette lasagne des marais que de ta phobie. » il soupira doucement enfoui pressant un peu plus son nez contre son cou « Tu as été forte pour lui résister … une véritable guerrière même dans le plan de la source et de la psyché… je suis honoré de partager ton chemin. » dit-il dans une formulation très abgal mais qui avait du sens pour lui. La faiblesse n’est pas une chose qu’il apprécie avoir et encore moi dans son lit et son temps. Il eut presque l’envie de lui dire les mots qu’elle avait commencé à graver dans son cœur. « Tu sais que dans les images que tu as ouvertes, il avait Eru ? » lâcha t’il au bout de quelques secondes…

Il répondit à son appel, à ce baiser qui lui faisait tant envie, y ajoutant plus de passion à leur fièvre, lié de l’envie galopante qu’elle faisait naître chez lui mais aussi de tout ce moment, de ce combat, de cette danse de cette épreuve réussit face à la tentation… il y ajoute un peu de source, emballé. Il serait bien resté quelques temps de plus dans cette amour mais ils avaient encore une belle manière de conclure cette soirée, pour qu’elle baille d’un bon sommeil de femme libre et comblée…
Était-il prêt ? Si elle avait le regard baladeur elle pouvait clairement voir une déformation et la lueur de son regard était celle d’un homme épris et désireux de continuer la suite de leur embrassade !

« Hum… non ? » taquina t’il en prenant l’une des bougies sublime comme sa créatrice avec un sourire et alla vers le feu pour allumer sa mèche.

« Ne pouvons-nous pas honorer la déesse dans un agencement confortable ici ? » Il lui fit part, il pourrait ramener des couvertures, des coussins et pourquoi pas le matelas de son lit ( lui) pour ne pas tacher celui de sa belle amie et s’aimer tendrement et surtout sauvagement entre les feu et la nature qui fait la culture de l’irlandaise ? Si non, il la suivrait jusqu’à son antre. Il s’en fichait d’avoir un peu froid, les feux étaient là pour le réconfort !



(c) princessecapricieuse

 
Revenir en haut Aller en bas





AS MY STORY came to a close  
I REALIZED that I was the VILLAIN
all along !


Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Nov 2022 - 1:55 Message

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant
Réputation Civile
La Morrigan28Autre / Ne pas divulguer22/04/199425/11/20171238578Merve BolugurArslan Ainsworth, blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphicsaucun33 ansLibertineTraqueuse d'artefact magiques, consultante en magie et l'au-delàNiveau 0Niveau 3SecrèteGrande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
Sorcière/Magicienne/Ectomancienne
Détails ici
Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Réputation Héroïque
La Morrigan28Autre / Ne pas divulguer22/04/199425/11/20171238578Merve BolugurArslan Ainsworth, blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphicsaucun33 ansLibertineTraqueuse d'artefact magiques, consultante en magie et l'au-delàNiveau 0Niveau 3SecrèteGrande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
Sorcière/Magicienne/Ectomancienne
Détails ici
Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Identité
La Morrigan28Autre / Ne pas divulguer22/04/199425/11/20171238578Merve BolugurArslan Ainsworth, blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphicsaucun33 ansLibertineTraqueuse d'artefact magiques, consultante en magie et l'au-delàNiveau 0Niveau 3SecrèteGrande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
Sorcière/Magicienne/Ectomancienne
Détails ici
Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits


Faelan Blackbird
Vigilant Indépendant

Personnage
La Morrigan
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 1238
ϟ Nombre de Messages RP : 578
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : Arslan Ainsworth, blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 33 ans
ϟ Statut : Libertine
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques, consultante en magie et l'au-delà
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 3 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Sorcière/Magicienne/Ectomancienne
Détails ici
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Joueur
La Morrigan
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 1238
ϟ Nombre de Messages RP : 578
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : Arslan Ainsworth, blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 33 ans
ϟ Statut : Libertine
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques, consultante en magie et l'au-delà
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 3 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Sorcière/Magicienne/Ectomancienne
Détails ici
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits




Black is the colour


La Dame de Samhain rigola doucement, main devant ses dents rieuses.

- Je vais lui dire de revenir et on pourra l’étrangler à deux, dit-elle, amusée de la réaction de son compagnon. Pour la suite, cela reste à voir si les flammes ont été suffisamment puissante pour nettoyer toute mauvaise magie apposée sur mon corps.

Arslan était d’accord avec elle, l’each-uisce avait probablement posé un puissant sortilège sur elle lorsqu’il avait eu le moment pour le faire, au club.

Faelan avait pleinement confiance dans la magie de Bealtaine et elle se sentait bien. Autant physiquement que mentalement et spirituellement. Les feux de Bealtaine était un phénomène puissant et emplit de mysticisme. Non seulement l’Irlandaise se sentait au sommet de sa forme, mais elle allait également, en bonus, se faire beaucoup d’argent après avoir accumuler tous les « restants » alchimiques de Bealtaine. Si son Sasanach était gentil, elle lui en préparerait une boîte.

Cette pensée la fit ricaner doucement et ils s’enlacèrent calmement dans les ombres dansantes des brasiers. Cet environnement était parfait pour le maître des ombres entre ses mains.

- Je suis libre de lui, pour l’instant, certes, elle esquissa un sourire, mais je ne serais pas étonnée qu’il revienne tôt ou tard, elle marqua une pause et les traits de son visage se raffermirent légèrement, toutefois, la prochaine fois, je serai mieux préparée.

Elle tourna partiellement la tête vers l’un des brasiers.

- Quant à ma phobie, je ne sais pas si elle a disparu complètement, mais je crois, elle marqua une seconde d’hésitation, avoir appris à mieux vivre avec elle.

C’était déjà un bon pas dans la bonne direction, selon elle.

L’Irlandaise frissonna en sentant son souffle chaud et l’effleurement du bout de son nez sur son cou. Partager ce type d’affection avec le médecin était devenu tout naturel, autant pour lui que pour elle-même. Il y avait ce profond sentiment entre eux qui allait au-delà de la solidarité mystique et des jeux sensuels. Faelan ne savait pas si elle était réellement la guerrière que les mots de l’Abgal sous-entendaient, mais elle était heureuse de partager son chemin avec ce dernier. « Que je ne sois plus jamais seule sur cette voie » songea-t-elle naïvement en faisant écho aux paroles de l’homme aux yeux sombres.

- Des images d’Eru? Répéta la sorcière, incrédule. Comment est-ce possible? S’enquit-elle par la suite.

Oui, comment était-ce possible? Elle n’avait jamais mis les pieds là-bas et elle n’était même pas certaine d’avoir vu ce à quoi la fracture qu’elle avait créée ressemblait. Il y avait donc eu des images? Il est vrai qu’elle avait pensé à plusieurs endroits en même temps. Était-ce une création de son esprit d’après les quelques souvenirs que l’Abgal avait partagé avec elle?

- Peut-être que mon inconscient a matérialisé une fenêtre vers Eru lorsque j’ai pensé à toi, admit Faelan, incertaine de sa théorie.

Une fenêtre, même s’il ne s’agissait pas d’une porte, était un signe d’une grande prouesse magique. Elle lui avait bien dit qu’elle ne maîtrisait pas l’air des portails, mais peut-être était-il temps de s’y mettre sérieusement.

Ils s’embrassèrent fiévreusement sous les regards jaloux des étoiles, des feuilles, des buissons et d’une autre entité qui aimait un peu trop les légumes verts et dont elle ignorait encore l’existence. La fraîcheur de ce début de saison chaude n’existait plus, il n’y avait plus que les brasiers et la passion brûlant son bas-ventre.

Faelan lui mit une tape sur une épaule.

- Ne me taquine pas, vilain! Dit-elle, amusée. Sinon je vais te faire dormir dans ta chambre d’invité!

Elle se dirigea vers son propre feu en rigolant doucement. Une fausse menace qui ne serait jamais mise à exécution, et ce, pour diverses raisons dont celle d’avoir un beau minois.

La sorcière se déplaça jusqu’au brasier sans aucune hésitation et invita les flammes à se projeter momentanément dans le bougeoir ornementé de ces runes anciennes. Le néant s’alluma d’un bout de feu de Bealtaine, dansant très joyeusement dans la chaude pénombre. Elle leva la tête, intriguée par les propos tenus par le Sasanach à propos du lieu où poursuivre leur petit rituel. Il n’avait pas tort. Pour faire ça ailleurs lorsque cet environnement était empli de tant de magie pour le temps d’une nuit seulement?

Elle acquiesça à son humble requête.

- Ce n’est pas une mauvaise idée, dit-elle.

La jeune femme arpenta les alentours du regard. Si seulement elle y avait pensé plus tôt, alors ils ne seraient pas dans une situation où ils devaient faire des allers-retours redondants. À moins que…

Elle ferma momentanément les yeux et adressa une prière aux flammes mystiques, quelques mots emplit de bonne volonté et de foi. Faelan rouvrit les yeux et alla rejoindre Arslan pour glisser sa main dans la sienne.

- Mêle ta magie à la mienne, je vais essayer un grand pas en sorcellerie, dit-elle avec un grand sourire. Imagine, comment dire, un lit d’extérieur?

L’Irlandaise n’avait pas d’autres mots pour expliquer ce qu’elle avait en tête. Tant qu’ils pouvaient se mettre confortable sans attraper une brindille entre les fesses. C’était tout ce qu’elle voulait, et ce, dans le respect de la nature, évidemment. Elle pouvait téléporter de petits objets à elle et changer sa garde-robe en un clin d’œil. Quant était-il de meubles avec un surpris de magie dans les veines et la compagnie d’un puissant ébènomancien?

Un orbe lilas apparut dans sa main alors que ses lèvres s’animèrent de murmures mystiques. Elle dessina mentalement dans son esprit ce qu’elle désirait invoquer. Si jamais cela ne fonctionnait pas, ils feraient des allers-retours, ce n’était pas plus grave que cela, mais l’Irlandaise avait cette envie très puérile de faire en sorte que tout soit « parfait » ou « magique ». Un peu comme une adolescente vierge qui pensait qu’un premier contact sexuel était foncièrement spécial.

Un, deux, trois, une fumée violette et sombre manifesta hors de l’orbe et Faelan la laissa tomber au sol. La vapeur mystique s’étendit et il y eut un moment pendant lequel la sorcière se demandait si son invocation avait bel et bien fonctionné.

Un matelas accompagné d’un drap et d’une couverture se matérialisèrent magiquement sous les yeux des deux sorciers ainsi que le rire un peu extatique de Faelan impressionnée par sa propre prouesse.

- Il manque que des coussins en fait! S’exclama la jeune femme avant de lever les yeux vers le haut. … Oh!

Elle attrapa rapidement Arslan et l’encouragea à se déplacer vers la gauche un peu brusquement pendant que des coussins duveteux se mettaient à pleuvoir sur eux.

Une fois la tempête terminée, Faelan ne put retenir un petit fou rire.

- Je n’ai pas de pouvoir de création, cela signifie que j’ai cambriolé quelqu’un ou un magasin sans même connaître ma victime! Dit-elle en dissimulant un rire derrière sa main. Satisfait, mo Fear?

La jeune femme reprit un peu de sérieux et s’éloigna légèrement afin d’invoquer les morceaux reliés à l’incantation initiale du rituel auxquels s’ils s’apprêtaient à s’adonner. Une planche carrée apparut entre ses mains décorée d’un cercle magique et de rune qu’elle avait préparée à l’avance, ainsi qu’un bol vide et des sachets contenant diverses herbes utiles au sortilège en « construction ».

Elle fit signe à Arslan de la rejoindre avec son bougeoir qu’elle plaça dans son endroit approprié sur la planche ensorcelée et fit de même avec le sien par la suite.

La sorcière glissa ensuite le bol au centre du cercle et donc entre les deux bougeoirs avant de matérialiser une flasque dans sa main contenant un mélange de la neige de l’hiver précédent ainsi que la rosée du matin des derniers mois. Elle remplit le bol à moitié et fit disparaître la flasque avec un geste élégant.

Faelan invita son âme-ami à s’asseoir devant elle, de l’autre côté du cercle avant de se mettre à réciter de vieilles paroles mystiques dans la langue de ses ancêtres, et ce, tout en plaçant les différentes herbes nécessaires dans le bol. Son incantation se mua en chant harmonieux et emplit de magie. La brise et le son des bruissements des feuilles semblaient murmurer afin d’accompagner sa voix mélodieuse.

Les flammes captées par les bougeoirs se mirent à bouger au gré des paroles avant de tournoyer harmonieusement autour du bol qui se mit lentement, mais sûrement, à dégager un brin de vapeur indiquant que son contenu se réchauffait et s’infusait tel une tasse de thé. Un ingrédient important manquait cependant…

L’Irlandaise tendit sa main pâle en direction du médecin et fit apparaître une faible quantité de sa source dans le creux de sa paume, pas plus grand qu’un petit pois et l’invita à faire de même. Ils devaient mélanger leur magie afin de compléter cette union mystique. Elle reconnaissait qu’il était réticent à l’idée de partager ouvertement sa source ainsi, mais la sorcière lui avait bien expliquer le rituel et elle lui avait même offert sa propre copie traduite afin qu’il puisse tout savoir, sans rétention d’information. Faelan avait été complètement transparente avec lui sur ce coup-là.

Il devait être habité à leurs enlacements ensorcelés et émoustillants, car il accepta sans réticence ni questionnement. Les deux « petits pois » magiques se mélangèrent immédiatement comme s’ils étaient désespérés de fusionner ensemble et Faelan laissa tomber la nouvelle goutte dans le bol qui s’illumina partiellement de sombre et de lilas.

Magnifique…

Faelan prit le bol fumant, mais pas suffisamment chaud pour lui brûler les doigts et le lever partiellement à la hauteur de son front et marmonna à nouveaux quelques paroles anciennes jusqu’à ce que des pétillements magiques se mettent à frétiller dans sa concoction mystique.

Cela fait, la sorcière baissa le bol et le mélangea trois fois, dans le sens d’une horloge avec l’aide de son petit doigt avant de prendre une gorgée. Le liquide coloré laissa une traîne de chaleur dans sa gorge en entier et lui réchauffa le ventre. Ses yeux tournèrent momentanément au noir, puis elle passa le bol à Arslan afin qu’il puisse répéter ses gestes.

- Je n'ai aucun regret, murmura-t-elle soudainement la jeune femme, je suis simplement heureuse d'être ici et de marcher à tes côtés en regardant la même horizon.

C'était plutôt romantique, surtout venant de cette femme aux tendances frigides. L'Irlandaise baissa momentanément les yeux avantde s'approcher à autre pattes de l'ébènomancien avec un sourire emplit de promesses sensuelles.

À genoux, elle approcha lentement son visage du sien et l'embrassa, d'abord doucement, avant de passer ses bras autour de ses épaules et approfondir son baiser avec envie. Cette même envie, d'abord normale commença cependant à la brûler de l'intérieur et elle découvrit que le désir qui l'animait était plus puissant que tout ce qu'elle avait pu expérimenter jusqu'à maintenant.

:copyright: Frimelda, sur une proposition de :copyright: Blork
 
Revenir en haut Aller en bas


They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 19:55 Message

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
Réputation Civile
Black is the colour [Arslan] - Page 5 Img_ma1030Féminin27/08/199228/06/20211309580Ben BarnesInaAleck Lockwood38 ansCélibataireMédecin et psychiatre Hôpital psychiatrique de la Providence (responsable métahumain et enfance)Niveau 2Niveau 2Secrète 1m90, silhouette musclé (entretenu), yeux noir profond, brun, porte une barbe taillée et nette courte. (cf avatar).
Accent anglais - voix de ténor
Possède un bracelet d'opale (cadeau d'Elena) - téléportation chez lui
-une chevalière avec un symbole de sa famille une sorte de lion et des triangles
-Une montre de luxe avec un pouvoir de glace dedans
Pour en savoir plus

Toujours habillé très classe dans un costume, ou avec sa blouse de médecin.
Des cicatrices sur les côtes
Tatouage sur le bras droit représentant de la fumée et écrit dans sa langue l’Abgal le nom de l’esprit entremêlé du sien, cela donnerait si on traduit : “Ailaslan”.
Allergique au lactose
Phobique des sauterelles et yeux de chèvres/moutons
Vie avec Abigaël Prescott qui se fait passé pour sa cousine
Mage des ombres (Ebenomagicien) / influence de l’esprit
Pour en savoir plus
L'identité de l'ombre
Un lien des ténébres
TEL
Journal des ombres
Exploits du chaos
Consultations (RP)
Les ombres en collections
Réputation Héroïque
Black is the colour [Arslan] - Page 5 Img_ma1030Féminin27/08/199228/06/20211309580Ben BarnesInaAleck Lockwood38 ansCélibataireMédecin et psychiatre Hôpital psychiatrique de la Providence (responsable métahumain et enfance)Niveau 2Niveau 2Secrète 1m90, silhouette musclé (entretenu), yeux noir profond, brun, porte une barbe taillée et nette courte. (cf avatar).
Accent anglais - voix de ténor
Possède un bracelet d'opale (cadeau d'Elena) - téléportation chez lui
-une chevalière avec un symbole de sa famille une sorte de lion et des triangles
-Une montre de luxe avec un pouvoir de glace dedans
Pour en savoir plus

Toujours habillé très classe dans un costume, ou avec sa blouse de médecin.
Des cicatrices sur les côtes
Tatouage sur le bras droit représentant de la fumée et écrit dans sa langue l’Abgal le nom de l’esprit entremêlé du sien, cela donnerait si on traduit : “Ailaslan”.
Allergique au lactose
Phobique des sauterelles et yeux de chèvres/moutons
Vie avec Abigaël Prescott qui se fait passé pour sa cousine
Mage des ombres (Ebenomagicien) / influence de l’esprit
Pour en savoir plus
L'identité de l'ombre
Un lien des ténébres
TEL
Journal des ombres
Exploits du chaos
Consultations (RP)
Les ombres en collections
Identité
Black is the colour [Arslan] - Page 5 Img_ma1030Féminin27/08/199228/06/20211309580Ben BarnesInaAleck Lockwood38 ansCélibataireMédecin et psychiatre Hôpital psychiatrique de la Providence (responsable métahumain et enfance)Niveau 2Niveau 2Secrète 1m90, silhouette musclé (entretenu), yeux noir profond, brun, porte une barbe taillée et nette courte. (cf avatar).
Accent anglais - voix de ténor
Possède un bracelet d'opale (cadeau d'Elena) - téléportation chez lui
-une chevalière avec un symbole de sa famille une sorte de lion et des triangles
-Une montre de luxe avec un pouvoir de glace dedans
Pour en savoir plus

Toujours habillé très classe dans un costume, ou avec sa blouse de médecin.
Des cicatrices sur les côtes
Tatouage sur le bras droit représentant de la fumée et écrit dans sa langue l’Abgal le nom de l’esprit entremêlé du sien, cela donnerait si on traduit : “Ailaslan”.
Allergique au lactose
Phobique des sauterelles et yeux de chèvres/moutons
Vie avec Abigaël Prescott qui se fait passé pour sa cousine
Mage des ombres (Ebenomagicien) / influence de l’esprit
Pour en savoir plus
L'identité de l'ombre
Un lien des ténébres
TEL
Journal des ombres
Exploits du chaos
Consultations (RP)
Les ombres en collections

Arslan Ainsworth
Super-Vilain Indépendant

Personnage
Black is the colour [Arslan] - Page 5 Img_ma10
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 27/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 28/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 1309
ϟ Nombre de Messages RP : 580
ϟ Célébrité : Ben Barnes
ϟ Crédits : Ina
ϟ Doublons : Aleck Lockwood
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Médecin et psychiatre Hôpital psychiatrique de la Providence (responsable métahumain et enfance)
ϟ Réputation Civile : Niveau 2 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 2 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m90, silhouette musclé (entretenu), yeux noir profond, brun, porte une barbe taillée et nette courte. (cf avatar).
Accent anglais - voix de ténor
Possède un bracelet d'opale (cadeau d'Elena) - téléportation chez lui
-une chevalière avec un symbole de sa famille une sorte de lion et des triangles
-Une montre de luxe avec un pouvoir de glace dedans
Pour en savoir plus

Toujours habillé très classe dans un costume, ou avec sa blouse de médecin.
Des cicatrices sur les côtes
Tatouage sur le bras droit représentant de la fumée et écrit dans sa langue l’Abgal le nom de l’esprit entremêlé du sien, cela donnerait si on traduit : “Ailaslan”.
Allergique au lactose
Phobique des sauterelles et yeux de chèvres/moutons
Vie avec Abigaël Prescott qui se fait passé pour sa cousine
ϟ Pouvoirs : Mage des ombres (Ebenomagicien) / influence de l’esprit
Pour en savoir plus

ϟ Liens Rapides : L'identité de l'ombre
Un lien des ténébres
TEL
Journal des ombres
Exploits du chaos
Consultations (RP)
Les ombres en collections
Joueur
Black is the colour [Arslan] - Page 5 Img_ma10
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 27/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 28/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 1309
ϟ Nombre de Messages RP : 580
ϟ Célébrité : Ben Barnes
ϟ Crédits : Ina
ϟ Doublons : Aleck Lockwood
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Médecin et psychiatre Hôpital psychiatrique de la Providence (responsable métahumain et enfance)
ϟ Réputation Civile : Niveau 2 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 2 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m90, silhouette musclé (entretenu), yeux noir profond, brun, porte une barbe taillée et nette courte. (cf avatar).
Accent anglais - voix de ténor
Possède un bracelet d'opale (cadeau d'Elena) - téléportation chez lui
-une chevalière avec un symbole de sa famille une sorte de lion et des triangles
-Une montre de luxe avec un pouvoir de glace dedans
Pour en savoir plus

Toujours habillé très classe dans un costume, ou avec sa blouse de médecin.
Des cicatrices sur les côtes
Tatouage sur le bras droit représentant de la fumée et écrit dans sa langue l’Abgal le nom de l’esprit entremêlé du sien, cela donnerait si on traduit : “Ailaslan”.
Allergique au lactose
Phobique des sauterelles et yeux de chèvres/moutons
Vie avec Abigaël Prescott qui se fait passé pour sa cousine
ϟ Pouvoirs : Mage des ombres (Ebenomagicien) / influence de l’esprit
Pour en savoir plus

ϟ Liens Rapides : L'identité de l'ombre
Un lien des ténébres
TEL
Journal des ombres
Exploits du chaos
Consultations (RP)
Les ombres en collections

BLACK IS THE COLOUR
Faelan & Arslan ▬ 01 mai 2022 - Irlande du Nord, Dungiven - Mainéar préachán



Mais quelle charmante idée ! Faire revenir la tronche de bourrin pour le faire rôtir sur les flammes de Bealtaine ! Il sera peut-être magiquement consommable ainsi non ? Une chose est certaine, s’il recroise ce cheval marin, il va sérieusement envisager de l’attaquer sournoisement pour au mieux le tuer au pire le blesser sévèrement… bref, de ne pas laisser ses sabots tacher le bitume plus longtemps. Il enverrait des agents d’Argos peaufiner leurs recherches en liant aussi à ce genre de fête magique… Et peut-être qu’ils trouveront des pistes intéressantes.

« Je l’espère, pour le moment je ne sens pas ta source déséquilibrée. » oui, pour le moment après tout l’invasion s'était faite insidieusement et la vie d’une sorcière est souvent source de déséquilibre dans sa propre énergie magique… rien qu’un sort violent et raté comme pour son majordome (enfin à demi raté au sens de l’Abgal), pouvait déclencher ce genre de déséquilibre.

Son regard se porta sur elle, elle ricanait toute seule ? Surement une pensée et du sien, il l’invitait à en dire plus, mais la belle rebondit sur la liberté évoquée juste avant. Oui libre…et elle semblait du même avis que le bel anglais, « pour l’instant »… N’est-ce pas ironique ? C’est aux cheveux qu’on met une bride, pour leur ôter la liberté, pas l’inverse.

« Tu lui as vraiment tapé dans l’œil à ce bourricot. » il lui serra un peu plus la main, et s’amusa de son langage plus familier, chose qu’il faisait peu, sauf dans ses pensées, mais la créature ne méritait pas de beaux mots pour être qualifiée.

« Il semble avoir profité d’un moment de vulnérabilité. Il faudrait envisager tout un protocole de rune de protection pour l’esprit ainsi que que pour l’influence insidieuse… »
se mit-il à réfléchir à voix haute. Oui, il s‘incluait dedans, finalement le cheval marin était devenu autant son ennemi que celui de sa belle et il ne comptait pas, la laisser dans sa merde avec un mustang des marais.

* Crois-tu qu’elle s’intéresse à tes ennemis ? Genre le Berger ou plutôt celui qui contrôle la bergerie ? Je ne pense pas. *

* Et je ne lui demande pas. *

Là était toute la différence, même si Faelan ne demandait pas d’aide, mais il lui apportait son soutien sans pour autant désirer une réciproque. Si elle voulait le faire, alors voilà une belle preuve d’équilibre entre eux, si non, il savait à quoi s’en tenir dans son investissement et de plus, il ignorait tout de ce nouvel ennemi (chose qu’il apprendra plus tard après le retour en Irlande de nouvelles informations), donc pas besoin de la mêler à tout ça, plus qu’elle ne l’avait été la dernière fois.

Dans ce feu, il avait une autre libération, du moins quelques braises avaient brûlé le début d’un traumatisme d’une sorcière ne supportant pas le feu… Certes l’ancien était vert, aussi vert qu’une soupe de cresson… mais c’est déjà un beau pas. Tout semblait « beau » dans cette fête, malgré l’élément irritant le concernant, cette manifestation des plus saugrenue et qui laissait sous-entendre qu’il avait bien plus qu’un mage plutôt doué… certes, il était magiquement puissant, mais il avait toujours essayé de limiter son pouvoir, pour ne pas démontrer qu’il en avait encore plus sous la semelle. Plus le temps passait, plus son pouvoir grandissait et il peinait parfois à le contrôler dans ses manifestations les plus simples : comme la présence de sources. Ailavéna trouvait que c'était une bonne chose, pour sa part, il était, sans aucun doute, flatté et galvanisé par tout cela, mais de l’autre, il devait encore plus lutter contre l’influence de son parasite, contre ce chant envoûtant de sombrer dans des ténèbres plus dévastatrices, dans ce chaos, qui était un ami, mais qui risquait d’être sa perte. Si au début de sa possession, il peinait à lutter, le combat avait une autre saveur ici, car il commençait à aimer ce qu’avant le répugnait.

« Elle semble avoir pris un coup et avec le temps, elle disparaîtra. » dit-il encourageant.
Il échangea quelques sentiments sincères sur l’honneur qu'ont les gens de son monde. Un honneur, qui n’avait pas toujours le même sens que les terriens, mais cela n'ôte pas la symbolique d’être ici avec elle et d’avoir des sentiments profonds pour cette sorcière qui l’attachait petit à petit (même si au lit, c’est lui qui lui noue les poignets). Et en parlant de son mode, il avait été étonné de cette manifestation…

« Oui, j’ignore comment tu peux faire le lien sur un monde que tu n’as jamais vu… sûrement que tu devrais travailler plus dans ce domaine, et qu’un jour ça serait un portail. » dit-il pensif… revoir Eru, lui ferait plaisir après toutes ces années et surtout voir comment sa belle guerre avait évoluée et si l'influence des sages était moindre. Il aurait néanmoins le cœur un peu lourd concernant sa sœur.

Enfin tout cela pouvait attendre, leurs lèvres étaient unies dans une farandole des plus fiévreuse, sous le regard irrité et trop jaloux d’une entité qui aurait bien aimé assister à l’immolation d’une sorcière.
Oh il pouvait la taquiner… et elle n’avait pas fini de recevoir ses facéties, preuve étant ce regard de petit fourbe et ce ricanement de sale gosse, qui aurait mérité d’être au coin.

« Tu aurais bien froid. » comme si sa simple présence pouvait remplacer la présence d’une bouillotte ou d’une bonne couette.

Enfin pour l’instant la chaleur était dans ces belles flammes où chacun alla allumer les cierges du rituel… et il serait dommage de ne pas en profiter jusqu’au matin, d’où sa proposition, surtout que la magie était vraiment des plus présente ici… de quoi bercer un Abgal en manque de source, comme un air de « maison ». Un sourire naquit sur ses lèvres quand elle accepta, il ne restait donc qu’à trouver comment organiser un couchage (et de préférence solide)… alors qu’il réfléchissait comment optimiser leur allé et retour, son regard se posa sur les prières de la femme… Comptait-elle demander au dieu un lit ?

* S’ils le font, ce ne sont que des obsédés pour mieux vous mater ! *

Cela n’était peut-être pas faux, les feux follets et d’autres créatures plus ou moins magiques auraient une belle vision sur leurs petites fesses… Est-ce bien gênant ? Pour être honnête, tant que ce ne sont pas des êtres humains ou des Daisuke, l’homme pouvait bien l’aimer où elle voulait… le regard des bêtes n’est pas emprunt de jugement comme celui des hommes… de plus, il avait envie de se vautrer dans ses flammes, se lâcher dans cette soirée ou la lune serait le témoin d’une prière plus longue le tentait, il avait quelque chose d’existant à cette simple idée. Quelque chose d’osé et d’un peu interdit et non-conventionnel, pour mettre à mal la pudeur de l’homme. Parfois, il fallait bien se lâcher.

Sa main chaude sera la plus fraîche de Faelan, laissant couler sa source au travers de son corps, curieux de réaliser un sort d‘union. Il exprima donc via son imaginaire, la literie qu’il imaginait à voix haute, fermant les yeux, afin de gagner en lisibilité et surtout en concentration. Quand il finit sa description, il ouvrit des yeux voyant donc l’orbe Lila puis deux fumées, représentant la couleur de leur pouvoir se manifester, il donna plus de sa source dans le but de booster le sort d’union… quand…

« Superbe ! » s’exclama l’homme, quand le lit apparut ! Lui ne rigolait pas de joie, mais un sourire satisfait naquit sur son visage et il s'approcha donc du lit, quand la pluie de coussins leur tomba dessus, mais elle fut plus rapide de lui, pour éviter et cette fois, il ricana … mais il se pencha attrapant un, pour le coller dans la tête de sa belle amie.

Ainsi elle n’avait rien invoqué ? Enfin elle n’avait rien créé, juste pris quelque part pour le mettre ici ? Amusé par cette idée, il se pencha vers le lit découvrant une étiquette en français « maison du monde, 1200 euros », le prix de ce lit en palette de bois. Il ricana de plus belle.

« Oh mais tu es une petite voleuse ! » il lui montra l’étiquette et la ôta. « Oui, c’est parfait ! Nous remercions maison du monde, pour ce sacrifice ! »

Au moins le tout était neuf et non chez quelqu’un et déjà utilisé, il n’avait rien de plus désagréable que dormir dans une literie d’un inconnu, on sait très bien ce qu’on y fait : on y pète, on y transpire, on y bave et même on y baise ! Alors merci, mais s’il pouvait s’éviter les miasmes d’inconnu ! Il en était ravi ! Pendant qu'elle finissait quelques préparatifs, il fit le tour des nouveaux éléments, leur retirant les étiquettes qui pourraient leur gratter les pieds et d’autres parties. Mine de rien, elle avait « volé » un petit trésor, de beaux billets auraient été déboursés pour le tout… pratique pour avoir ce qu’on l’on désire sans acheter… mais surtout très pratique dans tout un tas d’autres choses… comme piqué des artefacts dans une chambre blindée ou jouer de mauvais tours à quelqu’un, voir à l’UNISON.

Il finit par la rejoindre et l’odeur d’herbe lui adressa un peu le nez, Ailavéna se retira au fond de son esprit… Un peu étonné, il ne comprit pas pourquoi elle se comportait ainsi, mais apprécie ce geste. Allez savoir combien de temps cela durera… il n’allait pas lui demander pourquoi, de peur qu’elle se rétracte. L’homme suivit le rituel attentivement, se demandant quand même, comment elle avait fait pour conserver la neige aussi longtemps… autre qu’un bon congélos.

Il prononça l’incantation de sa voix de ténor dans un chant qu’il trouvait beau… un chant fait ensemble dans une vieille langue, pour un moment de magie qui lui rappelait un peu trop son mode et les divers sorts d’union (union étant pour nommer les sorts fait à deux ou plusieurs personnes). Il avait un élément plus difficile à concevoir pour l’homme, qui était aussi un nexus, mais il ne rechigna nullement à donner directement une larme sombre de pure magie concentrée, bien au-delà de ce qu'on pouvait trouver ici… il avait après tout lu attentivement les feuillets écrits de cette agréable écriture et il avait médité quelque temps si oui ou non il le ferait… et la réponse avait été oui. Il avait une confiance relative en Faelan et puis, il fallait bien mener ce rituel au bout. La curiosité le tuerait sûrement un jour, ou la magie. Ainsi, les deux boules colorées semblaient se mélanger avec un désir ardent, petit écho à ce qui va se passer ce soir ? Les teintes dans le bol étaient belles et harmonieuses, un Lila sombre. Le visage de l’homme était plus détendu, lâchant un peu de lest avec elle, laissant un masque s’ouvrir un peu plus sur son « vrai » visage, celui de ce brun charmant, curieux et très calme, avec cette joie brillante dans ses prunelles couleur nuit. Il ne loupe aucun geste et paroles… et si la beauté de son âme amie n’était plus à prouver, dans la pratique d’un rituel magique, il avait quelque chose de plus attirant encore, sûrement à cause de ce qui se passait autour d’eux et que sa sensibilité naturelle de la source, alimentait son échauffement.

« Je n’ai aucun regret »… il arqua un sourcil, penchant un peu la tête sur le côté, pourquoi avoir des regrets ? Au fond il devait cesser de toujours se poser mille questions et de juste vivre l’instant présent surtout que … la suite était forte, un peu trop forte pour ne pas avoir un écho plaisant dans cette poitrine si sombre. Lui aussi était heureux d’être ici et pourquoi ne pas regarder dans la même direction ? N’est-ce pas ce qu’il faisait de plus en plus, rien qu'en voulant faire de ce cheval mal élevé son ennemi, alors qu’il pourrait s’en foutre et laisser son amante se démerder avec sa petite meute ? Non, elle n’était plus une simple amante, il lui avait dit, il lui avait donné du Anśīdāra et ce n’est pas rien. Oui voilà, ce n’était pas rien et il est plaisant d’entendre ce genre de mots, qui montre que vous ne marchez pas sur un chemin en étant le seul à le découvrir, mais que dans votre main se noue celle de quelqu’un d’autre.

Si elle lui faisait un rictus plein de sous-entendu sexuel, lui, avait répondit à ses mots par un sourire plus pudique mais tout à fait touché par cet élan romantique… et il l’attrapa par la nuque pour l’embrasser, trouvant que ces mots étaient suffisamment beaux, pour ne pas être comparés aux siens, non, ils étaient parfaits pour ce moment et il n’avait rien d’autre à répondre qu’un simple « moi aussi »… ce moi aussi serait donc matérialisé par ce baiser soudain… et sourcé d’une douce magie pétillante.

Puis se détacha, afin de refaire les mêmes gestes qu’elle avant avec le bol et bu une gorgée, qui lui fit frémir sous l’impact magique… il sut à cet instant qu’il serait shooté très vite, comme une bonne drogue pure ! Il ferma les yeux avalant le tout, sentant la source vibrée dans son corps en union avec la sienne et le baiser de son Ansidara, le fit ouvrir les yeux, par cette douceur… puis son corps rejoignit celui de l’homme et il lui rendit son étreinte avec désir. Il attrapa les cuisses de la belle, pour qu’elle noue ces dernières à sa taille et qu’il se leva dans un effort physique direction le lit volé à Maison du monde ! Se jetant avec elle dans la marée de coussin… il était temps d’unir la reine et le roi à ce monde !

S’il était déjà bien émoustillé par la réussite (et la danse) de sa belle, l’apport de source autour d’eux et maintenant cette infusion de magie condensée…il ne tarda pas à se laisser à aller à des gestes plus envieux de ce corps, plus féroce sur les vêtements… Un aphrodisiaque, il s’en doutait et en toute honnêteté il n’en avait pas besoin pour l’aimer dans les draps ! Mais qu’importe, étant de plus en plus ivre, il ne lutta pas, cela rappellerait à Faelan cet air carnassier quand il avait attrapé l’orbe carmin d’un berger ! Et même s’ils avaient déjà fait l’amour plusieurs fois depuis son arrivée, il n’était pas un reste ce soir… Bien au contraire, Bealtaine allait bien porter le nom de la fête à la saucisse, ou pour moins de sexisme la fête des homards et d'huîtres ! Bon cela n’était pas plus élégant et ce genre de pensée ne lui effleura plus l’esprit, trop concentré sur la manifestation d’ombre pour agrémenter leurs ébats et leurs chants sensuels dans cette nuit illuminée d’un feu aussi brûlant que leur peau !

Tu es dans mes pensées
Toute la nuit jusqu’à l’aube
Je ne manquerais pas reine de minuit
Viens boire un verre
Ou peut-être trois
Et chérie, je ferai de toi ma prochaine victime
J'ai besoin d'entendre le doux son de tes gémissements

Viens faire un tour, bébé ne sois pas si timide
Je préfère les filles qui ne craignent pas de pleurer
Puisque nos larmes de plaisir seront l’hymne de Bealtaine




(c) princessecapricieuse

 
Revenir en haut Aller en bas





AS MY STORY came to a close  
I REALIZED that I was the VILLAIN
all along !


 
Black is the colour [Arslan]
 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5Revenir en haut 
Black is the colour [Arslan] - Page 5 Categorie_6Black is the colour [Arslan] - Page 5 Categorie_8


Black is the colour [Arslan] - Page 5 Categorie_1Black is the colour [Arslan] - Page 5 Categorie_2_bisBlack is the colour [Arslan] - Page 5 Categorie_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black is the colour [Arslan] - Page 5 Categorie_6Black is the colour [Arslan] - Page 5 Categorie_8

Sauter vers:  
Prédéfinis

Scénarios

Postes à pourvoir

Préliens
Nos voisins
      
      
      
      
Le saviez-vous ?