La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires Categorie_1La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires Categorie_2_bisLa déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires Categorie_3
 

La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires

 
Message posté : Ven 13 Mar 2020 - 19:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Jay n'avait pas spécialement envie de passer son temps avec des personnes intéressées par les services proposés par les Ymir. Il préférait largement s'occuper de remplir les contrats qu'ils acceptaient et d'encaisser l'argent ! Malheureusement pour lui, Mike lui rappelait fréquemment qu'il était important, pour ne pas dire primordial, que le chef du groupe soit présent au moins pour la première discussion. Une manière, disait-il, de montrer que les Ymir étaient ouverts et s'intéressaient également à tous les clients !

S'il pouvait parfois faire des exceptions et avoir l'air presque sincère lorsque Mike le présentait comme « ravi de pouvoir les aider », la rencontre à venir l'agaçait déjà prodigieusement. Visiblement, il s'agissait d'une femme qui avait été victime d'en enlèvement et qui cherchait la trace de plusieurs autres femmes dans son cas. Le fait que les Ymir se chargent du commerce humain avait forcément attiré son attention, mais il semblerait qu'elle ne les soupçonnait pas d'être responsables de tout ce bordel. Enfin, c'était ce que le second de Jay avait prétendu, après, est-ce que la gonzesse avait dit la vérité ? Ça, c'était une autre histoire !

Mike avait donc fixé un rendez-vous à la future cliente, lui donnant l'adresse du bâtiment qui servait de quartier général au groupe. Elle n'aurait accès qu'à une pièce : celle où les clients étaient accueillis pour discuter des détails du contrat. Tenter d'aller voir plus loin serait aussi risqué qu'inutile puisque les lieux étaient particulièrement sécurisés et que tous les membres du groupe se tenaient prêts à éliminer n'importe quel individu assez stupide pour se lancer dans une telle aventure.

Elle devait débarquer en fin de journée, mais avant que la nuit ne soit totalement terminée. Mike était toujours disponible, mais il passait généralement ses soirées ailleurs. Lorsqu'il traînait au quartier général, c'était parce qu'ils avaient une affaire sur le feu. Jay, de son côté, alternait entre les séjours plus ou moins long dans le bâtiment et dans la demeure familiale qui menaçait toujours plus de tomber en ruine. En comparaison, l'ancien immeuble désaffecté était un chambre grand luxe.

Lorsque la femme arrive près du bâtiment, un guetteur en informa ses supérieurs. Mike se chargea d'aller l'accueillir à l'extérieur, vêtu d'une tenue propre et qui présentait plutôt bien. L'homme réussissait à allier un air et un visage de loubard ainsi qu'une attitude de parfait gentleman. Il était toujours poli, respectueux et franc. C'était ce que le Texan aimait chez lui d'ailleurs – le côté franc, pas le reste. Les clients, quant à eux, étaient souvent sensibles au charisme du quinquagénaire qui réussissait presque toujours à gommer la mauvaise impression laissée par Jay – ce qui était récurent et presque naturel chez eux.

La cliente fut donc conduite jusqu'à la pièce où Jay attendait. Elle était assez vaste et aménagée avec soin : les meubles étaient peu nombreux et peu coûteux, mais solides et à leur place. L'endroit était propre, de quoi inspirer confiance à n'importe qui en somme. Le trentenaire fit l'effort de rester debout pour une éventuelle poignée de main – certains clients aimaient bien ça – puis ils s'installèrent tous autour de la table en bois qui trônait au centre de la pièce. Mike se renseigna sur ce que la jeune femme voudrait éventuellement boire, la servit si nécessaire, puis laissa Jay gérer la suite. Ce dernier ne traîna pas avant d'aller à la chasse aux informations.

« À c'qui paraît, vous avez besoin d'notre aide pour retrouver des gens ? »

C'était différent de ce qu'ils faisaient habituellement, mais du moment qu'on les payait bien, il n'y avait aucun raison pour qu'ils refusent un contrat à leur portée.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 13 Mar 2020 - 23:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Callie Aegia
Cartel Rouge

Personnage
La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires M77e

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 570
ϟ Nombre de Messages RP : 346
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Joueur
La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires M77e

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 570
ϟ Nombre de Messages RP : 346
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Retrouver ses soeurs et ses filles n’allaient pas être facile. Elle le savait, elle se le répétait à chaque pas qu’elle faisait. Ce ne serait pas facile, mais elle y arriverait, elles se retrouveraient et là, elles pourraient rentrer chez elles.

Callie se refusait à rentrer chez elle sans toutes ses soeurs. Elle ne pensait même plus à ce destin formidable qu’on lui avait prédit à la surface, n’y avait pas songé depuis des décennies. Toute sa volonté était orienté vers sa tribu, vers la nécessité de mener. Il fallait qu’elle agisse comme une cheffe, ne serait-ce que pour se pousser à continuer à avancer.

Retrouver ses soeurs et ses filles étaient d’autant moins faciles qu’elle devait faire avec un environnement qu’elle ne connaissait pas. Elle se perdait dans Star City, dans ce quadrillage de rues trop droites, dans cet enchevêtrement peu naturel de grandes lignes perpendiculaires. Elle savait à peine lire, se contentait de reconnaître quelques mots en attendant de plus, ne savait pas à qui s’adresser.

Et puis ses premiers contacts ici lui avaient parlé de groupe, Ymir. Un gang criminel, ses membres faisaient du trafic, notamment d’êtres humains, ça aurait pu être eux, peut-être. Soit c’était eux, et il fallait qu’elle ait le coeur net, soit ce n’était pas eux, et ils pouvaient peut-être la renseigner. Elle avait pris contact, l’air presque naïf, prétextant ne pas les accuser, mais pas aussi naïve qu’elle ne voulait bien le faire croire.

Ca, par contre, elle l’avait vite appris. Les hommes avaient tendance à baisser leurs gardes quand ils se pensaient face à quelqu’un de naïf ou de faible. Naïve, elle ne l’était pas, faible, par contre… Elle avait peiné, dans l’eau, les courants de l’Océan la ballotant trop fort. Elle se serait noyée si elle n’avait pas su respirer sous l’eau. Elle s’était aussi découverte capable de manipuler de l’eau, mais là aussi, s’était vite épuisée. Etait-ce un cadeau de ses patronnes, les déesses des mers et des océans? Ou bien simplement qu’elle guérissait, qu’elle ne vivait plus dans une eau polluée?

Peu importait les raisons. Elle avait du pouvoir, un peu. Peut-être que cela lui servirait.

Elle se rendit sur le lieu qu’on lui avait donné comme rendez-vous. Quelqu’un avait dû lui expliquer comme s’y rendre, l’une des prêtresses du temple de dame Toci, qui avait fini par rentrer l’adresse dans son téléphone et par lui dire de suivre le point sur la carte. Elle avait obéi, jusqu’à se présenter dans un grand manteau à ceinture, beaucoup mieux coupé que le premier qu’elle avait reçu, porté sur un pantalon élégant mais avec des bottines plates. Elle n’avait pas encore réussi à se faire aux talons. Là, elle rencontra celui qu’on lui avait présenté comme son contact, le suivit jusqu’au lieu de la réunion, refusa poliment son offre de boire quelque chose - elle ne connaissait pas toutes les boissons, n’aimait pas particulièrement l’alcool et surtout, ne voulait pas perdre ses moyens sous l’effet de cette boisson.

Vous avez bien entendu les rumeurs”. Il entrait dans le vif du sujet, tant mieux, quelque part? Elle garda pourtant un air assuré, même si ce n'était qu'une apparence. Son coeur battait à toute rompre contre ses côtes, mais sa voix était égale, son dos droit, ses épaules aussi, son menton presque levé d'un air de défi.. Elle avait consciente d’être seule, dans un lieu inconnu, loin de chez elle, loin de son très faible nombre d’alliés mais elle n'obtiendrait rien en ayant l'air totalement faible non plus. Naïve, oui, mais pas terrifiée. “J’ai été amenée ici contre mon gré, avec mes soeurs. Loin de moi l’idée de vous accusez, mais cela ne serait pas de votre fait? Des hommes kidnappant des femmes sur les rives de la Grèce pour les conduire jusqu”à Star City?

Le ton s’était fait presque mordant, au point de se surprendre elle-même. Elle avait posé la question comme elle lui aurait demandé un renseignement sans conséquence, mais avec un éclat dans le regard et une intonation, sur la fin de sa phrase, qui laissait entendre qu’elle l’accusait tout de même un peu. Elle avait volontairement éviter de mentionner ses origines plus… aquatiques. Ses pouvoirs n’étaient un atout que s’ils étaient secrets. Sans parler du fait que cela les trahiraient peut-être. S’ils se mettaient à parler de sirènes...
 
Revenir en haut Aller en bas


So happy then
you thought you could drown me but you will miss the air more than me


northern lights + purplonium

Message posté : Sam 14 Mar 2020 - 11:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Mike l'avait prévenu qu'au vu de leurs accointances avec divers groupes qui enlevaient aussi des femmes, cette discussion pourrait s'avérer compliquée. Car s'ils avaient effectivement une expérience dans le domaine, ils pourraient être considérés comme responsable de la disparition de la famille de la gonzesse. Jay n'était pas au courant des détails puisqu'elle n'avait pas souhaité en communiquer plus que nécessaire lorsqu'elle les avait contactés, mais il savait qu'ils pourraient s'attendre à des difficultés... Et peut-être à un dérapage si elle était hystérique. Après tout, c'était une femme, il ne serait guère étonné que ce soit le cas.

Malgré tout, le trentenaire avait décidé de ne pas se montrer trop fermé d'esprit, un véritable exploit pour lui ! Il savait que lorsqu'il traitait avec une femme, il devait mettre sa misogynie de côté, ou qu'il risquait de se retrouver avec des emmerdes sur le dos. Si les gonzesses se passaient le mot en disant qu'elles devaient éviter le groupe des Ymir, leurs affaires risquaient d'en prendre un sacré coup. Ils avaient beau être très compétents, parfois ça ne suffisait plus à excuser les écarts de conduite. En plus de ça, il avait réussi à collaborer avec Atia alors que c'est aussi une femme, pourquoi ne le pourrait-il pas avec d'autres nanas ?

C'était ce qu'il se répétait lorsque la femme installée en face de lui prit la parole. Elle avait l'air sûre d'elle, mais Jay n'était pas suffisamment calé en analyse comportementale pour faire attention à ça. Au lieu de s'essayer à ce genre de choses, il préféra patienter jusqu'à ce qu'elle lui balance ce qu'elle avait en tête. Son ton était presque accusateur, mais le Texan ne se laissa pas impressionner. Il l'observa en silence durant quelques secondes avant de finalement répondre d'un ton parfaitement plat.

« S'vous voulez pas nous accuser, alors pourquoi vous l'faites ? » Il n'était pas agacé, il se demandait juste à quoi bon dire quelque chose si on faisait le contraire. « 'Fin, non, c'pas nous. Déjà, on bosse qu'en Amérique. Et qu'dans notre coin. On va déjà pas traîner sur la côte ouest, j'vois pas pourquoi on s'ferait chier à aller jusqu'en Grèce pour enlever des nanas. J'doute pas qu'on dise qu'elles sont plus belles là-bas, mais c'est c'qu'tous les pays racontent. »

Si Mike avait réussi à glaner pas mal d’informations au sujet de cette fille, il n'avait pas réussi à savoir qu'elle appartenait à un peuple qui n'avait rien de banal. S'ils avaient été au courant, ils auraient sans doute compris l'intérêt qu'il y avait à essayer d'enlever ces femmes, mais en l'état... Ils pensaient simplement qu'elles avaient été au mauvais endroit, au mauvais moment. Sans doute devaient-elles être jolies. C'était un prérequis pour être vendues sur ce genre de marché. C'était d'ailleurs pour ça que ce n'était pas Jay qui sélectionnait les femmes qu'ils enlevaient : il était incapable de reconnaître une belle femme s'il en avait une sous le nez.

Après quelques secondes de silence, le Texan reprit, s'appuyant sur le dossier de sa chaise, ses mains posées sur ses cuisses.

« Et on bosse pas avec la Grèce. Les nanas qu'on expédie partent d'Amérique pour filer dans les pays d'l'est. La Russie, les trucs d'ce genre. » Il n'avait aucune honte à le dire. De toute manière, elle ne pourrait rien faire contre ça. « Alors, vu qu'c'est pas nous, vous avez autre chose à nous demander j'présume ? Ou vous êtes venue ici juste pour vérifier qu'la piste était pas la bonne ? »

Il n'était ni agressif, ni poli, juste neutre. Cette discussion n'avait rien de vital pour lui et il était parfaitement imperméable à la colère ou la détresse dont la jeune femme pourrait être la proie. L'empathie, ce n'était pas non plus son truc.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 14 Mar 2020 - 18:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Callie Aegia
Cartel Rouge

Personnage
La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires M77e

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 570
ϟ Nombre de Messages RP : 346
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Joueur
La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires M77e

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 570
ϟ Nombre de Messages RP : 346
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Cet homme semblait… Callie n’aurait pas su mettre de mots dessus. Son omnilinguisme l’aidait à parler toutes les langues, mais pas encore à trouver le bon mot quand il était nécessaire. A défaut, elle allait partir sur rustre. Direct, mais rustre. Surtout parce qu’il mangeait des syllabes et parce qu’il avait ce ton un peu traînant.

Sans parler de la façon, plus que légère qu’il avait de parler de ces femmes qu’il trafiquait, apparemment sans en éprouver aucun remord. Ou alors, ces derniers étaient bien cachés. Callie ne releva pas. Elle avait côtoyé assez d’hommes pour savoir que ceux ayant un minimum de décence étaient rares, au milieu d’une montagne de porcs.

Parce que je serais idiote de venir jusque chez des trafiquants et de ne pas m’assurer que ce ne sont pas ceux-là que je recherche?” répondit Callie avec un calme qu’elle était loin, très loin, de ressentir. “De la façon dont je vois les choses, vous êtes ou responsables, ou les concurrents des responsables. Dans le second cas, je pense que vous verrez que vous avez un intérêt à m’aider”.

Puisqu’elle irait détruire le gang en question, quitte à être seule contre tous, ce qui, par conséquent, laisserait une place libre sur le marché du trafic d’êtres humains. Etait-elle à l’aise à l’idée de travailler avec des trafiquants qui n’avaient pas l’air de s’en émouvoir? Non. Elle pensait à ces femmes qui subissaient la même chose qu’elle, voire pire: le déracinement, la solitude, la terreur et l’angoisse, mais elles étaient des inconnues, contrairement à ses soeurs.

Savez-vous lequel de vos concurrents travaillent jusqu’en Grèce à amener des femmes jusqu’à Star City ou dois-je passer mon chemin pour me rendre en des lieux plus utiles?

Le ton s’était fait glacé, quand bien même elle était toujours intérieurement terrifiée. Elle espérait que titiller son orgueil le ferait réagir, au moins un peu, qu’il se plierait en quatre pour se dédouaner au point d’en accuser d’autres au passage. Cette piste était la seule qu’elle avait, pour l’instant, il fallait qu’elle en ait d’autres puisqu’il semblait qu’elle avait atteint une impasse.

Elle garda le menton levé, toisant l’homme en face d’elle qui avait l’air d'être le chef de ce petit gang en attente d’une réponse, ou au moins, d’une négociation. On l’avait prévenu qu’elle n’obtiendrait ces informations qu’en échange d’une autre ou bien d’un service ou d’un objet ou de… services plus personnels et intimes.

Alors?” insista Callie, comme elle aurait dit “Etes-vous utile ou non?”
 
Revenir en haut Aller en bas


So happy then
you thought you could drown me but you will miss the air more than me


northern lights + purplonium

Message posté : Sam 14 Mar 2020 - 19:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Jay observait la femme d'un air parfaitement neutre. Lorsqu'il n'était pas habité par un sentiment récurent de colère, le Texan offrait généralement une expression totalement désintéressée. Sans doute parce qu'il se fichait comme d'une guigne de la plupart de ses semblables et encore davantage lorsqu'il s'agissait de femmes. Certains voyaient cela comme un problème, mais Mike lui avait dit que ça pouvait être une qualité. Ça pouvait. Ça n'était pas forcément le cas. Toujours est-il que ne pas se montrer pleine d'empathie lui permettait généralement de ne pas céder aux regards inquiets ou aux menaces voilées qu'on pouvait lui faire.

En l'occurrence, le ton glacial et les sous-entendus provocateurs de la femme le laissaient de marbre. Jay n'avait jamais été doté du moindre ego et il se fichait pas mal qu'on remette en question la qualité de ses services. Il y avait suffisamment de clients et ils gagnaient assez bien leur vie pour ne pas se pencher et écarter les fesses devant le premier venu. Si cette fille espérait le titiller sur sa fierté, elle allait donc être très déçue. Le trentenaire ne bougea pas et ne changea pas davantage d'expression, se contentant de renifler légèrement lorsqu'elle lui demanda s'ils étaient utiles.

« Ouais. » Une réponse concise et qui avait le mérite d'être claire. « Et on sait c'qu'on vaut, alors s'vous nous trouvez pas assez utiles, la porte c'par là. »

Il désigna l'entrée d'un geste du menton. Mike s'agita légèrement sur sa chaise. Il était plus empathe que son patron et avait certainement compris que la colère de la femme était liée à l'indifférence avec laquelle son patron parlait des victimes des Ymir. Sauf que Jay s'en tamponnait comme de sa première paire de chaussettes. Avant que la gonzesse n'ait eu le temps de se lever pour quitter la pièce, il avait repris la parole.

« Alors, on laisse tomber les provocations, parc'qu'ça marche pas avec nous. » Considérant ce sujet comme clos, Jay changea de discussion. « Y'a pas beaucoup d'esclavagistes en ville. Dans l'Cartel, on est les seuls, donc si vos gars sont d'Star City, y sont pas dans l'Cartel, c'est certain. Ou alors y respectent pas les règles et dans c'cas, y seraient pas aussi doués. Parce qu'j'imagine qu'pour enlever une tripotée d'nanas, faut avoir d'l'expérience. »

Il retomba dans le silence durant quelques instants. Cette femme n'y connaissait sans doute rien aux affaires entre membres du Cartel Rouge et Jay n'allait pas s'amuser à lui faire un exposé, mais le fait est que les Ymir avaient quasiment le monopole de la traite d'êtres humains. Les autres pouvaient aussi y toucher, mais c'était des affaires minimes, pas d'aussi grosse ampleur que les Ymir et ils n'allaient certainement pas s'amuser à enlever des filles en Grèce pour les faire venir ici.

C'était d'ailleurs une question qui méritait d'être posée. Le Texan avait besoin d'informations supplémentaires avant de pouvoir être plus précis, ou même de savoir s'il allait pouvoir l'aider.

« D'ailleurs, comme z'êtes sûre qu'c'est des gars d'Star City ? Si vous avez été enlevées en Grèce, c'serait plus logique qu'se soit des mecs d'là-bas qui seront ensuite venus ici, non ? »

Donc, des types avec des tronches de Grecs et qui parlaient cette langue. Ils auraient forcément des noms bizarres et super longs, en gros, des personnes faciles à repérer dans l'esprit du trentenaire !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 15 Mar 2020 - 14:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Callie Aegia
Cartel Rouge

Personnage
La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires M77e

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 570
ϟ Nombre de Messages RP : 346
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Joueur
La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires M77e

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 570
ϟ Nombre de Messages RP : 346
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
La sirène dut faire de gros efforts pour ne pas se lever et aller lui coller une gifle monumentale. L’homme pouvait certes lui être utile, mais il était aussi incroyablement énervant, se rendait-elle compte. Elle ne savait même pas pourquoi il l’énervait, d’ailleurs. Juste un sentiment, au creux du ventre, qu’il n’avait pas une haute opinion d’elle, qu’il la considérait comme une moins que rien.

Donc si j’entends bien, c’est soit de votre fait, soit celui d’un groupe que vous ne connaissez pas?

Elle n’était vraiment pas plus avancée. Tout ce que l’homme pouvait lui dire c’était “c’est pas nous et c’est pas des gens du Cartel mais c’est pas non plus des débutants”? Et qu’était-elle supposée faire de cela, au juste?

Enfin, il n’avait quand même pas tort en disant qu’il fallait de l’expérience pour enlever des femmes. Surtout des femmes comme ses soeurs et elle. Son peuple vivait dans un milieu hostile pour l’homme. Elles pouvaient respirer sous l’eau, pas eux, pas sans un équipement spécial en tout cas.

Un autre point intéressant vint ensuite, même si elle s’efforça de ne pas montrer qu’il avait fait une remarque pertinente. Oui, elle avait supposé que c’était des hommes de Star City, car c’était là qu’elle avait atterri… mais elle avait aussi atterri ici par hasard, à la suite du naufrage du bateau. Son esprit s’était… disons… emballé. Seulement… Ce n’était peut-être pas totalement au hasard. Si elle avait atteri près de Star City, c’était aussi, probablement, parce que le cargo s’y dirigeait au départ. Dans tous les cas, même si elle faisait fausse route, c’était la seule route qu’elle avait.

Je ne le suis pas. Et ils pourraient être grec”. Ne serait-ce que parce que cela aurait expliqué comment il avait su où les chercher. Ils étaient venus droits sur elles, sans aucune hésitation. “Seulement, je suppose qu’ils ont ou une branche de leur organisation de ce côté-ci de l’océan, ou un gang allié pour gérer leurs affaires sur place. En tout cas, un client qui a commandé cette livraison. Je suppose qu’ils ne se sont pas amusés à enlever des femmes en Grèce pour les amener ici sans une bonne raison ou un but”.

But probablement dramatique. Callie avait assez côtoyé des femmes humaines pour le savoir. Elle avait entendu des histoires d’hommes violents, d'agressions, de traitements indignes… Comment les hommes pouvaient se comporter ainsi, cela la dépassait.

Avez-vous quelque chose pour moi? Un nom, un hangar, un club?

Elle n’avait pas de temps à perdre. Ses filles et soeurs avaient disparu depuis déjà plusieurs jours, elle ignorait ce qu’il leur était arrivé, elle ignorait même combien étaient de ce coté de l’océan, sans doute aussi perdue qu’elle. S’il n’avait rien pour elle, alors elle repartirait et chercherat ailleurs. Peut-être en demandant à Noélie?
 
Revenir en haut Aller en bas


So happy then
you thought you could drown me but you will miss the air more than me


northern lights + purplonium

Message posté : Lun 16 Mar 2020 - 10:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le trentenaire n'était toujours pas sensible aux émotions de son interlocutrice, même si Mike de son côté remarquait bien que Jay avait décroché un nouveau record en réussissant à se faire détester dès la deuxième parole. Quoique, peut-être qu'il l'avait déjà fait ? De son côté, le Texan observait la femme d'un air neutre et répondit posément lorsqu'elle lui posa une question rhétorique.

« Ouais. »

Il donnait presque l'impression de faire preuve de patience en expliquant à une femme un peu lente – ce qui était un pléonasme – ce qu'elle ne comprenait pas. En attendant de pouvoir se montrer plus précis, l'ancien prisonnier attendait de savoir ce que la gonzesse répondrait à ses idées lancées sur la table. Elle commença par admettre qu'ils pouvaient effectivement avoir affaire à des Grecs, mais aussi qu'ils avaient sans doute une branche implantée à Star City. Ce n'était pas impossible, la ville était grande et si ce n'était ici, c'était peut-être à New York ou dans les environs. Les mégalopoles n'étaient pas si éloignées après tout. Sauf que cette fille était du genre à tout vouloir immédiatement alors même qu'ils n'avaient aucun moyen de l'aider pour le moment. Jay la dévisagea d'un air interrogateur, se demandant si elle parlait sérieusement, puis il répondit, toujours aussi « patient » dans ses explications.

« Nan. J'vous rappelle qu'en nous demandant c'rendez-vous, z'avez juste dit qu'on devait s'voir. S'vous aviez donné des infos à c'moment, on aurait pu vous filer un truc immédiatement, mais même si on est efficaces, on est pas encore devins. »

Mais sérieusement, elle croyait quoi cette fille ? Qu'il suffisait de claquer des doigts et qu'elle aurait ce dont elle avait besoin ? Bien sûr que non ! Ça demandait une enquête, des recherches, un minimum de discussion avec d'autres groupes. Bref, il leur faudrait quelques jours avant de pouvoir lui fournir tout ça. Peut-être seulement un ou deux s'ils avaient de la chance et qu'ils tapaient directement dans la bonne ville. Jay avait du mal à comprendre que les gens ne réalisent pas ça d'eux-mêmes, mais bon. C'était lui qu'on traitait d'abruti, mais c'était les autres qui agissaient comme tels ! Bien sûr, le chef des Ymir garda tout ça pour lui, ce qui était un véritable exploit en soi. Toutefois, estimant qu'un peu de pommade ne ferait pas de mal, Mike s'agita et intervint finalement pour s'adresser à la jeune femme.

« Ce que nous essayons de vous dire, c'est que ce genre d'informations demande des recherches. Je me doute que vous êtes pressée de les avoir et c'est pourquoi nous en ferons une priorité si vous souhaitez donner suite, mais il faudra compter une ou deux journées. Star City est une grande ville et il faudra un peu de temps pour remonter la livraison. Surtout si le groupe est implanté dans une autre ville. » Il marqua une pause. « Dans tous les cas, nous trouverons quelque chose. Nous avons beaucoup de contacts dans le milieu. »

Le silence retomba. Mike était bien plus performant que son patron pour ce qui était des discussions avec les clients et Jay espérait bien que cette nana n'allait pas encore leur casser mes burnes avec ses exigences. Une partie de lui-même espérait que la gonzesse allait se vexer et se tirer d'ici sans donner suite à son projet, mais une autre avait conscience qu'il ne pouvait pas dégager tous les clients qui ne lui plaisaient pas. Sinon, ils allaient rapidement faire faillite au vu de ses critères de sélection.

Après quelques instants, Jay reprit la parole d'un ton légèrement impatient. Il avait déjà épuisé sa dose de patience.

« Alors ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 16 Mar 2020 - 17:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Callie Aegia
Cartel Rouge

Personnage
La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires M77e

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 570
ϟ Nombre de Messages RP : 346
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Joueur
La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires M77e

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 570
ϟ Nombre de Messages RP : 346
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Oh, elle avait envie de lui faire bouillir le sang de l’intérieur. L’homme la prenait pour une crétine finie, une naïve capricieuse qui voulait tout, tout de suite. Elle n’était pas ça. Naïve, peut-être, mais ni crétine, ni capricieuse. Surtout, aurait-il été si fou de sa part que de supposer que l’homme aurait pu avoir des informations à lui fournir dès maintenant?

Si son second, l’homme qui l’avait accueilli, n’était pas intervenu, elle lui aurait sans doute fait passer l’envie de ce ton traînant et de ses remarques. Elle reporta son attention sur l’homme en train de parler, s’obligeant à rester calme. Cela lui demandait plus qu’un gros effort, elle avait toujours été… sanguine. L’eau pouvait bouillir autour d’elle, quand elle était jeune.

Aurait-il été si idiot de supposer que vous auriez pu avoir quelques réponses à me donner sans faire de recherches? Il me semblait logique qu’un groupe de votre ampleur garde un oeil sur ses concurrents”.

Là, le message était passé, quoique elle l’avait adressé à Mike, et non à son chef. Pas tant par envie mesquine, plutôt parce que celui-ci semblait plus disposé à écouter poliment et à répondre de la même façon.

Combien?

La question était courte, mais y avait-il besoin d’aller plus loin dans le détail? Elle apprenait vite et c’était un concept qu’elle maîtrisait bien avant d’être enlevée et amenée ici. Tout avait un coût. Un panier d’algues pouvait vous offrir un tissu des humains, une perle pouvait vous donner un bijou, la dévotion à une déesse pouvait vous avoir son aide, mais eux? Qu’allaient-ils lui demander en échange d’informations?

C’était peut-être la plus grosse inconnue... et ce qui pouvait tout faire échouer. Ses possessions étaient maigres, ses richesses encore plus rares. Chez elle, elle aurait pu offrir des bijoux somptueux, des reliques divines, des trésors. Ici, elle n’avait pas grand chose en dehors des vêtements qu’elle portait.

Peu importait. Elle était inventive, elle était déterminée. S’il lui réclamait quelque chose, elle irait le voler. Elle tuerait, elle ferait tout pour retrouver ses filles, ses soeurs, sa tribu, pour rentrer chez elle.

Et combien pour une livraison rapide?

Ce qui aurait, mécaniquement, réduit le temps qu’elle aurait pour trouver ce qu’il réclamait, évidemment. Cela dit, rien n'empêchait de poser la question et d’aviser ensuite, selon ses capacités. Elle pouvait s’infiltrer dans de nombreux endroits, avec sa forme aquatique. Ou noyer très efficacement quelqu’un. Tout dépendait des besoins de ce groupe.
 
Revenir en haut Aller en bas


So happy then
you thought you could drown me but you will miss the air more than me


northern lights + purplonium

Message posté : Mar 17 Mar 2020 - 10:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Jay ne prit pas ombrage lorsque la nana s'adressa à son second plutôt qu'à lui. En fait, suivre une discussion lui convenait mieux que parler et même s'il ne ressentait absolument pas l'aura de colère et d'agacement qui émanait de la jeune femme, il était assez dégourdi pour comprendre que si Mike venait d'intervenir, c'est qu'un truc ne tournait pas totalement rond. En l'occurrence, c'était sans doute que cette fille perdait patience. Ou que son comparse avait un meilleur moyen pour les tirer de cette discussion qui semblait tournait en rond.

« Non, pas idiot, au contraire. En temps normal, nous aurions pu vous répondre mademoiselle, mais le fait est que nous n'avons guère de concurrents sur le marché de la traite humaine. Pas à Star City en tous les cas et dans les villes voisines, nous ne les rencontrons que rarement. »

Ce qui signifiait qu'ils n'avaient donc aucune raison de s'intéresser à leurs affaires. Bien sûr, ils connaissaient vaguement quelques noms de gangs, mais ces derniers ne seraient absolument pas capables de mener à bien une telle opération. C'était à peine si certains d'entre eux pouvaient situer la Grèce sur une carte, c'est dire....

Quoi qu'il en soit, ils en arrivèrent au moment « important » de l'histoire. Le prix de leurs services. Les Ymir étaient bons dans leur domaine, mais ce qui leur apportait autant de clients, c'était leurs prix plus qu'abordables. En temps normal, une telle recherche prendrait plusieurs jours et demanderait plusieurs milliers de dollars ! Mais avec le groupe de mercenaires, c'était une autre affaire. Jay laissa passer quelques instants de silence avant de finalement répondre d'un ton neutre.

« Normalement, on demande 2000 $ pour des informations comme ça. »

Mais elle voulait une livraison rapide. Il jeta un bref coup d’œil au quinquagénaire à ses côtés avant de finalement reprendre la parole, posant ses yeux clairs sur la femme.

« Pour la rapidité, on pourrait boucler ça en deux jours max, mais ça fera grimper la note d'deux ou trois mille dollars. Donc en gros, faut compter dans les 5000 $ en tout. »

Aux côtés de son patron, Mike se racla la gorge pour attirer l'attention des deux autres sur lui. En posant son regard sur le visage de son second, le trentenaire comprit aussitôt qu'il avait une idée derrière la tête. Visiblement, il avait flairé quelque chose chez cette fille et Jay lui ferait totalement confiance, parce qu'il savait que son comparse avait toujours eu raison lorsqu'il prenait une décision de ce type.

« L'affaire étant pour le moins inhabituelle et nous permettant d'en apprendre plus sur nos rivaux, nous pouvons adapter le paiement. On peut oublier le supplément pour la rapidité et si vous décidez de faire appel à nous pour récupérer vos amies une fois qu'elles seront localisées, on pourrait faire un geste aussi. » Se doutant qu'elle trouverait peut-être ça bizarre, il ajoute : « Après tout, ça nous fera de la bonne publicité lorsque ça se saura. »

Jay fit la moue. Laisser passer de l'argent ne le dérangeait pas, mais il ne voulait pas que cette fille pense qu'elle pouvait les prendre pour des truffes. Toutefois, il faisait confiance à Mike et ne releva donc pas la proposition, se contentant simplement d'attendre la réaction de leur cliente.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 17 Mar 2020 - 22:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Callie Aegia
Cartel Rouge

Personnage
La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires M77e

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 570
ϟ Nombre de Messages RP : 346
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Joueur
La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires M77e

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 570
ϟ Nombre de Messages RP : 346
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Au moins l’un des deux semblait avoir été béni par l’éloquence du seigneur Hermès. Probablement son intelligence aussi, aurait-elle pu ajouter, si elle avait été mesquine. Or, elle ne l’était pas. Pas totalement. L’autre butor paraissait être un enfant d’Arès: buté, ombrageux… Il n’y aurait eu que lui, elle serait sans doute partie vers d’autres horizons, vers des associés potentiels plus… coopératifs.

Néanmoins, il restait le chef de cette tribu qu’ils appelaient un gang, aussi fût-elle bien obligée de se tourner vers lui quand il annonça un prix. Deux milles dollars. Etait-ce beaucoup? Sans doute un peu. Le jour où elle était arrivée ici, Noélie lui avait placé Star City et la Grèce sur une carte, lui avait expliqué qu’il y avait plus de neuf milles kilomètres entre les deux. Deux milles, c’était moins, mais cela semblait aussi conséquent. Elle-même n’avait pas trois cents dollars en poche, à cette heure.

Alors deux milles? Non, cinq milles si elle voulait des informations rapidement? Elle n’avait pas cet argent, ne savait même pas comment se le procurer. Pouvait-elle demander à Noélie? La dame Toci? Le seigneur Hermès? La première lui avait déjà offert beaucoup, cela semblait inconvenant de réclamer quelque chose de ce genre à la seconde, quant au troisième… s’il lui avait promis son amitié, elle n’avait pas encore osé lui réclamer son aide.

Je vois”.

Deux milles, cinq milles… comment faire? Elle avait besoin de ces informations, de se rapprocher un peu plus de ses soeurs, de ses filles. C’était la première étape avant de pouvoir rentrer chez elles.

Et de quel genre de gestes parlons-nous, exactement?” Cette fois, elle avait gardé l’oeil sur leur chef, même si la question s’adressait à son second. Toute sa réflexion sur la question monétaire s’était fait en silence, dans le secret de son esprit, sans trop se montrer sur son visage. Elle jeta un oeil au deuxième homme par-dessus son épaule. “Quand je retrouverais mes soeurs, je ne compte pas agir dans la douceur. Je compte faire bouillir le sang des hommes qui auront osé porter la main sur nous. Je compte leur faire subir un tel sort, qu’ils regretteront le jour de leur naissance. Il sera parfaitement inutile pour vous d’en apprendre sur vos rivaux, car vos rivaux seront morts”.

La colère palpitait en elle, avait fait tremblé sa voix un peu plus à chaque mot en dépit de tous ses efforts pour la contrôler. Elle aurait fait bouillir l’eau autour d’elle dans la mer, elle le savait. Quand bien même elle était incapable de faire bouillir le sang de ses ennemis, elle n’en pensait quand même pas moins. Quoique... Si elle était assez furieuse, si toute sa rage sortait...

Vous pourrez reprendre leurs affaires, pour ce que j’en ai à faire” reprit-elle d’une voix dure. “La Grèce, en revanche, sera hors limite”.

N’était-ce pas une affaire avantageuse pour eux? De se débarasser d’un gang rival et d’absorber leurs affaires? Sans doute que oui. N’aurait-elle pas du réclamer plus, ne pouvait-elle pas réclamer plus?

Les profits qu’ils ont réalisé avec leur trafic seront à moi, en revanche”.
 
Revenir en haut Aller en bas


So happy then
you thought you could drown me but you will miss the air more than me


northern lights + purplonium

Message posté : Sam 21 Mar 2020 - 16:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Jay s'attendait à ce que la nana refuse leur offre. Elle avait l'air en colère, peut-être même agacée, il ne savait pas vraiment... Dans les deux cas, le trentenaire s'en fichait pas mal. Cinq mille dollars, ou plutôt deux mille vu le geste de Mike, ce n'était qu'une goutte d'eau dans un océan de richesse. Il suffisait de vendre un vieux à peine bon pour faire la potiche dans les arènes du Circus et ils auraient remboursé cette perte sèche ! Pourtant, Mike semblait prendre des pincettes avec elle, un peu comme si elle valait plus qu'elle n'en avait l'air.

En l'entendant reprendre la parole pour balancer le sort qu'elle réservait aux gus qui avaient eu le malheur de s'en prendre aux siens, Jay resta parfaitement neutre, mais il se demanda si elle serait à la hauteur de ses vantardises. Oh, il savait qu'il était possible de faire bouillir le sang d'un humain, littéralement, mais encore fallait-il rester suffisamment longtemps en vie pour pouvoir le faire. Ce dont le trentenaire n'était pas trop convaincu. Il garda toutefois ses doutes pour lui, attendant qu'elle finisse de déverser le flot de colère qui semblait la submerger avant de rebondir sur leur offre pour rajouter une clause qui ne manqua pas de faire hausser un sourcil au Texan. Est-ce qu'elle avait bien dit ce qu'il venait d'entendre ? Jay devait l'admettre : elle avait du culot et ce n'était pas forcément pour lui déplaire, mais tout de même ! Mike de son côté resta de marbre face à cette « offre » et ce fut donc Jötunn qui répondit.

« Rien qu'ça. » Il inspira profondément. « Si j'pige bien, vous voudriez qu'on vous file ces infos en vous faisant trois mille dollars d'économie pour vous rendre service, mais qu'en plus quand ces types auront été éliminés, on devra vous payer pour avoir récupéré leur affaire ? Donc on bossera pour vous en gros ? »

Il haussa à nouveau les sourcils. C'était bien ce qu'elle avait dit, ou alors il avait mal compris ce qu'elle entendait en parlant des profits de leurs trafics. Jay n'était pas du genre à prendre des collaborateurs extérieurs aux Ymir et, en général, si quelqu'un devait faire des affaires de ce type avec eux, il les rejoignait ou se débrouillait tout seul. Bien sûr, il lui arrivait souvent de collaborer avec d'autres groupes, voire des personnes solitaires, mais pas comme ça. Là, il bosserait à l’œil pour refiler les profits à une nana dont il ne savait rien. Ajoutons à cela qu'ils pouvaient parfaitement remonter la piste eux-mêmes, descendre les gars et récupérer leur trafic sans rien lui devoir à elle. Après tout, ils n'avaient pas besoin d'une femme pour se débarrasser d'esclavagistes. Ce que Jay ne se gêna pas de faire remarquer à la concernée.

« Qu'les choses soient claires, on a besoin d'personne pour liquider l'groupe adverse. L'info vient d'vous, alors j'veux bien faire un geste pour ça, mais on a besoin d'personne comme dit. Plutôt qu'vous refiler tout l'fric qu'on s'fera avec leurs affaires, on pourrait les descendre nous-même et rien devoir à personne. »

Elle n'allait tout de même pas prétendre le contraire, non ? Il recula sur son siège, faisant légèrement craquer le bois de la chaise avant de croiser ses bras sur son torse. Ses prunelles claires ne se détournaient pas du visage de la nana alors qu'il reprenait la parole.

« J'propose autre chose. On vous fait rien payer pour les infos et la rapidité, on vous accompagne quand faudra les descendre et on participe, à l’œil là aussi.... » Il marqua une pause, comme pour lui faire comprendre qu'ils étaient aimables avec elle. « On récupère les affaires et on pourra éventuellement vous filer une petite partie du fric. Cinq pourcent. J'monte jusqu'à dix s'vous participez occasionnellement à certains enlèvements. Même si ça m'étonne qu'une femme contre l’esclavagisme puisse accepter d'l'argent d'un commerce comme ça. »

Voilà, c'était dit. Il ne comprendrait jamais les femmes, mais ça ne l'empêchait pas d'exprimer le fond de sa pensée. Et il s'estimait plus qu'aimable en lui proposant cinq pourcent de leurs affaires alors même qu’ils auraient pu se débrouiller sans elle et tout garder pour eux. Il espérait simplement qu'elle allait être assez futée pour comprendre la fleur qu'ils lui faisaient.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 21 Mar 2020 - 23:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Callie Aegia
Cartel Rouge

Personnage
La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires M77e

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 570
ϟ Nombre de Messages RP : 346
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Joueur
La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires M77e

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 570
ϟ Nombre de Messages RP : 346
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Si elle avait eu un peu plus d’expérience dans ce genre d’affaires, Callie aurait su, avant même d’ouvrir la bouche, que ses propositions n’allaient pas être bien accueillies, mais si elle avait la protection du seigneur Hermès, elle n’avait pas son don dans la négociation, ou pour l’éloquence. Quoique… son peuple était connu pour pouvoir séduire les marins, mais trop affaiblie, Callie avait perdu cette capacité des décennies en arrière.

Les dents serrés, les lèvres pincées pour contrôler son caractère passionné qu’elle n’avait pour l’heure pas le loisir de contrôler, elle le laissa parler, soutenant son regard sans sourciller. Elle était à deux doigts de lui répliquer que quitte à engager des gens et à les faire travailler pour elle, elle ne choisirait pas un parfait rustre, mais il lui semblait, à très juste titre, que cela ne servirait pas sa cause.

Je vous paierais vos cinq milles dollars, s’il n’y a que ça”.

Vraiment, l’argent n’était que secondaire, une chose qu’elle comprenait à peine. Tout le monde ici semblait courir après, sans qu’elle ne comprenne comment des bouts de papier pouvaient avoir autant de valeurs, simplement parce qu’ils proclamaient un chiffre. D’un autre côté, elle avait aussi compris que ce n’était pas parce qu’elle n’en avait pas besoin qu’elle pouvait s’en passer dans une société qui l’avait placée au centre de tout.

Ses poings se serrèrent plus forts. Il avait touché un point sensible. Très honnêtement, elle ne voulait pas vraiment de l’argent des esclavagistes

Ah, oui, qu’il est étonnant qu’une femme victime de ce genre de trafic soit contre l’esclavagisme”. Le ton était presque ironique, mais une pensée mesquine lui fit se demander si l’homme qui la fixait, avachi dans son fauteuil, était seulement capable de comprendre ce genre de choses. “Ils ont vendu mes soeurs pour gagner cet argent, ou ils essaient de le faire, je dirais qu’il est juste qu’il revienne à celles qui ont été vendues”.

Une logique qui se tenait pour elle, mais était-elle en position de négocier? Non. D’autant qu’il lui semblait que la proposition qu’il lui retournait était des plus généreuses. Même si elle ne gagnait que quelques centains de dollars, elle ne paierait pas les informations, ou leur aide. Cela semblait valable… mais elle aurait aimé une seconde opinion, regrettait presque de ne pas pouvoir demander l’avis de Noélie, du seigneur Hermès. Cela dit, elle ne pouvait guère s’excuser pour téléphoner à la première et n’osait pas déranger le second.

Restons sur cinq. A moins que vos enlèvements visent des hommes aux habitudes porcines, je n’ai aucune volonté d’être une participante active”.
 
Revenir en haut Aller en bas


So happy then
you thought you could drown me but you will miss the air more than me


northern lights + purplonium

Message posté : Dim 22 Mar 2020 - 16:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Cinq mille dollars en échange de la totalité de l'argent généré par les futures ventes ? Jay ne prit même pas la peine de répondre, ne comprenant absolument pas le sarcasme dont la jeune femme le gratifiait. Sa franchise et le fait qu'il ne s'intéresse guère aux faux-semblants le rendait parfaitement imperméable à l'ironie... Et à beaucoup d'autres choses d'ailleurs.

Autant dire que sa remarque sur les sentiments que pouvait éprouver une femme réduite en esclave lui passait largement au-dessus de la tête. Il se contenta de l'observer en silence, attendant qu'elle balance quelque chose d'utile et qui leur permettrait de boucler cette affaire. Cette occasion ne tarda pas à arriver, quelques secondes plus tard, la gonzesse accepta finalement leur proposition et il hocha la tête avant de répliquer.

« On enlève aussi des gars, on n'est pas sectaires. »

Il n'était pas sectaire, mais il était misogyne, inutile d'être un génie pour le comprendre. Jay lâcha un soupir, essayant de réfléchir à la situation. Très sincèrement, cette femme ne lui était pas sympathique – étonnant, n'est-ce pas ? – mais il hésitait tout de même à en rester là. Cela n'arrivait que très rarement, mais par moment le Texan repensait à sa sœur et se demandait comment il aurait aimé que le type en face se comporte si ça avait été Charlie qui se trouvait sur ce siège et non une illustre inconnue. Évidemment, la réponse était simple : il aurait voulu que ce gars crache tout l'argent qu'il pouvait donner et que Charlie puisse s'en servir pour améliorer sa vie, voire rentrer chez elle si elle se trouvait dans un autre pays. D'un autre côté, Charlie n'aurait jamais voulu qu'il enlève des femmes pour les revendre, cette comparaison était donc stupide.

Oui, mais bon. Il ne pouvait pas s'empêcher de songer que cette idée risquait de le travailler quelque temps s'il se laissait aller à ses habitudes. Qui plus est, il pouvait se permettre un geste pour cette nana, surtout que Mike avait semblé détecter quelque chose chez elle. Un soupir plus tard, Jay finit par reprendre la parole du même ton blasé que depuis le début de la discussion.

« Bon. On va faire un geste. On reste sur les cinq pourcents, mais si on retrouve la paperasse des autres et qu'on sait combien y s'sont fait avec la vente d'tes potes, on vous filera l'équivalent. » Mike le regarda d'un air étonné, il sentit son regard sur lui, mais l'ignora. « Comme ça t'auras pas à dire qu'on vous a saignées pour récupérer l'fric. Vous ferez c'qu'vous voudrez d'votre pognon, vous rentrerez chez vous ou vous jouerez au casino, j'm'en branle. Mais au moins on sera quittes. »

Jay savait que ça se chiffrerait en millier de dollars, surtout si elles étaient nombreuses. Qui plus est, si elles avaient été ramassées en Grèce, c'était peut-être qu'elles avaient quelque chose de spécial. Il n'était pas aussi stupide que ça, tout de même, il flairait bien un truc louche là-dessous, mais ça ne l'intéressait pas. D'ailleurs, le fait que cette nana puisse baver sur sa gueule lui était totalement indifférent. Il avait fait ce geste sans trop savoir pourquoi. C'était son instinct qui le lui disait, voilà tout.

Reposant ses prunelles sur le visage de la gonzesse, le trentenaire conclut.

« On est ok alors, sauf s't'as changé d'avis sur la participation à nos activités. »

Pas qu'il ait spécialement envie de l'avoir comme partenaire potentielle, c'était juste histoire que les choses soient bien claires entre eux.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 22 Mar 2020 - 22:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Callie Aegia
Cartel Rouge

Personnage
La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires M77e

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 570
ϟ Nombre de Messages RP : 346
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Joueur
La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires M77e

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 29/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 570
ϟ Nombre de Messages RP : 346
ϟ Célébrité : Christina Umaña
ϟ Crédits : Myself
ϟ Doublons : Rafael Colón - Raphaël Mercury - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 120
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire de l'Aegia, cheffe du gang des Sirens
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Environ un mètre soixante-dix, cheveux brun, jusqu'au milieu du dos. Apparence d'une femme d'à peine quarante ans, corps musclé, avec des formes néanmoins féminines
ϟ Pouvoirs : Pouvoirs & Capacités
Equipements
Compagnons & Serviteurs
ϟ Liens Rapides : La fiche
Les liens
Les aventures
Le journal
Les cartes
Téléphone
Faisait-il exprès de ne pas comprendre ou était-il simplement obtus? Callie trouvait difficile de se décider pour l’une ou l’autre de ces options. Quoiqu’elle aurait eu moins de scrupules à enlever des hommes, elle avait rapidement compris quelque chose sur le monde des Hommes: il appartenait aux hommes et les victimes de ce genre de trafic étaient principalement des femmes. L’homme face à elle semblait relativement peu s’en soucier, cela dit, à croire qu’il n’avait aucun sens moral, ou alors très peu.

Quand il soupira, elle était déjà à deux doigts de se lever pour partir et comme il resta silencieux pour un long moment - en tout cas beaucoup trop long au goût d’une sirène qui considérait que chaque minute comptait - elle envisagea très sérieusement de se lever pour partir.

Quand il reprit la parole, elle n’aurait pas su dire ce qui s’était passé sous son crâne épais, mais elle le trouva… étrangement généreux, pour quelqu’un qui voulait lui refusait tout accès à l’argent gagné sur le dos de ses soeurs encore quelques minutes auparavant. Elle en devint presque soupçonneuse, repassa ses mots plusieurs fois dans son esprit, à la recherche d’un piège, d’une entourloupe quelconque, sans rien y voir.

Et qu’est-ce qui vous a fait changé d’avis, au juste?

Elle aurait très bien pu se contenter de dire oui, sans chercher à comprendre, mais l’ignorance la dérangeait encore plus dans ce cas précis. Elle voulait simplement s’assurer… eh bien qu’il n’essayait pas de l’arnaquer, supposait-elle? Il n’allait très probablement pas lui donner un argument très glorieux. Ou alors lui réclamer autre chose, pour ce qu’elle en savait.

Seulement des hommes” prévint-elle.

L’idée la répugnait, malgré tout. Trafiquer des hommes ou trafiquer des femmes, cela restait du trafic, et accepter l’un revenait à accepter l’autre… mais ses options étaient limitées. Surtout, elle s’accrochait à l’idée qu’elle n’aurait peut-être pas à remplir cette part du marché. Si elle trouvait ses soeurs, elles rentreraient.

Voulez-vous signez un contrat ou bien nos paroles suffisent?

Elle-même venait d’une tradition fortement orale, là où un serment était le plus sacré des engagements, bien plus importants qu’une signature sur un bout de papier. Elle savait tout juste lire - lentement, en suivant les lignes du doigt - écrivait encore moins, au-delà de son nom et de quelques mots, liant péniblement les boucles des lettres, mais elle avait appris qu’ici, les hommes aimaient écrire pour se rappeler. Comme il s’agissait d’une entreprise criminelle, elle n’aurait su dire s’ils étaient aussi déterminés à l’usage de l’écrit.
 
Revenir en haut Aller en bas


So happy then
you thought you could drown me but you will miss the air more than me


northern lights + purplonium

Message posté : Lun 23 Mar 2020 - 11:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
« J'pas changé d'ais. Vous vouliez l'argent du trafic, j'vous file juste l'argent d'la vente d'vos potes, c'pas la même chose du tout. »

Jay était convaincu qu'elles n'avaient sans doute pas été les seules à être enlevées là-bas, mais s'il retirait les autres ventes, il se ferait tout de même quelque chose sur ce coup-là. De son point de vue, il n'avait donc effectivement pas changé d'avis, il s'était contenté de lui donner un peu moins que ce qu'elle voulait. Les Ymir restaient gagnants, c'était tout ce qui comptait. Le Texan s'abstint de préciser qu'il avait songé à ce qui se serait passé si sa sœur avait été à sa place. Ses pensées et sa vie privée ne regardaient personne. Même sa famille n'était pas au courant de ses brefs moments de faiblesse, il n'allait certainement pas se confier à une nana qu'il ne connaissait ni d'Eve, ni d'Adam et qui avait l'air de le prendre de haut avec ses regards agacés.

Il renifla de manière peu élégante lorsqu'elle accepta finalement de participer pour se charger d'enlèvements de gars. Soit. Si c'était ce qu'elle voulait, libre à elle. Jay trouvait ça pas mal hypocrite de la part des nanas. On le taxait de misogyne, mais en attendant, il enlevait les hommes et les femmes sans se soucier de l'un ou de l'autre. C'était une preuve d'égalité, non ? Alors que ces féministes n'hésitaient pas à cracher à la gueule des hommes simplement parce qu'elles étaient jalouses de ne pas pouvoir pisser debout. Les nanas, franchement.

« Ok. »

Concis et efficace. Il jeta une œillade à Mike qui acquiesça d'un hochement de la tête, puis reporta son attention sur la gonzesse alors qu'elle se renseignait sur la marche à suivre pour sceller leur accord. Les paroles étaient peut-être bonnes pour les accords entre membre d'un même groupe, voire entre membres du Cartel, mais avec une nana de l'extérieur, Jay préférait assurer la situation. Aussi bien pour lui que pour elle ! Après tout, rien ne l'empêchait de revenir dans quelques mois et de se plaindre auprès d'autres chefs du Cartel Rouge que les Ymir avaient abusé de sa confiance. Avec un contrat en bonne et due forme, elle ne pourrait pas essayer de la leur faire à l'envers.

« Un contrat signé, c'préférable lorsqu'on cause d'fric. » Il avisa à nouveau Mike d'un regard, lequel approuva encore une fois. « Mike va s'charger d'tout rédiger et d'vous refiler l'papier d'ici demain. On commence déjà à bosser entre-temps, pas d'problème. Y'aura juste à signer, à en garder un et à nous refiler l'autre. Comme ça vous pourrez même faire vérifier l'truc par un avocat s'y'a qu'ça pour vous rassurer. »

Il attendit qu'elle confirme que c'était bon pour elle, puis se redressa. La politesse aurait voulu qu'il lui serre la main, mais Jay n'était pas quelqu'un de tactile, même pour ce genre de choses, il se contenta donc d'un bref geste de la tête avant de se diriger vers la porte débouchant sur le reste du bâtiment. Mike de son côté raccompagna la jeune femme jusqu'à la porte par laquelle elle était arrivée et lui demanda si elle avait besoin d'être raccompagnée quelque part avant de la laisser filer. Le lendemain matin, elle reçut chez elle le fameux contrat qu'elle put faire vérifier et qui était effectivement conforme à ce qu'ils avaient décidé. La collaboration était lancée et les Ymir allaient remplir efficacement leur devoir comme à chaque fois.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires Categorie_6La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires Categorie_8


La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires Categorie_1La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires Categorie_2_bisLa déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires Categorie_3
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires Categorie_6La déception, à la longue, fait du coeur un homme d'affaires Categorie_8

Sauter vers: