The doctor is in - Anton Frankenstein Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

The doctor is in - Anton Frankenstein Categorie_1The doctor is in - Anton Frankenstein Categorie_2_bisThe doctor is in - Anton Frankenstein Categorie_3
 

The doctor is in - Anton Frankenstein

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 5 Oct 2020 - 14:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Anton Frankenstein
Hell Club

Personnage
The doctor is in - Anton Frankenstein Drdrea10

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 40
ϟ Nombre de Messages RP : 20
ϟ Célébrité : James McAvoy
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 40 ans en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Médecin
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : écrire ici
ϟ Pouvoirs : - Super-intelligence
- Communication avec les morts
- Volonté du créateur
- Nécromancie V
- Création de golems de chair IV
- Création d'homoncules II
- Nécro-chirurgie
- Invocation de la peste
- Immunité aux maladies
- Guérison macabre
- Lunettes ectoplasmiques
- Canon à poltergeist
- Sérum de nécro-régénération
- Vers de cervelles
- Peste zombie
- Peste de chair
- Nightmare Nurse (serviteur)
- Skratch (serviteur)
ϟ Liens Rapides : Création
Cobayes
Expérimentations
Cabinet des horreurs
Joueur
The doctor is in - Anton Frankenstein Drdrea10

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/10/2020
ϟ Nombre de Messages : 40
ϟ Nombre de Messages RP : 20
ϟ Célébrité : James McAvoy
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 40 ans en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Médecin
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : écrire ici
ϟ Pouvoirs : - Super-intelligence
- Communication avec les morts
- Volonté du créateur
- Nécromancie V
- Création de golems de chair IV
- Création d'homoncules II
- Nécro-chirurgie
- Invocation de la peste
- Immunité aux maladies
- Guérison macabre
- Lunettes ectoplasmiques
- Canon à poltergeist
- Sérum de nécro-régénération
- Vers de cervelles
- Peste zombie
- Peste de chair
- Nightmare Nurse (serviteur)
- Skratch (serviteur)
ϟ Liens Rapides : Création
Cobayes
Expérimentations
Cabinet des horreurs
Informations Personnelles

ϟ Nom : Frankenstein
ϟ Prénoms : Anton
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Âge : 234 ans par intermittence. 40 officiellement.
ϟ Date de Naissance : 1er novembre 1979 officiellement, 1784 enréalité
ϟ Lieu de Naissance : Londres (officiellement), château Frankenstein en réalité
ϟ Nationalité : Britannique
ϟ Orientation : Hétérosexuelle
ϟ Métier : Médecin, chirurgien, créateur de monstres pour le Hell Club


Administration

ϟ Avatar : James McAvoy
ϟ Crédits : CreepyCrawly
ϟ Pseudo : Creepy Crawly
ϟ Âge réel : 28 ans
ϟ Parlez-nous de vous : Cf fiche Evelyn
ϟ Comment avez-vous connu le forum ? Cf fiche Evelyn
ϟ Que pensez-vous du forum ? Cf fiche Evelyn
ϟ Quelques conseils à donner ? Nopi nope



Historique

Mon nom est Anton Frankenstein et si vous êtes ici, en train de lire mon autobiographie, c’est que vous vous intéressez à ma personne. Ce que je peux comprendre. Vous êtes probablement l’un de ces esprits communs qui s’est retrouvé face à l’une de mes créations et je sais ce que leur vision peut faire naître dans vos esprits limités. Trois questions vraiment. Qui a bien pu créer cela ? Comment a-t-il pu le faire ? Pourquoi a-t-il pu le faire ? La première vous avez déjà une ébauche de question : Anton Frankenstein, même si vous me connaissez probablement plus sous mon pseudonyme, celui de Doctor Dread. Un peu clinquant je l’admets. Mais il faut vivre avec son temps. La seconde question restera sans réponse. Je doute que vous soyez capables de comprendre toutes les subtilités de la nécro-chirurgie, de l’infusion de corps inanimés avec de l’ectoplasme damné ou l’art du sculptage de psychoplasme. Je n’en doute pas en fait. J’en suis certains. Il nous reste donc une dernière question. Pourquoi ? A celle-là je peux tenter de répondre, même si elle est intimement liée à la première : qui ? Qui suis-je ? Quel esprit brillant a pu composer de telles horreurs que vous pouvez contempler de vos yeux ébahis alors que vos cerveaux limités peinent à assimiler ce qui se trouve devant vous ? Répondre à toutes ces questions revient à une seule chose : vous raconter mon histoire. C’est ce à quoi je vais m’atteler maintenant. C’est ce pourquoi vous êtes ici après tout.

De manière tout à fait logique et comme vous vous y attendiez probablement, mon histoire commence le jour de ma naissance. Vous avez complètement tort. C’est une façon extrêmement limitée de voir les choses. Voyez-vous, mon être a été conditionné à la fois par les gènes que j’ai hérité de mes parents, mais aussi par leurs propres héritages occultes et intellectuels. Je ne peux pas vous raconter mon histoire sans vous parler de ce qui a précédé ma naissance et même ma conception. Non, je dois vous parler de deux individus immortalités par votre littérature, même si vous êtes pour la plupart convaincus qu’il s’agit de personnages de fiction. Votre naïveté pourrait être attachant si elle n’était pas issue d’une intelligence crasse. Enfin. Je dois donc vous parler de Victor Frankenstein et Johannes Faust, mon père et mon grand-père.

Commençons par le plus ancien. Johannes était un médecin et un alchimiste allemand obsédé par les secrets du monde naturelle et plus particulièrement ceux de la vie et de la mort. Limité par les outils de son temps et par la stupidité ambiante, ses progrès furent toutefois limités… Sa vie touchait à sa fin et il ne lui restait que de la frustration, quand un individu vint à lui avec une offre diabolique. Vous voyez où je veux en venir, vous connaissez l’histoire. Le démon Méphistophélès proposa à mon grand-père de choisir entre deux choses en échange de son âme. Le premier choix était la jeunesse, ce qui lui permettrait de continuer ses recherches, sans aucune garantie de succès. Le second était la connaissance de la nécromancie, un savoir qui avait jusque là échappé à Johannes et qui pourrait lui ouvrir de nombreuses portes, bien sûr, étant sur son lit de mort, il ne pourrait pas en profiter bien longtemps. Johannes proposa alors quelque chose au démon. Méphistophélès lui offrirait les deux, la jeunesse et le savoir. En échange de quoi, le médecin lui offrirait son âme à sa mort, mais aussi celles de tous ses descendants. Le démon accepta au plus grand plaisir de Johannes. Celui-ci était convaincu que ses recherches occultes lui permettraient de repousser la mort et il avait foi en sa capacité de retenue, il n’aurait aucun descendant dont le démon pourrait se saisir. Méphistophélès bien entendu, avait lui aussi ses propres plans. Johannes Faust devenait le premier membre d’une longue lignée de nécromanciens à venir, qui lui appartiendraient tous.

Johannes fit de nombreuses choses avec son nouveau savoir. Il interrogea des fantômes, maîtrisa de nouvelles formes de nécromancie qui n’étaient pas issues des enfers, collectionna les artefacts, fonda un petit ordre de mages de mort appelée la Moisson. Il croisa surtout la route de lady Frankenstein, nécromancienne de son état et apparemment, mon grand-père n’était pas aussi insensible aux plaisirs de la chair qu’il le pensait. De ses indiscrétions avec celle qui, comme vous vous en doutez, allait devenir ma grand-mère, naquit un garçon du nom de Victor. Lord Frankenstein ne connut jamais les véritables origines de son fils. Il s’agissait d’un homme simple, pour ne pas dire stupide. Heureusement, il n’y a aucune trace de son patrimoine génétique en moi. Il eut un effet bénéfique sur mon père, il le poussa à apprendre la médecine (tandis que ma grand-mère lui enseignait en secret la nécromancie, elle-même ayant appris beaucoup de choses sur le sujet par l’intermédiaire de Johannes Faust).

Mon père devint donc un médecin et un nécromancien et selon mes acomptes, le premier nécro-chirurgien de l’histoire. Ce fut lors de ses jeunes années qu’il créa son premier golem de chair : un assemblage constitué de morceaux prélevés sur plusieurs cadavres, préparés par nécromancie et animé par l’électricité. La créature fut quelque peu pathétique. Même si elle fut immortalisée dans votre petit imaginaire collectif par un odieux roman. Je reviendrais là-dessus plus tard. Les travaux de mon père lui permirent toutefois d’être remarqué par d’autres nécromanciens, appartenant à la Moisson fondée par mon grand-père (et qu’il avait apparemment décidé d’abandonner. Personne ne sait où se trouve Johannes Faust encore aujourd’hui). Il s’agissait pour la plupart de sorciers amateurs, incapables de comprendre tout le raffinement de ce qu’accomplissait mon père en mêlant science et sorcellerie. Il y rencontra toutefois ma mère : Elizabeth Vann. Celle-ci descendait d’une longue lignée de sorcières, ayant appris la magie de l’Antéchrist en personne, en Essex. Les ancêtres d’Elizabeth avaient même reçu une partie du pouvoir de la fille du Malin, des ténèbres dévorantes qui entachaient leurs âmes et dont elles héritaient de mère en fille. Oui, je ne vous dis pas cela pour le plaisir de faire étalage de mon pédigré, mais parce que cela sera utile plus tard.

Mon père et la Moisson attirèrent quelque peu l’attention et il quitta Londres en compagnie de sa nouvelle épouse pour rejoindre la demeure de sa mère, le château Frankenstein. Celle-ci, dorénavant veuve, en profita pour lui révéler ses véritables origines. Ou tout du moins est-ce ce que je suppose, ce qui explique pourquoi mon père adopta par la suite le nom de Victor Faust. Un choix critiquable. Même si ses expérimentations avaient quelque peu entaché le nom Frankenstein, celui de Faust avait aussi été immortalisé. Je suppose que même mon père n’était pas insensible à ce désir d’appartenir à une lignée célèbre. Après tout, moi-même, ait adopté les noms de Faust et de Frankenstein au cours de mes différentes vies.

Nous en avons presque terminé avec les aventures de mes ancêtres. Même si vous comprenez probablement déjà pourquoi il était essentiel que je les retranscrive ici. Vous auriez été complètement perdus sinon. Elizabeth, ma mère, tomba enceinte. De jumeaux. Ma sœur Abigaïl et moi-même. Malheureusement, sa constitution ne semblait pas être adaptée à une telle grossesse et sa santé se détériora rapidement. Mon père, prit d’une véritable frénésie fit tout son possible pour la sauver ainsi que ses enfants à naître. Il eut recours à tout ce que la médecine de l’époque lui avait appris, puis à l’alchimie et enfin à la nécromancie. Elizabeth était plus morte que vivante lors de la nuit de l’accouchement. Ce n’était pas suffisant toutefois et Victor se résolut à appeler les pouvoirs de l’enfer. Voyez-vous, il y avait deux entités qui avaient tout intérêt à ce qu’Elizabeth accouche d’enfants en vie. Méphistophélès d’une part, qui ne voulait pas voir la lignée si prometteuse de Johannes Faust s’interrompre et l’Antéchrist qui ne voulait pas que les ténèbres confiées aux Vann ne meurent avec ma mère. Ce fut celle-ci qui intervint, prenant possession du corps d’Elizabeth, lui prêtant sa force occulte pour qu’elle puisse donner naissance à deux enfants en bonne santé : ma sœur et moi-même. Bien sûr, même des gens tels que vous, doivent se douter que les circonstances (que certains qualifieraient d’horribles) de notre naissance nous a quelque peu impacté. Et vous avez raison.

Ma sœur et moi avons naturellement développé la capacité de voir et de pouvoir communiquer avec les morts. Abigaïl plus que moi, je dois l’admettre. Elle n’avait jamais besoin de faire le moindre effort pour pouvoir apercevoir les esprits des défunts, tandis que cela me demandait un minimum de concentration. Mon père décida, à cause de cela, de nous apprendre la nécromancie. Même si je pense qu’il avait peur en réalité que ma sœur soit dotée de quelques pouvoirs mystiques innés qu’elle ne pourrait pas contrôler sans un apprentissage rigoureux de la magie. Oh, petit détail. Nous ne grandîmes pas dans le château Frankenstein. Apparemment la populace avoisinante n’avait pas vraiment apprécié d’avoir un couple de nécromanciens à proximité et les expériences les plus… Spectaculaires de mon père avaient attiré l’attention. Il nous avait donc ramené en Angleterre.

Abigaïl se révéla naturellement douée pour la nécromancie. Mais je possédais d’autres talents et notamment une intelligence vive, hors du commun, qui me permettait de combler mes lacunes par un travail acharné. Je suivis les pas de mon père et m’engageait dans le noble apprentissage de la médecine. Quand il décida qu’il était tant pour ma sœur de se trouver une vie normale, je le secondais. J’aimais Abigaïl, je voulais qu’elle soit en sécurité et je savais à quel point la pratique de notre magie, maintenant familiale, pouvait mener à des situations gênantes. Comme l’arrivée d’une foule de paysans munies de torches et de fourches à vos portes. Mon père trouva un époux pour Abigaïl, qui put aller vivre en campagne et je continuais mes études de médecine et m’installait un cabinet. Victor Faust s’éteignit avec l’assurance que ses deux enfants étaient en sécurité. Il eut toutefois l’idée saugrenue de parler d’une partie de ses exploits d’enfance à une jeune femme, Mary Shelley.

J’étais donc devenu un médecin, respecté par mes pairs, avec une clientèle qui m’appréciait et quelques maîtresses par ci par là (l’une d’entre elle donna naissance par la suite à un petit bâtard, ce qui se révéla une aubaine pour ma sœur quelque siècles plus tard). Le problème bien entendu, c’est que j’avais à ma disposition un savoir, un talent et un intellect magnifique et que je n’en faisais rien. Le corps humain n’avait que peu d’intérêt pour moi, de même que les afflictions banales que je rencontrais chaque jour. Non, il me fallait plus. Un challenge. J’écrivis à ma sœur, que je supposais être victime de la même morosité et nous élaborèrent un petit jeu. Pendant des mois, je rassemblais des morceaux de cadavres pour créer un golem de chair. Elle s’occupait de relever des morts dans des cimetières de la campagne pour se former une petite armée de créatures décérébrées (ce que je ne juge pas, même si elle aurait pu faire mieux). Puis nos créations respectives s’affrontaient dans un endroit reculé. L’intérêt de notre petit jeu ? Il prenait place dans un endroit éloigné de nos demeures respectives, complètement laissé à l’abandon. Nous aurions pu continuer ainsi pendant des années. Si ma sœur n’avait pas assassiné son époux, l’avait réanimé et envoyé combattre mon golem de chair. Si des gamins n’étaient pas tombés sur les restes de nos combattants et avaient alerté les forces de l’ordre.

Les agents de la couronne remontèrent la piste jusqu’à la demeure de ma sœur qui fuît et se réfugia à mon domicile. C’était maintenant à moi de la protéger, de m’assurer que ces policiers imbéciles, incapables de comprendre la beauté de ce que nous faisions ou des merveilles sur lesquelles pourraient aboutir mes recherches. Non, ces individus allaient me prendre ma sœur. Ma douce Abigaïl. Je déchaînais sur eux toutes les abominations à ma disposition, achevées ou non, quand ils tentèrent de faire irruption dans ma maison. Malheureusement, certaines d’entre elles étaient hautement inflammables. Un incendie se déclara et j’eu tout juste le temps de m’assurer qu’Abigaïl ne s’échappe de la maison en flammes avant de périr à mon tour.

Mais rassurez-vous, ce n’est pas la fin de mon histoire. Nous, Frankenstein, avons une facilité surprenante à revenir parmi les vivants. Nos morts sont aussi complexes que nos vies après tout. Méphistophélès récupéra mon âme et réalisa rapidement que le lien gémellaire qui m’unissait à Abigaïl me permettait de revenir parmi les vivants sous la forme d’un spectre. Le Prince Infernal fit alors de moi l’un de ses agents. Il mêla les énergies infernales à mon ectoplasme, corrompit mon âme pour que je le serve, faisant de moi, selon de bien des aspects, un monstre. Quand il me renvoya enfin sur la Terre Prime, ma sœur avait été la victime de bien des déboires et se retrouvait enfermée dans un cercueil, plongée dans un sommeil magique. Méphistophélès m’envoya aux quatre coins du monde, faisant de moi son émissaire, réunissant des mages noirs et des monstres pour satisfaire ses obscurs desseins. Parfois, il me laissait retourner auprès de ma sœur, où je lui murmurais des secrets sur la mort, dans l’espoir qu’elle les garde avec elle quand elle serait réveillée, même de manière inconsciente et qu’elle en serait plus forte. Suffisamment forte pour me libérer de ce pacte.

Abigaïl se réveilla et Méphistophélès me chargea de veiller à son intégration dans le monde moderne. Je la hantais pendant les années qui suivirent, alors qu’on l’avait injustement enfermée dans un hôpital psychiatrique. Mes errances dans le monde des mortels m’avaient permis de me tenir informé sur tous les progrès qu’avait fait l’humanité. Y compris en médecine d’ailleurs. Suivant les instructions de Méphistophélès, je guidais ma sœur vers Star City, où agissaient déjà certains de ses agents.

Pourquoi cette ville ? Ah. C’est un terreau riche en énergie démoniaque. Des énergies que les serviteurs du prince démon pouvaient détourner. Je ne savais pas à quoi et je n’avais pas envie de le découvrir. J’avais mis en marche mes propres plans pour pouvoir me libérer de l’emprise du démon. Malheureusement, ceux-ci furent mis à mal par ma sœur elle-même et je dû me résoudre à me saisir de la seule échappatoire possible : son propre corps. Je ne suis pas particulièrement fier d’avoir pris le contrôle de l’enveloppe charnelle d’Abigaïl. Mais je ne tenais pas spécialement à recroiser la route de Méphistophélès et j’avais vu ma sœur gagner en puissance, inconsciente qu’elle était en train de devenir une arme pour le Prince Infernal. J’altérais l’esprit de ma sœur, enfermait son âme dans une illusion de vie normale, sans nécromancie ou démon et goûtait à nouveau aux plaisirs de la vie. Un plaisir qui fut de courte durée malheureusement. Méphistophélès, associé avec l’Antéchrist, brisa son illusion et redonna à Abigaïl le contrôle de son corps. Ma sœur n’ayant pas trop apprécié ce que j’avais fait, elle enferma mon esprit dans sa Faux, Deuil. Quelle disgrâce. Je pouvais presque entendre le démon se moquer de moi. A raison.
Fantastique n’est-ce pas Apparemment, même elle pouvait se révéler imperméable à mon génie. Quelle amère déception. Enfin. Je ne vais pas m’apitoyer sur mon sort plus longtemps. Car Abigaïl retrouva rapidement ses sens et décida qu’elle avait en réalité besoin de moi. Elle me ressuscita et m’invita dans le petit groupuscule de nécromanciens qui s’était formé autour d’elle. La Moisson, vous vous souvenez ? Un autre outil pour le démon, même si je n’en avais pas conscience.

A vrai dire, je dois reconnaître que j’ignorais quels étaient les plans de Méphistophélès. A l’époque, dans l’ivresse de ma nouvelle existence, je m’étais convaincu que nous étions libérés. Qu’en me ressuscitant, Abigaïl m’avait délivré de son emprise. Ce qui était à peu près le cas. Je pouvais enfin retrouver mon premier amour : la nécro-chirurgie. La Moisson avait besoin de soldats ? De monstres ? D’armes ? J’allais lui en donner ! Non pas parce que je partageais leurs idéaux. A l’époque j’étais plutôt convaincu que je pourrais trouver un remède à la mort. Mais parce que c’était ce que je faisais de mieux, il s’agissait de mon art, de l’œuvre de ma vie fraîchement retrouvée. Ce fut à partir de cette époque que les habitants de Star City commencèrent à craindre le nom de Doctor Dread.

Mes abominations furent impliquées dans plusieurs incidents avec des super-héros costumés et je dois admettre être à l’origine d’un certain nombre de disparitions, de vivants comme de morts. Voyez-vous, ma sœur avait eu la décence de m’accorder une partie de sa nécropole interdimensionnelle pour y construire un hôpital, ou plutôt un asile pour les horreurs que devenaient mes cobayes. Oui, je peux voir vos regards ébahis. Les nécropoles interdimensionnelles existent. Nous parlons de démons et de spectres depuis un moment déjà, vos esprits ne se sont toujours pas éveillés au monde qui vous entoure ? Prévisible. C’est à cet endroit que j’ai conçu mes premiers véritables chez d’œuvres, qu’il s’agisse d’un cancer ambulant, d’une personnification vampirique du paludisme ou de mon bâton nécro-galvanique. Toutefois, déjà à l’époque, je sombrais vers mes démons habituels. Démons psychiques cette fois-ci. La boisson, la drogue et le sexe m’avaient déjà hanté lors de ma première existence et ils le firent une seconde fois. Mes addictions étaient d’autant plus stimulées que je sentais qu’il manquait quelque chose à mon travail, que je sentais qu’il me manquait de quoi atteindre la véritable grandeur, la véritable horreur.

Je la découvris au moment où je perdis tout. Voyez-vous, Méphistophélès était arrivé à ses fins. Il avait détourné l’équivalent démoniaque d’une infection sexuellement transmissible pour faire tomber enceinte ma sœur stérile. Je le suspecte d’ailleurs d’avoir choisi Star City pour l’abondance d’énergie démoniaque qu’on y trouve. A croire qu’il savait que ma sœur ouvrirait ses cuisses pour quelque chose qui fricotait de trop près avec l’enfer. Enfin. Quoiqu’il en soit, il avait ce qu’il voulait : Abigaïl avait eu une enfant, continuant ainsi la lignée des Faust. Une enfant qui avait hérité des mêmes dons de ma sœur, qui possédait une partie d’essence infernale et qui pouvait donc abriter l’essence du Prince Infernal. Celui-ci décida donc de conquérir la nécropole de la Moisson. Certains vous diront que j’ai survécu parce que je n’étais là ce jour-là, que par chance j’étais en train de prétendre être un médecin tout ce qu’il y avait de plus normal. C’est un mensonge. J’observais ébahis l’ensemble des hordes démoniaques, ces créatures qui n’avaient jamais été vivantes, qui étaient plus horribles que tout ce que j’aurais pu concevoir, dont les formes mouvantes formaient une tapisserie d’épouvante. Ma sœur fut celle qui m’arracha à ma contemplation. Ou ses sbires le firent. Quelques zombies me traînèrent jusqu’à un portail qui se referma derrière moi, alors que j’atterrissais à Star City.

Vous connaissez la suite de l’histoire d’Abigaïl. Elle a désintégré l’enveloppe charnelle de sa fille pour ensuite se rendre en enfer prendre sa revanche sur Méphistophélès. En échange d’une trêve avec l’Abysse, elle a réussi à récupérer les âmes de tous les Faust, y compris la mienne.

Un cadeau que j’étais bien incapable d’apprécier au commencement. Avec la disparition de la Moisson et de ma sœur, j’avais tout perdu. Notre demeure était tombée en ruine. Mon laboratoire était prisonnier d’une autre dimension. Je faisais face à la triste réalisation que tous mes monstres n’avaient été que des pantins de chair et que mon brillant intellect ne m’avait amené à nouveau que dans les bras de la dépression. Alcool et drogue s’occupèrent de grignoter l’argent et la fierté qu’il me restait, jusqu’à ce que je me retrouve, moi médecin et nécromancien, à considérer le caniveau comme mon doux foyer. J’étais pathétique, je n’avais plus rien, mis à part la satisfaction temporaire apportée par des plaisirs délétères.

Aussi ironique que cela puisse paraître pour le commun des mortels, ma salvation fut l’Antéchrist, Lady Satan. Je ne sais pas si j’avais échoué au Pandémonium de mon plein gré, ou si l’un de ses sbires s’était occupé de me repêcher dans le taudis ou je me morfondais entre deux prises d’opium. Cela n’a aucune importance. La seule chose qui compte, c’est que cette femme m’offrit une chance de reprendre mon œuvre. Plus encore, elle m’offrit les moyens de la magnifier, d’égaler les horreurs que j’avais vu se déchaîner sur la nécropole de ma sœur. De ne plus être simplement un nécromancien raté, moins puissant en tous points que ma sœur. J’avais été un agent de l’enfer pendant des siècles, mais seulement grâce à ma muse infernale, je comprenais quels trésors d’épouvantes je pouvais sculpter à partir de celui-ci. Je m’entretenais avec les démons, non pas en tant que serviteur mais en tant qu’égal. Je puisais dans l’essence même des cauchemars, je me plongeais dans l’étude des maladies et des afflictions les plus originales et étranges et j’appris à maîtriser les techniques scientifiques les plus modernes. Les drogues et l’alcool quittèrent mon système, remplacées par une seule et unique substance : la passion fébrile que je ressentais déjà enfant en construisant des monstres. Le Doctor Dread était de retour.

Je devins rapidement un membre important du Hell Club. Mon étude de l’anatomie infernale, des malédictions et de différents remèdes fit de moi le médecin attitré de tous les monstres et autres abominations qui étaient maintenant mes collègues. Cette tâche n’était pas à la hauteur de mes talents et me distrayait de mes œuvres d’art mais j’ai rapidement compris que Lady Satan dirigeait sa mafia infernale comme s’il s’agissait d’un organisme vivant. La cellule que j’étais devait pourvoir aux besoins de l’organisme dont je faisais partie, en échange de quoi, celui-ci pourvoirait à tous mes besoins. A terme, je pourrais former mon propre organe. Tout en veillant à ne pas devenir un cancer moi-même. Ma relation avec les enfers m’est bien trop profitable pour que je me développe de manière anarchique. Mais je m’égare et je n’aimerais pas que des esprits fébriles et vacillants tels que les autres ne s’imaginent que je nourrisse la moindre velléité de devenir un cancer pour mon mécène diabolique.

Ses bienfaits ne s’arrêtèrent pas là. Car si mon véritable travail avait lieu dans l’ombre, je dois admettre que même moi n’était pas prêt à renoncer complètement à une vie civile. On ne peut connaître l’humanité en s’en coupant totalement j’en ai bien peur. Lady Satan s’arrangea pour me fournir une licence médicale. Factice, en théorie. Mais je suis plus talentueux avec un scalpel que n’importe lequel des bouchers qui vous opèreront. Puis je peux maintenir votre cœur en vie pendant des jours en dehors de votre cage thoracique moi. Je devins donc officiellement et à nouveau le Docteur Frankenstein. Ironique n’est-ce pas ? Je ne voulais plus porter le nom de Faust, pas après avoir été libéré de ce pacte et il me semblait des plus adéquats. Ah, il faut croire que je suis affligé du même sentimentalisme que mon père après tout.

Mes abominations s’occupèrent donc de terroriser Star City en mon nom. Plusieurs d’entre elles rejoignirent les Superfiends dans la lutte contre les envahisseurs des Terminus. Ces créatures étranges m’inspirèrent grandement, même si je dois admettre que mes œuvres d’art, de par leurs matières premières, restaient bien plus horrifiques. Il y a quelque chose de délicieusement dérangeant en voyant des choses que l’on connaît agencées de manière surréaliste. Ah les nuits blanches que j’ai passé dans les cryptes du Pandémonium, à coudre des cadavres ensembles, à les animer par le galvanisme et la nécromancie, en sculptant des horreurs à partir d’angoisse et de phobies cristallisées. Les légions horribles du Doctor Dread repoussèrent plus d’une fois les envahisseurs et je goûtais, au moins un petit peu, ce que signifiait être un héros. Une expérience sans grand intérêt. Le reste de mon temps fut consacré à soigner les autres créatures de mon mécène antichristique. Qu’il s’agisse de sorcières, de morts-vivants ou de choses plus étranges encore. Ce ne fut que lorsque l’invasion toucha à sa fin que je pu m’atteler de nouveau à mes expérimentations et à fournir au Hell Club les soldats les plus terriblement efficaces.

Il reste encore quelques éléments à ajouter pour pouvoir compléter cette histoire. Lady Satan qui invoque ma sœur pour récupérer les ténèbres qu’elle avait confié à nos ancêtres. Abigaïl qui décide de prendre possessions du corps sans vie de l’une de mes descendantes pour revenir à Star City (je vous avais dit que mon bâtard semé lors de l’époque victorienne serait utile). Le funérarium auquel j’ai accepté donner un coup de main et où se trouvent tous ses morts-vivants maladroits. Oh il y a aussi la résurrection de Siobhan O’Reilly. Reconstituer un corps entier à partir de cendres est plus compliqué qu’on ne le croit.

Tout cela ne nous intéresse guère.

Car vous savez maintenant qui je suis, qui est Anton Frankenstein. Reste donc la dernière question : pourquoi ? Pourquoi est-ce que je fournis à la fille du Diable des légions de monstres ? Pourquoi est-ce que je couds des cadavres ensemble ? Donne des formes monstrueuses à des choses aussi subtiles que l’agonie ou le désespoir ? Pourquoi est-ce que je fusionne la mort, l’enfer et la science pour générer l’indicible ? Pourquoi est-ce que je panse les plaies de tous vos cauchemars en sachant que cela n’apportera que misère au monde ? Pourquoi est-ce que je créais des monstres ?

Vous devriez l’avoir deviné maintenant.

C’est parce que c’est ce que je fais de mieux.



Dossier Médical

ϟ Description Physique : Donner un âge à Anton peut se révéler une tâche complexe. Le médecin nécromancien était relativement jeune lorsqu’il périt pour la première fois dans les flammes de sa demeure, au début du dix-neuvième siècle. Réduit à l’état d’esprit malfaisant au service d’un démon, il ne prit pas une ride avant d’être ressuscité par sa sœur jumelle en 2015. Des années à abuser de différentes substances et à expérimenter parfois sur lui-même l’ont fait vieillir de quelques années prématurément et aujourd’hui, il se fait donc passer pour un homme s’approchant de la quarantaine, alors qu’en réalité son corps est âgé de moins d’une trentaine d’années.

Le physique d’Anton n’a en lui-même rien de remarquable. L’homme est de taille moyenne et s’il est plutôt svelte, il n’est pas particulièrement athlétique. Il peut apparaître quelque peu négligé, avec des cheveux souvent en bataille et une barbe de quelques jours voire semaines. Contrairement à sa jumelle, il n’a pas hérité de ses cheveux naturellement blancs, symbole de son lien avec la mort. Les quelques cheveux gris qu’il arbore sont plutôt issus de sa vie mouvementée. De même, si sa peau reste pâle, elle de l’être autant que le fut celle d’Abigaïl. Le plus saisissant reste toutefois son regard. Il possède des yeux bleus où bataillent continuellement sa folie et son génie. Le nécromancien a ainsi l’air continuellement préoccupé et à deux doigts d’avoir une migraine à cause des incapables et idiots qui l’entourent continuellement. S’il prête parfois attention à ceux qui l’entourent, son regard se fait rapidement jugeant. Il lui arrive aussi de sourire, surtout quand il trouve une solution à l’un de ses problèmes. Même si ses sourires se révèlent parfois plus inquiétants et lugubres qu’autre chose.


ϟ Particularités : Aucune


ϟ Description Mentale : La limite entre génie et folie est parfois floue. Elle a complètement été oblitérée chez Anton Frankenstein. Depuis son plus jeune âge, il a été initié à l’occulte et à l’usage de la nécromancie, ce qui, avec son incroyable intellect, l’a poussé à se distancier des vivants et de l’humanité en général. Anton ne possède que peu de considérations pour ses semblables et n’a tendance à s’intéresser qu’à deux types d’individus : ceux suffisamment intelligents et les monstres. Le reste ne forme qu’un amas d’êtres humains guère plus intéressant que du cadavre et tout juste bon à lui fournir les matières premières pour ses expérimentations. Anton reste toutefois capable d’affection, notamment fraternelle. Même si cela fait bien longtemps que sa sœur n’a plus besoin de lui il se sent toujours responsable pour elle. Il lui arrive aussi d’apprécier ses créations et considère les plus remarquables d’entre elles comme ses enfants. Ce qui ne l’empêche pas de les réduire en pièces détachées pour les réassembler s’il trouve un moyen de les rendre plus efficaces. Le sentimentalisme n’a que peu de place dans la recherche du monstre parfait.

Malgré son esprit méthodique et sa conviction d’être au-dessus du reste de l’humanité, Anton n’est pas sans défauts. Il lui arrive d’être victime d’épisodes dépressifs ou obsessionnels et a toujours l’impression d’exister dans l’ombre de son père et de sa sœur, pour différentes raisons. Cette instabilité l’a poussée plusieurs fois à s’adonner à divers vices : drogues, alcool et sexe ont menacé plus d’une fois de lui faire perdre pied, parfois définitivement. S’il a fait des progrès au point de vue de ses addictions et de ses considérations pour le prétendu sexe faible, il sait que ses vieilles habitudes ne sont jamais loin.



Super Dossier

ϟ Groupe et raisons : Anton Frankenstein a rejoint le Hell Club après la dissolution de la Moisson et avoir failli succomber à ses addictions. Il en fait toujours partie aujourd'hui et profite largement du soutien financier des cadavres que cela lui confère.

ϟ Pouvoirs et capacités : Super-Intelligence
Anton Frankenstein est né avec une intelligence remarquable qui s’est manifestée dès son plus jeune âge. Celle-ci lui a permis d’apprendre très rapidement de nombreux sortilèges de nécromancie et ont fait de lui un mage accompli, même alors qu’il ne manifestait pas le même talent inné que sa sœur. Cette capacité de raisonnement et d’apprentissage supérieure lui a aussi permis de devenir un médecin à son époque et de le redevenir à l’époque actuelle. Il lui aura fallu peu de temps pour se mettre à jour et apprendre à maîtriser les techniques modernes et à les associer à ses pratiques monstrueuses.

Communication avec les morts
Tout comme sa sœur, Anton possède une forte affinité pour les défunts. Tous deux sont nés d’une femme qui était plus morte que vive et n’ont survécu que grâce à l’intervention de forces d’outre-tombe. Depuis sa naissance, Anton a donc été capable de voir les fantômes et autres esprits qui s’attardent sur Terre et de communiquer avec eux. Un don qu’il n’utilise que rarement et qu’il n’a pas cherché à développer outre mesure mais qui se révèle utile de temps en temps.

Création de golems de chair
Anton n’a jamais un grand intérêt dans les applications les plus directs de la nécromancie. Il a préféré développer sa propre branche de la magie noire en la mêlant à des principes scientifiques et chirurgicaux plutôt pour pouvoir créer des morts-vivants bien plus durables. Il s’est basé pour cela sur les travaux initiaux de son père, Victor Frankenstein, mais a depuis lors grandement raffiné sa technique. Anton est passé maître dans l’art de coudre des cadavres ensembles pour créer des abominations qu’il réanime ensuite en utilisant de la nécromancie, mais aussi de l’électricité ou d’autres outils scientifiques. Les golems de chair sont bien plus endurants, résistants et forts que des zombies classiques, mais demandent un long temps de préparation et Anton ne peut pas les créer instantanément. Le revers de la médaille.

Nécro-chirurgie
La nécro-chirurgie est une branche de la médecine développée par Anton et reposant sur un usage non-modéré de la nécromancie. Il est ainsi capable de réaliser des opérations qui se concluraient normalement par la mort de ses patients. En effet, il peut infuser de l’énergie nécromantique aux organes de ses patients pour les maintenir actifs et pour maintenir ses patients en vie, même s’ils restent momentanément privés desdits organes ou s’ils devaient mourir. Il peut aussi utiliser ses compétences pour réaliser des transplantations normalement impossibles ou récolter de nouvelles pièces pour ses golems de chair.





ϟ Surnom et costume : Anton a repris le nom de Doctor Dread quand il est rentré au service du Hell Club de Lady Satan, un pseudonyme qu’il utilisait déjà en tant que lieutenant de chair de la Moisson. Son costume lui-même n’a pas beaucoup changé et il utilise toujours un masque de docteur de peste noir. Il se vêtit parfois d’un tablier de cuir quand il sait qu’il devra expérimenter sur le terrain, ou bien d’un costume trois pièces élégant lorsqu’il ne risque pas de le tacher.



Informations Complémentaires

Anton et Abigaïl possèdent tous les deux de nouvelles identités fictives. Officiellement, ils ne sont plus frères jumeaux, mais demi-frère et demi-soeur, les enfants d'un Victor Frankenstein qui n'a jamais existé qui aura eu Anton en Angleterre au cours d'un premier mariage, puis Abigaïl aux Etats-Unis après s'être remarié avec une américaine. Ce qui explique leur différence de nationalité malgré leur lien de parenté.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 5 Oct 2020 - 18:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Siobhan O'Reilly
Hell Club

Personnage
The doctor is in - Anton Frankenstein 201116042302855779

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 394
ϟ Nombre de Messages RP : 266
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra Wormwood, Marisol Aguilar, Aria Romanelli, Nerys Fitzgerald
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : VAMPIRISME
• Forme vampirique
• Morte-vivante (vieillissement interrompu)
• Régénération + Guérison
• Nyctalopie
• Chasseuse de la nuit (traque vampirique)
• Vitesse vampirique
• Endurance vampirique

MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang résistance 10T, aiguilles de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Supplice (douleur psychique, liée à la personne et non à une zone)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang, résistance 10T, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)
• Serment de sang (serment inviolable)
• Contamination sanglante
• Perception du sang III

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)

SERVITEURS
• Líomhadh, monture fantôme
ϟ Liens Rapides :

Joueur
The doctor is in - Anton Frankenstein 201116042302855779

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 12/04/2019
ϟ Nombre de Messages : 394
ϟ Nombre de Messages RP : 266
ϟ Célébrité : Deborah Ann Woll
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Cassandra Wormwood, Marisol Aguilar, Aria Romanelli, Nerys Fitzgerald
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • 1m80
• Cheveux roux, silhouette fine
• Cicatrices sur ses deux avant-bras
• Accent irlandais
ϟ Pouvoirs : VAMPIRISME
• Forme vampirique
• Morte-vivante (vieillissement interrompu)
• Régénération + Guérison
• Nyctalopie
• Chasseuse de la nuit (traque vampirique)
• Vitesse vampirique
• Endurance vampirique

MAITRISES MAGIQUES
• Maîtrise de la magie du sang
• Manipulation du sang (le sien, celui des autres, changement d'état, solidification, armure de sang résistance 10T, aiguilles de sang)
• Sceau d'intégrité mentale (protection contre les manipulations mentales)
• Sceau d'asservissement (manipulation)
• Sceau de souffrance (douleur psychique)
• Supplice (douleur psychique, liée à la personne et non à une zone)
• Gardes de sang (zones de 4-5m de diamètre, bouclier physique résistant à 10T)
• Chaines sanguines (chaines de sang, résistance 10T, neutralisation de la magie de la victime)
• Bras armé de Morrigan (vitesse améliorée au combat - x3 ; force augmentée à 2T)
• Etreinte mortelle (zone au sol, absorption de l'énergie vitale)
• Serment de sang (serment inviolable)
• Contamination sanglante
• Perception du sang III

MAITRISES MARTIALES
• Maitrise de la dague
• Maitrise des épées

ARTEFACTS
• Corbeau de Morrigan (sixième sens, intuition guerrière)
• Dague sacrificielle
• Epée de sang (mobilisable à volonté, résistance 2T)

SERVITEURS
• Líomhadh, monture fantôme
ϟ Liens Rapides :

Re-bienvenue parmi nous The doctor is in - Anton Frankenstein 2877800265 J'espère qu'Anton se tiendra bien The doctor is in - Anton Frankenstein 2241316510

Tu connais déjà tout ce qu'il y a à savoir, donc je dirais simplement que vu que ta fiche est terminée, on s'occupe de toi dès que possible The doctor is in - Anton Frankenstein 3458505197 En attendant, tu as de quoi t'occuper The doctor is in - Anton Frankenstein 3500061977
 
Revenir en haut Aller en bas


there will be blood

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 5 Oct 2020 - 19:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
The doctor is in - Anton Frankenstein 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1576
ϟ Nombre de Messages RP : 903
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
The doctor is in - Anton Frankenstein 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1576
ϟ Nombre de Messages RP : 903
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Bonjour Docteur The doctor is in - Anton Frankenstein 2877800265 Vous étiez attendu The doctor is in - Anton Frankenstein 3047878000
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 5 Oct 2020 - 21:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Solveig Mortensen
Hell Club

Personnage
The doctor is in - Anton Frankenstein 190920100530335242

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 19/09/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 88
ϟ Célébrité : Katheryn Winnick
ϟ Crédits : Lux Aeterna
ϟ Doublons : Andrea, Gabrielle, Natalia
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Pas intéressée
ϟ Métier : Membre du Hell Club
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : D'une taille moyenne, Solveig n'impressionne guère par sa corpulence, mais la sous-estimer serait une erreur. Son visage clair aux traits forts est percé de deux prunelles d'un bleu glacial, froid et cruel qui semble vous transpercer. Ses cheveux sont blonds et longs, ondulants sur ses épaules engoncées de métal noir.
ϟ Pouvoirs : Solveig est une nécromancienne, une combattante de la mort qui met ses services à la disposition du Hell Club. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses serviteurs est disponible ici et la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
The doctor is in - Anton Frankenstein 190920100530335242

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 19/09/2019
ϟ Nombre de Messages : 225
ϟ Nombre de Messages RP : 88
ϟ Célébrité : Katheryn Winnick
ϟ Crédits : Lux Aeterna
ϟ Doublons : Andrea, Gabrielle, Natalia
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Pas intéressée
ϟ Métier : Membre du Hell Club
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : D'une taille moyenne, Solveig n'impressionne guère par sa corpulence, mais la sous-estimer serait une erreur. Son visage clair aux traits forts est percé de deux prunelles d'un bleu glacial, froid et cruel qui semble vous transpercer. Ses cheveux sont blonds et longs, ondulants sur ses épaules engoncées de métal noir.
ϟ Pouvoirs : Solveig est une nécromancienne, une combattante de la mort qui met ses services à la disposition du Hell Club. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses serviteurs est disponible ici et la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Ah, il est là le plus beau The doctor is in - Anton Frankenstein 3500061977

Re-bienvenue parmi nous The doctor is in - Anton Frankenstein 2329031912
 
Revenir en haut Aller en bas




you dare oppose me mortal
In every direction, the extension is endless; the sensation of depth is overwhelming. And the darkness is immortal. Where light exists, it is pure, blazing, fierce; but light exists almost nowhere, and the blackness itself is also pure and blazing and fierce + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 6 Oct 2020 - 22:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

La Maire
Maître du Jeu

Personnage
Madame la Maire

ϟ Âge : 52
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 15735
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Notice
Joueur
Madame la Maire

ϟ Âge : 52
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 15735
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Notice

Bienvenue à toi sur le forum !

Sans trop de surprise, c'est une fiche tout à fait adaptée ! On pourrait à la limite regretter qu'il n'y ait pas un tout petit peu plus d'intégration au contexte, mais d'un autre côté, difficile de le reprocher alors qu'Anton était mort une grosse partie du temps (ça complique la chose, on admettra).

Tu commences avec un niveau 2, je te l'ajoute à ton profil. Tu pourras le faire augmenter en gagnant des points de réputation, alors n'hésite pas à te lancer immédiatement dans l'aventure. Tu gagnes 15 points de réputation supplémentaires pour avoir fait une fiche en 24h chrono.

Bref, si cela ne semblait pas encore clair, je te valide ! Tu vas donc pouvoir te lancer dans le jeu ! N'oublie pas de remplir ton profil, ta fiche de personnage et de poster les fiches relatives à ton personnage. Ensuite tu pourras débuter le jeu, tu peux regarder si une des demandes de ce sujet t'intéresse, sinon tu peux toujours poster la tienne ou demander directement à un membre. Enfin, si tu en as l'utilité, n'hésite pas à aller faire certaines des demandes disponibles ici. En tous les cas si tu as des questions les administrateurs sont à ta disposition ! Je t'encourage aussi à venir flooder et à passer sur la ChatBox ! C'est comme cela que l'on trouve des liens et des sujets le plus facilement, d'autant que ça permet de faire connaissance avec les autres joueurs. Il y a toujours quelqu'un dessus alors n'hésite pas !

Bon courage pour tes petites expérimentations fort sympathiques !

 
Revenir en haut Aller en bas

 
The doctor is in - Anton Frankenstein
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
The doctor is in - Anton Frankenstein Categorie_6The doctor is in - Anton Frankenstein Categorie_8


The doctor is in - Anton Frankenstein Categorie_1The doctor is in - Anton Frankenstein Categorie_2_bisThe doctor is in - Anton Frankenstein Categorie_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The doctor is in - Anton Frankenstein Categorie_6The doctor is in - Anton Frankenstein Categorie_8

Sauter vers: