Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
Chat va faire mal - Marisol - Page 3 Bouton_off
AccueilDernières imagesFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Logo de la barre de navigation

Chat va faire mal - Marisol - Page 3 Forum_1Chat va faire mal - Marisol - Page 3 Forum_3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 

Chat va faire mal - Marisol

 
Lun 22 Fév 2021 - 15:28 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Bizarre comment? Vachement. Tellement bizarre que même en l’expliquant, c’était bizarre. Bizarre comme ça. Ca, Rafa ne le lâcha pas à voix haute. Il préféra un petit soupir de “Comment je tourne ça?” avant de se lancer comme il pouvait.

... j’ai encore un peu de mal avec… avec l’idée qu’il vit dans ma tête. Ou mon corps. C’est… pas trop clair, cette partie. Et… communiquer, c’est… bizarre. Ca… Il faut que je médite et… C’est euh… Comment dire… J’arrive à entrer dans une sorte de transe et euh… on discute, dans ma tête, mais ça se passe dans un café que je connais bien au Maroc, parce que… mon esprit a besoin de quelque chose de concret comme ça, d’après lui. Et… il a la tête d’un des anciens Porteurs, il…” Il haussa les épaules. Comment résumer de quoi il discutait avec l’Esprit? Encore une fois, un seul mot. Bizarre. “Il me parle des précédents Porteurs. Ou… de son existence, des choses comme ça. Il… m’a dit que j’étais prometteur, mais je sais pas trop ce qu’il veut dire par là”.

Quelqu’un de sensé aurait dit qu’il voulait dire exactement ça. Que Rafa avait beaucoup de potentiel, qu’il avait réussi à maîtriser plus d’un talent alors qu’il n’était pas particulièrement en phase avec l’Esprit. Maintenant qu’il acceptait un peu plus son rôle, il maîtriserait de nouveaux pouvoirs de plus en plus facilement.

D’un mouvement de tête, Rafa lui accorda son argument. Oui, c’était plus facile de se donner du courage quand il le faisait pour quelqu’un d’autre plutôt que pour lui-même. Il marchait quand même vaguement à la culpabilité. Il pensait des trucs comme “Si j’y vais pas et que la personne meurt, je me le pardonnerais jamais”. Même si la personne en question était un parfait inconnu.

Merci. J’ai… eu de la chance. Qu’il y ait eu un.e journaliste sur place, qu’Aleksia soit vite venue… Ca aurait pu plus mal finir”.

Sur le moment, il s’était imaginé que ça finirait d’une façon bien pire. Il avait beau avoir géré des trucs magiques plutôt dangereux, il ne s’était jamais senti aussi proche de la mort que le visage sur ce trottoir, maîtrisé par un policier. Il se secoua - autant physiquement que mentalement. Il n’était pas prêt à repenser à tout ça.

Bin… à choisir, je préférais que ma famille l’aime bien, tu vois. Intellectuellement, je sais que y a pas de raison. Mais c’est juste… on sait jamais”.

Et ok, il admettait. L’opinion de chaque membre de sa famille ne lui importait pas avec la même importance. Celle de ses soeurs, de ses frères, de Tino, de ses parents? Très importante. Le cousin qu’il n’avait pas vu depuis ses quinze ans? Bof.

Enfin ce que je veux dire…” essaya de clarifier Rafa en rangeant sa chaise. “C’est que j’ai pas toujours euh… choisi la bonne personne. Pour moi. Je sais que c’est pas le cas d’Andrea mais euh… bref. Ca ira sans doute mieux une fois qu’on sera en Espagne”.

Là, c’était surtout qu’il avait le temps de psychoter là-dessus, voilà. Les choses s’étaient faites un peu… par hasard. Il avait demandé à Andrea ce qu’elle faisait pour Noël, sa compagne lui avait dit qu’elle passerait Noël seule, puisque son père était décedé et qu’elle n’avait ni frère ni soeur, que sa mère était… il ne savait pas trop où. Il lui avait proposé de venir chez ses parents par réflexe. Il n’allait quand même pas la laisser passer les fêtes toute seule! Il lui avait même proposé de rester avec elle, si elle ne voulait pas aller jusqu’en Espagne.

Il salua Alma, autant pour lui signaler qu’ils partaient que pour s’assurer que tout allait bien avec la lance, puis ils quittèrent le Comptoir et sa boutique. A défaut d’avoir trouvé une place directement dans la rue, Rafa s’était garé à deux rues de là. Sa vieille voiture jaune l’attendait enntre une voiture familiale et une petite citadine de vingt ans d’âge. A cette heure de la soirée, les rues étaient peu animées et il n’eut aucun mal à s’insérer dans la circulation pour filer vers le quartier du Front de Mer.

Et toi? Tu fais quoi, pour les fêtes?
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 25 Fév 2021 - 14:17 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Marisol pouvait amplement comprendre le fait de se sentir mal à l’aise avec la présence d’un esprit de je ne sais quoi dans son corps. Elle-même avait mis des années entières à faire la paix avec le jeu auquel on l’avait liée, et ses efforts avaient sérieusement battu de l’aile ces derniers mois. Pour ne pas dire qu’elle était loin d’être en paix avec quoi que ce soit. Alors se retrouver du genre au lendemain hôte d’une entité qu’on avait jamais eu envie d’accueillir en premier lieu ? Il y avait plus vendeur, comme proposition.

« Ok. J’admets que c’est bizarre. »

Elle fronça légèrement les sourcils avant de continuer :

« Mais s’il t’a dit que t’étais prometteur, c’est peut être juste parce que tu l’es, sans chercher midi à quatorze heures ? T’as du potentiel pour ça, quoi. »

L’espagnole avait l’habitude de ne pas forcément être sur la même longueur d’ondes que son compatriote, mais sur ce coup-là, elle ne comprenait pas trop le problème. Au sens où tout était dit dès le départ ?

Les répercussions de son altercation avec un policier avaient beaucoup plus de sens pour Marisol. Loin d’être aveugle, elle voyait bien qu’en parler n’était pas facile pour Rafa. Et il y avait de quoi. La trentenaire grimaça et se retint de prendre son ami dans ses bras. Elle n’était pas sûre que ça aiderait alors qu’il essayait en plus de faire bonne figure.

« Mais ça ne s’est pas plus mal fini, Dieu soit loué. »

Elle avait répondu dans un discret soupir. Elle avait déjà été révoltée de ce qui s’était passé. Et Marisol avait aussi été soulagée de savoir que Rafa n’avait pas de séquelles plus graves encore, même si c’était déjà bien suffisant pour la mettre sur les nerfs, au bas mot.

« Ça ira très bien, j’en suis sûre. »

Franchement, elle ne voyait pas de raisons que ça aille de travers. Pourquoi ça aurait été le cas ? Les mauvais choix du passé, c’était une chose, mais il ne fallait pas nécessairement les reporter sur tout. Même si c’était plus facile à dire qu’à faire.

« Vous partez quand ? »

Cela ferait sans doute du bien à Rafa de sortir un peu la tête de Star City. Et de ses responsabilités ici. L’espagnole emboîta le pas à son compatriote, à demie perdue dans ses pensées. Elle eut un peu de mal à reconnecter son cerveau lorsqu’ils furent tous les deux en voiture, ceci dit, si bien que sa réaction eut un temps de retard assez remarquable en soi. Marisol se tourna légèrement vers le mage et haussa les épaules :

« Rien d’extravagant. J’irais probablement manger chez ma mère pour Noël. Je crois que mon oncle et sa famille viennent aussi, si mes souvenirs sont bons. Sinon, rien de prévu. Je bosse quasiment tout le temps autour des fêtes, alors. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 25 Fév 2021 - 17:41 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Rafa eut un hochement de tête et une expression qui voulait tout dire. Ouai, quand il disait bizarre, il ne déconnait pas. Même d’après ses critères de personne ayant grandi entouré de magie, c’était bizarre, ça situait quand même pas mal le niveau.

... nan mais c’est pas… c’est… Comment dire… il m’a expliqué que… euh… Y avait des histoires… de compatibilité ou de euh… Synchronisation, je sais pas trop comment le dire, c’était plutôt clair quand il m’a expliqué”. Mais en même temps, c’était dans sa tête. Il ne savait pas exactement pourquoi mais les explications de l’Esprit étaient toujours plus clair dans sa tête. “C’est comme… s’il avait une certaine fréquence et que je devais aligner la mienne avec la sienne pour que ça marche bien entre nous, si ça a du sens? Et euh… D’après lui, il m’a choisi parce que ma fréquence était déjà proche de la sienne, un truc comme ça”.

Et sa fréquence était proche de la sienne parce que Rafa incarnait les valeurs que représentaient l’Esprit, un truc comme ça. Dixit l’Esprit, mais le magicien ne se sentait pas de le dire à voix haute. Ça sonnait quand même hyper prétentieux cette affaire et il n’était toujours pas convaincu de ça.

Ouai, j’ai eu de la chance”.

En fait, il avait eu de la chance d’être Lux, et pas juste Rafael Colón. C’était sa réputation de Légionnaire qui lui avait sauvé le cul et il se demandait parfois ce qui serait arrivé autrement. Et il pensait à tous les hispaniques qui avaient subis la même chose mais qui n’étaient plus là pour en parler, parce qu’ils n’avaient pas été Légionnaires ou connus ou quelque chose du genre.

Autant dire que ce n’était pas très gai, dans sa tête.

Euh vers le 20, on reste jusqu’au nouvel an a priori”. Ca dépendait de plein de trucs. De si les vacances d’Andrea duraient aussi longtemps, de si elle se sentait bien chez ses parents, tout ça… Enfin tout ce que Rafa voulait dire, c’était qu’il était disposé à rentrer plus tôt si elle avait envie de rentrer plus tôt. “Faut encore que je trouve des cadeaux, j’ai euh… pas trop eu le temps de m’occuper de tout ça, mais j’ai des idées, donc… c’est déjà ça”.

C’était mieux que de ne pas avoir d’idée du tout, en tout cas. En plus, il n’avait pas besoin de faire un cadeau à chacun des membres de sa très nombreuse famille. En général, il en faisait à ses parents, ses frères et soeurs, et c’était eux qui s’occupaient d’acheter les cadeaux pour ses neveux et nièces en son nom. C’était plus simple.

Ah, c’est chouette. Enfin que tu sois pas toute seule pour les fêtes, pas que tu bosses. J’espère qu’il se passera rien de grave”.

Qu’elle puisse quand même en profiter sans devoir filer en intervention pour le compte de l’UNISON quoi. C’était un truc qui l’angoissait, quand il pensait à son voyage en Espagne. Et si, pendant qu’il était parti, il se passait quelque chose à Star City? Et si des machins ophidiens débarquaient chez ses parents?

Heureusement qu’il conduisait et que ça le forçait à penser à autre chose qu’à tout ça. La circulation était fluide, à cette heure, et Marisol n’habitait pas très loin. Il y avait un peu plus de monde côté Front de Mer - des jeunes surtout - mais rien de dramatique non plus.
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 2 Mar 2021 - 11:12 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Compatibilités, synchronisation… Ça ne parlait qu’à demi à Marisol qui n’aurait pas juré avoir tout compris. L’important restait que le principal concerné comprenne bien tout, étant donné que ça impactait tout de même sa vie au quotidien, et si lui jugeait que tout ça avait été clair, sa compatriote voulait bien accepter de ne pas tout capter.

« Je… Bon, je vais pas te mentir, je suis pas sûre sûre que j’ai exactement tout compris, mais soit. »

La caporale fronça légèrement les sourcils.

« Une certaine fréquence. Genre… Un peu comme une fréquence radio, tu veux dire ? »

Il fallait qu’ils soient sur les mêmes stations, en quelque sorte ? Après, Rafa devait être plutôt branché Esprit de la Lumière vu ses valeurs et le reste. En tout cas, ça n’étonnait pas trop Marisol, bien au contraire. Comme ça ne l’étonnait pas vraiment qu’il ait eu de la chance face aux policiers, que cette histoire aurait pu plus mal finir.

« Tant mieux. Enfin, tant mieux, on se comprend. »

Une fois installée côté passager, la jeune femme revint plutôt aux sujets les plus inoffensifs à aborder. Pas tant pour elle - si Rafa avait eu besoin d’en parler plus, elle l’aurait fait avec joie et sans rechigner - que parce que son compagnon n’avait pas l’air bien à l’aise durant cette conversation.

« Bah, si t’as tes idées en tête, ça peut aller assez vite. »

Le plus dur, c’était souvent de savoir ce qu’on voulait acheter, ou fabriquer. Une fois que cette étape était franchie, on pouvait s’en sortir relativement rapidement, en général.

« Bof. C’est Star City. Avec ma veine, on va se retrouver avec un dinosaure géant en liberté dans les rues, ou une connerie du genre. »

Marisol eut un sourire vaguement amusé. Même si elle était presque sérieuse dans ses propos. Ça ne l’aurait réellement pas étonnée qu’une catastrophe ou une autre pointe le bout de son nez au moment le plus inopportun. On lui avait ruiné Halloween, elle ne voyait pas de raisons qu’on n’en remette pas une couche. Peut-être que cette fois, elle allait se retrouver à la table du Diable lui-même, songea-t-elle avec amertume en son for intérieur.

« Puis bon, je préfère ne pas partir du principe que tout va bien se passer. Ça évite les déceptions. »

Le tout fut dit avec le sourire. Pour le coup, l’espagnole n’en concevait aucun désarroi : c’était son métier, ça faisait partie de la vie qu’elle s’était choisie en s’engageant dans l’UNISON, des années plus tôt. Et avant ça dans l’armée, d’ailleurs.
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 2 Mar 2021 - 17:51 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Rafa hocha la tête, les épaules détendues sans se rendre compte qu’il les avait tendues à un moment. Comme souvent quand il expliquait un truc, en fait? Il se crispait en essayant de se dépatouiller avec les mots, et il se détendait quand les gens lui posaient deux-trois questions qui laissaient entendre qu’ils avaient compris l’essentiel et qu’ils vérifiaient si tout était clair.

Ouai, tu sais euh… genre… les appareils qui te montrent les ondes là… Bin c’est comme si la fréquence de l’Esprit et la mienne étaient tellement proches qu’elles sont presque superposées”.

Presque. Le truc, c’était que Rafa n’était pas trop sûr de savoir comment il pouvait mieux s’aligner sur l’Esprit. Ou s’il en avait envie. Il était un peu obligé pour mieux maîtriser la lumière, mais autrement, ça lui faisait toujours bizarre.

Hum… j’hésite encore pour euh… Andrea. Fin j’ai déjà une idée, mais il m’en faudrait une autre”.

Rapport qu’il avait dans l’idée de lui offrir un sweat. Mais un sweat à sa taille à lui. Pour donner un peu de contexte, elle lui piquait toujours ses vestes et ses sweats, et il ne pouvait pas faire l’inverse. Rapport que ses vêtements à elle étaient trop petits pour ses vêtements à lui. Donc en fait, c’était un peu un cadeau pour deux, le sweat. Elle le portait, il le piquait de temps en temps, ça permettait d’avoir un truc à se mettre quand elle lui piquait tous les siens.

... Donc… t’es en train de te dire que c’est à cause de ta malchance que Star City se trouve avec des catastrophes tous les quatre matins?

On aurait pas dit comme ça, au premier coup d’oeil, mais Rafa plaisantait. Une croyance plus ou moins répandue voulait qu’il n’ait pas le sens de l’humour, mais il en avait. C’était juste qu’il n’était pas très expressif, que pour lui, un “Ah, oui, je vois, c’est drôle” était l’équivalent d’un rire bien franc chez d’autres. Ou qu’il avait tendance à lancer des remarques pouvant être considérées comme drôles, mais avec un ton trop sérieux pour que ce soit bien clair.

Hum… tu sais, d’après l’Esprit, je suis supposé imposer l’espoir aux gens par ma simple présence, tout ça. J’ai l’air un peu cassé ce soir”.

Là aussi, une nouvelle blague. Disons qu’après des semaines compliquées, il était content de voir Marisol, de constater qu’elle allait à peu près bien à part des transformations intempestives en chat. Ca n’était pas parfait, il n’était pas idiot au point de ne pas voir les changements de couleur de son aura et de ne pas savoir les interpréter, mais Rafa était disposé à se suffire de ça pour l’instant.

Il ralentit, enclencha son clignotant, et se rangea en deuxième file presque devant l’immeuble de Marisol. Il l’avait déjà ramenée chez elle une ou deux fois, alors il savait lequel c’était. Normalement. Au pire, elle le lui dirait?
A cette heure, il ne gênait pas grand monde à se stationner comme ça alors il prit le temps de se tourner vers son amie.

Prends soin de toi, ok? Et appelle si… je sais pas, t’as envie de parler, de te changer les idées… Ok?




 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 11 Mar 2021 - 23:05 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Marisol n’avait pas spécialement perçu la tension qui avait momentanément saisi Rafa. Un peu, mais pas autant qu’elle aurait pu, parce qu’elle était concentrée sur ce qu’elle entendait, histoire d’être certaine d’avoir tout compris. Ou compris ce qu’elle était en mesure de comprendre. Cette histoire de fréquences lui semblait à peu près abordable, en tout cas. Elle acquiesça doucement, mais ne rebondit pas trop dessus.

Elle ne tenait pas à se lancer dans des explications plus techniques qu’elle n’était en mesure de le comprendre. Ce niveau-là lui convenait très bien. Les fêtes de Noël en approche représentaient un sujet plus accessible, plus posé, aussi, même si pour le coup, l’espagnole ne pouvait pas rater l’agitation que cela avait brièvement suscité en son compatriote. Visiblement, les cadeaux comme la perspective de mettre sa famille et Andrea en présence le préoccupaient un chouïa.

« Je suis sûre que tu vas trouver quelque chose. Je t’avoue que je la connais pas assez pour pouvoir te renseigner sur ce coup-là. »

Si Marisol était plus proche de sa supérieure qu’on ne l’attendait généralement, elle restait sa supérieure quoi qu’il en soit. Savoir avec certitude ce qu’elle aurait apprécié comme cadeau de la part de son petit-ami, c’était un autre niveau, qu’elle ne prétendait pas avoir atteint.

« Ah, ah. »

La caporale lança un regard faussement courroucé à Rafa. Rapport au fait que non, ce n’était pas sa faute.

« Moque toi, mais je te rappelle que question catastrophe, tu te poses là, Rafa. »

Et lui, il n’était pas agent de l’UNISON. Même son intégration à la Légion n’était pas si vieille que ça, quand on y pensait cinq minutes.

« Mince, tu devrais lui demander de réparer tout ça. »

Marisol secoua la tête, amusée. Elle n’était pas sûre que l’espoir était sa vertu première, à l’heure actuelle, ce qui restait un comble pour l’optimiste invétérée qu’elle était habituellement. Mais enfin, c’était ainsi, et ça se passerait.

« Bien sûr, Rafa. Merci beaucoup. Pour ça, et de m’avoir ramenée. Passe de bonnes fêtes. »

La trentenaire déposa un baiser sur la joue de son compatriote, puis sortit de voiture. Elle rentra directement chez elle, ou elle prit une douche rapide avant de se glisser sous sa couette avec son ordinateur et un film. Elle allait se remettre tranquillement de ses émotions, et tout allait très bien se passer. Il n'y avait aucune raison que ce ne soit pas le cas, n'était-il pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 12 Mar 2021 - 18:10 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ouai, nan, t’inquiète. J’ai encore un peu de temps”.

Et des tas d’armes secrètes. Des armes secrètes qui s’appelaient Sarah ou Teodora. Ouai, ses soeurs. A défaut d’avoir forcément les mêmes goûts qu’Andrea, elles avaient pour elles d’être des femmes avec un tempérament similaire, donc peut-être qu’elles auraient la bonne idée pour lui? Bon, ça impliquait aussi de leur parler d’Andrea. Autant ça se passerait bien avec son aînée, autant avec Teo… elle allait le bombarder de questions, c’était sûr.

Bin… généralement, elles touchent ma proximité immédiate. Toi, t’as l’air de dire que t’influence toute la ville”.

Bin quoi? Sa blague avait pris, alors il enchaînait dessus. Normal quoi. Ca lui évitait de trop s'appesantir sur le fait, qu’effectivement, niveau poisse, il se posait. Il voulait bien admettre qu’une partie de cette poisse venait de lui : il se fourrait relativement souvent dans des emmerdes. L’autre partie venait de l’Esprit. Des tas de trucs ophidiens voulaient lui péter le nez parce qu’il était son hôte.

J’lui en parlerais pendant ma prochaine séance de méditation”.

Ca aurait pu être drôle, n’empêche. De demander à un Esprit multimillénaire de réparer la fonction “espoir” de son Porteur… Un autre que Rafa aurait sans doute fait la vanne à voix haute, mais pas l’espagnol.

Ouai, bien sûr. Pas de quoi. Passe de bonnes fêtes à toi aussi”.

Est-ce qu’il bugua quand Marisol lui embrassa la joue? Oui, peut-être. Pas qu’il était contre le fait qu’elle le touche, plutôt que d’habitude, ils se touchaient pour se taper dessus à l’entraînement.

Juste au cas où, Rafa resta stationné dans la rue jusqu’à ce que Marisol entre dans son immeuble, et patienta encore deux minutes, le temps de voir une lumière s’allumer dans son appartement. Comme Marisol semblait être rentrée en un seul morceau, il mit son clignotant et repartit vers la Colline aux Lanternes.

Andrea n’était pas là, ce soir, aussi le magicien retrouva-t-il une maison vide ou pas loin. Comme à son habitude, Taz vint lui faire la fête à grands renforts de jappements, de sauts enthousiastes, et de léchouilles au visage. Obi-Wan, pris d’un accès de courage, vint se frotter entre ses jambes et accepta même d’être soulevé pour quelques caresses supplémentaires.

Non sans un gémissement de la part de Rafa. Aussi efficace que pouvait être son armure, elle ne lui évitait pas les courbatures et quelques bleus. Il lui était arrivé plus d’une fois de rentrer chez lui et de se découvrir couvert de bleus dans le dos ou sur les épaules, avec un étrange motif en écailles.

Heureusement, il pouvait compter sur la maison. Elle lui allumait les lumières, là dans l’entrée, là dans la cuisine. Il entendit le bruit caractéristique des tuyaux à l’étage, signe qu’elle avait allumé l’eau et qu’elle était en train de lui faire couler un bain. Maintenant qu’il était rentré, que la tension du combat s’était évanouie, que Marisol allait bien, Rafa réalisait de nouveau à quel point il avait faim, soif, qu’il voulait dormir aussi. Bah… il avait des restes au frigo, un bain en train de couler… Les choses auraient pu être pires.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Chat va faire mal - Marisol
 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3Revenir en haut 
Chat va faire mal - Marisol - Page 3 Forum_6Chat va faire mal - Marisol - Page 3 Forum_8


Chat va faire mal - Marisol - Page 3 Forum_1Chat va faire mal - Marisol - Page 3 Forum_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chat va faire mal - Marisol - Page 3 Forum_6Chat va faire mal - Marisol - Page 3 Forum_8

Sauter vers:  
Prédéfinis


Scénarios


Postes à pourvoir


Préliens
Nos voisins
      
      
      
      
Le saviez-vous ?