La soirée des bienfaiteurs Bouton_vote
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

La soirée des bienfaiteurs Categorie2_1La soirée des bienfaiteurs Categorie2_2bisLa soirée des bienfaiteurs Categorie2_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

La soirée des bienfaiteurs

 
Message posté : Mar 12 Mai 2020 - 3:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
C'est tout de blanc vêtu que le jeune homme s'était préparé en cette soirée des bienfaiteurs de la ville. Liam y était invité, comme chaque année depuis la mort de William Snyder, afin de le représenter. Beaucoup connaissaient le paternel, beaucoup avaient découvert le fils lors de la première année où William est parti, et beaucoup appréciaient celui qu'il était aujourd'hui et ce qu'il faisait encore pour respecter la mémoire du paternel. Il avait tout de même stoppé dix années d'études en médecine pour reprendre le flambeau du restaurant familial, celui-là même qui offrait moult repas aux artisans de la ville, après la première invasion. Tous y étaient invités à passer un bon moment, gratuitement, proposant une main tendue à ceux qui se battaient chaque jour pour tout reconstruire.

C'était donc une soirée mondaine, ouverte uniquement aux personnes disposant d'un laisser-passer, le genre surveillé et de très près. On pouvait y croiser toutes les hautes sphères de la ville, anciens candidats à la mairie, politiques, procureurs, cabinets d'avocats, bref, toutes les personnes ici étaient quelqu'un dans la ville de Star City, et lui y avait ses entrées ce qui voulait dire qu'effectivement, il n'était pas non plus n'importe qui. Bien que, sur le coup, à la base, c'était surtout pour représenter son paternel qu'il avait été invité. Afin de ne pas salir sa mémoire. Ce fut un test la première fois, mais le jeune entrepreneur semblait bien s'accommoder de ce genre d'endroits. Son éducation, sa famille, tout ce qu'il avait vécu par le passé avait baigné plus ou moins là-dedans. Il connaissait beaucoup de monde ici, parce que la plupart venaient manger à la table de son père à l'époque, et venaient encore y manger aujourd'hui. Et bien évidemment, il était en passe de monter d'autres affaires, s'il en avait le temps. Car les finances, ça, clairement c'était pas un problème. Une affaire qui tourne, un héritage, et des activités illégales pour lesquelles personne ici n'était au courant.

Cela se passait dans une gigantesque villa, avec une vue incroyable. Un balcon surveillé par des gardes qui avaient l'allure d'anciens militaires et qui devaient certainement l'être. Quelques policiers patrouillaient pas trop loin histoire de pouvoir intervenir très rapidement le cas échéant, et c'est là-dedans qu'il s'était engouffré donc.

Le personnel des lieux circulait dans la salle, plateaux à la main, servant coupes de champagne à tout va, petits fours - toast de caviar et autres joyeusetés. Bien évidemment, on était à des années de ce qui pouvait se faire au Yacht Club, mais là-bas, il n'y avait nul moyen d'y entrer. Bien que, techniquement, selon lui et lui seul, ce n'était qu'une question de temps avant qu'il y ait ses entrées. C'était presque un but, pouvoir entrer partout où il le voulait. Après un petit speech pour remercier tout ce qui étaient présents, tout un chacun se baladait librement dans la grande salle. Et après avoir trop entendu de "J'ai bien connu votre père, il serait fier de vous" et j'en passe, Liam avait préféré trouver refuge vers le mini-bar extérieur - qui n'avait rien de mini, à vrai dire. Il était tenu par une sorte de majordome vieillissant mais extrêmement classieux lui aussi. De toute façon, tout respirait le luxe ici. Et à vue d’œil, outre les quelques jeunes avocats qui travaillaient chez Danford Douglas et Dalton, il semblait être la seule personne ou presque à avoir une petite trentaine. Il était à lui seul un centre d'intérêt pour les autres. Raison pour laquelle il s'était gentiment éclipsé d'une discussion pour rejoindre le bar et y commander un cognac.

▬ De vrais poulpes ! Dès qu'ils vous choppent dans leurs tentacules, y'a plus aucune échappatoire ! Plaisantait-il avec les autres personnes sur le balcon qui faisait également office donc, de mini-bar et de fumoir. Beaucoup appréciaient le trait d'humour. Le Majordome semblait avoir eu un léger sourire en coin suite aux dires du Docteur, qui en profitait pour prendre l'ambiance ici. Outre la sexagénaire qui semblait le mater comme un morceau de viande - qui devait certainement être veuve et s'ennuyer dans son appartement trop grand pour elle seule et dont il n'éprouvait aucun intérêt - il y avait surtout un autre type qui semblait, et bien, pas trop coller au décor. Du moins, non pas qu'il respirait pas le charisme, mais sa carrure faisait plus... et bien, pas trop banquier, ni avocat et encore moins politicien. Après, c'était au premier coup d’œil, et qui sait, certains cachaient bien leurs jeux. Mais contrairement à eux, il avait encore des cheveux, et son ventre semblait pas repousser tout les boutons de la chemise. Je suis certain d'avoir déjà vu votre tête quelque part. Le genre qui passe à la télé. Je me trompe ? Fit-il en regardant le type à côté de lui. Le baraqué. Ça pouvait paraître moyen comme approche, parce que ça n'en était pas une. C'était, un constat, surtout. Puis, poliment, il se présentait. Liam Snyder, vous avez peut être connu mon père comme bon nombre de personnes ici. Si c'est le cas, je préférerais éviter de l'entendre pour la millième fois en vingt minutes Grand sourire, et surtout, phrasé qui avait coupé la chique à la vieille, qui avait ouvert grand la bouche et les yeux lorsqu'il avait prononcé "Snyder" pour lui dire très certainement qu'elle avait connu le paternel et tenterait certainement d'abuser de ça pour lui prendre de son temps - et certainement essayer de lui prendre autre chose dans la soirée. Ceci étant, il n'avait guère daigné lui jeter ne serait-ce qu'un regard.

Oh, il préférait l'éviter. Et si le type était aussi sociable que lui, il y avait moyen pour qu'elle aille trouver un autre petit jeune histoire de lui raconter de belles histoires sur sa grande maison et sa fortune. Faut dire au passage, qu'elle restait plutôt bien conservée. Au premier et unique coup d’œil, Liam aurait très bien pu lui fournir toutes les opérations chirurgicales qu'elle avait eue pour retaper son corps. Parce qu'il y avait pas que les seins qui avaient été un poil regarnis. Pour faire simple, il y avait presque plus aucune pièce authentique sur la carrosserie de madame. Mais lui, c'était surtout le gaillard qui l'intéressait. Parce qu'ils semblaient tout deux être différents des autres. Simple constat.

@Gabriel Colt

la tenue de Liam si jamais:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 12 Mai 2020 - 16:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
La soirée des bienfaiteurs 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
La soirée des bienfaiteurs 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Gabriel Colt avait plusieurs ennemis, dans la vie. L’Administration avec un grand A en était un. Les rapports constants, les dossiers à constituer pour la moindre demande de matériel, les coups de tampons, les signatures…. un cauchemar pour un homme de terrain comme lui. Un autre de ses ennemis était les soirées de galas, de charité, bref, tous les événements où il devait être présentable et se conduire en Major. Certes, il aurait pu être argué que le second ennemi ne pouvait pas être pire que le premier. Pour commencer, il était beaucoup moins fréquent, l’excuse du “j’ai beaucoup de travail” étant très utile pour échapper à une énième soirée. Certes, aussi, on mangeait beaucoup mieux à une soirée de la haute société qu’à son bureau, à finir sa pile de rapports du jour. Seulement Colt était plutôt du genre bière et chinois dans des cartonnettes en plastique que champagne et toast de foie gras.

Comme il n’avait pas eu le choix que de se rendre à cette soirée de gala - une histoire d’huiles qu’il fallait brosser dans le sens du poil, d’images publiques, autant pour l’UNISON que pour lui, qu’il avait trouvé des excuses pour la douzaine d’invitations reçues avant… - il y était allé. Pas dans son uniforme de cérémonie mais dans un costume choisi pour lui par son assistante. Comprendre que Bradley lui avait fourré l’étui à vêtement dans les bras et lui avait dit qu’il avait une demi-heure pour se doucher et s’habiller.

S’il avait passé la première heure à poliment écouter un discours et saluer à peu près tout le monde - des tas de gens qu’il ne connaissait pas, mais il n’était pas très phyisionomiste en dehors des gens de l’UNISON - Colt s’était tout naturellement réfugié près du bar extérieur. A défaut de pouvoir commander une bière - ça aurait fait mauvais genre, il paraissait - il commanda un Bourbon presque aussi vieux que lui au Majordome derrière.

Il recevait enfin son bien quand la plaisanterie de l’homme tout juste arrivé - blond, costume blanc, yeux bleus, l’air élégant - lui arracha un rire.

Pourquoi croyez-vous que je me suis réfugié ici?

Outre les habituels politiciens ou chef de la police, il y avait aussi des tas de gens à la tête de tas de compagnies, toute essayant de lui gratter un contrat à l’UNISON pour telle ou telle chose. Il avait épuisé son quota de “Merci de prendre rendez-vous avec mon assistante” ou autre “Envoyez le dossier à mon assistante, je verrais ce que je peux faire”.

Vous n’avez pas totalement tort” admit le Major. Il serra sans trop d’hésitation la main qu’on lui tendait. Il devait rester au moins une autre heure s’il ne voulait pas se faire atomiser par Bradley et l’homme paraissait plus sympathique que la grande majorité des invités autrement. “Major Gabriel Colt” se présenta-t-il.

Répondant, par la même occasion, à sa question. Oui, il passait à la télé, à chaque fois qu’il se passait un truc grave à Star City, et oui, il le connaissait sans doute. Ne serait-ce que parce que les interventions télévisées du Major tendaient à être nombreuses, en ce moment.

Pas personnellement, pour tout vous dire, seulement de réputation. Donc je suppose qu’on peut dire que le sujet est évacué”.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Message posté : Jeu 14 Mai 2020 - 8:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
▬ Je vous comprend, je fais de même ! On se croirait autour d'une nuée de vampires.

Des vampires, voilà ce que c'était. Ils s'agglutinent autour d'une personne afin de la vider de tout son être. Si bien que ça prenait généralement. Ils trouvaient de nouveaux investisseurs, de nouveaux contrats juteux. On lui avait fait des propositions pour des séminaires au sein de son restaurant, ou des prêts à taux variables pour ouvrir une autre société, de changer de banque afin de contracter de nouveaux prêts bien plus intéressant, de s'encadrer des meilleurs avocats si besoin était. Bref. Il avait une myriade de gens qui gravitaient autour de lui, afin de lui faire cracher quelque chose. De l'exclusivité, des contrats, toute sorte de chose. L'idée pouvait paraître intéressante, de prime abord. Ceci étant, il gérait déjà assez de choses comme ça.

Major Colt avait ri à sa plaisanterie. Major ? Colt ? Effectivement, il en avait entendu des échos. Possiblement à la radio et à la télévision, bien que les médias c'était pas la chose qu'il appréciait le plus. Il se tenait au courant de ce qu'il se passait, mais ça s'arrêtait à ça. Médiatiquement, le type avait son pesant d'or mine de rien. Un militaire de carrière fortement reconnu par ses pairs, et son organisation pesait également dans la société. Logique donc de le croiser ici. Il y avait très certainement le chef des pompiers, peut être des policiers haut placés, il n'avait reconnu aucune tête de l'hôpital Central, et peut être que c'était mieux ainsi.

▬ Enchanté Major ! J'aurais bien fait comme la plupart et vous caresser dans le sens du poil mais, je connais aucun de vos faits d'armes. Je m'intéresse très peu aux médias.

C'était un homme possiblement intéressant. Du moins, bien plus que les gratteurs qui étaient encore à l'intérieur. Chacun voulait obtenir quelque chose ici. Pour Liam pas vraiment. Il y était invité, c'était un lieu qui respirait la classe et ce genre de soirées étaient réservés à l'élite. De ce fait, et bien, autant se mêler à l'élite de la ville, devenir une personne importante, ce genre de conneries était toujours bonne à prendre pour faire marcher son affaire et qui sait, possiblement dans le futur en ouvrir une autre. Ceci étant, il préférait émettre des réserves là-dessus. Non pas que c'était compliqué, mais ça l'était à gérer. Quand on a un pied dans le crime, même si des sociétés pouvaient blanchir du pognon, fallait se méfier des personnes qui gravitent autour de soi. Plus il y avait de personnes et plus il fallait prendre de précautions.

Il jetait un coup d’œil par-dessus son épaule pour voir si la vieille le collait toujours au train. Fort heureusement non. Elle était retourné à l'intérieur.

▬ Le sujet est bien évacué oui. De même, j'en profiterais pas pour vous proposer un contrat juteux avec ma société ! Grand sourire aux lèvres. Aux vampires ! levait-il son verre en direction du Major. Le cognac était un véritable délice pour les papilles. Le champagne et les mets avaient beau couler à flot à l'intérieur, il se trouvait que la meilleure partie de la soirée, il allait très certainement la passer sur ce balcon avec quelqu'un qui partageait son point de vue sur la chose. Contrairement à lui, sa place ici était moins légitime. Il avait aucun fait d'arme, que ce soit pendant l'invasion ou après. Si ce n'est accueillir des Légionnaires dans son restaurant, qu'ils soient costumés ou non. Karma était la première, et ça se passait plutôt bien. Certains étaient nouveaux clients maintenant, histoire de pouvoir dire qu'ils avaient mangés à la table à côté de [insérez votre légionnaire préféré ici]. Voir également en distribuant des denrées ayant passées les dates limite d'utilisation optimales. En clair des produits encore comestibles mais impossible à vendre à cause de l'esthétique qui collait pas dans la vente.

▬ Parlant de fait d'armes, je suppose que vous étiez présents avec votre organisme pendant les deux invasions ?

La première, il était trop jeune et pourtant, c'est celle qui l'avait le plus marqué. Ils avaient presque tout perdu. L'appartement était en ruines, comme les restaurants. Pareil pour New York. Washington. San Francisco. Le seul qui était encore debout était celui de Star City. De ce fait, ils migrèrent vers la grande métropole dès que les avions le permettaient.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 14 Mai 2020 - 16:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
La soirée des bienfaiteurs 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
La soirée des bienfaiteurs 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Des vampires… Oui, l’image collait assez. Non pas qu’ils étaient après son sang, mais ils étaient certainement après quelque chose. Un peu de reconnaissance, un contrat juteux, se faire voir avec le Major de l’UNISON…. Franchement, la liste pouvait être interminable.

Excellente nouvelle!

Colt était beaucoup de choses, il avait certainement son lot de défaut, mais il n’avait pas la grosse tête, au contraire. Il ne vivait pas pour être reconnu dans les rues de Star City à chaque fois qu’il mettait le nez hors de son bureau pour rentrer chez lui ou pour aller sur le terrain. Au contraire, ça rendait même son boulot beaucoup plus difficile. Le Major aurait très nettement préféré faire son travail discrètement, sans avoir à passer à la télé tous les quatre matins pour annoncer tel ou tel plan d’action pour l’UNISON. Par contre, il aurait gardé sa carte du Star City Cards Game. Ca, c’était sa plus grande fierté.

Ca dépend, que fait votre société?” Il trinqua aussi, après cette question des plus sincères. Le nom de Snyder lui parlait certainement, mais la tête du Major était constamment remplie de tellement de choses qu’il aurait été incapable de dire dans quoi bossait le concerné. Non pas qu’il était sérieux. Il avait clairement posé la question sur le ton de la plaisanterie, le même ton qu’il employa ensuite pour répondre à son toast. “Aux vampires!

Il prit une gorgée de son verre - bon, il admettait que ça valait un peu le coup d’être invité à ce genre de soirées, ne serait-ce que pour l’alcool de qualité que même son gros salaire ne lui permettait pas de s’offrir. Il était beaucoup trop raisonnable pour avoir un jour l’idée de s’acheter une bouteille de whisky, aussi bon qu’il eût été, à plus de cent dollars la bouteille.

En effet. Les Grues comme pilote, le Terminus comme Commandant des forces de l’UNISON”.

Et de la Légion, et des flics, et des vigilants et de… tout le monde, en fait? Colt n’aurait pas su l’expliquer, mais à un moment, il s’était un peu retrouvé au centre de tout, s’était retrouvé à donner des ordres au Commander et aux Légionnaires, à des flics, à des pompiers… et tout le monde l’avait écouté.

J’espère que la prochaine n’arrivera pas tout de suite!” plaisanta à moitié Colt.

En étant très sérieux. Star City avait droit à une invasion majeure tous les dix ans - et encore, parfois moins - sans parler des multiples petits événements non moins mortels. La zone 21, le dôme du Front de Mer… Colt avait le sentiment que les starpolitains oubliaient un peu trop facilement l’horreur que cela avait été. Peut-être qu’ils étaient obligés, cela dit? Pour ne pas devenir fou.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Message posté : Jeu 14 Mai 2020 - 17:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Et puis quand bien même, l'idée de caresser quelqu'un dans le sens du poil, c'était too much pour Liam Snyder. C'était pas une des pratiques dont il excellait au mieux. D'ordinaire, il se montrait sympathique et avenant avec les gens, ça lui suffisait. Son pognon et la réputation de feu son paternel suffisait à faire le reste. En aucun cas il jouait les hypocrites gravitant autour des autres gens de la plèbe pour obtenir quelque chose. S'il voulait quelque chose, il l'arrachait de ses propres mains ou se donnait les moyens de se l'obtenir par des manières conventionnelles. Le vol n'était pas quelque chose qu'il maîtrisait, bien qu'il ne voyait aucun mal à engager quelqu'un pour le voler à sa place : Le résultat était le même, c'était comme s'il payait l'objet de sa convoitise à travers une personne extérieure au deal.

▬ Un restaurant près de la Croisette, le Sweet Home, non loin du Palace si vous connaissez le quartier. Puis ne pouvant pas s'empêcher de faire des éloges sur sa bâtisse, reprise des mains de son paternel grâce à ce qu'on appelait des droits de successions, il plaçait sa légère publicité sans tenter de rendre l'approche plus belle qu'elle ne l'était déjà. En clair, il en disait ce qu'il pensait, sans péter plus haut que son cul pour se donner des airs d'intéressants. On est les seuls ou presque à accepter les supers dans leurs combinaison protectrice et avec leurs armes. Faut dire, une Légionnaire m'a récemment sauvé la vie alors, c'est qu'un juste retour des choses. Généralement les autres bâtiments outre les trucs spéciaux qu'ils avaient que pour eux, refusaient de voir un type héros ou non débarquer en costume et armé jusqu'aux dents. Faut dire que Karma avait été la première, et bon nombre de clients trouvaient ça déplacés. Ceci étant, il avait fait paraître dans le journal que les héros de la ville avait tout bonnement le droit, comme tout un chacun, de venir manger à sa table. Costume ou non. Arme ou non. Il se sentait, d'après ses mots et son communiqué, plus en sécurité que jamais en ayant les remparts et autres boucliers de la ville, à ses côtés.

▬ Sacré palmarès !


Tout le contraire de Liam. Confiné dans un gymnase placé sous surveillance militarisée pendant son enfance, lors de la première invasion et.. médecin de guerre pendant la seconde. Bien que le médecin s'est rapidement mué en chirurgien de l'occulte dès que les yeux n'étaient plus rivés sur lui et le champ-de-bataille. La seconde invasion lui avait permis, entre autre, de se diversifier et gagner en compétences. Il n'y avait qu'à se baisser pour se servir sur des corps meurtris ou presque, pouvant s'adonner à toutes formes de médecines pour accroître ses connaissances sur le sujet, bien que des connaissances, il en avait eu dix années d'expérience au sein de l'hôpital central de Star City.

▬ Effectivement, j'espère aussi. J'ai eu la chance de ne pas avoir été trop impacté par deux fois, du moins, à part quelques dégâts matériels mais ça... A la rigueur il s'en foutait royalement, puisqu'au bout du compte ce qui importait le plus était qu'il soit encore en vie. Il en avait même haussé les épaules. S'allumant une clope au passage, le paquet était dans la poche intérieur de son blouson, et profitant du petit filet d'air frais pour se reposer un peu l'esprit. C'était agréable. Le panorama était magnifique et ils avaient une véritable vue sur une parcelle de la ville qui lui fit penser que, la nuit, elle semblait encore plus mystérieuse que d'habitude. Il savait que, lorsque le soleil se couchait, une ribambelle de personnes se retrouvaient dehors pour vaquer à leurs occupations. Ceux du Cartel s'en donnaient à cœur joie, la plupart ne bossaient que la nuit. Comme lui, dans un certain sens. Bien que pour ce soir, son téléphone était spécialement sur répondeur, ne pouvant pas et ne voulant pas être dérangé ici, en pleine soirée des bienfaiteurs. Sans vouloir vous mettre trop de pression, on est beaucoup à compter, entre autre sur l'UNISON pour empêcher une troisième d'exister. sans vouloir mettre trop de pression. Il en avait eu un léger sourire aux lèvres, un sourire en coin, sachant très bien qu'il y avait rien de pire qu'annoncer une chose pareille. Ouais. UNISON avait les moyens de défendre les villes dans lesquelles il y avait des sièges. Ceci étant, ils étaient pas omniscient et omnipotents pour autant. Ils avaient des limites et ne pouvaient pas prédire l'avenir. Cela dit, c'était une demi-taquinerie à moitié vraie.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 15 Mai 2020 - 16:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
La soirée des bienfaiteurs 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
La soirée des bienfaiteurs 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Colt hocha la tête. Le nom lui était familier, il voyait même où il se situait - à peu près - même si la Croisette ne faisait pas vraiment partie des endroits où il trainait. En général, il oscillait entre chez lui, le Brett Building et le secteur alpha, dans le quartier du Parc, sa salle de boxe et le manoir d’Adrian, au quartier du Front de Mer et… c’était tout. En dehors des interventions de l’UNISON, évidemment.

Ah oui, je me rappelle avoir vu un article dans le journal là-dessus. Et ça marche, vous voyez des Légionnaires?” Ou alors on lui en avait parlé? Bah, peu importait, ça revenait au même. “Je vous ferais bien des compliments sur l’endroit, mais j’ai bien peur de n’avoir jamais eu le temps d’y aller”.

Débordé comme il était, où aurait-il trouvé le temps? Rien que pour être là ce soir, il avait dû faire une croix sur des dizaines de rapports à lire - qu’il devrait ingurgiter le lendemain, en plus de tous ceux qui seraient venus s’ajouter. En plus, Colt était une créature trop sociable pour aller déjeuner ou dîner seul, mais il n’avait, paradoxalement, qu’assez peu d’amis proches qu’il aurait pu y inviter. Encore une fois, pas le temps.

“Il paraît, oui!

Colt y pensait rarement comme ça. Sa carrière était très certainement impressionnante, mais le Major fonctionnait dans le feu de l’action, pas pour les médailles. Une invasion? Il la gérait, parce que c’était son boulot. En avoir autant sous les bottes, c’était carrément de l’héroïsme, mais ça ne lui faisait ni chaud ni froid d’être appelée comme ça.

Sans pression, hein?” commenta Colt avec un sourire.

Le fait était qu’il faisait tout ce qu’ils pouvaient, aussi bien à la base de Star City que mondialement. Seulement, on pouvait se préparer le plus possible et quand même se foirer. La seconde invasion, ils l’avaient vue venir, et de loin. Ils n’avaient pas pu l’empêcher, ça leur avait valu des articles cruelles dans la presse mais Colt doutait que l’opinion publique ait conscience d’à quel point ça aurait pu être pire s’ils avaient été totalement pris par surprise. Les programmes de recherches avaient permis de développer des armements plutôt efficaces, qui avaient sans doute aidés à préserver des vies.

Notez, j’aimerais bien aussi. Beaucoup trop de paperasses après coup, des tas de gens qui veulent vous filer des médailles…” plaisanta Colt d’un ton très pince-sans-rire, comme s’il passait sa vie à esquiver les types qui voulaient lui accrocher des médailles à la poitrine. Bon… ce n’était pas totalement faux, il fallait bien le dire. “Soyez rassuré quand même, monsieur Snyder. L’UNISON a toujours fait, et fera toujours en sorte de se préparer au mieux, à défaut de pouvoir tout prévoir, c’est le mieux que je puisse vous promettre”.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Message posté : Lun 18 Mai 2020 - 2:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Tant mieux que l'article ait fonctionné. Si le Major malgré tout le boulot qu'il devait avoir avait eu vent de cette information, bon nombre de Starpolitains devaient l'avoir également. De toute façon, c'était qu'un coup de pouce pour le business. Ça et le fait qu'il appréciait avoir ses ennemis près des yeux. En tant que membre du Cartel, c'était très intéressant de savoir quand et où se trouvaient les légionnaires.

▬ On en a quelques-uns qui passent régulièrement ou d'autres de de temps en temps. Certains ne viennent pas, et je les pointerait jamais du doigt pour ça. Dans tout les cas, les clients se sentent en sécurité avec eux autour, et ça fais toujours plaisir aux enfants de voir leurs idoles. J'ai eu la chance d'avoir été sauvé in-extremis d'une sale situation il y a deux ou trois semaines, par une légionnaire. Ce sont des gens remarquables si vous voulez mon avis.

Cela dit il avait hésité à engager des gens de la sécurité afin de surveiller son endroit. Parce que va savoir, mais ça pouvait donner des idées à la con à certaines personnes. Faire exploser son restaurant pour éliminer quelques menaces, c'était le genre d'idées que pouvaient avoir certains mafieux non-affilés au Cartel Rouge, voir même tout bonnement des gens que Liam ne connaissait pas. C'était pas tout les criminels qui le connaissaient sous son autre identité. Beaucoup ignoraient son existence, parce qu'il rendait des comptes aux instances supérieures et ne traînait jamais ou presque avec les petites frappes. Petit-à-petit son réseau s'était agrandi par contre. Et il avait rejoint les Ymir. De ce fait, il était un poil plus célèbre. Mais bon. Tant qu'on le reconnaissait pas pour ça dans un endroit comme ici, ça lui allait.

▬ Je vous taquine Major ! Avouait-il en ricanant. Ceci étant, je suis certain que c'est le genre de choses que vous avez déjà du entendre, par quelqu'un de moins plaisantin que moi.

Et ça ne devait pas manquer, des gens qui font ce genre d'allusions. On compte sur vous pour faire en sorte que le monde se porte mieux et si c'est pas le cas, on vous pointe du doigt en premier pour votre incompétence. Les humains se sont toujours ou presque comporté de la sorte. A retourner leur veste au moindre tracas. Liam différait des autres, en tout point. Il tournait jamais sa veste. Le bonhomme avait prêté serment au Cartel, et il se battrait corps et âme - se battre était une allusion métaphorique puisqu'il était trop manche pour pouvoir se battre réellement tel les gladiateurs du Circus - pour faire en sorte que la filiale du crime ait encore de beaux horizons devant elle.

▬ Oh mais je n'en doute pas. Et je suis plutôt optimiste et rassuré, si vous voulez mon avis Major. Plus rassuré ici que dans cette foule.

Lui n'avait clairement pas aidé pendant la seconde invasion. Au contraire même. Le champ de bataille et les champs de ruines n'étaient autre qu'un grand laboratoire de tests en tout genre pour un professionnel de la santé tel que lui. Il n'y avait qu'à se baisser et à les cueillir, tel des fleurs dans jardin. Des fleurs à qui il manquait quelques pétales pour la plupart, des tiges même, qui étaient endolories. Et si sa première idée fut de les soigner, au bout du compte il s'était dit que, ça lui ferait une formation accélérée pour ses techniques médicales. On l'empêchait de pouvoir le faire à l'hôpital, parce qu'en dix ans, on ne vous en apprend pas suffisamment pour gérer ce genre de choses tout seul. En dehors, il avait parfait son apprentissage et ce, en tout point.

▬ Je pars du principe que, de toute façon, mon sort n'est pas entre mes mains sur ce point là. Du coup, je relativise beaucoup. Quoique, pendant mes années d'études, j'ai été légèrement tenté de rejoindre le programme d'UNISON en tant que médecin.

Chose balayée directement tant les entraînements physiques et les tests dans un pays Scandinave ne lui semblait pas être une opportunité mais plutôt une façon de décéder bien plus rapidement que ses parents n'avaient mis de temps pour le mettre au monde.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 18 Mai 2020 - 16:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
La soirée des bienfaiteurs 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
La soirée des bienfaiteurs 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Il supposait que c’était… bien? Colt n’aurait su dire. Il y avait des idées comme ça, qui paraissaient sympas sur le papier, mais où la réalisation le laissait toujours un peu dubitatif. Il supposait que ça avait du bon, d’un point de vue relations publiques. Les clients se sentaient en sécurité, les enfants étaient contents, les Légionnaires se faisaient de la pub… De l’autre, il voyait aussi la tentation de prendre l’endroit pour cible, justement parce qu’il accueillait des Légionnaires. Colt était d’un naturel méfiant, sur ce genre de questions, mais on ne pouvait guère le lui reprocher. C’était son boulot de prévoir tout ce qui pouvait mal se passer. Enfin… le sien et celui de ses équipes.

Vraiment? Qu’est-ce qui vous est arrivé?

Là, il était plus question de curiosité personnelle plutôt qu’autre chose. L’UNISON et la Légion travaillaient en plutôt bonne intelligence, dans l’ensemble. Leur cohésion avait sans doute sauvé beaucoup de vies pendant l’invasion. Disons qu’il voyait les deux organisations comme des paires d’outils complémentaires. Là où l’UNISON était une grosse machine, efficace, mais lente au démarrage, la Légion était plus réactive.

“Et qui vous avez eu à votre table, que je puisse remplir mon carnet d’adresse?”

Comme s’il avait besoin de ça quand il avait le Commander en contact rapide sur son téléphone et presque un pass VIP à la Tour de la Paix. Presque. On lui faisait quelques courtoisies, l’avantage d’être lui quoi.

Evidemment. On sauve tout le monde et on s’entend reprocher qu’on n’a pas été assez rapide ou qu’on a pas été assez efficace… J’avoue que personne ne m’avait dit que je passerais une bonne partie de mes semaines à entendre des gens qui n’y connaissent rien m’assurer qu’ils auraient fait mieux que moi”.

Preuve en était avec la dernière invasion Terminus. Combien de Jean-Mi L’Inconnu avaient déclaré que “Moi, à la place de Colt, j’aurais fait plutôt ça”. Comme si les décisions qu’avaient prises le Major avaient été faciles. Comme s’il n’était pas très conscient d’avoir condamné des gens pour essayer d’en sauver encore plus. Il ne le prenait pas personnellement. Déjà parce que, sans se jeter des fleurs, il savait parfaitement que n’importe lequel de ces gens n’auraient pas su prendre des décisions difficiles. Même lui n’était pas sûr de toujours savoir le faire.

Oh, vraiment? Bon, il faut que je m’entraîne à le dire à tout le monde comme je vous l’ai dit alors” plaisanta Colt.

Ca sonnait quand même très artificiel, le genre de phrases qu’on disait dans des conférences de presse après un manquement, un scandale, une connerie… “Oui, là on a rien vu venir, mais on fera attention la fois d’après hein”.

Qu’est-ce qui vous a fait changer d’avis? Autant pour les études de médecine que pour l’UNISON”.

Puisqu’il lui avait dit être restaurateur, il semblait évident qu’il avait changé d’avis autant sur sa carrière dans son organisation que sur celle de docteur.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Message posté : Lun 18 Mai 2020 - 17:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Qu'est-ce qui était arrivé ? A vrai dire va savoir. Il était sorti de chez lui, et marchait docilement pour rejoindre son véhicule. Là, y'a une femme qui apparaît et s'attaque à une civile, dans le seul et unique but d'attirer dans ses filets un Légionnaire. Par la suite, deux de ses complices ont débarqués, ils étaient pas très loin de toute façon. Et voilà comment deux civils - puisque Liam passait par là et était tétanisé par la scène - furent coincés entre deux feux. Sans l'arrivée d'une deuxième Légionnaire, le constat était simple : Il aurait certainement passé l'arme à gauche dans le feu de l'action, par dommage collatéral sans aucun doute.

▬ Y'a une femme qui à attaquée une civile à Chinatown, et j'étais juste à côté. Deux de ses complices étaient planqués et leur manœuvre avait pour but d'attirer un ou plusieurs légionnaires dans leurs filets. Par chance, deux héroïnes sont arrivées et ont particulièrement fait en sorte que tout le monde puisse s'en sortir sans trop de dégâts.

Inutile de parler du fait qu'il les avait soignés par la suite, et inutile de parler du fait qu'il avait planté un couteau dans un type pour ajouter du poids à la balance, faisant presque basculer le combat. C'était de la chance, et du stress. Quelques centimètres de plus, et le couteau aurait terminé sa route sur la Légionnaire par inadvertance. C'était, de toute façon, pas lui le héros de cette histoire. Cela revenait de droit à Iona et Karma, deux personnes qu'il affectionne particulièrement aujourd'hui. L'une passe régulièrement au restaurant pour prendre de ses nouvelles et inversement. La seconde à peu près pareil, sauf qu'en plus de ça, elle lui apprend le Mandarin là où lui, il lui apprend comment avec deux trois bricolages, elle pouvait se faire un garrot, des points de sutures, extraire une balle si jamais. Donnant-donnant. Le médecin était mine de rien plutôt bien entouré, pour un membre du Cartel Rouge.

▬ Je ne sais pas si ce sont des personnalités connues. Quoi que, en faisant parti d'UNISON je suppose que vous connaissez plus ou moins les légionnaires qui forment la légion des étoiles. On peux y croiser Karma, Iona, et récemment y'en a eu quelques autres. Un maître d'armes dont j'ai plus le nom et un dénommé Colosse ou Géant. Un grand gaillard plutôt costaud.

Se rappeler des surnoms des héros était pas si simple pour lui. Déjà que, dans son métier, chacun y allait de son petit surnom. Punch, Jötunn, et j'en passe. Se souvenir de tout ça, même pour un type entraîné comme lui, c'était pas si aisé que ça. Bien évidemment, son but était de pouvoir attirer des têtes encore plus impressionnantes dans son restaurant. Le Commander, l'Archer IV, étaient le genre de personnes qu'il souhaitait pouvoir avoir dans sa bâtisse. Parce qu'ils étaient importants, et de ce fait, en plus de la publicité que ça lui ferait, Liam pouvait certainement avoir accès à toutes sortes d'informations dans la plus grande discrétion.

▬ C'est dans la nature des gens. On parle tout le temps des trains qui arrivent en retard, et jamais de ceux qui arrivent à l'heure. Les gens, du moins la plupart, aiment commenter tout ce qui les entoure, de "moi j'aurais fais ci et moi j'aurais fais ça". Cela dit, je met ma main à couper que la plupart seraient incapable de prendre la moindre décision si on leur foutait la truffe dans la merde. Pour ma part, j'en serais totalement incapable. Et c'était guère honteux de devoir l'avouer haut et fort. Liam était pas un battant. Loin de là. Il savait même pas tirer sur une cible qui ne bougeait pas et à trois centimètres de lui. Pareil pour la bagarre à mains nues. C'était un type de l'ombre qui passait son temps à éviter les ennuis et c'était tout aussi bien comme ça.

Suffisait de voir tout les gens qui avaient essayés d'une manière ou d'une autre de fuir les rues de la ville pendant l'invasion, plutôt qu'essayer de se battre. Certains en profitaient pour piller, au passage. Enfin bon. C'était certainement les mêmes qui se disaient pouvoir mieux faire qu'un Major, ou qu'un Capitaine de Police. Toujours plus simple de dire qu'on ferait mieux à la place d'untel, pourtant, c'était jamais eux qui étaient à la place du décisionnaire. Ces gens là étaient des moins que rien, généralement.

▬ Pour UNISON, c'est vachement trié sur le volet. J'aurais pu facilement faire mes preuves sur le côté technique, pour intégrer le programme, mais ça aurait très certainement failli au premier entraînement physique. Un médecin reste avant tout un soldat et en possède ne serait-ce qu'une petite formation. J'aurais, avec certitude, échoué à la première pompe, sac sur le dos ou pas. Puis le Groenland, c'est pas ma came. En riait-il. Pour le reste, après dix années de médecine, une maîtrise et un doctorat, j'ai du tout arrêter pour reprendre le business familial. C'était hors de question pour lui, de la vendre à un inconnu, ni même à un associé. Ces gens là auraient dénaturé l'ensemble de son oeuvre ainsi que sa mémoire en reprenant l'établissement.

Du coup, il a du se muer rapidement dans la peau d'un businessman, chef d'entreprise. Fort heureusement, il avait eu lesdits associés à ses côtés pour l'aider. Il en prenait et en laissait. De plus, le chef cuisinier était particulièrement doué, et pas que pour la cuisine. Voilà dix ans qu'il bossait là-bas et avait le chéquier de la boîte pour y faire toutes les démarches auprès du fournisseur. Liam n'avait qu'à, plus ou moins, se montrer présent de temps en temps, accepter ou refuser de nouvelles idées, de nouveaux produits, et signer les paies de ses employés. Bien entendu, le job lui plaisait particulièrement alors il se muait également en barman de temps à autre. Ça restait intéressant dans le sens où beaucoup de personnes avaient l'habitude de beaucoup lui parler lorsqu'il offrait des verres. Il avait toute sorte d'informations ça et là. Des fois intéressantes et des fois non.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 19 Mai 2020 - 16:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
La soirée des bienfaiteurs 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
La soirée des bienfaiteurs 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Colt hocha la tête en écoutant son histoire. Malheureusement, c’était assez courant. Surtout depuis l’invasion. Des gens qui trouvaient que les Légionnaires n’en avaient pas assez faits. Sans parler des classiques criminels qui cherchaient à se venger de celui ou celle qui avait osé les arrêter et les mettre en prison. Non, vraiment, c’était pas une carrière facile qu’ils avaient choisi, mais à part les soutenir, Colt ne pouvait pas grand chose.

D’une certaine façon, nous sommes collègues. Ca aide à avoir des autographes de leurs cartes du Star City Card Games. Attention, je dis pas ça parce que je les revend hein, c’est uniquement du plaisir perso de gamin”.

Gamin, il avait collectionné autre chose. Les cartes de joueur de base-ball par exemple. Il aimait bien collectionnait des trucs. Surtout des cartes, mais il aurait été incapable d’expliquer ce qui l’attirait tant là-dedans. La sensation du papier rigide entre ses doigts? La satisfaction de mettre la main sur la carte qui nous faisait défaut depuis des mois, des années?

Vous avez du beau monde!

C’était quand même quelques têtes connues! Bon… il ne se serait pas risqué à lui donner le nom d’un maître d’armes, il y en avait un sacré paquet à la Légion, et il n’excluait pas non plus qu’il y ait eu un Colosse et un Géant… Il avait bien à faire avec ses subordonnés, on lui pardonnera de ne pas être au point sur ceux de la Légion.

C’est effectivement un processus beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît, surtout dans un contexte d’invasion tel que nous l’avons connu. Il faut gérer le court-terme, le long-terme, accepter de sacrifier un jour pour espérer ne pas avoir à sacrifier plus le lendemain…

Autant dire que pour Colt, les mois d’invasion n’avaient pas été facile. Il avait peu dormir, avait constamment été sur le pont, avait dû gérer une nouvelle crise à peu près toutes les deux heures… S’il n’avait pas eu Bradley, son assistante, le soutien de la Légion, de la mairie… Autant dire qu’il aurait craqué. Il avait tenu par un mélange de sale caractère, de détermination et de soutien extérieur.

Mais non, regardez, ils m’ont pris!

Une belle boutade. Colt avait eu une carrière exemplaire avant d’entrer à l’UNISON. Pilote de l’armée de l’air, il avait passé son brevet de pilote à dix-sept ans, avant même la fin du lycée et de postuler à l’Air Academy. Si on lui avait proposé de participer à l’expérimentation sur le sérum de Manaka, c’était parce qu’il avait été dans une forme exemplaire et que ses états de service parlaient pour lui. Outre tout cela, il avait des diplômes, parlait plusieurs langues…. bref, même si son humeur parfois douteux pouvait le faire passer pour un rigolo, Colt était tout sauf un rigolo.

Vous auriez pu bosser ailleurs sur le terrain. Même en tant que médecin”. Il fallait bien des praticiens ailleurs que dans le feu de l’action, après tout. Certains étaient plus des chercheurs d’ailleurs, ils étudiaient des biologies étrangères, qu’elles aient été magique ou alien. “Bon, par contre, j’ai aucun argument pour le Groenland”.

Pour Colt, c’était un test en soi, de se faire balancer dans un environnement souvent hostile pour beaucoup d’agents. A des degrés divers, d’ailleurs. L’adaptation devait être un peu plus compliqué pour quelqu’un venu d’Afrique que pour un gars comme lui qui venait d’Amérique du Nord, où il avait connu la neige et les hivers froids. Bon… pas glacé comme là-bas… mais c’était déjà quelque chose.

Vous avez des regrets? D’avoir repris l’affaire familiale et laisser la médecine? Vous devriez proposer la consultation médicale gratuite au bout du dixième repas”.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Message posté : Mer 20 Mai 2020 - 7:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il riait de bon cœur.

▬ Ah ? Mais ça vient de là ! C'était pas à la télévision que je vous ai vu. Moi aussi je collectionne les cartes du Star City Trading Card Game et je suis certain d'avoir une carte à votre effigie !

A part les conquêtes, qu'est-ce qu'il ne collectionnait pas de toute façon ? Si le commun des mortels collectionnait surtout les pièces de monnaie ainsi que les timbres, lui collectionnait les fringues de marque, de luxe, les montres, ainsi que les différents talents. Il collectionnait le vocabulaire du monde, parlant plusieurs langues. Si bien, qu'il pouvait à présent échanger quelques mots presque peu en importait la langue. Pas toutes, évidemment, il y en avait bien trop pour un seul homme. Mais quand même, c'était plus que la moyenne.

▬ A l'occasion, je veillerais à la garder sur moi pour ce genre de soirées afin de vous la faire dédicacer la prochaine fois qu'on se croisera ici. Il souriait. Promis, j'irais pas la revendre sur un site aux enchères !

Il écoutait les dires du Major, mais réfutait directement sa façon d'essayer de le dédouaner. Oh, c'était sympathique de sa part, en tout point. Le faire sentir comme quelqu'un étant capable d'y arriver. Mais Liam savait très bien que c'était peine perdue. Et de toute façon, ces gens là auraient dès la première évaluation mentale, compris que ça n'allait pas faire l'affaire. Il n'était pas fou, cinglé, ou givré. Juste, il n'avait pas de cœur, pas d'état d'âme. Les médecins l'auraient certainement considéré comme un sociopathe. Ou ayant une forme de sociopathie. Un trouble de personnalité antisociale, bien qu'il fait des efforts là-dessus, derrière le masque. Une tendance au passage à l'acte, un manque de remords et de compassion à le faire, une absence de culpabilité, et le fait de vivre un peu en marge de la société actuelle. Bien que tout ça, c'était surtout pour le Doc et non pas pour Liam Snyder, le parfait fils de William Snyder. Il jouait le double-jeu, et se débrouillait très bien là-dedans.

▬ Nan, je refuse de croire à ses allégations ! Il avait terminé son verre, et n'en avait pas commandé un autre. Il savait être raisonnable et surtout, il n'arrivait pas à formuler une phrase cohérente après trois verres. N'allez pas croire que je vous brosse dans le sens du poil, mais y'a un monde d'écart entre vous et moi de ce point de vue là. Vous n'aurez qu'à demander aux deux légionnaires que je vous ai cité. J'ai failli me liquéfier sur place avant qu'elles m'extirpent de cette situation.

C'était pas là le cadre de sa discussion. Rentrer dans ses bons papiers, il pourrait le faire autrement si ça lui chantait, mais c'était pas le cas. Il appréciait bien le type, ils se ressemblaient sur certains points. Sauf sur le fait que lui savait pas se défendre. De toute façon, c'était pas un truc qu'il essayait de dissimuler. Il y avait une myriade de choses pour lesquelles il se démerdait plus que bien.

▬ Hm, à vrai dire, pas vraiment. J'ai fais mes classes en soins palliatifs, pendant presque dix ans. D'une certaine manière, ça forge un caractère. Mais, de source sûre, personne n'aurait repris la boutique sans salir la mémoire de mon père. Du coup ça me dérange pas, ou du moins, ça me dérange plus.

C'était pas facile les premières années, avec tout le lot de trucs qu'il devait à la fois apprendre et gérer. Pourtant, au final, il s'en sortait bien. Et puis surtout, il continuait la médecine en parallèle de sa vie d'entrepreneur. Mais ça, c'était tabou. Personne ici ne devrait être au courant, et certainement pas Colt. Parce que, dans tout les cas, même s'il pouvait se faire passer pour un gentil petit toubib de quartier, et même si UNISON n'était pas les plus enclins à traquer les membres du Cartel, fallait pas trop jouer aux cons non plus. Garder ce secret lui permettrait de perdurer encore, espérons-le, de nombreuses années.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 20 Mai 2020 - 15:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
La soirée des bienfaiteurs 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
La soirée des bienfaiteurs 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Colt se laissa gagner par un rire franc. Lui qui avait lancé cette histoire de jeu de cartes pour plaisanter s’était un peu trouvé pris à son propre jeu.

C’est bien la peine de passer à la télé si c’est pour être reconnu pour les cartes. Notez, c’est ma plus belle réussite, j’en suis vraiment plus fier que les médailles. J’ai mis du temps avant d’avoir les miennes. J’ai la classique, vous savez, la collection UNISON, et une de leurs collections Premium”.

Pourquoi avait-il choisi pour avoir une carte Premium? Aucune idée. Il l’avait et c’était tout ce qu’il fallait à son bonheur. Il avait été intenable avec Bradley quand il avait eu la première, et encore plus en ayant la deuxième. C’était complètement stupide, mais c’était une façon de dédramatiser beaucoup de choses lourdes qu’il voyait passer à son bureau.

Un nouvel éclat de rire, qu’il ponctua d’une gorgée de son verre, le vidant par la même occasion. Il le reposa sur le bar, fit tout juste un signe au majordome que ce dernier lui préparait la même chose.

Vous pourriez, notez, je serais pas vexé. J’espère que vous espériez pas devenir riche par contre, j’ai pas une très bonne côte. Par contre, je ne vous garantis pas que vous allez me recroiser bientôt. Je ne suis pas un client fidèle de ce genre de petites fêtes”.

Pas le temps et pas l’envie de passer le peu de temps libre qu’il avait en dehors du Brett Building là-dedans. Là, ça allait parce qu’il avait trouvé quelqu’un avec qui avoir une conversation sympathique, mais il n’aurait quand même pas fait ça tous les jours.

Merci”.

Son verre venait de lui être présenté sur un joli dessous de verre bien chic, il en reprit une gorgée, faisant la moue.

Vous savez, je pourrais vous présenter plus d’un soldat qui a hésité au moment crucial, et pas forcément à cause du manque d’expérience. Même quand on en a vu un paquet, parfois, on ne sait pas expliquer pourquoi on a ce moment d’arrêt”.

Lui ne se serait pas avancé à dire que ça ne lui arrivait plus. Certes, il n’avait pas connu ce sentiment depuis longtemps, mais il n’excluait pas de le connaître un jour prochain. Quelque part, s’attendre à être paralysé de peur aidait à ne pas être paralysé de peur. Ouai, c’était bizarre, mais ça marchait.

Ah, je vois. Vous avez été motivé par l’héritage familiale. C’est admirable”.

Colt le pensait vraiment. Combien aurait fait la même chose? Dans une situation similaire, pas sûr qu’il aurait quitté l’UNISON pour reprendre le restaurant paternel. Déjà, il n’en avait pas les compétences. Gérer une base, c’était les doigts dans le nez pour lui. Gérer un restaurant, pas du tout.

Est-ce qu’on doit s’attendre à voir un troisième Snyder reprendre l’affaire, dans quelques années?

Sous-entendu, son rejeton, son neveu, sa nièce, bref, la nouvelle génération? Le bonhomme n’avait pas l’air marié, mais enfin, ça ne voulait rien dire. Colt n’était pas conservateur au point d’exiger que chacun soit marié avant de faire des gosses, au contraire. Chacun pouvait bien vivre sa vie comme il l’entendait.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Message posté : Jeu 21 Mai 2020 - 20:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il pouvait le comprendre, de collectionneur à collectionneur. Avoir une carte à son effigie voulait dire qu'il était important pour la ville. Ceci étant, Liam préférait n'en avoir aucune avec sa trogne dessus. Ça serait pas bon pour les affaires que tout le monde puisse le reconnaître, même si c'est pour sa facette sobre de fils de restaurateur ayant repris le business familial. Il gardait une part de secret, préservant ses intérêts du mieux qu'il pouvait. Toujours un self contrôle et une maîtrise de ce qu'il devait, pouvait, et disait.

▬ Moi non plus à vrai dire. Mais ils trouvent toujours le moyen de m'attirer, presque de gré ou de force.

Et bon, c'était le genre de fêtes dont il était très difficile de dire non, de prétexter faire autre chose. Surtout que de son statut, il ne pouvait pas se le permettre. Un restaurateur, ça trouve facilement du temps, surtout si son équipe peut bosser sans lui. Fort heureusement que pour cette soirée, il n'avait rien de prévu chez les Ymir. Cela aurait été un contre-temps intéressant pour quitter la petite fête, mais il faudrait trouver un autre prétexte à leur servir que "Désolé, je dois aller arracher des organes sur des types."

▬ Vous aussi ça vous est déjà arrivé, ce moment d'arrêt ? Pas forcément en tant que Major, avant par exemple ?

C'était intéressant de le savoir, pour en connaître un peu plus sur le personnage. Bien évidemment, personnage était un terme générique, Colt n'avait pas l'air d'être ce genre de types qui se donnent des styles pour plaire aux autres. Il semblait plutôt naturel, par ailleurs, il se sentait aussi certainement très à l'aise pour poser ce genre de questions quant à la suite, pour l'affaire des Snyder. Est-ce qu'il y en aurait un autre ? Va savoir. C'était très vague comme concept, car ça voudrait dire qu'il ne serait plus là pour le gérer de lui-même. Et avec une petite trentaine comme la sienne, c'était inconcevable de déjà penser à sa propre mort, bien qu'il savait une chose : En tant que médecin, tant qu'il ne pourrait pas prolonger son espérance de vie, il serait forcé de passer l'arme à gauche un jour ou l'autre.

▬ Hm, va savoir. Le reste de la famille habite toujours Chicago et sont pas près à quitter leur sacro-sainte cité. Pour le reste, si c'est le fond de votre question, il n'y a pas de madame Snyder.

Et c'était pas près d'arriver. Du moins, le pensait-il. Trouver quelqu'un était peu difficile, quelques verres, un peu de charme, et il pouvait à peu près se trouver une bonne compagne dans une ville comportant autant d'habitants. Surtout que sa garde-robe pourrait peser dans la balance, même si, techniquement, il n'y avait plus la place pour y mettre des vêtements de femme. Et l'agrandir était impossible sans démolir quelques pièces. Enfin bon. Outre tout ceci, c'était compliqué pour lui. Trouver quelqu'un oui, mais quoi ? Quelqu'un de bien n'étant pas au courant de ses magouilles, et donc devoir redoubler de prudence à chaque instant ? Ou alors quelqu'un lié au monde du crime, pouvant crever avant lui ? L'un comme l'autre lui semblaient pas être des propositions alléchantes.

▬ Et n'allez surtout pas le répéter à cette bonne femme de tout à l'heure. Je crois qu'elle en pince pour moi.

Elle voulait clairement le foutre dans son lit, ça c'était une certitude.

▬ Quant à vous Major ? Vous avez eu l'occasion et le temps de vous trouver quelqu'un entre deux sauvetages à travers le monde ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 22 Mai 2020 - 16:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
La soirée des bienfaiteurs 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
La soirée des bienfaiteurs 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Ah, de ce côté, j’ai la chance d’avoir une excuse en béton”.

Quand on était Major d’une base aussi importante que celle de Star City, l’excuse du “trop de boulot” n’était jamais tirée par les cheveux, au contraire. Il suffisait qu’il se passe un truc en ville - un braquage, une chute de vaisseau alien, une prise d’otage - et que ça tombe sous la jurisdiction de l’UNISON pour qu’il ait une occasion toute trouvée de s’éclipser.

Quelques fois, oui”. Il n’avait pas peur de l’admettre, au contraire. L’admettre, ça rassurait les gens, autant les civils que ses recrues. Ca disait qu’on était humain, sujet à l’erreur, même quand on était lui… mais que ce n’était pas pour ça qu’il fallait se laisser aller. “On a beau être préparé, se trouver face à une bestiole qui n’existait supposément que dans les bouquins, ça peut paralyser”.

Tomber pour la première fois sur une bestiole Terminus, ou sur un Grue… Ca faisait un petit choc. Ou, à l’opposée du spectre, de trouver des coéquipiers salement blessés. il se souvenait d’une opération, du temps de l’Air Force. Deux soldats blessés, leur unité coincé… Débarquer là-dedans… ça avait été pire que le chemin jusque là. Un vrai carnage.

Un peu. J’ai essayé d’être subtil”.

Ce qui ne lui arrivait pas souvent. Il n’avait pas le temps pour la subtilité, c’était trop compliqué de tourner autour du pot. Quand on voulait quelque chose, Colt était partisan de le demander aussi directement que possible et de donner sa réponse dans des termes aussi clairs que possibles. Pas de faux espoirs, pas d’illusions.

Laquelle? Vous êtes sûr? Ca peut être l’occasion d’un beau mariage hein” plaisanta le Major.

Il prit une nouvelle gorgée de son verre, regardant autour de lui pour repérer l’éventuel parti en question. A part eux - et le majordome derrière son bar - il n’y avait qu’un couple, assez jeune, la trentaine peut-être - et deux hommes en pleine discussion, deux coupes de champagne à la main.

Na, le monde a toujours besoin d’être sauvé, il m’en a jamais laissé le temps”.

Non pas que ça lui manquait, en fait. C’était un sacrifice qu’il avait fait plus ou moins en connaissance de cause. Il ne vivait pas en moine non plus, mais clairement, compter fleurette et trouver “Madame Colt” ne faisait pas partie de ses priorités. Avec sa chance, il aurait sûrement eu une autre invasion à gérer si c’était arrivé. Et quand bien même, c’était pas à son âge qu’on faisait des gosses. Surtout avec le risque constant de menace magique, extraterrestre et autre.

Je me contente de jouer les tontons sympas”.

Même si ses neveux et nièces n’étaient plus des gamins depuis longtemps. Il était lui-même le petit dernier de la fratrie. Le plus jeune rejeton de ses frères et soeurs devaient avoir… quoi? Bien trente ans, minimum. Il fallait qu’il vérifie.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Message posté : Lun 25 Mai 2020 - 22:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
▬ C'est ce qui me manque, une excuse en béton.

Il ne pouvait pas affirmer être dans l'obligation de se trouver au boulot. Tout le monde - ceux qui le connaissaient un tantinet et donc mine de rien pas mal des gens d'ici puisqu'ils étaient pour beaucoup clients de passage dans son restaurant - savait que le bougre se montrait de plus en plus rarement tant le business tournait tout seul. Et l'idée de virer la moitié de l'effectif pour être dans l'obligation de s'y trouver, non, c'était pas une si bonne idée que ça. Surtout que l'équipe bossait merveilleusement bien. Tout le monde avait sa place et ils allaient pour sûr la garder de nombreuses années si ça perdurait de la sorte. Il était pas avide de compliments avec eux, ni au niveau de l'oseille d'ailleurs. Le Doc était de ceux qui récompensaient le bon travail, c'était aussi une certitude que les gars le lâchent pas pour un concurrent le premier matin venu.

▬ Je vous comprend. Moi c'est dès que je vois un type armé me dévisageant que je commence à être paralysé. Il haussait les épaules. Par chance, c'est pas arrivé si souvent que ça.

Même dans le quartier, des fois il y avait des règlement de comptes et certains civils étaient pris entre deux feux. Par chance, il connaissait bien certains membres de la Triade et de ce fait, le bougre avait toujours trouvé le moyen de se réfugier ça et là avant que ça chauffe. Une vie tapis dans l'ombre, mais c'est ce qu'il fallait pour perdurer, tant il n'avait ni la super-force ni quoi que ce soit de super pour contrer ce genre de menaces. Son seul fait d'arme, c'est d'avoir fait fuir un de ses assaillants pendant la bataille entre les trois supers contre les deux Légionnaires. Affirmant que le quartier était contrôlé par la Triade et que s'ils attiraient les flics ici, ils allaient certainement passer un sale quart d'heure par la suite. La bougresse avait pris ses jambes à son cou, laissant les deux autres contre le binôme, équilibrant la bataille. En bref, sa diplomatie et son élocution suffisaient pour le moment. Restait à voir si ça perdurerait.

▬ Quitte à me marier, je la préfère plus jeune. La fourchette trente-quarante est parfaite.
Ricanait-il à son tour. Parce que plus jeune ça l'intéressait pas. A moins d'une exception qui confirme la règle, qui sait.

Sans offense, la vieille était plus proche du trépas que de croquer la vie à pleine dent. D'ailleurs va savoir s'il lui en reste, des dents. Et puis c'était le genre de types qui voyaient ça d'un mauvais œil ceux qui avaient recours à la chirurgie esthétique. Mais bon, c'est toujours plus facile quand on à une belle gueule, de mal voir ce genre de choses. C'était selon lui, une sous-médecine. Car on guérissait qu'un mal-être mental par ce biais.

▬ Ça, je veux bien vous croire. C'est le genre de corps de métier dans lesquels il est difficile de gérer deux fronts, professionnellement et familialement en l'occurence.

Comme pour les policiers, les pompiers, les ambulanciers et médecins. Dès qu'il y avait la vie d'autres personnes en jeu, il était difficile de trouver du temps pour les siens. Tout le monde, tout ce petit monde là en faisait les frais jour après jour et en pâtissaient un peu. Quand on se dévoue à sauver les autres, on à plus facilement tendance à oublier son petit confort de ce côté là. Une vie destinée à penser aux autres avant de penser à soi-même. C'était pas véritablement une vie, pour Snyder, et fatalement, c'était presque devenu quelque chose de bien d'avoir quitté le monde de la médecine moderne. Plus de temps pour lui et ses excursions un peu partout en ville.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
La soirée des bienfaiteurs
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
La soirée des bienfaiteurs Categorie2_6La soirée des bienfaiteurs Categorie2_8


La soirée des bienfaiteurs Categorie2_1La soirée des bienfaiteurs Categorie2_2bisLa soirée des bienfaiteurs Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La soirée des bienfaiteurs Categorie2_6La soirée des bienfaiteurs Categorie2_8

Sauter vers: