Knowledge has a beginning, but no end Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Knowledge has a beginning, but no end Categorie_1Knowledge has a beginning, but no end Categorie_2_bisKnowledge has a beginning, but no end Categorie_3
 

Knowledge has a beginning, but no end

 
Message posté : Mer 18 Nov 2020 - 19:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les jours raccourcissaient, et l’automne le disputait aux prémices de l’hiver. Les gens avaient sorti leurs épais manteaux et leurs meilleures écharpes. Chacun aspirait à se blottir près d’une source de chaleur avec une boisson chaude, tout en regardant les dernières feuilles tombées des arbres voleter dans le vent. Pour Markus, cela signifiait surtout qu’il devait allumer les lumières dans le laboratoire bien plus tôt que d’ordinaire. Lui n’était pas tellement impacté par les changements de saison, puisqu’il continuait à se livrer corps et âme à ses recherches.

Néanmoins, il lui arrivait de mettre le nez dehors – à des heures pour le moins tardives, il allait sans dire – pour rentrer chez lui. Et c’était à cette occasion qu’il avait pu voir l’annonce de l’ouverture d’une exposition sur l’histoire mystique du Japon. Celle-ci était consacrée à la mythologie, aux artefacts anciens et aux légendes nippones. Assurément, il y avait là de quoi susciter son intérêt. L’expérience lui avait appris que sous ce genre de traditions qui pouvaient sembler fantaisistes, il y avait souvent un fond de vérité. Et parfois même, ce fond de vérité pouvait s’avérer on ne peut plus intéressant. Il y avait bien eu au cours de ces dernières années et des mois écoulés des manifestations accrues de ce que l’on pouvait qualifier de magie. Un terme que le scientifique chevronné qu’il était n’employait pas sans l’accompagner d’une ombre de grimace, de l’ordre de celles que l’on avait en mordant à pleines dents dans un citron. Ou en buvant un bon verre de vinaigre. D’une traite, s’il-vous-plaît.

En bref, le quinquagénaire avait décidé de s’octroyer un après-midi de divertissement et d’instruction en se rendant à ladite exposition. Il pensait ne pas prendre de risque de se retrouver face à un délire cérébral artistique avancé, comme lors d’un choix récent et malencontreux de pièce de théâtre classique revisitée de manière contemporaine. Et il lui fallait également compter avec autre chose. Sa fille l’avait encore réprimandé récemment à propos de son habitude de ne vivre que pour son travail, et de prendre trop peu de temps pour lui. Qu’à cela ne tienne, il avait bien avancé dans ces derniers travaux. Il pouvait prendre une demi-journée de pause. Il aurait même pu s’octroyer des vacances, si ce mot avait eu du sens pour lui. Mais ce moment de détente allait peut-être se montrer des plus instructifs pour lui, voire lui offrir de belles occasions de s’instruire et de nourrir ses recherches.

Markus était de bonne humeur en passant les portes du musée. Pour être franc, il ne bouda pas son plaisir. Il s’immergea de bon coeur dans l’exposition, prenant le temps de s’arrêter devant chaque objet, chaque tapisserie, chaque projection, et de lire soigneusement les cartels explicatifs qui se trouvaient près des œuvres. Alors qu’il venait de s’intéresser longuement à un vase en porcelaine finement ornementé, il s’arrêta devant un sabre pour le moins remarquable. Haussant les sourcils, il prit le temps de détailler l’arme pour ne rien rater des détails qui ornaient la lame. Le cartel serait décortiqué peu après.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 18 Nov 2020 - 20:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Asuka Ashiro
Indépendant Neutre

Personnage
La matriarche
ϟ Âge : 35
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 29/12/1985
ϟ Arrivée à Star City : 06/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 110
ϟ Nombre de Messages RP : 20
ϟ Célébrité : Rinko Kikuchi
ϟ Crédits : Information indisponible
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Architecte et Matriarche de la famille Ashiro
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : -Asuka apprécie les tenues un peu relevées "à l'ancienne" ou kimono il est très rare de la voir s'habiller de manière naturelle, elle est plutôt du genre excentrique.
-Asuka parle peu et a un ton monocorde.
-Elle exprime très peu ses émotions à l'exception d'un léger sourire qui est plus une sorte de masque social, tant ce sourire est hypocrite.
-Lorsqu'elle fronce les sourcils c'est qu'elle est vraiment énervée.

ϟ Pouvoirs : Les pouvoirs qu'elle possède lui sont donnés par les 4 gardiens cardinaux ayant élu domicile dans le katana familial, puis dans sa rapière (voir la partie "histoire" pour en apprendre plus sur ces charmantes petites bêtes et cet artefact)
Tant qu'Asuka tient sa rapière en main chaque chevalier lui apporte une capacité: Suzaku le Phoenix lui apporte une vitesse accrue, Guembu, le serpent tortue, améliore la résistance de son corps, Byakko, le tigre blanc, lui apporte une force surhumaine et Seiryu, le dragon ajoute un effet brulure à ses coups de sabre.
Attention cependant: si elle lâche son arme, elle redevient une femme ordinaire. Le katana ne peut être saisi que par un membre de la famille Ashiro, toute autre personne tentant de s'en emparer ressentira une forte brulure.
-Les 4 chevaliers ont chacun leur personnalité et peuvent parfois n'en faire qu'a leur tête. Asuka apprendra à les maitriser totalement avec le temps, mais pour le moment, le niveau de confiance entre elle et les gardiens est toute relative.
ϟ Liens Rapides : Carnet d'adresses
Exploits
Fiche
Journal de bord
Passeport
Joueur
La matriarche
ϟ Âge : 35
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 29/12/1985
ϟ Arrivée à Star City : 06/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 110
ϟ Nombre de Messages RP : 20
ϟ Célébrité : Rinko Kikuchi
ϟ Crédits : Information indisponible
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Architecte et Matriarche de la famille Ashiro
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : -Asuka apprécie les tenues un peu relevées "à l'ancienne" ou kimono il est très rare de la voir s'habiller de manière naturelle, elle est plutôt du genre excentrique.
-Asuka parle peu et a un ton monocorde.
-Elle exprime très peu ses émotions à l'exception d'un léger sourire qui est plus une sorte de masque social, tant ce sourire est hypocrite.
-Lorsqu'elle fronce les sourcils c'est qu'elle est vraiment énervée.

ϟ Pouvoirs : Les pouvoirs qu'elle possède lui sont donnés par les 4 gardiens cardinaux ayant élu domicile dans le katana familial, puis dans sa rapière (voir la partie "histoire" pour en apprendre plus sur ces charmantes petites bêtes et cet artefact)
Tant qu'Asuka tient sa rapière en main chaque chevalier lui apporte une capacité: Suzaku le Phoenix lui apporte une vitesse accrue, Guembu, le serpent tortue, améliore la résistance de son corps, Byakko, le tigre blanc, lui apporte une force surhumaine et Seiryu, le dragon ajoute un effet brulure à ses coups de sabre.
Attention cependant: si elle lâche son arme, elle redevient une femme ordinaire. Le katana ne peut être saisi que par un membre de la famille Ashiro, toute autre personne tentant de s'en emparer ressentira une forte brulure.
-Les 4 chevaliers ont chacun leur personnalité et peuvent parfois n'en faire qu'a leur tête. Asuka apprendra à les maitriser totalement avec le temps, mais pour le moment, le niveau de confiance entre elle et les gardiens est toute relative.
ϟ Liens Rapides : Carnet d'adresses
Exploits
Fiche
Journal de bord
Passeport


i93Ho5Po_o.pngovnw.png

Knowledge has a beginning, but no end

A.Ashiro & M.K.Brandt

◊ ◊ ◊



La froideur du temps était quelque peu mordante et si le manteau blanc de l'hiver n'avait point encore recouvert chaque centimètre carré de neige, nous savions que nous approchions de la période de Noel, une période pour le moins particulière que nous autres, de la famille Ashiro ne fêtons pas, un tort sans nul doute, considérant que depuis des siècles, la famille Ashiro ne célébrait qu'une seule et unique chose: le fait que le vassal existait, il ne faisait rien, il se contentait de respirer et d'être en vie et parce qu'il avait eu la chance d'être l'ainé et d'être un homme, l'on fêtait son existence comme celle d'un dieu, preuve s'il en était que la famille avait depuis longtemps oublié qui étaient les véritables dieux à vénérer: les quatre gardiens.
Etait-ce des dieux d'ailleurs ? Nul ne le savait, l'histoire était bien trop ancienne.
Beaucoup de choses devaient changer à  commencer par la vision que la famille avait du vassal, ce dernier devait être en quelque sorte un guide, pas un profiteur que les gens vénèrent pour absolument aucune raison.
"C'est décidé" me dis-je "il y aura un Noel cette année..."

J'en était la de mes réflexion qu'une fois de plus un "gang" de jeunes malotrus commençait à digresser à propos du katana familial en parlant de références qui me dépassaient telle que "Narouteau" "Blitche" ou encore "Qu'enne chine" et je commençais à regretter d'avoir accepté la demande de ce musée situé non loin de notre pavillon.
Que ne ferait-t-on pas pour faire connaître le nom de sa famille ?

Fort heureusement, le katana exposé qui semblait  rappeler moults "japanimation" à cette bande de jeune bas-de-plafond n'était que le katana d'origine avec, bien sur, la légende qui s'y rapportait, soit l'histoire des quatre gardiens. Le véritable sabre était, comme d'habitude enfoncé dans le fourreau de ma cane dont je ne me séparais jamais "au cas ou".

Contrairement à l'idée reçue j'avais renoncé à l'idée de porter un kimono pour cette visite, d'une part je voulais être discrète (si tant était que ma tenue le soit) d'autre part, les getas dans le froid m'importunait un brin. Ainsi donc des bottines à mi-talons, une robe longue pourpre et un grand manteau de fourrure conviendrait bien mieux à cette saison.

Le groupe de décérébrés avaient enfin décidé de quitter les lieux afin de retourner jouer à "Auveurwach" laissant finalement le passage à un vide intersidéral, tant les visiteurs n'étaient pas légions, décidemment l'idée n'était point aussi bonne que je ne le pensais de prime-abord.
Pour autant un homme un peu plus élégant semblait intriguer par l'ancien artefact, comme si elle essayait d'en comprendre le moindre crénelage. Je m'approchais, interpellée par l'intérêt de cet individu pour le moins singulier.

— C'est une belle pièce n'est-t-il pas ? Très ancien et pourtant il semble encore en parfait état comme s'il venait d'être forgé. Il était dans ma famille bien avant moi et y sera surement encore des siècles après.

Oh ça oui, il avait une partie bien précise qui lui était destiné dans le pavillon des Ashiro, puisque notre village du japon avait été détruit, il avait fallu faire importer moults objets via la douane et les service responsables étaient quelques peu tatillons avec la loi refusant à un objet de patrimoine de quitter le territoire, il avait donc fallu ruser.

(c) oxymort

 
Revenir en haut Aller en bas


STILL ALIVE STILL ALONE STILL UNBROKEN
Knowledge has a beginning, but no end SpryFaroffHarpyeagle-small
ASUKA ASHIRO ft. RINKO KIKUCHI

Message posté : Ven 27 Nov 2020 - 15:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Markus était absorbé dans la contemplation de l’arme qu’il avait sous les yeux. Son regard allait du cartel qu’il lisait avec une attention soutenue, à l’objet qui était décrit. Pour tout dire, il trouvait que la facture du sabre était admirable. Et il était un brin frustré qu’il n’y ait pas davantage de données inscrites à son sujet. C’était malheureusement le prix à payer dans les expositions. Elles étaient destinées au plus grand nombre et comportaient donc des informations réduites, afin de ne pas submerger le visiteur sous les données. Et ceux qui étaient davantage intéressés et en capacité d’en apprendre plus, tels que lui, se trouvaient donc lésés.

Le scientifique fut interrompu par l’arrivée de quelqu’un à son côté. Il crut l’espace d’un instant qu’il s’agissait d’un autre visiteur, qu’il convenait donc d’ignorer. Mais les paroles qui furent prononcées détachèrent son attention de son examen, et il se retourna donc vers la nouvelle venue. Il vit une jeune femme, asiatique, qui l’observait avec calme. L’intérêt du quinquagénaire fut décuplé lorsqu’il comprit qu’il avait face à lui la légitime propriétaire de l’arme qu’il contemplait. Autrement dit, quelqu’un qui serait peut-être à même de lui en apprendre plus que les informations distillées par l’exposition. Du moins, en théorie. Il arrivait que des collectionneurs ne s’y entendent guère en matière de culture, et se contentent d’acheter des pièces chères pour montrer leur fortune et pour leur côté esthétique. Pour l’heure, l’homme se contenta de hocher la tête d’un air appréciateur.

« Magnifique, en effet. On dirait qu’il est capable de trancher une feuille de papier tombée sur son fil.

En un sens, ce n’était peut-être pas qu’une façon de parler. Si le tranchant des katanas était légendaire, et le plus souvent exagéré, Markus n’aurait pas été surpris d’avoir sous les yeux un objet qui était capable de plus que ce que son apparence laissait croire. Après tout, dans une ville comme Star City, les artefacts remarquables aux pouvoirs inimaginables ne manquaient pas… Quoi qu’il en soit, l’homme voyait une occasion d’engager la conversation. Assurément, cela ne lui coûterait rien.

- Vous êtes donc la propriétaire de cette arme ? C’est fascinant. J’avoue ne pas avoir de très larges connaissances dans le domaine, mais je suis venu pallier à ce manque. Avez-vous prêté d’autres éléments à cette exposition ?

Peut-être avait-il face à lui une collectionneuse ou une propriétaire chevronnée, qui pourrait élargir ses connaissances à plus grande échelle. Si cette arme ne semblait pas avoir son pareil dans toute l’exposition, le scientifique n’excluait pas la possibilité que d’autres objets puissent receler un savoir caché ou quelque anecdote des plus intéressantes. Il se retourna pour faire convenablement face à son interlocutrice et lui adressa un léger sourire poli, tout en la saluant d’une petite inclination de la tête.

- Je manque à la politesse la plus élémentaire. Je m’appelle Markus, Markus Brandt. »

Finalement, il avait bien fait de se laisser tenter par cette exposition. Lui qui s’était plus ou moins résigné à passer un bon moment mais à ressortir avec une légère frustration et un petit goût d’inachevé, sentait qu’il allait au contraire pouvoir bien profiter de ce moment.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 27 Nov 2020 - 17:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Asuka Ashiro
Indépendant Neutre

Personnage
La matriarche
ϟ Âge : 35
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 29/12/1985
ϟ Arrivée à Star City : 06/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 110
ϟ Nombre de Messages RP : 20
ϟ Célébrité : Rinko Kikuchi
ϟ Crédits : Information indisponible
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Architecte et Matriarche de la famille Ashiro
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : -Asuka apprécie les tenues un peu relevées "à l'ancienne" ou kimono il est très rare de la voir s'habiller de manière naturelle, elle est plutôt du genre excentrique.
-Asuka parle peu et a un ton monocorde.
-Elle exprime très peu ses émotions à l'exception d'un léger sourire qui est plus une sorte de masque social, tant ce sourire est hypocrite.
-Lorsqu'elle fronce les sourcils c'est qu'elle est vraiment énervée.

ϟ Pouvoirs : Les pouvoirs qu'elle possède lui sont donnés par les 4 gardiens cardinaux ayant élu domicile dans le katana familial, puis dans sa rapière (voir la partie "histoire" pour en apprendre plus sur ces charmantes petites bêtes et cet artefact)
Tant qu'Asuka tient sa rapière en main chaque chevalier lui apporte une capacité: Suzaku le Phoenix lui apporte une vitesse accrue, Guembu, le serpent tortue, améliore la résistance de son corps, Byakko, le tigre blanc, lui apporte une force surhumaine et Seiryu, le dragon ajoute un effet brulure à ses coups de sabre.
Attention cependant: si elle lâche son arme, elle redevient une femme ordinaire. Le katana ne peut être saisi que par un membre de la famille Ashiro, toute autre personne tentant de s'en emparer ressentira une forte brulure.
-Les 4 chevaliers ont chacun leur personnalité et peuvent parfois n'en faire qu'a leur tête. Asuka apprendra à les maitriser totalement avec le temps, mais pour le moment, le niveau de confiance entre elle et les gardiens est toute relative.
ϟ Liens Rapides : Carnet d'adresses
Exploits
Fiche
Journal de bord
Passeport
Joueur
La matriarche
ϟ Âge : 35
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 29/12/1985
ϟ Arrivée à Star City : 06/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 110
ϟ Nombre de Messages RP : 20
ϟ Célébrité : Rinko Kikuchi
ϟ Crédits : Information indisponible
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Architecte et Matriarche de la famille Ashiro
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : -Asuka apprécie les tenues un peu relevées "à l'ancienne" ou kimono il est très rare de la voir s'habiller de manière naturelle, elle est plutôt du genre excentrique.
-Asuka parle peu et a un ton monocorde.
-Elle exprime très peu ses émotions à l'exception d'un léger sourire qui est plus une sorte de masque social, tant ce sourire est hypocrite.
-Lorsqu'elle fronce les sourcils c'est qu'elle est vraiment énervée.

ϟ Pouvoirs : Les pouvoirs qu'elle possède lui sont donnés par les 4 gardiens cardinaux ayant élu domicile dans le katana familial, puis dans sa rapière (voir la partie "histoire" pour en apprendre plus sur ces charmantes petites bêtes et cet artefact)
Tant qu'Asuka tient sa rapière en main chaque chevalier lui apporte une capacité: Suzaku le Phoenix lui apporte une vitesse accrue, Guembu, le serpent tortue, améliore la résistance de son corps, Byakko, le tigre blanc, lui apporte une force surhumaine et Seiryu, le dragon ajoute un effet brulure à ses coups de sabre.
Attention cependant: si elle lâche son arme, elle redevient une femme ordinaire. Le katana ne peut être saisi que par un membre de la famille Ashiro, toute autre personne tentant de s'en emparer ressentira une forte brulure.
-Les 4 chevaliers ont chacun leur personnalité et peuvent parfois n'en faire qu'a leur tête. Asuka apprendra à les maitriser totalement avec le temps, mais pour le moment, le niveau de confiance entre elle et les gardiens est toute relative.
ϟ Liens Rapides : Carnet d'adresses
Exploits
Fiche
Journal de bord
Passeport


i93Ho5Po_o.pngovnw.png

Knowledge has a beginning, but no end

A.Ashiro & M.K.Brandt

◊ ◊ ◊



La remarque de l'inconnu me fit sourire, de ce petit sourire que j'avais parfois. J'affichais rarement mes émotions et réussir à m'arracher un sourire sincère (comprenez par la un léger remontement de la commissure des lèvres) était déjà, en soi un acte incroyable. Cela n'était pas tant son intérêt pour l'arme, bien qu'il y contribuait, mais la personne en elle même: nous étions bien loin des adolescents "Fortnitecestlavie" de toute à l'heure.
Ce qui me faisait sourire c'était qu'il ignorait à quel point il avait raison: même si les gardiens avaient désormais élu domicile dans ma rapière, le sabre de famille continuait à être aiguisé et le forgeron du village prenait beaucoup de plaisir à travailler dessus, en partie parce que je lui donnais une plus grande liberté d'action que mes prédécesseurs.

— C'est effectivement le cas, notre artisan passe parfois plusieurs heure à le maintenir en l'état.

Je joignais la preuve de mes dires en sortant de ma poche le flyers de l'exposition que je laissais tomber à moitié ouvert sur le katana. Sans même trop d'effort le dépliant se coupait en doux aussi doucement que s'il avait simplement glissé sur l'eau.
J'étais ravie de faire face à l'intérêt soudain de mon visiteur, malheureusement je ne pouvais satisfaire à plus de curiosité en dehors de cet artefact.

— Oui et non, vous me semblez être quelqu'un d'érudit, aussi aurais-je l'impression de vous insultez si je vous proposais de voir des tapisseries "anciennes" qui n'ont d'ancienne que l'appellation que l'organisateur de l'exposition a voulu mettre sur le cartel par manque de véritable pièces anciennes. Je ne suis pas vantarde au point de vous dire que ce katana est probablement la seule pièce vraiment intéressante de cette exposition, mais son origine est très anciennes de plusieurs siècles, peut être même avant Edo d'après nos écrits.

La politesse de l'homme alors qu'il me saluait me donnait l'impression d'avoir à faire à quelqu'un de cultivé et certainement pas un des traine-savates que l'on croisaient un peu partout dans les couloirs de cette exposition, reflet du bourgeois coincé qui veut pouvoir montrer sa tolérance et son ouverture face à ses amis en disant qu'il a été visité une exposition sur l'art japonais et se justifiera de n'y avoir rien compris avec une phrase toute faite comme le fameux "cet art inaccessible..." donnant une idée que cette personne est hautement intellectuelle, alors que son intelligence frisera le ridicule et que son cerveau sera comme le jeu d'actrice de Milla Jovovitch: inexistant...

Fort heureusement cet homme, Markus, était bien différent. Je lui rendais le salut à l'ancienne.

— Asuka Ashiro, mais je vous en prie, appelez moi Asuka, la conversation sera bien plus agréable ainsi.

Il était vraiment agréable d'avoir à faire à quelqu'un qui semblait véritablement curieux de notre art ancestral et plus précisément de cette pièce que protégeait ma famille depuis tant d'années. Pourquoi pas lui raconter l'histoire après tout ? Peut être ne la croirait-t-il pas et la considérerait-t-il comme du folklore et quand bien même y croirait-t-il ? Voila qui m'arrangeait bien, cela ferait la légende de la famille Ashiro, famille de guerrier trop longtemps laissée dans l'ombre.

— Voudriez-vous en connaître la légende ? Fis-je d'un sourire énigmatique...

(c) oxymort

 
Revenir en haut Aller en bas


STILL ALIVE STILL ALONE STILL UNBROKEN
Knowledge has a beginning, but no end SpryFaroffHarpyeagle-small
ASUKA ASHIRO ft. RINKO KIKUCHI

Message posté : Mar 1 Déc 2020 - 21:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Markus aurait sans aucun doute pu afficher un air de surprise impressionné lorsque la jeune femme démontra le tranchant du katana en lâchant sur la lame un dépliant de l’exposition. Mais il se contenta de hausser les sourcils avec son air attentif habituel, marquant par là sa propre version de la surprise. On aurait sans aucun doute pu lui reprocher de n’être pas homme à faire grandement étalage de ses émotions. Pour autant, une légère inclination de la tête en direction de l’inconnue marqua le fait qu’il était positivement impressionné, et qu’il lui en attribuait légitimement le crédit. Assurément, il s’agissait d’une lame impressionnante. Le fait qu’elle soit ancienne et ait été entretenue de sorte à pouvoir encore servir de nos jours ne pouvait que faire son petit effet sur l’auditoire. D’ailleurs, certains autres visiteurs avaient vu la démonstration et avaient lâché de petites exclamations pour la ponctuer. Le quinquagénaire les ignora comme de juste, son regard de faucon rivé sur son interlocutrice.

Celle-ci lui tira un sourire lorsqu’elle avança qu’il semblait être quelqu’un d’érudit. Le scientifique aurait pu jouer la carte de la fausse modestie en protestant, mais avec un pedigree comme le sien, cela aurait été de mauvais goût. Il savait de quoi il avait l’air, et il était précisément ce qu’il semblait être. Autant ne pas insulter l’intelligence manifeste de la jeune femme en jouant inutilement les modestes.

« Erudit, certainement, mais je dois avouer que mon domaine de prédilection se trouve plutôt du côté de la science ! Mais je ne boude jamais une occasion d’élargir mes horizons et de me cultiver davantage sur des sujets différents et plus variés…

Markus avait volontairement omis de préciser ce à quoi il touchait, en matière de science. Car c’était assurément plutôt vaste ! Et en soi, ce n’était pas trop éloigné de la vérité. Il touchait un peu à tout, même en gardant ses plus hautes connaissances sur la santé humaine, la biologie, la génétique et l’infectiologie, il avait depuis sa jeunesse appris énormément, et auprès de personnes de renom, dans des domaines plus variés. Astronomie, géologie, hydrologie, nucléaire… Il accumulait frénétiquement les savoirs, sachant que rien n’était à laisser au hasard dans sa quête ultime de grande avancée scientifique. Pour autant, sa curiosité fut authentiquement piquée lorsque la dénommée Asuka lui proposa de lui conter la légende qui entourait la lame qu’ils observaient.

- Volontiers ! L’expérience m’a appris que les légendes recelaient toujours une plus ou moins grande part de vérité, et pouvaient même apporter la connaissance... »

Surtout à Star City, aurait été une précision qu’il aurait pu ajouter. Le quinquagénaire n’en savait pas autant qu’il l’aurait voulu sur ce que les gens dénommaient « magie », qui se manifestait plus qu’à son tour en ville ces derniers temps. Avoir de nouvelles informations et des données supplémentaires qui pourraient le mettre sur la piste était une aubaine qu’il ne comptait pas laisser passer. D’ailleurs, même en dehors de cet aspect, il aurait volontiers accepté l’offre qui lui était faite.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 1 Déc 2020 - 23:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Asuka Ashiro
Indépendant Neutre

Personnage
La matriarche
ϟ Âge : 35
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 29/12/1985
ϟ Arrivée à Star City : 06/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 110
ϟ Nombre de Messages RP : 20
ϟ Célébrité : Rinko Kikuchi
ϟ Crédits : Information indisponible
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Architecte et Matriarche de la famille Ashiro
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : -Asuka apprécie les tenues un peu relevées "à l'ancienne" ou kimono il est très rare de la voir s'habiller de manière naturelle, elle est plutôt du genre excentrique.
-Asuka parle peu et a un ton monocorde.
-Elle exprime très peu ses émotions à l'exception d'un léger sourire qui est plus une sorte de masque social, tant ce sourire est hypocrite.
-Lorsqu'elle fronce les sourcils c'est qu'elle est vraiment énervée.

ϟ Pouvoirs : Les pouvoirs qu'elle possède lui sont donnés par les 4 gardiens cardinaux ayant élu domicile dans le katana familial, puis dans sa rapière (voir la partie "histoire" pour en apprendre plus sur ces charmantes petites bêtes et cet artefact)
Tant qu'Asuka tient sa rapière en main chaque chevalier lui apporte une capacité: Suzaku le Phoenix lui apporte une vitesse accrue, Guembu, le serpent tortue, améliore la résistance de son corps, Byakko, le tigre blanc, lui apporte une force surhumaine et Seiryu, le dragon ajoute un effet brulure à ses coups de sabre.
Attention cependant: si elle lâche son arme, elle redevient une femme ordinaire. Le katana ne peut être saisi que par un membre de la famille Ashiro, toute autre personne tentant de s'en emparer ressentira une forte brulure.
-Les 4 chevaliers ont chacun leur personnalité et peuvent parfois n'en faire qu'a leur tête. Asuka apprendra à les maitriser totalement avec le temps, mais pour le moment, le niveau de confiance entre elle et les gardiens est toute relative.
ϟ Liens Rapides : Carnet d'adresses
Exploits
Fiche
Journal de bord
Passeport
Joueur
La matriarche
ϟ Âge : 35
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 29/12/1985
ϟ Arrivée à Star City : 06/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 110
ϟ Nombre de Messages RP : 20
ϟ Célébrité : Rinko Kikuchi
ϟ Crédits : Information indisponible
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Architecte et Matriarche de la famille Ashiro
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : -Asuka apprécie les tenues un peu relevées "à l'ancienne" ou kimono il est très rare de la voir s'habiller de manière naturelle, elle est plutôt du genre excentrique.
-Asuka parle peu et a un ton monocorde.
-Elle exprime très peu ses émotions à l'exception d'un léger sourire qui est plus une sorte de masque social, tant ce sourire est hypocrite.
-Lorsqu'elle fronce les sourcils c'est qu'elle est vraiment énervée.

ϟ Pouvoirs : Les pouvoirs qu'elle possède lui sont donnés par les 4 gardiens cardinaux ayant élu domicile dans le katana familial, puis dans sa rapière (voir la partie "histoire" pour en apprendre plus sur ces charmantes petites bêtes et cet artefact)
Tant qu'Asuka tient sa rapière en main chaque chevalier lui apporte une capacité: Suzaku le Phoenix lui apporte une vitesse accrue, Guembu, le serpent tortue, améliore la résistance de son corps, Byakko, le tigre blanc, lui apporte une force surhumaine et Seiryu, le dragon ajoute un effet brulure à ses coups de sabre.
Attention cependant: si elle lâche son arme, elle redevient une femme ordinaire. Le katana ne peut être saisi que par un membre de la famille Ashiro, toute autre personne tentant de s'en emparer ressentira une forte brulure.
-Les 4 chevaliers ont chacun leur personnalité et peuvent parfois n'en faire qu'a leur tête. Asuka apprendra à les maitriser totalement avec le temps, mais pour le moment, le niveau de confiance entre elle et les gardiens est toute relative.
ϟ Liens Rapides : Carnet d'adresses
Exploits
Fiche
Journal de bord
Passeport


i93Ho5Po_o.pngovnw.png

Knowledge has a beginning, but no end

A.Ashiro & M.K.Brandt

◊ ◊ ◊



Ainsi Markus comme il disait s'appeler était plutôt dans le domaine de la science, domaine en lequel je n'avais aucune connaissance ou compétence.

— Nous autres de la famille Ashiro sommes plutôt des mystiques, des croyants, aussi me dois-je de vous avouer ma méconnaissances du milieu scientifique.

Et j'en étais sincèrement désolée, j'avais devant moi un individu versé dans la science s'intéressant à mes croyances quand, moi même, je n'avais jamais pris le temps de m'intéresser à la science. J'avais la furieuse impression d'être une indécrottable inculte.
A bien y réfléchir, nous étions semblables et différents, tel le Yin et le Yang: deux formes semblables, l'une, douce, l'autre, forte, l'une sombre, l'autre claire. L'un avait étudié la science, très varié e dans son apprentissage. L'autre avait étudié l'histoire de sa famille qui, tout en étant vaste, restait relativement coincée dans un seul domaine.

L'homme était visiblement avide de connaître un peu mieux la légende de ma famille, ce qui n'était pas pour me déplaire. Il acceptait ma proposition à lui conter mon histoire. Aussi commençais-je d'une voix claire et forte.

— Aussi loin que je me souvienne, ma famille a toujours cru en cette légende entourant ce katana. Ici, vous faites référence aux différents points cardinaux comme de directions reprises sur des boussoles ou des cartes, mais au Japon, la légende raconte que quatre divinités veillent sur les points. La famille Ashiro les appelle les gardiens.

Je m'interrompais, vérifiant que mon histoire n'était pas trop ennuyeuse et que mon interlocuteur n'était pas en train de se dire qu'il aurait du refuser poliment mon invitation à en savoir plus.

— Selon la légende, ce katana serait un artefact qui posséderait en lui les âmes des gardiens, ceux-ci apporterait au chef de la famille Ashiro des dons.

Je reprenais mon souffle et l'observait, il n'avait pas l'air de s'ennuyer, il fallait dire que l'histoire n'était pas banale. Comme il l'avait dit: les légendes renferment des vérités, il ignorait juste à quel point c'était vrai dans ce cas-ci.

— Suzaku, le phoenix apporterait la vitesse, Byakko le tigre blanc apporte la force, Genbu apporte la résistance et enfin Seiryu le dragon apporte un effet brulure sur la lame, ce qui la rend plus coupante, un peu comme une sorte de...Sabre laser.

Je poussais un petit rire gêné, c'était plutôt comme la lame d'un chalumeau, mais en bien plus puissant, d'où ma référence au sabre laser et à ce film que tant de gens apprécient et qui s'inspirent très largement des films de samouraïs de mon pays.

— Depuis des générations, la famille Ashiro se transmet le katana de chef en chef que nous appelons le "vassal". Jusqu'à il y a peu, il n'y avait que deux façon d'être le chef de famille: un: être le premier fils de la lignée principale, toujours l'ainé et toujours un homme.

Je laissais un blanc pour qu'il aie le temps de tirer ses conclusions: étais-je la cheffe ? Et si oui, comment l'étais-je devenue ? Avais-je grugé mon interlocuteur ?

— Deux: affronter le vassal en combat singulier, une solution peu envisagée au cours des années, car le chef de famille a tout à fait le droit de se servir des capacités du katana légendaire face à quelqu'un n'ayant pour avantage que ses propres aptitudes au combat.

Je souriais à nouveau en plongeant mon regard dans celui de Markus.

— Alors monsieur Brandt, à votre avis, ces légende ne sont-t-elles que de calembredaines ? Ou alors comment une femme a t-elle pu devenir la première vassale de la famille Ashiro ?

(c) oxymort

 
Revenir en haut Aller en bas


STILL ALIVE STILL ALONE STILL UNBROKEN
Knowledge has a beginning, but no end SpryFaroffHarpyeagle-small
ASUKA ASHIRO ft. RINKO KIKUCHI

Message posté : Lun 14 Déc 2020 - 0:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Markus écouta très attentivement le récit que la jeune femme lui fit. Ce n’était certes pas la première légende qu’il entendait de sa vie, loin de là. Lorsqu’il avait été plus jeune, il lui fallait confesser qu’il n’y avait pas véritablement prêté foi. Il était alors tellement convaincu que la science avait réponse à tout, et qu’elle était la puissance à même de résoudre tous les problèmes et d’atteindre de nouveaux firmaments que ces histoires s’apparentant parfois à des contes pour enfants n’avaient pas trouvé crédit à ses yeux. Et pourtant. En mûrissant, en vieillissant et en voyant le monde autour de lui évoluer, force était de constater que la science était puissante, mais qu’elle n’avait curieusement pas réponse à tout. Pour un esprit aussi cartésien que le sien, c’était quelque chose d’assez complexe à concevoir, et pourtant. Il s’y était résolu.

Selon les dires de la dénommée Asuka, l’arme qu’il avait sous les yeux possédait ce qui pouvait s’apparenter à un ancien pouvoir magique. Le quinquagénaire écouta avec intérêt l’évocation des gardiens qui s’y trouvaient et de leurs pouvoirs respectifs. De quoi faire de cette lame un outil plus que puissant, et même dangereux. Sans mot dire, son regard alla brièvement se poser sur le katana. Celui-ci était hors de portée des visiteurs, dans une vitrine scellée. Mais un rapide examen lui permit de prendre conscience que cela aurait été bien insuffisant pour des voleurs déterminés. Or, la réputation d’une telle arme, de plus érigée en pièce maîtresse de l’exposition, ne manquerait pas de susciter les convoitises. Il devait y avoir autre chose. Soit un dispositif de sécurité supplémentaire… soit le katana n’était pas tout à fait ce que sa propriétaire prétendait. Markus ne pouvait se défaire de longues années de carrière secrète dans des activités illicites, il s’y connaissait un tant soi peu en larcins et en dispositifs de sécurité. Son attention revint se porter sur la jeune femme.

« C’est vrai qu’un scientifique comme moi a sans doute plus de mal à appréhender ce qui ne peut être démontré par des formules mathématiques ou des méthodes strictes. Mais je ne peux pas nier qu’il existe des choses dans ce monde que la science ne peut pas expliquer. Ces dernières semaines, en ville, il y a eu ces manifestations… magiques. Alors même si c’est difficile pour moi, comment ne pas y croire ? Ou au moins, accorder le bénéfice du doute ?

Le scientifique arqua un sourcil interrogateur tout en guettant une réponse. Au vu de la façon dont son interlocutrice avait posé sa question, il pouvait aisément déduire sa réponse. Elle avait sans aucun doute pris le contrôle de son clan, et ne manquait pas de marquer sa fierté et de l’afficher si l’occasion se présentait. Et si elle avait été parfaitement honnête dans ses dires, il semblait qu’elle ait gagné cette place par la force et par ses talents. Aussi, Markus se jeta-t-il à l’eau sans réfléchir plus que nécessaire.

- Oserais-je m’avancer en supposant que vous dirigez à présent votre famille ? Et que si j’en crois ce que vous venez de me dire, vous avez donc gagné le titre dans un affrontement pour le moins remarquable.

Il se tut, et marqua son respect d’une légère inclinaison de la tête. Une Japonaise ne manquerait assurément pas d’être touchée par ce geste, qui était important dans sa culture. Sans se faire passer pour un fin connaisseur en la matière, au moins le quinquagénaire connaissait-il deux ou trois choses. Un petit sourire amusé flotta un instant sur ses lèvres.

- Vous semblez être une personne pleine de ressources qu’il ne faut pas sous-estimer, dame Ashiro. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 14 Déc 2020 - 11:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Asuka Ashiro
Indépendant Neutre

Personnage
La matriarche
ϟ Âge : 35
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 29/12/1985
ϟ Arrivée à Star City : 06/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 110
ϟ Nombre de Messages RP : 20
ϟ Célébrité : Rinko Kikuchi
ϟ Crédits : Information indisponible
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Architecte et Matriarche de la famille Ashiro
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : -Asuka apprécie les tenues un peu relevées "à l'ancienne" ou kimono il est très rare de la voir s'habiller de manière naturelle, elle est plutôt du genre excentrique.
-Asuka parle peu et a un ton monocorde.
-Elle exprime très peu ses émotions à l'exception d'un léger sourire qui est plus une sorte de masque social, tant ce sourire est hypocrite.
-Lorsqu'elle fronce les sourcils c'est qu'elle est vraiment énervée.

ϟ Pouvoirs : Les pouvoirs qu'elle possède lui sont donnés par les 4 gardiens cardinaux ayant élu domicile dans le katana familial, puis dans sa rapière (voir la partie "histoire" pour en apprendre plus sur ces charmantes petites bêtes et cet artefact)
Tant qu'Asuka tient sa rapière en main chaque chevalier lui apporte une capacité: Suzaku le Phoenix lui apporte une vitesse accrue, Guembu, le serpent tortue, améliore la résistance de son corps, Byakko, le tigre blanc, lui apporte une force surhumaine et Seiryu, le dragon ajoute un effet brulure à ses coups de sabre.
Attention cependant: si elle lâche son arme, elle redevient une femme ordinaire. Le katana ne peut être saisi que par un membre de la famille Ashiro, toute autre personne tentant de s'en emparer ressentira une forte brulure.
-Les 4 chevaliers ont chacun leur personnalité et peuvent parfois n'en faire qu'a leur tête. Asuka apprendra à les maitriser totalement avec le temps, mais pour le moment, le niveau de confiance entre elle et les gardiens est toute relative.
ϟ Liens Rapides : Carnet d'adresses
Exploits
Fiche
Journal de bord
Passeport
Joueur
La matriarche
ϟ Âge : 35
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 29/12/1985
ϟ Arrivée à Star City : 06/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 110
ϟ Nombre de Messages RP : 20
ϟ Célébrité : Rinko Kikuchi
ϟ Crédits : Information indisponible
ϟ Doublons : //
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Architecte et Matriarche de la famille Ashiro
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : -Asuka apprécie les tenues un peu relevées "à l'ancienne" ou kimono il est très rare de la voir s'habiller de manière naturelle, elle est plutôt du genre excentrique.
-Asuka parle peu et a un ton monocorde.
-Elle exprime très peu ses émotions à l'exception d'un léger sourire qui est plus une sorte de masque social, tant ce sourire est hypocrite.
-Lorsqu'elle fronce les sourcils c'est qu'elle est vraiment énervée.

ϟ Pouvoirs : Les pouvoirs qu'elle possède lui sont donnés par les 4 gardiens cardinaux ayant élu domicile dans le katana familial, puis dans sa rapière (voir la partie "histoire" pour en apprendre plus sur ces charmantes petites bêtes et cet artefact)
Tant qu'Asuka tient sa rapière en main chaque chevalier lui apporte une capacité: Suzaku le Phoenix lui apporte une vitesse accrue, Guembu, le serpent tortue, améliore la résistance de son corps, Byakko, le tigre blanc, lui apporte une force surhumaine et Seiryu, le dragon ajoute un effet brulure à ses coups de sabre.
Attention cependant: si elle lâche son arme, elle redevient une femme ordinaire. Le katana ne peut être saisi que par un membre de la famille Ashiro, toute autre personne tentant de s'en emparer ressentira une forte brulure.
-Les 4 chevaliers ont chacun leur personnalité et peuvent parfois n'en faire qu'a leur tête. Asuka apprendra à les maitriser totalement avec le temps, mais pour le moment, le niveau de confiance entre elle et les gardiens est toute relative.
ϟ Liens Rapides : Carnet d'adresses
Exploits
Fiche
Journal de bord
Passeport


i93Ho5Po_o.pngovnw.png

Knowledge has a beginning, but no end

A.Ashiro & M.K.Brandt

◊ ◊ ◊



Il était clair que mon interlocuteur était bien plus intelligent que la plèbe présente en ces lieux. Il posait les bonnes questions, n'avait pas l'air de s'ennuyer ou de trouver la légende ridicule. Je m'étais parfois heurter à l'incrédulité de beaucoup de personnes, mais Markus n'en faisait pas partie.
Cela étant, je ne serais pas mentalement déficiente au point de lui expliquer que ce katana n'est plus qu'un bout de métal et que le véritable pouvoir était concentré dans la cane que je tenais à la main à quelques centimètres à peine de mon interlocuteur. Certes, seuls les membres de la famille Ashiro peuvent s'emparer de ma lame sous peine de se bruler atrocement, mais j'ignorais s'il existait quelconque sort magique ou matériel scientifique capable de contourner ce petit désagrément, autant rester prudente.

A l'évocation de mon histoire et la possibilité que j'en sois la leader, je souriais de manière quelque peu gênée.

— C'est exact Mr Brandt, un affrontement avec mon frère, il y a de cela des lustres. Shinji était fainéant, il n'a jamais prit les choses au sérieux, alors je l'ai fais pour lui. Ce fut grand scandale à l'époque qu'une femme prenne le pouvoir sur la famille Ashiro, mais je dirais que les membres actuels de la famille en sont plutôt heureux ou tout du moins si cela n'est point le coup, ne m'en ont jamais soufflés mot.

Je sentais comme une forme d'intérêt, mais aussi de respect de la part de cet homme, il avait une vision plus ouverte, mais pas hautaine. Je ne savais comme le définir, mais je devinait qu'il venait d'ailleurs, que, comme moi, il n'avait point grandit à Star City. Nouveau rougissement à l'évocation de ma personne. J'étais flattée, mais la flatterie n'est que vanité dans le bouddhisme, aussi répondais-je de la manière la plus noble et la plus humble dont je sois capable.

— Je me définirai plutôt comme quelqu'un de déterminé, après tout n'est-ce pas le but de la vie: accomplir ses rêves ? Selon moi nous avons le devoir de tout faire pour y parvenir, ceux qui ne le font pas, n'en sont simplement pas digne.

Je posais un regard vers le sol, comme honteuse.

— Acceptez mes plus humbles excuses, je suis un peu méprisante dans mes dires, mais c'est bien malgré moi. Je pense qu'il faut savoir prendre le dragon par la queue pour devenir ce que l'on veut devenir. Il faut faire ce que l'on a à faire, pour obtenir ce que l'on veut obtenir...

Je croisais à nouveau le regard de l'homme.

— Marchons quelque peu, voulez vous ?

(c) oxymort

 
Revenir en haut Aller en bas


STILL ALIVE STILL ALONE STILL UNBROKEN
Knowledge has a beginning, but no end SpryFaroffHarpyeagle-small
ASUKA ASHIRO ft. RINKO KIKUCHI

 
Knowledge has a beginning, but no end
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Knowledge has a beginning, but no end Categorie_6Knowledge has a beginning, but no end Categorie_8


Knowledge has a beginning, but no end Categorie_1Knowledge has a beginning, but no end Categorie_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knowledge has a beginning, but no end Categorie_6Knowledge has a beginning, but no end Categorie_8

Sauter vers: