Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
Levée de fonds et bal des hypocrites - Teri Bouton_off
AccueilDernières imagesFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Logo de la barre de navigation

Levée de fonds et bal des hypocrites - Teri Forum_1Levée de fonds et bal des hypocrites - Teri Forum_3
 

Levée de fonds et bal des hypocrites - Teri

 
Mer 7 Juil 2021 - 15:44 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Deux semaines et quelques jours depuis les attaques du Star Park qui avait fait plusieurs morts et des centaines de blessés à l'occasion de la fête de la musique. Tessa s'en souvenait encore comme si c'était hier, marquée, non pas dans sa chair car elle s'en était tirée sans une égratignure, mais dans son esprit. Tout s'annonçait parfaitement bien ce soir là, mais c'était souvent le cas à Star City avant que la violence ne se déchaîne sur les citoyens. Tout cela était nécessaire pour de plus grands projets ombrageux, mais un jour, Tessa l'espérait, il n'y aurait plus besoin de faire couler du sang, plus besoin de créer des orphelins ou des familles en deuil, un jour, le monde serait apaisé.

La jeune femme observait la scène qui servirait de tribune pour le discours de son "patron", de son mentor, qui allait fustiger les Héritiers de l'Ombre, et plus largement les terroristes en général, tout en appelant le quartier, et plus largement là aussi, la ville, à la bienveillance et à l'amour, en participant aux dons afin que cette soirée caritative soit un succès et un "non" massif à la haine. Tout cela était très ironique, songea l'agent.
Cette scène lui rappelait ce fameux soir. Tessa était sur scène elle aussi, pour chanter Viva Forever des Spices Girls. Un titre tout trouvé qui aurait sonné assez faux si elle avait pu le chanter avant les catastrophes. En battle contre une certaine Abigaïl qui s'était lancée sur Zombies des Cranberries, ça allait être son tour quand tout avait dérapé.

La rouquine n'était pas une grande chanteuse, mais c'était une façon de se faire remarquer pour un contact qui devait la rencontrer ce soir là. Depuis les évènements, elle n'avait plus eu de nouvelle de ce dernier. Qu'importe au final. Oserait-elle monter sur scène ce soir ? Certainement, mais elle aurait une petite appréhension légitime. Jamais elle n'oublierait cet homme, venu la rejoindre sur scène pour prendre son micro alors qu'elle hésitait à profiter dudit micro pour appeler le public, qui paniquait, à se calmer ; jamais elle n'oublierait cet instant où, alors qu'il s'exprimait avec un certain succès, sa tête avait explosé comme une pastèque, touchée par un tir longue distance. Elle se trouvait juste à côté, suffisamment pour sentir l'impact des morceaux de chair, de cervelles et d'os s'écraser sur son propre visage soudainement ensanglanté. Elle aurait dû tenir ce micro, et elle ne l'avait pas fait. Sans Abigaïl à ce moment là, qui avait reçu une bonne dose de viande également, Tessa serait restée plantée sur scène un long moment. Choquée, la rousse avait frôlé l'attaque de panique malgré les horreurs qu'elle avait pu voir dans sa courte vie d'agent.

Ça aurait pu être elle si elle avait osé essayer de raisonner les gens. Sans trop savoir ce qui les animait à fuir, n'ayant pas entendu les premiers coups de feu en étant sur scène, elle s'était dit que c'était présomptueux d'appeler au calme. Finalement, elle avait bien fait.

Elle se rendit compte qu'elle buguait, aussi se dépêcha-t-elle de se remettre en mouvement. Elle tenait le discours de MacFarlane, et elle se dirigea vers le présentoir, la tribune, où il se tiendrait toute à l'heure, pour l'y déposer, vérifiant que tout était en place.

« Madame, on en profite, on fait un test micro !
D'accord, répondit-elle en mettant ses deux mains sur la tribune, face à une salle encore vide. C'était impressionnant vue d'ici, mais un jour ou l'autre, ce serait son assistante qui viendrait déposer les papiers, et elle qui ferait le show. Si tout allait bien. Les jointures blanches par un peu de crispation, l'épisode du micro lui collant au cerveau, Tessa se pencha pour parler avec sa voix un peu raque, dans l'appareil : Test, check, check. C'est ok ? Elle regardait devant elle, vers la lumière, en se demandant si un tireur embusqué allait lui faire sauter le caisson. C'était de la connerie en barre, et elle le savait.
On ajuste, deux secondes et recommencez, avec votre plus belle voix !
Vous me dites. »

Cette soirée menée par un hypocrite de première et son assistante qui l'était tout autant, était une bonne chose. Tess' se donnait bonne conscience en se disant qu'elle condamnait fermement ce genre d'attaque. Tout agent qu'elle était, et même si elle savait qu'un jour, on lui demanderait peut-être de faire usage de ses compétences pour faire du sale sur des civils, elle n'était pas pour les méthodes directes. C'était aussi pour ça qu'elle s'établissait en politique, pour ouvrer de façon plus pacifique, moins spectaculaire. Elle n'était pas violente gratuitement. Si elle ne se laissait pas faire, elle préférait blesser que tuer, même si elle avait déjà pris plus de vie que certains tueurs en série connu.

Oui elle condamnait ce genre d'attaque. Comment pouvait-il en être autrement. Ils avaient fait exploser une scène complète du côté du Jardin Botanique, une scène complète avec un groupe de musique qui se produisait. Ils avaient fait exploser un pont avec tout un tas de civils dessus du côté de l'île Robinson, là où elle se trouvait. Au nom de quoi ? De la corruption, des moutons, des élites qui prenaient l'argent, le pouvoir, et ne laissaient rien aux plus pauvres. Leur exemple principal était le quartier de Lincoln, portant toujours les stigmates de l'invasion Terminus, là où les quartiers les plus riches étaient déjà en meilleur état. Au fond, c'était assez facile comme exemple, mais ça avait parlé à des tas de gens.
Elle se souvenait de ce mec mal fagoté avec sa chemise hawaïenne et son allure de clodo. Le type semblait carrément séduit par le discours au point qu'il avait suivi le chefaillon de la bande pour se faire recruter. Elle se demandait ce qu'il était devenu tiens. Heureusement, la plupart des gens, sans doute motivés par la crainte de bouleverser leur quotidien, et donc par égocentrisme le plus total, ce qu'elle abominait par-dessus tout, n'avaient pas suivi. Peu s'étaient élevés comme elle contre leur propos. Peu, pour ne pas dire aucun. Elle avait été seule à oser prendre la parole contre ce terroriste en essayant de le discréditer. Personne n'avait pris son parti. Elle s'était faite qualifier de jeune naïve idéaliste gratuitement sans qu'aucun de ces moutons ne se sentent concernés. Quelque part, les civils morts, les victimes, cherchaient ce qui leur arrivait.
Alors oui, certains avaient agit, certes, mais combien ? Un nombre dérisoire ramené au nombre de gens qu'il y avait eu ce soir là dans le parc.
« Allez y.
Ceci est un test micro, est-ce que la lune m'entends ?
Tout est parfait la Terre, la Lune vous entend bien.
Super. »

Tessa fit un petit signe du pouce, en l'air, du côté de la régie son, et s'éclipsa de la scène. A peine eut-elle le temps de se diriger dans l'ombre du rideau que Todd lui tomba dessus. Il était un peu nerveux, mais peut-être était-il souvent comme ça, au final, elle ne le connaissait pas encore super bien.

« Tessa, je vous invite à vous armer de votre plus beau sourire et d'aller à la rencontre des gens qui arrivent, commencez à vous faire voir et discuter ici et là. »
Entendu Todd. La rousse lui fit un sourire et serra le poing. Bonne soirée, on se retrouve toute à l'heure, et faites moi sonner si besoin. Votre discours est à la tribune, Jim a fait quelques modifications de dernières minutes, mais rien de trop gros. Normalement, je me suis assurée que tout était verrouillée au niveau des questions côté journalistes, mais nous ne sommes pas à l'abri d'un récalcitrant, comme toujours.
J'en fais mon affaire, restez pas loin au cas où. »

Tessa opina du chef. Elle ajusta son tailleur bleue marine avec un petit soupir d'appréhension. C'était sa première soirée en tant qu'assistante de Todd Macfarlane. Elle s'occupait de la gestion de ses relations publiques, tout en se plaçant comme son élève, du moins c'était ce qu'ils faisaient circuler dans les bruits de couloirs. Elle ne tarderait pas à être approchée, doucement, tranquillement. Ses premiers pas allaient être scrutés.

Elle fit claquer ses talons vers la salle de réception pour cette soirée caritative, afin de venir en aide aux victimes des attentats du Star Park. Du gratin serait attendu, Todd en faisait partie. Ce n'était pas une soirée politique en tant que telle, d'ailleurs, ce n'était pas le parti de MacFarlane qui organisait l'évènement, mais bien une association spécialisée dans ce genre de levée de fond. On disait qu'il y aurait une vente aux enchères, et quelques passages de célébrités en tribune. Forcément, son mentor devait faire une apparition puisqu'il était un personnage public, et conseiller municipal de ce quartier. Du coup, Tessa n'avait à s'occuper que des desiderata de son employeur. Tout le reste, c'était géré par le prestataire qui s'occupait de la soirée. Elle était donc une invitée parmi tant d'autres.

Elle avisa une silhouette un peu plus loin, se demandant si ce n'était pas une invitée qui s'était perdue, aussi s'approchait-elle.

« Excusez moi Madame, vous êtes perdue ? Un peu plus loin, il y avait l'arche qui permettait de retourner dans le monde des invités, et déjà de nombreuses conversations semblaient animer l'endroit. Tessa mis instantanément un nom sur le visage qui se tourna vers elle. Oh, madame l'ambassadrice, je ne vous avais pas reconnu. Ou bien êtes vous là à des fins policières ? dit-elle en fronçant les sourcils. Il ne faudrait pas que quelque chose se trame sans qu'elle ne le sache, surtout que le raccourci facile consistait à ce dire que les Héritiers pouvaient remettre ça à ce genre de soirée de corrompus. »

@Teri Lynn
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juil 2021 - 19:21 Message

Emissaire de la Cité d'Utopie
Emissaire de la Cité d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire de la Cité d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 610
ϟ Nombre de Messages RP : 240
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 610
ϟ Nombre de Messages RP : 240
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Thereylin croyait s’être blindée. La belle avait quitté sa patrie neuf ans plus tôt, et depuis, elle n’avait jamais cessé d’être au contact de l’humanité. Elle avait vécu, mangé et combattu à ses côtés, l’avait observé, étudié… Elle avait vu le pire comme le meilleur et défendu cette civilisation avec ferveur auprès de son propre peuple en œuvrant pour rapprocher ses concitoyens de ceux à qui ils avaient tourné le dos depuis bien trop longtemps. Si son poste d’ambassadrice lui permettait de toucher du doigt les aspects “joyeux” de la société américaine, les beaux penseurs, érudits et politiques, l’UNISON en revanche la poussait à côtoyer la criminalité de près… Elle était enquêtrice. Ses formations et sa mémoire eidétique la rendait particulièrement habile pour observer et analyser le comportement d’autrui… Ses enquêtes n’étaient pas toujours joyeuses, pas plus que l’invasion du système Terminus à laquelle elle avait fait face. Sa candeur, Thereylin l’avait perdu il y a bien longtemps en tournant le dos à son foyer. Son optimisme et sa foi en son prochain, en revanche, étaient restés intacts. Son travail les mettait souvent à rude épreuve… Mais elle s’accrochait. Thereylin refusait d’entrer dans cette philosophie qui consistait à condamner sans recul une personne pour ses crimes. Il y avait toujours une raison, une explication, un contexte. C’était tellement plus facile de s’en tenir à la responsabilité individuelle…

Thereylin croyait avoir déjà vu le pire. Mais les humains semblaient particulièrement inventifs pour s’auto-détruire, réinventant chaque jour leurs méthodes. Des bombes… Des bombes pour tuer des innocents… Des bombes pour militer contre un système politique... C’était insensé.

Les attentats de juin avaient mis Star City en émoi. Les habitants étaient choqués et il y avait de quoi. Les héritiers de l’Ombre avaient semé le chaos en ville et répandu le sang. Comment ces gens-là pouvaient-ils penser changer le monde avec de telles méthodes ? Oui, le système était mauvais et devait évoluer. Il creusait les différences, vouait un culte aux richesses matérielles et brisait les hommes et les femmes pour les réduire à l’état d’objet… Il rendait les gens malades, dégénérés... Mais un monde créé dans le sang ne pouvait qu’appeler le sang. Ce n’était pas la bonne manière de faire… Pourtant, d’une certaine manière, les Héritiers n’étaient-ils pas l’écho de cette société malade ? Il fallait vraiment être désespéré pour en arriver à de telles démonstrations de force. Au fond, Thereylin plaignait les terroristes… Et son coeur saignait avec celui des victimes. Ils avaient besoin d’être soignés, tous autant qu’ils étaient…

Les politiques d’Utopia avaient les yeux braqués sur Star City. Non seulement parce qu’elle s’y trouvait, ainsi que l’ambassade, mais aussi parce que la ville avait été témoin de la toute première collaboration entre son peuple et les humains. Malgré eux, les habitants de Star City étaient devenues une référence humaine pour les utopiens, leurs faits et gestes avaient désormais un impact.
Et les attentats n’étaient pas passés inaperçus… Par chance, aucun utopien expatrié n’avait été présent sur les différents lieux, ce qui avait permis de tempérer un peu les choses. Si l’opinion de son peuple était globalement favorable à l’ouverture partielle des frontières telle qu’elle était aujourd’hui et curieux de découvrir l’humanité, certaines politiques s’y opposaient farouchement. Heureusement, ces dernières étaient minoritaires pour l’heure.

Prompt à réagir, Utopia avait envoyé quelques médecins équipés d’une technologie de pointe ainsi qu’un soutien financier pour les victimes. Décidément, Star City était vraiment très spéciale… Thereylin ne se faisait pas d’illusion. Sa cité était certes altruiste, mais en tant que politicienne, elle ne pouvait pas ne pas calculer les retombées de ce geste et penser qu’il était complètement désintéressé… C’était un joli coup de publicité pour Utopia… Son gouvernement s’assurait ainsi de gagner quelques points en sa faveur dans l’opinion publique américaine… Voir mondiale. Tous les humains ne voyaient pas d’un bon oeil l’existence soudain révélée d’une civilisation bien plus avancée en bon nombre de points que la leur. Certains s’interrogeaient sur les intentions des utopiens, d’autres, plus extrêmes, tenaient des propos particulièrement virulents contre les utopiens. Les réactions étaient suffisamment passionnées depuis trois ans pour que Thereylin, ainsi que tout autre émissaire utopien de Star City soit désormais accompagné d’un garde du corps pendant les déplacements officiels. Cela ne plaisait pas à Teri, mais elle s’en accomodait, parfaitement consciente des enjeux. Ça ne l’empêchait pas de circuler seule pendant son temps libre… Et généralement sans l’arme à feu règlementaire de l’UNISON qu’elle portait pendant son service. Il y avait des limites à ce qu’elle était prête à consentir et à sacrifier. Ce monde était certes plus dangereux que sa patrie… Mais elle refusait de vivre dans la peur.

Les deux dernières semaines avaient été pénibles difficiles. En tant qu’Emissaire, Thereylin avait fait ce qui était attendu d’elle et fait passer le message qu’Utopia soutenait les victimes des attentats. Cela se résumait pour elle à l’accompagnement des équipes médicales utopiennes, à des conférences de presse, galas de charité et autres joyeuseries du genre… L’UNISON gardait un œil prudent sur l’évolution de la situation mais l’organisation n’intervenait pas puisqu’aucun méta n’entrait dans l’équation pour le moment. Son rôle vis à vis des attentats se limitait donc strictement à sa fonction d’ambassadrice. Son emploi du temps était saturé et elle était n’arrêtait pas de courir à droite et à gauche… Ses deux emplois pesaient bien lourd sur ses épaules parfois, mais elle faisait son possible pour s'acquitter de toutes ses responsabilités. Heureusement qu’elle pouvait déléguer en partie à ses collaborateurs de l’ambassade.

Ce soir-là ne faisait pas exception, on lui avait collé un gala de charité sur le dos avec discours à la clé. Elle allait une fois de plus renouveler ses vœux d’amitié au nom d’Utopia, faire un petit rappel des contributions de sa cité et inviter les habitants de Star City à la paix, à l’entraide et à la générosité. Son discours avait été écrit pour elle à l’avance, elle y avait apporté les correctifs qu’elle voulait et l’avait validé, avant de retenir par coeur la version finale. Pas besoin d’un mémo quand on avait une mémoire photographique… Elle gagnait au moins du temps sur ce point là.

Car venir en tenue traditionnelle faisait toujours son petit effet pour rappeler qui elle était et d’où elle venait, Thereylin avait revêtu un habit de chez elle. Elle était arrivée de bonne heure, escortée par un garde du corps qui était resté hors du bâtiment, afin d’avoir le temps de se familiariser avec les lieux avant que le gros des invités n’arrive. La brune avait néanmoins croisé quelques connaissances et avait prit quelques minutes pour échanger avec chacun d’entre eux avant de se diriger naturellement vers l’arrière salle, duquel on pouvait accéder à la scène. Thereylin fit quelques pas dans le couloir, avant de percevoir l'empreinte mentale d’un collègue utopien qui cherchait à entrer en contact. Elle se figea devant une fenêtre, observant l’extérieur à travers cette dernière alors que toute son attention se focalisait sur la conversation mentale avec le médecin en chef qui lui adressait un rapport quotidien de la journée. Tout s’était bien passé, pas d’incident en vue… Tant mieux. Alors qu’elle le remerciait poliment, une voix dans son dos attira soudain son attention.

Teri se retourna, avisant une jolie rouquine aux yeux clairs. Élégante, très à la mode américaine. Était-elle perdue ? Pourquoi cette question ? Alors que l’utopienne s’interrogeait, elle vit l’expression de sa voisine se transformer. Visiblement, la lumière s’était faite dans son esprit.
Était-elle là à des fins policières ? Thereylin posa les yeux sur sa tenue avec un sourire intérieur. Difficile de se tromper sur le pourquoi de sa présence. Cette jeune femme, qui qu’elle soit, n’avait pas du avoir accès à la liste des invités où elle aurait su qu’elle faisait partie des personnalités qui allait se présenter sur scène.

- Pourquoi ? Vous avez vu quelque chose de suspect ? demanda Teri d’une voix calme, mais attentive.

Sa voisine n’avait pas l’air paniqué, son comportement non verbal exprimait un certain calme. Si elle avait vu quelque chose, il y avait fort à parier que ce n’était pas alarmant ou alors elle le cachait vraiment bien. Les héritiers n’allaient quand même pas repasser à l’action si vite après les derniers attentats ?

- Je fais partie des quelques uns et quelques unes qui auront la “chance” de discourir quelques minutes sur scène, expliqua-t-elle finalement avec un sourire.

Elle observa quelques instants sa vis à vis. Non, vraiment, ce visage ne lui était pas familier.

- A qui ai-je le plaisir de parler ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 27 Juil 2021 - 11:52 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La mutante le concevait. Ce n'était pas une tenue pour enquêter ou pour venir à cette soirée à des fins policières. Néanmoins, si on s'en tenait à certaine série mettant en scène des inspecteurs ou inspectrices de police, série dont elle pouvait être friande, étant du genre à se vautrer dans son canapé, il arrivait parfois qu'ils soient à des soirées avant d'être appelé à un autre endroit. Ok, elle le savait, c'était de l'ordre du fantasme scénaristique, mais elle trouvait bien un prétexte à sa question !

Naturellement, son froncement de sourcils inquiets accompagné de cette demande incongrue poussa son interlocutrice à la questionner sur quelque chose d'éventuellement suspect. Tessa secoua un peu la tête en signe de négation et précisa :

« A part ma prestation au micro pour le tester toute à l'heure ? Tessa se fendit d'un sourire et compléta : Rien de suspect non madame. »

Finalement, son interlocutrice lui expliqua qu'elle était là pour participer à la soirée en tant qu'intervenante sur scène. Ce n'était pas surprenant au demeurant, au regard de sa position vis-à-vis de Star City et d'Utopia. Tessa promena son regard sur la tenue qu'elle appréciait un peu plus maintenant qu'elle était tournée vers elle et qu'un semblant de lumière un peu moins tamisée irradiait depuis les alentours. Elle devait reconnaître qu'elle adorait la coupe, l'aspect fluide et léger, avec cette transparence qui n'était pas vulgaire pour un sou. C'était très orientale dans le style songea-t-elle, et elle en vint à se dire que c'était certainement un habit traditionnel utopien. Maintenant qu'elle mouillait dans le grand bain de la politique, elle allait devoir s'assurer de connaître tout ça aussi.

« Tessa Carter, je suis l'assistante du conseiller Todd McFarlane, enchantée, se présenta-t-elle avec un hochement de tête, prenant le partie de lui tendre la main pour la lui serrer si elle le voulait. Il fait partie des personnes qui auront la chance de discourir sur scène lui aussi. reprit-elle à dessein. »

La jeune femme lorgna du côté des invités qu'on distinguait un peu plus loin en train de discuter, dans un brouhaha qui rendait chaque conversation inintelligible d'ici.

« Je ne voulais pas vous déranger ceci dit. Je suis peut-être un peu paranoïaque ce soir... C'est mon premier évènement public depuis les attentats. expliqua-t-elle avant de préciser : J'étais sur place, je suppose qu'il me faudra un peu de temps pour me détendre. Ou une coupe de champagne., blagua-t-elle pour ne pas rester sur une mauvaise impression. »

C'était surtout une invitation pour l'entraîner, si elle n'avait rien à faire et qu'elle ne la dérangeait pas par ailleurs, côté réception pour profiter des en-cas et autres collations. Ce serait peut-être l'occasion d'en apprendre un peu plus sur la civilisation de l'ambassadrice, dont elle était bien ignorante, et de faire connaissance. N'était-ce pas les consignes ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juil 2021 - 16:38 Message

Emissaire de la Cité d'Utopie
Emissaire de la Cité d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire de la Cité d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 610
ϟ Nombre de Messages RP : 240
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 610
ϟ Nombre de Messages RP : 240
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Thereylin hocha la tête, rassurée. Rien de suspect… Cette jeune femme avait juste sauté aux conclusions en la reconnaissant. Teri aurait pu aussi bien se justifier en lui expliquant que l’UNISON n’était pas concerné par les Héritiers puisqu’aucun méta ou forme de magie n’avait été employé durant les attentats. Cela ne relevait tout simplement pas de la juridiction de son organisation. Mais à quoi bon ? Non seulement elle avait cette retenue due au secret professionnel qui la poussait à ne pas trop parler de son travail, mais en plus rien ne disait qu’un de ces jours les Héritiers n’allaient pas faire une connerie qui allait impliquer l’UNISON. Pour l’instant, elle était bien contente de refiler le bébé aux forces de l’ordre du coin, elle avait déjà assez de boulot à gérer pour ne pas rajouter une organisation terroriste à la liste de ses enquêtes.
Une intervention au micro ? Ah oui, après coup elle faisait le lien avec cette voix…

- La Lune vous a bien entendu, confirma Teri avec un sourire amusé.

Les présentations furent faites et Teri accepta bien volontier de serrer la main tendue de Tessa. Todd Mcfarlane, ça c’était un nom qui lui était familier. Un conseiller qu’elle avait quelquefois aperçu lors de certains événements ou allocutions. Elle ne le connaissait pas personnellement, mais il présentait bien. C’était aussi l’instigateur principal de ce gala de charité. Voilà qui expliquait pourquoi son assistante prenait à coeur de s’assurer que les invités soient à leur bonne place. C’était une association qui chapeautait l’événement, mais Thereylin avait fait une petite recherche sur le visage politique qui se cachait derrière. Elle avait pris note de quelques éléments sur lui au cas où elle le croiserait, ce qui n’allait probablement pas manquer d’arriver.

Le regard de l’utopienne se fit compatissant alors que Tessa lui expliquait avoir gardé un traumatisme dû à sa présence lors des attentats. Pauvre femme… Personne ne devrait vivre ce genre de situation, c’était une aberration.

- C’est normal d’être choquée et vous ne me dérangez pas, répondit Thereylin avec douceur. Je prenais mes marques, mais une boisson ne peut pas me faire de mal. Venez, allons chercher une coupe de champagne et peut-être que vous pourrez me raconter ce que vous avez vécu, ou bien me parler de votre travail si le sujet vous est plus agréable, proposa la brune.

Elle reconnaissait un certain nombre de visages parmi les convives et pour cause, avec les trop nombreuses mondanité auxquelles elle devait participer en tant qu’ambassadrice, elle faisait partie intégrante du paysage mondain. Sa mémoire eidétique lui facilitait bien la vie pour s’y retrouver entre les uns et les autres, mémoriser les visages, les voix et faire des profils de chaque individu.

Thereylin saisit deux coupes de champagne et en tendit une à Tessa. Elle trempa ses lèvres dans la sienne tout en sachant pertinemment qu’elle n’abuserait pas de l’alcool ce soir… Elle ne le faisait que rarement, et jamais dans le cadre de son travail.

- Il me semble que votre patron a commandité cette soirée, non ? Êtes vous satisfaite du résultat ? demanda Teri pour faire la conversation.
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 6 Aoû 2021 - 15:50 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La jeune femme adressa un sourire à l'ambassadrice quand elle lui confirma que la Lune avait bien reçu son message. Au moins, le micro fonctionnait bien manifestement, pas de soucis de ce côté là. Une poignée de main plus tard, et les voilà en train de rejoindre les invités en discutant un petit peu. Elle ne connaissait l'utopienne que de visage pour l'avoir déjà vu dans la presse ou à la télévision, aussi avait-elle tout à découvrir de la personne qui se cachait en dehors des médias, car pour Tessa, c'était un personnage public, et donc sa vie en dehors des projecteurs était celle qui lui était inaccessible en tant que spectatrice. Elle était donc ravie de pouvoir discuter un petit peu avec elle, même si au fond, elles restaient toutes les deux dans un rôle public pour cette soirée.

« Faisons comme ça alors. »

Conciliante, Tessa lui emboîta le pas en quête d'une coupe de champagne. A l'instar de sa vis-à-vis, elle n'abuserait pas de l'alcool ce soir. De toute façon, ce n'était pas tellement un de ses délires que de s'alcooliser, et puis, même si elle pouvait se relâcher pour le moment, elle ne devait pas non plus oublier qu'elle était attendue au tournant pour une de ses premières soirées publiques. Autant ne pas donner de grain à moudre à quelqu'un qui aurait déjà envie de chercher la sensation la concernant.

Elle réceptionna donc la coupe que lui tendait Teri, et la remercia d'un signe de la tête couplé d'un grand sourire. Devait-elle effectivement raconter sa soirée sur place ? Certes, elles étaient en train de lever des fonds pour les victimes, dont, quelque part, elle faisait partie même si ce n'était pas au sens physique du terme, mais après ? Peut-être que l'ambassadrice avait besoin de réel pour se convaincre au delà de son rôle purement politique, ou peut-être qu'elle était du genre à s'intéresser aux gens comme ça. Elle ne le saurait qu'en discutant de toute manière.

« Satisfaite, pour le moment oui, mais je ne le serai pleinement que quand cette soirée touchera à sa fin et que tout ce sera passé comme sur des roulettes. Ce n'est pas la première fois que nous passons par ce prestataire, j'ose espérer que tout ira bien. » confia Tessa après avoir trempé ses lèvres à son tour dans la coupe sans en consommer qu'une petite gorgée qui lui descendit agréablement dans la gorge, en pétillant.

Son regard balaya les environs, et elle répondait aux sourires qu'on lui adressait par d'autres sourires. Elle reporta son attention sur Teri et ajouta dans un petit rire stressé :

« C'est une de mes premières soirée publiques à laquelle je participe pour le conseiller McFarlane, je ne suis pas encore un parfait petit poisson dans l'eau voyez-vous. Je suis un peu stressée, d'autant plus que le sujet me tiens à cœur et que je veux que ce soit parfait. Elle opina placidement avant de sourire, comme pour chasser son stress et son appréhension, avant de compléter : Vous avez l'air bien plus expérimenté que moi dans le domaine. Ce n'est pas commun, ambassadrice d'une nation, j'ai envie de dire, inconnue, secrète, qui s'ouvre au monde, et agent de l'UNISON, deux casquettes différentes, tant pour la femme que pour le public. » observa Tessa qui ouvrait un peu la conversation en s'intéressant à son interlocutrice.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Aoû 2021 - 20:28 Message

Emissaire de la Cité d'Utopie
Emissaire de la Cité d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire de la Cité d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 610
ϟ Nombre de Messages RP : 240
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 610
ϟ Nombre de Messages RP : 240
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
C’était l’une de ces nombreuses soirées auxquelles un groupe d’individus privilégiés se réunissaient pour échanger quelques banalités et développer de maigres relations. Tout du moins, c’était la première impression qui se dégageait de ce genre d’événement. En réalité, les échanges ne visaient qu’à camoufler le besoin de chacun de ces mondains de développer son réseau et de le renforcer. Et derrière chaque banalité, se cachaient généralement de futures propositions commerciales ou professionnelles… Parfois, on pouvait aller jusqu’à parler de copinage et de corruption… Mais bien sûr, personne ne raconterait qu’il était ici par volonté de renforcer son propre pouvoir. Non… Ils étaient tous réunis ici pour pleurer les victimes des attentats.

Teri avait parfaitement connaissance des mécanismes relationnels qui se jouaient dans les mondanités. C’était son travail de repérer les liens entre les uns et les autres, et de jouer avec. C’était aussi son travail de se lier aux bonnes personnes pour devenir elle-même actrice de ces jeux. Elle ne partageait pas beaucoup de points communs avec ces personnes pourtant, mais en neuf ans à ce poste, il lui avait bien fallu apprendre à jouer le même jeu que les humains, utiliser leurs codes, raisonner comme eux pour les comprendre...

Tessa Carter entrait dans ce paysage politique et allait suivre le même cheminement. Elle était un visage que Teri ne connaissait pas. Si la politicienne en elle était curieuse de découvrir ce nouveau pion sur l'échiquier de Star City, l’utopienne, bien plus portée sur la bienveillance et le respect de l’autre, était simplement heureuse de faire la connaissance d’une nouvelle personne.

Elle arqua légèrement un sourcil en entendant la réponse de sa voisine et se demanda si la réussite de cette soirée était une source de stress pour elle. Thereylin songea que oui, ce que la jeune femme lui disait trahissait une pensée et n’était pas anodin. L’utopienne en eut la confirmation quelques instants plus tard et lui offrit un sourire bienveillant. Les premières fois étaient toujours source de stress s’il y avait un enjeu derrière… Et c’était le cas pour Tessa. Contrairement à sa voisine, Thereylin se sentait parfaitement à son aise. Des soirées comme celle-là, elle en faisait très régulièrement et celle-ci n’avait rien de très innovant… Idem pour les interventions au micro ou devant des caméras, c’était très routinier. Mais Teri comprenait qu’il puisse en aller autrement pour la jolie rouquine.

-Il n’y a pas de raison, je trouve l’ambiance charmante et la nourriture est bonne, dit Teri en la gratifiant d’un clin d’oeil alors qu’elle saisissait un petit four sur la table pour le glisser dans sa bouche. que demander de plus ?

Et ce n’était pas un mensonge, les hors d’oeuvres avaient bon goût. Il faudrait qu’elle relève le nom du traiteur.
Thereylin la gratifia d’un sourire. Plus habituée… Oui probablement. Cela faisait neuf ans qu’elle vivait aux Etats-Unis, et une quinzaine qu’elle évoluait dans le monde de la politique. Si les codes comportementaux humains étaient très particuliers, au final la politique restait la politique. Et puis elle avait eu le temps de s’y faire… La spontanéité et le côté avenant de sa personnalité l’y aidait peut-être. Elle ne stressait pas facilement, et sa nature chaleureuse attirait généralement les autres, ce qui aidait dans un métier où les relations humaines étaient au coeur du travail.

-Oh… Thereylin sourit. C’est vrai, ce sont deux métiers très différents. Disons que c’était un choix qui m’est apparu comme judicieux à l’époque. Utopia ne s’est révélé qu’il y a trois ans, mais cela fait nettement plus longtemps que je vis aux Etats-Unis pour apprendre de votre société, et du reste du monde. Intégrer l’UNISON était un bon moyen pour concilier ma mission et mes objectifs personnels, répondit la brune en totale transparence.

Elle n’avait plus de raison de cacher son histoire désormais, cela lui faisait donc plaisir de la partager avec autrui. Son travail était précisément de faire connaître Utopia au reste du monde, aussi n’hésitait-elle jamais à parler de sa patrie lorsque quelqu’un faisait mine de s’y intéresser.

-Et vous, qu’est-ce qui vous a donné envie de travailler pour le conseiller McFarlane ? C’est assez récent, n’est-ce pas ? Vous verrez, ce genre d’événement vous semblera très naturel d’ici quelque temps, tenta de la rassurer Teri avec la bienveillance qui la caractérisait si bien. Je peux vous présenter à quelques personnes si vous avez besoin d’un petit coup de pouce pour vous introduire, proposa l’utopienne en se demandant si elle n’allait pas froisser l’égo de son interlocutrice. Sa proposition partait d’un bon sentiment, ce serait dommage.
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 31 Aoû 2021 - 20:53 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Que demander de plus en effet ? Tessa était d'accord sur le principe : une bonne soirée passait, entre autre, par la qualité de la nourriture et par l'ambiance. Quand l'un ou l'autre n'allait pas, on pouvait toujours se reporter sur le second, mais si les deux étaient absents ou branlants... la soirée était nulle et elle en savait quelque chose. Pour ce qui était de l'ambiance, elle ne la percevait pas encore tellement. Elle était stressée, donc un peu centrée sur elle-même et ses émotions, et par conséquent, elle ne goûtait que peu à l'atmosphère. C'était aussi normal, dans le sens où elle rejoignait seulement les invités pour s'immerger dedans. Au moins, la compagnie de l'ambassadrice était pour le moment agréable, et une impression de sérénité émanait d'elle. De sérénité et de bienveillance, mais Tessa était incapable de se décider : était-ce une façade, ou était-ce naturel ? En bon agent SHADOW qui se respecte, elle se méfiait pas mal des gens, même si elle ne le montrait pas en apparence et qu'elle était facile d'accès, tant sur le plan de la conversation que sur l'humeur qu'elle dégageait, peut-être un peu moins visible ce soir.

Mais le corps finirait par relâcher la tension, aidé aussi par ces petites bulles charmantes et pétillantes qui glissaient aimablement dans le fond de son gosier. Bientôt, cette coupe ne serait plus qu'un souvenir, et même si ce serait probablement la seule de la soirée, elle aiderait aussi à détendre la rouquine, qui n'avait pas besoin de ça habituellement, mais parfois, un peu d'aide ne faisait pas de mal.

Si l'enjeu pour sa carrière était faible, pour une première, elle se mettait effectivement la pression, et comme elle l'avait soulignée, le thème de la soirée lui tenait à cœur pour la bonne et simple raison qu'elle était l'une des victimes collatérales de ces attentats, et qu'elle pouvait donc se mettre à la place des concitoyens qui avaient subi le drame.

Quoiqu'il en soit, pour faire écho aux propos de l'utopienne, Tessa s'empara à son tour d'un petit four qu'elle mangea avec un appétit non feint cette fois. Le stress lui donnait envie de manger, associé à son métabolisme particulier qui faisait d'elle un ventre sur patte.

La jeune femme écouta avec attention son interlocutrice qui lui expliquait un peu le chemin qu'elle avait suivi avant d'en arriver là. Ainsi, elle s'était "infiltrée", en quelque sorte, dans la population avant de révéler au monde l'existence des utopiens. Cela n'était pas déconnant en soit, il fallait tâter le terrain et voir un petit peu si le monde était prêt. Tant d'un côté, que de l'autre, car peut-être que ceux de son peuple ne voulaient pas être connus des humains "normaux". Tout était envisageable. L'UNISON cependant, devait être au courant, enfin Tessa ne pouvait pas imaginer autrement qu'un agent qui servait l'organisation depuis si longtemps ait pu cacher ses origines à l'agence internationale.

« Vous cherchiez à savoir si nous étions digne ? » s'amusa Tessa, qui, de par son petit sourire agrémenté d'un léger rire, montrait bien qu'elle ne prenait pas vraiment sa question au sérieux. C'était un peu pédant et présomptueux de le penser vraiment en réalité, mais peut-être était-ce vraiment le cas. Peut-être que si les humains n'avaient pas été dignes selon les critères utopiens, ces derniers seraient restés dans l'ombre ?

L'ambassadrice avait rapidement compris que le stress de Tessa n'était pas dû à son naturel habituel mais bien parce qu'elle était récente dans le métier. En même temps, elle lui avait fait plus ou moins comprendre dans ses propos depuis qu'elles échangeaient.
Elle acquiesça et répondit, elle aussi en transparence, du moins, dans la transparence de sa vie civile, bien entendu.

« C'est très récent oui, d'il y a quelques jours seulement même. confirma-t-elle avec un hochement de tête. J'avais dans l'idée d'essayer de faire quelque chose de ma vie et d'essayer d’œuvrer concrètement pour faire bouger les choses. Pour cela, il faut bien commencer quelque part pour accéder ensuite aux postes à responsabilités qui donnent le pouvoir de le faire. »

Elle haussa des épaules pour ajouter :

« Parce que de toute façon ça se saura rapidement, je suis fille d'un mécanicien voiture et d'une pilote de dragster, qui ont fait des conneries plus jeunes. J'ai pas fait de grandes études, et jusqu'à il y a peu, je servais des cocktails dans un bar, tout en ayant un deuxième boulot de femme de ménage à côté. Mais je n'ai jamais eu peur de travailler et de m'investir, alors me voilà ! Avec un peu de fraîcheur avec moi j'espère. » s'amusa-t-elle en riant un peu.

Là aussi, elle ne se prenait pas du tout au sérieux. Elle avait tendance à se présenter comme l'atout "plèbe" ou l'atout "prolo" de McFarlane, mais elle ne pouvait pas décemment dire ça à une soirée de ce genre, ni en présence de son mentor du coup, ni en présence d'oreilles indiscrètes.

« Quant à me présenter, pourquoi pas, ce serait avec plaisir, je ne connais pas encore grand monde bien que Todd essaie de me faire voir toute les personnes qu'il croise, il est très investi dans mon éducation politique. »

Cela la fit rire encore un peu alors qu'elle reprenait une gorgée de champagne. Manifestement, elle ne prenait pas mal la proposition de Teri à ce sujet, bien au contraire. De toute façon, pour vexer Tessa, il fallait se lever de bonne heure, et généralement, elle se vexait toute seule comme une grande sans avoir besoin de personne pour l'y aider.

Une personne du staff du conseiller se présenta d'ailleurs à elle pour lui remettre un petit papier, non sans un hochement de tête en guise de salut pour l'utopienne. Elle ponctua son geste d'un petit :
« Miss Carter, un billet pour vous. »

L'américaine la remercia et déplia le papier en question, avant d'afficher une petite moue perplexe et de descendre sa coupe de champagne d'un quart d'un coup. Elle froissa le billet avant de le glisser dans son sac à main qui battait son flanc.

« Et bien... Le conseiller McFarlane me fait savoir qu'il allait m'appeler au micro pour témoigner afin de faire monter la jauge de sympathie des donateurs. Je ne sais pas pourquoi, mais je m'y attendais presque... » dit-elle dépitée, son stress remontant d'un cran.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Sep 2021 - 13:22 Message

Emissaire de la Cité d'Utopie
Emissaire de la Cité d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire de la Cité d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 610
ϟ Nombre de Messages RP : 240
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 610
ϟ Nombre de Messages RP : 240
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Thereylin offrit un sourire polie à Tessa. “Digne” n’était pas le terme… Mais ç’aurait été un mensonge que de dire que les utopiens ne testaient pas les humains. La prudence de son peuple était légitime quand on connaissait son histoire avec l’humanité… Et même maintenant qu’Utopie s’était révélée, avait dévoilé sa position en devenant officiellement un Etat aux yeux de l’ONU, et accepté une ambassade américaine sur son territoire… Ses concitoyens faisaient toujours preuve d’une extrême prudence vis-à-vis des étrangers. Rien qu’au cours du siècle dernier, les humains avaient provoqué deux guerres globales et fait des millions de morts… Leur prédisposition à l’autodestruction terrifiait les utopiens, c’était un fait.  

- Nous cherchions à nous refamiliariser avec le monde avant de prendre une quelconque décision, répondit courtoisement l’ambassadrice. Mais l’invasion du système Terminus a quelque peu précipité les choses.

Et Thereylin en était heureuse. Il était plus que temps que sa patrie joue enfin un rôle sur la scène internationale ! Rester en retrait et critiquer les erreurs d’autrui était un comportement irresponsable et hypocrite. La civilisation utopienne était l’héritière des atlantes, elle était, de fait, l’une des plus vieilles de cette planète. En tant que telle, elle avait un devoir vis à vis des autres. Sans aller jusqu’à mener une politique interventionniste et imposer une ligne de conduite au reste du monde, comme tentait de le faire les Etats-Unis, elle pouvait montrer à l’humanité qu’il était possible d’évoluer sans chercher les rapports de domination, sans appauvrir sa propre population... Comment pouvait-on accepter de tels écarts de richesse au sein d'un même pays ? Et c'était pire si on regardait la politique occidentale qui s'enrichissait sur le dos de certains pays d'Asie et de l'Afrique. Une aberration. 

Il devait y avoir du changement. A ce rythme, la planète ne s’en remettrait pas. Si les utopiens décidaient de faire la sourde oreille aux malheurs de l’humanité, ils ne pouvaient pas fermer les yeux sur l’appauvrissement des ressources, l’anéantissement des éco-systèmes, et les bouleversements climatiques qui n’avaient rien de naturels. Ca au moins, ça les concernait directement car ils seraient eux-aussi victimes des catastrophes, tôt ou tard.

- Et c’est tout à votre honneur ! Peu importe d'où vous venez, la seule chose qui importe c’est ce que vous êtes et ce que vous faites. Votre expérience vous a forgé et vous donnera un angle d’approche différent de bien des autres et c’est une bonne chose, je crois. En outre, cela fera du bien au paysage politique de Star City de voir une femme s’élever… Il n’y en a pas assez,   ajouta Teri d’un air complice en baissant la voix. Puis elle reprit, plus ouvertement : A Utopie, les différents organes politiques regroupent toutes sortes de catégories socio-professionnelles. Nous pensons que c’est indispensable pour que la population dans son entièreté soit représentée, avec toutes ses problématiques et ses enjeux.  

Elle souhaitait être présentée ? La pauvre risquait vite de se perdre parmi ce déluge de visages, mais il faudrait qu’elle prenne tôt ou tard ses marques. Si Thereylin pouvait l’aider… Autant la faire profiter de son réseau, ça ne lui coutait pas grand chose. De toute façon, l’utopienne était venue pour discuter et se faire voir, alors que cela se fasse en présence de la rouquine ou non… Au moins trouvait-elle Tessa sympathique, contrairement à d’autres convives dont elle appréciait nettement moins la compagnie.

-Vous allez vous y faire. Au bout d’un moment ce sont toujours les mêmes visages qui reviennent, on en fait vite le tour, répondit Teri avec un sourire.

Elle rendit son salut à l’homme qui venait d’arriver et qui repartait aussi vite.

- Il vous fait monter en qualité de survivante des attentats ? s’enquit Thereylin.

La pauvre… Elle avait l’air totalement paniquée.

- Vous vous en sentez capable ? C’est une chose d’assister à un gala de charité, ç’en est une autre de témoigner d’un traumatisme récent.

Le conseiller Mcfarlane manquait cruellement de tact vis à vis de son assistante… Très “politique” comme comportement… Utiliser les gens pour obtenir quelque chose sans se soucier de leurs sentiments.
 
Revenir en haut Aller en bas

Mer 15 Sep 2021 - 11:42 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L'invasion Terminus avait quelque peu précipité les choses en effet, peut-être pour la civilisation que l'ambassadrice représentait, mais aussi pour Tessa qui avait commencé à faire ses armes pour SHADOW à ce moment là. Enfin... Elle les faisait déjà depuis un moment à dire vraie, mais sans le savoir. Disons que sa belle-mère en avait profité à ce moment -là, aux prémices de l'invasion, pour la mettre devant le fait accompli. Quelque part, elle se doutait de quelque chose sans jamais mettre le doigt sur ce quelque chose en question. Elle savait aussi que la proposition était à sens unique. S'était-elle sentie piégée à ce moment-là ? Non. Katie avait bien travaillé pour la formater et lui coller des idées dans le crane. Et puis, si Tessa n'adhérait pas totalement à la cause de SHADOW, elle restait un agent loyal qui ferait ce qu'on lui demanderait. Le fait que l'organisation lui laissait assez de souplesse pour décider de sa façon de la servir aidait aussi à ce que la jeune femme accepte son sort sans trop chercher à remettre en cause les choses.

Bref, elle restait un esprit libre dans un corps libre, malgré une épée de Damoclès au-dessus de la tête, mais n'était-ce pas le cas de tout le monde ? Elle en avait juste conscience, elle.

Elle avait toujours pensé qu'elle serait un bon agent de terrain, au final... Elle s'orientait de plus en plus pour devenir un agent sous couverture. Elle avait peur de s'ennuyer encore que cette vie s'annonçait quand même pleine de promesse et puis... En vivant à Star City, il fallait se lever tôt pour s'ennuyer. Les journées pouvaient partir en vrille à n'importe quel moment, et ce n'était pas elle qui allait dire le contraire.

Non, tout irait bien pour elle. Elle était d'un naturel très optimiste, et elle n'en démordait pas, malgré toutes les horreurs qu'elle pouvait avoir vécu - ou avoir commis.

« Votre façon de procéder en représentant toute forme de catégorie socio-pro est une force, le tout est de ne pas oublier d'où l'on vient une fois qu'on a mis un pied dans la politique, fit-elle avec un sourire. Et d'ajouter : Comme pour moi et ma vision moins formatée des choses du coup. Mais si jamais j'oublie, je compte sur vous pour venir me botter les fesses, blagua-t-elle avec un petit rire. »

Elle était tentée de faire une petite blague sur Madame la Maire. Mais elle ne pouvait pas se permettre. Elle ne connaissait pas encore l'ambassadrice ni les oreilles qui pouvaient écouter aux alentours, pour s'y résoudre sans risquer de faire du tort, soit à elle, soit à McFarlane. Balancer quelque chose comme "je viens bien dans l'idée de faire de l'ombre à Madame la Maire" serait forcément mal pris, même si son ton aurait été chargé d'humour et de second degré, afin de rebondir sur les femmes de pouvoirs.
Elle devait se surveiller, et elle en avait conscience. Elle espérait garder cette conscience d'elle-même et de ses propos, car c'était quand on s'oubliait qu'un journaliste trouvait un scoop.

Tessa opina du chef. Elle se doutait bien qu'elle allait croiser les mêmes personnes régulièrement. Peut-être qu'il y aurait de petits nouveaux ou de petites nouvelles comme elle, mais dans le fond, le visage politique ne changeait pas beaucoup. Un peu de stabilité pour les citoyens, tout en leur donnant l'illusion qu'il n'y avait que ça et rien d'autre. Mais pas d'inquiétude, une organisation tentaculaire se déployait dans l'ombre pour offrir d'autres alternatives. Il fallait juste être patient.

« Si j'ai du mal avec les prénoms, je me souviens rapidement des visages, ça devrait rapidement fuser. » ajouta-t-elle, pas inquiète manifestement.

Ce qui l'inquiéta un peu plus, ce fut l'arrivée du billet que Todd lui faisait parvenir. Elle s'y attendait, sans s'y attendre. Si elle avait un peu plus de clairvoyance et d'expérience politique, elle aurait été certaine qu'il allait se servir d'elle pour sa cause - et accessoirement pour celle des victimes. En tout cas, c'était surtout pour l'argent qu'elle pourrait faire récolter en plus qu'elle le ferait, pas pour satisfaire l'égo de McFarlane d'avoir fait un bon score de levée de fond.

« C'est ça, confirma-t-elle d'un hochement de tête en lorgnant du côté de la scène. Capable ou pas, mon boss me demande de témoigner, je vais devoir le faire. Elle laissa son regard errer quelques secondes avant de le reporter sur l'ambassadrice et de lui offrir un sourire. C'est pour la bonne cause. Ça me rappelle mes années à l'école quand j'entendais Tessa, au tableau !. »

Elle avait pris un espèce d'accent texan pour mimer un de ces professeurs. Le seul accent qu'elle savait faire avec un peu de réussite d'ailleurs. Cela lui arracha un petit rire. Elle n'était pas à l'aise, mais elle essayait de se rassurer avec l'humour et l'autodérision.

« Ce sera très formateur, et si je me mets les pieds dans le tapis et bien... Il aura une nouvelle leçon à me donner, en plus de celle que je viens de recevoir. Non parce que j'aurai dû le voir venir. C'est du pain béni d'avoir une assistante qui était là ce jour là, concéda-t-elle avec un hochement de tête. »

Au moins, elle allait faire ses premiers pas sur la scène publique.

« J'imagine qu'à vos débuts, vous deviez avoir le trac aussi. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 22 Sep 2021 - 16:36 Message

Emissaire de la Cité d'Utopie
Emissaire de la Cité d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire de la Cité d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 610
ϟ Nombre de Messages RP : 240
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 610
ϟ Nombre de Messages RP : 240
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
- Je viendrai vous rappeler notre conversation alors,   répondit Thereylin avec un clin d’oeil, avant d’ajouter :
Nous avons moins de politiciens de carrière que vous dans le sens où si une partie de mes concitoyens sont élus, la majorité sont tirés au sort. Le pouvoir ne reste pas entre les mains des mêmes personnes.  

Les mandats étaient plus longs que chez les américains en revanche. Teri avait du mal à voir comment on pouvait mettre en place des projets en une petite poignée d’années. Mais la vie des humains était courte alors ils concevaient peut-être le temps d’une manière différente, qui sait ?

Elle avait dit cela en écho avec une phrase de Tessa qui ne la surprenait pas tant que ça : “ le tout est de ne pas oublier d'où l'on vient une fois qu'on a mis un pied dans la politique”. C’était peut-être la raison de l’évolution de la politique utopienne dans cette direction… Bannir les comportements égoïstes pour favoriser le bien de la collectivité. Il était délicat de comparer leurs deux sociétés, elles étaient si différentes… Les utopiens étaient unis les uns aux autres depuis toujours, le Coeur créait un pont entre eux. Ils ne s’aimaient pas tous, ne se fréquentaient pas tous, mais il y avait une connexion qui accentuait largement leur empathie et qui rendait plus difficiles les envies malveillantes.

Elle acquiesça. Tant mieux, une bonne mémoire simplifierait la tâche à Tessa. Il faudrait qu’elle fasse un travail sur les prénoms… Thereylin nota en tout cas que son interlocutrice avait bien retenu le sien, ainsi que ses fonctions à l’UNISON. Elle l’avait identifié sans difficulté.

- Ah oui ? Et vous n’aviez pas retenu vos leçons ?   demanda Thereylin avec un sourire de compassion.

Elle n’avait jamais vu l’école comme un lieu stressant, mais elle était peut-être un cas à part… Ou alors, l’enseignement était simplement appréhendé de manière différente d’un pays à l’autre.

- Si vous vous embrouillez sur cette scène, n’hésitez pas à mettre ouvertement cela sur le compte du stress et de la douleur ravivée par les souvenirs évoqués… Que ce soit vrai ou non. Vous pourriez même gagner en sympathie parmi les convives.  

Il fallait bien avoir ses petites stratégies… Tessa commençait tout juste les interventions sur scène, et son employeur la mettait devant le fait accompli sans la moindre pitié.

- Oh oui, bien sûr,   confirma Thereylin. Il faut un peu de temps pour s’y faire mais au bout d’un moment, on range les anti-sèches et on réalise qu’on est à l’aise devant un public, les mots viennent naturellement. Il faut juste le temps de se débarrasser du syndrome de l’imposteur et de se dire qu’on mérite notre place et qu’on fait bien notre travail.


Thereylin lança un coup d'oeil du côté de la scène. 

- Vous passez en première, après votre patron ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Sam 16 Oct 2021 - 17:09 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Tessa arqua un sourcil. Tiré au sort ? C'était une façon originale de procéder, et la jeune femme en voyait tout de suite quelques limites. Elle n'imaginait pas une seule seconde ce genre de processus dans leur démocratie actuelle. Avec le mode de pensée de certains, ce serait dangereux. Ce ne serait assurément pas de chance qu'une majorité de fascistes ou de tarés - et c'est elle qui disait ça alors qu'elle était dans l'ombre d'un groupe terroriste - prennent le pouvoir, mais il suffisait d'un homme assez charismatique qui savait emporter les foules et ça pouvait aller très loin. L'Histoire l'avait déjà prouvé moult fois, certes sans principe de tirage au sort.

« Tirés au sort ? C'est aventureux comme procédé, même si tout à chacun doit se tenir prêt à avoir des idées politiques à défendre du coup, ça doit donner envie de s'impliquer ou à tout le moins s'intéresser... Enfin, y en a certainement qui n'en ont rien à secouer, comme partout. Sinon votre monde est parfait. » fit-elle avec un sourire.

Non décidément, elle ne voyait pas ce genre de processus politique dans un monde gangrené par la consommation et le capitalisme, ou l'individu était roi et où l'intérêt de l'ensemble passait après les considérations de chacun. Mais le monde de l'ambassadrice était peut-être radicalement différent sur ce point-là.

« Oh si, mais je n'aimais pas m'afficher devant tout le monde... Je n'ai jamais été une très bonne élève ceci dit. » Maintenant, c'était plutôt l'inverse. Tessa était assez ouverte quand il le fallait. Si elle savait être discrète, une qualité qu'on demandait à un agent, elle n'avait pas de mal à se mettre dans la lumière s'il le fallait, et à prendre ses responsabilités. Qui plus est, elle n'était jamais la dernière pour faire la guignole quand la situation le permettait et qu'elle était en bonne compagnie.

Elle écouta le conseil de Teri. Ce serait précisément ce qu'elle ferait. Elle était le genre de personne à dire ce qu'elle avait sur le cœur sur le moment. Quand elle était stressée, elle le faisait savoir à son interlocuteur, quand elle était contente, cela se voyait sur son faciès somme tout assez expressif, quand elle était peinée aussi, bref, elle trouvait toujours que de parler de son émotion avait tendance à la faire descendre en ressenti et permettait à l'autre de s'adapter. Bon en l’occurrence, elle serait seule à parler, ce ne serait qu'un échange à sens unique, à moins qu'elle soit prise à partie.

« Merci pour le conseil, je vais tâcher de m'en souvenir et de le mettre en pratique si je me prends les pieds dans le tapis. »

Elle acquiesça avec un petit sourire. Le stress montait mais elle semblait gérer. La petite coupe de champagne aidait aussi. Elle n'en reprendrait pas d'autre de toute manière.

« Le syndrome de l'imposteur. Elle fit une petite moue méditative. C'est bien résumé, j'aime assez l'idée. Je suppose que ça me travaille encore en effet, d'être là depuis peu et de ne pas me sentir à ma place, mais oui, ça va venir. »

Elle observa la scène qui s'agitait un peu. Cela n'allait pas tarder à commencer.

« Je pense oui. Il va sûrement m'appeler après son allocution en terminant de façon à ce que ça s’enchaîne bien. Elle reporta son attention sur Teri et lui servit un beau sourire : Je suis contente de discuter un peu avec vous, ça m'aide à relativiser et je ne me ronge pas les ongles dans mon coin en attendant que le couperet tombe. » Elle s'amusa, en s'emportant d'un petit rire rauque qui était aussi sa marque de fabrique, son timbre de voix étant assez grave pour une femme. Elle parlait aussi très vite, et elle savait que ce serait un problème pour les gens. Elle devait se poser. Mais bon, elle était une coureuse, tout allait très vite dans sa vie.

Elle reprit d'un ton plus sérieux, sur le sujet de la soirée :

« Vous pensez que la menace des Héritiers est sérieuse ? Que ce n'est pas qu'un coup de pub pour un groupe un peu éphémère dont on n'entendra plus parler ? Ils disent qu'ils seront présents dans le monde entier, ce n'est pas super rassurant. J'espère que nous nous dirigeons pas vers des heures sombres pour tout le monde. J'imagine que l'UNISON sera sur le coup ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Oct 2021 - 21:17 Message

Emissaire de la Cité d'Utopie
Emissaire de la Cité d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire de la Cité d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 610
ϟ Nombre de Messages RP : 240
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 610
ϟ Nombre de Messages RP : 240
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
-Pourquoi “aventureux” ? demanda Thereylin avec curiosité.

C’était un concept difficile à concevoir pour les américains. Aux yeux de ce peuple, la démocratie se résumait à élire un individu, ou un groupe, bien souvent des hommes (blancs), et à leur confier toutes les décisions importantes pour la durée de leur mandat. La politique utopienne était incomparable. Ce que les étasuniens appelaient la démocratie n’en était pas une du point de vue de Thereylin. A Utopie, la démocratie était “participative”. Les citoyens étaient impliqués dans le processus politique du début à la fin, c’était eux qui proposaient et votaient les lois… Y compris ceux qui ne siégeaient pas en tant qu’élus.

-Et bien, il y a moins d'abstention qu’ici, c’est certain… Le peuple a un véritable pouvoir, souligna Teri, sans trop développer son opinion pour ne pas vexer sa voisine. Je pense que c’est une affaire d’éducation... Nos enfants sont impliqués depuis le plus jeune âge et développent naturellement une sensibilité pour la collectivité. Nous les poussons à devenir acteurs de leur environnement.

Elle sourit.

-Je doute que notre société soit parfaite. Elle est différente, c’est certain.

Mais quand on voyait le monde des humains, on pouvait effectivement se dire qu’Utopie avait de quoi servir de modèle dans bien des domaines… Thereylin appréciait les différences culturelles et s’en nourrissait avec énormément de plaisir depuis qu’elle avait quitté le sol utopien. Mais il y avait tellement de choses qu’elle trouvait aberrantes…

-La peur du jugement ? C’est compréhensible. Heureusement, l’école n’est pas le seul lieu d’apprentissage…

L’évolution de carrière de son interlocutrice en était bien le parfait exemple.

Thereylin acquiesça. Elle espérait que le passage sur scène ne serait pas une épreuve trop difficile pour Tessa. L’utopienne compatissait sincèrement. Les premières fois étaient toujours les plus dures.

-Tant mieux, je suis ravie de vous être utile, répondit Teri avec un sourire cordial.

Le regard de la brune s’assombrit légèrement à l’évocation des héritiers.

-Vous savez, ce genre de groupuscule a besoin de faire parler de lui pour exister. Ils ne sont pas les premiers à organiser une tuerie pour se mettre en scène, c’est un coup de communication. Particulièrement sordide, certe… Mais ils ont obtenu l’attention du pays comme ils l’espéraient. Faire sauter quelques bombes ne signifie pas qu’ils ont des centaines d’agents dans tous les pays du monde… Ils n’auraient pas tenté de recruter pendant leur coup d’éclat, autrement. Mais le fait qu’on puisse le croire les rend plus puissants. Il ne faut pas minimiser leur dangerosité, mais il ne faut pas non plus leur accorder plus de crédit qu’ils n’en méritent.

Thereylin avait répondu sérieusement, donnant son opinion sans filtre. C’est maintenant que les Héritiers risquaient de gagner des fidèles… Précisément parce que la presse parlait d’eux. Si ces hommes avaient réellement voulu impacter la politique comme ils le prétendaient, ils auraient attaqué un bâtiment public ou une personnalité politique, pas la foule.

-A l’heure actuelle, l’enquête est entre les mains des forces de l’ordre américaines. L’UNISON n’a pas de raison d’intervenir puisqu’il n’y a pas eu d’intervention de méta-humains ou d’usage de la magie pendant les attentats. Je suis certaine que le FBI met tout en oeuvre pour arrêter les coupables et que vous pourrez bientôt dormir à nouveau sur vos deux oreilles, ajouta Thereylin en se voulant rassurante.
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 1 Nov 2021 - 16:11 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Aventureux dans le sens où... Je ne sais pas. Elle hésitait, cherchant comment illustrer sa pensée. Je vois mal notre pays fonctionner comme ça, entre les cinglés, les gens qui s'en tapent, ceux qui ne pensent qu'à leur profit immédiat, les criminels, les gens qui ont déjà deux ou trois boulots, ceux qui bossent douze heures par jours, je ne sais pas déjà si nous aurions le temps et l'envie de nous y consacrer, et je ne sais pas si ça ne paralyserait pas les choses et les décisions. Il n'y a qu'à voir les tendances de ces dernières années, c'est toujours très serrés entre les démocrates et les républicains. Choisir au hasard un panel, c'est s'en remettre au hasard, et donc aux probabilités, et la probabilité d'un cinquante cinquante qui impose un statu quo qui ne ferait rien avancer me semble assez... et bien oui, aventureuse.

Dans le fond, l'ambassadrice avait raison, c'était une question d'éducation. Dans ce pays, les enfants étaient élevés dans l'optique de gagner leur vie et de participer à l'économie capitaliste du pays, pas à penser aux autres. Le profit, toujours le profit, et celui qui gagnait plus était celui qui avait le mieux réussi. Tessa n'était pas foncièrement d'accord avec tout ça, mais en bonne américaine qui se respecte, elle comprenait parfaitement l'idée et n'en était pas spécialement choquée.

Je ne sais pas si votre peuple à un véritable pouvoir ou s'il est obligé de subir le fardeau de celui-ci du coup, mais vous avez raison, c'est sans doute une question d'éducation, nous vivons dans une société trop portée sur l'individualisme pour que cela soit réaliste. Mais c'est bien de savoir qu'il y a des méthodes alternatives, et sans les copier, pourquoi ne pas s'en inspirer. Après tout, je n'aime pas trop les clivages, et je sais que je vais faire grincer des dents, mais y a des bonnes idées partout, que ce soit dans l'opposition ou pas.

Tessa doutait aussi que la société de la jeune femme soit parfaite. Il y avait les discours, les idées, et il y avait la réalité, et aucune réalité ne pouvait être parfaite. Elle s'en rendrait bientôt compte en commençant à voyager dans d'autres dimensions.

La jeune femme opina du chef positivement. Non l'école n'était pas le seul lieu d'apprentissage, et aujourd'hui, elle était radicalement différente de celle qu'elle était plus jeune. Beaucoup plus ouverte, elle n'aimait pas s'afficher non plus, mais la vie l'avait parfois poussée à se mettre en avant, et son nouveau métier l'y conduirait d'autant plus. La preuve en était, elle allait se retrouver à parler toute seule devant des centaines de gens, pour raconter son expérience.

En attendant son tour, la conversation dériva sur le sujet du jour qui avait conduit tous ces gens à se rassembler. Même là, ils étaient tous entre hypocrites. Il y avait certainement dans le lot des gens altruistes qui allaient donner pour la bonne cause, mais pour le reste, ce n'était qu'une forme d'investissement : tenez, je vous donne de l'argent pour une bonne action, merci de me le rendre autrement en m'invitant ici ou là, en me proposant ça ou ça, en me donnant accès à telle chose ou telle autre, bref, ainsi fonctionnait le monde du business.

Tessa s'inquiétait à dessein de l'expansion et de l'évolution des Héritiers. Elle sondait aussi son interlocutrice et la volonté de l'UNISON de les traquer ou non. Elle savait que ce groupe ne resterait pas anecdotique, SHADOW y veillerait. Certes, ils venaient de faire un coup de pub, mais la machine était lancée, au travers des médias.

Je ne doute pas une seconde que les autorités font tout pour retrouver ces types. Je suis certaine qu'on aura quelques coupables d'ici quelques semaines. Elle soupire. Enfin... Ce ne seront pas les premiers ni les derniers, effectivement. Tout dépendra de comment ils arriveront à fédérer. Vous savez, j'étais sur place ce soir là, juste devant ce type qui est monté sur scène pour appeler les citoyens à la révolte contre le système corrompu, alors qu'ils venaient de tuer de sang froid un pauvre gars qui essayait de calmer les gens au micro. J'avais encore des morceaux de cervelles sur moi, et j'étais là à le regarder en attendant que la foule lui rit au nez. Et vous savez quoi... Il y a eu trois comportements distincts.

Les loups, les bergers, et les moutons. Mais elle ne pouvait pas le dire comme ça.

Il y a les gens qui ont continué à fuir, sans s'arrêter deux secondes pour défendre leur liberté qui était attaqué au nom d'idéaux libertaires néfastes. Et il y a eut ceux qui ont rejoint les rangs de ce type, et il y a eut ceux qui se sont opposés à ce type. J'ai été la seule, la seule à le contredire, et à essayer de montrer que son discours était une pure folie. La seule madame l'ambassadrice. Nous étions des milliers. Il est reparti avec une dizaines de convaincus, convaincus en quelques mots. Et personne ne s'est indigné, tout le monde à chercher à fuir et à sauver son existence. Je ne les blâme pas, c'était le chaos, mais comme je vous le disais, nous vivons dans un monde individualiste, et... J'ai bien peur que tout anecdotique soient-ils, ces gens ne trouvent des oreilles et des cœurs à convaincre, et que bien peu seront là pour s'élever contre eux. Je ne vous dis pas cela pour me jeter des fleurs mais... je trouve que ça craint. Elle fit un petit geste pour s'excuser de sa conclusion familière, mais c'était plus la femme qui parlait que la politique.

Et c'était aussi pour ça qu'elle voulait faire changer le monde, qu'elle était convaincue que SHADOW ferait bouger les choses de façon bénéfiques. Au moins, elle savait maintenant que les masses ne lèveraient pas le petit doigt si jamais l'Ombre devait prendre le pouvoir. La résistance serait anecdotique, limitée à celle des Super Héros, et autres agences étatiques, et encore. Et c'était pour ça aussi que faire participer tous ces moutons aux décisions politiques étaient une inepties pour elle. Et c'était pour ça qu'elle comprenait totalement un groupe comme les Héritiers, poussé à en arriver à la violence pour faire bouger les choses.

Pour en revenir à notre conversation de toute à l'heure, imaginez, tous ces gens silencieux qui ne pensent qu'à eux, avec un mandat politique dans les mains, désignés au hasard. Auraient-ils seulement le courage de faire bouger les choses ? Le monde a besoin de figures fortes qui font bouger les choses pour lui. Ce n'est certes pas totalement représentatif, pas totalement inégalitaire, mais ça arrange beaucoup de monde.

Bon ben voilà, elle commençait à tenir une certaine forme de ligne politique la Miss Carter, non ? Finalement, elle se prenait au jeu.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Nov 2021 - 23:41 Message

Emissaire de la Cité d'Utopie
Emissaire de la Cité d'Utopie
Réputation Civile
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Réputation Héroïque
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
Identité
L'Emissaire30Féminin26/08/199215/06/2021610240Naomi ScottCorahSia Anderson35 CélibataireAmbassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'UnisonNiveau 5Niveau 4RévéléeBrune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)

Teri Lynn
Emissaire de la Cité d'Utopie

Personnage
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 610
ϟ Nombre de Messages RP : 240
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'Emissaire
ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 26/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 15/06/2021
ϟ Nombre de Messages : 610
ϟ Nombre de Messages RP : 240
ϟ Célébrité : Naomi Scott
ϟ Crédits : Corah
ϟ Doublons : Sia Anderson
ϟ Âge du Personnage : 35
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Ambassadrice d'Utopie, Sergent/Enquêtrice de l'Unison
ϟ Réputation Civile : Niveau 5 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Brune, cheveux raides arrivant au milieu du dos, 1m70, yeux noisettes.
Un petit tatouage au poignet
ϟ Pouvoirs : CAPACITÉ & POUVOIRS

- Experte du combat au bâton
- Mémoire eidétique
- Profilage
- Espérance de vie accrue (200 ans) et vieillissement lent
- Super-force (10T) & résistance physique
-Connexion au Coeur : Avec son esprit, Teri peut manipuler la technologie utopienne et d'accéder aux connaissances du Coeur (une sorte de super internet utopien)
-Communication mentale
-Télékinésie



ÉQUIPEMENT :
- Bâton de combat en orichalque pouvant changer de forme (bijou) et de taille (de 50cm à 2 mètres) à la demande de Teri

- Artefact utopien : Bracelet qui lui permet de matérialiser un champ de force dans un rayon de 1 à 2m autour d'elle.

-Armure utopienne (tenue discrète, par balle)
ϟ Liens Rapides :
Thereylin écouta Tessa, un sourire bienveillant aux lèvres.

-Je comprends qu’il soit difficile de concevoir un modèle fonctionnant aux antipodes du votre.

Les Etats-Unis étaient des libéraux dans l’âme là où les utopiens se rapprochaient du courant communiste. Thereylin devait souvent prendre sur elle pour ne pas secouer les américains tant leur manière de pensée la rendait parfois folle. Il fallait faire preuve de beaucoup de prudence et de doigté dans ce genre de discussion pour ne pas heurter la sensibilité  de l’interlocuteur… Ou pire, des journalistes et indirectement du public qui regardait l’émission ou allait lire l’article.

-Et bien… Il n’y a pas de tels écarts de richesses à Utopie. Les gens ne cumulent plusieurs emplois que s’ils le veulent bien. Des personnes un peu folles comme moi, dit-elle en gratifiant Tessa d’un clin d’oeil complice. Ceci étant, le problème est réglé dès lors que la prise de poste s’accompagne de ressources - de revenus financiers, pour convertir cela selon votre système économique. Donnez un salaire à vos tirés au sort et ils pourront se consacrer à leur nouveau poste. Vos élus sont bien rémunérés, il me semble ?

Jusque là, rien de bien sorcier.

-Je trouve ça très triste que vous estimiez que seule une poignée d’hommes et de femmes qui ont eu la chance de bien naître et d’accéder à des études ont la légitimité d’accéder à la gouvernance du pays. Tessa, n’êtes-vous pas précisément la preuve que quelqu’un qui vient du bas a énormément à offrir ? Oubliez un instant les deux grands courants politiques, et imaginez qu’il y a autant de manières de concevoir le monde que de personnes dans ce pays. N’y aurait-il pas moins de névrosés, de personnes frustrées, si l’on offrait un espace de parole à chacun ? Le pays ne serait-il pas enfin le reflet réel de sa population et non ce qu’une poignée de privilégiés voudrait en faire ?

Et elle ajouta en se penchant vers Tessa pour lui murmurer :

-Quant à dire qu’il faut empêcher les criminels et les égoïstes d’accéder au pouvoir, je suis d’accord avec vous… Mais je crains que ce ne soit trop tard. Cela fait un moment que le pouvoir entretient le pouvoir.

Un nouveau sourire, et elle reprit sa posture initiale, avant de boire une gorgée de sa coupe.

-Vous avez raison, il y a beaucoup à apprendre de ceux qui pensent d’une manière radicalement différente. Je n’aurais pas laissé ma patrie derrière moi pour me lancer à l’aventure dans le monde si je ne le croyais pas. Je serai ravie de vous parler plus en détails de notre système de gouvernance si cela vous intéresse réellement. Mais je vais peut-être éviter de vous abrutir l’esprit maintenant alors que vous allez bientôt prendre la parole, proposa Thereylin.

Si Tessa ne faisait pas mine de s’intéresser seulement par politesse.
Lorsque le sujet dériva sur les Héritiers de l’ombre, Teri opina doucement de la tête en écoutant la rouquine.

-Vous avez raison, ça craint, approuva Teri. Personne ne devrait être confronté à ça. La police est préparée à faire face à de tels hommes, le FBI, l’armée, les agents de l’UNISON, nous le sommes tous. Nous avons été entraînés pour savoir comment réagir. Ce n’est pas le cas des civils. Ce n’est pas normal de sortir en promenade et d’être menacé par une arme qui peut nous tuer en un clin d’oeil. Ce n’est pas normal de savoir comment réagir face à ça. La fuite est un comportement censé, dicté par l’instinct de préservation. Ces personnes n’étaient pas lâches. Vous avez été très courageuse, Tessa, mais je trouve que vous jugez durement vos concitoyens.  

Teri se mordit la lèvre et ne put retenir un petit rire.

-Parce que vous pensez réellement que les hommes et femmes politiques actuellement au pouvoir et que vous encensez se seraient tous dressés devant les terroristes armés pour leur faire ravaler leur bêtise ? Je vous trouve bien optimiste. Cela dit, je ne saisis pas bien le rapport entre une assemblée et une confrontation directe avec un dangereux criminel. Votre discours est dangereux, Tessa. Parce que des individus ont pris la fuite face à un homme qui venait de commettre un ou plusieurs meurtres en direct, vous légitimez l’appropriation du pouvoir par une minorité. Des dictateurs et des tyrans se sont érigés ainsi, avec de tels arguments. Sur quel critère jugez vous qu’un homme ou une femme est “fort” ? Sur quel critère vous appuyez-vous pour dire qu’il est “égoïste” et qu'il faut donc l'écarter des décisions ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 10 Déc 2021 - 0:33 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Tessa acquiesça, mais pour elle, donner des ressources à quelqu’un pour qu’il tienne un mandat politique n’était pas du tout une solution. S’il y avait bien un aspect financier à tenir compte, elle estimait que c’était avant tout une question de passion et d’engagement qui pouvait motiver quelqu’un. Néanmoins, c’était plus un contre-argument, une proposition, que Teri faisait en parlant des personnes qui avaient déjà plusieurs boulots pour vivre. En soit, ce n’était pas déconnant.

Nos élus sont bien rémunérés oui, ce qui laisse à penser que c’est un métier aussi. ajouta-t-elle avec un sourire aimable même si elle n’aima pas entendre que son interlocutrice trouvait “ça triste que”.
Et du coup, comme je pense que c’est un métier, je ne trouve pas cela triste du tout que ça soit accessible à des gens qui ont fait des études, qui ont élargi leur curiosité et leur culture. Mais comme vous le soulignez, je suis un exemple comme quoi, avec un peu de volonté, n’importe qui peut y arriver. Je ne suis pas meilleure qu'un autre. J’essaie de faire porter ma voix, et chacun pourrait essayer de la faire porter plutôt que d’attendre qu’on leur propose de le faire.

Tessa haussa des épaules. S’il y avait un détecteur d'hypocrisie dans la salle, elle était en train de lui faire péter les seuils de tolérances. Elle n’était là que sur piston, et pour servir des intérêts qui la dépassaient de loin. Mais elle acceptait de pouvoir ajuster ces intérêts à ses intérêts. Elle préférait cette méthode, à celle des Héritiers. Et puis… Les gens n’étaient que des moutons. Elle ajouta sur le ton de la confidence et de l’autodérision :

Mais je vous rassure, je reste toujours autant névrosée et j’ai bien peur que ça ne s’arrange pas avec l’âge.

Elle avala une nouvelle gorgée de champagne tout en écoutant la confidence de Teri, avant de balayer d’un petit geste de la main l’avis de l’ambassadrice sur le côté “tous pourris” en politique. Elle l’écouta lui proposer de lui parler un peu plus de la façon de gouverner des utopiens. Tess’ avait cette désagréable sensation que la jeune femme en face d’elle était persuadée que son peuple se gérait mieux que le sien, en quelque sorte. Il y avait certainement à y redire également, comme à en prendre, un peu comme dans toutes politiques. Et l’avantage de la politique, c’était qu’il existait tout un tas de versions possibles de ce qui serait bien et de ce qui ne l’était pas, selon l’individu qui réfléchissait sur le sujet.

Avec plaisir, comme je vous ai dis, j’aime élargir mes horizons et voir ce qui se fait ailleurs. Mais j’ai peur que ce soir, nous ne soyons pas tranquilles pour cela en effet. C’était la porte ouverte à une autre rencontre, selon comment allait se dérouler le restant de la soirée.

L’impression de Tessa alla en grandissant quand elle vint à rebondir sur les Héritiers. Elle se connaissait, elle était en train de se braquer devant le discours de sa vis-à-vis. Elle pourrait se contenter de se dire que ce n’était qu’un débat d’idée, si son interlocutrice ne la pointait pas directement du doigt dans ses propos.

Vous savez, Teri, mon discours n’est pas plus dangereux que le vôtre. Tous pourris, tous corrompus, un système inefficace et pas représentatif. Il y en a des corrompus, il y en a des politiques vendus, c’est certain, comme dans tous les métiers, comme à chaque fois qu’on donne un peu de pouvoir à un être humain, mais j’aime à penser que ce n’est qu’une minorité et que la plupart essaie de faire leur job comme ils peuvent. Dans un système dont ils ont perdu le contrôle depuis longtemps et qui s’alimente et s'entretient de lui-même, songea Tessa par devers elle, qui n’allait pas rajouter ça dans sa phrase après que ses quelques propos aient déjà conduit son interlocutrice à comparer son discours à de la propagande pour tyran bien avisé.

Des arguments qu’on entend à tout va, qui sont de simples blagues, ou pas, mais qui trouvent racines chez beaucoup, alimenté certes par des scandales de certaines personnalités politiques, mais là aussi ça ne reste qu’une minorité, mais ce sont ce que les gens retiennent.
Ils pensent que ces gens sont là pour se gaver sur leur dos et leur prendre leur argent pour le mettre dans leur poche, qu’ils profitent, qu’ils tiennent à leur pouvoir. Mais ils n’ont pas le recul nécessaire pour comprendre qu’une fonction implique des responsabilités, des droits et des devoirs, et que tout n’est pas tout cuit et facile, que prendre des décisions demandent un minimum d’investissement et de croyance dans un projet. Le “tous pourries, tous corrompus” n’aident en rien. C’est un discours qui a servi à motiver pas mal de prétendants aux Héritiers ce soir-là. Un discours qui a motivé certains pays par le passé à opter pour le despotisme également.
Tout comme ceux qui ne sont pas érigés contre le moment venu, par lâcheté ou manque de courage, ou tout simplement pour rester confortablement planqué derrière leur petit doigt en souhaitant qu’on ne bouleverse pas leur vie. C’est facile de faire semblant de ne rien voir et de faire l’autruche.
Alors oui, ce soir-là c'était sans doute plus censé de fuir que d’affronter ces gens, mais… Le manque de réaction générale m’a profondément déçue. Et peut-être que finalement, je suis toujours en colère, ce qui me pousse à considérer les choses d’une façon plus… dure,
concéda Tessa en poussant un petit soupir qui illustrait bien qu’elle en avait souffert.

Le temps de discuter un peu, Todd avait fini son discours. Tessa ne l’avait pas vraiment écouté, concentrée qu’elle était sur la petite discussion avec l’ambassadrice. Etait-ce cela, le monde de la politique ? Elle n’était pas certaine d’avoir fait bonne impression, mais qu’importe. Elle restait fidèle à elle-même, c’est ce qui comptait.

Néanmoins, quand il l’appela à “la barre”, ou plutôt au pupitre, comme témoin des événements, la pression monta dans les veines de la jeune femme. Elle n’était pas encore une oratrice et elle n’était pas spécialement prête. Mais elle irait, parce qu’elle n’avait pas le choix.

Ce fut un plaisir, peut-être que nous nous recroiserons dans la soirée.

Sur ces quelques mots, Tessa s’éloigna pour monter sur la scène, se retrouvant face à tous ces gens. Mine de rien, il y avait du monde ! Ce n’était pas pire que de se lancer dans une battle avec une illustre inconnue, sur une chanson des Spices Girl non ? Non, ça ne l’était pas. Si elle eut du mal à décoller de prime abord, les paroles vinrent rapidement plus naturellement au fur et à mesure qu’elle voyait que son public écoutait avec intérêt. Elle n’alla pas dans le mélodramatique, elle fit part des événements de façon quelque peu factuelle, même si l’évocation des victimes fut plus dure à rendre neutre.
Et puis, Todd n’était pas descendu. Quand il voyait que son assistante butait un peu ou que le blanc arrivait, il la relançait d’une question ou d’un commentaire, rendant l’exercice bien plus plaisant pour la rousse qui s’en tira, peut-être pas avec les honneurs, mais qui eu le mérite de faire grimper un peu la cagnotte des dons.

Le truc, c’est qu’elle fut pas mal sollicitée en descendant de scène, entre ceux qui voulaient un peu plus de détails sur des éléments sur lesquels elle était passée rapidement, ceux qui voulaient du sensationnels, ceux qui étaient inquiets, les quelques victimes physiques qui étaient là, et ce journaliste qui voulait carrément une interview qu’elle refila au service presse du conseiller, mais dont elle savait qu’elle n’allait pas y échapper, elle avait de quoi faire.
Après tout, elle était aux relations publiques du conseiller, et forcément, elle était exposée aux questions, qui seraient parfois orientées sur la politique de son boss, et parfois un peu plus personnelles, sur ce qu’elle avait vécu, qui elle était, d’où elle venait. Elle allait devoir l’accepter et faire avec. Todd l’avait introduite, et son parcours atypique faisait déjà son chemin parmi les convives et ne tarderait pas à faire effet boule de neige quelques temps, le temps que la mode passe.

Mais au moins, sa soirée d’introduction dans le monde politique s’était plutôt bien passée.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Levée de fonds et bal des hypocrites - Teri
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Levée de fonds et bal des hypocrites - Teri Forum_6Levée de fonds et bal des hypocrites - Teri Forum_8


Levée de fonds et bal des hypocrites - Teri Forum_1Levée de fonds et bal des hypocrites - Teri Forum_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Levée de fonds et bal des hypocrites - Teri Forum_6Levée de fonds et bal des hypocrites - Teri Forum_8

Sauter vers:  
Prédéfinis


Scénarios


Postes à pourvoir


Préliens
Nos voisins
      
      
      
      
Le saviez-vous ?