Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
Réveil brutal [Aidan] Bouton_off
AccueilDernières imagesFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Logo de la barre de navigation

2 participants
Réveil brutal [Aidan] Forum_1Réveil brutal [Aidan] Forum_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Réveil brutal [Aidan]

 
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Fév 2022 - 19:03 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Des travaux de maintenance sur une ligne de métro avait révélé quelque chose d'inattendu… Une galerie secrète menant à ce qui ressemblait fort à un vieux repère couvert de poussière… Les agents municipaux avaient aussitôt appelé la police, qui avaient, à leur tour, contacté l’UNISON. De fait, le corps de l’homme, bien vivant, retrouvé dans un caisson qui semblait à la fois appartenir à un autre siècle tout en étant une technologie inconnue et futuriste avait de quoi surprendre.

Et l’UNISON intervint. Bouclant la zone, s’assurant qu’il n’y avait pas d’élément pathogène ou de résidu magique… Mais il n’y avait rien de tout ça. Juste un vieux laboratoire abandonné et… le caisson. La technologie fut rapidement étudiée - d’abord pour s’assurer qu’elle ne représentait pas un danger pour la population, et ensuite pour tenter de trouver un moyen de réveiller l’homme qui dormait à l’intérieur sans risquer de le tuer. Ils trouvèrent. L’homme fut extrait du caisson directement à l'hôpital, puis pris en charge par les médecins afin de surveiller ses constantes. L’humanité n’avait pas tous les jours l’occasion d’extraire un homme de sa cryogénie, à l’instar de tous ces films de science-fiction qui foisonnaient à la télévision ! La presse s'était emparée de l’affaire, la romançant à l’extrême, posant toute sorte de questions qui ne trouveraient de réponses que lorsque le mystérieux inconnu ouvrirait les yeux. Si tant est qu’il soit en état de parler. Personne n’était en mesure de dire dans quel état il serait et si son cerveau avait subi des dommages pendant le processus…

Il se réveilla… Et cela n’eut rien d’une belle scène romantique comme s'était imaginé le public fleur bleue. Quatre personnes durent joindre leurs efforts pour maîtriser le mystérieux inconnu. Il fut sédaté et attaché afin de l’empêcher de nuire.

Un peu violent le réveil.

Une réaction qui ne surprit pas tant le médecin chargé du dossier. Son patient était probablement en état de choc… A moins qu’il n’ait perdu certaines de ses fonctions cognitives pendant son sommeil. Même au XXIème siècle, la cryogénie n’était pas une science bien maîtrisée…

Il allait falloir identifier cet homme, établir un profil psychiatrique et déterminer s’il était une menace pour autrui ou pour lui-même… Une personne suffisamment empathique pour gérer ce cas atypique et rassurer ce pauvre homme qui dormait peut-être depuis très, très longtemps… 
 
Le dossier arriva entre les mains de Thereylin. Elle avait suivi l’histoire de loin et eut tout le loisir de l’étudier en détail en lisant les rapports faits par ses collègues. Avouons le, l’affaire  piqua sa curiosité. Le matériel du laboratoire était clairement d’une autre époque… L’homme était-il une pièce ajoutée ou venait-il lui aussi du passé ? Pourquoi était-il ici, quelle était son histoire ? Elle ne fut pas surprise que le choix s’arrête sur elle. Profileuse de spécialisation, elle était souvent appelée à établir des profils criminels ou à superviser des auditions et gardes à vue. En tant qu’utopienne, sa résistance physique allait bien au-delà de ce que pouvait encaisser un être humain dans la norme, et sa patience légendaire était connue de tous. Sa hiérarchie devait penser qu’elle arriverait à le faire parler tout en pouvant le maîtriser physiquement en cas de dérapage… L’avenir lui dirait si elle avait raison.

Elle se présenta à l'hôpital dans la matinée, échangea quelques mots avec ses collègues. L’homme savait donc parler… Et maitrisait, de toute évidence, un vocabulaire fleuri… C’était bon signe. Son agressivité était parfaitement justifiable en l’état - bien qu’elle ait de la pitié pour ses pauvres collègues qui la subissait. Elle avait affaire à un homme désorienté, probablement terrifié. Jusque là, rien ne trahissait une anomalie cérébrale. Elle arriverait certainement à tirer quelque chose de lui… À elle de faire en sorte que l’échange soit constructif.

Thereylin s'entretient un moment avec le médecin, faisant un point sur les observations du corps médical, les analyses… L’homme était, à priori, en bonne santé. Il pouvait d’ors et déjà reprendre une alimentation solide et pourrait, théoriquement, très vite sortir d’ici… Si tant est que l’UNISON l’approuve.

Bien… La jeune femme fit un crochet par le distributeur, acheta deux chocolats chauds. En temps normal, elle détestait cordialement ces machines  qui bazardaient du plastique à n’en plus finir et servaient des boissons de mauvaise qualité. Mais qu’importait cette fois… Boissons et nourriture avaient la particularité de rendre une rencontre informelle, de mettre les gens à l’aise… Et le sucre réconfortait les individus. Il serait peut-être content de pouvoir savourer une boisson chocolatée, sa première depuis son réveil… Ou il la lui balancerait à la figure une fois détaché. Tant pis, c’était les risques du métier.

Polie, Thereylin frappa à la porte de la chambre à 10h26. Elle entra, et put se faire une première idée de l’énergumène. Il était étrangement calme pour quelqu’un qui avait été décrit comme une boule d’agressivité difficile à contenir…
Était-ce un bon ou un mauvais signe ?

Elle lui sourit et posa les deux tasses de chocolat sur le meuble, à quelques mètres du lit.

Quand il fallait y aller…

-Bonjour monsieur, je suis le sergent Teri Lynn, de l’UNISON, dit-elle en écartant un pan de sa veste. Son badge, accroché à la ceinture, était bien visible.

Elle extirpa de la poche intérieur de sa veste un étui qu’elle ouvrit et le présenta à l’inconnu bien assez près pour qu’il puisse le lire en dépit de ses entraves. Sa carte officielle : “Sergent Teri Lynn, UNISON, Star City”, avec le dessin caractéristique. Après quelques instant, elle la rangea à sa place.

-On m’a dit que vous parliez anglais… Comprenez-vous ce que je dis ? demanda-t-elle d’une voix posée, douce, en le regardant droit dans les yeux. Quel est votre nom ?

La conversation allait durer un moment et Thereylin estima qu’il fallait le lui faire comprendre subtilement. Elle retira doucement sa veste et la posa sur la chaise avant de rapprocher cette dernière du lit.

-Vous avez fait très peur à l’infirmière, hier. Vais-je subir le même sort si je vous détache ? lui demanda-t-elle avec un sourire taquin afin de lui montrer qu’elle n’était pas vraiment inquiète malgré sa question.

Une manière prudente de prendre la température tout en lui agitant une carotte sous le nez. Personne n’aimait être attaché. Ferait-il amande honorable pour jouir à nouveau d’un semblant de liberté ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Fév 2022 - 5:28 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Réveil brutal >  @Teri Lynn


Une obscurité infinie. Un abysse interminable. Un trou noir. Constant, perpétuel, pour ne pas dire à l'allure éternelle. Ce voile de néant dans lequel s'entremêlent des images. Des flashs. Des sensations. Des brides de conscience inexplicable. Le sommeil vécu n'était pas celui que l'on connaît tous à chaque nuit. Il était artificiel. Façonné et truqué par une science expérimentale plus que redoutable. Une expérience dont notre principal intéressé n'avait été que la victime. Pourquoi ? Certainement pas un sursaut d'arrogance, d'assurance et un mauvais calcul de ce qu'il affrontait. Regard obnubilé par la cible qu'il n'avait de cesse de traquer nuit et jour, il n'aura fallu qu'un apprenti savant fou pour prendre le légendaire Phantom en traître, et parvenir là où tous les autres avaient échoué... Oui, son obsession avait causé sa perte, là où la victoire paraissait si proche !

Aidan n'avait nullement conscience des années qu'il avait pu traverser. La seule chose qu'il avait l'impression de ressentir, c'était du froid. Du froid. De la douleur. De la colère également. Un mélange des plus détonnant et des plus malsains lorsqu'il vous habité sur une période éprouvée comme un claquement de doigts autant qu'elle peut paraître paradoxalement sans fin. Un cocktail agité pour un individu trop secoué lorsque les premières lueurs d'une lumière lui apparurent après si longtemps. Des fils... Des tuyaux... Une silhouette chipotant à un objet suspendu. Une seringue qui s'approche. À la fois vaseux au possible et brusquement alerte, le cryogénisé avait saisi la personne à la seringue sans savoir ce qu'il en était. Mécanisme de défense d'une bête aux abois, ne cherchant qu'à se défendre et se protéger. Seringue retournée contre la demoiselle en guise d'arme. Des hommes en blouse blanche qui se manifestent. Un homme en tenue plutôt noire et largement plus trapu que les autres se joint à la partie. Aidan crie. Aidan hurle. Il se débat comme un diable. Mais il n'aura pas le temps d'étendre son esclandre que sa conscience se sent de nouveau vriller. La lumière fut de courte durée. Il replonge à nouveau dans les ténèbres. Sans comprendre. Sans savoir.

Était-ce l'enfer ? Était-ce le purgatoire ? La question du paradis ne se posait puisqu'il savait qu'il n'y aurait jamais sa place. Il avait eu assez de sang sur les mains pour condamner plus d'une vie de ses actes, même s'il n'était pas un monstre, ni un tueur. Enfin, il ne l'était plus dans le deuxième cas, mais soit ! Quel sort lui avait été réservé ?

Instabilité émotionnelle et perdition réfléchie dans un nouveau sommeil précaire. Il ouvre une nouvelle fois les yeux. La pièce où il se trouve est d'un éclairage étrange mais plutôt ténu. Les rideaux de la chambre sont fermés. Toutefois, il semble faire nuit à l'extérieur. Il veut bouger et ressent alors la présence d'attaches, d'entraves. « Mais qu'est-ce que... ? » Marmonne-t-il faiblement entre ses dents. Des lanières. Des lanières de cuir semblant avoir une fonction similaire à des paires de menottes. Non mais, sérieusement ? Qu'est-ce que c'était que ce délire ?!

Ce n'est qu'en se mettant à crier au coeur de la nuit, hélant une âme quelconque, qu'une nouvelle femme en blouse blanche arriva avec un air maussade sur le visage. Fatigue ? Énervement ? Contrariété ? Elle n'avait clairement pas le faciès le plus avenant que l'on puisse espérer en guise de premier réveil. Son discours maugréé rejoint par ailleurs parfaitement l'image qu'elle renvoit. « Cessez ce vacarme, s'il vous plaît. D'autres patients essaient de dormir. Vous aurez plus de réponses demain matin ! » Bonjour l'amabilité, y a pas à dire ! Aidan ne l'entend toutefois pas de cette oreille ! Il est hors de question qu'on le laisse comme ça, dans l'expectative, et encore plus attaché à son insu. Néanmoins, ses tentatives de protestation seront vaines et de courte durée. Ladite infirmière revient. Elle se montre plus renfrognée encore en administrant un nouveau calmant qui fait sombrer, une fois de plus, Aidan dans les vapes. Non mais, sérieusement, c'est quoi cet endroit ? C'était à devenir fou, non ?!

10h26.
Voilà près d'une petite heure que notre 'patient' était à nouveau sorti de son sommeil. Un autre visage, masculin cette fois-ci, aux allures d'un médecin doublé d'un responsable passa prendre les constantes de Shepard. Visiblement, ledit responsable avait reçu des instructions étant donné qu'il ne donna aucune information sur les circonstances du pourquoi ou du comment de la présence d'Aidan en ces lieux. Tout ce qu'il mentionna furent les mots 'agent' et 'UNISON'. Si le premier était un mot qui faisait parfaitement partie de son vocabulaire, le second lui semblait propre à une forme d'acronyme inconnu et ne voulant absolument rien dire. Toujours est-il que le Phantom d'antan ne put se résoudre qu'à une seule et unique chose : observer les murs de sa chambre. Observer le ciel et quelques sommets de timides bâtiments dont il n'avait pas une plus ample vision. Et attendre. Attendre que le temps passe. Attendre que ce foutu agent débarque. Attendre et espérer qu'on arrête ce cinéma d'attaches, de piqûres et de silence tout bonnement insupportable au possible !

10h26.
La porte s'ouvre. Une silhouette la traverse et fait son apparition dans la pièce. La tête d'Aidan pivote et un sourcil se arque. Les traits de son visage sont des traits rudes, rigides, fermés. Il était un peu comme un lion en cage. Il s'apprêtait d'ailleurs à l'ouvrir pour exprimer une réplique du genre 'c'est pas trop tôt'. Toutefois, la surprise de découvrir une silhouette féminine rompit immédiatement sa spontanéité, au profit d'un simple regard incrédule. Une peau matte. Des traits soyeux, presque aussi raffinés et fragiles comme de la porcelaine. Un regard aux yeux teinté d'une lueur noisette et une chevelure de jais encadrant presque parfaitement ce visage bien trop doux pour être néfaste. En apparence, bien évidemment. Le type de faciès que le jeune Aidan de la guerre aurait pu charmer à l'époque. Toutefois, plus que la surprise de ce visage, ou même de cette femme habillée de manière plus 'normale', ce fut surtout ses mots ainsi que l'ensemble de ce badge et de cette carte qu'elle tendit au principal intéressé. « Sergent... ? Vous ? C'est une blague ? On se fout de ma gueule, c'est ça ? » Une femme. Sergent. Non mais, c'est sérieux cette histoire ? Dans quel endroit est-il tombé ? Non pas qu'il faut être fermé à l'avant-gardisme mais, là, des femmes sergents maintenant ? Il ne devait clairement pas être dans sa ville natale !

Opinant du chef à sa question, un petit rictus ironique et presque moqueur se tissa sur le coin de ses lèvres. « Je suppose que je dois me réjouir que vous êtes la première personne à me demander mon nom sans essayer de me piquer et de me plonger dans l'inconscience ? » Bon, ok, sur le coup, son ton est sans doute plus maussade qu'il ne le voudrait. Un peu en mode, je ne connais pas cette personne qui m'a rien fait, mais elle est la première qui peut prendre et je contrôle pas directement. « Je m'appelle Shepard. Aidan Shepard... Mademoiselle... Lynn, c'est ça ? »

Toujours entravé par l'ensemble de tout mouvement possible, le 'patient' ne peut que réajuster son dos pour se sentir plus assis. Il observe en parallèle la demoiselle ôter sa veste et s'installer. Donc, ok, elle était vraiment une sorte de responsable qui allait se charger de faire la 'liaison' avec cet endroit. Tout du moins, c'est que son esprit pouvait en déduire. Aurait-il raison ? Pour l'heure, il cru surtout de nouveau à une mauvaise blague. « Le même sort de quoi ?! » Oui, tout était encore un peu confus dans sa tête, encore plus les premières réactions qu'il ait pu avoir et source de cet attachement qu'il ne comprenait pas. « Excusez-moi, mademoiselle, mais... si je vais vous faire du mal ? Non. Par contre, si on me laisse attacher et qu'on passe toutes les quatre heures m'injecter des produits en refusant de me dire ce que je fais ici, je risque clairement de perdre patience ! Et croyez-moi que c'est pas vos attaches qui me retiendront si ça doit être le cas... » Alors, ce n'est très certainement pas avec ce genre de paroles qu'on rassure mais, au moins, il a le mérite de jouer cartes sur table immédiatement. Peut-être un poil direct. Un petit peu brusque. Mais d'une franchise limpide !
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Fév 2022 - 0:51 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Thereylin lança un regard déconcerté à son inconnu. Ça commençait fort ! Au moins, elle avait bien la certitude qu’il parlait anglais. Un bon point, songea la jeune femme qui préférait se concentrer sur le positif que sur le reste… comme cet accueil discourtois qu’il venait de lui offrir.

-C’est si étonnant ? demanda Thereylin d’une voix posée, sans se démonter.

Quel était le problème ? Son sexe ou bien sa couleur de peau ? Elle avait l’habitude du racisme et de la misogynie des américains, bien que les gens soient souvent trop polis pour l’exprimer devant elle dans le cadre de ses fonctions. Elle était connue en tant qu’Emissaire d’Utopie, et son titre impressionnait parfois les individus. Dans la rue, c’était différent. Quand elle sortait incognito, la spontanéité de certains venaient au galop. Le fait que cet homme ait peut-être dormi plusieurs années n’allait pas aider… Il était peut-être encore plus fermé d’esprit que les jeunes générations qui tendaient doucement vers un changement positif de leur société.

Elle opina du chef en confirmant son nom. Il avait l’air d’avoir son petit caractère dis donc ! Mais en dépit de son petit côté rancunier et sa forte personnalité, il coopérait et répondait à ses questions. Thereylin estima que c’était une première victoire. Professionnelle, elle ne rentra pas dans son jeu, et répondit :

-Ravie de faire votre connaissance, Aidan.

Thereylin lui lança un nouveau regard surpris. Il n’avait donc pas gardé en mémoire la scène de la veille ? La faute au calmant, à son long sommeil, ou au choc traumatique lié au réveil ?

La jeune femme ne put s’empêcher d’afficher un sourire fortement amusé, qu’elle refréna très rapidement. Se moquer de lui n’allait pas arranger la situation, mais… que s’imaginait-il avec ses menaces ? S’il avait été capable de s’enfuir d’ici, il l’aurait fait depuis longtemps. Cet homme ne lui donnait pas l’impression d’être du genre à demander la permission. Si c'était un méta-humain, il ne disposait pas de pouvoir offensif.

-Vous ne vous souvenez de rien ? Hier, vous avez agressé une infirmière et le docteur a été contraint de vous sédater pour vous calmer. Vous étiez… violent. Vous avez suffisamment fait peur au personnel de l'hôpital pour qu’il ressente le besoin de vous attacher.

C’était une chose d’y aller doucement, mais il fallait le mettre face à son comportement, qu’il prenne conscience qu’elle n’était pas son ennemie. Ni elle, ni les autres personnes présentes dans le bâtiment.

-Je vais prendre le risque de vous croire et vous accorder ma confiance… souffla-t-elle en se penchant pour détacher son mystérieux voisin. 

Des gestes calmes, précis et doux. S'il devenait violent, elle utiliserait sa force innée pour remettre les entraves, c'était aussi simple que ça.


-Et j’espère que vous voudrez bien me faire confiance en retour… ajouta la brune en plongeant ses yeux noisettes dans ceux d’Aidan. Vous avez certainement de nombreuses questions. J’y répondrai de mon mieux, mais j’en ai aussi pour vous. Il va falloir jouer le jeu et m’éclairer également.

Cling. L’entrave retomba, Aidan retrouva enfin sa mobilité.

- Avez-vous mal quelque part ?

Il était perfusé, mais c’était surtout sa cryogénie qui faisait s’interroger Thereylin. Les humains ne détenaient pas encore cette technologie. Pas sans risque vital pour le sujet au moment du réveil… C’était un miracle que cet homme se soit réveillé sans séquelles…

Elle fit quelques pas et saisit les deux tasses de chocolat chaud, lui en tendant une.

-Tenez, un merveilleux chocolat tout droit sorti de… la machine à café ! dit-elle en forçant l’enthousiasme.

Elle lui adressa finalement un sourire chaleureux. Avec un peu de chance ça l'encouragerait à répondre...

-Bien. Blague à part… On m’a dit que vous seriez peut-être un peu désorienté. Pouvez-vous répondre à quelques questions simples pour moi ? Quelle date sommes-nous ? Qui est le président des Etats-Unis d’Amérique ? Quel est votre dernier souvenir avant votre réveil ici ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Fév 2022 - 1:58 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Réveil brutal >  @Teri Lynn


« Oui, assez ! » Rétorqua-t-il aussi platement que spontanément. Depuis quand les moeurs de la société avait-elles changées pour laisser les femmes occuper ce genre de fonction ? Aidan était bien loin d'être misogyne. Mais, chez lui, les femmes occupaient des places moindres. Celles qui ne restaient pas à la maison pour s'occuper des enfants se trouvaient soit dans les boutiques de confection, de prêt-à-porter ou bien s'illustraient en tant qu'assistante ou secrétaire. Aucune femme, appartenant de près ou de loin à la police, n'était une personne allant sur le terrain et, encore moins, pour investiguer ou venir poser des questions... « Je veux dire... Non, laissez tomber. » Secoua-t-il aussitôt la tête. Peut-être aura-t-il des réponses à ce sujet une fois qu'il saura où il se trouve. Un débat sociétal était toujours intéressant. Mais la pertinence de ce genre de débat en cet instant précis n'avait absolument aucune pertinence ! Surtout lorsque l'on se retrouve face à ses propres actions et ses propres agissements...

L'échange de salutations et de présentation en bonne et due forme étant terminé, des éclaircissements furent offerts sur les raisons du 'traitement' subi par Aidan depuis la veille. Bien sûr pouvait-il paraître risible avec sa menace mais, sans doute que s'il n'avait pas été aussi shooté par les médicaments, fort à parier qu'il aurait trouvé une solution pour se détacher et se faire la malle comme on dit. Là où il était moins 'risible', justement, ce fut sous l'explication offerte qui lui raviva des brides d'images dans son esprit. Une ombre. Une silhouette. Sensation d'un danger et d'une agression imminente. Réaction forte, vive et incontrôlable. Prédateur aux aguets se défendant contre l'ennemi. Si les mains de notre 'agresseur' ne se trouvaient nullement entravé, il les aurait frotté sur son front comme pour marquer l'incertitude dans le flot embrouillé de ses souvenirs. En revanche, le regard lui n'hésite pas à fuir. Il se détourne afin de se poser à la surface du lit. La mâchoire se contracte lentement. « Je... » Il se sent con. Stupide. Idiot. Coupable. Et il ne comprend pas pourquoi d'ailleurs. « Je... ne savais pas... » Hausse-t-il des épaules en relevant ses yeux sur l'agent Lynn. « Enfin, je me souviens pas mais... hm... oui... je peux comprendre... » L'aspect quelque peu froid et sévère qu'il pouvait indirectement affiché exprimait davantage son ressenti envers lui-même qu'envers sa vis-à-vis.

Si voir une femme sergent était une première surprise, celle d'accorder sa confiance en était encore une plus grande. Oui, derrière ce masque de culpabilité s'exprimait une soudaine incrédulité face aux mots utilisés par cette demoiselle. Comment pouvait-elle prendre un tel risque ? Comment pouvait-elle accorder cette confiance, afin de reprendre ses propres mots, dans une époque similaire à ce qu'il connaissait ? Il fallait être fou pour offrir cette même confiance au premier venu. Encore plus lorsque ce dernier s'est montré agressif. Et davantage si des personnes chargées de le soigner et de le maintenir en observation l'avaient attaché. Oui, c'est dans une grande perplexité qu'Aidan fit face à l'agent de l'UNISON jusqu'à en soutenir son regard troublant. « La confiance est un luxe que je me suis refusé depuis longtemps, vous savez... ? » Ton calme, ses yeux demeurent plantés dans les siens pendant plusieurs secondes avant d'entendre le bruit de la libération. Son regard se baisse. Il observe ses deux poignets retrouver toute leur liberté. Tour à tour, il se les frotte à l'aide de la main opposée. Ses iris reviennent en parallèle se poser sur ceux de cette femme étrange. « Mais, vu ce que vous venez de faire... Je peux au moins essayer de prendre le risque également. »

Le jeu de ses mains sur ses poignets longuement entravés et quelque peu endoloris se perpétua tandis que son corps se redressa pour être davantage assis que couché. Il secoue la tête dans une symbolique négative à la question. « Plus froid que mal. J'ai l'impression qu'on m'a assommé et laissé pourrir dans une chambre froide... » Ironie du sort de se dire que c'était une formule légèrement différente de la réalité des faits. Pourtant, son esprit n'arrive pas à se faire à la potentialité d'être toujours dans sa ville natale mais à une époque différente. Face à l'irréel, le cerveau se rattache à ce qui demeure le plus plausible histoire de se rassurer. Shepard était sans doute tombé dans une étrange ville, ou un étrange pays, tout simplement. Bien que, sous la nouvelle proposition de son interrogatrice, le trentenaire fronça de nouveau les sourcils. « La... machine à café... ? » Qu'est-ce que c'était encore que ce... Bon, qu'importe ! Une boisson chaude ne ferait pas de mal pour réchauffer ce corps qui était comme dans l'impossibilité de retrouver sa température normale, tout du moins, en terme de ressenti interne. « Merci. » Souffla-t-il après avoir bouger de la tête comme pour dire de laisser tomber son questionnement, préférant se concentrer sur le breuvage et cet échange de questions. Il fallait qu'il réponde et qu'elle l'éclaire en retour, c'était le deal, non ?!

Respiration qui s'étiole dans une fine tentative de rafraîchissement du liquide chaud, c'est non sans une certaine lenteur prudente que le cryogénisé avale et savoure cette première gorgée faisant un bien fou. Une grande inspiration et expiration accompagnèrent cette saveur afin d'exprimer aussi non-verbalement que possible le bien-être quasi divin apporté. Toutefois, si se pavoiser dans un chocolat chaud d'une 'machine à café' possédait un aspect risible, les premières questions de l'agent tombèrent et, avec elles, une concentration pleinement tournée pour y répondre le mieux possible. « Alors, si mes souvenirs sont exacts, nous devons être le 6, si pas le 7 août 1932. Tout dépend combien de temps je suis resté inconscient. » Entama-t-il de sa voix et son visage le plus sérieux et le plus authentique possible. « Le président est Herbert Hoover, même si la compagne de réélection pour le nouveau président commence à se mettre en marche. Quant à mon dernier souvenir... » Quant à son dernier souvenir ? Eh bien, il s'offre le luxe d'une nouvelle gorgée pour essayer de ne pas dire de bêtises. Mais ça reste une fois encore un épais brouillard dont seule une unique certitude en ressort et demeure. Seul hic ? Ca concernait le Phantom. Ca ne le concernait pas lui en tant que Aidan Shepard, le civil parmi les civils. Et même s'il acceptait le risque d'accorder sa confiance à sa vis-à-vis, ce genre d'information n'était clairement pas partageable à ses yeux ! « Hm... Disons que je me souviens... » Il retrouve cette sensation. Celle de ce cri venant derrière lui et de cette douleur subite à la nuque avant que tout ne s'assombrisse. « Je me souviens d'un homme qui a crié, après moi je pense... Et puis, j'ai ressenti comme une sorte de piqûre dans la nuque... Impossible de me souvenir d'autre chose ! » Redresse-t-il immédiatement son regard, ses yeux, sur l'agent Lynn. « Et, si je puis me permettre mademoiselle Lynn, est-ce que vous auriez l'amabilité de me dire où on se trouve ? Enfin, d'après vos dires, dans un hôpital, d'accord mais... dans quelle ville ? Et quel pays ? » Histoire de comprendre s'il y a un lien avec les étrangéités relevées de son côté précédemment.
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Fév 2022 - 17:19 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Il ne se souvenait vraiment pas. Le regard fuyant, la culpabilité que Thereylin lut sur son visage lui parurent sincère. Cela la rassura en un sens. De toute évidence, cet homme avait des émotions, une forme d’empathie, donc, et un semblant de morale. C’était bon signe. Elle n’avait pas affaire à un sociopathe… Plutôt à un homme choqué, perdu, qui ne comprenait pas ce qu’il faisait là. A dire vrai, elle aussi aimerait bien comprendre… C’est pourquoi elle fit tout ce qui était en son pouvoir pour le mettre à l’aise, faisait fi de l’agressivité qu’il avait présenté à son égard quelques instants plus tôt. Il n’y aurait pas de dialogue possible si elle entretenait une tension. C’était à elle de désamorcer toute forme de conflit latent pour mettre en confiance l’homme… Et l’inviter à se confier à elle.

Elle y arriverait. Sa nature empathique mettait rapidement à l’aise les personnes, elle le savait. Par effet miroir, offrir de la bienveillance à quelqu’un le poussait à vous rendre la pareille, de manière inconsciente. Il en allait de même pour toute forme d’agressivité. La communication se faisait toujours à deux.

Thereylin le gratifia d’un sourire sincère. Elle avait fait mouche en le détachant, il était surpris. Surpris… Et reconnaissant. Le lien commençait à se créer entre eux et comme elle s’y attendait, il ne profita pas de sa nouvelle liberté pour l’attaquer. Au contraire, il commençait à se radoucir verbalement. A la bonne heure ! Ca lui aurait déplu d’utiliser sa force brute pour le rattacher de force…

C’était bien ainsi. Il faisait face à une femme fine et coquette et il pensait probablement être en position de force sur le plan physique. De fait, il ne se sentait pas intimidé par elle, ou mal à l’aise. Pour le rassurer, Thereylin comptait bien continuer à entretenir l’illusion… Il n’était pas nécessaire de lui communiquer le fait qu’elle pouvait facilement soulever un poids lourd avec ses petits bras.

« La confiance est un luxe que je me suis refusé depuis longtemps, vous savez... ? »

Pourquoi donc ? se demanda la belle. C’était un discours typique d’une personne qui avait souffert. Elle aurait aimé l’interroger à ce propos, mais ce n’était pas le bon moment. Plus tard. Elle finirait par savoir…

« Plus froid que mal. J'ai l'impression qu'on m'a assommé et laissé pourrir dans une chambre froide... »

Son esprit aurait-il assimilé sa longue cryogénisation en la traduisant par une sensation de froid au réveil ? Ca encouragea Teri à lui tendre rapidement son chocolat chaud. Sa question sur la machine à café était étonnante. Ces choses-là existaient depuis longtemps, non ? L’utopienne aurait eu bien du mal à dater leur apparition dans la société américaine, mais…

Il allait falloir qu’elle trouve le moyen de lui faire donner un repère temporel, quelque chose qui la mette sur la voie pour savoir de quelle époque venait cet homme… Subtilement, sans le braquer, lui faire peur… Une idée lui vient. Invoquer la cause médicale, vérifier que sa mémoire n’avait pas été impactée…

Août 1932.

Le coeur de Thereylin se serra violemment et elle se fit souffrance pour ne pas afficher son incrédulité. Ce n’était pas quelques années que cet homme avait passé endormi… C’était 89 ans !! Une vie humaine… Elles étaient si courtes ! Par Ilium ! C’était un miracle qu’un humain ait réussi à concevoir une technologie pareille à cette époque… Et plus miraculeux encore qu’Aidan se soit éveillé en parfaite santé. C’était un miraculé.

Un miraculé qui venait de basculer dans un nouveau siècle. Une victime. Un homme à qui elle allait devoir très rapidement révélé que toutes les personnes qui lui étaient chères étaient décédées ou sur le déclin.

Quelle horreur !

Empathique, Thereylin s’imaginait à sa place… Et son coeur saignait pour lui. Il était là, buvant ses paroles à la recherche d’un indice… Et elle allait détruire son monde.
L’utopienne prit une grande inspiration.

Et merde !

-Vous êtes à Star City, aux Etats-Unis… Nous vous avons retrouvé dans une chambre secrète souterraine. Vous étiez en état de cryogénie… Savez-vous ce qu’est la cryogénisation ? demanda-t-elle en se doutant d’avance de sa réponse. Il s’agit d’une technologie qui plonge un individu en stase, réduisant ainsi ses besoins physiologiques à presque rien. Aujourd’hui encore, c’est un processus qui est mal maîtrisé par l’humanité… Vous avez eu beaucoup de chance de vous réveiller sans souffrir de graves séquelles…

Avait-il été victime d’un scientifique fou qui cherchait des cobayes ? Son histoire comportait trop de trous… Elle pouvait bien faire durer le suspens, profiter de son calme relatif pour tenter de lui extirper plus d’informations. Mais… Ça n'aurait pas été moralement correct, aux yeux de Thereylin. Cet homme avait le droit de connaître la vérité. Il allait falloir assumer les conséquences... Gérer ses réactions, quel qu'elles soient.

Elle posa la tasse de chocolat qu’elle tenait un peu plus loin pour libérer ses mains. Elle n’y avait pas touché.

-Aidan… Vous avez dormi longtemps. Très longtemps. Je sais que ça va être difficile à croire pour vous… mais nous sommes en février 2022… Le 11 février 2022 très exactement.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Fév 2022 - 2:24 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Réveil brutal >  @Teri Lynn


On dit toujours d'un pansement qu'il vaut mieux l'arracher d'un coup sec. Ca brûle. Ca arrache. Mais ça a soit disant le mérite de faire durer la douleur moins longtemps que l'on agit de manière beaucoup trop précautionneuse. Était-ce réellement le cas ? Difficile à dire ! L'unique certitude qui en ressort, c'est qu'en cet instant précis, l'être tout entier de Aidan ne lui a jamais été aussi brutalement et brusquement douloureux. C'était comme mettre à jour une plaie béante et inguérissable, ne faisant que s'écouler votre sang, vous vidant de toute énergie, dans une douleur se perpétuant encore et encore. La foudre qui s'abat de toute sa férocité pour vous transcender dans un uppercut descendant assassin. Un volcan qui entre en éruption afin d'exploser toute sa rage fulminante face à vous, en première ligne, incapable de fuir. Le froid qui vous envahit néanmoins sans crier gare, glaçant votre sang jusqu'à la moindre extrémité de vos plus petites veines. L'effondrement du building, du gratte-ciel représentant tout ce qui a été bâti de votre vivant. Celui-là même qui s'effondre dans un vacarme assourdissant en un simple claquement de doigts. Car, qu'importe tout ce qui a pu être dit précédemment, le cryogénisé n'en n'a plus aucun intérêt. La seule réponse qu'il cherchait et désirait était celle qui le tua littéralement de l'intérieur.

Nouvelle trop violente pour un corps encore trop faible certainement, Aidan est incapable d'émettre le moindre véritable mouvement. La bouche entrouverte, le regard perdu dans le vague, de l'humidité semble se dessiner très fragilement dans la courbure de ses yeux. Sa bouche cherche une action à réaliser, fusse-t-elle sonore ou non, se mouvant à peine dans une série de tremblements qu'il ne peut retenir. Le teint de sa peau a radicalement blémi, en une seconde à peine. Le chocolat chaud qu'il tenait dans sa main échoue sur le lit. Le liquide se renverse sur les draps, même là où demeure le corps de notre intéressé. C'est comme s'il ne ressentait absolument rien de ce contact entre sa chair couverte et ce liquide chaud. Le récipient dudit chocolat termine sa course sur le sol. Un poids a pris entièrement possession de sa poitrine. Ca cogne. Ca fait atrocement mal. Une sensation d'étouffement le gagne. Des bouffées de chaleur gagnent son visage autant que gouttes de sueurs se mettent à perler sur son front. Il s'en sentirait presque nauséeux, d'autant qu'il ne semblait pas loin de l'être réellement. Le silence est lourd. Le silence est pesant. Mais pas aussi blessant et mortifiant que cette révélation à laquelle il tentait de se refuser.

« Deux milles... Deux milles... vingt-deux... ? » Son visage se tourne et se redresse, tremblotant, face à celui de l'agent Lynn. Un rictus nerveux prend possession de ses lèvres. Ses iris sont parsemés d'une humidité prête à s'écouler à tout moment. « Vous... Vous foutez pas de moi, je... Non... » Non, il ne peut pas y croire. Il ne veut pas y croire. Il est impossible de donner raison de cette manière à la première inconnue venue l'interroger. « Arrêtez vos conneries... car vous êtes tout sauf drôle, agent... mademoiselle de... de je sais pas quoi... » Balbutie-t-il, descendant de son lit par le côté 'libre' et donnant accès à la fenêtre. « Cryo truc ou pas... personne... personne peut... Non ! C'est impossible ! » Recule-t-il en direction des rideaux, mais tout en conservant son attention tournée vers sa vis-à-vis. Ce n'est qu'au moment d'arriver auxdits rideaux que le trentenaire, ou plutôt le centenaire, se retourne et les ouvre avec un espoir au fond de l'âme. Faites qu'il trouve SA Star City ! Faites qu'il trouve le visage qu'il connaissait si bien de sa ville, au visage imparfait mais néanmoins en plein essor !

« NON ! NON ! » S'écrie-t-il en remarquant le visage totalement changé, transformé, de ce paysage plus urbain, plus moderne et totalement inconnu pour lui. Il recule en trébuchant, ses jambes se dérobant sous le poids de son propre corps. Il est trop tard pour que les larmes parviennent à se contenir. C'est tout autant impossible que le reste désormais. « C'est... c'est pas possible... C'EST PAS VRAI ! » Trouve-t-il maladroitement refuge, toujours par terre, contre l'un des murs de la pièce. Son âme est brisée. Réduite en morceaux. Car cette vision prouve que ce ne sont pas des mensonges. Car cette vue donne raison au pire scénario qu'il aurait pu envisager. Car cette vérité lui fait comprendre instantanément ce que tout homme, mari et père de famille, peut un jour redouter. Il le sait. Il le comprend. Même s'il pouvait aspirer à des espoirs totalement inconcevables, son coeur, son cerveau et son âme ont déjà compris. Autant que sa maigre connaissance des sciences en tout genre savait pertinemment qu'aucun retour en arrière ne serait possible. Pas avec le temps. Pas quand il s'agit des années qui s'avancent, s'écoulent et, dans son cas, se perdent.

La haine se perd automatiquement au contact de cette colère, de cette rage renfermée qui anime son coeur endolori. Tout cela n'est que le fruit que d'une seule personne : lui ! Sa némésis. Son adversaire de toujours. Celui-là même dont il était sur le point de triompher. Tout cela n'était que de sa faute. Mastermind. Génie criminel. Malfaisant sans scrupule. Monstre de savoir et de maléfice. Oui, mieux vaut se concentrer sur cette vision coupable histoire de ne pas laisser s'entrevoir la porte de la culpabilité, particulièrement en cet instant !

« Deux milles... près d'un siècle... Je... C'est... » Des mots se cherchent. Des mots se faufilent en espérant se croiser pour former un tout cohérent. Aidan demeure pratiquement en boule contre ce mur, les joues trempées de ces larmes ruisselantes et les sanglots rythmant sa respiration et sa glotte dans des tremblements frénétiques. Ses yeux se reposent sur une forme de vide. L'agent est-elle en face de lui ou pas en ce moment ? Il est incapable de le dire, car il est incapable de ne voir autre chose qu'un début de film sous ses iris. Le film illusionné de la vie d'un homme. D'un amoureux. D'un mari. D'un père. Une succession d'images qui tournoient mélancoliquement dans la beauté de souvenirs plus que heureux et magiques. Ces images d'une époque de bonheur. Une époque d'insouciance et d'innocence, avant que Aidan plaque tout pour rentrer au pays. Avant la mort des siens. Avant le Phantom. Et c'est alors que les récents mots de l'agent sont remémorés. Surtout quelques-uns en réalité...

Ravalant sa salive comme on pourrait ravaler une fierté ruinée, l'ancien Phantom secoue sa tête pour relever un visage totalement déformé par le chagrin, la rage et l'incrédulité. « Beaucoup de chances de me réveiller... sans séquelles graves... » Sa mâchoire commence alors à se resserrer. Seule la fatigue de son corps, éprouvée par cette longue cryogénisation, l'empêchait de se montrer aussi violent que pouvait bouillonner chaque parcelle de son être. « Vous croyez que vos collègues de l'époque ont balancé ce genre de foutaises à ma femme ?! Et à ma fille ?! » S'énerve-t-il de chagrin. « Qu'elles se sont dit : Papa rentre pas ? On n'a qu'à dormir pendant cent ans, il se réveillera sans de séquelles graves ?! » Elle n'y peut rien. Et elle n'a clairement pas le bon rôle, indépendamment de sa volonté. Mais Aidan est trop bouleversé pour faire la part des choses et réagir avec un tant soit peu de discernement. « Je l'emmerde votre chance à la mords-moi le noeud... Vous n'aviez qu'à me laisser pourrir dans ce caisson infernal... » Conclut-il, rabaissant son regard vers le sol, usant fébrilement d'un de ses bras dans le but de poser une main sur son front et de serrer ce dernier entre ses doigts, tout en fermant et en plissant les yeux de douleurs, de détresse et de désespoir...
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Fév 2022 - 21:52 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Thereylin s’était attendue à une phase de dénie beaucoup plus marquée mais Aidan entendit très rapidement la chose… Elle lança un regard navré vers la tasse de chocolat chaud qui s’était écoulée sur la couverture. Il faudrait qu’elle demande au personnel soignant de changer les draps… Mais cela n’avait guère d’importance pour l’heure.

Il était choqué, exactement comme elle s’y attendait. Aurait-elle dû attendre avant de lui faire part de la vérité ? Quelques jours, pour le préparer doucement ? N'aurait-ce pas été pire, de faire durer l’espoir pour finalement tout lui arracher ? De dénier ses questions, d’être fuyante… N’importe qui aurait pu lâcher quelque chose qui l’aurait mis sur la voie de la pire des manières… Une infirmière qui consultait son téléphone portable, qui lui donnait le journal,  ou bien Aidan qui décidait d’ouvrir les volets…

Exactement comme il était en train de le faire.

Elle le laissa passer, faire ce qu’il voulait. Il semblait avoir besoin de voir… Et il vit. La modernité, un monde transformé, depuis sa fenêtre d’hôpital. Ce n’était pas grand chose, il y avait tellement plus à observer dehors… Mais cela suffit à Aidan pour comprendre qu’elle lui disait vrai.

Le voir s’effondrer ainsi déchira les tripes à Thereylin. Bien trop empathique, même pour un homme qu’elle ne connaissait que depuis quelques minutes… La compassion avait toujours été l’un de ses traits de caractère. Quelque chose de très courant à Utopie, beaucoup moins ici. C’était probablement pour cela qu’on lui avait confié le dossier. Sa hiérarchie devait se douter de quelque chose… Le laboratoire était vieux, la technologie qui s’y trouvait relativement vétuste. Elle aussi s’était imaginée que cet homme venait d’un autre temps. Mais quatre-vingt-neuf ans ? C’était bien pire que ce qu’elle avait imaginé.

Allait-il survivre au choc ? Il allait falloir le surveiller de très près, s’assurer qu’il ne fasse pas une grosse bêtise… Poussés par le désespoir, certaines personnes  décidaient d’en finir.

La porte s’ouvrit et un agent se faufila, lançant un regard inquiet au sergent. Il avait du s'alarmer en entendant Aidan hausser la voix. Teri lui fit un signe discret de la main de s’en aller et il obtempéra. La porte se referma derrière lui.

Thereylin regarda le pauvre homme, les larmes aux yeux. Elle s’imaginait facilement à sa place, la souffrance qu’il devait ressentir… Il l’exprimait si fort. Et elle était responsable de ça. Il n’y avait eu que quelques mots entre son état calme quelques instants plus tôt et ça. Une date. Teri venait de briser son monde. Si la jeune femme ne l’avait pas placé dans ce caisson de cryogénisation, elle portait pourtant la culpabilité d’avoir été l’oiseau de mauvais augure.

De fait, la jeune femme accusa l’agressivité de l’homme sans répondre. Il n’y avait tout simplement rien à dire. Après le dénie, venait la rage. C’était une phase normale du deuil. Thereylin ne se sentait pas personnellement ciblée. Pas de chance pour elle, elle était l’objet de la colère. Ca aurait pu être n’importe qui en soit, mais elle était celle qui avait parlé.

Après la rage, viendrait la phase dépressive. Ce serait le moment le plus délicat pour Aidan. Dans le contexte, il allait se sentir seul, perdu et isolé. Les chances qu’il attente à sa vie étaient trop élevées. Il faudrait se montrer particulièrement vigilant.

Le pensait-il vraiment lorsqu’il disait qu’il aurait préféré ne jamais se réveiller ?

Thereylin n’avait pas bougé, le laissant décharger son chagrin sans l’interrompre. Il avait besoin de s’exprimer…

Voyant qu’il commençait à se recroqueviller sur lui-même et que la phase de colère semblait être passée, elle se rapprocha à pas lents, hésitante. Qu’était-elle censée dire ou faire pour le consoler ? Cette situation était sans précédent.

Avec un bref soupir, la jeune femme finit par se laisser glisser au sol, près d’Aidan. Au diable la réflexion, elle allait se comporter en utopienne. Que risquait-elle ? Un rejet, un geste violent ? Quoi qu’il fasse, elle avait forcément encaissé pire.

-Je suis tellement désolée…

Elle l’était, vraiment. Et elle se sentait terriblement impuissante. Les morts ne se relèveraient pas, la femme et la fille d’Aidan ne lui reviendraient pas, son époque, ses amis non plus. Il finirait par l’accepter, il n’avait pas le choix.

Elle posa une main délicate sur son épaule, et une autre sur son autre bras en un geste de réconfort. S’il la laissait faire, elle le prendrait dans ses bras pour lui offrir un refuge. S’il faisait mine de reculer, elle arrêterait son geste et se contenterait de se tenir près de lui. Un soutien bien ridicule au regard de ce qu’il affrontait, mais elle ne pouvait guère lui offrir mieux en l’état.

-Je n’ai pas le pouvoir de les faire revenir… Mais je ne vous laisserai pas seul dans cette épreuve. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous aider, Aidan… Vous n’êtes pas seul, répéta-t-elle d’une voix douce.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Fév 2022 - 23:53 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Réveil brutal >  @Teri Lynn


Les gestes sont plus expressifs que des mots. De tout temps, le deuil s'accompagne de la sollicitation de personnes bienveillantes, cherchant à exprimer leur véritable sentiment de tristesse et de compassion. Ils se perdent dans une pluie de politesse et de courbettes autant sincères que hypocrites dans certaines situations. Et pourtant, on ne recherche parfois que l'isolement. Le calme. Le silence. La solitude. On n'attend pas cette satanée politesse. On n'attend pas cette prévenance dont tout le monde se sent presque obligé. On n'attend pas qu'on nous comprenne particulièrement, non. On a juste besoin de l'encaisser. D'y faire face. D'être juste en face de ce tableau de désolation mettant totalement en vrac la stabilité dés lors inexistante des battements de notre coeur et de nos émotions. On ne peut que souffrir. Et on ne veut que souffrir. Car c'est la seule chose qui nous donne la sensation d'éprouver encore une quelconque émotion... Bien que, dans l'immédiat, l'état d'Aidan en éprouvait plus qu'il n'en fallait des émotions. La simple expression de l'agent Lynn suffisait à elle seule d'inspirer un potentiel reget. Mais cela est rapidement oublié par l'apposition de ces deux mains sur son corps. Le contact est délicat. Pas de brusquerie. Pas de force. Pas d'insistance. Juste un contact doux, tendre et presque soyeux de ce que la peau de son bras pouvait en ressentir. L'ancien héritier Shepard n'a pas la force de se bloquer et d'empêcher ce mouvement le rapprochant de façon assez surprenante de cette inconnue.

Une sensation étrange commence à poindre dans le tréfonds de ses tripes. Il maintient un long silence sous les dernières paroles de l'âme bienveillante le tenant entre ses bras. Il y ressent comme une sensation de douceur et de confort. Celui que les bras d'une mère ou d'une femme peuvent vous apporter lorsque vous chercher la compréhension salutaire. Des bras dans lesquels on ne se sent pas spécialement inconnu ou étranger face à la détentrice de ces derniers. Quand bien même il ne la connaissait que depuis une poignée de minutes, Aidan prit lentement le temps de redresser une main pour la poser sur l'avant-bras de mademoiselle Lynn. L'autre se glissa au centre de son dos, entre ses omoplates. Les larmes s'écoulant de manière aussi aléatoire qu'incontrôlable, le plus gros de son chagrin instantané s'évacue contre cette étrangère.

La sensation étrange proprement dite se renforçait sous cette illusion qu'il pouvait être comme chez lui. Être dans les bras de la sergente de l'UNISON était comme demeurer blotti, avec sa femme, alors que leur fille siestait paisiblement dans son petit parc. Aidan peut aisément se dessiner cette scène dans son esprit. Celle d'un beau dimanche ensoleillé, du temps où ils étaient installés aux abords de la vie rurale. Foyer d'une famille unie. Foyer d'une famille heureuse. Foyer d'une famille loin de tout ce qui l'a conduit à ce caisson de cryogénisation. Il revoit la douceur de ses traits. Il peut les dessiner encore comme si c'était hier. Leurs regards amoureux qui se confrontent dans une complicité sans pareille. Des mots complices. Un baiser qui se livre, se délivre et se partage sans la moindre pudeur. Doux rêve éphémère qui caresse ses souvenirs dans le cloisonnement de ses paupières. Ca lui brûle. Ca lui entaille le coeur et la poitrine. La lame d'un poignard s'y enfonce de manière très lente pour renforcer la lente agonie de cette souffrance inhumaine. Il se serre un peu plus contre l'agent. Non pas à l'étreindre de manière trop forte, mais juste pour se raccrocher à cette inconnue qui, dans l'état actuel des choses, l'empêche de sombrer totalement.

« Pa... Pardon... » La main sur l'avant-bras de sa vis-à-vis remonte. Doucement. Sur son bras. Son épaule. Et même sa joue. Pourtant, il ne regarde pas un seul instant Teri dans les yeux, non. Ses yeux sont toujours clos, et son visage renfoncé comme celui d'un coupable cherchant à fuir le jugement de l'autre. « Pardonne moi... » Ses doigts effleurent sa joue comme si c'était le contact le plus précieux auquel il avait droit depuis bien trop d'années. « Pardonne moi de l'avoir fait... d'y être aller... de... de pas t'avoir écouté... » C'est insensé et inutile dans les faits. Les mots qu'il emploie ne s'adressent nullement à l'âme empathique contre lui. Et il savait pertinemment que, autant sa femme que sa fille, aucune des deux ne pourraient réellement entendre ces sons sortant de sa bouche. Mais son coeur en avait besoin. Son être le réclamait. Déclamer cette culpabilité et cet entêtement auquel il avait succombé, tout en en payant le prix le plus fort ! « Je... Pardonnez-moi... toutes les deux... où que vous soyez... »

Telle une âme docile, Aidan n'émit plus le moindre son, le moindre bruit. Seuls sa respiration et ses sanglots demeuraient audibles, tout en s'atténuant au fur et à mesure des secondes, des minutes, pour ne pas dire plus. Immobile ? Il l'est et demeure dans les bras de cet agent auprès de lui. Son état sombre dans une sorte d'inconscience où seuls l'épuisement et le choc de cette nouvelle vérité demeurent maîtres ! Il pourrait être relevé, redressé et reposé sur son lit qu'il ne s'en rendrait pas compte en réalité.

Peut-être rêvait-il de manière paisible de ces moments du passé qui n'existeraient désormais plus que dans sa mémoire. Peut-être avait-il besoin de ce sommeil incontrôlable pour se retrouver bercer par ces êtres chers. Peut-être s'était-il enlisé dans des cauchemars exprimant la culpabilité et cette lutte acharnée contre Mastermind. Peut-être se voyait-il aux portes d'un purgatoire, d'un paradis ou d'un enfer aux portes desquels on l'aurait tout bonnement refoulé pour être condamné à errer dans ce caisson une nouvelle éternité entière. Peut-être continuait-il de se voir dans les bras de cette femme hors norme cherchant à faire preuve de compassion et de gestes se voulant clairement plus impactant que tous les mots existant dans tous les dictionnaires du monde. Ou bien peut-être a-t-il besoin de replonger pour se décider s'il fallait encore se réveiller, ou pas. Laisser derrière lui ce semblant de seconde vie qu'on lui avait imposé et dont il était davantage la victime que le réel décideur... Quelle qu'en soit la réponse, c'est dans cet état catatonique que Aidan demeurera plusieurs heures d'affilée...
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Mar 15 Fév 2022 - 12:59 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Certaines personnes en souffrance ne supportaient pas qu’on les touche. Par pudeur, par instinct de protection ou par fierté… Mais la plupart avaient désespérément besoin qu’on leur tende les bras. Thereylin en était convaincue, peut-être à cause de sa culture… Pour elle, le contact physique avait un côté thérapeuthique. Il liait les personnes, permettait de partager quelque chose de chaleureux… Réconfortait.

Elle s’était attendue à toutes les formes de réactions possibles avec Aidan. Américain et né au début du siècle dernier de surcroît… Elle n’avait que très peu d'idées sur la manière dont réagissaient les gens à cette époque. Si elle s’était habituée au comportement des humains du coin depuis dix ans… Celui avec lequel elle était en en train d’amorcer un contact en avait plus de cent… Et ne se rappelait même pas avoir vécu les quatre vingt neuf derniers. L’UNISON lui avait refourgué un dossier complexe… Pour une fois, il ne s’agissait pas de courir après un criminel de grande envergure ou un phénomène magique… Non… C’était de la psychologie pure et dure… D’un cas complètement inédit avec lequel elle allait devoir avancer au feeling, à défaut de pouvoir se fier à l’étude d’autres travaux portant sur le sujet.
Il ne la repoussa pas. Son comportement, néanmoins, la surpris. Elle ne bougea pas, acceptant cette main sur sa joue et les propos incohérents qu’il tenait, tout en se tenant prête à le repousser s’il dépassait certaines limites. Cela n’arriva pas. Aidan délirait, exprimant à haute voix sa culpabilité pour une chose que Thereylin ne comprenait pas encore… Mais dont elle comptait bien avoir le fin mot de l’histoire prochainement.

Si elle s’était demandée si Aidan était une simple victime innocente dans le jeu d’un super-vilain, elle avait maintenant la confirmation qu’il avait joué un rôle dans ce qui lui était arrivé. Ca ne changeait rien au fait qu’il demeurait une victime… Mais il avait des secrets. Des secrets que l’UNISON devait découvrir, ne serait-ce que pour s’assurer qu’ils ne s'apprêtaient pas à relâcher un criminel dans la nature. C’était le job de Teri de comprendre à qui elle avait affaire. Oh, elle n’allait pas le brusquer. La jeune femme se sentait profondément meurtri pour lui en voyant à quel point il souffrait. Ce sentiment qu’elle voyait chez Aidan était authentique, il ne le simulait pas. On lui avait volé près de neuf décennies. A elle de découvrir pourquoi. Et le cas échéant… de prendre une décision le concernant. Le réintroduire dans la société et lui offrir une nouvelle vie, ou le poursuivre en justice et l’enfermer si elle le jugeait dangereux pour les autres. Sa hiérarchie trancherait, mais son rapport serait déterminant.

Quand elle sentit le relâchement d’Aidan après plusieurs minutes, elle se dégagea doucement et eut confirmation qu’il s’était endormi. Elle consulta rapidement l’heure et soupira. Elle avait beaucoup à faire et peu de temps…

D’abord, demander à l’aide soignant de changer les draps, et d’aider le patient à regagner son lit. Faire un rapide topo à son collègue qui montait la garde près de la porte pour s’assurer qu’Aidan n’agressait pas quelqu’un ou faire barrage à la presse, puis aller voir le médecin pour le brieffer sur l’évolution mentale du blond.

Quand Thereylin eut fini, elle avait tout juste le temps de rejoindre son rendez-vous. Elle devait déjeuner avec une directrice d’école élémentaire en qualité d’Emissaire. C’était un nouveau projet qu’elle chapeautait personnellement et qu’elle tenait à mener au bout. Une correspondance entre une classe d’Utopie et une autre de Star City, avec un voyage à la clé. Une révolution pour sa patrie qui recevait les étrangers au compte goutte. Mais il s’agissait d’enfants… Ces derniers étaient l’avenir. Rien de tel qu’un partage culturel pour former la génération de demain et lui apprendre la tolérance, tant chez les humains que chez les utopiens. Le projet avait été mis en pause après les attentats… Mais Thereylin faisait pression pour le remettre en route. A la rentrée prochaine, si tout allait bien, il y aurait un premier contact entre les enfants…

Après son rendez-vous, c’est au local de l’UNISON qu’elle se dépêcha d’aller. Taper un premier rapport sur sa rencontre avec Aidan, consulter ses mails, y répondre, s’occuper de deux ou trois tâches urgentes…

Un coup de fil de son collègue à l’hôpital lui sortit le nez d’un dossier. Aidan avait demandé après elle ? Vraiment ? Tant mieux, sa mémoire demeurait intacte alors. La jeune femme avait craint qu’il n’oublie encore certains événement suite au choc traumatique…

Déjà 16h. Ouch. Elle repensa à ce jeune homme de la Star Squad capable de se diviser en deux. Si seulement elle avait pareil talent…

Il fallait encore qu’elle aille faire du shopping. Aidan avait été retrouvé nue comme un ver… Et puisqu’il n’avait pas de famille, elle ne pouvait pas compter sur une garde robe personnelle. Il fallait qu’elle lui achète au moins de quoi se vêtir dignement. Sans parler d’un défilé de mode… Un pantalon, un pull, un t-shirt, une paire de chaussure, quelques sous-vêtements, un pyjama et quelques produits d’hygiène… L’UNISON lui rembourserait les frais. Ou pas. Qu’importe. Avec ses deux emplois, son logement de fonction et son véhicule de service qui ne lui coutait pas un sous, la  jeune femme gagnait beaucoup plus qu’elle ne dépensait. De fait, elle reversait déjà une partie du surplus à des œuvres caritatives. Les utopiens partageaient toutes leurs ressources, il ne lui serait pas venu à l’esprit de garder autant pour elle alors que tant de personnes souffraient, dehors. La quête de la richesse et le matérialisme qui reposaient sur l’appauvrissement d’une partie de la population pour propulser une minorité vers le haut était une chose qui révulsait profondément la belle.

Soupir. Elle éteignit son ordinateur, attrapa ses affaires et se mit en route pour la zone commerciale…

17h30, elle débarqua avec deux gros sacs et rejoignit son collègue. Il y avait eu une rotation et elle découvrit un nouveau visage, qu’elle connaissait bien. Après un rapide brieff, la jeune femme frappa à la porte de la chambre d’Aidan. Allait-elle le trouver réveillé ?

-Toc toc ? lança-t-elle en se faufilant dans la pièce.

Il était réveillé. Tant mieux.

-Je peux entrer, je ne dérange pas ? voulut-elle s’assurer avant de s’aventurer trop loin dans la pièce. Comment vous sentez-vous ?


Elle coula un regard vers les sacs qu'elle déposa près du lit.


-Je vous ai amené des vêtements. J’espère qu’ils sont à la bonne taille… En général j’ai l’oeil, mais…

Thereylin avait demandé au collègue de vérifier avec le concerné un peu plus tôt, mais… disons qu’il y avait une légère différence entre la nomenclature des tailles de jadis et celle d’aujourd’hui.

-Habillez-vous. Il y a une cafétéria au premier étage. Si vous le sentez, je vous emmène y faire un tour, ça vous dégourdira un peu les jambes.

Se penchant, elle sortit deux livres des sacs. 

-Je vous ai aussi apporté un peu de lecture… Celui-là est un guide touristique de la ville, et celui-ci… dit-elle en lui montrant un recueil jaune qui s’appelait “L’UNISON pour les nuls”, vous en apprendra plus sur nous. Parce que j’ai dans l’idée que vous n’avez pas la moindre idée de ce qu’est l’UNISON, je me trompe ? Je suis là pour répondre à vos questions, mais s'il vous en venait d'autres plus tard...



Teri eut un léger bug mental. Savait-il lire au moins ? Est-ce que les étasuniens étaient tous lettrés au début du siècle ? Il avait l'air de s'exprimer avec un vocabulaire riche, et de fait, la question ne s'était pas posée... Jusque là. La jeune femme songea que sa méconnaissance de l'histoire du pays allait lui poser problème. Elle ajouta mentalement à sa "to do list prioritaire" de se documenter sur le sujet. Ca lui éviterait peut-être de futures déconvenues...
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Fév 2022 - 1:44 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Réveil brutal >  @Teri Lynn


« Agent Lynn ?! Y a quelqu'un ?! »

15h37. Aidan s'était réveillé d'un sursaut. Son corps semblait se surprendre lui-même de cet endormissement dont il avait été la victime. Difficile pour lui de savoir et de comprendre comme il avait atterri sur ce lit. Il se revoyait sans mal accuser le coup des révélations du sergent de l'UNISON en se laissant tomber comme un enfant démuni contre le mur. Il se souvient que le même sergent est venue près de lui de manière réconfortante et puis... et puis plus rien ! Juste un morceau de songes et un panel de sensations rendant son réveil tout autant groggy que par le flot des larmes qui s'étaient échappées de ses yeux. Son instinct ne le poussa qu'à quérir l'unique personne qui lui demeurait en tête avant cet 'égarement'. Toutefois, il n'en trouva pas réponse... Ou, tout du moins, pas de sa part ! Ce fut un homme qui ouvrit la porte de la chambre, s'assurant de l'état de notre 'patient'.

« Est-ce que je pourrais voir l'agent Lynn, s'il vous plait ? »
« L'agent Lynn est en déplacement mais elle reviendra toute à l'heure. Je la préviens tout de suite que vous l'avez fait demandé. »

Réponse polie. Directe. Taillée au couteau, celui à une lame parfaitement aiguisée. On pouvait presque y ressentir et deviner une rigidité militaire.

« Merci. »

Souffla notre intéressé en observant la porte se refermer. Les paupières de l'ancien Phantom lui parurent aussi lourdes que ne semblait l'être son crâne. Le poids du choc était toujours présent. Et son sommeil, bien qu'indispensable pour encaisser le coup, n'avait nullement été réparateur. C'est à se demander si ce dernier n'avait pas eu l'effet inverse même. Pourtant, rien ne pu empêcher ce besoin irrépressible que ressenti Shepard de quitter ce lit et de se relever. La raison ? Un besoin naturel qu'il n'avait plus eu l'occasion de pratiquer depuis presque un siècle. Heureusement qu'on ne buvait pas à notre insu dans les caissons de cryogénisation ! Il manqua néanmoins de tomber, faisant rouler et taper la petite tablette d'appoint lourdement sur le mur. Un bruit qui attira de nouveau l'attention du même garde qui rentra aussitôt dans la chambre.

« Tout se passe bien, monsieur ? »
« Hm » Aidan hoche de la tête. « J'ai juste failli glisser, ne vous en faites pas. »
« Et où voulez-vous allez comme ça ? »
« Aux toilettes. Et passer mon visage à l'eau, si vous me le permettez. »

Sans que le ton ne soit particulièrement agressif, les sourcils d'Aidan s'arqua pour l'un et se fronça pour l'autre en mode 'je peux quand même m'occuper un minimum de ma dignité' sous un opinement du chef du garde avant que ce dernier ne ressorte de la chambre. Notre ami ne manqua pas de secouer le visage en haussant les sourcils puis de s'enfermer dans la salle de bain, le temps de procéder à un besoin naturel et de passer réellement de l'eau sur son visage. Si l'équipement était clairement différent de ce qu'il connaissait à l'époque, fort heureusement, les notions d'évier, de toilettes et de douches ne lui étaient pas étrangères. Et, dans la finalité, la surprise demeurait plus dans l'apparence de cet équipement que dans sa nature propre. Néanmoins, Aidan ne s'attarda que sur les ablutions les plus sommaires ne sachant pas quand la sergent serait de retour. Puis, on ne peut pas dire que c'est comme s'il avait tout le nécessaire sous la main. Là où il s'estimait d'ailleurs très chanceux, c'est que rester dans un frigo près d'un siècle n'avait pas eu d'effet sur une croissance exponentielle de ses cheveux et sa barbe. Au moins ressemblait-il encore à quelque chose... à défaut d'avoir une tenue plus décente que cette blouse à petits ronds bleu foncés sur fond clair !

Le temps s'écoule. Le temps est long. Aidan n'a malheureusement rien pour s'occuper à part demeurer allonger ou devant sa fenêtre. Cette fenêtre face à laquelle il prend place. Il chercha sur les côtés si une poignée ne demeurait pas présente avant de remarquer la présence d'une tige et d'une boule au centre du contour, tout en bas. Il l'attrapa et tenta de tirer dessus. « Non mais c'est quoi ce mécanisme ? C'est cassé, ou quoi ? » S'interrogea-t-il avant de sentir un mouvement se faire de manière latérale. Aidan laissa le mouvement se faire avant d'essayer de tirer puis de pousser. C'est au moment de pousser de manière franche que la fenêtre s'ouvrit presque de toute sa moitié, entraînant un mouvement du corps de l'héritier Shepard vers l'avant durant lequel sa tête alla trop vite et sa cogna dans un gros 'bang' contre ladite fenêtre. « Aïe ! Saperlipopette ! » Houspilla-t-il, se reculant en se frottant le haut du front. Ah on était loin de la belle grande image ténébreuse du Phantom, justicier des villes et terreur de la nuit !

La petite douleur évaporée, il revint vers la fenêtre en question. Une brise bien fraîche entrait dans la pièce. Bien qu'une sensation de froid traversait encore et toujours son corps, ressentir un véritable air frais contre sa peau lui apporta une sensation de bien être, presque de délivrance. Il ferma les yeux et pris une grande inspiration. L'envie de sourire n'était clairement pas présente au vue de sa situation et de son état psychique et émotionnel... Néanmoins, cela n'empêcha pas l'émergence d'un très fin rictus incontrôlable sous ce ressentiment des plus agréables. Par ailleurs, autant que son corps accueillait ce souffle d'air, autant ses oreilles purent s'éveiller aux multiples sons s'exprimant au loin. Il y avait comme quelque chose de plus bruyant et de plus omniprésent que dans son souvenir. Tel un bourdonnement continu et une origine beaucoup plus métallique et mécanique qu'à l'époque. Une perception très difficile à définir de par l'éloignement actuel. Mais, non. C'était presque similaire mais très différents. De multiples petites interrogations commencent à surgir dans son esprit, tel des grains de maïs commençant à exploser en pop-corn. Beaucoup d'interrogations et de curiosité quant au visage qu'arborait Star City pas loin d'un siècle plus tard... Chaque chose en son temps. Il le savait en son for intérieur que sa curiosité ne se voulait nullement supérieur à sa capacité à encaisser toutes les évolutions de sa ville natale, voire même du monde entier. D'autant qu'il demeurait encore tellement plus important... Comme accepter la vérité. Savoir ce qu'il va advenir de lui-même. Et comment cet UNISON agirait avec lui également...

Tant de réflexions et d'hypothèses accompagnant le retour d'Aidan sur le lit, deux à trois dizaines de minutes avant qu'un visage 'connu' ne refasse son apparition.

« Oh, mademoiselle Lynn... » Rétorqua-t-il lors de son entrée. Visage demeurant neutre mais avec une lueur plus ouverte que refermée à la personne lui faisant face. « Disons que j'ai au moins pu me passer de l'eau sur le visage, ça fait du bien... » Est-ce qu'il allait réellement mieux ? Bien sûr que non ! Mais il ne voulait pas répondre par la négative ou de manière désagréable. En réalité, une petite gêne s'était tissée en lui depuis son réveil. Une petite gêne vis-à-vis de la sergent. Car, si en 1920, il arrive à un homme de pleurer auprès de sa femme, il n'était pas coutume de s'effondrer et s'écrouler dans les bras d'une inconnue. De ce fait, il ne se sentait pas très 'fier' sur ce point, observant toutefois sa vis-à-vis afin de voir si cela changeait quoique ce soit de son comportement à elle. Visiblement non ! Tiens, étrange... ou intéressant... ou positif, surtout ?! Il laissa la question en suspend pour l'écouter et observer toutes les affaires qu'elle avait apporté. Des vêtements : merci mon dieu criait-il au plus profond de lui ! Ne répondant pas immédiatement, il resta un peu comme un garçon perdu à qui le père Noël offre plus de cadeaux que prévus. Ce silence ? Il se maintient d'autant plus lorsqu'il attrape les livres montrer par mademoiselle Lynn pour en observer les couvertures. Et vu l'attention apportée et le temps pris de lire les quatrièmes de couvertures, au moins pouvait-on être rassuré que l'ancêtre était à même de savoir lire !

« C'est très gentil à vous, je vous remercie. » Le son de sa voix est, dans un sens, plus expressif que son visage. « Vous m'excuserez, je vais aller essayer ça. » Désigna-t-il les sacs de vêtements avant de s'avancer vers eux et de les attraper de manière circonspecte. « C'est à ça que ressemblent les sacs aujourd'hui... ? » Demanda-t-il, interloqué, redressant un visage et un regard totalement dubitatif vers la représentante de l'UNISON. « Effectivement, les choses ont changées... » Ponctua-t-il tout en prenant soin de passer devant Teri, direction la salle de bain. Il s'arrêta toutefois juste devant. « Mademoiselle Lynn ? » Il se retourne vers elle. « Je vous présente mes excuses si j'ai pu vous incommoder toute à l'heure... Ce n'est pas... vraiment... le genre de comportement que j'ai l'habitude d'avoir... encore plus auprès d'une inconnue... » Au moins se voulait-il très honnête sur ce point, même s'il afficha un air un peu désolé et presque aux teintes maladroites pouvant contraster de manière amusante ou adorable avec son discours. Il se fit d'ailleurs un malin plaisir à ne pas traîner dans cette position et à profiter de la salle de bain pour s'y réfugier et éviter un quelconque moment gênant.

Il lui faut dix bonnes minutes. Dix bonnes minutes pour ressortir de la salle de bain. « C'est... très loin... de ce que j'avais l'habitude de porter mais... au moins, on peut dire que ça... respire... » Il en apparu avec un pull bleu marine trop grand d'une à deux tailles, et dans lequel il flottait pour ainsi dire totalement, battant des bras pour observer à quel point la largeur de cette pièce de tissus pouvait être prononcé. « La mode est devenue... étrange... » Était-ce la bonne taille ou non pour être porté dans les standards de ce nouveau siècle, et même nouveau millénaire ? Impossible à savoir pour lui ! En revanche, le pantalon lui allait à la perfection, sculptant le bas de son corps comme il le fallait et s'arrêtant parfaitement à la bonne hauteur de ses pieds. En revanche, son visage tiquait quelque peu à chaque pas effectué. La paire de chaussure était facilement trop courte d'une bonne pointure. « Dans tous les cas, je devrai plus me contenter de cet horrible truc... ! » Se contenta-t-il toutefois. « Et encore un très grand merci à vous, mademoiselle Lynn. » Une tentative de sourire poli et très discret apparu brièvement sur ses lèvres tout en se ravançant vers la jeune femme. « Et ce sera avec un grand plaisir pour sortir de cette pièce. Je crois que je vais devenir encore plus fou qu'on ne pourrait le devenir après vos révélations... » Glissa-t-il plus sous une certaine ironie qu'une véritable critique. Néanmoins, le propos illustrait parfaitement cette sensation très désagréable qu'il avait à devoir rester cloué à un lit ou, même, tout bonnement 'enfermé' !
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Fév 2022 - 16:08 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Thereylin observa Aidan s’étonner de l’apparence des sacs en papier qu’elle avait ramenés dans la chambre. Il n’en était pas au bout de ses surprises… Le pauvre allait découvrir un monde nouveau, bien différent de celui qu’il venait de quitter.
Il semblait s’être remis du choc matinal. A défaut d’avoir l’air d’aller bien, il tenait sur ses jambes, bougeait et était lucide. Il l’impressionnait, ce petit bout d’homme à la fois si jeune et si vieux.

De fait, alors qu’elle était en train de se faire cette réflexion, elle lui lança un regard surpris. Il s’excusait ? De l’avoir incommodé ? Comment ? En ayant eu des réflexions agressives à son égard ? Ou bien en craquant devant elle ?

-Ne vous excusez pas ! répondit-elle très spontanément. Je ne vous reprocherai jamais d’exprimer vos émotions. N’importe qui se serait effondré à votre place… Je vous trouve au contraire très courageux.

Puisqu’il semblait vouloir se changer dans la salle de bains, Thereylin resta dans la chambre et se rapprocha de la fenêtre ouverte. Elle y jeta pensivement un regard, évaluant les possibilités pour un homme de se glisser par là pour fausser compagnie à ses surveillants. Ce serait périlleux mais pas impossible pour un individu agile et athlétique… Il faudrait être vigilent, qu’il ne vienne pas l’idée à Aidan de vouloir s’enfuir pour une raison X ou Y.

Il avait pris le temps de jeter un coup d’oeil aux livres et à leurs résumés. Tant mieux, il savait donc lire…

Aidan l’intriguait. Qui était-il ? Quelle avait été sa vie avant de “s’endormir” ? Quel était son métier ? Comment s’était-il retrouvé piégé dans le caisson ? Il allait falloir le faire parler coute que coute ce soir… Sa hiérarchie attendait des réponses… Elle en voulait aussi.

La jeune femme revint vers lui lorsqu’il sorti de la salle de bains et lui lança un regard perplexe.

-Euh…

Thereylin tendit la main pour tirer doucement sur le pull et le plaquer d’un côté du torse de l’homme, avisant à quel point il était grand sur lui. Elle eut un rire nerveux.

-... Et les chaussures sont trop petites, on dirait. J’ai au moins visé juste pour le pantalon. Bon, changement de programme. Je vous amène à la boutique de vêtements de l'hôpital en premier lieu. On va acheter quelque chose à votre taille, dit-elle avec un léger soupir.

Il allait falloir retourner au magasin pour se faire rembourser les affaires, joie. A moins qu’elle n’en fasse cadeau à un nécessiteux. Elle verrait bien ce qu’elle ferait le moment venu, en fonction du temps dont elle disposait…

Elle leva les yeux vers lui.

-Courage… Le médecin veut vous garder quelques jours en observation au cas où il y aurait des complications post-réveil, mais vous pourrez très bientôt sortir, expliqua-t-elle. On peut aller faire quelques pas dans le jardin si vous préférez… Je m’en voudrai de vous rendre encore plus fou que vous ne l’êtes déjà, dit-elle avec un petit sourire espiègle, dans l'espoir de détendre un peu l’atmosphère. Si je suis avec vous, le docteur ne devrait pas trop râler.

Ils passèrent la porte et Thereylin avisa son collègue qui était en pleine conversation avec une femme. “Journaliste”, identifia-t-elle aussitôt. Elle les côtoyait depuis bien trop longtemps pour ne pas les reconnaître. Le numéro de chambre avait fuité, semble-t-il… Thereylin soupira intérieurement. Ca défilait depuis la veille. Elle veilla à se glisser devant Aidan pour le dissimuler au maximum tout en le poussant doucement dans la direction opposée, mais son manège n’échappa pas à la journaliste. C’était le souci quand on avait une réputation internationale… Même habillé en civil, on peinait à être discret.

-Emissaire ! s'exclama-t-elle en tentant de contourner l’agent de l’UNISON pour les rejoindre. Emissaire ! répéta-t-elle en se mettant sur la pointe des pieds pour regarder vers Aidan, se demandant s’il était l’homme du caisson…

Thereylin soupira doucement, se composa un visage avenant et se tourna en direction de son interlocutrice. Si elle n’oubliait jamais un visage rencontré, celui-ci lui était inconnu.

-L’UNISON fera bientôt une déclaration publique. Je vais vous demander de patienter un peu, répondit l’utopienne d’un ton affable. Il n’y aura pas d’interview aujourd’hui.

-Votre présence ici signifie-t-elle qu’Utopie a quelque chose à voir avec la technologie du caisson ? Les utopiens l’ont-ils créé ? Ou bien vos concitoyens sont-ils intervenus pour l’ouvrir et sauver son occupant ?

-Je suis ici en qualité de sergent de l’UNISON et non de diplomate, répondit patiemment Thereylin en se mordant la langue pour ne pas l’envoyer paitre.

Comme si c’était le genre de ses semblables d’enfermer des personnes dans un sommeil centenaire et de les oublier dans un sous-sol crasseux… Mais déjà, la journaliste passait à autre chose et tentait sa chance avec Aidan.

-Êtes-vous l’homme qui a été retrouvé dans le caisson de cryogénisation ?

- John ! lança Thereylin d’un ton ferme en regardant son collègue.

Ce dernier acquiesça.

-Je vais vous demander de partir, dit-il en poussant doucement la journaliste pendant que Thereylin entrainait Aidan à l’opposé.

-Navrée… souffla l’utopienne une fois qu’ils furent hors de portée de regard. La découverte du laboratoire et du caisson a fait la une des journaux… Vous allez être la cible de journalistes pendant quelques jours, jusqu’à ce qu’il trouve autre chose à se mettre sous la dent.


La boutique se trouvait au rez-de-chaussé et Thereylin entraina Aidan là-bas, la laissant le champ libre pour choisir des modèles qui lui plaisaient et le conseillant si nécessaire. De sorte que, un moment plus tard, ils quittaient le magasin avec une tenue complète pour lui, manteau inclus au cas où il voudrait aller se promener dehors.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Fév 2022 - 7:26 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Réveil brutal >  @Teri Lynn


“C’est gentil à vous et… je tâcherai de m’en souvenir. Merci.” Comment ne pas témoigner un tant soit peu de reconnaissance envers cette femme qui cherchait impérativement à enlever tout poids de culpabilité chez son vis-à-vis? Les excuses d’Aidan étaient sincères. En était-il de même dans l’attitude de l’agent Lynn? Certainement. Difficile de savoir si sa bonté n’avait pas d’égal ou si tout n’était qu’un schéma parfaitement construit pour amadouer le captif. Toujours est-il que l’esprit d’Aidan était trop préoccupé par ce qu’il s’abattait sur lui que pour laisser sa suspicion en éveil. D’autant que, jusqu’à présent, la sergente réalisait un sans faute. Reste à voir ce qu’il en sera par la suite…

Un rictus. Le premier réellement manifesté et sincère depuis son réveil! Il s’étira en coin sous le rire nerveux de la jeune femme. Opinant du chef, il ne pouvait que se laisser guider en matière de vêtements, de mode ou toute autre notion similaire face à ce présent dont il ne connaissait rien. “On peut effectivement relever au moins une réussite. Ce n’est pas totalement un échec autrement dit. Et c’est toujours ce qui compte le plus!” Une phrase type que son père lui avait sorti bien des fois du temps de ses jeunes années d’apprenti maladroit au sein de la joaillerie familiale. Des propos qui se manifestèrent sous la forme d’un mimétisme social surgit du passé. Il ne put qu’acquiescer une nouvelle fois face à la proposition de celle qui avait officiellement sa charge. Une occasion pour lui de se rendre davantage compte de l’évolution qu’avait connu la mode et les styles vestimentaires, fussent-ils pour la garde-robe des hommes, des femmes, voire même des deux! Un réconfort fut par ailleurs indirectement apporté par la demoiselle sous son explication concernant les services de santé. Aidan n’avait que cette envie dans un sens: celle de sortir. Celle d’être libre. Cela demanderait du temps… Pour son propre bien. Espérons qu’il sera capable de respecter ça et d’en faire honneur !

Sortir de la chambre s’accompagna d’une agitation surprenant et prenant de court notre rescapé. Un jeu d’échange prit place entre l’agent de l’UNISON et une étrangère posant bien des questions. Les informations que capta l’ancien Phantom s’agitèrent dans son cerveau comme un ensemble de toupie tournant à vive allure. Utopie? Utopien? Émissaire? Technologie du caisson? Si le dernier point fut déjà précédemment abordé, les autres amenèrent bien des questionnements chez notre survivant. Rien sur quoi il n’eut néanmoins le temps de s’attarder. Visiblement, la sécurité et un semblant de secret se voulurent tous deux précieusement gardé par une agent faisant en sorte de rapidement éloigné notre principal intéressé de la fouineuse journalistique. “La cible des journalistes, dites-vous?” Arquant un sourcil, un souffle ironique traversa ses lèvres. “C’est un comble si je me retrouve à répondre aux questions de journaleux alors que c’est moi qui devrait en avoir à ne plus savoir qu’en faire…” Exprima-t-il sous un roulement d’yeux, presque à en partager une fine ponctuation convenue avec sa vis-à-vis tout en se rendant jusqu’au rez-de-chaussée pour procéder à une meilleure sélection de vêtements… Plus approprié ou, tout du moins, plus à sa taille!

Il était intéressant de voir que la mode n’avait pas changé aussi radicalement qu’il aurait pu le penser. Les jean’s semblaient toujours avoir la cote. Les chemises n’avaient pas rendue l’âme également. En revanche, les anciennes chemisettes et autres marcels avaient laissé plus de place à ce qu’ils appelaient des t-shirts. Intéressant! Mais pour l’heure, Aidan ne s’attarda pas trop. Il attrapa un pull noir, de quoi enfiler quelque chose par en-dessous et une paire de chaussures exactement à sa taille. De quoi remettre notre cher captif au goût du jour sans que cela ne tombe dans un style extravagant de ce nouveau siècle et ce nouveau millénaire. Il restait néanmoins fort à parier que la sobriété de cette boutique n’était pas totalement représentative de la mode d’aujourd’hui. N’oublions pas que nous demeurions dans un hôpital. Sans doute valait-il mieux que notre ami se familiarise d’abord avec ce qui lui semblait normal avant de se retrouver face aux créations parfois trop excentriques de grands couturiers actuels. Échangeant néanmoins quelques commentaires et quelques banalités plus légères avec mademoiselle Lynn, Aidan laissa transparaître un visage se déridant et exprimant une certaine aise commençant à s’installer. Bon, pas non plus de quoi se sentir comme dans une réunion familiale chaleureuse. Mais il se voulait déjà plus ouvert que quelques heures auparavant, et ce n’était pas à négliger!

Un passage fut fait par l’étrange distributeur de boissons chaudes. De quoi permettre à notre homme de retrouver la saveur du café. Enfin, saveur était un bien grand mot. Marchant aux côtés de la sergente de l’UNISON, en plein milieu des couloirs menant vers l’extérieur, sa première gorgée fut avalée de manière très désagréable. “Vous osez appelé ça du café?! Elles sont où les infirmières qui faisaient du vrai café?! Cette machine est dégueulasse !” Il ne mâcha pas ses mots sous le dégoût que lui inspira la boisson, très très loin des saveurs de son époque. Une expression qui fut soulignée dudit café jeté d’un geste bien senti dans une poubelle - sans se soucier des différences de couleurs potentielles et du tri sélectif, notion dont il était totalement étranger! Un simple petit intermède jusqu’à ce qu’ils puissent se retrouver à l’extérieur. À l’air libre. Même enfermé entre les quatre murs de l’hôpital, au moins était-il question de pouvoir sentir un semblant de parfum de liberté.

Aidan afficha l’allure d’un prisonnier quittant sa cellule et ladite prison après des années de séquestrations. Sans tenir compte de l’agent Lynn, il s’avança de quelques pas tout en fermant les yeux. Les bras le long du corps, la tête légèrement penchée vers l’arrière, il prit de grandes bouffées inspirantes. L’air de la ville n’avait pas tellement changé. Et heureusement. Car cela lui apportait une sensation familière, connue, réconfortante en soi. Une autre époque. Un autre temps. Mais un ciel et un air identique. Cet instant symbolisait comme un second éveil en moins de quarante-huit heures. Une seconde renaissance. Non pas celle groguie d’un homme enfermé et attaché. Mais celle d’un individu conscient et à même de pouvoir réaliser en toute liberté le moindre mouvement. Ce n’est pas pour autant qu’il allait se mettre à courir ou tenter une maladroite tentative de fuite. Non. Il prit quelques instants dans cette position immobile avant de finalement refaire face à celle qui l’escortait. “J’en avais besoin… Merci beaucoup.” Opina-t-il une nouvelle fois du chef, avec une forme de respect tant dans le geste que dans le regard, tout en demeurant debout, prêt à marcher si l’agent était dans cette humeur, tout comme de s’asseoir sur le banc situé tout près d’eux si elle était davantage partante pour cette seconde option.

“Nous ne sommes pas de la même époque mais, je ne suis pas un idiot. Je me doute que vous avez encore bien des questions à mon sujet. Et je ne peux que vous comprendre. Comment n’en n’aurais-je pas face à moi-même si j’étais à votre place?” Entama-t-il d’un ton beaucoup plus posé que ce qu’il n’avait pu afficher jusqu’alors. “Je suppose que votre UNISON doit s’apparenter à une espèce de police, ou quelque chose du genre… Je ne vous cacherai pas que, dans mon époque, les autorités ne sont pas ce en quoi on pouvait avoir le plus confiance.” Tourna-t-il son visage vers elle, une expression aussi neutre que sincère. “Néanmoins, la seule chose que je possède depuis que je me suis réveillé, ce sont ces vêtements que vous venez de m’acheter, les deux bouquins que vous m’avez apporté et le semblant d’échange que nous avons eu ce matin… Autrement dit, je peux essayer de répondre à vos questions…” Il détourne alors le regard avec un léger haussement d’épaules. “Surtout si ça me laisse une occasion de savoir ce que c’est que ces utopiens et cette utopie? Et pourquoi cette femme vous a appelé ‘Emissaire’?” Car oui, il ne se prêterait nullement à un jeu de questions réponses sans y aller de ses propres interrogations. Cela donner un côté plus vivant, plus humain et, surtout, enlèverait du ressenti toute notion semblable à celle d’un simple interrogatoire!
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Fév 2022 - 13:39 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Thereylin acquiesça aux propos d’Aidan. Il avait une philosophie de vie optimiste que la belle partageait. Intéressant comme approche, pour un homme qui venait de tout perdre. Il ne cherchait pas à minimiser la chose mais la tournait de sorte à mettre en avant le positif. 

-Yep. Il n’y a pas de problèmes, seulement des solutions, ajouta la jeune femme. 

Et la solution, en l'occurrence, se trouvait au rez-de chaussé. Avec sa tenue difforme, Aidan pourrait au moins se traîner jusqu’à la boutique de vêtements où il pourrait essayer directement dans la cabine. Thereylin pourrait ainsi repérer la taille qui lui convenait et éviter de futures erreurs s’il fallait acheter d’autres modèles.
La sortie fut plus agitée que Teri ne l’aurait souhaité mais la situation fut rapidement maîtrisée. Les journalistes étaient utiles et nécessaires à cette société, mais ils pouvaient parfois être tenaces. Les agents de l’UNISON avaient l’habitude de les gérer. Certains le faisaient avec plus ou moins de calme…

-Vous êtes aussi mystérieux à leurs yeux que ce monde ne l’est pour vous, dit-elle d’une voix tranquille en pressant la touche de l’ascenseur. 

La question des journalistes ne fut plus considérée. Aidan s’attarda un moment dans la boutique, étudiant une mode qui lui paraissait probablement bien différente de ce qu’il connaissait et finit par aller faire un peu d’essayage. Thereylin avait la satisfaction de le voir se détendre à mesure que le temps passait. Pour un homme qui était encore congelé vingt-quatre heures plus tôt dans un prototype de technologie à la fois archaïque et très évoluée, il faisait preuve d’une forme physique stupéfiante. La belle surveillait attentivement ses signes de fatigue afin de ne pas le pousser plus que nécessaire. Elle avait néanmoins perçu son besoin de se dégourdir les jambes et de faire ses premiers pas dans ce nouveau monde, et avait fait le choix de lui offrir rapidement ce cadeau. D’abord parce que son état mental l’inquiétait et qu’elle estimait qu’un changement d’air lui ferait du bien pour le détourner de ses sombres pensées, et ensuite parce qu’elle voulait le mettre dans de meilleures dispositions mentales. Le temps passait, et bien qu’elle ne veuille pas le brusquer, elle allait devoir l’interroger.

Il avait bien meilleure allure lorsqu’il sortit du magasin avec ses nouveaux vêtements. Plus rien ne permettait de le différencier de monsieur et madame tout le monde. Rien, sinon les regards perdus qu’il jetait régulièrement autour de lui…


-Pauvre machine à café, vous allez briser son petit coeur électronique ! lança Thereylin avec un sourire en coin amusé.

Il avait entièrement raison cela dit, même si sa spontanéité risquait de vexer quelques personnes.

-Trop de patients et pas assez de moyens ni de personnel. Ce dernier travaille plus que de raison pour pouvoir offrir des soins “corrects”.

Corrects… Avec les moyens du bord et des technologies archaïques, certe. Mais elle était mal placée pour juger. En tant qu’utopienne, les soins dispensés ici lui semblaient forcément dignes de ce que les occidentaux appelaient le Moyen-Âge.

-La nourriture et les boissons sont industrialisées et fournies par des prestataires externes. Le café est meilleur à la cafétéria, mais… Ça reste un hôpital. Ne soyez pas trop exigeant, le prévint-elle.  

Thereylin hocha simplement la tête lorsqu’il la remercia de lui avoir permis de rejoindre le parvis du bâtiment. Quelque chose lui soufflait qu’elle venait de gagner quelque chose de positif… Il lui était reconnaissant.

Elle le suivit, le temps qu’il témoigna du besoin de marcher, et ils finirent par s’installer sur un banc dès qu’il montra des signes de fatigue. Ses muscles se remettaient doucement de leur longue phase d’inactivité. La machine avait su les conserver en bon état et ils n’étaient pas atrophiés. Aidan avait de la chance dans son malheur, bien qu’il ne s’en rende pas encore compte.

Il amenait lui-même le sujet des questions et des réponses. Fantastique ! Thereylin se félicita d’avoir attendu un peu. A l’évidence, il était dans le bon état d’esprit pour communiquer.

Elle tiqua intérieurement lorsqu’il lui dit ne pas avoir eu jadis confiance en la police. Cela faisait écho avec d’autres propos tenus la veille, sur la confiance qu’il lui était difficile d’accorder… Pourquoi ? Qu’avait-il vécu qui le place dans un tel état d’esprit ?

Bon, une chose après l’autre.

-L’UNISON n’est pas tout à fait ce que vous imaginez. Nous sommes une organisation civile, indépendante et internationale, qui ne répond pas aux Etats-Unis. Notre acronyme se traduit par “United Nations International Superhuman Oversight Network” (Réseau des Nations Unies pour la Supervision Internationale des Supers”). Pour résumer ça très rapidement, nous intervenons sur des cas de manifestations magiques, extraterrestres, extra dimensionnelles, de catastrophes majeures, de technologies avancées… Nous traquons les criminels métas-humains et ceux usant de technologies avant-gardistes et particulièrement dangereuses. Nous intervenons également pour accompagner et aider les réfugiés qui ne viennent pas de la Terre Prime… Les forces de l’ordre locales font appel à nous lorsqu’elles sont dépassées… Comme dans le cas de la trouvaille d’un laboratoire secret datant d’un autre âge avec, à son bord, un homme cryogénisé et en parfait état de santé.

Elle le gratifia d’un sourire.

-J’espère que vous pourrez m’éclairer sur ce laboratoire et son ou ses propriétaires.

Aidan était-il au courant de l’existence d’autres formes de vie dans l’espace ? Et d’autres dimensions ? De la magie ? Dans le cas contraire, ses premières explications allaient soulever une foule de questions. Pas de problème, elle était là pour y répondre.

-Et sur la raison pour laquelle vous avez atterri dans ce caisson.

Ceci étant dit, Aidan avait d’autres questions légitimes. La journaliste avait précipité les choses… Thereylin soupira intérieurement. Elle aurait préféré interroger d’abord son voisin avant de commencer à lui faire des cours d’histoire. Mais si elle ne répondait pas, il risquait de se méfier voir de se braquer et tout son travail préliminaire serait bon à jeter.

-Quant à Utopie, il s’agit de ma patrie. L’UNISON étant une organisation internationale, ses agents viennent d’un peu partout dans le monde. Vous ne connaissez pas car nous nous sommes révélé au grand public il y a une petite poignée d’années seulement. Nous vivions en autarcie depuis… plus ou moins un millénaire, cachés à l’humanité. Nous avons une “petite” avance dans un grand nombre de domaines scientifiques… D’où la question de la journaliste sur le caisson j’imagine, dit-elle en soupirant.

Ce qui était trop mystérieux faisait peur, et la peur poussait les humains à s’imaginer les pires des scénarios et à avoir des comportements agressifs… Ou de sombrer dans le terrorisme pour les plus paranoïaques d’entre eux.

-Mon peuple a envoyé un premier Émissaire il y a un peu moins de soixante-dix ans pour tenter un premier pas vers les étasuniens. Mon grand-oncle. Il est resté quelques années, mais… Il s’est passé une série d’événements moralement très discutables de la part des américains qui ont poussé le gouvernement utopien de l’époque à rappeler Sarlyn. Le temps a passé, nouveau gouvernement, nouvelles décisions… Le Conseil utopien a mandaté un nouvel Emissaire il y a une dizaine d’années, dit Thereylin en gratifiant Aidan d’un grand sourire et en levant les pouces en l’air.

“C’est moiiii”.

-J’étais plutôt là en figure d’observatrice et pour établir un premier contact avec la présidence mais quand Utopie s’est révélé au monde il y a trois-quatre ans, j’ai endossé officiellement le rôle de porte-parole et d’ambassadrice. Et comme je choisi toujours la facilité, dit-elle ironiquement, j'ai décidé de continuer à exercer mon métier d'enquêtrice à l'UNISON. Avec quelques aménagements d'emploi du temps, ça se faiiit ! dit-elle en hochant vigoureusement la tête pour essayer de se convaincre elle-même.

C’était un résumé teeeeerriblement succinct de l’histoire d’Utopie et de son propre passif aux Etats-Unis, mais bon, ça faisait un début de réponse pour ce pauvre Aidan dont le cerveau devait déjà fumer. Nulle doute que la conversation allait durer un moment. A moins que le pauvre homme n'y mette un terme pour se laisser le temps d'absorber tout ça.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Fév 2022 - 20:35 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Réveil brutal >  @Teri Lynn


Vous êtes aussi mystérieux à leurs yeux que ce monde ne l’est pour vous.
Une réplique simple. Réaliste. Presque anodine en soi. L’ironie veut que ce mystère est ce que Aidan a entretenu de son ‘vivant’ ou, plutôt, de son autre vie. Ce qu’il a entretenu et ce qu’il doit préserver pour l’heure. Devenir le Phantom lui avait apporté une sensation d’être plus complet, d’être plus à même de représenter l’homme qu’il était au plus profond de lui-même. Le Phantom était sa réponse face aux multiples dysfonctionnements de son époque. Est-ce pour autant que cela serait toléré dans ce nouveau présent? Est-ce que l’endroit, la période où il s’était éveillé se voulait propice à faire table rase de ce passé, ou bien lui en tiendrait-il rigueur? Est-ce que le risque de révéler une partie de la vérité, ou la vérité même, à cette demoiselle était acceptable ou non? Être mystérieux apporte une absence de réponses permettant de faciliter cette intrigue. Mais la facilité était-elle la solution? La seule certitude, c’est qu’il ne pourrait lever ce voile de mystère en un claquement de doigts, encore moins avec tout ce que cela lui avait coûté, en fusse-t-il le responsable ou non… Toutes les deux. Elles. Elles étaient les seules fantômes de ce passé désormais. Les fantômes d’Aidan… Les fantômes du Phantom… Quelle ironie! Il aurait le temps de s’y repencher plus tard. Au gré d’une grise de culpabilité, de chagrin ou bien de terreurs nocturnes. L’heure n’était pas à cela et, en un sens, même si ça peut paraître hypocrite : tant mieux. Une forme de normalité lui était nécessaire en ce moment précis. Et simplement se choisir de nouveaux vêtements permettaient cette pause salvatrice pour son mental.

Sortir de la boutique et ne plus alerter les regards se glissant sur vous avait quelque chose de relativement confortable. S’il attira l’attention au moment de sa plainte nullement retenue, le reste des patients, des visiteurs et du personnel ne semblaient pas l’observer comme un phénomène de foire ou un être venu d’ailleurs. Le rescapé conserva toute son attention sur les ponctuations de l’agent Lynn, lui permettant de déjà apprendre les petites nuances de cette nouvelle époque. Il va de soi qu’un sourcil fut largement arqué par ailleurs sur ses éléments nouveaux. La notion de conserves ou de produits de type ‘industriel’ ne lui était pas inconnue. Par contre, la présentation lui donnait davantage l’image des cantines des hôpitaux mais également des casernes militaires. “J’ai déjà mangé pire, ne vous en faites pas. Par contre, je suis surpris que ça n’ait guère évolué davantage de ce côté là.” Commenta-t-il, se demandant s’il n’allait pas se confronter à plus d’une déconvenue face à l’évolution et l’histoire du monde et de l’être humain depuis ces neuf dernières décennies.

Prenant le temps d’inspirer et de profiter de ces bouffées d'oxygène nouvelles, il ne bouda pas le confort de s’asseoir après quelques pas relativement calmes et lents. Il n’était clairement pas habitué à ce genre de fatigue aussi lourde et prononcée. Les traits de son visage se tiraient déjà davantage afin de mettre en avant l’épuisement musculaire ressenti. Dire qu’il avait pour habitude de ne dormir que quelques paires d'heures à peine, en jonglant sur la dualité d’une vie à la fois diurne et nocturne. Voilà ce que lui coûtait presque un siècle de congélation : la force et l’énergie d’un homme fatigué au bout d’un quart d’heure de déplacements. Il n’était pas idiot pour autant. Il avait déjà été en convalescence. La seule différence avec cette période du passé, c’est qu’il était alors en territoire connu, et pas sous la surveillance d’une entité dont il ne connaissait rien jusqu’à présent. Qu’à cela ne tienne! Il voulait poser des questions et avoir des réponses? On peut clairement dire qu’il n’aurait pas pu espérer autant d'explications en une fois!

Par où commencer? Sérieusement? Si ce n’est que heureusement qu’il était assis! Les révélations de ces dernières années tombèrent sur lui comme un pays se faisant bombarder par une pluie de missiles ininterrompues. Tout s'entrechoquent dans sa tête à l’image d’un gigantesque carambolage condamnant les deux sens de circulations d’une grande autoroute. Il eut certes un rictus de circonstance et de politesse à l’égard de la sergent lorsqu’elle mentionna la manière dont il avait été trouvé, ou le fait qu’il pourrait répondre aux questions relatives à sa cryogénisation. Mais derrière cela, il demeurait d’un silence des plus abasourdi et, sans nul doute, choqué. On passe quand même de la révélation d’une organisation mondiale sans dépendance gouvernementale à l’existence des extra-terrestres et la notion de Terre Prime, ou encore d’autres univers, sans en oublier une culture millénaire ne s’étant dévoilé à l’humanité qu’il n’y a que trois ou quatre années! Si, dans le cas des supers, des premiers cas d’apparition eurent lieu du temps de ses activités ‘phantomatiques’, tout le reste était une grande nouveauté qui avait de quoi vous retourner l’estomac si vous n’aviez pas un organisme suffisamment solide et endurant. Et encore, même si c’était son cas, Aidan eut du mal à avaler cette énorme pilule pratiquement enfoncée dans sa gorge telle une oie se faisant gaver juste avant les festivités de fin d’années!

Si les réponses de l’agent Lynn avaient pour le mérite d’apporter de premiers éclairages, elles avaient également pour effet de susciter davantage de questions, si bien que l’héritier Shepard ne savait tout bonnement pas de quelle manière réagir, ni même sur quoi réagir! A tel point que c’est avec ironie qu’il glisse un “On aurait peut-être dû commencer par vos questions, je crois, mademoiselle Lynn…” Sourire nerveux et déstabilisé, son corps se penche alors que ses mains viennent se poser sur ses yeux. Comme pour s’aider à réfléchir, il frotte ces derniers ainsi que le front par la suite. Il fallait qu’il prenne point par point mais tout en visant le plus pertinent. Par exemple, il se remémore avoir reçu un bouquin traitant longuement de l’UNISON et une brochure touristique de la ville. Autrement dit, les questions relatives à la ville et à l’organisation entraient actuellement dans la case du superflu. Par la suite, ces histoires d’extra-terrestres, de magie et de mondes extra-dimensionnels. Un point rouge. Un point de surchauffe même. Néanmoins, ne perdait-il par leur priorité en étant face à la représentante d’un peuple millénaire et dont il ne connaissait rien mais vis-à-vis de laquelle il pourrait avoir tellement plus de réponses? Cette structure de réflexion lui était primordiale afin de s’assurer une continuité de conversation optimale et cohérente. Et puis, courir sur tous les fronts ne lui causerait qu’une perte supplémentaire de repères. Autant dire qu’il en avait suffisamment perdu jusqu’à présent!

Il ne porta pas de regard sur sa vis-à-vis le temps de ces quelques dizaines de secondes d’assimilation et de ‘digestion’. Sa spontanéité le poussa à réagir d’une manière pouvant lui causer du tort sans le vouloir. “La facilité dans le choix d’une double vie… je peux vous comprendre…” Prit-il comme première réaction. Cela risquait d’amener bien des questions mais, sur l’instant, cette notion de double casquette faisait écho à ce qu’il avait traversé et ce qu’il avait été surtout. Sans doute la trace d’une culpabilité encore trop fraîche qui s’exprime sous un ton calme mais sous des mots pouvant prêter à confusion ou interrogation. “Mais, ne vous oubliez pas en chemin. Il n’y a rien de pire que d’être totalement focalisé et de se noyer dans les objectifs que l’on a voulu se donner. C’est ce que l’on vit et non les obligations que l’on a qui devraient compter le plus.” Ponctua-t-il, les sourcils légèrement haussé alors que son visage se tourna pleinement vers son interlocutrice. Qu’aurait-il fait s’il avait été moins borné? Serait-il présent ici, aujourd’hui, s’il ne s’était pas lui-même noyé et perdu en chemin? Un soupir. Une boule dans la gorge qui se ravale. Un petit sourire qui s’étire en mode ‘il s’est rien passé’. Qu’en était-il donc de cette fameuse ‘Utopie’?

“Utopie… C’est un nom assez original! Dans un sens, on peut considérer que, vous comme moi, nous sommes arrivés dans un monde qui ne nous appartient pas… Ironique, pas vrai?” Tenta-t-il de s’en amuser très finement comme pour perpétuer la favorisation de cette conversation simple, spontanée, naturelle. “Mais je me demande… Comment avez-vous fait pour vivre pendant près de mille ans sans qu’on ne découvre jamais votre civilisation? Je veux dire… Vous viviez sous-terre, dans l’océan ou dans des montagnes perdues dans des terres sauvages et inexplorées? Et… Est-ce que votre peuple est similaire aux humains en dehors de votre… apparence?” Désigna-t-il d’un mouvement de la main, allant de bas en haut et de haut en bas en montrant sa silhouette. Son visage marquait clairement l’intrigue et la curiosité. Si elle pouvait se targuer d’avoir fait une rencontre hors du commun, elle n’était clairement plus la seule!
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Fév 2022 - 23:45 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
-C’était comment avant ? s’intéressa Thereylin.

Aidan avait piqué sa curiosité. Sarlyn avait approché son époque, mais il était arrivé un peu plus tardivement dans l’histoire américaine. Thereylin avait consciencieusement étudié tout ce qu’il avait ramené de son aventure. Chaque image, chaque vidéo, chaque objet, appris l’anglais et le russe… Et un jour, elle s’était elle même lancé à l’assaut de cet étrange monde. Elle avait beau avoir longuement étudié son sujet, elle avait toujours l’impression d’être une étrangère à l’humanité… Elle était seulement devenue plus douée pour le cacher.

Peut-être aurait-elle dû différer les réponses qu’elle apportait aux questions d’Aidan. Peut-être était-elle trop bavarde… Bien qu’elle ait tue de nombreuses informations qu’elle ait jugé trop choquantes, elle lui avait donné ce qu’elle estimait être la base. Il était normal qu’il sache ce qu’était l’UNISON, ne serait-ce que pour qu’il sache entre les mains de qui il se trouvait actuellement. Quant à Utopie… C’était un petit plus dont elle n’avait pas prévu de parler. Mais il avait demandé, et Thereylin n’avait pas de raison de se cacher. Plus maintenant.

La jeune femme le gratifia d’un sourire.

-Peut-être bien, s'amusa-t-elle. Il n’est pas trop tard. Vous tenez le coup ?

Le pauvre était blanc comme un linge. Ça devait faire beaucoup… Il n’allait pas lui faire un malaise ? … Non, ça avait l’air d’aller. Ouf ! Elle aurait eu l’air maligne.

Lorsqu’il reprit la parole, ce fut l’enquêtrice qui réagit et non la femme. Thereylin aurait bien volontiers échangé ses impressions avec lui, expliqué que son choix était en parti politique et qu’il ne lui facilitait pas la vie, loin de là. Elle aurait pu lui dire qu’elle était prête à se sacrifier pour ses idéaux, qu’elle l’avait prouvé à plusieurs reprises, mais… Non. Ce n’était pas d’elle dont il parlait à cet instant. A nouveau, il venait de laisser échapper une information dont elle prenait note.

-Ah oui ? demanda-t-elle subtilement. Pourquoi, ça vous est arrivé ?

Une double-vie, ce n’était pas rien. Ces fameuses obligations dont il s’excusait le matin même lorsqu’il avait eu quelques mots à l’intention de, elle le devinait, sa famille…
Quelle était donc cette vie qu’il menait et qui l’avait conduit droit dans un caisson de cryogénisation ?

Elle s’apprêtait à l’interroger, lorsqu’il ramena le sujet à Utopie. Soupirant intérieurement, elle pris le parti de ravaler ses questions encore un petit moment.

-Oui… Nous avons ce point commun. Je ne connaissais rien aux cultures étrangères en dehors des données que Sarlyn avait ramené de son voyage. C’était comme… Débarquer dans un autre monde.

Elle en avait fait du chemin depuis…

-Utopie signifie “La nouvelle aube”. C’était un avant poste scientifique atlante que les survivants du cataclysme ont sélectionné pour fonder leur nouvelle cité. Il s’agit d’une île à l’ouest des Etats-Unis, située dans un secteur que vous nommez le Triangles des Bermudes. Vous ne nous avez pas trouvé car nous ne voulions pas être trouvés, répondit la belle d'une voix tranquille.

Thereylin se mordit la lèvre pour ne pas rire… Sans pouvoir retenir un sourire amusé. Il était incroyablement subtil, polie dans sa question.

-Vous me demandez si je suis humaine ?

Après tout, elle lui avait parlé d’extraterrestre et d’autres mondes, pas étonnant qu’il fasse des parallèles.

-Je le suis. Mais je n’appartiens pas à la même espèce que la vôtre. Nous sommes… En quelque sorte “cousins”. Fut une époque où nous avons dû avoir des ancêtres communs avant que la branche ne se divise… Il y a… une vingtaine de milliers d’années, peut-être ? Nos organismes sont à la fois proches et très différents sur certains points. Nous vivons plus longtemps. Nous sommes également plus solides sur le plan physique...

La belle lui sourit d’un air qui se voulait rassurant plongeant ses yeux noisettes dans les siens.

-Nous sommes un peuple pacifiste. Nous abhorrons la violence. Je sais que l’information est difficile à digérer, mais vous n’avez rien à craindre de moi, promis !

Allait-il se mettre à redouter sa présence ? On ne savait jamais comment pouvait réagir un humain… Surtout celui-là qui était hors norme en tout point.

-J’aimerais connaître votre histoire, Aidan. Vous voulez bien me la raconter ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Fév 2022 - 0:44 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Réveil brutal >  @Teri Lynn


“Avant?” De nouveau un sourcil qui se arque, Aidan relâche un sourire en coin. "Ça dépend de quel côté on se place. Quand c’était au coeur de votre foyer, généralement, c’était des plats goûtus, faits avec amour, succulents. Rien de gargantuesque en règle générale mais, ça nourrissait sa famille. Quand vous étiez dans un hôpital ou sur le champ de la guerre, on était plutôt dans des rations de fortune à la nourriture à peine avalable. Mais ça avait le mérite de nous tenir debout.” Expliqua-t-il calmement, laissant clairement ressentir le vécu apportant du concret à ladite explication. Si elle voulait du concret, avec ce genre de questionnement, elle pourrait être largement servie. D’ailleurs, une dynamique amusante s’instaurait entre celle qui devait l’interroger et lui qui était au devant des questions. Nul doute qu’elle saisirait la moindre occasion pour inverser la tendance. Et c’est ce qu’elle entreprenait déjà habilement en réalité. Comment lui en vouloir? C’était son travail! D’autant que la bienveillance se dégageait naturellement. Nouvelle preuve en fut cette attention qu’elle eut en s’inquiétant de son état. “Ne vous en faites pas. Il en faut plus pour que je passe l’arme à gauche!” Autant pouvait-il être blanc comme un linge, autant pouvait-il transpirer l’épuisement qu’il ne se sentait pas tomber dans les pommes, ni vaciller dangereusement. Elle ne se débarrasserait pas de lui dans l’immédiat. Le regrettera-t-il? Tout dépendra de lui!

“En quelque sorte…” Essayer d’éluder ne sera pas évident, d’autant plus si elle profite de cette ‘faille’ pour s’y engouffrer et creuser davantage. Bien évidemment, il ne devait pas particulièrement la sacro-sainte vérité quant à son histoire. Et arrondir quelques angles pour brouiller les pistes faisait partie de son ancien quotidien. Néanmoins, il n’est jamais très agréable de ne pas se sentir la possibilité de jouer franc jeu sans aucun risque dans un nouvel endroit, une nouvelle époque où tout nous était alors inconnu. Mentir par le passé? Bien sûr! Mais la vérité n’appartenait pas qu’à vous seul. Dans le cas d’Aidan, sa femme savait. Son père avait de sérieux soupçons. Cela offrait un certain confort de vérité et de laisser aller auprès de personnes de très grande importance. Ici, actuellement, la seule personne d’un tant soit peu d’importance qu’il côtoyait était cet agent envers laquelle il ne pouvait, de base, pas être entièrement honnête. “Disons que la vie vous pousse parfois à devoir arborer deux facettes, que vous le vouliez ou non…” Exprima-t-il dans un petit soupir renforçant cette sensation de ne ‘pas avoir le choix’ même si, lorsque l’on y réfléchit, être un justicier avait été sa propre décision. Ce n’est certainement pas très ‘bon joueur’ mais il est vrai que Aidan profite alors de l’intérêt et cette symbolique de point commun pour laisser le point en suspens tant qu’il le pouvait encore.

Toute son attention se raccrocha au moindre de ses mots comme à une bouée de sauvetage. Aidan, l’homme, se transformait un peu comme un adolescent sur le point de passer un examen oral, mais dont il profite de chaque élément, chaque occasion et chaque point extérieur pour en retarder le passage. Derrière cela, l’intérêt pour Utopie et les explications de mademoiselle Lynn était profondément sincère. Et il faut dire que cela amena une nouvelle salve de questions et de réflexions en tout genre. L’Atlantide. Le triangle des Bermudes. Si le second ne transpirait pas encore de la légende qu’on lui connaît à l’époque, l’Atlantide, elle, avait déjà fantasmé l’imagination de plusieurs auteurs et écrivains fantastiques. Il a davantage de vagues souvenirs de ces lectures qu’une image réellement forte et marquante. Généralement, on parlait d’un peuple en avance sur son temps. C’était la seule donnée constante ancrée dans son esprit. Visiblement, cela se vérifiait un minimum par les dires de la concernée. Sans répondre vocalement, il hocha de la tête avec un petit rire. Elle traduit avec franchise ce qu’il avait souhaité demander sans se montrer inconvenant. Comme les longues tirades précédentes de l’Émissaire, notre ancien Phantom encaissa et laissa le temps à son cerveau d’assimiler ces nouvelles révélations. “Je pense que ce sera plus simple si vous m’apportez un jour un livre comme celui sur l’UNISON!” Glissa-t-il avec plaisanterie tout en roulant des yeux. La sergente était une véritable mitraillette. L’était-elle pour chaque question, de tout domaine, que l’on pouvait lui poser? Un point qui demande réflexion. Mais la réflexion sera de courte durée puisque, en toute légitimité, sa contre-attaque arrivait enfin dans ce ping-pong de curiosité. “Si cela peut vous rassurer, vous ne m’avez encore donné aucune raison de vous craindre.”

“Mon histoire…” Il lui avait fallu à nouveau de longues secondes pour émettre ce soupir durant lequel ses coudes se posèrent sur ses cuisses, là où ses poings se joignirent l’un à l’autre. “C’est le genre de truc par où on ne sait jamais commencer…” Nouvelle forme d’ironie, à croire qu’il aimait bien en user, sans doute par confort ou mécanisme de sécurité? Son regard se plantant et soutenant les iris de l’agent de l’UNISON, il accepta toutefois de manière silencieuse d’en parler. “Mais je n’y échapperai pas donc…” Il déglutit. Chercha ses mots. L’espace de cet instant, il rompt tout contact visuel avec l’Émissaire. Devoir en parler rendait la situation plus réelle encore. Sa mâchoire se contracte. Elle se desserre. Il prend une profonde inspiration. Allez, jette toi à l’eau mon vieux! “Je suis né dans cette ville. À l’époque, ça s’appelait Providence. C’était un coin relativement joli et prospère. Je n’étais encore qu’un gamin quand mon père a ouvert sa boutique de joaillerie. Ma soeur est née quand j’avais dix ans et, quatre années plus tard, je me retrouvais à travailler avec mon père pour apprendre son art. Je suis resté là jusqu’à mes dix-huit ans, avant de m’engager.” Ses bras redescendent à l’horizontale, les mains toujours liées l’une à l’autre. Son dos se courbe une nouvelle fois vers l’avant. En revanche, il ne fixe toujours pas l’agent Lynn. Ses yeux, l’expression de son regard, est une plissure qui se veut comme rude et cherchant volontairement à demeurer détaché et protéger de la véracité de ce récit. “On arrivait en 1916. C’était la guerre en Europe. Les États-Unis prévoyaient de rejoindre les forces alliées et avait besoin de volontaire. J’ai senti un appel aux armes. Ce besoin d’aller me battre contre l’oppression. Contre le ‘mal’. Contre tout ce qui allait à l’encontre des valeurs de justice, d’équité et de liberté que mes parents m’avaient enseigné. Je me suis retrouvé près d’un an plus tard sur le champ de bataille. J’y ai fait quelques mois avant de terminer la guerre dans un hôpital.” Il vient se radosser contre le banc et relâche un petit sourire, un petit rictus empreint d’une tendre et douce nostalgie transpirant clairement d’heureux sentiments rattachés à ce passé qui était le sien. “Cette grâce à ce séjour à l’hôpital que je suis resté en Angleterre au lieu de rentrer au pays. J’y ai rencontré ma femme. On s’est mariés. On a eu une fille. C’était le bonheur… Mais, ici, c’était le cauchemar.” Son visage se change alors tout doucement pour une allure plus dure, plus froide, plus sombre. “Ma mère et ma soeur ont été assassinées. La police n’a jamais trouvé les coupables. Elles ont été les victimes d’un chantage de malfrats auquel mon père ne voulait pas céder. Ca nous a détruit. Encore plus face à une justice qui restait immobile et qui était corrompue par je ne sais combien de mafieux et autres saloperies du genre. J’ai donc essayé de faire une différence…”

Une boule se forme dans son estomac. Il n’était pas adorateur du mensonge et, glisser son regard sur ce visage à l’écoute et tellement bienveillante n’aidait en rien à dissimuler la vérité. Aidan se mordit l’intérieur de la joue. L’hésitation était réelle. Palpable. “J’ai voulu opérer… comme un détective… en essayant de rassembler des preuves incontestables dans le but de faire tomber les intouchables et les corrompus qui demeuraient au pouvoir. En contrepartie, je n’étais officiellement que le joaillier de la boutique de mon père. Les années ont passé et, pour faire simple, je me suis retrouvé sur une enquête beaucoup plus complexe qu’elle ne l’était. Il y avait un homme. Une sorte de scientifique. Il se faisait appeler le Docteur Zéro. Tout me porte à croire que c’est de lui que vient cette invention… Enfin… Je sais surtout que j’ai voulu jouer les héros et que ma récompense fut de me retrouver dans ce caisson.” Conclut-il, laissant la fin de son récit se ponctuer sous un regard qui se tournait et se focalisait davantage sur le regard doux de son interlocutrice. En un sens, il n’avait pas réellement menti quant à la tournure de sa double vie et sa ‘carrière’. Disons simplement qu’il a passé sous silence des détails risquant d’être dangereux, ou fâcheux. “Là voilà… Cette histoire que vous cherchiez depuis que vous êtes entrée dans ma chambre…” Un fin sourire accompagne un léger mouvement de tête sous un aspect simple, franc, reprenant une lueur d’égarement et une claque douloureuse de souvenirs sadiques.
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Fév 2022 - 23:06 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
“Ancien soldat”, nota aussitôt Thereylin. Un trait à ajouter à un portrait qu’elle commençait doucement à établir. Rien d’étonnant. Première guerre mondiale, les Etats-Unis avaient fini par s’engager dans le conflit après deux ans de tentative pour rester neutre. Le patriotisme de jadis avait poussé de nombreux hommes et femmes à se mobiliser pour combattre et soigner. Aidan faisait visiblement partie du lot. Le pauvre allait tomber de haut en apprenant que la guerre dont il sortait tout juste avait donné lieu à une autre encore plus meurtrière peu de temps après qu’il ne “s’endorme”.

Il semblait digérer les révélations pour le moment et se permettait même d’en rire.

-Ouf ! dit-elle avec un petit sourire gêné.

Un malaise sur le parvis de l'hôpital… C’aurait été un comble et aurait fait bien mauvaise presse pour l’UNISON.

La belle le laissa parler. Il était évasif et elle sentait qu’il lui cachait quelque chose. Que cela ne tienne, elle finirait par découvrir quoi. De fait, Teri n’insista pas lorsqu’il changea de sujet pour l’interroger sur Utopie et joua le jeu.

-J’ai bien peur qu’il n’existe rien de tel. Il faudra s’en tenir à la bonne vieille méthode traditionnelle et poser des questions, plaisanta t-elle.

Utopie et ses habitants demeuraient encore très mystérieux pour l’humanité. Mais c’était une idée dont elle prit note. Un livre pour vulgariser sa culture auprès du grand public… Ça pouvait valoir le coup de s’y pencher.

Hop, petite manoeuvre pour ramener le sujet qui l’intéressait sur la table : Aidan, son passé. Il n’avait plus de diversion possible.

Elle eut droit à quelques informations sur sa jeunesse et sa famille et découvrit qu’il s’était bien enrôlé. Dix-huit ans… C’était terriblement jeune. La guerre était un concept qui horrifiait déjà Thereylin… Mais à cet âge ? Armer un enfant et le jeter sur le front pour qu’il se fasse haché menu. Elle ne comprenait pas. Mais, de fait, le concept d’une guerre mondialisée la dépassait. C’était déjà suffisamment difficile à concevoir à l’échelle d’une nation… Le sujet, elle l’avait longuement étudié pour tenter de saisir la chose. Sarlyn lui en avait parlé et son discours ressemblait à une histoire d’horreur pour l’utopienne innocente qu’elle était. Aujourd'hui, Teri était l’Emissaire et trempait dans la politique. Elle comprenait mieux cet univers, le concept de relations internationales… Et ce qui pouvait en découler. Oui, elle avait bien saisi les mécaniques qui avaient pu amener des nations à s’entre déchirer… Mais de là à comprendre comment des individus pouvaient accepter de tuer des inconnus innocents ? De s'enrôler volontairement ? Comment on pouvait tolérer une telle boucherie ? Y prendre part ?

-Je suis tellement désolée… souffla Thereylin, touchée par le récit que lui faisait Aidan de la mort de sa mère et de sa soeur.

Elle le laissa parler. Il était lancé et l’arrêter maintenant n’aurait aucun sens. Un justicier qui opérait dans l’ombre pour faire le travail des forces de l’ordre… Voilà qui sonnait bien romantique. Elle avait donc affaire à ce que les étasuniens appelaient un “héros” ? Des hommes et des femmes qui, dans l’ombre ou à la lumière du jour, consacraient leur temps à combattre la criminalité pour aider la population ?

Le “Docteur Zéro”. Ce pseudonyme n’évoquait rien à Thereylin. Peut-être qu’elle aurait intérêt à demander à Victoria si ce nom lui était familier. Cette dernière se passionnait pour les héros et vilains de jadis…

Lui disait-il la vérité ? Thereylin sondait son voisin du regard, étudiant ses micro-expressions dans l’espoir d’y trouver des informations complémentaires. Difficile à jauger de prime abord… Ce qu’elle percevait le plus et que traduisait le comportement non verbal d’Aidan était la souffrance. Elle était omniprésente. Il était peiné par ce qu’il lui racontait. Ça le touchait. Soit c’était un menteur hors pair, soit il y avait au moins un fond de vérité dans son discours. Thereylin balaya la première option. Il n’avait pas simulé ce matin, il n’avait pas l’air de simuler cet après-midi non plus. En creusant un peu les zones d’ombre, elle allait doucement pouvoir affiner son observation et faire du tri dans tout ça.

Mais être enquêtrice ne signifiait pas pour autant être insensible à la douleur d’autrui… Et celle de son interlocuteur était tellement palpable que Thereylin se sentit obligée d’amorcer un geste de réconfort en posant sa main sur le bras d’Aidan. “Vous n’êtes pas seul”.

-C’est la raison pour laquelle vous n’avez pas confiance en la police ? Parce qu’elle a laissé impunie le meurtre de votre famille ?



Les éléments commençaient à s’imbriquer comme autant de pièces de puzzle qui dessinait une image.

-Parlez moi de votre enquête et de ce docteur Zéro. Qu’avez vous fait ? Qui était-il ? Comment vous-êtes vous retrouvé enfermé dans le caisson et pourquoi ce choix de vous endormir plutôt que de vous tuer ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Fév 2022 - 23:47 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Réveil brutal >  @Teri Lynn


La ponctuation s’affiche avec une délicatesse appréciable et pas particulièrement attendue. Ce geste. Cette simple pression. Aidan ne se souvenait pas depuis quand il n’avait plus observé une gestuelle aussi bienveillante, sincère et désintéressée. Avait-il tort de considérer que ce n’était pas le sergent mais bien la demoiselle qui offrait cette compassion silencieuse en guise de bien maigre réconfort? Quand on pose ses yeux sur ceux de l’agent Lynn, on a envie d’y croire. Elle n’était pas une policière au sens où on l’entend : c’était déjà ça! Elle était ambassadrice donc, à moitié, politicienne. Un rôle pouvant lui permettre de jouer sur de multiples tableaux avec différents faciès. Sans doute que cela devait arriver. L’unique diplomatie que n’a jamais connu Aidan, c’est celle qui se règle par les poings ou sur un champ de bataille. Non pas qu’il n’était pas ouvert au dialogue. Juste que la vie de son époque ne pouvait lui offrir un autre regard en l’état. Tout ça pour dire que, malgré sa méfiance naturelle et les éléments qui pourraient positionner cette représente de… l’Utopie… comme une ‘personne à risque’, le Phantom se sentait en sécurité. Il ne réagit bien évidemment pas à ce contact. Il ne le souligne pas, ni ne le repousse. Il l’accepte, tout simplement. De la même manière, il n’avait pas ressenti le besoin de soulever les témoignages de compréhension de son interlocutrice. Ces derniers n’en n’étaient pas moins sincèrement appréciés, autre le fait qu’ils avaient le don de se vouloir aussi respectueux que compatissants. Mais la compassion était-elle réellement nécessaire ou utile? Bien sûr que ça réchauffe la surface d’une âme brisée. En même temps, cela en effleure la paroi vive de la couche douloureuse imbibant votre être.

La confiance. La police. Sous cette question, Aidan (re)prend conscience de l’ampleur de l’impact de cette double mort. L’ancien soldat avait eu comme trois existences. Celle de l’enfant et du jeune soldat. Celle du rêveur vivant, fondant sa famille. Et celle du vengeur, celle de l’amer, celle de l’être désabusé qui ne pouvait plus offrir sa confiance en quiconque, et encore moins à ceux qui se portaient soi-disant garant des lois de la ville et de la société. N’était-il jamais tombé dans l’excès dans ses positions? Bien sûr que si! Plus d’une fois avait-il pu manquer de discernement face à ce manque de confiance. Néanmoins, cela ne se compte que trop faiblement par rapport aux nombres de déceptions et de désillusions vécues durant les deux années séparant son retour au pays et l’apparition de son alter-égo. “Il y a de ça, oui…” Ce regard, qui s’était porté sous cette main, se mouvait lentement. Il glissait comme une goutte d’eau remontant vers le ciel, sur la couture de sa manche. De sa veste. Le contour de sa mâchoire. Son visage. Ses yeux. Tout en étayant sa réponse de manière plus concrète. “Les années vingt ont profondément marqué et changé le visage de Star City. Il n’y avait pas un seul commissaire, un seul député ou un seul maire qui n’était pas touché de près ou de loin par les affaires de la pègre. La police et les tribunaux n’étaient plus au service de la loi, mais au service de l’argent. De l’argent sale. Si vous acceptiez de vivre selon leurs règles, vous pouviez vivre comme un roi… Sinon, vous en payiez les frais. Et voir ce qu’était devenue cette ville… Après la guerre… Après cette liberté et cette justice pour laquelle on avait traversé l’enfer des tranchées… Comment accepter de faire encore confiance face à ce qui se passait sous vos yeux…?”

Évoquer tout cela ne faisait que renaître le virus du Phantom en lui. Y repenser lui donnait pratiquement l’envie de faire à nouveau acte de foi s’il se devait d’apprendre que le monde n’avait pas tellement changé. Difficile d’accepter pourtant d’embrasser une nouvelle fois ce qui vous a tant coûté la première fois. En même temps, il s’agissait là d’une réaction universelle et face à laquelle il pouvait ressentir un certain climat d’aisance et de contrôle. D’autant que, ne le nions pas, dans l’ignorance, seules nos certitudes sont les repères auxquels nous accordons un véritable crédit et intérêt. Sortir ce virus de sa tête ne serait clairement pas chose aisée avec les précisions que demanda l’agent Lynn au sujet du Docteur Zéro. Les sourcils d’Aidan étaient froncés. Son corps commença à exprimer une forme de tension et de réflexion en même temps. Un semblant de prudence pouvait également se percevoir. Toutefois, il n’avait pas la sensation de devoir se montrer prudent sur son ‘enquête’ car, après tout, rien ne certifiait qu’un rapport pouvait témoigner de la présence du Phantom lors de cette soirée tragique. N’aurait-il pas été trouvé plus tôt si cela avait été le cas?!

“Je ne connais pas vraiment ce Docteur Zéro. J’ai fait indirectement sa connaissance pendant que j’enquêtais sur un individu beaucoup plus redoutable, beaucoup plus dangereux. Un certain Mastermind.” Son corps se renfonce une nouvelle fois sur le banc, ses bras se croisant alors sur sa poitrine. “Je n’ai jamais découvert qui était cette personne… Tout ce que je sais, c’est qu’il était le premier à vouloir réunir les différents gangs et multiples organisations criminelles pour fonder une espèce de grande association criminelle…” Il haussa alors les épaules. Qu’importe la prudence, la nervosité ou la difficulté même de devoir faire rejaillir ces vieux souvenirs, aussi vieux que diablement récents en réalité pour lui, Aidan semblait s’exprimer avec un certain confort. Celui d’être sur un terrain et dans un sujet qu’il maîtrisait bien. À la perfection. Laissant entrevoir un être beaucoup plus assuré, beaucoup plus réfléchi que l’homme égaré et perdu sortant d’une longue cryogénisation. “Je me souviens juste que j’ai essayé de confronter ce Mastermind… Il m’a vaguement présenté le Docteur Zéro. Une espèce de scientifique devant être à l’origine de ce caisson je crois. Et, ensuite, durant la confrontation, j’ai senti un choc dans le dos… Et puis, c’est le trou noir total.” Redresse-t-il ses yeux sur ceux de l’utopienne, comme pour marquer la conclusion de sa petite histoire ou, tout du moins, de son explication plus appuyée. Difficile d’en dire plus… Surtout qu’il ne pensait pas se retrouver dans une configuration où il en dirait autant!
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Fév 2022 - 0:42 Message

Emissaire d'Utopie
Emissaire d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021608239Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 608
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
“Mastermind”... A nouveau, Thereylin se creusa le cerveau pour savoir si ce pseudonyme lui disait quelque chose. Non… Définitivement rien, sinon que l’individu devait avoir un certain égo pour se baptiser de la sorte. Un maître de l’esprit, hein, rien que ça…

La description qu’Aidan lui fit de lui rappela vaguement à Teri le Cartel Rouge… Une alliance de gangs qui oeuvraient pour mettre des bâtons dans les roues des héros qui tentaient de les faire tomber. Comme quoi, chaque époque avait son lot d’humains malades et dangereux pour les autres… Quel triste monde…

Il reprenait en assurance. Intéressant, il semblait soudain à son aise. Pourquoi ce changement de comportement ? Thereylin ne savait pas encore à quoi l’attribuer, mais elle le garda dans un coin de son esprit. Une pièce de puzzle qu’il lui faudrait bientôt ratacher à d’autres…

-Donc, vous ne savez presque rien de ce docteur Zéro et de pourquoi on vous a cryogénisé… Si cet homme est bien le créateur du caisson, c'est un vrai génie. Il a un siècle d'avance sur son temps... Je ne devrai probablement pas dire ça, mais j'espère que le temps a fait son œuvre et qu'il a un pied dans la tombe... Ou qu'il a changé d'allégeances.

Fouillant dans son sac, elle en extirpa un carnet. La première page était remplie de grafitis. De fait, avec sa mémoire eidétique, elle n’avait pas vraiment besoin de noter quoi que ce soit, son esprit pouvait recracher la conversation au mot près. Seulement, son cerveau hyperactif la poussait à rester en mouvement et ses doigts avaient tendance à s’activer. Pendant les interrogatoires ou les entretiens avec des témoins, il lui arrivait parfois de sortir le carnet pour gribouiller pendant que son attention était pleinement focalisée sur la discussion.

Mais ce n’était pas la raison pour laquelle elle avait sorti l’objet.

Pliant les deux premières pages pleines de gribouillis, elle tandis le carnet vierge à Aidan avec un stylo.

-Je vous interromps un instant, mais j’aimerai que vous me notiez le nom de tous les membres de votre famille, avec votre lien de parenté et leur date de naissance. Si vous avez aussi leur ancienne adresse… Le nom et l’adresse de votre commerce familial également. Dès demain matin, je commencerai à chercher… Vous avez peut-être des parents en vie… Des cousins, des petits enfants… Je vais faire ce qui est en mon pouvoir pour les trouver.

Il était trop sûr de lui. Hors, Thereylin venait de trouver une petite faille dans son discours… Le déstabiliser par ce moyen allait peut-être lui permettre de creuser un peu. En outre, le temps passait et elle tenait absolument à avoir ces informations avant la fin de l’heure réglementaire de visite.
Elle attendit qu’il commence à griffonner avant de formuler son idée…

-Il y a une chose que je ne saisis pas bien… Je croyais que vous enquêtiez sur ces individus… Vous ne vous limitiez pas à rassembler secrètement des preuves, vous alliez aussi à la rencontre de ces criminels ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Fév 2022 - 15:11 Message

Civil Pro-Héros
Civil Pro-Héros
Réputation Civile
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Réputation Héroïque
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Identité
Réveil brutal [Aidan] Ji9j36Masculin05/09/198604/02/2022245100Taron EgertonBrainster---34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identitéCélibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.Niveau 0Niveau 0SecrèteBrûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Aidan Shepard
Civil Pro-Héros

Personnage
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game
Joueur
Réveil brutal [Aidan] Ji9j
ϟ Âge : 36
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/09/1986
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2022
ϟ Nombre de Messages : 245
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Célébrité : Taron Egerton
ϟ Crédits : Brainster
ϟ Doublons : ---
ϟ Âge du Personnage : 34 ans en apparence, mais près de 124 ans selon ses papiers d'identité
ϟ Statut : Célibataire, plus communément veuf, bien qu'attiré irrémédiablement vers une certaine utopienne...
ϟ Métier : Anciennement orfèvre joaillier, il a été embaucher comme agent d'entretien à l'ambassade utopienne avant de se transformer en auteur pour le compte de cette même ambassade.
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Brûlure sur la moitié de son torse et de son dos
Diverses cicatrices dues à d'anciennes blessures par balles et à l'arme blanche
ϟ Pouvoirs : Ambidextrie
Maîtrise des armes à feu
Artiste martial - Close Combat
Acrobate
Maître Crocheteur
Pilote extrême : Moto
Analyse balistique
Mental d'acier
Endurance

---

Contrôle de la lumière :
- Invisibilité
- Immunité à la lumière
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relations
Passeport
Journal
Exploits
Trading Card Game

Réveil brutal >  @Teri Lynn


Aidan pourrait clairement se morfondre sur son sort et la fatalité qui s’abat sur ses épaules. Pourtant, la confiance qui commence à l’habiter est clairement démonstrative de l’ironie qui l’habite. L’homme a tellement centré ses dernières années de vie sous l’alter-égo de son Phantom qu’il ne s’en montre que plus vivant en parlant de ce qui touche précisément à cette vie. Parler de sa famille, de son passé, de ce qu’il a traversé avant ça c’est comme mettre en avant le civil vivant parmi les civils. Le civil qu’il avait oublié d’être. Le mari qu’il n’était plus trop. Et le père qu’il n’était pas. Dès lors, tout ça ne pouvait que faire remonter cette douleur emplie de culpabilité d’être passé à côté de tous ces aspects précis de son existence. Mais, même de manière détournée, énoncer de près ou de loin ses activités de justicier masqué, c’était rallumé la flamme du combattant. Le feu qui protège et qui est suffisamment embrasé pour faire face au danger. Cette force qui apporte cette étincelle se réveillant discrètement dans le profond de vos iris. Cette manière qu’a votre voix de se déclamer avec plus d’assurance, là où votre regard ne tremble plus, ni ne vacille pour soutenir celui de l’autre à vos côtés. Le Phantom était un sol solide, stable et inébranlable… Alors que Aidan, on se retrouvait davantage sur une terre sablonneuse ravagée par d’innombrables intempéries et de multiples tremblements de terre. Même un aveugle percevrait cette transformation dans son discours et son expression. Nul doute que cela devait paraître encore beaucoup plus flagrant pour une enquêtrice et une ambassadrice expérimentée !

“Je ne sais pas si le terme ‘génie’ est le plus approprié… Je pense plutôt à visionnaire… doublé d’un malade mental! Mais je ne suis certainement pas objectif sur la question.” Clairement, on pourrait présenter de la manière la plus neutre possible les recherches du Docteur Zero, et mettre en parallèle qu’il était un grand génie scientifique, Aidan ne verrait toujours en lui que le criminel et l’homme qui lui a, en partie, volé le restant de sa vie. On peut clairement deviner une tendance à la rancune dans sa réaction par ailleurs. Car oui, Aidan a la rancune tenace. Et ce n’en n’était que exacerbé lorsqu’il était question de malfrats et autres génies du crime! Bien qu’il ne le dit pas ouvertement, il espérait vraiment que ce scientifique ait fini par crever la gueule ouverte comme une pourriture. Possible que sa colère et son chagrin accentuent la dernière partie de cette pensée. Ou pas.

S’interrogeant sur l’action de la sergente, Aidan interrompit tout discours pour réceptionner le calepin ainsi que le stylo. Il offrit une réponse affirmative par mouvement de son visage tout en réfléchissant. Une hésitation était perceptible. L’espoir de retrouver une famille? Devait-il l’envisager? Devait-il y croire? Rien ne serait impossible après tout! Aidan avait une fille… Et sans qu’il le sache, la descendance Shepard s’était agrandie d’un fils également. Est-ce que le destin lui aurait laissé un héritage vivant à même de pouvoir retrouver un sentiment de familiarité? Et la joaillerie… La boutique de son père… Avait-elle survécu aux ravages du temps? Existait-elle toujours? La descendance Shepard en était-elle toujours la propriétaire et gérante? Oui, tout d’un coup, son cerveau s’anima dans une foulitude de nouvelles interrogations qu’il n’avait pas encore envisagées jusqu’à présent. Et, dans le même ordre d’idées, sa posture redevient celle de l’homme rescapé. Celle de l’homme qui n’a pas d’appuis, qui n’a plus de rebords auxquels se raccrocher. L’assurance du Phantom laisse de nouveau sa place aux hésitations d’Aidan. Croire? Espérer? Sans vouloir se montrer défaitiste, ce sont des notions qu’il avait appris à oublier du temps de ce qu’on peut désormais appeler son ‘ancienne vie’. Lutter. Combattre. Face à l’ennemi. Sur le front. Dans une certaine mesure, c’était même à se demander si Aidan n’était pas redevenu le soldat qu’il fut dans les tranchées. Un virus ne l’ayant jamais quitté? Un sujet plus d’une fois mis sur la table entre lui et sa femme. Et si tel était le cas, comment vivre encore avec ce ‘virus’ en lui, dans cette nouvelle époque?

Se raccrochant à l’écriture des maigres informations qu’il pouvait posséder, notre individu s’interrompit sous cette nouvelle question bien malicieuse de mademoiselle Lynn. Toutes les femmes étaient-elles devenues aussi curieuse et habile dans leur travail ou était-ce parce qu’il s’agissait d’une utopienne? En tout cas, elle sait où frapper. La précision pointilleuse de la question ne pouvait clairement pas laisser présager d’un simple hasard dans sa formulation. Toutefois, Aidan ne pouvait toujours décemment pas dire toute sa vérité. “Vous êtes une enquêtrice, mademoiselle Lynn, n’est-ce pas?” Interrompant ses annotations, son visage était pleinement relevé face au sien. Un très fin rictus se tissa naturellement, comme une forme de marque charmeuse mais également de malice et de provocation. “Je ne vous apprendrai donc pas que, lorsque l’on est détective ou enquêteur, on ne cherche pas en premier lieu la rencontre avec les criminels. Mais que cette dernière peut se montrer inévitable en certaines circonstances.” Et, pour la peine, ce n’était ni une déformation de la vérité, ni un mensonge, mais bel et bien un fait. “Croyez-bien que, si j’avais su ce qui m’attendait, j’aurais redoublé de prudence pour ne pas tomber dans les griffes de ce Mastermind…” Est-ce que cela serait suffisant pour amadouer la sergente? Rien n’en n’était moins sûr. Cependant, à l’image d’une mesure défensive, Aidan préféra tenter de réorienter de son côté la conversation. Il ne tenait clairement pas à mettre son secret trop en danger ou en exposition au cours de cet interrogatoire. “Je dois néanmoins reconnaître que vous savez comment poser vos questions… Même si je suis partagé par votre curiosité envers mon passé et ce besoin de déterminer si je suis un dangereux psychopathe que vous avez réveillé par ailleurs.” Pourquoi ne pas y aller franc-jeu après tout? C’est ce qu’elle faisait, et il pouvait lui en être reconnaissante. Elle n’avait nullement caché la vérité quant à sa situation et le besoin qu’elle avait de mener son travail. Alors, pourquoi pas ne pas partager en retour sa propre perception sur cela?

Prenant appuis sur ses jambes, Aidan sentit le besoin de se redresser. Ce n’était pas un signe de fuite malgré l’apparence de son propos. Au contraire, il demeurait juste fixe, aux côtés de l’agent de l’UNISON, maintenant même son visage dans sa direction. “Je pense que je pourrais vous faire gagner du temps.” Ses mains se posèrent de part et d’autres de ses hanches. Il serra et désserra sa mâchoire à deux trois reprises. Il prit certainement l’air le plus sérieux qu’il avait pu avoir depuis son réveil. “Est-ce que je me sens perdu? Est-ce que je suis en colère? Est-ce que j’en veux à la terre entière…? Oui!” Annonça-t-il dans une réalité pour ainsi dire glaçante. “Comment ne pas l’être quand on vous réveille en vous annonçant que vous avez dormi près de cent ans, et que tout ce qui faisait votre vie, n’existe plus?” Ses sourcils se radoucissent légèrement malgré le sérieux demeurant pleinement ancré sur son faciès. “Je sais que rien ne vous oblige à me croire mais… La dernière chose que j’ai envie? C’est de sortir d’ici pour commettre un carnage et commencer à m’en prendre à des innocents à tout va.” Au moins c’était dit. Au moins ne prenait-il pas dix mille pincettes pour jouer sur un fil tendu et beaucoup trop instable pour en éviter une chute fâcheuse. Quelles étaient réellement les intentions de l’UNISON à son égard? Savoir qu’il s’agissait d’un organisme plus indépendant devait-il le rassurer ou pas? Sans compter l’optique de son interrogatrice quant à sa personne… Reste à voir surtout si, actuellement, ce genre de franchise ne jouait pas en défaveur de celui qui la témoignait. Après tout, seule sa vis-à-vis avait la mainmise sur son cas actuellement…

 
Revenir en haut Aller en bas



 
Réveil brutal [Aidan]
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Réveil brutal [Aidan] Forum_6Réveil brutal [Aidan] Forum_8


Réveil brutal [Aidan] Forum_1Réveil brutal [Aidan] Forum_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réveil brutal [Aidan] Forum_6Réveil brutal [Aidan] Forum_8

Sauter vers:  
Prédéfinis


Scénarios


Postes à pourvoir


Préliens
Nos voisins
      
      
      
      
Le saviez-vous ?