Last Friday night - Andrea - Page 3 Bouton_vote
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Last Friday night - Andrea - Page 3 Categorie2_1Last Friday night - Andrea - Page 3 Categorie2_2bisLast Friday night - Andrea - Page 3 Categorie2_3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 

Last Friday night - Andrea

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 5 Juil 2020 - 17:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Last Friday night - Andrea - Page 3 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1323
ϟ Nombre de Messages RP : 777
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Last Friday night - Andrea - Page 3 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1323
ϟ Nombre de Messages RP : 777
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Très franchement, Rafa se posait aussi la question. Comment Star City était encore debout? Comment l’économie tournait-elle encore? Bon, non, ok. L’économie, il comprenait. Forcément, quand la ville était détruite tous les quatre matins, ou pas loin, une entreprise de construction un peu sérieuse, et on faisait fortune.

Mon grand-père a passé au moins un siècle ici. Il serait parti pour rien au monde. J’ai jamais osé lui demander ce qui le faisait rester”.

Et pourtant, autant dire qu’il en avait connu, des trucs. Rafa se rappelait vaguement d’une histoire d’invasion par un dieu, entre autres histoires de Rodrigo. Il n’avait accepté de quitter Star City qu’à l’approche de sa mort, et encore. Plus pour être avec sa famille.

Je préfère pas imaginer, pour te dire”.

Il avait un peu trop de coeur pour ça, ça l’aurait sans doute fait déprimer pour le reste de la soirée. Sans parler du fait que la possibilité était très réelle, s’il y avait effectivement un trafic à Star City. Pour lui, il était inconcevable de faire du mal à ces créatures. Bon, en même temps, il était végétarien. L’idée de tuer une créature, même pour la manger, n’avait jamais prise dans son esprit. Il ne jugeait pas les gens qui mangeaient de la viande, n’était pas dédaigneux… mais il admettait qu’il avait du mal à comprendre.

Ouai. Fin… en même temps, je suis mal placé pour te dire que ça l’est pas?

Il avait passé sa vie à étudier la magie, y compris les créatures magiques. Et comme il avait fait trois fois le tour du monde - et encore, ça devait être loin de la vérité - il avait souvent eu l’occasion de les voir en vrai. Sa chaise râcla sur le sol quand il se leva, ramassant son assiette et celle d’Andrea pour les déposer dans l’évier. Taz releva la tête d’un air intéressé, jusqu’à ce que les assiettes disparaissent de sa vue.

“Euuh… pas vraiment, en fait. Ca suffit pas de savoir cuisiner”. Clairement, gérer un restaurant, ou même un foodtruck, ça impliquait un peu trop d’organisation pour quelqu’un comme lui. “L’idée que tu sois cliente régulière est pas déplaisante, cela dit”.

Complètement inconscient de la façon dont pouvait être interprété cette petite phrase parfaitement sincère, Rafa passa devant un placard pour récupérer des assiettes à dessert qu’il laissa sur le comptoir le temps d’aller chercher une bouteille de vin.

On reste sur du vin rouge?

Son grand-père avait quelques bonnes bouteilles, autant du rosé que du blanc, si jamais elle voulait changer. Rafa, pour sa part, n’avait pas assez de connaissances en vin pour savoir quel genre s’accordait le mieux avec une tarte au citron. Il déposa la bouteille qui convenait le mieux sur la table, se rappela le tire-bouchon, laissé sur un coin de comptoir, et accessoirement, la tarte au citron. Le temps de fouiller un tiroir à la recherche d’une pelle à tarte et il put servir deux parts. Sans casser la croûte de la pâte, ce qui était plutôt une source de soulagement, après la part de lasagnes renversée de tout à l’heure.

Tiens. Je suis pas du tout stressé par ton jugement” assura Rafa.

Il aurait été du genre à regarder la télé, il lui aurait sans doute parlé d’une émission culinaire ou d’une autre, avec des histoires de notes et tout ça… mais il regardait assez peu la télé. Autrement, il était effectivement assez serein; Il n’était pas du genre vantard, mais il savait ce qu’il valait en cuisine.

HRP:
 
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 3 Aoû 2020 - 19:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Andrea Parker
Sergent de l'UNISON

Personnage
Last Friday night - Andrea - Page 3 200413030129214723
SERGENT PARKER

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 319
ϟ Nombre de Messages RP : 125
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Morphine
ϟ Doublons : Natalia, Gabrielle, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : En couple avec la loumière
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Last Friday night - Andrea - Page 3 200413030129214723
SERGENT PARKER

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 319
ϟ Nombre de Messages RP : 125
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Morphine
ϟ Doublons : Natalia, Gabrielle, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : En couple avec la loumière
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Andrea disait ne pas comprendre mais d’un autre côté... D’un autre côté, elle avait elle-même choisi de quitter Ultima Thulé, le berceau de ses ancêtres, sans espoir d’y revenir un jour. Elle avait choisi de partir pour retourner à Star City, quand l’invasion Terminus battait son plein. Une Star City assaillie et assiégée par des forces dimensionnelles. Une Star City secouée jusque dans ses fondements, blessée jusqu’au plus profond de son âme. Elle n’avait pas pu fermer les yeux sur ça et était revenue à la première occasion qui lui était donnée, sans même réfléchir à ce qu’elle laissait derrière elle. Et elle savait qu’elle y reviendrait, chaque fois que ce serait nécessaire. Et ce même si elle savait que la ville recelait sa part d’ombre.

Malheureusement pour elle, la métisse Ultime l’avait côtoyée de très près. De trop près. Elle avait vu des choses qu’elle aurait préféré oublier. Elle avait vécu des choses dont elle porterait le fardeau jusqu’à la fin de sa très longue existence ; L’ombre de Vladislas et de ce qu’il lui avait fait continuerait longtemps de jeter un voile de ténèbres sur sa vie, même si elle avait fait des profondeurs océaniques la dernière demeure du Seigneur Vampire et qu’elle était libérée de son emprise. Finalement, un trafic de créatures magique, ce n’était que la partie émergée de l’iceberg...

Andrea balaya ces réflexions, préférant se concentrer sur la soirée qu’elle passait en compagnie de Rafael. Une soirée qui se passait bien, de son propre avis et si elle interprétait correctement sa remarque. C’était une bonne chose ; Elle qui avait craint qu’il ne reste de leur dernière rencontre une gêne latente était heureuse de constater qu’il n’en était rien. Au contraire. Elle avait aussi pu constater qu’il n’avait pas menti au sujet de ses capacités culinaires, bien supérieures aux siennes. Sans que ça soit trop difficile cela dit, puisque cuisiner n’était assurément pas son point fort.

« Je regretterais presque que tu en ouvres pas vraiment, du coup. » S’amusa-t-elle.

Ce qui aurait été un prétexte suffisant à ce qu’ils se revoient. Mais avaient-ils vraiment besoin d’un prétexte ? Elle pouvait juste... Lui proposer. Peut-être. Rien ne disait qu’il accepte, mais...

« Vin rouge, c’est très bien. » Lui répondit-elle pour chasser cette idée.

Les verres servis, elle l’observa consciencieusement déposer la part de tarte dans une assiette à dessert. Après quoi elle attendit qu’il se serve à son tour et qu’il l’invite à entamer la dernière partie de leur repas. Enfin, elle piqua un morceau d’une taille tout à fait honnête et le dégusta les yeux fermés pour en apprécier toute la saveur. Elle finit par lâcher dans un soupir :

« C’est. Tellement. Parfait. Si je te dis que j’ai l’impression d’avoir croqué un nuage, ça te parle ? »

Elle étira un large sourire, moitié amusé, moitié gêné. Ce n’était peut-être pas sa meilleure métaphore, mais à ses yeux elle était relativement parlante. La meringue était d’une finesse telle qu’elle fondait sur sa langue, mais ce n’était rien en comparaison de la texture et de l’acidulé de la crème au citron. Elle porta son verra à ses lèvres et déglutit une gorgée de vin, enchaînant aussitôt sur une seconde bouchée. En moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, sa part de tarte faisait partie du passé. Elle lorgna sur le plat qui trônait entre eux deux avant de se raviser.

« Aaaah... C’était parfait. Mais c’était de la gourmandise, releva-t-elle en partant d'un rire léger. Si j’avale un morceau de plus, je pourrai plus jamais rentrer à la maison. »

Ou sur une remorque, peut-être.
 
Revenir en haut Aller en bas




if i look back i am lost
Once I knew only darkness and stillness... my life, eternal, was without past or future... but a little word from the fingers of another fell into my hand that clutched at emptiness, and my heart leaped to the rapture of a new living + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 4 Aoû 2020 - 16:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Last Friday night - Andrea - Page 3 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1323
ϟ Nombre de Messages RP : 777
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Last Friday night - Andrea - Page 3 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1323
ϟ Nombre de Messages RP : 777
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Si c’est qu’une question de nourriture, tu pourras toujours revenir dîner”.

Le magicien avait fait cette réponse avec un naturel parfaitement déconcertant. Non, il n’avait pas du tout conscience que l’invitation pouvait être interprétée autrement que comme un “Bah écoute, tu aimes manger, j’aime cuisiner, on peut refaire ça”. Non, il n’avait pas non plus conscience qu’il aurait bien aimé, en fait. Rafa était assez conscient de lui pour savoir qu’il n’était pas facile à suivre, socialement parlant, et que pour certaines personnes, c’était usant de le côtoyer, tout comme il était usant pour lui de côtoyer des gens trop longtemps. Là, il savait juste qu’il avait passé une bonne soirée, qu’il ne se sentait pas “vidé” de ses batteries sociales.

Et comme il n’avait pas réfléchi à tout ça, il avait encore moins réfléchi à un aspect très pratique de la situation: il était là de façon temporaire. Difficile de faire le dîner pour quelqu’un quand on vivait à l’autre bout de la planète, entre deux voyages. Enfin il se serait sans doute dit qu’il aurait pu revenir. Pas juste pour faire un dîner, peut-être. Au moins en prévoir deux ou trois, sur une ou deux semaines. Par exemple.

La nouvelle bouteille fraîchement débouchée, leurs verres remplis, les assiettes à leur place, Rafa, sa cuillère à la main, attendit le verdict de son invitée avant d’entamer sa tarte.

Hum… Pas vraiment. Principalement parce qu’on ne pourrait pas croquer un nuage. Enfin je vois le côté euh… moelleux croquant? Je crois? Enfin tu dis ça à cause de la meringue?

Une histoire que les nuages ressemblaient à de la barbe à papa et qu’on pouvait croquer cette dernière et que par extension… Enfin il s’éloignait un peu de la métaphore de base, là, non? Manger son dessert, c’était bien aussi. Surtout qu’il adorait la tarte au citron. De fait, la dégustation du dessert fut beaucoup plus silencieuse que celle des lasagnes. Rafa était comme qui dirait occupé à bien nettoyer sa cuillère d’un reste de crème citron et à ne pas laisser une miette de la pâte dans son assiette.

Merci. Tu pourras emporter une part, si tu veux”.

Presque un sacrifice. Presque, parce que même si ça devait être son dessert préféré, Rafa avait grandi dans l’immense propriété familiale avec une flopée de cousins, neveux et autres. autant dire qu’il avait appris à partager. Et puis une part en moins, ce n’était pas un drame. L’espagnol était un gars simple. Si ça faisait plaisir aux gens, il pouvait bien faire un effort.

Est-ce que ce n’était pas un peu la fin de la soirée qui s’annonçait? Pas qu’il était tard, mais il l’avait invitée à dîner et euh… bin ils avaient dîné. Il n’avait qu’à moitié envie qu’elle parte, mais pour être très honnête, n’avait aucune idée de comment relancer la conversation. Il était pas doué on vous dit. Il savait juste que son envie qu’elle reste n’était pas du tout liée aux événements de la dernière fois. Il n’en avait qu’un vague souvenir, de toute façon.

Tu veux un café?

A défaut d’une autre part de tarte… Comme une manière de s’éviter la tentation, Rafa débarrassa leur assiette à dessert. L’une comme l’autre avaient été parfaitement nettoyées de leur contenu. Elles terminèrent dans l’évier à leur tour, à côté des assiettes qui avaient contenu leurs lasagnes.
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 4 Aoû 2020 - 23:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Andrea Parker
Sergent de l'UNISON

Personnage
Last Friday night - Andrea - Page 3 200413030129214723
SERGENT PARKER

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 319
ϟ Nombre de Messages RP : 125
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Morphine
ϟ Doublons : Natalia, Gabrielle, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : En couple avec la loumière
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Last Friday night - Andrea - Page 3 200413030129214723
SERGENT PARKER

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 319
ϟ Nombre de Messages RP : 125
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Morphine
ϟ Doublons : Natalia, Gabrielle, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : En couple avec la loumière
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Andrea cligna des yeux. Revenir dîner ? « Quand » pensa-t-elle sans vraiment prononcer les mots. Ils étaient restés sur le bout de sa langue. Langue qu’elle avait mordue pour s’empêcher de les prononcer. Toujours est-il qu’elle ne savait pas trop comment interpréter l’invitation impromptue et décida de considérer que c’était le genre de choses polies qu’on disait quand on ne voulait pas vexer son interlocuteur. Probablement juste après « oui bien sûr, passes quand tu veux » (mais ne le fait surtout pas). La métisse Ultime leva les yeux vers le visage du mage. Non, c’était stupide. Elle avait déjà établi qu’il n’était pas particulièrement doué avec les relations sociales, c’était surréaliste de penser qu’il pouvait feindre l’intérêt juste pour éviter de la vexer.

Par chance, sa métaphore de qualité eut tôt fait de la rappeler à l’instant présent.

Par contre... Comment ça, on ne pouvait pas croquer un nuage ?

« Avant de dire qu’on peut pas, t’as déjà essayé ? » Demanda-t-elle très sérieusement.

Ou un peu moins, sitôt qu’un sourire eut ourlé ses lèvres.

Bon, dans les faits, croquer un nuage n’était pas possible. Ce n’était physiquement pas possible. Mais elle n’oubliait pas qu’on se trouvait à Star City, ville où l’impossible – malheureusement – était des plus commun. Alors elle n’aurait pas été surprise que quelque part se trouve un mutant capable de créer des nuages de barbe-à-papa. Et en fait, elle était presque certaine que cette vieille folle de Petula Bonbon en était capable. Ou, tout du moins, qu’elle s’y était appliquée depuis qu’elle était en fuite. C’était le genre de choses qu’elle faisait, non ? Pourrir la vie des gens ? À part faire des confiseries à partir d’être vivants, bien sûr. Elle chassa la super-vilaine de son esprit.

« Je vais pas te délester de ton restant de tarte, quand même... Sauf si tu y tiens vraiment. Elle sourit largement. Par contre, je veux bien un café. »

Peut-être que ça allait chasser un peu la torpeur qui commençait à la guetter. L’alcool n’aidait pas et la digestion l’attendait au tournant. Heureusement, elle avait choisi de venir et de repartir en taxi, ce qui, rétrospectivement, avait été particulièrement inspiré de sa part.

En moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, une tasse fumante se trouva devant elle, ainsi qu’une assiette de sucres. Elle hésita un instant à glisser un morceau dans sa tasse avant de considérer qu’elle avait eu sa dose de glucides pour la soirée. Machinalement, elle utilisa pourtant la cuillère qu’il avait posé près d’elle pour touiller le contenu du mug avant de la porter à ses lèvres pour déglutir une gorgée. Puis elle soupira doucement, contentée par la soirée qu’elle venait de passer.

« J’ai passé un très bon moment, fit-elle savoir à son hôte. Merci encore de l’invitation. Il faudra qu’on se refasse ça un de ces jours. »

Leur tête-à-tête touchait à sa fin, c’était donc le moment de remercier son hôte pour la qualité de son accueil. Même si ça voulait dire que l’heure des séparations approchaient.
 
Revenir en haut Aller en bas




if i look back i am lost
Once I knew only darkness and stillness... my life, eternal, was without past or future... but a little word from the fingers of another fell into my hand that clutched at emptiness, and my heart leaped to the rapture of a new living + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 5 Aoû 2020 - 15:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Last Friday night - Andrea - Page 3 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1323
ϟ Nombre de Messages RP : 777
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Last Friday night - Andrea - Page 3 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1323
ϟ Nombre de Messages RP : 777
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Rafa plissa très sérieusement les yeux à cette question. Bin… évidemment que non, il n’avait pas essayé. Déjà, il volait pas. Et même s’il avait pu voler, il n’aurait sans doute pas essayé de croquer un nuage. Et même s’il avait essayé…

... Même si on pouvait… je crois que ça serait plus juste de dire qu’on boit un nuage? Parce que… bin ça reste de la vapeur d’eau”.

Oui oui, sa réponse avait été faite sur un ton parfaitement sérieux, et oui, il y réfléchissait encore très sérieusement. Il était comme ça, Rafa. Scientifique dans l’âme. Il aimait bien décortiquer des trucs et des machins, comme n’importe quel savant fou. Sauf que les trucs et les machins étaient magiques.

Non, vraiment, tu peux. J’adore ça, mais je survivrais si je mange une part en moins”. Il profita qu’il était encore debout pour débarrasser les assiettes pour préparer la cafetière, piochant le café dans un placard, remplissant le pot à l’évier. “En plus, ça se trouve, c’est aussi ton dessert préféré”.

Enfin il n’en savait rien… mais ça aurait pu hein! Le temps que le café coule, il sortit des tasses, une assiette avec du sucre, des cuillères et même du lait. Lui n’avait pas besoin de tout ça, il prenait son café noir. Et très fort. D’ailleurs, il n’avait pas eu la main plus légère que d’habitude, en préparant cette tournée.

Vraiment?

Ouai, Rafa avouait qu’il était un peu étonné. Pas qu’il était complètement inepte, socialement parlant, mais il avait toujours un peu de mal à réaliser quand il faisait bien.

Fin je veux dire… J’ai quand même complimenté tes capacités de déménageuse. Les lasagnes devaient être vraiment bonnes”.

Ce qui n’était pas euh… délicats? Enfin il se doutait que d’autres trucs avaient joués en sa faveur… mais quand même, il était un peu surpris.

Ouai, on devrait. Pour… refaire un dîner, je veux dire”.

S’il s’annonçait aussi bien que celui-ci… vraiment, ça ne lui aurait pas déplu. Il avait passé une bonne soirée, n’avait pas eu l’impression de se forcer pour tenir la conversation… C’était assez rare. Surtout avec quelqu’un qu’il ne connaissait pas très bien.

Tu veux… que je t’appelle un taxi?

Il n’avait pas vraiment remarqué si elle avait conduit ou non, mais ils avaient vidé une bouteille et demi de vin à eux deux. Ca semblait plus prudent. S’il appelait maintenant, il y aurait sans doute une voiture devant chez lui quand elle aurait fini son café. Poli, le Rafa. Il réalisa aussi, après coup, que ça voulait aussi dire qu’elle serait partie. Logique hein. S’il appelait un taxi pour elle, elle allait monter dedans… et puis partir.

Jusque là, la maison s’était bien tenue. Rafa avait un peu craint, pendant qu’il faisait à dîner, puis pendant le dîner - le gaz qui refusait soudain d’alimenter la gazinière, une “panne” d’électricité ou une “coupure” d’eau, ou autre… - mais si elle avait eu une main et un front, la première aurait rencontré l’autre avec un soupir désespéré. Elle voulait bien croire que son humain n’était pas spécialement doué - il n’avait toujours pas compris qu’il devait entrer dans l’étude de Rodrigo et aller signer l’acte de propriété - mais l’humaine ne semblait pas beaucoup plus dégourdie.

Les lumières de la cuisine perdirent brusquement en intensité, plongeant la pièce dans une ambiance tamisée. Rafa, prêt à prendre sa deuxième gorgée de café, avait aussitôt levé les yeux vers le plafond.

On en a déjà parlé! Pas quand on a des invités, c’est pas poli” reprocha aussitôt le magicien en se levant. Presque les mains sur les hanches, et pas content. “Allez, remets les lumières”.

Un tiroir s’ouvrit un peu brusquement derrière lui, lui tirant un petit sursaut. Puis, très naturellement, le tiroir propulsa son contenu vers le plafond, comme si une main facétieuse lui avait donné l’impulsion pour le transformer en catapulte. Un paquet de bougies blanche s’écrasa sur le sol, avec un paquet d’allumettes et d’autres bidules.

... Tu te fiches de moi? Tu crois pas que c’est un peu tard, pour les chandelles?” pesta Rafa, pour la maison. Avant de se rendre compte de ce qu’il avait dit. “Enfin je veux dire…” nuança-t-il aussitôt, pivotant vers Andrea, puis reportant son attention vers le plafond, puis vers elle… “C’était pas… c’était pas un dîner qui appelait des chandelles. J’crois. Et… Je pourrais te foutre le feu avec ça hein!

Comme en réponse à cette menace qui n’en était pas du tout une, dans le salon, le gramophone se mit en route. Possession de feu Rodrigo, le magicien l’avait enchanté pour qu’il diffuse une musique appropriée à l’ambiance. Là, il avait choisi une musique à mi-chemin entre le classique et le jazz, du genre qui n’aurait pas fait tâche dans un restaurant un peu chic.

Rafa poussa un soupir, la nuque basse, se frottant les yeux du bout des doigts. La soirée s’était pourtant si bien passée jusque là.

... je suis… désolé. Pour… ça”.
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 6 Aoû 2020 - 1:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Andrea Parker
Sergent de l'UNISON

Personnage
Last Friday night - Andrea - Page 3 200413030129214723
SERGENT PARKER

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 319
ϟ Nombre de Messages RP : 125
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Morphine
ϟ Doublons : Natalia, Gabrielle, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : En couple avec la loumière
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Last Friday night - Andrea - Page 3 200413030129214723
SERGENT PARKER

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 319
ϟ Nombre de Messages RP : 125
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Morphine
ϟ Doublons : Natalia, Gabrielle, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : En couple avec la loumière
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Andrea porta la tasse qu’elle tenait entre ses mains à ses lèvres et l’observa réfléchir très sérieusement au fait que les nuages devaient probablement se boire et non se croquer. Sans trop savoir pourquoi, elle trouva le spectacle étrangement attendrissant. Quelque chose lui disait qu’ils auraient pu continuer comme ça longtemps, si tant est qu’elle ait eu des arguments à apporter pour étayer sa théorie. Malheureusement pour elle ses connaissances en physique finiraient forcément par pécher et le magicien aurait immanquablement fini par avoir le dernier mot.

« La tarte aux noix de Pécan, répondit-elle alors. Elle pinça les lèvres, haussa les épaules d’un air désolé. Mon dessert préféré. C’est le seul que mon père savait faire. »

Et il lui manquait tellement, tellement fort. Bien sûr, aucune n’avait le goût authentique que lui seul savait lui donner mais elle soupçonnait que c’était plus le manque qui parlait qu’une réelle appréciation de sa fameuse tarte. Somme toute, comme elle, il n’avait jamais été très bon cuisinier... Mais il avait toujours essayé et elle ne lui en avait pas toujours été assez reconnaissante. Toujours est-il qu’elle ne savait pas vraiment bien pourquoi elle lui disait tout ça. C’était juste... Naturel, de le partager.

Et c’était peut-être précisément ce qu’elle avait apprécié dans cette soirée, sa simplicité. Oui.

« Vraiment, affirma-t-elle dans un sourire. Ça m’a changé les idées. »

Et Dieu seul savait combien c’était difficile de lui changer les idées à elle, qui était sous pression quotidiennement, du soir au matin. C’était parfois juste... Si compliqué de pouvoir juste laisser tout ça derrière soi et passer une soirée sans se préoccuper de rapports à finir, de missions à exécuter, de catastrophes passées ou de celles à venir. Malheureusement, toutes les meilleures choses finissaient par avoir une fin et celle-ci ne faisait pas exception. Andrea venait juste de déglutir une gorgée de café lorsque Rafa lui proposa d’appeler un taxi, ce qu’elle s’empressa d’accepter.

Ou tout du moins l’aurait-elle fait si la maison ne s’en était pas mêlée. Lorsque les lumières vacillèrent, Andrea pensa très naturellement à une baisse de tension. Mais voir Rafael bondir de sa chaise, s’en prenant explicitement au plafond, lui rappela qu’il ne s’agissait pas d’un manoir classique. Un manoir qui avait décidé de leur mener la vie dure... Ou qui avait de toute évidence surinterprété la signification de leur dîner, songea-t-elle en voyant les chandelles voler. Ou peut-être que c’était eux qui la sous-interprétaient ? Elle fronça les sourcils.

Alors que le magicien finissait de pester contre la bâtisse, à la vue de quoi – malgré tout – la métisse Ultime ne pouvait s’empêcher de sourire, tant la situation confinait au ridicule, elle se leva de sa chaise et vint cueillir les mains du mage entre les siennes. Sans savoir trop si c’était l’alcool qui parlait ou non, d’ailleurs. Toujours est-il qu’il avait l’air vraiment embarrassé de l’incident, alors qu’il n’y avait franchement pas de raison à cela.

« Rafa..., souffla-t-elle. Ce n’est pas grave. »

La soirée n’était pas gâchée, bien au contraire. Que serait Star City sans un petit grain de folie ? Il fallait l’admettre : leur repas avait été beaucoup trop calme jusqu’à présent.

« Tu sais quoi ? Il faut savoir saisir une opportunité quand elle se présente. » Décréta-t-elle.

Andrea regarda autour d’elle, attira Rafael un peu à l’écart de la table, où la pièce leur offrait le plus d’espace.

« Tu sais danser ? » Demanda-t-elle.

Elle... Pas vraiment. Mais elle pouvait faire un effort.

Après tout, une fin de rendez-vous n’était pas parfaite sans un slow, non ?
 
Revenir en haut Aller en bas




if i look back i am lost
Once I knew only darkness and stillness... my life, eternal, was without past or future... but a little word from the fingers of another fell into my hand that clutched at emptiness, and my heart leaped to the rapture of a new living + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 6 Aoû 2020 - 16:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Last Friday night - Andrea - Page 3 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1323
ϟ Nombre de Messages RP : 777
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Last Friday night - Andrea - Page 3 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1323
ϟ Nombre de Messages RP : 777
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Pour la deuxième fois de la soirée, l’aura d’Andrea passa au bleu. D’abord tout à l’heure, et puis là, maintenant qu’elle parlait de son père. Rafa avait beau être à l’ouest, il n’était pas complètement idiot non plus, il avait bien remarqué qu’elle avait parlé de lui au passé, ce qui le laissait face à un dilemme. Présenter des condoléances? S’excuser? Poser des questions sur lui? Faire l’air de rien, parce qu’ils passaient seulement leur deuxième soirée ensemble, en admettant que la première compte?

J’essaierais de… faire honneur à la tarte, la prochaine fois”.

C’était un peu maladroit, mais parfaitement sincère. Non pas qu’il préparait des tartes aux noix de pécan tous les quatre matins, mais enfin, si ça pouvait lui faire plaisir… Il voulait bien essayer.

S’il était plutôt content de savoir que le dîner lui avait changé les idées, il regretta que la maison ait l’air de vouloir poursuivre dans cette lancée, mais dans le mauvais sens. Elle s’était bien tenue jusque là, et là, elle… franchement, foutue baraque tiens.

Rafa n’aimait généralement pas qu’on le touche. Disons que ça dépendait. Si c’était des proches à lui, ça passait. Si c’était des inconnus ou des gens qu’il ne connaissait pas très bien… ça dépendait. Il y avait des circonstances où il s’attendait à être touché: quand il allait danser, c’était un peu le but par exemple. Là, Andrea avait pour elle de ne plus être complètement une inconnue et d’avoir profité d’un instant de distraction : il était encore en train de pester intérieurement contre la maison quand elle prit ses mains dans les siennes. Quand elle le tira un peu à l’écart, il en était à lancer un regard au plafond sur le ton de “Ca va mal aller pour toi plus tard”. Enfin, il restait Rafa, face à une maison au mauvais caractère. Il ne savait pas s’énerver vraiment et elle ne l’écouterait sans doute pas. Ce n’était pas comme s’il allait vraiment foutre le feu.

Je… Je suis vraiment désolé” marmonna-t-il, l’air penaud, son regard oscillant toujours entre le plafond et elle. Pour une raison qu’il ignorait, il regardait toujours le plafond pour parler à la maison, et jamais les murs. “Elle était… beaucoup plus sympathique quand mon grand-père était encore en vie. Je crois… que… elle m’en veut d’avoir mis du temps à revenir”.

La maison, lui en vouloir? Mais pas du tout enfin aurait signifié l’intéressée si elle avait été capable de parler. A défaut de pouvoir articuler ses reproches, le nouveau propriétaire des lieux se prenait des portes de placard ou se voyait privé d’eau chaude. Il l’avait quand même laissée pendant un an.

Toutes à ses excuses, Rafa rattrapa après coup les phrases d’Andrea. En fait, les deux furent analysées à peu près en même temps par son cerveau et les réponses se télescopèrent.

Une opportunité de… euh… oui?

Oui, il savait danser, quoique en général, il ne dansait pas… comme ça? De fait, Rafa n’aurait pas su expliquer comment il s’était soudain trouvé si proche d’Andrea. Toujours la même histoire qu’il aimait pas qu’on le touche. C’était pas que ça le dérangeait dans ce cas très précis, plutôt que… comment dire… Chacun avait respecté l’espace personnel de l’autre, et là, paf, il se trouvait avec Andrea face à lui. pas déplaisant, mais bizarre. Presque aussi bizarre que de danser tranquillement, au lieu de quelque chose de plus rythmée, comme il en avait l'habitude. Il était plus... salsa, samba et autres danses latines.

Elle sentait bon réalisa le magicien. Pour lui, qui ne voyait que les auras, et donc jamais les visages et rarement les corps au-delà d’une silhouette, les odeurs avaient leur importance, quand il était avec des gens. Les jolies voix aussi. C’était bizarre à expliquer. Il comptait pas l’expliquer à voix haute.

Je euh… peux laisser mes mains ici?

Rapport que, pareil, à un moment, son corps avait apparemment accepté de danser et que ses deux mains s’étaient glissées dans les reins de la jeune femme, alors qu’ils tournaient lentement sur place. Elles étaient peut-être un peu trop proches de sa poitrine, non? Oui mais… s’il les descendait, elles risquaient d’être trop proches de ses fesses… Du coup, si ça la dérangeait pas, il allait les euh… laisser là. Comme ça.

Son coeur avait loupé un ou deux battements, dans l’histoire. Disons qu’il avait eu un bref flash de euh… leur première rencontre. Il ne se souvenait que très vaguement de ce qui s’était passé, post “je bois un remontant et du Bourre-Pif aphrodisiaque par inadvertance”. Il se rappelait qu’il s’était approché d’elle pour… il ne savait plus trop quoi. Il avait pris sa main, et l’avait gardé contre sa poitrine et euh… sans doute que c’était là qu’il l’avait embrassé. Il ne savait pas trop, il ne se rappelait pas le baiser en soi, juste… de la sensation qui allait avec.

Il déglutit, se sentit peut-être rosir en réalisant qu’il la regardait dans les yeux. Même s’il ne voyait pas ses yeux, avec l’aura, il savait quand même que ses yeux étaient dans les siens. C’était.. une sorte d’instinct bizarre. Il savait quand il regardait les gens dans les yeux, voilà, ça faisait comme un clic dans sa tête. Sa main droite bougea passa plus franchement dans son dos, rapprochant leur corps, Rafa détourna le regard, baissa le nez, réalisa que ses lèvres devaient être… quelque part par là, en fait. La pensée était un peu pertubante, ce qui ne l’empêcha pas de continuer à tourner lentement. Parfois, son corps savait mieux que lui ce qu’il devait faire. Il sentait son souffle sur son visage. Son nez effleura le sien, il tourna un peu la tête pour éviter un carambolage nasal, trouva ses lèvres. Elles étaient douces et avaient le goût du café et du citron.

Elles avaient le goût du café et du citron.

Oh.

Oh.

Il se redressa, retira sa main de son dos, se rappela l’autre sur ses reins, la retira tout aussi vite. Oh merde.

Pardon. Pardon, je… je me suis… laissé prendre dans le moment. Je… Je… je suis désolé, je… je vais t’appeler un taxi”.

Et arrêter de boire, aussi tiens.
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 20 Aoû 2020 - 14:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Andrea Parker
Sergent de l'UNISON

Personnage
Last Friday night - Andrea - Page 3 200413030129214723
SERGENT PARKER

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 319
ϟ Nombre de Messages RP : 125
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Morphine
ϟ Doublons : Natalia, Gabrielle, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : En couple avec la loumière
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Last Friday night - Andrea - Page 3 200413030129214723
SERGENT PARKER

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 319
ϟ Nombre de Messages RP : 125
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Morphine
ϟ Doublons : Natalia, Gabrielle, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : En couple avec la loumière
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
La gaucherie de Rafael était... attendrissante, avait constaté Andrea dans un demi-sourire, les mains toujours enroulées autour de la tasse de café brûlante. Elle avait parlé de son père sans trop savoir pourquoi, naturellement, au détour de la conversation. Pour elle, c’était un détail comme un autre ; Il était mort depuis plusieurs années maintenant, si bien qu’elle ne pensait pas forcément à l’impact que l’annonce pouvait avoir sur ses interlocuteurs même si l’idée de les mettre mal à l’aise était loin au-dessus d’elle. D’autres que le mage serait probablement passé à côté de la nuance subtile dans la temporalité, mais il devait avoir lu le regret dans son aura. Difficile de lui cacher quoique ce soit.

« Il serait très touché. » Avait-elle assuré en inclinant doucement la tête.

Elle était sincère. L’attention était vraiment adorable, assénée avec une spontanéité qui ne l’avait pourtant pas particulièrement surprise car, encore une fois, elle savait que ce n’était pas simplement des paroles en l’air. Pour la prochaine fois donc ? S’il devait y avoir une prochaine fois ? Visiblement, c’était le cas. Et elle avait déjà accepté le fait que c’était une possibilité qui ne lui déplaisait pas, même s’il allait encore falloir trouver un prétexte pour justifier une invitation. Un prétexte qui, de préférence, n’impliquait pas du bourre-pif, cette fois.

Enfin, ça, c’est si elle arrivait à rentrer chez elle un jour. Ce qui n’était pas acté, puisque la maison semblait avoir sa propre idée quant à la question de son départ. « Pas tout de suite », a minima. La vague possibilité que le Manoir ait pu un instant sonder son envie de rester un peu plus longtemps lui effleura l’esprit, mais de façon plutôt ironique, elle considéra que c’était une idée ridicule. Des maisons conscientes, oui, mais des maisons télépathes ? Allons ! Pourtant, la métisse Ultime avait accompagné le regard du mage au plafond d’un coup d’œil suspicieux, tandis qu’elle le traînait à l’écart de la table pour un slow improvisé. Juste au cas où.

« T’inquiète pas, répéta-t-elle dans un rire léger, tandis que Rafael se confondait en excuses. Et peut-être qu’elle te pardonnera de l’avoir abandonnée, comme ça. »

Elle lui avait glissé cela à l’oreille, sur le ton de la badinerie. Sa tête posée dans le creux de l’épaule de l’espagnol, Andrea se laissa doucement bercer par la musique et par son cavalier. Un pas après l’autre, en essayant de ne pas lui marcher sur les pieds et force était de constater qu’elle ne se débrouillait pas si mal. Et que c’était même agréable. Elle répondait à ses questions laconiquement, un léger sourire aux lèvres, tandis qu’une torpeur agréable commençait à se manifester.

Elle était bien, dans ses bras.

À un moment, le regard de Rafael accrocha le sien, sans qu’elle soit capable de savoir ce qui se cachait derrière le voile de ses yeux bruns. Elle savait qu’il ne pouvait pas voir son visage. Mais elle voyait le sien et ce constat étira un peu plus le sourire qui pendait à ses lèvres. Elle le vit se rapprocher d’elle, sans qu’il soit possible de douter un instant de son intention, consciente ou inconsciente. Elle aurait pu les ramener à la réalité, tous les deux, en un claquement de doigt mais c’était comme si elle flottait elle-même à des mètres au-dessus du sol. Elle vivait tout cela de loin. Comme dans un rêve.

Leurs nez s’effleuraient doucement, leurs souffles s’entremêlaient. Leurs bouches se frôlaient.

Ses lèvres trouvèrent finalement les siennes, avec une délicatesse insoupçonnée. Andrea ferma les yeux pour mieux apprécier la douceur du contact et sentit son cœur se soulever. C’était différent de leur premier baiser, empreint d’une tendresse qui n’avait pas cédé à l’impériosité d’un breuvage aphrodisiaque, cette fois. Il n’y avait pas d’arrière-pensée, cette fois. Il n’y avait qu’eux deux. Mais c’était tout de même un baiser, réalisa-t-elle en ouvrant brusquement les yeux. Le mage en fit autant. Le charme était rompu, le gramophone dérailla.

Il y eut des bafouillages, des excuses. Elle pinça les lèvres.

« Rafa, non, c’est pas grave... Enfin, elle secoua la tête, je veux dire... C’était pas si mal. »

Putain de bordel de merde, pensa-t-elle. Heureusement, aucun des jurons ne fut formulé à voix haute.

Comme ils s’empêtraient, Andrea décida de prendre la situation à bras le corps. Elle passa doucement ses bras autour du cou de Rafael, réduisant à néant la distance qui la séparait encore de lui, et se hissa sur la pointe des pieds pour déposer un baiser au creux de ses lèvres. Simple, léger. Juste pour lui faire comprendre que tout allait bien. Peut-être que ce n’était pas le cas et qu’il allait la rejeter. Si tel était le cas, ils seraient tous les deux fixés et ils pourraient reprendre le cours de leur vie. Dans le cas contraire... Elle ne savait pas trop. En tout cas, elle savait une chose : elle l’aimait bien. Vraiment beaucoup.

« Je... Peux peut-être rester un peu ? » Demanda-t-elle finalement d’une petite voix.

Et ses joues de rosir. Elle avait l’impression d’avoir vingt ans à nouveau.
 
Revenir en haut Aller en bas




if i look back i am lost
Once I knew only darkness and stillness... my life, eternal, was without past or future... but a little word from the fingers of another fell into my hand that clutched at emptiness, and my heart leaped to the rapture of a new living + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 20 Aoû 2020 - 15:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Last Friday night - Andrea - Page 3 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1323
ϟ Nombre de Messages RP : 777
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Last Friday night - Andrea - Page 3 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1323
ϟ Nombre de Messages RP : 777
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Mortifié n’aurait pas suffi à décrire comment se sentait Rafa, à l’heure actuelle. Mais qu’est-ce qu’il lui était passé par le crâne? Mais pourquoi il l’avait embrassée? Une première réponse aurait été “parce qu’il aimait bien être avec elle”, mais sitôt la pensée formulée dans son esprit, une autre voix avait répliqué un “C’est pas une raison, on embrasse pas les gens comme ça enfin!”

Déjà que leur première rencontre l’avait laissée dans un état de mortification avancée - rapport qu’il ne s’amusait pas à donner des potions aphrodisiaques à des gens, même accidentellement - mais alors là? Là, c’était la cerise sur le pompon du gâteau, au moins. Il avait été mieux élevé que ça quand même.

Et, bien sûr, les dénégations d’Andrea ne firent qu’ajouter à sa mortification, aux battements frénétiques de son cœur, au sentiment de malaise, à l’avalanche de “Mais ça va pas bien dans ta tête Rafa?” qu’il s’administrait tout seul, saupoudré d’une bonne dose de “Elle dit ça pour être polie” et avec un "Mais t'as zéro manière c'est pas possible?" en guise de conclusion.

De fait, il ne s’attendait pas spécialement à ce qu’elle passa ses bras autour de son cou et à ce qu’elle l’embrasse. Mais quand on disait qu’il ne s’y attendait pas, le bref contact de ses lèvres le fit buguer. Il se trouva à cligner des yeux, les mains levées, parce qu’il n’arrivait pas à se décider entre les poser quelque part - très probablement sur une partie du corps d’Andrea - et les mettre partout ailleurs.

Elle voulait rester un peu. L’idée avait quelque chose de plutôt plaisant, en fait. Enfin, avant la mortification, le baiser qu’ils avaient échangé avait été… agréable. Celui qu’elle lui avait donné ensuite avait fait un nœud dans son estomac. Disons que ça avait réveillé des souvenirs de leur première rencontre. Il ne s’en souvenait pas très bien, pour tout dire. Il se souvenait tout juste de l’avoir embrassée et très vaguement d’avoir couché avec elle. Il se rappelait comment il s’était senti, mais pas vraiment ce qu’ils avaient fait, ce qui ne fit qu’accentuer le nœud dans son estomac et rosir ses joues. Dans la pénombre, peut-être que ça ne se verrait pas? Pour sa défense, elle avait encore les bras autour de son cou, elle était contre lui et la sensation lui plaisait plutôt.

Je crois… que j’aimerais bien”. Pour ne pas dire qu’il aimerait beaucoup, en fait. “Je veux dire, je… je peux… je peux t’appeler un taxi… plus tard”.

Bien plus tard, si possible. Demain, par exemple? Ou au moins dans une heure. Peut-être deux. Il avait très envie de l’embrasser encore et passa à deux doigts de le lui dire à voix haute, au cas où elle aurait eu envie de protester. Avant que son esprit ne lui fasse très justement remarquer qu’elle l’avait embrassé aussi. Il pouvait l’embrasser, s’il voulait. L’idée fit rater un battement à son coeur.

Ses mains arrêtèrent de bêtement se balader au bout de ses bras. L’une se posa au creux de ses reins. Il réalisa en portant l’autre à son visage, en effleurant la ligne de sa mâchoire, qu’il ne savait pas du tout à quoi elle ressemblait. Il avait le vague souvenir d’avoir regardé la dernière fois, mais le parasite, l’anémie, l’alcool… tout ça avait brouillé sa mémoire. Il n’avait pas spécialement envie de regarder, cela dit, seulement l’envie de l’embrasser encore. Il pencha la nuque, ses doigts repoussèrent machinalement une mèche de cheveux derrière son oreille. Ses lèvres retrouvèrent les siennes. Elles avaient toujours le goût de citron, elles étaient toujours douces, elles lui déclenchèrent un frisson quand le baiser dépassa les quelques secondes. Il oublia de respirer quelque part, s’en rappela quand ils se détachèrent l’un de l’autre. Ou en tout cas que leurs lèvres se détachèrent les unes des autres. Il n’avait pas très envie que le reste d’Andrea s’éloigne de lui, à l’heure actuelle.

Rafa arriva très vite à la conclusion que s’ils continuaient de s’embrasser, elle n’irait a priori nulle part. Il reprit ses lèvres, la rapprocha de lui en passant plus franchement sa main dans le creux de ses reins, ses doigts trouvèrent au passage un triangle de peau sur ses reins, quand le tissu de son haut se souleva. Leur échange dura encore plusieurs minutes, à peine interrompu par un besoin de respirer, jusqu’à le laisser pantelant, et avec une envie de plus. Sans doute qu’elle l’avait senti, ainsi pressée contre lui et son bas-ventre.

Est-ce que tu veux… hum…

Il déglutit, déconcentré par son souffle sur ses lèvres, et la chaleur qu’elle dégageait, et l’odeur de ses cheveux et à peu près tout. En prime, le magicien aurait juré qu’il n’y avait aucune façon élégante de dire à un potentiel amant “Tu veux aller dans ma chambre?”.

J’ai euh… encore assez de présence d’esprit pour ne pas oublier les capotes, cette fois”.
 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 15 Sep 2020 - 23:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Andrea Parker
Sergent de l'UNISON

Personnage
Last Friday night - Andrea - Page 3 200413030129214723
SERGENT PARKER

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 319
ϟ Nombre de Messages RP : 125
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Morphine
ϟ Doublons : Natalia, Gabrielle, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : En couple avec la loumière
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Last Friday night - Andrea - Page 3 200413030129214723
SERGENT PARKER

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 319
ϟ Nombre de Messages RP : 125
ϟ Célébrité : Lauren Cohan
ϟ Crédits : Morphine
ϟ Doublons : Natalia, Gabrielle, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 38 ans
ϟ Statut : En couple avec la loumière
ϟ Métier : Sergent de l'escouade Silver du peloton d’intervention de l’UNISON
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Ni musculeuse, ni trop mince, ni trop épaisse, elle a un physique dans la moyenne. Pourtant, Andrea est une femme qui transpire la force. Ses cheveux châtains encadre un visage expressif aux yeux particulièrement saisissants ; Leur couleur de jade ne cache rien de sa perspicacité, ni de son intégrité.
ϟ Pouvoirs : Andrea est une Ultime, une humaine améliorée qui manipule des forces dérivées des énergies cosmiques. La listes de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Andrea ne savait pas bien ce qui l’avait poussée à passer ses bras autour du cou de Rafael et à déposer un baiser sur ses lèvres. Pour un instant, au moins, elle avait fait taire les voix contradictoires qui tambourinaient à ses tempes et avait juste décidé de laisser parler son instinct. Estimant que, quelle que soit la réaction de son compagnon, ils seraient tous les deux fixés sur ce qu’il y avait entre eux, elle s’était hissée sur la pointe des pieds et avait délibérément pressé son corps contre le sien, sans qu’il soit possible de douter un seul instant de ses intentions. Après tout, les actes étaient souvent beaucoup moins difficiles à interpréter que les mots ; C’était une pulsion irréfléchie, soudaine, osée... Mais irréfléchi ne voulait pas dire que c’était une mauvaise chose pour autant : elle ne regrettait pas. Et quelle qu’en soit l’issue, elle ne regretterait pas.

Il passa un temps – pendant lequel elle craint véritablement de l’avoir cassé – avant que Rafael ne reprenne la parole, dissipant en un instant le doute qui avait commencé à se nicher dans sa poitrine.

Il voulait qu’elle reste. Elle voulait rester.

« Plus tard, souffla-t-elle alors. Plus tard, c’est bien. »

Jamais aussi. À dire vrai, elle n’avait pas vraiment envie de songer à un éventuel départ. Pas alors qu’il était aussi près d’elle et qu’elle commençait à sentir son envie poindre, laissant naître un désir dévorant dans son propre bas-ventre. Ses lèvres avaient retrouvé les les siennes, chaude et avides et elle avait volontiers répondu à leur appel sucré. Andrea se laisse entraîner dans la danse de leurs souffles qui s’entremêlaient, s’abandonnant un instant à la sensation exquise de leurs corps pressés l’un contre l’autre. Il n’y avait plus une once d’ambiguïté. Ni pour le baiser, ni pour ce qu’il allait vraisemblablement en découler.

« Je... veux. » Plus. Tout. Elle avait murmuré entre deux baisers.

Cette fois ce n’était pas l’alcool qui parlait, pas de doute possible. Elle se rappelait vaguement de cette nuit, l’impériosité de leur désir qui avait fusé d’entre les brumes de l’alcool. C’était presque comme se souvenir d’un rêve, sans avoir la certitude de l’avoir réellement vécu. Finalement, elle se souvenait plus du réveil que de la nuit qu’ils avaient passé ensembles. Cette fois était différente : elle aurait voulu que cet instant dure une éternité.

« Sage décision... » S’amusa-t-elle dans un demi-sourire à sa remarque maladroite.

Elle entremêla ses doigts aux sien, détacha brièvement son corps du sien et l’entraîna à sa suite dans le couloir qui menait à l’étage. Elle connaissait déjà les lieux, après tout.


Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas




if i look back i am lost
Once I knew only darkness and stillness... my life, eternal, was without past or future... but a little word from the fingers of another fell into my hand that clutched at emptiness, and my heart leaped to the rapture of a new living + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 16 Sep 2020 - 17:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Veilleurs
Veilleurs

Rafael Colón
Veilleurs

Personnage
Last Friday night - Andrea - Page 3 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1323
ϟ Nombre de Messages RP : 777
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Joueur
Last Friday night - Andrea - Page 3 20091309413125447817021529

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 31/12/2019
ϟ Nombre de Messages : 1323
ϟ Nombre de Messages RP : 777
ϟ Célébrité : Pedro Pascal
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 38
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Magicien en Vadrouille
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : Environ 1m80, bien bâti, ne s'entretient pas autant qu'il le devrait. Teint mât, yeux foncés, cheveux noirs, toujours mal coiffé, jamais bien rasé. Le corps couvert de tatouage à l'exception du visage.
ϟ Pouvoirs : ▼Capacités magiques
▼Capacités Lumineuses
▼Capacités physiques
▼Enchantements
▼Recettes alchimiques
▼Equipements
▼Tatouages
▼Compagnons
▼Serviteurs
▼Véhicules
▼Bâtîments
ϟ Liens Rapides : ▼Estoy yo
▼Los desconocidos
▼Pasaporte
▼El diario
▼Las cartas
▼El teléfono
Rafa eut besoin d’une seconde pour se rappeler de la question qu’il avait posé. Andrea l’avait embrassé en lui donnant sa réponse, et il l’avait complètement oublié. Elle lui revint en tête quand elle se détacha de lui, sa main dans la sienne, pour se trouver tiré à sa suite. Une part de lui eut l’envie très idiote de protester, parce qu’il avait vraiment envie de continuer à l’embrasser, quitte à rester debout au milieu de sa cuisine.

Pourtant l’espagnol lui emboîta le pas, d’abord pour le hall, puis pour l’une des rampes du double-escalier. L’aura grise argentée de la jeune femme s’était colorée d’une teinte de rose soutenu à des endroits disons… stratégiques. Le visage, le bas-ventre. De son côté, Rafa avait les joues qui lui chauffaient, quoique pas autant que ses lèvres. Celles d’Andrea lui avaient laissé une impression pour le moins… marquante. Il avait cette impression d’encore les sentir sur les siennes, même maintenant, alors qu’elle ouvrait la voie.

Il sentit un frisson lui courir dans le dos, une envie de reprendre ces lèvres, de la sentir contre lui. Sa main encadra sa joue, il retrouva ses lèvres, sa main libre se glissant plus franchement dans son dos, sous ses vêtements, pour caresser sa peau. Il tâtonna pour ouvrir la porte, ses lèvres goûtant toujours les siennes, jusqu’à enfin la pousser, presque trébucher à l’intérieur. Il se rattrapa de justesse, ce qui l’obligea aussi à se défaire de ses lèvres. Il déglutit, le souffle court et brûlant. Une main sur ses hanches, il eut soudain une brusque réalisation.

J’ai… aucune idée de ce que tu portes”.

Bon, c’était un problème courant pour l’espagnol. Enfin, ça devenait un problème dans un cas comme celui-ci, où il était supposé l’aider à enlever tout ce qu’elle portait. Disons que le commentaire servait à prévenir autant qu’à excuser la maladresse qui allait suivre, alors qu’il tâtait le tissu pour déterminer si elle portait une blouse, un chemisier, un t-shirt? Le sien passa par-dessus sa tête et se trouva abandonné sur le sol, le haut d’Andrea suivit rapidement - elle avait dû l’aider. Ses mains se portèrent jusqu’à ses seins, caressant sa poitrine à travers ses sous-vêtements, ses lèvres se glissèrent dans son cou, descendirent jusqu’à sa poitrine. Il réalisa que son menton devait râper un peu.

... J’aurais dû me raser. Pardon”.

Le reste de leurs vêtements suivirent en désordre. Rafa était partagé entre son envie de l’embrasser et de la toucher et celle de les déshabiller. Ses mains passaient d’un pantalon à ses hanches, de sa poitrine à ses chaussures qu’il retira en cherchant toujours ses lèvres, il retira son pantalon, tombé sur ses chevilles, d’un mouvement de pied un peu désordonné, faillit trébucher, encore, sur le lit cette fois.

Il n’avait pas pensé à actionner l’interrupteur en entrant. Enfin, la maison se serait peut-être fait un plaisir de tamiser l’éclairage de l’ampoule… La chambre était plongée dans la pénombre, tout juste éclairée par les lumières de la rue passant par la fenêtre, permettant tout juste de distinguer la forme du lit ou des meubles. L’aura de la jeune femme était d’autant plus visible. Rafa n’eut aucune difficulté à reprendre ses lèvres, à l’allonger sur le lit en se pressant contre elle, à retrouver le chemin de son cou, de sa poitrine, de son ventre, en faisant de son mieux pour ne pas râper sa peau avec son menton mal rasé.

Il se rappela qu’il avait parlé de préservatif quand ses doigts trouvèrent ses sous-vêtements. Mince, est-ce qu’il en avait, au moins?

J’reviens”.

Dans sa précipitation, il trébucha sur une chaussure non-identifié, sur le chemin de sa salle de bain, attenante à la chambre. Il poussa la porte, alluma la lumière, fouilla un placard, un deuxième, avant de mettre la main sur une boîte. Au passage, il aperçut son reflet dans le miroir, ses joues rouges, ses cheveux ébouriffés… il inspira à fond, calmant à peine son coeur et ses battements affolés. Il s’était rarement… senti comme ça. Surtout pour une première fois avec quelqu’un. Deuxième? Il avait du mal à prendre en compte leur première nuit tellement ça paraissait… appartenir à un rêve bizarre. Il expira encore à fond avant de retourner dans sa chambre, oubliant la lumière de la salle de bain au passage.

 
Revenir en haut Aller en bas


Otro país, otra ciudad, otra vida.



Gifs : pedronfriends (tumblr) sign': Solosand

 
Last Friday night - Andrea
 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3Revenir en haut 
Last Friday night - Andrea - Page 3 Categorie2_6Last Friday night - Andrea - Page 3 Categorie2_8


Last Friday night - Andrea - Page 3 Categorie2_1Last Friday night - Andrea - Page 3 Categorie2_2bisLast Friday night - Andrea - Page 3 Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Friday night - Andrea - Page 3 Categorie2_6Last Friday night - Andrea - Page 3 Categorie2_8

Sauter vers: