"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] Categorie_1"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] Categorie_2_bis"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] Categorie_3
 

"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt]

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 15 Fév 2021 - 23:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Chercheur de l'UNISON
Chercheur de l'UNISON

Charlotte Boudreau
Chercheur de l'UNISON

Personnage
Charlie
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 01/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 07/02/2021
ϟ Nombre de Messages : 28
ϟ Nombre de Messages RP : 12
ϟ Célébrité : Natalie Dormer
ϟ Crédits : Pinterest
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 28
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON - Projet SHIVA
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1- Accent franco-suisse dans la voix
2- Chante en travaillant
3- Reflets argentés dans les cheveux (présence des nanites)
ϟ Pouvoirs : 1- Analyse mathémagique
2- Protection mathémagique
3- Nano-réplicateurs
4- Biomagie moléculaire
ϟ Liens Rapides : Fiche du personnage
Joueur
Charlie
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 01/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 07/02/2021
ϟ Nombre de Messages : 28
ϟ Nombre de Messages RP : 12
ϟ Célébrité : Natalie Dormer
ϟ Crédits : Pinterest
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 28
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON - Projet SHIVA
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1- Accent franco-suisse dans la voix
2- Chante en travaillant
3- Reflets argentés dans les cheveux (présence des nanites)
ϟ Pouvoirs : 1- Analyse mathémagique
2- Protection mathémagique
3- Nano-réplicateurs
4- Biomagie moléculaire
ϟ Liens Rapides : Fiche du personnage
Brett Building - Laboratoire de l'UNISON
15 Février 2021 - 6h du matin


_________________________________



« I can’t get no satisfaction … »


Six heures du matin et c’était déjà le bazar dans le laboratoire du Brett Building. Un accord de guitare venu des années 60 et soudain …


« I can’t get no satisfaction … »


Six heures du matin et déjà, la musique commençait à se réverbérer entre les paillasses et les ordinateurs inoccupés.

« ‘Cause I try, and I try, and I try, and I tryyyyy
I can’t get no, I can’t get no ! »



Six heures du matin et déjà, la laborantine solitaire se déhanchait et chantait à tue-tête comme Mick Jagger et Keith Richards, le balai du concierge à la main en guise de micro ! Slalomant entre les bureaux et dans les couloirs vides, elle s’arrêta à un carrefour et fit semblant d’attraper violemment un volant.

« When I’m drivin’ in my car
And that man comes on the radio
And he’s tellin’ me more and more
About some useless information
Supposed to fire my imagination »



L’index décrit des cercles autour de sa tempe puis … petit arrêt devant le bureau 301, pivot à 180 degrés, marche arrière toute en souplesse, ... Elle ne se prive de rien ! Après tout, elle est seule et le litre de café qui coule dans son sang l'aide à tenir debout. Elle saute sur place et ...

« I CAN’T GET NO ! OH NO NO NOOOOOOOO ! »


Les bras écartés, genoux légèrement pliés, les yeux fermés, se trémoussant en secouant ses cheveux blonds argentés, la laborantine ne perdait pas le rythme. Quand vous étiez sur les Rolling Stones, s’arrêter était un véritable crime ! Petit arrêt devant le bureau de la patronne, un doigt accusateur pointé devant la porte fermé et …

« Hey hey hey, that’s what I say !!! »


Mouvement des épaules dans le couloir central, ses pas endiablés l’emmènent vers les escaliers des passerelles descendant vers les grands ateliers. Elle descend alors pas à pas l’escalier en marquant chaque intonation. Chaque marche est l'occasion de prendre une pose à l'image du chanteur. Une accélération, une pause, ... quelques pas supplémentaires et ...

« I can’t get no satisfaction,
I can’t get no satisfaction,
‘cause I try, and I try, and I try, and I tryyyyy
I can’t get no, I can’t get no ! »


Elle saute de la dernière marche et retombe les jambes écartées, les bras en l’air, le balai toujours dans les mains. Un coup de balai sur le sol, comme pour planter son micro et son index balaye la grande salle de travail, haranguant un public imaginaire. Qu'ils sont beaux ce matin, dans la pénombre hivernale !

« When I'm watchin' my TV
And that man comes on to tell me
How white my shirts can be »



Elle pince alors le haut de son chemisier blanc et prend une moue vexée avant de se pencher en avant.


« But he can’t be a man ‘cause he doesn’t smoke
The same cigarettes as me ! »



Son index s’agite, sa posture se redresse et prend une attitude dégoûtée.


« « I CAN’T GET NO ! OH NO NO NOOOOOOOO ! »



Le son caractéristique de la batterie vient marquer une petite pause. Mais hors de question pour la laborantine de souffler ! Elle n’en est qu’à la moitié de la chanson et le public n’est pas encore chauffé. Et elle, n’en est qu’au début de sa journée !


« HEY HEY HEY, THAT'S WHAT I SAY !!! »


Elle s’assoit sur l’un des bureaux et empoigne le balai avec force, adressant un regard embrasé à son public fantomatique, l’invitant à se livrer totalement à elle.

« I can’t get no satisfaction …
I can’t get no … giiiiirl reaction …
Cause I try and I try … and I try … AND I TRYYYYY »



Elle saute de son perchoir et reprend avec force, levant les bras au ciel, manquant de frapper une des lampes de bureau qui avait eu le malheur de trainer trop près d’elle. Elle saute sur place, marquant chacune des strophes !


« I CAN’T GET NO !
I CAN’T GET NO ! »



Elle glisse de bureau en bureau, dansant avec les chaises comme si elles étaient des membres estimés de son public. Les dossiers des chaises tournent en un balai endiablé tandis qu’elle les attire et les repousse de part et d’autre de la grande salle. Les chaises virevoltent, s’écartent et se rapprochent dans une danse aussi chaotique que rythmée.

« When I'm ridin' round the world
And I'm doin' this and I'm signing that »



Les chaises des bureaux sont désormais sans dessus dessous ! Elle continue de pousser sa voix et s’empare de la rambarde de l’escalier d’en face !


« And I'm tryin' to make some girl
Who tells me baby better come back later next week
Cause you see I'm on losing streak »



Elle grimpe sur la première marche, toujours agrippée à la rambarde, et fait éclater sa voix une nouvelle fois.

« I CAN’T GET NO ! OH NO NO NOOOOOOOO !
HEY HEY HEY, THAT'S WHAT I SAY !!! »



Le fondu musical commence à se faire sentir. La voix de Mick Jagger se fait plus lointaine et celle de l’apprentie rockeuse plus présente. Bien ! Si Mick ne veut pas terminer sa chanson en beauté, elle, elle le ferait !


« I can’t get no … I can’t get no …
I can't get no satisfaction
NO SATISFACTION, NO SATISFACTION, NO SATISFACTION ! »



Son cœur battait la chamade et elle prenait conscience à mesure que la musique s’estompait dans les haut-parleurs du laboratoire de recherche. La pression retombait et le public disparaissait dans les limbes de son imaginaire, laissant apparaître le carnage d’une bataille épique entre des chaises de laborantin et un micro redevenu balai-brosse n°3 de la marque Swiffer. Heureusement qu’il n’y avait personne à cette heure-ci …

Charlie Boudreau, chercheuse de l’UNISON, commençait sa semaine en chanson ! Peut-être était-ce du au litre café qu'elle avait avalé la veille et qui l'avait empêché de dormir ... De toute façon, il n'y avait personne pour lui demander à cette heure-ci dans les bureaux.

Sentant son coeur ralentir tranquillement, elle posa le balai odieusement subtilisé au concierge de l'étage et commença à ranger les pauvres chaises victimes de son moment de folie à leur juste place. Ni vue, ni connue. Personne ne saurait ce qu'il s'était passé à cette heure-ci. Cela resterait un secret entre elle ... et son public de chaises de bureau !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Fév 2021 - 21:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 20040506085225749

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 632
ϟ Nombre de Messages RP : 410
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Fae
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 50
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 20040506085225749

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 632
ϟ Nombre de Messages RP : 410
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Fae
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 50
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Gabriel Colt et Amelia Bradley avaient un système. Le plus important des systèmes. Celui qui gérait leur apport en caféine. Tous les matins, l’un des deux s’arrêtait au café à une rue du Brett Building. Il ou elle commandait un grand café latte et un grand mocha qui devaient être déposés respectivement sur le bureau de Bradley et de Colt. Parfois, un cookie ou un muffin s’ajoutait. Ces jours-là, Colt savait qu’il allait passer une journée pourrie et la pâtisserie était une façon d’adoucir le truc.

Le système était bien rodé - dix ans qu’il était en place ! - une semaine, c’était Colt, la semaine d’après, c’était Bradley. Ensuite, ils tournaient au café sorti de la cafetière à proximité du bureau de la lieutenante.

Comme Gabriel Colt se présenta au Brett Building avec deux gobelets thermos estampillés aux couleurs du café - depuis le temps, ça avait paru beaucoup plus écolo que le gobelet avec son couvercle en plastique - il pouvait en être déduit que c’était à son tour de gérer le café matinal. Ils avaient même partagé la note pour acheter la version durable du fameux petit carton qui permettait d’emboîter des gobelets. Ils se le passaient, d’une fin de semaine au début d’une autre, comme des coureurs se passaient un bâton de relais.

Le commandant avait même acheté des muffins. Comme ça, parce qu’il avait envie de muffins, et aussi parce qu’il voulait faire flipper Bradley deux secondes sur la possibilité qu’il y ait une catastrophe à gérer. Ensuite, sa lieutenante lirait dans son esprit que c’était une blague et elle l'étranglerait à mains nues.

Bah, il aurait eu une belle vie.

Pendant qu’il attendait l’ascenseur, dans le hall du Brett Building, cette dernière s’était d’ailleurs signalée par un sms pour lui dire que le rapport mensuel sur le rapport PORTAL était prêt et qu’elle avait simplement oublié d’aller le chercher la veille au soir. Ca le faisait toujours marrer que Bradley lui envoie ce genre de trucs à lui, le gars qui n’avait aucune notion du temps et qui aurait été incapable de dire précisément quand il avait lu le dernier rapport mensuel. Il admettait que c’était inquiétant. Plutôt, il admettait que ça aurait pu être inquiétant, mais voyez-vous, il avait une Amelia Bradley qui lui servait de calendrier. Elle gérait autant cette base que lui.

D’une pression du bouton, il envoya l’ascenseur jusqu’à l’étage du responsable du projet PORTAL à Star City. Les cafés dans une main, le sachet de muffins dans la poche de son manteau, il tapa un sms à Bradley pour lui dire qu’il allait le récupérer lui-même.

A cette heure - un peu avant six heures - le bâtiment était quasiment désert. Le personnel d’entretien, quelques personnes à l’accueil ou des scientifiques ayant fait nuit blanche sur un projet. Autant dire que le haut-parleur crachant les Rolling Stone dès l’ouverture des portes de l’ascenseur avait de quoi surprendre.

Colt avança la tête et réalisa que quelqu’un faisait un sacré duo avec ce bon vieux Mike. Il sortit complètement de l’ascenseur avant un accident malheureux et ne tarda pas à repérer l’autre moitié du duo. L’agente Charlotte Boudreau était tellement absorbée qu’elle n’avait même pas l’air de l’avoir remarqué. Comme le Major était un gars poli - et qu’il avouait que c’était plutôt drôle - il la laissa terminer sa chorégraphie endiablée et son duo avant de se signaler d’un toussotement.

Tout va comme vous voulez Boudreau?

Le ton était sérieux, la mine aussi. Colt avait la réputation d’un commandant “à la cool”, ce qu’on lui reprochait parfois plus haut. Il n’hésitait pas à plaisanter avec ses subordonnés, ce genre de trucs. Il était aussi plutôt doué pour avoir l’air très sérieux quand il ne l’était pas du tout. Comme maintenant.

Je venais chercher le rapport mensuel PORTAL. Je voulais pas interrompre votre concert”.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Fév 2021 - 22:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Chercheur de l'UNISON
Chercheur de l'UNISON

Charlotte Boudreau
Chercheur de l'UNISON

Personnage
Charlie
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 01/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 07/02/2021
ϟ Nombre de Messages : 28
ϟ Nombre de Messages RP : 12
ϟ Célébrité : Natalie Dormer
ϟ Crédits : Pinterest
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 28
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON - Projet SHIVA
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1- Accent franco-suisse dans la voix
2- Chante en travaillant
3- Reflets argentés dans les cheveux (présence des nanites)
ϟ Pouvoirs : 1- Analyse mathémagique
2- Protection mathémagique
3- Nano-réplicateurs
4- Biomagie moléculaire
ϟ Liens Rapides : Fiche du personnage
Joueur
Charlie
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 01/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 07/02/2021
ϟ Nombre de Messages : 28
ϟ Nombre de Messages RP : 12
ϟ Célébrité : Natalie Dormer
ϟ Crédits : Pinterest
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 28
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON - Projet SHIVA
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1- Accent franco-suisse dans la voix
2- Chante en travaillant
3- Reflets argentés dans les cheveux (présence des nanites)
ϟ Pouvoirs : 1- Analyse mathémagique
2- Protection mathémagique
3- Nano-réplicateurs
4- Biomagie moléculaire
ϟ Liens Rapides : Fiche du personnage
L’arrivée du Major faillit lui arracher le cœur de la poitrine. Elle retint un cri, faillit se couper le souffle et manqua de s’étouffer. La main agrippée sur le dossier d’une chaise, l’autre en train de ramasser une pile de dossiers tombée par terre, elle serait tombée à la renverse si elle n’avait pas été stable sur ses appuis. Se redressant d’un bond, la jeune femme passa sa main dans ses cheveux, écartant les mèches ébouriffées qui lui barraient le visage.


« Major ! Vous m’avez flanqué une de ces trouilles ! »


Par tous les atomes de l’univers, depuis combien de temps l’observait-il ?! Au vu de sa mine, il devait avoir suivi une bonne partie de sa danse endiablée. Il n’avait visiblement pas appelé la division psychologique de l’UNISON … ou alors il n’allait pas tarder à le faire … Charlotte déposa avec rapidité la pile de dossiers sur la table, qui trouva le bon moment pour s’effondrer de l’autre côté et taper contre le dossier de la chaise, envoyant une multitude de petits feuillets juste à côté. Ok, pour la grâce et la délicatesse, Charlotte repasserait. Il ne lui restait qu’à plaider la folie ou de tenter un joli bluff.


« Désolée, je ne vous avais vraiment pas vu … je … testais les capacités acoustiques de nos locaux … Dans un intérêt purement scientifique. »


Messieurs, mesdames ; Charlotte Boudreau, grande professionnelle de l’improvisation en pleine action. Véritablement prise au dépourvu, ce qui était plutôt rare, elle sentit son visage virer au rouge cramoisi. Essayant de vider son esprit pour se reconcentrer sur la discussion en cours et éviter de perdre pied, la jeune femme se raidit comme un piquet et reprit sur un ton qui se voulait à la fois protocolaire et un peu trop raide à son goût.


« Major, je vous présente mes excuses ! Je pensais vraiment être seule. Je vais tout de suite finir de ranger ce bazar et cela ne se reproduira plus. Si vous cherchez le rapport mensuel, il est encore sur le bureau du professeur Neutron-Grey. Je vais vous le chercher si vous n’avez pas la clef. »


Ni une ni deux, la demoiselle grimpa les escaliers pour accéder aux bureaux du plateau supérieur. Le professeur Tesla Neutron-Grey occupait actuellement le bureau n°300 et Charlotte disposait temporairement de la clef, étant donné qu’elle était en congé. Le rapport trônait au milieu de son bureau, bien rangé et prêt à être relu. C’était un document d’une vingtaine de feuilles avec un résumé écrit en gros caractères en première page, le tout agrafé et tamponné au moins trois fois avec le symbole de l’organisation et plusieurs tampons « CONFIDENTIEL » dessus. D’après le professeur, la première page écrite en rouge, en gras et en majuscules une nécessité : il fallait considérer que le Major Colt n’avait « pas le temps » et que donc, toute information qui devait lui parvenir devait lui être transmise en moins de 10 secondes montre en main. Toutes les informations devaient tenir de manière simple sur la première page. Le reste, les calculs, les justifications, les avancées, … tout ceci était pour l’administration. La chercheuse s’en empara et referma le bureau sans demander son reste avant de redescendre dans la grande salle et de faire face à son grand patron.


« Tenez, le voici. Le professeur l’a terminé juste avant de partir en congés. Si vous souhaitez des précisions, je peux vous en fournir. »


Charlotte le posa sur la table la plus proche et entreprit de replacer discrètement l’une des chaises qui se trouvait encore hors de son emplacement réglementaire. Quelques chaises dissidentes se baladaient encore dans la grande salle et mis à part la pile de feuillets étalée sur le sol … tout semblait en ordre. La jeune femme prit une discrète mais grande inspiration. Avec un peu de chance, ses ennuis seraient terminés dans quelques secondes. Allez Major … prenez votre dossier et oubliez cette scène affreusement dérangeante !


 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 17 Fév 2021 - 14:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 20040506085225749

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 632
ϟ Nombre de Messages RP : 410
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Fae
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 50
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 20040506085225749

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 632
ϟ Nombre de Messages RP : 410
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Fae
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 50
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Au vu de sa réaction, Colt voulait bien croire qu’il lui avait flanqué la trouille. D’un autre côté, ça avait été le but de son toussotement. Le Major avait un humour plutôt simple, dans le fond.

Il resta parfaitement impassible lorsqu’une pile de papier décida de se faire la malle, même s’il se marrait intérieurement. La scène était digne d’une sitcom. La danse, la surprise de Boudreau, la pile de papier qui s’évanouissait dans un moment de silence alors qu’elle essayait de se reprendre…

Les capacités acoustiques des locaux. Bien sûr” approuva Colt, l’air toujours aussi sérieux.

Il lui accordait des points pour sa réactivité et son inventivité. L’excuse était pour le moins… originale. Les excuses de l’agente furent la goutte d’eau qui fissura son masque de sérieux. Colt se marra. Pas le petit rire poli qu’il avait travaillé pour les soirées de gala et les réunions, le rire franc du militaire qui avait mené des farces pourries autant qu’il en avait été la victime.

Mais détendez-vous Boudreau, je vais pas vous coller un blâme pour ça. Tant que vous faites votre travail et que vous ne dérangez pas vos collègues, vous pouvez bien chanter et danser”.

En fait, Boudreau n’avait pas de chance, mais pas pour les raisons qu’elle croyait. Elle n’allait pas être punie, mais elle n’allait jamais entendre la fin de cette histoire. Colt ferait en sorte de lui rappeler l’incident à chaque entretien annuel, au minimum.

Merci Boudreau”.

Le Major avait les épaules détendues, un sourire aux lèvres, histoire de bien signifier à son agente que, vraiment, elle pouvait se détendre. Avec le talent de celui qui faisait ça tout le temps, il posa le bord du dossier sur son support à gobelet et l’ouvrit de l’autre main. Comme à chaque fois, la vue de la première page lui tira un rire.

Ah, Tesla Neutron-Grey, ses majuscules et son encre rouge…

Il ne savait pas pourquoi la docteure faisait ça. Il ne le lui avait jamais demandé, l’encre rouge était moins lisible et les majuscules lui donnaient l’impression de se faire gueuler dessus.

Hum… ça devrait aller Boudreau, mais merci de la proposition”. D’un coup d’oeil rapide, Colt avait scanné la page. L’information principale était que tout allait bien, ce qui était une excellente nouvelle. Il leva la tête vers la blonde. “On avait rendez-vous ce matin, il me semble?

Peut-être. Bradley lui faisait un topo rapide la veille au soir, qu’il sache à peu près à quoi s’attendre et il lui semblait que le nom de Charlotte Boudreau avait été mentionné. Ou alors il avait été question de Boudreau mère? Bah, Bradley lui redirait ça quand il aurait atteint son bureau. Elle était peut-être déjà arrivée et devait pester de l’absence de son café. Colt referma son dossier et le glissa sous son coude, faisant déjà mine de repartir.

Merci pour le dossier Boudreau. Je dirais que vous avez encore une petite heure avant que vos collègues ne débarquent, si vous voulez remettre la musique”.

Il s’arrêta au bout de quelques pas à côté d’une chaise qu’il prit le temps de ranger au cordeau entre deux autres. Il tourna la tête vers Boudreau et lui adressa une moue appréciatrice et un pouce levé pour signifier son appréciation. Est-ce qu’il se fichait d’elle? Totalement.

A plus tard Boudreau”.

Colt repartit vers l’ascenseur et en sortit quelques minutes plus tard, à l’étage de son bureau. Comme prédit, Bradley était déjà là et s’installait à son bureau. Le modèle à angle, avec des placards de dossier derrière elle et une montagne ou deux sur son bureau.

“Bonjour Maj… - il posa le support des tasses sur son bureau et tira le sachet de sa poche - ...or. Ca ne marchera pas. Je sais qu’il ne se passe rien. Je gère votre emploi du temps”.

Colt lui retourna un air sérieux. Trop sérieux, et fila vers son bureau avec son dossier sous le bras. De grandes baies vitrées couraient du sol au plafond et dominait la ville, un canapé et des fauteuils étaient disposés autour d’une table basse. Au fond de la pièce trônait un largue bureau à plateau de verre, une chaise de bureau confortable et des sièges qui l’étaient tout autant.

Je peux lire vos pensées, je sais qu’il ne se passe rien!
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 18 Fév 2021 - 21:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Chercheur de l'UNISON
Chercheur de l'UNISON

Charlotte Boudreau
Chercheur de l'UNISON

Personnage
Charlie
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 01/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 07/02/2021
ϟ Nombre de Messages : 28
ϟ Nombre de Messages RP : 12
ϟ Célébrité : Natalie Dormer
ϟ Crédits : Pinterest
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 28
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON - Projet SHIVA
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1- Accent franco-suisse dans la voix
2- Chante en travaillant
3- Reflets argentés dans les cheveux (présence des nanites)
ϟ Pouvoirs : 1- Analyse mathémagique
2- Protection mathémagique
3- Nano-réplicateurs
4- Biomagie moléculaire
ϟ Liens Rapides : Fiche du personnage
Joueur
Charlie
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 01/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 07/02/2021
ϟ Nombre de Messages : 28
ϟ Nombre de Messages RP : 12
ϟ Célébrité : Natalie Dormer
ϟ Crédits : Pinterest
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 28
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON - Projet SHIVA
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1- Accent franco-suisse dans la voix
2- Chante en travaillant
3- Reflets argentés dans les cheveux (présence des nanites)
ϟ Pouvoirs : 1- Analyse mathémagique
2- Protection mathémagique
3- Nano-réplicateurs
4- Biomagie moléculaire
ϟ Liens Rapides : Fiche du personnage
Cette rencontre inattendue dura moins de cinq minutes et se termina sur un simple « à plus tard ». Charlotte resta seule au milieu de la pièce, les bras ballants, encore abasourdie par le fait d’avoir été surprise comme une bleue par le grand patron du Brett Building. Cela reviendrait certainement au prochain entretien annuel, c’était sûr et certain.


Quelque peu dépitée, Charlotte passa les quelques minutes suivantes à ranger avec application la pile de documents qui s’était effondrée à côté d’elle et à terminer de déplacer les chaises. Quand ce fut chose faite, elle prit le temps de replacer le balai du concierge à sa juste place dans le placard d’entretien prévu à cet effet. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, tout ce qui avait constitué son public fantôme était revenu à sa juste place. Personne ne soupçonnerait qu’elle s’était déchaînée dans les bureaux des laborantins de l’UNISON.


Satisfaite de son ouvrage, la chercheuse se rendit à son bureau pour oublier toute cette histoire et enfin travailler sur ses objectifs du jour. Son ordinateur allumé, elle resta l’air hagard quelques minutes devant l’arrière-plan en forme de paysage nordique de l’écran. Elle s’enfouit rapidement la tête entre ses deux mains. La caféine ne faisait déjà plus vraiment effet, et les conséquences de son insomnie parcouraient tout son corps. Elle bailla, comme rarement elle avait baillé, allant jusqu’à se faire mal à la mâchoire. Ses yeux piquaient un peu : la prochaine fois elle apporterait ses lunettes … Sa tête s’affala sur son bureau, bien enfouie entre ses bras. Une petite sieste s’imposait … De toute façon, personne ne viendrait l’embêter dans le sanctuaire qu’était son bureau de laborantine.


La sonnerie de son téléphone la réveilla brusquement. Les nanites cachées dans ses cheveux et dans les plis de ses vêtements bruissèrent, comme si elles aussi, voyaient d’un mauvais œil de se faire réveiller aussi promptement. Les cheveux ébouriffés, les yeux encore rougis par la fatigue, Charlotte inspecta l’alarme de son téléphone.


* Rendez-vous avec G. Colt / 11H / Brett Building *


« Merde … , lâcha-t-elle en français. »


Elle avait complètement oublié qu’elle avait été convoquée par la direction de l’UNISON aujourd’hui. Raison inconnue … comme d’habitude … La demoiselle grogna et se massa les tempes avant de se mettre quelques petites claques sur les joues. Récupérant son miroir de poche dans son sac, elle s’inspecta rigoureusement, espérant qu’elle n’avait pas trop l’air d’une épave. Ce n’était pas glorieux, mais rien ne pouvait égaler les bienfaits d’un bon coup de brosse et d’un peu de fond de teint discret pour cacher les petites imperfections liées à un réveil manqué.


Un bon coup de brosse et quelques petites doses de fond de teint savamment appliqué plus tard, Charlotte était … prête ? Bon, ce n’était pas glorieux, mais cela ferait suffisamment illusion pour une réunion. Ses mains frottèrent avec application son corps pendant quelques dizaines de secondes afin de le réveiller pleinement.


« Allez ma grande ! Courage ! »


Lissant les plis de sa chemise et vérifiant une dernière fois la tenue de son pantalon noir, la jeune femme s’étira sur la pointe des pieds pour se donner un dernier coup de fouet avant de filer vers l’ascenseur principal.


Le *ding* caractéristique de l’ascenseur la tira de sa rêverie. L’étage de la direction. Elle n’y venait que rarement et il y avait toujours cette impression de découvrir une terre inconnue. Chaque étage du Brett Building était un petit écosystème en soi : suivant l’équipe qui l’habitait, l’ambiance pouvait changer du tout au tout. Il était de notoriété commune que si vous vouliez de très bons gâteaux, il convenait de faire un tour tous les mardis à 16h à l’étage du département du projet Passerelle.


Charlotte pénétra dans l’étage de la direction avec assurance et se dirigea vers le bureau du Major. Elle avait cinq minutes d’avance … Traversant les couloirs sans s’arrêter, elle trouva la porte du bureau de la direction ouverte. Visiblement, on l’attendait déjà. Le lieutenant Bradley était à son bureau. Charlotte retint une légère crispation. Il était de notoriété commune parmi les cadres de l’UNISON que le lieutenant Bradley était bien plus qu’une simple assistante et qu’elle disposait de pouvoirs. Toutefois, les gens restaient étonnamment peu loquaces sur la nature-même de ses pouvoirs : certains évoquaient la lecture dans les esprits, d’autres la détection du mensonge, ou peut-être possédait-elle une capacité innée pour lire la posture des gens … En tout cas, il valait mieux ne pas mentir en sa présence et encore moins égarer ses pensées sur d’autres sujets que ce qui vous amenait dans ce bureau.


Charlotte la salua poliment.


« Lieutenant. »


Amelia Bradley lui retourna ses salutations. Techniquement, Bradley était plus gradée que Boudreau, mais des fois, le protocole était d’une telle pesanteur qu’il valait mieux s’en tenir aux bienséances d’usage. Charlotte n’eut pas besoin d’annoncer le pourquoi du comment de sa présence car déjà, le lieutenant lui indiqua la porte du Major avec un léger sourire.


Lorsqu’elle pénétra dans l’antre du Major, Charlie eut du mal à ne pas être un tout petit peu jalouse des locaux. Ah ben mon cochon, le Major se mettait bien ! Charlotte aurait donné cher pour avoir une vue pareille sur Star City et des meubles de cette qualité. Elle se pinça légèrement les lèvres. Est-ce qu’il était possible de demander une mutation à l’étage de la direction pour avoir un grand bureau ?


« Major. Vous avez demandé à me voir ? »


Droite comme un piquet, Charlotte Boudreau espéra, un peu candidement, que sa petite « fantaisie » de ce matin ne serait pas évoquée …
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 19 Fév 2021 - 18:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 20040506085225749

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 632
ϟ Nombre de Messages RP : 410
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Fae
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 50
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 20040506085225749

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 632
ϟ Nombre de Messages RP : 410
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Fae
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 50
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Entre son arrivée à son bureau et l’heure de son rendez-vous avec l’agente Charlotte Boudreau, Gabriel Colt avait eu quatre heures et cinquante-deux minutes et il n’avait pas eu le temps de voir passer les minutes. Ses journées étaient toujours interminables, même quand il les commençait à six heures.

En l’espace de quelques heures, il avait eu le temps de signer des tas de formulaires qui avaient besoin de son approbation, de lire des rapports - dont celui de Neutron-Grey - de faire un rapport à Ellis sur certains projets, de participer à une réunion en visioconférence avec d’autres commandants de base américaine de l’UNISON et de boire au moins trois cafés, en plus de celui qu’il avait bu à son arrivée.

Bradley n’avait pas été en reste. Elle avait des rapports de réunion à taper, des emails à rédiger, des coups de téléphone à prendre ou à donner. Leur duo était bien rodé, depuis dix ans, et ils étaient tous les deux en ligue pro du multitâche. Colt pouvait simultanément signer des rapports et tenir une conversation téléphonique. Bradley pouvait écrire un mail et dicter un message sur son téléphone professionnel.

A dix heures et cinquante-cinq minutes, Colt en était à marcher dans son bureau. L’endroit était plutôt spacieux - l’un des avantages d’être le commandant - et il en profitait régulièrement pour se dégourdir les jambes et s’étirer. Souvent, quand il était au téléphone, il se baladait dans toute la pièce, s’arrêtait devant les baies vitrées, repartait… Il n’avait jamais pu tenir en place. Là, il profitait d’un creux entre un appel et un rendez-vous pour faire quelques-uns de ses dix milles pas quotidien. Dans les faits, il les avait déjà largement fait puisqu’il avait été courir avant de venir au bureau.

Charlotte Boudreau n’avait pas encore mis le pied à leur étage que Bradley avait fait sonner l’interphone sur le bureau de son patron. Quant à savoir comment Amelia Bradley le savait, disons que c’était une histoire de pensées qui entraient dans son champ d’influence. La porte était ouverte, mais il ne l’entendait pas toujours. L’interphone, par contre, avec son “tududu” sonore, personne ne pouvait le manquer. Comme il y avait un système automatique, souvent, Colt n’avait pas besoin d’appuyer sur un quelconque bouton pour que Bradley puisse parler. Quand il était en rendez-vous, c’était autre chose.

Charlotte Boudreau, pour votre rendez-vous de onze heures. Sur la pile de…
-Hey, je sais où trouver mes dossiers Bradley! C’est vous qui les rangez, faites-vous confiance un peu!

Oui, il avait haussé la voix pour qu’elle l’entende, oui, elle se fichait d’elle. C’était de bonne guerre, ça faisait passer les journées.

Colt eut tout juste le temps de s’arranger - à défaut de remettre sa veste de costume ou de baisser ses manches de chemise, retroussées jusqu’aux coudes, il fit le tri sur son bureau pour ne garder que les dossier essentiels - qu’il entendit Charlotte Boudreau saluer Bradley à l’extérieur.

Boudreau. Asseyez-vous. Oh, pardon… Vous voulez que je vous mette les Rolling Stones pour vous mettre dans l’ambiance?

Est-ce qu’il se fichait aussi de Boudreau? Oui. Il n’allait jamais jamais la laisser oublier cet incident dans son laboratoire. Jamais. Un grand sourire de gamin aux lèvres, Colt l’invita à s’installer sur l’un des sièges devant son bureau pendant qu’il allait fermer la porte, non sans un petit signe à Bradley. Son agente avait, à défaut de la marque de l’oreiller, presque celle d’un dossier imprimé sur le visage. Si elle était là depuis la veille, elle avait dû faire une sieste. D’où le geste à Bradley. Celui pour réclamer du café.

Détendez-vous, Boudreau”. Un ordre - une demande - que donnait souvent Colt à ses agents. A chaque fois qu’ils se trouvaient seuls en sa présence, peu importait la raison, ils avaient la tête de gens qui allaient la perdre, quand bien même, généralement, ils étaient convoqués pour des raisons tout à fait classiques. “Je vais ni vous virer, ni vous coller un blâme, il faut juste qu’on parle de votre avenir à l’UNISON”.

Du café devait être prêt, puisque Bradley frappa, attendit les trois secondes réglementaires, puis entra sans un mot de Gabriel. Depuis le temps, ils s’étaient rendus compte que, le plus souvent, elle pouvait entrer. Il valait mieux se gagner du temps et lui demander de patienter quand c’était nécessaire. Généralement, elle le savait, grâce à ses pouvoirs télépathes. Elle posa un petit plateau avec deux tasses de café, du sucre, du lait et de la crème, et repartit en échange d’une tasse sale de Gabriel.

Le projet PORTAL étant arrivé à son terme, nous procédons à… quelques ajustements de personnel. En gros, vous êtes trop nombreux à bosser sur un projet qu’il faut surtout monitorer, donc… Vous allez être mutée de service”.

En très très gros. Et en très peu protocolaire. Le décorum aurait voulu qu’il balance des jolies phrases toutes faites dans la même veine que “Ajustements de personnels”. Des termes comme “restructuration” par exemple. Ou “Nécessité de réduire la variable humaine”.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 19 Fév 2021 - 20:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Chercheur de l'UNISON
Chercheur de l'UNISON

Charlotte Boudreau
Chercheur de l'UNISON

Personnage
Charlie
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 01/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 07/02/2021
ϟ Nombre de Messages : 28
ϟ Nombre de Messages RP : 12
ϟ Célébrité : Natalie Dormer
ϟ Crédits : Pinterest
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 28
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON - Projet SHIVA
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1- Accent franco-suisse dans la voix
2- Chante en travaillant
3- Reflets argentés dans les cheveux (présence des nanites)
ϟ Pouvoirs : 1- Analyse mathémagique
2- Protection mathémagique
3- Nano-réplicateurs
4- Biomagie moléculaire
ϟ Liens Rapides : Fiche du personnage
Joueur
Charlie
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 01/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 07/02/2021
ϟ Nombre de Messages : 28
ϟ Nombre de Messages RP : 12
ϟ Célébrité : Natalie Dormer
ϟ Crédits : Pinterest
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 28
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON - Projet SHIVA
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1- Accent franco-suisse dans la voix
2- Chante en travaillant
3- Reflets argentés dans les cheveux (présence des nanites)
ϟ Pouvoirs : 1- Analyse mathémagique
2- Protection mathémagique
3- Nano-réplicateurs
4- Biomagie moléculaire
ϟ Liens Rapides : Fiche du personnage
La jeune femme ne se fit pas prier pour s’assoir, mais goûta peu à la plaisanterie du grand manitou. Lâchant une moue boudeuse, elle hésita quelques instants à lui lancer un joli sarcasme de derrière les fagots. Se redressant sur sa chaise et croisant les jambes, elle finit par lui lancer dans un sourire taquin :


« Seulement si vous vous lancez avec moi dans un duo sur – You can’t always get what you want – Major. J’espère seulement que vous êtes bon chanteur. Comme vous l’avez remarqué, je sais me défendre musicalement, avec ou sans balai ! »


Non mais oh ! Ceci dit, l’idée de voir le Major se déhancher tel Jagger était loin d’être déplaisante, mais trêve de plaisanteries. Elle se devait de rester professionnelle. Il était déjà certain qu’elle ne se prendrait pas un blâme pour cette petite … excentricité. Mais bon, une laborantine avait bien le droit de décompresser un peu non ? Surtout en cas d’insomnie.


Le Major n’y alla pas par quatre chemins et ce qu’elle redoutait depuis quelques semaines fut enfin clarifié. Depuis plusieurs semaines, le projet PORTAL tournait en rond et petit à petit, les laborantins avaient été progressivement remplacés par les techniciens de maintenance. L’équipe montée à l’arrachée lors de l’invasion Terminus était progressivement réaffectée à d’autres projets tandis que les techniciens effectuaient les opérations de maintenance nécessaires au PORTAL. Il n’y avait plus besoin de cette énergie combinée de plusieurs dizaines de brillants cerveaux, seulement de la bonne vieille huile de coude dont les chargés de maintenance disposaient en quantité.


Etonnamment, Charlotte avait été une des rares à rester sur le projet à mi-temps – le reste de son temps était affecté à l’amélioration des nanorobots. Elle avait plusieurs fois demandé à sa hiérarchie une nouvelle affectation, mais sa demande semblait ne trouver aucun écho au sein de la grande machine qu’était l’UNISON. Lorsque le Major Colt évoqua la possibilité de la réaffecter, elle hésita entre lâcher un « ENFIN ! » ou un « C’est une autre blague c’est ça ? ». Toujours est-il que le ton de Gabriel Colt était des plus sérieux, ce qui la conforta dans l’idée qu’elle allait peut-être pouvoir faire des choses plus excitantes dans son quotidien que de simplement faire du monitoring d’un dispositif déjà pleinement opérationnel et de l’étude d’artefacts dysfonctionnels.


Elle prit le temps de mûrir sa réponse. Bon, de toute façon, il n’y avait pas trente-six réponses possibles à l’annonce de Gabriel Colt. Restait à savoir où elle allait être réaffectée. Au vu de ses compétences, cela pouvait être n’importe où … Les besoins de l’UNISON allaient croissant et les états de service de Charlotte Boudreau étaient toujours exemplaires. Du moment qu’elle était affectée à une mission où le challenge était stimulant, elle arriverait à s’en sortir sans souci ! Du moins, l’espérait-elle.


« Une mutation ? Très bien, jusqu’ici je peux comprendre les raisons qui motivent ce choix. Où souhaitez-vous m’affecter Major ? Je vous préviens tout de suite, je ne monterai pas un groupe de rock pour l’UNISON. »

Un léger sourire éclaira son visage fatigué.
 
Revenir en haut Aller en bas



"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 370049968

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 20 Fév 2021 - 13:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 20040506085225749

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 632
ϟ Nombre de Messages RP : 410
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Fae
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 50
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 20040506085225749

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 632
ϟ Nombre de Messages RP : 410
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Fae
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 50
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Colt retint un rire, il n’afficha pas non plus un sourire. Non, quand il répondit à son agente, c’était avec un air particulièrement sérieux sur le visage et avec un index pointé dans sa direction.

Me défiez pas Boudreau, j’suis champion de karaoké, vous le regretteriez”.

Ce qui n’était même pas une exagération. Colt chantait juste, il avait une voix puissante, et faisait assez de sport pour avoir pas mal de souffle. Outre un talent naturel, il avait une certaine présence scénique, en grande partie entretenue par un sens de l’autodérision. Comprendre qu’il n’hésitait jamais à se déhancher en chantant des trucs plus ou moins kitsch. Quelques agents de l’UNISON en avaient été témoins d’assez prêts, lors d’une soirée dans un bar. En tout bien tout honneur hein! Colt payait toujours sa tournée aux agents promus aux médaillés.

Toujours aussi sérieux - quoiqu’il n’y avait pas plus différent que le karaoké et une mutation de service - Colt profita de la présence de son café pour en boire une gorgée. Il ne savait pas à quel point Boudreau était consciente de l’arrivée de sa mutation. Elle n’était pas la première agente du projet Shiva à passer par son bureau et certains s’y attendaient plus que d’autres. Dans tous les cas, il lui laissa le temps de digérer la nouvelle.

Dommage pour le groupe de rock, je suppose” lâcha un Colt toujours mortellement sérieux, mais qui rigolait bien intérieurement. Il avait la plaisanterie facile et trouvait que c’était bon signe quand ses agents osaient balancer des vannes en sa présence. Il tenait à l’ambiance détendue : il trouvait qu’elle pouvait faire des merveilles sur la cohésion de groupe, entre autres. “Vu vos compétences, ce sera le projet Hermès. Là où vous avez de la chance, c’est qu’il y a plein de trucs d’intérêt dans ce projet en ce moment. Bref, vous avez jusqu’à la fin de semaine prochaine pour boucler vos projets sur Shiva et PORTAL, et ensuite, vous serez mutée sur Hermès. Le responsable du projet ici est assez coulant, il vous laissera choisir parmi les projets disponibles”.

Comprendre que Boudreau pourrait choisir quel projet l’intéressait le plus. Si elle préférait étudier des artefacts magiques trouvés dans des missions d’intervention, faire de la recherche et du développement…

Des questions?

L’entretien n’était pas terminé pour autant, mias Colt était partisan de laisser, de temps à autre, l’occasion à ses agents de poser des questions. Ca évitait de les perdre au fil de la discussion, et de se retrouver avec une avalanche à la toute fin.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 20 Fév 2021 - 14:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Chercheur de l'UNISON
Chercheur de l'UNISON

Charlotte Boudreau
Chercheur de l'UNISON

Personnage
Charlie
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 01/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 07/02/2021
ϟ Nombre de Messages : 28
ϟ Nombre de Messages RP : 12
ϟ Célébrité : Natalie Dormer
ϟ Crédits : Pinterest
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 28
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON - Projet SHIVA
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1- Accent franco-suisse dans la voix
2- Chante en travaillant
3- Reflets argentés dans les cheveux (présence des nanites)
ϟ Pouvoirs : 1- Analyse mathémagique
2- Protection mathémagique
3- Nano-réplicateurs
4- Biomagie moléculaire
ϟ Liens Rapides : Fiche du personnage
Joueur
Charlie
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 01/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 07/02/2021
ϟ Nombre de Messages : 28
ϟ Nombre de Messages RP : 12
ϟ Célébrité : Natalie Dormer
ϟ Crédits : Pinterest
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 28
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON - Projet SHIVA
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1- Accent franco-suisse dans la voix
2- Chante en travaillant
3- Reflets argentés dans les cheveux (présence des nanites)
ϟ Pouvoirs : 1- Analyse mathémagique
2- Protection mathémagique
3- Nano-réplicateurs
4- Biomagie moléculaire
ϟ Liens Rapides : Fiche du personnage

« Pardonnez-moi Major … je vous remercie pour la confiance dont vous faites preuve envers moi mais … êtes-vous certain que cela ne posera pas de problèmes avec … »



Charlotte prit le temps de mûrir sa réponse. Comment allait-elle mettre le doigt sur le PROBLEME, sans passer pour une rabat-joie ? Parce que le projet Hermès, ça, c’était quelque chose de particulièrement attrayant à ses yeux ! Et la possibilité de choisir ses propres projets sonnait comme une véritable promotion à ses yeux … Mais …


« Êtes-vous certain que le Major Boudreau est d’accord avec cela ?


Charlotte déglutit. Car le problème était là. Et il avait un nom : « maman ». Connaissant bien sa mère, Charlotte doutait très sincèrement que celle-ci ait donné son approbation à une telle affectation. Elle n’avait pas passé sa vie à protéger sa fille des dangers pour la voir plonger la tête la première dans l’un des départements les plus dangereux de l’UNISON.


Le Major Blanche Boudreau était la directrice du projet Hermès. Elle avait normalement toute légitimité pour accepter ou refuser du personnel. Charlotte supposa, peut-être à tort, que Gabriel Colt n’en référait même pas à sa mère pour ce genre de questions … Plusieurs hypothèses naissaient dans son esprit.


La première hypothèse était simple comme un bonjour. Gabriel Colt voulait sûrement juste se marrer et voir comment la mère et la fille réagiraient à l’idée de travailler ensemble. Connaissant un peu le personnage, il était bien capable d’inventer un plan pareil juste pour pouvoir rire d’une histoire pareille. C’était indélicat, mais toute blague se faisait aux dépends de quelqu’un.


La deuxième hypothèse état improbable. La demande venait du Major Boudreau elle-même … Mais c’était hautement improbable. D’une part, elle lui en aurait parlé avant. Et d’autre part, elle voyait mal sa mère demander que sa fille chérie revienne d’Amérique pour l’enfermer dans un laboratoire en France. Les règles tacites qui permettaient aux deux femmes de garder de saines relations étaient claires : pas de nouvelles, bonnes nouvelles.


La demoiselle se leva de sa chaise et se massa les mains. La question qu’elle allait poser était déplaisante et la réponse potentielle l’était encore plus …


« Dites-moi. De toutes les personnes pouvant être affectées au projet Hermès, vous semblez choisir celle qui est la moins « qualifiée » pour travailler en coopération avec le Major Boudreau … Cela me fait penser que vous n’avez visiblement pas le choix, ou qu’on ne vous l’a probablement pas laissé. Major, ma question ne va pas vous plaire, mais que se passe-t-il exactement au sein du projet Hermès pour que le Major Boudreau en vienne à accepter sa propre fille ? Où sont les autres agents affectés à ce projet ?


Charlotte connaissait les rumeurs, mais n’y avait pas prêté plus attention que ça. On murmurait dans les étages des laborantins que le taux de mortalité des agents au sein du projet Hermès avait grimpé en flèche ces derniers mois. On disait aux machines à café que l’UNISON peinait à recruter des agents pour le projet … les personnes étant capables de comprendre la magie ne courant pas les rues. Quelle qu’en soit la raison, il se passait actuellement quelque chose au sein de cette division qui suintait dans les bruits de couloir. Le projet Hermès était l’une des divisions les plus exposées de l’UNISON. Contrairement aux projets spéciaux dits « civils » comme Passerelle, l’Hermès était directement aux prises avec les menaces magiques. Charlotte savait pertinemment qu’une recrudescence de la mortalité au sein du projet Hermès signifiait que les ennemis de l’UNISON étaient encore bien actifs …


 
Revenir en haut Aller en bas



"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 370049968

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 21 Fév 2021 - 15:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 20040506085225749

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 632
ϟ Nombre de Messages RP : 410
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Fae
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 50
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 20040506085225749

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 632
ϟ Nombre de Messages RP : 410
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Fae
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 50
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Est-ce que le Major s’attendait à une autre réaction? Oui. Pas nécessairement une explosion de joie, mais en tout cas, pas une question en rapport avec une lointaine collègue. Non pas qu’il n’était pas au courant du lien de parenté entre Charlotte Boudreau et le Major Boudreau.

“Pour tout vous dire, je ne lui ai pas demandé son avis”.

Ou prévenue tout court. Le Major Boudreau était peut-être en charge du projet Hermès au sens large, mais il n’y avait qu’une seule personne qui avait autorité pour nommer des agents à tel ou tel poste dans cette base, et c’était lui. Quand bien même il aurait mis Boudreau mère au courant, si elle lui avait dit non, il aurait quand même muté sa fille au projet Hermès.

Colt la regarda se lever, en se demandant ce qu’elle allait bien pouvoir lui sortir, et il ne fut pas déçu du voyage. Est-ce qu’elle était sérieusement en train de penser que quelqu’un lui forçait la main, dans tout ça? Il cligna des yeux et fronça ostentatoirement les sourcils. Il voulait bien avoir une poker face, mais là, c’était quand même gros ce qu’on lui baragouinait.

Et je ne sais pas comment vous dire ça, Boudreau… mais votre mère n’a rien à voir dans votre nomination. Elle ne l’a ni approuvé, ni refusé… rien”. Il lâcha un petit soupir. Lui qui pensait que cet entretien allait filer comme sur des roulettes, il réalisait qu’il se plantait. “Ecoutez… Vous n’allez pas travailler en coopération avec le Major. Elle est à Paris et elle gère un projet international. Vous, vous êtes affectée au projet Hermès à Star City, vous serez sous la responsabilité du chef du projet de Star City. Ce que j’essaie de vous dire… C’est qu’entre vous et votre mère, il y aura au moins trois ou quatre couches de hiérarchie”.

On pouvait dire ce qu’on voulait de l’UNISON, mais l’organisation aimait les structures hiérarchiques logiques. En bien ou en mal d’ailleurs. Parfois, c’était utile, parfois les rigueurs administratives alourdissaient absolument tout.

Dans le cas du projet Hermès, les choses étaient… particulières. Les agents obéissaient à la fois à leurs responsables locaux - le chef du service, le commandant de la base - mais étaient tout de même placés sous l’autorité plus ou moins lointaine de Blanche Boudreau. Cette dernière avait un oeil sur tous les sous-projets importants du projet Hermès - les découvertes d’artefacts magiques puissants ou dangereux, la recherche et le développement de projets particuliers - mais au quotidien? S’il s’agissait d’examiner un objet magique utilisé par un criminel de Star City? Elle avait un rapport de la situation, mais pas plus.

Je vais vous le dire autrement Boudreau. Est-ce que la Major Boudreau a autorité pour… faire bosser un agent sur le Projet Hermès, oui…. mais ça, ça vaut pour Paris. Là, on est à Star City, et c’est moi qui décide. Si je vous propose une place sur le Projet, c’est que vous avez les compétences pour. Après, si vous en voulez pas, j’dirais que c’est votre problème… mais je vous la propose quand même. Ceci étant dit...”. Il inspira à fond. Comment il allait tourner sa réponse à son autre question? Comme il allait pouvoir. “Le Projet Hermès a toujours manqué de mains. Trouver des gens compétents en physique ou en biologie ou en ce que vous voulez, c’est facile. On jette un oeil dans les grandes universités, on fait des propositions… mais la magie, c’est autre chose. Y a pas de formations officielles, y a pas de grandes écoles”.

Ce qui rendait compliqué d’évaluer les compétences magiques, d’une part, et de repérer les gens compétents, d'autre part. En conséquence, les agents du Projet Hermès étaient toujours débordés.

Donc pour vous répondre… Les autres agents du Projet Hermès à Star City sont noyés sous le boulot, parce qu’il y a toujours un bidule magique ou un autre dans cette ville, contrairement au projet Shiva, où vous êtes trop nombreux pour ce qu’il y a à faire”.

Et s’ils étaient en flux tendus… c’était pour plein de raisons. Des mutations récentes, une quantité incroyable de boulot. Quelques décès, quelques arrêts maladies. Ce n’était pas vraiment le genre de sujet que Colt aimait aborder, mais il ne pouvait pas se voiler la face. Il blaguait toujours, quand il allait sur le terrain, que ses agents n’avaient pas intérêt de lui donner de la paperasse en mourant en mission, mais il était sérieux. Il préférait louper une arrestation que de se trouver avec un agent mort. Hors il se trouvait que les agents d’Hermès étaient les plus susceptibles de se trouver sur le terrain pour assister leurs collègues.

Est-ce que ça répond à toutes vos questions ou vous avez besoin de précisions?

Ou peut-être qu’elle en avait d’autres? Maintenant qu’il était parti, il pouvait répondre à tout.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 21 Fév 2021 - 20:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Chercheur de l'UNISON
Chercheur de l'UNISON

Charlotte Boudreau
Chercheur de l'UNISON

Personnage
Charlie
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 01/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 07/02/2021
ϟ Nombre de Messages : 28
ϟ Nombre de Messages RP : 12
ϟ Célébrité : Natalie Dormer
ϟ Crédits : Pinterest
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 28
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON - Projet SHIVA
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1- Accent franco-suisse dans la voix
2- Chante en travaillant
3- Reflets argentés dans les cheveux (présence des nanites)
ϟ Pouvoirs : 1- Analyse mathémagique
2- Protection mathémagique
3- Nano-réplicateurs
4- Biomagie moléculaire
ϟ Liens Rapides : Fiche du personnage
Joueur
Charlie
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 01/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 07/02/2021
ϟ Nombre de Messages : 28
ϟ Nombre de Messages RP : 12
ϟ Célébrité : Natalie Dormer
ϟ Crédits : Pinterest
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 28
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON - Projet SHIVA
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1- Accent franco-suisse dans la voix
2- Chante en travaillant
3- Reflets argentés dans les cheveux (présence des nanites)
ϟ Pouvoirs : 1- Analyse mathémagique
2- Protection mathémagique
3- Nano-réplicateurs
4- Biomagie moléculaire
ϟ Liens Rapides : Fiche du personnage


« Ah … vous ne lui avez vraiment rien dit … Bon, je suppose que vous savez ce que vous faites. »


La fille Boudreau croisa les bras et prit le temps de bien considérer la situation. Du moment que le Major Colt l’ordonnait, sa mère n’irait probablement pas jusqu’à remuer ciel et terre pour aller contre sa décision. Et il ne relevait pas de la mission de Charlotte de contester une décision de sa hiérarchie. Elle imagina tout de même la tête que ferait sa mère lorsqu’elle l’apprendrait …


« Ecoutez Major. Si pour vous, cela ne pose aucun problème, cela n’en posera aucun pour moi. J’accepte avec plaisir cette mutation. »


Le plus compliqué allait venir, mais clairement, passer du SHIVA à l’HERMES était quand même une sacrée promotion, surtout si elle avait toute latitude pour utiliser les ressources allouées au projet pour ses propres recherches. Etant donné sa situation, Charlotte avait besoin de ressources pour continuer ses expérimentations. De plus, elle avait déjà jeté un œil aux artefacts recensés par les chercheurs affectés au projet lors de son temps libre. Elle mourrait d’envie de mener des recherches sur une partie d’entre eux. Cela lui permettrait sans aucun doute d’améliorer sa propre connaissance du fonctionnement des nanites et potentiellement de les améliorer.


« Cela répond à toutes mes questions. J’aurai cependant une requête qui n’a rien à voir avec cette affectation, mais tant que je vous tiens .... J’aurai besoin d’un accès à cette liste d’objets pour continuer à mener mes recherches sur les nanorobots Grues. Pouvez-vous me donner l’accréditation pour cela ? Je sais que la plupart de ces objets ont été consignés depuis l’invasion et qu’ils moisissent dans un hangar. L’invasion Terminus a fait cesser une grande partie des recherches sur les Grues, mais sait-on jamais, nous sommes peut-être passés à côté de quelque chose d’intéressant. »


A ses mots, les nanorobots se mirent à frétiller. La technomancienne était persuadée que toutes les possibilités de la technologie Grue n’avaient pas été explorées. Il était déjà incroyable que les nanorobots réagissent aussi bien à la magie terrienne. Charlotte n’avait mis qu’un doit dans toute la sapience du peuple Grue et elle sentait que si elle voulait progresser dans sa compréhension de la magie, l’accès aux artefacts Grues lui seraient nécessaires.


Il y avait aussi un autre intérêt à cela. La magie terrienne, comme l’avait précisé le Major, était enseignée selon une relation d’apprentissage très … archaïque. Au-delà du simple duo du maître et de son apprenti, il existait bien ce que les mages nommaient pompeusement des « collèges », mais il s’agissait surtout de très vieilles institutions qui gardaient jalousement leurs secrets et veillaient à faire taire tous ceux qui oseraient les faire fuiter vers le monde profane.


Le problème de cette pratique, c’est que la plupart du temps, les mages mourraient comme des idiots sans avoir la possibilité de transmettre leur savoir. Pire encore, les pratiques archaïques des mages condamnaient la pratique de la magie à rester dans un domaine obscur et abscons fait de « flux », « d’émotion » et autres « puissance intérieure ». Charlotte, elle, était partisane d’une approche scientifique de la magie et de sa diffusion au public. La magie était peut-être l’une des disciplines les plus à même de protéger la Terre des invasions qu’elle subissait régulièrement. Pourquoi la réserver à un cénacle de vieux barbus enfermés dans leur tour d’ivoire ? Non, il fallait étudier la magie et toutes ses possibilités pour que ce savoir millénaire ne se perde pas. Que la magie réagisse aussi bien avec des nanorobots d’une conception extraterrestre était en soi une découverte fondamentale dont il fallait se saisir !


« Si cela vous convient, je déménage aujourd’hui dans les locaux du projet Hermès. »


 
Revenir en haut Aller en bas



"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 370049968

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 22 Fév 2021 - 15:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 20040506085225749

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 632
ϟ Nombre de Messages RP : 410
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Fae
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 50
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 20040506085225749

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 632
ϟ Nombre de Messages RP : 410
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Fae
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 50
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Colt pencha légèrement la tête sur le côté. Non, il n’avait rien dit… parce qu’il n’avait pas à le faire? Par courtoisie, il aurait pu, mais sinon… rien ne l’y obligeait. Il avait la main sur la nomination de ses agents à Star City, Boudreau mère ne pouvait rien y faire.

Ce n’est pas vraiment à moi d’annoncer ce genre de trucs, vous savez Boudreau”.

Au contraire, c’était plutôt… à l’agent concerné? Bon, il admettait que ce n’était pas tous les jours qu’il se trouvait face à des agents dont les parents étaient eux-même de l’UNISON. C’était un peu étrange d’ailleurs. Ca lui foutait un petit coup de vieux.

Bon, eh bah tant mieux”.

Il aurait trouvé dommage qu’elle refuse à cause de sa mère. Il ne savait pas exactement ce qui se passaient entre elles et ce n’était pas vraiment sa place de demander de toute façon. Par contre, si ça commençait à empiéter sur son boulot, là, c’était problématique.

Boudreau, enfin… vous êtes là depuis assez longtemps pour savoir que pour que je vous dise oui, il faut que vous remplissiez assez de formulaires pour flinguer la forêt de Watson”.

Il exagérait à peine. L’UNISON adorait les formulaires. Il y en avait pour tout : les achats de matériels bureautiques, d’autres pour l’informatique, d’autres pour demander la réservation d’une salle… Il y avait même des formulaires pour demander des formulaires, on en était là.

Dans les faits, c’était le seul truc qui l’empêchait de dire oui tout de suite. S’il n’y avait pas les bons papiers, alors il ne pouvait pas. C’était parfois stupide, mais ça servait à couvrir le cul de l’organisation en cas de souci. Et puis il y avait les détails techniques. Sans les bons papiers, il n’était pas possible de mettre à jour les badges qui permettaient l’ouverture de certaines portes, dans certaines sections, tout ça. Heureusement pour Boudreau, il avait légèrement exagéré sur la quantité de formulaire à remplir. D’une pression du bouton de l’interphone, il appela le bureau de Bradley, à l’extérieur du sien.

Vous pouvez m’apporter un formulaire d’accréditation spéciale s’il-vous-plaît?
-Tout de suite Major”.

Bon, voilà qui était réglé. Qu’est-ce qu’il voulait ajouter d’autres? Ah, oui. L’idée avait failli lui échapper.

Vous savez, vous avez deux-trois collègues de l’UNISON qui ont bossé sur les artefacts Grue. Ca serait une bonne idée de les contacter”. Certains bossaient sur Hermès, mais pas tous. Pas dit qu’elle avait été les voir non plus. Entre les différences d’accréditation et de services… “Ca pourrait aussi valoir le coup d’essayer de contacter Pseudo, à la Légion. Je peux faciliter ça, si ça vous intéresse”.

Vu le spécimen, il était d’avis que ça l’intéressait très probablement. Les scientifiques étaient du genre enthousiastes quand il proposait de les mettre en contact avec des gens. Il doutait que ça coince du côté de la Légion. Les deux organismes travaillaient en bon intelligence, encore plus depuis l’invasion.

Je dirais que ça dépend surtout de votre responsable de secteur. Il a ptet pas de bureau libre”.

Bradley frappa et entra après les quelques secondes réglémentaires avec quelques papiers qu’elle déposa devant Boudreau, sur le bureau du Major. Ils étaient encore chauds de l’imprimante et demandaient les informations standards. Nom complet, matricule, date de naissance, poste… et offraient tout un tas de cases à cocher, les fameuses parties grisées pour l’administration… Quand on disait que l’UNISON aimait les formulaires…
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 22 Fév 2021 - 22:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Chercheur de l'UNISON
Chercheur de l'UNISON

Charlotte Boudreau
Chercheur de l'UNISON

Personnage
Charlie
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 01/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 07/02/2021
ϟ Nombre de Messages : 28
ϟ Nombre de Messages RP : 12
ϟ Célébrité : Natalie Dormer
ϟ Crédits : Pinterest
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 28
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON - Projet SHIVA
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1- Accent franco-suisse dans la voix
2- Chante en travaillant
3- Reflets argentés dans les cheveux (présence des nanites)
ϟ Pouvoirs : 1- Analyse mathémagique
2- Protection mathémagique
3- Nano-réplicateurs
4- Biomagie moléculaire
ϟ Liens Rapides : Fiche du personnage
Joueur
Charlie
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 01/08/1992
ϟ Arrivée à Star City : 07/02/2021
ϟ Nombre de Messages : 28
ϟ Nombre de Messages RP : 12
ϟ Célébrité : Natalie Dormer
ϟ Crédits : Pinterest
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 28
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON - Projet SHIVA
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1- Accent franco-suisse dans la voix
2- Chante en travaillant
3- Reflets argentés dans les cheveux (présence des nanites)
ϟ Pouvoirs : 1- Analyse mathémagique
2- Protection mathémagique
3- Nano-réplicateurs
4- Biomagie moléculaire
ϟ Liens Rapides : Fiche du personnage


Charlie hésita à lui balancer en plein visage que ce n’était pas non plus à elle d’annoncer à sa mère qu’elle allait travailler dans le même service qu’elle. Au vu de leurs relations, il ne valait mieux pas qu’elle se pointe comme une fleur en lui disant : « Maman chérie … devine qui vient travailler avec toi ?! ». Mais bon … tant pis. Elle prendrait cette responsabilité. Elle entendait déjà le bruit d’un vase brisé à l’autre bout du téléphone. Les pauvres vases de la maisonnée Boudreau …


Charlotte prêta toutefois une oreille attentive à la suggestion du Major. Il était vrai que recourir aux services de la Légion était plus que nécessaire dans l’étude des artefacts Grue. Si elle n’était pas toujours en phase avec les Légionnaires, ils partageaient au moins un intérêt commun avec elle sur ces artefacts, quand bien même ils ne disposaient pas nécessairement du temps pour les étudier. Aucun problème, puisque c’était son rôle de chercheuse. Contacter Pseudo serait effectivement un bon point d’entrée pour approfondir ses connaissances. Elle ne perdait rien à s’appuyer sur les contacts du Major pour ça. Charlotte accepta de bon cœur cette proposition.


Quant à la question du bureau, le Major ne pouvait pas être au courant de tout. Franchement … c’était du détail. Inutile de l’importuner avec ça, c’était totalement superflu à son niveau. Diriger une base, ce n’était pas compter le nombre de vis dans les ascenseurs ou le nombre de capuchons de stylos manquants à l’année … alors l’affectation des postes de travail … Du moment que Charlotte trouvait un endroit où poser son PC portable, tout irait pour le mieux.


Quand Charlotte vit débarquer lieutenant Bradley avec le formulaire, la jeune femme sourit. Elle s’attendait à un dossier plus épais et, ayant confiance en la probité du Lieutenant et du Major, elle ne fit que le survoler. Bla bla bla, confidentiel, bla bla bla, terribles souffrances en cas de divulgation du secret défense … Fureur et destruction sur dix générations bla bla bla … Sans compter les petites lignes en bas du document. Moui … rien de bien méchant donc ... Elle déboucha le capuchon de son stylo plume et une signature plus tard et elle tendit le papier au Major. Et une accréditation ! Une ! Intérieurement, Charlotte sentait que c’était sa journée. C’en était presque trop simple, elle qui devait généralement crouler sous la paperasse pour n’avoir le droit que d’acheter des pommes pour le goûter du service.


Officiellement affublée d’une nouvelle accréditation, Charlotte se demanda si, tel un personnage de jeu vidéo, cela comptait comme une montée de niveau. Normalement, des confettis auraient dû tomber du faux-plafond et une musique de victoire retentir … mais il fallait croire que la réalité était beaucoup moins drôle qu’un jeu vidéo. Tant pis, elle s’en remettrait.


« Major, merci beaucoup. Je ne vous décevrai pas. Et je compte bien vous défier au karaoké. Mais comme je suppose que vous êtes le boss de fin de cette discipline, je me doute que je dois d’abord affronter l’ensemble des chefs de service de chaque étage avant de pouvoir prétendre vous détrôner. Je me trompe ? »


Ses remerciements terminés, la jeune femme massa ses poignets et salua une dernière fois le Major avec un beau sourire et une satisfaction mal gommée dans sa voix.


« Bien … je suppose que nous en avons fini Major. J’ai un déménagement qui m’attend et une tonne de papiers à remplir, sans compter de nouveaux collègues à soudoyer avec des biscuits. »


 
Revenir en haut Aller en bas



"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 370049968

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 24 Fév 2021 - 19:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 20040506085225749

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 632
ϟ Nombre de Messages RP : 410
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Fae
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 50
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] 20040506085225749

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 632
ϟ Nombre de Messages RP : 410
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Fae
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 50
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Comme le formulaire était plutôt standard, et qu’elle était de toute façon celle qui devrait l’envoyer aux services appropriées, Bradley resta debout près du bureau du Major pendant que celui-ci faisait tourner sa chaise de droite à gauche, puis de gauche à droite. Il était assis depuis au moins un quart d’heure, et ça commençait à faire beaucoup pour un hyperactif comme lui.

Dès que Boudreau eut terminé de remplir sa partie, Colt passa à la sienne en quelques mouvements de stylo. Depuis le temps qu’il remplissait de la paperasse, il faisait presque ça en automatique. Les numéros de matricules, d’autorisation… La plume de son stylo gratta le papier pendant une ou deux minutes, il termina de sa signature, et Bradley repartit avec le papier. Il serait scanné vers les services appropriées, les badges et autres systèmes de sécurité seraient mis à jour… Dans ce genre d’occasion, il se disait que c’était plutôt pratique, la paperasse et l’informatique.

Ouai, quelque chose du genre!” confirma Colt en se marrant à moitié.

Pour sa défense, il venait d’imaginer certains de ses chefs de service en plein karaoké. Quelqu’un comme Tesla Neutron-Grey par exemple. Ou Perséphone Price, la lieutenante en charge de l’escouade d’intervention Blue.

Vos papiers sont remplis, je dirais qu’il y a plus qu’à s’y mettre. Ne tardez pas trop à aller voir votre nouveau responsable et je vous tiendrais au courant, pour Pseudo”.

Il chassa presque Boudreau avec le geste de la main qu’il ajouta. Seulement presque. Il avait été fait avec un grand sourire et un geste un peu trop détendu pour qu’il soit pris au sérieux. Pour sa défense, Colt avait encore trois rendez-vous avant l’heure du déjeuner et il espérait qu’aucun ne s’éterniserait, histoire de ne pas devoir manger en quatrième vitesse, sur un coin de son bureau, entre deux entretiens.

Il se demandait quand même si la mutation de Boudreau était vraiment problématique. Il connaissait la Major, mais seulement dans un cadre professionnel. Bah… il décida d’ignorer le problème. Déjà, parce que pour l’instant, ça n’en était pas un. Ensuite, parce qu’au cas où ça en devenait un, ça ne durerait pas longtemps. Il ne lui disait pas comment gérer son projet Hermès, elle n’allait certainement pas lui dire comment gérer sa base.

Bon, en attendant, il avait deux minutes pour se dégourdir les jambes et s’étirer et… son téléphone sonna, ce qui lui fit pousser un grognement dépité.

Votre rendez-vous de 11h20 Major, conférence téléphonique avec le Major Bowie, de Washington” annonça Bradley depuis la porte ouverte. “Je vous le mets sur votre oreillette?
-... Foutu Bowie” grommela Colt, pour la forme, en passant son oreillette.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

 
"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt]
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] Categorie_6"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] Categorie_8


"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] Categorie_1"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] Categorie_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] Categorie_6"Charlie is my darling" disait le chanteur [Gabriel Colt] Categorie_8

Sauter vers: