La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Bouton_vote
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Categorie2_1La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Categorie2_2bisLa première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Categorie2_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre

 
Message posté : Lun 27 Avr 2020 - 11:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Après son séjour en prison, Jay avait appris à se montrer encore plus attentif aux représentants de la loi. Il savait que ce n'était pas parce qu'il était capable de briser les murs d'une prison d'une simple pichenette qu'il ne devait pas avoir peur d'y aller. Enfin, peur, le mot était mal adapté. Son emprisonnement n'avait pas éveillé ce sentiment chez lui parce qu'au fond, il n'était pas spécialement différent de sa vie quotidienne. Sauf qu'il ne voyait pas sa famille et même si tous ses frangins étaient des têtes de mules, c'était bien la seule chose qui lui avait manquée.

Tout cela pour dire que le Texan avait appris à se montrer encore plus prudent et à éloigner autant que possible les risques d'une intervention policière. Ça le concernait personnellement, mais c'était aussi valable pour les actions des Ymir. Il était hors de question que ses collègues se fassent interpeller parce qu'ils avaient été trop bravaches et qu'ils risquaient d'attirer l'attention des flics !

C'est pour cette raison que Jay s'intéressait à des bruits étranges provenant de l'extérieur. Il faisait nuit, il n'était pas loin de minuit et quelques hommes des Ymir, lui compris, se trouvaient dans un bâtiment du quartier des théâtres. Il était rare que le groupe intervienne ici, mais leur contact ayant insisté pour qu'ils se retrouvent dans cette zone, Jay avait fini par accepter. Le problème étant qu'il y avait beaucoup plus de monde qui passait dans le coin et qu'une personne s'était visiblement faite coincer par un groupe de délinquants qui cherchaient à la délester de son argent. Ou de ses vêtements, le trentenaire n'en savait rien et s'en fichait pas mal. Si ça ne tenait qu'à lui, il aurait laissé la chose se faire sans s'en préoccuper, mais il était inquiet à cause d'un détail : cette agression faisait du bruit et les gens n'étaient pas tous aussi indifférents que lui au sort de leurs semblables. Que faire si un passant appelait la police ? Leur affaire ne pourrait pas se faire et ce serait une perte sèche pour les Ymir. Le plus simple était d'aller régler l'affaire lui-même et de s'assurer que personne n’appellerait la police.

« On monte la garde ici. »

Mike s'assurerait de tout superviser si jamais leur contact arrivait, ce qui permettait au Texan d'aller régler ce léger problème d'agression. Un soupir plus tard, Jay hocha la tête puis sauta pas la fenêtre du premier étage pour atterrir dans la ruelle avant de suivre les éclats de voix qui le menèrent à une autre rue. Elle était plus large et plus passante que celle d'où il venait, il repéra donc rapidement un groupe de quatre types qui essayaient d'entraîner une autre silhouette dans une courette déserte. Sans doute pour régler leur affaire. Pestant contre cette situation qui l'obligeait à jouer les héros, le trentenaire soupira et se dirigea d'un pas décidé vers le petit groupe alors que ces derniers avaient réussi à traîner leur cible à l'endroit désiré.

Lorsque Jay déboucha dans la fameuse courette, deux des gars lui tournaient le dos et lui bloquaient la vie, l'empêchant de voir qui était la victime. Pas que ça l'intéresse en fait. Pestant encore une fois dans sa tête, le Texan interpella finalement tout ce beau monde de son ton naturellement hostile, le tout teinté de son accent à couper au couteau.

« Oh, les abrutis, lâchez votre truc et barrez-vous, faites pas chier ! » L'un des hommes se retourna.
« Mais tu te prends pour qui le glandu ? Tire-toi de là ! » Le glandu en question ne broncha pas.
« Tirez-vous ou j'vous oblige à l'faire. »

Menace qui fut aussi efficace que s'il avait soufflé dans un violon. Quelques rires s'élevèrent, mais pas un seul des agresseurs ne s'arrêta. Tendant l'oreille, Jay attendit de voir si la personne agressée allait dire quelque chose qui le pousserait à intervenir, ou s'il valait mieux qu'il les aide à régler rapidement leur affaire pour que la paix revienne enfin dans ce quartier.

Précisions:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 14 Mai 2020 - 14:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Tessa Carter
Agent de SHADOW

Personnage
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Rang10

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 295
ϟ Nombre de Messages RP : 167
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed IV
  • Usine à Gaz I
  • Nitro réflexe I
  • Désarmement express I
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération I
  • Bang Sonique

  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Joueur
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Rang10

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 295
ϟ Nombre de Messages RP : 167
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed IV
  • Usine à Gaz I
  • Nitro réflexe I
  • Désarmement express I
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération I
  • Bang Sonique

  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Le théâtre, c’est surfait. C’était la réflexion que se faisait la jeune femme en sortant d’une pièce qui se jouait dans un petit bâtiment familial qui ne payait pas de mine dans ce quartier où artistes et badauds se côtoyaient dans la rue. Il était vingt trois heures trente passé, et déjà l’aiguille de sa montre lui indiquait qu’elle allait mordre sur les quarante. C’est sûr, elle en avait eu pour son argent. La pièce était longue, avec une belle entracte au milieu, ce qui, cela dit, était une bonne chose pour qui aimait taper dans des paquets de chips et des billes de chocolat au lait en patientant. Patienter…. Ce n’était pas une qualité première de la jeune femme, il fallait le reconnaître. Elle aimait quand ça bougeait un peu, quand l’action était rapide et condensée. Cela ne l’avait pas empêché de se faire un ou deux paquets de chips au vinaigre, une saveur qu’elle adorait tout particulièrement, en battant du pied nerveusement. Ce n’était pas le soda d’un litre, sans compter les glaçons, qui allait lui faire passer cette soif qui lui rendait la bouche pâteuse cela dit.

Sortir seule, c’était un peu son quotidien depuis quelques temps maintenant. Elle avait du mal à lier une relation avec quelqu’un, ne serait-ce que par peur de ne pas arriver à gérer ses deux vies. Sans personne dans les pattes, ce n’était déjà pas évident, mais les risques de faire des boulettes étaient beaucoup plus faible. Et puis, quel intérêt ? Les hommes aujourd’hui avaient tous des motivations diverses qui ne semblaient pas cadrer avec sa façon de voir les choses.

Ok, pousser la porte d’un bar à cette heure là n’était certainement pas la meilleure idée du monde non plus, mais quand on a un litre de boisson sucrée à évacuer, on fait comme on peut. Qui plus est, un autre soda lui ferait passer momentanément cette soif, car elle ne se voyait pas commander qu’un verre d’eau. Elle payait déjà une facture chez elle, pour ne pas la payer dans un bistrot. Un rapide coup d’oeil à l’intérieur la rassura quelque peu quant à la clientèle, reconnaissant ça et là quelques personnes qu’elle avait croisé dans le théâtre. L’habitude d’avoir l’oeil qui traine, ça ne se perdait pas. Forcément, à cette heure là, trois types vinrent s’asseoir à côté de la jeune femme qui sirotait tranquillement son coca accoudée au bar comme une habituée, tandis que le quatrième venait lui aussi poser ses coudes, le dos contre le comptoir, regardant vers la salle, les jambes tendues devant lui. Il toisa Tessa avec une petite moue désabusée, attendant qu’elle relève les yeux vers lui pour parler, ce qu’elle ne fit pas, les ignorant totalement. C'est con, elle était prête à s'en aller, en passant par la case toilettes avant.

Une minute passa, et elle laissa un billet sur le comptoir, avant de se lever sans un mot, sans un regard, pour se diriger vers la sortie. Ça attendrait pour se soulager. Elle n’avait pas spécialement envie d’avoir d’ennuis. Ce n’était pas avec ses chaussures à talon qu’elle allait se tirer en vitesse. C’était bête à dire, mais courir en talon revenait à prendre sa cheville et à se la tordre soi-même. Alors qu’elle sortait dans la rue, où une certaine fraîcheur s’était installée, à moins que ce ne soit le contraste entre l’intérieur et l’extérieur qui donnait cette impression, la jeune femme qui comptait repartir à sa voiture pour se rentrer, sentit dans son dos qu’on sortait à sa suite. Elle eut ce genre de mauvais pressentiment qui laissait courir un frisson glacé le long de l’échine. Cela se confirma quand une traction importante sur son sac se fit sentir et qu’il lui échappa des mains.

Elle poussa un soupir en se mordant la lèvre inférieure. Franchement, elle n’avait pas besoin de ça ce soir. Putain de ville.

« Mon sac s’teuplaît. », demanda-t-elle en se tournant vers le type qui le tenait et en tendant la main.
« Nop. Fallait pas nous lourder comme ça ma belle. »
« Aller, c’est bon, tu as eu un regard, on peut passer à autre chose ? J’ai pas envie de me pourrir la soirée avec ces conneries. »
« Elle a de l’assurance la petite. », ricanna un autre.

Si elle avait eu un flingue, elle les aurait sans doute menacé. Si elle avait eu des baskets, elle les aurait détroussé. Si elle avait eu une bite, elle ne les aurait même pas intéressée. Bref, la situation commençait à l’exaspérer, sans parler du fait qu’elle ne se sentait pas vraiment en sécurité avec ces quatre loubards autour d’elle.

Et ça ne manqua pas. Ils avaient décidé d’aller à l’agression, l’alcool aidant certainement. Si vraiment elle ne pouvait faire autrement, elle s’échapperait, mais pas sans son sac. Il y avait des photos sentimentales dans son portefeuille qu’elle ne voulait pas perdre. Si vraiment sa vie ou son intégrité était en danger, elle taperait un sprint… Même si elle répugnait à le faire visage découvert, même si elle répugnait à le faire avec ses chaussures. Mais quand il allait de la vie, il ne fallait pas faire l’imbécile non plus.
Toujours est-il que l’un d’eux l’attrapa par le cou assez durement, et l’entraina avec l’aide des autres vers une courette déserte. Bien entendu, Tessa hurla tout ce qu’elle pouvait, parce que c’était de circonstance, non ? Elle se débattit aussi, mais la poigne puissante du mec dans son cou lui interdisait de prendre le large. Ça gueulait, ça riait, et ça frappait aussi. Pour la calmer, elle ramassa un coup de poing mal exécuté en pleine joue. La jeune femme était du genre résistante, et cela ne lui fit pas grand chose, du moins physiquement, car son honneur en prenait une dose lui.

C’est là que quelqu’un se ramena pour faire la police, en quelque sorte…

« Hey les gars, il veut nous obliger à partir. », s'esclaffa l'autre. Ça fit ricaner le groupe. Il s’avança d’un pas, tandis que le deuxième qui barrait la vue sur la victime se retourna finalement. Après tout, deux contre un… Ça se tentait facilement. Il causerait sans doute un peu plus de problème que la fille, mais après ? Une bonne baston pour se dégourdir les bras, une bonne petite bourge pour se dégourdir les hanches, la soirée serait complète !

« Il a un couteau glissé dans l’falzar, et l’autre un poing américain dans la poche arrière. », fit Tessa à l’attention du type qui venait d’arriver. L’un des agresseurs la maintenait avec un bras tordu dans le dos, à genoux. Ils avaient vidé son sac à côté d’elle.

« Ta gueule toi. ». Le quatrième homme lui balança un coup de pied dans le bide. Cela lui arracha un gémissement de douleur tout en contraignant son articulation à plier d'avantage.
« Nan.... pas le ventre, j'vais me pisser dessus putain ! », braya-t-elle en gesticulant.
Il ne lui prêta pas attention.
« Occupez-vous de lui, je commence avec la fille, elle a ce qu’il faut dans son sac pour s’amuser. ». Il se pencha pour ramasser un emballage en aluminium bleu brillant, abritant une forme arrondie. L’affaire était donc entendue, et bientôt dans le sac.

hrp:
 
 
Revenir en haut Aller en bas




©️️ by anaëlle.

Message posté : Jeu 14 Mai 2020 - 16:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La réponse qui arriva aux oreilles du trentenaire lui passa au-dessus de la tête. Il savait parfaitement que les gens ne réagissaient jamais comme ils l'auraient dû : au lieu d'obéir et de se tirer, ils jouaient les gros bras et essayaient de montrer qu'ils étaient les plus forts. Très franchement, ce genre de comportement l'agaçait pas mal, parce que ça lui faisait perdre du temps et qu’il n'avait aucune envie de jouer les héros. Ce n'était pas son truc et il se branlait totalement de savoir ce qui allait arriver à la gonzesse qu'ils étaient en train de détrousser. Parce que oui, Jay avait entendu la voix qui s'était élevée derrière les types et c'était celle d'une nana. Évidemment. Il n'aurait pas pu tomber sur un type ? Eux au moins savaient se démerder seuls. Un profond soupir lui échappa : il avait à peine écouté ce qu'elle disait, notamment parce qu'il se fichait éperdument de savoir comment ces types étaient armés. Après tout, rien ne pouvait le tuer du premier coup, donc à quoi bon s'inquiéter ?

Quoi qu'il en soit, sa remarque ne fut donc pas franchement bien accueillie et les types continuèrent à faire leur bruit et à emmerder le monde. Jay détourna son regard des types pour observer les environs, essayant de voir si quelqu'un surveillait l'endroit et si un passant pouvait éventuellement appeler la police. Mais il ne vit rien, ce qui ne signifiait pas que tout était en ordre ! Fronçant les sourcils, l'ancien prisonnier finit par reporter son attention sur l'un des hommes, celui qui avait décidé de « s'occuper de lui ». Bon courage à lui, parce qu'il risquait d'être déçu ! Jay n'avait jamais fait un secret de ses compétences, il se fichait donc pas mal que des témoins puissent parler de ses capacités. De toute manière, les autorités étaient parfaitement au courant de son pouvoir.

Puisque l'homme s'était rapproché, Jay décida de lui proposer une autre solution. Il se fichait comme d'une guigne du sort de cette fille et la seule chose qui lui importait, c'était qu'ils se tirent d'ici et aillent faire leur bruit plus loin. S'ils pouvaient s'arranger sur ce point, il ne demandait rien de plus. Comme le bagarreur était assez proche, Jay reprit la parole, brisant son silence pour faire une proposition qui ne manquerait pas de surprendre.

« Écoute, j'me branle d'c'qu'vous faites ici, j'suis pas un putain d'héros, donc s'vous voulez jouer aux méchants criminels, faites c'qu'vous voulez. Mais pas ici. J'veux pas qu'un abruti d'bon samaritain décide d'appeler les flics pour aider une gonzesse qui crie comme un goret qu'on égorge. »

L'annonce étonna l'homme, conformément à ce que Jay attendait. Il parlait sérieusement : si ces gars allaient détrousser leur nana plus loin, genre à quelques rues d'ici, il s'en ficherait pas mal. Sauf que ça posait quelques problèmes d'ordre pratique, il en avait aussi conscience et le gars ne se gêna pas pour le lui souligner. Sa voix était empreinte d'un doute assez évident, sans doute devait-il penser que le trentenaire cherchait à l'arnaquer ?

« Ouais, bien sûr. On va la traîner dans la rue pour l'entraîner à quelques pâtés de maison d'ici, comme ça les flics débarqueront avant qu'on ait pu faire ce qu'on voulait. Tu nous prendrais pas pour des cons ? Tu crois qu'on va se faire avoir ? » Jay soupira, légèrement agacé.
« J'en ai rien à branler d'elle, pourquoi j'voudrais vous arnaquer ? »
« J'en sais rien, mais t'as pas l'air net, alors peut-être que t'as tes propres raisons. »

Il ne releva pas. Il était vrai qu'il n'était pas forcément « normal » et il se moquait du fait qu'on puisse le considérer comme n'étant « pas net », tout ce qu'il voulait, c'était d'obtenir ce qu'il demandait : la paix. Un énième soupir lui échappa, son regard se détourna du visage du gars pour se poser sur ses potes et sur ce que l'un d'entre eux faisait. Il avait vidé le sac de la gonzesse, sans doute pour la détrousser. Une idée lui vint et Jay releva les yeux jusqu'à visage du type à qui il s'adressa.

« Alors tirez-lui son sac ou c'qu'vous voulez et barrez-vous, j'm'assure qu'elle préviendra pas les flics et tout l'monde sera content. » Le gars s'esclaffa à nouveau.
« Ah ouais ? Et si on avait prévu autre chose encore ? Et si c'était pas plus simple de te descendre ? Pourquoi j'essayerais pas ça ? »
« Parce qu'je tape assez fort pour t'enfoncer les dents dans l'cerveau et qu'j'te conseille pas d'tester. »

Un silence suivit cette déclaration, Jay ignorait si c'était parce qu'ils étaient éberlués qu'un type puisse dire des conneries pareilles, ou parce qu'ils le croyaient. Dans tous les cas, le résultat fut le même : le type penché au-dessus du sac n'était pas d'accord et le fit savoir.

« On s'en branle ! On va pas se tirer à cause d'un connard qui nous fait chier ! »

Ils n'allaient pas avoir le choix de toute manière, c'était simplement qu'ils ne le savaient pas encore. Jay espérait encore pourquoi en arriver à une conclusion pacifiste malgré tout. Même si c'était étonnant vu son passif dans le Circus, il n'aimait pas se battre pour rien et encore moins lorsqu'il devait taper un gars pour défendre une fille. Il avait un minimum d'honneur, tout de même !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 14 Mai 2020 - 18:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Tessa Carter
Agent de SHADOW

Personnage
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Rang10

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 295
ϟ Nombre de Messages RP : 167
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed IV
  • Usine à Gaz I
  • Nitro réflexe I
  • Désarmement express I
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération I
  • Bang Sonique

  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Joueur
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Rang10

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 295
ϟ Nombre de Messages RP : 167
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed IV
  • Usine à Gaz I
  • Nitro réflexe I
  • Désarmement express I
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération I
  • Bang Sonique

  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Tessa avait juste envie de gueuler qu’elle était là, et qu’elle n’était pas qu’un vulgaire objet alors que les cinq pecnos faisaient leur petite tambouille entre eux, comme si elle était un produit dont on discutait les modalités d’échanges et de consommations. Puis merde quoi, c’était normal de crier comme un goret, le but c’était quand même de rameuter du monde… Un concours s’installait à qui pisserait le plus loin. La jeune femme soupçonnait le type qui venait d’arriver de jouer un double jeu dans l’idée de la sortir de là, mais… il jouait vachement bien le connard qui n’en avait rien à foutre, et il réussissait à la faire douter sérieusement quant à ses motivations. Il n’allait pas la laisser avec ces quatre malades quand même, si ?

« Voilà, c’est ce que je n’arrête pas de dire, on s’en branle merde. Sérieux mec, c’est le dernier avertissement. Si tu dégages pas d’ici, on s’occupe de ton cas et tu vas gueuler tout autant que cette salope dans deux minutes. »

Le type montait en pression, sous les directives de celui qui semblait mener la petite troupe et qui n’était pas d’accord pour s’en aller.

« Dernier avertissement mon cul ouais, il cherche la merde, il la trouve Jo’, colle lui en une bordel ! On ne va pas y passer la nuit ! »

Sauf que Jo se montrait hésitant. C’était pas qu’il n’aimait pas cogner sur quelqu’un, loin de là, c’était même plutôt un plaisir, mais ce type là, il en imposait quand même, fallait le reconnaître. C’était facile de balancer des ordres quand on n’avait qu’à s’occuper que d’une midinette paumée. Lui, il était devant un mec qui semblait s’en tamponner du fait qu’ils soient quatre, qui semblait s’en tamponner des menaces, et qui semblait s’en tamponner d’aller à la bagarre. Franchement, cette assurance à la con lui filait un peu les pétoches, et il ne tenait pas forcément à se faire tartiner la gueule en premier.

La victime de l’histoire essaya bien de foutre la merde, percevant de là où elle était, l’hésitation du type. C’était une occasion de mettre son grain de sel dans la discussion, surtout que cela la concernait pour de bon. Et puis, un peu de barouf ne manquerait pas de rameuter les flics, et elle en serait quitte pour une bonne frayeur, et ne plus jamais mettre de chaussures aussi inconfortables !
« Vas y ducon, tu attends quoi, c’était plus simple de me coller une droite ! »
Un peu de provocation, qui lui valu quelques degrés supplémentaires de torsion dans cette clé de bras qui la tenait en respect, elle qui était si vive habituellement pour ne pas se faire chopper. Qu’elle gourde. Avec des loubards pareils, elle n’aurait pas dû hésiter. La rue, c’est la rue. Efficacité, et droit au but. Pas de tergiversation possible. Elle gronda de douleur, en se penchant un peu plus vers le sol pour essayer d’assouplir son articulation afin que ça tire moins, mais c’était peine perdue. Son épaule ne casserait pas, elle en était certaine. Elle encaissait bien plus qu’un humain normal, et c’était aussi pour ça qu’elle était toujours aussi vive d’esprit et qu’elle la ramenait un peu. Cependant, sa force n’était pas proportionnelle à sa capacité à résister, il lui fallait bien trouver un levier pour se tirer de là.
« Putain tu m’fais mal ! », grogna-t-elle entre ses dents, ne pouvant s’empêcher de verbaliser la douleur qui se diffusait de son bras jusque dans le bas de son dos, dont l’épicentre était cette épaule tordue dans le sens contraire de son mouvement normal, de façon exagérée.

Cela fit rire les deux hommes en retrait, dont celui qui la tenait et l’autre qui avait trouvé son bonheur dans son sac en trouvant une capote et qui lisait l’emballage. Néanmoins, cela eu le mérite de faire diminuer la traction sur son triceps et son épaule, ce qui eu un effet soulageant immédiat. Comme quoi… Il suffisait de le dire !

« Saveur framboise. Ben merde. », commenta l’autre. Il quitta des yeux ce préservatif acidulé pour se porter à hauteur du fameux Jo, manifestement à bout du peu de patience qu’il pouvait avoir. « La suceuse à raison, t’es une merde Jo. » Et il arma son poing en direction du type pour le frapper au visage. Direction le pif, sous un autre commentaire de la rouquine plutôt satisfaite de voir le chaos régner, car il était une source d’échappatoire, aussi sûrement que deux et deux font quatre : « Une sacrée merde, Jo. »

En fait, elle était sûre d’une chose maintenant. Si elle avait un flingue, elle ne les aurait pas menacé. Elle les aurait tué.
 
Revenir en haut Aller en bas




©️️ by anaëlle.

Message posté : Ven 15 Mai 2020 - 19:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ça piaillait, ça baragouinait et Jay en avait déjà ras-le-bol. Pourquoi est-ce qu'il n'avait pas envoyé Mike, bordel ? C'était lui le chef, il était donc libre de se débarrasser des trucs chiants à faire, comme celui de vouloir prétendument sauver une gonzesse pour que les flics ne débarquent pas ! Avec sa veine, cette grognasse allait quand même vouloir le faire une fois qu'il aurait fait dégager ses agresseurs – parce qu'il n'avait pas le moindre doute à ce sujet – et il allait être obligé de l'assommer et de l'abandonner dans une poubelle du coin pour qu'elle ne fasse pas chier. Enfin pas trop. Ça restait une gonzesse, elle était donc génétiquement programmée pour casser les burnes de tous les mecs qu'elle rencontrait.

L'esprit de Jay déconnecta un peu tandis que les types râlaient entre eux, que la chieuse geignait pour je ne sais quelle raison et que tout le monde décide ce qu'il allait falloir faire. Finalement, lorsque l'un des types se décida, ce furent les pouvoirs du Texan qui lui sauvèrent la mise. Enfin, plus ou moins. Sa résistance et sa régénération auraient réglé le problème s'il avait atteint son but, mais s'il pouvait éviter de lui donner le plaisir de lui en coller une... C'était déjà ça de pris ! Le sens du danger de Jay s'éveilla avant même que son agresseur n'amorce le geste de le frapper, ce qui lui permis de se décaler d'un pas sur le côté et de laisser l'abruti frapper le vide. Il aurait pu en rester là et leur montrer qu'ils n'étaient pas de taille, sauf que les petits cons comme ça ne comprenaient qu'une fois le nez dans la merde. Un peu comme les chats. Il soupira donc et leva son poing dans la foulée, amorçant un coup auquel il distilla une infime partie de sa puissance, puis lui colla dans l'épaule. Un craquement assez sonore se fit entendre tandis que le gus était projeté sur le côté et levait la main pour la porter à son os brisé tout en geignant comme une fillette. Certes, ça devait faire mal, mais il avait été prévenu ! Il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même.

En général, ce genre de coup, ça imposait toujours un certain silence dans les secondes qui suivaient. C'était le moment idéal à exploiter, parce que si vous traîniez trop, la plupart des types retrouvaient leurs couilles et décidait que la meilleure chose à faire, c'était de laver leur honneur en s'en prenant au gars qui venait juste de péter un bout de leur pote ! Évidemment, le résultat était toujours pitoyable. Jay n'était pas vaniteux pour un sou, il ne connaissait même pas le sens de ce mot, mais la nature – si elle l'avait privé du moindre charme et de la plus infime parcelle d'intelligence – lui avait donné la capacité de résister à quasiment tout. Non, en fait à tout. Même une balle dans la tête n'aurait pas raison de lui, alors s'il pouvait se servir de ça pour avoir la paix, pourquoi refuser de le faire ?

La surprise étant passée, Jay tourna la tête vers l'un des types resté en retrait, espérant qu'un regard un peu noir suffirait à les faire déguerpir. Oh, il ne se trouvait pas excessivement impressionnant, pas du tout même, mais certaines personnes n'avaient pas besoin de grand-chose pour détaler. Visiblement, ceux-là si, car ils restèrent immobiles et ce fut le type resté en retrait qui lâcha un juron, lancé d'un ton étonné et incrédule.

« Oh bordel ! »

Sachant parfaitement que ça allait s'éterniser encore un moment, Jay ignora les gémissements du type à l'épaule brisée, puis reprit la parole du même ton agacé et lassé que depuis le début de la discussion. Si l'on pouvait appeler ça discussion, bien évidemment.

« J'l'avais dit, z'avez pas voulu écouter, alors faites pas les cons et tirez-vous, sinon j'vous l'fais à tous et l'résultat sera l'même. »

Il ne prenait pas de ton agressif, ne cherchait pas à avoir l'air menaçant et se moquait pas mal de ce que les autres pourraient penser de lui. Qu'ils le prennent pour une brute, un abruti ou un disque rayé, c'était du pareil au même ! Un soupir lui échappa finalement lorsqu'il vit le mec au juron tirer un couteau de sa poche et l'ouvrir pour l'agiter devant lui d'un air qui se voulait menaçant. Sérieusement ? Qu'est-ce qu'il espérait avec ça ? Évidemment, pour quiconque n'ayant pas de pouvoirs le protégeant de ce type d'arme, ce serait le moment de fuir, mais une fois de plus, si la nature n'avait pas gâté Jay sur quasiment tous les plans, elle lui offrait une chance inouïe de pouvoir prendre ce genre de menace par-dessus la jambe.

« Laisse tomber, t'vas juste t'faire mal. Tirez-vous. Avec elle, j'en ai rien à branler, foutez juste l'camp bordel. »

Malheureusement, malgré toute son éloquence et sa verve, Jay ne parvint pas à convaincre son interlocuteur qui jugea utile de faire une démonstration de ses talents de combattant en tailladant l'air d'un air menaçant. Enfin, presque.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 16 Mai 2020 - 10:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Tessa Carter
Agent de SHADOW

Personnage
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Rang10

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 295
ϟ Nombre de Messages RP : 167
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed IV
  • Usine à Gaz I
  • Nitro réflexe I
  • Désarmement express I
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération I
  • Bang Sonique

  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Joueur
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Rang10

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 295
ϟ Nombre de Messages RP : 167
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed IV
  • Usine à Gaz I
  • Nitro réflexe I
  • Désarmement express I
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération I
  • Bang Sonique

  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Ah ben enfin, pensa Tessa en voyant l’autre envoyer un bourre pif au type qui était venu mettre son grain de sel dans l’histoire. Un peu d’action dirigée sur quelqu’un d’autre que sur sa personne, elle ne s’en porterait que mieux ! Avec une certaine tranquillité, le gus esquiva, et frappa l’autre ahuri qui gueula en se tenant l’épaule. Pas mal. Forcément, le cri de douleur jeta un froid dans l'ambiance si chaleureuse. Normal après tout, on ne s’attendait pas à ce que ça se règle en un seul coup, en un seul coup capable de briser un os. Il fallait croire qu’ils étaient tombés sur le mauvais mec ce soir. Un super en vadrouille ? Un vigilant ? Tessa n’en savait foutrement rien, mais pour le moment, il jouait dans son camp en corrigeant ces racailles de bas quartier.

Elle attendait son heure pour se dégager de la prise de l’autre enfoiré qui était dans son dos. Quand son pote avait crié, il s’était tendu, et sa poigne s’était affermie en conséquence. Ça aussi, c’était normal, car parfaitement humain. Tessa commençait à avoir le bras en compote. La position n’était pas simple à tenir mais que pouvait-elle faire d’autre pour l’instant ? Inutile de gaspiller ses forces. L’idée de faire un départ arrêté lui traversa la tête. Elle emmènerait l’autre con avec elle contre le mur là bas, en face. Elle se gardait l’idée sous le coude si jamais ça devait vraiment dégénérer. Pour le moment, son rôle de femme en détresse lui convenait bien, surtout qu’il y avait l’autre blasé qui faisait le job pour elle.

D’ailleurs, il renouvela son avertissement. Décidément, il y croyait sérieux. Elle ne donnait pas deux minutes à toute la bande pour se jeter sur lui, lui qui venait de dégommer leur ami. Elle le disait toujours : Dans ce genre de situation, le QI du mec le plus con prenait le dessus sur le reste, et quand ce QI de la bande était, en plus de ça, diminué d'autant par l’émotion qui se déchargeait en eux, il ne fallait pas s’attendre à des miracles. Jo extirpa la lame de son futal, opérant quelques mouvements de bras censés intimider son monde. Avec d'autre, ça aurait certainement fonctionné, mais ce gars semblait assez sûr de lui pour tenter une nouvelle fois de les décider à se barrer, leur laissant même, bon prince qu'il était, la jouissance de partir avec la demoiselle, ce qui ne manqua pas de faire réagir la concernée :

« Hey, tu rigoles ? J’ai pas envie de partir avec eux ! Tes idées à la con tu les gardes pour toi ! ».

Par dessous ses cheveux qui tombaient sur son visage, elle le fusillait du regard. Non mais vraiment, c’était qui ce type. Il était con ou quoi ? Il n’en avait rien à foutre qu’elle se fasse violer salement dans un coin et qu’on la retrouve morte dans le caniveau le lendemain matin ? Elle avait envie de s'engueuler avec malgré la situation, en ignorant les quatre abrutis. Au moins, la colère faisait diminuer la peur qu'elle ressentait.

Signe que tout le monde en n’avait plus rien à foutre d’elle, l’autre dans son dos n’eut aucune réaction la concernant. L’attention se dirigeait ailleurs, notamment sur le gars qui avait sorti sa lame. Ce genre de bande, ça agissait en groupe, et soudain, dans un mouvement un peu brusque, son tortionnaire la poussa avec violence au sol parmi ses affaires éparpillées. Elle ne fut pas assez rapide pour se réceptionner autrement qu’avec son seul bras libre, la tronche en avant. Avec un “humpf” bruyant, elle se retrouva par terre.
Les trois mecs encore valides comptaient bien s'entraider pour vaincre ce type, et laver l’honneur de leur pote qui gémissait toujours, appuyé contre un mur en se tenant l’épaule, les larmes aux yeux. L’un extirpa son poing américain cranté, et l’autre ajouta un flingue à la panoplie des parfaits gangsters de quartier.

« T’as vraiment choisi le mauvais coin pour venir faire chier mec. »
« Flingue le, il va te démonter c’t’enculé de sa mère ! », brailla l’autre depuis son mur.
« Putain ouais que je vais te flinguer bâtard ! »

Tessa se relevait alors que le type qui avait le flingue s’avançait sur poing d’acier, avec des airs de rappeurs, le flingue tenu n’importe comment, en mode “bang bang wesh”. Il avait dans l’idée de lui coller sur le front pour lui foutre la trouille. L’issue semblait inévitable.
 
Revenir en haut Aller en bas




©️️ by anaëlle.

Message posté : Sam 16 Mai 2020 - 12:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Évidemment, il avait dû mettre trop de temps avant de leur dire de se tirer, ou il n'avait pas frappé leur pote assez fort pour qu'ils pigent qu'ils ne feraient qu'aggraver leur cas s'ils continuaient à s'en prendre à lui ! Un soupir agacé et lassé franchit les lèvres closes du Texan qui dévisagea les gars d'un air profondément blasé. Malheureusement, cela ne fut guère plus efficace et assez rapidement, le groupe se réunit pour régler le problème. Tant mieux, ce serait d'autant plus rapide s'il pouvait tous leur en coller une en même temps ! Pour ne pas trop s'emmerder à leur courir après, Jay attendit qu'ils s'approchent d'eux-mêmes, ne prenant même pas la peine d'adopter une attitude défensive. À quoi bon ? La seule chose qui le tracassait à cet instant précis, c'était que le type au flingue appuie sur la détente, parce que ça allait faire beaucoup de bruit et inévitablement attirer les badauds.

Le temps qu'il essaye vainement de trouver une solution, le gus s'était suffisamment approché pour lui agiter son arme devant le nez. Fronçant les sourcils, le Texan le regarda d'un air toujours aussi lassé.

« Fais pas chier, s'tu menaces quelqu'un, j'te conseille d'tirer, sinon t'as l'air d'une gonzesse. » La remarque ne sembla pas enchanter l'homme qui agita à nouveau son arme.
« Ouais, peut-être que c'est ce que je vais faire ! »

Mais comme il n'appuyait toujours pas sur la gâchette, Jay leva aussitôt la main pour saisir le canon de l'arme. Il aurait pu l'arracher, mais comme il n'avait pas de vitesse supérieure à la moyenne, le type eut le temps de faire feu. La balle ne traversa pas la peau du trentenaire puisque cette dernière s'était suffisamment améliorée au fil des années pour être en mesure de bloquer les projectiles de ce type, mais le bruit fut tout de même plus fort que ce qu'il n'avait escompté. Histoire que l'abruti ne recommence pas une fois qu'il serait remis de sa surprise en constatant que sa balle restait sans effet, Jay pressa brusquement sur le canon du revolver qui s'écrasa comme un rien.

« J't'avais dit qu'ça servait à rien du con. »

Son petit mot d'amour lancé, le Texan lui arracha littéralement l'arme des mains, déclenchant en même temps un cri de douleur lorsque le doigt du gars resta brièvement coincé au niveau de la gâchette, puis il l'envoya voler plus loin où elle retomba dans un bruit métallique.

La démonstration de résistance avait peut-être fait ses preuves, mais les types étaient toujours assez idiots pour penser qu’ils avaient encore une chance de s'en sortir en étant classes et à la hauteur de leur réputation. Le gars au couteau se rapprocha en quelques sauts, tailladant toujours l'air de gestes de plus en plus désordonnés, et Jay le laissa faire. Il n'avait pas peur de se faire blesser, les lames n'entaillaient plus sa peau depuis belle lurette et même si elles le faisaient, sa régénération prenait le dessus.

Histoire de leur laisser un petit espoir, le trentenaire décida d'atténuer l'afflux d'adrénaline dans son sang, ce qui affecta directement la résistance de sa peau. Lorsque le type lui expédia un coup censé le planter, il mit sa main dans la trajectoire et laissa la lame lui traverser la paume pour ressortir de l'autre côté. Sans son insensibilité, ça aurait certainement été très douloureux, mais cette fois-ci, le Texan ne broncha même pas. Il se contenta de refermer sa main pour attraper l'arme du bout des doigts, puis la tourna légèrement pour l'arracher de la poigne de son propriétaire. Une fois le gus désarmé, Jay arracha la lame plantée dans sa paume qui cicatrisa aussitôt, puis la plia avant de jeter l'arme de côté, comme il l'avait fait quelques instants plus tôt avec le revolver. Essuyant machinalement sa main ensanglantée sur son pantalon, il reprit d'un ton laconique, comme un vieux disque rayé.

« J'en ai marre, tirez-vous, sinon l'prochaine fois, c'votre crâne qu'j'vais ratatiner comme ça. »

Le ton était toujours lassé, légèrement impatienté et il n'y avait pas la moindre trace de menace dans sa voix. Cependant, le fait qu'il n'ait pas hésité à briser l'épaule de leur pote devait suffire à leur faire comprendre qu'il n'était pas du genre à plaisanter pour le fun – ou pour se faire mousser !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 17 Mai 2020 - 11:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Tessa Carter
Agent de SHADOW

Personnage
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Rang10

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 295
ϟ Nombre de Messages RP : 167
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed IV
  • Usine à Gaz I
  • Nitro réflexe I
  • Désarmement express I
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération I
  • Bang Sonique

  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Joueur
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Rang10

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 295
ϟ Nombre de Messages RP : 167
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed IV
  • Usine à Gaz I
  • Nitro réflexe I
  • Désarmement express I
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération I
  • Bang Sonique

  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Soit ce type jouait vraiment un double jeu avec ces hommes, soit il n’en avait vraiment rien à foutre de sa gueule, puisqu’il l’ignorait totalement. Bon, en même temps, il devait faire face à trois de ces mecs désormais, ce qui était suffisant pour l’occuper tant et si bien que ses suppliques lui passaient au dessus la tête. Qu’importe. Le résultat était là quand même, et maintenant qu’elle était libre, elle était plus à même de se tirer de là, ou de se défendre tout court. Seulement, l’envie de partir se disputait avec l’envie de se venger, car la belle était plutôt rancunière.

Le coup de feu lui arracha un sursaut. Elle ne pensait que ce trou du cul oserait tirer, surtout à bout portant comme ça, ce qui était bien différent du fait de tirer de loin. C’était une chose de jouer les fier à bras, les caïds, les brutes, c’était autre chose de tuer quelqu’un de sang froid. Tout de suite, leur position dans l’échelle des racailles monta d’un cran, prouvant qu’ils ne plaisantaient pas vraiment en fait, non pas qu’elle avait un doute ceci dit.
Merde, elle serait la prochaine sur le tableau de service de ces mecs maintenant qu’ils avaient buté l’autre... Elle s’apprêtait à prendre la tangente en se tirant de la ruelle, quand elle entendit le bon samaritain s’exprimer tandis qu’il broyait le canon du pistolet.

Double merde ! Il n’avait rien ! Franchement, Tessa, ça l’aurait calmée directe si c’était elle qui était au bout du pistolet, ou une des autres agresseurs. Il ne jouait pas dans la même cours qu’eux. Mais fallait croire que ces crétins n’en avaient pas assez, et voilà l’autre abruti qui s’excitait avec son couteau, comme si le tir et le bruit qu’il avait provoqué, avait sonné le glas de son intellect. Il allait prendre cher lui aussi, elle n’en doutait pas. Aussi, se pencha-t-elle pour ramasser ses affaires et les foutres dans son sac avec précipitation. Le coup de feu ne manquerait pas de rameuter du monde, et moins elle côtoyait les flics, mieux elle se portait.

Accroupie, elle avait un angle parfait sur la lame qui pénétra la main. Ses yeux s’arrondirent, avant qu’une grimace ne se forme sur son visage.

« Ah ! Putain ! »

Elle fit aller ses mains sans trop le vouloir, comme s’il s’agissait de sa propre main qui se faisait transpercer. Elle sentait ses doigts de pieds s’agiter frénétiquement dans ses escarpins à la con.
Sauf que cela ne semblait pas le déranger le moins du monde, d’ailleurs, il arracha l’arme des mains de son adversaire, l’arracha ensuite de sa propre main, la plia et la balança, comme s’il s‘agissait d’une vulgaire baguette en bois de restaurant asiatique.

Nouvel avertissement énoncé par l'homme que rien ne semblait compromettre.

Elle aurait été bien moins patiente que lui sérieux. La faute au fait qu’ils voulaient profiter de son sac, et de son cul, très certainement. C’était devenu personnel, alors que lui, il semblait juste vouloir avoir la paix. Drôle de type quand même. Avec sa résistance naturelle, elle était presque sûre d'encaisser une balle sans qu'elle ne pénètre sa peau également, cela dit, elle ne se serait pas comportée avec autant de flegme et de tranquillité. Il devait être bien certain de ses capacités pour faire face de la sorte.

    Lancer de Dé
    Réussite : Les types comprennent enfin et s’arrachent.
    Echec : Trop d’adrénaline et de testostérone, faut que ça se bagarre jusqu’au bout.

    Lancer de Dé 100 : Le coup de feu a été signalé par les riverains.
    0 à 10 : En fait, personne n'a rien vu rien entendu, ce n'était qu'un pétard non ? Ces adolescents alors, tous les mêmes !
    11 à 50 : Une patrouille était à cinq minutes, et est en chemin. Le groupe peut entendre un homme converser avec l'opérateur de la police depuis sa fenêtre à l'étage.
    50 à 89 : Une patrouille était à cinq minutes, et est en chemin. Le groupe n'est pas averti d'une quelconque manière.
    90 à 100 : Une patrouille se trouvait dans les environs, et déjà la sirène de la voiture se fait entendre.


Aveugles. Sourds. Bornés. Ils étaient tout cela à la fois. C’était sans doute la peur qui conduit le type qui venait de se faire arracher son couteau à tenter le combat à mains nues, largement aidé par la gars qui s’était doté du poing américain. En gueulant de rage, et d’incompréhension surement, ils se jetèrent sur l’homme que rien ne semblait pourfendre.

Tessa de son côté, avait presque terminé de ranger ses affaires qu’elle entassait dans son sac sans prendre de pincettes. Ce n’était pas le moment de faire la maniaque. Elle aurait pu abandonner ce qui n’était pas nécessaire : serviettes hygiéniques, capotes, ticket de caisse, quelques pièces, un tube de rouge à lèvre, ce genre de conneries quoi, mais elle ne voulait pas laisser de trace, même si au final, elle n’était pas la “méchante” dans l’histoire.

« Tu crois que c’est fini ma chérie ! » Elle sentit qu’on l’empoignait par les cheveux. « Tu viens avec moi, on se tire d’ici. »

Tessa se redressa vivement. Une fois, pas deux. Elle laissa sans doute quelques cheveux dans les doigts du type à l'articulation brisée mais qu’importe. Elle le poussa des deux mains au niveau de la poitrine, lui arrachant un cri de douleur alors que son épaule encaissait le choc en même temps. Un coup de sac en direction de ladite épaule l’envoya au sol, ce qui l’exposa à un coup de pied violent dans les parties intimes qui acheva de le plier en deux. Et, parce qu'il le méritait, elle frappa une nouvelle fois, même si elle ne toucha que l'intérieur de sa cuisse cette fois-ci.

Pendant ce temps, le central avait pris note de la plainte du voisinage, et dépêchait sur place une patrouille pour vérification.
 
Revenir en haut Aller en bas




©️️ by anaëlle.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 17 Mai 2020 - 11:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5964
ϟ Nombre de Messages RP : 5563
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5964
ϟ Nombre de Messages RP : 5563
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Tessa Carter' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Echec

--------------------------------

#2 'D100' : 68
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 17 Mai 2020 - 13:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les gens étaient tous des abrutis. Et dire que c'était lui qu'on traitait d'imbécile parce qu'il se battait et acceptait, jadis, des combats à mort. Ces crétins ne comprenaient pas qu'ils auraient tout à gagner à baisser les bras et à se tirer gentiment sans demander leurs restes. Mais non ! Jay poussa un profond soupir tandis que le gars au couteau maintenant désarmé essayait de l'attaquer. Il n'avait pas vu qu'il avait réussi à casser l'épaule de leur pote et à plier un flingue en deux ? N'importe qui, même un Lane, comprendrait qu'il ne fallait pas continuer dans cette direction. Mais pas ces abrutis-là.

Soit ! Le Texan n'avait aucune envie de perdre son temps : le coup de feu pouvait bien avoir attiré l'attention des voisins qui seraient suffisamment inquiets pour passer un coup de téléphone aux flics. Foutus bons citoyens. Il devait encore se débrouiller pour effacer ses traces puisqu'il avait mis la main sur le flingue et qu'on y trouverait ses empreintes ! En plus de cela, même si les gens dotés d'une force améliorée étaient assez nombreux en ville, ça pouvait attirer l'attention sur lui. Son passage en prison lui avait fallu d'être fiché, il n'avait donc aucune envie de prendre le risque de passer la soirée au poste si on relevait la moindre trace de sa présence sur les lieux d'un probable crime.

Comme les abrutis étaient décidés à attaquer, Jay décida qu'il était temps de leur régler leur compte. Il ne voulait plus traîner ici et il avait encore beaucoup de choses à régler avant de se tirer. Sans perdre davantage de temps, il fit donc ce qu'il avait fait durant des années au Circus Maximus : il se battit contre des types qui n'avaient pas des pouvoirs aussi utiles que les siens. Lorsque le type au couteau lui expédia un coup de poing, Jay le laissa faire et attrapa son poignet dès que sa main fermée l'atteignit. Une simple pression fut suffisante pour lui briser les os du poignet et le faire chouiner comme un bébé. Pendant ce temps, son collègue s'échinait à frapper le Texan qui, du fait de son insensibilité, ne ressentait rien. Lorsque le premier gars fut neutralisé, Jay s'intéressa au deuxième en lui collant un coup de poing au niveau du visage qui, bien qu'administré avec très peu de force, l'assomma sur le coup. Peut-être qu'il allait se ramasser un traumatisme crânien d'ailleurs.

Il ne restait plus grand monde et en balayant les environs du regard, Jay constata que la fille était aux prises avec le dernier des gars. Apparemment, elle savait quand même se démerder, même si ça restait de la baston de gonzesse et qu'elle visait les couilles. Comme quoi, les nanas étaient toujours des sournoises, rien ne changeait de ce côté-là. Le Texan fronça les sourcils, détournant le regard pour vérifier où se trouvait le flingue. Le mieux ce serait que l'autre type reste là, puis la nana aussi. Peut-être qu'il pourrait la persuader de mentir ? Comme il était peu probable qu'elle accepte de le faire s'il ne l'aidait pas, le trentenaire décida de se bouger pour aller, enfin, lui prêter main forte. Arrivé à côté d'elle, alors que le type aux couilles en bouilli essayait de la frapper en se tenant les parties, Jay la repoussa un peu brusquement sur le côté avant d'attraper l'assaillant par le bras pour l'envoyer embrasser le mur du bâtiment à leurs côtés. Le type lâcha un cri de surprise et de douleur mêlées, mais peut-être que ça lui ferait oublier les coups de talon dans les couilles ? Histoire d'être sûr qu'il ne se relèverait pas, Jay se rapprocha de lui et lui repoussa la tête en avant suffisamment fort pour qu'il s'assomme pour de bon.

Une fois que tout le monde fut plus ou moins neutralisé, le trentenaire tourna la tête vers la gonzesse. Elle avait une tronche de... Bah une tronche de gonzesse. Rien que ça, c'était problématique pour lui, mais il devait bien faire un effort s'il voulait la convaincre de mentir.

« T'restes là, les flics vont sans doute débarquer et j'peux pas rester. T'diras qu'un type en collants à débarqué pour t'aider et qu't'en sais pas plus. »

Il se détourna d'elle, cherchant le flingue et le couteau des yeux, puis les trouva finalement. Jay s'accroupit pour ramasser la lame pliée et l'essuya tant bien que mal sur les fringues du type assommé à ses côtés. Il espérait bien avoir supprimé toutes les traces de sang qui pourraient subsister, mais sait-on jamais ! Après s'être redressé, le Texan chercha le flingue des yeux, mais impossible de remettre la main dessus.

« Bordel ! »

La patience n'étant pas son fort, il poussa les gars allongés sur le sol du bout du pied pour essayer de remettre la main dessus, mais en vain. Lorsqu'il entendit un bruit derrière lui, l'ancien taulard se souvint de la présence de la nana et pivota sur lui-même pour vérifier qu'elle n'était pas en train d'essayer de se faire la malle.

« J'te conseille pas d'te tirer, sinon j't'assomme aussi ! »

Jay Lane, expert en négociations depuis plusieurs décennies !

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 19 Mai 2020 - 14:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Tessa Carter
Agent de SHADOW

Personnage
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Rang10

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 295
ϟ Nombre de Messages RP : 167
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed IV
  • Usine à Gaz I
  • Nitro réflexe I
  • Désarmement express I
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération I
  • Bang Sonique

  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Joueur
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Rang10

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 295
ϟ Nombre de Messages RP : 167
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed IV
  • Usine à Gaz I
  • Nitro réflexe I
  • Désarmement express I
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération I
  • Bang Sonique

  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Tessa fut mise de côté sans les formes. Elle ne s’attendait pas à se faire bousculer par ce gars là, et comme elle n’était pas aussi conne que les quatre autres qui s’était pris une pile, elle leva un peu les bras, les mains ouvertes, signe qu’elle ne voulait pas se friter. Seulement, l’autre n’en avait rien à foutre d’elle, ce qui semblait être une constante depuis le début de cette altercation, et il expédia le violeur en puissance vers le mur, comme s’il s’agissait d’un ballon de football. Il ferait un bon quaterback celui-là, estima-t-elle.

Et bim, il acheva de l'assommer sur le mur. Efficace. Elle conserva ses mains à mis hauteur, dans l’alignement de ses épaules, ne serait-ce que pour “tenter” de se protéger s’il l'agressait à son tour, mais à tout le moins, pour lui signifier qu’elle ne voulait pas de problème avec lui. La jeune femme baissa les bras, les laissant pendre le long de son corps. Il était sérieux ? Elle pouffa. Il semblait sérieux ouais !

Elle ne comptait pas rester là et attendre la volaille !

Aussi, comme elle n’avait pas terminé de s’assurer qu’aucune de ses affaires persos ne restaient par terre, elle balaya visuellement les environs du regard. Là, un tube de crème hydratante, sous le gars qui avait pris une droite et qui dormait comme un bébé, que le camionneur avait bougé du bout du pied. Tess’ se précipita pour le récupérer. Il avait sans doute raison, les flics n’allaient pas tarder à arriver. Le coup de feu avait dû les rameuter.

« Pardon ? », demanda-t-elle acide alors qu’il la menaçait maintenant, en l’ayant entendu bouger. « Mêle toi de tes affaires. Tu as décidé de venir te foutre dans la merde, certainement pas pour moi, alors tu me laisses tranquilles. », acheva-t-elle de dire en fourrant le tube dans son sac à main. N’empêche, elle n’était pas tranquille. Il était bien capable de l’assommer pour de bon. Elle avait la tête dure, mais quand même. Une chose était certaine, elle ne chercherait pas l’affrontement avec lui, et s’il fallait se tordre la cheville en se tirant rapidement de là, elle n’hésiterait pas. Ce n’était pas de la petite racaille comme ces quatre là.

« Si tu cherches le flingue... »
La sirène de la police se fit entendre, ce qui la coupa dans sa phrase alors qu’elle se retournait vers l’entrée de la courette. Il allait falloir se tirer, sans quoi elle serait faite comme un rat. Au moins deux voitures, devina-t-elle en entendant les deux tons qui se succédaient de façon saccadée.

« J’me casse, si tu veux le flingue, je te le récupère une fois à l’abri pas trop loin pour qu’on puisse voir les flics. », balança-t-elle à l’inconnu. C’était son sauf conduit, si elle ne voulait pas finir assommé. Elle avait de la ressource quand il s’agissait de faire aller son cerveau, et si elle pouvait se le mettre de son côté le temps que ça se tasse dans le coin, ce ne serait pas bête. Il allait devoir lui faire confiance, ou affronter les flics. Cette dernière option n’était pas à prendre à la légère. Avec ses capacités, il n’en ferait certainement qu’une bouchée, mais ça risquait de rameuter un type en collant, et pour de vrai cette fois.

Tessa ne voulait pas être dans le coin à ce moment là. Sans aller vers lui, elle se dirigea vers une porte à moitié défoncée qu’elle avait aperçue dans le fond de la courette quand elle était agenouillée sur le sol à attendre son heure. Loin de restait inactive ou passive, en plus de faire chier les quatre types et de provoquer l’affrontement avec ce gars, elle avait quand même passé en revue les possibilités d’échappatoires. Ça devait certainement conduire dans ce vieux théâtre désaffecté qui était en pleine rénovation et qui faisait l’angle de la rue. Hors de question de sortir par l'entrée de la cours pour tomber nez à nez avec les poulets.
 
Revenir en haut Aller en bas




©️️ by anaëlle.

Message posté : Mar 19 Mai 2020 - 17:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
S'il y avait bien une chose qui caractérisait Jay plus qu'une autre, c'était son manque totalement de patience. La moindre situation qui traînait un peu – selon lui – l'irritait au plus haut point et avait tendance à provoquer des réactions assez brusques. Heureusement pour elle, la gonzesse se contenta de lui parler d'un ton qui ne lui plut guère. Si elle avait commencé à le menacer, ça aurait sans doute plus mal tourné. Quoique, il avait tellement l'habitude de se faire prendre de haut par des nanas qui pétaient plus haut que leur cul, il n'était plus à ça près. Pourtant, lorsqu'elle l'accusa d'être responsable de tout ce bordel, il fut à deux doigts de lui rentrer dans le lard en soulignant que quand on se baladait le cul à moitié à l'air et avec des talons, il ne fallait pas s'étonner d'être prise pour une pute. Fort heureusement, cet argument imparable et pas du tout machiste fut coupé avant même de sortir de sa bouche. Les flics arrivaient, justement ce qu'il avait voulu empêcher ! Pestant intérieurement, le Texan balaya une fois de plus le sol du regard, oubliant presque la chieuse dans son empressement de retrouver l'arme qui traînait quelque part.

Elle reprit toutefois la parole, se rappelant à son bon souvenir et lâchant une réplique qu'il ne comprit pas. Comment ça, elle le récupérait ? Est-ce qu'elle l'avait sur elle ? Jay fut tenté de la chopper et de la secouer comme un prunier pour voir si une arme en tomberait, mais il n'avait clairement pas le temps ! Il ne put même pas vérifier si le sang qu'il avait essuyé sur son pantalon n'avait pas giclé ailleurs. Bordel, si on trouvait une trace de sa présence ici, il était bon pour retourner en prison !

Comme la réflexion n'était clairement pas son fort et qu'il ne pigeait pas où elle voulait en venir, Jay décida de vérifier qu'elle n'essayait pas de la lui faire à l'envers. La logique aurait voulue qu'il la choppe, l'assomme et la laisse servir de potiche pour les flics... Sauf qu'elle pourrait encore tout lui mettre sur le dos une fois réveillée ! Le Texan ne connaissait rien aux femmes, mais il savait une chose : c'était des emmerdeuses qui vous plongeaient dans la merde dès qu'elles en avaient l'occasion ! Rien que pour cette raison, il ne pouvait pas suivre sa logique. Il allait devoir vérifier qu'elle n'essayait de se tirer et surtout, tenter de comprendre ce qu'elle avait essayé de lui dire.

Les voitures étaient toutes proches lorsque Jay se décida à bouger ses fesses de la courette. Sans perdre plus de temps, il décida d'emboîter le pas à l'emmerdeuse, non pour profiter encore de sa présence, mais simplement pour vérifier qu'elle n'allait pas se tirer à Perpète-lès-Oies. Lorsque la porte allait se refermer, l'ancien taulard la repoussa et fut tenter de faire de même avec la gonzesse, sauf que la perspective de la toucher – même à travers ses vêtements – ne lui plaisait guère. Il la laissa donc avancer trop doucement à son goût tout en refermant la porte derrière lui – et veillant à ne pas coller ses empreintes partout, sait-on jamais. Ils débouchèrent dans une sorte de bâtiment vide. Jay ne savait pas du tout où ils étaient, ce quartier ce n'était clairement pas le sien, mais il savait que d'ici, les flics ne les entendraient pas. Il ne se gêna donc pas pour admonester la fuyarde.

« J'ai rien pigé à c'qu'tu m'as balancé. J'vois pas comment une gonzesse pourrait récupérer un flingue. Les flics vont l'trouver et l'récupérer. T'en es p't'être une et t'vas fouiller les preuves ? »

Le ton était agacé, désagréable et insupportable comme à chaque fois qu'il s'adressait à un inconnu. Et encore plus lorsqu'il s'agissait d'une femme. Il était définitivement très doué pour se lier et se faire apprécier dès la première rencontre !

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 19 Mai 2020 - 18:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Tessa Carter
Agent de SHADOW

Personnage
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Rang10

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 295
ϟ Nombre de Messages RP : 167
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed IV
  • Usine à Gaz I
  • Nitro réflexe I
  • Désarmement express I
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération I
  • Bang Sonique

  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Joueur
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Rang10

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 295
ϟ Nombre de Messages RP : 167
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed IV
  • Usine à Gaz I
  • Nitro réflexe I
  • Désarmement express I
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération I
  • Bang Sonique

  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Tessa se rendait bien compte qu’il ne l’appréciait pas. Concrètement, en se faisant agresser, elle avait foutu ses plans en l’air, elle n’en doutait pas. Sauf que dans l’histoire, elle était quand même "la" victime ! Cela semblait lui passer au dessus de la tête à celui-là, et elle n’attendit pas de voir si son cerveau fonctionnait vraiment pour se tirer de là au son des sirènes de la police. Charge à lui de suivre ou non, elle s’en foutait. Après tout, il ne devait pas y avoir ses empreintes à elle sur un quelconque objet… Ptet sur la capote goût framboise que l’autre con avait dans les mains, mais il l’avait tellement frotté de son index, propulsé dans l’idée de lui faire sa fête, qu’il devait avoir effacé une potentielle empreinte… Potentielle car Tessa les avait vidé de leur boîte directement dans son sac sans les toucher, non par soucis de ne pas y mettre ses empreintes, elle n’était pas parano jusque là, mais surtout par flemme. Plus rapide de les verser directement dedans, et ça ne prenait pas de place en s'étalant au fond. De toute façon, pour ce qu'elle s'en servait...

Bref, elle ne comprenait pas les baratins de l’autre abruti. D’une elle ne lui avait rien demandé, il s’était pointé comme une fleur pour leur dire d’aller jouer plus loin (et clairement, c’était bien fait pour sa gueule si c’était parti en sucette), et de deux, elle ne le connaissait pas pour prendre le risque de se faire serrer par les flics, même si elle s’en tirerait sans trop de conséquences puisqu’elle était “la fille” qui allait se faire agresser. Sauf que, car il y avait un gros “SAUF”, sauf que l’autre avec ses gros bras, avait déglingué ces types, et qu’elle serait la seule témoin à pouvoir dire ce qui s’était passé.

Il referma la porte derrière elle et lui rentra dans le lard directement en se montrant particulièrement désagréable, et surtout très con. Forcément, Tessa qui ruminait déjà son comportement, ne se gêna pas pour en faire autant, sentant poindre des relents de colère dans sa voix :

« Bien sûr qu’ils vont le trouver, ils arrivent en force tête de nœud. Tu crois que si j’étais des leurs je serai venue m’enfermer avec toi là dedans après ta petite démonstration dehors ? » Bon techniquement, c’était l’inverse. C'était lui qui était venu suite à sa proposition.
« J’ai dit que j’allais le récupérer ton flingue, et je vais le faire, alors fais pas chier, et patiente un peu. Ce sera mieux que ton plan de merde : un type en collant est tombé du ciel pour me sauver et il les a fracassé. » Elle prit une voix parfaitement ironique sur la fin de sa phrase, calibrée sur le ton d’une petite fille, imitant même l’accent texan qu’elle percevait chez lui, et qu’elle arrivait à reproduire assez bien (ce qui faisait marrer pas mal de monde d’ailleurs !).

Dehors, les flics arrivaient enfin sur place, comme en témoignaient les portières qui claquent, et la demande d’ambulance dans une radio. Ils venaient certainement de voir les quatre gaillards étalés par terre, chouinant leur maman, quand ils n'étaient pas inconscient. Tess’ ajouta dans la foulée histoire qu'il ne prenne pas le temps de la couper et de lui répondre :

« Putain, y a des muscles mais pas de tête là dedans sérieux. File moi tes pompes, je peux pas courir avec mes talons. », fit-elle en se détournant de lui comme si l'affaire était entendue. Elle préférait ne pas rester trop proche, par peur sans doute de se faire défoncer la couenne elle aussi. Il semblait assez énervé comme ça et plutôt instable, sans parler de ses motivations qui étaient obscures pour le moment.

Elle cherchait une ouverture pour observer dehors. Au moment où les flics trouveraient le flingue, elle irait leur voler à toute vitesse. Projet basique. Simple et efficace.

Elle pouvait encore se tirer de là et le laisser en plan, mais elle ne voulait pas risquer de se faire attraper et assommer. Cette idée de lui récupérer son flingue lui semblait bonne quand elle lui proposa dehors, maintenant, elle lui semblait beaucoup moins intelligente, surtout depuis qu’elle était enfermée avec lui dans ce bâtiment vide qui sentait le renfermé et la poussière. A moins que ce ne soit de la moisissure.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas




©️️ by anaëlle.

Message posté : Mar 19 Mai 2020 - 19:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Évidemment, le destin le détestait vraiment puisqu'il lui avait collé dans les pattes un spécimen très désagréable de la gonzesse qui braillait pour un rien. S'il y avait bien une chose que Jay détestait – en plus de beaucoup d'autres, avouons-le – c'était lorsque des nanas se mettaient à hausser la voix et à transformer leurs voix déjà désagréables en cris stridents et suraigus ! Bien entendu, pour compléter le tout, la chieuse qui se tenait devant lui se permettait de lui parler comme s'ils avaient gardé les cochons ensemble ou comme s'ils étaient potes ! Enfin Jay n'avait pas d'amis, mais s'il en avait eu, il leur aurait certainement causé comme ça. Bref.

Buté de nature, Jay se renfrogna encore davantage devant le discours de celle qui était baptisée « chieuse » dans son esprit depuis quelques temps déjà. Son expression devint d'autre plus agacée et il ne détourna même pas le regard vers la porte lorsqu'il entendit des portes claquer. Il ne voyait vraiment pas comme cette emmerdeuse allait pouvoir faire ce qu'elle avait promis ! À moins de montrer ses fesses et de profiter de l'état de dégoût dans lequel les flics se trouveraient pour leur tirer les preuves sous le nez. Allez savoir.

Comme la Chieuse s'était éloignée pour mater par la fenêtre en rajoutant une couche à l'affront qu'elle venait de lui faire, Jay renifla d'un ton à la fois agacé et dégoûté. Lui filer ses pompes ? Et puis quoi encore ? Elle croyait au Père Noël ? Certes, elles tombaient presque en lambeau, ne sentaient clairement pas bon et seraient sans aucun doute beaucoup trop grandes pour elle, mais par esprit de contradiction, le trentenaire refusa tout simplement l'idée de lui prêter quoi que ce soit. Sale caractère, on vous avait prévenus !

« Mes pompes ? Mais t'crois au Père Noël ou quoi ? T'avais qu'à pas t'balader en ville en tortillant du cul sur tes talons s'tu sais pas marcher avec. M'fais pas chier avec tes ordres et m'cause pas comme ça s'tu veux pas bouffer d'la soupe avec une paille pour les mois à venir. »

Bon, en toute logique, personne ne buvait de soupe au mois de mai, mais c'était un détail dont le Texan ne se souciait pas vraiment. Il ne comprenait toujours pas où elle voulait en arriver, mais une chose était certaine : il n'allait pas lui faciliter la tâche avec sa tête de cochon ! Prenant garde à rester à bonne distance d'elle – on ne savait jamais, peut-être que sa féminité était contagieuse – le râleur reprit la parole pour lui balancer ses remarques parfaitement stupides et qui ne faisaient pas du tout avancer le problème.

« J'en ai rien à battre qu't'trouves mon plan merdique, moi au moins j'me démerde seul et j'demande pas d'aide pour faire c'qu'j'ai promis ! » Il renifla une fois de plus avec la subtilité et le savoir-vivre qui le caractérisaient. « T'as dit qu't'allais récupérer l'flingue, alors démerde toi seule. Et j'te conseille pas d'essayer d'me la faire à l'envers. J'aime pas qu'on m'prenne pour un con. »

Ce qu'il était, concrètement. Jay le savait très bien, c'était d'ailleurs pour cette raison qu'il n'avait pas relevé sa remarque sur son absence d'intelligence. C'était un fait, il n'était pas très intelligent et savait seulement taper fort. Sans l'aide des bonnes personnes, il aurait été incapable de fonder son propre groupe et plus encore de pouvoir le faire vivre convenablement, mais Mike n'était pas là et il se retrouvait à attendre sur une gonzesse qui l'énervait et lui parlait comme si elle lui était supérieure. Soit dit en passant, elle était largement plus petite que lui, alors si quelqu'un devait en imposer, c'était lui et pas une Chieuse en talons !

Fermement campé sur ses positions, le Texan resta renfrogné, attendant qu'elle mette sa promesse en œuvre et qu'elle le fasse sans lui tirer ses pompes au passage !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 20 Mai 2020 - 9:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de SHADOW
Agent de SHADOW

Tessa Carter
Agent de SHADOW

Personnage
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Rang10

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 295
ϟ Nombre de Messages RP : 167
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed IV
  • Usine à Gaz I
  • Nitro réflexe I
  • Désarmement express I
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération I
  • Bang Sonique

  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Joueur
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Rang10

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 29/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 10/05/2020
ϟ Nombre de Messages : 295
ϟ Nombre de Messages RP : 167
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Doublons : Evana Monroe
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Femme de ménage chez S.C.C.
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Elle mesure 1m68 pour 55kgs, ses cheveux sont roux, tirant sur le auburn, mais il n'est pas rare qu'elle change de couleur, quant à ses yeux, ils sont vert-gris.
ϟ Pouvoirs :
  • Combat au corps à corps

  • Super résistance I
  • Nitro Stamina II
  • Nitro Speed IV
  • Usine à Gaz I
  • Nitro réflexe I
  • Désarmement express I
  • Nitro Immunité
  • Nitro Régénération I
  • Bang Sonique

  • Dragster Suit

ϟ Liens Rapides :
Dehors, les flics tentaient de remettre un peu d’ordre dans la situation et de se faire une idée de ce qu’il s’était passé, même si l’essentiel de leur tâche consistait à s’assurer que les quatre lascars n’allaient pas leur claquer dans les mains. Ils n’étaient pas blessés grièvement, mais les responsabilités seraient largement redistribuées en leur défaveur s’ils privilégiaient l’enquête au détriment des victimes, du moins le temps que les secours médicalisés arrivent. Bien entendu, l’un des policiers reconnu l’un des types, puisque ce genre de gazier là n’était pas inconnu des forces de l’ordre. Du coup, ça discutait sec sur la thèse d’une bagarre entre bande qui avait mal tourné, et Tessa crut comprendre qu’ils allaient essayer de chercher des témoins, notamment au niveau des personnes qui avaient contacté la police.

Ce qui laissait un peu de temps aux deux larrons planqués dans le bâtiment adjacent pour accorder leurs violons, ce qui n’allait pas être une mince affaire. Les échanges “cordiaux” pouvaient largement en témoigner.

Si elle n’avait pas compris encore que ce type avait un problème avec les femmes, elle pouvait difficilement l’ignorer désormais, surtout avec ses réponses de misogyne fini à la pisse. Elle préféra ne pas enchérir. C’était à coup sûr un échange qu’elle ne gagnerait pas, et ça n’en valait pas la peine de toute façon. Il camperait sur ses positions. Elle n’avait pas la prétention de faire changer un homme comme lui en l’espace de quelques secondes, alors qu'il devait baigner dans ce genre de concept depuis fort longtemps. Qui plus est, elle savait qu’il était plutôt du genre à être à la hauteur de ses promesses, et elle ne tenait pas à perdre ses dents dans l’histoire...

Putain quelle soirée de merde. Le théâtre, c’est pas fou. Mais la sortie alors ! Bravo l’artiste. Se faire agresser, se faire menacer de viol, se faire frapper, et maintenant se faire insulter parce qu’elle était une femme, on pouvait dire qu’elle avait connu largement mieux comme sortie nocturne. Et cette envie de pisser LA ! Elle était déjà horrible en sortant, elle était plus qu’intenable maintenant. Qu’est-ce qu’elle avait dû prendre sur elle pour ne pas se faire dessus devant ces mecs, surtout quand elle avait ramassé un coup dans le ventre. Quoiqu’il en soit, cette envie pressante pressait son esprit, et ça la mettait en tension.

« Bon... », fit-elle en se détournant de l’interstice qui permettait de mater dehors. Elle ignora totalement les propos qu’il venait de tenir. Elle voulait aller à l’essentiel, dans du concret ! « Je peux me déplacer super vite d’accord. Au moment où ils trouvent le flingue, et la balle que tu as écrasé dans ta main qui doit être barbouillée d’ADN, je choppe le plastique avec tout ce qu’il y a dedans, et je te le ramène. Seulement, je ne peux pas le faire avec ces chaussures, ok ? »

Elle avait adopté un ton plus calme, plus posé, chuchotant presque histoire de le forcer à tendre l’oreille, et donc, à se calmer.

« Je ne te dois rien mec, et je prends un risque en le faisant, mais si je ne voulais pas rester dans cette rue contre mon grès, je devais bien te faire miroiter quelque chose. J’ai pas envie de te la mettre à l’envers, j’essaie de coopérer là. »

Elle poussa un soupir en détournant son regard clair du sien, qu'elle avait fixé le temps de la dernière partie de son intervention verbale, histoire de lui faire comprendre qu'elle était sincère. Les ambulances n’allaient pas tarder. à débouler. Elle espérait qu’il allait se montrer un peu plus coopératif face à cette nouvelle stratégie qui ne consistait pas à l’agresser verbalement, pour ne pas entrer dans son jeu de provocation. Le fait d’avouer qu’elle possédait un pouvoir lui arrachait clairement la gueule, mais comme il n’avait pas l’intention de se faire gauler par la police, et qu’il avait utilisé les siens sans trop sourciller, elle jugeait qu’il allait y trouver de l’intérêt du moment que ça lui rapportait son flingue, ensuite, il passerait sûrement à autre chose. Et elle aussi.

L’agent savait que c’était prendre un risque inconsidéré que d’aller choper des preuves dans les mains des flics en passant à toute allure. Il suffisait que dans le lot, un de ces poulets soient un super lui aussi, et elle risquait gros. Cependant, elle n’avait pas le choix. Soit il l’obligeait à rester dans la courette, soit elle trouvait un moyen de se barrer de cette cours en le mettant de son côté quelques temps.

Mais vraiment, fallait qu’elle trouve un coin pour se soulager avant de tenter le coup.
 
Revenir en haut Aller en bas




©️️ by anaëlle.

 
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Categorie2_6La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Categorie2_8


La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Categorie2_1La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Categorie2_2bisLa première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Pacte [DVDRiP]
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» [UPTOBOX] Le Jeu de la mort [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Categorie2_6La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré — Libre Categorie2_8

Sauter vers: