Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
Happy End - Ft Andrew Bishop - Page 2 Bouton_off
AccueilDernières imagesFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Logo de la barre de navigation

Happy End - Ft Andrew Bishop - Page 2 Forum_1Happy End - Ft Andrew Bishop - Page 2 Forum_3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

Happy End - Ft Andrew Bishop

 
Ven 29 Oct 2021 - 18:57 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ca me fait chaud au cœur de savoir que lui aussi a partagé l’un de ses meilleurs moments hier soir. Cela m’aurait fort étonné du contraire mais dès fois avec l’alchimie des corps on peut avoir des mauvaises surprises.

- Notre premier baiser dans l’exposition au musée, il faut le compter ou pas ? Moi j’aurai tendance à le compter un peu car j’avoue que ça m’avait fait quelque chose, genre les papillons dans le ventre. Mais celui du match c’était l’apothéose…

Je viens d’avoir un éclair de génie. Je sais maintenant ce que je pourrais lui trouver comme cadeau pour Noël. Bouche cousue, vous ne saurez rien !

– L’assouplissement ou plutôt les étirements dans ton cas c’est très important pour éviter des blessures et ça permet aussi d’améliorer les performances sportives, tels la mobilité, la stabilité et l’équilibre, le niveau d’énergie. C’est excellent pour la santé et donc sauver pour le monde

Cette expression m’a fait sourire car je sais que ce n’est pas de la prétention qui se cache derrière mais une réelle volonté de faire le bien. C’est vraiment une personne altruiste. Je n’aurai pas pu aimer quelqu’un qui en soit autrement.

Et il a l’air aussi de m’amuser. L’écouter prononcer le dessert russe dans des mots inventés me donne le sourire jusqu’aux lèvres. Il n’était pas si éloigné que cela à sa décharge !

– Pavlova plutôt…quoique j’ai bien l’impression que tu as envie de croquer un autre dessert russe. Elano ou Elona ? Ah oui Elena ! Excellent choix, je vous le recommande. C’est un met très rare et réservé qu’au sauveur du monde.

Avec Andrew c’est toujours compliqué de savoir si c’est du premier ou du second degré car en général sur certains sujets notamment charnels il a du mal à décoder ce que je veux dire. Mais là quand il se retourne pour m’embrasser, je ne réfléchis plus du tout à cela. Mon cœur se met à battre la chamade. La réaction alchimique de plénitude se reproduit.



Ma main tourne sur le convecteur pour baisser la température de l’eau car nos corps ont besoin d’être rafraîchi. C’est très relaxant. Il va falloir qu’à un moment donné on sorte de la douche car on va finir tout friper.

– Andrewportation ? dis je avec un sourire irrésistible.

J’aime bien ce nouveau pouvoir. En espérant qu’il fonctionne !
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 31 Oct 2021 - 16:06 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Est-ce qu'il faut le compter ou pas ? J'en sais rien. C'était très approximatif, c'était dans le cadre d'une mission. Pourtant, le feeling était déjà là. J'ai cru, par deux ou trois fois, que mon cœur allait s'arracher de ma poitrine, et c'était pas la peur de tomber nez à nez avec un tueur. Je me souviens, avoir été tout émoustillé. Et je me souviens aussi que j'avais eu une espèce de crainte dans mon plan. Fallait qu'on passe pour un couple, ce qui voulait dire qu'à un moment donné, j'allais devoir l'embrasser histoire que ce soit crédible. Celui du match, effectivement, c'était autre chose. Dans un autre style. De toute façon, le moment charnière c'était dans mon bureau quand je lui ai demandé si elle voulait bien venir assister au match. Si c'était un non, sec et définitif, cela aurait tout enterré par la suite.

J'en viens à me dire que, des fois, tout se joue sur des petits détails. Insignifiants de prime abord, mais déterminants par la suite.

▬ Je compte rien de mon côté, je préfère vivre le moment qu'en faire l'inventaire. Mais oui, il compte je dirais. C'était le premier.

Et certainement pas le dernier. J'avais de la suite dans les idées. Enfin, de la suite. En vrai pas vraiment, je comptais finir ma douche, être tout propre et aller manger. Tout bêtement. Son truc d'assouplissement, c'est vrai que ça pourrait être utile. Je verrais si ça me botte en la voyant faire. Peut être que ce sera une corde à ajouter à mon arc. Va savoir. Mais, je suis de ceux qui privilégient renforcer les points forts plutôt que légèrement optimiser les points faibles. Je suis pas le type le plus flexible de la terre, ni le plus souple. Par contre, je suis redoutable si je touche mon adversaire en premier. Généralement, un combat ne dure pas éternellement. On est pas sur un ring, avec des protections et calculant chaque coup. Quand je vais m'entraîner, au combat, c'est souvent pareil. Le premier à bien placer son coup prend un avantage significatif. Je m'entraîne à toujours trouver la faille et prendre ledit avantage. Ça marche dans quatre-vingt pourcent des fois pour le moment. Il me reste que l'instructeur, le Capitaine, et Andy qui me tiennent tête.

▬ Au sauveur du monde...

Ça laisse rêveur, un peu. Mais ouais, globalement je crois qu'elle à trouvé mon point faible : Je pense avec mon ventre. C'est différent, pour certains c'est avec le cerveau, d'autres avec l'entrejambe. Moi c'est la bouffe qui me stimule le plus. Son dessert, ses desserts, ça me hype toujours. Je crois que je vais faire un petit pèlerinage en Russie un de ses jours, ne serait-ce que pour m'accommoder un peu de ce genre de trucs.

Hm. Bon finalement ça à un peu "débordé" du cadre du lavement mutuel. Pour mon plus grand plaisir, de toute évidence.

Cela dit, à sa requête, je croisais les bras devant moi, après m'être séché le torse et avoir recouvert le reste avec une serviette.

▬ Et pourquoi ce serait pas toi qui me téléporterais un peu tiens ?

Je fronce un peu les sourcils, me demandant si ses capacités le lui permettaient. A vrai dire, je savais pas grand chose sur l'étendu de ce qu'elle pouvait faire, et ce serait accessoirement une bonne chose d'en parler un peu pendant le petit déjeuner, histoire d'en apprendre un peu plus, de comprendre un peu mieux.

▬ Je suis un peu curieux, allez, je te téléporte en bas, on mange et tu en profites pour me dire un peu ce que tu sais faire avec tes talents !

C'est pas le truc le plus simple, de porter quelqu'un et descendre les escaliers en même temps. C'est charmant, certes, d'une certaine manière. Mais au moindre déséquilibre en avant ou en arrière, ça sonne vraiment mauvais. Raison pour laquelle je redouble de prudence en descendant, et que je me stabilise le plus possible. J'ai peur de la serrer un poil trop fort. Du mal à contrôler ce genre de trucs, encore.

Et en arrivant dans la cuisine, je dépose le fessier de madame sur la première chaise venue, et en attrape une pile en face. J'incorpore à la tablée le dessert d'hier soir, qui me fais de l'œil. Mais je vais très certainement entamer le salé pour débuter. Pas de bières par contre, jamais le matin, rarement le midi, ponctuellement le soir au dîner ou en groupe avec les potes. Potes que, étrangement, je vois moins souvent. Un mal pour un bien, on aura plein de choses à se raconter.
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 31 Oct 2021 - 17:35 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Je ne compte pas rester les fesses assises. Promptement, je me lève pour finaliser le petit déjeuner que j’avais préparé avec amour.

- Andrew assis toi, je m’occupe de tout. Je vais réchauffer le bacon et y incorporer les œufs brouillés. En Russie, on l’appelle le petit déjeuné závtrak. Traditionnellement, on y mange plutôt du kasha, une sorte de bouillie faite à base de flocons d’avoine, de sarrasin, de blé ou de millet. Je n’en fais pas car c’est assez spécial. Par contre on fait aussi plein de crêpes avec plusieurs types de céréales.

Pendant que je parle, je m’active comme jamais, sortant la pâte à crêpe du frigo pour les faire cuire. Je n’aime pas trop manger des crêpes réchauffées. Andrew pourra les manger à sa guise, soit sucrée ou salée. Au bout de la dizaine (elles sont petites), je m’assois à ses côtés avec une tasse de thé à la main.

- tu vois la boîte blanche posée en bout de table. Elle contient le pistolet que je t’avais parlé. Ah oui tu voulais que je te parle un peu de mes pouvoirs. Disons d’abord qu’ils sont tous axés sur la téléportation. Je découvre leur potentiel au fur et à mesure que je m’entraîne. Quand j’ai commencé je pouvais me téléporter à peine d’une dizaine de kilomètres. Maintenant je peux en faire des miliers. Comme avant je ne pouvais téléporter qu’une seule personne avec moi. Maintenant je pourrais facilement au moins téléporter un bus plein de personnes. Il y a également quelques options supplémentaires très utiles qui me permettent de marquer un objet ou une personne ce qui me permet de me téléporter à leur côté où qu’il se trouve ou de les faire téléporter jusqu’à moi. Si un jour tu comptes d’enfuir de moi ça sera très compliqué !

Je plisse le front pour lui signifier genre « jamais tu ne feras cela ? »

- Je te rassure. Je ne t’ai pas marqué. Je ne le ferai pas sans ton autorisation. J’aimerai bien que tu me la donnes car on ne sait jamais cela pourrait servir un jour que je vienne pour je ne sais pour quelle raison, notamment de sauvetage.

Je lui fais de mes yeux de biche irrésistibles, accompagnés d’un petit bisou dans son cou. Je me sentirais rassurée de le savoir à tout moment à portée de téléportation.

– Et je t’en avais déjà parlé lors de la mission, je peux infuser un objet d’une énergie invisible de téléportation qui permet de se téléporter à un endroit prédéfini en prononçant un mot de commande. Comme je l’ai fait sur la montre. Après avec le temps, l’énergie se dissipe malheureusement. Mais c’est pareil avec l’entraînement et la maîtrise, je pourrais prolonger probablement l’effet. Sinon il n’y a pas du tout d’effet secondaire. Souvent on a peur de vomir ou d’avoir des vertiges. Mais non. D’autant que c’est quasi instantané comme voyage.

J’aurai pu me lancer dans une longue énumération de mes engagements pris à veiller sur les citoyens comme Adrian l’a qualifié. Mais je trouve cela trop impudique. C’est un peu mon jardin secret même si je ne m’en cache pas. Si Nymphe me pose la question, évidemment j’essaierai d’en parler. J’ai encore le temps d’y réfléchir du comment.
Bon là j’avoue en tout cas que mes chances sont presque nulles de voir Adrian débarquée costumé et accompagné à une telle soirée. Mais qui ne tente rien n’a rien.
Le petit déjeuné terminé, je reviens avec un sac qui ressemble fortement à un sac de plage avec des couvertures qui dépasse.

– Le mieux c’est peut être de faire l’expérience, non ?

En un clin d’œil, on se retrouve les pieds sur du sable blanc et chaud. C’est une plage sertie d’une forêt tropicale qui donne sur une eau turquoise et cristalline. Nous sommes sur une île. Le ciel est d’un bleu azur sans nuage. Il souffle un petit vent chaud alizé mais agréable non suffoquant. Si on prolonge le regard vers l’horizon de la mer, peut être qu’Andrew pourra voir une baleine ou des tortues. L’eau est plutôt calme, idéale pour la baignade.
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 31 Oct 2021 - 23:36 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
En Russie, ça mange de la bouillie. Intéressant... Répugnant plutôt je dirais. De la bouillie, putain, ça me donne tout sauf envie de becter ça. Visuellement, ça me fait penser à ce que je lui avais préparé la dernière fois. Dingue. C'était abject, mais super bon. Possible que j'y goûte un jour, alors je vais tenter de pas me faire trop d'aprioris sur le truc, on sait jamais. Je connais ses talents de cuisine, pour sûr que ça va être succulent en fait. Même si c'est de la bouillie.

J'en viens à me demander combien ça fais de temps qu'elle est en Amérique, vu qu'elle parle beaucoup de la Russie, et qu'elle à toujours l'accent de chez elle. Pas sûr qu'il partira avec le temps, et le fait d'y penser me donne le sourire. J'adore ce petit accent ! Par contre, je rêve où elle me donne des ordres. Reste assis, emmènes moi en bas, fais pas ci, fais cela. J'ai l'impression de vivre avec le Capitaine putain ! En plus petit, en fille, et en mignon... Tout sauf le Capitaine du coup. Parlant de ça, va falloir aussi que je pense à classifier les dossiers de Maddicks. Idée à la con de faire des paris avec lui.

▬ J'me souviens plus si tu me l'avais déjà dis, ça fais longtemps que t'a quitté ta Mère Patrie ? Ça te manques pas ?

J'aurais du mal à quitter le pays. Ça fais depuis toujours que je suis ici et je crois pas avoir bougé d'un iota. Non, clairement, j'ai jamais bougé de Star City pour être tout à fait exact. Et dire qu'il y avait des gens de mon âge qui étaient à leur deuxième ou troisième tour du monde. Non pas que j'ai de trop grosses racines ancrées ici, mais j'ai jamais pris le temps de lever le pied et de voir plus loin que le bout de mon nez. J'habite ici, je bosse ici, je passe mes vacances ici. Peut être que ça changera, qui sait, je suis ouvert à toutes propositions.

J'inspecte la boîte blanche, mais je l'ouvre pas de suite.

▬ Je ferais inspecter ça au boulot, histoire d'être sûr. Je préfère prendre des précautions avec les armes à feu. Une bonne inspection, et si y'a rien de dangereux, je le testerais. T'a déjà tiré avec une arme à feu d'ailleurs ?

Je lui en pose des questions. Tout ça, je suis certain que j'aurais pu trouver dans les dossiers de la police, mais c'était pas vraiment mon genre de fouiner. Elle pouvait laisser son téléphone toute la journée sur une table à côté de moi qu'il me viendrait même pas à l'esprit de regarder ce qui s'y trouve à l'intérieur. Je pars également du postulat que ça m'énerverait au plus haut point qu'on le fasse avec moi. Bien que je n'ai rien à cacher.

J'écoute, tout en lorgnant un peu sur les œufs et le bacon avant d'y mettre un coup de fourchette. Délicieux, j'en étais certain. Et j'en apprends, un peu plus sur elle, et peut être un peu sur moi aussi. J'ai l'impression que, comme elle, mes pouvoirs changent au fil du temps, comme s'ils grandissaient en même temps que moi. Avant, j'étais pas capable de faire venir Andy aussi souvent que maintenant, et aussi longtemps. D'ailleurs, je crois que j'agrandis encore le temps que j'arrive à le garder avec moi, ainsi que la zone dans laquelle on arrive à communiquer avant qu'il ne disparaisse. On n'a pas encore calculé, cela dit. Je sais pas si les pouvoirs s'accroissent à force qu'on les utilise ou si c'est avec le temps tout simplement. C'est cool de connaître une autre méta pour en parler, mine de rien.

Alors que j'enfonçait la fourchette dans ma bouche, attrapant du salé, j'explose de rire suite à sa petite pique. J'en ai presque les larmes aux yeux tellement je ris. Je sais pas si c'est le pli du front qui lui donnait un air pseudo grave ou si c'est les mots, mais c'était très drôle. Un point que je devais toutefois clarifier.

▬ M'enfuir ? Moi ? T'es sérieuse ? J'ai tenu tête aux envahisseurs alors que j'étais que cadet, j'ai affronté une machine le mois dernier sans gilet pare-balles pour protéger une civile, je m'entraîne presque tout les matins contre mon Capitaine et tu crois que c'est la belle Elena Clarke qui va me faire prendre mes jambes à mon cou ? Vraiment, changes pas, t'es géniale !

Je lui ébouriffe un peu les cheveux, lui offrant mon plus beau sourire. Celle-là, on me l'avait jamais faite.

▬ Je comprends tout à fait l'idée. J'y adhère moins par contre. Par sauvetage, si tu me rejoins sur une mission où ça chauffe, c'est pour mettre ta vie en danger, et ça j'y adhère pas. Et si c'est pour me retirer d'une situation difficile, ça veut dire laisser tomber mes équipiers et tout un tas de civils très certainement.

En clair, dans tout les cas, j'étais baisé. Si elle se pointe, va falloir que j'ajoute sa personne à ce que j'essaie de défendre. Si elle me fait déplacer ça veux dire que je laisse tomber mes équipiers, et ça peut être vu comme une espèce de désertion. Et si je refuse, elle va très certainement mal le prendre. Faut trouver un compromis.

▬ Tu peux. A une condition : Tu l'utilise uniquement si t'a reçu mon feu vert avant.

Parce que, au fond, ça pourrait être utile un jour. Imaginons si je suis dans un bâtiment qui commence à s'ébranler, prêt à s'effondrer, elle pourrait venir rapidement et me sortir de la situation sans compromettre quoi que ce soit. Bref. J'espère là dessus avoir été bien clair, ça me foutrait des emmerdes pas possibles sinon. Je suis certain qu'elle est assez adulte pour comprendre ça sans être blessée. Le repas se termine par le fait qu'elle quitte la pièce pour aller chercher je ne sais quoi, après une explication sur le restant de ses pouvoirs et ce qu'elle sait faire. Et dire que moi, j'ai l'impression de rien en foutre en fait. Je peux faire apparaître Andy, partiellement ou entièrement. J'ai un contact permanent avec lui et point barre. La plupart des trucs cools on peut pas les faire. J'aimerais avoir d'autres Andy, et pouvoir échanger de place avec eux. J'aimerais qu'on soit pas obligés d'être si proche l'un de l'autre pour que ça marche, et pourquoi pas l'envoyer au boulot tout en faisant autre chose, ou que lui fasse autre chose pendant que je bosse, je sais pas. Bref. Pour le moment c'est comme ça et pas autrement. A voir dans le futur.

▬ De faire l'expérience de quoi ?

J'étais pas prêt. Juste habillé, brièvement. Un t-shirt, un short, rien de significatif. Et là, alors que j'étais y'a cinq secondes dans la cuisine, nous voilà dans un endroit paradisiaque. Aucune idée de l'endroit où j'étais par contre. C'était une plage, avec une forêt dense derrière. Il faisait chaud, très chaud pour de l'automne. J'ai presque l'impression d'être dans un rêve.

▬ On est où là ?

J'ai l'air de paniquer, un tout petit peu. La crainte que ses pouvoirs ne fonctionnent pas sur le chemin du retour et d'être bloqué ici. Bon. D'un autre côté, c'est pas si mal d'être bloqué ici par rapport à d'autres endroits dans le monde. Mais quand même. Je profite un peu de l'instant présent, je m'affale sur la plage de sable chaud, je regarde le ciel. C'est grandiose. C'est changeant. Pas un bruit, si ce n'est le vent dans les arbres. Pas un building, pas un klaxon. Des cris d'oiseaux, le remous des vagues ponctuellement, mais c'était tout. Un délice.

Je laissais une minute s'écouler, avant de prendre l'initiative de déposer mes affaires sur le sable et de courir me jeter dans l'eau avec l'espoir de pas me congeler la gueule.

Elle était à bonne température. C'était un régal.
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 1 Nov 2021 - 0:32 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je regarde Andrew courir dans l’eau. Rassurée de le voir s’amuser car au début il avait l’air un peu inquiet, il me semble, je cours le rejoindre. Bon je ne suis pas forcément dans une tenue adéquate quoique le t-shirt me protégera des rayons du soleil.
L’eau est à une température délicieuse. Après quelques brasses, je le rejoins.

- Alors tu apprécies ce petit voyage ? Nous sommes sur une plage de l’Île Saint John, une des trois îles Vierges des Etats-Unis, archipel faisant partie des Antilles. Tiens regarde là-bas ; il y a des tortues vertes géantes. Elles sont malheureusement en voie de disparition. On peut nager à côté car elles ne sont pas dangereuses.

Un peu joueuse, je m’amuse à l’éclabousser. Evidement, libre à lui de riposter ! Après tout c’est moi qui l’aurais bien cherché.

Au bout d’une bonne heure à patauger dans l’eau, je retourne sur la plage me sécher sur un drap de bain que j’avais spécialement prévu dans le sac que j’avais emporté. On a chacun la sienne. Le t-shirt me colle à la peau et me donne un côté très sexy. Il va vite sécher avec ce petit vent et le soleil.

J’attends le retour d’Andrew pour reprendre notre conversation laissée à la cuisine. Mais avant je pense à un truc.

- Si tu veux, je peux aussi ramener Zeus. Tout à l’heure, tu m’as dit que je pourrais te marquer avec une balise à condition que tu me donnes le feu vert si je devais faire une intervention. C’est une promesse que je pourrais difficilement tenir si tu venais à disparaître alors je pourrais en un clin d’œil venir te retrouver. Par contre je n’y irai pas contrecarrer un sauvetage ou une de tes missions sans suivre tes instructions. Mais si je peux te sauver, ça le vaut aussi pour tes coéquipiers ou des civils. Imagine le cas inverse si c’était moi qui se retrouverais dans une mission qui tourne mal, que ferais tu ? Car ça pourrait arriver un jour si j’intègre les Légionnaires des Etoiles. Tu vois bien que je sais faire autre chose que la cuisine ou la danse.

Je fais une petite moue. Il y a un truc qui m’a contrarié, maintenant que je repense à notre conversation

- Promets moi de faire attention à toi, genre de porter un gilet par balles même un truc bien plus costaud lorsque tu affrontes un danger. Remarque moi aussi j’ai déjà affronté sans protection un scientifique armuré avec des lasers. Bon après j’avais l’archimage à mes côtés mais ça s’est une autre histoire. S’il te plaît, sois prudent même si je comprends ton métier. Je t’aime et te perdre ce n’est pas concevable.

Je me suis rapprochée de lui pour coller ma tête sur sa poitrine après l’avoir embrassé. Ses lèvres ont un goût d’iode qui est fort agréable.
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 1 Nov 2021 - 17:04 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
▬ Grave ! C'est stylé !

C'est juste génial en fait, comme pouvoir. Ça permet tellement de liberté, pouvoir fuir une journée de merde et partir en deux temps trois mouvements vers une île paradisiaque. Très certainement que ça permettrait d'autres choses, et heureusement qu'Elena est bien intentionnée. Cela permettrait de se téléporter directement dans la salle des coffres d'une banque et dilapider toutes les thunes. Heureusement qu'elle était responsable là-dessus, parce que ça permettait tellement d'écarts.

J'avais envie de nager entouré par la faune locale, c'était encore archi stylé. On dirait pas comme ça, mais j'avais des étoiles plein les yeux. Tout était magnifique ici, presque comme dans un rêve. Pas un de miens, j'rêve uniquement quand je suis réveillé hélas, mais ouais, c'était idyllique. Bucolique. Alors qu'elle m'éclaboussait de partout et que j'en avais plein les yeux - ça brûle en plus - je faisais comme si je me rendais. Docilement j'ai attendu quelques minutes histoire qu'elle oublie cet affront. Et quand je me suis approché pour l'embrasser, tendrement, je lui ai envoyé une bonne rasade en pleine figure. La vengeance avait sonnée, et elle s'était légèrement faite attendre. Faut toujours prendre par surprise, le résultat en est bien meilleur.

▬ Avec grand plaisir pour Zeus !

Là, je prend ma tête du type qui s'interroge. Elle marque un point, pour cette histoire de la Légion. Et je veux même pas penser à un moment où elle pourrait courir un grave danger. Si quelqu'un touchait à Elena, j'crois que je répondrais plus de rien. Dans le cadre de la loi, j'espère. Mais c'était peu ou proue comme le type qui avait foutu un coup de pied à mon chien, pendant une intervention. L'arrestation avait été un poil musclée, un poil plus que nécessaire, sans aller dans des cas extrêmes non plus. Il était pas encore né, celui qui mettrait la main sur Elena ou Zeus sans que je bouge le petit doigt.

▬ Je désosse le premier qui t'touche si c'est ça la question.

C'est lancé, comme ça, sans crier gare. J'crois que ça viens du cœur. Moi-même je m'étonnes parfois.

▬ Mais je comprends. Fais-le, ça pourra être utile.

Je me résigne un peu, mais d'un autre côté je me dis que ça peut être un atout, véritable, de l'avoir de mon côté s'il se passe un truc grave. Si jamais je me fais enlever, ou que je termine en otage quelque part. Va savoir, ce genre de trucs pouvait arriver. Et justement, ce genre de trucs pourrait être contre-carrer si elle me rejoins et que je peux me téléporter avec elle pour changer le cours de l'événement. Le tout, c'est que ce soit pas fait n'importe comment. Mais encore une fois, je lui fais pleine confiance là-dessus. Je sais pas si c'est une bonne chose, on verra dans le futur.

▬ J'en porte. Et je fais attention. La situation était ce qu'elle était, et c'était moi ou une civile. Et j'avais pas d'archimage sous la main, j'avais que Andy et...

Je me stoppe net parce que, techniquement, non, il n'y avait pas Andy. Je plisse le front, je fronce les sourcils. J'avais plus Andy. Pourquoi j'avais plus Andy...
Oh. Ça me reviens.

▬ Je ferais attention, c'est promis. Et ça vaux pour toi aussi, p'tite tête blonde !

Un peu plus attention maintenant que j'ai quelque chose à perdre. Parce que ce jour là, effectivement, j'avais plus Andy. Il avait été criblé de balles et j'ai du le détruire pour pas crever à mon tour. Je me souviens avoir été pris dans un tourbillon de sentiments horribles.

Je l'ai collé contre moi, après m'être allongé sur la serviette pour me sécher. J'ai toujours pas détacher mon air interrogateur du visage, il est comme figé sur cette fixette que je me fais par rapport à cette intervention y'a peut être un mois ou deux de ça. J'avais pris des risques inconsidérés, parce que les renforts n'étaient pas arrivés et que la situation était désespéré. Andy aurait pu crever. J'aurais pu crever surtout. C'était assez rare, pour le souligner.
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 1 Nov 2021 - 19:45 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Sans le savoir on pense tous les deux au même sujet : le sacrifice ou le devoir. Moi aussi je me suis retrouvée dans une configuration identique à la sienne lors de l’attentat terroriste dans le jardin botanique. J’avais eu le choix entre fuir en me téléportant ou rester pour sauver le plus de monde des débris de verres propulsés en l’air par une explosion. J’avais choisi la seconde option avec pour conséquences de graves entailles. Il n’y a plus aucune trace grâce à l’intervention d’un légionnaire des étoiles doté de pouvoirs de guérison. Je n’étais pas passée loin de la catastrophe.

- Oui je comprends en tant que fille d’officier militaire. C’est le sens du devoir et de l’héroïsme. Maintenant tu es assigné d’une nouvelle mission : rester indemne pour prendre soin de moi. Tout à l’heure, tu m’avais demandé si ma mère patrie ne me manquait pas trop. Maintenant que je t’ai beaucoup moi. Un jour on ira tous les trois. Ca serait simple d’y aller par téléportation mais il y aurait un problème de passage de douane car tu es américain. Il faudrait que je me renseigne à l’ambassade pour savoir s’il y a moyen de passer par la douane juste par téléportation. Au pire, on voyagera à l’ancienne en prenant l’avion au moins pour l’allée. Je te ferais découvrir ma ville qui est surnommée la Venise russe.

Je redresse ma tête pour l’embrasser tendrement et lui rappeler o combien je suis attachée à lui. Suis également très contente qu’il ait accepté ma proposition. Cela me rassure comme il n’imagine pas. Ah mais j’ai une autre carte dans ma manche aussi !

- Et n’oublie aussi que je peux infuser un objet comme je l’avais fait avec la montre. Là tu es le seul maître à bord pour te téléporter ou emmener d’autres personnes vers la destination prédéfinie au préalable. Même pas besoin de moins du coup. Sinon carrément tu le désosses…

Ca a été dit spontanément, preuve en est qu’il tient vraiment même je n’en doute pas. Mais je fais une petite grimace de réprimande, du genre que ce n’est pas trop dans la lignée d’un représentant de l’ordre.

- Remarque l’autre quand il avait touché Zeus, j’aurai pu….enfin bref je ne préfère plus y penser. Allez ! Je reviens rapidement avec Zeus. Il va être trop heureux.

Je me lève, en l’embrassant une dernière fois, en lui promettant de revenir rapidement. J’ai dû mettre deux minutes à peine pour revenir avec Zeus, un poil désorienté avec la découverte de son nouvel environnement. Heureusement, dès qu’il aperçoit Andrew, il retrouve du poil de la bête pour lui faire la fête et s’amuser avec lui.

Je les laisse s’amuser tous les deux, allongée sur la plage en train de faire bronzette. Zeus, taquin, revient plus tard secouer ses poils trempés près de moi. Moi qui étais à moitié endormie, me vlà bien réveillée avec cet arrosage surprise. Je râle par réflexe avant d’en rire. Je ne sais pas pourquoi mais je sens que le grand va me jouer lui aussi un drôle de tour. J’ai deux enfants avec moi ! Mais ça fait tellement du bien !
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 16 Nov 2021 - 0:01 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Assigné à une nouvelle mission. Ces quelques mots me laissent songeur, perplexe. J'acquiesce sur le fait que c'est pas techniquement légal d'entrer sur une terre étrangère par le biais de la téléportation, notamment pénétrer la Russie lorsqu'on est Américain sans passer par la case de la douane et ce genre de choses. C'est typiquement le genre de risques que je préfère éviter parce que va savoir comment ils pourraient le prendre. Et va savoir dans quelle cellule je pourrais me retrouver. Surtout que si personne ne sait où je suis, comment viendrait-on me chercher ? J'imagine certainement le pire des scénarios et très certainement que ça pourrait bien se dégoupiller, mais je note dans un coin de ma tête que ce serait intéressant de prendre des congés prochainement pour potentiellement partir avec la belle blonde va savoir où. Que ce soit en Russie, dans sa Venise russe, ou peut importe où. Lever le pied, un peu, ça peut éventuellement me faire le plus grand bien.

▬ C'est vrai qu'il reste cette option. C'est peut être la meilleure.

L'idée de pouvoir dégoter un renfort, surtout qu'elle avait pour projet de se lancer corps et âme à la Légion. J'en déduis que c'est ma meilleure option, parce que techniquement c'est celle qui me laisse la plus grande marge de manœuvre. Dans le sens où je suis libre à tout moment de pouvoir l'utiliser ou non selon la gravité de la situation.

▬ Façon de parler hein !

J'avoue que j'suis peut être allé un poil loin en parlant de désosser quelqu'un. Quoique techniquement je pourrais le faire. Après c'est pas hyper légal comme procédé, voir même pas du tout. Quoi qu'il en soit, j'veux qu'elle sache que si elle est là pour moi, ça va dans les deux sens. Et au moindre problème, je peux intervenir. Moi, Andy, Zeus. Notre force c'est le nombre.

▬ Mais au moindre souci, t'hésite pas à m'en parler.

Il est pas encore né celui qui s'attaquerait à Elena sans que je bouge le petit doigt. J'ai quasi pas de famille, et très peu d'amis. Ils me sont tous chers. Je me battrais pour eux. Corps et âme. Jusqu'à mon dernier souffle s'il le faut. C'est un poil radical comme procédé, je sais, mais je suis comme ça.

J'aurais peut être du en profiter pour lui demander de chopper quelque chose à boire pendant qu'elle se téléportait ailleurs. Notamment une bière pourquoi pas. Ou peut être l'avait elle prévu et je n'avais pas regardé au bon endroit. En même temps, je suis pas du genre à fouiller les paquetages. Ni les sacs. Encore moins les téléphones.

A son arrivé, Zeus à l'air paumé. Encore plus que le jour où je l'ai vu pour la première fois. L'Officier canin avait perdu son maître et était détestable avec tout ceux qui tentaient de l'amadouer, de l'approcher. Une bête dressée envers et contre tout. Je sais pas ce qui lui a pris de m'accepter uniquement moi en tant que propriétaire légitime mais cela s'est fait comme ça, sur sa décision. Je la remettrais jamais en cause. C'est possiblement l'une des meilleures choses qui me soit arrivé et c'est un fidèle compagnon dans la vie de tout les jours.

▬ Viens là mon grand !

On part faire quelques longueurs avec ce grand fou, du moins pendant un temps. Avant que je n'envoie Andy avec lui pour revenir vers la blonde à la nage. Je le sentais pas arrivé, mais il est venu comme une flèche pour secouer ses poils sur elle. Ça me fait éclater de rire, aux larmes. Sacré loustic ! Il lirait presque dans mes pensées ! Je renvois tac au tac la bête se dépenser un peu - il s'épuise jamais donc c'est assez idéaliste comme procédé - avec Andy et je m'allonge aux côtés de madame.

▬ Vraiment, c'est génial comme aprèm !
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 18 Nov 2021 - 0:06 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je ne suis pas certaine qu’au moindre soucis je ferai la démarche de lui en parler. Il faut bien aussi que je me débrouille par moi-même. Et avec son métier dangereux, il ne vaut mieux pas qu’il ait trop la tête ailleurs. Comme il ne me fait rien promettre, ça tombe bien. Je reste donc silencieuse sur le sujet. En tout cas, cela me touche qu’il souhaite prendre soin de moi. Depuis que je suis à Star City, j’ai fait des belles rencontres, m’aidant à me sentir moins seule depuis le décès de mes parents. Et avec Andrew, j’ai passé une étape supérieure.

Bonne joueuse, je râle par principe lorsque je reçois les gouttes d’eau envoyées par Zeus, en finissant par éclater de rire. Et puis finalement je trouve cela plutôt désaltérant car le soleil commence à taper fort

- Avec vous deux, j’ai le sentiment d’avoir intégré une nouvelle famille. Vous me rendez heureuse comme jamais. Et si on cassait la croute ? L’eau ça creuse !

J’attrape le panier que j’avais emporté avant de nous téléporter ici. Evidemment j’avais tout prévu avec des petits plats tels qu’un gâteau roulé salé saumon épinards, des rillettes de thon avec son pain grillé, une salade avocat crevettes, des wraps de poulet cheldar, un cake aux légumes et fromage frais, et en dessert une tarte aux pêches et aux macarons. Je pose tout sur une belle nappe. Il y a même un Tupperware contenant une préparation spéciale pour Zeus. Je n’allais pas l’oublier tout de même.

Andrew a l’air tout content même s’il manque un petit quelque chose pour que tout cela soit parfait. Je commence par bien le connaître ! Et hop une bouteille de bière bien fraîche apparait dans la main. J’avais déposé une balise dessus pour la téléporter ici. Outre l’effet de surprise, c’est tout de même mieux que de la boire fraîche la bière.

- je n’allais pas oublier ton petit plaisir… Tu vois : c’est un exemple qu’une balise de téléportation peut faire. C’est super pratique.

Je profite de ce déjeuner pique-nique pour aborder des sujets qu’on n’a jamais eu le temps d’aborder. Le moment est idéal pour en apprendre un peu plus sur nous deux.

- Tu crois en dieu ou à une religion ? Moi je suis chrétienne. Mes parents étaient très croyants et m’ont élevée dans cet esprit religieux, et dans la conviction qu’il faut partager et faire le bien autour de soi. J’aime bien aussi aller à l’église par exemple car j’y retrouve une certaine sérénité.

Evidemment je serai heureuse d’apprendre qu’Andrew partage la même religion que moi. Mais je ne m’en fais pas une préoccupation car je sais que nous avons des valeurs communes.
 
Revenir en haut Aller en bas

Sam 4 Déc 2021 - 2:07 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
J'entends souvent mes autres collègues dire qu'il ne faut absolument pas s'ouvrir aux autres. Notamment à leurs copines, ou ce genre de trucs. Parce que, je sais pas. Je connais pas les raisons apparentes de ce genre de trucs. Je suis complètement débutant en la matière. Et le pire c'est que j'ai l'impression de bien m'en sortir, mine de rien. Enfin bref. Tout ça pour dire que j'avais clairement pas envie de faire le type, me donner de faux airs comme quoi je prenais ça un peu à la légère ou quoi que ce soit. C'est pas mon style, de faire semblant. Moi, j'suis dans le concret. Et concrètement, j'étais trop heureux en sa présence. Et ça me comblait, mine de rien, de savoir que ça allait dans les deux sens. Même si, des fois, elle était flippante quand même. J'ai failli mourir quand elle avait commencé à parler de gamins. Et je la rejoins pas mal là-dessus. J'ai enfin l'impression d'être en famille. Ou du moins, l'idée d'une famille. Composée. Soudée. Ce genre de trucs. Avec Zeus, elle, et moi.

L'un comme l'autre comptaient beaucoup. Je suis possiblement un peu trop timide pour ce genre de choses. C'est pour ça que j'ose même pas la regarder. Au lieu de ça, je contemple le ciel, allongé sur le sable chaud.

▬ Une famille. C'est un beau mot. J'aime beaucoup l'idée, je ressens plus ou moins la même chose.

C'est pas que j'en ai les larmes aux yeux, j'ai un peu de retenue, mais c'est presque un poids lourd que j'ai sur le cœur. Une famille, techniquement, j'en ai plu. Là, c'est comme si on en construisait une. Comme si on en bâtissait une. Tout les trois. Et oui, Zeus était une pierre angulaire du projet. Je ne peux pas ne pas le compter dans l'équation. Au contraire même. Je suis épris de quelque chose vis à vis de ce petit bout de chou. Aussi massif puisse t-il être. J'attrape le menton de la belle blonde pour l'attirer vers moi et lui déposer une baiser, lorsqu'elle fait apparaître une bière dans sa main et me vante les bénéfices de son pouvoir.

▬ J'vois ce que tu essaie de faire ! J'vois très bien. T'es la femme parfaite. Presque, parfaite.

Je lui fais un clin d'œil. J'avais une vengeance à tenir, je sais plus de quand, mais j'en avais une. Et sinon, après avoir décapsulé la bière et en avoir pris une gorgée, je me suis ravisé. Parfaite, elle l'était en tout point ou presque effectivement. J'ai beaucoup, beaucoup de mal à me dire comment deux atomes crochus comme ça pourraient dans un futur proche ou lointain se décrocher. Inlassablement, je me dis que si un truc foire ce sera systématiquement forcément de ma faute. Ou pas. Peut être pas. En fait, aucune idée et je préfère passer à autre chose. Ça tombe bien, elle évoque un sujet qui pourrait être houleux.

Il l'est pas pour moi.

▬ Euuuuh... Absolument pas. Je sais pas si mes parents l'étaient par contre. Mais j'ai jamais été élevé là-dedans. J'ai rien contre cela dit. Je respecte l'idée.

L'idée qu'un grand manitou gère nos vies. Ce genre de choses. Cela pose énormément de questions, pour ma part, mais bon. Avec de quoi me nourrir, avec une boisson, et avec cette petite beauté en face de moi, j'ai plus aucune question mais que des réponses. J'ai un espèce de demi-sourire en coin, quand je croise son regard après avoir pensé à ma connerie.

▬ Y'a pas une histoire de "pas avant le mariage" dans la religion par contre, madame la pratiquante ?

Je me rend compte de la connerie, du coup je désamorce tout de suite.

▬ Et c'est pas une demande hein !

Possible que ça arrive un jour par contre, j'aime trop cette fille. Mais pas aujourd'hui, ni demain. On verra ce que l'avenir nous réserve. Y'a le temps.
 
Revenir en haut Aller en bas

Sam 4 Déc 2021 - 11:31 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je me demande si tout cela n’est pas trop beau pour être vrai. Peut-être que je rêve et que dans quelques minutes mon alarme de mon portable va sonner le réveil. Le bonheur c’est parfois si simple. Je n’en demande pas plus. Ça me touche de savoir qu’Andrew est sur la même longueur d’onde que moi avec ce sentiment de former tous les trois une famille.

Je prends une expression légèrement boudeuse, genre un peu offusquée même si cela se voit à des kilomètres que je ne le suis pas du tout.


- Comment ça seulement PRESQUE parfaite ? Je n’ai aucun défaut !

Je finis par en rire car je sais que c’est totalement faux. Des défauts, j’en ai comme les autres et pas des moindres. Il les découvrira tôt ou tard si cela n’est pas déjà fait.

- Tu t’ennuierais si j’étais parfaite. En tout cas, Andrew ne change pas. Je t’adore comme tu es. Pour moi, tu es parfait. Ce n’est pas très grave si tu ne crois pas en dieu car le plus important c’est ce que tu te comportes et agis comme si tu l’y croyais. Tu as un sacré bon cœur. Quelque part c’est plus important de faire le bien que seulement d’y croire.

Du coin de l’œil, je le surveille car mon sixième sens m’alerte qu’il me prépare un petit coup fourré. Il a son petit air malicieux, trop craquant sur son visage. Et pourtant je me fais avoir en m’étranglant presqu’en entendant le mot mariage. Monsieur va vite en besogne ! Il se rattrape vite aux branches, voyant qu’il a peut-être tendu une perche pour se faire battre. Je décide de rentrer dans le jeu. Avec un air des plus sérieux et solennelles, je fais cette grande déclaration :

- Ah oui c’est vrai… Tu fais bien de me le rappeler. A partir de maintenant, tant que nous ne sommes pas mariés, il n’y aura plus seulement que des bisous et encore c’est presque limite…

C’est évidemment bien trop tôt pour un mariage même si j’apprécie l’idée. Mais il ne faut pas sauter les étapes même si parfois j’ai envie d’avancer sans trop réfléchir. Par exemple, si j’avais été sage et réfléchie peut être que je n’aurai jamais invité dès notre premier rencard Andrew à vivre chez moi. Depuis que mes parents m’ont été arrachés brusquement sans prévenir, je sais o combien il faut profiter chaque nouveau jour qu’il se présente à nous. On ne sait jamais ce que le lendemain sera fait. C’est pourquoi je me note bien dans mon petit coin de mémoire d’aller chez un notaire pour faire un testament afin de tout léguer à Andrew si jamais il devait m’arriver quelque chose.

Allez, pense à autre chose ! Tout ce petit repas que j’ai préparé me donne l’eau à la bouche. Et cela me donne quelques idées un peu taquines. Chaque petite bouchée devient un petit prétexte pour attiser son désir

- Ah oui au fait, je ne sais pas si tu as déjà remarqué la présence d’un cygne blanc évolué majestueusement sur le lac près de chez nous. On le voit plutôt la nuit ou tôt le matin. Tu vas peut être ne pas me croire mais en fait c’est une vodyanitsa, un esprit de l'eau féminin, qui normalement se trouve plutôt dans mes terres slaves. Je l’ai déjà vue sous son apparence humaine aquatique aux cheveux verts. Je ne sais pas comment elle est venue jusqu’ici mais sache que c’est un esprit protecteur. C’est très rassurant de la compter parmi nous même si j’ai déjà mon homme pour me protéger.

J’allais l’embrasser mais je me retiens à la dernière seconde, effleurant ses lèvres d’une promesse. J’ôte mon tee short puis les bretelles de mon soutien-gorge m’allongeant sur le ventre, dos nu.

- Andrew, tu serais bien gentil de me mettre de la crème solaire pour ne pas que je cuise au soleil. Et avec douceur car je suis en sucre …

Est-ce que je ne serai pas un peu aguicheuse ? …
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 6 Déc 2021 - 10:25 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
▬ Mais oui mais oui.

Elle me sort les violons sur le fait qu'elle serait parfaite et n'aurait aucun défaut. Ça me fait rire plus qu'autre chose, j'ai du mal à la prendre au sérieux, surtout que le ton de l'humour est donné. J'en ris, mais y'a forcément des gens qui pensent ce genre de choses, à fortiori. C'est triste, je trouve, de se croire au-dessus des autres, parfait, sans défauts, et d'y croire à fond.

▬ Je me comporte et j'agis comme si j'y croyais...?

Euh, possible, j'ai jamais fais attention. Est-ce que ça vient du fait que j'essaie toujours de protéger la veuve et l'orphelin ? De me battre pour ceux qui ne le peuvent pas ? D'être une sorte d'égide à tout ceux qui en nécessitent et en ressentent le besoin ? C'est possible, ce sont de belles valeurs. J'ai pas forcément été élevé là-dedans, mais j'ai toujours eu une dent contre l'injustice.

▬ C'est con à dire, mais j'ai plus de facilité à l'Enfer et au Diable qu'aux Anges et au Paradis. Mais ça, ça vient peut être aussi du boulot et des horreurs qu'on peut voir parfois.

Surtout à la STAR Squad, mais nos confrères du SCPD en ont pour leur argent, également. Y'a des scènes de meurtres qui t'écorchent l'âme à jamais. Il y a des horreurs, parfois, qui ne peuvent laisser quiconque indifférent. Enfin bref. Pour retomber sur une note positive, c'est hyper bon. A la fois la bière et le repas. Et voilà qu'elle essaie de m'avoir par les sentiments.

▬ Tu tiendras même pas cinq minutes.

Bon ok, peut être qu'elle tiendra cinq minutes. Du coup pour être sûr, je fais tomber le haut, laissant le soleil me caraméliser un peu la peau, si ça marche.

▬ J'cours tôt le matin en effet mais j'ai jamais rien vu au lac. J'y jetterais un coup d'œil à l'occasion. Tu fera gaffe quand même, on sait jamais.

Un esprit ? Un esprit protecteur ? J'en écarquille presque un peu les yeux. J'ai jamais été confronté à ce genre de choses, je crois, du coup je me méfie de ce que je connais pas. Autant, les robots, je connais un peu. Et pas uniquement parce que l'un d'entre eux, un type dans un robot à la sauce Goldorak m'a pété la gueule il y a de ça, je sais plus. Quelques semaines ou quelques mois. Faudrait que je regarde dans les rapports pour être certain de la date, mais j'ai la flemme de me replonger dans une vieille affaire résolue avec beaucoup d'encombres. Et je me souviens qu'il y avait une gente dame qui était venu me revoir à l'hôpital. Faudrait que je passe la voir, un jour, pour la remercier de son acte.

Je le savais ! Qu'elle allait pas tenir plus de cinq min..
Ah. Ok. Je vois très bien où elle veux en venir. Si elle pense que je vais être le premier à me faire avoir, c'est râpé ma petite dame. Vingt quatre années de célibat, ça t'inculque des valeurs comme la patience.

▬ En sucre ? Va falloir que je m'occupe réellement de ton cas. Surtout si tu veux intégrer la Légion.

Mais ça m'empêche pas de la badigeonner de crème solaire dans le dos, bien sûr, après m'être installé à califourchon sur elle pour avoir une meilleure prise. Ça ressemble plus à un massage qu'un étalage de crème, et c'est le but.
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 6 Déc 2021 - 11:52 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
En parlant de Paradis, j’ai l’impression d’y être avec ce cadre idyllique de carte postale et en la présence de ceux que j’aime le plus.

Du coin de l’œil, je l’ai vu se mettre torse nu. Le coquin, s’il croit que je ne le vois pas venir…Genre il veut m’émoustiller avec ses tablettes de chocolats et ses pectoraux en forme de galet. C’est vrai que c’est loin d’être déplaisant à regarder mais il oublie que j’ai une volonté de fer, le genre à être têtue comme une mule quand je le veux. Et encore plus lorsqu’on me défie, je ne suis pas le genre à céder si facilement. Il oublie que je suis une première danseuse qui en a plus que bavé pour le devenir.

Le plus simple pour ne pas succomber à la tentation, c’est de fermer les yeux ; et de toute façon c’est ce que je fais. Je pourrais même faire une petite sieste. Il s’est posé à califourchon sur mes hanches pour me badigeonner de crème. Ou plutôt je devrais dire pour me masser le dos. Si j’étais un chat, je crois que je pourrais ronronner tellement que c’est agréable. C’est le grand luxe cinq étoiles. J’adore ! Ce n’est pas très fair play, monsieur Andrew !

- Hmm… N’oublie pas les jambes. Tu m’avais caché tes talents de massage…

J’avoue que là je fais ma petite princesse. Qui n’essaierait pas d’en profiter un peu quand on a un si bel homme à sa disposition ?
Je reviens toutefois sur notre conversation, histoire de clarifier certaines choses.

- Oui je n’ose même pas imaginer les horreurs que tu dois voir au travail. Tu es gentil et généreux. Tu te voues au service des autres et à la protection des plus faibles. C’est surtout à cela que je crois. La haine et la violence n’apportent généralement que le malheur et la tristesse. Le dieu auquel je crois porte un message d’amour et de liberté. Moi par exemple je danse avant tout pour donner du bonheur, comme celui de voir naître un sourire d’un enfant lorsque je fais des pointes. Ou le sourire d’un autre quand je lui cuisine deux lasagnes…

Je fais référence aux lasagnes d’hier soi. Je crois qu’elles vont devenir mon plat préféré après la soirée mémorable d’hier.
Je me retourne délicatement pour lui faire face. Mon regard le fixe avec un amour et un désir, non cachés.

- Fais attention, toi aussi. Le soleil tape fort même si tu n’es pas en sucre, ça serait dommage d’attraper de violents coups de soleil.

Attrapant le tube de crème solaire, je décide de prendre les choses en main, évidemment que dans un souci purement sanitaire. Délicatement, je lui applique cette crème de protection en commençant par sa nuque ; sa clavicule, et ses épaules, puis ses pectoraux et ses abdominaux tout en admirant l’esthétisme. J’adore ce contact de mes mains sur sa peau chaude et dorée au soleil. J’avoue là que je me sens très fébrile. NE PAS CRAQUER ! NE PAS CRAQUER !

- Tu veux que je te ma..digeonne le dos ?

Oups, j'allais dire masser...
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 10 Déc 2021 - 2:05 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
▬ J'ai rien caché, t'a rien d'mandé.
Bien sûr que j'étais bon là dedans, j'ai souvent le dos en compote. Du coup, Andy avait appris à nos dépends les rudes rudiments du massage du dos. De ce fait, si lui le savait, je le savais également. Mine de rien, on bossait à l'unisson là-dessus, et à chaque fois qu'on devait apprendre quelque chose, ça se faisait de concert. Bon, on était nuls au départ, mais à l'arrivée si ça pouvait faire une heureuse, ma foi, j'étais pas peu fier. Au contraire. C'était sourire garanti ! Comme trop souvent d'ailleurs. C'est bizarre. Fort heureusement elle ne le voit pas. J'ai peur de passer pour un débile à force de sourire tout le temps. Mais d'un autre côté, c'est une marque de bonheur. Un bonheur de tout les jours, au final. Tout les jours ou presque. Vu que y'a des journées de boulot... Putain j'ai même pas envie d'en parler tellement ça me siphonne toute joie de vivre...

▬ Non mais, en vrai, n'imagine pas.

Moi aussi, il y existe des images que je préférerais oublier. Mais également, des visions, des odeurs, des horreurs. Bref. Tout un tas de choses qui fait que, mon boulot est pas le métier de rêve auquel on peut croire. Et c'est peut être mieux ainsi. Faut avoir l'estomac solide, les nerfs accrochés. Rudement accrochés.

▬ Tu me compare à un enfant avec tes lasagnes ?

J'arque un sourcil. J'ai l'air d'un enfant quand je vois un bon petit plat ? Putain, en vrai je suis persuadé que oui. Du coup, est-ce qu'elle me materne un peu, dans le fond ? J'en ai aucune putain d'idée. Va savoir. Faut que j'arrête de me faire des films mais à chaque fois, à chaque phrase, je m'en fais quand même un peu. J'hausse les épaules. J'suis contre le fait qu'on me voit comme un gamin. Et je suis contre le fait de me faire materner par autre personne que ma propre mère, que j'ai pas connue. De ce fait, je suis contre l'idée. Mais je suis pour vivre ce genre de moments là. Agréables. Véritablement, c'est des rayons de soleils qui éclaircissent la noirceur quotidienne.

Putain j'suis un poète.

▬ Par contre tes lasagnes c'est quand tu veux.

Je me suis explosé le bide avec. Véritablement. C'est une vraie cheffe derrière les fourneaux. Un de ses quatre j'irais l'espionner un peu histoire de voir comment elle fait. De mon côté c'est peu reluisant.

Je sens que je suis pas loin de gagner.... ou de perdre. Je sais pas qui succombera en premier. C'est à moitié moi, je dirais, et à l'autre moitié elle, avec un gros penchant pour moi quand elle plonge son regard. Et surtout, quand elle accentue un peu son accent. Ça me fait toujours son petit effet. Y'a un truc avec l'accent russe, je crois. Ou alors ça marche surtout avec moi.

Je lui fais face, sans rien dire. Tant pis. Dans le fond c'est moi qui perd. Dans la forme, y'a deux gagnants.

▬ Madigonne? C'est du russe encore ?

J'ai bien vu qu'elle commence à perdre ses moyens. Et ça lui fera certainement plaisir de voir que j'ai craqué en premier, alors que techniquement, je pourrais durer et endurer une ou deux éternité de plus, sérieusement. C'était pas comme si pendant plus de vingt ans, mes seuls interactions physiques et sociales c'était moi, qui plaquait un type au sol pour lui passer les menottes au poignets. Ou des films un peu borderline et un rouleau d'essuie-tout. Ouais. J'ai eu une adolescence mine de rien.

Je l'attrape par la taille, pour la plaquer contre moi. Et je l'embrasse comme.. je sais pas. Comme si on allait jamais se revoir.

▬ T'es trop mignonne, j'avais aucune chance.

J'avais toutes les chances. Du moins, au fond, je crois que j'essaie de me rassurer en le pensant.
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 10 Déc 2021 - 17:06 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

- Et bien maintenant que je le sais, je ne manquerais pas de te solliciter pour de futurs massages. Cela me fait un bien fou. Il y a d’autres choses que je devrais demander et que j’ignore sur toi ?…

La comparaison à un enfant avec des lasagnes a l’air de le surprendre. J’espère qu’il n’est pas vexé. Il faudrait tout de même être hyper susceptible car pour moi c’est plutôt positif de garder un peu de son âme d’enfant.

- T’es tout sauf un enfant mais tu as gardé cette insouciance et cette capacité à t’émerveiller qu’ont les enfants, qui te donne ce charme irrésistible à mes yeux.

Je n’ai pas le temps de lui répondre sur ses autres questions qu’il m’embrasse fougueusement. J’ai l’impression de vivre un baiser de scène de cinéma. Lorsque nos lèvres se séparent, haletante, j’essaie de retrouver mon souffle.

- Eh euh mign….

Je n’arrive même plus à aligner cinq mots alors je préfère me taire et le regarder, voir le dévorer avec mes grands yeux de chats. Mon nez effleure le sien pour le titiller avec un brin de provocation. Mon cœur qui battait à trois cents à l’heure commence à se ralentir en même temps que je retrouve peu à peu mon souffle. J’en profite pour lui caresser le front en balayant en légèreté les mèches de cheveux qui dépassent.

- Allez je te concède un partout. Nous avons cédé l’un et l’autre. Quoique pour un baiser je crois que c’est autorisé avant le mariage donc techniquement nous sommes bon

Mais je ne suis pas sûre que nous souhaitions nous arrêter à cette étape après ce torride baiser. Corps à corps, nos désirs s’entre alimentent. Tous mes sens sont à leur paroxysme. La chaleur, l’iode et le bruit des vagues écumantes sur la plage, y sont aussi pour quelques choses. C’est le genre d’endroit où tout jeunes mariés aimeraient passer leurs noces.

- Tu sais que tu es en train de me rendre folle amoureuse même si certaines mauvaises langues diraient que j’avais déjà un sacré grain de folie avant de te rencontrer. J’espère que tu prendras vraiment soin de toi. Par exemple pas de mode Kamikaze en mission maintenant que tu sais qu’il y a quelqu’un à la maison qui te prépare des lasagnes.

Je ne suis pas certaine que mes paroles vont trouver un écho dans sa tête car ayant eu un père militaire je sais très bien qu’il était prêt à donner sa vie pour son pays même si cela n’empêchait pas d’être très prudent et organisé pour ses missions. D’ailleurs c’est ce qu’il a fait.
Je chasse ces idées noires en l’embrassant à mon tour en fermant les yeux, ne lui laissant même pas le temps de lui répondre.
 
Revenir en haut Aller en bas

Mer 29 Déc 2021 - 0:29 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
▬ Y'a tout un tas de trucs que tu ignores, et inversement. C'est peut être pas plus mal, en vrai, faut entretenir un peu de mystère aussi !

Mais pas de trop. Y'a des trucs, autant se les dire de but en blanc, quitte à ce que ce soit pas trop cool pendant un court moment. Je préfère une vérité crue à un beau mensonge, personnellement. J'ai toujours été comme ça, peut être que c'est parce que je suis conditionné par la STAR à fonctionner de cette manière. Toujours est-il que, je passe toujours d'agréables moments avec la belle blonde, et je sais pas si elle comprends à quel point ça me ravit. Certainement que oui. Parce que j'ai l'impression que c'est archi réciproque.

▬ J'admet que je m'émerveille pour un rien.

Et j'oublie de l'ajouter, volontairement, mais ça viens peut être du fait que tout n'a pas toujours été tout rose, ce genre de trucs. Du coup, à chaque fois qu'un truc est cool, j'dois avoir ce genre d'yeux qui brillent de mille feu et un large sourire impossible à cacher. Je suis un poil trop positif, aussi, dans la vie de tout les jours. Mais bon, c'est ce qui me caractérise le plus alors, mine de rien c'est plutôt cool. Je préfère les gens comme moi, qui sourient à la vie et aux petites choses du quotidien plutôt que les types cyniques que je peux côtoyer la plupart du temps.

C'est beau. Je lui offre la victoire sur tapis vert, et elle viens s'offrir comme ça, rebattant les cartes par la présente. Encore une fois, je peux pas m'empêcher de sourire. Je ne sais absolument pas si cela aurait pu se produire autrement que via cette mission. J'veux dire par là, j'avais mon petit train train quotidien, et si le type avait été arrêté plus tôt, ou s'il ne s'était jamais manifesté, est-ce qu'il aurait été possible qu'on se rencontre ? Ça, c'est typiquement le genre de questions qu'on se pose dans ce genre de configurations. Des événements atroces et bizarres nous ont mis sur le même chemin. Je préfère oublier ma pensée. C'est plus rassurant.

Je lui prend les bras, et je plonge mon regard dans le sien.

▬ Je te promet de jamais y aller en mode Kamikaze.

J'attache beaucoup d'importance à ma vie. Je me vois comme une sorte d'égide contre les mauvaises choses. Ainsi, si j'étais plus là, bah, plus d'égide. Plus de rempart, plus de bouclier. Plus rien.

▬ Parce que j'apporte trop d'attache à ma mission. Mais ça tu le sais déjà. Toi aussi t'étais, à un moment, une civile sous protection. Maintenant..

Je me tourne pour m'allonger sur le sable chaud, et la serviette surtout qui fais tampon entre mon corps et ledit sable.

▬ A ton tour de me masser, j'suis sûr que t'es douée.

Je sais pas pourquoi, va savoir. Possiblement parce qu'elle à une certaine grâce dans ses mouvements quand elle danse, je me dis que ça doit glisser parfaitement entre les vertèbres et faire un bien fou. Moi je suis un peu plus dans la catégorie des bourrins mais apparemment ça semble faire le café.

▬ Tu m'apprendrais un peu le russe d'ailleurs ?

Et crois-moi, c'est pas forcément pour apprendre la langue et pouvoir communiquer, bien que, c'est la raison principale. Y'a aussi la raison secondaire. Et c'est pas parce que les russes sont vus comme les méchants et que ça pourrait aider dans la profession. Mais son accent qui coupe notre langue au couteau, y'a un truc archi plaisant auditif. Ça m'émoustille, cet accent. C'est ça la vraie raison. Et aussi, j'aime bien apprendre de nouvelles choses. J'apprend la cuisine, et l'idée d'apprendre une nouvelle langue ça me botte bien.
 
Revenir en haut Aller en bas

Mer 29 Déc 2021 - 1:56 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Bon et bien c’est maintenant mon tour de passer en mode masseuse. J’avoue que cela ne me déplaît pas du tout, même si je regrette tout de même de ne plus voir son joli sourire et ses yeux brillants. Je compte donc bien m’appliquer pour déjà lui rendre l’appareil et aussi parce je veux lui faire plaisir. Cela tombe bien car j’ai quelques techniques de base en tant que professionnelle de la danse. Mon corps est tellement sollicité que le masser a des vertus thérapeutiques de récupération essentielle pour ne pas se blesser sur le long terme. A genoux, de façon très méthodique, après avoir huilé mes mains de la crème solaire, mes doigts enveloppent ses épaules en plaçant mes pousses au niveau des trapèzes qui massent ses muscles dans un mouvement vertical allant de la nuque jusqu’à la base du crâne et en répétant ce mouvement jusqu’à ce qu’on sente que ses muscles se détendent.

J’en profite pour commencer une petite leçon de russe puisque c’est son souhait de l’apprendre. C’est aussi très mignon de sa part, car c’est encore le signe d’une démarche pour s’approcher de moi.

- Dorogoy, ya tibya lyoublyou.

Cette petite phrase a été prononcée avec un accent non retenu et un immense sourire.
Je la répète même cette fois en l’articulant lentement.

- Dorgaya, si tu veux le dire à moi. Cela veut dire je t’aime, ma chérie

Je suis déjà amusée à l’entendre prononcer les paroles. Il est temps de passer à la deuxième phase du massage en m’attaquant au dos dans toute sa longueur, avec un mouvement de balayage qui part des épaules et qui court jusqu’à la jonction avec les fesses. Le but est d’étirer le dos et de libérer en profondeur les tissus musculaires des tensions. Je fais attention de ne pas toucher la colonne vertébrale car ce n’est généralement pas très agréable. Mon petit secret de technique c’est que je m’aligne sur sa respiration, avec mon mouvement descendant qui suit son expiration et ascendant pour l’inspiration. Son dos est très musculeux et a besoin de s’étirer.

- Oui c’est bien de garder un peu de mystères même si c’est important de rester sincère. Si un jour il y a quelque chose qui cloche ou à me reprocher, il ne faut pas hésiter à le dire. Je suis consciente que je peux parfois être tête en l'air si ce n'est tête de mule aussi. Dès fois, ma mère me surnommait dyryavaya golova, littéralement ça veut dire tête à trous ou de passoire. La bonne traduction ça doit être tête de linotte. Mais le plus souvent j’avais le droit au surnom de Sladkaya, qui veut dire mon ange.

Rien qu’à y penser cela me rend un petit peu mélancolique. Pour autant, méticuleusement je continue mon massage en passant aux flancs et aux lombaires en utilisant cette fois les paumes de ma main avec des mouvements circulaires.
Enfin, je passe un massage plus sensuel avec des effleurements de mes doigts ou même parfois mes cheveux avec quelques petits baisers aussi dans sa nuque. J’aimerai arrêter le temps car c’est un moment paradisiaque.
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 31 Déc 2021 - 2:00 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Dors Gaïa, ja, tibia, loubioubiou.

Je suis, persuadé, qu'elle invente des conneries à chaque fois. Ou alors c'est vraiment.. hmm non. En fait c'est possiblement vrai, et c'est possiblement une langue très basée sur des mots qui n'ont aucun sens pour moi. Ou alors qui se prêtent trop mal à l'oreille. En même temps, la Russie, les Russes, à la télévision ou au cinéma, c'est toujours des accents à couper au couteau. C'est froid, sec, plutôt violent et haché. Là c'est presque harmonieux, et coupé au couteau à beurre. Et bien que je capte rien, j'apprécie les tentatives d'explications. Mais bon. Faut pas m'en vouloir, c'est comme le premier plat ou le premier dessert, j'ai aucune idée de comment ça se prononce.

Pavolo... Ouais, c'était un truc de meringue au fruit rouges. Palava.. Pavlov... Nan Pavlov c'était un truc avec des chiens. Super intéressant d'ailleurs. Le fait de pouvoir associer un son, un effet, avec une action. Et ça marche avec tout d'ailleurs. Exemple à la con, mais je crois que le russe, à l'époque, il faisait sonner une cloche avant de donner des croquettes à son chien. Du coup, pendant toute une semaine ou tout un mois, à chaque fois qu'il sonnait la cloche, cela voulait dire qu'il y avait des croquettes au bout. Par la suite, il sonne la clochette, le chien court vers la gamelle, par réflexe. Mais ça marche avec tout. Un autre truc de Pavlov, elle m'embrasse, je souris. Aucune idée si ça compte par contre, mais on va dire que oui.

Et elle masse bien, la bougresse. Je suis presque jaloux, j'avais pendant un temps, cru que c'était un aptitude innée chez moi et que j'aurais le monopole du truc. Tant pis.

▬ Bioubiou dors Gaïa tibia.

Je pourrais rester des heures à me faire masser le dos. A tel point que j'ai qu'une envie, c'est que ça s'arrête jamais. Comme si mon dos était un puzzle qu'on remettait pièce par pièce dans le bon ordre. Le con, il me faisait un mal de chien à force de porter des charges de taré aux entraînements, mais faut dire que ça portait également ses fruits. J'avais beau être un petit tout sec, j'étais un petit tout sec tout en muscles.

▬ Compte sur moi pour rester sincère.

J'en profite pour me retourner, après l'épisode où elle m'embrasse dos à moi. Quand je la capte, y'a un truc. Je fous mes pieds au niveau de ses poplités - le derrière du genou en somme - pour l'attirer vers moi.

▬ Et encore merci pour la journée je sais pas où. Ça fais un bien fou mon ange !

A cet instant, effectivement, elle parle de ses parents et ça me fais quelque chose. Je vais pas ressasser le fait que j'ai très mal connu les miens, mais ça semble pas être son cas. Elle était entourée, et elle a tout perdu. J'ai pas connu ce genre de misères. Moi c'est différent, et j'ai beau me lamenter sur mon sort, y'a plus rien à faire maintenant. Mais impossible que ça me foute le cafard. La journée est trop paradisiaque pour ça.

▬ loubioubiou... Hmmm... En vrai j'ai rien compris. C'est sincère ! Mais j'adore t'entendre parler en russe. J'adore ton accent. J'avouerais que si je te demande de m'apprendre c'est surtout pour t'entendre l'utiliser.

J'en ris.

▬ Et n'hésite pas si toi aussi y'a des trucs qui te chiffonnent. Généralement j'essaie de pas être trop chiant.

Je la serre contre moi, je ferme les yeux et je m'apprête à faire une sieste en vrai.

▬ C'est hyper relaxant ici. Une sieste et on rentres ? C'est moi qui te fais à manger ce soir pour fêter ça. Enfin... A manger... Si je cuisine comme d'habitude, on ira se faire un restau'.

Si elle en connaît un bon. Parce que moi, à part les pizzerias de Lincoln, je connais pas grand chose.
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 31 Déc 2021 - 11:13 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Mon sourire est aux anges, amusé par la tentative d’Andrew de répéter mes paroles russes. Cela ne veut strictement rien dire mais je peux comprendre que c’est loin d’être évident.

- Je pense que j’aurai plus facile à t’apprendre quelques recettes de cuisine que le russe. Mais je sais avec toi que tu n’es pas le genre à renoncer aussi facilement. Quand tu veux un truc, tu fais tout pour l’avoir.

Je ris également de bon cœur avec lui.

- Ne t’inquiète pour cela, je n’ai pas la langue dans ma poche. Je n’hésiterai pas à te le dire.

Ses bras me serrent contre lui. Je n’ai vraiment plus envie de bouger tellement que je suis trop bien dans cette position. Pourtant, je suis consciente que j’ai oublié un truc. Je sais que je peux être obsessionnelle lorsqu’il s’agit de santé. Mais le soleil commence à trop taper.

- Oui une bonne sieste. On l’a tous les deux bien mérités, surtout toi mon super héros de Star City. Juste deux secondes, j’ai un truc à aller chercher.

Ce truc est un parasol pour être bien protégé du soleil. Mon absence ne dure pas très longtemps. L’avantage d’être une téléporteuse. Je le rejoins rapidement, pour me serrer contre lui, et m’endormir ma tête sur sa poitrine.

On a dû rester deux bonnes heures comme cela. Une sacrée sieste. Je l’ai réveillé en douceur avec quelques baisers et caresses. Je vois Zeus qui nous regarde. Il a l’air de s’ennuyer un peu.

- On se baigne et après on rentre ? Si j’ai bien compris, ce soir c’est toi qui gères. T’es le chef ! Donc comme tu veux, je peux t’aider pour la cuisine ou bien on va au restaurant. J’ai quelques adresses si tu veux. Y a par exemple le Sweet Home est un restaurant/bar jazz situé sur la Croisette. Par contre ce n’est pas dit qu’à cette heure-ci il reste encore de la place. Il y a aussi le Secret bar-restaurant de Little Italy avec son ambiance film d’espionnage des années 60. Je n’y ai jamais mis le pied mais le concept a l’air intriguant. Ou le Paradis Tropical qui propose de la cuisine haïtienne si on veut rester dans cet esprit solaire et insulaire. Enfin c’est toi qui vois ! Même une pizza ça me va aussi ! Le principal c’est d’être avec toi. Cela me donne faim tout cela, je peux te manger ?

Je lui ai gentiment mordillé un doigt, avec un regard embrasé par le désir. Je le dévore des yeux avec un sourire chaleureux à fondre la banquise. J'attends qu'il m'attire vers lui pour l'embrasser.
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 28 Jan 2022 - 10:41 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ouais bon, j'ai pas fais mouche avec le russe. Faut dire, c'est une langue complexe pour mes oreilles. Enfin, non, pas pour mes oreilles, c'est du miel à entendre. Mais à le pratiquer, à le parler, c'est hyper galère. Mais bon. Elle le dit si bien. J'ai pour habitude de me fixer un cap, et même si je dérive de tout les côtés, j'essaie de le maintenir tant bien que mal. Je m'accroche, toujours.

▬ Ouais, c'est dans ma nature j'crois. J'aime pas baisser les bras. Même pour les causes perdues d'avance.

Et des causes perdues d'avance, j'en possède un paquet. J'ai parié, par exemple, qu'un jour j'arriverais à claquer un gros dunk sur un terrain de basket quelconque contre des membres de l'unité. Mais comme je suis pas assez grand pour toucher l'arceau même en sautant, ça paraît totalement impossible et impensable. Cela dit, je peux toujours entraîner ma détente verticale encore et encore, pour y arriver. Et je suis sûr que c'est possible même pour un petit gabarit comme moi. Tout comme je peux apprendre à cuisiner, apprendre le russe également, et postuler un jour à l'UNISON. Par postuler, je veux tout simplement dire être pris en tant que membre du peloton d'intervention. Bien évidemment.

Effectivement, quand elle dit deux secondes, c'est vraiment deux secondes. Et j'arrive à récupérer un peu d'énergie en me reposant, là comme ça, dans ce lieu paradisiaque. Je ne me suis même pas senti partir, j'ai fermé les yeux quelques instants, et genre, je me suis réveillé quelques heures plus tard. Pas trop longtemps apparemment, vu qu'il fait toujours plein soleil et pas trop frais. Un réveil en douceur, j'émerge à mon rythme. Enfin, j'ai pas trop le temps non plus. Elle m'attend au tournant j'ai l'impression.

▬ Il est quel heure ?

J'ai la réponse à ma question en regardant sur le téléphone. Aucun appel manqué, ça c'est une bonne chose. D'ailleurs, le fond d'écran c'est toujours la même photo de nous quatre. Elena, la Princesse, son oncle et moi. Une sacrée belle journée. Comme aujourd'hui.

La tête dans le cul. Comment vous faites pour être déjà au taquet à peine après avoir ouvert les yeux ? Sérieusement ? C'est quoi la technique ? J'ai l'impression que tout est au ralenti de mon côté, possiblement un surplus de fatigue, couplé à un manque d'heures de récupération et de sommeil.

▬ Laisse-moi émerger.. juste cinq minutes.

Le temps de bailler, trois ou quatre fois. De m'étirer plusieurs fois, les bras au-dessus de la tête, les jambes, puis de nouveau les bras. Étrangement, je suis un peu plus fatigué après m'être endormi qu'avant. Je fini mon rituel, j'écarquille un peu les yeux. Je l'embrasse.

▬ Pizza ?
J'écarquille grand les yeux.
Il y avait aussi ce restaurant bar-jazz, j'ai pas bien situé le mélange des concepts. Le restaurant hawaïen proposé pourquoi pas, et l'ambiance film d'espionnage risque de me faire un poil trop penser au boulot, étrangement. A moins que ce soit ce genre de films d'espionnage avec un membre de la Couronne en tête de proue.

▬ La tu m'parles !
Regain d'énergie immédiat. Stimuler mon estomac c'était certainement la meilleure manière pour capter toute mon attention.
▬ Okay, va pour une pizza. On se baigne un coup et on part manger !

Et voilà, aussi simple que ça. Mon corps avait terminé d'émerger pour de bon. Je commence à avoir un creux, j'ai hâte d'aller manger. Va savoir si on fait livrer ça directement à la maison pour rester peinards, ou si on part en manger une dehors. Ou si on prend tout pour en faire à la maison. Je la laisserais trancher.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Happy End - Ft Andrew Bishop
 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  SuivantRevenir en haut 
Happy End - Ft Andrew Bishop - Page 2 Forum_6Happy End - Ft Andrew Bishop - Page 2 Forum_8


Happy End - Ft Andrew Bishop - Page 2 Forum_1Happy End - Ft Andrew Bishop - Page 2 Forum_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy End - Ft Andrew Bishop - Page 2 Forum_6Happy End - Ft Andrew Bishop - Page 2 Forum_8

Sauter vers:  
Prédéfinis


Scénarios


Postes à pourvoir


Préliens
Nos voisins
      
      
      
      
Le saviez-vous ?