Quand on a le physique d'un emploi, on en a l'âme Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Quand on a le physique d'un emploi, on en a l'âme Categorie_1Quand on a le physique d'un emploi, on en a l'âme Categorie_2_bisQuand on a le physique d'un emploi, on en a l'âme Categorie_3
 

Quand on a le physique d'un emploi, on en a l'âme

 
Message posté : Sam 11 Avr 2020 - 16:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les Ymir étaient toujours à la recherche de nouvelles recrues et il n'était pas rare que des indépendants du Cartel Rouge qui n'étaient liés à aucun groupe en particulier puissent tenter leur chance. Bien sûr, l'organisme criminel étant un regroupement, ces individus papillonnaient entre différents groupuscules, mais sans être affilié à un en particulier. Mike estimait généralement qu'il s'agissait de recrues de choix, car elles connaissaient les règles du Cartel, mais qu'elles restaient encore libres de leurs choix. Il n'était donc pas rare qu'il en convie certains à tenter leur chance, ou qu'il cite quelques noms à Jay, lequel décidait ou non de donner suite.

Lorsque son bras droit avait suggéré le nom de Liam Snyder avant de lui transmettre son dossier, Jay était resté sceptique. Certes, ils avaient toujours besoin de bons médecins, aussi bien pour les blessures que les membres du groupe pouvaient récolter lors des missions que parce qu'ils devaient fournir des organes en bon état lorsqu'ils en prélevaient. Il en allait de même pour les personnes enlevées afin d'être revendues : il fallait s'assurer qu'elles étaient en bonne santé et si jamais quelque chose se produisait, qu'elles puissent être prises en charge. Les Ymir comptaient donc déjà deux médecins compétents, mais il n'y en avait jamais de trop, du moins selon les critères de Mike. Bien sûr, ce dernier semblait avoir une certaine estime pour le fameux Snyder, ce qui expliquerait qu'il ait autant insisté pour que Jay s'y intéresse !

Comme le Texan n'avait pas pour habitude de cracher sur les conseils de son collègue, il avait fini par se laisser convaincre et avait potassé le dossier du fameux Snyder. Bon, sur le plan du caractère, il ne collait pas forcément aux types que le trentenaire avait pour habitude de côtoyer, mais comme Jay n'était pas du genre à fréquenter beaucoup de monde, le problème n'était que très superficiel dirons-nous !

Étant donné que Mike avait proposé le nom, Jay lui demanda de prendre contact avec ce type et de l'inviter à venir au quartier général pour discuter d'une éventuelle embauche. Évidemment, Mike joignit quelques précisions sur ce qu'ils attendraient de lui ! Jay avait constaté que certaines personnes rechignaient à l'idée de devoir prélever des organes ou à s'occuper de personnes destinées à la vente d'esclaves. Ils voulaient donc être certains que ce ne soit pas le cas du Snyder avant qu'il ne réponde à leur offre.

Le soir venu, la plupart des hommes des Ymir étaient rentrés chez eux ou profitaient des locaux mis à la leur disposition dans le bâtiment. Mike et Jay étaient présents pour accueillir leur potentielle nouvelle recrue et lorsqu'elle se présenta à la porte de l'immeuble, ce fut le second qui se chargea de le faire entrer et de le saluer en premier. Jay, quant à lui, était resté légèrement en retrait, bras croisés sur son torse et vêtu avec des frusques qui semblaient devoir faire un tour dans une machine à laver très rapidement. Ou dans une poubelle vu la manière dont son pantalon était élimé.

Attendant que le type vienne vers lui, Jay quitta la table contre laquelle il était appuyé avant de saluer le nouvel arrivant d'une poignée de main et d'un hochement de la tête. Si Mike le connaissait aussi bien que le Texan le soupçonnait, ce type avait dû être mis au courant que le chef des Ymir était du genre pas très causant et qu'il ne souriait jamais. Parfois, ça mettait les gens mal à l'aise pour une raison qui échappait totalement au trentenaire. Après cette rapide poignée de main, Liam fut invité à prendre place à la table contre laquelle Jay l'attendait, lequel s'installa en face, Mike à ses côtés. Sans perdre de temps, il entra directement dans le vif du sujet.

« J'présume qu'Mike t'as clairement exposé c'qu'on attend d'un médecin ici. Y'a des trucs qui t'posent problème, ou l'boulot t'conviendrait ? »

Une entrée en matière plus que vitale. Une fois ce sujet réglé, ils allaient pouvoir parler de tout le reste, mais Jay préférait savoir à quoi s'attendre avant d'aller plus loin !
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 11 Avr 2020 - 23:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il paraît que des types peu recommandables s'intéressaient de près au médecin. Mais c'est justement dans ces cercles là que Liam voulait commencer à se faire un nom. De ce fait, est-ce que fréquenter l'infréquentable faisait de lui une personne recommandable ? Après cette légère branlette intellectuelle, il s'était préparé pour un rendez-vous qu'il avait, de toute évidence, accepté. Snyder connaissait, in facto, les différentes organisations au sein du Cartel. De nom, pour la plupart. N'ayant jamais eu véritablement des accès VIP chez l'un ou chez l'autre. Et c'était pas plus mal comme ça, pendant un temps. Il prospérait, en solitaire, commençait à se faire un nom. Il bossait pour l'un, pour l'autre, tant qu'il y trouvait son compte. Ceci étant, l'indépendance avait un prix. Le fait de ne pas avoir suffisamment d'alliés pour prospérer en cas de pépins. Le fait de ne pas avoir de structure, et donc par conséquent, par moment pas de travail. Problématique dans le monde du crime, quoi qu'il s'en sortait plutôt bien avec son boulot à côté, qu'il déléguait un peu plus. Après tout, il payait du monde pour ça.

Il avait fait la rencontre d'un type. Le genre qui dégage une forte impression, quelque chose de sombre et puissant. Exactement le genre que t'a pas envie de croiser dans une ruelle sombre. Peut être pas pour quelqu'un comme le Docteur, qui l'avait reçu dans son Cabinet, posant très peu de questions sur sa venue - puisqu'il était pas arrivé blessé comme les autres, mais venu pour parler. Au cours de longue discussions, suite aux faits qu'ils semblaient être sur la même longueur d'ondes, il lui fit une proposition : Venir voir de quoi il s'agit, prendre le temps d'y réfléchir, accepter la main qui lui était tendue. Ils avaient un nom, les Ymir. Ils avaient un quartier général, des occupations illégales, un chef, c'était une affaire qui tournait fortement bien et mine de rien, un profil comme celui de Liam pouvait être utile au groupe. Pour peu qu'il ait une certaine éthique, ainsi qu'un manque d'éthique sur certains points, très exactement les mêmes qu'on lui connaît aujourd'hui.

Alors, il s'était préparé. Non-armé comme à son habitude puisque de toute façon, c'était pas le genre à prendre les armes et tirer sur tout ce qui bouge - il était foncièrement mauvais à ça. Comme c'était pas un rendez-vous qu'on pouvait qualifier de galant, il n'avait pas misé sur faire une bonne impression physique. Sobre, discret. Une veste en cuir noire, un t-shirt blanc, un simple jean. Rien de cocasse, en effet.

Il se pointait, l'air de rien. Lunettes vissées sur l’arête nasale, le même air enjoué qu'à son habitude : Inexpressif au possible. Aussi fermé qu'une pistache dont la petite fêlure permettant l'ouverture à la main serait introuvable. Plutôt confiant, certain de ses capacités et ayant bien compris le rôle qu'il aurait à jouer là-dedans. En somme, on lui demandait de faire la même chose, ils avaient des conditions, il avait les siennes, et ça n'avait pas semblé être un mauvais deal pour Mike, même s'il préférait laisser la parole au plus haut gradé pour discuter de ce genre de détails.

La première personne présente pour le recevoir était donc le Mike en question. S'en suivi d'une petite poignée de pinces amicale, respectueuse, tout ce que vous voulez, puis les voilà approchant dudit boss, la tête pensante du groupe. Fidèle à la description qu'on lui en avait faite. Quelqu'un d'aussi peu expressif que Liam, c'est dire, ça collait bien. Une seconde poignée et les voilà tout trois autour d'une table.

Le gars était direct. La montagne à ses côtés bronchait pas. Liam était serein comme à ses habitudes. Expressivement, si la mise en scène aurait pu en terrifier quelques uns, ce n'était clairement pas dans le style du Chicagoan.

▬ Effectivement. Mike m'a mis au parfum de ce qu'on peut attendre de moi ici, en tant que médecin. Et je vous le dis comme je le lui ai dis : Ça colle. J'aurais peut être du prendre une preuve de ce que j'avance ? Peut être pas un cadavre, mais ne serait-ce qu'une photographie ? A moins qu'il allait tout bonnement le croire sur parole ? Bah, après tout, ça arrivait des fois. On lui donnerait le bon dieu sans confession avec sa belle gueule. Même si, et de manière certaine, avec ce type là, c'est pas sa belle gueule qui allait faire pencher la balance en sa faveur. Et puis d'un autre côté, il avait bien une preuve et solide en la personne de Mike.

Faut comprendre par là que ses recherches lui restaient importantes. Il avait des yeux et des oreilles dans le cabinet, beaucoup de monde allait le voir et il pouvait glaner par-ci par-là, outre le pognon, toutes sortes d'informations parce que les patients parlaient trop. De plus, s'ils possédaient ici bien plus de personnes que lui en recevait, vivant ou non, cela voulait dire que par la même occasion, en soignant, il pouvait continuer de développer ses pouvoirs. Une aubaine pour le médecin.

▬ Il y a seulement un point que j'aimerais clarifier. Savoir s'il est possible de continuer à faire ce que je fais pendant mes temps libres ou bien si je dépendrais uniquement du groupe et travaillerais uniquement pour ce but commun.

D'un geste de l'index, il vint remonter ses lunettes tout en gardant du regard l'homme qui se dressait face à lui.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 12 Avr 2020 - 16:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
En entendant l'autre demander s'il aurait dû apporter une preuve, Jay secoua la tête en signe de dénégation. Il n'était pas stupide, mais considérait que les gens n'avaient aucun intérêt à se faire mousser. S'ils prétendaient être capables de faire un truc et que finalement le groupe se rendait compte qu'ils n'étaient bons à rien, ils seraient aussitôt éjectés des Ymir et sans doute pas aussi indemnes qu'à leur arrivée ! Le Texan considérait donc que les gens qui postulaient – ou étaient invités à les rejoindre – comprenaient ce principe et ne feraient pas les abrutis.

Avant de le souligner, sait-on jamais, le trentenaire attendit tout de même que le type en ait terminé. Qu'il s'interroge sur son statut d'indépendant n'étonna pas spécialement Jay... Ni ne le dérangea en fait. Chacun était libre de faire ce que bon lui semblait du moment que cela ne portait pas préjudice au groupe. L'ancien prisonnier attendit donc que le silence retombe avant de répondre d'un ton toujours aussi neutre qu'à l'accoutumée.

« Non, t'feras c'qu'tu voudras d'ton côté. Faut juste pas qu'ça nous attire d'emmerdes. S'tu t'fais chopper pendant tes autres activités, t'attends pas à ce qu'on vole à ton secours pour t'sortir d'là. D'la même manière, s'tu bosses d'ton côté, t'utilises ton matos et pas celui du groupe, sinon j'considère qu'on a investi dans ton projet et faudra donner un intérêt. »

Tout cela lui semblait relativement logique. Après tout, d'autres groupes comme le leur refusaient tout simplement que leurs membres puissent faire d'autres choses à côté, au sein des Ymir, on était beaucoup plus coulant. En fait, aussi étonnant que cela puisse paraître, certaines personnes avaient déjà fait l'erreur de croire que sous ses attitudes renfrognées et sans doute un peu stupides, Jay était une bonne poire. Elles avaient essayé d'en abuser et s'étaient finalement fait avoir en retour. Le Texan n'avait pas changé son mode de fonctionnement, pour autant, il se contentait de chasser les gens qui essayaient d'en profiter. Et ils n'étaient plus aussi nombreux que ça.

Après avoir contemplé le visage de la nouvelle recrue durant quelques instants, le trentenaire détourna finalement le regard pour observer les environs comme s'ils lui semblaient plus intéressants que lui.

« D'la même manière, j'demande pas d'preuves d'c'qu'tu sais faire ou pas. T'es assez grand pour savoir d'quoi t'es capable ou pas. J'tiens juste à préciser qu'j'déteste les menteurs ou ceux qui me prennent pour un abruti, alors quand j'me rends compte qu'un truc roule pas – et on s'en rend toujours compte – j'laisse pas d'deuxième chance. » Ses prunelles claires se reportèrent sur le visage du Snyder. « En gros, s'y'a un truc qu'tu sais pas ou qu'tu veux pas faire, j'préfère qu'tu m'l'dises et qu'prenne quelqu'un d'qualifié sur c'coup. Je sanctionne jamais ces trucs. J'sais pas faire la moitié des trucs qu'mes gars font, alors j'vais pas m'en prendre à eux si c'est aussi leur cas. »

Assumer son manque de connaissances n'était pas problématique pour le trentenaire qui ne voyait pas le moindre problème à se sentir inférieur à ses hommes. Il n'avait jamais été à l'école de manière régulière et était quasiment illettré jusqu'à ce qu'il fonde les Ymir. À ce moment, Jay avait été obligé de revoir ses priorités et avec l'aide de Mike, il avait comblé quelques lacunes... Même s’il en restait encore à la pelle. C'était d'ailleurs son second qui se chargeait de rédiger et de lire tous les documents officiels.

Après quelques instants de silence, le Texan finit par reprendre la parole du même ton posé et un peu morne que depuis le début de la discussion.

« T'as des questions ? Sur l'fonctionnement du groupe, la paie ou j'sais pas quoi. Vaut mieux tout poser à plat dès maintenant, qu'on sache où on en est et c'qu'chacun attend d'l'autre. »

C'était généralement plus facile pour se projeter sur l'avenir et, accessoirement, savoir à quoi s'attendre en finalité. Jay avait bien conscience que toutes les recrues des Ymir n'avaient pas vocation à finir leur vie ici !
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 13 Avr 2020 - 10:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Effectivement, on le lui avait bien décrit. Et ça correspondait bien à ce qu'il avait en face des yeux. Un type, la trentaine. Une façon de parler bien atypique, comme s'il mâchait les mots pour aller qu'à l'essentiel, sans tournures de phrases pour se la raconter. Un gars naturel quoi, ça change dans ce milieu où tout le monde se donne des airs d'un peu tout et rien. Finalement, c'était exactement ce qu'il attendait de lui, et inversement. Liam était droit dans ses bottes, il ne comptait pas profiter de la main qu'on lui avait tendue, mais plutôt la serrer fermement et lancer par là ce qui semble être une affaire qui roulait.

Le chef eu un long speech explicatif, ce qui confortait Liam dans ses idées. Si accepter ne voulait pas dire être menotté ici et ne plus voir le jour, il en était. Pour le reste, ça lui semblait limpide comme de l'eau de roche. De toute façon, il avait son cabinet qui tournait bien, parfois du monde dedans, et au final il n'avait peut être plus besoin de payer pour recevoir des cadavres afin de s'essayer à ses pouvoirs là-bas, puisqu'il peut avoir des vivants sur qui travailler ici. Pareil pour ce qui était des organes vitaux, ce genre de choses. En clair, ce qu'il ferrait par la suite au Cabinet n'allait être qu'un petit bonus.

▬ C'est honnête. Ça me va.

Liam abattait les mêmes cartes que Jay. Il était net, faisait pas de détours dans ce qu'il avait à dire. Tranchant et incisif dans la parole comme au maniement du scalpel. En bref, ça lui allait que très bien. Et pour la suite, également, ça collait avec sa personnalité. Aussi vantard qu'il pouvait l'être sur ses qualités, il était de ceux qui admettaient les torts. Et s'il ne savait pas faire quelque chose, ça lui viendrait pas à l'esprit de dire le contraire. Beaucoup trop prétentieux pour ne serait-ce que tenter d'essayer quelque chose et passer pour un gros con. Le blond s'appuyait uniquement sur ses qualités, son domaine. Le reste, c'était pas ses affaires.

▬ Jusqu'ici tout semble en règle. Mais il préfère quand même mettre les points sur les i, ne serait-ce que pour éviter qu'on lui pense des talents qu'il ne possède pas. Si on me demande quelque chose dans mon domaine de compétence, la médecine, les soins, le prélèvements d'organes vitaux voir même la torture, j'aurais aucun mal à le réaliser.

D'un hochement de tête, sans détourner le regard, il acceptait les conditions. De toute façon, c'était assez clair pour les deux parties. Liam était pas de cette caste-là, et Jay semblait pas apprécier ceux qui l'étaient. Encore une fois, le terme affaire qui roule semblait bien se dessiner, en cette soirée. C'est par la suite que ça devenait intéressant : Modalités de contrat, questions supplémentaires, pour reprendre ses mots : Tout poser à plat histoire qu'il n'y ai pas de surprises entre les deux hommes.

▬ Les deux, mais pas que. Avant même de parler d'argent, ou du fonctionnement du groupe, j'aimerais visiter un peu les lieux, notamment les parties qui traitent aux soins, histoire de voir comment vous êtes équipés, ce genre de détails.

Aux mots choisis, on pourrait croire qu'il avait des doutes sur leurs installations. Ceci étant, son timbre de voix démontrait plutôt autre chose : Qu'il était très intéressé et voulait aller directement à l'essentiel. Voir de ses propres yeux à quoi ressemblerait les conditions de travail. Est-ce qu'il aurait besoin de son propre matos ou non. Est-ce qu'il aurait besoin d'une ou deux choses supplémentaires pour être totalement dans son bain. Ces petits détails techniques qui avaient, pour lui, bien plus d'importance que le reste pour le moment. Car si ça convenait pas, dès le départ, il aurait fait perdre du temps à Jay à lui demander moult explications sur le mode de vie des Ymir et de genre de choses.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 13 Avr 2020 - 15:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le type avait l'air d'apprécier ce qu'il entendait, ce qui était une bonne chose selon Jay. Bien sûr, ce dernier était tout bonnement incapable de percevoir les subtilités du comportement ou des intonations de la voix de son interlocuteur. C'était beaucoup trop poussé pour lui et le Texan se contentait d'écouter ce que la potentielle nouvelle recrue lui disait. Pour le reste... Et bien Mike était là ! Même s'il n'était pas spécialement doué en matière d'empathie ou de décodage du comportement humain, l'Américain était largement plus réceptif que son patron. Ce qui n'était pas très dur cela dit. Jay était tout bonnement imperméable à la moindre émotion humaine.

Comme Snyder résumait ce qu'il acceptait de faire, Jay hocha la tête, une seule fois, mais c'était suffisant pour faire comprendre ce qu'il en pensait. Il n'était pas obligé de faire toutes les opérations des Ymir après tout, il y avait d'autres médecins et peut-être qu'ils s'arrangeraient entre eux pour savoir ce que chacun ferait en priorité ? Après tout, même les médecins devaient avoir leurs préférences en matière d'intervention, non ? C'était bien pour ça qu'ils choisissaient des spécialités ! Enfin, Jay n'en savait rien en vérité. Il n'avait plus vu de médecin depuis son adolescence et s'en portait évidemment très bien. Difficile de faire autrement avec un pouvoir comme le sien cela dit.

« Ok. »

Il retomba dans le silence aussitôt après avoir lâché ce mot. Ce n'était pas parce qu'il se méfiait du nouveau venu, mais simplement parce qu'il n'était pas du genre à beaucoup parler. C'était déjà un exploit qu'il en ait débité autant depuis le début du recrutement ! Comme quoi, gérer son propre groupe criminel l'avait obligé à changer. Un tout petit peu, mais c'était mieux que rien.

Lorsque le médecin reprit la parole pour leur demander à voir les installations dont les Ymir disposaient, Jay acquiesça d'un hochement de la tête. Lui-même n'y connaissait strictement rien, mais les médecins qui étaient passés ici avaient contribué à l'achat de bon matériel. De plus, le fait qu'ils souhaitent fournir de la très bonne matière première à leurs clients les obligeait à acheter le meilleur sur le marché. On ne pouvait pas obtenir quelque chose de valeur sans investir un minimum ! Cela dit, le fait que le gars veuille savoir comment ils étaient équipés était très bon signe. S'ils n'avaient pas de bon matériel à fournir, il était fort probable que le gars refuse de bosser pour eux, ce qui témoignait d'un sérieux évident. C'était ce que les Ymir cherchaient.

« Ça marche. »

Sans ajouter quoi que ce soit, le trentenaire se redressa de la chaise avant de faire volte-face pour se diriger vers la porte située sur le mur du fond. Ils passèrent dans une vaste pièce semblable à celles des entrepôts, puis empruntèrent une autre porte qui les amena dans un cabinet médical soigneusement entretenu. L'endroit était propre et très bien équipé. La salle avait été séparée en plusieurs parties, chacune dédiée à une activité en particulier. Jay laissa le type entrer à son tour avant de tourner la tête vers lui.

« On était déjà équipés avant d'avoir des médecins, mais on a changé ou acheté d'autres trucs qui manquaient. C'pas d'notre fait, c'est eux qu'ont choisi l'matos et apparemment, ça doit pas être trop mauvais vu qu'y font du bon boulot. » Personne ne s'était jamais plaint en tous les cas. Bras croisés sur son torse, il continua. « Après, on est pas fermés à d'l'achat. On veut du bon boulot, mais on sait qu'on peut pas l'faire sans bon matos. Donc ça gêne pas d'investir en cas d'besoin. »

Bien sûr, ils ne passeraient pas sur toutes les lubies des médecins, mais Jay n'avait aucune raison de penser que les membres du groupe allaient en profiter ! Après tout, si les Ymir perdaient de l'argent, eux aussi en seraient impactés, mieux valait ne pas abuser, non ? L'honnêteté semblait couler de source au sein des Ymir et le Texan espérait simplement que ça allait continuer ainsi encore longtemps. Sinon... Et bien, il se chargerait d'éjecter les éléments perturbateurs. À sa manière bien sûr.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 14 Avr 2020 - 7:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le principal intéressé lui fit faire le tour des lieux, enfin, de manière précise, le tour de la partie vis-à-vis des soins. Le coin qu'il occuperait, dans un avenir peut être proche, s'il acceptait le marché du coup. Cela témoignait d'un certain sens du sérieux, car Liam était de ceux qui aimaient dominer le sujet. Loin de là l'idée d'accepter quelque chose sans même savoir dans quoi on s'embarque, bien que selon les occasions, des fois, il appréciait être surpris. Mais rares étaient les fois où les surprises avaient du bon. Généralement, c'était déception et soupir.

Ses yeux se baladait un peu partout sur le matos. Il avait pas besoin de trifouiller quoi que ce soit, ça sautait aux yeux. Les informations arrivaient dans son cerveau sans même qu'il ait trop besoin de faire quoi que ce soit. Et contrairement à ce qu'il pouvait penser, et bien les Ymir étaient sacrément bien installés ici. Leur équipement était un savant mélange entre le moderne et le traditionnel. Dans le style machineries complexes qui coûte un bras, mais literie simpliste parce qu'ils avaient pas besoin du dernier lit médical qui pouvait être réglé avec une petite télécommande pour que le patient soit dans telle ou telle disposition. En clair, ils mettaient les moyens pour aller à l'essentiel, voir même beaucoup de moyens pour certains appareils, sans viser le grand luxe pour autant. Et ça lui convenait parfaitement.

▬ Je vous le confirme, c'est loin d'être mauvais. Acquiesçait-il en regardant les instruments à sa disposition, de manière intéressé. Mais guère songeur, il était relativement pied-à-terre comme gaillard le natif de Chicago. C'était pas son style de s'imager déjà dans sa tête et se visualiser être ici, en blouse blanche avec un stéthoscope autour du cou. Une dernière petite inspection le confortait dans l'idée qu'il avait à faire à des professionnels, et carrément pas des petits. Son Cabinet faisait presque pâle figure à côté, mais ça dépannait très bien, et personne ne s'en était plaint d'ordinaire. Il avait tout ce qui lui fallait en terme d'équipement, son talent et ses dons faisait le reste. Analysant la situation, Liam donnait son avis tout simplement sur le fait qu'ils pouvaient prévoir d'investir dans d'autres équipements. Du coup il pouvait en venir à ses autres questions histoire d'être fixé sur la chose, tout en sachant qu'ici, d'après ce qu'il voyait, les médecins étaient des gens compétents à en voir les équipements. Parfait en tout point. Du coup je veux bien en savoir un peu plus sur le groupe, même si Mike m'a fait un petit laïus sur le sujet lorsqu'on s'est rencontrés.

Ce qu'il voulait dire par là, c'est qu'il était évidemment au courant que le groupe travaillait pour le Syndicat, d'où la raison de sa venue ici. Mais Mike ne lui avait pas trop donné excessivement d'informations sur le sujet. Juste laissé planer le fait que le groupe vivait comme un groupe et qu'ils partageaient les principales ressources. Qu'il y avait des règles à suivre, de manière évidente, mais que c'était rien d'insurmontable, rien de trop spécial, et qu'il n'avait qu'à venir y jeter un coup d’œil s'il voulait en apprendre un peu plus. Avoir toutes les cartes en main avant de signer un contrat lui semblait être une chose honnête, et de toute façon Jay semblait bel et bien vouloir lui donner toutes les clés de compréhension histoire de bien mettre à plat toutes les modalités, éviter tout genre de quiproquos.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, finalement ils se ressemblaient pas mal et se rejoignaient dans leurs modes de pensées. C'était deux types plutôt apathiques, peu émotifs, allant à l'essentiel sans faire tourner autour du pot tout un tas de bassesses que beaucoup de gens essayaient de ne pas montrer lors d'une première rencontre. Ce côté direct lui plaisait, Snyder appréciait qu'on y aille franco.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 14 Avr 2020 - 21:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le type trouvait l'installation correcte, ce qui était une bonne chose. Même si Jay n'y comprenait strictement rien en médecine, il savait tout de même voir lorsqu'ils dépensaient leur argent dans des trucs utiles. Tout ce qui se trouvait ici avait une réelle utilité dans leurs missions, que ce soit les enlèvements, le prélèvement d'organes ou les sorties plus traditionnelles où certains membres du groupe pouvaient être blessés. C'était donc une bonne chose que Snyder ne cherche pas à gratter de nouvelles machines hors de prix dont l'utilisation serait plus qu'inutile. De toute manière, Jay aurait demandé l'avis des autres spécialistes avant de faire quoi que ce soit et il aurait sans doute rapidement appris la vérité sur ce type s'il avait été un charlatan.

Jay observait tranquillement leur nouvelle recrue avant de finalement détourner le regard lorsqu'il eut besoin de répondre à sa question. Comment détailler le groupe ? Il n'y avait pas énormément de choses à dire en vérité. Comme à l'accoutumée, le trentenaire alla au plus direct.

« Ceux qui entrent dans l'groupe en font partie à part entière. Par là, j'veux dire qu'on joue pas dans son coin, on s'barre pas aussitôt la mission terminée en réclamant son fric. On doit tous collaborer, alors j'veux qu'les gars s'entendent et s'connaissent. » Ce qui était plutôt ironique vu son caractère introverti. Personne ne lui reprocherait de ne pas avoir revu ses habitudes au moins. « En dehors d'ça, on fonctionne comme la plupart des autres groupes. Y'a l'argent à chaque mission, même pour ceux qu'étaient pas là, mais évidemment ; z'auront largement moins. Après faut pas s'imaginer qu'ça va rouler comme ça pendant des semaines sans avoir besoin d'bouger son cul. »

Le Texan avait décidé de donner de l'argent à tous les membres du groupe et cela à chaque mission, qu'ils aient ou non participé. C'était une manière de le faire se sentir concernés par l'avenir du groupe et jusqu'à présent, ça marchait plutôt bien ! Qui voulait arnaquer ou tricher alors qu'il allait forcément gagner quelque chose ? Les sommes encaissées étaient suffisamment importantes pour qu'ils se permettent ce geste de toute manière.

« Y'a moyen d'crécher sur place. Y'a des dortoirs et tout c'qui faut pour mener sa petite vie. Évidemment, c'pas obligatoire, mais c'est toujours bon à savoir. » Certains gars ne quittaient plus les locaux, d'autres n'y restaient que pour les missions. Chacun trouvait midi à sa porte. « On cherche pas d'emmerdes aux autres gars du Cartel évidemment et on s'attire pas d'emmerdes avec les groupes indépendants non plus. J'pars d'l'idée qu'ça s'passera mieux si on s'fait pas d'ennemis tous les jours. » Une attitude pacifistes qui tranchait avec son passé dans le Circus, mais ça, beaucoup l'ignoraient. « S't'as des emmerdes, t'viens nous en causer, qu'ce soit ou non en lien avec ton boulot. »

Ce n'était pas une question d'indiscrétion, Jay se fichait pas mal de savoir ce que ses hommes faisaient de leur temps libre ! C'était juste que leur sécurité lui importait, parce que si l'on s'imaginait qu'on pouvait s'en prendre aux membres des Ymir sans que personne ne réagisse, ça tournerait rapidement au bordel. Et le Texan voulait que ses hommes soient toujours frais et disponibles, dans la mesure du possible.

« Vois ça comme une grande famille. J'veux une bonne entente, d'la fiabilité et d'la franchise. J'déteste qu'on m'cache des trucs, mais j'suis pas intrusif. J'm'en branle d'c'qu'tu fais d'tes soirées quant t'es pas ici, du moment qu'ça va pas nous attirer d'emmerdes. C'est ok ? »

Il ne manquerait plus que l'autre refuse de se joindre à eux parce qu'il prendrait Jay pour un maniaque du contrôle qui chaperonnait tous ses hommes. Rien ne serait plus loin de la vérité ! Il n'y avait qu'un détail dont il n'avait pas encore parlé.

« Dernier point. J'veux pas voir d'drogue ici. J'veux pas t'voir débarquer drogué et j'veux pas en apercevoir ou en sentir. Si ça devait arriver, y'aura pas d'deuxième chance. J'veux pas d'cette merde dans les locaux. » Il était même tenté de lui interdire d'en consommer, mais l'autre comprendrait où était son intérêt, normalement. « Besoin d'autres précisions ? »

Il avait suffisamment parlé à son goût, mais peut-être que ses déclarations n'avaient pas été suffisantes pour satisfaire la curiosité de Snyder ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 15 Avr 2020 - 12:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Faire partie à part entière d'un groupe. Comme une grande famille. Ces mots résonnaient encore dans sa tête, évaluant bien le pour et le contre. En définitive, y'avait pas vraiment de contre. La seule chose qui le dérangeait - et ça l'emmerdait qu'à peine - c'était le manque cruel de personnalisation des locaux. Tout était stérile dans ces salles d'hôpitaux, on se serait véritablement crû dans un de ses lieux. Au départ son Cabinet ressemblait également à ça et avec le temps il y avait peaufiné des améliorations. Un squelette qui servait de porte-manteau. Un gramophone pour y mettre un soupçon de musique. Une ou deux affiches par ci par là et un petit tableau histoire de rendre le lieu un peu plus personnel. Mais il ne doutait pas un seul instant que ce soit un truc qu'il pourrait faire dans le futur. D'ordinaire, c'était pas sa priorité. Sa priorité était de trouver du monde, de trouver un groupe qui voudrait bien de ses talents. Il cherchait à prospérer, à grandir, à explorer toutes les facettes de cette Organisation Syndicale. De par ce fait, les Ymir collaient bien à ce qu'il cherchait. On lui demandait pas de se battre. On lui demandait pas de prendre les armes. Ils avaient des rôles pour tout types de personnes et c'était exactement ce qu'il cherchait.

▬ Ça paraît tout à fait logique. dégainait-il lorsqu'on lui expliquait le b-a-ba du boulot et de l'entente au sein d'un groupe comme celui-ci.

En même temps si personne ne s'adressait la parole et ne pouvait se blairer, pour sûr que ça ne marcherait pas sur le long terme. Après, Liam n'était clairement pas un exemple de type extraverti, et encore moins de ce qu'on pourrait appeler pipelette ou moulin à paroles. Généralement il n'allait que dans l'essentiel et tournaient rarement autour du pot pour faire copain-copain avec les gens. Il laissait les horoscopes et les discussions de la pluie et du beau temps aux ménagères qui y prêtaient véritablement de l'attention. C'était pas son truc. Après, ça le dérangeait pas qu'on vienne lui causer à partir du moment où ça va dans un sens, que c'est pas juste pour assembler des mots histoire de faire un brin de causette, de tailler une bavette.

▬ C'est bon à savoir, effectivement. Ajoutait-il en parlant des locaux et du fait qu'on pouvait crécher dedans au cas où. Et on est du même avis. Je suis pas du genre à chercher les emmerdes non plus, j'dirais que ça colle bien avec vos idéaux du coup. Oh que non. Il était clairement pas à chercher des noises à tout le monde. Liam était un type intelligent et intelligible, il savait qu'il n'était clairement pas en mesure de s'attaquer à qui que ce soit en vue de ce qu'il savait et ne savait pas faire. De ce fait, il espérait pouvoir prospérer tranquillement dans son coin, continuant d'accepter les petits contrats comme rafistoler les membres du Cartel, notamment beaucoup ceux du Circus qui avaient la fâcheuse tendance de venir le voir pour être bricolé sur une blessure ou sur une autre. Après tout, c'était comme ça qu'il s'était fait connaître dans le milieu, en tendant la main à ceux qui avaient besoin de lui, en écoutant, en ne posant aucune question et en faisant ce pour quoi on le payait. Ni plus, ni moins.

▬ Y'a pas de soucis pour moi de ce côté non plus. Quant au dernier point abordé, il eu comme un mouvement en arrière. Il voulait pas le voir sous l'emprise de drogues. Est-ce que quelqu'un avait abordé un sujet comme ça pour que ça lui vienne à l'idée ou est-ce que c'était tout simplement quelque chose qui le révulsait ? Le Docteur, de toute façon, était contre le fait de se doper et ce, dans tout les sens du terme. Après tout, il ne buvait quasiment pas ou véritablement très peu, dans le but de toujours être très lucide sur ce qu'il fait, sur ce qu'il dit. Il en avait vu, des qui avaient trop picolés et disaient tout et n'importe quoi. C'était clairement pas son style.

▬ Là-dessus, y'a aucun souci à se faire. Je suis un type lucide, qui aime à le rester.

Même dans sa plus tendre jeunesse, il n'avait rien testé de la sorte. A la rigueur, on pouvait lui mettre que sa seule drogue était la théine et la nicotine, dont il raffolait, mais dont cela n'altérait pas vraiment son jugement sur telle ou telle chose. Offrez-lui un thé chai, un thé noir russe ou un thé au miel et c'était l'un des hommes les plus heureux du monde. Pour le reste, la fumette, les seringues, non merci.

▬ Pour ma part c'est tout bon. J'arrive à me faire une idée sur comment ça fonctionne, mais aussi sur ce que je peux vous apporter et ce que vous pouvez m'apporter. Est-ce qu'il y a une sorte de test pré-recrutement ? Auquel cas, quand est-ce que je commence ?

Il ne pouvait pas rêver mieux. Cette opportunité était une aubaine pour lui, parce que ça collait avec ses principes, avec son fonctionnement et avec son mode de vie. De plus, on n'allait apparemment pas lui casser les couilles gratuitement à lui poser des tas de questions, puisqu'il se disait ne pas être intrusif. En clair, c'était juste en tout point ce qu'il cherchait.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 15 Avr 2020 - 17:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Que les explications soient logiques ne signifiait pas qu'elles plaisaient à tout le monde pour autant ! Le trentenaire avait plus d'une fois entendu des recrues prétendre que les règles leur convenaient parfaitement, puis y désobéissaient à la première occasion. Tant pis pour eux. Jay n'était pas une personne tolérante et il avait vite fait de se débarrasser des poids morts en les envoyant bouler. Bien sûr, ils étaient aussi nombreux à revenir en prétendant qu'ils ne feraient plus d'erreurs, mais c'était trop tard. Le Texan n'était pas amateur de seconde chance et son manque d'empathie le rendait imperméable à toute tentative d’apitoiement.

Il était donc sur la réserve. Même si Snyder prétendait que tout collait au poil, Jay attendrait de le voir de ses propres yeux avant d'être convaincu. En bon pragmatique qu'il était, l'ancien combattant ne croyait que ce qu'il voyait ! Inspirant profondément, Jay glissa ses mains dans les poches arrières de son pantalon en regardant simplement le visage du nouveau venu qui terminait en déclarant que tout était bon. Mais qui se renseignait assez logiquement sur la manière dont son recrutement se ferait. Jay ne se fit pas prier pour lui répondre.

« Maintenant. Ou dès qu'tu seras prêt. Y'a pas d'test, pas avant l'recrutement du moins. L'test, ça sera dans les semaines à venir. S'tu colles pas à c'qu'on cherche, tu dégages, sinon, bah tu restes. »

Simple et concis. Jusqu'à présent, ce mode de recrutement avait toujours porté ses fruits et il ne voyait donc aucune raison d'en changer ! Quelque chose lui disait que le Snyder serait à la hauteur. Mike ne l'avait pas suggéré sans une bonne raison et vu qu'il avait toujours eu le nez pour les recrues, Jay lui faisait totalement confiance. Bien sûr, son second lui avait aussi dit que le médecin avait l'air d'avoir de plus grands ambitions que d'être un simple médecin d'un groupe du Cartel, mais Jay ne voyait pas ça comme un problème. S'il décidait de se tirer dans quelques mois, ma foi, que pourrait-il dire ? Il aurait au moins aidé les Ymir durant son passage parmi eux et c'était tout ce qui intéressait le Texan. Ce dernier n'était pas du genre à s'attacher aux gens de toute manière, ou du moins à le montrer. Si demain, Mike décidai de s'en aller et de fonder son propre groupe, Jay n'émettrait pas la moindre protestation, même si ça ne l'empêcherait pas de regretter son bras droit.

Après quelques brèves secondes de silence, l'ancien prisonnier reprit la parole, sortant en même temps les mains de ses poches pour garder les bras ballants le long du corps.

« On va t'accorder les autorisations pour t'balader partout dans l'bâtiment. Faudra qu'tu passes voir Tom avant d'partir, c'est l'gars qui gère tous les trucs électroniques. »
« Informatiques. »
« Ouais. » Être repris ne sembla pas le gêner. « Y'a quelques gars dans la pièce à côté, t'y passeras pour aller chez Tom, t'as qu'à en profiter pour t'présenter. Y savent qu'un gars devait passer. Mais t'fais comme t'veux. »

Il avait clairement expliqué vouloir une bonne entente les membres de l'équipe, il n'allait donc pas leur prendre la main pour les forcer à se faire des câlins et à boire des verres ensemble ! Venant d'un type aussi peu liant que lui, ce serait sacrément ironique ! Ce serait surtout l'hôpital qui se foutait de la charité. En parlant de social, Jay avait pas mal donné ce soir en parlant beaucoup plus qu'à l'accoutumée pour répondre aux questions de Snyder, aussi en arriva-t-il à la phase finale de l'entrevue. Les yeux toujours posés sur le visage du minet, il termina :

« S't'as pas d'autres questions, Mike va t'montrer où trouver Tom. »

Ce qui mettrait donc fin à la discussion et à l'entrevue. Mais, s'ils étaient bel et bien amenés à collaborer ensemble, ils allaient forcément se recroiser dans les temps à venir !
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 16 Avr 2020 - 9:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il allait clairement pas lui dire, mais il l'appréciait beaucoup. Sa franchise et sa façon de parler, c'était quelque chose qui comptait beaucoup pour Liam. Qu'est-ce qu'il détestait les autres qui le faisaient tourner en rond ou n'arrivaient pas à y aller franchement. Comme certains de ses associés au restaurant, lorsqu'il fallait prendre une décision importante pour un nouveau produit. Il faudrait prendre en considération que peut être qu'il faudrait que. C'était exactement ce genre de début de phrases qui le gonflait. Alors que ça, c'était limpide comme de l'eau de roche. Il allait droit au but, sans prendre de pincettes et ce, pour le plus grand plaisir du toubib.

▬ Je me suis libéré la soirée au cas où, du coup je peux commencer tout de suite.
Liam savait se montrer arrangeant et de toute façon, il pensait d'avance qu'on lui demanderait quelque chose pour montrer qu'il en avait les tripes. De ce fait, il avait fait en sorte d'être libre et à la disposition du groupuscule le cas échéant où on lui demanderait de rester la soirée ici à bosser.

Encore une fois, il acceptait sans rechigner. Cela lui semblait pas insurmontable de toute façon et il savait que trop bien ce qu'il acceptait en terme de contrat, de demandes qu'ils pourraient avoir envers lui. Comme ça collait avec ce qu'il cherchait, on dira que le deal était tout bonnement parfait ainsi. Il devait rencontrer un certain Tom de l'informatique ou de l'électronique afin de pouvoir accéder à toutes les parties d'ici. Peut être via une espèce de carte magnétique qui lui ouvrirait les différents accès de l'endroit. Et par la même occasion, faire plus amples connaissances avec d'autres personnes d'ici. Tant mieux. Au moins il pourrait déjà prendre un peu la température des lieux, aussi asocial pouvait-il être ça restait dans ses cordes. Et puis bon, ce sera plus pratique de marquer le coup directement plutôt que faire son solitaire dans son coin.

▬ Plus d'autres questions pour ma part. J'en profiterais pour aller saluer les gars.

Ce qu'il fit, du coup, accompagné de la montagne qu'était Mike. Un rapide coup d’œil dans la salle pour saluer les gars et prendre la température donc, avant qu'on ne l'interpelle. Effectivement, parmi les hommes il y avait bien quelqu'un qui semblait le reconnaître et vice-versa. Après faut dire, qu'en tant que docteur pendant neuf années à l'hôpital Central, il avait croisé bon nombre de personnes, que ce soit du personnel, ou des patients tout simplement. Et sa tête était reconnaissable par rapport aux autres médecins. Jeune, élégant, qui dégage un petit quelque chose qui ne passe généralement pas trop inaperçu. C'est d'ailleurs ce qu'expliquait Liam, étalant que brièvement le fait d'avoir été pendant presque dix ans, médecin à l'hôpital Central en plus de gérer indépendamment son petit Cabinet et que, de ce fait, ils aient pu s'y croiser là-bas quelques fois. Il s'était donc présenté, avec tout le respect qu'on puisse lui connaître, sans trop en faire des caisses. Comme à son habitude donc. Sobre, simple, en allant droit au but. Ses lunettes de repos bien vissées sur sa petite gueule d'enfant de bourgeois qui ne collait absolument pas avec le caractère du trentenaire. D'ailleurs c'était fort pratique. Le genre à qui on donnerait le Bon Dieu sans confession. Le genre qui semblait être un petit angelot bien sympathique. Savoir jouer des apparences était un de ses multiples talents.

Mike lui fit une légère topographie des lieux. Où trouver quoi, quelle pièce pour quel travail, les zones un peu plus communes, les dortoirs et ce que Jay avait appelé endroit pour faire sa petite vie. En clair, des locaux communs mais qui permettait de pouvoir vivre ici sans trop avoir de problèmes. Bien évidemment, il comptait pas y vivre puisqu'il avait déjà son appartement mais ça pouvait dépanner s'il avait pas mal de tâches ici d'avoir une douche et un lit sur place.

▬ Du coup, vous avez besoin de moi tout de suite pour quelque chose en particulier ?

S'il y avait bien quelque chose pour définir Liam, dans son caractère et outre sa froideur et son apathie, c'était un certain sens du professionnalisme. Certains disaient carriériste. D'autres disaient bourreau de travail. Lui se disait être passionné par ce qu'il faisait. Et quand on aimait le métier qu'on faisait, lorsqu'on joignait l'utile à l'agréable, c'était une véritable aubaine.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Quand on a le physique d'un emploi, on en a l'âme
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Quand on a le physique d'un emploi, on en a l'âme Categorie_6Quand on a le physique d'un emploi, on en a l'âme Categorie_8


Quand on a le physique d'un emploi, on en a l'âme Categorie_1Quand on a le physique d'un emploi, on en a l'âme Categorie_2_bisQuand on a le physique d'un emploi, on en a l'âme Categorie_3
 Sujets similaires
-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quand on a le physique d'un emploi, on en a l'âme Categorie_6Quand on a le physique d'un emploi, on en a l'âme Categorie_8

Sauter vers: