Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 Categorie_1Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 Categorie_2_bisSometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 Categorie_3
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

Sometimes, nightmares are real - Andrea

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 9 Mai 2021 - 12:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 2196
ϟ Nombre de Messages RP : 1204
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Andthereisawoman
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 39
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 2196
ϟ Nombre de Messages RP : 1204
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Andthereisawoman
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 39
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Ah bon. Ok. Cool? Rafa était à peu près sûr que c’était cool, parce que pendant une seconde, il s’était imaginé qu’Andrea était vieille et ça l’avait fait légèrement paniqué. Mais non, elle n’était pas si vieille donc c’était bien. Rassurant, tout ça.

Oh, tu trouves qu’on devient sérieux?

Ce n’était probablement pas ce qu’Andrea voulait entendre. Encore moins sur le ton que Rafa employa. On y décelait un peu de surprise, mais il aurait été difficile d’affirmer au premier coup d’oreille que c’était de la bonne surprise.

J’veux dire… j’aime bien qu’on soit sérieux” se corrigea Rafa, les syllabes presque fusionnées les unes aux autres tant il avait parlé vite. “Je suis content que tu penses aussi qu’on soit sérieux. Ou qu’on le devient. Fin je veux dire… T’es quand même là souvent et euh… Et j’aime bien quand… t’es là”.

Il donna plus de force à cette affirmation avec plusieurs mouvements du menton. Il avait toujours l’air à moitié surpris d’apprendre qu’Andrea était à peu près sur la même longueur d’ondes que lui là-dessus, et ça se voyait sur sa tête et dans le ton de sa voix. Si on ajoutait à ça qu’il n’avait aucun talent avec les mots, encore moins en anglais, et Rafa avait la très nette impression qu’il sonnait pas sincère à le dire.

C’est euh… fin… je comprends. Je euh… voyais pas bien comment te le dire pour euh… l’Esprit. Au début… ça paraissait trop tôt et euh… après… un peu tard”.

Bref, ça avait été bizarre. Quand il s’était retrouvé possédé, ils n’étaient ensemble que depuis deux mois. Il avait trouvé ça trop bizarre de lui dire de but en blanc “Oh, au fait, je vais pas mourir avant quelques siècles” alors qu’il ne savait pas s’ils seraient encore ensemble dans quelques semaines. Et puis après, bin Rafa s’était rendu compte qu’il n’osait plus le dire, parce qu’il était évident qu’il avait envie d’être encore avec elle dans quelques années, et qu’une immortalité unilatérale risquait de mettre ça en péril. Bon, ok, sa famille avait une potion qui faisait vivre longtemps donc en soi, c’était une solution, mais c’était la même chose. Quand est-ce qu’on proposait ça à quelqu’un, au juste? “Ah, t’inquiète, si tu veux qu’on reste ensemble trois siècles, c’est possible”, ça aussi c’était bizarre. Et si elle voulait pas? Et si elle ne se voyait plus avec lui dans un an?

Il lui tapota très maladroitement la main et la garda dans la sienne. Elle était toujours bleue, il n’avait pas du tout aimé le craquement dans sa voix, et encore moins ce qu’elle avait dit ensuite. C’était en partie pour ça qu’il n’avait jamais été très partant pour la prendre lui-même, la fameuse potion. La vie, c’était déjà compliqué pour lui, alors qu’elle dure aussi longtemps? Voir des gens qu’il aimait mourir, tout ça? Très peu pour lui.

Euh… ouai. Fin…” Rafa pinça les lèvres, plissa le nez et les sourcils. “Le seul truc c’est que… euh… Il partira qu’à ma mort. Je… lui ai demandé, tout ça. Donc euh… bin à moins de euh… me tuer et de réussir à me ressusciter après qu’il soit parti…

Bin il allait le garder. Ou être mort. La seconde option étant pas hyper enthousiasmante, il allait plutôt rester sur la première hein. Pas qu’elle l’enchantait, mais il aimait bien le concept d’être en vie, d’être avec Andrea, ses amis, tout ça.

Il est euh… toujours persuadé d’avoir très bien choisi avec moi, je sais pas d’où il sort ça, vraiment”.

Un toussotement arrêta le cours des pensées de l’espagnol à base de “Franchement, il a fumé cet Esprit”. Tellement pris dans la conversation, il en avait complètement zappé Rodrigo, pourtant debout en plein milieu de la cuisine, et à l’origine du toussotement.

Loin de moi l’idée de vous empêcher de roucouler, mais vous pensez que c’est bien le moment de parler de tout ça quand une impératrice des ombres veut tuer le petit? Vous allez pas faire long feu s’il meurt bêtement”.

Rafa cligna des yeux. Oui, c’était plein de bon sens comme remarque. C’était une bonne idée de genre… s’intéresser au cas de la madame, tout ça. Il regarda Rodrigo, son ordinateur, Andrea, puis encore les mêmes mais pas forcément dans le même ordre. Son cerveau voulait faire plein de trucs en même temps et Rafa n’arriva pas à prioriser tout de suite. Ok, dans l’ordre. Rodrigo avait pas tort, il fallait s’occuper de la madame, mais il fallait aussi qu’il dise un truc ou deux à Andrea, et il fallait aussi qu’il ait une idée d’à quoi s’attendre avec la dame et…

Il leva un index pour Rodrigo.

Je vais chercher ce que j’ai imprimé dans une minute, tu peux…

Petit signe de tête. Sous-entendu “te casser s’il-te-plaît?”. Il n’était pas doué pour parler alors si en plus le fantôme magique de son grand-père était là à le regarder. Avec son éternel air bourru sur le visage, Rodrigo grommela quelque chose pour lui-même, mais disparut, laissant Rafa seul avec Andrea. A l’exception d’un chat occupé à faire sa toilette et d’un changelin occupé à ronfler doucement.

Il pivota vers elle, remontant l’une de ses jambes pour ça, la bouche ouverte. Puis il la referma, l’ouvrit encore, et la referma… et se lança.

... il… faudrait sans doute qu’on… euh… parle de trucs. Je crois. Si euh… on…" Il les désigna rapidement de l’index. “Je veux dire… il y a euh… probablement des trucs que tu devrais savoir si euh… on… devient sérieux, tout ça. Pas genre… squelettes dans le placard, plus genre euh… bin euh… je suis pas… toujours doué pour euh… communiquer à voix haute, par exemple et euh… je sais que ça peut être… problématique”.

Et puis il y avait d’autres questions. Genre… ça impliquait quoi d’être sérieux pour Andrea? Ca voulait dire pareil que pour lui, ou pas du tout? Mieux valait être sur la même longueur d’ondes, hein.

J’vais… me doucher, et chercher les trucs de l’imprimante, tout ça”.

Et après, ils iraient mener l’enquête sur une dame maléfique qui voulait le tuer. Un samedi comme les autres quoi.
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 15 Mai 2021 - 21:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Andrea Parker
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 200413030129214723
SERGENT PARKER

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 394
ϟ Nombre de Messages RP : 163
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : avengedinchains
ϟ Doublons : Natalia, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : En couple avec Rafael Colón
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 3 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 200413030129214723
SERGENT PARKER

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 394
ϟ Nombre de Messages RP : 163
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : avengedinchains
ϟ Doublons : Natalia, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : En couple avec Rafael Colón
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 3 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
La question de Rafa la désarçonna quelque peu, probablement parce que c’était celle qu’elle avait craint de s’entendre répondre. Un poids s’était abattu sur son cœur mais elle ne sut pas vraiment quoi lui répondre tant pour elle la question de leur relation était une évidence. Qu’il s’en étonne la blessât un peu, mais pas suffisamment pour qu’elle le manifeste verbalement... Notamment parce qu’elle commençait à le connaître, et se doutait qu’il n’y avait pas de mauvaise intention derrière sa question qui n’en était pas vraiment une. D’ailleurs, son compagnon avait aussitôt repris la parole pour préciser un peu sa pensée - ses pensées - elle poussa un soupir silencieux, un peu lasse. Trop de choses avaient été dites qu’elle n’avait pas encore eu le temps de digérer et le manque de sommeil n'aidait pas à améliorer son humeur. Toutefois, il semblait nécessaire de préciser une chose.

« J’aime bien être là, aussi. »

Ses lèvres s’ourlèrent d’un sourire qu’il ne voyait probablement pas. Des pensées contradictoires s’entremêlaient ; Elle savait que Rafael avait cherché à se débarrasser de l’esprit, qu’il se considérait comme indigne de sa possession et qu’il n’avait toujours aucune envie d’assumer le rôle de Porteur. Elle apprenait maintenant qu’il n’avait pas trouvé de moyen pour parvenir à s’en exorciser, ce dont elle était désolée pour lui. Et d’un autre côté, elle savait aussi que c’était ce qui allait lui permettre de vivre à ses côtés quelques siècles... Et, égoïstement, elle n’arrivait pas vraiment à se montrer déçue de savoir ça. D’autant qu’à ses yeux, personne n’était plus qualifié que Rafa pour remplir ce rôle.

« On va essayer d'faire en sorte que tu meurs pas, alors ? »

Visiblement Rodrigo était de cet avis. L’hologramme avait manifesté son mécontentement de les voir bavasser tranquillement alors que l’heure tournait et qu’ils n’avaient toujours pas avancé leurs recherches sur la femme en noir. Elle savait qu’il allait falloir qu’ils mettent les mains dans le cambouis d’une minute à l’autre, ce qui n’empêcha pas Rafael de congédier l’I.A et de se tourner vers elle. Pas besoin d’être devin pour comprendre qu’il essayait de lui dire quelque chose et qu’il avait du mal à mettre des mots sur ses idées.

« Je sais, Rafa. Et moi j’peux être un peu trop directe. Elle haussa les épaules et posa tendrement ses mains sur les siennes. Mais j'sais aussi qu’on trouvera toujours une façon de communiquer. »

Elle en avait la certitude. Cela dit, l’avatar de Rodrigo avait raison sur un point : ils avaient le temps d’en parler plus tard. Déjà, parce qu’ils avaient beaucoup d’autres choses à aborder et, ensuite, parce qu’ils avaient d’autres préoccupations là tout de suite. Comme éviter une mort certaine à son compagnon. Il paraissait qu'il n’y avait pas d’avenir ensemble si ils n’étaient pas capables d’empêcher la Dame en Noir de lui faire la peau dès la tombée de la nuit.

Une notification sur son téléphone lui fit savoir qu’Alex lui avait répondu, ce qui était le prétexte suffisant pour se remettre au travail. Elle s’étira doucement pour chasser la fatigue qui s’était appesantie sur son corps.

« J'vais débarrasser la table et il faut que je passe quelques coups de fil, répondit-elle. J’irai me doucher après toi. »

Elle avait été tentée de le suivre mais savait pertinemment qu’ils n’avanceraient jamais dans leurs recherches si elle le faisait, pour des raisons qu’elle préféra chasser de son esprit. Rafael parti, Andrea s’empressa de ranger ce qu’il y avait à ranger et de fourrer le reste dans le lave-vaisselle. Puis elle appela le numéro qu’Alex lui avait transmis par mail. C’était une experte de l'UNISON sur la question du Peuple Serpent qui lui répondit, chercheuse qui avait notamment supervisé la découverte et la condamnation des ruines de Lémurie dans l’océan pacifique. Elles parlèrent suffisamment longtemps pour avoir le temps de remplir quatre pages de notes et que Rafael ait fini de se doucher. Après l’avoir dûment remerciée, Andrea raccrocha et se rendit dans l’entrée où elle fouilla extensivement son sac à main à la recherche de l’orbe que sa mère lui avait remis en quittant Ultima Thulé. En vain.

Elle nota dans un coin de sa tête qu’elle devrait passer par chez elle à un moment de la journée et rejoignit Rafa à l’étage.

« J’ai eu quelqu’un de L’UNISON au téléphone, lui fit-elle savoir depuis la chambre en sortant quelques affaires à elle de la commode, qu’elle disposa sur le lit. Des affaires laissées là au cas où et qui avaient grossi en nombre au fil des mois. Ils avaient quelques informations. J’ai tout retranscrit et je lui ai dit qu’on la rappellerait si on avait besoin. »

Elle n’était pas certaine de la pertinence de tout, mais quelques détails semblaient dignes d’intérêt. Comme le fait qu’il y avait eu plusieurs occurrence de la Dame en Noir au cours des siècles, qu’ils avait retrouvé des ouvrages la mentionnant dans les ruines de Lémurie. Certains expliquait ce qu’elle était, une sorte d’entité maléfique à qui les Ophidiens vouait un culte, et d’autres précisaient comment manifester sa présence sur la Terre Prime. Aucun n’indiquait comment la chasser ou la détruire. En tout cas, pas à sa connaissance avait dit la chercheuse. Il y avait d’autres choses mais elle ne les avait pas retenues.

Sans doute que Rafa serait plus à même qu’elle de savoir si elles avaient un intérêt.
 
Revenir en haut Aller en bas




if i look back i am lost
Once I knew only darkness and stillness... my life, eternal, was without past or future... but a little word from the fingers of another fell into my hand that clutched at emptiness, and my heart leaped to the rapture of a new living + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Mai 2021 - 11:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 2196
ϟ Nombre de Messages RP : 1204
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Andthereisawoman
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 39
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 2196
ϟ Nombre de Messages RP : 1204
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Andthereisawoman
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 39
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Oh. Oh, c’était cool ça. Qu’Andrea aime bien être là, tout ça. Accessoirement, Rafa réalisait que ce n’était pas tout à fait ce qu’il avait eu envie de dire, mais son cerveau n’avait pas encore capté que les mots qu’il voulait dire ressemblait plus à “Je t’aime toi plus que ta présence dans ma maison, tu vois”. Venant du type qui avait l’air le premier surpris d’apprendre qu’elle considérait leur relation comme sérieuse, il ne fallait pas trop en demander là, tout de suite.

Ouai. Ouai, j’crois que ça serait pas trop mal”.

Presque par automatisme, Rafa ponctua l’affirmation de quelques mouvements de menton. Là-dessus, il n’était qu’à moitié serein, mais il ne savait pas à quel point ça se voyait sur sa tête. Ce n’était pas la première fois qu’il était en danger de mort, mais c’était la première fois que ça paraissait aussi… concret? Par là, il voulait dire que les autres fois, c’était un peu arrivé sur le moment et qu’il n’avait pas remarqué qu’il avait failli y rester sur le coup. Là, par contre… La menace était latente, elle pouvait lui tomber dessus n’importe quand. Si on ajoutait qu’il avait vécu de près la mort de Marius Sinclair…

J’aime bien en fait. Que tu sois… directe” précisa Rafa, en se rendant compte que sa remarque nécessitait un peu de précision. “J’ai pas trop besoin de me poser de questions pour comprendre ce que tu voulais dire, vu que tu le dis clairement”.

Parce que franchement, quand il pensait à sa façon de parler à lui? Les tours, les détours, les hésitations, les mimiques et les gestes pour achever des phrases parce qu’il avait mangé ses mots en anglais? Nan, vraiment, Rafa avait parfaitement conscience qu’il fallait s’accrocher pour le suivre. Et encore, avec Andrea, il faisait des efforts.

Ouai, ok”.

Il avait beau ne pas voir son visage, Rafa posa quand même un baiser sur son front, à la naissance de ses cheveux, comme s’il les voyait parfaitement. Ses doigts effleurèrent la joue d’Andrea, il termina sa tasse de café de l’autre et fila se doucher.

Enfin, si on pouvait appeler ça se doucher. Il passa plus de temps sous l’eau chaude qu’à vraiment se frotter avec du savon. Ca lui faisait quand même du bien. La douche, ça avait toujours été un truc efficace pour le ramener à la réalité. Sans doute la sensation de l’eau chaude sur sa peau. Et ça n’empêchait pas son cerveau de tourner. A défaut d’avoir des réponses, il avait des questions. Par exemple, il ne comprenait pas comment la Dame en Noir était entrée chez Sinclair. Ok, sa maison n’était pas protégée mais… mais il y avait un truc qui le chiffonnait. Enfin qui chiffonnait l’Esprit, mais qui par extension, le chiffonnait lui.

Franchement, ça aurait été beaucoup plus simple si ce machin spirituel de la Lumière avait pu lui dire des trucs clairement, et pas par des sensations et des instincts bizarres.

Quand Andrea le rejoignit, il était sorti de la douche, avait eu le temps de se sécher avec application, et même d’enfiler un t-shirt et un caleçon propre. Son cerveau carburait toujours, ses sourcils froncés plissaient son front. L’arrivée de la jeune femme le dérida presque aussitôt.

Ok. Je vais voir ça. L’imprimante a dû finir d’imprimer, je vais aller voir Rodrigo. Et il a dit que je devais appeler l’assistant de Sinclair donc… j’vais faire ça”.

Ca semblait un super plan, nan? Andrea avait appelé quelqu’un pendant qu’il se douchait, il allait appelait quelqu’un d’autre pendant qu’elle, elle se douchait. Partage des tâches, efficacité, tout ça. Enfin, avant, il allait mettre des chaussettes. Et un pantalon.

Rodrigo avait la même expression peu aimable qu’à l’accoutumée sur le visage quand Rafa pénétra dans la bibliothèque avec pas loin d’une ramette de papier imprimée sous le bras. Autant dire que la vieille imprimante du bureau allait avoir besoin d’un moment pour se remettre de tout ça. Les informations avaient à peine passé le pas de la bibliothèque que l’I.A. commença à les trier, les traiter, les analyser le tout, sans que l’effort n’apparaisse sur le visage de l’hologramme.

Répertoire, près du téléphone. Cherche Arthur Doyle”.

Rafa repartit vers le hall d’entrée où se trouvait le téléphone mural et le petit guéridon supportant un agenda et un tas de papiers couverts de messages relevés par lui ou Rodrigo. C’était dire depuis quand il n’avait pas fait le tri. Le magicien tenait les notes d’Andrea dans la main, il les lisait rapidement, sourcils froncés. Sa main tâtonna à la recherche du carnet, il remarqua à peine qu’il avait fait tombé quelques papiers dans sa quête, et repartit vers la bibliothèque le nez toujours plongé dans sa lecture.

Il était sans doute utile de préciser qu’il n’aimait pas trop ce qu’il était en train de lire. Il était question de la Dame en Noir, du fait qu’elle était une sorte de chasseresse dont la cible était l’Esprit et capable de détecter des hôtes potentiels. Autant dire que si Marius et Arslân, deux Porteurs expérimentés, étaient tous les deux morts en la combattant, des pauvres gens pas du tout possédés par un Esprit multimillénaire n’avait aucune chance.

Tu sais que ça m’aurait pris deux secondes de lire ça aussi hein?

Oui, Rafa savait, mais ça n’empêchait pas qu’il voulait lire des trucs par lui-même. Rodrigo ne pouvait pas toujours être là pour analyser les infos à toute vitesse. Enfin là, il allait devoir arrêter de lire. Au moins le temps de chercher le numéro de Doyle dans le répertoire de son grand-père. Par contre, dès qu’il eut taper le numéro sur son téléphone, il retourna à sa lecture, passant des notes d’Andrea aux tas de papier imprimés.

Euuuh oui, bonjour, Monsieur Doyle? Je suis euh… Rafael Colón. Le euh…
-Je sais qui vous êtes”. Ah? Ah. Rafa n’eut pas le temps de flipper que la voix masculine au bout du fil le rassura. “Judith Perry m’a parlé de vous. Et de l’Esprit”.

Ah. Oui. Ca expliquait des trucs. Enfin c’était logique que Judith ait été en contact avec Marius Sinclair, et que donc, elle ait pu parler de lui à l’assistant de Sinclair. L’homme au téléphone avait une voix grave, il devait avoir à peu près son âge. En quelques mots, il expliqua à l’espagnol que Judith lui avait demandé de ne pas prendre contact avec lui dans l’immédiat, le temps qu’il se fasse à sa possession, mais qu’il se tenait à sa disposition s’il désirait accéder à la bibliothèque de Marius Sinclair ou à la base de données de sa fondation, ce genre de truc. Rafa tenait toujours un papier à la main, mais il avait renoncé à le lire, parce qu’il avait tenté d’expliquer la situation à Arthur et que s’il faisait deux trucs en même temps, ça n’allait pas être clair du tout.

Vous pensez que euh… je pourrais… venir au manoir? Aujourd’hui?

Pour ne pas dire “là, maintenant, disons dans une grosse demi-heure?”

Comme il était question de trucs techniques, que Rafa voulait toujours faire cinquante trucs en même temps, il avait repris sa lecture hachée par la conversation avec l’assistant. Son téléphone était coincé entre sa joue et son épaule, et il soulevait des papiers des deux mains, en lisant un, puis l’autre, puis en prenant un autre.

Monsieur Sinclair… compilait des livres quand…” La voix de l’homme se brisa, il toussota pour se reprendre. “Excusez-moi, je… c’est moi qui l’ait… Je peux vous les préparer, ils vous seront utiles pour… Monsieur Colón?

Rafa n’avait pas du tout regardé ce qu’il imprimait. Il avait juste tout sélectionné et lancé l’impression. Les documents rassemblés étaient divers. Des pages de journaux manuscrites, des scans de livres… et des images. Des dessins, des gravures, des photos. C’était justement ça qu’il venait de trouver en fouillant la pile de papiers. Des photos en noir et blanc. L’impression n’était pas de très bonne qualité, les photos de départ sans doute un peu granuleuse, mais elles étaient quand même parlantes.

Les deux premières étaient mal cadrées. On y apercevait un bout de tête couronnée, en biais, et sur la seconde, une main aux ongles pointues. Tout à fait le genre de photos qu’on prenait sans faire exprès quand un truc vous fonçait dessus. Les suivantes étaient l’après. Des corps éventrés, des membres arrachés.

Monsieur Colón?
-Je serais là dans une heure”.

Il raccrocha, rattrapa son téléphone. Les feuilles de papier tremblaient légèrement dans ses mains, alors qu’il passa de l’une à l’autre. Des petites étiquettes tout juste lisibles plaçaient la scène plus d’un demi-siècle en arrière. Une section de l’Ordre massacrée par la Dame en Noir.

Mijo? T’es tout blanc.
-Je… crois pas qu’Andrea devrait venir avec moi”.

Parce que son instinct lui disait que si la Dame en Noir avait réussi à débarquer une fois chez Marius Sinclair, elle pouvait le refaire, et qu’elle le referait sans doute si elle le sentait. Clairement, il n’avait pas du tout envie qu’Andrea soit un corps démembré parmi d’autres.
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 23 Mai 2021 - 23:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Andrea Parker
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 200413030129214723
SERGENT PARKER

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 394
ϟ Nombre de Messages RP : 163
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : avengedinchains
ϟ Doublons : Natalia, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : En couple avec Rafael Colón
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 3 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 200413030129214723
SERGENT PARKER

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 394
ϟ Nombre de Messages RP : 163
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : avengedinchains
ϟ Doublons : Natalia, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : En couple avec Rafael Colón
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 3 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Un semblant d’organisation commençait à se mettre en place et Andrea en était satisfaite. Elle avait l’impression qu’ils avançaient et, pour une personne comme elle qui avait fait de l’action le centre de son existence, ça représentait beaucoup. Un peu rassurée, elle ferma de la porte de la salle de bain embrumée pour se délester de sa robe de chambre et pour se glisser sur le jet d’eau brûlant. Un soupir de contentement s’insinua d’entre ses lèvres et elle s’octroya même le luxe de fermer les yeux quelques instants pour simplement en profiter. La suite fut très rapide ; Elle se décrassa, chassant par la même occasion la fatigue qui ourdissait ses membres, et lorsqu’elle sortit enfin de la baignoire, elle ne donnait même pas l’impression d’avoir fait une nuit quasiment blanche.

« Rafa ? » Appela-t-elle en sortant de la salle de bain.

Seul le silence lui répondit. Andrea en conclut qu’il devait être occupé à l’étage du dessous et se dirigea vers la chambre où elle se sécha en vitesse et enfila les vêtements propres qu’elle avait laissé sur le lit. Après un brossage de dent et un coup de brosse à cheveux express, elle descendit les marches quatre à quatre direction le rez-de-chaussée. Elle jeta un coup d’œil dans la cuisine, où elle s’attendait à apercevoir la silhouette de l’espagnol. Sauf qu’il n’y avait personne. Bizarre.

Elle s’approcha de la fenêtre qui connaît sur l’entrée du manoir. Toujours personne.

« Rafa ? Toujours aucune réponse. Ses sourcils se froncèrent. Rafael ? » Appela-t-elle plus fort.

Toujours personne. Ok, là elle commençait à être inquiète. Ses pas la conduisirent naturellement dans l’entrée où elle trouva la porte du manoir à moitié ouverte. Elle ne pensait pas que Rafael l’aurait laissée délibérément ouverte alors elle soupçonnait la maison de lui signaler quelque chose, mais la vérité, c’est qu’elle avait très bien compris toute seule. Parce qu’il n’y avait plus son sac accroché au porte-manteau de l’entrée, pour commencer. Un chapelet de jurons résonna dans le hall, ce qui dut alerter l’I.A parce que celle-ci se matérialisa aussitôt près d‘elle. Il avait son air bourru habituel. Peut-être juste un peu plus qu’à l’accoutumée.

« Il pensait bien faire, vous savez. »

Andrea pinça les lèvres en enfilant ses chaussures, les mains tremblantes. Elle savait. Bien sûr qu’elle savait. Elle soupira doucement et secoua la tête. Ses prunelles claires trouvèrent celles, immatérielles, de l’hologramme. Elle ouvrit un instant la bouche, la referma aussitôt.

« Il faut que je le rattrape, annonça-t-elle finalement. Je peux l’aider. Il faut que vous me donniez l’adresse. Après un instant, elle ajouta : je peux pas le perdre. »

***

Le vent fouettait ses cheveux, la peau de son visage, de morsures fraîches. Elle était suffisamment haut pour que les voitures qui s’amoncelaient dans les rues de la ville ne soient que des points colorés, pour que même le son des klaxons ne lui parvienne pas. De temps en temps, son regard coulait vers l’écran de son téléphone, où elle avait rentré l’adresse, mais la plupart du temps son regard était rivé dans le lointain. À vol d’oiseau, la demeure de Sinclair n’était pas loin et Rafa était bien plus rapide qu’elle alors il y avait toutes les chances qu’il soit déjà sur place. Mais elle ne pouvait pas s’empêcher d’espérer apercevoir sa silhouette qui l’attendait, suspendue dans les airs.

Qu’il ait décidé de ne pas se lancer là-dedans la tête baissée, seul.

Elle espérait juste qu’il ne soit pas trop tard.
 
Revenir en haut Aller en bas




if i look back i am lost
Once I knew only darkness and stillness... my life, eternal, was without past or future... but a little word from the fingers of another fell into my hand that clutched at emptiness, and my heart leaped to the rapture of a new living + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 24 Mai 2021 - 17:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 2196
ϟ Nombre de Messages RP : 1204
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Andthereisawoman
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 39
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 2196
ϟ Nombre de Messages RP : 1204
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Andthereisawoman
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 39
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Rafa avait peut-être, potentiellement, fait une connerie.

Pour ne pas dire qu’il en avait très probablement fait une.

Pour ne pas dire qu’il était encore en plein dans la connerie.

Il venait de se poser devant la maison de Marius Sinclair, plus ou moins adroitement. Plus petite que le manoir, architecturalement parlant, il y avait quelques points communs dans la façade, la porte, les fenêtres, les grilles entourant la propriété, tout ça.

L’espagnol se recoiffa vaguement - ou pas, il se décoiffa plus qu’autre chose - en s’avançant vers le petit portail, puis en remontant l’allée vers la porte. Il essayait de ne pas penser à Andrea. Et à Rodrigo. Et à la maison.

Les photos qu’il avait vu le hantaient toujours. Même avec l’aspect granuleux, les flaques de sang étaient tout à fait visibles, les entrailles, les corps démembrés… Et quand il y repensait, il voyait la tête d’Andrea, et il ne pouvait pas. Il ne savait pas à quel point il était en danger, mais si elle était en danger avec elle, il allait perdre tous ses moyens.

A Rodrigo, parce qu’il avait bien vu à la tête de l’I.A. qu’elle était tout à fait consciente qu’il la prenait pour une idiote quand il avait dit “J’vais sortir la voiture du garage” et qu’elle avait eu la tête de quelqu’un qui s’attendait à ne plus le revoir.

A la maison, parce que… Bin il avait menti, en disant qu’il allait au garage, alors qu’il était juste sorti. La maison l’aurait totalement empêchée de sortir si elle avait compris ce qu’il voulait vraiment faire. La maison l'empêcherait probablement de sortir de la fin de ses jours quand il reviendrait. S'il revenait.

Donc il avait volé tout seul jusque chez Marius Sinclair, il avait été accueilli tout seul par Arthur Doyle, un peu surpris de le voir débarquer aussi tôt. A ça, Rafa avait bafouillé un “Euh bin… j’me suis rappelé qu’en fait, j’pouvais voler”.

L’assistant n’avait pas eu l’air trop surpris. En tout cas, il n’avait rien dit et avait fait entrer Rafa à l’intérieur. Ca lui avait fait bizarre. Et encore, bizarre, ça tenait de l’euphémisme. C’était plus que bizarre. C’était la première fois qu’il foutait les pieds ici, et tout était familier. Les meubles, les tapis, le grand lustre. C’était encore plus bizarre qu’il avait conscience que ce n’était pas ses souvenirs, mais ceux de l’Esprit, partagé avec Marius. Il se demanda brièvement si le prochain ou la prochaine ressentirait la même familiarité en allant au manoir, ou en rencontrant Andrea.

Il se secoua, essaya de se concentrer sur Arthur, mais il avait du mal à lui donner toute son attention. Il lui expliquait des choses et d’autres, qu’il n’avait touché à rien dans le bureau de Sinclair, ce genre de trucs.

Nous… vous avons cherché un moment. Judith nous a parlé de vous, bien sûr, mais elle nous a recommandé de ne pas prendre contact dans l’immédiat. J’aurais préféré vous rencontrer dans d’autres circonstances”.

Rafa arrêta de respirer. Arthur avait ouvert la porte de l’étude de Marius Sinclair. Un endroit qu’il connaissait bien pour l’avoir vu dans tous ses cauchemars des dernières semaines. Les bibliothèques, le bureau, les fauteuils… tout était encore à sa place, quoique dissimulés sous des draps blancs.

Arthur entrait déjà pour tirer les rideaux et ouvrir les volets, mais Rafa resta en arrière, incapable de contrôler ses jambes. Parce que c’était trop bizarre, parce qu’il était mort ici, parce que son instinct s’affolait. Ou celui de l’Esprit? Difficile à dire.

Je… vais vous chercher les dernières recherches de Marius.
-Euh, oui. D’accord”.

L’assistant était déjà au bout du couloir que Rafa n’avait toujours pas fait un pas. Il ne sut pas trop ce qui le décida, s’attendait presque à disparaître dans une explosion de flammes quand il entra… mais non. Il ne se passa rien. Il hésita, osa tirer un drap couvrant l’un des fauteuils en cuir, observa les rayonnages de livres, découvrant tout ça pour la première fois en même temps qu’il s’en rappelait.

Super bizarre.

En plus, l’Esprit… enfin la communication n’était pas toujours facile avec lui, mais il sentait un truc. Genre… qu’il faisait un jeu des différences entre le bureau maintenant, pendant la mort de Marius, et avant la mort de Marius.

Rafa ne voyait rien de magique ici, pas de protection non plus, mais ça ne voulait rien dire. Il ne voyait pas la maison enveloppée de bleu, parce que c’était… un peu trop pour son cerveau?

Il laissa son blouson et son sac dans un fauteuil, tira le drap sur le bureau, effleura quelques couvertures sur les étagères, espérant… il ne savait trop quoi. Que l’Esprit lui dise lequel lisait Marius au moment de sa mort? Lequel consulter pour en savoir plus sur la Dame en Noir? Quelque chose?

Il s’arrêta, regarda autour de lui. Il savait que quelque chose n’allait pas, mais ne savait pas quoi, au juste. Les meubles étaient à leur place, rien n’avait l’air de manquer sur le bureau, que ce soit le sous-main, le pot à crayon, le stylo-plume élégant. Pas de runes au plafond, rien sur le sol…

Le tapis.

Il pencha la tête sur le côté, considérant le large tapis circulaire à motifs bruns et rouges sombre. Des espèces d’arabesque étroitement emmêlées. Joli, il supposait. Ça allait avec le bois sombre de la pièce et les fauteuils en cuir brun. Non. C’était pas ça l’important.

Pourquoi le tapis? C’était important, mais pourquoi c’était…

Un frisson glacé lui parcourut le dos. C’était marrant, mais marrant pas drôle, marrant genre "tiens, bizarre comme coïncidence flippante", parce dans les arabesques, on aurait dit que… Enfin ça ressemblait vaguement à un symbole ophidien, cette boucle comme ça là. Et… Celle-là aussi maintenant qu’il y pensait.

Il redressa la tête.

Le tapis. Le tapis était arrivé le jour-même. Comment il savait ça, il n’en savait trop rien, mais il le savait. C’était le tapis.

La réalisation ne lui avait pris qu’une seconde. Rafa réalisa aussi qu’il l’avait eu une seconde trop tard. L’atmosphère changea du tout au tout. Les nuages s’étaient dissipés qu’il volait, le soleil d’Octobre réchauffait la pièce, l’atmosphère était chaleureuse, il ne manquait qu’un feu de cheminée pour parfaire le tableau. Mais un nuage était passé devant le soleil, ses oreilles s’étaient bouchés d’un coup et un frisson beaucoup plus violent que le précédent le fit trembler de la tête aux pieds…

Il se retourna d’instinct. Il savait déjà ce qu’il allait trouver en face de lui, mais ça ne changea pas son malaise. La Dame était plus grande qu’il ne l’aurait crû. Elle le dominait d’une bonne tête, même sans la couronne. Une grande silhouette enveloppée dans des voiles légèrement translucides, couvrant une silhouette faite d’ombre. En soi, elle aurait été impressionnante, mais il y avait aussi la terreur. Un sentiment qui le glaçait de l’intérieur, lui paralysait le cerveau, arrêtait presque son coeur.

Le plus étrange, dans tout ça, c’était qu’elle avait l’air calme. Elle le considérait, la tête penchée sur le côté, posée au centre du tapis, comme elle aurait curieusement considéré quelque chose d’intéressant.. Le tapis, qui était un cercle d’invocation ophidien. Sans doute conçu pour se déclencher quand le Porteur marchait dessus.

Quand on disait que la réalisation était un peu tardive.

Rafa aurait voulu bouger, mais il ne se passa rien du tout. De son côté, en tout cas. Parce que du côté de la Dame, elle l’attrapa par la gorge et le souleva du sol comme s’il avait été en chiffon. Il n’eut même pas le temps de crier, n’aurait pas pu de toute façon, parce qu’elle enfonça sa main dans sa poitrine.

La scène lui disait vraiment quelque chose. C’était exactement ce qu’il avait vu dans son rêve avec Marius. Il fallait qu’il fasse quelque chose, qu’il se défende. Il pouvait… il pouvait…

Tirer des lasers.

La première idée qui lui vint, la seule arme qu’il pouvait utiliser. La première qu’il avait pu maîtriser, aussi. Quand il s’était réveillé, le premier matin de sa possession, il avait tiré partout, incapable de se contrôler. Rafa comprenait vaguement que c’était parce que Marius n’avait pas pu le faire et que c’était ce qui l’avait tué.

Il regrettait vraiment l’absence d’Andrea.
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 9 Juin 2021 - 16:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Andrea Parker
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 200413030129214723
SERGENT PARKER

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 394
ϟ Nombre de Messages RP : 163
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : avengedinchains
ϟ Doublons : Natalia, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : En couple avec Rafael Colón
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 3 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 200413030129214723
SERGENT PARKER

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 394
ϟ Nombre de Messages RP : 163
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : avengedinchains
ϟ Doublons : Natalia, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : En couple avec Rafael Colón
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 3 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Google Map perdait la tête. Portée par l’angoisse qui croissait de seconde en seconde, la boule au ventre et en travers de la gorge, la vitesse d’Andrea avoisinait les deux cent kilomètres heures et l’application ne parvenait pas à suivre le rythme. Le vent fouettait sa peau et ses cheveux, elle avait peine à garder les yeux ouverts et le bruit du vent l’assourdissait complètement et malgré tout, pour ce qu’elle en savait, c’était encore trop lent. Elle aurait voulu se téléporter instantanément à ses côtés. Cligner des yeux et se retrouver dans l’étude de Marius Sinclair d’un instant sur l’autre, près de Rafael. Un Rafael qui serait sûrement un peu surpris, très gêné, mais qui serait en vie. Il n’y avait que ça qui comptait à cet instant : qu’il soit en vie et qu’elle n’arrive pas trop tard.

Perdue dans ses pensées, la métisse Ultime faillit bien manquer sa destination. Elle vit vaguement passer un manoir sous elle et réalisa que c’était celui qu’elle recherchait que par sa vague ressemblance avec celui de son compagnon. Il lui avait attiré l’œil, rien de plus, et à côté de ça la vibration qui lui signalait qu’elle était arrivée à bon port était passée totalement inaperçue. Andrea amorça une descente plus brutale qu’elle ne l’aurait voulu en direction de l’entrée du manoir, songeant au passage qu’elle espérait que quelqu’un soit là pour l’accueillir et qu’elle n’ait pas à forcer la porte si personne ne lui répondait. Enfin… On ne forçait techniquement pas la porte quand on pouvait se téléporter au travers, si ?

Toutes ces considérations passèrent à la trappe en l’espace d’une seconde. Une seconde pendant laquelle elle était passée devant la fenêtre de l’étude et s’était stoppée net, une seconde pendant laquelle elle avait vu la scène qui se déroulait derrière le rideau tiré. Au-dessus d’elle, le soleil s’était soudainement voilé et la température avait chuté de quelques degrés, si bien qu’un frisson d’horreur lui était remonté le long de l’échine. Et puis le temps se suspendit et son sang se glaça. La Dame en Noir était là. Andrea avait beau ne jamais l’avoir vue, elle n’eut aucun mal à reconnaître sa silhouette sombre et l’impression de terreur qu’elle laissait dans son sillage. Rafael aussi était là. Suspendu au bout d’un bras décharné, une main immatérielle profondément enfoncée dans la poitrine.

Agonisant.

Elle avait réagi avant même de le réaliser tout à fait. Son corps s’était tout simplement mu, fondant les airs à grande vitesse en direction de la fenêtre. L’instant d’après, elle était de l’autre côté du mur, dans l’espace confiné du bureau. Arrêta-t-elle sa course ? Certainement pas. Son objectif était plutôt simple : percuter l’invocation ophidienne de plein fouet et espérait que ça lui fasse lâcher Rafa. Si tel n’était pas le cas… Et bien elle aviserait. Andrea avait d’autres cartes à jouer.

Lancer de dé #1
Réussite : elle la percute.
Echec : elle passe au travers.

Lancer de dé #1 (si échec au lancer de dé #1)
Réussite : elle arrive à détourner son attention.
Echec : la Dame s'en contrefich.

Un instant, elle eut l’impression de passer au travers. Une fois les voiles traversés, toutefois, c’était des ombres solides qu’Andrea percuta de plein fouet. Leurs corps entremêlés filèrent au travers de la pièce et s’imprimèrent le mur qui lui faisait face, balayant tout sur leur passage. Dans l’action, elle n’avait pas vraiment eut le temps de savoir ce qu’il était advenu de son compagnon aussi, dès qu’elle en eut l’opportunité, elle repoussa la créature de toutes ses forces et se téléporta près de lui.

« Tu vas bien ? » Demanda-t-elle en l’aidant à se relever. Il tremblait. Elle aussi.

Elle aurait voulu dissimuler le tremolo dans sa voix. Autant dire que c’était impossible.
 
Revenir en haut Aller en bas




if i look back i am lost
Once I knew only darkness and stillness... my life, eternal, was without past or future... but a little word from the fingers of another fell into my hand that clutched at emptiness, and my heart leaped to the rapture of a new living + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 9 Juin 2021 - 16:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6731
ϟ Nombre de Messages RP : 6272
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6731
ϟ Nombre de Messages RP : 6272
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Andrea Parker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Jugement du Hasard' :
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 Reussite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 Reussite
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 11 Juin 2021 - 22:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 2196
ϟ Nombre de Messages RP : 1204
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Andthereisawoman
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 39
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 2196
ϟ Nombre de Messages RP : 1204
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Andthereisawoman
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt - Ann Huxley
ϟ Âge du Personnage : 39
ϟ Statut : ultimate relationship with Andrea Parker
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation Civile : Niveau 4 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 4 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Ses yeux chauffèrent, ses iris bruns virèrent au doré alors que les rayons lumineux se chargeaient. Il tira, mais la main qui lui tenait le cou dévia le tir et les rayons s’écrasèrent contre le plafond, faisant éclater le bois sous l’effet de la chaleur.

Il réessaya, mais la douleur dans sa poitrine était… Ce n’était pas juste physique, il aurait pu jurer qu’elle touchait son âme, et celles de tous les autres Porteurs qu’elle avait affronté et vaincu. Il tremblait de tous ses membres alors que le souvenir de la mort de Marius Sinclair envahissait tout.

Il ressentait la même terreur, il avait le même goût de sang dans la bouche, le même poids dans la poitrine, là où sa main était enfoncée. Ses sensations se superposaient à celles de son prédécesseur. Et à celle d’un autre de ses prédécesseurs. Une femme? L’Esprit ne lui avait jamais rien montré d’elle, mais les souvenirs avaient une certaine familiarité.

Plus le contact dura longtemps, et plus Rafa voyait de morts. Celles de Porteurs et de Porteuses, sans qu’il sache si ça venait de l’Esprit, ou si la Dame forçait ses souvenirs pour décupler sa souffrance.

Il n’arrivait plus à respirer, n’arrivait plus à se connecter à l’Esprit. Il était là, mais c’était comme si les ténèbres qu’elle diffusait dans son corps et son âme avaient coupé toutes les routes.

Il pensa à Andrea, peut-être en route vers ce manoir. Et à tous les trucs qu’il lui avait dit, pas dit, mal dit. Et à ses parents, ses frères et soeurs, à ses amis.

Et puis d’un coup, il tomba.

Genre il était pendu au bout de son bras, les pieds battant dans le vide, puis il était par terre, en tas de membres et de muscles et d’os, sans trop comprendre ce qui se passait. Les souvenirs disparurent, mais le changement était assez brusque pour qu’il en soit complètement désorienté.

Désorienté au point d’oublier la Dame en Noir, pourtant à quelques mètres de là, désorienté au point de ne pas chercher à se relever, encore moins à regarder autour de lui pour se faire une idée de ce qui s’était passé.

Et puis il releva le nez, et il se retrouva face à l’aura d’Andrea. Elle lui posa une question, et il dut la regarder d’un air totalement perdu, s’emmêlant les jambes pour se remettre debout.

Drea?

Oui, c’était sa réponse. Il n’avait pas bien capté la question, donc voilà, il aurait potentiellement pu répondre n’importe quoi.

L’info monta jusqu’à son cerveau, la tension dans ses muscles s’évanouit pendant environ un quart de seconde. Parce qu’ensuite, il réalisa que si elle était là, alors elle était en danger.

Très très en danger.

Parce que pendant la seconde qu’ils avaient eu pour se relever, la Dame aussi s’était relevée. Elle dégageait toujours… Dire que c’était une aura de terreur aurait été loin du compte, tellement c’était viscéral. Ses muscles se paralysaient une fois sur deux, son cerveau ne pensait plus, il pouvait seulement réagir, et encore.

Il ne fit rien du tout quand la Dame se retourna. Étrangement, en dépit du choc qu’elle avait subi, elle semblait… normale? Sa couronne était encore posée sur le sommet de sa tête, ses voiles paraissaient intacts… En fait, la seule différence tenait au fait qu’elle avait l’air très très énervée.

Il sut ce qu’elle allait faire juste à temps pour réagir. Parce qu’il l’avait déjà vu faire. Enfin non. L’Esprit l’avait déjà vu. Enfin entendu. Parce que le voile qui couvrait son visage s’étira sur sa bouche quand elle l’ouvrit grand et qu’elle poussa un son strident pendant ce qui sonna comme une éternité. Une poignée de secondes dans la réalité.

Rafa ne s’était pas couvert les oreilles, il avait protégé celles d’Andrea avec ses paumes. Ca ne suffirait pas à la protéger complètement, mais elle en ressentirait moins les effets. Lui fut frapper de plein fouet. Le son résonna jusque dans ses os, au point qu’il les sentait trembler, qu’il tétanisa ses muscles. Il sentait autre chose, comme si… elle torturait quelque chose dans son coeur. S’il n’y avait pas eu Andrea, il se serait sans doute roulé en boule dans un coin pour pleurer ou quelque chose.

Mais il y avait Andrea. Il voulait bien mourir - à peu près, enfin il voulait pas, mais à choisir, plutôt lui qu’un autre - mais pas elle. Il y avait des trucs qu’il lui avait dit, mais encore plus qu’il n’avait pas dit ou mal dit.

Citation :
Jet de dés
Jet 1

Réussite : Rafa is super saiyan.
Echec : Ecoutez, l’Esprit est en PLS aussi un peu.

Jet 2 :
Double réussite (Si échec au jet 1) ou Réussite (Si réussite au Jet 1) : BIM DANS TA FACE MADAME.
Réussite (Si échec) : Au moins, on la tient à distance.
Double Echec : Send help. Oh… we’re the help?

Jet 3
Réussite : Rafa a l’ILLUMINATION sur ce qu’il faut faire pour qu’elle se casse.
Echec : Allô, l’Esprit, c’est pour du SAV.


Il n'entendait rien.

Enfin si, il entendait un son aigu en continue, ce qui était pire que de ne rien entendre. Ses os vibraient encore sous sa peau, au point que s'il n'y avait pas eu Andrea, il n'était pas sûr qu'il aurait tenu debout. Il avait encore les mains sur ses oreilles, juste au cas où, et priait très fort pour que ça ait servi de petits coussins ou quelque chose.

En attendant, Rafa se sentait pas trop vaillant. Il sentait un trou béant dans sa poitrine, là où sa main s'était enfoncée, sa tête lui faisait mal... et il ne sentait qu'à moitié l'Esprit.

Là, c'était vraiment un moment où il aurait aimé le sentir.

La Dame referma la bouche, étendit ses... doigts? Griffes? Ca ressemblait plus à des griffes. Rafa tira sans réfléchir, déchirant un voile, la touchant au torse, la tenant au moins un distance. Ok. Ok ok ok. On ne paniquait pas, mais on faisait quoi là?
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 11 Juin 2021 - 22:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6731
ϟ Nombre de Messages RP : 6272
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6731
ϟ Nombre de Messages RP : 6272
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation Civile : Niveau 0 ϟ Réputation Héroïque : Niveau 6 ϟ Identité : Révélée
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Rafael Colón' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Jugement du Hasard' :
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 Reussite Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Sometimes, nightmares are real - Andrea
 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Revenir en haut 
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 Categorie_6Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 Categorie_8


Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 Categorie_1Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 Categorie_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 Categorie_6Sometimes, nightmares are real - Andrea - Page 2 Categorie_8

Sauter vers: