L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay - Page 2 Bouton_vote
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay - Page 2 Categorie2_1 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay - Page 2 Categorie2_2bis L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay - Page 2 Categorie2_3
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay

 
Message posté : Dim 3 Mai 2020 - 22:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les questions lancées par Colt agacèrent Jay, justement parce qu'elles soulevaient et remuaient des sujets qu'il évitait soigneusement d'aborder depuis toujours. Il n'avait aucune envie de savoir que Charlie n'avait pas honte de sa famille, ni qu'elle le détestait. Ce serait encore pire que de savoir qu'ils s'étaient quittés en pensant l'un comme l'autre qu'ils se détestaient. Pourquoi ? Parce qu'il aurait la preuve qu'il avait réellement tout gâché et qu'il n'était pas certain de pouvoir supporter ça. Sa vie était actuellement un savant équilibre entre le déni et l'indifférence, s'il se mettait à avoir des sentiments et des regrets, tout se casserait la gueule. Et ses frères ne lui pardonneraient pas une deuxième crise existentielle. Ils avaient passé une fois l'éponge sur sa soudaine envie d'une vie honnête, mais pas une deuxième. Les gars des Ymir non plus.

Il évitait donc soigneusement de relever, préférant laisser ces sujets couler d'eux-mêmes et disparaître dans l'oubli. Avalant quelques gorgées de sa bière franchement remplie, Jay s'obstina à fixer le mur face à lui, comme s'il était soudainement beaucoup plus intéressant que Colt. D'un autre côté, il ne s'était pas encore tiré d'ici et il n'avait pas attaqué son comparse, ce qui était la preuve évidente de sa coopération. Enfin, plus ou moins volontaire. S'il restait là, c'était aussi parce qu'il soupçonnait le type de revenir le chercher chez lui s'il se barrait avant la fin de la discussion.

Un profond soupir lui échappa lorsque ce fut à son tour de répondre, il daigna tourner les yeux dans sa direction, puis répliqua d'un ton plat. L'agressivité du début avait disparue à son profit, c'était un pas en avant, même si ça n'en avait sans doute pas l'air vu de l'extérieur.

« J'm'en fiche d'vivre chez ma mère ou ailleurs. » Il disait vrai. « Pis y'a une différence entre Charlie et moi. Elle a tourné l'dos à la famille, elle savait très bien qu'en faisant ça, les frangins l'accepteraient plus. Ça l'a pas empêchée d'se tirer. » Il haussa les épaules. « À choisir, j'préfère faire c'qui faut pour rester en bons termes avec mes frangins plutôt qu'changer pour faire plaisir à une morte. »

Voilà, le mot était lâché. Ça lui brûlait les lèvres d'admettre que Charlie était morte, mais peut-être qu'il avait besoin de cet électrochoc pour comprendre ce qui se passait réellement dans sa tête – et dans sa vie ? Secouant la tête pour lui-même, le Texan reprit tout en détournant le regard.

« J'étais rangé depuis toujours. Ok, j'avais pas une vie parfaite, mais j'faisais rien d'criminel. » Pas trop du moins. « J'me suis quand même faire virer j'sais pas combien d'fois parce que mes frangins étaient pas fréquentables ou qu'je débarquais pas en costard. » Il exagérait un peu, mais l'idée était là. « J'en ai eu marre passé un temps. Tu l'crois s'tu veux, mais quand on vient d'une famille jugée comme bizarre par les gens, faut pas faire grand-chose pour être considéré comme un cas social. C'était pire quand Charlie est devenue célèbre. »

Les gens refusaient généralement de croire qu'ils avaient quoi que ce soit à voir et c'était sans doute pour cette raison qu'il en était venu à la détester par moment. Pas elle, pas Blondie, mais ce qu'elle représentait. Il soupira une fois de plus avant de reprendre pour lâcher ce qu'il espérait être une conclusion.

« Donc pour t'répondre : nan, j'veux pas d'une jolie maison avec une barrière blanche et un clébard pour m'accueillir quand j'rentrerai d'mon boulot parfaitement honnête. » Il lui jeta une œillade. « T'espérais pas franchement qu'j'dise l'contraire, franchement. »

Ou alors il serait sacrément naïf. Ou rêveur, au choix.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 4 Mai 2020 - 16:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay - Page 2 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 410
ϟ Nombre de Messages RP : 255
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay - Page 2 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 410
ϟ Nombre de Messages RP : 255
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Est-ce qu’il devait s’inquiéter qu’il soit soudain si calme? Colt se posait toujours un peu la question, quand Lane ne l’envoyait pas chier, vu qu’il… l’envoyait chier pour tout? Disons qu’à un moment, Colt s’était juste dit que c’était sa manière de parler. Par défaut, il envoyait chier les gens. D’un autre côté, il n’était pas agressif. Donc le Major en conclut que c’était bon signe, sans doute.

J’ai pas dit que tu devais changer pour faire plaisir à une morte. J’t’ai demandé si toi, y avait pas des trucs que t’avais envie de faire. Entre la petite maison à la clôture blanche et ta vie actuelle, doit bien y avoir un juste milieu où tes frangins te renient pas”.

Encore que, vu les types, est-ce que ça aurait été un mal? Colt eut l’intelligence de ne rien dire à voix haute. Il avait beau connaître les dossiers, il était aussi conscient qu’il manquait souvent des trucs. Et puis ça restait la famille. Aussi dysfonctionnelle que ça pouvait parfois être, c’était pas facile de la quitter.

J’te crois”.

Encore une fois, il avait bien conscience qu’il avait eu de la chance, en comparaison. SA famille était stable, financièrement, émotionnellement. Il avait pu faire des études, avait la carrière de ses rêves depuis… toujours?

Va pas me faire croire que t’as jamais eu envie de… j’sais pas moi. Vivre ailleurs que chez ta mère et tes frangins, de faire autre chose qu’un boulot pas assez bien payé…

Il soupira. Colt avait conscience que les prochains mots qu’il allait prononcer pouvaient lui coûter sa tête mais il s’en voudrait de ne pas les proposer.

“Tu sais que j’peux t’aider? A trouver des tafs, ce genre de trucs?

Bon, resterait toujours le problème de les garder, bien sûr, mais c’était dur de garder un taf qu’on arrivait pas à trouver en premier lieu. S’il se portait garant, par contre, ça faciliterait sans doute les choses.

Ca ou autre chose hein”.

Bon, il allait sans doute se faire démonter la tête ou envoyer chier. Il avait déjà eu du mal à le convaincre de venir ici pour une bière, c’était presque fait reprocher de lui faire la charité… alors lui proposer de l’aide aussi directement? Ouai, il allait surement se faire rembarrer. Bon… au pire, il se ferait envoyer chier. Au mieux, il dirait oui. Bon, ça le foutrait sur le cul, mais on savait jamais hein! Ptet qu’il pouvait être surpris autrement qu’avec une invasion alien.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Message posté : Lun 4 Mai 2020 - 22:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Colt n'avait pas l'air de comprendre quelque chose. En fait, il n'avait pas l'air d'avoir compris comme Jay Lane fonctionnait, c'était aussi simple que ça. D'un autre côté, c'était assez normal, personne n'aurait imaginé qu'une personne puisse vivre près de quarante ans en se satisfaisant d'une existence aussi servile... Et pourtant si, c'était le cas ! Le Texan choisit toutefois de ne pas lui répondre immédiatement, préférant attendre la fin des explications avant de régler la situation d'une simple phrase. Enfin, peut-être un peu plus, ce qui l'ennuyait déjà bien assez vu qu'il était aussi éloquent qu'un poisson.

Le regard du trentenaire glissa de sa bière jusqu'au visage du Major lorsque ce dernier eut émit l'idée qu'il puisse l'aider à trouver un nouveau boulot, ou encore autre chose. Un léger froncement de sourcil fut visible, l'espace d'un instant, puis il retrouva sa neutralité si inhabituelle pour lui. Détournant à nouveau les yeux, il répliqua du bout des lèvres. Le ton n'était pas hostile, mais n'importe quelle personne un peu empathique comprendrait qu'il ne fallait pas pousser plus loin de ce côté.

« J'ai pas besoin d'aide pour trouver un boulot, ni pour m'tirer d'chez ma mère comme t'dis. » Il renifla. « J'me suis toujours démerdé seul quand j'voulais un truc, j'ai pas besoin d'la pitié des autres. » Il laissa passer à peine une seconde avant de préciser : « Et j'm'en fiche s'tu m'dis qu's'en est pas, moi j'le prends comme ça. »

Le sujet était réglé pour lui. Sans doute que Colt s'imaginait que Jay ne changeait pas de vie parce qu'il n'en avait pas les capacités, mais la vérité était bien différente. Lorsqu'il voulait quelque chose, le Texan s'en donnait les moyens. Il n'y avait qu'à voir son ascension au Circus, ou encore la fondation du groupe de mercenaires qui était devenu connu et bénéficiait d'une notoriété certaine aujourd'hui. Bien sûr, ces exemples ne pouvaient pas être balancé dans la conversation compte tenu du gars qui se tenait devant lui, mais Jay n'avait pas besoin de le faire pour savoir ce dont il était capable.

Une gorgée de bière plus tard, le trentenaire se rendit compte qu'avec tout ça, il n'avait pas répondu à sa remarque sur ses envies de changement.

« Y'a un truc qu't'as pas l'air d'piger en c'qui m'concerne. J'ai t'expliquer et après t'pigeras pourquoi toute cette discussion est totalement inutile. » Il soupira, discuter l'ennuyait profondément, mais bon. Il était lancé, alors autant poursuivre, non ? « Chez moi, y'a qu'la famille qui compte. J'ai toujours fait c'qui fallait pour qu'ça tourne, c'qui fait qu'j'en ai rien à branler du reste. Y'a rien qu'j'veux si c'n'est qu'mes frangins s'attirent pas trop d'emmerdes. » Il le fixa quelques secondes, pas certain que l'autre comprenne. « Tpiges ? Ça veut dire qu'j'ai envie d'rien. J'me lève l'matin en pensant qu'j'vais juste faire c'qui faut pour qu'ma famille ait pas d'emmerdes, point barre. »

Il retomba encore dans le silence, avec un soulagement sincère. Jay n'aimait pas s'épancher sur ses propres sentiments et c'était bien la première fois qu'il verbalisait ce qu'il ressentait. Colt ne s'en rendrait certainement pas compte, mais tant pis. Jay ne lui demandait pas de l'admirer, mais juste de capter qu'ils étaient trop différents pour pouvoir se comprendre. Que ce soit aujourd'hui ou dans dix ans !

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 5 Mai 2020 - 17:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay - Page 2 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 410
ϟ Nombre de Messages RP : 255
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay - Page 2 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 410
ϟ Nombre de Messages RP : 255
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Colt le regarda. Un moment. Non mais, il fallait le comprendre aussi. Déjà qu’il parlait avec un type aussi aimable qu’une porte de prison en temps normal, mais en plus, le type n’y mettait pas trop du sien. Il ne proposait pas au texan de l’aider à trouver du boulot par pitié sauf qu’évidemment, vu qu’il avait aussitôt dit “même si tu me le dis, je te croirais pas”, ça n’aurait pas avancé à grand chose.

Ok. Tu fais comme tu veux, j’te proposais parce qu’on est pote”. Même si le texan aurait sans doute nié à corps et à cri, et que ça n’allait d’ailleurs pas tarder. “Y a aucune honte à recevoir de l’aide hein”.

Mais il n’insista pas plus. Lane était… un élastique. Un élastique tendu. A dire le mauvais truc, on le faisait se tendre encore plus, jusqu’à ce qu’il claque et qu’on le revoie plus jamais. Parler avec lui, c’était tout un numéro d’équilibriste pour faire en sorte que l’élastique se détende, au moins un peu, ou qu’il se tende pas trop. Franchement, avant les trois dernières années, Colt avait fait de belles avancées, mais tout était tombé à l’eau avec son absence. Foutue invasion tiens.

J’pige très bien. Je sais qu'on dirait pas comme ça, mais je suis pas la moitié d'un abruti. J’dis juste que tu peux te préoccuper de tes frangins sans que ça te bouffe toute ta vie”.

Bon, il admettait aussi que sa propre vie avait été beaucoup plus équilibrée que celle de Lane. Il avait aussi des frères et soeurs, mais ils avaient fait comme lui, carrière dans l’armée ou les forces de l’ordre. Quand il se réveillait, il ne pensait pas spécialement à eux, à part pour espérer qu’il ne recevrait pas de coup de fil pour lui annoncer que quelqu’un de sa famille y était restée, quelque part.

Après, tu fais ce que tu veux hein, t’es un grand garçon”.

Ses frères aussi, d’ailleurs. Ils auraient pu etre capables de se débrouiller seuls pour ne pas se foutre dans les emmerdes. Colt estimait qu’il avait son job, pour sa part. Il lui avait payé deux bières - bon, pas encore, mais il comptait bien payer - il lui avait proposé son aide… Rien que d'être allé le chercher jusque chez lui, c’était déjà beaucoup. S’il était tombé sur un autre frère Lane, ça aurait pu mal finir pour lui, mais il fallait bien qu’il reprenne contact avec cette tête de lard à un moment ou à un autre.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Message posté : Mar 5 Mai 2020 - 21:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Cette tendance que Colt avait à essayer de lui faire imprimer qu'ils étaient amis, avait tendance à agacer Jay, mais il ne releva pas. Si l'on occultait le fait que ce soit une véritable tête de mule et qu'il détestait qu'on le colle ou qu'on le force à parler, il devait admettre que le Major avait bon fond. Bien sûr, il ne le dirait jamais de vive voix, mais le fait était que malgré sa tête de cochon et sa mauvaise humeur permanente, le gars ne fuyait pas ! Il avait l'air sincère et Jay avait envie de croire que c'était parce que c'était bel et bien le cas. Que gagnerait-il à simuler ? Bon, il pouvait aussi s'auto-persuader qu'il avait réellement envie d'être ami avec lui alors qu'il se rachetait juste une bonne conscience, mais bon. Disons qu'à cet instant précis, le trentenaire n'avait pas envie de penser comme ça. Un peu de positivité ne lui ferait pas de mal.

Il ne répondit donc rien à ce « on est potes » ce qui était toujours préférable à une protestation. Et venant d'un Lane, c'était presque la seule chose positive à espérer ! Cela dit, le Texan ne laissa pas la question de la honte en suspens.

« C'facile à dire quand t'es dans l'rôle du type qu'aide. »

C'était toujours comme ça. Ceux qui disaient qu'il ne fallait pas avoir honte d'accepter l’aumône pour pouvoir manger ou encore d'admettre qu'on ne pouvait pas se débrouiller seuls, ceux-là ne savaient pas de quoi ils parlaient. Ils n'avaient jamais été à cette place et ne pouvaient donc pas s'imaginer ce que c'était que de devoir admettre qu'on ne peut pas se débrouiller tout seul. Le pire étant certainement ceux qui insistent bien sur le fait que ce n'est pas une honte sans se rendre compte qu'ils vous embarrassaient plus qu'autre chose.

Comme Colt comprit certainement qu'ils en arrivaient au terme de la discussion et qu'il lui rappela une dernière fois l'objectif de leur sortie, le Texan le gratifia d'un regard morne et presque indifférent, ce qui était sans doute préférable à un regard noir dont il avait le secret. Reniflant légèrement, il répondit d'un ton tout aussi plat que l'était son humeur à cet instant.

« J'ai pigé dès la première fois. La deuxième me l'a rappelé, pis la troisième m'la confirmé. J'parle des suivantes ? »

Il haussa les sourcils. C'était une manière comme une autre de lui faire comprendre qu'il en était arrivé au maximum de sa compréhension. Soyons honnêtes, c'était énorme pour le trentenaire d'avoir accepté toutes ces propositions et cette intrusion dans sa vie privée. En temps normal, il aurait collé une bonne beigne dans la tronche du responsable, mais comme le quadragénaire avait su amener ça en douceur – et qu'ils avaient une expérience commune passée – disons que c'était tolérable.

Vidant sa bière, il reposa le verre vide sur la table avant de tourner la tête vers Colt.

« J'pense qu'on a fait l'tour. J'crois qu'j'ai assez abusé d'ton temps et vu qu't'es un type vachement demandé, j'vais rentrer chez moi à pied, ça m'fera du bien. »

Et avant que le type n'ait le temps de protester, Jay tira un billet de sa poche qu'il posa sur la table avant de se redresser. Mieux valait qu'ils se quittent sur une bonne note !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 6 Mai 2020 - 17:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay - Page 2 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 410
ϟ Nombre de Messages RP : 255
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay - Page 2 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 410
ϟ Nombre de Messages RP : 255
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Eh bah dis donc, rien? Pas la plus petite protestation de rien du tout à l’idée qu’ils soient effectivement “potes”? Chez un autre, ça n’aurait rien voulu dire, mais avec un Lane, c’était une déclaration d’amour… ce que Colt se garda bien de souligner avec une blague plus ou moins potache. Le Lane texan était une espèce susceptible, cela aurait été un coup à se prendre un pain dans le nez et il préférait éviter. Autant pour ne pas causer de scandale que pour éviter de pisser le sang.

Tu crois que j’ai toujours été dans le rôle du type qui aide? Et tu crois pas que tu pourrais te retrouver dans le rôle du type qui aide derrière?

Ca allait dans les deux sens, cette histoire d’aide. Quand on tendait la main à quelqu’un, quelqu’un d’autre pouvait nous la tendre à un autre moment, c’était aussi simple que ça.

Tu veux qu’on parle des suivantes Lane?

Quoi? Il devait avoir peur parce qu’il haussait les sourcils? S’en inquiéter? Non, vraiment. Le Lane texan était peut-être susceptible, mais il aimait aussi beaucoup trop la technique du “je me gonfle pour te faire peur et que tu me foutes la paix”. Il en fallait plus au Colt de Virginie pour flipper.

T’as pas abusé de… hey!

Colt se tourna sur sa chaise, ramassa le billet, reporta son attention sur Lane. Le bougre s’était bougé les fesses, il était déjà à la porte.

J’avais dit que je payais! Tu l’auras voulu, j’reviendrais te chercher pour une bière!

Non mais, c’était quoi ces manières? On invitait un type, et non, il fallait qu’il règle la note? Mais où allait le monde, hein? Il reposa le billet à sa place, le poussa vers la barmaid, juste avant de vider sa propre bière et de ramasser son blouson. Au passage, il glissa un autre billet dans le pot à pourboire. Lane avait pas tort, il était un type occupé et il avait eu assez de temps libre jusqu’à la fin du mois. Voire la fin du trimestre.

Merci, bonne journée à vous”.

Bon, ça n’avait pas été une totale perte de temps, c’était comme ça que Colt se rassurait. Lane était toujours aussi bouché qu’avant, ils avaient regressé aussi, la faute à ses trois années à ne pas se côtoyer, mais Colt avait confiance en sa tenacité. Cela prendrait le temps que ça prendrait, mais il lui ferait rentrer des trucs dans sa sale caboche de texan.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

 
L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay
 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Revenir en haut 
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay - Page 2 Categorie2_6 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay - Page 2 Categorie2_8


 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay - Page 2 Categorie2_1 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay - Page 2 Categorie2_2bis L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay - Page 2 Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Avec Yoru [Hentaï] !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay - Page 2 Categorie2_6 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay - Page 2 Categorie2_8

Sauter vers: