Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 Bouton_vote
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 Categorie2_1Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 Categorie2_2bisUn homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 Categorie2_3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 

Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 14 Juin 2020 - 19:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Natalia Greene
Veilleurs

Personnage
Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 200414014452645638

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 795
ϟ Nombre de Messages RP : 221
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Crédits : ultraviolences.
ϟ Doublons : Gabrielle, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 30 printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, membre des Veilleurs, fleuriste et herboriste
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 200414014452645638

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 795
ϟ Nombre de Messages RP : 221
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Crédits : ultraviolences.
ϟ Doublons : Gabrielle, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 30 printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, membre des Veilleurs, fleuriste et herboriste
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Il ne niait pas, signe qu’elle avait tapé dans le mille. Elle n’en revenait pas. Natalia ressentait une espèce de soulagement qu’elle ne parvenait pas bien à comprendre, comme si elle venait soudainement d’ouvrir toutes les portes de leur relation et qu’ils n’y avaient plus de secrets qui ait lieu d’être entre eux. Pourtant s’il venait de répondre à certaines de ses questions, elles cédèrent aussitôt la place à d’autres que la druidesse s’efforça de reléguer à un coin de son esprit, à un autre moment. Ce n’était certainement pas le lieu pour en parler... Et elle n’était pas certaine qu’il y ait grand-chose à dire. Il fallait simplement qu’elle... Digère l’information ? Quoique non, même pas.

« Elle a bien caché son jeu, admit Natalia. Mais j’aurais dû m’en rendre compte avant. »

La jeune femme posa son regard chaleureux sur le visage séduisant de son interlocuteur et un sourire amusé étira ses lèvres. Même en sachant qui il était réellement, elle avait dû mal à le considérer différemment... Peut-être parce qu’il ne lui avait jamais vraiment caché, au fond. Ce qui n’était peut-être pas une mauvaise chose, en soi. Elle préférait qu’il en soit ainsi. Natalia piqua les derniers fruits de sa salade et finit de les faire passer de thé. Tandis qu’elle prenait son verre de jus de fruit entre ses doigts, avec lequel elle joua un instant, elle reporta ses prunelles sur Raphaël.

Elle avait bien une question en fait.

« Tu n’as pas peur de croiser la route de l’Archimage ? Demanda-t-elle finalement. Vous n’êtes pas vraiment les bienvenus, tu sais depuis mmh... Le coup d’éclat de ton... Oncle ? »

Hadès était bien son oncle, non ? Elle n’était plus sûre. En tout cas elle avait eu l’occasion de parler avec Adrian du rôle qu’il endossait, de ses obligations vis-à-vis de ceux qui menaçaient la Terre Prime. Elle connaissait l’existence du Pacte et l’absolue nécessité de son maintien. En tant que Dieu, elle supposait que Raphaël en avait lui aussi entendu parler. Elle se demanda d’ailleurs de quelle manière il parvenait à le contourner... Et réfléchit un instant au fait qu’il était peut-être de son devoir d’en informer Adrian. Puis elle repoussa aussitôt cette possibilité, réalisant qu’elle était tout bonnement incapable d’imaginer faire une chose pareille.

Ils finirent leur petit-déjeuner et son ami s’absenta pour régler l’addition – dont les chiffres devaient donner le tournis –, après quoi ils regagnèrent l’artère parisienne qui commençait à se gorger de monde. Elle passa son bras sous le sien, sous le regard éberlué de quelques passants, et se laissa docilement guider au travers du portail puis dans les rues de la ville. La vue sur l’île de la Cité depuis les quais de Seine happa un instant la jeune femme qui ne trouva vraiment rien à dire ; Notre Dame se dressait majestueusement sur son parvis encore vide, claire dans le petit matin. Ils restèrent un instant à s’imprégner de la vue, jusqu’à ce que Natalia initie d’elle-même le mouvement.

Au détour d’une esplanade, ils trouvèrent quelques guitounes de souvenirs et se parèrent de tout ce qu’il y avait de plus cliché. Et par là, elle voulait dire tout. Ils arrêtèrent leur choix sur de bérets noirs et des marinières assorties d’un foulard rouge et la druidesse ne put s’empêcher de taquiner le charme absolument ridicule de son interlocuteur. Après quoi ils se permirent un détour par les bouquinistes, choisirent avec soin quelques ouvrages pour Martha et pour les enfants avant de mettre le cap sur le parvis de la Cathédrale. Elle voulait s’approcher. Traverser la Seine ne fut guère qu’un saut de puce pour eux et, un moins d’un battement, ils se retrouvèrent sous le couvert de la Grande Dame.

Là, ils prirent des photos. Beaucoup de photos. Certaines eux-mêmes, certaines avec le concours de quelques passants. Pas un instant la druidesse ne perdit son sourire et pas un instant le trouble du temps qu’ils passaient loin de Star City ne vint perturber ce moment. Elle en aurait presque oublié que, le matin-même, elle se trouvait encore aux Etats-Unis. Et elle venait presque à regretter que leur petite excursion touche à son terme. Au terme de ce qui sembla une éternité, la jeune femme finit par s’asseoir sur un rebord de pierre et soupira d’aise. Elle leva les yeux au ciel azuréen.

« C’était absolument mer-veill-eux, fit-elle savoir à son compagnon. J’ai hâte de la prochaine fois. Et j’ai surtout hâte de revenir avec les enfants. »

Elle ne pouvait pas imaginer un seul instant ne pas leur faire partager ce qu’elle venait de vivre. Partager le bonheur, c’était encore le meilleur moyen d’en profiter.

« D'ailleurs, il va être l’heure d’y aller, pas vrai ? » Demanda-t-elle à son ami, un sourire fantomatique aux lèvres.

Elle savait qu’il pouvait être tenté de l’entraîner dans d’autres aventures mais la jeune femme saurait rester inflexible : elle avait fait le plein de souvenirs aujourd’hui et elle n’avait pas immédiatement envie de les remplacer par d‘autres. Par ailleurs, malgré l’enchantement, elle restait consciente du fait que les orphelins attendaient sa venue avec impatience et ils avaient déjà bien, bien trop tardé.

Même les meilleurs moments devaient prendre fin à un moment où à un autre.
 
Revenir en haut Aller en bas




Nature stands with you
It is not so much for its beauty that the forest makes a claim upon men's hearts, as for that subtle something, that quality of air that emanation from old trees, that so wonderfully changes and renews a weary spirit + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 15 Juin 2020 - 15:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Raphaël Mercury
Indépendant Neutre

Personnage
Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 Rt1k

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 02/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 1039
ϟ Nombre de Messages RP : 796
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Born to Die
ϟ Doublons : Rafael Colón - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 36
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : dieu antique
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Grand, bien rasé en ce moment, les cheveux mi-longs, les yeux bleus, l'air charmeur, un grand sourire aux lèvres.
ϟ Pouvoirs : ΔPouvoirs
ΔAttributs divins & équipements
ΔServiteurs
ΔCompagnons
ΔVéhicules
ϟ Liens Rapides : Δ Le mythe
Δ Les fidèles
Δ Les épopées
Δ Les tablettes.
Δ Les cartes
Δ Téléphone
Joueur
Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 Rt1k

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 02/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 1039
ϟ Nombre de Messages RP : 796
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Born to Die
ϟ Doublons : Rafael Colón - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 36
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : dieu antique
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Grand, bien rasé en ce moment, les cheveux mi-longs, les yeux bleus, l'air charmeur, un grand sourire aux lèvres.
ϟ Pouvoirs : ΔPouvoirs
ΔAttributs divins & équipements
ΔServiteurs
ΔCompagnons
ΔVéhicules
ϟ Liens Rapides : Δ Le mythe
Δ Les fidèles
Δ Les épopées
Δ Les tablettes.
Δ Les cartes
Δ Téléphone
Elle n’avait guère l’air de lui en vouloir. Ou bien elle aussi cachait très bien son jeu, une explication à laquelle il n’adhérait guère. Il avait été établi plus d’une fois que Natalia portait ses émotions sur son visage particulièrement expressif.

Je l’ai déjà croisé, il sait que je suis là. Je prends le thé avec lui”.

Une demi-vérité. Disons que la dernière fois qu’il avait croisé l’Archimage remontait à quelques années, avant l’invasion du Terminus.

Nous n’étions pas les bienvenus depuis bien avant cela” nota poliment l’Olympien.

Depuis l'avènement du Pacte, pour être précis, non pas que cela l’avait empêché de mettre les pieds sur la Terre Prime quand même.

J’ai la réputation d’une déité globalement bienveillante, ma présence ici est donc tolérée”.

Globalement, car même s’il était un protecteur, il protégeait également des couches pas forcément recommandables de la population. Cela dit, il aurait argué sans faiblir que cela aurait pu être bien pire. Il n’était pas le protecteur des tueurs en série ou de créatures assoiffées de sang, mais celui des menteurs et des voleurs. Toujours sans faiblir, il aurait aussi argué que le mensonge sauvait des vies, à l’occasion, de même que le vol.

Toutes ces considérations divines ne valaient plus grand chose face à Notre-Dame. Le spectacle n’était guère nouveau pour l’Olympien, mais Paris avait cela de merveilleux qu’aucune journée ne s’y ressemblait et que la cathédrale qui dominait l’île de la cité paraissait toujours éclairée d’une lumière différente.

J’aime beaucoup celle-ci”.

Assis sur un rebord de pierre, Natalia à ses côtés, Raphaël parcourait les photos qu’ils avaient prises sur son téléphone. Celle qu’il désignait les voyait tous les deux arborer une attitude particulièrement solennelle, la cathédrale s’étalant derrière eux. Celle-ci avait été pris par un passant particulièrement amusé de leur petit jeu.

“Dommage qu’aucun de nous n’avait une baguette de pain sous le bras. Si j’avais su, je me serais aussi laissé pousser la moustache”. Il donna un petit coup de coude à Natalia. “Il m’a demandé depuis quand nous étions mariés”.

Ce que la jeune femme avait forcément loupé, puisque la question lui avait été posée en français, la langue que l’Olympien avait utilisé pour poliment demander à ce qu’on les prenne en photo.

Regarde-toi te transformer en voyageuse… je suis si fier” la taquina gentiment la déité. Quoiqu’il lâcha aussi un soupir qui paraissait un peu déçu. “En revanche, tu es encore atrocement raisonnable”.

Même si les enfants allaient sans doute se demander où ils étaient passés. Ils n’avaient guère prévenu qui que ce soit, avant que Natalia ne se fasse entraîner sur le parvis du Sacré-Coeur. Il se leva en premier, le téléphone déjà empoché, sa marinière toujours sur le dos, son béret toujours sur la tête, et le reste de leurs vêtements dans un sac en plastique. Il offrit à la jeune druidesse une révérence élégante, main tendue devant elle en attendant la sienne, tel un seigneur invitant une dame à une danse.

Il les fit passer dans un portail dans une petite rue un peu à l’écart. La matinée avançant, les rues commençaient à se faire peupler, le parvis de la cathédrale à se remplir de touristes. Il les fit revenir sur leur point de départ, dans la serre.

Si je devais recevoir une note en terme d’étoiles, combien en aurais-je?” s’enquit l’Olympien sur un ton parfaitement naturel, comme s’il venait de l’emmener dans son restaurant et qu’il attendait son verdict sur la qualité des plats. “Ah, et je suppose qu’il serait judicieux de retirer nos marinières”.

Sans quoi, ils risquaient l’un et l’autre de soulever quelques questions.
 
Revenir en haut Aller en bas


You see, what people fail to get is that I do have a moral code. It's just really f**king hard for them to figure out what it is. I call that "Chaotic lawful".

summer's Desire sign + nonapbf (tumblr)

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 2 Aoû 2020 - 18:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Natalia Greene
Veilleurs

Personnage
Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 200414014452645638

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 795
ϟ Nombre de Messages RP : 221
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Crédits : ultraviolences.
ϟ Doublons : Gabrielle, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 30 printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, membre des Veilleurs, fleuriste et herboriste
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 200414014452645638

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 795
ϟ Nombre de Messages RP : 221
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Crédits : ultraviolences.
ϟ Doublons : Gabrielle, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 30 printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, membre des Veilleurs, fleuriste et herboriste
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Natalia s’était demandée ce que Raphaël entendait par le fait d’être « globalement » bienveillant. Et elle avait hésité un instant à lui poser franchement la question, histoire de savoir à quoi s’en tenir. Puis elle avait convenu que si Adrian était au courant de sa présence sur Terre, et qu’il la tolérait malgré le Pacte, c’est que ça ne devait pas être bien méchant. Et si ce n’était pas bien méchant, ça n’avait pas d’importance pour elle. Après tout, Natalia ne menait sa croisade personnelle qu’envers celles et ceux qui mettaient en danger la vie des autres, ce qui n’était à priori le cas ni de Raphaël, ni de ses protégés. Les concernant, elle partait aussi du principe que tout le monde, ou presque, méritait une seconde chance. C’est pourquoi elle ne s’était jamais interposée entre Susan et Kelly, en dépit des activités criminelles de cette dernière... Même si elle savait qu’elle ne pourrait pas échapper à son devoir de Légionnaire si jamais elle devait la prendre un jour sur le fait accompli.

Tout est bien trop compliqué, songea-t-elle en regardant les photos que Raphaël faisait défiler sous ses yeux. La voix de son compagnon de voyage la ramena doucement à la réalité, tandis qu’elle prenait le téléphone d’entre ses mains pour mieux observer l’image qu’il lui indiquait. Ils étaient beaux, constata-t-elle en laissant un sourire amusé ourler ses lèvres. C’était de ces clichés qui méritaient d’être couchés sur papier glacé et qu’elle ne manquerait pas d’afficher sur son Wall of Fame personnel sitôt qu’ils seraient rentrés. En coulant un regard à Raphaël, elle ne put s’empêcher de pouffer en imaginant qu’on ait pu croire – ne serait-ce qu’un instant – qu’ils étaient mariés.

« On ne joue pas dans la même catégorie, pourtant. » Releva-t-elle.

Sans être repoussante, elle était dans la moyenne mais lui... Lui était à couper le souffle, évidemment. Avec ou sans moustache. Après avoir convenu qu’il allait être plus que l’heure d’y aller, et que Raphaël ait déploré son trop-plein de sérieux, ce dernier consentit à ouvrir un portail pour Star City. Glissant sa main dans la sienne, la jeune femme le traversa non sans avoir lancé un dernier regard à la majestueuse cathédrale de Notre Dame, tout en sachant qu’elle ne la voyait pas pour la dernière fois. Après quoi, en moins d’un battement de cil, ils étaient revenus sur le territoire des Etats-Unis. Elle prit un instant pour chasser la nausée inhérente à ce mode de déplacement avant de lancer un coup d’œil à l’Orphelinat monolithique qui lui faisait face.

De façon parfaitement irrationnelle, Natalia fut rassurée de le trouver dans un état identique à celui où elle l’avait laissé, comme si les quelques heures passées loin de la ville avaient pu être suffisantes à sa destruction. Comme si on absence le mettait automatiquement en grand péril. Irrationnel, on avait dit. Mais c’était ainsi ; Natalia s’inquiétait bien moins pour elle-même que pour ses proches et pour ceux qu’elle avait fait le serment de protéger. Heureusement, rien de dramatique n’était arrivé pendant son absence et comme Raphaël lui demandait qu’elle lui octroie une note pour leur petite escapade française, la druidesse détourna son regard du bâtiment, prit un air un grave et fit mine de réfléchir très sérieusement à la question. Finalement, après quelques instants de réflexion intense, elle fit une volte-face résolument théâtrale et déclara d’un ton solennel :

« Après de difficiles délibérations, l’agence de notation Greene octroie la note 4,5 étoiles sur 5 à la Mercury Airline. Avec ses félicitations. »

Elle ponctua sa galéjade d’une courbette exagérée et laissa un sourire étirer largement ses lèvres. Pourquoi une demi-étoile de moins ? C’était un secret ! La druidesse avisa le vaste terrain sur lequel le manoir se dressait et les enfants qui y jouaient. Elle retira précautionneusement la marinière qu’elle avait passé par-dessus sa chemise et la fourra dans le sac en plastique qui pendait au bout de son bras avant de planter ses prunelles chaleureuses dans celles de son compagnon.

« On y va ? » Demanda-t-elle finalement.

Parce que Raphaël avait fait aux pensionnaires de Underwood quelques promesses qu’elle entendait bien qu’il tienne. Malheureusement pour lui, la journée était loin d’être finie.


Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas




Nature stands with you
It is not so much for its beauty that the forest makes a claim upon men's hearts, as for that subtle something, that quality of air that emanation from old trees, that so wonderfully changes and renews a weary spirit + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 3 Aoû 2020 - 13:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Raphaël Mercury
Indépendant Neutre

Personnage
Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 Rt1k

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 02/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 1039
ϟ Nombre de Messages RP : 796
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Born to Die
ϟ Doublons : Rafael Colón - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 36
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : dieu antique
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Grand, bien rasé en ce moment, les cheveux mi-longs, les yeux bleus, l'air charmeur, un grand sourire aux lèvres.
ϟ Pouvoirs : ΔPouvoirs
ΔAttributs divins & équipements
ΔServiteurs
ΔCompagnons
ΔVéhicules
ϟ Liens Rapides : Δ Le mythe
Δ Les fidèles
Δ Les épopées
Δ Les tablettes.
Δ Les cartes
Δ Téléphone
Joueur
Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 Rt1k

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 02/02/2020
ϟ Nombre de Messages : 1039
ϟ Nombre de Messages RP : 796
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Born to Die
ϟ Doublons : Rafael Colón - Callie Aegia - Gabriel Colt
ϟ Âge du Personnage : 36
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : dieu antique
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Grand, bien rasé en ce moment, les cheveux mi-longs, les yeux bleus, l'air charmeur, un grand sourire aux lèvres.
ϟ Pouvoirs : ΔPouvoirs
ΔAttributs divins & équipements
ΔServiteurs
ΔCompagnons
ΔVéhicules
ϟ Liens Rapides : Δ Le mythe
Δ Les fidèles
Δ Les épopées
Δ Les tablettes.
Δ Les cartes
Δ Téléphone
Tu as parfaitement raison. Je crains que tu ne sois beaucoup trop bien pour moi” répondit l’Olympien avec un sérieux sans faille.

Comme s’il était parfaitement naturel que, des deux, elle soit celle qui aurait eu le choix de la terre entière comme conjoint. Sans doute tomberait-elle dans le panneau comme pour les autres taquineries que la déité avait pu pratiquer sur elle.

Il ajouta justement une autre de ces taquineries, une fois du côté américain de l’Atlantique, une fois sur le terrain de l’orphelinat, prenant un air parfaitement outré, quoiqu’un peu surjoué pour souligner la plaisanterie.

Seulement quatre étoiles et demi? Trahison et déshonneur sur ma maison! Quu’ai-je fait pour mériter une note si peu élevée?” Il plaqua dramatiquement le dos de sa main contre son front, tel un acteur un peu trop théâtral. “Je ne sais si je me remettrais de cette déception”.

Tout aussi sérieusement que s’il avait accepté gracieusement sa remarque, il lui offrit son bras. Il était temps de quitter la serre pour rejoindre l’orphelinat, où il avait promis à des petites mains qu’elles pourraient tresser ses cheveux. De fait, l’Olympien termina avec plus de tresses qu’il n’aurait pu les compter, sans s’être offusqué une seule fois de s’être fait trop tirer les cheveux. Il écouta avec autant de patience que de passions les histoires des enfants. Celui qui raconta avoir sauvé un écureuil - avec l’aide d’un adulte - celle qui lui montra les volants de sa jupe quand elle tournait sur elle-même, comme si chacun lui livrait l’histoire la plus passionnante qu’il avait jamais entendu.

Leur escapade parisienne avait pourtant bien grignoté le temps passé à l’orphelinat. Quand il annonça son départ, un concert de voix et de suppliques essaya de le retenir. L’un avait une histoire à raconter, un autre aussi, et un troisième voulait jouer au ballon. A chacun, il offrit la promesse solennelle de revenir pour écouter l’histoire, pour jouer, pour aller voler dans le parc.

Le temps de saluer tout le monde, d'être retenu par des plus âgés, l’Olympien resta sur place encore un moment, jusqu’à enfin pouvoir se libérer, quoique ce dernier ne l’aurait certainement pas vu comme une corvée. Il était d’excellente humeur en quittant l’institut, fort de la surprise qu’il ferait très bientôt à tous ces petits pensionnaires en étant présent pour leur soirée cinéma. Il tâcherait de se présenter les bras plein de pop-corn et autres sucreries. Cela lui permettrait certainement d’être dignement accueilli.
 
Revenir en haut Aller en bas


You see, what people fail to get is that I do have a moral code. It's just really f**king hard for them to figure out what it is. I call that "Chaotic lawful".

summer's Desire sign + nonapbf (tumblr)

 
Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia
 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4Revenir en haut 
Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 Categorie2_6Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 Categorie2_8


Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 Categorie2_1Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 Categorie2_2bisUn homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» [Hentaï] Le Grand Jeu
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]
» [UploadHero] Le Grand bazar [DVDRiP]
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 Categorie2_6Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant - Natalia - Page 4 Categorie2_8

Sauter vers: