Ariane Verrecchia – Lolita Bouton_vote
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Ariane Verrecchia – Lolita Categorie2_1Ariane Verrecchia – Lolita Categorie2_2bisAriane Verrecchia – Lolita Categorie2_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Ariane Verrecchia – Lolita

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 23 Mai 2020 - 14:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Nouveau Membre
Nouveau Membre

Ariane Verrecchia
Nouveau Membre

Personnage
Lolita
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 11/03/1993
ϟ Arrivée à Star City : 16/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 5
ϟ Nombre de Messages RP : 0
ϟ Célébrité : dua lipa
ϟ Crédits : @Blake.
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 20
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : escort girl
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : écrire ici
ϟ Pouvoirs : écrire ici
ϟ Liens Rapides : Personne
Joueur
Lolita
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 11/03/1993
ϟ Arrivée à Star City : 16/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 5
ϟ Nombre de Messages RP : 0
ϟ Célébrité : dua lipa
ϟ Crédits : @Blake.
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 20
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : escort girl
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : écrire ici
ϟ Pouvoirs : écrire ici
ϟ Liens Rapides : Personne
Informations Personnelles

ϟ Nom : Verrecchia
ϟ Prénoms : Ariane
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Âge : 20 ans
ϟ Date de Naissance : 22 août 1999
ϟ Lieu de Naissance : Naples, Italie
ϟ Nationalité : Italienne
ϟ Orientation : Bisexuelle
ϟ Métier : Escort girl


Administration

ϟ Avatar : Dua Lipa
ϟ Crédits : moi
ϟ Pseudo : Calamity Jane
ϟ Âge réel : 21 ans
ϟ Parlez-nous de vous : Grande passionnée de cinéma, je veux en faire mon métier. J'écris un peu de temps en temps (romans, nouvelles), j'apprécie beaucoup créer des personnages dans les forums RPG et jouer avec eux. Je joue aux jeux-vidéos, je lis énormément, je dessine aussi un peu et j'écoute souvent de la musique (tout type de musique). C'est tout pour moi !
ϟ Comment avez-vous connu le forum ? Root-Top
ϟ Que pensez-vous du forum ? Agréable visuellement, j'aime beaucoup l'univers et c'est un excellent forum de super-héros et super-vilains ! Très complet, j'ai vraiment hâte d'y jouer et ça laisse une immense liberté de jeu et de création de personnage, ce que j'apprécie beaucoup!
ϟ Quelques conseils à donner ?ras, toutes les réponses m'ont été données. Wink



Historique

Limite de caractères dépassée, l'histoire d'Ariane se trouve dans le post suivant.



Dossier Médical

ϟ Corpulence : Les entraînements de gymnastique ont permis à Ariane d’avoir un corps athlétique et musclé. Elle mesure un mètre soixante-quinze avec des jambes bien dessinées et de belles formes. Elle s'entraîne souvent chez elle avec des exercices de musculation pour garder la forme, et se rend de temps en temps dans les salles de sport de la ville pour entretenir son corps.
ϟ Visage : Ariane a de grands yeux noirs, et la noirceur de son regard est accentuée par ses épais sourcils broussailleux. Lorsqu’elle exerce son « métier » d’escort-girl, elle n’hésite pas à mettre du rouge à lèvres sur ses lèvres pulpeuses et un peu de mascara ce qui renforce l’intensité de son regard sombre. Quand elle ne se maquille pas, son visage devient plus enfantin et colle avec son jeune âge -on a tendance à lui dire qu'elle fait plus jeune que son âge. Son activité criminelle l’oblige à changer souvent de coiffure et de couleur de cheveux. Récemment, elle a décidé d’adopter un carré court et des intenses cheveux bruns. Mais elle n’hésitera pas à se teindre en blonde platine, laisser ses racines noires ou colorer ses cheveux d'une couleur farfelue pour ne pas se faire repérer et changer d’identité.
ϟ Particularités : Ariane s’est tatouée à cinq reprises depuis qu’elle est arrivée à Star City. Cela fait partie de sa volonté de se créer une nouvelle identité dans la ville des supers. Ses tatouages se situent notamment sur ses bras et ses poignets. Elle a les oreilles percées à plusieurs endroits et adore couvrir cette partie de son corps de toutes sortes de bijoux, notamment des anneaux et des pendentifs extravagants.

ϟ Qualités et défauts : La principale qualité d’Ariane est son sérieux dans le travail qu’elle effectue, ce qui lui permet toujours de déguerpir et disparaître, sans laisser de trace, suite à un vol. Elle est méticuleuse et perfectionniste dans chacune de ses actions qui touchent à son activité criminelle. Aucun détail ne lui échappe, elle s’en veut énormément quand son travail est mal fait, qu’elle a laissé un indice de sa présence dans la chambre d’hôtel de son client, où qu’elle a négligé certains aspects de son travail. Ariane est aussi très loyale, mais dans un premier temps elle a tendance à agir de façon rebelle et provocante, pour que son supérieur lui prouve son autorité et que celle-ci soit légitime à ses yeux. D’ailleurs, c’est elle qui choisit si oui ou non elle va suivre les ordres de quelqu’un, mais lorsqu’elle accepte, elle le fait à merveille et souvent on n’a rien à lui reprocher – comme avec Helena à Naples, quand elle aidait la femme dans ses affaires de trafic de drogue. Elle s’adapte assez facilement aux adultes étant donné qu’elle avait très peu de connaissances de son âge et que la plupart des personnes avec qui elle avait des interactions sociales en étant jeune étaient plus âgés qu'elle. On a tendance à la considérer comme une jeune fille maladroite socialement, et ce n’est pas faux : Ariane ne comprend pas les règles de bienséance et de politesse dictées par la société. Elle a grandi seule, sans véritables amis, dans une banlieue pauvre de Naples. Ses seuls moyens de communication en temps normal, c’est la provocation et la moquerie, ainsi que la violence. Elle est très honnête et maladroite – peut-être trop – et n’hésitera pas à balancer des commentaires désobligeants sur les vêtements de son interlocuteur qu’elle ne trouve pas à son goût, où sur un détail de son visage. Pourtant, Ariane a une capacité d’adaptation hors-norme : pendant ses premières années à Star City en tant qu’escort girl, elle a réussi à repérer les normes sociales de la haute société à laquelle elle n'a jamais appartenu. A présent, elle a appris des phrases par cœur, reproduit jour après jours les mêmes gestes gracieux du corps – se tenir droite, sourire sans les dents, parler posément et d’une voix sereine, savoir faire usage de ses mains avec délicatesse- et elle copie-colle ces comportements dès que cela est nécessaire, ce qui la rend parfois peu naturelle dans ses interactions sociales. D'ailleurs, elle méprise ce genre de comportements qu'elle juge superficiels et ridicules. Lorsqu’elle travaille, Ariane devient Lolita, et elle se transforme à nouveau en Ariane dès qu'elle a récupéré les liasse de billets et les cartes bancaires de ses clients. Mais surtout, Ariane est un enfant dans un corps de jeune adulte : elle adore jouer et n’hésite pas à entrer dans un rapport de compétition enfantin avec ses interlocuteurs. Elle provoque sans arrêt dans l’espoir de vexer, comme un enfant. Malgré cette image de brute intrépide qu’elle tente jour après jour de partager avec les autres, Ariane est tout de même extrêmement sensible. Dès que la situation lui échappe et que la panique prend le dessus, son corps se fige et sa respiration se bloque : elle se paralyse et n’arrive plus à entreprendre quelconque décision. Elle déteste perdre le contrôle d’elle-même et de ce qui l'entoure ; ça l'effraie terriblement.
ϟ Goûts et dégoûts : Les engins et les moteurs, c’est son délire. Devant un garage ou un concessionnaire de motos, Ariane passe des heures à regarder les bolides alignés derrière la vitrine. Comme son père, elle veut s'en acheter une et rouler dans les rues de Star City la nuit. Grande amatrice d’animaux, elle a parfois tendance à donner plus d’importance à la vie et au bonheur de ceux-ci qu’à celui des hommes. Rosalita, son crapaud domestique, est entre d’excellente mains. Ariane adore les glaces, les bonbons et toutes sortes de sucreries. Ça lui rappelle son enfance dans les quartiers de Naples, ses visites récurrentes chez le glacier du coin. Elle n'hésite pas à s'arrêter à n'importe quel magasin de sucreries qu'elle va croiser dans son chemin. Aussi, Ariane aime écouter de la musique quand elle est seule dans sa chambre et qu'elle regarde le monde bouger par la fenêtre. C'est souvent du rock qu'elle écoute, elle adore ça. Dans la rue, on a tendance à la croiser avec des écouteurs dans les oreilles en train d'écouter un vieil album de punk anglais des années et elle danse sur le trottoir de la ville, entre les réverbères. Pourtant, malgré ce personnage superficiel qu'elle embrasse lorsqu'elle devient Lolita, Ariane méprise les classes sociales supérieures. N'ayant jamais vécu dans l'abondance, elle souhaite simplement s'emparer de leurs codes (vestimentaires et sociaux) pour mieux abuser de la confiance des hommes et femmes aisés et pénétrer leur univers. C'est une façon pour elle de mieux le dénigrer. Finalement, s’il y a bien quelque chose qui effraie Ariane, c’est l'érotisme et la tendresse, les marques d'affection et le sexe en général. Malgré son métier d’escort girl, elle déteste qu’on la touche. La jeune fille accepte quelques caresses sur la main où le bras avec dégoût, mais rien de plus. Pas un seul baiser ni une main mal placée, car dès l’instant où le geste aura été entamé, elle dégaine ses couteaux de lancer ou son Beretta. Ce n’est pas tant qu’elle répugne l’idée d’une caresse où d’une affection qu’on lui porte ; c’est simplement qu’elle a grandi avec une vision très dégradante du sexe, et qu’elle n’a jamais vécu cela ni été touchée avec tendresse par ses pairs. Plus qu’un dégoût, c’est une peur bleue du sexe et des relations sentimentales. Parce qu’elle ne les a jamais vraiment vécues, et l’inconnu l’effraie.
ϟ Rêves et peurs : Bien évidemment, son plus grand rêve est celui de devenir une super-vilaine, comme celles qu’elle voyait à la télévision quand elle était jeune. Elle souhaite être mondialement reconnue, qu’on parle d’elle sur tous les journaux et qu’on la cherche activement. Mais ce rêve est un simple fantasme, et si cela lui arrivait, elle ne saurait pas vraiment comment gérer la situation. C’est une ambition très enfantine mais elle ne veut pas l’avouer. Un autre de ses rêves, plus superficiel, est celui d'avoir en sa possession une moto sportive, cette belle Ducati qu'elle voit briller sous les néons lorsqu'elle passe devant le concessionnaire de la ville. C'est son seul caprice. Sa plus grand peur, quant à elle, est celle d’être rattrapée par son passée. Elle a tué accidentellement sa mère, et depuis, a développée un effroi considérable quand la vie d'autrui est laissée entre ses mains. Certes, Ariane adore contrôler son propre destin mais pas celui des autres. Pour elle, décider du sort d’une autre personne est un pouvoir considérable qu’elle ne souhaite pas avoir entre ses mains ; raison pour laquelle, quand elle exerce son vil métier d’escort girl et de voleuse en même temps, elle ne tue jamais. La mort en général l'effraie, même la sienne. Dès qu'elle se sent en danger, Ariane laisse tomber cette carapace de dure à cuire et devient une jeune fille apeurée et prudente. A force de jouer avec le feu, Ariane finira par se brûler; mais pour l'instant, cambrioler ces hommes riches dans leurs chambres d'hôtel vêtue d'un magnifique costume de luxe, c'est un jeu pour elle. Facile, simple, sans réel danger ; le risque n'est qu'amusement pour elle.


ϟ Quelle vision votre personnage a-t-il des autres ? Les autres, ce sont ces êtres qui se meuvent autour d’elle et avec lesquels elle aura une interaction seulement si elle le souhaite. Elle ne réfléchit pas trop à leur présence et reste une gamine solitaire. Quand elle interagit avec eux, Ariane est considérée comme maladroite socialement, ne dit jamais bonjour, vexe avec son comportement ; souvent, elle les agace par son attitude gamine.

D’ailleurs, elle a un rapport très différent aux autres en fonction de leur sexe. Des femmes, elle se méfie, notamment quand elles sont jolies. Enfant, elle se comparait toujours à ces jeunes filles de son quartier et se trouvait laide – et on ne cessait de le lui répéter qu’elle n’était pas jolie et qu’elle ressemblait à un garçon. Face à une femme belle, Ariane va instaurer un rapport de force et de compétition. Peut-être est-ce un héritage des compétitions de gymnastique auxquelles elle participait jeune, où son but était précisément d’être meilleure que les autres jeunes filles. Au fond d'elle, Ariane admire les autres – et parfois, elle est attirée par elles: elle aime regarder les jolies filles, leurs formes et leurs visages. Au contraire, les hommes l’effraient. Notamment lorsqu’ils sont plus forts qu’elle et qu'elle se sent démunie. Un homme qui hausse la voix la fait automatiquement se pétrifier, et même si elle essayera de le défier et de se montrer intrépide, ses grands yeux apeurés trahissent toujours son mal-être. Encore une fois, c’est à cause du rapport biaisé qui l’a lié aux hommes en étant jeune. Elle aime bien ceux qui sont amadoués par son charme parce qu’ils sont faibles - les hommes riches sans défense, ceux qui sont vulnérables et qu'elle arrive à maîtriser facilement. Les autres, elle les regarde d’un œil suspicieux et préfère les étudier avant de réellement se confier à eux et les accepter. C’est un long processus pour elle.

ϟ Où se placerait-il dans l’échelle qui va du Super-Vilain au Super-Héros ? Le rêve d’Ariane est celui de devenir une super-vilaine. En réalité, même si elle tend plutôt vers ce camp-là – notamment parce que son activité criminelle préférée est celle d’amadouer les hommes riches avant de leur soutirer leur argent -, sa sensibilité la fait parfois douter. Elle sait que si elle souhaite réellement devenir une super-vilaine, elle sera obligée de tuer ; pourtant, elle est consciente que pour l'instant, ceci est impossible pour elle. Les peurs d'Ariane lui imposent certaines limites – mais elle devra un jour les dépasser si elle veut réellement embrasser son rêve.

ϟ Est-il prêt à tout pour arriver à ses fins ? Ariane doute beaucoup. Pourtant, elle est loyale, donc elle n’oserait pas décevoir ses alliés ou les dénoncer – même si elle a douté un instant avec Helena (car le doute fait partie de son quotidien) elle arrive toujours à raisonner et sa loyauté semble infaillible. Pourtant, au vu de sa peur de la mort, elle ne supporterait pas forcément de tuer quelqu’un, le souvenir de l’assassinat de sa mère la hante encore. Face à une telle situation, elle se pétrifierait. Mais Ariane se cherche encore, elle n’est qu’un enfant et ne connaît pas toutes ses capacités. Peut-être serait-elle étonnée de découvrir certaines facettes sombres d’elle-même.

ϟ Serait-il prêt à blesser ou tuer pour gagner un combat ? Pour gagner un combat, bien évidemment qu’elle blesserait son ennemi. Elle le fait parfois avec quelques égratignures lors de ses opérations où elle vole l'argent de ces hommes à l’aide de ses deux petits couteaux de lancer – et parfois aussi elle a dû en arriver aux poings lorsqu’ils ont essayé de riposter, et elle n’a pas hésité à frapper fort. Mais la mort, c’est autre chose pour elle.

ϟ Pourra-t-il user de violence pour se sortir d'une situation de crise ? La violence a toujours fait partie de son quotidien, notamment lorsqu'elle habitait à Naples. Aujourd'hui, elle est une obligation pour elle quand elle vole, pour intimider et contrôler sa victime. Dans une situation de crise elle serait totalement capable d’en user et ce, sans problème. Lorsqu’il s’agit de sauver sa vie tout est possible pour elle. Toujours dans l’optique que la mort d’autrui est une option qui l’effraie et qu’elle évite à tout prix.



Super Dossier

ϟ Groupe et raisons : Indépendants. - Elle ne suit les ordres de personne et trace sa propre voie en fonction des ses envies et besoins. Mais au fond d’elle, elle souhaite être remarquée par un groupe de super-vilains pour se faire un nom et avoir une certaine reconnaissance dans cette immense ville de Star City, grouillant de supers.

ϟ Pouvoirs et capacités :

Maîtrise martiale : ses entraînements de gymnastique lui ont permis de maîtriser toute sorte de figures (sauts et voltiges ; elle a réussi à percer tous les mystères des mouvements de la gymnastique). Elle est douée avec son corps et le maîtrise parfaitement. Ariane est agile et sait se mouvoir dans l’espace et l’utiliser à sa guise pour atteindre ses fins. Helena lui a aussi appris à se battre, et ses bras et jambes musclés lui permettent d’assener de violents coups à ses ennemis. Mêlée à ses aptitudes en gymnastique, elle devient un adversaire redoutable.

Maîtrise des armes à feu : elle a en sa possession deux Beretta 92 qu’elle maîtrise à la perfection suite à de nombreux et longs entraînements dans son enfance. Elle les utilise souvent avec des silencieux pour rester discrète et ne pas se faire repérer. La maîtrise de ces deux armes couplée avec son agilité lui permettent de devenir un ennemi de taille.

Maîtrise d’armes blanches – couteaux de lancer imbibés de toxines hallucinogènes : Helena lui a aussi donné deux petits couteaux aux lames acérées. Avec un geste rapide et discret du poignet, elle arrive à les planter là où elle le souhaite, avec précision. Pour l’instant, elle utilise simplement le venin de son crapaud pour envenimer ses victimes, en leur obligeant à lécher la lame de ses couteaux. Elle espère un jour améliorer ses armes et pouvoir empoisonner ses ennemis à sa guise, avec une simple éraflure ou un lancer de couteau.



ϟ Surnom et costume : Elle se fait appeler Lolita lorsqu’elle rencontre ses clients, en référence au personnage du roman de Vladimir Nabokov. Ariane, lors de ses rendez-vous, porte souvent un costume deux-pièces gris foncé. Elle adopte une attitude masculine, avec de beaux mocassins brillants et les mains dans les poches de son pantalon. Sur chaque phalange de ses doigts, elle porte des bagues brillantes et sur son cou des colliers en or - qu'elle a volés à ses victimes- et un sac à main d’une couleur rouge qui pend sur son épaule pour attirer les regards. Un beau maquillage soigné (souvent du rouge à lèvres sombre et du mascara qui rend ses yeux encore plus noirs). Mais dans son sac à main se cachent souvent ses Berettas et ses couteaux de lancer, prêts à être dégainés.



Informations Complémentaires

*Ariane parle l’anglais avec un accent italien. Depuis qu’elle est à Star City, elle comprend parfaitement la langue de Shakespeare mais a parfois du mal à trouver ses mots. Elle déteste qu’on se moque de son accent.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 23 Mai 2020 - 14:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Nouveau Membre
Nouveau Membre

Ariane Verrecchia
Nouveau Membre

Personnage
Lolita
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 11/03/1993
ϟ Arrivée à Star City : 16/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 5
ϟ Nombre de Messages RP : 0
ϟ Célébrité : dua lipa
ϟ Crédits : @Blake.
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 20
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : escort girl
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : écrire ici
ϟ Pouvoirs : écrire ici
ϟ Liens Rapides : Personne
Joueur
Lolita
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 11/03/1993
ϟ Arrivée à Star City : 16/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 5
ϟ Nombre de Messages RP : 0
ϟ Célébrité : dua lipa
ϟ Crédits : @Blake.
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 20
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : escort girl
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : écrire ici
ϟ Pouvoirs : écrire ici
ϟ Liens Rapides : Personne
Historique



Ariane réussit son double salto arrière avec une triple vrille. Dans cette vieille salle de gymnastique de la ville de Naples, elle a un regard noir qui fixe le mur en face et une respiration haletante. Ariane s'est réceptionnée parfaitement sur ses pieds sous le sol tremblant, elle se tient droite. Autour d’elle un long silence, les autres jeunes gymnastes la regardent sans rien dire – on a simplement entendu un écho, un murmure de surprise, certaines sont jalouses et d’autres simplement admiratives. Ariane a eu un léger sourire sur ses lèvres, elle tourne ses yeux vers Helena qui se tient debout, dans un coin de la vieille salle de gym, le visage figé et une cigarette fumante entre ses doigts. Elle ne sourit pas et ses yeux clairs sont durs. Mais Ariane est sûre d’une chose : Helena, ce soir, est fière d’elle.

Ariane est née à Naples, dans les quartiers pauvres de la ville. Tous les soirs, elle rentre seule de l’école et se balade entre les voitures cabossées garées dans les rues. Elle a le souvenir clair et précis des murs pastels de la ville, teints d'une jolie lumière jaunâtre en fin de journée. De temps en temps elle vole quelques fruits et babioles dans les marchés au puces, elle est discrète et personne ne la remarque. Ariane croise toujours cette bande de garçons qui fument sur leurs scooters, garés dans le coin de la rue où elle habite – elle aimerait bien traîner avec eux mais elle n’est pas assez jolie, pense-t-elle, quand elle voit les jeunes filles qui sont dans les bras de ces mauvais garçons, avec leurs longs cheveux bien coiffés et leurs magnifiques robes qu'ils leur ont acheté avec l'argent du trafic de drogue. Ariane porte toujours des pantalons de garçon déchirés et des vieux tee-shirts que sa mère lui donne. Elle a des baskets trouées et de courts cheveux noirs décoiffés. Quand elle passe devant eux, elle est invisible. On la prend sûrement pour un garçon avec ses épais sourcils noirs, elle traîne des pieds quand elle marche et son sac à dos est trop lourd pour elle.

Sa mère veut qu’elle ait de bonnes notes et fasse de longues études de droit ou de médecine. Mais Ariane s’en fiche, elle n’aime pas l’école. En classe elle préfère regarder par la fenêtre et insulter les autres jeunes filles dans la cour de récréation. Elle est forte en anglais seulement, la seule matière où elle a d'excellentes notes. Le soir, quand sa mère fait la cuisine, le petit appartement situé au troisième étage du vieil immeuble où elles habitent dégage par la fenêtre ouverte une bonne odeur de soupe et de pain frais. Ariane regarde la télévision tous les soirs. Sur le vieux poste qui grésille, l’écran est salle ; elle lit les titres des informations du soir. Souvent, Star City, cette ville du New Jersey, fait les gros titres. Entre attaques de super-vilains, nouvelle élection, où création d'une ligue de super-héros, Ariane est bercée par ces histoires qui lui semblent si lointaines. A l'époque, la ville grandissait, elle devenait attractive et moderne. La technologie et l'aspect futuriste de Star City contrastait avec les quartiers pauvres et malfamés de Naples. Ces images de super-héros, c’était comme un rêve pour elle.

A six ans, sa mère l’inscrit dans le club de gymnastique de la ville avec les autres petites filles de Naples. La salle où elles s'entraînent est vieille et sent l'humidité, le papier peint du mur se déchire et les fuites d'eau coulent aux quatre coins de la salle. Ariane déteste ça, elle n’aime pas ce justaucorps qu’on l'oblige à mettre, elle n’apprécie pas les autres jeunes filles jolies qui la regardent bizarrement quand elle arrive en cours, habillée comme un garçon avec des cheveux courts et très noirs. Elles lui demandent si elle est une fille ou un garçon et Ariane leur tire la langue.

Elle rencontre Helena ce jour-là, leur professeur de gym. Une jeune femme grande et élancée, aux longs cheveux blonds attachés en queue de cheval, des yeux clairs et une petite bouche fine. L'air grave et sévère, elle fumait toujours une cigarette entre ses doigts fins, même à l'intérieur de la salle de gym. De toutes façons, les gamines n'allaient rien lui reprocher, elles avaient peur d'elle. Le premier jour d'Ariane, Helena arrive très en retard. Elle porte un survêtement de sport d’une couleur verte brillante, sur son dos est écrit en grandes lettres joliment brodées son prénom. Elle avait sûrement eu un passé de gymnaste de renom.

Helena crie beaucoup. Elle les appelle les « sales gosses » et toutes les petites filles écoutent avec attention ce professeur tyrannique qui n'hésite pas à dire aux enfants que leur salto ou leur roue est minable. Le premier cours, Ariane ne parle pas et Helena lui dit plusieurs fois « on t’a coupé la langue, la nouvelle ? » et tout le monde ricane – mais comme Ariane ne répond pas et garde un visage impassible, Helena semble troublée, comme si elle attend que la petite fille se mette à pleurer par exemple. Pendant les cours, il y a toujours un moment où chaque élève reçoit une remarque désobligeante de la part d’Helena et souvent, toutes les filles autour se moquent - une façon peut-être de se protéger le temps que leur tour arrive. Ariane savourait ces moments où Helena la méprisait, étrangement : elle aimait bien rester immobile, ses yeux noirs fixant ceux de son professeur de gym, sans rien dire. Elle avait l’impression de la défier. C’était un jeu qui s’était installé entre les deux.

Ariane aime bien les cours de gym, elle est très forte. Les roues, les piquets ; les roulades et les poiriers, elle les maîtrise assez vite. Les autres gamines sont très jalouses et ne lui parlent plus du tout, à part pour se moquer d’elle quand Helena fait une remarque sur son physique masculin ou ses cheveux courts et sales. Cette dernière voit bien que son élève progresse très vite, mais ne la félicite jamais - seules sortent de sa bouche des remarques quand quelque chose ne va pas. Un soir, Ariane rate sa roulade lors d'un enchaînement et Helena s'esclaffe d’un rire rauque et puissant. «Verrecchia, lui dit-elle, non seulement tu es laide mais en plus tu es lourde et maladroite ... La roue, ce n'est pourtant pas compliqué, c'est très basique en gymnastique !». Elle fume et joue encore avec le regard de la petite fille qui, cette fois-ci, se redresse du sol avec colère. Debout, droite, face à Helena, elle lui crache une insulte au visage, «vaffanculo !». Tous les enfants rient et Helena, se sentant humiliée à son tour, va tirer la petite fille par l’oreille et lui flanque une dure fessée. «C’est la dernière fois que tu me parles comme ça petite garce, tu m’entends ?». Ariane n'a pas pleuré mais elle est restée pendant tout le cours cloîtrée dans un coin de la salle de gym entre deux flaques d'eau, punie par Helena pendant que toutes les autres gamines suivaient le cours sous les ordres violents et autoritaires de la femme - après l’insulte, elle n’avait pas arrêté de fumer et hurler en tremblant des mains.

Le même soir, en attendant sa mère devant la salle de gymnastique – celle-ci est encore en retard, comme toutes les fois où elle devait venir la chercher -, Ariane aperçut un crapaud se balader près d’une flaque d’eau. Il est immense, épais, avec de petits yeux brillants et une peau pustuleuse couverte de saillies. Ariane est restée là à le regarder pendant quelques minutes. Au bout d’un moment, une de ses camarades de gymnastique, parmi celles qui se moquait souvent d’elle, s'assoit sur le même trottoir qu’elle pour attendre sa mère qui semblait l’avoir oubliée aussi. «Tu savais, toi, que les crapauds sont venimeux ? – Comment ça ? – Ce truc brillant sur sa peau, c’est du venin. Mon chien est mort la semaine dernière parce qu’il a mordu un crapaud». Ariane n'a rien dit, elle a regardé pendant longtemps encore le crapaud et sa gorge se gonfler.

Deux jours plus tard, on est mercredi : Ariane va a son cours de gym. Helena est arrivée rouge de rage, toujours en fumant, elle a obligée toutes les filles à s’asseoir par terre avant que le cours ne commence. Elle explique que, en arrivant dans son bureau ce soir-là, celui situé à côté de la salle, elle a trouvé sur la table à côté de ses papiers et ses contrats un énorme crapaud gluant. Elle est rouge de rage et demande à la coupable de se manifester. Au bout d’un long moment de silence, alors que personne ne répond, Ariane ricane. «Verracchia, c’est toi ?». La petite fille, sans hésiter, hoche la tête.

Depuis, Helena parle à Ariane différemment. Bien évidemment, elle l’avait punie, l'obligeant à nettoyer toute la bave de crapaud qui avait coulé entre ses papiers dans le bureau. Or à partir de ce jour là, Helena avait commencé à encourager Ariane. Lorsque celle-ci se trompait où tombait suite à un enchaînement, elle ne lui reprochait plus rien. Elle s’approchait doucement d’elle et lui disait «réessaye encore», simplement. Ariane continue de progresser. Elle commence les compétitions à huit ans, et déteste avoir les cheveux plein de laque et attachés ; elle haït encore plus ce justaucorps brillant qui lui collent à la peau. Mais Ariane a appris à maîtriser son corps et lui faire effectuer les figures les plus improbables. Sur la poutre où sur la barre, elle est parfaite. Les applaudissements après chaque mouvement lui confirmaient son succès. Elle restait souvent droite à la fin de sa prestation, le buste redressé et les bras levés ; la respiration haletante, elle regarde du coin de l’œil le public qui applaudit, les yeux brillants de sa mère qui semble enfin fière d’elle – et le léger sourire en coin enfumé d’Helena qui resserre ses lèvres sur la cigarette.

Elle continue à aller à l'école mais déteste ça. Son seul vrai travail dans lequel elle s’investit, c’est pendant les cours de gym, ça lui tient vraiment à cœur. Dans sa chambre, elle s’entraîne aux différents mouvements et étire les muscles de son corps pour qu'ils deviennent encore plus souples. La seule chose qui l’intéresse à l’école ce sont les cours d’anglais -où elle continue d’exceller -et le chemin du retour : elle court dans les rues entre les voitures et s’amuse à écraser les pieds des passants. Avec ses camarades de classe, elle va souvent devant le magasin d’électroménagers de la ville. Tous les enfants de son âge – entre douze et treize ans- se postent devant la vitrine derrière laquelle sont alignés des téléviseurs écran-plat, ceux que leurs parents ne peuvent pas acheter. On voit des images du monde entier d’une très bonne qualité, de tailles diverses et avec plein de couleurs, toutes sont synchronisées. En rentrant de l’école un soir, Ariane voit que l’attroupement d’enfants est plus nombreux que d’habitude alors elle court voir ce qui est affiché sur l’écran. C’est en 2009, elle n’a que neuf ans. Sur l’écran apparaît l’immense robot Greyzilla détruisant la ville de Star City, ainsi que les visages des membres de la Team Alpha venir se battre contre l’engin de dix mètres de haut. En grosses lettres majuscules, un nom : Docteur Otaku. Dans un murmure, alors qu’elle se met sur la pointe des pieds pour bien voir l’écran, elle dit : «plus tard je voudrais être comme lui, une super-vilaine». Elle dit ça avec un sourire, et les garçons autour d’elle se moquent, avec leurs vêtements couverts d’une couche de poussière. «Tu es une fille, jamais tu ne pourras être un super-héros, c’est pour les garçons ce genre de choses ». Ariane sourit encore et rentre chez elle en pensant au Docteur Otaku et à tous ces supers qui vivent sûrement très loin d’elle, cachés derrière des identités secrètes. Pour la petite fille qu’elle était, Star City se situait dans un univers parallèle auquel elle accédait une fois couchée dans son lit, quand sa tête la faisait voyager dans les méandres de l’imagination enfantine.

Tous les vendredis soir, elle entend un moteur de moto gronder sous la fenêtre de son appartement. Lorsqu’elle passe la tête au-dessus de la rambarde du balcon, elle voit son père sur le bolide qui lui sourit et lui dit de le rejoindre. L’odeur de la lavande lui chatouille encore le nez. Elle se souvient de son père et son chapeau de cow-boy vissé sur la tête – elle avait tendance à le lui voler. Ariane est accrochée à lui sur la banquette arrière de la moto, il conduit cette vieille Harley Davidson qu’il a récupéré à la casse il y a quelques années. Sur les routes de Naples, il l’emmène loin de son quotidien. L’asphalte brûle sous le soleil et le caoutchouc des jantes de la moto, alors que père et fille s’éloignent de la ville italienne. Une fois par mois, il l’emmène jusqu’à cette plage, dans les stations balnéaires proches de la ville. Elle adore cette bande de sable blanc, face à elle la mer turquoise brille sous ses yeux et les bateaux se baladent sur l'eau en douceur. Les deux jouent au ballon dans l’eau, poursuivent les crabes et ramassent des coquillages pour en faire de jolis colliers brillants. Le dimanche soir, son père la dépose à nouveau dans le quartier pauvre de Naples où elle habite, et ce doux week-end idyllique ne devient qu’un souvenir parmi tant d’autres. Sa mère lui ordonne de faire ses devoirs et elle n’en a pas envie. Elle est dans sa chambre et regarde par la fenêtre le ciel brûlé par le soleil.

En 2010, l’attaque des Grues se produit. Ariane reste à la maison avec sa mère, elle a peur. On parle d’une guerre, une situation qu’on n’avait pas vécue depuis longtemps. Elle écoute avec attention les informations le soir et se rend compte pour la première fois que cet univers qu’elle croyait si lointain est en réalité proche d’elle. Bien plus proche qu’elle ne l’imaginait. Les années suivantes, elle écoute encore les nouvelles des super-héros en rentrant de l’école, à la télévision ou à la vieille radio qui grésille dans la cuisine, avec l’odeur de pain le matin et le café. Quand elle retourne à la plage avec son père, celle-ci est détruite : la baie n’est qu’un ramassis de pierres et les falaises se sont effrontées à cause des portails dimensionnels et des envahisseurs du Terminus, ces immondes créatures dont elle a fait d’hideux cauchemars. Toute la station balnéaire est à reconstruire, il ne reste plus que des souvenirs de ces lieux que tant elle appréciait.


Ariane grandit. En rentrant du collège, elle croise encore ce groupe de garçons qu’elle admirait tant quand elle était plus petite. Ils sont un peu plus âgés qu’elle, avec un léger duvet qui pousse au-dessus de la moustache et ils fument tous des cigarettes. Maintenant qu’elle est grande – elle a treize ans-, ils sifflent quand elle passe devant eux et font gronder les moteurs de leurs scooters, «sei bella, mon ami le roux dit que tu as une belle poitrine, est-ce que tu peux lui montrer ?» et tous rient en cœur, avec des voix grasses et enfantines. Ariane, les premières fois, ne répond pas. Quand les garçons la suivent avec les scooters et klaxonnent, elle les ignore. Mais une après-midi, c’est l’un des garçons qui s’approche, le fameux roux. «Je peux voir tes seins ? Je les aime bien, tes seins.» demande-t-il, et Ariane, avec un visage impassible répond : «oui, mais en échange, je veux dix euros». Le garçon hausse les sourcils, se retourne plusieurs fois, incrédule, pour voir si ses amis l’ont aussi entendu, s’il ne rêve pas. «Dix euros ? C’est tout ? – Quinze. Et je te laisse les toucher, si tu veux». Le garçon roux ne se laisse plus attendre, il éteint sa cigarette sous le talon de sa basket, attrape un billet de dix euros et quelques pièces dans la poche de son jean. «Voilà, c’est tout ce que j’ai». Ariane les prend avec elle, soulève son tee-shirt et montre au garçon sa poitrine. Il les touche avec ses mains moites et maladroites. «Tu es vraiment belle », murmure-t-il, et Ariane remet son tee-shirt, le spectacle est terminé. «Merci» dit-elle avant de se retourner et de s’en aller sans sourire, d’un pas décidé. C'est l'une des premières fois que les garçons la trouvent jolie. Elle entend derrière elle les commentaires et les rires des garçons sur leurs scooters qui ont, eux aussi, tout vu.

Ainsi, jour après jour, Ariane propose la vue de sa poitrine pour quelques billets aux jeunes garçons du quartier, cachée entre deux murs. Dans le faubourg, on commence à la connaître, et les garçons de son âge la courtisent de plus en plus en échange d’argent. Un jour, sa mère apprend ce que fait sa fille de quatorze ans. Elle lui flanque une gifle dès qu’elle a traversé le seuil de la porte. «Tu n’as pas honte, te prostituer, à ton âge», et elle répond «les garçons ils nous trouvent jolies et ils aiment nos seins. J’en profite. Maintenant je peux aller chez le glacier du quartier quand je veux et acheter plein de bonbons et de glaces. Toi, tu n’as jamais voulu parce que nous n’avons pas d’argent». Et elle va dans sa chambre en écoutant d’une oreille sourde les brimades de sa mère.

Helena continue de la féliciter en silence à chaque cours de gym, et Ariane devient encore plus forte. Elle grandit, voyage en Italie pour les compétitions régionales et nationales. On commence à connaître son nom, Ariane Verrecchia, un peu partout dans la région de Campanie, et surtout à Naples. Elle a quinze ans, on lui propose d’aller aux Etats-Unis pour un grand championnat. Mais sa mère n’a pas d’argent et son père non plus, elle est obligée de rester en Italie et d’abandonner ses ambitions internationales. Ariane rêvait déjà des Etats-Unis, surtout de Star City dans le New Jersey, elle voulait absolument y aller et découvrir cet univers de plus près. Helena essaye de la consoler «continue de t’entraîner, un jour, tu y arriveras ». A la fin du cours, sa mère l’oublie encore. Ariane attend dans le noir et Helena vient la retrouver dans la nuit, son visage brille sous la lumière de sa dixième cigarette. «Si tu as besoin d’argent ma petite, j’ai quelque chose à te proposer, mais tu dois me promettre de n’en parler à personne ; ça reste entre nous». De toutes façons, Ariane n’avait personne à qui parler. La femme lui donne un petit sac à dos. «Ne l’ouvre surtout pas, il y a des choses qui sont pas pour toi, dedans, ça peut être dangereux. Tu iras demain dans la rue du Marchionne, au Nord de Naples, après tes cours ; tu sais, près de l’usine de plastique. Tu attendras, devant le mur plein de graffitis. Tu verras arriver un homme, vers dix-neuf heures. Il aura une belle berline noire et un costume. Il va se présenter comme Vittorio. Tu lui donnes le sac et récupères l’argent et tu repars sans rien dire. C’est compris ?». Ariane accepte. Le lendemain, à dix-neuf heures, Vittorio est bien là et elle exécute les ordres de Helena. Mercredi d'après, Ariane a cours de gym, et Helena la félicite et lui donne une petite partie des billets reçus – une dizaine d’euros. Depuis, chaque soir après le cours de gym, Ariane attend Helena dans le noir qui lui propose une nouvelle petite mission. Ariane sait qu’elle livre de la drogue, de la cocaïne et du cannabis. Parfois même, c’est elle qui attend, assise sur les bancs d’un quartier de Naples, que les garçons viennent la voir pour lui acheter les produits. Un soir, Helena lui donne une arme : une jolie Beretta 92. «Je ne suis pas une simple professeure de gymnastique, je sais faire beaucoup de choses dans ma vie. J’ai plein de secrets que tu ne risques pas de déceler». Ariane l'avait déjà soupçonnée d’être une super-héroïne, comme celles qu’elle continuait à voir à la télévision le soir et qu’elle admirait secrètement. Mais Helena ne le lui avoua jamais.

Ariane apprend à se servir d’un pistolet. D’après Helena, c'est pour son bien, elle a besoin d’apprendre à se défendre, surtout avec les services qu’elle lui rend. Après les cours, Ariane dit à sa mère qu’elle va chez une copine alors qu’en réalité, elle se rend dans une étendue de terre sèche à quelques kilomètres à la périphérie de Naples. Helena la prend dans sa voiture après les cours et les deux s'éloignent de la ville pour se retrouver dans ce lieu aride et vide, loin des yeux indiscrets. Ariane, pendant des heures, apprend à manier une arme, vise les troncs d'arbre et les épouvantails qu'Helena a construit pour elle. Cette dernière fume à côté d’elle et lui dit comment charger le pistolet et bien appuyer sur la gâchette ; comment allier les saltos et autres voltiges et le tir – parfois, Ariane se croit dans un film d’espionnage, après une figure elle dégaine son pistolet et vise juste. Helena lui offre aussi deux petites lames fines qui brillent dans la nuit. «Fais-en bon usage, si jamais tu en as besoin, lorsque tu feras la rencontre d’autres types comme Vittorio. Parfois, ils sont dangereux, et une petite arme blanche comme celle-ci peut toujours t’être utile». Ariane lui explique que parfois, les garçons l'embêtent et la suivaient avec les scooters dans la rue, lui disent des choses immondes sur son corps. Helena sourit : « Ces garçons ne vont pas arrêter de sitôt ; essaye de leur dire qui tu es, la petite Verracchia. Montre-leur que tu sais te battre et te défendre». Le lendemain, alors que le caïd de Naples vient encore l’embêter à la fin des cours, Ariane le bloque contre un mur, l’embout de sa petite lame contre son cou. «Tu ne me touches plus. Sinon, un jour, je te tue». Depuis, les garçons ont arrêté de l’embêter.



Ariane grandit. Elle continue à se rendre dans cette grande étendue de terre avec Helena et apprend à manier les armes et ses petites lames, avec précision et agilité. Elle est une jeune gymnaste d’exception, on lui voit un grand avenir dans le club de Naples. Helena lui apprend à se battre, chez elle, après les cours de gymnastique. Dans la cave de sa maison – elle habite à l’extérieur de Naples, dans la périphérie de la ville-, elle frappe sur un punching-ball tous les soirs, devient agile de ses bras et ses mains. Ariane sait boxer, se défendre, anticiper les coups de l’adversaire, flanquer des droites et des puissants coups de pied ; elle est agile avec son corps et se déplace vite, avec grâce et souplesse. Ses pas sont discrets, elle sait dégainer l’arme après avoir effectué un double salto et quelques rondades, pour éviter les balles de ses ennemis qu’elle imagine se diriger droit vers elle. Dans ses rêves, Ariane est une super-vilaine, celle qui aide le Docteur Otaku dans ses plans maléfiques. Elle est son acolyte et son amante. Tous les soirs, elle voit son visage à la une des journaux.

Un jour, après une mission que lui confie Helena, Ariane rentre chez elle. Elle voit une voiture garée devant l’immeuble où elle habite. Dans l’appartement, un inconnu est là. Grand, élancée, avec une épaisse barbe et les yeux fatigués, il boit un café et fume une cigarette. Il est plutôt bien sapé, avec un smoking et une belle cravate colorée. Sous le regard insistant d’Ariane, il se sent obligé de s’en aller. Elle ne lui répond même pas lorsqu’il lui dit «bonne soirée, ravi de t’avoir rencontré», et en silence il quitte l’appartement. Quand il part et qu'elles se retrouvent seules, sa mère lui explique : «c’est mon nouveau petit ami. Il va habiter ici pour quelques temps. Il est banquier, il vient de Rome. Il va nous sortir de la misère». Ariane est contrariée ; elle n’aime pas ce type - même, elle le déteste. Elle déteste pas les hommes en costume et cravate, elle se méfie d’eux parce qu’ils ont beaucoup d’argent et de mauvaises raisons d’agir. En plus, son père est irremplaçable. Ce n’est pas un inconnu qui va leur donner les moyens de gagner beaucoup d’argent et partir loin de Naples pour vivre une meilleure vie. «C’est moi, pense-t-elle, quand je serais une grande gymnaste connue. Quand je deviendrais enfin une héroïne, et qu'on parlera de moi dans tous les journaux télévisés». Elle ne supporte pas cet homme qui viole leur intimité, elle entend sa voix caverneuse quand elle est enfermée dans sa chambre ; elle n’aime pas le voir prendre sa mère dans ses bras et l’embrasser sous ses yeux. Il a une belle voiture, une Mercedes qui brille sous la lumière, elle fait tâche dans le quartier à côté de tous les autres vieux tacots abîmés.

Depuis l’arrivée de cet inconnu dans sa vie, Ariane passe beaucoup de temps dans la salle de gymnastique, elle y reste tard le soir sous prétexte de s’entraîner pour la prochaine compétition nationale. Ou alors, elle se rend dans la cave de Helena et frappe sur le punching-ball avec haine et colère. Un soir, il doit être vingt-trois heures, et la voiture de son beau-père est là, garée devant leur immeuble ; elle a une idée. Helena le lui a appris. Le lendemain, elle vole un réservoir d’essence chez le garagiste du coin sans se faire voir. Elle attend la nuit venue, quand la ruelle est vide et les lumières éteintes. La voiture est encore là, il va encore rester la nuit. Elle asperge les sièges arrière de gasoil. Elle veut juste lui faire peur, lui dire qu’il n’est pas le bienvenu dans le quartier, ni dans la famille : c’est elle qui commande. Elle perce le réservoir, le liquide s’écoule et descend le long de la rue en pente. Ariane laisse le gasoil s’enflammer en laissant quelques minutes la flamme du briquet lécher le liquide poisseux. Elle voit comment, doucement, la flamme remonte le long de la rue, discrète, et se dirige droit vers la voiture.

C’est à ce moment-là que sa mère et son beau-père sortent de l’immeuble. Souriants, ils rient dans la nuit. Ariane panique, la flamme continue d’avancer doucement. Mais elle ne peut pas sortir de sa cachette, elle ne peut pas les prévenir et s’en aller. Ce serait évident qu’elle est coupable. La jeune fille a peur et est pétrifiée, cachée derrière un mur du quartier, alors elle voit sa mère et l’homme rentrer dans la voiture et commencer à s’embrasser. Ariane murmure « mamma, s’il-te-plaît, sors de là, je t’en supplie », mais sa mère n’entend rien, elle est entre les bras de cet homme qu’elle aime tandis que la flamme prend et s’approche dangereusement du réservoir.

Ariane sort de sa cachette et cours vers la voiture. « Mamma » hurle-t-elle, mais sa mère ne semble pas l’entendre. Des larmes coulent, la flamme grossit, s’en prend au pot d’échappement et à l’arrière de la voiture. « Mamma ! » son cri perce dans la nuit. Mais l’instant d’après, la voiture explose en un fracas de verre et de tôle. Ariane est projetée en arrière, les flammes sont immenses et illuminent tout le quartier. On entend les alarmes des voitures autour, les cris des voisins qui sont réveillés par le bruit. La voiture est en feu, on ne voit personne en sortir. Ariane est au sol, le genoux en sang à cause de sa chute provoquée par l’onde de choc de l’explosion. La vue brouillée par les larmes, elle regarde la voiture enflammée en espérant que sa mère en sorte. Mais les voisins se sont déjà précipités sur le squelette brûlé de l’engin, et personne ne semble s’échapper de ce débris enflammé. La jeune fille se lève, apeurée et confuse ; ses membres tremblent. Elle disparaît dans une rue et se met à courir ; elle veut retrouver Helena. Pour lui parler, et lui demander de l'aide. Je viens de tuer ma mère. Je viens d’assassiner ma propre mère et un inconnu. Cette pensée l’obsède jusqu’à ce qu’elle arrive au club de gym. Helena donne des cours à des enfants – elle se revoit elle, pendant quelques instants, quand elle avait leur âge-. Les pleurs et le visage bouffi et apeuré d'Ariane alerte Helena, les deux se cachent dans le bureau de la femme. Entre quelques sanglots, elle lui explique. « J’ai tué ma mère ». Ce sont des mots durs et difficiles pour Helena, lancés en un murmure. La femme panique et Ariane comprend qu'elle n’est pas forcément préoccupée par le sort de sa mère ; mais plutôt par autre chose. Helena écoute la jeune fille parler : « j’ai mis feu à la voiture de ce type, ils sont rentrés dedans, je n’ai pas pu les prévenir, ils sont morts. Je me suis enfuie ». Helena ne sait pas comment la rassurer car elle a peur aussi. Qu’on retrouve sa trace si on interroge la mule, c’est tout le circuit de son trafic de drogue et de la mafia qui va être décimé. « Ariane, je sais, dit-elle au bout d’un moment. Tu vas partir loin, tu vas partir d’ici, t’en aller. Tu rêvais d’aller à Star City, n’est-ce pas ? C’est ton rêve, tu m’en parles si souvent, de tes histoires de super-héros. Très bien. Alors va-t’en. D’ici demain, je vais te trouver un billet d’avion. Et un logement. Tiens – elle lui tends un faux passeport et une fausse carte d’identité-. Je l’ai gardée dans un cas d’urgence, pour moi, si jamais je dois quitter l’Italie. Fais-en bon usage. Casse-toi d’ici. Vittorio va se faire passer pour ton père et tu pourras partir avec lui. Là-bas, tu seras accueilli par un vieil ami à moi, Raphael, c’est un type bien. Tu resteras avec lui ». Ariane demande pourquoi. Pourquoi s’en aller ; elle veut, soudainement, assumer ses actes et prendre sa responsabilité en main. Se livrer à la police. Mais Helena l’attrape par le bras : « Non, tu vas fuir. Commencer une nouvelle vie. La police pensera que c’est un incendie criminel, des voyous du quartiers qui ne voulaient pas d’un type riche de Rome dans le faubourg. Il ne faut pas que la police te trouve. Sinon, tu es morte. Tu fais partie de la mafia, Ariane. Tu as travaillé pour la mafia de Naples depuis des années. Les flics me veulent et toi aussi, ils te cherchent, tu n’as pas intérêt à te faire avoir. Tu ne peux pas me faire ça. Alors maintenant, pars. C’est mieux pour toi et pour tout le monde ; la prison n’est pas une belle chose, encore moins pour une jolie fille de ton âge avec un avenir brillant devant elle ».

Elle dort chez Helena, mais elle ne ferme pas l’œil de la nuit. Les flammes la hantent, elle s’élèvent jusqu’au troisième étage de l’immeuble et lancent un halo rouge dans tout le quartier. Le lendemain, Vittorio vient la chercher. Ils se rendent à l’aéroport de Naples et prennent le premier vol pour les Etats-Unis. Star City, voit-elle écrit sur son billet. Elle n’échange pas un mot avec Vittorio. Les larmes coulent sur ses joues. Ariane a seize ans, et elle a tué sa mère et un inconnu sans le vouloir. Ariane est une criminelle. Et pourtant, c’était elle qui rêvait, dans ses fantasmes les plus profonds, de devenir une super-vilaine comme celles qu’elle pouvait voir à la télévision ; ce n’étaient donc pas un conte de fées.




Star City, depuis 2017.

Elle est arrivée à Star City avec Vittorio, leur avion atterrit de bon matin sur la piste du Jordan International Airport. Le mois de janvier est difficile, il fait froid dans la ville. Vittorio loue une voiture et ils roulent pendant des heures dans les autoroutes qui mènent au centre. Il finit par la laisser devant un vieil immeuble abîmé et orné de graffitis grossiers, dans le quartier de Lincoln au district est. Lorsqu’elle descend de la voiture, Vittorio lui donne une seule information : «C’est ici, au troisième étage. Bon courage», puis il disparaît. Elle monte les escaliers et le plancher craque sous ses pieds, la lumière nue au plafond donne un teint blafard a son visage fatigué. Elle a avec elle une simple petite valise avec quelques affaires dedans – elle a tout laissé à Naples, même son téléphone portable. Elle pense que son père doit la chercher et l’appeler pour savoir où elle est. Ariane frappe à la porte de l’appartement au troisième étage, c’est un homme d’une trentaine d’années qui lui ouvre. « Tu dois être Ariane », dit-il. « Entre ». Il habite dans un vieil appartement très petit qui sent l’humidité, le tabac froid et la bouffe. Ses affaires jonchent au sol. Il lui montre sa chambre, c’est une petite pièce où s’entassent des cartons de déménagement et des objets en tout genre. Au sol, un vieux matelas tâché avec une couverture polaire. «C’est tout ce que j’ai pour l’instant. J’essayerai de trouver mieux, mais j’ai besoin de temps». Ariane s’installe en silence, elle n’a pas dit un mot depuis qu’elle est arrivée.

Le soir, il lui prépare des pâtes bolognaise pour le repas. «Je suis Raphaele. Je connais Helena depuis un petit bout de temps. J'ai quitté l'Italie parce que, comme toi, je risquais beaucoup de prison là-bas». La jeune fille ne veux pas en savoir plus. Elle a envie de l'envoyer valser, ce type-là, en lui disant que leurs histoires n'ont rien à voir, qu'elle s'en fout de ce qu'il lui raconte. Raphaele essaye de lui parler mais Ariane ne réagit pas, elle n’a pas faim, mange quelques pâtes et laisse son assiette remplie de côté. «Je comprends, ça doit être difficile pour toi. Essaye de te reposer un peu ces jours-ci ». Les jours qui suivent, ils parlent peu. Raphaele essaye d’engager la conversation mais Ariane ne fait pas d'effort. A part pour lancer quelques vannes ou des piques violentes, la jeune fille reste silencieuse et passe la plupart de son temps seule dans sa chambre.

Le mois suivant, elle se balade dans les rues de la ville, vêtue de ses vieux vêtements qu’elle en a marre de porter. Elle a emporté avec elle quelques économies, l’argent sale que lui filait Helena après ses missions. Star City dans ses rêves, ça ne ressemble en rien à la réalité. Ici, elle a envie de commencer une nouvelle vie ; le fantôme de sa mère la hante, mais elle a besoin d’oublier et de reprendre à zéro. En gambadant dans les quartiers pauvres de Lincoln elle trouve une animalerie exotique : elle achète un crapaud, un Bufo alvarius qui vient du désert de Sonora au Mexique ou du Texas – le vendeur ne sait pas exactement. Elle s’occupe de lui dans une petite cage qu’elle laisse entre quelques cartons dans sa nouvelle chambre, lui donne à manger de temps en temps, l’appelle Rosalita. Tous les jours, elle prélève un peu de sa bave et de son venin, elle trait ses cornes et fait sécher le liquide poisseux sur une feuille de papier. Elle garde précieusement la bufotoxine produite par l’animal dans des petits pots, cachés entre ses habits et ses vêtements. Raphaele se moque souvent de cette drôle de bête dans sa chambre et Ariane ne rit pas lorsqu’il blague à ce sujet. Rosalita est son nouveau compagnon, elle n’aime pas ce type qui se permet de faire des remarques sur son aspect hideux ou sa peau granuleuse.

Le 17 février survient l’attaque du Docteur Otaku lors de la Star City Games Week. Par chance, Ariane n’y était pas ; mais elle continue à ressentir une étrange attirance envers ce personnage qu’elle fantasme – elle n’a jamais vu son visage, mais l’imagine dans ses rêves où elle est son amante. Maintenant qu’elle habite dans cette ville, et doit se faire un nom, devenir quelqu’un et se faire remarquer par ces super-héros et vilains qui arpentent la ville. Cette attaque la convainc de cela, alors Ariane se rend dans ce vieux cybercafé du coin et va faire quelques achats dans le dark-web avec la carte bancaire de Raphaele qu’elle a volé dans son portefeuille pendant qu’il dormait. Elle achète notamment deux modèles de pistolets –deux Beretta 92 noir mate, exactement les mêmes que Helena lui prêtait lors de ces soirées entières passées dans les champs à tirer sur les oiseaux et les arbres pour s’entraîner à les maîtriser. Elle achète aussi deux petits couteaux de lancer aux lames de fer fines et brillantes. Quelques jours plus tard Raphaele les reçoit devant la porte de l’appartement dans un gros carton. « J’ai un colis pour toi Ariane. Qu’est-ce que c’est ? - Rien, du maquillage. Un truc de filles, tu peux pas comprendre". Et elle s’enferme dans la chambre sous le haussement de sourcils de l’homme qui n’arrive toujours pas à la cerner. Dans la nuit, en écoutant de la musique sur le vieux poste radio qui grésille, elle s’entraîne à lancer ses petits couteaux sur une cible qu’elle a elle-même dessinée sur le mur – avec le visage de Pizza Girl qu’elle a essayé de reproduire. Parfois, elle plonge les lames dans les pots de venin de crapaud, et regarde le liquide glisser le long du métal. Avachie sur son matelas, elle parle à Rosalita. «Ne t’inquiète pas, on va bientôt sortir d’ici. Un jour, le Docteur Otaku viendra me chercher et je deviendrai la plus grande vilaine de tous les temps. Je lancerai mes lames empoissonnées sur les ennemis, je serais agile et rapide comme un félin. Mes deux Berettas dans la main, je serais intrépide ». C’est son rêve fantasmé, qu’elle imagine longtemps. De temps en temps, elle envoie des cartes postales à Helena. Je m’ennuie, viens me voir. Mais elle ne reçoit aucune réponse. Elle écrit aussi quelques lettres pour son père qu'elle garde dans un coin de sa chambre pour ne jamais les envoyer, perdues entre des cartons et des vêtements.

Le jour de l’attaque du 11 septembre 2017, Ariane est restée dans l’appartement, cloîtrée dans sa chambre. Elle a peur, elle pleure. D’ailleurs, ce même soir, Raphaele qui travaillait dans un restaurant du Chinatown ne revient pas. Elle l’attend dans la nuit, confuse, en entendant les explosions à l’extérieur. Elle n’ose pas sortir, se sent en danger et vulnérable face à ces attaques qui l’effraient. Ariane veut le revoir Raphaele, elle ne veut pas rester seule. Au fond d'elle, elle l'aimait bien, ce gars-là. Surtout quand ils regardaient la télévision ensemble les soirs, une vieille comédie des années 80. Ou quand ils écoutaient de la musique ensemble et qu'elle se moquait de son étrange façon de danser. Elle apprendra les jours suivant que Raphaele a péri dans l’attaque du Chinatown. Maintenant, elle est seule. Elle n’a nulle part où aller. L’appartement est vide, seul Rosalita l’accompagne.





Les mois et années qui suivent, Ariane s’habitue à Star City en guerre. Elle habite seule dans ce vieil appartement abandonné de Lincoln. La nuit, elle va se balader dans le Quartier de Théâtre, seule. Elle a ses veilles baskets troués, son jean délavé et un tee-shirt Hard Rock Café trop grand qu’elle a emprunté à Raphaele. Les lumières l’aveuglent, elle aime bien se perdre dans cet immense monde de fantaisie et de couleurs. Ariane s’amuse à voler les porte-monnaie des gens, mais le pickpocket est une discipline difficile à apprendre – au bout d’un moment, un homme lui agrippe le bras et veut l’emmener au poste de police. Elle réussit à s’enfuir et se rend compte à quel point, malgré sa volonté de devenir une super-vilaine, elle doit encore apprendre à faire face aux difficultés. Elle a besoin d’être épaulée par quelqu’un qui puisse la guider dans son quotidien, et lui apprendre de nouvelles compétences comme Helena le faisait. Cette dernière lui manque : la façon qu’elle avait de lui donner des ordres et la douce autorité qu’elle avait sur elle. Alors, elle écrit une lettre à Lady Satan, qu’elle adule particulièrement. En quelques mots, elle lui déclare cette étrange attirance qu’elle a envers elle. C’est une déclaration d’amour, elle veut la rejoindre. Devenir son acolyte. Je pourrai tout faire pour vous. Ariane ne recevra jamais de réponse de la part de Lady Satan.

Il est très tard mais les rues ne sont pas désertes. La jeune fille de dix-huit ans s’habitue à la solitude. Lorsqu’elle passe devant les boutiques luxueuses du Quartier du Centre, elle voit ces sacs de marques chères et ces jolis costumes et robes que portent les mannequins fades et maigres. Elle s’imagine déjà portant ces magnifiques habits, des bagues en or ornant ses doigts, et des bijoux qui pendent à son cou. Elle a envie de porter ce parfum de pouvoir, qu’on la voie marcher dans la rue et qu’on la regarde, comme on peut admirer n’importe quel super connu. Avec l’argent qu’elle a ramené de Naples et celui récupéré dans les affaires de Raphaele, elle s’achète un magnifique costume pour femme d’une couleur ébène et un petit sac à main. La vendeuse, en voyant cette gamine vêtue d’un pull sale et de vieilles baskets acheter des articles aussi chers, se pose beaucoup de questions, mais celles-ci semblent s’effacer lorsqu’Ariane sort de sa poche une épaisse liasse de billets. Elle essaye le costume dans sa chambre et soudainement se sent devenir une autre personne ; observant son reflet dans ce vieux miroir sale, le luxe de sa tenue contraste avec l’appartement et les affaires sales qui jonchent de tous les côtés. Comme une double personnalité qu’elle pourrait habiter, à partir de maintenant. Mademoiselle Verrecchia, la pauvre gamine du quartier pauvre de Naples, ressemble à ces femmes de la haute société; riches, avec du pouvoir et de l'argent dans les poches. Celles que la société préserve en haut du trône, qui piétinent les plus vulnérables d'entre tous.

Ariane se lance dans quelque chose de plus grand. Elle s’appuie contre les feux de signalisation des rues du Quartier des Théâtres vêtue de ce magnifique deux-pièces noir, d'un sac à main brillant et de quelques bijoux volés. Les hommes s’arrêtent, ils la regardent attendre quelqu'un – ou quelque chose –. Au bout d’un ou deux tours du quartier, ils baissent la vitre. « Bonjour mademoiselle », elle leur sourit, leur explique son service. Ils acceptent. Elle se fait appeler Lolita, elle monte dans les voitures de ces riches hommes avec un sourire charmant et parle très peu, avec son accent italien qu’on apprécie souvent. Elle aime voir ces lumières scintillantes défiler derrière la vitre, celles des casinos et des nightclubs du Quartier des Théâtres. Ces hommes lui répètent qu’elle est belle. Arrivé dans leurs appartements et leurs chambres d’hôtel, elle s’invente une vie – celle d’une jeune femme riche, qui vient de Florence et qui se vente de ses dernières acquisitions dans les plus grands magasins de luxe. Pourtant, Ariane déteste qu’on la touche. Dès que son client commence à mettre une main sur elle, Ariane dégaine son petit couteau de lancer et le plante sur la joue de l’homme – la lame brille, elle a déposé un peu de poison dessus. « Où est ton portefeuille, minchia et l’homme le lui donne. Elle s’empare de tous les billets, commande une bouteille de champagne au room service. Puis, elle s’en va comme elle est venue, silencieuse. Avec quelques billets en plus dans la poche. Sur le chemin du retour, son rire d'enfant s’esclaffe dans la nuit ; ciao lance-t-elle, et elle lève son majeur en l'air et danse entre les ruelles désertes de la ville, en comptant ses billets.

Petit à petit, elle s’améliore. Ses clients sont nombreux et diversifiés. Elle change sa couleur de cheveux pour ne pas être repérée, Lolita a de nombreux visages. Elle commence aussi à les droguer et ce grâce au toxines qu’elle extrait de Rosalita. Ariane dépose le venin sur la lame de son couteau et oblige le client à la lécher juste après lui avoir volé sa carte bancaire et ses quelques billets. Il est laissé dans un état second, elle peut s’en aller tranquillement tandis que les toxines hallucinogènes commencent à faire effet. Le lendemain, on parle aux informations d’un homme drogué à son insu qui a été cambriolé. On ne retrouve jamais sa trace.

C’est son nouveau quotidien, qu’elle commence à apprécier. Voler ces hommes attirés par son joli visage. Les menacer, les droguer puis s’en aller. Son rire de gamine s'esclaffe quand elle regarde leurs yeux apeurés ; ceux de ces hommes soi-disant puissants qu'elle arrive à ridiculiser. Quand les clients ripostent avec des coups, c’est son entraînement au combat et en gymnastique, son élasticité et son agilité qui lui permettent de toujours s’en sortir. Elle finit par planter légèrement son couteau contre la jugulaire des hommes. «Ne joue pas avec moi, je suis plus forte que toi ; je ne veux pas te tuer sauf si tu m’obliges à le faire», dit-elle pour les intimider. Elle leur fait lécher la lame couverte de venin – souvent en coupant légèrement la langue de la victime à l’aide de son couteau effilé- et ils s’endorment sous l’effet des psychotropes entre quelques hallucinations, avec un léger goût de sang dans la bouche. Ariane déguerpit en silence, discrète, et disparaît dans les rues de Star City.

Ariane pense souvent à sa mère qui est, pour elle, le fantôme de son passé criminel qui la poursuit. Ariane a 20 ans. Elle pense encore que cet incident n’était pas une coïncidence mais le coup du destin ; un accident qui a permis de révéler sa vraie nature, celle d’une criminelle. Elle ne tue plus, pourtant ; elle vole seulement. Lolita fait peur aux hommes, les plus riches ; elle se moque de cette société qui l'a toujours méprisée. Elle vend ses charmes et les manipule avec son corps – car les garçons le lui ont appris, depuis qu’elle est jeune, qu’elle ne vaut que par ses attributs féminins. Aujourd'hui, Ariane arpente les rues de Star City à la recherche d’une nouvelle victime, pour embrasser ce rêve d’enfance qui était de devenir une super-vilaine.

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 23 Mai 2020 - 15:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Héros Indépendant
Super-Héros Indépendant

Rafael Colón
Super-Héros Indépendant

Personnage
Ariane Verrecchia – Lolita 200507102945795589

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 905
ϟ Nombre de Messages RP : 538
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses [U.C.]
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons & serviteurs
▼Véhicules
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Ariane Verrecchia – Lolita 200507102945795589

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 905
ϟ Nombre de Messages RP : 538
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses [U.C.]
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons & serviteurs
▼Véhicules
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Bienvenue à toi! Bon courage pour la modération et au plaisir de te croiser en jeu, des cookies Ariane Verrecchia – Lolita 1001172573
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 23 Mai 2020 - 21:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abel R. Khan
Indépendant Neutre

Personnage
Ariane Verrecchia – Lolita Aeb7c3e120824239a6c70c116cdf3a54
ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 10/02/1989
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 65
ϟ Nombre de Messages RP : 26
ϟ Célébrité : Zayin Malik
ϟ Crédits : Ez'
ϟ Doublons : Nope
ϟ Âge du Personnage : 25
ϟ Statut : Celib' à terre
ϟ Métier : Garde du corps
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Abel est un jeune métis de 25 ans, bien bâti. Il mesure 1m82 pour 70kg. Il possède une belle musculature finement entretenue. Il l'entretient par une pratique assidue de l'aïkido, ainsi que de la musculation et du footing. Sa peau mate et cuivrée ne laisse pas vraiment indifférent.
Il a un visage bien proportionné et on remarque tout d'abord des yeux légèrement bridés. Une bouche fuselée. Ses cheveux sont d'un noir absolu, souvent rasés sur les côtés (parfois teints) et il porte constamment une barbe de quelques jours.
Des tatouages parsèment tout son corps. Il est percé au nez et aux oreilles et porte régulièrement des bijoux. Il a choisi des pierres ou des métaux qu'il peut utiliser avec ses capacités. Abel a toute une palette de bijoux appropriés. La plupart du temps il porte une bague de platine serti d'un diamant, ainsi qu'une en or. Des boucles d'oreilles "clous" ou rondes, serties de diverses pierres précieuses, sont souvent attachées à ses oreilles.
Il parle français et tamoul, ses deux langues maternelles ainsi que l'anglais (léger accent français). Également du japonais au niveau B1/B2.
ϟ Pouvoirs : Morphisme transitionnel des matériaux:

Cela concerne les éléments suivants:
1.Morphisme minéral
2.Morphisme métallique
3. Morphisme végétal

3eme dan d'aïkido
ϟ Liens Rapides : ma présentation
carnet d'adresses
passeport
Joueur
Ariane Verrecchia – Lolita Aeb7c3e120824239a6c70c116cdf3a54
ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 10/02/1989
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 65
ϟ Nombre de Messages RP : 26
ϟ Célébrité : Zayin Malik
ϟ Crédits : Ez'
ϟ Doublons : Nope
ϟ Âge du Personnage : 25
ϟ Statut : Celib' à terre
ϟ Métier : Garde du corps
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Abel est un jeune métis de 25 ans, bien bâti. Il mesure 1m82 pour 70kg. Il possède une belle musculature finement entretenue. Il l'entretient par une pratique assidue de l'aïkido, ainsi que de la musculation et du footing. Sa peau mate et cuivrée ne laisse pas vraiment indifférent.
Il a un visage bien proportionné et on remarque tout d'abord des yeux légèrement bridés. Une bouche fuselée. Ses cheveux sont d'un noir absolu, souvent rasés sur les côtés (parfois teints) et il porte constamment une barbe de quelques jours.
Des tatouages parsèment tout son corps. Il est percé au nez et aux oreilles et porte régulièrement des bijoux. Il a choisi des pierres ou des métaux qu'il peut utiliser avec ses capacités. Abel a toute une palette de bijoux appropriés. La plupart du temps il porte une bague de platine serti d'un diamant, ainsi qu'une en or. Des boucles d'oreilles "clous" ou rondes, serties de diverses pierres précieuses, sont souvent attachées à ses oreilles.
Il parle français et tamoul, ses deux langues maternelles ainsi que l'anglais (léger accent français). Également du japonais au niveau B1/B2.
ϟ Pouvoirs : Morphisme transitionnel des matériaux:

Cela concerne les éléments suivants:
1.Morphisme minéral
2.Morphisme métallique
3. Morphisme végétal

3eme dan d'aïkido
ϟ Liens Rapides : ma présentation
carnet d'adresses
passeport
Bienvenue à toi :)
Très chouette fiche Ariane Verrecchia – Lolita 811500621
 
Revenir en haut Aller en bas



Souris , joue au jeu du chat.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 23 Mai 2020 - 22:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Héros Indépendant
Super-Héros Indépendant

Miyuki Hojo
Super-Héros Indépendant

Personnage
Arahitogami

ϟ Âge : 23
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/04/1997
ϟ Arrivée à Star City : 02/03/2020
ϟ Nombre de Messages : 100
ϟ Nombre de Messages RP : 38
ϟ Célébrité : Haruka Fukuhara
ϟ Crédits : roro roro
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : Célibataire (marié à son frère dans une autre vie)
ϟ Métier : Etudiante à Star High, héroïne et héritière d'Hojo inc américa
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : A les yeux qui virent aux dorés quand elle sous le coup d'une émotion intense.

N'aime pas être plongé dans le noir.
ϟ Pouvoirs : Aura de lumière
Invocation lumineuse - Kusanagi-no-Tsurugi (une épée)
Immunité solaire
Lumière apaisante (peut soigner les blessures)
ϟ Liens Rapides : Fiche !
Carnet d'adresse !
Passeport !
Collection de carte !
Joueur
Arahitogami

ϟ Âge : 23
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/04/1997
ϟ Arrivée à Star City : 02/03/2020
ϟ Nombre de Messages : 100
ϟ Nombre de Messages RP : 38
ϟ Célébrité : Haruka Fukuhara
ϟ Crédits : roro roro
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : Célibataire (marié à son frère dans une autre vie)
ϟ Métier : Etudiante à Star High, héroïne et héritière d'Hojo inc américa
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : A les yeux qui virent aux dorés quand elle sous le coup d'une émotion intense.

N'aime pas être plongé dans le noir.
ϟ Pouvoirs : Aura de lumière
Invocation lumineuse - Kusanagi-no-Tsurugi (une épée)
Immunité solaire
Lumière apaisante (peut soigner les blessures)
ϟ Liens Rapides : Fiche !
Carnet d'adresse !
Passeport !
Collection de carte !
Bonjour et bienvenue Lolita :)

Bonne route pour devenir une super méchante, je t'offre des cookie quand même.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 23 Mai 2020 - 23:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

Christina Balboa
Circus Maximus

Personnage
Pulse
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 10/10/1995
ϟ Arrivée à Star City : 13/01/2020
ϟ Nombre de Messages : 233
ϟ Nombre de Messages RP : 116
ϟ Célébrité : Kristen Stewart
ϟ Crédits : image retravaillé par moi même
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 24
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Vrai garçon manqué.

Porte habituellement une casquette vissée sur la tête.

Joue souvent avec une mèche de ses cheveux.
ϟ Pouvoirs : - Manipulation des vibrations I / II / III
- Champ vibratoire
- Perception des vibrations
- Poing d'acier
- Coups stroboscopiques
- Combat de rue
ϟ Liens Rapides : Fiche
Carnet d'adresses
Passeport
Téléphone
Journal de bord
Exploits
Joueur
Pulse
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 10/10/1995
ϟ Arrivée à Star City : 13/01/2020
ϟ Nombre de Messages : 233
ϟ Nombre de Messages RP : 116
ϟ Célébrité : Kristen Stewart
ϟ Crédits : image retravaillé par moi même
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 24
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Vrai garçon manqué.

Porte habituellement une casquette vissée sur la tête.

Joue souvent avec une mèche de ses cheveux.
ϟ Pouvoirs : - Manipulation des vibrations I / II / III
- Champ vibratoire
- Perception des vibrations
- Poing d'acier
- Coups stroboscopiques
- Combat de rue
ϟ Liens Rapides : Fiche
Carnet d'adresses
Passeport
Téléphone
Journal de bord
Exploits
Mon dieu une compatriote... Ariane Verrecchia – Lolita 4057716148

Welcome !
 
Revenir en haut Aller en bas


May the Pulse be with you
Ariane Verrecchia – Lolita Giphy

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 24 Mai 2020 - 0:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Seconde de MindStorm
Seconde de MindStorm

Noélie A. Inagawa
Seconde de MindStorm

Personnage
Ariane Verrecchia – Lolita 181024121903977341

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 1329
ϟ Nombre de Messages RP : 802
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : En couple avec la Mort
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : Noélie est une mentaliste dotée d'une super-intelligence qui compte autant sur ses capacités de réflexion et d'observation que sur son groupe d'Egides et ses équipements pour se tirer d'affaires. La liste de tout cela est consultable ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Ariane Verrecchia – Lolita 181024121903977341

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 1329
ϟ Nombre de Messages RP : 802
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : En couple avec la Mort
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : Noélie est une mentaliste dotée d'une super-intelligence qui compte autant sur ses capacités de réflexion et d'observation que sur son groupe d'Egides et ses équipements pour se tirer d'affaires. La liste de tout cela est consultable ici.
ϟ Liens Rapides :
Bienvenue sur le forum !

Je vois que ta fiche est bien avancée Ariane Verrecchia – Lolita 114308400 N'oublie pas de signaler si celle-ci est terminée pour que l'on s'occupe de toi. En attendant et en tous les cas, n'hésite pas à passer dans le flood ou sur la chatbox si tu le souhaites. Si tu as des questions, les admins sont là pour y répondre avec plaisir Ariane Verrecchia – Lolita 3458505197

Pour ce qui est du générateur, je vais voir pour ajouter un avertissement pour éviter ce genre d'accidents. Merci de ta remarque Ariane Verrecchia – Lolita 2877800265
 
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 24 Mai 2020 - 9:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Nouveau Membre
Nouveau Membre

Ariane Verrecchia
Nouveau Membre

Personnage
Lolita
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 11/03/1993
ϟ Arrivée à Star City : 16/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 5
ϟ Nombre de Messages RP : 0
ϟ Célébrité : dua lipa
ϟ Crédits : @Blake.
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 20
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : escort girl
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : écrire ici
ϟ Pouvoirs : écrire ici
ϟ Liens Rapides : Personne
Joueur
Lolita
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 11/03/1993
ϟ Arrivée à Star City : 16/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 5
ϟ Nombre de Messages RP : 0
ϟ Célébrité : dua lipa
ϟ Crédits : @Blake.
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 20
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : escort girl
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : écrire ici
ϟ Pouvoirs : écrire ici
ϟ Liens Rapides : Personne
Merci pour cet accueil plus que chaleureux Ariane Verrecchia – Lolita 1366640713

@Rafael Colón : merci beaucoup ! Au plaisir de jouer dans un RP avec Pedro Pascal, c'est sûrement un de mes avatars préférés !

@Christina Balboa : Awww, l'Italie quel magnifique pays ! Merci beaucoup ! Ariane Verrecchia – Lolita 986146846

@Noélie A. Inagawa : merci ! Effectivement je veux d'abord bien tout relire et mettre en page avant de la faire valider !
Pas de soucis je viendrai vers vous si jamais j'ai quelconque problème Ariane Verrecchia – Lolita 1073306021

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 24 Mai 2020 - 11:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

Christina Balboa
Circus Maximus

Personnage
Pulse
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 10/10/1995
ϟ Arrivée à Star City : 13/01/2020
ϟ Nombre de Messages : 233
ϟ Nombre de Messages RP : 116
ϟ Célébrité : Kristen Stewart
ϟ Crédits : image retravaillé par moi même
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 24
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Vrai garçon manqué.

Porte habituellement une casquette vissée sur la tête.

Joue souvent avec une mèche de ses cheveux.
ϟ Pouvoirs : - Manipulation des vibrations I / II / III
- Champ vibratoire
- Perception des vibrations
- Poing d'acier
- Coups stroboscopiques
- Combat de rue
ϟ Liens Rapides : Fiche
Carnet d'adresses
Passeport
Téléphone
Journal de bord
Exploits
Joueur
Pulse
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 10/10/1995
ϟ Arrivée à Star City : 13/01/2020
ϟ Nombre de Messages : 233
ϟ Nombre de Messages RP : 116
ϟ Célébrité : Kristen Stewart
ϟ Crédits : image retravaillé par moi même
ϟ Doublons : Aucun
ϟ Âge du Personnage : 24
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Aucun
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Vrai garçon manqué.

Porte habituellement une casquette vissée sur la tête.

Joue souvent avec une mèche de ses cheveux.
ϟ Pouvoirs : - Manipulation des vibrations I / II / III
- Champ vibratoire
- Perception des vibrations
- Poing d'acier
- Coups stroboscopiques
- Combat de rue
ϟ Liens Rapides : Fiche
Carnet d'adresses
Passeport
Téléphone
Journal de bord
Exploits
@Ariane Verrecchia : Chris connait quelques coins sympa pour manger des pâtes presque "comme à la maison" dans Little Italy. Ariane Verrecchia – Lolita 1001172573
Au plaisir de se croiser en jeu !
 
Revenir en haut Aller en bas


May the Pulse be with you
Ariane Verrecchia – Lolita Giphy

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 24 Mai 2020 - 11:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Lukaz Le Guen
Solar

Personnage
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7867
ϟ Nombre de Messages RP : 811
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Makkura
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7867
ϟ Nombre de Messages RP : 811
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Makkura
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Bienvenue à toi sur le forum Ariane Verrecchia – Lolita 3458505197

Bon courage pour la fin de ta fiche !

Par rapport aux conseils que tu donnes, il est vrai qu'il y a beaucoup d'événements et un contexte bien touffu mais en même temps, le forum vient de fêter ses huit ans donc c'est difficile de faire autrement ! Irrémédiablement, d'année en année, il y aura toujours plus de choses et on ne peut pas y faire grand-chose xD

Par contre, par rapport à l'autre problème, il y a déjà une solution mise en place mais tu es probablement passée à côté :/ En effet, il y a une annonce globale (donc accessible dans toutes les catégories et tous les forums) qui fait office de plan du forum avec tous les liens importants répertoriés et classés en fonction des besoins des nouveaux joueurs. Tu y trouves notamment les liens vers les explications de la fiche, les générateurs ou encore le contexte et la chronologie ! Vu que tu dis avoir galéré à les trouver, j'imagine donc que tu n'avais pas vu ce sujet Ariane Verrecchia – Lolita 364988687 Je l'ai donc rajouté dans le message privé de bienvenue !
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 24 Mai 2020 - 13:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Nouveau Membre
Nouveau Membre

Ariane Verrecchia
Nouveau Membre

Personnage
Lolita
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 11/03/1993
ϟ Arrivée à Star City : 16/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 5
ϟ Nombre de Messages RP : 0
ϟ Célébrité : dua lipa
ϟ Crédits : @Blake.
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 20
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : escort girl
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : écrire ici
ϟ Pouvoirs : écrire ici
ϟ Liens Rapides : Personne
Joueur
Lolita
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 11/03/1993
ϟ Arrivée à Star City : 16/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 5
ϟ Nombre de Messages RP : 0
ϟ Célébrité : dua lipa
ϟ Crédits : @Blake.
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 20
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : escort girl
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : écrire ici
ϟ Pouvoirs : écrire ici
ϟ Liens Rapides : Personne
Merci Lukaz ! Ariane Verrecchia – Lolita 1073306021

Oui effectivement je ne savais pas que le forum était aussi ancien (félicitations d'ailleurs!), c'est aussi parce que ça fait très longtemps que je ne m'inscris pas sur des forums RPG donc je suis un peu perdue entre toutes les infos, donc aucun problème pour tout ça ! J'ai préféré le notifier au cas où mais en soi ce n'est pas un problème. Ariane Verrecchia – Lolita 1366640713

Et oui j'étais totalement passé à côté, oups ! Donc encore une fois aucun problème haha, malgré toutes les remarques que j'ai pu faire j'adore ce forum et j'ai vraiment hâte de commencer à jouer. Merci encore pour votre accueil ! Ariane Verrecchia – Lolita 1073306021
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 24 Mai 2020 - 14:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Jötunn
Jötunn

Jay Lane
Jötunn

Personnage
Jötunn

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 03/09/2019
ϟ Nombre de Messages : 303
ϟ Nombre de Messages RP : 133
ϟ Célébrité : Norman Reedus
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Adrian, Mikhaïl, Ezio, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chef des Ymir
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Environ 1m85, 90 kilos. Cheveux châtains mal coiffés, yeux bleus. Quelques cicatrices et tatouages. Porte des vêtements usés.
ϟ Pouvoirs : .
- Insensibilité
- Force accrue
- Résistance améliorée
- Résistance aux drogues/poisons
- Endurance améliorée
- Régénération améliorée
- Réflexes améliorés
- Vague d'adrénaline
- Détection du danger
- Survie
- Blocage des influences
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Jötunn

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 03/09/2019
ϟ Nombre de Messages : 303
ϟ Nombre de Messages RP : 133
ϟ Célébrité : Norman Reedus
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Adrian, Mikhaïl, Ezio, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chef des Ymir
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Environ 1m85, 90 kilos. Cheveux châtains mal coiffés, yeux bleus. Quelques cicatrices et tatouages. Porte des vêtements usés.
ϟ Pouvoirs : .
- Insensibilité
- Force accrue
- Résistance améliorée
- Résistance aux drogues/poisons
- Endurance améliorée
- Régénération améliorée
- Réflexes améliorés
- Vague d'adrénaline
- Détection du danger
- Survie
- Blocage des influences
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Officiellement bienvenue, même si je te l'ai déjà dit par MP Ariane Verrecchia – Lolita 3758440006
Ça aussi je te l'ai déjà dit, mais j'aime beaucoup le personnage, j'ai vraiment hâte de voir ce que ça va donner dans le lien avec Jay ! Ariane Verrecchia – Lolita 195470577 Ariane Verrecchia – Lolita 1366640713

À l'attention du staff, vu que ce n'est pas intégré dans la fiche puisque le lien débutera après sa validation : Ariane m'a contactée pour jouer le poste à pourvoir de la protégée de Jay et on a vu tous les détails ensemble par MP ! Quand elle sera validée, il faudra donc considérer le rôle comme bloqué Ariane Verrecchia – Lolita 2877800265 Merci Ariane Verrecchia – Lolita 4093421268
 
Revenir en haut Aller en bas



 
Les têtus ont toujours le dernier mot
The secret side of me, I never let you see, I keep it caged but I can't control it, So stay away from me, the beast is ugly, I feel the rage and I just can't hold it. It's scratching on the walls, in the closet, in the halls, It comes awake and I can't control it, Hiding under the bed, in my body, in my head, Why won't somebody come and save me from this, make it end ?


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 25 Mai 2020 - 9:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Team Alpha
Team Alpha

Grace Allen
Team Alpha

Personnage
Ariane Verrecchia – Lolita Alias
ϟ Âge : 19
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 28/04/2001
ϟ Arrivée à Star City : 06/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 76
ϟ Nombre de Messages RP : 38
ϟ Célébrité : Daria Sidorchuk
ϟ Crédits : BlackRaven
ϟ Doublons : /
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Etudiante
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : - Ses cheveux virent au blanc lorsqu'elle utilise son pouvoir sur un temps long
- Elle a un tatouage
ϟ Pouvoirs : - Absorption de la chaleur
- Propulsion du froid
- Propulsion de glace
- Surf de glace

ϟ Liens Rapides :
Joueur
Ariane Verrecchia – Lolita Alias
ϟ Âge : 19
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 28/04/2001
ϟ Arrivée à Star City : 06/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 76
ϟ Nombre de Messages RP : 38
ϟ Célébrité : Daria Sidorchuk
ϟ Crédits : BlackRaven
ϟ Doublons : /
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Etudiante
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : - Ses cheveux virent au blanc lorsqu'elle utilise son pouvoir sur un temps long
- Elle a un tatouage
ϟ Pouvoirs : - Absorption de la chaleur
- Propulsion du froid
- Propulsion de glace
- Surf de glace

ϟ Liens Rapides :
Bienvenue à toi ! Ariane Verrecchia – Lolita 1544969546
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 25 Mai 2020 - 17:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Nouveau Membre
Nouveau Membre

Ariane Verrecchia
Nouveau Membre

Personnage
Lolita
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 11/03/1993
ϟ Arrivée à Star City : 16/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 5
ϟ Nombre de Messages RP : 0
ϟ Célébrité : dua lipa
ϟ Crédits : @Blake.
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 20
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : escort girl
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : écrire ici
ϟ Pouvoirs : écrire ici
ϟ Liens Rapides : Personne
Joueur
Lolita
ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 11/03/1993
ϟ Arrivée à Star City : 16/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 5
ϟ Nombre de Messages RP : 0
ϟ Célébrité : dua lipa
ϟ Crédits : @Blake.
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 20
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : escort girl
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : écrire ici
ϟ Pouvoirs : écrire ici
ϟ Liens Rapides : Personne
Merci @Jay Lane, hâte de commencer à jouer avec toi, ça s'annonce intéressant... Ariane Verrecchia – Lolita 4182026162 En effet nous avons déjà discuté par MP au sujet du lien, c'est ok pour moi !

D'ailleurs je viens de signaler que la fiche est terminée. Wink J'espère que tout est ok, n'hésitez pas à me dire s'il y a des choses qui ne vont pas! Ariane Verrecchia – Lolita 2239579345
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 26 Mai 2020 - 23:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Seconde de MindStorm
Seconde de MindStorm

Noélie A. Inagawa
Seconde de MindStorm

Personnage
Ariane Verrecchia – Lolita 181024121903977341

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 1329
ϟ Nombre de Messages RP : 802
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : En couple avec la Mort
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : Noélie est une mentaliste dotée d'une super-intelligence qui compte autant sur ses capacités de réflexion et d'observation que sur son groupe d'Egides et ses équipements pour se tirer d'affaires. La liste de tout cela est consultable ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Ariane Verrecchia – Lolita 181024121903977341

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 1329
ϟ Nombre de Messages RP : 802
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Crédits : gif par Renan (♥) ; vava & code Sio
ϟ Doublons : Thalia Cristobal, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : En couple avec la Mort
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / lieutenante de MindStorm
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : Noélie est une mentaliste dotée d'une super-intelligence qui compte autant sur ses capacités de réflexion et d'observation que sur son groupe d'Egides et ses équipements pour se tirer d'affaires. La liste de tout cela est consultable ici.
ϟ Liens Rapides :
On a bien noté que ta fiche était terminée, et on s'occupera donc de toi au plus vite Ariane Verrecchia – Lolita 114308400 Merci de ta patience Ariane Verrecchia – Lolita 3458505197
 
Revenir en haut Aller en bas







 
Ariane Verrecchia – Lolita
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Ariane Verrecchia – Lolita Categorie2_6Ariane Verrecchia – Lolita Categorie2_8


Ariane Verrecchia – Lolita Categorie2_1Ariane Verrecchia – Lolita Categorie2_2bisAriane Verrecchia – Lolita Categorie2_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariane Verrecchia – Lolita Categorie2_6Ariane Verrecchia – Lolita Categorie2_8

Sauter vers: