La corruption dans ton oeil [ PV Adrian Pennginton ♥ ] Bouton_vote
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

La corruption dans ton oeil [ PV Adrian Pennginton ♥ ] Categorie2_1La corruption dans ton oeil [ PV Adrian Pennginton ♥ ] Categorie2_2bisLa corruption dans ton oeil [ PV Adrian Pennginton ♥ ] Categorie2_3
 

La corruption dans ton oeil [ PV Adrian Pennginton ♥ ]

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 18 Mai 2020 - 20:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

Faelan Blackbird
Vigilant Indépendant

Personnage
La Morrigan
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 601
ϟ Nombre de Messages RP : 248
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Joueur
La Morrigan
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 601
ϟ Nombre de Messages RP : 248
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

18 mai 2020, La Hague, près du Nez de Jobourg, France.

Faelan posa fermement une main sur son chapeau pour l’empêcher de s’envoler avec le vent qui s’était soudainement levé. Le soleil atteignait fièrement son zénith et les rayons caressaient langoureusement le visage pâle de la sorcière qui replaça paresseusement ses lunettes de soleil sur son nez. Des nuages étaient éparpillés avec parcimonie, rien qui n’indiquait l’arrivée d’un temps déprimant. L’Irlandaise descendit adroitement un petit chemin rocailleux menant plus ou moins à proximité de la Manche. Un campement archéologique avait été monté un peu plus bas, plusieurs personnes s’attelaient à différentes tâches. Même si elle était amie avec un archéologue, la sorcière avait du mal à discerner les nombreux travaux qui s’effectuaient.

- Vous êtes l’amie de monsieur Pennington? S’enquit une voix chaleureuse lorsqu’elle arriva devant un homme portant une cane à la main. Il m’a bien dit que je vous reconnaîtrais immédiatement.

L’Irlandaise hocha doucement de la tête. Heureusement que l’Archimage l’avait gentiment enchanté pour qu’elle puisse communiquer et comprendre la langue du pays. Elle n’avait absolument aucune connaissance de la langue français autre que le fait que le gaélique s’en était inspiré autrefois et qu’on prétendait qu’il s’agissait de la langue de l’amour, peu importe ce que cela signifiait.

- Oui, Adrian est occupé, il fait plusieurs choses en même. J’ai pris la responsabilité de lui donner un coup de main, répondit-elle calmement avec un grand sourire, elle était un peu trop fière de se rendre utile. Vous devez être monsieur Antoine Pichon, est-ce que vous vous connaissez depuis longtemps?

Le monsieur l’invita à le suivre dans une large tente. Sur le chemin, il lui raconta brièvement sa relation avec leur ami en commun et comment ils avaient déjà travaillé ensemble à quelques reprises par le passé sur des recherches archéologiques. Faelan comprit que l’Archimage devait être réellement doué dans son métier initial pour être respecté de la sorte par ses collègues. Antoine lui offrit une tasse de thé chaude en lui expliquant la situation. Une personne qui s’amusait à creuser le sol près d’où ils étaient installés avaient déniché un artefact archéologique ressemblant à une drôle de pièce il y avait quelques semaines de cela et avait beaucoup intéressé les archéologues qui s’étaient rapidement jetés dessus. Monsieur Pichon était le responsable de l’équipe. Ils s’étaient donc mis à faire leur boulot d’archéologue lorsqu’ils avaient subitement découvert un gouffre menant à ce qui ressemblait à un système de grotte sous-terraines, la découverte avait déjà fait la une des journaux locaux.

- Je comprends, affirma l’enfant de Samhain en jetant un coup d’œil rapide aux quelques morceaux de n’importe quoi organisés sur une large table. Cependant, je suis ici au sujet d’un possible artefact magique et je ne détecte rien d’ensorcelé sur cette table.

L’archéologue lui sourit et l’invita à le suivre à nouveau à l’extérieur. Faelan le suivit docilement jusqu’à un endroit en particulier qui était séparé du reste et entouré de ruban jaune sur lesquels étaient inscrit « danger » ou « attention ». Les deux individus s’approchaient avec précaution et la sorcière pu enfin voir le fameux gouffre dont il parlait plus tôt. Le gouffre était suffisamment grand pour qu’un humain de taille moyenne puisse y descendre et on pouvait y accéder avec l’aide d’une échelle.

- C’est intéressant d’être en 2020 et de tomber sur des choses comme ça dans un pays développé comme la France, commenta rapidement Faelan, un peu impressionnée par la découverte.

- Oui, nous sommes vraiment heureux de cette découverte! S’écria le Français avec un large sourire.

Le bonheur de son hôte était particulièrement contaminant puisque Faelan ne pouvait s’empêcher de sourire comme une idiote heureuse. Elle lui reposa la question sur l’artefact qu’il pensait être magique et il se dépêcha aussitôt à lui répondre.

- Nous avons trouvé, enfin c’est difficile de décrire de quoi il s’agit, un artefact incrusté dans le sol. Ça ressemble à une pièce ronde avec des gravures uniques maculant l’objet. Il sortit une photo de la poche de son veston. Nous avons pris une photo.

L’Irlandaise prit la photo et l’examina un instant.

- On dirait, un nœud celtique, évoqua-t-elle finalement en plissant les yeux, ou peut-être que c’est viking, c’est difficile à dire, le truc est un peu… poussiéreux. Comment savez-vous que ça pourrait être magique?

Une voix féminine s’éleva derrière eux.

- J’ai un sixième sens concernant les artefacts qui sont beaucoup plus qu’un simple objet ordinaire.

Monsieur Pichon et la sorcière se tournèrent en direction de la voix. Faelan se retrouva presque face à face avec une blonde aux yeux bruns qu’elle ne connaissait pas.

- Ah, madame Faelan, voici ma fille aînée, Charlotte Pichon. Elle a effectivement toujours eu un certain don pour détecter ce genre de chose.

Faelan dévisagea la jeune femme de la tête aux pieds sans retenue. Elle n’avait pas l’air d’une pratiquante formelle des arts mystiques, mais certains individus étaient effectivement nés avec des dons spéciaux, peut-être était-ce quelque chose qui traînait dans son sang, provenant d’une ancienne lignée magique. L’Irlandaise devait être plus vieille que Charlotte de quelques années seulement.

- D’accord, alors quand est-ce qu’on s’y met? Demanda finalement Faelan, les mains sur les hanches.

- Charlotte va vous accompagner, avec ma mauvaise jambe, c’est une mauvaise idée pour moi d’aller les jouer les explorateurs souterrains, admit l’archéologue en tapotant gentiment sa jambe avec sa canne.


Les deux femmes se regardèrent en silence avant d’hocher la tête.

*

L’ectomancienne s’était débarrassée de son large chapeau et descendit dans le gouffre à la suite de Charlotte. Elle découvrit rapidement une série de grottes comme l’avait mentionné plus tôt l’archéologue français. Elle laissa s’échapper un petit sifflement impressionné. Une série de lanterne avec des flèches inscrites dessus indiquaient les différents chemins à prendre et permettaient aux gens de ne pas se perdre. L’Irlandaise se demanda comment large devait être cette étonnante grotte survenue de nulle part!

Les deux femmes débouchèrent une vaste cave illuminée brillamment par des lampes industrielles, probablement alimentées par un générateur dont elle ignorait la localisation. Plusieurs trous carrés se situaient à plusieurs endroits, délimités par des cordes. Des employés travaillaient diligemment avec leurs outils archéologiques. Faelan en connaissait très peu sur l’archéologie et leurs méthodes de travail, mais ils semblaient très bien travailler!

- C’est vraiment fascinant! Commenta la jeune femme en direction de son guide.

Elles arrivèrent finalement au fameux artefact qui avait attiré autant d’attention chez les Pichon. Dès qu’elle mit les mieux dans le petit carré, la sorcière sentit aussitôt une force étrange peser sur elle pernicieusement. C’était vraiment faible, seule une personne fortement expérimentée dans les arts mystiques ou possédant un sixième sens unique comme celui de Charlotte aurait pu détecter que quelque chose clochait.

Les archéologues avaient creusé autour de l’artefact, celui-ci semblait être incrusté dans un pilier de terre et de boue. Après l’avoir observé un instant, Faelan approcha sa main afin de le toucher. Charlotte l’arrêta aussitôt.

- Qu’est-ce que vous faites, vous ne devez pas le toucher, c’est hors de question que vous l’endommagiez!

La sorcière fronça des sourcils et se redressa. Une partie d’elle-même avait envie de l’envoyer promener, mais elle savait que la blonde avait raison. Elles n’étaient pas dans un film d’Indiana Jones qui était très peu représentatif du réel métier.

- D’accord, dit finalement l’amie de l’Archimage, je dois attendre que vous puissiez le sortir de là avec vos pinceaux alors?

L’expression de la dame changea.

- C’est ça le problème, nous travaillons dessus, mais la terre qui entoure étroitement l’objet est, comment dire, aussi solide que du diamant.

Faelan fronça à nouveau des sourcils. « Il y a quelque d’étrange qui émane de cet objet » souffla soudainement Abigail dans sa tête. « Nous devrions évacuer » ajouta-t-elle ensuite sur un ton étrangement impératif. L’Irlandaise regarda à nouveau l’objet emprisonné dans le sol, l’air perplexe. Il y avait quelque chose de bizarre dans l’air, mais elle ne se sentait pas en danger pour autant. Comment de la terre meuble pouvait être solide comme du diamant si ce n’était que de la terre? Était-elle enchantée d’une façon ou d’une autre?

Un bruit furtif attira aussitôt l’attention de l’enfant de Samhain qui tourna rapidement la tête dans la direction d’où il provenait. Charlotte sursauta et lui demanda qu’est-ce qui se passait. Le bruit se produisit à nouveau et ça ne venait pas des employés qui travaillaient un peu plus loin.

- Entendez-vous… de la musique? Demanda alors Faelan qui tendait l’oreille.

- Hein? De quoi parlez-vous? Il n’y a pas de bruit.


L’ectomancienne allait répondre lorsqu’un tremblement violent et imprévu secoua son guide et elle-même. Faelan retint fermement son guide afin de l’empêcher de tomber. Des morceaux de terre, de cailloux et de poussière tombèrent du plafond et vint salir leur tête et leurs vêtements.

- Putain, mais c’était quoi, s’écria Charlotte en se tenant fermement après l’Irlandaise. Un tremblement de terre, comment est-ce possible?

Faelan jeta un coup d’œil nerveux autour d’elle. Elle s’apprêta à ordonner qu’elles quittent immédiatement la grotte afin de remonter à la surface, mais une force brutale et surnaturelle la poussa brusquement dans le dos. La sorcière perdit l’équilibre, chuta vers l’avant et sa main tomba lourdement sur l’artefact qu’elle n’était pas supposée toucher.

Ensuite, il n’y eu plus que le vide et le néant.

*

- Je ne vais pas partir d’ici, ma fille est dans le gouffre, je ne partirais pas d’ici avant de s’avoir si elle est vivante ou… ou…

Monsieur Pichon repoussa férocement la main d’un ambulancier qui tenait de soigner une plaie saignant abondamment de son front. Un tremblement de terre féroce, jamais ressentit auparavant en France avait secoué tout le nord du pays. Si quelques-uns de ses employés avaient subit des blessures mineures à l’extérieur, il ne voulait pas s’imaginer ce qui était arrivé à l’intérieur du gouffre! Plusieurs de ses employés étaient prisonniers du gouffre, l’entrée de celui-ci s’étant effondré avec un peu trop de facilité, sa fille et l’amie de son collègue Pennington étaient également coincé sous eux. La police locale avait débarqué avec quelques ambulances peu de temps après qu’il avait appelé les secours.

Cela faisait maintenant deux heures qu’ils étaient coincés sous le sol.

- Laissez moi tranquille, j’ai des appels à faire!

Il dû se débattre comme un fou afin de sortir de l’emprise des ambulanciers afin de saisir son téléphone et composer le numéro de téléphone d’Adrian Pennington.

*

Faelan gémit faiblement en bougeant un doigt à la fois. Elle ouvrit difficilement les yeux et regarda les alentours flous. Elle grelotta subitement, le froid lui mordait la peau et les os. Tout son corps lui faisait un mal atroce, plus particulièrement ses bras. L’Irlandaise décida de demeurer immobile quelques instants en scannant le mieux possible son propre corps. Elle n’avait pas explicitement mal à la tête, avait-elle échappé à des blessures crâniennes? Ses muscles étaient endoloris comme si elle avait fait trop d’exercices la veille, elle se sentait profondément fatiguée et ses bras brûlaient. La sorcière entendit un gémissement à proximité et cela l’encouragea suffisamment à tenter de se remettre de bout. Elle tâta les alentours de sa main à la recherche de Charlotte.

Finalement, elle trouva une hanche. Elle ne voyait rien, mais elle se rappela de ce que portait son guide avant le tremblement de terre. L’Irlandaise trouva une ceinture et une large poche, c’était les seuls indices qui pouvaient lui permettre de l’identifier.

L’enfant de Samhain s’avança à quatre pattes, faisant de son mieux pour ne pas se laisser tomber au sol. Elle remarqua également qu’elles pataugeaient dans de l’eau fraîche. Ce n’était pas encore la saison de la baignade, mais si de l’eau avait réussi à pénétrer dans la grotte, cela indiquait un danger potentiel.

- C-Charlotte, réveille toi Charlotte! Dit la sorcière en secouant gentiment la dame avant de lui tapoter fermement la joue.

Le corps finit par bouger. Faelan ne voyait rien, mais sentait que la Française devait être en plus mauvais état qu’elle. Les deux femmes ne partageaient pas le même don de guérison, après tout. La sorcière fit appel à son ectomancie afin de créer une sphère lumineuse afin d’éclairer un minimum les lieux. Le côté claustrophobe de l’Irlandaise vint subitement frapper à la porte, mais elle fit de son mieux pour demeurer calme et rationnel. Personne n’allait les laisser crever en dessous, n’est-ce pas?

Faelan examina ses bras, ils étaient parsemés de larges lignes sanglantes, ou plutôt de blessures qui avaient eu le temps de saigner, et avaient l’air particulièrement effrayantes. Quelque chose l’avait attaqué pendant qu’elle sommeillait? Elle n’avait aucune idée de combien de temps elles avaient été inconscientes, mais les secours devaient déjà être en chemin, n’est-ce pas?

Elle fit mouvoir sa sphère dans les alentours et découvrit que la cavité entière dans laquelle elles se trouvaient étaient maculée de glace, la glace noire d’Abigail.

L’enfant de Samhain fronça des sourcils pendant qu’elle frottait ses bras frissonnants. C’est à ce moment là qu’elle découvrit que le dragon n’était plus à son doigt. Une pression furieuse dans sa poitrine la fit immédiatement paniquer. Elle s’agenouilla carrément dans l’eau froide en tâtonnant partout furieusement. Charlotte s’étonna.

- Qu’est-ce que vous faites! Demanda-t-elle, alarmée.

La sorcière évoqua brièvement son bijou disparu.

- Nous allons crever, enterrées vivantes et la seule chose dont vous vous préoccupez est un putain de bijou à la con, mais vous êtes pas bien dans votre tête!

Faelan leva finalement la tête vers la Française en se rendant compte qu’elle… ne comprenait pas du tout ce qu’elle venait de dire, bien que le ton fût suffisamment significatif. Est-ce que l’enchantement d’Adrian s’était évaporé, comment était-ce possible?

- Je ne vous comprends pas, je ne parle pas français, avoua subitement l’Irlandaise qui échangea un regard confus avec la dame.

- Mais vous me compreniez il y a à peine quelques minutes… ou heures! S’indigna la blonde. Bon, bon… ce n’est pas grave, elle était clairement nerveuse, I can speak a litteul bit of inglish, ajouta-t-elle ensuite avec un fort accent.

L’ectomancienne ignora ensuite la Française en continuant de chercher hâtivement pour la bague-armure contenant l’âme du dragon, mais elle ne trouva absolument rien. Pourtant, la magie d’Abigail avait visiblement été utilisé.

- Pourquoi, glace est partout? Demanda la Française avec son accent.

L’Irlandaise lui répondit rageusement de se taire et de l’aider à chercher, mais les deux Européennes avaient malheureusement un caractère similaire, car la Française l’envoya rapidement paître. Faelan se redressa rapidement pour lui montrer laquelle des deux avaient le plus de caractère lorsqu’un cri se fit entendre.
 
Revenir en haut Aller en bas


They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 18 Mai 2020 - 21:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5161
ϟ Nombre de Messages RP : 1801
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 120 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 3/2 (fermé)
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5161
ϟ Nombre de Messages RP : 1801
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 120 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 3/2 (fermé)
Ayant suffisamment confiance en Faelan pour lui confier des missions délicates, Adrian lui avait demandé si elle souhaitait faire un tour en France pour aller jeter un œil à un artefact prétendument magique qu'un vieil ami à lui avait déniché. La demoiselle avait accepté sans hésitation et Eldoth s'était montré ravi de constater que leur collaboration se passait bien. Il avait tenu parole lorsqu'après leur discussion en Afrique avant nouvel-an, l'archéologue lui avait suggéré qu'ils travaillent ensemble. Même si elle avait eu l'air ravie à ce moment-là, le mage craignait toujours qu'elle ne change d'avis. Oh, elle était fiable, c'était un fait, mais Adrian étant Adrian, il lui arrivait très souvent de douter de lui et de se demander pour quelle raison une jeune femme cultivée comme Faelan pourrait vouloir devenir son amie.

Il avait pris soin de ne pas la noyer sous les recommandations, sachant très bien qu'elle n'était pas débutante dans le milieu, mais c'était plus fort que lui ! Lorsqu'il se liait à quelqu'un, le vieux mage avait tendance à se montrer trop paternaliste. Il ne pouvait pas s'empêcher de se dire que si quelque chose tournait mal, ce serait sa faute parce que ça avait été son idée de lui proposer ce partenariat. Et que c'était aussi lui qui l'avait envoyée là-bas.

Fort heureusement, le centenaire avait réussi à museler ses recommandations jusqu'au départ de la demoiselle, puis il avait repris sa vie normale, entre les cours à Star High, son travail de Légionnaire et celui d'archéologue bénévole au musée d'histoire. Son existence avait légèrement évoluée depuis qu'il avait révélé sa véritable identité, mais au final, tout était rapidement rentré dans l'ordre. Les gens avaient été curieux au début, puis en quelques jours, s'étaient désintéressés de ses histoires et de ses secrets. Ravi de retomber dans son anonymat habituel, le vieux mage avait donc concentré son énergie sur sa vie quotidienne.
Du moins jusqu'à ce qu'il reçoive ce coup de téléphone.

Il était relativement tôt lorsque l'appareil résonna dans le manoir et Adrian qui était déjà affairé dans son bureau alla répondre. Sur le coup, il ne comprit pas tout ce que son interlocuteur lui disait, mais capta clairement le sentiment de peur, voire de panique, qui émanait de sa voix. Après avoir réussi à le calmer, le mage finit par apprendre qu'il s'agissait de son ami Français et qu'un éboulement s'était produit suite à un tremblement de terre. Sa fille Charlotte et Faelan qui visitaient la grotte au même moment étaient portées disparues, ainsi que d'autres bénévoles qui travaillaient sur le chantier. Adrian ressentit aussitôt un profond effroi. Son estomac se contracta alors qu'il songeait à la possibilité que Faelan fut blessée, voire pire. Tout ça par sa faute ! Eldoth répondit aussitôt à son ami qu'il arrivait dans quelques minutes via un rituel de téléportation et lui assura qu'il allait se rendre sur place pour essayer de secourir les captifs de la grotte. Le Français raccrocha finalement, pressé par les ambulanciers qui rassurèrent Adrian sur son état de santé.

Sans perdre davantage de temps, Adrian fila à l'étage et entra dans la chambre de Sallah pour l'informer de la situation, avant de filer dans la sienne pour récupérer quelques affaires. Il se dirigea ensuite vers le sous-sol où se trouvait le nexus magique, puis traça rapidement les glyphes qui lui permettraient de se téléporter en France. Sallah était venu le rejoindre pendant qu'il s'affairait et lui demanda d'être prudent, ce que le mage promis avant de disparaître dans un éclair lumineux.

À plusieurs milliers de kilomètres de là, Adrian apparut dans la grange située sur la propriété d'Antoine. Il se téléportait toujours ici lorsqu'il devait venir dans ce coin de France. Mais cette fois-ci, le centenaire ne profita pas du paysage et s'empressa d'emprunter le chemin qui menait jusqu'à la grotte. Antoine lui en avait parlé lors de leurs discussions, il savait donc où se rendre. Et, de toute manière, vu le bruit qui provenait de cette zone, il était difficile de ne pas savoir que quelque chose de grave était arrivé.

Lorsqu'il débarqua au milieu de tout ce tohu-bohu, Adrian repéra assez rapidement un visage familier. C'était un bénévole qui aidait souvent Antoine, le mage l'avait rencontré à deux ou trois reprises. Il se dirigea aussitôt vers lui, se souvenant même de son nom.

« Monsieur Leblanc ? »
« Oui ? » L'homme se retourna, aperçut Adrian et sembla surpris. « Professeur Pennington ! Ça alors ! Antoine m'avait dit qu'une amie à vous devait venir, je ne savais pas que.... »
« Désolé de vous couper, mais je suis ici parce qu'il vient de m'appeler et qu'il m'a annoncé ce qui était arrivé. Charlotte, Faelan et d'autres personnes sont coincées ? Est-ce que vous avez trouvé une solution ? » L'homme eut l'air embarrassé.
« Pas pour le moment. Les secours sondent la zone pour essayer de trouver une entrée, mais en vain jusqu'à présent... »

Sans répondre, Adrian se détourna de l'homme et se rapprocha de l'entrée de la grotte visiblement bien condamnée. Il tendit son énergie magique au maximum, essayant de distinguer celle de son amie qu'il saurait désormais reconnaître entre mille. S'il la sentait, c'était qu'elle était encore en vie, non ?
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 23 Mai 2020 - 0:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

Faelan Blackbird
Vigilant Indépendant

Personnage
La Morrigan
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 601
ϟ Nombre de Messages RP : 248
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits

Joueur
La Morrigan
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 601
ϟ Nombre de Messages RP : 248
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)/Gabrielle Tessier/LotusGraphics
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Bel accent irlandais.
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Ses cicatrices ont disparues (pour ceux qui l'ont connu avec des cicatrices)
ϟ Pouvoirs : Tous les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Communication
Classeur de Collection
Mes exploits




La corruption dans ton oeil


- Vous ne pourriez pas m’aider plus que de rester debout comme une asperge pour râler? Demanda Faelan sans aucune gentillesse.

La sorcière était toujours à quatre pattes dans la pataugeoire glaciale à tâtonner le fond hasardement en espérant bien fort retrouver sa bague-armure avec laquelle elle n’avait plus aucun contact. Il y avait bien eu un cri plus tôt, mais l’égoïsme de Faelan l’emporta sur son héroïsme. D’ailleurs la Française de manqua pas un instant pour le lui rappeler.

- Vous ne voulez pas qu’on aille voir de quoi il s’agit? Ça pourrait être l’un de mes collègues!

Faelan serra les dents, embêtée par la situation dans laquelle elles se trouvaient. Entre Abigail, une personne en danger et l’artefact emprisonné dans son pilier de terre solide. À cette pensée, l’Irlandaise releva immédiatement la tête et arpenta les alentours du regard. Incrédule, elle partagea un regard avec sa guide qui tapait du mieux, les mains sur les hanches.

- Où est l’artefact? S’enquit-elle subitement en scannant les lieux de ses yeux violets. Nous sommes pourtant dans la même pièce… ou cavité, appelez ça comme vous voulez.

Mademoiselle Pichou haussa un sourcil et observa également les alentours. Elle confirma qu’effectivement, le pilier s’était complètement volatilisé et elle affirma ne pas ressentir la présence spéciale de l’artefact qui avait engendré autant de curiosité de sa part. L’archéologue encouragea l’Irlandaise à se relever.

- Ce n’est pas grave, nos vies sont plus importantes, je vois que le chemin s’est effondré de là où nous sommes arrivés, je crois qu’il va falloir marcher, il doit bien y avoir une issue quelque part.

L’enfant de Samhain se releva péniblement. Clairement, Abigail n’était pas ici. Même sa vision spirituelle ne détectait rien qui puisse lui ressembler. Toutefois, elle crut remarquer des marques ectoplasmiques presque entièrement dissipées qui se dirigèrent vers un couloir adjacent qui avait eu la chance de ne pas être détruit par le tremblement de terre. D’ailleurs, Faelan se demanda comment commun les séismes pouvaient bien être en France. Cette situation n’avait absolument rien d’ordinaire. C’était peut-être à cause des changements climatiques, et tout ça, elle avait simplement été au mauvais endroit au mauvais moment.

Une énergie soudaine vit picoter les sens éveillés de la sorcière qui regarda subitement derrière elle. Le prénom de l’Archimage s’échappa de ses lèvres avec un souffle. « Ce n’est pas vrai, il faut toujours que je me mette dans le pétrin et il doit ramasser derrière moi » râla intérieurement la jeune femme en soupirant. Toutefois, elle devina qu’elle ne devait pas être en train de sentir son énergie pour rien et décida de lui répondre ou plutôt d’essayer le mieux possible, car elle n’avait pas tenté cela auparavant. La jeune femme ancra fermement ses pieds au sol détrempé et ordonna à sa guide de reculer un peu, ce qu’elle fit docilement. « Bon, comment pourrais-je faire ça, si j’avais Abigail, j’aurais immédiatement fait un trou en direction de la surface, mais là qu’est-ce que je peux bien faire » songea calmement la sorcière. « Peut-être une sorte d’écho à sa magie, mais pour faire un truc du genre, il faut que je sois en mesure de calculer adéquatement ma force magique afin de ne pas finir avec la grotte s’effondrant sur nos têtes » pensa-t-elle ensuite.

L’Irlandaise inspira et expira doucement et se força dans un état presque méditatif. L’âme ne possédait aucune barrière physique, sa magie ectoplasmique se devait de passer au travers des murs argileux par pur principe, mais bon, elle pouvait également déglinguer le visage d’une personne avec son ectomancie si l’envie lui en prenait.

Même si les réserves d’énergie de l’ectomancienne n’étaient pas incroyables, elle fit de son mieux pour accumuler son énergie spirituelle en son centre avant de l’expulser le mieux possible en direction de l’Archimage. « Je suis vivante, en mauvais état, mais je respire toujours » pensa-t-elle pour elle-même. C’était toujours ça de réussi. Les deux femmes discutèrent ensuite sur la stratégie à suivre; Faelan était divisée entre demeurer au même endroit comme des enfants perdus dans un centre commercial ou alors suivre les corridors en espérant trouver quelque chose d’intéressant ou prendre le risque d’empirer leur situation. Il y avait également ce cri qu’elles avaient entendus. « J’espère qu’il n’y aura pas un autre séisme » pensa la sorcière, craintive. La disparition de son bijou était une priorité également. Les deux femmes décidèrent finalement de braver les corridors du dangereux sous-sol dans lequel elles étaient prisonnières.

Elles longèrent prudemment un couloir parsemé de pierres et de poussière, doublant de vigilance pour ne pas trébucher sur les débris. Une odeur de fumée lui parvint au nez et elle éternua. Le son ricocha bruyamment sur les murs et un cri plaintif leur répondit.

- Il-Il y a quelqu’un? Par pitié, aidez-moi! S’écria une voix provenant de la noirceur.

Le chemin à peine illuminé par sa petite sphère, Charlotte et Faelan s’aventurèrent vers l’avant jusqu’à ce qu’à déboucher dans une autre cavité. En regardant de plus près, elles découvrirent un homme dont le bras était « coincé » sous un large rocher. Clairement, son bras n’existait plus et la roche était probablement ce qui l’empêchait de mourir au bout de son sang, pour l’instant. Ça devait être clairement douloureux. Il leva des yeux larmoyants vers les deux femmes. La sorcière se pencha pour essuyer ses yeux partiellement recouverts de poussière et le sang séché sur une tempe.

- Hey, c’est bien de la lumière ça? Commenta soudainement la Française, forçant la sorcière à lever la tête vers le plafond recouvert de stalagmites.

Les pieds de Faelan quittèrent naturellement le sol et elle flotta jusqu’à la supposée lumière qui était un petit point blanc dans le plafond. Même en se rapprochant, il était difficile pour elle si c’était la lumière du jour, autre chose, ou même une illusion quelconque. Elle fit de son mieux pour creuser avec ses mains, ruinant ses jolis ongles et sa peau au passage. Elle arrêta lorsqu’une grosse roche tomba du plafond et manqua de près les deux Français sous elle.

Au final, elle décida de projeter un rayon violet là où la luminosité provenait en espérant que ça se rend à l’extérieur. Elle ne connaissait aucun sortilège de soin lui permettant de venir en aide au pauvre jeune homme et elle n’avait plus qu’à espérer que les secours modernes puissent les trouver avant la mort.


La voix de monsieur Leblanc se fit subitement entendre.

- Oh mais, qu’est-ce que c’est que ce truc? S’exclama-t-il en pointant du doigt un rayon violet qui venait de plusieurs mètres plus loin.

Au même instant, une nouvelle secousse força les gens à l’extérieur à se saisir contre quelque chose de solide. Ça n’avait pas la force des tremblements de terre précédents, mais c’est assez violent pour laisser tout le monde sur les nerfs.

Pendant ce temps, les deux femmes emprisonnées sous terre tournèrent immédiatement la tête en direction d’où elles étaient arrivées, car un écho bruyant s’approchait dangereusement où elles se tenaient. Sur ses gardes, l’Irlandaise se plaça entre le couloir et les deux archéologues, prête à se défendre si c’était nécessaire, mais elle ne s’attendait pas à ce qu’un fleuve en entier de leur fonce dessus. Charlotte cria en s’appuyant contre le rocher maintenant le pauvre homme au sol pendant que Faelan se faisait clouer de force contre une paroi. Une série de jurons qui aurait fait rougir n’importe qui s’extirpa de sa bouche avec violence. Elle en avait marre de ce trou à rats!

- Il va se noyer! S’écria Charlotte en se laissant tomber près de l’homme coincer pour tenter de soulever sa tête hors de la marée.

L’enfant de Samhain, écrasée contre le mur, dû user d’efforts olympiens pour libérer un bras et invoquer un bouclier magique qui lui permit de bloquer le corridor d’où l’eau provenait. Une fois l’eau baissée, elle tendit les deux mains afin de maintenir le bouclier en place, mais elle pouvait déjà le sentir faiblir. Si seulement elle avait encore Abigail à sa main.


:copyright: Frimelda, sur une proposition de :copyright: Blork
 
Revenir en haut Aller en bas


They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 23 Mai 2020 - 17:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5161
ϟ Nombre de Messages RP : 1801
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 120 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 3/2 (fermé)
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5161
ϟ Nombre de Messages RP : 1801
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 120 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 3/2 (fermé)
Adrian était en train d'essayer de capter des signaux quelconques qui l'informeraient de l'endroit où se trouvait Faelan, mais ce fut elle qui le trouva. Elle avait sans doute dû percevoir son énergie magique lorsqu’il s'était téléporté, car quelques instants plus tard, ce fut la sienne qui entra en contact avec lui. Une sensation étrange l'étreignit, comme si la jeune femme avait fait passer un message avec. Elle était en vie, mais sans doute épuisée, peut-être même blessée. Fronçant les sourcils, situant la zone de laquelle provenait cette source de magie, Eldoth en informa les gens autour de lui.

« Faelan est par là. » Il désigna la zone qui lui semblait être la bonne. « Je crois qu'elle est affaiblie. Sans doute l'est-elle, sinon elle réussirait à sortir d'ici. »

Adrian n'était pas en train de surestimer son amie, il savait simplement qui elle était et ce dont elle était capable. Ce n'était pas un tremblement de terre et un éboulement, aussi peu naturels soient-ils, qui l'empêcheraient de regagner la surface en temps normal ! Une bouffée d'anxiété l'étreignit aussitôt, puis une nouvelle de culpabilité. C'était de sa faute si elle était enfermée là-dessous, comment avait-il pu l'envoyer au-devant des problèmes ? D'un autre côté, l'Irlandaise était compétente et très douée, il était normal qu'il lui accorde son attention et tout aussi logique qu'il ne rechigne pas à l'idée de l'envoyer dans un endroit qu'il n'avait jamais exploré lui-même.

Soupirant, le centenaire était en train de passer en revue ses possibilités tandis que les individus autour de lui déplaçaient leur zone de recherche vers la partie désignée par Adrian. Mais la voix du professeur le tira de ses pensées et il recula aussitôt pour essayer d'apercevoir ce que son collègue désignait. Il repéra rapidement la sorte de rayon lumineux qui semblait sortir du sol et un sourire ourla ses lèvres alors qu'il répondait avec enthousiasme et un fond de soulagement. Même s'ils n'en étaient qu'au début.

« C'est sans doute Faelan, elle nous indique où ils sont. Je vais voir pour... »

Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase que déjà une nouvelle secousse les agitait. Adrian se cramponna à une pierre située juste à côté de lui et quelques rochers roulèrent, écrasant une partie du matériel resté sur place et forçant plusieurs personnes à s'éloigner précipitamment de l'ouverture bouchée. Lorsque tout se calma, le bilan fut alourdi de quelques nouveaux blessés assez légers, mais la crainte était présente. L'un des secouristes s'empressa d'intervenir, appelant pour attirer l'attention des personnes autour de lui.

« Mesdames, messieurs, éloignez-vous si vous ne faites pas partie des équipes de secours, on ne sait pas combien de secousses se produiront encore. »

« Mesdames, messieurs, éloignez-vous si vous ne faites pas partie des équipes de secours, on ne sait pas combien de secousses se produiront encore. »

Il leva les bras pour repousser les personnes qui s'obstinaient et commença à faire de même avec Adrian, mais ce dernier lui saisit le bras pour attirer son attention avant de répliquer d'un ton un peu plus bas.

« Je peux vous aider. Je suis magicien et je connais des sorts de soin. »

L'homme sembla hésiter, puis décrétant sans doute qu'il avait déjà fort à faire comme ça, laissa Adrian vaquer à ses occupations. Sans perdre davantage de temps, Eldoth utilisa sa télékinésie pour se soulever du sol et essayer de s'approcher autant que possible de l'endroit où il avait vu filtrer le rayon lumineux. Il repéra finalement une sorte de petite ouverture dans le sol, mais elle était bien trop étroite pour que quelqu'un puisse s'y glisser. Soupirant profondément, le centenaire essaya de distinguer quelque chose en contrebas, mais à part un bruit étrange qu'il ne parvenait pas à identifier, il ne perçut strictement rien. Essayant de mettre toutes les chances de son côté, il se pencha au-dessus du trou et interpella son ami.

« Faelan, est-ce que tu m'entends ? » Et au cas où sa voix ne porterait pas assez loin, il essaya de capter son esprit pour lui transmettre quelque chose via télépathie. « Faelan ? Est-ce que tout va bien ? »

Ignorant si la jeune femme l'avait compris, Eldoth décida d'appeler une assistante un peu turbulente à l'aide. Faisant apparaître Nafasi la fée à ses côtés, le mage leva les yeux vers elle, lui résuma la situation et désigna finalement le trou devant lequel il était toujours agenouillé.

« Tu peux y aller ? »
« Je peux. »

Elle s'apprêtait à dire quelque chose, mais se retint, soupira, puis disparut à nouveau. Une fois de retour dans le bracelet, Adrian glissa son bras dans l'ouverture, puis la fit à nouveau sortir, lui permettant d'apparaître dans l'espèce de caverne. Il ne restait plus qu'à essayer de retrouver des survivants.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


 
La corruption dans ton oeil [ PV Adrian Pennginton ♥ ]
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
La corruption dans ton oeil [ PV Adrian Pennginton ♥ ] Categorie2_6La corruption dans ton oeil [ PV Adrian Pennginton ♥ ] Categorie2_8


La corruption dans ton oeil [ PV Adrian Pennginton ♥ ] Categorie2_1La corruption dans ton oeil [ PV Adrian Pennginton ♥ ] Categorie2_2bisLa corruption dans ton oeil [ PV Adrian Pennginton ♥ ] Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La corruption dans ton oeil [ PV Adrian Pennginton ♥ ] Categorie2_6La corruption dans ton oeil [ PV Adrian Pennginton ♥ ] Categorie2_8

Sauter vers: