Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
Think Fast - Jeffrey - Page 2 Bouton_off
AccueilDernières imagesFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Logo de la barre de navigation

Think Fast - Jeffrey - Page 2 Forum_1Think Fast - Jeffrey - Page 2 Forum_3
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

Think Fast - Jeffrey

 
Jeu 3 Déc 2020 - 16:56 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Eh bien, en un sens, il s’agissait d’un marathon”.

Un marathon émotionnel, d’une certaine façon. Raconter ainsi des événements traumatiques demandait beaucoup d’énergie et d’endurance. Il fallait se lancer, ne pas faiblir pendant le récit. L’expérience était d’autant plus compliquée qu’on attendait longtemps avant d’ouvrir les vannes, et Jeff avait attendu pendant des années.

Ce n’est pas être fataliste que de se tenir prêt. Du moment que tu es prêt à accepter que tu ne pourras jamais être préparé à toutes les situations”.

Surtout en vivant à Star City. Une nouvelle catastrophe semblait disposer à échouer sur la ville à peu près tous les ans et, à chaque fois, elle s’avérait des plus surprenantes.

Quant à cette référence à son humble personne… eh bien même lui n’aurait peut-être pas pu les sauver. Tout aussi rapide qu’il soit, il ne pouvait sauver tout le monde. Avant l'avènement du Pacte, le consensus était de ne jamais s’impliquer aussi directement dans le destin des mortels. S’ils devaient survivre, ils se sauveraient eux-mêmes. Sinon, eh bien c’était leur destin. Maintenant qu’il était le seul Olympien à mettre le pied sur la Terre Prime, Hermès avait allègrement décidé d’ignorer toutes ces règles. Il n’avait jamais été très friand de ces histoires de destin.

Sauve ton frère. Je saurais me débrouiller. Je suis plein de ressources”.

Peut-être que ces quelques mots ne suffiraient pas à l’en convaincre. C’était pourtant à espérer car l’Olympien n’avait aucune envie de le voir se jeter sur lui pour le sauver, au détriment de son frère, quand il pouvait parfaitement se sauver seul. En réalité, il était beaucoup plus rapide que Jeff et serait probablement celui qui les sauverait tous les deux.

Je te remercie de ta sollicitude, mais crois-moi, je ne suis pas sans défense. Et sans doute pas aussi intéressant que tu ne le crois pour les criminels”.

Probablement parce qu’il en était un lui-même. Disons que sa réputation le précédait et qu’il avait donné une bonne leçon aux idiots qui avaient voulu s’y essayer. Il n’avait tué personne, mais tout avait eu valeur d’avertissement pour tous les autres. La version plus… officielle, disons, était qu’il menait une existence relativement discrète. En dehors de quelques soirées de gala, Raphaël Mercury se montrait assez peu, publiquement, et finissait assez rarement dans les journaux. Ou, en tout cas, ses portraits n’étaient mystérieusement jamais très nets.

Quant à Rafael Colón, il en avait évidemment entendu parler, s’était aussi dit que Tlazolteotl devait être furieuse. Elle avait proclamé l’espagnol sous sa protection et devait considérer l’événement comme une insulte.

Il refusa poliment une quelconque boisson - le chocolat chaud lui avait suffi - mais se servit d’un chocolat en évitant soigneusement les préférés de son protégé. Le temps qu’il revienne de la cuisine avec son verre, l’Olympien avait goûté un chocolat fourré à la praline.

Tous les amis commencent par être des inconnus” nota paisiblement la déité, comme pour lui rappeler qu’il avait été, un jour, un inconnu pour lui. “Sans parler du fait qu’ils auraient des outils pour t’aider. La décision est tienne”.

L’Olympien ne s’était pas attendu à une acceptation immédiate. Il plantait simplement la graine. Peut-être que Jeffrey finirait par accepter l’idée, peut-être pas. Il ne voyait guère l’intérêt d’insister plus. Au contraire, cela aurait un risque à lui aliéner l’idée pour de bon.
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 3 Déc 2020 - 19:08 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les paroles de Raphaël trouvaient un écho dans la tête du jeune homme même s’il n’avait pas réagi. Sa tête était encore trop en compote de cette quasi mise à nue de son âme pour se permettre d’avoir une opinion claire sur les actions à venir. Il était conscient qu’il devrait trouver une solution pour que ses cauchemars cessent. Le manque de sommeil à long terme pouvait avoir des effets néfastes sur sa santé physique et mentale. Heureusement qu’il avait encore une endurance surhumaine sinon cela fait depuis longtemps qu’il aurait été à terre. Mais c’est qu’un moment de répit. Il en prenait conscience. C’est déjà un grand progrès. Et puis d’avoir pu parler de ses cauchemars à Raphaël c’est nettement un grand pas en avant.
Ce soir, il n’y aurait pas de courses comme il le faisait maintenant assez souvent. Il s’éloignait de plus en plus loin de son quartier, même de la ville pour pouvoir s’entraîner sans être vu. Courir à son maximum était pour lui assez jouissif. Cela en devenait même drogue, un peu comme le chocolat qu’il mangeait avec les rictus de gourmandise sur son visage.

« Il n’a rien de mieux qu’un bon chocolat pour se remonter le moral. En deuxième place, je mettrai maintenant les macarons parisiens et en troisième c’est toi qui occupe la place »

Il esquissa un léger sourire. Ses blagues étaient assez rares alors il fallait prendre l’opportunité de les savourer. La divinité ne serait surement pas offusquée de se faire prendre la vedette par du chocolat et des macarons.

«mais non bien sûr que tu occupes la première place. En tout cas, je te remercie de cet échange. Certes, tu me parles des choses qui me déplaisent. Mais sache que j’apprécie cette sincérité. Je ne te garantis pas que j’aille tout percuter mais je vais y réfléchir lorsque j’aurai les idées bien plus claires. J’espère que nous aurons encore d’autres conversations de cette nature. Je sais maintenant que je peux compter sur toi. »

Jeffrey s’approcha pour faire une accolade à l’olympien. Par ce geste rare de sa part, il donnait la preuve définitive qu’il comptait maintenant Raphaël dans son cercle intime.

« Raphaël, je te remercie encore très chaleureusement de tout ce que tu fais pour nous deux. Je vais finaliser mon devoir de dissertation de philo qui porte sur l’oubli et la condition de la vie humaine quoique je doute actuellement d’être en état de penser. Non je vais plutôt aller dormir en croisant les doigts de passer une bonne nuit. On se téléphone et n’oublie pas l’invitation à venir manger une lasagne. Je te laisse fixer une date. Ta compagne sera également la bienvenue. »

En effet, il était maintenant temps pour Jeffrey d’aller rejoindre le pays des songes pour se remettre de ses émotions. Ses yeux se plissaient. Il luttait pour ne pas bailler. Bien sûr, il ne sauterait pas l’étape de la prière avant coucher à l’attention du dieu Hermès pour le remercier et pour qu’il accorde protection à Raphaël et à son frère Jason …
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 3 Déc 2020 - 20:36 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Beau joueur, l’Olympien prétendit s’offusquer quand on l’attendit de lui. Il eut, cela dit, tout juste le temps de déformer son visage en une grimace exagérément outré que Jeffrey le rassurait aussitôt.

Evidemment que tu peux. Je ne suis qu’à un coup de fil ou un message”.

Il aurait pu ne rien en faire, mais l’occasion était trop belle. Quand Jeffrey lui fit une accolade, il l’accepta d’un bras, et de l’autre, lui ébouriffa les cheveux. A cette heure, sans doute que l’aîné n’allait pas tarder à suivre le cadet au pays des rêves.

Finis-le demain, tu dors debout” nota la déité en se remettant debout. Il ramassa sa tasse, vide, ainsi qu’un chocolat qui fila directement dans sa bouche. “Tu vas devoir m’appeler en premier, je le crains, tu ne m’as pas donné ton numéro”.

La tasse termina sa soirée dans l’évier, remplie d’un peu d’eau pour éviter que les restes de lait chocolaté ne collent au paroi. Fraichement équipé de son manteau, l’Olympien gratifia son jeune protégé d’une tape amicale sur l’épaule, d’un dernier passage de ses doigts dans ses cheveux et d’un sourire charmant avant qu’il ne prenne congés pour de bon en lui promettant de remplir sa promesse de venir manger des lasagnes au plus vite.

En quelques minutes, l’Olympien se trouva dehors, au pied de l’immeuble des frères. La soirée s’était-elle parfaitement déroulée? Non, mais la perfection avait quelque chose de surfait. Au moins avait-il l’assurance que l’un et l’autre se portaient aussi bien que pouvaient se porter deux adolescents orphelins vivant seuls dans un appartement d’une grande mégalopole.

Jeffrey l’inquiétait peut-être un peu plus que Jason. Son visage affichait déjà quelques stigmates des responsabilités qui pesaient sur ses épaules, du manque de sommeil, des cauchemars. Pour cela, l’Olympien avait une idée, une façon de faire d’une pierre deux coups. Hadrien n’avait que quelques années de plus et tout aussi besoin de se détendre. Peut-être arriverait-il à convaincre les deux adolescents de passer un peu de temps à jouer au base-ball ou à faire du skate-board ensemble. Peut-être? Ah, qu’il ne se voile pas la face. Il était le dieu de l’éloquence, il y parviendrait.

Pour l’heure, l’Olympien laissa les frères Highmore se coucher, la prière de Jeffrey résonnant dans son esprit alors qu’il s’éloignait de cet immeuble-là pour en rejoindre un autre du Centre, son temple. A pied. Autant parce qu’ils n’étaient guère éloignés l’un de l’autre que parce que la nuit était belle et que, de temps à autre, le dieu des Voyageurs aimait le faire comme le plus simple des mortels.
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 3 Déc 2020 - 22:31 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Jason fut réveillé par la lumière du soleil. Bizarre d’habitude c’était son frangin qui le réveillait. En tout cas, il avait dormi sous le sommeil du juste. Il s’étira comme un chat avant de faire les gros yeux en voyant l’heure sur son réveil qui indiquait 8h. Les cours commençaient à 8h30. Ils allaient être en retard ! D’un bond il s’extirpa de son lit pour rejoindre la chambre de son frère, tout en criant son prénom. Il n’en crut pas ses yeux en voyant Jeffrey encore totalement endormi. Il avait ouvert une paupière, puis deux… Son esprit n’était pas encore totalement éveillé à la réalité du matin. Jason s’approcha pour poser la main sur le front de Jeff.

« T’es malade le frangin ? Il est 8h passé. Dans une demi-heure, les cours commencent ! Allez debout grand fainéant ! »

Jeffrey crut d’abord à une mauvaise farce mais quand il découvrit la lumière entrer dans sa chambre lorsque Jason ouvrit les volets mécaniques, il bondit du lit comme un guépard.
Cette nuit avait été une des rares où il n’avait pas fait des cauchemars. La fatigue et la décompression d’avoir parlé avec Raphaël l’avaient aidé à trouver ce sommeil dont il avait tant besoin. Il ne pensait pas que cela lui aurait fait autant de bien même cela ne serait qu’un répit de courte durée car les cauchemars reprendraient de plus bel malheureusement.

Finalement il n’arriva pas en retard au lycée. Cela aide d’habiter à côté et puis d’avoir un pouvoir de vitesse. Ce matin, il avait cours d’histoire, sa matière préférée. Pourtant, il restait distrait, repensant à la soirée précédente, notamment la conversation sur la terrasse avec Raphaël, puis celle dans le salon où il avait raconté pour la première fois le contenu de ses cauchemars. Les péripéties de Jason avec sa cigarette en étaient presque oubliées. Presque… il devrait tout de même en reparler avec lui avec plus de sérénité, comme lui a fait comprendre Raphaël de prendre plus à cœur son rôle de grand frère que de celui de père de substitution. Mais de cette soirée, Il y avait eu un événement bien plus marquant et important : celui de la naissance d’une relation forte et intime de confiance nouée avec son bienfaiteur Raphaël. Il en avait mis du temps à lui faire confiance pour x raisons maintenant comprises. En tout cas, tout le temps qu’il avait pris ne pouvait qu’avoir créé un lien fort et puissant…

En sortant de classe, il adressa avec son portable un message très court à l’intention de Raphael maintenant qu’il avait son numéro de portable : "Merci, Jeffrey"
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Think Fast - Jeffrey
 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Revenir en haut 
Think Fast - Jeffrey - Page 2 Forum_6Think Fast - Jeffrey - Page 2 Forum_8


Think Fast - Jeffrey - Page 2 Forum_1Think Fast - Jeffrey - Page 2 Forum_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Think Fast - Jeffrey - Page 2 Forum_6Think Fast - Jeffrey - Page 2 Forum_8

Sauter vers:  
Prédéfinis


Scénarios


Postes à pourvoir


Préliens
Nos voisins
      
      
      
      
Le saviez-vous ?