Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
Show must go on ! Bouton_off
AccueilDernières imagesFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Logo de la barre de navigation

Show must go on ! Forum_1Show must go on ! Forum_3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

Show must go on !

 
Lun 6 Sep 2021 - 0:39 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
suite de → https://www.star-city-heroes.com/t9044p20-r-r-k-enquete#193577

Elle a même pas lu la déposition que c'est déjà signé. Bon, au moins c'est une bonne chose de faite. Pour la suite des événements, je reste plutôt abasourdi. D'une part, je pensais pas qu'elle allait me laisser la montre, loin de là. C'est important pour moi, ça a une connotation sentimentale. C'est bête à dire, mais comme j'ai plus vraiment de famille, pas vraiment d'amis, je fête rien. Ni anniversaires, ni fêtes de fin d'année. Généralement je suis ici au boulot pendant les fêtes, volontaire pour faire le nombre pendant que quelques uns plus légitimes sont en familles. Du coup, j'ai pas l'habitude des cadeaux. Je sais pas comment le prendre. A mon poignet pour commencer. Le gâteau, avec le café, ça fais une combinaison parfaite surtout qu'il est délicieux. Va falloir bûcher au sport pour cramer tout ça par contre. Je fais toujours une espèce de fixette sur mon état de forme. Pour Zeus, le seul fait d'évoquer le sujet me fout les boules.

▬ Zeus ? C'est un mâle, il est adorable ! Il est encore en observation pour le moment, mais apparemment ça devrait s'arranger.. Je crois ?

J'espère. C'est ma seule famille restante. Enfin bon, fort heureusement je passe vite à autre chose. Elle accepte aussi vite que je lui ai faite la demande. Ouah. En vrai j'y croyais pas. C'est pour ça que j'écarquille les yeux. D'habitude quand je propose quelque chose à quelqu'un, notamment un rendez-vous avec une fille, j'ai toujours le droit aux mêmes réponses. Aux mêmes vents. Aux mêmes râteaux. Du coup, j'ai appris à vivre avec, ça me fais même plus sourciller à force. L'inverse par contre, tellement rare que j'en suis encore surpris.

▬ A te prêter ? Euh... comment dire... Non ? Crois-moi c'est pas une bonne idée.

Comment dire que mes choix vestimentaires c'est très laborieux. Les gens me regardent comme si j'étais pas normal, la plupart du temps. Là, j'ai fais un effort on va dire. J'ai une chemise trop grande pour moi et pas cintrée du tout, grande ouverte avec un débardeur en dessous histoire de pas être complètement torse nu au boulot. Par contre, je pouvais chopper la casquette en vitrine pour lui foutre sur la tête. Un cadeau contre un cadeau, et celui-là reste spécial. Des objets dédicacés, j'en ai plein à la maison. Je suis un gros supporter de l'équipe locale. Et c'est pas uniquement parce que j'en connais une qui était en Elementary et Middle School.

▬ Mais nan, t'es magnifique comme ça ! On se rejoins directement là-bas vers huit heures alors ?!

Ça me laisse le temps de me préparer. Huit heures c'est bien, ça fais une petite vingtaine de minutes voir une demi-heure avant le début du show. De quoi prendre sa place, un truc à manger, bref la base ! Elle, c'est différent. Je pense qu'en une fraction de seconde elle pouvait être chez elle, et l'autre fraction l'emmènerais au Star Dôme. Moi, j'allais me taper les bouchons sur la route, et la galère de trouver une place où se garer. Surtout avec ma grosse caisse. Elle prend de la place, c'est sûr. C'était la moins chère du garage d'occasion, encore une fois j'ai pas trop eu le choix.

Mon aprèm est passé trop vite. J'me suis buté pendant une heure à savoir ce que j'allais porter, parce que je sais qu'Elena va placer la barre très haute. Au final j'ai joué la sobriété pour éviter de faire trop tape à l'œil avec mon style trop barré. Ainsi, ce sera un t-shirt noir, manches courtes et un jean. Je compte pas faire venir Andy à la soirée, j'ai aucune nécessité à prendre des fringues adaptés à sa sortie donc. Une casquette vissée en arrière comme les joueurs de tennis, et je suis parti.

Et je suis en retard ? Je crois ? Attends, nan ça devrait le faire. Ça devrait encore pouvoir le faire.
Pile à l'heure ! Je suis un putain de génie ! Garé et en place ! Suffit juste de trouver la belle blonde ce qui, devrait pas être trop dur.

Ou pas. Y'a trop de monde et je crois pas lui avoir donné un point de rendez-vous hyper précis. Quelle idée de faire ça à la hâte comme ça ? J'étais tellement emballé de la voir que voilà, j'ai tout fais n'importe comment. Un jour je regarderais un tuto sur internet pour savoir comment donner un rendez-vous galant. Enfin, pas galant. Attends.. J'lui ai filé un rencard en fait ? Est-ce qu'on peut considérer ça tel quel ? Après ce qu'il s'est passé hier, je sais pas, je suis tout chamboulé sur ma perception des choses... AH ! Sauvé par le gong. Elle est là ! J'pense plus à rien. Ou presque !

@Elena Clarke
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 6 Sep 2021 - 2:20 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

SHOW MUST GO ON.

Avec Andrew Bishop

Je suis étonnée et surtout heureuse de la tournure que cet entretien a prise : Andrew m’a donné un rencart ! Enfin je crois…Cela y ressemble bien tout de même. Ce n’était pas gagné au début car j’avais vraiment peur que l’officier de police l’emporte sur l’homme. Oui je suis un peu voire beaucoup émoustillée en sa présence. Je n’ai pas connu cela depuis mon ex. On pourrait penser que je suis une collectionneuse d’hommes mais c’est loin d’être le cas. Je n’ai connu qu’un homme, un danseur russe. J’ai rompu avec lui, il y a bien un an. Il papillonnait tout en étant jaloux et possessif. Allez, j’arrête de penser à lui, c’est de l’histoire ancienne.

Evidemment, je ne vais pas pouvoir y aller dans cette tenue. Et je me connais, je vais mettre des heures à trouver la tenue qui va me satisfaire. C’est vrai aussi que j’ai une garde-robe très bien fournie. C’est mon côté très girly que mon banquier n’aime pas. Quoique depuis cette histoire de harcèlement, je ne sortais quasi plus. Evidemment, je passe un petit coup de fil à ma meilleure amie, Soledad, qui vit maintenant dans le manoir d’Adrien depuis l’incendie. Elle me harcèle gentiment de questions pour en savoir plus sur ma relation avec Andrews. J’essaie de la tempérer en lui disant qu’il ne faut ni brûler les étapes ni se faire des plans sur la comète. Et puis je lui explique que je dois vite raccrocher pour me préparer. Le rendez-vous est à 20 heures et j’ai à peine trois heures pour me préparer. Heureusement que je peux me téléporter pour gagner un temps précieux. La coiffeuse de l’opéra accepte de me prendre pour me coiffer, notamment un savant chignon par-dessus lequel je pourrai mettre la casquette, qu’Andrew m’a offerte.

Je suis en avance de cinq minutes au Star Dome. Trop forte ! En fait je suis trop excitée comme une puce de le revoir. Il faudrait peut-être que je me calme un peu. Je réalise que c’est noir du monde. Il ne manquerait plus que je ne le retrouve pas. Ah mais que je suis bête. Je réalise en effet qu’hier j’avais placé une balise de téléportation sur la montre. Il suffit de te concentrer et le tour est joué.

Le voilà ! Lui aussi il me cherche. Dès que je le vois, mon sourire s’illumine sur mon visage. Je me prends quelques sifflets aguicheurs de mâles supporters peut être un peu alcoolisées à la bière. C’est vrai que je suis vachement sexy dans cette jupe blanche. Je hausse les épaules en leur faisant passer le genre de message que je suis désolée les nazes mais je suis avec ce bel homme, à qui je donne un beau baiser sur la joue pour lui souhaiter la bienvenue.

– Coucou ! J'ai eu peur de ne pas te trouver. Suis trop contente ! Alors c’est quoi le programme ? Tiens moi par le bras au moins tu seras sûr de ne pas me perdre.





@Andrew Bishop
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 7 Sep 2021 - 0:18 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Bon, maintenant, c'est l'inconnue. Le néant total. D'habitude, une sortie ça se solde comme ça : Je propose une sortie à une fille, elle me remballe, et je joins les potes pour boire une bière et échanger sur le fait que je suis trop naze pour ce genre de trucs. Ensuite, ils sont pas réconfortants pour un sou, et ils me filent quelques billets pour que j'aille prendre des râteaux à droite à gauche. Perso, ça me dérange pas. L'habitude. Autant convertir une habitude en source d'argent. Là par contre, elle me prends à dépourvu. D'habitude, personne n'accepte. Du coup, je suis censé faire quoi ?

Au début, quand j'arrive, je la vois pas. Du coup je me dis que, ouais, j'ai rêvé trop grand. J'me suis encore vu trop beau, tout ça. Pourtant c'est con, elle avait l'air si enjouée. Après, je sais aussi que certaines personnes aiment pas blesser les autres. Ils acceptent des trucs, et évitent d'y aller prétextant quelque chose d'important, un imprévu. Je regarde mon téléphone, rien. Puis je la vois. Là, j'ai tout les films dans ma tête qui se barrent les uns après les autres. Cool. Faut vraiment que j'arrête de réfléchir parfois.

C'est dingue à quel point elle arrive à se mettre en valeur comme ça. Moi, j'ai l'impression d'être un clodo à côté. Certainement la faute à un T-shirt un poil trop serré, qui certes, ressort bien le côté grand sportif qui est en moi, mais qui m'empêche de faire des mouvements brusques sous peine de déchirer complètement l'habit.

Je suis trop con. Pourquoi je pense à mon T-shirt alors que j'ai un vrai petit ange à mes côtés ? Sérieux... Avant toute chose, j'ai un espèce de regard noir, dédaigneux à l'égard de la petite troupe qui sifflait ma.. je sais pas. C'est quoi notre relation à vrai dire ? Est-ce que ce qu'il s'est passé hier compte ou ça faisais juste parti d'un jeu de rôle ? Je sais pas. Je suis totalement perdu. J'ai envie d'en parler et en même temps, j'en ai pas trop envie. Certainement la crainte de devoir faire table rase du passé, tout ça. Et là ça fais un moment que je cogite, alors je m'active.

▬ Le programme je sais pas. Y'a un show avant le match, de sûr, pour fêter la dernière de l'année. Le reste j'ai pas osé regarder pour me laisser la surprise !

Réflexe humain, j'ai mis le téléphone en silencieux pour être sûr de pas être dérangé. J'ai du, possiblement, mal interpréter le "par le bras" puisque je l'attrape par la main et me dirige avec tout l'entrain qu'on me connaît vers les guichets pour entrer. Y'a plusieurs zones d'entrées. La notre est située côté Ouest, généralement c'est pour les invitations. Les personnes de la mairie, les fonctionnaires de police, médecins, pompiers, et tout ce qui bossent pour la ville d'une quelconque façon. Je reconnais quelques têtes par-ci par-là mais j'y fais pas attention. Tant que je croise pas quelqu'un qui nous prends en photo et pose des questions avec un micro, ça m'ira. Mais je suis facilement reconnaissable avec mon truc sur l'arcade, ce gros straps blanc j'ai l'impression qu'il prend pas mal de place !

Nos places sont là. Assez hautes pour tout voir, proche des sorties si jamais. Bref c'était parfait. Je regarde la belle blonde, et j'ai l'impression que mes yeux pétillent. Elle est vraiment terrible sa tenue. Mais surtout la fille dedans. Un jour j'arriverais à m'habiller correctement, peut être, c'est pas un truc que je maîtrise complètement.

Puis bon, à un moment faut se lancer non ?

▬ J'voulais profiter de te revoir pour te dire un truc par rapport à hier soir.

C'est bien Bishop, continue de faire durer le suspens et avec un peu de chance, elle prend la mouche et se barre. Le plan parfait n'est-ce pas ? Pov' con... Y'a un speaker qui parle en même temps mais je l'écoute pas. Du coup, ce qui en découle est un tonnerre d'applaudissements. Je sais toujours pas pourquoi, mais j'applaudis aussi.

▬ Euh... j'en étais où ? Je sais plus... Ah oui !

Je sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression qu'Andy me parle dans la tête. Pourtant, il est pas là. Logiquement, il peut me parler uniquement lorsqu'il est de sortie, mais c'est totalement pas le cas. Est-ce que je commence à avoir une sorte de dédoublement de ma personnalité à cause de ce pouvoir bizarre ? Ou alors je suis trop crevé pour réfléchir de moi-même et c'est comme si j'avais un petit monsieur sur l'épaule qui me susurrait à l'oreille. Ce connard m'a dis de la jouer "à la Peterson". Le problème, c'est qu'il y a des caméras, des photographes pour le match. Je suis dans des tribunes avec des gens connus, ma tête va circuler partout et...

Assis, je passe mon bras au-dessus de son épaule pour la blottir contre moi.
Et quand nos regards se croisent, je m'approche pour l'embrasser.

Bien évidemment, le seul truc qui me passe à l'esprit à ce moment là c'est que dans deux secondes, elle se sera téléportée loin. Très loin.

Marrant. Le spectacle pyrotechnique commence en même temps.
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 7 Sep 2021 - 1:11 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Une surprise, cela me va parfaitement. Même si j’évite de trop le montrer, je suis excitée comme une puce par la sortie et surtout de la passer avec Andrew. Je me fais la remarque que sa tenue vestimentaire est plutôt cool, voir décontractée surtout un rendez-vous galant. Mais est ce que cela est vraiment un rendez-galant ? Je me fais peut-être une mauvaise idée. Après, je crois qu’il pourrait être habillé dans un sac à patates, je le trouvais toujours aussi mignon. Je ne sais comment l’expliquer mais je crois que c’est un tout : son sourire, sa timidité, son énergie et son âme. Oui j’en suis certaine que c’est quelqu’un de très bien.

Je suis assez surprise lorsqu’il me prend la main. Cela l’est en tout cas très positivement. Je ne lui offre donc aucune résistance, au contraire. A l’opéra, j’interprète actuellement la Sylphide, une créature féérique de l’air. Grâce et légèreté sont les premières qualités requises. Et bien là j’ai l’impression d’être sur un petit nuage bien au-delà de l’interprétation de ce rôle. C’est troublant aussi ce sentiment extrême. Peut être que cela est du aussi à toute période de frustration et de repli sur soi avec cette histoire de harcèlement, qui heureusement est une affaire classée.

Côte à côte, bien installée, je m’aventure brièvement à regarder le panorama mais je suis vite happée par le regard pétillant d’Andrew. Il a quelque chose d’important à me dire. Je suis suspendue à ses lèvres. C’est au sujet d’hier soir. Les spectateurs applaudissent. Andrew applaudit. Du coup moi aussi mais sans le quitter du regard. En fait, j’ai l’impression que nous sommes plus que tous les deux. J’essaie de deviner ce qu’il va me dire. J’ai ma petite idée. Quoique là non je ne pense plus à rien. Il m’a blotti dans ses bras. Je ressens sa chaleur, son parfum et ce que j’appelle une énergie ou aura invisible. Son visage s’approche tout doucement du mien. Je suis statufiée. Je ferme les yeux…

– Mademoiselle Clarke ? Vous êtes bien la célèbre ballerine qui interprète la sylphide ? Est-ce que je peux permettre de vous demander un autographe pour ma petite fille Mary ? Vous ferez une heureuse, qui rêve de danser comme vous un jour à l’opéra

Surprise, je me détache un peu de l’emprise d’Andrew pour signer évidemment cet autographe en accueillant avec le sourire cette maman et sa petite fille. Moi aussi j’ai été une petite fille avec son idole. Cela me ferait vraiment mal au cœur de lui refuser.

J’attrape le bras d’Andrew pour de nouveau pour me blottir contre lui.

– Désolée, tu voulais me dire quelque chose. Même avec une casquette, j’ai encore du mal à passer incognito. Elle était craquante ce petit bout de chou. Et puis ne dis rien.

Je pose mon index sur sa bouche avant qu’il prononce quoique ce soit. Puis je l’embrasse avec une infime lenteur. J’ai l’impression que le temps s’est arrêté. C’est aussi magique qu’hier soir. Mes lèvres ont du mal à quitter les siennes comme si elles étaient aimantées. J’attends presque d’avoir le souffle coupé pour les retirer. Ma tête se pose ensuite sur épaule pour regarder le spectacle pyrotechnique ou pour me remettre de mes émotions ?



 
Revenir en haut Aller en bas

Mer 8 Sep 2021 - 0:53 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je n'en crois pas mes yeux. J'étais à deux doigts, vraiment, à deux doigts.
Voilà qu'on me coupe dans mon élan. Est-ce que je l'ai mauvaise ? A vrai dire non. Elle est trop choupi la petite, et je pense qu'à son âge j'aurais très certainement été pareil. Certainement pas avec une ballerine par contre, je connais personne de ce monde là. Très certainement un super-héros. Encore plus certain que ce soit quelqu'un de la Légion des Étoiles. J'avais quelques posters dans ma chambre, et si à l'époque j'en avais croisé un de mes propres yeux, ouais, très certainement que je serais allé le voir pour lui demander un autographe. J'aurais peut être été cet enfant qui viens de ruiner un moment charnière.

En fait, je sais même pas si je trouverais le courage de recommencer. C'est que ça m'a demandé beaucoup d'efforts psychologiques en fait. Et tout est ruiné. Sur mon visage, on voit un espèce de sourire gêné très certainement. Mon cul viens de prendre trente tonnes tellement j'ai cette impression de fondre dans le siège. Je la vois même qui me fais un petit sourire avec sa bouille d'enfant, c'est trop 'gnon putain ! Comment je pourrais lui en vouloir à cette petite ? ELLE EST TROP CHOU !

Selon la voie que j'entreprends, il se peut qu'un jour aussi je commence à me faire une petite notoriété. C'est pas tellement un truc qui m'attirer. L'anonymat, étrangement, c'est un monde qui me correspond tout à fait. Je cherche ni les médailles, ni les faits d'armes - quoique si ça peut attirer l'UNISON sur mon dossier je crache pas dessus. Mais globalement, si je dois faire toute ma carrière dans la STAR, sans que personne ne me connaisse par la suite, ça m'ira aussi très bien. J'ai pas un ego à brosser dans le sens du poil et surtout, j'aime pas les médias. Ni la télé, ni les journaux, ni la radio. Rien. Je me contente de trois fois rien.

Donc. Le spectacle pyrotechnique. Il a commencé presque à la seconde où j'allais me lancer. J'en profite pour regarder un petit peu, c'est grandiose. Ça pète de tout les côtés, c'est lumineux, c'est explosif mais maîtrisé. J'en ai plein les yeux, qui doivent très certainement briller de mille feux en reflétant les différents effets exposés. La musique arrive, c'est du rock plutôt énergétique pour garder toute la salle ambiancée et ça fonctionne à merveille sur moi !

Et puis ne dis rien. Ça résonne encore. J'ai même pas le temps de réfléchir ou dire quoi que ce soit.
Je suis aux anges. Vraiment. Si on me l'avait dis, je l'aurais jamais cru. D'ailleurs je crois que je suis pas le seul. Après ce langoureux premier vrai baiser, y'a un type qui me fixe. La belle russe contre mon épaule, moi qui la garde collé, et ce regard du mec à ma droite l'air de dire "chapeau mon grand", les lèvres pincées et la tête qui fais comme les statues de petits chiens sur la banquette arrière des voitures, des oui avec la tête. J'ai l'impression qu'il m'applaudit. Je détourne le regard, il est chelou ce type. Mais je le garde en visuel un peu du coin de l'œil quand même. Qu'il matte pas trop quand même celui là.

Mes yeux sur le spectacle, mes pensées qui partent dans tout les sens. J'ai aucun manuel sur ce genre de trucs. Est-ce que ça veux dire que c'est acté ? Que genre elle et moi c'est bon, on sort ensemble ? Ou pas du tout ? Je sais pas ? J'aimerais tellement avoir des réponses. Je me pose une ribambelle de questions. En vrai je pourrais lui demander, je passerais certainement pour un idiot mais c'est pas un problème.

Mon sauveur arrive avec des hot-dogs sur un espèce de plateau raccordé à une espèce de ficelle autour du cou. Je sais pas si elle a faim, mais moi ça creuse de fou. J'en prend quatre, histoire d'être sûr d'en avoir assez.

▬ Me regarde pas comme ça, j'vais tout cramer demain, j'ai une technique radicale pour éliminer les hotdogs! Et pis, on est deux à avoir faim dans mon ventre ! Et aussi j'ai rien à manger chez moi, je sais rien cuisiner sans que ça brûle.. J'suis pas aussi doué que toi avec ton gâteau au chocolat ! Tu m'apprendrais un jour ?

Techniquement je mange pour deux, mais c'est vraiment pas la faute d'Andy. J'adore bouffer. C'était là-dedans que je passais mes frustrations quand j'étais petit, mais maintenant c'est fini ce temps là.

▬ Prends-en si t'a faim, sinon je suis vais tout engloutir dans même pas cinq minutes !

A commencer par elle. Je lui dépose un baiser avant d'attraper mon hotdog et de l'exterminer, grand sourire aux lèvres. C'est que j'ai rien mangé de la journée mis à part son gâteau au chocolat, succulent au passage ! Et à l'hosto n'en parlons même pas, j'appelle pas ça un petit déjeuner. Pis bon, faut entretenir la machine ! Je brûle double quand je brûle avec Andy et que je le réintègre au lieu de le faire disparaître. Un jour j'avais fais pareil avec les bières, ça a mal fini par contre.

J'suis aux anges, vraiment ! J'ai tout sauf envie que cette soirée se termine.
 
Revenir en haut Aller en bas

Mer 8 Sep 2021 - 1:45 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
N’allez pas croire que j’ai déjà embrassé cinquante garçons comme cela. C’est tout le contraire même. Je suis assez prudente avec les hommes. Et surtout j’aime les relations fortes et construites. Mais je sais aussi que l’amour n’a parfois rien de rationnelle. Je crois au coup de cœur comme l’ont vécu mes parents. Et là c’est un coup de cœur même si à vrai dire je connais vraiment peu de choses sur Andrew. Mais le peu que j’en connais me plaît, voire m’enchante.
La sensation que j’éprouve c’est l’insouciance heureuse. Non le mot exact c’est plutôt la béatitude.
J’incline un peu ma tête pour pouvoir le regarder, avec un immense sourire heureux mais aussi un peu taquin.

– Je devrais peut être remercier le vendeur et les hotdogs car je crois bien que tu me dévorais des yeux…donc je gagne un surcis…Merci les hotdogs ! Allez je vais t’en prendre un, histoire de goûter. Demain j’irai courir 10 kilomètres pour éliminer…

Je le regarde manger ses hotdogs avec une certaine voracité. Son appétit est contagieux. Je l’imite, amusée.

– Moi je me débrouille pas mal en cuisine. Et en plus j’apprécie beaucoup de passer du temps au fourneau. Je le dois à ma mère qui était une excellente cuisinière. Je trouve que c’est un excellent moment de partage, surtout quand on cuisine pour ceux qu’on aime. Maintenant que je suis bien installée chez moi à la maison du Lac, j’ai tout le matériel pour préparer des bons petits plats.

Et pendant ses quinze derniers jours, avec Cain et sa femme comme invités, j’ai passé beaucoup de temps au fourneau. Cain mange au moins pour une dizaine d’hommes.


– C’est une maison, style grand chalet, que j’ai héritée de mon père à sa mort. Je l’ai récupérée en sale état au bout de trois ans d’inoccupation mais maintenant que je l’ai retapée c’est la maison du bonheur. Tu es plutôt maison ou appartement ? Ville ou campagne ?

Ce sont des petites questions pour en découvrir un peu plus sur Andrew.

– Hier j’avoue que je t’ai embrassé parce que j’en avais envie et que j’étais jalouse de cette femme. Je te trouve sexy, touchant et surtout je sens que tu es une bonne et belle personne même si finalement je ne te connais pas vraiment. Et puis si pour cette petite fille je suis son idole, à mes yeux toi tu es mon héro pour tout ce que tu as accompli et tout ce que tu accompliras. Après, je suis une instinctive et tu m’attires. C’est si simple que cela. Pour autant, je ne cherche pas une relation d’un soir mais quelque chose de durable, à construire à notre rythme. Je ne voudrais pas qu’il y ait méprise au cas où.

Je préfère tout de suite être claire sur mes intentions. Mon regard le fixe pour regarder comment il réagit à mes propos, espérant aussi qu’il en dise quelques mots même si j’avoue que l’endroit animé et bruyant n’est pas forcément le meilleur. Après, un geste affectueux , un signe, un regard, ou un baiser peuvent avoir beaucoup plus de portée et de valeur que des mots…
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 9 Sep 2021 - 1:23 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La dalle. La méga dalle même. J'ai l'impression que ça fais au moins huit ans que j'ai pas mangé un vrai repas. Le médecin il m'avait dis en plus, blabla post-traumatique, tombé dans les pommes, blabla, pensez à bien vous hydrater et manger tout ça tout ça. En plus, je me souviens pas si j'ai mangé la veille. Y'avait les réunions avec le Capitaine, et avec l'autre mec du profilage criminel. Euh... ensuite y'avais la soirée avec Elena. J'ai rien becté et rien bu là-bas pour être certain de pas être empoisonné. Et encore avant.. AH SI ! J'ai picoré dans un muffin. Mon petit déjeuner partagé avec la belle blonde. Voilà. Bah en fait j'avais que ça dans le ventre depuis hier matin. Ah bah tu m'étonnes que j'crève la dalle !

Par contre elle à pas totalement tort. 'fin, je la dévorais pas du regard comme je dévore ça... Enfin j'espère ? Je sais pas ? J'avais une tête si bizarre que ça ?

▬ Dix kilomètres ? Vraiiiiment dix ? Tu sais quoi, je les ferais avec toi si tu veux ! C'est super chiant de courir, je trouve. Aux entraînements on se met en équipe, on se motive mutuellement.

Et l'entraide, c'était pas juste se donner le moral en criant des phrases d'entraide pour motiver. Nan. Si le mec il lui manquait des bornes à taper, on se les prenait volontiers pour lui. C'était comme ça, la vie au sein de l'unité. On laisse pas tomber les collègues, on les blâmes pas pour ceux qui n'y arrivent plus, on prend leur charge supplémentaire et on les aide à se relever. Du moins, je fonctionne comme ça de mon côté. C'est pas le cas de tout le monde certes, mais c'est ma façon de voir les choses.

Le fait de parler des parents, c'est toujours un truc qui me fout hyper mal à l'aise. Parce que, j'ai connu que mon père, qui n'était pas un foudre de guerre pour faire des bons petits plats. Loin de là. J'aime pas dire que c'est de sa faute si j'étais obèse plus jeune, mais en tout cas, c'est à cause de ses problèmes et du fait qu'il s'enfermait des heures et des heures durant dans le salon qui avait fait que je me nourrissait de ce que je trouvais. A vrai dire, je sais même pas si ma mère était une bonne cuisinière ou non. Je l'ai jamais vu, jamais connu. J'avais trouvé une photo une fois, je ferais n'importe quoi pour la retrouver un jour, mais vu que ma vieille baraque à été détruite pendant l'invasion, impossible de retrouver le moindre effet personnel.

▬ Je..

Ça m'a bien niqué le moral de repenser à tout ça. Je me frotte les yeux un coup et je réfléchis. Genre deux secondes. Et derrière je débite. Et je bouffe aussi. Manger c'est pour les humains. Là on dirait un chien qui défonce sa gamelle après trois jours sans manger.

▬ Dans mes préférences tu veux dire ? Clairement maison à la campagne ouais, surtout pour Zeus, ce serait tellement plus agréable pour lui ! Le truc c'est que j'ai vraiment pas les moyens de louer et encore moins d'acheter une maison en campagne. Je profite de mon statut pour avoir un petit logis. Mais tu verrais l'appart... Tu te rappelle la cellule d'hier ? J'crois que je préfère dormir dedans que chez moi.

Je dis plus rien quand elle parle d'hier. Je bois ses paroles, je me noie dans son regard. J'ai eu, très certainement, un espèce de sourire tout gêné quand elle à dit sexy en parlant de moi. C'bien la première fois que j'entends ça. J'ai presque envie de rire. C'est que, ça m'est encore jamais arrivé, qu'on flatte mon ego dans tout les sens. Je sais pas comment le prendre, ça me rappelle presque quand le Capitaine Maddicks est venu me débaucher après l'invasion, mettant en valeur mes qualités avant de me parler de ce qu'il recherche au sein de l'unité. Là, c'est presque pareil. Sauf que c'est une autre unité, et d'autres qualités à mettre en valeur.

Et quelqu'un de beaucoup plus beau à contempler que le Capitaine, sans vouloir lui manquer de respect évidemment. Mais j'suis bien plus fan de la jolie blonde à l'accent russe que le grand chauve tout baraqué et à la voix aussi dure que ses pecs.

Et je sais pas trop quoi dire à tout ça. Fin, j'ai bien quelques éléments de réponses, quelques phrases qui trottent dans ma tête, mais j'ai du mal à les sortir. Mon plus grand défaut, c'est cette extrême timidité. Vraiment. Elle me coupe la chique dans tout les moments importants ou presque. Mais j'ai appris, aussi, à me dépasser et me surpasser dans l'adversité. Faut que je prenne ça comme un nouveau challenge.

▬ C'bien la première fois que j'entends le mot 'sexy' quand on parle de moi.. Ça fais bizarre mais je crois que j'aime bien ?

Ça met du baume au cœur, vraiment. Surtout quand on possède comme moi, aucune confiance en soit, et une trop grosse timidité. Mais c'est pas pour autant que je vais bomber le torse comme un coq. Généralement je suis plutôt.... Plutôt recroquevillé comme si je portais une lourde carapace sur le dos qui me protège de ce genre de choses. Comme un animal sauvage replié sur lui-même. J'aime beaucoup cette comparaison, elle me sied bien.

▬ Au moins, on est sur la même longueur d'ondes. Y'a pas de méprise. Je suis certainement trop timide et gêné pour t'expliquer tout ce qui me plaît chez toi, mais, j'avais furieusement envie de te revoir aujourd'hui. Et pas pour passer juste une nuit dans ma cellule glauque.

Elle est horrible, c'est une angoisse de crécher là-bas. Si je pouvais, et si j'avais pas Zeus, je dormirais dans la salle de pause plutôt que chez moi. J'ai même pas vu que le petit show d'avant-match était terminé. En fait le match à déjà commencé.

▬ Du coup si t'a pas peur de fréquenter un fou furieux comme moi, qui risque sa vie tout les matins en partant au boulot.. je veux bien être le fou furieux en question. Mais je peux comprendre aussi, que ça donne pas forcément envie.

De mon point de vue, j'ai juste envie de dire "On signe où?" mais j'arriverais à comprendre que ça foute un stop, qu'on en reste là et que j'aille par la suite débattre avec Andy pendant des heures et des heures. C'est souvent comme ça. Même si on pense exactement pareil et que c'est dur de s'auto-raisonner. Cela dit, il était hors de question que je change ma façon de faire. Je continuerais à être flic, puis je continuerais à viser l'UNISON pour mettre mes compétences au service de quelque chose de plus grand. Je veux continuer à être ce rempart, cette protection, pour ceux qui ne le peuvent pas.

12-8 pour le moment. Je regarde même pas le panneau des scores, je sais pas qui gagne, qui perd, combien de rebonds. Rien. J'attends. J'ai défoncé le dernier hotdog, et pas sûr que ça soit ça qui m'ai retourné l'estomac. Et c'est pas la moutarde non plus.
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 9 Sep 2021 - 17:10 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je vois bien que j’ai du dire ou faire quelque chose qui a plombé le moral d’Andrew. Et comme je suis une éponge à sentiments, je fais moi aussi une petite moue car je suis contrariée qu’il le soit. Instinctivement, je lui prends sa main libre dans la mienne pour l’embrasser et pour garder un contact physique encore plus fort et présent avec lui. C’est peut être un geste anodin, mais la symbolique et l’intention sont fortes. Je lui signifie que je suis là pour lui.

Au fil de la conversation, heureusement, je comprends vite la source de contrariété. La comparaison de mieux dormir dans une cellule est assez explicite. Quelle tristesse de servir sa cité parfois au péril de sa vie pour ne même avoir des conditions dignes pour se loger. C’est assez révoltant. C’est là encore que j’apprécie toute la chance que j’ai d’avoir hérité d’une si belle demeure.

Ce que je vais donc lui proposer me paraît une évidence. Quoique peut être que je vais un peu trop vite, que je saute les étapes. Mais il a l’air si malheureux…

– J’aime pas te voir si malheureux. Je trouverai idiot que je vive seule dans une grande maison en pleine campagne alors que je pourrai t’en faire bénéficier. Zeus et toi y seraient les bienvenus. Je sais qu’entre nous deux ce n’est qu’un commencement. Peut être que dans quelques jours tu me jetteras comme une vieille chaussette. Mais la vie est bien trop courte pour ne pas essayer. Et tu auras ta chambre, ce n’est pas un souci.

Quoique, savoir que tu dors à côté de celle ou de lui que tu désires est ce que ce n’est pas un peu de la torture ? Bah il arrivera ce qu’il devra arriver même je ne veux pas précipiter et me livrer totalement à lui.

Et à ce sujet, nous sommes tous les deux sur la même longueur d’onde. Comme moi, il cherche une relation dans la durée. Après par ses questions, je ressens son manque de confiance en lui, ce qu’il est totalement différent lorsqu’il est dans la peau du policier.


– Ne doute pas de toi. Tu es à croquer ! Quant à ton métier, je te rappelle que j’ai un père et une mère qui sont morts dans l’exercice de leur devoir. Que j’ai connu des moments où ma mère stressait de voir partir mon père en mission et de redouter le moindre coup de téléphone. Mais pour autant arriver à prendre cela sur elle et d'être une scientifique de renom pour montrer elle aussi qu'elle pouvait faire quelque chose pour les autres.

J'avais des parents extraordinaires qui sont des modèles pour moi.

– Depuis que je suis à Star City, j’ai vu et affronté certaines horreurs. Alors encore heureux qu’il y a des gens comme toi et comme mes parents pour servir l’intérêt général. Tu sais moi aussi je peux être un peu folle furieuse. Hier soir, j’ai foncé tête baissée face au danger pour porter secours à Zeus et cela aurait pu très mal finir. Heureusement que tu étais là ! Et tu dois savoir que j’envisage de postuler à la Légion pour être veilleuse. Si tu veux, on en reparlera plus tard. En tout cas , sache que ce que je connais de toi je ne veux surtout rien changer. Tu es passionné par ton métier comme je le suis avec la danse. Cela ne serait pas de l’amour de faire abandonner à quelqu’un ce qu’il aime faire et être. En tout cas, ce n’est pas ma vision des choses. Ah mais je vois que le match a commencé alors je ne vais pas te gâcher ton plaisir. On reprendra notre conversation plus tard si tu veux. Je peux tout de même avoir un baiser ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 10 Sep 2021 - 15:17 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
14-13
J'ai toujours pas regardé le match, genre, à un moment j'ai vu Sara qui était en Middle School avec moi, mais c'est tout.
C'est l'une des talentueuses joueuses des Liberty. Elle joue pivot, c'est une grande tige plutôt robuste, je crois qu'elle fais mine de rien une ou deux têtes de plus que moi mais qu'on doit être fait du même bois plus ou moins niveau physique et robustesse. Bon en même temps c'est pas dur d'être plus grand que moi, je fais qu'un mètre soixante-treize. Même Elena fais une demi-tête de plus que moi. Dire qu'il y a des gamins de quinze ans qui font déjà un mètre quatre-vingt. C'est affligeant. Mais bon.

14-15
J'ai pas compris l'histoire des chaussettes, notamment des vieilles chaussettes. Pourquoi je jetterais quelqu'un comme une vieille chaussette ? Pourquoi je la jetterais elle ? D'ailleurs, je crois que j'ai jamais rien jeté du tout, à part mon ancienne caisse. Mais faut dire qu'à part la désosser complètement y'avais pas grand chose à y faire. L'autoradio grésillait tellement qu'il était presque impossible d'entendre un son, j'ai du bidouiller avec une enceinte bluetooth et mon téléphone pour avoir de la musique en conduisant. La vitre côté passager ne remontait plus, la banquette arrière n'était plus maintenu par ses gonds. A chaque accélération j'avais l'impression qu'elle s'avançait un peu et à chaque freinage elle reprenait sa place initiale. La ceinture c'était plus de l'esthétique que quelque chose de sécurisant. Les plaquettes de freins étaient tous à changer, le coffre avait du mal à fermer. Nan vraiment, j'ai bien fais d'en changer.

14-18
Quand elle me dis que j'aurais une chambre, ça part sur une coloc du coup ? Stylé ! J'ai toujours voulu faire une coloc. J'ai failli proposer une coloc à l'autre idiot de Cadet et mon pote pompier, j'ai bien fais d'attendre encore un peu. Cette occasion là, j'la raterais pas. C'est super sympa de sa part, surtout pour Zeus. Moi je m'acclimate un peu partout, même si c'est pas un réel plaisir d'être à la maison en ce moment, raison pour laquelle j'y suis jamais en fait. Zeus c'est différent. Du fait qu'il dort jamais, c'est toujours un peu tendu quand je dors. Il s'emmerde royalement. Avec un petit jardin, au moins il pourrait se dégourdir les pattes.

▬ C'est super sympa d'ta part ! Merci, et merci pour lui aussi! T'es un amour !

Connaissant le bestiau, il allait lui faire sa fête. J'arrive toujours pas à savoir qui est le chien fou entre lui et moi d'ailleurs. J'crois qu'on est plus ou moins les deux même, mine de rien. Certainement comme ça qu'il m'a adopté d'ailleurs. Par contre j'arrive pas à suivre le match depuis tout à l'heure, j'entends juste le couinement des chaussures sur le parquet ciré et la foule applaudir, crier et contester des trucs.

17-18
A croquer ? Moi ? J'ai une net accélération du rythme cardiaque, j'entends le battement de mon cœur dans mes oreilles c'est.. horrible ? Ça bourdonne, ça tape tellement fort, mon dieu.

▬ Ça avait l'air d'être des gens bien !

Moi je saurais pas dire. J'ai connu ma mère qu'à travers les photos qu'il y avait à la maison et depuis le temps et tout ce qu'il s'est passé, j'ai tout oublié. J'ai pas une grande mémoire et je suis pas un type très physionomiste. C'est pas hyper pratique dans le métier que je fais, c'est sûr, mais bon. Quant à mon père, on va dire que j'ai connu que l'ombre de lui-même. Sur les photos, il avait l'air d'être un chic type, très joyeux. A la maison c'était plutôt... une loque. Fort heureusement je rebondis sur ses paroles. Veilleur ? C'trop cool !

▬ Veilleuse ? C'est archi cool ! Si t'a b'soin d'un ou d'deux partenaires d'entraînement t'hésitera pas !

Elle eu son doux baiser, la jolie blonde. Le rythme s'était accéléré pour tout le monde. Je regardais le match sous mes yeux, mais c'est comme si je le regardais pas vraiment. Mon cerveau cogitait dans tout les sens possible et imaginables. Ils avaient raison, au boulot. Dans la salle de pause, on parlait de tout et de rien, mais généralement pas du travail. La plupart parlaient de leurs vies de famille, ce que je n'avais pas. Et généralement, ils disaient que j'étais un sacré veinard, mine de rien. Parce que je pouvais aller bosser sans avoir de pollution mentale. Même conditionné aux charges à haute intensité, j'avais forcément des collègues qui pensaient à leurs famille, leurs femmes, leurs maris, leurs gosses.

23-21
Premier quart temps, on se fait mener mais rien de grave, vu qu'on se fait pas bouffer non plus. Deux minutes de répit. Je viens de recevoir un message, une bonne nouvelle à rajouter au compteur.

▬ Après le match je te déposes chez toi où tu veux venir récupérer Zeus avec moi ?

Par contre faudrait que je calcule la distance. Parce que sa maison au bord du Lac, c'est genre à l'opposée de chez moi et le commissariat. Quoique. En prenant le Pont Kennedy et Jefferson y'a moyen d'y arriver plus ou moins vite. Certes ça fais plus loin, mais le jeu en vaux la chandelle !
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 10 Sep 2021 - 21:29 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Super ! Je suis trop contente ! Si j’étais ravie de vivre dans ma maison relookée et retapée dans ce cadre idyllique qui est celui du lac Marshall, il y avait aussi en négatif de me retrouver seule dans une gigantesque demeure, un peu isolée de tout. Dans le Manoir, j’avais Adrian et Soledad avec qui je pouvais parler. Je n’étais jamais seule.

Moi je suis un amour !? Ces petits mots raisonnent encore comme un écho dans ma tête. Mes joues ont dû reprendre une teinte rouge pivoine. C’est ce genre de petit compliment qui peut me faire fondre sur place.

– Oui cela fait longtemps que je songe à faire quelque chose, au début j’avais opté pour l’UNISON pour bifurquer finalement vers Veilleur. C’est plus conciliable avec mon métier de danseuse. C’est cool si tu peux m’apprendre quelques trucs de combat au corps à corps…

Corps à corps…Je glousse. Vu la tension de désir qui règne entre nous d’eux, je rougis à l’idée à quelle tournure pourrait prendre ce combat. Et ce baiser qu’il vient de me donner à me faire encore perdre le souffle présage encore mieux ce qu’il pourrait se passer. Il faut que je me calme ! Elena respire !

– Vous pouvez vous installer directement ce soir si tu le veux. Avec mon pouvoir de téléportation, on peut s’y retrouver en moins de deux. Je crois même que je pourrais essayer de téléporter ta voiture directement. Et pareil pour les déplacements à ton travail, je pourrais vous téléporter comme j’avais fait hier soir avec la montre en l’infusant de l’énergie de téléportation qui d’ailleurs est encore opérationnelle. Ca dure à peu près deux jours avant de se dissiper.

J’essaie de m’intéresser un peu au match. Je vois que le score est serré et que notre équipe est menée au score. J’encourage donc notre équipe par des applaudissements et quelques cris. Cela m’amuse comme une gamine, j’allais dire comme une jeune de 21 ans. Car je n’ai jamais mené une vie comme une fille de mon âge. Il y a plusieurs raisons à cela, notamment la discipline nécessaire pour devenir une ballerine, et bien sûr le départ précipité de mes parents. Cette insouciance me rend légère et heureuse. Je crois encore plus belle.

– Alors, est ce que je peux dire que tu es mon petit copain, mon petit ami ?

Je n’en reviens pas en prononçant cette question. C’est si rapide. C’est cela qu’on appelle un coup de foudre ? Finalement de cette histoire d’harcèlement il en sortira peut être quelque chose de merveilleux et d’inoubliable.


– Qui sait peut être que dans trente ans on se reparlera de ce fameux match.

Je me blottis dans ses bras, humant son parfum et écoutant le battement de son cœur.

– S’il y a match nul, il y a des prolongations ? Si oui, ça serait super pour que je reste ainsi encore plus longtemps blottie dans tes bras.

Je pourrais m’endormir comme cela mais je résiste. Il y a encore le contre coup d’hier soir avec l’agression et l’arrestation. Et je suis chamboulée par un tas d’émotions…
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 13 Sep 2021 - 15:38 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Quelques trucs de corps-à-corps. J'espère qu'elle à de quoi se protéger. J'ai pas pour habitude d'être un tendre aux entraînements, même si je peux alléger la charge de travail. Le hic, c'est que je fonctionne pas comme ça. Quand on se prépare, que ce soit un héros, un veilleur, un policier, un membre de l'escouade, je pars du principe qu'il faut se préparer à ce que l'adversité soit présente. Pas avec des pincettes, pas avec la peur au ventre de faire mal. Au contraire. Le conditionnement physique passe aussi par le conditionnement mental. Faut être prêt. A tout. Et surtout, faut pas avoir peur d'avoir mal. Être un mur, un bouclier pour ceux qui n'en ont pas.

▬ En entraînement physique, genre toi contre moi au corps-à-corps pour te former.. hmm.. Ça me changera du Capitaine c'est sûr. Prévoit des protections, au cas où..

En tout cas ça peut être cool, mais ça voudrait dire qu'elle sera mon second élève. Martin, du Corps des Cadets, c'est le premier. Il s'est inscrit juste après l'invasion, comme beaucoup il avait tout perdu ou presque. Et en voyant un Cadet sautant directement plusieurs étapes, il est venu me demander que je l'aide à faire pareil.

▬ Ce soir ?!

Ouah. Je voyais cette proposition pour genre, dans longtemps. Comme quand je dis qu'un jour je serais à l'UNISON par exemple. Ou que je serais plus mastoc que le Capitaine. Jamais j'aurais pensé qu'on parlait de ce soir en fait. J'avais pour projet de prendre la caisse, rouler jusqu'au toubib, récupérer le chien, le faire gambader un peu et puis, voilà. C'est tout.

▬ En téléportation ? J'aime bien ma voiture...

Je fais les gros yeux. J'ai encore jamais testé et je sais pas, ça m'attire pas des masses. Me trouver rapidement d'un point A à un point B c'est archi cool. Mais genre, si c'est pour vomir mes tripes à l'arrivée, est-ce que l'idée est aussi bonne que ça ? Je connais pas les contre-effets.. Et à force j'ai l'impression que je cherche toutes les excuses pour pas y aller. Alors que c'est pas le cas. Juste que j'aime bien conduire, et que j'avais pas pour projet d'y aller dès ce soir.

En même temps je projette jamais grand chose.
Mais je vois plus ou moins d'où ça peut venir cette pseudo-recherche d'excuses : Une espèce de peur de pas être à la hauteur de la légende. Déjà, bon point : Y'avais pas de légende. Et techniquement on peut être tatillon sur le terme de hauteur vu qu'elle me dépasse à peine. Mais ouais, ça doit venir de ça. La frousse de désacraliser quelque chose. Va savoir. Après, c'est pas parce que t'a pas une paire d'as que tu peux pas d'en sortir. Moi, j'dois avoir un six et un deux dépareillés, autant dire que je pars de loin. Mais sur un malentendu... Ou un peu d'chance.

▬ Mais vendu ! Mais je préfère quand même prendre la route par les moyens conventionnels. C'est que, j'ai mis toute mon âme et tout mon salaire dans cette caisse.

Autant pour l'acheter que pour l'entretenir et la réparer de temps en temps. J'avais pas vraiment de formation en mécanique, mais y'a deux trois petites bricoles que j'arrive à comprendre et à réparer donc. Puis, y'a les joies de prendre le volant surtout. Depuis que j'ai le permis, je m'en cache pas, c'est un plaisir. Sauf les bouchons. Les cons sur la route aussi. Les gens pressés. Et ceux qui grillent des feux, les refus de priorité. Tout ça. J'peux pas être partout, et techniquement c'est pas mon boulot.

J'suis à peine moins gêné, va savoir. En tout cas, sa remarque me fait bien marrer !

▬ Comment ça petit ? Insistais-je en rigolant. Tu peux dire comme tu veux, mais je veux juste pas entendre petit quand ça parle de moi !

Pour ce qui est des trente ans, j'en sais rien. Avec le boulot que je fais, je sais pas si on aura le droit à une fin heureuse. J'veux pas être pessimiste, mais entre l'invasion, les criminels, et tout ce qui se passe dans cette ville - comme dans toutes les autres très certainement - j'ai un gros doute quant à ma capacité à vivre longtemps. Pourtant, je suis pas défaitiste non plus, j'vais pas lâcher les bras. Puis bon, trente ans, c'est même pas l'âge que j'ai. J'ai bien le temps de le voir venir. Quant au match, faut qu'il soit mémorable pour que je m'en souvienne. Je me souviens même pas de mes premiers échanges au tennis sur un petit court, ni de mon premier entraînement au combat. J'me souviens même pas de la tête qu'avait ma mère, pourtant elle était partout en photo dans le salon. Il se passe tellement de choses tout le temps que j'ai du mal à tout emmagasiner dans ma caboche.

Ou alors c'est à force de me prendre des beignets par le Capitaine à l'entraînement. Il me nique peut être les neurones à force d'y aller comme un bourrin.

▬ Nan, ça existe pas match nul. Elles se battront jusqu'à ce qu'il y ai une équipe qui gagne !

Au basket comme au tennis, il y avait un gagnant et un perdant. Et c'était bien mieux comme ça.

▬ Mais tu peux rester aussi longtemps que tu veux par contre, ça m'embête pas !

Au contraire même, ça a un espèce d'effet apaisant sur moi. Si bien que c'est à peine si je regarde le match. J'aurais presque envie de rester ici, là, comme ça, des heures durant. Elle blottie contre moi, moi avec mon bras autour d'elle. Le pied.

Si c'est ça les jours de congés forcés, j'suis preneur pour me faire péter la gueule plus souvent et en avoir plus.
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 13 Sep 2021 - 23:07 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je le regarde avec un air de dire « ah bon toi tu oserais me faire mal ? ». Mais je finis par esquisser un large sourire car je partage totalement son point de vue. C’est par un entrainement intense qu’on se retrouve moins démuni dans le cœur de l’action.

– Tu risques de me mettre des raclées alors au début. Après attention, si jamais je m’énerve, tu risques de te retrouver dans un des quatre coins du monde…

Je prends un air sérieux et intimidant pour montrer de quoi je suis capable. Mais je ne tiens pas quelques secondes pour faire apparaître un doux sourire sur mon visage car ce n’est vraiment pas dans ma nature de faire du mal à quiconque. Par contre, je suis une petite cachotière car je ne lui ai pas dit que depuis quelque temps je prends des cours d’arts martiaux avec Maïtre Lee dans son dojo. Ses cours sont géniaux car il a su toute de suite proposer un style qui convient à mes forces.

– J’avoue que ce soir c’est très rapide…Faut pas hésiter à me freiner et même à me dire non car je peux être parfois en mode ouragan. Un peu comme si le jour présent serait le dernier jour à vivre. Je tergiverse rarement. Je pense que toi aussi tu es un peu comme moi, non ?

Bien sûr la mort subite de mes parents n’est pas étrangère à ce comportement même si j’étais déjà de nature un peu comme cela

– Pour ta voiture je comprends. En fait, je pensais nous téléporter dedans…Oui ça n’a pas l’air comme cela mais j’ai certaines capacités…Mais cela n’aura surement pas le même charme que celui de voyager à tes côtés sous les étoiles et les sémaphores.

J’éclate de rire lorsqu’il me gronde un peu pour le terme « petit ». Aurait-il un petit complexe ? Elena, il t’a dit de ne pas dire « petit » ! Non mais franchement il ne l’est pas et je m’en contrefiche.

– Alors j’espère que nous aurons une grande place dans le cœur de l’un à l’autre.

J’avoue que je suis comme dans un petit cocon contre lui. C’est rare mais je suis en lâché prise. La journée d’hier a été épuisante et surtout riche en émotions. Et cette soirée l’est autant mais ce ne sont pas les mêmes émotions. Hier soir si c’était la tempête, là maintenant c’est l’apaisement voire la béatitude et la zénitude. Je regarde le match pour le suivre le score mais je suis tellement bien, que malgré l’ambiance bruyante, je finis par fermer les yeux et à tomber dans les bras de Morphée.
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 16 Sep 2021 - 2:15 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
▬ Au début ?

J'ai un sourire carnassier en entendant ça. C'est mon esprit compétitif qui se réveille. Comment ça au début ? Parce qu'elle pensait que par la suite j'allais me laisser faire et la laisser me tartiner sans piper mot ? C'est mal me connaître. Vraiment mal me connaître. Jamais, je lui laisserais la moindre ouverture. Et jamais, je la laisserais gagner pour lui faire plaisir. Parce que, de mon point de vue, c'était pas comme ça que ça marchait. Pour être efficace, faut donner la plus grande adversité à son opposant. C'est dans le dur et au pied du mur, qu'on apprends le plus. Et le plus important, c'était pas la chute en elle-même mais la façon de s'en relever. Woaw. C'est putain de beau ce que j'dis dans ma tête !

▬ Ça prend pas avec moi ce petit air !

Je pointe son air du doigt avec un grand sourire aux lèvres.

▬ J'suis difficilement intimidable !

Enfin ça dépends. Là ça va. En combat ça va. Après bon, comme je suis très pudique et réservé la plupart du temps, je peux être facilement intimidé de ce genre de trucs. J'suis facilement intimidable en fait. Un coup je suis rentré dans les vestiaires et y'en avait deux qui étaient en train de se changer. Des filles. J'ai eu la honte de ma vie. Elles moins, ça semblait les faire rire. Je me suis décomposé de toutes mes atomes. Je crois.

▬ Nan pas trop 'fin. Un ouragan ouais, mais ça dépends pour quoi. Par contre je pense rarement à vivre mes jours comme si c'était les derniers. C'est peut être bien même l'exact contraire. Je suis beaucoup trop optimiste pour ce genre de choses. Beaucoup trop pour mon propre bien d'ailleurs.

J'acceptais pas l'idée que je puisse avoir un dernier jour. En fait, j'acceptais pas l'idée que je puisse ne plus être là. Je fais tout en sorte pour vivre le plus longtemps possible et de ce fait, je limite pas mal de choses. Je prends rarement de décisions hâtives, j'aime bien tout peser. Sur le terrain c'est différent, j'hésite pas une seule seconde à devoir mettre ma vie sur la balance pour une poignée de civils. Si c'est eux ou moi, j'aime autant que ce soit moi. C'est là tout le paradoxe du truc. Je sais pas. D'un autre côté je me dis que ça serait trop bête de pas profiter de l'instant présent. Rah je sais pas. J'suis tiraillé là.

▬ Les sémaphores ?

Là, je me demande si je suis un gland ? Oh, certainement. Faut dire que la scolarité, ça à pas vraiment été le moment charnière de ma vie. Quoique. Un peu. C'est ce qui m'a poussé dans mes plus gros retranchements. Et vu le peu de temps que j'y passais, trop occupé à me faire soigner ou à fuir l'établissement, faut dire que j'ai pas appris grand chose. Y'a des mots, comme ça, que je connais pas. Pourtant le pire, c'est qu'elle est aux États-Unis depuis pas longtemps de ce que j'ai compris, et elle connait déjà plus de mots que moi qui ait grandi ici toute ma vie.

C'est la cata. La grande cata. D'une part je passe pour un glandu. D'autre part l'équipe est en train de perdre. Et pour couronner le tout v'la la déclaration poétique. C'est... beau. Mais je sais absolument pas quoi répondre à ça. La poésie, les belles phrases, j'y connais rien moi. J'ai pas lu de guide sur la séduction ni rien, et c'est la première avec qui j'ai l'occasion de parler sans qu'elle me rétorque que je dois fermer ma gueule.

Du coup je fais ce que je sais faire de mieux. J'la colle contre moi. Naturellement je lui caresse le bras. Quand je tourne la tête, je la vois dormir. C'est vrai que mine de rien je suis claqué aussi. Le réveil à l'hosto, les papiers, le rencard si on peut dire ça comme ça. C'est plutôt usant.

Marrant de se dire que si hier l'autre me refilait pas le dossier, on se serait peut être jamais vu. Marrant aussi de se dire qu'à partir du moment où je l'ai vu, je sais pas, y'a eu un truc. Son sourire, ses petits yeux, son accent. Je sais pas. Y'a eu la montre, l'attaque, le baiser. Le premier. J'ai cru que j'allais crever tellement tout mon corps savait pas comment réagir. Le second fut plus ou moins pareil. Le troisième, j'avais plus du tout envie de crever. Juste envie de réitérer. Parce que j'appréciais ça. Non. J'adorais ça.

J'aimais ça.

Marrant que, quand je me réveille à l'hôpital, mes premières pensées sont pour Zeus et Elena. J'ai eu un petit sourire en coin quand l'infirmière m'a dit qu'elle était passé me déposer un baiser sur le front en partant. Adorable. Et le fait le plus marquant, c'est que j'ai eu les tripes de l'inviter ici. Je sais pas d'où je les sorts. Mais ça fais un bien fou.

J'allais pour râler, puisque le dernier match se solde par une défaite amère. C'est con à dire, mais quand je l'ai réveillé de sa petite sieste d'une bonne demie heure trois quart d'heures - J'ai pas fais gaffe - j'crois qu'elle m'a souris. Du coup j'allais pour râler, mais au final j'étais content.


▬ Si t'es trop crevée tu m'dis, j'te dépose direct et je fais l'aller-retour avec le chien après. Ou j'viens une autre fois, comme tu veux !

Ou elle se téléporte direct et me dis quoi faire ensuite. J'suis pas chiant. Si c'est pas pour ce soir ce sera un autre soir. Je crois ? J'espère. Je sais pas trop.

Je sais pas si c'est l'anxiété, le stress ou les hot-dog à la moutarde, mais j'ai comme un mal de bide tout à coup.
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 16 Sep 2021 - 9:15 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Mes yeux se plissent pour se familiariser à la lumière. Je suis un peu déboussolée dans ce contexte fort animé. Je ne le reste pas longtemps lorsque le visage d’Andrew prend forme devant moi. Le stade. Le Match. Le rencart. Ca y est, je me resitue. Je ne sais pas combien de temps j’ai dormi à ses côtés mais cela m’a fait un bien fou. J’ai le ressenti d’avoir dormi sous une bulle de bienveillance et de tendresse. Ses caresses, sa chaleur, et son odeur ne sont pas étrangères à expliquer cela.

Il me parle. Je l’écoute mais sans vraiment l’écouter. Enfin un peu qu’en même. En fait, je le mange des yeux en pensant que cela serait génial de se réveiller tous les matins à ses côtés. Et là j’échange dans ma tête avec mon petit ange qui est ma conscience.

ELENA…pour l’instant Andrew ne sera qu’un colocataire…Rappelle toi tu as dit qu’il fallait y aller doucement, étapes par étapes, apprendre à se découvrir, etc… Oui c’est vrai…Mais il pourrait dormir à mes côtés en tout bien tout honneur. Bah voyons c’est un homme, tu crois qu’il saura résister longtemps à tes charmes. Et toi regarde comme tu le dévores des yeux ? Tu pourrais même bien craquer la première ! Oui certes. Tais toi.

Je chasse cette petite voix dans ma tête pour recentrer mon attention sur Andrew. A ses derniers mots « comme tu veux », je me redresse pour l’embrasser avec un baiser fougueux, à couper le souffle. Parce que j’en mourrai d’envie et aussi pour lui rappeler o combien je tiens à lui. Mon message est clair : c’est toi que je veux et rien d’autres. Si tu as des doutes, j’espère les avoir levées.
Reprenant mon souffle et mon esprit après ce contact charnel et brûlant de désir, j’essaie d’aligner trois mots pour lui répondre.


– Je ne te quitte plus.

Enfin finalement ce sont quatre mots ! C’est tout de même terrible d’être aussi troublée. D’un autre côté, cela va droit au but pour répondre à ses questions.
Allez j’essaie de reprendre un peu d’aplombs. Je vois qu’autour de nous cela commence à gesticuler. Ah bah oui normal car le match est terminé.

– Je ne sais pas combien de temps je me suis endormie. Désolée…Mais c’est le contrecoup d’hier et à l’intérieur ça bouillonne d’émotions. Là je me sens bien, très bien, voir jamais aussi bien depuis des lustres. Dans quel ordre procède t-on ? Chercher d’abord Zeus puis tes affaires ? Ou l’inverse ? Au fait ça va toi ? Tu me le dirais si quelque chose n’allait pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 16 Sep 2021 - 12:09 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le petit ange vient d'ouvrir les yeux. C'est adorable ! Les premières secondes j'étais là, dégoûté pour la fin du match qui était entre nos mains. Le stress, très certainement. La peur au ventre, les nerfs, va savoir. Elles ont eu un coup de mou, l'autre équipe à puni et puni très fort. Quid du feu d'artifice du coup ? Je crois que c'est annulé s'il y a défaite. Y'aura certainement un événement ou quoi mais le cœur n'y est plus. Là, par rapport au feu d'artifice, j'ai des choses bien plus importantes à faire. Première étape et certainement la plus importante : Récupérer Zeus. Il doit être tout mal, tout seul en observation, tout juste soigné.

Pour le restant je sais pas trop encore. J'attends toujours sa réponse. Elle se fait désirer un peu, la blonde. Quoique, j'ai rien dis. Drôle de réponse de venir m'embrasser comme ça. C'est fougueux, j'crois que j'oublie même de respirer en fait. Ou alors c'est qu'elle me laisse pas le temps. Ouais c'est plutôt ça ! Je crois que j'ai compris la réponse du coup.

▬ T'a dormi presque... toute la moitié du match !

Un peu plus ou un peu moins je sais pas, j'ai pas regardé l'heure. Mais bon. Elle était en sécurité, dans mes bras. Le positionnement devait pas aider pour dormir, elle devait avoir les cervicales en vrac, comme quand je dors à moitié assis sur mon canapé. La pauvre. Si elle était pas en jupe je l'aurais porté jusqu'à ma caisse. Elle à l'air bien claqué et j'arrive à comprendre pourquoi. Le bouillonnement émotionnel, la fatigue d'hier. L'hôpital, la soirée. C'est comme une grosse journée avec très peu de sommeil tout ça.

▬ Ouaip ! Zeus, mes affaires et dormir.

On dirait pas comme ça, mais je suis tout autant claqué qu'elle. Vraiment.

▬ Si quelque chose n'allait pas ? Bah.... On a perdu mais sinon tout roule ! Je suis juste un poil crevé, et j'ai peut être abusé des hot-dog, j'sais pas, j'ai un peu mal au bide. Mais bon. Tout baigne !

Pour couronner le tout je lui fais mon plus grand sourire !

▬ On y va beauté ?

C'est venu comme ça. Je sais pas. J'ai du entendre ça quelque part ? Aucune idée. De ce fait, j'en profite pour me relever et me dégourdir un peu les pattes. J'ai pas pour habitude d'être assis aussi longtemps. J'lui tend la main pour l'aider à se relever et bras-dessus bras-dessous on quitte le Star Dôme pour retourner à ma voiture.

La voiture parlons-en... En fait non, n'en parlons pas. C'est un vieux ford ranger rouge. Deux places à l'avant, 4x4, bref. Coûte cher en essence, c'est galère pour me garer tellement le véhicule dépasse un peu de chaque côté, mais au moins il est fonctionnel et je l'ai payé trois fois rien. Faut dire, l'argent c'est un truc qui me dépasse un peu. Après avoir payé mon loyer, mes courses, mon téléphone, l'électricité et la bouffe du chien, il me reste genre, pas grand chose. Assez pour m'éclater dehors, faire quelques sorties, acheter des fringues. Mais globalement, je roule pas sur l'or non plus.

Je suis calme sur la route. Tout le monde part en même temps et chaque voiture prend sa route ça et là. J'ai beau avoir hâte de rejoindre le centre-ville, je reste assez prudent sur la route. Et quel bonheur une fois arrivé de voir ce beau Berger me sauter dessus pour me faire ma fête. Il est tout fou. Même sentence pour la blonde, d'ailleurs, au passage. C'est pas si con qu'on voudrait le croire, un chien. 'fin, beaucoup de gens pensent que les animaux sont moins évolués que nous mais techniquement, je suis pas de cet avis là. La bête inépuisable sautait directement à l'arrière du véhicule, prenant un maximum d'air en pleine gueule. Il était heureux comme tout !

▬ AH ! Un truc à savoir sur Zeus : Il dort jamais. Mais c'est normal.. Je crois ?

Le meilleur chien de garde, en vrai. Toujours opérationnel, toujours debout, toujours en train de faire quelque chose ou presque. Même si des fois, il s'allonge et ne fait rien. Un passage à la maison, juste au nord du centre-ville, pas très loin du commissariat. Je prend deux trois affaires, un rechange pour demain, du gel douche, une brosse à dent, mon pyjama, les gamelles et un gros sac de bouffe pour Zeus et je crois que c'est tout. Pas besoin de plus. Pas besoin de rester une minute de plus ici. Je repars avec un petit sac sur le dos que je balance derrière et un gros sac à la main - celui des vingt kilo de bouffe pour le gros.

▬ C'est bon ! Tu m'guide ?

Je vois plus ou moins où aller néanmoins. Pont Grant, Coast Road pour profiter du bord de mer et après bah va savoir. Quelque part vers le Lac Marshall. C'est la seule info que j'ai.
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 16 Sep 2021 - 14:41 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Même s’il a beau me faire son plus grand sourire, toute mon inquiétude de la savoir pas bien persiste. Il a tout de même été hospitalisé hier soir. Un mal au ventre ne peut s’expliquer par une défaite de son équipe fétiche. Les filles, vous auriez pu faire un effort tout de même car c’est mon premier rencart à Star City.
Finalement, ce n’est pas plus mal qu’il ne reste pas seul cette nuit. Je pourrais un peu veiller sur lui. Je rougis lorsque je l’entends m’appeler « Beauté ». C’est dit si spontanément. Et dans sa bouche, c’est loin d’être vulgaire. Je le prends comme un compliment sincère auquel je suis sensible. Oui je suis une fille qui aime bien les mots gentils. Je réponds au tac au tac.

– Je te suis Bogoss.

On rejoint rapidement sa voiture. Alors c’est sûr que c’est loin d’une Roll Royce. Mais je trouve qu’elle va être parfaite pour la campagne et notamment ma maison ou notre maison que je devrais dire ? Perturbant cette histoire. En fait non. Je ferais en sorte qu’il se sente comme chez lui comme j’ai en invitant pendant quinze jours la famille Cain. Ce n’est pas la peine de se prendre la tête plus que cela.
Zeus me fait la fête ! Je crois que je suis adoptée. Le contraire m’aurait fait beaucoup de peine. Suis contente qu’il se porte bien. On dit tel chien tel maître, ou l’inverse enfin sais plus. Mais les deux font vraiment la paire.

– Zeus ne dort jamais ??? Ah non ce n’est pas tout à fait normal pour un chien. Ça en fait un super chien mais bon ça se voit tout de suite que c’est un chien extraordinaire !

Assise à ses côtés, je passe plus de temps à le regarder qu’à parcourir la route. Quand il me demande de le guider, je ne percute pas tout de suite.


– Ah zut c’était à droite. Pas grave, tu prendras la prochaine

En fait, j’y vais très rarement par voiture. C’est tellement plus simple et rapide par téléportation. Mais c’est agréable d’être à ses côtés et de vivre quelque part la normalité.

La nuit est totalement tombée. Heureusement le ciel dégagé de tout nuage est parsemé d’étoiles avec une lune au trois quart ce qui donne un éclairage naturel très appréciable. On longe la côte. C’est vrai que la vue est superbe avec la combinaison du ciel et de la mer.

On a du mettre environ une demie heure et on aurait probablement pu mettre probablement moins de temps.

C’est sûr que cela doit lui changer de la cité car nous sommes en rase campagne. La maison est isolée, entourée d’arbres sauf sur le devant où elle donne directement sur le lac. Elle est faîte de pierres et de bois. A première vue, elle a l’air d’une maison très rustique, type chalet ferme.
En sortant de la voiture, je l’emmène par devant vers le lac pour lui montrer la maison dans son ensemble.

– Voilà nous y sommes. Je l’appelle la maison du lac. Vous y êtes maintenant comme chez vous. Tu veux une petite visite guidée ou tu veux que je te montre directement ta chambre pour que tu ailles dormir ? Tu vois le rez de chaussé c’est la partie Nuit. Et au dessus c’est la partie jour. Cela a été conçu comme cela pour avoir une vue de hauteur sur le lac dans toutes les pièces de vie. Peut être qu’il faudra faire attention avec Zeus qu’il ne s’aventure pas la nuit en pleine forêt qui est assez sauvage. Ici il n’y pas ni arrière ni clôture. Et tu as vu, pas un seul voisin à la ronde. Mon père avait choisi cet endroit pour s’isoler en pleine nature. Il avait un côté un peu ours. Ca te plaît ?



Maison du lac:
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 16 Sep 2021 - 16:46 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
▬ Nan nan, jamais. Il fatigue pas, il s'épuise pas, il dort pas. Zeus c'est le meilleur !

Et il me le rend bien ! Vraiment le chien de garde parfait en fait. Son ancien propriétaire semblait être quelqu'un de bon, et lui a enseigné tout plein de choses. En bref, Zeus était pas véritablement le mien mais depuis qu'on est ensemble on est deux inséparables. J'l'adore, j'arrive plus à me passer de lui. De plus il possède une vraie utilité sur le terrain, il détecte avec son flair pas mal de choses. Notamment les armes, la drogue, il traque les gens à l'odorat. Vraiment c'est... Zeus. Y'a juste le nom qui me plaît pas trop, j'vois pas pourquoi il avait le nom d'un Dieu Grec ou Romain - encore un truc que je sais pas, c'est la différence entre les deux. Y'en a un qui a des noms de planètes genre Mars et l'autre c'est Arès mais en vrai j'en ai aucune idée duquel est lequel. A vrai dire rien à foutre.

▬ Ah bah...

Fallait le dire avant...

▬ Il me colle au cul l'aut' j'peux même pas faire un demi-tour...

Tant pis je prendrais la prochaine. J'en déduis qu'elle doit pas souvent prendre la route. Bon en fait c'est normal vu qu'elle peut se téléporter un peu comme elle veux où elle veux. La chance ! C'est vraiment stylé comme truc ! Pouvoir aller n'importe où en un claquement de doigts, le rêve absolu ! Même si, de manière personnelle, je sais même pas où j'irais avec un truc pareil. J'ai jamais bougé de Star City, j'ai jamais rien vu d'autre. Possiblement que si j'entre dans le programme de recrutement de l'UNISON y'aura peut être moyen de gratter un voyage en Europe vu que y'a une partie au Groenland sur quelques mois je crois. Je m'étais déjà renseigné, mais faudrait que j'en ai le cœur net.

Une fois sur place, j'ai du mal à m'en remettre. Vraiment beaucoup de mal ! Sa maison, MON DIEU ! C'est gigantesque en fait ! Je crois qu'une seule pièce fait l'entièreté de mon appartement de fonction. Bon faut dire aussi que j'ai pris le premier truc qu'on m'avait proposé. Le genre de maison un peu impersonnelle, tout de verre et d'acier. Là c'est déjà un peu plus.. rustique ? Style campagne. Marrant d'avoir la campagne, le centre-ville, la mer, la forêt, presque tout dans la même ville. C'est plutôt bien foutu. En fait c'est peut être pour ça que j'ai jamais bougé. Puis faut dire, bouger tout seul, v'la l'ennui mortel. Y'a rien de pire, je crois, qu'être seul dans une ville où tu connais personne et dans laquelle tu sais pas quoi y foutre. Même pour faire un tour et découvrir de nouveaux paysages.

J'ouvre la bouche, mais y'a aucun son qui sort. J'reste bouche bée. Vraiment.

▬ Si ça me plait ? Tu déconnes ? C'EST GRANDIOSE !

J'arrive toujours pas à m'en remettre, moi qui habitait dans un trou pourri dans un quartier pourri en étant plus jeune et ayant changé un coin de merde pour une prison récemment. Là, ce petit échappatoire, ça allait faire un bien fou. Pour le moral, le mental. Tout ça tout ça. Puis surtout, c'est super sympa de sa part de m'y héberger temporairement. C'vraiment cool.

Enfin je crois que c'est temporairement ? J'ai rien demandé encore, c'est elle qui m'a proposé de passer la nuit ici. Zeus prenait déjà ses aises, il gambadait un peu partout, marquant son territoire un peu plus loin, vers les arbres. A savoir, Zeus n'était jamais tenu en laisse. Jamais de la vie. Il était très fiable, bien dressé, il venait au pied si je lui demandais et quand je lui demandais.

▬ Visite guidée avec plaisir !

Deux semaines et demi plus tard.

Madame voulait son entraînement physique. Madame allait être gâtée par le programme que j'ai prévu. Aujourd'hui, elle allait bosser - tout comme moi - la condition physique mais aussi répéter ses gammes au corps-à-corps. Je suis pas professionnel dans le truc ou quoi, mais techniquement j'ai réussi à trouver des protections et je me suis souvent entraîné au combat, notamment aux techniques de combat qu'on apprends aussi bien dans le Corps des Cadets qu'à la STAR. Ça se ressemble un peu. La grosse différence c'est le gabarit et la violence des coups. Les Cadets c'est tranquille quand on s'entraînait entre nous avec nos forces de mouches. Là, à la STAR, c'est différent. Très différent. La brutalité des fois pouvait être très violente. Personnellement ça me donnait le sourire. J'aimais l'adversité proposé par mes partenaires. Notamment lorsque je négociais un duel contre le Capitaine. La jeunesse contre l'expérience et le travail.

Ça allait être pareil là. Sauf que cette fois-ci, l'expérience et le travail, c'était moi. Elle allait jouer la carte de la jeunesse dans le sens où je l'ai pas encore entraîné. Je ne sais même pas par où commencer. Du coup je commence par un gros décrassage pour ma part dès cinq heures du matin à courir dehors avec Zeus autour du domaine, profitant des arbres, du calme et de l'air frais de la cambrousse. Un bien fou pour le corps et l'esprit. Vraiment ! Ensuite décrassage à la douche, petit déjeuner aux petits oignons et let's go !

▬ Tu préfère commencer brut de décoffrage à l'instinct ou je te montre quelques mouvements avant d'attaquer ? Ah ! Et je te préviens : interdit de te téléporter partout !

Si elle prend la première option, je pourrais voir ce qu'elle vaux comme ça, à nu, sans trop savoir si elle à déjà pris des cours de combat ailleurs. Si elle prend la seconde option faudrait que je lui montre quelques techniques mais que je m'en garde sous le coude. Je sais pas pourquoi mais je sens qu'elle va me faire une crasse et apparaître dans mon dos à tout moment.
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 16 Sep 2021 - 20:26 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Corps à corps.

Alors toute de suite je préfère avertir le lecteur coquin qu’il ne s’agit pas d’une partie de plaisir. C’est un entraînement pour le combat au corps à corps en vue d’intégrer un jour ou l’autre la Légion.

Monsieur m’a donc préparé une petite préparation physique. Je l’appelle Monsieur car là il n’y a plus d’amoureux et de sentiment. Il ne va pas me ménager le bougre ! Je commence à le connaître bien depuis qu’on est ensemble depuis une quinzaine jours. D’ailleurs on s’entend à merveille. Quand il est absent, il me manque. Zeus aussi. C’est signe que notre relation devient de plus en plus sérieuse. Mais revenons à nos moutons ! Concentration avant que je me fasse gronder !

Il ne faut croire que je suis en porcelaine. Ca serait même commettre une sacrée erreur. En effet je ne suis pas venue première danseuse et la plus jeune de son temps en me tournant les pouces. Certes, je n’ai pas de grande force physique mais j’ai l’endurance, la souplesse, l’énergie et le mental d’un sportif de haut niveau. Je dirais même bien au-delà.

J’ai émis de parler un petit détail à Andrew. Je ne suis pas totalement une amatrice dans le sport de combat. Ca fait déjà un bon mois que je prends des cours au Dojo du Maître Lee. Après c’est vrai que j’en suis encore qu’aux prémices. Mais j’apprends très vite car j’ai intégré les cours comme s’il s’agissait de la danse.

Pour les circonstances, je me suis habillée d’un legging et d’un juste corps noirs et moulants. On me voit les abdos et le nombril. Il y a des protections que je pourrais porter mais j’attends les instructions.

Suis avertie de ne pas me téléporter partout. C’est facile à dire mais c’est devenue presqu’instinctif !

– Première option ! Et ne me ménage pas ! Les fous furieux que je risque d’affronter eux ne me feront pas de cadeaux !

Oui allons droit au but ! Je me mets directement en position de combat, selon la position que j’ai apprise au Dojo. Je commence à sautiller légèrement pour ne pas devenir une cible facile à toucher.

Bon bah je n'ai même pas eu le temps de réagir car je suis déjà directement flanquée au sol par un balayage. Je me relève, énervée mais aussi épatée. Je ne veux pas en rester là.


– Continuons !!!



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Sep 2021 - 20:26 Message

Maître du Jeu
Maître du Jeu
Réputation Civile
Le Hasard
10Masculin05/05/201207/04/201278967149L'Homme Mystère© RenanaucunTous et aucunTous et aucunHasardNiveau 0Niveau 6RévéléeaucunaucunStar City Heroes
Réputation Héroïque
Le Hasard
10Masculin05/05/201207/04/201278967149L'Homme Mystère© RenanaucunTous et aucunTous et aucunHasardNiveau 0Niveau 6RévéléeaucunaucunStar City Heroes
Identité
Le Hasard
10Masculin05/05/201207/04/201278967149L'Homme Mystère© RenanaucunTous et aucunTous et aucunHasardNiveau 0Niveau 6RévéléeaucunaucunStar City Heroes

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 10
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 7896
ϟ Nombre de Messages RP : 7149
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 10
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 7896
ϟ Nombre de Messages RP : 7149
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Elena Clarke' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'D100' : 94

--------------------------------

#2 'D100' : 53
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 21 Sep 2021 - 1:40 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Y'a un truc qui ne va pas, un truc qui sent pas bon. Sa posture. Ses mouvements de jambes. J'ai déjà vu ça, je dois bien avoir un partenaire d'entraînement habituellement qui fait ce genre de gestes, pour garder une certaine fluidité dans les mouvements, pour être aux aguets. D'où est-ce qu'Elena Clarke possède cette panoplie là ? Il y avait bien un petit truc dont j'étais pas au courant et ça éveillait ma curiosité. En fait, si la demoiselle avait déjà des bases dans les rudiments du combat, ça allait me faciliter la tâche dans le sens où j'aurais pas l'impression d'abuser de quelqu'un qui ne sait absolument pas se défendre et montrer l'étendue de mon talent. C'est cool, ça veux dire qu'il y aura du challenge et ça, c'est un truc qui me plaît.

Y'a autre chose qui me plaît, là, mais je décide de la voir comme un partenaire d'entraînement. J'ai qu'à imaginer la tête du Capitaine à la place de...

Abort mission.

C'était vraiment pas une bonne idée, putain l'horreur de voir cette tête sur ce corps. Mon Dieu mais où je trouve toutes ses idées là ? Sérieux... Allons, un peu de bon sens.

▬ Met déjà ça.

Je lui tends une protection pour la tête et une paire de gants pour frapper. De mon côté j'ai juste une protection sur la tête, les gants c'est peu pratique notamment pour ce que je compte lui montrer en terme de manière pour désarmer une frappe ennemie. De mon côté, vestimentairement parlant, je triche un peu. J'avais prévu un débardeur noir et un short histoire d'avoir le moins de tissu possible pour avoir de meilleurs mouvements. J'ai préféré directement faire tomber le haut. C'est plus intimidant, d'une part. Et d'autre part, si elle passe plus de temps sur mes abdos que sur mes mouvements, elle va prendre deux trois mandales gratuites qui lui feront vite comprendre qu'on peut rapidement être désorienté en combat. Toujours garder le focus, ça fait parti de l'entraînement que je lui fais.

Par contre de la voir sautiller comme ça, ça me fait rire. Les mouvements sont bons, ceci étant. Mais suffit d'avancer à bonne distance et la déséquilibrer en saut avec un jeu de jambes dont j'ai le secret pour désamorcer le truc rapidement et la faire chuter à terre. J'vais pour lui tendre la main afin de l'aider à se relever, mais elle se relève seul. Je vois ce qui semblerait être une pointe d'amertume dans son regard. J'l'ai déjà vu énervée, je crois, lors de l'affaire. Là c'est un tantinet plus doux, mais y'a bien un peu d'énervement, de colère. C'est salvateur jusqu'à un certain point. Faut juste en avoir ce qu'il faut sans tomber complètement dedans. Sinon t'es complètement biaisé par la suite et tout devient moins rationnel.

Je garde une main ouverte près de ma bouche, pour rapidement contrer quelque chose qui m'arriverait face au crâne. Mon autre bras un peu plus loin. Je joue avec les épaules en avançant. Elle sait pas encore avec quel bras je frappe. Même si j'ai appris des deux pour augmenter mes chances de survie, on a tous un bras préférentiel. J'suis droitier.

C'est donc le droit qui part en premier.
Et.... fausse piste, ça venait de la gauche en fait.


Réussite → ça passe
Échec → passe pas


Elle se défend mieux que prévu. Je sais pas trop comment, mais si c'est lu dans mes mouvements c'est un sacré bond en avant. Certes j'y suis pas allé à vitesse réelle, mais c'était pas loin non plus. D'habitude, contre de plus faibles adversaires, ça passe facilement ce genre de feintes. J'ai donc bel et bien l'impression que je vais devoir hausser mon niveau de jeu pour y arriver. Très bien.

Fini les formules de politesses, on va entrer dans le vif du sujet.

▬ Ok. Je sais pas où t'as appris tout ça, mais effectivement, je vais devoir arrêter de prendre des pincettes avec toi.

De ce fait, j'attends. J'ouvre aucune fenêtre de mon côté. Prêt à contre-attaquer dès que je vois la moindre ouverture.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Show must go on !
 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  SuivantRevenir en haut 
Show must go on ! Forum_6Show must go on ! Forum_8


Show must go on ! Forum_1Show must go on ! Forum_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Show must go on ! Forum_6Show must go on ! Forum_8

Sauter vers:  
Prédéfinis


Scénarios


Postes à pourvoir


Préliens
Nos voisins
      
      
      
      
Le saviez-vous ?