C'est une bonne situation ça, déesse ? - Tlazolteotl Bouton_vote
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

C'est une bonne situation ça, déesse ? - Tlazolteotl Categorie2_1C'est une bonne situation ça, déesse ? - Tlazolteotl Categorie2_2bisC'est une bonne situation ça, déesse ? - Tlazolteotl Categorie2_3
 

C'est une bonne situation ça, déesse ? - Tlazolteotl

 
Message posté : Dim 3 Mai 2020 - 19:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
En toute honnêteté, ce n’est pas que la ville n’a pas le droit de changer. Il paraît évident qu’en tout temps des travaux voient le jour pour modifier l’allure des quartiers, embellir Star City et réparer les dégâts que toute intervention super peut provoquer. Alors en neuf ans de va-et-vient, sans jamais poser ses valises suffisamment longtemps pour voir les changements, Cloe est obligée d’être surprise lorsqu’elle voit apparaître un nouveau bâtiment du jour au lendemain.

Mains dans les poches, les yeux cachés par des lunettes de soleil, elle est obligée de se corriger. Il y avait bien un ancien bâtiment à cet endroit-là, sa mémoire est suffisamment bonne pour l’admettre, mais il n’avait pas cette gueule. Neuf, ça, il a l’air de l’être. Moderne par contre, un petit peu moins. Si elle n’était pas certaine d’être à Star City, elle aurait certainement l’impression d’être à nouveau au Mexique à visiter les ruines aztèques qui l’ont fascinée et qui la fascinent encore.

L’impression ne fait que se renforcer lorsqu’elle retire ses lunettes de soleil et pénètre enfin l’enceinte du temple. Un temple, réel et récent, parce qu’il n’était pas là lorsqu’elle a quitté la ville il y a neuf ans, pour une divinité… quelle divinité à vrai dire ? Elle peut être fascinée par tout ça, et par les ruines qu’elle a visitées un jour en touriste, ça ne veut pas dire qu’elle s’y connait. À regarder à gauche, à droite avec curiosité, elle a presque l’impression d’être dans une jungle où n’importe quel animal sauvage pourrait lui sauter à la gorge. Peut-être un babouin, parce que tout le monde sait que les babouins ne sont les amis de personne. Et parce qu’un babouin est bien moins terrifiant qu’un tigre. Est-ce qu’il y a des tigres au Mexique ? Elle n’en a aucune idée.

Le regard levé vers la statue, elle est obligée d’admettre qu’il y a une certaine classe, une certaine aura, qui se dégage du lieu et qui aurait presque envie de signer, peu importe la religion. Peu importe les contraintes, peu importe les rituels et les blabla incessants des personnes dont le lavage de cerveau pourrait être inquiétant s’il n’était pas presque touchant. Elle est obligée d’admettre que l’idée de croire en quelque chose serait reposant, lui permettrait de se dire que tout ce qu’elle a vécu jusque-là, tous ses choix, toutes ses décisions, toutes ses épreuves n’auraient été que temporaires avant que viennent bonheur et quiétude.

Sa mère croyait en Dieu. Quel Dieu ? Cloe n’a jamais su poser la question, mais elle sait que s’il y en avait eu un, il ne lui aurait pas pris sa mère. Pas de cette manière. Y penser ramène cette amertume qu’elle commence à détester chez elle et elle est obligée de faire demi-tour pour sortir de là. Dans un sursaut de surprise, elle est obligée de mettre sa main au-dessus de sa poitrine, à gauche par un réflexe débile alors que c’est à droite que son cœur bat la chamade. Devant elle, une femme qui lui fait avaler sa salive de nervosité. Elle en a vu des jolies femmes dans sa vie, rarement d’une telle beauté malgré tout.

« Vous m’avez fait peur. »

C’est une belle manière de dire bonjour. Cloe préfère ne pas relever et laisser couler pour éviter tout problème d’articulation et de malencontreux « euh » qui peut vite rendre bête et idiot. Et même s’il lui arrive de l’être – toujours devant une jolie femme bien sûr – elle a suffisamment d’expérience pour savoir qu’elle ne veut jamais réitérer la chose.

« Excusez-moi, j’allais euh… » Peut-être pas encore assez d’expérience. « …partir. »

Une nouvelle fois elle déglutit, mais ne fait aucun geste pour essayer de quitter le bâtiment. Qui est cette femme ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 4 Mai 2020 - 14:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Thalia Cristobal
Agent de SHADOW

Personnage
C'est une bonne situation ça, déesse ? - Tlazolteotl 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 835
ϟ Nombre de Messages RP : 520
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio // code signature : Amiante (bazzart)
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
C'est une bonne situation ça, déesse ? - Tlazolteotl 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 835
ϟ Nombre de Messages RP : 520
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio // code signature : Amiante (bazzart)
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
J’ai dû apprendre à me plier aux moeurs d’aujourd’hui pour permettre au temple de vivre et de prospérer. Oh, leur Dieu unique et solitaire reste encore le premier de leurs amours, dans ce monde moderne où les religions tombent peu à peu en désuétude, mais avec mes actions pour préserver la ville de Star City et les rumeurs savamment étudiées qui courent sur la présence effective de la déité tutélaire du sanctuaire… J’ai su attirer les curieux et curieuses. Certains ont bénéficié de ma protection lors des attentats de 2019 et n’ont guère pu faire autrement que de devenir mes fidèles. L’appel est plus fort lorsque l’on a vu. D’autres ont été séduits par la vision d’un monde où les fautes ne sont pas si terribles, où celle qui pardonnera vos excès est à même de les comprendre en les incarnant un peu.

Mes prêtresses dispensent des classes et j’y assiste parfois, amusée de voir les profils si divers de ceux qui viennent à moi. Les latino-américains ne sont même pas les plus nombreux. C’est un assemblage hétéroclite d’ethnies et d’origines. Même si chacune de mes suivantes parmi les plus fidèles ont au moins une goutte de sang aztèque ou toltèque. Qu’importe.

Né d’une bâtisse moderne et comme les autres, le temple a été refait peu à peu. La façade est maintenant ornée d’une façon qui rappelle volontiers leurs ancêtres pyramidales du Mexique. A l’intérieur, l’essentiel des murs est fait de pierres, certaines gravées de nos histoires, d’autres peintes. Mais surtout, dans le hall et dans le sanctuaire, la végétation y est luxuriante. Je l’entretiens de mon pouvoir régulièrement. Consacré pour moi, les lieux m’appartiennent de A à Z et tout m’y est plus aisé. Je m’y sens bien, ce qui explique sans doute que j’y passe l’essentiel de mon temps. Le jour où Thalia finira par disparaître, je vivrais ici même, je suppose. Nous verrons.

Ce jour-là, toutefois, je ne suis pas loin de partir lorsque mon empathie me renvoie un profil que je n’ai jamais eu le loisir de croiser jusqu’ici. Une curieuse ? Peut-être. Il n’y a pas que de la curiosité dans son coeur, ceci dit. Son énergie s’agite d’une façon qui me rend curieuse. Un regard vers la sortie. Je n’ai pas d’impératif après tout. Je fais demi-tour et reviens sur mes pas jusqu’au hall. Une statue supposée me représenter - plutôt réussie au demeurant - y a été édifiée. Les serpents qui font partie de mes attributs s’enroulent autour des bras d’une femme somptueuse mais aux traits aussi inquiétants qu’ils sont beaux. Longue chevelure, ornement de plumes, un bandeau pour couvrir ma poitrine, une jupe fendue de part et d’autre de mes cuisses, de nombreux bijoux. J’ai peut-être bien posé sous mon apparence divine pour cela.

J’arrive derrière la jeune femme à l’heure où elle se retourne. Un brusque accès de peur. Je souris avec indulgence, amusée par sa réaction. Eh bien, si elle a peur de Thalia, simplement, qu’est ce que cela serait si j’avais choisi de prendre l’apparence de celle qu’elle contemplait quelques secondes plus tôt ? Mes cheveux lâchés sont décorés d’un fin ornement de tête dans lequel sont attachées trois plumes. Qui ont appartenu au serpent à plumes qui défend le Ciel dans lequel je vis normalement. Rouge et or. Je suis habillée comme le sont mes prêtresses. Beaucoup plus simplement que leurs ancêtres, mais nous avons toutes des bijoux et des ornements tressés dans nos cheveux. Jupes légères et corsages rouge viennent compléter le tout.

« Je suis navrée de vous avoir effrayée. »

Je joins les mains et incline légèrement la tête.

« Vous ne veniez pas simplement d’arriver ? »

Je relève d’un air étonné. J’aime sonder les mortels lorsqu’ils arrivent jusqu’ici. Ariadna est devenue l’une de mes prêtresses alors qu’elle n’était arrivée que par hasard, après tout. Parfois, le hasard a la grâce de donner un petit coup de main à l’humanité pour l’amener là où elle doit être.

« Oh, pardon. Je m’appelle Naïma. Je suis l’une des prêtresses de la dame de la nuit Tlazolteotl. »

Je me présente volontiers, utilisant l’identité d’emprunt de Thalia pour ce faire. Elle n’utilise presque plus son véritable nom depuis qu’elle travaille pour l’UNISON.

« Peut-être voudriez-vous visiter les lieux ? J’ai un peu de temps devant moi si vous êtes curieuse, et sans offense, vous n'avez pas l'air d'être l'une de nos fidèles », j'ajoute avec un sourire poli.

Sa curiosité pourrait faire le reste. En soi, sa réaction sera un indice quant à celle qu’elle est. Je suis habituée à décrypter leurs émotions, mais leur façon d’être en apprend tant et plus sur eux. Un exercice que je pratique depuis bien longtemps. Même à l’époque où je n’étais que la protectrice d’un peuple nomade dont les origines se sont perdues dans les sables du temps.
 
Revenir en haut Aller en bas


Every saint can become a sinner


Message posté : Mer 20 Mai 2020 - 14:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il y a quelque chose d’irréel dans la silhouette de la femme qui lui fait face. Elle a d’ordinaire beaucoup de contrôle sur ses émotions et sur elle-même et pourtant elle se sent toute chose. Une aura majestueuse qui rend ses jambes un peu molles et fait faiblir sa volonté. Elle pourrait faire un pas de côté et quitter le temple, mais elle n’en fait rien. Laisse la femme engager une conversation que Cloe n’est pas sûre de vouloir avoir.

Elle vient d’arriver, oui, et elle a bien envie de demander ce que ça peut bien faire, mais elle garde les lèvres closes, se contente d’observer le langage corporel de Naïma. Joli nom, bien plus prononçable que celui de la déesse célébrée en ce lieu. Là encore, elle garde le silence. Elle n’est pas croyante, Cloe, mais elle sait qu’il vaut mieux éviter de dire ce genre de choses dans un lieu de culte. On ne sait jamais qui écoute, qui entend et qui va réagir ni comment. Et après tant d’années passées à fuir et à éviter le moindre faux pas, elle sait quand se taire.

Elle sourit, à la place. Poliment. Nerveusement aussi, bien qu’elle le cache derrière ses dents blanches et la fausse confiance en elle qu’elle arrive à manifester. Des années qu’elle s’efforce de faire semblant devant des appareils photo, c’est bien plus difficile face à des inconnus. Ou peut-être est-ce juste l’apparence presque divine de la femme qui lui fait face ?

« C’est gentil, Naïma – » Elle fait bien attention de ne pas se présenter en retour. Moins elle est reconnue par le commun des mortels, mieux elle se porte. « – mais je suis un peu pressée. Je venais juste découvrir les lieux. »

Et elle ne compte pas revenir un jour. Les dieux, elle ne veut pas y prêter attention. Encore moins ceux de mythologies disparues. À quoi bon ? S’il n’y a pas de Dieu, les autres doivent être tout autant la création d’hommes désespérés. Elle est désespérée un petit peu, Cloe, mais pas à ce point. Pas au point de croire qu’une entité supérieure puisse influencer sa vie en bien comme en mal.

« Je n’avais pas encore pris le temps de venir voir ce temple depuis mon retour. C’est chose faite. » Un autre sourire, un peu moins enthousiaste celui-ci peut-être, mais tout aussi poli.

Elle pourrait accepter la proposition en réalité. Elle pourrait prendre son temps et laisser Naïma l’entraîner dans les entrailles et les mystères qui l’entourent, mais la seule impression qu’elle a, présentement, c’est que tous les fidèles présents et toutes les prêtresses se fourvoient dans un culte qui ne les mènera à rien, si ce n’est droit dans le mur. La religion, c’est du vent. Des promesses vides de sens et d’actes. Ce serait perdre son temps. Et elle n’a pas envie que Naïma puisse prendre son intérêt pour une brèche dans laquelle elle pourrait s’infiltrer pour lui retourner le cerveau.

Ses pensées sont certainement blasphématoires et si elle croyait qu’elle pouvait être entendue par Tlazolteotl, elle se sentirait mal. Un peu petite, un peu désolée, honteuse. Mais elle n’y croit pas.

Elle enfonce ses mains dans ses poches, laisse ses doigts entourer son téléphone et ses clefs par habitude et réconfort. Son sourire reste en place, mais son regard passe de Naïma à la porte, signe qu’elle compte réellement partir.

« Tlazolteotl doit être bien fière de son temple. »

Sur ces mots qu'elle veut respectueux d'une croyance qui lui échappe, Cloe fait enfin son pas de côté, prête à quitter le temple.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 21 Mai 2020 - 12:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Thalia Cristobal
Agent de SHADOW

Personnage
C'est une bonne situation ça, déesse ? - Tlazolteotl 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 835
ϟ Nombre de Messages RP : 520
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio // code signature : Amiante (bazzart)
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
C'est une bonne situation ça, déesse ? - Tlazolteotl 181024121903345464

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 21/09/2018
ϟ Nombre de Messages : 835
ϟ Nombre de Messages RP : 520
ϟ Célébrité : Adria Arjona
ϟ Crédits : Sio // code signature : Amiante (bazzart)
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Cassandra De Matteo, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Assistante du conservateur au musée historique de Star City
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Longs cheveux bruns discrètement ondulés
• Yeux bruns également, presque noirs
• Tatouage ayant l'apparence d'un calendrier aztèque, s'étendant entre ses deux omoplates dans le dos. Il s'agit du point d'ancrage du sortilège liant Tlazolteotl au corps de Thalia mais aussi d'un sort de dissimulation de l'énergie de la déesse
• Cicatrice apparente depuis la naissance du cou jusqu'au niveau du nombril environ, plus large et voyante dans sa partie abdominale.
ϟ Pouvoirs : Thalia est un agent de SHADOW entraîné au combat et à l'infiltration dont les capacités sont listées ici. Elle abrite également l'essence de la divinité aztèque Tlazolteotl, laquelle est une mystique aux attributions variées, disposant de pouvoirs, artefacts et serviteurs divers.
ϟ Liens Rapides :
La politesse que la jeune femme exprime est tempérée par la nervosité qu’elle dissimule. Mon sourire ne vacille pas un seul instant. M’est avis qu’elle doit avoir bien moins d’assurance que son visage n’aurait pu laisser supposer. Elle sait garder un masque en place. Sa réponse ne m’étonne guère. Les humains sont toujours pressés de quelque chose, mais encore plus quand ils tentent de fuir.

Quoique celle-ci puisse tenter de battre à la course, soit dit en passant. Je ne suis pas certaine qu’elle en ait elle-même conscience. Je ne pense pas que ce soit réellement le temple.

« Votre retour, j’interroge d’un air poli. Vous aviez quitté Star City ? »

Riche idée pour le commun des mortels, à mon avis. Cet endroit attire un peu trop d’attentions pour être sûr. Rien que d’un point de vue divin… Voyons voir. L’Antéchrist. Hermès. Il y a des rumeurs de la présence d’autres entités supérieures, occasionnellement. Puis il y a l’Archimage, ou cette créature, peu importe qui elle est réellement, qui se plaît à prétendre être un ange. Ajoutons à cela quelques invasions et une criminalité sans cesse en expansion… Définitivement, cela fait de cette ville un endroit où il n’est pas forcément bon de vivre.

J’incline légèrement la tête. Une sceptique. Est-ce que le doute et l’incertitude qui l’habitent sont destinés à ma proposition ou bien… Je retiens un rire. Je crois bien qu’elle est l’une de celles qui croient détenir la vérité en se cachant dans un monde où les dieux n’existent pas vraiment. Ce que je trouve toujours sidérant, lorsqu’on sait qu’ils apprennent tout ce qui concerne la tentative d’invasion de Hadès, par exemple. Les humains sont d’une ténacité sidérante lorsqu’il s’agit de se voiler la face.

« Elle l’est. Je le suis. »

La jeune femme va probablement interpréter ça comme ma fierté en tant que prêtresse. La plupart des gens préfèrent penser la chose ainsi que s’autoriser à douter de l’identité de celle qui leur fait face.

« J’imagine que sans cela, elle ne nous rendrait pas visite régulièrement, je fais mine de soupirer. Nous avons une chance inouïe de vivre dans la ville que notre dame a choisi. »

Je hausse les épaules avant de me retourner vers la demoiselle, qui est à deux doigts de quitter les lieux.

« Quel dommage que vous n’ayez pas quelques minutes à y consacrer. Le sanctuaire est bien plus joli que l’entrée. Même pour les personnes qui ne croient pas, il s’agit d’un joli monument. Si vous changez d’avis, n’hésitez pas. »

C’est à mon tour de tourner les talons, après un salut élégant, mais je m’éloigne à peine, très occupée à tempérer légèrement les doutes et hésitations de l’inconnue, et soulever quelques braises de curiosité, de désir d’en savoir plus. Pourquoi ? Oh, simplement parce que je m’ennuie trop souvent, et que les âmes égarées sont toujours divertissantes. Il y a quelque chose chez cette enfant qui me donne l’impression qu’elle pourrait se révéler intéressante.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas


Every saint can become a sinner


 
C'est une bonne situation ça, déesse ? - Tlazolteotl
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
C'est une bonne situation ça, déesse ? - Tlazolteotl Categorie2_6C'est une bonne situation ça, déesse ? - Tlazolteotl Categorie2_8


C'est une bonne situation ça, déesse ? - Tlazolteotl Categorie2_1C'est une bonne situation ça, déesse ? - Tlazolteotl Categorie2_2bisC'est une bonne situation ça, déesse ? - Tlazolteotl Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Une bonne douche bien méritée [PV Lelouch][Hentaï]
» [UPTOBOX] Le Pacte [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C'est une bonne situation ça, déesse ? - Tlazolteotl Categorie2_6C'est une bonne situation ça, déesse ? - Tlazolteotl Categorie2_8

Sauter vers: