Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Categorie_1Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Categorie_2_bisLe bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Categorie_3
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 3 Mar 2020 - 15:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Mikhaïl Lesovsky
Hell Club

Personnage
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1983
ϟ Nombre de Messages RP : 631
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1983
ϟ Nombre de Messages RP : 631
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
« Bien sûr que non. »

Elle n'était fautive de rien, c'était juste un concours de circonstances, une incompréhension générale et parfaitement logique au vu de la situation. Ils pourraient en discuter des heures sans tomber d'accord sur ce point, mais Mikhaïl voulait simplement que la demoiselle comprenne qu'il était désolé de ne pas avoir été là pour la soutenir pendant sa grossesse, ou même pendant son accouchement. Ça n'avait pas dû être facile, il le savait parfaitement.

Comme Gabrielle admettait être épuisée, ce qui était plutôt évident, il remonta légèrement sa main pour lui caresser les cheveux dans un geste très léger. C'était plus fort que lui, malgré les sentiments intenses qui l'animaient, il avait toujours peur de faire quelque chose de déplacé, de la mettre mal à l'aise. Mais cela ne l'empêchait pas de la mettre en garde sur un point qu'il avait déjà plaidé auprès de sa sœur.

« N'oublie pas de penser à toi aussi. Tu ne dois pas te miner la santé, tu n'es pas seule. Prends soin de toi. »

Dans le cas de figure où elle aurait la crainte qu'il ne soit pas à la hauteur de la tâche, il y aurait toujours Marishka pour l'épauler ! Toutefois, le mari de cette dernière avait disparu peu de temps après la naissance de leur dernier enfant, autant dire que le Russe avait largement eu le temps d'apprendre à changer des couches ou encore à consoler un gros chagrin. Il n'était pas anxieux à l'idée de devoir s'occuper d'un bébé. De son bébé. Cette pensée était étrangement réconfortante. C'était son sang et celui de la femme qu'il aimait.

S'il sentait beaucoup de ses inquiétudes s'envoler, d'autres naissaient. Comme cette histoire d'identité civile. Lui-même n'était même pas Américain, il ne savait pas comment est-ce que toutes ces choses se passaient. C'était compliqué et affreusement terre-à-terre. Fort heureusement, Gabrielle semblait y avoir déjà pensé, même si elle aborda un autre sujet plus compliqué. Marishka. Bien évidemment, il allait lui avouer. Mais comment justifier ça ? Ils étaient censés n'être que des relations de travail, même si la jeune femme avait flairé qu'il y avait anguille sous roche. Il fallait aussi qu'il trouve quand lui annoncer. Techniquement, Gabrielle n'aurait pas encore dû accoucher et il était hors de question de lui parler d'un sérum ou quelque chose dans ce goût-là !

Le Russe resta tout d'abord silencieux, puis s'anima lorsqu'il fut à nouveau question du bébé. Quel prénom allait-il porter ? Il fut sincèrement touché qu'elle n'ait pas décidé seule et qu'elle veuille qu'ils le fassent ensemble. Un sourire sincère ourla ses lèvres tandis que ses prunelles se posaient sur le bébé.

« Je pense que tu as déjà dû y réfléchir ? Voudrais-tu qu'il soit français ? J'avoue que je ne m'y connais pas trop en la matière. Il n'y avait mis les pieds qu'une fois et n'avait pas vraiment bavardé avec les habitants de Paris. Je crois qu'un prénom doux lui irait bien. »

Quelque chose qui se glissait dans l'oreille, aux intonations douces. C'était sans doute parce qu'il ressentait de tels sentiments à son égard, mais il devait avouer que ses jolies joues rondes et son sourire ravissant ne faisaient que renforcer cette impression. Dans un mimétisme naturel, le Russe ne put s'empêcher de sourire en voyant le bébé faire de même. Marishka allait être aux anges, il en était convaincu. D'ailleurs, à ce propos....

« Je compte en parler à Marishka. Je ne peux pas lui enlever ça. Gabrielle avait dû comprendre que sa sœur rêvait d'être tata. Il faudra simplement que je sache quoi lui dire. Tu n'étais pas encore sur le point d'accoucher la dernière fois que vous vous êtes vues. Il posa ses yeux sur elle. Et il faudra que tu te prépares à l'idée de la voir souvent te téléphoner ou débarquer pour voir le bébé. Mais ne t'inquiètes pas, je lui dirais de ne pas se montrer envahissante. »

Elle avait tendance à rapidement devenir collante lorsqu'elle voyait un bébé, alors autant dire que si ce dernier était de son sang, elle ne le lâcherait plus !
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Mar 2020 - 11:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

Gabrielle Tessier
Agent Ténébreux

Personnage
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 636
ϟ Nombre de Messages RP : 211
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 636
ϟ Nombre de Messages RP : 211
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Le fait que Mikhaïl caresse ses cheveux l’apaisa plus qu’elle ne l’aurait cru. Il y avait tellement de tendresse, de délicatesse dans ce geste pourtant si simple qu’elle ne put s’empêcher de pousser un soupir de contentement, de laisser aller sa tête sur l’épaule de son bien-aimé pour poser un regard amoureux, attendri sur leur enfant. Gabrielle savait que ce n’était qu’une parenthèse de tranquillité, de plénitude, et que tout ne tarderait pas à leur retomber dessus. Mais pendant un instant au moins, ils étaient une famille normale, qui profitait les uns des autres et qui s’aimait infiniment. Ils étaient plus ou moins dans l’œil du cyclone, un instant d’accalmie qui leur était offert et dont la française entendait bien profiter pour régler les quelques questions qu’ils avaient à régler.

« Promis, dit-elle simplement. J’ai pensé faire appel à quelqu’un pour s’occuper de lui pendant quelques jours et pouvoir me reposer. Mais c’est tellement difficile d’imaginer le laisser à quelqu’un d’autre… Même si je pense que je ne vais pas trop avoir le choix. Elle lui adressa un sourire coupable. Bien sûr, tu as le droit de passer quelques nuits ici si tu en as envie. »

Elle savait qu’il n’oserait jamais se proposer de lui-même. En dépit de tout ce qu’ils avaient partagé, de tout ce qu’ils ressentaient l’un pour l’autre, Mikhaïl continuait de se sentir illégitime. Bien sûr, il y avait aussi ses obligations vis-à-vis de sa propre organisation, ainsi que de sa sœur. Tout cela, Gabrielle ne le comprenait que trop bien et elle ne pouvait pas lui en vouloir. C’est pourquoi, s’il arrivait parmi tout ça à trouver un moment pour passer du temps avec eux deux, elle n’en serait que plus heureuse. Elle ne l’obligeait en rien, toutefois. À dire vrai, elle voulait qu’il ait pleinement le pouvoir de décider en ce qui concernait leur enfant, comme c’était le cas pour la question du prénom.

« J’y ai un peu réfléchi, oui, avoua-t-elle. En fait, j’avais pensé à lui donner un prénom russe, comme son papa. Par contre j’aimerais qu’il porte celui de mon père en deuxième prénom. Elle gloussa en voyant leur fils ouvrir de grands yeux bleus et gazouiller en regardant Mikhaïl. Que penses-tu d’Alexei ? »

Alexei Christian Lesovsky-Tessier. Gabrielle constata avec un plaisir non-feint que ça sonnait merveilleusement bien et elle se vit déjà le présenter à ses proches, le présenter à Marishka… Laquelle serait très certainement extatique de voir que son frère avait produit un aussi beau bébé. Elle imaginait sans mal sa réaction et la remarque de son compagnon ne la fit que plus rire.

« Ce n’est pas un problème, ta sœur est un ange sur Terre. » Sourit-elle.

Sûrement que lui-même n’était pas tout à fait du même avis… Cela mis à part, il soulevait un point intéressant et qui allait par la suite s’avérer problématique. Comme le lui expliquer ? Il y avait bien sûr le problème évident de leur dernière rencontre : Gabrielle semblait n’être qu’à quelques mois de grossesse, quatre ou cinq, tout au plus. Elle ne pouvait pas déjà avoir accouché. Puis il y avait la question de la paternité... Comment justifier qu’il n’ait pas été au courant ? Elle prit quelques instants pour réfléchir avant de reprendre la parole :

« Pourquoi ne pas lui dire qu’il est prématuré ? Ce n’est pas vraiment un mensonge, expliqua-t-elle, puisqu’il sera bien né à la date à laquelle il est né, avant terme, et aura donc bien l’âge qu’il est censé avoir. Elle marqua une pause, levant le regard vers lui. Tu pourrais lui dire la vérité dans quelques semaines, en expliquant que tu préférais ne pas lui en parler pour ne pas l’inquiéter, par exemple… Elle t’en voudra sûrement un peu mais probablement pas longtemps. Nouvelle pause. Quant à notre relation… Le mieux serait peut-être de dire la vérité. Après tout, elle ne peut pas te reprocher ce que tu ignorais… Et tu ignorais que j’étais enceinte de toi. »

Elle attrapa la main minuscule que son fils tendait vers elle, observant qu’il serrait son petit poing autour de son doigt. Gabrielle savait qu’il y avait un dernier point dont il fallait qu’ils discutent et pas des moindres. Mais pas dans l'immédiat. Dans l'immédiat, elle profitait de leur fils.
 
Revenir en haut Aller en bas




No one can hide from my sight
power is of two kinds. one is obtained by the fear of punishment and the other by acts of love. but power based on fear of punishment is a more effective and permanent then the one derived from love + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Mar 2020 - 21:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Mikhaïl Lesovsky
Hell Club

Personnage
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1983
ϟ Nombre de Messages RP : 631
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1983
ϟ Nombre de Messages RP : 631
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
La perspective de devoir laisser Gabrielle s'occuper seule de leur fils ne lui plaisait pas vraiment, aussi bien parce qu'il considérait que c'était leur rôle à chacun que parce qu'il ne voulait pas qu'elle s'imagine qu'il trouvait ça logique. Ça ne l'était pas. Même s'il avait été élevé dans l'idée que la femme était faite pour s'occuper des enfants tandis que l'homme gérait le reste, ce n'était pas dans sa manière de faire. Toutefois, Mikhaïl n'osait pas lui faire la proposition qui lui trottait dans l'esprit. En avait-il le droit ? Il ne se sentait pas assez légitime pour ça, mais la tentation était très présente. Ce fut finalement la demoiselle qui lui offrit l'ouverture nécessaire pour oser faire son offre. Bien sûr, ce qu'elle suggérait aurait parfaitement fait l'affaire, mais il songeait à autre chose.

« C'est vraiment gentil de me le proposer. Mais, tu sais, je peux m'occuper de lui si jamais tu veux te reposer. Je sais me débrouiller avec les bébés, j'ai suffisamment eu à le faire avec ceux de ma sœur. Il lui offrit un sourire. Et je pourrai le prendre chez moi en cas de besoin. »

Il se sentit un peu honteux en parlant de son chez lui. Ce n'était qu'un studieux miteux dont le robinet s’obstinait à couler malgré ses nombreuses tentatives pour tout remettre en ordre. L'endroit était minuscule et même s'il suffirait largement pour accueillir le bébé, le Russe éprouva une honte assez familière à l'idée que Gabrielle puisse voir où il vivait. Elle comprendrait sans doute le fossé qui les séparait et le fait qu'ils ne pouvaient pas se côtoyer. Ce serait pour les mêmes raisons qu'il ne pourrait pas rester dormir ici. Il se sentirait comme un intrus dans un endroit trop bien pour lui et aurait l'impression de profiter d'elle et de sa richesse. Toutefois, comme c'était bien trop compliqué à expliquer, le trentenaire préféra ne pas répondre de manière plus détaillée.

Le changement de sujet arriva à point nommé, surtout qu'il concernait quelque chose de très important. Quel prénom donner à leur enfant ? Le fait qu'elle propose de choisir un prénom russe le toucha sincèrement et le sourire qui ourla ses lèvres ne laissait aucun doute sur ce point. Ses prunelles se posèrent sur le bébé alors qu'il se mit à gazouiller et Mikhaïl finit par approuver avec sincérité lorsqu'elle proposa un très joli prénom.

« Je pense que c'est très beau et que ça lui irait parfaitement. Tu sais que ça veut dire « protéger » ? Ça lui ira bien je crois. Il eut un léger rire. L'enfant allait être protégé, ça, c'était certain ! Alexeï Christian, ça sonne bien je trouve. »

Il avait légèrement écorché le prénom français malgré toute sa bonne volonté, mais à fore de le prononcer, il finirait bien par trouver le bon ton, non ? De toute manière, il y avait de fortes chances pour que ces prénoms restent au premier plan dans son esprit pour les semaines – ou les années – à venir. Tout comme celui de Gabrielle d'ailleurs. Mais ce n'était pas vraiment pour les mêmes raisons, même s'il les aimait tous les deux. C'était juste... Différent. Un léger soupir lui échappa tandis que ses prunelles se détachaient enfin du visage du poupin pour se poser sur celui de Gabrielle alors qu'elle parlait de Marishka. Il était vrai que cette dernière était vraiment rafraîchissante et unique, mais le Russe ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter de sa réaction. Non pour le pardon qu'elle pourrait lui refuser – il était sûr du contraire – mais parce qu'elle risquait de devenir un peu trop envahissante avec la malheureuse Gabrielle.

Le Russe haussa finalement les épaules, levant sa main libre pour la glisser jusqu'à la joue du bébé qu'il frôla du bout des doigts. C'était la première fois qu'il le touchait et la sensation était à la fois très étrange et agréable. Se dire qu'ils avaient fait ce magnifique bébé le troublait encore, mais dans le bon sens. Après quelques secondes de silence, il finit par acquiescer d'un hochement de la tête.

« Tu as raison. Je pensais justement à l'explication du bébé prématuré, même s'il est en bonne forme. Il esquissa un sourire, l'enfant était effectivement vigoureux. Elle ne m'en voudra pas longtemps, même si je lui dis ça. Depuis le temps qu'elle espère me voir avoir des enfants, je pense qu'elle ne changerait pas d'avis comme ça. Elle avait d'ailleurs pu le voir lors de leur rencontre en ville. C'est juste que... Il marqua une pause, hésitant. Je ne veux pas qu'elle pense que c'est... Il ne trouvait pas comment expliquer son idée sans avoir l'air insultant. Je ne veux pas qu'elle croit que c'est arrivé par accident. Je sais que ce n'était pas prévu, mais je ne le vois pas comme ça. Je veux dire... Ce n'est pas comme si nous avions agi sans raison. »

Il n'était pas sûr que son explication était très claire. Dans son esprit, c'était le cas : il ne voulait pas que Marishka s'imagine qu'ils avaient couché ensemble sans plus réfléchir et qu'ils s'étaient finalement retrouvés avec un bébé non désiré sur les bras, voilà toiut. Mais expliquer ça sans avoir l'air de la dédaigner ou de manquer de respect à leur fils lui semblait être mission impossible. Après un long soupir, il résuma ses pensées en une phrase.

« Je sais qu'elle va me demander « et après ? » et qu'elle va se montrer trop curieuse. »

Elle comprendrait sans doute que ce « et après » les concernait eux deux et non le bébé. Marishka le connaissait assez pour savoir qu'il n'allait pas abandonner son fils, mais pour le reste, elle serait sans doute autant dans le brouillard que lui-même l'était à cet instant. Car il ne saurait pas quoi lui répondre s'il avait souhaité le faire.
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 12 Mar 2020 - 12:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

Gabrielle Tessier
Agent Ténébreux

Personnage
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 636
ϟ Nombre de Messages RP : 211
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 636
ϟ Nombre de Messages RP : 211
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
La réponse de Mikhaïl lui arracha un sourire triste. Gabrielle songea un instant qu’il avait mal interprété ce qu’elle lui disait en lui proposant de rester chez elle ; À aucun instant, elle n’avait émis l’idée qu’il ne soit pas en mesure de ramener son enfant chez lui, de s’en occuper dans son propre appartement, de prendre soin de lui. Elle n’y avait songé une seule seconde et s’apprêtait à le lui préciser. Puis elle comprit qu’il n’en était rien, et que son refus de rester à ses côtés n’était rien de plus qu’un refus. N’avait-il pas envie de passer du temps avec eux ? S’était-elle trompée en pensant qu’avoir un enfant changerait quoi que ce soit à leur situation ? Non. C’était impossible et stupide de penser ainsi. Il ne devait pas se sentir bien chez elle, tout simplement. Il aurait été aisé de lui dire qu’elle aurait aimé l’avoir avec elle pendant quelques temps, lui dire qu’elle se sentait seule et un peu désemparée. Effrayée parfois, la nuit, quand elle se réveillait en sueur. Mais elle n’avait pas envie de lui forcer la main, à aucun moment. Non, c’était non.

« Evidemment, souffla-t-elle. Je disais simplement cela parce que… Tu es ma famille Mikhaïl. Je ne veux pas que tu te sentes étranger quand tu es ici, c’est tout. Elle marqua une pause. Mais oui, tu pourras le prendre quand tu voudras, c’est ton fils après tout. Il faudra juste que tu me préviennes et que je puisse… Tu sais… Tout préparer. »

Tout. Et elle voulait dire lait, couches, vêtements, changes et rechanges. Il fallait aussi qu’elle l’ajoute à la liste des personnes qui avait libre accès à sa propriété pour les jours où elle ne serait pas là. En fait, il y avait tellement de choses à prendre en compte maintenant qu’elle était mère, tellement de choses dont elle avait à s’occuper de façon simultanée, qu’elle s’y perdait un peu. Être parent, ça représentait un travail de chaque instant, qu’elle n’aurait jamais cru être capable d’abattre, elle qui n’avait eu jusqu’à présent qu’à penser à sa propre personne et à s’occuper de son propre bien-être. Mais d’un autre côté, maintenant qu’elle posait le regard sur le visage paisible de son enfant, Gabrielle savait que ça n’avait rien d’une tâche insurmontable. Les regards amoureux qu’il lui lançait valaient toutes les peines du monde et c’était étonnamment naturel de soulever des montagnes pour ceux qu’on aimait. Assurément, Gabrielle aimait son fils au-delà de toute mesure.

Son petit Alexeï. Son protégé. Sa morosité s’effaça lorsqu’elle attarda son regard sur les joues pleines et roses.

« Je l'ignorais et je suis vraiment contente que ça te plaise. » Soupira Gabrielle.

Sa façon de prononcer le nom de son père – ou plutôt de l’écorcher – avait mué la risette de Gabrielle en franc sourire. Non, sa prononciation n’avait rien d’impeccable mais il avait le temps de s’entraîner maintenant… À peu près toute sa vie. L’idée qu’ils puissent ne jamais vraiment rompre contact lui plaisait au-delà de toute mesure, d’autant qu’elle savait qu’il n’acceptait pas son fils parce qu’elle lui avait mis le couteau sous la gorge. Il avait réellement envie de cette paternité. C’est pourquoi, lorsqu’il tenta de lui expliquer qu’il n’avait pas le cœur de dire à Marishka que leur enfant était un bébé-surprise qu’il avait accepté d’élever parce qu’il n’avait pas eu le choix, elle ne put faire autrement que d’acquiescer.

« Je comprends ce que tu veux dire. » Murmura-t-elle en reposa sa tête contre lui.

Même si, dans les faits, sa grossesse était un accident. Ils n’auraient jamais pu imaginer qu’en passant une seule nuit ensemble, elle puisse tomber enceinte mais, contre toute attente, c’était arrivé. Mais dire que c’était un accident laissait à supposer que ce soit une erreur de parcours, quelque chose d’involontaire… Et il n’y avait rien eu d’involontaire dans le fait de garder cet enfant ou même de le reconnaître. La française savait que leurs situations respectives les empêcheraient d’avoir une relation suivie, normale, peu importe les sentiments qui les animaient. Mais ils étaient parents, ce lien entre eux était ineffable et ils l’avaient choisis tous les deux.

Alors oui, Gabrielle le comprenait au plus profond d’elle-même. Mais elle n’était pas certaine qu’il en aille de même pour Marishka… C’était une conception très lointaine de ce que devait être une famille, et la jeune femme se tenait pour acquis que les russes étaient attachés au sens traditionnel du terme. Sauf qu’ils ne formeraient jamais une famille traditionnelle. Cela la gênait-elle ? Oui et non. Oui, parce qu’elle aurait sûrement aimée être libérée de ses engagements, pouvoir pleinement se consacrer à l’éducation de son fils et avoir une réelle vie de famille avec Mikhaïl. Non, parce qu’elle était loyale à SHADOW et ne pouvait pas imaginer sa vie sans l’Organisation.

Elle y avait consacré toute son existence.

« Parfois, la meilleure des explications c’est tout simplement la vérité, asséna-t-elle en haussant les épaules. On s’est rencontrés sur notre lieu de travail, ce qui est vrai. On s’est plu, puis on a développé des sentiments l’un pour l’autre, ce qui est vrai aussi et Alexeï en est la concrétisation. »

Une concrétisation magnifique, la plus belle qu’elle eut pu imaginer. Quant au reste, quant à la suite… Elle ne savait pas trop quoi lui répondre. Il lui avait clairement fait comprendre que leurs situations étaient incompatibles avec une vie de famille mais d’un autre côté… Pourquoi ? Son père y était bien parvenu, alors pourquoi pas elle ? La française poussa un soupir, leva les yeux vers le beau visage de l’homme qu’elle aimait et sourit tristement.

« Si tu penses que nos situations sont toujours mmh… Incompatibles. Dis-le-lui tout simplement. Le choix des mots avaient son importance. Je ne pense pas que ça choque qui que ce soit que l’on n’ait pas de vie commune… Après tout, nos vies n’ont rien de semblables pour la plupart des gens, même si la vérité est très différente. »

La vérité, c’est que tout ça n’était que matériel. Gabrielle n’en avait que faire. Mikhaïl et elle se ressemblaient plus que ce que les mots pouvaient l’exprimer et jamais, au grand jamais, elle n’aurait laissé leurs différences sociales se mettre en travers de leur chemin. Mais, ironiquement, c’était un prétexte tout donné pour justifier qu’ils n’aient pas de relation de couple. Toutefois, quelque chose dans son air lui disait que ce n’était pas tout… Qu’il n’y avait pas que ça.

« Mais j’ai l’impression que tu n’es plus aussi sûr de toi nous concernant. » Conclut-elle.

Elle passa sa main sur la joue du jeune homme, caressa doucement la courbe de son visage.
 
Revenir en haut Aller en bas




No one can hide from my sight
power is of two kinds. one is obtained by the fear of punishment and the other by acts of love. but power based on fear of punishment is a more effective and permanent then the one derived from love + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 12 Mar 2020 - 15:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Mikhaïl Lesovsky
Hell Club

Personnage
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1983
ϟ Nombre de Messages RP : 631
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1983
ϟ Nombre de Messages RP : 631
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
S'entendre dire qu'elle le considérait comme étant de sa famille lui fit étrangement chaud au cœur. C'était le cas pour lui, il savait qu'elle serait à tout jamais la femme qu'il aimait et la femme de son fils, mais il avait toujours beaucoup de mal à croire qu'elle puisse ressentir la même chose à son égard. Toutefois, le slave ne voulait pas qu'elle pense qu'il ne voulait pas passer de temps avec elle et que ses moments avec son fils se dérouleraient toujours sans elle. Rien ne lui ferait plus plaisir que de former une vraie famille. Il hésita brièvement, puis décida de lui dire le fond de sa pensée. Ils l'avaient fait à plusieurs reprises ces derniers temps et ça leur avait plutôt réussi.

« Bien sûr. De toute manière, tu auras toujours le dernier mot. Elle pourrait refuser qu'il le prenne si elle n'en avait pas l'envie et il accepterait sa décision. Je ne veux pas que tu penses que je ne veux pas passer de temps ici. Rien ne me ferait plus plaisir, mais... Il chercha ses mots. J'ai du mal à me sentir légitime, c'est tout. »

Légitime en tant que père de son enfant, mais aussi en tant qu'amant, même une seule fois. Et si jamais elle recevait de la visite ? À moins de se cacher quelque part jusqu'à ce qu'ils disparaissent, ses invités comprendraient forcément qu'il avait quelque chose à voir dans l'arrivée de ce bébé et il n'était vraiment pas certain que ce soit profitable pour la demoiselle. En fait, c'était un tout, mais surtout un flagrant manque de confiance en lui qui l'empêchait d'envisager pouvoir rester ici simplement pour l'aider et passer du temps avec eux. Dans son esprit, il profiterait forcément de ce qu'elle possédait.

« Est-ce que... Est-ce que tu préférerais que je reste ici pour m'occuper de lui pendant que tu te reposes ? Il esquissa un sourire. Ne crois pas que ça me dérangerait, ce n'est pas le cas. C'est juste que je vais sans doute culpabiliser à l'idée de profiter de toi. »

Il avait dit ça d'un ton léger et amusé, mais c'était pour mieux dissimuler ce qu'il ressentait vraiment. Elle allait sans doute trouver ses craintes ridicules, mais s'ils étaient amenés à se côtoyer toujours davantage, Gabrielle finirait par comprendre que le père de son enfant souffrait d'un énorme manque de confiance en lui.

Lorsque la jeune femme appuya à nouveau sa tête contre lui, Mikhaïl remonta sa main pour l'enlacer de son bras. L'avoir près de lui était étrangement réconfortant, mais lui rappelait aussi tout ce qu'il n'avait pas et qu'il n'aurait jamais vraiment. Préférant éviter de songer à ça, il profita de l'instant présent, les yeux posés sur le bébé qui semblait d'une humeur parfaite ! Ses prunelles se détournèrent finalement sur le beau visage de Gabrielle lorsqu'elle répondit à ses doutes avant d'aborder un sujet pour le moins... Compliqué. C'était justement ce qu'il se demandait depuis qu'il l'avait vue enceinte et qu'il avait regretté d'avoir repoussé tout ça. Tout ce qu'ils auraient pu avoir. Inspirant profondément, il profita de la sensation de la main de la jeune femme sur son visage, puis se décida à répondre.

« Oui, je dois l'avouer. Un soupir s'échappa de ses lèvres. Tu l'avais remarqué je crois, mais lorsque je t'ai vue enceinte ce jour-là.... Je dois admettre que j'ai été jaloux. Je sais que c'est stupide dit comme ça, mais je n'ai jamais été jaloux de ma vie. C'est la première fois que j'ai détesté quelqu'un que je ne connaissais même pas. Celui qu'il pensait être le père du bébé. Et puis j'ai été triste. Je t'en ai même voulu. J'ai pensé que tu m'avais menti alors que je savais que tu avais toujours été sincère. Il détourna le regard pour observer les enfants. J'ai l'impression que chaque fois que je suis avec toi, ou que je pense à toi, je laisse mes pires côtés prendre le dessus. Il ne lui reprochait rien, c'était juste une constatation. Et puis... Il y a aussi le fait que je sais très bien que nous ne pourrons jamais avoir une relation normale. Je trouve que ce serait égoïste de t'imposer autre chose, parce que tu mérites d'avoir une vie aussi normale que possible. »

En somme, il l'aimait suffisamment pour lui souhaiter de trouver quelqu'un avec qui faire sa vie, même s'il devait en ressentir une profonde tristesse. C'était ce que son grand-père lui disait souvent lorsqu'ils étaient encore jeunes : que les sentiments les plus forts et les plus beaux étaient souvent teintés de beaucoup de souffrance. Dieu qu'il avait raison ! Son bras toujours glissé autour de Gabrielle, il caressa légèrement la peau de son bras avant de poursuivre.

« C'est pour ça que je ne sais plus ce que je dois faire. C'était plus facile d'être sûr de moi lorsqu'on ne se voyait pas souvent. Il eut un sourire désolé. Et lorsque je ne savais pas ce que tu éprouvais de ton côté. C'était toujours plus simple de se voiler la face. Marishka me connaît assez pour savoir lorsque quelque chose ne va pas, surtout de ce côté-là. Elle a déjà compris qu'il y avait quelque chose avec toi et ce dès qu'on s'est rencontrés. Il secoua légèrement la tête. Est-ce que tu as pensé à tout ça ? »

Durant sa grossesse, elle avait sans doute eu plus de temps pour réfléchir à leur « nouvelle situation », car il semblait évident que la naissance d'un enfant risquait de redistribuer les cartes pour ce qui concernait leur relation. Avoir son avis ne lui ferait pas de mal, surtout qu'ils étaient deux dans cette relation – enfin trois désormais – le plus simple semblait donc être d'en parler. Même si ça pouvait aussi bien compliquer la situation.
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 14 Mar 2020 - 9:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

Gabrielle Tessier
Agent Ténébreux

Personnage
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 636
ϟ Nombre de Messages RP : 211
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 636
ϟ Nombre de Messages RP : 211
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Le revirement de Mikhaïl arracha un sourire à la jeune femme qui, en réponse, poussa un soupir rasséréné et se blottit un peu plus contre lui. Avait-il senti sa déception ? Qu’elle avait besoin de lui ? C’était probable, mais elle préféra ne pas trop y songer, par peur de se trouver irrationnelle. Il avait accepté de passer un peu de temps auprès d’elle et auprès de son fils, et c’était tout ce qui importait. Bien sûr, les raisons pour lesquelles il avait refusé dans un premier temps ne la surprirent pas, même si elle déplorait qu’après tout ce qu’ils avaient partagé, il se considère encore comme un intrus, un indésirable dans sa vie. Elle décida toutefois de ne pas l’accabler plus que nécessaire. Après tout, ce n’était pas un enfant à qui l’on devait faire la morale mais un homme adulte qui avait sa propre vision des choses, tout simplement.

« J’aimerais beaucoup. Elle haussa les épaules et ajouta d’un air taquin : j’aimerais aussi que tu arrêtes de penser des choses pareilles, mais on ne peut pas tout avoir dans la vie. »

Gabrielle ne pourrait pas le changer et, au fond, elle n’en avait pas envie. Leur différence sociale avait été un problème pour lui dès l’instant où il avait su qui était Gabrielle Tessier… Elle n’était pas sûre que cela change un jour et avait décidé qu’il n’y avait pas grand-chose d’autre à faire que de l’accepter et de lui répéter que ça ne serait jamais un frein à leur relation, peu importe combien cette dernière s’avérait compliquée. SHADOW pourrait en être un, oui, si la situation devait se présenter un jour, car sa loyauté à l’Organisation était absolue… Elle aurait préféré mourir que de la trahir. Mais c’était à peu près tout, et les richesses matérielles n’avaient aucune espèce d’importance pour elle. Tout comme elle ne ressentait pas le besoin de se forger une vie de famille factice pour se donner une légitimité, tel qu’avait pu le faire son père par le passé. Leur époque acceptait suffisamment les familles atypiques pour ne pas qu’elle s’embarrasse de ces considérations-là.

« Ma vie n’a jamais été normale… Elle ne le sera probablement jamais, précisa-t-elle dans un sourire. Ce n’est pas pour autant que je ne m’en satisfais pas. »

Elle avait un fils magnifique avec un homme qui l’était tout autant, une vie confortable. Sa vie civile était comblée. Du côté de SHADOW, la situation était un peu plus complexe que cela… L’Organisation avait affaire à des défis dont elle se serait bien passée et qui la freinait dans ses projets. Aux yeux de la française, c’était intolérable et une part d’elle-même avait hâte de reprendre du service actif. Ce n’était toutefois pas le propos. Elle reprit le fil de sa réflexion et la parole après quelques instants.

« Mais ce que je sais, c’est que je préfère une relation sincère et anormale avec toi qu’une vie de famille modèle avec un homme que je ne pourrais jamais aimer. »

Il lui avait fallu attendre trente ans avant de croiser quelqu’un comme lui… Et elle côtoyait le gratin de la haute-société. Il aurait été aisé de se fendre faux semblants pour accroître sa richesse, sa puissance, pour avoir un homme qu’elle aurait pu manipuler à son propre profit. Sauf qu’elle n’en avait pas envie. Il était juste tellement différent, doté d’une telle force de conviction. Il avait cette lueur dans le regard. Personne ne pouvait rivaliser avec ça.

Gabrielle glissa tendrement sa main dans la sienne et noua ses doigts aux siens.

« Alors je dirais qu’on... Peut toujours essayer et voir où ça nous mène. Un sourire désolé ourla ses lèvres. Je ne parle pas d’habiter ensembles, ou ce genre de choses. Ce serait trop… Complexe, comme tu l’as dit. Mais... S’engager l’un envers l’autre, je pense que c’est à notre portée. »

Et elle savait qu’ils en avaient envie tous les deux. Ils ne seraient ni les premiers, ni les derniers à vivre séparés, et ça ne changerait rien à ce qu’ils ressentaient l’un pour l’autre. Cela allait sans dire : Gabrielle aimait la tournure que prenait leur discussion. Elle était ravie de voir qu’il re-réfléchissait à leur situation, même si elle savait qu’il ne le faisait pas de gaité de cœur – peu importe combien il était heureux d’être avec elle. La situation était difficile pour lui, et elle en était consciente. Mais ne disait-on pas que le bonheur de demain venait des peines d’aujourd’hui ?

« Il y a autre chose dont il faut que je te parle, Mikhaïl. » Ajouta-t-elle d’une voix grave après quelques instants.

Un soupir s’insinua d’entre ses lèvres. Comment le lui expliquer ? Elle savait d’ores et déjà qu’il allait s’agir d’une discussion difficile, parce qu’elle s’ajoutait au reste, parce qu’il tenait à eux et qu’elle avait contracté une dette de sang avec une déesse pour protéger leurs fils… Et que cette dette impliquait des actes moralement répréhensibles aux yeux du Russe. Mais au fond d’elle, Gabrielle espérait qu’il comprendrait que tout ce qu’elle faisait, elle le faisait pour Alexeï.

« Je t’ai déjà expliqué la façon dont fonctionnait l’Organisation à laquelle j’appartiens, ce que mon père… A fait de moi, conclut-elle, faute de meilleure façon de le présenter. Comme tu sais… J’ai toujours été heureuse d’y consacrer ma vie, de servir ses idéaux, mais je n’ai jamais eu le choix de le faire. Dès ma naissance, ma vie était toute tracée. Mon père s’en est assuré. »

Et pas toujours avec délicatesse. Gabrielle balaya rapidement ces souvenirs difficiles en secouant la tête et reprit la parole quelques instants après.

« Toujours est-il que j’ai pris des mesures pour que ça n’arrive pas à notre fils, fit-elle en inspirant profondément. J’ai passé un marché avec quelqu’un, un marché qui implique que je tue, une fois par an jusqu’à la fin de ma vie, un innocent et un coupable. Elle marqua une pause. S’il devait m’arriver quelque chose, Alexeï disparaîtrait des radars de mon Organisation... Pour son propre bien. »

Elle ne savait pas s’il imaginait une seule seconde à quel point la menace était réelle. Et à quel point elle ferait tout pour le protéger.

« C’était avant que je sache que tu ferais partie de notre vie, précisa-t-elle, désireuse de ne pas lui laisser croire qu’elle voulait lui enlever son enfant. De cette manière notre fils aurait été protégé, dans l’anonymat. Il aurait pu choisir sa vie loin du fardeau familial que j’ai moi-même eu à porter. Elle marqua une pause. Et il y a autre chose… S’il devait m’arriver quelque chose, quelqu’un devrait reprendre ma dette après moi. Une seule fois, précisa-t-elle. J’ai évidemment pensé à toi, parce que tu es son père et parce que je sais que tu en es capable. Mais je sais ce que ça implique pour toi, et je ne veux pas te forcer la main. D’ailleurs, ajouta-t-elle, je n’ai pas encore donné le nom de celui ou celle qui me replacera si je devais… Disparaître. »

Et maintenant qu’il était près d’elle, la question se posait aussi du devenir de l’enfant. Tlazolteotl le prendrait-elle avec elle ? Mikhaïl pourrait-il le garder ? Le voudrait-il ? Autant de choses dont ils allaient devoir discuter maintenant que le sujet était abordé.
 
Revenir en haut Aller en bas




No one can hide from my sight
power is of two kinds. one is obtained by the fear of punishment and the other by acts of love. but power based on fear of punishment is a more effective and permanent then the one derived from love + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 14 Mar 2020 - 11:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Mikhaïl Lesovsky
Hell Club

Personnage
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1983
ϟ Nombre de Messages RP : 631
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1983
ϟ Nombre de Messages RP : 631
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Il avait toujours du mal à admettre qu'elle puisse avoir envie qu'il reste auprès d'elle, même si c'était exactement ce qu'il ressentait vis-à-vis d'elle. Le Russe ressentait toujours une sincère surprise teintée de joie lorsqu'elle lui disait qu'elle avait envie de passer du temps avec lui, c'est donc avec un sourire à la fois désolé et content qu'il lui répondit.

« Alors, je vais rester un peu. Et je te promets de travailler là-dessus. »

Il savait bien que ce manque de confiance en lui pourrait finir par nuire à leur relation. La jeune femme finirait par se demander si ses sentiments pour eux étaient réellement aussi forts qu'il le prétendait et elle s'éloignerait, tout ça parce que Mikhaïl refusait d'admettre qu'on puisse tenir à lui. Il était primordial qu'il fasse changer les choses, mais en attendant d'en arriver là, il se débrouillerait pour qu'elle comprenne à quel point elle comptait pour lui.

Gabrielle finit par répondre à ses paroles au sujet de leur avenir à deux. Ou plutôt à trois. Il savait d'ores et déjà qu'elle partageait ses sentiments, mais c'était toujours rassurant d'apprendre qu'elle aussi avait envie qu'ils soient plus que des collègues. Bon, il le savait déjà puisqu'ils en avaient parlé, mais elle aurait pu le dire pour lui faire plaisir vu qu'ils avaient déjà déterminé qu'ils ne resteraient qu'amis, non ? Ou c'était encore son sentiment d'insécurité qui parlait, ce qui était plus probable. Quoi qu'il en soit, l'entendre dire que cette vie lui conviendrait plus qu'une factice lui faisait chaud au cœur et il acquiesça donc sans hésiter lorsqu'elle proposa qu'ils tentent de voir ce qui ressortirait de cette relation.

« Je crois, oui. Et si ça ne fonctionne pas, il n'y aura pas le regret de ne pas avoir essayé. »

Il savait déjà que de son côté, tout fonctionnerait bien. Son cœur était trop accaparé par Gabrielle pour laisser la place à quelqu'un d'autre et maintenant qu'il y avait leur enfant, il était évident qu'il n'allait pas s'intéresser à une autre femme. Qu'ils s'accordent une chance ou non, elle resterait donc la seule femme de sa vie, ce qui était l'équivalent d'un engagement.

Mais sa joie fut malheureusement de courte durée, car la jeune femme reprit la parole d'un ton grave qui ne lui disait rien qu'il vaille. Fronçant légèrement les sourcils, il la regarda avec sérieux alors qu'elle parlait de son organisation et du fait qu'elle lui avait dédié toute sa vie. Littéralement, depuis sa naissance. Mikhaïl crut comprendre où elle voulait en venir. Elle allait lui dire que leur fils devrait suivre la même voie et qu'il ne pourrait rien savoir de tout cela... Sauf que non. Gabrielle l'étonna en admettant qu'elle avait commencé à préparer la disparition de leur fils si elle venait à mourir, mais le soulagement qu'il ressentit fut supplanté par un effroi sincère. Lorsqu'elle parla d'un sacrifice annuel, Mikhaïl songea aussitôt à Lady Satan et à son propre accord avec elle. Avait-elle refermé ses griffes sur sa famille ? Sentant sa bouche s'assécher, il fut tout d'abord incapable de répondre, s'efforçant de dissimuler l'effroi qui l'étreignait alors qu'elle continuait à parler et à expliquer ce qui se passerait dans le cas où elle disparaîtrait. Cette pensée était ô combien douloureuse, mais il était conscient qu'avec leurs métiers respectifs, c'était une chose malheureusement très probable.

Inspirant profondément, le slave finit par répondre avec franchise, attrapant la main de Gabrielle dans la sienne.

« Bien sûr que je m'en chargerai. Il n'y avait pas la moindre trace d'hésitation. Je peux même le faire dès maintenant, je ne veux pas que tu sois obligée de faire ça contre ta volonté. Je sais parfaitement que tu en es capable, mais... Il ne savait pas trop comment exprimer ses pensées. Mais c'est à moi de vous protéger. Enfin, je sais que tu peux le faire pour vous deux, tu l'as assez démontré, c'est juste que je veux que tu puisses te reposer sur moi si tu en as besoin. Elle le trouverait peut-être macho à agir ainsi, mais c'était plus fort que lui. J'espère tout de même que tu ne comptes pas disparaître rapidement. »

Il avait pris un ton plaisantin, comme pour alléger la discussion, mais le cœur n'y était pas vraiment. Il craignait plus que tout de lui poser la question à venir. Et si elle annonçait que c'était Lady Satan qui lui avait proposé cet accord ? Imaginer la sorcière en charge de leur enfant était plus qu'effroyable, il osait à peine envisager ce qu'elle pourrait faire. Déglutissant avec peine, dissimulant sa crainte autant que possible, le Russe lança donc sa question, l'air de rien.

« Et tu as le droit de me dire qui est cette personne qui se chargera de le protéger ? »

Il pria intensément en espérant plus que tout qu'elle ne prononce pas le nom qu'il avait à l'esprit.
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 15 Mar 2020 - 12:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

Gabrielle Tessier
Agent Ténébreux

Personnage
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 636
ϟ Nombre de Messages RP : 211
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 636
ϟ Nombre de Messages RP : 211
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Un poids s’était soudainement enlevé de ses épaules. Plusieurs en fait, emportant avec eux des semaines de craintes, d’angoisses et d’incertitudes. Non seulement Mikhaïl avait accepté de passer quelques nuits auprès d’eux, mais il s’était même promis d’essayer de travailler sur cet aspect de sa personnalité qui le faisait se mettre en marge d’eux. Et ce n’était pas tout. Il avait consenti à donner une chance à leur histoire, à voir où leur chemin les mènerait, en dépit de tout ce qu’il lui avait dit la dernière fois qu’ils avaient eu cette discussion. C’était inespéré. Mais plus encore l’était la possibilité qu’il accepte d’exécuter le marché qu’elle avait passé avec Tlazolteotl si quelque chose devait lui arriver. Et pourtant il l’avait fait. Gabrielle resta silencieuse quelques instants, incapable de parler de peur de réaliser qu’elle avait imaginé tout ça. Tout semblait irréel, parfait. Un peu trop. C’était comme si le ciel venait de se dégager au-dessus de sa tête. Pourtant, elle dut réaliser que tout était bien en train d’arriver et ne put empêcher une vague de reconnaissance de la submerger. Lorsqu’elle reprit la parole, un soulagement était notable dans le timbre de sa voix.

« Non, un contrat est un contrat. Je me suis engagée, je dois aller au bout de mon engagement. Elle prit toutefois le soin d’ajouter : ce n’est pas contre ma volonté, Mikhaïl. Elle me l’a proposé, j’ai accepté. De mon plein gré. Gabrielle marqua une pause. J’aurais pu faire appel à quelqu’un d’autre, mais je lui fais confiance... Elle m’a démontrée plus d’une fois qu’elle valait que je place ma foi en elle. C’est elle qui m’a accouchée, tu sais ? Elle m’a sauvée la vie. »

Elle ne voulait pas qu’il s’imagine qu’on lui avait forcé la main ou qu’on lui avait tendu un piège pour en fait l’outil d’une foi païenne. C’était peut-être – sûrement – des pratiques dont était capable la déesse, mais si loin qu’elle s’en souvienne, la française n’avait jamais eu à en faire les frais. Tlazolteotl avait toujours été sincère avec elle, toujours bienveillante et elle l’avait accompagnée à chaque étape de sa grossesse sans rien lui demander en retour. En fait, elle avait été la seule à être là pour elle dans ces moments-là, y compris aux instants les plus critiques. Il aurait aisé de la laisser là, prendre son enfant et partir, mais non : elle l’avait arrachée aux griffes de la mort et lui avait donné un fils.

Pour ça, elle avait sa reconnaissance éternelle.

« Je compte rester le plus longtemps possible avec vous, soupira-t-elle en balayant ces pensées. Mais je connais les risques et toi aussi... J’ai préféré prendre mes dispositions, c’est tout. »

Et elle ne le regrettait pas un instant ! Bien sûr, elle avait eu des moments de doute, des instants de flottement mais Gabrielle avait rapidement dû se rendre à l’évidence : être parent, ça signifiait consentir à tous les sacrifices pour son enfant, y compris ceux des autres. Petit à petit, ses hésitations s’étaient envolées, pour ne laisser place qu’à une détermination inflexible. Bien sûr, la jeune femme était heureuse que son compagnon en prenne lui aussi conscience et avait constaté avec étonnement qu’il n’y avait pas eu la moindre once d’hésitation dans sa voix.

« Je suis heureuse que tu acceptes, avoua-t-elle. Je n’aurais pas imaginé confier ça à qui que ce soit d’autre c’est trop... Trop important. »

Quelque part, Gabrielle avait bien senti qu’il ne s’y serait pas opposé. N’importe quel parent dans leur situation aurait fait la même chose... Toutefois, la jeune femme ne pouvait pas s’empêcher d’être un peu surprise. Après tout, elle savait le russe être quelqu’un de particulièrement pieux. Elle savait qu’il vivait très mal le fait de devoir agir comme tueur à gages pour assurer la pérennité de sa famille mais là encore, il s’agissait majoritairement d’individus qui n’étaient pas irréprochables. Et elle avait tout de même dit que son contrat exigeait qu’elle sacrifie une personne coupable... Et un innocent. Qu’il accepte aussi facilement, dans un battement de cil, lui faisait se demander si tout allait bien pour lui ou s’il se trouvait en pleine crise foi. Etant donné la réponse qu’elle allait apporter à sa dernière question, elle allait en avoir le cœur net très rapidement.

« Tu vas me prendre pour une folle, éclata-t-elle de rire, un peu gênée. C’est une déesse. Aztèque. Elle s’appelle Tlazolteotl. »

Bien sûr, Gabrielle était loin de s’imaginer que ce nom n’était pas inconnu de son compagnon... Pourtant, pas un instant cette possibilité ne lui traversa l’esprit. Elle se contenta de poser un regard inquiet sur le visage du russe qui était devenu étonnamment silencieux. Une part d’elle-même aurait cru qu’il allait rire, protester ou même se mettre en colère en déclamant qu’il n’y avait qu’un seul Dieu. Mais il n’en était rien. Et ça l’inquiétait.

Toujours appuyée contre son épaule, Gabrielle se redressa à demi.

« Tout va bien, mon amour ? Tu es drôlement pâle. »
 
Revenir en haut Aller en bas




No one can hide from my sight
power is of two kinds. one is obtained by the fear of punishment and the other by acts of love. but power based on fear of punishment is a more effective and permanent then the one derived from love + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 15 Mar 2020 - 15:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Mikhaïl Lesovsky
Hell Club

Personnage
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1983
ϟ Nombre de Messages RP : 631
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1983
ϟ Nombre de Messages RP : 631
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Il allait respecter son choix de continuer le contrat et n'insisterait pas pour la bonne et simple raison qu'il comprenait son désir de tenir son engagement. De la même manière, qu'elle éprouve une forme de confiance pour cette femme expliquait qu'elle ne souhaite pas se laisser remplacer, il espérait simplement se tromper en soupçonnant Lady Satan d'être mêlée à tout ça. Mikhaïl dut d'ailleurs retenir un frisson d'effroi lorsque sa dulcinée lui avoua que c'était cette même femme qui l'avait fait accoucher. Est-ce que l'Antéchrist avait posé ses doigts sur son fils avant lui ? L'idée le révulsait étrangement, mais il fit tout son possible pour dissimuler ses émotions.

Il fallait avouer que la discussion, précédemment agréable, glissait vers de sujets bien moins joyeux. La perspective de la voir mourir avant lui semblait si improbable qu'il refusait d'y croire, mais en toute bonne foi, le Russe devait admettre que c'était possible au vu de leurs métiers respectifs. Un léger soupir lui échappa tandis qu'elle le remerciait et qu'il resserrait simplement sa main sur la sienne. C'était comme si son cerveau refusait de se détacher de l'idée que, peut-être, Lady Satan était entrée dans leur vie sans qu'il ne le sache. Heureusement – ou pas d'ailleurs ? – Gabrielle reprit la parole pour lui révéler qui était cette femme et le nom qu'elle lâcha l'étonna tellement qu'il fût partagé entre le soulagement et une nouvelle forme de crainte. Il savait de quoi la déesse était capable, elle l'avait d'ailleurs menacé à plusieurs reprises de le transformer en pantin s'il ne lui obéissait pas. Est-ce qu'une femme pareille méritait tout ce que Gabrielle disait d'elle ? Sans doute pas. Mais il respectait les choix de la jeune femme. D'ailleurs, cette dernière avait visiblement relevé le changement d'attitude du Russe puisqu'elle l'interrogea et qu'il fut bien en peine de ne pas lui répondre par un mensonge. Pas après ce qu'ils vivaient, il ne le pouvait pas. Un soupir lui échappa avant qu'il ne finisse par répondre.

« Non, ça va. Enfin, je crois. Il hésita, décidant de répondre tout d'abord à ce qu'elle avait dit. Je la connais. J'ai dû travailler avec elle sur une affaire, puis je l'ai revue ensuite. Je ne dirais pas que notre relation est au beau fixe, mais je le respecte et je crois que ça lui suffit. Finalement, elle était préférable à Lady Satan. Je comprends que tu la respectes et je suis content que tu puisses compter sur elle. J'espère simplement qu'elle tiendra sa parole et qu'elle ne cherchera pas à obtenir toujours plus d'avantages. Les Dieux sont parfois retords. »

Il parlait d'un ton doux teinté d'inquiétude. Ses prunelles s’égarèrent sur le visage de la jeune femme : la seule chose qui comptait à cet instant présent, c'était elle et leur fils. Que la déesse Aztèque n'ait pas ce qu'elle voulait lui importait peu du moment que sa famille était en sécurité ! Mais il était évident qu'il se tiendrait aux termes précis du contrat si, par malheur, il devait un jour s'acquitter de cette tâche. Gabrielle n'avait aucune raison de s'inquiéter de ce point.

Il avait très envie d'en rester là et de ne pas laisser Lady Satan s'inviter dans leur discussion, car il savait d'ores et déjà que son humeur ne serait pas au beau fixe après ça. Elle laissait toujours une sensation de dégoût et de tristesse derrière elle, comme si sa seule pensée suffisait à souiller tout ce qu'elle touchait. Sauf que Gabrielle méritait d'être au courant. Il lui avait dit qu'il avait mailles à partir avec une sorcière, mais elle ignorait qu'il avait dû accepter de lui vendre son âme. Après une ultime hésitation, le Russe avoua finalement ce qui le tracassait.

« Lorsque tu as parlé des âmes, j'ai cru que tu avais accepté l'aide de quelqu'un d'autre. Il soupira. Il y a quelques mois, je t'avais dit que j'avais des histoires avec une sorcière. Il se trouve qu'elle exige aussi que je m'acquitte d'une âme par année pour respecter notre contrat. Et je dois t'avouer que ce dernier a légèrement évolué. Je n'ai pas eu le choix, j'ai dû accepter de lui vendre mon âme dès maintenant. Je sais que c'est ridicule dit comme ça, mais ce n'est pas aussi léger que ça en a l'air. Elle ignorait sans doute ce que cela impliquait, mais il n'insista pas. Je suis soulagé que ça ne soit pas elle. Elle est nuisible, mais je te rassure, je vais faire tout mon possible pour la tenir éloignée de vous. »

Il ne voulait pas parler de tout cela, mais s'il avait accepté d'aborder le sujet, c'était pour que Gabrielle comprenne réellement qu'il n'y avait plus aucun secret entre eux. Enfin, hormis leurs rôles dans leurs groupes respectifs évidemment. Mikhaïl était bien décidé à ne plus offrir de mensonge à la jeune femme, à partir du moment où il pouvait l'éviter. Qui plus est, il était malheureusement probable qu'un jour Lady Satan entende parler de la famille qu'il était en train de se fabriquer et s'il n'avait pas réussi à les protéger d'elle avant ce jour tragique, il valait mieux que Gabrielle sache à quoi s'attendre.
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 18 Mar 2020 - 2:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

Gabrielle Tessier
Agent Ténébreux

Personnage
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 636
ϟ Nombre de Messages RP : 211
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 636
ϟ Nombre de Messages RP : 211
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Gabrielle avait retenu son souffle quelques instants avant que Mikhaïl ne reprenne la parole, une crainte naissant dans son esprit. En avait-elle trop dit ? Sans savoir vraiment comment, ni pourquoi, elle avait senti qu’un poids s’était abattu sur leur conversation comme si une ombre venait de tirer irrémédiablement un voile sur leur bonheur. La légèreté et la joie avaient laissé place à une amertume, un ressentiment qu’elle ne s’expliquait pas, et la française avait craint un instant avoir fait une erreur en lui parlant du marché qui la liait à Tlazolteotl. Elle avait craint qu’il n’ait eu un revirement d’esprit en ce qui concernait la promesse qu’il venait de lui faire et qu’ils aient finalement la conversation houleuse qu’elle avait imaginé avoir avec lui à ce sujet. Finalement, lorsqu’il prit la parole, elle poussa un soupir rasséréné. Bien sûr, cet aveu soulevait d’autres questions dans son esprit – à commencer par la raison qui les avait poussés à se rencontrer – mais la jeune femme décida de les reléguer à plus tard. Ils avaient d’autres choses à régler.

« Je comprends tes inquiétudes, souffla-t-elle en serrant sa main dans la sienne. Mais si les dieux son retors, les hommes le sont malheureusement aussi… Peut-être même plus. La différence, c’est qu’elle m’a montré par ses actes qu’elle était digne de la foi que j’ai placé en elle. Elle marqua une pause, rigola doucement. Je n’aurais jamais imaginé que tu puisses admettre l’existence d’autres dieux que le tien, c’est étrange. »

Elle savait que c’était un homme pieux, elle savait à quel point la vie qu’il menait pesait sur sa conscience. Elle savait qu’il se croyait destiné à l’Enfer et tout ça, c’était les paroles d’un homme qui s’accrochait résolument à ses croyances. Mais admettre qu’il puisse exister d’autres dieux et accepter sans ciller un marché divin qui le contraignait à sacrifier un homme ou une femme innocente… Là, c’était plus surprenant. Bien sûr, Gabrielle avait elle-même accepté de le faire et elle avait fini par admettre que son enfant valait tous les sacrifices. Mais même elle, elle avait eu des instants de doute et pourtant elle n’était pas croyante pour un sou. Finalement, ses craintes concernant son compagnon semblaient justifiées et la jeune femme en venait à se poser la question : qu’est-ce qui avait changé chez lui ? Mais avant qu’elle ne puisse s’appesantir sur la réponse, son compagnon venait de reprendre la parole.

Et ce qu’il lui avoua la mortifia. En un instant, ce fut comme si son monde venait de s’effondrer et si elle s’était tenue debout, il y avait fort à parier que ses jambes auraient très certainement vacillées sous le choc. Les mots continuaient de vriller dans son esprit, comme à l’écho de l’horreur qu’elle avait ressenti en les entendant. Elle en venait à se demander s’il les avait bien prononcés ou si elle avait rêvé ce qu’il venait de dire tant tout ça lui semblait surréaliste. Aussi, lorsqu’elle prit elle-même la parole, sa voix était éteinte… Blanche. Elle avait l’impression de se voir à travers les yeux d’une autre.

« De lui vendre ton âme ? Répéta-t-elle. Qu’est-ce que ça veut dire Mikhaïl ? »

Même si elle entrevoyait plus ou moins ce que ça signifiait en termes de damnation, elle ne pouvait pas s’empêcher de se demander ce que ça signifiait concrètement. Ce dont elle était certaine, en tout cas, c’est que c’était tous sauf léger. Après un instant, pour se remettre les idées en place, Gabrielle secoua doucement la tête.

« Je suis désolée, je sais que tu préférerais sûrement éviter le sujet mais j’ai besoin de savoir. Qui est cette sorcière ? Qu’est-ce qu’elle te veut et surtout… Quelle menace elle représente ? »

Elle avait encore un millier de questions à lui poser mais elle pallia au plus urgent : qui, pourquoi et quoi. Dans l’idéal, elle lui aurait demandé de tout lui expliquer en détails mais la française concevait qu’il n’en avait probablement pas envie et elle-même n'avait pas le cœur ça. De toute façon il n’y avait qu’à voir le changement d’humeur que le simple fait de la mentionner avait entraîné pour comprendre à quel point cette situation était grave et lui pesait sur le cœur – et encore, elle ne comprenait pas encore exactement tout ce que ça impliquait. Tout ce dont elle était certaine, c’est que c’était dangereux pour eux. Et maintenant qu’elle savait qu’une menace planait au-dessus de leur tête, elle avait besoin de savoir. Savoir à quoi s'en tenir.
 
Revenir en haut Aller en bas




No one can hide from my sight
power is of two kinds. one is obtained by the fear of punishment and the other by acts of love. but power based on fear of punishment is a more effective and permanent then the one derived from love + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 18 Mar 2020 - 13:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Mikhaïl Lesovsky
Hell Club

Personnage
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1983
ϟ Nombre de Messages RP : 631
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1983
ϟ Nombre de Messages RP : 631
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Il y avait de nombreuses choses que le Russe n'aurait pas imaginées possibles en arrivant dans cette ville. Croire en un autre Dieu que le sien en faisait partie, mais après avoir vu de quoi la déesse Aztèque était possible, il avait bien été obligé d'envisager cette possibilité. Il lui avait aussi semblé impossible de se rapprocher un jour d'un démon ou de l'un de ses semblables, et pourtant ! Mikhaïl soupira légèrement, remarquant bien le trouble que son aveu occasionna chez Gabrielle et il se sentit coupable de gâcher cet instant de bonheur. Pourtant, comme elle le soulignait, elle devait être au courant de ce qui risquait de les toucher, il était de son devoir de dire la vérité, aussi gênante soit-elle.

« Tu as raison de demander. Il soupira. Lui vendre mon âme, au-delà de la dimension religieuse, ça veut dire qu'elle peut m'obliger à faire ce qu'elle veut, je ne peux pas refuser de lui obéir. Disons que je suis comme son pantin. Le ton était amer. Le terme était vexant, difficile à accepter, mais pourtant parfaitement adapté à sa situation. Si elle m'ordonnait de vous faire du mal, je ne pourrais pas le refuser. Il croisa son regard. Mais ne t'inquiète pas, je sais déjà comment éviter ça. Il me faudra simplement quelques jours pour vous mettre à l'abri, mais vous ne risquerez jamais rien de moi. »

Le slave s'abstint de le préciser, mais si Lady Satan refusait d'ajouter leurs noms sur son pacte – et le pseudo de Duality – il préférerait encore mettre fin à ses jours plutôt que de prendre le risque de pouvoir leur faire du mal. Bien sûr, cela ne le sauverait pas forcément puisqu'elle avait dit pouvoir récupérer son âme en Enfer et s'en servir à nouveau si elle le souhaitait. Or, il doutait qu'elle pousse le vice jusque là. Le tourmenter l'amusait simplement, mais s'il disparaît, elle s'en lasserait comme une enfant perd de l'intérêt pour son jouet cassé.

« Elle se fait appeler Lady Satan. Je ne sais pas ce qu'elle me veut. Je crois qu'elle-même l'ignore. Ça l'amuse simplement de tourmenter un chrétien croyant, alors elle dissipe son ennui en me mettant dans l'embarras. Il haussa les épaules. Pour le moment, elle ne représente aucune menace pour vous. Je lui ai caché ton existence depuis le début, elle ignore que je tiens à quelqu'un d'autre que ma sœur. Pour être franc, lorsque j'ai dû lui donner une liste des gens à qui elle n'a pas le droit de nuire, j'ai hésité à ajouter ton prénom. Je craignais d'attirer l'attention sur toi et qu'elle trouve un moyen de te nuire malgré tout. Les dieux sont retors, elle l'avait dit elle-même. Maintenant que tu connais Marishka, je vais pouvoir justifier ça. Je dirai que tu es une très bonne amie de ma sœur et que je ne veux pas qu'elle m'en veuille si je te faisais du mal. Elle ne saura rien pour nous deux. Pour nous trois. »

Il savait parfaitement que c'était très risqué de jouer à ce petit jeu avec une femme comme Lady Satan. Si jamais elle découvrait un jour – et elle finirait par le faire – qu'il avait menti en cachant ses véritables liens avec Gabrielle et son enfant, elle se vengerait. Mais ce serait sur lui et non sur ceux qu'il aimait, alors quelle importance ? Comprenant que sa dulcinée devait sans doute s'inquiéter face à tous ces aveux, Mikhaïl lui offrit un sourire qu'il espérait rassurant. Ce n'était pas à elle de se tracasser de tout ça. Il veillerait sur eux.

« Je voulais juste que tu sois au courant, mais je suis là pour vous protéger d'elle. Je l'ai fait pour Marishka, je le ferai pour vous aussi. Sa main attrapa celle de Gabrielle et la serra amoureusement. Ne t'inquiète pas. Tu as déjà bien assez de choses à penser. Il marqua une pause, détournant brièvement le regard dans un geste de réflexion. Est-ce que... Est-ce que tu m'autorises à mettre une amie au courant de la naissance d'Alexeï ? C'est une très bonne amie, je la vois plutôt comme une sœur. Je voudrais qu'elle soit là pour vous si jamais... Il ne finit pas sa phrase. Elle comprendrait où il voulait en venir. Qui plus est, elle est assez douée en informatique, je me disais qu'elle pourrait sans doute nous trouver un moyen de communication plus pratique que l'actuel. Et surtout très sécurisé. »

Il n'était pas convaincu qu'utiliser leurs téléphones normaux soit prudent. Quant à accrocher leur habituel foulard à son emplacement, ce serait peu pratique si elle devait le prévenir que le petit était malade et qu'elle avait besoin de son aide pour aller chercher des médicaments. Leurs vies venaient de changer et ils devaient s'adapter en conséquence. Certaines étaient plus faciles à accepter que d'autres !
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 20 Mar 2020 - 13:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

Gabrielle Tessier
Agent Ténébreux

Personnage
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 636
ϟ Nombre de Messages RP : 211
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 636
ϟ Nombre de Messages RP : 211
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Gabrielle garda le silence tout le temps où Mikhaïl prit la parole. Un silence de tombe, c’était tout juste si on entendait le bruit de sa respiration. Mais qu’elle ne l’interrompe pas ne signifiait pas qu’elle en pensait moins. S’entendre dire que l’homme avec qui elle avait eu un enfant, qu’elle aimait et avec qui elle avait décidé de se lier était le pantin d’une sorcière... Un frisson de dégoût roula le long de son échine. Pantin n’était pas un mot anodin et il avait pourtant été employé par quelqu’un qui était pétri d’orgueil, c’est dire si la situation était préoccupante. La consternation était lisible sur son visage fatigué, mais pas seulement. La peur aussi, pour l’homme qu’elle aimait et pour leur enfant qui vivait à l’ombre de cette menace. Et la colère, évidemment. Une colère dévastatrice, vengeresse. Il y avait toujours, au fond des prunelles de la française, cet éclat de folie indicible où couvait une fureur prête à éclater et ces quelques instants n’y échappaient pas. Sous la glace, un feu volcanique menaçait d’exploser et savoir que Mikhaïl allait tout fait pour les mettre hors de danger n’enlevait rien à ce qu’elle ressentait en cet instant.

La française resta silencieuse lorsqu’il enchaîna, déroulant les informations qu’il lui semblait nécessaire de connaître, dont le nom de celle qui le tourmentait. Entendre parler de de Lady Satan lui fit un effet désagréable, parce qu’elle savait que c’était une alliée potentielle de SHADOW... Si tant est que ses relations avec Tesla ne se réchauffent quelque peu. Par conséquent, elle ne pourrait rien entreprendre contre elle, même si une multitude de possibilités avaient germé dans son esprit à mesure qu’il parlait. Le fait que Mikhaïl ne l’aurait certainement pas voulu de toute façon calmait ses ardeurs même si, en d’autres circonstances, la ténébreuse agente se serait probablement passée de son avis – comme la fois où Miko était venue la solliciter. Mais les choses avaient changé entre eux, depuis. Elle avait décidé de ne plus rien lui cacher, du moment que ça n’impliquait pas l’Organisation et entreprendre des choses dans son dos était dorénavant exclus.

Et il n’y avait pas que ça. Quelque chose de terrible était associé au nom de Lady Satan, elle le savait au plus profond d’elle-même sans savoir bien pourquoi. C’était une sensation désagréable qui lui collait à la peau mélange d’effroi et de douleur. D’envie aussi, ce qui la répugna profondément. En quelques instants, elle était plongée ailleurs ; Il lui semblait regarder au travers un voile de fumée et y percevoir des horreurs indicibles, des choses qu’il lui semblait avoir vécu. Des formes rampantes dans la pénombre, des flammes infernales. Une paire d’yeux suspendus dans le vide. C’était impossible. Elle secoua la tête pour chasser ces images, serrant la main de Mikhaïl pour s’ancrer dans la réalité et poussa un soupir. Gabrielle n’était même pas sûre de savoir quoi dire.

« Je suis... Mortifiée de savoir tout ça. Il n’y a pas d’autres mots, avoua-t-elle. Et encore plus de savoir que je ne peux rien faire pour t’aider. »

Ce n’était pas une question mais une affirmation. SHADOW la liait pieds et poings, en plus du fait que son compagnon n’aurait jamais accepté qu’elle s’en mêle.

« J’imagine que tu n’as pas envie de m’expliquer comment c’est arrivé, commenta-t-elle d’un ton grave. Et je ne te le demanderai pas. Par contre j’aurais besoin de savoir... De quel genre de menace il s’agit, est-ce qu’on peut lutter contre elle ? Non pas que je n’ai pas confiance en toi pour prendre soin de nous, loin de là, précisa-t-elle, c’est juste... Au cas où. »

Au cas où il arrive quelque chose de définitif à Mikhaïl. Cette pensée lui retournait l’estomac mais elle savait pertinemment que c’était quelque chose de tout à fait envisageable, auquel cas, rien n’empêcherait Lady Satan de s’en prendre à Alexeï. Et si Gabrielle ne pouvait pas se mettre en travers du chemin de cette femme à cause de ses engagements pour SHAODW, elle était tout à fait en mesure de se défendre si cette dernière l’attaquait. Et elle entendait bien le faire. Enfin, chaque chose en son temps...

« Et oui, bien sûr, tu peux annoncer la naissance à tes proches. Un sourire naquit à ses lèvres. Et c’est une bonne idée, un système de communication, ça nous facilitera la vie. Crypté, de préférence, mais c’était certainement ce qu’il voulait dire. Après un instant, elle ajouta : alors dis-moi, je dois m’attendre à voir débarquer combien de personnes pour Alexeï exactement ? »

Là aussi, autant qu’elle s’y prépare. Puis repartir sur une note légère... Ce n’était pas perdu.
 
Revenir en haut Aller en bas




No one can hide from my sight
power is of two kinds. one is obtained by the fear of punishment and the other by acts of love. but power based on fear of punishment is a more effective and permanent then the one derived from love + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 21 Mar 2020 - 16:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Mikhaïl Lesovsky
Hell Club

Personnage
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1983
ϟ Nombre de Messages RP : 631
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1983
ϟ Nombre de Messages RP : 631
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Mikhaïl comprenait bien la position et le ressentiment de Gabrielle. Si les rôles avaient été inversés, il aurait eu beaucoup de mal à admettre le fait qu'elle soit en danger sans qu'il ne puisse intervenir et l'aider à régler la situation. Il lui en était donc d'autant plus redevable qu'elle comprenne son besoin de la garder éloignée de toute cette histoire. Ce n'était pas donné à tout le monde.

Comme elle aborda le fait qu'il n'avait sans doute pas envie de lui expliquer comment il en était arrivé là, le slave se sentit d'autant plus redevable à son égard. Lui avouer toutes ses erreurs aurait été particulièrement pénible, pour ne pas dire douloureux. Et il n'avait vraiment aucune envie de devoir se sentir encore plus honteux qu'il ne l'était ! Déjà qu'il ne se sentait pas à la hauteur de la situation, se le voir confirmer en lisant la déception dans les beaux yeux de la jeune femme aurait été dévastateur. La suite de sa demande était beaucoup plus importante de toute manière et il ne répondit pas à la légère.

« Je ne pense pas que qui que ce soit puisse lutter contre elle si tu veux tout savoir. Il soupira profondément. Mais tu pourrais peut-être.... Je sais que tu n'es pas croyante, cela dit, je pense qu'avoir un religieux dans tes relations pourrait être une bonne chose. Je connais une femme qui... Je crois qu'elle essaye de lutter contre cette sorcière. Elle pourrait sans doute vous protéger si je venais à disparaître. Il sonda son regard afin de voir ce qu'elle pensait de tout cela. Bien sûr, comme je te l'ai dit, je vais me débrouiller pour que vos deux noms soient ajoutés sur la liste qui lui interdit d'approcher ces personnes. Si tout se passe bien et qu'elle accepte, elle n'aura pas le droit de vous faire quoi que ce soit, même si je ne suis plus ici. Il soupira doucement. Mais l'idée du religieux n'est pas de trop. Une double assurance me semble plus prudent face à cette femme. »

Mikhaïl se sentait particulièrement honteux de mettre sa famille dans cette position. Comme si Gabrielle n'avait pas assez de problèmes comme ça, voilà qu'il venait lui ajouter cette chose en supplément sur les épaules ! Une légère rougeur teintait désormais ses joues alors qu'il essayait de repousser la honte qui le submergeait presque autant que la crainte de les voir être mis en danger.

Fort heureusement, la jeune femme rebondit sur un sujet plus léger. Lorsqu'il lui avait demandé s'il pouvait en parler à ses proches, le slave avait pendant un instant craint qu'elle ne le refuse. Or, le trentenaire s'était suffisamment rapproché de Noélie pour la considérer comme un membre à part entière de sa famille, lui interdire de rencontrer Gabrielle et leur enfant lui aurait fait mal au cœur. C'est donc un sourire sincère et un peu plus léger qui ourla ses lèvres tandis qu'elle s'offrit une petite plaisanterie.

« Seulement deux, rassure-toi. C'était un peu pitoyable en fait, mais bon. C'était comme ça. Marishka bien sûr, puis Noélie. Elles sont très similaires, tu le verras par toi-même. Toutes les deux très enjouées et un peu trop prompt à bavarder, mais ça faisait leur charme. Je n'en parlerai qu'à elles deux. C'est amplement suffisant et les autres n'ont pas besoin d'être au courant de quoi que ce soit. »

Aiden s'y intéresserait sans doute, mais Mikhaïl savait qu'il serait plus intrigué par l'aspect de la mère dudit bébé que par ce dernier. Qui plus est, même s'il aimait beaucoup son ami Irlandais, le slave avait peur qu'il se montre involontairement trop bavard et que l'information ne finisse par arriver aux oreilles de la bratva. Il était préférable de se montrer prudent. Plutôt deux fois qu'une.

Une dernière question le taraudait et pas des moindres. Après avoir humecté ses lèvres, il reprit la parole, détournant le regard vers leur fils, comme pour se donner du courage.

« Tu sais, si jamais... Tout ce que je viens de te dire, au sujet de Lady Satan... Si jamais ça t'a fait changer d'avis concernant mon rôle dans vos vies, je comprendrais. »

Il ne pourrait pas lui en vouloir. Après avoir posé les yeux sur Alexeï, il savait qu'il aurait aussi fait passer leur enfant avant elle si la situation l'exigeait. C'était peut-être ça, de devenir parent.
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 22 Mar 2020 - 16:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

Gabrielle Tessier
Agent Ténébreux

Personnage
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 636
ϟ Nombre de Messages RP : 211
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 200413022418620142

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 636
ϟ Nombre de Messages RP : 211
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Crédits : Neverland
ϟ Doublons : Natalia, Andrea, Solveig
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Veuve, un enfant
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard moqueur. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :
Le fait que Mikhaïl avoue de lui-même qu’il n’était pas certain que qui que ce soit puisse lutter contre Lady Satan arracha un frisson à Gabrielle. Il était parfaitement sérieux dans ses propos, ce qui donnait à la française de quoi s’inquiéter. D’un autre côté, ça tombait sous le sens : Tesla ne se serait pas intéressé à la super-vilaine si elle n’avait pas été une potentielle alliée de valeur. Pour qu’il cherche à nouer un accord avec elle, c’est qu’elle devait être au moins aussi puissante que lui et ça en disait long quand on savait de quoi le mutant était effectivement capable. La française soupira et secoua la tête, face à des révélations qui semblaient plus délirantes les unes que les autres. Elle devait maintenant se rapprocher d’un homme ou d’une femme de foi ? Cela ne pouvait signifier qu’une chose : Lady Satan n’avait pas d’infernal que le nom. Elle devait être liée aux Enfers d’une façon ou d’une autre ce qui était une raison supplémentaire de s’inquiéter pour son compagnon, dont elle avait pris l’âme en otage. Est-ce que ça voulait dire qu’il était damné ?

D’un autre côté, elle aussi, non ? Elle préférait ne pas y penser.

« Dans ce cas, je connais quelqu’un, soupira-t-elle après quelques instants. Un prêtre de Little Italy dont je me suis rapprochée quand j’ai appris que j’étais enceinte. J’avais besoin de quelqu’un à qui parler de... Mes choix de vie, on va dire. Je vais demander si je peux avoir un entretien avec lui pour essayer de discuter, d’y voir plus clair. »

Elle doutait sincèrement que le Père Valentino sache comment lutter contre une sorcière démoniaque, mais avoir l’avis d’un homme aussi éclairé que lui pouvait lui faire du bien. La jeune femme posa le regard sur son fils paisiblement endormi et une moue triste ourla sa lippe. Elle savait que, quoiqu’il advienne d’elle, Tlazolteotl serait là pour le protéger. La déesse l’avait béni de son essence, lui faisant un honneur que Gabrielle parvenait tout juste à envisager. Bien sûr, cette protection ne prévalait pas pour ses parents et si elle savait que leur enfant serait en sécurité, elle ne pouvait pas s’empêcher de ressentir une pointe de tristesse lorsqu’elle songeait qu’il pourrait très bien grandir sans eux. Finalement, elle décida de laisser ces bien tristes pensées de côté et de s’intéresser plutôt à ce que son compagnon lui expliquait concernant son ami.

C’était léger, heureux. En somme : ça lui faisait du bien au moral. Et elle en avait besoin.

« C’est comme tu veux, répondit-elle avec douceur à son compagnon au sujet de ceux à qui il comptait annoncer la naissance. Elle savait qu’il ne prendrait pas de risques concernant leur fils. En tout cas j’ai hâte de rencontrer... Noélie, tu dis ? Elle a l’air rafraîchissante. »

D’un autre côté, si elle ressemblait à Marishka, elle ne pouvait que l’être ! Bien sûr, elle ignorait qu’elle-même la connaissait déjà sous un tout autre nom et que la joviale Noélie avait été en mesure de lui demander des choses que la morale réprouvait, seulement quelques mois auparavant. Elle l’ignorait et ça valait peut-être mieux pour le moment. Avec amusement, la française se demanda tout de même comment quelqu’un comme Mikhaïl, qui pouvait sembler si austère et évoluait dans un milieu qui l’était tout autant, avait pu rencontrer une personne comme elle ? Puis elle se rappela aussi qu’il avait croisé la route d’une sorcière capable de voler leurs âmes aux gens et elle songea qu’il valait mieux ne pas trop s’appesantir sur la question.

Les gens n’étaient pas toujours ce qu’ils semblaient être, voilà tout.

La question fatidique arriva finalement. Gabrielle sentit son changement d’humeur avant même qu’il ne la lui pose et elle connaissait déjà la réponse avant même qu’il n’ait fini de parler. Elle laissa un sourire éclore à ses lèvres, se pencha pour déposer un tendre baiser sur ses lèvres.

« Non, ça ne change absolument rien, répondit-elle avec douceur. Je sais que notre enfant ne risque rien et moi... Je suis prête à prendre le risque. J’ai confiance en toi alors... Advienne que pourra. »

C’était une joli façon de résumer sa pensée.


Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas




No one can hide from my sight
power is of two kinds. one is obtained by the fear of punishment and the other by acts of love. but power based on fear of punishment is a more effective and permanent then the one derived from love + aeairiel.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 23 Mar 2020 - 9:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Mikhaïl Lesovsky
Hell Club

Personnage
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1983
ϟ Nombre de Messages RP : 631
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Rang

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 1983
ϟ Nombre de Messages RP : 631
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Célibataire, un enfant
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m73 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : .
COMPÉTENCES
- Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des Fusils de précision
- Maîtrise des couteaux
- Maîtrise des couteaux de lancer
- Maîtrise des bolas
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
- Détection du mensonge
- Menteur convainquant

ÉQUIPEMENTS
- Équipements de base
- Dispositif d'invisibilité
- Brouillage de la chaleur
- Blocage des signes vitaux
- Champ de force
- Dispositif d'atterrissage
- Vision de l'aigle
- Gantelet grappin

- Munitions spécifiques
- SVD Zaïtsev

Détails ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Le Slave fut soulagé d'apprendre que la jeune femme connaissait quelqu'un qui pourrait l'aider si jamais Lady Satan s'approchait d'elle et de leur enfant. Il ne savait pas si ce prêtre saurait quoi faire face à l'Antéchrist, mais s'il n'était pas compétent, il saurait au moins conseiller sa dulcinée et lui donner le nom d'une personne digne de confiance. Puis si Gabrielle lui déclarait qu'elle n'avait rien trouvé de ce côté-là, il lui donnerait le nom de Jia Li. S'il ne le faisait pas encore maintenant, c'était parce qu'il craignait ce qui pourrait arriver si un jour la Bouddhiste découvrait qu'il n'était pas blanc comme neige. Pourrait-elle se venger en nuisant à sa famille ? Il songeait que non, mais prendre le risque alors que sa famille était en danger lui semblait tout bonnement impossible à envisager. Le Russe fit donc le choix d'attendre et de demander le plus rapidement possible une entrevue à Lady Satan pour ajouter les deux prénoms sur sa liste. Et l'identité secrète de Gabrielle, même s'il ne lui en dit rien. Il ne voulait pas qu'un jour la sorcière lui ordonne de tuer une rivale assassin. Il en serait incapable, tout simplement. Pas pour cette femme.

« C'est une bonne chose que tu te sois rapprochée d'un religieux. Ils sont de bons conseils, je suis certain que ça t'aidera, même si finalement tu ne décides pas de donner suite. »

Par là, il entendait ne pas être dévote et ne pas aller prier tous les dimanches. Mikhaïl était encore aussi attaché à la religion qu'au début, il était loin de se douter que dans quelques jours, sa foi allait prendre du plomb dans l'aile... Voire ne plus avoir d'aile du tout. Il avait toujours trouvé du réconfort dans la religion et espérait donc que Gabrielle ressentirait la même chose, voilà tout.

Comme Gabrielle abordait le sujet de Noélie, un sourire sincère ourla les lèvres du Russe qui hocha aussitôt la tête. Oui, elle était rafraîchissante, bien qu'un peu perturbante. Il s'étonnait toujours de la voir aussi attachée à leur relation, puis surtout aussi soucieuse de sa propre santé. Mikhaïl n'était guère habitué à ce qu'on puisse s'inquiéter pour lui et même si Marishka le faisait aussi à sa manière, ce n'était pas pareil. Ils étaient de la même famille, ils avaient grandis avec l'idée de se protéger mutuellement ! Mais là... C'était différent. Il espérait simplement que la demoiselle allait se montrer aussi prévenante et attachée à Gabrielle et leur enfant. S'il y avait bien quelqu'un qui méritait d'avoir des gens autour d'elle, c'était la jeune femme.

« Elle l'est, je suis sûr que vous vous entendrez bien. »

Il l'espérait de tout cœur du moins. Mais l'idée que deux femmes qu'il aimait sincèrement ne puissent pas s'aimer ne lui effleurait même pas l'esprit. Elles s'apprécieraient, il en était convaincu.

Cette bonne humeur fut toutefois mise en pause le temps que Gabrielle prenne sa décision, à savoir si elle décidait qu'il était trop dangereux pour leur avenir commun ou si elle lui accordait une chance. D'un côté, le Slave espérait presque qu'elle le mettrait à la porte, mais de l'autre, il priait intensément pour que jamais rien ne les sépare. La demoiselle décida pour eux et sa réponse ainsi que son geste affectueux arrachèrent un sourire au trentenaire qui lui rendit son baiser avant de glisser une murmurer une réponse.

« Merci. »

C'était un peu étrange, sans doute, de la remercier ainsi, mais il voulait le faire. Elle avait transformé sa vie, sciemment ou pas et il voulait qu'elle le sache. Son visage s'éloigna doucement du sien pour que son regard se repose sur Alexeï avant qu'il ne reprenne la parole.

« Il y a un dernier détail à régler pour que tout soit bien. »

Il retira son bras de la taille de Gabrielle et leva ses mains pour écarter le col de son pull afin d'en tirer le collier dont ils avaient parlé lors de leur dernière nuit ensemble. Après l'avoir détaché pour la première fois depuis des années, il le glissa autour de la tête du bébé. Bien évidemment, le bijou était bien trop grand pour lui, mais c'était un geste symbolique que la jeune femme comprendrait et qui lui arracha un sourire amusé.

« Il faudra trouver une chaîne plus adaptée, mais il est à sa place. »

Et lui aussi, plus que jamais et pour la première fois de son existence.
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

 
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse
 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Revenir en haut 
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Categorie_6Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Categorie_8


Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Categorie_1Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Categorie_2_bisLe bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Categorie_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Categorie_6Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse - Page 2 Categorie_8

Sauter vers: