What did you say to my wife from Paris? - Natalia Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

What did you say to my wife from Paris? - Natalia Categorie_1What did you say to my wife from Paris? - Natalia Categorie_2_bisWhat did you say to my wife from Paris? - Natalia Categorie_3
 

What did you say to my wife from Paris? - Natalia

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 10 Jan 2021 - 14:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Raphaël Mercury
Indépendant Neutre

Personnage
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Rt1k

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 02/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 1515
ϟ Nombre de Messages RP : 1173
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Sweetie
ϟ Doublons : Rafael Colón - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 36
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : dieu antique
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Grand, bien rasé en ce moment, les cheveux mi-longs, les yeux bleus, l'air charmeur, un grand sourire aux lèvres.
ϟ Pouvoirs : ΔPouvoirs
ΔAttributs divins & équipements
ΔServiteurs
ΔCompagnons
ΔVéhicules
ϟ Liens Rapides : Δ Le mythe
Δ Les fidèles
Δ Les épopées
Δ Les tablettes.
Δ Les cartes
Δ Téléphone
Joueur
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Rt1k

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 02/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 1515
ϟ Nombre de Messages RP : 1173
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Sweetie
ϟ Doublons : Rafael Colón - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 36
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : dieu antique
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Grand, bien rasé en ce moment, les cheveux mi-longs, les yeux bleus, l'air charmeur, un grand sourire aux lèvres.
ϟ Pouvoirs : ΔPouvoirs
ΔAttributs divins & équipements
ΔServiteurs
ΔCompagnons
ΔVéhicules
ϟ Liens Rapides : Δ Le mythe
Δ Les fidèles
Δ Les épopées
Δ Les tablettes.
Δ Les cartes
Δ Téléphone
L’Olympien affichait un air grave qui ne lui ressemblait guère. D’ordinaire si prompte à afficher une expression affable et amusée, quelque soit l’émotion qu’il ressentait, il laissait cette fois, libre court à la gravité qui l’habitait.

L’affaire qu’on venait de lui exposer était, indubitablement, grave.

L’adolescente qui la lui avait révélé se tortillait sur son lit et se tordait les mains. Ses joues s’étaient arrêtées sur une teinte de rose après avoir oscillé vers des tons plus soutenus de rouge. Même la présence d’Hadrien et ses constantes assurances qu’elle pouvait tout dire n’avaient pas suffi pour faire cesser les tremblements dans sa voix quand elle avait raconté ce qui la tourmentait. Elle n’avait pris plus d’assurance dans son discours qu’au bout de plusieurs phrases.

Ptet que je m’inquiète pour rien” admit l’adolescente. Rosa, quinze ans tout juste, pensionnaire du temple depuis quelques mois. Elle avait grandi à Lincoln, dans une enclave latino du quartier afro-américain. Elle avait fugué un foyer violent avec son petit frère pendant l’été, errée dans les rues, et finalement, trouvée le chemin du temple. “Mais c’est juste… J’étais sûre d’avoir réussi à la convaincre de venir et maintenant, elle me donne plus de nouvelles”.

Le sujet de son inquiétude s’appelait Simone, avait peu ou prou le même âge qu’elle et une situation similaire à celle de son amie. Elles s’étaient rencontrées dans l’un des squats de Lincoln que Rosa avait appelé son foyer pendant quelque temps. L’adolescente avait passé vingt minutes à expliquer ses liens avec cette dernière, les activités illégales de Simone pour survivre et tous ses efforts pour la convaincre de venir s’installer ici. Quand elle pensait avoir réussi, son amie avait soudain cessé de donner des nouvelles. Au vu de ses fréquentations, Rosa était particulièrement inquiète.

A peu près aussi inquiète que de déranger l’Olympien. Elle n’avait cessé de lui dire qu’elle ne voulait pas le déranger ou qu’elle s’inquiétait peut-être de rien. La déité, pour sa part, l’avait écouté avec une attention marquée. Protecteur des orphelins, il étendait volontiers cette protection à ceux dont les parents étaient encore vivants mais réduits aux mêmes genres d’activité que Simone ou Rosa. C’était pour elle qu’il affichait cet air grave. Pour l’assurer qu’il était parfaitement sérieux et à l’écoute.

As-tu l’adresse du squat en question?
-Vous… allez vous en occuper?
-Ton amie a disparu et tu es inquiète. Bien sûr que je vais m’en occuper”.

Hadrien attrapa un bloc-note sur une table de nuit toute proche et le poussa vers Rosa pour qu’elle écrive l’adresse. Hermès glissa le papier dans sa poche, rassura l’adolescente d’un sourire et s'éclipsa. Il vivait depuis assez longtemps pour savoir qu’un enfant était un être particulièrement vulnérable, encore plus dans une ville comme Star City. S’il n’en avait rien dit à voix haute, il n’était pas totalement optimiste quant au sort de Simone.

Hadrien le rejoignit quelques minutes plus tard. Il était resté, le temps de s’assurer que Rosa allait bien, et l’avait laissée seule dans l’appartement transformé en dortoir qu’elle partageait avec d’autres filles. Les mains dans les poches, appuyé contre le mur, Hermès attendit qu’il le rejoigne. Son prêtre lui avait semblé… plus soucieux qu’à l’accoutumée. Hadrien avait un certain nombre de responsabilités, ce qui expliquait son air généralement soucieux, mais ce n’était pas seulement cela.

De quoi s’agit-il?
-Je suis allé à Lincoln. Pas tout seul, j’ai pris Patrocle avec moi” précisa aussitôt l’adolescent quand l’Olympien haussa un sourcil impressionné. “J’suis pas si courageux”.

L’Olympien était en désaccord sur ce point, mais il n’était pas le moment d’en débattre. Hadrien fouilla la poche ventrale de son sweat à capuche et en sortit un tas de papier plié en deux de travers. Les feuilles de papier étaient froissées, percés de ce qui devait être des trous d’agrafes. Le papier lui-même craquait à chaque manipulation. Il était évident qu’il avait passé plusieurs jours en extérieur, à l’humidité, puis à sécher et de nouveau sous la neige ou la pluie. Les affiches, imprimées sur des imprimantes domestiques, présentaient des photos, des descriptions, des demandes d’information. Tous les visages présentés étaient ou latinos ou afro-américains et surtout, atrocement jeune. La plus âgée, une jeune fille Kendall, n’avait pas seize ans. Le plus jeune n’en avait que dix.

Des disparus de Lincoln?
-Ouai, mais pas des fugueurs. Y avait des affiches partout, je les ai pas toutes prises”. L’Olympien en compta pourtant une dizaine entre ses doigts. “On a été voir le commissariat, mais ils nous ont dit que c’était pas inquiétant, qu’ils devaient être en train de faire des deals ou des trucs du genre, sauf que ça colle pas. Pas avec tous. Kendall par exemple, elle a eu une bourse pour Star High cette année. Et un autre a une bourse sportive. Et puis même si ça collait… y a une trentaine de gosses disparus et ça les inquiète pas et… pourquoi tu souris?
-Parce que je suis fier de toi, tu es digne de moi. Je m’en occupe. Prépare des lits supplémentaires.
-Tu penses qu’ils sont encore vivants?

La question d’Hadrien semblait réclamer une réponse positive, même s’il semblait très conscient que ce n’était peut-être pas le cas. S’il avait dû être parfaitement honnête, l’Olympien aurait peut-être émis quelques réserves. Cela dit, son prêtre ne voulait pas de sa totale honnêteté. Il ne voulait pas entendre que la plupart l’était encore sans doute. On n’enlevait pas une telle quantité d’enfants et d’adolescents pour les tuer. Pas sans avoir obtenu quelque chose d’eux.

S'ils le sont, autant ne pas perdre de temps à installer leur lit ce soir. Dis à Achille et Patrocle de se tenir prêts, je pourrais avoir besoin d’eux. Et à Argos d’être vigilant. Je vais garder ça”.

Une tape sur l’épaule plus tard et l’Olympien passa un portail vers Lincoln. Les avis de recherches avaient rejoint ses poches. Les rues du quartier sud n’avaient rien à avoir avec celles du Centre. Des paquets de neige sales traînaient sur la chaussée et le trottoir, des poubelles éventrées avaient laissé s’envoler des déchets. La plupart des voitures garées avaient l’air d’épave plutôt qu’autre chose… et il paraissait peut-être suspect avec son long manteau gris et ses vêtements. Sans s’émouvoir une seule seconde, il vira dans une ruelle, retira son manteau, le retourna plusieurs fois sur lui-même, faisant disparaître le manteau gris pour une veste d’université, un trench coat beige et enfin, un blouson en cuir. Quand il l’enfila, son pull élégant se transforma en sweat à capuche gris, son jean paraissait plus usé, plus délavé.

Les mains dans les poches, il continua d’avancer, ses yeux bleus cherchant des choses inhabituelles. En quelques minutes, il repéra au moins trois dealers mais aucun ne ressemblait à des adolescents. Il passa devant plusieurs panneaux affichant les visages des disparus sur le chemin du squat. Aux affiches récupérées par Hadrien s’ajoutaient une vingtaine d'autres visages.

Le squat lui-même semblait plutôt silencieux. Un immeuble aux fenêtres barrées par des planches, aux carreaux cassés. Des barrières devaient empêcher le passage vers la porte, mais les grillages étaient tordus en plusieurs endroits. Un panneau invitait le public à ne pas s’approcher, la structure de l’immeuble ayant été affaibli pendant l’invasion. Une partie du dernier étage s’était d’ailleurs effondré, laissant plusieurs appartements aux toits crevés.

Tout cela n’arrêta pas une seconde l’Olympien. D’un nouveau portail, il passa les grilles, la porte verrouillée par une chaine et un cadenas et se trouva dans un hall vide de tout occupant. La plupart des portes d’entrée ne tenaient plus que par une ou deux charnières, ou avait tout bonnement disparu. Les appartements étaient poussiéreux, tout juste meublés. Des cartons faisaient office de lit, quelques sacs de couchages s’étalaient près de radiateur éteint, à en juger par la température polaire. Il trouva un bidon qui devait servir de chauffage dans une pièce aux fenêtres cassées, des emballages de nourriture, quelques boîtes de conserve où des mouches buzzaient sur des restes de nourriture. Mais de mortels à proprement parler? Pas une trace.

L’ambiance du lieu était des plus lugubres. Pas un son ou presque, rien n’indiquant une présence humaine récente et tout indiquant un départ précipité. Peut-être involontaire. Pourquoi des squatteurs auraient-ils laissé derrière eux le peu de possession qu’ils avaient?

Il y eut un bruit à l’étage. L’Olympien leva la tête et, sans se fendre de son proverbial claquement de doigt, passa un portail pour s’y rendre. Ici, il faisait plus sombre qu’au rez-de-chaussée, les planches couvrant plus efficacement les fenêtres. Un rat ou deux lui passa entre les jambes, sans l’émouvoir particulièrement. Il fouilla ses poches à la recherche de sa main de gloire et plaça les doigts pour pouvoir voir dans le noir. Peut-être que les rats avaient fait rouler une boite de conserve vide au sol? Il ne voyait personne en tout cas.
 
Revenir en haut Aller en bas


You see, what people fail to get is that I do have a moral code. It's just really f**king hard for them to figure out what it is. I call that "Chaotic lawful".

summer's Desire sign + nonapbf (tumblr)

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 27 Avr 2021 - 12:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Natalia Greene
Veilleurs

Personnage
What did you say to my wife from Paris? - Natalia 200414014452645638

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 834
ϟ Nombre de Messages RP : 237
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Crédits : tearsflight
ϟ Doublons : Gabrielle, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 30 printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, membre des Veilleurs, fleuriste et herboriste
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
What did you say to my wife from Paris? - Natalia 200414014452645638

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 834
ϟ Nombre de Messages RP : 237
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Crédits : tearsflight
ϟ Doublons : Gabrielle, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 30 printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, membre des Veilleurs, fleuriste et herboriste
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Quand Michael était venu la voir pour une histoire de disparition d’enfants, Natalia n’avait pas hésité une seconde. Elle n’avait pas trop su pourquoi le jeune homme avait mis tant de temps, et attendu que la situation devienne critique, venir la voir. Elle ne lui en voulait pas, mais craignait d’avoir perdu un temps précieux même si elle se doutait que se replonger dans son passé de drogué ne devait pas avoir été plaisant pour lui. Elle était heureuse qu’il ait finalement sauté le pas et contacté ses anciennes connaissances du quartier de Lincoln pour obtenir des renseignements, qui lui avaient permis de prendre une longueur d’avance sur ses propres recherches. Pas grand-chose. Juste quelques descriptions, des rumeurs tout au plus, mais c’était déjà beaucoup. Le reste, c’était à elle de le dénicher.

Après avoir confié les clés de ses boutiques à ses employés – elle n’avait plus trop le choix, maintenant que son post de Légionnaire l’occupait à plein temps – la druidesse s’était rendue dans les quartiers défavorisés de Lincoln. Là, elle avait pris contact avec le commissariat local, pour essayer de savoir s’ils étaient en mesure de lui communiquer des informations au sujet des enfants. Mais même s’ils avaient apprécié la voir passer la porte, ils s’étaient montrés désolés de lui apprendre qu’ils n’avaient aucune indication à lui donner, pour la simple et bonne raison qu’aucune enquête n’avait été ouverte. Natalia avait manqué de s’étouffer ; Des dizaines de visage ponctuaient les rues de Lincoln, des visages d’enfants qui ne donnaient plus aucunes nouvelle à leurs proches et personne ne s’en inquiétait ? Elle avait tourné les talons et était partie, sans ajouter un mot.

Finalement, c’est sur le trottoir qu’elle avait trouvé quelques bribes de réponse. Des prostituées, qu’elle connaissait pour leur avoir porté secours dans les premiers temps de l’invasion, l’avait interpellée depuis l’autre côté de la rue, lui avait raconté qu’elles avaient vu les enfants traîner dans les rues avant leur disparition. Natalia, grâces à elles, réussit à savoir exactement quels enfants avait été aperçu et à quel endroit. Malheureusement, s’y rendre ne lui apprit pas grand-chose ; C’était souvent des squats, des lieux mal famés où la misère humaine côtoyait la malfaisance ou des coins de rues où les adolescents dealaient pour se faire un peu d’argent. Elle avait tout de même questionné les personnes qui vivaient là – en vain. La plupart reconnaissait avoir croisé les enfants, ou avoir travaillé avec eux, mais ils admettaient aussi qu’ils avaient un jour cessé d’apparaître et que personne ne les avait plus vu depuis.

En somme elle n’était pas plus avancée. Un homme toutefois, avait fini par lui donner l’adresse d’un squat où se retrouvaient les plus jeunes de ceux qui arpentaient les rues. Le toxicomane lui avait expliqué qu’ils se regroupaient entre eux, pour éviter d’être trop vulnérables, et que si elle voulait espérer trouver leur trace, c’était l’endroit où il fallait commencer par se rendre. La druidesse l’avait remercié, avait soigné les escarres qui ravageaient son visage et, en un clin d’œil, s’était transformée et s’était envolée en direction de l’intersection de la 425ème avenue et de la Fremont Street. Il ne lui fallut qu’un instant pour aviser le bâtiment qu’elle recherchait ; Les planches aux murs qui filtraient la lumière et les carreaux brisés qui laissaient entrer des filets de neige étaient suffisamment évocateurs. Comme la porte d’accès principal était fermée, la druidesse se métamorphosa et s’insinua par une fenêtre branlante.

À l’intérieur, c’était un calme plat. Il n’y avait pas un bruit, en dehors des canalisations qui dégouttaient sur le béton crasseux qui faisait office de sol. Une odeur de pourriture, de saleté et d’humidité flottait dans l’air, qui rendait impossible d’imaginer que quelqu’un ait pu vivre ici. Et pourtant, partout, des traces de vies étaient éparpillées. Des matelas crasseux, éventrés ou humide jouxtait des poubelles qui n’avaient pas été évacués depuis des jours, voire des semaines. On trouvait çà et là des boîtes de pizza vides, des bouteilles en plastique, sans étiquette, aux couleurs évocatrices d’un manque de sanitaires. Au milieu des déchets se trouvaient parfois une peluche, un jouet qui indiquait quelle catégorie de population occupait les lieux. Si Natalia, sous sa forme murine, avait été capable de pleurer, elle l’aurait sans doute fait. Cette vision lui brisait le cœur.

La druidesse oscilla entre ses différentes formes pour se frayer un chemin, passant d’étages en étage pour essayer de trouver quelqu’un, ou mettre la main sur des indices. Quelque chose, n’importe quoi, qui lui aurait permis de savoir ce qu’il était advenu des enfants. À chaque fois, c’était un silence de plomb qui lui répondait et rien ne permettait de savoir ce qui leur était arrivé. De toute évidence, il n’y avait plus âme qui vive, ici. Elle s’apprêtait à retourner sur ses pas quand un bruit à l’étage du dessous l’interpella et Natalia s’y rendit en un claquement de doigt. Sous sa forme de félin, sa vision lui permettait de discerner aisément les mouvements dans le noir, aussi ne lui fut-il pas difficile de voir qu’une silhouette humaine se dessinait dans la pénombre. Une silhouette humaine qui n’avait rien à faire là ; Il était de toute évidence trop grand et trop musculeux pour être un enfant, ni même un grand adolescent. Elle se faufila silencieusement jusqu’à lui.

Reprenant sa forme humaine, la druidesse encocha une flèche à son arc et tendit la corde.

« Qui êtes-vous et que faites-vous là ? » Demanda-t-elle doucement.
 
Revenir en haut Aller en bas




Nature stands with you
It is not so much for its beauty that the forest makes a claim upon men's hearts, as for that subtle something, that quality of air that emanation from old trees, that so wonderfully changes and renews a weary spirit + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 27 Avr 2021 - 16:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Raphaël Mercury
Indépendant Neutre

Personnage
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Rt1k

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 02/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 1515
ϟ Nombre de Messages RP : 1173
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Sweetie
ϟ Doublons : Rafael Colón - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 36
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : dieu antique
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Grand, bien rasé en ce moment, les cheveux mi-longs, les yeux bleus, l'air charmeur, un grand sourire aux lèvres.
ϟ Pouvoirs : ΔPouvoirs
ΔAttributs divins & équipements
ΔServiteurs
ΔCompagnons
ΔVéhicules
ϟ Liens Rapides : Δ Le mythe
Δ Les fidèles
Δ Les épopées
Δ Les tablettes.
Δ Les cartes
Δ Téléphone
Joueur
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Rt1k

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 02/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 1515
ϟ Nombre de Messages RP : 1173
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Sweetie
ϟ Doublons : Rafael Colón - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 36
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : dieu antique
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Grand, bien rasé en ce moment, les cheveux mi-longs, les yeux bleus, l'air charmeur, un grand sourire aux lèvres.
ϟ Pouvoirs : ΔPouvoirs
ΔAttributs divins & équipements
ΔServiteurs
ΔCompagnons
ΔVéhicules
ϟ Liens Rapides : Δ Le mythe
Δ Les fidèles
Δ Les épopées
Δ Les tablettes.
Δ Les cartes
Δ Téléphone
Il semblait de plus en plus assuré que l’Olympien n’allait rien trouver de plus ici qu’une ambiance lugubre, quelques déchets odorants et des objets diversement abandonnés. Il pouvait être judicieux de faire appel à Laelaps. Le lévrier divin de sa soeur Artémis était une redoutable traqueuse, peut-être trouverait-elle une piste à suivre ici?

Si le plan se tenait, l’Olympien n’eut guère le temps de le mettre en place qu’il sentit une présence dans son dos. Son apparition avait été si soudaine qu’elle ne pouvait pas être l’oeuvre d’un simple humain. La magie ou la mutation était à l’oeuvre, il n’y avait pas d’autres explications. Comment, sinon, quelqu’un aurait-il pu s’approcher aussi près du dieu des voleurs sans être repéré?

Cette explication se confirma d’ailleurs quand la présence parla et que l’Olympien identifia la voix comme celle de Natalia Greene. Il pivota lentement sur lui-même, les mains levées. L’une d’elle tenait sa Main de Gloire, et la flamme brillant au creux de sa paume lui permettait de voir sans mal la Légionnaire. La réciproque n’était sans doute pas vraie, à moins d’un équipement magique. L’artefact était conçu pour qu’il puisse éclairer son chemin tout en laissant les autres dans la pénombre.

Tu sais, si tu es furieuse contre moi, nous pouvons divorcer, nul besoin de me tirer dessus. Il y a aussi l’option de la thérapie conjugale”.

Son éternel sourire habilla ses lèvres, quoique la chose était peut-être inutile. Dans cette pénombre, Natalia n’y voyait sans doute pas assez clair pour le voir. D’un claquement de doigts, il arrangea la chose, ouvrant un portail au plafond vers un ciel bleu. Les rayons d’un soleil étranger se déversèrent à l’intérieur et révélèrent un peu plus la désolation des lieux, des emballages dissimulés par la poussière ou des possessions laissées dans la pénombre.

Oh, tu utilises l’arc de ma soeur? Elle sera ravie de savoir que tu en fais bon usage”.

Il approuva d’un signe de tete. Tout, dans l’attitude de la déité, donnait l’impression que la situation était parfaitement normale, qu’ils ne s’étaient pas croisés dans un squat abandonné et lugubre, mais dans un parc peut-être, ou bien dans la rue, et qu’ils devisaient tranquillement depuis déjà un moment.

Quant à savoir ce que je fais là, j’oserais supposer que nous avons des activités similaires. Des adolescents ont disparu dans le quartier et cela inquiète mon grand-prêtre, je suis venu mener l'enquête. Ah, ce qui me fait penser”.

Il ouvrit un autre portail. Celui-ci donnait sur la salle commune de son temple. La chose arrivait avec tant de régularités qu’aucun de ses protégés ne fit plus que tourner la tete vers son portail d’un air un peu curieux. La déité siffla et patienta.

Une demi-minute plus tard, et des griffes cliquetèrent sur le parquet alors qu’un lévrier s’avançait vers lui. Laelaps frotta sa truffe contre la paume ouverte de l’Olympien et s’installa à ses pieds, fixant Natalia, attendant des instructions.

Laelaps, voici Natalia. Natalia, Laelaps, le lévrier de ma soeur”.
 
Revenir en haut Aller en bas


You see, what people fail to get is that I do have a moral code. It's just really f**king hard for them to figure out what it is. I call that "Chaotic lawful".

summer's Desire sign + nonapbf (tumblr)

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 1 Mai 2021 - 13:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Natalia Greene
Veilleurs

Personnage
What did you say to my wife from Paris? - Natalia 200414014452645638

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 834
ϟ Nombre de Messages RP : 237
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Crédits : tearsflight
ϟ Doublons : Gabrielle, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 30 printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, membre des Veilleurs, fleuriste et herboriste
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
What did you say to my wife from Paris? - Natalia 200414014452645638

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 834
ϟ Nombre de Messages RP : 237
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Crédits : tearsflight
ϟ Doublons : Gabrielle, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 30 printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, membre des Veilleurs, fleuriste et herboriste
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Natalia entendit l’homme pivoter sur lui-même et se tint prête à tout. N’importe quoi. S’il l’attaquait, il fallait qu’elle soit prête. Ses doigts se tenaient sur la détente de la corde, sans être bien sûre de savoir si elle pointait dans la bonne direction. Dans tous les cas, elle ne pourrait pas manquer sa cible. Le temps se suspendit un instant qui lui sembla durer une éternité. Finalement, l’inconnu prit la parole et elle n’eut pas besoin de voir à qui elle avait affaire pour le reconnaître.

« Raphaël, s’étonna-t-elle. Oh, je suis tellement contente de te voir. »

Elle abaissa aussitôt la pointe de sa flèche. Hermès ouvrit un portail au-dessus de leurs têtes, qui laissa une vive lumière pénétrer dans le squat délabré. Elle cligna des yeux à plusieurs reprises pour les laisser s’habituer au jour, irréel au beau milieu de la nuit, et fit de son mieux pour ne pas regarder autour d’elle. La druidesse n’était pas certaine de pouvoir supporter la vision du délabrement dans lequel avaient vécu ces pauvres enfants.

« L’arc de ta... Elle écarquilla doucement les yeux et ajouta en murmurant doucement : oui, j’imagine que ça a du sens. »

L’arc était un jour spontanément apparu dans sa boutique, sans que personne ne sache comment il était arrivé jusque-là. Mais sa nature magique n’avait fait aucun doute quand il s’avéra que Natalia tirait systématiquement dans le mille alors qu’elle n’était pas capable de jeter une boulette de papier dans la poubelle à un mètre de là. Sans parler, bien sûr, du carquois qui ne tarissait jamais de flèches. Elle n’avait pas cherché à en savoir plus sur son origine et avait accepté le présent avec reconnaissance.

« Elle sait que je l’ai ? Demanda finalement la jeune femme, l’air un brin soupçonneux. Non, tu sais quoi, je ne préfère pas savoir. »

Si une déesse en furie devait apparaître spontanément près pour la châtier du vol de son arc favori, elle préférait ne pas le voir venir. Raphaël lui expliqua les raisons de sa présence dans le bâtiment en ouvrant un portail vers son Temple et le visage de la jeune femme se rembrunit quelque peu. Les circonstances de leurs retrouvailles n’étaient pas des plus heureuses. Elle n’en était pas moins soulagée de le voir, en ce que ça augmentait drastiquement les chances de retrouver les adolescents – s’ils étaient toujours en vie. Cette pensée lui broyait le cœur.

« Enchantée Laelaps. » Fit-elle avec douceur.

La druidesse flatta le crâne du lévrier. Une intelligence surréelle brillait dans les yeux du chien divin. Elle porta son regard vers Raphaël.

« J’ai parlé aux gens du quartier. Ils n’ont aucune idée d’où peuvent être les enfants. On m’a indiqué qu’ils vivaient ici avant de disparaître. Elle marqua une pause, se mordit doucement les lèvres. Je n’ai rien trouvé. J’ai fait tous les étages du bâtiment. Il n’y a aucune trace des enfants. En tout cas, pas de trace que je puisse détecter. »

Mais elle-même n’était pas un chien magique possédant le pouvoir de ne jamais laisser échapper sa proie. Avec un peu de chance, Laelaps trouverait quelque chose.

« Tu penses qu’ils sont sains et saufs ? » Demanda la jeune femme d’une voix un peu éteinte.

Elle craignait la réponse. Mais elle préférait se préparer à tout.
 
Revenir en haut Aller en bas




Nature stands with you
It is not so much for its beauty that the forest makes a claim upon men's hearts, as for that subtle something, that quality of air that emanation from old trees, that so wonderfully changes and renews a weary spirit + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 1 Mai 2021 - 14:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Raphaël Mercury
Indépendant Neutre

Personnage
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Rt1k

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 02/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 1515
ϟ Nombre de Messages RP : 1173
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Sweetie
ϟ Doublons : Rafael Colón - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 36
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : dieu antique
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Grand, bien rasé en ce moment, les cheveux mi-longs, les yeux bleus, l'air charmeur, un grand sourire aux lèvres.
ϟ Pouvoirs : ΔPouvoirs
ΔAttributs divins & équipements
ΔServiteurs
ΔCompagnons
ΔVéhicules
ϟ Liens Rapides : Δ Le mythe
Δ Les fidèles
Δ Les épopées
Δ Les tablettes.
Δ Les cartes
Δ Téléphone
Joueur
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Rt1k

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 02/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 1515
ϟ Nombre de Messages RP : 1173
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Sweetie
ϟ Doublons : Rafael Colón - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 36
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : dieu antique
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Grand, bien rasé en ce moment, les cheveux mi-longs, les yeux bleus, l'air charmeur, un grand sourire aux lèvres.
ϟ Pouvoirs : ΔPouvoirs
ΔAttributs divins & équipements
ΔServiteurs
ΔCompagnons
ΔVéhicules
ϟ Liens Rapides : Δ Le mythe
Δ Les fidèles
Δ Les épopées
Δ Les tablettes.
Δ Les cartes
Δ Téléphone
S’il n’avait pas été particulièrement inquiet de la flèche pointée vers sa poitrine, Hermès n’en fut pas moins ravi de la voir se diriger vers le sol quand Natalia Greene le reconnut. La flèche ne pouvait pas le tuer, mais il n’était pas d’humeur à ressentir une quelconque gêne, et encore moins à gérer une urgence vestimentaire.

Le plaisir est réciproque”.

Son éternel sourire s’élargit quand il adressa une légère révérence à la druidesse. Il n’était qu’à moitié étonné de la trouver là, au milieu d’un squat délabré. L’affection qu’il portait à la jeune femme était en partie motivée par la protection constante qu’elle offrait à des orphelins, sans doute était-elle également sur leurs traces.

Hum, non, je lui ai volé” répondit la déité d’un ton léger avec une spontanéité impossible à truquer. Sauf si l’on était le dieu de l’éloquence et des menteurs. “Je plaisante. Je jure sur mon nom qu’elle m’a demandé de te le porter en personne. Tu as beaucoup de choses pour lui plaire et elle souhaite te recruter comme fidèle de notre Panthéon”.

La chose pouvait paraître étrange, énoncée ainsi, mais elle n’était pas éloignée de la réalité. Il n’était pas rare qu’un mortel soit courtisé par plusieurs divinités de panthéons différents du fait de ses qualités, de même que plusieurs déités d’un même panthéon bataillaient parfois entre elles pour être sa principale protectrice.

Par mon nom, voilà que tu gagnes déjà l’affection de Laelaps”.

Le chien divin n’avait pas un comportement très éloigné de ses homologues mortels. Elle était une excellente juge de caractère et l’Olympien n’était pas surpris pour un sou qu’elle se laissa flatter par la druidesse.

Je n’ai rien trouvé non plus”.

Rien d’utile en tout cas. Quelques déchets, quelques maigres possessions, mais aucun des humains auxquels tout cela appartenait. Il côtoyait des orphelins depuis assez longtemps pour savoir qu’aucun ne laisserait ses affaires derrière lui.

Je n’irai pas jusqu’à dire sains et saufs, mais ils sont certainement vivants”.

Pourquoi perdre du temps à les enlever sinon? Cela impliquait que des choses peu réjouissantes leur soient arrivées. On enlevait rarement des enfants pour leur offrir une vie meilleure.

Je serais ravi de ta compagnie quoiqu’il est de mon devoir de te prévenir. Je doute d’être ravi de ce que je vais trouver au bout de cette piste et il se pourrait que je sois quelque peu… furieux”.

Un état d’âme que Natalia n’avait jamais vu sur son visage. Que peu de mortels avaient vu, pour tout dire. Hermès était une déité d’une patience rare, ses colères étaient aussi dévastatrices qu’elles étaient rares. Il prenait aussi son rôle de protecteur des orphelins au sérieux. Pourtant, le ton employé pour faire cette annonce était aimable, presque joyeux, comme si la chose n’était finalement pas si grave. Natalia ne risquait pas d’en être la cible, d’où cette légèreté à évoquer sa colère.

Profitant des rayons du soleil que projetaient son portail, il fouilla les alentours des yeux avant de jeter son dévolu sur un sac de couchages troué et portant la trace de quelques tâches qu’il offrit à la truffe de Laelaps. Le lévrier divin passa un moment à en hûmer chaque recoin, puis sa truffe passa au sol, elle zigzagua entre les flaques, se dirigea vers l’escalier.

Il offrit son coude à la druidesse, comme s’ils s’apprêtaient à partir en rendez-vous et non en quête d’enfants perdus. L’un n’empêchait pas l’autre après tout.
 
Revenir en haut Aller en bas


You see, what people fail to get is that I do have a moral code. It's just really f**king hard for them to figure out what it is. I call that "Chaotic lawful".

summer's Desire sign + nonapbf (tumblr)

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 2 Mai 2021 - 0:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Natalia Greene
Veilleurs

Personnage
What did you say to my wife from Paris? - Natalia 200414014452645638

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 834
ϟ Nombre de Messages RP : 237
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Crédits : tearsflight
ϟ Doublons : Gabrielle, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 30 printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, membre des Veilleurs, fleuriste et herboriste
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
What did you say to my wife from Paris? - Natalia 200414014452645638

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 834
ϟ Nombre de Messages RP : 237
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Crédits : tearsflight
ϟ Doublons : Gabrielle, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 30 printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, membre des Veilleurs, fleuriste et herboriste
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Il l’avait volé. Natalia manqua de s’étrangler pendant un instant. Heureusement pour elle, il dut se souvenir qu’elle était bien plus facile à berner que la moyenne, parce qu’il s’était empressé d’ajouter qu’il plaisantait. Toutefois, l’idée que sa sœur puisse chercher à la courtiser pour en faire l’une de ses fidèles ne l’enchantait guère plus ; Quoique honorée de le savoir, la druidesse était liée à un autre panthéon par un serment qui transcendait la vie et la mort. Elle espérait simplement ne jamais avoir à le dire en face d’Artémis. Toujours accroupie près du lévrier, qui posait sur elle un regard calme, la jeune femme jeta un coup d’œil à son compagnon.

« Ça te surprend ? » Elle eut un sourire en coin.

Probablement que non. Il la connaissait suffisamment pour savoir qu’elle avait un don avec les créatures, qu’elles soient naturelles ou magiques. Et peut-être qu’un flair infaillible n’était pas la seule qualité du chien divin. Elle se redressa. Tant qu’il leur permettait de retrouver la trace des enfants, Natalia n’en demandait pas plus. La réponse de Raphaël lui noua le ventre. Ils étaient certainement vivants. Certainement. Ils n’en avaient aucunement la certitude.

« J’espère que tu as raison. »

La druidesse poussa un soupir inaudible. Savoir que les enfants étaient vivants ne signifiaient pas qu’ils étaient indemnes. Certains avaient disparu depuis des semaines. Avaient-ils été correctement soignés ? Nourris ? Quel genre de sévices avaient-ils subi pendant tout ce temps ? Elle songea que certaines tortures ne valaient pas mieux que la mort et cette pensée lui arracha un frisson. Elle tenta de se rasséréner. Raphaël était avec elle, ce qui augmentait grandement leurs chances de réussir à retrouver leur trace. Ils allaient les retrouver. Et ils seraient sains et saufs.

Elle ne pouvait pas en dire autant de ceux qui étaient responsables des enlèvements.

« Je tâcherai de m’en souvenir. » Répondit-elle d’un ton soucieux.

Natalia peinait à infliger la souffrance – ou à la voir infligée. Même chez des individus qui le méritaient vraisemblablement. Et Cyrnéas savait que ceux qui avaient fait disparaître ces enfants le méritaient. Que ferait-il si Raphaël décidait de les tuer ? Elle déglutit douloureusement. Rien. Il n’y avait rien qu’elle puisse faire, même si ça allait à l’encontre de tout ce qui était sacré pour elle. Silencieuse, la druidesse passa son bras autour de celui de la déité et lui emboîta le pas dans la pénombre du squat abandonné. Derrière eux résonnait le bruit de leurs pas.

Ils retrouvèrent rapidement le brouhaha nocturne de la ville. La druidesse releva sa capuche et remonta son échappe pour se protéger du froid et de l’humidité qui l’assaillirent. Laelaps les précédait de quelques mètres, oscillant entre les véhicules garés le long du trottoir et les murs délabrés des bâtiments qui se succédaient tandis qu’ils remontaient l’avenue. Il n’hésita, ni ne s’arrêta, un seul instant. C’est pourquoi Natalia ne craint pas un instant qu’il ait perdu leur trace lorsqu’il s’arrêta brusquement au milieu d’une ruelle sombre et enneigée.

Elle s’accroupit, balaya la couche immaculée pour dévoiler une plaque d’égouts.

« Tu crois qu’ils ont pu être emmenés par-là ? »

Au moins c’était cohérent avec les témoignages qu’elle avait recueilli : les enfants étaient là et l’instant d’après ils avaient disparu. Le chien fourra presque son nez dans la neige et se figea tout à fait, marquant l’arrêt. Natalia coula un regard interrogateur à Raphaël.
 
Revenir en haut Aller en bas




Nature stands with you
It is not so much for its beauty that the forest makes a claim upon men's hearts, as for that subtle something, that quality of air that emanation from old trees, that so wonderfully changes and renews a weary spirit + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 2 Mai 2021 - 10:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Raphaël Mercury
Indépendant Neutre

Personnage
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Rt1k

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 02/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 1515
ϟ Nombre de Messages RP : 1173
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Sweetie
ϟ Doublons : Rafael Colón - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 36
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : dieu antique
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Grand, bien rasé en ce moment, les cheveux mi-longs, les yeux bleus, l'air charmeur, un grand sourire aux lèvres.
ϟ Pouvoirs : ΔPouvoirs
ΔAttributs divins & équipements
ΔServiteurs
ΔCompagnons
ΔVéhicules
ϟ Liens Rapides : Δ Le mythe
Δ Les fidèles
Δ Les épopées
Δ Les tablettes.
Δ Les cartes
Δ Téléphone
Joueur
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Rt1k

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 02/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 1515
ϟ Nombre de Messages RP : 1173
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Sweetie
ϟ Doublons : Rafael Colón - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 36
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : dieu antique
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Grand, bien rasé en ce moment, les cheveux mi-longs, les yeux bleus, l'air charmeur, un grand sourire aux lèvres.
ϟ Pouvoirs : ΔPouvoirs
ΔAttributs divins & équipements
ΔServiteurs
ΔCompagnons
ΔVéhicules
ϟ Liens Rapides : Δ Le mythe
Δ Les fidèles
Δ Les épopées
Δ Les tablettes.
Δ Les cartes
Δ Téléphone
Pas le moins du monde”.

Il imaginait difficilement une version de Natalia Greene qui n’aurait pas eu les faveurs de Laelaps. Il était dit que chaque version de la Terre avait son parfait opposé, que les héros y étaient des criminels et que les criminels y étaient des héros, mais Hermès aurait juré qu’il ne croyait pas la chose possible dans le cas de Natalia.

Oh, je l’espère aussi”.

La déité avait tort, parfois. Dans ce cas présent, il n’aurait su dire s’il préférait avoir tort ou raison. Il y avait des sorts pire que la mort, des sévices dont des adultes ne se remettaient jamais, alors des enfants, des adolescents?

Il repoussa aisément l’idée. Il était partisan de résoudre un problème à la fois, et le premier qui se présentait était de retrouver leurs disparus. Ils s’inquiéteraient dans un second temps de l’état dans lequel ils seraient.

Natalia à son bras, Hermès se mit en route, suivant Laelaps de quelques pas en arrière. Le lévrier fouillait le sol de sa truffe, s’arrêtait parfois près d’un déchet ou d’un autre. A l’extérieur, elle passait des façades des immeubles, aux pneus des voitures stationnées là, ou bien au caniveau.

A l’attitude du chien divin, il était évident qu’il avait trouvé une piste. Natalia se chargea de révéler la bouche d’égout de quelques mouvements de main tandis que l’Olympien s'accroupissait à côté d’elle.

Eh bien… Si je devais emmener des enfants dans un autre endroit, les égouts seraient certainement une possibilité”.

En admettant, bien sûr, qu’il n’ait pas eu la possibilité d’user de ses portails. D’un claquement de doigts, il ouvrit un portail au-dessus de sa tête et réceptionna son caducée quand le bâton ailé en tomba. Il passa l’extrémité de la baguette dans les accroches de la bouche et s’en servit comme d’un levier pour la soulever de quelques centimètres. Une fois cette prise initiale créée, il n’eut qu’à la soulever du bout des doigts pour la pousser sur le côté.

L’ouverture révéla des barreaux métalliques enfoncés dans le mur, sans doute utilisé par les services d’entretien. L’odeur qui montait de là était désagréable au possible et, dans la lumière de son téléphone, l’Olympien vit passer un rat. Il eut un regard pour Natalia, un sourire également, avant de se redresser pour descendre l’échelle.

L’odeur était encore pire en sous-sol. Une odeur rance de renfermé, d’eau croupie, sans doute aussi de carcasses d’animaux en train de pourrir quelque part. Il éclaira les tunnels d’un côté ou de l’autre, non sans se fendre d’un claquement de doigts pour ouvrir un portail assez grand pour permettre le passage de Laelaps comme de Natalia.
Citation :

Jet de dés :
Jet 1:

Réussite : Laelaps trouve facilement une piste.
Echec : Pour la défense du toutou divin, ça pue grave.

Jet 2 : Si échec au Jet 1
Réussite : Tiens, c’est quoi ces marques sur la paroi?
Echec : Hello? Y a quelqu’un?


Comme à la surface, Laelaps colla sa truffe un peu partout. Contrairement à la surface, elle lâcha rapidement un gémissement. Si la chienne divine était une excellente traqueuse, son odorat devait être particulièrement malmené par les odeurs nauséabondes qui flottaient ici. Cela ne l'empêcha pas de persister. Elle ne lâchait jamais sa proie et ne comptait pas le faire maintenant.

A défaut de pouvoir se laisser guider par la chienne dans l'immédiat, l'Olympien observa les alentours. Les égouts, comme n'importe quel autre réseau de tunnel, pouvaient être labyrinthique. Peut-être y avaient-ils des marques quelque part, destiné à guider ceux qui descendaient ici avec des enfants?
 
Revenir en haut Aller en bas


You see, what people fail to get is that I do have a moral code. It's just really f**king hard for them to figure out what it is. I call that "Chaotic lawful".

summer's Desire sign + nonapbf (tumblr)

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 2 Mai 2021 - 10:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Raphaël Mercury' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Jugement du Hasard' :
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 2 Mai 2021 - 12:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Natalia Greene
Veilleurs

Personnage
What did you say to my wife from Paris? - Natalia 200414014452645638

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 834
ϟ Nombre de Messages RP : 237
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Crédits : tearsflight
ϟ Doublons : Gabrielle, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 30 printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, membre des Veilleurs, fleuriste et herboriste
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
What did you say to my wife from Paris? - Natalia 200414014452645638

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 834
ϟ Nombre de Messages RP : 237
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Crédits : tearsflight
ϟ Doublons : Gabrielle, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 30 printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, membre des Veilleurs, fleuriste et herboriste
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Une possibilité qui ne lui plaisait pas tellement, songea Natalia. Elle considéra la plaque d’égouts un instant en se demandant s’ils allaient vraiment réussir à trouver une trace des enfants dans le dédale des canalisations qui serpentait sous Star City. Elle se convainquit aussi qu’ils n’avaient pas vraiment le choix. Raphaël se chargea d’ouvrir le passage et elle s’écarta d’un pas tandis qu’il manœuvrait l’ouverture du bout de son caducée. Les effluves qui remontée de l’embouchure noire lui retournèrent l’estomac. La druidesse s’efforça de respirer par la bouche, mais ce n’était pas la première fois qu’elle s’aventurait dans les boyaux de la ville et elle savait que ce n’était qu’une demi-solution. La puanteur s’accrochait littéralement à la peau.

La déité fut le premier à descendre par l’échelle. Natalia s’apprêtait à le suivre lorsqu’un portail s’ouvrit à sa droite, l’invitant à pénétrer dans l’égout par un moyen autrement plus facile. Talonnée par Laelaps, la druidesse rejoint Raphaël dans la pénombre et le portail se referma derrière elle. Outre l’odeur, il régnait un silence de mort là-dessous ; Outre des bruits d’eau, le couinement de quelques rats qui s’insinuaient entre leurs jambes, ils ne percevaient rien. Dans la lumière grège, elle put apercevoir le lévrier divin qui allait de droite et de gauche, comme si elle ne parvenait pas vraiment à trouver une piste à suivre. Ses prunelles coururent également sur les murs des égouts mais ne rencontrèrent rien qui lui puisse leur permettre de savoir s’ils étaient sur la bonne piste.

En l’état, ils n’avaient pas beaucoup de possibilités : aller à droite ou aller à gauche.

« Séparons-nous, suggéra-t-elle. Avec un peu de chance, l’un de nous trouvera quelque chose. »

Elle consulta l’écran de son téléphone, qui n’affichait pas de réseau. Tant pis. Elle savait comment l’appeler à elle si le besoin s’en faisait ressentir ; Il lui avait expliqué qu’une prière en son nom suffisait pour attirer son attention, si un jour elle devait se retrouver dans une situation où sa vie était menacée. Ce qu’elle n’avait jamais fait jusqu’à présent, même si elle avait pris soin d’en apprendre une juste au cas où. Natalia était un peu gênée de l’utiliser pour ça, mais c’était encore le moyen de communication le plus pratique dont ils disposaient à l’heure actuelle. Et si c’était lui qui découvrait une piste... Oh, elle ne doutait pas qu’il trouverait un moyen de la retrouver.

La druidesse utilisa son portable pour s’éclairer en s’enfonçant dans le boyau sombre. Elle avançait prudemment, laissant le rayon de lumière naviguer de ses pieds aux murs suintant de l’égout. Au bout de quelques minutes, Raphaël s’était suffisamment éloigné d’elle pour que seul le bruit de ses propres pas l’accompagne. Elle marcha pendant un petit moment encore avant de se retrouver face à une intersection. De part et d’autre, il n’y avait que les ténèbres et pas un bruit.

Lancer de dé #1
Réussite : elle trouve une trace des enfants.
Echec : elle ne trouve rien.

Lancer de dé #2
Réussite : elle a une indication sur la direction à prendre.
Echec : elle choisit au hasard.

Le faisceau lumineux de son téléphone parcourut le sol à la recherche de n’importe quoi qui pourrait lui donner une indication sur la présence des enfants. Rapidement, un éclat de couleur rouge attira son regard et elle s’empressa de dégager l’objet qui était pris dans la vase avant de le porter à hauteur d’yeux. Un ours en peluche. Son cœur loupa un battement. Ils pouvaient être certains que les enfants avaient été amenés jusque-là au moins. Mais après ? La druidesse s’avança jusqu’à l’intersection droite, observa consciencieusement les murs, le sol et la conduite d’eau mais elle ne trouva rien. Elle procéda de la même manière à l’intersection gauche.

Et là, elle trouva des choses.

La vase avait été agitée, comme si des gens avaient piétiné là. Elle remonta le long du mur et y trouva une longue éraflure sombre, comme si quelqu’un avait tenté de prendre une prise sur le mur lisse de béton et s’était arraché un ongle ou deux dans le processus. Quelqu’un avait lutté ici. L’identité de ladite personne ne faisait aucun doute pour Natalia. La druidesse ferma les yeux, visualisa le visage d’Hermès et incanta doucement une prière qui lui était destinée. Lorsqu’il se fut finalement matérialisé près d’elle, elle s’empressa de lui faire part de ses trouvailles.
 
Revenir en haut Aller en bas




Nature stands with you
It is not so much for its beauty that the forest makes a claim upon men's hearts, as for that subtle something, that quality of air that emanation from old trees, that so wonderfully changes and renews a weary spirit + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 2 Mai 2021 - 12:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Natalia Greene' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Jugement du Hasard' :
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Reussite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Reussite
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 4 Mai 2021 - 22:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Raphaël Mercury
Indépendant Neutre

Personnage
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Rt1k

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 02/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 1515
ϟ Nombre de Messages RP : 1173
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Sweetie
ϟ Doublons : Rafael Colón - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 36
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : dieu antique
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Grand, bien rasé en ce moment, les cheveux mi-longs, les yeux bleus, l'air charmeur, un grand sourire aux lèvres.
ϟ Pouvoirs : ΔPouvoirs
ΔAttributs divins & équipements
ΔServiteurs
ΔCompagnons
ΔVéhicules
ϟ Liens Rapides : Δ Le mythe
Δ Les fidèles
Δ Les épopées
Δ Les tablettes.
Δ Les cartes
Δ Téléphone
Joueur
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Rt1k

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 02/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 1515
ϟ Nombre de Messages RP : 1173
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Sweetie
ϟ Doublons : Rafael Colón - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 36
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : dieu antique
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Grand, bien rasé en ce moment, les cheveux mi-longs, les yeux bleus, l'air charmeur, un grand sourire aux lèvres.
ϟ Pouvoirs : ΔPouvoirs
ΔAttributs divins & équipements
ΔServiteurs
ΔCompagnons
ΔVéhicules
ϟ Liens Rapides : Δ Le mythe
Δ Les fidèles
Δ Les épopées
Δ Les tablettes.
Δ Les cartes
Δ Téléphone
En l’absence d’indications précises - venues de Laelaps et de sa redoutable truffe ou bien d’un quelconque indice sur les murs - la solution de Natalia était sans doute la meilleure. Que l’une ou l’autre trouve quelque chose, ils n’étaient séparés que d’un claquement de doigts et d’un divin portail.

L’Olympien opta pour la gauche, le lévrier sur les talons. Aussi insupportable qu’était l’odeur ici-bas, il n’en semblait que vaguement dérangé. Tout au plus fronçait-il parfois le nez, comme si un effluve plus fort que les autres avaient agressé ses narines, mais sans plus.

En dépit de la situation, tout le langage corporel de la déité indiquait qu’elle était parfaitement détendue. Pour un peu, un sifflement léger se serait échappé de ses lèvres, comme si Hermès, fils de Zeus, avait remonté une rue dans une ville particulièrement touristique, et non pas une portion des égouts de Star City.

De la même façon, il naviguait les galeries d’un pas assuré. Quand un embranchement se présenta, il prit à gauche, comme s’il avait vu une quelconque indication que c’était là la bonne direction. Il reprit à gauche à une nouvelle intersection, sans guère s’inquiéter des déchets flottants dans un fond d’eau ou des quelques rats qu’il dérangeait avec la lumière de son téléphone.

Il n’alla pas jusqu’à l’intersection suivante, interrompu dans sa lancée par une prière. Pas n’importe quelle prière, pas du genre de celle qu’il entendait ces derniers temps, réclamant des jeux, des attentions. Une prière ancienne, portant son nom. Quelque peu maladroite dans la formulation - elle était une traduction du grec ancien - mais elle lui tira un sourire. D’un claquement de doigts, il ouvrit un portail juste à côté de Natalia.

D’un coup d’oeil, il embrassa les lieux, repéra l’ours en peluche, les traces sur le mur ou dans la vase. Cette partie des tunnels semblait occupée. En tout cas, elle avait connu du passage ces derniers temps.

Laelaps s’installa à ses pieds, couinant de temps à autre pour exprimer son inconfort olfactif. D’un claquement de doigts, l’Olympien lui ouvrit un portail et laissa repartir l’animal vers le temple. Son autre main fouilla les poches de son manteau. La déité ne portait pas n’importe quel vêtement, mais son manteau à couches multiples. Outre sa capacité à changer d’apparence, le vêtement était doté de poches dimensionnelles toujours accessibles, quelque soit la version du manteau qu’il portait. La difficulté résidait ailleurs : retrouver un objet précis dans le capharnaum qu’était ses poches.

Ah!” s’exclama-t-il d’un air triomphant.

Il fit tournoyer la pièce qu’il venait de repêcher de sa poche d’une pichenette. La pirouette qu’effectua la Pièce de Huit suffit à l’activer. L’Olympien ne sursauta pas quand une silhouette légèrement transparente apparue à ses côtés. L’homme portait un bicorne et un manteau qui plaçait sa tenue quelque part au XVIIIe siècle. Son menton disparaissait sous une barbe fournie, ses lèvres étaient mangées par une moustache, son cache-oeil couvrait son oeil droit.

Pars en éclaireur. Par là”.

Pour Natalia, qui ne voyait peut-être pas les fantômes, la chose était peut-être étrange, aussi s’empressa-t-il de lui offrir quelques précisions.

Une sorte de fantôme de compagnie”.

Citation :
Jet de dés :
Jet 1:

Réussite : Il y a effectivement du monde.
Echec : Ils sont passés par là, mais ils n’y sont plus.

Jet 2 : Si réussite au Jet 1
Réussite : Les enfants sont là, seulement quelques gardes.
Echec : Des gardes nombreux et bien armés.

Jet 2 : Si échec au Jet 1
Réussite : Il y a des indices pour les retrouver.
Echec : Allons bon…


Comme parfois, l'Olympien commença à chantonner des notes sans suite pendant qu'il patientait aux côtés de Natalia. La musique était douce, légère, digne de celle qu'aurait pu diffusé un ascenseur. Elle lui permit de patienter le temps de voir réapparaître le pirate qui se fendit de son rapport en quelques phrases bourrues et concises.

"Il y a des enfants un peu plus loin, les égouts s'ouvrent sur une salle. Une demi-douzaine de gardes". Il tourna la tête vers Natalia. "D'après les descriptions de mon bon pirate, tous les disparus n'y sont pas, mais ils sont au moins une quinzaine. Comment procédons-nous? Je suis personnellement partisan de les faire souffrir, mais pas devant les enfants".
 
Revenir en haut Aller en bas


You see, what people fail to get is that I do have a moral code. It's just really f**king hard for them to figure out what it is. I call that "Chaotic lawful".

summer's Desire sign + nonapbf (tumblr)

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 4 Mai 2021 - 22:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Raphaël Mercury' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Jugement du Hasard' :
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Reussite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Reussite
 
Revenir en haut Aller en bas

 
What did you say to my wife from Paris? - Natalia
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Categorie_6What did you say to my wife from Paris? - Natalia Categorie_8


What did you say to my wife from Paris? - Natalia Categorie_1What did you say to my wife from Paris? - Natalia Categorie_3
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Cars 2 [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Un monstre à Paris [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Bons baisers de Hong-Kong [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Les Fantômes du Titanic [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What did you say to my wife from Paris? - Natalia Categorie_6What did you say to my wife from Paris? - Natalia Categorie_8

Sauter vers: