Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
Aurora Borealis - Tlazolteotl - Page 3 Bouton_off
AccueilDernières imagesFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Logo de la barre de navigation

Aurora Borealis - Tlazolteotl - Page 3 Forum_1Aurora Borealis - Tlazolteotl - Page 3 Forum_3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 

Aurora Borealis - Tlazolteotl

 
Lun 4 Jan 2021 - 15:59 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
D’un regard, l’Olympien invita à essayer si elle le souhaitait. Il avait posé la question de manière tout à fait rhétorique, mais si l’aztèque se proposait de donner une réponse, il était curieux de l’entendre. Elle n’était peut-être pas déesse de l’éloquence mais elle savait se montrer incisive quand elle le souhaitait. Nul doute qu’elle saurait le rabrouer de cette charmante façon dont elle avait le secret.

Dix-huit ans, il serait plus que temps qu’il s’y intéresse”.

Quoique, pour la défense du jeune homme, il n’en avait guère eu l’occasion. Une invasion ne laissait guère le temps de compter fleurette, de même que la gestion d’un temple remplis d’adolescents. L’Olympien était à peu près aussi curieux que Tlazolteotl, en grande partie car Hadrien en faisait des mystères. Quand sa déité tutélaire lui avait demandé pour qui il mettait autant de soin dans sa coiffure, il avait bafouillé un “personne” et avait filé.

Il faudra que je mène mon enquête”.

La tape sèche qu’il reçut ne l’empêcha pas de savourer la bouchée qu’il avait prélevé dans l’assiette de l’aztèque. Au contraire, il donna plutôt l’impression de la savourer d’autant plus, un sourire amusé aux lèvres. Il continua à manger - dans son plat cette fois - et offrit un sourcil haussé à sa compagne face à sa révélation. Le commandant de la base starpolitaine de l’UNISON, rien que ça?

Gabriel Colt? Oh, chérie, tu ne peux pas te contenter de cette annonce, je crains d’avoir besoin de détails. D’une foule de détails. Où, quand, comment, et surtout, est-il bon amant?

Il en était presque jaloux. Non pas que l’aztèque ait été voir ailleurs. Cette liberté faisait partie de leur relation. Chez lui, comme chez elle, la fidélité ne se jouait pas comme chez les mortels. Il lui était fidèle car elle avait l’assurance de toujours le voir revenir vers elle, peu importait les amants et les maîtresses qu’il visitait entre chacune de leurs rencontres. La réciproque était vraie.

Sans doute qu’elle prendrait autant de plaisir à négocier chèrement les détails qu’à les lui raconter.

Tu m’en vois ravi pour Liliana. Et pour toutes les autres”.

L’Olympien n’avait jamais été timide sur la question de la nourriture. S’il ne mangeait pas fréquemment du renne, le plat devait être à son goût puisqu’au fil de la conversation, sa barquette s’était vidée. Comme ce n’était pas le cas de sa compagne, il ne se servit pas de leur dessert aux pommes et se contenta de poser son plat sur le plateau.

Ensuite, il se leva et le contourna, le pas aussi léger que s’il avait marché sur le parquet. Sans guère laissait le loisir de protester à Tlazolteotl, il lui retira son plaid des épaules le temps de s’asseoir dans son dos et de les envelopper dans son étreinte. Il termina d’un baiser déposé dans son cou, laissa traîner son nez derrière le lobe de son oreille, expirant un peu plus fort que nécessaire à dessein.

Nous allons passer une excellente nuit”.

Journée? Difficile à dire. S’il faisait nuit noire au-dessus de leur tête, l’heure locale l’aurait peut-être détrompée. Sous ces latitudes, le jour était parfois inexistant.
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 12 Jan 2021 - 23:02 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Hadrien aura eu d’autres choses à l’esprit, ceci dit. Entre ses occupations et sa regrettable tendance à refuser de prendre soin de lui, sans compter le fait qu’il a été récemment enlevé et que l’épisode a laissé quelques marques.

« Oh, l’important reste qu’il s’y intéresse à son rythme. »

Je hausse les épaules. Cet enfant a déjà eu une partie de son adolescence volée, rien d’étonnant à ce que le déclic lui vienne plus tard. Ou qu’il ne se l’autorise qu’à présent, d’ailleurs.

« Tu me tiendras au courant ? »

Je reprends mon repas tranquillement, plus détendue, sans doute, à chaque minute qui passe. Sans doute est-ce pour cela aussi que je me permets d’évoquer mes aventures aux côtés de Gabriel Colt. Un jeu amusant, qui pourrait être utile autant à ceux que je sers qu’à ma petite personne. Enfin, je ne fais qu’en rire, pour être honnête.

« Je l’ai rencontré au musée historique par hasard. J’ai tellement bien renseigné sa curiosité qu’il a cru que je travaillais là, au départ. Enfin. Nous avons passé une après-midi ensemble - il se peut que j’ai omis de préciser que je travaille pour l’UNISON - et je me suis débrouillée pour finir à dîner chez lui. »

Je hausse les épaules, mâche une bouchée de plus avec un air pensif, faisant volontairement durer le semblant de suspense. Lorsque je relève le nez vers Hermès, c’est avec un sourire narquois sur les lèvres.

« De là, ce n’était pas très difficile de mener les choses là où j’en avais envie. Il se débrouille pas mal, surtout pour quelqu’un qui ne doit pas pratiquer bien souvent. C’était une bonne nuit. »

Je me suis appliquée à ce que ça le soit.

« Et c’est tout ce que tu auras. Il ne fallait pas chiper dans mon plat, yollotl. »

Oh, je saurais me laisser convaincre d’en raconter un peu plus s’il se montre agréable avec moi, sans doute, mais je serais trop bête de ne pas le pousser à négocier. Je continue de manger tranquillement, même lorsqu’il me prend dans ses bras. Jouer les imperturbables est un tantinet difficile, certes, mais loin de m’être inaccessible.

« Hm ? Ah oui ? »

Je ris légèrement. Quelques instants encore et je me retrouve face à un plat vide, l’estomac bien plus satisfait que quelques minutes auparavant.

« Encore une fois, te voilà bien sûr de toi. C’en est adorable. »

La voix gentiment moqueuse est douce. Nul besoin de forcer alors qu’il se tient tout près de moi.

« Ne veux-tu pas de ton dessert, yollotl ? »

Je tourne légèrement la tête, même si je ne risque pas de voir son charmant visage, dans cette position, l’air aimable et curieuse. Un peu plus distante que je ne le suis réellement, ce qu’il sait probablement parfaitement. L’Olympien me connaît trop bien.
 
Revenir en haut Aller en bas

Mer 13 Jan 2021 - 16:15 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Chérie, tu obtiendrais sans doute plus de détails de sa bouche que moi si tu lui posais la question”.

Si le commentaire avait été fait avec un sourire amusé, il n’en contenait pas moins un fond de vérité. L’Olympien et son prêtre avaient une relation des plus ouvertes, ils parlaient de tout. Il n’en restait pas moins que l’adolescent n’osait tout simplement pas aborder certains sujets. Paradoxalement, il était suffisamment intimidé par Tlazolteotl pour tout lui révéler.

Dîner? Quel gentleman, je devrais prendre des notes”.

Un sourire amusé s’était épanoui sur ses lèvres alors qu’il poursuivait son repas. Si la rencontre avait pu être innocente, le reste de la journée l’avait sans doute beaucoup moins été. Son sourire s’épanouissait de plus en plus sur ses lèvres jusqu’à se transformer en une expression parfaitement outrée.

Voilà qui est fort vil de ta part. Ne donner que de maigres détails et prendre un prétexte fallacieux pour me priver de plus. Cela dit, je ne désespère pas. Que veux-tu en échange?

Car il connaissait suffisament la déesse pour savoir qu’elle n’était pas déterminée à garder le silence. S’il présentait des arguments convaincants, il obtiendrait plus que ces quelques détails. Il n’avait pas eu l’honneur de rencontrer Gabriel Colt - et cela n’arriverait peut-être jamais - mais il aurait été sot de ne pas chercher à en savoir plus.

Oserais-tu prétendre que les nuits que tu passes en ma compagnie sont désagréables?

Il avait murmuré sa question si près de son oreille que ses lèvres en avaient effleurés le lobe. Peut-être en profita-t-il pour le mordiller, rien qu’une seconde. Il n’était pas dupe au point d’ignorer que Tlazolteotl était beaucoup plus sensible à ses remarques qu’elle ne le laissait paraître.

Ah, oui, notre fameux Tilslørte bondepiker”.

L’Olympien soupira, prétextant de se trouver face à un dilemme. Le reste de leur repas était toujours dans son panier, posé fort loin d’eux. Il était lui-même confortablement installé derrière Tlazolteotl et aller chercher le panier impliquait de quitter le cocon du plaid. Heureusement pour l’une, toujours frigorifiée, et pour l’autre, d’humeur à rester à sa place, l’un d’eux pouvait ouvrir des portails, ce qui suffit à placer le panier à portée de main.

Voyons cela… Cela m’a l’air délicieux” commenta l’Olympien.

Il ouvrit le panier, devant Tlazolteotl, puis la boîte, les deux bras de part et d’autres de sa taille. Il porta l’une des tartines grillées à sa bouche pour y goûter, prétexta d’avoir besoin de mâchonner un moment avant de se prononcer.

Aussi délicieux que difficile à prononcer”.
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 17 Jan 2021 - 13:09 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je lance un petit regard interrogateur à Hermès, amusée par sa remarque.

« Quoi, je suis si inquiétante que ça ? »

Je suppose qu’il est question de cela, pour que Hadrien me parle plus qu’à lui. Je doute que ce soit parce que je fais une confidente tout à fait intéressante, bien au contraire. Ou alors parce qu’il veut me poser des questions liées à mes modestes attributions, mais ça n’en serait pas moins étrange, j’imagine.

« Le pauvre, je ne voulais pas trop le brusquer. »

Une réponse presque faite avec paresse.

« De son propre aveu, ça faisait très longtemps qu’il n’avait pas eu de rendez-vous quel qu’il soit. Si j’avais sauté la case dîner, il aurait peut être fui en courant, va savoir. »

Quoique j’en doute. Il se serait peut-être demandé si j’avais ça en tête depuis le début, à la limite, mais à part ça… Il n’aurait pas eu tout à fait tort, ceci dit. Je me mure ensuite dans le silence, non sans avoir informé mon compagnon qu’il n’aura pas plus d’informations à ce sujet. Officiellement, du moins. J’essaie juste d’obtenir ce que je veux.

« Que tu me trouves une relique que j’ai égaré il y a quelques siècles, pour commencer, et que tu répondes à une toute petite question de rien du tout. »

Je me montre presque raisonnable. Presque. Difficile de l’être entièrement avec une certaine divinité contre mon dos, fort occupée à jouer les séducteurs. Je joue les indifférentes sans avoir besoin de trop m’y efforcer - malgré l’absence totale d’indifférence à ses gestes, mais cela fait des siècles que je joue ces petits jeux.

« Oserais-je ? »

J’ai fait écho à sa question d’un ton poli, presque légèrement curieux. Adorable à tout point de vue, n’est-ce pas. Je dérobe un léger baiser lorsqu’il s’emploie à soupirer contre moi. Comme s’il allait bouger de là parce que j’ai réclamé le dessert alors qu’il n’a qu’à penser pour le faire venir à nous. Je tapote l’une de ses mains avant de m’occuper de goûter une nouveauté de plus.

« C’est plutôt bon, j’acquiesce d’un air songeur, tranquillement appuyée contre lui. Même si venant de quelqu’un qui juge ma langue complexe, je dirais que tu es injuste avec le nom de ce pauvre dessert. »

Hermès répétait à l’envie, fut un temps, qu’il y avait beaucoup trop de consonnes dans un mot nahuatl. Je préfère amplement mon propre idiome à son grec, ceci dit. Même si j’ai appris à le parler par nécessité.

« Ma foi, après avoir mangé tout ça, je vais tomber de sommeil. »

Je ne retiens pas le rire qui m’agite après ça. Je ne fais que taquiner la divinité. Je n’ai pas oublié son charmant programme.
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 17 Jan 2021 - 17:15 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
"Tlazolteotl, ma chérie, mon coeur, mon tendre amour... Tu es une déesse du vice et il est un adolescent qui n’a pas encore eu l’occasion de coucher avec quelqu’un. Évidemment qu’il te trouve inquiétante”.

Sans doute également intimidante et terrifiante et d’autres adjectifs qui n’avaient rien à avoir avec le malaise ou la peur comme… séduisante? Non pas qu’il reprochait ce petit béguin d’adolescent au prêtre. L’hôtesse de Tlazolteotl était ravissante et Hadrien ne serait pas le premier adolescent au monde à avoir un vague béguin sur une femme plus âgée sur lequel il ne comptait nullement agir.

Hum… peut-être… quoique cela aurait voulu dire qu’il aurait été capable de résister à ton charme divin, est-ce seulement possible?

Quelqu’un avait-il un jour résisté à Tlazolteotl si cette dernière s’était mis en tête de séduire le quelqu’un en question? Si elle y avait mis tous ses talents et toute sa détermination? Si oui, l’Olympien lui-même n’avait jamais réussi à obtenir cet aveu de la part de l’aztèque.

Ah, rien que ça? Une relique ET une question. Le récit en vaut la peine, j’espère”. L’Olympien aurait pu prétendre négocier mais en vérité, il n’avait guère de raison de refuser l’un ou l’autre de ces demandes. Tlazolteotl devait savoir qu’il se serait sans doute acquitté du service et de la réponse sans qu’elle n’ait besoin de négocier quelque chose en retour. “Soit, je t’écoute. Quel est l’objet et quelle est la question, je me meurs de curiosité”.

Elle faisait, en tout cas, quelques mystères. S’attendait-elle réellement à ce qu’il refuse l’un ou l’autre pour mettre autant de précautions dans la façon de les réclamer? Sans doute, aussi, préférait-elle les demander en l’échange de quelque chose, même d’infime, plutôt que sans contrepartie aucune.

Eh bien, j’oserais dire qu’il me semble que tu oses et qu’une part de moi en est parfaitement outrée”.

Un outrage qui ne se réfléta guère dans ses gestes, quand il téléporta leur dessert jusqu’à eux, qu’il se servit lui-même avant que l’aztèque ne l’imite et ne goûte à son tour.

Eh bien tu admettras que le nahuatl compte une concentration de consonnes plus importantes que la moyenne des autres langues”.

Une phrase qu’il eut la bonté de prononcer en nahuatl, à la fois pour souligner le commentaire et peut-être pour plaire à la déesse. Il aimait l’entendre parler en grec à peu près autant qu’il aimait lui parler dans sa langue première.

Ah oui? Ah… je suppose que je devrais te laisser dormir en ce cas. Trouver quelqu’un d’autre avec qui partager mon programme de la soirée pendant que tu te complais dans des songes agréables”.
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 21 Jan 2021 - 23:55 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je réfléchis un instant à ses propos, avant de m’éclairer d’un sourire narquois.

« Hm, tu marques un point, yollotl. Peut-être même qu’inquiétante est au dessous de la réalité, maintenant que j’y pense. »

Sans compter tout le reste. Hadrien a un regard pas entièrement innocent sur ma charmante personne. Ceci dit, je le considère trop comme un enfant pour lui donner ne serait-ce qu’une chance de satisfaire ces pensées coupables qui l’agitent. Je me demande brièvement si venir le cuisiner sous ma forme la plus juvénile fonctionnerait. Izel lui fait probablement son petit effet.

« Tout dépend de la quantité de charme que je déploie. »

Dans les faits, rares sont les hommes et les femmes capables de me résister, s’il me prend l’envie de subjuguer leur esprit. Sous ma forme divine, je n’en parle même pas. Certains ont perdu la tête dans leur désir pour moi. Satisfaits ou insatisfaits tout autant. Néanmoins, sauf à vouloir démontrer quelque chose, je pousse rarement jusque là. D’une part parce que je n’en ai pas la moindre envie, d’autre part, parce que forcer autrui à s’offrir à moi ne m’intéresse que dans des cas très particuliers.

« Je te ferais parvenir un dessin de l’objet. »

Je n’ai pas besoin de faire tant de mystères, mais c’est amusant. Et il a déjà accepté.

« Si ma fille avait réussi à me tuer, yollotl, qu’aurais-tu fait, au juste ? N’oublie pas d’être sincère et particulièrement… Précis dans ta réponse. »

La question n’a rien de désintéressée, à vrai dire. Je veux savoir ce qu’il lui passerait par la tête si je venais à disparaître de la main de quelqu’un d’autre. Principalement pour m’assurer de pouvoir régler ce danger s’il s’avère que c’en est un. Il suffira de lui extorquer une promesse la prochaine fois… Ou bien d’enchanter quelque chose qui ne se déclencherait qu’en cas de trépas. C’est un sortilège très facile pour peu que l’on ait les bons éléments en main. Enfin, qu’importe. J’attends sa réponse avec patience avant de lui offrir son fameux récit.

« Ce ne sont pas parce que ces sonorités ne te sont pas familières qu’il faut les déprécier » répondis-je d’un ton plat, en nahuatl tout comme lui.

Lorsque je reprends, toutefois, c’est dans sa langue natale, passant de l’une à l’autre sans le moindre mal.

« Oh, enfin, ne sois pas si… Sérieux. Je n’ai pas la moindre envie de dormir. Tu m’as fait un certain nombre de promesses concernant le déroulement de cette soirée, et j’entends que chacune d’entre elles soit tenue comme il se doit. »

Je lui souffle un baiser avant de terminer mon dessert, puis de me laisser tomber en arrière dans le lit, les yeux rivés sur le ciel chatoyant avec un air tranquille.
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 22 Jan 2021 - 16:12 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je crois pouvoir affirmer que même sans déployer aucun charme, tu saurais conquérir au minimum la moitié du Multivers sans avoir besoin de faire plus que de respirer en sa présence”.

Un compliment tout à la fois poétique et à peine exagéré. Tlazolteotl n’était pas une déesse du vice pour rien. Elle n’avait pas eu besoin de tant d’artifices pour le charmer. Pour être parfaitement honnête, il n’avait guère cherché à lui résister, lors de leur première rencontre.

Un dessin et point d’autres détails? Le mystère s’épaissit, ma curiosité est piquée… S’agit-il d’un objet de nature sexuelle? Je sais où en dénicher quelques-uns. Je ne serais qu’à peine vexé que tu te sentes obligée d’y recourir pour palier à mes absences”.

L’éternel sourire amusé de l’Olympien habilla ses lèvres. Il ne les quitta pas totalement mais se rétracta lorsque l’aztèque posa sa question, quoique celle-ci le fit hausser un sourcil. Eh bien… Voilà qui était bien sombre.

J’aurais prévenu nos enfants. Je les aurais réconfortés, je les aurais rassurés, je leur aurais rappelés tout ce que tu étais avant que le chagrin de l’emporte de leur mémoire. Puis je l’aurais anéantie moi-même sans me soucier des conséquences et je l’aurais fait souffrir mille fois plus qu’elle ne t’aurait fait souffrir dans le processus. Ensuite, j’aurais porté le deuil de ton amour pendant les mille prochains millénaires”.

Le ton avait été tout à fait sérieux. Dans le cas où Yohualli aurait effectivement atteint son but, un scénario fort similaire à celui qu’il venait de décrire se serait sans doute mis en branle. L’Olympien avait soigneusement omis de préciser que la mort de Yohualli par ses mains aurait très probablement déclenché un conflit cataclysmique entre leurs Panthéons, mais Tlazolteotl devait se douter qu’il en était tout aussi conscient qu’elle.
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 24 Jan 2021 - 23:45 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je hausse un sourcil. Un sourire narquois étire mes lèvres tandis que je demande d’un ton plein d’une douceur factice :

« Oh, yollotl… Est-ce que tu as quelque chose à te faire pardonner, pour te montrer aussi flatteur ? C’en est presque touchant. »

Son compliment, toutefois, n’est qu’à peine exagéré. Je dois admettre avoir charmé certaines personnes juste en choisissant adroitement mes atours et la façon dont je me mouvais autour d’une pièce. Parfois, je n’ai qu’à être pour être désirée. C’est quelque chose que l’on acquiert avec l’âge, lorsqu’on est aussi liée à la luxure que je peux l’être. Je ne la représente pas simplement. Je suis capable de l’incarner à un point suffisant pour que tout le monde me suive des yeux sans pouvoir s’en empêcher.

« C’est un objet qui m’intéresse. C’est tout ce que tu as besoin de savoir, Hermès. Vraiment. »

Mon sourire amusé répond au sien. Je ne compte pas éclairer sa lanterne à ce sujet.

« J’ai d’autres solutions pour palier à tes absences, ceci étant. »

Et cela ne me gêne pas le moins du monde de l’évoquer. Ce n’est pas comme si l’un ou l’autre d’entre nous faisait mystère de ses relations extra-conjugales. Des dieux comme nous ne comptaient pas se réclamer l’exclusivité. Du moins j’espère que ce n’est pas non plus le cas de l’Olympien mais il ne m’a pas semblé avoir ce menu travers. Ma question, toutefois, efface la légèreté de l’instant. Pas que je ne m’en réjouisse, mais j’avais besoin d’entendre sa réponse. Je soupire et le regarde avec un air attristé.

« Oh, Hermès. Yollotl. Tu ne… Tu sais très bien que tu ne peux pas te mêler des affaires de ma famille. Si on en vient là, je préfèrerais amplement te savoir en vie, et pas en plein conflit avec les miens. »

Il y aurait trop de pertes. Trop pour que cela en vaille la peine.

« Un tel conflit pourrait avoir des conséquences dévastatrices pour mes enfants. Ceux qui ont rejoint mon panthéon autant que les nôtres. Tu ne peux pas… Tu ne dois pas te lancer là-dedans. S’il te plaît. »

Je ne m’attarde pas sur la question de son deuil. Je n’arrive même pas à imaginer passer outre sa disparition si elle advenait. Je ne vais certainement pas lui reprocher son chagrin. Cela dit, je dois avouer être plutôt… Soulagée de voir la facilité avec laquelle il change de sujet et redevient plus léger. Je fais de même, oublie momentanément les sujets difficiles pour me concentrer sur l’instant. Un sourire aux lèvres, j’incline la tête et l’observe débarrasser l’espace avant de me laisser tomber en arrière. Pour contempler le ciel avec une passion qui n’a rien de feinte.

« Hm ? Le fameux programme, n’est-ce pas ? »

 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 25 Jan 2021 - 16:21 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Véritable miroir de l’aztèque, l’Olympien haussa un sourcil de la même façon que cette dernière. Son sourire, en revanche, était loin d’être aussi narquois.

Je n’ai jamais été timide pour complimenter ta capacité à rendre fou de désir les mortels et les dieux”.

Au contraire. Si l’Olympien était dieu des menteurs et du mensonge, il était aussi celui de l’éloquence et il n’hésitait jamais à rendre à César ce qui appartenait à César. Ou à Tlazolteotl ce qui appartenait à Tlazolteotl. Déesse du vice, du désir et de tant d’autres choses charnelles, il n’avait pas assez de mauvaise foi pour chercher à dénigrer ses talents.

Tu réalises, bien sûr, que tu devras te montrer un peu plus précise à un moment ou à un autre? Ne serait-ce que pour éviter que je te ramène le mauvais artefact, le moment venu”.

Non pas qu’il le ferait volontairement - ou bien alors, pour lui jouer un tour - mais l’erreur n’était pas seulement humaine, elle pouvait être divine. Un manque d’information pouvait véritablement lui faire ramener le mauvais objet le moment venu.

Certes, mais tu n’as jamais partagé ces solutions avec moi, ne serait-ce que pour me faire brûler de désir pour toi. J’en suis fortement déçu”.

Il assortit ce dernier commentaire d’une moue supposée illustrée la déception en question, mais elle ne resta sur son visage qu’un instant, le temps d’une ou deux respirations. Car ensuite, Tlazolteotl avait demandé de lui une réponse sérieuse à une question portant sur un sujet qui l’était tout autant et il la lui avait donnée.

Tu demandes beaucoup de moi. Je ne suis point le plus raisonnable de mon panthéon”.

S’il savait faire preuve de logique et de sagesse, à l’image de sa soeur Athéna, il était aussi un dieu des passions humaines, comme Aphrodite. Il pouvait être aussi patient qu’impulsif, aussi sage que déraisonnable. Tlazolteotl était de celle qui déclenchait chez lui des pulsions passionnelles.

Elle ne poussa pas plus ce sujet, il ne lui fit pas de promesse qu’il n’aurait pas été certain de pouvoir tenir. Tout cela était trop hypothétique, au vu du scénario discuté. Il pouvait promettre calmement de ne rien faire ici, dans l’abri de cet igloo à ciel ouvert, et exploser dans le cas où il devait se réaliser. Que Yohualli ne soit plus ne voulait pas ire que toute menace contre l’aztèque avait pour autant disparu.
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 29 Jan 2021 - 13:21 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
« Certes. Ce qui ne répond pas vraiment à ma question, yollotl, tu dois bien l’admettre. »

Non pas que cela me dérange. Quoiqu’il puisse avoir à se faire pardonner le cas échéant, je doute que ce soit quelque chose de bien important pour autant. Je veux bien croire aussi qu’il ne s’agit là que de l’expression de son éloquence habituelle. Difficile de nier mes capacités lorsque le désir est concerné. J’étais une entité liée aux plaisirs bien avant que je ne porte mes noms et titres actuels. Certains de mes dons sont venus avec les croyances, mais ceux-ci m’appartiennent en propre.

« Je le réalise et tu auras bien évidemment toutes les informations nécessaires en temps voulu, Hermès. Ne sois donc pas si pressé. »

Je trouverais bien une façon de lui donner suffisamment de points pour qu’il récupère mon artefact. C’est quand même un monde de devoir l’utiliser lui pour retrouver celui-ci, mais peu m’importe. Il ne saura pas quoi en faire quand il l’aura dans les mains, sauf erreur de ma part. La surprise restera pleine et entière.

« Jamais ? Vraiment ? Je me rattraperais à l’occasion. Peut-être pas aujourd’hui. »

Un sourire malicieux orne mes lèvres l’espace d’un instant, avant de disparaître devant des sujets plus sérieux. J’ai conscience de demander beaucoup. D’autant qu’il est plus… Impulsif que moi par bien des aspects. A toucher du doigt tous les excès, j’ai développé mon sang-froid. Je serais capable de ne pas me lancer dans une campagne de vengeance si quelqu’un détruisait Hermès. Oh, j’obtiendrais vengeance, oui. Mais s’il fallait que ce soit au bout de siècles entiers pour ne pas risquer la vie des miens, je prendrais tout le temps du monde. Je détesterais chaque instant d’attente, je sais que mon tempérament s’en ressentirait, mais pas au point de perdre la raison.

« Je sais. Mais tu as des responsabilités envers nos enfants, pour commencer. Et je détesterais savoir que certaines de mes filles ont péri dans un conflit stupide par ta faute. »

Mes filles ne sont pas aussi farouches que moi. Je ne doute pas qu’un certain nombre perdrait la vie dans un conflit de cette ampleur. Enfin. Peu importe pour le moment. C’est un problème pour nos lendemains.

 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 29 Jan 2021 - 18:25 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Au contraire, très chère, j’y réponds parfaitement. Je te complimente car je n’ai jamais été avare de ceux-ci pour ta personne et non point car j’ai quelque chose à me reprocher”.

Pour l’instant, en tous les cas. A l’avenir, les choses changeraient peut-être, mais l’Olympien n’était guère d’humeur à s’intéresser à un avenir trop lointain. Il était, en revanche, tout à fait disposé à s’imaginer un futur plus… immédiat. Il se trouvait juste que les mystères que faisaient Tlazolteotl quant à ce mystérieux artefact le poussait, peut-être, à réfléchir à un futur plus lointain.

Et quand doit arriver ce temps voulu?

L’aztèque le connaissait suffisamment à présent pour savoir que ses mystères ne pouvaient que renforcer sa curiosité. Sans doute s’en amusait-elle d’ailleurs, tout comme elle devait être consciente qu’il était capable de mener l’enquête pour lever ce mystère.

Ah, à l’occasion… vois comme tu joues avec moi, comme tu promets sans rien offrir…

L’Olympien aurait, bien sûr, nié toute tendance dramatique dans ces quelques mots. Dans l’absolu, il était plutôt certain de l’identité d’au moins l’une des amantes de l’aztèque. Il se trouvait seulement qu’il devait se contenter de son imagination quant à ses activités exactes avec l’Antéchrist.

Que c’est injuste. Tu sais quoi dire pour me convaincre de ne tuer personne dans d’atroces souffrances”.

Peut-être avait-elle d’ailleurs choisi à dessein de parler de leurs enfants, des filles qu’elle avait enfanté. Elle connaissait l’affection qu’il nourrissait pour la filiation, qu’il n’aurait jamais pu causer du mal à des êtres aussi importants pour elle, même par des moyens détournés.
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 1 Fév 2021 - 0:33 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je hausse les épaules, songeuse, avant de convenir que cette réponse-ci me convient. Dans les faits, je ne vois pas trop ce qu’Hermès irait inventer que je puisse lui reprocher réellement. Il n’y a pas spécialement intérêt, à ce que je sache. Tout comme je ne cherche pas à lui causer quelque désagrément. Pas autre que l’inconfort d’un peu de curiosité. J’admets jouer les déesses secrètes autant par nécessité que pour le plaisir qu’il y a à le voir se poser toutes ses questions. Je dégage son front d’une mèche de cheveux qui y reviendra probablement aussitôt, sourire aux lèvres.

« Il arrivera quand il arrivera. Quelle curiosité, Olympien, je ris doucement. Je dirais presque qu’il s’agit d’impatience. »

J’ai le ton presque innocent, malgré mon amusement. Comme si c’était là une surprise, le trouver si intrigué.

« J’aime jouer. De toutes les façons possibles. »

Là, cela a le mérite d’être plus clair que jamais. Je retrouve un instant mon sérieux, le temps d’admettre d’une voix égale :

« Je te connais un peu, j’admets. »

Il respectera mieux des engagements pris de façon tacite, envers ma progéniture, que parce que je lui fais reconnaître le désastre que cela pourrait causer. Qu’importe le monde, quand mes enfants pourraient en souffrir, hm ? Pour le moment, rien de tout cela n’est plus pertinent, toutefois.

« Oh, voyons, Hermès, crois-tu qu’il s’agisse de flatterie ? Lorsque le plaisir est concerné, je préfère me cantonner à la vérité. »

Une moue amusée déforme un instant mes traits.

« Surtout lorsque celle-ci peut m’attirer les faveurs que je désire. »

 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 1 Fév 2021 - 14:50 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 5 Fév 2021 - 23:44 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
 
Revenir en haut Aller en bas

Sam 6 Fév 2021 - 15:09 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 11 Fév 2021 - 1:15 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 11 Fév 2021 - 16:08 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 15 Fév 2021 - 14:26 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 15 Fév 2021 - 17:17 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 16 Fév 2021 - 0:23 Message

Invité
Invité
Réputation Civile
Réputation Héroïque
Identité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Aurora Borealis - Tlazolteotl
 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  SuivantRevenir en haut 
Aurora Borealis - Tlazolteotl - Page 3 Forum_6Aurora Borealis - Tlazolteotl - Page 3 Forum_8


Aurora Borealis - Tlazolteotl - Page 3 Forum_1Aurora Borealis - Tlazolteotl - Page 3 Forum_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aurora Borealis - Tlazolteotl - Page 3 Forum_6Aurora Borealis - Tlazolteotl - Page 3 Forum_8

Sauter vers:  
Prédéfinis


Scénarios


Postes à pourvoir


Préliens
Nos voisins
      
      
      
      
Le saviez-vous ?