Quand un inférieur rencontre un supérieur. Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Quand un inférieur rencontre un supérieur. Cadre_1Quand un inférieur rencontre un supérieur. Cadre_2_bisQuand un inférieur rencontre un supérieur. Cadre_3
 

Quand un inférieur rencontre un supérieur.

 
Message posté : Dim 24 Nov 2019 - 17:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Besoin de contact


- Il y a un moment dans la vie de chaque homme ou il faut savoir regarder derrière sois et faire un pas en avant. Oui, cela revient un peu à faire demi-tour. -

J'adore me balader sur le front de mer. A mes pieds, Laika ferme les yeux en humant les différentes odeurs que la vie lui apporte. Pour ma part, de la musique profondément vissée dans mes oreilles, je ne me laisse pas le loisir d'entendre les pensées de mes concitoyens, je leur préfère le doux touché d'un duo de violon et de piano joués pas Ludovico Einaudi.

Un jour, peut-être que je m'habituerai à recevoir tous les sentiments des autres humains, à entendre leur pensées les plus intimes au moment où elles traversent leur esprit. Peut-être même que cela ne me fera plus rien de voir cette fille à l'air si innocent et rêveur penser à la copulation sans reproduction alors qu'elle se balade avec ses parents. Sans doute que je ne serais même plus étonné d'entendre cet homme se demander s'il peut s'en tirer devant la loi en grugeant sur ses impôts en faisant de fausses déclaration d'aide aux handicapés. Oui, les pensées des gens sont rarement glorieuses. Bien entendu, il existe toujours des exceptions, des idées inspirantes qui me viennent de gens totalement inattendus, des sentiments positifs ou même un savoir précieux que je pensais ne jamais obtenir. Mais aujourd'hui, je ne prend pas le risque. Aujourd'hui, j'ai envie de rester aussi serein que possible et de profiter. La mer à cet effet apaisant sur les hommes et cela marche parfaitement sur moi aussi.

Par pur mimétisme, je ferme les yeux alors qu'un embrun frais caresse mon visage avant d'inspirer. Cela me détend effectivement un peu. Derrière le piano et le violon, entre deux musiques, je ne peux plus ignorer un appel. Ma meilleure amie me regarde, je retire mes écouteurs.

- On y va ? Allez, on y va ! -

Étrangement, je ne veux pas rentrer tout de suite. J'ai envie de faire une dernière chose avant de me retrouver seul, de rencontrer quelqu'un, n'importe qui. C'est une idée étrange mais qui ne me quitte pas. Elle est tellement ancrée dans mon esprit que je ne prend même pas la peine de remettre mes écouteurs sur les oreilles. Je regarde la rue et ses gens et écoute les pensées un peu distraitement à la recherche d'une inspiration ou d'un dégoût qui me fera renoncer. L'une d'entre elles attire immédiatement mon attention.

- Ouf ... Je suis trop vieux pour ça ... Quelle idée de faire des casseroles si lourdes - Difficulté - souffrance physique - Effort -

Rendre service à quelqu'un, voilà qui est tout à fait dans mes cordes et qui saura tout à fait me rendre la journée encore plus belle. J'arrive près d'une voiture et voit cet homme parfaitement bien habillé qui transporte ce qui semblerait être un très lourd carton. Je ne suis vraiment pas taillé pour être déménageur professionnel mais je suis sans conteste en meilleure forme physique. L'homme à l'air de souffrir du dos et de vieillesse.

J'arrive à sa portée alors qu'il se penche dangereusement en arrière. Je l'attrape par les épaules pour qu'il ne tombe pas et soutient sa lourde cargaison.

"Monsieur, laissez-moi vous aider, ça a l'air très lourd !"

Il se laisse dépouiller de son bien mais me regarde des pieds à la tête avec l'air le plus ouvertement suspicieux qui m'ait été donné de voir. Au moins, je peux confirmer que ses pensées sont en accord avec son expression. J'ose un sourire quand j’aperçois un macaron sur la voiture, celui reconnaissable entre milles de l'UNISON, du moins, celui qui permet de se garer sur leur parking.

"Si ça peut vous tranquilliser, je travaille aussi pour l'UNISON"
"Ce n'est pas mon cas. Mais mon patron y est consultant à l'occasion."
"Je m'appelle Rafael !"
Dis-je en tendant une main par dessous le carton.
"Enchanté. Je suis Sallah" répond-t-il en serrant sa main dans la sienne en une poigne plutôt solide pour un homme de son âge.

Sur ce, l'homme se détend d'un coup, comme s'il avait attendu cette simple poignée de main pour accepter mon aide. Nous finissons alors de décharger sa voiture, garée au pied d'un imposant bâtiment muni d'une petite porte. Il l'ouvre et j’aperçois un escalier à l'intérieur.

"Vous voulez que je vous aide à monter tout ça ?"
"Ça ne t'ennuie pas ? Vraiment ?"
"Bien sur que non. Allez."


Et nous voilà en train de monter les escaliers, talonnés par Laika qui ouvre des yeux curieux sur ce tout nouvel environnement. Je comprend alors qu'il s'agit d'une sorte d'entrée de service à un bâtiment intérieur, celui là est bien plus luxueux que n'importe quel autre édifice qu'il m'ait été de voir en vrai. Nous sortons à nouveau dans un énorme jardin qui entoure une magnifique propriété. Alors un homme habite là dedans ? Il a une sacrée surface de territoire. Sur le chemin, je m'inquiète pour Sallah. Il donne trop de signes de fatigue et de douleur. Je lui propose de prendre un carton supplémentaire, ce qu'il refuse, alors je le lui prend des mains de force, ce qui étrangement le fait rire.

- Me voilà avec un servant à mon tour. Quelle journée ! -

Cette pensée fugace fait sourire mon acolyte. C'est un homme semble réellement aimable et son honnêteté est rafraichissante. Je comprend qu'on puisse vouloir de lui comme domestique. Nous approchons alors d'une nouvelle porte de bois massif qui s'avère être l'entrée d'une cuisine, Laika reste sur le seuil, la cuisine est rutilante et je n'ose pas imposer ma chienne. Sallah me désigne où poser les cartons et je m’exécute, ravi de ma bonne action.

"Tu veux boire quoi, l'ami ?"

Je sais que la convention sociale voudrait que je refuse poliment et que je prenne congé mais l'instinct est bien trop fort en cet instant précis.

"De l'eau ! Plein !"

L'homme rit de bon cœur et me sort un pichet d'eau fraîche directement du frigidaire. Une fois désaltéré à coup de grandes gorgées avides, je vais demander à Sallah qui était exactement son patron et combien de temps il travaillait pour lui quand une mélodie vient frapper mes oreilles, pénétrer dans mon cerveau et m'arracher un frisson de plaisir pur. C'est un rythme et une musicalité à laquelle je ne suis pas habitué, il y a surtout des cuivres, des percutions et du chant. Devant mon air tout à coup interdit, Sallah fronce les sourcils, entend la musique à son tour et s'esclaffe :

"Ah, ça c'est le patron avec ses goûts musicaux rétros !"
"J'aime bien..."
"Tu veux rencontrer Adrian ?"
"Oui, avec plaisir !"


Me voilà reparti à suivre Sallah. Avec les dédales des portes et des couloirs, la musique s'intensifie. J'ai presque du mal à me concentrer sur l'endroit dans lequel je suis tant la mélodie m'intrigue. Enfin, Sallah s'arrête devant une double porte massive en bois et s’éclaircit la voix avant de frapper.

"Monsieur Pennington ? J'aimerais vous présenter ..."
"Rafael, Rafael Vad"
je chuchote.
"Monsieur Rafael Vad, un membre de l'UNISON qui a eu la gentillesse de m'aider avec la commande pour la cuisine."

Je n'ai pas le temps de me demander pourquoi Sallah tient tant à cette rencontre entre nous que la musique s'arrête et j'entends des pas venir. Sans réellement savoir pourquoi, je commence à sentir un stress monter, cet endroit est réellement intimidant et je subodore que le maître des lieux doit l'être aussi. Je me redresse comme je peux mais je sais d'instinct que je vais faire pâle figure face à mon hôte. Je me sens infiniment plus proche du statut de Sallah que de celui de son maître.

A présent le nom de Pennington me dit furieusement quelque chose. Sa réputation le suit jusque dans mon travail, effectivement. L'ais-je déjà rencontré ? Lui ais-je laissé une bonne impression ? Je n'ai pas le temps de me souvenir que la poignée de la porte s'abaisse déjà...

Codage par Libella sur Graphiorum
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 24 Nov 2019 - 21:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5093
ϟ Nombre de Messages RP : 1770
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5093
ϟ Nombre de Messages RP : 1770
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Depuis qu'il fréquentait une femme, Sallah s'était clairement ouvert aux autres. Bon, il restait toujours lui-même et oublier une vie entière de quasi-solitude s'avérait compliqué, mais disons qu'il s'améliorait quotidiennement. C'était d'autant plus vrai que la récente invasion du Terminus lui avait rappelé que la vie était éphémère et qu'il fallait savoir profiter de chaque instant comme si c'était le dernier. Même s'il restait plutôt jeune – du point de vue d'Adrian surtout – l’Égyptien avait eu de nombreux soucis de santé par le passé et Adrian le serinait quotidiennement pour qu'il fasse attention. C'était notamment pour cette raison qu'il avait insisté pour que le quinquagénaire vienne le prévenir lorsqu'il avait terminé les courses, de manière à ce qu'il puisse l'aider. Même si l'Archimage était le plus âgé des deux sur le papier, son corps restait le moins marqué par les affres du temps.

Toutefois, le centenaire connaissait bien son fils adoptif et il savait qu'il avait tendance à ne pas faire ce qu'il lui demandait. Il s'était donc juré de tendre l'oreille pour sortir lorsque Sallah rentrerait... Mais avait fini par se laisser absorber par son travail. C'est donc avec une légère surprise qu'il entendit quelqu'un frapper à la porte du bureau où il travaillait. Consultant sa montre, il constata que le quinquagénaire avait dû rentrer et que, pour une fois, il venait effectivement lui demander de l'aide. Sauf que ce n'était pas le cas. La voix de l’Égyptien, toujours teintée d'accent, s'éleva pour lui annoncer qu'il avait quelqu'un à lui présenter. Le simple fait qu'il le qualifie de « monsieur Pennington » indiquait qu'il ne connaissait pas cette personne. Il n'y avait que face à des inconnus qu'ils se comportaient comme l'employé et l'employeur.

Quittant son bureau, ses lunettes toujours sur le nez, Adrian se dirigea donc vers la porte qu'il ouvrit pour jeter un coup d’œil dans le hall d'entrée. Sallah se tenait non loin de l'huis et à ses côtés, un homme était debout. Le mage posa ses yeux sur lui, essayant rapidement de le situer. S'il travaillait à l'UNISON, peut-être qu'ils s'étaient déjà croisés ? Adrian avait beau y passer assez régulièrement, il ne sortait que rarement de la zone dédiée à la magie. Ce qui ne l'empêchait pas de rencontrer par hasard d'autres agents cela dit ! Pour le coup, le visage de l'homme lui rappelait vaguement quelque chose, mais il aurait été bien incapable de dire s'ils avaient discuté à l'occasion. Oh, ce n'était pas un manque d'intérêt, mais disons simplement que l'Archimage avait tendance à ne plus prêter attention aux visages autant que jadis. Lorsque vous passiez un certain âge, vous finissiez par prendre l'habitude de retenir les mots plus que les visages.

Ces pensées défilèrent rapidement dans l'esprit du mage et il ne resta silencieux qu'une ou deux secondes avant de s'adresser à l'inconnu, la main toujours sur la poignée de la porte.

« Oh, bonjour ! Désolé, je ne vous avais pas entendu rentrer. » Il songea alors à la musique. « Accordez-moi deux petites secondes s'il vous plaît. »

Reculant pour disparaître dans le bureau, Adrian alla couper la musique avant de revenir jusqu'à la porte pour se glisser dans le hall d'entrée cette fois-ci, rejoignant les deux hommes. Son regard se posa à nouveau sur le visage du nouvel arrivant.

« Monsieur Vad alors ? Je suis désolé si nous avons déjà discuté, je ne suis pas très physionomiste. » Il eut un léger sourire désolé. « C'est très aimable à vous de vous être arrêté, même si j'avais dit à Sallah de me prévenir quand il rentrait. » Le ton était léger, signe qu'il plaisantait. « Nous pourrions aller dans le salon pour parler, enfin, si vous avez le temps bien sûr. Mais j'imagine que si Sallah parle de nous présenter, c'est que c'est bien le cas. »

Un nouveau sourire ourla ses lèvres avant qu'il ne désigne l'ouverture de porte située sur le mur voisin. Le temps était relativement froid et comme chaque année, Sallah faisait tourner la cheminée à plein régime ! Une chaleur lénifiante et bienvenue planait donc dans toute la demeure.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Dim 24 Nov 2019 - 22:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Besoin de contact


Adrian Pennington, voilà que je le resitue à présent. Oui, nous nous sommes déjà croisés une fois dans une des salles de pause, nous n'avons même pas pu échanger de banalités qu'il devait déjà s'en retourner à ses recherches. Il a toujours cette aura très particulière des hommes sans âges mais sur un corps jeune. Ses pensées ne sont pas franches et nettes comme celles qu'auraient du avoir un trentenaire de sa trempe, mais semblent plus être comme patinées par le vent, comme du sable qui aurait du mal à tenir en place. En bref, j'aurais beaucoup de mal à lire en lui et pour une fois, cela m'aurait bien arrangé.

"Je vous en prie, appelez moi Rafael" Ce n'est pas que je n'aime pas que l'on m'appelle Monsieur Vad, mais ça me donne une grande distance avec mon interlocuteur, trop grande pour ma petite personne en tout cas. "Et oui, j'ai un peu de temps, mais je ne voudrais pas abuser. J'ai ... Vous comprenez, j'ai ma chienne qui doit jouer dans votre jardin, j'espère que ça ne pose pas de problèmes." Je ne m'inquiète pas pour elle, je la sens jouer à poursuivre des proies imaginaires, un peu de course en totale liberté lui fait le plus grand bien.

Le salon est d'une incroyable chaleur, autant dans l'ambiance que dans la température à proprement parler. Je prend place dans l'un des sièges que j'espère n'être réservé à personne et prend un instant pour admirer le feu qui crépite dans la cheminée. J'espère ne pas avoir déjà froissé quelques conventions sociales en tout cas.

J'essaye de me concentrer sur mon énigmatique hôte. Il a l'air d'être parfaitement à l'aise en ma compagnie, ce qui contraste de manière très visible avec moi. Sa posture est décontracté quand je suis redressé sur mes coudes. Je refuse poliment l'offre d'une boisson chaude de la part de Sallah et demande à nouveau de l'eau, tout un pichet si possible. Dans un élan d'audace, je m'adresse à Adrian ... Monsieur Pennington ...

"Je voulais demander, la musique qui jouait tout à l'heure, c'était quoi ? Je n'ai jamais rien entendu de tel."

Je sais très bien qu'avec ma dégaine et mon style vestimentaire tellement moins recherché que le sien, il va sans doute me prendre pour un inculte qui n'écoute que les derniers tubes du moment. Cependant rien n'est moins vrai et je pense qu'il va vite s'en apercevoir.
Mon verre d'eau arrive et une fois de plus, j'avale à grande gorgées le seul liquide précieux de cette terre. Je me rend compte un peu trop tard que je dois avoir l'air d'un enfant assoiffé et impoli.

"Pardon... Merci beaucoup Sallah."

Je sourit à l'employé de maison et laisse mon regard passer du feu envoûtant à la décoration de la pièce. Toute une pièce faite pour l'accueil, pour qu'un invité se sente chaleureusement invité à prendre du bon temps. Je me demande si Adrian vit seul ici avec Sallah, je ne perçois aucune autre présence humaine ou animale ici. En fait, la seule chose que j'avais pu entendre était le son de la musique, comme une présence rassurante. Je ne me moque pas, je fais exactement la même chose, seul le décor change. Bon sang, j'espère qu'il n'aura jamais à voir mon appartement ! J'en suis très fier mais en le comparant à ici, je crains d'avoir été un peu trop enthousiaste.

"Je pense qu'on doit le dire souvent mais vous avez une somptueuse propriété."

Bon, allez, je peux mieux faire en ce qui concerne les conversations. Je le sais, d'habitude, je suis assez doué pour ça. Je sens que ça va venir mais pour le moment, j'ai du mal à faire abstraction de nos différences. Bon, peu importe, autant jouer dessus.

"Du coup, pour la petite info, je suis maître chien à l'UNISON. Je viens à peine de commencer, nous nous sommes déjà croisé une fois mais nous n'avons pas eu de conversation. Étant le petit nouveau de service, j'ai même eu du mal à croire qu'on m'ait laissé vous approcher."

Je me penche d'avantage et demande sur le ton de la confidence, un grand sourire aux lèvres.

"Juste un truc, j'ai l'impression que Sallah souhaitait vraiment que l'on se rencontre, je ne l'ai pas demandé expressément. Il piège souvent des inconnus comme ça dans la rue pour vous les amener ?"

Codage par Libella sur Graphiorum
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 25 Nov 2019 - 17:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5093
ϟ Nombre de Messages RP : 1770
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5093
ϟ Nombre de Messages RP : 1770
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Appeler les gens par leur prénom n'était pas vraiment dans les habitudes du mage, mais il savait que certaines personnes pouvaient se sentir vexées si vous refusiez de le faire. Il hocha donc la tête, laissant son invité préciser qu'il était accompagné, puis répondit tandis qu'ils se dirigeaient vers le salon.

« Pas de problèmes, non ! On a un chat à domicile, alors les animaux ne nous dérangent pas. Vous pouvez la faire rentrer d'ailleurs si vous voulez, ce n'est pas un souci. » Le-dit chat se baladait souvent dans les environs durant la journée, ou traînait ses guêtres dans les chambres à l'étage. « Et appelez-moi Adrian. »

Qu'on l'appelle par son prénom ou qu'on le tutoie ne dérangeait jamais le mage. S'il ne le faisait pas de lui-même, c'était simplement à cause de son éducation, mais il ne prenait pas ombrage que les personnes avec qui il parlait ne respectent pas les mêmes règles. Après tout, chacun faisait comme bon lui semblait !

Ils s'installèrent donc dans le salon et Sallah proposa à boire avant de finalement s'éclipser. Il ne restait jamais bien longtemps, surtout qu'il s'était montré relativement accueillant avec l'homme – ce qui était un exploit en soi. Adrian espérait simplement que Rafael ne prendrait pas ombrage en voyant que l’Égyptien s'absentait aussitôt après les avoir présentés ! En tous les cas, il avait l'air plutôt tendu. Adrian n'était pas un spécialiste en matière de relations sociales, bien au contraire, mais il avait côtoyé suffisamment de personnes pour remarquer la gêne lorsqu'il la voyait. Il décida toutefois de ne pas en parler : parfois, il n'y avait rien de pire que de s'entendre dire qu'on avait l'air anxieux. Le centenaire préféra donc répondre à la question de son invité lorsque ce dernier s'intéressa à la musique qui passait quelques instants plus tôt.

« C'est de la soul, je ne crois pas que ça s'écoute encore beaucoup aujourd'hui, ce n'est pas forcément étonnant que vous n'en ayez jamais entendu. »

Ou peut-être qu'il se trompait sur toute la ligne. Adrian n'était pas très en phase avec l'époque actuelle et il aurait été bien incapable de dire si les jeunes d'aujourd'hui étaient amateurs de soul !

Après le rapide retour de Sallah qui sauva visiblement Rafael de la déshydratation, la discussion devint un peu plus détendue. Adrian espérait simplement que son invité n'était pas trop embarrassé, aussi, lorsqu'il parla du manoir, le mage esquissa un sourire aimable.

« C'est vraiment gentil à vous, mais je n'ai aucun mérite, j'en ai hérité. »

Ce n'était pas précisément vrai, mais c'était l'histoire qu'il avait dû inventer pour dissimuler sa véritable identité et plus précisément, son véritable âge. Autant dire que mentir ne lui plaisait pas, mais lorsqu'on souhaitait s'assurer que personne ne serait en danger parce qu'il – ou elle – savait trop de choses au sujet d'un certain Archimage, c'était le prix à payer.

Chassant ces pensées de son esprit, le centenaire balaya rapidement les environs du regard dans un geste machinal avant de reporter son attention sur Rafael alors qu'il se présentait plus précisément, permettant à Adrian de se souvenir de leur « rencontre ». Il fut toutefois sincèrement étonné par la dernière phrase que le maître-chien lâcha et sa surprise transparu rapidement sur son visage. Il ne répondit pas immédiatement comme le membre de l'UNISON lui glissait une question et esquissa un sourire avant de secouer la tête.

« En fait, non. C'est même assez surprenant de sa part, il est plutôt réservé habituellement. Vous avez dû lui faire bonne impression, à moins qu'il n'ait senti quelque chose qui lui plaisait chez vous. » Ça arrivait à tout le monde de se découvrir des atomes crochus avec des inconnus. « Ou peut-être qu'il a vu là l'occasion de me pousser à sociabiliser, je ne sais pas. » Il haussa les épaules avant de revenir sur ce que Rafael avait dit un peu plus tôt. « Je me demandais, pourquoi est-ce que vous êtes étonné qu'on vous ait laissé m'approcher ? Je ne suis qu'un consultant comme un autre, ma présence au Brett Building est certainement moins légitime que la vôtre. Ça devrait plutôt être l'inverse. »

Après tout, Adrian n'avait pas vraiment de légitimité à l'UNISON, il se contentait d'aider et même s'il avait droit à un badge, c'était avec le logo « visiteur » et rien de plus.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 25 Nov 2019 - 19:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Besoin de contact


Pendant un instant, mon regard se perd et je me concentre sur mon amie. Je la sens, la totalité de ses muscles tendus, en pleine course. Même si je me doute de la réponse, je préfère demander au cas où.

- Fifille, tu veux rentrer à l'intérieur de la maison ? -
- Naaan ! -

"Je vous remercie, Adrian, mais je pense qu'elle a trop rarement l'occasion de profiter d'une course libre. Du coup, rester dehors est parfait pour elle."

Il s'agissait de Soul alors, ce type de musique ne m'est absolument pas inconnu mais j'en ai encore beaucoup trop peu entendu pour pouvoir juger. J'ai encore tellement de musique à découvrir que la simple idée me donne des vertiges et des frissons. La Soul, l'âme, je pense que je vais faire exploser les serveurs de toutes les plateformes musicales dès ce soir.

"Je n'ai effectivement jamais écouté de Soul, mais je ne vais certainement pas tarder à m'y mettre, c'est une musique tellement différente, et tout à la fois tellement intime..." Red Alert, red alert, Rafael, t'as un air rêveur, t'es en train de parler de musique, bientôt on ne pourra plus t'arrêter ! Demande de changement de sujet immédiat ! Pour conclure, j'ajoute "Je me suis aperçu que je n'écoutais pas vraiment ce que la norme des gens ont l'habitude d'écouter. Je suis en quelque sorte accroc à la musique alors c'est toujours bien de découvrir de nouvelles choses."

C'est alors que quelque chose de singulier se produit : Adrian ne ment. Pas un gros mensonge, juste à propos de sa propriété comme quoi ce serait un héritage. C'est très étrange car je n'ai rien demandé à ce sujet spécifiquement, à moins qu'il ne camoufle la vérité, je ne sais pas, je n'arrive pas à lire précisément. Ce dont je suis certain est qu'il n'est pas très à l'aise avec le fait de mentir même si son visage ne trahi aucun signe.

Très franchement, je ne suis absolument pas choqué car ce n'est pas le premier et ce ne sera pas le dernier à me laisser renifler un mensonge comme ça. Je trouve ça simplement curieux qu'un homme de sa stature s'y soit senti obligé aussi naturellement. Pour ma part, j'ai plus de mal à masquer mon étonnement.

Adrian continue sur Sallah, visiblement cet homme est plus qu'un simple servant pour lui. J'ai un rire à sa remarque concernant sa sociabilisation. Un subalterne qui s'occupe du bien-être psychique de son maître, les humains m'étonneront toujours.

A la remarque sur le travail, je me raidis d'un coup, arrêtant net de rire. Mince, en ais-je trop dit ? La vérité est qu'à mes débuts, si j'ai officiellement à peu près les mêmes droits qu'un humain sous tutelle, il est rare qu'on me laisse seul avec un autre être humain sans un minimum de surveillance. Comment répondre à ça ? Mes yeux se détachent de ceux d'Adrian immédiatement pour venir se poser dans un coin en bas à gauche de mon champs de vision. Finalement, j'opte pour la même solution que mon hôte, à savoir masquer la vérité par une autre affirmation.

"Avant d'entrer à l'UNISON, j'avais la réputation d'être quelqu'un d'assez ..."

Étrange, agressif, instable, irrévérencieux, caractériel, sauvage, primitif ...

"Primitif ! Je vivais tout seul avec ma mère et je devais m'occuper d'elle tout le temps. Je n'ai pas eu vraiment l'occasion d'évoluer en société... C'est pour ça que les chiens, ça m'va très bien comme compagnie."

Bon, si après ça, Adrian accepte toujours de me parler, je pense que je pourrais dire que j'aurai passer un cap important dans ma vie. On va appeler ça le chapitre de la Soul de ma vie !

"C'est pour ça que mes fréquentations à l'UNISON sont rares et souvent étroitement contrôlés. Juste pour être bien précis, je n'ai jamais fait de mal à personne ni jamais rien fait d'illégal. Je suis juste jugé différent et cela suffit à rendre tout le monde un peu méfiant."

C'est à peu près ça, non ? Curieusement, je ne suis absolument pas nerveux d'avoir avoué ça, en fait, cela à pour effet de me soulager radicalement. Je me redresse et mes yeux viennent à nouveau à la rencontre de ceux d'Adrian.

"Et du coup, vous êtes consultant pour quel domaine si ce n'est pas indiscret ? Pourquoi il ne faudrait pas que vous m'approchiez ?" je demande avec un sourire amusé.

Note pour plus tard : s'intéresser à autre chose qu'à mes chiens quand je suis à mon travail.

Codage par Libella sur Graphiorum
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 27 Nov 2019 - 19:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5093
ϟ Nombre de Messages RP : 1770
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5093
ϟ Nombre de Messages RP : 1770
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Lorsque l'homme déclara ne pas écouter ce que la norme des gens écoutait, Adrian haussa légèrement les épaules. Les « normes » étaient variables selon les peuples et les époques. Cinquante ans plus tôt, le soul était dans les normes tandis qu'aujourd'hui, certains le considéraient comme dépassé. Mais pas tous, fort heureusement ! Avec le temps, le mage avait appris que les « normes » ne voulaient pas dire grand-chose. Il y avait tellement de mouvements musicaux à l'heure actuelle qu'il aurait été difficile de ce qui était le plus « normal ». Le centenaire rassura donc son interlocuteur, un bref sourire passant sur ses lèvres.

« La norme est très relative. Je ne sais pas si l'on peut qualifier quelque chose de normal à l'heure actuelle. Deux jeunes du même âge et de la même origine n'écouteront pas forcément la même chose, alors.... »

Il boucla son explication d'un nouveau haussement d'épaules. Le sujet était un peu compliqué puisque le centenaire ne s'intéressait pas franchement à ces détails. Il s'attardait sur les personnes et non sur ce qu'elles représentaient.

Même s'il n'était pas doué avec les mots et dans les relations sociales, l'Archimage remarqua que l'homme s'arrêta de rire et redevint beaucoup plus sérieux lorsqu'il fut question de son travail. Ça arrivait assez souvent, Adrian n'y prêta donc pas vraiment attention, même s'il trouva les mots de Rafael un peu... Étranges ? Le terme « primitif » étaient souvent utilisé à tort pour qualifier quelqu'un de basique et d'hostile. Adrian avait passé suffisamment de temps au sein de peuples qualifiés de « primitifs » pour savoir que rien n'était plus faux que cette définition. Il conserva toutefois le silence et attendit que son interlocuteur termine de parler avant de lui répondre. Le ton de sa voix était toujours calme et posé.

« Oh, je me suis mal exprimé. Je ne voulais pas dire que je n'aurais pas eu le droit de vous approcher, je voulais simplement dire que je ne suis qu'un simple consultant tandis que vous, vous êtes officiellement employé par l'UNISON. Techniquement, votre présente là-bas est donc plus légitime que la mienne, c'est tout. »

Adrian était toujours un peu étonné, pour ne pas dire troublé par la manière dont l'homme se sentait visiblement inférieur à lui. Ce n'était pas du tout le cas et le mage avait toujours fait tout son possible pour ne pas sembler hautain. Il savait que son éducation un peu vieillotte lui donnait parfois un air distant, mais ce n'était pas du tout le cas. Que quelqu'un puisse réagir ainsi l'interpellait et l'inquiétait un peu, même s'il garda ses pensées pour lui. Il y avait d'autres questions encore en suspens.

« Je suis consultant en matière de magie. J'étudie son aspect théorique et pratique. Je suis aussi archéologue, alors j'ai occasionnellement lorsqu'ils ont besoin d'informations sur une période particulière de l'histoire. » D'ici ou d'ailleurs. « Je dois vous avouer que votre discours m'étonne un peu. »

Adrian retomba brièvement dans le silence, toujours installé sur le fauteuil face à son invité. Ce dernier semblait mettre un point d'honneur à souligner qu'il était différent et que les gens autour de lui le traitaient comme tel... Ou peut-être que c'était Adrian qui l'interprétait ainsi ? En tous les cas, le fait qu'il déclare que les individus autour de lui se montraient méfiants à cause de sa différence l'intriguait. À l'UNISON, la normalité était justement de sortir du lot. Même Lou, son assistant, n'était pas qualifiable de « normal » alors qu'il avait eu une vie pourtant très banale. Se méfier de quelqu'un qui était différent était donc particulièrement étrange lorsqu'on l'était soi-même.

« L'UNISON est un vivier de personnes différentes. Je m'étonne que l'on puisse se méfier de vous parce que vous l'êtes. » Il marqua une brève pause. « Tout comme je m'étonne qu'on vous reproche d'être primitif. Ce mot ne m'a jamais apparu comme négatif, même au sein d'une société moderne. »

Mais peut-être qu'Adrian l'avait simplement mal compris. Il savait que son âge et parfois même sa manière de s'isoler l'empêchait de comprendre correctement ses semblables. Nul besoin de venir d'un autre monde pour être en décalage avec la société actuelle après tout.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 28 Nov 2019 - 20:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Besoin de contact


- Ce fameux paradoxe purement humain. Si quelqu'un est dans la norme, il va tout faire pour se convaincre (et convaincre les autres) du contraire. Si quelqu'un est en dehors de cette norme, il ne rêve que d'une vie normale. En somme, les humains ne sont jamais satisfaits. Il y a deux manière de voir les choses à mon sens : d'un côté, il est très idiot de s'épuiser à essayer d'incarner quelque chose qu'on ne pourra de toutes manière pas être. D'un autre côté, cette insatisfaction constante, cette volonté de ne jamais se complaire dans ce qu'on a d’acquis, pousse certainement l'humanité à toujours se remettre en question. Sans difficultés, pas de perte, pas de passion, pas d'art, et pas de musique. -

Je pense que mon interlocuteur n'a pas saisit à quel point je suis différent de mes collaborateurs de l'UNISON. Si j'ai bien retenu les chiffres, je crois que nous ne sommes qu'une dizaine de pourcent à être dotés de capacités hors normes. Et à ma connaissance (et comme on n'a eu de cesse de me le rappeler) je suis le seul Alien à être actuellement en période de probation. Sans vraiment savoir pourquoi, cette idée m'attriste un peu. Être seul dans mon cas. Je sais que ce n'est que temporaire mais cette idée n'arrive pas vraiment à me remonter le moral.

Pour éviter de laisser mes pensées prendre le pas sur mes émotions actuellement, je me décide à répondre à mon hôte.

"Je me suis sans doute mal exprimé. Le fait est que j'ai un certain vécu avec lequel j'aimerais bien que les gens arrêtent de me comparer. Ajoutez à cela que je ne suis pas encore tout à fait dans le rang puisqu'il me faut encore passer un diplôme et suivre l'entraînement physique de l'UNISON afin de faire partie de leurs agents de manière plus définitive et officielle"

Le terme 'primitif' était effectivement sans doute très mal choisi. Je m'apprête donc à rectifier :

"Disons que je voulais simplement dire que j'ai encore énormément de choses à apprendre. Des choses qui paraissent indispensables pour le commun des hommes."

Pour une raison que j'ignore, j'ai presque l'impression qu'Adrian souffre du même paradoxe. Je ne sais pas si c'est à cause d'une pensée floue que j'ai du mal à saisir mais j'ai presque l'impression qu'il compare sa propre différence avec la mienne. Adrian ? Quelqu'un de différent des mortels ? Après tout, si je peux avoir des secrets, pourquoi pas lui, effectivement.

Intrigué, je reviens alors sur une affirmation dite juste quelques minutes auparavant. Un consultant en matière de magie doublé d'un archéologue ? Alors c'est ça, ce type s'intéresse au passé, c'est sans doute pour ça que ses pensées me glissent entre les doigts comme du sable. Mon espèce qui est toujours porté sur l'évolution la plus rapide possible et l'obsession de ne jamais stagner, me voilà face à mon plus pur antagoniste. Heureusement qu'il est sympathique.

"Vous êtes expert en magie ? Voilà un domaine qui m'est encore totalement inconnu... Cela doit être tellement fascinant et prenant."

Je passe une main dans mes cheveux, machinalement. Puis je reviens poser mes coudes sur mes genoux, cette fois-ci, c'est plus par intérêt sur le sujet que par nervosité.

"Du coup, je pense que tout le monde a déjà du vous poser la question un nombre incalculable de fois mais comment la magie apparaît-elle ? Non, pardon, vous ne voulez certainement pas perdre votre temps à parler de votre travail. Oubliez... Quand on aura un peu plus de temps, peut-être et si ça ne vous ennuie pas, j'aimerais beaucoup que vous me donniez quelques cours de base sur la magie."

Ce serait vraiment super ! Être enseigné par un passionné tel qu'Adrian et je pourrai fermer pas mal de lacunes très gênantes. Dans un geste aussi précipité que maladroit, je me sers à nouveau un verre d'eau. Je sais que je vais le payer plus tard, tant pis !

"Sinon, qu'est ce qui pousse un homme à devenir un jour archéologue et expert en magie ? Ce sont deux domaines assez hasardeux, je suppose qu'une passion en a déclenché une autre ?"

Rafael, tais-toi ! Tu vas finir par mettre mal à l'aise ton hôte.

Codage par Libella sur Graphiorum
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 29 Nov 2019 - 14:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5093
ϟ Nombre de Messages RP : 1770
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5093
ϟ Nombre de Messages RP : 1770
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Parler avec Rafael était quelque chose d'assez étrange... Pour ne pas dire un peu compliqué. Adrian était une personne très posée, qui n'était pas du genre à se presser et qui préférait ne pas assez en dire que trop. Son interlocuteur lui faisait plutôt l'impression contraire, mais il pouvait se tromper. Après tout, la première impression sur quelqu'un était rarement la bonne. Ou pas suffisamment complète pour que l'on puisse prétendre le comprendre.

Le mage resta donc silencieux, acquiesçant simplement d'un hochement de la tête lorsque l'homme revint sur ce qu'il avait voulu dire au sujet de son absence de normalité. Il devait avoir ses raisons pour se sentir ainsi, même si Adrian éprouvait toujours quelques difficultés à penser que quelqu'un puisse être considéré comme « hors des normes » en appartenant à l'UNISON. Peut-être que cela venait du fait qu'il connaissait essentiellement des individus « spéciaux », comme la Princesse de l'Atlantide, ou le Commandant super-soldat ? Probablement.

L'Archimage resta silencieux même lorsque Rafael se lança dans une série de questions, s'interrompant lui-même pour indiquer à son interlocuteur qu'il n'avait finalement pas besoin de lui répondre. Soit. La patience était une vertu qu'Adrian possédait à outrance et il attendit jusqu'à ce que le maître-chien en ait terminé.

« Hasardeux ? Vous voulez dire qu'ils ne sont scientifiques à proprement parler ? »

Le terme aurait pu le vexer, mais le mage avait dépassé ce stade depuis longtemps. Pour quelqu'un qui se considérait comme hors des normes, Rafael lui posait les mêmes questions que bien des individus lambda. Adrian concevait que certaines personnes ne comprenaient pas que l'archéologie et la magie n'avaient absolument rien de hasardeux et qu'elles étaient comparables à n'importe quelle science. Les livres, les films et d'autres médias donnaient une fausse idée de ce que ces matières étaient réellement. Il ne se vexa donc pas et se contenta de répondre.

« Enfin, non, en fait elles n'ont aucun lien. Je n'avais jamais touché à la magie lorsque j'ai décidé de me lancer dans l'archéologie. C'est simplement le hasard qui a décidé pour la suite. Et un petit héritage familial qui est arrivé en même temps que le manoir dirons-nous. »

La deuxième partie était un mensonge, mais c'était malheureusement obligatoire puisque c'était ce qu'il servait à tous les agents de l'UNISON – et autres individus – qui lui posaient des questions sur son double métier. La vérité, c'était qu'il n'avait rien demandé et que le rôle d'Archimage lui était tombé dessus comme ça. Mais la vérité n'était malheureusement pas bonne à dire à tout le monde. À personne lorsque le fait de savoir qui il était réellement pouvait les transformer en cible vivante.

« D'ailleurs, la magie n'a rien de hasardeux pour tout vous dire. Elle a des règles, comme tout ce qui peuple notre monde. Il suffit de les comprendre et de les utiliser correctement pour que tout fonctionne bien. » C'était un peu plus compliqué que ça, mais l'idée générale y était. « Vous ne m'en voudrez pas si je vous interroge sur votre fonction. » Il esquissa un léger sourire avant de reprendre. « Pourquoi avoir décidé de rejoindre l'UNISON si vous n'étiez apparemment pas destiné à y travailler ? Et pourquoi ce métier précisément ? »

Il avait d'ores et déjà laissé entendre qu'il était plus à l'aise avec les animaux qu'avec les humains – enfin, c'était ce qu'Adrian en avait déduit – mais il y avait peut-être d'autres explications. C'était l'occasion ou jamais d'en apprendre davantage à ce sujet.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Sam 30 Nov 2019 - 13:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Besoin de contact


"Non, ce que j'appelais hasardeux était plus du point de vue d'un choix de carrière. Du coup, la science est un choix tout aussi hasardeux que l'archéologie."

Après ... Quand je regarde sa maison et si j'en crois le fait que ça soit un héritage, Adrian n'a jamais eu à justifier d'un métier qui rapporte un quelconque salaire ou une sécurité d'emploi envers sa famille. Je le sais bien, ce n'est pas si simple. Il parle encore d'héritage et je ressens à nouveau cette gêne de mentir. Décidément, ce n'est effectivement pas si simple. Je sens quelque chose de sensible, de presque dangereux, se cache derrière cette non-vérité. Je vais essayer de ne plus insister en ce sens. J'ai peur de nous mettre mal à l'aise.

"Pourquoi l'UNISON ?"

Parce que je suis leur propriété et qu'il y a encore un contrat sur ma tête. Que répondre ? Je n'ai jamais spécialement trouvé d'excuse pour être des leurs, en réalité, je ne pensais même pas en avoir besoin. Sa question est très pertinente, il va falloir que je fasse extrêmement attention avec lui.

"C'est ma mère qui y travaillait, à l'époque on habitait à Genève. Elle souhaitait que je rejoigne Star City et que je travaille à l'UNISON à mon tour."

Ça, pour le coup, ce n'était pas du tout un mensonge. Je suppose que c'est compréhensible de vouloir suivre les dernières volontés de sa génitrice. Pour ma part, en tout cas, ce n'était pas une option. Je pense qu'Adrian est la personne qui peut le plus comprendre ce genre de chose.

"Je suis donc aller voir un recruteur et me voilà parti pour l'intégration en bonne et du forme. Pour ce qui est de mon poste de Maître-chien, c'est suite à mon entretien d'embauche." Je souris à l'évocation de l'anecdote. "Ma chienne, qui s'ébat actuellement dans votre jardin, m'a toujours suivit absolument partout. Elle m'a accompagné à l'entretien à l'UNISON et les recruteurs n'ont absolument rien dit. Je pensais qu'ils ne voyaient pas inconvénients à l'avoir mais j'ai appris plus tard qu'ils ne l'avaient même pas vu. Ils m'ont donc demandé de la descendre au chenil." Bon, qu'avouer d'autre sans me compromettre ? "Je me suis de suite bien entendu avec les autres chiens. Ils m'ont donc proposer ce poste à certaines conditions. Il faut bien l'avouer, j'étais ravi de trouver un travail et les chiens n'étaient pas vraiment traités au mieux, alors je me réjouis d'être à présent responsable de leur bien être. C'est donc plus un concours de circonstances qu'autre chose."

C'était globalement la vérité. Je ne peux plus avouer à Adrian que je peux lire dans les pensées à présent, ce serait lui dire aussi que je sais qu'il n'a pas vraiment reçu d'héritage de maison ou de quoi que ce soit. Mais il a eu l'élégance de ne pas insister sur mes sujets sensibles, alors je le laisserais tranquille sur les siens.

"A présent, il faut que je suive un entraînement physique assez soutenu." Et quand on me voit, on perçois tout de suite qu'il y a encore énormément de travail à faire "Et que j'aille faire quelques cours à la Star High pour décrocher quelques diplômes. J'avoue que je ne suis pas très rassuré quant à l'idée de refaire des études, surtout dans cet établissement d'élite, mais les études sont toujours très bonnes à prendre."

Après un temps d’arrêt, je souris à nouveau à Adrian.

"Voilà, c'est tout ce qu'il y a à savoir sur mon éminente et brillante carrière." L'ironie est la partie de l'humour que je conçois et comprends le mieux.

Si mes collègues de l'UNISON savaient à qui je suis en train de parler en ce moment, ils seraient tous verts de jalousie, et probablement très étonnés.

"Il n'empêche, avoir pu saisir les règles de la magie ... Je suis très admiratif, Adrian. Cela doit demander une patience que j'aurais du mal à acquérir."

C'est particulièrement agréable de parler avec quelqu'un de posé, pour une fois. Pour peu, je peux presque croire qu'il n'est pas du tout en train de me juger. Sans doute qu'un jour, il saura qui je suis vraiment, et ce jour là, à nouveau, je serais très surpris de voir à quel point il encaisse bien l'information.

Codage par Libella sur Graphiorum
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 30 Nov 2019 - 19:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5093
ϟ Nombre de Messages RP : 1770
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5093
ϟ Nombre de Messages RP : 1770
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
« Je vois. »

Adrian trouvait sa justification plus que logique. L'héritage était quelque chose d'important dans la vie d'un humain, il avait eu l'occasion de le voir à de nombreuses reprises ! Au sein des héros qu'il côtoyait, ils étaient légion à céder leur masque, leur surnom et leur équipement à leurs enfants ou à des personnes qu'ils avaient eux-mêmes formés. Que Rafael ait souhaité suivre les traces de sa mère semblait donc aussi logique que naturel et Adrian n'insista pas là-dessus.

Pour ce qui était du travail de maître-chien, Adrian n'y connaissait pas grand-chose, pour ne pas dire qu'il n'y connaissait rien ! Même s'il aimait les animaux, il n'avait jamais vraiment pris le temps d'en avoir à lui, hormis le chat confié par Natalia qui vivait sa petite vie de son côté. Il fallait avouer que le fait de perdre des proches était chaque fois plus douloureux, il n'osait donc pas imaginer ce qu'il ressentirait s'il voyait les compagnons animaux se succéder. Non, c'était trop d'investissement émotionnel et l'Archimage préférait largement éviter. Mais il comprenait parfaitement que d'autres personnes puissent se sentir bien aux côtés de leurs amis à quatre pattes. Pour ce qui était du travail en lui-même, Adrian était un peu étonné d'entendre dire que les chiens de l'UNISON n'étaient pas traités au mieux. Il connaissait le Commandant Colt et il savait qu'il respectait la moindre forme de vie, il aurait donc été étonnant qu'il ne se soucie pas du bien-être d'animaux qui servaient l'UNISON. Mais le mage préféra ne pas s'attarder sur le sujet, il ne souhaitait pas que Rafael s'imagine qu'il le soupçonnait de mentir alors que ce n'était pas le cas. Ce n'était sans doute qu'un souci de compréhension, ou quelque chose dans ce goût-là.

L'Archimage resta silencieux, les yeux posés sur son interlocuteur, mais sans chercher à le mettre mal à l'aise pour autant, au contraire même. Il l'écouta changer de sujet pour parler de ses projets d'étude, puis dériver à nouveau sur la magie. Tant de sujets qui semblaient l'intéresser ! Adrian laissa passer quelques instants de silence avant de finalement lui répondre, toujours aussi posément.

« Pourtant ce n'est pas différent de ce que vous faites. La magie a ses règles de la même manière que le dressage de chiens, ou d'autres animaux, en a. Je dirais même que c'est plus compliqué pour vous, parce que vous devez composer avec des êtres vivants, tandis que moi, si quelque chose ne va pas, j'ai juste à faire une pause et à retenter plus tard. » Il haussa les épaules. « Les choses semblent toujours compliquées lorsqu'on ne les comprend pas, mais croyez-moi sur parole : la magie n'est pas plus difficile ou longue à apprendre qu'une autre matière. »

Adrian n'était pas très étonné que Rafael s'imagine ça. C'était une idée assez répandue à laquelle il était souvent confronté, même à Star High lorsque les nouveaux élèves décidaient de ne pas se rendre au cours de magie parce que ce serait « trop compliqué ». Au final, c'était clairement moins compliqué que mes mathématiques, ou même que l'histoire avec toutes ses dates et ses faits historiques !

Appuyé au dossier de son fauteuil, il revint d'ailleurs sur ce point.

« Si vous souhaitez étendre vos connaissances, vous devriez plutôt vous orienter vers une faculté je pense. Star High est un simple lycée privé, je ne pense pas que vous auriez grand-chose à en tirer. » Il marqua une pause. « La faculté vous permettrait de suivre des cours avec des horaires plus flexibles, puis vous pourriez vous orienter vers les matières qui vous intéressent vraiment. Je pourrai vous fournir quelques documentations sur les diverses facultés de la ville si ça vous intéresse. »

En tant que professeur de lycée, il en avait une bonne panoplie à fournir à ses élèves et futurs diplômés. Autant dire que ça ne le dérangeait pas de conseiller quelqu'un d'autre !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Sam 30 Nov 2019 - 20:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Besoin de contact


Pendant sa réflexion, j'hésite à préciser qu'à mon sens, les chiens devraient être libre au lieu de tourner dans des cages, que la mutilation de leur parties génitales à huit mois n'est pas une solution pour qu'ils se tiennent tranquilles, et surtout, qu'il leur faudrait de la liberté pour s'ébattre et établir une hiérarchie au lieu de leur en imposer une. Mais tout cela, ce n'est que mon avis à moi et je sais très bien que peu de personnes les paragent. Aussi, je garde le silence avant de provoquer un nouveau débat qui pourrait me mettre dans l’embarras le plus total.

Adrian revient sur la magie et m'explique qu'il n'y a rien de compliqué si on suit les règles. Il compare cela aux chiens, cela me fait sourire. Effectivement, pour moi c'est si simple de comprendre les règles d'une meute et de savoir comment faire appliquer les consignes demandées. Mais je suppose que pour quelqu'un qui n'a jamais vécu avec des animaux, cela doit être une toute autre histoire. L'histoire d'ailleurs, voilà bien une matière indispensable à mon éducation dont je me serais bien dispensé. Aucune règle, aucune logique, rien à part le fait de comprendre un peu plus pourquoi les Humains sont si chaotiques. Sans doute que la magie doit avoir sa logique propre et une fois bien saisit, être facile à appréhender. Un peu comme d'apprendre une nouvelle langue.

Une faculté ? Pourquoi pas. Malheureusement, ce ne sera pas pour tout de suite car les études supérieures que me fournissent la Star High me sont indispensables, au moins pour comprendre comment apprennent les humains, et suivre un cursus général avant de penser à me spécialiser.. Cependant, les horaires flexibles et le fait de pouvoir choisir ses matières me séduit beaucoup. Sans beaucoup d'hésitation, j'ajoute :

"Oui, si vous aviez de la documentation, je suis vraiment preneur. Ce sont des cours vraiment spécifiques ? Que peut-on trouver comme orientation ?"

Et surtout, l'idée de ne plus être au contact de tout ces étudiants aux pensées parfois à la limite de la pornographie à longueur de journée finit de me convaincre. Mais la Star High est une étape obligatoire pour valider quelques matières et passer mes examens de base.

"Il faut justifier de quels diplômes pour entrer en faculté ? Est-ce payant ?"

Et par 'payant' je voulais dire 'aussi cher que la Star High' car même si l'UNISON de Genève me paye mes cours de base, je sais d'avance que je n'ai droit qu'à une chance pour passer mon HSD.

Adrian est vraiment une personne d’exception, patiente, apte a réfléchir à deux fois à une situation donnée. J'aurais presque dit qu'il était en train de retenir ses propres sentiments pour ne pas qu'ils soient trop envahissant. Un peu comme s'il est présentement conscient de mes facultés et qu'il souhaite m'épargner. Je l'observe et me demande s'il est un cas isolé ou s'ils sont plusieurs à pouvoir être comme ça. J'ai déjà été bloqué dans ma lecture de sentiments, ou être trompé par une personne qui s’ auto persuade de quelque chose. Mais jamais je n'avais ressenti des pensées aussi différentes. Peut-être que c'est la magie elle-même qui provoque ça. Sans doute que mon hôte en a tellement étudié, distillé, que ses pensées finissent par en avoir la même logique. Sans doute même que si je comprend les règles qui servent la magie, j'arriverai à comprendre Adrian.

Une autre hypothèse vient faire son entrée dans ma conscience, une hypothèse assez folle.

"Cela fait longtemps que vous êtes installé ici, Adrian ?" Et comme pour essayer de justifier ma question, me voilà déjà en train de rajouter "C'est juste que je viens d'arriver et vous semblez tellement imprégner l'endroit que je me demandais si vous pouviez me servir de guide un de ces jours."

Codage par Libella sur Graphiorum
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 1 Déc 2019 - 11:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5093
ϟ Nombre de Messages RP : 1770
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5093
ϟ Nombre de Messages RP : 1770
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan, Mikhaïl, Ezio, Jay, Hakon
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
« Vous pouvez trouver de tout, ça ne dépendra que des choix que vous ferez concernant vos matières principales. » Il haussa légèrement les épaules. « Sinon, vous pouvez aussi opter pour une école prévue pour les adultes. Elles coûtent sans doute moins cher que la faculté. »

Et les cours étaient aussi adaptables. À dire vrai, ce serait sans doute la meilleure solution pour Rafael puisqu'il serait entouré de personnes de son âge et non de jeunes à peine sortis du lycée. Sauf s'il n'était pas gêné par la différence de génération. Bon, aux yeux d'Adrian, un homme de trente ou quarante ans était de la même génération qu'un jeune de quinze ou de vingt ans, mais il savait que ce n'était pas vraiment le cas. C'était simplement qu'à plus de cent ans, on commençait à trouver tout le monde jeune. Même Sallah alors qu'il avait plus que bien entamé la cinquantaine.

« Parce qu'en effet, la faculté est payante. Pour les prix, c'est comme toutes les écoles : ça dépend de celle que vous choisissez, mais aussi des objectifs que vous vous fixez. Il vaudrait mieux voir au cas par cas. » Surtout si le mage ignorait ce qu'il souhaitait apprendre. « Cela dit, vous n'avez besoin d'aucun diplôme pour y entrer. Il n'est pas rare que des personnes à la retraite décident d'y retourner pour occuper leur temps libre en s'offrant de nouvelles connaissances. » Mais, encore une fois, ça dépendrait de ce qu'il souhaitait faire. « J'irai vous chercher ces documents quand nous en aurons terminé. »

Inutile d'interrompre la conversation pour le moment ! Surtout que son invité semblait avoir un paquet de questions en réserve. Adrian se désolait simplement que ce soit sur lui. Il y avait des sujets autrement plus intéressants, mais il savait que c'était souvent ce qu'on faisait lorsqu'on rencontrait quelqu'un de nouveau. Lui-même avait souvent interrogé des gens sur leur vie lorsqu'il venait juste de faire leur connaissance ! C'était simplement que c'était plus compliqué lorsque ça le concernait directement.

Pour ne pas paraître grossier en esquivant les questions, l'Archimage décida donc de répondre sommairement avant de se concentrer sur la suite. Au moins Rafael n'aurait aucune raison de penser que son interlocuteur cherchait à éviter certains sujets – même si c'était le cas.

« Je vis à Star City depuis un petit moment, oui. Je serais heureux de pouvoir vous faire visiter la ville, mais je ne suis pas sûr que je serais forcément le plus qualifié. » Il prit quelques secondes pour réfléchir. « Je connais la ville, mais je passe quasiment tout mon temps dans les musées ou dans les lieux de ce type. Mais je connais plusieurs personnes qui pourront vous aider : elles sont en ville depuis quelques temps et elles fréquentent les lieux de divertissement... Ou tout simplement les lieux publics. »

Il pensait notamment à Natalia, ou même à Susan qui était propriétaire d'une pizzeria et qui semblait plus imprégnée par la fibre du divertissement que ne l'était la jeune protégée du mage. Natalia était un peu trop sérieuse pour son âge. En fait, elle lui ressemblait un peu trop, ce qui le désolait souvent, même s'il ne voulait pas qu'elle pense qu'il était déçu de quelque chose la concernant – rien n'aurait été plus faux !

Quoi qu'il en soit, cette question de Rafael en amena une autre dans l'esprit du mage qui abandonna ses réflexions avant de reporter son attention sur l'homme.

« Si je me base sur ce que vous avez dit, j'en déduis que vous n'êtes pas en ville depuis longtemps ? Ce recrutement dont vous parlez était donc très récent ? »

Ce serait assez logique vu qu'il avait parlé d'entraînement à faire pour intégrer officiellement l'UNISON, mais Adrian avait imaginé qu'il était peut-être arrivé dans le coin avant de se présenter au bureau de recrutement. Il fallait croire que non, mais ça n'avait rien de trop surprenant au fond. On fonçait souvent vers nos objectifs sans penser à tout ce qu'il y avait à côté.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


 
Quand un inférieur rencontre un supérieur.
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Quand un inférieur rencontre un supérieur. Cadre_6Quand un inférieur rencontre un supérieur. Cadre_7_bisQuand un inférieur rencontre un supérieur. Cadre_8


Quand un inférieur rencontre un supérieur. Cadre_1Quand un inférieur rencontre un supérieur. Cadre_2_bisQuand un inférieur rencontre un supérieur. Cadre_3
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quand un inférieur rencontre un supérieur. Cadre_6Quand un inférieur rencontre un supérieur. Cadre_7_bisQuand un inférieur rencontre un supérieur. Cadre_8
Sauter vers: