Un esprit sain dans un corps sain - Farah Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Un esprit sain dans un corps sain - Farah Categorie_1Un esprit sain dans un corps sain - Farah Categorie_2_bisUn esprit sain dans un corps sain - Farah Categorie_3
 

Un esprit sain dans un corps sain - Farah

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 3 Avr 2020 - 16:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Callie Aegia
Cartel Rouge

Personnage
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Joueur
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Son peuple avait pu tellement de choses, avant. Dans un avant pas si éloignée, en réalité. Elle se souvenait, petite, d’avoir vu sa mère, ses tantes, ses soeurs, capables de manipuler l’eau, de faire vibrer sa surface avec leurs chants, de faire résonner leurs voix d’une crique à l’autre dans des concerts improvisés pour plaire aux hommes. Elle se souvenait de soeurs capables de filer à travers les eaux, de faire le voyage vers la Méditerranée et de revenir à la fin de la journée.

Peut-être qu’une partie de ces souvenirs étaient embellis par la nostalgie de l’enfance, mais Callie en était tout de même persuadée. Elle pouvait plus que respirer et nager sous l’eau, plus que manipuler quelques dizaines de litres à la fois. Elle pouvait plus, et plus important encore, elle devait plus. Pour ses soeurs. Pour les retrouver, pour les protéger. Pour mener? N’était-ce pas ce qu’avait un jour dit la prophétie à son encontre, celle que lui avait donné la Matriarche? Un jour tu mèneras à la surface, mais pas maintenant. Le maintenant était-il venu?

Mais comment retrouver ses pouvoirs? La sirène supposait que le souci était d’ordre physique. Il fallait qu’elle soigne son corps, son esprit aussi, peut-être? Elle ne perdait rien à essayer toutes les solutions, prenait seulement le risque que cela fonctionne.

C’était justement pour soigner le second qu’elle se rendait chez ce qui avait l’air d’être une guérisseuse de l’esprit. Comment celle-ci procédait exactement, la sirène n’en avait aucune idée, elle espérait qu’il ne s’agirait de rien de trop… invasif. Ou douloureux. Elle avait assez souffert pour toute une vie.

Elle connaissait encore mal Star City et quitter l’appartement mis à sa disposition au temple de Tlazolteotl pour le quartier du Parc où se trouvait la guérisseuse en question tenait de la véritable aventure pour la sirène. La ville était trop peuplée pour elle, trop grande pour se rendre d’un point à un autre sans devoir prendre des transports en commun où régnaient de drôles d’odeur, où les gens devaient se presser l’un contre l’autre pour pouvoir tous entrer, mais elle ne se faisait pas confiance pour apprendre à maîtriser leur véhicule, ce que Noélie avait appelé les voitures.

Heureusement, le trajet à pied depuis la station de métro jusqu’à l’adresse de la guérisseuse lui permit de se recentrer, au moins un peu. L’air avait une odeur bizarre ici, la mer lui manquait, quoique ce quartier avait une odeur plus… saline.

Plutôt que d’entrer, la sirène frappa timidement à la porte et patienta. Elle avait rendez-vous, mais n’osait pas entrer.
 
Revenir en haut Aller en bas


So happy then
you thought you could drown me but you will miss the air more than me


northern lights + purplonium

Message posté : Dim 5 Avr 2020 - 21:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
J'avais eu pas mal d'annulations aujourd'hui; tous les clients de la matinée en vérité. Mais je n'étais pas triste au contraire, je savais faire contre mauvaise fortune bon cœur. Ce qui m'avait donnée l'occasion de me plonger dans mes peintures durant une bonne partie de la matinée afin de me sortir certaines consultations de la tête. J'avais de la chance d'avoir trouvé ce studio pour mes activités parfois bien diverses, je pouvais jongler comme je le souhaitais entre ma casquette de peintre et ma seconde de thérapeute.

Je ne savais pas vraiment ce qui arrivait en ce moment, mais l'une semblait prendre le pas sur l'autre très nettement et je percevais que le monde avait subtilement changé sans que je ne sache véritablement comment. J'étais habituée à ses soubresauts, bien que dans une moindre mesure et je restai persuadée que dans quelques mois, on s'arracherait mes peintures et je n'aurais personne au cabinet. Je me plongerai alors dans un état presque méditatif, dans une sorte de stase pour n'exister que par mon art... Du moins, c'était ce que je pensais.

Oui mais...j'avais tant été absorbée par la Kirin que j'étais jusque là en train de peindre et qui m'était apparue en rêve, que je n'avais pas vu l'heure passer. Mince ! Mince ! J'abandonnai là mon oeuvre et plongeai les pinceaux dans leur eau. Jaune et vert se mélangèrent, mes mains cessèrent de luire. Leurs pointes seraient déformées mais tant pis, au moins ils ne sécheraient pas. Et puis, lorsque quelqu'un avait besoin de moi, que pouvait être le matériel ?

J'arrachai presque mon tablier que je jetai sur un tabouret dans la précipitation, et me lavais rapidement les mains, pas aussi bien que je l'aurais voulu, avant de jeter un second coup d’œil à l'horloge et ouvrir enfin la porte. Bon, je n'étais en retard que de deux minutes, je pouvais espérer que ma cliente m'avait attendue. Et oui, elle était bien là, la pauvre avait du voir que je m'étais inquiétée de l'heure et que je m'étais battue avec la peinture, puisque j'en avais un peu sur la joue.

"Bonjour. Callie ?" Je lui tendis ma main et lui souris. "Veuillez pardonner mon retard et mon état, je peignais. Vous êtes la bienvenue. Déchaussez-vous et entrez donc. Mettez vous à l'aise, surtout."

Je la dirigeai tranquillement vers mon espace et mit l'eau à bouillir avant de revenir vers elle.

"Voulez-vous que je m'occupe de votre manteau ?"
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 6 Avr 2020 - 17:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Callie Aegia
Cartel Rouge

Personnage
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Joueur
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
La sirène hésita. Peut-être qu’elle devait… frapper? Elle compara les chiffres écrits sur le petit papier qui lui servait de pense-bête avec ceux de l’horloge du téléphone qu’on lui avait prêté. Elle-même n’avait jamais eu à se soucier de l’heure, mais le monde des hommes ne semblait organiser qu’autour de ces chiffres. Elle ne comprenait pas tout, mais elle s’adaptait, avait-elle le choix?

Cela dit, si elle se fiait aux chiffres de l’horloge, à ceux sur le papier et à ses propres connaissances, la guérisseuse était… en retard? Elle releva le nez, essaya de voir à travers la porte, mais un drôle de reflet sur le verre l’empêchait de bien voir. Elle n’aurait pas juré qu’il y avait quelqu’un à l’intérieur.

Et puis finalement, elle vit s’approcher une petite silhouette blonde, elle cessa de se tordre le cou, patienta jusqu’à ce que la porte soit ouverte.

Bonjour. Oui, c’est ça. Et ce n’est pas grave”.

Elle hocha la tête, le regard quand même attirer par la drôle de trace sur son visage. Etait-elle malade? La sirène entra et s’exécuta, enlevant ses chaussures et les déposant dans l’entrée. Au vue des températures encore hivernales, en ce printemps encore frileux, elle portait des chaussettes sous ses bottines et se résolut à les retirer aussi. La sensation lui déplaisait, souvent, quoiqu’elle n’aimait pas plus la sensation de la semelle directement sous ses pieds.

Oh, oui. Merci”.

Il faisait bon ici, ce n’était effectivement pas nécessaire qu’elle garda son manteau. Elle le laissa à la jeune femme, hésita à entrer plus avant. L’endroit était… étrange? Disons que tous les endroits étaient étranges pour elle, en comparaison de sa propre grotte en mer Egée, même après plusieurs semaines passées dans un appartement du temple de Tlazolteotl. Cela dit, elle reconnaissait quand même… comment dire… que l’endroit était assez chaleureux, comparé à d’autres. Elle n’aurait pas su dire pourquoi, ne savait pas à quoi servait les objets qu’elle apercevait ici ou là, mais elle se sentait bien ici.

C’était bon signe.

Merci de me recevoir”.

Comme elle n’avait toujours pas résolu son dilemme - déterminer jusqu’où elle pouvait se permettre d’avancer dans cette demeure inconnue - Callie resta dans l’entrée, pieds nus, se tordant les mains en attendant que la jeune femme lui indiqua une direction ou une autre. Il y avait peut-être un peu de nervosité chez la sirène, qui se demandait exactement ce qu’elle allait recevoir comme traitement. Travaillait-elle par apposition des mains? Tout ce qu’elle savait, c’était que la jeune femme pouvait soigner l’esprit.
 
Revenir en haut Aller en bas


So happy then
you thought you could drown me but you will miss the air more than me


northern lights + purplonium

Message posté : Mar 7 Avr 2020 - 19:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Oh, elle enlevait ses chaussettes ? Généralement, les clients les gardaient aux pieds, mais si cela lui était profitable alors pourquoi pas, c'était juste un fait que je trouvais amusant parce qu'il était inhabituel. Tout ce que je voulais, c’est qu’elle soit à l’aise dans un premier temps. Plus le patient l’était, mieux le soin se passait et je ne voulais surtout pas la brusquer. Ici, je rencontrai souvent des personnes déjà souffrantes d’une manière ou d’une autre -sinon elles ne viendraient pas à moi-, et fragiles voire très fragiles, prêtes à se défendre car habituée à se battre pour se protéger, que ce soit psychiquement ou physiquement. Chacun avait ses gardiens, plus ou moins forts. J’étais là pour les passer, aider ce qui avait été gardé précieusement derrière ceux-ci, les soulager d’un poids au moins, et ça ne se faisait pas sans un minimum d’empathie. D’ailleurs, je remarquai rapidement qu’elle était particulièrement nerveuse, puisqu’elle ne se risqua même pas dans mon cabinet.

“De rien.” répondis-je pour ne pas briser le lien qui se constituait doucement entre elle et moi. Qu’elle me parle et me remercie étaient déjà bon signe, même si je ne faisais là que mon devoir.

Après avoir rangé son manteau et me dirigeant vers le sofa aux couleurs chaleureuses dont j’avais hérité d’un déménagement il y a quelques jours (bien sûr l’objet avait été purifié), je lui adressai la parole avec un sourire rassurant alors que je m’asseyais en face :
“Asseyez-vous. Désirez-vous du thé ...ou peut-être de l’eau ?”

Tout serait en fait devant elle sur la table basse, mais j’étais là pour la servir. Elle n’avait rien à faire, juste à s’abandonner et libérer les vannes dans le respect de nous deux, mais cela allait se faire petit à petit, bien sûr, et sans violence je l’espérai. J’étais là pour l’accompagner. Je poursuivais d’une voix douce et posée :

“Avant de commencer, j’aimerais m’assurer que vous venez bien pour vous et pour personne d’autre, et que vous avez bien compris comment je procède. Tout d’abord, vous allez me raconter ce qui vous a menée ici. Vous n’avez pas besoin de tout me dire, vous n’avez pas besoin de faire d’effort, dites moi les choses aussi simplement que possible pour vous. Puis la séance commencera, elle durera environs une heure. Je peux vous demander de vous asseoir, ou de vous allonger, comme vous préférez. Je pourrais être aussi amenée à toucher vos mains et vos épaules même couvertes. Cela ne vous dérange pas ?”


 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 8 Avr 2020 - 17:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Callie Aegia
Cartel Rouge

Personnage
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Joueur
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Elle hocha la tête, osa s’avancer vers le canapé qu’on lui avait désigné. La couche paraissait toujours étrange, sous ses fesses, habituée qu’elle était au sable, aux coussins d’algues, aux rochers. Un genre de confort très différent. Pas forcément désagréable, mais son monde avait subi un tel bouleversement…

Plutôt de l’eau. S’il-vous-plaît”.

Noélie lui avait déjà fait goûter de l’eau. Les prêtresses du temple où elle résidait aussi, mais elle avait eu du mal à s’y faire. C’était trop… aromatisé? Elle ne savait pas comment l’expliquer. En plus, boire quelque chose de chaud n’était pas dans ses habitudes.

Les doigts nerveusement repliés, les mains posées sur ses genoux, elle la regarda s’activer, parler. Elle était… douce? Callie ne se sentait pas en danger avec elle, ce qu’elle n’aurait pas pu dire de tout le monde depuis qu’elle était là. Pour autant, elle se sentait… elle ne savait pas trop. Vulnérable?

Je… justement, je ne suis pas trop sûre d’avoir… bien compris ce que vous faites? Je sais juste que vous… aidez les gens à… guérir?

Le ton s’était fait hésitant, et pour cause. Entre le possible manque de compréhension et ce don d’omnilinguisme qui avait parfois du mal à transcrire les concepts qu’elle s’imaginait dans sa langue.

Je viens parce que… j’ai des pouvoirs. Ou j’avais. J’ai longtemps vécu dans un environnement pollué et j’en ai perdu certains, beaucoup. Certains ont commencé doucement à revenir, et je… j’aimerais essayer de recouvrer les autres. C’est… Comment dire”.

Elle garda le silence, essayant de rassembler ses pensées, de ce que cela impliquait pour elle de ne pas avoir tous ses dons à disposition. Pas tant d’un point de vue utilitaire ou défensif, plutôt…

J’ai l’impression que… que je ne suis pas entière? Que… Que je suis privée d’une partie de moi ou… ou mal connectée?

Comment l’expliquer mieux que cela? Elle secoua la tête.

Je… ne suis pas d’ici. Et je ne suis pas ici de mon plein gré… mais cette sensation a commencé avant ce… ce déracinement”.

Déjà, dans sa mer, elle se rappelait les regrets de ne pas ou plus pouvoir faire quelque chose. Ici, la sensation s’était renforcée, sans doute parce que ses talents auraient pu l’aider dans sa recherche, mais son Alebrije, cadeau de la déesse Toci, ne pouvait guère l’aider sans une trace de départ. Souvent, sa propre odeur rendait la bete confuse.

Cela ne me dérange pas, non”.

Le contact ne l’avait jamais vraiment dérangé, encore moins avec une femme. Les humaines ressemblaient assez à son peuple pour qu’elle n’en soit pas perturbée.
 
Revenir en haut Aller en bas


So happy then
you thought you could drown me but you will miss the air more than me


northern lights + purplonium

Message posté : Ven 10 Avr 2020 - 23:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je lui offris sagement de l'eau dans un verre translucide, verre que je posai devant elle avant d'écouter ses interrogations. L'eau...Dans certaines cultures, elle sert à purifier et j'aimais à croire que lorsque je la buvais, c'était comme prendre un grand bol d'air frais ou sentir le vent sur mon visage. Souvent, pour m'apaiser, je m'offrais un grand verre que je prenais le temps d'apprécier à sa juste valeur. L'eau était essentielle à la vie, elle était précieuse et importante, digne d'être protégée. Même si je pensais que bien peu de choses dans ce monde ne méritaient pas la protection.

"Sachez seulement que je suis reliée à une entité qui vous veut du bien et que je ne suis que son serviteur. Elle me donne le pouvoir de soulager, pas vraiment de guérir. La guérison se fait par le client lui-même, lorsqu'il comprend ce qui lui manque pour sortir d'un ou plusieurs blocages et qu'il sait comment s'y prendre pour y parvenir. Il peut alors compter sur mon soutien jusqu'à ce qu'il atteigne ses objectifs. Je n'aurais pas de recette à vous donner, je n'ai pas de formule magique car chacun vient avec des besoins différents, je vous offre seulement de l'écoute, du soutien, un repère et un regard neuf sur votre situation."

Je l'écoutais ensuite, me rendis compte qu'elle semblait particulièrement tendue, nerveusement repliée sur elle-même, comme agressée et que sa voix était hésitante. C'était malheureusement tout-à-fait commun; certains patients en passant le pas de cette porte ne savaient même plus où ils en étaient. D'ici quelques minutes, j'aurais peut-être la joie de la voir se redresser et se détendre enfin pour instaurer une relation de confiance entre nous.

Je l'écoutais donc, jusqu'à ce qu'elle se taise. Je n'allais pas mettre ma propre interprétation sur ses mots, je n'étais pas là pour me montrer compatissante, mais empathique afin de lui offrir une véritable aide et pas quelqu'un qui souffre avec elle. À ce que j'entendais, elle souffrait déjà bien assez. J'allais faire avec ce qu'elle me donnait comme informations, en posant tout-de-même les questions dont j'avais besoin pour pratiquer mes soins.

"Corrigez-moi si vous pensez que je me trompe. De ce que je comprends, vous vous sentez déracinée, plus tout-à-fait vous-même du fait de la disparition de vos pouvoirs mais aussi de votre habitat naturel. Vous dites aussi que ce changement a commencé dans votre milieu-repère. C'est cela ? Pensez-vous que les changements que vous avez subi ont été trop brusques pour vous ?"

C'était clair, j'avais affaire à une transition non-souhaitée qui n'était pas pleinement acceptée. C'était une problématique que je rencontrais souvent. Et donc, ma cliente se plaignait de la personne qu'elle devenait, des transformations qui opéraient en elle sans se reconnaître, savoir que celle qu'elle devenait méritait également son égard. Mais, j'allais savoir bientôt si je faisais fausse route ou non.

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 11 Avr 2020 - 18:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Callie Aegia
Cartel Rouge

Personnage
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Joueur
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Callie écouta, cligna des yeux. Une entité, d’accord. C’était à la fois… étrange et très familier. Combien d’histoires d’interventions divines avait-elle entendu, chez elle? Ces récits de mains invisibles guidant une flèche ou autre chose jusqu’à sa cible? Ou d’histoires de prêtres et de prêtresses qui n’étaient que les porte-paroles de divinités, leur voix sur Terre? Non, cela, elle pouvait le concevoir, aussi hocha-t-elle la tête pour signifier autant son accord que sa compréhension.

Quoique le reste paraissait encore obscur à ce stade. Elle devait… comprendre? Comment comprendre quand on ignorait autant de choses sur soi-même? Elle supposait qu’elle allait devoir se plier à l’exercice et… aviser? Pouvait-elle faire autre chose, dans la réalité?

La sirène la regarda, pesant ses mots, les tournant et les retournant dans sa tête. Tant de choses pouvaient se perdre entre l’instant où l’on exprimait des mots et celui-ci où ils atteignaient leur destinataire… On pouvait parfois mal se comprendre, ou louper un sous-entendu… Dans l’ensemble, la jeune femme semblait l’avoir comprise, cela dit.

C’est ça, mais je…” Une nouvelle pause, le temps d’organiser ses idées. Le changement avait-il été brusque? Elle secoua la tête. “Non, c’était plus… comme… Vous savez, quand l’eau tombe sur la roche. Au début, il ne se passe rien, mais chaque goutte creuse un peu plus, jusqu’à percer la roche… Cela s’est passé comme ça. Je ne me suis pas éveillée un matin en ayant perdue mes pouvoirs… c’était plutôt… J’étais un peu moins puissante un jour que la veille, mais pas assez pour que je m’en rende compte. Jusqu’à ce que… des semaines plus tard, je sois incapable de faire quelque chose que j’avais toujours fait?

Etait-elle claire? C’était tellement difficile à dire… Elle parlait toutes les langues du monde, mais elle se trouvait parfois en difficulté pour expliquer les concepts qu’elle avait en tête, butant sur des mots de langues qu’elle n’avait jamais parlé.

Mon changement d’habitat… cela, en revanche, a été brutal”.

Plus que cela, même. Elle se sentit trembler quand les images profitèrent de cette baisse d’attention, de cette faille dans sa défense. Elle se revit dans leur grotte, la plus grande, celle qui accueillait leur cérémonie. Elle se revit perdre son sourire alors qu’elle voyait surgir le premier homme, courir vers la berge pour aider ses soeurs, se faire entraîner dans l’eau à son tour par un autre, le contact du filet…

Elle se força à respirer pour chasser ses images.

Excusez-moi, je… les événements sont encore… frais”.
 
Revenir en haut Aller en bas


So happy then
you thought you could drown me but you will miss the air more than me


northern lights + purplonium

Message posté : Jeu 16 Avr 2020 - 1:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le discours de la dame m’était tout-de-même assez clair. À partir de ses mots, j'imaginais sa perte de pouvoirs comme un phénomène qui s’était installé insidieusement, mais elle parlait de pollution et de semaines -ce dernier terme me semblait trompeur car mes maigres connaissances à propos de la pollution et de ses effets m’indiquaient que Callie était peut-être bien plus vieille qu’elle ne paraissait. Cela restait de l’ordre de la supposition, car son discours était rendu bancal par le terme semaines. Mais en tout cas, ce ne fut donc pas une soudaine crise ou un choc qui l’avait appauvrie de ses dons, non. Cela s’était fait avec le temps jusqu’à l’atteindre durement.

Elle aborda ensuite son changement de milieu qu’elle qualifia de “brutal” et “frais”. Comme elle avait toute mon attention, je perçus très nettement son tremblement et l’effort qu’elle fit dans sa respiration, comme pour se détacher d’un souvenir désagréable pour revenir au moment présent. Je m’approchai donc d’elle doucement et lui demandai sa main, tendant la mienne vers elle par-dessus la table basse pour initier un contact. Je lui souris légèrement alors.

“Je peux accélérer votre processus de guérison rien qu’en vous touchant. Par ce geste, je vous demande tout-de-même la permission car la prévenance fait partie de mon éthique de travail.”

Elle était libre de refuser. Une main tendue, donc, au sens propre comme au sens figuré. D’ailleurs la mienne commençait à luire d’une douce lumière, chaleureuse et dorée. Si elle acceptait, je ferai de mon mieux pour qu’elle se sente aussi revigorée et entendue qu’après une douce étreinte avec l’un de ses proches, et elle pourrait parler de cet épisode douloureux pour elle en se sentant plus libre, avec des émotions moins lourdes.

“D’une manière générale, n’ayez pas honte de vos ressentis ou de vos émotions devant moi. Au contraire, je suis là pour les accueillir, tous aussi difficiles soient-ils. Je trouve important qu’ils soient pleinement entendus et écoutés, cela fait partie du processus de guérison et je saurai les gérer.”

Je ne voulais pas la braquer comme je ne voulais pas que cette séance soit une épreuve pour elle. Au contraire, je voulais qu’elle passe le pas de la porte soulagée, allégée et renforcée.

“Sauriez-vous me dire quand exactement cette perte de puissance a commencé ? Et estimez-vous que votre évolution dans ce nouveau milieu puisse, quelque part, ralentir ou bloquer votre rémission ?”

J’avais noté qu’elle avait retrouvé certains pouvoirs. La situation n’était donc pas désespérée.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 16 Avr 2020 - 17:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Callie Aegia
Cartel Rouge

Personnage
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Joueur
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Si elle vit la main tendue, Callie n’eut pas le réflexe immédiat de tendre la sienne à son tour. Encore moins en la voyant… briller? Si elle admettait l’existence de pouvoirs et de créatures non-humaines - en étant une elle-même, cela aurait été compliqué de le nier - c’était une chose que de savoir, intellectuellement que d’autres avaient des talents, et une autre de voir lesdits talents à l’oeuvre. Une main qui brillait, ça restait quand même impressionnant et la sirène… hésita. Son premier geste de tendre sa main se rétracta aussitôt avec une pensée fugace Et si ça brûlait? Et si ça faisait mal?

Elle poussa un peu plus, allait toucher la peau de la jeune femme quand un autre réflexe la fit reculer la main, comme si elle s’était véritablement brûlée. Elle fut presque surprise de ne rien trouver d’autre qu’une paume douce et chaude au contact de la sienne, quand elle prit enfin cette main tendue. Elle se sentit un peu mieux, quoique ce fut un peu trop graduel pour qu’elle le réalise vraiment. Un poids en moins sur les épaules, un esprit plus clair.

Je n’ai pas… honte? C’est plus…” Une pause, le temps d’organiser ses mots, ses pensées. “J’ai ressenti ces choses pendant des jours entiers… j’ai peur de ne pas réussir à remonter si je dois encore y tomber”.

Repousser le désespoir, la tristesse, la colère, la peur avait véritablement été un combat de tous les instants. Était toujours un combat de tous les instants. Elle le sentait toujours, dans un coin de sa tête. Le gouffre, celui qu’elle longeait tous les jours, dans lequel elle aurait pu tomber au moindre coup de vent…

Le coup de vent en question pouvant aller d’une nouvelle déception, après une piste qui n’avait rien donné, à une journée à devoir gérer trop de nouveautés dans ce monde qu’elle devait constamment découvrir. Comment les humains pouvaient-ils vivre dans des endroits aussi bruyants, puants, sales?

... il y a longtemps?” Très longtemps même, elle secoua la tête. “J’étais encore jeune, tout juste cinquante ans”.

Tout était relatif, bien sûr. Une habitante de la terre de cet âge se serait considérée comme déjà âgée, mais pour Callie, c’était moins que la moitié de sa vie. Même du haut de son siècle et deux décennies, elle était encore jeune selon les critères de son peuple.

C’est là que nos eaux ont commencé à être pollué par des choses. Pas… pas comme avant. Avant, les gens de la terre perdaient des choses. Des chapeaux, des boites… Là, c’était… des produits? Des… des choses en métal qu’ils utilisaient pour la guerre?

Elle se mordilla la lèvre inférieure, frustrée de ce manque de mots pour décrire les choses de ce peuple. Il aurait sans doute été utile pour la suite de la conversation qu'elle précisa son âge actuel.
 
Revenir en haut Aller en bas


So happy then
you thought you could drown me but you will miss the air more than me


northern lights + purplonium

Message posté : Dim 19 Avr 2020 - 19:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Entendre qu’un client avait subi une soudaine perte de repère et/ou de pouvoir était fréquent pour moi, mais le discours de Callie me laissait strictement entendre que je devais adopter un nouveau point-de-vue, un peu plus...extra-ordinaire si je voulais avoir la chance de la comprendre correctement. En effet, elle semblait butter sur les mots et j’avais bien compris qu’elle était plus vieille qu’il n’y paraissait, d’autant plus que cinquante ans lui semblait jeune. Elle n'aurait pas dit cela si elle avait été une humaine qui jouissait d'une longévité plus longues, et m'occuper d'une créature extraordinaire, c’était tout nouveau pour moi. Comme le faisait maman lorsqu'elle s'intéressait aux animaux, j'avais besoin de connaître ses besoins à elle, dans quel milieu elle vivait et comment elle y vivait.

“Dans ce cas, je pense que vous avez besoin d’un soutien quotidien qui pourrait vous aider contre vos ruminations. Il n’est pas bon de se battre sans cesse contre ses émotions aussi désagréables vous paraissent-elles. Si vous ressentez que celles-ci vous submergent, vous devriez tout d’abord...les calmer...avant de vous attaquer à vos soucis.”

Ce que je demandais n’était pas facile. Je pensais surtout à une médication, mais Callie me demandait une purification en réalité, alors l’orienter vers un psychiatre pour qu’il lui propose des pilules n’était pas une si bonne idée que cela. Et j’avais appris qu’il existait heureusement d’autres méthodes, plus douces mais aussi plus lentes, pour reprendre les rennes de nos émotions.

“Il existe plusieurs manières de faire : certains adoptent des rituels pendant une certaine période. Oh, que des choses bien ordinaires, comme nettoyer et ranger petit à petit son habitat, écrire chaque jour ce que l’on ressent, dessiner...L’important est que l’effort soit progressif, que l’on accepte cette étape que je qualifierai de repos. D’autres encore méditent, ou se ressourcent par leurs arts. L’art est très bon pour sublimer ses ressentis, vous savez ? En plus de cela, en le partageant, nous attirons à nous des personnes qui nous ressemblent...Je ne saurais bien expliquer comment cela fonctionne mais c’est comme si...vous mettiez un peu de vous dans votre art et que ce petit bout de vous puisse attirer les autres. C’est un bon moyen de se sentir rapidement entouré.”

Je levais mes yeux vers elle.

“Vous avez à votre disposition un quelconque moyen de vous exprimer ? D’ailleurs, pourriez-vous vous présenter à moi, comme si nous ne nous connaissions pas et que j'étais une parfaite inconnue ? Il est important que je vous connaisse un minimum pour vous aider., cela passe par le vocabulaire que vous emploierez pour procéder. Je voudrais savoir aussi quel est votre âge et dans quel milieu habitiez-vous ? Je devine à vous entendre que c'était dans l'eau, c'est cela ?”


Si elle disait que les gens de la terre y perdaient des choses, ce ne pouvait pas être le ciel. Alors, c'était forcément cela, ou la banquise, le désert, les sous-terrains même si le choix du vocabulaire me semblerait alors étrange... ou d'autres milieux que je ne connaissais pas. Ce n'était pas tout; en fonction de la manière dont elle se présenterait, je saurais sans doute percevoir de nouveaux éléments la concernant.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 20 Avr 2020 - 16:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Callie Aegia
Cartel Rouge

Personnage
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Joueur
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
La mine soucieuse, Callie écoutait. Si elle comprenait ce que lui demandait la jeune femme, la manière de procéder lui échappait totalement. Comme beaucoup de personne dans son cas, la sirène aurait adoré avoir un manuel lui expliquant patiemment chaque étape, peut-être même assorti d’un planning, pour qu’elle ait une idée des prochaines semaines, d’un point de vue émotionnel. Clairement, les choses n’étaient jamais aussi faciles.

Si la question de la médication et du psychiatre lui passa très loin au-dessus de sa tête - elle ne savait même pas ce que c’était - elle se concentra en revanche sur l’idée des rituels. Ca pouvait peut-être marcher. Enfin elle voyait l’idée, pratiquer quelque chose de calme pour prendre le temps de se détendre, de repousser les idées noires.

Je ne suis pas très… artistique?” osa-t-elle enfin dire, en réponse à ses questions. "Certaines de mes soeurs savaient peindre et dessiner, mais… pas moi. Je… chante?

Mais là encore, pas avec le talent de certaines. Enfin… par définition, elle chantait bien, comme toutes celles de son peuple, mais certaines étaient encore immensément plus douées. Et puis elle ne chantait pas des chansons du peuple de la terre, alors elle ne s’imaginait pas comment elle aurait pu attirer des gens à elle comme ça.

Euh” hésita la sirène.

Voilà un exercice compliqué, comme de demander à quelqu’un son livre préféré ou ce qu’il voulait pour son anniversaire. Soudain, on oubliait tout ce qu’on avait lu, on oubliait tout ce qu’on avait désiré.

Je m’appelle Callie, fille de Psamathée. Je suis… une fille de l’eau mais les gens de la terre parle des miennes comme des sirènes. Avant, je vivais avec mes soeurs, sous l’eau. Notre mer s’appelle l’Egée”. Un nom qu’elle avait obtenu de Noélie, dans les premières passées de ce côté de l’Atlantique. “Nous vivions sous l’eau, dans des cavernes, depuis des générations, je ne suis pas venue ici de mon plein gré”. Elle secoua la tête. “Des hommes… sont venus, avec… ces appareils pour respirer sous l’eau. Ils ont attrapé plusieurs d’entre nous, certaines de mes soeurs de sang, une de mes filles… nous avons essayé de nous défendre, mais ils avaient des… filets? Qui nous retiraient nos pouvoirs. Ils m’ont jeté dans une boite en métal et nous ont fait traverser l’océan”.

Remettre des mots sur son histoire était dur, même si ce n’était pas la première fois qu’elle se livrait à l’exercice. Comme à chaque fois, l’inquiétude revenait la frapper de plein fouet. Où étaient ses soeurs? Que leur était-il arrivé? Étaient-elles encore en vie ou avaient-elle eu de la chance, elles aussi, dans leur première rencontre?
 
Revenir en haut Aller en bas


So happy then
you thought you could drown me but you will miss the air more than me


northern lights + purplonium

Message posté : Jeu 23 Avr 2020 - 17:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Pour lui signifier que j’écoutais, j’hochai quelques fois la tête. Alors, elle était une sirène ? Mais elle n’avait pas de queue, ni d’écailles qui pourraient l’identifier ainsi...Oh, ça ne faisait rien ; ce ne serait pas la première fois ni la dernière que les peuples humains se tromperaient à la description d’une créature...Je voyais surtout une personne blessée, choquée et inquiète. Ma main n’avait pas lâché la sienne d’ailleurs, et s’était remise à briller lorsque je perçus qu’elle s’inquiéta. Aussi,j’étais au plus près de ce qu’elle pouvait ressentir.

“Enchantée, Callie, fille de Psamathée. Vous avez été déracinée et arrachée à votre peuple, à présent, vous êtes seule dans un monde que vous ne connaissez pas et qui ne vous connaît pas.” Un silence. C’est une situation terrible et dans cet état, dites-vous bien que notre justice ne tolérerait pas ce qui vous est arrivé. Les hommes qui ont fait cela devraient être punis pour ces actes. Mais dites-moi, êtes-vous parvenue à trouver un peu d’aide, ne serait-ce que pour vous mettre à l’abri ? J’imagine que retrouver la mer Egée n’est pas encore d’actualité pour vous ?”

En gros, je lui demandai ses objectifs, ce qu’elle comptait faire bientôt. J’étais bien sûr indignée par les évènements qu’elle me racontait, en colère aussi, mais ce n’était pas ce dont elle avait besoin de trouver chez moi. J’avais le dessin et la peinture pour évacuer et elle, avait bien assez de ressentiment en elle, je supposai. Je lui souris pour lui signifier que j’étais de son côté, et que même une bonne partie de notre monde serait prête à la soutenir, qu’elle n’était pas seule, qu’elle ne le serait jamais.

“Dites vous bien qu’un rituel doit se faire petit à petit. Il vous servira au quotidien, comme une ancre, si vous voulez, auquel arrimer votre état émotionnel. Vous n’avez pas besoin de faire d’efforts les premiers temps, juste celui de commencer. Commencez petit, votre pratique grandira au fur et à mesure. Ah, et l’art n’est pas une affaire de compétition, ni de comparaison, mais de ce que l’on a dans le coeur. Vous pouvez même chanter ce que vous ressentez, les instants lourds à vivre passent toujours mieux avec un peu de poésie.”

J'espérais que je ne la gênais pas avec mon soudain optimisme, mais je restais tout de même persuadée que l’art ou plutôt tout moyen d’expression pouvait lui être d’une aide précieuse.

“Et puis, pensez-y, les humains sont des êtres sensibles, quoiqu’ils en disent. Certains resteront sourds à vos paroles, mais d’autres sauront vous écouter, assurément. Nous n’avons pas besoin de venir du même univers pour nous comprendre au moins un peu, n’est-ce pas ?”
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 24 Avr 2020 - 17:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Callie Aegia
Cartel Rouge

Personnage
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Joueur
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
L’entendre dans la bouche d’une autre avait quelque chose… de réconfortant et de profondément terrifiant. Quelqu’un savait - enfin… quelqu’un d’autre, elle avait déjà conté son histoire à Noélie, le jour même de son arrivée, puis à la dame Tlazolteotl - et plus le nombre de personnes au courant des détails de sa situation augmentait, plus elle paraissait réelle.

Et toute l’injustice de son état lui sautait aux yeux. Ces hommes qui ne seraient jamais punis, parce qu’elle n’arrivait pas à les trouver, parce qu’elle n’existait pas, pour les lois des hommes, et qu’on ne punissait pas des hommes coupables de quelque chose sur des gens qui n’existaient pas. Comment prouver le meurtre de sa soeur quand elle était retournée à sa forme d’eau dans l’océan.

Oui, j’ai eu la chance de trouver des femmes pour m’aider, je suis logée et nourrie aussi”. Elle ne précisa pas où, préférait garder cette information secrète. Non pas qu’elle ne faisait pas confiance à la jeune femme pour garder son secret, plutôt… eh bien, cet appartement était l’une des rares choses qu’elle pouvait garder pour elle. “Je veux rentrer, reprendre ma vie… mais pas avant d’avoir retrouvé mes soeurs. Je sais que certaines ont été prises en même temps que moi, j’en ai aperçu au moment de fuir… mais je ne sais pas où elles sont maintenant”.

En revanche, elle savait qu’elle ne partirait pas sans elle, qu’elle passerait des semaines, des mois, des années s’il le fallait à s’assurer qu’elle ne laissait personne derrière elle. Une tâche qui aurait sans doute été plus facile à accomplir si elle avait su qui avait été emmenée. Pallas, oui, mais qui d’autres? La situation avait été tellement confuse…

Vous… pensez?

C’était… difficile à croire, tant elle associait le chant à des moments joyeux, au concert improvisé avec ses soeurs, aux chansons partagés en s’occupant des cheveux des unes ou des autres. Elle n’avait chanté seul. Enfin non, plutôt, elle n’avait jamais chanté pour elle-même.

Je ne sais pas”. Elle secoua la tête, coula un regard vers l’entrée de l’atelier et la rue. “Tout est si… étrange, ici. J’ai du mal à croire que nous ayons des points communs, outre l’apparence. C’est… c’est très déconcertant de… de ne voir aucun visage familier, autour de moi”.

Surtout après avoir grandi entouré de soeurs qu’elle avait côtoyé toute sa vie, de pécheurs qu’elle avait vu grandir, vieillir aussi, pour certains.

Ma maison me manque. Pas autant que mes soeurs… mais… mais je me sens vulnérable, ici, en dehors de l’eau mais l'océan est encore plus pollué que ma mer, il n'y a pas de grotte... je ne pourrais pas y survivre”.
 
Revenir en haut Aller en bas


So happy then
you thought you could drown me but you will miss the air more than me


northern lights + purplonium

Message posté : Lun 27 Avr 2020 - 3:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
J'hochai la tête de nouveau, sentant combien elle était désemparée. Cela s'entendait dans son ton et dans le vocabulaire qu'elle choisissait. Souvent, les victimes étaient coupées de leur puissance, cet état de fait les poussait à ignorer les solutions qui se présentaient pourtant à elles. Mon but ici n'était pas de la convaincre, mais de lui donner à réfléchir. Elle ferait ses propres choix ensuite, car elle savait mieux que moi ce qu'il y avait de mieux pour elle.

"Pensez-y. Vous ne guérirez certainement pas en quelques jours, ni même en quelques semaines. Cela se fera progressivement. Mais en attendant, il est de votre responsabilité de vous trouver un moyen d'évacuer vos peurs et votre détresse selon votre propre intérêt. Si tout cela n'était pas arrivé, vous chanteriez encore, n'est-ce pas ? Il est donc permis de croire que vous aimez chanter. Faites ce que vous aimez, Callie."

Il y avait des chances qu'elle n'en ait pas encore la force. Mais si elle s'était déplacée jusqu'à mon cabinet, je pensais qu'il y avait de l'espoir. Les gens venaient me trouver ici en quête d'un mieux, pas pour sombrer derechef dans l'inaction et l'oisiveté mortifère des sidérés.

"Lorsque votre voix sera assez forte, que vous reprendrez confiance en vous, vous pourrez la propager comme un message d'espoir pour les vôtres où qu'elles soient. Peut-être même certaines auront fait le même chemin que vous et vous retrouveront. Le chant et la musique ont beaucoup d'usages ici, vous savez ? Nous en écoutons quotidiennement, que ce soit pour nous détendre, nous évader, nous faire comprendre, nous soutenir ou encore nous redonner courage. Je ne connais pas de média plus universel que la musique et plus spécifiquement, le son d'une voix. Et puis, vous ne risquez rien à essayer, n'est-ce pas ?"

Je ne savais pas si c'était parce que j'étais moi-même une artiste, mais ça me semblait une bonne solution à son problème, en plus d'un remède à son mal. Tout passerait par sa voix, je trouvais cela merveilleux, quelque part.

"Pensez-y. Vous dites que nous sommes différents, mais je ne vois pas tant de différences entre vous et moi, ou vous et un autre de mes aidés. Beaucoup de personnes en ce monde ressentent les mêmes choses que vous. Pour des raisons qui différent d'une personne à une autre, mais ce sont les mêmes émotions. Humain ou sirène, nous sommes capables de sentiments, n'est-ce pas la seule chose qui compte ? Et le meilleur des langages ?"

Je parlais alors à partir de mon cœur. Et lorsque je parlais avec mon cœur, je craignais que mes paroles soient mal interprétées. D'autant plus qu'à part le triste événement qu'elle m'avait raconté, je ne connaissais pas les autres interactions qu'elle avait eues avec les humains. À part une, du moins je le pensais...

"Dans votre malheur, des femmes de valeur vous ont tendu les mains. Si vous ne voulez pas croire en l'humanité, continuez au moins de croire en elles. Ainsi, elles ne vous feront pas faux bons."
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 27 Avr 2020 - 17:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Callie Aegia
Cartel Rouge

Personnage
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Joueur
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Dans la bouche de la jeune femme, cela semblait tellement simple, presque une affaire de volonté. Alors pourquoi cela ne paraissait pas simple, pour Callie? Pourquoi voyait-elle cela comme une épreuve qu’elle serait incapable de surmonter? Dans d’autres circonstances, peut-être aurait-elle eu plus de volonté. Si elle s’était échouée avec Pallas, sur cette plage peut-être. En compagnie d’une soeur, tout cela lui aurait paru beaucoup moins terrifiant. Là, la sirène avait plutôt l’impression que si elle ne concentrait pas toute sa volonté sur sa simple survie, sur les actions du quotidien, elle ne s’en sortirait jamais.

Est-ce que chanterait l’aiderait? Cela semblait si peu naturel, s’il n’y avait pas l’une de ses soeurs pour chanter avec elle, ou au moins pour l’écouter. En même temps, elle ne pouvait pas savoir si cela l’aiderait si elle n’essayait pas, n’est-ce pas?

Je… j’essaierais”.

Elle hocha la tête pour appuyer cette affirmation timide sans trop oser croire au tableau qu’elle lui dépeignait, qu’une de ses soeurs use de sa voix également, qu’elles se retrouvent ainsi…

Essayer, c’est aussi se donner de l’espoir. Tant que je n’essaie pas, je peux espérer que cela fonctionne. Si j’essaie, je saurais”. Elle secoua doucement la tête, un triste sourire sur les lèvres. “Je ne sais pas si je pourrais accepter un espoir déçu. Je n’ai pas grand chose auquel me raccrocher”.

Elle qui avait déjà tant de mal à fonctionner, réussirait-elle encore à se lever, à se nourrir, à se vêtir si un nouvel échec venait s’ajouter à la solitude, à la peur et à l’angoisse? Certes, que ses soeurs ne la retrouvent pas immédiatement ne voulaient pas dire qu’elles étaient toutes mortes ou perdues à jamais, mais comment le savoir, quand la seule réponse obtenue serait le silence et le vide?

Physiquement, non” admit Callie, mais elle secoua aussi la tête. “Ce n’est pas… ce n’est pas l’apparence, c’est… des valeurs différentes. Il ne me viendrait pas à l’idée d’aller enlever des fils de la terre à leur famille pour les emmener dans un autre pays. Il ne… me viendrait pas à l’idée d’ignorer ceux dans le besoin”.

Car elle avait été élevée ainsi, dans la solidarité, avec ses soeurs, d’abord, mais aussi avec le peuple de la terre des villages qu’elle visitait régulièrement, avec le reste de sa tribu. Certes, pour les seconds, la solidarité avait fini par s’amenuiser. Les guerres successives, les nouvelles générations… tout cela avait distendu les liens entre les deux peuples, mais c’était encore différent. même les plus jeunes des pêcheurs avaient encore du respect pour elles. Ici, elle n’était rien, personne. On avait essayé de l’aggresser, de la violenter, de la dépouiller… Elle s’était livrée à des actes peu recommandables, quoiqu’elle n’osa pas en parler. De toute façon, elle ne le regrettait pas. Elle avait volé des voleurs, tué des hommes
violents…

Les femmes m’ont toujours paru plus dignes de confiance que les hommes. Nous nous entendions mieux avec les soeurs de la terre qu’avec leurs époux ou leurs frères”. Même si c’était ces derniers qui servaient à leur reproduction. Ils n’étaient souvent que ça, des géniteurs, mais pas des pères. “Aussi gentilles qu’elles soient, elles ne sont aussi pas mes soeurs. Leur aide me fait culpabiliser. Moi, j’ai eu de la chance, mais mes soeurs?
 
Revenir en haut Aller en bas


So happy then
you thought you could drown me but you will miss the air more than me


northern lights + purplonium

Message posté : Jeu 30 Avr 2020 - 21:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
“C’est justement parce que l’échec vous est inconcevable qu’il ne surviendra pas, Callie.”

Pour moi et malgré ce qu’elle en pensait, elle n’était pas tant au bord du gouffre que cela. Je sentais l’espoir et la volonté en elle qui ne demandaient qu’à grandir. La peur était là, bien sûr, mais elle n’avait qu’un pas à faire pour la transmuter en puissante force motrice, comme une main amicale qui nous pousse sur notre chemin. Lorsqu’une louve cherchait à rassembler ses forces pour rappeler sa meute à elle, rien n’était encore perdu.

Ce qu’elle affirma ensuite me fit froncer les sourcils une demi-seconde. Ce qu’elle disait était injuste, mais ce n’était pas cela qui allait blesser mon ego. J’avais appris qu’une culture ne pouvait être considérée comme supérieure à une autre, mais je savais qu’une personne blessée ou trahie pouvait reproduire ce schéma dans l’espoir de se sentir mieux. En vain, malheureusement et pour la plupart des cas. Ce n’était pas ces pensées qui allaient l’amener à un mieux, mais je ne les condamnerai pas. Elles étaient dans l’ordre des choses. Le temps les changerait pour moi, et avec bien plus d’efficacité et douceur.

“Votre rancœur envers les humains est légitime et justifiée, Callie. Et je ne peux malheureusement vous affirmer que ces hommes qui vous ont fait du mal sont des exceptions. Notre univers est vaste et compliqué. L’humain est trop complexe pour lui-même, c’est en partie pour cela que je suis ici à vous parler, et que les sociétés et leurs lois existent dans notre pays.”

Sociétés qui reposaient sur des valeurs, valeurs qui changeaient au fil du temps lorsque celles-ci devenaient trop vastes. C’était encore dans l’ordre des choses et un des soucis de nos existences à nous, humains. Plus nous étions nombreux, plus notre esprit de solidarité se diluait faute de ressources.

“C’est une de vos croyances. Je n’irai pas contre. Sur terre, la gente masculine est souvent représentante du pouvoir. J’ignore encore si cela à un lien avec la violence dont les hommes font parfois preuves, mais sans dire que les femmes en sont exemptes, je dirai qu’elles sont plus rarement à ce genre de places. Heureusement, les choses changent petit à petit, personne ne peut prévoir de quoi sera fait demain.”

Je marquai une pause. J’imaginai qu’elle devait se demander pourquoi elle et pas une autre ? C’était curieux, car elle n’avait pas l’assurance que ses sœurs comme elle les appelait, étaient mortes mais elle devait se douter que leurs sorts n’étaient pas enviables. Aussi j’ajoutais avec un léger sourire :

“Vous voudriez que votre chance soit reportée sur une autre de vos paires ?”
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 1 Mai 2020 - 18:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Callie Aegia
Cartel Rouge

Personnage
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Joueur
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Vraiment? Cela semblait si… incroyable? Au sens premier du terme, la sirène n’arrivait pas à croire que l’échec ne pouvait pas advenir. Elle n’aurait jamais crû un jour se trouver dans cette situation, n’aurait jamais imaginé être déracinée à ce point, contre sa volonté, et pourtant… Suffisait-il vraiment de le vouloir assez fort pour que l’échec s’éloigne ?

J’en ai vu assez pour savoir qu’ils ne le sont pas” murmura la sirène.

Quoique… elle était injuste. Ceux des villages de pêcheurs, ceux qu’elle avait visité depuis qu’elle en avait eu l’âge… ceux-là avaient toujours eu du respect, pour eux, même si les liens s’étaient distendus. Non, c’était de ce côté-ci de l’océan que les choses semblaient perverties, mais la sirène n’aurait pas su en dire la cause. Ce n’était pas parce qu’on était aussi vieille qu’elle qu’on avait forcément de la sagesse.

Les choses ne changent pas assez vite” Elle secoua la tête, essaya de sourire. “Je suis d’une nature impatiente, les miennes me l’ont toujours dit, mais je ne vois pas l’intérêt de la patience quand la situation est urgente. Il y aurait… tant d’urgence à changer les choses, à tant de niveaux, mais j’ai le sentiment que personne ne voit cette nécessité. Celle… de prendre soin de ses océans, de sa terre, de ceux qui la peuplent”.

D’arrêter de lancer des déchets à l’eau, d’arrêter d’empoisonner la terre, d’arrêter de faire souffrir les autres… La liste aurait pu être des plus longues, pour la sirène.

Elle réfléchit à la question, rien qu’un instant. Aurait-elle changé sa place contre celle de l’une de ses soeurs? Oui. Sans aucune hésitation. Peu importait laquelle, peu importait les souffrances qu’elle devait subir à sa place… elle aurait pris sa place sans aucun regret.

Oui. Je serais prête à souffrir pendant mille vies si cela devait assurer la sécurité à mes soeurs. Elles le feraient aussi, à ma place. C’est… cela me brise le coeur. De les savoir en souffrance, en danger, quand j’ai eu de la chance. Et je ne comprends pas… pourquoi… de toutes celles que nous étions, pourquoi moi. Quand elles étaient toutes aussi dignes, certaines plus dignes que moi”.

Pourquoi plus dignes, elle n’aurait su le dire. Elle savait juste qu’elle aurait donné sa place sans aucune arrière-pensée pour sauver sa matriarche, la gardienne de leurs histoires et de leurs traditions. Pour sauver la plus jeune d’entre elle, comme la plus ancienne. En fait, toutes ses soeurs semblaient plus dignes qu’elle d'être sauvée.

Je suis… tellement en colère contre ceux qui nous ont enlevé. Je ne sais pas ce que je pourrais leur faire, si je devais les trouver”.
 
Revenir en haut Aller en bas


So happy then
you thought you could drown me but you will miss the air more than me


northern lights + purplonium

Message posté : Mar 5 Mai 2020 - 2:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
"Vous êtes ici pour vous-même, Callie."

J'avais peut-être un esprit aidant, mais je me sentais impuissante face aux problèmes qu'elle pointait du doigt. Tout ceci était impressionnant et me terrifiait, mais je pensais fort que j'aidais au mieux à mon humble échelle et à la lumière de mes capacités qui grandiraient certainement, j'y travaillais fort. Si j'étais d'accord avec ma cliente -comment ne pas l'être- je savais aussi qu'un changement brutal et trop radical ferait sans doute plus de mal que de bien tant le monde était vaste. Ce que je voyais tout de suite, c'était que Callie souffrait de beaucoup de choses. Je percevais de l'indignation, de l'incompréhension, de la colère, de l'injustice dans ses mots. Elle n'était pas ici de son plein gré et elle prenait de plein fouet les dysfonctionnement de notre monde, ces mêmes dysfonctionnements que je voudrais guérir....

Mais je devais être empathique, et non me noyer dans la compassion. Ça ne servirait à rien de me plaindre comme elle le faisait. J'avais juste pour devoir de l'écouter. Et, encore une fois, je n'allais pas débattre avec elle, ce n'était certainement pas mon rôle et je trouvais que les terrains glissants étaient une perte de temps et d'énergie. Celle-ci était trop précieuse pour que je la gaspille ainsi. Aussi radicales les idées de Callie étaient, je n'avais aucun droit d'influer dessus et surtout, je ne le voulais pas.

"Savez-vous réellement si elles souffrent ? Ce que vous savez, Callie, si je vous ai bien entendue, c'est que vous avez peur qu'elles soient en danger mais que vous n'en avez pas la preuve. Tout porte à croire cela, mais vous vous en êtes sortie. Pourquoi ne serait-ce pas la même chose pour elles ?"

Elle se mettait beaucoup de pression. Je pouvais comprendre, mais à s'agiter émotionnellement ainsi, elle ne ferait que s'épuiser, elle qui était déjà fragilisée.

"Ce serait sans doute trop optimiste de croire qu'elles seraient toutes indemnes, mais si vous remuez ciel et terre dans le vide, vous n'aurez plus assez d'énergie lorsque viendra le moment de les tirer de leurs tristes sorts. Choisissez quand et comment vous voulez consommer votre énergie, vous n'en avez pas à volonté, n'est-ce pas ? C'est important pour vous et pour mener vos objectifs à bien. Votre guérison n'est pas qu'une question de volonté, il y a aussi des choix à faire et une discipline à avoir. Vos sœurs méritent bien cela, non ?"

Je souris, me permis de boire un peu d'eau avant de lui dire d'une voix douce et prudente :

"Ici, beaucoup de personnes font leur propre justice. Oh, je ne vous encouragerai pas sur cette voie, elle demande une certaine préparation, notamment une solide connaissance des lois de notre monde si vous ne voulez pas avoir d'ennuis avec la Justice et de savoir se défendre, mais ça reste une possibilité, si vous m'assurez que vous êtes prête à souffrir. D'autant plus que les retrouver signifierait sans doute obtenir des pistes quant aux destins réservé à vos sœurs. Sans pour autant vous salir les mains, ce serait un bon point de départ. Je dois cependant vous alarmer : si vous glissez sur cette pente, vous vous mettez vraiment en danger et il se peut que votre entreprise s'abrège brusquement et brutalement du fait de votre disparition ou de vos traumatismes." Je déglutis. "Je n'aime pas conseiller cela, mais comme je le disais, ça reste l'une de vos possibilités. Je préfère tout de même l'histoire du chant et de la radio, mais le choix est vôtre."






 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 5 Mai 2020 - 17:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Callie Aegia
Cartel Rouge

Personnage
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Joueur
Un esprit sain dans un corps sain - Farah M77e

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 645
ϟ Nombre de Messages RP : 394
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Question intéressante. Savait-elle que ses soeurs souffraient? Non. Elle n’en avait que l’instinct, mais pas les preuves, ou alors seulement en creux. La ville était immense, mais elle ne pouvait croire que ses autres soeurs n’aient pas tout fait pour retrouver les autres. Le seigneur Hermès, entre autre, lui avait offert les oreilles de son réseau. Si l’une de ses soeurs avait été vivante, elle aurait entendu parler d’elle, après tout ce temps, non?

Alors non, elle n’avait pas la preuve que ses soeurs étaient en souffrance, mais elle n’avait pas plus la preuve qu’elles allaient bien. Au vu de l’état du monde, de ceux qu’elle avait croisé, rarement bienveillant.

Cela dit, la sirène admettait que la jeune femme avait raison sur un point. S’inquiéter lui prenait son énergie. De l’énergie qu’elle aurait beaucoup mieux employée à chercher ses soeurs. Elle s’essaya à un sourire - qui ne monta que timidement vers ses yeux, encore emprunt de tristesse - secoua doucement la tête.

Cela ne me ressemble guère, de me montrer aussi pessimiste et défaitiste. Les… circonstances sont plus sombres que tout ce que j’ai jamais connu”.

Pourtant, elle avait perdu deux filles, avant cela, mais les choses avaient été différentes. Oui, son coeur avait été réduit en miette, piétiné, oui, elle avait passé des heures, des jours entiers à pleurer… mais elle n’avait été seule à aucun moment. Elle n’avait jamais été seule, jusqu’à son arrivée ici.

Elle hocha la tête, silencieuse. Admettait qu’elle n’avait jamais vraiment considéré toutes les conséquences d’une vendetta. Réalisait, aussi, qu’elle se fichait d’y rester. Elle aurait soulevé des montagnes pour n’importe laquelle de ses soeurs, sans aucune hésitation. Surtout, elle prenait conscience d’une part d’elle qu’elle n’avait jamais vraiment exploité jusque là. Elle n’avait que très peu de compassion pour les deux hommes qu’elle avait tué, sur la plage, d’autant moins qu’ils avaient voulu souiller le corps de sa soeur et s’en prendre à elle. Les trafiquants n’étaient pas différents, ils leur avaient faits du mal aussi. Si elle n’avait jamais tué personne de sang-froid, elle s’en savait capable, face à eux.

“Rassurez-vous, je compte m’essayer au chant avant de me lancer dans une quelconque action violente”.

Un sourire vint agrémenter cette plaisanterie. Oui, elle essaierait cette méthode aussi, parce qu’elle n’y perdait rien. Parce qu’elle savait, aussi, que cela n’enlèverait rien à sa colère, le moment venu.

Vous êtes une bonne oreille. Cela m’a fait du bien, de vous parler”.

La sirène le pensait. Elle se sentait… peut-être pas complètement détendue, mais plus qu’elle ne l’avait jamais été depuis son arrivée ici. Ce n’était pas grand chose, mais cela n’en restait pas moins une bouffée d’oxygène appréciable, une grande respiration avant de devoir replonger dans des choses moins agréables.
 
Revenir en haut Aller en bas


So happy then
you thought you could drown me but you will miss the air more than me


northern lights + purplonium

Message posté : Ven 8 Mai 2020 - 18:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Mon Dieu ! Qu'avais-je conseiller ? Étais-je moins pacifiste que je ne le pensais ? Ou avais-je dit tout simplement ce que ma cliente attendait de moi ? Devais-je me fustiger pour cela ? Elle semblait se sentir mieux en tout cas. J'avais accompli mon devoir de thérapeute cette fois-ci en lui offrant un mieux être, mais j'avais trahi mon devoir humain en encourageant le monde à se montrer encore un peu plus violent. Mais de ce que j'avais entendu, cette femme avait vécu des choses glaçantes. Moi-même, je ne savais pas comment je me sentirais si je venais à subir la même chose. Je n'avais fait que l'encourager dans la voie qu'elle devait prendre. Peut-être attendait-elle une quelconque validation à faire le mal ? Ce que je venais de lui donner, même si pour cela elle devait se faire hors-la-loi. Quelque part, j'admirais sa détermination. Elle avait le droit et le devoir de croire en sa propre force, y compris si elle comptait l'utiliser pour se défendre. Se venger me paraissait cependant une idée bien plus problématique, mais je ne pouvais la forcer à oublier et surtout, je ne le voulais pas car cela signifierait nier ce qu'elle traversait.

Je frissonnai un instant sur mon coussin avant de me relever d'un bond lorsqu'elle eut l'air de partir. Je me sentis vidée et un peu nauséeuse, ce qui arrivait fréquemment lorsque je travaillais sur des thématiques aussi lourdes. J'étais jeune, encore, et je devais me renforcer. Devant le trouble qui fut le mien, je n'avais qu'une hâte : me remettre à peindre, et vite afin de réfléchir de manière plus posée à l'attitude que je venais d'avoir.

"J'espère sincèrement que le chant vous suffira." déclarais-je, un peu inquiète. "Si vous vous sentez mal de nouveau, revenez me voir, je vous écouterai et vous aiderai de mon mieux." Je lui rendis son manteau. "Je vous souhaite de parvenir à esquiver les dangers, indépendamment de votre choix et de votre chemin."

Je n'allais pas la laisser sans assistance tout ce temps, y compris si elle choisissait de ne pas faire appel à moi. Lorsqu'elle partit pour de bon, je me renseignai un temps sur la mer Égée et mit toute mon énergie, y comprit et surtout celle de lumière protectrice, dans une oeuvre pas plus grande qu'un index sur du plastique fou dont je fis un porte-clé. J'avais le pressentiment qu'un tableau ne lui irait guère, il lui fallait quelque chose à portée, qui pourrait lui rendre courage en tout temps.

Je lui écrivis un message ensuite, pour le lui faire parvenir afin qu'un peu de moi l'accompagne toujours.

[Fin du RP]

 
Revenir en haut Aller en bas

 
Un esprit sain dans un corps sain - Farah
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Un esprit sain dans un corps sain - Farah Categorie_6Un esprit sain dans un corps sain - Farah Categorie_8


Un esprit sain dans un corps sain - Farah Categorie_1Un esprit sain dans un corps sain - Farah Categorie_3
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un esprit sain dans un corps sain - Farah Categorie_6Un esprit sain dans un corps sain - Farah Categorie_8

Sauter vers: