Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence Bouton_vote
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence Categorie2_1Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence Categorie2_2bisGoddess of Love, Goddess of Death — Lawrence Categorie2_3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 27 Juil 2020 - 19:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Thalia Cristobal
Agent de SHADOW

Personnage
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 952
ϟ Nombre de Messages RP : 613
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 952
ϟ Nombre de Messages RP : 613
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
Il y a des choses que j’ai remises au lendemain, avec les derniers évènements. Entre les problèmes de ma chère Eve, Yohualli et sa tentative d’assassinat, la blessure de Hermès, et l’enlèvement de Hadrien, sans compter ma mission en cours avec SHADOW… Je n’ai pas eu de temps pour mettre à exécution le plan qui concerne Lawrence Chastel et ses prétentions concernant Thalia. Mais il est temps pour moi d’accorder toute mon attention à cet homme qui n’est pas qu’un homme.

Le dos appuyée contre le torse de Hermès, je savoure la sensation de ses bras autour de ma taille en silence en attendant que l’agent de l’UNISON daigne se montrer. J’ai besoin de temps pour le tester. Quoi de mieux pour cela qu’une dimension jumelle, un plan parallèle où je n’aurais ni besoin de me cacher, ni besoin de me soucier de trop des heures qui passent ? Dans un monde où l’empire aztèque n’est jamais mort - et partage la Terre avec une version évoluée des Vikings ainsi qu’un véritable empire du Japon, essentiellement, ainsi qu’une myriade d’autres contrées, sur tous les continents. Une heure là bas équivaut tout juste à une poignée de minutes ici. Je me détache en apercevant Chastel au bas de la rue. Me retourne, embrasse l’Olympien, puis je regarde le suppliant passer à travers un portail ouvert sous ses pieds en une fraction de seconde.

« Merci, yollotl. Je te prierais si j’ai besoin de toi. »

Je passe à travers l’ouverture qu’il m’a ménagé entre les mondes pour atterrir dans mon temple. Les prêtresses présentes sur place, prévenues de l’arrivée de l’homme, n’ont pas réagi, mais s’inclinent toutes bien bas quand j’apparais, tandis qu’un choeur de voix me salue :

« Tlazolteotl-Ixcuinan. »

J’ai revêtu mon apparence divine, évidemment. Celle d’une jeune femme, d’une vingtaine d’années. Ma jupe noire et rouge tombe jusqu’à mes pieds nus, mais le haut de ma tenue est faite de la peau d’un écorché. J’ai le visage maquillé de sang, les cheveux habillés de plumes rouges, d’or, retenant un voile de coton. Mes bijoux tintent doucement quand je m’assieds dans le trône de pierre qui m’est destiné, derrière l’autel imprégné d’un peu de sang. Animal. Mes sacrifices humains n’ont pas lieu ici. On meurt au combat ou par la magie, pour moi. Et ils n’ont lieu qu’une fois par an. Je ne suis pas si exigeante. Un geste de la main, et les neuf prêtresses de mon temple s'éparpillent, quittant le sommet de celui-ci.

« Lawrence Chastel, je lâche à l’intention de l’homme au milieu de la pièce, ouverte sur le ciel nocturne par de vastes arches, permettant de constater que nous nous trouvons en hauteur malgré les rideaux végétaux qui les occultent en partie. La jungle mexicaine s’étend en contrebas. J’ai bien trop tardé à tenir parole mais nous voilà enfin en tête à tête. »

J’appuie nonchalamment un bras sur l’accoudoir, ma joue appuyée contre mon poing fermé, mon coude ancré contre la pierre. L’odeur familière d’encens et de fleurs exotiques me fait un bien fou.

« Si tu tiens toujours à sauver l’âme de celle que tu connais sous le nom de Naïma, approche toi. Et prend ma main. »

Je tends la main gauche devant moi, patiente, non sans un menu avertissement. Même à cette distance, le goût de ses péchés m’agresse presque.

« Mais pour la préserver, il faudra que tu t’abandonnes à moi entièrement. Que tu expies jusqu’à la dernière de tes fautes passées. Et ce genre de choses, lorsque je suis concernée, se fait dans la douleur. Si tu lèves la main sur moi, de quelque façon que ce soit, tu auras échoué. Si tu abandonnes, tu auras échoué. Si tu demandes grâce, tu auras échoué. Si tu refuses mon jugement… Là encore, tu auras échoué. A toi de faire ton choix. »

Un aimable sourire s’affiche sur mes lèvres rougies par le sang.
 
Revenir en haut Aller en bas


Come on...You know you want to.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 30 Juil 2020 - 13:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 361
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Cillian Murphy
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 40 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 361
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Cillian Murphy
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 40 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Cela faisait des mois que Lawrence avait promis de sauver Naïma de l’oubli, de tout faire pour lui permettre de survivre à l’entité qui habitait son corps. Cela faisait des mois qu’il se demandait chaque jour s’il n’était pas trop tard, si ce qu’il restait de la conscience de la jeune femme n’avait pas été annihilé par la déesse. Il n’était pas resté les mains croisées à attendre. Il avait fait des recherches. Il avait réussi à arracher à sa mère la promesse de son aide. Rien de concret toutefois. Jusqu’à ce jour où il rentrait chez lui, ses sens captant les myriades d’informations qui lui offraient la ville. Aucune utile. Aucune qui lui aurait permis d’éviter de chuter dans un autre monde.

Le loup-garou se réceptionna avec une grâce toute animale. Même sous forme humaine, ses réflexes étaient plus affûtés que ceux des hommes. La puanteur de la ville avait disparu, pour laisser place à des senteurs plus chaudes, plus épicées aussi. De l’encens peut-être ? Il y avait aussi l’odeur de la végétation, puis celle du sang, qui lui emplissait les narines. Il retint un grognement dans sa gorge. La Bête avait capté l’odeur de la chair, il n’était pas seul. Lorsqu’il releva les yeux, il comprit aussitôt pourquoi il se trouvait là et qui l’y avait amené. Même s’il n’avait jamais vu cette femme, cette divinité, sous cette forme auparavant, il reconnaissait les inflexions de sa voix. Elle avait pris possession de Naïma rien qu’un instant, mais cela avait été suffisant.

Lentement, il se redressa. Son regard s’attarda sur les prêtresses, avant de se reposer sur le corps de sa déesse. Sa beauté était à nulle autre pareille. Sa simple vue agitait la Bête, réveillait les pulsions bien animales du lycanthrope. Sans un mot, il obtempéra, s’approchant de la déesse aux lèvres peintes de rouge et posant un genou devant elle, il prit sa main dans la sienne, avec délicatesse.

« Je suis prêts à me soumettre à votre jugement et à vos épreuves. »
Lâcha-t-il calmement.

Il avait mesuré ses mots. Les divinités, quelles qu’elles soient, aimaient la déférence. S’il n’en avait pas fait preuve lors de leur première rencontre, il pouvait prétendre qu’il la respectait plus que ce n’était le cas. Au moins le temps de sauver son amie.

Il avait noté dans un coin de son esprit toutes les instructions qu’on lui avait donné. La douleur ne le gênait pas. Chaque nuit de pleine lune il sentait son corps se briser, ses os éclater et se reformer, ses chairs se déchirer, ses organes bouger en lui. Il avait vécu des milliers d’agonies déjà. Il ne s’imaginait pas abandonner non plus. Pas alors que l’âme de Naïma était en jeu. Non. La seule chose qu’il craignait, était de succomber à la rage qui l’habitait, de laisser le démon prendre le contrôle. Ce n’était pas une main qu’il pourrait lever sur la déesse, mais des griffes. Ce qu’il ne pourrait se permettre.
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 30 Juil 2020 - 18:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Thalia Cristobal
Agent de SHADOW

Personnage
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 952
ϟ Nombre de Messages RP : 613
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 952
ϟ Nombre de Messages RP : 613
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
Je dois au moins lui reconnaître deux choses : en premier lieu, il ne semble pas plus inquiet que cela. Méfiant. Peut-être. La partie animale que je sens en lui, celle sur laquelle je n’ai jamais pu avoir prise, s’agite, mais il se maîtrise. La maitrise ? Peu importe. En second lieu, il n’hésite pas. Je dois admettre être surprise de l’ardeur qu’il met à sauver une femme qu’il ne connaît pas vraiment. Il glisse sa main contre la mienne, après s’être agenouillé - un bon point pour lui. Même si c’est amusant.

« S’agenouiller n’a pas de sens lorsqu’on ne ressent pas pas tant de respect que cela, Lawrence. Mais j’aime ceux qui font preuve d’un peu de retenue et de déférence lorsqu’ils parlent à une déesse. Si tu as besoin de t’adresser à moi, et jusqu’à ce que je te dise autrement, tu m’appelleras Ixcuinan. »

Je ris légèrement tandis que mes doigts se referment sur sa main et que j’accède à mon pouvoir. A ses souvenirs.

« Voyons voir quels péchés se cachent sous ta peau. Voyons voir quelles fautes tu devras expier. »

Je remonte le fil de son histoire jusqu’à trouver la première faute. Du sang, du sexe, de la mort. Violente, le plus souvent. Je le regarde massacrer les sorcières et les monstres qu’il a choisi comme victimes pour se donner l’illusion d’être du bon côté. C’est terriblement humain. Je le regarde se compromettre avec l’adorable petite chose de Lady Satan, je le regarde reconnaître son lien de parenté avec elle, je le suis dans la forêt de Watson… Un bref instant, mes traits se déforment. De colère. Il ne doit pas savoir à qui il parle. Comment, sinon, avoir le culot de me demander mon aide ? Mais je continue. Les charmes d’Eve font décidément de biens beaux ravages, je songe en relâchant sa main.

Une des vrilles qui serpentent au plafond s’en détache avec brusquerie. Hérissée d’épines, elle vient s’enrouler autour du cou de Chastel. S’il n’était pas le fils d’Eve, je lui aurais décollé la tête des épaules. Au lieu de quoi, j’inspire. Profondément, tout en lui tournant le dos après m’être relevée, le temps que le végétal se resserre encore et encore. Qu’il cherche un peu son air, en plus de sentir couler le sang dans son cou. Ce sera l’occasion d’éprouver un peu de son contrôle. J’ai aperçu ce qui vit en lui et c’est pire que ce que j’imaginais. Lorsque je reviens à lui, je détends un peu l’emprise de la liane. Je m’arrête devant lui, glisse une main sous son menton et redresse son visage, pour croiser ses yeux.

Je ne cherche pas un instant à cacher le dégoût qui est le mien.

« Naïma choisit d’intéressants champions, vraiment. Je suppose qu’elle ignore ce que tu as fait, car elle t’aurait probablement dissuadé, sinon. »

Je secoue la tête.

« Tellement de sang, petit monstre que tu es. Tu as fait couler de quoi remplir un fleuve ou presque, tout ça en te persuadant d’agir pour le mieux. J’ai déjà pardonné pire, vraiment, mais cela… »

Je claque ma langue contre mon palais avec impatience, le force à se relever d’un geste. D’une démarche posée, je tourne autour de lui tout en continuant à parler :

« J’ai beaucoup de noms, beaucoup de titres. Celle aux Deux Visages, Mangeuse de Péchés, la Mort par le Vice, Dame de la Nuit, Reine-Sorcière… Et beaucoup de protégés. Les guérisseuses, les sorcières de mon peuple, les pécheurs et ceux qui se sont repentis, les femmes mortes en couches et celles qui sont enceintes. Mais le point auquel je veux en venir c’est que si je protège les mères… Je protège tout autant leur progéniture. »

Je reste dans son dos, me hisse sur la pointe des pieds pour murmurer la suite à son oreille.

« Tu as de la chance. Aucun des enfants que tu as massacré n’était un des miens. Ni un nouveau-né. »

Encore heureux.

« Sinon, j’aurais dû aller m’excuser auprès d’Eve pour avoir détruit celui qu’elle a eu tant de mal à faire rentrer dans le droit chemin, hm ? Ceci étant, même s’il y a bien peu de choses que ma morale réprouve, la mort de l’innocence en est une, mon cher. Et voilà que l’un de ceux qui a péché au delà de toute rédemption vient me quémander une faveur ? Quelle audace. »

Je soupire et m’éloigne de lui. La liane relâche son cou.

« Regrettes-tu leur mort, au moins ? Si tu pouvais revenir sur tes pas, empêcher ce désastre, le ferais-tu ? Plus important encore. Si tu te trouvais face à des jeunes à nouveau, que ferais-tu ? Serais-tu capable de résister à l’attrait de leur sang, de leur chair, de leurs coeurs battants ? »

Je ne daigne pas le regarder en l’interrogeant. On ne peut me mentir, et je n’ai besoin de le voir parler pour savoir s’il tente de le faire.

« Si je t’arrache le coeur comme tu as arraché le leur, est ce que tu mourrais ? »

J’ai posé la question avec une curiosité détachée. Mais, de fait, j’envisage réellement de passer à l’acte. Et je veux voir comment il réagit face à des menaces à peine déguisées. Faire preuve de déférence est aisée quand je me montre aimable, bien moins lorsque je sors mes propres crocs.
 
Revenir en haut Aller en bas


Come on...You know you want to.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 6 Aoû 2020 - 21:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 361
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Cillian Murphy
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 40 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 361
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Cillian Murphy
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 40 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Ixcuinan. Lawrence grava ce nom dans son esprit. Mieux valait celui-ci que l’un des sobriquets dont il aurait pu affubler la divinité. Il ne pouvait s’empêcher de la trouver semblable aux démons qu’il avait parfois vu posséder des innocents. Un parasite spirituel qui usurpait un corps. Même si celui-ci avait été offert par une famille de fanatiques d’ailleurs. Un corps qu’il ne récupèrerait pas. Sauver Naïma signifierait malheureusement lui arracher son identité et la précipiter dans une enveloppe étrangère.

Il leva les yeux pour observer Ixcuinan lorsque celle-ci se décida à lire ses pêchés. Combien allait-elle en percevoir ? Verrait-elle sa part d’ombre ? Sa double nature ? Il avait été un enfant violent et empli de colère. De nombreux nez avaient été cassés sous ses poings. Quand il avait été policier il avait voulu être exemplaire. Même chose pour ses premières années au sein de l’UNISON. Puis il y avait eu tous ces monstres, toutes ces sorcières, tous ces mages noirs qu’il avait dû tuer. Il avait dû montrer le visage de la Bête à sa fille et sa femme. Ce n’était rien en comparaison de ce qu’il avait accompli à Star City. Il s’était abandonné à l’étreinte de Cassandra alors qu’il savait qu’elle le menait vers la folie et la damnation. Il avait baissé les armes face à l’Antéchrist, il avait accepté de devenir sa chose pour une nuit. Mais surtout, il y avait ce qu’il avait accompli cette fameuse nuit. Lorsque la lune régnait en souveraine sur son être, qu’il n’y avait pas la moindre limite à sa sauvagerie.

Un péché peut-être trop important pour une telle déesse. Pour la première fois, Lawrence se demanda s’il allait rentrer chez lui ou si sa fille allait se retrouver privée de son père. Elle s’en sortirait peut-être mieux ainsi.

« Je ne connaissais pas tous vos attributs. » Lâcha-t-il d’un ton poli. « Naïma ne connaît pas tous les miens non plus. »

Il n’était pas un dieu. Mais il avait fini par comprendre qu’il était plus qu’un simple être humain maudit. Son double sauvage était plus démon qu’animal après tout. Le loup ne faisait que lui prêter son apparence. Il se massa distraitement le cou, là où la liane l’avait enserrée.

« L’homme regrette leurs morts chaque jour et entend leurs cris chaque nuit. » Commença-t-il. Il ne servait à rien de mentir à une telle créature. Sauf s’il désirait perdre toutes ses chances de sauver Naïma. « Mais vous savez que je ne suis pas qu’un homme. J’ai en moi l’un des monstres engendrés par la fille du Diable. J’ai en moi un esprit de la nuit et de la mort. Aussi horrible soit-il, ce qu’il a fait était dans sa nature. »

Lawrence grimaça malgré lui. Instinctivement il observa l’une de ses mains, s’attendant à la voir munit de griffes, tâchée de sang.

« J’ai fait tout mon possible pour le museler, pour l’empêcher de nuire. Si je me retrouvais face à eux à nouveau, je ferais tout mon possible pour résister à la soif de sang. Comme je l’ai toujours fait. »

Les seules fois où il avait succombé avant cela, cela avait été face aux sorcières et aux monstres. Il s’était nourri de leurs chairs corrompues, sans se soucier des conséquences. Son régime alimentaire avait changé maintenant. C’étaient des criminels qui nourrissaient la Bête.

« Je ne pense pas, non. » Répondit-il. « Vous pouvez essayer. Je suis certain que cela me fera aussi mal que vous l’espérez. »

Il n’avait pas peur de la douleur. Il avait peur de ce que la Bête ferait en se sentant menacée. Ce qu’elle ferait pour survivre face à une telle menace. Il y avait une possibilité qu’elle prenne le dessus. Qu’elle massacre tous ceux qui se trouvaient à proximité. Le temple serait baptisé dans le sang, une nouvelle fois.
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 10 Aoû 2020 - 22:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Thalia Cristobal
Agent de SHADOW

Personnage
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 952
ϟ Nombre de Messages RP : 613
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 952
ϟ Nombre de Messages RP : 613
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
Je ne savais pas. Une excuse un peu trop souvent entendue. Au moins est-elle approximativement sincère, pour cette fois. Je l’observe d’un regard sombre. N’aurait-il pas été lié de je ne sais quelle façon à ma chère Eve, je l’aurais fait disparaître sur le champ, d’une façon ou d’une autre. Il est un monstre de la pire espèce à mes yeux. Mais j’ai eu des millénaires entiers pour réaliser que même les monstres sont capables du meilleur lorsqu’on leur en laisse l’occasion.

« J’imagine. Elle a énormément de défauts mais je ne suis pas sûre qu’elle se sentirait si proche de vous si c’était le cas, je raille. Mais après tout, les mensonges sont monnaie courante entre vous. »

Un sourire mauvais aux lèvres, je me détourne de lui. Une dichotomie intéressante, une ligne qu’il trace dans le sable entre lui et la bête qui y sommeille. Je marche lentement autour de lui tandis qu’il parle. Comme si l’observer sous toutes les coutures allait changer quelque chose. Je hausse un sourcil. Et moi qui trouve certains de mes enfants perdus, bannis, éparpillés dans les mondes et les Inframondes, relativement monstrueux. Au nom des Cieux, Yohualli dans ses heures les plus noires était un ange de bonté, car elle contrôlait ses pulsions.

« Tout ton possible. Vraiment ? »

Je me suis arrêtée face à lui, les yeux perdus dans les siens.

« Tout ton possible ne sera pas suffisant pour me convaincre. De la part de l’homme ou de cette monstruosité que l’une de mes amies a mis au monde. Elle s’avère plus intéressante chaque fois que j’entends parler d’elle. Une créature et tant d’enfants différents », je relève, songeuse.

Je tends la main vers Cehualli, à ma ceinture, attrape la lame d’obsidienne et en tend la garde au suppliant qui me fait face. C’est ce qu’il est. En quelque sorte. Avec un sourire faussement aimable et du miel dans la voix, je reprends avec une certaine délectation.

« Tu vas prendre ce couteau, et faire de ton mieux pour sortir ton coeur de là, j’annonce en désignant sa poitrine du bout des doigts. J’y trace une ligne délicate, entre deux côtes. Tu peux inciser ici, écarter les côtes, et te débrouiller pour le reste, ou bien passer sous ton diaphragme. De la part de quelqu’un qui a connu l’un et l’autre, je te conseille la seconde option. A peine moins douloureux. »

Je hausse les épaules avec désinvolture. J’ai été sacrifiée plus d’une fois, dans les enveloppes que j’avais adoptée. Parfois par envie de finir ma vie humaine de façon utile, parfois dans des rituels que j’avais moi-même commandé. Mais nous n’appréhendons pas tout à fait la douleur de la même façon, car elle nous est transitoire.

« Tu as le droit de te régénérer avant de venir me l’offrir. Ne me fais pas trop attendre. La patience n’est pas mon point fort. »

Je lui abandonne l’arme entre les mains et appelle Cehualli. L’alebrije se matérialise dans le plan astral et je lui ordonne presque distraitement de surveiller la créature le temps qu’elle accomplisse ma volonté. Si Lawrence Chastel perd pied, elle pourra le retenir quelques courts instants, le temps que je vienne m’occuper de cet intéressant petit problème.
 
Revenir en haut Aller en bas


Come on...You know you want to.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 13 Aoû 2020 - 14:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 361
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Cillian Murphy
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 40 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 361
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Cillian Murphy
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 40 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Est-ce que Naïma le haïrait pour ce qu’il était ? Est-ce qu’elle supporterait d’avoir été sauvée par quelque chose tel que lui ? Par un monstre qui avait goûté la chair d’enfants ? Lawrence releva les yeux vers la déesse. Probablement. Il y avait beaucoup de mensonges entre lui et la femme qu’il souhaitait sauver. Il savait que son vrai nom n’était pas Naïma et qu’il y avait probablement plus de secrets encore. Il savait que la vie qu’il tentait de lui offrir viendrait à un terrible coût. Pour lui, comme pour elle. Peut-être qu’il n’y gagnerait que de la haine.

« Qu’elle sache que je suis un monstre n’a pas d’importance. »

Soit il mourrait en essayant de la sauver, soit elle serait amenée à sortir de sa vie parce qu’elle ne pourrait plus être Naïma après cela. Probablement ne pourrait-elle pas rester à Star City non plus. La divinité ne serait probablement très encline à tolérer la présence d’une ancienne fidèle qui l’avait trahie. Lawrence haussa un sourcil quand sa tortionnaire commença à diverger sur Lady Satan. Que celle-ci soit à l’origine de sa malédiction et indirectement de la mort de ces enfants ne semblait pas la perturber.

« On ne l’appelle pas la mère des monstres pour rien. Même si tous ses enfants n’y survivent pas. »

Y avait-il moyen pour lui de semer un peu de discorde entre elles ? C’était peu probable et Lawrence n’était pas convaincu que cela joue en sa faveur. Mais Lady Satan avait déjà tué la chair de sa chair. Lorsqu’elle avait engendré le Diable du New Jersey, elle lui avait servi ses frères et sœurs en pâture pour garantir sa survie. Il y en avait d’autres. Des nouveaux nés monstrueux dont Lawrence avait retrouvé la trace quand il avait fait ses recherches sur la fille du Diable. Les cercueils miniatures étaient nombreux dans son histoire.

Lentement, Lawrence se saisit de la lame qu’on lui tendait. Son visage ne trahissait aucune expression. Ses tribulations risquaient de connaître une fin précoce. Il ignorait s’il pouvait vraiment survivre sans son cœur. Il n’avait jamais testé cela. Ses pensées retournèrent sur cette fameuse nuit. Celle où il avait donné le pistolet avec la balle en argent à Cassandra. Où il l’avait suppliée de presser la détente. Il avait toujours été incapable de se tuer, même alors qu’il avait parfaitement conscience des atrocités qu’il avait commis, qu’il continuerait de commettre.

« Un pari risqué. Je n’ai pas la certitude de survivre à ça. J’espère que Lady Satan ne vous en voudra pas trop d’avoir tué son nouveau jouet. » Il eut un léger sourire. « Mais vous vous en fichez ? Je me demande ce qui est le plus important pour vous. Vos attributs en tant que protectrice, ou votre affection pour le vice. »

Sans plus attendre, il retira sa veste et sa chemise et plongea la dague dans ses chairs. Sous le diaphragme. C’était toujours douloureux. Terriblement douloureux. Lawrence devait se concentrer. Rappeler à la Bête qu’ils ne mourraient pas. Qu’ils n’étaient pas en danger. Qu’elle n’avait pas besoin de prendre le dessus. Déjà pourtant, ses yeux devenaient mordorés, ses crocs s’échappaient d’entre ses lèvres, un grognement guttural monta de sa gorge. Non. Il ne devait pas se transformer. Sa peau n’en serait que trop épaisse, ses ossements trop résistants. Ses ongles devenus griffes, Lawrence en profita pour plonger sa main gauche sous ses côtes. Il faillit s’évanouir quand il toucha son cœur. Tout son corps n’était plus que douleur. Il referma ses doigts autour de l’organe et tira d’un coup sec, brisant ses côtes au passage. Il n’avait plus grand-chose d’humain quand il s’écroula au sol. Sa peau était recouverte de fourrure, son visage avait un aspect bestial. Il tentait toujours de respirer.

Il mourut un instant. Sur le sol du temple d’une divinité qu’il haïssait. Dans un monde qui n’était pas le sien. L’Enfer le trouverait malgré tout. Il pouvait le sentir qui soufflait dans sa nuque. Les relents de soufre et de putréfaction venaient l’envelopper alors qu’il se sentait glisser vers l’Abysse. La Bête ricana. Une décharge de douleur réveilla Lawrence. Son nouveau cœur commençait à battre. Pas de repos pour les monstres. Lentement, il se redressa. Du sang venait maculer sa poitrine. Il était faible. Plus qu’il ne l’aurait imaginé. Il avait faim. Terriblement faim. Il s’approcha en claudiquant de la déesse.

« Voilà pour vous. » Lâcha-t-il d’une voix rauque en lui tendant l’organe.
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 15 Aoû 2020 - 11:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Thalia Cristobal
Agent de SHADOW

Personnage
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 952
ϟ Nombre de Messages RP : 613
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 952
ϟ Nombre de Messages RP : 613
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
« Qu’est ce qui vous pousse à vouloir la sauver. Vous avez une vie, Lawrence Chastel. Pourquoi la sacrifier pour une presque inconnue ? Pourquoi vouloir aider celle qui vous tournerait le dos sitôt qu’elle saurait votre vilain petit secret ? Pourquoi être prêt à tant pour celle qui vous en a dit si peu ? »

Je suis réellement curieuse de savoir ce qu’il y répond. S’il a une réponse en tête, seulement. Vu de l’extérieur, son entêtement ne fait guère de sens, mais les humains sont rois lorsqu’il s’agit de se torturer d’eux-mêmes. Et Chastel m’a semblé y avoir pris goût au fil des années.

« Je n’en doute pas. Lady Satan et moi avons sans aucun doute quelques divergences d’opinion lorsqu’il s’agit de la façon de traiter ses enfants. »

J’observe la créature d’un air songeur. Je n’aurais jamais laissé un des miens grandir sans le ou la guider moi-même. Je suis aussi aimante et douce avec mes enfants que je peux être cruelle à mes heures. Eve, elle… C’est différent. Quelque chose que je n’approuve pas nécessairement, mais je n’ai pas à le faire. Elle est une reine, une sorte de déesse, presque, et elle a droit à des jugements très différents en tant que telle.

Des faits que je n’ai pas à expliquer à celui qui peinerait très probablement à les comprendre. Je préfère lui confier sa première véritable tâche. Un test. Une façon d’éprouver sa volonté en même temps que de le forcer à expier ses crimes. Le sang se paie par le sang, la douleur par la douleur. Il leur a volé leurs coeurs et devra se délester du sien.

« Que c’est manichéen, se poser ce genre de questions. Je peux être les deux sans aucun problème.», je lance par dessus mon épaule, juste avant qu’il ne plonge la lame dans sa chair.

Je fais volte-face et retourne m’asseoir sur le trône qui est le mien, nonchalamment appuyée sur un de mes coudes, les yeux clos. Je ne le regarde même pas faire, je me contente de me repaître de la sensation de sa douleur extrême. A la limite de mes perceptions s’agite un être bestial, celui qui a véritablement fauté de bien terrible façon. Je me redresse à demi lorsque je sens sa conscience s’éteindre, prête à le soigner si nécessaire. Mais finalement, il vient à bout de sa tâche. Je rouvre les yeux et observe son corps inerte, un sourire aussi poli que distant sur les lèvres. Il faut un instant pour qu’il revienne, un instant de plus pour qu’il se redresse et vienne jusqu’à moi. Sa démarche est celle d’un être affaibli, mais je n’esquisse pas un geste pour l’aider, me contentant de tendre la main. Celle-ci accueille l’organe, mort. Encore assez chaud pour ce que je voudrais en faire. J’appelle Izahuia. L’esprit se manifeste dans le monde physique sans attendre, sous sa forme diurne, enchanteresse. Sa beauté est proprement renversante mais le sourire qu’elle adresse à Lawrence est dénuée de bonté, habitée de toute la cruauté du monde.

« Récupère le sang, et garde le coeur, ma douce, s’il te plaît. J’en aurais probablement besoin. »

Elle acquiesce et fait demi-tour, disparaissant dans mes quartiers. Derrière la salle se trouve une chambre, assez spartiate, par ailleurs. Sans me soucier du sang qui macule ma main gauche, je me relève avec grâce et passe devant l’homme qui a eu bien assez de mal à se relever. Mes jupes passent dans le sang qui a coulé là où il a procédé, dessinant derrière elles une traînée carmin, jusqu’à ce que je m’arrête à l’aplomb des marches du temple.

« Et bien ? Crois-tu que ce soit déjà terminé ? Suis-moi. »

Je commence lentement la descente des marches. Celles-ci sont étroites et surtout nombreuses, offrant une vue incomparable sur la cité en contrebas. Dans les cieux s’ébattent des alebrijes qu’il ne verra probablement pas. Les rues sont propres, pavées de pierres claires qui étincellent presque sous le soleil. Les murs sont ornés de peintures ou habillés d’or et de jade, par endroits. D’autres temples émaillent les paysages urbains, mais le mien est le plus haut, ici. Nous sommes chez moi, loin de Mexico-Tenochtitlan ou Quetzalcoatl est considéré seigneur et maître en compagnie de Tezcatlipoca.

« Si tu devais choisir toi-même ton châtiment, pour tes péchés les plus sanglants, Lawrence, quel serait-il ? »

Je lui ai posé la question d’un ton mondain, ma colère apparemment apaisée par son sacrifice.
 
Revenir en haut Aller en bas


Come on...You know you want to.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 18 Aoû 2020 - 19:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 361
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Cillian Murphy
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 40 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 361
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Cillian Murphy
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 40 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Est-ce qu’il avait vraiment une vie ? Son ex-femme l’avait manipulé une bonne partie de sa vie, lui avait caché qu’elle était une sorcière. Quant à sa fille… Il ignorait s’il était véritablement son père. Il ne savait pas qui d’Emily ou de Lady Satan lui mentait. La plupart de ses collègues l’indifféraient, il n’osait pas s’approcher d’eux, pas alors qu’il avait ces pulsions macabres. Même Rafael deviendrait son ennemi quand il aurait signé son nom dans le livre des ombres. Il n’y avait plus que Cassandra. Cassandra qui avait fui.

« Je ne pense pas que ma vie vaille vraiment plus que la sienne. »
Lâcha-t-il d’un ton las. « Si elle me tournait le dos en sachant ce que je suis, c’est qu’elle est une meilleure personne que moi. Pour la raison elle est simple. Naïma a une chance de s’en sortir, elle a une chance d’avoir une vie à elle seule. Je suis à jamais maudit. »

Naïma pouvait échapper à la déesse, à cette créature qui avait pris le contrôle de son existence, qui la parasitait. Lui était condamné. La Bête était ancrée dans sa nature, dans son âme. Il ne pouvait exister sans elle. Donc s’il mourrait ? Il emporterait avec lui une créature qui se nourrissait d’enfants, qui ne vivait que pour le meurtre.

« Je hais ce que je suis, qui je suis. » Ou tout du moins, cela avait été le cas lors de la majorité de son existence. « Si je meurs en essayant de sauver quelqu’un d’autre, même si cette personne n’est pas ce que je pense qu’elle soit, qu’il en soit ainsi. »

Il préférait périr ainsi, en essayant de sauver Naïma, que de se voir devenir le monstre qu’on l’avait destiné à devenir. Il pouvait voir les pas qu’il avait fait dans cette direction depuis son arrivée à Star City, depuis que Cassandra était rentrée dans son existence. Bientôt il ne serait plus le même. Il avait peur de ne même plus avoir l’humanité nécessaire pour haïr ce qu’il deviendrait.

« Vous n’avez pas idée. »
Lâcha-t-il en pensant à Lady Satan.

Sa mère avait sélectionné William Chastel avec soin. Parce qu’il était l’héritier de la Bête du Gévaudan, parce que le mal était inscrit dans son sang, dans des gènes. Parce qu’elle savait quelle malédiction elle infligerait à son fils. Un fils qu’elle avait abandonné aux mains des sorcières d’Angleterre. Pour qu’il devienne leur roi. Tout en espérant qu’il se refuse à elles. Les machinations de Lady Satan avaient fait de lui un pion toute son existence.

« Sûrement. Je ne prétends pas comprendre ce que vous êtes. » C’était la vérité. Celle qui devait appeler Ixcuinan était plus ancienne qu’il ne le serait jamais. Malgré l’apparence qu’elle prenait, elle n’avait rien non plus d’une humaine. « Mais j’imagine qu’il doit vous arriver de devoir faire un choix. »

Il avait dû le faire lui, à chaque pleine lune. Refuser à la Bête sa livre de sang, en subir les conséquences, ou bien s’abandonner à elle et la laisser courir libre sous le ciel nocturne. Il avait choisi, puis il avait laissé Cassandra choisir pour lui. Une fois. Ce qui était un choix en soit. S’il avait vraiment voulu que la jeune femme ne puisse rien contre lui, il aurait pris plus de précautions. Il avait voulu qu’on le libère. Au moins en partie.

Maintenant il en payait le prix fort. Il se demanda alors qu’il s’extirpait de la flaque de son propre sang ce qu’Ixcuinan lui aurait demandé s’il n’avait jamais tué d’enfants. S’il avait réussi à suivre son code toute sa vie, en se contentant de se nourrir de monstres et de sorcières. Ou même s’il avait dévoré quelques criminels seulement. Peut-être que les choses auraient été plus aisées. Peut-être qu’il aurait réussi à sauver Naïma alors qu’il craignait de l’avoir condamnée.

Il la suivit en silence. Il savait que cela n’aurait pas été aussi simple. Sinon elle ne lui aurait pas demandé s’il pouvait en mourir. Elle voulait faire durer le plaisir. Ou plutôt sa souffrance. Même si Lawrence ignorait s’il pouvait subir assez de douleur pour expier ses péchés. Son regard se posa un instant sur le paysage qui s’offrait à lui. Il était bien loin de Star City. Bien loin de ses bois. Même les odeurs étaient différentes.

« Je ne suis pas certain qu’il existe de châtiment suffisant. » Aux enfants, il avait infligé la douleur et l’horreur. Il avait éteint tant de possibilités. Puis il y avait les parents. « Je ne peux imaginer qu’une seule souffrance qui pourrait égaler ce que j’ai fait. »

Il fit une pause. Il ne voulait même pas évoquer cette possibilité. De peur qu’elle ne se réalise.

« Qu’on me prenne ma fille. Comme j’ai pris ces enfants. »

Une fille qu’il n’était pas certain d’avoir enfanté. Qu’il aimait pourtant. La déesse avait demandé de l’honnêteté, mais il n’était pas certain qu’elle apprécie sa réponse.

« Qu’on me prenne ma fille et que je sache que c’est à cause de ce que j’ai fait, de ce que j’ai laissé faire. Vous pouvez m’écorcher vif, m’écarteler, m’enfermer pendant des siècles, m’affamer ou briser chaque os de mon corps. Je pense que cela ne pourra jamais égaler cela. Tout comme cela ne pourra jamais égaler le fait d’entendre leurs cris chaque nuit dans ma tête. »


 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 23 Aoû 2020 - 17:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Thalia Cristobal
Agent de SHADOW

Personnage
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 952
ϟ Nombre de Messages RP : 613
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 952
ϟ Nombre de Messages RP : 613
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
« Ah. Vous ne seriez pas si malheureux que je demande votre vie, n’est ce pas ? Vous la donneriez volontiers, pour ne pas avoir à vous l’ôter de vous-même ? »

Je l’observe en silence, en faisant ce constat, guettant les réactions qu’il pourrait manifester à ce sujet, pour mieux cerner l’homme qui se présente à moi.

« Naïma devra abandonner tout ce qu’elle est et tout ce qu’elle a pour la vie que vous lui offrez. C’est un don autant qu’une malédiction. Après tout ce qu’elle lui a infligé, elle aime sa famille quoi qu’il en soit. Et elle devra la quitter. »

Thalia aime son frère, au moins. Elle a résolu de le protéger voilà longtemps, rêve de le voir refuser de jouer le jeu de ses parents et leurs ambitions. Un autre enfant sacrifié sur l’autel de SHADOW, ou le seul rescapé des Cristobal ? Sans sa soeur aînée, Isandro suivra probablement la voie du sang.

« Il m’arrive de faire des choix, de fait. »

Je hausse les épaules. Parfois ma compassion remporte la manche. D’autres, c’est la rage qui s’exprime. Pour d’autres encore, il s’agit des vices et de l’envie de nuire avec douceur et subtilité. Mais le pourquoi de ces choix n’est d’aucun intérêt pour la créature qui me suit le long des marches du temple. Sa réponse a au moins le mérite d’avoir un début satisfaisant. Il n’existe nulle réparation, nul châtiment à la hauteur du mal qu’il a commis. Prendre une vie encore innocente, de façon terrible, est une chose. Mais il a détruit des familles tout autant. Des pères, des mères, des frères et des soeurs qui ne verront jamais le retour d’un être aimé. Qui vivront peut-être avec les souvenirs de leurs dépouilles massacrées.

Néanmoins, je me retiens de lever les yeux au ciel lorsqu’il achève de répondre. Je termine de descendre les marches du temple, croisant les bras lorsque je me retourne vers lui. Nous sommes sur une vaste place, qui ouvre sur plusieurs rues en étoiles autour du temple. Une femme s’arrête le temps de s’incliner profondément. La plupart me saluent respectueusement sans s’attarder, ceci dit.

« Crois-tu que j’admette comme châtiment pour avoir fait souffrir ces enfants l’existence d’une autre encore ? Tu as une certaine chance, Lawrence. Je ne punirais pas un tort en en causant un autre. »

Ceci dit, il y a plusieurs moyens de perdre sa fille. J’incline légèrement la tête, songeuse.

« Si je te disais que le prix de la libération de Naïma est la possibilité de voir ta fille, l’accepterais tu ? Tu ne pourras plus poser les yeux sur elle. Jamais. Si tu lui parles, si tu t’approches d’elle, je le saurais, et je détruirais les dernières miettes d’espoir de cette idiote avant de la torturer pour l’éternité. »

En toute bonne foi, ce n’est pas plus un châtiment que j’envisage d’appliquer réellement. Blesser cette enfant ne m’intéresse pas, d’autant que si elle est sa fille, elle est aussi et surtout la descendante d’une certaine Eve, que je n’ai aucun intérêt à offusquer de quelque façon que ce soit. Ceci dit, avec sa permission, il y aurait quelque chose de relativement… Juste à priver ce père de sa progéniture, car c’est ce qu’il a fait à d’autres. Néanmoins, cela ne suffra pas pour autant à lui faire expier la souffrance de ses victimes. Je tends la main machinalement, la referme autour de son poignet. J’ai toujours eu du mal à l’appréhender à travers du prisme de ma magie. Ceci dit, je suis ici chez moi et si la tâche m’est compliquée, je parviens à lui apposer l’un de mes sortilèges. Je le lèverais, à l’occasion. Ou peut être pas, parce qu’il pourrait s’estomper de lui-même. Mais une nuit torturée sera un bon début. Je guide l’homme dans un silence relatif jusqu’à une bâtisse dont les murs blancs sont décorés de fresques me représentant dans des scènes de la mythologie aztèque, ou dans le processus de la confession. Je désigne la porte à Lawrence d’un vague geste de la main.

« Une de mes prêtresses s’occupera de toi ici. Quand tu entreras, tu t’entailleras le bout du doigt et tu laisseras couler quelques gouttes sur le sol. Elle te donnera quelque chose à boire. C’est un somnifère, qui ne te fera d’ailleurs probablement aucun effet, mais prends le quoi qu’il en soit. Je veux que tu dormes. Ce que je refuse de faire dans cette vie ou une autre, tu le subiras de façon différente. La pleine lune est dans trois jours, ici. Fais en sorte que ce ne soit pas un problème. »

De toute façon, une fois sa tâche accomplie, la dite prêtresse a pour consigne de déguerpir. Je m’occuperais quand à moi de veiller l’endroit et de m’assurer que personne n’y entre ce soir. Le temps pour moi de m’arranger avec Hermès. Demain, Lawrence Chastel ira faire un petit tour dans l’un des Inframondes. Il veut sauver Thalia ? Qu’il aille donc la chercher.
 
Revenir en haut Aller en bas


Come on...You know you want to.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 23 Aoû 2020 - 18:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 361
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Cillian Murphy
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 40 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 361
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Cillian Murphy
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 40 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Lawrence mourrait d’envie d’allumer une cigarette. Mais il avait abandonné sa chemise et sa veste dans le temple quand il avait dû arracher son cœur. Puis il n’était pas certain que cela aurait toléré. Si la déesse le voulait, elle pouvait s’offusquer d’un rien en inventant des prétextes. Il espérait pour Naïma que cela ne serait pas le cas.

« En effet. Je sais quel fléau je suis, j’ai parfaitement conscience du mal que je créais autour de moi. Je sais aussi que je n’ai pas la force nécessaire pour y mettre un terme moi-même. »

Était-ce parce qu’il manquait de courage ? Qu’il avait encore l’espoir de pouvoir trouver une sorte de paix, voir même de bonheur ? Ou bien était-ce parce qu’il aimait tout cela ? Tout ce qu’il était, tout ce qu’il faisait, y compris lorsque la lune était ronde et régnait sur son âme.

« Elle sera en vie. Elle sera libre. Cela sera sûrement difficile, peut-être qu’elle me détestera. Oh, elle le fera sûrement même si elle n’ose pas le dire. Mais cela me semble mieux que la mort, mieux que l’oubli. »

Un océan de possibilités s’ouvrirait à la jeune femme. Elle serait parfaitement libre, de toutes ses attaches, de sa famille, de ce qu’elle avait été. Il tuerait probablement pour avoir une telle liberté. Pour ne plus être Lawrence Chastel, pour ne plus avoir à porter en lui le sang de deux lignées impies. Celle du Diable, celle de la Bête. Mais ce n’était pas à sa portée. La malédiction le suivrait où qu’il aille et il ne pourrait jamais trouver le repos.

« C’est vous l’experte en châtiments. » Lâcha-t-il d’un ton faussement détaché. Il avait craint un instant qu’elle applique son idée. Ou pire. Qu’elle lui demande de le faire, de tuer sa propre fille. « Je ne prétends pas savoir ce qui vous semble juste ou non. Vous connaissez ma mère, vous savez de quel monde elle vient, en partie. Causer plus de tort n’est pas quelque chose dont on se soucie en enfer. »

Lady Satan, s’il n’était pas son fils, n’aurait eu aucun remord à le forcer à dévorer toute sa famille. Elle aurait fait revivre ces instants dans sa tête à l’infini même. Il suffisait de suffisamment l’énerver pour ça. Ce qu’il avait fait, en essayant de l’assassiner par ailleurs. Même si son châtiment pour ce crime était venu sous la forme d’une jeune femme au chaperon rouge.

Il se figea un instant quand Ixcuinan évoqua une autre forme de punition. Il y avait pensé, malgré lui. Combien de fois s’était-il demandé si l’exil n’était pas la solution à tous ses problèmes ? Il y avait peu de lieux désertiques sur Terre, mais il en existait… Des forêts où il ne croiserait que des animaux, où il ne pourrait blesser personne. Mais où il serait privé de sa fille. Il ferma les yeux et réfléchit. Christina ne grandissait-elle pas déjà sans un père ? Un léger rire monta de sa gorge.

« D’un point de vue rationnel cela semble évident, non ? Qu’est-ce qui vaut plus qu’une vie après tout ? » Il soupira. Il n’était pas certain d’être un bon père. Non. Il était un mauvais père. Il avait raté une bonne partie de la vie de sa fille déjà. Il apportait avec lui l’enfer et la mort. Christina, si elle n’avait pas hérité de son lien ténébreux s’en sortirait mieux sans lui. Ce qui était peut-être le cas. Il n’était pas encore certain d’être son véritable géniteur. « Si cela permet à Naïma d’être libre, d’avoir une vie, oui, je serais prêt à ne plus voir ma fille. »

A ne plus voir plus personne. Rester à Star City serait trop risqué. Il retournerait en Angleterre. Non. Il disparaîtrait complètement. Si seulement c’était une option. Il pourrait négocier avec Lady Satan. Elle comprendrait peut-être pourquoi il ne pouvait pas jouer son rôle dans cette petite famille infernale. Pour sauver une inconnue ? Il grogna et se massa les yeux un instant. Il les rouvrit lorsque la déesse lui toucha le poignet. Un frisson monta dans son dos et il dû retenir un autre grognement, plus animal celui-ci.

Il observa la porte qu’on lui désignait, puis posa à nouveau les yeux sur Ixcuinan. S’entailler le bout du doigt ? Faire couler son sang ? Boire quelque chose pour qu’il dorme ? Il s’y connaissait assez en magie pour savoir que cela n’augurait rien de bon. Il savait ce qui l’attendait dans ses songes. Des enfants qui étaient morts sous ses crocs. Une bête sombre assoiffée de sang.

« Très bien. »

Comptait-elle le faire dormir pendant trois jours pour que la pleine lune soit un problème ? Si la Bête s’éveillait après un sommeil forcé, affamée et sous le regard blafard de l’astre, il n’osait imaginer ce qu’il adviendrait de tous les gens qu’il venait de croiser. Mais quel choix avait-il ? Il devait essayer.

De la pointe de l’une de ses griffes, il entailla l’un de ses doigts après avoir passé le seuil de la pièce. Son sang coula le long de la blessure, seulement quelques gouttes. Elle se refermait déjà. Puis il attendit la prêtresse, le somnifère. Les cauchemars.
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 23 Aoû 2020 - 22:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Thalia Cristobal
Agent de SHADOW

Personnage
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 952
ϟ Nombre de Messages RP : 613
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 952
ϟ Nombre de Messages RP : 613
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
« Mourir, Lawrence Chastel, ça ne demande certainement pas autant de force que de vivre. Oh, il faut quelque chose pour se faire sciemment ce genre de mal mais... Si vous étiez mort, ce que vous êtes rejoindrait l’Enfer, et vous pourriez continuer votre existence. Au lieu de quoi, vous vivez, vous assumez vos fautes. »

J’incline la tête, le détaille un instant puis lève les yeux au ciel. Est-ce la lâcheté ou le courage qui l’empêche de mettre fin à sa vie, alors même qu’il vient de s’arracher le coeur pour mon plaisir ?

« Vous avez trop de courage pour abandonner. Ou je l'espère pour vous, du moins. Et si je vous octroie ce que vous désirez, vous avez plutôt intérêt à vivre. Je parle de l’homme, pas de la bête qui s’y cache. »

Je redresse la tête, la mine vaguement dédaigneuse. Il est hors de question que j’accorde quelque souhait que ce soit à un suicidaire. Peu importe s’il utilise des façons détournées de mettre fin à ses jours. Quelque part, le voir vieillir sera une forme de torture. Un prix intéressant.

« Ce n’est pas tant la mort qu’elle craint que ce qui viendra après. Parce que son âme n’appartiendra pas à d’autres dieux que moi. Je serais son passé, son présent et son futur. Et si vous échouez, je me montrerais plus cruelle encore. Sa punition sera aussi la vôtre. Cette femme a voulu jouer avec une déesse. D’une façon ou d’une autre, elle en paiera le prix. »

Je hausse les épaules. L’experte en châtiments que je suis - un peu réducteur, mais soit, je veux bien l’admettre - trouvera une façon de lui faire regretter sa décision jusqu’à la fin de ses jours. A défaut d’assassiner une enfant innocente pour satisfaire des pulsions vengeresses. Il y a quelques centaines d’années, je l’aurais peut être fait. Ou peut être pas. Chastel a de la chance, quelque part. S’il avait parlé de sa femme ou d’une autre que son enfant, peut-être aurais-je cédé à la tentation. Je l’aurais regardé faire.

« Je ne suis pas une créature de ton Enfer. Je ne le serais jamais. »

Je fais la rectification avec un sourire amusé. Cela me rappelle les propositions de la chère Eve et de son charmant père. Heureusement, j’ai des moyens détournés d’agir presque aussi bien. J’acquiesce d’un signe de tête à ses derniers propos avant de manipuler son énergie pour y apposer mon sortilège. J’ignore totalement ses réactions, instinctives au demeurant, pas plus impressionnée que cela, avant de l’envoyer rejoindre l’endroit où l’on se confesse à moi. A cette heure même, j’ai la tête bruissante de murmures empressés, de prières dites encore et encore.

Discrète, je me faufile à sa suite, m’éloignant de lui un instant. Je le surveille d’un oeil tout en envoyant une prière à Hermès, lui dire que j’aurais besoin d’aide pour rejoindre les royaumes des morts, bientôt. Je reviens ensuite vers Lawrence, restant dans son dos et à distance. La prêtresse lui a tendu un récipient de céramique contenant un liquide que je connais par coeur. Extérieurement, il ne s‘agit que de plantes, mais le breuvage est renforcé par magie pour faciliter les rêves. J’attends qu’il l’ait bu, silencieuse. Il doit savoir que je suis là. Mais je ne me montre pas.

« Il faut que vous répétiez, dit-elle dans un anglais approximatif, traduisant comme elle le peut l’une de mes prières rituelles. Tlazolteotl, déesse de l’amour, déesse de la mort, mangeuse de péchés, Mère de toutes les saisons et toutes les rivières, purifie tes enfants grâce aux eaux qui jaillissent de la fontaine de jouvence. Mère de tous les chagrins, adoucis la souffrance des malades, et libère les de leur prison de chair. Mère de la nuit, pleure nos morts avec nous et éclaire ton chemin à la lueur de tes étoiles. Divine rédemptrice, accepte ici ma confession, accepte ici ma contrition et honore moi de ton pardon. »

Elle attend qu’il ait terminé, après avoir marqué des pauses régulières dans ses mots, puis lui fait signe de la suivre jusqu’à une pièce isolée, dans laquelle elle lui désigne un lit. Pas de draps, juste le matelas et une bougie, qu’elle allume avec quelques mots. Elle le quitte ensuite, me salue, récoltant un baiser suave en retour, puis vide les lieux. La porte se referme sans un bruit et le silence retombe. J’attends qu’il dorme. Profondément. J’attends qu’il commence à s’agiter, puis je le rejoins. Je m’agenouille aux côtés de lui, pose mon front contre le sien, et l’embrasse. Un moyen comme un autre de glisser un filet de pouvoir en lui. Je ferme les yeux, et lorsque je les rouvre, le décor a changé.

Je reconnais la forêt de Watson sans surprise. Je m’appuie contre un arbre, comme si j’étais réellement là, observant avec un sourire attristé la bande d’enfants qui relèvent la tête, inquiets sans savoir pourquoi. Tout ce qui vit est capable de sentir la mort venir. Alors j’attends. Et lorsque la bête arrive, monstrueuse, bondit pour attraper sa proie, accompagnée de la petite chose d’Eve avec laquelle je danse occasionnellement, je l’arrête. Dans un rêve, créé par ma magie qui plus est, un collier fait de lianes suffit à enchaîner ce vilain petit monstre.

« Ça pourrait être ta fille. Et ce le sera. Tu te réveilleras quand tu auras maîtrisé tes appétits. Ou tu la tueras encore et encore. »

Lorsque je tourne la tête vers la bande de gamins effrayés, l’un d’eux est devenue une fille. Parfait. Avec un sourire satisfait, je me redresse dans la réalité, et m’assoit sur une chaise créée à l’aide de ma géokinésie, patiente.
 
Revenir en haut Aller en bas


Come on...You know you want to.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 31 Aoû 2020 - 14:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 361
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Cillian Murphy
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 40 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 361
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Cillian Murphy
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 40 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Lawrence était peut-être l’enfant de l’Antéchrist qui en ignorait le plus sur l’enfer. Il n’avait pas encore communié avec le Malin, il n’avait jamais signé le livre des ombres et eut de familier pour lui raconter ce qui l’attendrait après sa mort. Il se doutait que les prêtres du Dieu unique ne savaient pas tout. Qu’ils devaient n’avoir qu’une idée tronquée de ce qui l’attendait vraiment. Mais il savait que cela ne serait pas plaisant.

« En enfer je serais tourmenté pour mes crimes et surtout je ne pourrais plus tuer d’innocent. » Il haussa les épaules. « J’assume peut-être mes fautes en vivant, mais je peux le faire aussi mort. »

N’était-ce pas là le véritable rôle de la Géhenne ? Punir les créatures qui comme lui avaient été les vecteurs du mal au cours de leur existence ? Non. Ce n’était probablement pas que cela. Il y avait une autre possibilité. Qu’il devienne l’un d’entre eux. L’un de ces démons. Qu’il tourmente au lieu de tourmenter.

« C’est là tout le problème. L’un ne peut exister sans l’autre. Tuer l’homme c’est tuer la Bête. Et réciproquement. Ma propre souffrance m’importe peu. C’est celle que j’inflige aux autres qui me hante. »


Et qui l’avait poussé sur le chemin du suicide. Plus d’une fois. Il avait voulu que Cassandra presse la détente, qu’elle envoie cette balle en argent à travers son corps. Lorsqu’il s’était offert aux épreuves de Tlazolteotl, une part de lui savait pertinemment qu’il pourrait en mourir. Qu’il pourrait sauver Naïma et s’assurer que la Bête ne pourrait plus nuire. Cela ne serait pas le cas. Les paroles de la déesse étaient claires : elle ne le laisserait pas mourir.

« Mais si je dois rester envie pour vos épreuves et pour Naïma qu’il en soit ainsi. »

S’il était prêt à mourir pour une inconnue, il pouvait bien vivre pour elle.

« Je ne connais pas très bien Naïma. Probablement pas assez pour ce que je cherche à entreprendre et pour mettre nos existences à tous les deux dans la balance. Mais de ce que je sais d’elle, c’est que ce qu’elle est, ce qu’elle a fait, a l’air de lui avoir été dicté par sa famille. Je peux me tromper, mais je ne suis pas certain que votre colère soit dirigée vers la bonne personne. Elle m’a l’air d’être une victime avant tout. »


C’était ce qu’il croyait. Bien sûr il ignorait tant de choses. Il s’accrochait à ce souvenir de sa première rencontre avec Naïma, de leurs sorties tous les deux. Elle l’avait fait se sentir humain et vivant. Il avait trouvé chez elle quelqu’un qui comme lui, avait été enchaîné à un destin par sa famille. Lui à un monstre. Elle à une déesse. Une déesse aux lèvres peintes de sang. Qui lui avait demandé de s’arracher le cœur.

« Oui. Je vois ça. » Lâcha-t-il.

Il avait suffisamment croisé de démons pour voir la différence. Les habitants des enfers n’avaient que peu de considération pour les vies ou la souffrance humaines. Ce n’était pas le cas de cette déesse. Elle était plus complexe. Elle n’était pas le produit d’une religion manichéenne. Ce qui ne signifiait pas qu’elle ne pouvait pas se montrer cruel, au contraire. Lawrence connaissait suffisamment les différents panthéons, au moins en théorie, pour savoir de quoi les dieux étaient capables.

« Tlazolteotl, déesse de l’amour, déesse de la mort, mangeuse de péchés, Mère de toutes les saisons et toutes les rivières… » Répéta-t-il après avoir bu le liquide. Une prière. Sa mère n’apprécierait probablement pas. « Purifie tes enfants grâce aux eaux qui jaillissent de la fontaine de jouvence. Mère de tous les chagrins, adoucis la souffrance des malades, et libère les de leur prison de chair. Mère de la nuit, pleure nos morts avec nous et éclaire ton chemin à la lueur de tes étoiles. Divine rédemptrice, accepte ici ma confession, accepte ici ma contrition et honore moi de ton pardon. »

Rédemption, confession… Le Dieu unique n’avait vraiment rien inventé. A croire que l’humanité était adepte de l’auto-flagellation et écopait des dieux qu’elle méritait. Il s’allongea, laissa les brumes du sommeil s’abattre sur lui. Avec difficulté. Son organisme luttait contre la potion. Peut-être aurait-il dû lui dire de mêler un peu d’aconit au mélange. Quoique révéler ses points faibles n’était peut-être pas une bonne idée. Les yeux fermés, Lawrence inspira profondément. Il devait sombrer dans le sommeil, même s’il savait ce qui l’attendait de l’autre côté. Il entendait déjà les cris, il sentait déjà le sang dans sa bouche, entre ses crocs.

Il était dans la forêt de Watson. Il était la monstruosité qu’il avait toujours été, dans toute sa sinistre splendeur. Son corps distordu gardait une forme vaguement anthropomorphe, mais c’était celui d’une bête, d’un loup. Son museau allongé était bardé de crocs, ses griffes venaient racler la terre devant lui. Il savait à quel point elles étaient acérées. La moindre caresse venait fendre la chair. La rage est là, la faim aussi. Terrible, impérieuse. Lawrence bondit, son Petit Chaperon Rouge sur le dos, vers les enfants. Puis tout s’arrête. Un grognement guttural monte de sa gorge. Son œil, empli de sauvagerie, de désirs débridés, d’une soif de sang inextinguible se pose sur la déesse. Il aurait dû pouvoir se libérer, il aurait dû pouvoir se jeter sur elle, l’ajouter à son terrible festin.

Mais ce n’était qu’un rêve. Non. Un cauchemar. La Bête posa les yeux sur ses proies, sur ces pauvres enfants qui hurlaient, qui n’étaient là que pour mourir sur ses crocs. Qui étaient déjà morts sur ses crocs. Le loup-garou ferma les yeux. Les cris étaient une symphonie délicieuse pour lui. Il avait faim, si terriblement faim. Les odeurs de la chair innocente venaient emplir ses narines. Ainsi que celle de Christina. Car Christina était là. Sa fille était là. C’était son odeur, non ? Non. Il n’y avait pas d’odeur. Seulement un souvenir de ce qu’il aurait dû sentir. C’était un rêve. Simplement un rêve. Il leva la tête vers la lune et poussa un hurlement.

Quelques instants plus tard et il n’y avait plus qu’une marre de sang à ses pieds. Les cadavres à demi-dévorés l’observaient de leurs yeux accusateurs. Sa fille l’observait elle aussi, les yeux écarquillés par la terreur. Comme lorsqu’elle avait été enlevée, des années plus tôt. Puis il se retrouva à courir dans les bois, à nouveau, la lune le contraignant à une forme de bête, la soif de sang le poussant à chasser, encore et encore. Il bondit dans la clairière à nouveau, face à tous ces enfants, à leurs hurlements. Il hurla lui aussi, en silence.

Lawrence était prisonnier de la Bête. Prisonnier de ce corps grotesque et démoniaque, prisonnier de ses souvenirs de l’évènements et du détail empoisonné. Il hurla à nouveau. C’était un rêve, un cauchemar. Il n’aurait jamais dévoré sa propre fille. Elle était de sa meute. Même lors d’une nuit de pleine lune il n’aurait pas touché à l’un de ses cheveux. S’il pouvait se garder de dévorer Cassandra, il pouvait se garder de tuer Christina aussi. Sauf si elle n’était pas de lui. Sauf si elle n’était qu’une humaine de plus, qu’une innocente de plus. Lawrence hurla. Il ne voulait pas, il ne voulait pas la tuer. Il ne voulait pas qu’un cauchemar réponde à cette question pour lui.

C’état un rêve. Il pouvait s’arrêter. Il n’était pas obligé de faire ce que voulais faire la Bête.

« Pauvre petit idiot. » Grogna-t-elle.

Lawrence était à genou dans l’herbe humide, complètement nu. Les enfants avaient arrêté de hurler, ils le dévisageaient tous. Lui et le gigantesque loup noir qui se dressait derrière lui. La Bête était si gigantesque qu’elle semblait se tenir au-dessus des arbres.

« Je ne veux pas les tuer, je n’ai jamais voulu les tuer. »

« Menteur. Et tu le sais. Je suis toi Lawrence Chastel, autant que tu es moi. » Grogna la créature. « Tu as envie de les dévorer, tu as envie de goûter la chair des humains, de sentir leur peur. Tu es un monstre, comme ton père, comme ta mère, tout comme moi. Mais tu laisses une petite déesse te mettre en laisse. Tu la laisses te tourmenter simplement pour que tu puisses sauver une femme que tu ne connais pas. »

« Ce n’est pas parce que je ne peux pas être sauvé de toi que je ne peux pas la sauver elle. »

« Personne ne peut être sauvé. Cette femme est l’esclave de sa famille et de sa divinité par choix. Tu t’es rebellé après tout. Pourquoi est-ce qu’elle ne l’a pas fait ? »

« Cela ne me concerne pas. »

« Tu penses parce que c’est que sa famille l’aime ? Parce qu’elle aime sa famille ? N’essaye pas de me cacher tes pensées petit homme, je suis toi. Tu crois que Naïma est victime de l’amour qu’elle porte à sa famille et à leur petit culte. Tu penses qu’elle est restée parce que sa famille l’aime même s’ils sont prêts à la sacrifier. »

« Cela ne me concerne pas. »

« Oh que si. Car tu es un idiot Lawrence Chastel. Tu devrais me laisser être aux commandes, nous nous en sortirions mieux. Car toi aussi ta famille t’aime, les monstres t’aiment, tu te refuses juste à leur affection. Donc tu essayes de te suicider à travers ces épreuves. Je ne te laisserais pas mourir aussi bêtement. »


Lawrence leva les yeux vers le gigantesque loup noir. Il pouvait sentir la soif de sang qui l’animait, le désir qu’il avait de dévorer ces enfants. Son désir à lui. Une rage illimitée, mais il captait autre chose. La fierté, l’obstination, la rébellion. Comme lorsqu’ils avaient promis à Cassandra de dévorer tous les monstres du monde pour la faire souffrir.

« Elle ne peut peut-être pas nous tuer, mais elle peut nous faire souffrir et nous empêcher de chasser. Je peux me priver de ce massacre. Je ne les tuerais pas. Est-ce que tu vas le faire ? »

Il observa un instant les enfants qui les observaient immobiles. Le loup s’était allongé, ses pattes croisées devant lui.

« Non. Je n’ai pas envie de les tuer. Je n’en ai jamais eu envie. »

« Menteur. Mais tu contrôles tes appétits. Au moins pour un temps. Peut-être qu’un jour tu pourras avoir le même résultat sans avoir besoin d’extérioriser ta prétendue malédiction. » Souffla le loup. « Je suppose qu’il ne nous reste plus qu’à attendre. »
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 31 Aoû 2020 - 20:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Thalia Cristobal
Agent de SHADOW

Personnage
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 952
ϟ Nombre de Messages RP : 613
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 952
ϟ Nombre de Messages RP : 613
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
« Oh, je sais bien que vous êtes indissociables l’un de l’autre. C’est tout l’intérêt de ce genre de malédictions. Je voulais simplement dire que je ne voulais pas vous voir vous abandonner à votre petit monstre intérieur. Si vous vivez, faites le au moins correctement. Enfin. En admettant que vos actions les plus cruelles soient le fait de la bête qui vit en vous et non pas de l’humain que vous êtes. »

Ce qui ne me surprendrait pas outre mesure. L’être humain est une petite chose capable des pires folies. Et il n’aime rien tant que se dissimuler derrière des prétextes. Accuser un monstre né des Enfers manque d’originalité. Les hommes et les femmes adorent accuser les démons de toutes leurs déviances. Plus facile que d’accepter que c’est en eux, de la même façon que la conception l’a mis en moi. La différence, c’est que je contrôle parfaitement cette partie de moi, et que je l’assume. Que serais-je sans ma part de ténèbres ?

Le temps me semble passer lentement tandis que je liste très précisément mes demandes à Raphaël. Une fois dans les Inframondes, je pourrais demander à Mictlantecuhtli de nous servir de passeur, en sa qualité de psychopompe, mais jusque là, je dois me débrouiller autrement. Je garde un oeil sur Chastel, pendant ce temps. Les relents d’envies meurtrières se sont calmées assez vite. Mais le laisser dans son rêve un peu plus longtemps n’est pas pour me déplaire. Cette fois quand je m’y introduis, c’est en silence et sans me faire remarquer. C’est un rêve, et les rêves se contrôlent. Comme il est né de ma magie, il est aisé de m’y fondre. Je n’écoute qu’à demi. Principalement parce que refuser une épreuve pour ne pas accepter la laisse d'une petite déesse, j'appelle ça tricher. J’attends que le silence revienne entre l’homme et le loup noir que j’ai du mal à toucher.

Seulement alors, je dévoile ma présence. Je n’ai pas bougé d’un pouce et je fais face à la bête plutôt qu’à l’homme, cette fois.

« L’Enfer ne cessera jamais de me surprendre, je dis d’une voix. Ou le répète, peut-être. Est-ce que tu es obligé de la dissocier de toi pour te donner l’illusion du contrôle ? »

Il se voit comme une véritable dichotomie. Croit qu’il n’est pas cette Bête et que cette Bête n’est pas lui. Pourquoi ? Je m’approche à pas prudents, mesurés. M’arrête à un mètre à peine de cet improbable duo. Mais c’est au loup que je m’adresse.

« Je me demande ce que cela fait, de vivre avec une partie de soi qui ne rêve que de mourir. Tu dois être vaguement désespérée de partager ton corps avec un abruti pareil. »

Je me suis retournée vers le suppliant du jour. Je le toise un instant et secoue la tête.

« Lève toi. Nous partons. Tu veux libérer Naïma ? Très bien. Premièrement elle s’appelle Thalia. Tu feras de ton mieux pour oublier ce prénom quand nous serons rentrés, et si je t’entends le prononcer, je ferais en sorte que tous tes cauchemars deviennent réalité. »

J’ai le ton un peu sec, mais s’il cherche après une femme qui n’existe pas dans les Inframondes , je vais juste réussir à l’y égarer à jamais.

« Ensuite… Nous allons faire une petite promenade sur le domaine de l’un de mes frères. Je te servirais de guide, ce qui implique que si je te dis de faire quelque chose, tu as plutôt intérêt à te dépêcher, sauf à vouloir rester là bas pour toujours. Tu devras retrouver son teyolia, là-bas. Son âme. Qui ne ressemblera peut être pas exactement à celle que tu connais, va savoir. »

Je rouvre les yeux puisqu’il commence à émerger de son sommeil. J’attends qu’il soit complètement de retour parmi nous pour me relever, sans faire mine de l’aider à faire de même.

« Maintenant... Nous allons avoir un petit problème. Je ne te laisserais pas passer dans l'un de nos mondes sans avoir nettoyé un peu ce qu'il reste de ton âme, et je ne suis pas sûre de pouvoir la purifier même avec la meilleure volonté du monde. Le premier pas vers le pardon, c'est que tu acceptes tes responsabilités et que tu te les pardonnes au moins un peu. Et ça ne veut pas dire rejeter la faute sur ta petite bestiole intérieure. »
 
Revenir en haut Aller en bas


Come on...You know you want to.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 1 Sep 2020 - 15:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 361
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Cillian Murphy
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 40 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 361
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Célébrité : Cillian Murphy
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 40 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Lawrence avait déjà entendu ce discours et toutes ces variantes même. Qu’il n’était pas responsable de ce que faisait la Bête lors des nuits de pleine lune, qu’il n’était pas qu’un monstre, qu’il était plus que cela. Il avait aussi entendu l’opposé. Comme quoi il alimentait lui-même les penchants malsains du loup, que ses pulsions macabres étaient les siennes et que celui-ci ne faisait que les incarner. Icuinan lui demandait de se faire pardonner ou châtier pour ce qu’avait fait la Bête. Pourquoi s’il s’agissait des crimes de celle-ci et non des siens ?

Il ne répondit pas à la déesse avant de se glisser dans le songe qu’elle lui avait concocté. Celui-ci ne lui offrait pas beaucoup plus de réponse. Même lorsque sa tortionnaire leur fit de nouveau l’honneur de sa visite et pu le voir pour ce qu’il était : un être double, divisé, un homme et un loup qui se tenaient tous les deux face à leurs victimes. Les babines de la Bête s’écartèrent en un sourire amusé.

« Notre dissociation est plus réelle que vous ne l’imaginez. » Lâcha Lawrence calmement. « Je peux le sentir en moi, à tout instant, mais nous n’avons jamais fait qu’un. »

« Quasiment jamais. Hélas il a trop lu Stevenson. » Renchérit le loup avec un rire guttural. Ses yeux rougeoyants, deux braises dans les ténèbres parcouraient le corps de la déesse. Il était difficile de savoir si c’était le désir, la faim, ou les deux qui hantaient son regard.

« C’est fatiguant en effet. Mais je ne compte pas le laisser mourir. Et je sais qu’il n’en a pas envie non plus. Ce serait simplement plus simple. » Le loup bailla. « S’il voulait vraiment le faire, il l’aurait fait lui-même. Non. Je sais ce qu’il veut vraiment. »

Les deux êtres s’affrontèrent du regard à nouveau, le loup offrant un sourire impossible au visage impassible de Lawrence. De quoi avait-il vraiment envie ? Il avait envie d’être sauvé de lui-même. Sauvé de cette rage, de ces désirs impies qu’il nourrissait et qui venaient nourrir le loup par la suite. Il avait cru qu’Emily le sauverait. Cassandra aussi à certains moments, il s’était demandé si une autre vie n’était pas à leur portée. Il s’était posé aussi la question pour Naïma.

Le rêve prit fin et Lawrence se retrouva couché dans la salle obscure, loin de la forêt de Watson, loin des enfants, loin du Loup. Non. Celui-là était toujours à ses côtés. Il pouvait le sentir, à fleur de peau, menaçant de se manifester… Mais prêt à jouer le jeu. La déesse semblait l’intriguer, plus que la dernière fois.

« Très bien. » Grommela-t-il en se relevant. Pourquoi lui donner un nom qui ne signifiait rien pour lui ? Qu’il n’avait même pas le droit de prononcer ? Pour le torturer ? Pour lui montrer que Naïma lui avait menti ? Il le savait déjà et cela ne changeait rien.

Ah. Pour trouver une âme. Cela avait du sens. Il était un bon chasseur. Mais il ignorait s’il serait véritablement capable de trouver une âme avec ses talents habituels. Peut-être s’il l’avait marquée… Mais mordre l’enveloppe charnelle de Thalia n’était pas une option.

« Nettoyer mon âme… » Répéta-t-il la voix encore engourdie par le sommeil. « Je suis le petit fils du Diable, la réincarnation de la Bête du Gévaudan, je ne suis pas certain que cela soit possible. »

Le loup rit intérieurement. Apparemment être qualifié de petite bestiole inférieure l’amusait beaucoup.

« J’ai tué ces enfants. Ou au moins une partie de moi l’a fait, ce qui revient au même. » Commença-t-il.

La réalité était qu’il ignorait s’il pouvait vraiment se le pardonner. Il était la Bête et elle était lui. Même s’ils restaient dissociés. S’il acceptait que le plaisir indicible qu’elle avait ressenti en dévorant ces enfants était sien, s’il acceptait toute l’horreur de ses actes, pourquoi devrait-t-il ressentir le moindre remord ? Pourquoi devrait-il se faire pardonner ?

« Mais si je suis le monstre qui a tué ces enfants et qui a aimé ça. Je ne crois pas que je chercherais à me le faire pardonner ou que je me sentirais coupable. Parce que j’aurais aimé ça. Leurs hurlements de terreur, le goût du sang sur ma langue. Si j’ai permis tout ça en tant qu’homme, que ce n’était pas un accident à cause de ma malédiction, je ne vois pas comment je pourrais me le pardonner. »

Il avait soudainement envie de retourner dormir. Ces épreuves lui apparaissaient être une crise existentielle dont il se serait bien passé. La frustration grandissait et il avait de plus en plus envie de la déchaîner sur tous ceux qui l’entouraient. La déesse en première.

« Je suis un tueur d’enfants. J’ai le choix entre accepter que j’ai aimé ça, que c’est ce que je suis ou bien que je suis abomination qui mérite de mourir pour ce que j’ai fait. Je sais, je sais. Je suis pitoyable. Je suis un abruti. »

Il eut un léger sourire, comme si la situation, dans toute son idiotie lui apparaissait amusante. Il s’était arraché le cœur, avait dévoré sa fille en rêve et était incapable de se pardonner ses crimes.

« La seule chose que le loup reconnaît, que nous reconnaissons, c’est que ce n’était pas une bonne chasse. Il n’y avait pas de défi dans ces proies là et nous aurions préféré les épargner, attendre qu’ils grandissent et qu’ils nous offrent un véritable défi. Mais je doute que c’est ce que vous voulez entendre. »

 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 6 Sep 2020 - 20:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Thalia Cristobal
Agent de SHADOW

Personnage
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 952
ϟ Nombre de Messages RP : 613
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 952
ϟ Nombre de Messages RP : 613
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
Et bien. Voilà que je vais finir par préférer le loup à son compagnon plus humain. Au moins est-il divertissant. Lawrence, lui, ne brille que par ses plaintes.

« Je compatis, réellement. »

J’ai ignoré la remarque de l’homme sans trop de mal. Il est évident que leur séparation est effective. Deux esprits, pour un seul corps. A choisir, peut être que finalement c’est le plus animal des deux qui m’est le plus proche. Je soupire et quitte le rêve, lui laisse le temps d’émerger avant de continuer. Lève les yeux vers les cieux.

« Attention. Je vais finir par croire que tu doutes de moi, je susurre en glissant un doigt sous son menton, cherchant son regard. Ton illustre mère ne peut être purifiée. Toi ? Toi, ce que tu prends pour des péchés impardonnables et des taches indélébiles représente à peine un petit goûter de rien du tout. »

Je le lâche et m’éloigne, tirant une chaise pour m’y asseoir, croisant les jambes avec nonchalance dans un cliquetis de bijoux qui s’entrechoquent. Je l’encourage à continuer d’un signe de tête. Il a tué ces enfants, et donc ? Il me semble que je l’avais d’ores et déjà compris. Mais quand il continue… Oh, Lawrence Chastel passe près, tout près d’être précipitée dans les Inframondes pour y souffrir jusqu’à ce que ma chère Eve l’en repêche. Je secoue doucement la tête.

« Je ne te demande pas de le chercher pour toi. Je te demande de le chercher pour celle que tu veux sauver, à défaut de te sauver toi même. Ta culpabilité est écoeurante, comme un fruit pourri sur ma langue. Les sentiers de l’Inframonde sont peuplés de créatures qui empêchent ceux qui sont aussi souillés que toi d’atteindre ton but. »

Je souris d’un air mauvais et me redresse, désinvolte.

« Tu exiges de moi ce que tu ne peux te contraindre à faire. Tu me demandes de pardonner à une traitresse, qui a cru faire de moi une prisonnière, qui a utilisé le nom et l’aide que j’avais promise à mes fidèles pour m’attirer dans un piège. Tu me demandes de pardonner à une parjure, une lâche, une meurtrière. Tu me demandes de pardonner à celle qui m’a offensée d’une façon que l’honneur m’enjoint de venger de façon exemplaire, car si je laisse passer cette offense, lequel de mes frères, laquelle de ma soeur sera le prochain ou la prochaine à être appelée par ces porcs qui se prétendent aztèques ? Mais toi, tu es incapable de te pardonner un peu de sang sur ta langue, un instant de terreur. C’était ta faute. Tu l’as fait, d’une façon ou d’une autre. Tu as aimé ça. Tu es humain, oui, mais enfant de la Géhenne tout autant. Ce genre d’obstacles est écrit, gravé sur ta route depuis ta naissance. Tu as été façonné pour le sang et la mort, et à dire vrai, si tu n’y mettais pas tant de jérémiades, peut être t’aurais-je admiré pour ta volonté. En l’état… »

Je lui tourne le dos sans une hésitation.

« En l’état, tu as refusé. Tu ne peux aller chercher Thalia sans cela, et je ne la laisserais te rejoindre qu’à ce prix. Je lui rappellerais qui a alourdi sa peine chaque jour et chaque nuit qu’elle passera enfermée dans mon palais à souffrir. Je lui dirais qui a valu la mort à son frère. Je lui dirais que cet homme dévoué qui lui a fait miroiter l’espoir fou de la liberté lui a menti, comme tous les autres lui ont menti. Pauvre petite. Quelque part, elle me fait de la peine. Elle n’est le fruit que de mensonges et de faux-semblants. Tu as raison de te retrouver en elle, Chastel. Par bien des aspects, elle est ton reflet. Mais elle a un courage que tu n’as pas. Elle a toujours porté ses convictions envers et contre tout. Peu importe les sacrifices que cela exigeait d’elle. Peu importe les obstacles. »

Je le salue d’un vague geste de la main.

« Je te laisse le restant de la nuit pour réfléchir à ce que tu veux faire. Au matin, je te renverrais chez toi. Ou nous partirons pour Mictlan. »
 
Revenir en haut Aller en bas


Come on...You know you want to.

 
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence
 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  SuivantRevenir en haut 
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence Categorie2_6Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence Categorie2_8


Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence Categorie2_1Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence Categorie2_2bisGoddess of Love, Goddess of Death — Lawrence Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence Categorie2_6Goddess of Love, Goddess of Death — Lawrence Categorie2_8

Sauter vers: