Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
Show must go on ! - Page 2 Bouton_off
AccueilDernières imagesFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Logo de la barre de navigation

Show must go on ! - Page 2 Forum_1Show must go on ! - Page 2 Forum_3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

Show must go on !

 
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 21 Sep 2021 - 1:40 Message

Maître du Jeu
Maître du Jeu
Réputation Civile
Le Hasard
10Masculin05/05/201207/04/201278967149L'Homme Mystère© RenanaucunTous et aucunTous et aucunHasardNiveau 0Niveau 6RévéléeaucunaucunStar City Heroes
Réputation Héroïque
Le Hasard
10Masculin05/05/201207/04/201278967149L'Homme Mystère© RenanaucunTous et aucunTous et aucunHasardNiveau 0Niveau 6RévéléeaucunaucunStar City Heroes
Identité
Le Hasard
10Masculin05/05/201207/04/201278967149L'Homme Mystère© RenanaucunTous et aucunTous et aucunHasardNiveau 0Niveau 6RévéléeaucunaucunStar City Heroes

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 10
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 7896
ϟ Nombre de Messages RP : 7149
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 10
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 7896
ϟ Nombre de Messages RP : 7149
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Andrew Bishop' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Jugement du Hasard' :
Show must go on ! - Page 2 Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 21 Sep 2021 - 20:49 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je suis énervée, mais certainement pas auprès d’Andrew. Il fait ce que je lui ai demandé et c’est pour mon bien. Cela m’énerve car en situation réelle, ma maladresse ou manque d’inattention aurait pu avoir de graves conséquences. Alors Elena concentre toi ! Le torse nu musculeux de mon homme n’aide pas non plus à garder toute l’attention qu’il faudrait pour un combat. Quel coquin ! Je suis certaine qu’il en a fait exprès. Ce n’est pas le genre de tactique que je me permettrais quoique le choix d’habit très moulant au corps n’est peut être pas anodin…

Après c’est vrai qu’en situation réelle, j’aurai réagi totalement différent en me téléportant par pure réflexe. Là en agissant contre nature, cela m’a perturbé. En tout cas, je pense. Et puis je dois avouer qu’Andrew est un combattant redoutable.

J’ai l’impression de peser une tonne avec les protections qu’Andrew m’a mise. C’est probablement très utile et précautionneux mais je me trouve encombrée et mal à l’aise pour me déplacer. L’attaque suivante n’a pas traîné. Et cette fois-ci j’esquive car j’ai observé le mouvement de ses épaules à temps pour déjouer sa feinte. Il est tout de même vicieux car il est droitier. Peut être que j’aurai dû attaquer mais non. C’est mon côté bisounours non violent. Et en plus c’est mon amoureux en face. Je ne vais pas le taper tout de même… Remarque lui il n’hésite pas …

Quoi ? Il prend des pincettes avec moi ? Je glousse. Mais il est hors de question que je me désiste car c’est aussi pour mon bien. C’est également une question de fierté car je ne veux pas laisser une mauvaise image à mon homme.

Probablement trop passive, Andrew me porte une autre attaque avec un déluge de coups de poings assez rapide. Si je peux esquiver les premiers, les suivants je sens que je vais vite flancher alors je tente de m'appuyer sur sa force de frappe pour le déséquilibrer. C'est une technique de Maître Lee : retourne la force contre ton adversaire. Il en fallut de peu pour que cela marche ! Un chouia ! Mais il m'entraîne directement dans sa chute en se retrouvant sur moi au sol. Nos corps sont accolés. Je sens tout son poids. Ses bras me tiennent fermement, m'empêchant de le pousser. Nos regards se croisent. C'est chaud, très chaud. On n'a jamais été aussi proche de l'un et de l'autre. J'avoue que mon cœur s'emballe. Il y a tant de désirs que je refoule. Mes lèvres s'approchent des siennes jusqu'à les efflorer...Mais je me téléporte sans prévenir, le laissant embrasser le sol. Debout, j'attends qu'il se relève pour reprendre le combat.

– Cas de force majeure !

J'anticipe sa réprimande de m'être téléportée. Mais il y avait intérêt à défaut que le corps à corps ne devienne autre chose qu'un combat...
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 21 Sep 2021 - 20:49 Message

Maître du Jeu
Maître du Jeu
Réputation Civile
Le Hasard
10Masculin05/05/201207/04/201278967149L'Homme Mystère© RenanaucunTous et aucunTous et aucunHasardNiveau 0Niveau 6RévéléeaucunaucunStar City Heroes
Réputation Héroïque
Le Hasard
10Masculin05/05/201207/04/201278967149L'Homme Mystère© RenanaucunTous et aucunTous et aucunHasardNiveau 0Niveau 6RévéléeaucunaucunStar City Heroes
Identité
Le Hasard
10Masculin05/05/201207/04/201278967149L'Homme Mystère© RenanaucunTous et aucunTous et aucunHasardNiveau 0Niveau 6RévéléeaucunaucunStar City Heroes

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 10
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 7896
ϟ Nombre de Messages RP : 7149
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 10
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 7896
ϟ Nombre de Messages RP : 7149
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Elena Clarke' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'D100' : 37

--------------------------------

#2 'D100' : 69
 
Revenir en haut Aller en bas

Mer 22 Sep 2021 - 14:53 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le problème, c'est la différence d'échelle. Passer de se faire entraîner par un monstre physique, à entraîner une ballerine. Surtout que, la pédagogie bah.. c'est vraiment pas mon point fort. L'avantage, c'est qu'elle veux y aller brute, comme ça, sans aucune explication. Ceci étant, elle m'a pas encore donné de fil à retordre, ni vraiment de coups dans la gueule. J'peux pas jauger sa force - sa vélocité et sa vivacité je dirais que j'ai pas de problème à m'en faire une idée, c'est une ballerine. Et de ce fait, si je connais pas la sienne, je sais pas comment gérer la mienne. Est-ce qu'on cogne une petite blonde pour son premier entraînement de la même façon qu'on se prend des beignets de la part de son Capitaine ? Bah... je crois ? J'en sais rien. Elle à dit "ne me ménage pas". Techniquement, je devrais y aller franco, mais va savoir, j'ai toujours la main sur le frein au cas où.

La passivité n'a que trop tardé. C'est l'essence même de la base que j'ai. Blinder sa défense et contre-attaquer de manière extrêmement violente. Soit. Je sais aussi prendre l'agression, bien que généralement on ne m'en laisse pas trop le temps. Même si j'en pratique pas, j'ai des notions en boxe et j'essaie de les appliquer. Jeu de jambes, jeu d'épaules et tout ce qui en découle. Notamment, pour la première partie, n'utiliser que mes poings de manière à viser les protections au niveau de la tête. En crochet, uniquement.

Bienheureux, celui qui porte des protections. Sans ça, ma tête aurait rencontré le sol de la même façon qu'autrefois, quand je me suis écroulé après bataille. A un moment, c'était comme si le temps s'était arrêté. Son doux visage en face du mien, puis, plus rien mis à part le sol. D'un côté, ça me laisse un doux goût amer mais d'un autre, face contre terre, j'arbore un grand sourire invisible tout en essayant de reprendre appui sur mes avant-bras et me relever, dos à elle. Je fis craquer ma nuque d'un côté puis de l'autre. Je suis le premier à parler de sérieux, mais l'espace d'une seconde moi aussi, j'ai failli à ma tâche. Ce fut un déclic pour être un poil plus libéré. Si elle prenait l'entraînement au sérieux, c'était une bonne chose : Je pouvais y aller sérieux dans ce cas.

Le but étant de l'entraîner et non pas de lui fracasser le crâne contre le sol, j'essaie d'attendre patiemment certains moments clés pour qu'elle puisse observer certaines techniques. Des techniques clés, majeures dans certains affrontements. Un bonne prise parfois permet de mettre au tapis un adversaire bien trop coriace. Clé de jambe, clé de bras, permettent de passer rapidement d'un statut de perdant à celui de vainqueur. Au moment où une énième goutte de sueur dégouline de mon front et vint s'écraser au sol, je me dis que j'aurais bien mérité une bonne douche. Mais après. Chaque chose en son temps. J'y retourne, laissant transparaître aucune émotion, si ce n'est un énième élan de détermination.

1-70 réussite (1-6 à plates coutures)
71+ échec (95-100 trop déconcentré)


Cette fois c'est la bonne. J'approche à pas feutrés, docilement, essayant de briser sa garde au niveau des jambes. Puis une fois légèrement déséquilibrée, à la manière d'un judoka, j'utilise mes jambes que je passe derrière elle. Ainsi, suffit d'une tout petite poussée pour lui faire un croque-enjambe et la voir s'étaler au sol. Un certain plaisir même si, je fus néanmoins plutôt surpris du fait qu'elle connaissait déjà certains mouvements. Tout en l'aidant à se relever, lui tendant un main qu'elle était libre de prendre ou non, je me permis deux trois conseils.

▬ Avec ton gabarit et ta souplesse, ton plus gros point fort c'est ta qualité de jambes ! Tu devrais tester quelque chose comme... je sais pas... le taekwondo ?

Un approche plutôt athlétique et acrobatique utilisant les jambes et quelques attaques sautées. D'autant que, avec le mouvement, les pieds prennent de la vitesse et peuvent cogner plus fort qu'un poing.

▬ Surtout couplé avec ta capacité à te téléporter, ça pourrait faire des merveilles.

Un coup de pied sauté en avant, puis téléporté dans le dos de l'adversaire pour toucher une zone précise. Il s'attend à se prendre un pied-bouche, il se prend un pied-nuque. Ça peut être dévastateur bien que, il faudra faire attention à bien jauger sa force.

▬ Mais tu te défends assez bien pour une débutante.

J'ai connu quelques Cadets, des débutants également, qui attendaient droit comme des piquets que je vienne leur foutre la raclée du siècle. Rester mobile était déjà une bonne étape, suffisait de trouver quelques coups et quelques prises, de répéter souvent ses gammes afin que ça devienne une habitude, et le tour serait joué. Je retrouve le sourire.

▬ On y retourne, où tu veux souffler deux minutes ?

Le cas échéant, si elle souffle, j'en profiterais pour continuer de m'entraîner contre Andy. On n'arrive toujours pas à se départager qui était meilleur que l'autre. A vrai dire, je lis en lui comme dans un livre ouvert, et inversement. On se rend nos coups perpétuellement, quitte à se mettre tapis les deux. Jamais de vainqueur, jamais de perdant.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 22 Sep 2021 - 14:53 Message

Maître du Jeu
Maître du Jeu
Réputation Civile
Le Hasard
10Masculin05/05/201207/04/201278967149L'Homme Mystère© RenanaucunTous et aucunTous et aucunHasardNiveau 0Niveau 6RévéléeaucunaucunStar City Heroes
Réputation Héroïque
Le Hasard
10Masculin05/05/201207/04/201278967149L'Homme Mystère© RenanaucunTous et aucunTous et aucunHasardNiveau 0Niveau 6RévéléeaucunaucunStar City Heroes
Identité
Le Hasard
10Masculin05/05/201207/04/201278967149L'Homme Mystère© RenanaucunTous et aucunTous et aucunHasardNiveau 0Niveau 6RévéléeaucunaucunStar City Heroes

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 10
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 7896
ϟ Nombre de Messages RP : 7149
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 10
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 7896
ϟ Nombre de Messages RP : 7149
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Andrew Bishop' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D100' : 38
 
Revenir en haut Aller en bas

Mer 22 Sep 2021 - 21:18 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L’entraînement reprend. Et je le prends avec le plus grand sérieux même s’il y aurait eu moyen de faire quelques dérapages. D’autant que je trouve Andrew comme un excellent professeur qui donne envie d’écouter et de suivre tous ses conseils. Il a pris son rôle à cœur de m’enseigner un peu ce qu’il en sait. C’est vraiment gentil de sa part car j’imagine que cela ne doit pas être si évident de le faire avec sa copine.

– Tu es un excellent professeur. C’est clair et précis. Je note le taekwondo. En fait, je ne crois pas t’en avoir parlé mais depuis deux mois je suis des cours à l’école de Kung-Fu de Maître Lee qui se situe au nord de Kingston. J’apprends pour l’instant des bases. Je suis vraiment débutante même si j’ai reçu beaucoup d’encouragements car comme tu l’as dit, je devrais pouvoir mettre en bénéfice mes capacités de danseuse. Je fais par contre un blocage quand il s’agit de porter des coups car j’ai peur de faire mal. Cette barrière mentale peut sauter quand je suis en colère comme par exemple la dernière fois où on a fait du mal à Zeus. Ce que tu fais c’est un vrai métier qui ne s’improvise pas et qui a toute mon admiration.

Et c’est important pour moi d’admirer celui pour qui j’ai de forts sentiments. Je profite d’une petite pause pour ouvrir une discussion.

– Sinon tu te plais toujours bien ici et avec moi ? Parce que moi…

Je cherche mes mots parce que c’est plus facile d’exprimer des sentiments par la danse que par la parole.

– Je m’attache beaucoup à toi. Plus je te découvre et plus je consolide ce sentiment. Et ….

Je cherche mes mots. Finalement, je me résous à faire simple et aller droit au but.

– Je suis amoureuse de toi. Voilà, on ne va pas tourner autour du pot. Je voulais que tu le saches mais peut être que tu t’en doutais. Mais c’est mieux en se le disant.

Mes joues ont dû passer au rouge pivoine pour illustrer ma pudeur à exprimer ce que je ressens. Et j’ai l’impression de m’être libéré d’un poids. Ce n’était peut être pas le bon moment ou endroit pour le dire. Mais y en a-t-il vraiment des bons ?
J’espère que je ne l’embarrasse pas avec mes sentiments dévoilés. Je ne lui en voudrais pas d’ailleurs de ne pas réagir ou d’exprimer quoique cela. Je ne lui mets aucune pression.

– Allez ! Reprenons l’entraînement. J’ai encore une petite demie heure devant moi avant de me préparer pour aller répéter à l’opéra. Tiens d’ailleurs est ce que tu aimes danser ?

S’il répond non, je le jette dehors direct… Mais non je rigole !
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 23 Sep 2021 - 14:35 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
J'irais pas jusqu'à dire que j'étais un excellent professeur. Loin de là. J'ai appris plus ou moins comme ça alors j'essaie de retranscrire même si c'est pas chose aisée. Le problème c'est que comme j'ai pas mal d'acquis, je pars du principe que les autres l'ont aussi alors que pas forcément. De ce fait, y'a plein de trucs que j'explique pas alors que ça pourrait être fortement pratique, même pour elle. Le fait de rester en mouvement c'était bien, mais ça pouvait complètement l'épuiser sur la durée. D'ailleurs, la durée, c'était aussi un paramètre à prendre en compte. Généralement, pour ma part, un combat se fait presque jamais sur la longueur. Le premier qui touche l'autre prend un avantage certain, qu'il converti dans la plupart des cas. Je pense comme ça et je l'ai prouvé plusieurs fois. Mettre un KO technique permet de rapidement convertir un avantage en victoire. Taper vite, taper fort, mais surtout taper là où il faut.

Kung-Fu pourquoi pas. Personnellement on apprend surtout de grosses bases de Krav-Maga mine de rien. Parce que c'est plutôt complet pour désamorcer une situation au contact. Notamment la boxe, le combat de rue un peu, le judo, la lutte. Ce genre de trucs. En fait c'est un sacré mélange mais ça marche super bien !

▬ Ouais carrément !

Que je lui réponds franchement après qu'elle me demande si je me sens toujours bien ici, et avec elle. Et c'est le "parce que moi" qui me fais tiquer. Le "parce que moi" qui résonne encore pendant qu'elle cherche ses mots, c'est une pure angoisse. Je m'attends à tout, je commence à me faire des films. Des "Parce que moi c'pas trop ça du coup je me disais, ça t'embête de te barrer et effacer mon num?" ou un truc du genre. Et ce qui expliquerait le moment où elle s'est téléportée quand on était l'un au-dessus de l'autre. En fait, je commence à réunir tout les morceaux d'un puzzle, bout à bout..

Ah.

Et je suis bon à jeter tout le puzzle en fait. Fausse alerte. J'ai même fais un grand soufflement de soulagement. Vraiment j'étais à deux doigts de m'effondrer. Me voilà soulagé et sous le coup de l'émotion aussi. Mine de rien. Ça fais toujours... comment dire ? Très bizarre. Certainement parce que j'ai pas l'habitude. L'amour maternel, j'ai pas connu. Paternel c'était un peu compliqué vu qu'on était deux étrangers dans la même maison chacun vivant sa vie, moi celle d'un enfant en surpoids complètement en manque de repères et lui, sans repères aussi, se noyant dans l'alcool.

Ah² ! Là, je sais pas quoi dire. Elle me coupe la chique, la parole, tout. Genre y'a aucun son qui arrive à sortir. J'ai des grands yeux, un grand sourire et y'a rien qui vient. En fait je suis à deux doigts de m'évanouir de tout mon poids et tomber par terre. Je me vois même le faire, et avoir des étoiles au-dessus de la tête, et des yeux en forme de cœur comme dans les vieux dessins animés.

▬ Euh..

J'essaie de formuler un truc mais y'a rien qui veux sortir si ce n'est la cinquième lettre de l'alphabet. Je suis dans la merde. J'veux lui faire comprendre que moi aussi ! Par contre, amoureux, je sais pas du tout ce que ça veux dire. Est-ce que c'est quand tu te sens super quand tu vois ladite personne que tu aimes ? Genre ça te fout des petites étoiles dans les yeux etc ? Si c'est ça alors moi aussi, du coup. C'bien la première fois. Et comme j'ai pas dis grand chose, je préfère compenser avec un truc plus "simple".

Ouais globalement je suis allé la prendre dans mes bras et je l'ai embrassé en guise de réponse. C'est pas... je sais pas. C'était peut être pas la réponse escomptée qu'elle attendait... Mais c'était la mienne, en attendant de trouver les mots, un jour, pour exprimer ce que je ressent. Ce qui est une épreuve, mine de rien. Une épreuve que je franchirais un jour, comme les autres, ça c'est sûr. Mais pour le moment, ça me tétanise plus qu'autre chose.

La chance que j'ai, c'est qu'elle passe rapidement à autre chose.

▬ Euh, je sais pas en fait. J'ai jamais dansé...

Quand j'étais plus jeune j'avais tenté d'inviter une fille au bal de fin d'année. Parce que je trouvais ça cool. Mais bon, petit et en surpoids, je faisais pas le cavalier idéal je pense. Surtout que, la fille en question m'avait ricané à la gueule en disant qu'elle préférait crever que danser avec moi. Les enfants sont drôlement durs entre eux.

▬ Tu m'apprendrais?

Me connaissant je vais certainement passer le plus clair de mon temps à lui écraser les pieds avant qu'un simple mouvement ne puisse rentrer dans ma caboche. On dit que je suis un bourrin manquant cruellement de délicatesse, genre comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. C'possible que ce soit vrai. Dans tout les cas, je peux toujours essayer !

Ah, et oui, fallait reprendre l'entraînement mais là je suis tout chamboulé mine de rien.
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 23 Sep 2021 - 15:47 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
C’est la réponse que j’escomptais. Il n’y a pas besoin de paroles. Un baiser ça suffit largement. C’est même mieux. Je vois bien qu’il a l’air perturbé voir même chamboulé. Je comprends qu’on n’a pas du lui dire souvent qu’on l’aimait alors que dans ma famille on se le disait souvent.
De toute façon, je pense que c’est bien d’aller tout doucement à notre rythme pour construire quelque de chose de sérieux. Si les fondations sont solides, nous irons très loin tous les deux. Alors qu’il fasse comme il le ressent, c’est très bien.
Chamboulée, je le suis aussi comme si je planais sur un nuage. Le cœur qui palpite. La chaleur qui oppresse. Le souvenir fantomatique de son baiser sur mes lèvres. Je ferme un instant les yeux pour immortaliser ce moment.
La danse. Oui la danse. Jamais dansé ? En apprenant cela, je me sens investie d’un devoir sacré d’au moins lui faire découvrir la danse. En plus, il est partant pour que je lui apprenne. Je souris à m’en décrocher la mâchoire.

– Je veux bien t’apprendre. Mais je te préviens que je ne vais pas te ménager. Je ne te ferais pas de cadeau. Je ne peux que te promettre de la sueur et du sang.

J’ai dit cela en l’imitant avec une voix faussement grave. Je reproduis un peu, peut être avec un poil exagéré ce qu’il m’avait prévenu en s’engageant à m’apprendre des gestes d’auto défense.

– Finalement je pense que pour l’entraînement j’en ai assez fait. On remettra cela un autre jour. Tu peux m’aider à ôter les protections s’il te plaît.

Une fois les protections retirées, je me dirige vers le matériel HIFI pour mettre un peu de musique. The Bangles - Eternal Flame, voilà un bon choix pour danser un slow.

– Monsieur Andrew Bishop, voudriez-vous m’accorder un petit slow ?

Après une légère révérence, je lui tends la main pour qu’il accepte de conduire cette danse. Au besoin je le guiderai pour positionner ses bras comme il faut.

– La première règle à savoir, c’est que c’est toujours l’homme, le cavalier, qui mène la danse. Je te propose avant d’apprendre à bouger les pieds de juste me tenir et de te laisser porter par la musique ou par moi. Ne pense à rien et regarde moi.

Au moins je pourrais partir travailler avec le souvenir positif d’un slow. C’est mille fois mieux que celui d’avoir pris une raclée.
Je me tiens presque à une trentaine de centimètres de lui. Je positionne son bras droit sous mon aisselle gauche

– Tu peux caler ta main droite sous mon omoplate. Les mouvements doivent toujours être fluides et légers. Il ne faut rien forcer.

Quant à moi, je drape mon bras et ma main gauche sur son épaule droite. Et je commence à onduler légèrement mes hanches au gré de la musique. Mon regard de chat le fixe, avec un sourire omniprésent.
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 23 Sep 2021 - 21:29 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je m'avance peut être sur un terrain dangereux du coup, va savoir. En même temps, c'est à la fois son métier et sa passion, logique qu'elle veuille placer la barre plutôt très haute vis-à-vis de ses partenaires de danse. Je sais pas si dans sa troupe tout ses partenaires de danses ont le droit à cet état d'esprit là. Du peu que je connais Elena, je dirais que oui. Elle m'a l'air d'être quelqu'un qui prend ce genre de choses à cœur, très à cœur même. Après je me trompe peut être. Faut dire, ça fais pas si longtemps qu'on se côtoie, genre, qu'on sort ensemble. On se croise plus qu'on se voit, des fois j'passe ici pour passer un peu de temps avec elle, des fois j'suis trop claqué pour faire un brin de route et je dors directement chez moi pour être plus proche du Commissariat.

▬ Va pour la sueur et le sang alors !

Y'a pas grand chose qui me fait peur, et certainement pas le sang, la sueur et les larmes. A la rigueur, l'intimité, ça ouais, ça me fout une peur bleue parce que je sais absolument pas comment agir ou réagir. Le reste ça va, je gère plus ou moins. Du moins, c'est ce que je crois.

En fait, c'est très intimiste une danse. Ça, j'avais pas bien pigé au tout début, mais j'allais très vite le comprendre par la suite. Je lui file un coup de pouce pour défaire ses protections, c'est vrai que ça colle au corps et c'est peu pratique quand tu n'a pas l'habitude. Donc l'entraînement était bel et bien fini. Pour elle, tout du moins. De mon côté fallait que je bosse d'arrache pied et dans une vie tout à fait normale j'aurais du choisir entre m'entraîner ou danser avec la belle. Dans ma vie à moi, je peux faire les deux. Andy se chargera de l'entraînement physique et du décrassage. J'aurais qu'à l'incorporer une fois qu'il aura terminé et de ce fait, j'aurais fais les deux. Il part de ce pas pour aller courir dehors. Avec Zeus, cela va de soi.

▬ Avec grand plaisir Miss Clarke !

Par contre pour le reste, c'est hyper dur en fait. Faut gérer trop de trucs en même temps, et je chamboule déjà d'un millier de questions. Déjà, ok, pourquoi je dois mener la danse ? Je sais même pas dans quel sens on doit partir ! Et ensuite, ça veut dire quoi se laisser porter par la musique ? Ou par elle ? Et penser à rien, perso je veux bien, mais c'est un tantinet trop difficile, parce que je fuse de questions.

▬ Ok... je crois que je vois le concept !

Le concept est maîtrisé. Le but par contre, j'en ai aucune idée de pourquoi les gens font ça. Je sais pas non plus dans quel sens faut partir, et je sais pas trop ce que je vois foutre avec mes petits pieds. Certainement pas écraser les siens, du coup j'fais bien gaffe. J'ai le cardio qui s'accélère un grand coup, ça me fait froncer les sourcils, avant d'entendre la douce voix d'Andy s'excuser du fait qu'il fonçait comme un cinglé pour "faire la course avec le chien".

J'ai l'impression que je suis fin prêt pour l'étape avec le sang et la sueur. Par contre la mélodie est très légère, presque lente. Je vois pas à quel moment ça va péter dans tout les sens. Parce que là, comme ça, à cette cadence, ça va. Je pourrais rester des heures à suivre la cadence sans trop de problèmes.

▬ Léger, rien forcé, okay ! J'vois le truc, j'crois ! C'est quand que ça bouge du coup ?

Si elle me dis jamais, j'arriverais pas à comprendre son histoire de sang et de sueur. Ou alors c'était pour me charrier par rapport à l'entraînement de tout à l'heure. C'est surement ça. C'est forcément ça !
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 24 Sep 2021 - 0:10 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Mes yeux bleus le fixent. J’apprécie ce moment. La danse est là comme je l’aime, c’est-à-dire un moment de partage.

– La sueur et du sang, c’est si tu veux devenir danseur étoile. Et je ne crois pas que cela soit l’objectif recherché quoique j’ai l’impression que tu ne fais jamais rien à moitié. L’essentiel c’est d’y prendre du plaisir et de partager. C’est aussi une façon originale de se connaître et de se séduire.

Je crois bon de ne pas évoquer la conversation que j’avais eue avec Cain sur la danse et la sexualité. Notamment lorsqu’il a évoqué comment chez ceux de sa race la danse était avant tout à connotation sexuelle. Et de toute façon, c’est un secret que Cain est d’une autre race. Je ne le trahirai pas.

– Je trouve que tu te débrouilles très bien. Quand je parle de guider, c’est lorsque nous allons commencer à bouger les pieds. Il faut bien que quelqu’un donne le cap si on ne veut pas se mélanger les pinceaux. Et on donne généralement ce rôle à l’homme par convenance. Comme si tu veux, tu peux aussi me faire tourner sur moi-même. J’ai choisi un slow car c’est une danse à portée de tous mais on pourrait danser un rock ou une salsa pour avoir un rythme plus soutenu mais aussi plus technique. Mais chaque chose en son temps.

Je décide de changer de position en m’écartant par un petit tour sur moi-même et de revenir vers lui, mais cette fois en me collant à lui dos à son ventre. J’attrape ses mains pour m’entourer et me serrer délicatement. Je bascule un peu la tête pour le regarder. Nos visages sont accolés. Nos corps continuent à onduler. Je ne résiste pas à l’embrasser avec un baiser fugace. Je ne crois pas que nos corps aient été aussi proches. Et je me sens bien peau à peau, dans ses bras, comme dans un petit cocon.

La musique s’arrête. Mais je n’ai pas envie de le quitter. Je l’embrasse de nouveau mais avec une ferveur bien plus intense qui me conduit à me retourner tout doucement pour lui faire face. Mes doigts s’entremêlent dans ses cheveux pour masser sa tête tout en l’embrassant. Je me sens fébrile et fiévreuse par le désir qui m’envahit. Avec regret, je quitte tout doucement ses lèvres car nous sommes sur le fil du rasoir pour passer à une autre étape de notre relation. Il ne faudrait pas grand-chose pour basculer mais je veux que cela soit un moment exceptionnel si cela devait arriver.

– Alors ce cours de danse ? Es tu prêt à renouveler l’expérience ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 26 Sep 2021 - 14:58 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ah ! Je vois mieux du coup, pour cette histoire de sang et de sueur. Et bah, ce sera pas pour aujourd'hui que je deviendrais danseur étoile. Déjà, je crois pas avoir les qualifications, et pas sûr que ce soit le job à plein temps qui me botterais le plus. J'aspire à autre chose, un truc que j'ai dans le sang depuis tout jeune. Défendre les autres. Même si c'est tout aussi bien de pouvoir les émerveiller de la façon dont elle pourrait le faire. Comme avec cette petite fille toute heureuse de voir une personnalité célèbre en face d'elle et lui demandant un autographe. Mais, c'est pas le genre de monde qui est prêt à recevoir un Andrew Bishop. Mon monde à moi est beaucoup plus pragmatique, beaucoup plus noir et mesquin. Un monde dans lequel c'est monnaie courante de voir des horreurs.

Mais j'oublie rapidement mon monde d'horreurs quand elle me parle de prendre plaisir et de le partager. C'est exactement ce qu'on vient de faire. Entre l'entraînement et cet entraînement là, faut dire que c'était fort agréable de partager à la fois nos boulots et nos passions. Ouais, je suis un peu passionné par l'exercice physique. Un peu trop. J'en viens même à me demander parfois si c'est normal d'apprécier échanger quelques coups, même quand tu perds. J'tourne peut être plus rond à force de prendre des coups dans la gueule.

▬ Faire les choses à moitié bah.. ça dépends quoi. Et au pire j'ai une autre moitié pour finir ce que j'ai commencé !

Une belle intronisation pour Andy, qui finissait l'entraînement sportif que j'avais commencé tout à l'heure histoire d'être totalement fit et en forme dès la matinée. Du coup j'écoute tout les petits conseils qu'elle me donne. Guider, donner le cap, c'est un vocabulaire très marin mais j'arrive à bien comprendre toutes les indications. Je comprends pas le "par convenance" même si j'ai bien des idées. La danse, c'est vieux comme le monde et à l'époque, le monde était moins égal qu'aujourd'hui. Elle avait raison sur le chaque chose en son temps. La salsa, le rock, j'y connais rien mais c'est avec grand plaisir que j'apprendrais. Certainement. C'était toujours plus sympathique avec une bonne partenaire !

La température hausse d'une vingtaine ou trentaine de degrés je crois ? J'apprécie le mouvement, souple comme je l'imaginais. Mais je commence à bien comprendre le "façon de séduire", même si à proprement parler j'étais déjà séduit. J'en viens presque à me demander si toutes les danses étaient comme ça ou si certaines l'étaient un peu moins. Je sais pas. En tout cas après quelques baisers et le fait de l'avoir entre mes bras, ouais, je crois que la température de la pièce avoisine vraiment la soixantaine de degrés. Et étrangement je m'y sens bien ! Moi qui n'aime pas forcément le chaud. J'ai presque le souffle coupé car après effort, on s'est réconfortés l'un contre l'autre profitant d'un doux moment agréable.

▬ Ouais grave ! C'était cool !

Je lui décale une mèche qui à l'habitude de se mettre devant ses yeux. Et je viens l'embrasser à mon tour. Un peu de douceur dans mon monde de brutes c'était une très bonne chose pour pas perdre les pédales. Vraiment.

▬ Mais pas aujourd'hui, j'attends qu'Andy rentre pour l'incorporer et aller me doucher.

Et manger aussi. Puis dès qu'elle partira à la danse, j'irais de mon côté au stand de tir pour continuer à garder le rythme même quand je bosse pas. Faut dire que, à tout moment on peut m'appeler pour que je vienne en renfort. On est en repos, mais on ne l'est jamais vraiment non plus.

▬ Rappelle moi juste, tu rentres pour quelle heure ?

Mon grand sourire trahissait peut être le fait que j'avais une idée derrière la tête. Trahissait peut être parce que, mine de rien, quand j'étais avec elle je souriais tout le temps. Et je pouvais toujours esquiver en disant que je souris parce que j'ai déjà hâte de la revoir. En dehors aussi, mine de rien, je suis un type assez vivant contrairement à quatre-vingt dix pourcent de mes collègues de boulot. Et un poil trop idéaliste aussi, ça je le sais bien.

J'avais pour projet sinon, de lui préparer quelque chose à manger vu que c'est généralement elle qui est derrière les fourneaux. Après, je suis pas très bon dans cet exercice là, mais avec internet, des tutoriels, deux trois coups de fils et Andy pour me filer un coup de pouce, ça peut se faire ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 26 Sep 2021 - 16:30 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Cette danse, au corps à corps, m’a fait monter au septième ciel. Et j’ai encore du mal à redescendre sur terre. C’est dingue d’être aussi aimantée que cela avec quelqu’un. Je ne sais pas si je vais pouvoir à chaque fois résister à l’appel du désir. Je décide de ne plus penser à cela. Il arrivera ce qu’il devra arriver, en temps voulu, quand nous serons prêts tous les deux à franchir une autre étape dans notre relation. Et il faut bien nous l’avouer que nous sommes sur la corde raide !

– On devrait se promettre qu’à la fin de chaque entraînement de se faire une petite danse pour nous séparer dans quelque chose de positif. Car avoir comme dernier souvenir d’avoir reçu un crochet du droit de son copain ce n’est pas terrible. En tout cas, je suis heureuse de t’avoir donné l’envie de danser et de persévérer à en apprendre plus. Oui tu as raison, je vais finir par être en retard. Moi aussi je vais aller prendre une bonne douche. Ah au fait je vous ai laissé un panier repas pour le travail. Tu n’auras qu’à réchauffer c au micro-ondes les raviolis si tu veux manger chaud.

Hier soir, je lui ai préparé des Pirojki, des petits pains fourrés avec des pommes de terre, carottes, choux, épinards, courgettes, œufs et oignons pour les salés, et des divers fruits pour les sucrés. Car j’imagine son travail très physique, des pelmeni, raviolis russes à la viande, complètent le repas. Et bien sûr il y a quelques cookies au chocolat, faits maison. J’ai également glissé un petit mot « fais attention à toi, je t’aime ». Même si j’évite de le montrer, je m’inquiète de plus en plus à le laisser partir en mission car je le sais un peu trop intrépide. C’est mon devoir de lui rappeler qu’avec moi il a une excellente raison de se montrer plus prudent et sage. Enfin je l’espère…

– A quelle heure je rentre ce soir ? … Hmm vers 20 heures je crois car après la répétition je dois me rendre à Hôpital psychiatrique de la Providence dans le cadre d’une séance d’apprentissage de danse pour des enfants malades. Partons donc pour entre 19h30 et 20 heures. Mais promis je n’arriverai pas plus tard, surtout si je sais que tu m’attends.

Pour rien au monde je ne raterai une opportunité de nous voir si nos calendriers coïncident. J’ai appris à savourer chaque instant présent quand il se présente à moi. Et à deux avec Andrew, c’est le summum.

J’ai du mal à le laisser partir en l’embrassant de nouveau. Je finis par me téléporter jusqu’à la salle de bain de ma chambre pour m’apprêter. Il faut que je me grouille car je vais finir par être en retard. Heureusement que j’ai ce pouvoir de téléportation pour être en clin d’œil où je veux. C’est bien pratique.

Habillée, je passe vite à la cuisine pour prendre mon petit panier avec une bouteille d’eau pour la danse.

– Andrew, je file ! Bisous !!! A ce soir !

Je disparais pour arriver pile poil à l’heure pour la répétition de danse….
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 27 Sep 2021 - 0:45 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Sur quelque chose de positif, je vois bien l'idée. Ça me botte bien en vrai ! Tant qu'on passe du temps ensemble, les deux, techniquement presque tout me va en fait. Bien que, ça me fait légèrement rire lorsqu'elle parle du crochet du droit. Oui, ça donne une plutôt mauvaise image c'est vrai, mais c'est absolument pas mon style de taper les gens gratuitement ni rien. Vraiment pas d'ailleurs. J'essaie toujours d'être responsable là-dessus. Avec l'entraînement que j'ai, mon corps est considéré comme une arme au vue de tout ce que j'ai appris à faire avec.

▬ Un panier repas ?

Genre j'ai rien à faire juste à le chauffer ?

▬ Définitivement, t'es un ange !

Personnellement j'ai encore du mal à y croire parfois. Je sais même pas si je mérite tout ce qui m'arrive. On appelle ça le syndrome de l'imposteur. Je ne dirais pas de but en blanc que j'ai rien fais pour le mériter, ça c'est clair. Mais le simple fait que ça m'arrive maintenant alors que ça m'a fuit pendant presque toute ma vie, je sais pas. C'est très étrange. C'était une perle rare, elle avait beaucoup trop de bonté, vraiment. Du peu qu'on se connait, en tout cas, c'est l'image qu'elle me donnait. Je lui rendrais sa gentillesse au centuple si je le pouvais. Juste, je sais pas trop comment on fait. J'ai toujours pas de manuel là-dessus, et hélas pas de parents proches à qui en parler.

▬ Ouais, normalement je serais là.

J'insiste bien sur le normalement, on sait jamais avec les criminels quand ils décident de frapper. Et j'espère juste qu'ils me laisseront cette journée, totalement en paix. Aussi bien pour moi que pour le service, pour la ville, pour les gens. Pour tout. S'ils pouvaient prendre, tous, une année sabbatique, je vivrais dans le meilleur des mondes. Bien que, j'ai aucun espoir que ça puisse arriver à court, à moyen et à long terme. Mais j'en rêve. Bien que, techniquement, si plus personne ne commet de crimes, qu'est-ce que je ferais de mes dix doigts ? Je me vois dans aucun autre corps de métier.

On va dire vingt heures donc. Ça me laisse globalement le temps d'apprendre à faire quelque chose à bouffer. Et en deux temps trois mouvements la voilà déjà partie. C'est vrai qu'en se téléportant partout à sa guise, tout devait être beaucoup plus simple pour le déplacement. Je l'envie de ce côté là, même si je suis plutôt bien loti avec Andy. On peut se partager pas mal de tâches. D'ailleurs, c'est exactement ce qu'on a fait pour la cuisine.

On avait eu, on va dire, une chance sur trois de foutre le souk dans l'appartement. La bonne nouvelle, c'est que cette chance là, cette belle opportunité, on a pu la saisir. Des deux mains. Mon Dieu ! Quand je vois ma montre, je me dis qu'il reste peut être quatre heures avant qu'elle ne rentre et c'est un bordel pas possible. Comment elle fait elle, pour faire des plats en quantités, pour cuisiner, sans en foutre partout. Faut la jouer méthodique. Je nettoie les plans de travails, je fais un peu de rangement parce qu'on s'y retrouve plus. Pendant ce temps, Andy s'occupe de préparer des trucs. La triste nouvelle, c'est qu'on est deux, et personne ne surveille la première cuisson.

▬ J'ai deux cerveaux, quatre bras, et on est même pas foutus de faire les choses correctement...
▬ Arrête de parler tu m'déconcentre !!


J'suis même pas allé prendre une douche. En fait, à la seconde où Elena s'est éclipsé, j'ai checké une recette dite "facile" sur internet. Puis j'ai vu que ça prenait grand maxi une heure, du coup on est parti faire les courses comme ça. On s'est dit que, le temps du trajet, de prendre les provisions, de se mettre à la cuisine, en deux heures c'est fini et on aurait toute la journée pour faire le reste.

C'était sans compter qu'on s'est perdu deux fois dans le magasin parce que je trouvais pas ce qu'il me fallait. Et qu'on avait aucun réseau et qu'aucun de nous deux n'a pensé à prendre un screenshot de la recette sur le téléphone. Du coup, bah, comme on avait rien listé il a fallu attendre qu'Andy quitte le Wallmart, retrouve la bonne recette, screen l'écran, rentre dans le wallmart, me retrouve et on avait perdu une bonne dizaine rien que comme ça. Pareil pour tout le reste.

▬ Quand ils disent peler les pommes de terres dans la recette ça veux dire quoi ?

Peler ? Genre éplucher ? Ch'ais pas. Épluche au pire ? Ça passe nan ? Ou check sur internet ce que ça veux dire ? Je sais pas... En vrai fais comme tu veux mec, j'te fais amplement confiance !

▬ OH ! J'étais en train de penser à un truc mec !
▬ Oui ?
▬ Elle aime le poisson au moins ?


Bah euh... C'est que là, on est les deux à se regarder, et c'est une sacrée colle en fait. Je dirais que oui. Je crois que oui. Écraser les pommes de terre à l'aide d'un presse-purée. Déjà, c'est quoi un presse-purée ? Et est-ce qu'elle à ça à la maison ? Je suis paumé. Du coup c'est reparti pour foutre la merde dans les tiroirs et les placards. Plus rien ne ressemble à quoi que ce soit, c'est un désastre.

---

Une bonne douche glacée ça fais du bien quand même. C'est salvateur. J'en ai profité pour ramener quelques trucs de chez moi quand je suis ici. Notamment ma petite enceinte bluetooth. C'est pas mal rock dans la douche du coup, et c'est pas plus mal. Entre ça et l'eau glacée, ça me maintient bien éveillé. Faut dire que depuis ce matin j'ai pas arrêté, je suis claqué.

J'entends du bruit. Putain de merde j'crois elle est rentrée. Faut absolument pas qu'elle passe à la cuisine. On a tout rangé certes, et on y a mit du cœur à l'ouvrage sur le plat avec Andy, mais faut garder l'effet de surprise. Du coup ni une ni deux, j'ressors de la douche. Je me sèche à moitié, j'enfile ce que je trouve... En fait ça doit être le peignoir d'Elena. Il est... confortable. J'aime bien la couleur d'ailleurs. Le rose pâle ça me va bien je trouve. Enfin bref. J'enfile un boxer histoire d'être un minimum présentable. Des chaussettes aussi pour pas foutre de la flotte partout. Ça doit sentir le poisson dans la cuisine. J'suis sûr qu'elle a du capter quelque chose en rentrant.

▬ Hop là ! Viens par ici toi !

Je l'attrape au vol avant qu'elle ne puisse filer vers la cuisine et cette bonne odeur. Je l'embrasse en guise de formule de politesse. Et je repense à la préparation dans la cuisine.. Le visuel est... meh. Pas terrible terrible à vrai dire. Mais bon. On y a mis du cœur à l'ouvrage. J'espère juste qu'elle a faim. Oh putain j'y ai pas pensé à ça aussi... Puis surtout, je suis pas certain que ce soit si bon que ça finalement. Je commence à sérieusement douter...

▬ J'espère que t'as faim !

Je vous ai déjà raconté que j'étais archi naze pour garder un secret ? A part un secret professionnel évidemment. La bonne nouvelle, c'est que si ça n'allait pas, j'avais prévu un plan B. Je l'inviterais à manger un bout dehors. J'suis pas tout à fait certain de mon talent en gastronomie. Et le hachis au haddock et au cabillaud, bah, il sent super bon. Visuellement c'est une torture ou un tableau d'artiste incompris. Après les aliments étaient frais. J'ai pas osé goûté pour le moment pour le laisser intact. A moitié de travers ça voulait dire.
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 27 Sep 2021 - 2:04 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Vingt heures, comme promis, je me téléporte à la maison. La journée a été riche et rude mais j’en suis parfaitement satisfaite. Cela n’a pas été facile de quitter la petite Elody à l’hôpital. Elle me voue une certaine fascination. La danse la passionne. Mais je sais qu’il n’y a pas que cela. La petiote n’a plus de parents. Ma présence féminine est une sorte de palliatif. J’avoue aussi adorer les enfants et ils me le rendent bien.

Toute cette journée, je n’ai pas arrêté de penser à Andrew. C’est dingue mais je l’ai à peine quitté plus de douze heures qu’il me manquait comme jamais. Je suis accroc de lui. Puisqu’il se dédouble, l’un pourrait rester avec moi pendant que l’autre parte bosser ? Arrête le délire, Elena…

En tout cas, je me suis demandée plusieurs fois ce qu’il pouvait mijoter. Ça sent la surprise à plein nez. D’ailleurs c’est vrai que cela sent bon. Mais je n’ai même pas le temps de faire une enquête dans la cuisine qu’il y a une tornade andrewesque qui me chope au passage.

– J’ai une faim de loup ! Je n’ai pas arrêté aujourd’hui entre les répétitions et les cours à l’hôpital.

Mon front se plisse en observant sa tenue. Il a encore les cheveux mouillés. Et sa tenue….j’en souris jusqu’aux oreilles à la voir.

– J’ai le temps de prendre une petite douche et de me changer ? Ça te permettra aussi de te sécher complètement et de t’habiller un peu plus même si la vue n’est pas déplaisante. Je vous trouve un brin provocateur, Monsieur Andrew… Allez je fais au plus vite et je te rejoins dans le salon.

Mon regard plonge sur son torse qu’on peut voir dans les interstices du peignoir ouvert. Je l’embrasse sur la nuque juste derrière l’oreille, histoire de m’enivrer de son parfum.

En fait je n’attends même pas sa réponse car j’ai besoin d’une bonne douche pour décontracter mon corps qui a été très sollicité durant toute cette journée et aussi parce que j’ai envie de me faire belle mais sans trop de chichi. Et je lui ai promis d’être rapide.

Au bout de quinze minutes chrono, je suis donc de retour. Mes cheveux sont totalement détachés, encore mouillés. Comme ils sont très longs, ils auraient pris trop de temps pour sécher. Je porte une robe très légère et courte en soie de couleur noire. J’ai décidé d’être pieds nus pour être totalement à l’aise. Comme la nuit peut s’avérer un peu fraîche, au dernier moment, j’opte pour me couvrir d’un kimono long en tulle, noir transparent, qui se marie très bien avec ma robe.

Je me téléporte directement sur le canapé du salon car j’ai bien compris que la cuisine est devenue un territoire interdit. Je suis excitée de savoir ce qu’il m’a réservé. Et à mes yeux, le plus important de toute façon c’est la gentille attention de me faire plaisir… Et ça n’a pas de prix.
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 27 Sep 2021 - 9:34 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Pouah, la bonne nouvelle qui tombe à point nommé. Je lui ai même pas demandé comment s'est passé sa journée ou quoi que ce soit. A vrai dire je l'ai choppé au vol avant qu'elle ne puisse voir le film d'horreur dans la cuisine. Vraiment, je sais pas comment le décrire autrement. Ou alors peut être que tout simplement, comme à mon habitude, j'ai une piètre appréciation de ce que je fais. C'est un truc récurrent que j'essaie d'affronter au jour le jour.

Au final je me rends compte que j'ai passé la journée à préparer un truc simple, que j'ai complètement mis de côté mon entraînement au stand de tir. Bon bah, je sais très bien comment ça va finir tout ça, je partirais plus tôt demain matin histoire de bûcher double en arrivant au poste. J'espère juste, je le prie intérieurement, qu'on m'arrache pas cette belle soirée pour une quelconque affectation. Vraiment.

▬ Provocateur, moi ?

J'vois, plus ou moins, où elle veux en venir. Et je peux tout expliquer, si on m'en laisse le temps. C'est que j'ai pas eu le temps, j'ai entendu du bruit et j'ai fais au plus vite. Mais là ouais, je vais en profiter pour me foutre à l'aise. Certainement en pyjama même. Un débardeur noir et un bas de survêtement ira très bien. Tant que mes mouvements sont souples ça me convient de toute façon. Bizarrement ça fais déjà moins classe. Comment on peut dire "je fais au plus vite" et prendre presque vingt minutes pour se laver ?

Ce qui me laisse totalement assez de temps pour me sécher complètement et être totalement prêt. Un petit coup d'œil sur mon téléphone me rassure quand au fait que j'ai pas l'air d'avoir de boulot à faire. Ou du moins j'ai pas l'air d'être sollicité. J'aurais certainement beaucoup de lecture demain matin, histoire d'avoir un briefing sur la journée d'hier. Vers cinq heures je serais debout pour aller courir dehors avec Zeus histoire qu'il se décrasse un peu. Vers six, petit déjeuner et douche, et let's go pour le Commissariat après, histoire de prendre l'entraînement physique et c'est reparti pour une boucle. Le pire, c'est que j'ai le même rituel tout les matins, comme bon nombre de travailleurs, mais chaque journée est complètement différente dans le sens où c'est très rare de tomber dans une routine quotidienne.

Pas sûr que ce soit un avantage finalement.

▬ Et c'est moi qui suis provocateur ?

Il y avait certainement plus de matière sur mon peignoir que l'entièreté de sa tenue. Enfin, mon peignoir, le sien plutôt. Après, qu'on se le dise, c'est loin voir très loin de me déplaire. J'ai beau détailler et passer en revue sa tenue, y'a rien qui m'plaît pas. J'en profite pour me poser aussi sur le canapé et la faire basculer contre moi. Mes doigts glissent sur son bras. Un peu comme au Star Dôme y'a de ça... euh... Deux semaines nan ? Un truc comme ça ?

▬ La bonne nouvelle c'est qu'on a eu le temps de tout ranger.. Peut être pas forcément à sa place d'ailleurs... Et qu'on a pas mis le feu à ta cuisine surtout ! La mauvaise c'est qu'on a rien compris à la recette. Y'a trop de termes techniques... Je préfère te prévenir, je cuisine jamais d'habitude. Si c'est pas top, on se fera livrer quelque chose.

J'en suis encore sur le fait de peler des patates et d'utiliser un presse-purée. Nous, on a épluches et pour presser bah... La force centrifuge d'une main propre contre un plan de travail fonctionnait tout aussi bien. Et sinon ouais, je crois que je commence à comprendre pourquoi tout ce temps je me faisais livrer des plats à la maison. Ce qui est certainement beaucoup plus cher mais j'ai pas totalement le choix finalement. C'est galère en vrai !
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 27 Sep 2021 - 13:43 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Je hausse les épaules avec une expression sur le visage « on me donnerait le bon dieu sans confession » lorsqu’il sous-entend que c’est moi la provocatrice.

– Si tu veux, je peux porter une grenouillère…

Je crois que j’ai ma réponse lorsqu’il me fait basculer contre lui sur le canapé. Ses doigts qui me glissent sur mon bras me donnent des petits frissons loin d’être désagréables.

Il m’annonce la couleur avec la cuisine. Le pauvre, il a dû galérer grave pour préparer ce plat encore mystérieux. Le « Nous » me donne la dimension de la galère que cela a dû être.

– Quoiqu’en soit le résultat, le principal c’est surtout l’intention que tu y as mise. Et j’apprécie beaucoup tous tes efforts pour me faire plaisir. Ca me touche beaucoup. Et je suis quasi certaine que cela va être excellent au moins à manger car cela sent super bon. Et puis si ce n’est pas bon, je devrais alors te manger tout cru !

Je me redresse pour me retrouver au-dessus de lui, allongée sur le canapé. J’imite le rugissement d’un fauve avec ma bouche grande ouverte du genre je vais te croquer pour finalement poser un tendre baiser sur les lèvres. Mes doigts s’entremêlent dans ses cheveux pour les caresser. Je reste un instant, silencieuse, juste à le regarder avec mes yeux bleus de félin. Il n’y a pas besoin de mots pour communiquer. Mon regard suffit pour exprimer l’attirance et la tendresse que j’ai pour lui.

Je cède au silence avec une voix douce et murmurée.

– Et si on passait à table…Tu veux manger où ? Peut être que tu as déjà mis la table ?

Bah finalement il va me falloir me motiver un peu plus que cela pour me faire bouger. Je suis trop bien. Ma tête se pose contre sa poitrine. J’ai également attrapé l’une de ses mains que je blottis contre moi. Il est mon prisonnier ! J’entends son cœur battre, ce qui est une belle musique à mes oreilles. Lorsqu’il respire, sa poitrine me soulève légèrement. Je suis comme un coquillage accroché à un rocher.

– En fait, je suis trop bien ici.

Mon estomac gargouille, ce qui me déclenche un éclat de rire. Je ne mentais pas quand je disais que je mourrais de faim. Ce midi, j’ai du manger un petit pain et une banane.

– tu me portes jusqu’à la table ?

Je suis en mode princesse qui a envie qu’on s’occupe d’elle, car bon si je voulais je pourrais me téléporter direct…Mais là je ne sais pourquoi mais j’ai décrété que mon pouvoir ne fonctionnait pas.

– au fait c’est quand ton anniversaire ?

Andrew part avec un train d’avance sur moi car en tant que policier il a pu avoir plein d’infos sur moi. Et j’aimerai aussi en connaître un peu plus sur lui.
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 27 Sep 2021 - 16:25 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Euh... Je sais pas totalement fan de la grenouillère. Nan mais finalement c'est plutôt bien comme ça. C'est même très très bien en fait. Je sais pas pourquoi je tergiverse là-dessus, elle est toute mignonne.. Hm... Elle est plutôt canon en fait comme ça. Ouais, faut utiliser les bons termes. Là, vraiment, je peut comprendre que ça donne chaud. Entre ça et la tenue moulante ce matin, la demoiselle se fait plaisir avec les fringues. Et elle à bien raison ! Faut se faire plaisir.

Je crois que je suis aux antipodes de la jalousie. Je crois pas que c'est un truc qui me toucherait ça. Notamment parce que je dois être un poil trop idéaliste sur ma vision des choses, et des gens, et du monde dans lequel je vis. En fait, je pars du principe que les gens en ont, des principes, et que de ce fait, je vois pas pourquoi je devrais m'affoler à chaque fois qu'elle devrait sortir habillée court. Y'a aussi un autre paramètre à prendre en compte mine de rien, c'est que ça m'est pas arrivé souvent d'être avec quelqu'un, voir jamais. Du coup, j'ai pas envie d'être le type relou qui perd tout à la fin. Surtout que, ce serait me donner un rôle, puisque je suis pas comme ça de base. Ça fais tout un tas de raisons pour pas le faire du c...

Me manger tout cru ? En vrai ? Je crois que ce sera meilleur que le hachis. Sans vouloir me jeter des fleurs. Je la pensais pas... sauvage dans ce style là, mais ça me plaît bien ! A tout les niveaux !

▬ Nan j'ai pas encore eu le temps !

C'est triste à en crever. Passer une journée presque entière pour une recette facile en une heure. Mais c'est une réalité qui est la mienne. Surtout que, on était deux sur le dossier, vu que je me suis doublé pour gagner du temps. Ou pour éviter d'en perdre le double ? En solitaire, j'aurais certainement oui, mis deux bonnes heures de plus mine de rien. C'était super utile de pouvoir partager ça à deux tant c'était laborieux et complexe.

J'ai pas forcément envie de bouger non plus. J'dois avoir des petits yeux parce que j'arrive plus ou moins à la ressentir et surtout parce qu'ils brûlent un peu, comme quand plus jeune je passais des heures durant devant mon écran sur ma console de jeu. J'adorais ça. Ça me permettait de m'évader un peu de l'ambiance monotone et morbide de cette maison familiale à Lincoln. Même si bon, j'arrive à comprendre. Mais petits yeux ou non, j'arrive pas à décrocher le regard. Ça m'envoûterais presque, ce bleu là, c'est presque illégal !

▬ Laisse-moi encore deux minutes là comme ça.

Un pur moment de tendresse après une horrible tâche manuelle. Oui oui, horrible. Genre c'est pire que faire des squats ou des tractions. Voir même, je dirais que c'est pire que courir, alors que je déteste ça par-dessus tout. Mais là, genre, je suis tellement bien et j'ai toute la fatigue qui retombe d'un coup. Comme si je suis complètement déchargé. J'ai mes deux mains dans sur son dos. J'ai beau ne pas avoir d'ongles, ça m'empêche pas de les passer sur son dos comme un félin pourvu de griffes.

▬ Mon anniversaire ? Euh... le neuf juillet. Mais ça fais des années que je le fête plus. Et toi, c'est quand ?

Déjà, à l'époque, le vieux oubliait la date généralement. Puis avec le temps, le fait de pas avoir de potes, tout ça, je me suis un peu emmuré là-dessus. En plus, il est déjà passé depuis quelques mois, mais bon, encore une fois c'est tellement si peu grave que ça m'emmerde pas du tout. A la rigueur, je lui dirais bien qu'on pourrait exceptionnellement le faire l'an prochain. Ce qui insinuerait qu'on serait encore ensemble d'ici là. Probable d'un côté, si j'ai pas tout ruiné d'ici là. Ou perdu la vie en mission. Je préfère même pas y penser, et penser au moment présent. Mais comme j'arrive jamais à me projeter, c'est pas plus mal tel quel.

▬ Accroches-toi belle gosse, je t'embarques !

Je me lèves donc, avec elle que je porte contre moi. J'ai la grâce d'un pachyderme quand je me déplace, et j'ai le pas lourd. Certainement tout le contraire de la danseuse étoile qu'elle était. Le pire c'est que ça vient pas d'elle, elle est genre toute légère ! Mais bon. On fait pas d'un âne un cheval de course. L'odeur est enivrante. Aussi bien la sienne que celle de la cuisine. Vu qu'elle est contre moi elle ne voit pas encore l'horreur qui est dans le four, histoire de tout garder au chaud. Mais c'est une horreur visuelle, vraiment, un crime contre la gastronomie. Avec la purée on aurait du faire un espèce de, comme une étoile un peu partout au-dessus du hachis. En fait c'est l'essence même de ce truc apparemment. D'ailleurs je sais pas pourquoi j'ai pris une recette parisienne ? Certainement parce que c'était dans "monde" et "facile" à la fois. Je me suis dis que ça devait changer des trucs qu'on a l'habitude de manger, surtout qu'elle prépare des spécialité de chez elle. Bon moi les spécialités d'ici c'est surtout gras et gras. Vive les USA !

Je grimace un peu. Mais bon. Si le goût rattrape le tout, on sera bon.

▬ Comment ça peut être aussi moche et sentir aussi bon ?

Je vais éviter de me fier à l'apparence du truc, et j'en profite pour déposer la demoiselle avec toute la délicatesse qu'on me connaît sur la chaise la plus proche pour mettre la table. On dirait vraiment une bouille de merde. Mais qui sent tellement bon, limite ça me fait baver.
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 27 Sep 2021 - 23:27 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je crois que j’aurai pu m’endormir comme cela, ma tête sur son torse, et ses doigts qui me picotent mon dos.
Il me soulève comme une plume pour m’emmener à la cuisine. J’adore d’être traîtée comme une princesse, même si peut être que j’abuse un peu. Je ne suis pas handicapée tout de même… Et j’ai constaté qu’il avait les petits yeux, signe que sa journée a été fatigante. Il est vrai qu’il ne se ménage pas avec un emploi du temps et des entraînements dignes d’un sportif de haute compétition. Et physiquement ça se voit. Il a un corps de rêve que certains danseurs pourraient même envier. J’avoue que ce matin j’ai un peu bavé avec ces plaques de chocolat en abdo.

– C’est étonnant car à quelques jours près on est né le même jour. Moi c’est le 30 juin. Mon doudou, c’est triste de ne pas fêter son anniversaire. On va changer cela ! Et du coup ça te fait quel âge ? Je te laisse prendre le plat dans le four et le poser sur le plan de travail. Je vais m’occuper du reste car tu as besoin aussi de souffler. C’est ta journée de repos !

Je réalise que je viens de l’appeler mon doudou. C’est très affectueux dans ma bouche.
Mon regard plonge sur le plat. Je hausse les sourcils car cela a un aspect, disons-le très difforme. Mais à sa défense, cela sent hyper bon. Avec un coup de fourchette, je le goûte donc. Mais c’est excellent. C’est aussi bon que moche. Pas grave, je vais arranger le coup. J’ai laissé deux assiettes dans le four pour les préchauffer car manger froid je n’aime pas cela. Rapidement, je prépare une petite salade d’épinards avec une vinaigrette balsamique que je déposerai en taillis sur l’assiette.

Dans le tiroir du milieu, je sors des nonettes rondes pour donner de la hauteur et une forme cylindrique au gratin de poisson et de pommes de terre. Rapidement les assiettes sont dressées avec une meilleure apparence. On revient de loin. Je suis assez contente de moi. La mienne est un peu moins garnie car même si j’ai un bon coup de fourchette je dois faire attention à ce que je mange et puis je suis une femme.

– Miam, je me suis permise de goûter et c’est excellent. Ça m’a fait penser à un plat de chez moi qu’on mange en Russie à base de pommes de terre et de poisson. Et tu as cuisiné des produits frais, c’est la base pour faire quelque de bon. Après la présentation était à désirer mais c’est normal au début. Ça s’apprend. C’est comme tout c’est avec le travail qu’on s’améliore.

Je me mets en face de lui pour manger. Mon regard ne le quitte pas des yeux.


– Alors si tu me parlais un peu de toi. Toi tu pars avec un avantage car j’ai eu le droit à l’inspection générale de monsieur l’officier de police. J’ai eu un traitement de faveur ou tu as fait cela pour toutes tes ex ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 28 Sep 2021 - 1:50 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
▬ Ouais, à quelques jours près.

J'en ai profité pour prendre une grosse choppe d'eau histoire de me désaltérer. J'aurais bien pris une bière, surtout que j'en ai mis deux dans le frigo pour une occasion ou une autre, mais typiquement je suis déjà complètement désossé aujourd'hui, et la flemme de mettre les bouchées double demain pour évacuer ça. Même si je sais qu'une bière à cinq degré, sur l'organisme, c'est pas censé me tuer. Sait-on jamais. D'ailleurs c'est moi ou je commence vraiment à prendre mes aises ? Ouais, j'crois que je suis assez à l'aise. C'est étrangement pas désagréable en fait. Bon après j'ai pas retapé toute la peinture de son logis ni rien, j'ai juste mis deux bières fraîches dans le frigo, foutu la moitié de mes fringues dans une chambre d'ami, construit une niche dans le jardin pour Zeus.

Ouais je crois qu'au niveau de mes aises on est pas trop mal là. Par contre, je rêve où elle m'a appelé mon doudou ? C'est juste si adorable venant d'elle. Bien que c'est pas la première fois qu'elle est adorable. En fait, j'avais raison sur mon raisonnement, c'est un vrai petit ange.

▬ Oh euh oui si tu veux. Journée de repos journée de repos... C'est jamais reposant quand je suis avec moi même. Par contre je suis pas totalement fan de l'idée de changer ça. C'est le genre de truc que je communique pas de toute façon, j'en fais pas des caisses quelques jours avant pour qu'on me le souhaite. Puis aussi, ça évite qu'encore une fois tout le monde oublie.

J'hausse les épaules. Ça fais parti du jeu. Mais c'est vrai que généralement quand j'en parle on oublie de me le souhaiter. Du coup maintenant j'ai appris à ne plus avoir de problèmes avec cette connerie. De toute façon, c'est une tradition familiale, le débat est clos puisqu'il n'y a pas de débat, puisqu'il n'y a pas de famille. Sauf si...

Sauf si je considère Elena et Zeus en tant que famille. Hm. Au pire on verra quand on y sera, si on y sera, tout ça tout ça. Je vais pas me casser la tête avec ça.

▬ Et j'ai... Attends.. Ça se fait pas de demander ça comme ça de but en blanc... si ? J'ai vingt-quatre ans. J't'ai pas demandé le tien par contre... Je suppose que tu voudra pas me le donner sous prétexte que ça se fait pas de demander à une femme, j'ai raison ?

J'avais vu un film où les deux protagonistes parlaient de ça. Au pire je pouvais toujours investiguer sur elle, mais de mon point de vue, ça se fait pas. C'est comme fouiller les téléphones et réseaux sociaux. J'connais des gars qui font ça. J'ai jamais compris le principe. En fait si, je conçois le principe. J'y adhère pas, mais alors pas du tout.

Je reste estomaqué par la suite. Genre, en deux temps trois mouvements, ma merde ressemble à quelque chose d'appétissant. La présentation est à désirer. Ah bah, tu m'enlèves les mots de la bouche là. Mais, ça fais mal, un peu, de le dire comme ça de but en blanc sans trop tourner autour du pot. Après, mieux vaux une vérité cru qu'un mensonge beau à entendre. J'apprécie cet honnêteté de ta part !

▬ Hein ? Quoi ? Comment ? Quelle inspection générale ? J'ai pas tout compris...

Y'a un monde où elle doit se dire que j'ai utilisé le fait que je sois de la police pour en apprendre plus sur elle... Si elle le pense, c'est... triste ? Je sais pas. Mais bon, autant le lui en faire part du coup, les vérités crus, tout ça tout ça.

▬ En fait je suis parti avec aucun avantage, puisque j'ai rien fouillé plus que nécessaire lors de l'enquête si c'est ça la question. Et uniquement pour le bien de l'enquête. Mais soit, parlons un peu de moi alors. Mais ça risque de niquer un peu l'ambiance. Et ce sera un peu long aussi.

Je préfère mettre les points sur les i directement comme ça, on fait table rase et on part sur de bonnes bases.

▬ Avant d'être Cadet dans la police, j'étais... Vraiment pas grand chose en fait. Comme je t'ai dis, je crois ? Ma mère était un super-héros, avant de se faire assassiner. Mon père s'est laissé aller pendant des années, sans réussir à remonter la pente. Et moi de mon côté, je me suis réfugié dans la malbouffe pendant longtemps. J'ai plus les photos, mais j'étais une petite boule, une vraie boule. Genre un peu plus de cent kilos. Du coup ça me fais rire quand tu dis : toutes mes ex. J'ai pas d'ex. Et ça ne tient pas qu'à moi, c'est sûr, mais c'est cool si ça reste comme ça !

Effectivement mon plat est succulent. Pourtant, même si j'ai fortement envie de picorer encore et toujours dedans, progressivement j'ai l'impression que la faim disparaît peu à peu. Mais j'essaie de reprendre du poil de la bête. Une grande inspiration. Puis bon merde quoi, j'suis pas du genre à me lamenter sur mon sort. Et j'aime pas cette bouille quand elle est triste.

▬ Après j'ai eu un gros déclic, en me mettant corps et âme au sport. J'ai eu un bon prof, mine de rien. Je crois que le sport à sauvé ma vie, genre vraiment, et c'est pour ça que je me décarcasse autant. Ensuite j'ai vu l'UNISON débarquer à Port-Royal sur ma petite télé et je me suis dis que c'est exactement ça que je voudrais faire quand je serais plus grand. J'ai bûché genre.. comme un dingue, pour au final que dalle, même pas un putain de rendez-vous ou quoi.

J'en sers encore les dents, mais après une grosse bouchée de hachis, l'amertume redescend un peu. Je leur en veux pas. Je leur montrerais.

▬ Mais c'pas grave. J'y arriverais, un jour, à les rejoindre. Ensuite bah.. Corps des cadets, invasion, médaille de courage et de bravoure dans l'exercice de mes fonctions... euh... recrutement à la STAR... ensuite euh... y'a eu Zeus, et ton affaire. Et le meilleur pour la fin : Toi.

Et quelques petites bouchées de plus me confortent dans l'idée que j'ai plus faim. Au final, le plat est bien entamé et je pourrais très certainement en reprendre demain midi en allant au boulot. Finalement, j'optais pour un changement de plan. J'me lèves, je dépose un baiser à la belle blonde suivi d'un "je reviens" tout en choppant une bière et je m'éclipse quelques minutes dehors, profitant du peu d'étoiles qu'on pouvait voir dans le ciel, mais aussi de la présence de Zeus. Il me fait la fête ce con, genre quelques secondes pour avoir des gratouilles sous le menton. Puis il se pose, là, allongé la tête sur mes genoux pendant que je matte les étoiles. C'est magnifique ici. Peut être l'une des rares fois où je me sens enfin chez moi depuis que j'ai plus vraiment de chez moi.

L'appart de fonction compte pas. Et si Elena est ok, j'vais même m'en débarrasser. Quitte à lui filer ce que je payais comme loyer pour ses charges. J'fais peut être tout trop vite, je sais pas. En même temps elle aussi. Faut dire, avec les invasions, les attentats, les trucs bizarre dans cette ville et partout ailleurs, mon boulot, le fait qu'elle veux devenir Légionnaire. C'est peut être propice à griller quelques étapes.
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 28 Sep 2021 - 6:58 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
A des questions que je croyais légères, j’obtiens des réponses très sérieuses. Et cela doit se voir sur mon visage une petite contrariété, ou plutôt de la peine. Je crois que cela s’appelle de l’empathie. Son histoire ou sa vie m’émeut. Tout devient limpide comme si je venais de faire coïncider toutes pièces d’un puzzle. Plein de choses sautent aux yeux maintenant comme le pourquoi de sa timidité, de son engagement et de ce pourquoi j’ai craqué pour lui. Parce que c’est tout simplement quelqu’un de très bien, avec des valeurs et une volonté farouche de ne pas laisser le mauvais sort dicter sa vie.

– J’ai 21 ans. Quand je faisais référence à l’inspection, je pensais aux éléments de l’enquête que tu avais dû lire sur moi car j’avais été suspecte. Et donc forcément mon âge, mon passé, ma famille… Je me doute bien que tu n’as pas cherché plus loin après.

Je préfère lever tout sous-entendu. Je suis rassurée quand il vient me donner un baiser, mais je le reviens nettement moins quand il s’en va. J’ai l’impression d’être maintenant seule dans un désert. Je me fais violence pour ne pas le suivre mais je crois qu’il a besoin d’avoir un peu de temps à soi après tout ce qu’il m’a livré sur lui-même. C’est une forme de pudeur.

Pour passer le temps, je me décide à ranger le plat au four et de nettoyer un peu. On pourra en remanger demain. Ca serait dommage de gaspiller car c’est super bon. Je ne sais pas si Andrew voudra encore manger car il n’a pas totalement fini son assiette. En même temps, mon esprit gamberge sur pas mal de choses. Quoique c’est plutôt clair dans ma tête de ce que je veux. C’est même très limpide. Le "Et le meilleur pour la fin : Toi", c'est comme une scène de film que je rembobine mille fois dans ma tête. Et puis zut…il me manque trop.

Alors à pas de loups, je le rejoins dehors. Bien sûr, ma présence est vite détectée par Zeus qui a sa gueule posée sur les genoux de son maître. Je m’assois à côté d’Andrew, posant ma tête sur son épaule droite. Ca mériterait une photo de famille.


– Ca va toi ?

Je marque un temps de silence après ma question. Mes yeux regardent comme lui le ciel étoilé. Il y a une certaine magie naturelle que dégage de la beauté du lieu. J’inspire fortement pour moi pour ce que j’ai à dire.

– Je suis très honorée et chanceuse d’être la première et j’espère d’être à jamais la dernière…

Oui, je suis amoureuse. Andrew, je conçois de passer toute ma vie avec toi. Tout cela pourrait paraître comme précipité mais pourtant je suis certaine de mon choix. Et la vie peut être bien trop courte pour tergiverser. C’est un choix pensé et surtout éprouvé dans mon cœur. Il n’y a pas de doutes.


– Embrasse-moi…

Oui je suis à toi. J’attrape sa main libre pour la poser sur mon cœur qui bat la chamade. Je le désire et je suis prête à céder à ce désir.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Show must go on !
 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  SuivantRevenir en haut 
Show must go on ! - Page 2 Forum_6Show must go on ! - Page 2 Forum_8


Show must go on ! - Page 2 Forum_1Show must go on ! - Page 2 Forum_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Show must go on ! - Page 2 Forum_6Show must go on ! - Page 2 Forum_8

Sauter vers:  
Prédéfinis


Scénarios


Postes à pourvoir


Préliens
Nos voisins
      
      
      
      
Le saviez-vous ?