Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
Panique dans l'ascenseur ! [LIBRE] Bouton_off
AccueilDernières imagesFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Logo de la barre de navigation

Panique dans l'ascenseur ! [LIBRE] Forum_1Panique dans l'ascenseur ! [LIBRE] Forum_3
 

Panique dans l'ascenseur ! [LIBRE]

 
Lun 21 Déc 2020 - 6:18 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le lycée, qu'est-ce que c'est chiant. Se rendre tout les jours dans les mêmes cours pour réviser ce que je sais déjà, cela me gonfle au plus haut point. Tu veux savoir ce qui est le plus contraignant ? Les stages obligatoires, les fameux stages de découverte où l'on ne fait rien d'autres que regarder les tâches quotidiennes du Maître de stage où de l'équipe sans avoir le droit de toucher quoi que ce soit. Tu sais ce que c'est pas vrai ? Tu es passée par la bien avant moi quand tu étais encore vivante. Aujourd'hui, c'est moi qui m'y colle, et le simple fait de devoir me rendre à un entretien d'embauche est une véritable tare. Le pire dans cette histoire, c'est qu'il faut justifier ces démarches. Je me croyais intelligent en postulant à des postes nécessitant une grande expérience, je n'aurais jamais cru que la fondation Rhodes puisse me donner rendez-vous pour parler de ma candidature spontanée. J'ai rendez-vous avec le responsable du service de comptabilité, qu'elle plaie. Entre mon anxiété maladive et mes divers troubles mentaux depuis ta disparition, j'ai la pression qui submerge l'entièreté de mon corps. Je suis complètement apeuré par le simple fait de me rendre dans ce bâtiment dénué de tout les repères dont j'ai terriblement besoin pour me raccrocher à la réalité.

Je me suis plutôt bien apprêté pour l'occasion, une chemise blanche, un jeans simple, et des chaussures classiques sans motif particulier. Bon, je te l'accorde, le sac noir à mon dos dans lequel se trouve une deuxième copie de mon CV et de ma lettre de motivation fait plutôt tâche, mais je pense avoir fait un petit effort non négligeable. Lors de ma ballade anxiogène dans le quartier des finances, j'essaye d'obstruer mentalement toutes les personnes qui se trouvent sur mon chemin afin de canaliser mon rythme cardiaque pendant cette marche qui paraît durée une éternité. C'est devenu très compliqué depuis que tu n'es plus la, vraiment très compliqué. Entre ces hallucinations quotidiennes et ces voix qui s'immiscent dans mon esprit, je ne sais pas comment mon cœur fait pour continuer de battre. C'est l'enfer, hier je n'étais qu'un simple spectateur de ma vie, aujourd'hui si j'apparais dans les crédits de fin je me sentirais chanceux, et demain je ne serai qu'un vague souvenir dans la mémoire de ceux qui m'auront connu. Quoi qu'il en soit, je vois l'immense bâtiment se profiler à l'horizon, au milieu de toutes ces autres architectures imposantes. Je regarde l'heure, dix-sept heures trente, le rendez-vous est dans vingt minutes. Merde, dans vingt minutes, c'est l'information qu'il me fallait pour me mettre dans tout mes états. Je ressens un nœud dans le bas de mon ventre qui me fait hésiter à pénétrer dans les lieux. Je pourrais louper le rendez-vous, rentrer chez moi ? Mon professeur principal le saurait, il sait tout.

Oui Chloé, tu as raison, il faut prendre son courage à deux mains. Après une grande inspiration, je décide enfin de pénétrer dans l'enceinte des lieux pour me diriger vers le secrétariat. La secrétaire, très aimable, m'indique de monter directement au bureau de l'homme avec qui j'ai rendez-vous. L'avant dernier étage, c'est une blague ? Je vais devoir prendre l'ascenseur ? La simple évocation des démarches à suivre me détruit de l'intérieur. Enfin, je déambule vers l'ascenseur en étant suivi de prêt par cette angoisse lacérant mon âme qui ne m'a jamais quitté. Une autre personne semble vouloir monter dans l'ascenseur, il ne manquait plus que ça, je ne serai pas seul dans cette salle de torture. L'ascenseur s'ouvre, et je constate l'espace assez réduis qui me fait frissonner. Je rentre, non sans mal, en essayant de camoufler l'état dans lequel je me trouve actuellement. Est-ce que la personne avec qui je suis m'a parlé ? Je n'en sais rien, je suis trop paniqué pour entendre quoi que ce soit. Il me faut par ailleurs quelques secondes pour revenir sur terre et appuyer sur le numéro de l'étage où je suis supposé me rendre.

Quand je vois les portes de l'ascenseur se refermer, j'évite au maximum le regard de la personne avec qui je suis et me concentre sur chacun des boutons qui viennent s'allumer à chaque étage franchis. Intérieurement, je prie pour que l'ascenseur s'ouvre et que d'autres personnes me rejoignent, car me retrouver tout seul avec quelqu'un que je ne connais pas me paralyse. Ce n'est pas vraiment la crainte que l'inconnu puisse s'en prendre à moi, c'est surtout la crainte d'être jugé, moqué peut-être ? Où stigmatisé à cause de mon incapacité à être normal. Tout les éléments sont réunis pour que surviennent des hallucinations, j'espère que cela n'arrivera pas, c'est la dernière chose dont j'ai besoin. Il faut que je reprenne mon calme, ce n'est qu'un mauvais moment à passer. Un supplice temporaire.

Putain, qu'est-ce qui est en train de se passer ? L'ascenseur ? Pourquoi il vient de s'arrêter ? J'ai beau être ce qu'ils appellent un surdoué, l'arrêt soudain de cette monstruosité infernal me fait perdre toute notion de logique et de rationalisme. Je suis incapable de bouger, et je pâlit à vue d'œil. Un courant d'air vient caresser ma nuque tandis que la peur d'une mort soudaine vient posséder mon âme. Je suis perdu, et mon regard semble ailleurs, ma vision devient de moins en moins clair. Alors, je vais mourir ? Oh putain, j'ai pas du tout envie de mourir maintenant, je savais que venir à cet entretien d'embauche était une mauvaise idée. Actuellement, au fond de moi, je suis littéralement en panique dans l'ascenseur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 28 Jan 2021 - 15:22 Message

Hors-la-Loi au Grand Cœur
Hors-la-Loi au Grand Cœur
Réputation Civile
VII32Masculin02/10/199017/01/202146821Carlos ValdesMoiM'Barou27 ansCélibataireAucunNiveau 0Niveau 0SecrèteUne cicatrice qui part du bas de son plexus jusqu'au dessus de son nombril. Quelques cicatrices en forme de croix.-Maitrise du Krav-Maga
-Maitrise des armes d'épaule
-Infiltration
-Bouche ventrale (Capable de croquer de la pierre)
-Tentacules (4 de 8 mètres maximum chacune)
-Force des tentacules (20T)
Carnet d'adresse
Passeport
Réputation Héroïque
VII32Masculin02/10/199017/01/202146821Carlos ValdesMoiM'Barou27 ansCélibataireAucunNiveau 0Niveau 0SecrèteUne cicatrice qui part du bas de son plexus jusqu'au dessus de son nombril. Quelques cicatrices en forme de croix.-Maitrise du Krav-Maga
-Maitrise des armes d'épaule
-Infiltration
-Bouche ventrale (Capable de croquer de la pierre)
-Tentacules (4 de 8 mètres maximum chacune)
-Force des tentacules (20T)
Carnet d'adresse
Passeport
Identité
VII32Masculin02/10/199017/01/202146821Carlos ValdesMoiM'Barou27 ansCélibataireAucunNiveau 0Niveau 0SecrèteUne cicatrice qui part du bas de son plexus jusqu'au dessus de son nombril. Quelques cicatrices en forme de croix.-Maitrise du Krav-Maga
-Maitrise des armes d'épaule
-Infiltration
-Bouche ventrale (Capable de croquer de la pierre)
-Tentacules (4 de 8 mètres maximum chacune)
-Force des tentacules (20T)
Carnet d'adresse
Passeport

Seth Winters
Hors-la-Loi au Grand Cœur

Personnage
VII
ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 02/10/1990
ϟ Arrivée à Star City : 17/01/2021
ϟ Nombre de Messages : 468
ϟ Nombre de Messages RP : 21
ϟ Célébrité : Carlos Valdes
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : M'Barou
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice qui part du bas de son plexus jusqu'au dessus de son nombril. Quelques cicatrices en forme de croix.
ϟ Pouvoirs : -Maitrise du Krav-Maga
-Maitrise des armes d'épaule
-Infiltration
-Bouche ventrale (Capable de croquer de la pierre)
-Tentacules (4 de 8 mètres maximum chacune)
-Force des tentacules (20T)
ϟ Liens Rapides : Carnet d'adresse
Passeport
Joueur
VII
ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 02/10/1990
ϟ Arrivée à Star City : 17/01/2021
ϟ Nombre de Messages : 468
ϟ Nombre de Messages RP : 21
ϟ Célébrité : Carlos Valdes
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : M'Barou
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 0 ϟ Identité : Secrète
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice qui part du bas de son plexus jusqu'au dessus de son nombril. Quelques cicatrices en forme de croix.
ϟ Pouvoirs : -Maitrise du Krav-Maga
-Maitrise des armes d'épaule
-Infiltration
-Bouche ventrale (Capable de croquer de la pierre)
-Tentacules (4 de 8 mètres maximum chacune)
-Force des tentacules (20T)
ϟ Liens Rapides : Carnet d'adresse
Passeport
Parfois, les journées étaient trop remplies et parfois, c'était tout l'inverse, aujourd'hui, c'était l'inverse. Leyla était confrontée à de terribles choix, comme fumer un joint tout de suite, ou attendre le soir au cas où ? Aller acheter de la pills, ou une bière plus gourmande, bref, c'était l'enfer. Heureusement son ''calvaire'' s'arrêta lorsqu'un membre du club vint la voir. Il devait s'occuper d'une histoire de famille, visiblement un ami de la famille avait des problèmes avec un comptable d'une grosse organisation et il fallait ''convaincre'' cet homme d'aider l'ami de la famille. Autrefois, ils auraient juste été le chahuter, mais là le mec bossait dans une grosse boite. Donc il fallait faire cela plus discrètement. Heureusement, le club s'était mis à jour, plutôt que de tabasser le mec ou menacer sa famille, ils avaient déterré des petits secrets bien vicieux. C'était parfait, de toute manière, ils n'allaient pas lui demander de couler sa boite ou trahir son pays, juste d'accepter un dossier.

Enfin bref, l'autre membre était là pour lui demander un coup de main, il ne sentait pas d'entrer dans un tel bâtiment entourer de robot-costard et elle pouvait le comprendre. Elle non plus n'aimait pas ce monde, mais pour lui, c'était véritablement une épreuve. Elle accepta donc d'y aller à la condition d'y aller seule, elle ne voulait pas de gros loubard dans ses pattes. Elle enfila alors son cuir aux couleurs du club, passa plusieurs grosses bagues à ses doigts et elle enfourcha sa Harley pour partir vers le centre-ville avec deux autres frères, même pour un petit travail, le club se déplaçait en groupe.

Elle demanda aux autres de rester là et après avoir retiré son casque elle le leur confia et entra dans le bâtiment. Dieu qu'elle n'aimait pas ce genre d'endroit, c'était la limite de l'humanité pour elle, là où cette dernière se faisait aspirer inexorablement. Elle en avait des frissons. Elle alla voir la secrétaire, techniquement elle avait un rendez-vous avec ce chef de la comptabilité, elle alla donc se présenter, puis elle se dirigea vers l'ascenseur qu'on lui avait désigné. Elle sortie son portable sur le chemin, moins elle voyait ces costards cravates, mieux ce serait.

Elle entra donc dans l'ascenseur avec une autre personne, mais il n'y avait pas fait attention. Elle lui demanda, sans y faire attention, d'appuyer sur l'avant-dernier étage. Elle releva les yeux, elle avait l'impression que ce jeune homme était perdu, mais il finit tout de même par appuyer sur le bouton, ainsi, elle continua de pianoter sur son portable. Elle ne releva les yeux que lorsque qu'une secousse se fit entendre. L'ascenseur venait de s'arrêter, mais pas parce qu'il était arrivé, il était visiblement bloqué. Soupirant, la jeune femme, vint appuyer sur le bouton de l'avant-dernier étage, mais rien. Elle appuya alors sur la sonnerie d'urgence et bientôt une voix se fit entendre.


Assistance technique bonjour.
Oui, bonjour. Un d'vos ascenseurs vient de s'bloquer. Ce s'rait bien de voir le problème.
Okay, on va voir ça madame.
Ouais merci.

Elle s'éloigna pour ce ré-adosser à l'une des parois de l'ascenseur, jusqu'à ce qu'elle s'intéresse à nouveau au jeune homme, il avait l'air en panique et très différent d'elle, rien qu'au niveau vestimentaire. C'est sûr qu'elle tranchait dans le coin, avec son cuir, son jean troué ect...

Hey toi ! T'es pas en train de paniquer pour rien rassure moi ?

Elle n'avait pas envie de devoir gérer ça, vraiment pas.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Panique dans l'ascenseur ! [LIBRE]
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Panique dans l'ascenseur ! [LIBRE] Forum_6Panique dans l'ascenseur ! [LIBRE] Forum_8


Panique dans l'ascenseur ! [LIBRE] Forum_1Panique dans l'ascenseur ! [LIBRE] Forum_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Panique dans l'ascenseur ! [LIBRE] Forum_6Panique dans l'ascenseur ! [LIBRE] Forum_8

Sauter vers:  
Prédéfinis


Scénarios


Postes à pourvoir


Préliens
Nos voisins
      
      
      
      
Le saviez-vous ?