Erreur sur la personne - Axou Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Erreur sur la personne - Axou Categorie_1Erreur sur la personne - Axou Categorie_2_bisErreur sur la personne - Axou Categorie_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Erreur sur la personne - Axou

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 1 Nov 2020 - 14:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Erreur sur la personne - Axou 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1581
ϟ Nombre de Messages RP : 907
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Erreur sur la personne - Axou 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1581
ϟ Nombre de Messages RP : 907
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Andrea lui piquait toujours ses fringues quand elle était à la maison. En soi, ça ne le dérangeait pas, c’était surtout que ça posait un problème logistique. Rapport qu’entre les t-shirts qu’il portait lui, ceux qu’elle portait elle, ceux qu’ils avaient abîmés en travaillant des potions - ça arrivait, des fois, une projection, et pouf un trou… - Rafa se trouvait à lancer des machines un peu trop régulièrement.

Donc il avait commencé sa journée en se disant “Bah je vais aller faire des achats”. Il avait un programme qui incluait : acheter des t-shirts, faire des courses, acheter des bouquins et des plantes pour ses potions, peut-être aller jusqu’au Comptoir de l’Ordre pour deux-trois infos. Ca, c’était le truc qu’il se préparait à potentiellement se forcer à faire. Il aimait pas trop aller là-bas, il se sentait vite mal à l’aise. Pour diverses raisons. Bref.

Tout ça pour dire que Rafa s’était prévu une soirée pépère. Un peu moins pour sa carte bancaire, mais pépère. Pas d’intervention héroïque, pas de sauvetage de qui que ce soit. Une journée normale. Il avait très besoin d’une journée normale après beaucoup trop de journées pas normales du tout. Entre les nuits agitées par des cauchemars, les monstres ophidiens qui sortaient d’endroits pire que les cauchemars, les interventions à la Légion… C’était tout ce que Rafa demandait. De la normalité.

Il ne pouvait pas deviner que sa journée n’allait pas du tout être normale, en se garant au Centre. Ou alors, tristement normal? Son blouson en cuir sur le dos, une écharpe autour du cou, son sac en bandouillère, Rafa s’était dit qu’il allait commencer par le centre commercial. Il était encore tôt, il venait tout juste d’ouvrir, il n’aurait pas la foule de la journée. En plus, les vêtements ne risquaient pas de se perdre en patientant la journée dans la voiture.

Un peu perdu dans ses pensées - comme d’habitude - Rafa remontait une rue. Il entendit bien des cris derrière lui, mais il pensait à ses achats. Du genre “Tiens, j’ai pas retrouvé mes gants, faudrait que j’en rachète, on va entrer dans l’hiver” ou “Est-ce qu’il serait pas tant que je me rachète un blouson?” vu qu’il se traînait l’actuel depuis…Quinze ans? Minimum? A ce stade, c’était clairement sentimental.

Donc clairement, il ne s’attendait pas du tout à être violemment plaqué au sol par derrière. Violemment du genre “On vient de me faire un mix entre un plaquage de rugby et de catch et je me suis pris le trottoir avec ma tête”. Le choc de son front contre le goudron le sonna, mais pas assez pour qu’il n’agisse pas par réflexe. Il s’était déjà fait agressé deux-trois fois à Star City. Il s’était pris un coup de couteau, il avait été pris en otage… Donc logique, il essaya de libérer son bras gauche, que son agresseur avait aussitôt cherché à immobiliser d’une clé. Très très mauvaise idée.

Tu bouges pas!” aboya un type.

A ce stade, il se passa deux choses en simultané. Le type qui le tenait immobilisé avec un genou au milieu du dos lui attrapa la tête et lui cogna le nez sur le trottoir. Rafa sentit la douleur exploser en même temps que son nez cassait. L’avantage, si on le disait comme ça, c’est qu’il ne sentit pas tout de suite la douleur de son épaule qui se déboîtait. L’espagnol ne comprenait toujours pas ce qui se passait, pas aidé par la douleur sourde qui enflammait son visage et celle qui irradiait son bras. S’il avait vu les tenues de ses assaillants, peut-être que ça aurait aidé. Ou pas.

Disons que comme il n’avait rien à se reprocher, il n’aurait pas plus compris pourquoi deux flics s’acharnaient à vouloir l’arrêter.
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 1 Nov 2020 - 18:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Neutre
Citoyen Neutre

Axel Armstrong
Citoyen Neutre

Personnage
Cobblestone Report
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 26/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 44
ϟ Nombre de Messages RP : 14
ϟ Célébrité : Brigette Lundy-Paine
ϟ Crédits : hemera
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : _
ϟ Métier : Journaliste, militant·e
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : 1m74
Non-binaire
ϟ Pouvoirs : Le pouvoir de la Commune Libertaire
ϟ Liens Rapides : FICHE
LIENS
PASSEPORT
COMMUNICATIONS
Joueur
Cobblestone Report
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 26/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 44
ϟ Nombre de Messages RP : 14
ϟ Célébrité : Brigette Lundy-Paine
ϟ Crédits : hemera
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : _
ϟ Métier : Journaliste, militant·e
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : 1m74
Non-binaire
ϟ Pouvoirs : Le pouvoir de la Commune Libertaire
ϟ Liens Rapides : FICHE
LIENS
PASSEPORT
COMMUNICATIONS
A choisir, j’essaie d’éviter le centre commercial : C’est plein de grandes enseignes qui bouffent l’espace aux plus petits commerces et qui écrasent leurs employé·es. Au quartier du centre, on y croise un peu de tout, et puis là j’y suis pour une cause assez spéciale : Juste à la sortie d’une enseigne alimentaire, on patiente avec une paire de caddies et quelques camarades. Ian et Emily sont avec moi et tentent d’attirer l’attention des clients sortant et entrant dans l’enseigne.
Objectif simple :
On récolte des dons alimentaires. Pour les maraudes qu’on organise le soir d’une part, et puis d’autre part pour ramener dans les différents squats qu’on visite régulièrement. La deuxième partie, on la met pas trop en avant au public parce que faut le dire, pas mal de staropolitains seraient réfractaires à donner de quoi vivre à des gens qu’ils considèrent comme des parasites.
Perso, j’dirais que les parasites c’est ceux qui ont des maisons secondaires qu’ils gardent vide alors qu’y a des gens à la rue, mais bon. Cheveux tirés en arrière, habillé·e en noir de la tête aux pieds, j’ai opté pour le hoodie épais et tout doux à l’intérieur, un jogging et une paire de baskets pour l’après-midi. Vraiment basique, quoi.

Je souris, remerciant une passante qui nous glisse un paquet de sucre et quelques boîtes de conserve. On est encore bien loin de remplir les caddies, ouais, mais au moins on reviendra pas les mains vides.

Les dizaines de minutes s’écoulent, les heures même, jusqu’à ce que je décide de ramener un premier caddie à l’une de nos voitures. Ian m’accompagne, on sera pas de trop à deux pour le pousser, et puis c’est sa voiture.

C’est à peu près à mi-chemin de la voiture que je vois (et entends) une scène qui m’alarme au plus haut point. Ca se passe vite. Je vois quelqu’un se plaindre à un petit groupe de policiers. Le dit groupe ne met pas longtemps avant de jeter son dévolu sur un type qui se contente de marcher sur le trottoir.

J’te laisse aller à la voiture, j’te tiens au courant.

Ian comprend c’que j’veux dire.
Je le vois juste de dos, mais je sors mon téléphone immédiatement pour filmer la scène. Je cours pour les rattraper, traverse la rue de travers au moment où le type à l’allure hispanique se fait violemment plaquer au sol.

Hey !

Je m’exclame, cherchant à attirer l’attention. Les flics m’ignorent dans un premier temps, trop concentrés à malmener l’homme au sol.

HEY !

Je recommence, de façon bien plus vocale. Une femme officier contourne ses collègues pour avancer vers moi, une main levée comme pour venir cacher mon objectif.


Vous faites quoi, là ? Il a rien fait !

Je lui demande, en faisant un pas sur le côté pour garder le visuel. Elle suit le mouvement, pour toujours rester entre moi et la scène, mais j’ai le temps de distinguer le visage de l’homme alors qu’il relève la tête, nez en sang. Merde ! Je rêve ou c’est un des Veilleurs ?

On fait notre travail, laissez-nous, ou je serais obligée de vous arrêter pour entrave.

J’me démonte pas. J’crois que j’ai réussi à avoir le Veilleur sur la vidéo, ainsi que tous les policiers. Par sécurité, je garde la caméra allumée. Ca peut toujours servir de preuve s’ils s’emportent. Et ça arrive souvent, un flic qui s’emporte, comme en témoigne le visage de Rafael Colon. D’ailleurs, je reprends immédiatement après la flic.

Putain mais vous le faites exprès ? Vous vous trompez de personne : C’est un Veilleur que vous arrêtez là !

La flic s’approche, mais je recule pas. Enfin, pas tout de suite en tout cas, j’ai encore un peu de marge. Je rétracte ma main vers moi quand elle essaie de choper mon téléphone.

Hey ! J’vous dit que vous vous plantez ! Vérifiez au moins, merde !
 
Revenir en haut Aller en bas



YOU ARE NOT IMMUNE TO PROPAGANDA

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 1 Nov 2020 - 22:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Erreur sur la personne - Axou 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1581
ϟ Nombre de Messages RP : 907
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Erreur sur la personne - Axou 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1581
ϟ Nombre de Messages RP : 907
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Rafa ne comprenait absolument pas ce qui se passait. La situation avait commencé à s’éclaircir quand le type qui le maintenait au sol avait commencé à lui passer des menottes. Au passage, il malmena son épaule déboité et Rafa se demanda s’il n’avait pas aussi une fracture au bras.

Ca éclaircissait la situation… et en même temps pas du tout. Qu’est-ce qu’il avait fait, pour être arrêté? Disons que c’était pas son genre de braquer des banques. Ou des petites vieilles. Et en admettant qu’il avait fait ça… C’était pas une raison pour le plaquer au sol comme ça. Bon. Il savait vaguement pourquoi c’était tombé sur lui - et pas seulement la malchance cosmique, mais c’était trop confus pour qu’il arrive à le formuler clairement.

La douleur n’aidait absolument pas à se dépatouiller de tout ça. Son nez cassé pissait le sang - il en avait laissé sur le trottoir et avait du mal à respirer. Son bras n’arrêtait pas d’être secoué, au point que Rafa n’arrivait même pas à gémir de douleur, il était comme tétanisé. Il n’entendait même pas ce qui se passait autour de lui. Quelqu’un criait, mais il aurait été incapable de dire quoi. Les syllabes avaient fusionné les unes avec les autres pour n’être qu’un amas de sons confus. Le policier lui parlait aussi, mais très franchement, il ne savait pas plus ce qu’il lui disait.

La situation était déjà franchement pourrie, à ce stade. Aucun risque qu’elle empire hein. Hein?

Jamais tenter le destin.

Parce que Rafa était blessé. Assez pour que l’Esprit commence à le guérir. Rafa était aussi en danger, et l’Esprit n’aimait généralement pas ça. Sa peau commença à luire de l’intérieur, sans que le principal concerné n’en soit conscient. A ce stade, il hésitait à tomber dans les pommes. A arrêter de lutter pour rester éveillé, plus exactement. Le flic qui l’avait menotté, par contre, ne réagit pas calmement. Du tout.

Il avait commencé à le redresser quand Rafa avait commencé à briller. Trop assommé par la douleur, l’espagnol n’avait même pas compris qu’on l’avait mis à genoux, et ne comprit pas plus quand on le lâcha. Il resta droit par miracle, alors que les cris redoublaient autour de lui. Dans la brume de son cerveau, il entendait vaguement des trucs, mais ça n’imprimait pas. Les “Arrête ça tout de suite!” du policier et autres “c’est un super, il nous faut des renforts!” étaient des sons sans signification et Rafa commençait tout juste à entrevoir le problème.

Disons qu’il avait remarqué qu’il brillait, mais qu’il n’avait pas capté que c’était ça le problème. C’était pas dangereux. C’était juste l’Esprit qui faisait coucou, pas plus.

Il ne sentit même pas la diode se planter dans sa veste. Par contre, il sentit très bien le choc électrique consécutif. Ses muscles tétanisés tirèrent sur son épaule, il bascula et tomba sur celle-ci. Même le brusque afflux de douleur dans son bras - il devait être cassé pour de bon - ne suffit pas à le sortir du choc. Il n’arrivait plus à respirer, effets conjugués de son nez cassé et du taser.

Là, il tomba dans les pommes. Pas longtemps. Assez pour ne pas comprendre comment il était passé de “par terre, en pleine convulsion” à “Debout en train de se faire tirer vers une voiture de police”.
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 5 Nov 2020 - 18:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Neutre
Citoyen Neutre

Axel Armstrong
Citoyen Neutre

Personnage
Cobblestone Report
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 26/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 44
ϟ Nombre de Messages RP : 14
ϟ Célébrité : Brigette Lundy-Paine
ϟ Crédits : hemera
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : _
ϟ Métier : Journaliste, militant·e
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : 1m74
Non-binaire
ϟ Pouvoirs : Le pouvoir de la Commune Libertaire
ϟ Liens Rapides : FICHE
LIENS
PASSEPORT
COMMUNICATIONS
Joueur
Cobblestone Report
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 26/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 44
ϟ Nombre de Messages RP : 14
ϟ Célébrité : Brigette Lundy-Paine
ϟ Crédits : hemera
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : _
ϟ Métier : Journaliste, militant·e
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : 1m74
Non-binaire
ϟ Pouvoirs : Le pouvoir de la Commune Libertaire
ϟ Liens Rapides : FICHE
LIENS
PASSEPORT
COMMUNICATIONS
Merde ! J’suis coincé·e avec la flic devant moi, qui insiste à me faire reculer et lorsqu’elle en a l’occasion, à me faire lâcher mon téléphone. Mais nope, je lâche rien et je tiens mon terrain. Bientôt, quelques personnes, des passants, s’arrêtent pour observer la scène mais aucun n’est suffisamment près pour faire comme moi et identifier le Héros. Pour l’innocenter. Et personne ne pense non plus à s’interposer. C’est vraiment de la merde.
La caméra capte partiellement la suite : Quand le Veilleur commence à luire (un peu comme une Veilleuse du coup ?), mais la suite funeste aussi : Le tir de tazer, la panique, les convulsions.

C’en est trop pour moi, et j’envoie un message fébrile et probablement plein de fautes à Ian. Quelque chose qui, en substance, dit C’est la merde, ramène du monde au commissariat, et si possible un médecin et un avocat. Quand je vois l’état du héros, oui, un médecin sera pas de trop. D’ailleurs, je cède au moment où je le vois lâcher. Après les convulsions, il a l’air de se ramollir et suite à un coup de tazer, ça peut vouloir dire beaucoup de choses. Mon sang ne fait qu’un tour, je range mon téléphone et je bouscule la flic devant moi pour aller vers l’espagnol, m’assurer qu’il soit vivant, qu’il respire encore, essayer de lui prendre le bras pour l’aider à se relever…
Mais bon, l’autre flic me crie de dégager, et celle derrière moi ne me laisse pas faire mes affaires bien longtemps et débarque derrière moi pour me prendre le bras, le tordre dans mon dos et m’éloigner du héros. Juste le temps de m’annoncer que je vais partir avec lui, et de me réciter mes droits.
Ben en fait, ça tombe bien, parce que du coup j’ai un peu fait exprès pour aller avec lui : Rapport que je me vois mal le laisser tout seul dans la voiture des keufs sur le chemin dans cet état. Et ils auront pas grand chose à retenir contre moi, je devrais m’en sortir. J’espère. C’est calculé, mais je suis pas toujours très bon·ne en maths.

Je me laisse faire, un peu bousculé·e par la flic qui me pousse jusqu’à l’autre côté de la voiture jusqu’à l’intérieur, à côté du Super martyrisé par leurs soins.
Je m’installe du mieux que je peux et croise le regard de mon voisin de siège, à qui je dis seulement à voix basse :

Ca va bien se passer. Dis rien.

Ou, au moins, le minimum. La voiture démarre et d’ailleurs, l’un des flics se retourne pour me lancer un regard noir. Ca aime pas trop qu’on discute à l’arrière, et ils peuvent retenir ce qu’on dit contre nous si on y fait pas trop attention. Si on a de la chance, l’avocat nous attendra sur place, et le héros aura enfin l’occasion de prouver son identité, son innocence, et d’obtenir les soins qu’il mérite. Et les camarades seront là pour assurer la honte générale des flics responsables.
Putain, ça me fait de la peine de le voir dans cet état. Autant de peine que de rage silencieuse dirigée contre les deux guignols qui conduisent la voiture.
 
Revenir en haut Aller en bas



YOU ARE NOT IMMUNE TO PROPAGANDA

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 6 Nov 2020 - 13:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Erreur sur la personne - Axou 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1581
ϟ Nombre de Messages RP : 907
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Erreur sur la personne - Axou 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1581
ϟ Nombre de Messages RP : 907
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Rafa avait super mal. Et encore, super mal, c’était loin du compte. Son nez cassé irradiait son visage entier de douleur, son crâne le lançait. Son épaule déboîtée irradiait de douleurs, pas aidé par le fait que son bras cassé était attaché dans son dos. Il était trop sonné pour parler, il était trop sonné pour réfléchir. Quand il termina à l’arrière de la voiture de police, un gémissement de douleur lui échappa, tout son corps irradia.

Là, il avait très envie de tomber dans les pommes. Et en même temps, il trouvait que c’était une très mauvaise idée. Il n’avait jamais été arrêté par la police avant, que ce soit à Star City ou ailleurs aux États-Unis, mais il avait été contrôlé, plus d’une fois. Rodrigo lui avait bien expliqué en long, en large et en travers qu’en cas de contrôle, il ne devait pas faire de vague.

Sauf qu’il n’avait pas fait de vague? En fait, il ne comprenait pas du tout ce qui s’était passé. Comment il était passé de “marcher tranquillement dans rue” à “Par terre, menotté, le corps en miettes”.

Une aura atterrit à côté de lui, à l’arrière de la voiture, sans que l’information ne s’imprime réellement dans son cerveau. Qui c’était? Aucune idée. L’aura lui parla, mais les mots durent prendre un mauvais tournant sur la route entre son oreille et son cerveau, parce que ça n’avait aucun sens dans une phrase.

Un nouveau gémissement lui échappa. Le policier derrière le volant n’avait pas été particulièrement doux dans son démarrage. Comme en prime, Rafa n’était pas calé contre la banquette - rapport que ses bras étaient menottés dans son dos et que le gauche était cassé - il tomba plus ou moins dessus et eut toutes les difficultés du monde à se redresser. Pour tout dire, s’il n’avait pas eu la tête posée contre la vitre de la voiture, il n’aurait probablement pas tenu droit. Il ferma les yeux, rien qu’une seconde. Ou peut-être plus?

***

Aleksia mangeait des céréales, assise en tailleur sur son canapé. Oui, elle était encore en pyjama à cette heure, oui, elle était sur une chaîne de dessins animés et non, personne ne pouvait la juger. Elle avait fait une patrouille pendant la nuit, elle était rentrée à l’aube et en toute logique, elle avait dormi jusqu’en début d’après-midi. Les dessins animés l’aidaient à décompresser: ils ne demandaient aucun effort à son cerveau.

Son téléphone vibra et, avec le geste de quelqu’un qui a fait ça plus d’une fois, elle laissa sa cuillère dans sa bouche, tâtonna avec sa main libre entre ses coussins pour le repêcher, le tout, sans quitter des yeux la télé. Elle baissa le nez après avoir déverrouillé son téléphone. Disons que c’était l’étape qu’elle ne pouvait pas vraiment faire sans regarder. La grecque avait des comptes sur un paquet de réseaux sociaux et les avait configurés pour qu’ils lui envoient des notifications sur des mots-clés. “Veilleurs” par exemple. Ou tous les surnoms héroïques de ses collègues. Ou des variantes de “attaque” ou “attentat”. Une manière de se tenir au courant et de pouvoir réagir vite, le cas échéant.

Là, la notification parlait de Rafa. Enfin de Lux. Aleksia s’était attendue à beaucoup de choses. Pas particulièrement à une vidéo saccadée et secouée, où une policière prenait la majorité de l’écran. Sauf qu’en arrière-plan… En arrière-plan, il y avait Rafa. Rafa, le visage en sang. Rafa, menotté. Rafa en train de se faire maltraité par un policier.

Aleksia n’avait jamais été aussi rapide pour s’habiller. En moins de deux minutes, elle passa la porte de son appartement.

***

Sa tête le lançait atrocement. Comme il n’osait pas se caler contre la banquette - histoire de ne pas transformer sa fracture en fracture ouverte - il était secoué dans tous les sens à chaque virage, à chaque nid de poule dans la chaussée. Il était presque sûr qu’il s’était ou évanoui, ou endormi pendant le trajet. Et plus d’une fois. Du genre “pouf, mes yeux se ferment, je les rouvre, on est plus du tout au même endroit”.

Là, par exemple, la voiture arrivait à proximité d’un commissariat de police du Centre. Il y avait du monde devant les portes, mais Rafa avait le cerveau trop en bouillie pour s’en inquiéter. Pour tout dire, il s’inquiétait surtout de son bras. C’était très facile de passer de la fracture à la fracture ouverte, surtout vu comment on l’avait secoué jusque là. Et comment on pouvait encore le secouer. Rapport qu’il luisait toujours de l’intérieur. L’Esprit essayait sans doute de le soigner, mais disons qu’il y avait du boulot.

Fais chier” grommela le flic sur le siège passager, sans que Rafa sache si c’était celui qui l’avait taclé ou pas. “Fais le tour, j’appelle les collègues”.
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Nov 2020 - 17:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Neutre
Citoyen Neutre

Axel Armstrong
Citoyen Neutre

Personnage
Cobblestone Report
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 26/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 44
ϟ Nombre de Messages RP : 14
ϟ Célébrité : Brigette Lundy-Paine
ϟ Crédits : hemera
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : _
ϟ Métier : Journaliste, militant·e
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : 1m74
Non-binaire
ϟ Pouvoirs : Le pouvoir de la Commune Libertaire
ϟ Liens Rapides : FICHE
LIENS
PASSEPORT
COMMUNICATIONS
Joueur
Cobblestone Report
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 26/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 44
ϟ Nombre de Messages RP : 14
ϟ Célébrité : Brigette Lundy-Paine
ϟ Crédits : hemera
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : _
ϟ Métier : Journaliste, militant·e
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : 1m74
Non-binaire
ϟ Pouvoirs : Le pouvoir de la Commune Libertaire
ϟ Liens Rapides : FICHE
LIENS
PASSEPORT
COMMUNICATIONS
L’attente entre les lieux du drame et le commissariat me paraît presque interminable. Les arrêts parfois brutaux du conducteur trop nerveux pour son propre bien, les innombrables feux rouges du centre ville… Pourtant, on est pas loin. Franchement, j’me dis même qu’on y serait plus vite arrivés à pieds, mais bon, qui suis-je pour juger les décisions de la Police locale, hein ? Ouais, qui. Surtout quand ils font des erreurs aussi grossières avec autant d’aplomb.
Je soupire et m’enfonce un peu dans mon siège, en tout cas autant que me le permettent mes mains menottées dans mon dos, lance un regard peiné à mon voisin de banquette arrière.

J’serais bien à deux doigts de leur demander “Quand est-ce qu’on arrive ?” pour les emmerder, mais j’suis pas seul·e et je vais essayer de laisser le héros tranquille. Il a vraiment, vraiment, vraiment pas l’air bien et ça me fout autant la rage contre les responsables que la compassion pour lui.

Quand enfin on arrive vers l’entrée du comico, je jette un œil par les fenêtres et m’assure que ouais : Mon message est passé.
On est peut-être pas des centaines, mais une bonne trentaine de jeunes et moins jeunes guettent l’arrivée de notre convoi et sont déjà équipés de pancartes réclamant la libération immédiate du héros arrêté à tort.
Je suppose que les médias n’allaient pas trop tarder à s’en mêler.
J’apprécie pas que ce soit tombé sur lui, un Veilleur. Et ça m’emmerde que son image soit maintenant emmêlée là dedans, mais j’estime avoir eu le bon réflexe et que documenter l’évènement nous donne l’avantage pour innocenter le héros et mettre en faute les agents responsables. C’est aussi mon travail.
C’est pas la première fois et j’aimerais que ça soit la dernière, vraiment.

Le flic râle déjà, et commence à contourner le bâtiment pour entrer par l’arrière. Là bas aussi, juste une poignée de militants qui laissent néanmoins passer la voiture : Qui sait à quel moment ils décideront de foncer dans le tas ?

Pendant ce temps, de l’autre côté, quelques agents sortent pour occuper et tenter de disperser le début de foule devant le commissariat.
Et nous, on nous sort sans ménagement de la voiture de police. Le bras du Veilleur me fait une frayeur quand je vois un policier le saisir pour l’emmener à l’intérieur, avec moi à côté.

A peine à l’intérieur, et isolés dans une pièce (je suppose en attendant qu’on reviennent nous interroger, donc ça sera pas long), je reprend la parole :

On a le droit de garder le silence. On dit rien tant qu’on a pas d’avocat sur place, à part décliner notre identité et notre adresse. Ca va aller ?

Ca a vraiment pas l’air d’aller. Comme on m’a confisqué mon téléphone et que je porte les menottes, je sais pas si on nous a envoyé un médecin et un avocat. Je suppose seulement que ça devrait pas tarder. Et avec un peu de chance, que le Veilleur dévoile son identité suffirait à le faire libérer ? Ou à nous faire libérer ?
Je tourne un peu en rond.
Quelques longues minutes s’écoulent avant que la porte ne s’ouvre de nouveau. Les deux flics, mais aussi l’un des médecins qu’on a en contact de nos associations.

On va prendre vos identités, et le médecin va vous examiner.

Fait le flic.
Un bon point pour nous, normalement. Le médecin va directement vers l’espagnol, très visiblement alarmé par son état, et à raison.
Je me fais pas prier pour décliner la mienne, d’identité, en tout cas… Même si…

Axel Armstrong, ma carte de presse est dans la poche avant de mon sac...

On sait.

Qu’il me coupe. Ouais, voilà, je suppose bien que les flics du coin savent. Ce qui craint un peu plus, c’est de pas savoir pour le putain de super-héros qu’ils ont arrêté par erreur.
 
Revenir en haut Aller en bas



YOU ARE NOT IMMUNE TO PROPAGANDA

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Nov 2020 - 19:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Erreur sur la personne - Axou 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1581
ϟ Nombre de Messages RP : 907
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Erreur sur la personne - Axou 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1581
ϟ Nombre de Messages RP : 907
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Rafa ne capta pas tout de suite que la voiture s’était arrêtée. Quasi sûr qu’il s’était re-évanoui en flash entre le moment où ils étaient arrivés devant le commissariat et celui où ils étaient arrivés à l’arrière du bâtiment.

Est-ce que là, il pouvait tomber dans les pommes?

Apparemment toujours pas.

Rafa n’avait pas eu de chance pour le coup. On l’avait fourré sur le côté gauche de la banquette au moment de l’embarquer. Donc très naturellement, quand le flic le sortit de là, il le choppa par le bras. Son épaule n’apprécia pas du tout, pas plus que son bras, d’ailleurs. La douleur monta tellement vite et tellement fort que sa tête se vida d’un coup. Genre y avait plus que du gaz là-haut et à tout moment, il allait tomber dans les pommes pour de bon.

Aucune idée de comment il arrivait à tenir debout, au juste. Marcher, à la limite, il comprenait. Sa démarche devait avoir un effet de “Corps en mouvement effectuant une chute contrôlée pour avancer”. Quand on le fourra dans une pièce avec le gens arrêté avec lui - toujours aucune idée de qui c’était - Rafa se laissa tomber sur le premier truc ressemblant à un siège.

Ses jambes tremblaient, il avait perdu au moins cinq nuances de couleur et suait à grosses gouttes. Son nez le lançait atrocement, la douleur irradiait dans tout son crâne au point qu’il en avait des étoiles blanchâtres dans les yeux.

... Non?

Rafa n’avait pas voulu dire non. Il était le genre de gars qui n’hésitait jamais à aider les gens, mais qui n’allait jamais demander de l’aide pour lui-même. Par défaut, sa réponse à un “T’as besoin d’aide?” c’était un non. Sauf que là, il se voyait mal répondre qu’il pétait le feu. Son épaule déboîtée était au supplice au moindre mouvement. Il aurait pu jurer qu’il avait des côtes cassées…

Il avait envie… pas exactement de dormir, mais de sombrer dans un truc sombre et lourd… comment ça s’appelait déjà? Ah, oui. Genre un coma. Ca aurait été bien, un coma. A deux doigts de piquer du nez et… s’évanouir, il ne savait pas trop, Rafa se redressa pourtant, aussi alerte qu’il pouvait l’être dans cette situation, quand la porte s’ouvrit.

Disons que là, il avait bien conscience d’être très mal barré, à défaut de pouvoir le conceptualiser. Il s’était fait rétamé par des policiers, il avait été arrêté, et il avait vu passer assez d’affaires judiciaires de ce genre pour savoir qu’il allait ptet y rester, il savait pas encore. Son cerveau avait des pensées bizarres comme “Tu vas trop te faire engueuler par Marisol. Et alors Andrea, je t’explique pas”.

Il eut un sursaut quand il réalisa que quelqu’un se tenait devant lui et une voix, masculine, le rassura aussitôt. Un docteur. Ah, cool, un docteur. Il lâcha un tout petit gémissement quand l’homme lui releva le menton pour examiner son nez - son visage était fait de douleurs, ok? - mais sinon, il se laissa faire.

Rapport qu’il était menotté et qu’il avait trop mal pour autre chose.

Vous pouvez lui enlever les menottes?
-Ca serait pas prudent doc.
-Son bras est cassé, il risque des lésions sévères si…
-Il brille. Je laisse pas un mutant ou je sais pas ce qu’il est sans menottes en cellule”.

Le médecin inspira à fond. Soit qu’il avait l’habitude, soit que le flic ne l’impressionnait pas, en tout cas, il balança un “Retirez-lui tout de suite ces menottes” qui fit hésiter l’un des flics. Finalement, l’autre l’autorisa à y aller d’un signe de tête mais avec un gros soupir qui donnait une bonne idée de l’opinion qu’il avait du médecin. Si Rafa sentait qu’on lui tripotait les poignets, il n’osa pas bouger son bras blessé, même une fois libéré.

Ses oreilles étaient dans du coton, il entendait à peine le médecin, pourtant juste à côté de lui, lui donner ses instructions, ou le prévenir qu’il allait ausculter son bras, ses côtes. Clairement, le ton hargneux de la question du flic le prit par surprise.

Oh, j’te parle l’ampoule, c’est quoi ton nom”.

Il inspira à fond, rien que le temps de s’éclairicir les idées.

Rafael Colón” articula-t-il. “Mes papiers sont dans mon sac”.

Qu’on lui avait pris, à un moment de son arrestation, il ne savait plus lequel. Maintenant qu’il y pensait, il réalisait que ses poches étaient vides. Son téléphone n’était plus à sa place par exemple.

Il va falloir l’emmener à l’hôpital” déclara le médecin.

Le ton indiquait clairement un truc comme “Genre là, il faudrait le téléporter maintenant” mais le premier flic secoua négativement la tête.

C’est un super, il sort pas de là tant que l’UNISON ou Star Squad est pas là”.

Si Rafa avait un peu plus eu toute sa tête, il aurait notifié au policier, d’un ton interrogatif, qu’il l’avait bien amené jusqu’ici, sans plus de mesure de sécurité que des menottes dont il aurait pu se débarrasser avec plus ou moins de facilité. Heureusement qu’il n’était pas en état de parler, ça aurait sans doute pas arrangé les choses.

***

Aleksia était sortie de chez elle avec son blouson en cuir passé par-dessus un t-shirt trop grand. Elle avait juste enfilé un jean, mais sinon, oui, clairement, elle était dans son t-shirt pyjama, et alors? Elle était pressée et pas d’humeur là.

La grecque était scotchée à son portable, sur la banquette arrière d’un taxi. Ses doigts parcouraient l’écran à toute vitesse, remontaient les fils d’infos pour trouver où avait atterri Rafa. Elle trouva trace d’un appel à manifestation devant un commissariat du centre et envoya son taxi dans cette direction. Le type derrière le volant lâcha un prudent “Euuuh d’accord” et jugea préférable de ne pas contredire la dame énervée sur sa banquette.

Aleksia lui donna un billet beaucoup trop gros pour la course qu’elle venait de faire, mais elle n’avait pas le temps pour la monnaie. Elle fila hors du taxi, se faufila entre les panneaux et les manifestants… mais se trouva interceptée avant de pouvoir entrer. Plusieurs policiers en uniforme se tenaient devant la porte.

Vous ne pouvez pas entrer madame. Circulez s’il-vous-plaît.
-Mon ami est à l’intérieur…
-Ecoutez ma petite dame…
-Je ne suis pas votre petite dame et vos collègues ont arrêté mon ami par erreur. Rafael Colón, Lux, le Veilleur, vous remettez? Vous savez, le gars que votre collègue a tabassé sur le trottoir alors qu'il ne résistait pas, le héros de la Légion? Vous le remettez? Laissez-moi passer”.

Aleksia était du genre sympa. Toujours prête à rendre service, pas de souci. Il y avait quand même une bonne étincelle de meurtre au fond de ses yeux, là, tout de suite.
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 14 Nov 2020 - 14:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Neutre
Citoyen Neutre

Axel Armstrong
Citoyen Neutre

Personnage
Cobblestone Report
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 26/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 44
ϟ Nombre de Messages RP : 14
ϟ Célébrité : Brigette Lundy-Paine
ϟ Crédits : hemera
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : _
ϟ Métier : Journaliste, militant·e
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : 1m74
Non-binaire
ϟ Pouvoirs : Le pouvoir de la Commune Libertaire
ϟ Liens Rapides : FICHE
LIENS
PASSEPORT
COMMUNICATIONS
Joueur
Cobblestone Report
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 26/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 44
ϟ Nombre de Messages RP : 14
ϟ Célébrité : Brigette Lundy-Paine
ϟ Crédits : hemera
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : _
ϟ Métier : Journaliste, militant·e
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : 1m74
Non-binaire
ϟ Pouvoirs : Le pouvoir de la Commune Libertaire
ϟ Liens Rapides : FICHE
LIENS
PASSEPORT
COMMUNICATIONS
Oui, non, logique qu’il me réponde non : Il ressemble vraiment à rien et il a l’air d’avoir pris super cher. Mais c’est aussi normal que je pose la question, enfin, je crois. Genre, le mec sait qu’il est pas tout seul et qu’y a quelqu’un un peu… Pour l’accompagner dans ce merdier ?

Heureusement, le médecin qui débarque semble avoir beaucoup plus de poids que moi dans l’affaire et parvient (avec beaucoup d’insistance) à obtenir qu’on enlève les menottes du héros.
Putain, pas trop tôt.
Bon, pour les miennes, je sais d’avance que c’est mort et que je suis bon·ne pour poireauter un moment comme ça. Je soupire d’avance. J’interviens malgré tout parce que c’est plus fort que moi.

Regardez juste ses papiers, vous verrez...

Enfin, ça, c’est s’ils sont capables de connecter deux foutus neurones et réaliser que c’est le nom d’un super héros qui ne dissimule même pas son identité. Je patiente le temps qu’ils vérifient mon identité à moi. C’est pas bien long, et c’est fait avec un dédain presque palpable. Mon sang bouillit littéralement à l’intérieur. Les flics vérifient les papier de l’Espagnol et je les observe avec la plus grande attention, j’essaie de voir à quel point ils se sentent cons à l’intérieur, ou s’ils persistent dans leur bêtise.

Et je constate qu’ils persistent. Je serre la mâchoire pour ne pas les insulter immédiatement. Ils pensent quoi ? Que soudainement, Lux se serait mis au vol à l’étalage ? Ils pourraient pas plutôt se dire qu’on leur a filé une description bidon et qu’ils sont tombés sur la mauvaise personne ? Bordel.
Voilà qu’ils lui refusent l’hôpital, et j’interviens finalement parce que ça me dépasse :

Ah, les Super sont des sous-citoyens, maintenant ? Il a pas le droit d’être soigné comme n’importe qui ?

C’est vrai qu’on est aux Etats Unis, et qu’apparemment n’importe qui ne mérite pas d’être soigné ici, mais j’essaie de jouer sur la corde empathique. Je sais pas ce que ça va donner à l’avance. Les agents se servent outrageusement de la condition de Super de l’espagnol pour justifier leur racisme flagrant.

Enfin, quelqu’un d’autre entre dans la pièce. Une jeune femme en tenue assez banale, les cheveux blonds attachés serrés, mais un badge passé autour du cou. Gros soupir de soulagement de mon côté : Je la reconnais, et c’est effectivement une avocate qui a l’habitude de nous défendre quand on se fait interpeller en manifestation, entre autres choses.

Je suis leur avocate. Chloe Martin.

Elle commence, badge à l’appui.

Laissez moi seule avec mes clients et le médecin, merci.

Elle a l’air à peu près aussi alarmée et furieuse que moi quand elle voit l’état de Lux. Va falloir négocier sec pour le faire sortir d’ici et aller à l’hôpital avant qu’ils ramènent les abrutis de la Star Squad. D’ailleurs, elle commence par une nouvelle… Positive ? Je crois ? En tout cas, les flics sortent. Un peu de paix, enfin.

Monsieur Colon, une amie à vous est devant le commissariat. Je peux essayer de négocier une caution pour vous faire sortir et vous amener à l’hôpital au plus vite, si elle en a les moyens. Et si ils refusent de vous y conduire tout de suite.

Perso, je lève les yeux au plafond. C’est déjà rageant qu’ils refusent de le laisser sortir alors que son bras a l’air pété.

Chloe, t’es la meilleure. Moi ça peut attendre, mais faut absolument qu’il puisse se faire soigner. Il marchait juste dans la rue, les flics lui ont sauté dessus sans prévenir et l’ont frappé contre le trottoir et tazé alors qu’il faisait rien de spécial. Ils ont complètement sur-réagi quand ils ont vu que c’était un Super. On a des preuves visuelles, mais ils nous ont pas dit pourquoi il était arrêté. On sait pas de quoi il est accusé.
 
Revenir en haut Aller en bas



YOU ARE NOT IMMUNE TO PROPAGANDA

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 14 Nov 2020 - 15:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Erreur sur la personne - Axou 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1581
ϟ Nombre de Messages RP : 907
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Erreur sur la personne - Axou 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1581
ϟ Nombre de Messages RP : 907
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Rafa lâcha un “Oooooooh” qui se termina en gémissement. Le médecin l’avait prévenu qu’il allait examiner son nez, mais entre prévenir et le faire… Il lui toucha à peine le visage que des larmes de douleurs lui montèrent aux yeux, qugu’il sentit sa respiration se bloquer dans sa poitrine… et que ses côtes se rappelèrent à son bon souvenir.

Il ne savait pas qui s’acharnait à le défendre comme ça… et en fait il ne savait pas qu’en penser. Sûr qu’il ne connaissait pas la voix. Quelqu’un qu’il ne connaissait pas? Il avait cette vague impression qu’il avait eu beaucoup de chance que l’inconnu en question soit passé pas loin.

Il avait trop mal pour démêler tout ce qui se passait autour de lui. Est-ce que les policiers avaient vérifié ses papiers? Si oui, est-ce qu’on allait le laisser sortir? Rafa ne réalisa à aucun moment qu’il aurait pu lancer un “Oh, au fait, je suis Lux, de la Légion”. Il avait déjà eu du mal à donner son nom tout court… Pour tout dire, il remarqua à retardement que les policiers étaient partis et qu’on lui parlait. Une autre voix, féminine, qui l’appelait monsieur Colón. Il y eut bien quelques secondes de latence pour que ça monte au cerveau, et que le cerveau l’analyse. Et encore pour la réponse.

... quoi? Quelle… quelle amie?

Il n’avait prévenu personne hein? Il lui semblait pas, mais en même temps, il avait vaguement conscience qu’il lui manquait justement des bouts de conscience. Entre le moment où il marchait tranquillement dans la rue et maintenant… Clairement, y avait des trucs qui se connectaient pas comme il fallait.

Il avait tellement mal qu’il s’étonnait de ne pas être en train de pleurer de douleur. Ou de s’évanouir. Ou les deux en même temps. Il déglutit, ouvrit la bouche… et ne dit absolument pas ce qu’il voulait dire.

... Quelqu’un peut allumer la lumière?

C’était lui, où c’était un peu sombre ici? Il y avait des espèces de petites fenêtres le long du plafond, mais pas plus. Elles faisaient entrer la lumière en biais, mais pas de chance pour lui, il n’était pas du tout dedans, installé sur sa chaise.

Hum…”. Fallait peut-être qu’il explique sa brillante idée hein? Un minimum. “Mes… pouvoirs… je guéris à la lumière”.

Et là, il espérait que quelqu’un allait faire le lien avec son surnom héroïque et qu’on n’allait pas l’obliger à expliquer plus, parce qu’il en aurait pas la force, clairement. Il sentait que l’Esprit essayait de le guérir… mais vu la tronche de ses blessures, ça allait prendre un peu de temps. Il espérait que lui donner de la lumière le boosterait un peu et qu'il guérirait assez pour avoir ne serait-ce qu'un peu moins mal.

***

A l’extérieur de la pièce, il se passa deux choses en simultané.
En premier, on laissa enfin entrer Aleksia. Le policier qui avait tenté de la garder à l’extérieur s’était plus ou moins dit qu’il préférait refiler le bébé à un collègue. Dire que la grecque était particulièrement remontée au moment d’entrer dans le poste de police aurait été l’euphémisme de la décennie.

En second, l’inspectrice de police chargée de l’affaire qui avait conduit Rafa ici venait d’arriver. On lui avait signalé qu’on venait d’arrêter son suspect, un voleur à l’étalage, membre de bas-étage d’un gang. Sauf qu’à défaut de reconnaître tout de suite Rafael Colón comme Lux, quand on lui montra la photo, elle sut tout de suite que ce n’était pas lui. Elle, elle cherchait un type qui faisait dix ans et dix centimètres de moins, aux cheveux châtains, caucasien et sec comme un bâton, avec un blouson en cuir brun. Pas un hispanique de presque quarante ans avec les cheveux noirs. Pourtant, le policier, celui qui avait mené l’arrestation, lui affirmait qu’il n’y avait pas d’erreur possible, que le suspect avait été arrêté à quelques rues du dernier vol.

Là, l’inspectrice essayait de lui expliquer par A + B que l’homme de sa photo - certes, de qualité moyenne - ne ressemblait absolument pas à l’homme en cellule. Il était évident qu’elle perdait patience, face à l’air bornée de l’agent de police. Et encore… elle n’avait pas vu la tronche de celui qui avait été arrêté par erreur.
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 15 Nov 2020 - 21:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Neutre
Citoyen Neutre

Axel Armstrong
Citoyen Neutre

Personnage
Cobblestone Report
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 26/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 44
ϟ Nombre de Messages RP : 14
ϟ Célébrité : Brigette Lundy-Paine
ϟ Crédits : hemera
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : _
ϟ Métier : Journaliste, militant·e
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : 1m74
Non-binaire
ϟ Pouvoirs : Le pouvoir de la Commune Libertaire
ϟ Liens Rapides : FICHE
LIENS
PASSEPORT
COMMUNICATIONS
Joueur
Cobblestone Report
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 26/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 44
ϟ Nombre de Messages RP : 14
ϟ Célébrité : Brigette Lundy-Paine
ϟ Crédits : hemera
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : _
ϟ Métier : Journaliste, militant·e
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : 1m74
Non-binaire
ϟ Pouvoirs : Le pouvoir de la Commune Libertaire
ϟ Liens Rapides : FICHE
LIENS
PASSEPORT
COMMUNICATIONS
Ouch, j’aimerais vraiment vraiment pas être à sa place. Il se passe tellement de choses dans cette pièce étroite, et le pauvre héros n’a vraiment pas l’air de tout calculer. Et j’comprends. A sa place, j’serais comment ? Pas mieux. Sachant que j’ai personnellement déjà l’habitude de ce merdier, et que lui peut-être pas. J’peux pas trop savoir.

Enfin. Notre avocate en chef est là, le médecin aussi, et je pense que c’est surtout là dessus que je dois me concentrer pour le moment. Enfin, du coup, qu’on doit se concentrer. Et si en plus une connaissance de Lux peut plaider en sa faveur ou au moins insister pour prouver son identité, ça serait vraiment pas de trop.

Je suis pas certaine. Brune, yeux marrons, elle essayait d’expliquer aux agents à l’entrée que vous êtes le héros Lux, mais ils refusaient de la laisser entrer.

Bon. On a du renfort potentiel confirmé. C’est positif. Mais elle est entrée ou pas, du coup ? Là, j’en sais rien. Quand il parle de lumière en revanche, j’acquiesce sans demander mon reste, mais le temps que j’y aille avec mes menottes, l’avocate a déjà pressé l’interrupteur. La lumière… Elle est du genre qui fait un peu mal aux yeux, du coup c’est pas plus mal pour l’objectif recherché, je crois ?
En tout cas, le médecin comme l’avocate sont sur la même longueur d’ondes, mais c’est moi qui le vocalise en premier.

La lumière, ça va deux minutes. Ils doivent vous amener à l’hôpital fissa, c’est n’importe quoi.

Même avec l’insonorisation relative de l’endroit dans lequel on se trouve, ben quelques bruits commencent à filtrer par dessous la porte… Et ça promet de pas être triste. Je capte seulement quelques mots en tendant l’oreille, c’est un peu compliqué d’en savoir plus de là où on se trouve… Mais y’a du Problèmes, du Sérieux ?, du Incompétent qui fuse. Si j’avais été cette personne, j’aurais ajouté du “Raciste” et du “Mise à pied” mais bon, on peut pas tout avoir non plus. En tout cas, les éclats cessent brutalement, et quand la porte s’ouvre de nouveau sur nous, c’est une nouvelle tête qui s’affiche dans l’encadrement : Une femme, en uniforme, à la peau mate, que je reconnais sans trop de soucis puisqu’elle est à un rang au dessus par rapport aux crétins qui nous ont arrêtés.

Elle regarde dans la pièce, son regard s’arrête de longues secondes sur moi, avec une lueur de compréhension (ou de reconnaissance ?) dans l'œil. Puis le héros blessé. Et là, elle se retourne un instant (je sais pas pour quoi faire, mais j’imagine et j’espère que c’est pour fusiller son collègue du regard). Enfin, elle fait un signe à quelqu’un dehors et une autre jeune femme brune fait son apparition. L’amie du héros ? Non, mieux, une autre Veilleuse.

Vous me confirmez qu’il s’agit bien de votre ami, Rafael Colon ? Le héros Lux ?

Aïe. Enfin, bon pour nous. Soulagement pour moi. Mais pour elle, elle doit déjà appréhender les répercussions sur les agents qui ont fait la grosse boulette. J’ose espérer qu’elle tiendra avec nous là dessus. D’ailleurs, j’interviens, parce que dans tout ça, y'a toujours un homme blessé.

Vous pouvez le faire amener à l’hôpital maintenant ?
 
Revenir en haut Aller en bas



YOU ARE NOT IMMUNE TO PROPAGANDA

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 16 Nov 2020 - 16:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Erreur sur la personne - Axou 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1581
ϟ Nombre de Messages RP : 907
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Erreur sur la personne - Axou 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1581
ϟ Nombre de Messages RP : 907
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Rafa hocha la tête - très très mauvaise idée, il avait l’impression que son cerveau cognait contre sa boîte crânienne à chaque mouvement - comme s’il voyait parfaitement de qui il s’agissait.

Il ne savait pas du tout de qui il s’agissait. Brune aux yeux bruns, c’était déjà maigre comme description. Mais en prime, il ne voyait pas les gens, seulement les auras. Il supposait que ça aurait pu être l’une des Veilleuses, mais alors laquelle? En plus, il ne s’expliquait pas comment l’amie en question aurait pu déjà savoir qu’il s’était fait tabasser par un policier et amener au poste. Il savait déjà que ce n’était pas Andrea. Elle avait les yeux verts.

Bordel, Andrea… Quand elle allait apprendre ça…

Hum… me faudrait un peu plus pour savoir qui c’est”.

Il regretta presque d’avoir demandé la lumière. Le brusque éclat lui fit mal aux yeux et à la tête. Il avait potentiellement oublié de prendre en compte le très probable trauma crânien qu’il allait se taper. Il continuait à luire doucement de l’intérieur, peut-être un peu plus fort depuis que la lumière était allumée. En même temps, il y avait tellement à soigner que l’Esprit en aurait pour des semaines.

Le docteur et sa trousse n’allaient pas beaucoup plus l’aider. Il s’était blessé assez souvent depuis qu’il était à Star City pour savoir qu’à ce stade, il avait besoin d’une civière, d’une ambulance et peut-être d’un chirurgien pour sa fracture au bras et son nez.

***

Aleksia avait décidé de prendre le taureau par les cornes. Elle s’était approchée d’un pas déterminée vers un bureau où deux policiers discutaient et s’était incrustée sans honte dans la conversation pour signaler qu’elle cherchait Rafa.

La chance - ou malchance - avait fait qu’elle avait posé la question justement à celle qui essayait de faire comprendre à un collègue obtus qu’il s’était planté de gars. Autant dire qu’elle passa d’un agacement relatif à une colère froide quand la brune qui venait de l’interrompre chercha à savoir où se trouvait son collègue Veilleur. Comment décrire les sentiments de cette policière quand elle fit le lien entre son gars arrêté par erreur et le Légionnaire?

Aleksia éprouvait une certaine satisfaction à voir le flic se faire incendier par sa collègue. Personnellement, elle y aurait été allée plus fort encore, mais elle était une Veilleuse. Disons que le groupe avait quelques valeurs et que la grecque se fit la remarque qu’elle en aurait peut-être ignoré une paire pour hurler sur le type qui avait fait ça à son ami.

Elle avait beau avoir vu la vidéo, rien n’aurait pu la préparer à l’état de Rafa quand on l’autorisa à s’approcher de la pièce où il était retenu pour confirmer son identité.

Bon sang, Rafa”.

Elle remarqua tout juste les trois autres personnes - juste assez longtemps pour savoir qu’elle n’en connaissait aucune - et se précipita vers son ami. Elle se retint de justesse de le serrer dans ses bras très fort et préféra poser une main sur son genou. Son genou n’avait pas l’air sur le point de casser si elle le touchait trop fort. Rafa lui répondit un truc, mais la grecque n’aurait pas su dire si c’était un “Hey” ou un “Aïe”.

Il ne va nulle part si ce n’est pas dans une ambulance” intervint le médecin. “Il risque la fracture ouverte.
-Appelez une ambulance. Tout de suite”. Aleksia s’était remise debout comme un ressort. Le ton employé disait “Ce n’est pas le moment de me contredire” mais la femme essaya quand même. D’un claquement de langue, la Légionnaire l’empêcha d’aller plus loin. “J’ai dit tout de suite. Et croyez bien que je ne lâcherais pas celui qui lui a fait ça”.

Là-dessus, Aleksia lui claqua la porte au nez en pestant en grec sur le thème de “Sales cons d’incompétents de flics de mes deux”. Et sa colère retomba aussitôt qu’elle eut l’occasion de regarder de nouveau Rafa. Elle retourna s’agenouiller à côté de lui, prit sa main valide dans la sienne.

Ca va aller. Tu veux que j’appelle quelqu’un?” La super chercha autour d’elle, sans trop savoir quoi. Un verre d’eau? Des kilos d’antidouleurs? Là, elle se rappela la présence de la blonde, de l’homme en blouse et… De la personne qu’elle ne se serait pas risquée à genrer comme un homme ou une femme sans hésiter. “Attendez… vous êtes qui?
-Question… très pertinente” marmonna Rafa.

Il avait retenu qu’il y avait une avocate et un médecin. Voilà.
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 18 Nov 2020 - 22:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Neutre
Citoyen Neutre

Axel Armstrong
Citoyen Neutre

Personnage
Cobblestone Report
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 26/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 44
ϟ Nombre de Messages RP : 14
ϟ Célébrité : Brigette Lundy-Paine
ϟ Crédits : hemera
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : _
ϟ Métier : Journaliste, militant·e
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : 1m74
Non-binaire
ϟ Pouvoirs : Le pouvoir de la Commune Libertaire
ϟ Liens Rapides : FICHE
LIENS
PASSEPORT
COMMUNICATIONS
Joueur
Cobblestone Report
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 26/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 44
ϟ Nombre de Messages RP : 14
ϟ Célébrité : Brigette Lundy-Paine
ϟ Crédits : hemera
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : _
ϟ Métier : Journaliste, militant·e
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : 1m74
Non-binaire
ϟ Pouvoirs : Le pouvoir de la Commune Libertaire
ϟ Liens Rapides : FICHE
LIENS
PASSEPORT
COMMUNICATIONS
Dans tout ce qu’il se passe, j’essaie d’en retenir le maximum. Parce que plus j’en retiens, plus j’ai mes chances de me dépêtrer de cette affaire ou de capter un détail qui pourrait nous faire sortir plus vite, ou qui vaudrait le coup d’être mentionné plus tard.
Et bon, faut dire qu’y a un peu beaucoup de choses à noter. La lumière, qu’on a allumé et qui pique un peu les yeux, c’est un peu anecdotique en comparaison à l’arrivée de la seconde Veilleuse et de ce qui suit :

Absolument tout le monde qui réclame que Lux soit emmené à l’hôpital rapidement.
C’est assez soulageant, même si toute l’histoire pue du fion. Puis l’attention se tourne vers moi. Ah, logique.

Alors.

Je pense que je peux leur raconter ce que j’ai fait en plus de qui je suis, c’est mieux quand même. Je fais genre de me tenir droit·e sur ma chaise, même si j’ai encore les mains menottées dans mon dos. Genre comme si c’était vraiment nécessaire. Enfin, pas le sujet.

Axel Armstrong, j’suis journaliste, j’ai vu les flics vous sauter dessus sans raison, j’ai filmé pour avoir des preuves, et essayé d’intervenir pour leur dire qu’ils font une erreur, mais ils m’ont embarqué·e avec. Comme d’hab.

Parce que, ouais, j’ai un peu l’habitude. Du coup j’en profite pour désigner le médecin et l’avocate. Les deux qui acquiescent, se sont présentés en arrivant, mais tout le monde n’était pas encore là.

J’ai eu le temps d’appeler pour avoir un peu d’aide. Chloe est avocate, elle a déjà défendu sur des affaires de violences policières, et monsieur est médecin.

Avec cet entourage, j’pense qu’on a nos chances de bien s’en sortir, encore plus si l’inspectrice en charge tient avec nous plutôt qu’avec ses collègues responsables de l’arrestation. En parlant d’eux, ils ont encore mon téléphone et mes affaires de façon générale et j’ai hâte de remettre la main dessus. J’espère juste qu’ils ont pas fait n’importe quoi. Il était verrouillé, mais ils auraient toujours pu le péter entre temps juste pour m’emmerder, et dire ensuite que c’est un bête accident.

J’ai diffusé les images pour pas qu’ils les effacent en m’embarquant, j’sais que c’est pas forcément cool et que ça risque d’être difficile, mais c’était nécessaire. J’imagine que c’est pour ça que vous êtes là ?

J’demande, à la Veilleuse. Même si je pense connaître la réponse. Je sais que c’est difficile d’avoir son image dévoilée au public, surtout dans ces conditions là, mais j’espère qu’il pourra passer outre. Sans ça, ça serait juste notre parole contre la leur, et ça complique toujours les choses face à la justice.

Enfin, bref. Vous savez si y’a moyen de payer la caution, ou bien de vous porter garante ? Ca devrait aider à les convaincre, j’pense.

Et quand je dis je pense, j’en suis assez convaincu·e, surtout vu la tête de l’inspectrice le peu de temps qu’on l’a vue.

Vous inquiétez pas pour moi, c’est pas la première fois que ça m’arrive.

Et je veux dire, vraiment. Les détentions en attendant la décision de justice concernant la justification de mon arrestation et le potentiel passage au tribunal, je connais.
 
Revenir en haut Aller en bas



YOU ARE NOT IMMUNE TO PROPAGANDA

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 19 Nov 2020 - 15:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Erreur sur la personne - Axou 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1581
ϟ Nombre de Messages RP : 907
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Erreur sur la personne - Axou 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1581
ϟ Nombre de Messages RP : 907
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Rafa marmonna un truc qui aurait pu ressembler à un “ravi de vous connaître”, mais vraiment très mal articulé. Il essayait vraiment de suivre les explications qu’on lui donnait, mais c’était dur. Son cerveau avait présentement envie de se mettre en veille et son corps, de dormir pendant une semaine ou deux. Ca se voyait d’ailleurs. Il tanguait un peu sur sa chaise.

Aleksia, en revanche, était particulièrement attentive. Elle hochait la tête, le visage plissé dans une moue concentrée, ses yeux bruns se posaient sur chaque personne qu’on lui désignait.

Comment ça se présente? Est-ce qu’il est en état d’arrestation? J’ai pas vraiment pensé à demander...

Oh, une autre question pertinente… se dit Rafa. Lui non plus n’y avait pas trop pensé, pour tout dire. Il avait un peu mal, voyez-vous. Plus exactement, il avait conscience d’avoir été arrêté, mais ne savait pas à quel point il était dans la merde derrière. Vu qu’il n’avait rien fait, de base, il partait du principe qu’on allait le libérer sans trop d’histoire. Maintenant, il n’en était plus si sûr.

J’ai des alertes pour tous les Veilleurs sur les réseaux sociaux” confirma Aleksia.

Là, le cerveau de Rafa se remit en marche. Lentement, parce qu’il avait beaucoup d’infos à gérer, mais les pièces se mettaient en place. Des termes comme “Diffuser les images” et “réseaux sociaux”.

Attendez…” marmonna l’espagnol, coupant Aleksia avant qu’elle n’ait pu rebondir sur le reste. “Vous…. C’est sur internet? T’as vu la vidéo?

Son amie confirma d’un signe de tête et Rafa s’anima d’un coup. Il essaya de se lever - sans succès vu qu’Aleksia et le médecin l’en empêchèrent, outre le fait qu’il n’aurait pas tenu debout - fouilla ses poches de sa main libre… et se rappela qu’on lui avait pris son téléphone.

Mon téléphone. Il faut que j’appelle Andrea. Mes parents”.

Surtout Andrea, en fait. Il avait un peu d’espoir qu’avec le décalage horaire, le fait qu’ils vivent à l’autre bout du monde, sa famille ne tomberait pas sur les vidéos en question. Andrea, par contre, risquait très bien de tomber dessus bientôt et de se demander s’il n’était pas mort sur le trottoir. Rafa avait un peu l’impression d’être mort sur le trottoir.

Rafa” l’interpella Aleksia avec beaucoup d’autorité dans la voix. “Arrête de t’agiter, tu vas te faire mal”.

Oui, peut-être - il s’était possiblement déjà fait mal en essayant de se lever - mais l’idée qu’Andrea ait vent de son arrestation avait de quoi le rendre malade. Heureusement, Aleksia était comme lui, bonne sous la pression. Surtout, comme elle n’avait pas été arrêtée, même par erreur, elle avait encore son portable sur elle.

Tiens, prends mon téléphone”.

Rafa ne comprit pas tout de suite qu’il avait un téléphone dans la main et ne sut pas trop quoi en faire. Il avait vraiment beaucoup de mal à faire le lien entre les choses. Comme le fait qu’appeler impliquait d’utiliser un téléphone, et que ce téléphone pouvait ne pas être le sien. Présentement, son cerveau était plutôt convaincu que son téléphone était le seul utilisable. Il eut bien deux-trois minutes de latence avant de se rappeler quoi faire pour appeler.

La pièce n’était pas forcément très grande, mais Aleksia fit de son mieux pour donner un peu d’intimité à son ami pour son coup de fil. Elle lui tourna le dos et se concentra sur l’avocate et lea journaliste.

Votre nom sonne familier… on s’est déjà rencontré? Je peux aller parler à l’inspectrice, elle était remontée d’apprendre que son collègue avait arrêté le mauvais type et encore plus d’apprendre que c’était un Veilleur. Vous pensez que ça suffira? A combien s’élèverait la caution, sinon?

Parce que pour le dire très franchement, Aleksia était tout à fait disposée à aider, mais elle ne roulait pas sur l’or. Peut-être qu’elle pouvait demander de l’aide à ses collègues des Veilleurs, mais personne n’avait des dizaines de milliers de dollars de côté, à sa connaissance.

De son côté, Rafa s’était rappelé comment se servir d’un téléphone. Il se souvenait qu’il avait donné le numéro d’Andrea à Aleksia, un jour - au cas où il lui arrivait un truc - ce qui lui épargna d’avoir à s’en souvenir.

Il déglutit à la première tonalité, le téléphone tremblait légèrement dans sa main droite. Qu’est-ce qu’il allait lui dire, au juste? Est-ce qu’elle savait déjà? Est-ce qu’elle avait essayé d’appeler son numéro sans avoir de réponse? Un peu égoïstement, l’espagnol espérait qu’elle ne répondrait pas. Il sentait qu’entendre l’inquiétude dans sa voix, ça allait vraiment le phaser et il sentait que ce n’était pas le moment.

Du coup, ouai. Il était totalement soulagé de tomber sur répondeur. Peut-être un peu trop, parce qu’il se passa une bonne seconde avant qu’il ne se rappelle qu’il devait parler.

Hey” lâcha-t-il enfin. “Euh… c’est moi, je… j’appelle avec le portable d’Aleksia, je... “ Il prit une inspiration assez profonde pour qu’elle soit sans doute audible au téléphone. “Je… me suis fait arrêter par erreur par la SCPD. Je… je sais pas trop encore ce qui s’est passé, je…” C’était pas totalement honnête ce qu’il disait. Il ne s’était pas juste fait arrêté, il s’était fait tabasser en règle au passage. “Ca a pas été..." Il lâcha un autre soupir. Autant être honnête hein? Tant qu’à faire, y avait une vidéo. “Ca a été violent. Je… Il m’a déboîté l’épaule, cassé le bras... et le nez et... probablement des côtes… ça va. Enfin j’ai mal, mais ça va, je…

Maintenant qu’il se trouvait à le décrire, à faire une liste de ses blessures à voix haute, Rafa admettait que ça n’allait pas du tout. Les yeux fermés, il prit une autre inspiration. Les choses n’avaient pas été faciles, ces derniers temps. Il s’était mis beaucoup de pression après son entrée dans la Légion. Il avait connu des semaines à faire des cauchemars toutes les nuits, à se sentir épuisés. Il avait dû gérer des situations difficiles, que ce soit la Fae dans les marais, les robots au Pénitencier ou la quête pour Jinx.

Une chance que tu aies… des jours de vacances à prendre bientôt? Je… je crois que j’ai besoin de… de quelques jours loin de Star City, de… J’ai jamais été au Texas tu sais, à part… à part une ou deux correspondances à Dallas. Ou ailleurs, où tu veux, juste…” Il inspira à fond une autre fois. A chaque fois, il se faisait mal aux côtés, mais il ne savait pas comment se calmer autrement. “Ca va. Je… je suis encore au poste, mais on va m’emmener à l’hôpital. Aleksia est là… t’inquiète pas. Je… je t’appelle dès que je peux”.
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 22 Nov 2020 - 20:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Neutre
Citoyen Neutre

Axel Armstrong
Citoyen Neutre

Personnage
Cobblestone Report
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 26/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 44
ϟ Nombre de Messages RP : 14
ϟ Célébrité : Brigette Lundy-Paine
ϟ Crédits : hemera
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : _
ϟ Métier : Journaliste, militant·e
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : 1m74
Non-binaire
ϟ Pouvoirs : Le pouvoir de la Commune Libertaire
ϟ Liens Rapides : FICHE
LIENS
PASSEPORT
COMMUNICATIONS
Joueur
Cobblestone Report
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Autre / Ne pas divulguer ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 26/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 44
ϟ Nombre de Messages RP : 14
ϟ Célébrité : Brigette Lundy-Paine
ϟ Crédits : hemera
ϟ Doublons : Susan Suncana
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : _
ϟ Métier : Journaliste, militant·e
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : 1m74
Non-binaire
ϟ Pouvoirs : Le pouvoir de la Commune Libertaire
ϟ Liens Rapides : FICHE
LIENS
PASSEPORT
COMMUNICATIONS
J’acquiesce, mais y’a un peu des nuances à apporter au truc :

On est en état d’arrestation tous les deux. Mais on a pas encore passé notre première audience.

C’est à dire que d’ici moins de vingt-quatre heures après notre arrestation, on doit passer devant un·e juge qui décidera si le motif d’arrestation était justifié. Si non, ben on nous libère et tant mieux, et vu comment les choses se présentent, ça finira certainement dans ce cas de figure. Si non ?
Ben... dans ce cas, la caution sera définie, et soit personne ne paie et on doit rester incarcérés en attendant notre audience, soit quelqu’un paie la caution, soit une personne de confiance se porte responsable de la comparution de l’accusé·e devant le tribunal pour être libéré avant l’audience.
Du coup, mon avis là dessus ?

Là, j’crois que tout le monde au poste a compris qu’ils ont fait une grosse connerie, et c’est dans leur intérêt collectif que le ou la juge décide de nous libérer tous les deux et de pas faire plus de frais. Le truc, c’est… D’ici combien de temps ? Ils ont jusqu’à vingt-quatre heures maximum pour le faire, mais si on pouvait s’arranger pour que Lux puisse aller à l’hôpital tout de suite et pas dans des heures, ça serait parfait.

Là, je me repose sur la Veilleuse, le médecin et l’avocate, puisque ce sont les seuls qui peuvent vraiment aller s’exprimer et négocier. De notre position, c’est compliqué. Mais j'ai confiance dans les personnes que j'ai appelé, et j'ai tout autant confiance dans les Veilleurs. Par contre, la confiance dans les flics et le système judiciaire ? Nan.

Donc beaucoup de trucs compliqués, ouais. Perso, j’ai l’habitude et je connais le processus sur le bout des doigts, mais c’est pas moins difficile de voir la victime de l’affaire téléphoner en urgence pour annoncer la situation. Et moi, de savoir que j’ai pas eu le choix de le mettre dans cette situation.

Du coup, je m’efforce de ne pas écouter et me concentre sur mon interlocutrice du moment, l’héroïne venue prêter main forte.

Euh, ouais, c’est possible. Je connais Natalia, on a pas mal bossé ensemble pendant l’Invasion. J’ai déjà fait un ou deux papiers sur les Veilleurs aussi. C’est normal que vous connaissiez pas trop ma tête, j’fais ce que j’peux pour aider les gens, mais le milieu militant est moins médiatisé que les Supers.

Parfois, c’est dommage. On fait avec la visibilité qu’on a, quoi. Bref, j’enchaîne. Le stress me fait parler particulièrement vite : C'est pas parce que j'ai déjà vécu la situation qu'elle n'est pas oppressante.

Du coup pour la caution, j’pense qu’on en aura pas besoin, faut juste aller pousser au cul à l’inspectrice pour appeler le juge et avoir une décision express. Si elle-même lui dit que c’est une connerie, ça devrait aller vite. Ca vous va ?

Franchement, je vois pas comment ça pourraît ne pas leur aller, parce que c’est la seule solution viable. On peut pas rester les bras croisés. Et j’ose espérer que les gens dans ce poste seront de suffisamment bonne foi pour obtenir un appel rapidement et qu’on soit libérés dans les plus brefs délais.
L’avocate en tout cas, acquiesce. Le médecin suit le mouvement. Ca m'empêche pas d'être nerveux·se : Je triture mes mains dans mon dos, et mes jambes s'agitent devant moi. Je sais que je transpire plus que je devrais aussi, mais avec tout ce soutien, je m'accroche à l'idée que ça va forcément passer. Forcément.
 
Revenir en haut Aller en bas



YOU ARE NOT IMMUNE TO PROPAGANDA

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 23 Nov 2020 - 14:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Erreur sur la personne - Axou 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1581
ϟ Nombre de Messages RP : 907
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Erreur sur la personne - Axou 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1581
ϟ Nombre de Messages RP : 907
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Le visage de la grecque était plissée de concentration pendant qu’elle écoutait les explications qu’elle lui donnait. Et essayait de rester calme. Ca la rendait absolument furieuse d’entendre que Rafa était en état d’arrestation. Rafa, bon sang! C’était l’une des personnes les plus gentilles de sa connaissance! Alors quand elle se rappelait à quoi ressemblait actuellement l’espagnol...

Oui, il guérit plus vite, mais là…

Elle lui jeta un coup d’oeil par-dessus son épaule. Il tenait le téléphone contre son oreille, mais il avait vraiment une tête à faire peur. Il était blanc, il avait le contour des yeux marqués, sans doute à cause de son nez cassé et, vraiment, l’état de son bras était inquiétant. Le médecin ne le quittait pas des yeux, le front barré d’un pli soucieux.

Il me semblait bien, on a dû seulement se croiser”.

Rafa avait raccroché, mais il n’avait vraiment pas l’air bien. Il ne tenait pas vraiment droit sur sa chaise, en partie parce qu’il n’osait pas complètement s’appuyer contre le dossier. Le médecin lui avait retiré le téléphone des mains et vérifiait ses pupilles, sans doute pour un traumatisme crânien. Sa peau brillait toujours de l’intérieur, alors que l’Esprit essayait de le réparer, mais il avait beaucoup à faire. Beaucoup trop.

Je vais aller voir l’inspectrice pour faire bouger les choses. Elle a intérêt d’avoir appelé une ambulance. Au besoin, je peux appeler Nat’ et Susan”. Disons qu’elles étaient les têtes d’affiches, les premières Veilleurs. La grecque n’avait aucun doute que si ça avait été nécessaire, l’une et l’autre auraient débarqué sans aucune hésitation. “Vous venez avec moi?

La question s’adressait à l’avocate. Très honnêtement, Aleksia préférait l’avoir à ses côtés sinon, ça allait vraiment ressembler à elle qui hurlait sur les flics de leur incompétence. Peut-être pas la meilleure des idées pour faire sortir rapidement son ami et lae journaliste de là.

Rafa ne remarqua pas tout de suite que la pièce s’était vidée. Elle n’était pas très grande, alors quand deux personnes s’en allaient, ça se voyait un peu. Seulement, Rafa était complètement à l’ouest. Il avait envie de fermer les yeux et de dormir, mais ça ne semblait pas une super idée.

... qu’est-ce qui se passe?

Entre le coup de téléphone - il n’était même pas trop sûr de ce qu’il avait dit, maintenant qu’il était terminé - et son mal de crâne, son mal généralisé, en fait, Rafa n’avait pas trop suivi la discussion. On l’emmenait à l’hôpital ou en prison? Les gens étaient au courant qu’il n’avait rien fait?

Il lui semblait qu’il voulait dire un autre truc aussi, mais il n’arrivait pas à se souvenir de ce que c’était. Il y avait pensé une seconde plus tôt… mince, c’était quoi? C’était… c’était…

... merci d’être resté.e. Et… d’avoir filmé. Ca va? J’veux dire… vous avez l’air… euh…

Quelque chose. Il savait plus le mot, ni en anglais, ni en espagnol, ni dans une quelconque autre langue. Le médecin, de son côté, hésitait à le faire s’allonger. Disons que certaines de ses blessures le justifiaient - comme le choc à la tête - mais d’un autre côté, il n’avait aucune certitude sur l’état des côtes de son patient, ou celui de son bras gauche.

... pas très bien” acheva Rafa.

Ca semblait pas mal, comme périphrase. Ca allait avec la couleur qui habillait l’aura en face de lui, entre le bleu et le vert. Couleur du stress, de la peur, de l’inquiétude… Que des trucs sympas quoi.
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

 
Erreur sur la personne - Axou
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Erreur sur la personne - Axou Categorie_6Erreur sur la personne - Axou Categorie_8


Erreur sur la personne - Axou Categorie_1Erreur sur la personne - Axou Categorie_2_bisErreur sur la personne - Axou Categorie_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erreur sur la personne - Axou Categorie_6Erreur sur la personne - Axou Categorie_8

Sauter vers: