Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
Rats de bibliothèque - Jeffrey - Page 2 Bouton_off
AccueilDernières imagesFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Logo de la barre de navigation

Rats de bibliothèque - Jeffrey - Page 2 Forum_1Rats de bibliothèque - Jeffrey - Page 2 Forum_3
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

Rats de bibliothèque - Jeffrey

 
Mer 30 Déc 2020 - 15:14 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Rafa ne répondit pas tout de suite. Il n’était pas toujours très bon pour gérer un flot de paroles soudain. Plus exactement, il les entendait très bien, son cerveau les interprétait aussi très bien… mais il y avait un petit temps de latence avant qu’il ne se rappelle qu’il devait réagir.

Euh… bin… je dirais que tu peux revenir quand tu veux? Enfin je sais pas, c’est plus à voir avec Judith, pour tout dire”.

Elle avait dû donner son feu vert pour qu’il soit là aujourd’hui supposait Rafa. Et le donnerait sans doute encore pour qu’il revienne? Autant la boutique était ouverte à tous, autant le Comptoir lui-même… C’était une autre histoire.

Bin… c’est une science. Avec des règles, tout ça. Je veux dire… On peut faire pas mal de choses avec la magie, mais il y a aussi des règles à respecter pour qu’un enchantement fonctionne par exemple, ou une recette à suivre pour faire une potion”.

Ce que la plupart des gens s’imaginait assez mal, en fait. A cause de la culture populaire, la magie était vu… bah… Comme quelque chose de magique, avec lequel on pouvait tout faire, sans limite, tant qu’on était assez puissant. Sauf que… non? Ne serait-ce que pour créer une dimension de poche, il fallait être prudent, ne pas trop l’étirer sous peine de la briser.

Nan, l’Ordre est moderne, mais… disons que y a toujours eu des gens pratiquant la magie de la Lumière ou qui se sont rassemblés pour lutter contre tout ça. C’est juste que les sociétés ont parfois disparu”.

Là encore, il n’était pas spécialiste. C’était plutôt Judith ou Alma qu’il fallait consulter pour avoir un historique plus complet. De ce qu’il en savait, Jeffrey ne tapait pas complètement à côté en parlant d’Egypte ancienne. Il savait que l’un des précédents Porteurs venait de ce coin-là, sous l’ère d’un pharaon dont il avait complètement oublié le nom.

Je sais que ça peut paraître effrayant. Ca l’est, pour tout dire. Y a aussi des gens qui s'en occupent, si ça peut contribuer à te rassurer”.

Disons que sans être un lâche, et même s’il en fallait pour le phaser, Rafa n’était pas toujours spécialement rassuré d’affronter ce qu’il devait affronter. En fait, sur le moment, ça allait. Souvent, c’était après coup. Quand il se disait des trucs comme “c’est pas passé loin”.

Je crois que j’ai un problème de connexion, mais je sais pas encore comment le régler. C’est comme… en fait, c’est comme si j’avais posé une antenne ici et une antenne chez moi et que parfois, il y a des interférences, mais il me faudrait un autre enchanteur pour régler ça efficacement".

Parce que ça impliquait une connaissance assez précise de la magie pour pouvoir modifier ce qu’il y avait à modifier. Peut-être booster le signal? Mettre un relais entre les deux points? Le mieux, ça aurait été un membre de sa famille, quelqu’un qui connaissait sur le bout des doigts leur alphabet runique.

Quel genre de match?

C’était à peux près la seule information qui ressortait clairement de tout le flot d’informations. Sauf que comme Rafa ne savait pas de quel sport on parlait, il était focalisé là-dessus et tout le reste était passé au second plan. Voire au troisième.
 
Revenir en haut Aller en bas

Mer 30 Déc 2020 - 18:34 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
« Ah oui c’est vrai Judith, l’administratrice. Je n’ai pas eu encore l’honneur de la rencontrer. Je peux comprendre que certaines précautions soient prises car il y a peut-être des savoirs ou des secrets à protéger. En tout cas c’est vraiment gentil de m’avoir fait partager cette expérience. J’ai pu ainsi élargir mon champ d’horizon. La magie, cela ressemble finalement à la cuisine. Il faut les bons ingrédients, les bonnes doses, les bonnes associations et un bon cuisinier. »

Sans doute que c’était un peu réducteur. Jeffrey en était bien conscient mais cela donnait tout de même une bonne petite idée de la pratique. Rafa mettait souvent du temps à lui répondre. Peut-être que les questions l’ennuyait ? Ou alors il était encore haut perché dans ses expériences. Le jeune homme opta pour la deuxième hypothèse.

« Je pense que vous trouverez dans vos connaissances rapidement un enchanteur pour vous aider. Il y a beaucoup de magiciens ou c’est plutôt rare ? J’aurai aimé vous aider plus mais je suis bien conscient de mes limites dans votre domaine à ce jour. Au moins, si un jour vous avez besoin d’un coureur, je peux être votre homme. Vous avez mon numéro de portable. Et ma proposition de vous aider à la bibliothèque tient toujours bien sûr. »

En évoquant le sujet de son prochain match, Jeffrey se fit mentalement l’observation qu’il aurait besoin de reprendre un peu plus l’entraînement. Il avait perdu déjà une semaine avec ce repos imposé après son malaise, certes qui avait eu un effet bénéfique sur sa santé. Toutefois, c’était un bosseur, un laborieux, et un convaincu qu’on n’a rien sans rien si on ne relève pas ses manches pour travailler, répéter et s’entraîner. Et il ne tenait jamais en place avec un besoin irrépressible de faire quelque chose : comme lire, courir, cuisiner, s’entraîner. C’était quelque part une boule de nerf. Et cela se voyait car même là dans la cuisine il ne tenait pas sur place en nettoyant aussitôt la vaisselle.

« Je joue au Baseball. Mon poste est lanceur. Sans me vanter, c’est probablement le poste le plus endurant physiquement et mentalement. Il ne faut pas avoir le petit bras ou la tremblote. Un match peut durer parfois plus de quatre heures. Mais peut être que vous connaissez ? Ou vous aimez d’autres sports ? »

Jeffrey n’osa pas lui poser la question s’il avait des enfants et qui peut être faisaient du sport. Son intuition lui disait que non. Il regarda tout de même s’il portait une alliance à sa main pour savoir s’il était marié. Cela ne mangeait pas de pain.
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 31 Déc 2020 - 13:44 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ouai, elle est… en déplacement. J’crois?

Pour tout dire, Rafa n’était pas sûr. Il avait crû entendre parler d’une histoire de réunion avec d’autres Administrateurs, mais il aurait été incapable de dire si c’était déjà passé ou non. Comme il était capable de passer des jours entiers à travailler sur un même projet, il perdait souvent la notion du temps comme ça. Son portable était plein de rappels. Rodrigo aussi avait ce rôle, pareil pour Rufus, son assistant magique portable.

C’est… un peu ça. Il faut savoir improviser un peu, mais sinon… suivre la recette peut suffire”.

Tant qu’on le faisait bien, en fait. Pas que Rafa faisait toujours tout bien non plus. La preuve, il avait dû faire des ajustements avec son invention du jour, ou il améliorait constamment ses recettes. Parfois, substituer un ingrédient pour un autre faisait des merveilles. D’autres fois… pas du tout.

Oh, oui, j’en connais plein. Je viens d’une famille de magiciens”.

Donc déjà… bah y avait toute sa famille? Et pas mal de ses amis, de fait, vu qu’il avait tendance à aller rencontrer des magiciens d’une sorte ou d’une autre pendant les années qu’il avait passé à voyager. Du coup, il n’était pas sûr de la réponse qu’il pouvait donner à Jeffrey.

Bin… pour moi, c’est pas rare du tout, vu que j’ai grandi dans la magie” réfléchit Rafa à voix haute. “Après, y a pas des magiciens dans toutes les villes non plus. C’est assez difficile d’évaluer combien de pratiquants il peut y avoir dans le monde, pour tout dire”.

Sans doute aussi difficile que d’évaluer le nombre de mutants? Et puis, il ne devait pas y avoir la même concentration partout. Certaines villes étaient réputées magiques - la Nouvelle-Orléans par exemple, ou Londres - quand d’autres ne l’étaient que très peu.

Euuuh… pas trop” admit Rafa. “C’est pas vraiment populaire, d’où je viens”. Voire… pas du tout? L’Espagne était plutôt connue pour ses équipes de foot ou les courses de taureaux que pour ses matchs de baseball. Pour tout dire, Rafa aurait été incapable d’expliquer les règles du jeu. “Je cours, surtout, ou je m’entraîne avec mes collègues”.

Et… c’était à peu près tout? Il était sans doute en meilleure forme physique maintenant qu’à son arrivée à Star City. Il n’avait jamais été en surpoids - en grande partie grâce ou à cause de son rythme de vie chaotique - mais là, il avait repris du muscle depuis sa possession par l’Esprit.

Je pense qu’on va pouvoir commencer au moins un tri des bouquins pour aujourd’hui. Ca nous fera gagner du temps pour le moment où je pourrais agrandir la bibliothèque. Faut que je vois avec Léo ou Alma si y a pas un autre endroit où ils ont stocké des livres par manque de place”.

Il termina un autre cookie - le deuxième ou troisième peut-être? - et essuya les quelques miettes tombées sur son pantalon pour les récolter dans le creux de sa main.

Je sais pas si j’aurais un jour besoin d’un coureur, mais on peut déjà faire ça”.
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 31 Déc 2020 - 16:33 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Tout en faisant la vaisselle, Jeffrey écoutait le magicien parler un peu de lui. Il était plutôt avare d’informations et commençait finalement à lâcher quelques bribes de son histoire par ci par là, et suffisamment pour éveiller la curiosité du jeune homme.

« Vous êtes d’origine d’un pays d’Amérique latine ou tout simplement d’Espagne ? »

C’était une déduction qu’il avait pu facilement faire en entendant les quelques mots d’espagnol prononcés par Rafa et par le choix des prénoms qu’il avait son grand père et lui.

« Et cela ne vous manque pas de rester aussi loin de chez vous. Vous restez ici peut être par devoir, vis-à-vis du comptoir de l’ordre de la lumière ? »

Il posa la vaisselle à l’envers sur le bas-côté de l’évier pour la laisser sécher. Un coup d’œil sur la boite à gâteaux lui fit déclencher un petit sourire car la montagne de cookies avait fondu comme neige devant l’appétit vorace du magicien. Il ferma la boîte avant qu’elle ne soit totalement vide.

« Les deux cookies qui restent, on va les garder pour Léo et Alma. La prochaine fois, j’en ferais un peu plus. »

Le jeune homme prit la chaise, la tournant sur elle-même pour s’y assoir à l’envers tout en faisant face à Rafa.

« Moi je suis né à Star City. J’y habite depuis tous les jours et j’y ai connu malheureusement les tragiques événements. Mes parents sont morts lors de la dernière attaque de Terminus. Il ne me reste plus que mon frère Jason comme famille. On a trois ans d’écart. J’essaie de gérer mais ce n’est pas facile. Mais je ne me plains pas du tout car nous avons eu l’aide d’un bienfaiteur pour nous loger et nous payer tout ce qu’on a besoin. Franchement on ne manque de rien. Sinon ce n’est pas moi qui vais dire que courir n’est pas un vrai sport. On pourrait même courir de temps en temps ensemble si cela vous dit. »

Il se leva d’un bond lorsque le magicien lui annonça la suite de la matinée. Il releva ses manches d’attaque à ce rangement.

« C’est parti ! Comment voulez-vous qu’on procède et que cela soit classé ? Je suppose que cela doit obéir à une certaine logique pour retrouver un livre le plus facilement possible. D’abord par thème, puis alphabétique par auteur ou par titre ? C’est peut être Rodrigo qui nous le dira lui-même.»
 
Revenir en haut Aller en bas

Sam 2 Jan 2021 - 15:41 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Rafa n’était pas du genre à se livrer facilement. Plus exactement, il ne posait jamais les questions dites “classiques” quand il rencontrait quelqu’un pour la première fois. Des trucs comme la nationalité, l’âge, la profession… ça l’intéressait assez peu. Du coup, il livrait assez rarement ces informations le concernant spontanément.

D’Espagne. Je sais que ça s’entend encore un peu dans l’accent”.

Il avait appris à parler anglais dès l’enfance. Après plusieurs années à voyager un peu partout, après plusieurs séjours plus ou moins prolongés dans des pays anglophones, il avait une maîtrise quasi parfaite de la langue. Son accent espagnol ressortait tout de même dans sa façon de prononcer certains mots. Sans parler de tous ses tics de personnes bilingues. Les mots qu’on oubliait, les tournures de phrases un peu trop calquées sur une autre langue, ce genre de choses.

Oh, non, ça va. Je parle régulièrement à ma famille, et je me suis installé ici avant d’entrer en contact avec l’Ordre. J’ai une maison, une compagne”.

On sentait presque le “Enfin tout ça quoi”. C’était encore un peu bizarre à admettre, pour tout dire. Il avait passé la majorité de sa vie d’adulte à voyager, à dormir dans des chambres d’amis, sur des canapés, dans des hôtels ou des choses du genre. Et là, depuis un an, il avait une maison à lui, qu’il n’avait pas quittée pour plus de quelques jours d’affilée. Il avait beau avoir pris consciemment la décision de s’installer pour de bon - plus exactement, il avait finalement admis qu’il était starpolitain - parfois, ça lui faisait encore bizarre.

Hum? Ouai, ok”.

Pour tout dire, il ne savait pas trop où était l’une et l’autre. Enfin, Léo devait être côté boutique, mais Alma… peut-être bien encore au laboratoire. Bah, il leur demanderait plus tard ce qu’il avait à leur demander. En attendant, il prit le temps de terminer son cookie et son café.

Ah. Je suis désolé de l’apprendre”. Rafa fronça quand même les sourcils. Il sentait vaguement que quelque chose n’allait pas dans ce qu’il lui disait mais il n’arriva pas tout de suite à mettre le doigt dessus. “Attends… tu vis tout seul avec ton frère? Mais… T’as quel âge déjà?

Il lui avait pas dit qu’il était encore mineur, tout à l’heure? Du genre “pas loin de dix-huit ans, mais pas encore dix-huit ans?” Ca faisait quand même beaucoup de responsabilité, pour un jeune de son âge. Perdre ses parents, s’occuper de son petit frère… même avec le soutien d’un bienfaiteur. Du genre à toujours voir le bon chez les gens, Rafa ne se dit même pas que le bienfaiteur en question avait peut-être des mauvaises intentions envers les deux frères. Sa seule réflexion ressemblait à “C’est vachement sympa de sa part”. S’il avait su qu’il connaissait le bienfaiteur en question, il se serait encore moins inquiété.

Rafa tendit le bras vers Taz, pour l’inviter à descendre de son perchoir, ce que le changelin fit sans se poser de questions. Comme un peu plus tôt, il s’accrocha à l’oreille de son maître d’une main, l’autre occupée à terminer son cookie.

Par thème, par langue et par titre” répondit le magicien en prenant le temps de laver sa tasse et de l’ajouter au reste de vaisselle. “Y a pas toujours d’auteur connu pour chaque bouquin. Enfin, là, on va déjà faire un classement par thème, j’pense pas qu’on aura le temps de faire plus”.

Parce qu’il y avait quand même un sacré paquet de bouquins là-dedans. Ca débordait de partout! Pendant une seconde, Rafa s’inquiéta que Rodrigo ait encore bugué, mais non, l’I.A. marmonnait pour elle-même.

Fini?
-Presque. La bonne nouvelle, c’est que ça a été rangé, y a un temps, donc y a encore des paquets de bouquins du même thème qui sont rangés dans le même coin. Tu notes?

Rafa hocha la tête, fouillant déjà son sac à la recherche d’un calepin et d’un stylo. Il avait fait comme ça chez lui. Des papiers pour identifier les thèmes et les sous-thèmes, et après, tout empiler près du bon papier. Sous la dictée de Rodrigo, il se trouva à noter des trucs comme “Magie de la lumière, histoire”, “Magie de la lumière, bestiaire”, “magie de la lumière, sortilèges”, à peu près pareil pour “Ophidien”, ou “Alchimie” ou “Enchantements”. Quoique, d’après Rodrigo, il n’y avait pas autant de livres sur ces deux thèmes.

Tiens, tu peux répartir les papiers sur les tables et les chaises? On va faire le tri des étagères les plus mal rangées, et après, on emmenera tout vers celles où c’est encore à peu près rangés par thème”.

Autant dire qu’ils allaient se livrer à un travail particulièrement fastidieux. Chez lui, ça lui avait pris des jours pour tout ranger correctement.

Rodrigo pourra t’aider à trouver les bonnes catégories, au besoin”.

Parce que bon, il n’y connaissait rien à la magie, y avait des bouquins en latin ou en grec, ou en d’autres langues… Taz s’était déjà mis au travail. Il était grimpé sur la dernière étagère de la bibliothèque la plus proche et tendait déjà un livre à son maître pour qu’il l’identifie.
 
Revenir en haut Aller en bas

Sam 2 Jan 2021 - 19:28 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
« Bon, il n’y a plus qu’à ! »

En moins de deux, le jeune homme s’était retroussé les manches, prêt à passer à l’action. Il écouta les consignes de rangement de Rafa, qui n’avait rien de complexe à ses yeux. Il les respecterait rigoureusement. Comme l’avait appris sa mère, professeur, il les répéta à voix haute pour bien avoir confirmation.

« Par thème, par langue et par titre. C’est noté »

Dans un premier temps, il répartit les notes que Rafa avait prises sur les espaces libres de tables et de chaises. Le travail à faire semblait colossal mais pas de quoi effrayé Jeffrey.

Le magicien ne connaissait pas les capacités intellectuelles du jeune homme donc c’était normal qu’il avance par tatillons en fonction de la confiance qui lui accorderait au fur et à mesure que l’adolescent ferait ses preuves. E Jeffrey était loin d’être inculte et idiot, surtout dans le domaine des langues anciennes et les livres. Bien sûr, il était loin de tout connaître et quand il avait un doute il n’hésita pas à demander de l’aide à Rodrigo ou Rafa. Par exemple, il ne savait pas lire l’arabe.

Alors que ce classement aurait paru fastidieux pour quasi n’importe quel jeune homme de son âge, Jeffrey débordait d’enthousiasme pour accomplir cette tâche. Il était dans son élément au cœur des livres. Le plus compliqué, en fait, c’était surtout de ne pas s’arrêter en cours pour feuilleter un livre qui lui plairait. Et il y en avait tant ! Les livres qui portaient sur la magie des lumières, probablement les plus nombreux commençaient à lui susciter de l’intérêt, notamment celui sur l’histoire, qui déposa à regret sur l’une des piles dédiés. Il ne s’accorda aucune pause, loin d’être fatigué ou lassé. Son esprit bouillonnait d’informations et cela le démangeait de passer à la septième vitesse pour montrer son efficacité mais comme paradoxalement il avait aussi envie de s’arrêter pour lire quelques ouvrages.

« Si vous avez envie de parler espagnol, ne vous gênez pas. Au contraire, cela m’aidera à progresser. Je l’apprends au lycée. J’aime beaucoup d’ailleurs, c’est très chantant, à part les R ou les J qui sont difficiles à prononcer. »

Tout en œuvrant, Jeffrey réfléchissait à ce que Rafa lui avait dit un peu sur sa vie personnelle. Pas beaucoup de chose en fait mais c’est normal que le héros souhaite préserver sa vie privée. Mais au moins le jeune homme se sentait rassuré de savoir qu’il y avait moyen de satisfaire à la fois vie de super héros magicien et vie privée. Le sacrifice n’était pas forcément exigé d’autant que Luz avait choisi d’agir à visage découvert.
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 3 Jan 2021 - 15:31 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Rafa commençait à être rodé à l’exercice. Disons que ce n’était pas la première bibliothèque chaotiquement rangée qu’il triait et que, n’en déplaise à Rodrigo, celle-ci l’était beaucoup moins que celle du manoir.

Concentré sur ce qu’il faisait, l’espagnol vida sa première bibliothèque rapidement, avec le concours de Taz. Le changelin lui évitait d’avoir à grimper jusqu’en haut de l’échelle en lui passant des livres, ce qui lui permettait de gagner un peu de temps. Très vite, la bibliothèque du Comptoir de l’Ordre se transforma en piles de livres. Cela dit, Rodrigo avait raison. L’endroit avait été rangé, fût un temps. Certains rayonnages avaient déjà un classement par thème - plus ou moins. Disons qu’il y avait quelques intrus, mais rien de grave.

En fait, la seule chose qui ralentissait son classement, c’était les livres dans des langues qu’il n’identifiait pas toujours. Il avait reconnu quelques ouvrages en sumérien mais il n’en maîtrisait pas assez pour trier sans hésiter dans une catégorie ou une autre. Il avait voulu implanter un module omnilingue à son I.A. mais n’avait pas encore bossé dessus. Du coup, il fit une pile “en attente de traduction”. Quelqu’un ici maîtrisait peut-être ces langues inconnues?

Hum?

Comme souvent, Rafa releva la tête avec un temps de retard. Il avait entendu Jeffrey, mais le temps que ses mots montent, il eut encore une ou deux secondes de latence pendant lesquelles il continua à trier les quelques livres qu’il avait dans les bras.

Euh, oui, on peut. Enfin ça me dérange pas mais c’est probablement pas tout à fait le même vocabulaire”.

Un peu comme l’anglais britannique et américain étaient différents. Rafa avait pas mal voyagé, y compris dans des pays d’Amérique latine, et sans dire qu’il avait eu du mal à se faire comprendre, il y avait certainement eu quelques qui pro quo du fait de ce vocabulaire différent.

Y a plein de gens qui trouvent la jota difficile à prononcer”. Comme c’était sa langue maternelle, le son roula naturellement sur sa langue. Ce n’était pas un son qui se trouvait dans la langue anglaise, pas tout à fait, alors il comprenait les difficultés de Jeffrey. “C’est une question d’habitude, je dirais”.

Comme la première étagère était vide, Rafa passa à la suivante. Celle-là avait l’air consacré aux créatures ophidiennes, dans une assez grande majorité. A part pour quelques ouvrages qui avaient visiblement été posés là où il y avait eu de la place.

Une chose était sûre, ils ne finiraient pas aujourd’hui, même si Jeffrey était enthousiaste. Entre l’installation de Rodrigo et les premières étagères, la matinée avait disparu et l’heure du déjeuner allait finir par passer s’ils n'y prenaient pas garde. Autant quand il était seul, Rafa était capable d’oublier de manger ou de dormir, mais quand il était accompagné, il y pensait plus facilement.

On va s'arrêter là pour aujourd’hui, je pense. Il faut encore que j’installe des runes de projection un peu partout et que je vois avec Judith pour agrandir la pièce avant qu’on ne puisse aller beaucoup plus loin”.
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 3 Jan 2021 - 21:11 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Jeffrey s’essuya le front en sueur avec l’avant-bras. Se retournant sur lui-même, il observa toutes piles que le trio avait formées. Il y avait de quoi être fier. Certaines étaient si grandes qu’elles obstruaient la vue. C’était Rafa qui avait sonné la fin du classement. Jeffrey n’avait pas vu le temps passé. Son estomac qui couina lui fit rappeler qu’il était sûrement l’heure de midi. C’était une bonne horloge corporelle à laquelle il pouvait se fier.

« Bon nous n’avons pas fini mais on a tout de même bien avancé, tous les trois, non ? Pardon tous les quatre ? Il ne faut pas que j’oublie Rodrigo dans l’équipe. J’ai adoré faire cet archivage. C’est dingue tous les ouvrages que renferment cette bibliothèque. C’est un peu comme la caverne d’Ali Baba pour moi. Comme je l’ai dit tout à l’heure, je peux repasser les samedis matin et bien sûr quand la problématique de la place de la salle sera réglée et que toutes les runes seront installées. J’aimerai bien voir ce que cela donnera quand tout sera bien classé et archivé. Tope là, Taz ! »

Taz allait-il comprendre ce que veut dire « toper » ? D’ailleurs Rafa aussi, ce n’était pas certain avec son côté décalé du monde de tous les jours. Jeffrey prit un peu de temps pour l’expliquer, créant ainsi pour l’avenir un petit rituel ludique.

Comme le magicien l’avait autorisé, il s’aventura à parler un peu en espagnol avec un accent potable et compréhensible.

« Rafa, il ne faut pas hésiter à me téléphoner, et si besoin je pourrais passer un soir en semaine. »

Dans sa traduction, il fit un petit anglicisme entre utilisant le verbe ringar, de « to ring » en anglais à la placer du verbe llamar. C’était aussi un anglicisme habituel des latinos américains.
Son estomac couina de nouveau, un bruit que personne ne pouvait louper et mettant un peu mal à l’aise le jeune homme. Il jeta un œil à son portable pour regarder l’heure et il était 13h30 passé. En effet, il n’avait pas vu le temps passé, avec une présence de plus de cinq heures en leur sein.

« Je peux regarder ce qu’il y a dans le frigo et peut être nous préparer quelque chose à déjeuner dans la cuisine s’il y a tout ce qu’il faut ? Mais vous avez peut être prévu autre chose ? »

C’est vrai que Rafa lui avait dit qu’il était en couple et qu’il pouvait donc être attendu.
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 4 Jan 2021 - 16:06 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Rafa regarda les piles. Il avait fait pareil dans sa bibliothèque et avait appris deux-trois trucs. Par exemple, les piles trop hautes, c’était dangereux. Dans le doute, il en divisa une en deux. Dans le doute aussi, il rouvrit son calepin et nota un “Tri en cours, ne pas toucher svp” qu’il allait mettre bien en évidence quelque part. Peut-être sur la porte de la bibliothèque? Judith était au courant, Léo et Alma aussi, mais il y avait peut-être bien une quinzaine de membres supplémentaires qu’il n’avait jamais vu. Dans l’absolu, ça aurait été bien qu’il termine rapidement, que ça ne gêne personne.

Ouai, il faut que je vois quand Judith revient pour lui en parler”.

Le nez au plafond, Rafa réfléchissait déjà à comment il pouvait installer ses runes de dimension de poche sans gêner les runes de projection qu’il devait encore installer. Pour l’instant, Rodrigo ne pouvait apparaître qu’à l’entrée de la bibliothèque, là où il avait installé les runes un peu plus tôt. Enfin plus tard.

J’te tiendrais au courant oui”.

Il ne pouvait pas retirer au jeune homme qu’il avait été efficace, surtout pour une activité plutôt fastidieuse à réaliser. Bon… il y avait à peu près vingt fois ça à faire, mais ça ne posait pas de problèmes à Rafa. C’était le genre d’activité qu’il aimait bien. Répétitive mais qui demandait un peu de concentration.

Oui, bien sûr. Enfin tu as donné ton numéro à Alma je crois”.

L’espagnol était revenu naturellement sur sa langue. Il sonnait toujours plus assuré dans sa langue première, ce qui était plutôt compréhensible. En anglais, il devait autant réfléchir au concept qu’il voulait expliquer qu’aux mots étrangers à utiliser. En espagnol, la seconde étape disparaissait. Pour tout dire, l’arabe lui venait aussi beaucoup plus naturellement que l’anglais. La richesse du vocabulaire lui permettait d’être plus précis dans ce qu’il voulait dire, une frustration à laquelle il devait faire face tous les jours en anglais ou en espagnol.

Ouai, j’ai… Je dois retrouver ma compagne pour le déjeuner. Je suis ptet un peu en retard”. Il vérifia son portable en priant qu’il n’ait pas sonné pendant qu’il travaillait. C’était très susceptible d’arriver, pour tout dire. Parfois, il était tellement concentré sur ce qu’il faisait qu’il n’entendait rien, même de quelqu’un assis à côté de lui. “Elle va finir par m’attendre. Ecoute… je… vais voir pour finir les enchantements rapidement, je sais pas si ça sera bon pour samedi prochain par contre. J’te tiens au courant?

Taz, très content d’avoir topé, s’amusait à grimper sur les piles de livres et à sauter de meubles en meubles. Il vint atterrir sur les épaules de Rafa alors que celui-ci venait tout juste de remettre son blouson et ramassait ses affaires.

Je vais faire un topo à Léo avant de partir, qu’il sache à quoi s’attendre ici, il fera passer le mot aux autres”.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Rats de bibliothèque - Jeffrey
 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Revenir en haut 
Rats de bibliothèque - Jeffrey - Page 2 Forum_6Rats de bibliothèque - Jeffrey - Page 2 Forum_8


Rats de bibliothèque - Jeffrey - Page 2 Forum_1Rats de bibliothèque - Jeffrey - Page 2 Forum_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rats de bibliothèque - Jeffrey - Page 2 Forum_6Rats de bibliothèque - Jeffrey - Page 2 Forum_8

Sauter vers:  
Prédéfinis


Scénarios


Postes à pourvoir


Préliens
Nos voisins
      
      
      
      
Le saviez-vous ?