Je vais vous prendre tout ce que vous avez en stock. Bouton_vote
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Je vais vous prendre tout ce que vous avez en stock. Categorie2_1Je vais vous prendre tout ce que vous avez en stock. Categorie2_2bisJe vais vous prendre tout ce que vous avez en stock. Categorie2_3
 

Je vais vous prendre tout ce que vous avez en stock.

 
Message posté : Mer 17 Juil 2019 - 17:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Depuis plusieurs semaines, Samuel envisageait de déménager pour se retrouver aux alentours du quartier du front de mer. Depuis qu'il était arrivé à Star City, il avait toujours bien apprécié arpenter ces rues. L'ambiance, de jour ou de nuit, y était toujours agréable. Mais pourtant, un lieu devenu très populaire depuis l'été précédent faisait toujours partie de la liste des choses à faire du trentenaire : la Pizza Box. Lors d'une chaude fin de journée estivale, Samuel se décida finalement à aller tester ces fameuses pizzas. Il convia pour cela l'un de ses bons amis. Tout deux arrivèrent une heure après le début du service. En short et chemises hawaïennes, ils avaient tout du client typique de l'été. 

Une fois installés, ils purent commencer à regarder les cartes. Tout leur faisait envie et en un seul regard, ils comprirent qu'ils allaient devoir se partager l'addition pour ne pas avoir à hypothéquer leurs appartements. En effet, malgré leurs prix très abordables, tester plus de la moitié des pizzas proposées allaient se révéler assez coûteux. Ils accompagnèrent le repas de quelques bières, histoire de faire passer le tout plus facilement. Pour finir, Bronson se surprit même à commander une petite salade. Ça aide à la digestion, paraît-il. Au fil des verres, les deux types finirent même par sympathiser avec la table de derrière, composée de jeunes étudiants, bien décidés à partir en boîte après le repas. 

Repu, les deux mains appuyées sur son ventre à la peau bien tendu, Samuel salua son ami, qui allait rejoindre sa petite amie dans un bar pour terminer la soirée. Quant à lui, il allait rester ici encore quelques minutes : pas question de partir sans dessert. Mais il fallait laisser à son ventre de trouver la place pour ce dernier avant de commander. Il jeta un coup d’œil à la carte. La glace au citron lui faisait de l’œil. Un classique. Puis soudain...

" Oh le con. " pensa-t-il.

Son pote était parti. Et l'addition n'avait même pas encore été apportée. Elle avait bon dos ouais, la petite amie... Sam attrapa son smartphone pour envoyer un petit message de rappel, qui serait suivi du montant à payer plus tard dans la soirée.

" Dites, vous finissez bientôt? " Demanda l'un des jeunes derrière lui, sûrement à la serveuse. " On va sortir nous après, vous pourriez v'nir avec nous hein... "

Samuel secoua la tête, un sourire en coin. Ils auraient du y aller mollo sur la bière, ces petits. Il n'entendit pas clairement ce que répondit la jeune femme, mais le ton du type parut bien plus froid, presque agressif.

" Oh allez c'est bon quoi! J'suis trop p'tit ? Trop maigre? Trop moche? C'est bon c'est juste une soirée, là, ça va... "

Toujours dos à l'action, Samuel eut une mimique d'étonnement. C'est pas vraiment comme ça que ça marche... Il se retourna alors, appuyant son avant sur le dossier de sa chaise.

" Les gars, je crois qu'elle sera crevée à la fin de son service... Vous devriez payer et aller en boîte, là-bas les filles seront sûrement plus en formes et ouvertes. " Commença Samuel avant de se reprendre, à l'attention de la serveuse. " Je dis pas que vous êtes pas en forme! "

L'un des membres du groupe, qui s'était fait petit, parut bien plus raisonnable que ses collègues. Il fit un "eye contact" au trentenaire pour lui faire comprendre qu'ils allaient partir.

" D'ailleurs, est-ce que ce serait possible d'avoir deux boules de glace au citron s'il vous plaît? "
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 17 Juil 2019 - 19:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
17 Juillet 2019

Alors que certains se plaignaient de la chaleur de l’été, l’égyptienne était ravie du temps qu’il faisait. Comme un poisson dans l’eau, elle avait la sensation d’être de retour chez elle en un sens, d’avoir de nouveau des sensations similaires à celles qu’elle avait connu autrefois. Heureusement, les tenues légères existaient à cette époque aussi, même si Timothy avait mis le bémol pour certains types de vêtements. Elle ne savait trop ce qui gênait le plus le beau brun. Etait-ce de la voir ainsi au quotidien ou bien était-ce qu’elle sorte de chez lui dans pareilles tenues ? Le contraste qui existait chez la jeune femme entre sa crainte du contact physique et sa quasi-absence de pudeur était d’autant plus troublant à cette période, avec des habits qui laissaient voir bien plus sa peau. Toutefois, décidée à ne pas contredire son sauveur, l’égyptienne avait fait en sorte de rester raisonnable au niveau de ses choix vestimentaires, décidant également de se payer ses nouvelles fringues elle-même grâce aux salaires perçus à la Pizza Box. Elle avait donc opté pour des shorts courts mais sans abus, ne laissant pas voir le début de ses fesses et des tops à bretelles avec un décolleté plutôt correct. A vrai dire, cela semblait difficile de trouver des tee-shirts qui couvraient plus hormis les vêtements qui allaient tenir bien trop chaud.

Ce soir là, la brune avait enfilé un short en jean foncé et un débardeur blanc qui faisait ressortir sa peau hâlée. Les vacances d’été avaient commencé et avec les congés de ses collègues. Elle enchaînait donc un peu plus les services à la demande de Susan ce qui lui permettait aussi de gonfler son salaire. C’était la raison pour laquelle elle avait réussi à convaincre l’archéologue de la laisser payer ses achats pour une fois. Habituellement, ses salaires s’empilaient sur le compte que le jeune homme lui avait fait ouvrir, payant une fois de temps en temps les courses. Ce qui était sûr, c’est que son travail lui plaisait bien. Elle s’était faite au métier, au lieu de travail. Travailler ici lui avait permis de bien progresser concernant sa crainte des contacts physiques. Les contacts involontaires n’avaient plus d’effet sur elle. Seuls les contacts voulus par l’initiateur mais pas par elle ne passaient toujours pas. Elle le voyait bien avec Timothy. Se poser contre lui dans le canapé pour regarder un film ne lui posait clairement pas de problèmes contrairement à quelques semaines en arrière. A vrai dire, son contact était même chaleureux et agréable. D’une certaine façon, sa présence et sa façon d’être apaisaient l’ancienne prêtresse. Elle s’était tellement habituée à sa vie commune avec le garçon qui l’avait libéré de sa prison éternelle.

En place pour le service, le fait qu’elle soit en avance sur le dressage des tables ne fut pas un mal car bien vite, la pizzeria fut bondée comme jamais. Courant dans tous les sens, Tia hallucina concernant une table de deux hommes, deux amis à première vue, qui avaient un appétit d’ogre. Impossible de comprendre où ils stockaient tout cela tant les deux étaient relativement sveltes. Non loin, il y avait un groupe d’étudiants qui avait commencé quasiment dès leur arrivée à lui faire du rentre dedans. La jeune femme avait vraiment dû mal avec cette attitude insistante. Si elle acceptait et appréciait toujours le premier compliment, elle faisait vite comprendre qu’elle n’était pas intéressée. Hors, les hommes d’aujourd’hui ne semblaient pas comprendre les refus qu’elle pouvait émettre. Si la fin du service se rapprochait de minute en minute, il lui restait encore du temps avant de tout ranger et de pouvoir rentrer chez elle. Un des jeunes étudiants lui demanda si elle terminait prochainement pour les accompagner en boîte. Cela faisait déjà trois fois qu’elle leur faisait comprendre qu’elle n’était pas intéressée. Ces clients étaient bien trop jeunes déjà et puis elle n’était pas franchement en recherche de ce genre de choses aussi lui répondit-elle :

Je n’ai pas bientôt fini et je ne serais pas venue dans tous les cas n’étant pas intéressée.

Tia était en train de se demander si elle avait bien fait de leur servir autant de bières. Le jeune homme qu’elle venait de rembarrer changea totalement d’attitude, sûrement en pensant que ça allait la faire changer d’avis par peur. C’était bien mal la connaître. Seulement, elle n’eut pas le temps de réagir que le client d’à côté décida d’intervenir. Elle apprécia son intervention, ne prenant pas du tout mal le fait qu’il avançait son manque d’énergie. Ce n’était pas totalement vrai même si son travail était assez intense mais cela se comprenait qu’il puisse dire ça. Le groupe de jeunes s’était calmé et le trentenaire en profita pour demander un dessert à l’égyptienne qui lui répondit rapidement :

Tout de suite monsieur.

La politesse était toujours présente chez la jeune femme, tout comme le sourire poli, malgré l’intervention des jeunes étudiants. Tournant les talons, elle continua de se hâter et vu ravie de voir que le groupe de quatre était parti lorsqu’elle apporta son dessert à Samuel.

Voilà pour vous. Et merci pour votre intervention même si vous n’aviez pas besoin de vous embêtez.

L’ancienne prêtresse appréciait de voir que l’entraide n’avait pas totalement disparue de la surface de la planète, même si beaucoup de personnes étaient surprises lorsqu’elle tentait de leur apporter son aide. La pizzeria se vida petit à petit et cela permit à la brunette de débarrasser les tables et de les nettoyer au fur et à mesure, levant les chaises sur les tables au fond de la salle. Passant non loin du trentenaire, elle lui demanda :

Vous avez tout ce qu’il vous faut ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 18 Juil 2019 - 11:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Remerciant la serveuse d'un sourire et d'un geste de la main signifiant que ça ne l'avait pas embêté, Samuel put attaquer ce dessert. Autour de lui, tout le monde commençait à partir. Il espérait simplement ne pas se retrouver à être le dernier client gênant, empêchant le resto de fermer alors que toutes les tables sont déjà nettoyées et rangées. Pourtant, en terminant la glace, c'est ce que le trentenaire eut l'impression de devenir. Il aurait volontiers pris un petit café avant de rentrer chez lui, mais il n'était pas sûr de vouloir déranger la serveuse dans le rangement, qui avait eu une soirée bien remplie, au vu du nombre de tables qu'elle avait du servir. Cela dit, avait-il vraiment envie de voir l'addition? De sortir sa carte de crédit? Un café permettrait de repousser cette fatalité encore pour quelques minutes. Et lorsque la serveuse passa à côté de lui, s'assurant que tout se passait bien, Samuel lui adressa un sourire presque embarrassé : 


" Je prendrais bien un café si possible. Mais c'est pas pressé. " Commença alors Sam, avant de continuer, affichant une mine inquiète. " Et vous pourrez me passerez l'addition tant qu'à faire. "

Parfois, il se demandait s'il n'aurait pas du rester gros. A l'époque, il pouvait manger à sa guise et n'était pas obligé de s'arrêter ou de faire des pauses. Il pouvait manger pour vingt. Alors que maintenant, avec sa nouvelle silhouette, c'était à peine s'il pouvait ingurgiter la moitié. Cela-dit, la graisse pointait le bout de son nez depuis maintenant plusieurs mois. Il y a encore un an, Sam n'était que muscle. Mais le train de vie que cela demandait pour conserver une telle forme physique l'épuisait à la longue. Il alternait alors entre différentes phases. Ces temps-ci, il se laissait tout de même fortement aller. Disons que sa ceinture abdominale était relativement molle. Mais il remarquait que parfois, avec sa taille, ce petit surplus de graisse lui donnait un air encore plus imposant. Enfin, c'est ce qu'il ressentait en se regardant dans le miroir, après la douche. Enfin... Il allait bientôt falloir reprendre la course à pied, au moins, et peut-être un peu de musculation, histoire de rester en simili-forme physiquement.

Et consultant la carte, Samuel se demanda quels genre de films étaient diffusés dans cet établissement, lors des événements mentionnés. Il avait l'intuition qu'il trouverait ici du cinéma de genre, tout droit venus de petits réalisateurs engagés. Mais dans le doute, il se dit qu'il demanderait à la serveuse. Qui sait, peut-être qu'il pourrait aller voir l'un des films avec Sasha? Il n'était encore au cinéma qu'une seule fois avec elle. A l'époque, elle était encore trop petite pour profiter pleinement du spectacle qu'était de regarder un film dans cette grande salle noire. Et puis si ce n'était pas recommandé pour les gosses (ce qui ne l'étonnerait pas vraiment), il irait bien voir un film qui le tente. L'ambiance de ces lieux lui plaisait bien de toute façon, c'était sûr : il reviendrait. En choisissant mieux ses amis cette fois peut-être.

Finalement, il eut son café, ainsi que l'addition. Il l'attrapa à deux mains et plissa les yeux, craintifs. Son regard descendait, voyant les prix de toutes les consommations. Sa moue presque apeurée changea lorsqu'il aperçut finalement le montant à payer, là, il ferma les yeux et se pinça les lèvres. Il releva les yeux vers la serveuse et se grattant la tempe.


" Bon, bah, c'est parti hein! " Déclara-t-il en sortant sa carte bleue, qu'il enfonça ensuite dans la machine pour finalement taper son code, retenant un sourire, du au ridicule de la situation.

Il rangea ensuite sa carte, manquant de s'excuser auprès d'elle au vu de l'effort qu'elle avait du fournir en cette fin de soirée.

" En tout cas, c'était très bon! Mon ami est plus là pour le confirmer, mais toutes vos pizzas sont bonnes. C'est rare de pas en avoir une en dessous des autres pourtant! "

Pendant un instant, le blond hésita à s'excuser de ne pas donner de pourboire, mais se dit finalement que la raison devait être assez évidente. Malgré tout, le souvenir qu'il allait garder de ce restaurant serait très positif. En arrivant, son pote et lui avait eu peur de tomber dans un établissement profitant de la popularité de la proprio' pour attirer des clients. Mais même si c'était le cas, la nourriture, la déco et le personnel, tout fonctionnait très bien.

Les clients encore présent se comptaient à ce moment-là sur les doigts d'une main, voire d'une main dépourvues de la plupart de ses doigts. Un peu gêné de voir la serveuse s'affairer autour de lui, Samuel se surprit à proposer son aide. Disons que le bonhomme n'aimait pas se sentir roi, même lorsque c'était la norme, comme à ce moment-là.


" Vous voulez que je vous aider à ranger? " S'enquit-il alors, déjà prêt à se lever. " Ça me gênerait pas. Je peux ranger les chaises pendant que vous vous occupez des tables par exemple? "

Il réalisa l'étrangeté de sa proposition alors même qu'il n'avait pas fini de parler. Il n'avait jamais vu aucun client proposer son aide aux serveurs avant. Il se demanda alors si ça se faisait, si les serveurs pouvaient accepter.

" Et aussi, vous savez s'il y a une projection prévue ici bientôt? "
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 20 Juil 2019 - 15:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
17 Juillet 2019

A part le groupe de jeunes qui s’était montré insistant, ce qui n’était pas encore arrivé trop souvent depuis qu’elle travaillait pour Susan, la soirée s’était déroulée comme à son habitude. Le charmant brun qui était installé à la table d’à côté était intervenu pour prendre la défense de Tia, chose qu’elle trouva sympathique. Il n’était pas obligé de le faire après tout et si la jeune femme craignait les contacts involontaires, cela n’était pas le cas lorsqu’il s’agissait de cogner pour se défendre. Il n’y avait que si elle tombait sur un méta-humain, comme le meurtrier qu’elle avait croisé en Juin, qu’elle se retrouverait potentiellement en difficulté, selon les pouvoirs qu’il posséderait. Ce mauvais souvenir continuait de la hanter. La brune savait pertinemment qu’à chaque instant, il pourrait surgir de nulle part pour venir vérifier qu’elle avait bien tenu sa langue. Il était le genre de psychopathe déterminé qui ne lâchait pas l’affaire aussi facilement. La proximité qu’il avait pu créer entre eux, à son insu, continuait de lui faire froid dans le dos. Elle avait cette désagréable sensation d’avoir déjà connu une situation similaire qui lui avait laissé un goût amer. Et pourtant, l’égyptienne n’avait aucun souvenir de sa dernière année à son époque, année pendant laquelle plusieurs choses étaient venues bouleverser sa vie, à commencer par sa mise en captivité dans cette foutue jarre après lui avoir passé ce foutu collier.

Le restaurant commençait à se vider petit à petit, permettant à la jeune femme de jauger de l’heure de fin de son service. Nettoyant les tables, remontant les chaises petit à petit, sans oppresser les clients encore installés comme le lui avait appris Susan, la jeune femme se rapprocha petit à petit de la table du beau brun, assez pour qu’il l’interpelle. Ce dernier voulait un café pour terminer son repas, s’excusant presque de sa demande. Un sourire aux lèvres, elle lui répondit sincèrement et gentiment.

Je vous amène ça prochainement.

Reprenant son bout de chemin, Tia laissa le nettoyage de côté pour encaisser d’autres clients qui s’étaient levés et qui étaient sur le départ. A la suite de cela, elle fit couler le café du dernier client et se mit sur sa note, constatant la longueur de cette dernière. Elle n’avait pas spécialement fait attention aux nombres de verres et de pizzas qu’elle leur avait servi mais pour le coup, elle n’avait probablement jamais vu une addition aussi longue, pas pour seulement deux personnes. Les deux hommes avaient mangé comme quatre voir plus. Relevant le regard en direction du beau brun, elle se demanda où il pouvait bien stocker tout ça. Il n’avait rien d’un homme en surpoids, un homme gras qui ne serait pas actif. Une fois le café coulé, la jeune femme valida la note sans ajouter ce dernier. Susan lui avait expliqué qu’elle pouvait se le permettre à partir du moment où il s’agissait de bons clients et qu’elle n’en abusait pas trop. Samuel allait être le premier client à bénéficier de ce geste de la part de la brunette. Elle arriva à hauteur de la table et déposa café et addition tout en lui précisant :

Tenez. Prenez le temps de boire votre café tranquillement.

Elle repartit chercher la machine à carte bancaire lorsqu’elle constata que son client avait l’intention de payer par ce biais. De retour à côté de lui, elle déposa la machine alors que Samuel semblait gêné par le paiement de l’addition. Il était certain que le montant de cette dernière était assez élevée mais cela se justifiait amplement par la quantité astronomique de boissons et de nourriture que lui et son ami avaient ingurgité au cours de la soirée. Puis, écoutant le compliment du beau brun, Tia ne put s’empêcher d’esquisser un sourire tout en échappant un petit rire discret.

Je n’en doute pas que vous avez apprécié la cuisine au vue de la taille de votre commande. Mais je transmettrais le message au cuisinier promis. Merci pour lui.

Retournant au bar pour ranger l’appareil à carte bancaire ainsi que le double du ticket, la brune reprit son rangement de fin de soirée à son rythme, s’interrompant pour encaisser les derniers clients. Il ne restait plus qu’un table de deux femmes, deux amies, et son client solitaire, laissé à l’abandon par son ami. Continuant de s’affairer, Tia releva la tête dans la direction du jeune homme charmant lorsque ce dernier lui proposa de l’aide. Ses paroles furent accueillies par un sourire de la part de l’égyptienne.

C’est vraiment très gentil de votre part. Mais je ne peux décemment pas demander à un client de faire mon travail à ma place.

Voyant les deux jeune femmes se lever, la serveuse les salua avant de reporter son attention sur Samuel qui lui posait déjà une autre question. Posant le liquide de nettoyage et son chiffon, la brune retourna au comptoir pour récupérer le dernier programme sorti. Sur chaque document était écrit les recommandations pour le public ciblé. Les films amateurs projetés étaient généralement réservés aux adultes. Pendant l’été, il y avait quasiment deux projections de prévues par semaine alors qu’en temps normal, il y en avait plutôt une toutes les deux semaines. Il faut dire que le temps se prêtait plus aux sorties entre amis. Elle tendit la brochure à son client et ajouta à son attention :

Tenez. Hésitez pas si vous avez des questions, je ferais de mon mieux pour y répondre. Est-ce que je vous resserre un café ? Tant que je n’ai pas fini, il n’y a aucun souci pour que vous restiez si vous souhaitez prendre votre temps.

S’éloignant un peu, elle reprit le rangement qui ne lui prit guère de temps, ayant bien avancé au fur et à mesure de la soirée. Une fois finie, la jeune femme attrapa son petit sac à main en bandoulière et se rapprocha de son client pour qu’ils puissent sortir du restaurant. Se rappelant la tête qu’il avait fait à la vue de l’addition, elle se permit une petite boutade, le beau brun semblant plutôt sympathique, un sourire aux lèvres après avoir fermé à clé la porte du restaurant :

J’espère que votre ami va participer à la note. Après tout vous avez mangé à peu près la même quantité même si je me demande toujours où vous avez pu mettre cela.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 22 Juil 2019 - 16:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Devant le refus poli de la serveuse, Sam leva les bras, paume en avant, en signe de reddition. Il se replaça alors sur sa chaise et attrapa ensuite la brochure pour observer ce que l'établissement allait proposer au cours des prochaines semaines. Finalement, il accepta de prendre un ultime café, qu'il allait payer cette fois-ci en déposant quelques pièces avant de partir quelques minutes plus tard. Les futurs événements qui se dérouleront à la Pizza Box semblaient tous assez sympas, mais Bronson n'était pas sûr qu'y aller avec sa fille serait une bonne idée. Tant pis, il trouverait bien d'autre choses à faire. Elle était sûrement en âge d'aller faire un tour à la fête foraine maintenant. Son père pourrait l'initier aux sensations fortes dès son plus jeune âge. Enfin bon...

Cette fois-ci, c'était sûr, le trentenaire était bien le dernier client du restaurant, ce qui n'était pas étonnant vu l'heure. Il se sentait presque de trop, à côté de la jeune serveuse qui décidément n'arrêtait pas une seconde. Cela-dit, elle devait avoir hâte d'en finir. Et justement, au bout de quelques minutes, toutes les tables furent nettoyées et rangées, y compris celle de Samuel. Elle l'invita à la suivre jusqu'à la sortie, non sans ressentir une certaine lourdeur à chacun de ses pas. Ce n'était pas quelque chose de désagréable, il se sentait juste rassasié. Encore heureux...

Les mains dans les poches, Sam hocha la tête à la mention de son ami. Il avait intérêt à participer oui. 

" Ça risque de se répandre un partout ici. " Répondit Samuel avec entrain, en montrant sa ceinture abdominale d'un geste de la main. " Faut pas croire, elle est ample la chemise hein! " Termina-t-il avec un petit rire.

Bien vite, il se demanda ce qu'il allait devoir faire après ce petit échange. La serveuse était plutôt sympa. Mais lui proposer d'aller boire un verre, ce serait carrément déplacé non? Le trentenaire se mit alors à réfléchir à toute vitesse. Le coup du verre, un peu beauf sur les bords.Ou peut-être pas? D'un autre côté, quel mal y avait-il à demander? Elle refuserait poliment et tout irait très bien. Surpris d'avoir autant réfléchi pour si peu, Samuel haussa les sourcils, alors qu'il regardait dans le vide. Etait-ce si difficile? Après tout, il la trouvait sympathique, c'est tout. Il ne comptait pas la ramener chez lui après. Mais... Aurait-il fait pareil avec un homme, s'il avait eu un serveur face à lui et non pas une charmante jeune femme?

" Vous... Rentrez en bus? " Demanda-t-il finalement, se retenant d'afficher une mine consternée, n'en pouvant plus d'être aussi branque.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 24 Juil 2019 - 16:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
17 Juillet 2019

Son service était enfin terminé. La jeune femme n’avait plus qu’à rentrer au manoir pour retrouver Timothy. Enfin ça, c’était si le beau brun était à la maison. Elle s’était rendue compte depuis un petit moment qu’il sortait en douce la nuit. Elle avait compris qu’il s’agissait d’un sujet sensible ou de quelque chose dont il ne voulait pas parler en tout cas à partir du moment où il lui avait soutenu avoir dormi comme un bébé toute la nuit alors qu’elle s’était rendue compte de son absence le soir où elle avait ramené Shaïna au manoir pour la soigner. En soit, cela avait bien arrangé l’égyptienne qui avait pu soigner la plus jeune et la ramener en ville derrière sans importuner l’archéologue ni le mettre en danger en révélant le visage de son sauveur à la femme agressée. Mais si elle respectait son intimité, la curiosité de la brune était largement attirée par ce phénomène. Le garçon semblait si gentil et si honnête qu’elle imaginait difficilement ce qu’il pourrait bien vouloir lui cacher excepté une relation amoureuse peut être. Cette idée la travaillait bien malgré elle. Sa réaction était plus que ridicule mais elle n’y pouvait rien. C’était par manque d’information et de certitude que l’ancienne combattante avait préféré laisser cette idée de côté.

En présence de son dernier client, il lui avait laissé une drôle d’impression, une impression plutôt agréable. A croire que les clients aussi sympathiques que lui se faisaient rares. Il avait refusé de se laisser offrir le second café, à croire qu’il était gêné par ce geste qui semblait à Tia des plus naturels au vue de la longueur de sa note. En sortant, elle se permit une petite boutade pour voir s’il était un ami très généreux ou s’ils s’étaient mis d’accord de partager l’addition astronomique qu’elle lui avait fait payer. La brune ne put toutefois empêcher un petit rire de sortir lorsqu’il lui répondit en toute honnêteté et en se tatouillant le ventre, les endroits où la nourriture ingurgitait ce soir se trouver à présent. La remarque sur l’amplitude de la chemise la fit rire rapidement de nouveau. Il était certain que le vêtement laisserait la place à son ventre de grossir si besoin, le beau brun semblant être plutôt svelte aux premiers abords.

Depuis ses rencontres avec Lady Satan puis le meurtrier méta-humain, rentrer le soir la rendait légèrement paranoiäque. L’égyptienne surveillait à chaque coin de rue si elle n’était pas suivie et faisait un large détour par le lieu d’habitation qu’elle avait donné au second pour ne pas se faire repérer. Grâce à Adrian, elle savait qu’elle n’avait pas été marqué par un quelconque sceau magique. Mais ce dernier l’avait mis bien en garde contre les techniques et possibilités de surveillance qui existaient aujourd’hui. C’était ainsi qu’elle s’était mise à se renseigner grâce à internet. Même si ce genre d’informations n’était pas facilement à trouver, Tia avait tout de même eu quelques filons concernant les autres méthodes de surveillance. Cela n’était pas suffisant c’était certain. Mais elle ne connaissait personne à qui elle pourrait demander ce genre d’informations tout en étant en confiance. Seul l’archimage était au courant pleinement de sa situation en plus de Timothy. C’était déjà mieux que rien. Ne voulant impliquer le jeune homme, Adrian était une aide de taille. Mais de la même manière, si elle lui demandait conseils, l’ancienne prêtresse ne comptait pas l’attirer dans ses problèmes.

Je rentre à pieds. J’aime profiter de la fraîcheur nocturne après le travail et ça me détend un peu avant le retour à la maison. Et vous ?

Absolument pas consciente de la potentielle maladresse de son interlocuteur, la serveuse avait répondu en toute honnêteté. A vrai dire, penser à autre chose que la surveillance qu’elle subissait peut-être pour une fois ne lui faisait pas de mal. Sa vigilance n’était pas diminuée pour autant. Rangeant la clé du restaurant, l’égyptienne se retint de sortir ses écouteurs, acte habituel pour écouter de la musique en marchant.

Vous allez par là également ?

Se mettant en marche dans la même direction, regardant devant elle, elle sentait le jeune homme silencieux sans savoir pourquoi. Se rappelant de ce qui avait déclenché un semblant de discussion plus important qu’avec la majorité des clients, elle ne put s’empêcher de demander :

Pourquoi avez-vous décidé m’aider avec le groupe de jeunes ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 28 Juil 2019 - 1:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le blond acquiesça rapidement, soulagé de ne pas avoir été trop maladroit, ou du moins que ça n'ait, à priori, pas été remarqué. Cela-dit, il avait prévu de rentrer à pied. Mais avoir un peu de compagnie sur le chemin du retour ne serait pas de refus, pensa-t-il, satisfait de pouvoir continuer de discuter avec la jeune femme.

" D'habitude j'ai une voiture. Mais depuis qu'elle est chez le mécano, je me retrouve à pas mal marcher. C'est pas si mal, surtout le soir comme ça, quand ça rafraîchit un peu, qu'on croise plus grand monde. "

Elle commença ensuite à marcher, et Samuel la suivit, en acquiesçant  : 

" Ouais, je vais essayer de me rapprocher d'un bus, ou d'un métro. Je suis pas très aux faits niveau transport en commun. " Déclara-t-il, en se demandant quel était le mieux à cette heure-ci entre les deux transports évoqués.

Il écouta ensuite la question de la serveuse. A vrai dire, il n'avait pas trop réfléchi sur le moment. Plus jeune, lorsqu'il avait moins de confiance en lui, un peu plus de gras, il n'aurait sûrement même pas osé se retourner. Mais depuis qu'il avait acquis cette confiance, il en profitait autant qu'il le pouvait, même si celle-ci avait encore des limites. Ce que le bonhomme estimait tout de même souhaitable. 


" Je sais pas trop. En voyant qu'ils faisaient pas chier que vous, je me suis dit qu'ils arrêteraient peut-être plus vite. "

Il marcha, encore quelques pas, avant de reprendre, sur un ton un peu curieux.

" Vous en voyez souvent des clients comme ça? Subtil et délicats dans leur approche. "

Si tel était le cas, la brune devait avoir l'habitude, et ressortir les même stratégies à chaque fois, pour faire taire les indélicats. Sam regretta presque d'être intervenu. Peut-être aurait-il plutôt du observer et écouter, afin de voir quel genre de phrases auraient pu calmer les ardeurs du groupe un peu trop lourd? Il se souvint d'ailleurs que c'est lorsque la jeune femme leur avait répondu qu'il avait remarqué un accent particulier. Or, il n'avait pas pu identifier d'où il provenait. Autant demander à la principale concernée dans ce cas.

" Ça va peut-être vous paraître indiscret, mais j'arrive pas à reconnaître votre accent. "


Il continua d'avancer, silencieux, avant de subitement tourner sa tête à droite, vers son interlocutrice, quelque peu vers le bas du coup.

" Afrique du Nord, non? "
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Je vais vous prendre tout ce que vous avez en stock.
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Je vais vous prendre tout ce que vous avez en stock. Categorie2_6Je vais vous prendre tout ce que vous avez en stock. Categorie2_8


Je vais vous prendre tout ce que vous avez en stock. Categorie2_1Je vais vous prendre tout ce que vous avez en stock. Categorie2_2bisJe vais vous prendre tout ce que vous avez en stock. Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Hentaï
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je vais vous prendre tout ce que vous avez en stock. Categorie2_6Je vais vous prendre tout ce que vous avez en stock. Categorie2_8

Sauter vers: