Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
Discussion nocturne [Teri] Bouton_off
AccueilDernières imagesFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Logo de la barre de navigation

2 participants
Discussion nocturne [Teri] Forum_1Discussion nocturne [Teri] Forum_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Discussion nocturne [Teri]

 
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Mar 2022 - 23:39 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Discussion nocturne >  @Teri Lynn


Une semaine. Une semaine déjà que Aidan Shepard, l’inconnu du caisson cryogénique, avait quitté l’hôpital au profit d’un petit studio sur Kane Street. Les services sociaux, en étroite collaboration avec l’UNISON sur ce cas précis, s’étaient montrés aussi réactifs que possible afin de permettre au rescapé de quitter l’hôpital le plus rapidement possible. Bien évidemment, cela n’était pas en échange d’un palace. Loin s’en faut! Cependant, Aidan ne cherchait aucunement un luxe exacerbé. Il n’avait jamais vécu dans l’opulence gratuite et ne comptait pas commencer à exister de cette manière actuellement. Non! Ce qui lui importait surtout, c’était de pouvoir sentir libre. De pouvoir être hors de cet hôpital. Et ne plus se sentir comme prisonnier ou otage de procédures ou de l’administration en elle-même.

Aux murs froids et glacialement clairs de la chambre d’hôpital se succédaient des teintes de couleurs plus chaudes et diversifiées au sein du logement. Un petit appartement parfait pour une personne ou un couple cherchant à se lancer. La cuisine ouverte épousait dans la continuité l’espace de salle à manger et de séjour, dans un acheminement qui surprit notre ancien cryogénisé. L’architecture y était assez moderne, bien loin du raffinement architectural de son époque. Tout était beaucoup plus épuré, beaucoup plus ‘cubique’ si l’on peut dire. Une chambre avec un lit double place se voyait également composée d’une petite penderie largement suffisante pour le peu de vêtements que possédait actuellement notre principal intéressé. Enfin, il y avait également une salle d’eau dans laquelle se trouvait un cabinet. Si la base même de ces installations ne lui était pas inconnue, il va de soi que ce fut un changement assez conséquent de ce qu’il avait l’habitude de voir, et dans lequel il avait l’habitude de vivre. Mais, en réalité, il ne lui fallut qu’une paire de jour pour trouver ses marques au sein même de cette nouvelle structure.

Outre le logement, il fit la connaissance de Bruno Gentile. Un assistant social italo-américain quinquagénaire responsable du suivi et de la prise en charge d’Aidan afin de l’aider à trouver le plus facilement ses marques. Ce cher Bruno avait bien évidemment été mis au courant de la situation particulière de notre ex-Phantom. C’est donc aussi pédagogiquement que possible qu’il passa cette première semaine à le familiariser avec le fonctionnement quotidien du monde d’aujourd’hui. Entendons par là la manière de réaliser des courses, le type de produits que l’on pouvait trouver comparativement au passé. Il n’hésita pas non plus à lui permettre de mieux utiliser son téléphone tout en déplorant que l’appartement était actuellement sans téléviseur et sans ce qu’il appelait une ‘connexion wi-fi’. Une étrangéité dont Aidan l’avait interrogé mais avec une réponse qui ne le convainc pas plus que ça dans l’utilité actuelle d’avoir cette fameuse ‘connexion’. Ce qui était appréciable, c’est que monsieur Gentile veillait à prendre son temps et à ne pas trop brusquer notre principal intéressé. Car, même si l’héritier Shepard faisait preuve de bonne volonté et d’ouverture d’esprit, il était encore qu’aux prémisses de ce qui lui restait à découvrir…

Durant cette semaine passée, de grands moments de souvenirs et de nostalgie envahirent son esprit. Kane Street n’avait pas particulièrement changé. L’ensemble du quartier du front de mer, lui, semblait rénover et se voulait passablement transformé de ce qu’il s’en souvient encore. Un choix architectural et moderne qui n’était pas toujours au goût d’Aidan qui, ne le nions pas, ne comprenait pas toujours le pourquoi de tels changements esthétiques. Les nouveaux codes architecturaux et de la mode d’aujourd’hui savaient se montrer extrêmement étranges! Bien évidemment, s’il n’eut pas encore l’occasion de pouvoir s’y rendre, l’ancien justicier ne pouvait qu’avoir une pensée toute particulière pour son repaire se situant dans le quartier même de ce front de mer. Un mélange de hâte et d’appréhension prenait tout son être en otage lorsqu’il repensait à ce lieu. Il représentait toute une vie bien trop réelle encore dans la tête de notre ami. Après tout, son sommeil de nonante ans se voulait fatalement beaucoup plus court pour lui que pour les neuf décennies passées. Serait-il heureux de retrouver son antre? Ne se perdrait-il pas davantage dans ce sentiment de culpabilité qui stagnait en lui depuis son réveil? Trouverait-il encore ce lieu lui appartenant ou bien ce dernier avait-il été sacrifié au prix de quelconques rénovations? Un autre point sur lequel il demeurait beaucoup trop d’inconnues et dont une simple semaine chargée ne permettait nullement d’y voir plus clair. D’autant que, dans l’immédiat, le plus important pour Aidan était de s’acclimater!

Sans loisir médiatique identique à ceux dont bénéficient les foyers d’aujourd’hui, Aidan a dévoré le guide touristique de la ville, tout comme le gros ouvrage de l’UNISON offert par l’agent Lynn. Á défaut de connaître tous les changements ayant eu lieu à Star City en près d’un siècle, au moins en savait-il beaucoup plus sur l’organisation l’ayant récupéré et pris en charge. En parallèle de cela, notre ami s’essaya à la surprenante et pas toujours très agréable musique d’aujourd’hui de par l’intermédiaire d’une petite radio. Bien qu’il essaie l’ensemble des stations existantes, il écoute avec attention les flashs d’actualité et se tourne majoritairement vers une station spécialisée dans la musique classique lorsque les bulletins d’informations sont terminés. Autre fait notable, l’homme du passé a commencé à s’adonner à l’écriture sous un ensemble de confessions regroupant principalement ses interrogations, ses doutes, ses peurs ainsi que les multiples sentiments qu’il lui arrive de ressentir depuis son réveil. S’il se fait à l’idée de ce qui lui arrive, accepter qu’il ne reverra plus jamais son ancienne vie, ainsi que sa femme, sa fille… Ce fils dont il ignorait l’existence et même son père… Sans parler de son meilleur ami resté en Angleterre… Faire le deuil de cette vie prendrait plus de temps qu’il ne le laissait d’ores et déjà paraître. Surtout quand… ce même passé… vous hante la nuit…

Tu me cherches encore Phantom…?
Perdu au plus profond des songes, Aidan reconnaîtrait cette voix entre mille.
Tu cherches encore à sacrifier une autre de tes vies, Phantom…?
Cette voix sinueuse. Cette voix prédatrice. Cette voix malicieuse. Cette voix qui sourit et se moque dans une intelligibilité redoutable. Cette voix qui se nimbe d’un fin rire qui arrache un frisson de méfiance et un froid dans le dos crispant au possible.
Tu croyais que dormir un siècle te sauverait? Tu croyais pouvoir m’échapper ou que tu m’avais vaincu?
Aidan est en tenue de Phantom. Le foulard baissé. Le chapeau disparu. Son visage à découvert mais vêtu de sa tenue sombre de justicier. Il déambule dans un dédale d’obscurité où seuls les abords de ce masque se dessinent dans une fine lueur inquisitrice. Ses deux revolvers en main, il s’avance, à pas de loup, cherchant la source de cette voix. Cherchant sa proie. Sa némésis : Mastermind!
Quel sacrifice feras-tu maintenant au nom de ta morale et de ta justice? Qui sacrifieras-tu après Morgane… Linda et David…?
La sueur perle sur le front de notre ami. Cette voix résonne comme si elle était directement dans sa tête. Comme si un micro, comme si une radio faisait tourner en boucle cette voix assourdissante.
Ton assistant social…? Ou bien ta petite sergente…? Dans tous les cas, rien ne m'échappera. Et jamais tu ne me feras disparaître… Regarde!
Alors qu’il tourne sur lui-même, Aidan se retrouve face à un flash brutal et aveuglant. Camouflant son regard à l’aide d’un de ses bras, il s'accommode peu à peu de cet aveuglement afin de discerner ce qui lui fait face. Cinq individus. Cinq masques. Cinq Mastermind.
Plus que tu ne l’es toi même, Phantom… Je demeure une vérité et un mythe… Je demeure mensonge et réalité… Je demeure rêve et réalité… Je demeure ce mal qui te hantera toujours…
Provocation sous laquelle le visage d’Aidan se teint de cette hargne déterminée et macabre. Il ne cherche pas à discuter. Chaque mot de son adversaire est un coup de poignard qui s’enfonce dans une plaie vive et béante. Il doit faire arrêter ce supplice. Ses armes crachent leurs munitions dans un feu nourri. Il s’avance vers les cinq silhouettes qu’il abat l’une après l’autre. Lorsque la dernière s’écroule, tout devient noir. Tout disparait. Le rire sadique de Mastermind résonne tout autour. Une lumière se rallume. Cinq corps. Morgane. Linda. David. L’assistant social. L’agent Lynn.
C’est ta malédiction… ton héritage… rien n’épargnera ceux qui t’entourent de ce que tu seras à jamais… Phantom!

C’est en hurlant un ‘non’ de protestation que Aidan se réveille en sursaut et en sueur. Son corps est tremblant. Une peur panique s’affiche sur son visage. Incrédulité. Terreur. Angoisse. Détestable sensation que c’était réel. Qu’il était là. Réellement là. Réellement dans sa tête. Comme si rien n’avait changé! Comme si l’époque de la traque était encore d’actualité. Le coeur de l’ancien Phantom se serre. Ca lui prend aux tripes de manière déraisonnée et qu’il n’arrive pas à contrôler. Cet effroi qu’il ressent en lui le paralyse dans un premier temps, avant de le pousser à se munir de son téléphone dans un second temps. 3h28 du matin. Malgré l’heure, il a ce besoin. Ce besoin d’être rassuré. Ce besoin d’être en confiance. Si elle répondait, cela prouvait qu’il ne s’agissait bien que d’un rêve et rien d’autre. Il ne se sentait pas à l’aise de réveiller la sergente en plein milieu de la nuit. Mais ce n’était rien comparé au mal-être qu’il éprouvait actuellement.

"Emissaire... ?"
"Mademoiselle Lynn...? C'est Aidan..."
"Aidan... Tout va bien ?"
"Je... Désolé de vous déranger à cette heure-ci, je... C'est... Il est là... Il est encore là, dans ma tête..."
".... Qui ça, Aidan, qui est encore là ?"
"Ma... Mastermind... Mastermind est toujours dans ma tête... Di... Dites-moi que vous allez bien? Qu'il ne vous ait rien arrivé... par pitié?"
"Euh... Je vais bien Aidan. Tout va bien. Mastermind est mort, il ne peut plus vous faire de mal à présent. Vous avez fait un cauchemar ?"
"Ca... ça semblait si réel... Je... Il me provoquait... Il était partout... Je voulais l'abattre et... et c'était vous... ma femme... mes enfants... vous... je..."
"J'étais à la place de Mastermind ?"
"Vous tous... J'ai abattu les cinq... J'ai abattu les cinq Mastermind... mais... mais une fois mort... son rire résonnait... cognait dans ma tête... je... il disait que c'était ma malédiction... que... que rien n'épargnerait ceux qui m'entourent de... de ce que... de ce que je suis..."
"Et... Qu'êtes vous ?"
"Je... je suis... je suis un monstre... Je suis un meurtrier... et un lâche..."
"Pourquoi êtes vous un monstre, Aidan ? Qui avez-vous tué ?"
"Je les ai abandonné... ma famille... alors que je savais... je savais pertinemment que... que c'était... un voyage sans retour... je... J'ai... J'ai tué... ceux qui tuaient... Je... Je sais plus... Agent Lynn... Je..."
"Vous voulez dire que vous vous êtes défendu lorsque vous avez été attaqué ?"
"Hm... oui... je n'ai pas... toujours eu le choix..."
"Pas 'toujours' ? Vous l'avez eu, parfois ?"
"Non... je veux dire... enfin... par moment... c'était la personne en face, ou moi... dans ces cas là, je... je n'avais pas le choix..."
"D'accord... Ca va aller, Aidan, vous avez fait un mauvais rêve. Je vais bien, vous ne m'avez pas fait de mal... Mastermind non plus, il ne peut plus vous atteindre désormais. Vous allez vous lever et aller vous passer un peu d'eau sur le visage, d'accord ?"
"Ou... Oui... D'accord, d'accord... Je... Je suis encore désolé..."
"Pourquoi ?"
"De vous avoir révéillée... et dérangée..."
"Oh... Ne vous en faites pas pour ça. Voulez-vous que je vienne vous voir ? Il n'y a pas beaucoup de trafic à cette heure ci, je peux être là d'ici une grosse demi-heure."
"Euh... Seu... Seulement si vous acceptez que... que je vous offre le café... et le petit déjeuner... pour me faire pardonner... ça... ça vous irait?"
"Va pour le café. Je me change et j'arrive... Est-ce que ça vous rassurerait que nous restions en communication pendant que je fais le déplacement ?"
"Non, non... C'est gentil... Je ne voudrais pas vous déranger davantage, et puis... je vais en profiter pour aller me rafraichir un peu. Soyez prudente, mademoiselle Lynn..."
"D'accord, je fais au plus vite. Tout va bien, Aidan. Je vous promet qu'il ne m'arrivera rien sur le trajet."
"Très bien. Merci encore mademoiselle Lynn. À toute à l'heure."

Une fois le téléphone raccroché, Aidan s’extirpa de la chambre à coucher pour se rendre jusqu’à la salle de bain. Autant dire qu'il n'avait pas une bonne mine. Il était un peu pâlichon et les traits de son visage marquaient clairement sa fatigue et ce cauchemar ayant guidé les maigres heures de sommeil qu’il avait eu depuis le moment où il s’était mis au lit. Heureusement, un peu d’eau et un minimum de rafraîchissement donnent une allure plus rassurante à son faciès. Il troqua son semblant de pyjama contre un jean et un pull noir pour ensuite se rendre dans la cuisine. Ayant eu le temps de s’accomoder à l’équipement ménager mis à sa disposition, il brancha la cafetière et fit passer du précieux liquide noirâtre tout en venant fouiller l’intérieur de son frigo. Sens de l’hospitalité oblige, et se sentant malgré tout coupable, il voulait se racheter en permettant à sa référente en lui offrant de quoi se sustenter : c’était la moindre des choses! Bien évidemment, la journée spéciale course avait lieu plus tard, et l’intérieur du frigo n’était clairement pas florissant. Toutefois, en cherchant également dans les armoires, Aidan trouva la solution miracle pour pallier à son problème.

Une bonne demi heure… Tel fut le temps nécessaire pour que l’ensemble de l’appartement s’enrobe de cet arôme de cuisson et de pâte cuisant à la poële. Des pancakes. Simple. Efficace. Généralement, c’est une petite gourmandise qui faisait toujours mouche en guise de petit déjeuner. Et puis, ce serait plus chaleureux que de recevoir la sergente sans rien à lui offrir. Une sergente qui se manifesta au pas de sa porte alors qu’il terminait justement de dresser le plat de pancakes et les tasses de café sur la table de la salle à manger. “Un instant!” Lança-t-il en terminant d’installer lesdits éléments. Il prit soin de bien couper la taque de cuisson, afin d’éviter le même incident qu’il avait risqué la veille puis se dirigea aussi rapidement que possible à la porte d’entrée afin d’accueillir l’Émissaire utopienne. “Mademoiselle Lynn… Bonjour… Je vous en prie, entrez.” Se décala-t-il, sous un sourire de circonstance, poli, mince mais présent, tout en l’invitant à entrer d’un geste du bras. “J’espère que ça été sur la route?” Enchaîna-t-il tout en la guidant vers la table de la salle à manger, visible depuis l’entrée et pas très loin de cette dernière par ailleurs. “Ce n’est pas grand chose mais… je me suis dis que quelques pancakes avec le café pourraient faire du bien… et me permettraient de vous présenter plus facilement mes excuses pour vous avoir fait vous déplacer à une heure pareille…”



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Mer 2 Mar 2022 - 22:30 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Une sonnerie retentit tout à coup. Thereylin mit quelques instants à réaliser que ce n’était pas le fruit de son rêve. Un coup d’oeil vers le réveil lui apprit qu’il était 3h28… Elle soupira. Qui pouvait bien avoir l’indécence de l’appeler à une telle heure ? Il était peu probable que ce soit le travail, sachant qu’elle avait fait une nocturne pour enquêter sur une affaire. Elle s’était couchée il y a quoi… trois heures ?

Il devait y avoir une urgence.

Tâtonnant, elle saisit le téléphone et répondit d’un air groggy, mal réveillé. Ce n’était pas le travail. Enfin, si, d’une certaine manière… L’UNISON lui avait confié la charge de déterminer si l’homme retrouvé dans le caisson de cryogénisation quelques dix bons jours plus tôt était dangereux pour autrui ou non. Jaugeant que le feeling était particulièrement bien passé avec lui et qu’elle avait accompli du bon travail, sa hiérarchie avait décidé de faire d’elle la référente de l’homme. Le fait qu’il soit autorisé à circuler librement sur le territoire américain ne signifiait pas que l’UNISON n’allait pas garder à l’oeil Aidan Shepard pendant quelque temps… Son rôle était plutôt simple sur le papier. Rencontrer l’homme de temps en temps, s’assurer que tout se passait bien pour lui… Et répondre à ses appels en cas de besoin… Comme maintenant.

3h28, bon sang ! Il devait y avoir un problème. Thereylin commença à s’inquiéter… Et se rassura en constatant qu’il ne s’agissait visiblement que d’une terreur nocturne. L’utopienne n’avait pas encore cerné tout ce qu’avait traversé Aidan… Mais de toute évidence, son passif avec Mastermind était profondément ancré en lui et se révélait  traumatisant. Prenant sur elle en dépit de la fatigue, elle adopta un ton calme qui se voulait apaisant pour essayer de calmer son interlocuteur. Il allait peut-être falloir le pousser vers un psychiatre… Si ce genre de terreur était ou devenait récurrente… Ca allait devenir invivable pour lui. Et pour elle, s’il prenait l’habitude de l’appeler à pas d’heure.

Thereylin ne se voyait toutefois pas lui raccrocher au nez même si son travail n'impliquait techniquement pas le fait de répondre à des heures pareilles ni de consoler ce pauvre homme... Elle était référente et enquêtrice, pas psychologue. Mais c’était plus fort qu’elle, quand quelqu’un souffrait, elle ressentait le besoin compulsif de lui venir en aide. C’est ce qu’elle tenta de faire… Jusqu’à ce que l’une de ses réponses n’alerte l’enquêtrice en elle. Venait-il d’avouer un meurtre ? Non, plusieurs ? Oula…
Après quelques questions, il finit par sous-entendre l’état de légitime défense. Thereylin se mordit la lèvre, réfléchissant à ce que cette révélation impliquait. Elle ne manquerait pas d’en informer l’UNISON, certes, mais… De tels aveux, prononcés dans cet état de panique, pouvaient-ils être réellement pris au sérieux ? En outre, enquêter sur la chose allait être un brin complexe quelque neuf décennies plus tard…

Bon, chaque chose en son temps. D’abord apaiser Aidan, ensuite tenter d’y voir plus clair au sujet de tout ça. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il réponde par l’affirmative à sa proposition de passer le voir, mais il accepta. Il devait être sacrément mal en point…

La belle poussa un soupir long soupir après avoir raccroché. Trois petites heures de sommeil et la journée repartait déjà… Elle avait prévu de se lever tôt pour aller travailler à l’ambassade ce matin, mais elle sentait qu’elle allait plutôt faire une étape par chez elle pour essayer de grappiller quelques heures de sommeil supplémentaire avant de retourner au Brett Building. Ou pas. Une fois lancée, peut-être qu’elle se contenterait d’enchainer comme elle le faisait souvent.
Trois minutes sous la douche lui permirent de se remettre les idées au clair. Elle enfila un jean, un long pull gris tout doux qu’elle adorait, pris ses affaires et saisit les clés de sa voiture. Puisqu’Aidan lui proposait le café, elle n’emporterait pas de thermos. Elle espérait qu’il avait prévu toute une cafetière…

Un moment plus tard, elle frappait à sa porte tout en réprimant un bâillement. Une odeur sucrée la saisit lorsqu’elle pénétra dans l’appartement. Il avait cuisiné ? Il n’y avait pas d’heure pour les braves ! Cela lui rappelait ses premières années festives à Star City, lorsqu’elle rentrait de soirée au milieu de la nuit en compagnie de Victoria… Cela se terminait généralement par un bon grignotage avant de finir au lit, affalées comme des crêpes.

-Petit déjeuner de quatre heures du matin ? Allez ! Accepta bien volontiers Thereylin.

Si c’était là l’acte de réparation d’Aidan, elle n’allait pas le refuser. Il avait l’air épuisé et elle ne devait pas avoir meilleure mine.
Elle s’installa avec lui à table, attendant qu’il lui verse une tasse de café promise dans laquelle elle glissa un peu de lait plutôt que du sucre.

-Vous vous sentez mieux ? Ca vous arrive souvent de faire des terreurs nocturnes ? demanda la belle en trempant ses lèvres dans son café.

Elle découvrait l’appartement d’Aidan. Un petit T2 propre, pas trop mal pour un logement social songea t-elle en parcourant les lieux du regard. Ce n’était pas équipé avec le dernier cri de la technologie, mais Aidan n’en avait pas vraiment besoin pour le moment. En outre, il avait eu beaucoup de chance qu’on puisse lui offrir un logement aussi vite. C’était un lieu de transition, mais il aurait au moins un toit sur la tête pour les mois à venir, en attendant d’être en règle avec l’administration, de trouver un travail et de pouvoir s’offrir autre chose.

-Mastermind a l’air de vous avoir marqué… Vous… Voulez en parler ?


Sans se montrer trop intrusive, l’utopienne lui laissait l’opportunité d’aborder le sujet par l’angle de son choix… Ou pas. S’il lui avait demandé de venir, c’est qu’il avait besoin d’une présence. Elle pouvait faire le piquet en silence en attendant qu’il se sente mieux ou bien discuter avec lui pour le rassurer. Tant qu’à faire, autant qu’elle serve à quelque chose…
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 2 Mar 2022 - 23:54 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Discussion nocturne >  @Teri Lynn


“Il n’y a jamais d’heures fixes pour un petit repas!” Le ton d’Aidan essaya de se montrer beaucoup plus chaleureux que la mine qu’il affichait. Il était important pour lui de faire en sorte d’apaiser la profondeur même de ce dérangement nocturne. Qu’importe sa tête. Qu’importe ce qu’il affiche. Qu’importe son allure. L’odeur qui embaumait les lieux s’avérait à elle seule plus chaleureuse qu’il ne pourrait l’être lui-même. Sans doute que dans de meilleures conditions, la table aurait pu être davantage travaillée et décorée, sous réserve d’un matériel supplémentaire bien évidemment. De tout temps, Aidan avait appris à recevoir tout invité avec une certaine forme de standing dont il était à des kilomètres des codes en la matière en cet instant présent. Autre temps, autres moeurs pourrait-on dire. Bien que tout ne dépendait que de la configuration actuelle.

Tout en la laissant s’installer, le trentenaire tenta de se conduire en un hôte parfait. Il se munit de la grande cafetière qu’il avait remplie intégralement afin de servir deux tasses bien chaudes et brûlantes. Remettant l’appareil en place, il se tourna vers tiroir et armoires pour sortir deux petites assiettes, des couverts, mais également de quoi garnir les pancakes. Il se souvient que, de son temps, lui et sa fille adoraient en manger avec du sirop d’érable, lorsque Morgane ne se contentait pas de simplement y poser une noix de miel ou quelques grammes de sucre. Autant dire que ces trois éléments trouvèrent leur place sur la table plus rapidement qu’il n’en faut pour le dire. De plus, si les traits de son visage se voulait assez bien tiré, le corps d’Aidan semblait jouir d’un dynamisme naturel ne laissant nullement entrevoir sa potentielle fatigue. Il faut dire qu’à jouer sur deux existences, une diurne et une nocturne, pendant près de sept années, habitua le corps au manque de sommeil. La question que lui posa sa vis-à-vis le fit par ailleurs avoir un petit sourire ironique. Est-ce qu’il souffrait souvent de terreurs nocturnes? Le terme souvent était un euphémisme, mais des explications étaient naturellement de mise pour que mademoiselle Lynn puisse prendre connaissance de tout cet aspect de sa personnalité. De tout ce qu’un esprit peut garder pour lui et faire rejaillir aléatoirement dans un résultat parfois plus brutal qu’on ne le voudrait.

“J’aimerais pouvoir vous dire que c’est un fait isolé, mais ce serait vous mentir, je le crains.” Il prit enfin place sur la chaise se trouvant en face de la sergente. Son visage, outre la fatigue, ne sembla pas chercher un quelconque apitoyement sur la simple énonciation de vérité qu’il s’apprêtait à faire tout en venant s’encourager d’une précieuse gorgée de café. “Mes premières véritables terreurs nocturnes remontent à la fin de la guerre. J’étais loin d’être le seul. Nous étions jeunes et je pense qu’aucun d’entre nous ne s’attendait à ce qu’on a pu voir à ce moment là. Ca c’est néanmoins atténué petit à petit avec le début de ma vie de famille. Mais… Mon retour à Star City… Ca n’a fait que réveiller ces terreurs endormies… Si bien que, à part le sommeil artificiel dans lequel j’ai été plongé, et encore, je n’ai pas le souvenir d’une nuit sans un cauchemar ou quelque chose de similaire.” De longs mois pendant lesquels les horreurs de la guerre demeurèrent ancrées dans son esprit. De longs mois où il revoyait ses premiers ‘meurtres’ sur le champ de bataille. De longs mois où il ne cessait de revoir le visage de ses frères tombés au combat. Une compagnie nocturne dont il s’était accommodé sans prendre la peine d’en parler. Auprès de qui? Et pour quoi faire? Si la notion de soutien psychologique avait pris de l’ampleur au cours de ces dernières années, ce n’était pas une pratique courante pour lui. Ou, tout du moins, s’agissait-il là d’un domaine dont il n’avait nullement connaissance. Naturellement, toutes ces images de la guerre ne firent que plus dure et se métamorphosèrent en culpabilité de sa conscience lors des premières heures du Phantom. Lorsque la rage et la perdition prenaient la vie des criminels qu’il traquait, ne laissant en héritage à Aidan que la vision de ces visages morts hantant ses nuits. Non, il n’avait pas matière à avoir des nuits calmes et paisibles. Et si une telle terreur nocturne ne s’était pas encore manifestée, ce n’était pas son premier cauchemar depuis son éveil. Mais il s’y était résigné. Rien que dans sa façon de parler, il se dégageait une notion de ‘ok, c’est ok, c’est comme ça, tout simplement’. “Serait-il d’ailleurs cavalier de vous demander si, de votre côté, c’est quelque chose que vous pouvez traverser comme nous tous? Ou bien si les utopiens ont la chance d’être exempt de tels cauchemars?” Demanda-t-il, afin de ne pas demeurer dans un schéma de conversation à sens unique et tout en prenant soin de servir une assiette avec deux pancakes à son hôte. “Tenez. Je ne sais pas ce que vous voulez mettre dessus mais, servez-vous, je vous en prie.” Ponctua-t-il en donnant ladite assiette.

Mastermind. Ce nom qui fait tout bonnement froid dans le dos rien qu’à le prononcer. Aidan n’aurait pas assez de toute une éternité d’existence pour parvenir à oublier cet être étrange, mystérieux, insaisissable et plus traumatisant qu’il ne l’aurait pensé. Bien évidemment, de sa prudence naturelle, il ne pouvait clairement pas déclamer à l’agent Lynn qu’il était celui ayant traqué sous la cape et le masque ledit Mastermind pendant quatre années. Mais inutile d’essayer de lui faire croire qu’il n’avait pas laissé une empreinte à l’intérieur de soi. Si c’est ce qu’Aidan désirait, alors n’aurait-il pas dû passer ce coup de téléphone une bonne demi-heure plus tôt! “C’est un dossier sur lequel je suis resté plus longtemps que je n’aurais dû… Forcément, ça laisse des traces…” Entama-t-il tout en venant se servir à son tour en pancakes, attrapant la bouteille de sirop d’érable dont il recouvrit la surface des deux morceaux de pâtes cuites. “Mastermind était unique en son genre.” Bien qu’il se soit servi, notre hôte ne commença pas à manger tout de suite, gardant simplement la fourchette en main pendant que son regard se posait enfin plus concrètement sur celui de mademoiselle Lynn. “Il avait cette sorte de capacité à toujours prévoir le moindre de vos coups, chacune de vos actions. Il savait lire en vous comme dans un livre ouvert, et en avoir pratiquement toute la maîtrise par moment… Je me suis toujours demandé si ce n’est pas grâce à ça que son nom ne circulait pas davantage. Comme s’il se présentait et s’insinuait dans l’esprit de ses victimes avant d’en faire disparaître son nom.” Sa main libre se referma à nouveau sur la tasse qu’il porta une énième fois à ses lèvres. “Le mystère l’entourant était obsédant. Rien que le fait de ne pas pouvoir mettre une identité, pas même un genre sur la personne derrière le masque était quasiment insoutenable. Et… De ce que je me suis retrouvé confronté à lui, ou elle, c’est comme s’il avait laissé une marque, une empreinte… Comme s’il ne voulait pas quitter mon esprit… Soit comme si c’était la dernière qu’il m’a laissé… Soit comme s’il était encore en vie… Vous voyez ce que je veux dire?” Reposa-t-il sa tasse de café tout en venant couper un premier morceau de ce petit déjeuner de fortune qu’il ne se retint pas plus longtemps d’avaler.

 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Mar 2022 - 21:10 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Thereylin gratifia Aidan d’un sourire fatigué. Un point pour lui pour la tentative de paraître enjoué. La nourriture faisait une bonne diversion, et permettait un début de conversation sans gêne. La jeune femme constatait qu’il avait l’air un peu plus en forme que lors de leur conversation téléphonique quelque trente ou quarante minutes plus tôt.

Des cauchemars d’après-guerre… Quoi de plus normal ? Elle en avait également fait lorsque Star City avait été envahie par le système Terminus. Combattre, ne jamais savoir si on allait s’en sortir vivant, savoir que le destin de la planète reposait sur votre victoire… Les premiers temps, elle avait été déployée pour protéger les civils et les conduire en lieu sûr… Puis elle avait fini par comprendre qu’ils allaient perdre la guerre… A moins qu’ils ne parviennent à terminer PORTAL. Alors, elle avait fait ce qu’il fallait pour convaincre un peuple qui vivait en autarcie depuis un millier d’années de se révéler au monde, à des gens profondément pacifistes et dans leur bulle sécuritaire de paix et de bien-être de s'enrôler et de venir à Star City. Il y avait eut des volontaires : des scientifiques pour renforcer l’équipe de PORTAL, des médecins pour aider la population, des ingénieurs et des pilotes pour exploiter la technologie utopienne afin de protéger les staropolitains et les soldats qui allaient sur le front. Les utopiens étaient pacifistes, ils ne produisaient pas d’armes en tant que telles… mais être pacifiste ne signifiait pas être vulnérable. Thereylin avait alors été affectée à la coordination du travail de ses semblables avec les équipes humaines. Les choses avaient été compliquées au début, le traducteur n’étant pas encore bien au point… Sans compter les différences culturelles entre les deux peuples…
L’aide des utopiens, ajoutée à celle des néo-atlante et de tous les peuples alliés, avait fait la différence. La guerre avait été gagnée…  Après cet épisode, une partie des utopiens étaient rentrés chez eux, et certains avaient décidé de rester pour aider l’UNISON à développer des projets visant à prévenir de futures invasions.

-C’est normal d’avoir un sommeil agité quand on a traversé l’enfer…

Aidan était revenu du front, avait refait sa vie puis avait affronté l’ancienne Providence avec cette impression de retourner sur le champ de bataille. C’était du moins ce qu’elle retenait de ses propos… C’était ça qui l’avait fait glisser dans son rôle de justicier ? Une sorte de transfert psychologique ? L’image du front qui se superposait à la nouvelle Star City ?

-Nous faisons des cauchemars, confirma Thereylin d’un air sombre.

Oh que oui… Elle s’en passerait bien pourtant.

Elle saisit le sirop d’érable, en étala un peu sur ses pancakes. Si elle ne crevait pas de faim, la belle se disait que le sucre allait l’aider à affronter la fatigue… En outre, lui servir le petit déjeuner semblait rassurer Aidan. Elle venait pour lui, il la servait en dédommagement… Une sorte d’échange mutuel qui pouvait atténuer un peu sa culpabilité. S’il n’y avait que ça pour qu’il se sente moins mal à l’aise avec elle, elle voulait bien avaler ses pancakes. L’odeur était assez agréable, en outre. Le goût aussi, d’ailleurs.

-Il vous obsède… reformula-t-elle simplement en réfléchissant à ses propos. Vous dites que vous l’avez confronté avant de vous faire piéger, non ? Et vous n’avez pas été en mesure d’identifier son sexe ? Vous n’avez pas entendu sa voix ?

C’était curieux… Et bien entendu, l’agent de l’UNISON en elle ne pouvait s’empêcher de faire de la déformation professionnelle… Quand on cotoyait quotidiennement la magie et les mutations…

-Les métas-humains étaient rares à votre époque, mais ils existaient… Ce n’est que de la spéculation qui ne pourra jamais être vérifiée mais il n’est pas impossible qu’ils aient eu les pouvoirs que vous lui prêtez. Aujourd’hui, la manipulation d’esprit sans le consentement de la tierce personne est formellement interdite par la loi. A votre époque… Disons que votre société commençait tout juste à s’éveiller à ces concepts de magie et de mutations génétiques. Vous n’étiez pas prêts à affronter ça.

Leur législation ne devait pas avoir prévu ce cas de figure… Et quand bien même ç’aurait été le cas, ils n’auraient pas eu les moyens de prouver l’acte ni d’appréhender l’individu. Les criminels métas-humains psy les plus puissants étaient un calvaire à traquer. Les dernières décennies comptaient quelques histoires… Une en particulier, dramatique. Une enfant russe ayant parmi les dons psychiques les plus puissants jamais observés avait soumis tout un village à sa volonté. Le pays avait fait le choix de déployer l’armée pour l’arrêter et le sang avait coulé.

-Mais… Aidan… dit-elle en plantant ses yeux noisettes dans les siens. Quoi qu’ait pu être Mastermind par le passé… Il est mort aujourd’hui. Il ne peut plus vous atteindre. Ni vous, ni personne de cette époque. J’imagine à quel point ce doit être dur pour vous de prendre pleinement conscience que quatre-vingt neuf ans ont passé. Vous vous êtes endormi et réveillé en 2022… Pour vous, il ne s’est passé qu’un battement de cil entre 1932 et aujourd’hui… Mais le monde a changé. Les criminels de votre passé ont disparu… Ils ne vous feront plus jamais de mal. Votre combat contre Mastermind est terminé.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Mar 2022 - 21:51 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Discussion nocturne >  @Teri Lynn


‘C’est normal d’avoir un sommeil agité quand on a traversé l’enfer…’
Une phrase à la réalité désarmante mais à la vérité criante. Aidan ne relève pas dans l’immédiat. Il accepte cette énonciation pure et simple tout en posant un regard discret de quelques secondes sur mademoiselle Lynn. Il l’observe. Il la regarde. D’une certaine manière, il cherche à sonder les expressions de son visage et de son regard sous la manifeste de cette fameuse phrase. Il y a deux types de personnes en règles générales : celles qui parlent pour se montrer faussement compréhensive alors qu’elles ne connaissent rien de la vie, et celles qui s’expriment car elles se rendent compte, car elles savent. Et tout en observant l’agent de l’UNISON, Aidan pouvait se tromper mais, elle n’appartenait clairement pas à la première catégorie. C’était une certitude qu’il ne s’expliquait pas… À moins que son sens de l’observation et du jugement ait été largement altéré durant sa cryogénisation! Il ne le relève pas. Mais il garde ce point d’accroche dans un coin de son cerveau pour lorsque ce sera à lui de reprendre la main sur la conversation. D’autant plus que son doute, et son hypothèse, se vérifièrent encore plus tous deux sous l’air sombre que prit le visage de sa vis-à-vis à l’évocation de la réalité des cauchemars chez les utopiens également. Quels étaient leurs cauchemars? Et quels étaient les cauchemars de l’Humanité d’aujourd’hui? Quels étaient les cauchemars de ce monde et de ce présent?

“Hum… J’ai toujours pensé qu’il s’agissait d’un homme. Sa voix s’approchait plus des tonalités masculines, également de par les graves. Mais une infime partie de moi se doutait si ce n’était pas justement une manière de mieux nous duper. Le ‘et si c’était une femme’ est un doute raisonnable que je n’ai jamais mis de côté.” Ce souvenir ramène cette frustration et cette colère d’avoir été sur le point de triompher avant le moment fatidique. D’avoir fait tomber ce masque. D’avoir dévisagé le monstre mais de ne pas avoir eu l’occasion de voir son visage. Double échec cuisant pour le justicier des années folles. Laisser la victoire aux mains de son pire ennemi alors qu’il se voulait plus près que jamais de ladite victoire. “Je l’ai confronté… Mais sans jamais avoir vu son visage… En quatre années d’investigation, je dois vous paraître un détective pas très compétent pour être si peu avancé…” Ironisa-t-il d’un petit rictus qu’il dissimula bien rapidement derrière une nouvelle gorgée de café. Cette saloperie, qu’importe qu’il, ou qu’elle, puisse être avait vraiment bien fait son œuvre. Neuf décennies de congélation, et c’est comme s’il était encore plus présent que jamais dans l’esprit de notre ancien Phantom. Ironie pour un justicier dont le rôle était lui-même de hanter et d’obséder les criminels de son époque. Le retour de flammes était pour le moins déstabilisant et violent. Sera-t-il à même de pouvoir s’en libérer un jour? Ou bien ne demeure-t-il qu’obséder par cet ennemi du passé, comme n’avait de cesse de lui répéter sa femme, et comme venait de le faire l’agent Lynn à l’instant…? Les idées ne sont pas claires. Finiront-elles par l’être un jour dans cette affaire?

Les méta-humains. Cette notion déjà abordée précédemment avait réussi à faire son petit bonhomme de chemin dans l’esprit du trentenaire. Il fut relativement surpris de voir à quel point les méta-humains, ou mutants, étaient ancrés dans la réalité du monde d’aujourd’hui. Le sujet de conversation pouvait en demeurer aussi banal qu’un retour de journée où vous discutiez avec votre moitié de votre travail durant les dernières heures écoulées. Il n’y avait pas de surprise sur le visage de la personne en face à la simple évocation de ce type d’individus. Et dire que lui, en son temps, c’était une notion totalement abstraite, pratiquement inconnue. On murmurait des légendes et des mythes, comme à l’égard de Mastermind, sur certaines personnes faisant preuve de dons et de talents hors du commun. Néanmoins, cela tenait principalement de la supercherie ou bien de murmures infondés. Présentement, ce n’était pas de la fiction, ni l’invention ou la lubie de quelques dérangés prétendant connaître les secrets d’une nouvelle humanité. C’était réel. Véritable. Concret! La personne habitant le logement d’à côté pouvait très bien être un de ces méta-humains sans que ça ne choque personne, mise à part Aidan lui-même sans doute. “Sauf votre respect, mademoiselle Lynn, je pense qu’avec ou sans loi, tous ceux qui savent manipuler des esprits ne s’arrêteront pas à un texte juridique. Déjà que de simples personnes sans… pouvoirs ou… capacités… s’arrangent allègrement de la loi…” Il ne cherchait pas à remettre en cause l’efficience ou non de l’UNISON, ni même des services des forces de l’ordre de Star City à l’heure d’aujourd’hui. Mais une forme de cynisme ne pouvait s’empêcher de mettre en exergue l’habileté avec laquelle tout individu voulant contourner les lois d’une ville ou d’un pays y parviendrait toujours en une certaine façon. Il n’irait pas jusqu’à penser que les lois en elles-mêmes étaient devenues inutiles. Juste que la capacité de les faire naturellement respecter était devenu compliqué. Avait-il la solution à cette problématique? Si c’était le cas, il ne serait jamais devenu le Phantom par le passé. Étions-nous face à un schéma inéluctable où le crime ne cesserait de prospérer et de se répandre comme une tâche tentaculaire exponentielle malgré tous les actes de justice et de bonne foi que les meilleurs d’entre nous réaliseront? Comment en garder confiance en ce monde et ne pas en devenir enrobé de cynisme?

Le regard de l’utopienne est profond, fixant, à la limite de l’hypnotisme une fois qu’il se plantait dans le vôtre. On pourrait presque s’y perdre et s’y égarer à l’intérieur si on ne prenait pas suffisamment attention. Dans une conversation silencieuse ou plus enjouée, sans doute que Aidan aurait pu partiellement en faire les frais. Néanmoins, les mots qu’elle employait le touchait en plein coeur. Les paroles sont vraies. Mais les paroles sont dures. Cette émotion, il ne l’avait pas encore ressentie jusqu’à présent. Volontairement ou non, la sergente mit son doigt et pressa sur la zone qui était bien douloureuse et faisait extrêmement mal. Aidan en serre à plusieurs reprises la mâchoire. Son visage se veut impassible. Mais l’intérieur de son être est vrillé d’une énorme gifle le mettant à terre. Son impassibilité laisse malgré elle filtrer une certaine dureté dans ses traits. Il vide sa tasse de café sans prononcer le moindre mot, sans faire le moindre bruit superflu. “J’entends ce que vous dites, mademoiselle Lynn. Et nul doute que vous ayez raison.” Il se relève pour bifurquer vers la cafetière qu’il ramène en remplissant d’une nouvelle tournée bien brûlante les deux tasses sur la table. “La seule différence, c’est que mon combat ne s’est jamais terminé. Vous pourrez considérer que c’est une sorte de traumatisme, d’obsession ou ce que vous voulez… Mais mon combat ne s’est jamais terminé car il n’a jamais connu sa conclusion.” Les tasses remplies, il s’en va remettre la cafetière sans pour autant s’arrêter dans ses propos. “J’ai conscience qu’un siècle me sépare de ce qu’était autrefois ma vie. Mais, dans l’état actuel des choses, il reste dans ma tête, que je le veuille ou non… Et, bien malgré moi, je dois dire qu’en cet instant précis, c’est quelque chose qui me raccroche un minimum à ce que je suis ou ce que j’ai pu être.” C’est une torture et une sécurité. C’est un mal et un réconfort. Une symbiose toxique rassurante pourrait-on dire. “Je ne doute pas que vous allez rajouter que je dois me concentrer sur tout ce qui m’attend, et tout le positif qui pourrait peut-être en découler un jour…” Faisant tournoyer un morceau de pancakes dans son assiette et au coeur du sirop d’étable à l’aide de sa fourchette, son regard se redresse, meurtri au plus profond de lui-même malgré la rigidité de la surface, sur celui de l’agent Lynn. “Le seul problème dans cette observation, c’est que mes attentes sont aussi inexistantes que les attaches que j’ai ici…”

 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Mar 2022 - 20:49 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Un individu suffisament androgyne pour semer le doute sur son sexe… Et bien, Ca avait l’air d’être un adversaire redoutable et malin si Aidan n’avait pas été en mesure d’obtenir une info somme toute si banale. Ou bien il était effectivement mauvais enquêteur, comme il le soulignait. Thereylin n’avait pas encore identifié ses compétences… En revanche, il lui apparaissait comme tenace et déterminé… Pour ne pas dire obsessionnel. Un genre de pitbull qui mordait sa proie et qui ne la lâchait pas tant qu’il n’avait pas obtenu ce qu’il voulait… Tant est si bien qu’il avait fini dans un frigo. Ce qui intriguait le plus Thereylin dans cette histoire, c’était les raisons qui avaient poussé les deux criminels à endormir Aidan plutôt qu’à le tuer… Hélas, la victime n’en savait rien… Ou prétendait ne rien savoir. Dans tous les cas, c’était du pareil au même, Teri n’avait pas de réponse et devait se contenter de ça.

-Vous espériez réunir assez de preuves pour l’acculer et le livrer à la police ?

La jeune femme avait un doute. Il n’avait pas confiance en les forces de l’ordre, il lui avait expliqué pourquoi. La corruption… Et d’un autre côté, quelles options lui restait-il à part faire justice lui-même ? Lui, qui s’était personnellement désigné comme meurtrier. Avait-elle affaire à un héros ou à un vigilent, pour reprendre les nomenclatures modernes ?

-La loi dissuade. Vous avez raison toutefois, elle n’empêchera pas un criminel de nuire. Par contre, elle permet de fixer un cadre juridique et à des organisations spécialisées comme l’UNISON de voir le jour et d’exercer sur un territoire. Nous ne nous contentons pas de réveiller des jeunes hommes en stase, dit-elle en le gratifiant d’un clin d’oeil.

Il devait le savoir s’il s’était donné la peine de parcourir le livre qu’elle lui avait offert. Teri lui épargnerait les statistiques des interpellations de l’UNISON, elle n’était pas là pour le convaincre de l’efficacité de son organisation. Elle aurait tout aussi bien pu lui parler de la dernière invasion, du projet PORTAL porté par l’UNISON et qui avait sauvé le monde… Mais c’était un point qu’elle ne souhaitait pas aborder pour le moment. Aidan n’était pas prêt, il était bien trop fragile. Le découverte d’espèces extraterrestre et de multi dimensions l’avait déjà ébranlé… Alors découvrir qu’ils étaient en guerre contre les Grues ? Contre Terminus ? Hmm, non. C’était le genre d'informations qu’elle ne lui livrerait pas à quatre heures du matin, après une terreur nocturne.

Un pas après l’autre. Il allait d’abord falloir le pousser à prendre conscience que son ancienne vie était terminée et que tous les gens qu’il avait connus étaient décédés.

Ses mots eurent un impact. Thereylin le vit se raidir. Elle l’avait blessé. Pas étonnant… Parce qu’admettre la mort de Mastermind revenait également à accepter celle de sa compagne et de ses enfants. Être dans le déni était une manière de limiter la souffrance… Elle l’aurait bien volontiers laissé faire son deuil en douceur… Si cela ne signifiait pas le laisser baigner dans ses cauchemars sordides. L’un allait forcément avec l’autre. S’il l’avait appelé au milieu de la nuit, ce n’était pas pour qu’elle lui parle de la météo… Il avait besoin de repères.

Thereylin poussa un profond soupir et lui lança un regard peiné.

-Vous avez raison. Ce que je vous demande est cruel… Ce nouveau monde dans lequel vous venez d’arriver n’est pas le vôtre. Et vous êtes perdu… C’est normal. Honnêtement, je ne sais pas si je tiendrai le choc aussi bien que vous à votre place.

Elle glissa une main autour de sa seconde tasse de café brûlante, se réchauffant avec le contact. Son regard se promenait tantôt sur les objets de la table, tantôt sur Aidan.

-Malheureusement, il n’y a pas de retour en arrière possible… Vous ne pouvez qu’aller de l’avant désormais. Vous allez faire des rencontres et créer des attaches, vous découvrirez ce nouveau monde et certaines choses vous déplairont là où d’autres vous feront rêver. C’est une nouvelle aventure, Aidan.

La belle eut une petite moue, réfléchissant à quoi ajouter, la meilleure manière de formuler son discours…

-Croyez moi… Je vous comprends mieux que n’importe qui. Nous avons plus de points communs que vous ne l’imaginez. Quand je me suis “parachutée” aux Etats-Unis, j’ai été livrée à moi-même pendant plusieurs mois avant de me dévoiler à votre présidence.  J’avais pour consigne d’étudier votre civilisation et de faire des rapports à mon gouvernement. Mes communications avec mes proches étaient limitées, je n’étais pas supposée révéler trop d’informations sur ce que je découvrais ici… Par la suite, j’ai dû garder mon identité secrète. Les relations que je développais se faisaient sur la base d’un mensonge… J’en étais malade. Pendant longtemps, je suis passée pour l’originale de service… L’attardée. La technologie humaine n’a rien en commun avec la nôtre… Et la société étasunienne ? N’en parlons pas. Ce monde est malade… Sarlyn m’avait avertie, mais je n’étais pas prête.

Elle prit un instant pour tremper ses lèvres dans son café.

-J’ai bien conscience que nos situations n’ont rien en commun. Je n’ai pas perdu ma famille… J’ai même la chance immense que mon frère jumeau ait fini par mettre ses préjugés de côté pour s’installer à Star City… Mais pour ce qui est de la perte de repères et la sensation d’isolement… Je compatis, sincèrement. Je peux vous donner de bonnes adresses si vous voulez faire des rencontres. Des lieux de vie culturelle, des associations…
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Mar 2022 - 22:18 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Discussion nocturne >  @Teri Lynn


Inutile de se voiler la face. Mastermind? Il n’avait jamais été question de le mettre derrière les barreaux. Il avait bien trop d’influence et bien trop de pouvoir pour que cela ait une quelconque utilité. Aidan, tout comme le Phantom, savait qu’il n’y avait qu’une issue possible à ce long affrontement entre les deux figures de l’ombre. Et du peu qu’il en devinait et en cernait sur le caractère de l’agent de l’UNISON, la vérité ne plairait clairement pas à mademoiselle Lynn. Mais, si on allait plus loin, cette même vérité ferait-elle courir un risque à Aidan? Toute l’hésitation de sa réponse tenait en cela. Ses quelques secondes où son pouce tapota sur le rebord de sa tasse tout en laissant ses yeux basculer à répétition entre la tasse et le regard de la sergente. “Je pense que, actuellement, vous devez également connaître ces cas de figure où vous n’avez pas le droit de faire justice vous-mêmes… Tout en ayant conscience que simplement mettre une personne derrière les barreaux n’est pas pour autant suffisant, n’est-ce pas?” Qu’une potentielle présomption se pose sur ses épaules? Aidan s’y ferait sans la moindre difficulté. Il avait passé les sept dernières années de sa vie avec cette présomption planante. Celle qui peut vous inquiéter mais jamais vous condamner. Celle de la suspicion sans preuve concrète et aveu véritable. La femme lui faisant face n’était clairement pas une idiote. Sans doute lirait-elle entre les lignes d’une réponse éludée. Que cela demeure comme ça, tout simplement. Pour le bien de la sergente, comme pour le bien de notre rescapé. “Personne n’a le droit de braver les lois… Mais il est de la responsabilité civile de ne pas laisser l’horreur et l’illégalité s’en prendre à autrui.” Des mots et une formulation que son épouse elle-même avait utilisé lors de ces débuts. Pour qu’il comprenne. Pour qu’il comprenne que tirer et tuer à tout va n’était pas une solution. Un discours ayant rappelé au Phantom que, derrière sa lutte contre le crime, il ne pouvait pas être un criminel lui-même… Bien qu’il a toujours eu conscience de demeurer en partie hors-la-loi. Justice, criminalité, corruption, justicier et vigilantisme… Tout ne demeurait qu’un prisme aux mille nuances ne cessant de s’entrechoquer dans la plus grande des proximités.

Le clin d’oeil et la réplique concernant la loi et l’UNISON amusèrent finement notre cher ami. Bien évidemment avait-il eu tout le loisir de parcourir l’ouvrage offert et de remarquer à quel point l’UNISON pouvait avoir de poids et d’importance. Il ne fut guère surpris de comprendre pourquoi c’était l’agence en question qui s’était occupée de prendre en charge son réveil et son retour à la vie. À la fois, une forme de fascination et d’idéal se fit presque ressentir en lisant la théorie de ce qu’était cette organisation. Et, de l’autre côté, il y avait une forme d’effroi quant à tout ce qu’il avait encore à découvrir et qui pourrait surgir comme étrange et surprenante vérité. Effectivement, l’héritier Shepard se voulait encore loin d’être préparé à toutes les révélations futures. D’autant que, pour l’heure, c’est son cynisme et sa douleur qui prirent le dessus sous une attitude pour le moins blasée et désabusée.

Qu’attendre de l’existence? Qu’attendre d’une vie et d’un présent volé à jamais? Bien évidemment qu’il avait été touché. Bien évidemment qu’il avait été heurté. Et, bien évidemment aurait-il pu envoyer mademoiselle Lynn se faire voir sous la beauté de son noble discours. Une part de lui se sentait en colère et sentait ce besoin de révolte remonter le long de sa gorge. Elle tenait précisément ce genre de vérité et de réalisme nécessaire, mais insupportable à entendre au possible. Sa mâchoire continuait de se contracter de façon répétée. Il ne soutenait même plus son regard, ses mains se resserrant lourdement autour de sa tasse comme une sécurité lui permettant de ne pas perdre le contrôle. Pourtant, aussi brusquement qu’était montée cette nervosité, elle se calma et trouva un échos surprenant sur les autres mots auxquels se risqua la sergente. Sa mâchoire se desserre. Son regard se redresse sur le sien, tout en perdant de sa consistance brute et glaciale.

Elle a la chance ou le talent de choisir le bon moment pour opérer ce point de bascule inattendu et salvateur afin de préserver cette forme de calme ambiant. Tout en laissant une main retrouver sa liberté, il use de l’autre pour se noyer dans une énième gorgée de café. Ses oreilles demeurent plus attentives que jamais. L’instant est à la découverte d’un aspect contrastant parfaitement avec le visage avenant, souriant et l’attitude naturellement bienveillante et ‘à l’aise’ qui peut se dégager de cette femme. Il y a l’exposition d’une période de difficulté, de failles, de doutes. Cette même absence de repère. Cette même perdition et, ce, même s’il demeurait un retour en arrière possible dans son cas. Toutefois, l’agent laisse entrevoir les brèches de petites failles existantes. Celles indispensables pour renforcer une forme d’empathie, de compréhension et d’écoute. Elle était très douée. Elle était très douée avec les gens. Que cela soit dans sa manière d’être, d’écouter, d’aider, de conseiller ou même de convaincre… Aidan ne pouvait y déceler que la marque d’une femme aussi charismatique qu’intelligente. Toutes les femmes étaient-elles devenues comme elle? Si tel est le cas, il devient plus facilement compréhensible et imaginable qu’elles se soient hissées davantage dans de multiples domaines professionnels autrefois réservés aux hommes. “Le mensonge ne devrait jamais devenir une routine ou un quotidien, même s’il peut nous amener tellement de sécurité et de protection, même lorsque nos intentions initiales sont bonnes.” Ce n’était pas ce qu’il affectionnait le plus, mais oui, ils avaient bel et bien ça en commun. Que ce soit pour le passé pour elle, comme une partie du présent pour lui. “C’est pourquoi j’aurai la franchise de vous remercier pour votre sincérité…” Un rictus se dessine alors qu’il baisse son visage. “J’étais à deux doigts de perdre mon sang froid s’il n’y avait pas eu cette confession de votre part… Même si je sais que vos intentions sont louables… Mais par moment… Les mots semblent encore plus blessants et assassins que la réalité elle-même…”

Aidan doit prendre une nouvelle inspiration. De par cette manière d’agir, on peut aisément ressentir que c’est une personne qui aime avoir le contrôle et garder pied dans la gestion même de ses émotions. Autant qu’on peut ressentir que ce qu’il traverse le pousse dans ses retranchements en la matière. Craquerait-il? Il n’en n’avait guère le souhait, ni l’envie. Encore moins devant la sergente. Pas une seconde fois. Pas encore. Non pas qu’elle le jugerait, non… Mais juste parce que son égo et sa fierté de gentleman ne pourrait l’accepter. Il décide alors de se raccrocher à plusieurs éléments lancés depuis le début de leur conversation. Il décide de rattraper les faits suffisamment probants afin de rebondir dans une autre direction. Et si l’ouverture possible quant à la curiosité sur son peuple est plus que béante, il choisit plutôt de revenir sur un point un peu plus… intime. “Je ne voudrais pas me montrer impoli ou intrusif mademoiselle Lynn mais, que vous ayez parlé de points communs… Je ne peux m’empêcher de me demander… à vous… quels sont vos cauchemars?” La question se pose alors qu’il délaisse tout intérêt pour son assiette de pancakes ou sa tasse de café. Ses bras venant se croiser et se poser sur la table tout en venant l’observer et la fixer avec intrigue et intérêt. “Est-ce que vous avez aussi une sorte de némésis qui obsède votre esprit? Ou s’agit-il plutôt de craintes envers vous, vos proches ou vos responsabilités peut-être?” Il acceptait totalement l’idée qu’elle puisse balayer ses questions d’un revers de la main. Il acceptait totalement l’idée qu’elle n’y réponde pas et réoriente elle-même la conversation. Mais il avait entendu et encaissait encore les paroles de l’agent Lynn. Cela lui permettait de digérer et, tout comme à l’hôpital, rien ne valait une bonne conversation qu’un simple interrogatoire!

 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Mar 2022 - 23:45 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Thereylin lança un long regard à Aidan en arquant un sourcil. Ce genre de discours ne lui plaisait pas beaucoup… Pas avec les révélations téléphoniques et le profil psychologique d’Aidan qu’elle commençait à faire émerger au gré de leurs échanges. Prouver qu’il avait pu être un vigilant par le passé et le condamner pour d’éventuels crimes allait se révéler particulièrement compliqué quelques quatre-vingt dix ans plus tard… D’autant qu’il n’avouait rien de manière franche. La police ne prendrait pas au sérieux la chose, et cela ne rendrait pas dans les attributions de l’UNISON. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’il n’allait pas remettre ça dans cette vie…

-Un tueur reste un tueur, quelque soit les raisons qui le poussent à commettre l’acte, répondit franchement Thereylin. C’est trop facile de se cacher derrière un devoir. Comprenez bien, je ne suis pas insensible à la souffrance d’autrui… Je ne me serai pas enrôlée dans l’UNISON autrement. Mais qu’est-ce qui différencie un héros d’un criminel s’il se met à agir de la même manière que lui ?

Elle soupira. Un débat sur le bien et le mal, sur les limites morales et la justice… A quatre heures du matin. Il n’y avait pas d’heure pour les braves !

- La criminalité est une chose pratiquement inexistante à Utopie. Nous avons une approche de la responsabilité individuelle et de la justice sensiblement différente des humains. Nous tentons de comprendre la source du mal et de la soigner. Pas de vengeance, pas de torture, d’enfermement dans des boites de conserve ni de condamnation à mort… C’est quelque chose qui échappe encore bien trop à votre race, mais derrière un bourreau se cache souvent une victime… soupira Thereylin. Il y a d’autres manières de prendre en charge un délinquant ou un criminel que de le laisser livré à lui-même en prison avant de le relâcher sans suivi… ou que de l’exécuter.

-J’espère que vous saurez me faire assez confiance pour m’en parler si vous deviez vous retrouver à nouveau devant ce genre de dilemme…

Une bouteille lancée à la mer… Le temps seul lui dirait si elle avait trouvé son destinataire.
La conversation bifurqua, se recentrant sur Aidan… Puis sur elle qui lui partageait quelques miettes de son passé. Elle le vit se crisper puis se détendre… C’était fou à quel point ses réactions étaient repérables, transparentes. Ses émotions pouvaient se lire facilement dans son comportement non-verbal.

-Ça ne dépend pas toujours de nous… Je porte la transparence comme une valeur mais je n’en reste pas moins utopienne. Il ne m’appartenait pas de choisir dans ce cas de figure.

Elle hocha doucement la tête sans trop savoir ce qu’elle avait bien pu faire pour mériter de tels remerciements. Lui donner son avis sur Mastermind ? Lui parler d’elle ?

La jeune femme soupira.

-Je suis désolée si je vous ai blessé, Aidan. J’ai peut-être manqué de tact. Pour mon excuse, je sors d’une nocturne et j’ai moins de trois heures de sommeil dans les pattes… Les utopiens aussi réfléchissent moins bien lorsqu’ils sont fatigués, dit-elle en le gratifiant d’un léger sourire.

Elle lui lança un regard étonné lorsqu’il détourna brusquement la conversation pour la ramener vers elle. Ce qui la faisait cauchemarder ? Pourquoi lui demandait-il cela tout à coup ? L’enquêtrice songea qu’il essayait peut-être de la comprendre tout comme elle le faisait avec lui…  

Que répondre à ça ?

-Vous avez combien de jours devant vous ? pouffa-t-elle. Disons, pour faire simple, que mes deux métiers me poussent régulièrement à me confronter à des situations difficiles auxquelles je n’arrive pas à m’habituer… Quand ils ne font pas carrément de moi des cibles vivantes.

Thereylin avisa la curiosité dans le regard de son voisin et soupira. Allez, un petit effort de sociabilisation…

-Hmm…  

Quel exemple lui donner ? Elle ne pouvait pas parler des dossiers actuellement traités par l’UNISON, ni de certains faits historiques comme l’invasion du Terminus, ou encore des conneries réalisées par l’humanité qui mettait en péril la vie sur la planète…

Ah ben oui, bien sûr… Elle était bête. Il y avait bien une chose qu’elle pouvait lui partager.

-En novembre, par exemple, des terroristes américains ultranationalistes  ont tenté de saboter la signature des premiers accords commerciaux et le renouvellement des accords de paix entre Utopie et l’Organisation des Nations Unis. Malgré toutes nos précautions, des informations confidentielles ont fuité et mon véhicule est tombé dans une embuscade sur le trajet pour New York. Ils avaient du matériel militaire, comptaient un géokinésiste dans leur groupe et un tireur d’élite… L’un de mes deux gardes du corps a été tué… On a dû se battre et tenir bon en attendant les renforts. Je m’en suis tirée avec quelques fractures… Sur ce coup là, j’ai eu énormément de chance, dit-elle en jouant avec un morceau de pancake dans son assiette. C’est ce genre de chose qui me fait cauchemarder. Ca… Et beaucoup d’autres que je n’aborderai pas cette nuit.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Mar 2022 - 0:42 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Discussion nocturne >  @Teri Lynn


La moralité. Le bien. Le mal. Le héros. Le criminel. Voilà bien des piliers d’existence et de considération étant afférents à chaque individu. Ils peuvent permettre à certains de se comprendre et de se rejoindre dans leur perception. Ils entraînent d’autres aux antipodes de l’un et de l’autre, dans des débats pétri d’une animosité incontrôlable. La position d’Aidan et de Teri se rapprocherait-elle plutôt de la première que de la seconde option? Rien ne peut permettre d’en être sûr en cet instant. En réalité, plus qu’une question d’idéal, c’est l’âme de l’ancien Phantom qui est piquée à vive. Volontairement ou pas, les propos de mademoiselle Lynn s’arborait d’une attaque et d’une suspicion pas très habilement déguisée. Les propos de jugement, aveugle comme la Justice, qu’elle peut tenir entre en contradiction avec la rigidité de l’homme lui faisant face. Il l’écoute et elle n’a pas tort ceci dit dans ses mots. Elle est même très loin d’avoir tort. Dommage que cette sensation de pique lancée vienne gâcher la simple expression du point de vue. La mention de l’Utopie était par ailleurs un argument qui pouvait se valoir mais que Aidan prit avec des pincettes. Il n’aurait pas la bassesse de la prendre en défaut de par sa nationalité différente. Mais, bien qu’il n’ait pas particulièrement une haute opinion de l’humanité en elle-même, l’entendre se faire critiquer même de manière justifier possédait cet agacement propre à l’égo de ladite humanité. Mais la sergente n’était pas le genre de personne avec qui Aidan avait envie de s’emporter et de gueuler plus qu’il n’argumente et discute. “Tout comme je ne peux qu’espérer que vous finirez par me faire assez confiance afin de ne pas vous laisser convaincre de vos propres impressions…” Réponse étrange? Fuyante? Énigmatique? Ou juste mystérieuse? Elle se manifestait de la sorte juste par besoin d’arborer la meilleure accroche, et le meilleur moment de rebond, pour s’assurer une continuité un tant soit peu calme et posée. Quatre heures du matin. L’envie n’était clairement pas à la discorde, qu’importe sa forme!

Il va de soi que notre principal intéressé ne va pas faire l’affront à sa vis-à-vis de rester sur ses simples mots. Non. Il s’offre juste un instant de réflexion sur les signaux qu’il peut envoyer et laisser entrevoir. Il ne voulait pas mentir. Il se prêterait volontiers au jeu de semer des petites miettes de pains afin que l’enquêtrice découvre tous les éléments. Néanmoins, peut-être s’avérait-il bon de réorienter certains points pour éviter de fâcheux malentendus qui, au-delà de mener à des désaccords, pourraient être encore plus fatal pour le rescapé des années trente. “Je pense que la notion de tueur ne devrait pas s’appliquer dans le cas présent… Même si on peut sous-entendre en être un de par la culpabilité qui demeure présente lorsque l’on prend une vie.” Exprime-t-il tout en se délectant d’un petit morceau de pancakes dont il ne fait littéralement qu’une bouchée. “Je vous rejoins sur le fait que les méthodes de notre… race…” ponctua-t-il le mot, comme pour exprimer le mécontentement de ce terme employé. “ne sont certainement pas les meilleures, ni les plus sages. Si tel était le cas, notre monde posséderait un visage beaucoup plus avenant et radieux… Et l’ironie demeure certainement dans ce rêve commun que peut avoir l’humanité, alors que nous ne parvenons à agir pour rendre ce rêve réel…” Sa main caresse la surface de sa tasse de café, comme précédemment. Son regard se détourne de l’agent de l’UNISON afin de se glisser sur la surface noire du liquide chaud. “Et je pense surtout que, même si ce n’est pas parfait, parfois un homme n’a pas le choix que de presser sur la détente… Parce qu’il est dans l’action… Parce qu’il est dans l’instant… Car c’est son instinct… Et que la personne en face ne lui laisse pas d’autres choix. Sans doute a-t-il connu des erreurs, et sans doute a-t-il eu des ratés ou une vie aurait pu être sauvée… Je pense même que cet homme n’a d’autres choix que de vivre avec le souvenir de ces erreurs et de ce qu’il peut le hanter… car c’est ce qui le différencie du criminel… La mort de l’autre? Il ne la cherche pas volontairement, ni avec préméditation…” Ses mots s’éteignent sous cette gorgée qui, une fois encore, s’invite dans la conversation comme une ponctuation franchissant la paroi de ses lèvres. En dire plus en reviendrait de l’aveu pur et dur. Avec ce qu’il venait de déclamer, il estimait qu’elle avait suffisamment d’éléments pour mieux comprendre sa propre considération, et ce qu’il a pu être. Cela offrira à l’agent Lynn de changer son fusil d’épaule? Wait and see!

La conversation ne stagnant pas uniquement sur ce point, les propos de la jeune femme entraînèrent un hochement de tête de la part de l’ancien captif. Il n’était clairement pas le mieux placé pour lui en vouloir sur la façon de manquer de tact. Lors de son réveil, il avait pu être suffisamment rustre. C’est clair qu’elle ne l’avait pas ménagé. Et encore… Mais Aidan n’était pas non plus un petit garçon tout fragile, fait en sucre, envers lequel il fallait absolument se montrer doux, délicat et prudent au possible. Les excuses étaient appréciées, mais nullement nécessaires. Son hochement laissa place à un rictus amusé sous le pouffement de son interlocutrice. “Je suis assez libre pour le moment…” Rétorqua-t-il avant de se lever une nouvelle fois. Sa tasse se vidant dangereusement, il préféra se montrer prévenant en déposant la cafetière à moitié remplie avec une protection sous le dessous pour ne pas abimer la table. Si l’agent de l’UNISON se lançait dans quelques confidences, il ne voulait pas avoir l’impolitesse de l’interrompre par des mouvements par-ci et là. Toutefois, elle n’hésita pas à marquer et donner le ton. Cible vivante? Cela pouvait-il en aller jusque là? L’envie d’en savoir plus s’installa tout naturellement dans l’esprit de notre trentenaire. Il observa toutefois lui-même un silence de circonstance pour la laisser, ou non, s’exprimer sans questionnement. Et c’est ce qu’elle fit. D’elle-même. Sans filtre. Tout simplement.

Nous possédons tous un visage plus marqué et plus faillible que celui que l’on affiche en toute circonstance et au monde entier. Ce genre de visage que Aidan a dû dissimuler plus d’une fois durant sa carrière de Phantom. Ce visage qu’il avait en quelque sorte offert à la sergente lorsqu’il était à l’hôpital. Mais, et surtout, ce visage qu’il commençait à voir se manifester chez ladite sergente à proprement parler. Pour la première fois, son sourire disparaissait. Il disparaissait dans un regard que Aidan essaya d’observer et de vainement croiser. Cette aura bienveillante, lumineuse et éclatante qu’il pouvait lui prêter s’éteignit brutalement. Comment ne pas cauchemarder de ce qu’elle décrit et a pu vivre. D’autant que, par pure projection, Aidan imaginait sans mal qu’il n’aurait certainement pas survécu pour sa part. Et là, c’est un peu le blocage. Oui… L’ancien Phantom se sent dans une position relativement inconfortable. Pourquoi? Car comment réconforter quelqu’un face à une vérité qu’il ne pourra pas effacer, ni oublier d’un simple claquement de doigts. Une idée lui vient. Un juste retour des choses dans un sens. Il agit pour se faire d’une manière qui pourrait sembler assez cavalière. Comment? En relâchant sa tasse de café… “Il y a quelques jours d’ici… J’ai fait un horrible cauchemar, avant de me retrouver face à une effroyable vérité…” Cette même main se déplace entre les objets sur la table afin de se reposer sur le poignet de la jeune femme. “Et une personne a juste été présente pour me réconforter et laisser extérioriser ce mal, cette peine…” Son regard est, comme son visage, beaucoup plus radouci et bienveillant qu’auparavant. Empathique et sincère. “C’est à mon tour d’être présent pour cette personne…” Hoche-t-il doucement de la tête en offrant un doux sourire. “J’aimerais vous dire que ce n’est rien… que ça va passer… mais nous avons plus de points communs que vous ne le pensez… Et ça s’atténuera… Car ce n’est que comme ça qu’on continuera de se relever et d’avancer. Et parce que nous ne pouvons pas abandonner ce qui nous incombe.” Laissa-t-il sa main présente durant ses propres mots, fine étreinte apportée sur la peau de l’agent Lynn, avant que ses doigts ne se desserre et ne glisse pour se retirer poliment.

 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Mar 2022 - 11:09 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
“Tout comme je ne peux qu’espérer que vous finirez par me faire assez confiance afin de ne pas vous laisser convaincre de vos propres impressions…”

Thereylin arqua un sourcil. Elle avait du mal à saisir le sens de ses propos.

-Que voulez-vous dire ?

La jeune femme ouvrit légèrement la bouche… avant de la refermer. Derrière ses généralisation et l’emploi de la troisième personne, il lui parlait de lui, c’était clair comme de l’eau de roche. Sa culpabilité ressortait à nouveau, et il ramenait une partie de ses actes à de la légitime défense. C’était ce qu’il lui avait dit par téléphone après tout, qu’il avait tué… Qu’il le regrettait… Qu’il y avait été contraint.

Sur quel pied devait-elle danser avec lui ? Un coup il lui balançait des affirmations digne d’un vigilant et l’instant d’après, il se rétractait pour se positionner plutôt en victime. Excuse ou réalité ? Elle n’arrivait plus à savoir.
A en croire ces derniers propos, il disait avoir fait des erreurs… Avait-il tué sous le coup de l’impulsion avant de regretter cet acte ? Essayait-il, de fait, de se convaincre que l’action était justifiée parce qu’il protégeait des innocents, pour atténuer sa culpabilité ?

-Et bien… J’imagine que c’est le bon moment pour cet homme de faire table rase du passé… Pour repartir sur de nouvelles bases saines, dit-elle finalement.

A quoi bon l'accabler ? A moins de pousser la police à rouvrir de très vieux dossiers sur la base de pseudo aveux à demi masqué… Il n’y avait pas grand chose de plus à faire à propos du passé sanglant de son interlocuteur.

-Je crois en la seconde chance, ajouta-t-elle. Et je tendrai volontiers la main à cet homme… Il n’est jamais trop tard pour s'amender.

Elle le croyait sincèrement et pour cause… C’était précisément la vision de la justice utopienne… Une âme avait le droit d’être faible, de toucher l’obscurité… Elle pouvait nuire, se faire souffrir et affecter les autres… Mais il n’était jamais trop tard pour devenir une nouvelle personne, faire à nouveau le bien.

Et la conversation finit par revenir sur elle… Thereylin laissa glisser, songeant que s’acharner sur les questions de moralités finiraient par les desservir tous les deux. Ils n’étaient pas en état de gérer ça, ni l’un ni l’autre. Pas à cette heure ni avec aussi peu d’heures de sommeil. Elle réfléchirait à leur conversation à tête reposée, plus tard.

Replonger dans ses souvenirs, même si c’était de manière grossière et fugace, n’avait rien de facile. Cet événement, elle ne l’avait toujours pas digéré. La trahison d’un membre de son propre personnel, le décès d’un ami, frôler d’aussi près sa propre fin… Et tout ça pourquoi ? Parce que des ignares s’étaient imaginés le pire à propos d’Utopie ? Il y avait des mots pour qualifier cela… Complotisme. Désinformation. Stupidité.

Elle leva un regard étonné vers Aidan en sentant sa main sur son poignet. Il la réconfortait…

A quelle moment leur position s’étaient-elles inversées ? se demanda-t-elle surprise.

Aidan, si tendu et agacé quelques instants plus tôt… avait maintenant une expression douce, bienveillante. Il lui souriait.

Avait-elle si mauvaise mine ?

Elle finit par acquiescer, méditant sur ses propos.

-J’aurais volontiers encaissé le double de mes blessures si ça m’avait permis de sauver Gregory… Ça n'aurait jamais dû arriver…

Thereylin soupira, reprenant contenance.

-Au final, j’ai signé les accords. Je me suis terrée pendant le reste de la journée, et le lendemain, je me suis présentée au congrès comme prévu en espérant qu’il n’y aurait pas de deuxième assaut. Les conséquences politiques auraient probablement été catastrophiques si je ne l’avais pas fait… Je ne pouvais pas risquer que cette attaque serve de prétexte pour un retour à l’isolement. Vous avez raison… Certaines tâches nous incombent… Bien qu’elles soient parfois lourdes à porter.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Mar 2022 - 15:33 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Discussion nocturne >  @Teri Lynn


S’il ne prit pas la peine de répondre à l’interrogation directe de sa vis-à-vis, ce n’est que purement et simplement car son explication en serait la meilleure des réponses. La désorientation subie à son réveil semblait avoir fait du tort à notre concerné et aux divagations qu’il a pu avoir et manifester. Dans cette même veine, les propos tenus au téléphone devaient l’accabler tout autant. Réussir à replacer une forme d’équilibré s’avérait précaire et important à la fois. Éclairer l’esprit de l’enquêtrice tel qu’il le fit alors permettrait-il de calmer ses doutes? Ou de la plonger dans un plus grand brouillard? Aidan a envie d’y croire. Il a envie d’espérer que sa tentative n’était pas un échec en soi, d’autant plus avec les réactions que témoigna l’agent Lynn. Un sourire intérieur se taisait derrière les lèvres d’Aidan. Il y avait dans cet échange quelques touches de similitude lorsqu’il avait essayé de partager le bienfondé de sa cause par le passé. Sauf que ce n’était pas une permission de redevenir le Phantom mais une tentative d’ouvrir une autre porte… Profiter de ce nouvel éveil pour un potentiel nouveau départ. Bien que cela ne le réjouissait en aucune façon, Aidan avait néanmoins sur un plateau ce que tout un chacun espère et souhaite dans sa vie : une occasion de tout recommencer, sans que le passé ne vous encombre. Car, après tout, quel était le passé d’un homme ayant vécu près d’un siècle auparavant? Et dont le plus discutable de son existence ne tenait avant tout que de la légende urbaine? Notre individu était à la fois une lourde charge rempli d’un poids considérable et, en parallèle, paradoxalement un tableau entièrement vierge sur lequel aucun mot n’avait encore été posé. “Vu sous cet angle… Je pense que cet homme acceptera volontiers cette main tendue… non pas pour retrouver l’idéaliste qui essayait de bien faire… mais pour essayer de devenir meilleur que ce qu’il a été…” Elle avait compris. Il n’avait plus aucun doute sur le sujet. Et pour sa part, il ne pouvait pas communiquer ses réelles intentions de façon plus claires et précises. Aidan n’avait pas pour volonté de devenir le nouveau danger de la société, ni l’un de ses nombreux criminels semant le mal et une infinité de maux à travers les rues de la cité Étoile. Pour l’heure, il pensait encore à son autre ‘carrière’ mais sans envisager de la reprendre particulièrement. Quand on a payé un tel prix, à quoi bon refaire les ‘mêmes erreurs’? Ses mots s’étaient soutenus sous la plus grande sincérité que son regard avait pu démontrer jusqu’alors. Qu’importe qu’elle le remarque ou non car, en cet instant, Aidan avait tenu un discours qui ne pouvait pas être plus vrai et sincère vis-à-vis de lui-même!

Valse des minutes. Valse de la conversation. Valse de cette bifurcation et ce retournement à cent quatre-vingt degrés dans leur échange. Davantage face à la femme plutôt qu’à l’agent, c’est avec une certaine forme d’attention et d’empathie que l’ancien justicier recueillit les propos de son autre. La rassurer? Pourquoi s’en serait-il privé? Autant lui en était-il son débiteur en la matière, qu’autant un véritable gentleman ne laissait pas une demoiselle en pleine tourmente sans lui assurer un minimum d’attention et d’écoute. Il ne peut que partager ce sentiment de sacrifice auquel on cherche à s’adonner pour protéger ceux auxquels on tient. Ou parfois même pour préserver une personne innocente qui avait eu la mauvaise idée de se trouver là au mauvais endroit, au mauvais moment… L’une de ses cicatrices en était la preuve concrète par ailleurs. Une blessure dangereuse, mal située, presque fatale… Car le Phantom avait voulu préservé une mère et son enfant pris en otage. Car, au-delà de l’impact que l’on ressent sur l’instant, chaque individu de la trempe de la sergente ou du captif avait des cicatrices. Visibles ou non, chacune d’entre elles avait un souvenir qui laisse sa marque. Une trace indélébile qu’on ne peut ni effacer, ni même oublier avec le temps. Une autre facette de cette ‘malédiction’ qui pèse sur les justiciers, les personnes de lois, forces de l’ordre et tout individu capable de réelles émotions. Aidan la laissa toutefois continuer. Il y a des mots qu’il n’est pas toujours nécessaire de ponctuer ou de souligner. C’était même pour lui important de savoir quand se manifester, et quand se taire. L’exemple de son souvenir aurait pu surgir comme ça, en plein milieu de cette conversation. Mais cela n’aurait servi à rien, si ce n’est interrompre une confession sincère et douloureuse.

Savoir que l’agent Lynn passerait le voir ne lui avait aucunement fait envisagé qu’elle puisse elle-même se retrouver à sa place, et inversement. D’un point de vue extérieur, la situation pourrait presque prêter à rire. Mais pas pour Aidan qui, sous la politesse de relâcher le poignet de sa vis-à-vis, continua de demeurer le témoin silencieux de cette épreuve traversée et de cette conclusion plus que criante de désolation et de fatalité. Il ne pouvait même pas essayer de la contredire sur ce fait. Si bien que, face aux dernières paroles, quelques secondes de silence se posèrent, comme ça, en plein milieu de la pièce. Il n’aurait plus manquer que le cliquetis gênant d’une horloge pour rajouter une sensation de lourdeur et de malaise. Mais l’héritier Shepard ne se sentait pas gêné, ni mal à l’aise justement. Le silence, dans un cas de figure identique à celui-ci, n’était pas quelque chose qui le dérangeait… Tout du moins, s’il ne s’attardait pas trop non plus. “Ma famille a toujours été catholique, sans être pratiquante pour autant ceci dit.” Entama-t-il étrangement pour briser ce mini silence. “Je présume que vous avez du avoir eu l’occasion de vous familiariser avec la notion de croyance et de religion, surtout aux États-Unis…” Roula-t-il des yeux avec un fin sourire, ayant parfaitement conscience de la culture très croyante qui avait toujours eu sur le territoire, et ce en remplissant une à une les deux tasses de café. “Enfin, je ne dis pas ça pour avoir un débat sur les croyances mais… Nous avons toujours vécu dans ce format de règles de la religion, et surtout de ses valeurs… Veiller sur son prochain. Agir pour le bien. Ne pas se perdre dans le péché, etc.” Il reposa la cafetière tout en se permettant une pointe d’amusement sous la réflexion suivante : “Précepte que je n’ai pas toujours suivi… Surtout quand j’étais jeune…” Petit amusement qui laisse pour la première fois entendre les notes d’un rire. “Et, quand nous avons perdu ma mère et ma soeur, je me souviens avoir été en colère contre Dieu… Je ne comprenais pas pourquoi, nous, une famille de croyant, vivant selon les lois et la société, méritions de traverser une telle épreuve. Pourquoi nous devions porter un tel poids sur nos épaules?” Expliqua-t-il tout refermant ses deux mains sur sa tasse de café, se relevant à hauteur de son menton. “Et c’est là que mon père m’a dit quelque chose qui est resté à jamais gravé en moi : Dieu est aveugle comme devrait l’être la Justice. Dieu n’épargne ni les bons, ni les mauvais. Il nous met tout simplement à l’épreuve en espérant que l’on tienne le coup, qu’importe le poids de notre fardeau.” La tasse se porte jusqu’à ses lèvres. Un certain sourire demeure délicatement accroché sur le coin de ses lèvres jusqu’à ce qu’il finisse sa gorgée. “Et dire ça à voix haute, aujourd’hui, me parait presque ridicule… et discutable au possible… Mais, c’est le revers de la médaille de nos convictions et de la voie qu’on a choisi… On pourrait clairement se laisser abattre, se plaindre ou basculer de l’autre côté… Néanmoins, ce n’est pas ce qu’on est… Même si on le paie trop chèrement et qu’on en souffre, abandonner ne fait pas partie de notre vocabulaire…” Reprit-il une expression plus posée, plus calme, dénuée de son sourire mais d’une neutralité nullement dérangeante ou malaisante. “Je vous ressers des pancakes?”

 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Mar 2022 - 20:45 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
-Bien sûr, confirma Thereylin. Les religions sont vieilles comme le monde.

Bien qu'elle ne sache pas trop où il voulait en venir, elle connaissait bien évidemment le concept de croyances. Les utopiens ne vénéraient aucun dieu sinon peut-être Ilium, l’Intelligence utopienne née de la symbiose de tous les esprits depuis l’ère de la mise en réseau, mais ils avaient côtoyé l’humanité et observé l'évolution des peuplades avec lesquelles ils commercaient. De fait, c’était à la période des croisades que les utopiens avaient fini par se retrancher sur leur île…

Elle lui lança un regard curieux alors qu’il lui parlait de ses parents et de sa jeunesse, sous le prisme de la religion. L’entendre rire lui arracha un sourire. Son visage se radoucissait doucement.
Il ne s’arrêtait pas de leur servir du café… A ce rythme, ils allaient finir en pile électrique ou bien par camper dans les toilettes. Encore qu’ils tombaient les tasses plus vite qu’elle. Thereylin n’avait jamais été une grande amatrice du goût du café, même si elle reconnaissait des vertus tonifiantes à la boisson.

-Vous croyez en lui ? s’intéressa t-elle.

Le cas échéant, elle allait s’abstenir de lui expliquer que sa divinité existait belle et bien dans une autre dimension, qu’un archimage avait dressé une protection pour empêcher les divins de semer le chaos sur la Terre Prime… Et que, de fait, son dieu ne risquait pas de mettre à l’épreuve qui que ce soit ici depuis son monde d’origine. Parfois, certaines choses devaient rester secrètes. Aidan ne semblait pas nourrir une foi aveugle… Sa croyance le portait comme un repère, un cadre familial… Et puisqu’il semblait avoir gardé les belles choses de sa religion, à quoi bon briser ses illusions ? Dieu resterait une métaphore pour Aidan et c’était bien ainsi.

-J’imagine que nous avons ce point commun, oui. Je ne regrette aucun de mes choix. Je suis exactement là où je dois être et si c’était à refaire… Je prendrai encore et toujours cette voie. Vous savez… dit-elle avec un sourire malicieux, L’UNISON recrute. La sélection est drastique, la formation au Groenland également, mais si votre vocation est de sauver le monde… Vous vous y plairiez peut-être.

Ceci étant, ses yeux glissèrent sur l’assiette de pancakes, et elle afficha un air pensif.

-Il n’y avait pas beaucoup de métas-humains en 1932, n’est-ce pas ? Et… Les peuples comme le mien se dissimulaient au votre… Vous encaissez bien le fait d’être en présence de quelqu’un comme moi ? Quelqu’un qui… est sensiblement différent de ce que vous croyiez possible ?

Un pancake se mit doucement à voleter dans les airs pour venir tournoyer au-dessus de la paume de la main de Thereylin, comme un disque accroché à un fil.

-Ce serait légitime d’avoir peur, dit-elle en le sondant du regard prudemment.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Mar 2022 - 20:24 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Discussion nocturne >  @Teri Lynn


Croire ou ne pas croire? Tel était la question. La notion de croyance était très ancrée dans son époque et, en une certaine mesure, ça lui était toujours paru ‘naturel’ de vivre avec cette notion de catholicisme et de déité unique. Il trouvait cela dit la question très pertinente car, justement, dans cette époque étant sienne, la question ne se posait pas. On était généralement baptisé et implicitement tous croyants. Les débats de religions n’étaient pas monnaie courante. Enfin… Il y avait bien cette fausse gueguerre entre les catholiques et les protestants mais rien auquel il ne s’intéressait au point d’en avoir une discussion sur le sujet. “Hm… Mes parents étaient fort croyants. Plus que moi en tout cas. Comme je vous l’ai dit, la mort de ma mère et de ma soeur ont pas mal fragilisé cette foi… Mais je ne l’ai jamais totalement perdue je pense. Sans doute parce que je perçois plus Dieu comme une sorte de guide et d’idéal à atteindre que comme un ensemble de règles à suivre… Et qu’y croire donne l’espoir d’un quelque chose après la mort…” Ses yeux balayaient autant le visage de la sergente que les alentours de la pièce. Il était davantage animé par le plaisir de l’échange, de la conversation, sans que cela ne sois empreint de prudence, d’inquiétude ou de malaise. L’apparence qu’il pouvait avoir naturellement se laissait deviner beaucoup plus facilement pour une fois. Cela dit, on ne pouvait y enlever une certaine pointe de nostalgie demeurant rattachée aux siens : c’était inévitable. “Mais également le rêve de pouvoir enfin revoir des personnes qui nous ont quitté trop tôt… ou auxquelles on n’a pas eu la chance de dire au revoir.” Un petit rictus se tisse en coin comme pour rassurer son interlocutrice. Le propos pouvait sembler triste dans son fond, mais sa forme se voulait juste délicate, sans un déluge larmoyant. Était-ce la fatigue, son précédent cauchemar ou la configuration de cette conversation? Il n’avait clairement pas envie de tomber dans le larmoyant. Ce n’était pas dans sa nature de s’apitoyer encore et encore. Et puis non, il ressentait l’ambiance se radoucir… Être plus légère pour une fois. Une partie de lui avait simplement envie de profiter de ladite légèreté. “Et vous? Vous avez un Dieu auquel vous croyez ou quelque chose dans ce genre en Utopie?” S’intéressa-t-il à son tour.

Il écarquilla soudainement les yeux avec l’affiche d’un étonnement non négligeable. “Au Groenland?!” Un nouveau rire franc et chaleureux quitta spontanément ses lèvres. “Votre proposition est alléchante, mademoiselle Lynn… Mais je pense que le Groenland sera un peu loin pour vous inviter à déjeuner à quatre heures du matin…” C’était bien le signe qu’il choisissait d’opter pour un ton différent. Sa fibre de charmeur taquin se dévoila subtilement et de manière savamment dosée par cette simple touche d’esprit. Il ne reviendrait pas sur le cynisme que lui a inspiré la société tel qu’il l’a connu et combattu quelque part. Toutefois, il lui était plus qu’évident que servir son pays, d’une façon ou d’une autre, n’était aucune de ses priorités en cet instant précis. Outre la recherche de repaire, l’occasion qui s’offrait à lui de goûter à une vie totalement différente avait un attrait quelque peu alléchant. Il pensait notamment à la joaillerie familiale, toujours présente et à laquelle il n’avait pas encore osé se rendre. Cela se fera. Mais pas tout de suite. Plus que l’assimilation, c’est très certainement l’inconnu de savoir comment se présenter à son arrière petit-fils qui lui amenait le plus d’interrogation et de ‘craintes’ dans un sens. Mais soit! “Ceci dit, rassurez votre sommeil tout de suite, je ne compte pas en faire une habitude… Pas toutes les nuits tout du moins.” Ponctua-t-il de cet amusement redescendant lentement, calmement, naturellement. Ca faisait du bien. Cette légèreté que l’on ressent en riant. C’était la première manifestation du genre depuis son réveil. Et Dieu en avait-il besoin! Le ressentir, l’éprouver, oui, il prenait à conscience à quel point cela lui avait manqué. Pas besoin d’une immense hilarité pour profiter de telles vertus.

Les mots et les questions de la sergente de l’UNISON firent de nouveau plisser les yeux d’Aidan, se demandant bien où elle voulait en venir. La tasse toujours à la main, l’usine de café ambulante voulu s’adonner à une réponse. “Eh bi…” Mais sa bouche s’arrête dans son mouvement. Les yeux à la fois ouverts et comme paralysés se posèrent sous ce pancake commençant à se mouvoir par lui-même. L’ancien Phantom ne prêta pas attention au relâchement de plus en plus prononcé de sa tasse. Il était incapable de prononcer le moindre mot. L’éloquent justicier des années folles dévoilait la verve d’une carpe. Combien de temps reste-t-il comme ça, comme un abruti? À fixer ce pancake qui tournoie sur lui-même à quelques centimètres à peine de cette main tendue vers le haut? Entre cinq et trente secondes, voire plus, toute notion du temps lui semble totalement abolie! Si bien que ce n’est que par sa tasse glissant de ses doigts, tombant sur la table et renversant le restant de café sur son pantalon que notre ami sorti de sa torpeur! D’un bond, il se recula en se relevant, détachant totalement son regard de la scène tout en jurant. “Bordel de merde!” Pesta-t-il, davantage contre lui, époussetant vainement son pantalon imbibé avant de secouer la tête et de reposer tout aussi brusquement ses yeux sur l’agent Lynn et le fameux pancake. “Je… C’est… Attendez…” Demeurant debout, une main se posa à plat sur la table, comme un appui, alors que l’autre se pointait dans la direction de la demoiselle. “Vous venez de faire voler ce pancake?!” Si elle avait voulu espérer la tête de quelqu’un qui n’arrivait pas à croire ce qu’il vient de voir, c’était réussi! “Non mais… Vous venez VRAIMENT de faire voler ce foutu pancake?!” La main initialement tendue vers l’agent Lynn revint vers la tempe d’Aidan qui fermait les yeux en secouant la tête. “Non, non, non, non…” Un rire nerveux s’extirpe de ses lèvres. “Vous n’allez pas me dire que les utopiens sont les rois du pacifisme et en plus les champions en matière de vol de pancakes?! Vous avez un truc de magicien, ou un tour de passe-passe que vous avez mis en place pendant que je prenais la cafetière où…” Il cherchait à comprendre. C’était ça : l’incompréhension. Voilà ce qui le chiffonnait surtout. Non pas le geste en soi, mais bien de ne pas savoir. “Vous disiez que les humains et les utopiens étaient comme des cousins mais… enfin… vous êtes méta-humaine aussi? Je comprends plus rien!” Ses yeux s’étaient réouverts, perdus dans une perplexité plus que palpable alors que le petit sourire de l’incompréhension cherchant à trouver des réponses s’illustrait sans qu’il n’en n’ait conscience. Au moins aurait-elle l’impression qu’il ne la prenait pas pour un monstre!

 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Mar 2022 - 21:53 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Thereylin hocha la tête. Elle ne refusait jamais d’échanger sur la foi des croyants, c’était un sujet qui l’intriguait assez. Pour quelqu’un comme elle qui avait été éduquée par une culture qui révérait l’esprit critique et la science, les mécanismes qui pouvaient amener une personne à croire aveuglément en une chose qu’il n’avait jamais vu et dont rien ne permettait aux premiers abords de prouver l’existence, étaient intéressants à étudier.

Elle lui lança un regard peiné. Le pauvre oui… Avec son passif, il avait effectivement des raisons de s’accrocher à l’idée d’une vie après la mort. Sa famille, il l’avait perdue toute entière en plusieurs fois… Aujourd’hui, il devait se sentir bien seul au monde.

-Les utopiens admettent l’existence de très nombreux dieux mais n’en vénèrent aucun. Nous les acceptons au même titre que la magie ou que les lois de la physique… Mais… Notre dogme est la recherche de la compréhension de ce qui nous entoure. Pas par la foi aveugle mais par la science et l’esprit critique.

Réponse honnête, peu profonde, qui ne devrait pas trop perturber Aidan. Il lui manquait tellement d’éléments de compréhension… Thereylin était habituée à parler aux humains, ils avaient tous un train de retard dans bon nombre de découvertes majeures. Mais Aidan… Lui, venait d’un autre temps. Ce n’était pas sa faute, seulement, l’écart était encore plus marqué.

Elle lui adressa un sourire taquin face à sa réponse. Une manière polie de lui dire que sa proposition ne l’intéressait pas ? Pas étonnant en soi. Quand on se réveillait dans un monde nouveau, on avait sûrement mille choses prioritaires à l’esprit que de s'enrôler dans une organisation qui luttait contre le mal.

-Je vous manquerai trop si vous partiez, c’est ça ? répondit-elle sur le ton de l’amusement en rentrant dans son jeu.

Encore heureux qu’il ne prenne pas l’habitude de l’appeler au milieu de la nuit… Autrement, il lui faudrait vite le recadrer. Thereylin était investie dans son travail, mais pas au point de sacrifier ses trop rares heures de sommeil de manière répétée. En tout cas, ça lui faisait plaisir de le voir rire un peu. Il avait l’air de se détendre et c’était le but premier de sa visite nocturne.

Puis vient le moment où l’utopienne décida de le tester… Le protéger ne signifiait pas l’enfermer dans une bulle. Aidan allait être rapidement confronté à des personnes détenant des pouvoirs. Elles foisonnaient à Star City… De fait, elle était curieuse d’observer sa réaction. Mieux valait que cela se passe avec elle qu’avec un inconnu.

Elle l’avait fait buguer. La bouche ouverte, sa main relâchant progressivement sa tasse qui allait se renverser sur la table… La scène aurait pu être comique. Elle l’était d’ailleurs, aux yeux de Teri qui ne se sentait pas mal à l’aise pour un sou. C’était de la stupéfaction qu’elle lisait chez son voisin, pas de la peur ni de l’agressivité. De fait, elle resta tranquillement à sa place lorsqu’il bondit en arrière pour prendre de la distance avec son café qui se répandait au sol.

Venait-elle de faire VRAIMENT voler ce pancake ?
Thereylin se mordit la lèvre pour ne pas rire.

-Vous n’avez jamais vu de pancake volant ? demanda-t-elle d’un air malicieux, comme si c’était la chose la plus normale du monde. Et elle poursuivit, pour le taquiner : ça pousse très mal dans la terre, il faut les attacher où ils finissent par s’enfuir.

Une image de soucoupe-volante pancake s'immisça dans son esprit. Oh bon sang ! Ne pas rire, ne pas rire…

-C’est dingue… A vous entendre, c’est aussi fou de voir de la nourriture l'éviter que de rencontrer un peuple qui honore la paix.

Elle l’observa, sourire aux lèvres, en voyant qu’il avait l’expression de celui qui se fascinait pour un sujet plutôt que celle d’un être qui était terrorisé par un phénomène qui le dépassait. Un bon point pour lui, ça lui plaisait !

-Techniquement… Le terme “méta-humain” se rapporte aux humains, le charria t-elle gentiment. Ma race a évolué en parallèle de la vôtre. Vous vous souvenez quand je vous ai parlé de nos différences ?

Le pancake se reposa doucement dans sa main, et Teri le laissa tomber dans son assiette. Elle ouvrit à nouveau la paume et ce fut la bouteille de sirop d'érable qui glissa jusqu’à elle.

-Notre évolution naturelle nous a fait développer des talents “psy”. Ils s’expriment de manière différente d’un utopien à l’autre. En ce qui me concerne, je ne suis pas très douée avec la télékinésie. Ça demande un calme intérieur et une concentration que je peine à maintenir très longtemps… En particulier avec les charges lourdes, expliqua-t-elle en versant tranquillement une rasade de sirop sur son pancake.

Elle lui lança un nouveau regard doublé d’un sourire taquin.

-Vous tenez le coup ?

Ses yeux glissèrent sur sa jambe tachée de café.

-Vous ne vous êtes pas brulé ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Mar 2022 - 19:37 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Discussion nocturne >  @Teri Lynn


S’il y a quelque chose que Aidan pouvait regretter de son ancienne ‘ancienne’ vie, c’était bien la période avant qu’il ne rentre à la cité s’appelant encore Providence à l’époque. Cette période où il gérait un pub en compagnie de son ancien meilleur ami et cousin de son épouse. Aidan adorait le contact des gens à cette époque. Le soir? L’ambiance y était souvent enflammée et festive. La journée? Souvent plus calme, plus posé, en offrant à de nombreuses reprises le plaisir de longues conversations. Shepard faisait partie de ces individus qui aimaient énormément la richesse d’une bonne conversation. Ces dernières représentaient autant la potentialité d’un bon moment, d’un échange d’opinion ou bien d’apprentissage de nouvelles choses. Et, justement, en termes d’apprentissage, ce n’est pas que notre rescapé avait beaucoup à assimiler mais, c’était tout comme! Néanmoins, outre le contexte temporel, l’agent Lynn lui offrait une vision et une réalité qu’il n’a jamais entendu, ou qu’il n’a jamais essayé de considérer d’une telle manière. Des propos sages. Intéressants. Intelligents également. De quoi remettre la notion de foi relativement en perspective. Sans pour autant laisser tomber derrière soi ce que l’on est et les convictions que l’on possède. Les convictions sont ce qui nous définisse. Mais ce n’est pas pour autant qu’elles doivent être source de conflit déraisonné. “C’est une autre manière d’aborder la foi, effectivement…” Non, qu’on ne s’y trompe pas. Si ses yeux se plissent finement, c’est bien parce que ça le fait réfléchir. Non pas à sa croyance mais plutôt à l’histoire et à l’humanité dans son ensemble. “Je pense que nous, je veux dire les humains, ne devrions pas particulièrement renoncé à notre foi. En revanche, avoir de l’esprit critique et, par la même occasion, éviter de se perdre dans des guerres au lieu d’un Dieu… On a encore clairement des progrès à faire.” Et là, il ne s’agissait pas d’un cynisme pessimiste quant à son espèce mais juste à une réalité pas très reluisante que, même en son temps, on ne voulait pas particulièrement reconnaître ou accepter. Un discours qu’il ne changerait clairement pas, que du contraire, le jour où il découvrira tous les conflits et toutes les guerres que l’humanité aura connue en pas moins de cent ans.

Beaucoup moins déprimant et beaucoup plus joyeux que la notion de religion et de conflit, Aidan laissa son rire continuer sa manifestation sous la réponse de la sergente. Elle ne manquait pas de réactivité et de spontanéité. Bon, il en avait déjà eu la preuve mais, pouvoir souligner une nouvelle fois cette caractéristique dans un contexte taquin était toujours un plus agréable. “Eh bien, on peut dire que vous êtes un peu tout ce que j’ai dans un certain sens actuellement…” Souffla-t-il avec ce ton souriant. “Je risquerais de me sentir perdu… seul… à la dérive…” Les traits de son visage se plissèrent dans une exagération digne d’un mauvais acteur de théâtre, dont le timbre de voix prit une sonorité un peu plus rauque et faussement ténébreuse avant que le rire ne reprenne un peu le dessus. Il n’en rajouta pas plus mais, au plus profond de lui, il ne pouvait qu’être reconnaissant de cette présence et de cette bienveillance. Aurait-il trouvé quelque chose de similaire avec un représentant de la race humaine? Ce n’était pas impossible. Même s’il avait été déçu de ladite humanité, ce serait hypocrite de ne pas reconnaître qu’il y a de bonnes personnes parmi sa propre espèce. Ce serait même plutôt réducteur de limiter la générosité de son interlocutrice au simple statut de son peuple. Un raccourci qu’il ne prendrait pas la peine de faire.

Mais à parler de l’Utopie, la surprise qui s’en suit en vaut la chandelle. L’incompréhension et la surprise se mélangent et s’épousent dans une expression et un langage non-verbal qui doit, effectivement, être pour le moins très amusant pour la sergente de l’UNISON. Dans une certaine ‘chance’, Aidan, ou plutôt Phantom, n’avait jamais été réellement confronté à des méta-humains. Certes, il y eut quelques fois des personnes avec des espèces de ‘dons’ mais rien de stupéfiant comme ce pancake volant. Et d’ailleurs, c’est dans le sens de toute son expressivité bien marquée que notre ami passa de la réflexion et l’interrogation à un visage aux yeux offrant un regard consternant et consterné, teinté d’ironie et d’une fine couche d’accompagnement blasé. “Alors, autant je n’ai jamais vu de pancakes volants… Que c’est inutile de me prendre pour une bille!” Il pouffa quand même sur la fin de ses propos pour ensuite de nouveau pointer la jeune femme du doigt. Elle voulait jouer aux déclarations idiotes et stupides? Elle ne serait pas seule dans ce match! Il fut couper dans son élan par les mots de Teri, secouant la tête avec amusement. “Vous parlez à un être humain… Bien sûr qu’un peuple pacifiste est une utopie…” Pet de cerveau, ses yeux s’écarquillent. “Sans mauvais jeu de mot! Même si on a du vous le faire un milliard de fois…” Roula-t-il des yeux, avant de revenir sur cette tournure amusante et ridicule apportée par la brunette. “En fait, la raison véritable de votre peuple est d’assurer la paix sur Terre en empêchant une invasion de pancakes volants, si je comprends bien?” Ben quoi? Quitte à aller dans le ridicule? Vous ignorez encore qu’Aidan était initialement un bon vivant? Autant laisser ressortir un peu cette facette de sa personnalité trop longtemps mise de côté, même avant sa congélation.

Plus sérieusement, Aidan reposa ses deux mains à la surface du dossier de la chaise, hochant de la tête quand sa vis–à-vis reprit ses explications. Bien que c’était toujours un spectacle totalement hors du commun pour notre trentenaire, ce dernier glissa tant ses yeux sur l’animation de l’objet se trouvant sous la coupe des ‘talents’ de mademoiselle Lynn. Des pouvoirs psy’s… comme des pouvoirs psychiques autrement dit? La circonspection reprit peu à peu position sur son faciès alors que, bien évidemment, mentionner du psychisme ne pouvait que lui faire repenser à certaines suppositions et légendes au sujet de Mastermind. Mais il ne ferait pas le plaisir à sa némésis de lui accorder trop d’importance maintenant, ici, tout de suite. En fait, l’air pris par son visage exprimait tout aussi bien l’interrogation que les explications amenèrent. Il cherchait à comment formuler ses questions tout en se retrouvant alerté par l’assurance de son interlocutrice. “Hm? Oui… Oui, je crois que… Enfin, c’est surtout voir ça…” Désigna-t-il la table et les assiettes de pancakes. “Disons que j’aurais jamais imaginé voir un pancake et une bouteille volée dans cette salle à manger en sachant que vous veniez…” Petit rire idiot, décontenancé dans un sens, avant de se rappeler que, effectivement, il avait été victime de la chute de son café. Heureusement, il n’était plus brûlant. La tâche est plus importante que la douleur potentiellement ressentie, et sur laquelle il ne s’attardait plus depuis le début en réalité. “Ne vous en faites pas pour ça… J’aimerais plutôt savoir… Comment ça marche? Enfin, comment ça fonctionne? Vous ressentez quoi exactement lorsque vous utilisez ce… ce pouvoir? Et… vous avez des limites? Vous parliez de charges plus lourdes?” Oui, ça pouvait faire beaucoup de questions. En même temps, quelle idée de montrer de la télékinésie à un expatrié des années folles en pleine vingtaine de ce deuxième millénaire?!

 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Mar 2022 - 21:45 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Thereylin ne put qu'acquiescer aux propos d’Aidan. Ils étaient censés. La religion n’était pas nécessairement quelque chose de néfaste. La plupart des civilisations se bâtissaient d’abord sur une foi très puissante avant de se tourner vers la science et de remettre en perspective les piliers fondamentaux de leurs existences. La religion était fédératrice, rassemblait les individus, les soudait… Mais elle pouvait aussi les isoler. Comme dans toute chose, il y avait de bonnes et de très mauvaises conséquences. L’utopienne n’avait pas à juger de cela, elle constatait simplement. Aidan semblait faire preuve d’ouverture d’esprit à ce sujet et ils auraient peut-être l’occasion d’en reparler à l’occasion. Thereylin était curieuse d’en savoir plus sur sa foi, sur ce qu’il en gardait, les leçons qu’il en tirait…

Mais peut-être pas à cette heure de la nuit. La jeune femme avait beau être habituée à la fatigue, elle n’y demeurrait pas moins sensible comme tout un chacun. Entretenir une conversation complexe, qui nécessitait d’être particulièrement diplomate, la décourageait un peu. Elle s’était déjà sentie sur la pente raide lorsque l’homme lui avait fait ses demi-aveux et qu’ils avaient brièvement débattu du concept de justice et de moralité… En tant que référente, il serait problématique qu’Aidan la prenne en grippe. Sans aller jusqu’à devoir obtenir son amitié, il lui semblait important qu’il lui fasse un tant soit peu confiance pour qu’il collabore de son plein gré. Ne lui avait-il pas dit à quel point il avait du mal à accorder cette dernière aux gens ? En particulier aux représentants des forces de l’ordre ?

Elle devait toutefois être dans ses bonnes grâces car elle eut le plaisir de profiter d’un visage souriant, et de son rire… Ainsi que de quelques paroles qui, dans un autre contexte, auraient presque pu être interprétées comme un numéro de charme. Mais il s’agissait d’Aidan, et ses mots, derrière son visage détendu et son humour, sonnaient tristement juste et peinèrent Thereylin. Il avait du courage pour rire de sa situation, songea t-elle. Il était effectivement perdu et à la dérive… Et il était bien possible, contre toute attente, qu’elle représente l’un de ses seuls ancrages dans cette réalité. Elle était l’un des premiers visages qu’il avait aperçu à son réveil, celle qui lui avait annoncé la douloureuse réalité et qui avait retrouvé sa famille… Le fait qu’il ait choisi de l’appeler elle plutôt que son assistant social pendant sa terreur nocturne en disait assez long. Réflexion faite, il avait l’air de lui faire un minimum confiance. A elle de faire en sorte que les choses demeurent ainsi pour la durée de son suivi.

Elle le gratifia d’un sourire amusé. Oui, c'était un homme très courageux. Il méritait de s’en sortir.

-Mince alors ! Ça fait une sacré pression ! Je vais vite devoir vous présenter à un tas de gens pour que vous ne dériviez plus, dit-elle en lui faisant un clin d'œil.

Note à elle même, lui donner quelques adresses d’associations après s’être renseignée sur ses goûts. Aidan avait un besoin vital de nouer des liens, il ne pouvait pas rester isolé ainsi.

En attendant… Et bien, elle pouvait lui changer les idées… Et en profiter pour observer ses réactions. Apparemment, il n’avait encore jamais vu de pancake volant… Ses mimiques étaient très amusantes et Thereylin l’observa sans cacher son sentiment. L’air détendue, parfaitement à son aise, elle taquinait gentiment Aidan pour dédramatiser la situation et y apporter une touche de légèreté.

-Quoi, vous ne croyez pas à la culture de pancakes volant ? demanda-t-elle en prenant un faux air consterné. Essayez de les enterrer pour voir…

Enfin, pour sa part, elle aimait autant les manger. Heureusement, Aidan ne la prenait bien évidemment pas au sérieux et ne serait pas tenté de gâcher la nourriture. Cette petite joute verbale avait le mérite de réveiller Thereylin et de l'amuser. Elle ignorait qu’Aidan avait autant d’humour ! Ce devait être un sacré personnage dans ses bons jours.

Elle rit de bon coeur à son jeu de mot manqué.

-Oh oui, on me fait souvent la blague… Jusqu’à ce que je rappelle que ce mot qui est censé décrire une société idéale  n’est pas apparu par hasard dans le dictionnaire… Il a une origine ! dit-elle joyeusement en levant ses deux pouces en l’air, l’air de dire : “Et ouiii, c’est nous !”. Thomas More a dû puiser son inspiration d'archives datant d’avant l’isolement.

Thereylin arqua un sourcil, puis afficha un sourire en coin.

-Voilà, tout à fait. Nous nous sommes révélés à l’humanité il y a quelques années pour prévenir une invasion de pancakes qui risquait d’anéantir le monde, dit-elle en hochant vigoureusement la tête.

Oh, si seulement… Les habitants du système Terminus auraient semblé beaucoup moins terrifiants s’il avaient été composés de sucre et de farine…

-Et je me dévoue pour continuer cette dangereuse mission à l’instant même… Dit-elle en plantant sa fourchette et son couteau dans son met pour en couper un morceau imbibé de sirop.

Il n’avait pas l’air de se préoccuper outre mesure de son pantalon taché et ne s’était visiblement pas brûlé. Tant mieux, ce n’était pas l’effet recherché…

-Ca fait beaucoup de questions, ça… Vous pouvez aller vous changer si vous voulez… je n’en profiterai pas pour m’enfuir.

Simple politesse, il était bien entendu libre de s'exécuter ou de rester dans sa tenue actuelle. Toujours est-il qu’elle lui répondit. Ou plutôt, elle essaya…

- Vous voulez le mode d’emploi de la télékinésie ? Ce que je ressens, généralement, c’est une bonne migraine si j’insiste trop longtemps ou si je porte, effectivement, des charges trop lourdes. Quelques dizaines de kilos... Plus c’est lourd, plus j’ai besoin de concentration, plus ça me donne mal au crâne…

Elle soupira.

-La télékinésie, telle qu’elle s’est développée chez nous, requiert du calme et une capacité à faire abstraction de son environnement pour se focaliser sur la cible…  Je ne suis vraiment pas bonne à ça. J’ai une mémoire eidétique, ce qui veut dire que mon cerveau accroche absolument tous les détails de mon environnement et refuse de l’oublier comme ça devrait normalement être le cas. Enfant, ça se traduisait par de l’hyperactivité, un frère que j’entrainais dans mes bêtises, et des parents qui devenaient complètement fous, ricanna Thereylin. J’ai appris à canaliser ça. Trente-cinq ans de travail et j’ai presque l’air normale, plaisanta-t-elle, les joues légèrement teintées de rouge.

Elle s’éloignait du sujet, non ? D’un autre côté, il voulait des détails qui en appelaient nécessairement d’autres…

-Pour en revenir à notre sujet, donc… dit-elle en grignotant tranquillement son pancake froid, faire léviter un objet c’est comme… euh… créer un lien mental avec la cible, s’imaginer en train de porter la chose… Voyez l’esprit comme un muscle, dans ce cas de figure. Une fourchette, c’est facile. Une personne comme vous… Ça me demanderait un très gros effort… D’autant que vous ne resteriez pas inerte, je devrai en plus lutter contre vos mouvements.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Mar 2022 - 22:30 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Discussion nocturne >  @Teri Lynn


Sous cet échange de taquinerie, de jeu et d’amusement, l’invitation lancée par Teri ne fut guère boudée par notre Aidan qui s'éclipsa afin de se changer. À dire vrai, il en profita pour se débarrasser autant de son pantalon que de son pull pour une tenue plus propice à un début de journée que l’on s'apprêtait à entamer. Débardeur blanc, accompagné d’une chemise bleu qu’il laissa ouverte, le tout accompagné d’un nouveau jean’s un peu plus sombre. On entrait typiquement dans le genre de style décontracté et relativement ‘chill’ qu’il pouvait arborer par le passé lorsqu’il demeurait, en de trop rares occasions, chez lui et en famille. Bien évidemment, c’est dans la salle de bain qu’il se changea, profitant de la même occasion pour essuyer l’humidité du café et mettre directement ses affaires dans le bac à linge sale. En cette occasion, il se jeta un regard dans la glace. Il y avait comme un étonnement pour lui de se voir sourire en toute naturalité. Une sensation contradictoire se manifesta alors en lui. Il y avait cette bride de bien-être et de pur plaisir de se sentir pour la première fois réellement bien et détendu. Et, de l’autre, une forme de culpabilité qui émergea en ayant une pensée pour sa défunte femme. Oui… Ces précieuses secondes où son regard est de nouveau victime de cette douleur, de cette nostalgie, de ce deuil et de cette nature qu’un épou endeuillé peut afficher comme trace d’injustice de se sentir dans un contact léger et confortable, pour la première fois, et avec une autre femme. Toutefois, il n’y avait pas pour autant une once d'ambiguïté. Malgré la nature professionnelle qui reliait le captif et la référente de l’UNISON, on ne pouvait nullement parler de lien entre les deux individus. Mais c’était tout de même relativement compliqué.

Si l’on se réfère à l’ambiance actuelle qui vient de prendre chaleureusement en otage cet appartement, Aidan redevenait en quelque sorte le gérant d’un pub dialoguant avec une agréable cliente sans penser à quoique ce soit. Une inconnue qu’il découvre tout en se livrant partiellement de lui-même de par ce contact et cette sociabilité naturelle. De l’autre, elle était clairement ce qu’il avait évoqué: son seul point d’ancrage. Difficile de se dire que, à la fois, elle demeure encore une inconnue en une certaine manière. Mais, également, que c’est la seule personne que l’on possède actuellement. Et, qui plus est, qu’elle fait à la fois partie d’une catégorie des forces de l’ordre, d’une catégorie de cette grande famille en laquelle Aidan avait perdu toute foi alors qu’il se devait et se sentait de risquer à lui faire confiance. Oui, rajouter à cet ensemble déjà bien brumeux ce sentiment furtif et soudain de culpabilité et on peut clairement comprendre qu’il eut besoin de quelques minutes pour se changer et remettre ses idées quelque peu en place. Inutile de préciser que la fatigue n’était clairement pas une bonne amie dans un tel processus et cas de figure.

Toujours est-il qu’il ravala cette douleur et pris sur lui de laisser ce fin sourire demeurer présent dans le reflet du miroir. Il ne voulait pas laisser cette partie coupable prendre le dessus. Il ne voulait pas retrouver une conversation trop sérieuse, trop lourde ou trop déprimante. C’est difficile à comprendre mais il s’en était déjà rendu compte durant le deuil de sa mère et de sa soeur : on se sent coupable mais ces moments de légèreté sont plus qu’important pour ne pas sombrer davantage et se raccrocher à ce qui nous permet de rester en vie. Car, que l’on ait tout perdu ou pas, l’instinct humain est comme ça. L’instinct d’Aidan, en tout cas, lui est comme ça. C’est un survivant! C’est l’instinct d’un homme qui, même en ne possédant plus rien, n’acceptera jamais de baisser les bras. Une sorte d’héritage de son passage à la guerre, et de cette volonté à survivre. Peut-être que cette volonté avait eu une sorte de rôle à jouer dans la ‘réussite’ de sa cryogénisation? Allez savoir! Bref, tout ça pour dire que c’est dans une illusion parfaite qu’Aidan revint avec le même visage qu’il était parti, sans manifester particulièrement le trouble ressenti durant ce petit interlude. “Désolé pour l’attente… Mais je savais que vous étiez en bonne compagnie!” Souffla-t-il d’un fin sourire en désignant l'assiette de pancakes du regard tout en venant attraper de quoi frotter et nettoyer les traces de l’incident télékinétique caféiné. Il hocha favorablement de la tête lorsque l’agent Lynn lui demanda s’il souhaitait un mode d’emploi concernant son talent. Et, aussitôt, la laissa partie dans ses explications comme si elle allait lui donner un cours magistral. Pour sa part, il demeure dans la position de l’élève attentif, écoutant sagement et silencieusement tout en s’affairant tranquillement à éponger toute trace du sinistre.

Plusieurs informations se dévoilèrent certainement plus que ne l’aurait souhaité l’intéressée! Aidan nota tout précieusement dans chaque recoin de sa tête. Déjà, il y avait ce fameux Thomas More mentionné précédemment. Par la suite, la notion de migraine. Puis, celle de la concentration. Ensuite, de manière plus personnelle, sa mémoire eidétique et son âge. Ce qui ne manqua pas de le faire réagir immédiatement par ailleurs! “Trente-cin… Non, vous n’avez pas trente-cinq ans?!” Elle ne les faisait clairement pas. Ce n’était pas de la politesse ou du compliment charmeur. Non, là, clairement, c’était un ressenti visuel lorsque l’on percevait les traits de ce visage soyeux et semblant à l’abri du temps et de potentielles années à venir. Bien évidemment, cette interjection fut accompagnée d’un petit sourire incrédule avant qu’il ne la laisse continuer. Pouvait-on parler d’une certaine habileté de sa part de l’avoir fait se dévoiler plus que prévu par quelques paires de questions? À dire vrai, ce n’était même pas calculé!

Elle termina ses propos en même temps qu’il finit son petit nettoyage, en profitant pour se rasseoir face à elle tout en terminant le reste de pancakes encore présent dans son assiette. “Hm… Donc, si je comprends bien… Votre esprit fonctionne comme un muscle et, en quelque sorte, c’est comme si on avait déverrouillé l’accès dans votre tête… pour l’utiliser comme on utilise nos jambes ou nos bras lorsque l’on fait des efforts physiques? Et cela se travaille comme on peut travailler sa musculature dans une salle de sport en fin de compte?” Il préférait s’assurer de sa compréhension et de son interprétation en termes d’exemples afin d’être certain de ne pas se retrouver à côté de la chose, si l’on peut dire.

Néanmoins, ce n’était pas l’unique chose sur laquelle il voulait revenir. Il repensait à son expérience passée, personnelle. Il était très loin d’avoir un tel don au niveau de sa mémoire. De la manière qu’elle lui présenta la chose, il imaginait en fait le cerveau de la sergente être comme une radio qui n’arrête pas de diffuser des informations en continu, vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept. Et si en plus tout cela se gravait indéfiniment dans sa mémoire… Autant cela devait être un plaisir pour les bons moments que ça n’égalait sans doute que la pire des tortures lorsqu’il s’agissait des mauvais souvenirs que l’on voulait à tout prix oublier! “Je n’ai pas la prétention de vous apporter LA solution pour vous aider dans votre concentration. Mais, je vous avoue que, lorsque j’ai commencé à… jouer au détective…” Roula-t-il des yeux avec un sourire complice car il avait conscience de sa compréhension de la vérité. “J’ai du trouver un moyen pour évacuer le… surplus d’informations et de… stress… on va dire. En fonction de mon état, il y avait deux méthodes. La première consistait principalement à cogner dans un sac de frappes pour laisser extérioriser la colère, la frustration et tout le négatif que l’on peut accumuler… La seconde, quand j’avais surtout les idées obscurcies ou que je n’arrivais plus à penser, je réalisais… comment expliquer…” Finissant sa dernière bouchée de pancakes, Aidan peinait à trouver ses mots et, finalement, opta pour la solution la plus facile. “Hm, je vais vous montrer…” Il se releva et prit position dans l’âtre séparant la salle à manger du salon, zone vide où demeurait un certain espace pour se mouvoir librement. “Et soyez gentille de ne pas rire, je pourrais le prendre mal…” Sourit-il avant de commencer à réaliser des mouvements d’affrontements, de combats, de close-combat pour être plus précis. Des formes pouvant se rapprocher des katas que l’on trouvait dans les arts-martiaux. Les mouvements étaient très calmes. Très lent. Il y avait une parfaite maîtrise dans le moindre geste, alors que la respiration de notre ami était parfaitement lente, contrôlée, maîtrisée et empreinte d’une forme de sérénité. “C’est ce genre d’exercices que je pratiquais… Le tout, c’est de ne se focaliser que sur nos gestes, tout en contrôlant parfaitement sa respiration pour la réguler et qu’elle demeure la plus calme possible. Respiration plus lente égal respiration plus calme… et esprit plus calme…” Expliqua-t-il tout sereinement, sans arrêter ses mouvements jusqu’au moment de tourner son visage vers sa référente. “Vous voulez essayer avec moi?”


 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Mar 2022 - 0:12 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Quitte à patienter, Thereylin finit par se lever une fois son pancake englouti. Elle parcourut la pièce du regard, se promenant pour enregistrer les détails. L’organisme avait fourni un appartement meublé à Aidan, une chance pour lui dans un pays qui était si peu porté sur le social. Le poids de l’UNISON avait probablement avantagé son dossier. La petite aide financière que devait, ou allait percevoir Aidan, ne lui donnerait pas de gros moyens… C’était peut-être pour cette raison que l’appartement était si impersonnel. Pas l’argent pour faire des acquisitions. Ou bien peut-être qu’Aidan n’avait tout simplement pas eu le temps de faire les magasins. Après tout, il avait quitté l'hôpital récemment.

Elle jetait un coup d’oeil curieux par la fenêtre lorsque la porte de la salle de bains s’ouvrit. Aidan avait enfilé des habits propres qui dévoilaient largement ses bras. Etait-il commun de faire de la musculation en 1932 ? On ne développait pas de tels muscles en jouant à la pétanque…

Elle cessa sa discrète observation lorsque son voisin lui rappela ses précédentes questions, et Thereylin fit de son mieux pour lui dresser un portrait de la chose… Il l’interrogeait sur tant de choses à la fois ! Et bien évidemment, elle pouffa en entendant son exclamation de surprise.

-Vous me donnez quel âge ?

Pendant longtemps, elle s’était faite passer pour plus jeune afin de s’intégrer à la société américaine sans soulever de questions. Si elle avait dû demeurer dix ou vingt ans supplémentaires sous couverture, sans qu’Utopie ne se révèle, il aurait bien fallu justifier un vieillissement particulièrement lent.  Ce n’était plus nécessaire désormais, elle pouvait se montrer plus transparente.

-Hmm… Oui, c’est un peu ça.

La comparaison tenait assez bien la route. Il était difficile d’expliquer un sens que la plupart des gens peinaient à comprendre… Thereylin était plutôt contente de sa description et du résumé d’Aidan. Pas si mal !

Elle le regarda avec curiosité alors qu’il continuait avec ses sous-entendus et qu’il semblait s’en amuser lui-même. “Jouer au détective”, oui… Ils avaient tous les deux conscience qu’il ne se contentait pas de collecter des informations, même si Thereylin n’avait pas le détail de ses actions. Il en avait assez dit pour qu’elle se fasse une petite idée.

Il lui donnait des conseils contre le stress ? C’était très prévenant de sa part. Elle ne lui avait pas partagé cette expérience pour cette raison, mais il lui offrait à son tour un peu de son vécu et de ses sentiments… Une manière pour lui de s’ouvrir à elle et peut-être de lui apporter à son tour quelque chose.

La belle lui sourit.

-Je ne me permettrai pas.

Ses mouvements lui rappelaient certains arts martiaux. Non pas qu’elle soit une experte dans le domaine, loin de là… Elle n’avait jamais pratiqué les sports de combat humains que dans le cadre de sa formation d’agent de terrain, et ensuite pour s'entraîner… Son expérience se limitait à son travail. De fait, elle était bien incapable d’identifier la nature des gestes d’Aidan.

Voulait-elle pratiquer avec lui ? Il était quoi… Quatre heures et demie du matin ? Elle rêvait de s’allonger sur une surface moelleuse et de s’enrouler dans une couette. Le mouvement l’aiderait peut-être à rester stimulée et éveillée. Thereylin aurait pu lui avouer qu’elle avait son propre style de combat, qu’elle aussi avait une gestuelle pour se détendre, et qu’ils avaient ça aussi en commun. Elle se voyait pourtant mal fermer la porte à son interlocuteur. Il faisait un pas vers elle, refuser cette main tendue risquerait de pousser Aidan à se refermer. En outre… Thereylin n’était pas du genre à tourner le dos à un nouveau savoir. Curieuse de nature, elle buvait la nouveauté comme certains se gavaient de sucrerie. La connaissance était la plus belle de toutes les cultures, et elle s’efforçait de jeter régulièrement de nouvelles graines dans son jardin dans l’espoir d’y faire grandir de belles fleurs.

-D’accord ! dit-elle en allant à sa rencontre en étouffant un bâillement. Vous pratiquez quel art martial ? Je me disais bien que vous aviez des muscles un peu trop développés pour un joaillier, le charria-t-elle.

Elle l’observa et doucement, calqua ses mouvements avec l’approximation de celle qui découvrait le geste, mais l’ancrage dans le sol et la stature d’une personne rompu à la discipline physique. Il fallait composer avec le peu d’espace que leur offrait l’appartement…

Au bout de quelques instants à imiter et rectifier sa posture, elle finit par l’interroger sur un point qui l’intriguait.

-Vous avez commencé à apprendre votre art lorsque vous vous êtes enrôlé dans l’armée ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Mar 2022 - 19:37 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Discussion nocturne [Teri] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Discussion nocturne [Teri] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Discussion nocturne >  @Teri Lynn


Plus de quatre heures… Moins de cinq heures… Et Aidan se retrouve à réaliser une démonstration de ce qu’il pratiquait près d’un siècle plutôt. Si on lui avait dit à son réveil qu’il serait dans une telle configuration une dizaine de jours plus tard, il vous aurait très certainement ri au nez… Sans pour autant ne pas vous prendre au sérieux! De par sa nature de Phantom, notre ami s’était peu à peu transformé en un être davantage nocturne que diurne. Les nuits étaient courtes, excessivement. Si bien qu’il avait appris à composer principalement avec des phases de repos et de semblant de véritables nuits ne dépassant pas trois ou cinq heures très grand maximum. Et une heure volée, à l’occasion… si cela se présentait à lui comme une opportunité. Mais sinon, non. Aidan, ou plutôt Phantom, œuvrait toujours la nuit. Car c’est au visage de la nuit que les principaux crimes se révèlent. Autant que leurs instigateurs. Et c’est également le moment le plus propice pour se fondre à travers les ombres et l’obscurité ambiante. Pour mieux surgir. Mieux frapper. Être plus efficace et, dans une certaine mesure, plus terrifiant. Autrement dit, il n’était pas des plus hallucinant qu’à une heure aussi ‘matinale’, l’ancien justicier se mette à réaliser divers mouvements de combat. Beaucoup plus lent. Beaucoup plus maîtrisé. Sans brutalité, ni férocité.

S’il n’en n’avait rien dit à la sergente de l’UNISON, cette nuit était la première où il arrivait à s’endormir à une heure raisonnable. Et encore, c’est surtout à cause d’un cumul de fatigue suite à son incapacité à trouver le sommeil durant la nuit. Il tournait en rond. Il lisait. Il se mettait à écrire. Et il réfléchissait énormément. Il ne serait pas étonnant que d’ici quelques jours, il se mette même à sortir en pleine nuit. Non pas pour reprendre les armes et la cape, mais juste pour traquer le sommeil, chasser l’insomnie et, pourquoi pas, essayer de se retrouver un rythme de vie convenable et correct. Le supporterait-il pour autant? Serait-il capable de s’y tenir? Ca c’était encore une autre question. Mais il devait s’en donner une chance. Ce n’est pas son monde. Ce n’est pas son époque. Ce n’est plus son combat. Il n’y a qu’Aidan Shepard qui demeure en cet instant précis. Un homme parmi les hommes, qui n’a rien d’exceptionnel, ni rien de plus. Il n’est ni méta-humain, ni étranger à sa planète, ni modifié d’une quelconque manière génétiquement. Il n’est que cet individu qu’on a sorti d’un caisson de cryogénisation et à qui la personne ici présente lui avait implicitement fait comprendre qu’il devait vivre. Il n’avait que ça à faire : essayer! Purement et simplement.

Autant dire que le retour positif de l’agent Lynn fit plaisir à notre rescapée des années folles. La nature potentiellement invasive de certaines questions de la demoiselle s’atténuait sur cet échange de connaissances et d’informations partagées de part et d’autre. Si l’on omet le fait qu’elle est malheureusement la personne qui lui a annoncé toute la vérité concernant son statut, elle reste un individu avenant et ouvert. Une qualité primordiale, et un modus operandi on ne peut plus parfait si elle voulait réellement espérer davantage d’information de la part de l’ancien Phantom. Un rire s’extirpe de nouveau de ses lèvres. “Il est toujours bon de cultiver plusieurs cordes à son arc comme on dit, non? Et, on appelle ça du Close Combat… C’est originaire d’Angleterre.” Sourit-il en retour, tout en venant observer la posture de départ que prit sa pseudo apprentie de quelques instants. “Hm… Vous avez déjà un bon appui de base…” Remarqua-t-il lorsqu’elle posa ses pieds, comme si elle les avait planté de manière indéracinable dans le sol. Se mettant à ses côtés, il commença à réaliser des mouvements simples, principalement impliquant les bras et nécessitant de petites rotations du bassin. “N’oubliez pas que le plus important ce n’est pas la précision du geste, pour débuter. Mais bien le rythme de votre respiration.” Ses mouvements de bras se positionnèrent comme une marque de blocage et d’interruption envers un coup furtif. Un parant un coup venant du haut, le second venant comme attrapé un poing venant à hauteur des côtes. À chaque fois, il alterne basiquement la gauche et la droite, sans que ses jambes et ses pieds ne bougent un seul instant. “Allez-y, je vous regarde… Et n’oubliez pas : votre respiration. Inspirez et expirez très lentement en rythme avec vos mouvements.” Pouvait-il deviner quoique ce soit dans la manière d’agir de Teri? Disons surtout qu’elle ne semblait pas assez gauche que pour être une simple diplomate, et que sa position dans l’UNISON devait certainement l’avoir rompue à certaines pratiques martiales. À moins que cela lui vienne de son peuple? Question en suspend pour le moment! “Attendez…” Il se déplaça pour venir partiellement dans son dos, presque à hauteur de ses bras. Ses mains vinrent se poser délicatement et respectueusement sur l’un des poignets et l’un des avant-bras de sa référente. “Votre respiration n’est pas mal, mais vous devriez davantage la caler comme ceci…” Et il lui montre, lui guide le mouvement, tout en la faisant calquer sa respiration sur la sienne. “C’est déjà mieux, non?” Souffla-t-il, fin sourire, rompant tout contact tout aussi naturellement et spontanément, sans aucune forme d’approche maladroite ou d'ambiguïté.

“Oui et non…” Reprit-il à la question de la sergente. “En réalité, quand je me suis enrôlé, on nous a surtout appris les bases pour survivre.” Expliqua-t-il, face à elle. “On était un peu de la chair à canon, faut pas se leurrer… Même si, pour la plupart, on était gonflé d’un idéalisme qu’on pouvait faire cesser le cauchemar de la guerre! Qu’on avait de quoi être des héros triomphants… Mais c’est une fois débarqué en Europe, et en collaborant avec des militaires anglais que j’ai appris ça…” Continua-t-il sous un petit rictus nostalgique, le flash de bons nombres de souvenirs auprès de ses frères d’armes revenant dans sa mémoire. “J’étais clairement qu’un débutant jusqu’à ce que je me retrouve à finir le conflit à l’hôpital. Mais, même après la guerre, j’ai voulu continuer à apprendre… Et vu que je suis resté en Angleterre quelques années…” Ses sourcils se plissent alors et un sourire taquin vient poindre sur le bout de ses lèvres. “Et si je continue à être aussi bavard, votre patron va se retrouver avec un dossier énorme qui vous donnera sûrement droit à une promotion!” Plaisanta-t-il sous un clin d’oeil rieur et spontané, incontrôlé.

 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Dim 20 Mar 2022 - 16:23 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
-Plusieurs cordes à son arc ? C’est une métaphore intéressante… Un brin guerrière, non ? répondit Thereylin. Ça veut dire qu’il vaut mieux cumuler les talents, c’est ça ?

L’anglais était une langue riche et elle apprenait tous les jours du vocabulaire. Les expressions étaient fascinantes. Parfois différentes d’une région, voire d’une ville à une autre… Et ne parlons pas des quartiers et de l’argo !

-A Utopie, nous avons une expression un peu similaire. Elle pourrait se traduire par… Hmm…

Ce n’était pas toujours facile de faire correspondre des langues qui n’avaient rien en commun en termes de racines linguistiques et culturelles.

-Approximativement : ”L’arbre est plus solide lorsqu’il est bien enraciné”.

Et elle répéta la phrase dans sa langue maternelle, l’utopien.

-Je pense que le sens est assez proche. Puis elle en revint au sujet initial : Et bien c’est la première fois que je pratique le Close Combat. Je vous remercie de me donner cette opportunité, dit-elle d’un air affable, polie comme toujours. Les mouvements sont-ils toujours aussi lents ?

Thereylin avait un bon appui ? Et bien… elle avait commencé à pratiquer le combat au bâton dans ses jeunes années, ce qui expliquait probablement cette particularité.
Elle tenta de reproduire la gestuelle qu’il lui montrait, se reprenant lorsqu’il la conseillait. Sa concentration n’était pas optimale après la journée de travail qu’elle avait eu et le peu d’heures de sommeil, mais elle se prêtait tout de même au jeu. Aidan avait l’air à l’aise, dans son élément… Ils partageaient quelque chose et elle ne voulait pas rompre ça. Pas alors qu’une relation de confiance commençait doucement à se tisser entre eux et qu’ils communiquaient.

-Donc, ce sont les militaires anglais qui vous ont fait découvrir la discipline et vous avez poursuivi par la suite…

Elle afficha un sourire contrit.

-Oh… merci bien, j’ai déjà suffisamment de responsabilités, plaisanta-t-elle. Je ne suis pas pressée de devenir lieutenant.

Cela dit, ce n’était pas un cas comme celui d’Aidan qui lui permettrait de décrocher une médaille. Son grade de sergent lui avait été donné en récompense pour son investissement dans la guerre contre le Terminus. Le fait d’avoir arrêté un tueur en série pendant l’été jouait peut-être en sa faveur cela dit… Mais elle ne mentait pas en affirmant ne pas être pressée. Les lieutenants passaient plus de temps à faire de la paperasse qu’à aller sur le terrain… Ce dernier lui manquerait.

-Cela dit, j’apprécie de faire votre connaissance, dit-elle en le gratifiant d’un sourire.  Vous m’avez dit que vous aviez été gravement blessé lors de votre première année de mobilisation… Ce serait intrusif de vous demander ce qu’il s’est passé ?
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Discussion nocturne [Teri]
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Discussion nocturne [Teri] Forum_6Discussion nocturne [Teri] Forum_8


Discussion nocturne [Teri] Forum_1Discussion nocturne [Teri] Forum_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussion nocturne [Teri] Forum_6Discussion nocturne [Teri] Forum_8

Sauter vers:  
Prédéfinis


Scénarios


Postes à pourvoir


Préliens
Nos voisins
      
      
      
      
Le saviez-vous ?