Apprentissage intime Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Apprentissage intime Categorie_1Apprentissage intime Categorie_2_bisApprentissage intime Categorie_3
 

Apprentissage intime

 
Message posté : Mar 19 Mar 2019 - 23:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Musique joué par le groupe de Chris:
 

Aujourd'hui, c'était la fête ! De nombreux élèves se sont retrouvés dans l'auditorium de la star High pour assister au concert palpitant de Chris et de son groupe de power métal Invictus. Ce n’est pas la première fois que le groupe joue dans l’auditorium, mais aujourd’hui était un jour spécial puisqu’il allait jouer sa toute première composition, intitulé Out Of Control. Pour la faire courte elle raconte une histoire à la deuxième personne, celle d’un superhéros combattant avec rage des vagues d’envahisseurs qui se passent durant la deuxième invasion du terminus, mais dont la peur de ne pas respecter les espoirs que beaucoup de vies avaient placés sur son dos lui faisait perdre la raison et le plongeait dans une folie furieuse lui faisant perdre toute notion de survie chez le héros. Cela restait ambigu sur l’identité du superhéros pour le profane et c’était voulu par Chris, mais des membres de la Team alpha sauraient faire le parallèle entre le héros décrit dans la chanson et leur leader.

Chris n’était pas fière de l’état dans laquelle il était, lorsqu’ il défendait la Star High des envahisseurs du terminus. Cette chanson est pour lui un rappel de ce qu’il s’est juré de ne plus réitérer, un moyen d’exorciser le défaut le plus marquant de sa personnalité ; la colère.

Chris ne se soucie pas de déranger un cours. Les murs de l’auditorium bénéficient d’une bonne isolation acoustique Deutsch quality qui empêche le concert de venir déranger les cours d’à côtés. De plus, il avait entamé son concert en milieu de journée pour s’assurer qu’un maximum d’élèves allait venir voir lui et ses potes jouaient. Les enceintes crachent un son de power métal résonant bruyamment dans l'immense salle qui fait vibrer le sol. Tout comme le public euphorique qui est entraîné par un rythme endiablé du feu de Dieu. Le guitariste et le bassiste font gratter leurs cordes avec une technicité frénétique, tandis que le batteur du groupe tape les percuteurs avec feeling et le claviste pianote les touches avec dynamisme. Pas étonnant de voir la majeure partie des jeunes spectateurs, principalement composés de mecs, qui pogotent dans tous les sens et à l'unisson comme des puces sur un chien. Même Chris est lui-même entraîné dans le rythme, chantant avec une voix vigoureuse et puissante tout en bougeant sa tête. Il peut même apercevoir quelques cellulaires s’élever au-dessus du public par une poignée d’élèves du fond en train de le filmer. À coup sûr, son petit concert va finir sur les réseaux sociaux. Fera-t-elle le buzz ? Chris n’en savait rien, mais il frémissait à l’idée que cela se fasse. Ce serait un bon début pour faire entendre parler de son groupe.

Chris donne tout ce qu’il a vers la fin de la chanson en faisant monter la puissance de sa voix. Il achève ses derniers en effectuant une belle glissade transversale des familles sur ses genoux écartés, frôlant pile-poil le bord de l’estrade. Les élèves spectateurs applaudissent sous l’engouement que Chris vient de leur donner. Il fait un usage discret de sa capacité de lévitation pour se relever sur la pointe des pieds. Et avec style, bien entendu ! Chris balaye fièrement du regard ses spectateurs avant de lever son micro près de ses lèvres.

« Merci merciiiii à tous et à toutes !!! J’espère que ça vous à plus ! Soyez chaud la prochaine fois qu’on revient jouer ! » Il fait un signe de ralliement improvisé dans le YOLO le plus complet. « FORCE ET HONNEUR, GLOIRE ET SPLENDEUR !!! »

Et ça fait son petit effet sur la foule, au vu de la nouvelle vague de hype chez une partie de son jeune public qui l’imite dans la foulée. Est-ce que c’est bon signe ? Si Chris s’appelait madame Irma, il le saurait. Mais parmi les influenceurs du web les plus populaires de la toile, il constatait qu’une bonne partie d’entre eux avait une signature à eux qui les distinguaient de la masse. Pourquoi ne pas faire de même ?

Alors que les élèves vont voir de la lumière ailleurs, Chris se tourne vers sa bande qui se mettait à ranger leurs instruments de musiques respectifs. Il se contente juste de ranger son micro dans une boîte et de la ranger dans la poche intérieure de son blouson bombardier à fourrure.

« Vous avez bien géré les gars ! »
« Ouais. Je n’aurais jamais cru qu’on aurait donné autant de succès. Pas vous ? »
« Moi aussi. Je m’attendais vraiment à ce qu’on nous envoie bouler. Moi qui pensais qu’on allait faire un bide monumental. »
« C’est déjà ça de bien. »
« Au fait Chris, pourquoi t’as fait ce geste bizarre tout à l’heure ? »
« Ah ça ? Chris refait son signe de ralliement. Un p’tit geste de ralliement pour notre groupe. Faut bien un truc stylé pour nous distinguer des autres artistes, nan ? Chris se gratte la tête comme s’il avait fait une bêtisé. Ouais je sais, j’ai fait ça au freestyle. MAIS ça va l’faire les gars, je vous l’dis ! »
« Si tu l’dis, Chris. »
« J’espère que t’as raison. »
« On n’aimerait pas se taper la honte, tu sais. »
« Ce serait con qu’on ne nous prenne pas au sérieux à cause de ça. »
« Mais NAAAN, vous vous faites des idées ! Vous avez vu la réaction du publique ? Personne ne s’est foutu de moi, ni de vous, c’est même tout l’inverse ! J’vous le dis de suite ; ce geste va être populaire. Il est simple et classe à la fois. Vous verrez, vous me remercierez plus tard quand nos spectateurs feront se geste dès le début de nos futurs concerts. Sur ce j’vous laisse. Bye ! »

Il salue ses copains par un coucou de la main, range son micro dans son sac et s'apprête à partir lorsqu'il voit Duke son batteur galérer à démonter son instrument de musique. Sans doute le plus chiant à monter et à démonter. Avoir un coup de main de quelqu'un ne serait pas trop demandé, vu que les autres membres du groupe s'étaient dépêcher de quitter la scène pour aller rejoindre leurs cours respectifs. Ils étaient en retards et ne voulait pas finir en heure de colle. Encore heureux que Chris a déjà finie sa journée de cours pour aider son amie qui, lui, risquait de finir avec de belles heures de retenue pour demain si une troisième personne ne venait pas prêter main forte.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 20 Mar 2019 - 10:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur






Apprentissage intime
ft. Chris and Joshua


La sonnerie retentit, annonçant la fin de la journée. Je lâchai un soupir de soulagement et refermai mon classeur ainsi que mon livre de mathématiques. Bon sang ce que je pouvais détester cette matière… J’avais beau être un excellent élève j’avais, moi aussi, mon talon d’Achille. C’est pourquoi j’avais décidé d’aller à la bibliothèque, afin de travailler correctement même si j’avais déjà fini les cours une heure plus tôt.
Fourrant le tout dans mon sac à bandoulière, je quittai la vaste salle profondément silencieuse, et refermai doucement la porte derrière moi. Curieusement, il n’y avait plus beaucoup de monde qui circulait dans les allées donnant sur le parc. Pourtant, la journée n’était pas finie… Du moins pour les autres, car en ce qui me concernait je finissais tous les jeudis à quinze heures. Il restait donc deux heures de cours aux élèves de l’établissement qui ne s’amassaient néanmoins pas devant leur salle de classe.

Mais où sont-ils tous passés ? me demandais-je, la curiosité poussée à vif.

J’arpentai donc les couloirs, en profitant pour continuer un peu ma visite de l’école. Elle était tellement vaste que je m’y perdais encore, ce qui était sommes toutes relativement logique puisque cela ne faisait un mois à peine que j’étais arrivé.
Je passai devant une grande porte en bois massif tout sculpté, près de laquelle trônait l’écriteau de « Auditorium ». Soudainement, quelque chose attira mon attention. Un son, aussi infime soit-il, me parvenait aux oreilles. Il fallait vraiment être collé à la porte pour l’entendre, aussi je n’en percevais pas bien les notes. Décidé, je poussai celle-ci, me faisant littéralement agressé par le son d’une batterie, d’une basse et de guitares qui jouaient un morceau de métal qui m’était parfaitement inconnu. J’aimais ce genre de musique, sincèrement, mais ce fut tout sauf elle qui attira mon attention. Hypnotisé, j’avançai sans voir la foule qui sautait partout autour de moi.

« Hey mec, ferme la porte, on va se faire défoncer ! » Me cria un élève pour couvrir le bruit.

Etant dans l’incapacité de réagir, il la referma à ma place, tandis que mes yeux restaient rivés sur le même sujet : le chanteur du groupe. Fuyant la foule et les élèves pour ne pas me faire remarquer et avoir des problèmes dès mon arrivée, comme j’en avais toujours eu, je m’étais totalement isolé du reste du monde, ne prenant pas garde à ceux qui étaient autour de moi. Ma timidité excessive n’arrangeant rien à cela, c’était bien la première fois depuis le début de ma scolarité à Star High School que je me confrontais au monde. Et cet élève-là, ce chanteur à la voix mélodieuse qui pouvait monter et descendre dans des tonalités différentes… il était extrêmement beau. A cette pensée, mon cœur loupa plusieurs battements. En le regardant, je ne me posais plus cette fameuse question qui me hantait tous les jours : étais-je gay ? Ce qui se passait à cet instant-même aurait pu y répondre, mais mon cerveau semblait s’être déconnecté.

J’écoutais la musique sans l’entendre, mon regard vert d’eau rivé sur lui. Il avait tellement de prestance, tellement d’assurance… Je ne pensais plus à rien d’autre, jusqu’à ce que je me fasse bousculer par la foule d’élèves qui assistaient avec enthousiasme et même passion à ce concert. Je décidais alors de me mettre sur le côté, dans mon petit coin, et d’observer. Les minutes semblèrent alors être aussi courtes que des secondes, jusqu’à ce qu’il s’écrie cette phrase que tous s’empressèrent de répéter. Une sorte de signe de ralliement, quelque chose comme ça. En tout cas, au vu des acclamations que son groupe récoltait, ils avaient véritablement fait fureur.
Puis la musique s’arrêta, et l’effervescence qui battait son plein se calma. Peu à peu les élèves quittaient la salle, riant et continuant de chanter ce refrain délicieusement entêtant. Quant à moi, je ne bougeai pas. Pourquoi ? Je n’en avais pas la moindre idée. C’était comme si mes pieds étaient cloués au sol, alors que mes yeux restaient rivés sur lui. Je le regardais discrètement discuter de mon point de vue avec ses amis musiciens, puis ranger ses affaires. C’est alors que je me maudis. J’aurais aimé être courageux, pour aller le voir et lui parler. Mais pour dire quoi ? J’aurais aimé être téméraire pour m’avancer vers lui et l’aider à ranger ces instruments envers lesquels il semblait éprouver de la difficulté à replier dans leur housse. Courageux et téméraire, je ne l’avais jamais été, mais… aujourd’hui, étrangement, je sentais que les choses devaient changer. C’est ce que je m’étais obligé à penser dès que j’eus mis les pieds dans l’école et découvert qu’ils enseignaient la maîtrise des pouvoirs de personnes telles que moi. Néanmoins, je me souviens m’être dis ceci : « Josh, tu as passé ton temps à fuir le danger, à fuir les relations. A seize ans tu n’as pas un seul ami, et il serait temps que ça change ». Je voulais que ça change, indubitablement, et c’est alors que je serrai les poings, pris une longue inspiration et sorti de l’angle plongé dans le noir de la vaste salle. Me dirigeant vers le bel élève et son ami, je toussotai légèrement pour m’éclaircir la voix et demandai non sans un sérieux manque d’assurance :

« B… bonjour. Je vois que vous avez du mal à ranger cet instrument, alors je m’étais dit que… enfin… si vous voulez que je vous aide… » Leur proposai-je maladroitement.

J’étais maigre et sans muscles, alors je n’avais pas la prétention de leur venir en aide par ma force, mais plutôt pour une question d’ordre pratique : à trois ça serait plus simple de ranger ce foutu trépied, non ?
Alors il releva la tête vers moi, et mon cœur sembla imploser dans ma poitrine. Je sus alors instantanément que ce que je venais de vivre… et bien c’était le fameux coup de foudre. Le premier et celui et resterait à jamais graver dans mon cœur et dans ma mémoire, qu’importe si les années passent. Je ne pourrai jamais oublier ses yeux, son sourire, la blancheur de ses dents… Je voulais tout simplement rester là, près de lui, et jamais n’en partir. Mais lorsque nos regards se rencontrèrent, du moins lorsque j’eus réalisé que je le dévisageais, je baissai aussitôt les yeux et triturai mes doigts, ne sachant pas où me mettre.



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 24 Mar 2019 - 1:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
« Tu sais Chris, t’es pas obligé de m’aider. »
«Je sais Duke, mais j’ai quand même envie de le faire. Depuis le temps qu’on se connaît, tu devrais le savoir, hein ? »
« Merci. C’est très gentil de ta part. »
« Derien. Les amis c’est fait pour ça, non ? »

Eh oui ! Chris est tellement empathique qu’il ne peut s’empêcher de se mettre à la place d’autrui, de ressentir ce que ça fait d’être dans une détresse qu’il ne souhaite pas vivre. Dès qu’il tombe sur des gens en difficultés, qu’il s’agisse d’un inconnu dans la rue ou d’un ami proche comme Duke, il vient à la rescousse. Et sans rien demander en retour ! Mais à part si la personne aidée insiste à vouloir offrir une contrepartie à Chris et que ce dernier accepte, mais alors ce sera plus par respect que par pur intérêt. Tout ce qui importe pour Chris c’est de voir l’individu aidé se sentir mieux après l’avoir soutenue. Ça procure une satisfaction intarissable à l’adolescent et c’est tout ce qui compte. Bien sûr, les mauvaises langues diront qu’il agit ainsi en espérant obtenir quelque chose en retour. Mais il n’en est rien ; c’est de la charité dans sa forme la plus pure. Pas étonnant qu’il soit très apprécié par beaucoup d’élèves de la Star High.

Accroupie sur le côté droit de la batterie, Chris s’occupe de démonter tous les pieds des cymbales. Alors que de son côté, Duke se dépatouille pour retirer les desserrer les cercles de tensions des caisses. Mais les deux comparses sont soudainement interrompus par l’arrivée d’un élève qui souhaite proposer son aide. À tous les coups, il s’agit auparavant d’un nouvel élève récemment arrivé à la Star High, puisque Chris ne se rappelle pas de l’avoir vu. Mais n’empêche, Chris le trouve plutôt charmant à voir. D’ailleurs, le fait qu’il soit timide le rend encore plus mignon. Bon, il est un peu maigrichon et fait une tête de moins que Chris, mais pas plus que la moyenne. Tout le monde ne peut pas avoir un physique avantageux.

Chris se relève et l’invite à se joindre au duo.

« Bien sûr, tu peux ! C’est très gentil de ta part que tu veuilles nous aider. C’est même super que tu sois là ! On aurait bien besoin de bras supplémentaires pour ranger la batterie de Duke au plus vite. Fin, surtout pour lui. Moi j’ai déjà fini les cours de la journée. J’imagine que toi non plus tu n’as pas cours . Je n’aimerais pas que tu sois en retard à cause de moi, hein. »

Sauf que s’il est là alors que l’heure des cours vient juste de commencer, c’est qu’il doit forcément ne pas avoir cours. Ou alors cela ne le dérange pas sécher, ce que Chris en doute.

Il attend que le nouveau se rapproche, pour qu’il puisse mieux voir Chris indiquer du doigt les cymbales et le gros sac noir qui traînent de la batterie.

« Tu peux retirer les cymbales de leurs supports pour les rangers dans ce sac noir, s’teuplait ? »

Et sans plus attendre, Chris et Duke se remirent au travail. Grâce à l’aide du « nouveau » venu prêter secours, la batterie est empaquetée plus tôt que prévue. Ce qui est plutôt bien. Avec un peu de chance, Duke pourra rejoindre son cours avec une faible marge de retard. Contrairement aux autres membres du groupe, il laisse son matériel dans le petit local de l’auditorium pour le récupérer en fin de journée. C’est qu’elle pesait lourd l’ensemble de la batterie ! Surtout pour Duke. Il reviendra avec son ami pour l’aider à transporter tout ce barda dans la voiture de sa mère.

« Merci pour votre aide les gars. A plus !
« A plus toi aussi. Dès que Duke passe la double porte insonorisée, Chris se tourne vers Joshua et lui faire une tape amicale sur l’épaule. encore merci pour nous avoir aidé. Sans toi, Duke aurait surement fini en heure de colle. Au fait, moi c’est Chris. Ça ne mange pas de pain de se présenter. Dis, ça fait longtemps que tu viens d’arriver à la star High . Je n’ai pas souvenu de t’avoir vu auparavant. J’ai p'têtre pas une mémoire d’éléphant, mais je sais reconnaître quelqu’un qui m’est familier. Fin… Peut-être par lors des fêtes costumées, mais bon, c’est une autre histoire, haha ! »

 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 24 Mar 2019 - 10:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur






Apprentissage intime
ft. Chris and Joshua

Je ne pouvais m’empêcher de dévisager le beau brun, quand soudain une réminiscence me frappa de plein fouet : je l’avais déjà vu. C’était le garçon du parc où j’étais allé avec Ikhare quelques temps après mon arrivé. Ce même garçon que je n’avais pas lâché du regard, éveillant les soupçons sur mon éventuelle homosexualité dans la tête de mon ami. Lorsque j’étais loin de tout ça, je me posais encore la question de l’orientation de ma sexualité. Cependant en étant à présent si proche de lui, tout me semblait aussi clair et limpide que les lagons de Thaïlande : il me plaisait. Enormément. Mais moi, qu’est-ce que j’avais ? Selon mes proches, j’avais une bouille adorable et un regard pénétrant. Selon moi, j’avais un physique qui ne me plaisait absolument pas. Tout ce que j’espérais, c’était que dans la tête du chanteur, il me voit comme la première catégorie de personnes et non pas de mon point de vue dépréciateur. En tout cas, il avait visiblement l’air très gentil, preuve en est qu’il se souciait que je ne manque pas mes cours pour leur venir en aide. Pas étonnant qu’il ait autant d’amis…

« Non, non, c’est bon. J’ai fini ma journée donc ça ne me dérange pas. Je t’assure. » Tentais-je de lui répondre avec le plus d’assurance possible, ce qui n’était franchement pas gagné d’avance.

Satisfait, le musicien désigna les cymbales du doigt et me demanda de les ranger dans leur housse. Je m’exécutai, prenant grand soin de leur matériel. C’est donc avec précaution que je les démontai de leur trépied, pour ensuite les placer dans leur étui. Une fois ceci fait, je me retournai vers les deux amis pour voir s’il y avait autre chose à faire mais non, tout était enfin impeccablement rangé. C’est alors avec regret que je pensais aussitôt que le beau garçon prendrait congé de moi pour s’en aller, à présent que tout était fini. Son ami nous remercia pour l’aide apportée, ce à quoi je répondis par un petit sourire intimidé. Et tout à coup, je sentis sa main me donner une petite tape sur mon épaule. Aussitôt, je sentis de la chaleur monter en moi, que je contrôlais toutefois et heureusement. La seule chose qui aurait pu me trahir était de me prendre la température, le feu en moi me donnant déjà une température corporelle anormalement élevée. Et alors il me remercia à son tour, m’expliquant que sans mon aide, son ami du nom de Duke aurait fini en retenue.

« Y a pas de quoi. » Répondis-je en souriant, baissant le regard du sien qui me perturbait.

Et enfin il se présenta. Chris… C’était un joli prénom pour un très bel homme. Non, il faut que j’arrête de me fixer sur son physique comme ça… Mais il n’y avait pas seulement son physique, il y avait aussi sa voix et sa gentillesse apparente, sa façon de se mouvoir… Tout chez lui me perturbait profondément. Il me demanda depuis combien de temps j’étais arrivé dans l’école, ne m‘ayant pas vu auparavant. Je lui répondis alors :

« Moi c’est Joshua. Je suis ici depuis un petit mois, mais ça ne m’étonne pas que tu ne m’ais pas vu. Je ne suis pas du genre que l’on remarque, habituellement. » Lui répondis-je en relevant lentement mes yeux verts d’eau vers les siens, mon cœur redoublant sitôt de battements.

Ce rire… Ce sourire… Ils le rendaient tellement séduisants. Et ses lèvres… Je les regardai se mouvoir alors qu’il me parlait, accaparant toute mon attention durant, heureusement, un court instant. Je me surpris alors à avoir une pensée que je n’avais jamais eue jusqu’à lors : « embrasse-le… ». QUOI ? Non mais ça ne va pas la tête ? Je ne vais pas embrasser un inconnu, qui plus est un garçon et a fortiori lui ! Désireux de changer mentalement de sujet, j’ajoutai :

« Moi par contre je t’ai vu dans Star Park il y a deux semaines, je crois. Tu étais avec plein d’amis et ta petite copine. Enfin je pense que c’était elle, vous aviez l’air proches. » Lui dis-je comme si de rien n’était, mais à contrecœur.

Je priais alors les dieux pour qu’il me réponde qu’il n’avait aucun lien particulier avec elle. Que ça ne soit qu’une bonne amie. Pourquoi ? Parce que je sentais la jalousie me dévorer les entrailles. Mais, après tout, il y avait au moins 99% de chance (si on peut appeler bêtement ça de la chance) pour qu’il ne soit pas célibataire. Un type comme lui non, c’était impossible.



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 28 Mar 2019 - 0:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Si le garçon confirme bien qu’il a déjà fini sa journée de cours comme Chris, tant mieux pour lui ! Peut-être qu’il dit ça pour rassurer le chanteur, mais Chris ne l’entend pas de cette oreille, alors il le croit sur parole. Ce n’est pas comme s’il faisait confiance au premier venu qui sait cacher son jeu. Et puis ça fera un peu de compagnies pour le légionnaire en devenir !

Le prénommé Joshua se dit d'être ici depuis déjà un mois et que c’est le genre de garçon qu’on ne fait pas attention lors des heures de pauses, généralement les timides et les asociaux. Joshua semble faire partie de la première catégorie, mais ce n’est pas une mauvaise chose pour Chris. En même temps, la Star high a beau ne pas avoir énormément d’élèves, ça reste quand même une école plutôt vaste ! Depuis ses onze ans Chris connaît chaque coin et recoin de l’école comme sa poche, mais ça lui a fallu des années pour ne plus se perdre dans les ailes en tentant de rejoindre sa classe.

« D’accord, je comprends mieux ! J’espère que tu ne t’es pas trop perdue les premières journées . Star High est une école immense et t’est pas le premier élevé à te perdre. À commencer par moi. Enfin, surtout à mes débuts ! Je ne compte plus les fois où j’ai tourné en rond, t’imagine même pas. Une fois j’avais fait trois fois le tour du bahut avant de tombait sur un pion pour m’informait que mon cours se passait derrière une porte situer dans un recoin de couloir que je croyais être un local. Genre, l’endroit où tu t’attends à faire un cours de chimie et pas d’histoire ! Et encore, je ne t’ai pas raconté la fois où j’ai déboulé en plein cours de musique en étant en pyjama, il y a trois ans. Faudra que je te la raconte celle-là un de ces quatre, la chute en vaut son pesant d’or, hahaha ! Il se rapproche un peu plus de l’espace vital de Josh pour tapoter son dos affectueusement, tel un soldat auprès de son frère d’armes. Ne t’inquiète pas, je suis là pour t’aider si jamais tu’as un souci pour te retrouver dans le bahut. Je peux te montrer de bons raccourcis pour rejoindre certaines ailes plus vite que les chemins habituels, si tu veux. »

Quand Chris aider autrui, il ne fait jamais semblant ! Surtout quand c’est pour aider un nouvel élève qu’il n’a jamais vu. Toujours avec cette attitude légère chez lui, pleinement confiant de ce qu’il fait.

Tiens donc Joshua se trouvait lui aussi au Star Park . C’est étonnant que Chris n’ait pas remarqué la présence de Joshua ! Mais d’un autre côté c’est logique. Il était bien trop occupé à jouer au paintball avec ses amies de classe pour regarder ailleurs, alors en pleine partie corsée. Et surement qu’il aurait pu remporter sa partie si l’adolescente qui l’avait abordé ne l’avait pas distraite. Résultat des courses, il s’était pris une rafale de tâches colorées dans le dos par un tireur du camp adverse, sonnant la fin du jeu pour lui. C’était un peu frustrant, mais Chris n’en voulait pas à cette fille qui demandait juste s’il avait vu son chien perdu, qu’elle lui avait montré sur son portable au passage. Naturellement, il avait répondu négativement. Sa petite amie !? Chris éclate de rire comme si Joshua vient de lui raconter une blague marrante, puis secoue la tête en souriant.

« Nan, ce n’était pas une copine à moi. C’était juste une passante qui cherchait son chien perdu dans le parc et m’avait interpellé pour me demander si je l’avais aperçue ou non. Vu que ce n’était pas le cas, bah je ne pouvais que dire non ! D’ailleurs, il espérait pour elle qu’elle l’avait retrouvé. Vivant de préférence.
Eh non, je n’ai pas non plus de petite amie d’ailleurs. Mais j’ai eu un petit copain avec qui j’ai passé des moments inoubliables. En tout cas, c’était un élève d’ici. Chris détourne Joshua du regard en prenant une mine teintée de mélancolie et de frustration bouillonnante. Les poings serrés à en faire craquer ses jointures. Son visage et même sa voix suintent d’une colère sourde dirigeait dans le vide et non pas sur Joshua. Dans sa haine, toute la surface de ses yeux luit d’une lueur intense de couleur rougeâtre. Avant que ces fils de CHIENS d’envahisseurs, ces sales CREVARDS du terminus nous tendent une embuscade et me le prennent ! Chaque fois que je fais des cauchemars, Je revois encore son squelette calciné et fumant par le tir de laser d’une de ces saloperies ! Que j’ai dû tailler en pièces pour ma survie ! »

Chris prend une bonne respiration pour se calmer aussi vite qu’il s’est emporté. Il affiche une tête mélancolique et les loupiotes lumineuses sur ses yeux disparaissent. Il ne veut pas effrayer Joshua qui vient de découvrir une facette cachée de Chris. À savoir deux choses ; sa nature de métahumain et son homosexualité qu’il assume sans vergogne. À la Star High ce genre d’info n’est un secret pour personne, sauf pour les nouveaux élèves comme Joshua. Après tout, il agit à visage découvert.

Il refait face au nouveau, essuyant une larmichette dans un coin de l’œil.

« S'cuze moi si je t'ai fait peur. Ce n’était pas volontaire. Je sors tout juste d’un long deuil et je ne suis certainement pas le seul. Le terminus a pris beaucoup d’êtres chers aux gens de Star City. Hommes, femmes, enfants. Ils n’ont pas fait dans le détail ces salopards. Il écarte les bras comme un présentateur de cirque devant des spectateurs, affichant un air aussi ironique que sa voix.Et comme t'as pu le voir, je suis ce qu’on appelle dans le coin un métahumain. Ou mutant, c’est toi qui vois ! »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 28 Mar 2019 - 11:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur






Apprentissage intime
ft. Chris and Joshua

Chris m’expliqua combien il était difficile de se repérer dans cette école. Ça, j’avais remarqué ! Je prenais toujours beaucoup d’avance avant de venir en cours, refusant d’avoir à demander à quelqu’un mon chemin. Timidité quand tu nous tiens… Je ne pus m’empêcher de rire doucement à son histoire de pyjama, et noter une remarque dans sa phrase qui m’interpella : « faudra que je te la raconte celle-là un de ces quatre ». Cela voulait-il dire qu’il souhaitait me revoir, ou était-ce de la simple politesse ? Non, même si la première hypothèse me semblait irrationnelle, je ne comprenais pas qu’il me dise ces paroles en l’air. Alors doucement mon cœur s’accéléra, et un léger sourire se dessina sur mes lèvres.

« J’adorerais entendre cette histoire. » Lui dis-je en rougissant.

Et là, il s’approcha encore de moi, pénétrant dans ma sphère intime. Sa main vint me donner une légère tape que je qualifierai peut-être d’amicale, même si nous ne nous connaissions pas encore assez pour pouvoir prétendre être des amis. Il me dit alors, chose que je n’aurais jamais réussi à lui demander, de m’aider à visiter l’école et ses recoins pour trouver des passages plus rapides.

« Merci, c’est vraiment super gentil de ta part. Effectivement, si ça ne t’embête pas trop, j’aimerais bien que tu me fasses visiter. Je n’ai pas encore réussi à me faire à tout ce dédale de couloirs et ces innombrables pièces. La faute à l’école ou à mon sens de l’orientation déplorable. » Plaisantais-je légèrement.

Puis nous parlâmes de Star Park. Je touchai à un sujet sensible pour moi : cette fille avec qui il était resté et qui devait être, je suppose tout du moins, sa petite-amie. Pourtant, face à cette réflexion, Chris éclata d’un rire franc et sonore, dévoilant ses dents blanches et parfaitement alignées. Il m’expliqua alors que ça n’était pas une amie à lui, mais simplement une passante qui venait le trouver pour lui demander s’il n’avait pas vu son chien qui s’était enfui. J’eus l’impression que l’on m’enlevait deux tonnes sur chaque épaule, mais le meilleur vint ensuite. Je me délectai de chaque phrase, de chaque mot, de chaque consonne et voyelle lorsqu’il m’annonça qu’il n’avait pas non plus de petite-amie mais que, mieux encore, il était… gay. Waouw… La bouche légèrement entrouverte de stupéfaction, je sentis le feu rejoindre mes mains devenues bouillantes. Serrant les poings pour le maîtriser et pour qu’aucune flamme n’apparaisse, je continuai de l’écouter me conter son histoire. Mais la mine de Chris s’assombrit soudainement, faisant s’éteindre la chaleur qui émanait de mon corps. Je n’aurai jamais pu croire qu’il ait pu connaître une histoire aussi tragique… Son visage auparavant détendu devint rouge de colère, et ses yeux se mirent à lui d’une lueur inquiétante. Il m’expliqua que les envahisseurs, lors du Terminus, l’avaient tué devant ses yeux. Il leur avait heureusement rendu la pareille, mais jamais il ne pourrait combler le vide qu’il y avait dans son cœur. Apparemment, il avait été très amoureux. Alors mon infime espoir qui était né lorsque je sus qu’il était homosexuel et oser peut-être un peu espérer que je pourrai l’intéresser un jour s’évanouit aussitôt. Jamais il ne pourrait m’aimer comme il l’a aimé. Jamais même ne me laissera-t-il entrouvrir la porte de son cœur.

Quelques larmes perlèrent au coin de ses yeux, m’arrachant un morceau du cœur à cette vision au passage. Je pouvais manifestement voir, à ses yeux, que lui aussi était un adolescent « particulier ». Toutefois, il s’excusa de m’avoir fait peur car ça n’était pas ce qu’il avait voulu. Il me parla un peu plus du Terminus et des morts innombrables qu’il avait causés. Puis il écarta les bras d’un air théâtral et se présenta comme étant un métahumain. Je ne pus m’empêcher de sourire et, soudainement, le cœur battant la chamade, je fis ce geste qui ne me demanda pas une dose énorme de courage car il était automatique. C’était juste après l’avoir fait que je me sentais idiot. En effet, je levai la main lentement et vint avec une douceur infinie recueillir cette larme qui était nichée au creux de son œil.

« Je comprends ta douleur, lui dis-je alors avec tendresse. Tu n’as pas à t’excuser, je n’ai pas eu peur. Moi aussi je suis comme toi. Regarde. » Lui dis-je.

Abaissant la main pour la mener à hauteur de poitrine. Je serrai le poing puis l’entrouvris, faisant naître à l’intérieur de ma paume une flamme à la danse hypnotique. Mon sourire s’agrandit légèrement lorsque je croisai à nouveau son regard, puis je fermai la main et le feu disparut.
J’eus alors envie de lui dire ces quelques paroles que j’espérais être apaisante et non pas perturbante ou qui pourraient raviver sa détresse.

« Tu sais, je crois que ton copain a vécu une vie magnifique à tes côtés. Il est mort en héro et amoureux d’un garçon bourré de talents. C’est vrai, après tout tu chantes bien, tu as des capacités surnaturelles, tu es adorable et, si je peux me le permettre, vraiment très beau. Je ne l’ai pas connu, mais je suis sûr d’une chose : il t’aura aimé passionnément et ce jusqu’à ce que ses yeux se ferment pour la dernière fois. Ne culpabilise pas, tu as fait ton maximum et je crois qu’il le sait. Je ne sais pas s’il y a une vie après la mort, mais j’ose y croire. Il veille sur toi à présent et il n’espère qu’une chose : que tu continueras de vivre et d’aimer comme tu as aimé. »

Ces paroles venaient tout droit de mon cœur. Je ne sais par quelle force j’eus trouvé le courage de dire de telles paroles, mais au plus profond de mon être je n’espérais qu’une et une seule chose : que ça soit moi le prochain garçon qu’il saura aimer avec toute son infinie tendresse…



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 29 Mar 2019 - 20:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ça fait plaisir à Chris de savoir que Joshua n’a pas paniqué à la vue des faisceaux lasers et se soit barré en courant par peur de se faire carboniser. Au moins il n’aura pas à se culpabiliser. Mieux encore, il est même surpris de voir Joshua sécher une autre larme qui perle sur son œil. C’est si gentil de sa part, mais aussi surprenant à voir ça chez quelqu’un qui vient à peine de le rencontrer. Remarque, Chris aurait fait pareil si les rôles avaient été inversés. C’est un adolescent foncièrement bon et ça ne fait aucun doute que ce soit le cas pour Joshua.

Nouvelle surprise en vue ; Joshua s’avère lui aussi être un Super. Une flamme incandescente apparaît sur le creux de sa main et se met à prendre vie en dansant avec une élégance des plus perturbante. Pas de doute, Joshua est un pyrokinésiste ! À moins que ce ne soit pas la seule chose qu’il puisse faire, comme c’est le cas pour Chris qui peut voler dans les airs, posséder des capacités physiques surhumaines et plus encore.

Chris hausse grands les sourcils et échappe un beau sifflement d’étonnement entre ses lèvres contractées.

« Whouaou ! C’est beau ce que t’as fait ! Tu dois avoir une belle maitrise de tes pouvoirs pour contrôler ta flamme aussi bien, non ? »

Il a l’air d’avoir tout ce qu’il faut pour être recruté dans la Team alpha. Il semble avoir une maîtrise parfaite de ses pouvoirs, il est gentil comme tout et surement qu’il doive avoir un parcours scolaire exemplaire ! Mais ne partons pas trop vite en besogne. Chris ne sait pas grand-chose sur Joshua pour informer son professeur référent sur son recrutement potentiel dans la squad. Il est possible qu’il manque un voir plusieurs requis obligatoires pour y entrer. Peut-être même qu’il aurait fait des choses pas très catholiques dans son ancienne école. Après tout, il ne sait toujours pas où il était avant son arrivé à la Star high, ce qu’il faisait, toussa quoi. Mais il doute fort que Joshua soit quelqu’un avec un mauvais fond.

Chris se sent plus serein que jamais lorsque Joshua le réconforte dans la sincérité la plus totale. Ses compliments emplis de douceurs sont comme du baume au cœur qui redonne une figure épanouie à Chris. Ce dernier n’a pas quitté Joshua de son regard pétillant d’énergie, comme la fois où il a rencontré Terrence pour la toute première fois. On peut même dire qu’il est tombé sous le charme du joli minois de Joshua ! Son cœur monte en chaleur plus vite qu’un radiateur électrique, en même temps que son cœur qui tambourine de chamades. Oui ça ne fait aucun doute ; Chris a le béguin pour Joshua. Et encore le mot est faible ! I C’est limpide comme de l’eau de roche que Joshua est gay. Il y a des réactions qui ne trompent pas !

La montée de chaleur et d’hormones est telle qu’il ne résiste pas à l’envie de se coller bien contre lui pour lui offrir son plus beau baiser sur la bouche. Et il y met du cœur le bougre ! Chris plaque une main vigoureuse contre le dos de son partenaire et le soulève sans forcer pour le mettre au même niveau que lui.

Au moins c’est un message universel très clair adressé à Joshua ; je suis amoureux de toi.

« Merci beaucoup. Tu n'as pas idée comment ça me fait chaud au cœur, ce que t’a dit. Il pose la paume de son autre main contre une joue de Joshua. J’ai peut-être perdu Terrence, mais j’ai rencontré un garçon tout aussi bien que lui. »

Il repose Joshua au sol. Certainement qu’il a dû être très surpris de la réaction inattendue de Chris, mais certainement pas dans le mauvais sens. Le leader de la team alpha assume pleinement son homosexualité, mais il sait aussi s’excuser quand il froisse quelqu’un n’ayant pas apprécié les réactions de Chris sans demander leurs avis. C’est même ce qu’il fera si Joshua aurait mal pris son geste mal poli.

Chris se décolle de Joshua pour se mettre à ses côtés, puis il fait un signe de tête vers la sortie de l’auditorium. Il n'avait pas oublié ce que voulait Joshua.

« Tu viens ? Je vais te faire visiter les raccourcir que je t’ai parlé plus tôt. »

Et peut être en profiter pour faire plus ample connaissance avec son nouveau partenaire !
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 29 Mar 2019 - 21:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur






Apprentissage intime
ft. Chris and Joshua

Le compliment que me fis Chris sur la beauté de la flamme dansante que j’avais fait naître au creux de ma main m’alla droit au cœur. Il me demanda en raison de cela si j’avais une bonne maîtrise de mes pouvoirs, ce à quoi je répondis en passant ma main libre dans mes cheveux blonds en bataille :

« Euh… Ça dépend des moments en fait. Ce sont mes émotions qui me dirigent un peu, pour être honnête. Quand je suis vraiment en colère ou perturbé je ne me contrôle pas super bien. Mais quand je me sens bien, j’y arrive. Comme quand je suis avec toi. » Lui dis-je en riant doucement, mes joues se teintant de rouge.

Idiot, il va partir en courant si tu commences à dire ça… m’auto-insultai-je.

J’avais peur qu’il ait l’impression que je voudrais devenir le président de son fan-club personnel, pourtant c’était presque le cas : je lui voyais un millier de qualités, et bien peu de défauts. Comme tout le monde je suppose qu’il doive en avoir, mais j’étais littéralement tombé sous le charme du beau brun à la voix puissante et à la carrure athlétique.
Je me permis toutefois de vouloir l’apaiser quand il me parla de ce garçon qu’il avait aimé, apprenant au passage son homosexualité absolument pas refoulée comme la mienne. Voir ses larmes poindre au creux de ses yeux fit saigner mon cœur. C’est alors que je levai lentement la main vers ceux-ci, au bleu aussi pur, et me permis de venir les récolter pour le réconforter et espérer ainsi que ma présence lui devienne aussi douce qu’agréable. Ce qui me troubla le plus, c’était la manière dont il me fixait. Sans sourciller, sans regarder nulle part ailleurs il avait la prunelle de ses iris perdu dans les miens. Je sentais ainsi que mes mots venaient toucher son cœur, comme je l’avais espéré. Je ne pouvais imaginer combien il avait aimé ce garçon, mais n’espérais qu’une chose, secrètement : que je sois le prochain à ouvrir la porte de son cœur certainement refermé à double-tour depuis la disparition de son amant.

Ce qui était étrange, c’était d’une part le fait que je pouvais percevoir la chaleur autour de moi, mais surtout de sentir celle-ci monter. Etait-ce ma température corporelle qui vrillait à ce point ? Certainement… mais pas que. Pourquoi ? Qu’est-ce qui lui faisait ressentir cela ? Moi ? Non, impossible. Et pourtant… Oui, pourtant tout à coup il m’enlaça de son bras puissant et me souleva pour me plaquer contre lui, à sa hauteur. Mon cœur sur le bord de l’implosion tant je ne m’étais pas attendu à ce geste qui me faisait un effet monstrueux, ses battements anarchiques se démultiplièrent lorsque mon visage ne se retrouvait qu’à quelques maigres centimètres du sien. Je ne pus m’empêcher de rire à ce geste, d’un air absolument pas moqueur, bien entendu, mais surtout extrêmement touché. Mes joues étaient certainement rosées si ce n’est totalement rouges, et je ne pus m’empêcher d’enrouler mes jambes autour de son torse pour qu’il soutienne mon poids plume plus facilement. Chris me dit alors ces mots qui m’abasourdirent : que mes paroles lui avaient fait chaud au cœur, et qu’il avait rencontré le garçon que j’étais qui s’avérait être aussi bien que celui qu’il avait aimé.

« Je ne sais pas si je suis aussi bien que lui, mais je suis heureux de t’avoir fait au moins un peu de bien. » Lui chuchotai-je à mi-voix, mes yeux perdus entre son regard et ses lèvres hypnotiques que je rêvais d’embrasser.

Et alors il me reposa, à contrecœur pour ma part. J’étais tellement bien dans ses bras… Sentir la paume de sa main sur ma joue, la perfection de son corps contre le mien… Oui, j’étais gay et totalement accro à lui, c’était aussi clair que de l’eau de roche, à présent. Et alors il me proposa de me faire visiter les recoins de l’école. Tant mieux, car je ne voulais plus être séparé de lui.
Je marchais à ses côtés, l’écoutant m’expliquer où menait chaque couloir, chaque issue, et chaque classe. Je buvais ses paroles, ne pouvant pas m’empêcher de lancer quelques regards discrets vers lui pour mieux le dévorer du regard. Nous marchions à côté l’un de l’autre, et j’aimais le contact de nos mains qui se frôlaient. C’est alors que, le cœur sur le bord de l’implosion, j’osais faire ce geste que j’aurais regretté toute ma vie de ne pas avoir eu le courage de faire : je glissai ma main dans la sienne, relevant doucement mon regard vert d’eau clair vers l’océan bleu du sien.

« Je… peux ? »

Malgré le geste qu’il avait eu envers moi tout-à-l’heure je doutais du contraire, mais le fait était que j’avais peur de le brusquer. Après tout, je ne savais pas encore à quel point ce Terence qu’il avait aimé était encore présent dans son esprit… et dans son cœur.



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 30 Mar 2019 - 3:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ainsi donc, Joshua ne maîtrise pas parfaitement ses pouvoirs à cause de ses émotions, malgré le spectacle de tout à l’heure. C’est déjà ça d’appris. Pour le coup, ça pose un gros pépin pour son entrée dans la Team alpha. Car le jour où il se confronte à une situation stressante qui le fait craquer, il risque de mettre ses coéquipiers en danger en perdant le contrôle de ses pouvoirs. Mais encore, ce n’est pas le plus dérangeant dans l’affaire. Chris est bien motivé pour l’aider à peaufiner sa maîtrise, comme feu son père avec lui. Fera-t-il un bon entraîneur ? Rien n’est certain, puisque c’est la première fois qu’il va entraîner quelqu’un à dompter ses pouvoirs. Mais si Joshua affirme qu’il y arrive quand Chris se trouve à ses côtés, il y a moyen que cela fonctionne !

Mais chaque chose en son temps. Pour l’heure, Chris veut palabrer avec son petit ami pour mieux le connaître. Et vice-versa.

« Oui enfin, un peu…. Le mot est faible ! C’est déjà un bon début et je ne doute pas que tu sois capable de mieux, mon lapin. » Qu’il complimente en claquant gentiment une fesse de Joshua avec un air bien coquin suivit d’un clin d’œil aguicheur.

Sans plus attendre, Chris sort de l’auditorium pour démarrer sa petite visite guidée à son partenaire. Et vu que les couloirs sont toujours déserts et que les seuls passants sont le personnel de l’école et les pions que Chris salue au passage, la visite ne sera que plus tranquille pour les deux tourtereaux. Il commence à prendre parole en désignant des portes, couloirs et autres passages du doigt.

« Toute cette partie de l’aile principale que tu vois là ce sont les salles de classes….. Tout au fond de ce couloir tu as cette double porte qui te mène directement à la salle d’omnisport. On peut pratiquer tous les sports : natation, tennis, baskets, cent mètres, toussa toussa.….. Ici c’est l’aile administrative de l’école. C’est aussi là-bas où l’on va pour signaler nos retards et absences….. Bon là j’vais pas te faire un dessin, c’est l’espace récréation…… Si tu veux te détendre, lire des livres ou aller sur internet, t’as le foyer qui se trouve là….. »

Chris est trop concentré à faire visiter l’école à Joshua avec engouement qu’il ne fait pas attention à la main de son partenaire qui frôle la sienne. Jusqu’à ce qu’il se tourne vers cette dernière collée contre celle de Joshua qui ne fait aucun doute sur ce que souhaite son petit ami, avant même qu’il lui demande sa permission. Chris n’hésite pas une seconde à lui tenir la main bien tendrement, caressant son revers avec le pouce, suivit d’un beau sourire complice.

« Bien sûr, tu peux. »

Chris aimait beaucoup Terrence et sa perte avait créer un vide immense qu’il fallait combler. Après tout, c’était le tout premier amour de sa vie, la première personne qu’il avait embrassée. Mais Il est mort et ne reviendra plus jamais à la vie. Il n’y a donc pas de raison pour qu’il ne laisse pas de chance à son nouveau petit ami. Et en y réfléchissant bien, il n’est pas impossible qu’il passe des moments encore plus intenses qu’avec Terrence ! Jusqu’à aujourd’hui, Chris n’a jamais copulé avec un partenaire de lit. Il prévoyait de proposer ça à son ex-petit ami, sauf que les envahisseurs du Terminus ont foutues en l’air ses projets érotiques, tel un ivrogne qui déboule dans une soirée pour tout gâcher.

Tout en continuant sa visite guidée, Il se tourne vers Joshua.

« T'étais dans quelle école avant que tu viennes ici ? Elle te manque, ou bien tu te sens plus à l’aise ici ? Tu peux tout me dire, hein. Je ne vais pas te juger et encore moins me moquer de toi. Je ne suis pas un sale connard qui aime humilier les autres. D’ailleurs puisqu’on en parle, tu ne risques pas de croiser un racketteur ou une grosse brute à la Star high. Oh que non ! T'as même plus de chances de gagner au loto que d’en voir un, haha ! La dernière fois qu’il y en a eu c’était aux alentours de 2009. Sauf que eux c'était un autre délire. Ils voulaient carrément commettre un attentat terroriste, rien que ça. Jusqu’à ce qu’ils se fassent botter le cul par la Team alpha et la légion des étoiles avant même qu’ils passent à l’acte. Ils se sont fait jarreter définitivement de l’école à coup de pied au cul et on n’entendit plus parler d’eux. »

C’est grâce à Terrence que Chris connaît cette histoire, qui lui-même l’avait apprise de son prédécesseur par chaine de transmission.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 30 Mar 2019 - 12:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur






Apprentissage intime
ft. Chris and Joshua

Sa main vint me donner une tape sur la fesse, alors qu’il me prénommait « mon lapin ». Son regard à cet instant fini de me mettre le feu aux joues, et j’abaissai aussitôt le regard, des mèches de mes cheveux glissant sur mon visage pour masquer ma gêne positive. J’aimais la manière dont il me parlait et les gestes qu’il avait à mon égard. J’étais avide de recevoir le moindre contact de sa part pour pouvoir survivre. A ses yeux, je n’avais plus l’impression d’être un moins que rien, mais plutôt un homme qui avait tout-à-fait le droit légitime d’en aimer un autre.
Nous quittâmes l’auditorium pour nous lancer dans la visite guidée de l’école, et j’écoutais d’une oreille toutes ses explications, tandis que mon cerveau et mon attention, eux, étaient rivés sur Chris. Je n’étais pas sûr de retenir à la perfection toutes ses explications car nos mains se frôlaient, faisant naître dans mon corps une sorte de courant magnétique qui m’hypnotisait.

Il commença à prendre parole en désignant des portes, couloirs et autres passages du doigt. Trop occupé à être un bon guide, il ne remarqua pas que ma main s’était nichée au creux de la sienne. Alors nos regards si clairs se rencontrèrent à nouveau, et c’est avec gêne et envie à la fois que je lui demandai timidement si je pouvais oser ce geste. Un magnifique sourire se dessina sur son visage, du genre de ceux que l’on ne partage qu’avec une personne en particulier, et il me répondit que j’en avais tout-à-fait le droit. Son pouce caressait le dos de ma main, faisant naître une nuée de papillons qui s’envolaient dans mon ventre. Puis, au bout d’un moment, il tourna la tête vers moi et me posa ces questions un peu gênantes au vue de ce qu’il s’était produit là-bas.

« J’étais dans un lycée public de New York. Non, il ne me manque absolument pas car, comme avec mes parents, j’y étais maltraité, tabassé chaque jour soit parce que j’étais leur fils et que mes parents étaient tous deux deux ivrognes alcooliques, et qu’au lycée je n’étais qu’une sale pédale… J’étais placé en famille d’accueil à Star City il y a quelques mois et ma vie a radicalement changée, comme tu dois t’en douter. » Lui expliquais-je en remettant mes cheveux fous en place, mus par la brise qui se levait.

« En tout cas je te remercie pour ta visite, mais… je crois qu’elle est finie maintenant, non ? Alors… ça te dirait… qu’on aille, je sais pas moi, dans le parc de l’école. On pourrait s’allonger dans l’herbe et continuer de faire connaissance. En plus j’ai remarqué quand on y est passé devant qu’il n’y avait personne. Si ma présence ne t’agace pas trop… »

J’espérais qu’il accepte de rester encore un peu de temps en ma compagnie, et à mon plus grand bonheur il accepta. Nous nous dirigeâmes toujours main dans la main vers la cour enherbée de l’école, et je m’y allongeai, me protégeant du soleil avec ma main.

« Tiens, tu veux voir autre chose ? Attends. »

Je me redressai et attrapai mon sac de cours à bandoulière et en sortis une feuille quadrillée vierge. Je la froissai pour en faire une boule puis la plaçai dans le creux de ma main. Un petit sourire mutin sur les lèvres, je me concentrai et lui dis :

« Regarde. »

Le tour de mes pupilles devint rouge et la boule de papier prit feu et s’éleva dans les airs, flottant devant nous avant de se consumer totalement et de ne plus être.

« Grâce aux différences de température et la rencontre des masses chaudes et froides de l’air je peux faire léviter les objets. J’ai même réussi une fois – et une seule malheureusement – à m’élever moi-même dans les airs. Mais j’ai encore beaucoup de travail à faire pour arriver à développer mes pouvoirs. Dis… tu voudrais bien devenir mon professeur disons… particulier ? Tu as l’air d’avoir une sacrée maîtrise de ce que tu fais, même si je ne sais pas bien en quoi ça consiste. Tu peux m’en parler ? »

J’étais sincèrement très curieux et avide d’en savoir plus sur lui. A nouveau allongé dans l’herbe, je regardai hypnotiquement ses lèvres tentatrices se mouvoir à chacune de ses paroles. C’est alors qu’au bout de quelques instants – je ne sais combien exactement – j’eus une réaction tout-à-fait imprévisible. Je me redressai tout-à-coup et vint déposer un léger baiser sur ses lèvres, aussi rapide qu’imprévisible. Je ne pus m’empêcher de le regard avec envie, espérant qu’il ressentait ce torrent d’émotions improbables qui m’assaillaient.



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 30 Mar 2019 - 22:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ah oui, effectivement… ce qu’a vécu Joshua fait mal au cœur à Chris. Ce dernier tire une mine navrée, noyé entre de la peine et une indignation criante. Il n’osait même pas s’imaginer vivre dans une école en étant le bouc émissaire de tout le monde et le défouloir de parents alcooliques. Ça lui ferait bouillir son sang comme de l’acier en fusion et lui donnerait l’envie brulante d’aller se défouler sur quelque chose pour évacuer sa colère intérieure. Non vraiment, c’est le genre de vie chaotique qu’il ne souhaite à personne, pas même à son pire ennemi. Chris peut remercier les services sociaux d’avoir fait sortir son petit ami de cet enfer social pour lui offrir une vie bien meilleure dans sa famille d’accueil à Star city.

Si sa vie a radicalement changé, c’est forcément dans le bon sens !

« Wow…. C’est horrible ce que t’as vécu. Vraiment ! Ça me soulage tellement que tu vis mieux auprès de ta famille d’accueil. »

Chris constate alors qu’il est revenu dans le hall principale et que la visite touche à sa fin. C’est alors que Joshua propose de continuer la conversation aux espaces verts de l’école. Chris tire une tête confuse à la dernière phrase de son partenaire.

« M’agacer !? Naaaan, pas du tout ! Toute façon il n’y a plus rien à voir. On a fait le tour de la question. »

Chris aimé trop Joshua pour se passer de lui aussi facilement. Peut-être même qu’il lui proposera de passer une nuit ou deux dans son manoir rien que pour prolonger son moment avec lui. Si lui et ses parents sont d’accord.

C’est toujours avec la main tenue avec celle de Joshua qu’il part rejoindre la cour externe de la Star high. Il s’installe sur l’herbe auprès de son petit ami, là où des élèves n’assisteront pas à leurs moments d’intimités depuis leurs classes. C’est alors que Joshua souhaite montrer quelque chose à Chris en fouillant son sac pour en sortir une feuille qu’il réduit en boule sur sa main. Mais qu’est-ce qu’il s’apprête à faire ? C’est ce qu’il se pose dans sa tête, jusqu’à ce qu’il devienne spectateur d’un joli effet pyrotechnique du bout de papier qui s’enflamme, puis se met à flotter en l’air façon lanterne volante et se désagréger en poussière. Chris est comme un enfant s’extasiant devant une bulle monté au ciel.

Joshua lui explique un cours physique sur les masses chaudes et froides qu’il peut faire avec son pouvoir pour voler dans les airs. Enfin presque ! Il a oublié que sa maîtrise est imparfaite, contrairement à la sienne. Ce n’est pas grave, Chris est chaud bouillant pour devenir son « professeur » comme vient de dire Joshua à l’instant. Naturellement, Chris secoue la tête pour dire " oui ! " volontiers, tout souriant qu’il déborde d’enthousiasme.

« Et comment que j’accepte ! Bon après je ne vais pas te mentir que t’es mon tout premier élève, hein. Mais je vais faire de mon mieux pour t’expliquer du mieux possible ! »

Sans perdre de temps, Chris se redresse un peu et se remémore tous les enseignements de son père défunt. Puis il se met à faire des gestes en l’air avec ses mains pour accompagner ses explications. Quitte à s’improviser entraîneur, autant s’inspirer sur des méthodes qui ont fait leurs preuves.

« Tout d’abord, il faut que tu fasses le vide dans ton esprit. C’est une étape importante. Ensuite, tu dois faire qu’un avec tes pouvoirs en utilisant tes pouvoirs comme tu la fais tout à l’heure. Mais TOUT en gardant ce vide en toi. Il suffit que tu te noies dans tes émotions et tu perds vite le contrôle. Je peux te faire une d…. »

Chris n’a pas vu venir Joshua se redresser et coller un baiser sur ses lèvres dans la spontanéité la plus totale ! Une réaction aussi improbable que mignonne. Son cœur fourmille d’enthousiasme qu’il ne résiste pas à l’envie de le lui rendre de façon particulière. Chris lévité à quelques centimètres du sol puis se met à pivoter sur lui-même pour embrasser Joshua en faisant un poirier aérien. Droite comme une barre et les cheveux attirés vers le sol.

« Une fois cette maitrise acquise on pourra se faire des ballets aériens bien excitants, mon lapin. Qu’il répond avec une voix de don Juan fougueux. Sa main vient caresser les cheveux soyeux de Joshua, puis descendre le long de sa joue avant de faire arrêt vers son menton. J’espère que tu n'as pas le vertige.»

Il se remet à l’endroit, puis vole vers un arbre le plus proche pour cueillir une petite branche. Il atterrit près de son partenaire, à moitié allongé au sol. Il fait tournoyer la branche entre ses doigts telle une broche de kebab et la contemple d’un regard détaché.

« On m’a dit que mes pouvoirs sont tous liés à un dérivé de la télékinésie. C’était quoi ce qu’il avait dit déjà… télékinésie tactile ! En gros j’ai un champ psionique constamment actif recouvrant toute la surface de mon corps. Pour moi, ma maitrise n’est pas seulement mentale, mais aussi physique. Elle me permet pas mal de choses. Entre autres, je peux faire ça. Ses yeux brillent d’un rouge intense et crachent des faisceaux lasers qui enflamment le bout de la branche.Mais également ceci. Il enchaîne son action précédente en prenant une bonne bouffée d’air, puis se met à souffler une colonne de vapeur blanchâtre et épais qui éteint les flammes, en plus de congeler toute une partie de la branche. Elle me confère également quelques avantages physiques comme une force, résistance, endurance surhumaine. Il lève un doigt comme pour omettre un détail. Et pour finir, je suis anaérobique. Pour te la faire courte, je n’ai plus le besoin vital de respirer. Ce qui fait que je ne peux pas mourir asphyxier ou de me noyer. Il se gratte la tête en affichant un air gêné. Après je respire toujours, mais c’est plus par habitude qu’autre chose. C’est quelque chose de récent.»

Chris lâche la branche au sol, puis regarde autour de lui si personne ne passe dans les parages. Personne à l’horizon ! Il plonge son regard complice vers Joshua en lui faisant signe de tête.

« Tu veux qu’on passe à la pratique maintenant ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 31 Mar 2019 - 16:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur






Apprentissage intime
ft. Chris and Joshua

Les paroles et le regard de Chris m’exprimèrent ensemble combien il était ravi et rassuré que je sois dans une famille saine d’esprit, et un établissement où l’ordre et l’acceptation des autres régnaient.
La visite des lieux finie, je lui proposais, s’il le voulait bien, que l’on reste encore un peu ensemble dans le parc fleuri de l’école. Et, chose qui me réconforta incroyablement, il me dit que j’étais loin de l’agacer. Ouf ! En même temps c’était logique : il n’aurait jamais eu ce genre de gestes qu’il avait eu auparavant envers moi si je n’étais qu’un numéro parmi d’autres. Du moins j’ose l’espérer… Alors, toujours main dans la main, il me guida vers les larges espaces verts et nous nous assîmes dans l’herbe grasse. Une idée me vint à l’esprit : visiblement, Chris aimait bien mes petits « tours de magie », même s’il n’y avait aucune magie là-dedans. Alors je pris une feuille, la plia en boule et la fis léviter en lui faisant prendre feu devant son regard absolument rêveur et atrocement adorable. Mais ne maîtrisant pas parfaitement mes pouvoirs, je lui demandais s’il voulait bien m’enseigner le savoir-faire qu’il semblait avoir en devenant mon « professeur particulier ». Absolument partant pour cette idée, il hocha vivement la tête, ce qui me fit chaud au cœur. Apparemment, nous nous délections réciproquement de la présence de l’autre. Pour ma part je comprenais pourquoi : il était adorable, intelligent, bourré de qualités et absolument canon. Moi, qu’est-ce que j’avais, honnêtement ? Lui semblait le savoir, pour moi cela demeurait une énigme. Il m’expliqua avec entrain que j’étais son premier « élève » et qu’il allait m’expliquer les choses du mieux qu’il le pourrait. Il commença alors par la notion de vide mental, selon lui l’une des étapes les plus importantes. Je devais apprendre à ne plus me laisser contrôler par mes émotions, et… Et j’avouais qu’en mauvais élève que j’étais pour la première fois de toute ma vie, je ne l’écoutais plus. Perdu dans la danse hypnotique de ses lèvres fines, je me redressai soudain en m’appuyant sur mes coudes et avant-bras pour venir déposer un léger baiser sur sa bouche, le cœur battant la chamade et le regard mutin. Puis j’éclatais doucement de rire lorsque je le vis léviter pour prendre une position absolument scabreuse pour m’embrasser à son tour. Bien entendu je me laissai faire, une main sur sa joue et l’autre dans ses cheveux bruns pour lui rendre son baiser du mieux que je le pouvais. Lorsque nos lèvres se séparèrent, il m’expliqua que nous pourrons nous adonner à de belles prouesses aériennes, si tant est que je n’ai pas le vertige. Sa main glissa à son tour dans mes cheveux blonds, puis le long de ma joue et de mon menton.

« Je crois que je saurai prendre sur moi. » Lui assurai-je dans un beau sourire.

« Allez, remets-toi à l’endroit, tu me donnes le tournis ! » Plaisantais-je en riant.

Se faisant, il vola vers un arbre pour saisir une courte branche, puis revins vers moi s’assoir dans la légèreté absolue. La faisant tournoyer entre ses doigts fins, il m’expliqua qu’il était un télékinésiste. Plus précisément un télékinésiste tactile, ce dont je n’avais encore jamais entendu parler. Il me fit une démonstration de ses capacités tout en me les expliquant, me montrant que ses yeux, un peu à la manière des miens, pouvaient créer un rayon laser et embraser la branche qu’il tenait dans sa main. De ce côté-là encore, avec la lévitation, nous avions un point commun. En revanche, et je trouvai cela plus impressionnant encore, son souffle vint créer un vent glacial qui gela la branche incandescente auparavant. Puis il termina son explication en énumérant ses autres capacités, que sont la force, la résistance et l’endurance qu’aucun être totalement humain ne peut avoir. Enfin, il évoqua le fait qu’il n’avait pas besoin de respirer, que c’était plus un automatisme pour lui qu’une question de survie.

« Je comprends mieux comment tu arrivais à avoir de telles capacités vocales si tu n’as pas besoin de respirer. » Lui dis-je, impressionné.

Jetant la branche un peu plus loin, Chris se redressa tout-à-coup et guetta les alentours avant de me proposer d’un air complice absolument affriolant si je voulais que l’on passe à la pratique. Me redressant pour m’assoir sur mes genoux, je lui répondis de la même manière :

« Et comment ! Je suis plus partant que jamais ! » Lui dis-je avec excitation avant de prendre une légère inspiration et de fermer les paupières pour me concentrer.

Je fis alors tout mon possible pour recréer ce vide en moi dont il avait parlé, loin de toutes émotions et sentiments. Je ne pus m’empêcher, les yeux toujours fermés, de lui dire en riant :

« Enfin, avec toi à côté c’est pas facile de se concentrer quand on a les émotions qui font du grand huit. Mais je suis prêt, je crois. »

Déployant toute ma force mentale, j'essayai de faire ce fameux vide dans ma tête pour espérer pouvoir m'élever dans les airs...



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 1 Avr 2019 - 10:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lancé de dé :
- pair : réussite : Joshua parvient à s'élever au-dessus du sol, à une cinquantaine de centimètres.
- impair : échec : Joshua ne parvient pas à léviter et active du feu le long de ses bras et dans ses mains.


Petit à petit, je sentis le feu bouillonner en moi. Je fermai les poings, afin de ne pas attiser de flamme et de me concentrer ainsi seulement sur ma lévitation. C'est alors que, sans m'en rendre compte, je m'élevai dans les airs. La brise faisait voleter mes cheveux, et lentement j'ouvris les paupières, constatant que j'étais à une cinquantaine de centimètres du sol. Heureux de ma réussite, j'essayai toutefois de ne pas me déconcentrer et retomber lourdement. Tendant les bras vers Chris, je lui dis avec ravissement :

« Tu viens ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 1 Avr 2019 - 10:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6357
ϟ Nombre de Messages RP : 5955
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6357
ϟ Nombre de Messages RP : 5955
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Joshua Landers' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Apprentissage intime Reussite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 1 Avr 2019 - 23:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Chris se tape une barre de rire sur le dernier compliment de Joshua. Il n’a pas attendu son pouvoir d’anaérobie pour avoir une voix de barillon à faire vibrer des foules des concerts. Ce sont ses amies à lui qui avaient trouvé qu’il chantait vachement bien… quand il était ivre comme un trou après qu’un petit malin se soit amusé à mettre de l’alcool dans son verre de coca. Ça en disait long sur sa tolérance à l’alcool puisqu’il s’était réveil dans une position improbable sur un banc, avec des anecdotes croustillantes d'one men show improvisait à l’arrache et d’imitations de cascadeurs qui méritait d’être adapté en film comique. Encore heureux que ça se soit passé chez l'une de ses amies et qu’aucun d’eux n’ait pas filmé avec son portable.

Chris est ravie que Joshua accepte de mettre ses enseignements à la pratique. Il se contente de le regarder faire tel un entraineur de footballeur américain sur ses joueurs, les bras croisés sur son torse. Il sourit comme un gamin en roulant des yeux à la petite accusation de Joshua.

« MAIS Naaan, pas du tout, haha ! Bon d’accord, je vais sortir de ton champ de vision.... voila ! Au moins t’auras pas d’excuses cette fois. »

Un décalage sur le côté et le voilà sur la droite de Joshua, hors de son champ. Au même moment il se met à flotter dans les airs et n’a pas l’air d’être déstabilisé. Chris applaudit à la petite réussite de son élève avec un air tout satisfait. Mais il ne faut pas crier victoire trop vite. Ce n’est que la partie échauffement ; le véritable entrainement commence maintenant. S’il arrive à gérer la suite, surement qu’il s’en sortira seul pour la maitrise de ses flammes.

Et devant l’invitation de Joshua à se joindre à lui, Chris se met à décoller dans les airs pour se mettre au même niveau que son compagnon et lui tenir la main avec un regard de loveur.

« Avec plaisir, mon beau. »

C’est sur cette phrase qu’il part s’enfoncer dans le grand bosquet de l’école auprès de Joshua. Pas seulement pour paraître moins visible par les élèves, mais aussi pour la suite de l’entrainement qu’il a spécialement conçu pour Joshua. Il lâche la main de ce dernier puis s’éloigne de lui en lévitant à reculons sans le quitter des yeux. Par peur de le voir perdre le contrôle de ses pouvoirs et se mange une grosse chute qui le blesse grièvement. Il lui fait une rapide présentation des lieux en écartant les bras façon Jésus.

« Mais c’est que tu t’en sors plutôt bien ! Chris claque ses mains comme pour signaler le départ de quelque chose. Bon ! Voilà ce qui va se passer, mon lapin. Tu vois ces arbres autour de nous ? On va voir comment tu arrive à te déplacer rapidement tout en esquivant les obstacles sur ton passage. Ici ce sont les branches. Voler c’est bien, mais voler avec classe c’est encore mieux ! Ça pourra t’être utile à l’avenir pour…. Il se gratte la tête pour chercher des exemples précis. Sauver ta peau en fuyant un danger trop grand, ou rejoindre un endroit en hauteur plus rapidement par exemple ! Afin de sauver des vies piégées dans un immeuble qui prends feu, mais Joshua n’a pas besoin de savoir ce détail. Pour l’heure, Chris doit voir comment il gère cette situation qu’il risque de croiser plus d’une fois en tant que membre de la team alpha. Il se rapproche de Joshua pour lui offrir un baiser d’encouragement sur ses lèvres. Son front se colle au sien et le regardant droit dans les yeux avec toujours cette air joueur. Si tu réussie à m’attraper, je t’invite chez moi prochainement pour qu’on passe des nuits mémorables, toi et moi. J’te promet que tu ne vas pas regretter de sitôt ! »

Une nouvelle claque mignonne sur ses fesses sonne la fin de sa phrase et le début du jeu. Chris s’éloigne rapidement de Joshua en volant entre les cimes des arbres, puis il se retourne vers son élève en écartant deux branches à la vertical pour mieux voir son partenaire.

« Bah alors, tu viens ? Le jeu ne va pas se faire sans toi ! » Plaisante t'il en terminant par un signe de main l'invitant à jouer.

Chris se met à esquiver et semer son poursuivant dans le bosquet. Avec souvent des loopings aériens de toutes sortes entre deux virages en tête d’épingle. Mais Chris sait rester fairplay en se la jouant soft. Il est là pour entraîner son petit ami tout en s’amusant, pas pour l’humilier. Il n’y a rien qui est mis en jeu… Enfin si, il lui a promis une invitation à passer la nuit à son manoir s’il gagnait !
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 2 Avr 2019 - 15:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur






Apprentissage intime
ft. Chris and Joshua

Malgré que je me concentre de toutes mes forces, je ne pus m’empêcher de rire face à la réponse de Chris qui me disait que je cherchais des excuses pour ne pas faire cet exercice, sous prétexte qu’il me déconcentrait. Moi ? Chercher une excuse ? Bon, peut-être, je l’avoue. Cependant la plaisanterie fut de courte durée. Les paupières closes, je tentais de faire le vide dans ma tête en respirant calmement. Je devais cesser de penser à tout le mal que j’avais vécu, et ces derniers instants de bien-être, lui, inoubliable aux côtés du chanteur. Et petit à petit, je sentis mes pieds quitter le sol. J’ouvris lentement les yeux une fois stabilisé, pour me rendre compte que je flottais et même plus haut que je n’avais encore jamais réussi à le faire avant ce jour. Heureux, je tournai la tête vers le beau Chris, et lui lançai une invitation à aller voleter. Il vint alors se mettre à ma hauteur et glissa sa main dans la mienne, me lançant un regard et des paroles qui manquèrent de me faire chuter de ma petite hauteur tant elles suscitaient de vives émotions chez moi. C’était en plus la première fois que j’entendais dire que j’étais beau.
Chris nous conduisîmes vers un épais bosquet un peu plus loin, là où on sera à l’abri de tous les regards. Je me demandais très sincèrement ce qu’il me concoctait, il me fit un compliment pour me dire que, pour le moment, je me débrouillais plutôt bien, et m’expliqua enfin son idée. Il attira mon attention sur tous les arbres qui nous entouraient, et les obstacles naturels qu’ils imposaient. Il me dit alors que je devais les contourner de la manière la plus rapide possible, faisant naître chez moi, je l’avoue, une bonne dose de stress. Et si je n’y arrivais pas ? Je lâchai un léger soupir pour me donner du courage, et mon cœur battit la chamade lorsque ses lèvres vinrent une nouvelle fois déposer un baiser sur les miennes. Il me mit alors ce challenge en tête : si j’arrivais à l’attraper dans cette drôle de course-poursuite, il m’inviterait incessamment sous peu chez lui pour y dormir. Je ne pus m’empêcher de rougir à cette idée, sa manière de parler me faisant douter sur le fait que l’on ne ferait que se reposer seulement.
Nouvelle petite tape sur mes fesses qui me fit légèrement sursauter, j’échangeai avec lui un dernier regard complice avant de le voir s’en aller et me demander de le suivre, non sans une légère provocation adorable au passage. Je lui répondis par un sourire, puis me mordis la lèvre inférieure pour me concentrer et me lancer à sa poursuite.

Lancé de dé : échec

La course-poursuite commença. Je parvenais à me faufiler entre les arbres, mais bien vite ma force physique me signala que j’arrivais au bout de mes ressources. Poussant une dernière fois sur mes limites, je me pris une branche très épaisse en pleine poitrine et retombai à terre dans un gémissement de douleur. Les mains au sol, je tentais de reprendre mon souffle et retirai mes mains de l’herbe sitôt que je me rendis compte que tout commençait à brûler autour de moi. Ne sachant pas encore éteindre mes flammes, je me mis aussitôt à genoux et tapotai autour de moi pour éteindre le feu qui ne faisait heureusement que débuter, ne craignant absolument pas la chaleur. Lorsque Chris revint à mon niveau, je me rendis compte que mon tee-shirt était déchiré sous le coup de l’impact, et qu’un peu de sang coulait le long de mon arcade sourcilière. Mais cela m’importait peu car j’avais honte. Extrêmement honte. La tête baissée, je lui dis alors d’une petite voix :

« Je te demande pardon… Tu vois, je suis trop nul. Je ne sers à rien, j’y arriverai jamais. Tu perds ton temps avec moi… »

Je me relevai avec fatigue de toute cette énergie que j’avais dû dépenser, et ajoutai en osant à peine relever le regard vers lui :

« Tu vas devoir trouver quelqu’un d’autre à inviter, moi je ne suis pas à la hauteur pour être avec quelqu’un comme toi… »

Une larme s’échappa de mes yeux, et je fermai les paupières de honte, la sentant couler le long de ma joue. J’étais terriblement déçu de moi, à un point tel que j’avais peur qu’il ne me rejette, voyant que je n’étais pas à la hauteur de ses attentes et de ce qu’il espérait de moi.



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 2 Avr 2019 - 15:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6357
ϟ Nombre de Messages RP : 5955
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6357
ϟ Nombre de Messages RP : 5955
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Joshua Landers' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Apprentissage intime Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 3 Avr 2019 - 0:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
On dirait bien que tout ne se passe pas comme prévu. Chris a beau se montrer fairplay en faisant du surplace dans les airs, Joshua se fatigue si rapidement qu’il percute une épaisse branche d’un arbre qui le fait chuter. Chris se mange un ascenseur émotionnel des plus violents en entendant son élève gémir de douleur. Et causer un début d’incendie avec ses mains. Il se précipite à coup d’accélérateur aérien aux côtés de Joshua pour l’aider à se relever et faire un checkpoint sur son état. Chris peut souffler de soulagement, Joshua a juste une petite blessure à l’arcane. Ça aurait pu être pire, comme un membre casser ou pire encore, une mort accidentelle ! Il n’ose même pas y penser….

Il se dépêche d’essuyer la petite blessure sur son arcade avec un mouchoir logé dans la poche de son veston. Le tout sur un geste délicat d’infirmier. Il a beau avoir une carrure solide, il sait faire preuve de dextérité avec un minimum d’effort.

« Ça va, tu n’as rien !? » On peut sentir l’inquiétude monstre dans sa voix, tel un papa poule.

À première vue il n’a pas l’air d’avoir trop souffert, mais sait-on jamais. Par contre, il culpabilise à mort de son échec, comme si son échec va signer sa mort ou celle d’un proche à lui. Cette réaction perturbe Chris, lui qui ne s’attendait pas à voir Joshua pleurer pour un simple jeu. Ah c’est donc pour ça… Chris commence à comprendre. Sauf qu’il ne va pas faire ce que suggère Joshua. Au lieu de ça il vient lui donner son accolade la plus affectueuse qu’il puisse faire, puis il tient le visage de son petit ami entre ses mains, tout en se mettant à son niveau pour être très proche de son visage. Chris tire une mine inquiète.

« Non ! Je ne vais pas te laisser pour un autre garçon. Et je ne le ferai plus… pour la simple raison que je ne trouverais pas un mec à la fois aussi beau et gentil que toi. Ce n’est pas de la pitié. Et je ne dis pas ça juste pour te faire plaisir, vraiment ! Je suis un pas un sale crevard hypocrypte ! Il en profite pour sécher les larmes de Joshua avec le même mouchoir utiliser pour nettoyer le sang du blond. Allons Josh, ne pleure pas. Ça ne te dérange pas si je t’appelle comme ça ? Regarde-moi dans les yeux. Jamais je te laisserais pour quelqu’un d’autre sous prétexte que tu ne maîtrises pas tes pouvoirs ! Si j’étais le genre de mec que tu dépeins de moi, crois moi que je t’aurais envoyé bouler ailleurs dès qu’on s’est vu dans l’auditorium. Avec TOUT le mépris qui va avec, hein. Mais je ne suis pas comme ça, je ne l’ai pas été et je ne le saurais jamais ! »

Le ton suinte la sincérité qu’il a du fond du cœur. Chris est un garçon d’une gentillesse exemplaire et si rare que beaucoup de gens voient cela comme de l’hypocrisie. Même en accumulant les preuves de sa sincérité, cela paraît trop beau pour être vrai et mettra ça sur le coup de la naïveté, voire de l’imbécilité pour les mauvaises langues. Malgré tout, il continue de garder ses principes et ses valeurs avec un acharnement fanatique.

Il l’embrasse de nouveau Joshua sur ses lèvres avec un baiser plus long que les précédents. Sa main vient caresser ses cheveux avec toujours cette forte affection.

« Tu n’as pas à t’excuser, Joshua. Tu as foiré cet entrainement et alors ? C'est pas grave, on va le réitérer encore et encore, jusqu’à ce que tu maîtrise tes pouvoirs comme un pro ! Tu dis que t’es nul ? HA !! Ça se voit que tu ne m’as pas vu mes débuts ! T’aurais vite fait de relativiser, je te le dis tout de suite mon lapin. Il se gratte la tête avec une mine songeuse, les yeux levés au ciel. Hum…. Après il est possible que ton échec soit en partie de ma faute. Que le niveau était un peu trop haut pour toi. Comme je te l’ai déjà dit je débute en tant qu’entraineur. Va falloir que j’opte pour une autre méthode plus simple, mais efficace. »

Mais cet entrainement peut attendre. Josh a déjà vidé toutes ses ressources et il y a la sonnerie de l’école qui marque la fin de la journée. Chris se tourne vers le bâtiment scolaire caché par les arbres.

« Ah, on dirait bien que c’est l’heure d’y aller ! Il vient se placer de nouveau à côté de Joshua. Sa main vient tenir celle de son petit ami et Chris l’invite à suivre par un signe de tête avec un air jovial. Tu viens ? On recommencera ce qu’on a commencé ici la prochaine fois. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 4 Avr 2019 - 14:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur






Apprentissage intime
ft. Chris and Joshua

Des larmes de honte et de rage lacéraient mes joues. Je tapotai vivement l’herbe grasse et bien verte autour de moi pour éteindre le début d’incendie, alors que Chris me rejoignait à vitesse grand V. Il s’empressa de me demander aussitôt comment j’allais, ce à quoi je répondis un simple « J’ai rien, ça va… ». Mais je n’allais pas bien. Physiquement je n’avais heureusement que le coup d’un choc contre ma poitrine qui m’avait coupé le souffle sur le moment, et quant à mon arcade sourcilière je ne pensais franchement pas qu’elle soit cassée mais simplement bien abîmée. Chris m’aida à me relever, moi qui avais la tête basse tant j’avais peur de lire de la déception ou du mépris dans son regard. Pourtant, tout dans ses gestes transpirait la douceur et quelque chose comme un peu d’amour. Il tapotait doucement et avec précaution le mouchoir sorti de sa veste sur ma blessure afin de stopper le flux de sang. Malgré ce que je lui disais, que je ne méritais pas son affection et que je n’étais qu’un moins que rien, mon cœur fit un bond dans ma poitrine lorsqu’en réponse il me prit tendrement dans ses bras. Je fermai les yeux, reprenant une respiration calme à travers ce geste qui m’apaisait. Ce qu’il sentait bon… Puis le chanteur se recula légèrement, juste assez pour pouvoir garder notre étreinte en tenant mon visage entre ses grandes mains, son visage à quelques centimètres à peine du mien. Et avec inquiétude, il me dit alors qu’il ne me laisserait jamais tomber pour un autre, non pas par pitié mais parce que je lui plaisais vraiment. Il prit son mouchoir et essuya les dernières larmes qui coulaient de mes yeux verts d’eau, et me demanda si je voulais bien qu’il m’appelle Josh. Je hochai bien évidemment la tête positivement mais sans rien dire, les mots restant bloqués au fond de ma gorge. Là, il vint embrasser une nouvelle fois mes lèvres, dans un baiser plus long que ceux que nous avions échangés jusqu’alors, finissant de me faire succomber à son charme fou et irrésistible. Sa main caressant mes cheveux avec douceur, il ajouta que je n’avais pas à m’excuser, et que ça n’était pas grave que je loupe cet exercice. Après tout, il avait été débutant comme moi. Il supposa donc qu’il faudrait baisser un peu le niveau, avant que la sonnerie de la fin de journée ne retentisse. D’un air plus joyeux, il me tendit la main et m’invita à sortir du bosquet, et à recommencer une prochaine fois. Rassuré, je lui répondis par un petit sourire et pris glissai ma main dans la sienne. Nous sortîmes de l’école sous les airs surpris des élèves qui nous voyaient ensemble lui et moi, et je tentai de garder mon calme face à leur regard inquisiteur. Cela me faisait étrange de ne plus avoir à cacher mon homosexualité, et, protégé par mon beau brun, je n’avais pratiquement pas peur des autres.

Il me raccompagna jusqu’à mon arrêt de bus de ville et attendit un peu avec moi que le transport en commun arrive. Lorsque je l’aperçus, je l’embrassai une dernière fois, le remerciai pour tout et grimpai dans le bus sous les regards gênés et plein de jugements des personnes qui nous avaient vues. Et alors, avais-je envie de dire ? En quoi ma vie devrait-elle être un problème pour les autres ? Ils ont la leur, alors qu’ils me lâchent avec ça ! La vérité c’est que j’étais fier d’être avec un homme comme Chris, et ça n’est pas parce que l’homme juste à côté de moi me regardait avec dégoût que j’allais baisser les yeux.
J’arrivais enfin chez moi, et sitôt que ma belle-mère vit ma blessure, elle me demanda :

« Josh, chéri, mais que s’est-il passé ? Quelqu’un t’a fait du mal ? »

« Non non, je me suis bêtement cogné. Ne t’en fais pas, ce n’est rien. » La rassurai-je avant de monter dans ma chambre, de laisser tomber mon sac à terre et de m’affaler sur le lit, avant de fermer les yeux, l’esprit plein d’images sur ce qui avait été sommes toutes une magnifique journée. Je pris alors mon téléphone portable et envoyai à Chris le petit texto suivant :

Coucou, c’est Josh. Encore merci pour cette journée passée auprès de toi. Pardonne-moi pour mon comportement mais je tiens trop à toi pour te perdre aussi bêtement. Je vais m’entraîner durement, crois-moi. Tu me manques déjà, XXX

***


Le lendemain matin, je me réveillai plus rapidement que les autres jours. Nous étions vendredi, soit le dernier jour de la semaine, et surtout j’allais pouvoir à nouveau me perdre dans les bras de mon homme. Je pris une douche puis nouai la serviette autour de ma taille. Me plaçant devant le miroir de la salle de bain, je passai ma main sur la vitre pour essuyer la buée et ainsi pouvoir me voir dans mon reflet. Visiblement, mon arcade allait beaucoup mieux à en juger par la taille de la croûte de sang qui s’était formée, me donnant un air de bad boy. Enfin, presque parce qu’à voir mon corps dans son ensemble j’étais tout sauf un dur à cuir. Caractériel, certes, mais vraiment pas méchant malgré tout ce que j’avais subi.
Je finissais de m’essuyer puis revêtis mes habits du jour : on boxer, un jean noir et un tee-shirt simple, noir également. Je me fichais qu’il fasse un peu frais pour le moment vu l’heure qu’il était, car je ne ressentais ni le chaud ni le froid, les cellules de mon corps étant en bouillonnement fréquent. Je pris toutefois une veste plus pour passer inaperçu qu’autre chose, me lavai soigneusement les dents puis sortis de la salle d’eau pour attraper mon sac de cours, et descendis au rez-de-chaussée. Je pris une pomme au passage, saluai mes beaux-parents puis sortis au-dehors pour prendre le bus qui me mènerait à la Star High School. Une fois arrivé, au bout d’une vingtaine de minutes, je rejoignis le flot d’élèves qui étaient amassé à l’entrée de l’école. Au loin j’aperçus Ikhare et lui fis signe de la main, geste qu’il me rendit, puis cherchait Chris du regard. Il était évident à trouver : là où la foule était plus intense, il était au cœur de celle-ci, à rire avec son armada de potes. Je le regardai d’un air rêveur et glissai mes mains dans mes poches, ne sachant quoi faire : aller le voir, ou rester tapis dans l’ombre ? On s’était déjà fait remarquer ensemble, pourtant je n’osais pas venir et m’afficher devant ses amis. Alors je ne le quittai pas des yeux, le trouvant terriblement craquant, son haut moulant les muscles de son torse puissant. Je ne pus alors m’empêcher de lui envoyer un petit texto, sur lequel j’écris :

T’es beau, tu sais ?

Qui sait, peut-être qu’il quitterait cet autre beau garçon des yeux et qu’il me remarquerait…



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 4 Avr 2019 - 23:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Maintenant que Joshua va beaucoup mieux grâce aux consolations sincères de Chris, ce dernier peut quitter l’école avec Joshua le cœur léger. Ça tombe bien qu’il accepte le diminutif de Josh, d’ailleurs ! Chris se sent toujours triste et mal à l’aise quand des proches chères à lui sont malheureux. C’est plus fort que lui de leur remonter le moral à sa façon. Par des mots doux et réconfortants, ou bien en dédramatisant avec un humour pinceau-nez qu’il n’aura pas à faire pour aujourd’hui.

Les jugements de regards de certains élèves, principalement des garçons, en voyant Chris tenir la main à Josh lui passent dessus comme la pluie sur un imperméable. Il était déjà habitué à ces remarques du temps de Terrence, alors ce n’est pas aujourd’hui que ça va changer ! C’est pour ça qu’il affiche cette mine toute fière de mal alpha marchant sereinement avec son plus beau trophé de chasse. Les actes d’homophobie dans la star high étaient plus rares que des pokémons shiney. Et les rares fois où Chris reçut des agressions homophobes en dehors de l’école, sa carrure athlétique et une démonstration assez dissuasive de sa force surhumaine suffisent à les faire, détalent comme des lapins poursuivis par des chiens de chasse. C’est drôle de voir que ce sont toujours les gens prétendant représenter la virilité masculine qui se met toujours à plusieurs contre un « fagot » comme ils disent !

Arriver devant la cohorte de bus scolaire stationné en lignes devant la star High, Chris distribue l’ultime baiser du jour à Joshua avant de le voir s’engouffrer dans le bus et le saluer de la main.

« A bientôt ! »

Il a bien remarqué les têtes dégoutées d’élèves installer sur le côté gauche du bus et espère qu’il ne va rien arriver à Joshua à son retour. Ce n’est pas parce qu’il y a zéro agression à la star high qu’il ne peut y en avoir en dehors, ou dans les bus scolaires. C’est si peu probable que ça arrive, mais pas impossible !

Évidemment, il n’a pas oublié l’aide qu’il avait promis à Duke en fin de journée ! Il retourne à l’auditorium en courant et croise un Duke soulager que Chris ne l’ait pas laissé tomber. En deux allées retours, la batterie de Duke est bien rangée dans la camionnette de son père. Ils se quittent en se serrant la main, tandis que Chris s’en va. Il ne prend pas le bus. C’est toujours Edwin Wadsworth, le majordome de la famille, qui vient le chercher en voiture. Vêtu avec son costume et ses gants blancs quand il est en service. Il monte dans le véhicule côté passager et se laisse ramener chez lui, matant une vidéo sur internet pour passer le temps.

« On dirait bien que vous avez trouvé un nouveau petit copain, je me trompe ? »
Chris tire un sourire coupable. Rien d’étonnant qu’il ait vu la scène de tout à l’heure qui était tout sauf discrète.
« Dans le mile, Edwin ! Il s’appelle Joshua. Un mec bien mignon qui vient d’arriver à Starcity depuis un mois, que j’ai rencontré à la fin du concert de mon groupe. On a passé toute la fin de journée ensemble à discuter. »
« Hé bien je suis content que vous soyez heureux. L’inviterez-vous au manoir, comme avec le regretter Terrence ? »
« Et comment ! »

De retour chez lui, Chris jette son sac comme un sac à patates et part rejoindre sa mère à la cuisine pour manger. Le rituel habituel de ses fins de journées à l’école ! Mais voilà qu’une notification familière de son téléphone le pousse à sortir son appareil pour voir qui ça peut être. Ah c’est Joshua qui vient de poster un SMS de remerciement ! Un petit sourire discret glisse sur ses lèvres au moment de pianoter sur son appareil.

Salut Josh ! T'inquiète pas, je peux comprendre la réaction que tu as faite. Je ne t’en veux pas pour ça ! Tu peux pas savoir comme je t’aime, mais à un point que tu n’imagines même pas mon lapin ! Je sais que tu vas réussir ton entrainement. J’ai foi en toi, même si tu rates une deuxième fois et j’en passe. Bise.


Apprentissage intime 53836

Madame soleil est au rendez-vous ce matin. Comme toujours, Edwin s’arrête sur le trottoir pour dépose Chris devant la star high, avant de repartir au manoir. Pour cette journée fraiche, mais ensoleillé bien comme il faut, il a choisi de porter sa tenue favorite. Un T-shirt saumon tout aussi moulant que son pantalon en cuir noir assorti avec des chaussures blanches qui respirent la propreté.

Il ne faut pas attendre longtemps pour apercevoir les membres de son groupe discutant entre eux à l’angle de l’entrée principale. Il part se joindre à eux en les saluant de la main.

« Salut les gars, vous allez bien ? »
« Coucou Chris ! Tu tombes bien, les gars et moi avons un truc à te dire. »
« Ah ouais, quoi donc ? Ça concerne ce que j’ai fait avec Joshua ? »
« Nan nan, rien à voir. Hier soir, Duke et moi avons trouvé l’endroit idéal pour notre prochain concert ! C’était quoi son nom déjà ? Il se met à claquer du doigt. Rhaa, c’était quoi son nom déjà ! C’est un restaurant en plus. »
« Le bigorneau amoureux ? »
« Ouais, c’est ça ! »
« Euh… les gars. Vous êtes sûr que c’est un restaurant et pas un club d’échangiste que vous avez trouvé ? »
« Hein !? Bien sûr que c’est un restaurant. Ça en avait l’air, hein Duke ? »
« Ben en fait, on n’est pas allé vérifier sur place. En plus on n’y voyait rien sur la photo qu’on a vue sur ce site codé avec les pieds. »
«…….»
Bluejay se sent gêner du malaise qu’il vient de créer et pousse un soupire agacer.
« Bon j’avoue, on a fait ça à l’arrache. Oublie ce que j’ai dit, Chris. »
« T’as bien raison. Soyez sérieux la prochaine fois. Ne le prenez pas mal, hein ! Je n’ai pas envie qu’on s’embarque dans un traquenard et qu’on se réveille dans une baignoire avec un organe en moins. »

Les autres membres se mettent à éclater de rire. Au même moment, Chris reçoit une nouvelle notification de Joshua. Un compliment qui lui soutire un sourire charmant. Il lève la tête et se met à chercher Joshua dans la petite jungle humaine et finit par le reconnaître grâce à sa chevelure blonde qui dépasse du lot, suivi du reste quand la foule se fait moins dense.

Merci mon cœur. Le noir te va si bien. Ça fait ressortir tes beau yeux.

Sans plus attendre, Chris se sépare de ses potes en les saluant une dernière fois avant de se rapprocher de Josh. Il marche à grande enjamber et écarte les bras comme pour l'accueillir dans ses bras puissants et lui faire une accolade vigoureuse en l’embrassant, mais pas trop. Il ne veut pas se retrouver avec un Joshua plié en deux comme un meuble Ikea ! Le traumatisme que ça lui ferait.

« Aaaah te voilà mon lapin ! Prêt pour le deuxième round ? »

Par deuxième round, il veut bien sûr parler de son entrainement ! D’ailleurs, Chris invite son partenaire à le suivre jusqu’au bosquet et de profiter du quart d’heure avant le début des cours pour reprendre l’entrainement. Cela leur donnait moins de temps que la dernière fois, mais il dispose d’un trou dans son emploi du temps en milieu de matinée.

« On va profiter du temps qu’il nous reste pour retravailler tes pouvoirs. Il sort son portable pour jeter un œil sur son emploi du temps. Dit Josh, t’as une heure de libre vers dix heures du mat ? Parce que c’est ce que j’ai moi. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 5 Avr 2019 - 18:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur






Apprentissage intime
ft. Chris and Joshua

Pouvoir lire qu’il m’aimait à un point que je n’imaginais pas me faisait bondir de joie. C’était inespéré que je sorte avec un type comme Chris, et pourtant ! C’était curieux et peut-être bête à dire, mais à présent que nous étions séparés, son regard, ses bras, ses mains et ses lèvres me manquaient. Il me disait dans son texto qu’il croyait en moi, me redonnant courage et confiance en moi-même. Après tout, je ne pouvais pas tout réussir du premier coup, ça n’était pas aussi simple que d’apprendre des cours, les penser et les restituer sur une feuille de contrôle. J’avais beau être un excellent élève théoriquement, je manquais de beaucoup de pratique pour ne pas avoir eu l’occasion de m’entraîner d’une part, et parce que j’avais peur de mes pouvoirs de l’autre. Cependant j’avais bien l’intention de travailler encore et encore, pour ne pas décevoir Chris et pour pouvoir réaliser mon rêve de devenir à mon tour un Super, et un pompier renommé.
Allongé sur mon lit, je fermai les paupières et repassé le fil de ma journée dans ma tête, jusqu’à ce que j’entende la voix de Kate m’appeler pour me dire que l’on passait à table. Et vu l’air heureux que j’avais sur le visage, je me doutais bien que c’était moi que l’on allait « cuisiner » ce soir. Mais je ne leur parlerai pas encore de mon petit copain. Je ne connaissais pas encore leurs impressions sur l’homosexualité, alors j’allais prendre des pincettes, tâter le terrain et… on verra bien.

Le lendemain, j’étais déjà au milieu de la foule d’élèves qui étaient bienheureux de se retrouver en ce dernier jour de la semaine. Mais mon regard n’était rivé que sur Chris et sur ses amis qui éclataient de rire à chacune de ses phrases. J’aurais tant aimé être aussi populaire que lui… mais cela n’arrivera jamais. Je n’étais pas à l’aise en société, mais j’espérais qu’un jour cela changerait. Visiblement, il ne me remarquait pas. Quoi de plus normal ? Je lui envoyai donc ce petit texto pour lui dire qu’il était très beau. Guettant la moindre de ses réactions lorsqu’il lut mon message, son sourire s’agrandit et il me chercha du regard avant de poser ses beaux yeux bleus sur moi. Il me renvoya un message, me répondant que le noir m’allait aussi très bien car il faisait ressortir mon regard. Je souriais un peu plus, mes pommettes se teintant légèrement de rose. Et alors que je pensais qu’il resterait avec ses amis, il les quitta sans plus tarder et vint me rejoindre rapidement, les bras grands ouverts. Je passai mes bras autour de son cou et lui rendis son baiser, n’ayant aucune gêne face aux regards qui se posaient sur nous. Après tout, je n’avais pas à avoir honte de sortir avec le plus beau mec de tout Star City.

« Prêt ! » Lui répondis-je avec entrain.

Nous pénétrâmes dans l’enceinte de l’école et nous dirigeâmes vers le bosquet. Visiblement, il ne voulait pas perdre son temps, mais ça m’allait. Là, il me demanda avant que nous ne commencions si j’avais une heure de libre dans la matinée.

« A dix heures j’ai une heure d’étude, oui. C’est bon pour moi, mais… tu es sûr que ça ne t’ennuie pas trop ? » Lui demandais-je, soucieux de ne pas être un poids pour lui.

En attendant, nous avions quelques minutes devant nous. Je me concentrai alors et parvins relativement facilement à m’élever du sol. Ouvrant les yeux, je lançai avec un brin de stress un : « C’est parti ! » à Chris, afin de lancer notre petite course poursuite.

« Je vais essayer d’éviter les branches cette fois. » Riais-je, bien décidé à en découdre avec ma maîtrise de mon pouvoir.

Lancé de dé : échec.

Décidément, il semblait bien que j'avais la poisse, ou tout du moins qu'il allait falloir beaucoup de travail. Je sentais mes forces s'amenuiser et puisai dans mes réserves pour parvenir à voler rapidement, haut et éviter les obstacles à mon passage. Mais rien à faire... Je revins à terre, les mains appuyées sur les genoux et essoufflé, pour essayer de reprendre ma respiration.

« Je crois bien que ça n'est pas aujourd'hui que je ferai des prouesses. Je suis désolé. De toute façon c'est l'heure, on se revoit à dix heures, donc ? 'Fin, si tu veux bien. »

Oui c'était lui qui me l'avait proposé, mais sait-on jamais. Je ne voulais certainement pas qu'il se lasse de moi.


(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 5 Avr 2019 - 18:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6357
ϟ Nombre de Messages RP : 5955
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6357
ϟ Nombre de Messages RP : 5955
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Joshua Landers' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Apprentissage intime Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 6 Avr 2019 - 1:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Joshua confirme bien qu’il sera disponible en milieu de matinée. C’est-à-dire, pendant la pause. Ça ne laisse pas beaucoup de temps pour s’entrainer à tête reposée, mais il doit faire avec les contraintes du bord. C’est à se demander s’il aurait mieux fait d’organiser l’entrainement de Joshua au jardin de son manoir pour ce week-end plutôt que se casser la tête. Au moins ils auraient été tranquilles pour toute la journée. Remarque, rien ne l’en empêche de changer d’avis ! Tout va dépendre de la progression de Joshua. Chris voit en son petit ami un gros potentiel pour être un grand superhéros. C’est son intuition qui le lui martèle ça dans sa tête à coups de marteau-piqueur. Ça lui arrive de se tromper, mais c’est plutôt rare. Est-ce que Joshua acceptera-t-il d’intégrer le team alpha ? Chris n’est sûr de rien, même si son avis reste positif.

Il secoue la tête pour dire non, avec un sourire bardé d’enthousiasme.


« Nan bien au contraire, je ne m’ennuie jamais quand t’es avec moi, haha ! »

Et c’est bien vrai. Pour lui, Joshua est comme son âme sœur. Le partenaire idéal qu’il s’imaginait parfait dans sa propre vision de la perfection.

Chris jette un coup d’œil derrière l’épaule pour s’assurer si des élèves ne vont pas venir perturber l’entrainement. Et ça tombe bien il y a peu d’élèves présents dans la cour extérieure. Chris se met déjà à flotter dans les airs et recommencer à voler entre les branches des arbres avec l’aisance d’un oiseau. Peut-être que se va fonctionner cette fois-ci !


« Vas y Joshua, tu peux le faire ! »

Malheureusement, il a parlé trop vite ! Joshua n’a pas volé bien longtemps. Même pas le temps d’un échauffement. La bonne nouvelle c’est qu’il ne s’est pas écrasé au sol après s’être mangé une branche comme la dernière fois, en plus d’avoir évité ses premiers obstacles. C’est déjà ça de bien ! La suite devra attendre à la prochaine pause, puisque la sonnerie de l’école marque la fin de la récréation et le début des cours. Chris souffle du nez sèchement et se tourne vers Joshua en disant oui de la tête.


« Ouais, on refait ça à la prochaine pause. On essayera une autre méthode la prochaine fois. Ne t'inquiète pas, ce n’est pas pour ça que j’ai soupiré à l’instant. On se retrouve ici, hein. Aller ciao ! » Qu’il rétorque pour finir avec un baiser soufflé suivit d’un clin d’œil aguicheur à Joshua.

Apprentissage intime 53836

La sonnerie retentit dans la classe de Chris et vient mettre un terme à son supercours d’éthique de l’héroïsme. L’une de ses matières favorites avec le cours de Tactique et stratégie ainsi que de cohésion en équipe où il est le plus assidu. Après tout, il se sert régulièrement de ce qu’il apprend dans ses cours quand il intervient sous son alter ego de Sentinel Prime. Contrairement aux sciences dures dont il y aura oublié les trois quarts des cours qu’il aura appris dans le futur. À part s’il veut se lancer dans une filiale scientifique, mais ça ne fait pas partie de son projet professionnel tourné vers la musique. Du moins, pour le moment !

Il range ses affaires dans son sac et s’empresse de retourner dans le bosquet. Et comme c’est le premier à arriver sur place, Chris a envie de se montrer jouer en allant se cacher dans les cimes d’un arbre touffues par la voie des airs et d’attendre l’arrivée de Joshua. Dès qu’il l’aperçoit, Chris atterrit silencieusement derrière Joshua pour lui cacher les yeux avec ses mains. Son corps se collant bien à l’arrière de son partenaire, se baissant vers son oreille pour lui chuchoter malicieusement.


« Hé bien hé bien ! Qu’est-ce qu’un minet aussi beau que toi fait dans les parages, hum ? La forêt grouille d’étalons musclés qui ont faim tu sais ? »

Chris relâche Joshua et recule d’un pas en lâchant un rire bien léger, avant de claquer des mains pour mettre fin à ses âneries.


« Bon ! Trêve de mondanités, rentrons dans le cœur du sujet. L’entrainement qui va suivre et le même que la fois précédente. Sauf que cette fois, lorsque tu voleras, tu t'élèveras jusqu'aux cimes d'un arbre de ton choix. Puis, tu monteras petit à petit en vitesse. Bref, en clair ; on démarre en douceur, puis on monte crescendo en augmentant la difficulté. Des suggestions ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 6 Avr 2019 - 19:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur






Apprentissage intime
ft. Chris and Joshua

Les deux premières heures de cours semblèrent durer une éternité. Ça promet, si ce n’est que le début de la journée… La joue appuyée sur mon poing et le coude posé sur la table, je regardai au-dehors d’un air rêveur. Mon professeur de littérature nous rendit nos devoirs sur table, et j’eus la bonne surprise d’avoir obtenu un A+. Cela ferait au moins une bonne nouvelle dans la journée, avec le fait que je pourrai profiter de mon petit-ami dans quelques minutes. J’appréhendais vraiment de me retrouver confronté à de nouveaux défis, de peur de les rater tous, encore une fois. Je lâchai un soupir et fermai les yeux un instant pour cesser de penser à cela, faire le vide comme Chris m’avait appris à le faire, et lire les commentaires appréciateurs de mon professeur sur ma copie. Soudain, la sonnerie de la fin de l’heure se mit à sonner, et je soupirai une nouvelle fois, sentant mon cœur prendre un battement sans doute trop rapide. L’anxiété me gagnait, et avec elle la peur du ridicule. Je rangeai mes affaires dans mon sac, et glissai la bandoulière sur mon épaule.
Je descendis les escaliers du second étage et me dirigeai à présent vers la cour intérieure de l’école. Regardant autour de moi pour essayer d’apercevoir Chris, je me décidai à l’attendre finalement à notre point de rendez-vous, derrière les larges bosquets. Arrivant sur place, je posai mon sac à terre et glissai mes mains dans les poches de mon jean noir, avant de sursauter légèrement lorsque je sentis deux mains se poser délicatement sur mes yeux, un corps puissant se coller délicieusement au mien et une voix sucrée me murmurer à l’oreille ces mots qui me firent rire. Chris se décolla de moi, et j’échangeai avec lui un regard séducteur, pour la première fois. Là, il m’expliqua alors ce en quoi consisterait mon nouvel entrainement, ce à quoi je lui répondis :

« Aucune suggestion. Je suis prêt ! Enfin, je crois. »

Lancé de dé : réussite.

Je fermai à nouveau les yeux pour me concentrer, et sentis mes mains se mettre à chauffer. Je les secouai pour ne pas mettre le feu quelque part, et ressentis pour la première fois une sensation nouvelle : je parvenais à m’élever à une hauteur jamais atteinte jusqu’à lors. J’ouvris les yeux puis levai la tête pour apercevoir la cime des arbres. Serrant les dents, je sentis que je prenais de plus en plus de vitesse, et parvins jusqu’en haut de l’arbre le plus haut. Un sourire jusqu’aux oreilles, je m’assis sur la dernière branche solide et lançai à Chris resté en bas :

« Alors, tu viens ? »

Laissant mes jambes pendouiller battre l’air, je regardai autour de moi, n’ayant nullement le vertige. Lorsque Chris vint me rejoindre et s’assit à côté de moi, je posai ma tête sur son épaule et lui dis :

« Ça y est, je crois que je commence à y arriver. Merci, Monsieur le Professeur. »

Je déposai un baiser à la commissure de ses lèvres, l’air taquin et le regard allumeur. J’étais tellement heureux à cet instant de m’être dépassé que j’osai faire ce dont je ne m’étais jamais cru capable.

« J’espère juste que je vais arriver à descendre, et pas sur les fesses. » Riais-je en regardant en bas.

« Alors, je vais avoir une bonne note, Professeur ? » Lui demandais-je avec une voix tentatrice.



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 6 Avr 2019 - 19:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6357
ϟ Nombre de Messages RP : 5955
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 8
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 6357
ϟ Nombre de Messages RP : 5955
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Joshua Landers' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Apprentissage intime Reussite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 14 Avr 2019 - 1:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
C’est donc reparti pour un nouvel essai ! Chris reste planté sur place, les bras croisés, et à regarder Joshua s’élever dans les airs. Lentement mais surement. Et cette fois c’est la bonne, puisque son partenaire vient de battre son record de hauteur en atteignant enfin les cimes des arbres ! Ce qu’il n’arrivait pas à faire jusqu’ici. Ça mérite clairement des applaudissements vigoureux de Chris, chose qu’il effectue dans la foulée.

« He bah voilà, tu y arrives ! Comme quoi la persévérance finie toujours pas payés, tôt ou tard. Il lâche un rire amusé à l’invitation de Joshua à le rejoindre. J’arrive j’arrive !

Sans se faire attendre, Chris décolle du sol telle la fusée Apollo pour se poser sur la branche auquel s’est assis Joshua. En tailleur, façon indienne ! Ça fait plus classe et il ne risque pas de tomber en arrière avec la maitrise parfaite de sa lévitation. Il se tourne vers son petit copain et tire un sourire rêveur en le voyant se blottir sur son épaule. Chris pose un bras sur la taille d’un Joshua qui progresse enfin dans sa maitrise. Il n’est pas juste content pour la bise de son « apprentie » mais aussi pour avoir trouvé la bonne méthode d’entrainement adapté pour Joshua.

« De rien, mon chère padawan. C’est déjà une bonne chose de faite. »

Bon ! C’est bien beau d’avoir atteint la cime des branches, mais reste à savoir si Joshua va réussir à atterrir au sol sans se vautrer lamentablement. Car mine de rien ça fait une belle hauteur ! Chris n’a plus le vertige depuis qu’il maitrise pleinement sa lévitation. Quant à Joshua il n’a pas non plus l’air d’avoir la peur du vide, ce qui est une bonne chose. Il ne risque pas de perdre le contrôle à cause du vertige. Au pire si cela arrive, Chris sera là pour le réceptionner dans ses bras tel le prince charmant des contes de fées.

Vient alors l’heure de donner une note Joshua sous sa demande. Mais c’est qu’il veut soudoyer le prof Chris par l’affection le coquin ! Bien tenté, mais ce n’est pas comme ça que fonctionne le leader de la team alpha. Toujours avec son bras contre la taille de son partenaire, Chris se met à réfléchir en levant les yeux et à se gratter le menton avec une mine songeuse.

« Hum…. Très honnêtement je dirais un bon B+ des familles ! Ce n’est pas la meilleure note, mais ça reste quand même une note bien gratifiante. Et ce sera tout pour aujourd’hui ! Que dire d’autres a part que tu as bien travailler ? T’as plus qu’à t’entrainer tout seul comme un grand avec cette méthode et avec le temps tu seras un pro du vol, comme moi. »

Il lui reste encore des progrès à faire, mais le plus dur est derrière lui. C’est le plus important. Chris continuera malgré tout à poursuivre l’entrainement de Joshua une autrefois. De plus, il n’a pas oublié la promesse qu’il a faite à Joshua avant de commencer l’entrainement !

« Bon ! Le but du jeu était que tu devais m’attraper en plein vol. Mais vu que l’enjeu était un poil trop corsé pour toi, on ne va pas s'mentir hein. Je vais plutôt prendre ta réussite sur l’entraînement comme argent comptant. Ouaip, tu m’as bien compris : je t’invite chez moi, mon lapin ! On discute de nos disponibilités à la fin des cours, puis ceci fait je t’enverrais mon adresse sur ton téléphone et tu viendras passer du temps chez moi pour toute la journée. Si tu veux, tu pourras même y passer la nuit. On fait comme ça .

Il termine sur un clin d’œil aguicheur avant de retourner sur la terre ferme en chutant sur ses pieds, sans même passer par la case lévitation. Un cratère relativement large se creuse sous ses pieds par l’impact de l’atterrissage brutal, alors qu’il se retourne puis lève la tête en faisant signe de descendre avec sa main.

« Tu viens ? T’inquiète pas, je suis la pour te recevoir si jamais tu tombes trop vite ! »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 18 Avr 2019 - 17:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur






Apprentissage intime
ft. Chris and Joshua

Assis sur une branche épaisse de l’arbre, je profitai de la vue du paysage pour respirer enfin. Fini le stress, je m’étais aperçu qu’en peu de temps j’avais pu faire de rapides progrès. Et comme l’avait dit si bien Chris, « la persévérance finie toujours par payer, tôt ou tard ». Il semblerait que c’est ce qui se soit passé pour moi : je m’étais accroché, entrainé à dévaler les escaliers de ma maison d’accueil en faisant de la lévitation – et m’étais pris quelques gadins au passage pour finalement parvenir à chaque fois à les descendre et à les monter correctement.

Chris vint me rejoindre sur l’arbre à mon invitation, avec légèreté et assurance, comme à chaque fois. J’étais encore loin d’y arriver les doigts dans le nez, mais je supposais que ce qui le différenciais surtout lui de moi c’était que lui était plus confiant sur sa personne que moi je ne l’étais. Après tout, il fallait une bonne dose de confiance pour arriver à tenter de pareilles figures sans avoir peur de se ramasser. Néanmoins, je n’avais jamais eu peur de me faire du mal, preuve en est de toutes les cicatrices que j’avais sur les avant-bras et sur les poignets, marques témoignant des violences que je m’étais auto-infligées.

Je posai ma tête sur son épaule, sentant son bras s’enrouler autour de ma taille, et vint déposer un baiser volé sur le coin de ses lèvres, le remerciant au passage de ce qu’il avait fait pour moi. D’un air taquin, je demandais à mon « professeur d’un jour » quelle note il m’attribuait pour ma performance. Je le regardais réfléchir de cet air rêveur qui lui allait si bien, et l’entendis avec plaisir me mettre un B+. Ce n’était pas excellent, mais toutefois loin d’être mauvais. Il me confia par ailleurs que je n’avais plus qu’à continuer à m’entraîner avec cette méthode et je serai bientôt aussi doué que lui. Ca j’en doutais, mais pourquoi pas au fond. Je devais cesser de me dénigrer et essayer de le croire quand il me disait que je pourrai devenir un jour un véritable pro du vol. Malheureusement je doutais qu’il puisse faire grand-chose pour mes capacités en matière de feu, mais on verra plus tard. C’était bien trop tôt pour lui en parler, et je devais devenir plus autonome. Je l’avais toujours été de toute manière alors ça ne changerait pas énormément les choses. La technique de respiration et de concentration qu’il m’avait donnée serait pour le moment suffisante. Et puis l’école m’apprendrait le reste ! Au moins avec ces quelques progrès que je venais déjà de faire j’aurai moins honte de moi devant les autres élèves en cours pratiques.

Et là, contre toute attente, Chris me fit cette proposition à laquelle je ne m’étais absolument pas attendu : il m’invitait à venir chez lui et même à y passer la nuit. Il avait l’air tellement sûr de lui, pourtant on ne se connaissait pas encore très bien, et même si les choses étaient allées très vite entre nous deux, je ne pus m’empêcher de le regarder avec la bouche légèrement entrouverte de surprise. Une fois ces quelques secondes passées, je secouai la tête pour reprendre mes esprits, et lui répondis sans hésiter :

« Je veux bien, oui. En fait, ça me ferait très plaisir. Merci. »

Si ça ce n’était pas une preuve que je n’étais pas un fardeau pour lui ! Et de toute manière, si cela avait été le cas, je comptais sur lui et sur son assurance sans faille pour me le dire. Mais comment ses parents le prendraient qu’il invite un autre garçon ? Étaient-ils au courant de son homosexualité ? Comment me jugeraient-ils en me voyant ? Après tout, leur fils méritait mieux que moi à ses côtés, quand bien même je savais qu’il ne pensait absolument pas cela de moi. Mais eux ? Ça y est, mon cerveau fonctionnait une nouvelle fois à cent à l’heure. Son clin d’œil ravageur et sa descente express me ramenèrent à la réalité, et je regardais le sol d’un air méfiant. C’était haut, quand même… Mais Chris m’assurait qu’il serait là pour me récupérer si jamais je tombais trop vite. Déglutissant légèrement, je fermai les yeux pour me concentrer et me donner du courage, avant de me laissait glisser à mon tour de l’arbre. Au début, ma descente fut lente, peu assurée, mais au fur et à mesure que je me rendais compte que j’y arrivais très bien, je gagnai en vitesse pour arriver enfin à sa hauteur , passer mes bras autour de son cou et lui lancer d’un air taquin :

« Pas mal, non ? »




(c) Nyyx | Never Utopia

Apprentissage intime Giphy
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Apprentissage intime
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Apprentissage intime Categorie_6Apprentissage intime Categorie_8


Apprentissage intime Categorie_1Apprentissage intime Categorie_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apprentissage intime Categorie_6Apprentissage intime Categorie_8

Sauter vers: