C'est la surprise, l'étonnement qui nous oblige à évoluer Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

C'est la surprise, l'étonnement qui nous oblige à évoluer Categorie_1C'est la surprise, l'étonnement qui nous oblige à évoluer Categorie_2_bisC'est la surprise, l'étonnement qui nous oblige à évoluer Categorie_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

C'est la surprise, l'étonnement qui nous oblige à évoluer

 
Message posté : Mar 11 Fév 2020 - 10:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Jay n'était pas quelqu'un de sociable, c'était une évidence, mais cela ne l'empêchait pas d'aller dans des bars pour y boire un verre, ou plusieurs. Il lui arrivait d'y aller accompagné, notamment par ses frères qui malgré la cinquantaine approchante, ne changeaient rien à leur mode de vie ! Earl passait le plus clair de son temps complètement saoul ou drogué dans le dépotoir qui leur servait de maison, quant il n'était pas dans les draps d'une nana qu'il venait de rencontrer du moins. Quant aux autres... Terry disparaissait parfois et ne refaisait surface que des jours plus tard sans dire où il avait été, tandis que Seth s'occupait selon son envie du moment. Il venait parfois aider pendant les affaires des Ymir, mais ça devenait de plus en plus rare. À croire qu'il préférait prendre ses distances avec toute cette histoire.

Ce soir-là, Jay était seul. Ça ne le dérangeait pas le moins du monde, au contraire même. Il appréciait ses frères, plus que tout au monde d'ailleurs, mais par moment, ils étaient... Envahissants ? Un peu. Ils attiraient beaucoup l'attention sur eux aussi. Oh, lui aussi ! Pas de manière positive malheureusement – ou pas – mais simplement parce qu'il détonnait avec son style et son expression perpétuellement lassée ou agacée. Mais en général, quand il était seul, on ne lui cherchait pas des noises, ce qui était parfait pour lui.

Après avoir garé son véhicule devant le bar, Jay y était entré, avait commandé une bière, puis s'était installé à une table située au fond, là où les gens ne venaient généralement pas vous ennuyer. Il écouta d'une oreille distraite la musique qui passait, préférant se contenter de laisser le temps passer. Il n'avait jamais eu l'oreille musicale, quant à s'intéresser au sport... Ce n'était pas le cas. Mais ça ne l'empêchait pas de suivre d'un œil ce qui passait sur la télévision silencieuse accrochée au-dessus du bar. Ça l'empêchait de croiser les regards des autres buveurs qui étaient parfois trop saouls pour comprendre qu'avec la tête qu'il affichait, il n'avait pas envie de devenir leur nouvel meilleur ami.

Alors qu'il buvait tranquillement sa bière, une silhouette passa devant lui, retenant brièvement son attention. C'était un type barbu, entre quarante et cinquante ans, qui tirait une tête au moins égale à la sienne. Son visage rappela vaguement quelque chose à Jay, mais ce dernier ne s'attarda pas trop sur ce point : il n'était pas physionomiste et il ne se souviendrait pas de leur première rencontre si elle avait déjà eue lieu ! Détournant ses yeux clairs du visage du type, Jay se ré-intéressa à la télévision qui ne lui offrait pas grand-chose de plus fun. Mais au moins, elle, elle ne risquait pas de lui taper la discute parce qu'il avait eu la bonne idée de le fixer un peu trop longtemps.

La musique s'arrêta brièvement, puis recommença sur une balade typiquement américaine. Il n'était plus en prison, mais il devait avouer que ses journées n'étaient pas forcément plus palpitantes maintenant qu'il était libéré. Ce n'était qu'une question de temps, il en était certain, d'ici peu, Star City allait lui rappeler qu'on ne vivait pas dans son enceinte sans avoir droit à sa petite surprise. D’ailleurs, il s'en passerait sans doute : Jay n'aimait pas les surprises. Comme quasiment tout ce qui existait sur cette planète cela dit.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 13 Fév 2020 - 0:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Gabriel Sullivan
Cartel Rouge

Personnage

ϟ Âge : 19
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 437
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Crédits : //
ϟ Doublons : Joseph Miller
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Dirigeant d'un agence de sécurité
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux grisonnants
- Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu (II)
- Maîtrise des armes de jet (II)
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Réflexes sur-développés
- Communication avec les félins
- Frénésie (immunisé contre la douleur, les drogues et poisons super-force 80T, super-résistance 80T, régénération VI, super-vitesse, super-saut)
- Neofelis Nebulosa (compagnon)
- Menteur invétéré
ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Communication
Joueur

ϟ Âge : 19
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 437
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Crédits : //
ϟ Doublons : Joseph Miller
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Dirigeant d'un agence de sécurité
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux grisonnants
- Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu (II)
- Maîtrise des armes de jet (II)
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Réflexes sur-développés
- Communication avec les félins
- Frénésie (immunisé contre la douleur, les drogues et poisons super-force 80T, super-résistance 80T, régénération VI, super-vitesse, super-saut)
- Neofelis Nebulosa (compagnon)
- Menteur invétéré
ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Communication
Exténué, et même plutôt abattu, voilà l'état dans lequel se trouvait Gabriel ce soir-là. Cela faisait presque une semaine qu'il faisait son maximum pour mettre sa fille en sécurité. La majorité de son entreprise avait été mise sur le coup. Chacun s'activait à sécuriser la petite et à poursuivre les potentiels dangers. Les Purple Hats avaient visé juste en appâtant Lily. Elle avait tout vu : son père menacer un propriétaire, puis tabasser un groupe de faux-ouvriers. Quant à lui, il avait eu l'impression de voir son monde s'écrouler. Toutes les fondations de sa vie actuelle, basées sur du mensonge, s'étaient effondrées en un rien de temps. Pourtant, cela faisait plus de quinze que Sullivan avait maintenu cet état de fait. D'habitude si flegmatique, calme et réfléchi, il n'avait pas arrêté d'angoisser, de penser à toutes les manières possibles et imaginables qu'utiliseraient les Purple Hats pour enlever sa fille, ou pire... 

De plus, les deux n'avaient que très peu échangé. Comme Gabriel l'avait assuré à Lily, il préférait attendre que les choses se soient tassées avant de parler. Ainsi, leurs rapports étaient devenus très sommaires. Quelques bonjours, des bonne nuit, de vagues paroles sans grand intérêt. Ils ne semblaient pas en froid, mais la prévision de cette discussion planait au-dessus de leur tête telle un nuage annonçant l'orage. Tout deux n'étaient pas encore rentré chez eux. Gabriel voulait être totalement sûr que ce soit sans risque. Ainsi, ils résidaient dans un hôtel, lui-même surveillé. Mais justement, les choses allaient mieux et le Lieutenant avait toutes les raisons de penser que le pire était derrière eux. Du moins, en terme de dangerosité et de risques pour sa fille. Ils allaient donc bientôt retourner dans l'appartement, potentiellement demain. 

C'était pour toutes ces raisons que, pour une fois, Sullivan avait décidé d'aller boire un verre. Il ne savait pas s'il allait se contenter d'une unique commande. Tout ce dont il avait besoin, c'était de se retrouver là pour quelques temps, seul mais entouré, afin de rassembler ses pensées, de se préparer au pire. Ainsi, il pénétra dans le bar, avec une barbe plus épaisse qu'à l'accoutumée et affublé d'une tenue très classique, loin de son costume trois-pièces habituel. Il portait un jean, un t-shirt noir, une surchemise de cette même couleur ainsi qu'un blouson bleu marine. Avant d'entrer, toujours bien éduqué, le quarantenaire avait ôté sa casquette et s'était passé une main dans les cheveux afin de se recoiffer un minimum. Après avoir acheté et attrapé son verre de rhum, le criminel alla s'installer sur un table dans un coin, en retrait. Il ôta ses lunettes et se passa une main sur le visage en soupirant, fatigué. Mieux vaut pas que je réfléchisse à mon nombre d'heures de sommeil de ces derniers jours, songea-t-il alors. En effet, les doigts d'une main suffiraient sûrement pour cela.

Ces Purple Hats, il fallait mettre un terme à leurs activités, de manière bien définitive. Plus question de chercher à en faire un exemple, à les exposer au monde criminel. Gabriel voulait simplement les voir morts, disparus, réduits à l'état de mauvais souvenir. Ils avaient de toute manière atteint leur objectif de révéler la vérité à sa fille... Que pensait-elle de tout ça? Et son père, que voulait-il faire, après cette histoire? Il s'imaginait mal continuer sa petite vie de famille... Quel enfant normalement constitué accepterait de vivre sous le même toit que son père criminel? Ce ne serait même pas normal autrement. Comment réagirait Sullivan si sa fille lui proposait autre chose ? Avant qu'une vague de culpabilité de l'atteigne, Gabriel avala une longue gorgée de sa boisson, sans prêt attention à sa saveur. Cela-dit, ce n'était peut-être pas une si mauvaise chose, au vu du prix...
 
Revenir en haut Aller en bas







Message posté : Jeu 13 Fév 2020 - 13:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le temps passait, bien trop lentement du point de vue de Jay, mais il ne voyait pas de raison de partir d'ici. Il avait de l'argent pour se payer à boire durant toute la soirée et c'était tout ce qui comptait ! Inspirant profondément, le trentenaire baissa les yeux sur son verre qu'il vida d'un coup avant de le reposer sur la table. Un profond soupir lui échappa avant qu'il ne relève le regard, balayant la zone d'un rapide coup d’œil, sans même vraiment voir les gens qui s'y trouvaient.

Au bout de quelques instants, deux types vêtus d'un costard pénétrèrent dans le bâtiment, observèrent les personnes présentes pendant un bref moment, puis se parlèrent à voix basse. Jay ne leur accorda pas le moindre regard et ne les remarque guère en vérité, il ne les vit donc pas le désigner, ainsi que le type installé à la table d'à côté. D'un pas décidé, les deux inconnus se dirigèrent finalement vers eux, se plantant littéralement devant le Texan qui fut contraint de lever les yeux pour voir qui était en train de lui gâcher la vu. Enfin gâcher, il s'en fichait pas mal vu qu'il n'y avait que des soûlards et des serveuses dans les environs – l'un comme l'autre ne l'intéressaient pas – mais il n'aimait pas vraiment qu'on se plante devant lui, ou qu'on l'oblige à lever les yeux pour voir à qui il avait affaire. Ce n'était pas une question de fierté, c'était juste qu'il n’aimait pas ces trucs-là, voilà tout. Qu'on ne vienne pas l'emmerder et qu'ils aillent discuter avec d'autres.

Fronçant les sourcils, il posa donc un regard agacé sur l'un des deux hommes, reniflant d'un air peu engageant avant de s'adresser à eux d'un ton agacé et sec.

« Ta mère est vitrière ? Nan, alors dégage, tu m'bouches la vue. »

L'homme ne sembla pas broncher, au contraire même. Un sourire ourla ses lèvres, un peu comme s'il venait tout à coup de découvrir un spécimen particulièrement intéressant. Ses yeux se détournèrent alors pour se poser sur l'homme installé à la table à côté, puis il leva les bras, légèrement, comme s'il se prenait pour un présentateur de jeux un peu bizarres comme on pouvait parfois voir à la télévision.

« Messieurs, je crois que c'est le début ! » Jay haussa un sourcil.
« Le début d'quoi ? Faites pas chier, d'l'air, allez vous faire voir. »

Être insultant ne lui posait pas le moindre problème et, en général, ça avait un effet assez efficace. La plupart du temps, les gens comprenaient qu'il n'avait pas envie de s'emmerder avec eux, remballaient leurs affaires et leur bonne humeur, puis se tiraient vite fait, bien fait, lui fichant définitivement la paix. Mais pas cette fois. L'homme conserva son air enthousiaste, s'attardant quelques instants sur l'autre gus de la table à côté, puis tourna la tête vers son collègue qui acquiesça. Ces deux-là s'entendaient sur un truc, mais sur quoi ? Jay fronça à nouveau les sourcils.

« Veuillez nous suivre. »
« Quoi ? »

Cette fois-ci, Jay décida de tourner la tête vers le gars de la table voisine, histoire de voir s'il comprenait quelque chose à ce qui se passait. En tous les cas, vu l'attitude des deux hommes, on avait clairement l'impression qu'ils étaient sûrs d'eux et qu'ils avaient une mission à remplir. Le doute effleura l'esprit du trentenaire qui se demanda s'il n'avait pas zappé une rencontre ou un truc du genre. En tous les cas, il avait l'air attendu, même si son nom n'avait pas encore été prononcé. D'un côté, si c'était lié au Cartel, c'était assez logique, non ?

Attendant la réaction du mec d'à côté, Jay repoussa le verre vide à ses côtés. Peut-être que la soirée allait être plus animée que prévu finalement ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 14 Fév 2020 - 14:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Gabriel Sullivan
Cartel Rouge

Personnage

ϟ Âge : 19
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 437
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Crédits : //
ϟ Doublons : Joseph Miller
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Dirigeant d'un agence de sécurité
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux grisonnants
- Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu (II)
- Maîtrise des armes de jet (II)
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Réflexes sur-développés
- Communication avec les félins
- Frénésie (immunisé contre la douleur, les drogues et poisons super-force 80T, super-résistance 80T, régénération VI, super-vitesse, super-saut)
- Neofelis Nebulosa (compagnon)
- Menteur invétéré
ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Communication
Joueur

ϟ Âge : 19
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 437
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Crédits : //
ϟ Doublons : Joseph Miller
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Dirigeant d'un agence de sécurité
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux grisonnants
- Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu (II)
- Maîtrise des armes de jet (II)
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Réflexes sur-développés
- Communication avec les félins
- Frénésie (immunisé contre la douleur, les drogues et poisons super-force 80T, super-résistance 80T, régénération VI, super-vitesse, super-saut)
- Neofelis Nebulosa (compagnon)
- Menteur invétéré
ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Communication
Malgré toutes ses tentatives de fixer un point éloigné de tout regard, Gabriel ne put éviter ces deux types, qui en avaient apparemment après lui et son voisin. Voisin que le Lieutenant n'avait d'ailleurs remarqué, preuve de sa fatigue bien trop grande. En effet, lorsque Gabriel tourna la tête, il fronça immédiatement les sourcils... Jötunn ? Le chef des Ymir était assis à côté de lui depuis tout ce temps? Le visage de Gabriel venait de prendre une expression bien inhabituelle. Éberlué, le quarantenaire avait la bouche entre-ouverte et le regard perdu vers le criminel à ses côtés. Il se mit ensuite à fixer le vide, médusé devant son manque de rigueur. Mais bien vite, les deux types en costard arrivèrent et Gabriel repris une posture plus normale et surtout, un visage sérieux.

Effectivement, lorsque le type ouvrit la bouche, Gabriel put reconnaître la description qui lui avait été faite du chef de clan. Seulement, alors qu'il avait clairement remarqué le manque d'intérêt envers les deux bonhommes, ces derniers semblaient toujours très guillerets, jusqu'à en devenir étrange. Relevant la tête, le Lieutenant les observa tour à tour. Leurs visages ne lui disaient absolument rien. Avait-il raté quelque chose d'important? Le début? Mais le début de quoi? Dubitatif, Gabriel écouta Jötunn leur répondre, et lorsqu'ils se tournèrent vers lui, il se contenta de désigner le criminel à sa gauche d'un geste de la main, avec un air entendu, l'air de dire "tout est dit", mais apparemment, tout n'était pas dit. 

Finalement, les deux criminels se regardèrent, l'air aussi perdu l'un que l'autre, ce qui ne rassura pas Gabriel. Malgré tout, il termina son verre en une gorgée puis se leva, attrapant sa casquette. Lorsqu'il s'adressa aux deux types, c'était bien le criminel qui parlait et non pas Gabriel :

" C'est à quel propos ? Demanda-t-il en déposant de quoi payer sa boisson sur sa table. "

" Tout vous sera expliqué dans la voiture, comme prévu. "

Hein? Bon, mieux valait être sûr que tout ceci ne soit pas trop important. Aussi, Gabriel décida d'emboîter le pas aux deux types, qui sortirent du bar et se dirigèrent droit vers une limousine. Mais qu'est-ce que c'est que ce bordel? Sullivan n'était cependant pas au bout de ses surprises. En effet, il fut le premier invité à entrer. Seulement, lorsqu'il se baissa, il put apercevoir les autres passagers. Une douzaine de personnes, la tête masquée par une cagoule, et les mains attachées dans le dos. Ils semblaient tous discuter entre deux, sans grande panique. Aussitôt, Gabriel se redressa, se cognant au passage contre la porte et fit face à l'un des deux types. Ce dernier, tout comme Gabriel, semblait en pleine incompréhension.

" Qu'est-ce que... Qu'est-ce que c'est qu'ça? S'exclama Gabriel en pointant l'intérieur du véhicule de son index, vous êtes fous? "


" Monsieur, tout vous a été expliqué dans le mail, veuillez monter, si les cagoules vous dérangent trop, nous ne vous en mettrons pas une. Installez-vous. "
 
Revenir en haut Aller en bas







Message posté : Ven 14 Fév 2020 - 19:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Jay n'avait aucune envie de devoir se coltiner une discussion à laquelle il ne comprenait rien. C'était souvent le cas d'ailleurs, ce n'était pas pour rien qu'il se baladait toujours flanqué de Mike qui se chargeait de gérer les négociations ! Sauf que ce jour-là, l'Américain n'était pas là et que Jay allait devoir se débrouiller tout seul. Il soupira, suffisamment fort pour le faire remarquer aux deux types qui ne bronchèrent pas malgré tout. Soit. Ils étaient impassibles, on pouvait leur accorder ça. Le Texan resta tout de même silencieux alors que ces derniers commençaient à bavarder avec l'autre gars à ses côtés et décrétèrent qu'il fallait sortir pour en savoir davantage.

L'ancien prisonnier n'avait aucune envie de le faire, mais il sentait déjà venir les protestations de Mike s'il lui racontait ça en concluant sur un « du coup j'les ai pas suivis ». De mauvaise grâce, il tira quelques billets de sa poche qu'il posa sur la table, puis emboîta le pas à l'autre gus qui ouvrait la marche. Lorsqu'ils arrivèrent dans la rue, le quatuor fit face à une sorte de voiture de luxe dans laquelle Jay n'avait aucune envie de foutre les pieds, mais c'était apparemment la prochaine étape. Soupirant une fois de plus, le Texan ne vit pas ce qu'il y avait à l'intérieur, mais le recul dont l'autre gars fit preuve ne se révéla pas très encourageant.

Jay tourna la tête vers l'homme à ses côtés, lequel parlait d'un mail et de cagoules. Quel mail ? Quelle cagoule ? L'incompréhension était toujours plus présente, mais Jay n'avait pas envie de tout faire foirer, il garda donc ses remarques pour lui. Si jamais la situation devenait trop bizarre, il pourrait toujours se tirer plus tard. Ce n'était pas comme si quelqu'un avait déjà réussi à l'empêcher de se tirer d'un endroit s'il l'avait décidé ! Il entra donc dans le véhicule à la suite de l'homme, balayant les autres personnes d'un rapide coup d’œil, puis s'installa sur l'une des places libres. Lorsqu'un homme s'approcha de lui avec une cagoule, Jay l'arrêta d'un regard hostile.

« Vous ne voulez pas ? »
« J'ai l'air d'le vouloir ? »

Visiblement non. L'homme recula, récupérant son morceau de tissu sans doute plein de saloperies. Pas que la maison Lane soit dans un meilleur état, mais on s'en fichait.

La voiture démarra finalement, quelques gloussements s'élevèrent parmi les personnes attachées, puis ils accélérèrent. Assez rapidement, la route changea, c'était clairement perceptible aux mouvements de la voiture, Jay crut identifier les chemins de la zone industrielle, mais n'en aurait pas mis sa main à couper. Ils roulèrent un bon moment, au moins un quart d'heure, s'arrêtant de temps en temps avant de redémarrer aussi rapidement. Plus personne ne les rejoignit et Jay commençait à perdre patience lorsque la limousine ralentit pour de bon. Quelques secondes plus tard, ils s'arrêtaient totalement et le conducteur serrait le frein à main.

La porte s'ouvrit et le groupe fut invité à sortir. Ceux qui portaient la cagoule étaient secondés par des hommes qui devaient sans doute les attendre sur place, puis le groupe fut conduit jusqu'à l'intérieur d'un bâtiment imposant. Jay en profita pour balayer les environs du regard, essayant d'identifier l'endroit où ils se trouvaient. Cette connerie ressemblait vachement à un enlèvement ! Mais il resta encore passif, attendant la suite.

Quelqu'un se trouvait dans le bâtiment et entreprit de les séparer en plusieurs petits groupes. Il se retrouva avec le gars du bar et trois autres personnes, trois nanas en fait. La joie. Un énième soupir lui échappa tandis que leur groupe fut guidé jusqu'à une autre zone et qu'un homme les invita à pénétrer dans une pièce. Jay s'exécuta encore et lorsqu'ils furent tous les cinq dedans, la porte claqua, la lumière s'éteignit et ils purent apercevoir des lampes de poche posées sur une table au fond de la pièce. Seulement trois. Les gonzesses ôtèrent leurs cagoules et se précipitèrent aussitôt sur les lampes avant de revenir vers les deux alcooliques notoires. Un sourire ourlait les lèvres de celle du milieu, une Asiatique.

« Alors, on commence par quoi ? »
« Hein ? »

Il ne comprenait toujours rien et visiblement, c'était bien le seul. Pas que ça change d'habitude en fait.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 17 Fév 2020 - 15:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Gabriel Sullivan
Cartel Rouge

Personnage

ϟ Âge : 19
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 437
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Crédits : //
ϟ Doublons : Joseph Miller
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Dirigeant d'un agence de sécurité
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux grisonnants
- Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu (II)
- Maîtrise des armes de jet (II)
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Réflexes sur-développés
- Communication avec les félins
- Frénésie (immunisé contre la douleur, les drogues et poisons super-force 80T, super-résistance 80T, régénération VI, super-vitesse, super-saut)
- Neofelis Nebulosa (compagnon)
- Menteur invétéré
ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Communication
Joueur

ϟ Âge : 19
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 437
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Crédits : //
ϟ Doublons : Joseph Miller
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Dirigeant d'un agence de sécurité
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux grisonnants
- Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu (II)
- Maîtrise des armes de jet (II)
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Réflexes sur-développés
- Communication avec les félins
- Frénésie (immunisé contre la douleur, les drogues et poisons super-force 80T, super-résistance 80T, régénération VI, super-vitesse, super-saut)
- Neofelis Nebulosa (compagnon)
- Menteur invétéré
ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Communication
Toujours aussi perplexe, Gabriel obtempéra et trouva une place au milieu de tous ces gens qui paraissaient étrangement enjoués et excités sous leur cagoule. Lane s'installa à ses côtés et le voyage fut très silencieux. Seul quelques-uns des heureux cagoulés émirent quelques petits gloussements et autres sons aussi désagréables. Le Lieutenant prit le temps de détailler tous ces gens : ils étaient tous en tenue d’apparat, que ce soit costard ou robe de soirée, aucun ne dénotait. Il n'y avait que lui et son voisin qui sortaient du lot. C'était vraiment étrange, personne, au sein du Cartel, n'oserait prendre le second d'Atia ou le chef des Ymir par surprise, encore moins avec une telle méthode. Non, c'était forcément autre chose. Peut-être avaient-ils été pris pour d'autres? Mais ce qui l'intriguait le plus, c'est que Jötunn et lui étaient tout les deux des criminels. Ça ne pouvait pas être un hasard! Il y avait forcément un objectif caché, sûrement lié au Cartel Rouge.

Puis enfin, la limousine cessa de rouler, le chauffeur éteignit le moteur puis la porte s'ouvrit de nouveau quelques instants après. Ils sont bien trop cons, songea Gabriel, des types comme ça ne peuvent pas travailler pour des criminels, ils ont l'air tellement naïfs et content d'eux. Le quadragénaire avait raison, tout ces types sur leur trente-et-un, guidant les cagoulés, avaient l'air un peu trop simplets et auto-satisfaits. Apparemment, ils s'occupaient de séparer le groupe. Toujours avec Lane, et quelques autres inconnus, Gabriel fut guidé à travers un bâtiment assez classieux. La salle qu'ils traversaient lui faisait penser au hall des vieux hôtels des années soixante. Impossible en revanche de définir le lieu exact où ils se trouvaient dans la ville : jamais le Lieutenant n'avait posé un pied dans cet immeuble auparavant.

Enfin, ils arrivèrent dans une grande pièce. A peine entré, la porte se referma derrière eux, juste que les lumières ne s'éteignent. Gabriel fronça les sourcils et tendit l'oreille : ce n'était pas bon, vraiment pas bon. Au fond de la pièce avaient été déposé trois lampes, qui furent vites récupérées par les trois inconnues, apparemment toujours aussi enjouée. Plus Gabriel y pensait, plus il avait l'impression d'avoir été piégé au sein d'un grand jeu. La question de la fille le conforta dans cette idée. Lorsqu'elle se précipita vers eux, en braquant sa lampe droit vers leur visage, Gabriel fut obligé de détourner le regard et de se protéger les yeux de la main. Tant de lumière au beau milieu de la pénombre, c'était trop pour ses yeux nyctalopes. Grâces aux faisceaux des trois lampes-torches, Gabriel put distinguer la salle dans son ensemble. Il y avait des armoires, des commodes, des tableaux remplis d'inscription.

" Comment ça "par quoi on commence" ? Qu'est-ce qu'on doit faire? "

La jeune femme paraissait franchement surprise, et mit une seconde à répondre, troublée :


" Mais on doit s'échapper! C'est ça le principe d'un escape-game, monsieur! Comment vous appelez-vous, d'ailleurs? Ce serait mieux que l'on puisse connaître nos prénoms pour pouvoir communiquer plus facilement. "

Les deux autres femmes poussaient plein de cris étonnés en découvrant tous les objets disséminés, les petits coffres, les renfoncements dans le mur...

" Gabriel, répondit ce dernier, en soupirant longuement. Je m'appelle Gabriel. "

Sur ces mots, le criminel se tourna vers son seul potentiel du moment, qui n'était pas réputé pour en être un au quotidien. Peut-être ferait-il le lien avec le nom et son visage? En tout cas, Gabriel lui adressa un regard fortement ennuyé. Un escape-game? Vraiment? C'était donc pour ça, tout ce cinéma? Rassuré, le Lieutenant fourra ses mains au fond de ses poches et se détourna alors pour faire un tour de la pièce. Il y avait en effet des dizaines de cachettes potentielles, de verrous sur des tiroirs, des inscriptions partout. Mais le fait est que Gabriel n'avait absolument aucun envie de rentrer dans le jeu de ces abrutis...

" J'ai trouvé un clé sous la table! Il faut trouver ce qu'elle ouvre, beugla l'une des trois, presque hystérique. "
 
Revenir en haut Aller en bas







Message posté : Lun 17 Fév 2020 - 20:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ces filles étaient des greluches, Jay l'avait d'ores et déjà décidé. Bon, d'un autre côté il considérait que toutes les représentantes du sexe faible étaient des greluches, ce qui facilitait la tâche des jugements. Soupirant de manière suffisamment évidente pour que tout le monde sache ce que ces conneries lui inspiraient, le trentenaire suivit la nana la plus excitée du regard. Elle allait se pisser dessus si elle continuait à être aussi hystérique... Et, accessoirement, elle allait finir par le saouler pour de bon.

Comme l'une des nanas s'était rapprochée de l'autre type et de lui-même, Jay finit par s'intéresser à elle lorsqu'elle parla d'un truc qui lui rappelait vaguement quelque chose. Ouais. Il y avait clairement un problème : jamais le Texan n'aurait signé pour un truc aussi débile que tenter de s'évader... Surtout après son dernier séjour en prison ! Et il doutait que l'un des gars des Ymir puisse lui avait fait cette mauvaise blague. Renfrogné, comprenant qu'on s'était apparemment planté sur lui, il fit preuve de mauvaise volonté. Comme toujours en fait. L'autre type lâcha son prénom, qui n'éveilla rien dans l'esprit du trentenaire, mais ce dernier garda les lèvres scellées. Il n'avait pas envie de jouer à ces conneries. Ignorant superbement le regard de la nana qui attendait toujours sa réponse, il finit par s'éloigner des filles pour s'approcher de la porte par laquelle ils étaient entrés.

« Ce n'est pas par ici, c'est l'entrée ça ! » Jay l'ignora, mais la fille renchérit. « Hé, vous m'entendez ? »
« Ouais, malheureusement. » Il tourna la tête vers elle. « J'suis pas débile, j'sais qu'on est rentrés par ici. J'avais pas d'cagoule moi, alors occupe-toi d'tes affaires et m'emmerde pas. » La fille sembla offusquée.
« Vous n'êtes pas obligé d'être vulgaire ! Et vous n'avez pas répondu : c'est quoi votre prénom. »

Jay l'ignora, tournant la poignée qui était clairement fermée. Oh, il aurait pu tout arracher et se tirer d'ici, ce qui le tenta clairement, soyons honnêtes, mais il songea aux dégâts collatéraux. Auparavant, le trentenaire n'aurait absolument pas réfléchi à ce détail, mais comme Mike l'avait souligné, maintenant qu'il avait fait un tour en prison, les autorités allaient se montrer plus sévères avec lui ! Il ne devait donc pas faire usage de sa super-force à moi d'y être obligé.

Relâchant la poignée, il finit par revenir vers les yeux, n'y voyant pas grand-chose dans la pénombre. L'une des filles avait déniché une clé et elles se disputaient toutes les trois pour savoir à quoi ça pouvait servir.

« Qu'est-ce que ça peut ouvrir à votre avis ? »
« Une serrure, bordel. Y'en a pas cinquante, alors fous-là dans tous les trous et t'verras bien c'qui s'ouvre. »

Le visage de la femme se releva pour dévisager Jay d'un air hostile. Il était déjà classé dans la catégorie des emmerdeurs, inutile d'être un génie pour le deviner ! Mais le trentenaire s'en fichait pas mal, il préféra sonder les environs à la recherche d'une caméra où il pourrait signaler qu'il y avait un bug dans la matrice. Malheureusement, il ne remarqua rien de probant et se tourna donc vers la seule personne intelligente de la pièce : le gars. Bon, il ne le connaissait pas, du moins le pensait-il, mais le fait qu'il soit un homme en faisait forcément quelqu'un d'intelligent, c'était aussi simple que ça.

« Y'a une couille dans l'potage. J'suis pas là pour ces conneries, les gars s'sont plantés, j'ai jamais payé pour un truc aussi débile. Faut prévenir les gars, qu'y m'sortent d'là. »

Parce qu'il voyait vraiment la situation comme une urgence. Il était hors de question qu'il passe je ne sais combien de temps à essayer de s'échapper d'un truc comme ça. Encore moins avec trois gourdes sur les bras !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 18 Fév 2020 - 17:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Gabriel Sullivan
Cartel Rouge

Personnage

ϟ Âge : 19
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 437
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Crédits : //
ϟ Doublons : Joseph Miller
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Dirigeant d'un agence de sécurité
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux grisonnants
- Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu (II)
- Maîtrise des armes de jet (II)
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Réflexes sur-développés
- Communication avec les félins
- Frénésie (immunisé contre la douleur, les drogues et poisons super-force 80T, super-résistance 80T, régénération VI, super-vitesse, super-saut)
- Neofelis Nebulosa (compagnon)
- Menteur invétéré
ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Communication
Joueur

ϟ Âge : 19
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 437
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Crédits : //
ϟ Doublons : Joseph Miller
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Dirigeant d'un agence de sécurité
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux grisonnants
- Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu (II)
- Maîtrise des armes de jet (II)
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Réflexes sur-développés
- Communication avec les félins
- Frénésie (immunisé contre la douleur, les drogues et poisons super-force 80T, super-résistance 80T, régénération VI, super-vitesse, super-saut)
- Neofelis Nebulosa (compagnon)
- Menteur invétéré
ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Communication
Décidément, ces trois jeunes femmes n'étaient pas tombées sur les partenaires idéals pour cet escape-game... Gabriel avait décidé de se poser en bon spectateur, tandis que Lane semblait bien décidé à apporter le moins d'aide possible, tout en gratifiant ses "partenaires" de sa personnalité des plus agréables. A la manière dont Jötunn s'adressa à lui, le quadragénaire en conclut qu'il ne le connaissait pas, du moins, qu'il ne savait pas qui était le second d'Atia ou à quoi il pouvait bien ressembler. Peu importe, pensa finalement ce dernier, on aura tout le temps de se recroiser plus tard, là, il y a plus "urgent"... 

Ce mot n'était peut-être pas le plus approprié car maintenant que Gabriel était en partie rassuré, il trouvait le spectacle plutôt amusant. Apparemment, Lane et lui s'était retrouvé là par hasard, à cause d'une erreur de repérage de la part des autres imbéciles. 

" Je suis à peu près sûr qu'ils ne feront sortir personne, à moins d'une urgence. "

Avant que son collègue ne puisse éventuellement songer à quelque chose, Gabriel préféra rajouter : 

" Et personnellement, j'ai pas prévu de simuler une crise d'épilepsie. Mais je suis comme vous, j'ai pas signé pour ça. "

Avec un haussement d'épaule, Gabriel reporta son attention vers leurs partenaires du jour.

" On vous a parlé de ce qui se passait si on sortait pas à temps? " Demanda-t-il, l'air de rien. 

Immédiatement, les trois filles se tournèrent vers lui, l'aveuglant une nouvelle fois avec les faisceaux de leur lampe. Gabriel eut un mouvement de recul et grogna.


" Merde, arrêtez de pointer ça sur moi, cherchez plutôt les serrures "

" Qu'est-ce qui se passera si on ne sort pas avant la fin ? "

" Ah oui! De ce que j'ai entendu, quelqu'un va s'introduire dans la pièce et aura pour objectif de vous faire peur jusqu'à que vous trouviez la sortie... Je serais vous, je m'activerai, les piles de vos lampes sont pas éternelles. "

La terrible nouvelle eut un effet-bœuf chez les trois filles qui se mirent à piailler entre elles à propos de cette clause inconnue et de l'urgence dans laquelle cela les mettait. Au bout de quelques instants, elles se mirent sûrement d'accord et décidèrent d'aller fouiller chacun un coin de la salle. La plus proche des deux hommes s'adressa à eux sur un ton impatient, tout en observant les meubles, les yeux plissés.

" Aidez-nous au lieu de râler, vous deux. On doit se dépêcher vu ce que vous nous avez dit. Allez fouiller là-bas. "

Elle désigna rapidement un vague emplacement du menton, vers lequel Gabriel tourna lentement la tête. Quelque chose attira son attention. Posé sur une petite table, un petit personnage de bois attendait sûrement d'être observé. Aussi, le criminel dépassa son collègue et alla saisir ce petit objet. Il le tourna, et le retourna : rien d’intéressant là-dessus. En revanche, une idée lui vint. Il soupesa la figurine dans sa main avant de la lancer dans un coin de la pièce totalement obscur, du moins pour le reste des personnes présentes. Le bois du petit bonhomme alla taper celui d'une solide armoire, provoquant un son caractéristique, amplifié par un certain écho.


" Vous avez entendu ça? " Demanda soudain Gabriel, l'air faussement alarmé.
 
Revenir en haut Aller en bas







Message posté : Mer 19 Fév 2020 - 13:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Jay eut le déplaisir d'entendre qu'il était peu probable qu'ils puissent sortir d'ici avant la fin du petit jeu. La bonne blague ! Sauf qu'il n'avait aucune envie de passer sa soirée ici : il voulait être dans un bar à boire des bières sans réfléchir à ce qu'il allait faire pour rentrer chez lui. Se renfrognant un peu, le Texan se demanda si ce type à ses côtés était du genre à aimer se retrouver embarquer dans ses merdes pareilles. Le fait qu'il ne cherche pas à sortir plaidait en faveur de cette hypothèse, mais il avait l'air d'être moins relou que les trois nanas, qui était un bon point dans l'esprit du trentenaire.

Ce dernier commença à balayer les environs du regard lorsque le gars reprit la parole pour glisser une question visiblement innocente. Ce fut le ton qui attira l'attention de Jay, plus que le contenu de sa phrase. Il avait suffisamment entendu Terry l'utiliser pour le reconnaître : ce mec préparait un sale coup ! Sans doute une bonne blague vu ce qu'il balança ensuite. Si Jay avait été du genre à sourire, il l'aurait certainement fait. Mais vu que ce n'était pas le cas, il se contenta de le fixer en silence.

Comme les gonzesses commençaient déjà à paniquer et à fouiller la pièce à la recherche d'indices, l'une d'entre elles les admonesta pour essayer de les faire participer. Mais oui, bien sûr. Peut-être qu'il allait se transformer en Sherlock Holmes et les tirer d'ici ? Soupirant, il décida finalement de s'éloigner un peu, dans la direction opposée à celle désignée par la fille, puis fouilla la zone du mieux qu'il put sans lumière pour s'éclairer. Ce n'est qu'après quelques secondes qu'il entendit un bruit étrange, suivit d'une question du gars. Il n'était pas réellement alarmé, ça se sentait, du moins quand on avait l'habitude de voir des gens en train de flipper. C'était sûr : ce gars préparait quelque chose. Vu qu'il avait avoué ne pas être ici de son propre chef, peut-être était-il en train de s'amuser un peu ? Réfléchissant rapidement, le trentenaire décida d'en rajouter une couche alors que les filles flippaient de plus bel.

« C'est sûrement l'gars. »
« Quel gars ? » La fille était alarmée et dirigeait le faisceau lumineux de sa lampe sur le visage de Jay qui se détourna.
« L'type déguisé qu'on a vu en rentrant dans l'bâtiment. »
« Mais je n'ai rien vu moi ! »
« Normal, on avait pas d'cagoule, vous si. »

La fille se rapprocha aussitôt de Jay, comme si elle avait un besoin vital d'en savoir plus. Rien qu'en la regardant, le trentenaire voyait qu'elle était anxieuse, s'il poussait trop, elle allait courir et non plus marcher. Sentant l'amusement poindre le bout de son nez, Jay attendit la suite, sachant très bien qu'elle n'allait pas tenir longtemps avant d'essayer de le passer au grill pour en savoir plus.

« Vous avez vu quelque chose d'autre ? »
« Ouais. Y'avait l'aquarium plein d'araignées. »
« QUOI ?! Ils n'ont pas le droit de faire ça ! Et on appelle ça un vivarium s'il y a des animaux non aquatiques dedans. »

Elle ne flippait pas encore assez, sans quoi elle n'aurait pas jugé utile de le corriger. Pendant qu'elle essayait de l'interroger sans se douter qu'il se moquait d'elle, les deux autres filles s'étaient rapprochées de la zone où le bruit étrange s'était fait entendre et se collaient maintenant l'une contre l'autre.

« Ils ont l'droit, c'était noté dans l'contrat. Z'avez pas lu ? »
« Bien sûr que si ! Mais je n'ai rien vu au sujet d'araignées ! » La fille se tourna vers le prénommé Gabriel. « Vous avez eu ça vous ? On doit se dépêcher, j'ai la phobie des araignées, je refuse d'en voir. »
« Bah, techniquement on les verra pas vu qu'on est dans l'noir. P't'être même qu'elles viendront quand vos piles de lampes seront vides. »

La pensée de se retrouver dans le noir avec ces créatures les fit piailler de peur et elles s'empressèrent de reprendre leur fouille d'une manière on ne peut plus anarchique. Finalement, peut-être que ça allait être plus drôle que prévu.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 20 Fév 2020 - 23:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Gabriel Sullivan
Cartel Rouge

Personnage

ϟ Âge : 19
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 437
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Crédits : //
ϟ Doublons : Joseph Miller
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Dirigeant d'un agence de sécurité
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux grisonnants
- Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu (II)
- Maîtrise des armes de jet (II)
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Réflexes sur-développés
- Communication avec les félins
- Frénésie (immunisé contre la douleur, les drogues et poisons super-force 80T, super-résistance 80T, régénération VI, super-vitesse, super-saut)
- Neofelis Nebulosa (compagnon)
- Menteur invétéré
ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Communication
Joueur

ϟ Âge : 19
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 437
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Crédits : //
ϟ Doublons : Joseph Miller
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Dirigeant d'un agence de sécurité
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux grisonnants
- Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu (II)
- Maîtrise des armes de jet (II)
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Réflexes sur-développés
- Communication avec les félins
- Frénésie (immunisé contre la douleur, les drogues et poisons super-force 80T, super-résistance 80T, régénération VI, super-vitesse, super-saut)
- Neofelis Nebulosa (compagnon)
- Menteur invétéré
ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Communication
Ah? Le chef des Ymirs semblait vouloir en rajouter? Agréablement surpris, Gabriel le laissa semer la discorde dans le groupe des trois hystériques. Ces dernières semblaient d'ailleurs peu à peu mettre de côté leur excitation pour plutôt laisser place à de l'angoisse. Un type potentiellement prêt à leur sauter dessus et des araignées, ça commençait à faire beaucoup pour ces pauvres jeunes femmes, apparemment.

" Non, non, la présence d'araignée n'était pas déclarée... De manière... Euh... Explicite. Mais il y avait cette petite clause, qui parlait d'activités liées aux peurs des uns et des autres, quelque chose comme ça. J'imagine que ça en faisait partie? Vous n'avez pas du lire assez attentivement. "

Les fouilles, en plus d'être devenues vitales pour échapper au terrible homme de l'ombre, s'avéraient maintenant dangereuse : peut-être allaient-elles plonger leurs mains dans un saut plein d'araignées. Histoire de continuer sur cette lancée, une nouvelle idée germa dans l'esprit, décidément très créatif ce soir-là, de Gabriel. Il alla se placer au centre de la pièce et prit la parole en faisant résonne sa voix dans toute la salle.

" Mais en fait, qu'est-ce qui nous dit que nous sommes tous là pour la même raison? Peut-être que finalement, une seule personne veut vraiment s'échapper d'ici, et que les autres sont là pour l'en empêcher? Peut-être que l'une d'entre vous ne cherche qu'à ralentir l'un d'entre nous? Ou alors ce gars-là? Qu'est-ce qui nous dit qu'il est avec nous? Enfin, après tout, vous ne savez même pas dans quel camp je suis moi. Peut-être que je suis payé par les organisateurs, ou alors vous l'êtes ? "

Il laissa planer un silence quelques instants avant de reprendre, après avoir pointé du doigt l'une des trois filles, au hasard, pour donner plus de poids à son ridicule discours :

" En fait, on ne sait rien. Peut-être que seulement l'un d'entre nous a reçu le mail, que tout le reste, c'est des mensonges? Qu'est-ce qui nous dit qu'on a reçu le même en plus? Enfin, j'ai plein de questions, mais je ne suis pas sûr que ce soit le moment. Après tout, on a toujours ce type qui rôde pas loin, caché derrière une armoire ou sous un meuble... "

Sur ces mots, voyant qu'ils avaient provoqués l'effet escompté, Gabriel retourna vers son camarade criminel et se rapprocha suffisamment pour lui glisser quelques mots à voix basse, de sorte à ce qu'aucune des trois ne puisse l'entendre.

" Pourquoi on essaierait pas de battre ces types à leur propre jeu et de les forcer à ouvrir la porte eux-même? Ils seront obligé à force, déclara-t-il en désignant le groupe d'apeurées d'un geste du menton, ils pourront pas les laisser dans cet état avec nous trop longtemps. Si j'y arrive en premier, vous me payez un second verre, celui que j'aurais du prendre si personne n'était venu me déranger. "
 
Revenir en haut Aller en bas







Message posté : Ven 21 Fév 2020 - 20:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Jay avait bien compris que ce type essayait de faire flipper les gonzesses et il resta donc silencieux alors qu'il en rajoutait une couche. Même plusieurs en fait. Les nanas étaient totalement paniquées, ça se voyait clairement dans la manière d'agir ! Mais lorsque le gars reprit la parole pour lancer une nouvelle vanne, le Texan se demanda s'il n'en faisait pas un peu trop. À pousser le bouchon trop loin, on prenait le risque de voir la plaisanterie échouer ! Sauf qu'ils avaient la chance d'être tombés sur ces filles qui gobaient tout ce qu'elles entendaient et les paroles du gars se transformèrent en un sombre présage qui les fit se jeter à l'assaut de la moindre piste.

En voyant le type se diriger vers lui, Jay resta sur ses gardes, mais ne bougea pas d'un cil. Il tourna à peine la tête dans sa direction lorsque l'homme lui proposa de s'amuser un peu en forçant les gars qui les avaient traînés ici, à devoir interrompre leur séance avant l'heure. Et il promettait une bière en échange, de quoi plaire à n'importe qui ! Sans avoir le sens de la compétition, le trentenaire n'était jamais contre un bon verre, il acquiesça donc d'un hochement de la tête à peine visible.

« Ok. Et si j'gagne en premier, préparez votre argent. » Pour payer des bières, évidemment. « Puis si y'a égalité, on avisera. »

Se taper dans la main pour sceller l'accord aurait été relativement suspect, aussi le trentenaire se contenta-t-il de se rapprocher des filles pour la première fois depuis qu'ils s'étaient retrouvés ici. Elles retournaient tous les pots à leur portée, explorant toutes les pistes possibles sans rien trouver. Le Texan finit par lever les yeux vers le plafond et remarqua quelque chose qui brillait légèrement. Une sorte de phrase écrite à l'encre lumineuse, mais qui était en partie cachée par une tenture à demi détachée. Il faudrait l'éclairer davantage avec le faisceau de la lampe pour qu'elle révèle son secret, mais ce n'était pas le but de Jay qui décida de détourner leur regard de cette zone.

« J'ai vu deux des gars d'un autre groupe serrer la main des organisateurs. Z'ont parlé d'une histoire de fric, j'ai pas trop pigé. » Il jeta un coup d’œil vers elles. « J'crois qu'y'a un truc pour ceux qui sortiront en premier. Pis les autres auront un truc à payer. »
« Quoi ? Mais on a déjà payé la participation ! »

Rien qu'à voir ces filles, on voyait clairement qu'elles avaient de l'argent et qu'elles feraient des proies idéales pour des types malintentionnés.

« Ouais.. 'Fin, vous avez fait gaffe à ces gars ? J'veux dire, vous savez qui c'est ? Z'avez cherché sur internet avant d'accepter ? » Les filles hésitèrent.
« N... Non. Mais je ne comprends pas ce que vous voulez dire. »
« C'que j'veux dire, c'est qu'j'ai entendu parler d'types qui enlèvent des gonzesses et ça s'passe dans ces quartiers-là. Qu'les types soient du côté des organisateurs m'étonnerait qu'à moitié. P't'être qu'y comptent sur l'fait qu'vous pensiez jouer à un jeu pour qu'vous soyez pas chiantes et qu'vous soyez faciles à enlever. »

La révélation et la possibilité qu'elles puissent avoir payé pour se faire enlever sembla les terrifier. Rien qu'à regarder leurs visages marqués par la peur et l'inquiétude, Jay comprenait qu'elles n'en avaient plus pour très longtemps. Mais elles n'étaient pas encore mûres. Si l'une aurait craqué seule, le fait qu'elles soient plusieurs leur donnait une fausse impression de sécurité.

« Non, vous dites n'importe quoi, il y a des preuves, des traces des transactions, ce genre de choses. Ils ne pourront jamais faire ça. »
« Vous croyez qu'c'est si dur d'pirater des comptes et ces conneries-là ? »

La femme secoua la tête comme pour refuser de le croire, mais Jay voyait bien qu'il avait marqué un point.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 23 Fév 2020 - 13:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Gabriel Sullivan
Cartel Rouge

Personnage

ϟ Âge : 19
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 437
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Crédits : //
ϟ Doublons : Joseph Miller
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Dirigeant d'un agence de sécurité
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux grisonnants
- Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu (II)
- Maîtrise des armes de jet (II)
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Réflexes sur-développés
- Communication avec les félins
- Frénésie (immunisé contre la douleur, les drogues et poisons super-force 80T, super-résistance 80T, régénération VI, super-vitesse, super-saut)
- Neofelis Nebulosa (compagnon)
- Menteur invétéré
ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Communication
Joueur

ϟ Âge : 19
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 437
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Crédits : //
ϟ Doublons : Joseph Miller
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Dirigeant d'un agence de sécurité
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux grisonnants
- Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu (II)
- Maîtrise des armes de jet (II)
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Réflexes sur-développés
- Communication avec les félins
- Frénésie (immunisé contre la douleur, les drogues et poisons super-force 80T, super-résistance 80T, régénération VI, super-vitesse, super-saut)
- Neofelis Nebulosa (compagnon)
- Menteur invétéré
ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Communication
Étrange... Gabriel était en train de se demander pourquoi il agissait de la sorte... Sa fille était potentiellement en danger, il lui avait révélé ses activités, tenues secrètes depuis sa naissance : le père de famille devrait être au fond du sceau! Il l'était il y a quelques heures encore ceci-dit... Et pourtant, le voilà qui était en train de se prendre au jeu, d'oublier la fameuse distance qu'il préférait appliquer avec tous ses collègues, de parier un coup à boire. Tout ceci ne lui ressemblait pas. Du moins, ça ne ressemblait pas au Gabriel Sullivan que tout le monde connaissait, le flegmatique et peu loquace. Mais au fond, ce genre de comportements, le quadragénaire l'avait toujours eu en lui, il l'avait simplement laissé de côté au fil du temps, pour préférer cette carapace. Elle était sûrement nécessaire à son métier, peut-être même à sa survie. Mais là, pour une fois, sans vraiment y faire attention, il s'était relâché, et cela lui tira même un léger sourire. Gabriel se sentait presque bien, aussi surprenant que cela puisse paraître. Il se montrait optimiste : sa fille était en sécurité, entouré de toute son équipe, qui veillait sur sa chambre d'hôtel depuis leurs voitures rôdant dans le quartier, et il n'aurait pas à lui mentir la prochaine fois qu'ils se retrouveraient... Lâcher prise, voilà ce dont cet homme avait vraiment besoin ces temps-ci. 

En tout cas, la possibilité de s'enquiller une bière pour pas un sou sembla remotiver le criminel que Gabriel regarda d'un œil préoccupé : il partait tout droit vers une victoire certaine avec de tels arguments. Lui-même avait crû être allé trop loin durant son discours sans grand sens, mais apparemment, ces filles semblaient tout gober. Il leur suffisait d'une simple justification bancale pour ne plus savoir démêler le vrai du faux. Sur ce coup-là, le Lieutenant ne put que hocher la tête pour confirmer les dires de Lane lorsque l'une des jeunes greluches le regarda, en demande de soutien. 


" Mais si tout ce que vous dites est vrai, là... Qui êtes-vous alors? Qu'est-ce que vous faites ici? Pourquoi vous êtes en train de nous dire tout ça ? "

Le ton était réellement paniqué. Gabriel fit quelque pas sur le côté et fit un petit saut pur s'asseoir sur l'une des tables collées au mur, en laissant pendre ses mollets.


" D'après vous? "

Désorienté, les trois se regardèrent une à une. Apparemment, aucune ne semblait apte à réaliser qu'aucun des arguments avancés par les deux hommes ne se rejoignaient, et qu'il n'y avait aucune construction logique. Tant mieux.

" Vous êtes entré sans cagoule... Vous êtes peut-être là pour nous désorienter? Nous faire perdre du temps pour que tout le reste se mette en place dehors? Vous essayez de nous embrouiller, c'est ça, hein? C'est ça? "

N'ayant pas grand-chose à rajouter, Sullivan se contenta de hausser les épaules, sans sortir les mains de ses poches. Cependant, quelque chose avait sûrement germé dans la tête de ces pauvres filles : un peu d'esprit de survie! L'une d'entre elle se précipita vers l'un des coins de la pièce et saisit un porte-manteau, assez imposant. Ayant des difficultés à maîtriser sa toute nouvelle arme, l'une des deux autres vint à sa rescousse. En voyant ça, la dernière eut sûrement une petite montée d'adrénaline et replaça sa main sur la lampe torche, de sorte à pouvoir porter un coup avec, en se dirigeant droit vers Lane. Quant aux deux autres et leur porte-manteau, elles se précipitèrent vers Gabriel, emportée par leur élan et le poids de leur superbe arme.


" On va pas se laisser faire, ils pourront rien faire si vous êtes des otages ! "

Gabriel, médusé, observa la scène avec une lueur d'amusement dans le regard. Ça n'avait bel et bien plus aucun sens.
 
Revenir en haut Aller en bas







Message posté : Lun 24 Fév 2020 - 10:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les filles étaient naturellement stupides, Jay l'avait compris depuis longtemps, mais ces trois-là dépassaient largement les autres. Elles crevaient même le plafond ! Il ne put retenir un soupir lassé et agacé lorsque la lumière sembla se faire dans leur cerveau. Sembla, car elles étaient toujours à côté de la plaque et même si leur hypothèse avait été la bonne, ce n'était clairement pas en agissant comme elles le faisaient qu'elles allaient réussir à régler la situation.

Laissant les deux nanas au porte-manteau s'en prendre à l'autre gars, Jay se concentra sur l'idiote qui pensait pouvoir le neutraliser avec une simple lampe de poche. Il n'aurait même pas eu besoin de ses pouvoirs pour la remettre à sa place ! La laissant s'approcher suffisamment pour qu'elle puisse penser l'avoir, le Texan leva finalement la main à la dernière seconde, bloquant le coup qu'elle lui portait avec la force d'une mouche, puis lui arracha la lampe des mains, provoquant un glapissement surpris, rapidement suivi d'un cri de protestation.

« Hé ! Ma lampe ! »
« C'pas la tienne, y'a pas ton nom dessus. »

Il retourna la lampe pour la braquer dans la tronche de la fille qui plissa des yeux avant de lever sa main devant son visage, comme pour essayer de se protéger de la lumière crue. Bien fait, ça lui apprendrait à faire pareil ! Jay ne baissa pas le faisceau lumineux, se contentant de reprendre la parole.

« Arrêtez d'être connes deux secondes, même si j'me doute qu'c'est compliqué pour vous. » Toujours aussi aimable, évidemment. « Sérieux, vous croyez quoi ? Qu'trois gonzesses comme vous vont pouvoir nous prendre en otage ? Franchement. Y'a juste à vous balancer des araignées et vous vous pissez dessus.... »

L'insulte sembla vexer la fille que Jay éclairait, elle releva le menton comme pour se défendre d'être aussi froussarde, baissa sa main, puis tenta de soutenir le regard du trentenaire, masqué par la lumière de la lampe. Au final, après quelques secondes, elle finit par baisser les yeux, ses épaules s'affaissèrent et elle lâcha un long soupir. Son courage n'aurait pas duré bien longtemps. Peut-être venait-elle de comprendre qu'avec ses bras de crevette, elle n'avait aucune chance de s'en tirer s'il était question de prendre ces deux types en otage ? Possible. À moins qu'elle ne se comporte simplement comme une fille : en abandonnant à la première difficulté.

Comme pour faire écho aux soupçons du trentenaire, la femme émit soudain un bruit étrange. Une sorte de... Long sifflement. Un peu comme les alarmes des bagnoles. Jay fronça les sourcils et distingua bientôt des soubresauts agiter les épaules de la gonzesse, puis son sifflement se transforma en reniflement. Les mêmes que ceux des petits cochons. Dix secondes plus tard, elle se frottait les yeux en pleurant alors que les deux autres filles revenaient vers elle, levant des yeux accusateurs vers les deux hommes.

« Bravo ! Vous pouvez être fiers, vous la faites pleurer ! »

Pas touché pour deux sous, Jay resta tout d'abord silencieux, puis la voyant se frotter les yeux avec ses mains sales, ne rata pas l'occasion d'enfoncer encore un peu le clou.

« T'devrais faire gaffe, avec la saleté qu't'as touché, t'vas p't'être foutre des œufs d'araignée dans tes yeux. »

Remarque qui déclencha une nouvelle crise de larme. Les reniflements porcins se transformèrent en cris bovins. Si avec ça les types ne décidaient pas de venir voir ce qui se passait ici....
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 25 Fév 2020 - 19:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Gabriel Sullivan
Cartel Rouge

Personnage

ϟ Âge : 19
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 437
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Crédits : //
ϟ Doublons : Joseph Miller
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Dirigeant d'un agence de sécurité
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux grisonnants
- Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu (II)
- Maîtrise des armes de jet (II)
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Réflexes sur-développés
- Communication avec les félins
- Frénésie (immunisé contre la douleur, les drogues et poisons super-force 80T, super-résistance 80T, régénération VI, super-vitesse, super-saut)
- Neofelis Nebulosa (compagnon)
- Menteur invétéré
ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Communication
Joueur

ϟ Âge : 19
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 437
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Crédits : //
ϟ Doublons : Joseph Miller
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Dirigeant d'un agence de sécurité
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux grisonnants
- Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu (II)
- Maîtrise des armes de jet (II)
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Réflexes sur-développés
- Communication avec les félins
- Frénésie (immunisé contre la douleur, les drogues et poisons super-force 80T, super-résistance 80T, régénération VI, super-vitesse, super-saut)
- Neofelis Nebulosa (compagnon)
- Menteur invétéré
ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Passeport
Communication
C'était sûrement la première fois que Gabriel se faisait charger avec un porte-manteau. Avant que les deux guerrières n'aient pu parvenir à toucher leur cible, l'une d'entre elle se prit les pieds dans ses talons et tomba à genou, annulant alors toute action. Dommage, déjà la retraite des troupes, constata Gabriel lorsqu'il les vit rejoindre leur camarade pour la consoler face aux propos de Lane. Il est vrai qu'il n'y allait pas de main-morte, mais c'était le jeu. Gabriel aurait presque eu de la peine pour cette jeune fille, si elle n'avait pas fait preuve de tant de bêtise quelques minutes auparavant. A vrai dire, elle prenait pour tout ceux envers qui Gabriel s'était retenu de lancer une remarque désagréable. Il observa la petit groupe former une boule, afin de réconforter la désespérée du milieu. 

Puis soudain, l'une des trois eut une nouvelle idée, elle alla frapper à la porte, demander à ce qu'on lui ouvrre. Bien entendu, pas de réponse. Alors, apparemment furieuse en plus d'être au fond du sceau, la plus petite alla récupérer le porte-manteau à l'aide de sa partenaire et se dirigea vers la porte. Elle se mit à donner des coups dans cette dernière, qui n'avait rien demandé pourtant. Chaque frappa semblait plus rageuse, accompagnée de cris stridents, plein de haine. Peut-être qu'avec plus de gingin, cette femme aurait été quelqu'un de bien plus intéressante à suivre.

 Toujours est-il que Gabriel lança un regard à Jötunn. Pouvait-on considérer cela comme une victoire? Haussant imperceptiblement les épaules, Gabriel attendit. Quelqu'un finirait bien par ouvrir. De toute manière, la porte commençait à sérieusement craquer à chaque coup. Les trois jeunes femmes semblaient vraiment déterminées, et même plutôt efficace, ce qui était surprenant. Peu à peu, des cris se firent entendre de l'autre côté.

" Stop, arrêtez! Arrêtez, s'il vous plaît! "

Un cliquetis résonna et la porte fut alors déverrouillée, laissant pénétrer la lumière dans la pièce. Toujours assis à l'autre bout, Gabriel resta silencieux et voulut voir comment allait réagir les types qui venaient d'ouvrir.

" Que se passe-t-il, pourquoi avez-vous frappé la porte? Ce n'est pas le... "


" Ils n'ont pas arrêté de nous faire peur, de nous dire qu'on avait été kidnappé ! "

" Qu'il y avait un homme caché et des araignées, sanglota une autre. "

Gabriel pouffa du nez et remit finalement pied à terre.


" Les trois demoiselles avaient peut-être signé pour ça, mais le monsieur et moi n'avions pas prévu de quitter nos tables et nos boissons. C'est plutôt nous avons presque kidnappé! "
 
Revenir en haut Aller en bas







Message posté : Lun 2 Mar 2020 - 15:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les nanas pétaient complètement les plombs et Jay songea que les gonzesses, de manière générale, pourraient bien être un peu moins chiantes et bien plus intéressantes si elles prenaient la peine d'être toujours sur ce mode. Malheureusement pour elles, elles préféraient jouer les chieuses. Le Texan se contenta donc de patienter, ce qui était un exploit pour lui, espérant que la porte céderait rapidement. Sauf qu'elle n'en eut pas besoin : des voix se firent bientôt entendre et quelques instants plus tard, l'huis s'ouvrit et laissa apparaître les gars qui étaient responsables de leur venue ici. Visiblement, ils ne comprenaient pas ce qui se passait, ce qui n'était pas si étonnant en y pensant un peu ! Mais les gonzesses se chargèrent rapidement de leur faire savoir ce qui s'était passé ici... Et ils n'en furent pas plus éclairés. Ouvrant les yeux comme des soucoupes, les types dévisagèrent tour-à-tour Sullivan et Jay qui restaient en retrait. Il fallut que le premier des deux explique la situation pour que le gus retrouve l'usage de sa voix.

« Mais... Vous étiez dans le bon bar, aux bonnes places. Et vous correspondiez à la description ! »
« Ah ouais ? » Jay s'approcha légèrement, provoquant un mouvement de recul de la part d'une des deux femmes. « J'serais étonné qu'c'soit l'cas, parce qu'j'étais juste allé boire un verre moi. » L'homme secoua la tête, ne comprenant toujours rien à la situation.
« Le courriel parlait de deux hommes, entre quarante et cinquante ans, installés contre le mur dans le bar The World's End ! » Jay soupira profondément avant de secouer la tête.
« Z'êtes complètement cons, l'bar où on était, c'pas celui-là, c'est The Hole in the Wall. Apprenez à lire bordel. »

L'homme sembla estomaqué, il tourna la tête vers son collègue qui haussa les épaules, visiblement aussi perdu que lui. Ce n'était pas très étonnant cela dit, ils avaient l'air d'avoir organisé ça un peu par-dessus la jambe. Ils manquaient clairement de sérieux et c'était un comble que ce soit un type comme Jay qui doive le souligner ! Quoi qu'il en soit, le jeu avait effectivement touché à son terme comme l'indiqua l'homme au moment où il reprit la parole.

« Bien, je vois. Il y a apparemment eu un gros problème, on s'est trompés de clients. Je m'excuse que vous ayez été embarqués là-dedans. » Il tourna la tête vers les femmes. « Et je m'excuse que ça se soit passé comme ça vous vous mesdemoiselles. Bien évidemment, nous ne vous faisons pas payer cette séance, vous en aurez une autre gratuite pour nous faire pardonner. » La fille, toujours en train de pleurer, répliqua aussitôt.
« Vous pouvez aller vous faire voir avec vos escape game ! »

Visiblement, passer un peu de temps avec un Texan suffisait à transformer une jeune femme polie et bien élevée en personne vulgaire. Tant mieux, ça aurait quand même servi à quelque chose !

Toujours est-il que l'histoire touchait à sa fin : ils furent évacués de la salle, les demoiselles menées à l'écart pour prendre un petit remontant et l'on proposa aux deux hommes de les raccompagner en ville. Jay accepta puisqu'il avait laissé son pick-up là-bas et ils prirent donc place dans un véhicule plus passe-partout qui les mena rapidement jusqu'au bar où ils étaient une heure plus tôt. Le chemin fut d’ailleurs relativement rapide, signe qu'à l'allée, ils avaient emprunté des chemins détournés pour faire monter le suspens.

Les deux criminels débarquèrent finalement, accompagnés par de nouvelles excuses de la part de l'un des deux hommes, puis la voiture repartit, les laissant sur le trottoir. Jay tourna finalement la tête vers Sullivan. Il avait réfléchi à tout ça durant le trajet et ce nom lui disait vraiment quelque chose. Il décida donc de vérifier.

« Sullivan, ça m'dit quelqu'chose, on s'connaît ? »

Probablement, même s'il l'avait oublié. Restait à espérer que le gars ne soit pas du genre vaniteux et ne se sente pas insulté par l'idée qu'on puisse ne pas se souvenir de lui.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
C'est la surprise, l'étonnement qui nous oblige à évoluer
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
C'est la surprise, l'étonnement qui nous oblige à évoluer Categorie_6C'est la surprise, l'étonnement qui nous oblige à évoluer Categorie_8


C'est la surprise, l'étonnement qui nous oblige à évoluer Categorie_1C'est la surprise, l'étonnement qui nous oblige à évoluer Categorie_2_bisC'est la surprise, l'étonnement qui nous oblige à évoluer Categorie_3
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C'est la surprise, l'étonnement qui nous oblige à évoluer Categorie_6C'est la surprise, l'étonnement qui nous oblige à évoluer Categorie_8

Sauter vers: