Don't Cost Nothing [Libre] - Page 2 Bouton_vote
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Don't Cost Nothing [Libre] - Page 2 Categorie2_1Don't Cost Nothing [Libre] - Page 2 Categorie2_2bisDon't Cost Nothing [Libre] - Page 2 Categorie2_3
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

Don't Cost Nothing [Libre]

 
Message posté : Dim 9 Déc 2018 - 18:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Voir Eden se relever avait eu un effet du feu de dieu sur les braqueurs ! Elle était absolument fière de son petit exploit, alors que les quatre types étaient tétanisés face à ce qui n’était, au fond, qu’une simple métahumaine particulièrement coriace mais absolument inoffensive.
Enfin, inoffensive… C’était ce que tout le monde devait croire, et c’était l’image qu’elle voulait leur donner. Après tout, elle n’avait fait de mal à personne : Elle n’avait pas porté le moindre coup, elle n’avait pas tenté de s’enfuir de l’emprise de son ravisseur un peu plus tôt… Elle avait été sage. Elle aurait pu se débarrasser d’eux en mettant son entraînement et sa génétique à profit. Mais ça n’aurait pas été dans son intérêt.

Son rôle de civile méta-humaine innocente lui permettrait de se sortir de cette affaire avec aisance, sans que l’on ne cherche à retenir son nom. Une fois que les témoignages seraient bouclés, elle poursuivrait sa vie comme n’importe qui à Star City.

Bien sur, elle aurait aimé avoir son petit bonus, mais l’autre méta-humaine semblait s’assurer que la bague ne finisse pas entre de mauvaises mains. Zut, déception. Elle avait au moins le mérite d’avoir de bonnes idées, ce qu’on ne pouvait pas lui reprocher. Elle manquait simplement un peu d’autorité face à ces criminels encore sous le choc.

Eden s’écarta tout naturellement lorsque la police débarqua sur les lieux. Dans un premier temps, il semblait difficile pour eux de discerner le sang qui maculait l’épaule de l’un des braqueurs, mais sa blessure se manifesta rapidement dans un cri douloureux lorsqu’un agent lui passa les bras dans le dos pour le menotter.

Bien sur, la méta-humaine avait attiré l’attention de certains agents, qui vinrent à ses nouvelles.

Vous en faites pas, je vais bien, je suis mutante. Je sens rien, et je me régénère. Par contre, j’espère que nos témoignages et les vôtres suffiront, je n’ai pas très envie que l’on prenne une photo de moi comme preuve à charge contre ces messieurs.

Un argument que l’officier de police comprit tout à fait. Ils étaient plusieurs témoins des faits, et Eden avait bon espoir que si aucune photo ne traînait dans les dossiers de la police, on oublierait assez vite son nom et ses capacités. Les braqueurs finiraient derrière des barreaux et elle se serait contentée de dire tout ce qu’elle savait, comme une honnête citoyenne.

Maintenant, elle était curieuse de voir comment la jeune fille cagoulée allait s’en sortir. Allait-elle essayer de filer ? Allait-elle plaider la légitime défense ? Après tout, les braqueurs étaient armés, si elle avait de la chance elle n’aurait pas de poursuites sur la blessure qu’elle avait infligée à l’un d’eux. La plaie d’Eden prouvait que l’utilisation d’armes comme les lames sur les bras de la jeune fille n’était pas un moyen de réponse disproportionné. D’ailleurs, Eden lui donna un petit coup de pouce.

La demoiselle a permis aux civils de s’enfuir, elle a certainement sauvé du monde aujourd’hui.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 10 Déc 2018 - 7:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les policiers mirent rapidement les menottes aux braqueurs. Tandis que l’un discutait avec l’ex-otage, Laura reçu un appel sur son téléphone.

“Merde… ! C’est pas le moment !” Se dit-elle.

Néanmoins, elle le sorti. Un SMS en attente de réponse, ainsi qu’un appel entrant de Sandy.
Elle décrocha sous les yeux de la Police. Une voix d’homme sorti du téléphone, comme venant d’un haut-parleur.

“10-31 de type 10-14 dans le Millenium Mall, dans le quartier du Centre. 10-23 pour intervention en cours.”

Une voix de femme continua.

“10-4, faites un 10-5 auprès des autres groupes d’intervention disponibles.”

La voix d’homme reprit.

“10-4 QG, terminé.”

Les mêmes mots se répétaient depuis la radio de l’un des policiers sur place. Soudain, la voix de Sandy jaillit du téléphone.

“J’ai réussi à hacker le système de communication de la Police ! Il se passe un truc relativement important au Millenium Mall, tu devrais aller voir !”

L’un des Policiers prit sa radio. Laura entendit le même discours, en direct, depuis son téléphone.

“QG, ici agent Watson, présence de deux méta-humains sur le Millenium Mall, situation sous contrôle.”

“10-4 Watson, terminé.”

Sandy reprit de plus belle.

“Alors, tu en penses quoi, tu te sens d’attaque… ?”

Laura hésita quelques instants. Elle était visible et audible des différents agents de police.

“J’y suis déjà, par contre, on devrait raccrocher, je t’expliquerai tout ça plus tard.”

Sandy s’affola immédiatement.

“Attends, tu y es ?! C’est qui l’autre méta-humain ?!”

“Je t’expliquerai...”

“Tu sais qu’on risque d’être sur écoute maintenant que tu n’as pas éteint ton téléphone lors de l’intervention… ?!?”

Laura raccrocha immédiatement lorsqu’un officier vint la voir, prudemment. Laura rangea ses lames immédiatement.

“Qui était-ce ?” Demanda-t-il d’un ton autoritaire.

L’un des policiers sorti, radio à la main. Laura resta de marbre. Elle exprimait du respect pour la police et avait peur de faire un faux pas.

“Dans tous les cas, nous devrons procéder à une enquête. Votre téléphone va être retrouvé par les bornes téléphoniques alentours. S’il n’y a rien à vous reprocher, nous vous laisserons sortir.”

Laura improvisa quelque chose, pour essayer de se sortir de cette impasse.

“J’ai une autre intervention à faire.” Dit-elle d’une voix assurée.

“Vu votre façon de parler à l’instant, je serais prêt à parier plutôt que c’était une discussion. Veuillez nous suivre, ou nous devrons faire usage de la force.”

De toutes évidences, Laura ne pouvait plus refuser. Bonjour la vie de super héros et au revoir l’anonymat…

“Je pourrais rester anonyme au sein des journaux ?” Demanda-t-elle.

“Cela dépendra de vos actes dans cette bijouterie.” Fit le policier.

Un deuxième policier se rapprochait d’elle. De toutes manières, juste avec le téléphone, ils allaient savoir qui elle était. Son anonymat était complètement inexistant désormais, sauf si Sandy parvenait à faire quelque chose...
L’autre policier, qui avait la radio, entra de nouveau dans la bijouterie.

“Du nouveau ? Y-a une intervention en cours en périphérie de la ville et une enquête au sujet d’une déformation sur les voies du monorail.” Fit-il.

Les autres policiers semblaient étonnés.

“Ca va pour cette fois ‘héros’.” Fit le policier à la radio à Laura. “Vous pouvez partir, on se charge du reste.”

Elle fut largement soulagée de cette conclusion. Elle allait pouvoir partir, sans s’enfuir, sans blesser personne. Juste… partir. Laura s’approcha de l’ex-otage.

“Vous allez bien ?” Demanda-t-elle, inquiète.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 10 Déc 2018 - 18:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Eden n’avait aucun mal à se tirer de la situation dans laquelle elle se trouvait. Tout ça aurait été bien épineux pour un criminel reconnu ou pour des gens moins précautionneux, évidemment. Elle avait pris soin de ne rien faire de répréhensible pendant le braquage tout comme pendant l’intervention de la police ou de l’héroïne. Prudence avait été le maître mot, même si elle s’était autorisée quelques moqueries et autres bravades en face des criminels. Tout au plus, son excès de confiance en elle serait excusé par sa nature méta-humaine, et rien de tout ça ne saurait lui être reproché plus tard.

Elle avait davantage de réserves concernant la jeune fille cagoulée. De nombreux policiers de la SCPD exprimaient leur mécontentement vis à vis des héros. A tort comme à raison : Usage de violence parfois disproportionné, destruction de biens publics et privés à outrance, un sentiment d’impunité entourait de nombreux Supers, et agaçait les forces de l’ordre. Ceci dit, certains policiers voyaient l’abondance de Supers à Star City comme une aubaine et comme un soutien qui les aidait dans leur travail.

Alors le traitement de la jeune femme cagoulée dépendrait grandement de la couleur politique des policiers qui prenaient en main cette affaire.

Visiblement, elle était occupée sur son téléphone. Eden l’avait observée d’un oeil curieux, alors même qu’elle témoignait de façon plutôt favorable à son égard face aux policiers. On l’avait vite laissée libre de ses mouvements : Elle avait présenté une pièce d’identité et laissé ses coordonnées pour que l’on puisse la recontacter s’il le fallait, pour l’enquête qui allait suivre.

Elle fut aussi étonnée que soulagée de voir la police appelée ailleurs, embarquant les criminels avec eux, mais en laissant la jeune femme ici. On les poussa toutefois à sortir du magasin pour ne risquer aucun autre vol. D’ailleurs, les propriétaires étaient revenir pour y retrouver leur place et fermer le rideau. Ils avaient quelques vitres à changer.

Une fois dehors, la jeune femme cagoulée vint aux nouvelles d’Eden. Elle ? Elle était sortie de la bijouterie et se tenait tranquille. Elle avait l’air plutôt sereine. D’ailleurs, Eden adressa un sourire à la jeune femme, un sourire qu’elle voulait rassurant malgré l’état effroyable de son corps. Elle s’efforçait de placer sa veste - bien que trouée - par dessus la blessure pour ne pas effrayer les passants.

Je vais bien. On a eu de la chance que ça soit moi l’otage et pas quelqu’un d’autre.

Elle toisa tout de même de haut en bas la jeune fille.

Et toi ? Pas trop secouée ? T’as un surnom ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 10 Déc 2018 - 20:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Laura sorti de la bijouterie sur ordre des policiers, et rejoignit la méta-humaine. Bien que d’apparence tranquille, elle était en réalité un petit peu choquée par la blessure de l’autre Super. La blessure lui semblait relativement impressionnante, et ce malgré le fait qu’elle ait tendance à travailler en bio-chimie, en voyant notamment des photos de dissections.

A la réponse de la femme à la question de Laura, la jeune femme fut rassurée. Au moins, l’ex-otage ne semblait pas sentir la douleur. Cela alerta Laura. Une personne qui ne ressentait pas la douleur pouvait potentiellement être très dangereux… De quel camp pouvait-elle être ? Après tout, elle semblait s’être laissée faire depuis le début !
Pour ce qui est de la réponse de Laura à la question de la méta-humaine, elle répondit après un moment d’hésitation.

“Oui ça va… Un surnom… ?”

Elle réfléchit. On voyait bien qu’elle n’y avait jamais pensé encore. Mais elle ne se décida pas immédiatement. Elle prit cependant la précaution de se réserver le choix pour plus tard, elle en discuterait un de ces jours avec son amie Sandy.

“Non, je n’y ai pas encore pensé.”

Elle sourit, puis s’aperçut que sa cagoule empêchait de voir le sourire. Son portable vibra de nouveau. C’était un nouvel SMS, elle n’avait pas encore vu le premier.
Laura s’éloigna de la femme puis déverrouilla son téléphone. Deux messages de Sandy. Elle savait qu’elle devait impérativement les voir en vitesse, pour éviter de passer à côté une information importante. Le premier texto était assez court.

“J’ai presque réussi à un faire truc de malade ! Il faudra que tu vois ça !”

Tandis que le deuxième était plus long.

“Merci de m’avoir raccroché au nez tout à l’heure… ! Je vais tenter de brouiller nos pistes, mais je pense que c’est impossible. Ils vont nous retrouver. On a intérêt à se tenir à carreaux si on ne veut pas être considérés comme des super criminelles. Si tu as décroché tout à l’heure, c’est forcément que tu pouvais. Donc je crois que tu devrais rentrer vite fait. J’ai une surprise.”

Laura savait ce que “surprise” voulait dire. Depuis la mort de Thomas Cassidy, son ex-copain, elle avait dû subir les “surprises” de son amie. D’abord Star City, puis la cagoule, et maintenant autre chose. Elle avait intérêt à ce que ça vaille la peine.
Laura se rapprocha de la femme.

“Je vais devoir y aller, j’espère que vous vous en tirez bien ! Peut-être que nous nous reverrons !”

La jeune femme sortit du Millenium Mall en oubliant son sac. Elle eut le temps de faire demi-tour, et d’aller le chercher dans les toilettes, qui étaient restées vides.
Laura le prit et reparti avec sa cagoule dans son sac, à l’abri des regards. Elle passa inaperçue, quittant le périmètre de sécurité par l’intermédiaire d’une ruelle mal gardée.
Sur le chemin, Laura regarda les journaux sur son téléphone. Pour l’instant, personne ne parlait du braquage. Était-ce une bonne chose ? Certainement, au moins, elle passerait inaperçu un temps, tout du moins, c’est ce qu’elle espérait. Comme elle s’en doutait, la Police ne tarderait pas à savoir qui se cachait sous la cagoule à cause d’un simple téléphone portable resté allumé. Laura passa devant des magasins, désormais très attentive aux moindres faits et gestes de chaque passants, presque paranoïaque. Quelque chose lui laissait croire que ce qui l’attendait dans l’appartement qu’elle partageait avec Sandy était bien spécifique.
Récemment, elle avait pu constaté que Sandy avait fouillé dans ses affaires, comme à la recherche de quelque chose. Plusieurs fois également elle avait simplement caché son écran d'ordinateur en vitesse, verrouillant son appareil à la vitesse de la lumière en voyant Laura rentrer des cours. Elle passait beaucoup de temps sur son ordinateur, mais certainement à cause des cours, simplement ? Mais pourquoi le fermer à la simple vue de sa meilleure amie ?
Laura était fatiguée par cette histoire de braquage, et Sandy n’avait juste pas intérêt à ce que cela concerne encore une histoire de Super, du moins, pas aujourd’hui.
L’étudiante marcha longuement pour arriver du côté des appartements étudiants qui se trouvaient près de l'hôpital central, à proximité de l’université de Star City. Elle arriva au 134ème de son immeuble et poussa la porte.

Elle cria de fureur.

Un individu féminin au masque noir séparé en deux par une fine bande blanche, aux yeux noirs aux contours rouges, l’observait fixement. Le torse était muni d’une espèce de résistance en caoutchouc rouge, tandis qu’un espace noir séparait le torse et le bassin rouge. Une ceinture, blanche, avait deux petites poches.
Le costume était intégral. Les mains étaient noires, et les pieds aussi. Seuls des reliures blanches les séparaient du reste du costume. Laura reconnu alors la forme du mannequin de couture que son amie avait acheté il y a deux jours.

A côté de la silhouette, Sandy, souriante.

“Alors, tu en penses quoi de ton nouveau costume ?” Fit-elle, réjouit.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Don't Cost Nothing [Libre]
 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Revenir en haut 
Don't Cost Nothing [Libre] - Page 2 Categorie2_6Don't Cost Nothing [Libre] - Page 2 Categorie2_8


Don't Cost Nothing [Libre] - Page 2 Categorie2_1Don't Cost Nothing [Libre] - Page 2 Categorie2_2bisDon't Cost Nothing [Libre] - Page 2 Categorie2_3
 Sujets similaires
-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't Cost Nothing [Libre] - Page 2 Categorie2_6Don't Cost Nothing [Libre] - Page 2 Categorie2_8

Sauter vers: