L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay Bouton_vote
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay Categorie2_1 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay Categorie2_2bis L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay Categorie2_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 26 Avr - 16:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Quand on s’appelait Gabriel Colt et qu’on dirigeait la base de l’UNISON à Star City, des mots comme “vacances” ou “congés” ne faisaient pas vraiment partie de son vocabulaire. Le dimanche était un jour comme un autre et la dernière fois qu’il avait posé des “vacances”, il les avait passé à lire des rapports en retard pour ne pas en prendre plus avant de retourner au boulot, entre deux séances de boxe.

Inutile de dire qu’il avait pris les congés en question contraint, forcé et plus si affinité.

Autant dire que ce samedi était une occurrence rare. Non pas que Colt avait pris un congé - fallait pas abuser non plus, il avait du boulot - mais il avait quitté le Brett Building aux alentours de quatorze heures, ce qui revenait exactement au même.

Il claqua la portière de la voiture qu’il avait prise jusqu’ici, la verrouilla derrière lui d’une pression sur un bouton et remonta Fremont Street jusqu’à la maison qui l’intéressait, celle de Jay Lane, qu’il n’avait pas eu le plaisir de voir depuis… une éternité?

Si on pouvait appeler “plaisir” ses visites au frangin de Charlie Lane. Bon, ok. Il était de mauvaise foi, ce n’était pas si mal, même si le texan avait le pire caractère du monde. Il ne l’avait pas vu depuis des années - la faute au texan, repassé par la case prison et à une invasion Terminus, qui l’avait enchaîné au Brett Building depuis 2017 ou presque. Ouai, il lui avait fallu trois ans pour trouver une heure de temps pour rendre visite au bonhomme, mais il ne fallait y voir aucune mauvaise volonté. Juste un boulot très prenant.

Colt passa devant une carcasse de voiture, devant la maison, frappa à la porte et patienta. Par habitude, il avait reculé d’un pas, pour être visible depuis l’une ou l’autre des fenêtres à proximité de la porte, ses yeux bruns regardant les alentours dans une vieille habitude de militaire. Appelons ça une déformation professionnel, mais il repérait toujours là une cachette potentielle pour une bombe, là pour une embuscade, ici pour un refuge si jamais il devait se faire soudainement canarder. Bon… Même si c’était pas le meilleur quartier de la ville, il ne risquait pas non plus de se faire canarder comme à la grande époque de l’invasion.

Il frappa encore.

Je sais que t’es là Lane!

Il n’en savait rien du tout, mais enfin, il ne s’était pas tapé toute la route ici pour rien.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Message posté : Dim 26 Avr - 16:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Au cours des dernières années, beaucoup de personnes étaient passées dans l'existence de Jay, mais très peu s'y étaient installé. En fait, même si c'était assez bizarre à dire, la seule connaissance vraiment régulière dans sa vie – hormis ses frères et sa mère – c'était Andrea. Et vu qu'ils ne s'entendaient pas spécialement bien, autant dire que ça résumait assez bien ses qualités en matière de sociabilisation !

Colt avait joué son rôle durant un temps, il avait presque semblé s'inquiéter pour ce qui arrivait au cadet de Charlie. Mais Jay n'était pas naïf et il doutait sincèrement que le type s'intéressait à lui parce qu'il était altruiste. Ou parce qu'il en avait envie. Non, il l'avait fait parce qu'il connaissait sa sœur et qu'après la mort de cette dernière, l'UNISON avait été pointée du doigt. Enfin, juste par les Lane, les autres citoyens se fichant sans doute de savoir ce qui était réellement arrivé à Charlie – malgré sa célébrité, elle ne restait qu'une avocate à leurs yeux. Colt avait donc dû chercher à se donner la conscience tranquille, ou peut-être à persuader le trentenaire du fait que son organisme n'y était pour rien. Sauf que c'était peine perdue : le Texan ne pouvait pas envisager de changer d'avis et encore moins lorsqu'il était persuadé d'avoir raison – pratiquement toujours, donc.

Colt avait fini par lâcher l'affaire et cette nouvelle situation convint très bien à Jay. En fait, elle le conforta dans son idée initiale, à savoir que ce type agissait par pur intérêt personnel. Il l'avait pour ainsi dire, totalement balayé de ses souvenirs, aussi fut-il sincèrement étonné d'entendre quelqu'un toquer à sa porte avant qu'une voix vaguement familière ne se fasse entendre. Personne ne venait toquer chez les Lane, c'était de notoriété publique, alors seul un guignol des services sociaux ou d'un organisme similaire pourrait venir ici. Ou un type de l'UNISON, ce qui revenait quasiment au même en fin de compte.

Jay décida tout d'abord de ne pas répondre. Il n'était pas d'humeur à discuter avec quelqu'un et puisque ses frangins étaient tous absents, il comptait bien en profiter pour avoir la paix ! Mais c'était sans compter sur la ténacité du Commandant qui laissa penser au trentenaire qu'il ne filerait pas avant d'avoir fait ce qu'il avait en tête. Et c'était quoi d'ailleurs ? Sans doute cherchait-il à se prouver qu'il n'était pas si mauvais que ça. Encore une fois. Un soupir échappa finalement au Texan qui répliqua d'une voix agacée, depuis l'intérieur de la bicoque.

« J'ai jamais prétendu l'contraire ! »

Ça, c'était clair, non ? N'importe qui comprendrait que le Texan n'avait pas envie de parler, ni même d'avoir de visite. Il se rapprocha légèrement de la fenêtre sale pour jeter un œil sur le palier de la maison, espérant presque que l'autre aurait compris le message et tourné les talons. Mais non. Il y avait bien un truc qu'on pouvait leur accorder à ceux-là, c'était qu'ils ne lâchaient pas facilement l'affaire ! Sans doute étaient-ils trop coincés ou trop obstinés pour reconnaître la défaite lorsqu'elle était devant eux.

Constatant que l'autre n'avait pas filé et sachant que ses frangins risquaient de mal prendre sa présence si jamais ils rentraient à l'instant, le Texan lâcha finalement ce qu'il faisait pour se diriger vers la porte d'entrée qu'il ouvrit d'un geste brusque. Ses prunelles claires se posèrent sur le visage du Colt, fronçant les sourcils pour lui faire comprendre qu'il n'était pas franchement ravi de le voir ici.

« T'es devenu bouché, ou c'juste qu't'es encore plus chiant qu'avant ? Au cas où t'l'aurais pas compris seul : j'veux pas t'causer, alors dégage et retourne bosser. J'ai plus d'comptes à rendre à ton bordel. »

Techniquement, il avait purgé sa peine et il ne dépendait donc plus de la bonté des agents de l'UNISON, il avait parfaitement le droit d'en rembarrer un sans prendre le risque de finir sa journée en prison ! Et il n'allait pas se priver de ce petit plaisir, c'était l'évidence même.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 27 Avr - 17:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Avec toute la bonne humeur qui le caractérisait - c’est-à-dire, proche du zéro absolu - Colt entendit le Lane qu’il cherchait beugler quelque chose en retour avec son accent de texan. Colt étant Colt, quand il vit du mouvement derrière la fenêtre, il adressa un grand sourire amical à Lane - qui n’avait pas l’air d’avoir appris à le faire, depuis la dernière fois - et un signe de la main, comme s’il rendait une visite amicale à un très vieil ami très content de le voir. Ce qui n’était pas faux. A part que Lane n’avait pas l’air content de le voir.

Bonjour Lane, ouai, ça va, merci de le demander, je suis super content de te voir aussi” répondit Gabriel d’un ton presque joyeux, sans sourciller. “Je vois que t’as toujours pas appris à sourire”.

Franchement, il s’était pris trois-quatre machins aliens sur la tronche, des trucs magiques, des supers… il croyait quoi, le texan? Qu’il allait flipper parce qu’il fronçait les sourcils et gueulait à moitié? Il lui fallait plus que ça.

Va chercher ta veste, on va se boire une bière”.

L’invitation sonnait presque comme un ordre sympathique, mais elle était sincère. Disons que Colt avait cette tendance à aller droit au but, et que le texan n’aimait pas spécialement qu’on tortille pour demander des choses non plus.

Pour te répondre, parce que je sens que ça vient, non, je ne suis pas bouché, j’ai bien compris que tu voulais pas me parler, mais j’ai pas dit qu’on allait parler, juste qu’on allait prendre une bière. Tu la siffles, je paie, tu peux repartir sans avoir ouvert le bec si ça te fait plaisir”.

Enfin… ça, c’était la théorie. Dans les faits, Colt allait plus le lâcher et lui tirait les vers du nez pour savoir où il en était après son dernier passage en prison. Les événements, depuis l’invasion, l’avaient quelque peu retenues de ses devoirs envers Charlie Lane. Parfois, il se demandait à quel point les choses auraient été différentes pour ce frère-là si elle n’était pas morte. Il ne se posait jamais la question longtemps, cela dit. Les “et si”, c’était pas son truc. Son boulot, c’était de gérer le “maintenant” et ses conséquences.

Grouille-toi ou j’rentre, et toi et moi, on veut pas ça. Fais pas comme si t'avais mieux à faire”.

Ca restait un Lane. Les magouilles, c’était presque un truc de famille, si on exceptait Charlie. Soit Jay s’était enfin rangé, soit il était retourné faire des conneries, mais c’était aussi le meilleur moyen de rameuter ses frères et Lane cadet n’avait pas envie qu’il se fasse péter la gueule, pas vrai?
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Message posté : Lun 27 Avr - 21:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Dardant Colt d'un regard inquisiteur, Jay se demanda s'il n'avait pas mis à profit ces trois années pour comprendre que les Lane étaient une cause perdue. Il n'y avait que Charlie qui s'en était bien tirée et voilà où ça l'avait menée : au cimetière. Il n'était plus allé sur sa tombe depuis l'enterrement... Auquel il n'avait pas assisté d'ailleurs. Il y avait bien trop d'individus célèbres, comme Chase Neutron-Grey par exemple, il ne se serait pas senti à sa place. Blondie n'était plus de leur univers lorsqu'elle était morte, ce qui n'avait pas empêché le trentenaire d'avoir l'impression de la perdre une deuxième fois.

Arborant son habituelle moue agacée et renfrognée, Jay resta parfaitement silencieux face à un Major qui semblait pouvoir faire la conversation à lui seul ! Tandis qu'il décrétait tout seul qu'ils allaient boire un coup ensemble, l'ancien prisonnier soupira pour bien faire comprendre que tout ce bordel le saoulait. Et ne l'intéressait pas. Mais était-ce réellement le cas ? S'il avait dû l'avouer – ce qu'il n'aurait jamais fait, même sous la torture – Jay aurait dû admettre qu'il avait apprécié le Commandant sur la fin de leur relation, juste avant que tout le bordel ne l'oblige à délaisser le dossier Lane. Malheureusement pour lui, tous les efforts investis s'étaient évaporés lorsqu'il avait lâché l'affaire, volontairement ou non.

Toutefois, Jay devait convenir d'une chose : si jamais les autres Lane débarquaient et découvraient Colt ici, ce serait un véritable bordel. Seth le détestait plus que les autres encore, notamment parce qu'il estimait que ce type avait tenté de leur arracher leur frangin et que c'était considéré comme une véritable trahison à ses yeux. Autant dire que s'ils se croisaient, ce serait un véritable bain de sang et qu'ils finiraient par s'attirer de gros ennuis. On ne frappait pas impunément le Commandant de l'UNISON à Star City. Soupirant d'agacement d'être ainsi mis devant le fait accompli, Jay recula pour attraper une veste légère et élimée qui pendait lamentablement après un porte-manteau délabré – comme tout le reste de la maison – puis se retourna vers son interlocuteur.

« J'suis pas aussi débile qu't'as l'air d'le penser, j'me doute qu'si j'viens, tu m'laisseras pas boire tranquillement. » Il renifla d'un air toujours aussi agacé. « Mais si les autres rentrent, ça va pas bien s'passer. Alors j'le fais à cause d'ça, t'fais pas d'films sur autre chose. »

Par exemple en s'imaginant qu'il en avait encore quelque chose à faire de lui et de ses tentatives pour continuer les efforts de Charlie. Au fond, Jay avait sans doute encore quelques souvenirs agréables de cette époque, peut-être même qu'il se rappelait encore qu'il avait presque apprécié Colt à une époque... Mais son esprit buté avait relégué tout ça bien au fond. Autant dire qu'il s'en souvenait à peine et préférait largement s'en tenir à l'idée du gars qui détestait tout ce qui n'était pas Lane.

Sortant de la demeure branlante, Jay claqua la porte derrière lui, ce qui déclencha une série de cris agacés à l'intérieur. Des cris féminins, sortant de la bouche de sa génitrice qui était devenue si énorme qu'elle ne pouvait plus se déplacer de son lit. Évidemment, le Texan les ignora superbement et avança de quelques pas pour s'aventurer dans le « jardin » tout en enfilant sa veste qui aurait dû être changée depuis longtemps. Ajustant le col sans vraiment y faire attention, le trentenaire reprit la parole.

« C'est quoi l'truc en vrai ? T't'es réveillé c'matin, puis t't'es dit qu'tu pourras refaire une bonne action pour alléger ta conscience, c'ça ? T'vroudrais pas changer d'cible pour une fois ? T'dois vraiment nous détester pour toujours revenir à la charge. »

Terminant ses plaintes, il tourna la tête vers Gabriel pour le gratifier de l'un de ses regards agacés. Ce qui était devenu son regard habituel, depuis les décennies qu'il l'employait !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 28 Avr - 17:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


C’est toi qui l’as dit, pas moi” lui retourna Gabriel sans louper un battement de coeur ou sourciller. Comme s’il allait se laisser impressionner par un texan mal embouché. “Et j’me fais pas des films Lane, je veux juste aller boire une bière”.

Très franchement, ça ne l’inquiétait pas plus que ça. On pouvait dire ce qu’on voulait des Lane, aucun n’était assez con pour s’aviser de coller un pain au commandant de l’UNISON. Bon, ça serait pas l’envie qui leur manquerait, clairement… Mais c’était aussi un ticket pour un aller rapide en prison.

Colt lui emboîta le pas dans le jardin, quoiqu’il tendit l’oreille vers les cris suraigus que déclencha la porte claquée par Jay. Mme Lane, supposait-il, il ne l’avait jamais vue. Charlie avait toujours été sa principale interlocutrice.

Ma conscience va très bien Lane et tu sauras que je fais des bonnes actions tous les jours”. Oui bon, il se fichait un peu de lui. En même temps, le texan n’avait jamais compris qu’il ne faisait pas ça pour se donner un genre, mais pour Charlie. Parce que si la situation aurait été inversée, la jeune femme n’aurait pas hésité. “Si j’te détestais, je ne t’offrirais pas de bière Lane. Me regarde pas comme ça, tu fais peur à personne. Allez, grimpe”.

Il venait de déverrouiller les portières de sa voiture d’une pression de bouton sur les clés, ouvrait déjà sa portière. Non pas qu’il n’était pas fan du quartier, mais il y avait des bars beaucoup plus sympas… ailleurs. Surtout, bien moins de risque que la voiture ressorte de là en bon état.

Ne t’inquiète pas Lane, je te ramènerais avant ton couvre-feu. T’as la permission de minuit, non?

Il mit le contact, manoeuvra pour sortir du stationnement et reprendre la route. Le trajet ne dura que quelques minutes, dans un silence relatif. Colt avait allumé l’autoradio et chantonnait les titres qui passaient, alors qu’il n’en connaissait pas quatre-vingt-dix pour cent. Pas le temps d’écouter de la musique autrement que pendant ses entraînements bien trop rares.

Il s'arrêta sur le petit parking d’un bar de Little Italy. Un truc sans prétention, qui servait une bière décente et fraîche, dans un décor de vieilles tables et vieilles chaises en bois sombre avec des images d’Italie dans tous les cadres. Il faisait aussi pizzeria, mais Colt ne les avait jamais goûtées.

Bonjour. Je vais vous prendre une bière blonde, pression. Lui, je ne saurais pas vous dire. Tu veux quoi Lane?” l’encouragea Colt en se perchant sur un tabouret.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Message posté : Mar 28 Avr - 19:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Colt se moquait de lui, mais Jay ne broncha pas. Les sarcasmes et l'ironie lui passaient généralement bien au-dessus de la tête. Puis, les rares fois où il les comprenait, le trentenaire préférait laisser couler. L'éloquence n'avait jamais été son fort et il préférait donc ne pas se lancer dans des joutes verbales qui le dépassaient largement. Comme beaucoup d'autres choses en fait. S'il se taisait la majorité du temps, c'était aussi bien parce qu'il n'avait rien d'intéressant à dire que parce qu'il n'avait pas forcément les moyens de débattre intelligemment.

Il resta donc parfaitement silencieux, ne répliquant même pas à la moquerie sur sa permission de minuit et observa le paysage qui défilait par la fenêtre du véhicule tandis que son comparse chantait d'une manière agaçante. C'était la même habitude qu'Earl, autant dire qu'il n'y avait rien de nouveau sous le soleil.

C'est avec un soupir de soulagement qu'il vit le fameux bar se profiler à l'horizon. Jay n'était pas certain de tenir beaucoup plus longtemps avec ce concert privé du Major. Il sortit rapidement de la voiture, levant les yeux vers l'enseigner du bâtiment avant d'emboîter le pas à Colt qui s'installa sur l'une des chaises. Après l'avoir imité, le trentenaire marmonna une réponse lorsque la serveuse arriva vers eux.

« La même chose. »

Jay n'avait jamais été trop regardant sur ce qu'il buvait et il n'était pas très difficile en matière de nourriture. En fait, il n'avait rien d'un épicurien et mangeait pour survivre. La boisson, c'était un peu différent. Il lui arrivait souvent de boire pour oublier ou pour ne pas trop penser, mais c'était uniquement valable lorsque ses pouvoirs n'étaient pas activés. Malheureusement, ça devenait de plus en plus rare puisque sa reprise des Ymir l'obligeait à être toujours sur ses gardes. Et pas que. Il se souvenait parfois de la sale gosse qui s'était mis en tête de le tuer. Avec elle dans le coin, mieux valait être toujours sous l'effet de ses pouvoirs, sinon il risquait de finir broyé sous un piano lâché du sommet d'un immeuble.

Soupirant en songeant à cela, Jay finit par sortir de ses pensées. Il aurait pu rester ainsi, assis et silencieux, durant des heures sans que cela ne lui pose le moindre problème. Le silence ne le gênait pas, au contraire. Mais quelque chose lui disait que Colt avait une idée derrière la tête et que s'il ne trouvait pas la réponse à sa question aujourd'hui, il reviendrait à la charge. Mieux valait mettre ça au clair et s'assurer qu'il n'aurait plus de raisons de revenir « boire un coup ». Une excuse à laquelle le Texan ne croyait pas une seule seconde, évidemment.

Ses prunelles claires se posèrent donc sur le visage barbu du Major. Il avait toujours son air renfrogné lorsqu'il reprit la parole d'un ton naturellement lassé.

« T'veux savoir quoi ? S'y'a pas d'riques qu'les flics m'arrêtent sur une affaire pas claire ? Si c'est pour ton groupe qu'tu t'fais du bile, j'peux t'signer un papier comme quoi j't'ai dit qu'j'avais rien fait, ça t'couvrira si un truc coince. »

Sur la fin de sa phrase, Jay avait pris un ton volontairement moqueur, comme s'il raillait la tendance des autorités à tout vouloir réglementer. Dans son esprit, si Colt était là, c'était obligatoirement parce qu'il devait se faire du mouron au sujet de ce qui se passerait si les journaux apprenaient qu'un type anciennement « protégé » par l'UNISON avant rechuté et jouait aux criminels. Il chercherait sans doute comment le remettre sur le droit chemin, mais uniquement dans le but de se donner bonne conscience. Personne ne faisait ça par bonté. Enfin si. Mais ces personnes crevaient, la preuve avec Charlie. Et comme Colt était encore là, il devait faire partie de l'autre catégorie, celle des gens intéressés.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 29 Avr - 16:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Fidèle à sa parole donnée, Colt resta silencieux, à part pour remercier la serveuse qui leur ramena à chacun un verre, soigneusement posée sur un dessous de verre avec le logo de l’endroit. Le Major ne trinqua pas, trempant aussitôt les lèvres dans sa bière pour en boire quelques gorgées.

Est-ce que t’as songé que, peut-être, je voulais rien savoir du tout et juste prendre une bière avec ta tête de texan?

Ce qui n’était pas loin de la vérité vraie. Disons que Colt avait conscience de ses manquements de ses dernières années. Aussi bonne qu’ait été l’excuse d’une invasion alien qui avait chamboulé la vie quotidienne de tout le monde pendant et après, il n’avait aussi pas trouvé le temps d’aller voir le frère de Charlie avant aujourd’hui. Pas seulement par manque de volonté, plutôt… un cas classique de semi-procrastination. De savoir qu’on devait faire quelque chose, mais de sans cesse repousser l’échéance, rendant ainsi plus difficile le moment d’agir.

Comme si ça pouvait avoir de la valeur, que tu signes un papier que t’a rien fait si t’as fait un truc. Tu sais que ça s’appelle un parjure? T’es au courant que c’est un crime?

Qui pouvait valoir jusqu’à cinq ans de taule. Surtout pour quelqu’un qui avait déjà fait plusieurs séjours à l’ombre. La taule, c’était un peu comme une carte de fidélité un peu naze. Plus on y passait, plus on risquait d’y aller et d’y rester.

Faut que j’te sorte la rengaine de “Elle en penserait quoi, ta soeur?” ou pas?

Toujours un peu risqué de parler de Charlie avec son cadet, mais en même temps, c’était à cause d’elle que Colt s’était tapé l’incruste dans la vie du texan. Enfin… grâce à, meme si pour le concerné, ça devait vraiment être une question de “à cause de”. Disons qu’évoquer sa soeur, c’était prendre le risque de se prendre un pain dans le nez. Jusqu’ici, Colt avait réussi à tout esquiver, ou presque.

Qu’est-ce que t’as fait pour repasser par la case prison, au juste?” Il lui lança un regard en biais. “Quoi? C’est toi qu’as commencé à causer, j’te signale”.

En toute amabilité, évidemment. Bon, Colt aurait menti en affirmant qu’il ne l’avait pas vu venir. C’était un peu le but de la manoeuvre, l’emmener boire une bière en promettant de se tenir, attendre que le texan craque en premier et engage la conversation - ce qui avait été plus rapide qu’espérer - et lui tirer les vers du nez à ce moment-là. Parce qu’il avait fait des conneries, c’était certain.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Message posté : Mer 29 Avr - 17:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Jay ne prit même pas la peine de répondre à sa remarque sur la possibilité éventuelle qu'il veuille simplement le voir. Personne ne venait le voir « pour le plaisir ». Ses frangins lui parlaient quand ils avaient besoin d'argent, il en allait de même pour Mike ou les autres du groupe et ne parlons pas des autres chefs de groupe du Cartel ! Même Charlie ne venait que pour s'assurer qu'il n'avait pas fait de connerie, puis disparaissait aussi sec. Enfin, ça c'était la version de Jay. C'était ainsi qu'il voyait les choses et ça l'empêchait donc d'envisager que qui que ce soit puisse avoir envie de boire une bière avec lui pour le plaisir. Si Colt était là, c'était qu'il avait une idée derrière la tête, point barre.

Lorsque ce dernier balança qu'un parjure était un crime et que ça pourrait lui valoir cher, Jay mit tout son talent d'acteur à profit pour mimer une vague expression de frayeur. Enfin, disons qu'on pouvait éventuellement le deviner parce qu'il ne grimaçait plus trop, mais il n'était pas encore prêt pour se lancer dans une carrière d'acteur, c'est un fait.

« J'ai déjà peut rien qu'y penser. Ça m'vaudra au moins l'respect d'tous les meurtriers qu'y'a en taule, ça. » Il renifla. Le sarcasme, ce n'était pas sa tasse de thé, mais bon, il pouvait faire un effort de temps en temps. « Mais j'note qu'tu pas d'l'idée qu'j'vais forcément t'mentir. »

Ce qui, soit dit en passant, était parfaitement logique puisqu'il mentait effectivement. Jay n'était pas quelqu'un qui aimait les mensonges, bien au contraire, mais il savait que parfois, c'était la seule issue possible. Colt attendait sans doute de capter quelque chose de louche chez lui pour le coller à nouveau au trou, mieux valait ne pas lui donner le bâton pour le battre, non ?

Buvant à sa bière, Jay baissa les yeux, bien décidé à ne plus jouer à ce petit jeu avec le Major, mais c'était sans compter sur la phrase qu'il prononça ensuite. Parler de Charlie était dangereux, c'est un fait. Même chez les Lane on évitait d'aborder ce sujet. Le Texan n'avait jamais verbalisé ce que tout ça représentait pour lui et il ne le ferait jamais... Notamment parce qu'il n'en était pas capable. Même aujourd'hui, Jay ne pouvait pas dire ce qu'il avait ressenti pour sa sœur. Les sentiments, ce n'était pas son truc. Il savait juste que ça lui faisait encore foutrement mal au cœur chaque fois qu'il pensait à elle, ce qui était une raison suffisante pour ne pas le faire. Ironiquement, son pouvoir d'insensibilité ne servait à rien face à ce genre de douleur.

Sans en avoir conscience, Jay serra la mâchoire alors que son regard brilla d'une colère rentrée. Il n'allait pas frapper son interlocuteur, encore moins en public, mais ça ne l'empêchait d'être irrité qu'on parle de Charlie. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il choisit de ne pas répondre et d'ignorer la question. Au lieu de cela, il répondit à moitié à la question qui suivit.

« Quoi, t'vas m'faire croire qu't'as pas accès au dossier ? » C'était une question rhétorique. Il n'avait pas envie de se lancer là-dedans. « Y'a qu'Andrea s'est barrée comme toi et qu'tout a merdé. »

Après avoir eu « ses affaires », Colt avait balancé le bébé à Andrea vu qu'elle connaissait les Lane depuis longtemps, depuis toujours même, mais ça n'avait pas duré longtemps. Lorsqu'elle avait dû s'absenter, c'est un abruti qui avait récupéré le dossier et, évidemment, il ne savait absolument pas s'y prendre avec Jay, ce qui s'était soldé par un beau bordel qui avait expédié Jay en prison. Bien sûr, ça c'était ce que le Texan savait, ou croyait savoir, il ignorait si c'était précisément ainsi que les choses s'étaient produites. Mais à quoi bon ressasser le passé ?

« Ça change quoi ? C'passé, j'vois pas pourquoi faut revenir là-dessus. T'envisages d'écrire ma biographie p't'être ? »

Il n'y aurait pas grand-chose d'intéressant à dire... Ce qui était probable un euphémisme ! Mais cette réplique aurait au moins le mérite de faire comprendre au Major que Jay avait épuisé sa dose de patience pour ce qui était des discussions personnelles. Oui, déjà. C'était bien pour ça que tout avait capoté d'ailleurs.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 30 Avr - 15:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Colt resta stoïque. Son humour étant ce qu’il était, il ne maniait qu’assez peu l’ironie, mais il n’était pas obtus au point de la louper. Même dans la bouche de quelqu’un qui n’en faisait jamais.

Oh, excuse-moi, il est vrai que tu es et a toujours été un modèle d’honnêteté”.

Ton neutre, pas l’ombre d’un sourire… hey, lui aussi, il savait faire! Comme s’il allait se laisser avoir par un “Tu pars du principe que je mens!” Evidemment qu’il mentait. Les Lane avaient toujours plus ou moins trempés dans des trucs louches. A croire que Charlie s’était faite avocate pour les sortir de là. Plus pratiquement, Colt avait aussi conscience d’une triste réalité. Ici, finir une fois en prison, c’était l’assurance d’y retourner, parce que personne ou presque n’embauchait des taulards. Et qu’après des mois de galère, ils finissaient quasi tous par refaire quelque chose qui justifiait un retour par la case prison.

Arrête de me prendre pour un con, tu veux?

C’était aussi pour ça qu’il ne posait pas la question. Il savait, mais tant qu’il n’avait aucune preuve hein… Est-ce qu’il aurait été aussi coulant avec un autre que Jay Lane? Probablement pas. Cette tête de mule de texan avait un passe-droit, mais il n’avait pas bien l’air de le réaliser.

J’sais pas lire”.

Evidemment qu’il avait accès au dossier, mais le dossier, c’était la version des agents qui l’avait écrit. Il voulait la version du texan, qui se contenta d’un très succinct “c’est de ta faute et celle de Parker”.

Ca change que t’as la sale habitude de refaire toujours les mêmes conneries, Lane. Et non, je voyais plutôt une série télé, j’aurais bien vu Hugh Jackman dans mon rôle. Je pense que y aurait un gros potentiel pour que ça soit aussi une comédie musicale, y a des tas de gens déjà intéressés”.

Il soupira après cette vanne. C’était toujours aussi dur de lui faire sortir des phrases, à celui-là, c’était dingue!

J’ai pas refilé le bébé à Parker, pas de gaieté de coeur, en tout cas. J’avais une invasion alien qui se pointait. Tu te rappelles? Les soldats dans les rues de Star City capable d’arracher des têtes sans louper un battement de coeur?

Et encore, ça avait été les trucs les plus sympas du Terminus. Ils avaient aussi eu bien pire. Les pertes s’étaient comptées en dizaine de milliers de vie. Une putain de guerre dans sa ville.

Et je suis pas revenu parce que je manque de BA. Je suis revenu parce que t’étais important pour Charlie, donc tu es important pour moi. Tu crois que j’ai envie de recevoir un coup de fil que t’es retourné en taule dans deux semaines? Ou pire, que toi et ton caractère de con, vous aurez titiller le mauvais gars et que tu t’es fait dégommer?
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Message posté : Jeu 30 Avr - 20:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Jay ne releva pas la remarque sur son honnêteté. Évidemment que Colt se doutait qu'il lui mentait effrontément, mais jusqu'à preuve du contraire, sans preuve réelle, il ne pourrait pas le coller à nouveau au trou. Le trentenaire resta donc silencieux et porta simplement son verre à ses lèvres pour boire en silence, sachant parfaitement que son comparse allait trouver une solution pour se donner le beau rôle en essayant de le faire culpabiliser. En essayant simplement, parce que le trentenaire ne connaissait quasiment rien de ce sentiment. Il n'y avait qu'avec Charlie qu'il avait pu l'éprouver et il préférait généralement ne pas trop y penser. C'était mauvais pour l'humeur, il passait d'une profonde colère à une dépression tout aussi importante. Enfin, dépression, manière de parler. Disons qu'une lassitude importante le submergeait et qu'il en venait parfois à se demander pourquoi il continuait tout ce bordel au lieu de se coucher au milieu de la route et d'attendre qu'un camion lui passe dessus.

Ses prunelles se reposèrent finalement sur le visage du barbu lorsqu'il parla de Charlie. Entendre son prénom faisait toujours la même sensation désagréable au Texan qui darda un regard noir, parfaitement involontaire, sur son interlocuteur. Il aurait préféré qu'on ne parle pas de tout ça, mais sa sœur était liée au Major, il était donc peu probable qu'ils parviennent un jour à avoir une discussion qui ne la concerne pas.

Lorsque le Commandant eut terminé, Jay haussa les sourcils d'un air un peu étonné. Mais aussi lassé.

« Parce que ça changera quoi ? Sérieusement j'veux dire. Si j'crève, j'crève, point barre. Ça va pas changer ta vie. J'suis pas un d'tes hommes et c'pas parce qu'tu connaissais ma frangine qu'ça fait d'nous des potes. » Il parlait avec une parfaite sincérité pour une fois. « Ça a changé quoi quand Charlie est morte ? » Il avait prononcé ça d'un ton plat, mais les émotions qu'il ressentait bouillonnaient en lui. « On t'a appelé pour t'dire ça. T'as eu des emmerdes parce qu'c'est à cause d'l'UNISON qu'on l'a tuée, mais sinon, ça change rien à ta vie. Va pas m'faire croire qu'elle te manque tous les matins quand t'ouvres les yeux. Baj, si j'crève c'sera pareil. Enfin non, c'sera même encore plus facile vu qu't'es rien pour moi et qu'c'est réciproque. »

Oh, Jay s'attendait à ce que Colt trouve quelque chose à redire à ce discours. Sans doute allait-il plaider l'amitié ou une connerie de ce genre, sauf que Jay n'y croyait pas. Il n'avait jamais eu d'amis et ne s'en plaignait pas. C'était une émotion inutile et superficielle. La seule forme d'amour qu'il avait ressentie s'était manifestée pour sa famille, notamment pour sa sœur. Et voyez où ça l'avait mené : en prison, alors qu'il avait réussi à l'éviter depuis sa plus tendre enfance.

Jay soupira d'un air fatigué. Cette discussion allait être pénible, il le sentait bien. Parler de Charlie le contrariait beaucoup et il était certain que Colt le savait... Ce qui ne l'empêchait pas d'aborder le sujet. Sauf que le Texan n'avait pas la tête à s'énerver, il se sentait juste... Fatigué. Presque vidé. Un sentiment de plus en plus fréquent quand il pensait à Charlie depuis quelques mois.

Dissimulant ce sentiment désagréable dans son verre, Jay baissa le nez vers ce dernier avant de reprendre – il se détestait pour se laisser ainsi embobiner dans cette discussion, mais c'était plus fort que lui.

« Charlie est morte. On s'en fout d'c'qu'elle voulait, elle reviendra pas. Et va pas m'parler d'la vie après la mort, parce qu'j'y crois pas. »

Point barre. Fronçant les sourcils, le trentenaire détourna le regard pour s'intéresser aux quelques affiches collées sur les mur du bar. Il n'avait toutefois pas envie de terminer cette discussion sur une note aussi sombre – parce qu'il ne comptait pas s'éterniser là-dessus – ce qui le poussa à ajouter un compliment dont il avait le secret.

« Mais t'as raison, Hugh Jackman t'irait bien, z'avez la même gueule de con tous les deux. »

Restait à savoir si dans la bouche d'un Lane, c'était une bonne chose ou non !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 1 Mai - 18:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Ca changera que tu seras crevé”.

Le “crétin” ou le “ducon” n’était vraiment pas loin, Colt s’était contrôlé. Genre, ils étaient pas potos hein? Bon… ok. Peut-être pas dans le sens traditionnel du terme. Jusque là, leurs rencontres avaient pas mal ressemblés à ça. Lui qui était égal à lui-même et Lane… qui était égal à lui-même, mais dans l’autre sens. L’un qui essayait de tirer les vers du nez de l’autre, l’autre qui prétendait qu’il en avait rien à foutre parce qu’il avait pas l’air d’être branché pour causer de ce qu’il ressentait. Non pas que Colt critiquait, pour lui non plus, c’était pas facile.

Ca a changé qu’une amie était morte. Quelqu’un qui apportait un peu de bien, dans ce monde. Quelqu’un qui… qui rendait tout ce merdier un peu plus supportable pour tout le monde, qui avait un impact sur le monde. Non, elle me manque pas tous les matins. Elle me manque quand je tombe sur quelque chose qui me fait penser à elle, et que mon premier réflexe, c’est de lui envoyer un message avec un blague nulle pour lui dire. Elle me manque quand j’ai bu trop de café, parce qu’elle buvait aussi trop de café. Si tu crèves, tu vas pas me manquer tous les matins Lane. Tu me manqueras quand j’irais boire une bière tout seul, comme un con, parce que tu seras crevé et que tu pourras pas venir avec moi. Entre autre. Arrête de me prendre pour un con et de faire comme si on était pas au moins un peu potos, tu seras gentil”.

Quel caractère de cochon, à se demander pourquoi il s’acharnait. A part pour masochisme. Ce n’était pas juste pour Charlie. On ne s’acharnait pas à ce point pour la mémoire d’une morte. Non, pour le coup, il avait vraiment de l’affection pour le texan. C’était bizarre, ok? A force de le côtoyer, Colt avait appris que certains de ses grognements étaient… comme des signes d’affections. Plus ou moins. Des signes de moins de haine, ou de moins d’indifférence, à la limite?

Et alors? Parce qu’elle est morte, qu’elle reviendra pas, qu’elle est pas au paradis ou quoi, on l’oublie? On arrête d’honorer la mémoire de la femme qu’elle était?

C’était encore pire que de crever ça, d’oublier les gens. Lane aurait quand même pas fait ça à sa soeur.

Va pas me faire croire que ça t’atteint pas quand t’arrive même pas à me regarder dans les yeux pour me dire tout ça”. Il se siffla une partie de sa bière, pour ponctuer cette phrase. “On sait tous les deux qu’elle te manque plus que ce que tu veux admettre alors arrête ton cirque, merci”.

Il soupira, roula des yeux au ciel.

Ouai, je suis le mieux gaulé des deux par contre, de loin. J’te ferais inviter aux premières, si tu te tiens bien”.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Message posté : Ven 1 Mai - 22:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Même en sachant qu'il serait mort, Jay ne voyait pas franchement en quoi ça concernait le Major. Soyons honnêtes : si Charlie n'avait pas été dans l'UNISON, ce type ne se serait jamais intéressé à leur famille et il ne lui aurait pas accordé le moindre regard. Sauf peut-être en le voyant passer devant lui au tribunal avant d'être jugé et envoyé au trou. Tout ça pour dire que le Texan n'arrivait pas à considérer que cette discussion était un tant soit peu honnête. Ou alors c'était uniquement parce que Colt s'était monté la tête en croyant qu'il aimait vraiment jouer ce rôle de sauveteur.

Toujours est-il que Jay resta silencieux et étrangement paisible face aux paroles du type. C'était presque un exploit en considérant le fait qu'ils étaient en train de parler de sa sœur, à savoir le seul sujet qu'il refusait généralement d'aborder avec qui que ce soit. Au fond, même s'il ne s'en rendait pas vraiment compte, le trentenaire appréciait tout de même le Major. À sa manière. Il restait un Lane et comme dans la famille, montrer ses sentiments c'était aussi risqué que de se promener les fesses à l'air dans un bar gay, Jay restait peu expansif à ce sujet. Voire carrément imperméable. Ce qui ne l'empêchait pas d'éprouver des émotions cela dit, son insensibilité n'était pas sentimentale malheureusement pour lui.

Il avait baissé les yeux vers son verre, comme un gosse qui boudait, ou comme un chien qui songeait qu'en rompant le contact visuel, il aurait la paix, mais c'était peu probant. Ce n'est finalement que lorsque Gabriel l’attaqua directement au sujet de ses sentiments pour Charlie qu'il se réveilla, lui décrochant une œillade assassine... Mais il ne fit rien d'autre. Ce qui était clairement un exploit vu le sujet abordé ! Pour toute réponse, le Texan renifla d'un air désobligeant avant de répliquer sur un ton agacé.

« J'aime pas l'cinéma. »

C'était assez vrai, sauf qu'il n'y avait jamais été, donc ce n'était qu'une supposition. La vérité, c'était que Jay n'avait aucune envie de parler de Charlie avec ce gars, mais il ne parvint pas à s'empêcher de répliquer, comme pour lui rabattre le caquet alors qu'il savait parfaitement qu'il ne ferait que s'enfoncer. Vu son niveau en éloquence, il ne parviendrait jamais à remporter une joute verbale avec ce gars – ou avec qui que ce soit d'autre en fait.

« Fais gaffe, j'aime pas causer d'Charlie et j'aime pas qu'on s'mêle d'mes affaires. »

Le ton était étrangement posé. Il ne s'énervait pas et ne montait pas le ton. C'était justement ce qui rendait ses paroles plus sincères : lorsqu'il se mettait en colère, c'était pour la forme, mais là... Et bien ce n'était pas du chiqué. Il leva d'ailleurs les yeux vers Colt, s'attendant à ce qu'il se moque encore une fois de lui, puis reprit d'un ton qui semblait sur la réserve.

« Les sentiments, c'comme la chtouille, on partage pas. Ça reste privé. »

La comparaison n'était peut-être pas très élégante, mais l'idée était là. Il n'avait pas envie de parler de Charlie, ni de lui dire qu'en effet, sa sœur lui manquait et qu'il regrettait de ne jamais lui avoir dit qu'il l'aimait. Vraiment jamais. Ils ne se comprenaient jamais. Leurs discussions se terminaient toujours en dispute et, au final, ils se séparaient en colère. Elle n'avait aucune raison de penser qu'il puisse ressentir autre chose que de l'agacement pour elle et c'était bien ce qui le contrariait dans cette histoire. La conclusion de ses réflexions étant : pourquoi chercher à poursuivre ce qu'elle essayait de mettre en marche alors qu'ils n'étaient que des étrangers.

Soupirant de lassitude – et non d'agacement ou d'irritation pour une fois – le Texan avala une nouvelle gorgée de son verre avant de conclure.

« On était des étrangers. Elle s'est barrée quand elle était majeure et on s'est à peine revus tout c'temps, j'suis pas celui qui pourra poursuivre son œuvre comme t'dis. Y'a assez d'gens à l'UNISON pour s'en charger. » Il hésita un instant avant d'ajouter : « Si ça peut t'consoler, j'te jure qu'irai plus au trou. »

Il n'avait aucune envie d'y retourner, tenir cette promesse serait donc relativement envisageable à ses yeux.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 2 Mai - 17:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Franchement, Colt était déçu. Ce qu’il lui avait dit, c’était l’équivalent d’une déclaration d’amitié version virilité, et le Lane n’en avait rien à carer, il gardait son nez dans sa bière. S’il avait pas su qu’il était comme ça par défaut, il se serait sans doute posé des questions, mais enfin, il savait qu’il était comme ça.

Vu que le bien que ça t’a fait jusque là, tu devrais ptet la partager, ta chtouille” grommela Colt en buvant une rasade.

Qu’on aille pas lui faire croire que le texan ne se sentait pas mal depuis la mort de sa soeur. Qu’on lui fasse pas croire non plus qu’il ne ressentait absolument rien. Pour preuve, il soupira d’autre chose que de colère ou de dédain - ce qui avaient l’air d’être les seuls trucs qu’il était capable d’exprimer à voix haute, si on pouvait le présenter ainsi.

Ce qui me consolerait vraiment, c’est que t’aille plus au trou et que t’y reste pas connement Lane”.

Ce fut à son tour de soupirer, en secouant la tête. Charlie lui avait parlé de tout ça, bien sûr. Elle était son amie, forcément qu’ils avaient atteint le sujet de leur famille respective, quoiqu’il n’avait jamais eu grand chose à dire sur la sienne. Elle était plutôt classique, à part pour tout le côté “militaire de génération en génération” qui pouvait paraître étrange.

Tu crois quoi, qu’elle avait pas de regrets, d’être partie? De s’être choisie elle? Tu crois qu’elle me parlait jamais de toi, ou quoi? Et pourquoi tu penses qu’elle continuait à revenir vers toi hein? Et pourtant, crois-moi, ça la faisait chier, parce que vous vous engueuliez à chaque fois. Je le sais, parce que parfois, elle était tellement frustrée qu’elle me gueulait dessus”.

Il n’avait vraiment rien fait, pourtant, c’était souvent des restes de frustration. Ce qu’il comprenait aisément maintenant qu’il côtoyait le frangin. Il y avait de quoi avoir envie de crier et de le chopper par les épaules pour le secouer.

Elle avait pas envie de s’engueuler avec toi Lane, mais c’est à croire que c’est le seul truc que vous comprenez, chez vous”. Il lâcha un autre soupir, remarqua que sa bière était quasi vide alors qu’il allait la porter à ses lèvres. Il la pointa à la femme derrière le comptoir pour lui en demander une autre. “T’as vraiment envie de rien d’autre que ce que t’as? T’as pas envie d’une baraque à toi, d’un boulot qui te plairait? Parce que c’est aussi ça “continuer son oeuvre”, c’était ça qu’elle voulait pour toi. Une vie où t’aurait été heureux. Merci”.

Sa bière vide venait de disparaître pour une pleine. Il avisa le verre du texan.

T’en veux une autre aussi ou tu vas me coller un pain? Et grogne pas hein. Toi et moi on sait très bien que tu préfères crever que de l'admettre, mais t'es content de me voir, en vrai”.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

Message posté : Sam 2 Mai - 20:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Bien évidemment, Jay ne comptait pas partager ses sentiments avec le Major, encore moins au milieu d'un bar où n'importe qui pourrait les entendre. Peut-être un jour, même si c'était peu probable. Le Texan avait passé une vie entière à garder pour lui ce qu'il ressentait, il avait même refusé de dire clairement à sa sœur ce qu'il ressentait pour elle... Enfin non. Il l'avait fait. Une fois. Charlie s'était faite attaquer et avait fini aux urgences où elle avait dû absorber une bonne dose de morphine, ce qui l'avait fait plus ou moins... Planer, autant dire les choses ! Ce jour-là, le trentenaire avait été parfaitement honnête, il l'avait même gratifiée d'un baiser sur le front avant de la laisser se reposer. Autant de choses que Charlie avait oubliées une fois la morphine dissipée.
Alors, oui, il était capable de partager sa chtouille comme Gabriel le disait si bien, mais il n'avait pas l'habitude d'agir ainsi, voilà tout.

Le trentenaire choisit de ne pas répondre, tout comme il resta silencieux face à sa remarque sur son emprisonnement. Il ne se dérida que lorsque son comparse lui parle d'une nouvelle bière, ce qui le poussa à lever les yeux vers la serveuse qui devait certainement se demander ce qu'un homme comme Gabriel faisait avec un type comme lui. Et elle n'était pas la seule à se poser la question !

« Ok pour la bière. »

Il n'avait pas répliqué au sujet de sa prétendue satisfaction de le voir... Mais s'il avait dû le faire, ça aurait sans doute été pour râler, parce qu'il devait effectivement admettre que c'était presque agréable de revoir la trogne d'une ancienne connaissance comme lui. De quelqu'un qui connaissait Charlie, mais aussi qui l'appréciait. Ce n'était pas comme avec Chase, une célébrité qui avait l'air de jouer avec la jeune femme plus que de l'aimer sincèrement.

« Elle venait nous voir parce qu'elle avait gardé l'nom Lane et qu'elle avait sans doute peur qu'on capte qu'c'était la frangine de gros ratés qui finissaient leurs soirées chez les flics. Quant elle venait, c'était toujours pour critiquer nos choix d'vie. »

Enfin, ce n'était pas vraiment ça. Ils n'avaient pas choisi d'être comme ils étaient, c'était juste leur condition sociale et aussi une certaine lassitude du système. Charlie avait été plus motivée, ses frères avaient fait leur possible pour tenter de l'aider à toucher son objectif du bout des doigts et ça avait été une réussite. Malheureusement, ça avait aussi creusé le fossé entre eux.

Mais au fond, Jay savait parfaitement que si Charlie n'avait pas voulu que le lien soit faire entre elle et eux, elle aurait tout simplement changé de nom – ce qui était une formalité pour une avocate – mais il préférait croire qu'elle avait des griefs contre eux. Ça lui ôtait la culpabilité de ne pas avoir été là pour elle. Ses yeux s'étaient reposé sur le verre désormais vide qu'il repoussa de la main avant de reprendre.

« J'pige pas c'que t'attends. Qu'm'engage dans l'UNISON, dans l'armée ou qu'je postule pour être caissier au supermarché du coin ? » Il tourna la tête vers lui. « J'ai essayé tout ça. Résultat, on m'a collé au trou parce qu'j'rentrais pas assez dans l'moule. » Il était trop... Trop Lane pour ce monde sans doute. « Ou t'espères juste qu'j'vais faire une dépression parce qu'j'me rendrai compte qu'j'ai envoyé chier ma sœur alors qu'elle m'aimait p't'être ? »

C'était demandé sur un ton plat, qui se voulait sans émotion, mais comme il était très mauvais comédien, il était fort probable que l'illusion ne soit que superficielle.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 3 Mai - 17:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Major Colt
Major Colt

Gabriel Colt
Major Colt

Personnage
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Joueur
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay 20040506085225749

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 04/04/2020
ϟ Nombre de Messages : 406
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Célébrité : Hugh Jackman
ϟ Crédits : Tis0n
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Callie Aegia
ϟ Âge du Personnage : 49
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Commandant de la base UNISON à Star City
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m88 pour 100 kilos de muscles, cheveux noirs, courts, pilosité faciale inversement proportionnelle à son temps passé au bureau, yeux noisettes, toujours à quatre épingles au bureau ou dans des fringues de sport avec des logos de l'UNISON ou de l'armée selon où il s'entraine.
Trois tatouages: poitrine (logo des air pilot) et sur le bras gauche).
ϟ Pouvoirs : Capacités
Maîtrises
Equipements
Compagnons
Serviteurs
Véhicules
ϟ Liens Rapides : Dossier personnel
Les clampins
Les missions
Les dossiers
Les cartes
Le téléphone


Un hochement de tête confirma la demande du texan pour la serveuse et elle repartit remplir un verre pour l’échanger avec celui qu’il avait déjà vidé. Elle repartit tranquillement laver et essuyer ses verres à l’autre coin du bar, comme pour leur laisser de l’intimité. Il était vrai qu’il n’y avait pas grand monde, à cette heure, et que s’ils n’avaient pas mesuré le ton de leur voix, le peu de clients aurait pu participer. Colt leva sa bière, la biberonnant déjà tranquillement, sans se laisser abattre. Quoiqu’il fallait qu’il fasse gaffe. Ca la foutait mal, le commandant de base de l’UNISON qui se faisait arrêter avec un coup dans le nez.

Hinhin. J’ai une question pour toi Lane. A ton avis… pourquoi elle a gardé son nom de famille alors qu’elle aurait très bien pu le changer pour ne pas être lié à toi et tes frangins d’une quelconque façon? Pourquoi elle continuait à aller vous voir? Parce que ça non plus, elle était pas obligée, elle aurait très bien pu lâcher l’affaire et vivre sa vie, mais elle l’a pas fait”.

Deux choses qu’elle aurait pourtant pu faire très facilement. Changer de nom était relativement facile, quand on savait comment s’y prendre - et elle était avocate - et s’arranger pour ne plus jamais croiser quelqu’un était aussi très facile, dans une ville aussi grande que Star City.

Ah et pis j’me demande aussi pourquoi elle critiquait les choix de vie des gens qu’elle aimait quand ça les foutait dans la merde. Vraiment, gros gros mystère”.

Parce que s’il y avait bien un truc dont Colt n’avait jamais douté, c’était que Charlie aimait ses frangins. Même s’ils étaient tous des têtes de con bâties sur le modèle de celle de Jay Lane.

Non, j’ai pas envie que tu fasses une dépression Lane”. Même s’il se plantait royalement sur le “ma soeur m’aimait ptet”. Non, elle l’aimait vraiment, mais à croire que c’était de famille de pas partager sa chtouille. “On t’a vraiment collé au trou parce que tu rentrais pas assez dans le moule?

Bon, là-dessus aussi, il doutait. Le système était certes pourri, mais Lane n’était pas tout blanc non plus. Sans doute poussé par le système. Oui bon, ok. Il admettait que le texan avait eu pas mal de cartes pourries dans son jeu.

Tu t’es rangé, à un moment. Et Charlie a bien réussir à avoir une vie dont elle était fière. Tu vas vraiment me dire que tu te satisfais de vivre encore chez ta mère et de faire… peu importe ce que tu fais pour vivre?

Et qu’il ne voulait pas savoir. Tant qu’il n’était au courant de rien, il pouvait fermer les yeux. Une attitude peu réjouissante, mais qui était garantie de liberté pour le texan. Oh, Colt aurait sans doute fermé les yeux sur certains trucs. Les petits traffics, des conneries comme ça. Mais trop gros et le professionnalisme et sa conscience auraient repris le dessus.
 
Revenir en haut Aller en bas



       
Major Gabriel Colt
Toujours dans le respect des valeurs de l'UNISON .thanatos

       

 
L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay Categorie2_6 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay Categorie2_8


 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay Categorie2_1 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay Categorie2_2bis L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Avec Yoru [Hentaï] !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay Categorie2_6 L'ami le plus estimable est celui qui nous maintient dans le droit chemin - Jay Categorie2_8

Sauter vers: