" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Cadre_1" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Cadre_2_bis" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Cadre_3
 

" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 19 Mar 2019 - 19:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Team Alpha
Team Alpha

Joshua Landers
Team Alpha

Personnage
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 178
ϟ Nombre de Messages RP : 76
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime
Joueur
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 178
ϟ Nombre de Messages RP : 76
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime






Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent.
ft. Ikhare and Joshua


Trois semaines. Cela faisait déjà trois semaines que j’avais intégré les rangs de la superbe école de Star High School. A vrai dire, je n’en revenais toujours pas. En quelques mois à peine j’avais changé de famille, troquant la première et tous ses vices meurtriers contre une où régnaient la douceur et l’acceptation de soi. Mickael et Kate étaient vraiment deux beaux-parents incroyables, et leur attitude positive à l’égard de mon pouvoir que je ne maîtrisais pas toujours me réconfortait. Dans cette école, j’avais déjà eu des cours concernant le contrôle des éléments. Inutile de préciser que j’avais été particulièrement attentif à ces leçons que nous recevions. Je m’entrainais ainsi tous les jours afin d’adopter le feu qui auparavant, me consumait de l’intérieur pour tous les désagréments qu’il occasionnait dans ma vie. Aujourd’hui, je n’étais pas plus performant, non, car pour ce faire il faudrait encore du temps, mais j’avais déjà bien moins peur de moi, ce qui était un sacré pas effectué en si peu de temps. Je ne dis bien sûr pas que tout est gagné d’avance, mais j’avance, peu à peu.
Et puis il y avait les relations. En seize ans pratiquement je n’avais jamais eu un seul ami. Ici on me respectait, et mieux : j’en avais trouvé un. Je l’avais rencontré d’une manière un peu brusque : perdu dans mes pensées, je marchais sans vraiment voir où j’allais, le nez perdu dans un bouquin d’histoire alors que je marchais sur le trottoir de la ville. C’est alors que l’inévitable se produit : je percutais de plein fouet un homme et fis tomber toutes nos affaires. Me confondant en excuses, bégueyant quelques paroles maladroites, je ramassais nos affaires avant de lui rendre les siennes. Je fixais mes pieds, étant dans l’incapacité de relever la tête vers lui pour croiser son regard. J’avais eu peur. Peur qu’il ne m’en veuille pour ma maladresse, qu’il se moque de moi ou que sais-je encore. Que des choses qui m’étaient déjà arrivées dans ce passé que je haïssais. Et pourtant il n’en fut rien. La douceur de sa voix et le fait qu’il m’explique que cet « incident » n’était rien me fit lentement relever la tête. Je croisais alors le beau regard de ce garçon qui se présenta à moi sous le prénom d’Ikhare. Lorsqu’il m’expliqua que je n’avais pas à me confondre en excuses car ça n’était rien, un léger sourire se dessina sur mes lèvres.

« Merci… » Parvins-je à dire difficilement.

Et puis nous nous sommes croisés, encore et encore, et je devais avouer que je ne le remercierai jamais assez d’être revenu vers moi. Je n’aurais jamais osé faire un pas vers lui, malgré que j’en eu l’envie. Il m’impressionnait un peu, à vrai dire, et puis je n’y connaissais rien en amitié. Néanmoins les choses se firent naturellement, et à présent que j’entends sa voix enjouer s’écrier mon nom pour me saluer, je me sens revivre. Je me sens même exister, au moins dans les yeux de quelqu’un de mon âge. Enfin presque, car il a quatre ans de plus que moi.

Le temps était doux et chaleureux. Sur le sol fleuri du parc de Star City, j’étais là, allongé et appuyé sur mes avant-bras, alors que je révisais mon cours de littérature. C’était l’une de mes matières favorites, alors je prenais grand soin à exceller dans celle-ci, me mettant parfois des objectifs, je l’avoue, un peu démesurés. Je m’appliquais à retenir une citation d’un écrivain français du nom de Blaise Pascal, qui eut dans l’une de ses Pensées la suivante :

« S’il s’abaisse je le vante, s’il se vante je l’abaisse, et le contredis toujours jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il est un monstre incompréhensible ».

Je trouvais cette citation magnifique et très parlante, aussi, la tige d’une pâquerette dans la bouche, je répétais ces vers pour me les imprégner.
Soudain, des rires attirèrent mon attention. Au loin, des adolescents s’amusaient à se taquiner, se bousculant et roulant dans l’herbe dans des éclats de rire communicatifs. Je regardai ce groupe d’n air rêveur. J’aurais donné vraiment cher pour connaître cela un jour, moi aussi… Et puis il y avait ce garçon. Il avait tout ce que je n’avais pas : une tonne d'amis, et … le physique, aussi. Car oui, il était très beau, impossible de ne pas le remarquer. Alors je me surprenais à l’observer lorsqu’il avait le dos tourné. Je n’aimerais pas, en effet, l’indisposer et entendre ce que j’entendais toujours : « arrête de me regarder, sale pédé ». En étais-je un ? Non, je ne le pense pas. Je savais juste reconnaître de la beauté quand j’en voyais, et lui dégageait en plus une aura très attirante… Attirante ? Non, ce n’est pas ce que j’ai voulu dire.

Espèce d’imbécile, travaille au lieu de penser à ces âneries.

Je lâchai un long et profond soupir. Pourquoi est-ce que je pensais toujours à lui ? J’avais une théorie : je n’étais rien, il était tout. Il avait un tas d’amis, je n’en avais qu’un – et c’était déjà pas mal venant de ma part. Il était beau (arrête avec ça, Josh…), moi pas. Il était populaire, et moi détesté de tous car je n’avais encore jamais rien fait à part manquer de brûler X fois mon ancienne maison et immoler une ancienne élève de mon école précédente par le feu. Voilà à quoi se résumaient nos CVs distincts.
Nouveau soupir. Je le regardais encore. Le pire dans tout cela, c’était que je ne m’en rendais même pas compte. Alors lorsque Ikhare déboula de nulle part pour s’allonger à mes côtés dans une salutation pleine de joie de vivre, j’eus fais un bond de surprise. Le cœur battant la chamade, je fermai les paupières pour retrouver un rythme normal.

« Bon sang, Ikhare, j’ai failli faire un arrêt cardiaque. » Ne pus-je m’empêcher de dire dans un petit rire.

« Comment vas-tu ? Qu'est-ce que tu fais ici ? » Lui demandais-je dans un dernier regard discret – du moins je l’espérais – vers le garçon.

Je refermai mes cours et me retournai pour m’allonger complètement dans l’herbe, les yeux mis clos à cause du soleil dont j’essayais de me protéger de ma main.


(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas


" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Leo-gif

Message posté : Mer 20 Mar 2019 - 19:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les clients du jour avait été particulièrement infectes. Impatients, râleurs et parfois même irrespectueux. La patience d'Ikhare avait des limites ajustables, mais lorsqu'il se sentait dans l'obligation de se renfermer sur lui-même, ce n'était jamais positif. Bien au contraire, cela faisait grandir ce méli-mélo de sentiment qu'il avait depuis un petit moment au creux des reins. Il savait déjà ce qu'il se passait s'il laissait cette amas émotionnel traverser ses barrières intérieures : ce n'était pas beau à voir, et très souvent le sang versé témoignait de la puissance de ce qu'il ressentait. C'était donc une très mauvaise idée de rester enfermé dans un petite magasin étroit dans lequel de nombreuses personnes se bousculaient pour obtenir le dernier objet « magique » à la mode.

Le vendeur avait appelé Monsieur Bilbrown, l'heureux propriétaire du magasin afin de le prévenir de son départ pour raison de santé. Bien que grincheux, Bilbrown se montrait clément et bienveillant à l'égard du jeune homme. Très permissif et laxiste sur les horaires de sorties, tant qu'il rapportait de l'argent, tout allait bien. Ikhare décida donc de filer. Star-City avait tout de la grande ville : on était un peu anonyme lorsqu'on venait de débarquer, complètement happé par la masse. Il y avait du positif à être un simple petit mec lambda, mais cette marée humaine pouvait très vite devenir oppressante. Il avait besoin de calme et de sérénité. Il opta pour les jardins botaniques du centre ville. Il y avait peu de chance qu'ils soient surpeuplés à cette heure-ci. En plus, il avait besoin de refaire le plein de quelques feuilles pour la boutique. Ikhare se dirigea donc d'un pas assuré en direction de Star-Park.

Il en profita pour se commander un thé froid qu'il commença de siroter tout en regardant les passants. Si la majorité semblait pressé, d'autres profitaient très clairement du beau temps et il comptait bien en faire de même !

Une fois sur place, il se servit lui-même en dérobant quelques petites feuilles. C'était illégal de voler les plantations appartenant à la communauté, mais personne n'allait le mettre derrière les barreaux pour un peu de thym et autres épices aromatiques qui se vendait comme des petits pains. Alors qu'il venait de trouver pour la 4ème fois en quelques minutes un trèfle à quatre feuilles -très utiles pour ses bracelets de chance- Ikhare cru reconnaître un jeune homme. Il fronça les sourcils, s'assurant de l'identité du garçon. Joshua. Le visage du chanceux s'éclaira aussitôt, un grand sourire sur les lèvres. Joshua et lui étaient bien différents sur bien des aspects. Le brun était toujours très positif et ses moments de doutes étaient passager. Joshua était plus... Sombre, et très certainement plus complexe dans sa façon d'appréhender le monde. Pourtant, il y avait quelque chose qui lui plaisait. Peut-être était-ce le fait qu'aucun des deux ne s'était réellement fait d'amis ici. Alors Ikhare était plutôt fier d'appeler l'adolescent «Mon premier ami. »

Il s'installa à côté de lui avec un grand sourire.

« Salut ! »

Il laissa échapper un petit rire en le voyant sursauter. Il ne pensait pas à mal.

« Ca va, et toi ? Tu lis ? Je te dérange peut-être.
Ikhare se gratta l'arrière de la tête et s'étira, chassant un peu plus les tensions de la journée. Je suis venu pour trouver deux ou trois échantillons de plantes pour le Trick or Treat. Les clients ont été agaçants... Tu n'imagines pas. J'ai cru que j'allais perdre patience et leur mettre mon poing en plein visage. Sérieusement... »

Ikhare grommela dans sa barbe, repensant à un père de famille désirant une bougie portant bonheur. Le chanceux, expert en la matière, lui avait proposé un savant mélange dans lequel était incorporé miel, trèfle et lavande, mais rien n'y faisait : l'homme voulait une bougie blanche d'église. Dans un geste purement commercial, Ikhare avait rajouté une petite bougie de chance dans le sac, mais il n'avait pas eu le droit à un merci, ni même à un « bonne journée ».
« Du coup, je me promène un peu. Je ne pensais pas tomber sur toi ! Tu n'as pas cours ? »

Ikhare fronça les sourcils en regardant les autres jeunes présents dans le jardin botanique. Son regard s'attarda sur un jeune homme sortant très clairement du lot, robuste, solidement constitué, souriant et respirant la confiance en lui.

« Ou alors tu viens faire comme moi, regarder les beaux garçons. »

Le brun donna un petit coup d'épaule taquin à son ami.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 21 Mar 2019 - 18:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Team Alpha
Team Alpha

Joshua Landers
Team Alpha

Personnage
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 178
ϟ Nombre de Messages RP : 76
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime
Joueur
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 178
ϟ Nombre de Messages RP : 76
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime






Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent.
ft. Ikhare and Joshua


Plongé dans ma contemplation de ce groupe d’amis et, surtout, de ce garçon en particulier, je n’avais pas entendu Ikhare me saluer. J’eus un tressautement de surprise qui le fit rire, et le mien le rejoignit doucement lorsque je lui rendais son salut.

« Ça va, merci. Non non, tu ne me déranges pas. Je relisais un peu mes cours, c’est tout, mais ça ne va pas me faire de mal de faire une pause. Quoi de neuf, toi ? Tu étais au travail ? »

Je m’allongeai à ses côtés, ma main me faisant de l’ombre pour me protéger de ce soleil dont je ne ressentais aucune chaleur. A vrai dire, j’étais insensible au froid et à la chaleur, de par mon pouvoir. Le feu était constamment en train de posséder chaque parcelle de mes cellules, ce qui faisait que je pouvais facilement l’invoquer. Un peu trop facilement, d’ailleurs…
Mon ami m’expliqua que sa journée avait été particulièrement agaçante à cause de l’impolitesse et de l’impatience de ses clients. Il travaillait dans une boutique dans laquelle je lui avais promis de faire un tour. Qui sait, un peu de chance ne me ferait pas de mal à moi non plus, bien que je m’estimais déjà heureux d’avoir changé de ville et, surtout, de famille.
Lorsqu’il évoqua sa petite balade, Ikhare en profita pour me demander si je n’avais pas cours.

« Non, j’ai terminé ma journée. Mon prof’ de mathématiques était absent, alors je suis libéré pour aujourd’hui. Toi aussi tu as fini ou tu t’octrois juste une petite pause ? » Lui demandais-je en retour.

Même si j’étais encore très timide, parler avec Ikhare n’était pas si complexe que cela. Au contraire même, les choses venaient naturellement et je me sentais profondément à l’aise avec lui. J’espérais que ça soit le contraire mais, d’un autre côté, je pensais qu’il n’avait aucun intérêt à venir me voir s’il me trouvait désagréable ou inintéressant.
Faisant tourner la tige de la pâquerette entre mes lèvres, je me raidis tout-à-coup lorsqu’il me posa la fameuse question… Mes yeux auparavant clos pour me protéger du soleil s’ouvrirent soudainement et je me redressai, extrêmement mal-à-l’aise. Et s’il n’y avait pas eu son coup d’épaule taquin pour me montrer qu’il plaisantait, j’aurais rapidement creusé un trou pour pouvoir m’y enfoncer jusqu’à la tête.

« Regarder les garçons ? Je… non… non ! Pourquoi je regarderais des garçons ? » Lâchais-je dans un rire on ne peut plus jaune.

Je pris alors la fleur que j’avais coincée entre mes lèvres et la pris avec mes doigts pour la contempler, essayant d’adopter un visage le plus neutre possible. Et d’une voix tout sauf maîtrisée, je me justifiai :

« Si tu parles du groupe de garçons qui sont là-bas, non, je me disais juste qu’ils ont l’air heureux. »

Bon sang, Josh, t’es pitoyable, pensais-je. Cependant, il y eut dans sa phrase cette nuance que je notai tout-à-coup.

« Dis… qu’est-ce que tu entends par… « tu viens faire comme moi » ? Tu veux dire… que tu es gay ? Tu sais je n’ai rien contre ça, c’est une simple question. Vraiment. »

Et s’il l’était ? Non, bien sûr je n’avais pas mentit, cela ne me dérangerait pas. Au contraire même, peut-être que quelqu’un suffisamment de confiance pour ne pas se moquer de moi me ferait sortir de ce déni dans lequel je suis. Déni ? Non, bien sûr que non, je me suis trompé de mot. Je ne suis pas gay. POINT.


(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas


" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Leo-gif

Message posté : Jeu 21 Mar 2019 - 19:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Tout en sirotant son thé glacé, le jeune brun observa un peu plus attentivement les alentours du parc. Ca sentait l'herbe fraichement coupés et plusieurs épices aromatiques qu'il n'avait découvert que lorsqu'il avait rejoint Star-City : la nourriture de sa tribu était très simple : mélange de légumes verts, de pomme de terres et d'herbes trouvés en altitude. Il avait parfois le droit à un petit peu de viande, mais ce n'était pas ce qu'il préférait de toute façon. Depuis qu'il était arrivé dans la grande ville, il avait découvert tout un monde de senteur et de douceur. Il avait aussi découvert la mal-bouffe, et il devait avouer qu'il avait une faiblesse certaine pour les fast-food. Il essayant tout de même de se limiter et de garder une alimentation saine : c'était clairement plus facile à dire qu'à faire. Ikhare était un piètre cuisinier, et il choisissait alors très souvent son plan B en voyant ses plats totalement noircis à cause d'un temps de cuisson approximatif : la livraison à domicile. Pizza, Sushis, Mac-do et autres choses ayant un impact très mauvais pour le corps étaient alors ingurgités avec un plaisir non dissimulé.

Le soleil joua avec ses yeux, leur faisant prendre une teinte noisette. Il regarda Joshua qui semblait détendu à ses côtés. Il avait un physique appréciable, un joli regard et des cheveux chatain clair qui aspirait la lumière et semblait regorger de soleil.

« On va dire que j'ai terminé ma journée. De toute façon, j'ai déjà rempli mes objectifs de vente... »

En voyant la façon dont son ami se mit à réagir à la simple idée de regarder des garçons, Ikhare se dit qu'il avait peut-être fait une gaffe. Il était clairement mal à l'aise et ce n'était pas du tout ce qu'il attendait en lui disant cela. Il s'attendait à un rire, une petite blague, un changement de sujet, mais ne aucun cas à ce ton paniqué et ce regard fuyant. Le chanceux se gratta la nuque, un peu gêné d'être la source d'un malaise. La question suivante surpris d'avantage le brun, il n'avait pas l'habitude que l'on lui demande ce genre de renseignement. Et bien qu'il ne soit absolument pas gêné à l'idée de parler de son orientation sexuelle, encore moins avec Joshua, il prit quelques secondes avant de répondre.

«Oui, j'aime les garçons. Mais ce n'est pas que les filles sont moins biens, hein ? Juste ça ne fonctionne pas pour moi. Je les trouve belles, attirantes, parfois captivantes. Mais je n'arrive pas à les aimer. En fait, je crois que ma tête n'a jamais été pleine de filles... Alors que les garçons... Ikhare poussa un petit soupir satisfait, se rappelant de ses baisers échangés durant ces derniers mois. Ouais, les garçons. C'est mon truc. Et encore heureux que tu n'as rien contre ça. Se permit Ikhare en levant son doigt, comme s'il lui faisait la leçon. Déjà parce que personne n'a redire quoi que ce soit sur ce que l'on aime, mais en plus de ça, ce serait idiot d'être méfiant envers moi juste parce que j'aime les garçons... Je veux dire, j'ai plein de choses en moi qui sont bien plus dangereuses que ça, alors ce serait vraiment ne pas savoir identifier ce qui peut poser problème. »

Ikhare haussa un sourcil et termina son thé glacé, il se leva et déposa le gobelet en plastique dans une poubelle avant de retourner s'asseoir. Il s'étira et regarda le groupe, très clairement dominé par le plus beau d'entre eux. Ils avaient l'air heureux et épanouis, oui. Mais s'était facile de simuler le bonheur, un sourire, du dynamisme, un ton enjoué et l'illusion était parfaite. En prenant le temps et en prêtant attention au détail, on pouvait remarquer quelques yeux cernés, des sourires fades et des regards vides. Tous n'étaient pas aussi en paix avec eux-mêmes qu'ils auraient aimé le faire croire.

« Et puis, on a pas besoin d'être gay pour regarder les garçons. Je t'ai dis, je regarde les femmes aussi. J'en trouve certaines magnifiques. Par exemple, regarde, le garçon, là-bas, un peu plus musclé que les autres. Il est séduisant, non ? Pas besoin d'être homosexuel pour s'en rendre compte, il faut juste ne pas être aveugle. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 21 Mar 2019 - 23:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Team Alpha
Team Alpha

Joshua Landers
Team Alpha

Personnage
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 178
ϟ Nombre de Messages RP : 76
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime
Joueur
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 178
ϟ Nombre de Messages RP : 76
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime






Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent.
ft. Ikhare and Joshua

Je ne pouvais décemment pas aimer les garçons. Ma nouvelle famille me rejetterait, j’en étais quasiment sûr. Ils étaient pourtant le prototype-même de la générosité, l’intelligence, la douceur et la gentillesse, mais j’avais peur. Oui, peur de les décevoir, de les dégoûter même, et ça je ne le supporterai pas. J’apprenais à les connaître au fur et à mesure, mais la vérité c’était que moi, au fond, je ne me connaissais pas. La preuve : je n’étais même pas fichu de savoir ce que j’éprouvais pour ce garçon, là-bas. La vérité rend aveugle, bien trop souvent.

Trop empreint par la gêne, je m’étais refermé sur moi-même, ne remarquant ainsi pas que j’avais indisposé mon ami par ma réaction face à sa remarque. Je m’étais redressé et, à présent assis dans l’herbe, contemplait d’un air absent la fleur que je tenais entre mes doigts si longs et si fins. Des doigts de pianiste, comme on les appelle. C’est alors que je me permis de lui poser la question qui me brûlait les lèvres : est-il homosexuel ? Et c’est sans détour que, de sa voix la plus douce, il m’expliqua que c’était le cas. Il étaya même sa réponse jusqu’à dire que si les filles pouvaient également être attirantes, le sentiment amoureux, lui, il ne l’avait éprouvé qu’avec des hommes. Sans le savoir, il m’avait déjà éclairé sur une question cruciale que je me posais personnellement : aimais-je les filles, ou les trouvais-je juste jolies mais indignes de l’amour que je peux porter à quelqu’un. Alors j’aurai pu ricocher sur le sujet, mais une autre remarque qu’il me fit capta toute mon attention. Il venait de dire qu’il y avait en lui des choses bien plus dangereuses que son homosexualité. Ou sa bisexualité, je ne savais pas trop dans quelle boîte le catégoriser, si tant est que l’on puisse réellement le faire. Est-ce que cela voulait dire que là aussi… il était comme moi ?

Je le regardai se lever pour aller déposer son gobelet de thé glacé dans la poubelle puis revenir vers moi. J’attendais qu’il retrouve sa position assise pour le dévisager avec gravité.

« Ikhare… Qu’est-ce que tu veux dire par « dangereux » En quoi l’es-tu ? »

Je lâchai un soupir, regardai à nouveau ma fleur, et repris :

« Tu sais, je crois qu’on se ressemble plus qu’on ne le croit, car… Si je te montre ça, c’est parce que je veux que tu saches que j’ai confiance en toi. Ais-je raison, je ne le sais pas. Je vais le découvrir, parce que… »

Je m’interrompis et fermai brièvement les yeux. Quand je les rouvris, un halo de couleur rouge intense se dessina autour de mes pupilles et la fleur pris instantanément feu. Elle se consuma alors dans ma main pour devenir poussière. Mes yeux retrouvèrent leur couleur normale, et je relevai lentement la tête vers Ikhare.

« Moi aussi je suis dangereux… Tu… Tu es comme moi ? N’est-ce pas ? »

Je croisai les doigts, et ordonnai à mon cœur de retrouver un battement normal. Correct. Le fait est que j’avais peur de sa réaction. Peur qu’il ne me fuit. Je regardai aux alentours, vérifiant que personne ne m’ait vu. Heureusement, le groupe là-bas continuait à rire, les sportifs continuaient de courir, et les amoureux de s’embrasser sur un banc. Bref, la vie était étrangement normale pour des gens peut-être également anormaux. Bien entendu, mon regard se posa une nouvelle fois sur lui. Visiblement, Ikhare l’avait repéré lui aussi et je ne pus m’empêcher de ressentir une pointe de jalousie m’envelopper et me prendre aux tripes.

« Oui, je l’ai vu, lui. A vrai dire… je le regarde depuis tout-à-l’heure, et… Tu vas trouver peut-être ma question idiote, mais comment as-tu su que tu préférais les hommes aux femmes ? Parce que oui, il est très séduisant. Vraiment. »

Je lâchai un nouveau soupir, et ajoutai dans un murmure que je ne sus s’il l’avait entendu ou pas :

« Trop séduisant, même. »



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas


" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Leo-gif

Message posté : Ven 22 Mar 2019 - 21:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
En voyant la fleur se transformer en cendre, les yeux d'Ikhare s'écarquillèrent. Il regarda aussitôt à droite, à gauche, prêt à intervenir si quelqu'un l'avait vu faire usage de ses talents particuliers. Il fronça les sourcils, l'air désapprobateur. Il n'était en rien impressionné par cette démonstration, encore moins lorsqu'un pouvoir touchait au feu. Il avait manipulé l'eau sous différentes formes durant des années, il s'était toujours senti en sécurité face à cet élément et ce malgré la perte récente de son hydromancie. Il s'approcha de Joshua. Les cendres s'envolèrent avec une petite brise agréable. Ainsi dont il était différent. La première question qui se forma dans la tête d'Ikhare fut celle de la nature de ses dons : mutant ? Mage ? Autre chose ?

Il était bien jeune pour être apte à maîtriser un art magique, mais lui-même ne pouvait pas juger de la précocité du talent : à 10 ans il s'amusait à faire danser des fouets d'eau tout autour de lui sans la moindre difficulté. Le chanceux se mit à parler, d'une voix basse.

« Joshua, attention ! Ce genre de chose, on ne peut pas s'en servir sans couvrir son identité. Si quelqu'un t'avait vu... Ikhare secoua la tête. Lui même ne faisait absolument pas attention à sa façon très libre d'utiliser ses pouvoirs, et son masque artisanal finissait très souvent par trahir sa véritable identité. Il n'était pas le mieux placé pour parler. Fait attention à ce que tu fais, c'est un conseil d'ami. On ne sait jamais qui peut voir, et surtout ce que les gens en pense. Enfin... Je ne sais pas si je suis comme toi, c'est quoi, ton secret ? Tu es un mutant ? Un magicien ? »

Ikhare se recula, essayant de ne pas alimenter la moindre rumeur et ce de n'importe quelle sorte, qu'elles concernent les capacités extraordinaires de l'un et de l'autre, ou bien la possibilité qu'ils soient en couple. Il reprit un ton normal, un peu plus libre et détaché.

« Comment j'ai su que je n'aimais pas les filles... »

Le brun ferma les yeux, cherchant une date, un moment précis qui lui avait fait dire « Ah oui, ce sont les hommes qui m'attirent. » mais il avait beau cherché dans sa mémoire, à aucun moment il n'avait eu de prise de conscience. Il n'y avait que peu de personnes de son âge dans sa tribu isolée dans les Alpes. Il ne savait pas trop comment il avait découvert que la gente masculine avait ce petit soupçon d'attirance supplémentaire qui ne le laissait pas indifférent.

« En réalité, je crois que je suis née comme ça, et que je l'ai toujours su... J'ai mis longtemps avant de considérer l'Autre comme un amant ou une amante. En fait, je suis assez tardif à ce niveau, je crois... Mais, quand j'ai commencé de ressentir de l'attirance, elle était exclusivement masculine... Je ne peux pas t'aider, je l'ai toujours su. Après, je ne sais pas si je suis le bon exemple... Chaque personne entretient un rapport à sa sexualité très personnel. Certains sont très à l'aise avec, d'autres beaucoup moins. Chaque chose en son temps, non ? »


Ikhare se retint de sourire en l'entendant encore parler du beau mec. Décidément, il lui avait tapé dans l’œil, celui là. C'était très mignon, de voir quelqu'un lentement tomber sous le charme d'un autre sans même s'en rendre compte. Le brun tapota l'épaule de Josha.

« Oui, séduisant. Mais pas mon genre. Pas assez... »

Le brun s'arrêta. Abimé par la vie ? Bad boy ? Innocent ? Il ne savait même pas trop ce qu'il recherchait chez un homme.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 22 Mar 2019 - 21:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Team Alpha
Team Alpha

Joshua Landers
Team Alpha

Personnage
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 178
ϟ Nombre de Messages RP : 76
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime
Joueur
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 178
ϟ Nombre de Messages RP : 76
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime
$





Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent.
ft. Ikhare and Joshua

Je fixai les cendres de ma fleur avant que celles-ci ne s’envolent sous l’effet d’une douce brise. J’évitais soigneusement le regard de mon ami, ayant peur de ce que je pourrai lire à l’intérieur. Heureusement, le ton de sa voix et ses paroles me prouva qu’il n’avait pas peur de moi. Il avait plutôt peur pour moi.

« T’inquiète pas, personne ne me regarde jamais. Je suis invisible aux yeux des autres. » Lui répondis-je avec une certaine forme de douleur dans la voix.

C’était pourtant la stricte vérité : Joshua Landers n’existait pas, pas même aux yeux de sa propre famille. Je n’étais qu’un fantôme, un être inexistant à la vue de ceux qui l’ignoraient parfaitement. Alors je pouvais bien me permettre de regarder ce garçon, là-bas. Après tout, il ne remarquera jamais mon insistance. Il ne saura jamais que je suis là, et sortira avec plein de belles filles qui ne noteront peut-être pas la chance qu’elles ont d’être avec un garçon si beau. Ou alors elles se vanteront, et continuer de rigoler comme des idiotes en étant dans ses bras.
Ikhare me demanda quel était alors mon secret. Je quittai des yeux mes mains, et tournai lentement la tête vers lui.

« Non, rien de tout ça. Je suis un garçon banal, rien de plus. Je maîtrise seulement le feu. Enfin, « maîtrise » est un grand mot. Je peux faire naître du feu avec mon corps ou mes yeux, je résiste complètement à la chaleur et je peux faire léviter des objets, et me faire léviter un peu avec. Mais il faut que je m’entraine, je suis très loin d’être un modèle héroïque. »

Je lâchai un soupir et me posai mes mains légèrement derrière moi pour prendre appui.

« Mais tu as l’air d’en connaître un rayon là-dessus. Tu sais faire quelque chose, toi aussi ? En tout cas je retiens tes avertissements, ne t’inquiète pas. »

Je regardai autour de moi, et posai à nouveau sans ma rendre compte mes yeux sur le beau garçon au corps d’Apollon si musclé. Je demandais alors à Ikhare comment il avait su qu’il préférait les garçons aux filles. Celui-ci se concentra pour me répondre, et pris quelques minutes, le temps de bien réfléchir à sa réponse. Lorsqu’il s’adressa à moi, il m’expliqua qu’il pensait être né tout bonnement comme ça. Il n’avait pas mis de temps à s’en rendre compte, il l’avait au contraire toujours su. Et là où il avait entièrement raison, c’était lorsqu’il ajouta que certaines personnes étaient très à l’aise avec leur sexualité, et d’autre pas.

« Ouais, ben moi pas du tout… » Marmonnai-je dans la barbe que je n’avais pas.

Enfin… Oui, chaque chose en son temps, comme il le dit si bien.
Je lâchai sans m’en rendre compte que ce type était vraiment très séduisant. Inutile de préciser que cela ne me laissait pas de marbre, et Ikhare le remarqua. Il me tapota amicalement l’épaule, et dit ces mots qui me réconfortèrent : pas son genre. Ouf ! Car mon ami était un garçon vraiment séduisant, et si – même si cela me paraissait impossible – le garçon là-bas nous remarquait, inutile de dire qu’il préfèrerait Ikhare à moi. Cela me semblait tout bonnement évident. Alors savoir qu’il n’était pas le genre de mon ami me soulagea.

« Tu sais, admettons que je sois gay. Qu’est-ce que je pourrai bien faire ? Aller le voir et lui dire qu’il me plait ? Au mieux il rigolerait, au pire il me tabasserait, comme ça a été le cas dans mon école précédente. Enfin, dans mes écoles. Là-bas, tout le monde m’a toujours traité de pédé. Mon père aussi, tu sais ? Alors je me prenais des coups de poings, on m’attendait à la sortie des classes ou d’autres trucs dans le genre. Pas évident de se poser les bonnes questions après tout ça. J’ai peur d’être homo’. Peur d’être moqué et de faire du mal à quelqu’un. J’ai failli brûler une fille quand j’étais dans mon ancien lycée. C’est pour cela que j’ai été renvoyé. Alors tu vois, je crois que tant que je ne saurai pas qui je suis, je ne pourrai pas maîtriser pleinement mes pouvoirs. J’ai l’impression d’être un pestiféré entre ce que je sais faire, et ce que je crois être. » Lui dis-je, les larmes me montant aux yeux.

Je les essuyai d’un revers de la main, espérant qu’Ikhare ne les ait pas remarquées. La honte, sinon…



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas


" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Leo-gif

Message posté : Ven 22 Mar 2019 - 22:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les explications de Joshua fendirent le cœur de l'élu des fées. La sexualité des autres ne devaient en aucun cas être une source de conflit, c'était déjà suffisamment dur de se comprendre, d'écouter son corps, son inconscient, de savoir si l'on rentrait dans une case ou non, si notre entourage était prêt à l'entendre, et si nous-mêmes nous étions prêt à se l'avouer. Alors oui, savoir que des gens avaient fait du mal à son ami parce qu'il y avait une faille qui laissait sous-entendre qu'il aimait les hommes, ça le peinait. Et paradoxalement, il comptait bien s'en servir pour développer ses arguments rhétoriques.

« En fait, tu n'es pas invisible. La preuve, les autres te portent de l'attention. C'est dommage que tu n'ait retenu que les coups et les insultes. Mais malgré tout, c'est la preuve que l'on te voit. Peut-être que si toi-même tu ouvrais un peu plus les yeux sur ce que tu renvoies, tu prendrais conscience que les autres te regardent, et mieux encore, certains te vois, toi, tel que tu es. Ikhare regarda longuement Joshua, avant d'étirer ses lèvres en sourire chaleureux et réconfortant. La preuve, je te vois, moi. »

La maîtrise incertaine du feu et quelques dérivés propres à la chaleur. Bien. Joshua était donc un mutant incontrôlable capable de provoquer un incendie qui causerait beaucoup de tort aux pompiers et autres services de sécurité de la ville s'il le souhaitait. Ikhare ne le montra aucunement, mais il associait souvent les flammes aux criminelles, eux qui pouvaient détruire sans remord, sans se demander si les souffrances causées pouvaient briser des familles, des cœurs, laisser des enfants perdus et sans repères.

Dans ce petit jeu de « tu me montres la tienne, je te montre la mienne » Ikhare décida d'opter pour son don le plus facilement gérable : sa télékinésie. Sa chance ne pouvait être visible, à moins de se mettre en danger et il était hors de question d'en arriver là pour une simple démonstration. L'invocation aurait crée un sentiment de panique. La télékinésie, ouais, c'était la bonne solution. Mais lui aussi ne savait pas vraiment comment gérer ça, c'était tout nouveau. Il décida malgré tout de se lancer, jouant le jeu. Et puis, il n'était pas forcé de lui parler du reste, de ses autres talents. Un seul lui suffisait.

Jet de dés #1


Réussite : Ikhare parvient à bouger quelques objets par la pensée dans un contrôle à peu près stable.
Echec : Les sentiments renfermés d'Ikhare prennent le dessus, sa télékinésie se déchaine.

Le chanceux ferma les yeux, se concentrant juste assez pour toucher du bout du doigt cette amas de sentiment qu'il ressentait tout au fond de lui. Le moindre contact avec cette zone nébuleuse était une prise de risque. Parfois, il obtenait le résultat escompté. D'autres fois... C'était l'ouverture du barrage. Le torrent de puissance déferla dans le corps d'Ikhare et sa force psychique se manifesta aussitôt.

De nombreux petits gravillons se mirent à tourner tout autour de lui et les vitres de l'une des serres du jardin botanique se fissura, sans compter sur l'un des arbres proche d'eux qui émis un craquement sinistre avant de s'effondra, le tronc totalement broyé par la force mentale du français. Il retrouva très vite son calme en appliquant quelques techniques de respiration qu'il avait travaillé dans sa boutique. Les gravillons retombèrent sur le sol à la seconde ou il renferma toute sa puissance là ou il l'avait trouvé. Il secoua la tête, confus. Toutes les personnes alentours avaient cessé leur activité pour regarder l'arbre : c'était le plus impressionnant. Et heureusement, car les gravillons tournant en orbite autour d'Ikhare l'aurait très certainement trahi.

Le brun attendit que le monde recommence de s'agiter avant de prendre la parole, le rythme un petit peu saccadé par le moment de panique qu'il venait d'expérimenter.

« Si tu veux vraiment aller le voir, va lui dire que ce qu'il vient de se passer est l’œuvre d'un tremblement de terre... »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 22 Mar 2019 - 22:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4967
ϟ Nombre de Messages RP : 4568
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4967
ϟ Nombre de Messages RP : 4568
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Ikhare Lakeza' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 22 Mar 2019 - 23:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Team Alpha
Team Alpha

Joshua Landers
Team Alpha

Personnage
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 178
ϟ Nombre de Messages RP : 76
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime
Joueur
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 178
ϟ Nombre de Messages RP : 76
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime






Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent.
ft. Ikhare and Joshua

Les paroles qu’Ikhare eut à mon égard me mirent du baume au cœur. Les yeux brillants, je l’écoutais me dire que je n’étais pas si invisible que je le pensais. La preuve, si on m’avait fait du mal, c’était parce que j’existais bel et bien. De là à dire que certains me voyaient tel que j’étais je n’en sais rien. Mes parents d’accueil peut-être, effectivement. Et lui. A ses mots, un sourire se dessina sur mes lèvres, plein de reconnaissance.

« Merci, Ikhy. » Lui dis-je, la voix vibrante de gratitude.

Et puis vint le moment de montrer ses pouvoirs. Au départ, seules quelques pierres bougèrent, puis tout un tas de gravillons heureusement pas très gros se soulevèrent du sol et se mirent à léviter autour de nous. Fronçant légèrement les sourcils, je dis à mon ami d’une voix craintive :

« Ikhare… on va te voir… »

Malheureusement, les choses ne s’arrêtèrent pas là. Une vitre d’une des serres botaniques à quelques pas de nous se fissura, et un craquement vint de derrière nous, depuis le tronc du grand chêne centenaire. Je posai ma main sur celle de mon ami, espérant l’apaiser par ce geste, et les cailloux tombèrent à terre. Tout redevint normal ou presque, mis à part le comportement inquiet des passants qui se demandaient ce qu’il se passait avec cet arbre.
Ikhare hocha la tête, perdu.

« Ca va aller ? » Lui demandais-je, inquiet.

Visiblement, il ne maîtrisait pas particulièrement son pouvoir, tout comme moi vis-à-vis du mien. La maîtrise des éléments était quelque chose de complexe, et ce qui semblait être de la télékinésie l’était tout autant.
D’une voix saccadée, il me dit alors en essayant de recouvrer la pleine possession de ses moyens que si je tenais à aller le voir, je devrais dire au beau garçon que ça n’était qu’un tremblement de terre qui était à l’origine de cet évènement. D’un sourire et d’une voix se faisant doux pour l’apaiser et le réconforter, je lui répondis :

« Non, je ne vais rien lui dire. Je me vois mal aller à sa rencontre et lui parler comme si de rien n’était de ce qu’il vient de se passer. Ça va ? Comment te sens-tu, toi ? » Lui demandais-je.

C’était tout ce qui m’importait : savoir comment mon ami se sentait.

« T’as vu, on a trouvé encore plus anormal que notre sexualité. » Plaisantais-je, avant de me reprendre. « Si tant est que l’on puisse dire que la bisexualité ou l’homosexualité sont déviants. »

Je savais très bien, moi, que ça n’était pas le cas. Mais aux yeux d’une grande partie de la population nous n’étions pas des personnes « normales ». Qu’un homme en aime un autre ou une fille en aime une autre, ça n’était pas correct. Pourquoi ? Je n’en sais rien. Nous devrions tous être libres d’aimer qui bon nous semble. Du moins était-ce mon point de vue, que je savais parfaitement qu’Ikhare partageait.

« Dis… Je peux te poser une question un peu… gênante et intime ? »

Jouant avec mes doigts pour me déstresser, je me lançai :

« Tu as déjà… couché avec un garçon ? J’veux dire… C’est comment ? Je ne te demande pas de détails, bien sûr. Juste savoir si c’est bien. C’est un truc qui me fait un peu peur en fait. Déjà que l’on me voit nu ça me fait flipper, mais en plus j’ai peur que ça fasse… un peu mal. »

Après tout, j’étais maigre et pas particulièrement grand, alors j’avais un peu peur de décevoir sur la marchandise…

« Tu n’es pas obligé de me répondre, hein ?! Je ne veux pas t’embarrasser. » Ajoutai-je aussitôt.



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas


" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Leo-gif

Message posté : Dim 24 Mar 2019 - 12:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Être totalement dominé par ses sentiments n'était pas une chose facile à vivre pour Ikhare qui subissait ses élans de passion sans pouvoir faire grand chose. Si cette fois-ci il était parvenu à calmer son esprit et repartir en paix, ce n'était pas toujours le cas, loin de là. Son corps était quotidiennement secoué de sanglots, et chacun d'eux forçait un peu plus le passage vers ce sentiment de puissance en son fort intérieur. Il avait commencé de réfléchir à la nature de cette puissance, cherchant des comparaisons judicieuse dans la culture populaire. Il n'était pas comme docteur Jekyll et Mister Hyde. Ce n'était pas un sentiment d'animosité qui prenait le contrôle. Mais bel et bien ses propres sentiments qui le dominaient de bout en bout. S'il y avait de la rage, et il y en avait, elle se manifestait par la destruction de tout ce qui se trouvait dans son sillage. Ce n'était pas de la méchanceté, juste un trop plein qui cherchait à exploser, à se libérer. Les fées avaient fait des dons à un nouveau née sans même se demander si son corps était prêt à supporter de tels pouvoirs.

Sa petite crise existentielle passée, Ikhare manqua de s’étouffer avec sa salive en entendant la question bien indiscrète de Joshua. Est-ce que les amis pouvaient parler de ce genre de chose si librement ? Ou bien était-ce son compère qui n'avait aucune intelligence sociale. Ça pourrait faire le début d'une mauvaise blague. C'est l'histoire de deux gamins paumés, dans un parc...

Les images défilèrent à la vitesse de l'éclair dans la tête du brun. Les baisers suaves et langoureux de Wayn. Sa langue sur son corps. Leurs souffles qui se mêlent. Le rougissement teinta les joues du télékinésiste, et mentir n'était plus envisageable, son corps l'aurait trahit avant même qu'il n'ouvre la bouche.

« Euh... Et bien... Non. Je n'ai jamais été aussi loin avec un garçon. J'en ai rencontré un, en décembre. Il était très beau, très attirant. On a échangé un moment intime, mais je crois... Que ça ne se reproduira pas, pas avec lui. »


Il y avait une pointe de déception et peut-être même d'amertume dans sa voix. Il aurait vraiment aimé que Wayn devienne son petit ami. Mais il y avait incompatibilité d'attentes, et il en était bien conscient. On ne pouvait forcer les gens à nous aimer. Ce n'est pas parce que l'on voit en eux des qualités et des aspects qu'eux-mêmes ne perçoivent pas qu'ils portent le même regard bienveillant et emprunt de désir pour nous. Ikhare avait expérimenté son premier échec amoureux, et ça l'avait profondément blessé. Ce mois de décembre 2018 avait été horrible pour lui. Il était content que ce soit loin derrière lui. Malgré quelques mauvaises surprises ces derniers temps, l'année 2019 lui semblait plus douce et encourageante. Le retour des beaux jours le rendait aussi un peu plus excité : ça le changeait totalement du froid glaciale des alpes.

« Mais je pense que ce doit être un moment magique, tu sais ? Je veux dire... Ce moment ou tu te sens sur le point d'exploser, ou ton cœur bat super vite parce que tu n'arrives pas à gérer tout l'amour que tu portes envers quelqu'un. Et le seul moyen de calmer tout ça, de calmer ton corps, ton esprit, c'est de partager un moment précieux et intime entre toi et ton partenaire. En quelques minutes, tu éparpilles tout les sentiments que tu ressens sur lui, sur sa peau, en lui. Il sait que tu l'aimes, tu sais qu'il t'aime... Ouais. Je pense que si ça fait mal au début, la douleur est bien vite remplacée par autre chose, quelque chose de plus singulier, de plus fort, et de bien plus agréable. Et je ne parle même pas de plaisir. »

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 24 Mar 2019 - 16:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Team Alpha
Team Alpha

Joshua Landers
Team Alpha

Personnage
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 178
ϟ Nombre de Messages RP : 76
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime
Joueur
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 178
ϟ Nombre de Messages RP : 76
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime






Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent.
ft. Ikhare and Joshua

J’avais tellement, tellement, mais tellement honte de moi… Comment ces mots-là avaient-ils pu sortir de ma bouche ? Rouge comme un coquelicot, je n’osais même plus regarder mon ami qui semblait être très gêné lui aussi par ma question. Après tout, ça ne me regardait pas, et même si je ne lui demandais de me raconter aucun souvenir indécent, ma seule question concernait son appréciation de la chose. Et quelle chose… Non, là vraiment si j’avais pu avoir une pelle dans les mains j’aurais creusé mon trou immédiatement pour m’y ensevelir.

Qu’est-ce que tu peux être con parfois, Josh… M’auto-insultais-je.

Pourtant, Ikhare eut toutefois la gentillesse de me répondre. Il me parla de son ami avec qui il en était resté là il n’y a pas si longtemps. Puis il m’expliqua le fond de ses pensées, avec des mots qui laissaient ressentir toute sa déception. Il m’expliqua que cela devait avant tout être un moment particulier. Je crois même qu’il énonça le mot de « magique ». Il me décrit les sensations que l’on ressentait au moment où l’on allait passer à l’acte : le cœur qui palpite, l’envie de s’ouvrir et de se donner corps et âme à celui ou celle que l’on aime. On ne pense alors plus à rien si ce n’est de prendre du plaisir et d’en donner à sa moitié. Et puis il y eut la notion de plaisir plus que celle de douleur qui, apparemment, et gommée par l’instant charnel.
Je l’écoutais me parler avec intérêt, attrapant une nouvelle pâquerette au passage. Lorsqu’il eut fini de parler, un instant de silence s’installa. On aurait pu le croire gênant, mais à vrai dire il ne l’était pas car au fond quoi de plus naturel que de coucher avec la personne que l’on aime ? Il ne devrait pas y avoir de tabou de ce côté-là, et j’eus l’impression qu’en parlant Ikhare s’en était aussi rendu compte.

Comptant les pétales à coup de « il m’aime, un peu, beaucoup, etc. », j’arrachai la dernière pétale et lançai d’un air faussement heureux :

« A la folie. C’est bon, je vais pouvoir aller le voir. » Plaisantais-je pour finir de détendre l’atmosphère.

« En tout cas, merci de t’être confié à moi. Je sais que ça n’a pas dû être facile, mais c’est une belle preuve de confiance que tu me portes et ça me touche. J’espère que tu trouveras vite la perle rare et que tu pourras la connaître, ton idylle. Par contre pas avec le type là-bas, il est réservé. » Riais-je doucement en lui donnant un léger coup d’épaule.

Oui, je l’admettais enfin : il me plaisait vraiment. Après qu’Ikhare se soit confié à moi, je me devais après tout en faire pareil. J’estimais que c’était en un sens le juste retour des choses, et puis pourquoi nier son attirance pour les garçons quand la personne en face vit la même chose ?

« En fait, si tu veux, j’ai surtout peur que ma famille d’accueil ne me rejette si je venais à sortir avec un garçon. Mon vrai père, lui, me tabassait à volonté lorsque je croisais les jambes ou que j’avais des attitudes parfois… pas très viriles selon lui. Je n’aime pas le foot américain, le football tout court, le rugby… Tout ce qui aurait fait de moi un homme à ses yeux. Un vrai. Je crains que ceux qui m’ont accepté sous leur toit depuis quelques semaines à peine ne ressente de la déception ou du dégoût vis-à-vis de moi. »

Je lâchai un nouveau soupir.

« Je devrais leur faire confiance, mais je ne les connais pas encore assez bien, et… Tu vas peut-être trouver ça lâche mais je n’ai pas envie de prendre de risque. Je préfère oublier ce type, là-bas, plutôt que de me retrouver à la rue et maltraité une nouvelle fois. »

Je ne savais vraiment pas comment ils réagiraient. Je ne les connaissais pas encore suffisamment pour pouvoir prévoir leur réaction.

« Et puis au fond je ne vois pas pourquoi je me torture l’esprit. Le seul garçon qui me plait c’est celui là-bas qui a cette tonne d’amis, et qui ne me verra jamais. Et puis ce doit être le type à collectionner toutes les filles. Je ne serai jamais son genre, alors il n’y a pas de question à se poser. Je vais me concentrer sur mes études et l’oublier. Point barre. » Concluais-je.

Après tout, ça n’était pas la première ni la dernière fois que l’on m’ignorait. Et si je n’étais pas si invisible que cela comme me l’avait dit Ikhare, à ses yeux à lui j’étais parfaitement transparent.
Tant pis…



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas


" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Leo-gif

Message posté : Dim 24 Mar 2019 - 18:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L'homophobie, il n'y avait jamais été confronté. Son milieu familial n'avait jamais évoqué le moindre aspect des sentiments amoureux, du désir ou de l'attirance envers qui que ce soit, filles ou garçons. Dans sa tribu, Ikhare ne devait faire qu'une chose : s'entrainer, se nourrir, aimer ses parents, respecter les traditions. Il se mit à la place de Joshua, le fait d'avoir des parents homophobes, le frappant pour... Pour quoi d'ailleurs ? La violence permet-elle de changer la nature d'un homme ? Le chanceux avait son avis sur la question et il n'allait pas dans le sens du père de son ami. Il l'aurait tellement mal prit, que sa mère l'abandonne à cause de ce qu'il est au plus profond de lui-même. Sa confrontation à l'homophobie était peut-être limité du fait qu'il ne criait pas sur tous les toits qu'il était gay : à quoi cela servirait-il ? Les hétérosexuels n'avaient pas besoin de le faire. Cela dit, les gays se devaient de faire beaucoup de choses que les hétérosexuels ne faisaient pas : se défendre d'aimer quelqu'un, entre autre.

« Tu sais, si tu ne te sens pas à l'aise à l'idée de leur dire, ne leur dit pas. Le coming out est quelque chose de personnel, personne ne doit le faire pour toi et personne ne doit te mettre de pression pour que tu le fasses. Si tu n'es déjà pas à l'aise avec toi-même, tu devrais peut-être prendre le temps de savoir qui tu es ce que tu veux. En revanche, si tu souhaites te confier et parler de tes doutes, attends encore un peu pour savoir si ta famille semble prête à entendre ça. Et s'il ne l'est pas, si elle t'aime, elle le deviendra dans tous les cas. Alors respire, sans pression. Ca va aller, tu vas t'en sortir. Et si tu n'as pas de soutient familial, tu m'as moi. Et c'est bête, mais tu as des tonnes d'associations LGBT+ qui pourraient te conseiller, sûrement bien mieux que moi. Ah et aussi, il y a Pizza-Girl. La gérante de la pizza-box. Elle est ouvertement lesbienne, je suis sûr que si tu vas là-bas, elle saura trouver les bons mots. Elle à l'air d'être quelqu'un d'accessible et de compréhensive. En tout cas, dans les médias. »


Ikhare regarda le garçon. Il avait du mal à saisir en quoi il le voyait sortir avec une fille. En fait, il ne comprenait pas pourquoi il essayait de lui plaquer une étiquette avant même de lui avoir parlé. Il y avait des chances qu'il aime les filles, qu'il aime les hommes, c'est tout. Inutile de spéculer en se basant sur des « et si... »

« Tu sais, absolument rien ne te dit qu'il collectionne les filles. Et quand bien-même se serait le cas, il collectionne aussi peut-être les garçons. Ou bien peut-être que tu seras le seul de sa collection. Je comprends que tu sois un peu effrayé avec tout ça, mais... Les études ne vont pas t'apporter ce que lui pourrait t'apporter. Tu ne penses pas ? »


Le brun haussa les épaules. Il ne pouvait que supposer, qu'émettre des hypothèses sur la raison du renfermement de son ami. Après tout, s'il avait eu une vie difficile, sa peur d'être rejetée pouvait être compréhensible.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 24 Mar 2019 - 20:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Team Alpha
Team Alpha

Joshua Landers
Team Alpha

Personnage
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 178
ϟ Nombre de Messages RP : 76
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime
Joueur
Dark Faith

ϟ Âge : 27
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 09/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/03/2019
ϟ Nombre de Messages : 178
ϟ Nombre de Messages RP : 76
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Crédits : Aztarel
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : En couple avec le beau chef de la Team Alpha
ϟ Métier : Lycéen
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Beauté innocente.
Se trouve trop petit et trop maigre, pas la carrure d'un Super, quoi...
ϟ Pouvoirs : Pyrokinésie.
Feu du dragon.
Résistance au feu.
Lévitation.
Extinction des feux.
Perturbation des quatre sens.
ϟ Liens Rapides : Présentation
Relationship
Passeport
Contacts
Journal intime






Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent.
ft. Ikhare and Joshua

Je l’écoutais me parler de coming out, expression que je connaissais mais que je ne pensais pas devoir exprimer un jour. J’avais pourtant toujours senti que j’avais une sexualité « déviante », mais mes parents me catégorisant d’entrée de jeu dans la case « gay », je ne pensais pas avoir à l’avouer à quelqu’un d’autre un jour. Après tout, des amis je n’en avais pas, ou du moins jusqu’à il y a peu, Ikhare devenant l’unique exception à la règle. Et encore, lui je n’avais même pas eu besoin de l’informé de la situation, il avait compris tout seul.
Je hochai la tête silencieusement lorsqu’il m’expliqua que temps que je n’aurai pas confiance en ma nouvelle famille, il faudrait que je taise ce secret. Il mentionna également des associations pour les personnes attirées par le même sexe que je pourrai consulter lorsque je sentirai que le moment est venu pour moi de le faire. Il me parla aussi d’une certaine Pizza-Girl, dont je n’avais encore jamais entendu parler en tant que nouveau dans cette ville.

« Je ne sais pas, je ne me sens pas trop d’aller parler de ça à une inconnue. Ça a déjà été difficile que je le reconnaisse moi-même, et je ne suis pas encore sûr d’y être parvenu à cent pour cent, alors… Mais c’est gentil, j’y penserai en tout cas. »

Je me voyais en effet très mal et débarquer au travail de cette femme pour lui servir un « Hey, t’es lesbienne ? Comment tu le vis ? Ça fait quoi que tout le monde sache ce que tu es ? ». Non, très peu pour moi.
Me concentrant sur la nouvelle pâquerette que je martyrisais, un bref silence s’installa entre nous alors qu’Ikhare regardait dans la direction de mon coup de cœur. Et là, il me dit qu’il ne voyait pas en quoi ce type était plus hétéro’ qu’homo’. Après tout, rien ne le laissait présager. Et il avait des raisons, avec des « et si » on mettrait Star High School en bouteille. Il conclut sur cette phrase qui m’interpella : les études ne vont pas t’apporter ce que lui pourrait t’apporter. C’était vrai.

« Je le sais, mais au moins elles, elles ne me décevront pas. Je sais ce que je dois faire pour arriver à mes fins. Je sais que je dois faire beaucoup de sport, devenir plus endurant, apprendre à maîtriser mes pouvoirs et bien d’autres choses encore. Ce n’est que comme ça que je pourrai devenir pompier. Oui, parce que c’est ce que je souhaite faire. Etrange l’idée de vouloir éteindre les feux quand on est pyrokinésiste, n’est-ce pas ? »

Je jetai la nouvelle fleur dénuée de ses pétales, et pris une inspiration. Je lançai un dernier coup d’œil vers le garçon de mes pensées et dis à Ikhare :

« Bon, je vais te laisser. Je vais rentrer chez mes beaux-parents. J’ai encore du mal à dire « chez moi ». Bref, sinon ils vont se demander où je suis passé. Merci pour tout en tout cas, et désolé d’avoir été aussi intrusif. J’espère que je ne t’ai pas trop agacé… ça n’était pas voulu en tout cas. Je vais bien réfléchir à ce que tu m’as dit, et puis… bah on verra bien. A plus ! » Lui dis-je en me redressant, époussetant mon jean noir.

Je lui servis un sourire doux et reconnaissant puis m’en allai, tournant le dos à la bande d’amis plus loin. Je devais oublier ce garçon… Mais bon, après tout, je ne le reverrai jamais, n’est-ce pas ?



(c) Nyyx | Never Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas


" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Leo-gif

Message posté : Dim 24 Mar 2019 - 20:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ikhare ne pouvait que comprendre, lui non plus ne se voyait pas aller voir le premier venu pour demander conseil et soutient. Mais il savait que les associations avaient déjà aidé pas mal de jeune : surtout dans le quartier du front de mer qui était assez ouvert et tolérant, très en avance comparé à d'autres quartiers plus conservateurs de Star-city : le milieu social dans lequel on grandit est donc important. Ce n'était pas un mystère, il suffisait de lire Zola pour le comprendre. (Bon courage, Ikhare avait essayé durant son éducation dans les Alpes, c'était d'un ennui...) Et si Joshua était née sous le signe de l'intolérance, il n'allait pas déconstruire une éducation avec quelques belles paroles. Malgré tout, il y avait déjà un progrès, un début d'acceptation de soi et surtout la volonté de s'engager. Le chanceux hocha positivement de la tête, signe qu'il comprenait sa réticence à l'idée d'en parler autour de soi.

En l'entendant parler de ce qu'il devait faire, le brun était prêt à intervenir pour le gronder : faire du sport, être plus endurant... Il s'attendait à l'entendre dire « pour être plus intéressant, pour attirer l'attention.... » auquel cas, il aurait répondu « mais tu es déjà très bien comme tu es ! » suivi d'un petit discours sur le fait que s'aimer soi-même c'est apprendre à se faire aimer des autres. Il fut agréablement surpris en l'entendant parler de son projet professionnel.

«C'est malin, tu pourras créer des incendies et les éteindre après, bonjour la paye de ministre que tu vas te faire ! Ikhare rigola quelques secondes. Non, je trouve ça bien. Je ne sais pas si tu es en mesure d'éteindre un feu avec tes pouvoirs, mais si ce n'est pas le cas, je suis sûr que tu y parviendras un jour, j'ai confiance en toi, dans tous les domaines. »

Ikhare lâcha son sourire le plus lumineux et sincère. Et quand l'élu des fées, l'homme le plus innocent du monde se met à sourire de la sorte, cela met forcément un peu de baume au cœur.

Le brun salua son ami alors qu'il s'en allait. Il resta là, paisible, regardant les personnes tout autour. Sa conversation avec Joshua prenait des échos bien plus généraux : chacun luttait contre ses propres démons et s'approcher trop près de la source de ceux-ci pouvait rendre les gens fuyants, après tout, son ami enflammé était surement parti parce que la conversation devenait trop gênante pour lui. Il ne lui en voulait pas, lui-même avait déjà pris la fuite de cette façon. Il regarda la source du conflit intérieur de Joshua et souffla pour lui-même.

« Ne lui fait pas de mal. »
 
Revenir en haut Aller en bas

 
" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Cadre_6" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Cadre_7_bis" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Cadre_8


" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Cadre_1" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Cadre_2_bis" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Cadre_3
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Cadre_6" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Cadre_7_bis" Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. " Ikhare Cadre_8
Sauter vers: