Keep the streets empty for me - Lawrence Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Keep the streets empty for me - Lawrence Cadre_1Keep the streets empty for me - Lawrence Cadre_2_bisKeep the streets empty for me - Lawrence Cadre_3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

Keep the streets empty for me - Lawrence

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 18 Mar 2019 - 0:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre
En ligne

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 327
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 327
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires

Cassandra a beaucoup appris, ces dernières années. Appris à jouer de ces dons que la nature lui a faite en alliant deux lignées qui n’auraient dû se croiser. Appris à jouer tout court, avec des monstres en guise de partenaires. Appris à courir pour eux, chasser pour eux. Appris un certain sens du spectacle et du détail, aussi, pas à pas. Et puis, plus récemment, la petite médium a appris tout autre chose. Elle a découvert le goût du sang, fait ses premiers pas à l’autre extrémité de cette lame qui si souvent l’a entaillée jusqu’à la faire hurler - de douleur ou de plaisir ou des deux. Sa Marraine lui a donné l’occasion, et au nom des Enfers qu’elle affectionne tant, elle l’a saisie. Amusant, comme il n’aura fallu que cette finale impulsion pour donner à cette fille de deux mondes ce qui lui manquait pour devenir une autre, pour passer ce stade supplémentaire dans son évolution macabre.

Oh, l’adorable petite poupée qu’elle est retombe sans cesse dans ses vieux travers, et ce sera toujours le cas, mais de temps à autre, elle esquisse quelques pas hésitants sur cet autre chemin. Ce soir, toutefois, n’est sûrement pas un de ces soirs. Ou peut-être que si, mais seul l’avenir le lui dira. C’est qu’en plus de lui ouvrir les yeux sur un univers de déviances à redécouvrir, Evelyn Wormwood lui a fait don d’un cadeau à nulle autre pareil. Sa confiance pour mener à bien une tâche si simple, en apparence, et si complexe dans la réalité : ramener à la maison son fils perdu, le louveteau qu’elle a pisté une première fois jusque dans le bar où il se détendait alors. La médium lui a alors promis de le trouver, lorsque la pleine lune serait haute dans le ciel et son humanité enfouie au coeur de son être. Mais elle a eu beau chercher, le goût délectable de cette aura qu’elle n’a qu’à peine effleuré en cette première rencontre ne s’est plus manifesté. Vaillamment, Cassandra a cherché le terrier où il se dissimule lorsque ses instincts bestiaux prennent le dessus, pour rendre sa liberté à la bête qui couve derrière ses yeux, sous sa peau.

Pourtant, elle n’est pas une fervente adepte de la patience. Et quand la présence de son loup s’est encore et encore refusée à elle, la jeune femme a décidé de chercher d’autres nuits, d’autres occasions. Il chasse, lui a-t-il dit, il chasse d’autres monstres, d’autres créatures qui soulèvent la terreur chez l’humain. Si Cassandra ne sait pas où trouver son Loup, elle sait où se cachent les cauchemars de Star City. Elle est à eux, ils sont à elle, au moins un peu. L’obscurité est tombée sur la ville, troublée par les lumières artificielles qui tentent vainement d’en bannir les ombres. L’heure est déjà bien avancé, minuit a déjà sonné depuis bien longtemps. Il fait froid, aussi, mais la médium a l’impression que le liquide qui pulse dans ses veines est bouillant. Elle porte une jolie robe d’un rouge parfaitement assorti à la couleur délicate et familière du sang, et le chaperon de la même teinte par dessus. Les douces ondulations de sa chevelure noire encadrent son visage, ses grands yeux au bleu glacé sont ouverts sur ce monde et d’autres. Le capuchon est baissé, cependant, dévoilant ses traits fins à qui voudrait les voir.

Sa démarche légère et ses instincts l’ont menée dans une ruelle anonyme, un petit coin dans lequel la clarté peine à reprendre ses droits. Un cloaque au sein de la ville du futur, dans lequel rôde souvent l'un de ceux qui l’ont souillée à plus d’une reprise. Le silence est trop prenant, comme si les rares sons que la vie laisse derrière elle n’avait pas droit de cité, ici. Le calme avant la tempête. Le calme avant un cri d’effroi, celui d’une autre, d’une petite chose fragile que le destin aura mené au mauvais endroit. Le calme avant qu’un frisson ne saisisse une jeune femme presque en transe, lorsqu’elle le sent approcher. Elle en mettrait sa main à couper, parierait jusqu’au dernier de ses pouvoirs. Son âme résonne au diapason de la sienne, qu’il le veuille ou non. Tant qu’il est assez proche, Cassandra saura toujours que Lawrence Chastel est là. Que le Loup est là. Car ce soir, c’est lui qu’elle veut rencontrer, lui et aucun autre. Et si l’un de ses monstres, un de ses macabres partenaires, doit périr pour cela… Advienne que pourra.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 18 Mar 2019 - 21:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 248
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 248
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Lawrence posa sa patte nue sur le rebord du toit et observa le petit chaperon rouge qui marchait dans la ruelle en contrebas. Ses babines se retroussèrent pour laisser entrevoir ses dents acérées, il devait lutter ne pas laisser l’écume couler. Il avait faim, terriblement faim et l’odeur de la jeune femme était venue assaillir ses narines avant même qu’il ne pose les yeux sur elle.

Son monde était en guerre. Il était en guerre contre ses semblables, contre les créatures qui hantaient la nuit. Il était en guerre contre Lady Satan et ses minions. Peut-être était-ce pour cela qu’il avait tant veillé à retenir l’arôme si particulier de Cassandra, à le graver dans sa mémoire pour être certain de savoir où elle se trouvait. Peut-être pour qu’elle ne puisse jamais le surprendre ou au contraire, pour qu’il puisse toujours la traquer une fois la nuit tombée et la lune haute dans le ciel. Lawrence l’ignorait toujours. Car avant tout, il était en guerre contre lui-même. Les victoires étaient rares et s’il était en train d’errer dans la nuit, c’est qu’il venait de perdre une bataille. Mais parfois, il parvenait à refouler la bête, ou au moins à l’empêcher de nuire. Il n’avait pas oublié les promesses de la jeune femme. Elle voulait le mener à son ex-femme, à sa fille, pour qu’il leur montre ce qu’il était vraiment. Elles le savaient, Emily en tout cas, elle l’avait même vu. Mais aucune d’entre eux ne l’avait subi.

Empêcher Cassandra de le retrouver lors des nuits de pleine lune avait été une victoire. Il avait dû prendre plus de précautions que d’habitude, s’éloigner plus loin de la ville, jusqu’aux recoins des Etats-Unis où l’homme se faisait inexistant. Ce pays en regorgeait, un point pour les colons par rapport à l’empire britannique. Mais même en évitant la petite fille, Lawrence n’avait pas pu se fuir lui-même et la bête avait besoin d’être rassasiée. Il l’avait privée depuis trop longtemps et c’était pour cela qu’il chassait cette nuit. Un grognement mourut dans sa gorge. Il devait rester discret. Il ne la chassait pas elle pourtant. Non. Cassandra n’était pas sa proie. Même vêtue ainsi.

Le loup glissa telle une ombre le long de la bâtisse, pour atterrir derrière Cassandra dans un silence parfait. Son parfum était enivrant, à moins qu’il ne s’agisse de quelque chose d’autre, de quelque chose de plus insidieux. Le loup le percevait comme une senteur magnifique, l’arôme d’une proie, d’une louve en chaleur, de tous ses désirs macabres assouvis. Il était difficile de ne pas perdre la tête, de ne pas se laisser emporter par ce torrent de fantasmes bestiaux. Le loup avait envie de jouer avec elle, il avait envie de déchirer son petit costume de chaperon rouge et la vêtir de sang en laissant ses griffes plonger un peu plus loin encore.

« Tu gâches ma chasse petite fille. »

Il se tenait derrière elle maintenant, dans toute sa splendeur animale. La métamorphose n’était pas parfaitement complète, mais Lawrence ressemblait plus à une bête qu’à un homme. Une épaisse fourrure noire recouvrait tout son corps, ses pattes inférieures étaient recourbées et il avait des griffes au bout de ses doigts. Son visage était allongé, sans égaler encore complètement celui d’un loup et continuellement figé dans un rictus hostile, les babines retroussées, les dents trop grandes pour sa gueule. Ses yeux étaient d’un rouge luisant, semblable à ceux de sa mère par moment. Même s’il ne les avait jamais vus.

« Ton odeur masque celle des autres et je n’ai pas de temps à perdre. »

Sa voix était rauque et distordue, il s’était penché en avant pour lui parler, plaçant une main au sol pour que sa tête soit au niveau de la sienne. Il était beaucoup plus grand transformé ainsi. Bien plus grand que n’importe quel loup. Il n’en était qu’une vision distordue, un amalgame monstrueux qui n’empruntait à l’animal que ses attributs les plus sinistres. Lawrence s’imaginait plus démon que bête sauvage.

Il était illusoire de vouloir la chasser en quelques mots. Le loup-garou n’était même pas certain d’en avoir envie. Mais s’il continuait à la traquer dans l’obscurité, il finirait par la voir pour ce qu’elle voulait être : sa proie. Alors l’instinct et la cruauté auraient raison de sa conscience, du petit homme qui s’accrochait de toutes ses forces à ses principes. Cassandra ne serait qu’une friandise saignée à blanc dans les rues indifférentes de Star City.

Il aurait tout le temps de chasser ses semblables après.
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 19 Mar 2019 - 19:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre
En ligne

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 327
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 327
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Sentir ainsi la présence de son loup a figé Cassandra, au milieu de la ruelle. Elle attend sagement, certaine qu’il viendra, incapable même d’en douter. Et si son coeur bat la chamade, ce n’est certainement pas de peur mais au contraire le fruit d’une vibrante exaltation. Elle écoute avec attention même si elle sait que seul le silence y répondra tant qu’il n’aura pas souhaité le contraire. Un prédateur aussi magnifique qu’il peut l’être n’aurait rien de maladroit ou de bruyant. Alors elle patiente, et voit sa patience récompenser bien vite. Les mots résonnent, lâchés par une voix rauque, distordue, et elle se laisse aller à sourire plus largement encore, satisfaite. Sa présence dans son dos est impossible à rater. La sensation de menace subtile que n’importe quelle proie est capable de ressentir instinctivement, lorsque la mort ou celui qui l’incarne observe, s’approche, est trop ancrée en chacun de nous pour être oubliée.

Malgré tout, cette sensation de danger inonde les veines de la jeune femme d’une anticipation de plaisirs à venir. Un conditionnement très différent, acquis au fil des années. Cassie fait demi tour avec une lenteur toute maîtrisée, observant ce loup qui n’en est pas un, cet homme qui n’en est plus un, détaillant l’assemblage empruntant à chacune de ses deux natures pour créer quelque chose que n’importe qui trouverait glaçant. N’importe qui, sauf elle, sans doute, et peut-être quelques autres. La médium se retient si fort de ne pas lever la main pour le toucher, qu’il le veuille ou non, qu’elle en tremble presque. Ses lèvres sont pincées dans une manifestation de cet effort conscient autant qu’un peu de déplaisir à l’idée de le gêner.

Bonsoir, Sire Loup, susurre-t-elle d’une voix douce.

Doucement, son sourire reprend ses droits, presque attendri. Elle joint ses mains devant elle et réfléchit. Cassandra n’a pas conscience d’à quel point son odeur, celle de sa chair et de son sang, peut attirer ceux qui pourraient vouloir y goûter du fait de leur nature. Un véritable aimant qui leur promet un festin délicieux. Une erreur de parcours du mélange de genres qu’elle représente, sans doute. De celles qui expliquent son existence chaotique et frappée sans cesse par le malheur, à vrai dire. Mais qu’elle le sache ou pas si son Loup le dit, elle ne cherchera pas plus loin que de le contenter.

J’ai bien une solution pour chasser mon odeur et s’imprégner de la tienne, mais je ne crois pas qu’elle te plaise autant que moi, et tu n’as pas de temps à perdre, relève-t-elle d’un ton pétillant. Mais je peux aussi faire ceci, peut-être ?

Elle avance d’un pas, mais ne le finit jamais, pas dans ce plan. La jeune femme s’aventure dans le plan astral. Elle arrive presque à le faire consciemment systématiquement, maintenant. Le plus grand problème qu’elle a est plutôt qu’elle le fait aussi sans s’en rendre compte, à la faveur d’une pensée ou d’une autre. A moins que Lawrence ne lui ait caché une affinité pour cet endroit où évolue notamment les esprits de certains morts, elle a disparu, ne laissant derrière elle qu’un souvenir. Amusée, Cassandra en profite pour s’approcher du Loup et réapparaît, un peu plus froide, un peu moins vivante, juste à côté de lui, presque lovée contre son corps à vrai dire.

Est-ce que ça aide, interroge-t-elle gaiement.

Le froid qui la saisit jusqu’aux creux de ses os quand elle s’enfuit vers cet autre plan lui tire un frisson conséquent, mais elle n’est pas restée assez longtemps disparue pour en être menacée. Elle en est déjà morte plus d’une fois et refuse d’expérimenter cela encore, pas ce soir.

Même si ça n’aide pas, je ne partirais pas. A moins que tu ne me fasses partir, mais tu ne le feras pas. Non, non, je ne crois pas.

Elle esquisse quelque pas, la démarche légère, presque sautillante, portée par sa hâte et sa joie de retrouver celui qui est prédateur autant que proie dans son esprit. Une si petite chose qui chasse un si sublime monstre, une idée qui la réjouit au plus haut point.

Nous y allons, Loup ?

Elle s’est de nouveau arrêtée, un peu en avant, et a croisé les bras, presque impérieuse.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 24 Mar 2019 - 19:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 248
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 248
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Les oreilles de Lawrence s’abaissèrent et ses babines se retroussèrent alors qu’un profond grognement montait une nouvelle fois de sa gorge. Il avait peur d’imaginer ce que Cassandra voulait lui proposer. Il se souvenait du contact de sa peau sur la sienne, ce petit corps, si fragile, qui lui rappelait trop celui de sa propre fille mais qui restait irrémédiablement celui d’une femme. Autre chose que le loup sentait, dont il régalait même ses fantasmes pervers. La Bête du Gévaudan s’en était prise essentiellement à des femmes, il en avait été de même pour son père, même si celui-ci n’avait pas eu l’excuse d’avoir un monstre en lui. Le loup savait, le loup voulait et Lawrence devait s’accrocher aux bribes de sa volonté pour ne pas succomber, surtout à cet instant où la bête était si présente qu’il en revêtait la forme.

« Non… » Commença-t-il dans un grognement, sans savoir s’il refusait sa proposition ou s’il parlait de ce temps qui se faisait si rare.

Il n’avait que quelques heures pour chasser. Quand la ville était endormie, si ce n’étaient pour ses artères les plus ténébreuses où on contraire, une vie maléfique et infâme s’éveillait. Ses proies, les autres monstres. Il n’avait pas encore pris la peine d’instiller en eux la terreur de l’homme-loup, de leur faire ressentir ce qu’il arrivait quand ils étaient la proie. Cela changeait ce soir, avec ou sans Cassandra. Il ne pouvait pas se permettre de rentrer chez lui avec ce loup insatisfait dans sa tête.

La jeune femme avait disparu et un instant, une pointe d’espoir et de terreur entremêlées naquit dans l’esprit de Lawrence. Et s’il l’avait imaginée ? Si elle n’était qu’un subterfuge, un fragment de son esprit qui cherchait à le faire succomber ? Une machination que le loup avait mise en place pour qu’il le libère ? Il serait fou alors, mais Cassandra ne serait pas réelle. Sauf qu’il sentait toujours les fugaces fantômes de son arôme dans l’air. Il la goûtait de manière éphémère alors que son odeur finissait de s’évanouir.

Mais elle réapparut. Un nouveau grognement monta dans la gorge de la créature. Ni Lawrence, ni le loup n’aimaient être surpris. Un prédateur surprend sa proie et non l’inverse. Il retint un coup de griffe véhément qui aurait fait disparaître ce sourire, ainsi que le reste du visage qui le portait. Il sentait la chaleur de son corps, moindre. C’était presqu’un cadavre qui se tenait contre lui. Un petit cadavre, une petite charogne. La faim ne diminuait pas, au contraire. Mais il ne pouvait pas la chasser, il le savait. Tenter de la chasser, c’était jouer son jeu.

Il émit un reniflement de dédain avant de détourner son regard de cette petite créature écarlate. Les senteurs de la rue étaient toujours là, sa senteur à elle aussi, mais il devait se concentrer pour trouver quelque chose de bien précis, quelque chose de plus sinistre peut-être… Quoiqu’il n’ignorait pas à quel point l’odeur du sang de Cassandra, même froid, l’était pour lui.

« Je ne te chasserais pas. Je sais que tu aimerais trop ça. » Grogne-t-il.

Il pouvait tenter de la semer. Après tout Cassandra n’avait que deux pattes. Appétissantes à leur manière, ou peut-être simplement ce qu’elle offrait entre. Deux pattes n’avançaient pas bien vite, le loup le savait, dans son essence plus que par expérience.

Un nouveau grognement monta de sa gorge. Il allait passer sa nuit à grogner de mécontentement avec cette petite fille à ses côtés. Sa nuit de chasse risquait d’être gâchée. Gâchée par le petit homme qui se trouvait dans la tête du loup peut-être. Car celui-ci aurait bien pourchassé cette petite charogne à l’odeur si appétissante s’il l’avait pu. Il lui aurait fait des choses inimaginables pour son plus grand plaisir.

Mais Lawrence était aux commandes. Il était l’homme-loup. Ce n’était pas la pleine lune. D’un bond, il dépassa Cassandra, jusqu’à trouver l’odeur qui l’intéressait. L’odeur du sang, l’odeur de la mort. Un concert de hurlements diffus monta à ses oreilles. Quelque part, au loin, il y a une chose en chasse. Son cœur battait fort dans sa poitrine. Voilà qu’il espérait, qu’il espérait tomber sur un monstre. Un vampire, une goule… Même cette chair froide, cette maigre pitance serait mieux que le vide qui le tenaillait. Il ne put s’empêcher de couler un regard en direction de Cassandra.

« Nous allons voir si tu peux suivre. »

Puis il s’élança dans la nuit, aussi discret qu’une ombre, en direction de l’origine des sons et de l’odeur. Vers un festin, l’espérait-il.


 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 25 Mar 2019 - 22:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre
En ligne

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 327
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 327
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Non, encore. Cassandra en a assez de n’entendre que ce mot dans la bouche - la gueule - de ce loup qu’elle convoite avec tant d’avidité. Non, non et non encore. Ne sait-il donc que dire que cela ? Seulement se plaindre de sa présence, sans cesse, sans même se rendre compte qu’elle ferait n’importe quoi pour lui ? Presque sur lui, lorsqu’elle réapparaît, la petite médium n’en fait pas moins la moue, chagrinée par cet état de fait. Son grondement sourd, cependant, étire de nouveau ses lèvres en un sourire hésitant. Un sourire qui se fige lorsqu’une énième négation fait son apparition. La jeune femme est déjà plusieurs pas en avant quand résonne cette fin de non recevoir, mais cette fois, elle hausse les épaules. Elle n’est pas là pour être la proie, ce soir. Il est trop tôt, ou trop tard. L’instant n’est pas opportun, quoi qu’il en soit.

Mais tu as d’autres choses à chasser, Sire Loup.

Et elle attend. Sagement, presque, les mains le long du corps et la mine attentive. Elle écoute ses protestations, ses plaintes, ses grognements incessants, sans se départir de sa patience dirigée toute entière vers le l’homme et le loup qui l’habite. Ou le loup et l’homme qui s’y cache, peut-être, ce soir. Les choses sont différentes. Elle sait que Lawrence est là, qu’il garde au moins un peu le contrôle. Elle le sait car elle serait morte, sinon, ou en train de détaler pour sa vie. Elle imagine toujours, toutefois, pouvoir le tenter, lorsque la chasse sera bien avancée. Son sang a un goût et une odeur inimitables, après tout, lui a-t-on dit tant de fois. Pourquoi pas imaginer que celle qu’on a appelé Chouquette plus d’une fois ne devienne le dessert de ce monstre là ? Un bond et il est à côté d’elle. Plus loin, humant l’air à la recherche d’une autre piste que la sienne. Immobile, plus sage qu’elle ne l’a sans doute jamais été volontaire, la petite médium attend, mais elle tremble presque d’impatience, à présent. Son corps a soif d’un frisson qu’elle a vécu plus d’une fois aux côtés de Vlad : l’appel de la chasse. Cette sensation, sentir son coeur battre à n’en plus pouvoir, sa peau se réchauffer et son sang rugir dans ses veines… La certitude d’être aux côtés du plus puissant des deux partis, celui qui gagnera. De pouvoir sentir l’odeur ferreuse du liquide rougeâtre lorsque le monstre aura rattrapé celui ou celle qui détale devant lui. Cassandra est presque surprise de se rendre compte que tout ça lui a manqué.

Nous verrons, Loup, susurre une Cassandra ravie.

Elle ravale sa surprise pour s’élancer à la poursuite de son loup, retournant dans le plan astral pour ne pas être audible aux oreilles de la proie du loup. Elle discerne toujours le monde réel, même si ce qu’elle voit n’est pas exactement la même réalité. L’aura de Lawrence, cependant, est comme un phare dans la nuit. Elle s’applique à ne pas se faire semer, profitant des courtes pauses qu’il peut marquer, de ci et de là, pour combler la distance entre eux. Cassie se fait silencieuse, pour une fois, désireuse de ne pas se mettre en travers de la route du chasseur avide du sang et de la chair de ses ennemis.

De temps à autre, sans le faire vraiment exprès, elle repasse d’un plan à l’autre, laissant le souvenir évanescent de sa fragrance toute particulière derrière elle. Une fois, elle manque même de tomber sur le loup, alors arrêté et les oreilles dressées, écoutant des choses qu’elle-même ne perçoit pas encore. Mais elle évite cet écueil comme les autres et reprend sa course. Lorsque finalement les deux comparses, l’une bien plus consentante que l’autre, atteigne un nouveau point d’observation, Cassie a le souffle court et les lèvres bleuies par un froid qui vient glacer jusqu’à son âme. Elle ne frissonne pas toute fois, les racines de ses cheveux à peine blanchies par ce séjour prolongé sur le refuge de certains esprits errants. L’un de ces fantômes l’accompagne d’ailleurs, curieux sans doute de découvrir quelle est cette étrange petite créature.

Loup, entends-tu, demande-t-elle, articulant si doucement les mots qu’elle ne s’entend même pas les prononcer.

La médium observe, retrouvant l’aspect le moins entaché de l’enfer de ses dons : son rôle de témoin attentif des actes des autres.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 26 Mar 2019 - 22:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 248
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 248
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Le frisson de la chasse reprit le dessus alors que Lawrence s’élançait dans les ruelles sombres de Star City. Les mots de Cassandra brûlaient encore dans son esprit, des lettres incandescentes qui flottaient devant ses yeux. Il avait des monstres à chasser, des créatures des ténèbres devaient rencontrer ses crocs en un baiser intime ce soir. Mais la présence de la petite médium, car il savait qu’il ne la sèmerait pas, était un douloureux rappel…

Tous les monstres du monde ne pourraient le satisfaire. Ils n’étaient qu’un pansement sur plaie bien trop large. C’était un soulagement diffus et vicieux, qui laissait derrière lui une douleur bien plus terrible encore… Quelques gouttes d’eau glacée sur le brasier qui sommeillait en lui. Lawrence et le loup n’avaient pas faim de chair de morts-vivant, de sorcière ou de démon. Ce n’était là que le poison avec lequel l’homme essayait de tuer la bête. Ils avaient faim de créatures comme Cassandra. Ils avaient faim de ce qui se trouvait en elle, de ce sang qui même glacé par ses disparitions restait si appétissant, de ces chairs qui même frêles étaient porteuses de promesses délectables. Puis il y avait le reste. Les désirs pervers et infâmes qui rampaient dans leur esprit commun.

Lawrence ne savait pas si ces désirs venaient de lui, de l’homme, du fil d’un tueur et d’une sorcière, ou s’ils venaient de la bête. Mais ils étaient là. Ces choses qu’il voulait faire à Cassandra, qu’il voulait laisser le loup faire. Le frisson de la chasse avait reprit le dessus, mais son emprise était vacillante, tremblotante. La satisfaction qui viendrait de la mise à mort de sa proie serait plus maigre encore qu’il ne l’aurait imaginé. Il dévorerait du poison alors qu’il était accompagné d’un festin.

Ses oreilles se levèrent alors que les mots de Cassandra résonnaient une nouvelle fois en un murmure plus qu’audible pour lui. Elle l’avait rattrapée. Comme il s’y attendait. Comme il le désirait probablement aussi. Lawrence retint un grognement dans sa gorge. Il ne devait pas révéler sa présence. Il était tapi dans l’obscurité, là où l’angle d’un immeuble de béton, aux vitres couvertes de carton et de planches de bois, étouffait la lumière des lampadaires. Il aurait dû s’en trouver un à cet endroit. Mais des enfants avaient dû casser l’ampoule. A moins qu’il ne s’agissait là de l’œuvre d’une créature comme Lawrence, une créature qui se complaisait dans l’obscurité et cherchait à y leurrer ses proies. Comme il était étrange d’avoir la dites proie, cette petite fille de conte à ses côtés.

Les hurlements retentirent à nouveau. Une femme. Comme d’habitude. Les monstres n’avaient aucune originalité. Des vieux clichés emplis de peur. De la peur du changement. Les babines retroussées en un sourire fatal, le loup-garou bondit dans la ruelle, sur la silhouette macabre qui se tenait au-dessus de sa victime innocente. La créature se retourna pour voir l’ombre aux yeux rouges et aux crocs luisants s’abattre sur elle avec toute la violence d’un orage.

Le plus difficile pour Lawrence n’est pas de plonger ses crocs dans la chair de son adversaire, de le lacérer de ses griffes et de le réduire en un tas de viande informe. Le plus difficile est de se contenter de lui, de ne pas étendre sa griffe un peu sur la droite, pour faucher la jambe de la femme et la traîner jusqu’à lui, pour lui offrir à son tour ses baisers funestes de loup.

Il se doit de l’ignorer totalement. Aussi Lawrence se concentra sur sa tâche monstrueuse, sur la souffrance, la violence qu’il disséminait autour de lui. L’instinct l’envahit. Il se dressa sur ses pattes arrières et son hurlement s’éleva dans la nuit, faisant trembler entre leurs draps tous ceux qui l’entendirent. Lawrence ne faisait plus attention à l’odeur froid et pourtant si tentante de Cassandra. Il ne faisait plus attention à la femme rescapée et blessée. Il n’y avait plus que cette chair noirâtre dont il se bâfrait comme une bête affamée.

Bientôt il aurait terminé. Il pourrait se mettre en chasse à nouveau. S’il restait un monstre qui n’avait pas fui en entendant son hurlement. Le regard furieux, il se retourna subitement vers Cassandra, alors qu’elle refaisait irruption dans son esprit, incandescente.

« Satisfaite du spectacle petite fille ? » Grogna-t-il, le museau barbouillé de sang, la mort dans le regard.
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 28 Mar 2019 - 18:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre
En ligne

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 327
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 327
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Cassandra attend sagement, aussi à l'aise dans l'obscurité que le loup qu'elle accompagne. C'est son élément, à elle aussi, là où elle se sent à sa place. Sa respiration se calme bien vite, tandis qu'elle reprend paisiblement son souffle. Ses mains froides se serrent l'une contre l'autre lorsqu'un cri féminin retentit. Un hurlement, même. L'expression de la peur la plus totale, de la douleur peut-être aussi. La petite médium fronce les sourcils, légèrement. Elle n'a plus crié ainsi depuis sa jeunesse, elle. Ses plaintes expriment tout autre chose, la souffrance exhalée comme un soupir plein de désir lorsqu'elle s'y laisse aller. Un peu de compassion vient même s'inviter, pour la victime.

Puis le Loup passe à l'action, dans un déploiement de puissance impressionnant. Sa petite ombre, elle, le suit de sa démarche légère habituelle, son sourire amusé plaqué sur le visage, associé à une franche admiration. Voir la bête en mouvement la ravit. Voir ses crocs s'enfoncer dans la chair d'un de ses pairs - qu'il le veuille ou non - aussi. Elle observe tout de même la femme étendue à côté. S'approche doucement et s'accroupit à côté d'elle, détaillant ses traits déformés par une terreur sans nom, ses côtes qui se soulèvent de façon frénétique... Et, aussi, le sang qui coule contre sa peau pâle, dont elle suit le trajet du bout des doigts. La crispation des muscles de la pauvre victime en réponse au hurlement du monstre vainqueur amuse d’ailleurs celle qui lui offrirait presque une étreinte douce pour sa peine. Presque, car elle a autre chose dont elle souhaite s’occuper, pour le moment. Sur ses genoux, Cassandra se penche pour venir murmurer quelques mots à son oreille, un présent susurré du bout des lèvres.

Tu devrais courir pour ta vie. Peut-être que quand il en aura fini avec l'autre, il voudra te manger toi.

Elle pouffe de rire quand la femme se relève, tremblante, et fuit comme elle le peut : maladroitement et avec un manque flagrant d'efficacité. Puis elle reporte son attention sur le festin du seul prédateur qui l'intéresse vraiment. Toujours au sol, elle ne bouge plus, presque attendrie par le spectacle, de façon tout à fait inappropriée. Au bout d’un temps, Lawrence s’intéresse de nouveau à elle, l’interpelant d’une voix grondante. Et elle se relève alors pour s’approcher, posant ses doigts avec légèreté à la commissure des lèvres de la créature, essuyant un peu du sang qui s’y trouve pour le porter à sa bouche.

Satisfaite, un peu. Pas assez, mon Loup, ronronne-t-elle en réponse, goûtant l’hémoglobine avec une joie presque candide. Et toi ? Ton appétit est-il contenté par si peu ? Par le monstre, quand tu pourrais avoir tellement… Tellement mieux, demande la jeune femme en caressant sa gorge, la peignant de rouge au passage.

Une mine innocente s’affiche sur son charmant visage tandis qu’elle le défie du regard. De résister. De continuer à dire non.

Moi, je suis sûre que tu meurs d’envie de chasser tes véritables proies. Je le sais, je le sens jusque dans mes os de médium, rit-elle tout bas, la voix presque voilée par les envies qui y couvent.

Ses doigts se glissent sous la mâchoire du Loup tandis qu’elle continue d’un ton doucereux :

Nous sommes pareils, toi et moi, finalement… Nous nous battons contre ce que notre naissance a fait de nous. Sauf que tu combats le monstre et que je combats l’humaine. Sauf que tu es au bord de la défaite en permanence alors que j’ai gagné depuis des années.

Ses yeux se sont perdus dans les prunelles rougeâtres du prédateur. Son sourire a disparu, lui aussi, et les mimiques parfois si juvéniles de la jeune femme sont absentes. Il n’y a que le sérieux et l’assurance, comme si Lawrence avait très momentanément en face de lui une autre Cassandra.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 28 Mar 2019 - 22:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 248
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 248
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Un grognement sourd monta une nouvelle fois de la gorge de Lawrence lorsque Cassandra s’approcha. Il était moins profond, moins agressif que les précédents, comme si la bête en lui la jaugeait, cherchait à savoir si elle était ou non une menace, comme si elle venait d’obtenir le bénéfice du doute maintenant qu’il était rassasié. Il avait à peine remarqué le départ de la femme, de la victime dont le doux cri l’avait mena jusqu’à la créature macabre morte entre ses griffes.

Non, il n’avait d’yeux que pour la jeune femme qui s’approchait de lui, pour l’odeur enivrante de sa chair froide qui montait à ses narines. Elle venait presque éclipser celle du sang du monstre, du sang de la femme qui s’était enfuie. Cassandra était enivrante, la proie parfaite, la tentation parfaite. C’était pour cela que Lady Satan l’avait envoyée. Lawrence devait garder cela à l’esprit, rester concentré. Mais la bête n’en avait que faire. Elle n’avait que faire des machinations de la mère des démons. Elle ne se souciait que d’assouvir ses propres pulsions macabres. Des pulsions qui se tendaient toutes vers Cassandra à cet instant.

« Non… Nous avons toujours faim. »

Lawrence et le loup venaient de parler à l’unisson. L’homme se demanda un instant si cela avait déjà eu lieu. Si jamais lui et son monstre n’avaient jamais été d’accord, s’ils s’étaient déjà exprimés de concert. Ils avaient faim. Le manque les tenaillait toujours. Lancinant, des lames de rasoir qui se promenaient sur leurs nerfs avec une lenteur désespérante. Le sang du monstre avait été un baume léger sur leurs plaies, mais déjà il s’évaporait. Il ne laissait qu’un arrière goût infect.

« Je ne suis pas contrôlé par mon désir. » Grogna-t-il à nouveau.

Il mourrait d’envie de s’élancer derrière Cassandra, d’emprisonner son petit visage entre ses griffes et de la soulever de terre. Il lui infligerait des sévices de bête, des sévices d’homme. Tout ce qu’un véritable héritier du Diable, aussi empli de contradiction soit-il, pourrait imaginer. Il pouvait presque sentir le goût de son sang sur sa langue, la froideur de sa peau contre lui. Les babines retroussées, la gueule du loup-garou s’était avancée d’elle-même vers le visage de la médium. Ses caresses éveillaient en lui des pensées qu’il aurait préféré ne jamais avoir. Cassandra ne ressemblait pas tant que cela à Victoria finalement. Elle n’avait pas la même odeur. Elle avait une odeur de femme.

La langue du loup-garou vint passer sur la nuque du petit chaperon rouge, essuyant le sang qu’elle avait étalé avec désinvolture. Lawrence ne savait pas lui-même s’il la nettoyait, s’il voulait récupérer jusqu’à la moindre saveur de sa chasse ou bien s’il goûtait sa nouvelle proie. Il n’était pas certain de vouloir connaître la réponse. Ou même de s’en soucier. Il fit un pas en arrière, ses yeux rouges se plantèrent dans les prunelles de la jeune femme. Ses babines se tordirent en un sourire presque trop humain pour sa gueule animale.

« Tu n’as pas le goût d’un monstre pourtant. Plutôt celui d’une agnelle. Es-tu certaine que tu as gagné ce combat petite fille ? »


Oui. Parler éveillait l’homme. Il reprenait peu à peu le dessus, chassait son obsession macabre et l’excitation qui avait gagné son corps. Lawrence se redressa, la toisant un instant du regard. Il n’y avait pas d’hostilité dans ses yeux, mais de l’amusement. Celui-ci venait du Loup.

« Tu sens délicieusement bon. Comme une femme, pas comme un monstre. Tu ne sens pas comme lui. »

Il montra de sa griffe ce qu’il restait de la créature qu’il avait dévoré.

Lawrence venait de trouver la solution à ses problèmes. Cassandra n’était pas un monstre. Elle n’était pas un songe. Elle était réelle et il ne pourrait la chasser. Elle continuerait de le tenter. Sauf si ravivait l’humaine en elle. S’il ravivait ce qu’elle prétendait avoir vaincu.

« Tu n’as pas faim, toi ? » Demanda-t-il. « Je crois qu’il y a bon dinner non loin d’ici. Tu pourrais mettre un peu de chair sur tes os. Tu serais plus appétissante. »


 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 28 Mar 2019 - 22:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre
En ligne

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 327
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 327
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Oh, oui, une créature comme le Loup ne peut qu’être envahi totalement par la Faim. Un appétit qui jamais ne se meurt, l’appétit inextinguible d’une bête sans foi ni loi, plus cruelle que tout ce que le règne animal aura pu inventer.

Moi, si. Il y a de la beauté dans l’abandon, répond tout bas la jeune femme, avec un sourire. Mais même comme ça, l’envie est toujours là. Toujours, toujours, toujours. Je ne sais pas comment tu peux t’infliger pareille torture, Loup.

Lui ne se laisse pas contrôler par son désir, le vide qui hurle dans son estomac, son âme et son être tout entier. Elle… C’est tout le contraire. Cassandra vit par et pour ses désirs, sans jamais en faire mystère. Et malgré cela, elle sait ce que c’est que d’avoir un manque impossible à occulter dans le creux de sa tête. Elle l’a même vécu d’une façon terrible, une torture imaginée par un ennemi de Vladislas. Il avait fallu vider ses veines et la faire mourir, blottie dans les bras de son vampire, pour passer outre cette affliction, et chaque instant avait été un instant de souffrance.

Sous ses caresses, la Bête s’est rapprochée. Sa gueule est toute proche, mais les yeux bleu de la médium ne cillent pas pour autant. Elle a le coeur battant, un peu. Peut-être un tout petit relent de peur, instinctive, mais cela reste sujet à discussion. Car ce qui domine, c’est l’envie. Elle a le droit de le toucher un peu, et lorsque sa langue vient récupérer le sang qu’elle a elle-même déposé là, elle en frissonne avec délectation. Lawrence recule d’un pas, elle observe ses traits lupins se tordre dans un rictus trop humain pour ce corps qui a tant changé. Son sourire a disparu, mais les lèvres de Cassandra sont entrouvertes, ses petits poings serrés tandis qu’il lui répond pour la moquer. Elle hausse les épaules, nonchalamment, détendant sa posture.

Certaine, mon Loup. Il est trop tard pour l’humaine innocente, bien trop tard. Elle est toujours là, mais c’est parce que j’aime être l’agnelle. J’aime être à vous. Mais j’ai du sang sur les mains qui n’est pas le mien, à présent, Loup. Lawrence. Je ne sentirais peut-être jamais comme lui. Parce que je suis une femme avant d’être une fille de l’enfer. Parce que je suis la proie avant d’être la prédatrice... Ça ne m'empêche pas d'avoir envie de voir la vie s'éteindre dans les yeux des autres, maintenant. C'est une vision grisante, susurre-t-elle amoureusement.

Elle éclata de rire et disparait l’espace d’un instant, surprenant peut-être son compagnon ce faisant. Lorsqu’elle revient, elle est de nouveau toute proche du Loup. Son bras gauche est contre les griffes de la créature, sa main droite par dessus celle de Lawrence. En un instant, elle a coupé sa chair et regarde le sang qui coule avec amusement. La jeune femme s’est à peine crispée lorsqu’elle a accompli ce geste plein d’une assurance tranquille.

Je n’ai faim que de toi, ce soir, mon Loup, juste de toi, souffle-t-elle pendant que le tissu déchiré de sa robe se teinte d’un rouge plus sombre encore.

Cassie observe la chair déchirée avec un intérêt clinique, puis relève le nez vers la gueule du monstre qu’elle préfère.

Et tu as faim de moi. Comme d’une femme, comme d’une agnelle, tu me veux. Je le sens, et tu l’admets toi-même, non ? Est-ce vraiment si terrible de céder ? Je ne te dis pas non. Je n’ai pas peur. Je suis là, et consentante.

Elle soupire toutefois, presque certaine qu’il ne cèdera pas. Elle ne pense pas se vider de son sang à cause d’une blessure qui n’est probablement pas bien profonde, alors il reste du temps à tuer, sans doute, à défaut de tuer d’autres êtres vivants. Cassandra est bien prête à se plier à sa mascarade s’il y tient tant.

Mais si tu tiens tant que ça à manger de la nourriture humaine, je veux bien me plier à cette vie là, juste ce soir, juste pour toi, lâche-t-elle dans un nouveau soupir, plein d’une déception évidente.

N’est-ce pas à elle de le mener sur le chemin qu’il dédaigne ? Ce genre de choses revient à faire quelques pas dans le monde déprimant des humains normaux. A quoi joue-t-il ? Que veut-il obtenir par là ? Quel en est l’intérêt, même ? Autant de questions auxquelles Cassie cherche des réponses qu’elle ne trouvera jamais. Cela impliquerait de revenir en arrière… Et elle n’est définitivement pas prête à le faire.

Il faut juste que tu trouves une solution à ça, mon Loup, rit-elle cette fois en désignant son bras.

Sauf à vouloir qu’on se demande ce que cet homme a bien pu infligé à une jeune femme d’apparence tellement innocente.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 30 Mar 2019 - 15:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 248
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 248
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Comment résistait-il ? Comment faisait-il face à cette faim qui le tenaillait chaque jour, venait empoisonner la moindre de ses pensées, le moindre de ses songes ? Il n’en avait aucune idée. Il ne connaissait que cela, n’avait jamais connu que cela. Il était né avec cette bête en lui, cet appétit de violence et de mort. Si le loup-garou ne s’était vraiment manifesté qu’à son treizième anniversaire (ces malédictions avaient vraiment un sens de la mise en scène prononcée) Lawrence avait toujours su qu’il était là. Que quelque chose d’animal, de mauvais, sommeillait en lui.

« La vie ne résume pas toujours à faire ce qui est facile. Abandonner est facile. Lutter contre sa nature ne l’est pas. Mais je sais que je fais ce qui est juste. »

Ces mots sonnaient comme un mensonge à ses oreilles. Peut-être parce qu’il savait que la haine et l’amertume motivaient aussi ses choix. Il ne chassait pas les monstres uniquement parce que c’était la meilleure chose à faire pour le bien de l’humanité, parce que c’était la seule chose héroïque à faire de sa malédiction, pour satisfaire cette faim. Non, il le faisait aussi parce qu’il espérait, quelque part, qu’il nuisait aux plans de sa mère. Aux plans que le Diable pouvait avoir eut pour lui. L’esprit de la rébellion avait pris la forme d’un caprice enfantin chez Lawrence et il ne préférait pas y penser. Pas ce soir en tout cas.

Il avait déjà beaucoup trop de choses à penser avec Cassandra en face de lui. Il pouvait deviner toutes les promesses funestes que recelait son sang, sa chair, ces petites mains qui courraient à travers sa fourrure sombre. Il avait envie de la recouvrir complètement, de la faire disparaître dans les ténèbres de la bête. Mais encore une fois il se le refusait, s’accrochant à cette lueur d’espoir qu’il avait aperçus, un moyen peut-être à défaut de se sauver lui-même de sauver cette petite fille. Il n’avait rien à perdre à essayer.

« Parce que tu es une femme avant d’être une créature de l’enfer tu ne seras jamais comme eux. Tu n’es pas un monstre Cassandra, tu aimes juste prétendre à leurs côté. » Commenta-t-il dans un grognement. Il ignorait tout de cette jeune femme et pourtant, il ne pouvait que se résoudre à des suppositions. Mais c’était ce qu’il faisait de mieux. Il n’avait pas choisi sa ligne professionnelle pour rien. « Tu n’es pas le genre de monstres que je chasse. »

L’humanité recelait d’un grand nombre de fous, de maniaques et de psychopathes. Cassandra faisait probablement partie de ceux-ci. Mais dans ce cas, son destin était entre les mains des hommes, pas de l’enfer. Malgré les pouvoirs qu’elle démontrait, Lawrence avait du mal à la voir comme autre chose qu’une victime. Une victime des influences néfastes de Lady Satan, il en était certain. Elle n’était pas possédée, elle n’était pas morte. Elle s’était juste retrouvée dans le sillage des mauvaises personnes. A mesure que ces pensées traversaient l’esprit du loup-garou, sa partie animale battait en retraite. La Bête n’avait que faire de ce qu’était Cassandra, de pourquoi elle était ainsi. Elle ne voyait que comme une proie. Les pensées pragmatiques et humaines de Lawrence étaient une torture.

Mais ce fut de courte durée. Car Cassandra s’était téléportée, s’était elle-même écorchée sur ses griffes, laissant le sang couler. Un sang bien plus savoureux que celui qu’il avait léché à même sa peau quelques instants plus tôt. La lueur écarlate dans les yeux du loup s’intensifia et ses muscles se raidirent. Ses babines se retroussèrent en un rictus sinistre. Lawrence faisait de son possible pour se forcer à rester immobile, pour ne pas succomber à la faim qui venait de ressurgir en lui, impérieuse. Elle venait de déferler sur toutes ses barrières, les réduisant en miettes. Il ne restait plus rien de ses réflexions sur qui était Cassandra, sur comment la sauve et se sauver lui-même.

Il n’y avait plus que la faim et le rideau rouge qui venait de tomber sur son regard.

Il se dressa de toute sa taille, occultant la lumière diffuse des lampadaires et la plongeant dans son ombre. L’une de ses griffes vint glisser sous son menton pour relever ce petit visage. Un visage qui pourrait disparaître tout entier dans sa gueule. Oui, il avait envie d’elle. De tant de façons différentes. Il n’avait plus envie de l’emmener manger de la nourriture humaine, il avait même du mal à se rappeler de quoi elle parlait.

Il avait envie qu’elle lui demande pourquoi il avait de grandes dents.

Lorsqu’elle désigna son bras, le regard du loup ne put que suivre. Il se pencha en avant, la gueule entrouverte et une nouvelle fois, il la goutta. Sa langue savoura le sang à travers le tissu écarlate.

« Une solution… » Grogna-t-il.

Il avait une solution en tête pour empêcher ce bras de saigner. Il lui suffirait de refermer ses crocs dessus. Il l’arracherait et l’engloutirait tout entier. Plus de chair, plus de sang. Seulement ce goût divin dans sa gueule, cette délectation macabre dont il voulait se régaler, dans laquelle il voulait se noyer.

« Je n’ai plus envie de nourriture humaine maintenant. »

Il était à quatre pattes, il lèva l’une de ses griffes et la fit suivre la ligne du cou de Cassandra. Impitoyable, il sectionna la robe qu’elle portait, la réduisit en lambeaux délicats qui s’écrasèrent sur le sol. Une part de l’esprit de Lawrence ne put s’empêcher de penser que son plan initial était de toute façon condamné à l’échec. Le loup-garou n’avait pas de vêtements humains, pas à proximité. Maintenant Cassandra ne semblait plus en avoir non plus.

Le bruit des sirènes le pousse à s’arrêter, à en pas retirer la peau de Cassandra avec la même facilité que sa robe. La femme qui s’est échappée avait dû prévenir les autorités. Le loup-garou n’en avait pas fini pour autant. D’un geste il attrape cette petite femme, la plaque contre son corps et bondit sur les toits avoisinant. Il court comme une ombre dans sur les immeubles délabrés des marais, jusqu’à ce que les sirènes ne soient plus qu’un gémissement lointain. Ils étaient seuls à nouveau.
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 31 Mar 2019 - 21:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre
En ligne

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 327
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 327
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Abandonner n’est pas si facile.

Les mots résonnent tout doucement dans la nuit. Un constat un peu fragile, sans doute.

Accepter l’échec, accepter que l’on ne peut lutter, ça n’a rien de facile, mon Loup. Sans doute est-ce pour cela que tu te bats si fort, que tu me mens. Tu fais ce qui est juste, vraiment ?

La médium sourit paisiblement. Elle sait qu’il y a plus que cela. Sans doute Lawrence chasse-t-il d’autres rejetons de l’Enfer parce qu’il le perçoit comme juste. Mais ce n’est pas que ça. C’est un besoin, le dérivatif qu’il a trouvé pour satisfaire ses pulsions. Et, au vu de la rancoeur qu’il a montré à l’égard de sa mère, Cassandra suppose qu’il le fait peut-être aussi comme un adolescent rebelle tendrait à faire le mur pour aller faire la fête lorsqu’il n’en a pas le droit. Cette quête macabre a des allures enfantines.

La jeune femme écoute les dénégations répétées sans cesse du Loup avec son sourire toujours en place. Elle n’est pas comme ceux qu’elle sert, c’est une vérité. Elle s’y emploie doucement, maintenant. Cassie a envie de plus que ses plaisirs dévoyés. La vie lui a permis de se trouver dans le chemin d’Evelyn Wormwood, elle compte bien en profiter. Apprendre. Changer, un peu, juste ce qu’il faut. Peut-être qu’un jour son ascendance infernale prendra le pas sur le reste, peut-être pas, mais elle deviendra l’une des leurs, pour de bon. Plus jamais elle ne veut ressentir ce vide cruel qu’a laissé Vladislas, cette sensation de manque sans commune mesure. Si elle devient plus féroce, peut-être pourra-t-elle aussi empêcher d’autres de s’en prendre aux siens. Mais pour une fois, elle est presque patiente avec le Loup. A quoi bon nier ? A quoi bon raconter ses premières expériences hésitantes ?

Elle a trouvé bien mieux pour faire cesser ces récriminations incessantes. Le sang, on en revient toujours au sang. Un petit et bref passage vers le plan astral, et là voilà contre le Loup, contre ses griffes, à entamer la chair qu’il tente de laisser intacte depuis leur première rencontre. Cassandra ne sait pas que ce qu’elle a dans les veines est réellement différent pour ces autres là, tous ceux qui sont affiliés au monde d’où elle vient. Sa façon à elle d’attirer ses pairs, peut-être, ou un caprice du destin un peu cruel. Ce n’est pas qu’une question de hasard si le goût qu’elle a est si délicieux. Et si elle n’en a pas conscience, elle a appris malgré tout à s’en servir pour attiser les désirs de ses monstres préférés. Le sang coule, humidifie le tissu, et les yeux du Loup se parent de la même teinte écarlate.

Tout change, en un instant. Lawrence résiste, elle le sent et elle le voit dans la raideur de sa posture. Mais c’est la bête qui s’agite derrière ses prunelles à l’éclat surnaturel. Elle encore qui se redresse pour la surplomber, la faisant se sentir plus petite et frêle encore, une sensation qu’elle apprécie autant que le reste. Les lèvres entrouvertes et la posture tendue par l’attente, Cassandra ne bouge pas d’un pouce lorsque l’une des griffes de la créature se glisse sous son menton, redresse son visage. Elle ne cille pas quand elle rencontre son regard vorace, ni lorsqu’il vient goûter le liquide. La petite médium sourit, presque triomphante.

C’est bien, mon Loup, susurre-t-elle en réponse.

Il n’a plus envie de se prêter à ce qui ne sera jamais qu’une mascarade : jouer aux humains normaux, plats, ignorants des choses de ce monde… Quel intérêt ? Quelle vérité y aurait-il là ? Aucune. L’une des griffes se glisse contre son cou, tandis que, docile, la médium incline légèrement la tête. Si elle tremble, ce n’est que parce qu’elle espère. Même la disparition de sa robe sur le sol ne la dérange pas plus que cela, bien au contraire. Elle n’ose pas bouger vers lui, de peur de le faire fuir. De peur qu’un mouvement ne rappelle à Lawrence qu’il est en train de se perdre au moins un peu. Cassandra a l’impression de ne plus rien entendre que la respiration du Loup et les battements de son propre coeur à ses oreilles. Un silence étrange, anormal… Troublé par l’écho de sirènes de police. Elle relève le nez, tout à coup furieuse qu’on vienne ainsi troubler son moment. Si bien qu’un petit cri surpris lui échappe lorsque son compagnon l’attrape contre lui pour s’esquiver.

La médium ne se plaint pas du nouveau tour que prennent les évènements. Sage comme une image, elle ne résiste bien évidemment pas, se contentant d’attendre qu’ils ne soient plus que tous les deux, à nouveau. Et ce moment ne vient presque pas assez vite. Perchés à la cime d’un immeuble aussi anonyme que ses voisins, la jeune femme attend que le Loup daigne la déposer sur le sol, mais elle ne s’écarte pas pour autant. Coulée tout contre lui, elle caresse ses traits bestiaux du bout des doigts, avec une expression qui confine à la vénération, utilisant sciemment son bras écorché pour approcher de sa gueule sa chair sanguinolente. Toute spontanée qu’elle soit, Cassie ne perd pas de vue son but : le pousser à la faute, pour de bon. Ce n’est qu’un début. Un début prometteur, mais qui ne suffira pas.

Que vous avez de grandes dents, ronronne-t-elle presque.

Elle ne le lâche que pour porter la plaie à sa bouche, passant sa langue langoureusement sur celle-ci pour avoir son propre goût sur les lèvres, sans jamais perdre de vue le regard rougeoyant de son Loup enfin éveillé. La douleur est sourde, pulse comme une compagne ô combien familière, tirant un soupir d’extase à la jeune femme tandis qu’elle s’échappe de son étreinte avec un petit rire, esquissant quelques pas comme pour le fuir.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 5 Avr 2019 - 21:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 248
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 248
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Ce n’est pas bien. Lawrence hurle, mais son cri n’atteint jamais ses cordes vocales. Celles-ci ne lui appartiennent plus, tout comme les pensées, les images qui traversent son esprit. Pourtant il ne peut s’empêcher d’y trouver un certain réconfort, un plaisir sinistre l’envahit quand il voit ce que le loup veut faire de Cassandra. Ce que le loup pourra faire une fois que l’homme se sera complètement abandonné aux ténèbres en lui.

Le bruit de sirènes, les griffes qui raclent contre le béton et ce petit corps frêle, froid et pourtant empli de plaisirs ardents contre sa fourrure. Ses yeux rouges brûlent dans la nuit. Les nuages cachent les étoiles et la lune. Les lumières des ruelles sont plusieurs dizaines de mètres en-dessous d’eux. Les sons de la ville sont distants, en train de mourir. Il n’y a plus que le goutte à goutte du sang qui rampe, chute et s’écrase sur le sol dans les oreilles du loup-garou. Ils ont tous les deux envie d’elle. L’homme comme la bête. Combien de temps n’ont-ils pas été avec une femme ? Depuis Emily peut-être. Elle les a abandonné, a dérobé leur progéniture parce qu’elle n’a pas supporté les ténèbres. Elle a vu tout ce dont est capable le loup, toute la fureur qu’il peut déchaîner. Pour la sauver. Mais elle a eu peur. Quelle stupide femelle.

Cassandra n’a pas peur elle. Elle n’aura pas peur. Sauf s’il le lui demande. C’est un jeu pour elle. Le loup l’entend à son ronronnement. Il le goutte dans son sang, dans ce bras qu’elle porte à ses crocs. Il se refuse de mordre, de succomber pourtant. Si Lawrence est torturé par l’imagination de la bête, celle-ci l’est par les hurlements de Lawrence. Elle est la seule à pouvoir les entendre. Ils résonnent dans sa tête à elle aussi après tout. Un grognement monte une nouvelle fois dans la gueule du monstre. Il n’est pas étouffé, il n’est pas teinté d’humanité ou de contrariété. C’est un roulement de tonnerre doté de crocs. Ses poils s’hérissent dans son dos, lui offrant une crinière d’ombres barbelées quand Cassandra parle de ses dents.

Il l’observe alors qu’elle porte la plaie à sa bouche. Est-elle une agnelle ou bien une louve en devenir ? Elle pourrait rejoindre sa meute, il pourrait lui apprendre. Alors il ne serait plus seul. Ils ne seraient plus seuls. Jamais Emily n’aurait accepté de partager sa malédiction ou de simplement le côtoyer comme celle-ci le pouvait. Le corps de Lawrence se tord une nouvelle fois. La bête progresse, elle rampe dans son esprit et dans ses chairs. Ses membres s’allongent encore un peu plus, ses griffes grandissent et son dos se voûte. Il se tient à quatre pattes. Prêt à bondir. Mais il pourrait se redresse, étendre l’un de ses bras et attraper cette délicieuse petite fille. Cette petite fille qui essaye de le fuir.

« C’est pour mieux te dévorer. » S’entend-t-il dire avec horreur.

Un instant d’après il est sur elle. Il la fait tomber au sol et se tient au-dessus de son petit corps frêle et pâle. Ses griffes plongent de part et d’autres de son visage d’ange, plongeant avec fureur dans le béton. Un coup de gueule et il ne resterait plus rien de cette petite tête enfantine. Il ne resterait qu’une nuque déchiquetée qui se viderait lamentablement. Tant de sang gâcher.

« Que tu as une petite gorge… »

C’est pour mieux mourir ? Ses crocs l’effleurent, puis sa langue glisse sur sa peau une nouvelle fois. Les secondes défilent. Lawrence les savoure. A chacune d’elle il a le destin de cette petite créature entre ses griffes. Elle lui appartient complètement, cette petite proie. Un instant elle est une créature envoyée pour le tenter. Celui d’après, elle n’est plus qu’un tas de chair sanguinolentes. Il le désire. Il la désire. Tout son être est suspendu dans une pulsion bestiale.

Il lueur de doute glisse en lui. Lawrence a arrêté de hurler. Pourquoi le petit homme ne geint-t-il plus, s’interroge le loup ? A-t-il enfin compris ? Ce qu’ils étaient ? Pas seulement le fruit d’une malédiction, pas simplement un caprice du destin… Non. Il prépare quelque chose d’autre. Peut-être. Une pensée, un souvenir pour faire ressurgir son humanité ? Les secondes s’éternisent mais ont perdu de leur saveur. L’homme fait hésiter la bête par son silence.

Aucun des deux ne connaît la paix. Le loup pose son regard sur Cassandra. Cette proie est peut-être trop facile. Trop volontaire. Ou alors a-t-il finalement gagné ? A-t-il le droit d’ôter la vie d’un être humain ? Si elle est seulement humaine.
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 7 Avr 2019 - 19:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre
En ligne

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 327
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 327
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Cassandra n’a pas conscience de l’ampleur du conflit qui se joue entre l’homme et sa bête. Mais elle sait tout de même qu’ils s’opposent, que Lawrence, pauvre Lawrence, doit se sentir torturé par les envies du monstre qu’il abrite, du monstre qu’il pourrait devenir vraiment si seulement il s’y laissait aller. Elle sait que le moindre faux pas pourrait faire basculer son Loup vers l’humain… ou vers la bête. Et cette dualité la fascine un peu plus à chaque instant qui passe. Evelyn, Vladislas, Lukaz, Renan… Chacun à leur façon, chacun dans leur domaine, ils vivent pour ce qu’ils sont, ne se cachent pas, ne se battent pas contre eux-mêmes. Jamais. Le loup-garou est tout leur contraire et en même temps, il pourrait devenir l’un d’entre eux.

Et pas plus qu’eux, elle ne peut le craindre réellement. Si cela lui plaisait, elle serait capable de rappeler à elle la terreur qui a bercé ses jours et ses nuits jusqu’à ses seize ans. Celle qui l’étouffait presque alors qu’elle voyait son maître se faire tuer en sachant qu’elle arriverait trop tard pour le prévenir. Cassandra sait ce que c’est que d’avoir peur et elle serait capable de se draper dans ses souvenirs pour offrir un spectacle convaincant au grand méchant loup que voilà, si tel était son désir. Mais elle n’est pas certaine que c’est vraiment ce après quoi il soupire, en son for intérieur.

Elle sait qu’elle est assez convaincante pour entendre le Loup grogner sans retenue, cette fois. Il est plus bestial à chaque instant qui passe, un peu plus beau dans les yeux de cette jeune femme un peu trop folle pour son propre bien aussi. Il continue de changer et elle ne rompt son observation que pour faire mine de fuir. Un jeu, encore et toujours, un jeu qu’elle a joué des centaines de fois mais qui a une saveur inédite aujourd’hui. Cassie se rend bien compte qu’elle et le Loup, son Loup, s’amusent sur le bord d’un précipice. Oh, comme elle aimerait l’y pousser de force, dans cet abysse sans fond. Mais la médium a conscience que la chute n’en sera que plus délicieuse si c’est lui qui y tombe. Avec un tout petit peu d’aide.

Elle n’esquisse que quelques pas avant de l’entendre lui répondre, de sentir jusque dans ses os qu’il ne la laissera pas avancer plus. Elle tombe au sol, écorchant ses genoux etavivant encore la douleur de son bras blessé. La jeune femme est à sa merci mais ne s’en effraie pas. Quoi qu’il lui fasse, ce sera un moment de consécration pour elle. Un premier succès sur le chemin qu’elle suit au nom de sa Marraine. Cela ne l’empêche pas de sursauter lorsque les griffes de la créature s’enfoncent de part et d’autre de son visage souriant. Ni de frissonner lorsque ses crocs s’approchent sans se laisser aller à mordre pour autant, quand sa langue goûte sa peau une fois de plus. Son sourire fond doucement, parce qu’elle a d’autres émotions que la joie à l’esprit.

C’est pour mieux t'abreuver, répond-elle doucement, sa voix étranglée.

Etancher sa soif de sang, du moins. Cassandra tremble d’envie. D’anticipation. Et l’attente lui semble insurmontable tout à coup. Les secondes s’égrènent tandis qu’elle attend la décision du Loup. Celle de Lawrence, peut-être. Sa peau pâle dissimule mal le trajet des vaisseaux dans le creux de cette gorge si fine qu’il observe avec envie. Et les battements frénétiques de son coeur sont visibles, car celui-ci fait pulser sa poitrine dans sa course sauvage. Elle craint que de l’encourager ne rappelle l’homme aux commandes. Que son silence ne décourage la bête. Pour une fois, Cassie n’a pas la moindre idée de ce qu’il convient de faire. Bouger, attendre, parler ou se taire. La seule chose qu’elle parvient à penser, c’est qu’elle le veut terriblement son Loup. Autant qu’elle soupirait après Vlad, fut un temps. Etrange constat quand ils n’ont pas tant en commun. Mais il n’en est pas moins réel. Véridique.

Que vos griffes sont puissantes, Sire Loup, ajoute-t-elle finalement en effleurant l’une des pattes de la bête, de son bras valide cette fois.

A la voir, avec ses yeux grand ouverts, son souffle heurté et son rythme cardiaque précipité, on pourrait se méprendre et imaginer de la frayeur là où il n’y en a pas. Car ses prunelles ne reflètent que l’émerveillement, sa respiration son agitation intérieure et son petit coeur l’anticipation. Lawrence, lui, ne s’y trompera pas. Le parfum de sa proie, après tout, ne reflète nulle panique.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 9 Avr 2019 - 19:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Sergent de l'UNISON
Sergent de l'UNISON

Lawrence Chastel
Sergent de l'UNISON

Personnage
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 248
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
Joueur
Sergent Chastel
ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 01/08/2018
ϟ Nombre de Messages : 248
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Célébrité : Henry Cavill
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Evelyn Wormwood, Abigaïl Frankenstein
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Sergent de l'UNISON
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Dégage une aura sinistre imperceptible
Nombreuses cicatrices


ϟ Pouvoirs : - Lycanthropie
- Force primale III (40T)
- Réflexes bestiaux III
- Flair aiguisé II
- Ouïe aiguisée
- Nyctalopie
- Régénération V
- Endurance bestiale V
- Abomination
- Vigueur surnaturelle
- Bête intérieure
- Sombre Course
- Bond
- Pas de loup
- Hurlement de Terreur
- Meneur de loups
- Aura du lycanthrope
ϟ Liens Rapides : Première lune
La Meute
Chasses nocturnes
Livre de la Bête
S’abreuver. Oui. Le loup voulait s’abreuver à cette source, à cette fontaine de sang qui s’écoulait depuis le bras de la jeune femme, à cette rivière écarlate qui ne demandait qu’un mouvement de sa griffe pour sortir de son lit. Il voulait bien plus que du sang. Il n’était pas de ces sangsues qu’il chassait dans la nuit. Il n’était pas un parasite qui avait besoin de la force vitale de ses victimes. Il voulait la violence, il voulait la douleur, il voulait la chair de Cassandra tout entière. Il voulait la posséder comme on possédait une femme, comme on possédait une bête, comme on possédait une proie.

Il voulait lui montrer à quel point elle avait raison. A quel point ses griffes étaient puissantes. Il pouvait creuser des sillons dans le béton aussi facilement que dans sa peau d’albâtre. Il pouvait les glisser entre ses côtes pour ouvrir sa cage thoracique et montrer à la nuit ce qui trouvait dans ce petit corps si délicieux. Sa langue glissa de la nuque à la poitrine de la jeune femme. Les effluves de celle-ci continuaient d’intoxiquer son museau. Le loup-garou reculait toutefois, jusqu’à ce que sa gueule effroyable se trouve au niveau des cuisses de cette femme qui la faisait autrefois penser à une enfant. Plus maintenant. Pas alors qu’il sentait qu’elle n’avait pas peur de lui, qu’il n’y avait pas la moindre once de terreur dans son regard.

Elle voulait cela. Elle voulait qu’il la prenne, qu’il la déchiquète jusqu’à ce qu’elle ne soit plus que des flocons ensanglantés abandonnés dans la nuit. Elle voulait cela. La proie la plus volontaire du monde. L’agneau qui marchait paisiblement à l’abattoir, soupirant en pensant à la morsure des lames, à la couleur du sang sur sa laine. Le loup se redressa une nouvelle fois. C’était ce qu’elle voulait et il n’avait pas pourquoi. Elle lui avait clamé son amour pour les créatures comme lui, pour les monstruosités qui hantaient les ruelles sombres et les songes des hommes.

Le loup se souvenait aussi ce qu’il lui avait promis. Ce que Lawrence et lui avaient promis à cette petite femme. Il fit un pas en arrière. Un monde sans monstres. Puis un autre. Un monde où elle ne trouverait qu’une terrible insatisfaction. Son corps commença à rétrécir. Un monde où elle lui appartiendrait. Ses griffes se rétractèrent et sa fourrure disparut peu à peu. Un monde où le petit chaperon rouge serait au grand méchant loup. Car il serait le dernier monstre à hanter la forêt. Le seul animal sur lequel elle pouvait compter.

Lawrence, presqu’humain à présent, recula encore un peu. La bête était toujours présente, à fleur de peau. Les yeux du détective luisaient dans la nuit, ses crocs perçaient entre ses lèvres et ses oreilles restaient pointues. Ses ongles étaient toujours allongés, même s’ils étaient bien insignifiants en comparaison de ce qu’ils avaient été peu de temps auparavant. Le monstre était toujours là. Mais Lawrence ne s’en plaignait pas. Il était plus humain que ce qu’il avait espéré l’être pour le reste de la soirée. La fièvre brûlait toujours dans son regard, mais c’était un feu contenu, contrôlé, pour le moment.

« J’espère que tu as bien profité d’elles alors. »

La seule blessure de Cassandra, elle se l’était infligée seule. Sur ses griffes. Mais ce n’était pas son œuvre. Toujours, il n’avait pas tué d’humain. Il restait fidèle à son vœu, à ce choix qui le torturait mais qui le différenciait du reste de sa fratrie impie. Il restait le fils des ténèbres qui refusait encore et toujours d’embrasser sa véritable nature. Même s’il ne devait cela qu’à un caprice du loup, plutôt qu’à sa propre volonté ce soir. La bête voulait que l’agnelle se languisse un peu plus des crocs et des griffes.

« Apparemment, Sire Loup ne veut pas de toi ce soir, luv’. » Lâcha-t-il en reprenant son accent de Londres sans même s’en rendre compte.

Il était au bord de la démence. Les désirs, les passions de la bête agitaient encore son corps. Il en tremblait. Entre autres choses.
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 11 Avr 2019 - 20:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre
En ligne

Cassandra Wormwood
Indépendant Neutre

Personnage
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 327
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
Joueur
The Omen

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2018
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 327
ϟ Célébrité : Emily Rudd
ϟ Crédits : Sio
ϟ Doublons : Noélie A. Inagawa, Thalia Cristobal, Jia Li Zhao, Siobhan O'Reilly, Marisol Aguilar, Aria Romanelli
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Employée au Pandémonium
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : • Cicatrices nombreuses, dont deux visibles en permanence : une sous l'oeil gauche, verticale, plutôt fine, l'autre plus conséquente, sur le côté droit de son cou.
• Cheveux châtains
• Yeux bleu glace
• Petite taille (1m59)
ϟ Pouvoirs : • Lien vital V (retour à la vie)
• Lien ancestral II (visions du passé, présent et futur de Lilith, Vladislas Markov et PJ liés)
• Oiseau de mauvais augure I (projection de visions dans l'esprit d'autrui)
• Parler aux morts II (maîtresse des esprits errants)
• Lecture des auras I
• Psychopathotactie II (lecture du passé d'objets imprégnés d'émotions négatives, lecture des moments marquants d'une personne décédée via les ossements)
• Lien miroir II
• Marcheuse de mondes I (passage dans le plan astral)
• Lignée démoniaque, Porteuse de doutes
• Héritière de Cassandre (don de prophétie)
• Chien infernal : Ptit Chou (souffle de flammes, invisibilité, lien psychique, invocation)

ϟ Liens Rapides : Présentation
Carnet d'adresses
Errances
Mémoires
La petite médium croit avoir gagner, pendant un temps. Piégée sous le loup qui goûte sa peau, dans son cou puis en s'aventurant plus bas, elle retient cependant sa joie tant bien que mal : rien n'est encore fait. Elle ne veut pas se réjouir trop tôt, pas quand il pourrait changer d'avis. Et c'est précisément ce qui advient. Cassandra a froid, lorsque la bête esquisse un pas vers l'arrière. Elle sent son coeur se serrer, la déception, cruelle, ravir sa place à son plaisir malsain. Elle se redresse, assise à présent. Il s'éloigne un peu plus, et en même temps cède le terrain à Lawrence. Se transforme peu à peu.

Cassie frissonne et ramène ses jambes contre elle. Elle a l'habitude qu'on lui dénie ce qu'elle veut, mais par jeu. Toujours par jeu, et en définitive, ils reviennent à elle pour prendre ce qu'elle offre. Tous. Elle sait que pour ce soir, cependant la bête ne reviendra pas à elle. Son bras la lance mais ce n’est même plus si divertissant à présent. Juste… Décevant. La jeune femme se rend compte avec surprise que c’est cela même : elle est déçue. Quand elle n’a la plupart du temps que des partenaires interchangeables, parfois même dont elle ignore jusqu’à l’identité, Lawrence fait partie de ceux qui comptent pour elle. Pas parce qu’elle l’aime, comme c’est le cas pour les quelques autres heureux élus. Pas encore, du moins. Parce qu’elle le veut, que ce désir vire peu à peu à l’obsession, pour laquelle elle serait prête à tout.

Est ce que le Loup le sait et s’en amuse ? Est-ce que le Loup s’en moque et la rejette ? Est-ce que le Loup la voudra un jour autant qu’elle le veut ? Cassandra a les promesses de l’homme en tête et le doute s’invite dans ses pensées décousues. Puis, tout à coup, alors que sa mine était jusque là reflet d’une certaine tristesse, elle s’éclaire d’un sourire. Ses regrets sont balayés en un instant tandis qu’elle se redresse et s’étire langoureusement, un mouvement soigneusement calculé. Elle s’approche pas à pas de Lawrence et s’arrête tout près de lui, tendant sa main pour l’arrêter à quelques millimètres à peine de son torse, sans toutefois se laisser aller à le toucher. Pas tout de suite. Peut-être pas ce soir, mais la patience est souvent récompensée.

Tu trembles, Lawrence, ronronne-t-elle. Est-ce parce que tu me veux au moins un peu ?

Elle balaye son corps d’un regard lourd de sens de bas en haut, arrêtant ses yeux dans ceux, un peu fous, du fils de Lady Satan.

Est-ce que tu vois enfin la femme que je suis, cher, cher Lawrence ? Depuis combien de temps ne t’es-tu pas laissé aller ? Depuis combien de temps trembles-tu de tout ce désir contenu ?

Elle se hisse sur la pointe des pieds et glisse une main délicate contre son cou, murmurant son doux poison.

La bête est plus difficile à contrôler quand tu dois toi-même refouler tes propres envies. Non … ? Si, sûrement. Tu pourrais me donner au moins ça. Ta peau plutôt que tes griffes. Tu pourrais prendre au moins ça. Ton corps contre le mien plutôt que ma vie pour nourrir la tienne.

Une offre parfaitement sincère avant qu'elle ne se coule tout contre lui, sans la moindre gêne, une main levée pour tracer la ligne de son épaule, l'autre glissée dans son dos.

Ou alors tu peux m’abandonner ici pour y mourir. L’hypothermie tue aussi bien que le reste, c’est juste plus lent. Moins charitable.

Cassandra, la tête contre le torse du loup-garou, discerne le battement lointain de son coeur, les yeux mi-clos.

C’est ton choix, Lawrence Chastel. Pour le meilleur et pour le pire, je me suis donnée à toi.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Keep the streets empty for me - Lawrence
 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  SuivantRevenir en haut 
Keep the streets empty for me - Lawrence Cadre_6Keep the streets empty for me - Lawrence Cadre_7_bisKeep the streets empty for me - Lawrence Cadre_8


Keep the streets empty for me - Lawrence Cadre_1Keep the streets empty for me - Lawrence Cadre_2_bisKeep the streets empty for me - Lawrence Cadre_3
 Sujets similaires
-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Keep the streets empty for me - Lawrence Cadre_6Keep the streets empty for me - Lawrence Cadre_7_bisKeep the streets empty for me - Lawrence Cadre_8
Sauter vers: