La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre - Page 2 Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre - Page 2 Categorie_1La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre - Page 2 Categorie_2_bisLa première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre - Page 2 Categorie_3
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre

 
Message posté : Mer 20 Mai 2020 - 15:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
On pouvait dire que la victime de la soirée faisait de gros efforts et témoignait même d'une grande patience, ce qui n'était clairement pas le cas de son interlocuteur. Jay n'avait jamais été doué pour les discussions, mais lorsqu'il s'agissait de tomber d'accord avec une femme, c'était généralement mission impossible. Il n'y avait qu'à voir avec Charlie, ils étaient frère et sœur et pourtant, ils n'avaient jamais été capables de se mettre d'accord sur un seul sujet. Même après sa mort il persistait à refuser d'accepter ce qu'elle lui répétait régulièrement. Autant dire que les tentatives de la nana étaient vouées à l'échec et si elle avait connu un tant soit peu Jay Lane, elle aurait pris ses jambes à son cou pour sauver ses fesses en le plantant là comme il le méritait.
Cela dit, ce n'était pas parce qu'elle ne l'avait pas encore fait qu'elle n'en avait plus la possibilité.

La révélation de la gonzesse sur ses pouvoirs le laissa de marbre et il la scruta d'un air presque bovin qui n'était pas sans rappeler les animaux emblématiques de son état. Elle ne faisait que lui répéter ce qu'il savait déjà et il ne voyait toujours pas en quoi SES chaussures luis seraient utiles. Reniflant à nouveau à quelques reprises, le Texan se contenta de croiser ses bras sur son torse en la toisant comme s'il avait affaire à un spécimen d'un animal particulièrement repoussant. Lorsqu'il reprit la parole, ce fut pour rétorquer d'un ton toujours aussi buté. Un peu comme celui d'un gamin qui refusait d'admettre qu'il avait tort.

« J'étais pas au courant qu'le fait d'pisse assise t'empêchait d'courir sans godasses. »

C'était vrai après tout, pourquoi est-ce qu'elle avait besoin de ses chaussures ? Certes, il y avait peut-être des morceaux de verre brisés ou des conneries de ce genre par terre et elle pourrait se blesser, mais soyons francs : mettre le pied dans les chaussures d'un Lane n'était pas forcément plus prudent. Peut-être que s'il avait développé un pouvoir qui le protégeait des maladies, ce n'était pas pour rien....

« T'me dis qu'j'enclenche pas l'cerveau, mais toi non plus. T'vas juste t'planter s'tu marches avec mes fringues, j'ai pas des pieds d'nabot moi. »

C'est qu'il n'avait pas encore insulté son physique ! Une faute dûment corrigée. Bien évidemment, il 'nétait pas nécessaire d'être un génie pour comprendre que le trentenaire n'allait pas démordre de son avis. Il était buté par nature et à dire vrai, il aurait sans doute mieux fait de choisir une tête de mule comme symbole pour son groupe plutôt qu'une de Longhorn. Ça l'aurait mieux représenté.

Toutefois, Jay n'était pas ici pour perdre son temps à bavarder avec une Chieuse. Il soupira donc exagérément avant d'avancer dans la pièce où ils se trouvaient, essayant d'apercevoir quelque chose à l'extérieur. Il était certain que son ADN était tartiné sur le flingue, mais il n'allait pas céder aux caprices d'une gonzesse pour qu'elle l'aide. Comme s'il avait besoin d'une nana pour se sauver, non mais, je vous jure ! Toujours aussi renfrogné, Jay décida de régler le problème avec sa subtilité habituelle.

« J'en ai rien à battre, tire-toi d'la s't'es pas contente, j'me démerderai seul. Comme si j'avais besoin d'une gonzesse pour régler l'problème. D't'façon, z'êtes qu'des aimants à emmerdes, j'aurais mieux fait d'te laisser d't'démerder avec eux. »

Ça lui apprendra à vouloir aider quelqu'un. Enfin, techniquement, il l'avait fait pour son propre intérêt, mais disons que ça revenait approximativement au même dans son esprit. Plutôt que de perdre son temps à essayer de négocier avec elle, Jay préférait encore se tirer d'ici et voir avec les gars du groupe s'ils n'avaient pas une solution à proposer. Au pire des cas, il avouerait avoir été attaqué par des mecs et s'être simplement défendu. Si en prime ils trouvaient son ADN dans du sang, ce serait une confirmation du fait qu'il ne mentait pas.

Plutôt ça que d'obéir à une nana ! Le leitmotiv de tout Lane qui se respecte.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 21 Mai 2020 - 14:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Tessa Carter
Agent de SHADOW

Personnage
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre - Page 2 Rang10

ϟ Âge : 33
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 366
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed VI (6400 km/h)
  • Usine à Gaz II
  • Nitro réflexe II
  • Désarmement express II
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération II
  • Bang Sonique
  • Bullet Time I
  • Nitro Résonance I
  • Course verticale


  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Joueur
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre - Page 2 Rang10

ϟ Âge : 33
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 366
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed VI (6400 km/h)
  • Usine à Gaz II
  • Nitro réflexe II
  • Désarmement express II
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération II
  • Bang Sonique
  • Bullet Time I
  • Nitro Résonance I
  • Course verticale


  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Tessa poussa un soupir devant cet air de vache destinée à l'abattoir. Il ne voulait rien entendre celui-là. Et dire qu’elle essayait de l’aider ! Un peu comme un retour à l’envoyeur, comme un ascenseur renvoyé, comme un prêté pour un rendu quoi. Plus ça allait, et plus il lui était antipathique. Elle comprenait enfin que si ces quatre types avaient décidé d’aller ailleurs, avec elle, il n’aurait pas bougé le petit doigt pour les en empêcher. Ce n’était pas un rôle qu’il se donnait, c’était juste sa façon d’être. Clairement, il était dans le coin, les beuglements qu’elle devait pousser et les cris excités de ses agresseurs devaient l’ennuyer, il s’était ramené pour faire taire tout le monde, et voilà. Niveau sauveur, les nanas devaient s’attendre à autre chose dans cette ville. Heureusement pour Tess’, elle n’était pas trop du genre à attendre le prince charmant. Que ce soit ce type ou un autre qui était venu l’aider ne changeait rien au final.

Ce mec était une cause perdue. Elle était certaine que si des psy avaient voulu l’aider, ils étaient soit devenus barges, soit misogynes, soit ils avaient démissionné. Enfin… si un type comme lui fréquentait un psychologue. Dans son monde, son comportement devait être parfaitement normal et normé.

Le fait de parler de pisser n’arrangea pas son désordre intérieur, mais elle prit sur elle pour ne rien montrer. Courir sans godasse. Dans tout ce merdier ? Ok, peut-être que ses pieds ne souffriraient pas trop, encore qu’elle n’en était pas certaine avec tout ce qui trainait et avec l’énergie qu’elle développait. La force de friction sur le béton et le bitum devait être assez importante…

Tessa accueillit la seconde phrase avec un petit geste agacé de la main, tout en roulant des yeux, la bouche ouverte sur un soupir irrité. Elle était consciente qu’ils ne faisaient pas la même pointure, mais malgré tout, elle porta son attention sur ses pompes. Vu leur gueule… Il lui rendait sûrement service en refusant de les lui passer, estima-t-elle par devers elle. Bonjour le podologue avec des verrues plantaires si elle glissait ses petits petons délicats là dedans.

« Ok, c’est toi qui voit. », répondit-elle simplement, car effectivement elle n’était pas contente. Non, elle n’allait pas se mettre à genou pour supplier de faire un truc qu’elle n’avait pas envie de faire. Il était pas né le gars qui lui ferait faire ça. Elle le toisa de ses grands yeux alors qu’il regardait dehors. Avec sa sagacité extraordinaire, il allait certainement opter pour une solution qui l’obligeait à cogner, encaisser, cogner encore, et encaisser encore, jusqu’au moment où il se ferait serrer. Enfin… Il s’en sortait très bien sans elle depuis qu’il était né, depuis les cuisses d’une femme à qui il avait embrassé l’intimité en sortant. Forcément, ça pouvait en rendre plus d’un misogyne !

« Bonne chance. Et fait gaffe, la flic à la grosse poitrine, elle pourrait bien te serrer contre elle en te passant les pinces. L’aimant à emmerde se casse ! », lança-t-elle en faisait un petit signe de la main d’au-revoir, bien décidée à trouver une autre sortie pour se tirer de là. Elle restait sur le qui vive face à une réaction de ce type, prête à détaller rapidement de quelques mètres s’il le fallait. La pièce suivante était un en fait un couloir, au bout duquel un escalier conduisait au premier. Toutes les portes étaient condamnées, car elle les essaya toutes, si bien qu’elle monta les marches pour arriver dans ce qui semblait être d’anciens coulisses désaffectés avec des loges qui se succédaient. C’est là qu’elle trouva un chiotte, laissé là dans son jus depuis que l’immeuble n’était plus utilisé. Ne résistant plus, et avec milles précautions, elle se prit deux minutes pour se soulager. Pas d’eau au fond, pas de chasse d’eau, mais rien à foutre. De toute façon, ce n’étaient pas les rats qui allaient se plaindre hein.

En face, elle trouva une fenêtre dont la vue était obstruée par des planches clouées, mais qui n’étaient pas rectilignes. Du travail de merde, fait à la va vite, si bien qu’elle pouvait voir la courette en bas. L’ambulance venait d’arriver, et un des policiers montrait, jugea-t-elle, la porte par laquelle ils s’étaient barrés toute à l’heure. Cela ne sentait pas bon. Elle ouvrit le battant avec précaution, pour s’approcher des planches et écouter.

« Un gars et une femme. Elle se faisait agresser manifestement, et l’autre est venu l’aider. Puis ils se sont tirés par là selon le pépé qui habite au cinquième. »
« Un mac qui est venu aider sa pute. », suggéra l’autre. Il n'y avait d'ailleurs pas de femme à forte poitrine parmi les équipages de police présents. C'était une réflexion qu'elle lui avait faite juste pour l'emmerder.

Tess leur fit un doigt d’honneur depuis sa cachette, en murmurant un bel “enculé” outrée. C’était sa fête ce soir !

« Une sacrée suceuse si vous voulez mon avis. », ricanna le type qui avait fait une fixette sur elle, avant de se tenir les côtes et l’épaule en étant pris d’un râle de douleur. Les ambulanciers étaient en train de le cercler sur un brancard.

Deuxième “enculé” pour lui aussi.

« J’vais aller voir s’ils sont pas restés dans le coin, mais ça m’étonnerait. C’est un vrai dédale que c’théâtre de McMurphy, j’y allais quand j’étais môme, et on faisait les cons en coulisse. »
« Hé, à mon avis, ils doivent le connaître par coeur. Je viens avec toi, j’sais pas ce que tu vas trouver là dedans. »

Les deux policiers se dirigeaient maintenant vers la porte. Il était temps de trouver une sortie, estima Tessa qui, maintenant qu’elle n’avait plus envie de pisser, était dans de meilleure disposition intellectuelle.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas



       

©️️ by anaëlle.

Message posté : Jeu 21 Mai 2020 - 16:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ces nanas, elles avaient toujours besoin d'en rajouter une couche au lieu de la boucler et d'obéir sagement ! C'était notamment pour cette raison que Jay ne les supportait pas... Pour ça et pour tout un tas d'autres raisons, bien évidemment. Toutes les énoncer aurait été une perte de temps.

C'est donc avec un vague soulagement que le Texan la vit se tirer. Même s'il était encore coincé ici, au moins était-il seul ! C'était la seule chose qui comptait vraiment pour lui. Jay prit donc le temps de réfléchir à la suite, parce que oui, même s'il était foncièrement bête, il savait tout de même activer ses neurones lorsque c'était nécessaire. Se rapprochant de la porte par laquelle ils étaient arrivés dans le bâtiment, le trentenaire tendit l'oreille, essayant de capter quelque chose, en vain. Il entendait juste un vague brouhaha, mais guère plus. Fronçant les sourcils, l'ancien prisonnier commença à pivoter pour emprunter le couloir qui s'offrait à lui, puis il hésita. Rester ici était risqué, mieux valait qu'il regagne l'entrepôt où les gars se trouvaient et qu'il leur dise que c'était sans doute foiré pour ce soir. Mais ça voudrait dire qu'il allait laisser son ADN entre les mains de ces types. Ça ne l'enchantait pas spécialement, mais d'un autre côté, ils n'avaient rien contre lui ! Ils verraient bien que c'était lui qui avait été touché, de la même manière qu'ils verraient que ses empreintes sur l'arme montraient clairement qu'il ne l'avait pas utilisée.
Bordel, s'il se faisait coller au trou à cause d'une Chieuse trop conne pour se défendre seul, il la retrouverait pour lui faire sa fête !

Bon, c'était un peu râpé puisqu'il avait déjà oublié la tête qu'elle avait. La seule chose dont il se souvenait, c'était qu'elle était chiante, mais c'était un pléonasme lorsqu'on parlait d'une femme, alors bon...

Tout en pestant intérieurement, le Texan avait finalement emprunté le couloir, jetant un œil aux issues envisageables. Elles étaient toutes fermées, mais ce n'était pas trop problématique pour lui. Si nécessaire, il allait faire sauter quelques planches pour se glisser à l'extérieur ! Il ne le fit pas immédiatement au cas où les flics seraient trop proches, mais sélectionna machinalement l'ouverture la plus intéressante. Ce serait la porte située le plus à droite, celle qui ferait normalement le moins de bruit.

Ne cherchant pas à savoir où la Chieuse avait disparu, le trentenaire termina sa fouille de la zone et dut en arriver à une conclusion crispante : il allait forcément devoir faire du bruit pour se tirer d'ici. Bon. Tant pis ! Quand il fallait en arriver là, il n'avait pas vraiment le choix. Et comme pour faire écho à ses pensées, un bruit inattendu se fit entendre dans la pièce qu'il avait quittée quelques instants plus tôt : la porte venait de s'ouvrir. Sans doute les flics qui cherchaient à sécuriser la zone. À moins qu'il n'ait semé du sang ? Le Texan baissa les yeux vers le sol, mais ne distingua rien dans la pénombre. Estimant qu'il n'avait plus trop le temps de traînasser, Jay se dirigea vers la porte repérée plus tôt et poussa sur la serrure suffisamment fort pour la faire sauter. Elle retomba sur le sol avec un bruit métallique qui sembla résonner dans tout le bâtiment. Retenant un juron, le Texan ne fit plus dans la délicatesse et expédia un bon coup d'épaule de l'huis qui craqua avant de céder sous l'assaut. Deux secondes plus tard, il était dans la rue et entendait déjà des bruits de pas qui se précipitaient dans sa direction. Récupérer l'arme était impossible désormais, il s'en doutait bien, Jay préféra donc se concentrer sur sa fuite et croiser les doigts pour qu'ils ne mettent pas la main sur le flingue... Ou que ses empreintes ne soient pas assez lisibles.

Arrivé dans la rue, Jay repoussa le battant en partie défoncer, sans se soucier de savoir si la gonzesse avait aussi besoin de se tirer d'ici ou pas, puis il longea le bâtiment, pressant le pas pour échapper aux flics, mais sans faire trop de bruit. S'il en avait le caractère, Jay avait aussi la souplesse et la légèreté des bovins de son état, mieux valait éviter de trop s'emballer ! Son objectif était de distancer ses éventuels poursuivants et de regagner l'entrepôt où se trouvaient ses gars, mais il ne le ferait pas avant d'être certain qu'il n'était pas suivi, bien évidemment. Pas très futé ne voulait pas dire bête comme ses pieds pour autant !

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 22 Mai 2020 - 14:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Tessa Carter
Agent de SHADOW

Personnage
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre - Page 2 Rang10

ϟ Âge : 33
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 366
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed VI (6400 km/h)
  • Usine à Gaz II
  • Nitro réflexe II
  • Désarmement express II
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération II
  • Bang Sonique
  • Bullet Time I
  • Nitro Résonance I
  • Course verticale


  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Joueur
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre - Page 2 Rang10

ϟ Âge : 33
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 366
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed VI (6400 km/h)
  • Usine à Gaz II
  • Nitro réflexe II
  • Désarmement express II
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération II
  • Bang Sonique
  • Bullet Time I
  • Nitro Résonance I
  • Course verticale


  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Tess’ ne comptait pas rester dans les parages maintenant qu’elle avait l’info que les flics allaient fouiller le bâtiment. Elle s’éloigna de la fenêtre, et à peine avait-elle fait quelques pas dans le couloir qu’elle entendit un affreux bruit métallique qui sembla ébranler tout le bâtiment. Si ça ce n’était pas un coup de monsieur muscle… Est-ce qu’il allait s’en prendre aux policiers ? Est-ce qu’il allait récupérer les preuves en en semant encore des dizaines d’autres ? Il semblait con, à la discussion, mais pas tant que ça dans ses actions. D’ailleurs, se soucier des traces qu’il laissait était une forme d’intelligence pratique que tout bon criminel se devait d’avoir.

Curieuse, elle serait bien restée planquée pour voir s’il allait faire des siennes avec les agents de police, mais le danger était trop grand. Elle se ferait sûrement pincer tôt ou tard, et il valait mieux prendre le large temps que le quartier ne grouillait pas de bleus. Qui plus est, si l’expert avait fait du bruit, il y avait fort à parier que les poulets ne le prennent en chasse en se guidant à l’oreille. C’était donc sa chance de sortir.

Sans prendre de pincette dans ses déplacements, se doutant que ses putains de talons faisaient du raffut sur le sol en bois, Tess’ parvint à l’autre bout du couloir qui conduisait sur un escalier encombré. Elle parvint néanmoins à négocier les quelques obstacles pour descendre et se retrouver au rez-de chaussé de nouveau, mais cette fois, au niveau d’une grande scène en bois. En face, une multitude de sièges vides, la plupart à moitié vandalisés de leur mousse, attendaient le spectacle. La jeune femme ne faisait que passer. Avec précaution, elle descendit de la scène et remonta l'allée centrale, débouchant au comptoir de vente des tickets.

Là, un rideau métallique fermait la devanture vers la rue, en plus des lourdes portes en fer qui étaient retenues par un cadenas et une chaine.

« Génial... », marmonna-t-elle. Ce n’était pas par ici qu’elle allait sortir. Dépitée, la jeune femme rebroussa chemin. Elle tendit l’oreille avant de revenir dans la salle de spectacle, guettant le moindre bruit de pas, de discussion, ou un faisceau de lampe torche, enfin, quelque chose qui pourrait la mettre sur la piste d’une présence humaine qui se rapprocherait d’elle. Mais rien.

Avec précaution, elle s’avança alors, et se décida à explorer l’autre côté de la scène. Il devait y avoir une issue de secours, c’était obligatoire pour les lieux qui recevaient du public, non ? Bon… Ce théâtre était en rénovation, pour ne pas dire en décrépitude, et peut-être qu’il était dans cet état là parce qu’il n’était pas aux normes administratives. L’issue de secours ne serait peut-être qu’un vain espoir.
Finalement, dans la salle qui servait certainement de cuisine à l’époque, elle remarqua un vide ordure. Une odeur pestilentielle émanait de l’embouchure et elle faillit vomir tellement cela lui prit au nez. Cependant, c’était le seul moyen de rejoindre l’extérieur… Mais Dieu seul savait ce qu’il y avait au bout du tuyau pour que ça sente aussi mauvais…

Elle se laissa glisser en se bouchant le nez. Sur son passage, elle eut le sentiment très désagréable de décoller un millénaire de merde accumulée là et soudainement, elle se retrouva dans la rue. Il n’y avait pas de poubelle pour la réceptionner, mais un clochard qui avait étendu son vieux matelas dégueulasse contre le mur, parmi les cartons et autres détritus. Manque de chance, le type, un barbu assez bedonnant, dormait paisiblement sur son lit de fortune, et réceptionna Tessa sur le ventre. Le pauvre vieux poussa un juron, attrapant une de ses bouteilles d’alcool, vide, et chercha à frapper à l’aveuglette. La bouteille ne cassa pas en percutant le bras de la jeune femme, qui, se confondant en excuse, détala sans demander son reste.

Quelle soirée de merde, pensa-t-elle en se laissant tomber au volant de sa voiture, avant de remarquer dans son rétroviseur intérieur qu’un vieux truc gluant était accroché dans ses cheveux.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas



       

©️️ by anaëlle.

 
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre
 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Revenir en haut 
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre - Page 2 Categorie_6La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre - Page 2 Categorie_8


La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre - Page 2 Categorie_1La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre - Page 2 Categorie_2_bisLa première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre - Page 2 Categorie_3
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Pacte [DVDRiP]
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» [UPTOBOX] Le Jeu de la mort [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre - Page 2 Categorie_6La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre - Page 2 Categorie_8

Sauter vers: