Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Categorie_1Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Categorie_2_bisPour le meilleur et pour le pire - Page 2 Categorie_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Pour le meilleur et pour le pire

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 21 Juin 2020 - 19:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

Gabrielle Tessier
Agent Ténébreux

Personnage
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 641
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 641
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Une fois le soleil descendu, le froid s’installa rapidement sur la campagne russe et Gabrielle eut l’occasion de le remarquer. Les volutes blanches s’épaissirent considérablement au sortir de ses lèvres et l’air la piqua à chaque inspiration, fouettant sa peau en caresses givrées à chaque fois qu’elle esquissait un mouvement. Malgré sa chair qui se hérissait et malgré les frissons qui remontaient le long de son échine, elle remarqua que la sensation n’était pas particulièrement désagréable. Peut-être parce que ce n’était en rien comparable avec ce qu’elle avait vécu dans le fond de l’Alaska lorsqu’elle s’y était rendue en mission pour SHADOW. Peut-être aussi parce que le froid appelait à elle des souvenirs chaleureux de sa mère et de leurs rares voyages dans sa famille maternelle. Elle ne se souvenait que trop bien la beauté de Moscou à Noël, la Place Rouge et le Kremlin sous la neige, sa minuscule chapka en fourrure banche et son manchon assorti. Les odeurs, les épices, les histoires au coin du feu crépitant. Et les chansons. Et ses grands-parents.

Gabrielle se souvenait et, alors, elle n’avait plus froid. Plus trop. Dans tous les cas, elle pouvait bien attendre quelques minutes dans le froid ! Mikhaïl et son grand-père avait besoin de se retrouver, de parler seul à seul, ce qu’ils n’avaient pas pu faire depuis... Trop longtemps. Ils tenaient l’un à l’autre en dépit de la distance, cela se voyait et elle n’osait pas imaginer le déchirement que ça avait dû être pour son compagnon lorsqu’il avait été contraint de quitter la Russie, lui qui était tant attaché à son pays. Elle réalisa par ailleurs qu’elle ne connaissait toujours pas les raisons de leur départ pour les Etats-Unis, à Marishka et à lui, et se demanda s’il ne lui faudrait pas aborder le sujet... Un jour. Et seulement s’il le voulait. Ils avaient convenu qu’en dépit de ce qu’ils partageaient, il y avait des choses qu’ils ne pourraient jamais se dire. Gabrielle s’était faite une raison : SHADOW resterait son jardin secret pour la sécurité de leur couple et pour celle de Mikhaïl, ce qui était finalement peu cher payé, même si elle regrettait de ne pas pouvoir partager cela avec son compagnon.

La porte s’ouvrit dans son dos, laissant s’échapper une raie de lumière et vague de chaleur bienvenue. Une qui n’était toutefois en rien comparable à celle qu’elle ressentit à voir le visage de Mikhaïl apparaître, à sentir son bras passé autour d’elle et les mots murmurés au creux de son oreille. Elle se blottit doucement contre son épaule et esquissa un sourire.

« Ça va, ne t’en fais pas. J’ai l’habitude, souffla-t-elle. Nous y allons ? »

Le reste du chemin se fit dans la bonne entente, où discussions alternaient avec le craquement de la glace fraîchement déposée sous leurs pas. Ils échangèrent quelques anecdotes et des banalités au sujet du village, au sujet des unions qui s’étaient formées et si Gabrielle resta silencieuse pour l’essentiel, elle s’assura d’y prêter une attention toute particulière. Arrivés près de la maison familiale, la française eut le plaisir de constater que des exhalaisons délicieuses commençaient à se faire ressentir et remarqua au passage à quel point elle était affamée. Ils n’avaient pas vraiment eu l’occasion de se poser depuis leur arrivée à l’aéroport et, après réflexion, elle n’était pas certaine que boire le ventre vide ait été une idée brillante quand on n’en avait perdu l’habitude... Mais on n’avait pas tous les jours l’occasion de rencontrer son beau-grand-père et celle de fêter l’arrivée d’un enfant.

Installée à proximité de ses beaux-parents, la jeune femme eut l’occasion de s’entretenir avec eux durant toute la durée du repas, ce dont elle ne se priva pas, à la fois désireuse d’en apprendre plus sur Mikhaïl et sur leur famille. Elle esquiva avec habileté les questions pour lesquelles elle n’avait pas vraiment de réponse satisfaisante à apporter – essentiellement sur leur avenir ensemble – et n’hésita pas à détourner la discussion lorsque cela s’avérait nécessaire. Et alors que la fin de soirée approchait, Gabrielle fut satisfaite de constater qu’elle ne s’en était pas si mal tirée, au regard de l'intérêt de ses nouveaux parents pour elle. Elle savait qu’elle était une curiosité pour eux, même s’ils la considéraient comme la compagne de leur fils. Elle savait aussi que c’était par amour et par le prisme de leurs traditions qu’ils désiraient une vie calme et rurale pour Mikhaïl et Alexeï. Sûrement le voulait-elle aussi, au fond. Mais les choses n’étaient pas aussi simples et ne le seraient certainement jamais.

Finalement, elle vit la fin du repas arriver avec un certain soulagement ; Non seulement était-elle heureuse de couper court aux questions de ses beaux-parents mais la fatigue commençait à la gagner, contrecoup du voyage et de la digestion qui s’amorçait, et Alexeï commençait à se montrer chafouin, signe que l’heure était venue de souhaiter à chacun une bonne nuit. Ils prirent congé de chacun avant de se laisser conduire jusqu’à la masure qu’ils habiteraient le temps de leur séjour, situé à quelques minutes de la demeure familiale. Ils eurent le bonheur de la trouver chauffée et apprêtée et de constater qu’un lit avait même été préparé pour Alexeï. Tout de bois et très certainement fait main, il avait été décoré avec un soin tout particulier aux couleurs chatoyantes et aux motifs des Khantys. Elle resta un instant à observer l’objet avec une tendresse mal dissimulée, laissant ses doigts courir sur le rebords vernis, avant de couler un regard vers Mikhaïl.

« On a survécu à notre première soirée, s’amusa-t-elle doucement, pour ne pas réveiller leur fils endormi dans ses bras. Ça n’a pas été trop pénible, pour toi ? J’ai cru que ton beau-frère Ivan n’arrêterait jamais de parler. »

La jeune femme n’avait eu le temps que de prêter une oreille très peu attentive à ce qui se passait autour d’elle, accaparée qu’elle était par sa discussion avec Ekatarina. Mais elle avait tout de même eu le temps de happer quelques-uns des regards désemparés de son compagnon. Gabrielle défit les draps du lit d’Alexeï, ôta la bouillote qui s’y trouvait, et déposa le bébé au creux du matelas avant de le border consciencieusement. Elle devait le toiletter et le changer mais n’avait pas le cœur de le réveiller immédiatement. Il le ferait de lui-même d’ici peu, songeait-elle, alors autant lui laisser le privilège de ces quelques minutes de sommeil dûment gagnées. Elle s’accouda quelques instants au lit pour observer la respiration régulière de son enfant avant de couler un regard à Mikhaïl.

« Il a été très courageux notre petit homme, nota-t-elle avec un demi-sourire. Je ne pensais pas qu’il supporterait aussi bien le voyage pour être honnête. Elle marqua une pause avant de se relever. Espérons que ça soit aussi le cas demain. »

Elle repensa à tout ce qui s’annonçait avec la journée du lendemain et ne put empêcher son cœur de louper un battement. L’appréhension se mêlait subtilement à l’impatience, si bien qu’elle n’arrivait pas vraiment à savoir à quoi étaient dues les bouffées de chaleur qui la prenaient à chaque fois qu’elle y pensait. Une chose était certaine : elle aimait Mikhaïl de tout son cœur – un regard sur son visage suffisant à la conforter dans cette idée – et elle était certaine de sa décision de s’unir à lui au regard de leurs traditions familiales. Et elle en serait certaine quand elle prononcerait ses vœux. Et elle serait certaine encore des années plus tard. Cette conviction enfouie dans son cœur, la jeune femme s’approcha de lui de son pas délié et passa finalement ses bras autour de son cou.

« J’ai tellement hâte d’être à demain, tu sais. J’ai peur aussi, avoua-t-elle, parce que j’appréhende de ne pas être à la hauteur pour ta famille et que j’aimerais que tout soit parfait. Mais je suis impatiente de devenir ta femme. »

C’était dit avec toute la tendresse dont elle était capable. Même si ce n’était que pour eux et même si ça n’avait pas vraiment de valeur ailleurs qu’ici. Pour elle ça valait tout l’or du monde et c’était amplement suffisant.
 
Revenir en haut Aller en bas




No one can hide from my sight
power is of two kinds. one is obtained by the fear of punishment and the other by acts of love. but power based on fear of punishment is a more effective and permanent then the one derived from love + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 21 Juin 2020 - 22:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Mikhaïl Lesovsky
Hell Club

Personnage
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 2033
ϟ Nombre de Messages RP : 654
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : étangs noirs.
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Joueur
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 2033
ϟ Nombre de Messages RP : 654
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : étangs noirs.
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Plutôt soulagé de s'éloigner de sa famille pour la soirée, Mikhaïl se sentit soulagé lorsque sa sœur les salua en leur souhaitant une bonne soirée, puis referma soigneusement la porte derrière elle. Cependant, il ne la verrouilla pas : le crime n'existait pas au sein de leur village. Les gens n'enviaient pas les autres et si jamais un objet faisait de l’œil à quelqu'un, il demandait simplement le droit de l'emprunter, ce qui était rarement refusé. Ce simple geste le rendit à la fois soulagé et triste. Penser qu'il avait laissé tout ça pour finir dans une ville où il devait craindre à chaque seconde que quelque chose de catastrophique ne se produise l'attristait, mais il se consolait en se disant que s'il était resté ici, il n'aurait jamais rencontré Gabrielle. Mikhaïl décida donc d'oublier ses pensées sombres et ses éventuels regrets, au moins le temps de leur séjour ici. Il souhaitait en profiter pleinement, sachant parfaitement qu'ils risquaient de ne plus jamais pouvoir connaître ça. De retour à Star City, leur vie reprendrait son cours et ils n'auraient d'autre choix que de faire avec.

Pivotant sur lui-même, le Slave s'éloigna de la porte et se défit de son manteau pour l'accrocher sur le porte-manteau situé non loin de l'entrée. Ses yeux se glissèrent jusqu'à Gabrielle qui couchait leur fils et s'égarèrent un instant sur la vue qu'elle lui offrait, mais il retrouva rapidement son sérieux et se rapprocha un peu d'eux, un sourire au coin des lèvres. Le berceau était celui de la famille. Tous les enfants Lesovsky l'avaient occupé. C'était son grand-père qui l'avait réalisé lorsque son épouse était enceinte, espérant l'utiliser de nombreuses fois. Malheureusement pour le couple, la grand-mère de Mikhaïl était morte en couche après lui avoir donné un seul fils, mais ce dernier s'était rattrapé en ayant une tripotée de descendants qui se chargèrent eux aussi de remplir le berceau. Lier ainsi son fils à ses cousins et cousines lui fit chaud au cœur, tout comme le fait de voir Gabrielle veiller sur Alexeï avec autant d'attention.

Prenant appui contre le mur, Mikhaïl croisa ses bras sur son torse tout en les contemplant tous les deux, puis hocha la tête d'un air exagérément épuisé lorsque Gabrielle parla d'Ivan.

« Oui. Je crois qu'il a essayé de me faire rattraper les quinze dernières années. Et qu'il tenait absolument à tout m'expliquer comme si nous avions l'intention de nous installer ici. »

En un sens, c'était une bonne chose. Que toute la famille veuille les garder ici signifiait forcément qu'ils étaient heureux de les avoir avec eux et donc, par conséquent, qu'ils avaient adopté Gabrielle et Alexeï. Le contraire l'aurait étonné cela dit, mais on ne pouvait jamais être sûr de la réaction de personnes que l'on n'avait plus vu depuis plus d'une décennie. Un sourire attendri ourla à nouveau ses lèvres lorsque sa compagne se plongea dans la contemplation de leur fils et il acquiesça à ce qu'elle dit à son sujet.

« J'ai été étonné moi aussi. Je m'attendais à ce qu'il soit plus grognon, surtout avec toute la famille qui voulait impérativement le porter. Je suis sûr que ça se passera aussi bien le reste du séjour... Et si ce n'est pas le cas, je crois que tout le monde ici a élevé suffisamment d'enfants pour savoir comment ça se passe. »

Ils comprendraient que le petit ne soit pas au mieux de sa forme, Mikhaïl ne s'inquiétait pas à ce sujet. L'esprit tranquille et plus apaisé que jamais, le Russe laissa un nouveau sourire gagner ses lèvres lorsque Gabrielle se redressa avant de s'approcher de lui pour glisser ses bras autour de son cou. Dans un geste parfaitement naturel, le trentenaire passa les siens autour de la taille de la demoiselle et profita de sa proximité. Son sourire se renforça lorsqu'elle parla des événements à venir.

« Si j'en crois ce que j'ai vu ce soir, tu es largement à la hauteur. Et je n'en doutais pas une seule seconde à dire vrai. Ils t'ont adoptée, sans exception. Son visage se rapprocha légèrement de celui de Gabrielle. Tout sera parfait, du moment que tu es là. Je le pense vraiment. Je crois que c'est la première fois depuis bien des années que je me sens parfaitement bien et c'est grâce à toi. Ses lèvres se posèrent sur celle de la demoiselle dans un baiser tendre et sincère, puis il recula son visage. J'ai hâte d'être à demain. »

Et ses mots ne témoignaient pas de son empressement. Mais avant qu'il ne puisse en dire davantage, Alexeï se mit à geindre dans son berceau, obligeant ses parents à se séparer pour venir s'occuper de lui. Comme Gabrielle devait sans doute être fatiguée, Mikhaïl lui proposa d'aller se rafraîchir dans la salle d'eau sommaire qui composait le seule autre pièce de la maison, pendant qu'il s'occupait de lui.

Quoi qu'elle décide, la fin de soirée fut assez rapide. Maintenant qu'ils étaient simplement tous les deux, la fatigue leur tomba rapidement dessus et ils ne firent pas long feu. Après que le petit ait été correctement installé dans son lit et soit paré pour la nuit, le couple put enfin aller se coucher et profiter d'une nuit de repos plus que méritée ! La nuit fut très calme, les bruits de l'extérieur filtraient bien à travers les murs, mais ne dérangeaient guère les occupants des masures. Un peu avant que le soleil ne se lève, Mikhaïl se réveilla et constata que la température avait beaucoup baissé maintenant que le feu était éteint, il se leva donc en veillant à ne réveiller personne, puis ralluma une flambée et attendit que les flammes soient bien reparties avant de retourner s'allonger aux côtés de sa future épouse.

Le soleil se leva un peu plus tard et cette fois-ci, tout le monde fut réveillé par les bruits de l'extérieur qui témoignaient de l'activité naissante des habitants du village. Le couple eut le temps de s'occuper du petit et de se préparer avant qu'Irina ne vienne frapper à la porte, pimpante et enjouée.

« Debout là-dedans ! Vous êtes prêts à aller prendre le petit-déjeuner ? On pourra parler de l'emploi du temps de la journée comme ça ! »

Décidément, ils n'étaient pas les seuls à être enthousiastes à l'idée d'en arriver à la cérémonie !
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 2 Aoû 2020 - 15:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

Gabrielle Tessier
Agent Ténébreux

Personnage
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 641
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 641
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
La lassitude exagérée de Mikhaïl lui arracha un sourire amusé. Elle savait qu’au fond de lui, il était heureux de pouvoir rendre visite à ses proches et de pouvoir leur présenter leur fils. Et la présenter elle, bien sûr. Ils étaient aussi tous les deux parfaitement conscient du fait que si Alexeï et elle-même suscitaient tant de marque d’attention de la part de la famille du Russe, c’était bien parce qu’ils avaient été acceptés dès l’instant où ils étaient entrés dans sa vie. Et c’était une chance inespérée, au regard de leurs différences culturelles. Ils pouvaient s’estimer chanceux et voir cela comme un très bon présage pour la pérennité de leur relation.

« Tu leur as manqué, c’est tout. C’est ta famille et ils t’aiment. » Souleva-t-elle avec tendresse.

Même si son compagnon – elle le savait – avait cette habitude de se sentir illégitime, il était aimé de ses proches, plus qu’il ne voulait bien l’admettre et surtout plus qu’il ne pensait le mériter. Il suffisait de le voir parmi les membres de sa famille pour s’en rendre compte et son départ précipité de Russie avait dû les peiner, d’une certaine manière, autant que l’incertitude de les revoir sa sœur et lui un jour. Voir autant d’amour, autant de tendresse au sein d’un foyer lui faisait réaliser que c’était ce dont elle avait manqué toute sa vie, son père n’ayant jamais été un modèle de parentalité et d’affection. Et savoir qu’elle pourrait faire un jour parti de cette famille soudée et aimante lui emplissait le cœur d’une joie pure, inextinguible. Dans ses bras, elle soupira :

« Et j’espère que tu as raison et qu’ils m’aiment moi-aussi autant que tu le dis. »

Même si le temps qu’il leur était donné en leur compagnie était limité, elle le voulait parfait et s’y appliquerait. Comme le lendemain promettait d’être une journée chargée, ils convinrent d’aller chercher quelques heures de sommeil tant qu’ils en avaient encore le temps. Alexeï se rappela alors à leur bon souvenir et Mikhaïl se montra d’une attention toute particulière en se proposant de s’occuper de lui le temps qu’elle se rafraîchisse du trajet et qu’elle prépare leur coucher. Finalement, leur fils nourri et correctement apprêté pour la nuit, ils purent à leur tour s’allonger et goûter à un repos dûment mérité.

Gabrielle s’était assoupie d’un sommeil sans rêves, si bien que lorsqu’elle ouvrit finalement les yeux, elle avait l’impression d’avoir dormi trois jours consécutifs. Loin de Star City, loin de ses obligations vis-à-vis de SHADOW, elle pouvait simplement être elle-même et tout ce poids qui s’ôtait ses épaules lui permettait de souffler pour la première fois depuis longtemps. Elle ouvrit les yeux un peu avant l’heure qu’ils avaient convenu et mit à profit ce réveil précoce pour profiter des quelques instants de calme qui lui étaient offerts avant que l’agitation du jour ne les rattrape ; Elle vint se nicher dans le dos de Mikhaïl, ferma les yeux et prêta l’oreille à la respiration de son fils que surpassait doucement le crépitement d’un feu au bois renouvelé.

Lorsqu’Alexeï s’éveilla enfin, elle fut la première à se lever pour s’occuper de lui. Tout en le nourrissant, elle se laissa aller à jeter un regard par la fenêtre, par l’entrebâillement des rideaux colorés. Son souffle chaud laissa une trace de buée sur la vitre refroidie par les températures extérieures, qu’il était aisé d’imaginer polaires tant le paysage semblait avoir été glacé au sucre. Sans surprise, elle constata que le village commençait doucement à s’animer et que des visages qu’elle n’avait pas croisé la veille, rougis par le froid, apparaissaient au détour du chemin. Si certains lui lancèrent des regards curieux, d’autres la saluèrent plus franchement. Elle leur rendit leur sourire.

« Les gens ici sont tellement chaleureux. C’est bien différent des Etats-Unis, souffla-t-elle en se tournant vers Mikhaïl, qui finissait de se préparer. Ça a dû te faire bizarre de quitter le village. »

Bien sûr, elle savait que la vie ici n’avait pas dû être toute rose, notamment pour Marishka, mais elle trouvait ici quelque chose qu’elle n’avait jamais trouvé ailleurs sans être bien capable de mettre le doigt dessus. Quoiqu’il en soit, il n’eut pas vraiment le temps de lui répondre : des coups sonores résonnèrent contre le battant de la porte. Gabrielle, son fils aux bras, accueillit dans un sourire sa future belle-sœur qui s’empressa de leur demander s’ils étaient prêts à venir déjeuner avec eux. La française coula un regard à Mikhaïl pour s’assurer que tout était bon pour lui et ils purent se mettre en route. Non sans s’être assurés de n’avoir rien oublié derrière eux, toutefois.

« Laisse-nous juste attraper le... Elle parcourut la cabine des yeux. Ah voilà. On peut y aller. »

Elle avait attrapé le bonnet fourré et l’avait passé à Alexeï qui, après avoir rechigné un peu et sentant la fraîcheur matinale s’insinuer par l’entrebâillement de la porte, s’exécuta finalement de mauvaise grâce. D’un pas docile, la jeune femme suivit alors son compagnon et la sœur de celui-ci jusqu’à la cabine familiale où ils furent accueillis dans de grands éclats de voix. Comme la veille au soir, la française eut droit de siéger aux côtés de ses beaux-parents, qui s’empressèrent de lui faire la conversation. Sans trop savoir comment, Gabrielle se trouva servie d’un bol de kasha agrémenté de venaison sèche et Alexeï se trouva aux bras de Svetlana.

« Vous avez bien dormi ? S’enquit Ekaterina. Il faisait assez chaud dans la cabine ?
Oui, c’était parfait, la rassura Gabrielle. On avait du sommeil à rattraper. »

Nikita acquiesça d’un air compréhensif avant de braquer ses prunelles claires dans celles de la jeune femme puis dans celles de son futur époux et de prendre la parole.

« Bien. Prenons le temps de manger et on pourra parler des préparatifs après. On va avoir beaucoup de travail. C’est bon pour toi, detenysh ? »
 
Revenir en haut Aller en bas




No one can hide from my sight
power is of two kinds. one is obtained by the fear of punishment and the other by acts of love. but power based on fear of punishment is a more effective and permanent then the one derived from love + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 25 Aoû 2020 - 20:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Mikhaïl Lesovsky
Hell Club

Personnage
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 2033
ϟ Nombre de Messages RP : 654
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : étangs noirs.
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Joueur
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 2033
ϟ Nombre de Messages RP : 654
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : étangs noirs.
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Quitter son village natal avait été douloureux et très difficile. Une fois arrivé en ville, Mikhaïl avait été totalement dépaysé. Il n'était pas préparé à ça, à tout ce foisonnement, à cette distanciation sociale et à tant d'autres choses. Quitter la Russie pour l'Amérique avait été tout aussi compliqué, mais il s'y était adapté là aussi. C'était ainsi : il fallait s'adapter pour survivre. Mais avant qu'il ne puisse répondre à Gabrielle, sa sœur vint frapper à la porte, visiblement très enthousiaste à l'idée de ce qui allait se passer durant les jours à venir. On aurait presque dit que c'était elle qui allait se marier ! Souriant malgré lui, le Slave était fin prêt et emboîta donc le pas à sa petite famille qui se dirigea jusqu'à la cabine des parents où le reste de la famille s'était déjà réuni. Le trio fut à nouveau accueilli à grand renfort d'embrassades et d'accolades qui dessinèrent un sourire vaguement crispé sur les lèvres de Mikhaïl qui fut soulagé de s'installer à table pour discuter de la journée à venir.

Le chef de famille se chargea alors de prendre les choses en main, s'assurant que tout le monde était prêt et d'accord avec ce qui allait suivre. Mikhaïl hocha aussitôt la tête en réponse à son grand-père.

« Oui, bien sûr. Dis-nous juste ce que vous aviez prévu et on s'adaptera. Nikita hocha la tête.
Très bien. Il va falloir que vous prépariez chacun ce que vous allez vous échanger. Son regard se tourna vers Gabrielle. Tu iras avec tes futures sœurs. Elles t'expliqueront comment t'y prendre, ce que signifie chaque élément qui sera mis à ta disposition et elles t'aideront à réaliser le tout. Pendant ce temps... Il reposa ses yeux sur son petit-fils. Tu iras avec les hommes. Je ne t'apprends rien sur ce que tu vas faire. Mikhaïl hocha la tête et son grand-père poursuivit. Normalement, ça vous prendra une bonne partie de la journée. Une fois que ce sera fait, nous ferons les essais pour les vêtements. Ils doivent vous aller parfaitement ! »

Il était plus que probable que les sœurs et belles-sœurs de Mikhaïl se soient déjà occupées de tous ces détails et qu'il n'y ait quasiment rien à ajuster, mais mieux valait prévenir que guérir ! Nikita marqua une pause le temps de manger un peu, puis enchaîna sur la suite.

« Comme vous serez occupés, je propose que vous laissiez Alexeï à Ekatarina, elle s'en occupera le temps que vous soyez de nouveau disponible. Il offrit un sourire à Gabrielle. Ne t'en fais pas, elle le surveillera comme si c'était la prunelle de ses yeux. »

Il était logique qu'elle s'inquiète de laisser son fils seul, même si c'était en le confiant à sa future belle-mère ! Après tout, la jeune femme ne connaissait pas la famille du Slave, elle pouvait s'inquiéter de ce qui risquait de se passer. Fort heureusement, Ekatarina avait toujours été très attentive avec ses enfants et la perte de l'un de ses fils l'avait durement touchée, ce qui la rendait sans doute encore plus protectrice aujourd'hui.

Après un silence seulement brisé par le bruit du repas, le trentenaire s'adressa à son grand-père.

« Et toi, que feras-tu ? Un sourire amusé ourla les lèvres du vieil homme.
Je vais préparer la cérémonie. Je te rappelle que c'est moi qui vais vous unit, tu avais oublié ?
Bien sûr que non. Nikita tourna la tête vers Gabrielle.
À ce propos, est-ce que tu souhaiterais que nous ajoutions... Une touche américaine ? Ou française ? Nous t'accueillons dans notre famille, mais ça veut aussi dire que tu nous apportes ta propre culture. »

Une fois tous ces détails réglés, ils allaient pouvoir se mettre au travail. Ce n'était que le début de plusieurs journées chargées en perspective !
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 14 Sep 2020 - 0:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

Gabrielle Tessier
Agent Ténébreux

Personnage
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 641
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 641
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Gabrielle profita du repas pour digérer son impatience, où se mêlait, subtile, une pointe d’appréhension. Malgré elle, la française ne pouvait s’empêcher de redouter le temps qu’elle allait passer en la seule compagnie des parentes de Mikhaïl, par crainte, peut-être, de n’être pas à la hauteur de ce que tous attendaient d’elle. Elle savait que c’était une crainte infondée, la conséquence de vivre une vie qu’elle n’aurait jamais imaginé avoir. L’impression de ne pas la mériter, peut-être à juste titre. Et peut-être pas. Toujours est-il qu’elle ne parla pas beaucoup tant qu’on ne la sollicita pas, ce qui dura le temps que chacun échange sur la nuit passée et sur les nouvelles du matin. Ils s’étaient de toute évidence levés aux aurores, contrairement aux jeunes parents qui avaient su profiter du lever de soleil pour récupérer de la fatigue du voyage. Elle se contenta alors de s’occuper du contenu de son assiette et d’Alexeï qui revenait sur ses genoux par intermittence.

Après un moment, tandis que le repas touchait doucement à sa fin, Nikita reprit la parole pour leur expliquer plus en détails ce à quoi ils allaient occuper la journée. Elle hocha alors la tête d’un air d’acquiescer, sitôt qu’il eut fini de leur présenter les différentes activités, puis répondit avec un sourire rayonnant :

« C’est compris. Elle marqua une pause avant d’ajouter sur le ton de la confidence : j’ai hâte. »

Et c’était vrai. Elle n’avait jamais été trop branchée travaux pratiques mais elle avait déjà quelques idées quant à la conception du ssylka... Ou tout du moins des idées de ce qu’elle désirait pour leur avenir. Elle n’était pas encore tout à fait à l’aise à l’idée de devoir les partager avec le reste de la fratrie, mais elle savait l’importance que cette cérémonie revêtait à leurs yeux. Et aux siens, c’était suffisant. Bien sûr, elle savait que ça impliquait de passer une bonne partie de la journée loin de son fils et cette idée lui faisait un petit pincement au cœur ; Depuis sa naissance, elle s’était efforcée de ne jamais restée éloignée de lui trop longtemps. Mais elle savait qu’il était entre de bonnes mains.

« Je ne m’inquiète pas, assura-t-elle chaleureusement. Gabrielle tourna son regard clair vers la mère de Mikhaïl. Merci de bien vouloir vous en occuper, Ekatarina. Puis elle reporta les yeux sur son fils, toujours sur ses genoux. Tu vas aller avec Babushka ? Oui ? »

Il répondit d’un gazouillement approbateur, ce qui arracha à sa mère un sourire comblé. Elle ne craignait pas trop qu’il se montre chafouin avec sa grand-mère ; C’était un enfant relativement calme et, en cela, ses parents pouvaient s’estimer heureux. Et s’il avait été dans un premier temps intimidé par son arrivée au village, peu habitué à côtoyer autant de personnes simultanément, il avait fini par s’y faire et ne rechignait plus trop à être baladé de bras en bras.

Après un moment de silence, le grand-père de Mikhaïl reprit la parole, pour l’inviter à ajouter une patte plus personnelle à la cérémonie – si elle le désirait. Touchée par l’attention, Gabrielle prit quelques instants pour y réfléchir avant de reprendre la parole.

« J’ai peut-être une idée, avoua-t-elle finalement. J’aimerais présenter mes vœux à Mikhaïl en français dans un premier temps, puis en russe. »

C’était simpliste, car elle n’avait pas à cœur de transformer la cérémonie à son image et tenait à rester la plus traditionnelle possible, mais l’idée lui plaisait. Elle aimait imaginer que son père l’aurait appréciée, s’il avait encore été de ce monde.

« C’est une très bonne idée. Et une très bonne chose de ne pas oublier ses racines, approuva Nikita dans un sourire paisible avant d’ajouter : bien, si tout le monde a fini, nous allons pouvoir commencer. Svetlana, si tu veux bien. »

Il fit un signe de main et l’aînée des filles Lesovsky s’empressa d’inviter sa future belle-sœur à la suivre tandis qu’Ekatarina se chargeait d’Alexeï et qu’Irina finissait de débarrasser la table du petit-déjeuner. Dans un dernier regard, et un ultime sourire, Gabrielle emboîta Svetlana et sortit de la bâtisse à sa suite – non sans envoyer un dernier et fugace baiser dans la direction de Mikhaïl.
 
Revenir en haut Aller en bas




No one can hide from my sight
power is of two kinds. one is obtained by the fear of punishment and the other by acts of love. but power based on fear of punishment is a more effective and permanent then the one derived from love + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 18 Sep 2020 - 19:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Mikhaïl Lesovsky
Hell Club

Personnage
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 2033
ϟ Nombre de Messages RP : 654
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : étangs noirs.
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Joueur
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 2033
ϟ Nombre de Messages RP : 654
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : étangs noirs.
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Bien que l'idée de laisser sa famille s'insinuer ainsi dans sa vie privée ennuyait Mikhaïl, il s'y était préparé en proposant à Gabrielle de venir ici. Pour être franc, il aurait préféré quelque chose de très intimiste, uniquement entre sa future épouse, leur fils et son grand-père, mais il était fort probable que si le Slave avait fait ce choix, sa famille lui en aurait voulu. Qui plus est, cela permettait à Gabrielle et Alexeï d'être intégrés à la famille Lesovsky, même si ni l'un, ni l'autre n'en porterait jamais le nom.

Il resta donc comme à son habitude : en retrait et sur la réserve, observant plus qu'il ne participait. Fort heureusement, sa famille semblait bien trop accaparée par l'idée de faire connaissance avec les deux nouveaux venus et lui laissait la paix. Enfin, une paix relative et qui allait bientôt prendre fin puisqu'ils allaient devoir préparer la cérémonie. L'idée lui donnait un peu le vertige. Même s'il avait toujours rêvé d'en arriver là, d'avoir une famille bien à lui, Mikhaïl avait tiré un trait sur son rêve depuis longtemps. Depuis qu'il était arrivé en Amérique en fait. Dire que tout s'était produit si rapidement et sans qu'il ne voit rien venir... Se retrouver dans son village natale avec la femme qu'il aimait et le fruit de leur amour lui semblait... Improbable. Pour peu, il s'attendait à se réveiller et à découvrir que Lady Satan s'était jouée de lui en lui faisant rêver tout cela pour se venger de son manque d'enthousiasme à l'idée de la servir.

Bien décidé à ne pas songer à ses problèmes laissés en Amérique, le Russe se leva docilement lorsque le reste de la famille fit de même et il eut à peine le temps d'adresser un signe tendre à sa dulcinée avant qu'elle ne soit embarquée par les femmes de la famille. Il ne restait plus qu'Ekatarina qui semblait absolument ravie de s'occuper de son dernier petit-fils en date ! Mikhaïl n'eut pas le temps de vérifier que tout allait bien que déjà ses beaux-frères et son frère entreprirent de prendre les choses en main. Pavel lui tapa dans le dos d'un air presque trop enthousiaste.

« Viens petit frère, on a fort à faire avant la cérémonie !
Vous n'êtes pas obligés de rester, vous savez.
Allons donc ! Tu as passé tellement de temps loin de chez toi que tu as oublié nos traditions ? Le ton était taquin, un poil provocateur et Mikhaïl ne put s'empêcher de rougir un peu.
Bien sûr que non ! Je veux simplement éviter de vous ennuyer. Pavel lui offrit une nouvelle claque dans le dos.
Tu n'as vraiment pas changé, tu sais. »

Sans perdre davantage de temps, le groupe entraîna l'ancien militaire à l'extérieur du bâtiment. Le père et le grand-père de Mikhaïl avaient disparu. Sans doute s'occupaient-ils du côté plus traditionnel de la cérémonie ? En tous les cas, le Slave n'eut pas l'occasion d'aller le vérifier puisque les hommes le traînèrent jusqu'à une datcha située à proximité de la maison familiale. À l'intérieur, tout le nécessaire de préparation pour son ssylka était soigneusement disposé et Mikhaïl s’attela donc à la tâche tandis que les hommes de la famille s'installaient autour. Ce fut non seulement l'occasion de parler de tout et de rien, mais aussi de réfléchir à ce qu'il voulait pour la suite. Le Russe se laissa aller sans forcément trop réfléchir – un exploit pour lui. Il laissa parler ses envies. Le trentenaire commença par une base solide, de fines branches de bois entrelacées entre elles. Il choisit un arbre dur et solide, comme leur union allait l'être. Le tout fut parsemé de fines perles représentant évidemment les enfants, mais il y ajouta aussi des plumes de Sittelle censées exprimer l'attachement entre les époux et plus précisément, le dévouement du mari à sa femme. Entre autres choses, Mikhaïl exprima aussi son soutien durable et immuable par une fine lanière de cuir d'ours ainsi que le bonheur représenté au travers de petits morceaux de bois attachés au reste par des poils d'ours tressés.

La confection de l'objet dura un bon moment et le trentenaire s'appliqua comme jamais, mais il en fut satisfait une fois son œuvre terminée. La journée était déjà bien entamée, mais ils avaient encore fort à faire. Une fois que cette étape fut achevée, l'objet fut mis à l'abri et Mikhaïl suivit les hommes qui l'entraînèrent jusqu'à l'endroit où allait se dérouler la cérémonie. C'était un joli petit endroit boisé à quelques dizaines de mètres du village. Ils risquaient d'avoir les joues rosies par le froid, mais être en communion avec la nature était relativement important pour le peuple duquel le Russe était originaire. Arrivés sur place, les hommes entreprirent de monter et décorer la petite arche qui servirait de support aux ssylkas – le temps qu'ils soient échangés – ainsi qu'à d'autres bibelots censés porter chance aux futurs mariés.

Le reste de la journée fila à une vitesse folle et la nuit tombait déjà lorsque Pavel vint trouver son frère qui terminait quelque chose dans son coin.

« Tu viens ? Tu dois faire les essayages pour la tenue. Gabrielle y est probablement déjà. Après, on ira manger chez les parents et en profiter pour nous reposer un peu avant le grand jour !
J'arrive. »

Après un dernier regard sur la campagne environnante qui lui rappelait tant de choses, le trentenaire se retourna et emboîta le pas à son frère afin de rejoindre la datcha où les autres devaient probablement les attendre.
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 11 Oct 2020 - 22:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

Gabrielle Tessier
Agent Ténébreux

Personnage
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 641
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 641
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Si Gabrielle avait ressenti un quelconque malaise à se retrouver seule en compagnie des femmes de la famille Lesovsky, celui-ci se dissipa bien vite. Non seulement elle était au centre de toutes les attentions mais les sœurs de Mikhaïl faisaient également fait pour la mettre parfaitement à l’aise. Ainsi, nulle question embarrassante ne fut abordée ; On laissa de côté la possibilité d’un prochain retour en Russie, le nombre d’enfants qu’il était convenant d’avoir pour former un véritable foyer ou encore la place qu’occupait Gabrielle dans leur couple.

Et la française constata rapidement que cela fonctionnait, puisqu’en moins de temps qu’il ne le fallait pour le dire, elle s’était retrouvée intégrée à la discussion, comme on l’aurait fait pour n’importe quelle parente et elle n’éprouva aucune gêne à prendre part à la conversation quand elle le jugeait opportun. Au bout d’un moment elle s’y trouva même parfaitement à son aise et put se concentrer sur sa tâche tout en prêtant une oreille attentive à ce que lui racontait ses compagnes.

Elles s’étaient réunies dans l’isba qu’occupait Svetlana avec son mari et ses enfants, autour de la large table de bois brut sur laquelle une nappe bariolée avait été tendue. Il y reposait toute sorte d’objets qui – Gabrielle le comprit rapidement – devaient servir à la confection de son ssylka au cours de l’après-midi. Tandis qu’Irina s’affairait à la préparation du zavarka, des podstakannik furent disposés auprès de chacun des convives et, une poignée de minutes plus tard, le samovar fut placé au centre de la table, accessible de toutes. À sa proximité immédiate, un plateau de biscuits secs encore tièdes appelait à servir pour accompagner le thé.

Lorsque tout fut prêt, elles prirent place et entamèrent l’accompagnement de Gabrielle dans son rôle de future épouse. Elles lui expliquèrent les origines de cette coutume, l’importance qu’elle revêtait pour leur ethnie et la fierté qu’elles éprouvaient à l’aidée de la voir l’embrasser. Elles insistèrent sur l’importance de la confection et le choix des matériaux de base ainsi que sur celui des ornements. Sur leurs conseils, Gabrielle choisit pour base un bois clair et souple qui plierait plutôt que de casser ; Elle voulait leur couple capable de surmonter toutes les difficultés et pour cela, il fallait être capable d’accuser le coup des éprouves qu’ils auraient à affronter.

« Le frêne, déclara Svetlana d’un ton catégorique, le frêne serait parfait pour cela. »

Et Irina ne put qu’approuver. Entre ses mains, les branches formèrent bientôt un cadre ovale au centre duquel elle voulait symboliser sa volonté de voir leur foyer s’épanouir. Des lanières de cuir d’ours finirent de s’entrelacer au bois pour maintenir fermement les rameaux les uns avec les autres et elle prit un instant pour observer son œuvre, qu’elle voulait parfaite, avant de reprendre son travail. Elle fixa au dos de la ssylka un morceau de lin rouge vif, sur laquelle elle entreprit de piquer des perles de toutes les tailles sous le regard de ses belles-sœurs qui la gratifièrent d’un sourire entendu.

Gabrielle savait qu’Alexeï serait probablement leur seul enfant, elle n’était pas dupe ; Leur situation était compliquée et s’ils jouissaient d’un calme relatif, une partie d’elle-même savait que ça ne durerait pas éternellement. Mais en ce jour, autour de cette table, il n’était pas question de ce qu’elle savait qu’il allait advenir de leur couple. Il était question de ce qu’elle voulait pour leur couple et, si elle l’avait pu, Gabrielle aurait tout abandonné pour venir vivre ici et fonder un foyer avec Mikhaïl. Juste eux deux, et leurs nombreux, nombreux enfants. Un sourire triste ourla ses lèvres tandis qu’elle piquait la dernière perle, une représentation allégorique de la fille qu’elle n’aurait jamais.

Tout en discutant de tout et de rien, en réfléchissant parfois, Gabrielle continua de confectionner son ssylka sous le regard approbateur des sœurs Lesovsky. Elle agrémenta le cadre de poils d’ours, censés représenter la chance en chasse – bien qu’elle fût la seule à saisir le sens véritable de son vœu – et le fond de tissus de fleurs séchées qui devaient servir à leur apporter bonheur, paix et prospérité. Elle noua finalement des perles de chêne sombre sur des fils de soie, de telle sorte qu’en les fixant sur le haut du cadre, ceux-ci se baladent librement en son sein. Pour leur donner la force, expliqua-t-elle. Enfin, elle leva le ssylka devant elle, le mira d’un œil critique et ne trouva rien à y ajouter.

Il fut enfermé dans un coffre de bois jusqu’au lendemain, où il attendrait d’être officiellement présenté au reste de la famille et à Mikhaïl. La journée avait filé bon train si bien que l’après-midi était bien entamé lorsqu’elles passèrent finalement à la suite ; Après une nouvelle tournée de zavarka et que le plateau de biscuits secs ait été généreusement entamé, la procession féminine rejoignit la datcha d’Ekaterina. Là, elles retrouvèrent un Alexeï parfaitement réveillé de sa sieste qui, non content d’être au centre des attentions de ses tantes, retrouvait aussi celle de sa mère vers laquelle il tendit des mains avides. Il trouva celles d’Irina et leurs retrouvailles furent de courte durée.

Ekaterina enjoignit sa belle-fille à passer la tenue qui reposait au dos de l’une des chaises du salon pour procéder aux retouches. S’exécutant de bon cœur, elle profita de l’intimité d’un paravent de bois pour enfiler dans un premier temps la longue chemise blanche en coton épais, dont elle boutonna les manches bouffantes dont elle prit un instant pour admirer les broderies rouges et noires qui les ornaient. Après quoi elle passa le sarafane ; Le lin doublé de fourrure fine, d’un rouge soutenu, était orné de broderies de fils colorés figurant des fleurs, un motif répétitif qui se fondait parfaitement dans le vêtement. Les ornements remontaient sur le devant du sarafane, bordant la boutonnière qui servait à fermer le vêtement. Un kouchak agrémenté de perles venait finir d’agrémenter l’habit en ceignant la taille de la jeune femme.

Le travail qu’elles avaient effectué était si beau que Gabrielle culpabilisa un instant en songeant au temps et au coût que cela avait dû représenter pour leurs modestes moyens. Toutefois, le ravissement dans les yeux de ses belle-sœur et d’Ekaterina, lorsqu’elle parut devant elles, la lui fit rapidement oublier ; Elle se réjouissait de l’accueillir au sein de leur famille et Gabrielle se réjouissait avec elles. Après un instant d’échanges vifs et satisfaits, la mère de Mikhaïl la fit grimper sur un rondin de bois haut, de telle sorte qu’elle puisse jauger de son ouvrage d’un œil critique. Après lui avoir tourné autour à plusieurs reprises, elle se posta finalement devant elle, les sourcils froncés.

« Tu es plus grande que je ne le pensais. » Fit-elle remarquer en plissant les yeux.

La française accusa le coup d’un sourire désolé. Loin de s’en trouver désarçonnée, Ekaterina se mit aussitôt au travail ; Elle doubla l’ourlet d’un bandeau brodé, rallongeant astucieusement le sarafane de quelques centimètres. Elle en profita aussi pour ajuster le tour de taille de quelques centimètres, puisqu’il s’avéra rapidement que Mikhaïl avait confié à sa mère ses menstruations d’avant sa grossesse et qu’elle avait perdu quelques kilos depuis. Des kilos qu’elle regagnait péniblement. Toutefois, il apparut que le jeune homme avait saisi les mensurations de Gabrielle avec assez de justesse pour qu’elles n’aient besoin que de retouches minimes.

Sans trop savoir pourquoi, la française se demanda brièvement s’il l’avait si bien observée que ça, lors de leur première nuit ensemble, et une roseur ourla timidement ses pommettes, qu’elle dissipa en frottant ses joues échaudées par la pensée fugace. Après un temps qui lui sembla interminable, et alors que la journée touchait à sa fin, Ekaterina décréta qu’elle avait finalement fini et Gabrielle fut autorisée à descendre de son piédestal. Là, à la demande des sœurs de Mikhaïl, elle entreprit quelques allées-retour dans le salon de la datcha. Le tissu frotta agréablement le plancher usé lorsqu’elle se fendit d’une pirouette maîtrisée.

« Tu es magnifique, fit savoir Svetlana après un instant.
C’est tout à fait vrai, renchérit la matriarche en lui glissant un sourire amène. Dans ses mains, elle prit celles de Gabrielle. Je suis si heureuse de t’accueillir parmi nous.
Et moi de vous rejoindre. » Souffla-t-elle alors.

Comme la journée touchait à son terme, elles convinrent que l’heure était venue de préparer le repas du soir. Gabrielle se proposa d’aider mais Irina lui fit rapidement savoir qu’une tâche bien plus importante lui incombait : profiter de son enfant, dont elle avait été séparée une bonne partie de la journée et la française n’eut d’autre choix que d’acquiescer avec chaleur. Lorsqu’elle accueillit son fils entre ses bras, et alors seulement, la jeune femme réalisa qu’elle était épuisée. Elle se lova dans un fauteuil près du feu crépitant et allaita Alexeï tandis que les femmes de la maisons s‘affairait à la préparation du dîner. Lorsqu’elles furent finalement rejointes par les hommes, une odeur de ragoût flottait dans l’air.

Gabrielle, elle, berçait doucement son fils, endormi dans ses bras.
 
Revenir en haut Aller en bas




No one can hide from my sight
power is of two kinds. one is obtained by the fear of punishment and the other by acts of love. but power based on fear of punishment is a more effective and permanent then the one derived from love + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 18 Oct 2020 - 21:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Mikhaïl Lesovsky
Hell Club

Personnage
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 2033
ϟ Nombre de Messages RP : 654
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : étangs noirs.
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Joueur
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 2033
ϟ Nombre de Messages RP : 654
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : étangs noirs.
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Faire des essayages de tenues n'avait jamais été le passe-temps préféré de Mikhaïl. À dire vrai, ça lui rappelait plutôt un mauvais souvenir assez récent : celui de l'essayage « forcé » que lui avait imposé Lady Satan lorsqu'elle l'avait embauché pour son voyage en Europe. Il aurait aimé ne pas avoir à penser à elle, même une seule seconde, la veille de son mariage avec Gabrielle, mais il semblerait que ce soit trop demandé. Repoussant ses pensées en arrière-plan, le Russe s'efforça de jouer le jeu et emboîta le pas à Pavel qui le guida jusqu'à la datcha de Svetlana et sa famille. Ekaterina s'occupait encore de sa future belle-fille, ce qui laissa le temps à Mikhaïl de se retrouver un peu tout seul puisque son frère s'était éclipsé pour aller aider les autres hommes à ranger tout le matériel utilisé aujourd'hui. S'il était heureux de revoir les membres de sa famille, le trentenaire oscillait entre des vagues de panique à l'idée qu'il attire inutilement l'attention sur eux tous, et des vagues de satisfaction et de mélancolie à revoir ces paysages qu'il pensait définitivement hors de portée.

Fort heureusement, sa mère arriva assez rapidement, expliquant que les femmes préparaient le repas du soir et que ça leur laisserait juste le temps de faire les derniers ajustements. Communiquer ses mensurations avait été plus aisé que pour celles de sa compagne, mais il y avait tout de même des retouches à faire. Après que son fils eut passé la tenue soigneusement confectionné, Ekaterina se mit à pester en le voyant revenir.

« Le haut est trop large ! Un bref sourire ourla les lèvres du Slave.
Évidemment, tu l'as fait trop large.
Tu ne manges pas assez en Amérique ! Elle tira sur les pans du col pour les mettre correctement en place. Tu es beaucoup trop maigre. D'une main maternelle, elle épousseta le vêtement qui n'en avait pourtant pas besoin.
Bien sûr que non. Tu m'as juste vu toujours plus grand que je ne le suis réellement. »

La remarque lui valut un regard noir de la part de sa mère, mais elle entreprit de corriger le problème de taille plutôt que de se lancer dans un débat au cours duquel elle aurait toujours le dernier mot de toute manière. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, les ajustements portèrent leurs fruits et la matriarche put apprécier son œuvre d'un œil approbateur. Elle avait réalisé une tenue traditionnelle qui se composait d'un pantalon noir, d'une tunique d'un rouge profond et dont les bords étaient brodés de fins motifs dorés. Une ceinture tressée de la même couleur parachevait le tout et cintrait la taille du futur marié. Il avait aussi droit à un ouchanka, celui de son père, puis de son grand-père avant lui, confectionné en poils d'ours.

Une fois que les essayages furent bouclés, Ekaterina regagna sa datcha, laissant Mikhaïl se changer avant de les rejoindre. Lorsqu'il arriva dans la pièce principale, tout le monde était déjà sur place et il distingua rapidement Gabrielle installée dans un fauteuil, leur fils dans les bras. Il s'approcha d'eux, se glissant à côté du siège et se pencha vers la jeune femme pour déposer un baiser sur sa joue. Ce n'était pas le genre d'attention qu'il s'accordait facilement à Star City, mais peut-être que l'atmosphère dans laquelle ils se trouvaient lui permettait d'être lui-même ? S'accroupissant à leurs côtés, d'une main délicate, le Slave allait caresser les cheveux de l'enfant qui semblait somnoler comme un bienheureux, puis il leva les yeux vers sa future épouse.

« Tu as passé une bonne journée ? Tu n'es pas trop fatiguée ? »

Ils eurent à peine le temps de discuter un peu que le repas fut annoncé. Comme lors des autres festins, les discussions furent animées et au bout d'un certain temps, Mikhaïl sentit la fatigue l'envahir. Il aimait beaucoup les siens, mais il devait admettre que le bruit incessant finissait par l'épuiser ! Fort heureusement, son père dût s'en douter puisqu'il écourta le repas en arguant qu'ils avaient besoin d'être en forme pour le lendemain et qu'ils feraient mieux d'aller se reposer. Comme Mikhaïl s'était levé pour aller chercher Alexeï qui sommeillait dans son couffin, sa mère se rapprocha d'eux pour leur glisser quelques mots avant qu'ils ne partent.

« Demain matin, Irina viendra vous réveiller, ensuite, on se réunira ici pour manger, puis tout le monde se préparera pour la cérémonie. Il faudra vous séparer jusqu'au moment où tout débutera. Dormez bien, vous en aurez besoin ! »

La petite famille prit enfin congé et regagna la datcha qui leur était réservée. Quelqu'un avait allumé le feu, comme la veille, et avait même pris soin de faire chauffer de l'eau pour le cas où ils voudraient se baigner un peu avant d'aller au lit. Le village n'avait pas l'eau courante, il fallait donc faire avec le moyens du bord, mais la famille tenait apparemment à ce que Gabrielle ne soit pas dépaysée et bénéficie d'autant de confort que possible. L'attention toucha Mikhaïl qui se sentit stupidement sensible à ce moment précis, mais il dissimula son trouble inapproprié en posant les yeux sur Gabrielle.

« Tu sais que c'est le dernier moment pour t'enfuir si tu as changé d'avis ? »

Cet endroit le poussait à se comporter comme il l'aurait fait s'ils avaient simplement été Gabrielle et Mikhaïl. Laissant son instinct le guider, il se rapprocha de la jeune femme pour l'enlacer tendrement et avec une affection sincère, puis déposa un baiser au coin de ses lèvres.

« Je suis content que nous soyons ici. »

Sa main se redressa afin d'aller caresser la joue de la jeune femme... Puis Alexeï se manifesta en émettant de légers pleurs. Mikhaïl déclara à sa compagne qu'il allait s'en charger et qu'elle pouvait s'occuper d'elle pendant ce temps, puis se chargea d'aller calmer la crise de larmes qui menaçaient de débuter ! Un peu plus tard, ils eurent enfin l'occasion de profiter du confort du lit et, en raison de la journée ou du fait qu'il se sentait en paix pour la première fois depuis une éternité, l'ancien militaire eut la surprise de sombrer dans le sommeil en un rien de temps.

Il ne s'éveilla que le lendemain, à l'aube. Quittant le lit pour aller raviver le feu avant que le froid ne gagne la pièce, Mikhaïl allait vérifier qu'Alexeï dormait bien, puis regagna le couchage. Lorsque les yeux de Gabrielle s'ouvrir, il l'accueillit avec un sourire amusé.

« Je vérifiais juste que tu étais encore là. »

Même s'il aurait fait un bien piètre assassin s'il ne les avait pas entendus lui fausser compagnie !
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 25 Oct 2020 - 19:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

Gabrielle Tessier
Agent Ténébreux

Personnage
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 641
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 641
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Les prunelles de Gabrielle coulèrent sur le visage paisiblement endormi de son fils et elle se laissa aller un peu plus dans son siège en soupirant de contentement. Il était si beau, avec sa petite bouche rose et éclose comme un bouton de fleur et ses joues si parfaitement rebondies. Avec ses cheveux blonds épars et ses cils impeccablement recourbés, un liseré sur les paupières qui fermaient ses yeux si magnifiquement bleus. Elle aurait voulu se perdre pour l’éternité dans cet instant où tout était si parfait ; L’odeur de la nourriture, les discussions, les éclats de rire et la présence de Mikhaïl à ses côtés, rien n’aurait pu ajouter à son bonheur si ce n’était la présence de ses propres parents qui, en cet instant, lui manquait cruellement. Un sourire étira malgré tout ses lèvres lorsqu’elle leva les yeux vers son compagnon et qu’elle croisa son regard si plein d’un amour sincère et absolu. En un instant, ses pensées douloureuses s’évanouirent et il ne resta, latent, que l’affection qu’elle lui portait.

« C’était parfait, souffla-t-elle. J’ai pu discuter avec tes sœurs et ta mère, c’était très enrichissant. Elles m’ont montré des photos de toi, de quand tu étais petit. »

La jeune femme se laissa aller d’un petit rire. Les essayages avaient été plus longs que prévus et les sœurs de Mikhaïl s’étaient dit que c’était l’occasion idéale de sortir quelques photos de famille et de distraire leur future belle-sœur. Elles étaient forcément peu nombreuses, du fait de l’isolement géographique du village, mais elles n’en étaient justement que plus précieuses, conservées précieusement dans des boîtes de fer blanc. Certaines, d’ailleurs, étaient si vieilles que les visages en avaient presque fini par s’estomper. Néanmoins il semblait impossible de ne pas remarquer les ressemblances, génération après génération. Le céruléen de leurs yeux semblait transcender le sépia vieillissant des portraits. Tous, sans exception, lui rappelaient Mikhaïl.

« J’espère que ça a été pour toi aussi, mon amour, souffla-t-elle. Tu veux prendre Alexeï ? Il dort bien, ça ne devrait pas le réveiller. »

Après avoir eu son approbation, la jeune mère glissa le nourrisson dans les bras de son père et lui céda la place près du feu pour mieux s’accroupir près de lui. Ils discutèrent pendant plusieurs minutes avant que l’heure du souper ne finisse par sonner et qu’ils soient tous conviés autour de la table. Alexeï, toujours endormi, fut déposé dans un couffin à proximité de l’âtre et ils purent partager leurs pensées de la journée autour du repas. Les discussions allèrent bon train et l’alcool coula en quantité honorable si bien que lorsque la fin de la soirée approcha, Gabrielle se sentait passablement épuisée. Pourtant elle-même n’avait pas touché une goutte de vodka – puisqu’elle allaitait encore.

Le père de Mikhaïl, sentant que les esprits s’épuisaient et que les langues se déliaient, annonça la fin du repas, la française ne put que lui en être particulièrement reconnaissante. Convenablement rassasiés, ils prirent le temps de saluer tout le monde et de leur souhaiter une bonne nuit avant de regagner leur datcha dans la fraîcheur nocturne et sous les geignements d’un Alexeï dérangé dans son sommeil. Comme la veille, ils la trouvèrent chauffée et constatèrent que de l’eau avait été préparée pour qu’ils puissent se baigner avant le coucher. Et, comme la veille, Gabrielle trouva l’attention particulièrement touchante. Elle soupira et posa un regard attendri sur son compagnon.

« Jusqu’à ce que la mort nous sépare, non ? Souffla-t-elle amoureusement, et d’ajouter, un brin taquine : je crois que ta famille m’a déjà adoptée de toute façon, cette union n’est plus négociable. Pour son plus grand bonheur. Elle se laissa aller dans ses bras et posa sa tête sur son torse, apaisée par les battements de son cœur. Je suis tellement, tellement heureuse, moi aussi. Elle marqua une pause. La journée n’a pas été trop difficile pour toi ? »

Les essayages, les bavardages... Elle savait que le jeune homme aimait sa famille, plus que tout, mais elle se souvenait aussi qu’il n’était pas parti pour rien et que le traditionalisme des siens pouvait lui semblait pesant, étouffant, même pour lui qui y était habitué.

« Je sais que tu n’es pas très patient avec... Ce genre de choses. » Ajouta-t-elle avec un sourire entendu.

Mais le jeune couple n’eut guère le temps de profiter plus longtemps de ce moment ensemble ; Leur fils s’empressa de se rappeler à leur bon souvenir. Comme son compagnon la prévint qu’il s’en occupait, Gabrielle prit le temps de s’apprêter pour la nuit et prit le relais de Mikhaïl lorsque ce fut à son tour de se débarbouiller de la journée. Enfin, ils préparèrent Alexeï pour la nuit et se mirent à leur tour au lit. Quand s’endormirent-ils ? Gabrielle n’était pas certaine. Un instant ils étaient en train de parler de tout et de rien, elle posée contre son torse... Et l’instant d’après, c’était le matin.

Elle cligna des yeux. Une lumière vive s’insinuait d’entre les lourds rideaux colorés.

« Pas partie, répondit-elle d’une voix ensommeillée. Alexeï ? » Demanda-t-elle en réfrénant un bâillement.

Elle avait dormi étrangement longtemps – de façon continue – pour quelqu’un qui avait un nouveau-né dans sa chambre. Prêtant l’oreille pour s’assurer que son fils ne la réclamait pas, elle finit par rouler tout contre Mikhaïl et se blottir contre lui. La chaleur de sa peau, la force de ses bras qui l’enlaçaient, lui donnait des envies de plus mais elle savait que ce n’était pas vraiment le moment... Et l’idée de réserver ce moment d’intimité pour après leur union lui plaisait plus qu’elle ne voulait bien l’admettre. Cela n’empêchait pas l’envie d’être là et de lui rappelait combien elle l’aimait.

« Prêt pour le grand jour ? Demanda-t-elle finalement en plantant ses prunelles dans les siennes. Quel est le programme de la journée ? »

Elle savait qu’ils allaient être séparés... Mais elle ne savait pas exactement pourquoi. Un petit briefing ne lui ferait certainement pas de mal. Et leur lever avait été matinal : ils avaient encore un peu de temps avant d’être rompus à leurs obligations respectives.
 
Revenir en haut Aller en bas




No one can hide from my sight
power is of two kinds. one is obtained by the fear of punishment and the other by acts of love. but power based on fear of punishment is a more effective and permanent then the one derived from love + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 26 Oct 2020 - 20:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Mikhaïl Lesovsky
Hell Club

Personnage
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 2033
ϟ Nombre de Messages RP : 654
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : étangs noirs.
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Joueur
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 2033
ϟ Nombre de Messages RP : 654
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : étangs noirs.
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
La normalité de ces matinées passées en Russie était si agréable qu'il avait parfois l'impression de rêver. Mais c'était à double tranchant : Mikhaïl ne pouvait pas s'empêcher de penser au fait que tout cela prendrait fin dès le moment où ils poseraient à nouveau le pied sur le sol américain. Elle redeviendrait Gabrielle Tessier, la riche héritière et lui ne serait plus qu'un immigré qui avait eu beaucoup de chances. Ou peut-être était-ce seulement la manière dont il se voyait et qu'il se mettait lui-même des bâtons dans les roues ? C'était possible, mais c'était dans sa nature de se sous-estimer. Une certaine sorcière se plaisait à le lui rappeler.
Plutôt que de gâcher leur séjour ici, le Slave décida de laisser les pensées négatives à l'ombre. Il aurait tout le temps d'y penser une fois de retour à Star City ! Autant se concentrer sur l'essentiel et en profiter au maximum.

Comme pour faire écho à ses pensées, Gabrielle se rapprocha et il l'enlaça instinctivement. Ce n'était pas le genre de moment qu'ils avaient vraiment l'occasion de partager habituellement, ce qui ne faisait que le rendre plus précieux. Tournant la tête vers la jeune femme, le Russe lui caressa le bras de sa main libre, lui répondit d'un ton pensif. Il devait se remémorer les traditions du mariage. Disons qu'il n'avait jamais jugé nécessaire d'y penser avant sa rencontre avec elle puisqu'il était certain d'avoir tiré un trait là-dessus depuis ses problèmes avec la Bratva.

« Après le repas du matin, les femmes vont te prendre à part et t'aider à te préparer pour la cérémonie. Ma mère s'occupera probablement d'Alexeï, je crois qu'elles ont préparé une tenue pour lui. Irina lui avait vaguement dit quelque chose à ce sujet, mais vu son sourire, il était facile de deviner ce qu'elle avait en tête. Moi j'irai avec les hommes. Ça prendra probablement moins de temps que pour toi, mais ce n'est pas grave. C'est au mari d'attendre son épouse sur le lieu de la cérémonie, c'est dans la tradition. »

C'était un mode de vie très patriarcal, Gabrielle avait probablement dû le comprendre, mais c'étaient leurs traditions. Et, à bien y réfléchir, ça ne changeait pas vraiment des unions modernes qui se déroulaient à Star City ou partout ailleurs dans le monde. Après une légère pause destinée à vérifier que les gémissements du bébé ne se transformaient pas en pleurs, le trentenaire reprit :

« Normalement, les fiancés ne doivent pas se voir pendant plusieurs journées avant la cérémonie, mais notre cas n'est pas vraiment conventionnel... »

Il eut un sourire amusé à cette pensée. Lui qui était si croyant et si traditionaliste à l'époque, voilà qu'il allait faire un mariage officieux, avec une femme qui était déjà la mère de son unique enfant. Si on lui avait dit qu'une telle chose arriverait il y a cinq ou six ans, il n'y aurait jamais cru. Si on lui avait dit, lorsqu'il l'avait rencontrée pour la première fois, qu'il allait épouser la mystérieuse tueuse qui lui faisait concurrence, il aurait ri sans y croire ! Mais la vie était pleine de surprises, et pour une fois, elle était vraiment bonne. S'arrachant à ses pensées, Mikhaïl poursuivit ses explications.

« Habituellement, c'est le père de la future mariée qui l'accompagne jusqu'à son fiance... Je pense que le mien va probablement te le proposer. Ou l'un de mes frères. Mon grand-père l'aurait sans doute fait s'il ne dirigeait pas la cérémonie. »

Il n'avait pas envie de la rendre triste, mais c'était probablement inévitable. Elle aurait forcément aimé que ses parents soient là pour elle en ce jour si particulier, mais certaines choses ne pouvaient pas changer malheureusement. Déposant un baiser léger sur la joue de sa compagne, le Russe lui offrit un sourire.

« Après ça... Ça ira vite. Trop vite sans doute. Dans la tradition, tout le village participe à la fête, donc je pense que tu verras beaucoup de monde que tu ne connais pas, tu ne comprendras probablement tout ce qui se passera, mais tu n'auras pas à t'inquiéter. C'est toujours... Normal dirons-nous. En tous les cas, j'espère que tu as bien dormi, parce que s'il y a une chose pour laquelle ma famille n'est pas en reste, c'est pour faire la fête. »

Ces moments-là étaient si rares que lorsqu'ils arrivaient, tout le monde en profitait à fond et le soleil se couchait et se relevait souvent avant que tout le monde ne soit allé se coucher !
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 1 Nov 2020 - 1:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

Gabrielle Tessier
Agent Ténébreux

Personnage
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 641
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 641
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
La chaleur des bras de Mikhaïl l’entoura et un soupir s’insinua d’entre ses lèvres. Il ne répondit pas immédiatement à sa question concernant le déroulé de la journée, ce qui lui laissa tout loisir de profiter de cet instant suspendu dans le temps où ils n’avaient à se préoccuper de rien sinon d’eux. Lorsqu’il prit enfin la parole, Gabrielle se plut à mettre des images sur ses mots, comme si leur union était encore un rêve lointain et inaccessible. Alors, avec un plaisir indicible, elle se rendait compte que tout était bien réel et elle peinait à réaliser la chance qu’elle avait de les avoir lui et Alexeï. Et d’être ici avec eux.

« Mon mari, répéta-t-elle d’une voix ensommeillée, comme si elle goûtait le mot qui roulait sur sa langue. J’ai hâte de pouvoir t’appeler comme ça. »

Même si ça n’avait rien d’officiel au regard des lois américaines, Gabrielle s’en fichait bien. Les lois ne valaient rien à ses yeux, elles n’étaient que le reflet d’une société à laquelle elle ne se sentait pas appartenir et qu’elle rejetait corps et âme. D’ailleurs, elles les bafouaient sans cesse, ces lois, et elle le faisait volontiers. Alors pour elle, cette union et cette cérémonie comptaient. Parce qu’au fond, il n’y avait qu’eux qui importent et que ce serait la concrétisation symbolique de leur amour, au même titre que l’était leur fils dont la respiration berçait ses pensées.

« Je ne sais pas si j’aurais accepté de ne pas te voir pendant plusieurs jours, pour être honnête. »

Un sourire mutin avait ourlé ses lèvres. Le temps dont ils disposaient ensemble lui semblait si... Limité, parfois. Preuve en était qu’à Star City, ils ne pouvaient guère avoir la vie de couple à laquelle ils aspiraient. Alors certes, ils avaient réussi à trouver une forme d’équilibre depuis la venue au monde d’Alexeï mais c’était seulement depuis qu’ils étaient en Russie qu’elle avait l’impression d’avoir trouvé un semblant de normalité dans sa vie. Alors venir ici et passer ses nuits seules lui aurait semblé inenvisageable, même si elle savait qu’il en allait ainsi de la tradition.

Une autre tradition était celle, pour un père, d’accompagner sa fille à l’autel.

« C’est une délicate attention. Elle marqua une pause et un sourire triste ourla ses lèvres. Penser à son père lui avait fait un pincement au cœur. J’aurais aimé qu’ils soient là. J’aurais aimé qu’ils te rencontrent. Et qu’ils connaissent notre fils. »

C’était peut-être ce qui était le plus difficile pour elle, de savoir que ses parents n’auraient jamais connu son fils, que son fils n’aurait jamais connu ses grands-parents. Elle savait aussi que ça valait peut-être mieux ainsi ; Gabrielle avait aimé son père au-delà de toute mesure, comme seule une enfant peut aimer son parent, mais elle savait au fond d’elle-même qu’il n’aurait jamais hésité à instrumentaliser Alexeï pour le bien de SHADOW. Elle aimait le souvenir de sa mère, et elle aurait aimé l’avoir à ses côtés pour chaque instant de sa grosses, mais elle savait aussi que c’était une femme fragile et colérique, dont les excès avaient ruiné le mariage.

L’un dans l’autre, se disait la française avec amertume, il valait peut-être mieux qu’ils ne soient plus là.

Et elle avait sa propre famille, maintenant.

Par ailleurs, c’était une journée de célébrations et de joie, où seul leur avenir comptait. Elle chassa les pensées tristes qui s’étaient insinuées dans son esprit et se lova un peu plus dans les bras du russe.

« J’ai dormi comme un bébé. » Souffla-t-elle.

Et comme s’il avait entendu sa mère parler de bébé, Alexeï fit savoir son existence à ses parents en s’agitant et en geignant. Gabrielle se leva la première, proposant à Mikhaïl de s’occuper de lui le temps qu’il se prépare. Lorsque ce fut fait, ils inversèrent les rôles et se fut au tour de Gabrielle de se rafraîchir en chassant la nuit qui s’était appesantie sur ses traits. Elle terminait seulement de s’habiller lorsqu’on frappa à la porte et ils n’eurent guère besoin d’ouvrir la porte pour que la voix enjouée d’Irina surgisse au travers le battant pour les inviter à la table du petit-déjeuner. Dans un éclat de rire, la française se tourna vers son compagnon et indiqua la porte d’un léger signe de tête.

C’était le grand jour.
 
Revenir en haut Aller en bas




No one can hide from my sight
power is of two kinds. one is obtained by the fear of punishment and the other by acts of love. but power based on fear of punishment is a more effective and permanent then the one derived from love + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 1 Nov 2020 - 16:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Mikhaïl Lesovsky
Hell Club

Personnage
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 2033
ϟ Nombre de Messages RP : 654
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : étangs noirs.
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Joueur
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 2033
ϟ Nombre de Messages RP : 654
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : étangs noirs.
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Lorsque le bébé se manifesta, Mikhaïl imita Gabrielle en se levant pour se préparer. Ce fut assez rapide : il avait été habitué à une vie austère, aussi bien dans ce village que lors de son séjour à l'armée et il n'avait jamais changé ce comportement, même une fois sa « liberté » regagnée. Sa future épouse eut le temps de s'occuper d'elle avant qu'Irina ne débarque avec sa bonne humeur. Le Russe alla lui ouvrir et annonça qu'ils arrivaient tout de suite, le temps d'enfiler quelque chose d'un peu plus chaud au petit.

Quelques instants plus tard, ils étaient attablés dans la maison des parents. Tout le monde était enthousiaste et Mikhaïl se sentit un peu coupable de ne pas avoir donné de ses nouvelles durant toutes ces années. Il avait toujours pensé que son sort importait peu aux siens, mais à voir comme ils se réjouissaient tous de l'événement à venir, ce n'était clairement pas le cas. Même ses beaux-frères – qu'il n'avait pourtant jamais rencontrés – semblaient le connaître comme s'ils avaient grandis ensemble. Essayant d'oublier ce sentiment de culpabilité, Mikhaïl se concentra sur ce qui allait arriver d'ici quelques heures et il fut étonné de se sentir un peu anxieux. Ce n'était pas l'idée d'épouser celle qu'il aimait qui le rendait ainsi, mais plutôt... De rendre tout ça public. Il avait du mal à se dire qu'ils se trouvaient dans sa famille, que cette dernière savait pour eux et qu'elle pouvait laisser échapper quelque chose, involontairement. C'était dangereux, il le savait bien, il avait été égoïste en agissant comme ça, mais d'un autre côté il était content de l'avoir fait. En voyant la manière dont Gabrielle était adoptée par les siens, il avait l'impression de lui donner un peu ce qu'elle regrettait de ne pas avoir : une famille. Il savait que ses sœurs allaient vouloir rester en contact avec elle, même s'il faudrait des semaines pour que leurs lettres lui parviennent.

Délaissant ses pensées sombres, le Russe fut de toute manière rapidement obligé de se changer les idées. Le repas était terminé, ils eurent tôt fait de tout débarrasser et Ekaterina décréta qu'il était temps qu'ils se préparent tous. La cérémonie devait avoir lieu avant le repas de midi puisque la fête débuterait tout de suite après et se prolongerait jusqu'à très tard dans la nuit. Peut-être même jusqu'au petit matin. Après avoir embrassé sa future épouse une dernière fois, elle fut entraînée par les femmes de la famille, non sans avoir été délestée d'Alexeï qui fut confié à sa grand-mère. Avant qu'elle ne disparaisse, Mikhaïl avait vu son père aller lui parler en tête-à-tête, sans doute pour lui proposer de l'accompagner jusqu'à l'autel si elle le souhaitait. C'était une bonne chose.

Maintenant qu'ils étaient pris dans les dernières préparations, tout se passa très vite. Il vit à peine le temps défiler et se retrouva en une fraction de secondes au moment où il devait enfiler la fameuse tenue qu'on lui avait fait essayer la veille et marcher jusqu'à la zone où se déroulerait la cérémonie. C'était un peu à l'écart du village, à l'intérieur d'un petit bosquet dont les arbres étaient à nu. Mais cela n'enlevait rien au charme de l'endroit, bien que la fraîcheur environnante faisait rougir les joues. Les costumes étaient tous prévus pour ce climat, aussi n'avaient-ils pas à piétiner pour se réchauffer en attendant que la future épouse arriva, mais Mikhaïl se sentit malgré tout fébrile. Une boule étrange s'était formée dans son ventre et il se sentait bêtement anxieux. Pavel dut probablement le sentir ou le remarquer, car il donna un coup de coude à son cadet, arborant un large sourire amusé.

« Tu ne vas pas t'enfuir avant qu'elle n'arrive ? Sinon, je te préviens, je prends ta place ! Un sourire ourla les lèvres du Slave qui secoua la tête.
Non, j'aurais plutôt peur que ce soit elle qui prenne la fuite, tu vois.
Ne t'en fais pas, elle ne le fera pas. Il haussa un sourcil. Bien évidemment qu'il le savait, mais l'assurance avec laquelle Pavel disait ça le surprenait.
Tu ne la connais même pas. L'intéressé haussa les épaules.
Il n'y en a pas besoin. »

Avant qu'il ne puisse demander à son frère ce qu'il entendait par là, le trentenaire repéra la silhouette d'Irina qui approchait. Elle était restée avec Gabrielle jusqu'au dernier moment, au cas où sa tenue demanderait une ultime correction. Si elle venait, c'était que la future mariée n'allait pas tarder. Alexeï était toujours dans les bras de sa grand-mère, vêtu de la tenue qu'elle avait confectionnée pour l'occasion, gazouillant d'un air apparemment ravi, comme s'il savait ce qui allait se passer. Droit comme un I, bras glissés dans son dos à la manière militaire, le trentenaire ne put retenir un sourire sincère lorsqu'il vit la silhouette de Gabrielle se dessiner au bout de l'allée. Il savait qu'elle allait être jolie, mais elle l'était encore davantage que dans ses rêves les plus fous. Il était vraiment le plus chanceux de la planète !
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 31 Déc 2020 - 14:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

Gabrielle Tessier
Agent Ténébreux

Personnage
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 641
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 641
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
La matinée avait filé avant qu’elle ne puisse vraiment s’en rendre compte. Chargée, comme on pouvait l’attendre d’une matinée qui se levait sur le premier jour de leur nouvelle vie. Bien sûr, elle savait que rien ne changerait, fondamentalement, dans leur quotidien. Gabrielle savait qu’ils ne partageraient jamais le même nom, qu’ils ne partageraient jamais vraiment le même toit non plus et qu’ils ne formeraient jamais une famille traditionnelle. Mais d’un autre côté, tout changerait, pour elle, sans qu’elle ne se l’explique vraiment. Et elle avait cette certitude enfouie dans le fond du cœur, même si son esprit était accaparé par l’instant présent et qu’elle lui offrait volontiers toute son attention. Comme son enfant, qui réclamait d’être dans ses bras ou comme sa future belle-famille, dont les éclats de voix se mêlaient aux éclats de rire autour d’une table plus chargée que d’ordinaire.

La française avait essayé mais, sans grande surprise, elle n’avait pas réussi à avaler grand-chose. Elle était nouée, à la fois impatiente de leur union et anxieuse de ce qu’elle allait signifier pour eux, des risques qu’ils faisaient prendre à tout le monde et à eux-mêmes. Pourtant, elle n’arrivait pas à regretter sa décision ; Le temps passé avec eux nourrissait un besoin plus profond, d’une affection dont elle avait longtemps manqué et elle aurait tout sacrifié, si elle avait pu étirer cet instant à l’infini, si elle avait pu le figer dans le temps. Alors, comme ce n’était pas possible, elle s’était contentée de profiter de la chaleur, de la générosité de cette famille qui serait bientôt la sienne. Et de tendre une oreille attentive aux bribes de conversation en s’imaginant, pour un instant, de ne jamais repartir.

Le soleil commençait à friser la ligne d’horizon lorsque le petit déjeuner prit fin. Une aube claire et sans nuages les accueillit au sortir de la datcha, de même qu’une tiédeur qui promettait à leur union une météo clémente et elle vit cela comme un bon présage. Avec Svetlana en maîtresse d’œuvre, Gabrielle fut rapidement apprêtée et coiffée comme il le seyait à une jeune épouse ; On l’aida à se vêtir et on la parfuma d’essences florales mais elle s’occupa elle-même de se maquiller, réhaussant ses cils de noir et teintant ses lèvres d’une couleur de sang qui se mariait parfaitement à la couleur du sarafane, là où l’or de ses cheveux répondait aux broderies qui couraient sur l’épais tissu. Sans qu’elle s’y attende vraiment, la lourdeur de la tenue dissipa en un instant le froid qui collait à sa peau et les doutes qui pesaient encore sur son esprit.

À la sortie de l’isba l’attendait Vassily. Il la gratifia d’un sourire et d’une œillade attendrie et lui tendit son bras, l’invitant à s’en saisir pour marcher jusqu’au bosquet où se déroulait la cérémonie. Elle avait accepté la proposition avec chaleur et, suivie de ses futures belles-sœurs, qui portaient avec elles le coffre contenant son ssylka, Gabrielle arriva finalement jusqu’à une clairière sur laquelle s’ouvrait une assemblée colorée de femmes et d’enfants emmitouflés et d’époux qui avaient sortis leurs plus belles tenues. Si des regards se tournèrent vers eux, elle n’en remarqua aucun ; Ses prunelles venaient de glisser sur la silhouette de son compagnon, qui l’attendait de l’autre côté d’une allée improvisée de feuilles gelées et de neige battue, et, pour un instant, il n’y avait plus qu’eux.

Un sourire ourla ses lèvres et son cœur s’emballa.

Son futur beau-père l’accompagna jusqu’à l’autel, puis alla s’installer aux côtés de son épouse et de son petit-fils. Nikita prit entre ses larges mains calleuses celles des futurs mariés et prit la parole d’une voix forte, qui intima le silence au reste de l’assistance.

« Mes amis, décréta-t-il, c’est avec une joie immense que je vous souhaite la bienvenue à cette cérémonie. Aujourd’hui, nous fêtons l’union de Mikhaïl Vassiliovitch Lesovsky et de Gabrielle Oksana Tessier et j’ai l’honneur, et le privilège, de pouvoir officier en leur nom et proclamer leur union selon nos rites ancestraux. »

Il marqua une pause de circonstance et un silence s’abattit sur la clairière, seulement perturbé par les gazouillements d’Alexeï.

« Et, avant cela, j’aimerais commencer par dire quelques mots. Quand mon petit-fils nous a quitté, il y a des années de ça, je n’aurais jamais imaginé le revoir un jour. Pas de mon vivant, en tout cas. Un rire courut dans l’assemblée, Nikita esquissa un sourire et marqua une pause. Je ne saurais vous exprimer ma joie d’avoir appris la naissance de son fils et la promesse de son union avec la mère de son enfant, mais elle n’était rien en comparaison de la certitude qu’il s’en retournerait à ses racines pour partager cela avec les siens et qu’il apporterait avec lui non pas un, mais deux nouveaux membres de la famille. »

Il offrit à Gabrielle une œillade tendre qu’elle lui rendit et accrocha le regard de Mikhaïl.

« Et je suis reconnaissant d’être encore de ce monde pour pouvoir vous unir. Et j’ai confiance en toi pour être le pilier de ce nouveau foyer et porter en ton cœur les valeurs qui nous sont chères. Et les cultiver. Et les transmettre. Un coup d’œil entendu, et il reprit la parole à demi-voix pour n’être audible que d’eux seuls : vous êtes prêts ? »

La cérémonie pouvait commencer.


Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas




No one can hide from my sight
power is of two kinds. one is obtained by the fear of punishment and the other by acts of love. but power based on fear of punishment is a more effective and permanent then the one derived from love + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 11 Jan 2021 - 20:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Mikhaïl Lesovsky
Hell Club

Personnage
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 2033
ϟ Nombre de Messages RP : 654
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : étangs noirs.
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Joueur
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 2033
ϟ Nombre de Messages RP : 654
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : étangs noirs.
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Malgré le froid mordant, Mikhaïl avait du mal à penser qu'il n'était pas en train de rêver, et qu'il n'allait pas tout à coup se réveiller dans son studio solitaire à Star City. Ils étaient bien là, dans son village natal, avec toute sa famille et prêts à se marier. Il avait réussi à avoir tout ce dont il rêvait secrètement depuis toujours : une famille, un enfant et bientôt une épouse. Ce n'était peut-être qu'officieux, mais le fait que Gabrielle ait accepté de s'unir à lui suffisait largement à le contenter – même s'il avait toujours du mal à se dire qu'elle le faisait parce qu'elle l'aimait tout simplement.

Ses joues rosies par le froid dissimulèrent bien les émotions qui l'envahissaient et son expression presque normale – si l'on exceptait ses yeux pétillants – donnait presque l'impression qu'il prenait cette cérémonie comme une simple formalité. Mais c'était bien plus et il était convaincu que Gabrielle le connaissait assez bien pour le deviner. Il n'avait pas besoin d'être expressif pour faire comprendre ce qui l'habitait.

Les paroles de Nikita touchèrent le trentenaire et lui arrachèrent un sourire alors qu'il posait une œillade amoureuse sur la jeune femme à ses côtés, mais il se reprit rapidement et lorsque le silence retomba et que le couple répondit positivement à l'unisson, la cérémonie commença officiellement. Elle fut à l'image de la famille : chaleureuse et sans fioritures. Les mots étaient simples, mais sincères. Il y eut quelques termes qui échappèrent peut-être à Gabrielle, car ils étaient de dialecte Khantys, mais elle en comprit sans doute l'essentiel et c'était bien là tout ce qui importait. Au terme du discours mené par le grand-père, les futurs mariés échangèrent leurs ssylkas, exprimant ainsi leurs désirs quant à cette union, puis leurs vœux et enfin, Irina se rapprocha de son frère afin de lui donner la coiffe confectionnée à l'attention de Gabrielle. C'était celle des femmes mariées que toutes les femmes présentes à la cérémonie portaient elles aussi. Un sourire ourla les lèvres du Slave lorsqu'il se rapproche de sa compagne pour lui ôter sa coiffe de fiancée et la remplacer par celle d'épouse. C'était un simple geste, mais qui lui procurait un étrange sentiment de satisfaction et d'euphorie ! À cet instant précis, tous leurs problèmes, tous les dangers qu'ils couraient en venant ici, toutes les barrières qui s'étaient dressées entre eux étaient oubliées. Il voulait garder le positif, c'est tout.

Une fois ces étapes franchies, le couple était officiellement uni selon les lois de leur ethnie. Mikhaïl agrémenta tout de même cela d'un petit plus en se rapprochant de celle qui était désormais son épouse et en l'embrassant tandis que les invités s'enthousiasmaient de l'entrée de Gabrielle au sein de leur famille. À peine eurent-ils le temps de se séparer qu'Irina et les autres femmes se précipitaient déjà vers leur nouvelle « sœur » afin de la féliciter et de l'embrasser en la serrant contre elle, puis ce fut au tour des hommes qui se montrèrent un peu moins expansif – Pavel excepté, évidemment ! Mikhaïl eut approximativement droit au même traitement et, pour une fois, parvint à ne pas se transformer en bâton de bois lorsque ses sœurs entreprirent de le serrer dans leurs bras.

Une fois les félicitations achevées, la famille entraîna les mariés jusqu'au bâtiment qui tenait lieu de salle commune pour les habitants du village. Certains d'entre eux, notamment des jeunes de l'âge de Mikhaïl et leurs parents qui avaient connu le trentenaire avant son départ pour la ville, les y attendaient et les félicitèrent à leur tour, leur souhaitant tout le bonheur et espérant même les voir rejoindre le village. L'effervescence dura encore un moment avant que le couple ne puisse profiter d'un peu de tranquillité. Ce n'était évidemment que l'histoire de quelques instants, le temps qu'Irina ou un autre membre de la famille ne décide qu'il était temps de commencer à faire la fête ! Mikhaïl profita de ce bref instant de pause pour caresser la chevelure de son épouse à ses côtés, puis il adressa quelques mots d'un ton plein de tendresse :

« Je tenais à te dire que c'était probablement le plus beau jour de ma vie. Les autres étant ceux où je t'ai rencontrée et où j'ai pu voir Alexeï. »

C'était un peu cliché, mais c'était vrai. Le Russe n'était pas vraiment d'une nature expansive et il confiait rarement ses sentiments, même à ses proches, qu'il tienne ce discours aussi ouvertement témoignait donc de l'affection sincère qu'il éprouvait pour la jeune femme. Même si elle ne pouvait probablement pas avoir de doute à ce sujet compte tenu de ce qu'ils étaient en train de vivre à cet instant. Il espérait bien qu'elle n'avait pas souvent reçu de demande en mariage ! Bien que le contraire ne l'aurait pas vraiment étonné.
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 24 Jan 2021 - 18:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

Gabrielle Tessier
Agent Ténébreux

Personnage
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 641
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 641
ϟ Nombre de Messages RP : 213
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Le jeune couple avait répondu à l’unisson et la cérémonie avait pu commencer. Gabrielle était comme sur un nuage, incapable de savoir si elle était bien réveillée ou si tout ça n’était que le fruit de son imagination. Il fallait dire que tout semblait si irréel ; Avoir croisé le regard de Mikhaïl, et être certaine d’avoir fait le bon choix. Avoir senti le « oui » rouler sur ses lèvres sans la moindre hésitation, sans peurs, et sans regrets et avoir goûté à l’éternité qu’il cristallisait. Elle n’aurait jamais imaginé avoir la chance de vivre cet instant, comme elle n’aurait jamais pensé pouvoir le mériter. Gabrielle avait voué sa vie à SHADOW, elle avait vu le jour pour servir les intérêts de l’organisation. Elle avait trahi, menti, volé, tué pour elle. Elle n’aurait pas dû avoir droit au bonheur. Pour SHADOW, elle avait déjà été mariée, par le passé ; L’ombre d’Alexandre Lacourt se dressa un instant sur eux mais elle la chassa bien vite. Rien ne pouvait entacher sa joie à cet instant.

Ils échangèrent leurs vœux et leurs ssylka, se promettant l’un à l’autre le respect, l’amour et la loyauté. Sans pudeur, Gabrielle partagea avec l’assemblée ses rêves et ses désirs pour eux et elle parla sans s’embarrasser de fioritures, simplement et sincèrement. Même si elle savait qu’ils étaient pour la plupart inaccessibles, et que Mikhaïl en était aussi conscient, elle les sentait enfouis dans son cœur, rayonnants d’espoir et lui permettant de croire en leur histoire. Elle savait qu’ils ne la quitteraient jamais et cette certitude la rendait infiniment heureuse. Au terme de leurs échanges, Nikita invita enfin son petit-fils à coiffer sa compagne du kokochnik moscovite qui avait été fait pour elle par les femmes de sa famille et elle ne releva la tête que lorsqu’elle sentit la résille de perles caresser son front. Alors seulement, elle sut qu’ils étaient unis par des liens qui transcendaient leurs différences.

Et alors elle sentit son cœur se soulever d’une allégresse pure.

Au détour d’un baiser, elle glissa un « je t’aime », en français, qui ne pouvait être entendu que de lui et autour d’eux éclatèrent des applaudissements et des éclats de voix : on acclamait le couple nouvellement uni. Elle réalisa t op tard qu’elle ne les entendait pas vraiment ; Son regard avait été happé par celui de Mikhaïl, où transparaissait tout l’amour qu’il lui portait et un sourire tendre ourla sa lippe. Après quoi ils furent emportés par le torrent des félicitations, par les embrassades et par les tapes dans le dos. Tout se passa très vite, et les instants qui suivirent leur union furent noyés dans le bouillonnement des couleurs et des sons étourdissants.

Elle n’était pas certaine de savoir comment ils étaient arrivés jusqu’à la salle commune, mais après avoir accueilli quelques nouvelles félicitations, elle fut certaine d’apprécier de pouvoir souffler un peu. Son regard clair parcourut la salle ; De longues tables de bois nappées d’étoffes multicolores avaient été disposées le long des murs et formaient un U derrière lequel étaient disposés des chaises dépareillées, mises en commun par les familles du village. Comme il était de convenance, les places au centre leur étaient réservées et derrière eux crépitait un feu bienvenu, qui les réchauffait doucement. Des victuailles, qui devaient représenter une bonne part des stocks du hameau, garnissaient les tables et chacun se servait à sa convenance. Plusieurs samovars dispensaient également du thé et du café à ceux qui le désiraient. Gabrielle ferma un instant les yeux. Le rire des enfants se mêlait à celui des adultes. Elle poussa un soupir imperceptible.

« J’aimerais qu’on puisse rester ici éternellement, fit-elle en posant sa tête sur l’épaule de son époux, et ne jamais rentrer à Star City. J’aimerais que notre fils grandisse au milieu des siens. »

Parce qu’ils étaient ses seuls parents. Gabrielle n’avait personne, contrairement à Mikhaïl, et savoir qu’elle appartenait maintenant à leur famille, elle aussi, lui faisait chaud au cœur. Malgré tout, la française savait aussi qu’ils n’auraient jamais la possibilité de rester en Russie ; Trop de choses les rattachaient à la ville des supers. Des choses dont ils ne pouvaient pas parler, mais des choses inéluctables malgré tout. Son devoir envers l’Organisation l’obligeait là-bas... Et elle craignait de ce que ferait SHADOW si elle devait disparaître des radars.

« Il faudra qu’on... J’aimerais qu’on discute de ce qui va se passer à notre retour à Star City, souffla-t-elle après un silence. J’aimerais prendre certaines dispositions pour toi et pour Alexeï. Mon testament, par exemple, s’il devait m’arriver quelque chose. »

Sans être alarmiste, ils savaient tous les deux qu’ils faisaient des métiers dangereux et Gabrielle, elle, n’avait d’autres préoccupations que de le protéger, lui et leur fils. C’était l’une des choses dont elle voulait discuter et, heureusement pour eux, c’était aussi la plus démoralisante. Les autres n’étaient que des questions pratiques.

La française n’eut toutefois pas l’occasion d’aller plus en avant dans les détails ; Les sons du Khutang et du violon se mirent à résonner tandis que la voix chantante et cristalline d’une toute jeune femme entamait une chanson typique khantye. Elle ne parvenait pas à en comprendre toutes les paroles, mais c’était somme toute très festif. Rapidement, d’ailleurs, d’autres convives s’étaient mis à chanter et à taper dans leurs mains. On les héla, les enjoignant à se joindre aux réjouissances.

« Enfin, on aura le temps d’en parler sur le retour. Elle déposa un baiser sur sa joue et un sourire ourla sa lippe. Je crois qu’on nous attend pour danser. »

Elle se leva et tendit la main à son compagnon. La fête pouvait enfin commencer !
 
Revenir en haut Aller en bas




No one can hide from my sight
power is of two kinds. one is obtained by the fear of punishment and the other by acts of love. but power based on fear of punishment is a more effective and permanent then the one derived from love + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 25 Jan 2021 - 15:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Mikhaïl Lesovsky
Hell Club

Personnage
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 2033
ϟ Nombre de Messages RP : 654
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : étangs noirs.
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
Joueur
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 2033
ϟ Nombre de Messages RP : 654
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : étangs noirs.
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 1/2 (ouvert)
C'était comme un rêve, irréel et si proche de ce qu'il avait pu espérer par le passé. Avant de rencontrer Gabrielle, il avait souvent rêvé de réussir à fonder une famille, de rendre son épouse heureuse et de permettre à ses enfants d'avoir une belle vie, mais ce n'était qu'un rêve, justement. Son premier face-à-face avec la jeune femme l'avait enchanté, puis leurs rendez-vous suivants, ceux qui permirent à ses sentiments de se développer toujours davantage. Leur relation avait évolué sans qu'il ne le voit et il s'était réveillé un beau matin après avoir fait le même rêve, mais avec le visage de Gabrielle à la place de celui d'une épouse anonyme. Même s'il avait longtemps refusé de l'accepter parce qu'il savait le danger que cela représenterait pour elle – et maintenant pour leur enfant – le trentenaire était probablement tombé amoureux d'elle avant même de lui avoir parlé pour la première fois. Et maintenant ils étaient là, mariés aux yeux de son peuple et elle avait officieusement rejoint sa famille. Les siens la voyaient comme une des leurs et leur fils était là pour témoigner de leur amour. C'était un rêve, assurément, mais ils avaient visiblement réussi à le rendre réel.

Bien conscient qu'à chaque fois qu'il posait les yeux sur elle, son regard devait se teinter d'admiration et d'amour, le Russe décida de se laisser aller. Une fois n'est pas coutume et maintenant qu'il était parmi les siens, il n'y avait aucune raison à ce qu'il dissimule encore ce qu'il ressentait. Les paroles de la jeune femme réchauffèrent encore davantage son cœur et il esquissa un sourire tout en tournant la tête vers elle.

« J'aimerais aussi. »

Malheureusement, il s'agissait là d'un rêve qu'ils ne pourraient pas réaliser. Trop de choses les retenaient à Star City et il savait qu'il n'était pas au courant de toutes les affaires de son épouse. Elle avait probablement davantage de raisons que lui de vouloir rester sur place. Ou de devoir.

Lorsqu'elle reprit la parole pour lui parler d'un sujet plus... Compliqué et difficile à aborder, il ne put s'empêcher de poser un regard inquiet sur elle. Mikhaïl n'avait jamais envisagé sa mort, ou plutôt il refusait de le faire. Oh, il savait qu'ils menaient des vies dangereuses et que c'était un risque plus que probable, mais disons qu'il s'était toujours imaginé disparaître le premier. La perspective qu'elle puisse être la première à disparaître le chamboula, même s'il se débrouiller pour le dissimuler. Elle avait raison : ils allaient devoir en parler. Lui-même avait pris ses précautions de ce côté, même si Gabrielle n'en aurait pas vraiment besoin vu sa fortune personnelle. C'était plus une manière de lui rappeler qu'ils avaient toujours été sa priorité.

Fort heureusement, les autres participants à la fête ne songeaient pas à ces détails déprimants et se chargèrent de la débuter ! Lorsque la musique envahit la pièce et que les gens se mirent à chanter et à danser, Mikhaïl eut l'impression d'être revenu des années en arrière. Un sourire fleurit à nouveau sur ses lèvres alors que Gabrielle semblait enthousiaste à l'idée de s'amuser un peu et il la suivit sans hésiter, attrapant la main qu'elle lui tendait pour la suivre afin de rejoindre les autres. La fête était rythmée et très rapidement, toutes les pensées sombres s'envolèrent et chacun put profiter des réjouissances. La musique emplissait l'espace et tout le monde dansait ou discutait joyeusement. Mikhaïl qui avait toujours été partant pour faire la fête dévoila sans doute une nouvelle facette de sa personnalité à celle qui était désormais son épouse. Il fallait avouer que leurs vies respectives à Star City ne leur permettaient généralement pas de sortir danser ensemble, elle n'avait donc jamais pu vérifier s'il était ou non doué dans ce domaine. Bien entendu, Gabrielle fut invitée de toutes parts ! Les frères et beaux-frères du Russe n'hésitèrent pas à la convier pour une danse, tout comme son tout nouveau beau-père et pour finir, un Nikita ravi de voir une nouvelle personne agrandir leur famille. Si Gabrielle avait le moindre doute, cette soirée lui prouva qu'elle avait été totalement adoptée par la famille du trentenaire !

Les danses furent entrecoupées par l'arrivée de nourriture et il semblait que la famille des mariés avait apparemment prévu de quoi nourrir un régiment ! La fête battait son plein et le temps filait à toute allure, au point que les plus jeunes enfants – dont ceux de ses sœurs – finirent rapidement par tomber de sommeil. La nuit était déjà tombée à l'extérieur lorsqu'Irina vint trouver les deux amoureux.

« Les petits sont fatigués, je vais les conduire chez nous, ma belle-mère va veiller sur eux, elle a suffisamment fait la fête d'après elle ! Est-ce que vous voulez que j’emmène Alexeï pour qu'il puisse dormir avec les autres ? »

Mikhaïl interrogea Gabrielle du regard. Il faisait confiance à sa sœur et savait que l'enfant serait entre de bonnes mains, mais il comprendrait que la jeune femme ne veuille pas forcément se séparer de son fils. Elle passait beaucoup plus de temps avec lui que ne le faisait son père, couper le cordon était forcément plus compliqué pour elle. Toujours est-il que la soirée promettait d'être encore mouvementée. Même si la fête avait débuté un peu avant midi le temps de tout mettre en place, il était fort probable qu'elle dure jusqu'aux lueurs du matin suivant ! C'était ainsi au village : on faisait rarement la fête, mais lorsqu'une se déroulait, on en profitait un maximum ! Au moins cela leur laisserait un souvenir impérissable et difficilement oubliable... Même s'il n'avait pas besoin de ça pour se souvenir du jour où il avait épousé la femme qu'il aimait.
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

 
Pour le meilleur et pour le pire
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Categorie_6Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Categorie_8


Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Categorie_1Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Categorie_3
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Categorie_6Pour le meilleur et pour le pire - Page 2 Categorie_8

Sauter vers: