Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
Home sweet Home — Eve - Page 2 Bouton_off
AccueilDernières imagesFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Logo de la barre de navigation

Home sweet Home — Eve - Page 2 Forum_1Home sweet Home — Eve - Page 2 Forum_3
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

Home sweet Home — Eve

 
Jeu 11 Fév 2021 - 1:30 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je ne sais que penser de son constat. Je mentirais si je n’admettais pas que sa remarque pique ma fierté au vif. Je n’en aurais pas été capable, vraiment ? Me prend-elle encore pour un oisillon tombé du nid ? Mes lèvres se pincent fugitivement avant que je ne me recompose une attitude plus neutre. Je n’ai pas envie d’informer la créature de ce que son avis peut avoir comme effet sur moi. Cela ne la regarde pas.

Je n’aurais pas cru que la raison d’être de cet orgueil excessif qui la caractérise me regarde plus, mais elle semble avoir à coeur de me l’expliquer malgré tout. Il est vrai qu’Evelyn est bien loin du commun des mortels, mais de là à s’en vanter de la sorte ? Je l’observe en silence. Sans savoir quoi répondre, d’ailleurs. Elle est trop étrange. Insaisissable. Chaque fois que je pense saisir un aspect d’elle, elle échappe en partie à ma compréhension. Le sentiment est pourtant loin d’être aussi désagréable qu’il n’y paraîtrait de prime abord. Comme c’est étonnant.

« Je vois. Tant que vous y trouvez votre compte. »

J’ai fini par articuler quelques mots sans grande conviction, presque soulagée de voir la conversation glisser vers des horizons différents. A peine moins houleux, mais différents à tout le moins.

« J’ai toujours été moi-même. Je l’étais peut-être plus lorsque j’étais maudite, je soupire d’un air las. Vous ne pouvez pas balayer les siècles qui m’ont construite. Je veux bien admettre que vous n’avez fait que déverrouiller ce qui était déjà là, mais admettez vous aussi que je suis celle que vous avez connu avec ce verrou. »

Je ne sais pas pourquoi cela semble important. Je n’aime pas voir tant de dédain pour ce que j’ai construit à la force de mon esprit et mon corps, à la pointe de mes armes.

« Notre enfance est relativement court, à vrai dire. Une trentaine d’années. Et nous nous entraînons dès nos cinq ans. Le corps se forme très rapidement. »

Je comprends au moins qu’elle a eu une vie différente. Elle a dû apprendre plus vite, je suppose. Je ne sais pas vraiment qu’en penser. Comme c’est étonnant. Presque autant que l’étrange potentiel qu’elle voit à son humanité.

« Faire de belles choses à leur façon n’a aucun sens. Quand bien même. Savoir voir ce qu’ils ont produit d’intéressant ne change rien à la décadence qui est la leur. »

Une moue répugnée passe sur mes traits, comme en réflexe.

« Mieux vaut pour vous que vous les… Supportiez. Je ne pourrais jamais le faire comme vous. »

Même Rafa me désespère parfois. Pour moi, cette mascarade est proprement usante. Jouer la médiocrité a tendance à me rendre colérique. Passer de champs de batailles et d’enjeux si différents à ça, qui plus est… Une autre vision de cauchemar. Peut-être est-ce pour changer de sujet que je pose des questions plus… Personnelles. La réponse qui vient avec n’est pas des plus plaisantes. Je ne la quitte pas du regard. Pas une seule fois. Comme si je pouvais peut-être lire un peu plus en elle que ce qu’elle daigne m’offrir. Mais alors que je m’attendais à réprouver jusqu’au dernier de ses mots, elle me surprend. Un sourire hésitant étire mes lèvres un bref instant avant le sien. Puis un rire. Je ne ris pas souvent, mais il y a un côté tout à fait amusant à l’entendre se poser en… Quoi, mentor ?

« Curiosité et fascination, je peux m’en accommoder. Mais la façon dont vous vous échinez à vouloir me pousser vers mon potentiel, comme si j’étais un des petits sous votre aile… C’en est presque mignon. »

Un sourire amusé persiste sur mon visage, presque malgré moi. Je m’approche à pas mesurés.

« Je ne vous trahirais pas et vous devriez vous en féliciter. Vous ne me connaissez pas non plus, au fond. Vous n’avez pas conscience de celle que je suis, malgré les questions que vous m’avez déjà posées. Je ne crois pas. Peut-être qu’il reste des choses à exprimer en moi, mais je suis déjà accomplie de bien des manières, Evelyn. »

Mon ton se fait doux. Je ne sais pas à quel point cela vient d’elle. Je me rends compte qu’en plus de la fascination, de l’étrange attirance, de la colère et du ressentiment, en plus de la curiosité, elle me donne envie d’être moins… Froide. Je tends une main, mais c’est l’extrémité d’une des Lames du Crépuscule qui effleure sa gorge sous mon regard curieux.

« J’aurais pu vous incapaciter de dizaines de façon différente depuis le début de cette entrevue. Vous savez déjà que je suis capable de retenir plusieurs de vos créatures en même temps. Vous ne vous êtes pas demandés une seule fois quelle aurait été l’issue de notre combat si vous n’aviez pas manipulé mon esprit ? »

J’incline légèrement la tête. Ma plume se repose dans ma main tendue et j’étire posément l’aile droite, dont elle provient, avant de la laisser rejoindre son logement en silence.

« Mais si vous croyez que c’est tout ce que je suis, vous vous trompez. J’ai éduqué les enfants qui m’ont été confiés, commandé aux miens et à d’autres peuples, j’ai aimé à ma façon, aussi. Je ne suis pas… Une enfant. Une chose qu’il faut façonner. »

Mes ailes se relâchent légèrement dans mon dos et je soupire. Je ne sais comment… Oh.

« Je crois ce que j’essaie de vous dire, c’est que j’apprécierais que vous me considériez un peu moins comme un projet en cours à qui vous avez tant et plus à apprendre, et un peu plus comme une égale. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Fév 2021 - 17:10 Message

Présidente du Hell Club
Présidente du Hell Club
Réputation Civile
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Réputation Héroïque
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Identité
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes

Evelyn Wormwood
Présidente du Hell Club

Personnage
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Joueur
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
N’était-ce pas le plus important ? Que tout le monde soit capable de profiter de ce qu’ils étaient, de l’accepter et de le savourer ? Evelyn ne désespérait pas de voir Aria un jour embrasser ses nouveaux sentiments, elle l’imaginait capable d’une passion glacée et brûlante à la fois. Même si elle n’attendrait probablement jamais les niveaux d’hédonisme, de débauche et d’orgueil de l’Antéchrist probablement.

« Oh je ne balaye rien. Vous avez été cette femme, cette avarielle. Une créature qui s’est construite à travers les siècles, avec tout ce que j’ai libéré si sagement enfermé derrière ce verrou comme vous le dites vraiment. Elle n’a pas complètement disparue je suppose, elle fait partie de vous par bien des aspects. Mais est-ce que vous êtes uniquement cette femme que j’ai connue avec ce verrou ? Je ne pense pas. »

Elle avait changé, elle devait même être en train de changer. Comment aurait-il pu en être autrement avec tout ce qu’Evelyn avait libéré en elle ? Bien sûr, l’Antéchrist ne s’attendait pas à un complet retournement de caractère. Firiel restait Firiel. Jamais elle ne serait une créature d’instinct et de désir, il y aurait toujours de la retenue chez elle. Une retenue adorable.

« C’est plus court que ce que j’imaginais. Mais là où nous différons et que vous avez grandi auprès des vôtre, que vous avez vécus aux côtés de créatures qui partagent votre espérance de vie, non ? »

Cela n’avait pas été son cas. Evelyn ne comptait plus les amants et les enfants qu’elle avait enterrés. Les ennemis aussi. Parfois il lui avait été plus simple de simplement attendre que le temps face son office plutôt que de faire face à certains adversaires. Elle avait vécu tant de vies différentes, des vies humaines, mais des vies malgré tout.

« N’est-ce pas cela qui est magnifique ? Faire naître la beauté avec les plus viles intentions ? Ou causer tant de malheur pour les plus belles causes. Ils s’échinent tant à essayer de mettre de l’ordre dans le chaos de leurs existences fébriles et à repousser inlassablement la promesse de la tombe. Ils sont un concentré de passion et de contradiction. Ils sont capables de tout, n’ont aucune limite. »

Il y avait une passion, un chaos et une cruauté dans l’humanité qui avaient toujours résonnés avec l’essence même d’Evelyn. La sorcière savait qu’elle incarnait ce qu’il y avait de pire chacun d’eux. Elle était leur orgueil, leur luxure, leur colère, tous les autres péchés qui se succédaient dans une cavalcade infernale. Aucun mot ne pouvait retranscrire l’amour doux-amer que l’Antéchrist ressentait pour l’humanité.

« Pourtant vous avez décidé de le faire. Être simplement un ange ne vous suffisez pas ? Je suis certaine que vous auriez pu convaincre une sororité de nonnes ou même le Vatican de prendre en charge vos besoins terrestres et vous n’aurez pas eu besoin de vous mêler autant à eux, de prétendre être Aria Romanelli. »

Evelyn observa son interlocutrice. Maintenant que les avariels avaient leur foyer, que leur survie sur la Terre Prime était presque garantie, rien n’empêchait Aria d’abandonner son existence civile, de se contenter seulement d’être l’ange de Star City. Non. Elle refuserait. Rien que pour ne pas être complètement dépendante des largesses de Lady Satan.

« Que voulez-vous, je suis quelqu’un d’adorable. » Nota l’Antéchrist avec un sourire amusé.

Il était vrai qu’elle avait une fâcheuse tendance à s’entourer d’individus avec un potentiel pour la grandeur. Quand elle ne se contentait pas de les enfanter elle-même. Les choses étaient différentes avec Aria. Peut-être parce qu’Evelyn savait qu’elle ne pourrait jamais vraiment la faire sienne comme les autres. Les avariels étaient si différents, elle n’était pas certaine de pouvoir les corrompre.

« Je ne vous connais pas, non. Je n’ai qu’une vague idée de ce que vous êtes et de ce que vous attendez de votre existence. Mais je dirais que pour le moment, mes premières impressions se sont révélées véridiques. »

Elle avait toujours eu un don pour comprendre et tenter les gens. Seul l’avenir lui dirait si celui-ci fonctionnait aussi sur des guerrières angéliques venues d’autres dimensions. Evelyn ne broncha pas lorsque la lame vint effleurer sa gorge, tout au plus offrit elle un sourire affectueux à Aria.

« Oh, j’ai une idée de ce que qui aurait pu se passer oui. Vous êtes une guerrière accomplie, cela, je ne le mets pas en doute. »

Evelyn savait se débrouiller avec son fouet et possédait ses dons démoniaques, mais elle pensait bien qu’Aria aurait pu l’emporter si l’affrontement n’avait été que physique. Mais cela n’aurait jamais été le cas. Pendant un instant, la sorcière caressa l’idée donner à son interlocutrice un petit aperçu de ce qui l’aurait attendue si elle avait décidé de se débarrasser d’elle plutôt que de manipuler son esprit.

« Je vois. Je suppose que je pourrais vous considérer comme une égale si j’en savais plus sur vous. Mais j’ai bien peur de ne pas pouvoir m’empêcher d’essayer de vous façonner. Il est dans ma nature d’essayer de tirer le maximum de ceux qui m’entourent. Je n’aime pas voir les gens stagner et sombrer dans la facilité. Même si je dois admettre que je n’ai probablement pas à m’en inquiéter avec vous. »


 
Revenir en haut Aller en bas



Ven 19 Fév 2021 - 0:15 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les choses sont probablement plus complexes encore que ne l’imagine Evelyn, sur ce point précis. Certaines des émotions qui étaient cadenassées auparavant m’étaient accessibles, de façon atténuée et souvent ciblée, mais accessibles quoi qu’il en soit. Je dois simplement apprendre à composer avec leur expression complète. D’autres choses, en revanche, n’étaient pas là pour me distraire. La mélancolie, la tristesse, la peur, l’affection et l’attirance étaient relatives, avant. Désormais, elles sont réelles. Réelles, et douloureuses, pour une Avarielle dans ma situation. Mais qu’importe.

« Nous verrons bien. »

Je hausse les épaules. Je n’ai jamais été le genre d’être qui se complait dans de longues réflexions morales. C’est aussi épuisant que vain à mon sens. A ce stade, la seule chose que je peux faire, c’est accomplir mes devoirs et attendre de constater ce dont les lendemains seront faits.

« Oui. En effet. Je n’aurais pas aimé être à votre place. »

Je suis assez lucide pour constater que le développement de cette femme a été plus houleux et bien moins agréable. L’expérience m’a appris que l’humanité se plaît à martyriser ce qu’elle ne peut comprendre. Celles ou ceux qui l’ont élevée n’ont probablement pas échappé à la règle, pour ce que j’en sais.

« Il n’y a rien que je puisse juger magnifique là-dedans. Accordons-nous sur le fait que nous resterons en désaccord. »

Et que j’ai encore le temps de changer d’avis, au vu des années qui m’attendent encore ici. Même si j’en doute.

« J’ai décidé de le faire parce que j’avais besoin d’en apprendre plus sur eux. Ce qui s’avère plus simple en se mettant à leur niveau. Quand je prétends être un ange, il se comporte difficilement. Entre ceux qui seraient prêts à baiser le sol sur lequel je marche, ceux qui me détestent, ceux encore qui ne me croient pas… C’est une identité qui suscite trop d’émotions pour être fiable. J’aurais préféré le rester. Rester à distance. Mais il faut bien faire ce qui doit être fait. »

Et à présent, ce sera d’autant plus important que sinon, mon peuple se retrouvera dépendant d’une seule personne. Quoique Sariel continuera sans doute à remplir ses propres buts, malgré ses rôles. M’est avis qu’elle fera elle aussi partie du Conseil des Aînés. Enfin. Peu importe. C’est un problème pour un autre jour.

Peut-être que le fait de toucher au but est ce qui m’autorise à me montrer un peu plus curieuse, un peu moins distante. Ou peut-être que je cherche des excuses au fait que j’en ai simplement envie, en dépit de tout bon sens.

« Adorable n’est pas nécessairement le premier qualificatif qui me vient à l’esprit quand je vous vois. Ou quand je vous parle. »

Je me moque gentiment d’elle, sans qu’il ne soit permis d’en douter. Elle est parvenue à me tirer un sourire amusé par ses propos.

« Charge à moi de vous surprendre un peu, dans ce cas. »

Histoire de la sortir de ce schéma. Qu’elle pense pouvoir juger du caractère d’une Avarielle comme elle le ferait d’une humaine à quelque chose de frustrant. Qui s’attaque à ma fierté.

« Pas qu’une guerrière, Evelyn. Je sais que je vous ai dit que je menais nos armées, n’est-ce pas ? Mais je ne suis pas sûre de vous avoir révélé une bonne partie du reste. »

Je hausse les épaules et tourne les talons, dans l’intention de visiter le bâtiment dans lequel nous nous trouvons. J’imagine qu’elle suivra le mouvement. Si la curiosité et la fascination sont telles qu’elle les décrit, du moins.

« Si c’est d’en savoir plus dont vous avez besoin, je peux répondre un peu à vos questions moi aussi. Ce serait plus poli, je suppose. Quant au fait de stagner… Je jette un oeil par dessus mon épaule. Vous n’avez pas à vous en inquiéter outre mesure. Je n’aime pas me reposer sur mes acquis. »

Pas le moins du monde. On ne vit pas trois mille ans en sombrant dans ses habitudes sans jamais chercher à s’élever. J’ai toujours eu à cœur de devenir plus que ce que j’étais déjà. Ce n’est pas pour rien que je suis la plus jeune Avarielle à être devenue Septa, n’est-ce pas.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Mar 2021 - 18:35 Message

Présidente du Hell Club
Présidente du Hell Club
Réputation Civile
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Réputation Héroïque
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Identité
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes

Evelyn Wormwood
Présidente du Hell Club

Personnage
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Joueur
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Evelyn aurait été déçue si son petit tour de passe-passe avec la malédiction d’Aria ne changeait rien en elle. L’avarielle presque complètement dénuée d’émotions qu’elle avait affronté dans les cieux au-dessus de la forêt de Watson avait été impressionnante, mais la démone avait préférée celle qu’elle avait entraperçue quand elle l’avait intoxiquée avec sa sorcellerie. Si sa nouvelle alliée pouvait devenir quelque chose entre les deux, elle aurait été ravie. Puis cela se serait aussi révélé parfaitement divertissant.

« On s’y fait. J’ai fini par apprendre à vivre parmi eux, tout en sachant que je les enterrerais tous et que je ne serais jamais leur semblable. »

Les moments de son existence où elle avait regretté de ne pas être simplement humaine avaient été rares et remontaient désormais à une époque lointaine. Certains souvenirs avaient été ravivés par des épisodes récents, comme celui de l’affection qu’elle avait porté à Sarah, mais même si elle n’avait pas été la fille du Diable, rien n’aurait été possible entre elles. Le monde des hommes ne lui avait jamais convenu, elle avait été façonnée pour le faire trembler.

« Je ne baisse pas les bras. Un jour peut-être que vous changerez d’avis. Ou peut-être que je perdrais mon affection pour l’humanité. »

Evelyn doutait de cela. Elle aimait les hommes, dans toute leur bassesse et dans toute leur grandeur. Elle les méprisait souvent aussi, les haïssait parfois. Etrangement, elle aurait aimé que l’avarielle puisse les voir comme elle le faisait. Peu de gens en avaient été capables jusqu’à présent, même parmi les démons les plus éclairés. Seul Malphas semblait partager son affection, mais celle-ci était presque exclusivement dirigée vers Varvara.

« Tout à fait. Puis il est impossible de leur échapper sur cette terre comme vous avez pu vous en rendre compte, ils sont partout. J’aurais pensé que vous préférez les voir vous vénérer ou vous craindre que de vous mêler à eux. Enfin, maintenant que l’avenir de votre espèce est assuré, vous pouvez abandonner l’identité d’Aria Romanelli si vous le désirez. »

Après tout, Evelyn n’avait pas à exiger à Aria qu’elle continue de jouer les humaines. Leur pacte concernait exclusivement la guerrière ailée qui ferait semblant de l’affronter, qui gagnerait parfois, perdrait à d’autres occasions et qui offrirait un fantastique spectacle aux habitants du monde.

« C’est que vous ne me connaissez pas encore assez bien. » Répliqua Evelyn avec un sourire amusé.

En tout cas, Aria l’avait adorée. Même si cela n’avait été que pour un moment et que cela n’avait été dû qu’à la sorcellerie. Evelyn se demandait si elle pouvait obtenir le même résultat naturellement, si l’avarielle finirait par se réchauffer en sa présence.

« Avec plaisir. »

Elle n’attendait que cela, que Firiel ne la surprenne, d’une façon ou d’une autre. Sa simple présence sur cette terre s’était révélée un changement agréable dans le quotidien de la sorcière, elle avait hâte d’en voir plus.

« Une générale aussi donc. Mais je n’en attendais pas moins. »

Et elle en attendait en réalité encore plus. Une créature aussi ancienne qu’Aria se devait d’avoir quelques facettes. A moins que sa malédiction ne l’ait que par trop cantonnée à un seul rôle.

« Vous me rassurez. J’aurais été déçue que vous soyez le genre de créature dont la longévité mène à l’auto-apitoiement et à l’apathie. Il y a des immortels qu’il est impossible de faire sortir de leur torpeur ou de leur dépression. »

Parfois elle se disait qu’elle avait eu de la chance de vivre au milieu des hommes plutôt que des démons. Elle s’était réinventée de multiples fois, avait connue de multiples vies, tout en restant elle-même tout du long.

« Vous n’aviez pas conscience d’être maudite. Qu’est-ce que vous ressentez maintenant à l’idée qu’on vous a manipulé ainsi, sans votre accord ? Je suis curieuse aussi. Qu’avez-vous ressenti de plus vif, de plus intense, alors que vous étiez encore sous l’emprise de ce sortilège ? »

Evelyn sourit. Elle ignorait si Aria s’attendait à des questions aussi personnelles, ou à des choses plus générales sur son histoire.
 
Revenir en haut Aller en bas



Jeu 11 Mar 2021 - 22:51 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Rien que cela… A quoi bon aller s’enticher d’humains qui finiront morts bien avant nous ? J’admets avoir quelques personnes que je respecte approximativement, lorsqu’ils ne se comportent pas comme des idiots. Mais de là à leur témoigner la même… Estime qu’Evelyn, cela me semble tout à fait incompatible avec mon éducation comme mon expérience.

« Peut-être. Vous avez approximativement deux mille ans devant vous pour tenter de me convaincre. »

J’ai parlé sans réfléchir. Et sitôt cela dit, je me ravise. Deux mille ans ? Pourquoi ? Notre partenariat ne durera pas à jamais. Que nous partions de ce plan-ci également ou que mon peuple soit finalement établi dans celui-ci, je n’aurais pas toujours besoin de la protection de la démone pour nous. Le jour où je n’en aurais plus besoin, personne ne comprendrait que je continue à côtoyer une telle créature. Moi la première, non ? Moi la première. Bah, ce n’est qu’un lapsus sans conséquences.

« J’en aurais encore besoin. Aria peut avoir son utilité, même si je suppose que je pourrais cesser d’être journaliste. Reste à savoir ce que je ferais de cette identité. »

Je hausse les épaules.

« La vénération n’est qu’une illusion. Dès qu’ils le peuvent, ils se retournent contre nous et ça ne m’intéresse guère. »

Une goutte de sang aura suffi, sur Pangée. Enfin. Ce qui est fait est fait. Et rien ne saurait me convaincre que cette femme soit adorable. J’ai une foule de qualificatifs en tête, et aucun n’y ressemble de près ou de loin.

Fascinante, dangereuse, intelligente, vaniteuse, arrogante, même. Séductrice, dans sa façon d’être et d’agir. C’est un jeu, chez elle, un jeu qu’elle revendique mais qui n’en est pas moins attrayant. Et ce ne sont que quelques détails. Elle est plus complexe qu’il n’y semble au premier abord. Je le redécouvre sans cesse, et les questions qu’elle prend sur elle de me poser en sont autant de preuves. Je me tais une seconde.

Je ne m’attendais pas à cela et en même temps… C’est tout à fait elle. Creuser du côté des sentiments plutôt que vers les faits. Mes yeux restent plongés dans les siens un instant de plus, avant que je ne les détourne, pour les poser sur le couloir que nous remontons à cette heure. Les murs sont élégamment peints, avec une finesse exquise que je n’aurais jamais espéré d’un démon.

« J’aimerais ne rien ressentir à propos de cette manipulation. Elle est du fait d’un des nôtres, très probablement, et doit avoir une justification sensée. Puis je vois ce qu’elle m’a permis d’accomplir. Ce n’était pas comme si je ne ressentais rien, plutôt comme si ce que je ressentais n’avait aucune espèce d’importance si je ne la lui donnais pas. J’ai appris plus vite, je suis devenue plus forte, plus puissante, et donc un atout plus intéressant pour mon peuple. Je devrais n’en être que satisfaite. Mais la logique n’est plus la seule à décider et je dois admettre que je suis… En colère. J’ai envie de réponses en sachant que je ne les aurais sûrement jamais et d’une façon ou une autre cela a… Altéré la confiance que j’avais en mes frères et soeurs. »

Je me montre aussi honnête que je peux me le permettre. Il y a des choses que je ne lui dirais pas à ce sujet.

« C’est un de mes premiers souvenirs qui m’a le plus marquée. Mon premier véritable vol. Nous ne pouvons pas le faire avant… Un an, environ, à minima. En général, nos aînés nous emmènent sur l’un des promontoires de notre cité et nous poussent dans le vide, avant que nous ne soyons assez âgés pour appréhender. Ils nous accompagnent pour rattraper ceux qui ne parviennent pas à voler correctement, mais l’instinct fait si bien son travail que c’est excessivement rare. »

Je souris légèrement.

« Mais je ne suis jamais arrivée jusque là. Je voulais voler avant ça, je voulais pouvoir être libre, et une nuit, je me suis glissée hors de ma chambre pour sauter de moi-même. C’était… Comment dire. C’est comme une évidence. Je me sentais enfin entière, enfin moi-même, et c’était si magnifiquement libérateur. C’est la première fois que j’ai véritablement exprimé de la joie. La joie la plus pure qui soit. »

Un soupir franchit mes lèvres. Peut-être que sans cette malédiction, cette joie aurait été plus pure et rayonnante encore. Ou peut-être pas. Je ne crois pas que j’aurais pu tolérer beaucoup plus.

« Le savon qui m’a été passé par la suite n’a rien changé. »

Je m’interromps. Un regard prudent pour celle qui m’accompagne, avant que je ne continue à mi-voix :

« La seule chose qui a jamais égalé ça, c’était lorsque j’étais au combat. J’étais faite pour ça. Je suis faite pour ça. J’ai été promue très jeune, certains disaient trop, mais je n’ai jamais déçu les miens pour autant, je crois. Pouvoir combattre était si important pour moi que j’ai prié la déesse de me rendre le champ de bataille pendant nos siècles de paix. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Mar 2021 - 14:56 Message

Présidente du Hell Club
Présidente du Hell Club
Réputation Civile
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Réputation Héroïque
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Identité
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes

Evelyn Wormwood
Présidente du Hell Club

Personnage
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Joueur
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Deux mille ans ? Rien que cela ? Un sourire amusé ourla les lèvres de l’Antéchrist alors qu’elle observait l’avarielle. Celle-ci semblait s’être rendu compte de ce qu’elle venait de dire et de révéler par la même occasion. Apparemment Aria s’imaginait qu’Evelyn et elles passeraient un certain temps ensemble, peut-être même tout le temps qu’il lui restait parmi les vivants. Cela était presque mignon, à croire que la démone ne laissait pas la guerrière ailée complètement indifférente. Mais cela Evelyn le soupçonnait déjà.

« Tout ce temps. Est-cela votre espérance de vie ? Je dois admettre que j’ignore si je vivrais aussi longtemps. »

Un soupçon de vérité. Evelyn était un cas particulier, une anomalie pour l’humanité comme pour les enfers. Elle n’était pas vraiment une humaine, ou même un cambion, elle était quelque chose d’autre, d’inédit et personne ne pouvait savoir si elle était éternelle ou non… Ou ce qu’il se passerait si jamais elle venait à être tuée sur la Terre Prime, ou même si elle le pouvait simplement. Les prêtres du dieu unique n’étaient parvenus qu’à l’exorciser temporairement après tout.

« Tout à fait. Être journaliste peut avoir aussi son utilité, les gens se demandent moins pourquoi est-ce que vous mettez votre nez dans les affaires des autres avec un tel métier. »

Peut-être qu’elle aurait dû faire cela. Evelyn aimait trop le rôle qu’elle s’était donnée toutefois, celle de mécène distante, d’impératrice du show-business et du divertissement. C’était ce qu’elle faisait de mieux. Cela et peut-être la politique aussi. Même si son charisme finissait irrémédiablement par attirer des ennemis.

« Les humains sont des créatures inconstantes je l’admets. »

Elle-même avait parfois dû écraser ses fidèles et pulvériser leurs âmes.

« Mais croyez-moi, leur vénération peut-être très utile quand on sait s’y prendre. »

Firiel n’était peut-être pas suffisamment fourbe pour réussir à les manipuler pleinement. Il y avait une certaine rigidité chez elle qui fascinait quelque peu Evelyn. Elle ne semblait s’être tournée vers le subterfuge que par pure nécessité et n’y trouvait aucun plaisir. L’avarielle ne semblait pas trouver beaucoup de plaisir autrement que dans l’application de son devoir par ailleurs. Pour le moment tout du moins.

Les regards des deux femmes s’embrassèrent un instant alors qu’un énième sourire ourlait les lèvres d’Evelyn. Ses questions ne semblaient pas avoir laissée interlocutrice de marbre. Allait-elle y répondre ou simplement les ignorer ? Dans le deuxième cas cela serait une fin abrupte à leur petit jeu et surtout une déception.

« Un atout plus intéressant pour votre peuple. »
Répéta Evelyn tout en pesant les mots d’Aria dans sa tête. A sa place elle aurait été dévorée par la rage et les responsables auraient connus mille tourments de sa main et de celles de tous ses serviteurs. « Je ne pourrais tolérer qu’on me prive du moindre fragment de celle que je suis, du moindre soupçon d’individualisme, même si c’était pour mieux servir ma famille. »

Pourtant elle aimait sa famille, elle adorait ses vêtements, tous quels qu’ils soient. Treize dans toute sa bestialité, sa petite Cassandra, les jumeaux Frankenstein, Aloysius, Nicholas, Elvira bien entendu. Même ses descendants plus lointains encore comme Siobhan. Mais même son amour était égoïste et tous le savaient.

La sorcière écouta attentivement le récit du premier vol de Firiel. Le sourire sur ses lèvres se fit moins séducteur, plus chaleureux et honnête alors que celui-ci avançait. Voir l’avarielle ainsi, se rappeler de ce qui devait être l’un des moments les plus purs de son existence était étrangement agréable. Elle apparaissait enfin moins distante, peut-être plus humaine même.

« Vous êtes presque mignonne lorsque vous parlez de votre premier vol. »
Releva la sorcière en faisant écho aux paroles d’Aria un peu plus tôt.

Son récit n’était pas seulement une porte ouverte sur celle qu’elle était réellement, il révélait aussi à Evelyn que comme elle l’espérait, il y avait une pointe de rébellion chez l’avarielle. Elle n’était pas simplement une guerrière qui était prête à tout pour son peuple et ses traditions, non, quelque part sous cela il y avait une petite fille qui avait été trop impatiente pour attendre son tour avant de s’envoler, qui voulait être libre. Une petite fille qu’Evelyn ne comprenait que trop bien.

« Se battre et voler… » Commença Evelyn, songeuse. « J’espère que vous ne vous ennuierez pas trop lors de nos batailles factices. Même si je suppose que vous n’aurez aucun mal à vous trouver des ennemis à passer au fil de l’épée en ce monde. »

Il y en avait beaucoup qui menaceraient les avariels. Certains humains, s’ils apprenaient leur existence, chercheraient à les dominer, à les posséder ou à les détruire, par envie et par peur. Bien sûr, Evelyn ne le permettrait pas, même si elle ne rechignerait pas à voir Firiel en action contre ce que l’humanité pouvait bien envoyer à son encontre.

« Après tout vous empêcher de vous battre serait du gâchis. Vous semblez vraiment faite pour cela. »

Elle avait réussi à vaincre l’un de ses démons et l’une de ses horreurs, tout en faisant face à l’échine du Léviathan après tout. Même certains anges véritables n’y auraient pas survécu.

« Est-ce que nous posons des questions chacun notre tour ? C’est à vous je suppose. Sauf si vous avez satisfait votre curiosité. »
 
Revenir en haut Aller en bas



Dim 14 Mar 2021 - 23:07 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lapsus sans conséquences, peut-être, mais il n’empêche que l’amusement que je lis dans son sourire me signale assez clairement qu’il a été remarqué. Je ne réagis pas plus. Je ne vais certainement pas me troubler pour quelque chose de si ridicule. Ce n’est pas comme si cela avait la moindre signification réelle, de toute façon. Je hausse les épaules, prétendant l’indifférence avec la force de l’habitude. Pour cela au moins, je suis entraînée, à force de côtoyer une espèce que je méprise globalement.

« J’ai sept cent et quelques années. Les miens vivent généralement deux mille à trois mille ans. Et je suppose que vous vivrez peut-être moins que cela. Ou que je serais peut-être déjà partie d’ici là, d’ailleurs. »

Nouveau haussement d’épaules. Sujet clos. Je ne vais certainement pas m’y attarder une minute de plus que nécessaire, en tous cas. Je préférais parler de mon métier, de mes occupations futures, ou même de de mon rapport à l’humain que de cela.

« Je sais. Je n’apprécie pas plus cela quoi qu’il en soit. »

Je suis presque certaine que notre passé… Disons, colonial, n’est pas connu d’Evelyn. Je ne vois pas pourquoi elle aurait posé les questions spécifiques qui auraient pu la mener à comprendre l’ampleur de la manigance qui avait été la nôtre sur Pangée. Il ne m’étonnerait pas que le Conseil souhaite ici aussi subjuguer les humains suffisamment crédules pour croire que nous sommes de véritables anges.

« Même si certains d’entre eux sont plus… Sont acceptables. »

J’avais quelques noms précis à l’esprit mais même eux avaient des tares que je jugeais complètement aberrantes. Enfin… Notre conversation dérive bien vite dans des horizons bien plus intimes à mon sens. Des questions que je n’attendais pas vraiment, et que je mesure patiemment avant d’envisager d’y répondre. Néanmoins, je suis une Avarielle de parole et ne compte pas me montrer plus secrète que nécessaire.

« C’est une question d’éducation. Vous cultivez l’individualisme comme si c’était une vertu exceptionnelle, mon peuple préfère faire passer le groupe avant l’individu. Il ne me viendrait pas à l’esprit de me montrer égoïste sur ce point. Peut-être est-ce aussi car nous sommes peu. Notre survie dépend de la volonté de tous. Cela n’empêche en rien que chacun ait ses propres passe-temps, son caractère, ses rêves et ses désirs. Nous faisons juste le choix de les mettre en parenthèses si cela s’avère nécessaire. J’aimerais savoir pourquoi on m’a maudite alors que j’étais une enfant, mais si je ne l’apprends jamais, ce n’est pas dramatique. Je sais ce que cela m’a permis d’accomplir. »

Et il n’y a pas à se tracasser démesurément. Dans la pratique, il est plus complexe de mettre ces mots en action, mais je m’y emploie autant que je le peux. Je reste dotée de sentiments, et ma colère n’est jamais bien loin. Parler de mon meilleur souvenir m’apaise pourtant, fait revenir un large sourire sur mes traits absents. Un léger rire s’échappe de mes lèvres et je tourne la tête vers la rousse.

« Presque, seulement ? »

Je détourne les yeux aussitôt, cela étant.

« Oh, j’ai trouvé à m’amuser ici. Jouer les justicières et les épées de Dieu, dans un monde aussi perverti que le vôtre, c’est avoir une quantité d’ennemis potentiels conséquente. J’ai même quelques connaissances… Héroïques. »

Puis lorsque les miens seront là, je ne me fais aucune illusion : ils seront menacés un jour ou l’autre. Et il est hors de question que je laisse quoique ce soit arriver aux survivants de mon peuple après avoir connu tant de difficultés.

« Vous ne vous débrouillez pas mal non plus. »

Même si je ne l’ai combattue qu’en vol. Je me demande si elle ne serait pas plus redoutable au sol.

« Nous pouvons le faire tour à tour. Je ne savais pas que nous jouions à ce genre de jeux. »

Et je ne sais pas trop ce que j’en pense, à dire vrai, mais qu’importe.

« Comment était-ce, la première fois que vous avez volé ? Et le moment où vous avez réalisé que vous étiez différente ? Comment avez-vous découvert cela, d’ailleurs ? »

J’essaie d’imaginer une version plus jeune de la sorcière, sans vraiment y parvenir. J’ai du mal à l’imaginer enfant, je suppose.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Mar 2021 - 0:04 Message

Présidente du Hell Club
Présidente du Hell Club
Réputation Civile
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Réputation Héroïque
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Identité
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes

Evelyn Wormwood
Présidente du Hell Club

Personnage
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Joueur
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
L’indifférence dont se drape Aria était presque attendrissante. Evelyn ne savait pas si l’information que la femme angélique avait laissé échapper présageait de quoique ce soit, qu’il s’agisse du futur ou de désirs cachés. Mais d’expérience, elle savait que les gens choisissaient rarement leurs mots par hasard, même si ce choix n’était pas toujours conscient.

« Peut-être, ou peut-être que je vivrais plus longtemps encore. Je suis unique, je n’ai pas de référence. » Evelyn haussa les épaules et lui décocha un nouveau sourire. « Ou peut-être que vous allez rester sur ce monde et moi aussi et que nous allons nous côtoyer pour les millénaires à venir. J’espère que cette perspective ne vous est pas trop désagréable. »

La démone imaginait beaucoup de choses qu’elle pourrait faire durant une si longue période. Avec l’humanité ses plans s’étalaient rarement sur plus de quelques générations. Les hommes étaient si fragiles, mourraient si facilement… Des lignées entières dans laquelle elle avait investi s’étaient éteintes. Peut-être était-ce pour cela qu’elle avait mêlé son sang à tant d’entre eux et en avait influencé bien plus encore.

« Peut-être que vous n’avez pas trouvé le métier qui vous convient. Vos talents martiaux peuvent vous ouvrir beaucoup de portes. Votre beauté encore plus. »

Aria ne lui semblait pas avoir la patience nécessaire pour être actrice, sinon peut-être lui aurait-elle proposé un rôle dans l’un de ses films. Mais elle n’en restait pas moins une femme magnifique, comme Evelyn en croisait peu. La démone n’avait presque pas envie de partager cette beauté, de la garder pour elle. Même si elle devait se rappeler qu’Aria ne lui appartenait pas vraiment. Pour le moment en tout cas. Une poupée à son effigie n’était qu’une laisse fragile qui ne résisterait pas à grand-chose si Evelyn devait l’utiliser un jour.

« Allons-bon, moi qui croyais que vous ne pouviez pas tolérer le moindre humain. » Elle eut un éclat de rire. « Apparemment certains ont réussi à s’élever au-dessus du reste. Je me demande quels individus peuvent mériter de tels mots doux de votre part. »

S’il ne s’agissait pas d’éloge dans la bouche d’une avarielle. A quoi pouvait aspirer un humain si ce n’était être considéré comme acceptable pour une telle créature ?

« Oh je n’irais pas qualifier l’individualisme de vertu, celles-ci ne sont pas vraiment mon domaine, c’est même tout le contraire. » Répliqua Evelyn avec un sourire.

Si elle pouvait imaginer les valeurs que partageaient les avariels pour les avoir observées chez certaines communautés humaines, la démone se savait incapable de les partager. Elle aimait ses enfants, elle pouvait faire des choses horribles et exceptionnelles pour eux et pour les protéger. Mais cela ne signifiait pas qu’elle ne le faisait pas pour elle, au moins en partie. Leur douleur engendrait la sienne d’une certaine façon.

« Vous ne ressentez jamais la moindre frustration à devoir ainsi museler vos désirs pour le bien d’autres ? Aucun d’entre vous ne devient fou ou ne perd son identité s’il doit ignorer ses rêves, son caractère et ses propres passe-temps pendant trop longtemps ? Cela me paraît être une façon très longue et frustrante de passer des millénaires d’existence. »

Oh elle était capable de mettre ses propres désirs entre parenthèse quand il le fallait. Mais généralement c’était parce qu’elle pouvait tirer une satisfaction plus grande, ou différente, en le faisant.

« Presque. » Répondit Evelyn en rendant son sourire à Aria.

En cet instant, l’avarielle apparaissait bien différente de la guerrière qu’elle avait affronté dans les cieux de Star City, ou qui l’avait menacée un grand nombre de fois. Mais déjà elle se dérobait à nouveau, comme si elle avait peur de voir la glace dont elle s’enveloppait s’effriter sous leurs regards échangés. Adorable.

« Des connaissances héroïques. » Evelyn fit une grimace. « Est-ce qu’il s’agit des humains qui sont acceptables ? Je les trouve pénibles. »

Divertissants, parfois, mais surtout pénibles. Des empêcheurs de tourner en rond. Même si Evelyn devait admettre qu’elle appréciait tourmenter certains d’entre eux. Peut-être devrait-elle se rappeler au bon souvenir des Veilleurs à l’occasion.

« Il s’agit plus d’une nécessité qu’une passion chez moi. J’ai toujours été plus habile avec la magie. »

Même si en effet, elle ne se débrouillait pas trop mal avec son fouet. Elle était même correcte avec une épée entre les mains. Jouer les capitaines de navire pirate vous amenait à vous familiariser avec l’art de manier une lame.

« Je suis joueuse, que voulez-vous. »

Les questions que posa Aria étirèrent les lèvres d’Evelyn en un nouveau sourire. Apparemment elle se prenait au jeu. Il ne s’agissait pas d’interrogations techniques et factuelles qu’elle voulait satisfaire, non, ces questions étaient bien plus personnelles.

« J’ai toujours été différente, je l’ai toujours sue, dès le début. Je n’étais pas comme les autres petites filles. J’étais trop impétueuse, trop farouche, peut-être trop belle aussi pour être parfaitement normale. »

Son regard se perdit un moment dans le vide alors qu’elle se remémorait ses premières années dans le couvent. Elle ne se souvenait que trop bien de la morsure de la badine des bonnes sœurs, même si leurs mots avaient été les plus terribles. Elle se souvenait aussi de Sarah, le seul rayon de soleil dans sa cage.

« Mais j’ai découvert que j’étais vraiment spéciale quand Caliban est venu me chercher. Personne ne venait chercher qui que ce soit dans le couvent. Il avait la forme d’un homme à l’époque, richement vêtu, sur un cheval noir. Je suppose que la mère supérieure s’imaginait qu’elle me vendait à un violeur qui prétendait être envoyé par mon père. Mais elle était trop heureuse de se débarrasser de moi. Puis il m’a révélé qui j’étais, ce que je serais amené à m’accomplir. J’ai prétendu ne pas le croire, mais en réalité j’étais heureuse et terrorisée à l’idée d’être déçue, qu’il ne s’agirait que de mensonges. Voyez-vous j’avais passé toute ma vie à l’époque à évoluer au milieu des moutons alors que j’étais une louve et pour la première fois de ma vie, on me révélait l’existence d’un monde auquel j’appartenais, auquel j’avais ma place. C’est à ce moment-là que j’ai compris à quel point j’étais spéciale. »

Evelyn eut un léger rire. Elle avait montré à ces odieuses nonnes qui l’avait torturée pendant toutes ces années à quel point elle était spéciale, après avoir étudié pendant sept années à la Scholomance, après être devenue une véritable femme elle-même et pas seulement une enfant perdue.

« J’ai appris à voler sans aile au début. C’était enivrant, ce sentiment de liberté, d’exaltation que j’ai ressenti en m’envolant au-dessus de tous ces gens qui me méprisaient et me haïssaient, j’étais entourée de mes sœurs, des épouses et prêtresses de mon père. J’étais extatiques. Quand j’ai eu mes ailes c’était différent. J’étais libre, mais j’étais aussi seule en terre étrangère, j’étais en guerre aussi. J’ai ressenti de l’exaltation, du plaisir aussi, mais je suppose qu’il était plus sournois. Plus proche de ce que doit ressentir un faucon qui fond sur sa proie je suppose. »
 
Revenir en haut Aller en bas



Mar 16 Mar 2021 - 9:08 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
« Pourquoi serait-elle désagréable ? Vous êtes plus proche de moi que le reste des habitants de cette planète le sera jamais. Et quand vous n’êtes pas occupée à m’asservir, vous n’avez pas une compagnie désagréable. Tant que vous ne m’infligez pas la compagnie de votre chienne de la dernière fois, je ne me sens pas à plaindre. »

J’ai parlé d’un ton froid. Presque sec, trop, sans doute. Et sans admettre que je pourrais me laisser aller à… Quoi ? L’apprécier ? Je sais déjà que je la désire, comme on le ferait d’une rareté. Ou de quelque chose qu’on ne peut avoir. Je soupçonne que ce désir ne vienne pas entièrement de moi, mais quelque chose chez elle… Me rappelle des parties de moi, j’imagine. Comme c’est étrange de me sentir si tiraillée devant elle.

« Quoi ? Vous me voyez dans leurs armées, je ris, moqueuse au possible. La plupart de leurs soldats réguliers ne tiendraient pas une minute contre moi. »

Si les armes humaines peuvent être redoutables, mon armure l’est autant. Mes réflexes et ma célérité font le reste.

« Quand à ma beauté… Je ne suis pas une poupée de salon. »

Je hausse les épaules. Je n’ai pas envie de l’être pour eux. Acceptables ou pas. Je ne rebondis pas sur les interrogations d’Evelyn au sujet de ces humains que je tolère mieux que d’autres. Même eux ont des défauts que je peine parfois à accepter, mais peu importe. Ils sont moins idiots, moins bornés, et cela me suffit.

« Pas de folie. Pas de perte d’identité. C’est… Privilégier le groupe ne veut pas dire s’oublier entièrement, vous savez ? Et si cela s’avère parfois frustrant, ce n’est jamais que temporaire. Cela faisait des années que nous étions en paix. Mes frères et soeurs avaient tout le temps du monde pour s’occuper à leur guise. »

J’esquisse un sourire attristé. Je regrette ce temps, parfois, alors même que je me souviens que ces jours trop calmes me torturaient. Si j’avais su que mes voeux seraient exaucés de si sinistre façon, je ne les aurais jamais formulés. Je chasse péniblement les souvenirs douloureux qui accompagnent ces considérations. Les miens me manquent bien plus depuis que je ressens vraiment. La mélancolie est parfois presque étouffante.

« Ceux pour qui ils combattent ne m’intéressent pas. C’est la façon dont ils le font, ainsi que les raisons qui les y poussent qui m’importent. Qu’ils soient considérés comme héros ou comme monstres par leurs pairs, je m’en moque. »

Je préfère fixer les couloirs plutôt que de regarder la démone, à présent. Ne pas me laisser distraire plus avant par ce qu’elle représente. Une mage. Plus proche de ses arts que de celui du combat. Quelle tristesse. Quoique, c’est cela qui m’a perdue lors de notre première rencontre. Je suis une magicienne peu entraînée, tout juste capable de quelques tours qui me protègent. Je me perds dans ses mots, dans des pensées vagabondes où s’ébat une demoiselle aux cheveux roux. Trop impétueuse, trop farouche, trop belle pour que la médiocrité humaine ne l’accepte.

La ferveur avec laquelle ils rejettent ce qui diffèrent d’eux est sidérante.

« Une charmante petite louve, je reprends d’un air songeur. J’imagine que cela nous fait un point commun. La différence évidente qu’il y avait entre vous et les autres. La peur que cela a pu susciter. »

Cela au moins, je l’ai connu.

« J’imagine que si le fait de découvrir où était votre place vous a libéré de cette façon, vous pouvez comprendre ce que je ressens dans ce monde-ci. »

Je soupire doucement. Ferme brièvement les yeux. Je me sens seule. Dix ans de ma vie dans ce monde arriéré, loin des miens, sans être à ma place un seul instant. Sans me sentir vivante, pour de bon. Sauf lorsque je suis en chasse, au fond. Je rouvre les yeux et un sourire passe brièvement sur mes traits.

« Ah, mais je connais aussi ce frisson là. »

Le plaisir de savoir que l’on est la prédatrice la plus inquiétante des cieux à un instant précis. Le plaisir de se sentir puissante.

« Si nous avions été sur Pangée, je vous aurais emmené chasser. Nos proies sont un peu plus dangereuses que les vôtres. »

Je ris malgré moi. Etre au sommet de la chaîne ne veut pas dire être parfaitement en sécurité, et j’ai connu mon lot de déconvenues.

« Votre tour. C’est votre tour. Sauf si je vous retiens. J’imagine que vous avez d’autres choses à faire que de visiter cet endroit avec moi. »

Une porte de sortie. Ou une façon d’évaluer l’intérêt qu’elle me porte. Moi-même, je ne sais pas trop.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Mar 2021 - 17:44 Message

Présidente du Hell Club
Présidente du Hell Club
Réputation Civile
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Réputation Héroïque
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Identité
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes

Evelyn Wormwood
Présidente du Hell Club

Personnage
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Joueur
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
« Je suis peut-être plus proche de vous que le reste de l’humanité, mais je n’en reste pas moins éloignée. Vous êtes tournée vers le devoir et la dévotion envers votre peuple, alors que je suis un être égoïste et tourné avant tout vers ses passions. Peut-être que vous ne pourrez pas supporter ma présence au long terme. »

Elle eut un léger rire.

« Naamah est peut-être plus proche de vous que vous ne l’imaginez. Contrairement à moi, elle n’a plus la moindre once d’humanité en elle. »

Même si la succube s’accouplait régulièrement avec des hommes, elle ne nourrissait aucune affection pour eux. Ils n’étaient qu’une ressource, des êtres inférieurs pour la vénérer et la satisfaire. Une façon de voir les choses différente de celle de l’avarielle, mais qui reposait sur le même dédain pour l’humanité.

« Pas dans leurs armées, non. Mais il y a des façons lucratives de faire couler le sang. Je connais un bon nombre de mercenaires et certains ne vous arrivent pas à la cheville. »

Aria serait probablement trop sélective dans ses proies toutefois. Elle n’était pas Siobhan ou même Solveig qui ne s’embarrassaient pas de semblant d’héroïsme ou d’un sens moral. Mais il y en avait toujours qui seraient prêts à louer un bras armé pour une cause juste. Qui ne voudrait pas pouvoir engager un ange pour mener ses croisades ?

« Non, en effet. Mais vous pouvez l’utiliser sans appartenir à personne vous savez. C’est un outil comme un autre. En tout cas vous seriez ravissante dans mon salon. »

Ou n’importe où en réalité. Evelyn hésitait presque à utiliser le jour que lui devait l’avarielle pour se contenter de la parader auprès de ses minions des puissances infernales, de leur montrer la beauté angélique qui lui appartenait, même si ce n’était que pour quelques heures. Bien sûr, même avec un orgueil et une avidité tels que les siens, l’Antéchrist savait que cela serait du gâchis… Et qu’Aria ne le lui pardonnerait peut-être pas.

« Que se passe-t-il quand les émotions et les désirs d’un avariel sont en opposition complète avec ceux du reste de votre peuple ? Votre race n’a-t-elle jamais engendrée d’être égoïste, cruel ou sadique ? Ou simplement de débauché au point de ne pas pouvoir assurer son devoir ? »

L’humanité comprenait un certain nombre de ces moutons noirs et Evelyn les appréciait grandement. Ils faisaient de bonnes recrues, de parfaits candidats pour ses différents projets. Ce qui était certain, c’était que si des avariels présentaient des inclinaisons semblables, elle mourrait d’envie de les rencontrer. Mais elle imaginait que de tels individus ne devaient pas rester très longtemps au sein de leur communauté et qu’isolés, leur survie devait être compromise.

« Certains ont de la ressource, peut-être même une once de talent. Mais je les trouve incroyablement naïfs au mieux, zélés et fanatiques au pire. Je les tolère tant qu’ils ne viennent pas mettre leurs nez dans mes affaires. Heureusement ceux qui croisent ma route ont suffisamment de bon sens pour ne pas le faire. J’espère qu’il en est de même pour ceux qui ont su gagner un peu de votre respect. »

Aria ne semblait pas avoir beaucoup d’amis, il aurait été dommage qu’Evelyn les décime parce qu’ils avaient décidé de l’assister dans sa lutte factice, ou pour une toute autre raison. La sorcière savait que tous les Légionnaires ou super-héros en général n’avaient pas le même bon sens que Pizza-Girl ou même que ce mage espagnol. Ils ne savaient pas quand ils étaient dépassés et devaient passer à autre chose.

« Vous avez suscité la peur de vos semblables ? Ou bien celle de races que vous considérez comme inférieures ? »

Evelyn pouvait imaginer sans mal que la vision d’Aria en plein combat pouvait terroriser n’importe quel humain, surtout un tantinet primitif. Mais si ses émotions avaient été muselés alors qu’elle n’était qu’une enfant, si elle avait toujours eu un tel amour pour la bataille et la guerre, quelque chose lui disait que sa place parmi les siens avait été plus précaire qu’elle ne le laissait entendre.

« Oh, je peux l’imaginer sans mal. Même si j’ai été libérée d’une humanité à laquelle je n’appartenais pas, il n’y avait aucun peuple pour m’accueillir. Je ne suis pas une démone, pas complètement. La seule famille à laquelle j’appartiens est celle que j’ai créée moi-même sur cette Terre. »

Ses enfants… Même si ceux-ci ne l’égalaient que rarement. La plupart la rejetaient même, d’une façon ou d’une autre. Ils lui revenaient, mais pas toujours. Il y en avait toujours par-delà le monde qui refusaient d’embrasser leur héritage, ou au contraire, qui l’utilisaient pour lutter contre les ténèbres qui les avaient enfantées. Evelyn ne leur en voulait pas, même lors des rares nuits où elle pouvait être consumée par la solitude.

« Oh je n’en doute pas, vous avez tout d’un oiseau de proie. » Répondit Evelyn avec un sourire malicieux.

Aria ne le verrait probablement pas, elle semblait mettre un point d’honneur à éviter son regard. Ce qui était adorable.

« Je pourrais vous emmener dans des endroits où se trouvent des proies dangereuses, mais il vaut mieux qu’on ne nous voit pas en train de chasser de concert et vous ne passeriez pas inaperçue en enfer. »

Ce serait même tout le contraire. Même si elle n’avait d’un ange que la forme et que certains démons pouvaient en prendre des similaires, il y avait quelque chose chez Aria qui évoquait trop les servants du faux dieu unique.

« J’ai des montagnes de choses à faire. Mais vous devriez avoir compris au fil de nos conversations que personne ne me retient où que ce soit à moins que je ne désire être retenue. »

Evelyn s’arrêta, tournant les yeux vers Aria, l’observant en silence pendant quelques instants, cherchant peut-être à happer son regard.

« Qui avez-vous aimé le plus au cours de votre vie ? Avez-vous déjà seulement pu vraiment aimer, ou quelque chose s’en approchant, avec votre malédiction ? A qui pensez-vous quand vous êtes seule ? » Susurra-t-elle.
 
Revenir en haut Aller en bas



Jeu 18 Mar 2021 - 23:37 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
« Si on suit votre raisonnement jusqu’au bout peut-être que vous êtes celle qui ne me supportera plus un jour. A quoi bon spéculer sur un avenir qui n’est pas encore né ? »

C’est une occupation qui ne m’intéresse guère. Je n’ai pas de temps à perdre avec des peut-être . Pas à ce propos, en tous cas.

« Ne me comparez pas à cette créature. »

Cette fois, mon ton a été des plus secs. Me rapprocher de cette chose n’a rien de flatteur ni d’enviable. Je refuse qu’elle fasse le moindre parallèle à notre sujet. Si je peux ne jamais revoir la dénommée Naamah je ne m’en porterais que mieux. Peu m’importe les quelques ressemblances qu’Evelyn s’imagine trouver entre nous.

« Je ne crois pas avoir envie d’être quelqu’un dont l’allégeance dépend du prix que l’on y met. Ni de travailler ainsi pour des humains. Je ne suis pas une épée louée. »

M’abaisser à jouer les chiens de chasse pour des gens trop pleutres pour chasser eux-mêmes ? Très peu pour moi. Cela ne m’intéresse pas même un peu.

« Un outil qu’on ne m’a pas appris à utiliser particulièrement, et que je ne désire pas utiliser de la sorte. Et je n’ai rien à faire dans votre salon. »

Je me tiens sur la défensive. Je ne veux pas m’autoriser une familiarité anormale avec une femme qui n’est ni une amie, ni une créature de mon peuple. Je ne veux pas me laisser aller avec elle. Pas alors que je ne sais pas ce que je suis supposée faire de ce qu’elle éveille en moi.

« Je peux être cruelle. Violente. Ce n’est pas pour autant que je m’égare. Et pour vous répondre, il y a eu des dissidents. La trahison n’est pas bien vue par chez nous. »

Et le châtiment qui l’accompagne est hautement dissuasif. A ma connaissance, il n’y a eu que quatre ou cinq cas à travers les siècles. Un seul que j’ai connu personnellement. Un frisson me parcourt l’échine et je ferme les yeux, brièvement. Le souvenir est encore douloureux aujourd’hui. Inquiétant.

« Ils apprennent leurs limites. Petit à petit. »

Je songe à Rafael et son idéalisme. Lentement. J’espère tout de même qu’il parviendra à endosser ses responsabilités correctement avant de s’être fait tuer, ce qui n’a rien de gagné à l’heure actuelle. Nouveau soupir. Je hausse les épaules, balayant le sujet de mon esprit, pour répondre à Evelyn, cette fois.

« La peur, peut-être pas. L’incompréhension. Le doute. Pas chez ceux qui étaient les plus proches de moi, mais parfois chez d’autres. Quand aux autres races… Les vampires, les elfes et les humains me craignaient de façon égale. Enfin… Craignaient notre unité. »

Ils savaient reconnaître notre arrivée avec une certaine terreur, il est vrai. Cette mémoire là, elle, me tire un sourire amusé.

« Je ne suis de toute façon pas certaine d’avoir envie de chasser en Enfer. C’est un endroit où ressembler à un ange ne doit pas être bien vu. »

J’ai répondu d’un ton léger. Je ne veux pas remettre mon sort, pourtant, entre les mains de celle qui n’est presque qu’une inconnue, ni de me mettre inutilement en danger alors que mon peuple a encore besoin de moi. Même s’il s’agit de faire la conversation à une créature que je peine à cerner. Bah. Qui crois-je tromper en disant cela ? Le fait est que lui faire la conversation ne me déplaît pas tant que cela. Je réalise qu’elle s’est arrêtée, fais de même à mon tour et pivote. Pour me retrouver perdue dans son regard une fois de plus.

Ses questions, cette fois, amènent sur mes traits une expression indécise, au moins l’espace d’un instant.

« Je ne pense pas avoir déjà aimé de la façon dont vous l’entendez. Mais j’aimais tout de même mes proches. Mes frères et soeurs d’armes. Nous étions cinq, à avoir été éduqués ensembles. Cela crée des liens particuliers. C’est vers eux que mes pensées se tournent généralement. Je me demande s’ils sont encore en vie. Enfin. Ceux qui restaient lorsque je suis partie. »

Je me rends compte que je n’ai jamais vraiment pris le temps de faire mon deuil de mes deux amis les plus proches. Je détourne le regard pour une toute autre raison, cette fois. Dissimuler le chagrin qu’on pourrait peut-être y lire.

« Je n’ai pas envie d’aborder ce sujet. Navrée. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Mar 2021 - 15:50 Message

Présidente du Hell Club
Présidente du Hell Club
Réputation Civile
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Réputation Héroïque
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Identité
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes

Evelyn Wormwood
Présidente du Hell Club

Personnage
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Joueur
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
« Parce que c’est bien plus amusant que de se morfondre sur le passé ? Mais pas autant que de profiter de l’instant présent je suppose. Mais ne vous inquiétez pas, je suis habituée à supporter bien des individus, après tout je me suis parfaitement intégrée à l’espèce humaine. Je doute que vous puissiez venir à bout de ma patience. »

Peut-être qu’Evelyn se montrait là un peu présomptueuse. Mais Aria se montrait déjà bien plus agréable en sa présence que lors de leurs premières entrevues, enfin, peut-être pas aussi agréable que lors de leur tout premier échange. La démone ne désespérait pas de pouvoir pleinement profiter de la compagnie de l’avarielle à nouveau, dans les bonnes circonstances.

« Quelle susceptibilité. Vous savez, je suis proche de Naamah par bien des façons. Ah, elle pourrait presque être ma mère, ou ma tante, d’une certaine façon. Je pourrais me sentir insultée de votre hostilité envers elle. »

La sorcière décocha un sourire amusé à l’avarielle. Elle ne se vexerait pas pour si peu. Après tout, Naamah était une véritable garce, comme l’avaient prouvé ses manigances lors d’Halloween. Elle restait la sœur de Lilith et une concubine du Diable, ainsi que la première véritable amante de l’Antéchrist d’une certaine façon.

« Ce n’était qu’une suggestion. Même s’il ne s’agit pas vraiment d’allégeance, simplement de contrats. Certains ont pu faire appel à mes talents pour un certain prix au fil des siècles, cela ne suffit pas qu’ils ont gagné ma loyauté, ou même la moindre once de considération. »

Bien sûr elle imaginait bien que ce genre de principe ne devait pas être compatible avec la rigidité morale de la culture avarielle. Evelyn suspectait que le peuple de Firiel ne devait lever les armes que pour le bien de leur peuple, ou quelque chose comme ça, pas pour celui de peuplades inférieures.

« Quel dommage. Moi qui désirais vraiment vous inviter à prendre le thé. Vous avez tort en tout cas, vous devriez apprendre à utiliser toutes les armes à votre disposition. Surtout que votre beauté serait une lame particulièrement efficace. »

Firiel avait un corps de rêve, un visage particulièrement harmonieux. Il y aurait bien entendu quelques humains qui ne la trouveraient pas à son goût, mais Evelyn savait qu’elle aurait pu charmer la plupart d’entre eux avec un simple sourire. Même la sorcière rousse n’y avait pas été insensible, sinon elle n’aurait pas fait d’elle son jouet dévoué pour profiter de son corps.

« Vous leurs coupez les ailes c’est ça ? Être condamné à rester au sol pour toujours, pire à vivre parmi les hommes. J’imagine que cela doit être terrible pour quelqu’un comme vous. »

Elle-même n’avait pas à s’imaginer ce que cela ferait, elle l’avait vécu. Quand ceux qu’elle avait initié à la démonologie s’étaient retournés contre elle, elle avait abandonné ses pouvoirs pour paraître innocente, pour qu’ils l’épargnent et pour que ses filles exercent sa vengeance en son nom. Il lui avait fallu des années pour se reconstruire, des années à manipuler les colons de Roanoke pour finalement devenir une démone. Mais elle avait perdu tout cela encore une fois, quand elle avait été prisonnière d’Asmodée. Les ailes des avariels ne repoussaient probablement pas.

« Leurs limites, comme c’est joliment dit. » Répliqua la sorcière avec un sourire amusé.

Aria ne laisserait probablement jamais des humains l’approcher complètement. La seule chose qui comptait pour elle, c’étaient les siens, les avariels. Evelyn se demanda si ce n’était pas une erreur de les laisser venir dans son monde. Après tout, la guerrière ailée aurait été plus facilement manipulable si elle avait été seule, si la démone avait été la seule être qu’elle estimait un minimum. Tout ça parce qu’elle avait des ailes.

« L’incompréhension. Vous étiez le vilain petit canard des avariels ? Cela devait être difficile. Je n’ose pas imaginer à quoi ressemblent les autres. »

La soif de combat d’Aria était quelque chose qu’Evelyn pouvait comprendre, pouvait partager. Si les autres en étaient dépourvus, ils devaient être d’un ennui.

« On dirait que vous appréciez d’effrayer les autres races. Je comprends, il y a quelque chose de satisfaisant là-dedans. » Evelyn elle-même avait déjà vu des gens se recroqueviller de terreur face à sa simple présence. La plupart de ses serviteurs la craignaient toujours, à raison. « En effet, tous les démons voudraient vous posséder d’une façon ou d’une autre. Je pourrais probablement vous protéger de la plupart d’entre eux toutefois. Une autre fois peut-être. »

Il y avait quelque chose d’exaltant dans le fait de se présenter en enfer avec un ange au bras, même s’il ne s’agissait pas d’un véritable serviteur de Yahweh. Ah ! Les regards qu’elle attirerait si elle pénétrait en Pandémonium avec Aria à ses côtés. Elle choquerait toute l’aristocratie infernale.

Evelyn observa un instant l’avarielle en silence alors que celle-ci détournait le regard. Ainsi donc, Firiel était capable de ressentir du chagrin. Ou quelque chose qui s’en approchait. Était-ce nouveau ou l’avait-elle toujours pu même avec sa malédiction ? La sorcière haussa les épaules.

« Ne vous inquiétez pas, nous avons tous nos deuils à porter. Moi-même je n’en suis pas exempte. Je suis bonne joueuse, je vais considérer que vous avez répondu à mes questions et c’est à votre tour. »


 
Revenir en haut Aller en bas



Dim 28 Mar 2021 - 22:19 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Anticiper ne me plaît pas plus que me morfondre. Préparer l’avenir, oui. Planifier des stratégies parce qu’elles sont intéressantes, soit. Mais les spéculations vaines ne me passionnent pas. Pas plus que les regrets sur des choses qui sont déjà gravées dans le marbre, qu’on le veuille ou non.

« C’est bon à savoir. »

Je n’ai aucun intérêt particulier à chercher à épuiser sa patience, il faut bien le dire. Je devrais probablement me montrer plus accorte, même, encourager sa fascination pour ce que je suis, m’assurer qu’elle n’ait pas envie de me renvoyer de sitôt. Mais je suis incapable de jouer ce genre de jeux de façon crédible, je le crains. Si je suis moins froide qu’habituellement, je n’irais pas jusqu’à feindre l’attachement ou autre sentiment s’il n’est pas vraiment là.

« Ça ne vous ressemblerait pas de prendre la mouche. Et si vous êtes insultée, rappelez vous que je l’ai été aussi par… Naamah et que si ce n’était pas pour notre… Accord, je le lui aurais fait payer. »

Je sais être patiente quand il s’agit d’obtenir justice.

« Je n’aime pas l’idée de combattre pour des gens que je pourrais détruire en une poignée de secondes. La faiblesse n’a pas grand-chose d’attrayant. Si je n’avais pas le choix, je l’aurais fait. Mais je l’ai. Sans compter que si cela se savait, cela entacherait l’image que je cultive depuis des années ici. »

Je n’ai pas pris soin d’intervenir de façon relativement bienveillante ici et là - ma froideur est connue, mais ce qui ont été sous ma protection n’ont pas eu l’air de s’en plaindre - pour que tout s’effondre pour des histoires de confort personnel.

« Vous voudriez m’inviter à prendre le thé… Je… Ne sais pas trop quoi penser de cela ? Je vous dois toujours une journée. Je peux faire ça pour vous, si ce n’est que ça. »

Je hausse les épaules. Quel mal un thé pourrait-il me faire ?

« Comment dire… Je ne suis pas habituée à utiliser ma beauté pour obtenir quoique ce soit. Ce n’est pas vraiment dans notre culture. »

Pourtant, nous pourrions sans doute le faire. Mais cela me paraît incongru. Je reviens à Evelyn pour acquiescer sombrement. Sans y penser, je resserre brièvement mes ailes contre mon dos. J’ai été blessé à quelques occasions sur celles-ci, et la douleur était particulièrement aigue. Outre la déchéance que cela représente, même une guerrière accoutumée à la souffrance occasionnelle générée par les combats ne peut que s’en angoisser.

« C’est un sort qui est bien pire que la mort. Je préfèrerais prendre ma propre vie que d’être clouée au sol. »

Cette affirmation sera toujours vraie dans des centaines d’années. Etre privée des cieux est un sort terrible. Trop pour que je l’imagine seulement. Je n’ai aucune raison d’être punie, ceci étant. Parmi les miens, j’ai toujours été la même. Fiable, raisonnable quand il fallait l’être, désintéressée de ma propre personne.

« Savoir qu’on impose le respect et la peur par sa présence a quelque chose de plaisant. »

Je ne doute pas qu’elle soit capable de le comprendre, étrangement. Et c’est l’une des raisons pour lesquelles je n’ai pas spécialement envie qu’elle m’emmène en enfer, pour que je me retrouve à jouer les poupées dociles à son bras.

« De la plupart d’entre eux ? Je n’appartiens à personne. Pas même à vous. Je ne me satisferais probablement pas d’être protégée de la plupart d’entre eux. »

Seule contre tous, en Enfer, je ne donne pas vraiment cher de ma peau.

« Je veux bien participer à vos jeux, mais de façon… Raisonnable. »

Pas pour être… Présentée comme une possession un peu rare. Quelque part, les questionnements de la démone sont une distraction, mais qui n’a rien de bienvenue au vu des souvenirs qu’ils ramènent à la surface de ma mémoire. Ne pas savoir ce que sont devenus les Avariels avec qui j’ai partagé une existence entière est difficile. Ne pas avoir de nouvelles depuis plus de dix ans, plus encore. Je suis soulagée qu’elle ne demande pas plus, quoique je n’aurais de toute façon pas répondu. Le silence s’étire quelque peu entre nous, pendant que je cherche ce que je pourrais lui demander ensuite.

« Quel est votre souvenir préféré ? Ou vos souvenirs préférés ? »

C’est une question relativement vague sans doute, mais j’admets avoir été distraite par mon chagrin.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Mar 2021 - 19:24 Message

Présidente du Hell Club
Présidente du Hell Club
Réputation Civile
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Réputation Héroïque
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Identité
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes

Evelyn Wormwood
Présidente du Hell Club

Personnage
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Joueur
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Evelyn eut un léger rire. Elle ne doutait pas qu’Aria aurait pu endommager considérablement l’enveloppe charnelle qu’utilisait Naamah. Ah, peut-être à un tel point que la succube aurait dû l’abandonner et se trouver un nouvel hôte. Bien sûr, cela n’aurait pas signifié grand-chose pour la démone et Evelyn imaginait que celle-ci se serait amusée à essayer de prendre le contrôle du corps de l’avarielle en guise de rétribution.

« Une bonne chose que nous ayons notre accord dans ce cas. J’aurais détesté voir l’une de mes concubines être abîmée. Mais vous ne devriez pas trop vous attarder sur de simples insultes et menaces. Celles-ci sont communes chez les habitants des enfers, chez l’humanité aussi comme vous avez déjà pu le réaliser. »

Les humains n’avaient jamais été étouffés par la politesse à la connaissance d’Evelyn. Celle-ci était plutôt factice et servait leurs propres intérêts. Ils avaient en tout cas toujours eu un certain nombre de mots fleuris pour la désigner elle, quelle qu’ait été l’époque concernée.

« En effet. Mais vous auriez pu vous battre en tant qu’Aria Romanelli, sans impliquer l’ange de Star City. » Evelyn haussa les épaules. « Même si je ne doute pas que certains hommes, considérés comme saints par la population, adoreraient employer vos services. »

Evelyn avait suffisamment d’agents au Vatican ou parmi les autres grandes religions pour savoir qu’un certain nombre de personnes s’étaient intéressées à Aria. Bien sûr, Lady Satan les avait tous devancés et c’était pour elle que l’Ange de Star City allait se battre. Ah, le pape s’en mordrait les doigts s’il le savait. Il fallait vraiment qu’elle le nargue avec cela si elle le croisait un jour.

« Ah, mais je ne voudrais pas gâcher cette merveilleuse journée juste pour que nous passions un petit moment à discuter devant une boisson chaude voyons. Puis nous sommes alliées, non ? Il serait dommage que je doive utiliser cette faveur simplement pour pouvoir vous voir et converser. » Répondit Evelyn en offrant un sourire à l’avarielle.

L’idée de prendre un thé avec une ange, même une pseudo-ange, avait quelque chose de terriblement amusant.

« C’est dommage. C’est une arme de moins dans votre arsenal. »

Une arme qu’Evelyn savait manier à la perfection. Elle aurait pu apprendre à Aria à l’utiliser, même si l’avarielle devrait avant tout apprendre à se montrer moins directe, à mentir un peu plus aussi. Ce qu’elle devait déjà savoir faire pour prétendre être une humaine, mais repousser l’intégralité de l’humanité aidait aussi. Impossible de mentir quand on n’avait personne à qui parler.

« J’imagine pour vous que cela doit être terrible. »

Elle gardait cette information en tête. Si jamais elle avait besoin de briser Aria, ou l’un de ses semblables, il lui suffirait de leur arracher leurs ailes. Même si cela serait du gâchis. Evelyn n’avait jamais apprécié mutiler de magnifiques créatures. Elle n’aurait pas hésité face à un véritable ange toutefois.

« Non, en effet. C’est pourquoi nous ne sommes pas déjà en train de chasser dans la Géhenne. Même si vous ne m’appartenez pas, je n’ai pas envie de vous partager avec mes semblables. Certains pourraient toutefois argumenter qu’en tant qu’alliées, vous m’appartenaient un peu, tout comme je vous appartiens un peu. Après tout, nous avons des obligations l’une envers l’autre. »

Evelyn lui décocha un nouveau sourire. Celui-ci devint plus compatissant quand Aria invoqua la raison dans leur petit jeu. Qu’y avait-il d’intéressant dans le fait d’être raisonnable ? Enfin, elle n’allait pas brusquer son petit oisillon. C’était déjà un miracle qu’elles parlent depuis si longtemps sans qu’elle ne se soit vexée.

« C’est une question relativement difficile. J’ai de nombreux souvenirs plaisants. »

Certains la ramenaient à des étreintes endiablées avec des démons, des damnés et même des déesses. Il y avait aussi de nombreuses victoires, ces moments où elle avait vu ses ennemis être réduits en cendres ou à genou devant elle.

« Je me souviens de la naissance de ma première fille. J’étais encore jeune à l’époque, je vivais encore comme une humaine. Elle est née dans Wistman’s Wood, comme moi avant elle, au milieu des arbres torturés. Son père était un être magnifique, à nul autre pareil, et elle avait aussi hérité de ma beauté. Parfois je me dis que je n’ai jamais rien engendré d’aussi beau qu’elle. Ce qui est assez amusant, c’est qu’un autre de mes souvenirs préférés a été la naissance de mon fils que les gens considèreront probablement comme le plus laid. »

Elle fit une pause un instant, un léger rire sur les lèvres.

« C’était plusieurs siècles après la naissance de ma première fille. J’avais eu de nombreux enfants, aucun n’avait hérité de mon immortalité, de la même noirceur qui m’habitaient. Aucun n’avait vraiment été semblable à moi, parfois j’avais l’impression qu’il y avait trop de leurs pères en eux. Aussi j’avais décidé de donner naissance à un être qui serait mon égal. Pour cela j’ai donné douze enfants à un homme bon, drainant un peu de sa bonté et de sa générosité à chaque naissance. Quand notre treizième est né, il avait des sabots, de la fourrure, des cornes et des ailes. Il était abominable mais je l’aimais de tout mon être. Il était comme moi. Un démon fait chair, né au sein d’une humanité qui ne le comprendrait jamais. »

Treize était toujours à ses côtés. Il s’était éloigné parfois, avait vécu ses propres aventures, mais il était toujours revenu à elle. Elle ne pouvait en dire autant de toutes les sorcières, de tous les sorciers et autres êtres qu’elle avait engendré. Même s’ils ne la quittaient jamais vraiment. Bien sûr, elle passa sous silence ce qu’elle avait infligé aux autres enfants qu’elle avait eu avec Japhet Leed, ou même à cet ancien époux.

« J’ai d’autres souvenirs préférés. Mais je ne voudrais pas vous faire rougir en les évoquant à haute voix. »

Elle ne tenait pas non plus à parler de Sarah. De ces rares moments de félicité qu’elle avait trouvé grâce à son amie au sein du couvent, loin de la fureur des bonnes sœurs. Elle ne voulait pas parler du soulagement mêlé de souffrance quand elle avait enfin échappé à la Géhenne et à Asmodée. Ces souvenirs étaient autant ses préférés qu’elle les détestait pour ce qu’ils lui rappelaient.
 
Revenir en haut Aller en bas



Lun 12 Avr 2021 - 21:53 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
De simples insultes, hm ? Je n’apprécie simplement pas qu’on me traite comme une chienne, un petit animal de compagnie. Surtout lorsque je n’ai accepté de me rendre vulnérable que dans le cadre d’un accord. Le souvenir du moment où elle a brisé la malédiction qui me protégeait de mes propres excès est encore vif dans ma mémoire, et le ramener à la surface déclenche invariablement une réaction de colère.

« Qu’elles soient communes m’importent peu. Et si le fait que ces insultes m’insupportent vous dérange, vous auriez dû penser à cela avant de lever un sortilège sans m’informer des conséquences. J’aurais pu vous dire ce qui allait se passer. »

Je réalise rapidement que je suis encore une fois en train de m’agacer en vain. Ce n’est pas comme si cela allait changer grand chose à la réalité des faits : non seulement j’ai besoin d’elle, besoin d’eux, mais en prime, je ne peux pas nier que je suis trop curieuse de découvrir qui elle est, ce qu’elle est, pour exprimer ma colère autrement qu’en mots.

Les questions qu’elle soulève me permettent au moins de maîtriser ce début d’agitation. Je n’ai pas la moindre envie de devenir une combattante pour autrui - il suffit largement qu’il me soit nécessaire de faire semblant de me battre contre elle pour son petit théâtre personnel. Je me contente toutefois de hausser les épaules suite à ses derniers propos, peu désireuse de rebondir là-dessus. J’ai déjà dit ce que j’avais à dire à ce sujet.

« C’est votre journée, je réponds plutôt, haussant les épaules et feignant l’indifférence malgré le fait que cette perspective ne me rassure guère. Si vous aviez voulu la passer à ça, ça vous regardait. »

Quoique cela m’aurait arrangée. Un thé semble relativement inoffensif, après tout.

« Je préfère mes armes de prédilection à celles basées sur la simple apparence. Navrée de vous décevoir, Evelyn. »

J’ai retrouvé un visage neutre pour lui répondre, cette fois, mais celui-ci ne peut pas vraiment s’attarder lorsqu’on évoque des sujets aussi sérieux que celui du châtiment réservé aux traîtres dans notre monde. Cela m’a toujours paru terriblement cruel, quand la mort - surtout avec ce qu’elle implique pour nous, une disparition pure et simple de l’ordre du monde, comme si nous n’avions jamais existé - est déjà suffisante. Néanmoins, c’est la punition que Neszan a jugé appropriée. Les dieux sont rarement seulement bienveillants.

« Ça l’est. »

Un instant, la méfiance s’invite sur mes traits tandis que je la dévisage. Serait-elle capable d’en arriver à de telles extrémités, pour moi ou l’un des miens ? Je regrette d’avoir abordé le sujet, étrangement. Je ne devrais pas être là, à discuter calmement de mes secrets, nos secrets. Alliée ou pas, Lady Satan n’est pas des nôtres. Mais je dois admettre que j’apprécie l’idée de pouvoir la connaître mieux, d’essayer de cerner celle qui a attiré mon attention.

« L’obligation n’est pas l’appartenance, mais après tout, pensez ce que vous voulez. »

Même si je ne sais pas trop quoi penser du fait qu’elle n’ait pas envie de me partager. C’est… Etrange ? Hors de propos ? Cela m’évoque de la possessivité, que je ne comprends pas qu’elle puisse éprouver à mon égard.

« Pourquoi ? Pourquoi n’avez-vous pas envie de… Me partager ? »

Après tout, j’ai bien le droit de l’interroger. Je me secoue toutefois rapidement pour reprendre le cours de mes pensées là où il s’était arrêté. Qu’avais-je envie de lui demander ? De quoi la connaître mieux. La cerner au moins un peu. Je suis un peu surprise de l’entendre évoquer la naissance de ses enfants immédiatement. Je ne sais pas vraiment pourquoi. Ce n’est pas parce que je ne connais pas cet aspect d’elle qu’elle n’a pas droit à une quelconque fibre maternelle.

« Je… vois, je suppose. »

Je me demande vaguement ce qui me ferait rougir. Si cela m’est possible, soit dit en passant. Je n’ai jamais rougi de mon existence, je me vois mal commencer maintenant.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Avr 2021 - 18:07 Message

Présidente du Hell Club
Présidente du Hell Club
Réputation Civile
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Réputation Héroïque
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Identité
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes

Evelyn Wormwood
Présidente du Hell Club

Personnage
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Joueur
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Evelyn émit un léger rire à la remarque d’Aria et lui offrit un regard amusé avant de lui répondre.

« Voyons, qu’est-ce qui vous dit que je savais exactement ce qui allait se passer quand j’aurais levé ce sortilège ? Que tant d’émotions bouillonnantes sommeillaient sous celui-ci ? Puis soyez honnête… Vous avez été si longtemps coupée de ce que vous êtes. Comment auriez pu savoir ce qui allait se passer ? »

La véritable Firiel aurait pu être une créature docile et serviable, désireuse de plaire et intoxiquée par les promesses de l’amour. Peut-être que l’enchantement n’aurait servi qu’à museler son affection et ses aspirations pour faire d’elle une véritable combattante. Evelyn préférait l’avarielle qu’elle avait à ses côtés, même si celle-ci était probablement un peu trop fière pour son propre bien. La démone saurait s’en accommoder. Elle avait l’habitude de froisser les égos de ceux qui l’entouraient, puis de les soigner d’une façon ou d’une autre.

« En effet. Mais je n’ai droit qu’à une seule journée. Il faut qu’elle soit mémorable. Il faut que je l’utilise pour obtenir ce que je ne pourrais avoir autrement. Si c’était la seule façon de boire le thé avec vous je l’aurais peut-être utilisée de cette manière, mais je doute que cela soit le cas. »

Après tout, Aria était toujours en train de discuter avec elle et se prêtait même à son petit jeu. Son hostilité semblait fondre peu à peu. Pour laisser place à quelque chose d’autre. L’avarielle aurait après tout pu demander à Evelyn de partir une fois les clefs de sa nouvelle demeure en main. Leur petite visite ne faisait pas partie de leur accord.

« Oh, vous ne me décevez pas, loin de là. » Répliqua la sorcière.

Peut-être qu’au contraire, si Aria avait été prête à louer son épée pour le simple plaisir de faire couler le sang, si elle n’avait pas rechigné à utiliser sa beauté et sa sexualité pour arriver à ses fins, Evelyn aurait été déçue. Qu’est-ce qui aurait différencié l’avarielle de toutes les démones, vampires et sorcières qui œuvraient déjà au nom de l’Antéchrist ? Sa rigidité morale était presque rafraîchissante finalement.

Evelyn coula un nouveau regard en direction de sa compagne du moment. Le sujet des châtiments des avariels ne l’intéressait pas outre-mesure, elle avait déjà pris note de ce dont elle avait besoin.

« N’appartenez-vous pas à votre peuple en partie du fait de vos obligations envers celui-ci ? Ne sont-elles pas en partie des chaînes qui lient votre destin au sien ? Mais je suppose que vous n’avez jamais vraiment appartenu à quelqu’un. »

Pas comme cela avait son cas à elle. Evelyn avait appartenu à des êtres par l’amour qu’elle leur portait. Parce que son affection liait son bonheur, ses désirs, à ceux de ces autres êtres. Bien sûr, cet esclavagisme volontaire n’avait rien à voir avec ce qu’elle avait subi en tant qu’épouse d’Asmodée. Cela, elle pouvait le reconnaître. Son âme avait appartenu au démon, parfois il lui avait semblé qu’il était même propriétaire de ses pensées elles-mêmes. La démone retint un frisson de dégoût pour revenir à l’avarielle.

« Pourquoi ? Vous êtes une créature magnifique, dangereuse et fière. Vous êtes unique en votre genre et vous êtes fascinante. Je vous apprécie et lorsque j’apprécie quelque chose ou quelqu’un d’unique, je n’aime pas avoir à le ou la partager avec qui que ce soit. » Susurra-t-elle à la guerrière aux ailes d’ange.

Un sourire mutin se dessina sur ses lèvres. Elle avait réduit subrepticement la distance entre elles au fil de son récit.

« C’est à moi de poser une question donc. » Souffla-t-elle.

Elle se rapprocha plus encore, réduisant la distance entre leurs corps jusqu’à ce qu’ils puissent se frôler. La démone plongea son regard dans celui de l’avarielle.

« Est-ce que vous aimez quand je fais cela ? » Susurra-t-elle.

Evelyn approcha ses lèvres de celles d’Aria et lui offrit un long baiser. Celui-ci n’était pas dénué de passion, mais il était plus tendre, dénué du stupre que la démone semblait mettre dans chacun de ses gestes. C’était aussi le premier baiser que lui offrait la sorcière sans que l’avarielle ne soit sous son emprise. Il avait une saveur différente, même pour la fille du Diable.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ven 16 Avr 2021 - 23:14 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
« Vous avez toujours l’air d’avoir un coup d’avance. Vous aviez au moins l’idée de ce que vous alliez déclencher. Et pour le reste, je vous l’ai déjà dit : je n’étais pas entièrement dénuée d’émotions lorsque j’étais maudite. Il était plus que facile de deviner que certaines d’entre elles seraient exacerbées une fois libre. »

Je redresse le menton, l’air ombrageux. Je n’aime pas l’idée qu’elle tente de se moquer de moi, de près ou de loin. Sans compter le fait qu’elle a eu l’occasion de manipuler mes émotions au moins une fois. J’en suis presque certaine. Je me souviens encore de l’écho du désir que j’avais ressenti en sa présence. Forcé, peut-être, mais réel, trop dévorant pour être naturel.

« Une seule journée qui est déjà de trop. »

Peut-être me suis-je montrée plus sèche que nécessaire. Cette perspective m’est relativement inquiétante, malgré tout. Je ne sais pas où je vais me trouver, ce que je vais devoir faire, et je me souviens trop bien de ce qu’elle a exigé. Que je sois à elle, que je lui appartienne, l’espace de ces vingt-quatre heures. J’appréhende. Et en même temps, cette pensée n’est plus aussi dérangeante qu’elle le devrait. Une partie de moi est… Curieuse ?

« Vos réactions me semblent toujours étranges, j’admets sans réfléchir alors qu’elle affirme finalement que je ne la déçois pas. Vous m’encouragez à utiliser ces outils, mais valorisez mon refus. »

Ce qui n’a guère de sens, en vérité. La créature semble apprécier les considérations oisives, les questionnements. J’appartiens à mon peuple, certes, mais rien de cela ne ressemble à des chaînes. Si j’avais voulu partir, j’aurais pu le faire. Ici, personne ne peut m’atteindre, après tout. J’aurais pu me créer une vie et oublier mes pairs. J’ai eu envie de ne pas le faire.

« Ce ne sont pas des chaînes, pas vraiment. Et non. Je n’ai jamais appartenu à qui que ce soit. Je ne compte pas essayer. »

Je ne suis pas une esclave, ni d’une autre âme, ni de mes propres sentiments. Je refuse de l’être. La démone, elle… j’ai eu le temps de constater qu’elle a eu l’air… Ailleurs, l’espace d’un instant. Sait-elle de quoi elle parle ? Y a-t-il des souvenirs qui lui reviennent et ne lui plaisent pas ? Je suis bien incapable de le dire. Et de toute façon, la suite me distrait bien assez efficacement pour que je ne sache plus trop à quoi je pensais en premier lieu.

Des compliments. Un sentiment de… Possessivité, peut-être ? Son ton s’est fait plus doux, caressant, et surtout, elle s’est rapprochée de moi. J’ai envie de reculer quand je me retrouve trop près d’elle. En quoi poser une question nécessite qu’elle soit…

Là ?

Mes protestations s’éteignent lorsqu’elle m’embrasse. Mes ailes se tendent, se déploient à demi dans une réaction qui se veut être une fuite, et pourtant, je ne recule pas. Les muscles se détendent de nouveau, je m’oublie un petit peu dans le moment. Plus doux que je ne l’aurais pensé, peut-être, mais passionné quoi qu’il en soit, comme un vibrant rappel du feu qu’elle semble porter en elle partout où elle va. Quand elle se détache de moi, j’amorce un mouvement pour la retenir, avant de me figer et de reculer d’un pas. Puis un autre. Je frissonne. Lève une main à mes lèvres.

« Je… Vous… Ce n’était pas… »

Quoi ? Compris dans notre échange ? Déplaisant ? Prévu ? Quoi, au juste ? Qu’est ce que j’ai voulu dire. Je recule encore. Mes joues me semblent brûlantes.

« Je dois… Je vous recontacterai dès que mon peuple sera arrivé » je murmure précipitamment.

Je fais volte-face pour rejoindre l’ouverture la plus proche, à deux pas de là, les ailes vibrantes d’énergie contenue. Et puis je me ravise un instant. Je me rends à peine compte que je reviens vers elle. J’hésite le temps de poser tout doucement ma main contre sa joue. Elle a des yeux toujours aussi étrangers, mais je sais que j’ai envie de m’y noyer. Par faiblesse. Une faiblesse qu’elle a réveillé en moi en traçant quelques lignes ensanglantées sur ma peau, voilà plusieurs semaines. Je pose à peine mes lèvres contre les siennes, rien à voir avec le baiser dont elle m’a gratifiée.

« Oui. La réponse est oui. »

C’est un aveu qui me brûle les lèvres mais le fait est que je ne tremble pas seulement par envie de fuir. Je franchis les deux pas qui me séparent du vide sans me retourner, et m’envole comme si l’Armée des Morts elle-même était à mes trousses. Stupide petit oisillon. Je devrais avoir honte.

Et je n’y arrive pourtant pas.

Je n’ai jamais aimé mentir à mes égaux. Evidemment que la réponse est oui.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Avr 2021 - 19:02 Message

Présidente du Hell Club
Présidente du Hell Club
Réputation Civile
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Réputation Héroïque
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Identité
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10
31Féminin18/12/199119/12/201725001483Ana de ArmasCreepy Crawly//32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalitéCatin du DiableActrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du PandémoniumNiveau 4Niveau 6Secrète1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
- Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires
Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes

Evelyn Wormwood
Présidente du Hell Club

Personnage
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Joueur
Home sweet Home — Eve - Page 2 Ladysa10

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 2500
ϟ Nombre de Messages RP : 1483
ϟ Célébrité : Ana de Armas
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 32 ans en apparence, plus d'un millénaire en réalité
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Actrice, productrice, propriétaire de Wormwood Entertainments, propriétaire du Pandémonium
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : 1m68 en tant qu'Evelyn Wormwood, 1m80 en tant que Lady Satan.

Elle dégage une aura magnétique, de luxure et de corruption qui l'aident à toujours capter l'attention.

En tant que Lady Satan, ses traits et on physique changent suffisamment pour ne pas être reconnaissable, même si une certaine ressemblance subsiste. Sa peau est plus pâle, ses cheveux plus sombres et ses formes plus voluptueuses.
ϟ Pouvoirs : - Dons infernaux
- Magie infernale
- Artefacts
- Serviteurs
- Compagnons
- Bases et sanctuaires

ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
« J’ai l’air d’avoir un coup d’avance, est-ce que c’est véritablement le cas ? » Répondit Evelyn avec un air faussement innocent. Le sourire qu’elle offrit à Aria était teinté d’une timidité factice, comme si on venait de la prendre en faute. « Peut-être qu’il ne s’agit là que d’une illusion, que je me contente de suivre mon instinct en ayant l’air peu surprise par le cours des évènements. » Ajouta-t-elle.

Elle doutait que ce petit discours soit particulièrement efficace sur Aria toutefois. Même si elle disait la vérité, cela n’aurait rien changé. Elle avait été celle qui avait brisé sa malédiction, qui avait libéré toutes ses émotions.

« Peut-être aussi que je m’attendais à trouver d’autres émotions plus exacerbées que d’autres. »


Après tout, si la colère avait été muselée, Evelyn avait bien pensé que l’affection et le désir devaient l’avoir été plus encore. Bien sûr, il aurait été stupide de sa part d’espérer vraiment retrouver l’Aria qu’elle avait côtoyée lors de leur première rencontre, celle qui avait été suspendue au moindre de ses gestes, qui l’adorait pleinement. Cette Aria là n’avait été qu’une illusion, même si Evelyn avait l’impression d’en trouver des échos dans certaines réactions de l’avarielle.

« De trop pour vous. Peut-être insuffisante pour moi. » Evelyn haussa les épaules. « Aucune d’entre nous n’est parfaitement satisfaite, mais c’est probablement là le débouché de tout pacte réussi. »

L’avidité de la fille du Diable ne connaissait aucune limite. Si elle avait pu avoir Aria tout entière, pour elle, jusqu’à la fin des temps, elle l’aurait fait. Même si une telle prison aurait irrémédiablement changé l’avarielle. Celle-ci serait devenue amère et aigre avec le temps. Evelyn avait d’autres moyens d’arriver à ses fins.

« Que voulez-vous, je suis une femme pleine de contradiction. Ou bien c’est seulement que nous sommes trop différentes. Le fait est… Je valorise le libre-arbitre, la liberté et le choix avant tout. Je ne vais pas être déçue parce que vous suivez vos convictions, même si je ne partage pas toujours celle-ci. Mais de la même façon, un choix n’a de la valeur que quand on le défi de temps en temps. »

C’était pourquoi elle se faisait toujours tentatrice. Pour rappeler à ceux qu’elle côtoyait qu’ils avaient toujours le choix, qu’il y avait toujours quelque chose d’autre de possible. Rien n’était vraiment absolu, pas même les résolutions de l’avarielle.

« Peut-être que vous n’avez jamais appartenu à qui que ce soit, ou peut-être que nous appartenons tous un peu à tout le monde. A ceux que nous aimons, à ceux qui nous aiment, à ceux qui attendent quelque chose de nous, ou que nous voulons satisfaire. »

Evelyn haussa à nouveau les épaules. Les deux femmes ne seraient probablement jamais d’accord sur ce sujet et d’une certaine façon, c’était tout aussi satisfaisant. C’était même ce qu’il y avait de plus attirant chez l’avarielle, outre bien entendu sa grâce naturelle et son corps magnifiquement sculpté. Elle était si différente, dévouée aux autres et pourtant tellement seule. Elle était une arme, une épée rigide, alors qu’Evelyn s’était toujours faite malléable, quitte à devoir baisser l’échine par moments.

Toutes ces différences donnaient à Evelyn envie de posséder la créature angélique, elle voulait la consumer, la posséder, l’avoir à ses côtés tout simplement peut-être, mais d’une autre façon. Elle voulait aussi d’une façon égoïste, être la cause des désirs ardents et coupables qui pouvaient faire rage dans les émotions retrouvées d’Aria. Même si cela ne commençait qu’avec un simple baiser. Un baiser qui ne fut pas repoussé. Au contraire. Evelyn nota le mouvement instinctif d’Aria et se fendit d’un léger sourire.

La démone n’initia aucun geste, ne répondit pas alors qu’Aria bafouillait, cherchait une raison de s’éloigner avant de simplement fuir. C’était adorable, mais aussi terriblement satisfaisant. Evelyn avait maintenant la certitude de ne pas laisser son alliée indifférente. Elle avait aussi trouvé ce qui pouvait la faire rougir. Définitivement adorable.

L’avarielle réussit toutefois à surprendre la démone en revenant sur ses pas, pour lui offrir un chaste baiser. Evelyn se contenta de l’accepter avec un sourire, sans un mot, sans inonder Aria de la luxure ou du désir qui bouillonnait entre elle.

« J’ai bien cru que je n’allais pas avoir ma réponse. » Lâcha la démone une fois que l’avarielle eut disparue à l’horizon.

« Cela va mal se terminer. » Nota Caliban sur son épaule. « Cela va vraiment mal se terminer. »

« Tu dis toujours cela quand quelqu’un de nouveau m’intéresse. »

« Peut-être. »
Admit le démon. « Mais cela va quand même mal se terminer. »
 
Revenir en haut Aller en bas



 
Home sweet Home — Eve
 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Revenir en haut 
Home sweet Home — Eve - Page 2 Forum_6Home sweet Home — Eve - Page 2 Forum_8


Home sweet Home — Eve - Page 2 Forum_1Home sweet Home — Eve - Page 2 Forum_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Home sweet Home — Eve - Page 2 Forum_6Home sweet Home — Eve - Page 2 Forum_8

Sauter vers:  
Prédéfinis


Scénarios


Postes à pourvoir


Préliens
Nos voisins
      
      
      
      
Le saviez-vous ?