La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Categorie_1La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Categorie_2_bisLa blessure cicatrisée, on oublie la douleur Categorie_3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

La blessure cicatrisée, on oublie la douleur

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Mar 2020 - 21:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de l'UNISON
Agent de l'UNISON

Hakon Bjǫrnson
Agent de l'UNISON

Personnage
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 06/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 552
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Til Schweiger
ϟ Crédits : L'envol
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Âge du Personnage : 332 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85, 90 kg, cheveux blonds en brosse, yeux bleus, toujours souriant, un accent étrange
ϟ Pouvoirs : .
CAPACITÉS
- Maîtrise de l'alchimie
- Maîtrise des fusils d'assaut
- Maîtrise des épées longues


ÉQUIPEMENT
- Yngvild (Bofors AK5, lien)
- Freydis (Armure, lien, protection contre le feu et le froid)


POUVOIRS
- Blocage des influences magiques
- Brouillage des pensées
- Dissimulation de l'aura magique
- Diminution de la fatigue
- Endurance améliorée (x2)
- Force améliorée (10T)
- Métamorphose en ours
- Perception magique
- Ralentissement des poisons
- Ralentissement des besoins
- Réflexes améliorés
- Résistance améliorée (10T)
- Soins accélérés (mineurs)
- Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 06/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 552
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Til Schweiger
ϟ Crédits : L'envol
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Âge du Personnage : 332 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85, 90 kg, cheveux blonds en brosse, yeux bleus, toujours souriant, un accent étrange
ϟ Pouvoirs : .
CAPACITÉS
- Maîtrise de l'alchimie
- Maîtrise des fusils d'assaut
- Maîtrise des épées longues


ÉQUIPEMENT
- Yngvild (Bofors AK5, lien)
- Freydis (Armure, lien, protection contre le feu et le froid)


POUVOIRS
- Blocage des influences magiques
- Brouillage des pensées
- Dissimulation de l'aura magique
- Diminution de la fatigue
- Endurance améliorée (x2)
- Force améliorée (10T)
- Métamorphose en ours
- Perception magique
- Ralentissement des poisons
- Ralentissement des besoins
- Réflexes améliorés
- Résistance améliorée (10T)
- Soins accélérés (mineurs)
- Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Ma rencontre avec le Lieutenant Kincaid remonte à la veille et je l'ai vu partir dans une ambulance comme conclusion de notre collaboration. Bon, en l'occurrence ce n'est pas ma faute, je n'y suis pour rien dans son état, mais ça ne m'empêche pas de m'en faire pour sa santé. Il n'y a pas de raison particulière à ça, nous ne sommes pas amis, ni même collègues, mais j'ai l'habitude de m'intéresser à tous les gens que je rencontre, c'est tout !

C'est donc naturellement que je profite d'un moment de libre dès le lendemain pour me rendre jusqu'à l'hôpital où il est hospitalisé. Je sais duquel il s'agit puisque j'ai pris soin d'interroger les ambulanciers au moment où ils l'ont emmené, je ne débarque donc pas trop les mains dans les poches. Avant de partir, j'ai demandé à Karolina – l'une des secrétaires du Brett Building – de me dire combien de temps est-ce qu'on garde un blessé par balle. Elle m'a assuré que c'était plusieurs jours, j'ai donc toutes mes chances de trouver mon Lieutenant blessé – plus si blessé d'ailleurs.

Lorsque je débarque dans le hall, je repère rapidement l'accueil, occupé par deux jolies jeunes femmes et je m'en approche histoire de savoir où le Lieutenant est installé. Après m'avoir un peu questionné, elle finit par me donner le numéro de la chambre et, avisant que je n'ai rien en main, prend soin de m'indiquer que la boutique de cadeaux est située dans le hall à droite. Parce qu'on offre des choses aux malades en convalescence ? Apparemment. Je n'ai pas songé à demander de détails à ce sujet avant de partir, je fais donc un crochet par ladite boutique avant de monter à l'étage qu'elle m'a indiqué. Les cadeaux qui s'y trouvent sont tous... Assez peu adaptés à la situation, mais vu que je ne sais pas si ça se fait d'arriver les mains vides, je pioche un truc au hasard, m'acquitte du paiement et sort de la boutique avant de gagner l'étage où se trouve la chambre du Lieutenant.

Je m'arrête devant, je tends l'oreille, mais n'entends rien à l'intérieur. Sans perdre davantage de temps, je toque donc à la porte avant d'entrer lorsqu'on m'en donne l'autorisation. Mon regard se posa rapidement sur le blessé et je lui offre un sourire parfaitement sincère.

« Salut ! Je vois que tu n'as pas encore la foule des admirateurs qui fait la queue devant ta porte. »

Je referme la porte derrière moi avant de m'approcher de son lit. C'est la première fois que je mets les pieds dans une chambre d'hôpital moderne, j'en profite donc pour détourner mon regard de lui afin d'observer les environs d'un regard intrigué. Ça ne me prend que quelques secondes avant de m'intéresser à nouveau à mon ancien collègue et je lui offre enfin mon cadeau pas si adapté. Avançant la main, je lui présente un charmant ours en peluche tenant un cœur au creux de ses pattes avec noté « Mon amour te soigne ! ».

« Bon, c'est peut-être un peu prématuré, mais c'était ça ou les cartes avec des cœurs. Au moins les ours c'est mignon. »

Et ça me représente bien. Le côté ours, pas le côté mignon.
Une fois qu'il a récupéré la peluche, je me recule pour prendre appui contre le bord d'un meuble. Je ne sais même pas s'il a prévu de voir du monde ou non, peut-être que je dérange ? L'idée ne m'a pas effleuré l'esprit avant maintenant, je m'empresse donc de vérifier que ce n'est pas le cas.

« D'ailleurs, tu n'attendais personne ? Je suis passé sans prévenir, si jamais tu es occupé, je peux te laisser. »

Bon, il n'a pas du tout l'air occupé, mais je sais que dans ce monde, c'est une manière de s'excuser lorsqu'on ne veut pas parler avec quelqu'un. Les codes sociaux des Terriens sont vraiment compliqués, mais je commence à m'y faire !
 
Revenir en haut Aller en bas



 


Message posté : Jeu 12 Mar 2020 - 0:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le Lieutenant, grimaçant, avait distribué ses derniers ordres aux hommes dans la pièce. S'ils ne souhaitaient pas terminer placardisé ou à coller des pv pendant des mois et des mois durant, il ne fallait qu'aucun des gratte-papiers n'approche de sa chambrée pendant la durée totale de son administration ici. Autant ça ne lui dérangeait pas d'avoir des visites, aussi peu nombreuses devait-elle être, autant ses gratte-culs ne l'intéressait pas. Et monsieur grognon avait encore assez de répondant pour les envoyer chier. Le calme était revenu dans la pièce.

Un peu plus tôt, il avait été ramassé puis placé en salle de soins. La balle avait été retirée, par chance elle ne s'était pas logée assez loin. Aucun organe important n'avait été touché, plus de peur que de mal donc, il allait pouvoir bouger les deux bras d'ici peu, en attendant il devait patienter. Patienter, c'était vraiment pas son point fort, mais c'était mieux que finir handicapé d'un bras. Une infirmière arrivait dans la pièce, le Lieutenant avait une chambre pour lui tout seul, les deux autres criminels blessés avait été placés ailleurs, sous la surveillance d'agents devant les portes d'entrées. Ils furent menottés à leurs lits histoire d'être certain qu'ils ne puissent pas se mouvoir. Tout était sous contrôle.

▬ J'imagine que c'est pas pour un massage de la prostate ?

Il radote. C'est la deuxième fois qu'il faisait cette "blague". La première, c'était avec cette femme au masque robotique, ses espèces de huit yeux rouges semblait le sonder. Cette entrevue, il l'avait encore un peu en travers de la gorge. Rares sont celles et ceux qui arrivent à l'extirper de ses humeurs et le faire bouger à l'autre bout de la ville pour un échange de bons procédés, s'il on peut dire. Un échange plus ou moins intéressant. Sa paix, contre des informations le temps voulu. Vis-à-vis de ça, Dumfries ne s'était plus manifesté, et il se trouve que la Brigade des Affaires Internes avait mis le dossier en attente, le manque cruel de preuves et d'aveux. Il ne faudrait pas plus longtemps pour qu'ils abandonnent les charges contre lui. En attendant, pendant qu'il était plongé dans ses pensées, la demoiselle eut un petit pouffement et un haussement d'épaules avant de lui dire qu'elle allait lui administrer une sorte de morphine pour le soulager de sa douleur.

Alors qu'il comptait se laisser aller, fermant les yeux, le bruit de la porte s'entre-ouvrit encore une fois. Une voix amicale se fit entendre. Son bon samaritain était de retour, toujours avec cet étrange façon de le tutoyer, mais bon, pouvait-il le lui en vouloir après tout ce qu'il avait fait pour lui ? Véritablement, non.

▬ Si j'avais une foule d'admirateurs ça se saurait.

Il hochait la tête puis fronçait les sourcils lorsqu'il vit la petite peluche à son attention. Est-ce que c'était une blague ? Est-ce que ça avait le but d'atténuer son humeur et le faire rire ? Si oui, l'attention était parfaite. Il en riait à plein poumons, ce type-là était vraiment énigmatique. Il semblait sortir de nulle part et avoir une gentillesse démesurée, là ou la plupart des autres personnes s'en contrefoutrait de savoir si tel ou untel allait bien après être pris en charge par les ambulances. Craig n'allait que très rarement sur le lit des blessés, et n'avait guère de petites attentions pour eux. Si ce n'est une exception. Noélie, l'affaire Satori, peut être la seule personne qu'il avait continué à voir après une affaire, s'assurer qu'elle aille bien, boire un café en sa compagnie et parler de tout et de rien. Bref. C'était rare. Et il faut dire qu'il devait être du même bois que lui de ce côté.

▬ Excellent, on me l'a jamais faite celle-là !

De la gauche, il disposait la peluche sur la petite table à côté de lui, profitant pour regarder s'il avait reçu des messages. Mais sa dextérité était si nulle lorsqu'il n'usait pas sa main dominante qu'il préférait laisser couler et voir plus tard. Dans le pire des cas, il allait devoir rentrer au commissariat dès qu'il serait sur pieds pour taper un rapport sur l'affaire. Il avait le temps.

▬ Nan. J'ai eu la visite d'une infirmière et d'un collègue à qui j'ai demandé de faire dégager les journalistes s'il y en a.

Pas de femme, pas de gosse, peu d'amis. Bref, triste réalité mais il avait choisi ce mode de vie, et il s'y accrochait. A moins qu'une perle rare se mette dans son sillage, il comptait continuer de la sorte pendant au moins toute sa carrière. Ses ennemis devait le prendre en chasse lui, et n'avait aucun autre moyen de pression. Cela s'était vu encore, avec cette femme robot. Il aurait été plus simple pour elle de prendre une personne en otage et lui tirer les vers du nez contre la libération. Sauf qu'il n'y avait personne à prendre pour captif.

▬ Et toi alors ? T'a pas un rapport à taper ? Si tu me dis que vous en êtes exemptés, je postule dès demain !

Il en riait, tout en ayant un poil de sérieux quand même. Avec la petite manette sur le côté, il tentait de redresser son lit afin d'être plus assis que complètement couché. C'était mieux pour regarder sans se détruire les cervicales.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 12 Mar 2020 - 9:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de l'UNISON
Agent de l'UNISON

Hakon Bjǫrnson
Agent de l'UNISON

Personnage
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 06/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 552
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Til Schweiger
ϟ Crédits : L'envol
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Âge du Personnage : 332 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85, 90 kg, cheveux blonds en brosse, yeux bleus, toujours souriant, un accent étrange
ϟ Pouvoirs : .
CAPACITÉS
- Maîtrise de l'alchimie
- Maîtrise des fusils d'assaut
- Maîtrise des épées longues


ÉQUIPEMENT
- Yngvild (Bofors AK5, lien)
- Freydis (Armure, lien, protection contre le feu et le froid)


POUVOIRS
- Blocage des influences magiques
- Brouillage des pensées
- Dissimulation de l'aura magique
- Diminution de la fatigue
- Endurance améliorée (x2)
- Force améliorée (10T)
- Métamorphose en ours
- Perception magique
- Ralentissement des poisons
- Ralentissement des besoins
- Réflexes améliorés
- Résistance améliorée (10T)
- Soins accélérés (mineurs)
- Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 06/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 552
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Til Schweiger
ϟ Crédits : L'envol
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Âge du Personnage : 332 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85, 90 kg, cheveux blonds en brosse, yeux bleus, toujours souriant, un accent étrange
ϟ Pouvoirs : .
CAPACITÉS
- Maîtrise de l'alchimie
- Maîtrise des fusils d'assaut
- Maîtrise des épées longues


ÉQUIPEMENT
- Yngvild (Bofors AK5, lien)
- Freydis (Armure, lien, protection contre le feu et le froid)


POUVOIRS
- Blocage des influences magiques
- Brouillage des pensées
- Dissimulation de l'aura magique
- Diminution de la fatigue
- Endurance améliorée (x2)
- Force améliorée (10T)
- Métamorphose en ours
- Perception magique
- Ralentissement des poisons
- Ralentissement des besoins
- Réflexes améliorés
- Résistance améliorée (10T)
- Soins accélérés (mineurs)
- Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Je suis plutôt content de voir qu'il n'est pas trop occupé, ce qui veut aussi dire qu'il ne me considère pas comme un indésirable. Pas encore du moins. J'ai conscience de ne pas être le type le plus facile à vivre et il m'arrive de taper sur les nerfs des gens sans le vouloir. Mais je prends ce qu'on me donne et ma peluche fait son effet, signe que le conseil de la secrétaire était tout de même le bon ! Ou peut-être qu'il a un faible pour les ours, allez savoir.

Il m'explique finalement qu'il n'a pas eu beaucoup de visites, ce qui m'étonne un peu, mais je ne m’appesantis pas sur ce point. Je préfère répondre à sa remarque sur l'UNISON.

« Je l'ai déjà fait, mais ça ne t'empêche pas de postuler. On a de jolies secrétaires et de jolies sergents aussi. »

Bon, je vais encore passer pour un type louche ou superficiel à parler des jolies femmes. Mais, à ma décharge, je trouve quasiment toutes les femmes belles, même si les plus séduisantes restent les rousses. Cela dit, ça c'est différent, elles sont carrément d'un autre niveau, on ne peut pas lutter. Cette boutade pas forcément originale lancée, je passe déjà à autre chose. J'ai bien plié le rapport, mais ça aide de n'avoir besoin de dormir que quelques heures pour se sentir parfaitement reposé, ça permet de faire tout un tas de choses, dont des trucs dont on a pas forcément envie. Les rapports, c'est un truc dont je me serais bien passé, ça n'existe pas chez nous et je comprends pourquoi. Mais bon, autre monde, autres mœurs et j'essaye de m'adapter.

Je me dis que Kincaid n'est peut-être pas au courant de l'avancée de la situation, sauf si son collègue est passé récemment et qu'il l'a informé de ce qui s'est passé, évidemment.

« Ton collègue t'a dit que le Jester est en prison ? Il va être jugé assez rapidement de ce que j'ai cru comprendre. Les journaux en parlent déjà. Je marque une légère pause. Zut, j'aurais peut-être dû t'en ramener un. »

J'y avais songé, mais j'ai oublié, comme bien souvent. Je finis par hausser les épaules. D'après ce que Karolina m'a dit, il ne va pas rester trop longtemps ici, ce qui signifie qu'il sortira assez tôt pour voir son nom étalé dans les articles ! Personnellement, à sa place je ne trouverais pas ça spécialement valorisant, mais je sais que sur Terre, la réputation n'a pas la même valeur que chez moi. D'ailleurs, j'ai entendu plusieurs personnes glisser des sous-entendus comme quoi ça aiderait certainement à un avancement, donc ça doit être une bonne chose pour lui.

Mais les questions de célébrité me semblent bien secondaires par rapport à son état de santé ! Il a l'air d'être totalement immobilisé du côté droit et je n'en suis pas spécialement étonné : les blessures à l'épaule, ça ne plaisante pas. Je croise donc mes bras sur mon torse, toujours appuyé contre le meuble, puis je reprends la parole d'un ton toujours aussi enjoué et plein de bonne humeur.

« Et alors, comme ça va ton bras ? Tu exagères pour ne pas avoir de rapport à taper, ou c'est vraiment très douloureux ? J'ai ramassé pas mal de blessures dans ma vie, mais aucune par balle depuis que je suis ici. On m'a dit que tu en auras sans doute pour quelques semaines le temps de te remettre correctement. Ça va te poser problème pour la vie de tous les jours, non ? »

Je dois avoir l'air un peu attardé à poser des questions aussi évidentes, mais bon, je n'ai encore jamais discuté de ça avec personne, alors autant en profiter pour savoir comment ça se passe, non ? Qui plus est, le Lieutenant m'est sympathique, je n'aimerais pas qu'il ait des problèmes plus tard parce qu'il a fait son devoir et qu'il a eu la malchance de se faire tirer dessus !
 
Revenir en haut Aller en bas



 


Message posté : Jeu 12 Mar 2020 - 11:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
De fil en aiguille, il tentait de se mouvoir un peu, de se redresser, mais ça n'allait guère en s'arrangeant. C'est comme si quelque chose bloquait complètement son bras, la dose de douleur omniprésente lui faisait comprendre que ça empirerais s'il tentait quoi que ce soit. Du coup, il se ravisait et préférait attendre que ça passe. Hakon lui parlait des jolies secrétaires et sergents qui se trouvaient à UNISON. Craig ne devait pas être logé à la même enceinte même s'il ne s'en plaignait pas. A dire vrai, c'était le cadet de ses soucis, d'avoir des collègues mignonnes ou non. A plus de quarante ans, il savait très bien que ses belles années étaient derrière lui. Et de toute façon, c'était peut être mieux ainsi. Certes, il avait du charisme, mais les amourettes c'était quelque chose dont il arrivait très bien à se passer jusqu'ici.

C'est alors que quelque chose lui fit arracher un énième sourire. Savoir que le Jester avait d'ors et déjà payé pour son crime. Lui qui sortait de plusieurs vols au sein de la ville, toujours avec pertes et fracas, venait de se faire prendre la main dans le sac et devait comparaître dans les jours à venir. En espérant que la plaidoirie se passerait bien, on ne sait jamais avec ce genre de personnages, il pourrait très bien tenter de s'en tirer au tribunal, avec un complice. La sécurité des lieux devait être primordiale. D'ailleurs, il comptait prendre des nouvelles de l'avocate dont il avait encore le numéro de téléphone mais celle-ci semblait injoignable depuis quelques temps. Peut être que sa fonction l'avait rattrapée, et qu'à force de défendre les mauvaises personnes, elle s'était attirée les foudres de quelqu'un. Va savoir.

Était-ce une grande perte ?

▬ Pas besoin de journaux. De toute façon, je peux pas me blairer ces peignes-culs.

Il s'arrachait une grimace, tentant de récupérer la télécommande du petit téléviseur placé en hauteur dans sa chambre. Le brun avait accès à quelques chaînes, lui qui était complètement indifférent de cet objet du quotidien. Sa télévision était toujours éteinte, sauf lorsque Kieran était dans le salon. S'il écumait les mers autant qu'il écumait les programmes sur Netflix, le roux aurait déjà fait trois fois le tour du monde. Un flash-info en bande à défilement horizontale défilait sur le bas de l'écran. Le Lieutenant Kincaid accompagné d'un agent d'UNISON aurait arrêté le malfaiteur connu sous le pseudonyme du Jester, celui-ci serait hospitalisé après avoir pris une balle dans l'épaule. Un journaliste se tenait devant les ruelles qui, auparavant, avait servi de coupe-gorge au Lieutenant. Les quelques gerbes de sang étaient cachés à l'écran afin de ne pas montrer d'hémoglobine à la télévision ce qui pouvait fait désordre. Ni une ni deux, il éteignit le poste.

Mais le fait le plus étonnant restait les réactions de ce bon samaritain. Tout du long, il ne l'avait pas relevé mais ça lui sautait un peu aux yeux. Ses réactions, ses gestes, ce qu'il disait. Bref, ça semblait très innocent de sa bouche, comme s'il avait le corps d'un adulte et l'esprit d'un enfant qui découvrait le monde de ses petits yeux. Il n'avait rien dit, mais avait bien vu son regard quand il était entré dans la chambrée, avec son regard intrigué comme s'il en voyait pour la première fois de sa vie. C'était, tout bonnement, étrange. Va savoir de quel bois est fait ce mec après tout.

▬ Je paierais pour pouvoir sortir et taper un rapport.


C'était peut être ce qu'il préférait au commissariat, et c'est grâce à des rapports et en se plongeant dans des vieilles enquêtes non élucidées qu'il avait fait ses preuves. Bien plus que sur le terrain. En même temps, il avait la capacité de retrouver de vieux indices et qui plus est, d'interroger les bonnes personnes. Son don ayant joué un rôle majeur au cours de sa carrière.

▬ T'es sûr que ça va ? T'a pas l'air d'avoir pris un coup sur la tête pourtant t'a l'air un peu.. bizarre ?

Il n'avait peut être jamais reçu une balle, ce qui serait étonnant avec sa condition d'agent d'UNISON mais pas totalement impossible, même à son âge puisque Craig lui donnait une bonne trentaine. Le fumeur s'en grattait le crâne, ça lui démangeait de pouvoir sonder cette personne pour en savoir un peu plus, mais il avait fait le vœu de ne plus utiliser ses pouvoirs n'importe comment afin de ne pas être compromis.

▬ M'enfin. T'en fais pas va ! C'est pas la première fois et ce sera pas la dernière. J't'en dois une d'ailleurs ! On ira s'boire un verre quand je serais en état de sortir d'ici !

Même blessé et sous morphine, il n'en oubliait pas ses basiques.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 12 Mar 2020 - 13:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de l'UNISON
Agent de l'UNISON

Hakon Bjǫrnson
Agent de l'UNISON

Personnage
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 06/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 552
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Til Schweiger
ϟ Crédits : L'envol
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Âge du Personnage : 332 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85, 90 kg, cheveux blonds en brosse, yeux bleus, toujours souriant, un accent étrange
ϟ Pouvoirs : .
CAPACITÉS
- Maîtrise de l'alchimie
- Maîtrise des fusils d'assaut
- Maîtrise des épées longues


ÉQUIPEMENT
- Yngvild (Bofors AK5, lien)
- Freydis (Armure, lien, protection contre le feu et le froid)


POUVOIRS
- Blocage des influences magiques
- Brouillage des pensées
- Dissimulation de l'aura magique
- Diminution de la fatigue
- Endurance améliorée (x2)
- Force améliorée (10T)
- Métamorphose en ours
- Perception magique
- Ralentissement des poisons
- Ralentissement des besoins
- Réflexes améliorés
- Résistance améliorée (10T)
- Soins accélérés (mineurs)
- Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 06/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 552
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Til Schweiger
ϟ Crédits : L'envol
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Âge du Personnage : 332 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85, 90 kg, cheveux blonds en brosse, yeux bleus, toujours souriant, un accent étrange
ϟ Pouvoirs : .
CAPACITÉS
- Maîtrise de l'alchimie
- Maîtrise des fusils d'assaut
- Maîtrise des épées longues


ÉQUIPEMENT
- Yngvild (Bofors AK5, lien)
- Freydis (Armure, lien, protection contre le feu et le froid)


POUVOIRS
- Blocage des influences magiques
- Brouillage des pensées
- Dissimulation de l'aura magique
- Diminution de la fatigue
- Endurance améliorée (x2)
- Force améliorée (10T)
- Métamorphose en ours
- Perception magique
- Ralentissement des poisons
- Ralentissement des besoins
- Réflexes améliorés
- Résistance améliorée (10T)
- Soins accélérés (mineurs)
- Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Je ne suis pas très étonné de l'entendre pester contre les journalistes. J'ai cru comprendre que les autorités ne les aiment pas trop, notamment à l'UNISON. Mes collègues reniflent souvent d'un air dédaigneux lorsqu'on aborde ce sujet. Personnellement, je n'ai rien contre eux, même si je ne discute pas avec eux lorsqu'on en croise. De toute manière, je ne les intéresse pas, je ne suis qu'un agent lambda, sans le moindre intérêt et ça me convient largement.

« Ils ne font que leur travail, il faut bien informer, non ? »

Je hausse les épaules. Ça ne me dérange pas, mais je respecte que ce soit son cas.

Lorsque le Lieutenant attrape la télécommande de sa télévision pour jeter un coup d'oeil aux informations, je remarque rapidement que ça ne lui plaît pas trop. Son nom est en première ligne, mais c'est assez normal : d'une part, c'est un Lieutenant et il est donc plus intéressant que de simples agents, puis d'autre part, mon nom est tout bonnement imprononçable pour un Américain lambda. Je l'observe en silence tandis qu'il coupe le téléviseur avant de reprendre la parole. J'imagine que je comprends ce qu'il ressent, rester immobilisé ne doit pas être agréable du tout, surtout lorsqu'on a l'habitude de bouger et de ne pas être inactif.

Ce n'est que lorsqu'il souligne mon côté « bizarre » que je réagis, lâchant un rire franc et amusé. Je hausse ensuite les épaules avant de répondre avec franchise.

« Non, tout va bien, je suis naturellement bizarre. »

C'est dit d'un ton léger. Je sais que le fait qu'on me demande si j'ai pris un coup sur la tête n'est pas forcément très valorisant, mais je me moque éperdument qu'on me trouve louche ou bizarre. De toute manière, je le suis, alors autant m'assumer, non ?

Ceci dit, il aborde un sujet autrement plus intéressant : la perspective de pouvoir boire un verre une fois qu'il sera hors de cet endroit ! Bon, j'évite de répondre avec trop d'entrain, parce que comme, Hermès me l'a souligné, je risque de passer pour un alcoolique si je garde mes habitudes d'avant. Est-ce de ma faute si je n'assimile pas l'alcool comme les Terriens. Bah, au pire il n'y aura qu'une personne de plus pour s'imaginer que j'ai un problème avec l'alcool, je ne suis plus à ça près.

« Ça coule de source je dirais. Pour le verre, pas le fait qu'il m'en doive une. Et ce n'est pas parce que ce n'est pas une première que c'est agréable pour autant. »

Je relève avec philosophie. Là, je parle d'expérience. J'ai eu le droit à mon lot de blessures depuis que je suis né – c'est-à-dire il y a un bail – et ça n'a jamais été agréable, même si je me soignais rapidement dans la foulée. Mais je me doute bien que ce sujet ne doit pas être très agréable, je m'intéresse donc à un autre point qui m'intrigue. On m'a fait un petit topo à l'UNISON, mais je préfère quand même avoir un avis des deux côtés. Je réfléchis quelques instants avant de me lancer.

« Je me demandais... À l'UNISON on m'a dit que les policiers n'appréciaient pas forcément notre collaboration et c'est un point qui a été plusieurs fois relevé dans les journaux, je me demandais simplement d'où ça venait. Mes collègues m'ont dit que c'est des histoires de tirer la couverture à soi, mais j'ai un peu de mal à cerner l'idée. J'ai compris le proverbe, mais pas la raison qui pourrait donner envie de se mettre en avant. Comme ça n'a pas eu l'air de te déranger qu'on collabore, je me disais que tu avais peut-être un avis plus distant de la situation ? »

J'étais loin de me douter ce qu'il avait en tête quand on avait collaboré. À cet instant précis, vu qu'il m'accueille volontiers dans sa chambre et qu'il me parle avec sympathie, j'ai du mal à penser qu'il puisse ne pas apprécier d'autres agents de l'UNISON. Et comme j'ai du mal à comprendre qu'on puisse détester quelqu'un à cause du groupe pour lequel il travaille, son aide ne sera sans doute pas de trop !
 
Revenir en haut Aller en bas



 


Message posté : Jeu 12 Mar 2020 - 21:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ne faire que leur travail, c'est une chose. Balancer des informations en grand sur tout les journaux de la ville suite à une opération discrète de police, en était une autre. Il lui était arrivé de prendre plusieurs voitures et se diriger en silence sur un côté de la ville. Directement tombé sur des journaleux, l'info était tombé et sa prise n'avait pas pu se faire. Mais bon, tout les journaux n'étaient pas pareils, fort heureusement. Et c'est un exercice qu'il commence un peu à maîtriser à force. Depuis sa promotion et son combat avec des équipiers contre l'envahisseur venu du Terminus, il avait fait quelques gros titres. Aujourd'hui encore, son nom allait comparaître à côté des mots "Jester" et "Arrêté". Une bonne chose d'un côté, ce coup de pouce venant du destin allait fortement l'aider dans sa quête. De l'autre côté, bah, plus d'expositions, plus d'ennemis donc. Il ne pouvait clairement plus se faire passer pour qui que ce soit tant sa tête paraissait un peu partout. Pour les opérations discrètes, il planifiait mais n'allait plus sur le terrain. C'est comme ça.

▬ La plupart du temps ils savent pas ce qu'est un délai. Prévenir toute la ville qu'il se trame quelque chose au commissariat de "gros" pour user leurs mots, alors qu'on prévoit une descente discrète dans un quartier sensible, c'est surtout prévenir les dealers qu'on arrive. Et c'est souvent comme ça à tel point qu'on à un chargé de communication pour les prévenir de fermer leurs gueules quand on fais quelque chose. On leur file les détails après.


Et ça ne lui plaisait pas. Même si des fois la notoriété amenait quelque chose. On le reconnaissait et il avait quelques privilèges suite à ça. Surtout pour les soirées événementielles, et quelques réunions avec de grands pontes, mais ça, il s'en curait comme de sa première baise. C'est des faits peu impactant qui, de toute façon, ne l'intéresse pas. Les soirées mondaines, c'est définitivement pas son truc.

Naturellement bizarre, pourquoi pas. Dans tout les cas, sa façon de réagir l'était clairement, bizarre. Mais bon, maintenant que c'était dis, il ne voyait pas pourquoi en remettre une couche surtout que le sujet changeait du tout au tout. En plus d'avoir accepté la sortie, ce qui était un bon point une fois qu'il pourrait se remettre d'aplomb, le bougre lui demandait des détails suite aux accrochages entre son organisme et celui de Craig. Une longue histoire, en fait. Comme avec les fédéraux et les autres organismes.

▬ Pour faire simple, il arrive souvent qu'on perd une affaire et tout les éléments qui la composent pour d'autres organismes qui sont, d'après le gouvernement, les mieux placés pour la reprendre. Des fois, il nous arrive de bosser des mois et des mois dessus, sans relâche, pour qu'au final un type d'UNISON se pointe, récupère l'affaire, la clôture deux jours après, et récolte une médaille.


Autres faits, autres jours. Deux fois en deux ans, coup sur coup, Port Royal à subi une attaque ou quelque chose de la sorte. La police fut mise à l'écart, et avait pour seul but de faire un cordon de sécurité pendant que les autres organismes s'occupaient de tout. Ce qui donne aux officiers du SCPD la question suivante, en tête : Est-ce qu'ils sont légitimes dans leurs fonctions ? Car personne n'avait signé pour être mis à l'écart lors d'une affaire. Tout le monde risquait sa vie à faire des descentes, à traquer le Cartel et d'autres organisations criminelles, tout ça pour qu'un jour on leur dise qu'ils ne sont pas les mieux placés pour le faire et qu'il faut rendre les armes et rentrer au bercail pour coller des prunes de stationnement ? C'est tout cet amas qui s'agglutinait et donnait une mauvaise opinion de la police par rapport aux autres groupes. Mais lui, lui était différent de tout ça.

▬ D'ailleurs, c'est plus que fair-play ce que tu as fais. J'ai bien vu qu'il n'y a que mon nom sur le bandeau. Pourtant, s'il y a eu un héros aujourd'hui, et c'est pas pour te lancer des fleurs, mais c'était toi.

C'était lui à la fois qui avait tiré sur le pneu du premier coup, neutralisé un criminel d'une balle et arrêté le reste du groupe pendant que Craig "s'amusait à courir et à se prendre des balles". Néanmoins, il devait l'admettre, ce type là sortait du lot. Sans déconner, il avait été plutôt amical dans sa manière de procéder là ou la plupart des agents d'UNISON même les trouffions contestaient les ordres d'un plus gradé de la police. C'est dire. Cela dit, il pourrait avoir son mot à dire même si cela ne changerait rien, en passant Capitaine du SCPD. Un poste qu'il commençait plus ou moins à viser.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 13 Mar 2020 - 11:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de l'UNISON
Agent de l'UNISON

Hakon Bjǫrnson
Agent de l'UNISON

Personnage
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 06/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 552
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Til Schweiger
ϟ Crédits : L'envol
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Âge du Personnage : 332 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85, 90 kg, cheveux blonds en brosse, yeux bleus, toujours souriant, un accent étrange
ϟ Pouvoirs : .
CAPACITÉS
- Maîtrise de l'alchimie
- Maîtrise des fusils d'assaut
- Maîtrise des épées longues


ÉQUIPEMENT
- Yngvild (Bofors AK5, lien)
- Freydis (Armure, lien, protection contre le feu et le froid)


POUVOIRS
- Blocage des influences magiques
- Brouillage des pensées
- Dissimulation de l'aura magique
- Diminution de la fatigue
- Endurance améliorée (x2)
- Force améliorée (10T)
- Métamorphose en ours
- Perception magique
- Ralentissement des poisons
- Ralentissement des besoins
- Réflexes améliorés
- Résistance améliorée (10T)
- Soins accélérés (mineurs)
- Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 06/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 552
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Til Schweiger
ϟ Crédits : L'envol
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Âge du Personnage : 332 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85, 90 kg, cheveux blonds en brosse, yeux bleus, toujours souriant, un accent étrange
ϟ Pouvoirs : .
CAPACITÉS
- Maîtrise de l'alchimie
- Maîtrise des fusils d'assaut
- Maîtrise des épées longues


ÉQUIPEMENT
- Yngvild (Bofors AK5, lien)
- Freydis (Armure, lien, protection contre le feu et le froid)


POUVOIRS
- Blocage des influences magiques
- Brouillage des pensées
- Dissimulation de l'aura magique
- Diminution de la fatigue
- Endurance améliorée (x2)
- Force améliorée (10T)
- Métamorphose en ours
- Perception magique
- Ralentissement des poisons
- Ralentissement des besoins
- Réflexes améliorés
- Résistance améliorée (10T)
- Soins accélérés (mineurs)
- Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
L'histoire des journalistes trop empressés pour attendre avant d'annoncer une nouvelle ne m'étonne pas trop. Même si je sais qu'ils ne sont pas tous comme ça, j'ai aussi conscience que certaines personnes sont très désireuses d'être « les premières » dans tous les domaines. Même dans mon monde ça existe. Les crieurs publics sont un peu les journalistes de ce monde et ils ont parfois tendance à outrepasser leur devoir. J'imagine que c'est dans la nature humaine, qu'elle soit terrienne ou d'un autre monde.

« Je comprends. J'imagine qu'il y en a quelques-uns dans ce cas-là. »

Si mon comparse a l'air d'être du genre à considérer qu'ils sont majoritaires, de mon côté je suis plutôt positif et je préfère imaginer qu'ils ne représentent qu'une infime partie des journalistes présents en ville. Cela dit, j'imagine que c'est assez simple de penser comme ça lorsqu'on n'est pas concerné par ces histoires. En tant que Lieutenant, Kincaid doit sans doute en avoir plus souvent sur le dos que n'importe quel agent lambda ! Je sais que le Sergent Parker doit sans doute partager son avis sur la question vu qu'elle a été plusieurs la proie des journalistes de ce qu'on m'a dit. J'espère juste qu'ils ne vont pas recommencer avec cette histoire, même si nous n'avons commis aucune bévue durant notre petite intervention.

Quoi qu'il en soit, ce sujet me semble clair, je m'en désintéresse donc aussitôt pour me pencher sur l'histoire des tensions entre services. Je sais que les policiers ne sont pas logés à la même enseigne que les agents de l'UNISON, mais ça me sidère quand même qu'on puisse se soucier autant de savoir qui va terminer une affaire. J'observe calmement Kincaid alors qu'il m'explique ça avant de me remercier et de me dire que j'ai été fair-play. En quoi ? Je n'ai fait que dire la vérité. Je hausse les épaules, un léger sourire aux lèvres.

« Si j'avais voulu être un héros, j'aurais postulé à la Légion des Étoiles, pas à l'UNISON. Le fait est que je ne connaissais pas cette Légion avant, mais c'est un détail. Et je n'ai rien fait de plus que ce qu'on m'a appris à l'entraînement. Toi, tu as donné les ordres. Et tu as poursuivi la voiture, si tu ne l'avais pas fait, je n'aurais pas pu intervenir, donc de base, c'est sur toit que repose toute l'opération. C'est logique et je ne pense pas qu'il va me contredire. Et je m'en moque de voir mon nom quelque part. Je ne t'ai pas aidé pour ça. »

Ça m'a étonné les premières fois, que nos interventions soient commentées par les journalistes. Dans mon monde natal, les membres de l'Ordre font des interventions assez similaires pour tuer des créatures dangereuses, mais il est assez rare que nos noms soient connus. La plupart du temps, on se contente de dire que telle bête est morte et on continue notre chemin. Bien sûr, les plus vieux – comme moi – finissent par avoir leur petite renommée, mais ce n'est pas quelque chose de très important. C'est plus notre statut de membre de l'Ordre qui nous confère cette réputation.

J'observe quelques secondes le Lieutenant avant de reprendre la parole.

« Je vois, pour les tensions entre services. C'est plus ou moins ce que les gars de l'UNISON m'ont dit. Sauf qu'eux se sont plaints du fait que les policiers n'acceptent pas l'aide dont ils ont besoin. Mais vous êtes du même côté, ce serait plus logique que ce soit tout le monde qui récolte les lauriers, non ? Enfin, si ça te rassure, ça n'arrivera pas avec moi. »

Je ne fais pas partie d'une l'équipe qui enquête cela dit, moi, c'est plutôt les interventions et je doute être capable de me faire passer pour plus compétent qu'un policier. Mais c'est un sujet assez redondant, j'en ai conscience. Mon objectif n'étant pas de lasser le blessé, j'embraye joyeusement sur un autre sujet.

« Tu es en ville depuis longtemps ? Lieutenant c'est pas mal grade, non ? J'imagine que ça doit faire un moment que tu traînes dans le coin. »

Il connaît sans doute mieux la ville que moi et je suis toujours à la recherche de personnes qui pourraient me faire découvrir des coins sympas. Surtout s'ils aiment bien boire, ce qui est visiblement le cas de mon vis-à-vis.
 
Revenir en haut Aller en bas



 


Message posté : Ven 13 Mar 2020 - 14:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Quelques-uns c'est vite dit. Combien de fois avait-il terminé sa route sur le parvis du commissariat, bondé de questions en tout genre ? C'était un exercice qu'il commençait tout juste à maîtriser, et ce fut à l'époque, l'un des points en désaccord avec sa direction. Lorsqu'il était devenu Lieutenant, il faut savoir qu'il n'avait rien demandé à personne. C'était un désir ardent de ses compères pour ses bons et loyaux services depuis si longtemps. A terme, il avait toujours esquivé le sujet, et il avait toujours refusé le poste même après l'arrestation, le décès et la mise à retraite de ses prédécesseurs. Craig n'avait pas l'âme d'un donneur d'ordres, du moins c'est ce qu'il pensait. Et c'était plus simple pour lui de continuer sa vie en tant que simple agent. Il ne mettrait que sa vie en danger, lors des missions qu'on lui confiait. Les dirigeants, les Lieutenants et autres Capitaines, avaient du monde sous leurs ordres. Et quand ils déployaient des unités ça-et-là, quand ils envoyaient des hommes au charbon, certains ne revenaient jamais.

Étrangement, ils étaient les rares personnes à ne pas trop s'intéresser à leurs propres notoriétés. Ce qui est légitime même si, pour Craig c'était un peu différent. A l'image de ce qu'il est, un type ayant un bien de chaque côté sur une ligne qui définirait le bien et le mal, la plupart de ses choix et ses envies étaient pareilles. Par exemple, il fuyait la notoriété mais en même temps, il avait un pied dedans et comptait faire en sorte d'être plus reconnu par ses équipes afin de passer Capitaine. De plus, il fuyait les relations amicales et autres, ce qui l'empêchait pas de côtoyer quelques amis quand il sortait, lui qui s'était juré de n'avoir personne dans son entourage. Pareil pour les femmes, au final. Il était contre, mais d'un autre côté, pas si contre que ça. En bref, il se torturait lui même l'esprit avec ses dilemmes continuels.

▬ Encore faut-il avoir des supers-pouvoirs pour entrer dans la légion, enfin, il me semble.

Cela lui mettait le doute, mais de ce qu'il en savait, la Légion recueillait bon nombre de supers afin de défendre les rues de la ville. D'ailleurs, il ne lui semblait pas avoir croisé un seul membre de la Légion qui n'était pas doté de super-pouvoir. Mis à part celui qui était connu comme étant Archer IV qui techniquement ne l'était pas. Son pouvoir était la richesse et la capacité à créer des flèches uniques qui avaient fait leurs effets pendant la seconde invasion. Il s'en rappelle comme si c'était hier. Cette invasion avait laissée des traces.

▬ Et si tu veux tout savoir, ça n'arrivera pas avec moi non plus. Dans tout les cas, j'ai pas une autorité suffisante pour faire entendre ma voix. Du moins, pour l'instant.


Capitaine Kincaid, ça sonnait plutôt bien et c'était à force, ancré dans un coin de sa tête. Il était trop tard pour faire machine arrière de toute façon et avec cette affaire couronnée de succès, il allait certainement pouvoir obtenir quelque chose. Avec ça, mais aussi avec l'aide de Noélie. Elle lui avait dégotée une myriade de noms tous plus intéressants les uns que les autres, et même si beaucoup étaient en prison aujourd'hui, Craig détenait une liste de super-criminels qui, une fois mis derrière les barreaux, feraient passer la STAR Squad pour de la merde. Le plan était en marche. Il avait finalement tranché.

▬ Si tu veux tout savoir, ouaip, je suis né ici et j'ai vécu ici toute ma vie. Je me suis engagé à la fin de la première invasion, pour rendre la pareille à ceux qui ont fait en sorte que nous, les citoyens, puissent être protégés. Pour le grade, je l'ai eu sur le tard parce que ça m'intéressait pas à l'époque puis c'est devenu une évidence pour à peu près tout le monde.


Il marquait un temps de pause, remarquant que c'était très rare qu'il soit autant complice avec quelqu'un. Rares étaient les personnes qui dégotaient quelque chose de Craig, rares étaient ceux qui l'entendaient parler. Enfin bon, faut dire qu'il sortait un peu du lot et que ça semblait être une personne véritablement et profondément sympathique à ses yeux. Ainsi qu'un bon soldat. Heureusement d'ailleurs qu'il se place du bon côté de la balance, son adresse pour tirer aurait été très néfaste à la police s'il avait choisi l'autre côté du bord. Et pour sûr qu'il aurait fait un carnage.

▬ Et toi alors, t'es d'ici aussi ? Je me le demandais, parce que Hakon c'est pas le genre de noms qu'on entend tout les jours aux États-Unis, tout comme je sais qu'UNISON à des bases un peu partout dans le monde et que ça m'étonnerais pas qu'ils se prêtent des agents d'un continent à l'autre.

Il marquait un temps de pause, ne voulant pas l'harceler de questions comme pendant ses nombreux interrogatoires au commissariat, sachant que c'était à la fois perturbant et énervant de se faire cribler de questions comme on pouvait se faire cribler de balles pendant la guerre. Par la suite, il lui exposait son point de vue vis-à-vis de ses connaissances de la ville.

▬ Et pour la ville, on peut dire que je la connais bien. Une fois sorti d'ici, comptes sur moi pour te faire découvrir quelques bars sympathiques !

Après tout, ce n'était pas Kieran son colocataire et ami qui venait de se faire embaucher dans un bar dénommé "The Scottish Pub" dans un quartier proche du domicile des deux hommes au Front de Mer ? Et si. Et du coup, ça lui ferait plaisir d'y aller en compagnie de ce bon samaritain, histoire de pouvoir à la fois boire, mais surtout, boire de la qualité qui viens de ses terres natales même si, techniquement, sa terre natale n'était plus la même depuis son passage, à ses yeux.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 13 Mar 2020 - 20:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de l'UNISON
Agent de l'UNISON

Hakon Bjǫrnson
Agent de l'UNISON

Personnage
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 06/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 552
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Til Schweiger
ϟ Crédits : L'envol
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Âge du Personnage : 332 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85, 90 kg, cheveux blonds en brosse, yeux bleus, toujours souriant, un accent étrange
ϟ Pouvoirs : .
CAPACITÉS
- Maîtrise de l'alchimie
- Maîtrise des fusils d'assaut
- Maîtrise des épées longues


ÉQUIPEMENT
- Yngvild (Bofors AK5, lien)
- Freydis (Armure, lien, protection contre le feu et le froid)


POUVOIRS
- Blocage des influences magiques
- Brouillage des pensées
- Dissimulation de l'aura magique
- Diminution de la fatigue
- Endurance améliorée (x2)
- Force améliorée (10T)
- Métamorphose en ours
- Perception magique
- Ralentissement des poisons
- Ralentissement des besoins
- Réflexes améliorés
- Résistance améliorée (10T)
- Soins accélérés (mineurs)
- Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 06/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 552
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Til Schweiger
ϟ Crédits : L'envol
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Âge du Personnage : 332 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85, 90 kg, cheveux blonds en brosse, yeux bleus, toujours souriant, un accent étrange
ϟ Pouvoirs : .
CAPACITÉS
- Maîtrise de l'alchimie
- Maîtrise des fusils d'assaut
- Maîtrise des épées longues


ÉQUIPEMENT
- Yngvild (Bofors AK5, lien)
- Freydis (Armure, lien, protection contre le feu et le froid)


POUVOIRS
- Blocage des influences magiques
- Brouillage des pensées
- Dissimulation de l'aura magique
- Diminution de la fatigue
- Endurance améliorée (x2)
- Force améliorée (10T)
- Métamorphose en ours
- Perception magique
- Ralentissement des poisons
- Ralentissement des besoins
- Réflexes améliorés
- Résistance améliorée (10T)
- Soins accélérés (mineurs)
- Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Je ne sais pas trop ce qu'il faut avoir pour entrer dans la Légion, je ne m'y suis jamais vraiment intéressé. Je comprends le concept, mais je n'y adhère pas trop. Cela dit, j'admire leur dévotion et leur travail, de ce que j'ai vu, ils sont d'une grande aide à la ville ! J'imagine que ça doit être intéressant de les rejoindre, mais je ne peux que faire des suppositions. La remarque de mon comparse m'arrache donc un sourire et je réponds d'un ton franchement amusé.

« Ouais, puis il faut aimer les tenues moulantes et colorées aussi. »

Pas trop mon truc, encore une fois. En fait, si je me base sur ma tenue après que j'ai utilisé mon seul « pouvoir » je dirais plutôt que c'est « pas de tenue du tout ». Mais je doute qu'une transformation en ours soit un pouvoir intéressant pour la Légion, j'oublie donc l'idée pour m'intéresser au reste. J'ai beau de ne pas être très doué pour capter les sous-entendus et toutes ces choses, je ne peux pas passer à côté de ce qu'il laisse entendre à la fin de sa phrase. L'observant d'un air intrigué, la tête légèrement penchée sur le côté, je mets donc les pieds dans le plat.

« Pour l'instant ? Ça veut dire que tu as de grands projets ? »

C'est bien. Les gens avec des objectifs ne s'arrêtent et ne se lassent jamais. Moi-même je m'efforce de toujours me fixer de nouveaux buts histoire de ne pas me lasser ou me reposer sur mes lauriers. Bon, je ne connais pas grand-chose à la hiérarchie de la police, mais je suis sûr qu'un type comme lui peut aller très loin.

Cette réflexion en tête, je détourne brièvement mon regard, observant une nouvelle fois la pièce et tout ce qui la compose. Ça change relativement des maisons de soin de chez moi. Peut-être qu'il faudrait que je demande quelques informations à ce sujet pour les emporter chez moi ? Mon esprit manque de s'évader comme ça m'arrive bien souvent, mais fort heureusement, le Lieutenant m'en tire juste avant et je m'empresse de reposer mon regard sur lui alors qu'il me retourne les questions que je viens de lui poser. La curiosité ne m'a jamais gêné. Je ne suis pas quelqu'un de très secret, mais je parle rarement de moi parce que je considère que ça n'a pas lieu d'intéresser les gens. Ils ne viendront jamais chez moi, à quoi bon leur dire que je viens d'un autre monde ? J'oublie donc ce que je considère être un détail et je réponds au reste.

« J'ai déjà trouvé quelques bars qui valent le détour, mais je ne suis jamais contre trouver de nouveaux endroits de ce genre ! Leurs boissons sont assez légères, je ne sais pas si c'est typiquement américain. Ou typiquement terrien, même si en Norvège la boisson était meilleure de mon point de vue. Tu crois que tu vas en avoir pour longtemps à sortir ? Je ne demande pas par intérêt, mais parce que j'ai cru comprendre que ça lui pèse. Ça m'embêterais pour lui qu'il soit coincé ici des semaines. Et non, je ne viens pas d'ici. J'ai été transféré de la base en Norvège en décembre dernier. C'est là-bas que j'ai fait ma formation. »

J'y ai quand même passé six ans, ce qui fait un peu de la Norvège mon « Chez-moi » terrien, non ? Bon, il n'y a pas forcément plus de types avec mon prénom là-bas, mais il y en a certainement davantage qu'en Amérique, c'est un fait !

« J'ai demandé à être transféré ici, je voulais rencontrer les Neutron-Grey. Tout semble logique dans mon esprit, je ne m'appesantis donc pas sur ce point. Tu es donc devenir policier parce que tu voulais faire pareil que ceux qui vous ont sauvé ? C'est une bonne chose. Un bel objectif. Je hoche la tête. Tu as eu l'occasion de jouer ce rôle j'imagine ? On m'a dit qu'une nouvelle invasion s'était produite l'an passé, j'imagine que ça n'a pas dû être facile tous les jours. »

Je n'ai jamais eu à subir ça dans mon propre monde, mais si c'était le cas, je sais que j'aurais sans doute fait la même chose.
 
Revenir en haut Aller en bas



 


Message posté : Sam 14 Mar 2020 - 13:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Tenues moulantes et colorées, le mentaliste avait presque oublié ce léger détail. La légion était un énième rempart pour la ville de Star City, à voir s'il existe des équipes de la même sorte dans d'autres villes. A vrai dire, lui ne bougeait que très rarement en dehors de la métropole. Faut dire que le travail l'occupe déjà bien assez et que la seule fois où il a foutu les pieds en Écosse, c'était pour le moins exotique. Une mini guérilla urbaine plus tard, le Domaine à son nom était sous les cendres. Tout avait été si vite, il se disait souvent que s'il revenait en arrière, tout serait si simple. S'il avait le don de retourner dans le passé, il ferait les choses autrement. Quitte à chambouler tout l'espace-temps s'il le faut. M'enfin, c'était du domaine de l'utopie et Hakon arrivait à l'exorciser de sa torpeur quelques instants.

De grands projets ? Peut être que oui. En fait, une montée en grade n'avait rien d'un grand projet. Vingt-cinq ans de bons et loyaux services, s'il on peut dire ça comme ça. C'était presque dans la nature des choses de continuer à évoluer. Il l'avait dans un petit coin de la tête, tout en continuant à faire ce pour quoi il était payé. Mettre les criminels hors d'état de nuire, dans une geôle bien éloignée de la ville avec la certitude que ceux-là n'en sortiront pas de sitôt. Ou du moins, avec l'espoir de ne pas les revoir en ville. Même si, à chaque fois qu'on coupait une mauvaise herbe, d'autres repoussaient. Que ce soit le Cartel ou des simples indépendantistes qui travaillent pour leurs comptes, comme le Jester par exemple. Il avait beau en mettre un en taule, trois autres émergeraient dans les mois à venir et ça continuerait comme ça jusqu'à la fin des temps. L'homme était cupide de nature, et il était plus facile de prendre une arme et dilapider des boutiques que de trimer dur toute sa vie. Ses économies à lui, le financement du gouvernement, était plutôt risible. Certes, il n'avait guère à se plaindre, mais jamais il ne pourrait figurer dans les personnes les plus friqués de la ville. Impossible.

▬ Grand projet peut être pas. Mais j'ai le grand espoir de devenir Capitaine avant qu'on se recroise dans le cadre de nos fonctions respectives.

Et puis, ça sonnait bien. Déjà pour l'ego, la fierté personnelle, mais aussi pour avoir plus de droits, plus d'avantages. Que sa voix pèse un peu plus dans la balance et qui sait, peut être que les affaires tourneraient mieux. Sucrer quelques subventions de l'état pour monter des équipes un peu plus complètes, un poil plus intelligentes et intelligibles. Plus armées, mieux entraînées. Il en avait marre de faire du porte-à-porte après chaque grosse affaire pour prévenir la famille qu'untel ou untel venait de perdre la vie dans le cadre de ses fonctions. Lui n'était pas du genre très bavard, d'une part, mais de plus il avait une certaine apathie vis-à-vis de ça.

Lui également avait trouvé quelques bars qui valaient le détour. Le premier était situé pas loin du Front de Mer, assez sympathique, tons boisés, ambiance un peu jazzy, quelques groupes venaient jouer de temps en temps. Ils servaient beaucoup de liqueurs écossaises, notamment d'excellents whiskys. Le second était un bar asiatique dans le quartier de Chinatown, et ils avaient du très bon whisky japonais, faut dire que depuis qu'ils se sont mis sur le marché, la côte de la boisson japonaise n'arrêtait pas de monter en puissance. Le pire dans tout ça, c'est qu'ils n'ont rien à envier aux écossais tant c'est bon. Il y avait aussi eu ce bar à Kingston, il y avait croisé une bien charmante jeune femme. Il avait beau eu faire deux trois recherches à son sujet, rien n'émergeait des dossiers. A croire que cette nana était plus ou moins un fantôme sans histoires. Y'avait d'autres lieux où il allait. Le bar que Noélie lui avait fait découvrir, mais également le Pandémonium. A y regarder de plus près, c'est dingue le nombre de bars qu'il avait écumé ici.

▬ Est-ce que j'en ai pour longtemps à sortir ? Je pense pas. Je trouverais un moyen de sortir d'ici, quitte à devoir me ménager le temps de récupérer.

Quitte à avoir le bras en écharpe quelques jours, quelques semaines, pas trop forcer. Bref, ce genre de choses. Le Lieutenant était une véritable force de la nature, ce qui ne le tuait pas le rendait plus fort. Et il en était pas à son coup d'essai. Des balles, des blessures, il en avait reçu suffisamment pour savoir que ce n'est pas celle-ci qui allait le déstabiliser. Ni mentalement, ni physiquement. Certaines fois, les policiers reçoivent l'aide de professionnels de la psychologie suite à ça. Bon nombre sont traumatisés après avoir pris une balle dans le buffet. Ils ne pensent qu'à ça, à la mort, à la peur de quitter ce monde et perdre à jamais leurs proches. C'était plus simple pour lui dans ce cas de figure. Pas de proches, pas d'attaches, bref, il vivait en harmonie avec lui-même et s'il devait crever demain, et bien, c'est qu'il devait en être ainsi. Cela l'aidait beaucoup à relativiser sur les choses, sur le monde.

Le norvégien donc, lui expliquait avoir demandé à être transféré ici afin de rencontrer les Neutron-Grey. C'est une demande tout à fait louable. Il les avait croisés, quelques fois. Notre ami du jour trouvait ça louable de rentrer dans la police afin de rendre la monnaie de sa pièce. S'il savait, le pauvre serait très certainement déçu.

▬ Une sacrée saloperie si tu veux tout savoir. Et contrairement à ce qu'on entend dans les médias, j'ai pas sauvé grand monde. Quelques civils tout au plus. On a perdu de bons hommes sur le terrain, des mentors, des flics intègres qui ont donné leur vie pour défendre la ville.

Lui avait défendu une poignée de gosses, quelques civils tout au plus. Il tenait une position dans un quartier proche de chez lui. Faut dire, c'est arrivé sans qu'il s'y attende et le bougre avait du réagir très rapidement. Trop rapidement. Et il y avait eu énormément de pertes à son goût.

▬ Et toi alors, tu t'es enrôle pour quels raisons ?

Le courant passait incroyablement bien avec ce bougre, faut dire, il était de ceux qui semblaient avoir le cœur sur la main. Ce genre de petites attentions, c'était rare dans le milieu et ça lui mettait un poil de baume au cœur. Un poil. Il n'allait pas devenir un hippie par la suite, mais ça le rassurait de voir encore des gens bons. En observant ses effets personnels sur la table, il ne pouvait s'empêcher de lorgner sur les clopes. Ses jambes n'étaient pas paralysées, c'était juste son bras qui lui faisait un mal de chien. Peut être qu'avec un petit coup de main pour le relever, il allait pouvoir se mettre devant l'hôpital avec sa blouse de patient et fumer sa clope. Torse nu et en boxer, dehors alors qu'il fait tout juste dix degrés, ça n'allait pas le déranger. Et au mieux, ça ferra de belles photographies pour les journalistes qui seraient présents. Faut encore trouver la motivation d'essayer de se relever, et ça, c'était pas au programme pour le moment.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 14 Mar 2020 - 13:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de l'UNISON
Agent de l'UNISON

Hakon Bjǫrnson
Agent de l'UNISON

Personnage
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 06/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 552
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Til Schweiger
ϟ Crédits : L'envol
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Âge du Personnage : 332 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85, 90 kg, cheveux blonds en brosse, yeux bleus, toujours souriant, un accent étrange
ϟ Pouvoirs : .
CAPACITÉS
- Maîtrise de l'alchimie
- Maîtrise des fusils d'assaut
- Maîtrise des épées longues


ÉQUIPEMENT
- Yngvild (Bofors AK5, lien)
- Freydis (Armure, lien, protection contre le feu et le froid)


POUVOIRS
- Blocage des influences magiques
- Brouillage des pensées
- Dissimulation de l'aura magique
- Diminution de la fatigue
- Endurance améliorée (x2)
- Force améliorée (10T)
- Métamorphose en ours
- Perception magique
- Ralentissement des poisons
- Ralentissement des besoins
- Réflexes améliorés
- Résistance améliorée (10T)
- Soins accélérés (mineurs)
- Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 06/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 552
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Til Schweiger
ϟ Crédits : L'envol
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Âge du Personnage : 332 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85, 90 kg, cheveux blonds en brosse, yeux bleus, toujours souriant, un accent étrange
ϟ Pouvoirs : .
CAPACITÉS
- Maîtrise de l'alchimie
- Maîtrise des fusils d'assaut
- Maîtrise des épées longues


ÉQUIPEMENT
- Yngvild (Bofors AK5, lien)
- Freydis (Armure, lien, protection contre le feu et le froid)


POUVOIRS
- Blocage des influences magiques
- Brouillage des pensées
- Dissimulation de l'aura magique
- Diminution de la fatigue
- Endurance améliorée (x2)
- Force améliorée (10T)
- Métamorphose en ours
- Perception magique
- Ralentissement des poisons
- Ralentissement des besoins
- Réflexes améliorés
- Résistance améliorée (10T)
- Soins accélérés (mineurs)
- Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Il considère peut-être que ce n'est pas un « grand projet » de devenir Capitaine, mais personnellement, je trouve ça bien. Et puis, ça peut n'être qu'une étape avant de vouloir viser encore plus haut. Je pense qu'il a raison de le faire, se poser des limites ne sert qu'à les dépasser, à mon humble point de vue. Ma situation est un peu différente parce que je ne suis que de passage ici et que je n'ai donc pas vocation à devenir « quelqu'un ».

« Je vois. J'espère vraiment que ça va se faire alors. »

Je suis sincère, c'est tout ce que je lui souhaite. Surtout qu'il s'est quand même ramassé une balle dans l'épaule, on ne peut pas dire qu'il ne donne pas de sa personne pour en arriver là ! Heureusement, sa blessure devra se cicatriser assez rapidement de ce qu'il m'en dit. Tant mieux, un policier compétent de plus sur le terrain, ça ne fera pas de mal à la ville ! J'ai cru constater que les criminels sont pas mal actifs dans le coin.

Mais pas seulement eux. Cette histoire d'invasion du Terminus m'a pas mal fait réfléchir, notamment parce que ces gus viennent d'un autre monde, comme moi, mais leurs intentions sont très différentes des miennes. Dommage qu'ils ne soient pas amicaux, j'aurais peut-être pu compter sur leur aide pour rentrer chez moi ? Ou pas. Si Hermès n'en est pas capable, je présume qu'un Seigneur du Terminus non plus. En tous les cas, je comprends bien que le sujet est compliqué pour le policier et même s'il minimise son utilité, je suis certain qu'il en a fait beaucoup. Je hoche la tête, bras toujours croisés sur mon torse.

« Ce n'est pas forcément le fait de sauver du monde qui fait beaucoup. Et puis, tu étais aussi prisonnier de la ville, tu devais aussi penser à toi. J'espère simplement que tout les habitants vont rapidement s'en remettre. »

Je me doute que ce n'est pas le cas, parce que j'ai déjà connu ça dans mon monde. Bon, pas d'invasion d'une race extra-dimensionnelle, évidemment ! Mais la destruction d'un endroit où beaucoup de personnes vivaient. C'est arrivé avec l'un des dragons qu'on a dû chasser à plusieurs membres de l'Ordre, les dégâts et les pertes humaines étaient telles qu'on s'est surtout sentis perdants et défaitistes.

Le changement de sujet du Lieutenant est donc le bienvenu ! Même si je n'ai pas grand-chose à répondre en vérité. Mes raisons sont loin d'être aussi glorieuses que les siennes, même si je ne ressens aucune culpabilité à ce constat. Ce n'est pas de ma faute si je suis juste de passage ici après tout.

« Parce que c'était ça, ou attendre des années quelque chose qui ne viendrait peut-être jamais. Et je n'aime pas attendre sans rien faire, alors autant me rendre utile. »

Dans ma tête, c'est clair. De toute manière, j'aperçois son coup d’œil vers son paquet de cigarettes et même si ce n'est pas quelque chose que j'approuve forcément, je sais que ça peut rendre dépendant. Il doit sans doute avoir envie de fumer un peu, sauf que j'ai du mal à croire qu'on puisse le faire dans une chambre d'hôpital, même s'il en est le seul locataire.

« Tu veux fumer ? Tu peux le faire ici ? »

Comme il me confirme que ce n'est pas le cas, je l'aide à se redresser s'il en a besoin, puis j'attends qu'il soit suffisamment stable pour quitter la chambre. Lorsqu'on sort dans le couloir, une infirmière se glisse juste dans l'ascenseur et nous attend. Je préfère les escaliers, mais je présume que mon comparse blessé aimerait économiser ses forces, on lui emboîte donc le pas et j'ai le plaisir de constater qu'il s'agit d'une jolie rousse aux yeux verts qui nous adresse un sourire absolument charmant. Du coup, j'en profite pour me rincer l’œil jusqu'à ce qu'on atteigne le rez-de-chaussée et qu'on puisse sortir pour qu'il puisse fumer un peu. J'attends qu'il allume sa cigarette et aspire quelques bouffées avant de relancer la conversation. Appuyé contre un mur, bras à nouveau croisés sur ma poitrine, j'observe le coin tout en parlant.

« Et comme ça se passe dans la police, les histoires de pouvoirs, toutes ces choses ? On m'a dit que la loi était plus restrictive de votre côté. Enfin, les agents de l'UNISON ont prétendu que c'est la raison principale de la jalousie des policiers. Mais j'ai du mal à y croire. Star City a l'air très tolérante sur ce plan, vous avez des libertés à ce niveau ? »

Je n'envisage pas de les rejoindre, mais ça m'intéresse toujours d'en apprendre plus sur un domaine que je ne connais pas.
 
Revenir en haut Aller en bas



 


Message posté : Dim 15 Mar 2020 - 0:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Prisonnier de la ville, ça sonnait plutôt bien. Faut dire, bon nombre de personnes l'avaient étés également. Ainsi que prisonnier des fils invisible de Kincaid, qui en plus de donner des ordre et faire bouger ses troupes, arrivait de temps en temps à faire bouger d'autres choses. C'était intéressant, mais surtout, ça permettait de gagner quelques affrontements qui étaient perdus d'avance. Loin des yeux, bien évidemment, puis-qu’aucune petite prunelle attentive ou inattentive n'avait vu quoi que ce soit. Le télépathe aimait à garder son petit secret et pour sûr, il risquait d'être évincé si jamais quelqu'un l'apprenait. C'était pesant, à force, de devoir vivre dans le secret qui fut découvert par certaines personnes mais dont les preuves ne collaient pas suffisamment pour entamer une quelconque procédure à ce sujet. D'ailleurs, va savoir, peut être que le gars d'UNISON était au courant. Peut être qu'il était plus ou moins envoyé par les Affaires Internes pour le surveiller. Cela venait peut être d'ici son extrême gentillesse. Tout l'inverse d'Evana Monroe donc, elle y était allée cash pour obtenir des informations.

Il balayait tout ça d'un signe de tête. Sa paranoïa reprenait parfois le dessus sur son esprit, mais il préférait mettre ça dans un coin de son crâne tout de même. Tout était possible. On venait de lui dire de penser à soi, et c'est exactement ce qu'il faisait dans la vie de tout les jours. Sa vie était plus précieuse que celle des autres, d'une certaine mesure. Mais s'il venait à perdre la vie, tant pis, c'est le jeu. Du moment qu'il n'était prisonnier que de la ville, ça lui allait. L'idée de finir derrière les barreaux le rebutait, et s'il y a bien quelque chose qui puisse lui faire peur, c'est très exactement ça.

▬ Je sais pas comment ça marche chez vous en Norvège, voir même en Europe, mais c'est proscrit et interdit par la loi de fumer dans un lieu public. Encore plus un hôpital qui plus est.


Ce type était véritablement étrange parfois. L'innocence d'un enfant découvrant le monde était une bonne métaphore pour le décrire. Sacré personnage que ce Hakon. Par la suite, il l'aidait à pouvoir s'immiscer hors de son lit. Torse nu sous sa chemisette d'hôpital n'était pas véritablement l'une de ses préoccupations majeures. Le problème majeur fut un peu plus tard. Sous morphine, on ne fais pas trop gaffe à ce qu'il se passe, néanmoins il se produisit quelque chose d'assez "marrant" s'il on peut dire, dans l'ascenseur. Effectivement, une jolie rousse était avec eux. Il ne pouvait s'empêcher de se rincer l’œil tout en marquant le fait qu'Hakon fit de même. Ils partageaient peut être un point commun là-dessus qui sait.
Mais c'est plutôt la rousse qui eut une petite gêne. La chemisette, aussi peu moulante était-elle, laissait paraître ses sous-vêtements. Premièrement, c'était pas quelqu'un de très pudique et d'extrêmement gêné par la situation. C'est les yeux de la dame qui le trahissait. Elle avait remarquée quelque chose dont il n'avait pas prêté attention. Lorsqu'il baissait les yeux également pour voir, effectivement quelque chose le trahissait.

Et puis bon, il était dans l'obligation de faire avec. Craig eut un petit sourire envers la demoiselle, puis quittait l'ascenseur par la suite, fin sourire satisfait aux lèvres là où un bon nombre de personnes auraient été gênés. Faut dire, à son âge, le bougre était encore bien foutu mine de rien, et le tout sans produits dopants. Qui sait, a la longue, ça n'allait peut être pas durer pour lui. Autant en profiter le plus possible avant que ce soit une sorte de repos éternel et une croix sur le calendrier pour les jours heureux.

Une fois en-bas, devant l'hôpital, nu pied et dont le vent fouettait ses fringues un peu dans tout les sens, le Lieutenant allumait directement une cigarette. Pour sûr qu'il allait la finir, remonter et dormir. C'était le genre de clope qui, comme au réveil, faisait un peu tourner la tête et accentuait la fatigue. Là surtout, ça accentuait sa morphine et le fait qu'il était rudement crevé après avoir couru autant. Il pouvait remercier Jasper entre autre, pour les entraînements physiques. Bien conservé et encore la pêche, c'était beau à voir.

▬ C'est même extrêmement restrictif. Les postulants sont envoyés par la suite à la STAR Squad mais rejoignent que très rarement les effectifs. Ils considèrent que ça peut être très dangereux et ça l'est. Imagine un flic avec une force trois ou quatre fois supérieure à un humain normal, les criminels qu'il tentera d'appréhender auront plus de chance de finir en purée qu'en prison. C'est un fait. C'est pour ça que la plupart de ces cas là finisse entre vos murs, à la Légion, voir même emplissent par la suite le Cartel.

Cartel Rouge, sa priorité numéro un dès qu'il aura la capacité de diriger plus d'hommes et pourquoi pas, de monter sa propre équipe de lutte contre le Cartel. Avec quelques fonds, et avec la preuve que la STAR Squad n'a pas son mot à dire dans la lutte, il pourra même peut être emprunter un ou deux équipements sophistiqués dont ils disposent.

▬ Au fait, t'a un numéro sur lequel je pourrais te joindre une fois que je suis sorti d'affaires ? Et si possible, un bout de papier ou quelque chose pour le noter. Parce que je me vois mal me pointer au Brett Building demander à vos secrétaires si t'a une adresse ou un numéro pour venir boire un coup, pas sûr qu'ils le prennent bien. Et pas sûr que j'ai envie d'y foutre les pieds pour le moment.

C'est pas que sa mémoire lui jouait des tours quoi que des fois.. Mais surtout qu'il se sentait de plus en plus crevé à tel point qu'il n'avait même pas terminé sa clope, l'avait balancé dans un cendrier et bâillait la gueule grande ouverte. La fatigue s'installait, et il allait avoir besoin encore d'un poil de repos avant de se remettre dans le grand bain. Mais UNISON restait dans un coin de sa tête, ça pouvait toujours devenir des alliés une fois qu'il sera un membre plus important. Dans les temps, il n'était presque rien ni personne ici, mais qui sait, la balance pouvait changer d'un jour à l'autre.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 15 Mar 2020 - 11:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de l'UNISON
Agent de l'UNISON

Hakon Bjǫrnson
Agent de l'UNISON

Personnage
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 06/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 552
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Til Schweiger
ϟ Crédits : L'envol
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Âge du Personnage : 332 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85, 90 kg, cheveux blonds en brosse, yeux bleus, toujours souriant, un accent étrange
ϟ Pouvoirs : .
CAPACITÉS
- Maîtrise de l'alchimie
- Maîtrise des fusils d'assaut
- Maîtrise des épées longues


ÉQUIPEMENT
- Yngvild (Bofors AK5, lien)
- Freydis (Armure, lien, protection contre le feu et le froid)


POUVOIRS
- Blocage des influences magiques
- Brouillage des pensées
- Dissimulation de l'aura magique
- Diminution de la fatigue
- Endurance améliorée (x2)
- Force améliorée (10T)
- Métamorphose en ours
- Perception magique
- Ralentissement des poisons
- Ralentissement des besoins
- Réflexes améliorés
- Résistance améliorée (10T)
- Soins accélérés (mineurs)
- Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 06/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 552
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Til Schweiger
ϟ Crédits : L'envol
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Âge du Personnage : 332 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85, 90 kg, cheveux blonds en brosse, yeux bleus, toujours souriant, un accent étrange
ϟ Pouvoirs : .
CAPACITÉS
- Maîtrise de l'alchimie
- Maîtrise des fusils d'assaut
- Maîtrise des épées longues


ÉQUIPEMENT
- Yngvild (Bofors AK5, lien)
- Freydis (Armure, lien, protection contre le feu et le froid)


POUVOIRS
- Blocage des influences magiques
- Brouillage des pensées
- Dissimulation de l'aura magique
- Diminution de la fatigue
- Endurance améliorée (x2)
- Force améliorée (10T)
- Métamorphose en ours
- Perception magique
- Ralentissement des poisons
- Ralentissement des besoins
- Réflexes améliorés
- Résistance améliorée (10T)
- Soins accélérés (mineurs)
- Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
J'admets que ça ne doit pas être facile d'être policier en ayant des capacités hors du commun. Bon, en un sens, ça veut dire qu'on doit aussi apprendre à se contrôler, ce qui est la base même lorsqu'on veut aider ses semblables, mais voilà. Tout le monde peut avoir un moment de faiblesse ! Moi-même ça m'est déjà arrivé de me laisser un peu déborder par mes compétences, alors je comprends largement.

Lorsqu'il me parle du Cartel Rouge, je ne peux pas m'empêcher de froncer légèrement les sourcils. C'est quand même assez étrange d'envisager qu'une personne qui puisse vouloir s'intégrer dans la police puisse tout à coup décider d'aller soutenir le crime ! L'idée ne m'a jamais effleuré l'esprit, mais à ma décharge, je crois que je ferais un très mauvais criminel. Je ne sais pas mentir, j'ignore les faux-semblants et je suis bien trop naïf pour réussir à embobiner qui que ce soit. Enfin, dans ce monde. Chez moi je ne suis pas comme ça, mais découvrir un nouveau monde me pousse forcément à me montrer un peu trop enthousiaste.

Le Lieutenant me tire finalement de mes pensées en abordant un sujet plus terre-à-terre, mais qui m'avait totalement échappé. C'est vrai qu'il aura du mal à me contacter si je ne lui donne pas de numéro ou d'adresse ! Déjà qu'il ne connaît que mon prénom... Je me tape machinalement le front du plat de la main.

« J'avais oublié ce détail. Mais ça ne les surprendrait pas outre mesure que tu débarques pour ça, je te rassure. »

La plupart des gens que je rencontre tous les jours – dont les employés de l'accueil – ont rapidement compris que j'avais une forte tendance à me faire rapidement de nouvelles connaissances. Cela ne les surprendrait donc pas plus que ça qu'un Lieutenant de la police de Star City vienne pour ces raisons. Cela dit, je remarque qu'il a l'air d'avoir un cou de fatigue et qu'il vaut mieux abréger ma visite, je quitte donc le mur contre lequel je suis appuyé et je me rapproche de lui.

« On retourne à l'intérieur, je demande un papier et un stylo à l'accueil, puis on remonte, je vais te laisser te reposer. »

Mais je n'ai pas l'intention de le larguer là, au pied de l'hôpital. On ne sait jamais, on tourne rapidement de l’œil ! J'attends donc son approbation avant de retourner dans le hall et je l'abandonne quelques secondes le temps d'aller aborder la fille qui m'a conseillé la boutique de cadeaux. Elle a l'air un peu étonnée lorsque je lui demande un papier et un stylo, mais elle me donne ce dont j'ai besoin et je griffonne rapidement mon nom, mon prénom et le numéro du téléphone confié par l'UNISON, puis je lui rend le stylo avant de rejoindre le Lieutenant. On remonte ensuite jusqu'à sa chambre, cette fois-ci sans rencontrer de jolie rousse, puis je le laisse retourner dans son lit en lui filant un coup de main s'il en a besoin. Une fois qu'il est prêt à filer dans les bras de Morphée, je pose le bout de papier sur la table de chevet juste à côté de lui.

« Ce sera suffisant pour qu'on se revoir je pense. Mais si tu as envie de passer au Brett Building, ne te gêne pas cela dit. »

Je suis sincère, j'ai toujours du mal à penser que la police peut réellement être mal vue par mes collègues. Après tout, personne ne m'a fait de remarque parce que j'ai fait ami-ami avec un policier ! Je m'assure une dernière fois que tout roule pour lui, puis je le laisse en paix avant de retourner vaquer à mes occupations. Et je quitte l'hôpital toujours sans avoir recroisé la jolie infirmière, dommage. Ça donnerait presque envie de se faire tirer dessus !
 
Revenir en haut Aller en bas



 


Message posté : Mer 18 Mar 2020 - 16:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Débarquer comme ça au Brett Building, c'était véritablement pas dans ses possibilités. Autant Hakon semblait être un type sympathique, autant le Lieutenant ne souhaitait pas s'attirer les foudres de ses comparses. On ne sait jamais de quoi demain est fait, et il y avait une infime possibilité qu'il soit amené à coopérer avec eux pour une quelconque raison. Faut dire que ça émergeait petit-à-petit dans son crâne. Monter en grade dans un futur proche, cela voulait dire avoir la place de ses cadors. Et quand il voit ce qu'ils font, il se dit qu'il devra en faire de la sorte. Recevoir des hautes personnes d'UNISON et faire intervenir les petites équipes dans le bureau pour affirmer que la police décide de laisser les enquêtes en cours à ces types là. Généralement, ils se prennent la foudre des collègues, mais bon. Faut savoir être responsable, des fois. Quand bien même il deviendrait une personne plus ou moins importante, Craig ne comptait pas changer son fusil d'épaule pour autant. Cela voulait dire qu'il comptait continuer à s'impliquer sur le terrain, pour de grandes choses. Déléguer un peu plus le menu fretin aux autres Lieutenants et Brigades, et qui sait, tenter de faire quelque chose contre le Cartel par la suite. Le syndicat du crime courait docilement depuis trop longtemps. Par ailleurs, il allait également devoir travailler son image, être moins pris sur le vif des journalistes à la sortie des bars. Bref. Un long travail en amont, mais un travail qu'il comptait faire sur lui même afin d'être plus ou moins tranquille.

C'est ainsi qu'il récupérait les coordonnés du petit jeune, griffonné sur un bout de papier qu'il s'empressait d'ajouter dans son téléphone directement. Faut dire, un petit bout de papier comme ça, pour sûr qu'il allait le paumer quelque part. Doit-on rappeler que la douleur à son bras le contraignit à utiliser sa main gauche et que ça à pris un temps immense pour corriger et taper correctement le peu d'informations qu'il y avait sur la note ? Pas vraiment. Dans tout les cas, il était un peu plus serein à présent. Ce bougre là l'avait plutôt bien dépêtré de la situation, et pour sûr qu'il lui en devait une à l'occasion. Il notait ça dans un coin de sa tête, faut dire que ce type là, aussi étrange soit-il, était tout de même plutôt intéressant. Intéressant dan le genre où il semblait plus désintéressé que ses collègues de travailler avec quelqu'un comme lui. Ou peut être était-ce parce que Craig n'était pas monté sur ses grands chevaux pour une fois.

Quelques jours plus tard.

La douleur l'extirpait de son sommeil, sa chambre était aussi vide qu'elle était habituellement, ceci étant, tout était au beau fixe. La balle avait été retirée maintenant il y a quelques jours, et il était certain qu'aucun pronostic vital n'était engagé. Une blessure comme tant d'autres, dont le médecin à dit une banalité du genre, pour une histoire de quelques centimètres ça allait, à quelques uns de plus et il était contraint d'être unijambiste du bras. Y avait-il un terme pour ça d'ailleurs ? Unibrassiste ? Dingue comme la morphine faisait son effet. Cela dit, les doses avaient été réduites et dès à présent, il pouvait libérer le lit de l'hospice qui allait certainement recevoir quelqu'un dans un cas plus difficile que le sien. Puisqu'à présent, le bougre pouvait reprendre du service. Du moins, c'est ce qu'il pensait.

Une fois arrivé au commissariat, avec le bras en écharpe, foulant le parvis de sa résidence secondaire, le Lieutenant était allé voir Madame le Commissaire directement, pour lui informer la bonne nouvelle. Directement, elle mit quelques retenues par rapport à son aptitude au travail. Elle était formelle, et son ton laissait présager qu'elle n'allait nullement accepter de marchander à ce sujet. Soit il rentrait chez lui et récupérait de sa convalescence, soit il pouvait revenir effectivement, mais derrière son bureau et loin du terrain le temps qu'il aille mieux. Connaissant Craig, elle avait remarquée la grimace de l'écossais suite à ça, mais c'était pour son bien. Après tout, il ne pouvait même pas retirer son arme du holster. Du moins, il le pouvait avec la gauche, mais ça lui prendrait trop de temps et d'énergie de le faire. Du coup, il acceptait et se résignait à aller sur le terrain, acceptant donc de bosser un temps parmi la plèbe. Que ce soit derrière son bureau, à filer un coup de main aux saisies et aux archives, de contrôler la logistique, bref, il était la petite main qui manquait cruellement pendant un temps. Dispatchant ses unités ça et là jusqu'en début de soirée, le Lieutenant s'était par la suite libéré de ses chaînes pour, à la base, rentrer chez lui. Pas de nuit, pas de contrôle, pas de sous-marin pour le moment. Profitant du peu de répit qu'il avait, sa première attention et intention fut pour le samaritain d'UNISON, à qui il envoyait un message.

Salut, c'est Craig. Toujours dispo pour boire un verre ?


Plutôt sobre comme message, faut dire, les banalités et langues élaborées c'était très peu pour lui. Sa moto attendait patiemment dans le garage, et pour conduire sa caisse il allait lui falloir les deux mains, c'est donc directement son chauffeur personnel qui vint le chopper. Kieran était disponible pour assumer le rôle du chauffeur, en cette soirée. Pilotant la Plymouth Satellite du Lieutenant, qui avait été formel sur ce point. A la moindre égratignure, Kieran allait finir ses jours dans un fossé.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 21 Mar 2020 - 17:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent de l'UNISON
Agent de l'UNISON

Hakon Bjǫrnson
Agent de l'UNISON

Personnage
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 06/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 552
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Til Schweiger
ϟ Crédits : L'envol
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Âge du Personnage : 332 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85, 90 kg, cheveux blonds en brosse, yeux bleus, toujours souriant, un accent étrange
ϟ Pouvoirs : .
CAPACITÉS
- Maîtrise de l'alchimie
- Maîtrise des fusils d'assaut
- Maîtrise des épées longues


ÉQUIPEMENT
- Yngvild (Bofors AK5, lien)
- Freydis (Armure, lien, protection contre le feu et le froid)


POUVOIRS
- Blocage des influences magiques
- Brouillage des pensées
- Dissimulation de l'aura magique
- Diminution de la fatigue
- Endurance améliorée (x2)
- Force améliorée (10T)
- Métamorphose en ours
- Perception magique
- Ralentissement des poisons
- Ralentissement des besoins
- Réflexes améliorés
- Résistance améliorée (10T)
- Soins accélérés (mineurs)
- Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 06/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 552
ϟ Nombre de Messages RP : 198
ϟ Célébrité : Til Schweiger
ϟ Crédits : L'envol
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Âge du Personnage : 332 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85, 90 kg, cheveux blonds en brosse, yeux bleus, toujours souriant, un accent étrange
ϟ Pouvoirs : .
CAPACITÉS
- Maîtrise de l'alchimie
- Maîtrise des fusils d'assaut
- Maîtrise des épées longues


ÉQUIPEMENT
- Yngvild (Bofors AK5, lien)
- Freydis (Armure, lien, protection contre le feu et le froid)


POUVOIRS
- Blocage des influences magiques
- Brouillage des pensées
- Dissimulation de l'aura magique
- Diminution de la fatigue
- Endurance améliorée (x2)
- Force améliorée (10T)
- Métamorphose en ours
- Perception magique
- Ralentissement des poisons
- Ralentissement des besoins
- Réflexes améliorés
- Résistance améliorée (10T)
- Soins accélérés (mineurs)
- Vieillissement ralenti

ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Après ma visite à Craig, j'ai repris le cours de ma vie comme d'habitude. Oh, j'ai bien eu le droit à quelques remarques du genre « Tu te rends compte, ton nom n'est même pas cité ! », mais ça ne m'a pas touché. J'ai remis les quelques mauvaises langues à leur place en disant que c'est de mon fait et que je me moque pas mal d'avoir ma tête dans le journal ou non et que je fais ça pour aider, rien d'autre. Ça m'a valu quelques regards mauvais, mais tant pis. Le Lieutenant a été très sympa et surtout, très redevable, je ne vois pas pour quelle raison je laisserais quelqu'un médire à son sujet. Surtout lorsque le « quelqu'un » en question semble davantage intéressé par la célébrité que lui confère son métier, que par l'idée d'aider les habitants de cette planète.

Quelque temps après, je reçois un message de la part d'un numéro que je ne connais pas et en lisant le nom de mon nouvel ami – parce que oui, c'est comme ça que je le vois – je ne peux retenir un sourire amusé avant de lui répondre sobrement. J'utilise les nouvelles technologies parce que c'est ce qu'on exige de moi en tant qu'agent de l'UNISON, mais je n'en suis pas dépendant. Je dirais même que je le apprécie pas plus que ça. J'admets simplement qu'elles sont utiles et très performantes.

    Évidemment, donne-moi le nom d'un de tes fameux bars et on se retrouve là-bas quand tu veux.

Si je ne connais pas, ça me fera l'occasion de découvrir de nouveaux coins de la ville ! Je ne suis à Star City que depuis quelques mois, mais j'ai déjà bien cartographié tout ça dans mon esprit. Cette ville est quasiment aussi vaste que la région où je passais le plus clair de mon temps dans mon monde, autant dire que je sais comment m'y prendre pour ne pas m'y perdre. Et ça porte plutôt ses fruits puisqu'il m'est arrivé de mieux me repérer que mes collègues plus anciens que moi !

Après que Craig m'ait communiqué le jour, l'heure et le lieu du rendez-vous, je me suis donc mis en marche pour rejoindre le fameux bar. Je croise pas mal de monde dans les rues de la ville et je me laisse aller à quelques oublis en saluant plusieurs passants qui me regardent comme si j'allais leur voler leur sac. C'est quelque chose à quoi je ne me fais pas : chez moi, même si l'on croise un inconnu, on le salue et on lui offre un sourire sincère. Mais bon, j'imagine que ce n'est pas pareil lorsqu'on vit dans une ville où le type qui passe à côté de vous peut être en réalité le super-criminel qui a pris un bus d'écoliers en otage quelques jours auparavant.

La tête pleine de pensées désordonnées, j'arrive finalement devant le fameux bar et j'y entre sans hésiter. Je ne repère pas le visage de mon futur compagnon de beuverie, ce qui me pousse à m'installer à une table accueillante. L'endroit n'est pas trop peuplé. Le beau temps qui semble s'inviter ces derniers temps a sans doute convaincu les habitués de profiter du soleil plutôt que de s'enfermer dans un bar ? Possible.

La serveuse arrive rapidement, mais je décline sa proposition de commander en expliquant que j'attends d'abord un ami, lequel débarque peu de temps après. Lorsque je repère sa bobine, je lui fais signe. Comme il marche vers moi pour me rejoindre, je note que même si son bras est toujours immobilisé, logique me direz-vous, il a l'air en bien meilleure forme qu'avant. Un sourire sincère se plaque aussitôt sur mon visage tandis qu'il arrive à ma hauteur.

« Salut ! Tu as l'air en meilleure forme, ça fait plaisir à voir. Que je remarque. Je le laisse s'installer avant de reprendre. Est-ce que ça va ? Tu t'en remets rapidement ? Mon sourire s'accentue. T'as réussi à avoir le numéro de la jolie rousse ? »

Vu l'effet qu'elle avait semblé lui faire, ça aurait été dommage qu'il ne tente pas le coup ma foi.
 
Revenir en haut Aller en bas



 


 
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur
 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  SuivantRevenir en haut 
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Categorie_6La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Categorie_8


La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Categorie_1La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Categorie_2_bisLa blessure cicatrisée, on oublie la douleur Categorie_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Categorie_6La blessure cicatrisée, on oublie la douleur Categorie_8

Sauter vers: