Le monde est sa propre magie - Page 2 Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le monde est sa propre magie - Page 2 Categorie_1Le monde est sa propre magie - Page 2 Categorie_2_bisLe monde est sa propre magie - Page 2 Categorie_3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

Le monde est sa propre magie

 
Message posté : Dim 8 Sep 2019 - 15:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Elle avait visé en juste en pariant sur le fait qu’il n’était pas un amateur dans le domaine. Les probabilités de tomber sur un homme, archéologue, et de surcroit, spécialisé dans les choses ayant trait à la magie, étaient faibles, et pourtant. Et pourtant elle discutait avec quelqu’un comme ça, dans une boutique qui ne payait pas de mine vue de l’extérieure, et qui se montrait intéressante en tout point.

Plus par soulagement que par mimétisme, Lene répondit au sourire rassurant du jeune homme par un sourire de soulagement. Il se montra rassurant dans le fait qu’il avait déjà rencontré des personnes comme elle, poussant même jusqu’à lui confier une anecdote quant à la visite d’un dieu du panthéon scandinave. Penchée un peu en avant pour écouter ses réponses, Lene n’était absolument pas dans une perspective d’écourter la conversation. L’idée qu’elle était en train de discuter avec un autre fou lui effleura l’esprit, un fou tout aussi perturbé qu’elle l’était, mais cela ne dura pas. Non, elle était certaine de vivre avec Thora, et les pouvoirs qu’elle avait acquis en partageant son corps étaient bien tangibles.

Thora se montrait curieuse. Elle connaissait Hodr, et elle aurait aimé que Lene le questionne au sujet de cette visite et de la conversation qu’ils avaient eu. Du commérage à l’état pur, il fallait le reconnaître. N’empêche, pour un homme de son âge, il en avait vécu des choses, démontrant d’une certaine expérience dans ses réponses. Rien ne semblait l’étonner en matière de magie, du moins dans la conversation qu’ils entretenaient à l’heure actuelle.

A son « n’est-ce pas » concernant la magie, Lene fut forcée de concéder que oui. Elle-même devait reconnaître qu’avant Thora, elle n’y aurait pas forcément cru, pour plusieurs raisons : le monde était encore coincé dans un paradigme scientifique ou la science était la clé de tout : de la matière ; de l’univers ; des métas humains ; des supers ; etc. Comment expliquer la magie ? Comment expliquer la foi ? Il y avait peut-être des marqueurs physiologiques à l’intérieur des êtres qui en étaient doués, mais ils n’étaient pas découverts. Ou gardé secrets. En tout cas, Lene ne s’était jamais intéressée à la question, et elle restait persuadée que si une publication dans ce sens était sortie dans les canaux habituels de la propagation scientifique dans le monde, elle l’aurait remarqué.

En même temps, il conviendrait aussi de changer le nom même de ces manifestations, et arrêter de les dénommer « magie ». Car vulgairement, la définition de la magie implique qu’il n’y ait pas d’explications rationnelles possibles.

Elle garda néanmoins ces constations pour elle. Il avait embrayé sur la sensation qu’il avait senti quand elle était entrée. C’était donc bien Thora et pas le bracelet qui avait attiré son attention.

Maintenant qu’elle avait commencé sur le sujet, elle ne pouvait plus vraiment reculer.

« Jamais directement, elle a toujours aidé les membres féminins de ma famille. », confia la jeune femme. « C’est la première fois qu’elle décide de prendre un hôte humain. Elle vous parlerait bien, mais elle ne veut pas brusquer mon cerveau « trop terre à terre » pour la laisser prendre le contrôle totalement. », traduisit-elle des pensées de Thora.

La danoise lui offrit un sourire d’excuse sincère, quoiqu’un peu dépitée. Elle avait du mal avec le lâché prise.

« C’est une Valkyrie, et elle pense que vous êtes un mage, au-delà du fait que vous soyez un archéologue. », acheva-t-elle de dire.

Lene écarta un peu les mains qu’elle avait conservé jointe jusqu’alors, et déclara : « Mystère résolu ? ». Ce n’était pas moqueur, mais un peu humoristique, elle devait bien se l’avouer. Elle ne s’était plus montrée hésitante à partir du moment où elle avait décidé de lui dire. Elle espérait qu’il se livrerait un peu à son tour. Elle n’avait pas le sentiment qu’il faisait de la rétention d’information depuis le début, plutôt dans le partage de son expérience pour la convaincre, ou du moins, pour lui offrir un cadre conversationnel rassurant.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 8 Sep 2019 - 20:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Les explications fournies par Lene aiguillèrent Adrian sur la raison de ses soupçons. Une Walkyrie, il en avait déjà rencontré une et avait largement eu le temps de sentir son aura vu qu'il avait plus ou moins dû l'exorciser et la bannir dans son monde ! Il y avait des similitudes entre elles, tout comme il y en avait entre plusieurs mages utilisant la même magie. Mais bien entendu, Adrian ne pouvait pas dire les choses aussi clairement puisqu'il tenait à conserver son rôle d'Archimage secret. Ce n'était pas contre la demoiselle étant donné que certains de ses plus proches amis ignoraient toujours la véritable nature du centenaire. Parfois même son âge véritable.

Toutefois, comme elle s'interrogeait sur ses capacités, Adrian se voyait mal mentir alors qu'elle avait fait preuve d'une sincérité remarquable et qu'elle avait même été jusqu'à lui livrer l'un de ses plus grands secrets ! Ou du moins ce qu'il imaginait comme tel.

Un léger sourire ourla ses lèvres alors que l'archéologue commençait par répondre à sa dernière question, hochant la tête en même temps.

« Oui, tout à fait. Plus que je ne l'aurais espéré à dire vrai. » Il avait baissé les yeux le temps d'observer le livre posé entre eux, puis reprit plus sérieusement. « Quant à votre amie, elle a raison. » Ses prunelles brunes se posèrent sur le visage de Lene. « Pour bien comprendre quelque chose, je crois qu'il est nécessaire de l'utiliser. J'imagine que vous avez dû faire vos armes avant de devenir chirurgienne et pas seulement en lisant des livres, n'est-ce pas ? » C'était une question rhétorique, il enchaîna donc. « Disons que j'ai dû apprendre à utiliser la magie pour mieux la comprendre. Alors, je pense qu'on peut me considérer comme un mage-archéologue. »

Son sourire était sincère. Se retrouver face à une personne qui acceptait de parler de magie était rafraîchissant, mais pouvoir en parler aussi librement était quasiment inédit ! Adrian se recula dans le fond de sa chaise, croisant ses bras sur son ventre tout en détournant une nouvelle fois le regard. Il se demandait ce qu'il devait dire, car la nature de l'amie de Lene l'intriguait. Elle avait eu l'air sur ses gardes, parce qu'elle craignait de passer pour une folle, ou parce qu'elle avait d'ores et déjà rencontré des gens mal-intentionnés ? En tant qu'Archimage, il devait veiller sur les habitants de cette planète, mais aussi sur les visiteurs qui étaient de passage. Que ce soit sur eux ou contre eux d'ailleurs, même si une Walkyrie n'avait jamais été hostile.

Après quelques légères hésitations, il se lança finalement.

« En vérité, l'aura de votre comparse m'est familière parce que j'ai déjà rencontré une Walkyrie. Une qui possédait un corps, mais aussi une sous sa forme éthérée. La deuxième est liée à une agent de l'UNISON, je pense que vous pourriez avoir beaucoup à gagner à converser toutes les deux. » Il eut un léger sourire. « Cependant, je comprendrais que vous ne le souhaitiez pas forcément. Est-ce que vous êtes en ville depuis longtemps d'ailleurs ? » La question pouvait sembler sortir de nulle part. « Vous connaissez un peu le principe de l'UNISON ? »

Adrian ne voulait pas lui mettre la pression, mais étant donné que l'agent concerné était passionné par tout ce qui avait trait à la magie, était Norvégienne et surtout partageait sa vie avec une Walkyrie éthérée, il avait tendance à penser que les faire se rencontrer pourrait être intéressant pour elle.
Mais avant de faire quoi que ce soit, il tenait à savoir ce que Lene pensait de tout cela.

« Si ça vous aide à vous décider, sachant qu'elle vit dans une valise qui se trouve être un objet magique faisant office de domicile, alors parler de magie avec elle sera aussi naturel que de converser au sujet de la pluie et du beau temps. »

Peut-être même plus en vérité.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 9 Sep 2019 - 8:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lene ouvrit la bouche dans un « ah » satisfait et silencieux quand il confirma qu’elle avait élucidé en grande partie le mystère. Il avoua également que Thora avait raison. Au fond, cela répondait à une certaine logique, qu’il détailla ensuite, une logique pour laquelle la danoise ne pouvait qu’être d’accord. Elle répondit par l’affirmative à la question rhétorique par un signe de tête muet et positif. En effet, rien de tel que la pratique pour mettre des images sur la théorie. Ce n’était pas le tout de comprendre et de savoir, il fallait aussi développer un savoir-faire. Elle se souvenait de sa première incision chirurgicale sur un corps humain, et si elle n’avait pas eu la main qui tremble d’appréhender ce qu’elle était en train de faire, c’était uniquement parce qu’elle avait eu de la force de caractère, sans parler d'une certaine confiance en elle. Mais le stress était là, et ce n’était pas ses cours en papier qui l’avaient finalement aidé pour savoir comment s’y prendre. Avec le temps, elle ne réfléchissait même plus quand elle devait « ouvrir » quelqu’un. Elle avait son mode opératoire, sa façon d’incliner et de casser son poignet, et le doigté qui s’acquérait avec l’expérience pour laisser glisser la lame affutée de son scalpel sur la peau intact d'une personne.

Donc oui, elle comprenait parfaitement la logique. Maintenant, avec la magie, c’était certainement assez intangible… Quoiqu’elle avait bien un livre supposé magique d’ouvert devant elle. Il y avait certainement des process à respecter, une méthodologie, un savoir-faire tout simplement.

Lene n’était pas certaine que sur sa carte de visite, Adrian eu mentionné « mage archéologue » quand il cherchait à se vendre sur des fouilles. Quoiqu’il en soit, c’était un titre assez sympa. Déjà curieuse, elle l’était d’autant plus maintenant qu’elle savait que cette personne était douée de magie. Comment se manifestait-elle ? Comment s’y prenait-il ? Quelles étaient les matérialisations physiques de sa magie ? Avait-il des artefacts qui lui conféraient des pouvoirs ? Etait-il habité lui aussi par un esprit ? Une divinité ? Beaucoup de questions se bousculaient dans la petit tête bien faite de la scandinave.

Mage archéologue… C’était quand même nettement plus vendeur sur un CV que chirurgienne psychopompe… ironisa-t-elle en son for intérieur.

Elle le voyait hésiter quelque peu, aussi le laissa-t-elle poursuivre sans chercher à l’interrompre. Elle se rendit compte qu’elle le fixait depuis quelques minutes, peut-être moins. Elle orienta son regard vers le livre, puis vers les rayonnages, avant de reporter son attention sur lui. Elle était toujours accoudée sur la table, même si elle se redressa légèrement pour soulager ses épaules.

Ainsi donc, il y avait en ville une personne qui partageait elle aussi sa vie avec une Valkyrie, fut-ce un esprit éthéré. Thora trouva l’information intéressante. Lene aussi à la vérité. D’apprendre qu’elle vivait dans une valise magique rendit la chose un peu ubuesque, et tout de suite, la jeune femme dressa un portrait un peu fantasque de cette personne qui travaillait pour l’UNISON.
Néanmoins, avait-elle envie de la rencontrer ? Ce n’était pas dans ses habitudes… Ce n’était pas tant faire la discussion qui l’embêtait, mais plutôt le fait de devoir… de devoir quoi ? Sortir de chez elle ? Accepter le fait qu’on voulait bien la rencontrer ? Passer du temps avec quelqu’un ? Passer du temps avec elle ? Faire du lien social ?

Pauvre fille. Elle savait que cette rencontre pouvait être intéressante sur bien des points. La preuve, si elle n’avait pas décidé de pousser la porte de cette boutique, si elle n’avait pas décidé de sortir tout simplement, elle n’aurait jamais rencontré ce mage archéologue. N’était-elle pas venue à Star City pour ça justement ? Pour briser la monotonie de sa vie, et exploiter les capacités de Thora ?

Nous sommes là pour ça Leny. Sinon je te préviens, tu vas venir servir la bière avec moi, tu verras ce que c’est…, brailla la divinité.
Des fois, les réflexions de la déesse exaspéraient la jeune femme, qui devait se maitriser pour ne rien afficher en public, sans quoi elle passerait pour une cinglée.

« Et bien, pourquoi pas. », finit-elle par répondre en ignorant la déesse et en opinant du chef. « Ca ne fait pas longtemps que je suis en ville, pour répondre à votre question, à tout le moins une semaine et demie. Je ne connais encore personne, et j’ai tout à découvrir, alors pourquoi pas rencontrer quelqu’un qui vit dans une valise magique ! », s’amusa-t-elle.

Elle lui fit un petit sourire faisant suite à sa remarque sur le lieu de villégiature de sa connaissance, avant d’ajouter :

« Quant à l’UNISON, je connais rapidement le principe, mais certainement pas dans les détails il est vrai. ». Tout le monde connaissait l’UNISON, surtout depuis 2010. Mais de là à expliquer clairement ce qu’ils faisaient et qui ils étaient… Il y avait un monde. Lene ne s’était pas intéressée plus que ça à tout ce qui n’était pas Danois. C’était un peu comme l’ONU, elle savait ce que c’était, sans toutefois pouvoir expliquer clairement qu’elles étaient leurs missions ou leur boulot, qui ne se limitait pas qu’à décider si oui ou non on pouvait aller taper sur la gueule d’un Etat souverain qui déconnait au nom de grands principes moraux et libertaires.

« Quoiqu’il en soit, ça me sera surement bénéfique. Thora, c’est le nom de la déesse, trouve que je suis trop fermée, que je crois sans croire, et que je me retranche quand elle veut prendre le contrôle. », avoua-t-elle en s’adossant finalement sur le dossier de sa chaise elle aussi pour croiser les bras sous sa poitrine. Un peu comme si de parler des difficultés qu’elle avait, commençait à la fermer à la discussion. Réaction inconsciente de défense basique et primaire.

Pourquoi est-ce qu’elle lui parlait de ça ? Pourquoi est-ce qu’elle lui parlait de ce genre de problème ? De ses problèmes ?

Elle haussa des épaules, et lui adressa un sourire contrit :

« Enfin, tout est question d’entrainement et de pratique, pour ça, je suis d’accord avec vous. Je suis certaine que vous vous souvenez de votre premier... peut-on dire tour ? Ou sort ? Bref, je suis certaine que ça devait être assez... », elle fit aller ses mains qu'elle venait de décroiser finalement : « Enfin vous voyez... ». Excitant, exaltant, terrifiant, ...
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 9 Sep 2019 - 17:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Apprendre que la jeune femme était nouvelle en ville ne l'étonna pas vraiment, aussi étrange que cela puisse paraître. Adrian avait parfois l'impression que les gens comme elle, à savoir spéciaux et dans le bon sens du terme, étaient tous attirés par Star City, même inconsciemment. Mais peut-être que c'était le travail qui l'avait fait venir ici. Il n'allait pas se montrer intrusif au point de la questionner à ce sujet, parce que là, ce serait juste de la curiosité et non une question destinée à l'aider à mieux comprendre sa situation !

Quoi qu'il en soit, la jeune femme ne se montrait pas hostile à l'idée de rencontrer Alex, même si Adrian ne l'avait pas encore nommée. Il avait tendance à penser que ça pourrait coller entre les deux jeunes femmes, mais après vu ses capacités sociales, il pouvait se planter sur toute la ligne ! De toute manière, il ne chargerait que de faire la liaison et de mettre les demoiselles en contact, le reste ne dépendrait que d'elle. Qu'elles veuillent ou non continuer ne changerait pas la vie du vieux mage après tout.

En attendant d'en arriver là, l'Archimage glanait les informations que Lene voulait bien lui donner. Il put ainsi en apprendre davantage sur la Walkyrie qui habitait son corps, ou plutôt son esprit, même s'il subsistait une zone d'ombre qu'il comptait bien éclaircir ! Cela dit, avant qu'Adrian ne puisse glisser de nouvelles questions – il en avait toujours davantage – Lene s'intéressa à l'apprentissage de la magie et plus précisément à son expérience. Le vieux mage eut un sourire d'approbation. Malheureusement pour elle, Lene était tombée sur la seule personne qui n'avait pas appris la magie de manière conventionnelle ! Adrian avait débuté en ayant déjà des facilités du fait de son statut d'Archimage, mais il s'agissait là d'un détail qu'il ne pouvait pas avouer. Il se contenta donc de répondre aussi franchement que possible.

« Je vois ce que vous voulez dire. Je vous avoue que c'était... très étrange. Surtout inquiétant au début, puis quand on sent la magie, ça devient très exaltant et on veut aller toujours plus loin pour découvrir toutes les parcelles de cet art. Parce que je vois ça davantage comme un art que comme une science. C'est un peu difficile à expliquer. » Il eut une légère moue. « Je pense que c'est un peu comme toutes les premières fois en fait. »

Et vu son âge, autant dire qu'il avait eu le temps d'avoir beaucoup de premières fois, surtout dans le domaine de la magie. Lene serait peut-être déçu du manque de détails de la réponse du mage, mais ce dernier ne voyait pas vraiment quoi dire de plus, malheureusement pour elle. Autant, partager son savoir sur la magie était quelque chose d'assez naturel pour lui vu son rôle de professeur, autant le fait d'expliquer ce qu'il avait pu ressentir en combat ne l'était pas.

Après un léger soupir, le mage décida finalement de reprendre au sujet de la Walkyrie.

« Je me demandais, est-ce que vous savez pour quelle raison est-ce que Thora a décidé de s'investir de manière plus personnelle cette fois-ci ? Vous avez bien dit que c'était la première fois qu’elle agissait ainsi, n'est-ce pas ? J'imagine que quelque chose a certainement dû la motiver. » Il observa brièvement le visage de Lene. « Peut-être vous ? Elle aurait senti quelque chose chez vous qui n'existait pas chez les autres femmes de votre famille ? » Après une brève pause, il enchaîna. « D'ailleurs... vous avez des origines qui expliquent ce lien entre votre famille et une Walkyrie ? »

Il s'interrompit soudain, se rendant compte qu'il était en train de noyer la jeune femme sous un flot de questions sans même lui laisser le temps de répondre. Ou de dire qu'elle n'avait pas envie d'aborder ce sujet, ce qu'il pourrait comprendre. Adossé à sa chaise, il esquissa un léger sourire d'excuse.

« Je suis navré, je m'emballe un peu lorsque je pose des questions. Vous avez le droit de dire que j'abuse vous savez. Je sais que ça peut être pénible lorsque quelqu'un vous presse d'interrogations. » Il se redressa avant de tendre la main vers une vieille sacoche posée un peu plus loin et la tira vers lui. « Je vais vous donner le numéro de l'agent Sorensen, comme ça vous pourrez prendre contact avec elle. Bien sûr, je vais lui parler de vous histoire qu'elle sache ce qui se passe. » Il tira un carnet et un stylo de la sacoche pour griffonner dessus. « Je me permets juste de préciser qu'elle est... un peu spéciale. Elle ne prête pas vraiment attention aux normes sociales, mais c'est une personne passionnée, très douée et surtout très gentille. »

Il termina de noter les coordonnées et le nom d'Alex – qu'il connaissait par cœur pour l'avoir plusieurs fois contactée ces derniers jours – puis détacha la feuille du carnet avant de la glisser vers Lene.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 10 Sep 2019 - 20:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
A la réflexion, Lene était plutôt d’accord. C’était plus convenable de parler d’art que de science si on voulait classifier la magie. Après tout, pour le commun, la prestidigitation entrait dans la catégorie des arts et spectacles, et cela avait du sens. C’était aussi comme un art martial, qu’on développait par l’entrainement, la pratique et l’assiduité. Oui, cela lui parlait bien en ces termes. Elle acquiesça de façon distante, non pas qu’elle s’éloignait de la discussion, pas après sa question, mais plutôt qu’elle méditait les propos du jeune homme. Les rouages de son esprit faisaient leurs œuvres, et elle voyait plus ou moins ce qu’il voulait, au travers du spectre de sa façon de voir les choses.

Et de ses premières fois. Histoire de se faire une idée.

Comme la première fois qu’elle avait tué quelqu’un, sans que ce ne soit une erreur médicale ou un cas perdu que la médecine n’avait pu traiter. Qu’avait-elle ressenti ? Pas grand-chose à dire vrai. Elle était tellement dans le mal, et dans une action réflexe d’auto défense qu’elle n’avait pas eu le temps d’analyser la chose. Parfois, elle y repensait, et elle se trouvait horrible, mais elle savait que ce jour-là, ça avait été elle, ou lui.

Était-ce pardonnable pour autant ? A moitié. Elle aurait pu partir avant que ça n’en arrive là, elle aurait pu ne pas laisser les choses dégénérer à ce point. Elle aurait pu. Mais elle ne l’avait pas fait. Par choix ? Ou parce qu’elle était blasée ? Enfermée dans une routine autodestructrice qu’elle ne percevait pas vraiment.

Qu’importe, elle reporta son attention sur l’archéologue quand il reprit la parole, remobilisant ses facultés mentales vers la conversation, et non vers les regrets.

Et heureusement qu’elle s’était remobilisée, parce qu’il avait une multitude de questions ! Quand il s’arrêta, il s’excusa de cette avalanche si soudaine, ce qui fit hausser des épaules la blonde, semblant dire qu’elle pouvait comprendre, avec un petit signe de dénégation de la tête pour dire que ça allait. Il extirpa de son sac un morceau de papier pour lui noter le numéro de l’agent Sorensen. La fameuse habitante d’une valise.

« Hum d’accord. », fit-elle en réceptionnant le papier pour y jeter un coup d’œil, avant de le glisser dans la poche de son jean. Elle ne savait pas si elle prendrait contact ou non. Ce n’était pas son truc, les personnes bizarres… Enfin, socialement bizarre. Après, que risquait-elle ? Ce n’était qu’une projection de rencontre. Elle verrait, elle se laisserait le temps de se décider.
Thora n’était pas de cet avis, elle voulait absolument la rencontrer.

Lene fourragea sa main dans ses cheveux, laissant ses doigts jouer dedans tandis qu’elle conservait la tête inclinée sur le côté, pour réfléchir aux questions d’Adrian.

« Thora était une de mes ancêtres. », commença-t-elle en relevant les yeux vers son vis-à-vis et en reposant sa main sur la table. « Effectivement, c’est la première fois qu’elle agit ainsi, en fait, avant, elle se contentait de léguer ce bracelet. ». Elle leva un peu le bras qui était coupable de le porter, pour joindre le geste à la parole. Elle haussa des épaules, avant de poursuivre : « Manifestement, mes aïeules n’ont pas été très efficaces, et n’ont jamais rien fait pour l’aider. Elle cherche des âmes qui valent le coup de rejoindre la Halle d’Odin. », expliqua-t-elle. La jeune femme se redressa un peu sur sa chaise. « Parait qu’il veut la mettre au service de la bière parce qu’elle n’a pas été très convaincante dans ses choix. ». Elle afficha une petite moue. « Bref, elle a voulu s’impliquer plus personnellement. Mais bon, je ne sais pas pourquoi moi, sûrement par défaut et avec le couteau sous la gorge, la pression de se faire mettre au service, et manque de chance, je ne suis pas très « qualifiée » pour tout ça. »

La déesse protesta. Toutes les deux savaient que si elle le voulait vraiment, Thora pouvait s’imposer dans son corps, au détriment de sa personnalité, sans trop savoir si la conscience de Lene subsisterait ensuite. C’était pour cela qu’elle ne le faisait pas, estimant que ce serait plus juste si elle la laissait faire. Les chances seraient plus grandes de pouvoir alterner. Un truc comme ça.

La jeune femme poussa un soupir, haussa de nouveau les épaules tout en fourrant ses mains dans ses poches, avec un sourire blasé.
« Enfin voilà. ». Ce n’était pas aussi exaltant et fascinant que prévu. Lene était partie pour être aussi efficace que ses ancêtres, avec sa petite vie bien rangée et sa monotonie bien réglée.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 10 Sep 2019 - 21:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Les explications de Lene aiguillèrent un peu Adrian dans une direction plus précise. Tout cela était parfaitement logique en y réfléchissant bien. Si les ancêtres de la demoiselle n'avaient pas été à la hauteur des attentes de la Walkyrie, il était évident que cette dernière allait finir par s'en charger directement ! Mais elle tenait tout de même à ne pas trop influencer la vie de la jeune femme qui lui faisait face, sans quoi elle aurait simplement compressé et annihilé son esprit pour prendre le contrôle de son corps ! Bon, Lene semblait d'un avis bien différent et Adrian pouvait la comprendre. Qui avait envie de voir sa vie parasitée par les désirs d'une déesse à qui vous ne deviez rien ? Après tout, même si la fameuse Thora était liée à la famille de Lene, cette dernière n'avait rien demandé et n'espérait pas forcément devenir une championne divine. Toutefois, la vie nous réservait parfois des surprises dont il fallait s’accommoder.

Adrian hocha finalement la tête pour indiquer qu'il avait compris où elle voulait en venir. Après quelques secondes de réflexion, il posa ses yeux sur le visage de la demoiselle avant de reprendre d'un ton toujours aussi posé.

« Je comprends tout à fait ce que vous voulez dire. Se voir imposer un rôle sans rien avoir demandé n'est pas franchement agréable, surtout lorsque ça sort de votre domaine de compétence. C'est parfaitement normal. C'est humain je dirais. » Il eut un sourire en coin. « Mais, vous êtes-vous déjà demandé si vous ne risquez pas de passer à côté de quelque chose de très intéressant ? »

Il haussa les sourcils d'un air interrogateur. Ses paroles n'étaient pas forcément claires, il s'en rendait bien compte, mais ce n'était pas un problème. Le centenaire était dans son domaine lorsqu'il était question de magie et il n'avait aucune peine à exprimer le fond de sa pensée. Adrian voulait juste éviter qu'elle ne se sente mal à l'aise ou qu'elle ne pense qu'il était en train d'essayer de la convertir au « culte de la magie » ou quelque chose dans ce goût-là.

« Vous savez, ça n'engage que moi et je n'essaye pas de vous convaincre de quoi que ce soit, mais vous intéresser à la magie et à ces choses peut être bénéfique. La magie ne sert pas qu'à fabriquer des philtres d'amour et à lancer des sortilèges aux noms compliqués. Dans certains cultures, elle est utilisée pour soigner les gens. Il existe de nombreux sorts et rituels magiques qui permettent de soigner des maladies réputées incurables. » Il marqua une brève pause. « Je ne plaisantais qu'à moitié en parlant de trouver le remède au cancer dans un bouquin de magie. »

Lui-même avait appris plusieurs sorts qui lui donnaient la possibilité de soigner des blessures relativement graves. Bien sûr, ce n'était pas sans compensation, les utiliser l'épuisait souvent alors même qu'il était doté de plus de puissance magique que la quasi-totalité des mages. Autant dire que l'apprentissage de la magie curative n'était pas une sinécure. Mais même sans la pratiquer, il y avait peut-être des choses intéressantes à découvrir dans leur concept ? Adrian n'était pas assez connaisseur en matière de médecine pour s'avancer à ce sujet, mais c'était une possibilité.

Après avoir passé quelques instants à réfléchir, il reprit d'un ton plus pensif. Non loin d'eux, le couple fouillait dans les livres sans leur accorder la moindre attention.

« Toutefois, si vous le souhaitez, je peux peut-être vous aider. Si Thora cherche effectivement des âmes dignes de rejoindre la Halle, je peux enquêter de mon côté et vous tenir au courant. L'avantage lorsqu'on est spécialisé dans la magie, c'est qu'on entend beaucoup de choses à ce sujet. Qui plus est, je collabore avec la Légion des Étoiles et l'UNISON, je suis donc au courant des affaires mystiques qui les concernent. » Il leva les mains comme pour la rassurer. « Mais ne vous sentez pas obligée d'accepter ! Je comprendrais que vous vouliez en rester là. »

Et qu'elle ne souhaiterait pas forcément le revoir. Ce n'était pas parce qu'ils avaient discuté pendant quelques instants qu'ils allaient forcément devenir les meilleurs amis du monde ! En fait, vu la tendance d'Adrian à oublier d'entretenir ses relations amicales, c'était plutôt de l'ordre de l'impossible.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 11 Sep 2019 - 21:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lene n’avait pas réfléchis à ces choses là sous cet angle là. Effectivement, la magie était plurielle. Elle se manifestait de bien des façons, et il était vrai qu’elle n’y avait vu qu’un aspect. Celui de détruire. Quoi de plus normal quand les premières choses que Thora lui avait apprises étaient une certaine science du combat et l’utilisation de son bouclier. Mais si elle ne se limitait pas qu’à ça, et qu’elle voyait plus large ? Tout dépendait de ce que la déesse était prête à consentir…

Maintenant, quant au fait de passer à côté de quelque chose si elle n’exploitait pas qui elle était devenue… C’était un fait, voire une certitude. Elle allait rater un truc, et elle le regretterait certainement. De toute façon, elle était venue à Star City pour cela. Changer de vie, s’éloigner de Copenhague et de l’affaire qui avait fait couler beaucoup d’encre et de sang, s’éloigner de sa routine, et reprendre une vie plus… palpitante. Elle n’en était pas encore là, mais le sujet qu’ils entretenaient d’une discussion singulière était déjà un avancement dans son projet. La preuve, elle avait déjà récupéré un numéro de téléphone d’une femme qui vivait dans une valise magique, rien que ça. Sans parler qu’elle connaissait maintenant -même si le terme connaître était un peu présomptueux – un mage archéologue. Pouvait-elle se vanter de cela avant ? A part à connaître le fougueux Jorgen, pianiste de renom, elle n’avait pas vraiment fait mieux.

Son attention qui s’était focalisée sur le couple qui était revenu dans son champ de vision, sans toutefois revenir vers eux, se reporta sur les propos d’Adrian. La force de sa concentration à ce moment là venait du fait que Thora avait prêté une oreille attentive à cette partie là de la conversation.

Bien sûr que tu ne veux pas en rester là !
« Vous ne m’ennuyez pas. », le rassura-t-elle en lui adressant un sourire. C’était le contraire, elle sentait qu’il avait une pléthore d’histoires à raconter, et un vécu qui ne se voyait pas sur son faciès de jeune cadre dynamique sortie tout droit de la trentaine. Il se trainait un bagage assez conséquent, ayant toujours une anecdote ou une histoire à présenter quand elle lui posait une question, ou qu’il souhaitait illustrer un des propos qui était au centre de la conversation.

Il avait dû trouver sa vocation assez jeune, voilà tout. Pour sa part, elle se sentait à la ramasse, et à la traine. Elle devait capitaliser sur les pouvoirs de Thora et lui trouver âme qui vaille pour la Halle de Odin. Elle devait se bouger, se remonter et les manches, et aller se frotter au monde. Facile à dire quand on avait le cul vissé dans une chaise de librairie bien confortable !

« Ce qui me chagrine, c’est que je suis médecin. J’ai donc un certain devoir envers mes semblables à respecter. D’aller trouver des âmes impliquent d’aller les récolter sur des morts. Hors, si je peux éviter de tuer quelqu’un… ». Elle ne savait pas trop ce qu’il entendait par la « tenir au courant » quant à une enquête pour trouver des âmes acceptables.
S’il connaissait la Légion, ou l’Unison, il était du côté de ceux qui œuvraient pour les autres, non ? Elle en avait cette perception. N’était-ce pas tout bonnement incompatible ?

« Et puis… », reprit-elle sans terminer sa phrase, fin qui s’imaginait assez facilement de toute façon. « Je ne suis pas certaine que la magie de Thora soit orientée vers des principes bénéfiques. C’était une guerrière qui a vécu aux prémices de la civilisation viking avant d’être choisie et de devenir une Valkyrie. En vieux norrois, Valkyrja veut dire « celle qui choisit les occis ». Certes, cela ne voulait pas dire qu’elle tuait elle-même, surtout que ce n’est pas possible depuis le plan astral, mais l’idée est là. ».

Le plan astral. Lene n’arrivait pas à s’y rendre. Tous les essais n’avaient pas été une seule fois concluant. Elle n’arrivait pas à lâcher suffisamment prise pour se laisser sortir d’elle-même. En tout cas, ce n’était pas le genre de conversation qu’elle aurait eu avec le péquenaud du coin au café de la gare.

« Mais vous agrémentez ma réflexion sur tout ça. », ajouta-t-elle dans la foulée. « Et vous avez raison, je risque de passer à côté de quelque chose. C’est une chance que nous ne sommes pas nombreux à partager. ». Peut-être qu’il y avait plus de divinité dans des corps d’humains que Lene ne le pensait, mais qu’importe. Elle se comprenait dans le sens qu’elle voulait donner à cette phrase.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 14 Sep 2019 - 10:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Les doutes de Lene étaient légitimes et, à dire vrai, il n'aurait pas vraiment aimé être à sa place. Adrian connaissait bien le rôle de Walkyries pour les avoir souvent étudiées – par curiosité ou pour aider le musée d'histoire – et il comprenait donc les hésitations de la jeune femme qui lui faisait face. En effet, récolter des âmes n'était pas aussi aisé qu'on pouvait le penser, surtout lorsqu'on était foncièrement bon. Ce qu'il avait tendance à penser au sujet de la jolie blonde, sans quoi elle ne serait sans doute pas devenue médecin ! Il n'y avait que très peu de gens prêts à effectuer autant d'années d'étude juste pour pouvoir se vanter de leur salaire une décennie plus tard.

Il hocha la tête pour signifier qu'il la comprenait alors que Lene continuait à exprimer ses doutes, retournant mentalement les possibilités qui s'offraient à elle. Ce n'est que lorsqu'elle eut terminé qu'il lui offrit un nouveau et rapide sourire avant de répondre.

« En effet. Mais la chance est parfois à double tranchant, certains ne la voient pas forcément comme telle. Et c'est normal. Nous n'avons pas les mêmes aspirations, il est logique que nos objectifs et envies diffèrent. » Une manière de lui faire comprendre qu'elle ne devait pas culpabiliser si jamais elle se sentait mal dans ce rôle. « Quoi qu'il en soit, je vous comprends pour ce qui est du rôle de Thora. Il est vrai que cela peut donner l'impression que vous allez être obligée de récolter des âmes sur des... proies, mais je crois que le hasard qui vous a menée à Star City vous a peut-être rendu service. »

Il marqua une pause, inspirant légèrement. La situation était assez bizarre, il devait en convenir, mais pour être sincère, Adrian se sentait un peu... triste de repenser à ce qu'il allait aborder avec la jeune femme. Toutefois, autant par pudeur que par manque d'envie de la mettre mal à l'aise, l'Archimage se serina intérieurement pour conserver une expression parfaitement neutre. Il ne voulait pas montrer à Lene que la discussion puisse l'affecter. De toute manière, elle ne comprendrait pas qu'un type de son âge puisse avoir l'air aussi... touché par le sujet qu'il allait aborder. Peut-être qu'elle comprendrait un jour s'il la mettait au courant de son âge véritable.

« Vous n'êtes pas sans savoir que Star City a subi beaucoup d'invasions et d'autres événements de ce type. Disons que de nombreux héros ont malheureusement trouvé la mort en y faisant face et croyez-moi, il s'agissait vraiment d'âmes respectables et puissantes. »

Il songeait notamment à Jace Roberts, le fils du Commander en personne qui était mort peu de temps après avoir terminé le lycée. En compagnie de l'un de ses camarades d'ailleurs et ils l'avaient fait pour aider les habitants de Star City. Alors, oui, elle risquait de trouver de nombreuses âmes potentiellement exploitables.

Adrian s'écarta un peu du dossier de sa chaise pour fouiller rapidement dans l'une des poches de son sac et en tira une petite carte très sobre. Il ne s'agissait que d'un rectangle blanc avec quelques mots écrits dessus. Il le retourna et reprit son stylo afin d'y ajouter quelques détails, puis le donna à Lene.

« C'est le numéro du musée d'histoire de la ville, il y a des gens qui pourront aussi vous aider là-bas. J'y suis bénévole et j'y passe pas mal de temps si un jour l'envie vous prends d'en savoir un peu plus. Je vous ai ajouté mon numéro de téléphone à l'arrière au cas où vous en auriez besoin. Pour de l'aide ou simplement parce que vous avez envie de parler de quelque chose. » Il pensait sur le plan magique vu qu'il était évident qu'elle n'allait pas le contacter pour parler de sa dernière amourette. « Bien sûr, vous n'êtes pas obligée de l'utiliser. Je ne prendrais pas ombrage si vous décidez d'en rester là. Vous avez quelque chose de compliqué à gérer et j'imagine que vous devez avoir suffisamment de choses à faire comme ça. »

Que ce soit pour son travail de chirurgienne ou dans sa quête afin de trouver des âmes à confier à la divinité qui l'habitait ! Une citoyenne normale de Star City en somme.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 16 Sep 2019 - 8:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ce n’était pas vraiment le hasard qui l’avait conduite ici, plutôt une envie. Mais Adrian ne pouvait pas le savoir. C’était bien l’impression qu’elle avait. Qu’elle allait devoir se servir sur des proies. Des proies dont elle serait le prédateur. Intérieurement, elle ne se sentait pas l’âme d’une prédatrice, même si elle avait tendance à penser qu’elle était un loup parmi les moutons. Tout simplement parce qu’elle souhaitait faire bouger les choses et qu’elle se bougeait pour que ça change. Du moins, à son échelle, à son niveau, pour elle. Pas pour les autres. Ils n’avaient qu’à le faire eux-mêmes, avoir une vie qui compte. Se sortir les doigts. Avancer !

Bref, elle était toue ouïe, car manifestement, il proposait d’aborder le sujet autrement, par un autre côté. Elle avait souvent tendance à foncer tête baissée dans une brèche sans trop chercher à voir s’il n’y avait pas d’autres pistes possibles. Peut-être s’était-elle trop bornée à avoir qu’une vision des choses concernant le rôle de sa nouvelle amie pas si imaginaire.

Lene acquiesça. Elle savait que tar City concentrait pas mal les choses quand il s’agissait d’affrontement. Les pertes, dans le camp de ceux qui protégeaient la vie, avaient été conséquente, elle n’en doutait pas. Ceux là méritaient son respect, car ils avaient fait en sorte que les choses changent, ou s’améliorent tout du moins. Ils n’étaient pas restés courageusement planqués chez eux pendant que les autres faisaient le taf.

Au fond, elle ne savait pas ce qu’elle ferait exactement. Certainement qu’elle aurait été à l’hôpital à faire son possible pour soigner les gens, tenter de sauver des vie, faire au plus urgent, assister, impuissant, et ce, malgré tous ses efforts, à la perte d’un patient trop impacté pour survivre, tout cela à la fois. Oui, elle aurait été actrice. Comme elle l’avait toujours été au fond.

Quoiqu’il en soit, elle comprenait ce qu’il voulait dire. Il n’y avait pas besoin d’être le prédateur de ces âmes, bien souvent, le destin en prélevait quelques-unes qui n’auraient pas mérité de l’être. Il suffisait d’attendre et de saisir l’occasion en somme. Après tout, n’était-ce pas là la rôle d’une Valkyrie. Arpenter les champs de bataille, et choisir les occis ?

Mais là encore… l’incertitude demeurait. Et si Lene avait la possibilité de sauver cette âme, si Lene avait les ressources techniques, les compétences pour empêcher cette personne de passer l’arme à gauche ? Thora la laisserait-elle faire ? Ou forcerait-elle le destin ? Elle ne le saurait jamais avant d’y être confrontée de toute manière. C’était comme ça. En attendant, elle pouvait développer ses pouvoirs, devenir quelqu’un qui compte vraiment, et faire sa part. Sa part de quoi ? Elle n’en savait fichtrement rien.

Elle attrapa la carte de l’archéologue, du moins celle du musée d’histoire de la ville. Il y avait quand même son numéro d’inscrit au dos. Il ne semblait pas très sûr de lui, et il recommençait à prendre des pincettes, comme si il craignait qu’elle ne s’offusque de cette initiative. Au contraire, elle était plutôt satisfaite d’avoir son numéro de téléphone. Cette conversation l’avait grandi dans un sens, et avait ouvert des perspectives intéressantes. Cela ne la dérangeait absolument pas d’avoir ce genre de discussion de temps en temps. Peut-être qu’elle ferait l’effort de le recontacter, histoire de. Rien n’était jamais sûr avec Lene, qui avait toujours les plus belles motivations du monde au début, avant qu’elles ne s’envolent dans les méandres de l’oublis et de son esprit. Ce n’était pas qu’elle était méchante, ou snobinarde, c’était juste… une façon d’être.

Absente.
Absente de la vie de tout le monde.
Amicalement parlant.

Elle lui adressa un petit sourire en attrapant le papier, qu’elle observa encore une fois avant de répondre :

« J’imagine que vous n’êtes pas inoccupé non plus. », répondit-elle en haussant des épaules légèrement, sous entendant par là qu’elle n’oserait peut-être pas le déranger pour des bavardages. Non parce qu’il avait beaucoup de culture, il examinait des livres magiques dans de petites librairies de quartier, et en plus de ça, il faisait du bénévolat dans un musée. Il devait avoir de sacrées journées lui aussi !

Coincé entre deux de ses doigts, Lene fit un petit signe avec la carte et d’ajouter : « Promis, je passerai à l’occasion. ». Elle ne s’engageait pas souvent sur une date précise. Il ne fallait pas trop se mouiller non plus. « En tout cas, c’est intéressant de voir les choses sous un autre angle. Cette conversation a été enrichissante. ». C’était le moment où les mecs habillés en blanc déboulaient pour lui passer une chemise sans manche et la loger dans un quatre étoiles où mêmes les murs étaient des matelas capitonnés ?

Elle extirpa de son porte feuille une carte de visite. Une simple carte de visite blanche, sur laquelle figurait dans un coin le logo de l’Hopital Central, et en lettre noire et caractère gras :

Lene Jensen
M.D.
848-2306

« Mon numéro est sur la carte. Au cas où vous en auriez besoin. Ou si vous voulez parler de quelque chose, ou si vous avez besoin d’aide. ». Elle lui fit un sourire, qui se voulait quelque peu complice. Elle avait presque tourné sa phrase comme lui, histoire de dire qu’elle n’était pas contrariée par cette initiative. Et puis, c’était une façon de lui retourner la proposition, comme ça, si elle n’appelait pas, et qu’il ne le faisait pas, et ben… elle aurait son prétexte pour ne pas l’avoir fait !

« Enfin, je ne vais pas vous faire perdre votre temps plus longtemps. Vous étiez en train de travailler. ». Elle oubliait que c’était lui qui avait fait la démarche de venir la trouver. « Je me promène, je n’avais pas spécialement de but en entrant ici, alors j’ai le temps. ». Elle opina du chef, pour appuyer ses propos avant de glisser la carte dans la tranche du livre supposé magique, comme un marque page en somme, tout en amorçant un mouvement pour se lever.

Le monde bascula.

La librairie disparut. Ses murs s’effacèrent pour laisser la place à des murs en pierres grises jointées avec grossièreté. L’ambiance était plus humide, même si un feu de cheminée ronflait de l’autre côté de la pièce. Ils étaient toujours attablés, sur une longue table en bois qui traversait toute la pièce. Ils n’étaient plus sur des chaises, mais sur des bancs qui composaient l’essentiel de la longueur de la table. Lene termina de se mettre debout, puisque c’était le mouvement qu’elle avait initié avant de glisser sa carte. Elle lança une œillade à l’archéologue, derrière lequel une immense tête de cerf était accrochée au mur. Etait-il responsable ? Ou l’était-elle d’avoir chatouillé le livre ?

En tout cas, une certaine surprise, mêlée d’une circonspection prononcée, illustrait son visage.

Elle lâcha Adrian des yeux pour se défaire du banc, l’enjambant avec prudence pour ne pas tomber. Il y avait un riche tapis disposé sous la table, moelleux, brodé dans des teintes rouges sang, exprimant des motifs complexes rappelant les glyphes qu’il lui avait montré sur la page du grimoire prétendument magique. Il n’y avait ni fenêtres, ni ouvertures apparente, pour se faire une idée de l’extérieur de cette pièce. Cependant, plusieurs portes garnissaient les murs, que ce soit vers la cheminée ou de l’autre côté de la salle. Les murs portaient également des supports dans lesquels brulaient des bougies qui donnaient un air tamisé à l’endroit.

En fait, tout était bizarre. Et Lene pigea rapidement pourquoi. Tout était figé. Le feu, les bougies, et même cette porte entrouverte dont on voyait une main sur la poignée, signe que la personne était en train d’entrer. Tout était absolument figé. Sauf eux.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 17 Sep 2019 - 10:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
L'échange qu'il venait d'avoir avec Lene avait été intéressant et rafraîchissant. Il était vraiment content que, pour une fois, sa décision de parler magie avec quelqu'un qui avait attiré son attention ne se solde pas par un échec particulièrement cuisant. Peut-être qu'il venait de rencontrer une future défenseure de la ville ? Ce n'était pas improbable, même s'il devait admettre que le rôle des Walkyries n'était pas forcément le plus adapté à la sauvegarde de la vie humaine.

Au fond, tout était une question de choix. Lene pourrait décider de sauver des vies comme d'emporter leurs âmes et visiblement, c'était ce qui devait la tracasser. Être tiraillée entre son rôle de médecin et celui d'hôte d'une Walkyrie ne serait pas tâche facile, mais elle en sortirait grandie, il en était convaincue. Ou au moins différente.

Lorsqu'elle lui tendit sa carte, le mage amorça un sourire avant de le laisser s'étendre au moment où elle répéta presque mot pour mot ce qu'il venait de lui dire. Inutile d'être un génie pour comprendre qu'Adrian, une fois sorti de sa zone de confort en matière de magie, ne savait guère comment s'y prendre avec les autres humains. Un comble lorsqu'on savait qu'il était ici pour les protéger. Mais bon. Au moins Lene faisait-elle preuve de compréhension et d'un talent certain pour le rassurer ! Elle faisait sans doute un excellent médecin.

Ces pensées en tête, l'Archimage la regarda glisser la carte dans le livre avant de relever la tête vers elle... mais il sentit quelque chose d'étrange. Comme une perturbation magique, l'utilisation d'une énergie qui n'était pas commune en réalité. Il entrouvrit la bouche pour demander à la jeune femme si tout allait bien, mais c'était déjà trop tard : le décor derrière elle commençait à se brouiller, un peu comme s'il était en train de changer d'apparence. Étonné, le centenaire déporta son regard vers les murs de la pièce et n'eut aucun mal à comprendre qu'ils avaient visiblement changé d'endroit. La vieille bibliothèque semblait remplacée par un autre bâtiment, mais lequel ? Le décor semblait médiéval, ou peut-être Viking s'il se basait sur les origines de son interlocutrice. Son esprit marchait à toute vapeur tandis qu'il se demandait ce qui avait bien pu se passer, ayant à peine remarqué la main de Lene posée sur lui.

Le vieux mage remarqua rapidement les glyphes présents et cela ne fit qu'ajouter à sa surprise. Était-ce un petit tour de Thora ? Qui souhaitait montrer de quoi elle était capable ? Il était au moins aussi étonné que Lene, mais ne le montra pas lorsqu'il reporta ses prunelles brunes sur le visage de la jolie blonde. Cette dernière s'était déjà redressée et contemplait les environs d'un air circonspect. Compréhensible d'un côté !

Fronçant légèrement les sourcils, l'Archimage finit par se redresser pour s'approcher de la demoiselle, remarquant en même temps qu'elle que le temps semblait totalement figé.

« Tout va bien ? »

Il la consulta du regard quelques instants avant de baisser les yeux vers le tapis décoré. Es glyphes l'étonnaient. Était-ce un simple « ajout » à une scène du passé qu'ils étaient plus ou moins en train de revivre, ou était-ce une... nouvelle composition ?

« Je crois que vous êtes plus sensible à la magie que je ne le pensais. Même si je dois avouer que je ne sais pas vraiment ce qui vient de se passer. » Et au vu de l'expression de Lene, elle n'était pas plus avancée que lui. « On dirait un décor médiéval, ou peut-être Viking. Est-ce que Thora aurait pu décider de vous jouer un tour pour vous montrer de quoi elle est capable ? Il peut s'agir d'une illusion généralisée. »

Ou d'un déplacement magique dans le temps. Ce serait plutôt puissant comme sort, mais il avait affaire à l'hôte d'une déesse et non à une simple magicienne. Tout était donc relatif. Remontant machinalement sa main vers son visage, Adrian ne put s'empêcher de tapoter sa lèvre inférieure dans un geste de réflexion.

« J'imagine que le livre est bien magique. » Il avait baissé les yeux vers les symboles du tapis tout en parlant. « Je crois qu'ils ont dû... réagir avec votre aura. Sauf si c'est une volonté de votre... colocataire. Mais j'imagine que vous le savez sans doute mieux que moi. »

Ou pas. Elle partageait peut-être sa vie, mais cette dernière ne semblait pas avoir souvent décidé de s'imposer dans l'esprit de la jeune médecin.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 19 Sep 2019 - 7:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Est-ce que tout allait bien ? Elle se sentait en parfaite santé, et loin d’être détraquée. Le mage archéologue semblait tout aussi surpris que lui de ce changement d’ambiance et de décorum, ce qui déconcerta un peu plus la jeune femme, qui aurait aimé qu’il lui sorte une explication toute faite.
Était-ce d’avoir touché le livre ? Était-ce un tour de magie ?

Elle acquiesça pour lui confirmer que tout allait bien, en laissant trainer son regard sur lui, histoire de voir s’il ne lui jouait pas une petite farce. Mais non. Il avança quelques explications plausibles, qui amenèrent la jeune femme à se tourner intérieurement vers sa colocataire.
Pour avoir déjà voyager dans des rêves qui ne lui appartenaient pas, surtout depuis qu’elle partageait son corps, Lene savait d’expérience onirique que l’architecture n’était pas Viking. Médiévale à tout le moins, mais pas viking. Alors quoi ?

« Elle ne reconnait pas le lieu, mais elle dit que le livre a réagi à sa présence quand je l’ai touché. », confia Lene, circonspecte.

Le seul point commun qu’elle pouvait observer avec le livre résidait dans les glyphes du tapis. Que voulait-il leur montrer ? Ou que s’était-il passé ?

Pour Thora, la faute en revenait donc au bouquin. Mais quel était le but, et pourquoi ? Était-ce un déclenchement intempestif d’une quelconque magie enfermée dans ce bouquin ? La jeune femme se gratta au-dessus de l’oreille, soucieuse d’essayer de comprendre.

Le fait que rien ne bougeait filait un certain sentiment de claustrophobie à la jeune femme. Comme-ci l’air s’était immobilisé lui aussi et qu’il ne pouvait plus rentrer et sortir de ses poumons, ce qui n’était pas le cas, puisque sa poitrine se soulevait sans aucune gêne. C’était dans sa tête et elle ne devait pas céder à ce caprice de son système limbique. Elle n’avait jamais été claustro de toute sa vie, ça n’allait pas commencer ici, dans une pièce plutôt large. Mais sans ouvertures.

Foutu cerveau.

« Je vous propose d’explorer un peu l’endroit, histoire de voir si nous trouvons quelque chose. », avança-t-elle, en reportant son attention sur cette fameuse porte entrouverte.

Un bruissement, similaire à celui que ferait une page qui se tourne, ou à du papier qu’on manipule, se fit entendre. Avant que Lene ne puisse faire quoique ce soit, la porte s’ouvrit sur un homme, portant des chausses amples qui semblaient disparaître dessous des chaussures en cuir grossier, un blouson épais qui était en réalité un gambison, de couleur écrue, noircie par endroit par de la crasse, et certainement de la sueur, voir du sang. Une épée engoncée dans un fourreau battait son flanc gauche, tandis que divers objets garnissaient l’autre côté de sa ceinture, allant de la petite bourse, en passant par une fourchette à trois dents reliée par un fil en cuir qui partait d’un étui d’où le manche arrondie en deux endroits de la dague qu’il abritait laissait supposer qu’il s’agissait d’un modèle « à couillette ».

Il fit quelques pas dans la pièce, pour s’arrêter au niveau de la table, le front à quelques centimètres d’un manuscrit qu’il ‘efforçait de déchiffrer. Il n’avait pas remarqué Lene et Adrian. Quand il chercha quelque chose sur la table de sa main, sans lever le nez de sa lecture, et qu’il ne le trouva point, il finit par pousser un soupir et de jurer.

« Viktor ! » Il répéta se prénom deux fois avant de s’apercevoir de la présence des deux jeunes gens. Une expression stupéfaite passa sur son visage, avant de pousser un nouveau soupir.
« Il y avait longtemps qu’on ne m’avait pas envoyé de nouvelles personnes. Et deux de surcroît… Ça va mal se passer. En plein milieu de l’aventure en plus. », observa-t-il en plissant le front.

Lene allait lui demander ce dont il retournait, quand un nouveau bruissement de page se fit entendre. Le mur de droite s’éventra avec une violence sans nom, alors qu’un rocher le transperçait de toute sa masse. Il balaya l’homme d’arme qui s’était tourné vers cette direction peu avant l’impact, comme s’il savait comment ça allait se passer.
Rempart s’était matérialisé quasi instantanément pour protéger Lene des éclats en tout genre qui volèrent dans tous les sens au passage de la roche. La pièce était ravagée, mais le trou dans le mur laissait maintenant voir l’extérieur. Ils étaient manifestement dans un donjon, en hauteur, au centre de ce qui ressemblait à un château. Autour des remparts, on pouvait distinguer des myriades de personnes, et on voyait s’élever de temps en temps d’immenses roches, telles des boulets de canon envoyés vers le château. Pas de doute possible, ils étaient au milieu d’un siège.

Pleine de poussière mais indemnes, Lene chercha du regard l’archéologue. Le plancher tenait encore, mais pour combien de temps encore ?
« Adrian ? Vous allez bien ?! », demanda-t-elle. C’était quoi ce bordel ? Elle recula vers le mur où se situait la porte par laquelle il était entré. Quand elle le sentit dans son dos, elle ajouta à l’attention du mage archéologue : « On aurait dit qu’il n’était pas surpris de nous voir. Comme si ce n’était pas la première fois et qu’il savait comment ça allait se passer… ».

Est-ce qu’ils étaient pris dans l’histoire du livre, ou est-ce que le livre leur racontait une histoire ? Si c’était le cas, cette histoire semblait pouvoir les atteindre physiquement… Et combien de temps durerait-elle ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 19 Sep 2019 - 12:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Ils n'étaient donc pas dans l'un des souvenirs de la Walkyrie. Tout cela devait donc être en rapport avec le livre, ce qui était clairement confirmé par la présence des symboles sur le tapis. Imitant sa collègue, Adrian s'était donc levé pour se rapprocher d'elle alors qu'elle-même se dirigeait vers la porte, mais avant qu'ils ne puissent s'aventurer plus loin, la scène semblait reprendre vie. Après que la porte se soit ouverte, un homme vêtu d'une manière aisément reconnaissable pénétra dans la pièce et se dirigea vers la table que le duo venait de quitter.

Alors qu'il analysait le manuscrit, Adrian en profita pour réfléchir à toute vitesse. Vu sa tenue, ils devaient se trouver dans une scène du passé médiéval, mais pas en Amérique évidemment. Le bouquin qu'il étudiait venait de France, ce qui plaidait encore une fois en faveur du « retour dans le passé ». Essayant de se remémorer la période exacte pendant laquelle le livre avait vu le jour, l'Archimage fut finalement coupé dans ses réflexions par la voix de l'homme qui sembla les voir. Ils n'étaient donc pas des « fantômes » simplement là pour assister à une scène, mais bel et bien des protagonistes à part entière.

Au moment où il ouvrait la bouche pour répondre à l'homme, Adrian eut le déplaisir de voir débarquer un énorme rocher qui coupa court au début de conversation qu'ils essayaient d'avoir. De toute manière, il n'eut pas le temps de réfléchir bien longtemps à la situation vu que le projectile avait entamé tout le mur, envoyant des éclats tout autour de lui. Adrian fut d'ailleurs déséquilibré par l'impact et chuta sur le sol, se cognant au passage contre la table qui avait bougé. Quelques éclats lui balafrèrent un peu le visage et une partie de son bras, mais rien de bien grave. Surtout si on le comparait à l'homme qui se tenait devant eux quelques instants plus tôt et dont il ne restait pas grand-chose.

La voix de Lene lui arriva finalement aux oreilles et il se redressa tant bien que mal, époussetant rapidement ses vêtements avant de la rejoindre devant la porte désormais ouverte. Il hocha finalement la tête avant de lui répondre.

« Oui, je crois que je commence à comprendre. » Il passa sa main sur son visage avant de reprendre. « Le livre que je consultais, c'est un ouvrage Français qui date de l'époque médiévale. Ça colle à ce qu'on voit ici. Je crois... je crois qu'il est bel et bien magique et qu'associé à une certaine magie, il peut déclencher une sorte de... sortilège spécial. Je n'en connais pas la teneur, mais visiblement on doit pouvoir revivre et influencer cet affrontement. À moins mesure j'imagine, ce n'est sans doute pas un véritable retour vers le passé. » Bien qu'il n'en était pas certain. « Il faut être prudent. » Il regarda sa main où quelques petites taches de sang étaient visibles. « Je crois qu'on peut être blessé, alors le reste.... »

Ils pouvaient sans doute mourir.
Détournant le regard vers la porte, Adrian réfléchit rapidement. Il était fort probable que la pièce ne tienne pas très longtemps, ce qui signifiait qu'ils devaient la quitter et essayer de trouver quelqu'un capable de leur expliquer ce qu'ils étaient censés faire ici ! Réflexion qu'il s'empressa de partager avec Lene.

« Je pense que nous devrions descendre et essayer de trouver quelqu'un qui puisse nous dire ce qui se passe. Et surtout ce qu'on doit faire. Vu les paroles de notre homme, je pense qu'ils doivent tous savoir de quoi il en retourne. »

Après tout, ils étaient visiblement attendus. Adrian désigna un escalier en colimaçon en pierre qui se trouvait non loin de la porte ouverte, mais avant qu'il ne reprenne la parole, un nouveau bruit explosa derrière eux. En jetant un bref coup d’œil par-dessus son épaule, l'Archimage constata qu'un nouveau rocher avait emporté ce qui restait du mur et que le sol commençait à s'affaisser. Avec empressement et sans doute un manque de savoir-vivre, Adrian plaça ses mains dans le dos de Lene et la repoussa en avant pour la propulser à l'extérieur de la pièce avant de se jeter à son tour dans la même direction. Ce fut juste à temps pour qu'ils évitent de s'écraser quelques dizaines de mètres plus bas.

Le mage se redressa finalement, jetant une œillade à sa collègue pour vérifier que tout allait bien, mais il ne s'attarda pas à l'interroger, car des bruits inquiétants arrivèrent à leurs oreilles. Des épées qui s'entrechoquaient entre elles. Fronçant légèrement les sourcils, Adrian prit les devants et se dirigea vers l'escalier pour en descendre les marches avec une certaine prudence. Fort heureusement, lorsqu'ils arrivèrent à l'étage inférieur, ils purent constater que le bruit des armes était en vérité celui des armes qu'ils préparaient pour la bataille. Il n'y avait pas – encore – d'adversaire dans le coin. Le regard du mage balaya la salle, mais ils n'eurent pas besoin d'aborder quelqu'un puisqu'ils furent rapidement abordés par un homme imposant et barbu, vêtu d'une armure aussi imposante – et tachée de sang – que l'homme rencontré un peu plus tôt. Le nouvel arrivant posa une main un peu brutalement sur l'épaule du mage alors que son visage s'ouvrait d'un sourire.

« Vous voilà enfin ! Vous avez tardé ! Préparez-vous, ils vont bientôt percer ! » Adrian ne put s'empêcher d'arborer une expression totalement perdue.
« Mais, nous ne savons pas de quoi vous voulez parler, je... » L'homme tourna la tête vers Lene.
« Mais vous vous le savez bien, alors expliquez-lui ! »
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Ven 20 Sep 2019 - 21:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Alors le reste… ils pouvaient mourir. La conclusion s’imposait d’elle-même sans qu’il n’eut besoin de terminer sa phrase. Si donc ils étaient dans le livre, peut-être qu’ils ne mourraient pas vraiment. Peut-être que l’expérience était poussée sur le réalisme, mais peut-être pas jusqu’à l’ultime trépas. Du moins, Lene s’était prise à l’espérer. Néanmoins, la magie était imprévisible et Thora le lui rappela. Qui plus est, si Adrian l’avait laissé sous-entendre, cette possibilité était plus qu’envisageable. Il lui appartenait donc de ne pas mourir, histoire de ne pas « savoir ». Maintenant qu’elle savait qu’il y avait quelque chose après la mort, Lene n’était plus aussi effrayée par cette dernière, mais elle était cependant suffisamment attachée à son existence pour ne pas se jeter dans les bras d’une autre vie tout de suite.

Il allait vraiment falloir trouver ce que le livre attendait d’eux. Car ils n’étaient pas là pour rien. Le type qui venait de finir en charpie n’avait pas eu l’air plus surpris que ça de les voir, comme s’il les attendait. Comme s’il était conscient de ce qui allait se passer. Tout cela était bizarre. Mais en même temps, dans un livre, il y avait un début, et une fin. Peut-être que dans ce livre magique, les protagonistes étaient voués à vivre la même histoire ad vitam aeternam, tant que le livre existerait en fait. La possibilité d’introduire des personnes extérieures dans les caractères imprimés pouvaient être une volonté de celui qui avait créé le livre de voir ses personnages sortir de leur quotidien. Ce serait une attention assez délicate, et plutôt originale.

Lene faisait fonctionner son cerveau à toute allure. Maintenant qu’il y avait une situation de danger imminent, l’expérience n’était plus seulement déconcertante, elle était devenue dangereuse. Elle allait acquiescer verbalement pour lui confirmer son accord de partir en quête d’explication auprès de quelqu’un, tout en lui exposant les hypothèses qu’elle avait construite dans sa tête, mais ce fut à nouveau le chaos en quelques secondes. Elle n’eut guère le temps de se retourner pour voir le plancher se dérober qu’elle fut poussée par la porte. Heureusement que l’archéologue avait réagit avec célérité, sinon la chute aurait été mortelle.
La jeune femme se redressa elle aussi, croisant le regard du jeune homme. Elle lui fit un petit signe de tête appuyé, pour lui marquer sa gratitude. Des bruits métalliques et chantant se firent entendre dans les escaliers. Lene en connaissait la mélodie. Elle s’épousseta les genoux, constatant qu’elle ne s’était même pas égratignée en tombant, avant d’emboiter le pas à son acolyte du moment.

Cette journée était décidément pleine de surprise, et malgré le caractère inédit de sa situation, sans parler du danger imminent et du flou total, Lene devait reconnaître qu’elle appréciait. Cela bousculait vraiment son quotidien, et c’était peu de le dire. Quoiqu’il en soit, elle collait aux basques d’Adrian pour couvrir ses arrières. Son bracelet était redevenu « normal ». Elle savait qu’elle pouvait compter sur lui à tout moment, aussi ne se faisait-elle pas trop de soucis pour elle pour le moment.

« Euh…. », fit Lene avec un regard de hamster qui découvre pour la première fois la roue dans sa cage. Non. C’était même un non négatif. Définitivement, elle ne savait pas ce qu’il se passait ici ni ce qu’on pouvait bien attendre d’eux.
« Je trouve que ce n’est pas le moment de plaisanter… », répondit le type en armure, d’un air réprobateur.
« Maréchal, un bélier ! La porte va pas tenir… longtemps… la herse… elle ne veut point descendre…. ». Le type en arme avait dû courir pour venir prévenir son supérieur. Il n’en pouvait plus.

L’autre poussa un juron tout en toisant Adrian et Lene. Il secoua la tête.
« Rendez-vous utile et faites tomber la herse ! »
Il pesta de nouveau en se mettant à gueuler pour entrainer ses hommes avec lui. La tour trembla une nouvelle fois, le coupant dans son élan.

« Diablerie que ces catapultes. Pute garçonnière d’anglais ! ». Il exhorta ses hommes avant de sortir par une large porte.

Lene n’avait jamais appris le français, mais elle le comprenait parfaitement. Peut-être parce que le livre faisait en sorte d’universaliser la communication. Quoiqu’il en soit, il semblait qu’ils devaient prendre part à ce qu’il se passait, et lutter avec les français. Mais pourquoi ? Dans quel but ? Qu’elle était la finalité ?

« Bon, manifestement, nous étions prévus dans le scénario. », fit Lene en approchant d’Adrian. « Le problème, c’est que nous ne connaissons pas l’histoire… mais le livre, si nous sommes bien dedans, nous laisse notre libre arbitre et notre pouvoir de décision. Ca veut dire que la fin ne sera peut-être pas celle qui est écrite. Cela peut poser un problème ou pas. Peut-être que ce livre se réécrit selon qui il absorbe…. » Ce n’était pas vraiment une question pour le coup, mais une réflexion à haute voix.

La jeune femme se détourna du mage pour attraper dans le râtelier d’arme, une épée bâtarde à une main et demie. Assez longue pour traverser un homme, assez lourde pour avoir de l’inertie, et dont la poignée offrait suffisamment de place pour que les deux mains s’y joignent si le besoin s’en faisait sentir, tout en laissant la possibilité de la manier à une seule main avec un bouclier. C’était l’idée de base. Le poids n’était pas vraiment un problème pour elle.
Elle sélectionna une maille un peu trop grande pour elle, rien n’étant conçu pour les femmes, avant d’opter pour un cuir carapaçonné. Plus pratique, et avec des sangles pour s’adapter aux petits gabarits, qui étaient, heureusement pour Lene, légion à cette époque. Les hommes étaient généralement des cubes, petits et trapus, avec une masse musculaire assez développée. Elle flottait néanmoins dedans, mais c’était mieux que rien.

Elle continuait de parler en même temps qu’elle piochait dans l’équipement.

« Nous avons le choix, soit nous aidons les français, soit les anglais. Soit nous essayons de nous tirer d’ici. Ou de trouver une solution pour revenir à l’Histoire Sans Fin. ». Rien que de prononcer le nom de la librairie fit frissonner Lene. Elle espérait que ce n’était pas le cas de cette histoire, celle qu’ils étaient en train de vivre.
« En tout cas, merci pour toute à l’heure. », finit-elle par dire, avec un regard sincère et un petit hochement de tête approbateur.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 21 Sep 2019 - 10:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Lene était aussi perdue qu'Adrian et c'était assez logique en soi. Ils se retrouvaient mêlés à cette histoire sans savoir ce qu'ils devaient faire, que pouvaient-ils répondre d'autre que « Euh » ou encore « Pardon ? ». Malheureusement, le Maréchal n'était pas disposé à leur expliquer la raison de leur venue dans cette histoire, ce qui pouvait se justifier par le fait qu'ils auraient apparemment dû apparaître depuis un petit moment. Ils en étaient à la moitié de l'histoire si Adrian se fiait à ce que l'homme de l'étage supérieur leur avait dit. De quoi leur laisser le temps de subir encore quelques déconvenues d'ici la fin du livre !

Soupirant profondément, Adrian s'efforça de retourner ses souvenirs pour essayer de se remémorer où se situait la herse dans un château médiéval. Une chance qu'il ait un peu étudié l'architecture médiévale dans ses jeunes années ! Années qui remontaient à près d'un siècle, d'où le fait qu'il faille creuser un peu, mais ils s'en sortaient. Prière ou assurance ? Il ne le savait pas vraiment, mais Adrian n'avait aucune envie qu'ils terminent leurs vies dans ce bouquin, surtout si l'hypothèse de la mort permanente se vérifiait ! Sarevok serait sans doute bien amusé d'apprendre que son Némésis était mort dans un livre.

Repoussant ses pensées, l'Archimage tourna la tête vers Lene au moment où celle-ci résumait la situation. Il acquiesça à plusieurs reprises avant de l'imiter en passant quelques protections pour éviter de finir embroché par le premier adversaire qu'il rencontrerait. Ou par les projectiles sans doute lancés en direction du château ! Fronçant légèrement les sourcils, il essaya vainement de situer l'époque de l'histoire où ils se trouvaient tout en songeant qu'il pouvait parfaitement s'agir d'une bataille fictive dans un lieu qui n'avait jamais existé. Lorsqu'il fut protégé un minimum, le mage reporta son attention sur Lene. Il regrettait aussi un peu de ne pas avoir davantage fréquenté la salle de sport vu le poids de l'harnachement, mais il était un peu tard pour ça.

« C'est normal, vous n'avez pas à me remercier. » Surtout qu'ils se trouvaient sans doute ici en grande partie par sa faute. « Je pense que nous devons aider les Français. Nous sommes apparus dans ce château et nous comprenons leur langue, je pense que ça doit vouloir dire que nous sommes de leur côté. »

Il détourna brièvement la tête de la jeune femme pour jeter un coup d’œil du côté où se trouvait la fameuse herse d'après ses souvenirs.

« Commençons par essayer de faire tomber cette herse comme le Maréchal nous l'a demandé, après quoi nous pourrons sans doute lui expliquer que nous ne savons pas ce que nous faisons ici et lui demander de l'aide. »

En espérant qu'il ne se fasse pas tuer entre-temps bien évidemment ! Après tout, l'homme qui les avait accueillis ne pourrait malheureusement plus s'avérer très utile.

Essayant de ne pas être défaitiste, le centenaire vérifia que la jeune femme était prête avant de lui faire signe de le suivre. Le système d'ouverture et de fermeture de la herse se trouvait sans doute à l'étage, au-dessus de la porte elle-même pour pouvoir l'actionner tout en vérifiant à l'extérieur par les meurtrières. Qui plus est, cela leur permettrait sans doute de pouvoir se faire un avis sur la situation devant le château ! Entraînant Lene derrière lui, son arme à la main, le mage se dirigea donc vers les autres escaliers qui débouchèrent sur le chemin de garde. L'anarchie semblait régner dans les environs : plusieurs corps adossés aux murs étaient visibles. Certains bougeaient, d'autres non. Détournant le regard pour chercher la pièce où se trouvait le système, Adrian la repéra assez rapidement. La porte était ouverte et ils purent s'engouffrer dedans sans être touchés – et sans avoir jeté d’œil vers l'extérieur. Le système d'ouverture de la herse était au centre de la petite salle et Adrian posa son arme sur la table à côté avant de s'en approcher. Inutile de préciser que l'installation n'avait pas été récemment huilée et qu'il fallait une bonne dose d'effort pour l'action !

Ce fut à ce moment que le mage décida de vérifier si ses pouvoirs d'Archimage fonctionnaient toujours. Après tout, ils étaient dans un autre monde, non ? Formulant rapidement un sort dans son esprit, Adrian lança le sortilège destiné à augmenter sa force, ce qui lui permit finalement de faire bouger le système d'ouverture. Quelques secondes plus tard, un bruit sourd se fit entendre : la herse était en train de tomber !

Relevant la tête vers Lene, il se renseigna.

« La situation est-elle si désespérée à l'extérieur ? »

Quelque chose lui disait qu'il n'apprécierait pas forcément sa réponse.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Dim 22 Sep 2019 - 21:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La jeune femme était d’accord. S’ils s’étaient matérialisés dans le château des Français, et que ces derniers semblaient attendre quelque chose d’eux, l’histoire voulait sans doute qu’ils prennent partis pour eux. Sinon pourquoi seraient-ils à cet endroit précis plutôt que dans le camp qui menait le siège ? Se draper d’une armure en cuir lui procura un sentiment étrange de bien-être et de sécurité, comme si elle était complète et dans son élément. L’odeur du cuir, graissé à l’huile de pieds de bœufs, donnait un caractère authentique à tout ça. Jamais elle ne se serait pensée dans un livre. Tout était si réel.
Elle fit un petit bruit de bouche, comme un « hum » d’assentiment quant aux conclusions de l’archéologue sur le camp à défendre. Ainsi donc, les français venaient de voir gonfler leur rang de deux illustres inconnus qui étaient en train de papoter sur une chaise dans une librairie quelques siècles plus tard...

La herse. Il fallait donc la faire tomber pour empêcher les anglais de rentrer dans la cour du château. Lene n’avait strictement aucune idée de comment faire ni de l’endroit où elle se trouvait, si ce n’était au dessus de la porte d’entrée, logiquement. En réalisant l’objectif, ils pourraient en effet prendre un peu plus le temps de discuter avec le Maréchal, puisqu’ils lui donneraient un peu d’air.

Lene était fin prête, et elle emboita le pas du jeune homme, déboulant avec lui sur le chemin de garde. Motivée par le stress de faire vite, elle ne risqua pas un seul coup d’œil par-dessus les créneaux pour observer en contrebas l’étendue de la bataille qui se préparait. Qui plus est, son regard était happé par les corps déjà adossés aux pierres, certains en proie à des douleurs insoutenables, tandis que d’autres étaient délivrés pour toujours. Côté cour, elle vit des hommes monter les escaliers avec des récipients plein de sable, du sable que d’autres types en armure extrayait d’un mont grossier en bas des murailles. Le sable était une plaie pour les armures, s’insinuant de partout et grippant les articulations. Les défenseurs allaient certainement verser ça par-dessus les murailles pour ralentir la progression des anglais. Du sable, des seaux plein de merde, d’eau nauséabonde, et peut-être quelques têtes s’ils avaient fait des prisonniers. L’huile bouillante, c’était bon pour Hollywood.

Ils furent rapidement sur le système de fermeture de la herse. Normalement utilisé par deux hommes, pour la remonter, il en fallait seulement un pour la descendre. Lene observa l’archéologue empoigner le mécanisme qu’il parvint à mobiliser. Du coup, elle s’approcha d’une meurtrière pour observer.
Les chaines de la poulies firent un bruit monstre alors qu’elles suivaient le mouvement de la herse. Quand cette dernière tapa le sol avec une certaine violence qui fit résonner les murs, les chaines se détendirent brutalement en faisant un barouf d’enfer.

Ce que Lene observait été assez fascinant, tout en étant carrément flippant. Une mariée humaine s’était amassée autour du château. Des échanges de flèches se faisaient entre les défenseurs et les assaillants. Il n’y avait pas de douves, et le château était construit sur un aplomb rocailleux qui dominait une vallée depuis laquelle des catapultes lançaient leurs projectiles vers la forteresse. Pas facile à prendre. Mais les anglais avait réussi à monter jusque là, et maintenant, ils n’avaient plus qu’à attendre qu’ils crèvent de faim. Pourtant, ils espéraient quand même entrer et raccourcir la durée du siège.

« Il y a beaucoup de monde. Ils sont en train de ramener des échelles d’une taille impressionnante. Je pense que la herse va les bloquer un moment mais ils vont vouloir entrer par ailleurs. »

Des bruits de pas se firent entendre et le Maréchal pénétra dans la pièce, haletant comme un bœuf, les nasaux dilatés par l’effort. Il donnait de sa personne.

« On va avoir besoin de vous magiciens. Pour ferrailler, nous sommes là, mais pour la magie… On a besoin de vous. Vous êtes la magie contre la magie, n’oubliez pas. La herse va pas tenir longtemps. »

Lene se détourna de sa contemplation pour lancer par dessus son épaule quelques mots :
« Nous venons d’arriver Maréchal, vos paroles n’ont aucun sens pour nous. », ajouta-t-elle abruptement.
« Le mage anglais ne vient pas d’arriver lui, il a déjà fait pas mal de mort ici. Alors, nom de Dieu, faites quelque chose ! »

Une explosion gigantesque secoua tout le bâti dans lequel ils se trouvaient, propulsant Lene dans l’anfractuosité de la meurtrière, tandis qu’un nuage de poussière remontait par le mécanisme de la herse. Comme une vaste blague digne d’un film misant tout sur le comique de répétition, le mur s’émietta avant de s’ouvrir, se fissurant de la base aux différentes encoches des meurtrières qui constituaient autant de fragilité dans sa structure. Il ne s’écroula pas, mais l’ouverture fut suffisante pour manquer de précipiter la blonde en contrebas. Elle parvint à se retenir in extrémis. Elle recula de quelques pas pour revenir vers les deux hommes. Un bruit métallique indiqua que la herse venait de tomber.

« Encore un coup du mage !! », brailla le Maréchal en sortant. On l’entendait gueuler « à moi, à la cour, à la porte !! » depuis l’intérieur.

« Bon, maintenant nous savons pourquoi nous sommes là. », observa Lene d’une voix blanche, elle qui s’était fait une bonne frayeur il y a quelques secondes.

Elle ne se sentait pas capable de rivaliser avec un magicien, mais elle pouvait toujours tenter d’aider Adrian. Elle lui adressa un sourire mi figue mi raisin. Ce fut le moment que choisirent deux individus pour pénétrer dans la pièce par la porte située à l’autre extrémité. Des anglais, au regard des couleurs qu’ils portaient.

L’affrontement était imminent. Lene se prépara à en recevoir un, mais, voyant qu’il s’agissait là d’une femme, les deux hommes se jetèrent sur Adrian. Avant qu’ils ne soient sur lui, la jeune femme en attrapa un par le camail pour le tirer en arrière et le faire tomber au sol. Surprit, puis en colère, le type se remit péniblement debout. Heureusement pour lui, il ne portait pas d’armure complète, sinon il serait resté par terre comme une merde. Plus expérimentée, Lene ne l’aurait jamais laissée se relever, mais là, elle était prise d’un doute. Elle para le premier coup d’épée, puis le second, avant de le percuter avec Rempart qui s’était de nouveau matérialisé. Elle frappa à son tour avec son arme tranchante. Le coup fut violent. Si l’acier, de bonne facture, tint bon, l’épaule de l’homme elle ne tint pas. Un craquement horrible se fit entendre tandis qu’il poussait un hurlement de douleur. Prise dans l’élan de sa botte, Lene le frappa avec le plat de son pied, l’envoyant par l’ouverture dans le mur. Il termina sa chute empalé dans les piques de la herse.

Elle se retourna pour aider l’archéologue si besoin…
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 23 Sep 2019 - 10:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
La situation n'était pas totalement catastrophique, mais disons que ça n'en était pas loin. Les informations lancées par Lene laissaient penser qu'ils allaient avoir beaucoup de travail avant de pouvoir rentrer chez eux... sauf s'ils étaient ici pour une raison précise.

Comme pour répondre à son interrogation silencieux, le Maréchal arriva tout à coup, leur expliquant grossièrement ce qu'ils allaient devoir faire. Il y avait donc un mage du côté des anglais et ils étaient ici pour s'en débarrasser ? Rien que ça ? Fronçant légèrement les sourcils, Adrian espéra que ses pouvoirs seraient bel et bien à leur niveau habituel. Logiquement, dans un duel l'Archimage ne devait pas avoir grand-chose à craindre, mais ils étaient dans une histoire et non dans la réalité.

Le centenaire s'apprêtait à répondre lorsqu'une énorme secousse malmena tout le bâtiment. Adrian se rattrapa de justesse au système d'ouverture de la herse et ne releva les yeux qu'au moment où Lene se sauvait elle-même d'une mort sans doute douloureuse. Décidément, ce n'était pas passé bien loin cette fois-ci ! Inspirant profondément, il se remit d'aplomb tout en jetant un rapidement coup d’œil vers le Maréchal qui désertait déjà la pièce pour aller s'occuper du commandement un peu plus loin. Son regard se reporta sur Lene lorsqu'elle reprit la parole et il répondit à son sourire par un ris qui devait sans doute être assez crispé.

« En effet. »

Des cliquetis derrière lui le dissuadèrent d'en dire davantage et lorsqu'il se retourna, ce fut pour faire face à deux hommes vêtus comme des Anglais. Bien évidemment, ils prirent le seul homme de la pièce pour cible et Adrian aurait certainement ramassé quelques dégâts si Lene n'avait pas été aussi réactive. Contrairement à elle – semble-t-il – le mage n'était clairement pas doué en combat, quel qu'il soit ! Il utilisa donc la seule arme qu'il avait à porté de main : la magie. Relâchant l'épée qu'il avait emporté de l'étage inférieur, l'Archimage généra rapidement un sortilège dans son esprit et quelques secondes plus tard, des lianes éthérées sortirent du sol et s'enroulèrent autour des jambes du guerrier, remontant petit-à-petit jusqu'à immobiliser ses bras. Malheureusement, le neutraliser de la sorte ne suffirait pas. Sauf qu'Adrian n'était pas un tueur. Réagissant rapidement et alors que Lene venait de briser l'épaule de son adversaire, le vieux mage prépara un nouveau sort. Il avait appris celui-ci bien des années plus tôt en sachant qu'il lui servirait beaucoup en tant que Légionnaire ! Le sortilège lancé alla directement s’agripper au cerveau de l'Anglais qui ressentit une brusque fatigue et s'étala finalement sur le sol après une dizaine de secondes, permettant à Adrian d'arrêter le sort d'entrave qui persistait.

Une fois son intervention terminée, Adrian se tourna vers la jeune femme qui s'en était tirée beaucoup mieux que lui. Visiblement, elle était tout à fait dans son élément à cet instant précis ! Inspirant profondément, il finit par reprendre la parole d'un ton un peu soucieux.

« Ils ne plaisantent vraiment pas. On va devoir essayer de les éviter le temps de trouver le mage. » Il tourna la tête vers la porte empruntée par le Maréchal. « Il a dit qu'il était près d'ici. Enfin, il ne pourrait pas lancer de tels sorts en étant à distance. On devrait sortir et essayer de le localiser, ensuite il faudra certainement s'en approcher. » L'Archimage se rapprocha de Lene. « Sortons par là, la zone a l'air plus sûre. »

Il désigna la fameuse porte et la laissa passer devant avant de lui emboîter le pas. La zone était effectivement moins sujette aux combats, mais les projectiles venant de l'autre côté des murailles parvenaient parfois à percer. Adrian passa à côté de plusieurs gardes qui se chargeaient de repousser les échelles posées contre les murs par leurs adversaires, puis se rapprocha d'une meurtrière. Balayant les environs du regard, l'Américain localisa rapidement ce qui l'intéressait.

« Là-bas. »

Il désigna un homme situé un peu à l'écart, mais entouré par plusieurs autres hommes armés. Sa tenue était celle d'un stéréotype de magicien, mais c'était tant mieux pour eux ! Le seul problème étant qu'ils ne pourraient pas l'atteindre sans se mettre en danger. À moins que....

« Je pourrais nous téléporter juste à coté de lui. Puis poser un bouclier pour empêcher les combattants extérieur de s'approcher. Mais il sera coincés dedans avec le mage et ses protecteurs. » Il fronça les sourcils. « Ce sera vraiment dangereux. » Il jeta un coup d’œil à Lene. « Il faut que nous nous décidions rapidement. La téléportation demande un rituel qui prend quelques minutes à préparer et vu les dires du Maréchal, je ne pense pas que nous en ayons encore beaucoup devant nous. »

Et dieu seul savait ce qu'il adviendrait d'eux si jamais les Français perdaient.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 25 Sep 2019 - 18:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Adrian avait lui aussi terrassé son ennemi. Ce fut le constat que se fit Lene en se retournant pour voir si tout allait bien pour lui. Elle ne savait pas comment il s’y était pris, quoiqu’il en soit, il ne portait aucune trace de coups. Il avait certainement opéré avec plus de délicatesse qu’elle. La jeune femme acquiesça. Oui ils ne plaisantaient pas. Non elle ne souhaitait pas forcément les éviter. Mais il fallait convenir que le nombre ne jouait pas en leur faveur, et que la prudence restait quand même la meilleure des stratégies, de même que l’approche furtive. Mais comment repérer ce mage ? Si Adrian ne lui avait pas dit qu’il pratiquait lui-même, elle ne l’aurait pas deviné toute seule. Ce n’était pas écrit en gros sur son front. Bon d’un autre côté, si le gars s’amusait à faire péter des herses comme ça, il devait être repérable.

Elle emboita le pas à l’archéologue, empruntant la sortie qu’avait utilisé le Maréchal. Lene tapota le dos des défenseurs en passant, comme pour les encourager à tenir bon. Quand son vis-à-vis s’arrêta pour zyeuter à une meurtrière, elle fit le guet, avant d’aller à la fente suivante pour regarder dans le direction qu’il lui indiquait.

En fait si. C’était écrit sur son front. Ou du moins, sur sa parure vestimentaire.

Au moins, ils n’auraient pas long à le chercher. C’était déjà une bonne nouvelle. Apparemment, Adrian pouvait les téléporter près du mage ennemi. L’idée était séduisante, surtout qu’elle n’impliquait pas de sortir des murailles et de courir à découvert parmi un tas d’ennemis qui allaient vite comprendre que leur objectif était en robe.
L’effet de surprise serait total s’ils arrivaient juste à proximité de lui. Du coup, la danoise était assez confiante dans cette manœuvre, et elle donna son accord en faisant « oui » de la tête. Et d’ajouter :

« Je me sens capable de m’occuper des défenseurs, pendant que vous vous occupez du mage. »

Elle considéra de nouveau le tableau : Le mage était entouré d’homme en arme. Il y en avait cinq. Est-ce que c’était une élite ? Il y avait fort à parier que ce soit effectivement le cas. Il devait être une pièce maitresse dans le plan des anglais et ils n’allaient pas le laisser sans une protection digne de ce nom. Avec l’effet de surprise, elle pourrait facilement en tuer deux avant que les trois autres ne s’en mêlent. Si elle cognait de toutes ses forces, elle pourrait réduire le nombre rapidement. Rempart se chargerait de la protéger le temps qu’elle opère. Le problème venait du fait que les défenseurs s’en prendraient à Adrian également. Il fallait qu’elle représente la menace la plus immédiate pour le mage afin qu’ils la considèrent comme la priorité, et pas l’archéologue.

Si elle maitrisait mieux son bouclier, peut-être qu’elle aurait pu faire en sorte qu’il protège l’archéologue, mais elle n’était pas assez expérimentée encore pour prétendre à plus de la part de l’artefact magique.

« Avec l’effet de surprise, ça devrait être faisable, et je vais tout donner. ». Elle lui coula un regard rassurant. Elle se sentait capable. Thora lui donnait une forme de confiance en elle, qui n’était que le reflet de sa propre confiance, celle qu’elle avait toujours éprouvé pour avancer dans la vie.

Un trait tiré depuis une arbalète s’écrasa contre la pierre, manquant de peu la meurtrière. Lene s’écarta avec prudence, ne préférant pas jouer avec le destin ni avec sa chance. Elle n’en revenait pas de se retrouver au sein d’une bataille médiévale dans un bouquin. Sa journée avait vraiment pris un tournant radical.

« Je vous couvre pendant vos préparatifs. ». Elle lui adressa un petit sourire en acquiesçant. Ils n’étaient pas en danger immédiat de toute façon. Les extrémités d’une échelle vinrent se poser sur la pierre. L’ennemi ne lâchait rien. La danoise s’empressa de la repousser avant qu’un anglais ne montre sa tête. Il fallait quand même une sacrée dose de courage pour oser monter le long de ces bouts de bois, en armure complète. Une sacrée dose de courage, ou de folie. Si les défenseurs repoussaient la manœuvre -quand ce n’était pas un barreau qui pétait avec le poids -, la chute était souvent mortelle, selon le degré de hauteur que l’assaillant avait pris.

Le plan n’était pas très élaboré en réalité. Mais c’était le plus rapide et le plus expéditif. Pas besoin de forcer le passage, ils seraient sur place directement. Lene se demandait comment est-ce que ça allait se passer, de se faire téléporter. Est-ce qu’il y aurait une sensation particulière ? Serait-elle désorientée ? Il ne le fallait pas, sinon l’effet de surprise servirait qu’à lui faire reprendre ses repères et les types lui tomberaient dessus. Sans parler que le mage avait sans doute une certaine forme de savoir faire dans les affrontements, et qu’il n’allait pas rester sans rien faire, les bras ballants, à regarder ses cinq gardes du corps se faire démolir.

Le donjon ne résista pas à un énième rocher envoyait avec les catapultes. Déjà bien abîmé, une roche entama le flanc de la structure qui s’écroula sur elle-même dans un vacarme épouvantable. Un nuage de poussière s’éleva tandis qu’un silence de mort s’établissait sur le champ de bataille, comme si cet effondrement annonçait la conclusion de cette bataille. Les clameurs anglaises s’élevèrent. Les français venaient de prendre un sacré coup au moral, mais on pouvait entendre par-dessus les bruits de ferraillage qui avaient repris, la tonitruance verbale du maréchal qui donnait de la voix pour mobiliser ses gars.

Se tenant prête, la jeune femme attendait que le décor change pour tailler dans le vif, même si pour le moment, elle empêchait quiconque d’approcher d’Adrian.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 26 Sep 2019 - 10:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Lene était apparemment d'accord avec lui. Tant mieux ! Adrian ne la connaissait pas depuis bien longtemps, mais du peu qu'ils avaient échangé, elle avait donné l'impression d'être sûre d'elle et d'avoir la tête froide. Il avait donc tendance à penser que si elle prétendait pouvoir résister, c'est qu'elle en était réellement capable. Après tout, s'ils se retrouvaient dans les ennuis une fois près du mage, Lene aussi serait dans la panade ! Elle n'avait donc rien à gagner à surestimer ses capacités.

Hochant la tête, Adrian jeta un bref regard autour d'eux avant de reporter son attention sur la demoiselle au moment où la mort la frôlait – encore – de près. Il ne devait pas traîner, surtout avec le donjon qui décida de s'écrouler et qui risquait de faire disparaître une partie du courage des défenseurs. La chute du magicien des Anglais pourrait faire pencher la balance, ils ne pouvaient donc pas se rater !

« Bien, ça ne prendra pas trop longtemps, cinq à dix minutes tout au plus. »

Évidemment, dans une bataille quelques secondes pouvaient s'avérer déterminantes ! Mais il faisait comme il pouvait. Adrian avait beau être un mage compétent, il ne pouvait pas faire disparaître tous les délais et toutes les difficultés.

Sans perdre davantage de temps, le centenaire s'écarta un peu de Lene et du chemin où tous les soldats passaient, puis il se défit rapidement du haut de l'armure qu'il portait afin d'accéder à ses poches. Fort heureusement, en bon mage qu'il était, Eldoth ne se déplaçait jamais sans craie au cas où il aurait besoin de tracer des glyphes ! Une fois son morceau de craie en main, Adrian enfila à nouveau son armure et commença à tracer ses symboles à même le sol. Pour avoir effectué de nombreuses fois ce rituel, il n'eut aucun mal à se souvenir comment disposer ses glyphes et put tracer le cercle en un temps record ! Tant mieux pour eux cela dit.

Vérifiant qu'il ne s'était pas trompé, Adrian se redressa avant de tourner la tête vers Lene et lui tendre la main. Il n'était pas d'une nature très tactile, mais pour ce rituel, mieux valait ne pas prendre de risques.

« Venez, il faut que nous soyons tous les deux au centre et de préférence qu'il y ait contact. » Il attendit qu'elle le rejoigne avant de préciser quelques détails. « La sensation va être un peu étrange, mais ne craignez rien. Nous allons sans doute avoir l'avantage de la surprise, ça vous laissera le temps de vous y faire. » Il jeta un œil vers le mur. « Je vous lâcherai la main dès que nous serons arrivés, comme ça vous saurez que vous pouvez bouger. »

Après une ultime vérification, Adrian diffusa son énergie magique de manière à ce qu'elle « active » les glyphes qui se mirent à briller. Quelques secondes plus tard, une sensation étrange dût étreindre la demoiselle, puis les environs se brouillèrent avant que le décor ne disparaisse pour de bon. Moins d'une seconde plus tard, ils furent aux côtés du mage et de ses alliés, Adrian lâcha donc la main de Lene et activa aussitôt le bouclier qu'il possédait. Le groupe fut enfermé à l'intérieur : personne ne pourrait les attaquer par derrière, mais en parallèle ils ne pourraient pas fuir s'ils s'avéraient ne pas être capables de battre les défenseurs de leur cible. C'était plus ou moins un aller sans retour.

Laissant la jeune femme s'occuper des hommes d'armes, l'Archimage se dirigea vers son homologue Anglais qui s'était retourné pour les regarder d'un air hostile. Apparemment, lui aussi savait qui ils étaient.

« Les envahisseurs ! Nous vous écraserons comme ces stupides Français ! »

Étrangement, Adrian n'avait aucun mal non plus à le comprendre. À cause de son artefact qui traduisait toutes les langues, ou le livre avait-il tout prévu ? Sans s'attarder sur la question, l'Archimage formula rapidement un sort dans son esprit et l'utilisa sur le mage et deux de ses hommes. Ces derniers se trouvaient effectivement à ses côtés et furent toucher par le souffle que leur adversaire projeta dans leur direction. Les deux hommes armés tombèrent sur le dos à l'instar de tortues incapables de se remettre sur leurs pieds, mais le mage tint bon. Ils allaient devoir se montrer particulièrement réactifs s'ils voulaient clore cette bataille rapidement, car les Anglais semblaient encore gagner du terrain et la herse risquait de tomber sous peu.

Ils devaient approcher de la fin du livre.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Dim 29 Sep 2019 - 18:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Cinq à dix minutes. Ce pouvait être très rapide comme ça pouvait être très long. Tout dépendait des situations. Quand il y avait du plaisir, c’était vite expédiée, quand on s’ennuyait, c’était long. Quand on était en danger, c’était extrêmement long. Pourtant, Lene trouva que ça passa assez vite. Peut-être que le mage archéologue, pris dans l’engouement de l’action, avait forcé le pas pour exécuter son sort. Du coin de l’œil, et parce que ça avait été le sujet de la conversation de l’après-midi, la danoise observait le modus operandi du jeune homme. Ainsi, la magie pouvait s’exprimer de cette façon, et les glyphes qu’elle avait vu dans le livre pouvait être des schémas de principes de sorts complexes. Car elle n’était pas dupe. Elle avait vu Adrian se servir de ses pouvoirs pour neutraliser des hommes sans avoir besoin de tracer des signes. Il devait donc y avoir plusieurs façons, ou plusieurs méthodes possibles, pour faire de la magie dans ce monde.

Et cet homme était loin d’être un amateur éclairé. Elle sentait qu’il était plutôt mage qu’archéologue, se demandant même si sa passion n’était pas l’archéologie et son métier magicien. Mais que pouvait faire un magicien dans la vie ? Vendre ses sorts ? C’était certainement possible, et le champ d’exploitation était large, surtout dans un monde comme celui-ci.

Lene hésita quelques secondes avant de lui prendre la main. Elle n’était pas très tactile non plus, et un peu frileuse à toute forme de « possession ». Cependant, il semblait nécessaire et important qu’ils se tiennent la main pour la bonne réalisation de l’opération. Elle lui tendit donc sa main, verrouillant es doigts avec fermetés aux siens. Un peu comme si elle avait peur que pendant la manœuvre ils ne se séparent et qu’elle se retrouve Odin savait où.

Voilà que tu commences à parler comme moi. , murmura Thora avec une pointe de moquerie dans la voix. Lene l’ignora, un peu angoissée par l’idée de passer d’un point A à un point B sans utiliser un moyen conventionnel, le plus classique étant ses deux jambes bien gaillardes qui pouvaient la porter loin.

« D’accord. Je suis prête. », affirma-t-elle d’une voie ferme, appuyée d’un regard profond dans lequel se lisait de la détermination.

Une sensation étrange. Cela pouvait tout dire. Ca n’aidait pas la jeune femme à se sentir plus sereine quant à ce qu’elle allait ressentir. Elle appréhendait, naturellement, car elle n’avait jamais expérimenté la magie d’une façon aussi directe, du moins en dehors de la présence de la divinité.
Quand les glyphes se mirent à briller, elle se sentit aspirée vers celle-ci. En réalité, ce fut plutôt comme la sensation qu’elle avait de temps en temps quand elle dormait, et qu’elle avait l’impression de tomber. Elle sursautait dans son lit en mettant un coup de jambes pour se rétablir, avant de se rendre compte qu’elle était dans ses draps et que ce n’était qu’une manifestation de son sommeil paradoxal.

Ce fut aussi rapide que cette sensation nocturne. Moins d’une seconde plus tard, le décor avait changé. La mise au point de l’environnement était nette, et elle n’était même pas désorientée. Quand elle sentit les doigts fins du jeune homme lâcher sa main, la danoise laissa libre cours à sa détermination, qui se mua en un cri guerrier qui accompagna la lame qu’elle tenait. Elle y avait mis toute sa force. Le défenseur du mage ennemi qu’elle toucha fut propulsé avec une puissance dantesque contre le bouclier d’Adrian. Il s’écrasa dessus avec rudesse. L’énergie cinétique avait complètement liquéfiée ses organes alors qu’ils venaient percuter les surfaces osseuses plus dures de son squelette.

Lene ne se posait pas de questions. Elle était dans un bouquin, ces gens n’étaient pas réels, et elle pouvait s’en donner à cœur joie. Enfin elle pouvait expérimenter pour de bon les heures d’entrainements qu’elle avait effectuées dans sa cave dans la maison de sa grand-mère.
En quelques secondes à peine, elle était déjà sur le deuxième qu’elle transperça d’un coup d’estoc. Deux secondes plus tard, elle était sur le troisième, le capitaine de la formation. Quand elle le frappa, la sensation de résistance ne fut pas la même. Le type dévia son coup en se servant de sa force, avant de lui coller un coup de poing avec son gant en maille. En pleine poire. Elle ne put rien faire pour l’éviter. Lene fut rejetée en arrière, tombant sur le dos lourdement. Ce fut le corps agonisant de celui qu’elle avait transpercé qui arrêta sa course sur le sol.

Celui là ne serait pas simple à tuer. Heureusement qu’Adrian en avait neutralisé deux, et elle aussi. Mais elle n’avait pas le temps de rêver. L’épée du soudard anglais s’abattit de toute sa hauteur à l’endroit même où elle se trouvait. Il avait la ferme attention de la couper en deux comme un vulgaire jambon ! Rempart para le coup. Un grondement sonore accompagna cette parade, et Lene sentit dans son bras toute la force de l’impact. Il n’était pas un simple humain, elle en avait la certitude.

« Lève toi enfant du Diable, fille des Dieux païens !! », hurla-t-il. Son casque empêchait Lene de voir à quoi il ressemblait, mais ses yeux brillaient d’une haine sans nom.

Lancer de Dé #1
Réussite : Elle parvient à se relever.
Echec : Il attaque pendant qu’elle se relève.

Lancer de Dé #2 – Si réussite au #1
Réussite : Elle reprend l’avantage.
Echec : Elle continue d’être aux fraises.

Lancer de Dé #3 – Si échec au #1
Réussite : Elle parvient à esquiver l’attaque de l’homme mais elle reste au sol.
Echec L’attaque de l’homme la touche.


Lene ne tarda pas à se relever, profitant des quelques mots qu’il venait de prononcer pour cela. Au moins n’attaquait-il pas. Il fit un signe de croix, portant son épée devant ses yeux en guise d’acte de foi, et il repassa à l’attaque. Mais cette fois, elle ne se laisserait pas avoir par sa condition. Elle le laissa venir, bloqua, contre attaqua, et ainsi de suite. Les lames faisaient des étincelles. Le bras lourd d’encaisser et de répondre aux coups de boutoirs de son adversaire, Lene parvint enfin, par une botte habile, à le toucher au poignet. Elle lui sectionna la main d’un coup net, provoquant un hurlement de douleur abominable. Il recula de quelques pas, en chancelant. Son épée à deux mains ne lui était plus d’aucune utilité. Il extirpa de son dos un fléau d’arme. Manifestement, il ne comptait pas capituler tout de suite…
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 29 Sep 2019 - 18:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Lene Jensen' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Le monde est sa propre magie - Page 2 Reussite Le monde est sa propre magie - Page 2 Reussite Le monde est sa propre magie - Page 2 Reussite
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 29 Sep 2019 - 19:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Lene luttait activement de son côté et Adrian avant bien compris que c'était son domaine. Il ignorait si elle avait développé cette activité en raison des liens de sa famille avec une Walkyrie, ou si c'était cette dernière qui la possédait le temps du combat, mais il n'avait pas vraiment l'occasion de s'appesantir sur la question. Pas pour le moment du moins !

L'armure qu'il portait avait beau ne pas être aussi imposante que celle du Maréchal ou des autres combattants, elle l'handicapait tout de même et lui compliquait un peu la tâche. Que ce soit suicidaire ou non, l'Archimage décida de se débarrasser du casque qui lui bouchait partiellement la vue et le laissa tomber sur le sol. Le mage ennemi était tourné dans sa direction, prêt à combattre, mais il semblait aussi les analyser tous les deux. Cherchait-il à les persuader que la lutte était vaine, ou simplement à démasquer le maillon faible ? Dans les deux cas, l'Archimage n'était pas décidé à lui en laisser l'occasion. Comprenant qu'ils n'avaient pas toute la journée devant eux et qu'à chaque seconde perdue, des vies étaient détruites, il admonesta le mage qui les contemplait toujours.

« Vous savez qui nous sommes et vous savez comment va se terminer cette histoire. Vous allez perdre, maintenant c'est à vous de choisir : vous pouvez vous rendre ou nous vous y obligerons. » L'autre émit un rire moqueur.
« Je demande à voir ! »

Sans crier gare, le sorcier lança un sort en direction du mage qui le para sans grande difficulté. Créer un mur de protection était un sortilège particulièrement basique et Adrian se demandait si l'homme était simplement en train de tester ses capacités, ou s'il cherchait à détourner son attention. Jetant rapidement un coup d'oeil du côté de la jeune femme qui l'accompagnait, l'Archimage vit qu'elle s'en sortait plutôt bien. Mais elle était seule contre ces hommes.

Soupirant, il reporta son regard sur son adversaire et formula un nouveau sort dans son esprit, employant l'un de ceux qu'il avait appris en Afrique. L'invocation de l'ancêtre qui faisait apparaître un imposant guerrier Maasaï. Ces individus n'avaient certainement jamais dû en voir et cela ne manquerait pas de les effrayer ! Toujours est-il que quelques secondes après la fin du sortilège, une imposant homme à la peau noire comme l'ébène apparut à quelques mètres du mage. Son attention se porta aussitôt sur Lene et ses adversaires et il se joignit à elle pour l'aider à étaler les derniers combattants debout.

Ce point réglé, Adrian généra un nouveau sort, commençant par essayer d'immobiliser le mage afin de l'obliger à se rendre. Il avait vu que ce dernier utilisait ses mains pour lancer ses attaques, il n'y avait qu'à espérer que ce serait suffisant pour remporter le combat !

    1 à 5 : il est totalement neutralisé.
    6 à 40 : il est bloqué, mais peut encore jeter quelques sorts pour soutenir les guerriers.
    41 à 60 : il est immobilisé, mais peut encore lancer un sort pour étourdir les adversaires des guerriers.
    61 à 95 : il n'est pas immobilisé.
    96 à 100 : il n'est pas immobilisé et peut lancer un sort qui blesse Adrian.


Visiblement, Adrian ne s'était pas fourvoyé ! Le mage avait besoin de ses mains pour lancer les attaques de base, mais il put encore utiliser sa langue pour formuler un sort de soutien. Adrian le reconnut assez rapidement, il s'agissait d'une sorte de résistance améliorée qu'on appliquait à quelqu'un d'autre. Les attaques de Lene et de son coéquipier fraîchement arrivé risquaient donc d'être moins efficaces, mais à eux deux, ils devaient certainement pouvoir les neutraliser malgré tout, non ?

Quoi qu'il en soit, en voyant que le mage avait tout de même réussi à faire quelque chose malgré ses entraves, Adrian décida de faire simple : plutôt que de brouiller son esprit et prendre le risque que son énergie magique lui échappe, le centenaire décida de la bâillonner. Il existait des sorts très simplistes qui agissaient de la même manière qu’un bâillon réel et qui, techniquement, devrait empêcher le sorcier d'invoquer de nouvelles puissances.

Adrian s'activa donc, s'empressant de lui boucher le visage, ne laissant que son nez à l'air pour éviter de l'étouffer, puis il se tourna vers ses deux alliés, espérant qu'ils s'en sortaient toujours malgré les complications imprévues.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 29 Sep 2019 - 19:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'D100' : 27
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 11 Oct 2019 - 15:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lene pensait avoir un nouvel ennemi dans le combat quand elle vit débouler l’homme à la peau d’ébène. Mais ce dernier s’occupa immédiatement des deux adversaires que Adrian avait neutralisé en les renversant. Ils avaient mis le temps pour se relever, empêtrés dans leur armure lourde, mais ils étaient parvenus, à grand renfort de soupirs, d’expirations bruyantes, et de combativité. On ne pouvait pas leur enlever cette volonté de protéger leur maître. Par peur, ou par bravoure, ces hommes opposaient une belle résistance.

La vision de cet homme coloré fut l’objet d’une nouvelle salve d’imprécations bibliques de la part des anglais. Déjà, combattre une femme semblait être contre nature, une œuvre du Malin, mais maintenant un homme noir… Ces deux personnes qui voulaient la mort du mage étaient des envoyés du Diable, et ils comptaient bien leur régler leurs comptes, malgré la peur qui s’insinuait en eux.

La jeune femme fut soulagée de ne pas avoir à se farcir celui-là en plus. Qui plus est, le moignon de son adversaire s’était arrêté de saigner, et le type ne semblait plus ressentir de douleur. Bien au contraire ! Avec un cri haineux, et en appelant à ses Saint, il chargea la guerrière pour la déborder. Il ne semblait pas épuisé par la perte de sang, ni même par le combat précédent. Il était complètement ragaillardi, son bras armé d’une vigueur nouvelle. Le fléau d’arme volait dans l’air, cherchant à l’atteindre de sa tête lourde et hérissée de piques. Il démontrait d’une certaine force et d’une technique assez poussée. Jamais il n’imposait un mouvement contraire à son fléau, se servant toujours de l’inertie d’un premier coup pour entamer le second, et ainsi de suite, si bien que son arme prenait une vitesse démesurément folle. Lene en était revenue à se dire qu’elle devait impérativement bloquer l’arme pour la rendre inefficace, puisque toute sa puissance venait de l’inertie avec laquelle elle toucherait sa cible.

Mais comment faire ? Ça tournait tellement vite, et surtout, ce gars n’avait pas une simple force d’humain lambda. Il était dopé par la magie de son maître, et elle le soupçonnait clairement d’être tombé dans la marmite quand il était petit ! Au moindre choc qu’elle recevrait, il lui péterait quelque chose assurément. Le temps qu’elle réfléchisse, et elle se retrouva dos contre le bouclier magique, derrière lequel de nombreux soldats s’étaient agglutinés pour tenter de venir en aide à leur compatriote.

Puis soudainement, il changea de stratégie. Cet enfoiré avait bien compris un truc. S’il se retrouvait face à cette femme, qui maniait une épée et un bouclier, c’était pour une raison. Parce que l’homme était la magie et qu’elle le protégeait pendant qu’il s’occupait du mage que lui-même protégeait. Pire ! Elle le détournait de son devoir principal comme une vile pécheresse, comme une tentatrice ! Ah les femmes ! Car il devait reconnaître devant le Seigneur que, s’il ne la tuait pas tout de suite, il serait ravi de lui montrer où était sa place, en la déshonorant ici même sur le champ de bataille, comme un trophée ! De toute façon, c’était ce qui attendait la plupart de ces françaises dans ce château pour peu qu’ils parvenaient à en forcer les portes. Le prix du soudard.

Il devait se tourner de ses envies, et jouer plus fin. Il était là pour protéger et servir, pas pour penser à lui. Cette femme n’était qu’une distraction qu’il aurait le temps de savourer ensuite, une fois qu’il lui aurait montré que son maître à elle n’était qu’un imposteur. Le seul mage digne de ce nom ici était celui qu’il servait. Alors, il vit une opportunité, après avoir renvoyé Lene en arrière de quelques mètres avec la longueur de son fléau qui empêchait la danoise de trouver une ouverture.

Il changea tout simplement de cible.


1 à 6 : Lene se fait blesser dans sa tentative pour l’empêcher de changer de cible.
7 à 30 : Lene parvient à s’interposer in extremis mais elle se fait blesser dans l’intervention.
31 à 60 : Lene parvient à s’interposer mais elle n’a toujours pas l’avantage.
61 à 90 : Lene parvient à s’interposer et elle reprend l’avantage.
91 à 100 : Lene parvient à s’interposer et le tue.

L'homme tourna sur lui même, le fléau décrivant un arc de cercle autour de sa tête à une vitesse folle. La jeune femme n'avait pas vu venir ce changement d'intérêt soudain, mais en son for intérieur, elle sut que c'était un mauvais calcul. Une opportunité s'ouvrait à elle de reprendre l'avantage du combat, et pourquoi pas, de tuer ce type une bonne fois pour tout !
Ni une ni deux, elle arma son bras, et elle envoya son bouclier tel un frisbee des temps anciens. Elle y mit toute sa force. Son instrument vola et percuta le bras du guerrier anglais. Sous l'impact, il en lâcha le fléau qui alla s'écraser contre le bouclier du mage archéologue.

Désarmé, ce n'était plus qu'une question de seconde avant que la mort ne vienne le chercher. Désorienté par ce nouveau revers, le chevalier s'excusa auprès de son maître, et mit un genou à terre en signe de reddition, tout en enlevant son casque humblement. Il était vaincu.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 11 Oct 2019 - 15:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Lene Jensen' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'D100' : 77
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 12 Oct 2019 - 10:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Adrian se rendait bien compte qu'ils étaient à un moment charnière de la situation. S'ils neutralisaient le mage, les Français allaient sans aucun doute pouvoir remporter la bataille. La défaite de leur atout principal risquait de peser très lourd sur l'humeur des Anglais ! Mais il savait aussi qu'ils risquaient de se retrouver un milieu de la mêlée et que la colère des adversaires pourrait se retourner contre eux. Son bouclier tiendrait-il ? Il avait tendance à penser que oui, mais l'archéologue n'ayant jamais testé ce dernier face à des armes médiévales, rien n'était moins sûr !

Il était toutefois inutile et stupide de mettre la charrue avant les bœufs : ils n'avaient pas encore battu le mage et mieux valait se concentrer là-dessus ! Laissant Lene et l'ancêtre se charger des combattants, il tenta de mettre toutes les chances de leur côté en utilisant un nouveau sortilège magique destiné à étourdir le mage. S'il réussissait à lui faire perdre toute sa hargne et que l'homme capitulait, même sans le vouloir, ils gagneraient la partie, non ? Bien sûr, il n'était pas improbable qu'un mystique soit protégé contre les incursions mentales, mais sait-on jamais ! Surtout qu'il s'agissait d'une magie moderne : Adrian l'avait appris en Afrique dans les années cinquante, autant dire qu'elle était largement en avance sur l'époque actuelle.

Formulant le sortilège du Baiser d'Ọsun dans son esprit, Adrian pria intensément pour que ce dernier soit efficace sur un mage d'un autre siècle. Après tout, même si le sortilège était quasiment inratable dans leur monde, le mage n'oubliait pas qu'ils se trouvaient dans un livre et que les lois n'étaient pas forcément les mêmes.

Alors que la magie agissait – ou non – sur leur adversaire, le centenaire eut la surprise de voir une silhouette se précipiter vers lui. Tournant promptement la tête, il eut juste le temps d'apercevoir l'homme qui le chargeait, prêt à lui coller un coup de fléau en plein visage. Il aurait pu formuler un rapide sort dans son esprit pour essayer de se protéger, mais fort heureusement, sa collègue était plus prompt que lui à réagir ! Avant qu'il n'ait à faire quoi que ce soit, Lene avait revisité l'utilisation du bouclier pour manquer d'assommer son adversaire qui lâcha son arme et finit par baisser les bras. Peut-être que cette nouvelle défaite allait leur servir à persuader le mage adverse que tout était perdu ?

    1 à 5 : il se rend et persuade les autres combattants de faire de même.
    6 à 40 : il se rend simplement.
    41 à 60 : il se rend, mais hurle aux combattants de continuer le combat.
    61 à 95 : il ne se rend pas et apporte du soutien aux combattants à l'extérieur du bouclier.
    96 à 100 : il ne se rend pas, soutient les combattants extérieurs et réussit à se téléporter plus loin.


Visiblement, le petit coup d'éclat de la demoiselle avait pesé dans la balance ! Sous l'influence du sortilège du mage, le sorcier adverse avait vu son assurance faillir, mais comprendre qu'ils étaient aussi qualifiés que les combattants qui l'accompagnaient acheva de le convaincre de l'inutilité de leur assaut. À quoi bon vouloir lutter alors qu'ils n'avaient aucune chance de gagner ?

Bien sûr, le mage était loin de se douter que ces pensées sombres étaient liées au sort qui venait allégrement retourner son esprit pour le manipuler à sa guise. Il finit par baisser la tête, laissant ses épaules s'affaisser dans un signe évident de reddition. Son regard se posa sur le combattant que Lene venait de battre et il releva finalement le bras avant de prendre la parole d'une voix étonnamment puissante. Il y avait sans doute de la magie là-dessus !

« Mes amis, nous avons perdu, je ne peux pas lutter ! »

La phrase avait été si puissante qu'elle domina provisoirement le champ de bataille et le bruit assourdissant des armes qui s'entrechoquaient entre elles. Le regard de leur adversaire détailla la femme guerrière avant qu'il ne baisse à nouveau le bras. Il semblait éreinté, déçu, mais aussi soulagé que tout cela prenne fin. Adrian avait tendance à penser que c'était encore une fois le résultat de son sortilège, mais il n'en était pas totalement convaincu. En tous les cas, lui aussi était sincèrement soulagé ! Un léger soupir lui échappa, mais il resta sur ses gardes au cas où il s'agirait d'une tentative, sournoise, pour les prendre à revers.

Les guerriers à l'intérieur du bouclier s'étaient tous rendus. L'ancêtre à la peau d'ébène cessa le combat et se dirigea vers Adrian qui le gratifia d'un hochement de la tête agrémenté d'un léger sourire. À l'extérieur, les combats diminuaient, semblant perdre en intensité comme si tous les guerriers Anglais comprenaient qu'ils ne pouvaient plus rien faire. Il n'y avait qu'à espérer que cela s'achèverait avant qu'il n'y ait encore des morts.

Tournant la tête vers Lene, Adrian lui demanda son avis.

« Pensez-vous que je doive interrompre mon bouclier, ou doit-on plutôt essayer de se re-téléporter à l'intérieur de la forteresse  »

Ce qui lui demanderait un peu de préparation : il devrait reproduire les mêmes symboles que ceux tracés quelques instants plus tôt.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 12 Oct 2019 - 10:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'D100' : 5
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 13 Oct 2019 - 11:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lene était plutôt fière de son lancé. Elle avait visualisé sa cible en propulsant Rempart, histoire de ne pas se rater, mais c’était surtout par instinct qu’elle avait réagit en vitesse. Elle soupçonnait d’ailleurs le bouclier d’avoir ajusté sa trajectoire pour frapper proprement le type selon les désirs de sa maitresse. Mais bon, avec un lancer comme ça, elle pourrait postuler dans l’équipe féminine de baseball de Star City !! Blague à part, la jeune femme avançait déjà vers l’homme qui se rendait. Elle conservait une posture défensive avec son épée, tandis que son bouclier revenait se fixer à son bras. Elle ne comptait pas le tuer, même si Thora avait une forte envie de le récolter celui-là. La déesse conservait à l’esprit qu’elle se trouvait dans un livre, et que cela ne servirait donc à rien. En tout cas, la sensation de réalité était telle qu’ils pouvaient tous aller se rhabiller avec leurs consoles et leurs gadgets de réalité virtuelle. Le livre était cent fois plus impressionnant. Le livre était réel en fait.

Alors qu’elle achevait de couvrir la distance jusqu’au chevalier qui s’était rendu, le mage en fit de même, exposant la situation d’une voie tonitruante qui couvrit les bruits de combats et les affres de la bataille. Ainsi donc, l’anglais s’estimait perdu. Et les siens avec lui. Les Français allaient donc remporter cette guerre, et ils n’y étaient pas pour rien. Lene sentit une pression s’évanouir de ses épaules. La tension de la bataille était en train de retombée, même si elle ne se relachait pas totalement. L’absence de rébellion du guerrier lui confirmait qu’ils se rendaient bel et bien. Cependant, ils étaient toujours au milieu du champ de bataille, et surtout… au milieu des anglais en question. Ne voudraient-ils pas venger cet affront par une initiative malheureuse ? Ce serait stupide, mais l’humain n’était pas réputé pour son haut degré d’intelligence, surtout en groupe, surtout dans une démarche de mort.

La question d’Adrian tombait sous le sens du coup.

« Les combats ont l’air de s’arrêter, mais je ne suis pas sereine quant à notre sécurité », fit-elle en observant au-delà du bouclier ce qu’il se passait.
« Madame ? ». Le chevalier anglais qui n’avait plus qu’un main la lui tendit. Lene le toisa un instant, avant de l’empoigner et de le relever avec vigueur, comme s’il ne s’était s’agit que d’un garnement en bas âge et qui ne pesait rien.
L’homme hocha de la tête en guise de remerciement, ayant encore à jauger la force de son adversaire d’il y a quelques minutes. Il inclina gauchement la tête et d’ajouter : « Je vais parler aux hommes. Mais avant tout, vous devez savoir que nous ne sommes pas ici pour le plaisir. »
« Personne n’est là pour le plaisir. », rétorqua Lene d’un ton abrupte, qu’elle avait voulu plus diplomate sur le coup mais dont la forme ne l’était pas du tout. Tant pis.
« Nous venions chercher Dame Charlotte, retenue en otage contre son gré sous prétexte d’assurer la domination française dans la région. ». Il toisa Lene avant d’ajouter d’une voix déterminée : « Madame, c’est ma promise. Il m’est insupportable de la savoir ici en geôle. Permettez moi de la revoir une fois avant qu’on ne m’exécute. »

Lene avait bien envie de répondre que ce n’était pas ses histoires et qu’il y avait d’autres moyens de venir négocier qu’en cherchant à montrer qui avait la plus grosse sur un champ de bataille. Mais elle se retint. Que pouvait-elle dire ? Elle était arrivée là par hasard, au milieu de l’intrigue du bouquin, sans savoir ce qu’elle devait faire. L’idée que cet homme soit tué après s’être rendu ne lui convenait pas. Il devait y avoir une autre solution.

Face à la résignation anglaise qui s’était emparée de tout le champ de bataille, les français avaient eux aussi cessé de combattre pour leur vie. Un silence s’était installé aux alentours. Devant le mutisme de la danoise, le chevalier anglais fit un signe à ses hommes regroupés autour du bouclier. Une forme de haie d’honneur se forma, laissant voir le château et sa herse défaite. Le chemin était tracé. Lene était dubitative. Et si c’était un piège ? C’était tout à fait possible…

« Escortons les jusqu’au château. », proposa finalement Lene en toisant Adrian du regard. Elle ne savait pas si le mage archéologue serait capable de téléporter tout ce petit monde dans l’enceinte. La jeune femme pensait que ce n’était pas une bonne idée que de laisser ces deux loustics reprendre le cours de leur vie tranquillement. Quelque chose lui disait qu’ils reviendraient encore et encore pour récupérer sa fiancée. Cela dit, le livre devait avoir une fin, et ils leur appartenaient manifestement d’en décider l’issu. A moins que tout cela ne soit écrit d’avance et qu’ils avaient le sentiment d’avoir un libre arbitre qui n’en était pas un ? Non, c’était impossible que le texte ait pu prévoir tout à l’avance de ce qu’ils allaient faire… Alors quoi ? C’était vraiment perturbant comme situation.

Quoiqu’il en soit, Lene se positionna derrière le chevalier anglais, lui faisant sentir la pointe de son épée dans le dos. Un geste brusque et elle n’hésiterait pas une seconde à le transpercer. Le message était passé.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Oct 2019 - 13:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5312
ϟ Nombre de Messages RP : 1869
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Dark Dreams
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Hakon Bjǫrnson
ϟ Âge du Personnage : 120 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Corpulence normale, 1m75, cheveux foncés, bien coiffé, yeux marrons. Porte toujours un costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
RP : 2/2 (fermé)
Lene rejoignait son avis concernant leur sécurité. Ce n'était pas parce qu'ils avaient vaincu le mage qu'ils étaient hors de danger ! Mais il semblait que les Anglais avaient une autre idée derrière la tête et ne prévoyaient pas de se venger sur eux. Lorsque l'un des guerriers attira l'attention de la jeune femme, Adrian l'observa, prêt à intervenir si jamais le blessé en profitait pour essayer de s'en prendre à elle. Fort heureusement, cela ne semblait pas être au programme et après avoir été aidé par Lene, l'homme reprit la parole pour leur expliquer la raison qui les avait menés ici. L'Archimage ne put retenir un froncement de sourcils en entendant l'histoire de la femme enlevée et retenue en otage contre son gré. Ils ne savaient pas si c'était réellement le cas après tout !

Toujours silencieux, Adrian leva les yeux vers Lene qui semblait en pleine réflexion, puis les porta sur les hommes qui s'étaient écartés pour les laisser passer. Bon, si jamais c'était un piège, le mage pensait pouvoir déclencher un nouveau bouclier avant qu'ils ne soient touchés, mais il allait devoir rester près de la jeune femme pour l'englober dans la zone protégée.

Hochant la tête lorsqu'elle proposa de rentrer au château, le mage leur emboîta le pas alors qu'ils empruntaient le chemin dessiné par les guerriers désormais apaisés. Restait à voir s'ils allaient être correctement accueillis une fois devant la herse qu'ils avaient eux-mêmes fermée quelques instants plus tôt !

Après une progression qui leur sembla durer une éternité, le groupe finit par arriver devant le château. La herse était toujours fermée et Adrian ne put s'empêcher de lever la tête, essayant de repérer une trace du Maréchal ou de l'un de ses hommes. Il n'y avait qu'à espérer qu'ils n'avaient pas été grièvement touchés pendant la bataille et que quelqu'un pourrait démêler le vrai du faux. Après un léger soupir, Adrian capta finalement un mouvement sur la muraille, non loin de la zone où Lene avait jeté un homme dans le vide.

« Vous avez battu le mage ? »
« Oui. Ouvrez la herse, nous devons parler ! »
« Et si c'était un piège ? »
« Nous vous avons aidés, vous allez nous laisser croupir dehors ? »

Il plissa légèrement les yeux pour essayer de distinguer la silhouette du Maréchal dans la lumière presque éblouissante du soleil, mais en vain. Un silence s'installa et Adrian se demanda s'il allait réellement les laisser ici. Sauf que ce n'était pas le cas, heureusement. Un bruit sourd se fit – enfin – entendre et la herse en fer s'éleva pesamment. Plusieurs silhouettes armées les attendaient de l'autre côté, ne laissant entrer que les deux contemporains accompagnés du mage et de l'homme apparemment responsable de tout cela. Lorsqu'ils furent de l'autre côté, le Maréchal déboucha du passage qui menait à la muraille et se précipita vers eux, main posée sur son épée.

« Bien, réglons ce problème dès à présent ! »
« Maréchal ! » Le ton ferme étonna un peu l'homme qui dévisagea Adrian. « Ils se sont rendus, vous ne pouvez pas les exécuter de la sorte. Et ils nous ont parlé de ce qui a motivé leur venue ici. »
« Et quoi donc ? »
« Ils nous ont dit que vous auriez enlevé la fiancée de cet homme contre sa volonté et qu'ils sont simplement venus pour la récupérer. »
« Vraiment ? » Il haussa les sourcils avant de poser les yeux sur l'homme amputé. « Vous savez que c'est faux. Dame Charlotte est tombée amoureuse d'un Français et a décidé de rompre ses fiançailles avec vous pour épouser cet homme, mais vous refusez de l'accepter parce que cette alliance vous aurait permis de gagner en noblesse. » Ses yeux, sévères, se posèrent tour-à tour sur Lene et Adrian. « Ne l'écoutez pas, il ment comme il respire, il est prêt à tout pour pouvoir récupérer Dame Charlotte, mais il se moque de ce qu'elle désire réellement. »

Adrian ne savait plus trop sur quel pied danser et il observa les personnes présentes autour d'eux, espérant finir par obtenir une réponse à ses interrogations. En vain bien entendu. Ils avaient deux versions, comme il existait dans chaque histoire bien sûr ! Le plus simple serait d'interroger directement la dame en question, mais Adrian doutait qu'elle soit dans le coin. Après un léger soupir, il avisa Lene du regard.

« Qu'en pensez-vous ? »

Elle aurait peut-être une idée sur la marche à suivre ? Sinon, ils allaient devoir improviser... comme depuis le début de leur expédition en fait.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 14 Oct 2019 - 13:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lene était tentée de relever la herse elle-même. Alors qu’elle allait se décider vu que rien ne bougeait, le Maréchal français passa le bout de son museau. Il ne semblait pas très à l’aise avec les prisonniers qu’ils ramenaient. Quoi de plus normal quand on savait qu’ils étaient tous en train de se taper sur la gueule quelques minutes auparavant. La tension était à son comble entre français et anglais. Il n’était pas exclure que certains fils de Shakespeare essayent de s’introduire en même temps qu’eux dans l’enceinte qui avait vu son donjon tomber. Si quelqu’un tentait le coup, ça allait repartir en sucette immédiatement, Lene en était certaine.

En tout cas, elle aimait beaucoup les odeurs de cuir qui émanaient des différentes pièces de protection qu’elle portait. Le cuir était bien huilé, certainement à la graisse de pied de bœuf, ce qui ne serait pas une sinécure à enlever sur ses vêtements qui allaient s’imbiber du produit. Après, peut-être qu’ils ressortiraient du livre intact et tel qu’ils y sont entrés.

Le bruit caractéristique de roulement et chainage se fit entendre et l’épaisse grille de fer commença à remonter. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’elle ne lâche pas au moment où ils passeraient en dessous… Des gardes en armures et avec des boucliers attendaient de l’autre côté de la herse. Ils formèrent un rempart devant eux, ne laissant que la place au groupe composé du mage archéologue, de la chirurgienne, du chevalier et du mage anglais, de rentrer. Aucun anglais ne tenta le Diable, sans doute parce que leur Seigneur était sous le joug d’une arme bien affutée qui ne demandait qu’à mettre fin à ses jours rapidement. Surtout dans cette phase, Lene avait assuré sa position en montrant qu’elle ne plaisantait pas. Elle ne voulait pas que ça recommence.

La herse tomba derrière eux, rendant au lieu un semblant de sûreté, du moins pour les français, car les deux anglais étaient maintenant dans la gueule du loup. D’ailleurs, le maréchal était bien parti pour les occire promptement. Adrian s’interposa, démontrant d’un certain charisme qu’on pouvait lui soupçonner, mais qu’il n’usait pas vraiment. Le genre de gars posé, mais qui savait les mettre sur la table quand il le fallait. Tendue, la jeune femme attendait de voir comment allait réagir l’officier français, se demandant si elle allait devoir se battre pour l’anglais finalement. Elle espérait ne pas en arriver là.

Le sujet de leur venue alla naturellement sur le tapis. La danoise soupira en entendant la réponse du Maréchal. Et bien… Voilà un sac de nœud bien compliqué à démêler, surtout que la damoiselle en question ne devait pas être là. Commencer sa journée à flâner dans les allées de Star City, pour finir enfermée dans un livre dans une librairie, à jouer les médiateurs du cœur entre soupirants, voilà qui était une journée bien ubuesque.

Adrian lui demanda son avis.

« Euh… et bien… », commença Lene avec un sourire gêné. Elle ne savait pas quoi en penser. Elle se gratta la tête, relâchant un peu son attention.

Quand même, c’était dingue cette histoire ! La romance n’avait pas de frontière. Les deux compagnons d’aventure durent leur salut à l’anglais, qui, dans un mouvement brusque et soudain, se jeta sur le maréchal, une petite dague dans sa seule main restante :

« Mensonge que voilà ! Ne parle d’un homme alors qu’il s’agit de toi qui l’a ensorcelé ! »

    Lancer de Dé #1
    Réussite : Il réussit à toucher le Maréchal avec sa dague.
    Echec : Le Maréchal, vif comme un lapin, parvint à s’écarter.

    Lancer de Dé 100 si réussite au #1
    1 à 9 : Il parvint à planter sa dague dans la cuirasse du Maréchal sans dommage.
    10 à 50 : Il blesse le Maréchal au niveau des bras.
    51 à 90 : Il blesse le Maréchal au niveau du ventre.
    91 à 100 : Il tue le Maréchal.

    Lancer de Dé #2
    Réussite : Les français ne réagissent pas tout de suite.
    Echec : Les français réagissent tout de suite.


Avant que Lene ne parvienne à réagir, l'homme, certainement encore sous le coup du sortilège de renforcement du mage, parvint à percuter le Maréchal de tout son poids. Il roula avec lui dans la poussière de la cour. Un hurlement de douleur ponctua cet échange avant que la jeune femme n'arrive à écarter le chevalier du Maréchal. Un filet de sang commençait à couler de son ventre, juste en dessous des côtes.

Tout le monde semblait pris d'une certaine stupeur et personne n'avait réagit du côté des français. L'officier se redressa sur son séant, en se tenant le ventre. Il grognait comme un boeuf mais la douleur ne semblait pas l'étendre. Il en avait certainement vue d'autre, mais ce n'était pas le genre de coup qu'il fallait prendre à la légère. Heureusement, il avait une chirurgienne du 21ème siècle sous le coude ! Mais lui ne le vit pas de cet œil.

« A moi la traitrise ! », baragouina-t-il une fois, avant qu'il ne le répète avec plus de force dans la voie. « Encerclez les traîtres ! C'était un piège ! ».

Un murmure parcouru les troupes, et plusieurs soldats pointèrent leurs lances sur le quatuor. Lene avait immobilisé l'anglais sur le sol, et elle le tenait d'une poigne ferme pour qu'il ne tente pas de se relever. Seulement voilà, ils étaient maintenant au milieu des soldats français, qui étaient bien décidés à ne pas les laisser partir.

« Aller, tout le monde se calme... », fit Lene avec un certain aplomb, mais qui ne suffirait sans doute pas !
« Mettez-moi tout ça aux oubliettes !! », rugit le Maréchal, avant d'être pris d'une quinte de toux et d'un râle de douleur.

Les soldats se firent plus menaçant, les défiant de leur pointe de lance.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 14 Oct 2019 - 13:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 9
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6586
ϟ Nombre de Messages RP : 6180
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Lene Jensen' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Le monde est sa propre magie - Page 2 Reussite

--------------------------------

#2 'D100' : 82

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Le monde est sa propre magie - Page 2 Reussite
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Le monde est sa propre magie
 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  SuivantRevenir en haut 
Le monde est sa propre magie - Page 2 Categorie_6Le monde est sa propre magie - Page 2 Categorie_8


Le monde est sa propre magie - Page 2 Categorie_1Le monde est sa propre magie - Page 2 Categorie_3
 Sujets similaires
-
» Avec Yoru [Hentaï] !!
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde est sa propre magie - Page 2 Categorie_6Le monde est sa propre magie - Page 2 Categorie_8

Sauter vers: