D'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

D'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Cadre_1D'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Cadre_2_bisD'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Cadre_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

D'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander]

 
Message posté : Mar 16 Oct 2018 - 23:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Aux environs de 20H30, quelque part dans un coin tranquille et isolé de la Croisette.

Il faisait relativement frais en cette soirée, et la lune avait du mal à percer l'épaisse couche de nuages que lui opposait le ciel qui était illuminé par les denses et imposantes lumières de nuit émises par Star-City, la ville qui ne dors jamais, tout comme ses habitants en somme. Cela était d'autant plus vrai dans le quartier de la Croisette, qui enregistrait de grosses fréquentations le soir via ses établissements, quand bien même le temps et la chaleur ne s'y prêtait pas, mais l'appel de l'argent lui était plus fort que tous, pour certain, vraiment plus fort que tout.

Et c'est cet appel qui avait mené à la situation suivante.
Dans un parking isolé à ciel ouvert, entre deux rues mineures loin du faste des grands hôtels, casinos et des joueurs frénétiques voir alcoolisés, se tenait une bien étrange scène, dramatiquement silencieuse. Dans le parking relativement vide, se tenait deux grosses camionnettes noires qui se faisaient face, phares éteints et moteur de même pour ne pas attirer la moindre suspicion d'un quelconque passant qui serait là par hasard. Autour des camionnettes, plusieurs hommes étaient occupés à se surveiller comme des chiens de faïences tandis que deux autres hommes déchargeait une petite boite en bois très fine, qu'ils placèrent ensuite délicatement sur le capot de l'autre camionnette, sous le regard de toutes les personnes présentes, fusils HK MP5K bien en mains et visibles.

Tous vêtus de noirs mais avec des accoutrements différents, la tension était palpable entre eux, tandis que l'un des hommes, plus imposant que les autres, s'avança vers la boite et l'inspecta délicatement avant de l'ouvrir, et d'inspecter son contenu, impossible à voir depuis la position de l'Indigne. Tout au mieux puis t-elle entendre la brève phrase qui suivit lorsque un homme derrière le plus balèze prit la parole :

- Comme vous le voyez, c'est bien la lame de Arudj Reïs. Elle est authentique. Parole tenue, maintenant, à votre tour.

L'homme plus balèze continua d'inspecter l'intérieur de la boite et en sorti finalement une sabre courbé, très esthétique et d'apparence apparemment persane, ou du moins oriental, selon les très maigres connaissances qu'avait l'Indigne à ce sujet. L'homme balèze en tout cas, lui, empoigna fortement la lame...avant de l'abattre violemment sur le capot de la camionnette, qui vît alors la lame se briser en deux dans un cliquetis assez misérable. L'homme derrière lui commença immédiatement à reculer alors que les fusils entre les différents hommes commencèrent à se lever et à pointer dans toutes les directions.

- Authentique, hum ?
- Mais...vous êtes fous ?! Puisque je vous dit que...

L'homme balèze se retourna, craquant sa nuque, arborant un rictus satisfait de la pire espèce, tandis que ses très courts cheveux blonds renforçait son air de bulldog avec son visage très sévère et agressif.

- Mon employeur n'aime pas se faire doubler. Surtout pour de telles transactions, et encore plus avec de nouveaux clients. Il a été bien idiot de votre part de nous prendre à la légère...

L'homme déglutit tandis qu'il commença à braquer son fusil vers l'homme qui se mit à ricaner, tandis qu'il commença à lever les mains en l'air.

- Votre employeur n'est surtout qu'un sale abruti ! Vous auriez du accepter cette offre !
- Pour nous faire rouler vulgairement dans la farine ? Pathétique.

L'homme balèze ouvrit alors les paumes de sa main, créant sur le coup des boules de flammes qui surprirent la moitié des personnes présentes, qui n'étaient donc pas celles qui étaient dans le camp de l'homme balèze. L'autre homme écarquilla les yeux et s'apprêtait à dire quelque chose lorsque l'Indigne se décida enfin à passer à l'action, jaugeant le moment opportun.

Elle avait eut du mal à choper l'information, mais avec l'aide d'une bonne langue déliée, l'information était venue toute seule concernant une transaction a propos d'un "rare artefact" recherché par le mystérieux homme qui désirait tant obtenir la Lame. Positionnée en hauteur, transformée en avance pour éviter tout soucis, c'est avec difficulté qu'elle était restée en place, jaugeant la situation et attendant le bon moment pour intervenir. Et là, était enfin l'occasion !

Sautant en hauteur en profitant de sa force surhumaine, Lame dégainée et débordant d'énergie magique, cette dernière atterit avec fracas sur l'une des camionnettes, prenant tout le monde de court. Se relevant d'un seul geste, son drap noir couvrant son corps sauf ses bras rongés par les pustules et une peau cramoisie, cette dernière brandit sa lame directement vers l'homme balèze, qui la reconnue de suite.

- Toi...Toi !
- Bonsoir mes choux.

Un petit flottement bref et intense se fît sentir lorsque soudain l'homme balèze prit les devants :

- C'est l'Indigne ! Tuez les tous, je m'occupe d'elle !

Et soudain, ce fût le chaos intégral. Les tirs d'armes automatiques commencèrent à pleuvoir à travers le parking, illuminant les environs, des impacts commençant à pleuvoir d'un peu partout. L'Indigne elle ne perdit pas un instant, et s'élança dans la mêlée, avec un objectif clair en tête. Sa destination était l'homme balèze, le mage de feu, ou le mutant qu'importe, qui avait attaqué et démolit son appartement, avant de fuir la queue entre les jambes après un coup bien placé de l'Indigne. Se dernier semblait s'être remit du coup, mais pas de la défaite infligée, et cela se voyait à son regard de feu, littéralement, alors que l'Indigne la chargeait.

Ce dernier, toujours rictus en bouche, concentra les flammes entre ses mains, en forma des boules, et commença à les envoyer sur l'Indigne qui filait comme le vent, parvenant à les esquiver. Mais alors qu'elle levait sa lame, prête à l'abattre sur la la jambe gauche du mage, il le fallait vivant mort il serait inutile, ce dernier parvint à esquiver et d'une boule de feu bien placée et sentie, envoya valser contre le mur de l'un des bâtiments bordant le parking, sonnant l'Indigne durant un moment. Le mage aurait bien aimé régler de suite l'affaire, mais autour de lui une intense fusillade avait lieue, le forçant à se mettre à couvert derrière l'une des deux camionnettes. Partout au sein du parking, les hommes des deux camps se positionnaient et déchargeaient leurs munitions contre leurs adversaires.

L'Indigne avait définitivement le don pour se mettre dans des situations pas possible ! Manquerait plus que ça empire avec l'intervention d'un acteur étranger ! Et à tout les coups...
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 17 Oct 2018 - 19:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
C'était sa première soirée de libre. Il avait rendu visite à Adrian dans la journée, pour s'occuper de son problème de logement. Mais maintenant, il déambulait, à moto, le bouclier installé dans son dos, habillé pour l'occasion : le boulot de héros !

Ça paraissait certes débile, mais il aimait bien appeler ça comme ça. Son écu, au nom de Lancelot gravé en son centre, lui paraissait bien léger dans son dos ; presque plus que son sweat à capuche, son jean et l'écharpe qu'il gardait pour masquer son visage. Une tenue sommaire, dépareillée, mais efficace : il ne serait pas reconnu comme ça. Il aimait garder l'idée qu'il pourrait concilier vie civile et vie héroïque ; mais c'était sans doute bien plus facile pour le moment, car il n'avait pas de vraie vie civile. Il n'avait pas de boulot, pas de logement à lui, pas de copine, et certainement pas d'argent.

Il roulait depuis un moment, admirant le jeu des couleurs de la Croisette nocturne, quand il commença à s'ennuyer. Il n'avait pas envie de rester longtemps sans rien faire. Si ça continuait, il renoncerait pour ce soir, même si ce dernier n'était guère avancé, et il rentrerait chez lui. Enfin, au manoir. Le batmanoir.

Il sourit doucement.

Puis entendit des cris et des coups de feu. Il s'arrêta aussitôt, dans un crissement de pneus, avant de tendre l'oreille pour essayer de comprendre d'où ça venait. Il identifia la source des bruits comme étant un parking isolé ; et il eut raison. En s'en approchant, il vit les lumières éteintes, les fourgons criblés de balles et d'impact, les malfrats en train de tirer dans tous les sens... et une personne, avec une cape cheloue et une épée.

Il cligna des yeux, se frotta le visage.

Mais non, il voyait bien. Sa première intervention à Star City, et il rencontrait déjà un ou une énergumène étrange. Mais que pouvait-il bien dire, lui qui avait un bouclier magique et indestructible ? Et qui se faisait appeler Lancelot, qui plus est ! Il pouvait toujours essayer de se présenter comme un chevalier errant... mais il n'avait pas vraiment la tenue pour ça. Il espérait simplement ne pas paraître pour un pauvre guignol.

Il stoppa son véhicule, car il y tenait beaucoup et qu'il ne voulait pas l'abîmer, puis se mit à courir, bouclier au bras, vers le premier tireur sur sa route.

Il n'avait pas de super-vitesse. Mais l'effet de surprise lui servit bien : l'homme se retourna, écarquilla les yeux une seconde de trop, puis fut percuté de plein fouet par un poing au thorax. Il vola et s'écrasa contre le fourgon, assommé.

 « Il y en a un autre ! »

 « C'est qui, ce guignol ?! Il a un bouclier ! »

Alexander n'osa pas trop s'approcher de la personne avec son épée ; il ne savait pas encore si c'était un allié ou un ennemi, et surtout, il ne voulait pas se tromper sur son compte. De ce qu'il en savait, c'était peut-être aussi un méchant, un Vilain. Prenant ses précautions, il continua de bastonner dans le tas, se servant de son bouclier pour arrêter les balles.

L'affaire tourna rapidement à l'avantage des deux supers, évidemment.

Jusqu'à ce qu'il tombe nez-à-nez avec celui qui lançait des boules de feu.

 « Euh... mouille ? »

 « Brûle, bouffon ! »

Un jet de flammes se propagea alors de ses mains...

Droit sur Alexander !
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 18 Oct 2018 - 0:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L'Indigne secoua la tête, tentant de remettre ses pensées dans l'ordre. Son dos lui faisait souffrir le martyr et même la Lame n'avait pas apprécier l'impact, tout comme le drap noir qui avait été bien abîmé par la boule de feu, révélant en partie les vêtements d'étudiant que portait l'Indigne sous ce dernier, mais là n'était qu'un détail, un drap ça s'achetait ou trouvait très facilement. Par contre pour la douleur dans le dos, et le vacarme dans les oreilles, ça c'était un autre histoire. L'avantage d'une telle situation cependant, c'était que tout les adversaires de l'Indigne étaient trop occupés à se tirer dessus, comme de vulgaires portes-flingues comme dans un vieux western cliché, à travers le parking isolé. Cette occasion en or laissa la possibilité à l'Indigne de reprendre ses esprits en se secouant la tête et se relevant avec l'aide de sa lame vibrant de magie.

Cette dernière était prête à repasser à l'action, bondissant sur ses adversaires pour les abattre avec la puissance enivrante de sa lame, mais comme, ô bizarrement, elle s'en était douté, un acteur tertiaire vint joindre son petit bout de plaisir dans la mêlée ! L'Indigne ne le reconnut pas, mais cet étranger semblait être un "héros" vu sa dégaine et surtout son bouclier digne du plus cliché des films sur le Roi Arthur, et comment il s'attaquait aux brigands qui furent pour le coup complètement prit au dépourvu. Cette intervention permit de changer la donne, et donna à l'Indigne l'occasion parfaite de s'élancer sans avoir la certitude de finir en vulgaire passoire, car elle était peut-être puissante, mais elle avait ses limites comme chaque personne.

Mais là, l'occasion était trop belle, surtout que l'étranger avait déjà mit à terre un gangster et qu'il avait attiré l'occasion du pyromanceur qui se prépara à l'attaquer sans vergogne ! L'occasion était là, et elle était trop belle ! L'Indigne prit appui sur le sol, et serrant le pommeau de sa lame, s'élança au combat, lame pointée vers le pyromanceur qui avait son attention occupée...du moins en théorie.

Citation :
Jet de dés #1 :
Réussite : L'Indigne parvient à sauver la mise du chevalier en prenant par surprise le pyromanceur pile à temps !
Echec : Trop tard ! Le pyromanceur a le temps de passer en partie Sir Lancelot au barbecue avant que l'Indigne n'intervienne pour lui faire interrompre son attaque !

Jet de dés #2 :
Double-Réussite : L'Indigne parvient à tenir occuper efficacement le pyromanceur pour permettre à Lancelot d'agir efficacement !
Réussite : L'Indigne peine à combattre le pyromanceur qui en tient pour sa revanche, mais au moins elle donne indirectement du temps à Lancelot ! A lui d'en profiter !

Échec : Encore une fois, pour changer, l'Indigne se fait rétamer par le pyromanceur qui l'envoie valdinguer à l'autre bout du parking, laissant ce dernier faire face à Lancelot, prêt à en découdre...

...Et malheureusement l'Indigne ne fut pas assez rapide, permettant au pyromanceur de commencer à envoyer un crachat de flammes sur l'étranger au bouclier, avant qu'enfin elle n'entre au corps-à-corps avec son ennemi, le forçant à reculer de quelques pas et de reporter son attention sur elle. Parvenant dans la foulée à bloquer un coup de lame de l'Indigne, il la repoussa, cette dernière repassa immédiatement à l'attaque pour se rater misérablement, son adversaire étant en pleine forme et visiblement bien chaud, c'était le cas de le dire, pour avoir sa revanche après l'altercation ayant eut lieue sur Kane Street.

- Finit de jouer ! Ta petite ballade de sotte se fini ici, "Indigne" !

Cette dernière repassa immédiatement à l'attaque, mais malheureusement pour elle, le pyromanceur anticipa chacun de ses coups, et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, ce dernier parvient à placer un coup de poing dans la gueule et un coup de pieds dans le bidon bien placés, avant d'achever l'Indigne avec un plagiat du Hadoken de "Street Fighter", l'envoyant valser sur plusieurs mètres, finissant sa course sur le sol, recouvrant le drap noir de poussière et laissant le corps de l'Indigne inerte au sol.

Mais avant de pouvoir l'achever, et alors que la fusillade continuait de plus bel, le pyromanceur se tourna vers l'inconnu au bouclier, un sourire carnassier sur le visage.

- Maintenant c'est entre toi et moi ! J'espère que tu vaut mieux qu'elle !

Et dans un regard appelant au défi, le pyromanceur se mit en position de combat, préparant des boules de feu dans ses mains, laissant visiblement l'honneur au chevalier de faire la preuve de ses "talents". Reste à voir s'il allait s'en sortir ! Tout du moins mieux que l'Indigne, qui elle continuait de végéter au sol, ne se remettant apparemment pas trop du coup du pyromanceur.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 18 Oct 2018 - 0:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5118
ϟ Nombre de Messages RP : 4717
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5118
ϟ Nombre de Messages RP : 4717
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Anna Kallow' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
D'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
D'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Echec D'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 19 Oct 2018 - 10:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il se mit à faire très chaud, d'un coup, alors qu'Alexander tentait, tant bien que mal, de s'écarter du torride et puissant jet de flammes qui vint frapper le bouclier. Etant indestructible, il ne craignait pas grand chose, mais ce n'était pas le cas de son bras et de son corps. Très vite, le métal devint brûlant, forçant le jeune homme à le lâcher pour éviter de voir son avant-bras fondre ; cela ne l'empêcha pas de se battre, toutefois. Il envoya un direct du droit, y mettant assez de force pour que le pyromanceur soit éjecté sur plusieurs mètres, s'écrasant lui aussi au sol.

Mais il était désormais sans défense... alors il se jeta en avant, récupéra sa protection encore chaude ; juste à temps pour ne pas finir en gruyère à cause d'une rafale bien placée. Il se retourna, visa le mec qui venait de lui tirer dessus, puis lança son bouclier façon Captain America : efficace et rapide, le coup neutralisa aussitôt le malfrat. Mais il en restait encore plein, et surtout, trois nouveaux véhicules s'approchaient. Des vans noirs, métallisés, qui ouvrirent leurs portes coulissantes pour déverser de nouveaux criminels, aux armes de poing menaçantes.

 « Je sais pas qui vous êtes, mais vous commencez à être beaucoup ! »

Il regarda autour de lui, et fut navré de constater que son impression était bonne : il commençait à y avoir beaucoup de malfrats autour de lui. Il décela deux camps avec certitude... puis un troisième quand les nouveaux arrivants se mirent à tirer sur tout le monde. Etait-ce un règlement de comptes entre gangs rivaux ? Une lutte entre plusieurs mafias ? Un camp qui profitait d'une faille dans le système pour affaiblir les deux autres, peut-être ? Ça y ressemblait bien, et n'ayant pas connaissance des individus, Alexander ne pouvait que spéculer.

Mais c'était assez pour savoir qu'il était en danger, là, et qu'il n'y avait pas qu'un seul super sur le terrain. Le pyromanceur, lui-même, celui ou celle qu'ils appelaient tous « Indigne ». Et bientôt, un quatrième se joignit à la fête ! D'un des vans sortit un type avec une armure digne d'un Terminator, mini-gun inclus ! Le sang du jeune homme ne fit qu'un tour, alors qu'il voyait clairement comment tout allait se dérouler.

Il se mit alors à courir en direction de ce nouvel ennemi, bouclier en avant pour le protéger.

 « Attention, en v'la un autre ! »

Le bruit assourdissant du mini-gun résonna dans tout le parking : Lancelot s'agenouilla, avança petit à petit pour lutter contre la pression exercée par le torrent de balles qui se déversa alors sur lui. Il savait qu'il pouvait tenir, mais la moindre erreur lui serait fatale ; il attendit donc que les munitions s'épuisent, ce qui ne tarda pas à vite arriver !

Il se releva alors, avec un petit sourire, au grand dam des criminels qui semblèrent hésiter sur la marche à suivre.

 « Vous devriez mieux vous comporter, messieurs ! Lâchez vos armes et... »

Les cliquetis des armes lui répondirent : tous les malfrats se mirent alors à le viser, pointant pistolets-mitrailleurs, armes de poings et fusils d'assaut sur sa personne. Il déglutit, et brandit timidement son bouclier pour se protéger...

Quand soudainement !
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 19 Oct 2018 - 15:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
...Quand soudainement, surgit des ombres du parking mal éclairé, s'élança l'Indigne, à nouveau debout bien qu'amochée, mais pas K.O pour autant, sa Lame grésillant de magie et prête à frapper le premier venu.

Cette dernière avait mit du temps à reprendre ses esprits, mais heureusement le brouhaha général avait permit d'effacer sa présence aux yeux des gangsters présents, trop occupés à se tirer dessus ou sur l'étranger au bouclier qui a sa grande surprise, n'était pas déjà devenu une passoire ambulante. Faut croire que ces criminels étaient trop débiles pour viser ailleurs que sur le bouclier de l'étranger qui résistait de toute façon aux balles classiques. La situation s'était cependant envenimée et devenue encore plus bordélique avec l'arrivée de trois nouveaux vans, remplis de nouveaux guguss qui en sortirent et se mirent en position, tandis qu'un autre gars encore plus gros et dressé dans une sorte d'armure à la Terminator, avec le même minigun d'ailleurs, arriva et commença à viser l'étranger qui se planqua, et heureusement d'ailleurs, derrière son bouclier évitant de finir en gruyère.

Mais juste après cela, la scène prit une allure d'O.K Corrall avec tout les partis impliqués se mettant en positions, armes pointés les uns sur les autres et aussi sur le pauvre chevalier qui se retrouvait prit en étau au milieu, un peu obligé de tenter de calmer le jeu. Le pyromanceur luis 'était relevé et grinçant des dents, n'avait pas du tout apprécié le coup que lui avait mit le chevalier, et cela se voyait à son regard haineux qui en disait long.

Le temps sembla ralentir énormément alors que la scène se dessinait dans le silence, la tension à son paroxysme, chacun attendant un signal d'un camp ou de l'autre pour répondre en retour. Il manquerait plus qu'un harmonica joue en fond pour vraiment donner à la scène un cachet western futuriste.

Mais contre-attente, comme dit plus haut, le signal vint de l'Indigne qui s'étant relevé et ayant remit en place ses esprits et capacités, bien que son torse la faisant souffrir, s'avança rapidement vers le centre du parking et profitant de sa grande force, fît un grand bond qui surprit tout le monde et la fît atterrir contre un pauvre gangster qui n'avait rien demandé et qui se prit un high-kick bien placé, envoyant son frêle corps contre une camionnette, le mettant K.O avec probablement quelques os cassés dans le tas.

Aussitôt, les armes braquées se mirent à tirer et l'enfer envahis alors le parking qui se transforma en vraie scène de bataille, avec des flashs lumineux de partout, des balles fouettant le sol, les véhicules, les murs alentours et mettant même plusieurs personnes à terre, mortes ou juste blessées, le bruit des armes à feu claquant dans les oreilles de chacun et étant particulièrement désagréable à entendre, et rendant presque inaudible les ordres de tel ou tel "supérieur" à leurs hommes ou les cris de ces derniers.

Et c'est dans cette baston générale que l'Indigne elle, poursuivie son chemin en se plaçant derrière plusieurs véhicules, attaquant des gangsters isolés des autres et qu'importe leur "camp", et les tuant en absorbant leurs pêchés via la Lame qui se réjouissait d'un tel bain de sang. Cependant, l'Indigne ne perdait pas de vue son objectif du coin de l'oeil et observait le pyromanceur qui attaquait ses adversaires en leur tirant des boules de feu dessus, tandis que le gangster au minigun était en train de recharger, les balles ricochant sur son armure.

Puis, alors qu'elle venait de se débarrasser d'un autre gangster qui se vidait de ses pêchés, l'Indigne posa son regard sur l'étranger au bouclier. Qu'est ce qu'il pouvait bien être en train de faire au milieu de cette énorme fusillade ? Il est vrai d'ailleurs que pour le coup, un bouclier aurait été bien utile à l'Indigne qui s'en fît la remarque lorsqu'une balle vint l'atteindre dans l'épaule gauche, lui arrachant un grognement de douleur. Heureusement que ce n'était pas son bras moteur !

Mais restait à voir comment la situation allait évoluer, et quel rôle notamment le chevalier allait jouer dans cette histoire.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 20 Oct 2018 - 11:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Virevoltant à travers la scène chaotique, Alexander lançait son bouclier, le récupérait, frappait du poing, brisait des bras, des jambes, envoyait valser des malfrats, esquivait les coups qu'on lui mettait, bloquait les tirs avec son bouclier et continuait de se battre sans prendre le temps de se reposer ou de réfléchir. Il n'en avait pas le temps ni l'occasion de toute façon ! La bataille qui se déroulait là était bien trop violente ; les tirs menaçaient de le tuer au moindre instant, alors il devait faire attention à bien se protéger et à ne pas s'exposer inutilement. C'était pas aussi difficile qu'on aurait pu le penser, car avec le bordel général, il parvenait à se concentrer sur ce qu'il faisait.

Mais une question vint le tarauder, au bout d'un moment : qui était cet Indigne ? Lui-même passait sans doute pour un sacré phénomène, avec son bouclier, son sweat délavé, son jean troué et son écharpe grossièrement placée pour masquer son visage. Mais à côté, on avait un autre phénomène, vêtu d'un drap noir déchiré, armé d'une épée à l'aspect malsain. C'était difficile de se dire qu'il pouvait y avoir un être intelligent là-dessous, car ça donnait l'impression que la Faucheuse elle-même était venue.

Mais au fond, peut-être que c'était le but !

Toutefois, Alexander tâcha de se rapprocher de cette personne. Petit à petit, il y parvint ; et il put alors lui parler.

 « Je propose qu'on s'allie momentanément, histoire de pouvoir parler tranquillement après ! »

Il ne savait pas si l'autre l'avait entendu ; pas grave. Il y avait bien assez de criminels autour d'eux pour les occuper pendant encore un bon moment. La plupart des armes à feu, heureusement, avaient cessé de faire du bruit. Les gens en étaient venus aux mains, aux pieds, aux armes blanches et contondantes, pour espérer faire le plus mal possible alors que les munitions venaient à manquer et qu'il fallait se battre au corps à corps. Lancelot nota soigneusement dans un coin de sa tête que cet Indigne tuait et blessait sans vergogne : un détail qu'il faudrait régler très vite.

Mais soudainement, comme dans un film, le silence revint. Huit vauriens étaient encore debout, près des vans. Le pyromanceur se tenait seul dans un coin, l'armure fondue et fumante du Terminator à ses pieds. Il paraissait très énervé, tout en observant à tour de rôle les nouveaux venus, et Alexander et l'Indigne, qui se tenaient dans leur coin. Une sorte de triangle hollywoodien, qui laissait présager une nouvelle baston, tout aussi redoutable.

 « Je propose une trêve ! Parce que ces deux fouilles-merde nous empêchent de régler nos différends ! »

Le pyromanceur, qui faisait une juste proposition aux huit autres criminels. Qui n'étaient donc pas ses alliés.

 « Une trêve ? Tu déconnes, j'espère. T'es tout seul, et nous huit ! »

 « Justement. Tu crois qu'ils vont en avoir quelque chose à faire, ces deux-là ? »

Les malfrats, sous leurs dehors sans foi ni loi, avaient en commun l'instinct de survie digne des rats. Quand il y avait des problèmes entre eux, les règles étaient floues ; mais si quelqu'un se mêlait de leurs affaires, ils faisaient front commun pour chasser l'intrus puis revenaient à leurs soucis. C'était exactement ce qui était en train d'arriver, au grand dam d'Alexander qui commençait à sentir la fatigue le gagner.

Il chuchota alors, essayant de masquer son visage aec son bouclier pour que les autres ne le voient ou ne l'entendent pas :

 « Eh, Indigne. J'te propose une alliance temporaire. On les neutralise – on les tue pas – et après on discute. Ça te va ? »

De leur côté, les criminels semblaient avoir décidé de faire front commun...
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 20 Oct 2018 - 13:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La traversée de l'Indigne au sein du parking se poursuivait, tandis qu'elle arrivait à mettre hors d'état de nuire un autre malfrat, en l'envoyant valser plusieurs mètres en arrière avec un coup de poing gauche bien senti dans le visage, faute de bien savoir encore manier son épée. Il faut dire que n'ayant mené aucun entraînement et n'ayant jamais pratiqué un quelconque métier, sport ou hobby incluant une lame, l'Indigne était totalement novice en la matière, et cela se sentait dans ses mouvements avec la Lame. Lents, imprécis, grossiers, et très prévisibles, permettant aux gangsters de bien se débrouiller, l'un d'eux parvenant même à planter sa lame dans la cuisse droite de l'Indigne, lui arrachant un grognement de douleur avant qu'il ne voit sa machoire fracturé par un coup de pommeau de la Lame d'une rare violence. Même si les pouvoirs régénérants de l'Indigne étaient pratique, ils étaient lents et elle était encore en train de récupérer de ses précédentes blessures, et de plus, même si elle disposait d'une grande endurance, petit à petit elle sentait une certaine fatigue poindre le bout de son nez.

Heureusement pour elle, les gangsters, qui en étaient venus aux mains faute de munitions, lui mâchait une partie du travail, de même que ce mystérieux chevalier qui parvenait, non avec aisance, à se débarrasser de plusieurs gangsters, mais de manière non-létale au grand dam de la Lame qui trouvait que ça gâchait tout le plaisir des joies du combat et du sang verser. L'étudiante elle, était trop peu "présente" sous cette forme pour pouvoir manifester une quelconque émotion remarque à propos de la scène. Mais une fois de retour, elle ne manquerait pas de le faire remarquer.

Mais dans tout les cas, la situation avançait, et bientôt ne restait plus que le pyromanceur face à 8 autre guguss, après que ce dernier est littéralement transformer l'armure Terminator façon fin de Terminator 2. Et ce dernier proposa une alliance, qui pouvait bienvenue, pour se débarrasser des deux énergumènes qu'était l'Indigne et l'inconnu chevalier au bouclier bien étrangement résistant. Et tandis que les discussions allaient de bon train, l'Indigne qui s'était posée derrière un véhicule criblé de balles et qui se reposait très brièvement, fut surprise de voir que le chevalier, lui aussi planqué, la contacta pour lui proposer une...alliance ? Derrière son drap, les yeux de l'Indigne étaient à peine visible, sans parler de son visage impossible à déterminer, mais quelques mèches de cheveux blancs comme la neige et à l'air très sec étaient visibles, de même que ses bras à la peau visiblement brûlée au 3ème degré et couvert de pustules peu reluisantes. Elle fixa le chevalier, puis les gangsters qui semblaient s'êtres mit d'accord pour une alliance plus que temporaire pour se défaire des deux intrus.

L'Indigne n'avait que quelques brefs instants pour réfléchir sur la marche à suivre.

Citation :
Jet de dés #1 :
Réussite : L'Indigne accepte l'offre d'alliance. Elle n'est pas folle, la Lame sait que sa porteuse n'a pas les compétences nécessaires pour se battre efficacement, donc de l'aide est la bienvenue.
Echec : Une alliance ? Vraiment ? Ahahah ! L'Indigne n'a pas besoin d'aide, elle peut très bien gérer cette situation toute seule ! Ces gangsters vont craindre la puissance de la Lame d'Ambition ! Pas besoin de l'aide d'un neuneu sapé comme un clochard et portant un vulgaire bouclier !

Jet de dés #2 (si réussite au #1) :
Réussite : L'Indigne accepte de se battre de manière conjointe avec le chevalier, en coordonnant leurs attaques pour mieux vaincre les gangsters.
Échec : Qui a besoin d'un plan quand il y a la FORCE BRUTE ? CHARGEZ !!!


Jet de dés #3 (si échec au #1) :
Réussite : L'attaque contre le pyromanceur est une belle réussite, et le tient occupé !
Echec : Malgré toute sa hargne et bonne volonté, l'Indigne n'arrive définitivement pas à faire face au pyromanceur qui tient presque sa vengeance contre cette dernière !

Et son choix fut bref, et très rapide. L'Indigne n'avait guère besoin de l'aide et du support d'un inconnu habillé comme tout ces clochards du quartier de Lincoln, quand bien même il se débrouillait bien ! Elle-même pouvait gérer tout ces gangsters à la noix, et instiller la peur de la mort dans leurs coeurs !

Elle n'hésita donc plus, et tout en ignorant la demande du chevalier, elle s'élança, sautant par dessus le véhicule et fonça vers le pyromanceur qui se mettait déjà en position, en souriant. L'Indigne n'avait pas perdu son objectif de vu depuis son arrivé ici : elle était là pour chopper le pyromanceur et obtenir des informations, avant de probablement le tuer. Ni plus, ni moins. Le reste, elle s'en fichait, de toute façon le chevalier s'en occuperait bien, et l'orgueil du pyromanceur devrait le convaincre d'affronter l'Indigne en tête à tête.

- Je m'occupe d'elle, je la connait, occupez vous de l'autre abruti au bouclier !

Bingo. Et les autres gangsters, obéirent dans le feu de l'action et se dirigèrent vers le chevalier, laissé seul par l'Indigne qui arriva bien vite au contact du pyromanceur, débutant encore une fois un combat entre lui et l'Indigne. Combat qui était intense, tant l'Indigne était déterminée tout comme son adversaire, les coups s'enchainant, s'annulant et se parant, sans qu'aucun des deux camps ne prenne l'avantage. Au moins, cette fois l'Indigne arrivait à contenir son adversaire pourtant plus fort, faisant indirectement gagner du temps au chevalier qui n'aurait à affronter, en théorie, que de vulgaires petits malfrats.

Reste à savoir si lui de son côté, allait s'en sortir...
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 20 Oct 2018 - 13:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5118
ϟ Nombre de Messages RP : 4717
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 5118
ϟ Nombre de Messages RP : 4717
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Anna Kallow' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
D'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
D'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
D'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Reussite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 21 Oct 2018 - 15:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
En théorie, Alexander n'aurait pas trop de mal à se débarrasser des quelques malfrats restant. En théorie, il était capable de leur mettre une bonne rouste sans difficulté, et pouvoir ensuite soutenir l'Indigne, qui semblait quand même en avoir besoin. Le jeune homme connaissait ses propres capacités ; il savait de quoi il était capable, et de la force et de la fulgurance qu'il pouvait déployer pour pouvoir surprendre, voir battre, des adversaires. Il savait ce qu'il était capable de faire ou de ne pas faire. En théorie, il avait de bonnes chances de l'emporter.

En théorie uniquement, car il s'avéra dès les premières secondes que ce ne serait pas aussi facile. A couvert derrière un van criblé de balles, il n'avait qu'une vague idée d'où étaient les autres ; quelques mètres, ou plus, armés probablement, et visant sa position. Même un grand bond ne pourrait pas le mettre à l'abri. Ensuite, il pouvait user de sa force pour expédier le véhicule droit sur les criminels... qui ne s'en relèveraient jamais. Il n'était pas là pour tuer. Il devait les mettre hors d'état de nuire sans leur causer davantage que des blessures graves.

En théorie donc, il était gagnant. Dans la pratique, il allait falloir ruser un peu. Il pouvait toujours envoyer le van, surprenant ainsi ses ennemis... et profitant de la confusion pour passer à l'assaut. C'était dangereux, mais ça pouvait marcher.

 « Grenades ! »

Quoi ? Des grenades ?!

Il y eut un bruit, significatif de la proximité des petits explosifs. Sans déconner, c'était qui ces malfrats hyper-armés qui avaient en plus de quoi tout faire exploser ? C'était ça, Star City ?! Bordel de merde...

Alexander réagit au plus vite ; il se recroquevilla sur lui-même, derrière le bouclier... avant d'être projeté par la force des explosions sur plusieurs mètres. Il était indemne, mais avait les oreilles qui sifflaient et il était tout courbaturé. Il se releva tant bien que mal, constatant qu'il saignait du nez, puis bondit par-dessus les restes du van...

… pour atterrir en plein milieu des malfrats, qui ne s'attendaient pas à le voir arriver ainsi !

 « Feu, feu ! Il est encore là ! »

Au final, Alexander avait bien fait d'attendre : il avait maintenant l'opportunité pour les éliminer un par un. Il frappa le premier aux jambes, le second à l'aine, puis un troisième se retrouva avec les deux bras brisés. Les autres eurent, entre-temps, la possibilité de réagir un peu plus. Lancelot lança son bouclier de nouveau, assommant directement un autre malfrat. Il avait compté : ça faisait quatre, sur les huit. En si peu de temps, c'était pas mal...

Mais bientôt, il y eut un nouveau problème. Des sirènes de flics retentirent sur la Croisette, signal inimitable indiquant que les forces de l'ordre s'apprêtaient à débouler sur les lieux. Pour Alexander, c'était une bonne chose ; pour les malfrats, beaucoup moins. Ces derniers réagirent donc comme ils étaient capable de le faire. Ils tentèrent de fuir.

Alexander en rattrapa un, le mit au sol avec assez de force pour le sonner et l'empêcher de bouger avant un moment. Un autre débarqua alors soudainement, pied en avant : il toucha le jeune homme au torse, qui tomba, le souffle coupé. Des détonations retentirent, et des bruits de pas indiquèrent que les criminels s'enfuyaient.

Puis les flics débarquèrent pour de bon.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 22 Oct 2018 - 15:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Et le combat, lui, continua. L'Indigne ne pouvait que voir du coin de l'oeil les actions qu'entreprenait son camarade "d'infortune" qui avait décidé de s'attaquer aux autres petits gangsters, la "piétaille" en somme, tandis qu'elle affrontais, on pouvais le dire dans ce sens, le "gros bras" de service. Et il faut bien le dire, il en donnait du fil à retordre à l'Indigne ! Cette dernière n'était pas une combattante expérimentée par rapport à d'anciens porteurs de la Lame, et c'était un miracle qu'elle soit encore debout après tout les coups qu'elle avait reçue, notamment la balle dans l'épaule gauche. Heureusement qu'elle disposait d'une certaine régénération sous cette forme, bien que faible, il ne fallait pas donc trop en abuser et elle le savait, même si l'envie de foncer dans le tas et de frapper tout ce qui bougeait était très tentant.

Mais au lieu de ça, elle était occupée en combat "loyal", en un versus un, face au pyromanceur, les deux rêvant de reprendre leur vengeance sur l'autre, l'un pour la destruction de son appartement et sa tête frappée sans vergogne, l'autre pour l'humiliante défaite qu'elle lui avait infligé. Les deux combattants étaient donc tout autant déterminés l'un que l'autre, et même si la force et la puissance était du côté du pyromanceur, l'agilité et la réaction était de celui de l'Indigne, et même si ses compétences à l'épée était, disons, approximatives, elle se débrouillait pas trop mal ! Bon, elle ne faisait pas trop la maligne, surtout lorsqu'elle reçevait un coup de poing dans l'épaule ou qu'elle manquait de finir en barbecue vivant, mais le pyromanceur avait aussi subit quelques coupures, mais cela restait très superficiel.

Soudain, au loin, alors que l'inconnu au bouclier avait presque finit de mettre K.O tout les gangsters, ces derniers commencèrent à décamper rapidos brancos, lorsque les sirènes de police se firent entendre et que trois voitures de polices débarquèrent illico prompto, faisant débarquer plusieurs policiers armés de pistolets et pour certains de fusils à pompes Winchester, du gros matériel pour des forces de police ! Ils rigolaient pas à Star City !

Les gangsters fuyant, et survivants, prirent leur jambes à leur cou dans l'une des camionnettes et filèrent sans demander leur reste sous le feu des policiers qui commençaient à se déployer. Le Pyromanceur lui, voyant ça, et voyant l'Indigne légèrement déconcentré, lui mît un coup de pied au ventre et profita du recul de cette dernière pour utiliser son sort de téléportation, se volatilisant aussi rapidement qu'il était venu, le lâche ! L'Indigne se releva, enrageant que son ennemi lui échappe encore une fois ! De toute manière, le combat aurait sans doutes fini sur un statut quo, donc...

- SCPD ! Personne ne bouge !

Entendant cela, l'Indigne de son côté elle, compris bien vite qu'il était temps d'imiter les gangsters, et de prendre la poudre d'escampette ! Serrant bien sa lame, l'Indigne ne se retourna pas, et se servit de sa grande puissance pour faire un grand bond et partir rapidement et au loin, échappant aux serres de la police, le tout quand même assez approximativement, ne maîtrisant pas encore l'atterrissage, mais qu'importe, elle parti, laissant désormais uniquement l'inconnu au bouclier seul sur le parking, avec les policiers et les gangsters morts ou complètement K.O.

Cependant, l'Indigne avait feintée de partir. En effet, elle était très intriguée par cet inconnu au bouclier, et donc elle se décida qu'il était peut-être temps, sait-on jamais, d'en apprendre plus mais aussi de se faire un potentiel allié dans sa recherche du mystérieux personnage cherchant sa Lame. Détournant donc son chemin, elle revînt quelques minutes plus tard, planquée sur le toit de l'un des bâtiments autour du parking, attendant que les policiers finissent de discuter avec l'inconnu, ce dernier était visiblement "âpte" à faire ce genre d'opérations. Sûrement un super-héros "légal", tiens donc, elle ne l'avait jamais vu ou n'avait jamais entendu parler de lui. Un nouveau, sûrement ?

Quoi qu'il en soit, peu après, les policiers s'occupèrent de coffrer les gangsters étourdis et d'envoyer à la morgue ceux morts, laissant bien vite le chevalier seul dans le parking vide et bien trop silencieux. C'est ce moment que décida l'Indigne pour se montrer depuis le toit, Lame accrochée dans son dos et fulminant encore de magie, bien que moins qu'avant, maintenant que le combat était fini et que le sang ne coulait plus.

Fixant l'inconnu droit dans les yeux avec son drap cachant encore une grande partie de son corps et surtout son visage déformé, l'Indigne s'adressa à lui en raclant sa gorge, parlant avec sa voix déformée :

- Bien le bonsoir, mister-bouclier. Vous êtes nouveau dans le coin je me trompe ?

Et elle dit cela tout en s'asseyant sur le rebord du toit du bâtiment, qui n'était pas plus haut que 4-5 mètres, donnant une belle vue au loin sur les casinos du quartier qui illuminait tout les alentours et le ciel, cachant malheureusement les étoiles. C'est dans ces moments là que son Minnesota natal lui manquait un peu, elle le reconnaissait.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 22 Oct 2018 - 17:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Alexander passa quelques minutes avec les flics, leur expliquant ce qu'il avait vu, ce qu'il s'était passé, et qu'il était de la Légion. Cette dernière mention semblait avoir été la plus importante de toute, car elle leur avait fait accepter sa présence sur les lieux. Il n'avait toutefois pas été facile d'expliquer qu'il avait perdu de vue celle qu'ils appelaient tous l'Indigne ; et la SCPD ne lui apprit rien de plus à son sujet, hormis que ce n'était pas la première fois qu'ils en entendaient parler. Après un échange de poignée de mains, et l'assurance que les flics s'occupaient des malfrats, Lancelot se mit à arpenter un peu le champs de bataille...


… avant d'être interpellé d'une voix forte, par l'Indigne, qui était tranquillement assise pas loin, sur le rebord d'un toit.


S'assurant que son écharpe masquait toujours son visage, ainsi que ses vêtements, le jeune homme s'approcha en marchant, avant de s'arrêter en bas du bâtiment. Il gardait son bouclier au bras, au cas où. Il s'imagina un instant l'allure qu'il devait avoir, ainsi accoutré ; mais son alliée d'un temps n'était pas beaucoup mieux, en vérité. Un drap noir déchiré, une voix désagréable. C'était pas mal dans le genre !


Il se força néanmoins à parler de manière intelligible et amicale. Après tout, malgré sa tendance à couper et essayer de tuer, elle avait été son alliée pendant quelques minutes.


 « Bien le bonsoir, madame la pourfendeuse. Si j'suis nouveau ? Un peu, ouais. Remarque, j'ai jamais entendu parler de vous non plus, même si les malfrats et les flics semblaient vous connaître. »


Elle n'était pas bien haut, et il aurait pu la rejoindre d'un bond. Mais il préférait rester où il était, des fois que s'approcher donnerait un avantage si la parlote devait tourner à l'action. Alexander espérait que non ! Discuter était toujours préférable, et il avait comme le sentiment que c'était possible pour eux deux de s'entendre sans avoir à se battre. Il aimait le calme, et de surcroît, il sentait l'adrénaline qui retombait après le combat. Quand il rentrerait au manoir, il serait sans aucun doute complètement claqué, et dormirait jusqu'à tard le matin.


Son ventre protesta légèrement ; il n'avait pas mangé. Evidemment, il avait zappé ce principe élémentaire.


 « Et si on commençait par échanger nos noms ? Lancelot, noble chevalier, pour vous servir. »


Mû par une impulsion, il s'inclina légèrement. Etait-ce vraiment lui qui venait de faire ça, ou était-ce la magie du bouclier qui s'était légèrement manifesté ? Une question à creuser, car il n'était pas certain qu'il aurait, de lui-même, manifesté le souhait de faire ainsi la révérence. Il enchaîna toutefois, après avoir eu la réponse de son interlocutrice.


 « Une sacrée démonstration de castagne, ce soir, pas vrai ? Ils semblaient vous connaître, d'ailleurs. Est-ce qu'il y aurait des trucs dont vous aimeriez me parler ? Si je dois de nouveau avoir affaire à vous ou à eux, ça pourrait être cool de me donner les bons conseils. Oh, et pendant que j'y pense, vous vous exposez trop. Vous ne savez pas bien maner votre épée, même si vous cherchez à tuer avec. »


Il ne saurait pas davantage le faire... ou peut-être que si ? L'héritage de Lancelot pouvait peut-être lui prodiguer des habilités avec une épée. Même s'il n'avait jamais essayé, il connaissait un peu l'escrime et les jeux d'armes de ce genre. Et puis, après tout, il était un chevalier, maintenant. Des temps modernes, mais quand même.


Nouvelle protestation du ventre. Il faudra qu'il pense à faire un détour dans un fast-food en rentrant.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 22 Oct 2018 - 18:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Son drap porté légèrement par le vent marin, l'Indigne continuait d'observer sans broncher l'inconnu au bouclier qui se tourna et s'approcha vers elle, gardant tout de même son bouclier en main et restant en bas. Cela la fît sourire, il était prudent le bougre, après tout, elle pouvait comprendre qu'elle n'inspirait pas la confiance, surtout après les événements de Kane Street. L'Indigne nota cependant la présentation de l'inconnu, et pour ainsi dire, elle ne pût retenir un rire à gorge déployée, bref, mais assez désagréable à entendre il fallait le noter. Lancelot, du Lac ? Sans déconner ? Et puis quoi encore, il avait le Saint-Graal avec lui et Excalibur reposait au fin fond de la baie de Star City, en attendant qu'une âme digne d'un roi retire l'épée ? Ah, quel monde où vivre dis donc ! C'était presque trop beau ! C'est d'ailleurs à ce moment là que l'existence de la Lame d'Ambition lui revint, et calma les ardeurs de la jeune femme qui fronça des sourcils, sentant la présence encore écrasante de l'épée. Puis après ça, elle continua cependant de sourire, sourire qui devait être atrocement horrible et elle ne préférait pas l'imaginer pour ne pas se donner de cauchemars, sous son drap tandis que le fameux "Lancelot" après s'être présenté, questionna la jeune femme de questions, tout en se permettant une remarque, mal-avisé il est d'avis de l'Indigne, sur sa technique de combat à l'épée. Elle aurait bien protestée sur ce dernier point, mais eh, elle se ravisa, admettant que oui, pour le coup, avec ce combat elle ne s'était pas donnée sous son meilleur jour, et n'avait pas exprimer le plein potentiel de la Lame.

Elle soupira, légèrement contrariée mais aussi amusée, avant de répondre au chevalier :

- Et bien, enchantée de faire vote sieur connaissance Messire "Lancelot du Lac" ! Ce n'est là que point trop d'honneur que de faire face à un AUTHENTIQUE chevalier de la table ronde ! Par contre, je dois dire que je vous imaginais plus vieux, vous vous êtes mit à la crème anti-ride peut-être ? Ca fait pas très chevalier tout ça quand même !

L'Indigne se permit de rire encore une fois avec cet écho sardonique et peu agréable.

- Pour ma part vous devez sans doutes savoir qui je suis déjà, du moins mon nom. La blague est que je n'ai pas choisi de me faire nommer "Indigne", en fait, je n'ai pas choisi que tout cela me tombe sur le coin de la gueule, m'voyez le genre "Messire" ?

Elle dégaina alors sa lame, qu'elle posa sur ses jambes, les doigts de sa main droite glissant lentement sur le métal noir et crépitant de magie, produisant un petit bruit de lame caresser, qu'elle semblait bien apprécier.

- Disons que..."ceci" m'est tombé dessus, et que j'ai du faire avec. Ces pouvoirs, ces gangsters qui veulent ma peau pour chopper l'épée, le tout doubler à ma malchance légendaire...Mais allez, "Messire" ! Montez ! La discussion n'en sera que plus agréable ici haut ! Et après tout...

Elle posa alors les deux mains sur la paume de l'épée, et soudain, sous les yeux du chevalier, la lame de l'épée disparue pour ne laisser plus qu'un simple pommeau avec rien de particulier au premier abord, tandis que les bras décharnés étaient redevenus normaux, blancs et fins. Posant dans un même geste le pommeau à côté d'elle, l'Indigne porta la main gauche à son drap, et en retira alors en arrière le haut, dévoilant son visage de jeune étudiante, fin, plutôt joli, l'air assez bizarrement innocent, tandis que ses longs cheveux bruns et bien coiffés, quoique avec le combat ils semblaient plus en bataille, volant de manière complètement hollywoodienne face au vent.

Anna elle soupira alors intérieurement, non contente d'enfin pouvoir reprendre entièrement le contrôle sur son corps et son être, l'influence de la lame étant retournée dans son pommeau, pour le moment.
Elle fixa alors le chevalier et lui sourit, avec un petit air enfantin dans le regard, mais aussi de défi :

-...Après tout je ne mord pas, vous voyez ?

Si ce cher "Lancelot" était nouveau en ville, aucun risque qu'il ne sache quelque chose sur elle, ou soit affilié à une quelconque organisation, qui pour l'heure, lui voudrait du mal. C'était donc l'occasion d'essayer une séance de pourparler...quitte ou double, comme dirais l'autre.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 24 Oct 2018 - 18:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Alexander hésita. Son bras avait failli bouger, sur une impulsion, pour dévoiler son visage à l'Indigne... alors que celle-ci se transformait à vue d’œil en une jeune fille au physique d'étudiante. Par là, il entendait qu'elle faisait plus jeune que lui, mais adulte quand même... pas de sous-entendu bizarre.

Sa voix était normale, par ailleurs, et il était difficile de croire qu'à l'instant d'avant s'était tenue, exactement au même endroit, une personne vêtue d'un drap noir déchiré, à l'aspect malsain, à l'épée démoniaque et à la voix râpeuse. S'il ne l'avait pas vu de lui-même, nul doute que le jeune homme n'aurait cru un seul instant à une histoire de ce genre. Et pourtant, il vivait sous le toit d'un magicien, maintenant. Ce qui, on va pas se le cacher, correspondait quand même à la définition de « extraordinaire et surprenant ».

Mais devait-il pour autant, lui, révéler son identité ? Quelque part, le fait que l'autre l'ait fait pouvait autant être une marque de confiance, d'engagement au dialogue, qu'un coup monté pour le surprendre plus tard. Si ça se trouve, la créature se déguisait en une jeune fille, et pas l'inverse ! Et là, c'était chaud. Là, il serait dans la merde, et il préférait ne pas se le permettre. Enfin, s'y retrouver. Mais quand même, pouvait-il vivre dans la paranoïa ? La Légion savait qui il était. Adrian et Sallah aussi. Personne d'autre, normalement.

 « Vous ne mordez peut-être pas comme ça, mais vous avez une lame dangereuse malgré tout. Peut-être que vous devriez apprendre à mieux la manier, et accessoirement, mieux identifier comment l'utiliser. Tuer tout le monde n'est pas vraiment la meilleure des solutions. »

Il opta finalement pour un premier geste ; il bondit, atterrissant en souplesse sur le rebord du toit, à deux bons mètres de la jeune fille. Il la détailla brièvement ; elle paraissait 100 % humaine. Mais comment faire la différence entre un humain normal et une créature qui en aurait pris l'apparence ? Il devait bien se résoudre au fait qu'il n'avait aucun moyen de le savoir par lui-même...

Pestant intérieurement, il tendit une main prudente vers son écharpe, avant de la retirer doucement. Comme il n'y avait aucune réaction de la part de l'autre, il se décida aussi à relever sa capuche, dévoilant l'ensemble de sa tête d'humain britannique à son alliée.

Lancelot et l'Indigne. C'était presque digne d'une fable, d'un conte. Mais après tout, c'était comme ça que les histoires au sujet des chevaliers commençaient.

 « Et comment une jeune fille comme vous en arrive à devenir une créature bizarre la nuit, pour chasser des malfrats ? J'veux dire, okay, ça vous ait tombé dessus. Mais pourquoi précisément ces gars-là, et pourquoi est-ce qu'ils veulent votre épée ? Vu les capacités de certains d'entre eux, ça paraît invraisemblable ! »

Mais Star City, et le reste de la planète, n'était-elle pas invraisemblable aussi, à sa manière ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 24 Oct 2018 - 20:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Toujours sur ses positions, assise près du rebord du toit du bâtiment, le drap noir continuant de flotter en arrière en même temps que ses cheveux, Anna observait l'étranger avec amusement, continuant de l'écouter, mais aussi de l'observer, le jaugeant lui et son bouclier. Vu la résistance de ce dernier, soit c'était le dernier cri en matière de protection personnelle, avec un goût prononcé pour les apparences vieillotes, soit c'était, qui sait, un ancien artefact ? Cependant, si l'inconnu avait prit le surnom de Lancelot comme patronyme pour combattre le crime, cela semblait logique...un artefact lié aux légendes arthurienne donc ? Et bien, si c'était vraiment le cas, c'était une bien belle pièce ! Mais comment avait-il alors fait pour l'obtenir ? En tout cas, la curiosité naturelle de la jeune femme, ou l'influence de l'épée, lui donnait l'envie de toucher et de porter ce bouclier, ne serait-ce que pour simplement essayer, si seulement...

La jeune femme se reprit bien vite, secouant la tête l'air quelques instant ailleurs, tandis que le chevalier autoproclamé venait d'utiliser sa force supérieure à la moyenne pour atteindre le toit, à proximité d'Anna, gardant tout de même une distance de sécurité. En même temps c'était compréhensible, et l'étudiante ne pouvait lui en vouloir de penser ainsi. Qui sait quel genre de scénario était actuellement en train de passer dans sa tête ahaha !

Cependant, toujours souriante, elle tiqua, le regard s'illuminant légèrement, alors que le chevalier décida à sa grande surprise de révéler son visage, et OH MON DIEU C'ETAIT...un parfait inconnu, pour changer ! En tout cas, ça renforçait grandement l'idée dans laquelle Anna se disait que tout comme elle, ce "Lancelot" était tout nouveau en ville et avait encore beaucoup à découvrir sur cette ville décidément pleine de dangers mais aussi de surprise. Ce dernier ayant finit de parler, Anna se permit, tout en le regardant avec ce même sourire, de lui répondre aimablement :

- Si ces hommes en veulent à ma peau pour récupérer ma lame, il est normal que je me défende et leur rende la monnaie de leur pièce vous ne pensez pas cher "Lancelot du Lac" ? Mais je comprenne que votre soi-disant "code de chevalerie" dépassé depuis belle lurette vous motive à agir sous de bonnes auspices, surtout quand l'ennemi en face vous menace avec un fusil mitrailleur ahaha ! Vous savez ce qu'on dit, c'est tuer, ou être tuer.

Elle se permit alors de détourner le regard quelques instants, fixant les casinos au loin.

- Tout comme vous, cher "messire", je ne sait pas vraiment qui sont ces guguss. A vrai dire, seul le pyromanceur que j'ai affronté m'est connu, pour le reste, je les aient jamais croisés au bataillon de la pègre immense de la ville. Et sur pourquoi ils veulent mon épée, c'est exactement pour ça que les traques ! Vous avez pas vu les infos récemment ? Le bordel sur Kane Street, c'était eux, et moi. Mais surtout eux, quand même.

Elle laissa plâner un bref silence.

- Z'êtes nouveau en ville je me trompe ? Une bouille de beau gosse de série B comme vous, je m'en souviendrais. Faut croire que ça marche vraiment ces merdes anti-rides !
 
Revenir en haut Aller en bas

 
D'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander]
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
D'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Cadre_6D'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Cadre_7_bisD'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Cadre_8


D'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Cadre_1D'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Cadre_2_bisD'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Cadre_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Cadre_6D'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Cadre_7_bisD'argent à trois bandes de gueules [Ft.Alexander] Cadre_8
Sauter vers: