Strangers in the night [Cassie] Bouton_vote
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Strangers in the night [Cassie] Categorie2_1Strangers in the night [Cassie] Categorie2_2bisStrangers in the night [Cassie] Categorie2_3
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 

Strangers in the night [Cassie]

 
Message posté : Dim 29 Mar 2020 - 15:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La nuit dans cette grande métropole la rendait plus charmante qu'à l'accoutumée. Outre les bâtiments qui s'élevaient vers le ciel et offraient un espèce de panorama technologico-industriel qu'il n'appréciait guère, et le fait qu'il y avait tellement de pollution qu'il était impossible de voir des étoiles d'ici, il y avait pour Liam une sorte de mysticisme qui s'en dégageait. La quiétude - mis à part de temps à autre une sirène de police - ainsi que l'obscurité, donnait à cette ville, un côté plus plaisant que le jour, là où elle était blindée de monde à longueur de temps. Certes, il y avait du monde du côté de la Croisette, mais pas suffisamment pour le déranger dans le confort de sa petite bulle. Le gérant d'une société en avait profité pour faire ses comptes, à la "table du patron" comme à ses habitudes, une bouteille d'eau à ses côtés. Le chiffre d'affaire étant bon, il esquissait un demi-sourire, jetant un dernier coup d’œil à la salle avant de s'extirper. Les projets de la soirée ? Cirer un banc et contempler l'horizon. Ou du moins, s'il n'avait pas reçu un certain message.

L'un de ses fournisseurs avait déposé un colis au cabinet situé à Little Italy. Une ancienne résidence d'acupuncteur qui n'a hélas pas très bien fonctionné pour lui. Au passage, outre les locaux, il avait pu récupérer un peu de matériel. Le reste avait été volé ça et là, sans qu'il n'ai à bouger le petit doigt. Les petits gens faisaient ça pour lui, et il savait se montrer reconnaissant le moment venu, graissant des pattes ça-et-là. Pour lui, il y avait deux sources de pouvoir bien distinctes, l'argent et les diverses connaissances. C'est tout bonnement qu'il utilisait des deux. Et en cette soirée, il allait pouvoir expérimenter. On lui avait ramené tout bonnement un cadavre, fraîchement tué. Cause de la mort ? Et bien, tout bonnement, elle n'avait pas regardé avant de traverser. Le hasard avait fait que le conducteur n'avait pas appelé les secours, terrifié à l'idée d'avoir des problèmes avec les instances judiciaires. Conduite en état d'ivresse, sous l'emprise de stupéfiants, renversant une piétonne par la suite : Effectivement, les faits étaient accablants et il aurait pu finir dans une geôle pour le restant de ses jours. Doit-on préciser que le hasard faisait plutôt bien les choses ? C'était son fournisseur, ou du moins l'un d'entre eux, qui avait renversé cette petite femme qui semblait d'apparence bien plus jeune que lui. Tout bonnement, il s'était dit qu'il pourrait en faire profiter le Docteur qui n'avait guère tarder à rappliquer, en taxi.

Lorsque Liam avait ôté les vêtements de la demoiselle pour l'installer sur le lit, récupérant au passage deux serviettes pour lui protéger les parties, il fut confronté à quelques questions de ce type qui était resté un poil trop longtemps, au goût du Chicagoan.

▬ Je pourrais t'expliquer mais tu es trop limité pour comprendre. Et à ce que je sache, je te paie pas pour poser des questions.
fit-il de son ton froid et glacial comme à ses habitudes, ouvrant sa main droite et lui montrant de loin, le chemin qui lui restait à parcourir pour prendre la porte. Et quelques billets, également. Un peu moins que d'habitude et pour cause, il détestait qu'on le crible de questions.

Le charmant docteur n'était pas de ceux qui en posaient à ses patients. En échange, c'était tout bonnement naturel qu'on vienne pas lui en poser. Surtout qu'il n'avait guère apprécié le petit ton condescendant et ce petit sourire malsain. Il se fourrait le doigt dans l’œil s'il pensait que le médecin récupérait des corps dans ce but précis. Un bon gros doigt même. La véritable nature de ses recherches étaient liées à ses pouvoirs. Depuis quelques années maintenant, il était au jus de comment ça fonctionnait, de ses effets et applications. Ceci étant, il ne connaissait peu ou proue ses limites, limites qu'il essayait de repousser par le biais d'achat de cadavres. Si cela ne marchait pas, il les rendait à la terre ou les faisait disparaître, c'était pas son problème. Et si ça marchait, il essayerait de voir le comment et le pourquoi. Et il pourrait en tirer un gros avantage d'ailleurs. Imaginez les tortures qu'on pouvait faire subir à des traîtres. Allègrement scalpés, puis tués, puis ramenés, puis soignés, puis scalpés. Un champ des possibles s'ouvrirait à lui, et pour sûr que ça lui ferait prendre du gallon et le rapprocher un peu plus de ses desseins.

Le vieux gramophone qui était dans la pièce diffusait de la musique classique. Travailler avec la seconde nocturne de Chopin lui plaisait beaucoup et apportait beaucoup à l'atmosphère. Il s'était muni de son dictaphone dont il n'avait que presser le bouton pour rajouter une nouvelle "page" à ses travaux.

▬ Patiente numéro.. 36 ? 28 ? 44 ? Patiente X. Cause du décès, renversée par un chauffard. Multiples contusions au niveau de la poitrine et des jambes. Cicatrice antécédente à l'accident sur le joue. De même pour une cicatrice au niveau du nombril qui semble aller jusqu'au dos. Et encore une autre. Théorie : Sévices corporelles multiples ou petit ami dangereux.

Il n'avait guère mis sa blouse blanche, à vrai dire il n'attendait rien d'extraordinaire mais qui sait, peut être sera t-il porteur de bonnes nouvelles pour une fois. Retroussant tout bonnement les manches de sa chemise bleu nuit, il portait une attention toute particulière - comme à toutes et à tous - pour leur faire récupérer de leurs blessures avant même de s'attaquer au plus gros du morceau. Après tout, à quoi bon ramener un mort à la vie si c'est pour le laisser complètement blessé. Ceci étant, ça restait un gros morceau tout de même.

Les contusions les plus légères disparaissaient avec le temps, sous sa main de soigneur émérite et talentueuse, ce qui n'était pas pour lui déplaire sans le fasciner pour autant. Après tout, n'était-il pas tout simplement le meilleur en son domaine?

▬ La patiente réagit bien aux soins, les tissus se sont reformés à une vitesse qui dépasse la médecine moderne. Elle est déjà guérie au trois quart, il ne reste plus qu'à voir si son cœur se relance sous les effets de mes pouvoirs.

Évidemment si l'autre con était resté, il aurait pu penser que le médecin avait les mains baladeuses. Mais ça restait, avec évidence, un professionnel complètement dénué de la moindre émotion à ce sujet. Au contraire même, il tirait un certain déplaisir de voir que ça ne menait à rien. Par dépit, il s'était arrêté lâchant un dernier soupir avant de couper la musique et la changer pour quelque chose d'autre. Encore une fois, cela n'avait mené à rien. Cela dit, il était avancé sur ses travaux par rapport à un point. Contrairement aux autres, les tissus de sa peau avaient régénérés bien plus rapidement que les autres, qui généralement restent dans un état de décomposition. Peut être que ses soins s'amélioraient avec le temps donc. Liam en profitait pour couper la musique et mettre autre chose, un peu plus jazzy. Il ouvrit la fenêtre et s'allumait une cigarette, jetant un dernier coup d’œil à ce corps sans vie ci-gisant dans le lit où il semble mieux gérer les vivants que les macchabées. Puis, dos à elle, il sifflotait tout en fumant, se munissant de son téléphone pour appeler les nettoyeurs afin de faire disparaître le corps, histoire d'éviter les mauvaises odeurs de la chair putréfiée, ce qui collerait pas trop aux ambiances que le trentenaire appréciait. Ceci étant, quelque chose le stoppait net avant même qu'il ne puisse appeler. Un bruit de toux. Et en se retournant, il eut comme un émerveillement. Ses yeux pétillaient et un sourire commençait à se dessiner, un sourire qu'il avait du mal à contenir tant il était fier de ses recherches, mais qu'il contenait tout de même à minima.

▬ Rebienvenue dans le monde des vivants. Fit-il avec tout le pragmatisme qu'on lui connaissait. Je crois bien pouvoir affirmer que mes techniques de médecine dépasserait votre entendement, auquel cas je me ferais une joie de vous expliquer comment j'ai pu vous ramener à la vie.

Le pauvre n'était pas au bout de ses surprises.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 29 Mar 2020 - 20:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 893
ϟ Nombre de Messages RP : 576
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : Cassandra est l'héritière des dons de prophétie de la célèbre Cassandre ainsi qu'une descendante de trois créatures infernales (le vampire Vladislas Markov, la duchesse des Enfers Lilith et l'Antéchrist, Evelyn Wormwood). Elle dispose de pouvoirs en rapport avec ses talents de médium ou avec son ascendance. La liste est disponible ici.

ϟ Liens Rapides :
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 893
ϟ Nombre de Messages RP : 576
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : Cassandra est l'héritière des dons de prophétie de la célèbre Cassandre ainsi qu'une descendante de trois créatures infernales (le vampire Vladislas Markov, la duchesse des Enfers Lilith et l'Antéchrist, Evelyn Wormwood). Elle dispose de pouvoirs en rapport avec ses talents de médium ou avec son ascendance. La liste est disponible ici.

ϟ Liens Rapides :
S’il y avait bien une donnée clairement établie lorsque Cassandra Wormwood était concernée, c’était que sa survie était une considération des plus mineures au quotidien. Certains supposaient qu’il s’agissait là d’un symptôme de sa malédiction : à quoi bon prendre garde lorsque la mort n’était qu’une affection passagère ? Douloureuse sur le coup, selon le modus operandi choisi, mais momentanée. Ceux-là, toutefois, se trompaient. La médium avait abandonné toute prétention à se préserver à ses seize ans, après un énième revers du destin la concernant. Qu’elle vive ou meurt lui était si parfaitement égal qu’elle se mettait parfois dans des situations presque ridicules par erreur.

Ce soir-là, par exemple, elle n’avait fait que traverser la rue. Traverser au vert, sur un passage piéton, sagement. Sauf qu’elle avait été frappé d’une vision en plein milieu de sa traversée. L’heure avancée aidant, et d’autres stupéfiants aussi, Cassie avait été fauchée par un conducteur trop lâche pour assumer les conséquences de ses actes, refusant sans doute tous démêlés avec la justice suite à ce qui n’était, vraiment, qu’un tragique accident. Tandis que l’âme de la demoiselle faisait ce qui l’occupait lorsque son corps régénérait les dégâts, ce dernier fut entraîné vers d’autres horizons. Ce n’était pas la première fois, soit dit en passant.

Lorsque son chien infernal était dans le coin, il goûtait moyennement la plaisanterie et pouvait intervenir, mais Ptit Chou était resté au Pandémonium. Heureusement pour les associés dans le crime. Il avait en revanche beaucoup d’attraits pour les barbecues, mais la créature monstrueuse était généralement la seule à s’en amuser.

Ceci dit, Cassie avait beau être une habituée de la mort autant que des réveils dans des lieux imprévus, elle était tout de même sujette à un certain décalage au moment d’ouvrir les yeux. Cela pouvait assez aisément se deviner, mais revenir à la vie n’avait rien d’agréable. Il fallait déjà forcer ses poumons à réapprendre à respirer, et elle démarrait à une température corporelle plus basse qu’elle n’aurait dû, le temps que ses cellules ne recommencent à produire de la chaleur.

Cassandra toussa par réflexe, referma les yeux, et força son corps à travailler dans le bon sens. Une inspiration forcée, une autre, puis une autre encore, avant d’expirer lentement. De temps à autre, quelques mouvements de toux la reprenaient, mais elle les combattait pied à pied. L’odeur du tabac lui emplit le nez et elle secoua la tête. La demoiselle se redressa, réalisa qu’elle était plus ou moins nue, mais couverte aux endroits stratégiques. Si elle n’avait pas eu si froid - les frissons qui la secouaient étaient une indication en eux-mêmes, d’ailleurs - elle ne serait pas attardée sur ce menu détail.

« Merci », répondit-elle les sourcils froncés.

L’homme avait une aura bizarrement empli… De fierté ? Elle essaya de reprendre ses mots un par un, finit par isoler les mots “j’ai pu vous ramener à la vie” et marqua un temps d’arrêt. Long. Vraiment. Il pensait que c’était lui ?

« Vous ne m’avez pas ramenée à la vie », corrigea-t-elle d’un air tout à fait sérieux.

Il était important de corriger les erreurs de son discours. Elle ne doutait pas que ses techniques de médecine dépassent son entendement, d’autant qu’elle n’avait jamais eu grand attrait pour la discipline, rapport au fait que la jeune femme n’avait pour ainsi dire jamais besoin de celle-ci. En revanche, vraiment, il n’y était pour rien dans le miracle douteux qui avait ramené son âme dans son corps des plus morts. Ceci étant, Cassie ne se fendit pas de plus d’explications. Elle les donnerait volontiers si on les lui demandait, mais là…

« J’ai froid. »

Nouveau frisson.

« Je peux avoir quelque chose pour me couvrir ? Ou une douche chaude ? Ou des vêtements ? Du chauffage ? Quelque chose ? »

Le ton était poli mais plein d’un espoir difficilement dissimulé.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 30 Mar 2020 - 0:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Liam était tout bonnement surpris. C'était la première fois que ça fonctionnait en combien de patients du coup ? Il scrutait son petit carnet tout en levant les yeux, de temps à autre, sur la demoiselle qui semblait avoir repris possession de son esprit. Pas totalement, pas encore, et c'était tout à fait logique selon lui. L'adaptation allait être un long chemin qu'elle allait devoir traverser. Et bien qu'il serait prêt à lui donner la main pour faire cette route là, il n'allait pas le faire autre que métaphoriquement. Car s'il y avait bien quelque chose dont il ne supportait pas, c'était celles et ceux qui étaient trop tactiles. Combien de fois, quand il était petit, s'était-il fait pincer les joues par cette tante dont il ne reverra plus jamais la tête depuis son départ de l'Illinois ?

Il ne l'avait pas ramené à la vie, avait-elle dit. Ce qui levait une double interrogation dans le crâne du médecin. Est-ce qu'elle avait recouvrée sa mémoire ? Est-ce que cette histoire d'âme qui s'échappait était plus ou moins lié avec ça ? Ou est-ce qu'elle allait avoir besoin de temps pour assimiler tout ce qui venait de lui arriver ? En réalité, ça faisait une triple interrogation sur les lèvres du blond.

▬ Oh, voilà qui est intéressant du coup. Est-ce que vous vous souvenez de qui vous êtes et de comment votre décès s'est produit ? Parce que vous semblez… divaguer. Notamment en doutant sur le fait que vous êtes bien arrivée morte ici, et qu'après mes.. soins, dirons-nous, vous êtes de retour dans le monde des vivants.

Cela pouvait l'avancer dans ses travaux, de savoir comment on revenait à la vie. Si on avait toute la mémoire, si on se voyait marcher dans un long tunnel blanc, si les dernières secondes en vie servaient véritablement à se remettre en question et à se passer toute sa vie en flashback comme un diaporama des meilleurs moments mais dont la bobine sautait d'images en images pour ne faire apparaître que des bribes de l'essentiel. Liam avait véritablement trop d'interrogations à lui faire parvenir, et il en avait presque oublié le plus important.

Le plus important pas pour lui, pour elle. Elle était dévêtue, déjà. Ce qui devait vraisemblablement la mettre mal à l'aise. Puis également, il fumait avec la fenêtre ouverte. Non pas que l'odeur semblait la déranger, mais le problème venait que le filet d'air frais, ainsi que le manque de couverture, et de revenir à la vie vraisemblablement, tout ça devait très certainement la frigorifié. Snyder n'était pas des plus, comment dire, empathiques. Du coup, il avait pas directement assimilés que ça pouvait être inconfortable. Il avait pas non plus la notion du chaud-froid et faut dire, l'excitation de ses recherches - et de ses recherches uniquement - le faisait bouillonner de l'intérieur. Comme un vieux savant fou qui avait mit la main sur une technologie qui le dépassait.

▬ Oh oui ! Bien sûr ! Veuillez excuser mon étourderie ! Par ailleurs, à ce sujet, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle. Fit-il en fermant la fenêtre puis en allumant le chauffage dans la pièce. On va commencer par la mauvaise, j'ai du découper vos vêtements, notamment votre haut, afin d'accéder au reste. J'ai pas pour habitude de ramener les morts de là où ils sont, veuillez donc excuser ce manquement, faut dire, ils se plaignent que rarement de leurs possessions matérielles. Il lui montrait les friches ainsi que le ciseau qui avait servies à découper le tout, dans le sens où il avait coupé à la verticale les fringues, notamment son haut pour faciliter l'extraction des tissus qu'elle avait corporellement parlant. Par contre, la bonne, c'est que... J'ai.. ça ? Son ton n'était clairement pas hésitant pour un sou. Il réfléchissait juste à trouver une bonne nouvelle.

Il s'était approché de son porte-manteau sur lequel trônait sa veste, une sorte de sweat à capuche rouge, qui tenait généralement assez chaud par les nuits qui courent ici. Il lui avait envoyé de l'autre bout de la pièce et ne détournait plus le regard du mur qui était en face. On y trouvait ce qu'on trouve chez les ophtalmologistes et autres médecins un peu partout, ces grandes affiches avec des lettres de plusieurs tailles. Évidemment, il était très prudent. Il ne lui tournait pas le dos, et gardait sa silhouette floue dans son champ de vision, sur la gauche du docteur. Liam n'était pas assez stupide pour se mettre complètement à nu, qui sait, sa réaction pouvait être étrange. Un mort qui revient à la vie, c'est pas chose courante. Peut être qu'elle allait s'éveiller avec une case en moins et tenter de lui fracasser le crâne contre un mur. Ce qui ne l'étonnerait pas, puisqu'elle venait de lui dire qu'il ne l'avait pas ramené à la vie, donc il y avait bien quelque chose qui s'était perdu en route depuis sa mort. Va savoir. Dans tout les cas, il s'assurait au bon déroulement des choses avant de reprendre une fois que ça semblait être le moment opportun précisant qu'il ne voulait pas prendre de risques et lui tourner le dos, mot pour mot, mais qu'il l'a laissait dans son intimité pour se rhabiller.

Par la suite, le Chicagoan s'était approché pour récupérer son dictaphone afin de lui faire écouter ses découvertes, agrémentant un peu. Faut dire qu'il appréciait entendre le timbre de sa propre voix.

▬ Pour le passage sur les cicatrices, c'est un poil intrusif, je l'admet. Généralement, j'ai pas pour habitude qu'ils se réveillent pour entendre mes enregistrements et mes travaux sur eux. Je leur invente des vies, du vécu, une histoire. avant qu'ils ne finissent dans un ravin, une rivière, ou le vaste coffre d'une voiture direction Dieu-sait-où. Par ailleurs, si vous ressentez encore une vive blessure, n'hésitez-pas à m'en faire part. Je resterais à votre disposition aussi longtemps qu'il vous le faudra. Ça ou autre chose d'ailleurs. Dans la limite du raisonnable, bien entendu. Il acquiesçait de la tête, car ça lui semblait évident mais bon, sait-on jamais. Autant le lui préciser directement.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 30 Mar 2020 - 17:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 893
ϟ Nombre de Messages RP : 576
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : Cassandra est l'héritière des dons de prophétie de la célèbre Cassandre ainsi qu'une descendante de trois créatures infernales (le vampire Vladislas Markov, la duchesse des Enfers Lilith et l'Antéchrist, Evelyn Wormwood). Elle dispose de pouvoirs en rapport avec ses talents de médium ou avec son ascendance. La liste est disponible ici.

ϟ Liens Rapides :
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 893
ϟ Nombre de Messages RP : 576
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : Cassandra est l'héritière des dons de prophétie de la célèbre Cassandre ainsi qu'une descendante de trois créatures infernales (le vampire Vladislas Markov, la duchesse des Enfers Lilith et l'Antéchrist, Evelyn Wormwood). Elle dispose de pouvoirs en rapport avec ses talents de médium ou avec son ascendance. La liste est disponible ici.

ϟ Liens Rapides :
Cassandra était occupée à vérifier que ce qu’elle avait senti se briser dans l’impact avec la voiture, avant d’être proprement fauchée lorsque l’homme réitéra ses informations. Ce qui la mena à faire une pause dans la vérification de ses dernières côtes.

« Je ne divague pas. Je sais bien que je suis morte, je dis juste que ce ne sont pas vos soins qui m’ont ramenée. Vous voulez qu’on recommence, pour que ça soit plus clair ? Ah, par contre, on évite la voiture, c’est vraiment désagréable et ça n’a rien, mais alors rien d’amusant. »

La demoiselle leva les yeux au ciel avant de se laisser tomber à bas de son installation, s’étirant avec soin, sans se soucier un seul instant de sa nudité. Si ça dérangeait Liam, il n’avait qu’à regarder au dehors. Cassie avait autant de pudeur que de prudence et, fallait-il le rappeler, elle venait de se faire renverser par une voiture. Si ça n’avait pas été seulement sa faute, elle y était tout de même un peu pour quelque chose, tout de même. Pas beaucoup de pudeur, donc. La petite médium le regarda fermer la fenêtre… Puis brandir ce qu’il restait de ses vêtements.

« … Oh. »

Une petite moue déçue accueillit la vision dramatique des lambeaux de tissu. Elle attrapa ceci dit ce qu’on lui tendait et s'emmitoufla dedans. Elle allait encore prendre froid, à tous les coups. Elle savait qu’elle aurait dû porter une robe, comme d’habitude. Ça aurait été plus simple à enlever, sans doute. Peut-être qu’elle aurait toujours eu des vêtements intacts ?

« Ce n’est pas très poli, de découper les vêtements des gens qui pourraient encore en avoir besoin », releva distraitement Cassie.

Puis elle observa un silence songeur. Même elle qui n’était pas aisément impressionnable trouva cela bizarrement… Intrusif de s’entendre décrire ainsi. C’était froid, clinique au possible, mais malgré tout désagréable à entendre. Le passage concernant ses cicatrices lui tira un rire. Léger, bien trop. Il était à la fois à côté de la plaque et dans le vrai, finalement, ce qu’elle trouvait plutôt amusant. L’important était qu’à part la plus important d’entre elles, la plupart des stigmates que sa peau révélait étaient nés de relations consenties.

« C’est bizarre. D’entendre ça. Puis d’avoir assez de cadavres entre vos mains pour parler d’habitude. Vous êtes étrange. Pas que ce soit grave, enfin, vous savez, la plupart des gens que je côtoie le sont sans doute un peu, quand j’y pense. »

Elle fronça les sourcils tout en cherchant à identifier sa position, observant la pièce et passant d’un détail à l’autre.

« Ah, non, ne vous inquiétez pas, mourir guérit tout. Enfin, chez moi. Habituellement, j’admets que ça ne guérit rien, enfin… Pas de la façon communément admise, du moins ? »

La demoiselle haussa les épaules puis demanda finalement de but en blanc :

« Je suis où ? Et vous êtes qui, à vrai dire ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 30 Mar 2020 - 23:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
On pouvait lire de l'incompréhension. Pas sur le visage de la brunette qui avait enfilée sa veste, mais plutôt dans celui du médecin. Comment ça recommencer histoire d'y voir plus clair ? Il s'en frottait la barbe qu'il n'avait pas, mais la gestuelle était pas importante et le fait qu'il était imberbe ne l'était pas non plus. A vrai dire, ça le gênait de ne pas avoir toutes les clés de compréhensions. On pouvait croire que c'était la fatigue accumulée d'une longue journée, mais ça venait d'ailleurs. Si, et bien si, c'était véritable, cela voulait dire qu'encore une fois, cela n'avait pas fonctionné. Lui qui s'en était réjoui d'y être finalement arrivé, devait se raviser sur la situation. Non. C'était pas encore le cas. Quant à ses tissus qui s'étaient résorbés de manière plus rapide qu'à l'accoutumée, ça pouvait venir de lui comme d'elle, du coup. Si, et bien si, c'était la vraie vérité. Mais suffisait de voir la façon dont elle en parlait pour avoir la dernière clé de compréhension. Comme si c'était habituel. Comme pour lui qui dissèque ses macchabés à longueur de soirée. La science faisait d'eux des Dieux avant même d'être des Hommes. Sauf que là, il était redescendu momentanément d'une marche. Une grande marche.

Au lieu de rempiler là-dessus, il avait préféré parler de choses moins fâcheuses. Comme ses sapes qui étaient déchirées à même le sol du cabinet.

▬ C'est que, j'ai rarement un spécimen tel que vous. Comme je vous l'ai dis, j'ai pas pour habitude qu'ils reviennent à la vie. Mais je comprend qu'on peut être attaché à des possession matérielles. Il en avait toute une plâtrée de ses possessions matérielles, notamment une garde robe qui pouvait faire rougir n'importe quelle femme de la grande métropole. S'il y a que ça, je peux vous la rembourser. Il en fouillait l'intérieur de ses poches. Il lui restait la part qu'il n'avait clairement pas donné à l'autre imbécile. Faut dire qu'il n'avait pas été méritant.

Liam lui avait déposé donc ce qui ressemblait à des petites coupures enroulées aux côtés de la brunette, sur le lit. Devait y avoir cent dollars ou quelque chose comme ça. Il pensait que ça suffirait pour rembourser le crime perpétué sur un vêtement. De toute façon, c'était de l'argent qui n'entrait pas dans ses dépenses, provenant d'un petit extra dira t-on.

▬ Si je suis étrange, que penser de vous ? Il haussait les épaules. Je suis pas plus étrange qu'un autre. Ou du moins, qu'une autre. Puisque je pense que si je meurs, je ne m'en relèverais pas. Et ça, croyez-moi, je trouve ça véritablement étrange. Et intéressant soit dit-en passant.

Oh, il était bien clair qu'il en était conscient. Après tout, son train de vie faisait en sorte qu'il soit le plus longtemps possible à l'abri. Liam était clairement pas le type le plus héroïque qui soit dans cette ville. Loin des standards même. Très loin. Même si des fois, il prenait des décisions se disant que, sur le long terme, ça pouvait payer et aller en sa faveur. A vrai dire, c'était même tout le temps ce genre de décisions là, qu'il prenait. Il cherchait à obtenir quelque chose de tout un chacun. Uniquement à partir du moment où la personne était bel et bien intéressante à ses yeux. Beaucoup pensaient pouvoir l'être, mais ils étaient plutôt une infime partie.

Sa question n'avait aucun sens pour lui. Ne voyait-elle pas, entre la blouse blanche sur le porte-manteau, le lit médical ainsi que les carreaux stérilisés qui étaient au sol, qu'elle était dans ce qui ressemblait de près ou de loin à un cabinet ? Enfin, d'un autre côté, si elle mourait et ressuscitait comme bon lui semble, elle ne devait passer que rarement par la case hôpital.

▬ Vous êtes à Little Italy dans mon cabinet. J'ai pas pour habitude de donner mon nom à la première venue, aussi sympathique soit-elle. Vous pouvez m'appeler Doc. Je vous retourne la question du coup, patiente X ça fais un peu générique comme nom, vous devez être la énième au bas mot. Vous en avez un également ? Ou un surnom ? Je m'en contenterais, je pense avoir été assez intrusif comme ça pour une première rencontre.

Il s'étirait, modestement, et tirait le tabouret pour s'y installer, en face d'elle. Prêt à écouter ce qu'elle avait à lui dire. Le gaillard n'avait rien prévu pour la soirée, et quand bien même ça aurait été le cas, il aurait pu trouver un arrangement pour rester. C'était pas dans ses habitudes. Mais ça l'était pas non plus, qu'il tombe sur quelqu'un aussi spécial qu'elle. Ses yeux devaient certainement lui montrer qu'il était attentif et très intéressé par la discussion. Il en avait même baissé la musique pour être certain de bien entendre et rien rater. C'était du jazz.

▬ Par ailleurs, je vous prierais de ne pas dévoiler ce qui viens de se produire, ni cet endroit. Je n'ai guère envie d'avoir une autre clientèle que la mienne.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 1 Avr 2020 - 13:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 893
ϟ Nombre de Messages RP : 576
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : Cassandra est l'héritière des dons de prophétie de la célèbre Cassandre ainsi qu'une descendante de trois créatures infernales (le vampire Vladislas Markov, la duchesse des Enfers Lilith et l'Antéchrist, Evelyn Wormwood). Elle dispose de pouvoirs en rapport avec ses talents de médium ou avec son ascendance. La liste est disponible ici.

ϟ Liens Rapides :
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 893
ϟ Nombre de Messages RP : 576
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : Cassandra est l'héritière des dons de prophétie de la célèbre Cassandre ainsi qu'une descendante de trois créatures infernales (le vampire Vladislas Markov, la duchesse des Enfers Lilith et l'Antéchrist, Evelyn Wormwood). Elle dispose de pouvoirs en rapport avec ses talents de médium ou avec son ascendance. La liste est disponible ici.

ϟ Liens Rapides :
L’incompréhension de Liam, pour le coup, passa loin au dessus de la tête de Cassie. Elle avait cette habitude de dire les choses comme si chacun avait été au courant de ses particularités et ne pensait généralement à détailler que lorsqu’on prenait le temps de lui poser des questions. C’était, après tout, sa normalité, et l’humain lambda perdait peu de temps à décrire ce qu’il lui arrivait de parfaitement logique et cohérent dans son milieu de vie. La demoiselle écouta d’une oreille ce qui ressemblait vaguement à des excuses. Puis baissa le regard vers les billets qu’on lui avait posé à côté.

« C’est surtout que je n’ai pas souvent eu des choses à moi. Alors j’aime celles que j’ai », expliqua cordialement la demoiselle tout en ramassant l’argent sans s’en faire prier.

A vrai dire, cet attrait pour ses possessions étaient récents. Récent et tout relatif. Evelyn Wormwood était obligée de renouveler la garde-robe de sa protégée assez fréquemment, étant donné ses occupations pour le moins… Salissantes et ses errances parfois mouvementées. Comme aujourd’hui. Il y avait probablement un démon puni par la corvée de linges de la petite demoiselle, au Pandémonium, régulièrement. Enfin, toujours était-il qu’à pouvoir se vêtir de belles choses, la jeune femme avait fini par considérer qu’elle aimait tout de même bien cela. Elle continuait à causer la fin tragique de rouleaux de tissu entiers, mais elle le regrettait un petit peu, maintenant. Et ce n’était pas la même chose quand elle était d’accord que quand c’était fait à son insu, même si l’on pouvait certes accepter les gestes du médecin au vu de l’état cadavérique de sa patiente du jour.

« Oh, moi, je suis plus qu’étrange, mais en l’occurrence, cette histoire de mourir et revivre, ce n’est pas vraiment moi. Malédiction familiale », lâcha-t-elle d’un air désintéressé, presque ennuyé.

Le détail de l’histoire était un peu plus compliqué, ceci étant. L’âme de Cassie était étroitement liée à des êtres qui avaient en commun l’immortalité, si bien que l’étrange mélange de ses dons infernaux et médiumniques s’était conjugué pour donner… Cela. Puisque sa vie était celle de ses ancêtres, elle vivait tant qu’eux aussi. Lilith, Evelyn ou Vlad ne risquant pas de disparaître réellement de sitôt, la jeune femme était bien partie pour une petite éternité, à vrai dire.

« Ah, Little Italy. Je ne suis pas si loin de la maison, au moins, soupira-t-elle, mais l’air absolument ravie. Je m’appelle Cassandra, mais tout le monde m’appelle Cassie. »

Un charmant sourire ponctua ses propos. Curieuse, la deemoiselle aurait bien aimé laisser traîner ses mains dans le cabinet pour en retirer quelques visions - en plus de celle que le lit avait daigné lui offrir mais qu’elle n’avait pas vraiment mentionné.

« Votre aura ne fait pas très… Médecin. C’est vraiment très… Gris. »

Enfin, gris sur bleu nuit, puisqu’il était apparemment doté d’une quelconque mutation. Elle secoua la tête d’un air songeur puis haussa les épaules.

« Vous savez, si je racontais chaque fois que je me suis réveillée chez un autre type persuadé de pouvoir faire quelque chose de mon corps, je n’aurais pas fini. »

Autant dire qu’elle ne s’attardait guère sur ces anecdotes, même lorsqu’elle racontait ses dernières aventures à ses proches.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 2 Avr 2020 - 3:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il connaissait ça. Enfin, pas le fait de n'avoir rien à lui, mais plutôt de s'attacher à ce qu'il avait, ce qu'il possédait. Comme ce camion d'entreprise par exemple, un camion publicitaire, noir, dans lequel il pouvait entreposer la marchandise des fournisseurs locaux, mais pas que. Comme il y avait une publicité pour son établissement, il lui arrivait très souvent de l'utiliser de manière un peu plus personnelle. En même temps, quand il se baladait, les gens voyaient une adresse de restaurant, peut être que ça lui faciliterait les choses. Dans tout les cas, tout était au vert chez lui. Son équipe marchait bien, ses associés, ses fournisseurs, son chiffre d'affaire. Rien à signaler, même du côté des banques.

▬ Je vous comprend, je suis à peu près pareil. Il pointait la veste. Mis à part celle-là, elle m'importe peu. Libre à vous de la garder ou me la rendre à l'occasion.

Faut dire, c'était loin d'être sa préférée. Et puis des coupe-vent de la sorte, assez molletonnées à l'intérieur pour bien s'emmitoufler dedans pendant les périodes froides, disons qu'il en possédait une bien belle panoplie. Rouge, bleu, noire, blanche, grise. Rose aussi. Ce qui aurait pu paraître étrange, mais c'était une couleur qui le dérangeait pas plus que ça. C'est alors qu'il entendit sa version des faits, par rapport à l'étrangeté émanant de ses pouvoirs. Une malédiction avait-elle dit. Pour lui, c'était plutôt un don du ciel - ou d'ailleurs. Quoique, cela pouvait dépendre du point de vue de tout un chacun. Pour certains, vivre éternellement était un lourd fardeau, on voyait ses parents mourir, puis ses enfants, puis ses petits-enfants et bis repetita. Pour Liam, c'était pouvoir continuer d'apprendre, c'était pouvoir détenir entre ses mains, un pouvoir qui lui permettrait à long terme d'être au même niveau que son mentor. Et ça, c'était vachement intéressant.

▬ Malédiction, ça c'est votre point de vue. J'appellerais ça bénédiction pour ma part.

Ils devaient bien être nombreux, ceux qui voyaient les choses comme Liam. Pas plus loin que le bout de leur nez. Encore une fois, il n'était pas au bout de ses surprises. Décidemment, si seulement tout les cadavres pouvaient être aussi intéressants qu'elle, il en récolterait le double et ce, chaque soir ! Cassie, ou Cassandra, mais certainement pas Cass, habitait apparemment pas bien loin. Quand on sait qu'elle avait été renversée à quelques pâtés de maison, c'était pas si étonnant que ça finalement. Mais outre cette information qui lui avait fait le tour du bocal avant de s'estomper aussitôt, on lui avait parlé de son âme. Ce qu'elle reflétait à ses yeux. Puis, c'est alors que ses yeux furent grandement écarquillés. Il la stoppait tout de suite dans sa lancée, lorsqu'elle parlait des types bizarre chez qui il lui arrivait de s'éveiller après sa mort.

▬ Stop, je vous coupe tout de suite. Je fais pas partie de cette case là. Il se rallumait une clope au passage, laissant la fenêtre très légèrement ouverte pour lui empêcher de trop inhaler l'odeur de la nicotine. Pour lui, ça lui faisait rien. Après tout, son corps se soignait directement des maladies liées à la clope. Puis d'ailleurs, gris de quoi ? Vous saurez m'expliquer en quoi je ne fais pas médecin malgré mon doctorat et mes, peut être, huit ou neuf années à l'hôpital central ? Il n'y avait aucune variation dans l'intonation de sa voix. C'était pas accusateur. Il n'avait pas accentué certain mots pour démontrer que ça l'énervai. Et aucune micro-expression n'avait été dégagée. Pas de stress, pas de nervosité. Juste un type assis sur un tabouret, la fixant du regard et voulant savoir. Désireux qu'elle lui expose son point de vue tout bonnement, cherchant à savoir quelle information elle avait eu par le biais de cette aura qu'il dégageait. Snyder avait beau regarder autour de lui, y'avait aucune aura qui se dégageait de son point de vue. Cela devait provenir d'elle, tout simplement. ▬ D'ailleurs, je vous ai pas demandé. Vous avez faim ? Soif ? Envie de fumer peut être ? Ou peut être avez-vous envie de savoir qui est la personne qui vous a emmenée tout à l'heure après vous avoir percuté en voiture ? Il lui fit une petite moue. Faut dire, son gars était pas un professionnel, pas vraiment. Après son petit spectacle de tout à l'heure, pendant qu'il déshabillait le corps pour opérer, Liam s'était dit que ce genre de personnage là ne devait très certainement pas lui manquer dans le futur. Encore une fois, il lui laissait le choix. Et il n'allait pas se mouiller les mains pour l'occire de lui-même. Si elle était du genre à occire les gens, bien évidemment.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 2 Avr 2020 - 12:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 893
ϟ Nombre de Messages RP : 576
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : Cassandra est l'héritière des dons de prophétie de la célèbre Cassandre ainsi qu'une descendante de trois créatures infernales (le vampire Vladislas Markov, la duchesse des Enfers Lilith et l'Antéchrist, Evelyn Wormwood). Elle dispose de pouvoirs en rapport avec ses talents de médium ou avec son ascendance. La liste est disponible ici.

ϟ Liens Rapides :
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 893
ϟ Nombre de Messages RP : 576
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : Cassandra est l'héritière des dons de prophétie de la célèbre Cassandre ainsi qu'une descendante de trois créatures infernales (le vampire Vladislas Markov, la duchesse des Enfers Lilith et l'Antéchrist, Evelyn Wormwood). Elle dispose de pouvoirs en rapport avec ses talents de médium ou avec son ascendance. La liste est disponible ici.

ϟ Liens Rapides :
Cassie entendait bien garder la veste pour le moment. Repartir nue aurait été quelque peu délicat. Elle avait toujours la possibilité de passer par le plan astral, là où seuls quelques esprits pourraient la voir, et aucun ne l’enfermerait pour atteinte à la pudeur. Néanmoins, il y régnait un froid glacial, pour son corps qui n’aurait pas dû y être du tout. Si elle pouvait se l’éviter, elle en serait tout à fait ravie. La solution la plus simple serait de sortir pour appeler son Taxi Fantôme, et rentrer ainsi.

« Merci », remercia-t-elle toutefois poliment.

Le coupe-vent disparaîtrait probablement dans un recoin du Pandémonium jusqu’à ce qu’elle se souvienne qu’elle était supposée le rendre, au départ. Pas par malice, juste parce que Cassie étant Cassie, elle tendait à être… Aisément distraite lorsqu’elle se trouvait dans cet endroit. Elle s’y sentait plus chez elle qu’à son appartement, malgré les efforts d’Evelyn pour en chasser les esprits comme les visions. C’était trop grand, au fond, pour une seule âme.

Comme beaucoup de gens, Liam rétorqua que sa malédiction n’en était pas une. Il récolta un regard sans jugement mais assombri, plus sérieux qu’il ne l’avait été jusque là. Cassie secoua doucement la tête, dans un soupir las. Qu’ils étaient nombreux, à voir les possibilités d’une éternité pareille. Nombreux à voir les avantages. Rares, si rares, à comprendre le poids qui venait avec ce don tout relatif.

« Une bénédiction de pouvoir souffrir et mourir éternellement, revenant sans cesse ? Une bénédiction d’être à la merci du premier venu ? Une bénédiction de vivre dans la crainte de se trouver seul, lorsque tous ses proches seront morts ? Prenez garde à ce que vous demandez, Doc. »

Un sourire amusé vint étirer ses lèvres malgré ses propos.

« C’est une malédiction à tout point de vue, mais la plupart des gens ne le voit pas. Ce n’est pas grave. J’ai appris à aimer ça. »

Elle balaya la question d’un vague, très vague geste de la main. Comme elle balaya ses objections. Elle n’avait pas spécialement pensé à mal en parlant de types qui l’avaient ramassé dans la rue. Oh, Cassie en avait connu, des hommes ou des femmes qui n’avaient pas d’intentions très louables à son égard, mais elle avait été aussi souvent à la morgue, ou dans telle ou telle expérience, comme ce soir.

« Oh. Je parlais au sens large. Vous seriez surpris du nombre de gens dans cette ville qui se servent des cadavres pour tester telle ou telle découverte. »

La demoiselle haussa négligemment les épaules.

« Je ne mets pas vos compétences en doute. Les médecins ont généralement moins de… De taches ? Sur leurs auras. Vous avez fait des choses que la morale réprouve, je ne peux pas vous dire quoi, mais c’est différent de ceux que je connais. »

Nouveau haussement d’épaules, presque désintéressé. C’était comme ça, et si ça déplaisait à l’homme, elle n’en avait pour ainsi dire rien à faire.

« Je ne fume pas et je ne vois pas ce que je ferais de la personne qui m’a renversée. Quoi que… »

Peut-être que Lady Satan, elle, y aurait vu quelque chose à redire ? Cassie hésita, puis décida qu’elle n’avait pas franchement envie de le savoir. Pas par compassion envers celui qui avait eu l’excellente idée de la renverser, non. Juste parce qu’elle était assez lucide pour savoir qu’elle oublierait le nom dès qu’elle aurait quitté le cabinet. Il fallait être réaliste.

« Mais j’ai faim. »

Le seul moment où elle se nourrissait convenablement : lorsqu’elle revenait à la vie. Mourir ouvrait l’appétit, contre toute attente. Ou peut-être était-ce le fait de renaître, plutôt. Allez savoir.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 2 Avr 2020 - 21:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
▬ Effectivement, de ce point de vue là, on ne peut aller que dans votre sens. Il relativisait cependant. Du mien, ce serait l'assurance de ne pas être limité par la mort, et de pouvoir mener à bien mes travaux encore de nombreuses années sans avoir la crainte que je disparaisse à deux doigts de mes objectifs.

Pour le reste, ce qui est des attaches sociales, ça lui était même pas venu à la tête d'en parler. Ce que les autres appelaient famille, amis, voir même ce système qu'on pouvait appeler 'couple' n'était clairement pas fait pour quelqu'un comme lui. Seul, il s'assurait une certaine tranquillité et un cadre de vie idyllique au possible. Il voyait ceci étant du monde, sur ses différents lieux de travail, et lorsqu'il allait de lui-même voir les autres, se mélanger à la foule, c'était pour deux ou trois raisons bien spécifiques. Par ennui, rarement. Par profit, souvent. Pour des besoins, le reste du temps.

▬ J'imagine. J'espère être au moins sur le podium des "réveils intéressants".

Ô oui, il l'espérait. Flatter son ego, de par lui-même déjà, était une chose qu'il appréciait. Et quand c'était les autres, tout bonnement il ne prenait pas cet air mesuré comme certains et se ravisait au dernier moment. Non. Il se nourrissait principalement de ça. De son talent, de sa nature profonde. Même si ça faisait un peu prétentieux pour les autres, le Docteur était un homme orgueilleux, et talentueux au possible, de son point de vue.

▬ De tâches sur leurs auras donc ? Il en riait, sincèrement. Heureusement pour moi que vous êtes la seule à vous en apercevoir alors.

Effectivement, ça devait faire des tâches de tenter de ressusciter les morts. Plein d'autres tâches également, lorsqu'on extrait un organe sur une personne vivante non-consentie dans le but de le revendre par la suite. Quelques autres éclaboussures qu'on pouvait ajouter au fait qu'il ne travaillait qu'avec des criminels, et qu'il venait de mettre au point un système révolutionnaire de torture. A la fois physique et mentale. Suffisait de s'entraîner encore, afin de bien la mettre au point. Par la suite, ça allait être tout bonnement excellent de pouvoir s'adonner à ce genre d'activités. Il pourrait par la suite, avec un peu d'imagination, démembrer quelqu'un et le remembrer avant qu'il ne décède, et faire de son supplice, un longue étape sinueuse.

▬ C'est vous qui voyez, je vous force en rien.

Puis en jetant le mégot de sa clope dans un cendrier sur le rebord de la fenêtre, refermant derrière lui afin d'empêcher un énième filet d'air d'entrer en son lieu, il se disait que c'était tout de même dommageable qu'elle ne cherche pas à se venger de l'acte. Il aurait pu économiser un petit peu, mais bon. Tant pis. Il trouvera bien un moyen de lui faire payer ses actes, notamment le fait d'avoir perturber sa tranquillité. Le problème, c'est que les membres du Cartel, allez savoir, non pas qu'il n'avait pas confiance en eux, mais comment dire ? Ils prenaient que rarement les contrats d'assassinats sur d'autres membres du Syndicat. Non pas que son fournisseur était important, puisqu'il ne faisait ça que pour lui. C'était une petite frappe mais il connaissait peut être une ou deux personnes un poil importante. Rien de quoi en faire tout un plat, tant son importance à lui était moindre. Du coup, il lui faudrait trouver des personnes capable de faire ça. De préférence quelqu'un d'aussi fiable que lui. De préférence, quelqu'un d'aussi imaginatif que lui, pour le faire souffrir avant de lui arracher sa vie. Beaucoup se suffisaient d'une balle logée entre les yeux, ou derrière le crâne. Lui préférait qu'on lui compte le doux récit de l'agonie, les dernières minutes d'une victime, prête à se pisser tout en se morfondant dans tout les sens. Ses préférées. Mieux que n'importe quel bouquin estampillé Walt Disney.

▬ Je vous commande à manger dans ce cas ? Vous aimez quoi ?

Rares étaient les fois où il savait se montrer sympathique. Faut dire aussi que le sujet, Cassie, était tout simplement digne de l'intérêt qu'il avait pour elle. Professionnellement parlant. C'était certainement la seule et unique fois qu'il pouvait échanger avec ce genre de personnes là, morts puis ramenées à la vie d'elles-mêmes. Puis après avoir passé la commande, son sourire revint.

▬ Du coup, c'est ça votre "truc" ? Ne jamais mourir et voir toutes sortes d'aura autour des gens. C'est la première fois que je tombe sur quelqu'un comme vous. Et c'est plutôt déconcertant à vrai dire..

Cela aurait été gênant que tout le monde dispose d'un même pouvoir comme le sien. Voir les autres comme ils le sont vraiment, ça ne permettait pas de pouvoir se jouer des autres. Mais bon, si elle était seule dans la confidence, et bien, ma foi, pourquoi pas. Elle semblait sympathique de prime abord. Après, Liam savait très bien que ce qui s'appliquait à elle s'appliquait à lui également. Il semblait gentil, alors que moralement, comment dire ? Il était bien entaché voir même bien souillé.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 3 Avr 2020 - 20:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 893
ϟ Nombre de Messages RP : 576
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : Cassandra est l'héritière des dons de prophétie de la célèbre Cassandre ainsi qu'une descendante de trois créatures infernales (le vampire Vladislas Markov, la duchesse des Enfers Lilith et l'Antéchrist, Evelyn Wormwood). Elle dispose de pouvoirs en rapport avec ses talents de médium ou avec son ascendance. La liste est disponible ici.

ϟ Liens Rapides :
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 893
ϟ Nombre de Messages RP : 576
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : Cassandra est l'héritière des dons de prophétie de la célèbre Cassandre ainsi qu'une descendante de trois créatures infernales (le vampire Vladislas Markov, la duchesse des Enfers Lilith et l'Antéchrist, Evelyn Wormwood). Elle dispose de pouvoirs en rapport avec ses talents de médium ou avec son ascendance. La liste est disponible ici.

ϟ Liens Rapides :
Cassie l’observa à travers son aura. Oh, oui, ne pas être limitée par la mort avait ses avantages. Surtout pour elle, au vu de certaines de ses occupations parmi les moins saines, sans doute. Si elle n’avait pas été si résistante, nul n’aurait entendu parler d’elle dans Star City. Elle serait probablement morte quatre ans plus tôt, lorsqu’un démon avait eu l’excellente idée de la poignarder en plein coeur, croyant ainsi occire la demoiselle si frêle qui l’importunait. Au lieu de quoi, elle s’était réveillée veillée par la servante de son vampire de maître. Mais elle n’aimait pas qu’on lorgne sur ses malédictions comme si elles avaient été bénéfiques. Une question de fierté mal placée, peut-être, ou simplement la conscience que, toute heureuse qu’elle soit à présent, elle n’était finalement qu’une enfant brisée par un héritage trop grand, trop macabre pour elle.

« C’est vous qui le dites, acquiesça-t-elle pourtant avec légèreté. »

La demoiselle n’allait certainement pas se mettre la tête à l’envers pour cela, loin de là. Elle n’avait pas vraiment que cela à faire, en premier lieu. En second, elle n’était pas femme à se torturer de vaine façon.

« Je vous mets sur le podium pour l’instant. C’est la première fois que le concerné croit que je suis revenue grâce à lui. »

Cassie pouffa de rire. Généralement, cela impliquait plutôt une crise cardiaque et beaucoup de frayeur, ou un intérêt renouvelé pour sa petite personne, ou les deux. Pas le besoin d’expliquer que la médecine n’avait pas grand chose à voir avec son état. Pour ne pas dire rien.

L’hilarité du médecin quelque peu louche qui lui faisait face lui soutira pourtant un sourire. Elle trouvait toujours ça assez rafraichissant, comme réaction. Elle imaginait sans mal à quel point il était plus pratique pour lui que ses actes répréhensibles, quels qu’ils soient exactement, restent dissimulés aux yeux du commun des mortels. Après tout, on n’aurait sans doute pas apprécié que son soignant s’avère être un homme des plus douteux.

Douteux, certes, mais pas insistant. Il s’était plié à la décision de Cassandra concernant son agresseur. Dommage qu’elle ne se sente pas d’humeur à punir. La demoiselle avait besoin d’un peu d’encouragement pour se montrer cruelle, mais avec les bons leviers, elle aurait pu ravir Liam de ses récits à propos de la façon dont elle se serait occupée de ce chauffard. Avec les modèles qui avait accompagné sa jeunesse, il était assez évident qu’elle était capable de se montrer des plus inventives lorsqu’il s’agissait de tuer. Ou simplement de faire souffrir. Elle avait subi l’un et l’autre, après tout. Quoi de mieux que l’expérience pour se montrer efficace ?

« J’aime tout. Une pizza ? Ça sera vite près, et c’est bon. »

A vrai dire, la demoiselle avait dit cela au hasard, principalement parce que c’était la première chose qui lui était venue à l’esprit. Elle se rassit au bord du lit, l’air curieuse mais tout à fait sage.

« Une partie de mes trucs », dit-elle en regardant distraitement ses ongles.

Elle les avait verni la veille, fait exceptionnel en soi, mais trois d’entre eux, sur la main droite, étaient immaculés. Elle avait dû les perdre dans l’aventure et ils s’étaient régénérés ?

« Je ne sais pas trop si ce sont les plus déconcertants. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 4 Avr 2020 - 2:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Effectivement, il était bien sur le podium, tant mieux, ça l'arrangeait au passage. Non pas qu'il accordait trop d'importance à ce genre de bassesses mais… en fait si. C'était le cas. Puis bon, faut dire qu'à Star City, effectivement, elle pouvait tomber sur tout et n'importe quoi. Si les criminels ne l'avaient pas appelés dans la soirée pour lui transférer ce cadavre frais, qui sait ? Elle se serait peut être réveillée dans la mer, dans un caniveau, ou laissée pour compte. Va savoir.

▬ Vous pouvez en rire. Un jour, ce sera à ma portée si je continue de m'en donner les moyens. Le ton était sec, non pas qu'il l'agressait de presque se payer sa tête, mais plutôt pour lui montrer à quel point il était déterminé. Liam ne sourcillait pas, des fois, on croirait avoir à faire à une machine. Je vous en ferais part d'ailleurs. Je sais pas comment, mais je suis certain qu'on est amenés à se revoir.

Et allait s'ouvrir à lui un business des plus lucratifs. Un commerce de pseudo vie éternelle. Un commerce de la torture infinie. Bref, de quoi s'occuper dans son emploi du temps des plus chargés, tant il doit changer de casquette toutes les heures ou presque. Le matin, par exemple, c'était travail d'arrache pied. Arrivée au docks dès cinq heure du matin pour trouver des pêcheurs et voir ce dont il disposait, ce qu'ils allaient avoir comme produits frais. Par la suite, session d'achats, mise en place des cuisines dès huit heures, avec le nouvel arrivage en plat du jour. Petite sieste. Début du service, possible qu'il soit sur le terrain ou dans son bureau à laisser les autres gérer, déléguant son travail lorsqu'il n'avait pas ou peu le temps de s'en occuper. Des coups de fils importants, des relations avec du grand monde pour organiser toutes sortes de séminaires chez lui. Boulot en parallèle ici, au Cabinet. Des fois, il lui arrive même de ne pas voir l'intérieur de sa maison.

Snyder passait la commande, directement à l'un des gars qui bossait pour lui. Lui stipulant à la fois ce qu'il devait prendre, où le livrer, et bien entendu de se magner le cul. Il avait peut être pas besoin de le préciser, mais c'est quand même ce qu'il fit. La victuaille était arrivée, sans se faire prier. Un type était rentré pour poser ça sur la seule table disponible, puis sans dire un mot était déjà reparti, sans même prendre la peine de dire quoi que ce soit. Liam employait toute sorte de personnes pour faire son petit boulot, comme il appelle ça. Le truc, c'est que ça plaît pas à tout le monde d'être à sa disposition. Puis après ils se ravisent lorsqu'il leur graisse copieusement la patte. Chaque homme avait son prix, et Liam détenait les billets. En partie. Il était pas imbécile au point de surpayer quelqu'un pour ça. Et il y avait assez de concurrence à ce poste pour rapidement trouver un remplaçant.

▬ Dingue à quel point tout homme à un prix en ce bas monde. Relativisait-il à voix haute, soufflant au passage.

Puis, après avoir extériorisé ses pensées, Liam s'était découpé une part dans ce qui semblait être une quatre saison. Le fournisseur avait très certainement pris la première pizzeria qu'il avait croisé à Little Italy. En même temps, dans ce quartier, il devait pas être difficile d'y trouver son compte.

▬ Plus déconcertant que revivre après avoir été tuée ? Ou plus déconcertant que pouvoir lire en moi comme dans un livre ouvert ? Si c'est le cas, je suis intéressé de savoir. En échange.. hm... qu'est-ce que j'aurais d'autre à vous proposer que le nom et l'adresse du type qui vous à renversé pour vous payer une vengeance ?

Il réfléchissait vraiment, mais absolument rien ne lui venait à l'esprit. Pour lui, c'était peut être la chose la plus intéressante qu'il avait à lui donner. A moins que des explications sur son aura entachée semblait être plus intéressante pour elle. Va savoir. Il n'arrivait pas à lire en elle aussi bien qu'elle pouvait le faire. La demoiselle cachait bien son jeu derrière sa petite bouille à croquer et sa petite taille déconcertante. Elle payait pas de mine, pourtant, elle était véritablement une patiente digne de son intérêt.

▬ J'aurais bien proposé mes services, mais vu votre talent pour régénérer, je ne vous serez d'aucune utilité, j'en ai bien peur.

C'était peut être, la première fois que ça devait lui arriver. Le fait qu'il n'avait rien à donner en échange d'une information qui lui semblait utile. Après, qui sait, peut être qu'elle allait la lui glisser sans demander son reste. Y'a bien des gens qui font du bénévolat, alors, pourquoi pas ? Il en avait profité, en parlant de sa régénération, pour lui pointer son bras. Bras qui était bien amoché tout à l'heure et dont les tissus, ainsi que tout le reste d'ailleurs, s'étaient reconstitués rapidement pendant qu'elle était allongée et morte, tantôt dans la soirée.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 4 Avr 2020 - 17:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 893
ϟ Nombre de Messages RP : 576
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : Cassandra est l'héritière des dons de prophétie de la célèbre Cassandre ainsi qu'une descendante de trois créatures infernales (le vampire Vladislas Markov, la duchesse des Enfers Lilith et l'Antéchrist, Evelyn Wormwood). Elle dispose de pouvoirs en rapport avec ses talents de médium ou avec son ascendance. La liste est disponible ici.

ϟ Liens Rapides :
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 893
ϟ Nombre de Messages RP : 576
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : Cassandra est l'héritière des dons de prophétie de la célèbre Cassandre ainsi qu'une descendante de trois créatures infernales (le vampire Vladislas Markov, la duchesse des Enfers Lilith et l'Antéchrist, Evelyn Wormwood). Elle dispose de pouvoirs en rapport avec ses talents de médium ou avec son ascendance. La liste est disponible ici.

ϟ Liens Rapides :
Le ton quelque peu sec de Liam ne chagrina pas Cassandra pas plus que ça, même si la brutale fluctuation des couleurs de son aura, elle, attira son attention. Cela valut au concerné un coup d’oeil perplexe, tandis que son invitée haussait les épaules.

« Peut-être. Tant mieux pour vous. M’est avis que si vous vous engagez sur ce chemin, votre aura prendra quelques teintes de rouge et de noir en plus. Vous allez finir par disparaître sous tout ça. »

Quand la crasse aurait fait disparaître jusqu’à sa nature profonde du halo coloré. Cela arrivait, chez certains individus parmi les plus noirs. Que leur noirceur soit imputable à l’égoïsme, la cruauté, la soif de sang et de souffrance importait peu. Certains vigilants avaient des auras à faire pâlir d’envie un fidèle du Diable, à vrai dire. En fin de compte, les raisons importaient peu : un meurtre était un meurtre, un mensonge un mensonge, et ainsi de suite. Un péché restait un péché, quelles que soient la façon dont on souhaitait s’en dédouaner. C’était la principale raison pour laquelle Cassie méprisait ceux qui prétendaient faire le bien en étant aussi dévoyés que leurs ennemis. C’était une hypocrisie sans nom, pour elle.

« Oh, si vous souhaitez me revoir, ça doit pouvoir s’arranger. »

Quoique. Il faudrait se montrer un peu insistant, car la demoiselle tendait à oublier ce qui ne concernait ni Solar, ni son travail au sein du Pandémonium. C’étaient là ses seules préoccupations véritables, en fin de compte. Néanmoins, elle était toujours prête à se rendre disponible, si la chose lui semblait un peu amusante.

« Toute chose a un prix », acquiesça sans trop de surprise la médium.

Parfois, celui-ci s’avérait exorbitant. Elle se demandait ce qu’aurait pensé le cher homme d’apprendre que l’honneur des charmes de celle qui lui faisait face avait coûté leurs âmes à certains et certaines de ses congénères.

« Plus déconcertant que l’un, que l’autre. Je ne suis pas qu’une médium. Je suis née prophétesse. »

Un état de fait qui avait tardé à se manifester, contrairement au reste. Généralement, apprendre qu’elle prédisait le futur tendait à attirer l’attention. Elle n’en était pas vraiment fière, ni chagrinée, et de toute façon, elle ne faisait que déclamer ses prophéties pour laisser à d’autres le soin de se torturer en essayant d’en comprendre le sens précis et profond. Elle-même oubliait la vision, ne gardant qu’un vague souvenir des mots prononcés. Et encore. Il lui arrivait de simplement perdre conscience, en quelque sorte, et d’oublier jusqu’à la dernière lettre de ce qu’elle venait pourtant d’énoncer à haute et intelligible voix.

« Je n’ai besoin de rien. Pour l’instant ? Disons que je vous en dis plus, plus précisément, et que vous me devez un service. »

La demoiselle avait prononcé les mots avec hésitation. Simplement en suivant l’exemple de son illustre grand-mère, à vrai dire. Elle s’était subitement dit que si Evelyn Wormwood monneyait des faveurs futures, cela pouvait certainement avoir un intérêt.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 4 Avr 2020 - 18:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
▬ Disparu, ça c'est votre point de vue. Est-ce que c'est plus ou moins basé sur l'interprétation ou c'est une science exacte ?

Pour lui, c'était déjà acté. Cela faisait bien longtemps que son éthique morale était partie, avait pris sa fusée, et s'apprêtait à découvrir d'autres horizons. Sa couche de crasse, de rouge et de noir, était déjà actée également. Pour lui, ça voulait dire que deux choses. Soit elle ne le voyait pas encore sous son plus bel angle. Soit ça venait de lui, et de l'interprétation qu'il avait envers lui-même. Ne se sentant ni en tant que bienfaiteur, considérant ce qu'il faisait comme étant immoral sur tout les points. Ni véritablement comme étant un malfaiteur. Liam se sentait pas coupable de tout ses actes. Non pas qu'on le forçait à le faire, mais intimement, ça ne l'embêtait pas. Il le faisait, parce qu'il savait le faire, parce qu'on le payait pour le faire, et parce qu'il aimait bien le faire aussi, certainement.

▬ Oui, ça me plairait, à l'occasion. Après tout, vous êtes unique dans votre genre. La première à se réveiller ici.

Première à se réveiller ici, le terme était bien choisi. Bon nombre s'endormaient en ce lieu morbide, qui devait de lui-même, très certainement, dégager quelque chose. S'il pouvait parler, il aurait tellement de choses à raconter également. Enfin bon. Là n'était pas le temps pour les suppositions, et tandis qu'il acquiesçait d'un signe de tête lorsqu'elle lui avait dit que tout avait un prix, il ne pouvait s'empêcher de lorgner sur sa tranche de pizza. Pour une fois que les acolytes étaient bon à quelque chose. C'en était presque impressionnant. Snyder était beaucoup de choses, mais certainement pas un végétarien par conviction. Car après tout, il se nourrissait beaucoup de produits de la mer, ce qui aide quand on tient un restaurant à la Croisette et qu'on connaît quelques pêcheurs. Ceci étant, il haïssait tout goût de viande, bovine, porcine, sous toutes les déclinaisons. Son palais était peut être trop raffiné pour ce genre de chose, à moins que ça provienne du goût ultra-salé ? Va savoir.

▬ Prophétesse donc ? Comme dans lire l'avenir dans des cartes tout en étant en transe ? Si c'est le cas, je peux vous faire une faveur ? Il englobait la fin de sa bouchée avant de reprendre, par politesse, pour éviter de bafouiller la bouche pleine, avec toute sa gestuelle habituelle. Me contez pas le mien, même si vous en avez l'occasion, même si c'est grave, même si je vous le demande sur un coup de tête.

Entre autre, ça n'emmenait rarement que des bonnes choses. Savoir ce qu'il peut se produire, c'est certainement le meilleur moyen de s'attirer des emmerdes. Suffisait qu'on lui dise ça ou ça pour qu'il essaie d'en faire l'exact contraire. Et chambouler des plans futurs, c'était se mettre des gros bâtons dans les roues. Histoire d'effet papillon entre autre, mais ça n'apportait jamais rien de bon ce genre de choses, que ce soit dans les films ou les livres. Préférant se fier à des choses plus rationnelles, sans trop se préoccuper pour le moment de ce qu'il pouvait se passer demain ou après-demain de son petit point de vue. En fait, même s'il aimait dominer et gérer plein de choses d'une main de maître, le bougre ne voulait pas savoir comment ça allait se terminer, ni comment ça pouvait se terminer. Même s'il y avait une bonne nouvelle dans le lot. C'est peut être l'une des seules surprises qu'il ne voulait pas voir arriver.

▬ Je suis tout ouïe. Il est possible que je vous rende un service, effectivement. Bien sûr, ça dépendra de la nature du service, et de si je suis capable de vous le réaliser. Et bien évidemment, tout un tas d'autres facteurs comme la dangerosité dudit service, enfin bon, vous m'avez compris.

Qu'on lui demande pas clairement d'aller se peindre une cible sur la tête et attendre docilement qu'on vienne l'occire. Ni de prendre les armes pour toute sorte de règlement de compte. Quoi que, pour ce fait, Liam avait des connaissances un peu disparates dans le domaine. Après tout, le Cartel fournissait quelques personnes. Mais lui, ce qu'il cherchait, allait bien en dehors du Syndicat. Des indépendants qui ne posaient pas de questions. Qui n'avaient pas trop d'éthique morale. Qui étaient un peu comme lui sur certains aspects. Créatifs. Violents. Voir même qui tiraient un certain plaisir à le faire.

▬ Je préférais préciser, histoire de n'avoir pas une dette irréalisable par la suite. Il serait mauvais pour mes affaires qu'on entende des bruits de couloir comme quoi je ne serais pas quelqu'un de fiable.

Très mauvais même.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 4 Avr 2020 - 21:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 893
ϟ Nombre de Messages RP : 576
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : Cassandra est l'héritière des dons de prophétie de la célèbre Cassandre ainsi qu'une descendante de trois créatures infernales (le vampire Vladislas Markov, la duchesse des Enfers Lilith et l'Antéchrist, Evelyn Wormwood). Elle dispose de pouvoirs en rapport avec ses talents de médium ou avec son ascendance. La liste est disponible ici.

ϟ Liens Rapides :
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 893
ϟ Nombre de Messages RP : 576
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : Cassandra est l'héritière des dons de prophétie de la célèbre Cassandre ainsi qu'une descendante de trois créatures infernales (le vampire Vladislas Markov, la duchesse des Enfers Lilith et l'Antéchrist, Evelyn Wormwood). Elle dispose de pouvoirs en rapport avec ses talents de médium ou avec son ascendance. La liste est disponible ici.

ϟ Liens Rapides :
« Le péché est le péché. Il n’y a aucune interprétation à ça. Plus vous en commettez, plus votre aura s’entache. La votre est déjà loin sur ce chemin, mais… Ah, Doc, vous savez, il y a toujours pire monstre que le pire des êtres humains. »

Là où l’on aurait pu attendre l’horreur, au moins l’indifférence, il y avait une tendresse audible dans les mots de Cassandra. Dans la nuit et les ombres se dissimulaient les pires créatures, les monstres qui n’avaient plus visage humain depuis longtemps, se repaissant des peurs, du sang, de la mort, de la souffrance d’esclaves plus ou moins consentants. Ses démons étaient ceux qu’elle chérissait le plus, et elle n’en ferait plus jamais mystère.

Oh, par bien des aspects, elle jugeait l’humanité bien plus condamnable. Une histoire de choix. Un humain naissait avec un simple potentiel. Qu’il fasse le bien ou le mal, on ne pouvait qu’accuser ses choix et ses expériences. Les enfants des Enfers étaient nés corrompus. Le choix avait été fait en amont, pour eux. Oui, ils étaient terribles, mais toutes les horreurs qu’ils perpétraient n’étaient finalement que dans leur nature. Et c’était dans cette nature que la médium dévoyée voyait la beauté obscure d’un univers qu’elle avait toujours eu à portée de main.

« Je ne vois tout cela que parce que ma magie est liée à un héritage… Particulier ? Normalement, lorsqu’on voit les auras, on peut être trompé. Parce que l’opinion, la culpabilité, tout cela entre en ligne de compte. Je suis un peu spéciale. »

Ton léger, un adorable clin d’oeil. Comme une confidence qu’elle aurait glissé à Liam et lui seul. Dans les faits, il n’avait que la partie émergée de l’iceberg et n’apprendrait pas, faveur ou pas, que la femme qu’il avait en face de lui avait le Diable, l’Antéchrist, et une duchesse infernale dans son arbre généalogique.

Cassandra se redressa, s’écarta du lit, laissa ses doigts effleurer certaines surfaces, observant distraitement les flashs qui lui venaient. Eclats de souffrance et de peurs, des hommes et des femmes qui s’étaient endormis là pour ne plus jamais se réveiller. La pièce avait le goût de la terreur et de la mort. Un sourire effleura son visage.

« Je n’ai pas de mal à croire que je sois la première à ouvrir les yeux. »

Mais elle n’avait pas été le premier cadavre. Amusée, Cassie laissa là ses observations fugaces, la mine innocente de nouveau, s’appuyant contre l’un de mes meubles, les bras croisés et l’air étrangement attentif.

« Un service, sans danger mais sans négociation possible. Il ne vous nuira évidemment pas et ne vous demandera pas plus que vous ne pouvez me donner. Il me semble que le marché est plus qu’honnête. »

Et qu’il répondait aux exigences du Doc. N’est-ce pas ? La demoiselle savait se montrer si raisonnable. C’était là que beaucoup tombait. Elle avait corrompu des âmes à la force de cette innocence distordue par le temps. On voyait ses sourires et ses expressions des plus adorables, on l’entendait louer l’obscurité de cette voix douce, presque fragile, on laissait tomber toute défense devant cette poupée gracile. Quel mal aurait-elle pu faire ? Aucun, en soi. La petite danseuse se contentait d’être pour attirer à elle. Le plus beau des pièges restait toutefois qu’elle n’était même pas consciente que son héritage l’avait faite comme un leurre. A ses yeux, tous ces égarés avaient choisi leur voie, parfaitement. Oh, il y en avait évidemment, elle n’avait pas un tel pouvoir. Mais d’autres auraient sûrement résistés s’il n’y avait pas eu ces mots et ces promesses.

Liam était toutefois loin, bien loin de cet écueil et peu susceptible d’y sombrer. Corrompu, il l’était déjà.

« Prophétesse mais pas comme vous l’imaginez. Je suis l’héritière de la charge de Cassandre. Et comme elle, le don venait avec la malédiction. Elle voyait mais fut condamnée à ne jamais être crue. Je Vois mais seulement ce qu’il y a de plus… Sombre, ce qui concerne l’obscurité qui a donné aux hommes et aux femmes cette instinctive peur du noir. Celle qui rôde au dehors. Mais surtout celle que nous avons en chacun de nous. Lorsque mes yeux se portent sur l’avenir, le passé, le présent, je vois le mal, la tristesse, la peur, la souffrance, la colère et la haine. L’envie. Et tant de choses de ce type. »

Un regard critique pour Liam, attentif.

« Je ne choisirais pas de prophétiser. Si je déclame une prédiction, je n’ai pas le choix. Comment expliquer cela… Je ne choisis pas de parler. C’est un besoin qui me dépasse, celui de transmettre ce qu’on me montre avant de l’oublier simplement ? Oh, et je vois par le toucher également, mais seulement le passé, les empreintes psychiques que nous laissons sur ce que nous touchons ? »

Un rire amusé secoua ses épaules et elle assortit ces propos d’un délicat compliment :

« Intéressantes occupations que vous avez, Doc. Mais vos secrets sont bien gardés avec moi. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 5 Avr 2020 - 14:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
▬ On a du mal se comprendre ou alors je me suis mal exprimé peut être ? Loin de là de vouloir faire un concours de qui à la plus grosse. Il haussait les épaules, désinvolte à son habitude. Je voulais simplement savoir par là si mon opinion envers moi-même et mes travaux entraient en ligne de compte dans vos perceptions d'auras.

Mais bon, ça semblait pas trop être le cas. Néanmoins, Liam était de ceux qui étaient toujours tâtillons sur les termes, les mots, et les impressions. Loin de là l'envie de paraître être l'un de ceux qui aimaient s'adonner à ce genre de bassesses. Les concours de qui était le plus meurtri, qui avait la meilleure descente et qui avait la plus grosse, non merci. Cela ne lui avait jamais traversé l'esprit. Non pas parce qu'il avait pas toutes ses chances d'y arriver : Parce qu'il devrait y consacrer de son temps et de son énergie pour prouver son point de vue et ses opinions. Et son temps lui était compté. Chaque minute qu'il passait dehors, avec la plèbe, l'éloignait de ses buts. Sauf lorsqu'il faisait de belles rencontres. Cassie entrait dans cette case là.

La suite de la discussion le confortait dans son idée. Effectivement, il y avait bien une histoire de perception des choses, de tromperies, et donc par définitive de masques. Il ne lui était paru que grisé, d'après ses dires. Elle parlait de teintes rouges, de teintes noires. Peut être n'avait-elle pas tout vu ? Peut être que le spectre de couleur se montrait difficile ? Ou peut être qu'il n'était pas autant souillé qu'il le pensait. Si c'était le cas, tant mieux. C'est que son âme semble bien s'en remettre. Liam était un homme fort, brillant, c'était logique que son corps puisse suivre son mental endurci. Le contraire aurait été particulièrement terrible.

Pendant un temps, il ne pipait mot. Préférant la laisser dans ses explications, ou ses mouvements. Le jeune trentenaire en avait profité pour récupérer sa paire de lunettes. Non pas qu'il était myope, mais passée une certaine heure c'était devenu une habitude pour lui. Légère fatigue oculaire, rien de bien méchant. Quand on passe sa journée dans un endroit très lumineux, puis par la suite dans un autre endroit plutôt lumineux, la tête toujours penchée sur des notes, parfois mettre un écran devant les yeux suffisait à le protéger. Pendant qu'elle tripotait son matériel - médical - le bougre n'avait pas pu s'empêcher de mettre la main devant la bouche, comme pour arrêter net dans son élan ce qu'il avait envie de dire, préférant attendre quelques secondes qu'elle termine. Lui détestait qu'on lui coupe la parole, et un certain dicton disait de ne pas reproduire ce qu'on déteste subir.

▬ Vous semblez honnête. Si c'est dans mes cordes et selon mes conditions, y'aura pas de problèmes. Par contre, je préfère être direct avec vous, parce que vous me semblez sympathique Cassie : vous n'obtiendrez rien de moi avec vos clin d'œil et vos mimiques, si c'est ce que vous essayez de faire depuis tout à l'heure. finit-il en englobant l'avant dernière part d'une seule traite, son regard fixe plongé dans les mirettes de la brune.

Elle gesticulait beaucoup. Avant de se poser contre un des murs porteurs de la pièce. C'est là que Liam en avait profité pour reposer sa part dans le carton, puis le carton sur la table. D'un revers de la main, il s'essuyait le coin de la bouche avant de reprendre la conversation. Ses années de médecines allaient parler pour lui, car il s'était essayé à plusieurs domaines avant de véritablement trancher dans le vif - sans aucun jeu de mot.

▬ En parlant de mimiques, j'ai une supposition. Puis-je ? Capter l'intérêt, recevoir l'attention, faire mariner quelques secondes mais pas trop pour que ça en devienne gênant, soulevant une interrogation par la même occasion style "qu'est-ce qu'il me veux encore ?" La conversation était pour lui un jeu social, et les jeux étaient un art qu'il maniait plutôt bien. J'ai fais un peu de psychologie comportementale, pendant mes années à l'université. Et votre gestuelle me fais penser que vous touchez de près ou de loin à un domaine artistique. Notamment cette façon de capter l'attention sur soi. Ses mouvements graciles que vous avez fait tout à l'heure. Je miserais une pièce sur actrice ou danseuse.

Peut être chanteuse mais elle n'avait pas les mimiques propres à cet art, notamment en jouant sur les intonations de sa voix. Peut être même strip-teaseuse malgré que… sa petite taille pouvait jouer en sa défaveur là-dedans quoique. Elle n'en serait que plus proche du public d'un certain point de vue. Accessoirement, c'était pas véritablement le genre d'endroits qu'il fréquentait habituellement, mais ça lui arrivait d'y aller pour un rendez-vous d'affaires. Allez savoir pourquoi on le fait déplacer dans ce genre de lieux, peut être que les autres pensaient qu'en emmenant le blondinet voir des culs, il serait plus facile d'obtenir quelque chose de lui, une fois sa défense tombée. C'est eux qui tombaient des nues par la suite lorsqu'ils remarquaient qu'il y prêtait juste un coup d'œil désintéressé par moments, comme repérant que quelque chose bouge dans son champ de vision et lui permet un rare moment d'inattention.

Il aurait pu continuer à déblatérer sur lui, pendant de franches minutes. Pourquoi la psychologie était une matière qui lui semblait être une misère de son point de vue? Pourquoi elle n'apportait aucun débouché ? Techniquement, elle en apportait. Mais pour sa vision du monde, rester le cul vissé sur un canapé à écouter des gens geindre sur leurs problèmes de couple : Non merci.

▬ Vous me décrivez Cassandre de Troie là ?

Là, elle avait attirée son attention. Cassandre de Troie semblait être trait pour trait la personne qu'elle lui décrivait. Il ne pensait plus jamais reparler de cette anecdote qu'on apprenait en cours d'histoires. Par la suite, il ne fut qu'acceptation et hochement vertical de la tête, lorsqu'elle lui contait ses pouvoirs. S'il devait être une personne de cette mythologie là, il aurait choisi Ajax. Pas pour le marteau, surtout pour le côté nettoyant. Il lui arrivait d'avoir des éclairs d'humours. Mais généralement ça sortait pas de sa bouche, ça restait dans un coin de la tête, il le tuait dans l'œuf.

▬ Voir les échos du passé rien que par le toucher, voilà un talent extraordinaire. Le mien ferait pâle figure à côté !

Pour expliquer ses propos, il s'était muni d'un scalpel. La paume de sa main gauche ouverte, pour lui faire comprendre qu'il n'avait aucune hostilité dans le geste. Puis, il s'écorchait un coin du pouce, laissant une infime partie du sang s'écouler avant de coincer la plaie avec son index, faisant presque un cercle parfait. Puis, en décollant les deux doigts, on pouvait s'apercevoir que, comme par magie, tout avait disparu.

▬ Par ailleurs, conseil du médecin, je vous déconseille fortement de tripoter à tout ce qui est dans cette salle. Il avait pas besoin de rajouter un quelconque "moi y compris" parce que ça lui semblait logique dans sa tête. J'ai du matériel non-stérilisé. Y'a de quoi chopper des infections pour les gens comme vous. Mais vous m'avez l'air une fille maligne qui sait ce qu'elle veux. Je ne doute pas un seul instant que mon secret sera bien gardé avec vous.

Peut être qu'elle allait tenter de le faire chanter ? Si c'était le cas, elle aurait déjà fait part de ses ambitions là-dessus, et aurait tenté d'obtenir quelque chose de concret. Et à la question : Pourquoi ne le faisait-il pas, stériliser son matériel ? Tout simplement parce que ça faisait partie de sa panoplie de tests.

 
Revenir en haut Aller en bas

 
Strangers in the night [Cassie]
 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  SuivantRevenir en haut 
Strangers in the night [Cassie] Categorie2_6Strangers in the night [Cassie] Categorie2_8


Strangers in the night [Cassie] Categorie2_1Strangers in the night [Cassie] Categorie2_2bisStrangers in the night [Cassie] Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Strangers in the night [Cassie] Categorie2_6Strangers in the night [Cassie] Categorie2_8

Sauter vers: