Memento mori Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Memento mori Cadre_1Memento mori Cadre_2_bisMemento mori Cadre_3
 

Memento mori

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 22 Avr - 16:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
Memento mori Ldg11

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 301
ϟ Nombre de Messages RP : 180
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : En couple avec un écureuil sous cocaïne
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides : Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
Memento mori Ldg11

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 301
ϟ Nombre de Messages RP : 180
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : En couple avec un écureuil sous cocaïne
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides : Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Abigaïl était descendue de nombreuses fois dans les entrailles du Pandémonium depuis son retour parmi les vivants. Lady Satan avait prétendue pouvoir être la mère qu’elle n’avait jamais connue, elle avait prétendue lui offrir une famille que laquelle elle n’aurait pas besoin de veiller, une famille qui de la pousserait pas à prendre sur ses épaules le poids du monde. Elle avait tenue parole. Ce qui rendait cette descente jusqu’au seuil de l’enfer difficile. La nécromancienne pouvait sentir les âmes qu’elle avait moissonnées avec Deuil s’agiter dans l’arme maudite.

Il y avait de la rage dans son acte, de la tristesse aussi. Mais ses émotions n’avaient pas eues raisons de son intelligence. Abigaïl s’était préparée, avait rassemblé les pouvoirs à sa disposition avant de se lancer dans cette sinistre catabase. Elle avait visitée plusieurs cimetières. Dans celui qui entourait son funérarium, elle avait trouvé beaucoup de volontaires. Ces morts là la connaissaient, ils étaient habitués à ses éruptions de puissance et même si elle ne l’avait pas voulue, ils la voyaient comme leur maîtresse. Les autres sépultures avaient été moins fructueuses. Il y avait eu des âmes prêtes à lui prêter sa force au Cimetière aux Lanternes. Pas beaucoup. Aussi, elle avait dû se résoudre à en conjurer de force, à laisser ses pouvoirs s’étendre à travers le voile qui séparait la vie et la mort pour faire revenir les défunts. Pour qu’ils la servent une nouvelle fois. C’était Lady Death qui descendait ces marches jusqu’au repaire de l’Antéchrist et non pas Living Dead Girl. C’était un reliquat d’une existence passée qui aurait peut-être due rester enterrée.

Malheureusement, aucune tombe n’était assez profonde pour Abigaïl Frankenstein. Pour Abigaïl Faust.

La salle des spectacles était vide. Lady Satan s’attendait à sa visite. Pour aucune autre raison elle n’aurait laissé mis fin aux festivités qui avaient lieu ici. Les démons étaient toujours à la recherche de nouveaux divertissements, de plaisirs macabres ou parfois terriblement normaux. Mais pas cette nuit. Il n’y avait pas de succubes en train de danser sur scène. Pas de cadavres qui applaudissaient depuis les crochets suspendus au plafond. Un léger sourire se dessina sur les lèvres d’Abigaïl. La priver de cadavre ne changeait rien. Le Pandémonium était un lieu de mort. Des centaines, voir peut-être même des milliers de personnes étaient mortes ici depuis l’époque lointaine où ces cryptes avaient été bâties. Elle pouvait le sentir à travers ses os, à travers ses chairs mortes. Cet endroit appartenait peut-être aux enfers, mais à la mort aussi. C’était son domaine, peut-être autant que celui de Lady Satan.

« Je ne savais pas que tu avais retrouvé ta faux, ma fille. » Lâcha celle-ci en sortant de l’ombre.

Elle affichait fièrement ses cornes, mais c’était tout ce qui transparaissait de sa véritable forme. Le linceul des ombres avait pris sur sa peau la forme de son costume de cuir. Autrefois, c’était Abigaïl qui maniait cet artefact. Mais maintenant qu’elle s’était débarrassée de son lien avec les enfers, elle n’aurait pu en faire usage. Il avait retrouvé sa véritable maîtresse. Heureusement, Abigaïl se souvenait de quoi il était capable.

« Ce genre de petites choses a tendance à toujours retourner à son propriétaire. » Commenta la nécromancienne en haussant les épaules.

Elle avait fait tournoyer quelque peu l’arme entre ses mains. Une arme qui avait appartenu à son plus ancien et puissant ancêtre. Exception faite du Diable probablement. Exception faite de Lady Satan peut-être aussi. Abigaïl pouvait sentir la puissance qui émanait de celle-ci. Ténébreuse. Elle lui rappelait la sienne autrefois. Lorsqu’elle obscurcissait son esprit. Evelyn était son reflet obscur, la part sombre de son âme, décuplée.

« Mes espions m’ont appris que tu n’as pas chômé. Combien y a-t-il de morts là dedans ? Quelques dizaines ? Quelques centaines ? Je croyais que tu en avais fini avec ça. Mais il faut croire que toutes les bonnes résolutions ont une fin. » Le sourire d’Evelyn s’élargit, telle une balafre dans l’obscurité. Abigaïl ne put retenir un frisson.

« Je veux les cheveux de Noélie. Donne-les-moi et je m’en irais. Je disperserais cette armée et nous pourrons reprendre nos petites vies. »

« Pourquoi ferais-je une chose pareille ? Tu es puissante Abigaïl. La plus puissante de toutes mes enfants. Pour le moment. Mais tu n’es plus celle qui a affronté Méphistophélès. Puis tu n’es même plus celle qui a vaincu le Dévoreur ou les Impérissables. Je ne suis pas du genre à donner ce que j’ai obtenu de manière tout à fait honnête. »


La nécromancienne sentit une nouvelle vague de rage monter en elle. Comme lorsqu’elle s’était retrouvée sur ce banc, aux côtés de Noélie et que la jeune femme lui avait raconté ce que Lady Satan lui avait infligé. Qu’elle lui avait raconté ce que Varvara lui avait promis, la façon dont Evelyn l’avait faite se sentir impuissante. Elle avait presque était brisée. Elle le serait. Si la démone continuait à posséder un fragment d’elle, une faille qui lui permettrait d’en faire sa chose.

Des silhouettes brumeuses commencèrent à apparaître aux côtés d’Abigaïl. Elles devinrent peu à peu tangibles. Ses ossements, des phalanges apparaissaient. Certains possédaient leurs chairs. D’autres auraient pu paraître vivants si ce n’était pour les stigmates qu’avait laissé leur trépas. Une armée des morts dont les regards n’étaient que des échos de celui d’Abigaïl.

« C’est censé m’impressionner ? » Lâcha Evelyn. Le linceul des ombres s’ouvrit, vomissant dans la pièce les hordes impies conjurées par Lady Satan. Des diablotins, chiens infernaux et soldats impies s’extirpèrent des ténèbres pour se retrouver face aux morts-vivants. Ils étaient moins nombreux. Mais AbigaÏl savait qu’il ne s’agissait que d’une illusion.

Un portail vers les enfers se trouvait non loin. Il pouvait à tout moment vomir des légions entières de démons, une armée de l’Apocalypse sans fin. Ils ne pourraient pas quitter le Pandémonium. Mais ils n’en auraient pas besoin. Abigaïl était venue jusqu’à eux.

« Pourquoi nous battre pour quelque chose d’aussi futile Abigaïl ? Pour nous battre pour une vulgaire mortelle ? Je sais que tu es en colère. A cause de ce que je lui ai montré, c’est cela ? »

La nécromancienne ne répondit pas. Elle serrait Deuil un peu plus fort. Elle pouvait conjurer l’avatar des cimetières, réduire cet endroit à une pile de gravats.

« Tu sais qu’elle va mourir tôt ou tard, non ? Qu’elle finira en enfer ou je ne sais où. Oh, tu pourras la ramener. Mais tu sais comme moi comment cela se terminera. A chaque fois que tu la conjureras, ce sera un peu moins elle, un peu plus autre chose. Jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une âme anonyme. Si tu ne te lasses pas avant. Tu as plus de deux siècles Abigaïl. Tu as vaincu la mort. Tu as affronté des dieux et des diables. Tu es l’une des rares sorcières qui pourrait effectivement me blesser. »


Evelyn continuait d’avancer, toujours et encore. Les spectres ne la touchèrent pas. Cela ne servait à rien. Plus Abigaïl y réfléchissait, plus elle réalisait à quel point elle avait été mal préparée. Pourtant elle avait réussi à faire ployer les enfers ? Pourquoi ne pouvait-elle pas y parvenir maintenant ? Parce qu’elle n’avait plus de véritable armée. Parce qu’elle n’avait plus Deirdre, Dahud, le Darach. Parce qu’elle n’avait plus ses alliés, qu’elle n’avait plus ses sorcières.

« Pourquoi est-ce que tu te donnes tout ce mal pour cette jeune femme ? »

« Parce qu’elle n’aurait pas dû se retrouver ici. Parce qu’elle ne se serait pas retrouvée entre tes griffes si n’avais pas voulue l’aider. Si je n’avais pas chassé tes ombres. Mère. » Le dernier mot avait été prononcé avec dédain.

« En effet. Mais ce n’est pas tout, non ? Tu as tué des gens simplement parce qu’ils avaient croisé ta route autrefois. Tu le feras encore. Je le sais. Pourquoi est-ce que tu veux sauver celle-ci ? »

Abigaïl connaissait la réponse à cette question. Elle n’avait pas envie de la prononcer, pas envie qu’Evelyn l’entende. La sorcière était déjà dans sa tête. Elle connaissait déjà ses pensées. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’Evelyn était une sorcière immortelle qui vivait parmi le reste de l’humanité depuis plus longtemps qu’elle.

« C’est un caprice. » Finit par répondre Abigaïl.

Le visage d’Evelyn s’illumina d’un sourire.

« Un caprice qui ne se terminera que dans la douleur et les ténèbres. » Répondit-elle doucement, tout en posant une main sur sa fille adoptive. Abigaïl frissonna une nouvelle fois. Elle avait dit à Noélie qu’elle ne pouvait plus se sentir impuissante. Que plus personne ne pouvait la manipuler. Pourtant elle avait l’impression qu’elle se trouvait exactement là où Lady Satan l’avait voulue. Émotionnellement et physiquement. Est-ce que l’Antéchrist avait vu quelque chose dans cette ruelle à travers les yeux de ses ombres ? Est-ce qu’elle avait compris quelque chose avant Abigaïl elle-même ?

La nécromancienne leva sa faux et frappa.
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 22 Avr - 17:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Présidente du Hell Club
Présidente du Hell Club

Evelyn Wormwood
Présidente du Hell Club

Personnage
Memento mori Ladysa10

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 1104
ϟ Nombre de Messages RP : 571
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Lawrence Chastel, Abigaïl Frankenstein, Ciarán O'Dwyer
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Rousse
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions X
- Maîtrise des métamorphoses VII
- Maîtrise des possessions V
- Forme de démon V
- Pacte démoniaque III
- Parangon du mal III
- Flammes infernales III
- Démons intérieurs III
- Consécration infernale III
- Dagyde III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Vrilles ténébreuses I
- Explosion de diablotins I
- Damnation I
- Corruption I
- Agonie I
- Force Impie I
- Vigueur démoniaque I
- Souffle du démon I
- Communion infernale I
- Âme démoniaque I
- Antéchrist I
- Machiavélisme I
- Sang du Diable I
- Peau du Diable I
- Scarifications infernales I
- Maîtresse de la douleur I
- Sœur du mensonge I

- Lame du déchu (buveuse d'âme, lame d'emprisonnement)
- Échine de Léviathan (volonté impie, interminable)
- Linceul des ombres (havre ténébreux, garde-robe infernale)
- Main de Gloire (paralysie)
- Pendentif du Diable (prison de l'âme)
- Souliers d'argent (téléportation)
- Culte des Goules (animation de momies)
- Plume de l'Archange Michel (destruction des démons)
- Lance de la Terre Noire (projection de rayons)
- Glaive de la Stryge (plaies maudites)
- PDA (démon informatique)
- Shin Guntō type 94 (buveuse d'âmes)
- Serre de Kigatilik (toucher glacial)
- Ossements du Wendigo (malédiction du Wendigo)
- Kanabō (massue changeant de taille)

- Caliban (démon)
- Varvara (démon)
- Rakdos (démon)
- Sam, le démon d'Halloween (démon)
- Krampus, le démon de Yule (démon)
- Raton le nain (serviteur mort-vivant)
- Halyomorpha halys (serviteurs)
- Subunel (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Diable du New Jersey (compagnon)

- Cavale de cauchemar (cheval démoniaque)
- Broomstick (balais volant)
- Plymouth Fury modèle 1958 (voiture consciente meurtrière)

- Rite de Damnation (arme du jugement dernier)

- Le Pandémonium (sanctuaire)
- Hell City (base)
ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Joueur
Memento mori Ladysa10

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 1104
ϟ Nombre de Messages RP : 571
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Lawrence Chastel, Abigaïl Frankenstein, Ciarán O'Dwyer
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Rousse
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions X
- Maîtrise des métamorphoses VII
- Maîtrise des possessions V
- Forme de démon V
- Pacte démoniaque III
- Parangon du mal III
- Flammes infernales III
- Démons intérieurs III
- Consécration infernale III
- Dagyde III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Vrilles ténébreuses I
- Explosion de diablotins I
- Damnation I
- Corruption I
- Agonie I
- Force Impie I
- Vigueur démoniaque I
- Souffle du démon I
- Communion infernale I
- Âme démoniaque I
- Antéchrist I
- Machiavélisme I
- Sang du Diable I
- Peau du Diable I
- Scarifications infernales I
- Maîtresse de la douleur I
- Sœur du mensonge I

- Lame du déchu (buveuse d'âme, lame d'emprisonnement)
- Échine de Léviathan (volonté impie, interminable)
- Linceul des ombres (havre ténébreux, garde-robe infernale)
- Main de Gloire (paralysie)
- Pendentif du Diable (prison de l'âme)
- Souliers d'argent (téléportation)
- Culte des Goules (animation de momies)
- Plume de l'Archange Michel (destruction des démons)
- Lance de la Terre Noire (projection de rayons)
- Glaive de la Stryge (plaies maudites)
- PDA (démon informatique)
- Shin Guntō type 94 (buveuse d'âmes)
- Serre de Kigatilik (toucher glacial)
- Ossements du Wendigo (malédiction du Wendigo)
- Kanabō (massue changeant de taille)

- Caliban (démon)
- Varvara (démon)
- Rakdos (démon)
- Sam, le démon d'Halloween (démon)
- Krampus, le démon de Yule (démon)
- Raton le nain (serviteur mort-vivant)
- Halyomorpha halys (serviteurs)
- Subunel (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Diable du New Jersey (compagnon)

- Cavale de cauchemar (cheval démoniaque)
- Broomstick (balais volant)
- Plymouth Fury modèle 1958 (voiture consciente meurtrière)

- Rite de Damnation (arme du jugement dernier)

- Le Pandémonium (sanctuaire)
- Hell City (base)
ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
La lame éthérée traversa le corps de l’Antéchrist. Les runes démoniaques sur sa peau s’illuminèrent alors que l’arme maudite tentait d’arracher son âme. Les deux sorcières étaient face à l’autre, leurs magies, leurs pouvoirs, s’affrontant à travers la faux de l’une et les runes de l’autre. Mais aussi à travers de leurs volontés respectives et de toutes les créatures qu’elles avaient conjurées.

Le cabaret infernal de Lady Satan était plongé dans le chaos le plus total. Les démons affrontaient les défunts dans une débâcle de violence et d’horreur à nulle autre pareille. Des doigts décharnés et squelettiques mettaient en pièce un diablotin. L’esprit d’une femme qui s’était suicidée était en train de se faire dévorer par un chien infernal. Un démon avait attrapé une apparition macabre et l’avait déchirée en deux comme s’il ne s’agissait que d’une feuille de papier. Des morts incarnés avaient ensuite plongé leurs dents pourries dans ses chairs impies et répandu son sang noir sur le sol de la crypte.

C’était un combat infernal, dont il ne pouvait y avoir aucun vainqueur. Les yeux de la nécromancienne brillaient d’une lueur lugubre. A chaque fois que l’un de ses morts était détruit, que son ectoplasme était déchiré, dispersé dans l’air, il se reformait. La mort ne pouvait les reprendre, pas alors qu’ils appartenaient à Abigaïl. Rien ne pouvait les soustraire à leur devoir. Rien ne pouvait les soustraire aux ordres impérieux de la reine des morts.

Les démons étaient détruits eux. Leurs corps disparaissaient, les ténèbres qui les constituaient s’évaporer pour retourner au cycle horrible qui les avait créés. Dans les profondeurs de l’enfer, ils seraient formés à nouveau, ils naîtraient des vices et des actes barbares des démons et des damnés. Puis ils reviendraient jusqu’à leur maîtresse. C’était un processus long. C’était sans importance. Car les serviteurs de Lady Satan étaient innombrables. Ils étaient légions. A chaque fois que les défunts parvenaient à détruire l’une des créatures des enfers, une autre prenait sa place, directement issue de la gueule des enfers qui se trouvait sous leurs pieds.

« Je comprends que tu aies pu avoir Méphistophélès à l’usure, Abigaïl. Mais est-ce que tu as vraiment autant de temps devant toi ici ? »

Le corps de l’Antéchrist commençait à changer. Sa peau se couvrait d’écailles, des ailes apparaissaient dans son dos. Des flammes infernales apparurent entre ses griffes et se déversèrent sur la mort-vivante. Des esprits verdâtres, des créatures anciennes qui offraient leur protection à ceux qui savaient parler la langue des défunts apparurent autour d’Abigaïl pour la protéger de la morsure des enfers. Un écho aux runes démoniaques qui avaient protégé Evelyn des pouvoirs de Deuil.

« Joli petit tour. »

D’un revers de la main, la démone voulut frapper Abigaïl pour envoyer son corps au loin. Mais la nécromancienne arrêta son coup, saisissant le poignet d’Evelyn de ses doigts macabres. Le corps de Lily n’était plus limité par les entraves de la vie. Il pouvait sans mal s’opposer à la puissance physique d’un démon. Les os seraient peut-être brisés, les chairs broyées. Elle s’en occuperait plus tard.

« Est-ce que tu as beaucoup de temps devant toi aussi Evelyn ? Tu peux le sentir, non ? »
Abigaïl eut un sourire macabre. « Les magies que nous déchaînons, mes morts qui reviennent encore et encore, tes démons qui franchissent ton portail les uns après les autres. Toute cette magie. C’est un peu trop pour de la vieille pierre, non ? Sans parler de ceux à l’extérieur qui finiront par remarquer tout cela. Tu crois que l’Archimage sera contente de te trouver inconsciente parmi les décombres ? »

« Et bien. Je suppose qu’il faut juste que nous n’en arrivions pas là. »

Evelyn adressa un nouveau sourire à sa fille adoptive, la plus formidable de ses enfants. Une créature prodigieuse, mais qui occupait un corps physique. Ce qui n’avait pas été le cas quand elle avait affronté des démons pour la dernière fois. La silhouette monstrueuse du démon Rakdos fit irruption dans la crypte. D’un mouvement de sa propre faux, constituée de flammes infernales, il balaya tous les spectres qui lui bloquaient le passage. Abigaïl réagit trop tard. Le poing gigantesque de la créature se referma sur elle. Les spectres ne pouvaient rien pour l’arrêter. Tous les ossements de Lily se brisèrent dans un concert sinistre. La nécromancienne ne ressentit aucune douleur. Ce fut une carcasse désarticulée qui s’écrasa sur le sol de la crypte.

La main d’Abigaïl était toujours désespérément cramponnée au manche de Deuil. Lentement, elle se redressa, sa magie venant relever sa dépouille telle une marionnette.

« Tu crois que ton caprice aimerait te voir ainsi ? Il te manque une partie du visage. Je sais qu’il en faut plus pour qu’un corps te soit complètement inutilisable. Mais que se passera-t-il quand cela sera le cas, Abigaïl ? Tu l’abandonneras pour continuer le combat en tant que spectre ? »


La nécromancienne tendit la main en direction d’Evelyn. Elle voulait siphonner son énergie vitale, prendre le contrôle de son squelette. N’importe quoi. Mais les runes continuaient de la protéger.

« Qu’arriveras-t-il de ton corps dans ce cas là ? Sera-t-il protégé ou est-ce qu’il brûlera ? » Evelyn eut un léger rire. « Comment pourras-tu retrouver Noélie avec le corps de Lily complètement consumé ? Tu voleras celui de quelqu’un d’autre ? Ou tu attendras que ton frère recommence à semer des bâtards ? Abigaïl… N’oublie pas ce que tu es et que tu aurais dû mourir il y a longtemps. Maintenant arrête cette petite crise et discutons calmement, tu veux bien ? »
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 22 Avr - 17:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
Memento mori Ldg11

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 301
ϟ Nombre de Messages RP : 180
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : En couple avec un écureuil sous cocaïne
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides : Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
Memento mori Ldg11

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 301
ϟ Nombre de Messages RP : 180
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : En couple avec un écureuil sous cocaïne
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides : Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
« Tu parles trop. » Lâcha Abigaïl d’une voix désincarnée. Sa mâchoire était disloquée et une partie de la peau de son visage avait été arrachée. On ne voyait plus que l’ossement tâché d’un sang depuis trop longtemps froid et coagulé. Là où se trouvait son œil droit, il ne restait plus qu’une lueur glacée et sépulcrale. « Tu n’as aussi aucune idée de ce dont je suis capable Evelyn. Laisse-moi te montrer ce qu’il en est vraiment. »

Tous les spectres se tournèrent à l’unisson vers Evelyn et Rakdos, oubliant un instant les autres serviteurs de l’Antéchrist. Ils n’étaient pas seulement les serviteurs d’Abigaïl, ils étaient une extension de son pouvoir, de sa conscience, comme les démons, créatures de chaos, ne le seraient jamais pour Evelyn. Certains perdirent leur nature physique pour former un torrent d’âmes qui fondit dur le duc des enfers et vint le repousser avec violence contre les parois de la crypte. Le corps de la nécromancienne avait commencé à léviter. Il lui serait encore utile. Très utile.

La poigne de Rakdos avait brisé nombre d’ossements. Ceux-ci s’extirpèrent avec violence des chairs mortes d’Abigaïl pour se précipiter sur Evelyn en une nuée de lames acérées. La démone se cacha derrière ses ailes, mais plusieurs des projectiles parvinrent à en traverser le cuir, à venir percer ses chairs. Le sang de l’Antéchrist coula au sol.

Le flot de spectres conjuré par la nécromancienne s’abattit avec violence au sol, repoussant une nouvelle fois les hordes de démons conjurés par Evelyn. Abigaïl n’en avait pas finit. Avec aucun d’entre eux. Elle n’avait plus autant d’âmes à invoquer, de cadavres à réanimés qu’autrefois. Son pouvoir devait trouver un nouveau vaisseau à travers lequel s’exprimer. Un nouvel avatar. Le sol de la crypte explosa quand deux mains constituées de tombes et de cadavres entremêlés en émergèrent. La plus terrible créature que pouvait invoquer la nécromancienne s’extirpa des profondeurs de la terre pour se saisir du démon majeur à la botte d’Evelyn. Rakdos se retrouva face à un adversaire à sa taille. Mais ce n’était pas tout. L’avatar des cimetières vomissait des cadavres. Abigaïl n’avait jamais su s’ils venaient d’un autre monde, où s’il s’agissait de corps qui étaient aspirés par delà tous les cimetières du monde pour se retrouver ici. Abigaïl avait une armée. Une armée qu’elle n’avait pas eu lorsqu’elle était en enfer. Une armée d’ossements et de chairs putréfiées.

Plusieurs des cadavres fusionnèrent ensemble sous l’influence de sa volonté, pour former un golem monstrueux qui se saisit de la démone et l’emprisonna à son tour dans une poigne macabre. Les démons conjurés par Evelyn devaient battre en retraite à leur tour. Les spectres étaient maintenant assistés par des hordes de zombies et de goules. Abigaïl devait mobiliser toute sa concentration, tout ce qu’elle avait de pouvoir pour mobiliser toutes ces créatures réanimées. Cela avait un coût. Sa peau commençait à se flétrir, à se racornir pour venir épouser parfaitement son squelette. On devinait les courbes de son crâne à travers son visage et ses cheveux étaient devenus aussi blanc que la neige. Lady Death déchaînait toute sa sinistre puissance au seuil des enfers et aussi terrible que cela soit, Abigaïl se sentait elle-même.

« Je ne peux te tuer, Evelyn. Je n’en ai pas envie. Je ne veux pas affronter les enfers une nouvelle fois. Je veux juste une mèche de cheveux. Je veux juste pouvoir me sentir vivante. C’est pour cela que je suis revenue. Pour cela que j’ai accepté ton affection. Je ne vais pas renoncer à cela, simplement parce que c’est voué à l’échec. Alors, mère… Qu’en serait-t-il ? »

Evelyn se mit à rire. D’un geste, elle déchaîna ses flammes infernales sur le golem qui l’emprisonnait et avec quelques battements d’ailes, elle s’éleva au-dessus des démons et des zombies qui s’entretuaient joyeusement. Les puissances déchaînées étaient délectables, la violence était délicieuse.

« Un tel pouvoir sur la mort. Il doit te demander toute ta concentration ma douce Abigaïl, toute ta puissance pour maintenir autant de créatures entières. Je suis impressionnée. Je vois comment tu as pu faire face aux puissances infernales et obtenir ton petit accord avec mon père. »

Avec un nouveau geste, la démone consuma l’un des spectres qui s’approchait trop d’elle. Elle avait des moyens de retourner la situation. Il y avait suffisamment de sorcières, de démons, de vampires et d’autres créatures des ténèbres à son service pour s’occuper de mettre un terme à tout cela. Un tremblement retentit. L’affrontement entre Rakdos et l’avatar des cimetières était en train de fragiliser l’intégralité du Pandémonium. Ces ruines étaient anciennes et Evelyn n’avait pas envie de voir tous ses clients tomber depuis le deuxième étage jusqu’au portail qu’elle avait créé vers les enfers.

« Je te propose un accord, ma chère fille. Je te laisse les cheveux de Noélie en échange de quelque chose d’autre. »

« Quoi ? » Demanda Abigaïl suspicieuse. Malgré tout ce qu’elle venait d’accomplir, malgré toute la puissance avec laquelle elle venait de renouer, il y avait une chose à laquelle elle ne pourrait se résoudre. Même pour une petite lueur qui lui donnait envie de passer un peu plus de temps aux côtés des vivants, qui lui donnait envie d’aller dans des endroits qui ne l’avaient jamais attiré auparavant. Abigaïl ne pourrait se résoudre à abandonner son âme aux enfers. Pas après que son grand-père l’ait fait pour tous ses descendants, pas après ce qu’elle avait fait pour tous les sauver.

« Je ne peux pas être tuée facilement. Mais c’est possible. Je sais que tu peux ressusciter les morts comme seuls les dieux en sont capables. Si jamais l’un de mes ennemis parvenait à me tuer, à me détruire. Alors tu devras me ressusciter. »

Abigaïl observa Evelyn un instant. Elle pouvait le faire. Evelyn avait suffisamment impacté le monde, laissé suffisamment de son sang sur terre pour qu’il soit facile de l’y faire revenir. La question était de savoir si elle était prête à infliger cela au monde. Son regard se porta sur les hordes de démons, sur Rakdos, une créature qui n’aurait jamais dû fouler le monde des mortels et qui pourtant se trouvait là, à affronter l’un des plus grands produits de la nécromancie dans un pugilat titanesque. Ressusciter l’Antéchrist, c’était permettre aux ténèbres de continuer leur ouvrage sur Terre.

La mort n’était pas juste. Elle n’était pas bonne. Ni mauvaise. Elle ne se souciait pas du bien commun. Si elle devait ressusciter l’une des plus grandes menaces qu’ait connue l’humanité pour une seule personne ? Elle le ferait.

« J’accepte. »

 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 22 Avr - 18:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Présidente du Hell Club
Présidente du Hell Club

Evelyn Wormwood
Présidente du Hell Club

Personnage
Memento mori Ladysa10

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 1104
ϟ Nombre de Messages RP : 571
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Lawrence Chastel, Abigaïl Frankenstein, Ciarán O'Dwyer
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Rousse
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions X
- Maîtrise des métamorphoses VII
- Maîtrise des possessions V
- Forme de démon V
- Pacte démoniaque III
- Parangon du mal III
- Flammes infernales III
- Démons intérieurs III
- Consécration infernale III
- Dagyde III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Vrilles ténébreuses I
- Explosion de diablotins I
- Damnation I
- Corruption I
- Agonie I
- Force Impie I
- Vigueur démoniaque I
- Souffle du démon I
- Communion infernale I
- Âme démoniaque I
- Antéchrist I
- Machiavélisme I
- Sang du Diable I
- Peau du Diable I
- Scarifications infernales I
- Maîtresse de la douleur I
- Sœur du mensonge I

- Lame du déchu (buveuse d'âme, lame d'emprisonnement)
- Échine de Léviathan (volonté impie, interminable)
- Linceul des ombres (havre ténébreux, garde-robe infernale)
- Main de Gloire (paralysie)
- Pendentif du Diable (prison de l'âme)
- Souliers d'argent (téléportation)
- Culte des Goules (animation de momies)
- Plume de l'Archange Michel (destruction des démons)
- Lance de la Terre Noire (projection de rayons)
- Glaive de la Stryge (plaies maudites)
- PDA (démon informatique)
- Shin Guntō type 94 (buveuse d'âmes)
- Serre de Kigatilik (toucher glacial)
- Ossements du Wendigo (malédiction du Wendigo)
- Kanabō (massue changeant de taille)

- Caliban (démon)
- Varvara (démon)
- Rakdos (démon)
- Sam, le démon d'Halloween (démon)
- Krampus, le démon de Yule (démon)
- Raton le nain (serviteur mort-vivant)
- Halyomorpha halys (serviteurs)
- Subunel (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Diable du New Jersey (compagnon)

- Cavale de cauchemar (cheval démoniaque)
- Broomstick (balais volant)
- Plymouth Fury modèle 1958 (voiture consciente meurtrière)

- Rite de Damnation (arme du jugement dernier)

- Le Pandémonium (sanctuaire)
- Hell City (base)
ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Joueur
Memento mori Ladysa10

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 1104
ϟ Nombre de Messages RP : 571
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Lawrence Chastel, Abigaïl Frankenstein, Ciarán O'Dwyer
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : PDG de Wormwood Entertainments, Présidente du Hell Club, Antéchrist
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Rousse
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions X
- Maîtrise des métamorphoses VII
- Maîtrise des possessions V
- Forme de démon V
- Pacte démoniaque III
- Parangon du mal III
- Flammes infernales III
- Démons intérieurs III
- Consécration infernale III
- Dagyde III
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Vrilles ténébreuses I
- Explosion de diablotins I
- Damnation I
- Corruption I
- Agonie I
- Force Impie I
- Vigueur démoniaque I
- Souffle du démon I
- Communion infernale I
- Âme démoniaque I
- Antéchrist I
- Machiavélisme I
- Sang du Diable I
- Peau du Diable I
- Scarifications infernales I
- Maîtresse de la douleur I
- Sœur du mensonge I

- Lame du déchu (buveuse d'âme, lame d'emprisonnement)
- Échine de Léviathan (volonté impie, interminable)
- Linceul des ombres (havre ténébreux, garde-robe infernale)
- Main de Gloire (paralysie)
- Pendentif du Diable (prison de l'âme)
- Souliers d'argent (téléportation)
- Culte des Goules (animation de momies)
- Plume de l'Archange Michel (destruction des démons)
- Lance de la Terre Noire (projection de rayons)
- Glaive de la Stryge (plaies maudites)
- PDA (démon informatique)
- Shin Guntō type 94 (buveuse d'âmes)
- Serre de Kigatilik (toucher glacial)
- Ossements du Wendigo (malédiction du Wendigo)
- Kanabō (massue changeant de taille)

- Caliban (démon)
- Varvara (démon)
- Rakdos (démon)
- Sam, le démon d'Halloween (démon)
- Krampus, le démon de Yule (démon)
- Raton le nain (serviteur mort-vivant)
- Halyomorpha halys (serviteurs)
- Subunel (serviteur)
- Doom Girl (compagnon)
- Diable du New Jersey (compagnon)

- Cavale de cauchemar (cheval démoniaque)
- Broomstick (balais volant)
- Plymouth Fury modèle 1958 (voiture consciente meurtrière)

- Rite de Damnation (arme du jugement dernier)

- Le Pandémonium (sanctuaire)
- Hell City (base)
ϟ Liens Rapides : Naissance du mal
Âmes damnées
Pactes démoniaques
Livre des enfers
Blasphèmes
Collection d'âmes
Evelyn observa ses serviteurs nettoyer la crypte, son cabaret infernal. Il n’y aurait probablement pas de représentation ce soir-là, son petit affrontement avec la nécromancienne avait causé beaucoup plus de dégâts qu’elle ne l’avait pensée. De larges fissures lézardaient les murs et les colonnes qui supportaient le plafond. Au-dessus de leurs têtes, il y avait tout un réseau d’anciennes caves utilisées lors de la prohibition pour stocker de l’alcool illégales, mais aussi d’autres choses. Puis il y avait le sous-sol officiel du Pandémonium, les cuisines, le stockage des boissons… Et après toute la pyramide de débauche qu’Evelyn avait construite. Si jamais la crypte s’écroulait, c’était tout son empire qui s’écroulerait, littéralement. Elle ne pouvait pas laisser ses clients riches et influents mourir bêtement en accomplissant leurs vices. Tout comme elle ne pouvait pas vraiment fermer le bâtiment le temps que tout soit réparé.

Varvara gambadait au milieu des cadavres, observant les dégâts, prenant des notes dans sa jolie petite tête aux cheveux blancs. Une chevelure qui ne rappelait que trop à Evelyn son affrontement d’il y avait quelques instants. Déjà, les blessures superficielles que lui avaient infligées les ossements de Lily s’étaient refermées. A regarder Evelyn, il n’y avait même pas eu de bataille. Une illusion qui était irrémédiablement brisée parce ce qui l’entourait. Le sol était couvert du sang noir des démons, de quelques résidus ectoplasmiques et de cadavres en tout genre. La nécromancienne avait presque tout récupéré. Son cimetière ambulant avait réabsorbé tous les morts avant de disparaître. Une créature formidable. Trop formidable même aux yeux de l’Antéchrist.

« Cela devrait être réparable assez facilement. C’est du bon ouvrage. Les démons qui ont construit cela ont suivi mes préceptes à la lettre. Cet endroit ne s’écroulera pas de sitôt, pas avec un portail vers les enfers juste à proximité. » Conclue Malphas après son petit tour.

Evelyn hocha la tête. Parfait. Abigaïl n’était pas parvenue à briser cela au moins. La proximité des enfers devait altérer la structure de la crypte, la rendre de plus en plus semblable aux gigantesques forteresses que le Duc des Enfers bâtissait autrefois pour les autres démons majeurs. Cet endroit ressemblait de plus en plus à la Géhenne, de moins en moins à la Terre Prime.

« Parfait, parfait. Il faut que je te parle d’autre chose ma chère Varvara. »

« Oui ? » Demanda-t-elle avec un sourire innocent.

« Il semblerait que ma fille ait… Fait un détour par tes quartiers avant de se rendre visite. J’ai bien peur que ta collection de poupée n’y ait pas survécu. Autant les corps que les âmes. »

Un mélange de détresse et de colère enfantines passa sur le visage de Varvara. Puis un instant, l’ombre de Malphas sembla s’étendre dans son dos. Le duc des enfers aimait ses jouets et comme tout démon, il n’appréciait pas qu’on les lui dérobe.

« Mes poupées… » Commença-t-elle d’un ton plaintif.

« Je sais, je sais. » L’interrompit Evelyn. « Nous t’en trouverons d’autres. Je t’interdis toutefois de chercher à te venger, de quelque façon que ce soit. »

« Ce n’est pas juste. » Bouda la petite fille.

« Je sais. Les choses sont rarement justes en enfer. »

Varvara s’en alla en courant pour se réfugier dans sa chambre. Evelyn émit un soupir avant de se diriger vers les hauteurs du Pandémonium. Caliban avait assisté à tout l’affrontement et se posa sur l’épaule de sa maîtresse, sous sa forme de corbeau.

« Un affrontement remarquable. »

« Oui. Très enrichissant. Il semblerait que la nécromancienne soit décidée à profiter pleinement de cette existence, sans se soucier des dégâts qu’elle pourrait causer. »

« N’est-ce pas ce que vous vouliez ? »


« Oh, bien sûr que si. » Les portes de l’ascenseur se refermèrent. Ils n’étaient que tous les deux. Son familier, l’extension de son être et elle-même. « Mais je n’avais pas prévu qu’elle soit encore aussi puissante. Et elle n’a même pas fait appel au destrier de la Mort ou la Chasse Sauvage. »

« Est-elle une menace ? Nous devons avoir des moyens de l’éliminer. »

« Non, Caliban. Elle nous est précieuse. Elle reste issue de ma chair et de mon âme. Puis on ne peut qu’emprisonner la mort, au mieux. Non. Laissons là vivre comme elle l’entend. Abigaïl Frankenstein a montré qu’elle m’était plus proche que n’importe qui. »

Abigaïl était un monstre, une créature de ténèbres, une liche. Elle avait sa place auprès d’Evelyn. Elle finirait par lui revenir. Quand elle se serait lassée des vivants.

« Non. Cela ne signifie qu’une seule chose Caliban. Il faut que je devienne plus puissante encore moi-même. »
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 22 Avr - 19:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

Abigaïl Frankenstein
Indépendant Neutre

Personnage
Memento mori Ldg11

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 301
ϟ Nombre de Messages RP : 180
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : En couple avec un écureuil sous cocaïne
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides : Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Joueur
Memento mori Ldg11

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2019
ϟ Nombre de Messages : 301
ϟ Nombre de Messages RP : 180
ϟ Célébrité : Taylor Momsen
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Lawrence Chastel
ϟ Âge du Personnage : 234 ans
ϟ Statut : En couple avec un écureuil sous cocaïne
ϟ Métier : Thanatopractrice, chanteuse
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Une cicatrice en forme de Y sur la poitrine, dernier témoignage de son autopsie. Des cheveux presque blancs et une peau pâle, presque glacée au toucher.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la nécromancie XXX
- Maîtrise de l'ostéomancie V
- Maîtrise de la carnomancie VI
- Moisson de vie III
- Putréfier I
- Communication avec les morts IV
- Psychopompe VI
- Phylactère III
- Vigor Mortis VIII
- Forme spectrale V
- Vol spectral I
- Deuil (faux magique)
- La Fossoyeuse (pelle magique)
- Avatar des cimetières (serviteur)
- Désespoir (cheval de la Mort, serviteur)
- Le Zombosaur (serviteur)
-Anton Faust (compagnon)
- Darach (compagnon)
ϟ Liens Rapides : Autopsie
Stèles
Tombes ouvertes
Livre des Morts
Collection de zombies en devenir
Abigaïl avançait en claudiquant, ses doigts squelettes refermés sur une mèche de cheveux noirs. Deuil était dans son autre main, la lame glissant sur le sol humide du cimetière alors qu’elle se dirigeait vers l’entrée du funérarium. Quitter le Pandémonium n’avait pas été compliqué pour elle. Pas après ce qu’elle avait accompli avant, pas après avoir obtenu ce pourquoi elle était descendue. Le repaire de Lady Satan avait connu tant de morts, abritait tant de cadavres qu’il était comme un cimetière et pour la nécromancienne, tous les cimetières étaient connectés. Aussi elle s’était contentée de quitter l’un d’entre eux, qui sentait le soufre et le sang, pour un autre plus paisible.

Le majordome squelette ouvrit la porte avant même qu’elle ne s’apprête à le faire. Dans un silence presque religieux, il la débarrassa de son arme et la laissa continuer à avancer. Elle monta les escaliers maladroitement, s’accrochant à la rambarde pour atteindre sa chambre. Elle aurait pu léviter, mais elle considérait qu’elle avait déjà suffisamment abusé de ses pouvoirs pour une journée. Dans le hall, ses colocataires, ses orphelins de la mort, l’avaient observé sans oser rien dire. Même Gary s’était contenté d’ouvrir la bouche avant de finalement la refermer. Jamais ils n’avaient vu leur bienfaitrice ainsi. Mais tous savaient que l’histoire de la nécromancienne était plus ancienne et plus sombre qu’ils ne pouvaient l’imaginer. Aucun d’entre eux ne lui avait offert son aide pour monter les marches. Certains avaient deviné qu’elle n’accepterait pas leur proposition, que le simple fait de la formuler aurait pu être perçu comme une enfance. La femme, la créature qui se trouvait là n’était pas totalement l’Abigaïl qu’ils connaissaient.

Elle était une créature plus ancienne, plus terrible et sinistre. Quelque chose qui était né de la tyrannie des vivants et de l’amour des défunts. Elle était la reine des morts, la prote-mort, la moissonneuse d’âme et la déesse de la nécropole de nulle-part. Elle était Abigaïl Faust. Elle était Abigaïl Frankenstein. Et bien que son corps ne ressente plus rien, bien que ses os brisés, ses chairs lacérées et ses plaies béantes et putrides ne lui faisaient pas mal, elle se sentait fatiguée. Il y en avait un toutefois dans son sanctuaire qui la connaissait ainsi, qui avait déjà fait face à cette même créature. Une nécromancienne. Une liche. Un spectre habitant un cadavre. Ou quelque chose d’autre encore.

« Tu as réussi ? » Demanda Anton depuis un coin de la pièce.

La chambre d’Abigaïl ne ressemblait plus à celle qu’elle avait autrefois. Avant, lorsqu’elle vivait à Gallows’End, celle-ci avait été sobre, ancienne, évoquant une époque révolue. Celle d’Abigaïl Frankenstein était macabre avec son assemblage de souvenirs funestes venus du monde entier, mais elle était moderne. Un instant, la nécromancienne ne s’y reconnut pas et il lui fallut un moment avant de lever son visage squelettique en direction de son jumeau.

« Oui. » Elle leva la main, révélant les cheveux qu’elle avait si durement arrachés à l’Antéchrist. Non. Cela n’avait pas été si difficile. Anton haussa un sourcil.

« Je suis… Surpris. Vu ton état j’avais pensé qu’Evelyn n’avait pas plié face à tes revendications. Pourquoi aurait-elle accepté de te les céder alors ? »

« Parce que j’ai gagné. Parce que je l’ai fait ployer. Comme j’ai fait ployer Méphitophélès avant elle. »


Abigaïl parlait d’une voix désincarnée. Elle observait les longs cheveux noirs entre ses phalanges. Un petit fragment d’une lueur. Un petit fragment qui entre les mauvaises mains aurait pu apporter beaucoup de souffrance, beaucoup de malheur.

« Tu n’as pas l’air heureuse. » Lâcha calmement Anton. Il s’assit aux côtés de sa sœur et maladroitement posa une main sur ses épaules.

« J’ai… J’ai fait appel à beaucoup de choses ce soir, Anton. J’ai invoqué l’avatar des cimetières. J’ai moissonné toutes les âmes à ma disposition. Tout… Tout m’est revenu si rapidement, si vite. Tous ces pouvoirs que je n’étais pas certaine de vouloir utiliser à nouveau. Les défunts m’ont juré allégeance si rapidement, ils m’ont appelé reine. A nouveau, ils étaient une extension de moi-même. Je ne faisais qu’un avec la mort. »

Elle fit une pause. Son regard venait de croiser son reflet, dans un miroir non loin. Il ne restait plus grand-chose de son visage, de ce qu’elle était. Le semblant de vie qu’elle insufflait au corps de Lily avait été broyé par le champion d’Evelyn. Si bien qu’il ne restait plus qu’une carcasse, une carcasse et sa magie.

« Quand… Quand j’étais à Erewhon, quand j’avais toute la Moisson à mon service, j’ai commencé à amasser des âmes, à moissonner les défunts. Mes serviteurs étaient devenus des faucheurs, des psychopompes qui les menaient jusqu’à ma nécropole. Je crois que c’est Renan qui me l’a dit le premier. Mais j’étais devenue telle une déesse de la mort. De plus en plus distante de ce monde là, des vivants. Je n’étais plus que la mort, Anton. Et je pensais que cette partie là de moi m’avait déserté. Quand j’ai décidé de prendre possession de Lily, quand j’ai libéré les esprits dans Deuil. Sauf que non. Sauf qu’elle est toujours là. Cette déesse de la mort. Elle est quelque part en moi. »

Elle posa l’un de ses doigts osseux sur son torse. Ses vêtements avaient été calcinés par les flammes infernales. Ses chairs arrachées par les griffes de Rakdos. Ses cotes étaient visibles sur tout un pan de son torse et sa poitrine était déchiquetée par endroits. Pourtant elle ne ressentait rien.

« Je suis redevenue elle ce soir. Pour affronter Evelyn. Alors que je sais qu’elle a raison. Que je sais que ce que je fais n’a aucun sens. Pourquoi risquer nos âmes pour Noélie ? Et si je suis redevenue celle que j’étais ? Si je suis redevenue Lady Death ce soir ? Je ne ressens rien à cet instant, Anton. Je ne ressens plus rien. Il n’y a que le vide. Je ne sais même plus pourquoi je tenais tant à retrouver ces cheveux. Je ne me souviens que du pouvoir. »

« Tu n’es pas redevenue la Porte-Mort de la Moisson, Abby. Sinon tu ne m’aurais pas laissé m’asseoir sur ton lit. Cela aurait été une trop terrible offense. Je ne sais pas ce que tu ressens. Je n’ai jamais eu des pouvoirs semblables aux tiens et parfois, je me dis que je n’en ai pas envie. Je ne sais pas non plus pourquoi tu t’es mise en tête de vouloir préserver absolument cette jeune femme. Alors que tu aurais pu simplement la faire tienne dans la mort pour éviter qu’Evelyn ne s’en prenne à elle. »


« Je ne sais pas non plus. Je ne sais plus vraiment. »

« Tu t’en souviendras peut-être demain. Tu as peut-être repris ton manteau de déesse cette nuit, mais tu l’as fait pour des raisons inédites. C’est bien la preuve que tu changes ? Alors je pense que cela te reviendra. En attendant, laisse-moi t’aider à régénérer ton corps. »

« Oui. » Elle observa une nouvelle fois la mèche de cheveux. Elle avait eu peur de rester aux côtés de Noélie parce qu’elle était mort-vivante. C’était pour cela qu’elle était descendue au Pandémonium. En privant Lady Satan de son seul moyen de pression, elle la libérait. Mais est-ce qu’elle pouvait la revoir après avoir renoué avec cette autre Lady ? Celle qui jouait les déesses et sommeillait en elle ?

Anton s’était approché de sa sœur et avait planté une seringue dans son épaule, là où il restait un peu de chair. Son sérum s’occuperait de réanimer ses cellules et de les faire se multiplier. D’ici quelques heures, Abigaïl aurait retrouvé des chairs sur la plupart de ses ossements, puis de la peau.

« Est-ce que tu peux donner ça à Bernie ? Qu’il le dépose à l’adresse que je lui ai donnée. Qu’il prenne Désespoir. Je ne veux pas que qui que ce soit puisse le lui dérober. »

« Bien sûr. »

« Et aussi. Pourrais-tu demander au majordome de m’apporter un verre de rhum ? »

Il hocha la tête.

« Maintenant laisse-moi. » Ajouta la nécromancienne d’une voix désincarnée et froide. Son regard s’était à nouveau abîmé dans son reflet. Un reflet squelettique et sinistre, une incarnation parfaite de la faucheuse.
 
Revenir en haut Aller en bas





 
Memento mori
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Memento mori Cadre_6Memento mori Cadre_7_bisMemento mori Cadre_8


Memento mori Cadre_1Memento mori Cadre_2_bisMemento mori Cadre_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento mori Cadre_6Memento mori Cadre_7_bisMemento mori Cadre_8
Sauter vers: